SUIVI DE LA SECURITE ALIMENTAIRE EN GUINEE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SUIVI DE LA SECURITE ALIMENTAIRE EN GUINEE"

Transcription

1 PROGRAMME ALIMENTAIRE MONDIAL Sommair SUIVI DE LA SECURITE ALIMENTAIRE EN GUINEE N 002, DECEMBRE 20 Constat Evolution macroéconomiqu Accès alimntair Conclusion t prspctivs à court trm Equip d rédaction Mamadou-Amadou DIALLO, Dirctur Adjoint PAM Fatimata Sow-Sidibé, Chargé d Programm PAM Jan-Martin BAUER, Régional Assssmnt Officr, Markt Spcialist, Burau Régional PAM Dakar, Sénégal Alpha BAH, Consultant National Adama Doumbouya, National Programm Officr, PAM Photos d couvrtur Alln Nyoka Donnés Bhl Kolomou Francis, Data Bas Managr, PAM

2 CONSTAT IHPC à 19,7% dont produits alimntairs à 26% ; Ralntissmnt d la hauss ds prix sur ls marchés ; Baiss drastiqu ds importations ds dnrés alimntairs y compris l riz (40%) ; t d riz produits pour ; Ajustmnt du prix du carburant d 15,4% ; Dépréciation continu du GNF fac aux dviss ds pays frontalirs t au USD ; Tnsion sur ls marchés à caus ds fêts. EVENEMENTS POLITIQUES L rtour à l ordr constitutionnl à travrs l invstitur d un présidnt démocratiqumnt élu, la Guiné prnd un pas décisif vrs la fin d la transition t la stabilité politiqu gag d tout dévloppmnt harmoniux. L inscription d la réconciliation national t d la sécurité alimntair dans ls priorités du Présidnt dvrait rstaurr la cohésion social. EVOLUTION MACROECONOMIQUE La drnièr révision du cadrag macroéconomiqu d décmbr 20 fait rssortir un taux d croissanc du PIB rél qui s établirait à 1,9% pour l anné 20 contr un prévision initial d 3,7%. En dépit d un légèr amélioration par rapport à 2009 (-0,3%), avc un taux d croissanc démographiqu d 3,1%, l PNB par têt nrgistr un baiss d 1,2%. L rvnu par têt du guinén a continué d c fait à s dégradr passant d 439,8 USD n 2008 à 436,8 n 2009, puis à 4,9 n 20. Comm conséqunc dirct, on nrgistr un baiss d 21,2% d la consommation ds ménags du pays. C qui indiqurait un aggravation d la pauvrté par rapport à GRAPHIQUE 1 : EVOLUTION DU GNF FACE AUX DEVISES DE LA MRU 0,00 90,00 80,00 70,00 60,00 50,00 40,00 30,00 20,00,00 0,00 Sourc : AMAO pour ls chiffrs Dollar Lib F CFA Lon 16,00 14,00 12,00,00 On not un ralntissmnt d la dépréciation du Fg fac au USD. En décmbr l taux d dépréciation n glissmnt st d 15,1% contr 26% au mois d novmbr sur l marché officil. Mêm tndanc sur l marché parallèl avc un taux d dépréciation d 20,4% contr 25,3% n novmbr. Cpndant, la prim d chang s st crusé pour s situr à 912 FG par USD échangé sur l marché parallèl contr 584,2 n novmbr. Par rapport à la mêm époqu, on not un dépréciation d 19,8% sur l marché officil t 29,4% sur l marché parallèl. Sur la mêm périod, la prim d chang a progrssé d 14,1% contr 5,59% n Donc, l ralntissmnt d la dépréciation dénot just la fin progrssiv ds phénomèns d marché mais ls causs structurls dmurnt. 8,00 6,00 4,00 2,00 0, l lè a ra P t l i fic o s é h a rc m s d s g a n c h d x u Ta GRAPHIQUE 2 : EVOLUTION DU GNF FACE A L USD O fficil P arallèl P rim d chang Sourc : BCRG pour ls chiffrs 2 5,0 0 % 2 0,0 0 % 1 5,0 0 % 1 0,0 0 % 5,0 0 % 0,0 0 % - 5,0 0 % C st l phénomèn invrs qu on obsrv fac aux dviss d la Mano Rivr. Ainsi, on not un dépréciation d 27,4%, 32% t 19,6% fac rspctivmnt au F CFA, l Lon t l Dollar Libérin. Un dépréciation plus accntué qu précédmmnt t qui pourrait s xpliqur par l Etat d urgnc t la frmtur ds frontièrs qui a rndu rar cs monnais GRAPHIQUE 3 : EVOLUTION DE L IHPC (%) G lissm nt (% ) M o yn n (% ) Sourc : MPCI/INS pour ls chiffrs ACCES ALIMENTAIRE On not un augmntation d l inflation qui s siturait n décmbr à 19,7% contr un prévision initial d 18,2%. En moynn annull ll s siturait à 14,4% slon l Bulltin d l IHPC d décmbr. Ctt évolution st imputabl aux différnts réajustmnts ds prix du carburant à la pomp n févrir t mars 20 dont l cumul rprésnt 44,4%. L impact sur ls frais d transport a été d 22% sur l nsmbl d l anné (20,3% au cours du prmir trimstr). A c factur, il faut ajoutr l rnchérissmnt ds prix ds dnrés alimntairs dû au contxt sociopolitiqu. En fft, l indic alimntair a augmnté d 26% sur ls 11 prmirs mois dont 28% pour ls céréals t pain, 33% pour la viand t 33% pour l poisson. Ls huils t ls matièrs grasss ont progrssé d 40% sur la périod. On voit avc la situation macroéconomiqu combin d fois ls populations sont xposés à un risqu d insécurité alimntair. Dans ls grands vills, on not cpndant un légr rpli ds prix dû à la rpris ds activités t l fft d la périod d récolt qui commnc à s fair sntir. En fft, à Conakry l prix du riz local s situ à 5500FG contr 6167FG n moynn n novmbr soit un baiss d,8% ntr ls dux mois. Idm dans ls autrs vills où on nrgistr un baiss par rapport au mois d novmbr d 9,1% à Labé, % à Kankan t un stabilité ds prix à Nzérékoré. L prix d l huil d palm baissrait n décmbr d FG à 000 Fg C rpli doit cpndant êtr rlativisé car comparé à la mêm périod l anné drnièr, ls prix ont augmnté d 30,8% à Labé, 29,2% à Kankan, 42,6% à Nzérékoré t 46,7% à Conakry. C qui pourrait indiqur qu l fft ds tnsions

3 politiqus s stompant, ls facturs xplicatifs d rnchérissmnt ds prix dmurnt ou tardnt à s stompr. Sur la disponibilité, on not qu la campagn agricol a été globalmnt marqué par un démarrag précoc ds pluis nrgistrés sur la majur parti du trritoir national ntr fin févrir t début mars avc un régularité t un bonn répartition ds quantités d pluis tombés jusqu n août dans ls différnts régions du pays. Slon l rapport d évaluation d CILSS FAO- GG d ctt campagn, la production brut d céréal pourrait s situr à t d riz paddy (+7% par rapport à 2009) soit nviron t d riz décortiqué, t d maïs, t d fonio (+ 11%), t d mil t t d sorgho. Soit un total céréalir d nviron t d production brut. La production n tubrcul srait d t d manioc frais, t d ignam, t d patat douc, t d taro t plus d t d pomm d trr. Et la production n arachid srait d l ordr d t (+6%). L volum ds importations sur ls 11 mois d l anné 20 s chiffr à 279,66 mills tonns métriqus contr 424,68 t n 2009 soit un baiss d 34,1%. Ls cours du riz t du blé au nivau intrnational s situnt n 20 ntr 400 t 750$ par tonn métriqu alors qu ls pouvoirs d achat t d subsistanc ds populations n font qu baissr. GRAPHIQUE 4 : EVOLUTION DU PRIX DU RIZ F N G4000 n rix 3000 P Sourc : Rlvé d prix PAM N'zérékoré Conakry Sur l plan du commrc transfrontalir, un nquêt qualitativ mné à madina révèl qu il l xistnc d trois gars routièrs d mbarqumnt à dstination d trois vills d la Sirra Lon à savoir Bo, Knma t Frtown. D après ls commrçants intrviwés, n moynn, ls trois gars mbarqunt 20 camions d rous par smain. Pndant la cris, lls faisaint à pin 5 camions par smain. L chargmnt d un camion par xmpl coût FG pour un maximum d 15 porturs soit FG par prsonn n moynn. En tmps normal, ils gagnraint Fg par smain n chargant camions. Pndant la cris c montant srait à pin d FG. Aussi, l salair d un fonctionnair guinén d hiérarchi A st d nviron Fg par mois soit n trm rél l équivalnt d à pin trois sacs d riz. En outr, un évaluation liminair lors du séjour à Nzérékoré révèl dux ligns d trafic sur la Côt d Ivoir t l Libria. Ls dux pays s approvisionnnt n produits importés t alimntairs locaux n Guiné compt tnu d la faiblss d la monnai. Un trafic d café, d Hévéa t d colas s ffctu ntr ls trois pays au gré d l évolution ds prix ds dux côtés d la frontièr. L ntrpris SOGUIPAH, pour s prémunir contr cs trafics a xigé un colorant pour l hévéa produit n Guiné mais cs produits colorés ont été rtrouvés sur l trritoir libérin mois ctt anné montr, mois après mois, la détérioration d la situation ds prsonns vulnérabls t l aggravation d l insécurité alimntair. GRAPHIQUE 5 : EVOLUTION DES IMPORTATIONS DU RIZ Sourc : DND/DNEEP pour ls chiffrs QUI FAIT QUOI A c nivau, l dossir sur la réhabilitation ds magasins d Gaoual t Koundara st cnsé êtr bouclé c mois d décmbr. Pour la cris ivoirinn, actullmnt, 3500 rfugiés sont assistés par l HCR t d autrs agncs du SNU. Un plan d contingnc t d urgncs a été préparé pour ls réfugiés présnts n Guiné. En outr, la distribution ds vivrs aux victims ds inondations s ffctu c mois d décmbr n collaboration avc l SENAH t la CRG. L PAM a aussi procédé à la formation d un cinquantain d prsonns sur l intégration ds indicaturs d nutrition dans l CSLVIH t sur ls activités du PAM au cours d un atlir à Mamou. CONCLUSION ET PERSPECTIVES A COURT TERME Si l instabilité sociopolitiqu a contribué à la dégradation du cadr macroéconomiqu t d la qualité d vi du guinén, l cil commnc à s dégagr d c côté avc l rtour à l ordr constitutionnl. Un ralntissmnt ds prix t d la dépréciation d la monnai st déjà prcptibl. On spèr la rpris ds activités économiqus t l approvisionnmnt ds marchés n céréals avc la duxièm phas ds récolts. Il faut notr toutfois un légèr tnsion sur ls marchés à caus ds fêts d fin d anné. Mais, l nvironnmnt intrnational nrgistr ls signs avant courur d la cris d En fft, l prix du baril d pétrol st rparti à la hauss t à dépassr la barr ds 90 USD. Un ajustmnt d 15,4% a été opéré c mois-ci, l prix à la pomp passant d 6500FG à 7500FG. Ls spécialists du sctur ainsi qu l agnc d l énrgi AIEA ont rvu à la hauss lurs prévisions d consommation pour 20 t 2011 t tablnt pour un baril d pétrol au dssus ds 0 USD courant prmir trimstr Ls spéculations aussi ont rpris sur ls dnrés alimntairs poussant l patron d la FAO, Jaqu Diouf, a sonné l alrt pour évitr la flambé ds prix. En outr, la prsistanc d la cris postélctoral ivoirinn pourrait augmntr l nombr d réfugiés mais aussi prolongr lur duré au sud d la Guiné. Cs facturs xogèns pourraint crér d autrs ffts rétrograds sur la sécurité alimntair d la population ntièr ou cll d la frontièr dans ls mois à vnir. En fft, la Guiné forstièr st déjà n situation d précarité, ll connaît un aggravation d la pauvrté qui st passé d 56,1% n 2002 à 64,3% n 2007 avc 52,7% d la population n insécurité alimntair l plus élvé du pays. Au vu d cs résultats macroéconomiqus t la situation sur la sécurité alimntair, ds risqus évidnts d malnutrition xistnt sur la population ls jours à vnir. Déjà, l nquêt d Suivi ds Enfants, Fmms t Famills n Alimntation t Nutrition (SEFFAN) ffctué pndant ls nufs prmirs

4 Tablau 1 : Evolution d l'ihpc t d ss composants Indics r trimstr déc-09 janv- févr- mars- ANNEXES variation (%) 2èm trimstr mai- avr- juin- 1r smstr (%) 2èm smstr (décmbr xclu) 11 août- spt- oct- nov- Indic Global 368,5 372,1 376,8 386,5 4,9 390,7 393,2 396,3 7,5 400,5 413,8 418, ,4 19 Produits alimntairs 512,2 520,3 528,3 534,7 4,4 542,3 547,3 552,2 7,8 561,3 588,7 601,8 612,8 645,1 26 Pain t céréals 514,3 518,8 528,4 533,5 3,7 543,7 547,8 553,8 7,7 561,3 596,9 623,4 632,4 656,5 28 Viand 386,6 405,7 426,9 450,2 16,5 455, ,5 21,2 474,1 484,8 488, ,4 33 Poissons ,3 690,3 717,6 744,9 748,7 753,7 16,3 779,9 808,5 826, ,1 33 Lait, fromag t œufs 415,1 417,7 420,3 421,4 1,5 423,2 429,1 437,4 5,4 443,1 448,5 448,8 469, Huils t graisss ,8 543,7 531,7-0,1 533,2 542,3 549,7 3,3 542,9 594,6 621,2 640,7 746,1 40 Légums 589,6 591,7 599,5 581,2-1,4 571,4 573,3 550,9-6,6 555,6 609,3 591,9 604,5 657,9 12 Sl, épics t prdts altairs nda 418,4 416,6 416,6 418,7 0,1 421,7 424,7 440,5 5, ,8 449,8 437,1 455,6 9 Santé 293, ,5 299,8 2, ,9 305,7 4,1 308,5 312,4 314,3 314,7 318,4 8 Transports 323,3 324,8 334,1 388,8 20,3 388,9 388,9 389,1 20,4 389,4 394,4 394,5 394,1 395,1 22 Sourc: MPCI/INS juil- mois (%)

5 Tablau 2 : Evolution d la production ds principals culturs vivrièrs ( ) CULTURES VARIABLES ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) Moynn (5 ans) Variation par rapport à la moynn ( %) Prévisions ( ) Variation 2009 à 20 ( %) Riz Production (t) , ,02 Maïs Production (t) , ,30 Fonio Production (t) , ,44 Mil Production (t) , ,63 Sorgho Production (t) , ,25 Manioc Production (t) , ,04 Patat Production (t) , ,16 Taro Production (t) , ,57 Ignam Production (t) , ,18 Pomm d trr Production (t) , ,12 Arachid Production (t) , ,11 Sourc : Rapport d évaluation d la campagn agricol /CILSS FAO - GG

6 Tablau 3 : SEFFAN Rsults: Octobr - Décmbr 20 Indicators OCT 20 NOV 20 DEC 20 HH=Numbr of housholds NM=150 NM=150 NM=150 N CH<5=Childrn undr 5 yars ENF<5= 183 ENF<5=178 ENF<5=186 WNP=Womn Not Prgnant FNE = 71 FNE=75 FNE=84 WP&WB=Womn Prgnant & Brastfding FA&FE = 81 FA&FE=67 FA&FE=70 1 % of housholds that consumd fwr than 12 diffrnt foods in 24 hours [Food Divrsification 24h] 2 % of housholds that at on (1) mal pr day: 73.3% 42.0% 62.0% Adults 1.3% 3.3% 3.3% Childrn 0.0% 0.0% 0.0% 3 % of housholds that at lss than usual (30 days) (quantity) 12.6% 26.6% 18.6% 4 % of housholds that did not at to satity 7.3% 7.3% 12.6% 5 % of housholds with a food stock 48.0% 41.3% 46.0% 6 % of housholds that did not hav nough to at during th last 30 days 7 % of housholds that usd at last on coping stratgy on 1 to 2 days a wk 8 % of housholds with a chang in th houshold composition sinc th last month (rjoind, lft, dath, birth) 51.3% 51.3% 63.3% 44.0% 40.6% 35.3% 53.3% 40.0% 40.0% 9 % of housholds with dtrioratd stat of scurity.0% 8.6%.0% Cost of transport (ystrday, avrag, GNF) 3, % of housholds that indicat to hav poor watr quality 0.0% 0.0% 0.0% 12 Pric of watr (ystrday, avrag, GNF) % of womn (non prgnant) with BMI < 18.5 [CI] 11.2% [ %] 13.3% [ ] 9.52% [ %] 14 % of womn (prgnant and brastfding) with MUAC < 2 mm [CI] 0.0% 0.0% 0.0% 15 Numbr (%) of housholds with a sick family mmbr 44.0% 29.3% 31.3% 16 Numbr (%) of housholds with a sick child 32.0% 21.3% 22.0% Sourc : Rapport SEFFAN/HKI/USAID

L économie, pourquoi?

L économie, pourquoi? L économi, c st quoi? Satisfair ds bsoins illimités Sous contrain d rssourcs limités Assurr l pouvoir d achat ds ménags n présrvant la compétitivité d l économi Acquérir ds bins t srvics Sous la contrain

Plus en détail

NOTE SYNTHESE SUR L EVOLUTION DE L INDICE DES PRIX A LA CONSOMMATION A FIN DECEMBRE 2010.

NOTE SYNTHESE SUR L EVOLUTION DE L INDICE DES PRIX A LA CONSOMMATION A FIN DECEMBRE 2010. NOTE SYNTHESE SUR L EVOLUTION DE L INDICE DES PRIX A LA CONSOMMATION A FIN DECEMBRE 20. La présente note a pour objectif de faire le point sur le niveau atteint par l inflation au cours de l année 20 Tableau

Plus en détail

6. Echanges et taux de change

6. Echanges et taux de change 6. Echangs t taux d chang Réalisation : Natacha Gilson! Mankiw, chapitr 29 6.1. Flux d bins t srvics 6.1.1.Facturs influnçant ls XN préférncs ds consommaturs pour ls bins intériurs ou étrangrs prix ds

Plus en détail

Structure et évolution des PEA bancaires au quatrième trimestre 2004

Structure et évolution des PEA bancaires au quatrième trimestre 2004 t évolution ds PEA bancairs au quatrièm trimstr Sur la bas ds résultats d la drnièr nquêt trimstrill mné par la Banqu d Franc auprès ds établissmnts bancairs, la valur ds titrs déposés sur ds compts PEA

Plus en détail

Structure et évolution des PEA bancaires au deuxième trimestre 2003

Structure et évolution des PEA bancaires au deuxième trimestre 2003 t évolution ds PEA bancairs au duxièm trimstr 23 D après ls résultats d la drnièr nquêt trimstrill mné par la Banqu d Franc auprès ds établissmnts bancairs, la valur ds titrs déposés sur ds compts PEA

Plus en détail

Pond. Mars 15. Juin 15. INDICE GLOBAL ,5 748,8 752,7 757,2 763,9 0,9 2,0 3,6 Produits alimentaires, boissons et

Pond. Mars 15. Juin 15. INDICE GLOBAL ,5 748,8 752,7 757,2 763,9 0,9 2,0 3,6 Produits alimentaires, boissons et REPUBLIQUE DE GUINEE MINISTERE DU PLAN INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE INDICE HARMONISE DES PRIX A LA CONSOMMATION (IHPC) Mois de embre 20 SYNTHESE Variation mensuelle:+0,9% Variation mensuelle Alimentation

Plus en détail

À LA UNE entreprises et salariés ENTREPRISES entreprises/établissements en activité

À LA UNE entreprises et salariés ENTREPRISES entreprises/établissements en activité À LA UNE 1 000 ntrpriss t 11 100 salariés C'st l "poids économiqu" ds 84 zons d'activités (ZA) présnts sur l Pays d Morlaix*. Cs "pôls d'activités, qui accuillnt sulmnt 20 % ds ntrpriss n activité, concntrnt

Plus en détail

Oct 14. Juillet 14. INDICE GLOBAL ,1 712,9 717,2 720,1 724,6 0,6 1,6 4,3 Produits alimentaires, boissons et

Oct 14. Juillet 14. INDICE GLOBAL ,1 712,9 717,2 720,1 724,6 0,6 1,6 4,3 Produits alimentaires, boissons et REPUBLIQUE DE GUINEE MINISTERE DU PLAN INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE INDICE HARMONISE DES PRIX A LA CONSOMMATION (IHPC) Mois de 205 SYNTHESE Variation mensuelle:+0,6 Variation mensuelle Alimentation

Plus en détail

CONFERENCE SUR LA VOLATILITE DES PRIX DES PRODUITS AGRICOLES ET ALIMENTAIRES : Vues et Perspectives africaines

CONFERENCE SUR LA VOLATILITE DES PRIX DES PRODUITS AGRICOLES ET ALIMENTAIRES : Vues et Perspectives africaines REPUBLIQUE TOGOLAISE Travail Liberté Patrie MINISTERE DE L AGRICULTURE DE L ELEVAGE ET DE LA PECHE CONFERENCE SUR LA VOLATILITE DES PRIX DES PRODUITS AGRICOLES ET ALIMENTAIRES : Vues et Perspectives africaines

Plus en détail

PRESENTATION SIM GUINEE. Situation Socio-Ecomique

PRESENTATION SIM GUINEE. Situation Socio-Ecomique PRESENTATION SIM GUINEE SITUATION SOCIO-ECONOMIQUE DU PAYS BILAN ALIMENTAIRE EVOLUTION ACTUELLE DU MARCHE EVOLUTION FUTURE PROBABLE DU MARCHE MESURES GOUVERNEMENTALES RECOMMANDATIONS Situation Socio-Ecomique

Plus en détail

Où la France. se situe-t-elle par rapport aux autres pays de l Union européenne et de l OCDE?

Où la France. se situe-t-elle par rapport aux autres pays de l Union européenne et de l OCDE? Ls NEET Où la Franc s situ-t-ll par rapport aux autrs pays d l Union uropénn t d l OCDE? En 2013, la Franc métropolitain compt 13,8 % d NEET parmi ls juns âgés d 15 à 29 ans, alors qu la part d NEET d

Plus en détail

À LA UNE. Chiffres clés / édition 2014 ENTREPRISES entreprises/établissements en activité

À LA UNE. Chiffres clés / édition 2014 ENTREPRISES entreprises/établissements en activité À LA UNE Chiffrs clés / édition 2014 Dpuis 2008, la CCI d Morlaix publi ls chiffrs clés ds EPCI. La drnièr édition vint d paraîtr. Ell mt n avant ls principaux chiffrs sur Morlaix Communauté, la Communauté

Plus en détail

EVOLUTION DE L'INFLATION DANS L'UEMOA A FIN OCTOBRE 2009 ET PERSPECTIVES

EVOLUTION DE L'INFLATION DANS L'UEMOA A FIN OCTOBRE 2009 ET PERSPECTIVES Département des Etudes Economiques et de la Monnaie Direction de la Recherche et de la Statistique Service de la Statistique EVOLUTION DE L'INFLATION DANS L'UEMOA A FIN OCTOBRE ET PERSPECTIVES 2 Encadré

Plus en détail

Tableau 1 : Variation (%) en glissement et en moyenne

Tableau 1 : Variation (%) en glissement et en moyenne NOTE SYNTHESE SUR L EVOLUTION DE L INDICE DES PRIX A LA CONSOMMATION A FIN DECEMBRE 20 La présente note donne la situation du niveau de l inflation ainsi que les principaux facteurs qui ont contribué à

Plus en détail

REUNION RESTREINTE DU RESEAU DE PREVENTION DES CRISES ALIMENTAIRES AU SAHEL ET EN AFRIQUE DE l OUEST Paris, avril 2010

REUNION RESTREINTE DU RESEAU DE PREVENTION DES CRISES ALIMENTAIRES AU SAHEL ET EN AFRIQUE DE l OUEST Paris, avril 2010 Moussa CISSE Coordonnateur Programme Régional d Appui Accès aux Marchés CILSS REUNION RESTREINTE DU RESEAU DE PREVENTION DES CRISES ALIMENTAIRES AU SAHEL ET EN AFRIQUE DE l OUEST ------- Paris, 08-09 avril

Plus en détail

1 ère L Exercices de statistiques

1 ère L Exercices de statistiques 1 èr L Exrcics d statistiqus 1 Détrminr la médian d chacun ds séris suivants n rédigant a) b) x i 8 10 1 15 x i 150 160 140 130 n i 1 4 3 n i 1000 100 1100 1050 Pour chaqu séri indiqué, calculr, sans utilisr

Plus en détail

Impact de la grève de 2007 sur le marché du riz local étuvé en Guinée

Impact de la grève de 2007 sur le marché du riz local étuvé en Guinée Impact de la grève de 2007 sur le marché du riz local étuvé en Guinée Jean-Martin Bauer, Spécialiste des Marchés, PAM/OMD jean-martin.bauer@wfp.org Contexte En janvier et février 2007, une grève générale

Plus en détail

MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES, DU PLAN, DU PORTEFEUILLE PUBLIC ET DE L INTEGRATION. REPUBLIQUE DU CONGO Unité * Travail * Progrès

MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES, DU PLAN, DU PORTEFEUILLE PUBLIC ET DE L INTEGRATION. REPUBLIQUE DU CONGO Unité * Travail * Progrès MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES, DU PLAN, DU PORTEFEUILLE PUBLIC ET DE L INTEGRATION REPUBLIQUE DU CONGO Unité * Travail * Progrès INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE DIRECTION DES STATISTIQUES ECONOMIQUES

Plus en détail

1.1. Historique 2/12/ e PARTIE Chapitre 7 : Comptabilité nationale. 1. Définitions et méthodes

1.1. Historique 2/12/ e PARTIE Chapitre 7 : Comptabilité nationale. 1. Définitions et méthodes t 2 PARTIE Chapitr 7 : Comptabilité national 1. Définitions t méthods Modèl comptabl d un économi : il n y a pas d rlation d comportmnt, pas d intraction Lins ntr ds agrégats macroéconomiqus, n trm d FLUX

Plus en détail

RÉFORME 2016 DU COLLÈGE Pourquoi, c'est non!

RÉFORME 2016 DU COLLÈGE Pourquoi, c'est non! Réunion Publiqu à Grnobl 29 sptmbr 2015 RÉFORME 2016 DU COLLÈGE Pourquoi, c'st non! avc Roland Hubrt, scrétair général du SNES 1/24 1. Introduction : Ls grands princips d la réform 2. Ctt réform n'améliorra

Plus en détail

Université Paris Sorbonne (Paris IV) Master Histoire, parcours «Recherche et Agrégation d Histoire»

Université Paris Sorbonne (Paris IV) Master Histoire, parcours «Recherche et Agrégation d Histoire» Univrsité Paris orbonn (Paris IV) Mastr Histoir, cours «Rchrch t Agrégation d Histoir» 1 Intitulé d l UE Hurs Cof / Cof / 2 Intitulé d l UE Hurs UE1 Fondamntaux variabl 2/10 UE1 Fondamntaux variabl 1/5

Plus en détail

ATR : le cahier des charges

ATR : le cahier des charges ATR : l cahir ds chargs On ntnd par Tourism Rsponsabl, un tourism visant à : Encouragr l dévloppmnt d un tourism qualitatif pour un découvrt authntiqu ds régions d accuil t d lur cultur ; Villr à c qu

Plus en détail

Vendredi 30 Juin 2017 à 19h30 Salle Domino. Présentation des Résultats du Questionnaire Citoyen

Vendredi 30 Juin 2017 à 19h30 Salle Domino. Présentation des Résultats du Questionnaire Citoyen Vndrdi 30 Juin 2017 à 19h30 Sall Domino Présntation ds Résultats du Qustionnair Citoyn En 2013, 1840 ménags étaint rcnsés à Dscarts. Un maximum d qustionnairs a été distribué dans chacun d lurs boîts aux

Plus en détail

Synthèse sur la situation des marchés au Mali Novembre 2016

Synthèse sur la situation des marchés au Mali Novembre 2016 Fighting Hunger Worldwide Synthèse sur la situation des marchés au Mali Novembre 2016 Marché Oct-Nov 2016 Points Saillants État d approvisionnement des marchés : La campagne agricole 2016/2017 est jugée

Plus en détail

Au rayon «image et son» d'un grand magasin, un téléviseur et un lecteur de DVD sont en promotion pendant une semaine.

Au rayon «image et son» d'un grand magasin, un téléviseur et un lecteur de DVD sont en promotion pendant une semaine. EXERCICE 5 points Commun tous ls candidats Au rayon «imag t son» d'un grand magasin, un télévisur t un lctur d DVD sont n promotion pndant un smain. Un prsonn s présnt : T st l'évènmnt : «la prsonn achèt

Plus en détail

Les chèques vacances ne sont valables que dans les établissements agréés chèques vacances.

Les chèques vacances ne sont valables que dans les établissements agréés chèques vacances. B60 MAJ.06-2015 path%/1/0 path%/1/1/0 path%/1/2/3 path%/1/2/4 path%/1/3/4 path%/1/1/1 path%/1/1/2 path%/1/1/3 path%/1/1/4 path%/1/2/1 path%/1/2/2 path%/1/3/1 path%/1/3/2 path%/1/3/3 path%/1/3/5 path%/1/3/6

Plus en détail

INDICATEURS ECONOMIQUES ALIMENTATION, NUTRITION ET SECURITE ALIMENTAIRE. Gabon: Aide alimentaire envoyée. Quantité [1000 t] ...

INDICATEURS ECONOMIQUES ALIMENTATION, NUTRITION ET SECURITE ALIMENTAIRE. Gabon: Aide alimentaire envoyée. Quantité [1000 t] ... INDICATEURS ECONOMIQUES ALIMENTATION, NUTRITION ET SECURITE ALIMENTAIRE : Nourriture disponible par personne Quantité [kcal/personne/jour] 1996 2001 2006 Disponibilité alimentaire 2635 2697 2722 2781 Source:

Plus en détail

Préposée ou préposé aux renseignements

Préposée ou préposé aux renseignements Pag 1 sur 5 Préposé ou préposé aux rnsignmnts Numéro 24910RS93470001 Ministèr ou organism Fonction publiqu du Québc Région Touts ls régions Corps-class d'mplois 249.10 - Préposé aux rnsignmnts Catégori

Plus en détail

3.1 La valeur actualisée des profits anticipés

3.1 La valeur actualisée des profits anticipés Univrsité Paris Oust Nantrr La Défns Anné univrsitair 25-26 Licns Economi-Gstion Grands Fonctions Macroéconomiqus Ensignants : Alain Ayong L Kama, Draman Coulibaly, Patricia Crifo, Elna Dimitrscu, Michl

Plus en détail

Union des Comores Union Solidarité - Développement

Union des Comores Union Solidarité - Développement MINISTERE DES FINANCES ET DU BUDGET -------------------------- INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE ET DESETUDES ECONOMIQUES ET DEMOGRAPHIQUES (INSEED) ---------------------- Union des Comores Union Solidarité

Plus en détail

INTERVENTION DU RESIMAO

INTERVENTION DU RESIMAO INTERVENTION DU RESIMAO Réunion conjointe CEDEAO/FAO de consultation sur la volatilité et la flambée des prix des denrées alimentaires en Afrique de l Ouest --------------- Dakar-Hotel Méridien Président

Plus en détail

Correction feuille TD 3 : probabilités conditionnelles, indépendance

Correction feuille TD 3 : probabilités conditionnelles, indépendance Univrsité d Nic-Sophia Antipolis -L2 MASS - Probabilités Corrction fuill TD 3 : probabilités conditionnlls, indépndanc Exrcic Dans ct xrcic, nous supposons pour simplir qu ls yux d'un êtr humain sont soit

Plus en détail

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 02 33 23 61 00

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 02 33 23 61 00 01-janv-15 4h21 9h49 16h53 22h11 6h38 59 19h07 62 0h59 13h37 5h17 10h51 17h49 23h13 7h34 65 20h01 69 2h04 14h39 6h06 11h44 18h36 0h07* 8h21 73 20h47 76 3h02 15h33 6h50 12h30 19h19 0h51* 9h03 79 21h28 81

Plus en détail

Secours en Mer VHF : 9 Tel :

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 01-janv-16 12h04 16h56 - - 1h54 57 14h05 52 8h48 21h10 0h42 5h29 13h02 17h32 2h43 47 14h56 43 9h32 21h57 1h45 6h18 13h48 18h22 3h48 40 16h08 37 10h28 22h58 2h44 7h24 15h07 19h36 5h04 37 17h27 38 11h38

Plus en détail

Secours en Mer VHF : 9 Tel :

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 01-janv-17 9h13 14h42 21h43 3h04* 11h26 82 23h50 81 6h18 18h37 9h52 15h19 22h24 3h43* 12h05 79 --:-- --- 6h55 19h15 10h35 15h58 23h09 4h26* 0h30 77 12h46 74 7h34 19h55 11h22 16h41 23h59 5h13* 1h14 71 13h32

Plus en détail

Analyse du bilan prévisionnel de la campagne agropastorale

Analyse du bilan prévisionnel de la campagne agropastorale 28 è Réunion annuelle du Réseau de prévention des crises alimentaires Ouagadougou, Burkina Faso, 04-06 décembre 2012 Analyse du bilan prévisionnel de la campagne agropastorale 2012-2013 Maty BA DIAO Chef

Plus en détail

EVOLUTION DE L'INFLATION DANS L'UEMOA A FIN JUILLET 2009 ET PERSPECTIVES

EVOLUTION DE L'INFLATION DANS L'UEMOA A FIN JUILLET 2009 ET PERSPECTIVES Département des Etudes Economiques et de la Monnaie Direction de la Recherche et de la Statistique Service de la Statistique EVOLUTION DE L'INFLATION DANS L'UEMOA A FIN JUILLET ET PERSPECTIVES 2 Encadré

Plus en détail

S A I N T L O U I S AGENCE NATIONALE DE LA STATISTIQUE ET DE LA DEMOGRAPHIE. Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Saint Louis

S A I N T L O U I S AGENCE NATIONALE DE LA STATISTIQUE ET DE LA DEMOGRAPHIE. Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Saint Louis S A I N T L O U I S REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Pupl Un But Un Foi ------------------ MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DU PLAN ------------------ AGENCE NATIONALE DE LA STATISTIQUE ET DE LA DEMOGRAPHIE

Plus en détail

Synthèse sur la situation des marchés au Mali Décembre 2016

Synthèse sur la situation des marchés au Mali Décembre 2016 Marché Déc 2016 Fighting Hunger Worldwide Synthèse sur la situation des marchés au Mali Décembre 2016 Points Saillants État d approvisionnement des marchés : L état d approvisionnement des marchés est

Plus en détail

Suivi des mutations commerciales sur 56 voies commerçantes parisiennes

Suivi des mutations commerciales sur 56 voies commerçantes parisiennes Suivi ds mutations commrcials sur 56 vois commrçants parisinns Not BDs 2016 Dirction du dévloppmnt économiqu, d l mploi t d l nsignmnt supériur DÉCEMBRE 2016 Dirctric d la publication : Dominiqu Alba Étud

Plus en détail

Evolution de l inflation au cours des neuf premiers mois de l année 2016.

Evolution de l inflation au cours des neuf premiers mois de l année 2016. DIRECTION GENERALE Département des Statistiques Démographiques et Sociales REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix Travail Patrie ------- REPUBLIC OF CAMEROON Peace - Work - Fatherland Evolution de l inflation au

Plus en détail

Evolution des cours des matières premières en décembre 2014 et perspectives

Evolution des cours des matières premières en décembre 2014 et perspectives République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une foi N MEFP/DPEE/DSC ---------------------- MINISTERE DE L ECONOMIE DES FINANCES ET DU PLAN ----------------------- DIRECTION GENERALE DE LA Dakar, 23 janv. 15

Plus en détail

RESULTATS DEFINITIFS DE LA CAMPAGNE 2015/2016 SITUATION DES MARCHES REGIONAUX

RESULTATS DEFINITIFS DE LA CAMPAGNE 2015/2016 SITUATION DES MARCHES REGIONAUX Réunion du RPCA, Paris, France du 13 au 15 avril 2016 RESULTATS DEFINITIFS DE LA CAMPAGNE 2015/2016 SITUATION DES MARCHES REGIONAUX CILSS/CRA Par :TRAORE Sy Martial, Responsable DSAM PLAN PRODUCTIONS AGRICOLES

Plus en détail

La facturation. 607 Achat de marchandises HT TVA déductible sur biens et services TVA 512 Banques (ou fournisseur) TTC

La facturation. 607 Achat de marchandises HT TVA déductible sur biens et services TVA 512 Banques (ou fournisseur) TTC I Ls princips d bas d la facturation A / Généralités La facturation - La chaîn ds documnts commrciaux. Un factur st un documnt comptabl émis par l fournissur à dstination du clint. L dvis st un documnt

Plus en détail

ndice Harmonisé des Prix

ndice Harmonisé des Prix Union-Discipline-Travail ndice Harmonisé des Prix première parution : janvier 2010 à la Consommation des ménages (I.H.P.C.) n 79 date d'édition : 9 août 2016 Mois de JUILLET 2016 L'Institut National de

Plus en détail

Certification Cahier des charges Rénovation des CQP de la branche. OPCA Commerce & Distribution -----

Certification Cahier des charges Rénovation des CQP de la branche. OPCA Commerce & Distribution ----- Crtification 2014 Cahir ds chargs Rénovation ds CQP d la branch OPCA Commrc & Distribution ----- Branch profssionnll Commrc d détail d l horlogri-bijoutri Appl à propositions du 26 novmbr 2014-1 - 1. PRÉSENTATION

Plus en détail

U.C.P. S.T.P. le 100 % Technicien

U.C.P. S.T.P. le 100 % Technicien U.C.P. S.T.P. l 100 % Tchnicin Etud comparativ ntr ls catégoris B Tchniqu t Ouvrièr au sin d la Vill d Paris Documnt rmis l 9 Juin 2004 à Monsiur François DAGNAUD adjoint au Mair d Paris chargé d l'administration

Plus en détail

Condensateur. Un condensateur est constitué par deux conducteur séparé par un isolant.

Condensateur. Un condensateur est constitué par deux conducteur séparé par un isolant. I. Etud d un condnsatur plan A. ondnsation ds chargs ondnsatur On charg un élctroscop négativmnt. On approch un conductur métalliqu tnu à la main (donc rlié à la trr) initialmnt nutr. Il s charg positivmnt

Plus en détail

EVOLUTION DE L'INFLATION DANS L'UEMOA A FIN AOUT 2009 ET PERSPECTIVES

EVOLUTION DE L'INFLATION DANS L'UEMOA A FIN AOUT 2009 ET PERSPECTIVES Département des Etudes Economiques et de la Monnaie Direction de la Recherche et de la Statistique Service de la Statistique EVOLUTION DE L'INFLATION DANS L'UEMOA A FIN AOUT ET PERSPECTIVES 2 Encadré 1

Plus en détail

Le français intensif : introduction

Le français intensif : introduction L français intnsif : introduction http://www.utpjournals.prss/doi/pdf/10.3138/cmlr.60.3.251 - Tusday, Jun 28, 2016 1:14:05 PM - IP Addrss:178.63.86.160 Claud Grmain Joan Nttn En guis d introduction à c

Plus en détail

Graphique 1 : Indice global et indice sous-jacent

Graphique 1 : Indice global et indice sous-jacent REPUBLIQUE DU MALI UN PEUPLE-UN BUT-UNE FOI -=-=-=-=-=- MINISTERE DE LA PLANIFICATION DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE ET DE LA POPULATION -=-=-=-=-=- INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE INDICE HARMONISE

Plus en détail

Portrait statistique

Portrait statistique Portrait statistiqu Population du trritoir d l arrondissmnt du Sud-Oust Christian Paquin Juin 2015 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...1 1. PRÉSENTATION...2 1.1 Trritoir...2 1.2 Méthodologi...4 1.3 Faits

Plus en détail

Synthèse sur la situation des marchés au Mali Février 2015

Synthèse sur la situation des marchés au Mali Février 2015 Synthèse sur la situation des marchés au Mali - Février 2015 Fighting Hunger Worldwide Synthèse sur la situation des marchés au Mali Février 2015 Points Saillants Etat d approvisionnement des marchés en

Plus en détail

Evolution de l inflation au cours des neuf premiers mois (janvier-septembre) de l année 2014.

Evolution de l inflation au cours des neuf premiers mois (janvier-septembre) de l année 2014. DIRECTION GENERALE Département des Statistiques Démographiques et Sociales REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix Travail Patrie ------- REPUBLIC OF CAMEROON Peace - Work - Fatherland Evolution de l inflation au

Plus en détail

CHIFFRES CLÉS 65% des entreprises d insertion AUVERGNE

CHIFFRES CLÉS 65% des entreprises d insertion AUVERGNE 013 HIFFRES LÉS ds ntrpriss d insrtion AUVERGNE % 5% L économiqu au srvic d l mploi Pour assurr lur mission d insrtion dans un nvironnmnt concurrntil difficil, ls ntrpriss d insrtion d la région ont mobilisé

Plus en détail

CIRCULAIRE N 3414 DU 14/01/2011

CIRCULAIRE N 3414 DU 14/01/2011 CIRCULAIRE N 3414 DU 14/01/2011 OBJET : Modalités d organisation d l nsignmnt scondair spécialisé n altrnanc. La collaboration t la coopération avc un CEFA Résaux : CF Nivaux t srvics : Scondair (Spéc)

Plus en détail

Les marchés alimentaires urbains en Afrique de l'ouest : facteurs de dépendance ou d'entraînement de l'agriculture?

Les marchés alimentaires urbains en Afrique de l'ouest : facteurs de dépendance ou d'entraînement de l'agriculture? AGRAR 2013 : 1st conference of African research on agriculture, food, and nutrition Yamoussoukro, Côte d Ivoire, 4 6 juin 2013 Les marchés alimentaires urbains en Afrique de l'ouest : facteurs de dépendance

Plus en détail

BULLETIN TRIMESTRIEL DE STATISTIQUES

BULLETIN TRIMESTRIEL DE STATISTIQUES BULLETIN TRIMESTRIEL DE STATISTIQUES Deuxième trimestre 2015 Direction Générale de l'economie et de la Monnaie Direction des Statistiques Service des Statistiques BULLETIN TRIMESTRIEL DE STATISTIQUES Deuxième

Plus en détail

Situation des Marchés en Afrique de l ouest

Situation des Marchés en Afrique de l ouest Réunion restreinte RPCA 2-6 mars 2015, Lomé, TOGO Situation des Marchés en Afrique de l ouest Synthèse des missions régionales conjointes d évaluation des marchés et de la sécurité alimentaire Présenté

Plus en détail

Situation alimentaire et nutritionnelle au Sahel et en Afrique de l Ouest

Situation alimentaire et nutritionnelle au Sahel et en Afrique de l Ouest Réunion restreinte du Réseau de Prévention des Crises Alimentaires (RPCA) Paris, France, 15-16 avril 2014 Situation alimentaire et nutritionnelle au Sahel et en Afrique de l Ouest Maty BA DIAO, Chef DIR,

Plus en détail

poursuivent leur développement à Paris

poursuivent leur développement à Paris Ls résaux commrciaux poursuivnt lur dévloppmnt à Paris not n 108 août 2016 Ls résaux commrciaux rassmblnt 14 500 établissmnts installés l long ds vois parisinns, sur un nsmbl d 62 000 locaux rcnsés par

Plus en détail

CINÉTIQUE FORMELLE DES RÉACTIONS COMPOSÉES

CINÉTIQUE FORMELLE DES RÉACTIONS COMPOSÉES CINÉTIQUE FORMELLE DES RÉACTIONS COMPOSÉES I OBTENTION GÉNÉRALE DE L ÉQUATION DIFFÉRENTIELLE Dans un réactur, ont liu plusiurs réactions mttant n ju plusiurs spècs Soit A un spèc On va voir sur da un xmpl

Plus en détail

LIGUE DU GRAND EST DE FOOTBALL CHAMPIONNATS SENIORS

LIGUE DU GRAND EST DE FOOTBALL CHAMPIONNATS SENIORS CHAMPIONNATS SENIORS CHAMPIONNATS DE LIGUE SENIORS Articl 1 : ORGANISATION La Ligu du Grand Est d Football (L.G.E.F.) organis ls championnats sniors d ligu dont la gstion st confié à la Commission Régional

Plus en détail

ndice Harmonisé des Prix à la Consommation des ménages (I.H.P.C.)

ndice Harmonisé des Prix à la Consommation des ménages (I.H.P.C.) Mois de juillet mercredi première parution : janvier 2010 Union-Discipline-Travail ndice Harmonisé des Prix à la Consommation des ménages (I.H.P.C.) n 72 date d'édition : 12 janvier 2016 Mois de décembre

Plus en détail

RETROACTION NEGATIVE DE L AMPLIFICATEUR

RETROACTION NEGATIVE DE L AMPLIFICATEUR RETROCTION NEGTIVE DE L MPLIFICTEUR Philipp ROUX 24 RETROCTION NEGTIVE DE L MPLIFICTEUR. PRINCIPE DE L RETROCTION NEGTIVE Pour s placr dans l cas général on considèrra un ampliicatur ayant un onction d

Plus en détail

Psy1004 Section 9: Plans à plusieurs facteurs. Varia. Rappel: le TP3 est arrivé

Psy1004 Section 9: Plans à plusieurs facteurs. Varia. Rappel: le TP3 est arrivé Psy1004 Sction 9: Plans à plusiurs facturs Plan du cours: Varia 9.0: Idé général ds plans factorils 9.1: Nomnclatur ds plans factoril 9.2: Typ d résultats possibls 9.3: Répartition d la SC t ds DL 9.4:

Plus en détail

Bulletin Mensuel d Information sur les Marchés Agricoles

Bulletin Mensuel d Information sur les Marchés Agricoles REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi ---------------------------- PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE ---------------- Cabinet du Président Délégation générale à la protection sociale et à la Solidarité

Plus en détail

Synthèse sur la situation des marchés au Mali Juillet 2016

Synthèse sur la situation des marchés au Mali Juillet 2016 Marché Juillet 2016 Fighting Hunger Worldwide Synthèse sur la situation des marchés au Mali Juillet 2016 Points Saillants État d approvisionnement des marchés : -L état d approvisionnement des marchés

Plus en détail

Note sur les indices mensuels des prix du Commerce Extérieur

Note sur les indices mensuels des prix du Commerce Extérieur Note sur les indices mensuels des prix du Commerce Extérieur (Octobre 2013) ANSD Rocade Fann Bel-air Cerf-volant. BP 116 Dakar RP -Sénégal Tel 33 869 21 39, Fax 33 824 36 15 ANSD/DSECN /DSC/ BEE/ Indice

Plus en détail

J AUVRAY Systèmes Electroniques LES COMPOSANTS ACTIFS

J AUVRAY Systèmes Electroniques LES COMPOSANTS ACTIFS J AUVRAY Systèms lctroniqus LS OMPOSANTS ATIFS L TRANSISTOR IPOLAIR Il st constitué d 3 couchs d smi-conductur rspctivmnt N P t N (ou PNP).La couch cntral, la bas,st minc, sa largur doit êtr très infériur

Plus en détail

République du Sénégal

République du Sénégal République du Sénégal N MEFP/DGPPE/DPEE/DSC Un Peuple-Un But-Une Foi MINISTERE DE L ECONOMIE DES FINANCES ET DU PLAN Dakar, 18 Août 2015 DIRECTION GENERALE DE LA PLANIFICATION ET DES POLITIQUES ECONOMIQUES

Plus en détail

République du Sénégal

République du Sénégal République du Sénégal N MEFP/DGPPE/DPEE/DSC Un Peuple-Un But-Une Foi MINISTERE DE L ECONOMIE DES FINANCES ET DU PLAN Dakar, 22 mai 2017 DIRECTION GENERALE DE LA PLANIFICATION ET DES POLITIQUES ECONOMIQUES

Plus en détail

FONCTIONS EXPONENTIELLES EXERCICES CORRIGES

FONCTIONS EXPONENTIELLES EXERCICES CORRIGES Cours t rcics d mathématiqus FONCTIONS EPONENTIELLES EERCICES CORRIGES Ercic n Résoudr dans ls équations suivants + 7 9 4 4 6 + 6 + 7 ln( ln 8 9 ln Ercic n Détrminr ls racins du polynôm + P + 4 En déduir

Plus en détail

Bulletin Mensuel d Information sur les Marchés Agricoles

Bulletin Mensuel d Information sur les Marchés Agricoles REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi ---------------------------- PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE ---------------- Cabinet du Président Délégation générale à la protection sociale et à la Solidarité

Plus en détail

Note sur les indices mensuels des prix du Commerce Extérieur (janvier 2010)

Note sur les indices mensuels des prix du Commerce Extérieur (janvier 2010) Note sur les indices mensuels des prix du Commerce Extérieur (janvier 2010) ANSD/DSECN /DSC/ BEE/ Indice des Prix du Commerce Extérieur (IPCE) N 06 Avertissement La note mensuelle fait ressortir le niveau

Plus en détail

INSEE AQUITAINE. Urban, un cœur d agglomération bordelaise en mutation INSEE LE QUATRE PAGES JUIN N o 201

INSEE AQUITAINE. Urban, un cœur d agglomération bordelaise en mutation INSEE LE QUATRE PAGES JUIN N o 201 Urban, un cœur d agglomération bordlais n mutation LE QUATRE PAGES Accompagnr la rdynamisation ds quartirs au cœur d l agglomération bordlais, tl était l objctif du programm uropén Urban/Unicités/Bordaux-Cnon-Floirac

Plus en détail

5.1 Les parts de marché de la France

5.1 Les parts de marché de la France 5.1 Ls parts d marché d la Franc La Franc st l sixièm pays xportatur d marchandiss dans l mond, dvancé par l Allmagn, la Chin, ls États-Unis, l Japon t, dpuis 28, par ls Pays-Bas (ls xportations nérlandaiss

Plus en détail

Synthèse sur la situation des marchés au Mali Août 2016

Synthèse sur la situation des marchés au Mali Août 2016 Marché Août 2016 Fighting Hunger Worldwide Synthèse sur la situation des marchés au Mali Août 2016 Points Saillants État d approvisionnement des marchés : -L offre des céréales est en forte baisse dans

Plus en détail

NOTE SUR LES INDICES MENSUELS DES PRIX DU COMMERCE EXTERIEUR

NOTE SUR LES INDICES MENSUELS DES PRIX DU COMMERCE EXTERIEUR NOTE SUR LES INDICES MENSUELS DES PRIX DU COMMERCE EXTERIEUR Janvier 2017 Rocade Fann Bel-air Cerf-volant. BP 116 Dakar RP -Sénégal Tel 33 869 21 39, Fax 33 824 36 15 c ANSD/DSECN /DSC/ BEE/ Indice des

Plus en détail

SAINT-ÉTIENNE ET SON TRAMWAY : L HISTOIRE D UNE RECONQUÊTE

SAINT-ÉTIENNE ET SON TRAMWAY : L HISTOIRE D UNE RECONQUÊTE SAINT-ÉTIENNE ET SON TRAMWAY : L HISTOIRE D UNE RECONQUÊTE LES PIONNIERS DU TRAMWAY STÉPHANOIS 1871-1916 L tramway st arrivé dans l paysag stéphanois à la fin du XIX siècl. C st l époqu d l xplosion industrill

Plus en détail

République du Sénégal

République du Sénégal République du Sénégal N MEFP/DGPPE/DPEE/DSC Un Peuple-Un But-Une Foi MINISTERE DE L ECONOMIE DES FINANCES ET DU PLAN Dakar, 25 janvier 2017 DIRECTION GENERALE DE LA PLANIFICATION ET DES POLITIQUES ECONOMIQUES

Plus en détail

Evolution des cours des matières premières en mai 2014 et perspectives

Evolution des cours des matières premières en mai 2014 et perspectives République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une foi N MEF/DPEE/DSC ------------ MINISTERE DE L ECONOMIE Dakar, juin 2014 ET DES FINANCES ------------ DIRECTION DE LA PREVISION ET DES ETUDES ECONOMIQUES Evolution

Plus en détail

de votre Centre de Gestion Agréé

de votre Centre de Gestion Agréé Trimstr 0 du Bâtimnt d votr Cntr d Gstion Agréé édito La Banqu publiqu d invstissmnt (BPIFRAE), a ouvrt ss ports n janvir 0 afin d rlancr la compétitivité ds ntrpriss françaiss t crér ds mplois. Présnt

Plus en détail

République du Tchad. Institut National de la Statistique, des Études Économiques et Démographiques. Pour la ville de N Djaména

République du Tchad. Institut National de la Statistique, des Études Économiques et Démographiques. Pour la ville de N Djaména République du Tchad Unité Travail Progrès MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DU PLAN ET DE LA COOPERATION Institut National de la Statistique, des Études Économiques et Démographiques Pour la ville de N Djaména

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 30 JUILLET 2008 DELIBERATION N CR-08/02.321 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL Schéma régional pour la cultur t l patrimoin - Stratégi régional pour ls langus t culturs régionals - Programm régional

Plus en détail

air p (t) T ext = 2 C V = m 3 h = 10 m l = 30 m

air p (t) T ext = 2 C V = m 3 h = 10 m l = 30 m Problèm : Stockag intr saisonnir d chalur. (Thèm : équation différntill du 1 r ordr, résolution xact t avc GoGbra) L résau d chalur d la vill d Marstal au Danmark utilis 33 000 m² d capturs solairs thrmiqus

Plus en détail

Troisième partie : La monnaie. Chapitre XIII. L uro. L Union européenne et l uro

Troisième partie : La monnaie. Chapitre XIII. L uro. L Union européenne et l uro Troisièm parti : La monnai Chapitr XIII L uro 1 L Union uropénn t l uro UE : 27 pays py Long parcours dpuis l Traité d Rom (1956) t la CECA ( Communauté uropénn du charbon t d l acir), Paris 1951: 6 pays

Plus en détail

Progression de la maîtrise des compétences au cycle 4

Progression de la maîtrise des compétences au cycle 4 Progrssion d la maîtris ds compétncs au cycl S rpérr dans l tmps attndus d fin d attndus d fin d attndus d fin d cycl Situr un fait dans un époqu ou un périod donné associr un dat t un événmnt xpliqur

Plus en détail

Date : Communication technique. L isolement

Date : Communication technique. L isolement Kz5/z& Dat : Communication tchniqu Pag 2 L isolmnt. Problématiqu La prmièr msur d sécurité adopté pour la protction ds utilisaturs contr ls partis sous tnsion st l isolation ds partis activs. Toutfois,

Plus en détail

République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une Foi

République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une Foi République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une Foi N MEFP/DGPPE/DPEE/DSC MINISTERE DE L ECONOMIE DES FINANCES ET DU PLAN Dakar, 15 juin 2016 DIRECTION GENERALE DE LA PLANIFICATION ET DES POLITIQUES ECONOMIQUES

Plus en détail

INDICATEURS ECONOMIQUES ALIMENTATION, NUTRITION ET SECURITE ALIMENTAIRE. Côte d'ivoire: Aide alimentaire envoyée. Quantité [1000 t] ...

INDICATEURS ECONOMIQUES ALIMENTATION, NUTRITION ET SECURITE ALIMENTAIRE. Côte d'ivoire: Aide alimentaire envoyée. Quantité [1000 t] ... INDICATEURS ECONOMIQUES ALIMENTATION, NUTRITION ET SECURITE ALIMENTAIRE : Nourriture disponible par personne Quantité [kcal/personne/jour] 1996 2001 2006 Disponibilité alimentaire 2606 2624 2785 2781 Source:

Plus en détail

Document ressource TECHNOLOGIE ALU-VERRE-PVC

Document ressource TECHNOLOGIE ALU-VERRE-PVC E P A I S S E U R V I T R A G E V E R I F I C A T I O N Extrait d NF DTU 39 P4 d juillt 2012 Pour détrminr l épaissur mini d un vitrag (simpl, doubl ou tripl) il faut rspctr la méthod ci-dssous : PRINCIPE

Plus en détail

L Orange et moi illustré

L Orange et moi illustré L i Commission Cntral d Arbitrag Crédit photo : Patric AÏM - Bénétau Cup 2006 L Orang t moi illustré Alain Jérôm BARTIER - Comité d Cours National Eric Stéphan COÏDAN - Jug National Christoph GAUMONT -

Plus en détail

ndice Harmonisé des Prix à la Consommation des ménages (I.H.P.C.)

ndice Harmonisé des Prix à la Consommation des ménages (I.H.P.C.) REPUBLIQUE de COTE d'ivoire Union-Discipline-Travail ndice Harmonisé des Prix à la Consommation des ménages (I.H.P.C.) première parution : janvier 2010 n 27 date d'édition : 12 avril 2012 Mois de Mars

Plus en détail

République du Sénégal

République du Sénégal République du Sénégal N MEFP/DGPPE/DPEE/DSC Un Peuple-Un But-Une Foi MINISTERE DE L ECONOMIE DES FINANCES ET DU PLAN Dakar, 14 avril 2017 DIRECTION GENERALE DE LA PLANIFICATION ET DES POLITIQUES ECONOMIQUES

Plus en détail

R PPORT UR L'EVOLUTION S PRIX A CONSOMMATION DANS L'UEMOA EN 2010 ET PERSPECTIVES

R PPORT UR L'EVOLUTION S PRIX A CONSOMMATION DANS L'UEMOA EN 2010 ET PERSPECTIVES EPARTEMENT DES ETUDES CONOMIQUES ET DE LA MONNAIE R PPORT UR L'EVOLUTION S PRIX A CONSOMMATION DANS L'UEMOA EN 2010 ET PERSPECTIVES RAPPORT SUR L'EVOLUTION DES PRIX A LA CONSOMMATION DANS L'UEMOA EN 2010

Plus en détail

République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une foi

République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une foi République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une foi N MEFP/DGPPE/DPEE/DSC MINISTERE DE L ECONOMIE DES FINANCES ET DU PLAN Dakar, 11 mars 2016 DIRECTION GENERALE DE LA PLANIFICATION ET DES POLITIQUES ECONOMIQUES

Plus en détail

Note sur les indices mensuels des prix du Commerce Extérieur

Note sur les indices mensuels des prix du Commerce Extérieur Note sur les indices mensuels des prix du Commerce Extérieur (Septembre 2013) ANSD Rocade Fann Bel-air Cerf-volant. BP 116 Dakar RP -Sénégal Tel 33 869 21 39, Fax 33 824 36 15 ANSD/DSECN /DSC/ BEE/ Indice

Plus en détail

Observatoire des prix et des marges (produits agricoles) - résultats de l observation des prix et marges du mois de mars

Observatoire des prix et des marges (produits agricoles) - résultats de l observation des prix et marges du mois de mars Service du soutien au réseau (SR) Sous-direction de la communication, programmation et veille économique (1) Bureau de la veille économique et des prix (1B) Observatoire des prix et des marges (produits

Plus en détail