à la prison De l'action non-violente... IV'C 1.+9 (

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "à la prison De l'action non-violente... IV'C 1.+9 ("

Transcription

1 IV'C 1.+9 ( De l'actin nn-vilente... à la prisn Cmmettre un acte de désbéissance civile peut cnduire à une peine d'emprisnnement. C'est purqui il imprte que tut désbéisseur ne prvque ce type de répressin que s'il peut l'assumer. Néanmins, au regard des nmbreux prcès de faucheurs vlntaires et débulnneurs de publicité qui nt eu lieu ces dernières années, peu de peines de prisn nt été prnncées, aucune n'a encre été réalisée. En réalité, les désbéisseurs savent utiliser le recurs au drit, chisir leur avcat, et faire de leurs prcès une tribune publique, ce qui les prtège d'une répressin aveugle. 3 * Auteur de La nn-vilence. Essai de mrale fndamentale, Paris, Cerf, 1990, et de La nn-vilence dans l'évangile, Paris, Les Éditins uvrières, 1991 (uvrage traduit en italien et espagnlj. C-fndateur du Cllectif des débulnneurs. La prisn ne leur faisait pas peur, même s'ils savaient qu'elle ne serait pas une partie de plaisir. Ils y entraient le frnt haut, sachant que si la répressin s'abattait ainsi sur eux, c'était en réalité le signe que leur muvement de résistance était sur le bn chemin. Le «ils» désigne ici des militants du syndicat Slidarnsc. Ils savaient que la presse clandestine de leur pays, la Plgne, allait relater leur emprisnnement, qui serait ensuite cmmenté à l'ouest. Après un an d'existence légale, Slidarnsc, frt de plusieurs millins d'adhérents, a été interdit et l'état de siège décrété un certain 13 décembre Dès lrs une répressin s'abattait sur les militants. Plusieurs partisans de la nn-vilence partaient alrs de France pur la Plgne pur y rencntrer et frmer des militants à la résistance nn-vilente, à la demande de Slidarnsc alrs dans la clandestinité. C'est ainsi, par exemple, qu'avec Jean-Marie Muller, nus avns rencntré l'écrivain et jurnaliste Adam Michnik, au bar d'un hôtel près ~ " c

2 Françis Vaillant c de Gdansk. Il venait de srtir de prisn. À côté de nus tris est venu s'installer un hmme. Michnik le regarda, ne lui exprima aucun sentiment de peur, et nus dit dans un français impeccable : «C'est un plicier en civil. Regardez, il vient de mettre en rute sn magnétphne cmmuniste. J'accepte de cntinuer à vus parler librement; vus, vus faites ce que vus vulez. )} La discussin fut libre, jyeuse et studieuse... Michnik srtait de prisn ù il avait été malmené. «Quand un Plnais entre actuellement en prisn, nus expliquait-il, dix autres se lèvent et vnt rejindre les réseaux de la résistance. )} Une fis revenus en France, nus apprenins par la presse que Michnik avait été à nuveau incarcéré. Ils furent des milliers et des milliers à cnnaître ainsi la prisn à l'épque de l'état de siège décrété par le général Jaruzelski..., jusqu'au jur ù le puvir cmmuniste céda et autrisa en 1988 des électins libres. LA DÉSOBÉISSANCE CIVILE PEUT CONDUIRE À LA PRISON Tut cityen qui s'engage dans la désbéissance civile dit avir pris cnnaissance auparavant qu'il risque d'être emprisnné. Ce risque n'est assurément pas le même s'il s'agit d'une sciété démcratique u d'une sciété ttalitaire. Mais puisque nus vivns en France, il est utile de réaliser que la lgique de l'actin nn vilen te fait que le désbéisseurt s'expse à des risques mesurés. En réalité, tut désbéisseur sait qu'il peut s'appuyer sur le prcès qui peut lui être fait, afin que la juste cause qu'il défend puisse être médiatisée, et ainsi rece vir l'appui d'une pinin publique, quitte à devir aller en prisn, la tête haute. Cette cndamnatin présente l'avantage que la cause défendue par le désbéisseur a des chances d'accentuer encre un peu plus sa ppularité dans l'pinin publique. Le chix de l'actin nn 1) Pur le chix du mt «désbéisseur ", et nn du mt «désbéissant ", vir "article de Jean-Marie Muller «Vus avez dit "désbéisseur"? ". dans ANV n 142, Élge de la désbéissance civile, mars vilente par le désbéisseur prtège celui-ci d'être cndamné pur faites) de vilence, ce qui ferait perdre du crédit à la juste cause de sn cmbat. Les actins nn-vilentes méritent d'être graduées. La désbéissance civile, cmme du reste une grève de la faim, vient à pint quand les autres frmes d'actin n'nt pas abuti au résultat escmpté: pétitin, tracts, appels à l'pinin publique, heure de silence, byctt... Une campagne de désbéissance civile, pur Martin Luther King cnsistait, cmme pur Gandhi, à «susciter un état de crise, en entretenant une tensin suffisante pur bliger à négcier avec un grupe de décideurs qui s'y est tujurs refusé 2». Une campagne de désbéissance civile vise à placer le puvir établi dans un dilemme qui n'a rien d'andin: u bien ce puvir ne réprime pas les désbéisseurs, et alrs ils cntinuent à enfreindre la li, ce qui aura pur cnséquence de mntrer que ce puvir établi est inchérent au regard de ses prpre lis, que le mtif de l'actin nn-vilente est valable puisqu'il ne mérite pas une cndamnatin. Quel puvir même démcratique peut ainsi risquer d'être fragilisé? u bien le puvir établi décide de réprimer les désbéisseurs, et c'est au Parquet que revient la tâche de les cnvquer à un prcès, ù une amende et une peine de prisn peuvent être prnncées, ce qui risque frt de ppulariser le mtif de l'actin nn-vilente. Quel puvir même démcratique peut s'ffrir le risque de «fabriquer des martyrs ppulaires)}? Du CÔTÉ DES FAUCHEURS VOLONTAIRES De nmbreux faucheurs vlntaires nt été parfis gardés à vue, plusieurs snt passés en prcès, aucun n'a été emprisnné depuis que Jean-Baptiste Libuban et Jsé Bvé nt lancé le Cllectif des faucheurs vlntaires, 2) Cité par S. B. Oates, Martin Luther King, Paris, Centurin, 198 5, p. 254

3 De lactin nn-vilente... à la prisn en aût 2003, sur le Larzac. Plusieurs prcureurs nt bien réclamé des peines de prisn à l'encntre de tel u tel faucheur, mais jusqu'à ce jur aucun n'a été emprisnné. Il ya au mins deux raisns à ce phénmène. D'une part les faucheurs nt Françis Rux cmme avcat, lequel se bagarre avec l'aide du drit, au pint que même à l'issue d'un prcès en appel il n'y a jamais eu d'emprisnnement effectif. D'autre part, certains parquets snt à la btte de l'actuel ministère de la Justice, mais ce n'est pas le cas des magistrats qui jugent. Qu'n le veuille u nn, il existe encre une indépendance de la Justice en France. Les magistrats qui jugent snt les seuls maîtres à brd pur prnncer le verdict après un prcès. LAissa-Md l'a55tr! CE (\l'est W1s VOtJ5 QfX..t cem8ats. La principale peine que certains magistrats nt truvée et prnncée pur «faire mal» à des faucheurs désbéisseurs est une cndamnatin à une très frte amende, allant de nmbreuses fis à plusieurs dizaines milliers d'eurs. S'en prendre au prte-mnnaie des militants n'est pas chse nuvelle. L'affaire est en réalité ccasse car la législatin ne permet pas qu'une peine d'amende sit payée par une suscriptin publique. Tujurs est-il que des amendes très lurdes nt parfis été payées par des faucheurs parfis cmplètement «fauchés». Pur discréditer des faucheurs, des pliciers se snt parfis prtés partie civile, prétendant avir été injuriés et parfis blessés lrs de «fauchages cmpliqués». Mais frce est de cnstater que le tribunal a suvent débuté ces pliciers, cmme par exemple le 15 juillet 2008 au tribunal de Brdeaux. Ce verdict est imprtant car il mntre que «les adversaires» des faucheurs cherchent suvent à faire passer ceux-ci pur des persnnes vilentes. Mais l'entreprise n'a pas marché au tribunal de Brdeaux car les juges nt eu l'hnnêteté de cnstater des inchérences dans le dssier à charge. Il y a actuellement cityens(nes) à avir signé la Charte-engagement 3 à faucher de manière nnvilente, ce qui ne veut pas dire qu'il y a eu ['été dernier faucheurs entrés en désbéissance civile. Il cnvient de nter par ailleurs que plusieurs Cllectifs de faucheurs réginaux cherchent à dnner une frmatin à la désbéissance civile et à l'acte de fauchage. Ces frmatins à l'actin nn-vilente snt d'une imprtance capitale pur éviter tute initiative intempestive, cmme par exemple le fauchage de nuit nn ensuite revendiqué. Le nmbre de faucheurs actifs u ptentiels reste élquent, tant il imprte de cmprendre, cmme aime à le répéter l'avcat Françis Rux, qu'au regard de l'efficacité de la désbéissance civile, «il vaut mieux faucheurs qui arrachent chacun un épi de maïs qu'une persnne qui en arracherait 1 000». N'allns pas crire que la répressin ne s'est pas déjà abattue sur le Cllectif des faucheurs vlntaires de manière surnise. En plus des amendes parfis incnsidérées, des disques durs d'rdinateurs appartenant à des crdinateurs natinaux nt été cnfisqués par la plice, sur cmmissin rgatire. Us nt été rendus hrs d'usage à leurs prpriétaires! 3) Vir le site 5 u "

4 Françis Vaillant Tujurs est-il que s'il n'y a pas encre eu de peine de prisn purgée, frce est de cnstater que chaque prcès de faucheurs est l'ccasin d'un débat public, remettant au gût du jur la dangersité des cultures de maïs transgénique en plein air. Cest bien purqui btenir un prcès est un bien en si pur tut nnvilent, Gandhi et King nt mntré ici le chemin! L'après-Grenelle n'est pas terminé ; espérns que le cmbat des faucheurs de ces dernières années n'aura pas été vain. Mais s'il devait l'être, le puvir établi, si lié à certaines multinatinales, devrait s'inquiéter des ressurces d'actin qu'ffrent les méthdes de l'actin nn-vilente. À suivre! ru VAS faire', '')1 (f ~CHMJ~00/.. Du CÔTÉ DES DÉBOULONNEURS Le Cllectif des débulnneurs 4 est apparu au grand jur en nvembre 2005, simultanément à Paris et Ruen, puis à Mntpellier, Lyn, Lille, Évreux... Les débulnneurs pratiquent la désbéissance civile en barbuillant, en écrivant à visages décuverts des slgans sur les panneaux publicitaires qui enlaidissent villes et campagnes. Cntre cette invasin publicitaire, qui vante la surcnsmmatin, agresse les passants et détruit les paysages, les débulnneurs nt chisi l'actin nn-vilente de désbéissance civile. Ils exigent des puvirs publics la refnte des textes autrisant l'affichage cm mercial, afin que celui-ci sit limité à des affiches de 50 x 70 centimètres, placées sur des dispsitifs publicitaires ne dépassant pas 2 m 2, en nmbre limité en fnctin du nmbre d'habitants par cmmune. Il faudrait s'apprcher de ces affiches pur les lire, si n en a envie. Des publicitaires nt déjà dit que si pareille li venait à vir le jur, ce serait de fait la fin de la publicité dans ['espace public. C'est bien ce que désirent les débulnneurs! À ce jur, il y déjà eu plus de dix prcès de débulnneurs, sur cnvcatin du parquet, car, cmme par hasard, les afficheurs ne se snt encre jamais prtés 4) Vir le site partie civile, sauf une fis à Alès. Ils n'nt aucune envie de devir débattre en public des méfaits de la publicité (sexisme, bésité des jeunes, surendettement...), n peut les cmprendre! Chaque barbuilleur risque à un prcès au pénal une amende puvant aller jusqu'à eurs et une peine d'emprisnnement puvant aller jusqu'à 5 ans. Du prcureur qui a demandé la remise de peine à celui qui a demandé plusieurs centaines d'eurs, frce est de cnstater que plusieurs verdicts nt établi la peine à 1 eur d'amende, y cmpris en appel à Paris après un secnd prcès requis par le parquet. Là encre, les prcès des débulnneurs nt permis à ceux-ci de se faire cnnaître de nmbreux médias réginaux et natinaux, de la presse écrite et audivisuelle. Il est même arrivé, cmme à Lille, qu'insatisfaits de n'être pas arrêtés au terme d'un beau barbuillage, en public et à visages décuverts, en présence de la presse, que les 13) Ibid, p. 29.

5 De lactin nn vilente.._ à la prisn désbéisseurs sient allés se dénncer au cmmissariat le plus prche, pur y faire une dépsitin devant un fficier de la plice judiciaire, pur que le parquet sit au curant de leur délit et les cnvque à un prcès. Des parquets nt parfis tenté de truver des astuces pur éviter ces prcès au pénal, du genre cnvcatin devant un médiateur de Maisn de justice. Les débulnneurs, qui nt également Françis Rux cmme avcat, nt l'habitude de refuser ce genre de rendez-vus, préférant finalement un vrai prcès au pénal, qu'ils btiennent. S'il est vrai que les débu[nneurs nt réussi à être médiatisés 5, frce est de cnstater qu'ils ne snt pas parvenus à multiplier leurs grupes lcaux. Il n'y a actuellement que deux u tris villes par mis ù ça barbuille. Un certain épuisement des militants est patent. Si les afficheurs avaient parié en 2005 sur le fait que les débulnnneurs ne se multiplieraient pas dans de plus en plus de villes, qu'ils finiraient par attirer de mins en mins de sympathisants à leurs actins, il est hnnête de dire que les afficheurs nt gagné leur pari. Il est regrettable que le Cllectif des débulnneurs n'ait pas encre réalisé sur le plan natinal une autcritique de ses pratiques, n'ait pas cherché à renuveler ses méthdes d'actin nn-vilentes pur btenir le changement de la li en faveur du 50 x 70 cm. LES PRÉTOIRES SONT ENCORE DES LIEUX D'EXPRESSION Il est intéressant de retenir des faucheurs et débulnneurs que pur eux un prcès est en quelque srte une tribune. Si le prétire est de fait une tribune à laquelle la presse est attentive, frce est de cnstater que la lgique d'actin nn-vilente s'appuie beaucup sur elle. Il est stupide de dire, cmme n l'entend parfis, «que la Justice 5) Ntamment grâce aux témins de mralité à leurs prcès, des persnnalités cmme le prfesseur Claude Gt, le scilgue Edgar Mrin... de ntre pays est tute purrie». Il y a certes des erreurs judiciaires, des lenteurs insutenables, des dysfnctinnements scandaleux, mais n ublie alrs tut le reste. Nus avns vu, à des prcès de faucheurs cmme de débulnneurs, des magistrats qui n'écutaient au début les témignages que d'une reille. Puis devant l'allure sincère et vraie des prévenus, ensuite en écutant les témins de mralité, les magistrats se mettaient à dialguer, parfis à n'en plus finir, étnnés des arguments qu'ils entendaient. Il peut s'en passer des chses dans un prétire quand un prcès dure tris heures! On a vu des magistrats au début arrgants changer cmplètement d'attitude au curs d'une audience, ntamment quand vient la charge tute nn-vilente mais cmbien spectaculaire de l'avcat Françis Rux. Les relaxes et les peines d'amende à 1 eur ne snt jamais tmbées du ciel, et purtant il s'agissait bien de juger chaque fis d'une désbéissance à la li! Les désbéisseurs nt pur eux la vlnté de faire changer des lis, de créer du drit, pur qu'advienne un mnde plus juste, plus humain. La nn-vilence est leur frce. Les prétires snt leur lieu de prédilectin car c'est peut-être le dernier qui existe dans ntre sciété quand il y a «état d'urgence }) pur un grave prblème de sciété. Et les finances dans tut ça? Même quand un prcès se slde par une relaxe, il y a des frais de justice que le prévenu est tenu de payer. Ils varient entre et eurs. Les faucheurs et [es débulnneurs nt tujurs réussi à payer les frais de justice grâce à des sutiens de persnnes qu'ils n'nt suvent jamais vues. Le plus suvent des chèques de 10 u 20 eurs, avec un petit mt parfis tuchant, du genre: «J'ai peu d'argent, mais je tiens à vus manifester mn sutien cmme je peux», signé: «Isabelle, étudiante», «Gérard, retraité», etc. Là encre, il cnvient de mesurer qu'une campagne de désbéissance civile ne peut durer dans le temps que si des persnnes, nn militantes dans la rue, viennent à sutenir mralement et financièrement les désbéisseurs. En d'autres termes, puisqu'un prcès est de fait un élément dans la répressin que subissent les désbéisseurs, ils ne peuvent déjuer cette répressin 7 s.

6 Françis Vaillant qu'ils nt vulue que s'ils sentent qu'ils vnt vraiment puvir l'assumer. Il cnvient de nter que tut cityen cndamné au pénal, même à une amende à 1 eur, se vit ntifier cette décisin de justice sur sn casier judiciaire, ce qui peut ensuite cntrarier sa carrière s'il est fnctinnaire, désire l'être, u s'il travaille auprès d'enfants cmme éducateur. La répressin se pursuit également pur tut cndamné au pénal par l'histire du fichier ADN! REFUSER DE DONNER SON EMPREINTE ADN L 'article du Cde pénal, entré en vigueur quand Niclas Sarkzy était ministre de l'intérieur, stipule que le prélèvement de l'empreinte génétique (l'adn, le cde barre de tute persnne) peut être décidé par le parquet à l'encntre «des criminels, vileurs, et tutes persnnes ayant cmmis des actes de trture u aussi des dégradatins». Or cette li ne précise pas ici le caractère de la dégradatin. Cmme les faucheurs et débulnneurs snt cndamnés, pur «une dégradatin.légère», suvent à une peine d'amende de 1 eur, ils entrent curieusement dans la catégrie des persnnes devant se sumettre à ce prélèvement d'adn. Le texte de li met dnc dans le même sac vileur, criminel, auteur d'une lurde dégradatin (par exemple l'incendie d'un entrepôt) et celui d'un épi de maïs arraché u d'un élégant barbuillage! Or si l'n peut cmprendre qu'une sciété a besin de se prtéger d'une persnne cndamnée pur vil u acte de trture, n cmprend beaucup mins la si-disant nécessité qu'elle se prtège des auteurs de dégradatin légère. Le prélèvement de l'empreinte génétique se fait dans les cmmissariats. Elle est ensuite envyée à un labratire spécialisé qui alimente ensuite le fichier natinal autmatisé des empreintes génétiques (FNAEG). Ce fichier dénmbre déjà prfils. Trente mille fiches y snt ajutées chaque mis. Ce fichier cntient curieusement le prfil ADN de persnnes qui n'nt jamais été cndamnées au pénal. Il estarrivé que des persnnes se prtant témin d'un accident grave de la circulatin se retruvent fichées. De fait, elles n'nt rien cmpris à ce que l'n demandait; elles pensaient que ce prélèvement faisait partie de l'usage curant quand n se prte simplement témin d'un accident de la rute. Le fnd de l'affaire est qu'il existe en France des cmmissariats qui cherchent à faire du chiffre, alrs que d'autres nt une autre déntlgie républicaine. Quand un cityen refuse qu'n lui prenne sn empreinte ADN, il peut dnc passer en prcès au pénal. Par exemple, Dminique Grué, étudiant en médecine à Ruen, fut supçnné d'avir participé à la mise à sac de la permanence UMP, ce qu'il nia tujurs, recnnaissant seulement avir été sur les lieux quand le saccage se prduisit. Arrêté par la plice, il refusa, durant sa garde-àvue, de se sumettre au prélèvement de sn empreinte génétique. La cnséquence fut qu'il passa en prcès pur le seul mbile de sn refus. Il fut cndamné par le TGI de, Ruen à une amende de eurs. Il fit appel et fut finalement relaxé 6. La mrale de cette histire est qu'il cnvient, pur déjuer la répressin, d'utiliser les armes du drit et d'avir un bn avcat. 6) Vir Paris Nrmandie du 21 ctbre 2008.

7 De (actin nn-vilente._ à la prisn Pur ma part, je fus cndamné en juin 2007 à payer 1 eur symblique pur barbuillage de panneaux publicitaires. J'ai reçu ensuite une cnvcatin pur que l'n me prélève mn empreinte génétique. Je me suis rendu au cmmissariat, après avir cntacté mn avcat Françis Rux. Là-bas, je fus menacé de garde-à-vue. «C'est à vus de décider, ai-je calmement dit, je n'ai rien à cmmenter sauf que je cntinuerai à m'ppser à une pratique qui purrait rappeler les heures smbres de l'occupatin.» Finalement, je pus repartir après avir signé une déclaratin précisant mn refus catégrique de prise d'empreinte. J'attends dnc tujurs une cnvcatin pur un nuveau prcès au pénal. Celui-ci ne serait pas pur me déplaire car il serait encre le théâtre d'explicatins, cmme lrs de chaque prcès de faucheur pursuivi pur refus d'empreinte ADN. Les prcès pur refus d'adn se multiplient 7. Certains prévenus snt cndamnés à des amendes imprtantes, mais de plus en plus de tribunaux prnncent maintenant la relaxe, car de plus en plus de magistrats snt excédés - sans puvir franchement le dire par ce type de pursuite judiciaire qu'ils estiment inutile et vain, d'autant plus que l'article du Cde pénal manque de clarté. Par exemple, à Mntpellier, tris faucheurs, dnt Jean-Baptiste Libuban, avaient été relaxés en première instance après leur refus de prélèvement d'empreinte ADN. Le parquet, qui dit béir aux demandes du Garde des Sceaux, avait cnvqué les tris prévenus à un prcès en appel, lequel cnfirma la relaxe des tris faucheurs le 21 ctbre Déjuer la répressin est dnc pssible, à cnditin de rester dans une psture nn-vilente sans équivque. La mindre rébellin u injure à un représentant des frces de ['rdre u à un magistrat peut déturner le militant de l'bjet du cnflit, et l'entraîner dans une autre affaire.!) Depuis l'autmne 2006, un cllectif s'est cnstitué pur Infrmer et sutenir les persnnes qui refusent le prélèvement ADN. Site: Curriel : Adresse: Assciatin Témins, 39 rue Curteline, Villeurbanne. ET LE FICHIER EDVIDGE VOUDRAIT ARRIVER! Fichier ADN, fichier Edvidge, etc., n l'a cmpris, l'actuel guvernement désire que tus les cityens sient fichés, cntrôlés, dès leur plus jeune âge. Surveiller pur cntrôler, c'est déjà presque faire «Surveiller pur punir» (Fucault) ceux qui pensent différemment, c'est-à-dire les dissidents à l'actuelle plitique écnmique, sciale et culturelle de ntre pays. Vulir cntrôler tute une ppulatin n'est pas une idée nuvelle. N'y aurait-il pas là-dedans le désir très païen de se prendre pur Dieu, dans la mesure ù Dieu serait celui qui sait tut et vit tut? Pendant que la vidé-surveillance s'installe de plus en plus partut, sans qu'il n'ait jamais été démntré que sn installatin fasse baisser la délinquance, l'actuel guvernement s'est pris les pieds dans le tapis en vulant instaurer le fichier Edvidge. Le guvernement fait publier un décret au Jurnal fficiel, le 27 juin 2008, instituant un nuveau fichier Edvidge, rganisant ainsi le fichage systématique et généralisé de «tute persnne âgée de 13 ans et plus dnt l'activité est susceptible de trubler l'rdre public», et «tute persnne ayant sllicité, exercé u exerçant un mandat plitique, syndical u écnmique u qui jue un rôle institutinnel, écnmique u religieux significatif» (en clair, tus les cityens ayant un jur suhaité s'investir pur la Cité). De plus, il est annncé que l'enregistrement des dnnées à caractère persnnel n'a aucune limite, ni dans le temps ni dans sn cntenu, puisque purrnt être répertriées tutes les infrmatins relatives aux fréquentatins, au cmprtement, aux déplacements, à l'appartenance ethnique, à la vie sexuelle, aux pinins plitiques, philsphiques et religieuses, au patrimine, au véhicule, etc. Le curageux Syndicat de la magistrature réagit rapidement dans un cmmuniqué le 1 er juillet; il est pratiquement le seul à intervenir, les partis plitiques et syndicats partant bientôt en vacances. Edvidge serait passé cmme une lettre à La Pste si un site Internet n'avait pas 9

8 Françis Vaillant lo pris l'initiative d'une pétitin natinale 8. Celle-ci turne dans les réseaux durant l'été, de nmbreux cityens la signent, ce que chacun peut encre faire. Elle atteint plus de signatures à la rentrée de septembre. La presse se mbilise enfin. Une pinin publique se frme cntre Edvidge. Les grands syndicats en fnt un cheval de bataille, aux côtés de le Ligue des drits de l'hmme et d'autres nmbreux muvements et assciatins. Le débat devient enfin public début ctbre. Hervé Mrin, ministre de la Défense, dit se «pser un certain nmbre de questins» ; Françis Bayru mnte au créneau, la gauche également, mais aussi Laurence Parist du Medef qui demande des «explicatins», cmme Rama Yade, la 8) secrétaire aux Drits de l'hmme. Le guvernement finit par annncer qu'il va revir sa cpie, et la ministre de l'intérieur de ravaler sa salive. Que nus réserve la prchaine muture, Edvidge no 2? Il s'agit d'être vigilant. Mais ce qui nus intéresse ici pur ntre sujet, c'est de vir qu'internet a été le principal supprt qui a permis de mbiliser l'pinin publique. Ce phénmène est nuveau. Il dit être pris en cnsidératin par ceux qui veulent déjuer la répressin qui se cache ntamment dans la vlnté de ficher tus les individus; nn pas ceux qui auraient cmmis tel u tel délit, mais tus ceux qui seraient susceptibles d'en cmmettre; sans parler de ta négatin des libertés individuelles qu'un tel fichier manifesterait. La vigilance demeure une vertu annexe de la nn-vilence. _ ~ S

Les signaux d alarme abusifs, un vrai problème en Île-de-France

Les signaux d alarme abusifs, un vrai problème en Île-de-France Dssier de presse Les signaux d alarme abusifs, un vrai prblème en Île-de-France Les actins SNCF pur les maîtriser 28 mars 2012 I - Qu est-ce que le signal d'alarme? Le signal d alarme est un dispsitif

Plus en détail

Guide de démarrage V2.0 Fev 2015

Guide de démarrage V2.0 Fev 2015 Suivez ces étapes simples pur avir vtre entreprise fnctinnelle immédiatement. Cntents Général... 2 Cmment cela fnctinne -il... 2 Cmment faire pur pinçnner?... 2 À qui servent les butns?... 2 J'ai besin

Plus en détail

1. Quels sont les principaux apports de la MIF pour le particulier?

1. Quels sont les principaux apports de la MIF pour le particulier? 22 ctbre 2007 EN PRATIQUE : 10 QUESTIONS REPONSES SUR LA MIF 1. Quels snt les principaux apprts de la MIF pur le particulier? 2. Quels prduits snt cncernés? 3. En qui cnsiste l évaluatin du client? 4.

Plus en détail

Je veux faire un débat argumenté. Travailler 4 dimensions - la sensibilité - le jugement - le droit et la règle - l engagement

Je veux faire un débat argumenté. Travailler 4 dimensions - la sensibilité - le jugement - le droit et la règle - l engagement Qui? EMC EMC Avec qui? 3 ème 2de Cmment? Je veux faire un débat argumenté Je veux faire un débat argumenté À partir de qui? un sndage un sndage Sur qui? Purqui? Cntraintes? Les sndages influencent-ils

Plus en détail

INFRACTIONS AU CODE DE LA ROUTE ET VEHICULES DE SOCIETE: LE CHEF D ENTREPRISE EST-IL RESPONSABLE?

INFRACTIONS AU CODE DE LA ROUTE ET VEHICULES DE SOCIETE: LE CHEF D ENTREPRISE EST-IL RESPONSABLE? INFRACTIONS AU CODE DE LA ROUTE ET VEHICULES DE SOCIETE: LE CHEF D ENTREPRISE EST-IL RESPONSABLE? Chefs d entreprise, dirigeants de sciété, snt en leur qualité de représentants légaux, susceptibles de

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION DU SITE INTERNET (PUBLIER)

MANUEL D UTILISATION DU SITE INTERNET (PUBLIER) MANUEL D UTILISATION DU SITE INTERNET (PUBLIER) Chapitre 3 : Page d accueil La page d accueil est la page d entrée sur le site internet Que cntient-elle? Menu principal (haut gauche) Cmme pur tutes les

Plus en détail

Ecrire un post. Tutoriel WordPress v2.0. http://bmaconcept.alsteens.be - email : bmaconcept@alsteens.be. 25/06/2007 Fiche 03

Ecrire un post. Tutoriel WordPress v2.0. http://bmaconcept.alsteens.be - email : bmaconcept@alsteens.be. 25/06/2007 Fiche 03 Tutriel WrdPress v2.0 25/06/2007 Fiche 03 http://bmacncept.alsteens.be - email : bmacncept@alsteens.be Ecrire un pst. Pur écrire un pst, cnnectez-vus en tant qu administrateur u éditeur en fnctin des drits

Plus en détail

DÉCLARATION D'ADMISSION EN CAS D'ADMISSION DANS UN HÔPITAL PSYCHIATRIQUE

DÉCLARATION D'ADMISSION EN CAS D'ADMISSION DANS UN HÔPITAL PSYCHIATRIQUE DÉCLARATION D'ADMISSION EN CAS D'ADMISSION DANS UN HÔPITAL PSYCHIATRIQUE HOPITAL NEURO PSYCHIATRIQUE SAINT MARTIN RUE SAINT HUBERT 84 5100 DAVE-NAMUR 72098615 1. Objectif de la déclaratin d'admissin :

Plus en détail

L élève passe cette soutenance orale du TPE dans son lycée, sauf pour ceux des établissements hors contrat.

L élève passe cette soutenance orale du TPE dans son lycée, sauf pour ceux des établissements hors contrat. Une fis la prductin écrite et la synthèse du TPE rendus, il faut préparer la sutenance rale! Pur t aider, nus avns demandé à Carl, une prfesseure de SVT qui fait partie chaque année d un jury de TPE, de

Plus en détail

Concours de bandes dessinées TELUS CyberFuté Crée ta propre bande dessinée et cours la chance de gagner.

Concours de bandes dessinées TELUS CyberFuté Crée ta propre bande dessinée et cours la chance de gagner. Cncurs de bandes dessinées TELUS CyberFuté Crée ta prpre bande dessinée et curs la chance de gagner. Le prgramme TELUS CyberFuté sensibilise les jeunes Canadiens âgés de 8 à 18 ans à la prtectin de leur

Plus en détail

5.2 Améliorations au processus de réexamen

5.2 Améliorations au processus de réexamen 5.2 Améliratins au prcessus de réexamen Intrductin Le CCWG-Respnsabilité prpse un certain nmbre de réfrmes clés au prcessus de demande de réexamen de l'icann, par lequel le Cnseil d'administratin de l'icann

Plus en détail

PÉTITIONS ÉLECTRONIQUES GUIDE POUR LA CRÉATION ET LA

PÉTITIONS ÉLECTRONIQUES GUIDE POUR LA CRÉATION ET LA PÉTITIONS ÉLECTRONIQUES GUIDE POUR LA CRÉATION ET LA SOUMISSION D UNE PÉTITION CHAMBRE DES COMMUNES CANADA Chaque pétitin cmmence par une idée et franchit différentes étapes avant d être signée et présentée

Plus en détail

Gestion des Prospects : Adresses à exporter

Gestion des Prospects : Adresses à exporter Gestin des Prspects : Adresses à exprter 2 Tables des matières 1. Intrductin : Adresses à exprter p 3 2. Que signifie une adresse qualifiée? p4 2.1 Particulier = le client final 2.2 Cnducteur lié à une

Plus en détail

TAI055 Gérer les licences, les versions et les correctifs de logiciels TABLE DES MATIERES

TAI055 Gérer les licences, les versions et les correctifs de logiciels TABLE DES MATIERES Apprt d infrmatins et de cnnaissances TAI055 Gérer les licences, les versins et les crrectifs de lgiciels TABLE DES MATIERES 1 INTRODUCTION... 2 2 RESPECT DE LA LEGISLATION SUR LES DROITS D AUTEUR... 3

Plus en détail

Club informatique Mont-Bruno Séances du 5 et du 10 février 2016 Présentateur : Michel Gagné

Club informatique Mont-Bruno Séances du 5 et du 10 février 2016 Présentateur : Michel Gagné Club infrmatique Mnt-Brun Séances du 5 et du 10 février 2016 Présentateur : Michel Gagné Cntenu de la séance Drpbx Le téléchargement et l installatin La sauvegarde des fichiers La récupératin des fichiers

Plus en détail

développer Mes capacités SécuriSer mon avenir professionnel 1 ER RÉSEAU D EXPERTS POUR LA FORMATION ET L EMPLOI

développer Mes capacités SécuriSer mon avenir professionnel 1 ER RÉSEAU D EXPERTS POUR LA FORMATION ET L EMPLOI dévelpper Mes capacités SécuriSer mn avenir prfessinnel 1 ER RÉSEAU D EXPERTS POUR LA FORMATION ET L EMPLOI Savir évluer dans sn empli u rebndir pur en retruver un Les réalités bservées auprès de nmbreux

Plus en détail

BILAN D ACTIVITE DU PROJET

BILAN D ACTIVITE DU PROJET BILAN D ACTIVITE DU PROJET «Améliratin de la prise en charge d un grupe d enfants handicapés de familles très démunies» Marrakech Marc Intrductin Le système marcain actuel prend très peu en cmpte les besins

Plus en détail

Indications pédagogiques D3 / 14

Indications pédagogiques D3 / 14 à la Cmmunicatin prfessinnelle Objectif général Indicatins pédaggiques D3 / 14 D : Réaliser un message à l écrit Degré de difficulté 3 Objectif intermédiaire 1. Prduire un message à l écrit 4 : Créer un

Plus en détail

SEPTIÈME CONSEIL EXECUTIF DE L AGES A11 Lundi 31 octobre 2011 à 16h45, au local D7-1003. Nomination du président et du secrétaire d assemblée (D)

SEPTIÈME CONSEIL EXECUTIF DE L AGES A11 Lundi 31 octobre 2011 à 16h45, au local D7-1003. Nomination du président et du secrétaire d assemblée (D) Assciatin générale des étudiants en sciences de l Université de Sherbrke SEPTIÈME CONSEIL EXECUTIF DE L AGES A11 Lundi 31 ctbre 2011 à 16h45, au lcal D7-1003 Présences Cédric Desmarais, président Dminique

Plus en détail

Renouvellement d une police d assurance

Renouvellement d une police d assurance AGENTS, COURTIERS Renuvellement d une plice d assurance La prcédure de renuvellement vise à aider les représentants à respecter leurs bligatins lrs du renuvellement d une plice d assurance. Ces bligatins

Plus en détail

Dossier de presse. Juge aux affaires familiales. Divorce. Autorité parentale

Dossier de presse. Juge aux affaires familiales. Divorce. Autorité parentale Dssier de presse Juge aux affaires familiales Divrce et Autrité parentale 11 mai 2016 13, Rue Erasme Adresse pstale : Téléphne: (+352) 247-84518 E-mail: inf@mj.public.lu L-1468 Luxemburg L-2934 Luxemburg

Plus en détail

LA POLITIQUE ET MOI :

LA POLITIQUE ET MOI : LA POLITIQUE ET MOI : INFORMATIONS SUR L ACTIVITE Grupe-cible Durée Matériel Curte descriptin Pur tus 2h Le dssier ci-jint à imprimer. Un exemplaire par élève. Ce dssier présente les grands principes du

Plus en détail

Chapitre 6 Les groupes au cœur de LinkedIn

Chapitre 6 Les groupes au cœur de LinkedIn Chapitre 6 Les grupes au cœur de LinkedIn Purqui les grupes snt-ils assimilés au cœur de LinkedIn? Parce que ce snt les grupes qui génèrent le plus d interactins. C est au sein des grupes que vus puvez

Plus en détail

Choisir un coach-mentor

Choisir un coach-mentor Ce texte est une traductin d un dcument prduit par Assciatin f Cach Training Organizatins (ACTO)( www.actnline.cm), et endssé par Internatinal Cach Federatin (ICF). Dans ce texte le masculin inclut le

Plus en détail

Les Systèmes ADDATech Inc. Clinicmaster Changement d option sur poste de travail

Les Systèmes ADDATech Inc. Clinicmaster Changement d option sur poste de travail Les Systèmes ADDATech Inc. Clinicmaster Changement d ptin sur pste de travail 1 Ce que vus devez savir À Partir de la versin 7.16.00, l arrière scène des ptins de pste de travail vnt se cmprter différemment.

Plus en détail

QUATRE ACTIVITES INTERNET POUR MIEUX COMPRENDRE LE PARLEMENT FEDERAL

QUATRE ACTIVITES INTERNET POUR MIEUX COMPRENDRE LE PARLEMENT FEDERAL QUATRE ACTIVITES INTERNET POUR MIEUX COMPRENDRE LE PARLEMENT FEDERAL PUBLIC CIBLE 3 E -4 E -5 E -6 E -7 E SECONDAIRE INFORMATIONS SUR L ACTIVITE Grupe-cible Durée Matériel Objectifs 3è-4è-5è-6è-7è secndaire

Plus en détail

Baromètre de l innovation

Baromètre de l innovation Barmètre de l innvatin Un barmètre BVA Syntec numérique Ce sndage est réalisé par pur le Publié dans et, le 14 nvembre, et diffusé sur la semaine du 18 nvembre Rappel méthdlgique Recueil Enquête réalisée

Plus en détail

DEMANDE DE PERMIS DE TOURNAGE

DEMANDE DE PERMIS DE TOURNAGE DEMANDE DE PERMIS DE TOURNAGE (MAISON DE PRODUCTION) (ADRESSE) Identifiée ci-après cmme Ici dûment représentée par (Nm en lettres mulées du respnsable de la demande) Cnvient et s engage

Plus en détail

GÉRER SON ARGENT, PLANIFIER SON AVENIR

GÉRER SON ARGENT, PLANIFIER SON AVENIR Gérer sn argent, planifier sn avenir INTRODUCTION Les jeunes snt bmbardés de publicités les encurageant à cnsmmer immédiatement! Les adultes, eux, les encuragent à épargner u même à investir. Tut ça peut

Plus en détail

MODELE DE DIRECTIVES SUR LE CLASSEMENT ET L ARCHIVAGE DES DOCUMENTS COMMUNAUX. Micheline Guerry-Berchier, secrétaire générale ACF

MODELE DE DIRECTIVES SUR LE CLASSEMENT ET L ARCHIVAGE DES DOCUMENTS COMMUNAUX. Micheline Guerry-Berchier, secrétaire générale ACF MODELE DE DIRECTIVES SUR LE CLASSEMENT ET L ARCHIVAGE DES DOCUMENTS COMMUNAUX Micheline Guerry-Berchier, secrétaire générale ACF 1 1. Principe a. Qu entend-n par directives cmmunales? b. Intérêt de la

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 265

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 265 NORME INTERNATIONALE D AUDIT 265 COMMUNICATION DES FAIBLESSES DU CONTRÔLE INTERNE AUX PERSONNES CONSTITUANT LE GOUVERNEMENT D ENTREPRISE ET A LA DIRECTION Intrductin (Applicable aux audits d états financiers

Plus en détail

Offre D acquisition D un Fonds De Commerce

Offre D acquisition D un Fonds De Commerce ANNEXE - ACTIF Cessin de fnds de cmmerce Offre D acquisitin D un Fnds De Cmmerce Pur être valable, l acquéreur dit se cnfrmer au cahier des charges ci-dessus. CAHIER DES CHARGES 1. Cntenu de l ffre a.

Plus en détail

de la population 2016 pour construire demain AU RECENSEMENT DE DEMAIN? MODE D EMPLOI

de la population 2016 pour construire demain AU RECENSEMENT DE DEMAIN? MODE D EMPLOI PRÊTS Des chiffres À PARTICIPER aujurd hui AU DE DEMAIN? DEVENEZ SUPERVISEUR CAMPAGNE DE CMMUNICATIN DU 206! MDE D EMPLI Renuvelez le succès de la cllecte par Internet. DES UTILS SIMPLES ET EFFICACES PUR

Plus en détail

DISPOSITIF COLLECTIF D ACCES A LA VAE POUR LES TRAVAILLEURS HANDICAPES D ESAT ET D ENTREPRISES ADAPTEES DE BOURGOGNE

DISPOSITIF COLLECTIF D ACCES A LA VAE POUR LES TRAVAILLEURS HANDICAPES D ESAT ET D ENTREPRISES ADAPTEES DE BOURGOGNE DISPOSITIF COLLECTIF D ACCES A LA VAE POUR LES TRAVAILLEURS HANDICAPES D ESAT ET D ENTREPRISES ADAPTEES DE BOURGOGNE Ancrage du prjet initial La li 2005-102 de janvier 2005 a instauré le drit à cmpensatin

Plus en détail

3 novembre 2013 PERSONNEL ÉLECTORAL INFORMATION AUX PERSONNES INTÉRESSÉES

3 novembre 2013 PERSONNEL ÉLECTORAL INFORMATION AUX PERSONNES INTÉRESSÉES ÉLECTION GÉNÉRALE OFFRE DE SERVICE 3 nvembre 2013 PERSONNEL ÉLECTORAL INFORMATION AUX PERSONNES INTÉRESSÉES La Ville de Pinte-Claire tient d abrd à vus remercier pur l intérêt que vus manifestez à l égard

Plus en détail

Assemblées annuelles de quartier, Carrefour de la participation citoyenne

Assemblées annuelles de quartier, Carrefour de la participation citoyenne DOSSIER DE PRESSE Assemblées annuelles de quartier, Carrefur de la participatin cityenne Cntact presse Crine BUSSON BENHAMMOU Respnsable des relatins presse Ville d Angers/Angers Lire Métrple 02 41 05

Plus en détail

Comprendre le registre de pénibilité

Comprendre le registre de pénibilité Cmprendre le registre de pénibilité Le cadre réglementaire Dans quel(s) dispsitif(s) se situer? La pénibilité : préccupatin nuvelle? Dans le cadre de la réfrme des retraites du 9 nvembre 2010, la créatin

Plus en détail

Re forme des cotisations sociales FAQ

Re forme des cotisations sociales FAQ Re frme des ctisatins sciales FAQ Ont cllabré à la rédactin de ces FAQ, Acerta, la DG Indépendants et l INASTI. Table des matières À partir de 2015, sur la base de quels revenus mes ctisatins sernt-elles

Plus en détail

Vers une Assemblée Nationale du XXIème siècle

Vers une Assemblée Nationale du XXIème siècle Vers une Assemblée Natinale du XXIème siècle Le Plan d actin de l Assemblée Natinale pur le Partenariat pur un guvernement uvert Préface du Président de l Assemblée Natinale, Claude Bartlne Parallèlement

Plus en détail

CHARTE DES BENEVOLES A L HÔPITAL ET A LA MAISON DE RETRAITE DE MOZE Saint Agrève (07)

CHARTE DES BENEVOLES A L HÔPITAL ET A LA MAISON DE RETRAITE DE MOZE Saint Agrève (07) CHARTE DES BENEVOLES A L HÔPITAL ET A LA MAISON DE RETRAITE DE MOZE Saint Agrève (07) Article 1 Préambule. Les bénévles snt emblématiques de l aspect «fraternel» de l engagement cityen. A cet effet, ils

Plus en détail

Réunions de territoires Parentalité Juin 2014 Compte rendu

Réunions de territoires Parentalité Juin 2014 Compte rendu Le Cmité de piltage du Réseau Parentalité Reaap de la Drôme, cmpsé de la directin départementale de la chésin sciale, la Caf, le Cnseil général, la Msa et l Udaf, a rganisé, en cmplémentarité des rencntres

Plus en détail

Mise en place d un espace numérique de travail Quickplace

Mise en place d un espace numérique de travail Quickplace Mise en place d un espace numérique de travail Quickplace Une fis l espace créé par le CRDP, il y a un certain nmbre de travaux à prévir avant de puvir l utiliser avec les étudiants. D une manière générale,

Plus en détail

Municipalité de La Pêche Procédure de municipalisation d un chemin privé PMCP 04-07-2012

Municipalité de La Pêche Procédure de municipalisation d un chemin privé PMCP 04-07-2012 PMCP 04-07-2012 Aût 2012 Réslutin 12-425 Table des matières 1. Faire signer une pétitin-requête par des prpriétaires, résidents et bénéficiaires des travaux... 1 2. Dépôt de la pétitin au cnseil... 2 3.

Plus en détail

LES OBJECTIFS DE L'ASSOCIATION

LES OBJECTIFS DE L'ASSOCIATION LE PROJET ASSOCIATIF LES OBJECTIFS DE L'ASSOCIATION L'Avitarelle est une assciatin qui situe sn actin dans la lutte cntre les exclusins en dévelppant une interventin sciale qui s'est cnstruite d'abrd auprès

Plus en détail

Etre carreleur en 2025

Etre carreleur en 2025 Eurpäische Unin der Fliesenfachverbände Etre carreleur en 2025 Madame, Mnsieur, La Fédératin allemande du carrelage et l Unin eurpéenne des fédératins des entreprises de carrelage nt lancé une initiative

Plus en détail

ACAT France. ASSEMBLÉE GÉNÉRALE PORTBAIL, 5-6 avril 2014 RAPPORT FINANCIER SUR LES COMPTES DE L ANNÉE 2013

ACAT France. ASSEMBLÉE GÉNÉRALE PORTBAIL, 5-6 avril 2014 RAPPORT FINANCIER SUR LES COMPTES DE L ANNÉE 2013 ACAT France ASSEMBLÉE GÉNÉRALE PORTBAIL, 5-6 avril 2014 RAPPORT FINANCIER SUR LES COMPTES DE L ANNÉE 2013 On examinera successivement le résultat, les prduits, les charges et la trésrerie de l ACAT-France.

Plus en détail

FORMATION COACHING DES MONITEURS ET ANIMATEURS EN CAMP DE JOUR

FORMATION COACHING DES MONITEURS ET ANIMATEURS EN CAMP DE JOUR FORMATION COACHING DES MONITEURS ET ANIMATEURS EN CAMP DE JOUR Cahier du participant DANS LE CADRE DU PROJET PRÉSENTATION Dans le cadre de «Déclic Lisir», une Actin Jeunesse Structurante en lisir initiée

Plus en détail

Consultants en Technologies de l Information

Consultants en Technologies de l Information ASSURANCES PROFESSIONNELLES by Hiscx QUESTIONNAIRE PRÉALABLE D'ASSURANCE Cnsultants en Technlgies de l Infrmatin IDENTIFICATION DU PROPOSANT Raisn Sciale :.... Nm :... Prénm :... Age :... Frmatin / Diplôme

Plus en détail

Activité 2. Des microorganismes dans les déchets de la rue.

Activité 2. Des microorganismes dans les déchets de la rue. Activité 2 Des micrrganismes dans les déchets de la rue. Niveau : 3 e année Matières sclaires : Sciences de la nature, rumain. Démarches favrisées : Démarche scicnstructiviste, démarche réflexive. Durée

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Le Parlement des Etudiants fait sa rentrée dans 10 nouvelles villes

DOSSIER DE PRESSE. Le Parlement des Etudiants fait sa rentrée dans 10 nouvelles villes DOSSIER DE PRESSE Le Parlement des Etudiants fait sa rentrée dans 10 nuvelles villes SOMMAIRE Cmmuniqué de presse 3 Le Parlement des Etudiants en chiffres 4 Les sectins lcales 5 Le Parlement des Etudiants,

Plus en détail

1 Mile Marketing Dossier de Presse 2015

1 Mile Marketing Dossier de Presse 2015 2015 1 MILE MARKETING 1 Mile Marketing Dssier de Presse 2015 Media Kit pur publicitaires 2015 1 Mile Marketing Rapprcher les entreprises lcales un mile à la fis 1 Mile Marketing est une platefrme qui vise

Plus en détail

Madame A. XXXX XXXX XXXX

Madame A. XXXX XXXX XXXX Madame A. Paris, le 21 février 2013 Dssier suivi par : Tél. : Curriel : recmmandatins@energie-mediateur.fr N de saisine : N de recmmandatin : 2013-0207 Objet : Recmmandatin du médiateur sur vtre saisine

Plus en détail

Coaching Professionnel. Franck Struyf

Coaching Professionnel. Franck Struyf Caching Prfessinnel Franck Struyf L'expérience, ce n'est pas ce qui arrive à quelqu'un, c'est ce que quelqu'un fait avec ce qui lui arrive. (Aldus Huxley) Expériences Persnnelles Je m appelle Franck Struyf

Plus en détail

AVIS N 148 DU 9 OCTOBRE 2015 DU BUREAU DU CONSEIL DE L'EGALITE DES CHANCES ENTRE HOMMES ET FEMMES, RELATIF A LA PROTECTION SOCIALE DES TRAVAILLEUSES

AVIS N 148 DU 9 OCTOBRE 2015 DU BUREAU DU CONSEIL DE L'EGALITE DES CHANCES ENTRE HOMMES ET FEMMES, RELATIF A LA PROTECTION SOCIALE DES TRAVAILLEUSES 1 AVIS N 148 DU 9 OCTOBRE 2015 DU BUREAU DU CONSEIL DE L'EGALITE DES CHANCES ENTRE HOMMES ET FEMMES, RELATIF A LA PROTECTION SOCIALE DES TRAVAILLEUSES VICTIMES DE FAUSSES COUCHES 1. JUSTIFICATION Tant

Plus en détail

SECONDAIRE : ÉCONOMIE DISTRIBUTION DU REVENU AU CANADA : ACTIVITÉ 1 DE 2

SECONDAIRE : ÉCONOMIE DISTRIBUTION DU REVENU AU CANADA : ACTIVITÉ 1 DE 2 SECONDAIRE : ÉCONOMIE DISTRIBUTION DU REVENU AU CANADA : ACTIVITÉ 1 DE 2 Objectif : Cette activité se divise en deux parties. Dans la première activité, les élèves cmprendrnt ce qu est le revenu. Ils explrernt

Plus en détail

De Saint Just. Organisé par le centre social de St Just, et L association des commerçants de St Just-St Irénée.

De Saint Just. Organisé par le centre social de St Just, et L association des commerçants de St Just-St Irénée. De Saint Just Organisé par le centre scial de St Just, et L assciatin des cmmerçants de St Just-St Irénée. Samedi 12 septembre 2015 Ouverture au public De 9h à 18h Adresse : Place Varilln, Rue de Trin

Plus en détail

POLOGNE. Exécuter une décision de justice en Pologne en application du règlement Bruxelles I

POLOGNE. Exécuter une décision de justice en Pologne en application du règlement Bruxelles I POLOGNE Exécuter une décisin de justice en Plgne en applicatin du règlement Bruxelles I Le règlement 44/2001 du 22 décembre 2000 cncernant la cmpétence judiciaire, la recnnaissance et l exécutin des décisins

Plus en détail

Le Pôle Santé, Sécurité des Soins. Le Médiateur de la République. Saisine. Pôle Santé, Sécurité des Soins Médiateur de la République

Le Pôle Santé, Sécurité des Soins. Le Médiateur de la République. Saisine. Pôle Santé, Sécurité des Soins Médiateur de la République Le Pôle Santé, Sécurité des Sins Pôle Santé, Sécurité des Sins Médiateur de la République Dr Brun LANDI Médecin crdnnateur Pôle Santé, Sécurité des Sins Médiateur de la République Nvembre 2009 DIALOGUER,

Plus en détail

NOTE RELATIVE A LA QUESTION DU DECES DU PARTICULIER EMPLOYEUR

NOTE RELATIVE A LA QUESTION DU DECES DU PARTICULIER EMPLOYEUR NOTE RELATIVE A LA QUESTION DU DECES DU PARTICULIER EMPLOYEUR Dans le cadre de la rupture d un cntrat de travail du fait du décès d un particulier emplyeur, un certain nmbre de frmalités snt à accmplir

Plus en détail

Le plan d urgence pour la qualité de l air

Le plan d urgence pour la qualité de l air Le plan d urgence pur la qualité de l air Présentatin intervenue dans le cadre du COPI PREDIM du 18/6/2013 Annette GOGNEAU, chef du bureau de la synthèse stratégique, MEDDE, DGITM Le bureau de la synthèse

Plus en détail

Staffer une randonnée roller

Staffer une randonnée roller Staffer une randnnée rller Queue de rand Tête de rand Eclaireur / Vlant Directin de la rand Chef sécu 1) Les 4 rôles pssibles d un staffeur : Chef de randnnée : (chasuble jaune avec brassard) Le chef de

Plus en détail

Qualité de vie au travail

Qualité de vie au travail Qualité de vie au travail Définitin, méthde et calendrier Les agents de la fnctin publique nt cnnu depuis plusieurs années des vagues de réfrmes successives dans un cntexte de cntraintes cntinues. Il en

Plus en détail

Travaux de maintenance

Travaux de maintenance Travaux de maintenance La cmmunicatin cncernant la campagne Des cntacts nt été pris avec BEMAS qui regrupe de nmbreuses entreprises de la maintenance, mais sans succès. L annnce de la campagne s est faite

Plus en détail

DEDELIBERATION N CR 06-15

DEDELIBERATION N CR 06-15 1 CR 06-15 DEDELIBERATION N CR 06-15 DU 13 FEVRIER 2015 Plitique culturelle Evlutin du sutien réginal à la restauratin du patrimine bâti. LE CONSEIL REGIONAL D ILE-DE-FRANCE VU le règlement (UE) n 651/2014

Plus en détail

>> Concrètement, qu est-ce que l Assurance Maladie Risques Professionnels vous propose?

>> Concrètement, qu est-ce que l Assurance Maladie Risques Professionnels vous propose? En France, les trubles muscul-squelettiques (TMS) snt la première cause de maladie prfessinnelle recnnue (plus de 87 %) et leur nmbre a augmenté de 60 % en 10 ans. Ces pathlgies tuchent tutes les entreprises

Plus en détail

Le service 3 D Secure sert à sécuriser vos paiements sur Internet en vous demandant de vous authentifier

Le service 3 D Secure sert à sécuriser vos paiements sur Internet en vous demandant de vous authentifier A qui sert le service 3 D Secure VISA et MasterCard? Le service 3 D Secure sert à sécuriser vs paiements sur Internet en vus demandant de vus authentifier lrs de chaque paiement afin de s'assurer que vus

Plus en détail

Manuel. Manuel Utilisateur de l'espace de travail. Sopra Group My ENT. Version 1.00 du mardi 25 février 2014 État : Travail 1/30

Manuel. Manuel Utilisateur de l'espace de travail. Sopra Group My ENT. Version 1.00 du mardi 25 février 2014 État : Travail 1/30 Manuel Spra Grup My ENT Versin 1.00 du mardi 25 février 2014 État : Travail 1/30 Histrique Versin Date Origine de la mise à jur Rédigée par Validée par 1.00 21/02/2012 Créatin pur My ENT V1.1 par Sprgrup

Plus en détail

Notice d utilisation du site Internet de l Académie d Agriculture pour les Membres Responsables de Section ou Responsables de Groupe de Réflexion.

Notice d utilisation du site Internet de l Académie d Agriculture pour les Membres Responsables de Section ou Responsables de Groupe de Réflexion. Ntice d utilisatin du site Internet de l Académie d Agriculture pur les Membres Respnsables de Sectin u Respnsables de Grupe de Réflexin. Cette ntice tient lieu de mément. A. Présentatin... 2 B. Premiers

Plus en détail

UN ALBUM PHOTO «RÉALISER UN ALBUM PHOTO DE LA CLASSE»

UN ALBUM PHOTO «RÉALISER UN ALBUM PHOTO DE LA CLASSE» UN ALBUM PHOTO «RÉALISER UN ALBUM PHOTO DE LA CLASSE» INFORMATIONS SUR L ACTIVITE Grupe-cible Pur tus Durée Matériel 90 min Les dcuments apprtés par les élèves Un appareil pht Un grand album pht u panneau

Plus en détail

Règlement de la Bourse "Endoscopie au cours des MICI : Recherche chez l'homme et/ou chez l'animal" organisée en 2015 Par la SFED et MSD France

Règlement de la Bourse Endoscopie au cours des MICI : Recherche chez l'homme et/ou chez l'animal organisée en 2015 Par la SFED et MSD France Règlement de la Burse "Endscpie au curs des MICI : Recherche chez l'hmme et/u chez l'animal" rganisée en 2015 Par la SFED et MSD France 1. Cntexte La SFED et MSD France (MSD) décernent en 2015 une burse

Plus en détail

Contrat de formation professionnelle SAISON 2015-2016

Contrat de formation professionnelle SAISON 2015-2016 ENTRE LES SOUSSIGNÉS : L ORGANISME DE FORMATION Assciatin Human Music 80 rue prt byer 44 300 Nantes Représentée par Julien Bertex, respnsable des frmatins N de déclaratin d activité : 52 44 0749744 N de

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION DU BLOG

MANUEL D UTILISATION DU BLOG MANUEL D UTILISATION DU BLOG Suite à plusieurs demandes, vus truverez dans ce dcument des infrmatins de bases pur l utilisatin du Blg «OASIS Virtuelle Terre & Humanisme Avril 2007» qui a été créé afin

Plus en détail

Jean-Luc Aud0uze LES P0USS0EUFS. Epis0de 39. Le Drive

Jean-Luc Aud0uze LES P0USS0EUFS. Epis0de 39. Le Drive Jean-Luc Aud0uze LES P0USS0EUFS Epis0de 39 Le Drive Une créati0n de Jean-Luc Aud0uze. T0us dr0its réservés. N0vembre 2013. Christ0euf n'aimait pas perdre s0n temps. V0ilà p0urqu0i il c0nsidérait l'inventi0n

Plus en détail

Inspiré du document «Du plaisir avec les livres, les images et les mots!» Aline Mercier, chargée de projet, La Vallée des loupiots, Val-d Or.

Inspiré du document «Du plaisir avec les livres, les images et les mots!» Aline Mercier, chargée de projet, La Vallée des loupiots, Val-d Or. Inspiré du dcument «Du plaisir avec les livres, les images et les mts!» Aline Mercier, chargée de prjet, La Vallée des lupits, Val-d Or. 0 24 mis Dès la naissance, vus savez éveiller vtre bébé en lui faisant

Plus en détail

Devoirs scolaires et autonomie: le rôle des parents

Devoirs scolaires et autonomie: le rôle des parents Devirs sclaires et autnmie: le rôle des parents Atelier-débat rganisé par les parents d élèves du cllège Paul Langevin Animée par Nathalie Gurslas Bgren Les devirs & les parents Les devirs snt un myen

Plus en détail

MINISTÈRE DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA RÉFORME DE L ÉTAT. Réforme des retraites. La cessation progressive d activité

MINISTÈRE DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA RÉFORME DE L ÉTAT. Réforme des retraites. La cessation progressive d activité MINISTÈRE DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA RÉFORME DE L ÉTAT Réfrme des retraites La cessatin prgressive d activité Guide de la cessatin prgressive d activité des fnctinnaires et des agents nn titulaires

Plus en détail

Lignes directrices aux fins d octroyer une aide financière aux OBNL locataires dans des immeubles non résidentiels imposables œuvrant dans les

Lignes directrices aux fins d octroyer une aide financière aux OBNL locataires dans des immeubles non résidentiels imposables œuvrant dans les Lignes directrices aux fins d ctryer une aide financière aux OBNL lcataires dans des immeubles nn résidentiels impsables œuvrant dans les dmaines de l art et de la culture, du dévelppement scial et cmmunautaire

Plus en détail

RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX INTERPRÉTATION

RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX INTERPRÉTATION RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX INTERPRÉTATION Dans les présents règlements et tut autre règlement du CPA ST-GEORGES, la frme masculine attribuée au texte u aux fnctins est utilisée pur marquer le genre neutre et

Plus en détail

>> Concrètement, qu est-ce que l Assurance Maladie Risques Professionnels vous propose?

>> Concrètement, qu est-ce que l Assurance Maladie Risques Professionnels vous propose? En France, les trubles muscul-squelettiques (TMS) snt la première cause de maladie prfessinnelle recnnue (plus de 87 %) et leur nmbre a augmenté de 60 % en 10 ans. Ces pathlgies tuchent tutes les entreprises

Plus en détail

RESEAU AMBITION REUSSITE MALPASSE. Collèges Renoir et Rostand

RESEAU AMBITION REUSSITE MALPASSE. Collèges Renoir et Rostand RESEAU AMBITION REUSSITE MALPASSE Cllèges Renir et Rstand COMPTE RENDU DE LA JOURNEE DE FORMATION AMBITION REUSSITE 25 février 2008 Thème : Harmnisatin des différents dispsitifs d accmpagnement à la sclarité

Plus en détail

Guide d aide à la rédaction d un essai

Guide d aide à la rédaction d un essai Guide d aide à la rédactin d un essai Un essai peut avir plusieurs bjectifs, mais la structure de base reste la même quel qu en sit le sujet. Vus puvez l écrire afin de discuter d un pint de vue particulier

Plus en détail

COMPTE-RENDU de la réunion des ACMO de l UPMC. Réunion du 15 septembre 2009

COMPTE-RENDU de la réunion des ACMO de l UPMC. Réunion du 15 septembre 2009 COMPTE-RENDU de la réunin des ACMO de l UPMC Réunin du 15 septembre 2009 Le 30/09/2009 Présents : Les ACMO : 79 ACMO Campus Jussieu et Sites parisiens Les représentants du Service Hygiène et Sécurité (SHS)

Plus en détail

adifco Convention de formation N 20110550 Formation au référencement 3 jours

adifco Convention de formation N 20110550 Formation au référencement 3 jours 1 Cnventin de frmatin : référencement internet. adifc Cnventin de frmatin N 20110550 Frmatin au référencement 3 jurs Signature bligatire : ADIFCO, sarl au capital de 10 000, SIREN 451 292 544, RCS Dijn,

Plus en détail

Le contentieux de l urbanisme. par Raymond Léost, pour l UADL

Le contentieux de l urbanisme. par Raymond Léost, pour l UADL Le cntentieux de l urbanisme par Raymnd Lést, pur l UADL En entrée en matière, quelques phrases frtes : «La bétnneuse ne peut s arrêter» que lrsque le juge : -suspend par ntificatin le permis de cnstruire,

Plus en détail

Prénom et nom de l enfant : Sexe de l enfant : M F L âge de l enfant : Nom de la garderie ou du CPE : Adresse : Téléphone :

Prénom et nom de l enfant : Sexe de l enfant : M F L âge de l enfant : Nom de la garderie ou du CPE : Adresse : Téléphone : Veuillez prendre nte qu il est primrdial que le questinnaire sit transmis de façn cnfidentielle, sit directement de la garderie à l écle. Tut dcument reçu par l entremise des parents sera refusé. Date

Plus en détail

Les Français et les voitures d occasion

Les Français et les voitures d occasion Les Français et les vitures d ccasin Les résultats d une enquête exclusive La Centrale / OpininWay Perceptin du marché Mtivatins, craintes et besins de réassurance Recherche d acteurs de cnfiance Dssier

Plus en détail

RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX. Adoptés le. Modifiés le

RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX. Adoptés le. Modifiés le RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX Adptés le Mdifiés le Page laissée intentinnellement vierge 2 Siège scial. 3 Le siège scial de la crpratin Jujuthèque de Saint-Hubert (ci-après désignée «la crpratin») est établi dans

Plus en détail

Compte-rendu réunion du CCRPA

Compte-rendu réunion du CCRPA Cmpte-rendu réunin du CCRPA Thème : «Cmment amélirer l accès à la santé?», Nantes, le 13 Décembre 2013 Méthde de travail : la jurnée a été rganisée en 4 temps, autur de la présentatin de différentes prpsitins

Plus en détail

PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0

PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0 PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0 FICHE TECHNIQUE DECEMBRE 2010. LE CONTEXTE Les utils de cmmunicatin et de gestin dévelppés par les rganisatins de greeters de par le mnde snt assez cmparables : Chaque rganisatin

Plus en détail

FICHE DE BONNE PRATIQUE

FICHE DE BONNE PRATIQUE FICHE DE BONNE PRATIQUE Prgramme d actins pur amélirer la préventin des vilences faites aux femmes, des vilences intrafamiliales, et l aide aux victimes TÉLÉPHONE PORTABLE D ALERTE POUR FEMMES VICTIMES

Plus en détail

Fiche pratique N 5. «Elaboration des outils d évaluation des compétences» De quoi s agit-il? 1. Démarche de mise en œuvre

Fiche pratique N 5. «Elaboration des outils d évaluation des compétences» De quoi s agit-il? 1. Démarche de mise en œuvre Fiche pratique N 5 «Elabratin des utils d évaluatin des cmpétences» De qui s agit-il? 1 Evaluer des cmpétences cnsiste, en un instant T, à apprécier le niveau d acquisitin u de maîtrise des cmpétences

Plus en détail

PLAN DE LEÇON DE LA GRC 11 E ET 12 E ANNÉES

PLAN DE LEÇON DE LA GRC 11 E ET 12 E ANNÉES PLAN DE LEÇON DE LA GRC 11 E ET 12 E ANNÉES LEÇON : LA CYBERINTIMIDATION ET LE HARCÈLEMENT PAR LA VOIE NUMÉRIQUE CONFLIT, CONSÉQUENCES, CIVILITÉ OBJECTIFS DE LA LEÇON Passer en revue les façns dnt les

Plus en détail

CONVENTION. La mise à disposition des locaux ci-après désignés : De (date et heure)...à (date et heure)...

CONVENTION. La mise à disposition des locaux ci-après désignés : De (date et heure)...à (date et heure)... CONVENTION ENTRE, La Cmmune de BIDACHE u sn représentant ET M..., u sn représentant*... Il a été cnvenu ce qui suit. La mise à dispsitin des lcaux ci-après désignés : salle des fêtes et plnge cuisine De

Plus en détail

Que faire lorsqu une ordonnance de non-communication a été rendue contre vous

Que faire lorsqu une ordonnance de non-communication a été rendue contre vous 1 Que faire lrsqu une rdnnance de nn-cmmunicatin a été rendue cntre vus Que faire lrsqu une rdnnance de nncmmunicatin a été rendue cntre vus If Yu Have a N Cntact Order Made Against Yu Dans cette fiche

Plus en détail

TP à partir du simulateur

TP à partir du simulateur TP à partir du simulateur Questin 2.1 Quels snt les types de câblages qui fnctinnent? (les carrés ruges indiquent un prblème de liaisn physique entre deux cartes) Purqui le câblage "Paire trsadée drit"

Plus en détail

Configuration de routeurs Linksys (Cisco) Par 999

Configuration de routeurs Linksys (Cisco) Par 999 micrclick-quebec.ca/frum Cnfiguratin de ruteurs Linksys (Cisc) Par 999 Mdèle : E2500-CA Adresse du ruteur par le navigateur internet : http://192.168.1.1/ Lrs d un changement de ruteur avec le mdem câble

Plus en détail

LA COMMUNICATION D UNE EQUIPE POUR ACCOMPAGNER LE PROJET D ORIENTATION DE L ELEVE. Objectifs de l étude sur la communication :

LA COMMUNICATION D UNE EQUIPE POUR ACCOMPAGNER LE PROJET D ORIENTATION DE L ELEVE. Objectifs de l étude sur la communication : LA COMMUNICATION D UNE EQUIPE POUR ACCOMPAGNER LE PROJET D ORIENTATION DE L ELEVE Objectifs de l étude sur la cmmunicatin : 1/ Mntrer de qui relève une «bnne cmmunicatin» Mntrer qu il y a cmmunicatin que

Plus en détail

Entretien de bilan en 10 e année. Dossier pour les parents. Evaluation faite par Nom, prénom de l élève Classe Ecole. Erziehungsdirektion

Entretien de bilan en 10 e année. Dossier pour les parents. Evaluation faite par Nom, prénom de l élève Classe Ecole. Erziehungsdirektion Erziehungsdirektin Directin de l instructin des publique Kantns du cantn Bern de Berne Amt für Kindergarten, Vlksschule Office de l enseignement und Beratung présclaire et bligatire, du cnseil et de l

Plus en détail

Construire une feuille de calculs (suite)

Construire une feuille de calculs (suite) Cnstruire une feuille de calculs (suite) 1. La mise en frme cnditinnelle La mise en frme cnditinnelle permet de mdifier certains paramètres du frmat d une cellule lrsque le cntenu de la cellule satisfait

Plus en détail

La prévention, le repérage et la gestion de la crise suicidaire.

La prévention, le repérage et la gestion de la crise suicidaire. La préventin, le repérage et la gestin de la crise suicidaire. Intervenant : Françis Rault (psychlgue) D après un cncept québequis de J. Rchette Résumé par Anne-Catherine Chaumnt La majeure partie des

Plus en détail