Le Bulletin Municipal du village de Crespières. Chères Crespièroises, chers Crespièrois,

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le Bulletin Municipal du village de Crespières. Chères Crespièroises, chers Crespièrois,"

Transcription

1 Le Bulletin Municipal du village de Crespières VIVRE A CRESPIERES! SOMMAIRE Pages : 2 à 7 Les finances communales Réel 2013 Budget 2014 Budget d assainissement 8 à 11 Les nouveaux rythmes scolaires 12 Du côté des associations Le calendrier des crespiérois 15 Bulletin n 24 La Mairie «Pratique» Accueil en Mairie & Agence Postale Communale Mardi, mercredi et vendredi : 9h00-11h00 14h00-17h00 Jeudi : 16h30-19h00 Samedi : 9h00-11h00 Pour nous joindre : Place de l Eglise CRESPIERES Tél : Fax : Spécial Finances 2014 de la Commune Le mot du Maire Chères Crespièroises, chers Crespièrois, Vous nous avez renouvelé votre confiance et je vous en remercie du fond du cœur. Ce nouveau mandat sera celui des difficultés, des choix pour notre avenir, mais également du volontarisme qui crée l espoir. Je commencerai par les difficultés : elles sont majoritairement liées aux conséquences de trois décisions gouvernementales. Les dotations globales de fonctionnement annuelles de l état ont baissé de 2010 à 2014 passant de /an à /an soit 32%. Le prélèvement du FPIC qui double tous les ans jusqu en 2016 et qui devraient atteindre 100 à /an (12% de nos revenus fiscaux). Prélèvement qui Dates de réunion du Conseil Municipal : 30 juin Ces dates sont indicatives et seront confirmées par voie d affichage. 13 juin 2014 transforme le maire en collecteur d impôt. Les hausses de cotisations sociales que nous subissons depuis plusieurs années. Mais, nous pourrions ajouter la future suppression de la taxe d électricité ( /an). Ces bonnes nouvelles cumulées entraineront une baisse des recettes équivalentes à environ - 28 %. Si l on ajoute à cela le coût des rythmes scolaires ( ), il devient évident que la gestion d une commune s apparente de plus en plus à un numéro de funambule ou de magicien. Malgré tout, nous avons décidé de maintenir nos impôts en Ceci en attendant les détails du plan VALLS prévoyant 11 milliards supplémentaires d économie sur les collectivités territoriales. Nous attendons avec angoisse le prorata de cette contribution pour les communes. /...

2 Pendant ce temps, l Etat, sans baisser sa masse de fonctionnement (ou si peu) se désengage des attributions qui lui étaient confiées, droits des sols, protection des citoyens (caméras, police municipale, etc.) et nous reproche l embauche de fonctionnaires (ce qui n est pas le cas à Crespières). Cela aura évidemment des conséquences. Les collectivités représentent 75% de l investissement public (4% de l endettement), de nombreux maires hésiteront à investir au long terme par des emprunts à cause de l absence de visibilité fiscale. Ils se contenteront de gérer leur fonctionnement, d où l effet inverse souhaité concernant le développement des entreprises qui répondent aux différents marchés publics et donc aux embauches qui y sont liées. Concernant notre avenir, il se présente par trois choix : Le premier me parait simple. Faut-il investir par de l emprunt ou s autofinancer? compte-tenu de ce que je viens d écrire, il est évident que je n autoriserai aucun emprunt important à long terme. L aménagement du centre-ville, du presbytère et de la micro crèche se fera par autofinancement grâce au terrain des Tilleuls. J espère que l intérêt général l emportera sur d éventuels intérêts particuliers. Dans tous les cas, vous serez informés. Le deuxième point est notre avenir qui se jouera également avec l intercommunalité. Le choix du gouvernement impose au 1 er janvier 2016 que seules cinq intercommunalités subsistent dans les Yvelines ( habitants). Il modifie notre regard sur le futur. Il est de notre devoir d anticiper et de le tourner notre regard dans toutes les directions afin de faire le choix qui nous paraîtra le mieux pour Crespières. Le troisième point parle de volontarisme : je crois que cela a été démontré au cours de la mandature précédente et la nouvelle équipe reprend le flambeau. La volonté Farouche de réussir et de tenir les promesses de la campagne ne laisse aucune place aux doutes. Amicalement, Adriano Ballarin La nouvelle équipe municipale (de gauche à droite) : Valérie Dorseuil, Pascal Petitjean, Laetitia Livarek, Raymond Metzger, Véronique Bigard, François Grimonprez, Adiano Ballarin, Thomas Revise, Agnès Tabary, Carine Devaud Pinon, Didier Le Saux, Denise Jacquet, Cécile Mailhos, Marie-Laure Abraham, Christian Bézard, Aurélie Haudiquet, Eric Berthemy, Olivier Chemin.... Sans oublier Eric Chauvelon qui ne figure pas sur la photo de groupe. Prochainement, une nouveauté dans le site de Crespières : vous aurez bientôt la possibilité de recevoir une lettre d information, pour être encore mieux informés sur la vie de notre village. Abonnez-vous dès le mois de juillet pour être les premiers à la recevoir! Le CCAS Nous tenons à vous informer de la nouvelle organisation du CCAS (Service social de la commune). Depuis la dernière élection, l équipe se compose de 4 personnes élues : Denise Jacquet Aurélie Haudiquet Véronique Bigard François Grimonprez Ainsi que de 4 personnes externes : Hélène Bézard Marie-Odile Metzger Catherine Montel Micheline Sanz Toutes ces personnes sont chargées de vous faciliter l accès aux différents services sociaux de la Mairie. Ces aides diverses, vont de l aide financière aux personnes éprouvant des difficultés passagères à l aide d assistance ou d accompagnement des séniors. Bien sur, vous pouvez faire appel aux consultations juridiques gratuites en appelant la Mairie ou encore rencontrer l assistante sociale, Madame Diallo, en téléphonant au secteur d action sociale de Poissy : en cas de besoin. Un nouveau numéro de téléphone SOS Victimes permettra aux femmes victimes de violences d obtenir un soutien juridique et psychologique. Nous n oublions pas les activités ludiques comme le Loto des anciens qui est prévu le 27 Septembre à 14H ou bien le déjeuner de Noël. A bientôt pour de nouvelles informations Année n 24

3 De l aide et des conseils dans votre quotidien La consultation juridique gratuite se fait sur demande auprès de la Mairie au pour obtenir un rendez-vous. La consultation pour l'assistante sociale : prendre rendez-vous directement avec Madame Diallo en composant le numéro : Une ville propre et accueillante, c est l affaire de tous! Les beaux jours revenus, pensez à entretenir votre trottoir (désherbage, balayage des feuilles mortes et autres détritus, ou encore en hiver balayage et/ou grattage de la neige et du verglas, avec dépôt de sel, sable, cendres ou encore sciure de bois). Un geste simple qui donnera à notre village tout l éclat qu il mérite. Retrouvez toutes les informations pratiques sur notre cadre de vie en visitant le site web de Crespières. Naissance 21 janvier 2014 : Axel Léon Gabriel ISNARD 6 février 2014 : Maël louis MOULIN TERNANE 17 février 2014 : Félix Arno SCHAR- FENSTEIN 4 mars 2014 : Etan IDOUX 6 mars 2014 : Elliot René Gil REVISE 18 avril 2014 : Ambre Agnès Françoise THERAIN 4 mai 2014 : Adèle Marie Inga KIM Mariage - Décès 29 décembre 2013 : Michel DANYLO 27 janvier 2014 : Anne Laure Isabelle Eve BRETON La Navette du samedi : c'est parti! Depuis le samedi 5 avril, une navette gratuite de 15 places circule tous les samedis entre Crespières et la gare de St Nom la Bretèche. Au départ de Croix Marie puis de la D307 à Crespières, elle dessert ensuite Davron, Feucherolles, Chavenay et St Nom. Son financement intégral par l'intercommunalité Gally-Mauldre a permis la mise en place de 4 allers et 4 retours tous les samedis exceptés au mois d'août. Les horaires ont été adaptés aux horaires des trains pour Paris/St Lazare via La Défense. Le bouche à oreille a déjà bien fonctionné et les Crespierois ont vite compris l'intérêt de cette navette ouverte à tous dans la limite des places disponibles. N'hésitez pas à découvrir ce nouveau service de transport et à le faire connaître notamment aux jeunes non motorisés : ils peuvent maintenant, en toute indépendance et sécurité, retrouver leurs amis de collège et de lycée et se rendre sur Paris. Informations sur le site de Crespières et de la Communauté de Communes de Gally-Mauldre. La Commission Transports n 24 - Année

4 Le lavoir de Crespières La restauration de notre lavoir est un des engagements de notre campagne municipale. Le dossier administratif est bien engagé. Les subventions (Leader, départementales et régionales) sont en cours d instruction. Grâce à notre équipe municipale d agents techniques, le lavoir a été nettoyé et dégagé d une façon remarquable. Allez le voir lors d une promenade, 900m depuis la mairie! Soit en empruntant la route de Beynes, soit par la sente des Moulins située au bas du chemin de la côte. Dans le prochain bulletin un article plus complet, vous sera présenté. Christian Bezard, Commission Environnement Suivez la restauration de notre lavoir en images sur le site de Crespières Année n 24

5 L Accueil de Loisirs de Crespières «Les Zébulions» L équipe d animation : Catherine Ihitsague - Directrice de l ALC Kevin Neukermans - Animateur & Directeur-Adjoint Lavinia Gobaralja - Animatrice Maurine Guinedor - Animatrice Morgane Toussirot - Animatrice Doriana Verloppe - Animatrice Contacts : Tél : : 11, rue Saint-Martin Les inscriptions pour les grandes vacances et pour la rentrée sont déjà lancées : ne tardez pas à renseigner les livrets d inscription et à nous les retourner! Si vous rencontrez des difficultés pour les remplir, n hésitez pas à contacter Kevin qui vous aidera dans vos démarches et vos choix. L étude à l ALC : sages comme des images... Important : si vous inscrivez votre (vos) enfants (s) aux TAP (activités périscolaires mises en L équipe ALC au complet place à l année à l occasion des nouveaux rythmes scolaires), rendez-vous en page 12 du livret et «cochez» la case TAP. Ces activités sont organisées sur le temps périscolaire, il est donc indispensable de nous retourner le dossier ALC entier dûment rempli. A la cantine, on est toujours dans le thème! Lorsque vous remplirez le dossier d inscription à l ALC et/ou à la cantine, pensez au prélèvement automatique pour le règlement de vos factures. Ce moyen de paiement vous assure la tranquillité pour toute l année. Parents, n hésitez pas à venir nous rendre visite sur le temps méridien ou à l étude en contactant Kévin qui organisera votre venue. La boîte aux lettres de La Poste située à l angle de la rue de Moncel et de la rue de la Sansonnerie sera bientôt déplacée sur la place de l Eglise, devant la Mairie. Tous les services de l Agence Postale Communale seront ainsi regroupés au même endroit. Les résultats des élections municipales du 23 mars 2014 : Inscrits : 1329 / Abstentions : 655 / Votants 674 / Suffrages exprimés : 560 pour la liste «Ensemble pour Crespières» Les résultats des élections européennes du 25 mai 2014 : Inscrits : 1277 / Abstentions : 631 / Votants : 646 n 24 - Année

6 Les Commissions Municipales et leur composition COMMISSIONS MEMBRES TITULAIRES MEMBRE SUPPLEANTS FINANCES SCOLAIRE ENFANCE JEUNESSE TRANSPORT THD ECONOMIE LOCALE URBANISME VOIRIES ENVIRONNEMENT METZGER Raymond BIGARD Véronique ABRAHAM Marie-Laure BIGARD Véronique MAILHOS Cécile REVISE Thomas CHEMIN Olivier PETITJEAN Pascal BEZARD Christian LESAUX Didier CHEMIN Olivier PETITJEAN Pascal REVISE Thomas CHAUVELON Eric HAUDIQUET Aurélie TABARY Agnès BALLARIN Adriano PETITJEAN Pascal TABARY Agnès BALLARIN Adriano LIVAREK Laetitia BERTHEMY Eric CHEMIN Olivier GRIMONPREZ François JACQUET Denise LIVAREK Laetitia DORSEUIL Valérie BERTHEMY Eric PATRIMOINE CIMETIERE HAUDIQUET Aurélie BEZARD Christian ASSOCIATIONS SPORT CULTURE HAUDIQUET Aurélie CHAUVELON Eric GRIMONPREZ François DORSEUIL Valérie DEVAUD PINON Carine COMMUNICATION EXTERNE ANIMATION COMMUNICATION INTERNE ORGANISATION ABRAHAM Marie-Laure DEVAUD PINON Carine ABRAHAM Marie-Laure MAILHOS Cécile PETITJEAN Pascal TABARY Agnès REVISE Thomas REVISE Thomas La liste des syndicats intercommunaux auxquels Crespières participe est disponible sur le site de Crespières, en Mairie et dans le Guide Pratique Année n 24

7 N ouvrez pas la porte à n importe qui! Attention aux vols «à la fausse qualité» qui ciblent les séniors. Un faux agent (d EDF) ou de La Poste par exemple, se présente chez une personne âgée puis feint de l agresser et s enfuit. Deux faux policiers arrivent ensuite en indiquant qu ils recherchent ce prétendu agent. Ils demandent à la victime de vérifier si des biens précieux ne lui ont pas été dérobés. Ce qu elle fait en allant les chercher. Les voleurs n ont plus qu à s en emparer et à prendre la fuite. Quand quelqu un sonne à la porte (policier, postier, plombier, agent EDF, ramoneur ) demandez à voir sa carte professionnelle recto-verso et son ordre de mission. Essayez de solliciter la présence d un voisin, ne divulguez jamais l endroit où vous cachez vos biens de valeurs. En cas de doute composez le 17. André Chemin Avec lucidité et responsabilité, transmettons notre vécu. Discours prononcé par André Chemin, Ancien d A.F.N., à l occasion de la cérémonie officielle du 69 ème anniversaire de la victoire du 8 mai Fidèle à ce rendez-vous avec l Histoire, nous voici réunis, dans une même communion de pensée pour honorer nos morts avec lesquels nous avons partagé les inquiétudes, les dangers, nourri les mêmes espoirs et partis prématurément, emportant avec eux un éclat de notre cœur. Hommage solennel National à celles et ceux dont le destin individuel s est effacé devant celui de la Nation. Un grand-père dans les tranchées, un père dressé contre l envahisseur et occupant nazi, appelés sous les drapeaux à leur tour, ils vont remplir avec courage leurs obligations militaires, lesquelles méritent d être mieux connues. Sans nulle autre richesse que leur jeunesse et des lendemains pleins de promesses, sur un bateau de misère, ils embarquent pour une malaventure dont ils ne voulaient pas. Un voyage sans retour. Des familles cruellement éprouvées. Aucune guerre ne doit être oubliée. Aucun combattant ne doit être ignoré. Morts pour la France et victimes civiles ont droit à l histoire. A la fragilité de la Paix des cimetières, nous faisons entendre le silence de tous ceux qui ont été brisés par cette guerre. Avec humilité et respect, nous inclinons nos drapeaux aux couleurs de la France dont les plis sont ceux de la mémoire, du sacrifice et du sang versé. Un acte de civisme envers celles et ceux dont la fidélité aux institutions républicaines fut exemplaires. Cependant, par-delà les larmes et les raisons de la colère, les convictions et les croyances, il importe de rappeler à ceux qui savent, et d apprendre à ceux qui ignorent. Avec lucidité et responsabilité, transmettons notre vécu. Au miroir de la vie, les jeunes ont droit au savoir afin de grandir à l école de la paix. Aider les jeunes à se forger un avenir à hauteur de leurs espérances. André Chemin VIVRE A CRESPIERES! - LE BULLETIN MUNICIPAL DU VILLAGE DE CRESPIÈRES - Directeur de la publication : Adriano Ballarin. Comité de rédaction : Marie-Laure Abraham & Carine Devaud Pinon. Dépôt légal : juin Impression : 2ip Communication - Maule Avec aussi l aimable contribution de crespiérois. n 24 - Année

8 LES FINANCES COMMUNALES Réel 2013 Budget 2014 Crespières achève l'année 2013 avec des finances saines. Sur l'ensemble de la mandature, tous les budgets ont été votés avec un excédent de fonctionnement suffisant pour couvrir la charge de remboursement des emprunts à long terme (522 milliers ). Mais, sur cette même période, l'excédent de fonctionnement réel a atteint 1,3 million, plus du double du montant budgété. Les investissements se sont élevés à 4,8 millions, dont près de la moitié pour l'école Emilie du Châtelet. Ils ont été financés aux deux tiers par des ressources propres (subventions, dotations, remboursements de TVA et autofinancement) et pour un tiers par l'emprunt. L'endettement, 0,8 million début 2008, a atteint un plafond de 2,2 millions fin 2010 pour revenir à 1,5 million fin Il se situe dans la moyenne des niveaux de dette par habitant des communes de France. La crise financière de 2008 nous a permis d'emprunter 775 milliers à taux variable avec une économie substantielle de frais financiers : le taux de ces emprunts a en effet atteint en 2013 un plancher historique à 0,7 % l'an. Les perspectives économiques européennes et la politique monétaire de la Banque Centrale Européenne ne laissent pas anticiper une remontée significative prochaine de ces taux. Mais les nuages s'amoncellent aujourd'hui à l'horizon : l'etat vient d'annoncer pour les collectivités territoriales un plan d'économies de 11 milliards qui pèsera sur nos finances, et nous n'avons aujourd'hui plus aucune visibilité sur l'évolution des ressources fiscales : ainsi, la taxe communale d'électricité (33 milliers en 2013) devrait être transférée sans compensation à partir de 2015 au Syndicat d'electricité des Yvelines. Dans ce contexte, votre Conseil Municipal entend stabiliser l'endettement et autofinancer très largement les investissements futurs. Aussi, le terrain communal "Les Tilleuls" devrait-il être cédé pour accueillir un lotissement et permettre d'autofinancer la rénovation du centre village, seul projet important non réalisé de la mandature précédente. BUDGET MUNICIPAL Réel 2013 L'excédent de fonctionnement 2013 s'est élevé à 252 milliers, en écart favorable de 131 milliers par rapport au budget. Section de Fonctionnement RECETTES Réel Budget Produits des services Remboursement frais de personnel Impôts locaux (nets de FNGIR) Droits de mutation Dotations et participations Autres produits TOTAL RECETTES Excédent de fonctionnement Les recettes de l'année, milliers, ont dépassé le budget de 70 milliers (+5,1%), grâce notamment à un don de 45 milliers de l'ancien propriétaire de la "Maison blanche", une surprise agréable sur les droits de mutation (+ 40 milliers ) et un écart de 11 milliers sur les impôts locaux. Un écart défavorable de 45 milliers affecte en revanche le remboursement des frais du personnel mis à disposition de l'inter-communalité, le dernier règlement de l'année ayant été retardé sur La fréquentation de l'alc reste en croissance, grâce en particulier à l'arrivée d'enfants venus des autres communes de l'intercommunalité. Elle s'approche désor-mais de sa capacité nominale. L'étude et les accueils du mercredi et des vacances rencontrent toujours un franc succès. La participation de la commune aux charges de l'alc est restée largement en-dessous de l'objectif visé de 30%, grâce à une gestion saine des règlements par prélèvement automatique, tandis que le bon niveau et la régularité de la fréquentation ont permis de bien absorber les frais de personnel de l'équipe de nos fidèles animateurs. Votre Conseil Municipal espère ainsi traverser les années difficiles et la période d'incertitude qui nous attendent sans fragiliser sa bonne situation financière actuelle et sans recourir pour autant à la hausse des impôts locaux. Les pages qui suivent présentent, pour le Budget communal et pour le Budget de l'assainissement, les réalisations 2013 et les budgets 2014 votés au Conseil Municipal du 28 avril dernier. DEPENSES Réel Budget Charges générales Charges de personnel Autres charges gestion courante Subventions aux associations Charges financières FPIC Dépenses imprévues et except Dépenses effectives Amortissements Opérations d'ordre TOTAL DEPENSES Année n 24

9 Les dépenses effectives ont atteint milliers, en écart favorable de 62 milliers par rapport au budget, les écarts favorables principaux concernant l'entretien de la voirie (- 24 milliers ) et les honoraires d'avocat (- 11 milliers ). Les frais de personnel sont en dépassement de 14 milliers en raison d'un paiement d'arriérés de cotisations imprévu datant des mandatures précédentes. BUDGET INVESTISSEMENT 2013 Réel Budget Dépenses d'investissement Remboursements d'emprunts Total dépenses Recettes Amortissements Total recettes RESULTAT INVESTISSEMENT Les dépenses d'investissements ont atteint 228 milliers, en retrait de 266 milliers par rapport au budget : le projet "Centre Village" (12 milliers dépensés, soit 110 milliers de moins que budgété) a été retardé en raison des contraintes financières pesant sur Crespières comme sur l'ensemble des collectivité territoriales, l'installation de la vidéo-protection (56 milliers au budget) a été reportée sur 2014 par la défaillance du prestataire retenu, les dépenses du Plan de voirie triennal (95 milliers budgétés) et de révision du PLU (41 milliers budgétés) n'ont été réalisées que pour moitié. Les recettes d'investissement ont subi le décalage des subventions (67 milliers en regard d'un budget de 220 milliers ), parallèlement au retard des programmes d'investissements. Les autres recettes (remboursement de la TVA sur les investissements : 67 milliers et Taxe d'aménagement, perçue sur les constructions et aménagements : 28 milliers ), ont permis de réduire à -148 milliers résultat déficitaire de la section investissement, en écart favorable de 100 milliers par rapport au budget. Le résultat total de l'année, positif de 104 milliers, a permis de maintenir au 31/12/2013 une trésorerie positive de 233 milliers, malgré le remboursement de l'emprunt de 375 milliers mis en place en 2010 pour financer le décalage du remboursement de la TVA sur les investissements de la mandature. Enfin, le maintien d'une ligne de RESULTATS ET TRESORERIE 2013 Réel Budget Excédent de fonctionnement année Résultat d'investissement année Résultat total de l'année Trésorerie au 01/01/ Remboursement emprunt court terme Trésorerie au 31/12/ trésorerie de 150 milliers, non utilisée en 2013, nous a assuré une trésorerie potentielle de 383 milliers. La dette au 31/12/2013 atteint milliers, en baisse de 473 milliers sur un an. Cet encours ne comprend désormais plus qu'un seul prêt à taux variable (350 milliers à échéance 2030), dont le taux d'intérêt a été de 0,77 % en L'emprunt "TVA" de 375 milliers de 2010 a été intégralement remboursé, et son taux d'intérêt a été de 0,65 % en L'endettement à taux fixe (1.178 milliers ) comprend, à hauteur de 730 milliers, un prêt de 2010 à 25 ans au taux de 4,55 %, bonifié par la BEI (Banque Européenne d'investissement et destiné au financement de l'ecole Emilie du Chatelet, ainsi que divers emprunts mis en place par la municipalité précédente pour le financement de la Maison des Associations, des Ateliers Municipaux et de la cantine, L'emprunt à taux variable n'est pas un "emprunt toxique". Il a été contracté à une époque de bonne liquidité des banques, ce qui nous assure, sur toute la durée du prêt, une marge bancaire faible (0,55 %), tandis que la Banque Centrale Européenne maintient pour un certain temps encore des taux d'intérêt exceptionnellement bas (notre référence de marché, l'euribor 3 mois a terminé l'année à 0,29 %. Par ailleurs, près de 40 % des intérêts d'un tel prêt se concentrent sur le premier quart de sa vie, limitant ainsi les enjeux d'une éventuelle remontée des taux. De plus, à chaque échéance trimestrielle, nous pouvons basculer définitivement ce prêt en taux fixe. Budget communal 2014 Les budgets des collectivités locales sont "limitatifs" en ce qui concerne les dépenses et "évaluatifs" en ce qui concerne les recettes : les dépenses mandatées par la commune ne sont payées par la Trésorerie de Maule que dans la limite des crédits ouverts au budget. Par précaution et comme pour les années précédentes, certains postes sont donc en augmentation sensible par rapport au réel La crise financière et budgétaire pèse de plus en plus lourd sur nos finances. La baisse des dotations de fonctionnement et des subventions à l'investissement, amorcée depuis plusieurs années, se poursuit en Par ailleurs, le Fonds de Péréquation Intercommunal et Communal (FPIC) monte régulièrement en puissance : 15 milliers en 2012, 22 milliers en 2013, 44 milliers budgétés pour A l'horizon 2016, les projets gouvernementaux laissent entrevoir une contribution de l'ordre de 100 milliers. Ligne de crédit disponible Trésorerie potentielle n 24 - Année

10 Rappelons que le FPIC est une contribution versée à l'etat par les communes "riches" au profit des communes "pauvres" à partir de clés de répartition calculées à l'échelle nationale en fonctions des différentiels de pression fiscale entre communes et du revenu fiscal moyen de leurs habitants. Il fait ainsi jouer un rôle de redistribution à la fiscalité locale, contribuant à déresponsabiliser davantage les collectivités territoriales. Mais surtout, il contribue à la dissémination des mécanismes de redistribution divers et variés qui tendent progressivement vers une nébuleuse incontrôlable. Sur le plan technique, c'est une nouvelle "usine à gaz", dont même l'administration semble avoir perdu le contrôle : après avoir communiqué l'an dernier, pour le vote du budget 2013, des chiffres erronés à notre Communauté de communes, elle n'a toujours pas notifié à Crespières le montant de sa contribution sera l'année de la mise en route des "Nouveaux rythmes scolaires". Crespières a joué les pionniers et pris dans ce domaine une longueur d'avance sur les communes voisines. Elle entend mener à bien le projet concerté en 2013 avec les enseignants et les parents d'élèves sans se laisser distraire par les contestations et les assouplissements à l'étude à l'education Nationale. Pour sa mise en place, Crespières fera appel, non seulement à son équipe communale d'animateurs, mais aussi à des intervenants extérieurs ainsi qu'à plusieurs associations de la commune. Les parents ne seront pas mis à contribution en La commune prendra en charge le financement des activités périscolaires (1/3 environ du coût annuel) cette 1 ère année. Le solde est constitué par la participation non pérenne de l état et la subvention de la CAFY. Mais la situation devra être réexaminée en 2015 à la lueur de cette première expérience et de la générosité future de l'etat. Section de Fonctionnement Le Budget de fonctionnement 2014 présente un excédent apparemment confortable de 204 milliers. Mais il contient, en recettes comme en dépenses, des éléments non récurrents, notamment un versement de 126 milliers par SPP dans le cadre de la prorogation de la Convention de ZAC pour le Parc du Château. Afin d'assurer la couverture par l'excédent de fonctionnement récurrent de la charge de remboursement des emprunts, ce budget de fonctionnement a donc subi, plus que les années précédentes, un "rabotage" significatif Année n 24 L'augmentation des recettes 2014 est de 161 milliers par rapport à l'an dernier. Elle résulte pour l'essentiel des 126 milliers de versement attendu de SPP ("Autres produits") et de l'encaissement en 2014 du retard de paiement de la Communauté de communes ("Rem-boursements de frais de personnel"). En revanche, la baisse des "Dotations et participations" subit celle, continue depuis 2011, de la Dotation de fonctionnement versée par l'etat. En faisant abstraction de la part transférée depuis 2013 à la Communauté de communes, cette dotation sera, cette année, inférieure de 16% à celle de 2010 et de 16 milliers à celle de RECETTES Budg Réel 2013 Réel 2012 Produit des services Rembt. frais de personnel Impôts locaux (nets de FNGIR) Droits de mutation Dotations et participations Autres produits TOTAL RECETTES Excédent Un évènement important est intervenu au 1 er janvier 2013, le démarrage de l'intercommunalité. Les ressources de la fiscalité professionnelle sont désormais transférée à la communauté de communes. Au niveau des dépenses, les charges relatives aux activités transférées, Accueil de Loisirs "extrascolaire" (mercredi et vacances), instruction des permis de construire et déclarations préalables, sont, soit assumées par la communauté de communes, soit refacturées par les communes, au prix d'une complication supplémentaire des tâches administratives. En 2014 comme en 2013, Crespières bénéficiera de l'attribution de compensation", versée par l'intercommunalité et correspondant à l'impact net des recettes et des dépenses relatives aux compétences transférées, tel qu'évalué l'an dernier par une commission "ad hoc" sur la base des données de Si Crespières maintient, cette année encore, ses taux d'impôts locaux inchangés, la Communauté de communes prélèvera, pour boucler son budget, une contribution de 0,4 % sur les habitants des communes-membres. Cette contribution nouvelle n'est pas justifiée par l'évolution des dépenses de la Communauté, mais par la baisse des recettes de la fiscalité économique (Contribution Foncière des Entreprises et Contribution à la Valeur Ajoutée des entreprises) consécutive aux nouvelles règles et taux imposés par l'etat. DEPENSES Budg Réel 2013 Réel 2012 Charges générales Charges de personnel Autres charges gestion Subv. aux associations Charges financières FPIC Dépenses imprévues Dépenses effectives Amortissements TOTAL DEPENSES

11 Par rapport à l'an dernier, les dépenses augmentent de 210 milliers. Les dépenses de personnel incluent 53 milliers de dépenses non récurrentes (rattrapage de cotisations déjà évoqué plus haut, qui s'étale sur trois années, dépenses exceptionnelles de formation, remplacements) ainsi que la revalorisation de certaines catégories de fonctionnaires. Le budget des charges générales est en augmentation de 101 milliers, dont 17 milliers pour l'entretien en application du principe de précaution mentionné au début des commentaires sur le Budget communal 2014, et 32 milliers en honoraires, notamment en raison du litige sur les désordres intervenus à la Maison des Associations, que la municipalité entend faire prendre en charge par les assurances au titre de la garantie décennale. Le budget de fonctionnement dégage un excédent de 204 milliers, dont 100 milliers d'excédent "récurrent" qui, joint aux 11 milliers d'amortissements, couvre les 99 milliers de remboursements d'emprunts. Section d'investissement Résultats et Trésorerie BUDGET INVESTISSEMENT Budget 2014 Réel 2013 Dépenses d'investissement Remboursements emprunts L.T Total dépenses Total recettes RESULTAT INVESTISSEMENT RESULTAT ET TRESORERIE Budget 2014 Réel 2013 Excédent de fonctionnement année Résultat d'investissement année Résultat total Trésorerie au 1 er janvier Remboursement emprunt FCTVA Trésorerie au 31 décembre Ligne de crédit disponible Trésorerie potentielle Le budget des paiements d'investissements est de 589 milliers. Les principales dépenses concernent le "Triennal voirie" (119 milliers ), les travaux à la Maison des Associations, à l'ancienne et à la nouvelle bibliothèque (109 milliers ), la vidéo-protection (86 milliers ), le Projet "Centre village" (63 milliers ), l'échange du tracteur actuel (30 milliers ) et la révision du PLU (24 milliers ). La restauration du Lavoir municipal est inscrite au budget pour 29 milliers, mais la réalisation de ce projet sera très vraisemblablement reportée sur l'an prochain, les travaux ne pouvant commencer avant l'accord sur les subventions demandées. Après prise en compte des recettes (188 milliers de subventions, 25 milliers de Taxe d'aménagement et 27 milliers de remboursement de TVA sur investissements antérieurs), le résultat d'investissement 2014 s'établit à 437 milliers. Le résultat total de l'année (fonctionnement + investissement) est ainsi de milliers, conduisant à une trésorerie à zéro au 31/12/2014 en application stricte des "figures imposées" par les règles comptables de construction des budgets des communes. L'endettement de la commune passera de milliers au 1 er janvier à milliers au 31 décembre La ligne de trésorerie sera reconduite au cours de l'été pour un montant ramené à 100 milliers. BUDGETS ASSAINISSEMENT 2013 et 2014 La réalisation de la nouvelle station d'épuration a été bouclée fin 2012 avec l'encaissement des soldes de subventions (304 milliers ) et de prêts à taux zéro de l'agence de l'eau. Budget 2013, réel 2012 & 2011 Assainissement Budget 2014 Réel 2013 Réel 2012 Dépenses fonctionnement Recettes fonctionnement Résultat fonctionnement Remboursement emprunts Investissements Total dépenses Recettes investissement Nouveaux emprunts Total recettes Résultat investissement RESULTAT ANNEE Trésorerie initiale Trésorerie finale Les budgets de l'assainissement sont désormais limités aux recettes et dépenses d'exploitation et au remboursement des emprunts. Le résultat total est positif de 8 milliers en 2013 et de 1 millier en Après avoir pesé pendant toute la construction de la nouvelle station sur la Trésorerie de la Commune, l'assainissement est depuis fin 2012 en trésorerie positive avec un solde de 72 milliers au 31/12/2013. Nous étudions actuellement la possibilité de rembourser par anticipation sans pénalité excessive le prêt de 80 milliers au taux de 4,91% mis en place fin 2007, dont l'encours actuel est de 71 milliers. Rappelons qu'au 1 er janvier 2013, deux nouveaux contrats d'affermage avec la Lyonnaise des Eaux sont entrés en vigueur, l'un pour l'assainissement avec la commune de Crespières, l'autre pour l'adduction d'eau potable avec le Syndicat Intercommunal d'adduction d'eau Potable de Feucherolles (SIAEP). Ces nouveaux contrats se sont traduits par une baisse de l'ordre de 0,95 du prix TTC de l'eau pour les habitants de notre commune (cf "Vivre à Crespières" des 14/11/2012 et 04/03/2013). n 24 - Année

12 La réforme en pratique Pour bien comprendre les changements qui vont impacter l emploi du temps de la semaine scolaire de nos écoliers : Il faudra se lever un peu plus tôt le matin car l école commence à 8h40, Il y aura école le mercredi matin, L école se terminera plus tôt l après midi (15h40), On pourra prendre un peu plus son temps pour déjeuner, Il y aura des activités ouvertes à tous, gratuites après l école. La commune mettra en place des activités encadrées, 3 heures par semaine (entre 15h40 et 16h40) : le lundi, le mardi et le jeudi. Les inscriptions aux activités, appelées TAP, sont en cours. La règle pour y participer : les enfants seront inscrits pour toute l année, les 3 jours de la semaine. La commune proposera donc aux enfants un programme de TAP de qualité & gratuit avec des activités variées, qui tourneront toutes les 6 semaines dans un cadre sécurisé. Les nouveaux rythmes scolaires : en avant toute pour la rentrée 2014! Comme nous l annoncions dans le Bulletin municipal de février dernier, les petits créspiérois (maternels et élémentaires) vont découvrir un nouvel emploi du temps à partir du 2 septembre Il va falloir s accoutumer à la semaine de 4 jours et demi, avec des journées qui se terminent plus tôt (15h40) et avec un mercredi matin travaillé. Ce nouvel emploi du temps, c est aussi démarrer le matin un peu plus tôt (8h40 au lieu de 9h00). Il faudra certes prendre un nouveau rythme mais les enfants s habitueront vite, surtout que, à partir de 15h40, s ils sont inscrits aux activités périscolaires organisées par la commune, ils profiteront des ateliers appelés Pass TAP. Le dispositif que nous mettrons en place offrira aux enfants des activités variées comme : le théâtre, l anglais, le multisports, le tennis, le cartonnage, le dessin, la musique et bien d autres activités, le lundi, mardi et jeudi (de 15h40 à 16h40) après les cours. Les intervenants animant les activités sont tous des experts dans leur domaine et seront épaulés par les animateurs de l Accueil de Loisirs. Ce partenariat permettra de garantir aux enfants la sécurité de l accueil, d accroitre les possibilités d encadrement et aussi de diversifier les activités. La commune a décidé d offrir ces activités la première année de mise en place. Un comité de suivi sera mis en place dès septembre pour évaluer les coûts précis du dispositif et évaluer notre possibilité de pérenniser la gratuité, sans impact trop négatif sur nos finances. Rappelons que l Etat a reconduit son aide aux communes en 2014 (50 par enfant inscrit), et notre nouveau ministre de l Education Nationale, Benoît Hamon, nous a récemment confirmé qu une aide serait dégagée pour Par ailleurs, nous recevrons une subvention de la CAFY. Ces aides ne suffiront pas à financer «nos nouveaux rythmes» mais nous avons choisi, en concertation avec les parents qui ont participé au projet depuis son lancement en 2013, de fournir cette année un effort financier et ainsi répondre aux attentes des parents dont le budget «éducation, loisirs et garde» est déjà lourd. Marie-Laure Abraham L emploi du temps de la rentrée 2014 à l école Emilie du Châtelet LUNDI MARDI MERCREDI JEUDI VENDREDI 7h45 8H30 ALC 8 h 30 Ouverture de l'école Ecole Emilie du du Châtelet Mise Mise en en place place des des nouveaux nouveaux rythmes rythmes scolaires scolaires au au mardi 1er 2 septembre 2014 Nouvel emploi du temps validé par le le Directeur académique des des services de de l Education l'education Nationale des Yvelines 8h40 11h40 Enseignement Sortie Sortie 11h40 13h25 Pause méridienne 13h25 15h40 Enseignement Enseignement 15h40 16h40 TAP ALC Sortie ALC ALC en extrascolaire TAP Pour vous informer au quotidien et réussir la rentrée 2014 : Le dossiers d inscription à l Accueil de loisirs, Le site web de Crespières : L accueil en Mairie, Vos représentants de parents d élèves, Les vitrines réservées à l affichage devant l école. 16h40 18h ALC Sortie ALC 18h 19h30 ALC ALC Commission scolaire, service à l enfance & à la jeunesse Les activités proposées La communne a fait appel aux associations, aux enseignants, aux animateurs et des intervenants extèrieurs pour encadrer les activités qui auront pour thème : Sport & jeux Culture & Découverte Art Loisirs créatifs 12 - Année n 24

13 Retour sur la participation de Perrine et Victor au 4L Trophy Vous l avez peut-être lu dans le dernier numéro du journal de Crespières, nous sommes partis en février pour participer à la 17 ème édition du 4L Trophy. Mais qu est-ce que le 4L Trophy? En quelques mots, ce sont 7000 km de route et de pistes à travers la France, l Espagne et le désert marocain, le tout au volant de la mythique Renault 4L. Mais nous ne sommes pas allés au Maroc juste pour faire la course dans le désert : nous nous sommes aussi investis dans un projet humanitaire. En effet, nous sommes partis avec des affaires sportives pour la Croix Rouge Française, mais surtout avec des fournitures scolaires pour les enfants les plus démunis du Maroc. Tous les ans, chaque équipage (plus de 1300 pour l édition 2014) emporte des fournitures scolaires et/ou des dons financiers ; les Trophistes ont réuni, cette année, 60 tonnes de fournitures scolaires, assez de dons pour créer deux salles de classe, ainsi que 11 appareils respiratoires neufs afin d équiper les hôpitaux marocains! Nous avons donc participé à cette magnifique aventure entre le 13 et le 23 février derniers, et en sommes revenus avec des images et des souvenirs inoubliables en tête Côté mécanique, nous avons eu quelques pannes, forcément ; des freins arrières condamnés, un moteur qui prend feu Mais rien de grave, tout a été réparé et nous avons pu rentrer à Rouen sans soucis!! Sur place, l entraide et la solidarité étaient palpables, et le contact avec les Marocains a été fantastique.. Vraiment, cette aventure méritait d être tentée et nous n avons pas regretté les quelques heures de préparation du projet. Merci encore à Crespières, et nous faisons tout particulièrement un clin d œil à Christelle, Flavio, Marie, Nicolas et Romane pour leur aide précieuse! Grâce à vous, nous avons pu avoir une voiture toute jolie, et les enfants marocains ont adoré pouvoir comparer leurs mains aux vôtres! Perrine & Victor Et le théâtre, si on essayait! Après la galette de janvier dernier, les 11/15 ans avait rendez-vous pour une initiation théâtre le samedi 5 avril à la maison des association de Crespières. Encadrés par Laurence Lefèvre, professeur de théâtre. Au programme de cette aprèsmidi : jeux de rôles, découverte du théâtre... Et on a conclu cette après-midi par un goûter! Je remercie Aurélie Haudiquet adjoint a la culture de m'avoir aider dans se projet et j'espère qu il y aura une suite... Je remercie aussi Laurence, notre professeur et son accent chantant! Et Catherine responsable événement pour son soutien et son aide. Info pour les 11/15 ans : Prochainement sur Crespières : des cours de hip hop a suivre... A très bientôt, Nicolas Lavouiray Porte parole des jeunes à Crespières n 24 - Année

14 Du côté des Associations... Une exposition sur la grande guerre à la bibliothèque de Crespières Du 13 Juin au 1 er Juillet, l équipe de la bibliothèque invite tous les crespièrois à découvrir cette exposition. De nombreux livres et documents inédits seront proposés aux visiteurs ainsi qu une sélection, sous forme de grands panneaux, des meilleures bandes dessinées consacrées à la guerre de 14/18 mise à notre disposition par la bibliothèque départementale des Yvelines. Jours et horaires d ouverture de notre bibliothèque : Lundi de 16h00 à 18h00, Mercredi de 9h00 à 11h30 et de 15h30 à 18h00 Samedi de 9h30 à 12h30. Aurélie Haudiquet Le guide des randonnées de la plaine de Versailles vous emmène sur les chemins de GALLY et vous fait découvrir 30 randonnées pédestres, parfaitement balisées, accessibles à tous niveaux de marcheurs et à toutes les générations. Les départs se font depuis les 26 villages de la plaine de Versailles, donc très près de Crespières. Des balades magnifiques d'une heure à une demie journée. Rendez-vous sur le site de la Plaine de Versailles > loisirs > Randonnées> commander l'ouvrage en ligne. Alors avec les beaux jours qui arrivent, faites de bonnes et belles promenades. Parlez en autour de vous amis, voisins! Et pour plus d informations sur l APPVPA : Christian Bezard Commission Environnement ON S EST RENCONTRÉ, l association crespièroise créée par des artistes, et dédiée aux artistes Une nouvelle association est née à Crespières. A l origine du projet, un crespièrois de 26 ans, Alexandre Montel, ingénieur du son et passionné de musique. Créée en décembre 2013, ON S EST RENCONTRÉ, est un rêve devenu réalité pour l Arrièrepetit-fils d Hélène Regelly, grande chanteuse, actrice et scénariste des années 30. Il consacre sa vie à la musique comme l avait fait son ancêtre huit décennies auparavant. En effet, après avoir étudié aux Etats-Unis, à la Full Sail University, et avoir travaillé un an dans les studios Blackbird Studios et Sony Tree Publishing, il décide de créer son propre home studio, AV Recording Studio à Crespières. Il y enregistre des artistes de tous styles musicaux et compose même pour certains d entre eux. Pratiquant la basse, la guitare et le piano, il est l artiste à l écoute des artistes. Plus il les côtoie, plus il comprend qu il a envie de les aider à s épanouir. Il prend donc la décision d en faire plus. Il veut les enregistrer, les filmer, les promouvoir et les faire jouer devant un public réceptif à leur talent. Il s entoure ainsi d un Réalisateur vidéo et graphiste, Olivier André et d une Chargée de Communication, Sandra Mardini, tous deux Yvelinois et passionnés par la découverte de nouveaux talents. L Association ON S EST REN- CONTRÉ sera organisatrice de la fête de la musique, le Samedi 21 Juin 2014 à Crespières. Les artistes OSR se produiront devant la place de l église de 19h00 à 23h30. La Musique nous rapproche, slogan de cette belle organisation, nous renvoie à cette fête annuelle mise en place par Jack Lang en 1982, alors qu il était ministre de la culture. Par ailleurs, L association compte déjà une dizaine de groupes adhérents dont les 26$ In My Hand et les Madison. Les Sessions d enregistrement se passaient jusqu à présent dans le studio AV Recording jusqu à ce qu il y ait des problèmes de nuisance sonore. Ils sont donc maintenant dans l obligation de trouver un lieu pour accueillir les artistes dans les meilleures conditions. Tout lieu insolite et original se trouvant dans les Yvelines serait l idéal pour ce projet Crespièrois. A bon entendeur, salut! Si vous souhaitez contribuer à la vie de l association, merci d adressez vos candidatures de bénévolat ou vos dons à l adresse suivante : Si vous êtes un artiste ou si vous connaissez des artistes susceptibles de vouloir enregistrer un clip vidéo chez OSR, vous pouvez joindre l équipe au La cotisation annuelle est de Année n 24

15 Le calendrier des crespiérois Pour en savoir plus sur ces évènements, n hésitez pas à contacter Catherine Ihitsague en Mairie ou directement les associations orga- Jours Juin 2014 Juillet 2014 Ven 4 Ven 13 Sam 14 Dim 15 Ven 20 Sam 21 Dim 22 Ven 27 Exposition sur la Grande Guerre (jusqu au 1er juillet) Exposition Encadrement Exposition Encadrement Retraite aux flambeaux & Feu d Artifice Carnaval, Fête de la Musique & Feu de la St.-Jean Pique nique du village Fête de l école et Kermesse de fin d année (AIPEC) Crespières sous les Etoiles Cinéma en plein air sur le stade Tournoi des Paires (TCC) ACAC Bi Cadres Une fois encore nous seront heureux de vous recevoir lors de l exposition annuelle de nos réalisations. Elle aura lieu les Samedi 14 et Dimanche 15 JUIN de 10h à 12h30 et de 14h à 18h dans la Maison des Associations 8 rue de la Sansonnerie CRESPIERES Vous aimez les jolies choses, alors venez admirer nos travaux. Comme chaque année, il y en aura pour tous les goûts du plus classique au plus fantaisie, du plus sobre au plus coloré. Pour toute information : Brigitte JACQUARD n 24 - Année

16 16 - Année n 24 BULLETIN MUNICIPAL VIVRE A CRESPIERES!

Vivre à Crespières! BUDGET DE FONCTIONNEMENT 2011

Vivre à Crespières! BUDGET DE FONCTIONNEMENT 2011 Le Bulletin Municipal du village de Crespières Vivre à Crespières! Année N 16 Dans ce numéro : Pages : et Fonctionnement Investissement de Fonctionnement d Investissement Assainissement Dates de réunion

Plus en détail

Réunion publique du 16 novembre 2012

Réunion publique du 16 novembre 2012 Réunion publique du 16 novembre 2012 Bienvenue Réunion Publique du 16 novembre 2012 1 Plan de la réunionr Bienvenue du Maire Réalisations 2010-2012 et projets en cours Objectifs et stratégie à moyen terme

Plus en détail

Le budget 2013. Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances. Conseil Municipal du

Le budget 2013. Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances. Conseil Municipal du Le budget 2013 Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances Conseil Municipal du 8 février 2013 Les documents budgétaires : Le budget selon la nomenclature M14; Les documents annexes; Le budget

Plus en détail

SITUATION FINANCIERE DU SIAEP DE LA HAUTE VALLEE DE LA CREUSE

SITUATION FINANCIERE DU SIAEP DE LA HAUTE VALLEE DE LA CREUSE SITUATION FINANCIERE DU SIAEP DE LA HAUTE VALLEE DE LA CREUSE L'analyse financière rétrospective, réalisée en octobre 214, par le trésorier du Centre des Finances Publiques de Felletin, concerne la période

Plus en détail

Budget 2015 de la Ville de Rennes > Séance budgétaire du lundi 9 mars 2015

Budget 2015 de la Ville de Rennes > Séance budgétaire du lundi 9 mars 2015 Service de presse Ville de Rennes/Rennes Métropole Tél. 02 23 62 22 34 Vendredi 6 mars 2015 Conseil municipal Budget 2015 de la Ville de Rennes > Séance budgétaire du lundi 9 mars 2015 Sommaire > Communiqué

Plus en détail

Le compte administratif 2011

Le compte administratif 2011 Le compte administratif 2011 Le compte administratif 2011 de MIONS en quelques chiffres Budget principal. 16 590 970 de recettes réalisées, dont :. 13 003 158 en fonctionnement dont 165 000 de rattachements.

Plus en détail

MONTGERON TOUT CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR LA SITUATION FINANCIÈRE DE LA VILLE DE

MONTGERON TOUT CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR LA SITUATION FINANCIÈRE DE LA VILLE DE TOUT CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR LA SITUATION FINANCIÈRE DE LA VILLE DE MONTGERON FISCALITÉ, ENDETTEMENT, FONCTIONNEMENT, INVESTISSEMENT, ÉQUIPEMENTS PUBLICS, ÉPARGNE, CRÉDIT, SERVICES PUBLICS CHIFFRES

Plus en détail

Audit de début de mandat. Commune de Saint-Nom la Bretèche

Audit de début de mandat. Commune de Saint-Nom la Bretèche Audit de début de mandat Commune de Saint-Nom la Bretèche Analyse de la situation financière à fin 2013 Septembre 2014 CALIA Conseil Siège 24 rue Michal 75013 PARIS Antenne de Lyon Tour Part Dieu 129 Rue

Plus en détail

Les Marges de Manœuvre Financières des Collectivités s Locales

Les Marges de Manœuvre Financières des Collectivités s Locales 1 Les Marges de Manœuvre Financières des Collectivités s Locales Gilles TESTUD, ECOFINANCE Frédéric ric DUPUIS, DEXIA CL Réunions avec les élus du Territoire de Belfort 07 juin 2012 Sommaire 2 1. Introduction

Plus en détail

Synthèse de l'audit financier par la société d'expertise Ressources Consultants Finances de la commune de Mézières sur Seine

Synthèse de l'audit financier par la société d'expertise Ressources Consultants Finances de la commune de Mézières sur Seine Synthèse de l'audit financier par la société d'expertise Ressources Consultants Finances de la commune de Mézières sur Seine 1 SOMMAIRE I. INTRODUCTION... 3 1.1 Les indicateurs de la santé financière d'une

Plus en détail

BUDGET PRIMITIF 2014. Communauté de Communes de la Vallée du Lot et du Vignoble

BUDGET PRIMITIF 2014. Communauté de Communes de la Vallée du Lot et du Vignoble BUDGET PRIMITIF 2014 Communauté de Communes de la Vallée du Lot et du Vignoble 2 Dans le cadre de la continuité de certains dossiers, le budget primitif 2014 ne contiendra aucune action nouvelle engageant

Plus en détail

Un budget 2015 équilibré avec une reprise en main du patrimoine immobilier, mais un avenir suspendu au programme d assainissement de l Etat

Un budget 2015 équilibré avec une reprise en main du patrimoine immobilier, mais un avenir suspendu au programme d assainissement de l Etat COMMUNE DE VAL-DE-RUZ Information aux médias Un budget 2015 équilibré avec une reprise en main du patrimoine immobilier, mais un Le compte de résultat du budget 2015 de la Commune de Val-de-Ruz boucle

Plus en détail

public communal? PRIORITÉS STÉPHANAISES LE CHOIX DE SERVICES PUBLICS MUNICIPAUX

public communal? PRIORITÉS STÉPHANAISES LE CHOIX DE SERVICES PUBLICS MUNICIPAUX Qu est-ce que le service public communal? LE SERVICE PUBLIC COMMUNAL STÉPHANAIS RASSEMBLE L ENSEMBLE DES SER- VICES ET ACTIVITÉS MIS EN PLACE PAR LA VILLE, SOUS LA CONDUITE DU MAIRE. CERTAINES FONCTIONS

Plus en détail

SERVICE ENFANCE / SCOLAIRE 24, rue Alexandre Boucher Tél. : 01 48 61 96 75 www.vaujours.fr

SERVICE ENFANCE / SCOLAIRE 24, rue Alexandre Boucher Tél. : 01 48 61 96 75 www.vaujours.fr RELAIS D INFORMATION JEUNESSE (RIJ) 57, rue de Meaux Tél. : 01 48 61 10 23 http://jeunesse.vaujours.fr HORAIRES D OUVERTURE Lundi, mardi, jeudi et vendredi : 9h à 12h Lundi au vendredi : 13h30 à 18h30

Plus en détail

Mission d audit financier de début de mandat

Mission d audit financier de début de mandat Ville de Louveciennes Mission d audit financier de début de mandat Synthèse 23 octobre 2014 Vos interlocuteurs : MAZARS Secteur public 61, rue Henri Regnault 92075 La Défense Cedex Thierry GREGOIRE Senior

Plus en détail

Réalisation Service de statistique. Impression (1'750 ex.) Imprimerie Montandon, Fleurier

Réalisation Service de statistique. Impression (1'750 ex.) Imprimerie Montandon, Fleurier MÉMENTO FINANCIER CANTON DE NEUCHÂTEL 213 Réalisation Service de statistique Impression (1'75 ex.) Imprimerie Montandon, Fleurier Renseignements complémentaires Service de statistique Rue du Château 19

Plus en détail

Chiffres clés de la Commune de Lanarce

Chiffres clés de la Commune de Lanarce Chiffres clés de la Commune de Lanarce (Par le Maire adjoint) Suivant la règle comptable année N-1 Lanarce : la dette fin 2011 L'endettement de la commune s'évalue au 31 décembre de chaque année en fonction

Plus en détail

SECRETAIRES DE SEANCE : Monsieur BROQUET Didier, Laurence MARTIN-THIMOLEON

SECRETAIRES DE SEANCE : Monsieur BROQUET Didier, Laurence MARTIN-THIMOLEON COMPTE-RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL EN DATE DU 14 AVRIL 2015 L an deux mil quinze, le 14 avril à 20 h 00, les membres du conseil légalement convoqués se sont réunis en séance ordinaire sous

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DE BEAUREVOIR

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DE BEAUREVOIR COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DE BEAUREVOIR Séance du lundi 20 avril 2015 *********** L an deux mille quinze, le vingt avril à dix-neuf heures, le Conseil Municipal de Beaurevoir, dûment

Plus en détail

PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 23 JUIN 2009

PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 23 JUIN 2009 PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 23 JUIN 2009 Sous la présidence de Monique DELESSARD, maire. Le CONSEIL MUNICIPAL, 1. BUDGET SUPPLEMENTAIRE COMMUNE EXERCICE 2009 Par 33 VOIX POUR (dont

Plus en détail

Budget Primitif 2014. Conseil Municipal du 18 décembre 2013. Laurent RICHE, Mairie de KINGERSHEIM

Budget Primitif 2014. Conseil Municipal du 18 décembre 2013. Laurent RICHE, Mairie de KINGERSHEIM Budget Primitif 2014 Conseil Municipal du 18 décembre 2013 Laurent RICHE, Mairie de KINGERSHEIM «Actes» budgétaires Mandat 2008-2014 La préparation budgétaire 2014 clôture l exercice pluriannuel 2008 Début

Plus en détail

Situation financière Capacité d'investissement 2009-2013

Situation financière Capacité d'investissement 2009-2013 Amt für Gemeinden GemA Rue de Zaehringen 1, 1701 Fribourg T +41 26 305 22 42, F +41 26 305 22 44 scom@fr.ch, www.fr.ch/scom Situation financière Capacité d'investissement 2009-2013 1. Comptes de fonctionnement

Plus en détail

QUESTIONNAIRE A DESTINATION DES FAMILLES

QUESTIONNAIRE A DESTINATION DES FAMILLES QUESTIONNAIRE A DESTINATION DES FAMILLES La réforme des rythmes scolaires pour les écoles maternelles et élémentaires doit être mise en place en septembre 2014. Elle prévoit le retour de la semaine de

Plus en détail

RAPPORT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES 2015

RAPPORT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES 2015 RAPPORT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES 2015 Conseil Municipal du 26 février 2015 Table des matières Préambule I - Analyses et perspectives économiques 2015 a) Contexte international et national b) L impact

Plus en détail

La construction du budget communal. 25 avril 2015

La construction du budget communal. 25 avril 2015 La construction du budget communal 25 avril 2015 Le budget : un acte fondamental, très encadré Un acte de prévision et d autorisation Prévoit chaque année les recettes et dépenses de la commune Autorise

Plus en détail

A propos de l Audit des finances communales

A propos de l Audit des finances communales A propos de l Audit des finances communales (évoqué lors du Conseil municipal de septembre 2014) A la demande de la majorité municipale, un audit a été commandité auprès du cabinet FCL. Les conclusions

Plus en détail

Débat d orientations budgétaires 2014. Conseil municipal du 4 novembre 2013

Débat d orientations budgétaires 2014. Conseil municipal du 4 novembre 2013 Débat d orientations budgétaires 2014 Conseil municipal du 4 novembre 2013 1 1. Un contexte économique toujours aussi tendu 2 Les éléments de contexte 2014 : année électorale Des inconnues avec les réformes

Plus en détail

Conseil municipal du 19 décembre 2013

Conseil municipal du 19 décembre 2013 BUDGET PRIMITIF 2014 Conseil municipal du 19 décembre 2013 1 Un budget stable hors impact des rythmes scolaires Des dépenses de fonctionnement globales en croissance de 2,99 % par rapport au BP 2013. Mais

Plus en détail

- Suppression de la Taxe Professionnelle en 2011 remplacée dans le panier communal par - Cotisation Foncière des Entreprises (CFE) (taux communal) -

- Suppression de la Taxe Professionnelle en 2011 remplacée dans le panier communal par - Cotisation Foncière des Entreprises (CFE) (taux communal) - - Suppression de la Taxe Professionnelle en 2011 remplacée dans le panier communal par - Cotisation Foncière des Entreprises (CFE) (taux communal) - Cotisation sur la Valeur Ajoutée des Entreprises (CVAE)

Plus en détail

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat.

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. Les enfants des écoles vont régulièrement rencontrer les résidents des logements-foyers. PoitiersMag page

Plus en détail

Compte de résultats bénéficiaire de CHF 793 648, diminution de la dette de CHF 21,5 millions entre 2012 et 2014

Compte de résultats bénéficiaire de CHF 793 648, diminution de la dette de CHF 21,5 millions entre 2012 et 2014 COMMUNE DE VAL-DE-RUZ Information aux médias Comptes et gestion 2014 Les comptes 2014 présentent un bilan plus favorable que celui au 31 décembre 2013. La dette a diminué de CHF 13,2 millions pour atteindre

Plus en détail

Le Président, Bordeaux, le 14 octobre 2010

Le Président, Bordeaux, le 14 octobre 2010 Le Président, Bordeaux, le 14 octobre 2010 Références à rappeler : FP/033003555/ROD II Monsieur le Maire, Par lettre du 20 août 2009, vous avez été informé que la Chambre régionale des comptes d Aquitaine

Plus en détail

Analyse financière de la commune de Bassens. Présentation des résultats. 1 er juillet 2014

Analyse financière de la commune de Bassens. Présentation des résultats. 1 er juillet 2014 Analyse financière de la commune de Bassens Présentation des résultats 1 er juillet 2014 Sommaire Introduction 1. Analyse de l évolution des soldes de gestion retraités 2. Effort d investissement et choix

Plus en détail

3 099 704,29 RECETTES 2013 61 220,81

3 099 704,29 RECETTES 2013 61 220,81 BUDGET 2013 EQUILIBRE GENERAL Le budget global 2013 se monte à 5 146 475,64 en recettes pour 4 615 844,79 en dépenses. Ces chiffres intègrent à la fois l année 2013 en fonctionnement et investissement

Plus en détail

COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL

COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL Le vote du budget constitue l acte politique majeur de la vie de la collectivité. Il doit impérativement être voté avant le 31 mars de l année qu il intéresse. Toutefois,

Plus en détail

Madame la Maire, Je vous prie d agréer, Madame la Maire, l expression de ma considération la plus distinguée.

Madame la Maire, Je vous prie d agréer, Madame la Maire, l expression de ma considération la plus distinguée. La Présidente Lyon, le 22 Juillet 2013 N Recommandée avec A.R. REF : ma lettre n 508 du 20 juin 2013 P.J. : 1 Madame la Maire, Par lettre citée en référence, je vous ai communiqué le rapport d observations

Plus en détail

Budget 2015 DOSSIER DE PRESSE DP 03-2015. Point presse du lundi 23 mars 2015 à 10 h Salle L'Eglantier. Contact

Budget 2015 DOSSIER DE PRESSE DP 03-2015. Point presse du lundi 23 mars 2015 à 10 h Salle L'Eglantier. Contact DOSSIER DE PRESSE DP 03-2015 Budget 2015 Point presse du lundi 23 mars 2015 à 10 h Salle L'Eglantier Contact Corinne GROHEUX Service Communication Mairie de Challans 02 51 49 79 66 et 06 18 01 47 48 com@challans.fr

Plus en détail

Guide de la Rentrée 2013/2014

Guide de la Rentrée 2013/2014 Mise en place de la Réforme des nouveaux rythmes scolaires Sommaire LES NOUVEAUX RYTHMES SCOLAIRES...P3 LES JOURNÉES DE VOS ENFANTS A PARTIR DE SEPTEMBRE...P4-5 Les temps d accueil de vos enfants 1- Les

Plus en détail

MAIRIE D AURADÉ CONSEIL MUNICIPAL COMPTE RENDU DE SÉANCE DU 25 FÉVRIER 2015

MAIRIE D AURADÉ CONSEIL MUNICIPAL COMPTE RENDU DE SÉANCE DU 25 FÉVRIER 2015 MAIRIE D AURADÉ CONSEIL MUNICIPAL COMPTE RENDU DE SÉANCE DU 25 FÉVRIER 2015 Le Conseil Municipal s est réuni le mercredi 25 février 2015 à 20h30, sur convocation régulière et sous la présidence de Monsieur

Plus en détail

Rapport financier - Exercice 2013

Rapport financier - Exercice 2013 Rapport financier - Exercice 2013 Sommaire Le budget réalisé en 2013 // Résultat de l'exercice 2013 page 4 // Origine des recettes page 4 // Destination des dépenses page 4 Les grands équilibres financiers

Plus en détail

ACCUEIL DE LOISIRS 3-12 ANS «LES P TITS DIABLES»

ACCUEIL DE LOISIRS 3-12 ANS «LES P TITS DIABLES» ALSH Municipal 3-12 ans «Les P tits Diables» GUIDE PRATIQUE 2014-2015 Rue Jules Ferry 35420 Louvigné du Désert ACCUEIL DE LOISIRS 3-12 ANS «LES P TITS DIABLES» MERCREDIS ET VACANCES SCOLAIRES Organisateur

Plus en détail

Avis du Conseil Economique Social et Environnemental sur le rapport N 1 du Conseil Régional du 27 mai 20 11 intitulé :

Avis du Conseil Economique Social et Environnemental sur le rapport N 1 du Conseil Régional du 27 mai 20 11 intitulé : REGION LANGUEDOC-ROUSSILLON CONSEIL ECONOMIQUE, SOCIAL & ENVIRONNEMENTAL Session plénière du 25 mai 2011 Avis adopté à l unanimité (-10 abstentions / Groupe CGT) Le Président Gérard MAURICE Avis du Conseil

Plus en détail

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CANEJAN Année scolaire 2013/2014

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CANEJAN Année scolaire 2013/2014 PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CANEJAN Année scolaire 2013/2014 Introduction Depuis plusieurs années, la ville de Canéjan s est fortement engagée en faveur de l éducation considérée comme un champ

Plus en détail

III - Des recettes «économiques» dynamiques

III - Des recettes «économiques» dynamiques Un phénomène nouveau devrait cependant venir tempérer ce constat sur la dette à long et moyen terme : il s'agit du recours de plus en plus fréquent à des produits financiers nouveaux, du type CLTR (crédit

Plus en détail

COMMUNE de CORMERAY (Commune de l Agglomération Blaisoise) Compte-rendu du Conseil Municipal du 12 Juillet 2012

COMMUNE de CORMERAY (Commune de l Agglomération Blaisoise) Compte-rendu du Conseil Municipal du 12 Juillet 2012 COMMUNE de CORMERAY (Commune de l Agglomération Blaisoise) Compte-rendu du Conseil Municipal du 12 Juillet 2012 L an deux mille Douze, le douze du mois de juillet à 19 heures 30 minutes, le Conseil Municipal

Plus en détail

Projet Educatif du territoire de la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin 2015/2016

Projet Educatif du territoire de la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin 2015/2016 Projet Educatif du territoire de la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin 2015/2016 Depuis 2006, la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin a repris les activités de l association Vièvre Lieuvin Enfance

Plus en détail

CULTURELLE ET SOLIDAIRE

CULTURELLE ET SOLIDAIRE NOTRE POLITIQUE SOCIALE CULTURELLE POUR 2013 ET SOLIDAIRE A l aube de cette nouvelle année 2013, j ai souhaité, avec l ensemble de l équipe municipale, vous présenter en détail notre politique sociale,

Plus en détail

DEPARTEMENT D ILLE ET VILAINE MAIRIE DE MONTREUIL SUR ILLE

DEPARTEMENT D ILLE ET VILAINE MAIRIE DE MONTREUIL SUR ILLE DEPARTEMENT D ILLE ET VILAINE MAIRIE DE MONTREUIL SUR ILLE COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL Nombre de conseillers : En exercice : 19 L an deux mil quinze, le 06 Mars Présents : 18 A 18h30, le conseil

Plus en détail

COMPTE - RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 8 MARS 2012

COMPTE - RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 8 MARS 2012 COMPTE - RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 8 MARS 2012 Etaient présents : Mrs BLEVIN Pierre ; BONNET Claude ; GODERE Yannick ; MOUE Philippe ; MORICEAU Bertrand ; QUELVEN Jacques ; SEITZ Alfred ; SUISSE Michel

Plus en détail

Communiqué du Conseil Municipal 23 mai 2014

Communiqué du Conseil Municipal 23 mai 2014 Communiqué du Conseil Municipal 23 mai 2014 Conseil réuni avec deux absents excusés. 13 décembre 2013. En préambule du conseil, des parents d élèves ont demandé à intervenir, intervention autorisée par

Plus en détail

LES MODIFICATIONS DE L INSTRUCTION M 14 ET M 4

LES MODIFICATIONS DE L INSTRUCTION M 14 ET M 4 Décembre 2003 Département Finances Développement Économique LES MODIFICATIONS DE L INSTRUCTION M 14 ET M 4 APPLICABLES A COMPTER DU 1 ER JANVIER 2004 Le Comité de Finances Locales, lors de sa séance du

Plus en détail

RÈGLEMENT INTERIEUR ACCUEIL PÉRISCOLAIRE

RÈGLEMENT INTERIEUR ACCUEIL PÉRISCOLAIRE RÈGLEMENT INTERIEUR 2014/2015 ACCUEIL PÉRISCOLAIRE COMMUNE DE LUTTANGE L accueil périscolaire a été mis en place en septembre 2013 par la Municipalité afin de répondre aux besoins des familles Luttangeoises

Plus en détail

NOTE DE SYNTHESE SUR LES COMPTES ADMINISTRATIFS DE L EXERCICE 2014 ANNEXE N 2 AU RAPPORT N 033/03/2015 Ville d Obernai

NOTE DE SYNTHESE SUR LES COMPTES ADMINISTRATIFS DE L EXERCICE 2014 ANNEXE N 2 AU RAPPORT N 033/03/2015 Ville d Obernai Les Comptes Administratifs soumis au Conseil Municipal retracent l exécution du budget principal de la Ville d Obernai et des différents budgets annexes au cours de l exercice comptable 2014. Section de

Plus en détail

COMPTE RENDU. Adoption du compte de gestion 2012 et du compte administratif 2012

COMPTE RENDU. Adoption du compte de gestion 2012 et du compte administratif 2012 CONSEIL MUNICIPAL DE CAOURS L HEURE PROCES VERBAL REUNION DU 26 MARS 2013 Date de convocation : 15 mars 2013 L an deux mille treize, le 26 mars, 19H30, les membres du conseil municipal de la commune de

Plus en détail

Les Rythmes scolaires

Les Rythmes scolaires Les Rythmes scolaires 1 1. C E Q U E D I T L E D É C R E T D U 2 4 J A N V I E R 2 0 1 3 2. E T A L O R S, À S TE J A M M E - S U R - S A R T H E? Ce que dit le décret n 2013-77 du 24 janvier 2013 2 1.

Plus en détail

COMPTE-RENDU de la REUNION du CONSEIL MUNICIPAL du MERCREDI 18 Mars 2015

COMPTE-RENDU de la REUNION du CONSEIL MUNICIPAL du MERCREDI 18 Mars 2015 DEPARTEMENT de LA MAYENNE CANTON DE MAYENNE-OUEST COMMUNE de ST-GEORGES-BUTTAVENT COMPTE-RENDU de la REUNION du CONSEIL MUNICIPAL du MERCREDI 18 Mars 2015 ETAIENT PRESENTS : Gérard BRODIN, Alain MANCEAU,

Plus en détail

Conseil d école du 24 mars 2014. Monsieur Le Maire et les membres de la commission vie scolaire

Conseil d école du 24 mars 2014. Monsieur Le Maire et les membres de la commission vie scolaire Conseil d école du 24 mars 2014 Présents : Les enseignantes Les représentants des parents d élèves Monsieur Le Maire et les membres de la commission vie scolaire Mme Merle D.D.E.N Excusés : Mme Rolland

Plus en détail

COMPTE RENDU SOMMAIRE DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU jeudi 24 Janvier 2013 A la salle de réunion «La Ciamarella» à 20h30

COMPTE RENDU SOMMAIRE DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU jeudi 24 Janvier 2013 A la salle de réunion «La Ciamarella» à 20h30 A L Ouverture de la séance, COMPTE RENDU SOMMAIRE DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU jeudi 24 Janvier 2013 A la salle de réunion «La Ciamarella» à 20h30 Présents : Marc KONAREFF, Guy GINET, Fabien ANSELMET,

Plus en détail

Procès-Verbal du Conseil Municipal Séance du jeudi 25 Septembre 2014

Procès-Verbal du Conseil Municipal Séance du jeudi 25 Septembre 2014 Commune de MAROLLES EN BRIE Département de Seine et Marne Arrondissement de Provins Procès-Verbal du Conseil Municipal Séance du jeudi 25 Septembre 2014 20 heures 30 Salle du Conseil Municipal L an deux

Plus en détail

COMMUNE DE BONREPOS SUR AUSSONNELLE

COMMUNE DE BONREPOS SUR AUSSONNELLE COMMUNE DE BONREPOS SUR AUSSONNELLE COMPTE-RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 16 JUIN 2015 Convocation du : 11/06/2015 PRESENTS : D. Gasc, C. Babot, I. Caubet, J.-P. Combret, P. Deliège, B. Gelis,

Plus en détail

AUDIT FINANCIER DE DEBUT DE MANDAT DE LA VILLE VILLE DE PRIVAS

AUDIT FINANCIER DE DEBUT DE MANDAT DE LA VILLE VILLE DE PRIVAS AUDIT FINANCIER DE DEBUT DE MANDAT DE LA VILLE VILLE DE PRIVAS Le 21 NOVEMBRE 2014 Jean-Pierre COBLENTZ Rozenn LE CALVEZ STRATORIAL FINANCES wwwstratorial-financesfr Tour GAMMA A 193 rue de Bercy 75012

Plus en détail

REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES À STRASBOURG : RESULTATS DE LA CONSULTATION

REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES À STRASBOURG : RESULTATS DE LA CONSULTATION Strasbourg, le 20 décembre 2013 REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES À STRASBOURG : RESULTATS DE LA CONSULTATION La Ville de Strasbourg entend mettre en place la réforme des rythmes scolaires avec le souci de

Plus en détail

CdC du Pays bellêmois Conseil 25-02-15 Compte Administratif 2014 BUDGET GÉNÉRAL. Compte Administratif 2014

CdC du Pays bellêmois Conseil 25-02-15 Compte Administratif 2014 BUDGET GÉNÉRAL. Compte Administratif 2014 BUDGET GÉNÉRAL Compte Administratif 2014 SECTION DE FONCTIONNEMENT DEPENSES CA 2013 CA 2014 Alloué Réalisé Alloué Réalisé 011 Charges à caractère général 445 615 424 289,55 448 291 411 184,65 012 Charges

Plus en détail

Audit financier & budgétaire de la Ville de Clamart

Audit financier & budgétaire de la Ville de Clamart Audit financier & budgétaire de la Ville de Clamart Ville de Clamart PARTENAIRES Finances Locales Avril 2015 Ville de Clamart 1 Présentation de PARTENAIRES Finances Locales PARTENAIRES Finances Locales

Plus en détail

INFORMATIONS MUNICIPALES

INFORMATIONS MUNICIPALES INFORMATIONS MUNICIPALES Compte-rendu de la séance du Conseil Municipal du 25 Juin 2013 FORETS VENTE DE GRUMES FACONNEES ET PRODUITS INVENDUS Le Conseil Municipal : - fixe comme suit la destination des

Plus en détail

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL PROJET EDUCATIF TERRITORIAL Mairie de WAVRIN 1 Place de la République 59136 WAVRIN Tél : 03.20.58.57.57 Représentée par : Monsieur Alain BLONDEAU, Maire Madame Cécile LAMBRAY, adjointe à la vie scolaire

Plus en détail

Accueil Jeunes 11-17

Accueil Jeunes 11-17 République Française Ville de SaintCloud Pôle Petite enfance, Education, Jeunesse Présentation Accueil Jeunes 1117 Dossier administratif L accueil jeunes 1117 est une structure d accueil, située au 7 bis

Plus en détail

BIf,lIOTf,üOÜE BIBLIOTI{EQUE DE CERTINES. CSBTIilE ANNEE 2OI5. COMPï RE^{DA rurtrencl ER TOTAL RECETTES TOTÂL DEPENSES SOLI}E AA SUNDOM

BIf,lIOTf,üOÜE BIBLIOTI{EQUE DE CERTINES. CSBTIilE ANNEE 2OI5. COMPï RE^{DA rurtrencl ER TOTAL RECETTES TOTÂL DEPENSES SOLI}E AA SUNDOM ig:! i,.. k È: cè w tà BIf,lIOTf,üOÜE CSBTIilE BIBLIOTI{EQUE DE CERTINES ANNEE 2OI5 COMPï RE^{DA rurtrencl ER SOLI}E AA SUNDOM 1, RECETT - Subvention cornmunâie - cotisations - paiementtap 780,69 5s0.00

Plus en détail

Les temps forts de l année 2000. Les grandes masses budgétaires 1995-2000. Les résultats de la politique financière. La dette régionale et le bilan

Les temps forts de l année 2000. Les grandes masses budgétaires 1995-2000. Les résultats de la politique financière. La dette régionale et le bilan S O M M A I R E Les temps forts de l année 2000 Les grandes masses budgétaires 1995-2000 L équilibre financier 2000 et les dépenses par secteurs d intervention Les résultats de la politique financière

Plus en détail

Préavis n 9/ 11 au Conseil communal. Arrêté d'imposition 2012

Préavis n 9/ 11 au Conseil communal. Arrêté d'imposition 2012 COMMUNE D AUBONNE Municipalité Préavis n 9/ 11 au Conseil communal Arrêté d'imposition 2012 Délégué municipal : M. Jean-Christophe de Mestral Aubonne, le 13.09.2011 Pl. du Marché 12 Lundi - vendredi Téléphone

Plus en détail

Je vous souhaite la bienvenue à cette rencontre. Je suis heureuse d être ici avec vous aujourd hui.

Je vous souhaite la bienvenue à cette rencontre. Je suis heureuse d être ici avec vous aujourd hui. Mesdames et Messieurs, 1 Je vous souhaite la bienvenue à cette rencontre. Je suis heureuse d être ici avec vous aujourd hui. Le but de ce moment d échange est de mieux faire connaissance. Il est aussi

Plus en détail

D importants travaux d élagage ont été réalisés, en particulier sur les marronniers du village.

D importants travaux d élagage ont été réalisés, en particulier sur les marronniers du village. N 14 MAI NNNN 2015 Cette LETTRE qui arrive avec le Printemps permet de faire le point de la vie communale, depuis la dernière parue en Novembre 2014. Les travaux : Les Marliozards ont pu constater que

Plus en détail

Service Périscolaire Elémentaire

Service Périscolaire Elémentaire Service Périscolaire Elémentaire Page 1 sur 6 (Matin - Midi - T.A.P. - Temps passerelle - Soir) Article 1 - Contexte Règlement intérieur Version J 11/03/2015 indice F : 02/ 03 / 2006 indice G 02/ 03 /

Plus en détail

Conseil Municipal du 29 novembre 2011 DÉLIBÉRATIONS

Conseil Municipal du 29 novembre 2011 DÉLIBÉRATIONS Conseil Municipal du 29 novembre 2011 DÉLIBÉRATIONS N d'ordre Objet 1 Travaux appartement au 1 er étage de la Mairie Remplacement chauffe eau salle de bain 2 Conseil Général des Yvelines Programme triennal

Plus en détail

AGENCE COMPTABLE RAPPORT DE PRESENTATION COMPTE FINANCIER

AGENCE COMPTABLE RAPPORT DE PRESENTATION COMPTE FINANCIER AGENCE COMPTABLE RAPPORT DE PRESENTATION du COMPTE FINANCIER 2014 Conseil d administration du 27 MARS 2015 . SOMMAIRE Pages Exécution du budget 2014 1 Comparaison budget / compte financier 2 Produits 2014

Plus en détail

BUDGET PRIMITIF 2015 PRESENTATION. Conseil Municipal du 19 JANVIER 2015

BUDGET PRIMITIF 2015 PRESENTATION. Conseil Municipal du 19 JANVIER 2015 BUDGET PRIMITIF 2015 PRESENTATION Conseil Municipal du 19 JANVIER 2015 - Introduction - Tableaux de synthèse - Synthèse des grands équilibres du Budget Primitif 2015 1 INTRODUCTION Le Budget Primitif 2014,

Plus en détail

MAI 2011 LE MOT DU MAIRE. Madame, Monsieur,

MAI 2011 LE MOT DU MAIRE. Madame, Monsieur, MAI 2011 LE MOT DU MAIRE Madame, Monsieur, Le budget 2011 vient d être voté, il laisse apparaître un résultat cumulé de 44.144,75, dont vous trouverez le détail à l intérieur du bulletin. Cela nous a permis

Plus en détail

DIPLÔME D ÉTUDES EN LANGUE FRANÇAISE

DIPLÔME D ÉTUDES EN LANGUE FRANÇAISE DIPLÔME D ÉTUDES EN LANGUE FRANÇAISE Niveau A1 du Cadre européen commun de référence pour les langues NATURE DES ÉPREUVES DURÉE NOTE SUR 1 2 3 4 Compréhension de l oral Réponse à des questionnaires de

Plus en détail

GESTION FINANCIERE ET COMPTABLE DES OFFICES DE TOURISME EN EPIC 4 ET 5 FEVRIER 2010 1 . LE FONCTIONNEMENT D UN ETABLISSEMENT PUBLIC A CARACTERE INDUSTRIEL ET COMMERCIAL 2 DEUX MODES DE GESTION COMPTABLE

Plus en détail

en direct Fête de la Musique Toute l actualité de Saint-Gervais-la-Forêt Buvette et restauration sur place Agglopolys : Le réseau Azalys

en direct Fête de la Musique Toute l actualité de Saint-Gervais-la-Forêt Buvette et restauration sur place Agglopolys : Le réseau Azalys n 16 - juin 2013 en direct www.stgervais41.fr Toute l actualité de Saint-Gervais-la-Forêt Fête de la Musique Buvette et restauration sur place P.4-5 Zoom Vie municipale : Budget 2013 Agglopolys : Le réseau

Plus en détail

ASSEMBLEE GENERALE DU RESTAURANT SCOLAIRE. JEUDI 29 octobre 2015 à 20 H

ASSEMBLEE GENERALE DU RESTAURANT SCOLAIRE. JEUDI 29 octobre 2015 à 20 H J.O 26.07.83 Association loi 1901 286 rue du centre ASSEMBLEE GENERALE DU RESTAURANT SCOLAIRE JEUDI 29 octobre 2015 à 20 H Monsieur le Maire, Mesdames et Messieurs les adjoints, Mesdames les Directrices,

Plus en détail

Année scolaire 2015-2016

Année scolaire 2015-2016 Ecole privée Sainte Marie LA MOTHE ACHARD Circulaire de rentrée Année scolaire 2015-2016 Calendrier scolaire 2015-2016 Rentrée des enseignants Lundi 31 août 2015 Rentrée des élèves Mardi 1 er septembre

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 3 NOVEMBRE 2014

COMPTE-RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 3 NOVEMBRE 2014 COMPTE-RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 3 NOVEMBRE 2014 L ordre du jour de la séance du Conseil Municipal du 3 novembre 2014 a été transmis aux conseillers municipaux le 27 octobre 2014, publié

Plus en détail

Mercredi 10 juin 2015 20h30-22h30

Mercredi 10 juin 2015 20h30-22h30 CONSEIL DE QUARTIER DU GUICHET Mercredi 10 juin 2015 20h30-22h30 ORDRE DU JOUR 1- Présentation du budget de la ville 2015 : serré et responsable. 2- Révision du Plan Local d Urbanisme : objectifs, cadre

Plus en détail

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL 19 avril 2011

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL 19 avril 2011 REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL 19 avril 2011 L an deux mil onze, le 19 avril à 19 h 00, le Conseil Municipal s est réuni au lieu ordinaire de ses séances sous la présidence de Monsieur Bernard DE REU, Maire

Plus en détail

Édition de mars 2015

Édition de mars 2015 À la recherche de la clé de la réussite! Édition de mars 2015 Conseil d établissement: 25 mars à 19:00 Journée pédagogique: 25 mars 2015 Dates en mars Si l école n a pas été fermée d ici le 25 mars pour

Plus en détail

RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser

RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser Édito Madame, Monsieur, Nous avons le plaisir de vous présenter dans ce document le fruit de presque deux longues années de concertation

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION DE FONCTIONNEMENT - ANNEE 2015 Association Loi du 1 er Juillet 1901 1. PRÉSENTATION DE VOTRE ASSOCIATION

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION DE FONCTIONNEMENT - ANNEE 2015 Association Loi du 1 er Juillet 1901 1. PRÉSENTATION DE VOTRE ASSOCIATION DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION DE FONCTIONNEMENT - ANNEE 2015 Association Loi du 1 er Juillet 1901 1ère demande Renouvellement 1. PRÉSENTATION DE VOTRE ASSOCIATION Nom de votre association :... Sigle:...

Plus en détail

DES ÉLÉMENTS DE CONTEXTE : UN HÉRITAGE DIFFICILE

DES ÉLÉMENTS DE CONTEXTE : UN HÉRITAGE DIFFICILE Séance de Conseil Municipal du 26 février 2015 DES ÉLÉMENTS DE CONTEXTE : UN HÉRITAGE DIFFICILE Le contexte De beaux équipements (médiathèque, CLSH, espace culturel Armorica, espace loisirs sportifs) MAIS

Plus en détail

Compréhension de l oral

Compréhension de l oral 1 DOCUMENT RÉSERVÉ AUX CORRECTEURS CORRIGÉ ET BARÈME Compréhension de l oral 25 points Répondez aux questions en cochant ( ) la bonne réponse, ou en écrivant l information demandée. EXERCICE 1 7 points

Plus en détail

Le Conseil Municipal de Stutzheim-Offenheim s est réuni le 15 janvier 2010.

Le Conseil Municipal de Stutzheim-Offenheim s est réuni le 15 janvier 2010. - 1 - Le Conseil Municipal de Stutzheim-Offenheim s est réuni le 15 janvier 2010. CREATION D UN POSTE D ADJOINT TECHNIQUE DE 1 ère CLASSE Sur proposition de Monsieur le Maire, le conseil municipal, à l'unanimité,

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL JEUDI 11 AVRIL 2013

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL JEUDI 11 AVRIL 2013 COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL JEUDI 11 AVRIL 2013 ETAIENT PRESENTS : Jean Philippe ROQUES, Nelly BOYER, Claude BORIES- HALLER, Jacqueline COURNEDE Marie-Hélène FRANCOIS, Carine GAUDIN,

Plus en détail

Pour constituer le dossier de pré-inscription de votre enfant, veuillez nous faire parvenir :

Pour constituer le dossier de pré-inscription de votre enfant, veuillez nous faire parvenir : Margency, le 8 octobre 2014 Madame, Monsieur, Vous sollicitez l inscription de votre enfant au Lycée Notre-Dame de Bury, pour la rentrée 2015, et nous vous remercions de la confiance que vous nous manifestez.

Plus en détail

Commune de SAIZERAIS DEPARTEMENT DE MEURTHE-ET-MOSELLE ARRONDISSEMENT DE NANCY CANTON DE POMPEY

Commune de SAIZERAIS DEPARTEMENT DE MEURTHE-ET-MOSELLE ARRONDISSEMENT DE NANCY CANTON DE POMPEY Commune de SAIZERAIS DEPARTEMENT DE MEURTHE-ET-MOSELLE ARRONDISSEMENT DE NANCY CANTON DE POMPEY PROCES VERBAL De la séance du Conseil Municipal du 16 janvier 2003. Celui-ci s est réuni au lieu ordinaire

Plus en détail

RAPPORT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES BUDGET PRINCIPAL ET BUDGETS ANNEXES. Ville de Niort

RAPPORT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES BUDGET PRINCIPAL ET BUDGETS ANNEXES. Ville de Niort RAPPORT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES BUDGET PRINCIPAL ET BUDGETS ANNEXES Conseil Municipal du 24/11/2014 Sommaire 1. Un rappel du cadre légal 2. La situation économique et budgétaire : Monde, Zone Euro et

Plus en détail

REUNION du 16 décembre 2015

REUNION du 16 décembre 2015 REUNION du 16 décembre 2015 Le Conseil Municipal s'est réuni le 16 décembre 2015 à 20 h 00 sous la présidence de M. DUCOUT, Maire, en présence de tous les élus, à l exception de M Michel FROUSTEY, absent

Plus en détail

RÈGLEMENT de FACTURATION

RÈGLEMENT de FACTURATION RÈGLEMENT de FACTURATION des services publics communaux de Bailly-Romainvilliers www.bailly-romainvilliers.fr Version adoptée par délibération 26 JUIN 2015 Page 1 sur 14 1 PRESENTATION... 3 2. L OUVERTURE

Plus en détail

COMMUNE DE LEYME CONSEIL MUNICIPAL SESSION ORDINAIRE. Séance du 11 juin 2015. A 14h30 ORDRE DU JOUR :

COMMUNE DE LEYME CONSEIL MUNICIPAL SESSION ORDINAIRE. Séance du 11 juin 2015. A 14h30 ORDRE DU JOUR : COMMUNE DE LEYME CONSEIL MUNICIPAL SESSION ORDINAIRE Séance du 11 juin 2015 A 14h30 Convocation : 09 juin 2015 Présents : Mrs Martinez, Tournemine, Mamoul, Pellat, Roumégous et Mmes Lafon, Lacam et Lavergne.

Plus en détail

DEBAT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES 2015

DEBAT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES 2015 DEBAT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES 2015 Le Code Général des Collectivités Territoriales prévoit dans les communes de plus de 3 500 habitants, les départements, les régions et les EPCI la tenue d un débat

Plus en détail

AUDIT FINANCIER ET FISCAL DE LA COMMUNE COMMUNE DE SAINT-JULIEN EN GENEVOIS

AUDIT FINANCIER ET FISCAL DE LA COMMUNE COMMUNE DE SAINT-JULIEN EN GENEVOIS AUDIT FINANCIER ET FISCAL DE LA COMMUNE COMMUNE DE SAINT-JULIEN EN GENEVOIS Le 4 février 2015 Jean-Pierre COBLENTZ Adel KARMOUS STRATORIAL FINANCES www.stratorial-finances.fr Tour GAMMA A 193 rue de Bercy

Plus en détail