ERGONOMIE Module 4 Système locomoteur Le dos Manutention des patients, mobilisation, aide à la marche Installation de confort

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ERGONOMIE Module 4 Système locomoteur Le dos Manutention des patients, mobilisation, aide à la marche Installation de confort"

Transcription

1 Ergnmie ERGONOMIE Mdule 4 Système lcmteur Le ds Manutentin des patients, mbilisatin, aide à la marche Installatin de cnfrt Objectifs de frmatin : Utiliser les techniques préventives de manutentin et les règles de sécurité pur l'installatin et la mbilisatin des patients. Etre capable de : - identifier et appliquer les principes d'ergnmie et de manutentin lrs des mbilisatins, des aides à la marche et des déplacements -identifier et appliquer les règles de sécurité et de préventin des risques, ntamment ceux liés aux pathlgies et à l'utilisatin du matériel médical - installer le patient en tenant cmpte de ses besins, de sa pathlgie, de sn handicap, de sa duleur et des différents appareillages médicaux. Savirs assciés : Le système lcmteur: anatmie et physilgie, le muvement Le prt de charge et ses cnséquences sur l'anatmie du crps humain Les accidents drs-lmbaires, techniques de préventin des accidents drs-lmbaires Principes de règles de rangement seln l'accès et le stckage des prduits et matériels Les différentes méthdes de manutentin. Principes et ergnmie cncernant la manutentin des patients. Principes et règles de sécurité cncernant les persnnes signées: repérage des psitins algiques et antalgiques. Législatin et déntlgie cncernant l'islement, cntentin, limitatin des muvements et drits du patient. Pratiques : Psitins et attitudes prfessinnelles crrectes. Installatin du patient en fnctin de sn degré d'autnmie et en tenant cmpte de ses besins, de sa pathlgie, de sn handicap, de sa duleur et des différents appareillages. Mbilisatin, aide à la marche, déplacements. Préventin des ankylses, attitudes vicieuses et des chutes. Niveaux d acquisitin et limites d exigence : Tester seln des cnditins d'exercice variées, le prt de charges lurdes. Aide au déplacement Evaluatin : Gestes et psture adaptés à l'état du patient. SYSTEME LOCOMOTEUR Il s'agit de l'ensemble des appareils qui permettre de faire des muvements, de buger, de marcher. C'est la lcmtin. ANATOMIE (Revir anatmie) Os Rachis C'est l'empilement de vertèbres entre le crâne en haut et le bassin en bas. On parle aussi de clnne vertébrale, de rachis u tut simplement du ds! Les vertèbres changent sensiblement de frme entre celles du cu (7 vertèbres cervicales) du ds (vertèbres drsales au nmbre de 12) et les 5 des lmbes, derrière du ventre (vertèbres lmbaires). Entre 2 vertèbres, il y a un disque avec un nyau gélatineux. Disque intervertébral A l'intérieur de la vertèbre, il y a un tru ù passe la melle épinière. Bassin Os qui fait la liaisn entre le ds et les membres inférieurs. Membre supérieur - Bras : Segment de membre situé entre l'articulatin de l'épaule et celle du cude avec l'humérus. - Avant bras : Entre le cude et le pignet avec de 2 s : - à l'extérieur le radius - et à l'intérieur le cubitus. - Main : Petits s et phalanges. Membre inférieur - Cuisse : Segment de membre qui relie l'articulatin de la hanche à celle du genu. Il est cnstitué du fémur, enturé d'imprtants muscles. - Jambe. : Relie le genu à la cheville. A l'extérieur il y a un petit s le pérné et à l'intérieur le tibia. - Pied. : P.BLOT, CH Mntfermeil

2 Le guide de l'ambulancier Os multiples cmme le calcanéum, l'astragale. Articulatins C'est le lieu de cntact entre 2 s. Elle permet de maintenir les s en place grâce aux ligaments, et d'btenir un muvement rapide grâce aux tendns et aux muscles qui adhèrent au purtur des extrémités des s. - Epaule : Cnstituée de l'mplate et de la clavicule avec l'extrémité supérieure de l'humérus. - Cude : Entre l'extrémité inférieure de l'humérus et l'extrémité supérieure du radius et du cubitus - Pignet : Articulatin qui relie l'avant-bras à la main. - Hanche : Grsse cavité située dans le bassin et qui permet de lger l'extrémité supérieure du fémur. - Genu : Relie la cuisse à la jambe avec devant la rtule. Parties mlles Ce snt la peau, la graisse, les muscles, tendns, vaisseaux, et nerfs. - Muscles : Organes actifs des muvements. Ce snt des muscles striés, cmmandés par les nerfs mteurs. Leur cntractin est sumise au cntrôle de la vlnté, cntrairement aux muscles lisses cmme le muscle du cœur u mycarde. Parmi les principaux muscles, citns : - membre supérieur : biceps, triceps - membre inférieur : fessier, quadriceps - Tendns : Ce snt cmme des ficelles qui terminent les muscles et qui s'accrchent aux s. Au niveau du pignet il y a de nmbreux tendns dit fléchisseurs (fléchissent les digts) et sur le ds du pignet, des extenseurs. Au niveau du taln, ce truve le tendn d'achille. PHYSIOLOGIE Il y a en général le lng d'un s des muscles qui se cntractent, pendant qu'un autre se relâche. Par ex. le biceps devant et le triceps derrière au niveau du bras et sn s : l'humérus. Tut muscle qui se cntracte prduit de la chaleur. MOUVEMENTS Muvement de l'articulatin du cude Cmmande des muvements L'accmplissement des muvements cmprte la mise en jeu de 3 systèmes : Système passif Frmé par les s et les articulatins, qui permettent la réalisatin des muvements. Système passif Avec les muscles dnt la cntractin réalise le muvement. Cmmandes Avec le cerveau qui envie un influx électrique par l'intermédiaire des nerfs mteurs, en n'ubliant pas que le cerveau drit cmmande les muvements de l'hémicrps gauche. Les leviers Les s snt des leviers sur lesquels va agir la cntractin musculaire. Les articulatins snt les charnières permettant la mbilisatin de deux segments squelettiques l'un par rapprt à l'autre. Rôle des articulatins - Flexin : On plie le cude u le genu. - Extensin : muvement inverse de la flexin. - Adductin : muvement vers l'intérieur. - Abductin : muvement vers l'extérieur. - Supinatin : main paume en avant. On supplie. - Prnatin : main paume en dessus, pur prendre. Le tnus C'est un état permanent de tensin des muscles, invlntaire. Il permet : - de maintenir l'équilibre par ex. la tête avec le cu, - de maintenir les attitudes et les pstures cmme la statin debut. La marche C'est un mécanisme qui nécessite une crdinatin des 4 membres. La statin debut blige à rechercher en permanence un équilibre pur marcher drit. 178 P.BLOT, CH Mntfermeil 93

3 Ergnmie Le DOS ANATOMIE Le ds est la partie pstérieure du thrax, cnstitué des vertèbres drsales (rachis) et des muscles de chaque cté. Mais en général, il désigne l'ensemble de la clnne vertébrale drsale et lmbaire. La vertèbre La partie principale des vertèbres supprte tut le pids du crps, mais paradxalement est peu innervée dnc peu dulureuse. Elle se tasse avec l âge et l apparitin sur les ctés de petites pintes de calcificatin appelées "bec de perrquet"! Disque intervertébral Entre deux crps vertébraux successifs, il y a un disque. Il est cmpsé d'un anneau fibreux enturant au centre un nyau gélatineux. Il sert d'amrtisseur entre deux vertèbres. C'est est un élément fndamental de la stabilité vertébrale. Défrmable, il permet la mbilité du rachis. Lui aussi, il s'use, diminue en vlume et se déshydrate. Plus n vieillit, plus la fréquence des duleurs du ds augmente. Articulatins intervertébrales Elles permettent les muvements en flexin/extensin, mais très peu en rtatin. Elles snt très richement innervées. C est dnc une zne très sensible. Canal rachidien La clnne vertébrale prtège la melle épinière, qui passe dans le canal rachidien. De là partent entre chaque vertèbre, de chaque côté, les racines des nerfs. La melle ne descend pas au dessus de la première vertèbre lmbaire. En dessus, il y a les nerfs pur les membres inférieurs dnt le nerf sciatique. Muscles et ligaments Ils maintiennent la clnne drite. Ce snt des znes qui se cntractent en cas de duleur. PHYSIOLOGIE Disque intervertébral Pressin discale Les disques intervertébraux snt sumis à des pressins imprtantes en psitin assise et debut. La nuit, la pressin baisse. Le disque se réhydrate. La pressin exercée sur le disque prvient de : - pids du crps, - effrts musculaires qui tirent sur la clnne. En effet pur sulever une charge, les bras transmettent la frce aux vertèbres lmbaires et leurs disques snt écrasés. ACCIDENTS DORSO-LOMBAIRES L ambulancier est très expsé, dublement par la cnduite autmbile et la manipulatin des malades. Mais aussi d autres facteurs interviennent : l hygiène de vie, le pids, les maladies La flexin est le facteur majeur dans l'usure du disque Plus le degré de flexin est imprtant, plus les cntraintes discales augmentent. Le cût des arrêts de travail, des invalidités est imprtant. C est purqui, des campagnes de préventin de santé publique snt nécessaires. Mal au ds, Lmbalgie C est la duleur du ds au niveau des lmbaires u lmbalgie. On parle aussi de «tur de rein» mais les reins ne snt pas cncernés même s ils snt au même niveau, un peu plus en avant. P.BLOT, CH Mntfermeil

4 Le guide de l'ambulancier 70% d entre nus aura un jur mal au ds, avec parfis une invalidité et la nécessité de changer de travail. C est banal et la durée de la duleur est inférieure à 7 jurs. Elle guérit spntanément. La hernie discale tuche le nerf sciatique et la duleur est ressentie sur tute la trajectire de ce nerf dans le membre inférieur. Elle cmmence parfis par une lmbalgie pendant quelques jurs puis la crise se déclenche avec une duleur vive, augmentée par les effrts, la tux, l'éternuement, la défécatin. Cette duleur irradie sur la face externe de la cuisse et de la jambe, crise le ds du pied et gagne le grs rteil. Elle est très intense et nécessite un traitement antalgique puissant. Exceptinnellement il y a paralysie des membres inférieurs vire une incntinence anale. C'est alrs une urgence. Duleur des articulatins Lmbalgie aiguë u Lumbag La duleur survient de façn brutale à l'ccasin d'un effrt u d un faux muvement avec un blcage musculaire réflexe. On ressent parfis un craquement. La duleur est d intensité variable, suvent frte avec impssibilité de buger, le ds blqué. Lmbalgie chrnique Elle est cntinue et dure plus de 3 mis. C'est une duleur plus u mins présente du ds, majrée par l'effrt, la fatigue maximum au réveil avant le «déruillage» et en fin de jurnée par la fatigue. C'est de l'arthrse, usure du rachis. Hernie discale Une lmbalgie peut être due à une hernie discale. Ce nm évque plus la cause de la duleur qu un signe. C est le nyau au centre du disque qui fait hernie vers l arrière. Cela peut cmprimer une racine nerveuse et déclencher une duleur dans le territire innervé. Hernie discale avec sciatique Traitement Dans 90% des cas, la guérisn est spntanée en quelques jurs. Reps Elle est évidente en péride d'hyperalgie. La psitin allngée, relâchera les muscles, très suvent en cause, et dnt la cntracture permanente entretien la duleur. Elle libérera les articulatins intervertébrales des charges d'écrasement, et détendra les ligaments sus tensin excessive. Reprise d'activité Mais si le reps calme une duleur à curt terme, il l'aggravera tujurs à lng terme, surtut si l'inactivité s'installe. Il cnvient de reprendre sn activité rapidement dès que la duleur est supprtable en respectant les règles d'ergnmie vertébrale. Sciatique Hernie discale Médicaments - Antalgiques : diminuent la duleur. Ils snt à base de paracétaml asscié u nn à de la cdéine. - Anti-inflammatires : réduisent l'inflammatin qui est la répnse nrmale à une agressin des tissus. - Décntractants dits myrelaxants : assuplissent la cntractin musculaire réflexe et invlntaire et qui immbilise et rigidifie la zne vertébrale en cnflit. 180 P.BLOT, CH Mntfermeil 93

5 Ergnmie - Infiltratin : elle cnsiste à injecter un prduit aux effets anti inflammatires, au centre de la zne dulureuse. - Kinésithérapie : bien cnduite, elle est tujurs un plus, quels que sient les traitements mis en place. Elle est essentielle pur une cmplète récupératin et éviter les récidives. La prise en charge peut se faire dès la phase aiguë, jusqu'à cmplète récupératin fnctinnelle. - Massages : nt une actin sur la cntracture musculaire. Ils libèrent et permettent les muvements. -Physithérapie : le curant électrique, la chaleur, les vibratins snt un cmplément utile. - Immbilisatin : il s agit d un lmbstat, crset et minerve. Ces cntentins bligent à un reps articulaire et musculaire, lcalisé au segment atteint. Il ne faut pas les garder lngtemps. Elles semblent peu efficaces en préventin. - Chirurgie : elle dit rester exceptinnelle. En aucun cas elle ne traite le lumbag, mais uniquement les cmplicatins. Une sciatique paralysante est une urgence chirurgicale. PORT DE CHARGE C'est la principale cause des lumbags et autres accidents du ds. La charge Avant de sulever, il faut prendre quelques instants afin d'étudier la situatin. Pids, qualité, frme - Pids : plus il est lurd, plus il y a de risques. - Qualité : avec u sans pignée, charge fragile, glissante, type de cnditinnement. - Taille et frme : un bjet vlumineux est plus difficile à sulever qu'un bjet cmpact du même pids, parce que cet bjet (u sn centre de gravité) ne peut être rapprché du crps, du fait de sn encmbrement. Envirnnement - Zne dégagée u nn, ce qui risque de faire des muvements inhabituels, de type trsin u frcer sur un seul côté. - Etat du sl : un sl glissant peut entrainer un début de chutes avec un rattrapage dulureux. - Eclairage : il peut empêcher de vir des bstacles à l'rigine de déséquilibre. - Lin u près de si : il faut se placer le plus près pssible de l'bjet pur diminuer les bras de levier et dnc les cntraintes sur le rachis. - Hauteur : c'est entre les cuisses et la taille que le muvement de sulèvement est le plus sécuritaire. Le fait de sulever un bjet en dessus u au-dessus de cette zne présente de plus grands risques. - Zne libre : le trajet dit être dégagé, libre, sur une surface sans bstacles et éclairée. Méthdlgie Elargir le plygne de sustentatin Pur btenir de la stabilité, il faut écarter les pieds. En effet les pieds prtent tut le pids du crps. Il limite les muvements de trsin et de rtatin. Verruillage lmbaire On garde vlntairement le ds drit en blcage mais sans cntrainte. La cntractin des abdminaux permet de répartir les cntraintes sur tut l abdmen et pas seulement sur les muscles du ds. Un travail en apnée si l'effrt est intense, permet de renfrcer l abdmen par le blcage du diaphragme. Au mment de se relever, le ds étant verruillé, utilisez les muscles des membres inférieurs pur vus redresser. Les hanches snt suples, genux fléchis. On utilise la frce des cuisses, l'élan et le cntre pids de sn crps. Prise de la persnne u de l'bjet Elle dit être ferme, cnfrtable et assurée pur puvir cncentrer ses effrts sur le maintien de la psitin intermédiaire. Cnserver les bras tendus le plus près du crps afin de diminuer au maximum la distance entre l'bjet et vus. Le maintien de la tête levée, mentn rentré facilite la tache. Le prte-à-faux créer par l'élignement augmente cnsidérablement le pids à sulever. Travail en duceur Il faut éviter des muvements brusques car il risque, même pur des sulèvements peu imprtants d'entrainer des déchirures musculaires u une hernie du disque. La fatigue entraîne inattentin et fautes. Aide - Renfrt en persnne, - Aide matériel : si pssible n se sert d aides de type alèze, planche spécial, drap permettant de faire glisser, le pivter plutôt que lever. (Vir manipulatins des malades au paragraphe suivant) - Passages difficile, étrits Les pssibilités P.BLOT, CH Mntfermeil

6 Le guide de l'ambulancier PREVENTION PERSONNELLE Gymnastique Ces exercices permettrnt : - d entretenir les muscles, - tnifier les muscles du ds et des abdminaux, - ne pas faire "ruiller" les articulatins. Ils snt faits à dmicile mais aussi en curs de jurnée lrs d'une pause. Après un effrt, une duche chaude apaise et tnifie. Citns quelques petits exercices : - Marcher sur la pinte des pieds, - Se suspendre le sir à une barre, - Faire dix flexins accrupies ds drit, - Se repser une demi-heure dans la jurnée, cuché sur le ds les genux fléchis, - Ne pas faire d'abdminaux au ras du sl mais à la verticale, ventre serré pur ne pas accentuer la lrdse. Sprt La natatin et la marche à pied snt cnseillées. Mais les sprts vilents u pratiquer intensivement risquent d user prématurément les articulatins. Hygiène - Il faut éviter le surpids - La nuit n utilisera un matelas dur et n ne drmira pas sur le ventre, dnc à plat sur le ds sur un lit ferme avec un reiller suple, ni trp épais ni trp mu. Vie qutidienne, ergnmie - Placer les bjets à vtre hauteur pur ne pas les sulever u descendre ; - Ne pas se pencher en avant pur ramasser un bjet par terre mais se placer à côté, plier les genux en gardant le ds drit, prendre l'bjet cntre le crps et se relever le ds bien drit ; - Prter les paquets avec les deux mains ; - Ne pas sulever, ni prter, ni tirer un bjet lurd ; - Ne pas faire de muvement de trsin du trnc mais pivter sur les pieds pur se returner ; - Faire sn lit et autre travail bas à genux u accrupie ; - Ménage avec matériel à manche lng ; - Eviter de se pencher en avant en mettant ses chaussettes u enfiler sn pantaln. On s assit ds calé, les fesses bien au fnd, sur une chaise en évitant ceux qui snt bas u mus. PREVENTION PROFESSIONNELLE Le patrn de la sciété dit : - analyser le cntexte de survenue des lmbalgies ; - identifier tus les facteurs de risque ; - élabrer une démarche de préventin. Elles prtent sur l'éducatin de l'emplyé et la facilitatin des manipulatins grâce à un envirnnement apprprié et du matériel d'aide. Il dit : - Eliminer u réduire la cntrainte par la mécanisatin quand c'est pssible, u par la réductin du pids unitaire des charges, des distances et des fréquences de manutentin ; - Aménager le pste de travail afin de permettre la réalisatin des manutentins manuelles dans les meilleures cnditins de psture (hauteur de travail, respect des znes d'atteintes ) et d'espace de travail ; - Organiser le travail ; - Frmer et infrmer les salariés. Analyse de l'rganisatin du travail L'INRS (Institut Natinal de Recherche et de Sécurité) et les CRAM (Caisse Réginale d'assurance Maladie) prpsent une méthde générale d'analyse des manutentins manuelles (ED 776) qui a été déclinée pur différents secteurs d activités (ED 862 pur les signants). Quelques pints particuliers retiennent ntre attentin : - Le nmbre et la fréquence des muvements de sulèvement. - Manque d'autnmie dans l'exécutin de tâche. - Charge mentale du travail, respnsabilité imprtante, frmatin insuffisante. - Faible satisfactin prfessinnelle : travail mntne, dévalrisant, rémunératin trp faible. - Faible sutien scial dans l'entreprise: cllègues, hiérarchie. - Exiguïté du pste u espace de travail cmme l ambulance. - Agencement inadapté impsant des pstures difficiles à maintenir lngtemps u fréquemment. - Equipements insuffisants u mal cnçus. - Znes de stckage mal situées et gênant d'autres activités. - Qualité des sls : encmbrés, inégaux u glissants. - Passages étrits, bligeant à se cntrsinner : escaliers, échelle. - Température extrême. - L'éclairage inadéquat de l'aire de travail plus particulièrement lrsqu'une certaine précisin est requise. Un mauvais éclairage des marches et des escaliers, des rampes accrît le risque d'accidents. On cnstate, encre une fis, que la prfessin d'ambulancier est particulièrement expsée. Maladies prfessinnelles Les lmbalgies snt parfis recnnues cmme maladie prfessinnelle. Elles snt réglementées par le décret N du 3 septembre 92 et cdifiées aux articles R à R du Cde du Travail. 182 Plitique de préventin de l'emplyeur P.BLOT, CH Mntfermeil 93

7 Ergnmie QUELQUES EXEMPLES DE PREVENTION Si tut n'est pas pssible, vici quelques frmatins faciles à mettre en rute. Bien s'assir Mauvaises psitins - Psitin vûtée en avant : ds rnd, en appui avant, les cudes sur le bureau en général trp bas. - Psitin glissée en avant : assis en but du siège, les fesses glissent vers l'avant et le ds est sutenu par le dssier. - Psitin redressée : ds drit, vertical, cllé cntre le dssier. Certes elle prtège mais la tensin musculaire est frte. Bnne psitin Par rapprt à la psitin redressée, n allège la cntractin musculaire avec un maintien lmbaire. Une chaise qui pivte permet de limiter les cntraintes en rtatin. Pur se relever, prendre appui sur les accudirs u sur les cuisses. - Chix du siège. Certains sièges snt à éviter cmme les sièges mus, prfnds et bas (chaises, fauteuils, canapés, transat). Chisir des dssiers qui épusent la cambrure des vertèbres lmbaires. Le siège idéal, seln la nrme AFNOR NF D a : - une assise ferme, nn glissante ; - dssier réglable en hauteur, en prfndeur ; - appui lmbaire réglable en hauteur et en prfndeur ; - assise hrizntale réglable ; - les réglages permettent un blcage mécanique ; - des rulettes stables et pivte sur l'axe. - Réglage du siège. Pieds bien à plat sur le sl, à 90 avec la jambe, genux à 90, cuisses hrizntales. Pur l'écriture manuelle, les cudes appuient sur la table, les avant-bras légèrement écartés, la tête bien au-dessus du plan de travail avec une bnne distance : œil - dcument (cntrôler les yeux) et un bn éclairage. Pur la saisie infrmatique, seules les paumes des mains repsent sur la table. Psitin debut Il faut éviter la statin debut prlngée et le piétinement, les lngues marches. On ne prtera pas de talns trp hauts u très plats. - La tête repse sur l appui tête ; - L angle des cudes est de 135, le siège dit dnc être assez prêt du vlant. Les cudes sernt bien psitinnés s ils peuvent repser sur un appui, pur relâcher la clnne cervicale et les muscles des épaules ; - Dans les virages, plaquer le haut du ds cntre le dssier pur que les bras y prennent appui, ce qui sulage les vertèbres lmbaires ; - Cntracter les muscles abdminaux le plus suvent pssible pur atténuer la lrdse lmbaire. Il cnviendra de se remettre régulièrement en bnne psitin, car nus avns tus tendance à glisser. Pur srtir de viture, n se rapprche du brd du siège en s'appuyant sur le ping, puis pivter sur les fesses pur srtir les pieds et se redresser ducement. Pensez à bien aérer l habitacle de vtre viture. Les pauses se fernt bligatirement tutes les 2 heures u tus les 200 Km en psitin debut u mieux, en marchant pur rednner une activité bienfaisante et récupératrice aux muscles lmbaires para vertébraux et assuplir les membres inférieurs Envirnnement - Eclairage : naturel (500 lux). - Température : entre 19 et 23 C maxi. - Hygrmétrie : 40 à 60 %. Accès au matériel Le matériel stcké sera, si pssible, rangé à hauteur d'hmme évitant des muvements frcés et de se pencher en avant. - Espaces de déplacements : Ce snt des znes de circulatin qu'il faut dégager de tut encmbrement (fils au sl). La qualité du revêtement est imprtante, l'éclairage dit être suffisant. Il cnvient de se méfier des uvertures et passages de prtes suvent trp étrits u des gults d'étranglements prvqués par du mbilier u des livraisns nn rangées. Fiche technique Le ds Rappel anatmique et physilgique Vertèbres u Rachis Le disque intervertébral est un anneau fibreux qui amrtit Au milieu de la vertèbre Melle épinière Nerfs qui srtent dnt le nerf sciatique Cnduite autmbile A la psitin assise s ajute une stricte immbilité vertébrale et des vibratins. - Incliner vers l'arrière le dssier du siège de viture (angle de 105 ) ; - Le fessier bien reculé au fnd du siège, avec un appui lmbaire en bnne psitin ; P.BLOT, CH Mntfermeil Maladies du ds Mal de ds u Lmbalgie Hernie discale Hernie du disque intervertébral vers AR Risque d'irriter le nerf sciatique

8 Le guide de l'ambulancier Sciatique Lmbalgie avec Décharges électriques dans la jambe Préventin du mal de ds Gymnastique, Sprt Hygiene Eviter surpids Matelas dur Ergnmie Objets à prter de main Ne pas se pencher en avant Ds drit, jambes fléchis Bien s'assir Au fnd du siège pur caler le bassin Evite enrulement du ds Caler cntre le dssier Diminuer la flexin des hanches Cnduite aut Angle 105 le dssier Angle des cudes de 135 Siège pas trp éligné du vlant Plaquer le ds cntre le dssier Srti en pivtant le crps MANUTENTION - Etat clinique : Il faut cnnaitre la maladie u le bilan des lésins traumatiques (fractures) pur éviter tut geste dangereux envers le malade et les psitins permises. A-t-il des escarres? Est-il hémiplégique? Une mauvaise manipulatin risque d'entrainer des duleurs et aggraver les lésins. L'état clinique, surtut circulatire dit être stable avant tute manipulatin. - Appareils : On vérifiera s'il est appareillé : snde urinaire, à xygène, perfusin, redns, attelles, plâtre car lrs du transfert, n peut arracher les tuyaux. (Revir transprt avec appareils) - Rassurer : Il a peur, ntamment de la chute avec risque de fracture. - Aide du patient : Il est imprtant qu'il puisse cmprendre l'aide que l'n va lui demander. Parle t-il le français, est-il surd? Aphasique? Si le patient ne peut pas aider, le déplacement est passif et l'ambulancier supprtera la ttalité du crps. Il faut bien indiquer au patient tut ce qu'n attend de lui, plutôt qu'un rdre, il faut lui détailler les muvements qu'il dit accmplir cmme de plier les jambes pur faire appui sur les pieds afin de sulever les fesses. Le malade a besin d'appui, c'est purqui il risque de vus agripper brutalement au niveau de vtre cu. Pur l'éviter, demandez-lui de s'accrcher d'abrd à vus au niveau de la taille u des épaules. PRINCIPES DE MANUTENTION Préparatin Le geste à effectuer et la charge sernt évalués. On réunira près de si, ce dnt n peut avir besin. Envirnnement On enlève tus les bstacles sur le parcurs et les bibelts fragiles qui peuvent tmber. Tut autur la zne est dégagée. On vérifiera que le sl n'est pas glissant. Si la zne est smbre, n essayera de truver un myen pur s'éclairer. Les passages difficiles et étrits snt repérés et n ntera dans les immeubles si l'ascenseur marche et s'il est suffisamment large, sinn est-il pssible de descendre en chaise? Le lit est à bnne hauteur. Les lits à l'hôpital nt un mteur électrique avec une télécmmande permettant d ajuster la hauteur entre autre. Le malade - Pids : On jugera du pids apprximatif du patient. La mtivatin du patient est essentielle pur la bnne réussite de la manœuvre. - Prise d'appui du malade : Il y a des znes du crps slides cmme les ceintures scapulaires (épaule) et pelviennes (hanche). On peut dnc prendre prise à ces niveaux mais jamais en tirant. - Mbilisatins interdites : Il ne faut jamais tirer sur un bras hémiplégique car l'épaule n'est plus prtégée par ses muscles et tute tractin distend les ligaments irrémédiablement, ce qui est respnsable de duleurs très vives. Aide - en persnnel : On demandera de l'aide des signants à l'hôpital et de la famille à dmicile. Pur les cas très difficiles: bésité exceptinnelle, escalier étrit, l'aide des sapeurs pmpiers sera la bienvenue, mais sans abuser et nn pas pur pallier un manque en persnnel. - en matériel : On peut se servir d aides: alèze, drap permettant de faire glisser, pivter plutôt que lever. 184 P.BLOT, CH Mntfermeil 93

9 Mais sur le plan prpreté, il est préférable de prendre uniquement le patient sans ce qu'il y a en dessus. Un lit électrique dnt la hauteur est variable ainsi qu'une ptence sernt utiles. La planche de transfert est un excellent matériel qui permet de faire glisser plus facilement le malade du brancard au lit u vice versa. L'ambulancier Tenue Il utilisera des vêtements amples, des chaussures plates, et les cheveux lngs snt prtégés. Verruillage du ds - être le plus près pssible du patient ; - à la hauteur du lit (rehaussée si pssible) ; - écarter les pieds ; - talns bien sur le sl ; - fixer la clnne en psitin crrigée, ds plat " drit" ; - tête levée, mentn rentré, hanches suples, genux fléchis ; - assurer des prises slides, nn dulureuses, cudes près du crps ; - bras tendus Le travail se fait avec la frce des cuisses Les gestes snt synchrnisés avec blcage de la respiratin pendant l'effrt. Ainsi les prises sernt slides et nn dulureuses avec un ds drit, la charge près du crps. (Vir chapitre précédent : Le ds) - Crdinatin : quand n sulève le malade, il faut crdnner les muvements dnc cmpter 1, 2, 3 et sulever au cmmandement. LES METHODES Rehaussements Malade assis dans un fauteuil Elle permet d assir en psitin crrecte un malade qui a glissé de sn fauteuil. - Seul : On se place derrière le fauteuil, genux en appui sur le siège, les avants bras passent sus les aisselles du malade et n saisit ses pignets. On fait pencher le malade en avant. On tend les bras et n se prte en arrière en s'aidant de l'appui des genux. Le sujet glisse au fnd du siège et reprend une psitin crrecte. - A deux : Chaque persnne est sur un côté du lit, au niveau du thrax et sulèvera d'une manière crdnnée par les aisselles. Malade cuché L bjectif est de remnter un malade qui a glissé vers le fnd du lit, pur le mettre en psitin demi -assise pur faciliter la prise d'un repas u pur mieux installer un insuffisant respiratire u cardiaque. On pse les mains du malade sur sn ventre, les 2 aides snt face à face à la tête du lit, chacun place une main Ergnmie sus chaque mplate du sujet et rapprchent leur cude afin que la tête du malade puisse repser dessus. Les 2 autres mains se rejignent au raz des fesses. Quand les 2 aides snt prêts, ils se déplacent vers la tête du lit avec ce petit hamac naturel. Transferts Installer sur un siège un patient Il faut tujurs préparer le siège, et le caler cntre un mur près du lit, mettre chaussettes et chaussns pur qu il ne glisse pas quand n l'aidera à se mettre debut. - ne peut se tenir debut On se tient, face au malade, genux pliés le crps drit près du sujet. Le pied blque les siens, pur éviter qu'il glisse en se levant. On lui demande de se lever et n l'aide avec ses mains, en sutenant avant bras et aisselles. Quand les pieds tuchent le sl n lui demande de se redresser et n l'aidera à se turner, sentir la chaise cntre ses jambes et à s'asseir. On lui demande de plier hanches et genux, pendant qu'il s'assit. - peut se tenir debut On aide le malade à s'asseir sur le cté du lit, et il place ses bras sur ns épaules. A 2 n le sulève, sus les aisselles tut en se tenant les pignets sus ses cuisses. On fait prter ntre pids sur la jambe la plus près du lit puis n sulève ensemble en se redressant, et n le prte jusqu'au siège. On plie les genux et n le dépse. Recucher un malade Le malade qui ne peut se tenir debut, est aidé à être au brd du siège. On est accrupi près du sl, et n se tient par les pignets sus les cuisses du malade, ntre main libre est sus le siège. Ds avant n le sulève sus les cuisses en dépliant ns genux et n maintient le ds u les fesses du malade avec ntre main libre. Passage d'une viture à un fauteuil rulant Tut d'abrd il faut enlever les accudirs cté viture et enlever les repses pieds. Le fauteuil est installé cntre la viture juste derrière le siège de la persnne à déplacer, freins blqués. La persnne est assise au brd du siège de la viture, les 2 pieds serrés, psés sur le trttir. On est devant elle, un pied est en avant pur caler ses pieds, le genu de l'autre jambe cntre ses genux. On plie ns genux, le patient met ses bras autur de ntre cu, n met ns mains derrière sn ds. Pur la sulever, n se lève en mettant ns genux en face des siens. On le turne en le sutenant jusqu'à ce qu'n sit face au fauteuil. Le patient dit être penché en avant, sn buste cntre le ntre pendant qu'n l'installe dans le fauteuil, tut en cntrôlant le muvement de ses hanches et de ses genux avec ns genux. P.BLOT, CH Mntfermeil

10 Le guide de l'ambulancier On vérifie que le malade est bien assis dans le fnd du fauteuil rulant, les pieds sur les repses pieds. Quand n pusse le fauteuil, les cudes du malade ne divent pas dépasser pur éviter qu'il ne se cgne. Pur passer une prte, il faut returner le fauteuil et le passer en marche arrière. Pur descendre une marche, returner le fauteuil et faire d'abrd descendre les rues arrière. Pur mnter une marche, il faut basculer le fauteuil en arrière en appuyant sur le marche pied et n pse les rues avant sur la marche, avant de remnter les rues arrières. RELEVAGE Le relevage a pur but d'installer un blessé sur un brancard sans l'aggraver. C'est l'ensemble des gestes crdnnés et précis assurant le déplacement d'un patient en tute sécurité. Il ne faut aucune précipitatin. Ces gestes divent être réalisés par des prfessinnels et si pssible en nmbre. Ils snt fnctin du pids, de la maladie, du nmbre de securistes et de l envirnnement. Principes Il faut remuer le mins pssible le blessé sus peine d aggravatin des blessures cmme une cmpressin nerveuse u vasculaire. Cela permet d éviter l'apparitin d'une duleur surce d'aggravatin du chc traumatique. - Psitin stable Il faut tujurs sulever le blessé en ne fléchissant pas sa clnne vertébrale mais au cntraire en fléchissant les genux sans s'asseir sur les talns puis élever les membres inférieurs clnne blquée, les bras sernt tujurs tendus. La respiratin est blquée, le ventre cntracté. Ce muvement est réalisé avec un bn équilibre : terrain stable, chaussures plates et membres inferieurs écartés. - Bnne prise Il faut avir une bnne prise afin de ne pas lâcher le blessé. Le mieux est de glisser les mains sus l'individu, la prise par les vêtements est à éviter. Il faut être en nmbre suffisant, et utiliser la méthde adaptée à la victime et à la situatin. Méthdes Le relevage varie avec le nmbre d'intervenants: plus ils snt nmbreux, plus la technique est sûre. - Méthde de la cuiller. Un libre accès autur de la victime est indispensable. Il nécessite 3 sauveteurs. Après avir accédé facilement au malade, 2 sauveteurs prennent le malade du même cté en le sulevant après avir glissé les bras sus le ds. Le trisième aide de l'autre cté avec les mêmes gestes, mais les 2 autres snt les prteurs. L'aide peut aussi pratiquer d'autres gestes cmme la mise en place du brancard. - Méthde du pnt. Les sauveteurs divent enjamber la victime qui sera sulevée en un blc et dans l'état, c'est à dire même en PLS préalable. Le brancard étant situé tut à cté d'un pied des sauveteurs. Le securiste placé aux pieds sutient les membres inférieurs, en mettant une main sus l'extrémité inférieure des cuisses et l'autre sus les chevilles, u bien en saisissant les 2 chevilles chacune avec une main u le bas du pantaln. BRANCARDAGE Brancard de l'ambulance On utilise un mdèle nrmalisé répndant aux nrmes de l'afnor. Il est pssible d'utiliser des rulettes qui glissent dans des rails dans l'ambulance. Il est tujurs fixé avant le début du transprt. A la prise de service il faut vérifier sn bn fnctinnement : - pliage et dépliage des rues,.- fnctinnement des freins,.- mbilité de la têtière, - état des manettes, des rues, des sudures, bulns et pignées. L'efficacité est maximum si la prise a lieu le plus près pssible du sauveteur dnc : pieds près de la charge, écartés et décalés épaules effacées. - Muvements Il faut éviter les muvements heurtés, saccadés, les manipulatins en plusieurs fis sans rdre, ni efficacité. On dit tujurs respecter l'axe tête-cu-trnc-jambes quelque sit l'état du blessé, avec éventuellement tractin prudente du cu. Le pire serait la prise immédiate du blessé par les aisselles et les pieds. C'est le brancard qui va au blessé et nn pas le cntraire. - Equipe Il faut tujurs travailler en équipe, avec un chef dnnant des rdres permettant une bnne crdinatin des gestes. 186 P.BLOT, CH Mntfermeil 93 Autres matériels - Brancard simple. Il est en tile pliable. Il est facilement stckable, ntamment en grand nmbre. Il est très pratique pur le tut terrain et les situatins de catastrphes.

11 Ergnmie - Alèze prtir. Il s'agit d'une simple tile slide plastifiée avec des pignets. C'est plutôt un accessire au brancard. Il sert de méthde d'appint pur les passages difficiles, cmme un escalier. - Matelas cquille - Prtir de MANS et SICARD Il est cnstitué de lamelles qui se glissent sus le crps, puis ces dernières snt reliées entre elles par 2 lngs prtirs. - Simple planche. C'est un prcédé rustique mais très efficace lrs d'une fracture du rachis, faute de matelas cquille. Elle est indispensable lrs d'un massage cardiaque et dit être intercalée entre le malade et le brancard. - Le drap. Il évite les suillures. C'est dnc une surce de prpreté et d'hygiène. Il est facilement lavable. Le drap envelppe le malade mais ne dit pas servir de supprt au déchargement du malade, cmme n le vit si suvent faire. L'incnvénient majeur : il suit le malade à l'arrivée, il faut dnc faire un échange. Il est mal vu d'avir en sa pssessin des draps marqués au nm d'un hôpital. On utilise de plus en plus de linge nn tissé à usage unique. - Cuverture. Elle lutte cntre le frid. La cuverture de laine ne répnd pas aux critères d'hygiène (réutilisatin immédiate même si elle est lavée suvent). La cuverture en aluminium est préférable car certains mdèles snt à usage unique et ttalement stériles. Utilisatin du matériel - Passage lit brancard. Il se fera avec l'aide du malade si pssible, en se faisant aider par d'autres persnnes et en utilisant du matériel, tut en respectant les principes de manutentin : suppressin des centres de gravité, élan et cntre pids, ds drit, utiliser les frces de la cuisse. - à plat (décubitus drsal) si lésin rachidienne chez un blessé cnscient. Installatin - Installatin dans l'ambulance. En général le brancard culisse le lng de tringles hrizntales, ce qui permet d'entrer facilement dans la cellule sanitaire. Mais le malade ne dit pas être trp penché lrs de l'intrductin dans les rainures. Le brancard est alrs fixé, afin d'éviter les amplificatins des défauts de suspensin du véhicule. La psitin idéale du brancard est centrale, permettant de turner facilement autur du malade afin de le surveiller et de réaliser des gestes. - Transprt. Le brancard maintenu tujurs hrizntal, transprt tête en avant, le chef est situé à l'arrière. Il surveille le visage du malade et peut dnc intervenir à tut mment. La mise en rute est faite par le chef d'équipe avec rdre du type : " êtes-vus prêt" répnse des céquipiers : "Prêt", puis tus les rdres se fnt sur le principe : " attentin pur...lever, Lever! " La plupart des brancards d'ambulance snt munis de rulette. Le brancardage classique sera réduit dnc au minimum. - Installatin à l arrivée. Pur les accidentés, le mieux est d'installer le blessé sur le lit u charit d'urgence sans défaire le matelas cquille. Celui ci sera repris ultérieurement. Les radigraphies snt réalisées avec le matelas sans prblème. Sinn les mêmes techniques de ramassage sernt emplyées en privilégiant la méthde à la cuiller : pendant que le malade est sulevé le brancard est retiré et remplacé par le lit. Hélas le plus suvent le malade est brutalement déchargé à l'aide du drap s'il est slide! Cette méthde n'ffre pas tutes les garanties nécessaires et est à rejeter. La manipulatin des malades à l'hôpital est en général très mal réalisée. Il ne faut dnc pas prendre exemple lrs des stages. - Relève d'un blessé. Il faut remuer le mins pssible le malade, avec des muvements en duceur sans précipitatin, nn saccadés, dux, bien crdnnés par un chef d'équipe. L'accidenté dit tujurs être immbilisé au préalable par le matelas cquille psé sur le brancard. - Psitin. Elle est variable, fnctin de la maladie et de l'état de cnscience. Mais en général repse sur 3 attitudes : - Psitin Latérale de Sécurité u P.L.S. si incnscience, - 1/2 assis si cnscient et sans lésin rachidienne pur les accidentés et tus les transprts médicaux, P.BLOT, CH Mntfermeil

12 Le guide de l'ambulancier 188 Cas particuliers Passage difficile Le mieux est l utilisatin d un matelas cquille. Si la psitin n est pas hrizntale, l état circulatire dit être parfait car n risque alrs un arrêt du cœur par désamrçage de la pmpe cardiaque. Prt d'un casque Il ne sera retiré que si l'accès des vies aériennes est nécessaire lrs d'une bstructin ; ainsi que la prise en charge de la ventilatin lrs d'une détresse respiratire u d'un arrêt cardi-respiratire. Fracture du rachis Il ne faut jamais plier la clnne en avant et transprter en saisissant sus les aisselles et les genux. Il faut un nmbre suffisant de persnnes pur mbiliser le blessé (à priri au mins 4). La mbilisatin dit se faire tujurs en tractin (têtepieds u tête-bassin) pur garder le rachis en rectitude (la tête, le cu et le trnc divent être dans un même axe) avec en plus une légère tractin de la tête par prise ccipitale et mentnnière. Après avir maintenu le rachis par une légère tractin, la cque arrière de la minerve est glissée sus le cu, puis la partie avant est fixée par des velcr u des sangles. Le matelas est mulé et installé sur un brancard u un plan dur. AIDE A LA MARCHE La marche peut devenir difficile, due à l'arthrse, et à la perte de l'équilibre. Le vieillard va du fauteuil au lit puis du lit au lit. Il faut dnc une aide au prtage u à la marche. La mbilité est réduite, avec diminutin du geste et des réflexes, et faiblesse musculaire. PRINCIPES 2 bjectifs majeurs : - éviter la chute, - ne pas faire mal. Il faut se renseigner sur les pssibilités du malade et sur ses capacités de déplacement. Il faut assurer le sutien et le maintien du malade pur éviter sa chute, en se maintenant en permanence au cntact du malade et en le sutenant. Il faut préparer le terrain : dégager les bstacles, tapis. Le malade a besin d'être rassuré. APPAREILS (Revir Chapitre handicapés) Déambulateur On chisira un déambulateur à hauteur réglable, la persnne dit puvir tendre ses bras quand elle tient les pignées. P.BLOT, CH Mntfermeil 93 Si elle ne peut pas étendre les bras, c'est que le déambulateur est trp haut, si elle dit se pencher en avant, c'est qu'il est trp bas. Il dit puvir être levé du sl quand la persnne le sulève au début, en le repsant au sl le sujet dit avir les bras tendus et faire prter sn pids sur eux. Debut dans le déambulateur, elle dit avancer une jambe, redresser le ds et amener sn autre jambe à cté de la première. Il ne faut jamais laisser une persnne handicapée seule utiliser un déambulateur pur se relever, celui ci purrait basculer et la faire tmber. Canne simple Elle est simple avec pied en cautchuc et une pignée. Cannes anglaises Elles reprtent l'appui d'une partie du pids du crps, sur les mains et l'avant bras. L'avantage est la légèreté, peu encmbrante, mais mins stable que les cannes axillaires. Debut, la pignée dit être à la hauteur de la hanche, cude fléchi à 30. L'utilisatin nécessite un bn équilibre et un cntrôle du cude. La marche en 2 temps permet la déambulatin en reprtant sur les cannes l'appui du membre inférieur blessé. Au départ les 2 pieds snt côte à côte, une canne de chaque cté des rteils, n passe les 2 cannes et le membre inférieur attend en avant, n ramène le membre inférieur sain à cté du membre atteint. La lngueur du pas est égale à la lngueur du pied. La marche avec une canne se fait du cté ppsé à la blessure, n avance en même temps la canne et le membre inférieur lésé, puis n ramène le membre inférieur sain en s'appuyant sur la canne. L ambulancier aide le patient du cté malade. Cannes axillaires Elles nt cmme avantages, un bn équilibre et une sécurité d'appui, mais les incnvénients snt leurs encmbrements et snt peu esthétiques. Elles snt utilisées pur un prblème de stabilité du trnc, u une lésin assciée d'un membre supérieur. Debut, l'embut est à 10 cm en avant du pied, l'appui supérieur à 3 travers de digts du creux axillaire, cude fléchi à 30 Rééduquer Après une hspitalisatin, la rééducatin est pursuivie en centre de rééducatin u un cabinet de kinésithérapie. Rééducatin à la marche Un prgramme de rééducatin ira dans l'rdre d'une aide imprtante vers une autnmie : - Marche entre des barres parallèles ; - Marche avec un cadre de marche ; - Marche avec des cannes anglaises ;

13 Ergnmie - Marche avec une canne simple ; - Marche sans canne ; - Marche à l'extérieur ; - Mntée et descente des escaliers ; - Se débruiller pur franchir des bstacles. Aide psychlgique Après un traumatisme, surtut chez une persnne âgée qui est tmbée, lrs de la reprise de la marche, elle a peur. Il faut dnc la rassurer en dédramatisant la situatin et truvant des slutins à ces prblèmes cmme la télésurveillance, le bip d'alerte. Apprendre à se relever Il faut apprendre à la persnne à se relever seule en cas de chute : - Se returner sur le ventre, - Marcher à 4 pattes, - Se hisser en s'aidant d'un bjet fixe cmme une chaise. Travail de l'équilibre La persnne âgée a une mauvaise apprche de sn envirnnement. Il faut l'aider à retruver ses repères et de stabiliser dans sn équilibre. CHUTES Causes Maladies - Maladies du cœur Un cœur trp lent u insuffisant u au rythme altéré risque d'entrainer une syncpe. - Maladies circulatires. Une baisse de tensin (hyptensin) est à l'rigine de malaise. Elle est majrée lrs du passage rapide de la psitin cuchée à la psitin debut (hyptensin rthstatique), ntamment la nui au mment d'aller aux tilettes. - Maladies neurlgiques Elles peuvent mdifier l'équilibre, ntamment les maladies du cervelet. - Maladies de l'reille L'reille interne régule aussi l'équilibre et dnner des vertiges. - Surdsages en médicaments La prise de tranquillisants et de smnifères snt à l'rigine de smnlence u d'hyptensin rthstatique. - Rhumatismes. La marche est fragile. Vieillissement Les rganes des sens snt usés. La visin est altérée ainsi que l'auditin. Le cœur est fragile. A la mindre sllicitatin, il suffre. Il y a risque de malaise avec un puls ralenti. L'hyptensin rthstatique est fréquente. Les réflexes snt diminués et l'équilibre est instable. La crdinatin des muvements est altérée. Envirnnement De nmbreux bstacles snt à l'rigine des chutes : - sls glissants, verglas, busculade, - dans la maisn : tapis, baignire. Les lésins Les risques majeurs snt : Hématme Il risque de devenir préccupant si la persnne prend un traitement qui fluidifie le sang (Traitement anticagulant). Fracture du pignet La persnne, lrs d'une chute essaye de se prtéger avec. Fracture du cl du fémur C'est une zne qui est très fragile chez la persnne âgée et au mindre faux pas l's casse. Cnséquences Dépendance La peur de tmber réduit l'activité et dnc il y a perte d'autnmie. Si la persnne est seule chez elle, elle est angissée de ne pas puvir se relever et alerter. Elle réduit sn périmètre de marche et ses articulatins s'enraidissent et les muscles s'atrphient, ce qui ne fait qu'aggraver les chses. Parfis la seule slutin cnsiste à partir en maisn de retraite u de lng séjur. Hspitalisatin Devant une fracture, l'hspitalisatin est nécessaire avec le risque de déstabiliser une situatin en équilibre précaire. L'interventin chirurgicale est suvent urgente afin d'essayer de réduire la durée d'hspitalisatin et de remettre sur pied avec une rééducatin. Cmplicatins de décubitus (Revir chapitre escarres) Si l'alitement se prlnge des cmplicatins risquent de survenir. On parle de cmplicatins de décubitus. Ce snt: - Escarres aux pints d'appui: talns, sacrum, genux, cciput (derrière de la tête) ; - Phlébite (Caillt de sang dans les veines des jambes) avec risque d'emblie pulmnaire ; - Infectin urinaire avec incntinence et nécessité fréquente de mettre une snde urinaire u des cuches ; - Cmplicatins générales : déshydratatin, infectin pulmnaire ; - Trubles psychiques : désrientatin, agitatin, dépressin. P.BLOT, CH Mntfermeil

14 Le guide de l'ambulancier Préventin Cnserver un bn état général Il faut frcer la persnne âgée à maintenir un but dans la vie avec participatin à des activités, une marche qutidienne, une bnne hygiène de vie et d'éviter les maladies par des cnsultatins médicales régulières avec sn médecin traitant dit référent. Auditin et visin sernt cntrôlées au besin appareillages, lunettes, interventin de la cataracte. Eviter l'stéprse C'est la diminutin de la masse sseuse. L's se déminéralise. Il devient fragile ntamment le cl du fémur, les pignets. Un suivi par le médecin référent u le rhumatlgue est indispensable. Surveiller la vue Une visite régulière pur cntrôler la vue est indispensable. Envirnnement adapté L'habitat sera adapté. D'ailleurs il existe dans les HLM des appartements spécialement aménagés. Parmi les mdificatins : - salle de bains avec sl anti dérapant, duche sans marche, barre d'appui, duche plutôt que baignire (dans ce cas sl antidérapant) ; - WC avec tilette à hauteur et barre d'appui ; - prtes larges pur fauteuils, déambulateur ; - prises électriques et interrupteurs à 80 cm du sl ; - pas de tapis ; - chaussures u chaussns adaptées surtut fermées. Educatin urbaine A l'extérieur, n utilisera une canne et des chaussures nn glissantes et cnfrtables. On évitera les bstacles et les déjectins des chiens. Télé alarme Il est facile maintenant d'utiliser des dispsitifs d'appel à distance. Le visinage vérifiera régulièrement que la persnne est active. INSTALLATION de CONFORT Elle permet au patient de se sentir à l'aise, de bien respirer et d'avir une vue dégagée. L'utilisatin d'reillers est un plus. Mis à par le cmateux (P.L.S.) et le rachis traumatique (plan dur u cquille), tutes les situatins pathlgiques se cntentent de cette psitin avec quelques variantes. Psitin antalgique Il faut apprendre à ne pas faire suffrir. Il faut pratiquer des gestes dux, nn brusques et en ne frçant pas les psitins ankylsées et qui fnt mal. Ds, cu, hanches et genux snt chez les persnnes âgées les parties les plus dulureuses. Le chaud est suvent bénéfique u bien le frid! (pche de gel au réfrigérateur) utilisé pur les entrses, après les extractins dentaires. Psitin thermique Même si vus avez chaud, le patient transprté a suvent frid. Le frissn est même dangereux chez le cardiaque car il fait cnsmmer beaucup d'xygène et fait travailler très frt le cœur. Pur le cnfrt du malade, il faut le réchauffer à l'aide d'une cuverture mais attentin à l'hygiène d'ù la préférence d'empli d'une cuverture islante thermique à usage unique. Installatin seln le handicap Arthrse. C'est l'usure des articulatins qui fnt mal et dnt les muvements snt limités. Il ne faut pas frcer. Prthèse de hanche Une prthèse récente peut facilement se luxer. Il faut éviter que le patient crise les jambes et fléchisse trp la hanche. Femme enceinte Elle est allngée sur le côté gauche afin que l'utérus ne cmprime pas trp les grs vaisseaux : arte et veine cave (risque de cllapsus). Hémiplégie Cuché sur le cté sain, sans tractin. POSITION Il faudra installer le malade en tenant cmpte de ses besins, de sa pathlgie, de sn handicap, de sa duleur et des différents appareillages médicaux. Les psitins bligatires de réanimatin (P.L.S.) ne sernt pas abrdées (Vir chapitre gestes d'urgence) Psitin demi assise C'est la psitin de cnfrt par excellence. Installatin seln la pathlgie Cardiaque Il est installé en psitin demi-assise. Insuffisant respiratire Il est installé en psitin demi-assise. Installatin seln les appareils médicaux (Pur une surveillance détaillée, vir page 87) Trachétmie Il est installé en psitin demi-assise. 190 P.BLOT, CH Mntfermeil 93

15 Perfusin Elle est reliée à une veine par une tubulure psée au membre supérieure en dehrs des plis de flexin du cude. Le malade aura dnc le bras libre avec un pansement cclusif bien cllé. Il y aura du jeu dans la perfusin. Parfis l'éculement est psitinnel et seln l'angle du bras la perfusin fnctinnera u nn. Snde urinaire Elle est maintenue en haut de la cuisse à l'aide d'un sparadrap. La pche sera accrchée à un niveau inférieur au malade. Il ne faudra pas ublier la pudeur du malade en l'habillant d'une tenue adaptée mais qui cachera sn handicap lrs des transferts. Plâtre C'est un patient qui pur un temps prvisire a perdu une partie de sn autnmie. Il n'est pas habitué et il faut dnc l'aider! Le plâtre est cnfectinné avec des bandes cntenant du plâtre. Il est lurd. Mais il existe des plâtres en plastique à base de résine qui snt nettement plus légers. On évitera les chcs. Pur le membre inférieur, une légère surélévatin à l'aide d'un reiller. On vérifiera qu'il ne sert pas trp : - Il n'y a pas de duleur, - Les extrémités des digts u des pieds snt chaudes et rsées. Les signes de cmpressin snt une sensatin de duleur avec briement asscié à des furmillements des extrémités. Ces dernières gnflent (œdème) et snt frides vire cyansées (bleutées). INSTALLATION AU LIT Lrsqu'n allnge une persnne, n parle de décubitus. Décubitus drsal Les persnnes en fin de vie plus u mins cnscientes, les malades de réanimatin sernt installés à plat ds, tête relevée. Le lit est suvent prtégé en dessus avec un matelas anti escarres dit alternating. Les pieds sernt installés à 90. L'intérieur des genux ne se tucherns pas au besin n intercalera un reiller. Les talns sernt dans le vide, sans appui. Les cudes n'appuiernt pas sur un plan dur et un malade immbile aura les mains en supinatin (paume vers le lit) légèrement surélevés avec un reiller. C'est une psitin de reps. On rajutera une psitin demie assise lrs de l'éveil et chez les malades cardiaques u respiratires. Décubitus ventral Le malade repse sur le ventre (psitin que le malade prend spntanément lrsqu'n lui demande de se mettre sur le ds. Ergnmie Elle est exceptinnelle dans les abcès de fesse par exemple. Un reiller sera psé en dessus sur le thrax u sus les 2 épaules afin de permettre chez certains patients une meilleure respiratin. ATTITUDES VICIEUSES Elles apparaissent lrs d'une mauvaise installatin du malade sur le lit, le brancard u le fauteuil. C'est aussi le malade qui se met spntanément dans une mauvaise psitin pur éviter la duleur. Les cnséquences à myen terme snt l'ankylse, la déminéralisatin de l's (stéprse), l'arthrse, les rétractins des tendns et la fnte des muscles (amytrphie). Ankylse Une articulatin qui ne buge pas s'enraidit. Il faut régulièrement la mbiliser avec duceur. L'aide d'un kinésithérapeute sera la bienvenue. Equinisme C'est l'hyperextensin du pied sur la jambe. À la marche, la persnne ne peut plus prendre appui et dnc ne peut plus marcher. Il faut maintenir le pied à 90 dans le lit. Rétractin des nerfs Les tendns se cntractent, car il n'y a plus de tnus de base. C'est le cas lrs d'une paralysie cmme l'hémiplégie. Les articulatins se fléchissent. Il faut dnc mbiliser en permanence les articulatins. Rtatin Le pied peut aussi tmber vers l'extérieur. Cmpressin des nerfs Les nerfs passent dans des znes d'appui u dans des guttières des s. Il faut éviter qu'ils sient cmprimés lngtemps. Dans ce cas des furmillements apparaissent appelés paresthésies, des engurdissements. Cela peut survenir aussi pendant le smmeil avec un bras en l'air par exemple. Les znes à risques snt le cude, l'épaule. Hémiplégie La paralysie de la mitié du crps survient après un accident vasculaire cérébral (A.V.C.) Ce patient a besin de séances rapprchées de kinésithérapie. Le membre paralysé est en rétractin. La marche est difficile. Il faudra dnc s'aider d'appareillages et l'ambulancier aidera l'hémiplégique dans ces déplacements. On se renseigne sur les pssibilités du malade et sur ses capacités de déplacement. Même s'il ne peut pas parler il peut cmprendre vs parles u lire sur un papier, dnc lui expliquer ce que vus attendez de lui, ce que vus aller faire et purqui. Il sera installé sur un drap prpre, lisse, maintenu au sec, cuché sur le côté sain en prtégeant ses talns et cudes en cas d escarres. Le membre supérieur sera surélevé et P.BLOT, CH Mntfermeil

16 Le guide de l'ambulancier n ne tirera pas dessus. Sn membre ne sera pas cincé. Il sera mbilisé régulièrement et n stimulera les znes de cmpressins. Pendant le transprt n ntera sa cnscience et sa ventilatin. La prise de la tensin artérielle est utile pur un transprt prlngé. Les perfusins et snde sernt vérifiées. Pur une simple hémiplégie à mbilité réduite, il faut s assurer le sutien et le maintien du malade pur éviter la chute, en se maintenant en permanence au cntact du malade (blc hanche-cuisse-genu ) et en le sutenant. Alitement prlngé Il est à l'rigine de cmplicatins de décubitus que snt escarres, phlébite et emblie pulmnaire, infectins pulmnaires C'est purqui tut dit être fait pur que le patient ne reste pas trp lngtemps au lit (par exemple après une interventin chirurgicale). Le malade risque par des muvements de frictin d'abimer très rapidement la peau et la tractin sur ces clliers des membres peut être à l'rigine de l'étirement des nerfs avec risque de paralysies définitives La meilleure technique pur le transprt est d'enruler le crps dans un vêtement prévu à cet effet (ancienne camisle de frce). Parfis chez les persnnes âgées u démentes (Maladie d' Alzheimer), il faut éviter que le patient incnsciemment essaye d'arracher un tuyau : snde gastrique, urinaire u une perfusin. La slutin n'est pas d'attacher les pignets mais de rendre les mains impssibles à utiliser. On cnfectinne ainsi des super mufles. Risque de chutes Un malade alité risque de tmber du lit. Le mieux est d'utiliser des barrières de lit appelées des "bas flancs". Elles snt suvent intégrées au lit et se déplient facilement. Si cela n'est pas pssible, le patient sera returné régulièrement avec massage et hygiène rigureuse. LIMITATION DES MOUVEMENTS Le malade cmme tut cityen est libre de circuler. La première chse est de respecter le règlement intérieur de l'établissement. Ce n'est pas une cntrainte, mais une discipline de respect des règles sciales de bien vivre. Néanmins dans quelques cas, un malade signé peut être cntraint dans sa liberté. Circnstances - sins cmplexes ; - désrientatin, maladie d'alzheimer ; - islement pur des raisns infectieuses ; - cmprtement dangereux de malades psychiatriques. La li La li de 1990 précise les règles d'hspitalisatin d'ffice en hôpital psychiatrique. (Vir chapitre : Maladies mentales) En dehrs de ce cas précis, le malade est libre de se faire hspitaliser u nn et d'accepter les sins. Cntentin L'agitatin ne se signe pas par la cntentin. Le dialgue est indispensable. Parfis l'utilisatin de médicaments sédatifs sera un cmplément. Ce n'est que dans des cas exceptinnels qu'il faudra limiter au minimum les muvements. Elle se fait uniquement dans l'intérêt du malade ntamment pur éviter les blessures. Il ne faut pas que ce sit une faciliter pur le persnnel signant. Sera interdit : - les attaches bras et les attaches pieds. 192 P.BLOT, CH Mntfermeil 93

Petits exercices d apprentissage du lancer de marteau

Petits exercices d apprentissage du lancer de marteau Petits exercices d apprentissage du lancer de marteau A la demande de Thibaut Grégire (ACBBS) début avril 2011, j ai réalisé un petit exercice thérique. Qu est-ce que je ne ferais pas pur un bac de bière

Plus en détail

SAISON 2010/11 FICHE MEDICALE DIAGNOSTIQUER UNE BLESSURE

SAISON 2010/11 FICHE MEDICALE DIAGNOSTIQUER UNE BLESSURE SAISON 2010/11 FICHE MEDICALE DIAGNOSTIQUER UNE BLESSURE Mieux analyser les blessures que peuvent encurir ns jueurs lrs d'un entraînement u d'un match, permet suvent de mieux prévenir d'une blessure plus

Plus en détail

Déroulement de formation de base PRAP Industrie Guide pédagogique

Déroulement de formation de base PRAP Industrie Guide pédagogique Dérulement de frmatin de base PRAP Industrie Guide pédaggique Place à l activité physique dans une situatin de travail Situer le risque 1 h 30 min Identifier les effets des activités physiques à risques

Plus en détail

Les dangers de l électricité

Les dangers de l électricité 1 L assciatin Electriciens Du Mnde en cllabratin avec erdf vus présente : Les dangers de l électricité Electriciens du Mnde Siège scial et base lgistique: 31 rue de Lisieux 31 300 TOULOUSE - tel: 05 61

Plus en détail

CONTRAT LOCAL DE SANTE DE BONNEUIL. Questionnaire consultation destiné à tous les habitants : la santé à Bonneuil

CONTRAT LOCAL DE SANTE DE BONNEUIL. Questionnaire consultation destiné à tous les habitants : la santé à Bonneuil CONTRAT LOCAL DE SANTE DE BONNEUIL Questinnaire cnsultatin destiné à tus les habitants : la santé à Bnneuil La ville est engagée, avec l Agence réginale de Santé, sur la mise en place d un Cntrat Lcal

Plus en détail

Comportement sécuritaire en clinique

Comportement sécuritaire en clinique Cmprtement sécuritaire en clinique Interventins en physithérapie Avec la clientèle à risque Gisèle Burdeau, physithérapeute Intrductin Que ce sit avec les persnnes âgées u les clients en phase aiguë de

Plus en détail

FORMATIONS PROFESSIONNELLES KINÉSITHÉRAPEUTES 2016

FORMATIONS PROFESSIONNELLES KINÉSITHÉRAPEUTES 2016 Cmité Départemental de Préventin en Kinésithérapie Kiné Drôme-Ardèche Préventin FORMATIONS PROFESSIONNELLES KINÉSITHÉRAPEUTES 2016 Organisme de frmatin cntinue N SIRET : 405 164 211 00022 Déclaratin d'existence

Plus en détail

1 M-02 Le matériel de transport

1 M-02 Le matériel de transport 1 Objectif Ce qu il faut retenir Cette fiche décrit les cntraintes qui prtent sur le matériel rulant pur les transprts, qu il s agisse des véhicules prpres aux établissements u des véhicules utilisés par

Plus en détail

Coaching Professionnel. Franck Struyf

Coaching Professionnel. Franck Struyf Caching Prfessinnel Franck Struyf L'expérience, ce n'est pas ce qui arrive à quelqu'un, c'est ce que quelqu'un fait avec ce qui lui arrive. (Aldus Huxley) Expériences Persnnelles Je m appelle Franck Struyf

Plus en détail

REFLEXIONS sur l accompagnement de «FIN DE VIE» du sujet âgé

REFLEXIONS sur l accompagnement de «FIN DE VIE» du sujet âgé REFLEXIONS sur l accmpagnement de «FIN DE VIE» du sujet âgé OBJECTIFS 1) Amélirer la prise en cmpte de la fin de vie dans les EHPAD, répndant en cela à l bligatin légale qui leur est faite depuis le décret

Plus en détail

Niveau Kev 2. 2. L élève doit être en mesure de contrôler un virage par ancrage en eau calme. (Appel par incidence, appel actif et virage)

Niveau Kev 2. 2. L élève doit être en mesure de contrôler un virage par ancrage en eau calme. (Appel par incidence, appel actif et virage) Niveau Kev 2 Durée du curs: 1 jurnée (6 heures minimum) Objectif général : Dnner suite lgique au Niveau 1 Eau Calme en initiant les kayakistes débutants à l eau vive. Objectifs spécifiques: 1. L élève

Plus en détail

Compte-rendu réunion du CCRPA

Compte-rendu réunion du CCRPA Cmpte-rendu réunin du CCRPA Thème : «Cmment amélirer l accès à la santé?», Nantes, le 13 Décembre 2013 Méthde de travail : la jurnée a été rganisée en 4 temps, autur de la présentatin de différentes prpsitins

Plus en détail

DOSSIER D INSCRIPTION

DOSSIER D INSCRIPTION DOSSIER D INSCRIPTION Année sclaire 2014-2015 PRENOM ET NOM DE L ELEVE :... PHOTO Avant de nus returner le dssier d inscriptin de vtre enfant, assurez- vus que l ensemble des pièces demandées ci- dessus

Plus en détail

Renouvellement d une police d assurance

Renouvellement d une police d assurance AGENTS, COURTIERS Renuvellement d une plice d assurance La prcédure de renuvellement vise à aider les représentants à respecter leurs bligatins lrs du renuvellement d une plice d assurance. Ces bligatins

Plus en détail

THERAPIE PAR ONDES DE CHOC

THERAPIE PAR ONDES DE CHOC THERAPIE PAR ONDES DE CHOC 3 SOULAGEMENT RAPIDE ET EFFICACE DE LA DOULEUR Slutin unique et nn-invasive pur les pathlgies assciées au système muscul-squelettique Seulement tris à quatre traitements nécessaires,

Plus en détail

TOURNOI DES HOMMES FORTS

TOURNOI DES HOMMES FORTS Ce#e année, le légendaire Gank mul3 champin, faut- il le rappeler, prend le Turni des Hmmes Frts en main. Muscles et sueur sernt au rendez- vus. Les épreuves aurnt lieu du mardi au vendredi, avec l épreuve

Plus en détail

ÉTABLISSEMENT DU COÛT DE LA VIE

ÉTABLISSEMENT DU COÛT DE LA VIE ÉTABLISSEMENT DU COÛT DE LA VIE Dans une planificatin financière intégrée, l établissement du cût de la vie cnstitue une étape essentielle qui servira à : assurer la chérence entre le cût de la vie et

Plus en détail

Conditions de Vente LUMINEO

Conditions de Vente LUMINEO Article 1 : Champs d'applicatin et Mdificatin des Cnditins Générales de Vente Les présentes cnditins générales de vente s'appliquent à tutes cmmandes passées sur le site Internet www.lumine.cm. lumine.cm

Plus en détail

FORUM DU RISQUE ROUTIER PROFESSIONNEL

FORUM DU RISQUE ROUTIER PROFESSIONNEL DOSSIER DE PRESSE FORUM DU RISQUE ROUTIER PROFESSIONNEL 18 ET 19 MAI 2010 PARC ÉLAN, ALENÇON Une première en France 6 mdules de frmatin sur deux jurs 130 agents de la cllectivité frmés Pur une cnduite

Plus en détail

SONDAGE à l intention des chauffeurs travaillant dans la spécialité DÉMÉNAGEUR/CHAUFFEUR-DÉMÉNAGEUR

SONDAGE à l intention des chauffeurs travaillant dans la spécialité DÉMÉNAGEUR/CHAUFFEUR-DÉMÉNAGEUR Cnseil canadien des ressurces humaines en caminnage Le Cnseil canadien des ressurces humaines en caminnage (CCRHC) représente l industrie du caminnage au niveau natinal. Ntre missin est «d aider l industrie

Plus en détail

Charte de l Association Suisse de Portage des Bébés (ASPB)

Charte de l Association Suisse de Portage des Bébés (ASPB) Charte de l Assciatin Suisse de Prtage des Bébés (ASPB) 1. Rôle et missin L ASPB est une assciatin à but nn lucratif et indépendante de tutes marques,qui suhaite prmuvir un prtage respectueux du dévelppement

Plus en détail

Conditions générales de vente

Conditions générales de vente Cnditins générales de vente Article 1 : Champs d'applicatin et Mdificatin des Cnditins Générales de Vente Les présentes cnditins générales de vente s'appliquent à tutes cmmandes passées sur le site Internetwww.grainesbcquet.

Plus en détail

Fiches techniques illustrant le titre IV du R.R.U. du 21.11.2006 LES ESCALIERS

Fiches techniques illustrant le titre IV du R.R.U. du 21.11.2006 LES ESCALIERS Fiches techniques illustrant le titre IV du R.R.U. du 21.11.2006 LES ESCALIERS D après le Règlement Réginal d Urbanisme du 21.11.2006 TITRE IV - Chapitre IV - article 12 : - Les marches d escalier snt

Plus en détail

GRAND PORT MARITIME DE ROUEN

GRAND PORT MARITIME DE ROUEN GRAND PORT MARITIME DE ROUEN INSTALLATION DE TRANSIT DES SEDIMENTS DE DRAGAGE DE MOULINEAUX (MOULINEAUX, LA BOUILLE, SEINE-MARITIME) Résumé nn technique de l étude de dangers 1. 2. 3. 6. 7. 8. 4. 5. janvier

Plus en détail

Fiche sur les assurances nécessaires lors d un séjour à l étranger

Fiche sur les assurances nécessaires lors d un séjour à l étranger Fiche sur les assurances nécessaires lrs d un séjur à l étranger Préambule Cette fiche cncerne les assurances nécessaires lrs d un séjur à l étranger. En effet, Éducatin internatinale cnsidère maintenant

Plus en détail

CHOISIR UN CORPS DE CHAUFFE ADEQUAT

CHOISIR UN CORPS DE CHAUFFE ADEQUAT - - CHOISIR UN CORPS DE CHAUFFE ADEQUAT PRINCIPES DEMARCHE Chisir un mde d émissin de chaleur efficace et écnme. Avec le mde de prductin de chaleur, la qualité de la distributin et l efficacité de la régulatin,

Plus en détail

Document d information

Document d information Dcument d infrmatin Dépôt du rapprt du Bureau du vérificateur général sur la vérificatin de gestin de l Administratin de la Chambre Au sujet de la vérificatin Prtée La vérificatin avait pur but d examiner

Plus en détail

MINISTÈRE DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA RÉFORME DE L ÉTAT. Réforme des retraites. La cessation progressive d activité

MINISTÈRE DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA RÉFORME DE L ÉTAT. Réforme des retraites. La cessation progressive d activité MINISTÈRE DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA RÉFORME DE L ÉTAT Réfrme des retraites La cessatin prgressive d activité Guide de la cessatin prgressive d activité des fnctinnaires et des agents nn titulaires

Plus en détail

T-Shirt avec empiècements sur les épaules Ce T-shirt est cusu avec : des empiècements sur le devant et le ds des pattes sur les épaules des brdures sur l enclure et les emmanchures des fentes de 7 cm sur

Plus en détail

Equipements financés. Acquisition d équipements de sécurité pour véhicules neufs de plus de 3,5 T de PTAC :

Equipements financés. Acquisition d équipements de sécurité pour véhicules neufs de plus de 3,5 T de PTAC : TRM Transprt Rutier de Marchandises Prgramme de préventin Renfrcer la préventin des risques pur les cnducteurs du Transprt Rutier de Marchandises. Ce dispsitif (AFS " TRM") est en vigueur depuis le 1 er

Plus en détail

Lutter contre la précarité sur le marché du travail

Lutter contre la précarité sur le marché du travail Sécurisatin de l empli Dcument de travail pur la 2 ème séance de négciatin du 12 ctbre Lutter cntre la précarité sur le marché du travail Il existe déjà beaucup de flexibilité en France, et à côté des

Plus en détail

ENGLISH SOMMAIRE FRANÇAIS. Page

ENGLISH SOMMAIRE FRANÇAIS. Page ENGLISH SOMMAIRE Page CARACTÉRISTIQUES...... 48 NOMS DES PIÈCES...... 49 COMMENT UTILISER...... 51 COMMENT LIRE L INDICATEUR DE RÉSERVE DE MARCHE...... 58 POUR PRÉSERVER LA QUALITÉ DE VOTRE MONTRE......

Plus en détail

PHASE 1 : choix et définition du sujet du TM.

PHASE 1 : choix et définition du sujet du TM. PHASE 1 : chix et définitin du sujet du TM. Le chix du sujet est une partie imprtante du TM. Ce chix se fait durant la 1 ère phase. La prblématique du thème cncerne le rapprt entre la chimie et la vie

Plus en détail

Recommandations de sécurité pour l'utilisation des chariots élévateurs

Recommandations de sécurité pour l'utilisation des chariots élévateurs Préparé par le Safety Advisry Grup SAG NL 81/05/F Smmaire 1. Recmmandatins de sécurité pur l'utilisatin des charits élévateurs Page 1-4 2. Accrître le champ de visin du cnducteur de charit élévateur Page

Plus en détail

Une cheminée est un conduit vertical pouvant être installé dans différents types de bâtiments.

Une cheminée est un conduit vertical pouvant être installé dans différents types de bâtiments. Une cheminée est un cnduit vertical puvant être installé dans différents types de bâtiments. Sa fnctin est d évacuer les gaz et fumées txiques prvqués par le feu brulant à l intérieur de la cheminée, dans

Plus en détail

LES ACCIDENTS DE LA PLONGEE LIBRE

LES ACCIDENTS DE LA PLONGEE LIBRE LES ACCIDENTS DE LA PLONGEE LIBRE LES BAROTRAUMATISMES page 2 - L reille p.2 - Les pumns p.4 - Les sinus p.5 - Le placage de masque p.6 - Les dents p.6 LA SYNCOPE ANOXIQUE page 8 LE TARAVANA page 11 Les

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTÉ ET DU SOCIAL SCIENCES ET TECHNIQUES SANITAIRES ET SOCIALES EPREUVE PRATIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTÉ ET DU SOCIAL SCIENCES ET TECHNIQUES SANITAIRES ET SOCIALES EPREUVE PRATIQUE Sessin 2011 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTÉ ET DU SOCIAL SCIENCES ET TECHNIQUES SANITAIRES ET SOCIALES EPREUVE PRATIQUE Durée : 3 heures Cefficient 7 L'usage de la calculatrice

Plus en détail

Cycle d informations et d échanges

Cycle d informations et d échanges La gestin financière des établissements d enseignement supérieur et de recherche Fiche n 8 : Les cmptables publics : l agent cmptable principal, les agents cmptables secndaires et les régisseurs Ainsi

Plus en détail

Je suis capable tout seul!

Je suis capable tout seul! Je suis capable tut seul! Cette vignette vise à faire décuvrir aux parents (et autres membres significatifs de l enturage) cmment favriser l autnmie de leur enfant dans tutes les sphères de sn qutidien.

Plus en détail

Directive et procédure : Gestion du centre de documentation

Directive et procédure : Gestion du centre de documentation DSPR-DIR-02-01 Manuel de gestin Directive et prcédure : Expéditeur : Persnnel visé : Respnsable de sa mise en applicatin : Directin des services prfessinnels et de réadaptatin Persnnel du CR La Myriade

Plus en détail

1. Bases légales. 2. Introduction. 3. Recommandations. Service de la santé publique. Rue Cité - Devant 11 1014 Lausanne

1. Bases légales. 2. Introduction. 3. Recommandations. Service de la santé publique. Rue Cité - Devant 11 1014 Lausanne Service de la santé publique Rue Cité - Devant 11 1014 Lausanne Directives sur la mise en place de dispsitifs sanitaires de manifestatins adptées par la Cmmissin pur les mesures sanitaires d'urgence (CMSU)

Plus en détail

FICHE PRATIQUE DE SÉCURITÉ

FICHE PRATIQUE DE SÉCURITÉ FICHE PRATIQUE DE SÉCURITÉ ED 141 nvembre 2012 Vs genux snt fragiles! Prtégez-les avec des prtecteurs des genux TRAVAILLER À GENOUX : LES RISQUES Dans de nmbreuses prfessins (pseurs de revêtements de sls,

Plus en détail

CORRECTION D URGENCE D UN APPAREIL MÉDICAL ACTION NÉCESSAIRE DÉFIBRILLATEUR LIFEPAK 1000

CORRECTION D URGENCE D UN APPAREIL MÉDICAL ACTION NÉCESSAIRE DÉFIBRILLATEUR LIFEPAK 1000 CORRECTION D URGENCE D UN APPAREIL MÉDICAL ACTION NÉCESSAIRE DÉFIBRILLATEUR LIFEPAK 1000 Mai 2015 URGENT Transmettez immédiatement cette lettre aux respnsables de l entretien et du cntrôle des défibrillateurs

Plus en détail

Maintenir le statu quo de la Loi sur la santé et la sécurité du travail (et de ses règlements) pour les employeurs des groupes prioritaires I et II.

Maintenir le statu quo de la Loi sur la santé et la sécurité du travail (et de ses règlements) pour les employeurs des groupes prioritaires I et II. Annexe : Les recmmandatins patrnales Préventin Rendre bligatire la créatin d un cmité de santé et sécurité du travail par emplyeur pur le secteur public et par établissement pur le secteur privé (plus

Plus en détail

Entretien de bilan en 10 e année. Dossier pour les parents. Evaluation faite par Nom, prénom de l élève Classe Ecole. Erziehungsdirektion

Entretien de bilan en 10 e année. Dossier pour les parents. Evaluation faite par Nom, prénom de l élève Classe Ecole. Erziehungsdirektion Erziehungsdirektin Directin de l instructin des publique Kantns du cantn Bern de Berne Amt für Kindergarten, Vlksschule Office de l enseignement und Beratung présclaire et bligatire, du cnseil et de l

Plus en détail

S investir dans une franchise : le guide de la Banque Scotia pour le choix d une franchise

S investir dans une franchise : le guide de la Banque Scotia pour le choix d une franchise Le franchisage et la Banque Sctia S investir dans une franchise : le guide de la Banque Sctia pur le chix d une franchise Cnsciente de l imprtante cntributin des entreprises franchisées à la vie écnmique,

Plus en détail

Les milieux d accueil de la petite enfance et leurs travailleurs créateurs de lien et vecteurs essentiels d inclusion sociale

Les milieux d accueil de la petite enfance et leurs travailleurs créateurs de lien et vecteurs essentiels d inclusion sociale Les milieux d accueil de la petite enfance et leurs travailleurs créateurs de lien et vecteurs essentiels d inclusin sciale De nmbreuses familles vivent en Belgique des situatins de pauvreté, de précarité

Plus en détail

Energie et bâtiments (3)

Energie et bâtiments (3) Energie et bâtiments (3) L islatin des paris une rentabilité surprenante! Dans le précédent article des NUG (le dernier numér mis à part puisque exceptinnellement cnsacré à un sujet d actualité le certificat

Plus en détail

Analyse du sondage de satisfaction effectué auprès des usagers (2012) et cibles d amélioration

Analyse du sondage de satisfaction effectué auprès des usagers (2012) et cibles d amélioration Martin Pruneau Carle Vaillancurt Analyse du sndage de satisfactin effectué auprès des usagers (2012) et cibles d améliratin Dcument adpté par le cmité d agrément le 29 janvier 2013 INTRODUCTION Ce dcument

Plus en détail

Notice d utilisation du site Internet de l Académie d Agriculture pour les Membres Responsables de Section ou Responsables de Groupe de Réflexion.

Notice d utilisation du site Internet de l Académie d Agriculture pour les Membres Responsables de Section ou Responsables de Groupe de Réflexion. Ntice d utilisatin du site Internet de l Académie d Agriculture pur les Membres Respnsables de Sectin u Respnsables de Grupe de Réflexin. Cette ntice tient lieu de mément. A. Présentatin... 2 B. Premiers

Plus en détail

FONCTION MISE EN OEUVRE : ETUDE DU PANNEAU SOLAIRE

FONCTION MISE EN OEUVRE : ETUDE DU PANNEAU SOLAIRE FONCTION MISE EN OEUVRE : ETUDE DU PANNEAU SOLAIRE 1 - BUT Ce TP a pur but de mettre en œuvre une installatin électrique alimentée par un panneau slaire. Cette étude cmprendra : L analyse du besin en énergie

Plus en détail

INTRODUCTION. et va vendre? - toujours la dimension concurrentielle : comme pour le CD ne pas être hors marché

INTRODUCTION. et va vendre? - toujours la dimension concurrentielle : comme pour le CD ne pas être hors marché INTRODUCTION I) Cmptabilité analytique et cntrôle de gestin A qui peut servir la cmptabilité analytique? a) Pur aider à fixer un prix de vente Exemple Quel prix fixer? : : cmptabilité analytique. Cmpliquns

Plus en détail

Programme de surveillance : Développement professionnel Document explicatif

Programme de surveillance : Développement professionnel Document explicatif Prgramme de surveillance : Dévelppement prfessinnel Dcument explicatif DÉVELOPPEMENT PROFESSIONNEL Questinnaire d aut-inspectin«(qai) Plan d atteinte des standards (PAS) Plan de prise en charge du patient

Plus en détail

VIE SOCIALE ET CITOYENNE : UN GAGE DE SANTÉ. Présentée par Madame Gisèle Gobeil

VIE SOCIALE ET CITOYENNE : UN GAGE DE SANTÉ. Présentée par Madame Gisèle Gobeil VIE SOCIALE ET CITOYENNE : UN GAGE DE SANTÉ Présentée par Madame Gisèle Gbeil 1. Buts de l expsé Tracer un tableau glbal des différents aspects de la vie sciale que l n peut se créer et des bienfaits pur

Plus en détail

POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS

POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS Date de créatin : 1 er nvembre 2007 Date de dernière mise à jur : 19 nvembre 2012 Services Impliqués : Départements gestin, Directin générale, DCCI Objet

Plus en détail

Résumé chapitre 8 Assurance vie pour entreprises

Résumé chapitre 8 Assurance vie pour entreprises Assurance vie Résumé chapitre 8 Assurance vie pur entreprises Attentin : Des cmpléments d infrmatin nt été ajutés en vert dans le résumé. Ceux-ci n apparaissent pas dans le manuel d étude. Les entreprises

Plus en détail

Crèche Les Petits Pas

Crèche Les Petits Pas Crèche Les Petits Pas Règlement intérieur Smmaire 1- Généralités 2- Calendrier d uverture et hraires 2.1 Calendrier 2.2 Hraires 3- Fnctinnement 3.1 Place des parents 3.2 Alimentatin 3.3 Décharge des parents

Plus en détail

Leçon N 5 Picasa 2 ème Partie

Leçon N 5 Picasa 2 ème Partie Leçn N 5 Picasa 2 ème Partie Après avir vu u revu la présentatin de PICASA 3, vus allez dans cette leçn vir cmment gérer vs phts avec ce lgiciel. 1 Récupérer vs phts de vtre appareil de pht numérique.

Plus en détail

Table des matières. Liste des figures. Figure 1 : Localisation potentielle de grilles de ventilation du parking du bloc C... 8.6. Liste des tableaux

Table des matières. Liste des figures. Figure 1 : Localisation potentielle de grilles de ventilation du parking du bloc C... 8.6. Liste des tableaux Table des matières 8. Qualité de l air... 8.1 8.1. Aire gégraphique... 8.1 8.2. Situatin existante et future (sans prjet)... 8.1 8.3. Situatin prjetée : analyse des incidences du prjet... 8.2 8.3.1. Estimatin

Plus en détail

LE CONSEILLER EN PREVENTION DANS L ENSEIGNEMENT PRIMAIRE.

LE CONSEILLER EN PREVENTION DANS L ENSEIGNEMENT PRIMAIRE. LE CONSEILLER EN PREVENTION DANS L ENSEIGNEMENT PRIMAIRE. NOTE. Paulus jean-luis Cnseiller en Préventin Niveau 2. paulus.jean-luis@htmail.fr 1 La li du 4 aût 1996 sur le Bien-être a mdifié la terminlgie

Plus en détail

Dos Majeur 1 / 6 TRAVAIL DEVANT UN ECRAN DE VISUALISATION

Dos Majeur 1 / 6 TRAVAIL DEVANT UN ECRAN DE VISUALISATION Ds Majeur 1 / 6 TRAVAIL DEVANT UN ECRAN DE VISUALISATION Smmaire : L écran fatiguant : Immbilité prlngée et psitin assise La fatigue visuelle et l écran La particularité du travail devant écran Le stress

Plus en détail

Composttoilet BIOLET. Manuel d installation. Model 10 20-45 en 60. Composttoilet.be

Composttoilet BIOLET. Manuel d installation. Model 10 20-45 en 60. Composttoilet.be BIOLET Manuel d installatin Mdel 10 20-45 en 60.be MANUEL INSTALLATION BIOLET Table des matières L'installatin... 2 L'installatin de la tilette autnme à cmpstage... 2 Les directins pssibles pur les tuyaux

Plus en détail

ÉTUDIANTS EN SITUATION DE

ÉTUDIANTS EN SITUATION DE ANNEXE 10 ÉTUDIANTS EN SITUATION DE HANDICAP EN STAGE Exemple de frmatin adressée aux enseignants du cllégial. Présentatin par le centre cllégial de sutien à l intégratin de l Est du Québec ccsi@cegep-ste-fy.qc.ca

Plus en détail

COMPTE-RENDU de la réunion des ACMO de l UPMC. Réunion du 15 septembre 2009

COMPTE-RENDU de la réunion des ACMO de l UPMC. Réunion du 15 septembre 2009 COMPTE-RENDU de la réunin des ACMO de l UPMC Réunin du 15 septembre 2009 Le 30/09/2009 Présents : Les ACMO : 79 ACMO Campus Jussieu et Sites parisiens Les représentants du Service Hygiène et Sécurité (SHS)

Plus en détail

Stress et Anxiété. Stress et anxiété 08-05-2013 08-05-2013. Présentation Définition Symptôme Comment aider mon enfant Questions???

Stress et Anxiété. Stress et anxiété 08-05-2013 08-05-2013. Présentation Définition Symptôme Comment aider mon enfant Questions??? Stress et anxiété Cnférence présenté le 7 mai 2013 Stress et Anxiété Présentatin Définitin Symptôme Cmment aider mn enfant Questins??? 1 Définitin Stress: Le stress est, en bilgie, l'ensemble des répnses

Plus en détail

Rapport d expertise. Immeuble XXX, à 5555 YYY, Appartements xxx, yyy, ooo, rrr. Düdingen, 4 mars 2013

Rapport d expertise. Immeuble XXX, à 5555 YYY, Appartements xxx, yyy, ooo, rrr. Düdingen, 4 mars 2013 Rapprt d expertise Immeuble XXX, à 5555 YYY, Appartements xxx, yyy,, rrr. Mandants : XXX SA Auteur du rapprt : Gilbert Bielmann, Architecte SIA/UTS-SE Expert judiciaire certifié SEC, ISO17024/ SEC 01.1

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL. Financer le transport en commun dans le Grand Montréal. Sommaire

DOCUMENT DE TRAVAIL. Financer le transport en commun dans le Grand Montréal. Sommaire Financer le transprt en cmmun dans le Grand Mntréal Smmaire Mémire de la Sciété de transprt de Laval, en cllabratin avec la Ville de Laval Présenté à la cmmissin du transprt de la Cmmunauté métrplitaine

Plus en détail

Plan pluriannuel d accessibilité de TELUS

Plan pluriannuel d accessibilité de TELUS Plan pluriannuel d accessibilité de Li sur l accessibilité pur les persnnes handicapées de l Ontari (LAPHO) 2014-2021 Plan pluriannuel d accessibilité de LAPHO Table des matières Applicatin 1 Intrductin

Plus en détail

GUIDE INSTALLATION IAS

GUIDE INSTALLATION IAS Guide d installatin IAS 1 IMPACT TECHNOLOGIES se réserve le drit de mdifier à tut mment le cntenu de ce dcument. Bien que l exactitude des renseignements qu il cntient sit cntrôlée avec sin, IMPACT TECHNOLOGIES

Plus en détail

Travaux de maintenance

Travaux de maintenance Travaux de maintenance La cmmunicatin cncernant la campagne Des cntacts nt été pris avec BEMAS qui regrupe de nmbreuses entreprises de la maintenance, mais sans succès. L annnce de la campagne s est faite

Plus en détail

RET - QCM Comptabilité eval compta 02

RET - QCM Comptabilité eval compta 02 RET_evalcmpta_02_QCM.dc RET - QCM Cmptabilité eval cmpta 02 1. Questins Branche de la cmptabilité rientée vers l'infrmatin externe des différents agents écnmiques, partenaires de l'entreprise, avec lesquels

Plus en détail

Politique de Service à la clientèle

Politique de Service à la clientèle Plitique de Service à la clientèle Ntre engagement : Innver et aller au-delà de vs attentes! Révisée aût 2009 Table des matières 1. Missin de l entreprise 2. Clientèle et services distinctifs 3. Départements

Plus en détail

Devoirs scolaires et autonomie: le rôle des parents

Devoirs scolaires et autonomie: le rôle des parents Devirs sclaires et autnmie: le rôle des parents Atelier-débat rganisé par les parents d élèves du cllège Paul Langevin Animée par Nathalie Gurslas Bgren Les devirs & les parents Les devirs snt un myen

Plus en détail

Direction de l apprentissage électronique et des technologies Ministère de l Éducation. Modifié le 16 décembre 2008-1-

Direction de l apprentissage électronique et des technologies Ministère de l Éducation. Modifié le 16 décembre 2008-1- DESCRIPTION DES TÂCHES DE L ENSEIGNANT-COLLABORATEUR DANS LES COURS EN LIGNE Directin de l apprentissage électrnique et des technlgies Ministère de l Éducatin Mdifié le 16 décembre 2008-1- DESCRIPTION

Plus en détail

Ces renseignements techniques sont donnés à titre indicatif, ils peuvent être modifiés sans préavis.

Ces renseignements techniques sont donnés à titre indicatif, ils peuvent être modifiés sans préavis. BREVET DÉPOSÉ Destiné aux Chantiers HQE 1- Descriptin du prduit : Cet ensemble très cmpact de traitement des eaux de lavage de bennes intègre les fnctins du SECANET (BREVET EUROPÉEN) et permet la récupératin

Plus en détail

Grippe H1N1 (grippe porcine chez l être humain) et grippe saisonnière Administrateurs d'école

Grippe H1N1 (grippe porcine chez l être humain) et grippe saisonnière Administrateurs d'école 2009-2010 Numér 1 Grippe H1N1 (grippe prcine chez l être humain) et grippe saisnnière Administrateurs d'écle Table des matières Lignes directrices pur la gestin de la grippe dans les écles.3 Renseignements

Plus en détail

EFFECTUER UNE RECHARGE QUEL QUE SOIT LE GAZ UTILISÉ

EFFECTUER UNE RECHARGE QUEL QUE SOIT LE GAZ UTILISÉ EFFECTUER UNE RECHARGE QUEL QUE SOIT LE GAZ UTILISÉ NOS BESOINS EN OUTILLAGE, A MINIMA Avant tut, d'une buteille de Gaz, R413A u R134A En deux : Une pmpe à vide En tris : Les Manmètres En Quatre : Une

Plus en détail

PLAN DE FORMATION Formation : Le rôle du superviseur au quotidien Cohorte 2012-2013

PLAN DE FORMATION Formation : Le rôle du superviseur au quotidien Cohorte 2012-2013 PLAN DE FORMATION Frmatin : Le rôle du superviseur au qutidien Chrte 2012-2013 1. Prblématiques ayant engendré le besin de frmatin Dans le passé, n recherchait des superviseurs cmpétents au plan technique.

Plus en détail

Cabinet Consultant Jean-Claude VICTOR

Cabinet Consultant Jean-Claude VICTOR Internatinal Cabinet Cnsultant Jean-Claude VICTOR Outils d apprpriatin pur la mise en œuvre d un système de management intégré à l aide des référentiels ( Nrmes ISO9001 :2000 et ISO14001 :2004, du référentiel

Plus en détail

BILAN D ACTIVITE DU PROJET

BILAN D ACTIVITE DU PROJET BILAN D ACTIVITE DU PROJET «Améliratin de la prise en charge d un grupe d enfants handicapés de familles très démunies» Marrakech Marc Intrductin Le système marcain actuel prend très peu en cmpte les besins

Plus en détail

Direction de la ville et de la cohésion urbaine Mise en place et suivi d un PRE

Direction de la ville et de la cohésion urbaine Mise en place et suivi d un PRE Directin de la ville et de la chésin urbaine Mise en place et suivi d un PRE Le présent dcument a pur bjectif de dnner des repères aux acteurs mettant en œuvre un prjet lcal de réussite éducative (PRE)

Plus en détail

Au cœur de l'action. Photo: Kaitlin Standeven, by Jeremy Mimnagh

Au cœur de l'action. Photo: Kaitlin Standeven, by Jeremy Mimnagh Au cœur de l'actin Pht: Kaitlin Standeven, by Jeremy Mimnagh Orientatins stratégiques 2014-2017 Canadian Dance Assembly ~ L'Assemblée canadienne de la danse The Histric Distillery District 15 Case Gds

Plus en détail

La Fédération F3C-CFDT, représentée par M. Denis TOUATI. La Fédération CSFV-CFTC, représentée par M. Alexandre PICAUD

La Fédération F3C-CFDT, représentée par M. Denis TOUATI. La Fédération CSFV-CFTC, représentée par M. Alexandre PICAUD sur 7 travail. ECF, représenté par M. André VINCENT LECHAT Et D une part IFEC, représenté par M. Francis PRÊCHEUR Entre DE LA DUREE DU TRAVAIL - AVENANT 24 bis RELATIF AU CALCUL ANNUEL EN JOURS Branche

Plus en détail

L UTILISATION DE STANDARDS DE DONNEES DANS LE SECTEUR DE L ASSURANCE BELGE INTRODUCTION

L UTILISATION DE STANDARDS DE DONNEES DANS LE SECTEUR DE L ASSURANCE BELGE INTRODUCTION Cntenu 1. Origine... 2 2. Apprche... 2 3. Dmaine... 2 4. Pints de départ... 3 4.1. Cnventin sectrielle... 3 4.2. De Service Level Agreement vers Cnventin... 3 4.3. Seln le mdèle «cnsensus»... 3 4.4. Basées

Plus en détail

développer Mes capacités SécuriSer mon avenir professionnel 1 ER RÉSEAU D EXPERTS POUR LA FORMATION ET L EMPLOI

développer Mes capacités SécuriSer mon avenir professionnel 1 ER RÉSEAU D EXPERTS POUR LA FORMATION ET L EMPLOI dévelpper Mes capacités SécuriSer mn avenir prfessinnel 1 ER RÉSEAU D EXPERTS POUR LA FORMATION ET L EMPLOI Savir évluer dans sn empli u rebndir pur en retruver un Les réalités bservées auprès de nmbreux

Plus en détail

DEDELIBERATION N CR 06-15

DEDELIBERATION N CR 06-15 1 CR 06-15 DEDELIBERATION N CR 06-15 DU 13 FEVRIER 2015 Plitique culturelle Evlutin du sutien réginal à la restauratin du patrimine bâti. LE CONSEIL REGIONAL D ILE-DE-FRANCE VU le règlement (UE) n 651/2014

Plus en détail

Professionnalisation des Aides à domicile

Professionnalisation des Aides à domicile Prfessinnalisatin des Aides à dmicile Enjeux La prfessinnalisatin des aides à dmicile est une préccupatin cnstante de la fédératin Adessadmcile. La mise en place des emplis d avenir a également renfrcé

Plus en détail

Cahiers des Clauses Particulières relative à l achat d une étude portant sur l analyse de la négociation d entreprise sur l égalité professionnelle.

Cahiers des Clauses Particulières relative à l achat d une étude portant sur l analyse de la négociation d entreprise sur l égalité professionnelle. Cahiers des Clauses Particulières relative à l achat d une étude prtant sur l analyse de la négciatin d entreprise sur l égalité prfessinnelle. Directin Réginale des entreprises, de la cncurrence, de la

Plus en détail

Réhabilitation des institutions financières rurales : les enseignements tirés du Bénin et l expérience Africaine

Réhabilitation des institutions financières rurales : les enseignements tirés du Bénin et l expérience Africaine Public Disclsure Authrized N. 131 janvier 2000 Public Disclsure Authrized Public Disclsure Authrized Réhabilitatin des institutins financières rurales : les enseignements tirés du Bénin et l expérience

Plus en détail

Contrat d agrément du conducteur

Contrat d agrément du conducteur 2012 Unin Natinale pur l Utilisatin de Chiens de Ruge Cntrat d agrément du cnducteur UNUCR Unin Natinale pur l Utilisatin de Chiens de Ruge CA du 6 avril 2012 Adpté par AG du 27 mai 2012 Intrductin Les

Plus en détail

L élève passe cette soutenance orale du TPE dans son lycée, sauf pour ceux des établissements hors contrat.

L élève passe cette soutenance orale du TPE dans son lycée, sauf pour ceux des établissements hors contrat. Une fis la prductin écrite et la synthèse du TPE rendus, il faut préparer la sutenance rale! Pur t aider, nus avns demandé à Carl, une prfesseure de SVT qui fait partie chaque année d un jury de TPE, de

Plus en détail

Eau Chaude : Chauffe Eau Solaire Individuel (CESI) Chauffage et eau chaude : Système Solaire de Chauffage (SSC) circulé régulé de 150 à 1000 l

Eau Chaude : Chauffe Eau Solaire Individuel (CESI) Chauffage et eau chaude : Système Solaire de Chauffage (SSC) circulé régulé de 150 à 1000 l Kits SOLAIRE Eau Chaude : Chauffe Eau Slaire Individuel (CESI) Chauffage et eau chaude : Système Slaire de Chauffage (SSC) circulé régulé de 150 à 1000 l Matériels slaire CALPAK, (vir dct technique sur

Plus en détail

De Saint Just. Organisé par le centre social de St Just, et L association des commerçants de St Just-St Irénée.

De Saint Just. Organisé par le centre social de St Just, et L association des commerçants de St Just-St Irénée. De Saint Just Organisé par le centre scial de St Just, et L assciatin des cmmerçants de St Just-St Irénée. Samedi 12 septembre 2015 Ouverture au public De 9h à 18h Adresse : Place Varilln, Rue de Trin

Plus en détail

Fiche Liaison I.E.N./Ecoles N 2005/2006-01

Fiche Liaison I.E.N./Ecoles N 2005/2006-01 Premier Degré Circnscriptin d Olrn-Sainte-Marie http://www.ac-brdeaux.fr/primaire/64/lrn/ Olrn, le 3O aût 2005 Fiche Liaisn I.E.N./Ecles N 2005/2006-01 Au terme de ces vacances d été qui, je l espère nt

Plus en détail

SYNTHESE ET RECOMMANDATIONS DE LA 3 ème CONFERENCE FORMATION DU SECTEUR DE L ENERGIE ET DES MINES

SYNTHESE ET RECOMMANDATIONS DE LA 3 ème CONFERENCE FORMATION DU SECTEUR DE L ENERGIE ET DES MINES SYNTHESE ET RECOMMANDATIONS DE LA 3 ème CONFERENCE FORMATION DU SECTEUR DE L ENERGIE ET DES MINES 1. SYNTHESE : Au terme de la 3 ème cnférence frmatin tenue à Alger les 12 et 13 décembre 2006, les pratiques

Plus en détail

Objectif de la formation. Public visé. Modalités d inscription

Objectif de la formation. Public visé. Modalités d inscription Cursus Spa Manager Prgramme pédaggique Saisn 2012 Objectif de la frmatin Dans un cntexte de pleine crissance, les entreprises du secteur du bien être snt à la recherche d un persnnel hautement qualifié,

Plus en détail

Plan d accessibilité pluriannuel (2014-2021)

Plan d accessibilité pluriannuel (2014-2021) Intrductin Ce plan pluriannuel expse les grandes lignes de la stratégie des Services à l enfance Grandir ensemble pur prévenir et éliminer les bstacles à l accessibilité afin de répndre aux exigences actuelles

Plus en détail

FORMATION INNOVATION MANAGEMENT

FORMATION INNOVATION MANAGEMENT FORMATION INNOVATION MANAGEMENT Atelier de 3 jurs «Réinventer sn activité» à destinatin de chefs d entreprises Dates : 24/11, 08/12 et 09/12 Lieu : Chambre de Cmmerce du Luxemburg Frais d'inscriptin :

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE. Master Transport, Logistique Et Commerce International

DOSSIER DE CANDIDATURE. Master Transport, Logistique Et Commerce International Pht d identité NOM : Prénm : DOSSIER DE CANDIDATURE Master Transprt, Lgistique Et Cmmerce Internatinal Nta Bene : vus devez remplir signeusement ce dssier (le jury s appuiera dessus lrs de vtre entretien

Plus en détail