Les enjeux de la segmentation dans la relation client Annie Bourdoux

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les enjeux de la segmentation dans la relation client Annie Bourdoux"

Transcription

1 Les enjeux de la segmentation dans la relation client Annie Bourdoux

2 Ø Introduction Les segmentations La segmention & la GRC Les outils

3 Avant 70 : Marketing transactionnel orienté uniquement sur la transaction et non pas sur la continuité de la relation commerciale 1970 : Apparition du concept de marketing relationnel 1975 : R.P. Bagozzi énonce le marketing comme un processus renouvelé 1990 : Concepts centraux de la relation client : la profitabilité considérable générée par une relation qui perdure : La gestion de la relation client (CRM Concept), Source :

4 Comparaison entre marketing transactionnel et marketing relationnel MARKETING TRANSACTIONNEL Court terme (approche «one shot») MARKETING RELATIONNEL Long terme (approche continue) Approche marketing dominante Perspective temporelle Marketing interactif (soutenu par le marketing mix) Composante stratégique principale de l entreprise Dimension objective (approche produit) Dimension relationnelle (solutions proposées) Mesure de la satisfaction du client Contrôle de la part de marché (approche indirecte) Gestion des bases de données relationnelles. (approche directe) Système d information sur les clients Enquêtes de satisfaction (mesures épisodiques) Systèmes de feedback en temps réel. (mesures instantanées) Interdépendance entre fonctions de l entreprise Cloisonnement entre fonctions et interfaces limitées. (organisation verticale et hiérarchique) Approche transversale et importance des interfaces (organisation horizontale et collaborative)

5 C'est parce que le marke0ng a changé, que le CRM s'est imposé Dialogue avec le consommateur Automa0sa0on de la rela0on Segmenta0on ( styles de vie, comportementale ) Hausse des coûts GRP c est à dire du coût du contact

6 80 s - Marketing direct Une communication univoque clients Marque prospects Pensée unique vendre plus! (PDM - vendre 1 produit à un maximum de clients) marchés sous-équipés marque toute puissante (faible concurrence) > production de masse, produit uniforme Communication univoque : peu d interactivité, faible différenciation des publics pas d individualisation des messages

7 90 s - Marketing relationnel Une communication bi-univoque Pour vendre +, vendre mieux! (développer la PDC part de client) marque fortement concurrencée marchés équipés > production de niches Marque Communication bi-univoque : approche client (non plus produit) relation interactive (le dialogue fidélise) meilleure connaissance du client discours profilés

8 Aujourd hui - Marketing interpersonnel c : Client ci : Client Influenceur p : Prospect bla Pour vendre +, aider à acheter mieux! (HBB) marchés saturés, ultra-concurrentiels bla bla bla bla bla bla > production à la demande Communication interpersonnelle bla bla bla bla Marque bla bla bla bla bla c ci bla bla bla bla bla p p perte de contrôle d une partie de la communication interactions entre les communautés, le buzz contre-pouvoir des Influenceurs implication client, relation participative segmentation tradi obsolète > profilage comportemental

9 Année 2000, naissance du CRM Une 1ere vague de refonte des processus internes de l entreprise conduit aux Progiciels de gestion intégré (PGI/ERP): La vague ERP structurée par des outils informatique ont transformé en profondeur la façon de travailler au sein de l entreprise Cette refonte était tournée vers la gestion des ressources internes (humaines et économique). Aujourd hui le contexte concurrentiel conduit les entreprises à élargir leurs frontières d environnement: L impact de cet élargissement s exerce dans deux directions fondamentales, à savoir: les relations fournisseurs (l amont) les relations clients (l aval).

10 Définition (1) Le CRM comme processus relationnel: considéré comme «un processus permettant de traiter tout ce qui concerne l identification des clients, la constitution d une base de connaissance sur la clientèle, l élaboration d une relation client et l amélioration de l image de l entreprise et de ses produits auprès du client»

11 Définition (2) Le CRM en tant que processus technologique: décrit comme étant «l automatisation de processus d entreprise horizontalement intégré, à travers plusieurs points de contacts possibles avec le client, en ayant recours à des canaux de communication multiples et interconnectés». Comptabilité Gestion des achats Système de production RH E-Marketing Marketing Web Télé- Marketing Les Clients, Produits, et tout le reste! Téléphonique Sur le terrain Libre service Internet Partenaires Marketing direct Point de Vente Télé-Vente Vente directe Partenaires Internet Partenaires Vente

12 Pourquoi CRM? «Le principe de Pareto» 20% des clients représentent 80% de votre chiffre d'affaires 20% des clients représentent 80% de vos bénéfices 20% des clients représentent 80% de votre service et des problèmes d'approvisionnement It is 6-7 times more expensive to gain a new customer than retain an existing customer A five percent improvement in customer retention rates can yield a 25 percent to 100 percent increase in profits Corporations in the United States lose approximately half of their customers within five years Source:

13 Procédure de Marketing E-Marketing Marketing Internet Tele- Marketing Marketing Directe Partenaires Marketing Perspectives? Opportunité de vente Offre À Qui Quoi Contrat Où Quand L entreprise Gestion de l ordre Module Financier Rapports et mesures

14 Les avantages Fidéliser et Augmenter la satisfaction des clients Réduire des coûts d acquisition des nouveaux clients Prendre des décisions marketing plus avisées. Automatiser les campagnes marketing, Identifier des segments de clients actifs et ayant un véritable potentiel d activité. Réduire les coûts du marketing grâce a des actions très ciblées sur une période de temps limitée Optimiser l efficacité des actions marketing

15 Les inconvénients Implication et formation des utilisateurs. Capacité importante de changement et d organisation pour l entreprise. Ressources financières importantes. Délais d implantation d un projet CRM. L echec de l implantation risque de se répercuter négativement sur la confiance et fidelisation des clients.

16 Évolution de la relation client L histoire de la relation client-fournisseur résumée en 5 grandes étapes : Période «Le fournisseur roi» L arrogance Période «L ère commerciale conquistador» La course à la part de marché Période «Le produit héros» L avènement du marketing produit Période «Le client roi» Baisse de prix et recherche de valeur Période 5 Depuis 2000 «Partenariat et fidélisation» Hiérarchisation des clients et fidélisation Période 5 : Partenariat et fidélisation constat : perdre un client est préjudiciable, d autant plus que sa conquête est coûteuse l entreprise comprend qu elle doit fidéliser afin de construire des relations stables et durables cependant la fidélisation n est ni une technique promotionnelle, ni une mode pour cela, l entreprise doit segmenter, hiérarchiser sa clientèle et concentrer ses efforts sur les clients les plus fidèles

17 La segmentation et de la relation client La marketing relationnel vise à construire une relation durable entre l entreprise et le client, identifié individuellement. Il s articule autour de 2 notions : l individu : il s agit de connaître individuellement le client pour répondre à ses attentes la relation : la vente ne constitue que le point final de l approche commercial mais s inscrit dans le cadre d une relation entre l entreprise et le client. Le Client encore méconnu dans les entreprises 9% des entreprises connaissent réellement leurs clients 59% avouent n en avoir qu une faible connaissance alors que la connaissance client une priorité pour plus de 90% des entreprises Il faut ainsi voir la segmentation comme : Une méthode pour obtenir la connaissance de ses clients (actuels et prospects) et ainsi améliorer les performances de l entreprise non comme une fin en soi, mais comme un moyen au service d objectifs précis et concrets à atteindre un pilier de la stratégie de l entreprise fondée non sur les possibilités techniques des outils, mais sur les objectifs stratégiques que l entreprise souhaite atteindre via cette segmentation

18 Définition de la segmentation «La segmentation est le découpage d une population en sous ensembles homogènes, en prenant en compte le but économique visé» Les différentes approches segmentation a priori : approche qui consiste à découper la population selon des critères basiques Ex : Homme/Femme, CSP,. segmentation supervisée : approche qui consiste à déterminer d abords quels sont les groupes auxquels on souhaite aboutir avant de réaliser la segmentation segmentation non supervisée : approche qui part de la recherche de caractéristiques communes entre clients pour aboutir à des classifications qui ne se sont pas révélées d elles-mêmes Les trois grandes catégories de segmentation : selon le besoin : qui définit ce que le client attend de l entreprise Segmentation par valeur selon la rentabilité : qui définit le profit que le client est à même de procurer à l entreprise selon le canal: qui définit les canaux à privilégier par rapport à un type de client Segmentation selon le le besoin Segmentation selon le le canal

19 Introduction Ø Les segmentations La segmention & la GRC Les outils

20 Segmentation : cartographies des critères Les pré-requis d un critère de segmentation : Pertinence (afin que le segment ainsi crée représenter des différences significatives) Mesurabilité (afin de rendre l analyse possible) Valeur pratique (utilisable pratiquement par les entreprises pour orienter ses efforts) Cartographie des critères de segmentation : Démographie, géographie, sociaux économiques ex :Régions, villes, age, sexe, revenu, CSP, religion, Personnalité et style de vie Personnalité & style de vie Comportement à l égard du produit ex : quantités, habitude de consommation Attitude psychologique ex : achat d une auto comme moyen d expression de sa personnalité, Démographie, géographie, sociaux, économie CRITERES DE SEGMENTATION Situation d achat ou de consommation Situation d achat ex : Restaurant : 12/13, Déjeuner d Affaires, dîner intime, déjeuner familial du dimanche Attitude psychologique à l égard du produit considéré Comportement à l égard du produit considéré

21 Quelques grands types de segmentation La segmentation par la valeur : s inspire de la loi de Pareto des 80/20 les premiers 5% constituent les bons clients les 15% suivants, les clients standards les 80% restant, les petits clients L homme d affaires VIP Dynamique Le novateur L opportuniste rusé Coût Suiveur L affectif sympathique Le besogneux tatillon Éthique L éthique tranquille La segmentation comportementale peut être vue comme une segmentation multi-critères permettant des analyses minutieuse du comportement Ces critères peuvent être : - la situation d achat - les avantages dans le produit - le statut d utilisateur - le statut de fidélité - le niveau d utilisation

22 Chaine de valeur virtuelle (Exemple dans un contexte banque) CRM Matière première (données brutes) Transformation Informations pertinentes et Intelligence d affaires Critères: Âge Famille Type d étude Degré d étude Prêt étudiant Carte de crédit étudiant Profil recherché: Jeunes avec degré de scolarité 1 er cycle et plus dans des domaines d avenir, client potentiel d épargne

23 Démarche de la segmentation Définir la Stratégie Marketing par segment(s) choisi(s) Choix de segment(s) comme cible(s) marketing Description des caractéritiques de chaque segment Choix de critères de segmentation Le ou les segments choisis, il reste à définir pour chacun d eux le type de relation que l on veut établir avec ce segment client

24 Introduction Les segmentations Ø La segmentation & le CRM Les outils

25 La segmentation : une orientation «One To One» La méthodologie One to One : Identifier Différencier Communiquer Personnaliser La méthodologie One to One : Identifier : «comment obtenir plus d information de la part d un plus grand nombre de vos clients» Différencier : «vos clients n ont pas tous la même valeurs et n attendent pas tous la même chose de votre entreprise» Communiquer : «comment obtenir plus d interactivité avec vos clients, en dépensant moins» Personnaliser : «comment répondre précisément aux demandes de vos clients»

26 La segmentation : un pilier de la stratégie GRC La gestion stratégique du client Phase 3 Gestion stratégique du client Phase 2 Phase 1 Fidélisation client Acquisition client Les objectifs : Définition De profils homogènes Segmentation Collecte d informations Investissements technologiques Gestion des clients Adopter un traitement différencié des clients en fonction de la contribution : - contribution passée : récompense les meilleurs clients - contribution future : inciter le client à maximiser sa part de dépense dans l entreprise Hiérarchiser les segments Améliorer la connaissance client Augmenter la rétention des clients ( et ainsi limiter les risques de défection) Mettre en place une politique Segment/Canaux (afin d optimiser les efforts de l entreprise sur les segments stratégiques)

27 Politique Segments / Canaux d interaction (1) La mise en place d une stratégie multi-canal permet de développer trois approches : approche personnalisée approche semi-personnalisée approche de masse Mettre en cohérence le canal d interaction et la valeur stratégique du client : Coût du contact Réserver le Face à Face pour les cibles ou les événements stratégiques De 100 à 500 Utiliser la chaleur du Téléphone pour les cibles à valoriser De 50 à 100 Orienter les client ou les événements évènements à à plus faible faible valeur valeur vers vers les medias le médias plus les plus économique économiques 100 De 5 à 50 De 0,20 à 1 0 Face à Face Téléphone Courrier Internet visites telephone courrier Canal de Contact

28 Politique Segments / Canaux d interaction (2) Une politique Segments / Canal permet de placer le client au cœur de l entreprise. les canaux sont transversaux et ciblés par segments de clientèle les équipes de ventes sont dimensionnées selon les segments les ressources commerciales sont alloués en fonction de la valeur ajoutée produite et de leur coût les canaux de vente sont pilotées par une compte de résultat par canal Télévente Vente directe Vente indirecte Support Client Ingénieur Technico -commercial Logistic CANAUX SEGMENTS CLIENTS CANAUX SEGMENTS CLIENTS CANAUX SEGMENTS CLIENTS CANAUX SEGMENTS CLIENTS

29 Segmentation & culture d entreprise La segmentation client, approche en amont, s inscrit dans la culture d entreprise : Segmentation Stratégie Organisation Processus Une segmentation multi-critères, comportementale, basée sur les attentes, les caractéristiques de la clientèle Une gamme de produits et services pour répondre aux attentes des clients Une évaluation permanente des tarifs, des offres, des cibles, des messages Organisation centrée sur des segments liés aux besoin des clients Primes basée sur ROI des ventes (quantité et qualité) Création de produit en fonction des ventes Basées sur un dialogue avec le client Phase de préparation des campagnes optimisée Évaluation des campagnes efficaces Systèmes d informations Contacts clients planifiées et réalisés et partagées entre les services Centralisation/disponibilité des données client

30 Introduction Les segmentations La segmention & la GRC Ø Les outils

31 Le marché du CRM Le marché mondial du CRM devrait atteindre 18,2 milliards de dollars en 2011, en croissance annuelle de 11%, estime le cabinet IDC Etude CRM par IDC France, mars 2012

32 Les outils (1/2) Le marché français de la GRC 30% des entreprises consacreront un budget d investissement en 2013 dédié aux applications de GRC. 10% des entreprises feront de même pour les applications Marketing. les modules analytiques et de suivi du service client seront les plus recherchés; le marché le plus dynamique sera celui des entreprises de taille intermédiaire La mobilité fait désormais partie intégrante du marché CRM : deux-tiers des entreprises ayant des projets autour des applications de gestion des ventes et du service client prévoient d inclure l accès en mobilité comme un critère important dans leur consultation. Les trois grandes fonctionnalités du CRM Analytique : Outils de reporting, consultation/requête sur la base client (Historical Analysis) Outils améliorant la connaissance client (Customer Analysis) Outils permettant d établir des rapports entre différents éléments d un marché (Market Analysis)

33 Les outils (2/2) Le marché du CRM Analytique : marché relativement immature (dans une perspective de perfectionnement des solutions) nombreux acteurs critères d analyse : fonctionnalités / Suite CRM Analytique / Compréhension de la problématique / MES Les acteurs du CRM analytiques les éditeurs de CRM Front-Office les éditeurs de Business Intelligence les éditeurs d ERP Selon le Magic quadrant du Gartner, on distingue 3 types d éditeurs : les leaders les visionnaires les acteurs de niches en fonction de : leurs compréhension et l anticipation des problématique clients autour du CRM Analytique leurs capacité à mettre en place ces solutions

34 Quelques exemples concrets de GRC

35 Carrefour : un groupe puissant mais une relation à améliorer A votre avis, quels sont les attentes clé des clients? Comment Carrefour y répond? Quel programme de relation clients? Pensez-vous que les clients soient satisfaits?

36 Carrefour : un groupe puissant mais une relation à améliorer Contexte difficile : Hypers confrontés à l usure de leur concept originel : tout sous le même toit et «faire 20 minutes de voiture pour s y rendre» Tournant important années 2000 : fusion avec le groupe Promodès => La fusion a renforcé la puissance du groupe, mais a complexifié son image Carrefour était un des seuls à ne pas proposer de programme de fidélité à ses clients. D où la nécessité pour Carrefour de repenser sa relation client et sa communication pour gagner en proximité Maintenir un contact privilégié avec ses clients

37 Répondre à la question A quoi sert Carrefour? Réponse du groupe: social, qualité et développement économique. La mobilité et l intégration sociale, l accessibilité de la qualité, la contribution au développement économique Campagne presse sur le thème Vous être utile chaque jour. Passer du respect à l attachement, de la fréquentation à la fidélité et de la transaction à la relation, car nous nous adressons à l individu et non pas au client => D une entreprise reconnue pour sa puissance à celui d une entreprise aimée par ses clients.. Quatre piliers pour reconstruire la relation: marque corporate, MDD, programme de fidélité convergence d enseignes.

38 Un programme de fidélisation ambitieux et généreux Objectifs: imposer ce nouveau programme comme le meilleur du marché dans le cœur des français pour permettre de reconquérir des parts de marché. Programme de fidélisation : 13 segments fondés sur des comportements d achat pour envoyer aux porteurs de la carte des offres promotionnelles/ couponing en fonction de leurs achats. Plus de 2 millions de chèques fidélité par mois Contacts directs et réguliers via mailings mensuels Portail web commun Magazine bimestriel Styles de vie offert aux meilleures clientes du programme, lors de leur passage en caisse. Résultats : 11 millions de porteurs de cartes, soit près de 40 % des foyers français. Selon l étude TNS Sofrès, Distrivision 2007, il arrive en tête des programmes de fidélité préférés des consommateurs, devant ceux de E. Leclerc et de Auchan.

39 Voyages-sncf.com: une relation en pleine expansion A votre avis, quels sont les attentes clé des clients? Comment voyages-sncf.com y répond? Quel programme de relation clients? Pensez-vous que les clients soient satisfaits?

40 Cas : voyages-sncf.com

41 Vision de la GRC par voyages-sncf.com

42 Les outils de GRC pour voyages-sncf.com

43 Les outils de GRC pour voyages-sncf.com Site : en tête des annonceurs français sur Internet 12 millions de visiteurs uniques en mai 2011, soit une pénétration proche du quart des Internautes français 3 milliard d euros de volume d affaires en 2012 (80 % train, 20 % agence), (+ 24% en 2011) L offre la plus large du marché :Train, avion, hôtel, packages, séjours, week-ends, location de voitures, etc. Le deuxième canal de ventes de la SNCF après les «gares-boutiques-guichet» 200 salariés, dont la moitié d informaticiens et d ingénieurs Une aide en ligne : Un agent conversationnel : Léa Des FAQ Des modules de selfcare Des guides

44 Les outils de GRC pour voyages-sncf.com Centres de contact : centre interne pour la gestion des mails; 3 centres externes pour la gestion des appels et le back office; centre multilingue pour les sites TGV-Europe.com => Plus de 300 ETP pour le traitement des contacts => s entrants/an ; + de appels entrants/an

45 Les outils de GRC pour voyages-sncf.com Fidélisation Base de données de 12 millions d adresses Fidélisation par l information 13 millions de newsletters par mois : un support extrêmement ciblé car se décline en 30 versions chaque semaine : Personnalisation de la newsletter : en fonction de l appartenance du client à un programme (les S Miles par exemple), de son historique d achat, de son affinité avec tel ou tel produit, de sa localisation géographique, etc. Envoi de messages destinés à faire découvrir et mieux connaître le site selon la maturité des clients Des dizaines de milliers de SMS et mais aussi des tweets, du chat. Fidélisation par les offres personnalisées Offres ciblées en fonction du tout dernier achat «Si une personne nous achète un billet Paris-Marseille, nous lui envoyons automatiquement le lendemain une proposition de nuit d hôtel à Marseille», Christophe Léon, Directeur Marketing Campagnes en fonction des moments de vie du client, comme l envoi de propositions à l approche d un anniversaire ou de la Saint-Valentin

46 Les outils de GRC pour voyages-sncf.com Comment ne pas trop user le client et ne pas être trop intrusif? Les clients et les prospects de voyages-sncf.com sont exposés aux campagnes selon des critères très précis En fonction de leur réactivité, ils vont recevoir plus ou moins de messages du site Les campagnes s adaptent en fonction de l affinité avec les produits : des billets «secs» pour certains, des séjours packagés pour d autres, etc. de la localisation géographique Voyages-sncf.Com utilise la connaissance client pour personnaliser le message (contenu, wording et ton) selon le profil du client offres week-ends aux jeunes couples et offres pour les vacances scolaires aux parents

47 Les bénéfices de la GRC Question : en ce qui concerne l'approche CRM de votre entreprise, diriez-vous que l'enjeu essentiel des années à venir est : la simplification des échanges avec les partenaires et les fournisseurs marketing 48% l'automatisation des processus marketing 65% L'amélioration de la rentabilité du budget marketing 80% L'amélioration de la connaissance des comportements clients 93% 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100 % (étude IDC/SAS 2006)

48 En guise de synthèse Une nouvelle philosophie qui Met les clients, et non les produits, au cœur de la réflexion A recours à la segmentation clients pour satisfaire individuellement les besoins de chaque client Qui a recours à des outils directs de communication A pour objectif d augmenter la rentabilité de l entreprise grâce principalement à la fidélisation des clients

49 De l écoute des clients à la connaissance clients Entendre ce que les clients ont à dire et dialoguer avec eux Être attentif à ce qu ils pensent des produits, de la marque, des actions marketing. Répondre à leurs interrogations, proposer des solutions à leurs problèmes. Comprendre leurs motivations derrière l établissement de la relation, leurs attentes vis-à-vis de l entreprise et leur potentiel économique Anticiper leurs besoins et mieux les satisfaire

50 Pourquoi chercher à connaître ses clients? Augmentation de l efficacité des activités de prospection Augmenter le taux de réponse à une sollicitation client grâce à la bonne offre, adressée au bon moment, avec le bon canal, au bon client Meilleure gestion et optimisation de la relation client Il est impossible de nouer une relation avec un inconnu! Un client connu est mieux traité, mieux satisfait, retenu pour plus longtemps et donc plus rentable

51 Source des données clients Bases de données internes Réponses aux enquêtes ponctuelles de l entreprise (e.g. enquête de satisfaction) Coupon-réponse renvoyé à l entreprise (e.g. dans le cadre d un jeu) Remontées de la part du front office (e.g. conversation avec un télé-opérateur) Actions de parrainage Fichiers loués Nombreux fournisseurs de fichiers clients Des intermédiaires (Axiome, Expérian, l INSEE avec le fichier SIRENE ) Des propriétaires de fichiers (VAD, presse, sites internet ) Louent des listes de prospects ciblées selon les besoins Les fichiers ne s achètent pas, même si certains le proposent Le prix d une liste dépend de sa sélectivité et de l efficacité marketing des actions menées sur cette base par d autres entreprises

52 Stockage des informations client Les données sont stockées dans des entrepôts de données (datawarehouse) où Il est possible de dresser un historique de la relation client L accès à l information est rapide et pratique Utilisation des données dans le cadre d analyse croisées (plutôt que simplement gestion courante et production) Oracle, Statistica, Microsoft SQL Server, etc.

53 Qualité des données Les données sur les clients doivent être : Actuelles : récentes et reflétant la réalité Complètes : prend en considération toutes les informations clients Correctes : justes et valides (Changement d adresse, arrivée ou départ d un enfant, acquisition d un bien ) Uniques : chaque client n apparaît qu une seule fois dans la base de données Accessibles : facilement retrouvables par les personnes qui les utilisent Les coûts liés à une mauvaise identification du client / prospect entraînent : - Des retours de courriers envoyés - Des coûts de courriers envoyés en double - Des déplacements de commerciaux vers des adresses erronées - Des problèmes de facturation - Un niveau de service qui sera inférieur

54 Evolutions dans les outils de la relation clients

55 La relation clients via internet Echanges par (centre relation clients) Rapidité Réactivité Solution efficace Mise à jour des données Tchat : «click to tchat» pour accompagner les internautes Agent virtuel intelligent/ avatar : réduire les coûts tout en proposant une réponse personnalisée Campagnes ings

56 Les campagnes s CA 2011 : 87 millions d euros en augmentation de 26% par rapport à 2010, ing : 2 ème plus forte croissance de tous les canaux numériques après le mobile (source SRI) 115 milliards d s en 2012 (en hausse de 17%) Plus de annonceurs Nombre d s reçus par jour et par internaute se stabilise autour de 7.9 (+ 10% vs 2010) Avantages : Coûts (1/4 mailing) Rapidité Personnalisation Flexibilité Traçabilité Limites : Clients noyés sous les s Montée en puissance des réseaux sociaux (jeunes) Adresses pas toujours fiables

57 Les campagnes s Taux d ouverture : % d internautes ayant ouvert le message Taux de clic Formulation des liens Personnalisation du message Taux de réactivité : rapport entre nombre de clics et nombre d ouvertures Taux de désabonnement : rapport entre nombre de désabonnements et d s reçus Taux de plainte : personnes ayant cliqué le bouton «ceci est un spam» Actualiser régulièrement sa base de données et ne pas sur-solliciter

58 Les campagnes s Objectif : s assurer que l e mailing sera ouvert et la réponse finale du destinataire positive Ciblage Contenu : mots donnant l impression aux clients que l entreprise s intéresse à eux Schémas permettant d influencer le mouvement de l œil Déclencheur d action visible Eviter d insérer un chiffre (les FAI le classe alors en SPAM) Identité de l émetteur clairement affichée Eviter les «no reply» qui exaspèrent Mailing : 60% jettent ou ne lisent pas Sur les 40% ouvrant 100% des individus regardent les en-têtes, images, PS pour évaluer la pertinence globale du message 25% lisent le corps du texte

59 Web analytics Utilisation des statistiques de trafic et de ventes pour comprendre le comportement de l utilisateur et améliorer les performances de son site 1 er critère reste le ROI Le site est un centre de coût sur le plan comptable Distinguer les dépenses de pub en ligne des autres dépenses marketing (perte d argent sur la livraison?) Le site gagne-t-il de l audience? Incite-t-il à rester?, etc => Statistiques de ventes

60 La mesure d audience et de trafic sur Internet De quel côté se place-t-on pour mesurer? SITE CENTRIC = mesure du trafic Exhaustivité du comptage des pages : Pages vues, Visites et parcours de visite, Visiteurs uniques par jour USER CENTRIC = mesure de l audience Profil socio démo des internautes 60

61 Indicateurs clé de performance Les indicateurs éditoriaux Sessions : nombre de fois où le site a été visité = trafic Visiteurs uniques : reconnaissance des adresses IP des machines des utilisateurs Pages vues : nombre de pages web distinctes téléchargées, vues à l écran Pages vues par visite : nombre de pages vues divisé par le nombre total de visites Taux de couverture : % d internautes au moins une visite pendant une période Taux de conversion : nombre de ventes, d abonnés divisé par le nombre de visites = capacité à transformer un visiteur en client Les indicateurs publicitaires PAP : pages vues avec publicité Taux de clic : nombre d impressions publicitaires ayant généré un clic divisé par le nombre d impressions publicitaires total Sites référents : sites web qui génèrent un lien vers votre site (nombre) Moteurs de recherche référents : en fonction de l apparition naturelle => Les packages de statistiques peuvent être des logiciels à installer sur le serveur ou des solutions hébergées

62 Taux de rebond Le taux de rebond (bounce rate) Pourcentage d'internautes qui sont entrés sur une page Web et qui ont quitté le site immédiatement après On considère généralement qu'un visiteur a rebondi lorsque : il a cliqué sur un lien externe il a fermé l'onglet ou la fenêtre il a tapé une nouvelle URL il a cliqué sur 'Précédent' dans son navigateur et est ressorti du site sa session a expiré (temps retenu en moyenne : 30 min)

Prospection. Laurent Dorey

Prospection. Laurent Dorey Prospection Laurent Dorey Mercredi 17 Sep 2014 Programme : Appel ca. 05 Concepts abordés Prospection Calcom CI processus commercial données empiriques raisons de fidéliser philosophie types de clients

Plus en détail

GRC chap 1 CHAP 1 : LA GESTION DE LA RELATION CLIENT

GRC chap 1 CHAP 1 : LA GESTION DE LA RELATION CLIENT CHAP 1 : LA GESTION DE LA RELATION CLIENT I. Définition Ensemble des dispositifs ou opérations de marketing et de supports ayant pour but d optimiser la qualité de la relation clients de fidéliser et de

Plus en détail

Attention : Ce document est un travail d étudiant, il n a pas été relu et vérifié par Marketing-etudiant.fr.

Attention : Ce document est un travail d étudiant, il n a pas été relu et vérifié par Marketing-etudiant.fr. Document mis à disposition par : www.marketing-etudiant.fr Attention : Ce document est un travail d étudiant, il n a pas été relu et vérifié par Marketing-etudiant.fr. En conséquence croisez vos sources

Plus en détail

Marketing comportemental. Guide méthodologique de mise en œuvre

Marketing comportemental. Guide méthodologique de mise en œuvre Marketing comportemental Guide méthodologique de mise en œuvre Sommaire Présentation...3 Les limites du marketing de masse ou du marketing «produit»...5 L idéal marketing : délivrer le bon message au bon

Plus en détail

Chap 3 : La connaissance du client. I. Les fondements de la connaissance du client. Les principales évolutions sont résumées dans le tableau suivant :

Chap 3 : La connaissance du client. I. Les fondements de la connaissance du client. Les principales évolutions sont résumées dans le tableau suivant : Chap 3 : La connaissance du client I. Les fondements de la connaissance du client A. D une société de consommation à une société de consommateurs Depuis les années 1980, les mutations sociales ont eu d

Plus en détail

SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44

SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44 SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44 Le CRM (GRC) est la clef de votre succès Les Principes généraux de la Gestion de la Relation Clients Confidentiel

Plus en détail

Cours du Marketing approfondi

Cours du Marketing approfondi Cours du Marketing approfondi Le marketing direct Le marketing direct est un marketing interactif qui utilise un ou plusieurs médias en vue d obtenir une réponse et / ou une transaction. «Le marketing

Plus en détail

Chap 20 : Les stratégies de communication

Chap 20 : Les stratégies de communication Chap 20 : Les stratégies de communication I. Les bases de la communication A. Les objectifs de la communication B. Les conditions de validité des objectifs Pour être valides, les objectifs de communication

Plus en détail

LE DISPLAY RÉVOLUTION. De l achat d espace publicitaire classique à la gestion d audience ciblée. Janvier 2012 LIVRE BLANC ACXIOM.

LE DISPLAY RÉVOLUTION. De l achat d espace publicitaire classique à la gestion d audience ciblée. Janvier 2012 LIVRE BLANC ACXIOM. LIVRE BLANC ACXIOM LE DISPLAY EN PLEINE RÉVOLUTION De l achat d espace publicitaire classique à la gestion d audience ciblée Janvier 2012 Frédéric GRELIER Directeur Europe développement produits Acxiom

Plus en détail

Le Marketing Direct et la relation client

Le Marketing Direct et la relation client Introduction au MD Le Marketing Direct et la relation client Définition du Marketing direct. Il consiste à gérer une offre et une transaction personnalisée à partir de l utilisation d informations individuelles

Plus en détail

En partenariat avec. et sa solution e-mailing

En partenariat avec. et sa solution e-mailing En partenariat avec et sa solution e-mailing A quoi sert une campagne e-mailing? A quoi sert un e-mailing? Faites la distinction entre la communication de masse et la communication ciblée Notoriété Communication

Plus en détail

Le Spam sonne-t-il le glas du marketing relationnel?

Le Spam sonne-t-il le glas du marketing relationnel? Le Spam sonne-t-il le glas du marketing relationnel? «Emailing,done right can be a solution to direct marketing. Done wrong, it can be ruinous!» Rick Bruner,IMT Strategy 1 From B2C Email Marketing In Europe:

Plus en détail

La Business Intelligence & le monde des assurances

La Business Intelligence & le monde des assurances Conseil National des Assurances Séminaire - Atelier L information au service de tous Le 09 Novembre 2005 La Business Intelligence & le monde des assurances Karim NAFIE Regional Presales Manager EEMEA Operations

Plus en détail

VOTRE CANAL MARKETING

VOTRE CANAL MARKETING LE LIVRE BLANC DE L EMAIL MARKETING FAITES DE L E-MAIL VOTRE CANAL MARKETING LE PLUS DYNAMIQUE TABLE DES MATIÈRES Introduction Les atouts de l emailing Les clés d un emailing réussi! Mesurer son retour

Plus en détail

Etude de cas. Acteur incontournable du marketing direct spécialiste des problématiques B to B. Christophe de Larquier, Dirigeant de Combbase

Etude de cas. Acteur incontournable du marketing direct spécialiste des problématiques B to B. Christophe de Larquier, Dirigeant de Combbase Etude de cas Acteur incontournable du marketing direct spécialiste des problématiques B to B «Dans un contexte très concurrentiel, nos clients doivent optimiser leur contact avec le prospect grâce à une

Plus en détail

Les règles d or de l emailingpour fidéliser vos clients dans le secteur du tourisme

Les règles d or de l emailingpour fidéliser vos clients dans le secteur du tourisme Les règles d or de l emailingpour fidéliser vos clients dans le secteur du tourisme 1 Plan Utilisation d une plateforme d envoi Créer un message L email Marketing Comment utiliser l email Marketing 2 L

Plus en détail

Centre de relation client

Centre de relation client Centre de relation client Emission et réception d appels Etudes qualitatives et quantitatives Mesure de qualité de services Enquêtes en ligne - appels mystères Fidélisation clients Détection de projets

Plus en détail

S422-1-3 LA CLIENTELE DE L UNITE COMMERCIALE : APPROCHE STRUCTURELLE

S422-1-3 LA CLIENTELE DE L UNITE COMMERCIALE : APPROCHE STRUCTURELLE S422-1-3 LA CLIENTELE DE L UNITE COMMERCIALE : APPROCHE STRUCTURELLE S422 La relation commerciale et son marché S42 La relation commerciale la clientèle de l unité commerciale Définir la notion de zone

Plus en détail

CRM Banque. Fonctionnalités clés. Vision complète de la performance de la banque. Optimisation fondamentale de la relation client

CRM Banque. Fonctionnalités clés. Vision complète de la performance de la banque. Optimisation fondamentale de la relation client CRM Banque Fonctionnalités clés Vision complète de la performance de la banque Suivi des indicateurs clés de performance de la banque avec des tableaux de bord en temps réel, des rapports prédéfinis, une

Plus en détail

Le Display En Pleine Révolution

Le Display En Pleine Révolution Le Display En Pleine Révolution De l achat d espace publicitaire classique à la gestion d audience ciblée Better connections. Better results. Livre Blanc Acxiom Le Display En Pleine Révolution De l achat

Plus en détail

VIENNE LONDRES MUNICH BERLIN ZURICH PARIS HONG KONG PEKIN MOSCOU ISTANBUL

VIENNE LONDRES MUNICH BERLIN ZURICH PARIS HONG KONG PEKIN MOSCOU ISTANBUL Enterprise Email Marketing Solutions & Services IMPLI PERT CATION INE N DÉLIV RABIL CE ITÉ W N E S Guide Pratique de l Emailing 2012 Conseils pratiques sur la meilleure façon de mettre en place des emails

Plus en détail

CRM Assurance. Fonctionnalités clés. Vue globale de l assuré. Gestion des échanges en Multicanal

CRM Assurance. Fonctionnalités clés. Vue globale de l assuré. Gestion des échanges en Multicanal CRM Assurance Fonctionnalités clés Vue globale de l assuré Le CRM pour les compagnies d'assurances est une solution spécialement conçue pour mettre en place et soutenir les fondements d une orientation

Plus en détail

ecrm : Multiplicité des données clients D où proviennent les informations et quelles sont-elles?

ecrm : Multiplicité des données clients D où proviennent les informations et quelles sont-elles? ecrm : Multiplicité des données clients D où proviennent les informations et quelles sont-elles? Livre Blanc Cabestan Des sources de données disparates Il existe autant d'approches pour reconnaître un

Plus en détail

Diagnostic CRM en 2 parties. Votre organisation a-t-elle besoin d un CRM? Quels sont vos besoins?

Diagnostic CRM en 2 parties. Votre organisation a-t-elle besoin d un CRM? Quels sont vos besoins? Diagnostic CRM en 2 parties Votre organisation a-t-elle besoin d un CRM? Quels sont vos besoins? Votre organisation a-t-elle besoin d un CRM? Perspective courte durée. L important c est la vente L approche

Plus en détail

«Outils de gestion pour TPE CRM / ERP» Club

«Outils de gestion pour TPE CRM / ERP» Club Réunion des membres du 7 juin 2011 «Outils de gestion pour TPE CRM / ERP» Comment faciliter la gestion journalière d un commerce ou d une TPE par l utilisation d outils TIC? L adoption d outils TIC mais

Plus en détail

performance commerciale

performance commerciale Logiciel GRC : Un outil au service de la performance commerciale Les Morning du WEB Juin 2014 Intervenant : Eric BLACHE Cabinet COFIJA CADRE EXPERT Eric BLACHE Cabinet COFIJA 35 ans d expérience dans les

Plus en détail

LES APPLICATIONS DU BIG DATA DANS LE MARKETING RELATIONNEL : RETARGETING ET REMARKETING MULTICANAL, DISPLAY CIBLÉ, DMP

LES APPLICATIONS DU BIG DATA DANS LE MARKETING RELATIONNEL : RETARGETING ET REMARKETING MULTICANAL, DISPLAY CIBLÉ, DMP LES APPLICATIONS DU BIG DATA DANS LE MARKETING RELATIONNEL : RETARGETING ET REMARKETING MULTICANAL, DISPLAY CIBLÉ, DMP 2 ENJEUX MEDIAPOST COMMUNICATION ÊTRE LE LEADER DE L INTELLIGENCE CLIENT À TRAVERS

Plus en détail

Données des SIM. Données signalétiques (nom, adresse), Historique d achat, Réactions passées aux actions de promotion

Données des SIM. Données signalétiques (nom, adresse), Historique d achat, Réactions passées aux actions de promotion Données des SIM Bases de données produits Identification, caractéristiques techniques, caractéristiques commerciales (prix, unités de vente, fournisseurs), état des stocks, ventes réalisées Bases de données

Plus en détail

Théodore Levitt Economiste américain, Professeur à Harvard. www.captivea.fr

Théodore Levitt Economiste américain, Professeur à Harvard. www.captivea.fr Théodore Levitt Economiste américain, Professeur à Harvard Conserver un client coûte 5 X moins cher que d en acquérir un nouveau Diapositive 3 Constat Les clients évoluent Moins fidèles, moins d attachement

Plus en détail

La Gestion multi-canal de la Relation Client

La Gestion multi-canal de la Relation Client La Gestion multi-canal de la Relation Client Atelier 3 9 juin 2011 (11h15 à 12h) Erwan de KERGOMMEAUX Intervenants Philippe LAFITTE El Hadi BASTA www.aareon.mobi Code d accès 2011 Page Partenaire / Sondage

Plus en détail

LA STRATÉGIE «BIG DATA» DE ROULARTA MEDIA GROUP PREND DE L AMPLEUR GRÂCE À SELLIGENT TARGET

LA STRATÉGIE «BIG DATA» DE ROULARTA MEDIA GROUP PREND DE L AMPLEUR GRÂCE À SELLIGENT TARGET LA STRATÉGIE «BIG DATA» DE ROULARTA MEDIA GROUP PREND DE L AMPLEUR GRÂCE À SELLIGENT TARGET Le groupe, véritable machine à idées des médias, tire parti de l analyse comportementale pour optimiser son marketing

Plus en détail

10 indicateurs clé de performance (KPI) incontournables pour e-commerçant

10 indicateurs clé de performance (KPI) incontournables pour e-commerçant 10 indicateurs clé de performance (KPI) incontournables pour e-commerçant Oubliez le nombre de visites sur votre boutique en ligne, le nombre de pages vues et même votre positionnement de mots clés sur

Plus en détail

JANNEAU Julien. Conférence : Les clés de succès sur Internet

JANNEAU Julien. Conférence : Les clés de succès sur Internet HYMBERT Medhi JANNEAU Julien Master 2 SCPN Conférence : Les clés de succès sur Internet Introduction : Depuis sa démocratisation durant les années 2000, la toile Internet a complètement «explosée» devant

Plus en détail

A l Aise Web - Web Analytique

A l Aise Web - Web Analytique Référencement Web Analytique Webmarketing A l Aise Web - Web Analytique Etudes & veille Mesurez la performance de votre site internet Formations Mediaveille Une offre bâtie autour de 5 expertises fortes

Plus en détail

Les évolutions stratégiques de la Data Quality en 2012 : Comment s adapter aux nouvelles habitudes digitales du consommateur?

Les évolutions stratégiques de la Data Quality en 2012 : Comment s adapter aux nouvelles habitudes digitales du consommateur? Les évolutions stratégiques de la Data Quality en 2012 : Comment s adapter aux nouvelles habitudes digitales du consommateur? Un Livre Blanc Experian Marketing Services d après une enquête menée par le

Plus en détail

Comment assurer une bonne relation commerciale? 17 Avril 2015 CCI Christophe Chéneau

Comment assurer une bonne relation commerciale? 17 Avril 2015 CCI Christophe Chéneau Comment assurer une bonne relation commerciale? 17 Avril 2015 CCI Christophe Chéneau Sommaire : Quelques idées reçues à tailler en brèche dès maintenant Le préalable à toute action soignez chaque jour

Plus en détail

CRM : Le Client au cœur

CRM : Le Client au cœur 3 septembre 2008 1 CRM : Le Client au cœur 3 septembre 2008 Frédéric Leclercq - Cylande 3 septembre 2008 2 Cylande \ Editeur de progiciels dédiés à la distribution GD Grande Distribution Distribution Spécialisée

Plus en détail

Personnalisez vos pages web et facebook. Boostez votre taux de conversion en personnalisant le parcours d achat des internautes anonymes

Personnalisez vos pages web et facebook. Boostez votre taux de conversion en personnalisant le parcours d achat des internautes anonymes Personnalisez vos pages web et facebook Boostez votre taux de conversion en personnalisant le parcours d achat des internautes anonymes Sommaire Présentation...3 Le cycle d achat des internautes et des

Plus en détail

Le Marketing Relationnel Universitaire : 2010.2011 0

Le Marketing Relationnel Universitaire : 2010.2011 0 Universitaire : 2010.2011 0 Introduction : Chaque jour à travers le monde, des managers déplorent la baisse de fidélité de leurs clients qui sont courtisés plus fébrilement par des concurrents offrant

Plus en détail

COMMENT FAIRE DU E-COMMERCE?

COMMENT FAIRE DU E-COMMERCE? COMMENT FAIRE DU E-COMMERCE? Le marché du e-commerce Besoins d un e-commerçant L offre des prestataires Offres «standardisées» Offres sur mesure Choisir une offre Solution libre ou propriétaire? Fonctionnalités

Plus en détail

Partie I Stratégies relationnelles et principes d organisation... 23

Partie I Stratégies relationnelles et principes d organisation... 23 Introduction......................................................................... 1 1. Définition........................................................................ 2 1.1 Le CRM comme processus

Plus en détail

COMMENT FAIRE DU COMMERCE ELECTRONIQUE?

COMMENT FAIRE DU COMMERCE ELECTRONIQUE? Sur le marché de la création de sites marchands, les offres de prestataires fourmillent. Reste à savoir ce que ces prestations recouvrent et ce qui les distingue les unes des autres. Le commerce électronique

Plus en détail

Ecosystème Salesforce.com/SFDC

Ecosystème Salesforce.com/SFDC FICHIERS BTOB : Ecosystème Salesforce.com/SFDC BASES DE DONNEES EMAILING NOMINATIVES ENTREPRISES UTILISATRICES DE SFDC (END USERS SALESFORCE.COM) BASE INSTALLEE CLIENTS SALESFORCE.COM/SFDC Périmètre :

Plus en détail

Optimiser son expérience client dans la vente au détail

Optimiser son expérience client dans la vente au détail VENTE ACHETER Optimiser son expérience client dans la vente au détail Un Livre Blanc Maxymiser d Oracle Oct 2015 Livre Blanc www.maxymiser.fr Depuis quelques années, les professionnels de la vente au détail

Plus en détail

Le 19 octobre 2010 CROSS-CANAL. Comment mettre en place une véritable stratégie cross-canal? Gaëlle Duvet

Le 19 octobre 2010 CROSS-CANAL. Comment mettre en place une véritable stratégie cross-canal? Gaëlle Duvet Le 19 octobre 2010 CROSS-CANAL Comment mettre en place une véritable stratégie cross-canal? PRESENTATION Néomarketing est une Agence Conseil de Marketing Relationnel. Depuis 2002, nous accompagnons nos

Plus en détail

La distribution et le marketing numériques

La distribution et le marketing numériques La distribution et le marketing numériques E-commerce : un développement solide L e-commerce transforme la manière avec laquelle les clients ont accès et achètent leurs produits. Avec, en point d orgue,

Plus en détail

>> Comment conquérir de nouveaux clients grâce à Internet?

>> Comment conquérir de nouveaux clients grâce à Internet? Intégrer le webmarketing dans sa stratégie de développement touristique Pourquoi se lancer dans le webmarketing? Pour répondre à un consommateur qui utilise désormais Internet pour préparer, organiser

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 6 : Customer Relationship Management (CRM) Sommaire Introduction... 1 Les enjeux

Plus en détail

SYNTHÈSE DOSSIER 1 Introduction à la prospection

SYNTHÈSE DOSSIER 1 Introduction à la prospection SYNTHÈSE DOSSIER 1 Introduction à la prospection La prospection est une activité indispensable pour développer le nombre de clients, mais aussi pour contrecarrer la perte de clients actuels. Elle coûte

Plus en détail

L information et la technologie de l informationl

L information et la technologie de l informationl L information et la technologie de l informationl CRM & informatique décisionnelled CRM CRM & informatique décisionnelle. d 1 2 3 Les Les fondements managériaux managériaux du du CRM. CRM. Les Les fondements

Plus en détail

TOUS SUR LE WEB. Résultats «Diagnostic e-marketing» OISANS

TOUS SUR LE WEB. Résultats «Diagnostic e-marketing» OISANS TOUS SUR LE WEB Résultats «Diagnostic e-marketing» OISANS Pôle Animation & Services Septembre 2015 1 Méthodologie Diagnostic e-marketing Enquête en ligne réalisée du 26 janvier au 20 mars 2015 2 500 hébergements

Plus en détail

Tous les outils de prospection disponibles avec le logiciel PIKADELLI MARKETING

Tous les outils de prospection disponibles avec le logiciel PIKADELLI MARKETING Le nouveau concept pour vos E-Mailings et vos Fax-Mailings La réussite pour toute votre prospection La gestion de vos NewsLetters L analyse complète avec l @udimat de vos campagnes Présentation du Logiciel

Plus en détail

TOUS SUR LE WEB. Résultats «Diagnostic e-marketing» Nord Isère Territoire CCI

TOUS SUR LE WEB. Résultats «Diagnostic e-marketing» Nord Isère Territoire CCI TOUS SUR LE WEB Résultats «Diagnostic e-marketing» Nord Isère Territoire CCI Pôle Animation & Services Septembre 2015 1 SOMMAIRE Résultats du Diagnostic e-marketing : o Profil des professionnels répondants

Plus en détail

Toutefois, elles éprouvent de réelles difficultés à mettre en place. les résultats ne sont pas mesurés systématiquement.

Toutefois, elles éprouvent de réelles difficultés à mettre en place. les résultats ne sont pas mesurés systématiquement. Les entreprises sont conscientes de l intérêt du canal web pour leurs campagnes marketing. Elles l utilisent pour différents types d opérations et prévoient de poursuivre leurs investissements sur le marketing

Plus en détail

Agence Conseil en Marketing et communication Numerique. Implantation : France & Espagne

Agence Conseil en Marketing et communication Numerique. Implantation : France & Espagne Agence Conseil en Marketing et communication Numerique Implantation : France & Espagne Optimise la notoriété et les performances de votre marque sur internet. Notre Métier ROI Media accompagne ses clients

Plus en détail

Un nouveau regard sur votre marketing relationnel

Un nouveau regard sur votre marketing relationnel Un nouveau regard sur votre marketing relationnel La Proposition ellegiance repose sur une solution clef en main pour votre marque. Elle vous permet de déployer rapidement votre solution de communication

Plus en détail

La GRC ou comment mettre le client au coeur de l entreprise

La GRC ou comment mettre le client au coeur de l entreprise composantes Relation de la Relation relation 4 Les outils 4 Les 4-1 outils Les de bases la GRC de 4-1 données Les bases de données 4-2 Les logiciels et 5 Les de freins la GRC au La GRC ou comment mettre

Plus en détail

CRM Service. Exemples de secteurs concernés. Fonctionnalités clés. Gestion de l activité quotidienne. Gestion complète de la force de vente

CRM Service. Exemples de secteurs concernés. Fonctionnalités clés. Gestion de l activité quotidienne. Gestion complète de la force de vente CRM Service Exemples de secteurs concernés Société de commerce et de négoce Société de services informatiques Cabinet de formation Cabinet de recrutement Société de sécurité et de nettoyage Société de

Plus en détail

Chap 14 : La fidélisation de la clientèle et la mercatique après-vente. I. La fidélisation. A. Les enjeux de la fidélisation

Chap 14 : La fidélisation de la clientèle et la mercatique après-vente. I. La fidélisation. A. Les enjeux de la fidélisation Chap 14 : La fidélisation de la clientèle et la mercatique après-vente I. La fidélisation A. Les enjeux de la fidélisation B. La mesure de la satisfaction des clients dans les unités commerciales physiques

Plus en détail

Introduction. La stratégie «pull» : la stratégie de gain sur Internet

Introduction. La stratégie «pull» : la stratégie de gain sur Internet Introduction La stratégie «pull» : la stratégie de gain sur Internet Un principe simple mais imparable : «Attirez votre cible vers vos offres» La stratégie «pull», ou stratégie d attraction, consiste à

Plus en détail

La Renaissance de L emailing à la Performance

La Renaissance de L emailing à la Performance La Renaissance de L emailing à la Performance Eviter l essouflement en revenant aux bonnes pratiques marketing Par Mario Roche, Sales Manager Acxiom France Better connections. Better results. Livre Blanc

Plus en détail

NOS SERVICES NOTRE METHODOLOGIE

NOS SERVICES NOTRE METHODOLOGIE 1 1 NOS SERVICES Nous vous proposons nos services pour renforcer et optimiser votre trafic sur internet et augmenter votre chiffre d affaires Search Engine Marketing * REFERENCEMENT NATUREL (SEO) * REFERENCEMENT

Plus en détail

EMARSYS SMS INTÉGREZ LE SMS À VOTRE STRATÉGIE MULTICANAL. SANS EFFORT.

EMARSYS SMS INTÉGREZ LE SMS À VOTRE STRATÉGIE MULTICANAL. SANS EFFORT. EMARSYS SMS INTÉGREZ LE SMS À VOTRE STRATÉGIE MULTICANAL. SANS EFFORT. EMARSYS SMS Ajoutez SMS Text Marketing à votre stratégie multicanal. Emarsys SMS: Ajoutez SMS Text Marketing à votre stratégie multicanal.

Plus en détail

satisfaction client Relation client : satisfaction? fidélisation?

satisfaction client Relation client : satisfaction? fidélisation? Relation client : satisfaction? fidélisation? Un pilier fondamental de la GRC : la satisfaction client La gestion de la relation client Les missions de l entreprise Créer de la valeur pour les clients

Plus en détail

SAP Billing and Revenue Innovation Management for High-Volume Business

SAP Billing and Revenue Innovation Management for High-Volume Business SAP Solution Brief SAP Business Suite SAP Billing and Revenue Innovation Management Enjeux SAP Billing and Revenue Innovation Management for High-Volume Business Rationalisation du processus de facturation

Plus en détail

CPC (Cost per click ou rémunération par clic): exemple, un clic sur une bannière ou un lien texte

CPC (Cost per click ou rémunération par clic): exemple, un clic sur une bannière ou un lien texte GLOSSAIRE A/B test Le test A/B (ou A/B testing) est une technique de marketing qui consiste à proposer plusieurs variantes d'un même objet, qui diffèrent selon un seul critère (par exemple, la couleur

Plus en détail

Contexte : «l e-business» TECHNIQUES DE MARKETING EN LIGNE. Contexte : «l e-business» Création de valeur 02/02/12

Contexte : «l e-business» TECHNIQUES DE MARKETING EN LIGNE. Contexte : «l e-business» Création de valeur 02/02/12 Contexte : «l e-business» TECHNIQUES DE MARKETING EN LIGNE La notion «d E-Business» recouvre les différentes applications possibles de l'informatique faisant appel aux technologies de l'information et

Plus en détail

BASES DE DONNEES EMAILING NOMINATIVES ENTREPRISES UTILISATRICES DE SAP (END USERS SAP)

BASES DE DONNEES EMAILING NOMINATIVES ENTREPRISES UTILISATRICES DE SAP (END USERS SAP) FICHIERS BTOB SAP BASES DE DONNEES EMAILING NOMINATIVES ENTREPRISES UTILISATRICES DE SAP (END USERS SAP) BASE INSTALLEE SAP Périmètre : France Entière Offre de sourcing qualifié de contacts BtoB : location

Plus en détail

Dans une stratégie de fidélisation, l emailing comprend notamment l envoi d emails d informations, d offres spéciales et de newsletters.

Dans une stratégie de fidélisation, l emailing comprend notamment l envoi d emails d informations, d offres spéciales et de newsletters. L email, vers une communication électronique. Que ce soit à la maison ou au travail, presque tous les internautes utilisent l email pour communiquer. Aujourd hui encore, l email reste le seul moyen de

Plus en détail

QUI SOMMES-NOUS? La société. Notre solution pour le tourisme. Une plateforme robuste et éprouvée

QUI SOMMES-NOUS? La société. Notre solution pour le tourisme. Une plateforme robuste et éprouvée QUI SOMMES-NOUS? La société Fondée à Toulouse en 2006 (20 employés) Notre métier : concepteur et éditeur d une solution internet pour le commerce et le tourisme Notre philosophie : une équipe réactive,

Plus en détail

Intégrer le CRM : quelle utilité, quels profits pour ma PME?

Intégrer le CRM : quelle utilité, quels profits pour ma PME? Conférence Applica - 22 avril 2002 Intégrer le CRM : quelle utilité, quels profits pour ma PME? Stéphanie WAILLIEZ Analyste CRM, CXP swailliez@cxp-international.com CXP en quelques mots et quelques chiffres

Plus en détail

«COMMENT PROSPECTER ET FIDÉLISER VOS CLIENTS GRÂCE À LA COMMUNICATION ET AU MARKETING DIRECT?»

«COMMENT PROSPECTER ET FIDÉLISER VOS CLIENTS GRÂCE À LA COMMUNICATION ET AU MARKETING DIRECT?» «COMMENT PROSPECTER ET FIDÉLISER VOS CLIENTS GRÂCE À LA COMMUNICATION ET AU MARKETING DIRECT?» Sommaire 1. Introduction : les clients, les Médias et la Publicité 2. Construire une Stratégie de Communication

Plus en détail

BEE Agency est une AGENCE DE CONSEIL et de COMMUNICATION spécialisée dans les SOLUTIONS DIGITALES, le Web-Marketing et le développement durable.

BEE Agency est une AGENCE DE CONSEIL et de COMMUNICATION spécialisée dans les SOLUTIONS DIGITALES, le Web-Marketing et le développement durable. EN UN CLIN D OEIL BEE Agency est une AGENCE DE CONSEIL et de COMMUNICATION spécialisée dans les SOLUTIONS DIGITALES, le Web-Marketing et le développement durable. Elle est organisée en 3 pôles : SM@RT,

Plus en détail

S intéresser à «l audience des sites Internet des offices de tourisme», des outils de suivi. Quels outils de suivi de son audience?

S intéresser à «l audience des sites Internet des offices de tourisme», des outils de suivi. Quels outils de suivi de son audience? S intéresser à «l audience des sites Internet des offices de tourisme», des outils de suivi Quels outils de suivi de son audience? Qu est-ce qu une bonne audience pour un site Internet d office de tourisme?

Plus en détail

Cegid Business Hôtellerie

Cegid Business Hôtellerie CegidBusinessHôtellerie Cegid Business Hôtellerie Interfaces Gérer efficacement tous les aspects de votre métier. Cegid Business Hôtellerie est le seul véritable ERP intégrant tous les aspects de la gestion

Plus en détail

Le terme «ERP» provient du nom de la méthode MRP (Manufacturing Ressource Planning) utilisée dans les années 70 pour la gestion et la planification

Le terme «ERP» provient du nom de la méthode MRP (Manufacturing Ressource Planning) utilisée dans les années 70 pour la gestion et la planification Séminaire national Alger 12 Mars 2008 «L Entreprise algérienne face au défi du numérique : État et perspectives» CRM et ERP Impact(s) sur l entreprise en tant qu outils de gestion Historique des ERP Le

Plus en détail

La CRM, outil indispensable de votre performance commerciale. Conférence CCI de Saint Etienne 04/06/13

La CRM, outil indispensable de votre performance commerciale. Conférence CCI de Saint Etienne 04/06/13 La CRM, outil indispensable de votre performance commerciale Conférence CCI de Saint Etienne 04/06/13 La CRM Gestion de la Relation Client, outil indispensable de votre performance commerciale Points clés

Plus en détail

Enrichissez votre connaissance client grâce aux questionnaires intelligents! contact@myfeelback.com www.myfeelback.com +33 5 62 80 44 27

Enrichissez votre connaissance client grâce aux questionnaires intelligents! contact@myfeelback.com www.myfeelback.com +33 5 62 80 44 27 Enrichissez votre connaissance client grâce aux questionnaires intelligents! contact@myfeelback.com www.myfeelback.com +33 5 62 80 44 27 Les nouveaux défis de la connaissance client 44% des entreprises

Plus en détail

Formation e-commerce : Webmarketing

Formation e-commerce : Webmarketing Page 1 sur 6 28 bd Poissonnière 75009 Paris T. +33 (0) 1 45 63 19 89 contact@ecommerce-academy.fr http://www.ecommerce-academy.fr/ Formation e-commerce : Webmarketing Votre boutique e-commerce est lancée

Plus en détail

Mesurer son ROI Partie 2

Mesurer son ROI Partie 2 Mesurer son ROI Partie 2 Optimisation et Fidélisation Emmanuelle DAHAN - Trafic Manager Oxatis Denis FAGES - Directeur du site www.chacunsoncafe.fr Journées Oxygène 13 et 14 mai 2011 Sommaire Rappel des

Plus en détail

SECTEUR BANCAIRE ETAT DES LIEUX DE L EXPERIENCE OMNICANAL EN LIGNE

SECTEUR BANCAIRE ETAT DES LIEUX DE L EXPERIENCE OMNICANAL EN LIGNE SECTEUR BANCAIRE ETAT DES LIEUX DE L EXPERIENCE OMNICANAL EN LIGNE Copyright Eptica 2014 1/ ETAT DES LIEUX 2014 LE SECTEUR BANCAIRE Dans son étude 2014, Eptica a étudié la qualité du Service Client en

Plus en détail

Livre blanc. CRM: Quels sont les bénéfices pour votre entreprise?

Livre blanc. CRM: Quels sont les bénéfices pour votre entreprise? Livre blanc CRM: Quels sont les bénéfices pour votre entreprise? Longtemps considéré comme un outil de luxe exclusivement réservé aux grands groupes, le CRM a su démontrer au fil du temps, que son efficacité

Plus en détail

[Budgets B2B] Le guide d optimisation financière. (marketing, commercial et digital)

[Budgets B2B] Le guide d optimisation financière. (marketing, commercial et digital) [Budgets B2B] Le guide d optimisation financière. (marketing, commercial et digital) Les tendances en matière de répartition des budgets. sommaire 1. Les budgets marketing sont à la hausse. 2. La part

Plus en détail

Contact+ pour vous. valorisez votre relation client sur le web. avec Contact+, tout le monde y gagne. pour vos clients

Contact+ pour vous. valorisez votre relation client sur le web. avec Contact+, tout le monde y gagne. pour vos clients avec Contact+, tout le monde y gagne Contact+ pour vous valorisez votre relation client sur le web la possibilité de proposer une mise en relation web gratuite ou payante selon la valeur du service une

Plus en détail

Achats en ligne. et conversion. Le marketing à la performance, du premier affichage au dernier clic. tradedoubler.com

Achats en ligne. et conversion. Le marketing à la performance, du premier affichage au dernier clic. tradedoubler.com Achats en ligne et conversion Le marketing à la performance, du premier affichage au dernier clic tradedoubler.com Lorsqu il s agit de choisir une marque ou un produit à acheter, les consommateurs européens

Plus en détail

Hospitality Awards 2012 Meilleure opération de communication

Hospitality Awards 2012 Meilleure opération de communication Hospitality Awards 2012 Meilleure opération de communication hotelbb.com Rejoignez-nous sur une problématique STRATéGIE : Faire de b&b hôtels, une marque «brand friend» Quelle communication de challenger

Plus en détail

LIVRE BLANC COMMUNICATIONS MARKETING ET CRM

LIVRE BLANC COMMUNICATIONS MARKETING ET CRM LIVRE BLANC COMMUNICATIONS MARKETING ET CRM LIVRE BLANC COMMUNICATIONS MARKETING ET CRM 2 À PROPOS De nos jours, il est essentiel pour les entreprises de définir une stratégie marketing précise et efficace.

Plus en détail

AGENCE COMMERCIALE ENTREPRISES AQUITAINE NORD

AGENCE COMMERCIALE ENTREPRISES AQUITAINE NORD AGENCE COMMERCIALE ENTREPRISES AQUITAINE NORD CHIFFRES CLÉS D3C AQUITAINE NORD NOTRE MARCHE NOS CHIFFRES CLES: CA : 65 M avec 1300 clients Effectifs : 14 commerciaux et 5 experts marchés Logistique & International

Plus en détail

Atelier E-TOURISME 2013. Optimiser la visibilité de son site sur les moteurs de recherche. ecotourismepro.jimdo.com

Atelier E-TOURISME 2013. Optimiser la visibilité de son site sur les moteurs de recherche. ecotourismepro.jimdo.com Atelier E-TOURISME 2013 Optimiser la visibilité de son site sur les moteurs de recherche ecotourismepro.jimdo.com Optimiser la visibilité de son site sur les moteurs de recherche Audrey Piquemal Chargée

Plus en détail

ecrm: Attrition clients

ecrm: Attrition clients ecrm: Attrition clients Comment identifier et retenir un client sur le départ? Cabestan Livre Blanc Introduction Les clients, même les plus fidèles, sont parfois incités à mettre fin à leur relation avec

Plus en détail

Marketing 1 to 1. Gilles Enguehard. DG société Atenys - Conseil & Management. genguehard@atenys.com

Marketing 1 to 1. Gilles Enguehard. DG société Atenys - Conseil & Management. genguehard@atenys.com Marketing 1 to 1 Gilles Enguehard DG société Atenys - Conseil & Management genguehard@atenys.com Le marketing one to one 1. Bref historique 2. Les différentes formes de personnalisation 3. Internet : un

Plus en détail

Comment gérer et enrichir son fichier clients, pour gagner en efficacité commerciale. 13 juin 2014 CCI de Tours Christophe Chéneau

Comment gérer et enrichir son fichier clients, pour gagner en efficacité commerciale. 13 juin 2014 CCI de Tours Christophe Chéneau Comment gérer et enrichir son fichier clients, pour gagner en efficacité commerciale 13 juin 2014 CCI de Tours Christophe Chéneau Sommaire : Créer et alimenter son fichier clients dans le respect des obligations

Plus en détail

Séances 4 à 6. Le tableau suivant résume la multiplicité des indicateurs de performance utilisés dans les campagnes digitales.

Séances 4 à 6. Le tableau suivant résume la multiplicité des indicateurs de performance utilisés dans les campagnes digitales. TD Séances 4 à 6 Ces td sont consacrés au marketing à la performance dont nous rappelons la définition : Le marketing à la performance est le fait de mener une campagne de publicité en fonction d objectifs

Plus en détail

PRESENTATION L ATELIER

PRESENTATION L ATELIER Nouvelles fonctionnalités Nouveaux concepts Nouveaux services PRESENTATION Le programme de l Atelier 9h15 9h45 10h45 12h00 Présentation du baromètre ROI des campagnes d'email marketing Email marketing,

Plus en détail

22 Septembre 2011. Présentation au Conseil d Entreprise Extraordinaire AMP sa

22 Septembre 2011. Présentation au Conseil d Entreprise Extraordinaire AMP sa 22 Septembre 2011 Présentation au Conseil d Entreprise Extraordinaire AMP sa Millions Evolution du chiffre d affaires Presse depuis 2008 Les ventes de presse ont baissé de -8% en 2 ans 510,0 Chiffres d'affaires

Plus en détail

Offre CRM Analytique Logiciels pour une meilleure performance commerciale, 2011

Offre CRM Analytique Logiciels pour une meilleure performance commerciale, 2011 Offre CRM Analytique Logiciels pour une meilleure performance commerciale, 2011 Notre Métier Le Client L intégrateur = AGI Distribution Installation, Paramétrage, Formation, Support L éditeur de logiciel

Plus en détail

Mesure d audience et pilotage de sites web

Mesure d audience et pilotage de sites web Mesure d audience et pilotage de sites web Skooiz 15 mai 2008 15/05/2008 1 XiTi Analyzer II Renforcez vos stratégies Web Renforcez vos stratégies e-marketing et mesurez l impact de tous vos investissements

Plus en détail

Nos Solutions PME VIPDev sont les Atouts Business de votre entreprise.

Nos Solutions PME VIPDev sont les Atouts Business de votre entreprise. Solutions PME VIPDev Nos Solutions PME VIPDev sont les Atouts Business de votre entreprise. Cette offre est basée sur la mise à disposition de l ensemble de nos compétences techniques et créatives au service

Plus en détail

Les TIC «gisements d efficacité» pour les PME-PMI

Les TIC «gisements d efficacité» pour les PME-PMI 07 octobre 2008 Les TIC «gisements d efficacité» pour les PME-PMI 2.0 Place de marché clients ecommerce Internet intranet esourcing extranet MARCHÉ nouveaux métiers PROSPECTS mobilité nouvelle économie

Plus en détail

Il y a l'art et la maniere de se faire remarquer

Il y a l'art et la maniere de se faire remarquer se noyer dans la masse sortir du lot Votre partenaire marketing et communication Il y a l'art et la maniere de se faire remarquer Le monde de la communication a subi d importantes mutations ces dernières

Plus en détail