ATELIER AGRICULTURE VITICULTURE FONCIER n 2

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ATELIER AGRICULTURE VITICULTURE FONCIER n 2"

Transcription

1 Cmpte-rendu ATELIER AGRICULTURE VITICULTURE FONCIER n 2 Jeudi 9 décembre 2010 Narbnne Nvtel, 130 rue de l hôtellerie CR atelier agriculture, viticulture, fncier n 2 09/12/10 Page 1 sur 9

2 Début de la réunin à 10h10 en présence de 18 participants : NOM PRENOM ORGANISME FONCTION VERGNES PHILIPPE Syndicat des vignerns du Midi Président Syndicat des vignerns de l'aude FOREST Marie-Hélène Syndicat des vignerns du Midi Directrice de CLOCK Jean-Baptiste Syndicat des vignerns de l'hérault Trésrier LA LAURIE Jean-Charles Fédératin Départementale des Vice-président vignerns indépendants de l'aude THIRIOT Carle Fédératin Départementale des Service Technique vignerns indépendants de l'aude TACCONI Franck Fédératin des caves particulières de Juriste l'hérault SERVAGE Michel Unin Syndicale des Vignerns de l'aude Président JORDA Claude Chambre d'agriculture du Languedc- Russilln Chambre d'agriculture des Pyrénées Orientales SAFER Pyrénées Orientales Représentant de la chambre d'agriculture du Russilln Président MALET Jean-Françis Chambre d'agriculture de l'hérault Sus directeur CHAMPRIGAUD Hélène Chambre d'agriculture de l'aude Juriste CHAILLOU Manëlle Chambre d'agriculture des Pyrénées Chargée de Missin Orientales GAYET Pauline CDJA de l'hérault Animatrice jeunes agriculteurs LLORENS Raymnd CDJA de l'hérault Secrétaire Général LACHENAL Renaud FDSEA de l'hérault Juriste LOUPIA Michel FDSEA de l'hérault Directeur GUINCHARD Jean-Christphe FDSEA des Pyrénées Orientales Juriste CONNES Jean FDSEA des Pyrénées Orientales Administrateur BOTREL Isabelle SAFER LR SAFER Hérault Chef du service cllectivité et aménagement fncier Les intervenants de Réseau Ferré de France, Directin réginale Languedc-Russilln pur cet atelier snt: Eduard PARANT - Chef de missin Ligne nuvelle Mntpellier Perpignan Patrick LINSALE - Respnsable fncier CR atelier agriculture, viticulture, fncier n 2 09/12/10 Page 2 sur 9

3 L atelier agriculture, viticulture, fncier de la Ligne nuvelle Mntpellier Perpignan Réseau Ferré de France (RFF) cnduit actuellement les études envirnnementales et techniques de définitin d une zne de passage préférentielle d une largeur d envirn 1000 mètres, étape n 1 sur 3 des études préalables à la Déclaratin d Utilité Publique. Ce secnd atelier «agriculture, viticulture, fncier» intervient en amnt de la préparatin des prtcles «sndage». RFF a pur ambitin de cncevir un prjet de manière partenariale et cncertée dans la cntinuité de la démarche adptée lrs des études préalables au débat public. Dans le cadre du vlet agriculture-viticulture et fncier, RFF suhaite asscier le plus en amnt pssible des études, les syndicats, assciatins, fédératins, services de l état afin de recueillir les avis de chacun sur leur cnnaissance du terrain. Les bjectifs de l atelier: Définir les principes de négciatin des prtcles de pénétratin dans les parcelles : cnditins techniques et indemnitaires RFF s engage depuis 2010 dans la négciatin d un accrd-cadre natinal avec l assciatin permanente des chambres d agriculture et la FNSEA pur définir un cadre cmmun cncernant les recnnaissances des sls. L équipe du prjet de ligne nuvelle Mntpellier-Perpignan pense dnc intéressant d utiliser ce canevas pur les recnnaissances de terrain qui vnt intervenir prchainement sur la Ligne nuvelle Mntpellier-Perpignan. Identifier les crrespndants lcaux pur que RFF puisse s adresser directement en lcal à un interlcuteur sur le terrain représentatif de l ensemble des branches Faire un pint sur l avancée du prjet La présentatin a été pnctuée de questins émises par les participants. Le diaprama de présentatin est en ligne sur le site Internet sus la rubrique : => Dcuments / Réunins de cncertatin / Ateliers CR atelier agriculture, viticulture, fncier n 2 09/12/10 Page 3 sur 9

4 Le calendrier du prjet : L atelier agriculture, viticulture fncier n 2 dans le prcessus de cncertatin CR atelier agriculture, viticulture, fncier n 2 09/12/10 Page 4 sur 9

5 La pénétratin dans les parcelles Les recnnaissances terrains Plusieurs types de recnnaissances terrains vnt être engagés, dès 2011, pur l étape 2 des études préalables à la déclaratin d utilité publique: gétechniques, hydraulique et envirnnementales (diapsitive 5 du diaprama). Celles-ci prternt sur la gétechnique, l hydraulique et l envirnnement naturel. Les recnnaissances gétechniques Les recnnaissances gétechniques divent préciser la nature des sls et des sus-sls, à l aide d utils mécaniques de sndage. Pur dimensinner des fndatins u assurer la stabilité des uvrages, il est indispensable de cnnaître la structure et la nature du sl et du sus-sl. Il s agit ici de vérifier et de préciser la cmpsitin des sls en particulier pur délimiter et caractériser les principales znes cmpressibles. Il existe différents myens de prspectin suivant les besins d investigatin : le sndage à la tarière à main, pur les premiers mètres (terre végétale et substracteur) le sndage prfnd afin de déterminer les différentes cuches pur arriver à un sl stabilisé et prteur, le sndage à la pelle mécanique cnsistant à creuser une fsse dans le sl, il est dévelppé pur: bserver les différentes cuches de sl, faire des prélèvements pur les tester en labratire, rechercher les éventuelles venues d eau. A l issue du sndage, la fsse est rebuchée avec les terres extraites, dans l rdre dans lequel les cuches de terres nt été prélevées. Les recnnaissances hydrauliques Plusieurs types de recnnaissances hydrauliques peuvent être mis en place : la recnnaissance pédestre, essentiellement pur les eaux de surface (mesure de largeur de petits curs d eau, repérage d uvrage de hauteur de vue ) la recnnaissance via un piézmètre pur mesurer la prfndeur et le niveau des nappes. Ce snt des sndages carttés équipés d un tube perfré. D un diamètre d envirn 20 cm, leur prfndeur peut atteindre 25 m. Philippe VERGNES Syndicat des vignerns du Midi indique que l installatin d un piézmètre n est pas dérangeant pur les récltes. Il en pssède un dans sa parcelle, judicieusement placé dans l axe de la palissade. Les recnnaissances envirnnementales Il s agit d inventaires éclgiques qui cnsistent à cllecter par des prspectins de terrain l ensemble des dnnées naturalistes : faune, flre et habitats, pur les invertébrés, amphibiens et reptiles, mammifères, iseaux, faune aquatique Ces investigatins se fnt grâce à des recnnaissances pédestres. Les recnnaissances gétechniques snt relativement impactantes pur le terrain examiné, les deux autres types de recnnaissance le snt beaucup mins. CR atelier agriculture, viticulture, fncier n 2 09/12/10 Page 5 sur 9

6 Purqui pénétrer dans les parcelles? Dresser un état initial envirnnemental de la zne d étude afin de préciser le type d études spécifiques à mener. Vérifier les hypthèses de travail. Cmment pénétrer dans les parcelles? Grace à l établissement d un cntrat entre RFF et la prfessin agricle pur définir les cnditins techniques et financières des investigatins de RFF et de ses entreprises. C est le but de la présente réunin : réfléchir sur une rganisatin efficace. Cnsigné dans un prtcle dit «prtcle sndages», Infrmatin, cmmunicatin vers le terrain, Cntact persnnalisé avec les explitants. Philippe VERGNES Syndicat des vignerns du Midi annnce que la fédératin réginale des syndicats explitants agricles s est réunit et suhaite s engager dans le même prtcle pur les tris départements cncernés par le prjet. Il précise que le syndicalisme sera l interlcuteur de RFF sur le prjet de Ligne nuvelle Mntpellier-Perpignan. En effet, l ensemble des représentants ici présents, y cmpris les SAFER, les chambres d agriculture, le syndicat des vignerns, en cncertatin avec les différents acteurs se snt mis d accrd pur que la FRSEA les représente. Un frnt uni a dnc été mis en place pur faciliter la cmmunicatin entre le mnde agricle et viticle et RFF. Claude JORDA, Chambre d agriculture Languedc-Russilln et SAFER PO cnfirme sn accrd avec ce mde de représentatin. Michel LOUPIA - FDSEA Hérault annnce que l ensemble des acteurs se snt déjà rganisés en préparatin de la présente réunin et indique que la FRSEA sera la tête de pnt et l interlcuteur privilégié du prjet. Il indique qu un COPIL interne entre les différentes rganisatins agricles présentes sera prchainement rganisé avec également la mise en place de grupes de travail afin de puvir prpser à Réseau ferré de France des chix cncertés. La FRSEA, signataire du prtcle s rganisera de la manière suivante : 3 vices présidents pur les 3 départements cncernés, un référent plitique et un référent technique. Répnse Maître d Ouvrage : Patrick LINSALE suligne le caractère inhabituel de truver à ce stade de la discussin les SAFER. Il se demande quelle est la particularité du Languedc-Russilln. Il nte la vlnté d intégrer les SAFER cmme l pérateur habituel et prfessinnel intégré de l ensemble de la prfessin agricle de la régin. Philippe VERGNES Syndicat des vignerns du Midi fait remarquer qu il n y a rien de particulier, la SAFER étant un interlcuteur privilégié au même titre que les chambres d agriculture. Il parait imprtant que l ensemble des rganismes sient tus rassemblés et unis autur de ce prjet. Claude JORDA, Chambre d agriculture Languedc-Russilln et SAFER Pyrénées-Orientales rappelle que les SAFER, qui snt tutes indépendantes au niveau réginal, même s il existe une fédératin natinale, n nt pas tutes les mêmes relatins avec la prfessin agricle dans tute la France. En Languedc- CR atelier agriculture, viticulture, fncier n 2 09/12/10 Page 6 sur 9

7 Russilln la SAFER est intégrée dans le mnde agricle. La SAFER Languedc-Russilln fait partie des rganisatins prfessinnelles agricles (OPA) incnturnables en Languedc-Russilln. De plus, dans le Pyrénées-Orientales, la SAFER cnnait les prjets LGV avec l exemple de TP Ferr. Ainsi, la SAFER a remarqué que si elle n est pas intégrée dès le début du prcessus, ceci peu pser des prblèmes inslubles en fin de travaux ntamment cncernant la gestin des délaissés. Répnse Maître d Ouvrage : Patrick LINSALE truve que c est une bnne slutin, qui a déjà été mise en place sur des prjets cmme Pitiers-Limges u le cnturnement de Lyn. Patrick LINSALE explique ensuite le dérulé des pératins : Il faudrait que dès le début de l année 2011 l ensemble des partenaires puissent travailler sur l accrd cadre relatif aux pénétratins dans les parcelles privées pur y réaliser les recnnaissances de terrain. Patrick LINSALE prpse de transmettre fficiellement la dernière versin du prtcle sndage à la FRSEA dès début 2011 pur puvir travailler en tute sérénité dès le printemps L ensemble des cnditins techniques et financières sernt cnsignées dans ce prtcle sndage c-signé par les représentants de la prfessin agricle et RFF. Ce prtcle est imprtant à deux titres : c est le premier cntact avec la prfessin agricle les règles et les chix engagernt l avenir, ils sernt cnsignés dans ce prtcle. Jean CONNES - FDSEA Pyrénées-Orientales demande si RFF dispse de crrespndants lcaux spécifiques pur chaque département. Répnse Maître d Ouvrage : Le premier crrespndant, pur tus les sujets qui ne peuvent pas être traiter sur le terrain est Patrick LINSALE. Mais néanmins, RFF va mandater un certain nmbre de prestataires qui vnt prcéder à ces recnnaissances gétechniques et chaque entreprise aura un crrespndant lcal par département. Les accrds passés dans le prtcle sndage sernt bien évidemment impsés aux prestataires de RFF. Michel LOUPIA - FDSEA Hérault infrme qu il a été mis en place, en Languedc-Russilln, un réseau de crrespndants lcaux, issus et désignés par le syndicalisme. Les 3 départements cncernés par le prjet snt dnc en mesure de furnir à RFF le nm de crrespndants lcaux. La FRSEA s engage dnc à transmettre à RFF cette liste. Le premier travail de crdinatin et d rganisatin à l intérieur de la prfessin sera ensuite de réunir l ensemble des crrespndants lcaux pur les infrmer et leur dnner un cadre de travail et d interventin. Répnse Maître d Ouvrage : RFF prpse de réunir les crrespndants lcaux après l accrd sur le prtcle sndage, ce qui ferait partie du prcessus de cmmunicatin et afin qu ils aient la matière pur répndre directement à certaines questins émanant du terrain. Michel LOUPIA - FDSEA Hérault est d accrd sur cette rganisatin, d autant plus que chaque crrespndant lcal purrait identifier les agriculteurs ptentiellement cncernés. Hélène CHAMPRIGAUD - Chambre d agriculture de l Aude suhaite revenir sur une remarque technique cncernant les études. Elle vudrait ajuter un vlet d étude sur l impact écnmique du prjet de ligne nuvelle Mntpellier-perpignan sur les explitatins cncernées. CR atelier agriculture, viticulture, fncier n 2 09/12/10 Page 7 sur 9

8 Répnse Maître d Ouvrage : Patrick LINSALE rappelle que l envirnnement humain, dnc les activités agricles ne sernt pas ubliées. RFF suligne qu à ce stade du prjet, ù les études snt menées sur une zne de passage préférentielle de 1km de large, il est actuellement prématuré de faire une analyse explitatin par explitatin. Pur cette tache, il est nécessaire de dispser d un tracé et de cnnaitre l emplacement des franchissements. Eduard PARANT dnne l exemple de l Aude ù les prélèvements sernt différents suivant la zne de passage chisie : des prélèvements plus agricles si la zne de passage se truve dans la plaine littrale, u des prélèvements dans le milieu naturel si l n passe dans les Crbières. Pur autant, à ce stade un premier niveau de réflexin a été mené, mais qui reste à l échelle de l étude. Il n est pas pertinent à l heure actuelle de discuter sur de petits secteurs. Par cntre il existe une appellatin qui sera bligatirement impactée par le prjet : il s agit du Picpul de Pinet. Le président de l AOC Picpul de Pinet a déjà cntacté RFF et suhaite un travail en bilatéral avec le maitre d uvrage. Aujurd hui, les études qui nt déjà été menées snt un référencement sus l util infrmatique de l ensemble des surfaces cultivées en vignble y cmpris un fcus sur les AOP (Appellatin d Origine Prtégées). RFF est en mesure de définir ce qui fait l bjet d un périmètre AOP et qui est cultivé et ce qui reste cultivable par rapprt à ces surfaces là. Le cnstat est que les cartes de l INAO snt anciennes. Dans la régin, il n existe aucune aire d appellatin qui sit plantée à plus de 75% par rapprt à ce qui est plantable et cultivable. Ceci est plutôt psitif car : le chiffre de 75% est relativement imprtant ce qui veut dire que la viticulture n est pas mribnde Il sera pssible pur RFF de retruver du terrain pur recnstituer l util de travail. Le prtcle sndage Infrmatin sur le planning des pératins Les prestataires de RFF devrnt prendre cntact avec les explitants des sls au mins un mis avant la pénétratin dans les parcelles. Autrisatin individuelle de pénétratin L accrd cnventinnel est le plus largement utilisé, il s agit ici d un accrd à l amiable. Il existe néanmins une prcédure d autrisatin réglementaire. Il s agit d un arrêté préfectral de 1892 qui permet au maître d uvrage de pénétrer dans les prpriétés privées pur y réaliser des études. Il s agit ici de faire intervenir un expert pur faire un état des lieux avant et après la pénétratin. Cet expert fixera ainsi le mntant des indemnités, si elles nt lieu d être. RFF fait prendre cet arrêté préfectral dans tus les cas de figure car d un pint de vue fiscal il peut être imprtant pur les explitants de puvir faire valir cet arrêté. De plus il légitime l autrisatin de RFF. Une réunin en mairie avec tus les explitants cncernés purrait ainsi être rganisée pur élabrer l état des lieux, avec en cnclusin de cette réunin un accrd sur les mdalités de pénétratin. Il s agit aussi de définir les cnditins techniques pur les travaux (Cmment entrns-nus dans le terrain? Quand restituerns-nus les parcelles?...) Claude JORDA, Chambre d agriculture Languedc-Russilln et SAFER Pyrénées-Orientales précise que du pint de vue fiscal, la négciatin avec les impôts n est pas aisée. Répnse Maître d Ouvrage : Il est vrai que certaines négciatins peuvent être menées avec la directin générale des impôts, mais il n appartient pas à RFF d interférer dans cette discussin. CR atelier agriculture, viticulture, fncier n 2 09/12/10 Page 8 sur 9

9 Travaux Pur mener un dssier d enquête publique, les études nécessitent un sndage tus les 500 mètres. Des règles snt dnc à définir sur le sujet travaux ; elles sernt cnsignées dans le prtcle déclinées sur le terrain au cas par cas. Remise en état et indemnisatin Ceci est à définir avec la prfessin. Il s agit ntamment : accès privés u cllectifs, zne de travail : définir la surface impactée, sans ublier la zne de stckage des matériaux perte de réclte : culture annuelle, culture pérenne, remise en état et indemnisatin: à l heure actuelle il reste encre 4 à 5 ans minimum avant que les récltes puissent être endmmagées. Présentatin des différentes ptins de passages par RFF et fcus sur les ptentiels sites de gares nuvelles. Eduard PARANT présente ensuite les différentes ptins de passage, en partant de Mntpellier pur arriver jusqu à Perpignan. L ensemble des cartes relatives à ces ptins de passage snt dispnibles sur Internet à la rubrique dcumentcartgraphie. Cnclusin de la séance La nécessité aujurd hui est de faire un état des lieux précis pur puvir prpser un tracé d envirn 100 mètres en 2014 afin de respecter le planning. Ceci représente un délai curt. Il est aussi nécessaire de cnnaître rapidement les crrespndants lcaux. L bjectif est de puvir démarrer les inventaires faune / flre et la gétechnique dès la fin de l hiver u le début du printemps Réseau ferré de France remercie l ensemble des participants pur leur présence à cet atelier agriculture, viticulture, fncier de définitin d une zne de passage préférentielle de la ligne nuvelle Mntpellier Perpignan. La qualité des échanges a permis de mieux cmprendre les différentes attentes du mnde agricle et viticle. RFF invite l ensemble des participants à clre cette demi-jurnée autur d une cllatin. Fin de l atelier 12H15 **************************************** CR atelier agriculture, viticulture, fncier n 2 09/12/10 Page 9 sur 9

Développement Durable et Énergies Renouvelables

Développement Durable et Énergies Renouvelables Dévelppement Durable et Énergies Renuvelables Vus êtes artisan, cmmerçant, prfessin libérale, rganisme de lgements sciaux, cllectivité lcale, assciatin, entreprise, agriculteur, prpriétaire de lcaux prfessinnels

Plus en détail

CONSEIL NATIONAL D ÉVALUATIONS DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE APPEL D OFFRES

CONSEIL NATIONAL D ÉVALUATIONS DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE APPEL D OFFRES Cnseil Natinal d Évaluatins de la Frmatin Prfessinnelle CONSEIL NATIONAL D ÉVALUATIONS DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE APPEL D OFFRES ÉVALUATION DES PRATIQUES D INGENIERIE DE FORMATION EN ENTREPRISE ET

Plus en détail

Utiliser les activités de cours de Moodle : le Questionnaire

Utiliser les activités de cours de Moodle : le Questionnaire Utiliser les activités de curs de Mdle : le Questinnaire CETTE PROCEDURE DÉCRIT LA MISE EN PLACE ET L UTILISATION DE L ACTIVITÉ DE COURS «QUESTIONNAIRE». PRE-REQUIS : Prcédure «Démarrer sur Mdle» DÉFINITION

Plus en détail

Service de mobilité interbancaire - Règlement

Service de mobilité interbancaire - Règlement versin 1.0-28/10/2009 Service de mbilité interbancaire - Règlement Ce règlement cnstitue le cadre général dans lequel les banques participantes ffrent en Belgique au cnsmmateur un service de mbilité interbancaire

Plus en détail

Fiche de projet pour les institutions publiques

Fiche de projet pour les institutions publiques Fiche de prjet pur les institutins publiques Infrmatins pratiques Nm de l institutin publique ayant intrduit le prjet: SPF Technlgie de l'infrmatin et de la Cmmunicatin (Fedict). Nm du prjet : egv Mnitr

Plus en détail

Nom de la maison de santé REGLEMENT INTERIEUR DE LA SOCIETE

Nom de la maison de santé REGLEMENT INTERIEUR DE LA SOCIETE Nm de la maisn de santé REGLEMENT INTERIEUR DE LA SOCIETE PREAMBULE Le présent règlement intérieur fixe les cnditins de travail cllabratif des assciés et les mdalités pratiques de fnctinnement interne

Plus en détail

Lutter contre la précarité sur le marché du travail

Lutter contre la précarité sur le marché du travail Sécurisatin de l empli Dcument de travail pur la 2 ème séance de négciatin du 12 ctbre Lutter cntre la précarité sur le marché du travail Il existe déjà beaucup de flexibilité en France, et à côté des

Plus en détail

Programme Eau, Climat et Développement pour l'afrique. Termes de référence pour le recrutement d un Expert Socio/agro-économiste

Programme Eau, Climat et Développement pour l'afrique. Termes de référence pour le recrutement d un Expert Socio/agro-économiste Prgramme Eau, Climat et Dévelppement pur l'afrique Termes de référence pur le recrutement d un Expert Sci/agr-écnmiste Dans le cadre de l élabratin de l étude sur l intégratin des impacts du changement

Plus en détail

MISSIONS COMMERCIALES

MISSIONS COMMERCIALES DEVELOPPEMENT ET OBJECTIFS MISSIONS COMMERCIALES Prcédure et bjectifs Le but d'une missin cmmerciale est de distribuer et prmuvir les prduits u services d'une entreprise. Les démarches à suivre snt les

Plus en détail

PHASE 1 : choix et définition du sujet du TM.

PHASE 1 : choix et définition du sujet du TM. PHASE 1 : chix et définitin du sujet du TM. Le chix du sujet est une partie imprtante du TM. Ce chix se fait durant la 1 ère phase. La prblématique du thème cncerne le rapprt entre la chimie et la vie

Plus en détail

Sociétés Non Financières - taux endettement - % PIB, valeur nominale

Sociétés Non Financières - taux endettement - % PIB, valeur nominale T1 1999 T4 1999 T3 2000 T2 2001 T1 2002 T4 2002 T3 2003 T2 2004 T1 2005 T4 2005 T3 2006 T2 2007 T1 2008 T4 2008 T3 2009 T2 2010 T1 2011 T4 2011 T3 2012 T2 2013 Accmpagner le muvement de désintermédiatin

Plus en détail

Consultation : Soutien à la réalisation du plan de communication du Pôle PASS

Consultation : Soutien à la réalisation du plan de communication du Pôle PASS Cnsultatin : Sutien à la réalisatin du plan de cmmunicatin du Pôle PASS Page 1 1 > INTRODUCTION 1.1 > PRESENTATION DES ACTEURS Le Pôle de cmpétitivité Parfums Arômes Senteurs Saveurs (PASS) représente

Plus en détail

DSP compétences professionnelles région NPC Groupe de travail n 1

DSP compétences professionnelles région NPC Groupe de travail n 1 DSP cmpétences prfessinnelles régin NPC Grupe de travail n 1 Identificatin des mdalités de mise en œuvre pératinnelle par les pérateurs futurs délégataires Questin : Eléments de répnse Exemples : 2 Faciliter

Plus en détail

Le dispositif de qualification OPQIBI pour les audits énergétiques (réglementaires)

Le dispositif de qualification OPQIBI pour les audits énergétiques (réglementaires) Le dispsitif de qualificatin OPQIBI pur les audits énergétiques (réglementaires) (01/12/14) 1. Rappel du cntexte réglementaire Depuis le 1 er juillet 2014, cnfrmément à la Li n 2013-619 du 16 juillet 2013

Plus en détail

Service de mobilité interbancaire - Règlement

Service de mobilité interbancaire - Règlement versin 3-1/7/2011 Service de mbilité interbancaire - Règlement Ce règlement cnstitue le cadre général dans lequel les banques participantes ffrent en Belgique au cnsmmateur un service de mbilité interbancaire

Plus en détail

9 DECEMBRE 2008. La réunion d ouverture s est tenue devant une assistance estimée à 50 personnes.

9 DECEMBRE 2008. La réunion d ouverture s est tenue devant une assistance estimée à 50 personnes. 1 CONCERTATION SUR LE PROLONGEMENT DU T1 DE NOISY-LE-SEC A VAL DE FONTENAY COMPTE RENDU SYNTHETIQUE REUNION DE FONTENAY SOUS BOIS 9 DECEMBRE 2008 La réunin d uverture s est tenue devant une assistance

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Consultation expert en investissement participatif

CAHIER DES CHARGES Consultation expert en investissement participatif CAHIER DES CHARGES Cnsultatin expert en investissement participatif Date de publicatin : 06/04/2014 Date de reprt des candidatures : 10/01/2014 à 13h00 Le présent cahier des charges a pur bjet une missin

Plus en détail

IDENTIFICATION DU POSTE. N de l emploi : Contractuel. Intitulé du poste : Chargé de mission FC

IDENTIFICATION DU POSTE. N de l emploi : Contractuel. Intitulé du poste : Chargé de mission FC DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES 34, Avenue Carnt - B.P. 185-63006 CLERMONT-FERRAND CEDEX 1 FICHE DE POSTE IDENTIFICATION DU POSTE N de l empli : Cntractuel Intitulé du pste : Chargé de missin FC FILIERE

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES I. ELEMENTS DE CONTEXTE GENERAUX

CAHIER DES CHARGES I. ELEMENTS DE CONTEXTE GENERAUX CAHIER DES CHARGES OBJET : PRESTATION DE CONSEIL EN ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE DANS LE CADRE DE LA RECONFIGURATION DE LA PHARMACIE A USAGE INTERIEUR DE L HOPITAL FOCH I. ELEMENTS DE CONTEXTE GENERAUX

Plus en détail

Marché public de prestations intellectuelles ETUDE PRELIMINAIRE DANS LE CADRE DE LA CONSTRUCTION D UNE DECHETERIE A PLAISANCE DU TOUCH (31)

Marché public de prestations intellectuelles ETUDE PRELIMINAIRE DANS LE CADRE DE LA CONSTRUCTION D UNE DECHETERIE A PLAISANCE DU TOUCH (31) Syndicat Mixte DECOSET 6 bis avenue des Pyrénées BP 39 31242 L Unin Cedex Tel : 05.62.89.03.41 Fax : 05.62.89.03.40 Curriel : cntact@decset.fr Marché public de prestatins intellectuelles ETUDE PRELIMINAIRE

Plus en détail

PREPARATION DE VOTRE PFMP Réalisé et testé par Laurence Martin, enseignante au LP du Toulois et chargée de mission en économie et gestion option vente

PREPARATION DE VOTRE PFMP Réalisé et testé par Laurence Martin, enseignante au LP du Toulois et chargée de mission en économie et gestion option vente PREPARATION DE VOTRE PFMP Réalisé et testé par Laurence Martin, enseignante au LP du Tulis et chargée de missin en écnmie et gestin ptin vente Sus le piltage de Christine Françis IEN Définir PFMP :.. Vus

Plus en détail

A toutes les Directrices et à tous les Directeurs des établissements scolaires de l enseignement secondaire et secondaire technique

A toutes les Directrices et à tous les Directeurs des établissements scolaires de l enseignement secondaire et secondaire technique SERVICE INFORMATIQUE Luxemburg, le 20 ctbre 2010 Référence: SI/DW/101020 A tutes les Directrices et à tus les Directeurs des établissements sclaires de l enseignement secndaire et secndaire technique Cncerne:

Plus en détail

CYBERLEARN COURS MOODLE. SUPPORT DE TRAVAIL Pour professeur-es et assistant-es d'enseignement

CYBERLEARN COURS MOODLE. SUPPORT DE TRAVAIL Pour professeur-es et assistant-es d'enseignement CENTRE e-learning HES-SO CYBERLEARN COURS MOODLE SUPPORT DE TRAVAIL Pur prfesseur-es et assistant-es d'enseignement Sndages et tests : rendez vs curs Mdle interactifs! HES-SO 2010 Team Cyberlearn Table

Plus en détail

Guide d aide à la rédaction d un essai

Guide d aide à la rédaction d un essai Guide d aide à la rédactin d un essai Un essai peut avir plusieurs bjectifs, mais la structure de base reste la même quel qu en sit le sujet. Vus puvez l écrire afin de discuter d un pint de vue particulier

Plus en détail

POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS

POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS Date de créatin : 1 er nvembre 2007 Date de dernière mise à jur : 19 nvembre 2012 Services Impliqués : Départements gestin, Directin générale, DCCI Objet

Plus en détail

Coefficient 4. L ACRC est validé par le contrôle des compétences suivantes :

Coefficient 4. L ACRC est validé par le contrôle des compétences suivantes : BTS MUC CCF Finalités et bjectifs E5 ANALYSE ET CONDUITE DE LA RELATION COMMERCIALE Cefficient 4 Cette épreuve permet d évaluer les aptitudes du candidat à prendre en respnsabilité des activités curantes

Plus en détail

Présentation de Mindjet on-premise

Présentation de Mindjet on-premise Présentatin de Mindjet n-premise Mindjet Crpratin Numér gratuit : 877- Mindjet 1160 Battery Street East San Francisc CA 94111 États- Unis Téléphne : 415-229-4200 Fax : 415-229-4201 www.mindjet.cm 2012

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MAIRIE DE BP 9 33611 CESTAS CEDEX www.mairie-cestas.fr Tel : 05 56 78 13 00 Fax : 05 57 83 59 64 PROCEDURE ADAPTEE (Article 28 du Cde des Marchés Publics) MAINTENANCE ET ASSISTANCE INFORMATIQUE DES SYSTEMES

Plus en détail

DU E-COMMERCE ET DE LA DISTRIBUTION MULTICANAL AU ROYAUME-UNI

DU E-COMMERCE ET DE LA DISTRIBUTION MULTICANAL AU ROYAUME-UNI AIGUISEZ VOTRE APPROCHE DU E-COMMERCE ET DE LA DISTRIBUTION MULTICANAL AU Vus êtes: ROYAUME-UNI A LONDRES LE JEUDI 3 DECEMBRE 2009 - Distributeur - E-cmmerçant - Respnsable e-cmmerce - Respnsable d agence

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION DU SITE INTERNET (PUBLIER)

MANUEL D UTILISATION DU SITE INTERNET (PUBLIER) MANUEL D UTILISATION DU SITE INTERNET (PUBLIER) Chapitre 3 : Page d accueil La page d accueil est la page d entrée sur le site internet Que cntient-elle? Menu principal (haut gauche) Cmme pur tutes les

Plus en détail

Maison pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer

Maison pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer Maisn pur l Autnmie et l Intégratin des malades d Alzheimer «L enjeu est de mettre fin au désarri des familles qui ne savent à qui s adresser et qui snt perdues dans de nmbreux dispsitifs mal articulés

Plus en détail

ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL

ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL Charte des grupes de travail 1 ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL Charte des grupes de travail 2 CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL SOMMAIRE PREAMBULE OBJET DES GROUPES DE TRAVAIL CREATION ET DISSOLUTION

Plus en détail

PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0

PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0 PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0 FICHE TECHNIQUE DECEMBRE 2010. LE CONTEXTE Les utils de cmmunicatin et de gestin dévelppés par les rganisatins de greeters de par le mnde snt assez cmparables : Chaque rganisatin

Plus en détail

PROPOSITION DE CREATION DE SITE INTERNET

PROPOSITION DE CREATION DE SITE INTERNET PROPOSITION DE CREATION DE SITE INTERNET OBJET : La fédératin départementale Sarthe Nature Envirnnement (SNE) suhaite dévelpper un site Internet. Celui-ci ayant pur but de diffuser du cntenu rganisé. Ce

Plus en détail

Appel à projets régional. «100 rénovations de logements basse énergie 2009 2010» MODALITES

Appel à projets régional. «100 rénovations de logements basse énergie 2009 2010» MODALITES 1/ Cntexte et bjectif Appel à prjets réginal «100 rénvatins de lgements basse énergie 2009 2010» MODALITES En matière de lgement, le gisement d écnmies d énergies étant principalement dans l habitat existant,

Plus en détail

Centre de santé René-Laborie Audiens

Centre de santé René-Laborie Audiens Centre de santé René-Labrie Audiens CAHIER DES CHARGES Mise en œuvre d un nuveau cncept Cahier des charges : Mise en œuvre d un nuveau cncept Smmaire 1 Cntexte 3 2 Descriptin de l existant 3 Descriptin

Plus en détail

GROUPE DE TRAVAIL SOCIO-ECONOMIQUE ATELIER TECHNIQUE «ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT» R2 REUNION DU 10 MAI 2012

GROUPE DE TRAVAIL SOCIO-ECONOMIQUE ATELIER TECHNIQUE «ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT» R2 REUNION DU 10 MAI 2012 GROUPE DE TRAVAIL SOCIO-ECONOMIQUE ATELIER TECHNIQUE «ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT» R2 REUNION DU 10 MAI 2012 DATE DE REUNION 10/05/2012 Lieu de réunin GIP ATGeRi Affaire suivie par : Philippe LORIOT

Plus en détail

PAR CES MOTIFS. Renvoie les parties à se pourvoir au principal ainsi qu'elles aviseront, mais dès à présent,

PAR CES MOTIFS. Renvoie les parties à se pourvoir au principal ainsi qu'elles aviseront, mais dès à présent, Cnstructin prjet 09.03.2015 PAR CES MOTIFS Le Président du Tribunal de grande instance, Juge des référés, statuant publiquement, par rdnnance, Renvie les parties à se purvir au principal ainsi qu'elles

Plus en détail

ITIL V3. Exploitation des services : La gestion des événements

ITIL V3. Exploitation des services : La gestion des événements ITIL V3 Explitatin des services : La gestin des événements Créatin : janvier 2008 Mise à jur : aût 2009 A prps A prps du dcument Ce dcument de référence sur le référentiel ITIL V3 a été réalisé en se basant

Plus en détail

Projet de renouvellement de l infrastructure informatique de la Mairie de Châtel-Guyon. Cahier des charges

Projet de renouvellement de l infrastructure informatique de la Mairie de Châtel-Guyon. Cahier des charges Prjet de renuvellement de l infrastructure infrmatique de la Mairie de Châtel-Guyn Cahier des charges SOMMAIRE Chapitre I : Présentatin du prjet 02 Chapitre II : Infrastructure existante 03 Chapitre III

Plus en détail

CONTEXTE DRSI Paris12 - Site de Créteil

CONTEXTE DRSI Paris12 - Site de Créteil Délégatin Réginale du Système d Infrmatin Paris12 CONTEXTE DRSI Paris12 - Site de Créteil SUJET CCTP Slutin libre d'inventaire et de gestin de parc micr-infrmatique référence CCTP-OCS&GLPI.dc versin statut

Plus en détail

ACCORD SUR LE RECOUVREMENT AMIABLE EN CREDIT A LA CONSOMMATION

ACCORD SUR LE RECOUVREMENT AMIABLE EN CREDIT A LA CONSOMMATION ACCORD SUR LE RECOUVREMENT AMIABLE EN CREDIT A LA CONSOMMATION L ASF et les rganisatins de cnsmmateurs c-signataires snt cnvenues de ce qui suit!: Le présent accrd cncerne le recuvrement amiable, c est-à-dire

Plus en détail

OUTILS DE FINANCEMENT CITOYENS POUR LES

OUTILS DE FINANCEMENT CITOYENS POUR LES INTERREG ----- OUTILS DE FINANCEMENT CITOYENS POUR LES PROJETS DE DEVELOPPEMENT TERRITORIAL ----- Dépôt début Mars 2013 Validatin Sept 2013 DECEMBRE 2012 1 LE CONTEXTE GENERAL Les entreprises de l Ecnmie

Plus en détail

INC Retraite 6 mai 2015. Actualités des Missions Réseau Déléguées

INC Retraite 6 mai 2015. Actualités des Missions Réseau Déléguées INC Retraite 6 mai 2015 Actualités des Missins Réseau Déléguées Enjeux: Les missins réseau déléguées : un nuveau levier pur ptimiser Amélirer la maîtrise des acticités Maintenir la cntinuité de service,

Plus en détail

2 ) LA RESIDENCE URBAINE DE FRANCE

2 ) LA RESIDENCE URBAINE DE FRANCE CHARTE de REFERENCEMENT Bureaux d études techniques Sciétés et adresses : IMMOBILIERE 3F : 159, rue Natinale 75638 Paris Cedex 13 RSF : 3, allée de la Seine 94200 Ivry sur Seine RUF : 32 curs du Danube

Plus en détail

Projet «Pour une Europe sociale, apprenons la MOC»

Projet «Pour une Europe sociale, apprenons la MOC» Prjet «Pur une Eurpe sciale, apprenns la MOC» Synthèse des échanges du cllectif cityen Plusieurs réunins nt eu lieu, entre juillet 2009 et juin 2010 en régin Nrd Pas de Calais, autur du prjet «Pur une

Plus en détail

Chap 10 : L évaluation et la valorisation du potentiel de l équipe commerciale

Chap 10 : L évaluation et la valorisation du potentiel de l équipe commerciale Chap 10 : L évaluatin et la valrisatin du ptentiel de l équipe cmmerciale I. L évaluatin du ptentiel de l équipe A. Les enjeux de l évaluatin Les enjeux : Pur l évaluateur : Faire le bilan de l année :

Plus en détail

Management syndical dans l entreprise

Management syndical dans l entreprise Management syndical dans l entreprise Le travail syndical dans l entreprise subit plusieurs pressins : - L additin de drits et de thèmes nuveaux tant en matière de négciatin que de cnsultatin et d infrmatin.

Plus en détail

MINISTERE DE L EDUCATION. Institut National des Sciences de l Education

MINISTERE DE L EDUCATION. Institut National des Sciences de l Education 1 MINISTERE DE L EDUCATION Institut Natinal des Sciences de l Educatin Prjet de cpératin relatif au dévelppement des stratégies visant à réduire le taux d échecs et d abandns dans l enseignement de base

Plus en détail

BIEN CHOISIR SON CA. En appliquant les règles que vous propose l Ordre des comptables agréés du Québec, vous gagnerez sur trois plans :

BIEN CHOISIR SON CA. En appliquant les règles que vous propose l Ordre des comptables agréés du Québec, vous gagnerez sur trois plans : BIEN CHOISIR SON CA PROCÉDURE PROPOSÉE AUX DEMANDEURS DE SERVICES POUR LES APPELS D OFFRES DE SERVICES AUPRÈS DE COMPTABLES AGRÉÉS Il est de plus en plus curant dans le mnde des affaires de prcéder à des

Plus en détail

Communauté de Communes du Rhône aux Gorges de l'ardèche

Communauté de Communes du Rhône aux Gorges de l'ardèche Cmmunauté de Cmmunes du Rhône aux Grges de l'ardèche Prtcle pur l établissement d un réseau de distributin d eau ptable en vue de sn intégratin au réseau public. Prtcle validé par délibératin en Cnseil

Plus en détail

CONDITIONS CLÉS À REMPLIR : règlement définitif sur les contrôles préventifs de l alimentation humaine Aperçu

CONDITIONS CLÉS À REMPLIR : règlement définitif sur les contrôles préventifs de l alimentation humaine Aperçu La FDA ffre cette traductin à titre de service pur l audience internatinale. Nus espérns que cette traductin vus sera utile. En dépit des effrts furnis par l Administratin pur que la traductin sit la plus

Plus en détail

L HABILITATION EN ELECTRICITE Encadrement des organismes de formation assurant la formation préparatoire à l habilitation électrique

L HABILITATION EN ELECTRICITE Encadrement des organismes de formation assurant la formation préparatoire à l habilitation électrique L HABILITATION EN ELECTRICITE Encadrement des rganismes de frmatin assurant la frmatin préparatire à l habilitatin électrique Le présent dcument a été rédigé par une cmmissin inter-ctr et appruvé par les

Plus en détail

Questionnaire aux Scop de la communication préalablement au Congrès des 10 et 11 avril 2014

Questionnaire aux Scop de la communication préalablement au Congrès des 10 et 11 avril 2014 Questinnaire aux Scp de la cmmunicatin préalablement au Cngrès des 10 et 11 avril 2014 Le 5 nvembre 2013, la fédératin des Scp de la cmmunicatin a demandé par curriel aux cpératives adhérentes de remplir

Plus en détail

CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE SECTION 3.4: LES SERVICES DE SUPPORT AUX ACTIVITÉS D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE/CRÉATION

CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE SECTION 3.4: LES SERVICES DE SUPPORT AUX ACTIVITÉS D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE/CRÉATION CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE SECTION 3.4: LES SERVICES DE SUPPORT AUX ACTIVITÉS D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE/CRÉATION SOUS-SECTION 3.4.4: LES SERVICES INFORMATIQUES POLITIQUE RELATIVE

Plus en détail

REGLEMENT INTERNE de l Unité de Recherche CIAMS

REGLEMENT INTERNE de l Unité de Recherche CIAMS Déclaratin générale : REGLEMENT INTERNE de l Unité de Recherche CIAMS L unité de recherche dénmmée «Cmplexité, Innvatin et Activités Mtrices et Sprtives» (CIAMS) a pur vcatin de favriser le dévelppement

Plus en détail

Titre II / Chapitre 1I : Faciliter l accès au soins de premier recours

Titre II / Chapitre 1I : Faciliter l accès au soins de premier recours Titre II / Chapitre 1I : Faciliter l accès au sins de premier recurs Article 18 : Généralisatin du tiers-payant Cmmuniqué du Ministère Purqui le Guvernement prend-il cette mesure? De nmbreux Français renncent

Plus en détail

01/07/2013, : MPKIG016,

01/07/2013, : MPKIG016, 1. OBJET DES CGU Les présentes CGU nt pur bjet de préciser le cntenu et les mdalités d utilisatin des Certificats de signature délivrés par l AC «ALMERYS USER SIGNING CA NB» d Almerys ainsi que les engagements

Plus en détail

Annexe 1 Annexe technique de la convention d habilitation «expert en automobile»

Annexe 1 Annexe technique de la convention d habilitation «expert en automobile» Annexe 1 Annexe technique de la cnventin d habilitatin «expert en autmbile» «Expert en autmbile indépendant» (cnventin cmplète) 1 Ntice explicative... 2 1.1 Préambule...2 Principe général de l habilitatin...2

Plus en détail

ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service informatique ou service technique?

ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service informatique ou service technique? ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service infrmatique u service technique? Lrs de la mise en place d un système d infrmatin gégraphique, une questin se pse suvent

Plus en détail

Compte rendu Commission Communication du 7 juillet 2010 Brasserie Flo

Compte rendu Commission Communication du 7 juillet 2010 Brasserie Flo Cmpte rendu Cmmissin Cmmunicatin du 7 juillet 2010 Brasserie Fl Persnnes présentes - Gérard Simnin - Yves Bncur - Hubert Gign - Patrick Beaujard - Frédéric Berruet - Linel Valdan - Christine Herzg - Ingrid

Plus en détail

S investir dans une franchise : le guide de la Banque Scotia pour le choix d une franchise

S investir dans une franchise : le guide de la Banque Scotia pour le choix d une franchise Le franchisage et la Banque Sctia S investir dans une franchise : le guide de la Banque Sctia pur le chix d une franchise Cnsciente de l imprtante cntributin des entreprises franchisées à la vie écnmique,

Plus en détail

Réunion sur les enjeux agricoles et alimentaires en Afrique de l Ouest :

Réunion sur les enjeux agricoles et alimentaires en Afrique de l Ouest : Initiative cnjinte de la Présidence française de l UE et de la Cmmissin de la CEDEAO Réunin sur les enjeux agricles et alimentaires en Afrique de l Ouest : La plitique agricle réginale de l Afrique de

Plus en détail

Déroulement de la certification énergétique PEB de votre bâtiment

Déroulement de la certification énergétique PEB de votre bâtiment Dérulement de la certificatin énergétique PEB de vtre bâtiment La certificatin énergétique de vtre habitatin se dérulera en 2 étapes : visite de vtre habitatin et relevé de ses caractéristiques ensuite,

Plus en détail

Dossier Spécial. Les 5 étapes pour vendre ACT! Apprendre à détecter un besoin en Gestion de Contacts

Dossier Spécial. Les 5 étapes pour vendre ACT! Apprendre à détecter un besoin en Gestion de Contacts Dssier Spécial Les 5 étapes pur vendre ACT! Apprendre à détecter un besin en Gestin de Cntacts Ce dssier à pur bjectif de vus aider à cmmercialiser ACT! auprès de vs clients et prspects. Nus allns vus

Plus en détail

CONSULTATION POUR LE CHOIX D UNE MUTUELLE DE COMPLEMENTAIRE SANTE AU BENEFICE DES SALARIES DU CDTO CAHIER DES CHARGES

CONSULTATION POUR LE CHOIX D UNE MUTUELLE DE COMPLEMENTAIRE SANTE AU BENEFICE DES SALARIES DU CDTO CAHIER DES CHARGES CONSULTATION POUR LE CHOIX D UNE MUTUELLE DE COMPLEMENTAIRE SANTE AU BENEFICE DES SALARIES DU CDTO CAHIER DES CHARGES Le présent cahier des charges définit le périmètre de la prestatin attendue, en vue

Plus en détail

Terrain de jeu Analogie au sport professionnel

Terrain de jeu Analogie au sport professionnel Terrain de jeu Analgie au sprt prfessinnel USO : US Oynnax Rugby : management dans le sprt Le 9 décembre 2009, Olivier Nier, entraîneur de l USO, Pr D2 de rugby, réalisait dans le cadre d une cnférence

Plus en détail

MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX. Lot : n 3 PEINTURE. Objet du marché : RENOVATION DES BUREAUX 411, 412 et 413 BLOC III / Niveau 4 INRA SITE DE THEIX

MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX. Lot : n 3 PEINTURE. Objet du marché : RENOVATION DES BUREAUX 411, 412 et 413 BLOC III / Niveau 4 INRA SITE DE THEIX République Française Institut Natinal de la Recherche Agrnmique Centre de Recherche de Clermnt-Ferrand Theix Lyn MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX Cahier des clauses Techniques Particulières Lt : n 3 PEINTURE

Plus en détail

Charte de l Association Suisse de Portage des Bébés (ASPB)

Charte de l Association Suisse de Portage des Bébés (ASPB) Charte de l Assciatin Suisse de Prtage des Bébés (ASPB) 1. Rôle et missin L ASPB est une assciatin à but nn lucratif et indépendante de tutes marques,qui suhaite prmuvir un prtage respectueux du dévelppement

Plus en détail

3. Droits et image des compétitions fédérales. Annexe : Droits des partenaires de la FFBaD et des partenaires de l organisateur

3. Droits et image des compétitions fédérales. Annexe : Droits des partenaires de la FFBaD et des partenaires de l organisateur Cahier de charges Cahier des charges cmpétitin fédérale : partie marketing Fiche entrée en vigueur : validité : secteur : COM remplace : - nmbre de pages : 8 annexe : 1 5 grammes de plumes, des tnnes d

Plus en détail

Scénario 2 : La promesse

Scénario 2 : La promesse Scénari 2 : La prmesse D enise est infirmière auxiliaire autrisée depuis 10 ans, Elle exerce dans une clinique externe d un grand hôpital général. Aujurd hui, elle est chargée de prendre sin d Amanda,

Plus en détail

CHARTE DE QUALITE DE LA PROFESSION DE PRESTATAIRE DE DISPOSITIFS MEDICAUX

CHARTE DE QUALITE DE LA PROFESSION DE PRESTATAIRE DE DISPOSITIFS MEDICAUX CHARTE DE QUALITE DE LA PROFESSION DE PRESTATAIRE DE DISPOSITIFS MEDICAUX PREAMBULE La présente charte a pur bjectif d'expser les principes essentiels devant dicter la cnduite prfessinnelle des furnisseurs

Plus en détail

Direction de l apprentissage électronique et des technologies Ministère de l Éducation. Modifié le 16 décembre 2008-1-

Direction de l apprentissage électronique et des technologies Ministère de l Éducation. Modifié le 16 décembre 2008-1- DESCRIPTION DES TÂCHES DE L ENSEIGNANT-COLLABORATEUR DANS LES COURS EN LIGNE Directin de l apprentissage électrnique et des technlgies Ministère de l Éducatin Mdifié le 16 décembre 2008-1- DESCRIPTION

Plus en détail

COMMENT OPTIMISER LA CONTRIBUTION DES PETITS ENTREPRENEURS PRIVÉS POUR AMÉLIORER L ACCÈS À L ASSAINISSEMENT DANS LES VILLES DES PAYS EN DÉVELOPPEMENT

COMMENT OPTIMISER LA CONTRIBUTION DES PETITS ENTREPRENEURS PRIVÉS POUR AMÉLIORER L ACCÈS À L ASSAINISSEMENT DANS LES VILLES DES PAYS EN DÉVELOPPEMENT COMMENT OPTIMISER LA CONTRIBUTION DES PETITS ENTREPRENEURS PRIVÉS POUR AMÉLIORER L ACCÈS À L ASSAINISSEMENT DANS LES VILLES DES PAYS EN DÉVELOPPEMENT 1 au 3 février 2012 Tchnda Tetuehaki Chargé des bues

Plus en détail

Coalition énergie et construction durable

Coalition énergie et construction durable RÉALISATION D UN CONCEPT D EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DANS UN CADRE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POUR LE BÂTIMENT DE MOISSON MONTRÉAL CONCEPT PRÉPARÉ PAR L ENSEMBLE DES PROFESSIONNELS MEMBRES DU COMITÉ EXPERTS

Plus en détail

BUSINESS RISK MANAGEMENT

BUSINESS RISK MANAGEMENT BUSINESS RISK MANAGEMENT Démarche générale Méthde FEDICT Quick-Win Date Auteur Versin 24/8/26 A. Huet - A. Staquet V1. Table des matières 1 OBJECTIF DU DOCUMENT...2 2 DÉFINITIONS...2 3 PRINCIPE... 3 4

Plus en détail

GUIDE INSTALLATION IAS

GUIDE INSTALLATION IAS Guide d installatin IAS 1 IMPACT TECHNOLOGIES se réserve le drit de mdifier à tut mment le cntenu de ce dcument. Bien que l exactitude des renseignements qu il cntient sit cntrôlée avec sin, IMPACT TECHNOLOGIES

Plus en détail

Dhos/SdE/E1/Projet Achats Dhos

Dhos/SdE/E1/Projet Achats Dhos Cmpte rendu Objet : Participants Prjet GCS Uni H.A. Angélique Lefranc Prjet GIE-CAC Stéphane Stépanian Prjet RésaH IdF Dminique Leguge Prjets réginaux (cnférence des DARH) Bernard Rehrich FHF Audrey Amry

Plus en détail

RENOUVELLEMENT DU BUREAU D'ÉCOLO J APPEL À CANDIDATURES

RENOUVELLEMENT DU BUREAU D'ÉCOLO J APPEL À CANDIDATURES RENOUVELLEMENT DU BUREAU D'ÉCOLO J APPEL À CANDIDATURES Le Kern et une partie des membres du bureau d écl j arrivent à la fin de leur mandat de 2 ans. Nus smmes dnc à la recherche d une nuvelle équipe,

Plus en détail

Titre de la procédure : Suspension temporaire et discipline

Titre de la procédure : Suspension temporaire et discipline Titre de la prcédure : Suspensin tempraire et discipline Numér de la plitique : 13020.1 Date d apprbatin : 15 nvembre 2013 Apprbateur : cnseil des guverneurs Plitique cnnexe : Suspensin tempraire et discipline

Plus en détail

Système d Information de l HADOPI. Classification : DOCUMENT CONFIDENTIEL

Système d Information de l HADOPI. Classification : DOCUMENT CONFIDENTIEL Système d Infrmatin de l HADOPI Diffusin HADOPI EXTELIA FAI Classificatin : DOCUMENT CONFIDENTIEL 1 Objet du dcument L bjet de ce dcument est de spécifier aux FAIs les mdalités d échanges attendues avec

Plus en détail

Amandine CUER INDUSTRIELS! GAGNEZ DU TEMPS DANS VOS ECHANGES AVEC VOS INFORMATIQUE - INTERNET - TELECOMMUNICATIONS LA LETTRE D INFORMATION - MAI 2011

Amandine CUER INDUSTRIELS! GAGNEZ DU TEMPS DANS VOS ECHANGES AVEC VOS INFORMATIQUE - INTERNET - TELECOMMUNICATIONS LA LETTRE D INFORMATION - MAI 2011 Amandine CUER À: Amandine CUER Objet: Cyb@rdèche - Osez les nuvelles technlgies... Pièces jintes: image001.jpg; image001.jpg; image001.jpg; image001.jpg; image001.jpg; image001.jpg Imprtance: Haute Si

Plus en détail

Réforme de la politique de la ville «quartiers, engageons le changement»

Réforme de la politique de la ville «quartiers, engageons le changement» Réfrme de la plitique de la ville «quartiers, engagens le changement» Prpsitins pur une plitique glbale et ambitieuse de slidarité territriale - Janvier 2013 - Page 1 Analyse cntextuelle C est dans les

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Infrmatique Business & High Technlgy Chapitre 7 : Supply Chain Management (SCM) Smmaire Intrductin... 1 Finalités de SCM... 1 Les

Plus en détail

PRATIQUES D AFFAIRES APPLICABLES AUX TIERS

PRATIQUES D AFFAIRES APPLICABLES AUX TIERS PRATIQUES D AFFAIRES APPLICABLES AUX TIERS Guide d intégrité dans la cnduite des affaires Plitiques glbales Service Éthique & Cnfrmité La relatin de bimérieux avec ses partenaires Chez bimérieux, nus

Plus en détail

Description d une offre de formation

Description d une offre de formation Descriptin d une ffre de frmatin Date de mise à jur : 03/03/15 CONDUCTEUR DE LIGNE DE PRODUCTION EN INDUSTRIE ALIMENTAIRE (H/F) Identificatin interne (bligatire) cde HACORD :INALCL cde REM : 4512201 cncrdance

Plus en détail

Pour répondre au besoin de sécurité juridique et de prévisibilité, la Loi type devrait traiter des questions suivantes:

Pour répondre au besoin de sécurité juridique et de prévisibilité, la Loi type devrait traiter des questions suivantes: Descriptin de la prpsitin du Canada cncernant l élabratin d une Li type sur les règles de cmpétence et de cnflits de lis en matière de cntrats de cnsmmatin dans le cadre de la CIDIP-VII Dans le cadre de

Plus en détail

OBTENEZ LES SERVICES DONT VOUS AVEZ BESOIN OÙ QUE VOUS SOYEZ

OBTENEZ LES SERVICES DONT VOUS AVEZ BESOIN OÙ QUE VOUS SOYEZ OBTENEZ LES SERVICES DONT VOUS AVEZ BESOIN OÙ QUE VOUS SOYEZ Grâce à la directive «services», les cnsmmateurs purrnt accéder plus facilement à une gamme de services plus large et de meilleure qualité à

Plus en détail

LA FONCTION ET SON CONTEXTE

LA FONCTION ET SON CONTEXTE Prfil de fnctin : Analyste-prgrammeur LA FONCTION ET SON CONTEXTE Intitulé de la fnctin Analyste-prgrammeur Grade : analyste-prgrammeur Rang : 100/4i Département auquel se rattache la fnctin : Dévelppement

Plus en détail

DE HOGESCHOOL-UNIVERSITEIT BRUSSEL campus Koekelberg. en collaboration avec LE SYNDICAT DES FONCTIONNAIRES EUROPEENS (SFE)

DE HOGESCHOOL-UNIVERSITEIT BRUSSEL campus Koekelberg. en collaboration avec LE SYNDICAT DES FONCTIONNAIRES EUROPEENS (SFE) 2008 DE HOGESCHOOL-UNIVERSITEIT BRUSSEL campus Kekelberg en cllabratin avec LE SYNDICAT DES FONCTIONNAIRES EUROPEENS (SFE) rganise un curs de préparatin aux cncurs EPSO (des Institutins Eurpéennes) Préparez-vus

Plus en détail

COMITÉ TECHNIQUE DE REVUE DES TITRES ET CONVENTIONS MINIERS. Rapport Final. préparé par le

COMITÉ TECHNIQUE DE REVUE DES TITRES ET CONVENTIONS MINIERS. Rapport Final. préparé par le COMITÉ TECHNIQUE DE REVUE DES TITRES ET CONVENTIONS MINIERS Rapprt Final préparé par le Cmité Technique de Revue des Titres et Cnventins Miniers de la République de Guinée cncernant la cnstructin et l'explitatin

Plus en détail

Nouveautés apportées à l assessment-tool

Nouveautés apportées à l assessment-tool Nuveautés apprtées à l assessment-tl La dcumentatin et les utils d aide de Friendly Wrk Space snt régulièrement révisés, actualisés et dévelppés. Ainsi, la directive a une nuvelle fis été mise à jur en

Plus en détail

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Plans d actin et cntrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Dès la décuverte de la fraude en janvier 2008, Sciété Générale a immédiatement

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA COMMISSION COMMUNICATION

COMPTE RENDU DE LA COMMISSION COMMUNICATION COMPTE RENDU DE LA COMMISSION COMMUNICATION La cmmissin s est bien tenue le 3 mars 2010 à la brasserie Fl située dans la Gare de l Est. La cmmissin a cmmencé avec 10 minutes d avance, tus les membres de

Plus en détail

Créer un outil pour les non-professionnels de la statistique : Récit d une expérience

Créer un outil pour les non-professionnels de la statistique : Récit d une expérience Créer un util pur les nn-prfessinnels de la statistique : Récit d une expérience Stéphane HERAULT cntact@adscience.fr I. INTRODUCTION Dcteur en Bilgie-Santé, les quelques années pendant lesquelles j ai

Plus en détail

Punaises de lit. En résumé. Conseils utiles pour se préparer à l extermination. La synchronisation des étapes et la

Punaises de lit. En résumé. Conseils utiles pour se préparer à l extermination. La synchronisation des étapes et la Punaises de lit Cnseils utiles pur se préparer à l exterminatin La préparatin du lgement est une étape cruciale pur assurer le succès du traitement de l exterminateur. Il faut prévir un sutien particulier

Plus en détail

Ville de Bordeaux. Prix de l Innovation Associative. Règlement de participation

Ville de Bordeaux. Prix de l Innovation Associative. Règlement de participation Ville de Brdeaux Prix de l Innvatin Assciative Règlement de participatin Article 1 : Cnditins d admissin Peuvent faire acte de candidature les assciatins dmiciliées à Brdeaux u tut autre assciatin dnt

Plus en détail

B.T.S. MANAGEMENT DES UNITÉS COMMERCIALES

B.T.S. MANAGEMENT DES UNITÉS COMMERCIALES B.T.S. MANAGEMENT DES UNITÉS COMMERCIALES A) CHAMP D'ACTIVITÉ Le titulaire du BTS Management des unités cmmerciales a pur perspective de prendre la respnsabilité de tut u partie d'une unité cmmerciale

Plus en détail