Info. Ligue contre l Epilepsie. Epilepsie. Traitement médicamenteux

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Info. Ligue contre l Epilepsie. Epilepsie. Traitement médicamenteux"

Transcription

1 Ligue cntre l Epilepsie Ligue Suisse cntre l Epilepsie Schweizerische Epilepsie-Liga Lega Svizzera cntr l Epilessia Swiss League Against Epilepsy Inf Epilepsie Traitement médicamenteux

2 FAUT-IL ABSOLUMENT TRAITER? La plupart des traitements médicamenteux snt passagers et ils nt pur bjectif d aider le crps à mieux se défendre cntre une influence qui le rend malade, par exemple les agents pathgènes. Les médicaments ne divent alrs pas être pris pendant des années, vire tute une vie, parce que le crps guérit plus u mins rapidement et il ne reste pas de séquelles. Malheureusement, l épilepsie ne fnctinne pas sur ce mde. Certes, il existe des épilepsies qui disparaissent d elles-mêmes, mais il faut nrmalement attendre plusieurs années avant que ce ne sit le cas. La règle est cependant qu une épilepsie, surtut si elle s est déclarée à l âge adulte, va accmpagner les persnnes cncernées pur le restant de leurs jurs. Beaucup de persnnes redutent la prise prlngée de médicaments par peur que des rganes cmme le fie u le rein n en pâtissent. Heureusement, les médicaments dnt n dispse aujurd hui snt glbalement assez bien tlérés, mais il faudra néanmins prendre au sérieux de telles craintes et tut faire pur les dissiper. Les médecins, les persnnes cncernées et leurs prches devraient supeser en tute sérénité les avantages et les incnvénients d un traitement médicamenteux. Quels risques si n rennce au traitement? Quelle prbabilité de subir d autres crises avec des séquelles ptentielles? Quelle efficacité avec le traitement envisagé, quels effets secndaires pssibles? Pur qu un traitement médicamenteux ait une chance de réussir, il faut que tus les intervenants sient cnvaincus de sn utilité. Une image peut assez bien illustrer ce prcessus d évaluatin signeuse des bénéfices et des risques. Pur les médicaments: plus de crises, u en tut cas mins prbables dangers et incnvénients de crises répétées disparaissent u diminuent crises très fréquentes u dangereuses Cntre les médicaments: effets secndaires: p.ex. fatigue, interactins pssibilité que les crises disparaissent même sans médicaments (pur certains syndrmes épileptiques) crises très rares u bénignes

3 Le traitement médicamenteux n est pas indispensable pur tute crise épileptique u tut type d épilepsie. De nmbreuses crises dites ccasinnelles surviennent généralement une seule fis dans une vie, u alrs très rarement. Certaines frmes d épilepsie disparaissent aussi d elles-mêmes après quelques années cmme l épilepsie rlandique. Là encre, de nmbreux spécialistes hésitent à recmmander un traitement médicamenteux. Mais il y a aussi des cas, heureusement rares, ù la nécessité d un traitement médicamenteux ne fait aucun dute, par exemple pur certaines frmes de statut épileptique qui, nn traitées, mettraient la vie en péril. QUEL EST LE BUT D UN TRAITEMENT MEDICAMENTEUX? Le but d un traitement médicamenteux cnsiste à cntrôler les crises d épilepsie nuisibles u même dangereuses qui snt réfractaires à d autres mesures en veillant naturellement à ce que les médicaments incmmdent le mins pssible les persnnes bligées de les prendre. En effet, ce serait chèrement payé si les crises étaient jugulées, mais au prix d effets secndaires graves tels qu une fatigue accablante u une visin en dubles images interdisant tute activité nrmale. Entre la précipitatin irréfléchie et le refus en blc de tut traitement, il faudra dnc truver la slutin la plus raisnnable dans un cas dnné. QUEL MEDICAMENT POUR QUELLES CRISES? Une fis l idée d un traitement acceptée, il faudra chisir dans l arsenal dispnible le médicament le plus efficace et le mieux tléré cntre un type spécifique de crise u d épilepsie. Suvent le chix du médicament sera cnditinné par des facteurs tels que l âge u le sexe, ainsi que d éventuelles maladies cncmitantes et leur traitement. Pur les femmes en âge de prcréer u enceinte par exemple, des recmmandatins spéciales sernt à bserver cncernant certains principes actifs. Mais le premier critère guidant le chix d un médicament sera tujurs le type de crise u d épilepsie, étant précisé que les crises généralisées et fcales sernt tutes traitées de manière plus u mins identique. Il est impssible de nus arrêter en détail ici sur le chix du bn médicament. Beaucup de pédiatres et de neurlgues nt fait leurs expériences persnnelles, bnnes u mauvaises, avec certains médicaments au fil des ans et prennent leurs décisins en cnséquence. Et puis, la place manque-rait pur dresser une liste exhaustive de tus les médicaments, liste qui va d ailleurs encre s allnger dans les années à venir.

4 Ligue Suisse cntre l Epilepsie Schweizerische Epilepsie-Liga Lega Svizzera cntr l Epilessia Swiss League Against Epilepsy Crises primaires généralisées En cas d absences, de crises myclniques juvéniles et de crises tnicclniques primaires généralisées (grand mal du réveil), le valprate est le principe actif privilégié, et dans les nuveaux médicaments la lamtrigine et le tpiramate (cmme médicament cncmitant en cas de crises myclniques aussi le levetiracétame), en cas d absences également l éthsuximide. La benzdiazépine, par exemple sus frme de clnazépame, s utilise de mins en mins. Crises fcales et secndaires généralisées En cas de crises fcales, la carbamazépine et avec quelques réserves également le valprate snt cnsidérées cmme principe actif de premier chix et parmi les nuveaux principes actifs entrent en cnsidératin la lamtrigine, le levetiracétame, l xcarbazépine, la prégabaline, le tpiramate, le znisamide u encre, la gabapentine pur les épilepsies bénignes. Le barbexacln, le mésuximide, la phénytïne, le phénbarbital u le primidn, mins bien tlérés, snt de plus en plus écartés. Alrs que nmbre de ces médicaments snt sans effet en présence de crises primaires généralisées et peuvent même favriser leur apparitin, le valprate, et en partie la lamtrigine, et le tpiramate (év. aussi le levetiracétame), snt également efficaces cntre ces crises. Les nuveaux antiépileptiques prégabaline, tiagabine, vigabatrine et znisamide ne snt encre autrisés que pur l administratin cmplémentaire, la vigabatrine seulement dans les cas imperméables à tut traitement par les médicaments standard. Pur le felbamate, les indicatins snt limitées au syndrme de Lennx-Gastaut u aux cas réfractaires à tut médicament standard. Chez les enfants, des indicatins spéciales régissent le traitement d épilepsies fcales dites bénignes cmme p.ex. l épilepsie rlandique par le sultiam et le brmure de ptassium est sumis à cautin pur le traitement des épilepsies à crises tnic-clniques généralisées («grand mal») chez les enfants en très bas âge. CHAQUE MEDICAMENT DOIT ETRE SOIGNEUSEMENT DOSE! Un impératif du traitement médicamenteux encre trp suvent ignré, c est que chaque médicament dit faire l bjet d un «réglage» minutieux pur qu un manque d efficacité sit vraiment avéré avant qu n ne passe à autre chse u ajute un deuxième médicament. Il arrive encre trp fréquemment qu un médicament initialement chisi sit abandnné alrs qu il était encre très faiblement u myennement dsé sans effets secndaires u presque. Ce manque de patience est nuisible pur plusieurs

5 raisns, la plus imprtante étant la fausse impressin d inefficacité qui en résulte. A ce rythme-là, n aura très vite «tâté» à tus les médicaments, et n recmmandera des cmbinaisns u alrs, n suppsera une résistance aux traitements médicamenteux. Or, quand un médicament est bien tléré et que les crises persistent, il faudrait augmenter la dse par étapes apprpriées jusqu à ce que les crises disparaissent u que les effets secndaires deviennent intlérables. MONOTHERAPIE ET THERAPIE COMBINEE On appelle mnthérapie le traitement d une maladie u d un truble au myen d un seul médicament, une thérapie cmbinée faisant appel à plusieurs médicaments. Les thérapies cmbinées peuvent asscier deux, tris, vire plus de médicaments. C est vrai que certaines épilepsies ne snt pas traitables à l aide d un seul médicament, mais elles cnstituent l exceptin et nn la règle. Quand une mnthérapie ne dnne pas le résultat escmpté, il arrive fréquemment qu n passe à une cmbinaisn de deux, et à la crise suivante à une cmbinaisn de tris médicaments, etc. Or, il faudrait réduire au minimum le nmbre des médicaments utilisés, ne serait-ce qu afin de puvir déterminer quel médicament prduit quels effets et quels effets secndaires. En d autres termes, n préférera tujurs une mnthérapie aux thérapies cmbinées dans la mesure du pssible. Dans à peu près deux tiers de tus les cas d épilepsie, une mnthérapie suffit. Tutefis, certaines épilepsies rebelles nécessitent effectivement un traitement cmbiné. En règle générale, n essaiera au mins deux mnthérapies avant de recmmander une plythérapie, Certains des nuveaux médicaments dévelppés ces dernières années s y prêtent tut particulièrement. QUELS CONTROLES A QUELS INTERVALLES? Les persnnes sus traitement devraient se faire examiner régulièrement. La fréquence des visites chez le médecin de cnfiance, le spécialiste u même à l ambulatire d une clinique spécialisée dépendra des particularités de chaque épilepsie.

6 Ligue Suisse cntre l Epilepsie Schweizerische Epilepsie-Liga Lega Svizzera cntr l Epilessia Swiss League Against Epilepsy L épilepsie peut frapper n imprte qui Au mins une persnne sur cinq est atteinte d une crise d épilepsie à un mment u un autre de sa vie. A peu près un pur cent de la ppulatin va suf-frir d épilepsie au curs de sa vie. En Suisse, envirn persnnes snt cncernées, dnt à peu près enfants. La Ligue cntre l Epilepsie et ses nmbreuses activités La Ligue Suisse cntre l Epilepsie se cnsacre à la recherche, l aide et l infrmatin depuis Recherche La Ligue cntribue à faire prgresser les cnnaissances sur tus les aspects de l épilepsie. Aide Infrmatin et cnsultatin à l attentin: des spécialistes de tus les dmaines des persnnes cncernées et de leurs prches Auteur: Dr. Günter Krämer Président de la Ligue cntre l Epilepsie Infrmatins cmplémentaires: Ligue Suisse cntre l Epilepsie Seefeldstrasse 84 CH-8008 Zurich T F CP Infrmatin La Ligue cntre l Epilepsie infrme et sensibilise le public et favrise ainsi l intégratin des persnnes atteintes d épilepsie. Réalisé avec l aimable sutien de Cybernics, Desitin Pharma, Eisai Pharma, GlaxSmithKline, Janssen-Cilag, Nvartis, Pfizer, Orin Pharma, Sanfi-Aventis, UCB Pharma.

7 Ligue ligue Ligue cntre l Epilepsie l epilepsie étudie étudie met met en en en réseau réseau infrme infrme Ligue Suisse cntre l Epilepsie Schweizerische Ligue Suisse cntre Liga gegen l Epilepsie Epilepsie Lega Schweizerische Svizzera cntr Epilepsie-Liga l Epilessia Swiss Lega League Svizzera Against cntr Epilepsy l Epilessia Swiss League Against Epilepsy priere PRIERE de DE DE MarQuer MARQUER d une D UNE crix CROIX ce CE CE Qui QUI cnvient, CONVIENT, s.v.p. S.V.P. F F F D D I I I veuillez Veuillez s il s il vus vus plaît plaît m envyer: Dépliant «La «L épilepsie stimulatin dans du la la nerf la vieillesse» vague» Dépliant Dépliant «Cpératin «L épilepsie au au avec au masculin» le médecin («Cmpliance») Dépliant Dépliant «Régimes «Qu est-ce cétgènes» que l épilepsie?» Dépliant «L épilepsie dans la vieillesse» Dépliant «Causes pssibles d épilepsies» Dépliant «Le travail et l épilepsie» Dépliant «Les signes caractéristiques de de de crises» Dépliant «Le sprt et l épilepsie» Dépliant «Frmes fréquentes de de de crises» Dépliant «L épilepsie au masculin» Dépliant «Le «Le traitement médicamenteux» Dépliant «Qu est-ce que l épilepsie?» Dépliant Dépliant «Causes «Premiers pssibles securs d épilepsies» en en en cas cas d épilepsie» Dépliant Dépliant «Les «L épilepsie signes caractéristiques au au au féminin» de crises» Dépliant «Frmes «L épilepsie fréquentes et et et le le le désir de crises d enfants» chez les enfants» Dépliant «Le «L épilepsie traitement en en médicamenteux» vyage» Dépliant Prgramme «Premiers des des manifestatins securs en cas de de de d épilepsie» la la la Ligue cntre l Epilepsie Dépliant Dépliant «L épilepsie «L épilepsie au au au au féminin» vlant» Dépliant «L épilepsie et le désir d enfants» Liste du du du matériel d infrmatin Dépliant «L épilepsie en vyage» Revue spécialisée «Epileptlgie» Prgramme des manifestatins de la Ligue cntre l Epilepsie «Epilepsie News» Dépliant «L épilepsie au vlant» Bulletin(s) de de de versement pur sutenir Revue spécialisée «Epileptlgie» la la la Ligue cntre l Epilepsie Bulletin(s) de versement pur sutenir Le la Le Le Ligue guide cntre pur les les l Epilepsie les legs Le Le Le guide guide pur «Epilepsie les legs et et et assurances» Le guide «Epilepsie et assurances» Je Je Je vudrais/nus vudrins : : : Ultérieures publicatins sur adhérer à à la à la la Ligue cntre l Epilepsie en en en tant que membre individuel J adhère/nus et et et je je je m engage adhérns à à à payer au au à au la mins ligue: francs par par an. an. en adhérer tant que à à la à la membre la Ligue cntre individuel l Epilepsie (50 francs en en en tant par an) que membre cllectif et et et je je je m engage à à à payer au au au mins francs par par an. an. en tant que membre cllectif (100 francs par an) que vus m appeliez. J ai J ai des des questins cncernant l épilepsie. Veuillez m appeler s.v.p. J ai des questins cncernant l épilepsie.

8 Expéditeur Nm / Prénm Prfessin / Fnctin Rue / N NPA / lcalité Téléphne Fax Affranchir, s.v.p. Ligue Suisse cntre l Epilepsie Seefeldstrasse 84 CH-8008 Zurich Traitement médicamenteux

Chap.5 Instruments d optique (Cours - TD)

Chap.5 Instruments d optique (Cours - TD) Chap.5 Instruments d ptique (Curs - TD) 1. Mdèle ptique de l eil 1.1. Quelques éléments d anatmie de l eil 1.2. Phénmène d accmmdatin 1.3. Défauts de l eil 1.4. Taille apparente d un bjet vu par l eil

Plus en détail

Baromètre de l innovation

Baromètre de l innovation Barmètre de l innvatin Un barmètre BVA Syntec numérique Ce sndage est réalisé par pur le Publié dans et, le 14 nvembre, et diffusé sur la semaine du 18 nvembre Rappel méthdlgique Recueil Enquête réalisée

Plus en détail

L élève passe cette soutenance orale du TPE dans son lycée, sauf pour ceux des établissements hors contrat.

L élève passe cette soutenance orale du TPE dans son lycée, sauf pour ceux des établissements hors contrat. Une fis la prductin écrite et la synthèse du TPE rendus, il faut préparer la sutenance rale! Pur t aider, nus avns demandé à Carl, une prfesseure de SVT qui fait partie chaque année d un jury de TPE, de

Plus en détail

Info. Ligue contre l Epilepsie. Epilepsie. Mesures de premiers secours en cas de crises épileptiques

Info. Ligue contre l Epilepsie. Epilepsie. Mesures de premiers secours en cas de crises épileptiques Ligue contre l Epilepsie Ligue Suisse contre l Epilepsie Schweizerische Epilepsie-Liga Lega Svizzera contro l Epilessia Swiss League Against Epilepsy Info Epilepsie Mesures de premiers secours en cas de

Plus en détail

SECONDAIRE : ÉCONOMIE DISTRIBUTION DU REVENU AU CANADA : ACTIVITÉ 1 DE 2

SECONDAIRE : ÉCONOMIE DISTRIBUTION DU REVENU AU CANADA : ACTIVITÉ 1 DE 2 SECONDAIRE : ÉCONOMIE DISTRIBUTION DU REVENU AU CANADA : ACTIVITÉ 1 DE 2 Objectif : Cette activité se divise en deux parties. Dans la première activité, les élèves cmprendrnt ce qu est le revenu. Ils explrernt

Plus en détail

Fiche pratique N 5. «Elaboration des outils d évaluation des compétences» De quoi s agit-il? 1. Démarche de mise en œuvre

Fiche pratique N 5. «Elaboration des outils d évaluation des compétences» De quoi s agit-il? 1. Démarche de mise en œuvre Fiche pratique N 5 «Elabratin des utils d évaluatin des cmpétences» De qui s agit-il? 1 Evaluer des cmpétences cnsiste, en un instant T, à apprécier le niveau d acquisitin u de maîtrise des cmpétences

Plus en détail

Note à l attention des agents de droit public et des salariés sous statut CANSSM de la Caisse des dépôts et consignations

Note à l attention des agents de droit public et des salariés sous statut CANSSM de la Caisse des dépôts et consignations www.caissedesdepts.fr DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES 03 SEPTEMBRE 2009 DE L ETABLISSEMENT PUBLIC Pôle gestin Administrative DHGA30 secteur du temps, des absences De la maladie et des accidents de service

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LES FORCES DE TRAVAIL 2009 Module spécial «Accès des jeunes au marché du travail»

ENQUÊTE SUR LES FORCES DE TRAVAIL 2009 Module spécial «Accès des jeunes au marché du travail» Directin générale Statistique et Infrmatin écnmique 44, rue de Luvain - 1000 Bruxelles Numér d entreprise : 0314.595.348 ENQUÊTE CONTINUE SUR LES FORCES DE TRAVAIL Mdule spécial «Accès des jeunes au marché

Plus en détail

1. Quels sont les principaux apports de la MIF pour le particulier?

1. Quels sont les principaux apports de la MIF pour le particulier? 22 ctbre 2007 EN PRATIQUE : 10 QUESTIONS REPONSES SUR LA MIF 1. Quels snt les principaux apprts de la MIF pur le particulier? 2. Quels prduits snt cncernés? 3. En qui cnsiste l évaluatin du client? 4.

Plus en détail

L ensemble de la population devra respecter strictement les consignes données.

L ensemble de la population devra respecter strictement les consignes données. PANDEMIE GRIPPALE : COMMENT LES ENTREPRISES DOIVENT SE PREPARER Le nuveau virus grippal A H1N1, apparu au Mexique et aux Etats-Unis, cntinue à se répandre très rapidement à travers le mnde. L Organisatin

Plus en détail

ANNEXE 8 RÉORIENTATION DES PERSONNES EN EMPLOI ET O RIENTATIONS APPROCHE D INTERVENTION 1. CONTEXTE 2. OFFRE DE SERVICE POUR LES PERSONNES EN EMPLOI

ANNEXE 8 RÉORIENTATION DES PERSONNES EN EMPLOI ET O RIENTATIONS APPROCHE D INTERVENTION 1. CONTEXTE 2. OFFRE DE SERVICE POUR LES PERSONNES EN EMPLOI APPROCHE D INTERVENTION ANNEXE 8 RÉORIENTATION DES PERSONNES EN EMPLOI ET SANS EMPLOI DANS L OFFRE DE SERVICE D EMPLOI-QUÉBEC O RIENTATIONS 1. CONTEXTE Des éléments nt permis d btenir un psitinnement cncernant

Plus en détail

COMPTE-RENDU de la réunion des ACMO de l UPMC. Réunion du 15 septembre 2009

COMPTE-RENDU de la réunion des ACMO de l UPMC. Réunion du 15 septembre 2009 COMPTE-RENDU de la réunin des ACMO de l UPMC Réunin du 15 septembre 2009 Le 30/09/2009 Présents : Les ACMO : 79 ACMO Campus Jussieu et Sites parisiens Les représentants du Service Hygiène et Sécurité (SHS)

Plus en détail

Info. Ligue contre l Epilepsie. Epilepsie. Le sport et l épilepsie

Info. Ligue contre l Epilepsie. Epilepsie. Le sport et l épilepsie Ligue Suisse contre l Epilepsie Schweizerische Liga gegen Epilepsie Lega Svizzera contro l Epilessia Swiss League Against Epilepsy Ligue contre l Epilepsie Info Epilepsie Le sport et l épilepsie Le sport

Plus en détail

Municipalité de La Pêche Procédure de municipalisation d un chemin privé PMCP 04-07-2012

Municipalité de La Pêche Procédure de municipalisation d un chemin privé PMCP 04-07-2012 PMCP 04-07-2012 Aût 2012 Réslutin 12-425 Table des matières 1. Faire signer une pétitin-requête par des prpriétaires, résidents et bénéficiaires des travaux... 1 2. Dépôt de la pétitin au cnseil... 2 3.

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION DU SITE INTERNET (PUBLIER)

MANUEL D UTILISATION DU SITE INTERNET (PUBLIER) MANUEL D UTILISATION DU SITE INTERNET (PUBLIER) Chapitre 3 : Page d accueil La page d accueil est la page d entrée sur le site internet Que cntient-elle? Menu principal (haut gauche) Cmme pur tutes les

Plus en détail

Chapitre 6 Les groupes au cœur de LinkedIn

Chapitre 6 Les groupes au cœur de LinkedIn Chapitre 6 Les grupes au cœur de LinkedIn Purqui les grupes snt-ils assimilés au cœur de LinkedIn? Parce que ce snt les grupes qui génèrent le plus d interactins. C est au sein des grupes que vus puvez

Plus en détail

Le rôle de conseiller auprès des administrateurs. Le directeur général et le service de bibliothèque

Le rôle de conseiller auprès des administrateurs. Le directeur général et le service de bibliothèque LE RÔLE DU DIRECTEUR GÉNÉRAL Cntenu Nminatin du directeur général Le rôle de cnseiller auprès des administrateurs Le rôle de gestinnaire Le directeur général et le service de biblithèque Relatins entre

Plus en détail

Travaux de maintenance

Travaux de maintenance Travaux de maintenance La cmmunicatin cncernant la campagne Des cntacts nt été pris avec BEMAS qui regrupe de nmbreuses entreprises de la maintenance, mais sans succès. L annnce de la campagne s est faite

Plus en détail

Comment gérer les irrégularités dans les crédits documentaires?

Comment gérer les irrégularités dans les crédits documentaires? Cmment gérer les irrégularités dans les crédits dcumentaires? 1 Cmment gérer les irrégularités dans les crédits dcumentaires? 1. Les irrégularités relevées par la banque Tut d abrd, le lecteur dit savir

Plus en détail

Stage pour étudiant-e-s en Master «Sociologie» Document de présentation

Stage pour étudiant-e-s en Master «Sociologie» Document de présentation Stage pur étudiant-e-s en Master «Scilgie» Dcument de présentatin Exemple d image Année académique 2015-2016 Prfesseur respnsable du Master en scilgie : Philip Balsiger LE CONCEPT DE STAGE Dans le cursus

Plus en détail

REFLEXIONS sur l accompagnement de «FIN DE VIE» du sujet âgé

REFLEXIONS sur l accompagnement de «FIN DE VIE» du sujet âgé REFLEXIONS sur l accmpagnement de «FIN DE VIE» du sujet âgé OBJECTIFS 1) Amélirer la prise en cmpte de la fin de vie dans les EHPAD, répndant en cela à l bligatin légale qui leur est faite depuis le décret

Plus en détail

TAI055 Gérer les licences, les versions et les correctifs de logiciels TABLE DES MATIERES

TAI055 Gérer les licences, les versions et les correctifs de logiciels TABLE DES MATIERES Apprt d infrmatins et de cnnaissances TAI055 Gérer les licences, les versins et les crrectifs de lgiciels TABLE DES MATIERES 1 INTRODUCTION... 2 2 RESPECT DE LA LEGISLATION SUR LES DROITS D AUTEUR... 3

Plus en détail

Enquête "Évaluation des besoins d'accueil extra-familial des enfants de moins de 16 ans" Présentation des résultats

Enquête Évaluation des besoins d'accueil extra-familial des enfants de moins de 16 ans Présentation des résultats Enquête "Évaluatin des besins d'accueil extra-familial des enfants de mins de 16 ans" Présentatin des résultats Pur faciliter la cmpréhensin Rappel : Accueil présclaire : C'est l'accueil des enfants nn

Plus en détail

Choisir un coach-mentor

Choisir un coach-mentor Ce texte est une traductin d un dcument prduit par Assciatin f Cach Training Organizatins (ACTO)( www.actnline.cm), et endssé par Internatinal Cach Federatin (ICF). Dans ce texte le masculin inclut le

Plus en détail

PROFIL / UTILISATION FIXE MOBILE NOMADE

PROFIL / UTILISATION FIXE MOBILE NOMADE PC de bureau vs. PC prtable : lequel chisir? C est certainement la questin que se pse n imprte quel utilisateur achetant sn premier rdinateur u vulant le renuveler : dis-je acheter un PC de bureau u un

Plus en détail

DÉCLARATION D'ADMISSION EN CAS D'ADMISSION DANS UN HÔPITAL PSYCHIATRIQUE

DÉCLARATION D'ADMISSION EN CAS D'ADMISSION DANS UN HÔPITAL PSYCHIATRIQUE DÉCLARATION D'ADMISSION EN CAS D'ADMISSION DANS UN HÔPITAL PSYCHIATRIQUE HOPITAL NEURO PSYCHIATRIQUE SAINT MARTIN RUE SAINT HUBERT 84 5100 DAVE-NAMUR 72098615 1. Objectif de la déclaratin d'admissin :

Plus en détail

CHAPITRE: Etude de marché

CHAPITRE: Etude de marché CHAPITRE: Etude de marché Plan : I-Ntin de bases :.. I.1- Marketing : I.1.1 Etymlgie I.1.2 Définitin I.2- Marché: I.2.1. Définitin I.2.2 Classificatin I.3- Cncurrence :... I.4- I.5- Ciblage :. Segmentatin

Plus en détail

Approche du conflit d intérêts dans le chef des experts judiciaires

Approche du conflit d intérêts dans le chef des experts judiciaires Audit Apprche du cnflit d intérêts dans le chef des experts judiciaires chez les présidents des juges de paix et des juges de plice Resumé Hge Raad vr de Justitie Cnseil supérieur de la Justice Mars 2016

Plus en détail

PÉTITIONS ÉLECTRONIQUES GUIDE POUR LA CRÉATION ET LA

PÉTITIONS ÉLECTRONIQUES GUIDE POUR LA CRÉATION ET LA PÉTITIONS ÉLECTRONIQUES GUIDE POUR LA CRÉATION ET LA SOUMISSION D UNE PÉTITION CHAMBRE DES COMMUNES CANADA Chaque pétitin cmmence par une idée et franchit différentes étapes avant d être signée et présentée

Plus en détail

Staffer une randonnée roller

Staffer une randonnée roller Staffer une randnnée rller Queue de rand Tête de rand Eclaireur / Vlant Directin de la rand Chef sécu 1) Les 4 rôles pssibles d un staffeur : Chef de randnnée : (chasuble jaune avec brassard) Le chef de

Plus en détail

5.2 Améliorations au processus de réexamen

5.2 Améliorations au processus de réexamen 5.2 Améliratins au prcessus de réexamen Intrductin Le CCWG-Respnsabilité prpse un certain nmbre de réfrmes clés au prcessus de demande de réexamen de l'icann, par lequel le Cnseil d'administratin de l'icann

Plus en détail

CONCEPT TOURISTIQUE GLOBAL MASTERPLAN - CONDENSÉ MAI 2014

CONCEPT TOURISTIQUE GLOBAL MASTERPLAN - CONDENSÉ MAI 2014 JURA & TROIS-LACS Mnt-Sujet (Jura bernis) Vincent Burrut CONCEPT TOURISTIQUE GLOBAL MASTERPLAN - CONDENSÉ MAI Prgramme de dévelppement turistique Masterplan - Cndensé. INTRODUCTION Purqui un Masterplan?

Plus en détail

Label guide Version: 11 2014

Label guide Version: 11 2014 Label guide Versin: 11 2014 Le ClimatePartner Label guide 2 Sur ClimatePartner ClimatePartner est l'un des furnisseurs leaders en matière de slutins d'entreprises pur la prtectin du climat et aide les

Plus en détail

Les Français et les voitures d occasion

Les Français et les voitures d occasion Les Français et les vitures d ccasin Les résultats d une enquête exclusive La Centrale / OpininWay Perceptin du marché Mtivatins, craintes et besins de réassurance Recherche d acteurs de cnfiance Dssier

Plus en détail

Etre carreleur en 2025

Etre carreleur en 2025 Eurpäische Unin der Fliesenfachverbände Etre carreleur en 2025 Madame, Mnsieur, La Fédératin allemande du carrelage et l Unin eurpéenne des fédératins des entreprises de carrelage nt lancé une initiative

Plus en détail

Ecrire un post. Tutoriel WordPress v2.0. http://bmaconcept.alsteens.be - email : bmaconcept@alsteens.be. 25/06/2007 Fiche 03

Ecrire un post. Tutoriel WordPress v2.0. http://bmaconcept.alsteens.be - email : bmaconcept@alsteens.be. 25/06/2007 Fiche 03 Tutriel WrdPress v2.0 25/06/2007 Fiche 03 http://bmacncept.alsteens.be - email : bmacncept@alsteens.be Ecrire un pst. Pur écrire un pst, cnnectez-vus en tant qu administrateur u éditeur en fnctin des drits

Plus en détail

Compte-rendu réunion du CCRPA

Compte-rendu réunion du CCRPA Cmpte-rendu réunin du CCRPA Thème : «Cmment amélirer l accès à la santé?», Nantes, le 13 Décembre 2013 Méthde de travail : la jurnée a été rganisée en 4 temps, autur de la présentatin de différentes prpsitins

Plus en détail

Communiqué #12. Fiche Avant Projet: Changements des informations demandées

Communiqué #12. Fiche Avant Projet: Changements des informations demandées NEWS Cmmuniqué #12 Fiche Avant Prjet: Changements des infrmatins demandées Bnjur chers utilisateurs GesPr! Afin d amélirer les dnnées cllectées, de faciliter le remplissage des Fiches Avant Prjet par l

Plus en détail

Pour répondre au besoin de sécurité juridique et de prévisibilité, la Loi type devrait traiter des questions suivantes:

Pour répondre au besoin de sécurité juridique et de prévisibilité, la Loi type devrait traiter des questions suivantes: Descriptin de la prpsitin du Canada cncernant l élabratin d une Li type sur les règles de cmpétence et de cnflits de lis en matière de cntrats de cnsmmatin dans le cadre de la CIDIP-VII Dans le cadre de

Plus en détail

Indications pédagogiques D3 / 14

Indications pédagogiques D3 / 14 à la Cmmunicatin prfessinnelle Objectif général Indicatins pédaggiques D3 / 14 D : Réaliser un message à l écrit Degré de difficulté 3 Objectif intermédiaire 1. Prduire un message à l écrit 4 : Créer un

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Adptée le : 15 avril 1996 Lrs de la : 186 e réunin du cnseil d administratin Amendée le : 5 ctbre 2015 Lrs de la : 305 e réunin du cnseil d administratin Cllège

Plus en détail

TÉLÉMÉDECINE. Docteur Xavier DEAU Conseiller National de l Ordre des Médecins Exercice Professionnel

TÉLÉMÉDECINE. Docteur Xavier DEAU Conseiller National de l Ordre des Médecins Exercice Professionnel TÉLÉMÉDECINE Dcteur Xavier DEAU Cnseiller Natinal de l Ordre des Médecins Exercice Prfessinnel TÉLÉMÉDECINE DÉONTOLOGIE DR DEAU CNOM INTRODUCTION La télémédecine est un myen exceptinnel d ptimiser la qualité

Plus en détail

TP à partir du simulateur

TP à partir du simulateur TP à partir du simulateur Questin 2.1 Quels snt les types de câblages qui fnctinnent? (les carrés ruges indiquent un prblème de liaisn physique entre deux cartes) Purqui le câblage "Paire trsadée drit"

Plus en détail

Gestion des Prospects : Adresses à exporter

Gestion des Prospects : Adresses à exporter Gestin des Prspects : Adresses à exprter 2 Tables des matières 1. Intrductin : Adresses à exprter p 3 2. Que signifie une adresse qualifiée? p4 2.1 Particulier = le client final 2.2 Cnducteur lié à une

Plus en détail

GÉRER SON ARGENT, PLANIFIER SON AVENIR

GÉRER SON ARGENT, PLANIFIER SON AVENIR Gérer sn argent, planifier sn avenir INTRODUCTION Les jeunes snt bmbardés de publicités les encurageant à cnsmmer immédiatement! Les adultes, eux, les encuragent à épargner u même à investir. Tut ça peut

Plus en détail

CHARTE DES BENEVOLES A L HÔPITAL ET A LA MAISON DE RETRAITE DE MOZE Saint Agrève (07)

CHARTE DES BENEVOLES A L HÔPITAL ET A LA MAISON DE RETRAITE DE MOZE Saint Agrève (07) CHARTE DES BENEVOLES A L HÔPITAL ET A LA MAISON DE RETRAITE DE MOZE Saint Agrève (07) Article 1 Préambule. Les bénévles snt emblématiques de l aspect «fraternel» de l engagement cityen. A cet effet, ils

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 265

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 265 NORME INTERNATIONALE D AUDIT 265 COMMUNICATION DES FAIBLESSES DU CONTRÔLE INTERNE AUX PERSONNES CONSTITUANT LE GOUVERNEMENT D ENTREPRISE ET A LA DIRECTION Intrductin (Applicable aux audits d états financiers

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION DU BLOG

MANUEL D UTILISATION DU BLOG MANUEL D UTILISATION DU BLOG Suite à plusieurs demandes, vus truverez dans ce dcument des infrmatins de bases pur l utilisatin du Blg «OASIS Virtuelle Terre & Humanisme Avril 2007» qui a été créé afin

Plus en détail

Qualité de vie au travail

Qualité de vie au travail Qualité de vie au travail Définitin, méthde et calendrier Les agents de la fnctin publique nt cnnu depuis plusieurs années des vagues de réfrmes successives dans un cntexte de cntraintes cntinues. Il en

Plus en détail

Les Systèmes ADDATech Inc. Clinicmaster Changement d option sur poste de travail

Les Systèmes ADDATech Inc. Clinicmaster Changement d option sur poste de travail Les Systèmes ADDATech Inc. Clinicmaster Changement d ptin sur pste de travail 1 Ce que vus devez savir À Partir de la versin 7.16.00, l arrière scène des ptins de pste de travail vnt se cmprter différemment.

Plus en détail

Sur la fiche de poste de travail vous reprenez au moins les informations suivantes sur base de l analyse des risques :

Sur la fiche de poste de travail vous reprenez au moins les informations suivantes sur base de l analyse des risques : Manuel de rédactin de la fiche de pste de travail En exécutin de l AR du 15/12/2010 fixant des mesures relatives au bien-être au travail des intérimaires Objectif de la fiche de pste de travail : En tant

Plus en détail

RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX. Adoptés le. Modifiés le

RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX. Adoptés le. Modifiés le RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX Adptés le Mdifiés le Page laissée intentinnellement vierge 2 Siège scial. 3 Le siège scial de la crpratin Jujuthèque de Saint-Hubert (ci-après désignée «la crpratin») est établi dans

Plus en détail

Contrat de formation professionnelle SAISON 2015-2016

Contrat de formation professionnelle SAISON 2015-2016 ENTRE LES SOUSSIGNÉS : L ORGANISME DE FORMATION Assciatin Human Music 80 rue prt byer 44 300 Nantes Représentée par Julien Bertex, respnsable des frmatins N de déclaratin d activité : 52 44 0749744 N de

Plus en détail

DISPOSITIF COLLECTIF D ACCES A LA VAE POUR LES TRAVAILLEURS HANDICAPES D ESAT ET D ENTREPRISES ADAPTEES DE BOURGOGNE

DISPOSITIF COLLECTIF D ACCES A LA VAE POUR LES TRAVAILLEURS HANDICAPES D ESAT ET D ENTREPRISES ADAPTEES DE BOURGOGNE DISPOSITIF COLLECTIF D ACCES A LA VAE POUR LES TRAVAILLEURS HANDICAPES D ESAT ET D ENTREPRISES ADAPTEES DE BOURGOGNE Ancrage du prjet initial La li 2005-102 de janvier 2005 a instauré le drit à cmpensatin

Plus en détail

Crèche Les Petits Pas

Crèche Les Petits Pas Crèche Les Petits Pas Règlement intérieur Smmaire 1- Généralités 2- Calendrier d uverture et hraires 2.1 Calendrier 2.2 Hraires 3- Fnctinnement 3.1 Place des parents 3.2 Alimentatin 3.3 Décharge des parents

Plus en détail

Info. Ligue contre l Epilepsie. Epilepsie. Le travail et l épilepsie

Info. Ligue contre l Epilepsie. Epilepsie. Le travail et l épilepsie Ligue contre l Epilepsie Ligue Suisse contre l Epilepsie Schweizerische Liga gegen Epilepsie Lega Svizzera contro l Epilessia Swiss League Against Epilepsy Info Epilepsie Le travail et l épilepsie Une

Plus en détail

Non-papier Mise en place d un corridor de prix dans le cadre du marché carbone européen

Non-papier Mise en place d un corridor de prix dans le cadre du marché carbone européen Nn-papier Mise en place d un crridr de prix dans le cadre du marché carbne eurpéen Le marché carbne eurpéen (EU ETS) a jusqu ici rempli avec succès sn rôle de plafnner près de la mitié des émissins de

Plus en détail

L Association pour l exportation du livre canadien. Programme d aide à la commercialisation des droits à l étranger (PACDÉ)

L Association pour l exportation du livre canadien. Programme d aide à la commercialisation des droits à l étranger (PACDÉ) L Assciatin pur l exprtatin du livre canadien Prgramme d aide à la cmmercialisatin des drits à l étranger (PACDÉ) Lignes directrices 2010-2011 Date limite pur la réceptin des demandes : le jeudi 1 er avril

Plus en détail

Re forme des cotisations sociales FAQ

Re forme des cotisations sociales FAQ Re frme des ctisatins sciales FAQ Ont cllabré à la rédactin de ces FAQ, Acerta, la DG Indépendants et l INASTI. Table des matières À partir de 2015, sur la base de quels revenus mes ctisatins sernt-elles

Plus en détail

Concours de bandes dessinées TELUS CyberFuté Crée ta propre bande dessinée et cours la chance de gagner.

Concours de bandes dessinées TELUS CyberFuté Crée ta propre bande dessinée et cours la chance de gagner. Cncurs de bandes dessinées TELUS CyberFuté Crée ta prpre bande dessinée et curs la chance de gagner. Le prgramme TELUS CyberFuté sensibilise les jeunes Canadiens âgés de 8 à 18 ans à la prtectin de leur

Plus en détail

Dans le Plan comptable, il est nécessaire d ajouter les nouveaux comptes de TVA.

Dans le Plan comptable, il est nécessaire d ajouter les nouveaux comptes de TVA. Prduits cncernés : - Sage 30 Gestin Cmmerciale & cmptabilité v.16 et supérieures - Sage 100 Gestin Cmmerciale & cmptabilité v.16 et supérieures Sujet mis en avant : Cmment gérer la TVA à 7% en cmptabilité

Plus en détail

ACAT France. ASSEMBLÉE GÉNÉRALE PORTBAIL, 5-6 avril 2014 RAPPORT FINANCIER SUR LES COMPTES DE L ANNÉE 2013

ACAT France. ASSEMBLÉE GÉNÉRALE PORTBAIL, 5-6 avril 2014 RAPPORT FINANCIER SUR LES COMPTES DE L ANNÉE 2013 ACAT France ASSEMBLÉE GÉNÉRALE PORTBAIL, 5-6 avril 2014 RAPPORT FINANCIER SUR LES COMPTES DE L ANNÉE 2013 On examinera successivement le résultat, les prduits, les charges et la trésrerie de l ACAT-France.

Plus en détail

COMMENT METTRE EN ŒUVRE UNE POLITIQUE ANTI-TABAC DANS DES IMMEUBLES À LOGEMENTS MULTIPLES

COMMENT METTRE EN ŒUVRE UNE POLITIQUE ANTI-TABAC DANS DES IMMEUBLES À LOGEMENTS MULTIPLES Mars 2011 COMMENT METTRE EN ŒUVRE UNE POLITIQUE ANTI-TABAC DANS DES IMMEUBLES À LOGEMENTS MULTIPLES Prtcle relatif aux cndminiums et aux cpératives de lgement en Ontari Les étapes suivantes ne snt que

Plus en détail

L ENTRETIEN AVEC UN JURY

L ENTRETIEN AVEC UN JURY Agent territrial spécialisé de 1 ère classe des écles maternelles 22/09/2014 Cadrage indicatif : Les cadrages des épreuves, bien que ne cncernant pas un cncurs transféré, nt été élabrés par les membres

Plus en détail

Club informatique Mont-Bruno Séances du 5 et du 10 février 2016 Présentateur : Michel Gagné

Club informatique Mont-Bruno Séances du 5 et du 10 février 2016 Présentateur : Michel Gagné Club infrmatique Mnt-Brun Séances du 5 et du 10 février 2016 Présentateur : Michel Gagné Cntenu de la séance Drpbx Le téléchargement et l installatin La sauvegarde des fichiers La récupératin des fichiers

Plus en détail

Politique d'adaptation et d'accommodement pour les examens publics

Politique d'adaptation et d'accommodement pour les examens publics Guvernement de Terre-Neuve-et-Labradr Ministère de l Éducatin Plitique d'adaptatin et d'accmmdement pur les examens publics Le guvernement de Terre-Neuve-et-Labradr recnnaît qu il est respnsable de prévir

Plus en détail

Consultants en Technologies de l Information

Consultants en Technologies de l Information ASSURANCES PROFESSIONNELLES by Hiscx QUESTIONNAIRE PRÉALABLE D'ASSURANCE Cnsultants en Technlgies de l Infrmatin IDENTIFICATION DU PROPOSANT Raisn Sciale :.... Nm :... Prénm :... Age :... Frmatin / Diplôme

Plus en détail

>> Concrètement, qu est-ce que l Assurance Maladie Risques Professionnels vous propose?

>> Concrètement, qu est-ce que l Assurance Maladie Risques Professionnels vous propose? En France, les trubles muscul-squelettiques (TMS) snt la première cause de maladie prfessinnelle recnnue (plus de 87 %) et leur nmbre a augmenté de 60 % en 10 ans. Ces pathlgies tuchent tutes les entreprises

Plus en détail

Chapitre 2 La gouvernance d entreprise

Chapitre 2 La gouvernance d entreprise UE1 DROIT DES AFFAIRES DROITS DES SOCIETES Chapitre 2 La guvernance d entreprise Jannes Alexandre 2008 DSCG Smmaire : INTRODUCTION... 3 SECTION 1 : HISTORIQUE... 4 SECTION 2 : LA MISE EN ŒUVRE DE LA GOUVERNANCE

Plus en détail

Affichage publicitaire Mode d emploi

Affichage publicitaire Mode d emploi Affichage publicitaire Mde d empli Enseignes, pré-enseignes, publicité : qu ès aquò? Art L581-3 CE Une enseigne se caractérise par tute inscriptin, frme u image appsée sur un immeuble (fncier cmpris) et

Plus en détail

LA POLITIQUE ET MOI :

LA POLITIQUE ET MOI : LA POLITIQUE ET MOI : INFORMATIONS SUR L ACTIVITE Grupe-cible Durée Matériel Curte descriptin Pur tus 2h Le dssier ci-jint à imprimer. Un exemplaire par élève. Ce dssier présente les grands principes du

Plus en détail

Projet d harmonisation des trois organismes du Programme de bourses d études supérieures du Canada : Guide de discussion

Projet d harmonisation des trois organismes du Programme de bourses d études supérieures du Canada : Guide de discussion Prjet d harmnisatin des tris rganismes du Prgramme de burses d études supérieures du Canada : Guide de discussin Intrductin Le Canada et la plupart des autres pays industrialisés se penchent sur l évlutin

Plus en détail

Picardie Technopole. Appel A Projets Innovation 2015

Picardie Technopole. Appel A Projets Innovation 2015 Picardie Technple Appel A Prjets Innvatin 2015 Règlement Cet Appel à Prjets se substitue à l Appel à Prjets INDUSTRILAB, en l élargissant à tutes les thématiques de la Stratégie de Spécialisatin Intelligente

Plus en détail

Qualité de vie au travail

Qualité de vie au travail Qualité de vie au travail Définitin, méthde et calendrier Les cnditins d exercice des missins des agents publics, leurs métiers et l rganisatin des services nt beaucup évlué en l espace d une décennie.

Plus en détail

Les prix s'entendent par personne et par manifestation. Les billets ne peuvent être ni repris, ni échangés.

Les prix s'entendent par personne et par manifestation. Les billets ne peuvent être ni repris, ni échangés. Carnaval de Nice 2016 Cnditins de Vente et d annulatin Tarifs Grand Public Crs Carnavalesque : 21 en tribune 11 en entrée Place Masséna (place debut) Crs carnavalesque illuminé : 26 en tribune (place assise

Plus en détail

Comment mettre en page votre livre. Présentation du guide

Comment mettre en page votre livre. Présentation du guide Présentatin du guide Ce guide est destiné à vus aider à cmpser l uvrage que nus allns imprimer et à mettre en page vs éléments. Vus y truverez tutes les infrmatins dnt vus avez besin cncernant les nrmes

Plus en détail

de la population 2016 pour construire demain AU RECENSEMENT DE DEMAIN? MODE D EMPLOI

de la population 2016 pour construire demain AU RECENSEMENT DE DEMAIN? MODE D EMPLOI PRÊTS Des chiffres À PARTICIPER aujurd hui AU DE DEMAIN? DEVENEZ SUPERVISEUR CAMPAGNE DE CMMUNICATIN DU 206! MDE D EMPLI Renuvelez le succès de la cllecte par Internet. DES UTILS SIMPLES ET EFFICACES PUR

Plus en détail

Guide du professeur. GIBII : Logiciel de Gestion Informatisée du Brevet Informatique et Internet (B2i) Etape 1 : Lancer le logiciel et s identifier

Guide du professeur. GIBII : Logiciel de Gestion Informatisée du Brevet Informatique et Internet (B2i) Etape 1 : Lancer le logiciel et s identifier GIBII : Lgiciel de Gestin Infrmatisée du Brevet Infrmatique et Internet (B2i) Guide du prfesseur Afin de faciliter la gestin du B2i (Brevet Infrmatique et Internet), il existe plusieurs lgiciels. GIBII

Plus en détail

Activité 2. Des microorganismes dans les déchets de la rue.

Activité 2. Des microorganismes dans les déchets de la rue. Activité 2 Des micrrganismes dans les déchets de la rue. Niveau : 3 e année Matières sclaires : Sciences de la nature, rumain. Démarches favrisées : Démarche scicnstructiviste, démarche réflexive. Durée

Plus en détail

7. L EXAMEN D ANALYSTE TRANSACTIONNEL(LE) CERTIFIÉ(E) (C.T.A.) : VUE D ENSEMBLE

7. L EXAMEN D ANALYSTE TRANSACTIONNEL(LE) CERTIFIÉ(E) (C.T.A.) : VUE D ENSEMBLE E.A.T.A. Manuel de la frmatin et des examens (Mai 2008) 7. L EXAMEN D ANALYSTE TRANSACTIONNEL(LE) CERTIFIÉ(E) (C.T.A.) : VUE D ENSEMBLE 7.1. Intrductin 7.1.1. L examen d Analyse Transactinnel(le) certifié(e)

Plus en détail

La Ligue contre l Epilepsie

La Ligue contre l Epilepsie L épilepsie peut frapper n importe qui La Ligue contre l Epilepsie recherche aide information Photo Foto: photocase.de, : istockphoto.com, photographe : torichter L épilepsie affecte près d un pour cent

Plus en détail

PROCEDURE POUR UN BESOIN DE SANTE PARTICULIER «PBSP»

PROCEDURE POUR UN BESOIN DE SANTE PARTICULIER «PBSP» Département de la frmatin et de la sécurité Service de l'enseignement Departement für Bildung und Sicherheit Dienststelle für Unterrichtswesen PROCEDURE POUR UN BESOIN DE SANTE PARTICULIER «PBSP» 2 Table

Plus en détail

DOCUMENTATION DES SPIP MUTUALISES A USAGE PEDAGOGIQUE

DOCUMENTATION DES SPIP MUTUALISES A USAGE PEDAGOGIQUE DOCUMENTATION DES SPIP MUTUALISES A USAGE PEDAGOGIQUE Les sites disciplinaires utilisent désrmais SPIP en installatin mutualisée. Ce chix répnd à plusieurs impératifs aussi bien éditriaux que techniques.

Plus en détail

Info. Ligue contre l Epilepsie. Epilepsie. Les signes révélateurs d une crise. Ligue Suisse contre l Epilepsie

Info. Ligue contre l Epilepsie. Epilepsie. Les signes révélateurs d une crise. Ligue Suisse contre l Epilepsie Ligue cntre l Epilepsie Ligue Suisse cntre l Epilepsie Schweizerische Epilepsie-Liga Lega Svizzera cntr l Epilessia Swiss League Against Epilepsy Inf Epilepsie Les signes révélateurs d une crise LES CARACTERISTIQUES

Plus en détail

Réglementation administrative des stages en Gestion de la communication d organisation

Réglementation administrative des stages en Gestion de la communication d organisation Réglementatin administrative des stages en Gestin de la cmmunicatin d rganisatin Le stage est bligatire pur les étudiants de Master 120 : les étudiants inscrits au Master 120 snt tenus d'effectuer au minimum

Plus en détail

OPTIMISER LE RESEAU DE DISTRIBUTION DE CHAUFFAGE

OPTIMISER LE RESEAU DE DISTRIBUTION DE CHAUFFAGE GUIDE PRATIQUE POUR LA CONSTRUCTION ET LA RENOVATION DURABLES DE PETITS BATIMENTS - - OPTIMISER LE RESEAU DE DISTRIBUTION DE CHAUFFAGE Amélirer le rendement glbal de l installatin de chauffage en assurant

Plus en détail

Centre e-learning HES-SO

Centre e-learning HES-SO Installer le lgiciel Ht Ptates - Décmpresser le fichier winhtpt60.zip - Lancer le Setup - Suivre la prcédure prpsée par l assistant Chisir le type d exercice Ht Ptates Ce lgiciel prpse cinq types de questinnaires

Plus en détail

Consultation du personnel de l OCRCVM Document de réflexion sur la faisabilité du calcul des marges en fonction du portefeuille

Consultation du personnel de l OCRCVM Document de réflexion sur la faisabilité du calcul des marges en fonction du portefeuille Avis sur les règles Appel à cmmentaires Règles des curtiers membres Persnnes-ressurces : Jamie Bulnes Directeur de la plitique de réglementatin des membres 416 943-6928 jbulnes@iirc.ca Answerd Ramcharan

Plus en détail

Management intégré de la Qualité, de la Sécurité, de l Environnement :

Management intégré de la Qualité, de la Sécurité, de l Environnement : Revue annuelle (dcument de synthèse) de l année 2008 : (1 er ctbre 2007 30 Septembre 2008) Management intégré de la Qualité, de la Sécurité, de l Envirnnement : La surveillance, la mesure et le suivi du

Plus en détail

Emprunt à des fins de placement Convenance et surveillance

Emprunt à des fins de placement Convenance et surveillance Avis sur les règles Nte d rientatin Règle des curtiers membres Persnnes-ressurces : Destinataires à l interne : Affaires juridiques et cnfrmité Audit interne Crédit Détail Frmatin Haute directin Institut

Plus en détail

Chap II : La gestion de stock

Chap II : La gestion de stock www.lgistiquetn.me.ma Chap II : La gestin de stck I. Les pératins de la gestin du stck : La gestin du stck d une entreprise dit être réalisée avec sin pur être capable en permanence de cnnaitre l état

Plus en détail

MODELE DE FICHE DE DESCRIPTION PROFESSIONNELLE. Profession : ingénieur civil

MODELE DE FICHE DE DESCRIPTION PROFESSIONNELLE. Profession : ingénieur civil Directin exécutire Fiche de descriptin prfessinnelle Directin des Affaires du dévelppement internatinal MODELE DE FICHE DE DESCRIPTION PROFESSIONNELLE Prfessin : ingénieur civil Renseignements cncertants

Plus en détail

29 groupes ont donné des suggestions :

29 groupes ont donné des suggestions : 1 Qu est-ce que nus truvns imprtant de faire vivre cmme cheminement aux familles? Dnner des suggestins cncrètes pur «l avant, le pendant et l après baptême»! 29 grupes nt dnné des suggestins : GROUPE 1

Plus en détail

CARACTERISTIQUES LOGICIEL «TOWA MANAGER»

CARACTERISTIQUES LOGICIEL «TOWA MANAGER» CARACTERISTIQUES LOGICIEL «TOWA MANAGER» SARL Smecm - Siret n 409 979 382 00028- Cde NAF 4652Z - TVA intra cmmunautaire FR 80409979382 1 L nglet «Base de dnnée» Vus permet de chisir le langage (de base

Plus en détail

Info. Ligue contre l Epilepsie. Epilepsie. L épilepsie dans la vieillesse Vertige? Trous de mémoire? Confusion? Chute? c est peut-être une épilepsie

Info. Ligue contre l Epilepsie. Epilepsie. L épilepsie dans la vieillesse Vertige? Trous de mémoire? Confusion? Chute? c est peut-être une épilepsie Ligue cntre l Epilepsie Schweizerische Epilepsie-Liga Lega Svizzera cntr l Epilessia Swiss League Against Epilepsy Inf Epilepsie L épilepsie dans la vieillesse Vertige? Trus de mémire? Cnfusin? Chute?

Plus en détail

Création d un formulaire PDF dans LibreOffice (4.0.5.2)

Création d un formulaire PDF dans LibreOffice (4.0.5.2) Créatin d un frmulaire PDF dans LibreOffice (4.0.5.2) Pur créer un frmulaire PDF Démarrez LibreOffice 4, puis débuter un nuveau dcument texte (LibreOffice Writer). Figure 1 Dans le menu «Affichage», à

Plus en détail

Association Oxygène 74. PROCES-VERBAL DE L ASSEMBLEE GENERALE du 04 février 2011 à Annemasse

Association Oxygène 74. PROCES-VERBAL DE L ASSEMBLEE GENERALE du 04 février 2011 à Annemasse Assciatin Oxygène 74 PROCES-VERBAL DE L ASSEMBLEE GENERALE du 04 février 2011 à Annemasse I - Ouverture de l assemblée à 19 h 05. La séance a lieu à Annemasse (74100) dans une salle du Centre Martin Luther

Plus en détail

La capture d écran intégrée sous Mac

La capture d écran intégrée sous Mac Psted 18 mai 2012 by Marc La capture d écran intégrée sus Mac Mac Os X dispse deux systèmes de capture d écran l une n est accessible que par les raccurcis clavier l autre est un lgiciel à part entière

Plus en détail

ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL

ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL Charte des grupes de travail 1 ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL Charte des grupes de travail 2 CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL SOMMAIRE PREAMBULE OBJET DES GROUPES DE TRAVAIL CREATION ET DISSOLUTION

Plus en détail

GUIDE TECHNIQUE POUR COMPLETER LE RAPPORT FINAL EN LIGNE Partenariats éducatifs Grundtvig

GUIDE TECHNIQUE POUR COMPLETER LE RAPPORT FINAL EN LIGNE Partenariats éducatifs Grundtvig GUIDE TECHNIQUE POUR COMPLETER LE RAPPORT FINAL EN LIGNE Partenariats éducatifs Grundtvig Pur rappel, le rapprt final est cnsidéré cmme vtre demande de paiement pur le versement du slde de la subventin.

Plus en détail