Vertige pour tous (malades et médecins)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Vertige pour tous (malades et médecins)"

Transcription

1 Verge pour ous (malades e médecns) Jean-Phlppe Guyo AU PROGRAMME Pourquo vous n y comprenez ren (e mo non plus) Dfférencer pérphérque-cenral Reconnaîre un VPPB Prse en charge (même s on a pas comprs!) Servce d Oo-rhno-laryngologe e de Chrurge cervco-facale Déparemen des Neuroscences clnques Hôpaux Unversares de Genève Faculé de Médecne, Unversé de Genève CH - Susse EQUILIBRE? Pourquo vous n y comprenez ren (e mo non plus) N exse pas!!! Equlbre: lue conre le déséqulbre!!! Geson par un sysème mou, mou, plasque Implquan adapaf - someshése - vson cenrale pérphérque - vesbule canaux sem-crculares organes oolhques Cohérence des nformaons? Pas oujours

2 INCONVÉNIENT D UN SYSTÈME ADAPTATIF Tromper par le sysème Le cerveau chos sa préférence! analyse - le vesbule? - la someshése? - la vson cenrale? - la vson pérphérque! ORGANE VESTIBULAIRE DE L OREILLE IMPLIQUÉ DANS manen posure (on s appue sur 2 cannes) manen regard Démo: le réflexe vesbulo-oculare régulaon du sysème cardo-vasculare de la respraon du méabolsme osseux du sommel orenaon spaale connexons au sysème lmbque (émoons) PDense Dense. Influence of oolhs and neck muscle recepors on perpheral hemodynamc regulaon. J Grav Physol 2002; 9:69-70 / Effec of emporal relaonshp beween respraon and body moon on moon p sckness. Auon Neurosc 2009;151:142-6 / Labyrnhecomy decreases bone mneral ldensy n he femoral meaphyss n ras. J Ves. Grabherr Smh Res PF, L, Darlngon 2004; Cuffel 14:361-5 C, CL. Guyo Personaly JPh, / Toal Mas sleep changes F. Menal deprvaon n paens ransformaon can wh ncrease vesbular ables vesbulo-ocular dysfuncon. n paens wh Fron Hum responses. unlaeral Neurosc 2013; and J Sleep blaeral 7:678. Res vesbular 2006;15: loss. Exp Bran Res2011; 209: ! Parcularé: pas de corex vesbulare! ORGANE VESTIBULAIRE DE L OREILLE VRAI VS FAUX VERTIGE Commen décrre les conséquences d un défc d un organe sensorel don on a pas conscence, pas même connassance??? Noon créne, à oubler! - envronnemen qu ourne par rappor à ndvdu? - ndvdu qu ourne par rappor à envronnemen? Noon créne, à oubler! e qu a an d mplcaons fonconnelles???

3 DIFFICULTÉS DIAGNOSTIQUES Dans l espr des doceurs verge suggère rouble vesbulare DIFFICULTÉS DIAGNOSTIQUES La défnon du dconnare verge défn comme sensaon erronée de mouvemen malase suggère déséqulbre suggère rouble méabolque rouble neurologque ou crculaore ou orhopédque malase défn déséqulbre défn pere du conrôle rouble de l équlbre DIFFICULTÉS DIAGNOSTIQUES Pour les paens verge défn comme??? malase défn déséqulbre défn?????? DÉFINITION DU VERTIGE??? Le verge correspond à ou rouble de la préhenson de l envronnemen spaal résulan d un confl ou d une ncongrué enre les nformaons fournes par les capeurs de l équlbraon e la sensaon escompée sur la base d un modèle corcal prééabl Jean-Perre Sauvage

4 COMMENT FAIRE? Pour s en rer durée des roubles Secondes Mnues sec heures Verge de Poson Paroxysque Bénn; Cenral; Dfférencer pérphérque-cenral p Heures mn jours Menère; heures jours Jours Neurone vesbulare. jours semanes RÉRIQPHÉRIQUE OU CENTRAL? RÉRIQPHÉRIQUE OU CENTRAL? Sy ympômes assocés Pérphérque Peu conrbuf Cenral Défc audf Paralyse pérph. du VII Dplope ocular l skew devaon Aure défc moeur ou sensf Paralyse cenrale du VII Céphalées Chues Pere de connassance s Sy ympômes assocés Faceurs de rsque Pérphérque Peu conrbuf Cenral Défc audf Paralyse pérph. du VII Anécédens oologques (rauma acousque, surdé brusque, ec) Fracure du rocher Dplope Mgranes céphalées Aure défc moeur ou sensf Paralyse cenrale du VII Céphalées Chues Pere de connassance Troubles crculaores Coagulopahe Obésé, Fumée Plule conracepve, ec. Aure es Trouble rès marqué, franc Mas: en debou! Déclenché par mouvemens ou Valsalva Trouble peu marqué, sournos Asase Sgnes Nysagmus horzono (roaore) Dévaon au Nysagmus vercal hau ou bas Inhbé par fxaon vsuelle Romberg e Non nhbé par fxaon vsuelle Unerberger Head mpulse es

5 ANAMNÈSE Reconnaîre un VPPB Epsodes de verge roaore ( ou oue aure chose!!!) déclenchés par mouvemens (pas oues les fos) avec pee laence duran mons d une mnue mondres à répéon du mouvemen Secondes sec heures Verge de Poson Paroxysque Bénn; MANŒUVRE DIAGNOSTIQUE Manœuvre de Dx e Hallpke MANŒUVRE DIAGNOSTIQUE Manœuvre modfée bascule: laence 2-3 s nyagmus roaore géorope < 1mnue mondre ou absen à la répéon réass ren du côé opposé nysagmus s nverse VPPB d l l é VPPB du canal semcrculare poséreur VPPB du canal semcrculare laéral

6 MANŒUVRE THÉRAPEUTIQUE VPPB du canal pos Prse en charge (même s on a pas comprs!) DÉSTABILISATION PHYSIQUE ET MENTALE MERCI A VOUS Prse en charge Ecoue, empahe de vore accuel vore aenon Servce d Oo-rhno-laryngologe e de Chrurge cervco-facale Déparemen des Neuroscences clnques Hôpaux Unversares de Genève Faculé de Médecne, Unversé de Genève CH - Susse

La détection synchrone : application

La détection synchrone : application La déecion synchrone : applicaion (Anglais: lock-in amplifier) La cigale chane U IN () Mais il y a du brui + beaucoup de brui. U OUT () Quelle es l'ampliude du chan de la cigale? Commen exraire le signal

Plus en détail

Solvency II, IFRS : l impact des modèles d actifs retenus

Solvency II, IFRS : l impact des modèles d actifs retenus Les normes IFRS en assurance Solvency II, IFRS : l impac des modèles d acifs reenus 31 e journée de séminaires acuariels ISA-HEC Lausanne e ISFA Lyon Pierre THÉROND pherond@winer-associes.fr 18 novembre

Plus en détail

Brochure d @ccueil 09 10

Brochure d @ccueil 09 10 unté A4, C7 & B42 brochure d accuel 2009-2010 Brochure d @ccuel 09 10 (pour étudants) Clnque Sant-Jean Bruxelles 1 / 10 A4C7B42_FULL_0910_FR unté A4, C7 & B42 brochure d accuel 2009-2010 1. Sommare : 1.

Plus en détail

ÉTUDE D UN SYSTÈME PLURITECHNIQUE

ÉTUDE D UN SYSTÈME PLURITECHNIQUE DM SSI: AQUISITION DE l INFORMATION ÉTUDE D UN SYSTÈME PLURITECHNIQUE Pores Laérales Coulissanes de monospace PRÉSENTATION DE L ÉTUDE Mise en siuaion Les fabricans d'auomobiles, face à une concurrence

Plus en détail

Gestion de production court terme en contexte incertain. Gestion de production à court terme. EDF R&D École Centrale Paris

Gestion de production court terme en contexte incertain. Gestion de production à court terme. EDF R&D École Centrale Paris Geson de producon cour erme en conee nceran EDF R&D École enrale Pars Geson de producon à cour erme Encadrans ndusrels : Gérald Vgnal - Jérôme Quenu Encadran académque : Yves Dallery-Mchel Mnou Snda Ben

Plus en détail

Modèles d analyse des biographies en temps discret Exemple d utilisation

Modèles d analyse des biographies en temps discret Exemple d utilisation Modèles d analyse des bographes en emps dscre Exemple d ulsaon Jean-Mare Le Goff Cenre Lnes Pôle Naonal de recherche Lves Unversé de Lausanne Plan Deux ypes de données dscrèes Modèles à emps dscre Modèle

Plus en détail

Combiner des apprenants: le boosting

Combiner des apprenants: le boosting Types d expers Combner des apprenans: le boosng A. Cornuéjols IAA (basé sur Rob Schapre s IJCAI 99 alk)! Un seul exper sur l ensemble de X! Un exper par sous-régons de X (e.g. arbres de décsons)! Pluseurs

Plus en détail

REFLEXION AUTOUR DES SUPPORTS DE FORMATION ET D INFORMATION EN AUDIOMETRIE ADULTE

REFLEXION AUTOUR DES SUPPORTS DE FORMATION ET D INFORMATION EN AUDIOMETRIE ADULTE REFLEXION AUTOUR DES SUPPORTS DE FORMATION ET D INFORMATION EN AUDIOMETRIE ADULTE Mme Joëlle SERRES, Infirmière Mme Dominique SZELIGA, Cadre de santé Consultations ORL Service du Professeur V. DARROUZET

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2010 ÉTUDE D UN SYSTÈME PLURITECHNIQUE Série S Sciences de l Ingénieur Durée de l épreuve : 4 heures Coefficien : 4 10SISCME3 BACCALAURÉAT GÉNÉRAL Session 2010 Série S Sciences

Plus en détail

Recueil d'exercices de logique séquentielle

Recueil d'exercices de logique séquentielle Recueil d'exercices de logique séquenielle Les bascules: / : Bascule JK Bascule D. Expliquez commen on peu modifier une bascule JK pour obenir une bascule D. 2/ Eude d un circui D Q Q Sorie A l aide d

Plus en détail

Le théorème du viriel

Le théorème du viriel Le théorème du vrel On se propose de démontrer le théorème du vrel de deux manères dfférentes. La premère fat appel à deux "trcks" qu l faut vor. Cette preuve met en avant une quantté, notée S c, qu permet

Plus en détail

CAT DEVANT UNE ATAXIE AIGUE

CAT DEVANT UNE ATAXIE AIGUE CAT DEVANT UNE ATAXIE AIGUE I-DISTINGUER VERTIGE ET ATAXIE Définition de l ataxie= trouble de la coordination qui affecte le mouvement volontaire et perturbe les contractions musculaires nécessaires aux

Plus en détail

Chapitre 15 c Circuits RL et RC

Chapitre 15 c Circuits RL et RC Chapire 15 c Circuis L e C en régime impulsionnel Sommaire Circuis en régime impulsionnel Signal impulsionnel Mesure d'un circui C en régime impulsionnel Applicaion praique Eude du circui C en régime impulsionnel

Plus en détail

Philippe BIENAIME Actuaire I.S.F.A., GPA Laboratoire de Sciences Actuarielle et Financière, I.S.F.A., Université Claude Bernard Lyon 1

Philippe BIENAIME Actuaire I.S.F.A., GPA Laboratoire de Sciences Actuarielle et Financière, I.S.F.A., Université Claude Bernard Lyon 1 SYSTEMES BOUS-MALUS Phlppe BIEAIME Acuare I.S.F.A., GPA Laboraore de Scences Acuarelle e Fnancère, I.S.F.A., Unversé Claude Bernard Lyon ahale RICHARD GPA Laboraore de Scences Acuarelle e Fnancère, I.S.F.A.,

Plus en détail

COMMANDE D UNE PORTE DE GARAGE COLLECTIF

COMMANDE D UNE PORTE DE GARAGE COLLECTIF COMMANDE D UNE PORTE DE GARAGE COLLECTIF Les quesions raiées devron êre soigneusemen numéroées e le documen-réponse fourni devra êre compléé selon les indicaions de l énoncé. Il es vivemen conseillé de

Plus en détail

Devenez affilié! Quelle est l'offre d'affiliation pour gagner de l'argent?

Devenez affilié! Quelle est l'offre d'affiliation pour gagner de l'argent? BIENVENUE à TOUS Devenez affiliés e recevez vos rémunéraions en un clic sur les liens ou les bannières. Vous découvrirez les e-books de 1TPE.com de même qu'un sysème d'affiliaion rémunéraeur. " D'une manière

Plus en détail

* Notre savoir au service de votre réussite

* Notre savoir au service de votre réussite * Notre savor au servce de votre réusste * Vsualser les ndcateurs clés de performance de votre portefeulle clents sur un tableau de bord Analyser le taux d acceptaton de vos demandes d agréments par notaton

Plus en détail

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T

Plus en détail

MESURE DE VISCOSITÉ. v(z) V = 0. Figure 1.

MESURE DE VISCOSITÉ. v(z) V = 0. Figure 1. MESURE DE VISCOSITÉ I - QUELQUES ÉLÉMENTS DE RHÉOLOGIE La mesure de la viscosié d'un fluide fai parie de la rhéologie, qui es la science des écoulemens de la maière. Dans la suie, on noera : -la viscosié

Plus en détail

PARCOURS CINÉMA DANS PARIS N 2 PARIS FILM TRAILS. Découvrez les lieux de tournage Discover where the film was shot

PARCOURS CINÉMA DANS PARIS N 2 PARIS FILM TRAILS. Découvrez les lieux de tournage Discover where the film was shot N N N cz x c wh h fi w h N N N c à c, q cè à f q p hq, cc p 650 000 x c c p x w h xp f -kw p f h c h h f cc c 650 f h k pc ch,,000 ff c h h pck f f h c - wwwcpf, c À Nw Yk, z, w, f f c p - q, hp fh, fc,

Plus en détail

habitation basse énergie ISOLATION NATURELLE VENTILATION CONTROLEE

habitation basse énergie ISOLATION NATURELLE VENTILATION CONTROLEE confor proje d habiaion maion paive habiaion privée Profeionalime immeuble collecif conrucion neuve maion à rénover Performance habiaion bae énergie Qualié ISOLATION NATURELLE e VENTILATION CONTROLEE Nou

Plus en détail

Modélisation, Simulation et Commande des systèmes électriques

Modélisation, Simulation et Commande des systèmes électriques Modélsaon, Smulaon e Commande des sysèmes élecrques runo FRANCOIS runo.francos@ec-llle.fr Plan Cours: Généralé sur les sysèmes physques Cours: Le Graphe Informaonnel de Causalé Cours: Modélsaon de la machne

Plus en détail

TD 20-21 : Modèles de marchés - Mouvement brownien

TD 20-21 : Modèles de marchés - Mouvement brownien Universié Paris VI Maser : Modèles sochasiques, applicaions à la finance (MM065) TD 20-2 : Modèles de marchés - Mouvemen brownien. Taux de change. Soi (Ω, P(Ω), P) un espace probabilisé fini non redondan

Plus en détail

Français. Français. n TEMPS Aiguilles des heures, minutes et petite trotteuse.

Français. Français. n TEMPS Aiguilles des heures, minutes et petite trotteuse. SOMMIRE Page CRCTÉRISTIQUES...68 FFICHGE ET OUTONS...69 DE TYPE À VIS D RRÊT...71 CHNGEMENT DU MODE D FFICHGE...72 RÉGLGE DE L HEURE ET JUSTEMENT DE POSITION DES IGUILLES...73 CLENDRIER PERPÉTUEL...80

Plus en détail

Item 201. Évaluation de la gravité et recherche des complications précoces chez un traumatisé crânio facial : fracture du rocher.

Item 201. Évaluation de la gravité et recherche des complications précoces chez un traumatisé crânio facial : fracture du rocher. Item 201. Évaluation de la gravité et recherche des complications précoces chez un traumatisé crânio facial : fracture du rocher. I. INTRODUCTION II. MECANISME DES FRACTURES DU ROCHER III. TABLEAU CLINIQUE

Plus en détail

Troubles auditifs chez le sujet

Troubles auditifs chez le sujet Troubles auditifs chez le sujet âgé Les fonctions de l audition La fonction d alerte et de repère spatial et temporel (écoute permanente de l environnement). La fonction de communication: directe ou à

Plus en détail

Conduite à tenir devant des Troubles de l équilibre

Conduite à tenir devant des Troubles de l équilibre Conduite à tenir devant des Troubles de l équilibre Pr. Kissani, Dr. Lohab Faculté de médecine,université Cadi Ayyad; Marrakech. Vous donner le vertige 1 Définition Le vertige est une sensation de déplacement

Plus en détail

Luxation de hanche sur infirmité motrice cérébrale

Luxation de hanche sur infirmité motrice cérébrale Luxation de hanche sur infirmité motrice cérébrale Z.OUMLERGUEB L.SEKHRI ZEGGAR A.SEBIA. K.DJERIDA. HOPITAL MILITAIRE REGIONAL UNIVERSITAIRE DE CONSTANTINE 19éme Congrès de la SACOT Oran 2012. Définition:

Plus en détail

Production d un son par les instruments de musique

Production d un son par les instruments de musique Producion d un son par les insrumens de musique ACTIVITÉ 1 : Recherche documenaire : Les foncions d un insrumen de musique Objecif : découvrir commen les insrumens de musique acousique peuven remplir leurs

Plus en détail

Caractéristiques des signaux électriques

Caractéristiques des signaux électriques Sie Inerne : www.gecif.ne Discipline : Génie Elecrique Caracérisiques des signaux élecriques Sommaire I Définiion d un signal analogique page 1 II Caracérisiques d un signal analogique page 2 II 1 Forme

Plus en détail

ACTUALITÉ Maroc Telecom

ACTUALITÉ Maroc Telecom ACTIONNAIRES & INVESTISSEURS JUIN 2015 Raba, Le 1 er juille 2015 ACTUALITÉ Maroc Telecom Mobile Pospayé Enrichissemen des Forfais Mobiles Pariculiers e Maîrisés à parir du 1 er juin 2015 Maroc Telecom

Plus en détail

COMPÉTENCES CLINIQUES NEUROLOGIE

COMPÉTENCES CLINIQUES NEUROLOGIE COMPÉTENCES CLINIQUES NEUROLOGIE 1. Motricité et réflexes a. Examen musculaire Inspection Taille, symétrie (amyotrophie, hypertrophie) Fasciculations Crampes Percussion Myotonie (persistance d'une forte

Plus en détail

Trisomie 21 et atteintes ORL

Trisomie 21 et atteintes ORL Dépistage, diagnostic et surveillance des troubles auditifs Dr C. BLANCHET, Dr F. ARTIERES, Pr M. MONDAIN Service ORL, C.H.U. de Montpellier Trisomie 21 et atteintes ORL 1 Rappel Rappel 2 Atteintes otologiques

Plus en détail

Comment faire passer un message

Comment faire passer un message Comment faire passer un message 1 Les Outils Pédagogiques Un cours en salle Le tableau Le rétroprojecteur Le matériel à présenter Un cours dans l eau La démonstration La découverte, les jeux L ardoise

Plus en détail

SYSTEME D ALARME SANS FIL BI-DIRECTIONNEL

SYSTEME D ALARME SANS FIL BI-DIRECTIONNEL NOICE D UILISAION SYSEME D ALARME SANS FIL BI-DIRECIONNEL Version 4/05 Renseignements, conseils n hésitez pas à nous contacter au 0892 35 01 85 (0,34 / minute) 1 Vous trouverez au sein de votre kit d alarme

Plus en détail

BILAN EN ELECTRICITE : RC, RL ET RLC

BILAN EN ELECTRICITE : RC, RL ET RLC IN N TIIT :, T I. INTNSIT : = dq d en couran varable I = Q en couran connu Méhode générale d éablssemen des équaons dfférenelles : lo d addvé des ensons pus relaons dq caracérsques :, lo d Ohm u = aux

Plus en détail

Principes et caractéristiques des principaux moteurs électriques

Principes et caractéristiques des principaux moteurs électriques Principes e caracérisiques des principaux moeurs élecriques Crières de choix d un moeur Le moeur es généralemen choisi en foncion de l uilisaion mécanique e de l alimenaion élecrique don on dispose. Cahier

Plus en détail

5.1 La conception d'animation

5.1 La conception d'animation ANIMATIONS Flash CS6 5.1 La concepion d'animaion A- Le concep d'animaion dans Flash Flash perme de créer des animaions. Lorsque vous animez un obje, vous gérez deux espaces : l'espaceemps dans le panneau

Plus en détail

CHAPITRE I : Cinématique du point matériel

CHAPITRE I : Cinématique du point matériel I. 1 CHAPITRE I : Cinémaique du poin maériel I.1 : Inroducion La plupar des objes éudiés par les physiciens son en mouvemen : depuis les paricules élémenaires elles que les élecrons, les proons e les neurons

Plus en détail

ETUDE DES DIFFERENTES COMMANDES DU SYSTEME. 1 - Commande manuelle par BP "marche-arrêt" (2 sens de marche)

ETUDE DES DIFFERENTES COMMANDES DU SYSTEME. 1 - Commande manuelle par BP marche-arrêt (2 sens de marche) BS Mainenance Indusrielle Elecroechnique Eude d un mone charge Moeur asynchrone deux sens de roaion e 2 viesses enroulemens séparés Rappels emporisaions Présenaion es manuenions dans un grand magasin son

Plus en détail

Page # $ %& +',- VAN = 30; F 2 = 50; F 3 = 140. = -200 ; F 1. Avec r = 3% => VAN = 4,38 > 0. Avec r = 5% => VAN = -5,14 < 0.

Page # $ %& +',- VAN = 30; F 2 = 50; F 3 = 140. = -200 ; F 1. Avec r = 3% => VAN = 4,38 > 0. Avec r = 5% => VAN = -5,14 < 0. # $ %& 1. La VAN. Les aures crières 3. Exemple. Choix d invesissemen à long erme 5. Exercices!" '* '( Un proje ne sera mis en œuvre que si sa valeur acuelle nee ou VAN, définie comme la somme acualisée

Plus en détail

Plan de commandite e1976-2016 1

Plan de commandite e1976-2016 1 Plan de commandie e1976-2016 1 Lere de bienvenue Madame, Monsieur, Fondée il y a 40 ans, l Associaion de la presse francophone (APF) organise chaque année son Congrès annuel qui perme de jumeler des idées,

Plus en détail

Pour ce problème, une analyse est proposée à l adresse : http://www.ac-amiens.fr/pedagogie/maths/new/ue2007/synthese_atelier_annette_alain.

Pour ce problème, une analyse est proposée à l adresse : http://www.ac-amiens.fr/pedagogie/maths/new/ue2007/synthese_atelier_annette_alain. Pour ce problème, une analyse est proposée à l adresse : http://www.ac-amens.fr/pedagoge/maths/new/ue2007/synthese_ateler_annette_alan.pdf 1 La règle du jeu Un drecteur de casno se propose d nstaller le

Plus en détail

Situation 6 1 LA VICTIME SE PLAINT D UNE DOULEUR AU DOS APRÈS UNE CHUTE

Situation 6 1 LA VICTIME SE PLAINT D UNE DOULEUR AU DOS APRÈS UNE CHUTE Reconnaître une situation d urgence Connaître les règles de base pour porter secours Situation 6 : LA VICTIME SE PLAINT D UNE DOULEUR AU DOS APRÈS UNE CHUTE Minimum à savoir (enseignant) Définition : traumatisme

Plus en détail

ICS Impulse : Efficacité et précision du diagnostic dans l exploration de l équilibre

ICS Impulse : Efficacité et précision du diagnostic dans l exploration de l équilibre Plus de précision......diagnostic plus rapide Le head impulse test (HT) ou test d Halmagyi est un examen rapide et précis spécifique de l oreille, qui étudie la réponse du réflexe vestibulo-oculaire aux

Plus en détail

particuliers PROFESSIONNELS entreprises Notice d information contractuelle Loi Madelin Generali.fr

particuliers PROFESSIONNELS entreprises Notice d information contractuelle Loi Madelin Generali.fr parculers PRFESSINNELS enreprses Noce d nformaon conracuelle Lo Madeln General.fr Noce d nformaon conracuelle Le présen documen es rems à re de proposon e de proje de conra. Naure de la Convenon : LA RETRAITE

Plus en détail

Finance 1 Université d Evry Val d Essonne. Séance 2. Philippe PRIAULET

Finance 1 Université d Evry Val d Essonne. Séance 2. Philippe PRIAULET Finance 1 Universié d Evry Val d Essonne éance 2 Philippe PRIAULET Plan du cours Les opions Définiion e Caracérisiques Terminologie, convenion e coaion Les différens payoffs Le levier implicie Exemple

Plus en détail

Cours Thème VIII.3 CONVERSION STATIQUE D'ÉNERGIE

Cours Thème VIII.3 CONVERSION STATIQUE D'ÉNERGIE ours hème VIII.3 ONVSION SAIQU D'ÉNGI 3- Famlles de conversseurs saques Suvan le ype de machne à commander e suvan la naure de la source de pussance, on dsngue pluseurs famlles de conversseurs saques (schéma

Plus en détail

Les pertes de mémoire chez les patients âgés déments: caractéristiques et propositions d aide

Les pertes de mémoire chez les patients âgés déments: caractéristiques et propositions d aide Les pertes de mémoire chez les patients âgés déments: caractéristiques et propositions d aide Professeur Eric Salmon Centre de la Mémoire (www.cmchuliege.be) Service de Neurologie CHU de Liège Démence:

Plus en détail

HEIG-VD haute école d ingénierie et de gestion Vaud. Département EC+G environnement construit et géoinformation

HEIG-VD haute école d ingénierie et de gestion Vaud. Département EC+G environnement construit et géoinformation AG HEIG-VD haute école d ingénierie et de gestion Vaud Département EC+G environnement construit et géoinformation 1. Offres de formation à la HEIG-VD 2. Cursus Bachelor HEIG-VD 3. Cursus Master HES-SO

Plus en détail

SFEHRE - REIMS - 26 mai 2009

SFEHRE - REIMS - 26 mai 2009 SFEHRE - REIMS - 26 mai 2009 La stimulation électrique fonctionnelle chez l enfant marchant atteint de paralysie cérébrale: orthèse active ou éveil proprioceptif? Valérie Achache MK / thèse de doctorat

Plus en détail

Notice d information contractuelle Entreprise article 83. Generali.fr

Notice d information contractuelle Entreprise article 83. Generali.fr parculers professonnels ENTREPRISES Noce d nformaon conracuelle Enreprse arcle 83 General.fr Noce d nformaon conracuelle Sommare Préambule... 3 Arcle 1 - Défnons... 3 Arcle 2 - bje... 4 Arcle 3 - Garanes...

Plus en détail

Notice d information contractuelle Loi Madelin. Generali.fr

Notice d information contractuelle Loi Madelin. Generali.fr parculers PRFESSINNELS enreprses Noce d nformaon conracuelle Lo Madeln General.fr Noce d nformaon conracuelle Le présen documen es rems à re de proposon e de proje de conra. Naure de la Convenon : LA RETRAITE

Plus en détail

Exercices M1: Cinématique du point. A) Questions de compréhension. LCD Physique 2eBC 1 Ex2eMeca1_13.docx 04/11/2013

Exercices M1: Cinématique du point. A) Questions de compréhension. LCD Physique 2eBC 1 Ex2eMeca1_13.docx 04/11/2013 LCD Physique ebc 1 Exercices M1: Cinémaique du poin A) Quesions de compréhension 1) Un voyageur dans un rain en mouvemen à viesse consane laisse omber un obje. Esquisser l allure de la rajecoire : pour

Plus en détail

Réponse temporelle des systèmes dynamiques continus LTI

Réponse temporelle des systèmes dynamiques continus LTI UV Cour Répoe emporelle de yème dyamique coiu LI ASI 3 Coeu! Iroducio! Eude de yème du premier ordre " Iégraeur " Syème du er ordre! Eude de yème du ème ordre " Syème du ème ordre avec répoe apériodique

Plus en détail

Présentation groupe de travail

Présentation groupe de travail Présenaion groupe de ravail Sofiane Saadane jeudi 23 mai 2013 Résumé L aricle sur lequel on ravaille [LP09] présene un problème de bandi à deux bras comporan une pénalié. Nous commencerons par présener

Plus en détail

Utilisation d outils d soutenir le repérage, rage, la détection et le diagnostic

Utilisation d outils d soutenir le repérage, rage, la détection et le diagnostic Utilisation d outils d pour soutenir le repérage, rage, la détection et le diagnostic Martine Habra, PhD Agente de planification, programmation et recherche Institut universitaire en santé mentale Douglas

Plus en détail

AMPLIFICATEUR LINEAIRE INTEGRE (A.L.I) Montages Fondamentaux à base d A.L.I

AMPLIFICATEUR LINEAIRE INTEGRE (A.L.I) Montages Fondamentaux à base d A.L.I Chapire C1 Leçon C1 AMPLIFICATEU LINEAIE INTEGE (A.L.I) Monages Fondamenaux à base d A.L.I I. Uilisaion d un A.L.I en régime non linéaire : 1) Acivié praique : a) A l aide d une maquee fournie ou à parir

Plus en détail

IRM fonctionnelle : QUELQUES IDEES SUR LE TRAITEMENT STATISTIQUE DES DONNEES

IRM fonctionnelle : QUELQUES IDEES SUR LE TRAITEMENT STATISTIQUE DES DONNEES IRM foncionnelle : QUELQUES IDEES SUR LE TRAITEMENT STATISTIQUE DES DONNEES Le principe général d'une éude IRMf consise à analyser le signal BOLD (Blood Oxygen Level Dependen) qui radui l'augmenaion d'afflux

Plus en détail

Cette variante peut constituer une première évaluation diagnostique si elle est effectuée individuellement.

Cette variante peut constituer une première évaluation diagnostique si elle est effectuée individuellement. Objectifs de la séance : - L élève sera capable de comprendre un message et de l exécuter - Parler de soi et parler aux autres : dire ce que l on fait et formuler une demande - Can you? Lexique : Actions

Plus en détail

Installation & Guide de démarrage WL510 Adaptateur sans fil /Antenne

Installation & Guide de démarrage WL510 Adaptateur sans fil /Antenne Installaton & Gude de démarrage WL510 Adaptateur sans fl /Antenne Informaton mportante à propos du WL510 Adresse IP = 192.168.10.20 Nom d utlsateur = wl510 Mot de passe = wl510 QUICK START WL510-01- VR1.1

Plus en détail

Notice d information contractuelle Loi Madelin. Generali.fr

Notice d information contractuelle Loi Madelin. Generali.fr parculers PRFESSINNELS enreprses Noce d nformaon conracuelle Lo Madeln General.fr Noce d nformaon conracuelle Le présen documen es rems à re de proposon e de proje de conra. Naure de la Convenon : LA RETRAITE

Plus en détail

Rééducation de l équilibre et de la marche et neuropathies. Centre de référence des maladies neuromusculaires

Rééducation de l équilibre et de la marche et neuropathies. Centre de référence des maladies neuromusculaires Rééducation de l équilibre et de la marche et neuropathies Philippe THOUMIE Centre de référence des maladies neuromusculaires Hôpital Rothschild Troubles de l équilibre et neuropathies Ce dont se plaint

Plus en détail

Objectifs: migraine vestibulaire

Objectifs: migraine vestibulaire Elizabeth Leroux, MD, FRCPC Cours de dissec:on de l os temporal de l Université de Montréal Montréal 2014 Objectifs: migraine vestibulaire Pathophysiologie de la migraine Physiologie ves9bulaire Syndrômes

Plus en détail

Chapitre 2 L investissement. . Les principales caractéristiques de l investissement

Chapitre 2 L investissement. . Les principales caractéristiques de l investissement Chapire 2 L invesissemen. Les principales caracérisiques de l invesissemen.. Définiion de l invesissemen Définiion générale : ensemble des B&S acheés par les agens économiques au cours d une période donnée

Plus en détail

JOURNÉE INVESTISSEURS RAMSAY HEALTH CARE / GÉNÉRALE DE SANTÉ

JOURNÉE INVESTISSEURS RAMSAY HEALTH CARE / GÉNÉRALE DE SANTÉ JOURNÉE NVESTSSEURS RAMSAY HEALTH CARE / GÉNÉRALE DE SANTÉ 2 MARS 205 NTRODUCTON PASCAL ROCHÉ Président Directeur Général DENS CHARLES Directeur des Opérations ARNAUD JEUDY Directeur Financier Groupe 2

Plus en détail

THENetworker UN ÉTÉ SEA, SEX AND APPS! Interview d une sexperte : Maïa Mazaurette. Débat : La nudité faitelle. démocratie?

THENetworker UN ÉTÉ SEA, SEX AND APPS! Interview d une sexperte : Maïa Mazaurette. Débat : La nudité faitelle. démocratie? THENwk #12 - J 2013 Ejx méq Nmé pé x UN ÉTÉ SEA, SEX AND APPS! 14 Ivw d xp : Mï M 11 Déb : L dé v dém? L AGENCE E-REPUTATION www.pqd.m Th Nwk mg bm édé p éé Rp Sqd. P v b gm, d-v hp://www.h-wk. «T pd pé

Plus en détail

La désorientation spatiale liée aux appareils vestibulaires chez les pilotes (Spatial Disorientation Caused by Vestibular Organs in Pilots)

La désorientation spatiale liée aux appareils vestibulaires chez les pilotes (Spatial Disorientation Caused by Vestibular Organs in Pilots) 42-1 La désorientation spatiale liée aux appareils vestibulaires chez les pilotes (Spatial Disorientation Caused by Vestibular Organs in Pilots) Col.ret. Dr med. Zbigniew Kaczorowski, Col.ret. Dr med.

Plus en détail

Optimisation du plan de gestion du stock d une entreprise de distribution des produits pharmaceutiques

Optimisation du plan de gestion du stock d une entreprise de distribution des produits pharmaceutiques Revue es Scences e e la Technologe - RST- Volume 3 1 / janver 2012 Opmsaon u plan e geson u sock une enreprse e srbuon es prous pharmaceuques D. Bellala, M.S. oune, A. Abessme Laboraore 'Auomaque e e Proucque

Plus en détail

D.U. TÉLÉMÉDECINE TIC SANTÉ MEETING 11 SEPTEMBRE 2014

D.U. TÉLÉMÉDECINE TIC SANTÉ MEETING 11 SEPTEMBRE 2014 D.U. TÉLÉMÉDECINE TIC SANTÉ MEETING 11 SEPTEMBRE 2014 Nathalie Salles, Professeur CHU de Bordeaux pôle gérontologie, Vice-présidente Association Agir Pour La Télémédecine Mickaël Chaleuil, Président Association

Plus en détail

EmailSolar. Le petit guide de démarrage.

EmailSolar. Le petit guide de démarrage. EmailSolar Le petit guide de démarrage. L envoi d une Newsletter sur Emailsolar se déroule en 4 étapes. 1 / création de votre liste de contacts : Rendez-vous sur votre manager Dans le menu principal (en

Plus en détail

Récapitulons. Théorie Acoustique 2007. air pression acoustique: p(t) = P(t) P o M. BLASCO UCL. 50 Hz. 100 Hz. 1000 Hz

Récapitulons. Théorie Acoustique 2007. air pression acoustique: p(t) = P(t) P o M. BLASCO UCL. 50 Hz. 100 Hz. 1000 Hz Récapitulons Théorie Acoustique 2007 M. BLASCO UCL 50 Hz air pression acoustique: p(t) = P(t) P o 00 Hz 000 Hz FFT front ondes air célérité: c = λ. f ~ 340 m/s FFT - liquides: c ~ 400 m/s solides: c ~

Plus en détail

Combinaison de dires d'experts en élicitation de lois a priori. pour Listeria chez la souris. Exposé AppliBugs

Combinaison de dires d'experts en élicitation de lois a priori. pour Listeria chez la souris. Exposé AppliBugs Combnason de dres d'experts en élctaton de los a pror. Applcaton à un modèle doseréponse pour Lstera chez la sours. Exposé ApplBugs ISABELLE ALBERT 8 / / 03 INTRODUCTION Cet exposé présente une parte du

Plus en détail

Sols et service de régula1on du climat

Sols et service de régula1on du climat Sols et service de régula1on du climat GIEC 2013 S. Pellerin, J. Balesdent et B. Mary Emissions anthropiques mondiales de Gaz à Effet de Serre (GIEC, 2014) CO 2 (Dioxyde de carbone) 72 % CH 4 (Méthane)

Plus en détail

une garde d Enfant a votre domicile

une garde d Enfant a votre domicile GUIDE A DESTINATION DES PARENTS Ce gude pratque a été réalsé par la CDAJE du Nord (Commsson Départementale de l Accuel des Jeunes Enfants). A retrouver sur www.cdaje59.fr PAO - CAF DU NORD 06/2012 EmploYEr

Plus en détail

Polyhandicap définitions présentation médicale

Polyhandicap définitions présentation médicale Polyhandicap définitions présentation médicale Dr Isabelle Hodgkinson L Escale Hôpital Femme Mère Enfant Définition Handicap grave à expressions multiples associant une déficience motrice et une déficience

Plus en détail

Chapitre 5 : devenir apte à se reproduire

Chapitre 5 : devenir apte à se reproduire Chapitre 5 : devenir apte à se reproduire Mais, que dois-je savoir? Pour rattraper un cours manquant, retrouve-le sur le site du collège dans la rubrique «enseignements» : Contrat-élève 4 ème Chapitre

Plus en détail

ANNEXE I TRANSFORMEE DE LAPLACE

ANNEXE I TRANSFORMEE DE LAPLACE ANNEE I TRANSFORMEE DE LAPLACE Perre-Smon Lalace, mahémacen franças 749-87. Lalace enra à l unversé de Caen a 6 ans. Très ve l s néressa aux mahémaques e fu remarqué ar d Alember. En analyse, l nrodus

Plus en détail

Marche normale et marche pathologique

Marche normale et marche pathologique Marche normale et marche pathologique Pr. JM Viton, Dr. L. Bensoussan, Dr. V. de Bovis Milhe, Dr. H. Collado, Pr. A. Delarque Faculté de Médecine, Université de la Méditerranée, Fédération de Médecine

Plus en détail

P C «UNE REVOLUTION DANS L ACCOMPAGNEMENT AU CHANGEMENT!»

P C «UNE REVOLUTION DANS L ACCOMPAGNEMENT AU CHANGEMENT!» P C Q «UNE REVOLUTION DANS L ACCOMPAGNEMENT AU CHANGEMENT!» 6 Week-End + 6 Webinaires! Pour Une Année 2015 Phénoménale! Ce que n est pas cette formation : Ce n est pas du développement personnel Ce n

Plus en détail

Système alarme LS filaire avec clavier, 4 groupes - S330-22F

Système alarme LS filaire avec clavier, 4 groupes - S330-22F Guide d utilisation Système alarme LS filaire avec clavier, 4 groupes - S33-22F Guide d utilisation Conseils importants Votre système de sécurité est simple à utiliser. Nous vous conseillons de le mettre

Plus en détail

Organisateur, lieu d exposition... Page 3. Plan d accès...page 4. Informations, public, ateliers / débats, restauration..page 5. Exposants...

Organisateur, lieu d exposition... Page 3. Plan d accès...page 4. Informations, public, ateliers / débats, restauration..page 5. Exposants... SOMMAIRE Organiaer, lie d expoiion... Page 3 Plan d accè...page 4 Informaion, pblic, aelier / déba, rearaion..page 5 Expoan...... Page 6 Plan d Salon.... Page 7 ORGANISATEUR SALON À L INITIATIVE DE LA

Plus en détail

THEORIE N1-2014-2015 1 partie Les accidents

THEORIE N1-2014-2015 1 partie Les accidents THEORIE N1-2014-2015 1 partie Les accidents 1 Les différents types d accidents Les barotraumatismes L essoufflement L accident de décompression Le froid 2 Les différents types d accidents de plongée 1

Plus en détail

Concernant l évolution de l a c o n sommation d e poissons et d e f ruits d e m e r e n S u isse

Concernant l évolution de l a c o n sommation d e poissons et d e f ruits d e m e r e n S u isse G r a phiques e t Tableaux Concernant l évolution de l a c o n sommation d e poissons et d e f ruits d e m e r e n S u isse 1 9 8 8-2 6 WWF Schweiz Hohlstrasse 11 81 Zurich www.wwf.ch Blueyou SA Bureau

Plus en détail

Solutions AUTOMATISMES. L essentiel

Solutions AUTOMATISMES. L essentiel AUTOMATISMES Freinage élecronique des Les variaeurs de viesse on beaucoup évolué ces dernières années, an en ermes de performance echnique que de coû. Cela leur a permis de conquérir de nouvelles posiions,

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL EXERCICE 2014

RAPPORT ANNUEL EXERCICE 2014 RAORT ANNUEL EXERCICE 2014 A - IDENTITÉ DE L'ASSOCIATION C.E.R. Code de l'associaion Nom adresse DE NORMANDIE 3 5 08 a HOTO CLUB SOTTEVILLE 15 rue de la gare B111 76300 Soeville Les Rouen Indiquez ci-dessous

Plus en détail

2. Quelle est la valeur de la prime de l option américaine correspondante? Utilisez pour cela la technique dite de remontée de l arbre.

2. Quelle est la valeur de la prime de l option américaine correspondante? Utilisez pour cela la technique dite de remontée de l arbre. 1 Examen. 1.1 Prime d une opion sur un fuure On considère une opion à 85 jours sur un fuure de nominal 18 francs, e don le prix d exercice es 175 francs. Le aux d inérê (coninu) du marché monéaire es 6%

Plus en détail

Politique monétaire: Le choix des instruments I

Politique monétaire: Le choix des instruments I Polqe onéare: Le ox des nsrens I Le odèle IS-LM spposa ne nerenon dree de la banqe enrale sr la asse onéare. En reane, le odèle Noea Kenésen se foalse sr le ax d nérê oe oen d nerenon (la asse onéare es

Plus en détail

Transmetteur téléphonique L3416F

Transmetteur téléphonique L3416F Transmetteur téléphonique L346F Guide d utilisation A REMETTRE À L UTILISATEUR ETAPE ➀ ➁ ➂ ➃ UTILISEZ LA COMMANDE À DISTANCE CE QUE VOUS ENTENDEZ TAPEZ CODE D ACCÈS POUR MODIFIER ETAT SYSTEME, TAPEZ POUR

Plus en détail

Cerveau & management NOVIAL - 2008 Diapositive N 1

Cerveau & management NOVIAL - 2008 Diapositive N 1 CERVEAU et MANAGEMENT Cerveau & management NOVIAL - 2008 Dapostve N 1 Connaître sa ou ses partes domnantes Nourrr les autres partes Savor fonctonner sur ses 4 cerveaux Cerveau & management NOVIAL - 2008

Plus en détail

Revenu net 2,509,803 101,280 113,506 115,765 119,401

Revenu net 2,509,803 101,280 113,506 115,765 119,401 Propr. VPN 2011 2012 2013 2014 C 49 50 51 52 S 47 48 49 50 C 0 100,000 116,555 134,383 153,941 S 0 0 6,536 13,778 21,811 C 0 35,000 39,869 39,859 33,783 C 5,000 10,931 S 0 35,000 37,869 35,694 27,739 S

Plus en détail

Circuit de commande d'un moteur brushless DC par onduleur triphasé commandé en modulation de largeur d'impulsion par microcontrôleur

Circuit de commande d'un moteur brushless DC par onduleur triphasé commandé en modulation de largeur d'impulsion par microcontrôleur Circui de commande d'un moeur brushless DC par onduleur riphasé commandé en modulaion de largeur d'impulsion par microconrôleur Ing. V. LELEUX Ir. N. GILLIEAUX-VETCOUR GRAMME Liège Ce aricle présene la

Plus en détail

L analgésie péridurale pour un retour à domicile!

L analgésie péridurale pour un retour à domicile! Vendée L analgésie péridurale pour un retour à domicile! Une expérience partagée Mr AGRES Hugues IADE RD 85925 La Roche sur Yon Journée IRD PL B, 28 janv. 2011- REZE Le patient, La famille, L équipe soignante

Plus en détail

Nomenclature d exécution 2006. Programme 721. «Gestion du patrimoine immobilier de l État»

Nomenclature d exécution 2006. Programme 721. «Gestion du patrimoine immobilier de l État» d exécution 2006 721 «du patrimoine immobilier de l État» Mission ministérielle : YB «du patrimoine immobilier de l État» Ministère : 07 «Économie, finances et industrie» (Version du 23/01/2007 à 05:34:43

Plus en détail

Scroll down for the full contact details of these training centres.

Scroll down for the full contact details of these training centres. FRANCE Paediatric Respiratory Medicine national training representative responsible: Prof. Dr A. CLEMENT, Prof. Dr P. SCHEINMANN Status of national recognition: French Paediatric Respiratory Medicine has

Plus en détail

MINI ME MODE D EMPLOI. www.dolce-gusto.com

MINI ME MODE D EMPLOI. www.dolce-gusto.com MINI ME MODE D EMPLOI www.dolce-gusto.com SOMMAIRE CONSIGNES DE SÉCURITÉ....3-4 VUE D ENSEMBLE....5 GAMME DE PRODUITS....6-7 PREMIÈRE MISE EN SERVICE....8 PRÉPARATION D UNE BOISSON....9 RECOMMANDATIONS

Plus en détail

Mathématiques financières. Peter Tankov

Mathématiques financières. Peter Tankov Mahémaiques financières Peer ankov Maser ISIFAR Ediion 13-14 Preface Objecifs du cours L obje de ce cours es la modélisaion financière en emps coninu. L objecif es d un coé de comprendre les bases de

Plus en détail

Ton domaine réservé Organisation Simplicité Efficacité

Ton domaine réservé Organisation Simplicité Efficacité Rev. 07/2012 Ton domane réservé Organsaton Smplcté Effcacté www.vstos.t Ton La tua domane area rservata réservé 1 MyVstos MyVstos est une plate-forme nformatque réservée aux revendeurs Vstos qu permet

Plus en détail

Troubles de l équilibre

Troubles de l équilibre Troubles de l équilibre Définition & symptomatologie Responsable de chutes, problème majeur chez le sujet âgé Troubles de l équilibre: impossibilité à maintenir son centre de gravité dans son polygone

Plus en détail