depuis le 22 juin 2015

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "depuis le 22 juin 2015"

Transcription

1 Édio Chères lecrices, chers leceurs, Une fois encore l année fu riche en événemens fédéraux : sur le plan sporif, avec une première paricipaion à la Coupe du monde de ski éudian, Aligliss, e la présence d équipes fédérales sur les RAIDs e événemens sporifs d associaions éudianes (RAID Cenrale Lyon, RAID ESSEC ) ; sur le plan professionnel, grâce aux nombreux handicafés organisés sur oue la France (Paris, Lille, Marseille, Grenoble, Lyon ) ; sur le plan humain, avec noammen l Universié d éé e les Renconres naionales où les membres on échangé sur des sujes divers e variés els que le uora éudian de jeunes handicapés, les echniques de recherche d emploi e l inégraion dans l enreprise, les nouvelles echnologies, le spor, e an d aures... Enfin, l année se clô en beaué pour la FÉDÉEH puisqu elle es lauréae de l appel à proje présideniel La France S engage depuis le 22 juin Une reconnaissance insiuionnelle fore qui permera à la fédéraion de mainenir son ryhme de croissance e de développer davanage ses acions sur le errioire naional. Il ne me rese plus qu à vous souhaier à ous de bonnes vacances, e du repos car l année prochaine risque d êre ou aussi handinamique! r A bienô! Jean-Charles Delobel Vice-présiden «Vie associaive» de la FÉDÉEH «Parce que la solidarié es une valeur cardinale de la République, bravo à oues e à ous!» Dédicace de Parick KANNER, Minisre de la Ville, de la Jeunesse e des Spors le 30/06/2015 lors d un handicafé organisé par la FÉDÉEH En bref depuis le 22 juin 2015 «Parce que vore méhode fai la par belle aux principes de pair-aidance e de co-émulaion, elle es résolumen innovane ; parce qu elle s appuie sur les valeurs d enraide e d ouverure aux aures, elle conribue à faire évoluer nore sociéé posiivemen en la rendan oujours plus inclusive.» Message de Ségolène NEUVILLE, Secréaire d'éa chargée des Personnes handicapées e de la Lue conre l'exclusion le 19/06/2015 lors de la 5 e conférence anniversaire de la FÉDÉEH Acus de la FÉDÉEH Fédéraion Éudiane pour une Dynamique Éudes e Emploi avec un Handicap Sommaire Edio de Jean-Charles DELOBEL Vice-présiden de la FÉDÉEH Un handicafé de la FÉDÉEH pas comme les aures! Reour sur une année sporive Zoom sur les 15e Renconres naionales de la FÉDÉEH 43 fgd C es le nombre de bourses d éudes remises à des éudians handicapés par la FÉDÉEH e ses parenaires sur l année p.1 p.2 p.2-4 p e Universié d éé de la FÉDÉEH l Les 26 e 27 sepembre prochains, les membres du réseau d enraide se réuniron pour échanger sur des hémaiques qui leur iennen à cœur : le spor, l inserion professionnelle, l accessibilié numérique, la mobilié inernaionale, ec. Si vous souhaiez pariciper à ce événemen, envoyez-nous un mail à Sie inerne de la FÉDÉEH I Pour ses 5 ans, la FÉDÉEH revoi son sie inerne : nouveau design, nouvel agencemen, plus ergonomique, découvrez le sie de la FÉDÉEH sur Raid Cenrale Lyon I Une équipe de sporifs handinamiques prendra le dépar de la compéiion les 3 e 4 ocobre prochains. Un événemen sporif annuel rassemblan 200 éudians e salariés d enreprises de oue la France. Au programme : rail, VTT, course d orienaion, biahlon d'éé, canoë, escalade, ec

2 e y Acualiés Un handicafé de la FÉDÉEH pas comme les aures! Mardi 30 juin, dans le cadre de la enue de son dernier handicafé éudians e jeunes diplômés de l année universiaire, la FÉDÉEH a reçu la visie de Parick KANNER, Minisre de la Ville, de la Jeunesse e des Spors. Celui-ci es venu à la fois échanger avec des jeunes candidas e saluer le ravail de l associaion récemmen récompensée lors de la remise des prix de La France S Engage. C es dans le 12 ème arrondissemen de Paris, au sein du Carrefour des Associaions Parisiennes, que s es enu le 30 juin dernier un Handicafé un peu pariculier. Lors de ce forum emploi organisé par la FÉDÉEH e à desinaion des jeunes diplômés en siuaion de handicap, plusieurs enreprises e recrueurs éaien présens en débu d après-midi pour échanger avec ces jeunes moivés pour s insérer dans la vie acive. Dès 16h30 le Minisre Parick KANNER, accompagné de Caherine BARATTI-ELBAZ, maire du 12 ème arrondissemen ainsi que de Sandrine MAZETIER, dépuée du 12 ème arrondissemen, a rejoin le Carrefour des Associaions Parisiennes e es allé à la renconre des jeunes ainsi que des recrueurs. Il a ou d abord félicié la FÉDÉEH pour son prix obenu suie à l appel à proje présideniel La France S Engage, e qui permera à l associaion de pérenniser e déployer son programme «handinamique vers l emploi». Après avoir échangé avec ceraines des enreprises présenes sur ce forum de recruemen, il s es enreenu plus d une demi-heure avec plusieurs jeunes en siuaion de handicap, afin de connaîre les difficulés auxquelles ils son confronés parfois depuis plusieurs années. C es le cas noammen de Caroline, diplômée d un Insiu d Eudes Poliiques depuis 2008, puis de deux Masers en Sciences Poliique e Relaions Inernaionales qui n a depuis rouvé que des sages e CDD cours. Après avoir longuemen écoué ces jeunes e pris des noes, le Minisre a admis qu il éai aujourd hui nécessaire d éendre le disposiif à ou le errioire, cian noammen les déparemens d Oure-Mer qui mérien une aenion pariculière. eee Reour sur Une année sporive Lancées en débu d année 2014, les équipes Spors en Solidaire de la FÉDÉEH on pris leur envol lors de cee année scolaire. En effe, de nombreux événemens sporifs éudians de pleine naure on jalonné l année e la FÉDÉEH s es fai une joie d y pariciper pour promouvoir des valeurs d enraide e de solidarié!

3 y Armée de ses équipes mixes (handi-valides), elle y a vaillammen défendu ses couleurs! Joues nauiques, descenes à ski, courses à pied, les équipes fédérales éaien présenes sur ous les ableaux : En mars ou d abord, c es une délégaion fédérale de 14 personnes qui s es rendue à Val d Isère pour la presigieuse coupe du monde de ski e du snow-board éudiane : le GEM Aligliss! Pendan une semaine, l équipe a enchainé boarder cross, slaloms e biahlon le ou en concurrence avec des équipes non mixes. Adapées par le saff grenoblois, les épreuves éaien en effe accessibles à ous. Moivés par l enjeu, nos membres on voulu donner le meilleur d eux-mêmes. Accompagné de sa guide Alizée, Thibau résorier de la FÉDÉEH déficien visuel, a bouclé le slalom géan avec le chrono honorable de 5 min 08. Jaya e Dalibor, déficiens visuels égalemen, e Thibaud, en siuaion de handicap moeur on pris la 4 ème place de la monée en raquee. «Le challenge monagne, c es vraimen un défi physique. Je suis fier de faire cee épreuve avec mes compagnons de roue, on va au bou de nous-mêmes. On serre les dens e on se serre les coudes mais à la fin de la journée, on a vraimen le senimen du devoir accompli» émoigne Dalibor suie à la course. r Les performances de nos ahlèes on même enhousiasmé les aures éudians présens pour l événemen. Un éudian d Audiencia nous a par exemple manifesé son respec : «Bravo à vous, vous avez fini devan moi hier, j éais un peu déçu de ma performance mais c es génial qu on puisse pariciper aux mêmes compéiions!». Après l effor, le réconfor, l équipe a aussi pu profier des événemens plus fesifs le soir : animaions, concers, dîners savoyards. Thibaud B., adminisraeur de la FÉDÉEH a apprécié : «Nous avons aussi passé de supers soirées de fêe ensemble. Ce son de formidables momens duran lesquels les différences s effacen oalemen!». En plus de jouer avec brio le rôle de pore-drapeaux du spor solidaire duran cee semaine, l équipe fédérale es donc aussi renrée avec de formidables souvenirs plein la êe. Pour les sporifs de plus basse aliude, la FÉDÉEH a aussi paricipé à plusieurs raids éudians cee année. Coachées en amon par Manon, la référene de la Commission Spors e capiaine des équipes Spors en Solidaire, 4 équipes de la FÉDÉEH on ainsi couru 13 km de nui e réalisé 50 km de rail (course + VTT) lors du Prologue du Raid Cenrale Paris. Nos représenans on apprécié la qualié de l accueil des organisaeurs e la dimension collecive de l épreuve. «On éai une équipe de 4 : avec Pamela, nous éions deux malenendans, e Alexis e Raphaël nos accompagnaeurs qui se son porés volonaires. Ce que j ai beaucoup apprécié avec ce prologue, c es de le faire à plusieurs, en équipe, e dans un espri collecif» nous rappore Éienne, sporif du réseau d enraide. Menion spéciale à Mohamed e Vicor qui on remporé la 1 ère place au classemen mixe du Raid ESSEC. On a aussi pu comper sur les équipes fédérales lors de l Urban rail de Cergy, le Trophée Terre de la Course Croisière EDHEC, le prologue e le Raid INP Grenoble la FÉDÉEH en roue pour le grand chelem donc.

4 y Enfin pour les amaeurs de bassins, la FÉDÉEH es allée aux Nauics Games du BDS de l ESC la Rochelle en avril. Dans une ambiance fesive, les concurrens devaien croiser le fer depuis leurs baeaux respecifs pour ener de faire omber l adversaire dans l eau. En ermes d événemens sporifs l année fu bien remplie. A noer que ces événemens on pu avoir lieu grâce au souien imporan de la mission handicap de Sopra Seria. Merci à eux! Mais la FÉDÉEH ne s arrêe pas là! Une réflexion e des acions beaucoup plus nourries sur le spor inclusif dans les campus on éé enamées. A ravers la Commission Spors, la FÉDÉEH ravaille de manière éroie avec les organisaeurs pour rendre inclusive une dizaine d événemens sporifs éudians. Pour en savoir plus sur l acualié sporive de la FÉDÉEH, consulez le blog spors en solidaire : hps://sporsensolidaire.wordpress.com/ reraçan ous les explois de nos sporifs. Mieux encore, rejoignez-nous pour les prochains événemens. Supporers, ahlèes débuans, confirmés ou graines de champions, vous êes les bienvenus. En effe, le programme s annonce inense pour : Triahlon Audencia La Baule, Afer School Cones de Kedge Business School, e Raid Cenrale Lyon son en visu. «Le spor es une évasion complèe de la vie» selon François Herel, poèe canadien. Venez donc vous évader avec nous! Zoom sur les 15e Renconres naionales de la FÉDÉEH A l occasion des Renconres Naionales de mai dernier, ce son plus de cen membres de la FÉDÉEH qui se son rerouvés auour d aeliers e de momens conviviaux, enre ours de magie e concers improvisés un weekend à l image de ce que se veulen êre les Renconres Naionales de l associaion. Au cœur du XVIIIe arrondissemen de Paris, dans les locaux du collège Aimé CÉSAIRE, l équipe permanene s es insallée dès les premières heures du jour pour accueillir au mieux ous les membres de la FÉDÉEH, les associaions éudianes, mais aussi les représenans des enreprises venus pour les remises de bourses ou prix. Cerains courageux son mêmes là avan l heure de lancemen de ces Renconres Naionales de mai, l occasion de se rerouver auour d un café chaud e de peis gâeaux amenés par l équipe permanene. C es le momen des rerouvailles pour cerains, e l occasion de faire connaissance pour d aures. Dès le passage dans le hall, on remarque ou de suie les habiués, les membres de longues daes. Venus pour beaucoup de la province, Paris es à nouveau devenu le poin de renconres pour les membres de l associaion, on se donne des nouvelles e on parage ses expériences. Ce son cela les Renconres Naionales, la réunion de ous les membres de la FÉDÉEH, mais aussi la venue des représenans des associaions éudianes membres ainsi que des représenans des enreprises parenaires. Des renconres écleciques donc, où nombreux son les sujes abordés lors de la enue des différenes commissions : Commission Spor, Mobilié Inernaionale, Déficience visuelle ou encore Handicap Moeur

5 Lors de ces aeliers, ous discuen de ce qui pourrai êre fai pour améliorer le quoidien de chacun selon son handicap. Founé a rouvé une oreille aenive lors de ces aeliers, e a éé ouchée lors de sa première venue aux Renconres Naionales de la FÉDÉEH : «( ) Les aeliers proposés m'on permis de mere des mos à mes maux. Ces renconres on fai sens pour moi e j'en fus bouleversée rès posiivemen car enfin j'ai eu des réponses à mes quesionnemens inérieurs!». Ces Renconres se veulen aussi conviviales ; enre bon repas e organisaions de séances de massages, yoga ou aures aciviés sporives. En mai dernier, c es l associaion de quarier Espoir 18 qui nous a fai le plaisir de venir cuisiner pour l associaion. Au menu : Tiep Bou Dien, une spécialié sénégalaise. Nombreux on éé les sourires lorsque les plas son arrivés sur la able. Parfois cerains specacles s invien même dans les réfecoires : le samedi soir a éé marqué par l arrivée d une magicienne. Celle-ci es passée de ables en ables afin de monrer ses ours, en essayan de ne pas en dévoiler le mysère. Des membres on égalemen fredonné le nouvel hymne fédéral qu ils avaien écri quelques heures auparavan en aelier. A écouer absolumen! Ces week-ends fédéraux son aussi l occasion de remere des prix aux associaions éudianes ayan les meilleurs projes, e des bourses aux éudians handicapés ayan souven les parcours les plus difficiles. Chacun de ces momens donne lieu à de beaux émoignages e des remerciemens chaleureux. Les renconres de mai dernier n on pas dérogé à la règle, laissan s échapper ainsi une émoion sincère e ouchane. Chloé parle même de «superbes momens qui reseron gravés à ou jamais dans les momens les plus beaux e inenses de ma vie». Elle qui rerouve en la FÉDÉEH «une famille», signe que ces Renconres on su porer leurs fruis ; une voloné d êre bien ensemble, sans jugemens afin de s aider à avancer. Agenda de la FÉDÉEH Agenda de la 19 sepembre 2015 : Triahlon Audencia La Baule 26 e 27 sepembre 2015 : 4 e Universié d éé de la FÉDÉEH 3 ocobre 2015 : Conseil d adminisraion v 3 e 4 ocobre 2015 : Raid Cenrale Lyon 13 ocobre 2015 : Handicafé La Rochelle 14 ocobre 2015 : Handicafé Cenrale Lille Dae à reenir Pour en savoir plus sur la FÉDÉEH, consulez nore sie inerne Suivez-nous égalemen sur 16 e Renconres naionales de la FÉDÉEH les 7 e 8 novembre 2015

travailler à Paris travailler à Paris

travailler à Paris travailler à Paris ravailler à Paris Trouver un emploi, en changer, se former, ravailler, demander un coup de pouce, faire valoir ses drois, créer son acivié Parce que la capiale es dynamique e créarice d emplois, mais aussi

Plus en détail

BILAN DE LA CONCERTATION AVANT ENQUÊTE PUBLIQUE

BILAN DE LA CONCERTATION AVANT ENQUÊTE PUBLIQUE BILAN DE LA CONCERTATION AVANT ENQUÊTE PUBLIQUE AVRIL 2015 BILAN DE LA CONCERTATION AVANT ENQUÊTE PUBLIQUE - AVRIL 2015 SOMMAIRE 04 INTRODUCTION Une conceraion au plus près du errain 06 LE PROJET EN BREF

Plus en détail

Réseau de coachs. Vous êtes formés dans les métiers du sport et/ou de la préparation physique (Brevet d état, Licence, Master STAPS)

Réseau de coachs. Vous êtes formés dans les métiers du sport et/ou de la préparation physique (Brevet d état, Licence, Master STAPS) Réseau de coachs Vous êes formés dans les méiers du spor e/ou de la préparaion physique (Breve d éa, Licence, Maser STAPS) Vous connaissez la course à pied Vous souhaiez créer e/ou animer des acions de

Plus en détail

Ned s Expat L assurance des Néerlandais en France

Ned s Expat L assurance des Néerlandais en France [ LA MOBILITÉ ] PARTICULIERS Ned s Expa L assurance des Néerlandais en France 2015 Découvrez en vidéo pourquoi les expariés en France choisissen APRIL Inernaional pour leur assurance sané : Suivez-nous

Plus en détail

EVALUATION DE LA FPL PAR LES APPRENANTS: CAS DU MASTER IDS

EVALUATION DE LA FPL PAR LES APPRENANTS: CAS DU MASTER IDS EVALUATION DE LA FPL PAR LES APPRENANTS: CAS DU MASTER IDS CEDRIC TAPSOBA Diplômé IDS Inern/ CARE Regional Program Coordinaor and Gender Specialiy Service from USAID zzz WA-WASH Program Tel: 70 77 73 03/

Plus en détail

travailler à Paris 2012/2013

travailler à Paris 2012/2013 ravailler à Paris 2012/2013 DEVENEZ VOLONTAIRE EN SERVICE CIVIQUE! UN ENGAGEMENT CITOYEN UNE CHANCE DE VIVRE DE NOUVELLES EXPÉRIENCES RENSEIGNEMENTS SUR : PARIS.FR/SERVICE CIVIQUE LA DÉCOUVERTE DE MISSIONS

Plus en détail

Groupe International Fiduciaire. pour l Expertise comptable et le Commissariat aux comptes

Groupe International Fiduciaire. pour l Expertise comptable et le Commissariat aux comptes Groupe Inernaional Fiduciaire pour l Experise compable e le Commissaria aux compes L imporan es de ne jamais arrêer de se poser des quesions Alber EINSTEIN QUI SOMMES-NOUS? DES HOMMES > Une ÉQUIPE solidaire

Plus en détail

P l u s p r o c h e d e v o u s

P l u s p r o c h e d e v o u s P l u s p r o c h e d e v o u s CPM infos r e r a i e P R É V O Y A N C E S A N T É Le poin sur Les nouvelles convenions Presaions à domicile e Téléalarme-éléassisance Seniors acu Les grands-parens s impliquen

Plus en détail

Le mode de fonctionnement des régimes en annuités. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites

Le mode de fonctionnement des régimes en annuités. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 28 janvier 2009 9 h 30 «Les différens modes d acquisiion des drois à la reraie en répariion : descripion e analyse comparaive des echniques uilisées»

Plus en détail

Vous vous installez en france? Société Générale vous accompagne (1)

Vous vous installez en france? Société Générale vous accompagne (1) Parenaria Sociéé Générale Execuive relocaions Vous vous insallez en france? Sociéé Générale vous accompagne (1) offre valable jusqu au 29/02/2012 offre valable jusqu au 29/02/2012 offre valable jusqu au

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL EXERCICE 2014

RAPPORT ANNUEL EXERCICE 2014 RAORT ANNUEL EXERCICE 2014 A - IDENTITÉ DE L'ASSOCIATION C.E.R. Code de l'associaion Nom adresse DE NORMANDIE 3 5 08 a HOTO CLUB SOTTEVILLE 15 rue de la gare B111 76300 Soeville Les Rouen Indiquez ci-dessous

Plus en détail

Documentation Technique de Référence Chapitre 8 Trames types Article 8.14-1

Documentation Technique de Référence Chapitre 8 Trames types Article 8.14-1 Documenaion Technique de Référence Chapire 8 Trames ypes Aricle 8.14-1 Trame de Rappor de conrôle de conformié des performances d une insallaion de producion Documen valide pour la période du 18 novembre

Plus en détail

ÉTUDE D UN SYSTÈME PLURITECHNIQUE

ÉTUDE D UN SYSTÈME PLURITECHNIQUE DM SSI: AQUISITION DE l INFORMATION ÉTUDE D UN SYSTÈME PLURITECHNIQUE Pores Laérales Coulissanes de monospace PRÉSENTATION DE L ÉTUDE Mise en siuaion Les fabricans d'auomobiles, face à une concurrence

Plus en détail

MATHEMATIQUES FINANCIERES

MATHEMATIQUES FINANCIERES MATHEMATIQUES FINANCIERES LES ANNUITES INTRODUCTION : Exemple 1 : Une personne veu acquérir une maison pour 60000000 DH, pour cela, elle place annuellemen au CIH une de 5000000 DH. Bu : Consiuer un capial

Plus en détail

Une union pour les employeurs de l' conomie sociale. - grande Conférence sociale - les positionnements et propositions de l usgeres

Une union pour les employeurs de l' conomie sociale. - grande Conférence sociale - les positionnements et propositions de l usgeres Une union pour les employeurs de l' conomie sociale - grande Conférence sociale - les posiionnemens e proposiions de l usgeres Juille 212 1 «développer l emploi e en priorié l emploi des jeunes» le posiionnemen

Plus en détail

se loger à Paris 2011

se loger à Paris 2011 se loger à Paris 2011 4 édio D ans la crise, se loger es devenu, pour un grand nombre de nos concioyens, un défi quoidien. Ce nouveau guide permera à chaque Parisien de rouver, quelle que soi sa siuaion,

Plus en détail

Formation Manager ses équipes : Comprendre et exercer son rôle de cadre (Ref : 3442) Communication, objectifs, compétences managériales, coordination

Formation Manager ses équipes : Comprendre et exercer son rôle de cadre (Ref : 3442) Communication, objectifs, compétences managériales, coordination Formaion Manager ses équipes : Comprendre e exercer son rôle de cadre (Ref : 3442) OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION Idenifier ses compéences managériales de cadre de la foncion publique Déerminer les

Plus en détail

VA(1+r) = C 1. VA = C 1 v 1

VA(1+r) = C 1. VA = C 1 v 1 Universié Libre de Bruxelles Solvay Business School La valeur acuelle André Farber Novembre 2005. Inroducion Supposons d abord que le emps soi limié à une période e que les cash flows fuurs (les flux monéaires)

Plus en détail

Réponse indicielle et impulsionnelle d un système linéaire

Réponse indicielle et impulsionnelle d un système linéaire PSI Brizeux Ch. E2: Réponse indicielle e impulsionnelle d un sysème linéaire 18 CHAPITRE E2 Réponse indicielle e impulsionnelle d un sysème linéaire Nous connaissons ou l inérê de l éude de la réponse

Plus en détail

Caractéristiques des signaux électriques

Caractéristiques des signaux électriques Sie Inerne : www.gecif.ne Discipline : Génie Elecrique Caracérisiques des signaux élecriques Sommaire I Définiion d un signal analogique page 1 II Caracérisiques d un signal analogique page 2 II 1 Forme

Plus en détail

Intégration de Net2 avec un système d alarme intrusion

Intégration de Net2 avec un système d alarme intrusion Ne2 AN35-F Inégraion de Ne2 avec un sysème d alarme inrusion Vue d'ensemble En uilisan l'inégraion d'alarme Ne2, Ne2 surveillera si l'alarme inrusion es armée ou désarmée. Si l'alarme es armée, Ne2 permera

Plus en détail

Annuités. I Définition : II Capitalisation : ( Valeur acquise par une suite d annuités constantes ) V n = a t

Annuités. I Définition : II Capitalisation : ( Valeur acquise par une suite d annuités constantes ) V n = a t Annuiés I Définiion : On appelle annuiés des sommes payables à inervalles de emps déerminés e fixes. Les annuiés peuven servir à : - consiuer un capial ( annuiés de placemen ) - rembourser une dee ( annuiés

Plus en détail

MODELES DE LA COURBE DES TAUX D INTERET. UNIVERSITE d EVRY Séance 4. Philippe PRIAULET

MODELES DE LA COURBE DES TAUX D INTERET. UNIVERSITE d EVRY Séance 4. Philippe PRIAULET MODELES DE LA COURBE DES AUX D INERE UNIVERSIE d EVRY Séance 4 Philippe PRIAULE Plan de la Séance Les modèles sochasiques de déformaion de la courbe des aux: Approche déaillée Le modèle de Black: référence

Plus en détail

La rentabilité des investissements

La rentabilité des investissements La renabilié des invesissemens Inroducion Difficulé d évaluer des invesissemens TI : problème de l idenificaion des bénéfices, des coûs (absence de saisiques empiriques) problème des bénéfices Inangibles

Plus en détail

TB 352 TB 352. Entrée 1. Entrée 2

TB 352 TB 352. Entrée 1. Entrée 2 enrées série TB logiciel d applicaion 2 enrées à émission périodique famille : Inpu ype : Binary inpu, 2-fold TB 352 Environnemen Bouon-poussoir TB 352 Enrée 1 sories 230 V Inerrupeur Enrée 2 Câblage sur

Plus en détail

Programmation, organisation et optimisation de son processus Achat (Ref : M64) Découvrez le programme

Programmation, organisation et optimisation de son processus Achat (Ref : M64) Découvrez le programme Programmaion, organisaion e opimisaion de son processus Acha (Ref : M64) OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION Appréhender la foncion achas e son environnemen Opimiser son processus achas Développer un acha

Plus en détail

Sommaire de la séquence 12

Sommaire de la séquence 12 Sommaire de la séquence 12 Séance 1........................................................................................................ Je prends un bon dépar.......................................................................................

Plus en détail

Comparaison des composantes de la croissance de la productivité : Belgique, Allemagne, France et Pays-Bas 1996-2007

Comparaison des composantes de la croissance de la productivité : Belgique, Allemagne, France et Pays-Bas 1996-2007 Bureau fédéral du Plan Avenue des Ars 47-49, 1000 Bruxelles hp://www.plan.be WORKING PAPER 18-10 Comparaison des composanes de la croissance de la producivié : Belgique, Allemagne, France e Pays-Bas 1996-2007

Plus en détail

COMMANDE D UNE PORTE DE GARAGE COLLECTIF

COMMANDE D UNE PORTE DE GARAGE COLLECTIF COMMANDE D UNE PORTE DE GARAGE COLLECTIF Les quesions raiées devron êre soigneusemen numéroées e le documen-réponse fourni devra êre compléé selon les indicaions de l énoncé. Il es vivemen conseillé de

Plus en détail

Rapport de développement durable Bilan de Campagne 2009-2010. Une entreprise du groupe

Rapport de développement durable Bilan de Campagne 2009-2010. Une entreprise du groupe Rappor de développemen durable Bilan de Campagne 2009-2010 Une enreprise du groupe cru bourgeois HAUT-MÉDOC QUI SOMMES NOUS? ÉDITO «Osez la raison» : au-delà du pari, un vériable défi lancé à Larose Trinaudon

Plus en détail

OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION

OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION Formaion assurance-vie e récupéraion: Quand e Commen récupérer? (Ref : 3087) La maîrise de la récupéraion des conras d'assurances-vie requalifiés en donaion OBJECTIFS Appréhender la naure d un conra d

Plus en détail

Document de travail FRANCE ET ALLEMAGNE : UNE HISTOIRE DU DÉSAJUSTEMENT EUROPEEN. Mathilde Le Moigne OFCE et ENS ULM

Document de travail FRANCE ET ALLEMAGNE : UNE HISTOIRE DU DÉSAJUSTEMENT EUROPEEN. Mathilde Le Moigne OFCE et ENS ULM Documen de ravail 2015 17 FRANCE ET ALLEMAGNE : UNE HISTOIRE DU DÉSAJUSTEMENT EUROPEEN Mahilde Le Moigne OFCE e ENS ULM Xavier Rago Présiden OFCE e chercheur CNRS Juin 2015 France e Allemagne : Une hisoire

Plus en détail

F 2 = - T p K 0. ... F T = - T p K 0 - K 0

F 2 = - T p K 0. ... F T = - T p K 0 - K 0 Correcion de l exercice 2 de l assisana pré-quiz final du cours Gesion financière : «chéancier e aux de renabilié inerne d empruns à long erme» Quesion : rappeler la formule donnan les flux à chaque échéance

Plus en détail

Introduction aux produits dérivés

Introduction aux produits dérivés Chapire 1 Inroducion aux produis dérivés de crédi Le risque de crédi signifie les risques financiers liés aux incapaciés d un agen (un pariculier, une enreprise ou un éa souverain) de payer un engagemen

Plus en détail

La Défense en Charente-Maritime

La Défense en Charente-Maritime La Défense en Charene-Mariime 2013 Sommaire La Défense dans le déparemen Sommaire La Défense en Charene-Mariime Présenaion générale de la défense dans le déparemen Direceur de la publicaion Délégué miliaire

Plus en détail

Devenir volontaire. www.gendarmerie.interieur.gouv.fr

Devenir volontaire. www.gendarmerie.interieur.gouv.fr ocobre 2010 www.gendarmerie.inerieur.gouv.fr Devenir volonaire Vous êes: - un homme ou une femme e vous avez au moins 17 ans e 26 ans au plus (1) ; - dynamique ; - ouver sur le monde qui vous enoure. Vous

Plus en détail

Présentation groupe de travail

Présentation groupe de travail Présenaion groupe de ravail Sofiane Saadane jeudi 23 mai 2013 Résumé L aricle sur lequel on ravaille [LP09] présene un problème de bandi à deux bras comporan une pénalié. Nous commencerons par présener

Plus en détail

PORTAIL AUTOMATIQUE A COMMANDE PAR DIGICODE. Dossier technique

PORTAIL AUTOMATIQUE A COMMANDE PAR DIGICODE. Dossier technique PORTAIL AUTOMATIQUE A COMMANDE PAR DIGICODE Dossier echnique SOMMAIRE Inroducion Présenaion en images des différens élémens Principe de foncionnemen e rôle des différens élémens Diagramme sagial Mise en

Plus en détail

se loger à Paris 2013

se loger à Paris 2013 se loger à Paris 2013 4 Édio L a crise du logemen, qui ouche la France depuis plusieurs décennies, connaî un regain d inensié en raison des difficulés économiques acuelles. Elle requier de l ensemble des

Plus en détail

CHAPITRE I : Cinématique du point matériel

CHAPITRE I : Cinématique du point matériel I. 1 CHAPITRE I : Cinémaique du poin maériel I.1 : Inroducion La plupar des objes éudiés par les physiciens son en mouvemen : depuis les paricules élémenaires elles que les élecrons, les proons e les neurons

Plus en détail

habitation basse énergie ISOLATION NATURELLE VENTILATION CONTROLEE

habitation basse énergie ISOLATION NATURELLE VENTILATION CONTROLEE confor proje d habiaion maion paive habiaion privée Profeionalime immeuble collecif conrucion neuve maion à rénover Performance habiaion bae énergie Qualié ISOLATION NATURELLE e VENTILATION CONTROLEE Nou

Plus en détail

Coaching - accompagnement personnalisé (Ref : MEF29) Accompagner les agents et les cadres dans le développement de leur potentiel OBJECTIFS

Coaching - accompagnement personnalisé (Ref : MEF29) Accompagner les agents et les cadres dans le développement de leur potentiel OBJECTIFS Coaching - accompagnemen personnalisé (Ref : MEF29) Accompagner les agens e les cadres dans le développemen de leur poeniel OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION Le coaching es une démarche s'inscrivan dans

Plus en détail

Chapitre 2 L investissement. . Les principales caractéristiques de l investissement

Chapitre 2 L investissement. . Les principales caractéristiques de l investissement Chapire 2 L invesissemen. Les principales caracérisiques de l invesissemen.. Définiion de l invesissemen Définiion générale : ensemble des B&S acheés par les agens économiques au cours d une période donnée

Plus en détail

Six-Fours : Une ville qui bouge! page 2 à 5

Six-Fours : Une ville qui bouge! page 2 à 5 Six-Fours : Une ville qui bouge! page 2 à 5 Six Fours : Une ville qui bouge Ville dynamique par excellence, Six Fours accueille des arises de renom musicalemen parlan du côé de l espace Malraux mais aussi

Plus en détail

Centre d Analyse Théorique et de Traitement des données économiques

Centre d Analyse Théorique et de Traitement des données économiques Cenre d Analyse Théorique e de Traiemen des données économiques CATT WP No. 9. January 2011 L IMPACT DU TAUX DE CHANGE SUR LES EXPORTATIONS DE L ALLEMAGNE ET DE LA FRANCE HORS ZONE EURO Serge REY CATT-UPPA

Plus en détail

Thème : Electricité Fiche 5 : Dipôle RC et dipôle RL

Thème : Electricité Fiche 5 : Dipôle RC et dipôle RL Fiche ors Thème : Elecricié Fiche 5 : Dipôle e dipôle Plan de la fiche Définiions ègles 3 Méhodologie I - Définiions oran élecriqe : déplacemen de charges élecriqes q a mesre d débi de charges donne l

Plus en détail

Pour 2014, le rythme de la reprise économique qui semble s annoncer,

Pour 2014, le rythme de la reprise économique qui semble s annoncer, En France, l invesissemen des enreprises reparira--il en 2014? Jean-François Eudeline Yaëlle Gorin Gabriel Sklénard Adrien Zakharchouk Déparemen de la conjoncure Pour 2014, le ryhme de la reprise économique

Plus en détail

THESE. Présentée. pour obtenir LE TITRE DE DOCTEUR DE L INSTITUT NATIONAL POLYTECHNIQUE DE TOULOUSE

THESE. Présentée. pour obtenir LE TITRE DE DOCTEUR DE L INSTITUT NATIONAL POLYTECHNIQUE DE TOULOUSE N d ordre : 2468 THESE Présenée pour obenir LE TITRE DE DOCTEUR DE L INSTITUT NATIONAL POLYTECHNIQUE DE TOULOUSE ÉCOLE DOCTORALE : EDSYS Spécialié : Sysèmes indusriels Par : François GALASSO Tire de la

Plus en détail

Catalogue Eco-conception 2013

Catalogue Eco-conception 2013 Caalogue Eco-concepion 2013 Parenaires : Souiens financiers e echniques : Concep : 2013 Le comié organisaionnel du concours éco-concepion Plaeforme [avnir] Aubin ROY, Alice SALAMON e Jodie BRICOUT CCI

Plus en détail

DOCUMENT TECHNIQUE N O 2 GUIDE DE MESURE POUR L INTÉGRATION DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION (TIC) EN ÉDUCATION

DOCUMENT TECHNIQUE N O 2 GUIDE DE MESURE POUR L INTÉGRATION DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION (TIC) EN ÉDUCATION DOCUMENT TECHNIQUE N O 2 GUIDE DE MESURE POUR L INTÉGRATION DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION (TIC) EN ÉDUCATION GUIDE DE MESURE POUR L INTÉGRATION DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION

Plus en détail

COURS GESTION FINANCIERE A COURT TERME SEANCE 3 PLANS DE TRESORERIE. François LONGIN www.longin.fr

COURS GESTION FINANCIERE A COURT TERME SEANCE 3 PLANS DE TRESORERIE. François LONGIN www.longin.fr COURS GESTION FINANCIERE A COURT TERME SEANCE 3 PLANS DE TRESORERIE SEANCE 3 PLANS DE TRESORERIE Obje de la séance 3 : dans la séance 2, nous avons monré commen le besoin de financemen éai couver par des

Plus en détail

GUIDE DES INDICES BOURSIERS

GUIDE DES INDICES BOURSIERS GUIDE DES INDICES BOURSIERS SOMMAIRE LA GAMME D INDICES.2 LA GESTION DES INDICES : LE COMITE DES INDICES BOURSIERS.4 METHODOLOGIE ET CALCUL DE L INDICE TUNINDEX ET DES INDICES SECTORIELS..5 I. COMPOSITION

Plus en détail

Ecole des HEC Université de Lausanne FINANCE EMPIRIQUE. Eric Jondeau

Ecole des HEC Université de Lausanne FINANCE EMPIRIQUE. Eric Jondeau Ecole des HEC Universié de Lausanne FINANCE EMPIRIQUE Eric Jondeau FINANCE EMPIRIQUE La prévisibilié des rendemens Eric Jondeau L hypohèse d efficience des marchés Moivaion L idée de base de l hypohèse

Plus en détail

LA POLITIQUE MONETAIRE A TAUX ZERO ET SES IMPLICATIONS SUR LES MARCHES FINANCIERS: LE CAS DE LA BANQUE DU JAPON

LA POLITIQUE MONETAIRE A TAUX ZERO ET SES IMPLICATIONS SUR LES MARCHES FINANCIERS: LE CAS DE LA BANQUE DU JAPON LA POLITIQUE MONETAIRE A TAUX ZERO ET SES IMPLICATIONS SUR LES MARCHES FINANCIERS: LE CAS DE LA BANQUE DU JAPON Ibrahima Soumare To cie his version: Ibrahima Soumare. LA POLITIQUE MONETAIRE A TAUX ZERO

Plus en détail

Exercices de baccalauréat série S sur la loi exponentielle

Exercices de baccalauréat série S sur la loi exponentielle Eercices de baccalauréa série S sur la loi eponenielle (page de l énoncé/page du corrigé) La compagnie d'auocars (Bac série S, cenres érangers, 23) (2/) Durée de vie d'un composan élecronique (Bac série

Plus en détail

Le mécanisme du multiplicateur (dit "multiplicateur keynésien") revisité

Le mécanisme du multiplicateur (dit multiplicateur keynésien) revisité Le mécanisme du muliplicaeur (di "muliplicaeur kenésien") revisié Gabriel Galand (Ocobre 202) Résumé Le muliplicaeur kenésien remone à Kenes lui-même mais il es encore uilisé de nos jours, au moins par

Plus en détail

CARACTERISTIQUES STATIQUES D'UN SYSTEME

CARACTERISTIQUES STATIQUES D'UN SYSTEME CARACTERISTIQUES STATIQUES D'UN SYSTEE 1 SYSTEE STABLE, SYSTEE INSTABLE 1.1 Exemple 1: Soi un sysème composé d une cuve pour laquelle l écoulemen (perurbaion) es naurel au ravers d une vanne d ouverure

Plus en détail

Cahier technique n 114

Cahier technique n 114 Collecion Technique... Cahier echnique n 114 Les proecions différenielles en basse ension J. Schonek Building a ew Elecric World * Les Cahiers Techniques consiuen une collecion d une cenaine de ires édiés

Plus en détail

n 1 LES GRANDS THÈMES DE L ITB > 2009 Les intérêts simples et les intérêts composés ( ) C T D ( en mois)

n 1 LES GRANDS THÈMES DE L ITB > 2009 Les intérêts simples et les intérêts composés ( ) C T D ( en mois) LES GRANDS THÈMES DE L ITB Les iérês simples e les iérês composés RAPPELS THÉORIQUES Les iérês simples : l'iérê «I» es focio de la durée «D» (jour, quizaie, mois, rimesre, semesre, aée) de l'opéraio (placeme

Plus en détail

SCIENCES DE L'INGÉNIEUR TP N 3 page 1 / 8 GÉNIE ÉLECTRIQUE TERMINALE Durée : 2h OUVRE PORTAIL FAAC : SERRURE CODÉE

SCIENCES DE L'INGÉNIEUR TP N 3 page 1 / 8 GÉNIE ÉLECTRIQUE TERMINALE Durée : 2h OUVRE PORTAIL FAAC : SERRURE CODÉE CIENCE DE L'INGÉNIEU TP N 3 page 1 / 8 GÉNIE ÉLECTIQUE TEMINALE Durée : 2h OUVE POTAIL FAAC : EUE CODÉE Cenres d'inérê abordés : Thémaiques : CI11 ysèmes logiques e numériques I6 Les sysèmes logiques combinaoires

Plus en détail

Le passage des retraites de la répartition à la capitalisation obligatoire : des simulations à l'aide d'une maquette

Le passage des retraites de la répartition à la capitalisation obligatoire : des simulations à l'aide d'une maquette No 2000 02 Janvier Le passage des reraies de la répariion à la capialisaion obligaoire : des simulaions à l'aide d'une maquee Pierre Villa CEPII, documen de ravail n 2000-02 TABLE DES MATIÈRES Résumé...

Plus en détail

Impact du vieillissement démographique sur l impôt prélevé sur les retraits des régimes privés de retraite

Impact du vieillissement démographique sur l impôt prélevé sur les retraits des régimes privés de retraite DOCUMENT DE TRAVAIL 2003-12 Impac du vieillissemen démographique sur l impô prélevé sur les rerais des régimes privés de reraie Séphane Girard Direcion de l analyse e du suivi des finances publiques Ce

Plus en détail

Sélection de portefeuilles et prédictibilité des rendements via la durée de l avantage concurrentiel 1

Sélection de portefeuilles et prédictibilité des rendements via la durée de l avantage concurrentiel 1 ASAC 008 Halifax, Nouvelle-Écosse Jacques Sain-Pierre (Professeur Tiulaire) Chawki Mouelhi (Éudian au Ph.D.) Faculé des sciences de l adminisraion Universié Laval Sélecion de porefeuilles e prédicibilié

Plus en détail

Guide. l assurance ULM. Contrat Fédéral. www.ffplum.com

Guide. l assurance ULM. Contrat Fédéral. www.ffplum.com Guide de l assurance ULM Conra Fédéral 2007-2008-2009 www.ffplum.com l assurance créée par les piloes pour les piloes L UFEGA, l Union des Fédéraions Gesionnaires des Assurances, a éé consiuée en 2003,

Plus en détail

Mémoire présenté et soutenu en vue de l obtention

Mémoire présenté et soutenu en vue de l obtention République du Cameroun Paix - Travail - Parie Universié de Yaoundé I Faculé des sciences Déparemen de Mahémaiques Maser de saisique Appliquée Republic of Cameroon Peace Wor Faherland The Universiy of Yaoundé

Plus en détail

THÈSE. Pour l obtention du grade de Docteur de l Université de Paris I Panthéon-Sorbonne Discipline : Sciences Économiques

THÈSE. Pour l obtention du grade de Docteur de l Université de Paris I Panthéon-Sorbonne Discipline : Sciences Économiques Universié de Paris I Panhéon Sorbonne U.F.R. de Sciences Économiques Année 2011 Numéro aribué par la bibliohèque 2 0 1 1 P A 0 1 0 0 5 7 THÈSE Pour l obenion du grade de Doceur de l Universié de Paris

Plus en détail

UNIVERSITÉ D ORLÉANS. THÈSE présentée par :

UNIVERSITÉ D ORLÉANS. THÈSE présentée par : UNIVERSITÉ D ORLÉANS ÉCOLE DOCTORALE SCIENCES DE L HOMME ET DE LA SOCIETÉ LABORATOIRE D ECONOMIE D ORLEANS THÈSE présenée par : Issiaka SOMBIÉ souenue le : 5 décembre 2013 à 14h00 pour obenir le grade

Plus en détail

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie)

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Commentaire du film d introduction de l intervention de Garth Larcen et son fils Max, entrepreneur aux U.S.A. Garth Larcen

Plus en détail

Une assurance chômage pour la zone euro

Une assurance chômage pour la zone euro n 132 Juin 2014 Une assurance chômage pour la zone euro La muualisaion au niveau de la zone euro d'une composane de l'assurance chômage permerai de doer la zone euro d'un insrumen de solidarié nouveau,

Plus en détail

Une mesure financière de l importance de la prime de risque de change dans la prime de risque boursière*

Une mesure financière de l importance de la prime de risque de change dans la prime de risque boursière* Une mesure financière de l imporance de la prime de risque de change dans la prime de risque boursière* Salem Boubakri Janvier 2009 Résumé Cee éude ese une exension inernaionale du Modèle d Evaluaion des

Plus en détail

Taux de change et Inflation: une analyse en modèle VAR du canal du taux de change : Cas de la Tunisie

Taux de change et Inflation: une analyse en modèle VAR du canal du taux de change : Cas de la Tunisie Taux de change e Inflaion: une analyse en modèle VAR du canal du aux de change : Cas de la Tunisie Samia Jebali 1 Tahar Moulahi** Mohamed Slim Mouha*** Résumé La Tunisie connais depuis cinq ans une dépréciaion

Plus en détail

CONCEPT: un rassemblement inter-étudiant sportif

CONCEPT: un rassemblement inter-étudiant sportif CONCEPT: un rassemblement inter-étudiant sportif L événement Occi Py : Le Challenge Pyrénéen est une manifestation inter-étudiante sportive qui s appuie sur le plus grand réseau d association étudiante

Plus en détail

Les circuits électriques en régime transitoire

Les circuits électriques en régime transitoire Les circuis élecriques en régime ransioire 1 Inroducion 1.1 Définiions 1.1.1 égime saionnaire Un régime saionnaire es caracérisé par des grandeurs indépendanes du emps. Un circui en couran coninu es donc

Plus en détail

Cahier technique n 141

Cahier technique n 141 Collecion Technique... Cahier echnique n 141 Les perurbaions élecriques en BT R. Calvas Les Cahiers Techniques consiuen une collecion d une cenaine de ires édiés à l inenion des ingénieurs e echniciens

Plus en détail

Les solutions solides et les diagrammes d équilibre binaires. sssp1. sssp1 ssss1 ssss2 ssss3 sssp2

Les solutions solides et les diagrammes d équilibre binaires. sssp1. sssp1 ssss1 ssss2 ssss3 sssp2 Les soluions solides e les diagrammes d équilibre binaires 1. Les soluions solides a. Descripion On peu mélanger des liquides par exemple l eau e l alcool en oue proporion, on peu solubiliser un solide

Plus en détail

Risque associé au contrat d assurance-vie pour la compagnie d assurance. par Christophe BERTHELOT, Mireille BOSSY et Nathalie PISTRE

Risque associé au contrat d assurance-vie pour la compagnie d assurance. par Christophe BERTHELOT, Mireille BOSSY et Nathalie PISTRE Ce aricle es disponible en ligne à l adresse : hp://www.cairn.info/aricle.php?id_revue=ecop&id_numpublie=ecop_149&id_article=ecop_149_0073 Risque associé au conra d assurance-vie pour la compagnie d assurance

Plus en détail

N d ordre Année 2008 THESE. présentée. devant l UNIVERSITE CLAUDE BERNARD - LYON 1. pour l obtention. du DIPLOME DE DOCTORAT. (arrêté du 7 août 2006)

N d ordre Année 2008 THESE. présentée. devant l UNIVERSITE CLAUDE BERNARD - LYON 1. pour l obtention. du DIPLOME DE DOCTORAT. (arrêté du 7 août 2006) N d ordre Année 28 HESE présenée devan l UNIVERSIE CLAUDE BERNARD - LYON pour l obenion du DILOME DE DOCORA (arrêé du 7 aoû 26) présenée e souenue publiquemen le par M. Mohamed HOUKARI IRE : Mesure du

Plus en détail

CHAPITRE 4 RÉPONSES AUX CHOCS D INFLATION : LES PAYS DU G7 DIFFÈRENT-ILS LES UNS DES AUTRES?

CHAPITRE 4 RÉPONSES AUX CHOCS D INFLATION : LES PAYS DU G7 DIFFÈRENT-ILS LES UNS DES AUTRES? CHAPITRE RÉPONSES AUX CHOCS D INFLATION : LES PAYS DU G7 DIFFÈRENT-ILS LES UNS DES AUTRES? Les réponses de la poliique monéaire aux chocs d inflaion mondiaux on varié d un pays à l aure Le degré d exposiion

Plus en détail

LES MODÈLES DE TAUX DE CHANGE

LES MODÈLES DE TAUX DE CHANGE LES MODÈLES DE TAUX DE CHANGE Équilibre de long erme, dynamique e hysérèse Anoine Bouvere Docoran à l OFCE Henri Serdyniak Direceur du Déparemen économie de la mondialisaion de l OFCE Professeur associé

Plus en détail

Recueil d'exercices de logique séquentielle

Recueil d'exercices de logique séquentielle Recueil d'exercices de logique séquenielle Les bascules: / : Bascule JK Bascule D. Expliquez commen on peu modifier une bascule JK pour obenir une bascule D. 2/ Eude d un circui D Q Q Sorie A l aide d

Plus en détail

cheer up! EMLYON Demande de Partenariat Course Contre le Cancer 2013

cheer up! EMLYON Demande de Partenariat Course Contre le Cancer 2013 Sommaire Présentation de cheer up! EMLYON 2 La Course Contre le Cancer 2013 3 La Course Contre le Cancer 2012 4 Pourquoi vous associer à notre événement? 5 1 cheer up! EMLYON cheer up! EMLYON est une association

Plus en détail

q Bâtiment Quelques définitions Les acteurs de l immobilier logistique

q Bâtiment Quelques définitions Les acteurs de l immobilier logistique q Bâimen q Les bâimens logisiques Economie & Consrucion propose une analyse des bâimens logisiques ; un seceur rès dynamique e un laboraoire pour les nouveaux enjeux de la consrucion. Plusieurs inervenans

Plus en détail

Oscillations forcées en régime sinusoïdal.

Oscillations forcées en régime sinusoïdal. Conrôle des prérequis : Oscillaions forcées en régime sinusoïdal. - a- Rappeler l expression de la période en foncion de la pulsaion b- Donner l expression de la période propre d un circui RLC série -

Plus en détail

L ajustement microéconomique des prix des carburants en France

L ajustement microéconomique des prix des carburants en France L ajusemen microéconomique des prix des carburans en France Erwan GAUTIER (LEMNA-TEPP, Universié de Nanes e Banque de France. Email : erwan.gauier@univ-nanes.fr) Ronan LE SAOUT (CREST e Ecole Polyechnique)

Plus en détail

TD/TP : Taux d un emprunt (méthode de Newton)

TD/TP : Taux d un emprunt (méthode de Newton) TD/TP : Taux d un emprun (méhode de Newon) 1 On s inéresse à des calculs relaifs à des remboursemens d empruns 1. On noera C 0 la somme emprunée, M la somme remboursée chaque mois (mensualié), le aux mensuel

Plus en détail

www.sortirplus.com abonnez-vous à notre newsletter sur magazine Mai - Juin 2012 Gagnez vos places de concerts & spectacles www.sortirplus.

www.sortirplus.com abonnez-vous à notre newsletter sur magazine Mai - Juin 2012 Gagnez vos places de concerts & spectacles www.sortirplus. magazine Mai - Juin 2012 www.sorirplus.com Gagnez vos places de concers & specacles abonnez-vous à nore newsleer sur www.sorirplus.com SPECTACLES ACTUALITÉS SORTIES CONCERTS CINÉMA LOISIRS RESTAURANTS

Plus en détail

L impact de l activisme des fonds de pension américains : l exemple du Conseil des Investisseurs Institutionnels.

L impact de l activisme des fonds de pension américains : l exemple du Conseil des Investisseurs Institutionnels. L impac de l acivisme des fonds de pension américains : l exemple du Conseil des Invesisseurs Insiuionnels. Fabrice HERVE * Docoran * Je iens à remercier ou pariculièremen Anne Lavigne e Consanin Mellios

Plus en détail

La logique séquentielle

La logique séquentielle La logique séquenielle Logseq 1) ifférence enre sysèmes combinaoires e sysèmes séqueniels. Un sysème combinaoire es el que l'éa de ses sories ne dépende que de l'éa des enrées. Il peu donc êre représené

Plus en détail

Files d attente (1) F. Sur - ENSMN. Introduction. 1 Introduction. Vocabulaire Caractéristiques Notations de Kendall Loi de Little.

Files d attente (1) F. Sur - ENSMN. Introduction. 1 Introduction. Vocabulaire Caractéristiques Notations de Kendall Loi de Little. Cours de Tronc Commun Scienifique Recherche Opéraionnelle Les files d aene () Les files d aene () Frédéric Sur École des Mines de Nancy www.loria.fr/ sur/enseignemen/ro/ 5 /8 /8 Exemples de files d aene

Plus en détail

N 2008 09 Juin. Base de données CHELEM commerce international du CEPII. Alix de SAINT VAULRY

N 2008 09 Juin. Base de données CHELEM commerce international du CEPII. Alix de SAINT VAULRY N 2008 09 Juin Base de données CHELEM commerce inernaional du CEPII Alix de SAINT VAULRY Base de données CHELEM commerce inernaional du CEPII Alix de SAINT VAULRY N 2008-09 Juin Base de données CHELEM

Plus en détail

î.::t:l;~~dlli::::::,.~i~#$1ig:~~~!:i : ~:~~o~:~ t~~s:~~:s::~:n{~~~~ i~~~~~i~:~:é :~~=ure;=~s~~~:li:é~

î.::t:l;~~dlli::::::,.~i~#$1ig:~~~!:i : ~:~~o~:~ t~~s:~~:s::~:n{~~~~ i~~~~~i~:~:é :~~=ure;=~s~~~:li:é~ l ~ ~ ~~ 1..,.! i Le mo du présiden 3JuI!ldû d~ de 18 Sod4éd-'lii4loke ~ennd., c?e/ile.c?aue VoL J'.!Yl.2 ~ 2010 C'es avec modesie, fébrilié e, prudence que j'ai accepé la présidence de la Sociéé d'hisoire

Plus en détail

Assurance vacances et voyages

Assurance vacances et voyages Digne de confiance Assurance vacances e voyages Une bonne assurance à l éranger La sécurié avan ou. Égalemen pendan des vacances à l éranger. CONCORDIA vous accompagne parou, afin que vous puissiez parcourir

Plus en détail

SYSTÈME HYBRIDE SOLAIRE THERMODYNAMIQUE POUR L EAU CHAUDE SANITAIRE

SYSTÈME HYBRIDE SOLAIRE THERMODYNAMIQUE POUR L EAU CHAUDE SANITAIRE SYSTÈME HYBRIDE SOLAIRE THERMODYNAMIQUE POUR L EAU CHAUDE SANITAIRE Le seul ballon hybride solaire-hermodynamique cerifié NF Elecricié Performance Ballon hermodynamique 223 lires inox 316L Plaque évaporarice

Plus en détail

Méthodes financières et allocation d actifs en assurance

Méthodes financières et allocation d actifs en assurance Méhodes financières e allocaion d acifs en assurance - Norber GAURON (JWA Acuaires, Paris) - Frédéric PLANCHE (Universié Lyon, Laboraoire SAF) - Pierre HEROND (JWA Acuaires, Lyon) 2005. (WP 2025) Laboraoire

Plus en détail

La prépa ECS au Lycée Corneille

La prépa ECS au Lycée Corneille La prépa ECS au Lycée Corneille Journées portes ouvertes 21 et 28 janvier 2008 Journées portes ouvertes La prépa ECS au Lycée Corneille 21 et 28 janvier 2008 1 / 17 Pourquoi faire une prépa ECS? Pourquoi

Plus en détail

Commerce électronique et dynamique des prix : une application à la vente en ligne de CD

Commerce électronique et dynamique des prix : une application à la vente en ligne de CD Commerce élecronique e dynamique des prix : une applicaion à la vene en ligne de CD Sophie Larribeau (CREREG, THEMA, Rennes 1) e Thierry PENARD (CREREG, Rennes 1) Mai 2001 Résumé : En France, le commerce

Plus en détail

TD 20-21 : Modèles de marchés - Mouvement brownien

TD 20-21 : Modèles de marchés - Mouvement brownien Universié Paris VI Maser : Modèles sochasiques, applicaions à la finance (MM065) TD 20-2 : Modèles de marchés - Mouvemen brownien. Taux de change. Soi (Ω, P(Ω), P) un espace probabilisé fini non redondan

Plus en détail

Finance 1 Université d Evry Val d Essonne. Séance 2. Philippe PRIAULET

Finance 1 Université d Evry Val d Essonne. Séance 2. Philippe PRIAULET Finance 1 Universié d Evry Val d Essonne éance 2 Philippe PRIAULET Plan du cours Les opions Définiion e Caracérisiques Terminologie, convenion e coaion Les différens payoffs Le levier implicie Exemple

Plus en détail

Votre quotidien à Blanche

Votre quotidien à Blanche Votre quotidien à Blanche Les locaux de la CPGE (Bat B et CDI) vous sont accessibles tous les soirs jusqu à 20h, et le vendredi jusqu à 18h Vincent Frotier est présent au CDI de 15h à 20h pour vous encadrer

Plus en détail

CHELEM Commerce International

CHELEM Commerce International CHELEM Commerce Inernaional Méhodes de consrucion de la base de données du CEPII Alix de SAINT VAULRY Novembre 2013 1 Conenu de la base de données Flux croisés de commerce inernaional (exporaeur, imporaeur,

Plus en détail