Sommaire. N 12 - Mai 2016

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sommaire. N 12 - Mai 2016"

Transcription

1 Coueurs Caf La poitique famiiae au N 12 - Mai 2016 de a Haute-Loire Édito Ce nouveau numéro de Coueurs Caf est occasion de mettre en perspective a mise en pace de a Prime d Activité, marquée par un niveau de recours très rapide et très éevé. La Caf, grâce à a forte mobiisation de son personne, a su mettre en oeuvre dans es déais impartis cette nouvee mesure et faire face à un nombre important de demandes. Autre nouvee mesure régementaire, généraisée depuis e 1 er avri : a «GIPA», Garantie contre es impayés de pension aimentaire. Comme vous pourrez e constater à a ecture de cet artice, es Caf sont mobiisées pour répondre au probème des faibesses de certaines pensions aimentaires et combattre es impayés. Pusieurs artices de ce numéro sont consacrés à action sociae de a Caf, à travers es résutats d une enquête menée sur es huit centres sociaux du département, e Contrat Enfance Jeunesse de a Communauté de Communes Loire Semène, une présentation synthétique du régement intérieur d action sociae et un rappe du dispositif Bourses vacances en famie Caf / Ancv. Depuis e 1 er avri, a «GIPA», Garantie contre es impayés de pension aimentaire est généraisée à ensembe du territoire après avoir été expérimentée pendant dixhuit mois dans vingt Caf. Ce dispositif incarne parfaitement ambition de a branche Famie, inscrite dans a Cog : offre gobae de service. I conjugue en effet prestation égae et accompagnement parenta : prestation, avec e versement d une aocation de soutien famiia compémentaire afin de garantir une pension aimentaire minimae. accompagnement dans a fonction parentae, Le consei d administration de a Caf, que j ai honneur de présider a vaidé ensembe des actions en faveur du soutien à a parentaité inscrites dans e contrat puri-annue de gestion , passé entre a Caf de Haute-Loire et a Caisse nationae des aocations famiiaes (Cnaf). Le voet accompagnement parenta de a Gipa s inscrit peinement dans notre poitique de soutien aux parents. Bonne ecture. Christophe Bonnefois, Directeur André Chapaveire, Président du Consei d administration de a Caf Sommaire Prime d activité : premier bian en Haute-Loire p. 2 Enquête réaisée auprès des Centres sociaux p. 3 La «Gipa», Garantie contre es impayés de pension aimentaire p. 4 Règement intérieur d action sociae - Aides financières individuees p. 5 Contrat Enfance Jeunesse de a Communauté de communes Loire Semène p. 6 Lutte contre a fraude p. 6 Démarches simpifiées sur caf.fr p. 7 Bourses vacances en famie Caf / Ancv p. 8 Le magazine Vies de famie désormais disponibe chez es partenaires de a Caf p. 8

2 Prime d activité : premier bian en Haute-Loire La Prime d'activité est entrée en vigueur au 1 er janvier Gérée par es Caf, cette nouvee prestation - qui rempace e Rsa activité et a Prime pour 'empoi - a pour vocation de soutenir activité ou e retour à activité. Simpifier es aides en fusionnant e Rsa Activité et a Prime pour empoi Encourager activité en soutenant e pouvoir d achat des travaieurs modestes Améiorer e niveau de recours qui était faibe, 33% pour e Rsa activité étendre e bénéfice du dispositif aux jeunes actifs de 18 à 25 ans Déveopper accès aux services en igne : a prime d activité, une démarche 100% dématériaisée bénéficiaires de a Prime d activité dont primodemandeurs (parmi esques nouveaux aocataires) 94,2% des demandes faites en igne Traitement et paiement de près de 100 % des demandes de Prime d activité dans es déais prévus Montant moyen de a Prime d activité : 153,67 Montant minimum : 15,01 Montant maximum : 723,79 12 % 11 % 75 % Actifs isoés Coupes mono-actifs Coupes bi-actifs 40 % 60 % Hommes Femmes 18,6 % 24,5 % 55,2 % Moins de 25 ans 25 à 44 ans 45 à 59 ans 60 ans et + 45 % 40 % 35 % 30 % 25 % 20 % 15 % 10 % 5 % 0 % 0 à à à 1500 % foyers 1500 à et pus La mise en œuvre de cette nouvee prestation est e fruit d une forte impication de ensembe des agents de a Caf de a Haute-Loire. Des moyens adaptés ont été mis en œuvre dès fin 2015 : Des sessions de formation pour ensembe des agents de a Caf Le renforcement de accompagnement numérique à accuei Le renforcement des moyens pour a réponse tééphonique Le déveoppement de partenariats avec es structures d accompagnement socia et de insertion. La dématériaisation répond à une demande forte de nos aocataires pour qui e site internet et appication «Caf - Mon compte» sont devenus des outis priviégiés. Chaque aocataire peut se rendre dans nos accueis, au Puy-en-Veay, à Brioude ou à Monistro-sur-Loire, où nous disposons d espaces numériques. Les aocataires peuvent être accompagnés sur ces postes par un conseier. 2

3 Enquête réaisée auprès des Centres sociaux Favoriser intégration sociae des famies dans eur environnement et contribuer à a cohésion sociae sur es territoires est une des principaes orientations de a convention d objectifs et de gestion signée entre état et a Caisse nationae des Aocations famiiaes (Cnaf). Pour faire face à ces enjeux, a Caisse d Aocations Famiiaes de Haute- Loire soutient es structures d animation de a vie sociae que sont es «centres sociaux» ou «espaces de vie sociae». Soumises à agrément de a Caf, ces structures ont pour mission d être : Un équipement de proximité, qui veie à accuei des personnes et des famies et à a mixité sociae, avec une attention particuière aux famies et aux pubics fragiisés. Un ieu de rencontres et d échanges entre es générations, un ieu d animation de a vie sociae ocae, qui favorise a démocratie de proximité. Un équipement qui favorise initiative des habitants et eur impication dans des dynamiques de déveoppement socia et dans des actions coectives. Une équipe d animation composée de professionnes et de bénévoes engagés dans es actions et a gouvernance du projet, mais égaement dans des partenariats de territoire. Un ieu de promotion de vaeurs et de principes tes : - e respect et a dignité humaine - a aïcité, a neutraité et a mixité - a soidarité - a participation et e partenariat La Caf apporte son soutien au déveoppement de ces projets, par un accompagnement financier et technique, un renforcement des partenariats ocaux et animation d un réseau départementa doubés d une mission d observation. C est ainsi qu en 2014, a Caf et es centres sociaux de a Haute-Loire ont intégré, aux côtés de a fédération des centres sociaux et des 3 autres Caf d Auvergne, et à instar de expérience menée en Rhône-Apes depuis 10 ans, e Système d échange Nationa des centres sociaux (SENACS), Observatoire des centres sociaux qui concerne 60 départements. Cet observatoire recueie, par voie de questionnaire nationa de nombreuses données annuees dans e but de : Rendre pus visibe et isibe ce que sont et ce que font es centres sociaux, évauer eur impact coectif sur es territoires et au niveau nationa Susciter échange entre tous es acteurs de animation de a vie sociae. Les dernières données portent sur des ééments 2013, recueiis auprès des 41 centres sociaux des 4 départements auvergnats, dont 49 % sont instaés en miieu urbain et 51 % en miieu rura. La synthèse 2015 des résutats, éaborée dans une démarche régionae, a donné ieu à pubication d une paquette, que vous pouvez consuter sur e site internet rubrique Ma Caf > > Partenaires > Centres sociaux Vous y trouverez, entre autres une partie spécifique aux 8 centres sociaux de a Haute-Loire. Extraits de enquête sur es 8 centres sociaux agréés par a Caf Centre d animation de a vie sociae Brioude Centre socia de Chadrac «Vivre mieux à Chadrac» Le Puy-en-Veay Centre socio-cuture de Guitard Centre socia du Va Vert - Maison de quartier Germaine Tiion Maison de quartier du centre vie - Centre Roger Fourneyron Cyprès, centre socia du Pays de Craponne Maison pour Tous Brives-Charensac Centre socia intercommuna du Haut-Lignon «Les Barbeottes» 165 saariés 290 bénévoes formés 104 habitants associés à instance de piotage 146 associations accueiies 3,3 M de budget cumué Mode de gestion 4 associatifs 4 municipaux 3

4 La «Garantie contre es impayés de pension aimentaire» Le 1 er avri, es Aocations famiiaes ont généraisé e dispositif Gipa «Garantie contre es impayés de pension aimentaire» pour soutenir et accompagner es famies monoparentaes. La Gipa est issue de a oi pour égaité réee entre es femmes et es hommes adoptée e 4 août 2014 et a oi de financement de a Sécurité sociae pour 2016 a décidé sa généraisation. Ee est intégrée à a poitique famiiae qui vise à soutenir a parentaité pour assurer e protection de enfant. I s agit de soutenir financièrement et concrétement e parent seu et d accompagner es parents qui se séparent afin qu is protègent es enfants des confits iés à a séparation. La pension aimentaire - définition Qu est-ce que a Gipa? La Gipa s adresse aux famies monoparentaes qui éèvent un enfant quand autre parent ne paie pus de pension aimentaire ou en cas de faibe pension versée. Ce nouveau service vise à améiorer e processus de recouvrement des pensions aimentaires et déveopper e soutien à a parentaité. Ce dispositif s insère dans offre de service dépoyée par es Caf depuis pusieurs années pour accompagner es foyers monoparentaux ou en situation de séparation. I vise égaement à améiorer accès aux droits. Le versement de Asf dès e premier mois d impayé de pension aimentaire Les personnes qui éèvent seues un ou pusieurs enfants quand a pension aimentaire fixée pour enfant à charge est d un montant inférieur à 104,75 et est payée intégraement. L aocation de soutien famiia compémentaire eur est versée jusqu à hauteur de 104,75 en compément de a pension aimentaire payée. 4 Une aide financière permettant d'atteindre e montant de 104,75 par mois et par enfant, en compément de a pension aimentaire (Asf : aocation de soutien famiia) Des moyens pus efficaces pour que a pension soit régée et a possibiité de récupérer es pensions impayées avec 24 mois d arriérés Un accompagnement de a Caf, si nécessaire, pour que e juge aux affaires famiiaes puisse étabir e montant de a pension aimentaire Les personnes qui ne perçoivent pas du tout ou seuement partieement a pension aimentaire qu ees devraient recevoir. Le mécanisme de récupération par a Caf des pensions aimentaires impayées auprès du parent débiteur est aors renforcé. L Asf est attribuée à a personne qui éève seue son ou ses enfants, dans attente du recouvrement auprès du débiteur. Ee peut aussi être versée si e débiteur est hors d état de faire face à ses obigations (en particuier s i est tituaire d un minima socia).

5 Avant a Gipa Avec a Gipa u u u u 1 Le paiement direct est une procédure de recouvrement forcé qui permet d obtenir e paiement de a pension aimentaire auprès des tiers (empoyeur, organisme bancaire, Pôe empoi...) disposant de sommes dues au débiteur. Le paiement direct se révèe e meieur outi de recouvrement des pensions aimentaires compte tenu de sa rapidité, sa simpicité et sa gratuité. Règement intérieur d action sociae Aides financières individuees Le règement intérieur d action sociae, actuaisé en janvier 2016, contribue à a mise en œuvre des quatre missions de a Caf : 1. Aider es famies à conciier vie professionnee, vie famiiae et vie sociae 2. Soutenir a fonction parentae et faciiter es reations parentsenfants 3. Accompagner es famies dans eurs reations avec environnement et e cadre de vie 4. Créer es conditions favorabes à 'autonomie, à insertion sociae et professionnee des personnes et des famies. Les aides aux famies détaiées dans ce règement sont compémentaires des prestations égaes. Ees sont attribuées seon «critères» et/ou «sur projet» et n'ont pas pour objet de sovabiiser es famies de manière durabe... Vous pouvez consuter ou téécharger ce document sur e site internet Rubrique Ma Caf > 43000> Partenaires > Règement intérieur d action sociae 5

6 Contrat Enfance Jeunesse de a Communauté de Communes Loire-Semène La Caf de a Haute-Loire conduit une poitique famiiae tournée vers es besoins des parents, eur permettant de conciier vie famiiae et vie professionnee. La communauté de communes Loire-Semène, dans e cadre de ses compétences «enfance et jeunesse» déveoppe depuis de nombreuses années une poitique voontariste dans ces domaines en proposant des services diversifiés et adaptés aux besoins des famies du territoire : étabissements d accuei du jeune enfant (Eaje), accueis de Loisirs (Ash), Reais Petite Enfance, Signature d un avenant au CEJ Le 22 mars 2016 a eu ieu a signature d un avenant au Contrat Enfance Jeunesse (CEJ), signé ui en Cet avenant permet a mise en œuvre d actions en faveur des adoescents La signature de avenant officiaise extension du soutien de a Caf aux éus de a Communauté de communes Loire-Semène (soutien ogistique et financier), engagés dans une poitique voontariste en faveur de enfance et de a jeunesse du territoire. La poitique enfance et jeunesse de a Communauté de communes s'exerce désormais dans es secteurs suivants : La petite enfance, au travers des crèches-hate-garderies (ou mutiaccueis) et reais petite enfance L'enfance, au travers des accueis de oisirs et du service périscoaire La jeunesse, au travers des espaces jeunes communautaires Le soutien de a Caf La Caf apporte son soutien ogistique au montage du projet par e biais du Conseier territoria - mission de consei, de suivi et d accompagnement des diagnostics et des projets - du secteur, assorti d une aide financière conséquente. Le CEJ couvre e financement des 4 Eaje, des 2 reais petite enfance, a quinzaine d Ash du territoire et désormais es accueis spécifiques «ados». La fonction «piotage enfance jeunesse» est égaement prise en compte dans ce soutien. L avenant au contrat enfance prend en compte a mise en pace d espaces jeunes communautaires, dont a gestion a été confiée par a commune d Aurec-sur-Loire à a MJC. Le soutien financier de notre organisme au titre du Contrat enfance jeunesse s est éevé pour 2015 à pus de , auxques s ajoutent es aides au fonctionnement versées directement aux gestionnaires de structures pour un montant tota de Jo Champavert (Président du syndicat des eaux de a Semène), Bénédicte Petit (Responsabe Pôe Partenaires à a Caf), Christophe Bonnefois (Directeur de a Caf) et Frédéric Girodet (Président de a Communauté de Communes Loire Semène), ors de a signature de avenant. Lutte contre a fraude 6 Les contrôes réaisés par a Caf de a Haute-Loire en 2015 et anayse des dossiers permettent de différencier erreur, entraînant un indu ou un rappe, des cas de fraudes suspectées. Distinguer une erreur d une fraude La différence réside dans e caractère intentionne. La sanction appicabe est à a hauteur de intention de fraude. Une erreur invoontaire ou un oubi de a part de aocataire, détecté suite à un contrôe va générer un indu. La Caf de a Haute-Loire demande aors à aocataire de rembourser es sommes versées à tort, seon un échéancier déterminé en fonction de ses ressources. Chaque mois, une partie de son indu sera retenue sur es droits versés ou remboursés directement par ceui-ci. Si erreur est déibérée (fausse décaration, fabrication de faux documents) e dossier va faire objet d une suspicion de fraudes... Le dossier est aors présenté à une commission administrative fraudes, qui décidera de a quaification de a fraude et de a sanction à appiquer : avertissement, appication d une pénaité financière, dépôt de painte. Les chiffres en 2015

7 Démarches simpifiées sur caf.fr Accessibe 24/24h, 7/7j, e site internet simpifie es démarches en igne des aocataires. Gérer son dossier personne depuis espace «Mon compte» Muni de son n aocataire et de son code confidentie, aocataire peut : Consuter ses droits, ses paiements et ses courriers, Signaer un changement de : - situation professionnee (reprise d activité, chômage, statut professionne...), - situation famiiae (séparation, vie maritae, départ d un enfant, naissance...), - de coordonnées (adresse, coordonnées bancaires, adresse mai, numéro de tééphone fixe ou portabe), Décarer ses ressources, Transmettre ses pièces justificatives Téécharger une attestation de paiement Faire une demande de prestation Effectuer une simuation de droits Quatre simuations de droits sont possibes sur caf.fr. Ees permettent d estimer un éventue droit : Au revenu de soidarité active (Rsa) à a prestation d accuei du jeune enfant (Paje), à une aide au ogement, à a Prime d activité Après avoir rempi e questionnaire, aocataire obtiendra une estimation de son aide. I pourra aors effectuer une demande d aide en igne. Se renseigner sur es aides La rubrique «S informer sur es aides» permet d avoir accès aux quatre grandes «famies» de prestations versées par a Caf : Petite enfance, Enfance et jeunesse, Soidarité et insertion, Logement et cadre de vie. Une fois aide choisie, aocataire peut en connaître e montant, es conditions d attribution, a durée, es particuarités... Découvrir es pages ocaes de a Caf de a Haute-oire La Caf de a Haute-Loire, comme chacune des 102 Caf, dispose d un espace oca sur e site Accessibe depuis a page d accuei en inscrivant son code posta dans a rubrique Ma Caf, es pages ocaes sont mises à jour réguièrement. Ees diffusent des informations spécifiques à a Caf de a Haute-Loire : actuaité, es modes de contact, es aides en matière d action sociae, es données chiffrées sur son activité... Sur es pages ocaes, i est égaement possibe de prendre rendez-vous avec un conseier. Pour cea, i suffit de se rendre dans onget Contacter ma Caf > Prendre un rendez-vous, de choisir e ieu (Le Puy-en-Veay, Brioude ou Monistrosur-Loire et e motif du rendez-vous. Camie vous guide sur caf.fr Une conseière virtuee prénommée Camie invite es aocataires à découvrir étape par étape e site caf.fr. Ee accompagne usager dans utiisation des services en igne tout en démontrant eur rapidité et eur fiabiité. Camie vise à souager es accueis et es services tééphoniques de a Caf en répondant aux demandes es pus simpes des usagers en igne. Pour cea, une nouvee rubrique nommée «visite guidée» et accessibe directement depuis a page d accuei, a été créée. Cette rubrique a pour objectif de centraiser toutes es informations importantes du site pour simpifier e parcours de aocataire ors de sa visite. L appication mobie «Caf - Mon compte» 1. Téécharger appication gratuitement sur Appe Store ou sur Googe Pay 2. Se connecter à son dossier avec son numéro aocataire et son mot de passe 3. Consuter son dossier : Gérer ses informations personnees, Suivre e versement de ses prestations, Téécharger es reevés ou attestations au format PDF directement sur son mobie Suivre avancement de ses demandes en igne Consuter es ettres et courries échangés avec a Caf. Décarer ses ressources trimestriees, pour a Prime d'activité comme pour e Rsa. 7

8 Bourses vacances en famie Caf / Ancv Le dispositif des bourses vacances, en partenariat avec Agence Nationae des Chèques-Vacances (ANCV), a pour objectif d apporter une aide au premier départ en vacances famiiaes pour des famies en situation de fragiités sociaes et/ou financières. En 2015, 49 projets ont vu e jour en permettant à 167 personnes, dont 18 en situation de handicap, de bénéficier de vacances à a mer, à a campagne ou à a vie. Le projet vacances est un evier important et un outi dynamique pour es «opérateurs», abeisés par a Caf et Ancv (centres sociaux, associations, CCAS...), qui accompagnent es famies. Le projet de départ en vacances est un axe positif, fédérateur, impiquant tous es membres de a famie et permettant de travaier sur e projet, organisation et e budget. Le resserrement et/ou a reconstruction des iens famiiaux et a vaorisation de a fonction parentae sont primordiaux, is sont faciités par un cadre qui fait oubier es soucis du quotidien. L accompagnement dans a construction du projet et a recherche de autonomie donnent a possibiité à a famie de mener jusqu au bout un projet et de retrouver confiance en ses capacités de réaisation et de réussite. Contacts : Bernadette Rocchiccioi au ou et Marion Barjaud au ou Le magazine Vies de Famie désormais disponibe chez es partenaires de a Caf à compter de édition de mai 2016, a Caf de a Haute-Loire participe à une expérimentation de diffusion du magazine Vies de Famie dans ses accueis et auprès de certains partenaires. Vies de Famie est e support d information priviégié des Caf vers es aocataires et es famies. I traite de actuaité de a branche Famie : es nouvees prestations, es démarches à effectuer, offre de service des Caf, etc. I est adressé tous es mois, sous a forme d une newsetter, aux aocataires qui ont fourni eur adresse mai à a Caf. La version papier du magazine s adresse aux autres aocataires. Jusqu à présent, is e recevaient à domicie une fois par trimestre. Désormais, et dès e numéro de mai, des exempaires du magazine seront déposés dans es ieux d accuei et chez des partenaires de a Caf qui auront accepté de diffuser Vies de Famie : centres sociaux, CCAS, mairies, etc. Un présentoir aux coueurs de Vies de Famie a été spéciaement conçu pour recevoir es magazines et eur offrir une visibiité optimae. La mise à disposition du magazine Vies de Famie dans es ieux d accuei de ces partenaires va eur permettre d accéder à une source riche d informations et de conseis pour compéter eurs connaissances et fournir pus faciement des informations sur es aides et services de a Caf aux usagers. La iste des ieux de diffusion du magazine Vies de Famie est disponibe sur rubrique Ma Caf > Qui sommes-nous? Caisse d aocations famiiaes de Haute-Loire 10 avenue André Souier - CS LE PUY-EN-VELAY Cedex Directeur de a pubication : Christophe Bonnefois Conception et coordination : Service communication - Marie-Line Greca ( ) / Perrine Tourette ( ) Impression : Phi'Print - YSSINGEAUX / Crédits photos : Caf de a Haute-Loire / CNAF Reproduction même partiee interdite sans accord de a Caf.

Le Conseil général, acteur de l insertion

Le Conseil général, acteur de l insertion Le Consei généra, acteur de insertion éditoria Le Consei généra est e chef de fie des poitiques de soidarités dans e Va d Oise. A ce titre, i est notamment responsabe du revenu de soidarité active (RSA)

Plus en détail

La nouvelle carrière du personnel judiciaire

La nouvelle carrière du personnel judiciaire La nouvee carrière du personne judiciaire 1 2 Avant-propos Cher ecteur, La manière dont es cours et tribunaux sont administrés est en peine évoution. Une poitique moderne du personne est donc d une extrême

Plus en détail

Outlook. Apprenez exactement ce dont vous avez besoin Progressez à votre rythme Téléchargez les exercices. Joan Lambert et Joyce Cox

Outlook. Apprenez exactement ce dont vous avez besoin Progressez à votre rythme Téléchargez les exercices. Joan Lambert et Joyce Cox Outook Microsoft 2010 Maîtrisez rapidement Outook 2010 avec e ivre officie de Microsoft Press Apprenez exactement ce dont vous avez besoin Progressez à votre rythme Tééchargez es exercices Joan Lambert

Plus en détail

Une. Centre --------------

Une. Centre -------------- 59 Une Médiathèque Centre Socia (a cuture du ien socia) -------------- Émiie Dauphin Émiie Dauphin est bibiothécaire à a Médiathèque Centre Socia Yves Coppens, une structure hybride, à vocation sociae

Plus en détail

PRIMOPIERRE. Société Civile de Placement Immobilier

PRIMOPIERRE. Société Civile de Placement Immobilier PRIMOPIERRE Société Civie de Pacement Immobiier Primonia REIM Septembre 2011 IDENTIFICATION DES RISQUES LIÉS À L INVESTISSEMENT DANS UNE SCPI Facteurs de risques Avant d effectuer un investissement en

Plus en détail

NOTRE MISSION NOTRE APPROCHE NOTRE ÉQUIPE NOTRE MARCHÉ. Confiance. Professionnalisme. Confidentialité

NOTRE MISSION NOTRE APPROCHE NOTRE ÉQUIPE NOTRE MARCHÉ. Confiance. Professionnalisme. Confidentialité www.cobus.net NOTRE MISSION Fournir à nos cients des soutions appropriées, sécurisées et bénéfiques Mettre en pace des soutions restant rentabes sur e ong terme et faciitant ensembe du processus de gestion

Plus en détail

Face au deuil, Vous n êtes pas seul(e) Ce guide vous est proposé par la Caf de Meurthe-et-Moselle et les Associations Deuil Espoir et Favec.

Face au deuil, Vous n êtes pas seul(e) Ce guide vous est proposé par la Caf de Meurthe-et-Moselle et les Associations Deuil Espoir et Favec. Face au deui, Vous n êtes pas seu(e) Ce guide vous est proposé par a Caf de Meurthe-et-Mosee et es Associations Deui Espoir et Favec. 1 Edition 2011 ÉDITO Soutenir et accompagner Soutenir a fonction parentae

Plus en détail

PRIMOPIERRE. Société Civile de Placement Immobilier

PRIMOPIERRE. Société Civile de Placement Immobilier PRIMOPIERRE Société Civie de Pacement Immobiier Primonia REIM Septembre 2012 IDENTIFICATION DES RISQUES LIÉS À L INVESTISSEMENT DANS UNE SCPI Facteurs de risques Avant d effectuer un investissement en

Plus en détail

Politique du patrimoine

Politique du patrimoine Poitique du patrimoine 3025 1807 7407 3025 1807 7407 333, avenue Acadie Dieppe, N.-B. E1A 1G9 tééphone: 877.7900 info@dieppe.ca dieppe.ca PRÉAMBULE Le déveoppement d une Poitique du patrimoine pour a Vie

Plus en détail

Comment s installer aux Canaries

Comment s installer aux Canaries Comment s instaer aux Canaries Aide institutionnee Le gouvernement des Canaries soutient activement es investissements réaisés dans es secteurs stratégiques canariens. Pour ce faire, e département de Investir

Plus en détail

Notice d information VCF EQUILIBRE ÉDITION 2015 NON CADRES

Notice d information VCF EQUILIBRE ÉDITION 2015 NON CADRES Notice d information VCF EQUILIBRE ÉDITION 2015 NON CADRES LES DISPOSITIONS GÉNÉRALES // OBJET Le présent contrat a pour objet de rembourser, dans e cadre d une couverture d entreprise, tout ou partie

Plus en détail

UNE NOUVELLE OFFRE DE FORMATION

UNE NOUVELLE OFFRE DE FORMATION SE FORMER POUR AGIR UNE NOUVELLE OFFRE DE FORMATION 3 Dans cette période compexe, de nombreux défis nous attendent dans es entreprises et es administrations. Pour y faire face, a formation est un des

Plus en détail

Programme d investissements d avenir Innovation urbaine Accompagnement des candidatures franciliennes

Programme d investissements d avenir Innovation urbaine Accompagnement des candidatures franciliennes - Préfecture de a région d'ie-de-france Programme d investissements d avenir Innovation urbaine Accompagnement des candidatures franciiennes Programme d Investissements d avenir (PIA) e PIA 2 éargit es

Plus en détail

UIDE DU DOCTORANT Pôle de recherchee t d enseignement supérieur 2011-2012

UIDE DU DOCTORANT Pôle de recherchee t d enseignement supérieur 2011-2012 Pôe de recherche et UIDE DU DOCTORANT d enseignement supérieur 2011-2012 L ÉDITO DU PRÉSIDENT Doctorants, vous êtes engagés dans a préparation d une thèse au sein de une des six écoes doctoraes du Pôe

Plus en détail

Un guide du bailleur : pourquoi?...3

Un guide du bailleur : pourquoi?...3 édition 2012 SOMMAIRE Un guide du baieur : pourquoi?...3 Avant a ocation Que type de ocation puis-je proposer ou accepter?...4 Quees conditions pour mon ogement mis en ocation?...5 Quees aides pour améioration

Plus en détail

Intégration visuelle des installations de branchement aux bâtiments résidentiels. Guide des bonnes pratiques

Intégration visuelle des installations de branchement aux bâtiments résidentiels. Guide des bonnes pratiques Intégration visuee des instaations de branchement aux bâtiments résidenties Guide des bonnes pratiques Guide des bonnes pratiques Légende s techniques PRINCIPAUX SYMBOLES UTILISÉS RECOMMANDÉ ACCEPTabe

Plus en détail

Guide Fiscal 2013. Impôt sur le revenu

Guide Fiscal 2013. Impôt sur le revenu Suppément gratuit au Faire Face n 718 d avri 2013. Mis à jour par Juie Charpin, conseière technique au service juridique droit des personnes et des famies, sous a direction de Linda Aouar, directrice juridique

Plus en détail

UIDE DU DOCTORANT 2010-2011

UIDE DU DOCTORANT 2010-2011 Pôe de recherche et UIDE DU DOCTORANT d enseignement supérieur Cité Descartes Champs-sur-Marne 77454 Marne-a-Vaée, Cedex 2 Tééphone : 01 60 95 79 00 Téécopie : 01 64 15 32 87 www.univ-paris-est.fr 2010-2011

Plus en détail

Guide des applications Lexmark ESF

Guide des applications Lexmark ESF Guide des appications Lexmark ESF Aidez vos cients à tirer peinement profit du potentie de eurs équipements Lexmark. Les appications Lexmark ont été conçues pour aider es entreprises à capturer et gérer

Plus en détail

PRIMOPIERRE. Société Civile de Placement Immobilier

PRIMOPIERRE. Société Civile de Placement Immobilier PRIMOPIERRE Société Civie de Pacement Immobiier Primonia REIM Septembre 2013 IDENTIFICATION DES RISQUES LIÉS À L INVESTISSEMENT DANS UNE SCPI Facteurs de risques Avant d effectuer un investissement en

Plus en détail

Vétérinaires : quelles perspectives d activité en 2010?

Vétérinaires : quelles perspectives d activité en 2010? Vétérinaires : quees perspectives d activité en 2010? Edito Arnaud Duet Docteur Vétérinaire Président d Ergone Ergone, nouvee association pour es vétérinaires qui partagent envie d entreprendre, a vouu

Plus en détail

Les marchés des sociétés d Hlm

Les marchés des sociétés d Hlm Les marchés s des sociétés s d Hmd LES MARCHES DES SOCIETES D HLM LES PRINCIPES GENERAUX LES EVOLUTIONS LE CHAMP D APPLICATION Les organismes d Hm sont des pouvoirs adjudicateurs - soit soumis au code

Plus en détail

CONSEIL GENERAL DE SEINE ET MARNE

CONSEIL GENERAL DE SEINE ET MARNE 2/03 1 CONSEIL GENERAL DE SEINE ET MARNE Séance du 20 Novembre 2009 Commission n 2 Administration Générae et Personne Commission n 7 Finances DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL

Plus en détail

Partie 1 Techniques de bases de données simples

Partie 1 Techniques de bases de données simples Partie 1 Techniques de bases de données simpes 1 Exporer une base de données Access 2010...3 2 Créer des bases de données et des tabes simpes... 45 3 Créer des formuaires simpes... 77 4 Afficher des données...101

Plus en détail

clés Les chiffres du commerce Étude réalisée par la Chambre de commerce et d industrie de l Essonne avril 2012 n Repères

clés Les chiffres du commerce Étude réalisée par la Chambre de commerce et d industrie de l Essonne avril 2012 n Repères cés Les chiffres du commerce 0 Étude réaisée par a Chambre de commerce et d industrie de Essonne n Repères n Urbanisme commercia n évoution n bian démographique n consommation des ménages n commerce de

Plus en détail

Fête & Buvette Un équilibre à trouver. A l attention des maires, présidents d associations, responsables de débit de boissons temporaires, bénévoles

Fête & Buvette Un équilibre à trouver. A l attention des maires, présidents d associations, responsables de débit de boissons temporaires, bénévoles Fête & Buvette Un équiibre à trouver A attention des maires, présidents d associations, responsabes de débit de boissons temporaires, bénévoes Edition : Février 2011 Nous sommes ensembe responsabes! La

Plus en détail

ARTENARIAT. 59 e Congrès. 28 octobre 1 er novembre

ARTENARIAT. 59 e Congrès. 28 octobre 1 er novembre Vaence ARTENARIAT 2015 59 e Congrès 28 octobre 1 er novembre En 2015, e congrès de UIA se tient à Vaence du 28 octobre au 1 er novembre sur es thèmes suivants : 2015 59 e Congrès 28 octobre au 1 er novembre

Plus en détail

PRIMOVIE. Société Civile de Placement Immobilier

PRIMOVIE. Société Civile de Placement Immobilier PRIMOVIE Société Civie de Pacement Immobiier Primonia REIM Septembre 2013 INVESTISSEZ INDIRECTEMENT EN PARTS DE SCPI PRIMOVIE est une SCPI qui a pour objectif d accompagner es différentes étapes de a vie

Plus en détail

Tous vos déplacements à la carte.

Tous vos déplacements à la carte. Tous vos dépacements à a carte. Qu est-ce que e Pan de Dépacements Urbains? Le Pan de Dépacements Urbains (PDU) définit pour 10 ans es principes d organisation des dépacements, de a circuation et du stationnement

Plus en détail

PRIMOVIE. Société Civile de Placement Immobilier

PRIMOVIE. Société Civile de Placement Immobilier PRIMOVIE Société Civie de Pacement Immobiier Primonia REIM Septembre 2012 INVESTISSEZ INDIRECTEMENT EN PARTS DE SCPI PRIMOVIE est une SCPI qui a pour objectif d accompagner es différentes étapes de a vie

Plus en détail

UNICEF/92-5221/Toutounji

UNICEF/92-5221/Toutounji UNICEF/92-5221/Toutounji Pourquoi i est important de communiquer et d utiiser es informations sur L aaitement materne Un bébé nourri au sein est moins souvent maade et mieux nourri qu un bébé à qui on

Plus en détail

Élevons la voix! Plan d action pour la lutte contre les comportements d intimidation et de cyberintimidation

Élevons la voix! Plan d action pour la lutte contre les comportements d intimidation et de cyberintimidation Éevons a voix! Pan d action pour a utte contre es comportements d intimidation et de cyberintimidation Éevons a voix! Pan d action pour a utte contre es comportements d intimidation et de cyberintimidation

Plus en détail

Rapport d activités 2013

Rapport d activités 2013 Rapport d activités 213 1 1 1.1 Sudoc... p. 5 Nouvee convention de participation au Sudoc... p. 5 Sudoc professionne... p. 5 Sudoc pubic... p. 5 Ouverture de Coodus pour une simpification de exemparisation...

Plus en détail

MUTUELLES DE SANTÉ ET ASSOCIATIONS DE MICRO-ENTREPRENEURS GUIDE

MUTUELLES DE SANTÉ ET ASSOCIATIONS DE MICRO-ENTREPRENEURS GUIDE MUTUELLES DE SANTÉ ET ASSOCIATIONS DE MICRO-ENTREPRENEURS GUIDE Copyright Organisation internationae du Travai 2001 Première édition 2001 Les pubications du Bureau internationa du Travai jouissent de a

Plus en détail

à des commissions d enquête

à des commissions d enquête Protocoe sur a nomination de juges à des commissions d enquête Adopté par e Consei canadien de a magistrature août 2010 Sa Majesté a Reine du chef du Canada, 2010 Numéro du cataogue : JU14-21/2010 ISBN

Plus en détail

13 1 3cas cas de de GRH

13 1 3cas cas de de GRH 13 cas de GRH management sup management - ressources humaines 13 cas de GRH Études de cas d entreprises avec corrigés détaiés Eine Nicoas Dunod, Paris, 2013 ISBN 978-2-10-058736-0 Sommaire Tabeau synoptique

Plus en détail

DE COMMERCE ET DE GESTION

DE COMMERCE ET DE GESTION Institut DE COMMERCE ET DE GESTION Administration et Direction des Admissions : 9, rue Saint-Lambert 75015 Paris Té. (33) 01 45 58 17 33 Fax. 01 45 58 61 59 Métro Boucicaut (igne 8) ou Convention (igne

Plus en détail

Création. d Entreprises. Offres immobilières. les opportunités à saisir en ZUS et ZFU. (Vente & Location)

Création. d Entreprises. Offres immobilières. les opportunités à saisir en ZUS et ZFU. (Vente & Location) Création d Entreprises Offres immobiières es opportunités à saisir en ZUS et ZFU (Vente & Location) Location & Vente en Zone Franche Urbaine Quartier du Neuhof Strasbourg Disponibiité : immédiate Activité

Plus en détail

DOSSIER DE PRESEntatIOn

DOSSIER DE PRESEntatIOn DOSSIER DE PRESEntatIOn www.ufdi.fr 1 - Historique de association SOmmaIRE 2 - Présentation de association 3 - nos activités 4 - Les missions de UFDI 5 - Les membres du bureau 6 - Présentation des déégués

Plus en détail

5 u u u 1 To 20 r u u u ont B o arcelona u u Ne D w ub Y li o n rk u u London u u Vive les langues

5 u u u 1 To 20 r u u u ont B o arcelona u u Ne D w ub Y li o n rk u u London u u Vive les langues 5 u 20 1 Toronto u u Barceona Dubin New York London u u Vive es angues Chers parents, chers futurs participants Eh, dis, as-tu repéré es pictogrammes d Edi? 5 Voyage train/avion accompagné. Voyage train

Plus en détail

La banque publique au service de la croissance des entreprises françaises

La banque publique au service de la croissance des entreprises françaises C D F E 4 JUIN 2015 La banque pubique au service de a croissance des entreprises françaises 2 01. 02. Qui sommes-nous? Réseau Bpifrance 03. Nos missions 06. 07. 08. Garantie Bpifrance Financement Bpifrance

Plus en détail

TUNISIE RAPPORT NATIONAL SUR LES ENFANTS NON SCOLARISÉS

TUNISIE RAPPORT NATIONAL SUR LES ENFANTS NON SCOLARISÉS TOUS À L ÉCOLE MOYEN-ORIENT ET AFRIQUE DU NORD INITIATIVE MONDIALE EN FAVEUR DES ENFANTS NON SCOLARISÉS RÉSUMÉ TUNISIE RAPPORT NATIONAL SUR LES ENFANTS NON SCOLARISÉS OCTOBRE 2014 2015 UNICEF Bureau régiona,

Plus en détail

Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du fonds

Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du fonds Fonds d actions américaines de croissance Renaissance Rapport intermédiaire de a direction sur e rendement du fonds pour a période cose e 28 février 2015 Tous es chiffres sont en doars canadiens, sauf

Plus en détail

Internet : Création de pages Web et contenus en ligne

Internet : Création de pages Web et contenus en ligne Internet : Création de pages Web et contenus en igne «Internet : Création de pages Web et contenus en igne» Objectifs : Créer un site Internet simpe sans avoir à connaître e angage informatique. Découvrir

Plus en détail

Les trophées de l international

Les trophées de l international Les trophées de internationa 2012 La CCI Essonne organise e 22 novembre 2012 Les trophées de internationa qui seront remis au moment du 11e forum de internationa avec, comme pays invité d honneur, a Chine.

Plus en détail

Sommaire. dans votre région...21

Sommaire. dans votre région...21 édito Attention! En 2008, orientation vers enseignement supérieur change de rythme! En effet, ce qui vous est demandé, c est tout simpement de réféchir en même temps à ensembe des possibiités que vous

Plus en détail

Ne pas envoyer le livret de famille : celui-ci vous sera demandé par le Service Central de l'etat Civil à Nantes après transcription de l'adoption.

Ne pas envoyer le livret de famille : celui-ci vous sera demandé par le Service Central de l'etat Civil à Nantes après transcription de l'adoption. PARQUET DU TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE NANTES Quai François Mitterrand 44921 NANTES CEDEX 9 Service des Adoptions Internationaes Liste des pièces à fournir à 'appui d'une demande de vérification d'opposabiité

Plus en détail

Standards Européens de Jeu Responsable L exemple des loteries

Standards Européens de Jeu Responsable L exemple des loteries Standards Européens de Jeu Responsabe L exempe des oteries Perinde van Dijken, Dééguée Jeu Responsabe, Loterie Romande Raymond Bovero, Directeur des programmes Jeu Responsabe & Déveoppement durabe, La

Plus en détail

Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du fonds

Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du fonds Fonds immobiier canadien CIBC Rapport intermédiaire de a direction sur e rendement du fonds pour a période cose e 30 juin 2015 Tous es chiffres sont en doars canadiens, sauf indication contraire Le présent

Plus en détail

ormation en Art-thérapie

ormation en Art-thérapie Association Française de Recherches et Appications des Techniques Artistiques en Pédagogie et Médecine Association oi 1901 agréée par e Ministère de a Jeunesse Education Popuaire. AFRATAPEM ECOLE D ART-THÉRAPIE

Plus en détail

de l'aide à la Personne Malade et à son Entourage

de l'aide à la Personne Malade et à son Entourage Annonce du diagnostic "j'ai besoin d'aide" Mon séjour à 'hopita Scoarité et empoi Ma vie au jour e jour Aidants: j'aide et j'ai besoin d'aide Liois: je veux m'engager de 'Aide à a Personne Maade et à son

Plus en détail

Rejoignez le. No 1 mondial. de la franchise *! Créez votre entreprise en Franchise avec SUBWAY. www.subwayfrance.fr

Rejoignez le. No 1 mondial. de la franchise *! Créez votre entreprise en Franchise avec SUBWAY. www.subwayfrance.fr Rejoignez e No 1 mondia de a franchise *! Créez votre entreprise en Franchise avec SUBWAY www.subwayfrance.fr *SUBWAY est e numéro 1 mondia de a restauration, en nombre de restaurants. 2015 Doctor s Associates

Plus en détail

2 juillet 2014-18h00 Mairie de Saint-Priest

2 juillet 2014-18h00 Mairie de Saint-Priest Compte-rendu de a réunion pubique d information dans e cadre de a concertation sur e Pan de Prévention des Risques Technoogiques de Saint-Priest (CREALIS et SDSP) 2 juiet 2014-18h00 Mairie de Saint-Priest

Plus en détail

GARDEZ UNE TECHNOLOGIE D AVANCE GROUPE TELECOMS DE L OUEST. Tél. : 05 46 30 07 30 Fax : 05 46 30 07 37 Mail : info@ceso-gto.com www.ceso-gto.

GARDEZ UNE TECHNOLOGIE D AVANCE GROUPE TELECOMS DE L OUEST. Tél. : 05 46 30 07 30 Fax : 05 46 30 07 37 Mail : info@ceso-gto.com www.ceso-gto. GARDEZ UNE TECHNOLOGIE D AVANCE GROUPE TELECOMS DE L OUEST Té. : 05 46 30 07 30 Fax : 05 46 30 07 37 Mai : info@ceso-gto.com www.ceso-gto.com Votre tééphonie d entreprise : convergence fixe & mobie Depuis

Plus en détail

Dossier-guide sur la redevabilité des programmes. Une ressource de Save the Children

Dossier-guide sur la redevabilité des programmes. Une ressource de Save the Children Dossier-guide sur a redevabiité des programmes Une ressource de Save the Chidren Save the Chidren travaie dans pus de 120 pays. Nous sauvons des vies d enfants. Nous nous battons pour eurs droits. Nous

Plus en détail

REÉDITION Avril 2012

REÉDITION Avril 2012 REÉDITION Avri 2012 www.onisep.fr/tououse www.onisep.fr Un achat à notre ibrairie Venez découvrir toutes nos pubications du undi au vendredi de 13h00 à 17h00 es mercredi et vendredi matins de 10h00 à 12h00

Plus en détail

Conditions et tarifs. des opérations et services bancaires aux particuliers. Au 1 er Janvier

Conditions et tarifs. des opérations et services bancaires aux particuliers. Au 1 er Janvier Conditions et tarifs des opérations et services bancaires aux particuiers Au 1 er Janvier 2011 Ce document vous indique es conditions et tarifs des opérations et services bancaires appiqués à a cientèe

Plus en détail

Lexmark Print Management

Lexmark Print Management Lexmark Print Management Optimisez impression en réseau et accès à vos informations avec une soution fexibe. Impression des documents sûre et pratique Fexibe. Libérez es travaux d impression à partir de

Plus en détail

l EXCLUSION, INCLUSION m

l EXCLUSION, INCLUSION m EXCLUSION, INCLUSION m education permanente CULTURE ÉDUCATION PERMANENTE «I y a eu une invention de accessibiité comme nouvee forme sociae révéatrice d une conception du traitement de atérité dans notre

Plus en détail

UIDE DU DOCTORANT 2014 2015

UIDE DU DOCTORANT 2014 2015 UIDE DU DOCTORANT 2014 2015 ÉDITO Doctorants, Vous êtes engagés dans a préparation d une thèse au sein d une écoe doctorae d Université Paris-Est (UPE). Vous postuez ainsi au dipôme e pus éevé en France

Plus en détail

CHAPITRE 4. LE CONTEXTE DE L EDUCATION A MADAGASCAr

CHAPITRE 4. LE CONTEXTE DE L EDUCATION A MADAGASCAr CHAPITRE 4 Education et TIC LE CONTEXTE DE L EDUCATION A MADAGASCAr a Des résutats contrastés du système éducatif du pays a Les principaux défis pour améioration du système éducatif LES TIC ET L EDUCATION

Plus en détail

Restauration des milieux aquatiques :

Restauration des milieux aquatiques : Restauration des miieux aquatiques : Evoution des pratiques et des acteurs 20 novembre 2014 Centre de congrès Vinci à Tours (37) Programme & inscription Programme 8h30 Café d accuei 9h15 Ouverture par

Plus en détail

STAGE STAGE STAGE STAGE STAGE

STAGE STAGE STAGE STAGE STAGE 01 STAGE 03 STAGE 02 STAGE 04 STAGE 05 STAGE I I I - - I Le système de management intégré : es normes ISO 9001/ISO 14001/ OHSAS 18001 Le système de management de quaité : a norme ISO 9001 (Exigences- Audit

Plus en détail

Votre guide d utilisation

Votre guide d utilisation Réaisez et éditez en igne vos certificats et ordres d assurance Votre guide d utiisation Ce nouve outi vous permet, sur vos contrats Cargo Feet ou Transfeet : de saisir et de transmettre à Covéa Feet,

Plus en détail

Pleine- page. Activités 2009. Architecture. Urbanisme. Paysage. Environnement. Économie d énergie. C.A.U.E de la Seine-Maritime - Mai 2010

Pleine- page. Activités 2009. Architecture. Urbanisme. Paysage. Environnement. Économie d énergie. C.A.U.E de la Seine-Maritime - Mai 2010 Peine- page C.A.U.E de a Seine-Maritime - Mai 2010 Activités 2009 Architecture Paysage Urbanisme Environnement Économie d énergie Peine -page Éditoria Som maire Depuis sa création en 1978, e C.A.U.E était

Plus en détail

SOMMAIRE. Vous souhaitez embaucher dans votre entreprise un ou plusieurs apprenti(e)s. INFOS APPRENTISSAGE 04. 06.

SOMMAIRE. Vous souhaitez embaucher dans votre entreprise un ou plusieurs apprenti(e)s. INFOS APPRENTISSAGE 04. 06. SOMMAIRE INFOS APPRENTISSAGE 04. 06. 07. L APPRENTISSAGE INDUSTRIEL LE PARCOURS DE L APPRENTISSAGE INDUSTRIEL LES MÉTIERS ET DIPLÔMES PRÉPARÉS DANS LES CENTRES DE FORMATION DE LA BRANCHE EN ÎLE-DE-FRANCE

Plus en détail

Comment établir de vraies collaborations entre parcs et villes portes? LE DÉBAT FOCAL PUBLICITÉ ET PAYSAGE : VERS UNE RÉSOLUTION DU CONFLIT

Comment établir de vraies collaborations entre parcs et villes portes? LE DÉBAT FOCAL PUBLICITÉ ET PAYSAGE : VERS UNE RÉSOLUTION DU CONFLIT MAGAZINE DE LA FÉDÉRATION DES PARCS NATURELS RÉGIONAUX DE FRANCE MARS 2009 - N 62 U N E A U T R E V I E S I N V E N T E I C I FOCAL PUBLICITÉ ET PAYSAGE : VERS UNE RÉSOLUTION DU CONFLIT LE DÉBAT Comment

Plus en détail

Les chiffres clés 2012

Les chiffres clés 2012 Les chiffres clés 2012 Les allocataires La Caf de la Sarthe compte 95 129 allocataires. Son action s exerce à travers : > le paiement des prestations légales, > la mise en œuvre d une politique d action

Plus en détail

NUANCE The experience speaks for itself

NUANCE The experience speaks for itself NUANCE The experience speaks for itsef Comparaison des soutions PDF Synthèse Compatibiity Features Professiona 7 Professiona 8 Compatibe avec Microsoft Windows XP (32 bits), Vista (32 et 64 bits) et Windows

Plus en détail

Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du fonds

Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du fonds Fonds Chine pus Renaissance Rapport intermédiaire de a direction sur e rendement du fonds pour a période cose e 28 février 2015 Tous es chiffres sont en doars canadiens, sauf indication contraire Le présent

Plus en détail

Si on reparlait de la distribution du crédit sur les lieux de vente...

Si on reparlait de la distribution du crédit sur les lieux de vente... Buetin de 'UFC-QUE CHOSR de 'ÀN Association sans but ucratif, régie par a oi de 1901 et agréée pour ester en Justice affiiée à a Fédération Nationae d'ufc-que Choisir affiiée à 'Union Régionae Rhône-Apes

Plus en détail

Système PBX IP hybride

Système PBX IP hybride Système PBX IP hybride KX-TDA30 La conception et es spécifications peuvent être modifiées sans préavis. FrenchPan_NEW MASTER_FA.indd -3 /6/09 9:0:0 AM Pour a mise en pace d un environnement de communications

Plus en détail

Le recours à l Aide complémentaire santé : les enseignements d une expérimentation sociale à Lille

Le recours à l Aide complémentaire santé : les enseignements d une expérimentation sociale à Lille Document de travai Working paper Le recours à Aide compémentaire santé : es enseignements d une expérimentation sociae à Lie Sophie Guthmuer (LEDa-LEGOS, Université Paris-Dauphine) Forence Jusot (LEDa-LEGOS,

Plus en détail

Cemont lance SILVER CF une nouvelle gamme de brasures d'argent sans cadmium pour la plomberie, le sanitaire, le froid, la climatisation

Cemont lance SILVER CF une nouvelle gamme de brasures d'argent sans cadmium pour la plomberie, le sanitaire, le froid, la climatisation Saint Ouen 'Aumône, e 19 février 2008 Cemont ance une nouvee gamme de brasures d'argent sans cadmium pour a pomberie, e sanitaire, e froid, a cimatisation Contacts : Direction de a Communication Georges

Plus en détail

Salon Moto Légende 2015

Salon Moto Légende 2015 Saon Moto Légende 2015 20, 21 et 22 novembre 2015 - Parc Fora de Paris (Château de Vincennes) COMMANDE EXPOSANTS À retourner avant e 22 octobre 2015 à : SALON MOTO LÉGENDE - EXPOSANTS - BP 40419-77309

Plus en détail

Master Actuariat-Finance Master Actuariat-Prévoyance Sociale. Prof ABDELKADER SALMI 2012

Master Actuariat-Finance Master Actuariat-Prévoyance Sociale. Prof ABDELKADER SALMI 2012 Master Actuariat-Finance Master Actuariat-Prévoyance Sociae Prof ABDELKADER SALMI 2012 Actuaire L étymoogie du mot "actuaire" est atine (comptabe, rédacteur des ivres de comptes acta), ce terme n'apparaît

Plus en détail

Market Data Feed. Des données constamment actualisées

Market Data Feed. Des données constamment actualisées Market Data Feed Des données constamment actuaisées Market Data Feed (MDF) de SIX Teekurs est un fux en temps rée standardisé qui fournit des données consoidées dans un format uniformisé, quee que soit

Plus en détail

Plate-forme de solutions logicielles Lexmark

Plate-forme de solutions logicielles Lexmark Lexmark Soutions Patform Pate-forme de soutions ogiciees Lexmark La pate-forme de soutions Lexmark est a gamme d appications créée par Lexmark pour proposer des soutions ogiciees efficaces, économiques

Plus en détail

Conditions Générales pour l'assurance ASSISTANCE TOURISTIQUE ANNUELLE - 01.10.2010

Conditions Générales pour l'assurance ASSISTANCE TOURISTIQUE ANNUELLE - 01.10.2010 10, rue Adringen www.aux.u Conditions Généraes pour 'Assurance ASSISTANCE TOURISTIQUE ANNUELLE - 01.10.2010 enregistrées à Luxembourg, actes civis, e 10.09.2010, LAC/2010/41488 Conditions Généraes DEFINITIONS

Plus en détail

Intégration des statistiques sectorielles en Afrique Guide de planification d un Système Statistique National intégré

Intégration des statistiques sectorielles en Afrique Guide de planification d un Système Statistique National intégré EDUCATION HEALTH Intégration des statistiques sectoriees en Afrique Guide de panification d un Système Statistique Nationa intégré Version 1.0, Novembre 2007 GROUPE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT

Plus en détail

La gestion de la relation client au sein de la PME. Contenu de la présentation. Le CRM outil pour les PME? SOGID SA

La gestion de la relation client au sein de la PME. Contenu de la présentation. Le CRM outil pour les PME? SOGID SA La gestion de a reation cient au sein de a PME Laurent Warichet 2006 SOGID. Tous droits réservés Le CRM outi pour es PME? Contenu de a présentation Qu est-ce que e CRM? Pourquoi a gestion cient? CRM :

Plus en détail

Le coût social de l alcool, du tabac et des drogues illicites en 2000

Le coût social de l alcool, du tabac et des drogues illicites en 2000 addictoogie Le coût socia de acoo, du tabac et des drogues iicites en 2000 Phiippe Fenogio Maître de conférences à université de Nancy II Véronique Pare Maître de conférences à université de Panthéon-Sorbonne

Plus en détail

MÉCÉNAT PARTICIPATIF : tous à l œuvre! Cérémonie de décoration de donateurs de la culture

MÉCÉNAT PARTICIPATIF : tous à l œuvre! Cérémonie de décoration de donateurs de la culture MÉCÉNAT PARTICIPATIF : tous à œuvre! Cérémonie de décoration de donateurs de a cuture mardi 9 décembre 2014 Ministère de a Cuture et de a Communication Communiqué de presse Feur Peerin reance a poitique

Plus en détail

Salon Moto Légende 2015

Salon Moto Légende 2015 CLUBS Saon Moto Légende 2015 20, 21 et 22 novembre 2015 - Parc Fora de Paris (Château de Vincennes) Inscription CLUBS À retourner avant e 22 octobre 2015 à : saon moto égende - Cubs - BP 40419-77309 Fontainebeau

Plus en détail

Informations multilingues sur la vie quotidienne

Informations multilingues sur la vie quotidienne 1 Impôts (1) Vie et Impôts A partir d un certain niveau de revenus, tous es étrangers résidant au Japon depuis pus d un an sont obigés de payer des impôts comme es Japonais. D abord, voyons comment marche

Plus en détail

La conception et les spécifications peuvent être modifiées sans préavis.

La conception et les spécifications peuvent être modifiées sans préavis. La conception et es spécifications peuvent être modifiées sans préavis. LTD KXTDA30_FR_200_v.indd 2 3/2/0 3:3:0 PM Système PBX IP hybride KX-TDA30 LTD KXTDA30_FR_200_v.indd 3 3/2/0 3:3:02 PM TABLE DES

Plus en détail

BELGIQUE LUXEMBOURG ALLEMAGNE

BELGIQUE LUXEMBOURG ALLEMAGNE Frontaiers Lorraine Centre de Ressources du travai frontaier www.frontaiersorraine.eu CE TRAVAIL A ÉTÉ RÉALISÉ EN COOPÉRATION AVEC L OREFQ BELGIQUE LUXEMBOURG ALLEMAGNE EURES EURES est un réseau européen

Plus en détail

Manuel d'utilisation de Wapam

Manuel d'utilisation de Wapam Manue de 'utiisateur de Wapam Tabe des matières 1Wapam, une recherche de motifs par automates pondérés...3 2Tutorie : un exempe simpe d'utiisation...3 Utiisation avec Rdisk...3 Utiisation sans Rdisk...6

Plus en détail

LE MANUEL DE L INITIATIVE DE LAVAGE DES MAINS

LE MANUEL DE L INITIATIVE DE LAVAGE DES MAINS LE MANUEL DE L INITIATIVE DE LAVAGE DES MAINS Guide de préparation d un programme de promotion du avage des mains au savon BANQUE MONDIALE The Internationa Bank for Reconstruction and Deveopment/The Word

Plus en détail

Stratégie pour le développement durable: lignes directrices et plan d action 2008 2011

Stratégie pour le développement durable: lignes directrices et plan d action 2008 2011 Consei fédéra suisse Stratégie pour e déveoppement durabe: ignes directrices et pan d action 2008 2011 Rapport du 16 avri 2008 Impressum Consei fédéra suisse Stratégie pour e déveoppement durabe: ignes

Plus en détail

La Luxembourg School for Commerce (LSC)

La Luxembourg School for Commerce (LSC) _2 La Luxembourg Schoo for Commerce (LSC) Pour faire face à un marché de empoi et un environnement économique en constante évoution, a formation professionnee tant initiae que continue doit s adapter aux

Plus en détail

Chapitre 2 ÉTUDES EMPIRIQUES DES CONVENTIONS DE SERVICES BANCAIRES AU ROYAUME-UNI ET EN FRANCE. COMITÉ CONSULTATIF Rapport Exercice 2002 2003 289

Chapitre 2 ÉTUDES EMPIRIQUES DES CONVENTIONS DE SERVICES BANCAIRES AU ROYAUME-UNI ET EN FRANCE. COMITÉ CONSULTATIF Rapport Exercice 2002 2003 289 Chapitre 2 ÉTUDES EMPIRIQUES DES CONVENTIONS DE SERVICES BANCAIRES AU ROYAUME-UNI ET EN FRANCE COMITÉ CONSULTATIF Rapport Exercice 2002 2003 289 1. Les conventions de services bancaires au Royaume-Uni

Plus en détail

Automobile et aéronautique

Automobile et aéronautique Soutions et systèmes de marquage et de codage Automobie et aéronautique Nous avons conscience des difficutés particuières auxquees vous devez faire face sur vos ignes de production Dans 'industrie automobie

Plus en détail

Régime économique et fiscal général

Régime économique et fiscal général Régime économique et fisca généra Le système fisca espagno est moderne et compétitif. La pression fiscae (e pourcentage des impôts et de a sécurité sociae par rapport au PIB) y est inférieure de quatre

Plus en détail

Sommaire. Édito. > Les mots-clés 49 > Les adresses utiles 51 CIO, SCUIO, vie étudiante, Crous 51 Accueil des étudiants en situation de handicap 52

Sommaire. Édito. > Les mots-clés 49 > Les adresses utiles 51 CIO, SCUIO, vie étudiante, Crous 51 Accueil des étudiants en situation de handicap 52 Édito VOTRE guide est arrivé. A partir de à, horizon de vos études supérieures s écaire! Enfin tout reste à faire quand même : identifier vos points forts, faire e bian de vos intérêts, et séectionner

Plus en détail

1er portail du droit des affaires

1er portail du droit des affaires Engish 1er portai du droit des affaires Avocats daffaires - Directions Juridiques - Conseis en P.I. - Experts comptabes - Auditeurs et Consutants - Courtiers juridiques - Recouvrement de créances Accuei

Plus en détail

Analyse et Conception. 4. Cas d Utilisation et la phase de l acquisition des besoins

Analyse et Conception. 4. Cas d Utilisation et la phase de l acquisition des besoins Anayse et Conception 4. Cas d Utiisation et a phase de acquisition des besoins Petko Vatchev Université de Montréa Septembre 2003 2 Sommaire Cas d Utiisation? Structure d CdU Techniques UML Mise en œuvre

Plus en détail

NEW LEARNING ENVIRONMENTS en SUISSE

NEW LEARNING ENVIRONMENTS en SUISSE NEW LEARNNG ENVRONMENTS en SUSSE Brigitte Forster Vosicki Université de Lausanne i! 1. ntroduction générae Ce rapport s'inscrit dans e cadre du projet SOCRATES : Réseau Thématique dans e domaine des angues

Plus en détail

Les enjeux environnementaux des options de passage

Les enjeux environnementaux des options de passage Les enjeux environnementaux des options de passage Pour connaître es caractéristiques physiques, naturees, humaines et patrimoniaes des territoires aquitains, RFF a fait inventaire, pour chaque option

Plus en détail

Fonds indice boursier européen CIBC. Rapport annuel de la direction sur le rendement du fonds

Fonds indice boursier européen CIBC. Rapport annuel de la direction sur le rendement du fonds Fonds indice boursier européen CIBC Rapport annue de a direction sur e rendement du fonds pour eercice cos e 31 décembre 2014 Tous es chiffres sont en doars canadiens, sauf indication contraire Le présent

Plus en détail