La Défense en Charente-Maritime

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La Défense en Charente-Maritime"

Transcription

1 La Défense en Charene-Mariime 2013

2 Sommaire La Défense dans le déparemen Sommaire La Défense en Charene-Mariime Présenaion générale de la défense dans le déparemen Direceur de la publicaion Délégué miliaire de la Charene-Mariime Édiion Régie publiciaire SIP 91, rue de Mez TOURS Tél Fax Responsable du proje : Philippe Fricheeau Responsables publiciés : Maïé Onde Gaëlle Travers Crédis phoo : Service Phoo BA721 Rochefor Service Phoo BA722 Saines Marine Naionale du SM PESCHEL Serge Quinin, DICOM Pierre le Droumague, GSBdD-RSC École de gendarmerie Conseil Général de la Charene-Mariime, clichés Bernard E.C.A.V., J.-P. BOISSEAU, Bernard DUFFIS Mairie de Rochefor Mairie de Saines Jean-Bernard FORGIT - SIP LA DÉFENSE DANS LE DÉPARTEMENT Présenaion générale de la défense dans le déparemen...3 Organisaion errioriale inerarmées de défense... 4 Organisaion inerarmées du souien... 5 La garnison de La La garnison... 6 La délégaion miliaire déparemenale... 7 Le déachemen Alanique du 519 e groupe de ransi mariime... 8 La sous-direcion des pensions... 9 Le déachemen hélicopère de service public La garnison de Rochefor La garnison La base aérienne Le commandemen des écoles des sous-officiers e des miliaires du rang de l armée de l Air e l école de formaion des sous-officiers de l armée de l Air. 13 La base de défense Rochefor-Cognac Le cenre médical des armées L unié de souien de l infrasrucure de la défense L échelon social d encadremen e de délivrance des presaions Le déachemen SIC L anenne Défense mobilié L anenne du service hisorique de la défense La garnison de Saines La garnison La base aérienne école d enseignemen echnique de l armée de l Air AUTRES ORGANISMES DE LA DÉFENSE Le cenre d informaion e de recruemen des forces armées - bureau Terre Le cenre d informaion e de recruemen des forces armées - bureau Marine Le cenre d informaion e de recruemen des forces armées - bureau Air Les sémaphores de Charene-Mariime LA GENDARMERIE NATIONALE EN CHARENTE-MARITIME Le groupemen de gendarmerie déparemenale Le commandemen des écoles de la gendarmerie naionale L école de gendarmerie La gendarmerie mariime La gendarmerie de l Air Le cenre d informaion e de recruemen de la gendarmerie naionale LE LIEN ARMÉE-NATION Le service déparemenal de l office naional des anciens combaans e vicimes de guerre Le proocole de coopéraion défense-sociéé Le correspondan défense Présenaion générale de la Défense 2 e chance Annuaire des associaions La réserve miliaire La réserve cioyenne Les premières races miliaires en Poiou-Charenes remonen aux oppida, places fores don le meilleur exemple pour le déparemen de la Charene- Mariime es mediolanum cenonum (Saines) capiale des Sanons qui, depuis le coeau de Sain- Vivien, dominai la Charene. Au fil du emps, la présence miliaire dans le déparemen s es diversifiée e aujourd hui, la Charene-Mariime es un des rares déparemens don le chef-lieu pouvai s enorgueillir de réunir les rois armées e la gendarmerie naionale lors de la commémoraion des fêes naionales. Avec les resrucuraions de l éé 2011, c es l armée de l air qui es devenue l aceur miliaire majeur avec les bases aériennes de Rochefor e de Saines. Touefois, la ville de La rese une garnison imporane e une place fore du minisère de la Défense dans le déparemen. D ailleurs, rois organismes de l adminisraion cenrale seron ransférés à La à l éé 2013 : la sous-direcion de l acion sociale, l inspecion echnique des conseillers echniques e assisans de service social, le secréaria du comié d indemnisaion des vicimes des essais nucléaires. Si aujourd hui 75 % de ses effecifs son des personnels civils de la Défense apparenan noammen à la sous-direcion des pensions, La rese le por de projecion secondaire pour les armées françaises. Aux côés de ces forces d acive exise une imporane populaion d officiers e de sous-officiers de réserve milian dans de nombreuses associaions, ainsi que nombre de reraiés miliaires qui on choisi le déparemen comme erre d accueil e qui enreiennen l espri de défense e la relaion Armée-Naion. Cee relaion es aussi praiquée au quoidien lorsque les armées apporen leur concours dans un cadre civilo-miliaire de solidarié e d aide à la populaion (comme cela a encore éé démonré en 2010 à l occasion de la empêe Xynhia), sans oublier bien enendu, l acion permanene de la gendarmerie naionale. Aujourd hui, la présence miliaire s aricule esseniellemen auour des deux pôles que son Rochefor e Saines ; e les membres de la communaué miliaire son oalemen inégrés dans le issu social, économique e associaif consiuan une des forces vives du déparemen. 2 3

3 Mo d accueil La Défense dans le déparemen Organisaion errioriale inerarmées de défense (OTIAD) Organisaion inerarmées du souien (OIAS) De manière générale e par vocaion naurelle, les armées paricipen à la sécurié publique. En effe, elles son les forces armées de la naion, e donc, en an que elles un ouil privilégié mis à la disposiion du gouvernemen qui en déermine l emploi selon les circonsances e les besoins. Les engagemens erresres sur le errioire naional en complémen, en renforcemen, en appui ou en souien de l acion inerminisérielle reposen sur une chaîne de commandemen dédiée : l organisaion errioriale inerarmées de défense (OTIAD). Srucurée en miroir de la chaîne décisionnelle préfecorale, elle comprend rois niveaux : le chef d éa-major des armées (CEMA) au niveau cenral, les officiers généraux de zone de défense e de sécurié (OGZDS) au niveau des 7 zones de défense e de sécurié (ZDS) méropoliaines e, pour l oure-mer, les commandans supérieurs (COMSUP) au niveau des 5 ZDS ulramarines, les délégués miliaires déparemenaux (DMD) au niveau déparemenal. Cee organisaion perme d enreenir le dialogue civilo-miliaire, de conseiller les auoriés civiles sur l emploi des armées e surou de disposer d une srucure permanene de commandemen inerarmées au niveau zonal e déparemenal. Missions des armées La chaîne OTIAD assure des missions à caracère opéraionnelle au ire de la sauvegarde générale e en vue de la paricipaion des forces armées à la défense sur le errioire. Elle assure en oure des missions relevan du domaine des relaions civilo-miliaires e concouran à renforcer les liens enre la sociéé civile e les armées. Les missions de l OTIAD conribuen direcemen à la défense du errioire. Elles concouren ainsi à la réalisaion de la foncion sraégique de proecion noammen dans les domaines suivans : Paricipaion à la sécurié inérieure e à la sécurié civile L OGZDS es chargé de la coordinaion de la paricipaion des armées aux missions de sécurié civile e inérieure, conduies sous la responsabilié de l auorié préfecorale. Elles comprennen : des missions de sécurié civile visan à l assisance, au secours e à la proecion des personnes, des biens e de l environnemen lors d accidens, de sinisres ou de caasrophes ; des missions de sécurié inérieure, par la paricipaion de moyens miliaires au renforcemen de la sécurié des grands évènemens, à la lue anierrorises (VIGIPIRATE) dans le milieu erresre, à la paricipaion à la lue conre les aciviés illicies, à la proecion erresre des insallaions, sies e ranspors sensibles e, excepionnellemen, au mainien de l ordre ; des missions d aide ou de renforcemen des services publics généralemen mis en œuvre dans le cadre de plans spécifiques. Défense opéraionnelle du errioire La défense opéraionnelle du errioire (DOT) n a pas éé abrogée. L OGZDS es responsable de la mise en œuvre, sur décision du gouvernemen, de ou ou parie des mesures de DOT dans sa zone de compéence. Coopéraion civilo-miliaire Afin de mainenir l unicié de l acion gouvernemenale, les OGZDS, avec les préfes de zone, e les DMD avec les préfes de déparemen éablissen des relaions éroies de façon à développer une vériable compréhension muuelle enre les différens niveaux de responsabilié. Principes d Acion Les armées inerviennen oujours dans l urgence pour suppléer des moyens civils inexisans, insuffisans, inadapés ou indisponibles. Une fois engagées dans l acion, les forces armées resen oujours sous commandemen miliaire, même si la direcion des opéraions es du ressor de l auorié préfecorale. Sauveage de personnes par hélicopère Insallaion de moo pompes Évacuaion des eaux ravaux du Génie sur les plages Châine inerarmées du souien La mise en œuvre d une chaîne inerarmées du souien consiue l un des principaux leviers de la ransformaion dans laquelle les armées son engagées. Cee chaîne se décline en rois niveaux : au niveau cenral, un commandemen siué à l éa-major des armées, le commandemen inerarmées du souien (COMIAS), appuyé par le cenre de piloage e de conduie du souien (CPCS) ; au niveau inermédiaire, cinq éas-majors de souien défense (EMSD) on éé mis en place à Bordeaux, Lille, Lyon, Rennes e Sain-Germain en Laye ; au niveau local, 60 bases de défense (BdD) assuren aujourd hui la mise en œuvre du souien couran de proximié. Elles son dirigées par un commandan de base de défense e s ariculen auour d un groupemen de souien inerarmées chargé d exercer les foncions d adminisraion générale e de souien commun au profi de ous les organismes implanés sur la BdD. L organisaion inerarmées du souien (OIAS) prend en compe l ensemble des souiens à l excepion des souiens spécifiques. Elle se caracérise par la variéé des aceurs e des organismes qui la composen : armées, secréaria général pour l adminisraion (SGA), e direcion générale de l armemen (DGA). Cee variéé exige une conceraion e une coordinaion imporane ou au long de la chaîne de commandemen. Cela es indispensable pour assurer la bonne conduie du souien e son efficacié. Au niveau zonal, la coordinaion enre les organismes de chaque chaîne de souien représenées à l échelon inermédiaire s exerce sous la responsabilié des EMSD. Au niveau local, le commandan de la base de défense (COMBdD) me en œuvre e coordonne le souien commun e spécialisé au profi des armées e des organismes de la Défense saionnés dans sa BdD. Si le COMBdD a auorié sur le souien commun e l adminisraion générale, cerains services de souien spécialisé els que le souien sané, le souien infrasrucure, l acion sociale, la reconversion ou la gesion du personnel civil relèven de leur propre chaîne. Afin de garanir la coordinaion d ensemble des souiens mis en œuvre dans le cadre des BdD, un dialogue permanen es donc enreenu enre le COMBdD e les souiens spécialisés. Sur le errain, cee coordinaion garani la cohérence d ensemble des souiens. 1 commandemen inerarmées 1 commandemen inerarmées 5 éas-majors de 5 éas-majors de souien défense souien défense 60 bases de défense 60 bases de défense 4 5

4 La Défense dans le déparemen La La Défense dans le déparemen La Garnison de La Délégaion miliaire déparemenale de la Charene-Mariime Par ailleurs, le DMD enreien avec les responsables du déparemen les conacs indispensables aux relaions armée-naion, ou pariculièremen avec les adminisraions, les colleciviés errioriales, les réservises e les associaions parioiques. Il anime, en oure, le réseau des correspondans défense du déparemen. En cas de crise, il acive un cenre opéraionnel de suivi de siuaion (CO DMD) e me en place un officier de liaison auprès du cenre opéraionnel déparemenal (COD) de la préfecure. Le CO DMD es esseniellemen armé par des officiers e des sous-officiers de réserve. Depuis le 1 er juille 2011, la garnison de La regroupe moins de 600 personnes réparies dans les organismes suivans : la délégaion miliaire déparemenale, la sous-direcion des pensions, le déachemen de ransi Alanique du 519 e GTM, les bureaux Terre e Marine du cenre d informaion e de recruemen des forces armées, le déachemen de service public 35F, la brigade de surveillance du lioral, la vedee côière de surveillance mariime P613 «CHARENTE», l anenne du groupemen de souien de la base de défense Rochefor-Cognac, l anenne de l unié du service d infrasrucure de la défense de Rochefor, le sémaphore des Baleines. Depuis l éé 2011, les responsabiliés de la garnison de La on éé en parie aribuées au délégué miliaire déparemenal adjoin en sa qualié de commandan d armes de la place de La. Il s agi noammen des relaions de service couran avec les auoriés locales e de l organisaion e de la paricipaion miliaire aux cérémonies naionales. A l éé 2013, rois organismes de l adminisraion cenrale seron ransférés à La : la sous-direcion de l acion sociale, l inspecion echnique des conseillers echniques e assisans de service social, le secréaria du comié d indemnisaion des vicimes des essais nucléaires. J arrive à La, commen me loger? Le bureau logemen de la BdD RSC vous accueille, avec le poin accueil - informaion de la BdD, dans sa permanence à La au Quarier Beauregard : bâimen 40 (RdC mess) Tél Mardi : 8h45 12h00 Jeudi : 13h30 16h30 (PAI) La délégaion miliaire de Charene-Mariime es implanée à la caserne Renaudin. Le général commandan les écoles de sous-officiers e de miliaires du rang de l armée de l air e l école de formaion des sous-officiers de l armée de l air de Rochefor es délégué miliaire déparemenal (DMD) de la Charene-Mariime depuis le 1 er juille Pour ses aribuions au sein de l organisaion errioriale inerarmées de Défense (OTIAD), le DMD de la Charene-Mariime es direcemen subordonné à l officier général de zone de défense e de sécurié sud-oues (OGZDS) e à l Éa-major inerarmées de zone de défense e de sécurié sud-oues (EMIAZDS) saionnés à Bordeaux. Dans ce cadre, il dispose d une délégaion miliaire déparemenale implanée à la caserne Renaudin à La, srucure permanene réduie lui permean d assurer la veille opéraionnelle e ses responsabiliés permanenes. Délégaion miliaire déparemenale de la Charene-Mariime Caserne Renaudin BP La Cedex 1 Tél Fax Courriel : Les aribuions du DMD peuven se réparir esseniellemen en sep domaines de responsabiliés : 1. conseiller miliaire du préfe de la Charene-Mariime pour l exercice de ses responsabiliés de défense, 2. représenan de l OGZDS sud-oues pour le déparemen, 3. exper «défense» du déparemen de la Charene-Mariime, 4. aceur de la planificaion civilo-miliaire, 5. aceur de la préparaion e de la conduie de crise en défense civile, 6. aceur de la chaîne renseignemens de défense sur le déparemen, 7. chargé de la coordinaion e de la conceraion inerarmées. 6 7

5 La Défense dans le déparemen La La Défense dans le déparemen La Le déachemen de ransi Alanique du 519 e groupe de ransi mariime Sous-direcion des pensions (SDP) Le cenre de coordinaion du ransi mariime (CCTM qui avai lui-même succédé à la BTI en 2009), le disric de ransi inerarmées alanique (DTIA, ex DTILR) e le 519 e régimen du rain on éé dissous le 30 juin Ces uniés, en charge avec le disric de ransi inerarmées de Marseille des acheminemens e du souien logisique par voie mariime des uniés pré-posiionnées oure-mer e projeées sur les héâres, on donné naissance, le 1 er juille 2011 à une nouvelle formaion plus réduie, mais reprenan les mêmes missions : le 519 e groupe de ransi mariime (GTM). Il es saionné à Toulon e dispose d un déachemen de ransi Alanique, for de 35 personnels, implané à La. La zone commandemen vie de ce déachemen es siuée au quarier Beauregard, où s insallera égalemen, au cours des années à venir, l ensemble des organismes du minisère de la Défense, noammen la sous-direcion des pensions. La zone de ravail se rouve sur le por de La Pallice au niveau du Hangar 16. Le déachemen a pour mission d assurer oues les opéraions de chargemen e de déchargemen de navires affréés par les armées sur le por de La. Pour ce faire il reçoi des renfors exérieurs, provenan noammen de Toulon ; hébergés par le déachemen au sein du quarier Beauregard e souenus par le groupemen de souien de la base de défense (GSBdD) Rochefor-Cognac. STRUCTURE Bureau logisique opéraionnelle GSBdD DIRISI SMU Aures souiens Escadron de ransi e de commandemen 519 e GTM Déachemen de ransi Alanique Quarier Beauregard BP La Cedex 1 Tél Fax Toulon Porion cenrale Chef de Corps Cd en second Escadron poruaire BOI Escadron poruaire de réserve effecif 4/13/14/4 La Déachemen ransi Alanique OPS ransi Chef de ransi alanique Souien Rochefor GSBdD Né du regroupemen en 1965 de quare services «liquidaeurs» de pensions du minisère de la Défense, le service des pensions des armées, devenu la sousdirecion des pensions (SDP) en 2007, es implanée sur quare emprises à La : Aufrédi place de Verdun, Renaudin avenue de la Pore Dauphine, Duperré avenue des Cordeliers e Beauregard (ex 519 e régimen du rain) rue de Beauregard. Dans le cadre des réorganisaions, elle se regroupera en oalié au quarier Beauregard à l horizon Elle es raachée à la direcion des ressources humaines du minisère de la Défense (DRH-MD) qui relève elle-même du secréaria général pour l adminisraion (SGA). La SDP emploie 398 personnes don Sous-direcion des pensions Quarier Aufrédi 5, place de Verdun La Cedex 1 Tél Fax miliaires des armées de Terre, de Mer, d accidens du ravail e de maladies de l Air e de gendarmerie e 365 civils. professionnelles des foncionnaires e des ouvriers de l Éa. En oure, elle éudie La SDP es responsable du raiemen les drois des ressorissans de l ancienne des dossiers de pensions de reraie communaué française en maière de e d invalidié du personnel civil reraie e d invalidié. (foncionnaires ou ouvriers) e miliaire (de carrière ou sous conra, des appelés Sous le conrôle de la direcion des affaires e des vicimes civiles depuis 2010). A juridiques, la SDP paricipe au raiemen du ce ire, elle inervien à ous les sades conenieux dans les liiges soulevés par les de la procédure : de la vérificaion des pensionnés e que ranchen les juridicions drois des posulans aux proposiions de de la sécurié sociale, les ribunaux e cours régionales des pensions, les ribunaux pensions soumises, pour concession, en adminisraifs e le conseil d Éa. ce qui concerne les foncionnaires e les miliaires au service des reraies de l Éa La SDP es parie prenane aux ravaux de Nanes e, pour les ouvriers, à la caisse d acualisaion e d amélioraion de la des dépôs e consignaions de Bordeaux. législaion e de la réglemenaion dans son domaine de compéence. Elle paricipe La SDP insrui égalemen les dossiers depuis février 2007 à la mise en œuvre du droi à l informaion e du compe individuel reraie dans le cadre inerminisériel qui doi servir de base à la liquidaion des pensions en Cerifiée ISO 9001 version 2000 pour le raiemen des pensions de reraie des personnels civils e miliaires du minisère de la Défense en décembre 2007, cee cerificaion a éé renouvelée en 2008 (version 2008) e mainenue depuis décembre Elle émoigne d une dynamique d amélioraion permanene que la SDP souhaie éendre aux domaines de l invalidié e du conenieux. 8 9

6 La Défense dans le déparemen La La Défense dans le déparemen La Rochefor Le déachemen de service public de la Marine Naionale Garnison de Rochefor Le déachemen de service public de la marine naionale, saionné sur l aéropor de La -Ile de Ré, apparien à la floille 35F don la porion cenrale es implanée sur la base aéronavale de Hyères dans le Var. Ce déachemen a éé créé le 1 er janvier 1994 sur la base aéronavale de Rochefor, avan d êre ransféré en sepembre 1997 sur son sie acuel. Il es consiué de deux équipes de six personnes qui assuren une alere permanene dans la zone comprise enre Nanes e Biarriz. Depuis sa créaion, pas moins de missions on éé réalisées e 540 personnes secourues. Le déachemen me en œuvre un hélicopère biurbine de ype Dauphin SA 365 N de la sociéé Eurocoper. Ce appareil de quare onnes es équipé pour voler e inervenir de jour comme de nui ; il possède un reuil élecrique de 90 mères de long qui peu soulever jusqu à 270 kg. Son auonomie de rois heures de vol associée à sa viesse de croisière d environ 220 km/h lui permeen d inervenir jusqu à 270 kilomères des côes. Il es égalemen équipé d un radar, de rois phares uilisés pour les recherches à vue, de jumelles de vision nocurne (JVN) e hermiques. L équipage es consiué de deux piloes, d un mécanicien de bord-reuillise e d un plongeur. Si nécessaire, un médecin es embarqué pour prodiguer les premiers geses. Son uilisaion, desinée au service public mariime, es ordonné par la préfecure mariime de Bres, principalemen sur demande du CROSS à Eel. Ses missions son muliples : sauveage en mer (évacuaion avec ou sans assisance médicale), recherche en mer, ravail aérien (ranspor de charges pour assisance echnique), surveillance mariime, SAMU. Plus imporane garnison en Charene- Mariime, les forces armées implanées à Rochefor on foremen évolué depuis quelques années avec noammen le dépar de la Marine en Suie aux nombreuses mesures de resrucuraions la garnison comprend noammen : le commandemen des écoles de la gendarmerie naionale à l Hôel de commandemen, l école de formaion des sousofficiers de l armée de l Air, le commandemen de la base de défense Rochefor-Cognac e la porion cenrale du groupemen de souien de la base de défense Rochefor-Cognac implanés sur base aérienne 721 de Sain-Agnan, l école de gendarmerie de Rochefor dans la caserne Aubry. Les effecifs globaux de la garnison s élèven encore à plus de personnes (miliaires e civils de la Défense) don les principales uniés son présenées ci-après. Le bureau de garnison a pour mission de gérer la répariion enre les uniés des services de garnison e la paricipaion miliaire aux cérémonies. Déachemen de service public 35F La Aéropor de La BP La Tél Fax Courriel : J arrive à Rochefor, commen me loger? Le bureau logemen de la BdD RSC dispose d un parc immobilier imporan e ravaille en liaison consane avec les inerlocueurs des seceurs privé e public (agences, propriéaires privés, SNI, offices HLM, journaux locaux ). Il vous accueille, avec le poin accueil - informaion de la BdD, en permanence dans ses locaux sur la base aérienne 721 : bâimen 6201 (10 sur le plan de la base) Tél Lundi, mardi, mercredi e jeudi : 8h00 12h00-13h30 17h00 Vendredi : 8h15 12h00-13h30 15h

7 La Défense dans le déparemen La Rochefor La Défense dans le déparemen La Rochefor La base aérienne 721 «Adjudan GEMOT» Le commandemen des écoles des sousofficiers e des miliaires du rang de l armée de l Air (ESOMAA) e l école de formaion des sous-officiers de l armée de l Air (EFSOAA) L hisoire de la base aérienne 721 es évidemmen oalemen liée à celle de l école de formaion des sous-officiers de l armée de l Air (EFSOAA). Depuis son insallaion à Rochefor il y aura bienô 100 ans, puis sur les communes d Échillais, de Sain- Agnan e de Soubise à parir de 1977, la base aérienne 721 (BA 721) de Rochefor a su isser des liens érois avec son environnemen. Au-delà de son rôle de formaion puremen miliaire, son poids en maière d effecifs e de crédis injecés fai d elle un aceur majeur pour l économie locale. Ouil esseniel du disposiif de formaion du minisère de la Défense, la BA 721 héberge : l éa-major des écoles des sous-officiers e des miliaires du rang de l armée de l Air, l école de formaion des sous-officiers de l armée de l Air, le commandemen de la base de défense Rochefor-Cognac e le groupemen de souien, le cenre médical des armées de Rochefor, l unié de souien de l infrasrucure de la défense de Rochefor, l échelon social d encadremen e de délivrance des presaions de Rochefor, le déachemen SIC de Rochefor, une anenne Défense mobilié, une brigade de gendarmerie de l Air. Le 23 juille 1986, la BA 721 prend le nom de «Adjudan GEMOT» en hommage à un ancien élève ombé en Indochine en service aérien commandé. L officier général commandan les ESOMAA e l EFSOAA, déien égalemen les responsabiliés de délégué miliaire déparemenal de la Charene-Mariime. Les ESOMAA : un ensemble d eniés spécialisées e diversifiées réparies dans les pôles de compéences de l armée de l Air ou en inerarmées Les ESOMAA on pour missions de prendre en charge l ensemble de la formaion e de la sélecion promoionnelle du personnel non officier de l armée de l Air, d assurer la formaion echnique du personnel non officier de spécialié aéronauique des aures armées, e enfin de dispenser ceraines formaions aéronauiques à du personnel civil du minisère de la Défense. Les ESOMAA réalisen chaque année environ 190 sages différens de durées rès variables allan d une journée à quarane deux semaines, sur une vingaine de sies spécialisés par méiers, à près de élèves e sagiaires don environ 860 officiers mariniers ou quariersmaîres de la floe e 520 sous-officiers de l armée de Terre. Le commandan des ESOMAA dispose à Rochefor d un éamajor pour l ingénierie des programmes, des examens, le suivi des élèves e la gesion des flux sur ous les sies. Il commande direcemen l école de formaion des sousofficiers de l armée de l Air (EFSOAA) de Rochefor e exerce une auorié hiérarchique sur l école d enseignemen echnique de l armée de l Air (EETAA) de Saines ainsi que sur les eniés de l armée de l Air implanées au sein des écoles des aures armées à Rennes, Querqueville, Angers e Bourges. L EFSOAA : maison mère du sous-officier de l armée de l Air e de la formaion à la mainenance aéronauique L EFSOAA assure noammen la formaion miliaire des sous-officiers de l armée de l Air. Les jeunes élèves, après avoir effecué plus de 4 mois de formaion miliaire, son orienés vers des écoles de spécialisaion professionnelle. Près de 60% d enre eux resen à Rochefor pour effecuer leur formaion professionnelle dans 9 spécialiés différenes, le rese rejoignan d aures écoles de l armée de l Air ou des écoles de l armée de Terre e de la Marine. Dans le cadre de la muualisaion inerarmées, l EFSOAA assure égalemen la formaion des spécialiés aéronauiques au profi des rois armées e de la Gendarmerie. Mais elle es aussi l école de formaion de ceraines spécialiés du souien (sysèmes d informaion e de communicaion, logisique e infrasrucure opéraionnelle). Elle accueille quoidiennemen près de élèves e sagiaires

8 La Défense dans le déparemen La Rochefor La Défense dans le déparemen La Rochefor L EFSOAA e l EETAA : le pôle de formaion à la mainenance aéronauique du minisère de la Défense L EFSOAA forme aujourd hui, avec l EETAA, le pôle de formaion à la mainenance aéronauique du minisère de la Défense (PFMAD). Au sein de ce pôle son formés ous les mécaniciens de spécialiés aéronauiques de l armée de l air, de l aéronavale, de l aviaion légère de l armée de Terre, de la gendarmerie, ainsi que cerains personnels civils du minisère de la Défense. L offre de formaion s éend du cerifica d apiude professionnelle, préparé à l EETAA de Saines, à la licence professionnelle, en parenaria avec l universié d Aix-Marseille. Le PFMAD propose égalemen des formaions à des qualificaions echniques pariculières (kapon, maériaux sraifiés e plasiques aéronauiques, ) e à des foncions ransverses (pédagogie, managemen echnique, qualié, ) La base aérienne 721 es le lieu de saionnemen de l école de formaion des sous-officiers de l armée de l Air. L EFSOAA es une école reconnue dans le monde de l aéronauique, enreenan de nombreuses relaions avec le monde civil, noammen avec l éducaion naionale, l enseignemen supérieur e la recherche, ou encore l indusrie. En juin 2012, cee école, déjà cerifiée ISO 9001, a reçu l agrémen cerifian qu elle respece les normes aéronauiques éaiques en maière de navigabilié (agrémen FRA 147, équivalen éaique de la PART 147). Un poin for de cee école es l apprenissage des geses professionnels sur des aéronefs dédiés à l insrucion. L école dispose ainsi d une srucure rès proche de celle d un escadron opéraionnel : les élèves peuven apprendre leur méier sur des aéronefs reirés du service du fai de leur ancienneé mais uilisés au sol d une manière proche de la réalié opéraionnelle. Rigueur, echnicié, espri d équipe mais aussi moivaion e compéence son les qualiés fondamenales que l école cherche à inculquer à ses élèves sous-officiers afin de permere à ces fuurs cadres de l armée de l Air, de la Marine ou de l armée de Terre, d acquérir une vériable crédibilié professionnelle e humaine. L école es ouvere vers l inernaional e accueille des élèves e sagiaires érangers qui peuven êre inégrés dans les promoions des élèves sous-officiers français. Par ailleurs, l EFSOAA sai offrir des sages pariculiers à ceraines armées érangères en foncion de leurs demandes. L EFSOAA abrie égalemen le cenre exper de la formaion pédagogique en charge, en pariculier, de la formaion pédagogique de l ensemble des insruceurs de l armée de l Air, de la concepion des aides pédagogiques informaisées e de l enseignemen à disance. Les escadrons de l EFSOAA L escadron de la formaion miliaire (EFM) C es au sein de ce escadron que son développées les qualiés physiques, miliaires e morales des élèves. Il a pour mission de facilier leur inégraion au sein de l insiuion miliaire en exigean le respec des règles fondamenales de la vie en collecivié, de les responsabiliser e de leur inculquer les valeurs miliaires elles que l abnégaion, le courage, la loyaué, mais égalemen la discipline, le respec de la hiérarchie e le sens de l honneur. L enseignemen dispensé, pendan quare mois où se succèden exercices de errains, marches, enraînemen au comba, perme noammen d acquérir les connaissances de base des echniques de proecion défense e de développer l espri d équipe. Bref hisorique de l EFSOAA L école des apprenis mécaniciens de l armée de l Air es créée le 1 er aoû 1933 e s insalle sur le sie de Rochefor-Soubise. Dispersée en 1940 en raison de la guerre, elle es regroupée de nouveau à Rochefor à parir de 1945, puis fai mouvemen sur le ou nouveau sie de Rochefor Sain-Agnan en Suie à la fermeure de la base aérienne 726 de Nîmes, la formaion miliaire des sous-officiers es ransférée à Rochefor le 1 er juille En sepembre 1998, devenue le pôle unique de formaion des sous-officiers de l armée de l air, l école prend la dénominaion «d école de formaion des sousofficiers de l armée de l Air». L EFSOAA accueille les élèves mécaniciens de l aéronauique navale à parir de En sepembre 2006, le commandemen des écoles de l armée de l air éan dissous, le commandemen des écoles des sous-officiers e des miliaires du rang de l armée de l Air es confié au Général commandan l EFSOAA, e son éa-major es implané sur le sie de Rochefor. Enfin, en 2010, l armée de erre rejoin l EFSOAA pour assurer la formaion de ses sous-officiers mécaniciens de l aviaion légère de l armée de Terre. Deux aures escadrons formen aux spécialiés des méiers de l aéronauique : L escadron de la formaion aérienne des spécialiés sol (EFASS) au sein duquel les insruceurs conçoiven e dispensen les formaions dans les domaines suivans : le souien opéraionnel infrasrucure ; le souien logisique ; les sysèmes de communicaion, de navigaion e de surveillance ; les sysèmes e suppors de élécommunicaion ; l adminisraion des sysèmes d informaion e de communicaion. Ce escadron assure égalemen les formaions ransverses comme la formaion à la langue anglaise ou la formaion au commandemen des sous-officiers supérieurs. l escadron de la formaion à la mainenance aéronauique de la Défense (EFMAD) Il forme les spécialises en mainenance aéronauique pour les spécialiés veceur-poreur, avionique, armemen opéraionnel e srucure aéronef. En parenaria depuis plus de dix ans avec la marine, l EFMAD réalise égalemen des formaions echniques au profi du personnel civil du Service indusriel de l aéronauique e accueille depuis sepembre 2010, la formaion de base des echniciens de l aviaion légère de l armée de erre. L EFSOAA forme ainsi les sousofficiers mécaniciens de spécialiés aéronauiques des rois armées e de la gendarmerie. École de formaion des sous-officiers de l armée de l Air Base aérienne Rochefor Air Tél Fax Courriel :

9 La Défense dans le déparemen La Rochefor La Défense dans le déparemen La Rochefor Base de défense Rochefor-Cognac (BdD RSC) La Base de défense Rochefor-Cognac (BdD RSC) a éé crée le 1 er janvier Implanée à Rochefor sur le sie de la base aérienne 721 «Adjudan Gémo», sa mission es de souenir oues les formaions e organismes du minisère de la défense qui lui son raachées. Sa zone de responsabilié géographique s éend sur oue la Charene-Mariime e une parie de la Charene (Cognac). Le commandan de la BdD RSC relève du commandemen inerarmées du souien (COMIAS). A ce ire, il es responsable de l adminisraion générale e du souien délivré par le groupemen de souien de la base de défense (GSBdD) e assure la coordinaion locale des souiens spécialisés (sané, sysèmes d informaion e de communicaion, infrasrucure, acion sociale, aumônerie, ). Les bases de défense on éé créées dans le bu de raionaliser e de muualiser les foncions d adminisraion générale e de souien commun, afin de générer des économies conséquenes de foncionnemen e de permere aux uniés e formaions souenues de se concenrer sur leur cœur de méier. Le GSBdD me en œuvre les direcives du commandan de la BdD. Pour assurer un service de proximié mais aussi pour mainenir le lien avec les uniés souenues, le GSBdD dispose de deux anennes au sein des bases aériennes 722 de Saines e 709 de Cognac ainsi qu une à La. La BdD englobe adminisrés (civils e miliaires confondus) souenus par les moyens du GSBdD e ses différens services : Le personnel de la BdD arme égalemen le cercle mixe inerarmées de Rochefor. Il propose, au profi des ayans drois de la Défense, des presaions d hôellerie, de resauraion e évènemenielles (colloques, séminaires, mariages, bapêmes, exposiions, ). Base de défense de Rochefor-Cognac Base aérienne Rochefor Air Tél Fax Courriel : Service Adminisraion du Personnel (SAP) Adminisraion des ressources humaines e de la solde (miliaires d acive, de réserve e civils), Aces echniques de chancellerie. Service achas finances (SAF) Achas, Gesion du budge, Adminisraion des déplacemens, Suivi des marchés. Service souien vie (SSV) Environnemen garnison, accueil, logemen, resauraion, Loisirs, hôellerie. Service souiens communs (SSC) Transpor local e naional, Mainenance des maériels, Infrasrucure, Gesion des maériels d habillemen, couchage, campemen e ameublemen. Principales formaions souenues par la BdD RSC : le commandemen de la BdD e du GSBdD, la base aérienne 721 de Rochefor, l école de formaion des sous officiers de l Air (EFSOAA), l éa-major des écoles de sous officiers e miliaire echniciens de l air de l armée de l air (EM-ESOMAA), la base aérienne 722 / école d enseignemen echnique de l armée de l air (EETAA) de Saines, la base aérienne 709 de Cognac, la sous-direcion des pensions à la, le déachemen de service public 35F à la, le déachemen de ransi Alanique du 519 e GTM à la, les cenres d informaions e de recruemen des forces armées (CIRFA), les uniés de la gendarmerie mariime à la, Commen me loger? Le bureau logemen de la BdD RSC dispose d un parc immobilier imporan e ravaille en liaison consane avec les inerlocueurs des seceurs privé e public (agences, propriéaires privés, SNI, offices HLM, journaux locaux ). Il vous accueille, avec le poin accueil - informaion de la BdD, en permanence dans ses locaux sur la base aérienne 721 e dans ses permanences à La e à Saines. Rochefor sur la BA 721 Bâimen 6201 (10 sur le plan de la base) Tél Lundi, mardi, mercredi e jeudi : 8h00 12h00-13h30 17h00 Vendredi : 8h15 12h00-13h30 15h00 La au Quarier Beauregard Bâimen 40 (RdC mess) Tél Mardi : 8h45 12h00 Jeudi : 13h30 16h30 (PAI) Saines, sur la BA EETAA bâimen PC 1 pièce 8 Tél Mardi : 9h00 11h30 (hors plan de muaion) Mardi : 9h00 12h00-13h00 16h00 (pendan plan de muaion) 16 17

10 La Défense dans le déparemen La Rochefor La Défense dans le déparemen La Rochefor Cenre médical des armées de Rochefor Unié de souien de l infrasrucure de la défense de Rochefor La mission prioriaire du service de sané des armées (SSA) es le souien médical des forces armées en oues circonsances ainsi que celui de la communaué de la Défense avan, pendan e après l engagemen des forces, sur le errioire naional comme sur les héâres d opéraions. Dans ce cadre, le cenre médical des armées (CMA) de Rochefor assure le souien médical de proximié des personnels de la base de défense Rochefor-Cognac. Dans ce cadre, il es chargé de : conrôler e suivre l éa de sané des miliaires (surveillances spécifiques, poursuie des raiemens, évaluaion des séquelles ), s assurer de leur apiude pour les opéraions par leur mise e leur mainien en condiion physique e menale (sélecion, apiude, vaccinaions, soins, proecion, éducaion saniaire ). Cenre médical des armées de Rochefor Base aérienne Rochefor Air Tél En oure, il soigne égalemen les anciens combaans, les miliaires reraiés e les membres des familles des miliaires. Pour se faire, le CMA de Rochefor dispose d une porion cenrale sur la base aérienne 721 à Rochefor e de deux anennes médicales sur les bases aériennes 709 à Cognac e 722 à Saines. Anenne médicale de Cognac Base aérienne 709 1, roue de Barbezieux Cognac Air Tél Anenne médicale de Saines BA EETAA Saines Air Tél Faisan parie du service d infrasrucure de la défense (SID), organisme du secréaria général pour l adminisraion, l USID es chargée de la mainenance de l infrasrucure e de la gesion echnique du parimoine pour l ensemble de la base de défense de Rochefor-Cognac (BdD RSC). Foncionnellemen, il es subordonné à l éablissemen du service d infrasrucure de la défense (ESID) de Bordeaux. Missions Elle assure une mission d assisance au commandemen en maière d infrasrucure pour le compe du commandan de la BdD e des commandans d organisme se rouvan dans son périmère géographique. Dans le cadre de la mainenance des insallaions, elle : prépare la réunion de conceraion annuelle en vue de définir les opéraions de mainenance, sui l ensemble des opéraions, paricipe à l élaboraion du plan de charge des cellules régie infrasrucure du GSBdD, procède aux achas de fourniures indispensables à leur acivié. Dans le cadre de la gesion echnique du parimoine, elle : assure la gesion, la conservaion e la surveillance du domaine immobilier de la Défense, me à jour les données sur l applicaion G2D, procède aux aces domaniaux de sa compéence. Dans le cadre de l assisance au commandemen, elle : es l unique conseillère du Commandan de la BdD en maière d infrasrucure, paricipe à la préparaion des programmes de ravaux, élabore les différens documens en phase d expression des besoins, paricipe à oues les revues dans le cadre de la surveillance des insallaions. Unié de souien de l infrasrucure de la défense de Rochefor Base Aérienne Rochefor Air Tél L USID de Rochefor a vu le jour le 1 er janvier Sa porion cenrale es implanée dans les locaux de l ex SLI de Rochefor. Elle dispose de quare anennes saionnées sur : la base aérienne 709 de Cognac, la base aérienne 721 de Rochefor, la base aérienne 722 de Saines, la caserne Renaudin à La. Son acivié s éend sur le périmère de la BdD RSC correspondan au déparemen de la Charene-Mariime e parie du déparemen de la Charene. Effecifs L unié regroupe des agens du MEDDTL (ex SLI des bases aériennes), du personnel de l armée de l Air venan des anciens escadrons de souien de l infrasrucure e de l énergie 2D721 e 2D722, du personnel de l armée de Terre, du SID e du personnel civil de la Défense. Le forma acuel es de 31 personnes. Organisaion Son organisaion es conforme à l organisaion ype d une USID : une secion assisance au commandemen composée du secréaria de l unié e d une cellule marchés, une secion ingénierie de la mainenance, avec quare anennes sur les sies des bases aériennes 709, 721, 722 e celle de la caserne Renaudin de La, une secion gesion echnique du parimoine qui dispose d une cellule «gesion echnique» e d une cellule «domaine»

11 La Défense dans le déparemen La Rochefor La Défense dans le déparemen La Rochefor Échelon social d encadremen e de délivrance des presaions de Rochefor Déachemen " sysèmes d informaion e de communicaion " (SIC) de Rochefor Échelon social d encadremen e de délivrance des presaions de Rochefor Base aérienne Rochefor Air Tél Échelon social de proximié de Rochefor Base aérienne Rochefor Air L acion sociale de la Défense, complémenaire aux disposiifs de droi commun e inerminisériels, vise à améliorer les condiions de vie des personnels miliaires e civils e de leurs familles, mais aussi des personnels reraiés e anciens agens du minisère. Les domaines d inervenion son noammen : le souien social (accompagnemen, secours), le souien familial, le souien professionnel, les vacances. Au niveau du déparemen de la Charene-Mariime, l acion sociale de la défense es organisée comme sui : un échelon social d encadremen e de délivrance des presaions (ESEP Rochefor), srucure adminisraive dédiée à l insrucion e la liquidaion des dossiers de presaions e chargés d animer plusieurs équipes de personnels apparenan aux rois échelons sociaux de proximié (ESP) de la BdD de Rochefor-Cognac. C es égalemen le niveau d experise sociale du commandan de la BdD de Rochefor- Cognac ; rois échelons sociaux de proximié (ESP) chargés de souenir ous les organismes de proximié du minisère de la Défense e de la gendarmerie naionale. Le déachemen SIC de Rochefor es raaché foncionnellemen e organiquemen au CIRISI Cognac. Il ravaille de manière auonome vis-à-vis du CIRISI pour les inervenions e insallaions mineures au profi des organismes de Rochefor e de La. Il assure la gesion e le souien de cerains équipemens consiuan les moyens de communicaion e des services de communicaion e de dessere associés. Il inervien, par élé acion ou par inervenion sur sie, pour assurer la remise en ordre de marche des élémens défecueux. Par ailleurs, il assure : le suivi e la résoluion des incidens déclarés (dans une phase ransioire), la supervision e la gesion des réseaux (dans une phase ransioire), la supervision des chaînes de liaison e des moyens de dessere (dans une phase ransioire), la résoluion des incidens survenan sur les élémens don elles on la responsabilié, la gesion des différens services SIC mis en œuvre par la DIRISI, la réalisaion des opéraions d'assisance e d'inervenion sur les élémens SC, SI e réseaux locaux de sa zone de responsabilié. Il es composé de rois secions : inervenions, sécurié des SIC, coordinaion logisique e qualié. Tél Échelon social de proximié de Saines BA EETAA Saines Air Tél Échelon social de proximié de La Déachemen SIC de Rochefor Caserne Aufrédi La Cedex Tél Base aérienne Rochefor Air Tél

12 La Défense dans le déparemen La Rochefor La Défense dans le déparemen La Rochefor Anenne Défense mobilié de Rochefor Anenne du service hisorique de la défense de Rochefor (SHD) Anenne Défense mobilié de Rochefor Base aérienne Rochefor Air Tél ou N ver (graui depuis un pose fixe) L anenne Défense mobilié accompagne le personnel ressorissan du minisère de la Défense e les conjoins dans leur démarche de ransiion professionnelle. Les candidas bénéficien d un processus d accompagnemen individuel e personnalisé, dans la perspecive de la poursuie de leur carrière dans le civil. L aide es proposée selon un principe d équié, quels que soien le sau e l armée d apparenance. L accompagnemen se fai auour de quare axes : informaion, orienaion, formaion, placemen. Un accompagnemen individuel e personnalisé Les candidas miliaires en reconversion, personnel civil en reclassemen professionnel hors des foncions publiques, conjoins d un personnel de la Défense ou de la gendarmerie bénéficien d une offre de service élaborée selon les spécificiés de leur profil : bilan de compéences, élaboraion d un proje professionnel e personnel, accompagnemen individuel ou collecif vers l emploi coordonné par un conseiller référen, mise en relaion avec les enreprises e accompagnemen jusqu à l inégraion dans un nouvel emploi, placemen. VOS COMPÉTENCES ONT DE L AVENIR Défense mobilié a lancé une campagne naionale de communicaion inerne e exerne, ayan pour bu de mieux se faire connaire, aussi bien par les candidas miliaires en posiion de ransiion professionnelle que par les employeurs civils, publics e privés. Les objecifs qui en découlen son : faire connaîre plus largemen Défense mobilié au sein des rois armées e des formaions raachées e créer un réflexe auprès des fuurs parans e bénéficiaires, asseoir la légiimié e la capacié de Défense mobilié, une insiuion miliaire, à accompagner les fuurs parans pour le monde professionnel civil, insaller Défense mobilié dans l espri des employeurs, afin qu ils idenifien son offre de service e reconnaissen l agence comme faisan parie des aceurs de l emploi. Missions Le service hisorique de la défense (SHD) à Rochefor concenre une par imporane de la mémoire de la marine de guerre française, don le por e l arsenal de Rochefor consiuèren une pièce maîresse de la fin du 17 e siècle jusqu au débu du 20 e siècle. Il a la charge de la collece, de la conservaion, du classemen, de la communicaion e de la valorisaion du parimoine écri de la marine de la façade alanique pour la parie du lioral comprise enre la Vendée e la fronière espagnole. L anenne SHD de Rochefor mène en pariculier de nombreuses acions en parenaria avec les aures insiuions en charge de la mise en valeur du riche parimoine mariime rocheforais : Corderie royale, Musée de la Marine, maison Pierre Loi Elle souien aussi le développemen de la recherche en hisoire mariime, dans le cadre de collaboraions avec les universiés de La e de Poiiers. Anenne du service hisorique de la défense Caserne Marrou 4, rue du por Rochefor Tél Accueil du public Insallée dans l ancienne caserne des équipages de la Floe consruie sous le Second Empire, l anenne SHD de Rochefor dispose d'une salle de lecure, de salles d exposiions e d une salle de conférence. Fonds e collecions Le SHD Rochefor conserve environ 7 kilomères linéaires de documens d archives, parmi lesquels quelques fonds plus pariculièremen remarquables : l'inendance de la marine de Rochefor (série E) regroupe oue la correspondance échangée sous l Ancien Régime enre l adminisraion cenrale de la marine e la marine en charge du Ponan, le service de sané de la marine (série F) comprend en pariculier les documens produis par l'hôpial de la Marine de Rochefor, qui abria la première école de médecine navale au monde, le fonds de la direcion locale des consrucions navales (série G) regroupe plusieurs milliers de plans de navires depuis le 18 e siècle e quelques milliers de plaques de verres représenan la ville e l'arsenal de Rochefor au 19 e siècle, le fonds de la direcion locale des ravaux mariimes (série K) conien plus de plans anérieurs à 1945, principalemen des bâimens composan l'arsenal de Rochefor e des fors proégean la rade de l'île d'aix, don le For-Boyard, le fonds de la jusice mariime (série O) conserve les documens relaifs au bagne de Rochefor ( ), don les regisres maricules des forças e les pièces, le fonds de l'inscripion mariime, pour les quariers siués de la Vendée à la fronière espagnole (série P) conien les maricules des gens de mer, les rôles d'armemen e de désarmemen des navires du commerce, de pêche, de plaisance Le SHD Rochefor conserve égalemen une bibliohèque de volumes, spécialisée en hisoire mariime e navale e dans l'hisoire des régions du lioral alanique

13 La Défense dans le déparemen La Saines La Défense dans le déparemen La Saines Garnison de Saines Base aérienne 722 «Capiaine Raffin» Longemps chef-lieu du déparemen de la Charene-Mariime, la ville de Saines fû aussi ville de garnison e a accueilli différens régimens don le plus célèbre demeure le 6 e régimen d infanerie. Depuis 1949, la ville es devenue une garnison de l armée de l Air. Une de ses écoles, l école d enseignemen echnique de l armée de l air (EETAA) y es implanée. L armée de l Air es présene à Saines depuis 1945, dae à laquelle une école de conduceurs e mécaniciens auo s es insallée dans le cadre des anciennes usines HISPANO-SUIZA, consruies en En avril 1949, la base aérienne 722 es créée e reçoi pour mission d accueillir une annexe de l école de Rochefor. Progressivemen, les aeliers qui avaien servi en aux chaînes de monage des canons de 20 mm arman nos avions MORANE 405, 406 e DEWOITINE 520 son adapés aux besoins spécifiques de l insrucion des élèves. En 1961, ous les apprenis mécaniciens de l armée de l air s y rerouven pour suivre deux années d insrucion, les préparan à l école de spécialisaion de Rochefor. En 1962, la nouvelle école de Saines reçoi son drapeau du chef d éa-major de l armée de l air. Le 6 avril 1978, il es décoré de la médaille de l Aéronauique pour services rendus à l armée de l air pour la formaion de plus de élèves don nombre d enre eux son ombés au champ d honneur. Le 1er juille 1990, la BA 722 devien «École d Enseignemen Technique de l Armée de l Air n 722» Fin 1996, avec la professionnalisaion, elle accueille le cenre de formaion des miliaires echniciens de l Air (CFMTA ), qui devien le 1 er juille 2001 cenre de formaion miliaire élémenaires (CFME) nouvelle unié du commandemen des écoles de l armée de l Air. En 1963, la BA 722 prend le nom de «Capiaine RAFFIN» en hommage à un ancien élève ombé en Indochine en service aérien commandé. J arrive à Saines, commen me loger? Le bureau logemen de la BdD RSC vous accueille, avec le poin accueil - informaion de la BdD, dans sa permanence à Saines, sur la BA 722/EETAA : Bâimen PC 1 pièce 8 Tél Mardi : 9h00 11h30 (hors plan de muaion) Mardi : 9h00 12h00-13h00 16h00 (pendan plan de muaion) 24 25

14 La Défense dans le déparemen La Saines La Défense dans le déparemen La Saines École d enseignemen echnique de l armée de l Air (EETAA) Base aérienne EETAA Roue de Bordeaux Saines Air Tél Fax Courriel : Depuis 1949, l armée de l Air assure de muliples formaions sur la base aérienne 722 (BA 722), école d enseignemen echnique de l armée de l Air (EETAA). La BA 722 EETAA perme aux jeunes populaions en formaion de se srucurer pour enir leur rôle au sein de l armée de l Air e pouvoir y développer leur poenialié. En oure, elle anime des journées de la défense e de la cioyenneé (JDC) pour environs jeunes de la région par an. La BA 722, 3 uniés, 3 missions : le cours d enseignemen echnique de l armée de l Air (CETAA) chargé de la formaion scolaire de 180 élèves echniciens par an, le cenre de formaion miliaire élémenaire (CFME) assure la formaion miliaire de 2400 sagiaires par an, le cenre miliaire de planeurs (CMP) iniie à la 3 e dimension, sensibilise à la sécurié des vols e réalise environ 1000 vols d iniiaion. Le cours d enseignemen echnique de l armée de l Air (CETAA). Il inègre ous les ans, sur dossier ou concours, une promoion de 180 jeunes, âgés de 16 à 18 ans. Ces élèves echniciens aussi appelés «Arpèes» son miliaires ; leur engagemen pour une scolarié grauie e rémunérée pendan deux années en inerna (classes de première e erminale) es suivi par un aure engagemen à servir l armée de l air les cinq années suivanes. Des salles de cours e des hangars dédiés aux ravaux praiques (sur Epsilon, Mirage) permeen au CETAA de dispenser quare cursus des filières générale, echnique ou professionnelle, associés à une formaion miliaire : les baccalauréas de sciences opion sciences de l ingénieur (S-SI) e sciences e echnologies de l indusrie e du développemen durable opion sysèmes d informaion e numérique (STI2D-SIN), depuis 2010, le baccalauréa professionnel aéronauique opion mécanicien sysèmes cellule (pro- MSC), depuis 2012, le cerifica d apiude professionnelle opion élecricien sysèmes d aéronefs. Ces deux derniers cursus comprennen des périodes de formaion en milieu professionnel : 16 semaines (Bac pro MSC) ou 12 semaines (CAP ESA) pendan lesquelles les élèves echniciens praiquen leur fuur méier dans les escadrons de souien echnique aéronauique des bases aériennes. Les iulaires d un bac S-SI, STI-2D ou Pro MSC son promus au grade de sergen e accèden aux écoles de spécialisaion. Les iulaires du CAP ESA son mués sur une base de l armée de l air e serven en qualié de miliaire du rang. L orienaion dans une spécialié echnique répond aux besoins de l armée de l Air en mécanicien aéronef, radar e élécommunicaions, élecronicien, ec. L enseignemen scolaire es emprun des valeurs e de l éhique de l insiuion miliaire afin de permere une enrée rapide dans la vie professionnelle e la prise de responsabiliés nécessaires à l accomplissemen du méier des armes

15 La Défense dans le déparemen La Saines Aures organisme de la Défense CIRFA Le cenre de formaion miliaire élémenaire (CFME) La mission première du CFME es d apporer une éducaion miliaire e civique à des jeunes adules issus de milieu social e de parcours scolaires variés. Ils son âgés de 17 à 25 ans lorsqu ils s engagen sur une des bases aérienne de France. Ils son recrués à parir du niveau 3 e. Dans ce cadre, il assure: la formaion miliaire élémenaire de ous les miliaires du rang recrués dans l armée de l air (élèves echniciens inscris en CAP, miliaires echniciens de l Air (MTA), volonaires miliaires du rang (VMDR) e des volonaires du service de sané des armées (VSSA), la formaion miliaire complémenaire dédiée au managemen à l aenion des MTA promus au grade de caporal-chef. Le CFME a diversifié ses formaions pour répondre aux besoins de l armée de l Air. Il assure aujourd hui : formaion à la proecion Vigipirae de l ensemble du personnel de l armée de l Air (ous grades confondus) désigné pour cee mission. A l issue de ce sage le personnel maîrise son armemen e sai conrôler e gérer les siuaions renconrées sur les sies de parouille, la formaion du personnel de la réserve : - la période miliaire d'insrucion e de perfecionnemen à la Défense naionale (PMIP-DN) qui s'inscri dans le plan égalié des chances, - la formaion miliaire iniiale du réservise (FMIR) qui s'effecue sur deux périodes rémunérées, l'insrucion e l'adapaion en unié. Le cenre miliaire de planeurs (CMP) Le CMP dispose de 2 avions e 16 planeurs. Les élèves echniciens e les miliaires echniciens de l Air de la base de Saines, mais aussi les élèves sous-officiers de la base de Rochefor e les élèves piloes de la base de Cognac praiquen le vol à voile, la découvere de la 3 e dimension e la sensibilisaion à la sécurié des vols. Le CMP assure vols d iniiaion par an e enregisre mouvemens par an. Les pises son parfois mises à disposiion d aures aciviés aéronauiques. Ainsi, la BA 722 reçoi des clubs d aéromodélisme pour des enraînemens ou des concours, l équipe de France de volige de la fédéraion française aéronauique, l équipe «Carouche dorée» de la base aérienne 709 de Cognac. Cenre d informaion e de recruemen bureau Terre Implanaion Le cenre d informaion des forces armées bureau Terre es implané au cœur de La, place de VERDUN. Mission Le CIRFA informe les candidas à l engagemen, recrue les volonaires en foncion de l âge e du niveau scolaire, de 17 ans à 29 ans e du niveau roisième à BAC+5. Cadre d acion Les conseillers en recruemen de Charene-Mariime prospecen sur quare seceurs : seceur A : La e sa communaué d aggloméraions, seceur B : Rochefor, Sain-Jean-d Angély e Surgères, seceur C : Royan, Marennes e l île d Oléron, seceur D : Saines e Jonzac. CIRFA Bureau Terre de La Permanences Place de Verdun La Cedex 1 Tél Fax Courriel : La au CIRFA, place de Verdun Lundi au Jeudi : 8h00 12h00-13h30 17h30 Vendredi : 8h00 12h00-13h30 16h30 Rochefor le 1 er mercredi du mois à la maison de l emploi 9h00 12h00-13h30 16h00 le 3 e mercredi du mois au CIO 9h00 12h00 le 4 e mercredi du mois au CIO 9h00 12h00-13h30 16h00 Sain-Jean-d Angely le 2 e mercredi du mois à la mission locale 9h00 12h00-13h30 16h00 Surgères le 3 e mercredi du mois à la maison de l emploi 14h00 à 16h00 Royan le 1 er, 2 e e 4 e mercredi du mois à la maison des associaions 10h00 14h00 le 1 er e 4 e mercredi du mois à la mission locale 14h00 16h00 le 2 e mercredi du mois à la maison des associaions 14h00 16h00 Marennes le 3 e mercredi du mois à la maison des associaions 9h30 à 12h30 Sain-Pierre d Oléron à la salle Marceau le 3 e mercredi du mois 13h30 à 15h30 Saines ous les mercredis à la mission locale 9h30 à 12h00-13h30 à 16h00 Jonzac le 2 e mercredi du mois au CIO 13h30 16h

16 Aures organisme de la Défense CIRFA Aures organisme de la Défense CIRFA Cenre d informaion e de recruemen bureau Marine Cenre d informaion e de recruemen bureau Air Le bureau de recruemen de l armée de l Air de Poiiers inervien sur l ensemble de la région Poiou-Charenes. Nos conseillers informen, renseignen e orienen les candidas à l engagemen. Vous pouvez nous renconrer : La Marine offre chaque année la possibilié à des jeunes garçons e filles âgés de 17 à 26 ans, diplômés ou non, d exercer un premier méier après avoir éé formés au sein de ses écoles. Les domaines professionnels proposés son nombreux : echniques mariimes, élécommunicaions, mécanique, sécurié e proecion, élecronique, resauraion, élecroechnique, adminisraion, ec. Compe enu de la diversié des offres, de la variéé des méiers exercés, de la muliplicié des filières e de l éalemen des recruemens ou au long de l année, il exise une opporunié d emploi qui répondra à vos aspiraions e à vos capaciés. CIRFA Bureau Marine de La 27, quai de Marans La Tél Fax Courriel : Poiiers, dans nos locaux du lundi au vendredi de 9h à 12h e de 13h30 à 17h30 sur rendez vous à l une de nos permanences (CIO, Mission locale) : La, Rochefor, Royan sur prise de rendez-vous au Saines sur prise de rendez-vous au dans vore éablissemen scolaire lors des forums méiers e orienaion sur les salons éudians, forums emplois, meeing aériens, sur inerne. CAP SUR L EMPLOI DES JEUNES CIRFA Bureau air de Poiiers 164, avenue de la Libéraion BP Poiiers cedex Tél Fax Courriel : Anenne recruemen Rochefor Tél Anenne recruemen Saines Tél

17 Aures organisme de la Défense CIRFA La Gendarmerie erie Naionale Les Sémaphores de Charene-Mariime Groupemen de gendarmerie déparemenale Le mo sémaphore vien du grec «SEMA» signe e «PHOROS» qui pore. Il désigne «un pose de signalisaion éabli sur une côe pour communiquer par signaux opiques avec les navires en vue». Foncionnemen Acuellemen les sémaphores son classés en rois groupes selon leur siuaion géographique e l imporance des missions qu ils assuren : Les vigies armées par 10 personnes assuren une veille permanene à l enrée des pors miliaires. Les sémaphores de 1 re caégorie ou permanens, foncionnen avec 9 personnes e assuren une veille permanene en des endrois remarquable de la côe ou dangereux pour la navigaion ainsi qu à l enrée des pors de commerce d inérê majeur (PCIM). Les sémaphores de 2 e caégorie ou inermiens réparis le long de la côe pour obenir une surveillance coninue avec le rese de la chaîne sémaphorique, assuren avec un équipage de 5 personnes, une veille du lever au coucher du soleil. Sémaphore CHASSIRON Sain-Denis d Oléron Tél Missions miliaires assurer la présence de la marine naionale en cerains poins de la côe. surveiller l espace mariime, erresre e aérien : surveillance de la zone qui leur a éé aribuée. assurer un service de ransmissions : écoue de fréquences civiles e miliaires. informer les commandemens opéraionnel e organique. réguler e surveiller le rafic mariime : signaler à l auorié mariime oue infracion à la réglemenaion relaive à la navigaion, à la pêche Sémaphore Les Baleines Sain-Clémen des Baleines Tél Missions de service public Sauvegarde de la vie humaine (en liaison avec les cenres régionaux opéraionnels de surveillance e de sauveage) : surveillance du plan d eau écoue des fréquences de déresse diffusion de oue informaion relaive à la sécurié de la vie humaine signalisaion des avis de coups de vens e empêe paricipaion aux opéraions de sauveage en mer. surveillance de l espace erresre ( feu de forê ). observaions mééorologiques au profi de la marine naionale e de Mééo France : les sémaphores recoiven les bulleins mééorologiques des prévisions qu ils communiquen aux bâimens civils e miliaires sur demande e aux usagers (en radiophonie). concours aux âches des aures adminisraions ( Douanes, Affaires Mariimes, Gendarmerie, Mairie ) dans le cadre de la coordinaion de l acion de l éa en mer exercée par le Préfe Mariime ( police des pêches, surveillance des zones inerdies de mouillage, des sies archéologiques, zones de irs, zone de péardemens, du balisage de jour e de nui ). prévenion des polluions mariimes accidenelles. D un effecif global de 709 miliaires e civils, le groupemen es répari sur ou le déparemen avec : un éa-major e des services au chef-lieu du déparemen, à La, cinq compagnies implanées dans les chefslieux d arrondissemen : La Rochefor-Sur-Mer Saines Sain-Jean d Angely Jonzac un escadron déparemenal de sécurié rouière ayan compéence sur l ensemble du réseau rouier e auorouier, deux brigades nauiques à La e Royan, une brigade déparemenale de renseignemens e d invesigaions judiciaires à La. A l inérieur de ces uniés, exisen des moyens spécialisés : 5 brigades de recherche, 5 peloons de surveillance e d inervenion de la gendarmerie, 1 groupe d invesigaion cynophile implané à Rochefor e 2 équipes cynophiles, une à La, l aure à Sain-Jean-d Angély. C es au oal 57 brigades e peloons qui son disséminés sur le errioire du déparemen. Groupemen de gendarmerie déparemenale 121, rue des Gonhières La cedex Tél Courriel : D aures uniés de gendarmerie implanées dans le déparemen ne dépenden pas organiquemen du groupemen de gendarmerie déparemenale : le commandemen des écoles de la gendarmerie naionale e l école de gendarmerie de Rochefor, les brigades de gendarmerie de l air saionnées à Sain-Agnan e à Saines, deux uniés de gendarmerie mariime à La. La gendarmerie es chargée de veiller à la sécurié publique, de mainenir l ordre e d exécuer les lois. Cela se radui pour le groupemen de la Charene-Mariime par des missions de police : adminisraive (surveillance, acions prévenives), judiciaire (consaaions des infracions, rassemblemen des preuves e recherches des aueurs), miliaire (code de jusice miliaire). La Charene-Mariime es un déparemen ourisique qui connaî un flux imporan de populaion sur la façade mariime pendan la saison esivale. Le groupemen renforce alors ses moyens par des miliaires de la gendarmerie provenan d uniés exérieures e des écoles. La gendarmerie naionale, l une des plus vieilles insiuions miliaires au monde es l hériière des «maréchaussées de France», depuis Son organisaion errioriale en fai une force de proximié bien adapée pour répondre aux besoins de proecion exprimés par la populaion

18 La Gendarmerie Naionale La Gendarmerie Naionale Commandemen des écoles de la gendarmerie naionale (CEGN) École de gendarmerie de Rochefor Le CEGN, qui anime e coordonne l acion de 20 éablissemens, écoles de formaion e cenres d insrucion réparis sur 15 sies méropoliains, a pour missions principales : de mere en œuvre la poliique de formaion décidée par le direceur général, d'assurer les acions de formaion iniiale au profi de ous les miliaires d'acive de la gendarmerie, qu'ils soien officiers, sous-officiers ou volonaires, ainsi que les acions de formaion coninue confiées aux organismes de formaion spécialisée qui lui son subordonnés, au profi de miliaires préalablemen sélecionnés, de suivre les évoluions pédagogiques innovanes e d'en développer les méhodes applicables pour l'ensemble des acions de formaion conduies au sein de la gendarmerie, d'élaborer e de diffuser la documenaion d'insrucion à laquelle les miliaires des uniés opéraionnelles e de souien peuven se référer, soi à l'occasion du service, soi lors de la préparaion à cerains concours ou examens inernes, d'évaluer e de conrôler la qualié des formaions dispensées. Commandemen des écoles de la gendarmerie naionale 2, rue Toufaire BP Rochefor Cedex www-org.gendarmerie.inerieur.gouv.fr/cegn Créé en 1959, l'éa-major du commandemen des écoles de la gendarmerie naionale es implané, depuis 2004, à Rochefor-sur-Mer (Charene-Mariime) sur l'emprise de l'ancien hôel de la Marine rebapisé depuis, hôel de commandemen. Le CEGN, placé sous l auorié d un officier général, es un grand commandemen qui relève direcemen du Direceur général de la gendarmerie naionale (DGGN). Chaque année, près de miliaires de la gendarmerie ou foncionnaires d'aures adminisraions, voire sagiaires érangers, bénéficien d'une formaion dans les écoles ou les cenres. 290 acions de formaions différenes y son dispensées, allan de quelques jours à plusieurs mois (il fau, par exemple, 13 semaines pour former un gendarme-adjoin volonaire, deux ans pour un officier issu du recruemen universiaire, ec ). Riche de la diversié des personnels qui viennen y séjourner, l'école de gendarmerie de Rochefor es un carrefour où se croisen les miliaires de l'arme en provenance de ous les horizons. Chacun y parage ainsi son parimoine e sa culure, propres à son sau e à ses missions. L'école s'aache de la sore à favoriser e enreenir l'espri de cohésion qui anime ous les miliaires de la gendarmerie, poursuivan l'unique e même objecif de SERVIR. Fore de ses 3 cenres de formaion : le cenre naional de formaion au commandemen (CNFC), le cenre naional de formaion du corps de souien echnique e adminisraif de la gendarmerie naionale (CNF-CSTAGN), le cenre naional de formaion aux langues e à l inernaional de la gendarmerie (CNFLIG), l'école de gendarmerie de Rochefor es avan ou l'école d'applicaion de la gendarmerie dans les domaines du commandemen, de l'inernaional e du souien opéraionnel mais aussi de la formaion iniiale des élèves sous-officiers du CSTAGN e des élèves gendarmes adjoins volonaires de deux compagnies d insrucion. Chacun dans sa spécialié vien donc y forger les ouils nécessaires à l'exercice de ses responsabiliés dans ces rois principaux domaines de formaion. École de gendarmerie Caserne Sous-lieuenan Aubry Rond-poin Alber Bignon Rochefor Cedex Tél Fax Courriel : École du commandemen L'école de gendarmerie de Rochefor assure ou d'abord la formaion des cadres à leur responsabilié de chef, qu'il s'agisse des jeunes gradés de gendarmerie, oues spécialiés confondues, des commandans d'uniés élémenaires de la gendarmerie déparemenale e des gendarmeries spécialisées, des gradés supérieurs de la gendarmerie mobile ou bien encore des chefs de service du corps de souien. École de l inernaional C'es à Rochefor que les miliaires de la gendarmerie son formés aux muliples missions inernaionales conduies par l'insiuion au profi de l'union Européenne, de l'onu ou de l'otan. La formaion aux langues érangères paricipe naurellemen de ce programme. Pas moins de 6 langues son ainsi enseignées à l'école, don le français au profi de sagiaires érangers originaires de 121 pays. École du souien opéraionnel L'école de Rochefor dispense égalemen des formaions echniques, du niveau echnicien à chef de service, au profi des personnels du CSTAGN dans des domaines aussi variés que la gesion des ressources humaines, les affaires immobilières, la resauraion ou bien encore les spécialiés auo-engins-blindés e armemen... auan de echniciés indispensables au souien opéraionnel de la gendarmerie

19 La Gendarmerie Naionale La Gendarmerie Naionale Brigades de gendarmerie mariime Brigade de surveillance du lioral (BSL) Brigades de gendarmerie de l Air de Rochefor (BGA ) e de Saines (BGA ) Il y a 10 uniés de ype BSL en Gendarmerie Mariime, du nord au sud : Boulogne, Caen, Cherbourg, Bres, Lorien, La, Lège Cap ferre, Por la nouvelle, Marseille, Toulon. La BSL de La es subordonnée à la compagnie de gendarmerie mariime de Lorien. Elle même au groupemen de gendarmerie mariime de l Alanique à Bres. Elle possède une compéence judiciaire sur la zone de défense oues mais son seceur de ravail es limié aux déparemens de la Charene-Mariime e de la Vendée. Elle es ainsi compéene sur la oalié des déparemens dans le ressor des ribunaux de grande insance de La, Saines, La Roche-sur- Yon, les Sables-d Olonne. Brigade de surveillance du lioral 70, rue du Rempar des Voiliers La Tél Ses missions son muliples : surveillance de la police des pêches depuis les lieux de pêche jusqu aux lieux de consommaion (navires de pêche en mer, sies de débarquemen, criées, mareyeurs, ransporeurs, éals de poissonnerie, grandes surfaces, marchés, resaurans), surveillance de oues les aciviés de pêche en baeau, à pied e sous marine, surveillance de la navigaion professionnelle e de loisirs. (adminisraive, sécurié), enquêe dans le domaine mariime (polluion, abordage, naufrage, règles de navigaion, dispariion en mer ), mise à exécuion des soi-ransmis du Procureur de la république pour le suivi des procédures iniiées par d aures adminisraions, surveillance des sies de la marine Naionale (affecés e désaffecés). La BSL de La es composée de 8 sous officiers e de 2 gendarmes adjoins volonaires. Ils déiennen plusieurs spécialiés : OPJ e APJ, moocyclise, piloe embarcaion gendarmerie, police des pêches, ranspor mariime, echnicien invesigaions criminelles de proximié. Elle possède : 1 embarcaion pneumaique de 6 m 50 moorisée 115 cv sur remorque rouière 1 véhicule ype 4 x 4 pour racer moyen nauique 1 véhicule de liaison ype break 3 moos rouières YAMAHA 900 TDM e 2 moos TT YAMAHA 250 TTR Vedee côière de surveillance mariime (VCSM) Les deux brigades de gendarmerie de l Air (BGA) son saionnées respecivemen sur les bases aériennes 721 de Rochefor e 722 de Saines. Elles son subordonnées à la compagnie de gendarmerie de l Air de Bordeaux-Mérignac, ellemême subordonnée au groupemen de gendarmerie de l Air sud don l éa-major es égalemen saionné à Bordeaux-Mérignac. La gendarmerie de l Air es une formaion spécialisée de la gendarmerie naionale placée, pour emploi, auprès du chef d éamajor de l armée de l Air. Elle exerce les missions de police adminisraive, miliaire e judiciaires sur les bases, insallaions e éablissemens de l armée de l Air. Elle déien une compéence exclusive en maière d accidens d aéronefs miliaires. Trois ypes de missions son assignés à la gendarmerie de l Air : la sûreé-proecion du domaine «air» comprend la surveillance acive des bases aériennes e leurs abords, le conseil aux auoriés, les missions de police miliaire, adminisraive e judiciaire sur le domaine «Air». La Marine naionale a lancé, en 2000, le programme de consrucion de 24 vedees côières de surveillance mariime (VCSM) desinées à la gendarmerie mariime. Elles son consruies aux chaniers navals bordelais à l Herbaudière, pei por de pêche de l île de Noirmouier. La VCSM Charene pore le numéro de coque P613. Elle a éé admise au service acif le 29 juille A signaler que la commune de Sain-Marin-de-Ré es sa ville marraine. Vedee côière de surveillance mariime P613 «CHARENTE» 70, rue du Rempar des Voiliers La Tél Fax La VCSM Charene es subordonnée à la compagnie de gendarmerie mariime de Lorien. Elle même au groupemen de gendarmerie mariime de l Alanique à Bres. Elle possède une compéence errioriale sur une parie des zones de défense oues e sud-oues e son seceur de ravail es limié aux déparemens de la Gironde, de la Charene-Mariime e de la Vendée. Elle opère jusqu à 20 nauiques des côes françaises, sur 700 kilomères de côes, sur 5 îles (Aix, Noirmouier, Oléron, Ré e Yeu), sur 3 rivières principales (la Sèvre Nioraise, la Charene, la Seudre), sur l esuaire de la Gironde e sur le bassin d Arcachon. Concouran à la posure de sauvegarde mariime, les VCSM assuren esseniellemen la surveillance coninue e répressive de l espace mariime français. Compéenes en maière de police des pêches e de la navigaion an professionnelle que de plaisance, les VCSM paricipen égalemen aux missions de recherche e de sauveage en mer. Leur implanaion liorale perme égalemen une surveillance des approches mariimes conribuan ainsi à la lue conre les aciviés illicies en mer, le rafic de supéfian, l immigraion irrégulière e le errorisme. Son équipage es composé de 8 sous-officiers don 5 OPJ (2 plongeurs), d un gendarme adjoin volonaire e d un personnel de la Marine naionale. Brigade de gendarmerie de l air de Rochefor Base aérienne Rochefor Air Brigade de gendarmerie de l air de Saines Roue de Bordeaux Saines Air 36 37

20 La Gendarmerie Naionale Lien Armée-Naion Cenre d informaion e de recruemen de la gendarmerie de Poiou-Charenes Service déparemenal de l office naional des anciens combaans e vicimes de guerres Le cenre d informaion e de recruemen es implané au cœur de Poiiers (86) depuis Son rayonnemen régional a pour bu de promouvoir l image de la Gendarmerie dans le Poiou-Charenes, d accueillir, renseigner e oriener les personnes suscepibles d inégrer ses rangs. Les inervenions exérieures son diverses e variées : Salons éudians e lycéens Conférences dans les lycées Foires exposiions Galeries marchandes Forums d emploi L équipe es composée de hui personnels spécialemen sensibilisés au recruemen. Les bureaux son ouvers du lundi après-midi au samedi de 9h à 18h30. Nos permanences mensuelles d'informaion en Charene-Mariime a e : LA ROCHELLE Gendarmerie de LAGORD 2 e samedi : 14 h h 30 Mission locale 90, rue de Bel-Air 4 e mercredi : 14 h 17 h Représenaion déparemenale de l office naional des anciens combaans e vicimes de guerre (ONACVG), éablissemen public d Ea doé de la personnalié civile e de l auonomie financière, le service déparemenal de l ONACVG es chargé, au niveau du déparemen, sous l auorié du Préfe, de veiller en oues circonsances, sur les inérês maériels e moraux de ses ressorissans, anciens combaans e vicimes de guerre. A ce ire, il es l inermédiaire enre les pouvoir publics e les associaions de ressorissans. Aribuions Les saus Délivrance de divers ires : care du combaan, care de combaan volonaire de la résisance, care de réfracaire, ire de personne conraine au ravail, ire de reconnaissance de la naion, care d invalidié, care de veuve, aesaions diverses pour décoraions, insrucion des reraies du combaans, aesaions reraie muualise. Acion sociale Maérielle e morale, secours, prês sociaux, assisance adminisraifs, allocaion différenielle de revenus pour les anciens combaans d AFN, chômeurs de longue durée, aide spécifique aux Harkis, pupilles de la naion. Promoion des valeurs morales liées au monde combaan Informaion hisorique, paricipaion aux cérémonies commémoraives, acion de mémoire, concours scolaire de la résisance e de la déporaion, bleue de France, diplôme de pore- drapeau, décoraions, démarche inergénéraionnelle, écoue associaive. SAINTES Mission locale 15, rue Sain-Europe 1 er mercredi : 14 h 17 h Cenre d Informaion e de Recruemen 5, rue Paul Guillon Poiiers Tél Fax Courriel : ROCHEFORT Mission locale 5, place Françoise Dorléac 3 e mercredi : 14 h 17 h Service déparemenal de l office naional des anciens combaans e vicimes de guerre Cié adminisraive Duperré Place des Cordeliers La Cedex 1 Tél

Devenir volontaire. www.gendarmerie.interieur.gouv.fr

Devenir volontaire. www.gendarmerie.interieur.gouv.fr ocobre 2010 www.gendarmerie.inerieur.gouv.fr Devenir volonaire Vous êes: - un homme ou une femme e vous avez au moins 17 ans e 26 ans au plus (1) ; - dynamique ; - ouver sur le monde qui vous enoure. Vous

Plus en détail

Le mode de fonctionnement des régimes en annuités. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites

Le mode de fonctionnement des régimes en annuités. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 28 janvier 2009 9 h 30 «Les différens modes d acquisiion des drois à la reraie en répariion : descripion e analyse comparaive des echniques uilisées»

Plus en détail

EVALUATION DE LA FPL PAR LES APPRENANTS: CAS DU MASTER IDS

EVALUATION DE LA FPL PAR LES APPRENANTS: CAS DU MASTER IDS EVALUATION DE LA FPL PAR LES APPRENANTS: CAS DU MASTER IDS CEDRIC TAPSOBA Diplômé IDS Inern/ CARE Regional Program Coordinaor and Gender Specialiy Service from USAID zzz WA-WASH Program Tel: 70 77 73 03/

Plus en détail

Une union pour les employeurs de l' conomie sociale. - grande Conférence sociale - les positionnements et propositions de l usgeres

Une union pour les employeurs de l' conomie sociale. - grande Conférence sociale - les positionnements et propositions de l usgeres Une union pour les employeurs de l' conomie sociale - grande Conférence sociale - les posiionnemens e proposiions de l usgeres Juille 212 1 «développer l emploi e en priorié l emploi des jeunes» le posiionnemen

Plus en détail

Groupe International Fiduciaire. pour l Expertise comptable et le Commissariat aux comptes

Groupe International Fiduciaire. pour l Expertise comptable et le Commissariat aux comptes Groupe Inernaional Fiduciaire pour l Experise compable e le Commissaria aux compes L imporan es de ne jamais arrêer de se poser des quesions Alber EINSTEIN QUI SOMMES-NOUS? DES HOMMES > Une ÉQUIPE solidaire

Plus en détail

Chapitre 2 L investissement. . Les principales caractéristiques de l investissement

Chapitre 2 L investissement. . Les principales caractéristiques de l investissement Chapire 2 L invesissemen. Les principales caracérisiques de l invesissemen.. Définiion de l invesissemen Définiion générale : ensemble des B&S acheés par les agens économiques au cours d une période donnée

Plus en détail

Programmation, organisation et optimisation de son processus Achat (Ref : M64) Découvrez le programme

Programmation, organisation et optimisation de son processus Achat (Ref : M64) Découvrez le programme Programmaion, organisaion e opimisaion de son processus Acha (Ref : M64) OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION Appréhender la foncion achas e son environnemen Opimiser son processus achas Développer un acha

Plus en détail

GUIDE DES INDICES BOURSIERS

GUIDE DES INDICES BOURSIERS GUIDE DES INDICES BOURSIERS SOMMAIRE LA GAMME D INDICES.2 LA GESTION DES INDICES : LE COMITE DES INDICES BOURSIERS.4 METHODOLOGIE ET CALCUL DE L INDICE TUNINDEX ET DES INDICES SECTORIELS..5 I. COMPOSITION

Plus en détail

Vous vous installez en france? Société Générale vous accompagne (1)

Vous vous installez en france? Société Générale vous accompagne (1) Parenaria Sociéé Générale Execuive relocaions Vous vous insallez en france? Sociéé Générale vous accompagne (1) offre valable jusqu au 29/02/2012 offre valable jusqu au 29/02/2012 offre valable jusqu au

Plus en détail

Coaching - accompagnement personnalisé (Ref : MEF29) Accompagner les agents et les cadres dans le développement de leur potentiel OBJECTIFS

Coaching - accompagnement personnalisé (Ref : MEF29) Accompagner les agents et les cadres dans le développement de leur potentiel OBJECTIFS Coaching - accompagnemen personnalisé (Ref : MEF29) Accompagner les agens e les cadres dans le développemen de leur poeniel OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION Le coaching es une démarche s'inscrivan dans

Plus en détail

MATHEMATIQUES FINANCIERES

MATHEMATIQUES FINANCIERES MATHEMATIQUES FINANCIERES LES ANNUITES INTRODUCTION : Exemple 1 : Une personne veu acquérir une maison pour 60000000 DH, pour cela, elle place annuellemen au CIH une de 5000000 DH. Bu : Consiuer un capial

Plus en détail

OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION

OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION Formaion assurance-vie e récupéraion: Quand e Commen récupérer? (Ref : 3087) La maîrise de la récupéraion des conras d'assurances-vie requalifiés en donaion OBJECTIFS Appréhender la naure d un conra d

Plus en détail

travailler à Paris travailler à Paris

travailler à Paris travailler à Paris ravailler à Paris Trouver un emploi, en changer, se former, ravailler, demander un coup de pouce, faire valoir ses drois, créer son acivié Parce que la capiale es dynamique e créarice d emplois, mais aussi

Plus en détail

travailler à Paris 2012/2013

travailler à Paris 2012/2013 ravailler à Paris 2012/2013 DEVENEZ VOLONTAIRE EN SERVICE CIVIQUE! UN ENGAGEMENT CITOYEN UNE CHANCE DE VIVRE DE NOUVELLES EXPÉRIENCES RENSEIGNEMENTS SUR : PARIS.FR/SERVICE CIVIQUE LA DÉCOUVERTE DE MISSIONS

Plus en détail

La rentabilité des investissements

La rentabilité des investissements La renabilié des invesissemens Inroducion Difficulé d évaluer des invesissemens TI : problème de l idenificaion des bénéfices, des coûs (absence de saisiques empiriques) problème des bénéfices Inangibles

Plus en détail

Documentation Technique de Référence Chapitre 8 Trames types Article 8.14-1

Documentation Technique de Référence Chapitre 8 Trames types Article 8.14-1 Documenaion Technique de Référence Chapire 8 Trames ypes Aricle 8.14-1 Trame de Rappor de conrôle de conformié des performances d une insallaion de producion Documen valide pour la période du 18 novembre

Plus en détail

Réseau de coachs. Vous êtes formés dans les métiers du sport et/ou de la préparation physique (Brevet d état, Licence, Master STAPS)

Réseau de coachs. Vous êtes formés dans les métiers du sport et/ou de la préparation physique (Brevet d état, Licence, Master STAPS) Réseau de coachs Vous êes formés dans les méiers du spor e/ou de la préparaion physique (Breve d éa, Licence, Maser STAPS) Vous connaissez la course à pied Vous souhaiez créer e/ou animer des acions de

Plus en détail

SYSTÈME HYBRIDE SOLAIRE THERMODYNAMIQUE POUR L EAU CHAUDE SANITAIRE

SYSTÈME HYBRIDE SOLAIRE THERMODYNAMIQUE POUR L EAU CHAUDE SANITAIRE SYSTÈME HYBRIDE SOLAIRE THERMODYNAMIQUE POUR L EAU CHAUDE SANITAIRE Le seul ballon hybride solaire-hermodynamique cerifié NF Elecricié Performance Ballon hermodynamique 223 lires inox 316L Plaque évaporarice

Plus en détail

TRAVAUX PRATIQUES N 5 INSTALLATION ELECTRIQUE DE LA CAGE D'ESCALIER DU BATIMENT A

TRAVAUX PRATIQUES N 5 INSTALLATION ELECTRIQUE DE LA CAGE D'ESCALIER DU BATIMENT A UIMBERTEAU UIMBERTEAU TRAVAUX PRATIQUES 5 ISTALLATIO ELECTRIQUE DE LA CAE D'ESCALIER DU BATIMET A ELECTROTECHIQUE Seconde B.E.P. méiers de l'elecroechnique ELECTROTECHIQUE HABITAT Ver.. UIMBERTEAU TRAVAUX

Plus en détail

Intégration de Net2 avec un système d alarme intrusion

Intégration de Net2 avec un système d alarme intrusion Ne2 AN35-F Inégraion de Ne2 avec un sysème d alarme inrusion Vue d'ensemble En uilisan l'inégraion d'alarme Ne2, Ne2 surveillera si l'alarme inrusion es armée ou désarmée. Si l'alarme es armée, Ne2 permera

Plus en détail

depuis le 22 juin 2015

depuis le 22 juin 2015 Édio Chères lecrices, chers leceurs, Une fois encore l année 2014-2015 fu riche en événemens fédéraux : sur le plan sporif, avec une première paricipaion à la Coupe du monde de ski éudian, Aligliss, e

Plus en détail

Université Technique de Sofia, Filière Francophone d Informatique Notes de cours de Réseaux Informatiques, G. Naydenov Maitre de conférence, PhD

Université Technique de Sofia, Filière Francophone d Informatique Notes de cours de Réseaux Informatiques, G. Naydenov Maitre de conférence, PhD LA COUCHE PHYSIQUE 1 FONCTIONS GENERALES Cee couche es chargée de la conversion enre bis informaiques e signaux physiques Foncions principales de la couche physique : définiion des caracérisiques de la

Plus en détail

Ned s Expat L assurance des Néerlandais en France

Ned s Expat L assurance des Néerlandais en France [ LA MOBILITÉ ] PARTICULIERS Ned s Expa L assurance des Néerlandais en France 2015 Découvrez en vidéo pourquoi les expariés en France choisissen APRIL Inernaional pour leur assurance sané : Suivez-nous

Plus en détail

Froid industriel : production et application (Ref : 3494) Procédés thermodynamiques, systèmes et applications OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION

Froid industriel : production et application (Ref : 3494) Procédés thermodynamiques, systèmes et applications OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION Froid indusriel : producion e applicaion (Ref : 3494) Procédés hermodynamiques, sysèmes e applicaions SUPPORT PÉDAGOGIQUE INCLUS. OBJECTIFS Appréhender les différens procédés hermodynamiques de producion

Plus en détail

Recueil d'exercices de logique séquentielle

Recueil d'exercices de logique séquentielle Recueil d'exercices de logique séquenielle Les bascules: / : Bascule JK Bascule D. Expliquez commen on peu modifier une bascule JK pour obenir une bascule D. 2/ Eude d un circui D Q Q Sorie A l aide d

Plus en détail

VA(1+r) = C 1. VA = C 1 v 1

VA(1+r) = C 1. VA = C 1 v 1 Universié Libre de Bruxelles Solvay Business School La valeur acuelle André Farber Novembre 2005. Inroducion Supposons d abord que le emps soi limié à une période e que les cash flows fuurs (les flux monéaires)

Plus en détail

Annuités. I Définition : II Capitalisation : ( Valeur acquise par une suite d annuités constantes ) V n = a t

Annuités. I Définition : II Capitalisation : ( Valeur acquise par une suite d annuités constantes ) V n = a t Annuiés I Définiion : On appelle annuiés des sommes payables à inervalles de emps déerminés e fixes. Les annuiés peuven servir à : - consiuer un capial ( annuiés de placemen ) - rembourser une dee ( annuiés

Plus en détail

Les circuits électriques en régime transitoire

Les circuits électriques en régime transitoire Les circuis élecriques en régime ransioire 1 Inroducion 1.1 Définiions 1.1.1 égime saionnaire Un régime saionnaire es caracérisé par des grandeurs indépendanes du emps. Un circui en couran coninu es donc

Plus en détail

CHAPITRE I : Cinématique du point matériel

CHAPITRE I : Cinématique du point matériel I. 1 CHAPITRE I : Cinémaique du poin maériel I.1 : Inroducion La plupar des objes éudiés par les physiciens son en mouvemen : depuis les paricules élémenaires elles que les élecrons, les proons e les neurons

Plus en détail

Formation Administrateur Server 2008 (Ref : IN4) Tout ce qu'il faut savoir sur Server 2008 OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION

Formation Administrateur Server 2008 (Ref : IN4) Tout ce qu'il faut savoir sur Server 2008 OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION COMUNDICOMPETENCES-TECHNIQUESDEL INGÉNIEUR Formaion Adminisraeur Server 2008 (Ref : IN4) SUPPORT PÉDAGOGIQUE INCLUS. OBJECTIFS Gérer des ressources e des compes avec Acive Direcory e Windows Server 2008

Plus en détail

Institut Supérieur de Gestion

Institut Supérieur de Gestion UNIVERSITE DE TUNIS Insiu Supérieur de Gesion 4 EME ANNEE SCIENCES COMPTABLES COURS MARCHES FINANCIER ET EVALUATION DES ACTIFS NOTES DE COURS : MOUNIR BEN SASSI YOUSSEF ZEKRI CHAPITRE 1 : LE MARCHE FINANCIER

Plus en détail

CARACTERISTIQUES STATIQUES D'UN SYSTEME

CARACTERISTIQUES STATIQUES D'UN SYSTEME CARACTERISTIQUES STATIQUES D'UN SYSTEE 1 SYSTEE STABLE, SYSTEE INSTABLE 1.1 Exemple 1: Soi un sysème composé d une cuve pour laquelle l écoulemen (perurbaion) es naurel au ravers d une vanne d ouverure

Plus en détail

TorIe altéraûon de là santê Eonstâtéè compétente.

TorIe altéraûon de là santê Eonstâtéè compétente. CAHIER DES CHARGES OBJET: Le présen cahier des charges défini les condiions dans lesquelles s'exerce la couverure < Presaions Médicales > du personnel de la MUTUELLE DES AGENTS DE LA DIRECTION CÉruÉnnlE

Plus en détail

Les Comptes Nationaux Trimestriels

Les Comptes Nationaux Trimestriels REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix - Travail Parie ---------- INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE ---------- REPUBLIC OF CAMEROON Peace - Work Faherland ---------- NATIONAL INSTITUTE OF STATISTICS ----------

Plus en détail

Cahier technique n 141

Cahier technique n 141 Collecion Technique... Cahier echnique n 141 Les perurbaions élecriques en BT R. Calvas Les Cahiers Techniques consiuen une collecion d une cenaine de ires édiés à l inenion des ingénieurs e echniciens

Plus en détail

Caractéristiques des signaux électriques

Caractéristiques des signaux électriques Sie Inerne : www.gecif.ne Discipline : Génie Elecrique Caracérisiques des signaux élecriques Sommaire I Définiion d un signal analogique page 1 II Caracérisiques d un signal analogique page 2 II 1 Forme

Plus en détail

se loger à Paris 2013

se loger à Paris 2013 se loger à Paris 2013 4 Édio L a crise du logemen, qui ouche la France depuis plusieurs décennies, connaî un regain d inensié en raison des difficulés économiques acuelles. Elle requier de l ensemble des

Plus en détail

Sommaire de la séquence 12

Sommaire de la séquence 12 Sommaire de la séquence 12 Séance 1........................................................................................................ Je prends un bon dépar.......................................................................................

Plus en détail

Finance 1 Université d Evry Val d Essonne. Séance 2. Philippe PRIAULET

Finance 1 Université d Evry Val d Essonne. Séance 2. Philippe PRIAULET Finance 1 Universié d Evry Val d Essonne éance 2 Philippe PRIAULET Plan du cours Les opions Définiion e Caracérisiques Terminologie, convenion e coaion Les différens payoffs Le levier implicie Exemple

Plus en détail

NUMERISATION ET TRANSMISSION DE L INFORMATION

NUMERISATION ET TRANSMISSION DE L INFORMATION , Chapire rminale S NUMERISATION ET TRANSMISSION DE L INFORMATION I TRANSMISSION DE L'INFORMATION ) Signal e informaion ) Chaîne de ransmission de l informaion La chaîne de ransmission d informaions es

Plus en détail

Sciences Industrielles pour l Ingénieur

Sciences Industrielles pour l Ingénieur Sciences Indusrielles pour l Ingénieur Cenre d Inérê 6 : CONVERTIR l'énergie Compéences : MODELISER, RESOUDRE CONVERSION ELECTROMECANIQUE - Machine à couran coninu en régime dynamique Procédés de piloage

Plus en détail

Séquence 2. Pourcentages. Sommaire

Séquence 2. Pourcentages. Sommaire Séquence 2 Pourcenages Sommaire Pré-requis Évoluions e pourcenages Évoluions successives, évoluion réciproque Complémen sur calcularices e ableur Synhèse du cours Exercices d approfondissemen 1 1 Pré-requis

Plus en détail

DOCUMENT TECHNIQUE N O 2 GUIDE DE MESURE POUR L INTÉGRATION DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION (TIC) EN ÉDUCATION

DOCUMENT TECHNIQUE N O 2 GUIDE DE MESURE POUR L INTÉGRATION DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION (TIC) EN ÉDUCATION DOCUMENT TECHNIQUE N O 2 GUIDE DE MESURE POUR L INTÉGRATION DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION (TIC) EN ÉDUCATION GUIDE DE MESURE POUR L INTÉGRATION DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION

Plus en détail

Cahier technique n 114

Cahier technique n 114 Collecion Technique... Cahier echnique n 114 Les proecions différenielles en basse ension J. Schonek Building a ew Elecric World * Les Cahiers Techniques consiuen une collecion d une cenaine de ires édiés

Plus en détail

Rappels théoriques. -TP- Modulations digitales ASK - FSK. Première partie 1 INTRODUCTION

Rappels théoriques. -TP- Modulations digitales ASK - FSK. Première partie 1 INTRODUCTION 2 IUT Blois Déparemen GTR J.M. Giraul, O. Bou Maar, D. Ceron M. Richard, P. Sevesre e M. Leberre. -TP- Modulaions digiales ASK - FSK IUT Blois Déparemen du Génie des Télécommunicaions e des Réseaux. Le

Plus en détail

Tranche de prix compris entre 20 000 H.T. et 49 999 H.T. 2010AD10 2010-021 F FOURNITURE DE PAPIER TOILETTE DISTRI CLEAN 94460 21/05/2010 20 000

Tranche de prix compris entre 20 000 H.T. et 49 999 H.T. 2010AD10 2010-021 F FOURNITURE DE PAPIER TOILETTE DISTRI CLEAN 94460 21/05/2010 20 000 ype de marché : F (fournitures) - S (services) - (travaux) Ces marchés sont consultables sur demande adressée à service.marches@univ-paris8.fr, sous réserve des conditions prévues à l'article 80.3 du code

Plus en détail

COURS GESTION FINANCIERE A COURT TERME SEANCE 3 PLANS DE TRESORERIE. François LONGIN www.longin.fr

COURS GESTION FINANCIERE A COURT TERME SEANCE 3 PLANS DE TRESORERIE. François LONGIN www.longin.fr COURS GESTION FINANCIERE A COURT TERME SEANCE 3 PLANS DE TRESORERIE SEANCE 3 PLANS DE TRESORERIE Obje de la séance 3 : dans la séance 2, nous avons monré commen le besoin de financemen éai couver par des

Plus en détail

2. Quelle est la valeur de la prime de l option américaine correspondante? Utilisez pour cela la technique dite de remontée de l arbre.

2. Quelle est la valeur de la prime de l option américaine correspondante? Utilisez pour cela la technique dite de remontée de l arbre. 1 Examen. 1.1 Prime d une opion sur un fuure On considère une opion à 85 jours sur un fuure de nominal 18 francs, e don le prix d exercice es 175 francs. Le aux d inérê (coninu) du marché monéaire es 6%

Plus en détail

TB 352 TB 352. Entrée 1. Entrée 2

TB 352 TB 352. Entrée 1. Entrée 2 enrées série TB logiciel d applicaion 2 enrées à émission périodique famille : Inpu ype : Binary inpu, 2-fold TB 352 Environnemen Bouon-poussoir TB 352 Enrée 1 sories 230 V Inerrupeur Enrée 2 Câblage sur

Plus en détail

Chapitre 9. Contrôle des risques immobiliers et marchés financiers

Chapitre 9. Contrôle des risques immobiliers et marchés financiers Capire 9 Conrôle des risques immobiliers e marcés financiers Les indices de prix immobiliers ne son pas uniquemen des indicaeurs consruis dans un bu descripif, mais peuven servir de référence pour le conrôle

Plus en détail

Texte Ruine d une compagnie d assurance

Texte Ruine d une compagnie d assurance Page n 1. Texe Ruine d une compagnie d assurance Une nouvelle compagnie d assurance veu enrer sur le marché. Elle souhaie évaluer sa probabilié de faillie en foncion du capial iniial invesi. On suppose

Plus en détail

N d ordre Année 2008 THESE. présentée. devant l UNIVERSITE CLAUDE BERNARD - LYON 1. pour l obtention. du DIPLOME DE DOCTORAT. (arrêté du 7 août 2006)

N d ordre Année 2008 THESE. présentée. devant l UNIVERSITE CLAUDE BERNARD - LYON 1. pour l obtention. du DIPLOME DE DOCTORAT. (arrêté du 7 août 2006) N d ordre Année 28 HESE présenée devan l UNIVERSIE CLAUDE BERNARD - LYON pour l obenion du DILOME DE DOCORA (arrêé du 7 aoû 26) présenée e souenue publiquemen le par M. Mohamed HOUKARI IRE : Mesure du

Plus en détail

MIDI F-35. Canal MIDI 1 Mélodie Canal MIDI 2 Basse Canal MIDI 10 Batterie MIDI IN. Réception du canal MIDI = 1 Reproduit la mélodie.

MIDI F-35. Canal MIDI 1 Mélodie Canal MIDI 2 Basse Canal MIDI 10 Batterie MIDI IN. Réception du canal MIDI = 1 Reproduit la mélodie. / VARIATION/ ACCOMP PLAY/PAUSE REW TUNE/MIDI 3- LESSON 1 2 3 MIDI Qu es-ce que MIDI? MIDI es l acronyme de Musical Insrumen Digial Inerface, une norme inernaionale pour l échange de données musicales enre

Plus en détail

F 2 = - T p K 0. ... F T = - T p K 0 - K 0

F 2 = - T p K 0. ... F T = - T p K 0 - K 0 Correcion de l exercice 2 de l assisana pré-quiz final du cours Gesion financière : «chéancier e aux de renabilié inerne d empruns à long erme» Quesion : rappeler la formule donnan les flux à chaque échéance

Plus en détail

Thème : Electricité Fiche 5 : Dipôle RC et dipôle RL

Thème : Electricité Fiche 5 : Dipôle RC et dipôle RL Fiche ors Thème : Elecricié Fiche 5 : Dipôle e dipôle Plan de la fiche Définiions ègles 3 Méhodologie I - Définiions oran élecriqe : déplacemen de charges élecriqes q a mesre d débi de charges donne l

Plus en détail

Impact du vieillissement démographique sur l impôt prélevé sur les retraits des régimes privés de retraite

Impact du vieillissement démographique sur l impôt prélevé sur les retraits des régimes privés de retraite DOCUMENT DE TRAVAIL 2003-12 Impac du vieillissemen démographique sur l impô prélevé sur les rerais des régimes privés de reraie Séphane Girard Direcion de l analyse e du suivi des finances publiques Ce

Plus en détail

Files d attente (1) F. Sur - ENSMN. Introduction. 1 Introduction. Vocabulaire Caractéristiques Notations de Kendall Loi de Little.

Files d attente (1) F. Sur - ENSMN. Introduction. 1 Introduction. Vocabulaire Caractéristiques Notations de Kendall Loi de Little. Cours de Tronc Commun Scienifique Recherche Opéraionnelle Les files d aene () Les files d aene () Frédéric Sur École des Mines de Nancy www.loria.fr/ sur/enseignemen/ro/ 5 /8 /8 Exemples de files d aene

Plus en détail

Thème : Essai de Modélisation du comportement du taux de change du dinar algérien 1999-2007 par la méthode ARFIMA

Thème : Essai de Modélisation du comportement du taux de change du dinar algérien 1999-2007 par la méthode ARFIMA République Algérienne Démocraique e Populaire Minisère de l enseignemen Supérieur e de la Recherche Scienifique Universié Abou-Bakr BELKAID Tlemcen- Faculé des Sciences Economique, de Gesion e des Sciences

Plus en détail

Document de travail FRANCE ET ALLEMAGNE : UNE HISTOIRE DU DÉSAJUSTEMENT EUROPEEN. Mathilde Le Moigne OFCE et ENS ULM

Document de travail FRANCE ET ALLEMAGNE : UNE HISTOIRE DU DÉSAJUSTEMENT EUROPEEN. Mathilde Le Moigne OFCE et ENS ULM Documen de ravail 2015 17 FRANCE ET ALLEMAGNE : UNE HISTOIRE DU DÉSAJUSTEMENT EUROPEEN Mahilde Le Moigne OFCE e ENS ULM Xavier Rago Présiden OFCE e chercheur CNRS Juin 2015 France e Allemagne : Une hisoire

Plus en détail

Oscillations forcées en régime sinusoïdal.

Oscillations forcées en régime sinusoïdal. Conrôle des prérequis : Oscillaions forcées en régime sinusoïdal. - a- Rappeler l expression de la période en foncion de la pulsaion b- Donner l expression de la période propre d un circui RLC série -

Plus en détail

Risque associé au contrat d assurance-vie pour la compagnie d assurance. par Christophe BERTHELOT, Mireille BOSSY et Nathalie PISTRE

Risque associé au contrat d assurance-vie pour la compagnie d assurance. par Christophe BERTHELOT, Mireille BOSSY et Nathalie PISTRE Ce aricle es disponible en ligne à l adresse : hp://www.cairn.info/aricle.php?id_revue=ecop&id_numpublie=ecop_149&id_article=ecop_149_0073 Risque associé au conra d assurance-vie pour la compagnie d assurance

Plus en détail

Impact des futures normes IFRS sur la tarification et le provisionnement des contrats d assurance vie : mise en oeuvre de méthodes par simulation

Impact des futures normes IFRS sur la tarification et le provisionnement des contrats d assurance vie : mise en oeuvre de méthodes par simulation Impac des fuures normes IFRS sur la arificaion e le provisionnemen des conras d assurance vie : mise en oeuvre de méhodes par simulaion Pierre-Emmanuel Thérond To cie his version: Pierre-Emmanuel Thérond.

Plus en détail

N 2008 09 Juin. Base de données CHELEM commerce international du CEPII. Alix de SAINT VAULRY

N 2008 09 Juin. Base de données CHELEM commerce international du CEPII. Alix de SAINT VAULRY N 2008 09 Juin Base de données CHELEM commerce inernaional du CEPII Alix de SAINT VAULRY Base de données CHELEM commerce inernaional du CEPII Alix de SAINT VAULRY N 2008-09 Juin Base de données CHELEM

Plus en détail

Le passage des retraites de la répartition à la capitalisation obligatoire : des simulations à l'aide d'une maquette

Le passage des retraites de la répartition à la capitalisation obligatoire : des simulations à l'aide d'une maquette No 2000 02 Janvier Le passage des reraies de la répariion à la capialisaion obligaoire : des simulaions à l'aide d'une maquee Pierre Villa CEPII, documen de ravail n 2000-02 TABLE DES MATIÈRES Résumé...

Plus en détail

CHELEM Commerce International

CHELEM Commerce International CHELEM Commerce Inernaional Méhodes de consrucion de la base de données du CEPII Alix de SAINT VAULRY Novembre 2013 1 Conenu de la base de données Flux croisés de commerce inernaional (exporaeur, imporaeur,

Plus en détail

Une assurance chômage pour la zone euro

Une assurance chômage pour la zone euro n 132 Juin 2014 Une assurance chômage pour la zone euro La muualisaion au niveau de la zone euro d'une composane de l'assurance chômage permerai de doer la zone euro d'un insrumen de solidarié nouveau,

Plus en détail

Un modèle de projection pour des contrats de retraite dans le cadre de l ORSA

Un modèle de projection pour des contrats de retraite dans le cadre de l ORSA Un modèle de proecion pour des conras de reraie dans le cadre de l ORSA - François Bonnin (Hiram Finance) - Floren Combes (MNRA) - Frédéric lanche (Universié Lyon 1, Laboraoire SAF) - Monassar Tammar (rim

Plus en détail

Cours d électrocinétique :

Cours d électrocinétique : Universié de Franche-Comé UFR des Sciences e Techniques STARTER 005-006 Cours d élecrocinéique : Régimes coninu e ransioire Elecrocinéique en régimes coninu e ransioire 1. INTRODUCTION 5 1.1. DÉFINITIONS

Plus en détail

UNIVERSITÉ D ORLÉANS. THÈSE présentée par :

UNIVERSITÉ D ORLÉANS. THÈSE présentée par : UNIVERSITÉ D ORLÉANS ÉCOLE DOCTORALE SCIENCES DE L HOMME ET DE LA SOCIETÉ LABORATOIRE D ECONOMIE D ORLEANS THÈSE présenée par : Issiaka SOMBIÉ souenue le : 5 décembre 2013 à 14h00 pour obenir le grade

Plus en détail

Le mécanisme du multiplicateur (dit "multiplicateur keynésien") revisité

Le mécanisme du multiplicateur (dit multiplicateur keynésien) revisité Le mécanisme du muliplicaeur (di "muliplicaeur kenésien") revisié Gabriel Galand (Ocobre 202) Résumé Le muliplicaeur kenésien remone à Kenes lui-même mais il es encore uilisé de nos jours, au moins par

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES. Édition Chronologique n 49 du 3 octobre 2014. PARTIE PERMANENTE État-Major des Armées (EMA) Texte 15

BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES. Édition Chronologique n 49 du 3 octobre 2014. PARTIE PERMANENTE État-Major des Armées (EMA) Texte 15 BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES Édition Chronologique n 49 du 3 octobre 2014 PARTIE PERMANENTE État-Major des Armées (EMA) Texte 15 INSTRUCTION N 1988/DEF/EMA/CPI portant organisation et fonctionnement du

Plus en détail

Ecole des HEC Université de Lausanne FINANCE EMPIRIQUE. Eric Jondeau

Ecole des HEC Université de Lausanne FINANCE EMPIRIQUE. Eric Jondeau Ecole des HEC Universié de Lausanne FINANCE EMPIRIQUE Eric Jondeau FINANCE EMPIRIQUE La prévisibilié des rendemens Eric Jondeau L hypohèse d efficience des marchés Moivaion L idée de base de l hypohèse

Plus en détail

Mémoire présenté et soutenu en vue de l obtention

Mémoire présenté et soutenu en vue de l obtention République du Cameroun Paix - Travail - Parie Universié de Yaoundé I Faculé des sciences Déparemen de Mahémaiques Maser de saisique Appliquée Republic of Cameroon Peace Wor Faherland The Universiy of Yaoundé

Plus en détail

Même si les conditions de travail sont variées suivant les bassins de navigation et les entreprises, force est

Même si les conditions de travail sont variées suivant les bassins de navigation et les entreprises, force est N 32 / Décembre 2011 EUROPE & INTERNATIONAL Informaions CNBA Ediorial Miex faire respecer nos drois Même si les condiions de ravail son variées sivan les bassins de navigaion e les enreprises, force es

Plus en détail

THÈSE. Pour l obtention du grade de Docteur de l Université de Paris I Panthéon-Sorbonne Discipline : Sciences Économiques

THÈSE. Pour l obtention du grade de Docteur de l Université de Paris I Panthéon-Sorbonne Discipline : Sciences Économiques Universié de Paris I Panhéon Sorbonne U.F.R. de Sciences Économiques Année 2011 Numéro aribué par la bibliohèque 2 0 1 1 P A 0 1 0 0 5 7 THÈSE Pour l obenion du grade de Doceur de l Universié de Paris

Plus en détail

EPARGNE RETRAITE ET REDISTRIBUTION *

EPARGNE RETRAITE ET REDISTRIBUTION * EPARGNE RETRAITE ET REDISTRIBUTION * Alexis Direr (1) Version février 2008 Docweb no 0804 Alexis Direr (1) : Universié de Grenoble e LEA (INRA, PSE). Adresse : LEA, 48 bd Jourdan 75014 Paris. Téléphone

Plus en détail

Essai surlefficience informationnelle du march boursier marocain

Essai surlefficience informationnelle du march boursier marocain Global Journal of Managemen and Business Research : c Finance Volume 14 Issue 1 Version 1.0 Year 2014 Type: Double Blind Peer Reviewed Inernaional Research Journal Publisher: Global Journals Inc. (USA)

Plus en détail

No 1996 13 Décembre. La coordination interne et externe des politiques économiques : une analyse dynamique. Fabrice Capoën Pierre Villa

No 1996 13 Décembre. La coordination interne et externe des politiques économiques : une analyse dynamique. Fabrice Capoën Pierre Villa No 996 3 Décembre La coordinaion inerne e exerne des poliiques économiques : une analyse dynamique Fabrice Capoën Pierre Villa CEPII, documen de ravail n 96-3 SOMMAIRE Résumé...5 Summary...7. La problémaique...9

Plus en détail

Pouvoir de marché et transmission asymétrique des prix sur les marchés de produits vivriers au Bénin

Pouvoir de marché et transmission asymétrique des prix sur les marchés de produits vivriers au Bénin C N R S U N I V E R S I T E D A U V E R G N E F A C U L T E D E S S C I E N C E S E C O N O M I Q U E S E T D E G E S T I O N CENTRE D ETUDES ET DE RECHERCHES SUR LE DEVELOPPEMENT INTER NATIONAL Pouvoir

Plus en détail

MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES

MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES Un Peuple - Un Bu Une Foi MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES DIRECTION DE LA PREVISION ET DES ETUDES ECONOMIQUES Documen d Eude N 08 ENJEUX ECONOMIQUES ET COMMERCIAUX DE L ACCORD DE PARTENARIAT ECONOMIQUE

Plus en détail

TD/TP : Taux d un emprunt (méthode de Newton)

TD/TP : Taux d un emprunt (méthode de Newton) TD/TP : Taux d un emprun (méhode de Newon) 1 On s inéresse à des calculs relaifs à des remboursemens d empruns 1. On noera C 0 la somme emprunée, M la somme remboursée chaque mois (mensualié), le aux mensuel

Plus en détail

Estimation des matrices de trafics

Estimation des matrices de trafics Cédric Foruny 1/5 Esimaion des marices de rafics Cedric FORTUNY Direceur(s) de hèse : Jean Marie GARCIA e Olivier BRUN Laboraoire d accueil : LAAS & QoSDesign 7, av du Colonel Roche 31077 TOULOUSE Cedex

Plus en détail

DE L'ÉVALUATION DU RISQUE DE CRÉDIT

DE L'ÉVALUATION DU RISQUE DE CRÉDIT DE L'ÉALUAION DU RISQUE DE CRÉDI François-Éric Racico * Déparemen des sciences adminisraives Universié du Québec, Ouaouais Raymond héore Déparemen Sraégie des Affaires Universié du Québec, Monréal RePAd

Plus en détail

CHAPITRE 13. EXERCICES 13.2 1.a) 20,32 ± 0,055 b) 97,75 ± 0,4535 c) 1953,125 ± 23,4375. 2.±0,36π cm 3

CHAPITRE 13. EXERCICES 13.2 1.a) 20,32 ± 0,055 b) 97,75 ± 0,4535 c) 1953,125 ± 23,4375. 2.±0,36π cm 3 Chapire Eercices de snhèse 6 CHAPITRE EXERCICES..a), ±,55 b) 97,75 ±,455 c) 95,5 ±,475.±,6π cm.a) 44,, erreur absolue de,5 e erreur relaive de, % b) 5,56, erreur absolue de,5 e erreur relaive de,9 % 4.a)

Plus en détail

Les solutions solides et les diagrammes d équilibre binaires. sssp1. sssp1 ssss1 ssss2 ssss3 sssp2

Les solutions solides et les diagrammes d équilibre binaires. sssp1. sssp1 ssss1 ssss2 ssss3 sssp2 Les soluions solides e les diagrammes d équilibre binaires 1. Les soluions solides a. Descripion On peu mélanger des liquides par exemple l eau e l alcool en oue proporion, on peu solubiliser un solide

Plus en détail

PREMIÈRE PARTIE LIQUIDITÉ ET MICROSTRUCTURE. La Liquidité - De la Microstructure à la Gestion du Risque de Liquidité

PREMIÈRE PARTIE LIQUIDITÉ ET MICROSTRUCTURE. La Liquidité - De la Microstructure à la Gestion du Risque de Liquidité PREMIÈRE PARTIE LIQUIDITÉ ET MICROSTRUCTURE Erwan Le Saou - Novembre 2000. 13 La microsrucure des marchés financiers ne serai cerainemen pas au cenre d une liéraure abondane si le concep de liquidié n

Plus en détail

Exemples de résolutions d équations différentielles

Exemples de résolutions d équations différentielles Exemples de résoluions d équaions différenielles Table des maières 1 Définiions 1 Sans second membre 1.1 Exemple.................................................. 1 3 Avec second membre 3.1 Exemple..................................................

Plus en détail

Article. «Les effets à long terme des fonds de pension» Pascal Belan, Philippe Michel et Bertrand Wigniolle

Article. «Les effets à long terme des fonds de pension» Pascal Belan, Philippe Michel et Bertrand Wigniolle Aricle «Les effes à long erme des fonds de pension» Pascal Belan, Philippe Michel e Berrand Wigniolle L'Acualié économique, vol 79, n 4, 003, p 457-480 Pour cier ce aricle, uiliser l'informaion suivane

Plus en détail

TRANSMISSION DE LA POLITIQUE MONETAIRE AU SECTEUR REEL AU SENEGAL

TRANSMISSION DE LA POLITIQUE MONETAIRE AU SECTEUR REEL AU SENEGAL REPUBLIQUE DU SENEGAL ------------------ MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES ------------------ AGENCE NATIONALE DE LA STATISTIQUE ET DE LA DEMOGRAPHIE Direcion des Saisiques Economiques e de la Compabilié

Plus en détail

2009-01 EFFICIENCE INFORMATIONNELLE DES 1948-2008 UNE VERIFICATION ECONOMETRIQUE MARCHES DE L OR A PARIS ET A LONDRES, DE LA FORME FAIBLE

2009-01 EFFICIENCE INFORMATIONNELLE DES 1948-2008 UNE VERIFICATION ECONOMETRIQUE MARCHES DE L OR A PARIS ET A LONDRES, DE LA FORME FAIBLE 009-01 EFFICIENCE INFORMATIONNELLE DES MARCHES DE L OR A PARIS ET A LONDRES, 1948-008 UNE VERIFICATION ECONOMETRIQUE DE LA FORME FAIBLE Thi Hong Van HOANG Efficience informaionnelle des marchés de l or

Plus en détail

Copules et dépendances : application pratique à la détermination du besoin en fonds propres d un assureur non vie

Copules et dépendances : application pratique à la détermination du besoin en fonds propres d un assureur non vie Copules e dépendances : applicaion praique à la déerminaion du besoin en fonds propres d un assureur non vie David Cadoux Insiu des Acuaires (IA) GE Insurance Soluions 07 rue Sain-Lazare, 75009 Paris FRANCE

Plus en détail

î.::t:l;~~dlli::::::,.~i~#$1ig:~~~!:i : ~:~~o~:~ t~~s:~~:s::~:n{~~~~ i~~~~~i~:~:é :~~=ure;=~s~~~:li:é~

î.::t:l;~~dlli::::::,.~i~#$1ig:~~~!:i : ~:~~o~:~ t~~s:~~:s::~:n{~~~~ i~~~~~i~:~:é :~~=ure;=~s~~~:li:é~ l ~ ~ ~~ 1..,.! i Le mo du présiden 3JuI!ldû d~ de 18 Sod4éd-'lii4loke ~ennd., c?e/ile.c?aue VoL J'.!Yl.2 ~ 2010 C'es avec modesie, fébrilié e, prudence que j'ai accepé la présidence de la Sociéé d'hisoire

Plus en détail

L inflation française de 1922-1926, hasards et coïncidences d un policy-mix : les enseignements de la FTPL

L inflation française de 1922-1926, hasards et coïncidences d un policy-mix : les enseignements de la FTPL L inflaion française de 1922-1926, hasards e coïncidences d un policy-mix : les enseignemens de la FTPL Jean-Charles Asselain (Correspondan de l Insiu, Professeur à l Universié Monesquieu-Bordeaux IV,),

Plus en détail

CANAUX DE TRANSMISSION BRUITES

CANAUX DE TRANSMISSION BRUITES Canaux de ransmissions bruiés Ocobre 03 CUX DE TRSISSIO RUITES CORRECTIO TRVUX DIRIGES. oyer Canaux de ransmissions bruiés Ocobre 03. RUIT DE FOD Calculer le niveau absolu de brui hermique obenu pour une

Plus en détail

hier aujourd hui Mot du Directeur De Rivaud à Aboville

hier aujourd hui Mot du Directeur De Rivaud à Aboville B U R E A U D U S E R V I C E N A T I O N A L D E P O I T I E R S Mot du Directeur La loi n 97-1019 du 28 octobre 1997 portant réforme du service national a suspendu la conscription et instauré un service

Plus en détail

CONTRIBUTION A L ANALYSE DE LA GESTION DU RESULTAT DES SOCIETES COTEES

CONTRIBUTION A L ANALYSE DE LA GESTION DU RESULTAT DES SOCIETES COTEES CONTRIBUTION A L ANALYSE DE LA GESTION DU RESULTAT DES SOCIETES COTEES Thomas Jeanjean To cie his version: Thomas Jeanjean. CONTRIBUTION A L ANALYSE DE LA GESTION DU RESULTAT DES SOCIETES COTEES. 22ÈME

Plus en détail

Sélection de portefeuilles et prédictibilité des rendements via la durée de l avantage concurrentiel 1

Sélection de portefeuilles et prédictibilité des rendements via la durée de l avantage concurrentiel 1 ASAC 008 Halifax, Nouvelle-Écosse Jacques Sain-Pierre (Professeur Tiulaire) Chawki Mouelhi (Éudian au Ph.D.) Faculé des sciences de l adminisraion Universié Laval Sélecion de porefeuilles e prédicibilié

Plus en détail

Pour 2014, le rythme de la reprise économique qui semble s annoncer,

Pour 2014, le rythme de la reprise économique qui semble s annoncer, En France, l invesissemen des enreprises reparira--il en 2014? Jean-François Eudeline Yaëlle Gorin Gabriel Sklénard Adrien Zakharchouk Déparemen de la conjoncure Pour 2014, le ryhme de la reprise économique

Plus en détail

MODÈLE BAYÉSIEN DE TARIFICATION DE L ASSURANCE DES FLOTTES DE VÉHICULES

MODÈLE BAYÉSIEN DE TARIFICATION DE L ASSURANCE DES FLOTTES DE VÉHICULES Cahier de recherche 03-06 Sepembre 003 MODÈLE BAYÉSEN DE TARFCATON DE L ASSURANCE DES FLOTTES DE VÉHCULES Jean-François Angers, Universié de Monréal Denise Desardins, Universié de Monréal Georges Dionne,

Plus en détail

L impact de l activisme des fonds de pension américains : l exemple du Conseil des Investisseurs Institutionnels.

L impact de l activisme des fonds de pension américains : l exemple du Conseil des Investisseurs Institutionnels. L impac de l acivisme des fonds de pension américains : l exemple du Conseil des Invesisseurs Insiuionnels. Fabrice HERVE * Docoran * Je iens à remercier ou pariculièremen Anne Lavigne e Consanin Mellios

Plus en détail