Prise en charge des CBNPC oligométastatiques

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Prise en charge des CBNPC oligométastatiques"

Transcription

1 Prise en charge des CBNPC oligométastatiques À partir d'un cas clinique Dr Stéphane HOMINAL, Centre Hospitalier Annecy-Genevois Les incontournables 7 octobre 2014

2 Cas clinique / femme 66 ans - juillet 2008 : Adénocarcinome du lobe sup droit + adenopathies jugulocarotidiennes gauche

3 Cas clinique / femme 66 ans - juillet 2008 : Adénocarcinome du lobe sup droit + adenopathies jugulocarotidiennes gauche - aout 2008 janvier 2009 : curage cervical gauche puis 4 cures de chimiothérapie Cisplatine-Alimta puis lobectomie supérieure droite

4 Cas clinique / femme 66 ans - juillet 2008 : Adénocarcinome du lobe sup droit + adenopathies jugulocarotidiennes gauche - aout 2008 janvier 2009 : curage cervical gauche puis 4 cures de chimiothérapie Cisplatine-Alimta puis lobectomie supérieure droite - fevrier mars 2009 : radiothérapie jugulocarotidienne gauche et médiastinale

5 Cas clinique / femme 66 ans - juillet 2008 : Adénocarcinome du lobe sup droit + adenopathies jugulocarotidiennes gauche - aout 2008 janvier 2009 : curage cervical gauche puis 4 cures de chimiothérapie Cisplatine-Alimta puis lobectomie supérieure droite - fevrier mars 2009 : radiothérapie jugulocarotidienne gauche et médiastinale - avril 2009 novembre 2011 : surveillance semestrielle

6 Cas clinique / femme 66 ans - juillet 2008 : Adénocarcinome du lobe sup droit + adenopathies jugulocarotidiennes gauche - aout 2008 janvier 2009 : curage cervical gauche puis 4 cures de chimiothérapie Cisplatine-Alimta puis lobectomie supérieure droite - fevrier mars 2009 : radiothérapie jugulocarotidienne gauche et médiastinale - avril 2009 novembre 2011 : surveillance semestrielle - novembre 2011 : apparition d'une métastase unique, asymptomatique rolandique gauche

7 Cas clinique / femme 66 ans - juillet 2008 : Adénocarcinome du lobe sup droit + adenopathies jugulocarotidiennes gauche - aout 2008 janvier 2009 : curage cervical gauche puis 4 cures de chimiothérapie Cisplatine-Alimta puis lobectomie supérieure droite - fevrier mars 2009 : radiothérapie jugulocarotidienne gauche et médiastinale - avril 2009 novembre 2011 : surveillance semestrielle - novembre 2011 : apparition d'une métastase unique, asymptomatique rolandique gauche - janvier mars 2012 : éxérèse de la métastase et irradiation du pan encephale et boost sur le lit tumoral. Pas de reprise de chimiothérapie.

8 Cas clinique / femme 66 ans - juillet 2008 : Adénocarcinome du lobe sup droit + adenopathies jugulocarotidiennes gauche - aout 2008 janvier 2009 : curage cervical gauche puis 4 cures de chimiothérapie Cisplatine-Alimta puis lobectomie supérieure droite - fevrier mars 2009 : radiothérapie jugulocarotidienne gauche et médiastinale - avril 2009 novembre 2011 : surveillance semestrielle - novembre 2011 : apparition d'une métastase unique, asymptomatique rolandique gauche - janvier mars 2012 : éxérèse de la métastase et irradiation du pan encephale et boost sur le lit tumoral. Pas de reprise de chimiothérapie. - avril 2012 juillet 2014 : surveillance semestrielle

9 Cas clinique / femme 66 ans - juillet 2008 : Adénocarcinome du lobe sup droit + adenopathies jugulocarotidiennes gauche - aout 2008 janvier 2009 : curage cervical gauche puis 4 cures de chimiothérapie Cisplatine-Alimta puis lobectomie supérieure droite - fevrier mars 2009 : radiothérapie jugulocarotidienne gauche et médiastinale - avril 2009 novembre 2011 : surveillance semestrielle - novembre 2011 : apparition d'une métastase unique, asymptomatique rolandique gauche - janvier mars 2012 : éxérèse de la métastase et irradiation du pan encephale et boost sur le lit tumoral. Pas de reprise de chimiothérapie. - avril 2012 juillet 2014 : surveillance semestrielle - juillet 2014 : récidive sur le lit tumoral

10 Cas clinique / femme 66 ans - juillet 2008 : Adénocarcinome du lobe sup droit + adenopathies jugulocarotidiennes gauche - aout 2008 janvier 2009 : curage cervical gauche puis 4 cures de chimiothérapie Cisplatine-Alimta puis lobectomie supérieure droite - fevrier mars 2009 : radiothérapie jugulocarotidienne gauche et médiastinale - avril 2009 novembre 2011 : surveillance semestrielle - novembre 2011 : apparition d'une métastase unique, asymptomatique rolandique gauche - janvier mars 2012 : éxérèse de la métastase et irradiation du pan encephale et boost sur le lit tumoral. Pas de reprise de chimiothérapie. - avril 2012 juillet 2014 : surveillance semestrielle - juillet 2014 : récidive sur le lit tumoral - aout 2014 : reprise chirurgicale R0

11 Cas clinique / femme 66 ans - juillet 2008 : Adénocarcinome du lobe sup droit + adenopathies jugulocarotidiennes gauche - aout 2008 janvier 2009 : curage cervical gauche puis 4 cures de chimiothérapie Cisplatine-Alimta puis lobectomie supérieure droite - fevrier mars 2009 : radiothérapie jugulocarotidienne gauche et médiastinale - avril 2009 novembre 2011 : surveillance semestrielle - novembre 2011 : apparition d'une métastase unique, asymptomatique rolandique gauche - janvier mars 2012 : éxérèse de la métastase et irradiation du pan encephale et boost sur le lit tumoral. Pas de reprise de chimiothérapie. - avril 2012 juillet 2014 : surveillance semestrielle - juillet 2014 : récidive sur le lit tumoral - aout 2014 : reprise chirurgicale R0 - septembre surveillance

12 6 ans Cas clinique / femme 66 ans - juillet 2008 : Adénocarcinome du lobe sup droit + adenopathies jugulocarotidiennes gauche - aout 2008 janvier 2009 : curage cervical gauche puis 4 cures de chimiothérapie Cisplatine-Alimta puis lobectomie supérieure droite - fevrier mars 2009 : radiothérapie jugulocarotidienne gauche et médiastinale - avril 2009 novembre 2011 : surveillance semestrielle - novembre 2011 : apparition d'une métastase unique, asymptomatique rolandique gauche - janvier mars 2012 : éxérèse de la métastase et irradiation du pan encephale et boost sur le lit tumoral. Pas de reprise de chimiothérapie. - avril 2012 juillet 2014 : surveillance semestrielle - juillet 2014 : récidive sur le lit tumoral - aout 2014 : reprise chirurgicale R0 - septembre surveillance

13 Concept de maladie oligométastatique La question posée est de savoir si certains CBNPC oligométastatiques sélectionnés peuvent espérer une survie prolongée grâce à une approche thérapeutique plus «radicale» que la chimiothérapie standard des stades IV. La question est d autant plus d actualité que les techniques de prise en charge radicale s améliorent avec plus d efficacité et moins de toxicité (vidéochirurgie, radiothérapie stéréotaxique, radiofréquence,..) Prendre exemple sur d autres cancers (mélanome, digestif) Si oui : Comment sélectionner les patients (facteurs pronostiques) qui pourraient bénéficier d une prise en charge «radicale» Quel type de traitement radical? Est-on certain que ces traitements ont un impact sur l évolution naturelle de la maladie oligométastatique?

14 Concept de maladie oligométastatique Le concept de maladie oligométastatique apparaît en 1995 : Elle correspond à moins de 5 localisations secondaires (Hellman S et al, J.Clin.oncol, 1995 ; 13 : 8-10) concept 1 : oligometastases = étape avant diffusion? concept 2 : oligometastases = partie visible de la diffusion?

15 CBNPC stade IV Goldstraw et al, JTO 2007 ; Concept de maladie oligométastatique Données de la littérature

16 Concept de maladie oligométastatique ESMO 2014 Overall survival analysis of stage IV non small cell lung cancer with synchronous isolated metastasis in a large retrospective cohort of 4917 patients with lung cancer AC Toffart 1,2, M Duruisseaux 2, H Nagy-Mignotte 1,2, L Sakhri 2, PY Brichon 2, J Villa 2, D Hoffmann 2, P Guillem 2, JF Timsit 1, D Moro-Sibilot 1,2 1 Institut Albert Bonniot-UJF-INSERM U823, France; 2 CHU de Grenoble, France

17 Concept de maladie oligométastatique Données de la littérature Notion de CBNPC oligométastases synchrones ou métachrones ou de rechute oligométastatique Beaucoup de données rétrospectives hétérogènes avec une grande majorité de séries avec métastases uniques, de faibles effectifs et monocentriques Beaucoup de séries anciennes sans PET scanner ou IRM cérébrale systématique Beaucoup de séries utilisent des techniques de traitement radical, anciennes et dépassées Au total : analyse de la littérature difficile mais il semble tout de même se dégager un phénotype de patients oligométastatiques pouvant bénéficier d une prise en charge radicale.

18 Meta-analyse / publiée en septembre 2014 Ashworth et al, Clinical lung cancer, 2014 ; 15(5) : Objectifs : développer un modèle prédictif pour identifier les patients oligométastatiques qui pourraient être longs survivants Matériels et méthodes : études publiées entre 1985 et 2012 regroupant des patients porteurs de 1 à 5 métastases synchrones ou métachrone avec tumeur primitive contrôlée et traitement radical pour toutes les métastases.

19 Meta-analyse / publiée en septembre 2014 Ashworth et al, Clinical lung cancer, 2014 ; 15(5) : % N0 Age médian 61 ans 62% de traitement chirurgical des métastases 88% Métastase unique

20 Meta-analyse / publiée en septembre 2014 Ashworth et al, Clinical lung cancer, 2014 ; 15(5) : Résultats : - la médiane de suivi est de 53 mois - la médiane de survie est de 26 mois avec 29% de survie à 5 ans - La médiane de survie sans récidive est de 11 mois avec PFS à 5 ans de 13% - 3 facteurs sont significatifs en analyse multivariée : synchrone vs metachrone, stadification N et l'histologie Limites de cette méta-analyse : - nombre important de metastases uniques (difficile d'extrapoler aux 2 ou 3 sites) - nombre important de metastases uniques pulmonaires (2ème cancer?) - Pas d'utilisation du PET en systématique - Pas de données de biologie moléculaire

21 Meta-analyse / publiée en septembre 2014 Ashworth et al, Clinical lung cancer, 2014 ; 15(5) :

22 Meta-analyse / publiée en septembre 2014 Ashworth et al, Clinical lung cancer, 2014 ; 15(5) :

23 Etudes prospectives de phase II De Ruysscher, JTO, 2012 ; 7 (10) : Critères d inclusion : - CBNPC stade IV < 5 métastases - TEP et IRM cérébrale Traitement : - tumeur primitive : T1-3 N0-1 : chirurgie, T4 et/ou N2-3 : chimio-rt séquentielle ou concomitante - métastases : chirurgie +/- radiothérapie - chimio libre

24 Etudes prospectives de phase II De Ruysscher, JTO, 2012 ; 7 (10) : Survie à 2 ans = 23,3% Survie à 3 ans = 17,5 % Survie sans progression à 3 ans = 13,6%

25 Etudes prospectives non controlées Parikh et al, Int J Radiation Oncol Biol Phys, 2014 ; 89(4) : patients inclus prospectivement de 2002 à 2012, à Boston, pour évaluer le rôle du traitement radical de la tumeur primitive sur la survie Médiane de survie : - oligométastatiques = 17 mois - multimétastatiques : 14 mois

26 Etudes prospectives non controlées Parikh et al, Int J Radiation Oncol Biol Phys, 2014 ; 89(4) : En analyses multivariées = facteurs de bon pronostic - PS <2 - NO-1 - ADK - 1 seule métastase

27 Phénotype particulier Génotype particulier? Peu de données spécifiques au cancer bronchique oligométastatique dans la littérature. Lussier, Plos one, 2011 ; 6 : e28650 Immunologie particulière? Microenvironnement de la tumeur : Est-ce que l'environnement de ces tumeurs a une réponse immunitaire plus efficace? Hétérogénéité de la tumeur : Dans les tumeurs avec un haut d'hétérogénéité, est-ce que des sous populations de cellules ont développé des mutations qui leur confère une vitesse de croissance réduite? Est-ce que ces cellules pésentent des antigènes qui activent différemment la réponse des cellules T?

28 Conclusions (1) Peu de données prospectives. Certaines études de phase II ont été interrompues précocement pour défaut d inclusion ces dernières années. Une étude de phase II non randomisée en cours : - NCT «stereotactic Body Radiation Thérapy (SBRT) in métastatic Non-small Cell Lung Cancer» - Début aout 2010 fin aout Cette étude de phase II multicentrique teste l efficacité de la radiothérapie stéréotaxique chez les patients porteurs d un CBNPC oligométastatique ( 5 lésions) en réponse ou stables après 4 cures de chimiothérapie d induction. L hypothèse est que la radiothérapie stéréotaxique après 4 cycles de chimiothérapie est faisable et permet d améliorer le contrôle local des lésions irradiées et améliore la PFS. Pas de phase III : donc peu de données sur un vrai groupe contrôle (patient oligométastatique traité uniquement par chimiothérapie)

29 Conclusions (2) A l évidence, certains patients oligométastatiques sélectionnés ont une survie prolongée après prise en charge radicale du site primitif et des métastases. Ce qui est certain : La seule évidence concerne la chirurgie ou radiothérapie stéréo des métastases cérébrales uniques Andrews et al, Lancet 2004 ; 363 : Patchell et al, N Engl J Med, 1990 ; 322 : Vrais oligométastatiques. Bilan incluant une TEP et une IRM cérébrale La tumeur primitive et les métastases doivent pouvoir bénéficier d une prise en charge «curatrice» Ce qui est moins certain : Faut-il tenir compte des facteurs pronostiques retrouvés dans les études rétrospectives (bon PS, ADK, N0, Maximum 3 métastases?) Faut-il proposer le traitement «curateur» seulement aux patients qui répondent ou sont stables après une chimiothérapie d induction comme proposé dans l étude de phase II en cours? (Est-ce que cela permet de sélectionner encore plus les «vrais» oligométastatiques?

30 Conclusions (3) Discussion de RCP

31 Merci pour votre attention

Oligo-métastases: du concept à la mise en place de stratégies ambitieuses. 14 ème rencontres de sénologie 17 décembre 2015

Oligo-métastases: du concept à la mise en place de stratégies ambitieuses. 14 ème rencontres de sénologie 17 décembre 2015 Oligo-métastases: du concept à la mise en place de stratégies ambitieuses 14 ème rencontres de sénologie 17 décembre 2015 S. Hellman, J. Clin. Oncol., 1995 Les concepts successifs des métastases sein gg

Plus en détail

Réunion du CORP 25 sept 2014

Réunion du CORP 25 sept 2014 Réunion du CORP 25 sept 2014 Prise en charge chirurgicale des métastases pulmonaires Dr Ludovic Fournel Pr Jean-François Regnard Hôpital Cochin Paris Généralités Résections pulmonaires pour métastases

Plus en détail

Les formes oligométastatiques de CBNPC

Les formes oligométastatiques de CBNPC Les formes oligométastatiques de CBNPC Groupe de travail Delphine Antoni, Véronique Beckendorf, Christelle Clément-Duchène, Didier Debieuvre, Bertrand Delclaux, Pierre-Emmanuel Falcoz, Jean Lahourcade,

Plus en détail

Radiothérapie stéréotaxique. Dr Antonin LEVY Département d Oncologie Radiothérapie

Radiothérapie stéréotaxique. Dr Antonin LEVY Département d Oncologie Radiothérapie Radiothérapie stéréotaxique Dr Antonin LEVY Département d Oncologie Radiothérapie PLAN Introduction Radiothérapie Stéréotaxique INTRA-crânienne EXTRA-crânienne Conclusion INTRODUCTION RT Stéréotaxique

Plus en détail

Discussion et validation du référentiel CBNPC stade IV. Dr Aurélie GROUET Hôpital Privé Sainte Marie Chalon-sur-Saône

Discussion et validation du référentiel CBNPC stade IV. Dr Aurélie GROUET Hôpital Privé Sainte Marie Chalon-sur-Saône Discussion et validation du référentiel CBNPC stade IV Dr Aurélie GROUET Hôpital Privé Sainte Marie Chalon-sur-Saône PLAN Introduction Exigences de qualité dans la prise en charge des cancers bronchiques

Plus en détail

INDICATIONS DE LA RADIOTHERAPIE DANS LE CANCER DU RECTUM. DES, le 3 Mars 2006 Baumgaertner Isabelle

INDICATIONS DE LA RADIOTHERAPIE DANS LE CANCER DU RECTUM. DES, le 3 Mars 2006 Baumgaertner Isabelle INDICATIONS DE LA RADIOTHERAPIE DANS LE CANCER DU RECTUM DES, le 3 Mars 2006 Baumgaertner Isabelle Introduction Le traitement du cancer rectal pose le problème de la récidive loco-régionale Son taux est

Plus en détail

Métastases Pulmonaires

Métastases Pulmonaires Métastases Pulmonaires Diagnostic, et traitement «local» Philippe Girard, Stéphane Lenoir Institut Mutualiste Montsouris, Paris Métastases Pulmonaires 1. Présentation radio-clinique, diagnostic 2. Traitement

Plus en détail

4ème Rencontre Régionale d Oncologie Thoracique TEST Q.C.M. Et REPONSES

4ème Rencontre Régionale d Oncologie Thoracique TEST Q.C.M. Et REPONSES 4ème Rencontre Régionale d Oncologie Thoracique TEST Q.C.M. Et REPONSES Niort Jeudi 24 avril 2008 QCM 1 La chirurgie des cancers du poumon stade IV peut être curatrice: A- En cas de métastase cérébrale.

Plus en détail

Prise en charge des patients avec cancer du rectum et métastases hépatiques synchrones RESECABLES

Prise en charge des patients avec cancer du rectum et métastases hépatiques synchrones RESECABLES Prise en charge des patients avec cancer du rectum et métastases hépatiques synchrones RESECABLES Regimbeau JM Service de chirurgie digestive et Oncologique CHU Amiens Nord, université de Picardie Amiens

Plus en détail

Métastases pulmonaires dans le cancer colorectal: un exemple de multidisciplinarité. Dr Couteau, Dr Delchier, Dr Gallocher, Dr Rabinel, Dr Rives

Métastases pulmonaires dans le cancer colorectal: un exemple de multidisciplinarité. Dr Couteau, Dr Delchier, Dr Gallocher, Dr Rabinel, Dr Rives Métastases pulmonaires dans le cancer colorectal: un exemple de multidisciplinarité Dr Couteau, Dr Delchier, Dr Gallocher, Dr Rabinel, Dr Rives Cas clinique 1 Mr M- JL, né en 1944, tabagisme Mars 2006

Plus en détail

Cancer bronchique localisé opérable A. DÉNIEL, S. THUREAU.

Cancer bronchique localisé opérable A. DÉNIEL, S. THUREAU. Cancer bronchique localisé opérable CAS CLINIQUE A. DÉNIEL, S. THUREAU. Anamnèse. Mr FC Patient de 63 ans, ATCD de tabagisme actif (50 PA) Anamnèse : - Février 2014 douleur thoracique - Radiographie thoracique

Plus en détail

Bilan d extension: Pourquoi ne suit-on pas les recommandations?

Bilan d extension: Pourquoi ne suit-on pas les recommandations? Bilan d extension: Pourquoi ne suit-on pas les recommandations? Pr Catherine Uzan Chef du service de Chirurgie et Cancérologie oncologique et mammaire Hôpital Pitié Salpêtrière Université Pierre et Marie

Plus en détail

COMPTES-RENDUS DE WEB RCP

COMPTES-RENDUS DE WEB RCP COMPTES-RENDUS DE WEB RCP 16.10.08 COORDINATEUR Dr. JM Vernejoux (Pneumologie, Bordeaux) PARTICIPANTS France - Pr. A. Taytard (Pneumologie, Bordeaux) - Dr. JL Touboul (Pneumologie, Chalon-sur-Saône) -

Plus en détail

CANCER PULMONAIRE METASTATIQUE - CAS CLINIQUE. Déborah Assouan Tuteur : Docteur Camille Garoute CHU Amiens DES 3 février 2017

CANCER PULMONAIRE METASTATIQUE - CAS CLINIQUE. Déborah Assouan Tuteur : Docteur Camille Garoute CHU Amiens DES 3 février 2017 CANCER PULMONAIRE METASTATIQUE - CAS CLINIQUE Déborah Assouan Tuteur : Docteur Camille Garoute CHU Amiens DES 3 février 2017 CAS Mr G, 64 ans Homme de 64 ans sans antécédents notables, tabagisme actif

Plus en détail

Traitement adjuvant des cancers du rectum : cette maison est pour!

Traitement adjuvant des cancers du rectum : cette maison est pour! Traitement adjuvant des cancers du rectum : cette maison est pour! et n a pas de conflits d intérêt Pr Thierry CONROY Chimiothérapie adjuvante des cancers du rectum : le point de la situation Cancers du

Plus en détail

Place de la radiochirurgie dans la prise en charge des métastases cérébrales

Place de la radiochirurgie dans la prise en charge des métastases cérébrales Place de la radiochirurgie dans la prise en charge des métastases cérébrales Dr Jean Sabatier CRRS Chu TOULOUSE Rangueil Radiochirurgie des Métastases Cérébrales Définition : technique d irradiation faisant

Plus en détail

et place de la radio embolisation

et place de la radio embolisation La place de la radio embolisation dans le traitement des cancers primitifs du foie et des métastases hépatiques au CHU UCL Namur en 2017 Traitement des métastases hépatiques: données cliniques, évidences

Plus en détail

Cohorte NADEGE. Thomas APARICIO. Service de Gastroentérologie Hôpital Avicenne, Bobigny

Cohorte NADEGE. Thomas APARICIO. Service de Gastroentérologie Hôpital Avicenne, Bobigny Cohorte NADEGE Thomas APARICIO Service de Gastroentérologie Hôpital Avicenne, Bobigny thomas.aparicio@avc.aphp.fr Cours intensif de cancérologie digestive, FFCD-PRODIGE, 6 avril 2012 Pourquoi une cohorte

Plus en détail

Echelle pronostique et aide à la décision des métastases cérébrales Delphine ANTONI Centre Paul Strauss - Strasbourg

Echelle pronostique et aide à la décision des métastases cérébrales Delphine ANTONI Centre Paul Strauss - Strasbourg Echelle pronostique et aide à la décision des métastases cérébrales Delphine ANTONI Centre Paul Strauss - Strasbourg Les métastases cérébrales (MC) 1ère cause de tumeur maligne intracérébrale 20 à 40%

Plus en détail

Diagnostic et traitement des cancer du poumon. Dr Fiteni Frédéric

Diagnostic et traitement des cancer du poumon. Dr Fiteni Frédéric Diagnostic et traitement des cancer du poumon Dr Fiteni Frédéric Données essentielles en France métropolitaine Nombre de nouveaux cas estimés de cancer du poumon en 2012 = 39 495 (28 211 hommes et 11 284

Plus en détail

Y.M.MEDJDOUB Service de chirurgie thoracique et cardio vasculaire C.H.U.MUSTAPHA ALGER -

Y.M.MEDJDOUB Service de chirurgie thoracique et cardio vasculaire C.H.U.MUSTAPHA ALGER - PLACE DE LA RESECTION INFRALOBAIRE DANS LA CHIRURGIE DU CANCER BRONCHIQUE PRIMITIF Y.M.MEDJDOUB Service de chirurgie thoracique et cardio vasculaire C.H.U.MUSTAPHA ALGER - INTRODUCTION Abécédaires de la

Plus en détail

Stratégie Thérapeutique des métastases hépatiques résécables des cancers colo-rectaux

Stratégie Thérapeutique des métastases hépatiques résécables des cancers colo-rectaux Stratégie Thérapeutique des métastases hépatiques résécables des cancers colo-rectaux Dr Philippe KOSYDAR- chirurgie Digestive SEL des Drs BRIEZ et KOSYDAR Polyclinique du Bois Oncomel Introduction Foie

Plus en détail

MALADIE MÉTASTATIQUE ET TRAITEMENT DE PRÉCISION. Place de la radiothérapie stéréotaxique dans la maladie oligométastatique.

MALADIE MÉTASTATIQUE ET TRAITEMENT DE PRÉCISION. Place de la radiothérapie stéréotaxique dans la maladie oligométastatique. MALADIE MÉTASTATIQUE ET TRAITEMENT DE PRÉCISION Place de la radiothérapie stéréotaxique dans la maladie oligométastatique Céline BOURGIER Aucun conflit d intérêt Maladie oligométastatique Définition du

Plus en détail

Cancer de l estomac traitements périopératoire

Cancer de l estomac traitements périopératoire Cancer de l estomac traitements périopératoire P. Michel Unité d oncologie Digestive Service d Hépato-gastroentérologie CHU de Rouen 1. Survie après chirurgie TNM Stade UICC 1997 Cancer 2000 USA Survie

Plus en détail

Facteurs pronostiques et traitement des métastases cérébrales

Facteurs pronostiques et traitement des métastases cérébrales Facteurs pronostiques et traitement des métastases cérébrales Avi ASSOULINE Réunion du CORP 22/05/2008 Introduction Fréquent : 20-40% des patients cancéreux Plus fréquentes des tumeurs cérébrales Incidence

Plus en détail

La maladie oligométastatique dans le CBNPC

La maladie oligométastatique dans le CBNPC La maladie oligométastatique dans le CBNPC Elisabeth Quoix, Bruxelles - GOLF 2014 Les Hôpitaux Universitaires de STRASBOURG Pas de conflit d intérêt sur cette thématique Mr Fuc Christian, 50 ans (1) Août

Plus en détail

ACTUALITES DANS LE CANCER DU POUMON. Dr Claire POULET Pneumologie CHU AMIENS

ACTUALITES DANS LE CANCER DU POUMON. Dr Claire POULET Pneumologie CHU AMIENS ACTUALITES DANS LE CANCER DU POUMON Dr Claire POULET Pneumologie CHU AMIENS 15-06-17 Epidémiologie Le cancer du poumon est aujourd'hui la première cause de décès par cancer en France et dans le monde:

Plus en détail

COMPTES-RENDUS DE WEB RCP

COMPTES-RENDUS DE WEB RCP COMPTES-RENDUS DE WEB RCP 30.04.2009 La démarche et les CR des Web-RCP sont conformes aux critères des Staff-EPP de la Haute Autorité de Santé COORDINATEUR Dr. JM Vernejoux (Pneumologie, Bordeaux) INTERVENANTS

Plus en détail

Chimiothérapie adjuvante des cancers de la vésicules et des voies biliaires

Chimiothérapie adjuvante des cancers de la vésicules et des voies biliaires Chimiothérapie adjuvante des cancers de la vésicules et des voies biliaires L.Debbah, H.Djedi CAC Annaba CIC Alger le 11/03/2017 Introduction Pathologie rare: -< 1% de tout les cancers dans le monde -

Plus en détail

Cancer du rectum avec métastases synchrones

Cancer du rectum avec métastases synchrones Cancer du rectum avec métastases synchrones Jean-Baptiste Bachet Philippe Rougier Fédération des Spécialités Digestives Hôpital Ambroise Paré, Boulogne, France Épidémiologie 36 000 cancer colorectaux /

Plus en détail

SYNOPSIS ESSAI PC ANGERS GFPC

SYNOPSIS ESSAI PC ANGERS GFPC SYNOPSIS ESSAI PC ANGERS GFPC 01-2013 Titre Promoteur Investigateur Coordonnateur Centres participants Justification de l'étude Etude randomisée comparant le carboplatine-étoposide au topotécan chez les

Plus en détail

Quel schéma de radiothérapie proposer à un sujet Agé porteur d un cancer digestif? Exemple du cancer de l œsophage et du rectum

Quel schéma de radiothérapie proposer à un sujet Agé porteur d un cancer digestif? Exemple du cancer de l œsophage et du rectum Quel schéma de radiothérapie proposer à un sujet Agé porteur d un cancer digestif? Exemple du cancer de l œsophage et du rectum Dr Servagi Vernat Stéphanie, Radiothérapeute CHRU Besançon 20 mars 2015 Pas

Plus en détail

SYNOPSIS DU PROTOCOLE Lung ART N CSET 2006/1202

SYNOPSIS DU PROTOCOLE Lung ART N CSET 2006/1202 SYNOPSIS DU PROTOCOLE Lung ART N CSET 2006/1202 Essai de phase III comparant une radiothérapie médiastinale conformationnelle post-opératoire à l absence de radiothérapie après chirurgie complète chez

Plus en détail

Métastases cérébrales uniques Place de la radiothérapie

Métastases cérébrales uniques Place de la radiothérapie Métastases cérébrales uniques Place de la radiothérapie O.THOMAS 30 avril 2005 1 Plan épidémiologie objectifs moyens thérapeutiques effets secondaires résultats questions non résolues 2 Epidémiologie Tumeur

Plus en détail

Sophie HABERER LYMPHOMES POUMON

Sophie HABERER LYMPHOMES POUMON Sophie HABERER LYMPHOMES POUMON HEMATOLOGIE Session plénière: 1 / 4 Session scientifique et poster discussion: 4/435 Poster présentation: 32/1438 Intensified Chemotherapy and Dose-Reduced Involved Field

Plus en détail

Place de la TEP/TDM dans les cancers du sein métastatiques

Place de la TEP/TDM dans les cancers du sein métastatiques Place de la TEP/TDM dans les cancers du sein métastatiques Jean-Louis ALBERINI Service de Médecine Nucléaire Université Versailles St-Quentin Diagnostic de métastase d emblée ou durant l évolution Médiane

Plus en détail

Construisons ensemble le premier centre intégré de prise en charge des cancers thoraciques

Construisons ensemble le premier centre intégré de prise en charge des cancers thoraciques Construisons ensemble le premier centre intégré de prise en charge des cancers thoraciques Les cancers thoraciques sont multiples Grande variété de tumeurs (poumons primitifs, métastases, médiastin, sarcomes,

Plus en détail

6 ème Rencontre Régionale d actualités SÉNOLOGIQUE

6 ème Rencontre Régionale d actualités SÉNOLOGIQUE 6 ème Rencontre Régionale d actualités SÉNOLOGIQUE Niort, le 20 mars 2014 8 ème Rencontre Régionale d actualités SÉNOLOGIQUE Actualités en RADIOTHERAPIE Laurianne COLSON (Poitiers) La radiothérapie postopératoire

Plus en détail

PLACE DU RADIOTHERAPEUTE DANS LA PRISE EN CHARGE DES METASTASES OSSEUSES

PLACE DU RADIOTHERAPEUTE DANS LA PRISE EN CHARGE DES METASTASES OSSEUSES PLACE DU RADIOTHERAPEUTE DANS LA PRISE EN CHARGE DES METASTASES OSSEUSES Cours Intensif de Cancérologie Digestive FFCD PRODIGE 11-12 avril 2013 Dr Antoine ARNAUD Département de Radiothérapie Institut Sainte

Plus en détail

Carcinome neuroendocrine à grandes cellules

Carcinome neuroendocrine à grandes cellules Carcinome neuroendocrine à grandes cellules C. Clément-Duchêne Institut de Cancérologie de Lorraine Introduction Groupe hétérogène de tumeurs (histologie, immunohistochimie, moléculaire, pronostic et thérapeutique)

Plus en détail

Chronochimiothérapiedes cancers colorectaux métastatiques

Chronochimiothérapiedes cancers colorectaux métastatiques Chronochimiothérapiedes cancers colorectaux métastatiques Méta-analyse de trois essais randomisés internationaux S. Giacchetti, Hôpital Paul Brousse, Villejuif (France) Histoire des essais de phase III

Plus en détail

La prise en charge des patients en récidive de cancer de la prostate : l'enjeu et les moyens pour sa localisation et la re-stadification.

La prise en charge des patients en récidive de cancer de la prostate : l'enjeu et les moyens pour sa localisation et la re-stadification. La prise en charge des patients en récidive de cancer de la prostate : l'enjeu et les moyens pour sa localisation et la re-stadification. Pierre CONORT Service d Urologie Groupe Hospitalier Pitié-Salpêtrière

Plus en détail

Chimiothérapie des cholangiocarcinomes localement avancés ou métastatiques

Chimiothérapie des cholangiocarcinomes localement avancés ou métastatiques Chimiothérapie des cholangiocarcinomes localement avancés ou métastatiques Meher BEN ABDELGHANI Oncologie Médicale Centre Paul Strauss- Strasbourg mbenabdelghani@strasbourg.unicancer.fr Généralités Tumeur

Plus en détail

Chirurgie de clôture après radiochimiothérapie. avancé du col utérin «pour»

Chirurgie de clôture après radiochimiothérapie. avancé du col utérin «pour» Chirurgie de clôture après radiochimiothérapie pour cancer localement avancé du col utérin «pour» Dr P.E Colombo ICM - Montpellier SFCO 22/05/2015 Chirurgie de clôture après radiochimiothérapie pour cancer

Plus en détail

Radiothérapie des tumeurs cérébrales après 75 ans. Jean-Jacques MAZERON

Radiothérapie des tumeurs cérébrales après 75 ans. Jean-Jacques MAZERON Radiothérapie des tumeurs cérébrales après 75 ans Jean-Jacques MAZERON Service de radiothérapie oncologique Groupe Hospitalier Pitie-Salpêtrière, Paris Les irradiations les plus fréquentes 1. Les irradiations

Plus en détail

V.Labb Séminaire de DES 11/2007

V.Labb Séminaire de DES 11/2007 V.Labb Labbé / H. Le Floch Séminaire de DES 11/2007 Introduction TTT des CBNPC: résection r complète TTT adjuvant: efficacité non démontrd montrée Méta-analyse analyse (Non-small( Cell Lung Cancer Collaborative

Plus en détail

Peut-on ne pas faire de bilan d extension?

Peut-on ne pas faire de bilan d extension? Peut-on ne pas faire de bilan d extension? Dr Claudia Lefeuvre-Plesse 12/06/2015 Avec le soutien de Pierre Kerbrat De Jean-Sebastien Fresnel 2 histoires en parallèle. Noemie, 38 ans Autopalpation Bilan

Plus en détail

Association bévacizumab paclitaxel dans le traitement du cancer du sein HER2 négatif en première ligne métastatique : les données de la vraie vie

Association bévacizumab paclitaxel dans le traitement du cancer du sein HER2 négatif en première ligne métastatique : les données de la vraie vie Lu pour vous Association bévacizumab paclitaxel dans le traitement du cancer du sein HER2 négatif en première ligne métastatique : les données de la vraie vie doi:10.1684/veg.2016.0059 Sakina Sekkate Département

Plus en détail

Radiothérapie stéréotaxique ablative dans les CBNPCs T1N0: alternative à la chirurgie?

Radiothérapie stéréotaxique ablative dans les CBNPCs T1N0: alternative à la chirurgie? Radiothérapie stéréotaxique ablative dans les CBNPCs T1N0: alternative à la chirurgie? CONTEXTE Radiothérapie stéréotaxique ablative pulmonaire (RSA) = option dans la prise en charge des stades I (T1T2N0)

Plus en détail

Cancer bronchique et immunothérapie. Sylvie Friard 7 avril 2016

Cancer bronchique et immunothérapie. Sylvie Friard 7 avril 2016 1 Cancer bronchique et immunothérapie Sylvie Friard 7 avril 2016 Cycle cancer et immunité Chen and Mellman, Cell 2012 Cycle cancer et immunité Chen and Mellman, Cell 2012 Inhibiteurs des points de contrôle

Plus en détail

Conduite à tenir devant une carcinose localisée

Conduite à tenir devant une carcinose localisée XVIème Journée de l Association Picarde de Cancérologie Digestive Conduite à tenir devant une carcinose localisée Diane Goéré Département de Chirurgie Oncologique Institut Gustave Roussy Université Paris

Plus en détail

Diagnostic clinique et biologique de récidive métastatique du cancer du colon

Diagnostic clinique et biologique de récidive métastatique du cancer du colon Diagnostic clinique et biologique de récidive métastatique du cancer du colon Réunion ACOMEN novembre 2015 Dr CLAVEL Léa Service de gastro-entérologie et d oncologie digestive, Pr PHELIP, CHU Saint-Etienne

Plus en détail

Etude de cas Cancer Ovarien

Etude de cas Cancer Ovarien Etude de cas Cancer Ovarien DIAGNOSTIC Patiente âgée de 78 ans Bilan d extension (Scanner/IRM/Echographie abdominopelvienne) : Lésion primitive de l épithélium et du stroma touchant les 2 ovaires associée

Plus en détail

CHIRURGIE DU CANCER BRONCHO- PULMONAIRE N.P C HAYSSAM BAKDACH

CHIRURGIE DU CANCER BRONCHO- PULMONAIRE N.P C HAYSSAM BAKDACH HPA JO CHIRURGIE DU CANCER BRONCHO- PULMONAIRE N.P C HAYSSAM BAKDACH Introduction L incidence du cancer bronchique croît en France. Actuellement près de 25000 français meurent chaque année de cette affection.

Plus en détail

La méta-analyse en oncologie

La méta-analyse en oncologie La méta-analyse en oncologie Emmanuelle Paris Staff santé publique 25 janvier 2012 Introduction 1904 (Pearson) : Manque de puissance des échantillons de petite taille 1955 : Méta-analyse (MA) sur traitement

Plus en détail

Fiche tumeur gynécologique. Adénocarcinome de l ENDOMETRE

Fiche tumeur gynécologique. Adénocarcinome de l ENDOMETRE Fiche tumeur gynécologique Adénocarcinome de l ENDOMETRE FIGO IA G123 tumeur limitée à l endomètre IB G123 invasion du myomètre inférieur à 50% IC G123 invasion du myomètre supérieur à 50% IIA G123 invasion

Plus en détail

M. Deslandres CHU/Oncopôle

M. Deslandres CHU/Oncopôle Recommandations Saint Paul de Vence 2016: ce qui change M. Deslandres CHU/Oncopôle Depuis 2012 Mise à jour des classifications anatomo-cliniques Évolution des critères de qualité recommandés pour la chirurgie

Plus en détail

2 ème JOURNEE d ONCOLOGIE THORACIQUE MIDI-PYRENEES. TOULOUSE - Vendredi 08 Octobre Cas clinique. Sophie Laroumagne

2 ème JOURNEE d ONCOLOGIE THORACIQUE MIDI-PYRENEES. TOULOUSE - Vendredi 08 Octobre Cas clinique. Sophie Laroumagne 2 ème JOURNEE d ONCOLOGIE THORACIQUE MIDI-PYRENEES TOULOUSE - Vendredi 08 Octobre 2010 Cas clinique Sophie Laroumagne Me L. née le 16/02/1946 ( 64 ans) Poids 53 kg Taille: 170cm OMS: 1-2 Profession: pharmacienne

Plus en détail

CANCER DU POUMON à PETITES CELLULES

CANCER DU POUMON à PETITES CELLULES CANCER DU POUMON à PETITES CELLULES Epidémiologie 15% des cancers bronchiques 4000 cas par an en France 30000 décès par an aux USA Presque exclusivement du au tabac 32% > 70 ans 10% > 80 ans SEER Epidémiologie

Plus en détail

Thésaurus du cancer de l ovaire

Thésaurus du cancer de l ovaire Thésaurus du cancer de l ovaire - 1 - Cancers de l ovaire Bilan - Anamnèse personnelle et familiale - +/- Echographie vaginale et/ou pelvienne - IRM abdomino-pelvienne de préférence, TDM à défaut - Si

Plus en détail

Référentiel cancers du sein localement avancé et métastatique - Septembre 2015

Référentiel cancers du sein localement avancé et métastatique - Septembre 2015 Référentiel cancers du sein localement avancé et métastatique - Septembre 2015 Introduction Les grandes lignes des recommandations ABC 2, ASCO, ESMO et NCCN, serviront de cadre général aux recommandations

Plus en détail

Item 308 (Item 158) Cancer du rein EVALUATIONS

Item 308 (Item 158) Cancer du rein EVALUATIONS Item 308 (Item 158) Cancer du rein EVALUATIONS 2014 1 QUESTION 1/6 : Quel(s) est (sont) le(s) facteur(s) de risque du cancer du rein? A - HTA B - Anémie C - Tabagisme D - Obésité E - HTAP (Réponse : ACD

Plus en détail

Métastases pulmonaires Point de vue du chirurgien

Métastases pulmonaires Point de vue du chirurgien Métastases pulmonaires Point de vue du chirurgien RIQUET M. Hôpital Européen Georges Pompidou (PARIS) mr 0905 A- Historique B- Généralités C- Chirurgie des métastases D- Les facteurs pronostiques E- Intérêts

Plus en détail

Principes de la chirurgie carcinologique

Principes de la chirurgie carcinologique Principes de la chirurgie carcinologique Chirurgie carcinologique Introduction: Pendant longtemps, la chirurgie a représenté LE SEUL TRAITEMENT des tumeurs solides Aujourd hui, la chirurgie RESTE le traitement

Plus en détail

Impact de la CHIP dans la prise en charge de la première récidive de cancer de l ovaire

Impact de la CHIP dans la prise en charge de la première récidive de cancer de l ovaire Impact de la CHIP dans la prise en charge de la première récidive de cancer de l ovaire Jean-Marc Classe Institut de Cancérologie de l Ouest, Centre Gauducheau Nantes - France Quel est le pronostic de

Plus en détail

Avancées radiothérapie/curiethérapie cancer du col utérin

Avancées radiothérapie/curiethérapie cancer du col utérin 21/11/2015 CFB Avancées radiothérapie/curiethérapie cancer du col utérin Traitement des stades localisés Nejla Allouache /Delphine Lerouge Service de radiothérapie C.F. Baclesse 1 / xx 21/11/2015 CFB cancers

Plus en détail

Nodules pulmonaires : CAT / suivi volumétrique des petites tumeurs. Pr Gilbert Ferretti CHU Grenoble

Nodules pulmonaires : CAT / suivi volumétrique des petites tumeurs. Pr Gilbert Ferretti CHU Grenoble Nodules pulmonaires : CAT / suivi volumétrique des petites tumeurs Pr Gilbert Ferretti CHU Grenoble Liens d intérêt Aucun avec le sujet traité Nodule pulmonaire Opacité focale arrondie de 3 à 30 mm Étiologies

Plus en détail

Cas clinique D. DEBIEUVRE / S. TOUAZI / JP. GURY. Collège de pathologie Respiratoire d'alsace - Jungholtz Mars 2010

Cas clinique D. DEBIEUVRE / S. TOUAZI / JP. GURY. Collège de pathologie Respiratoire d'alsace - Jungholtz Mars 2010 Cas clinique D. DEBIEUVRE / S. TOUAZI / JP. GURY d'alsace - Jungholtz 1 Mme PB Brigitte, née le 14/06/1964 Secrétaire (fonction publique), PS=0 Atcd : néant. Hyperanxieuse et angoissée Tabac: 0 Vue le

Plus en détail

Cancer du rein métastatique réévaluation de la présentation clinique. T Decathéaugrue, L Rocher, AS Rangheard, A Lesavre, Y Menu CHU Bicêtre

Cancer du rein métastatique réévaluation de la présentation clinique. T Decathéaugrue, L Rocher, AS Rangheard, A Lesavre, Y Menu CHU Bicêtre Cancer du rein métastatique réévaluation de la présentation clinique T Decathéaugrue, L Rocher, AS Rangheard, A Lesavre, Y Menu CHU Bicêtre Cancer du rein Il représente 3% des cancers de l adulte 5 000

Plus en détail

Prise en charge des métastases hépatiques de cancer colo-rectal

Prise en charge des métastases hépatiques de cancer colo-rectal Prise en charge des métastases hépatiques de cancer colo-rectal Dr Frédéric Meaux Jeudi 12 Avril 2012 Clinique Ambroise Paré Beuvry Rappel épidémiologique : En France, le cancer colo-rectal: 36.000 nouveaux

Plus en détail

Les lymphomes osseux. Soirée AIH. Dr Hervé Ghesquières Centre Léon Bérard, Lyon

Les lymphomes osseux. Soirée AIH. Dr Hervé Ghesquières Centre Léon Bérard, Lyon Les lymphomes osseux Soirée AIH Dr Hervé Ghesquières Centre Léon Bérard, Lyon Une définition difficile Localisations osseuses secondaires d un lymphome Lymphome osseux primitif Réticulosarcome de Parker

Plus en détail

Imagerie: intérêt du PETscan en Urologie Congres Francophone d Oncologie Multidisciplinaire: session urologie octobre 2016

Imagerie: intérêt du PETscan en Urologie Congres Francophone d Oncologie Multidisciplinaire: session urologie octobre 2016 Imagerie: intérêt du PETscan en Urologie Congres Francophone d Oncologie Multidisciplinaire: session urologie 13-15 octobre 2016 Dr Isabelle Brenot-Rossi Institut Paoli-Calmettes plan Cancers des voies

Plus en détail

TEP et Cancer Broncho Pulmonaire Cas Cliniques

TEP et Cancer Broncho Pulmonaire Cas Cliniques TEP et Cancer Broncho Pulmonaire Cas Cliniques E. OUHAYOUN* - J. GIRON** - J. BERJAUD*** *Service de Médecine Nucléaire - P r J.P. Esquerré **Service de radiologie - Pr J.J. Railhac ***Service de Chirurgie

Plus en détail

Dr. Côme LEPAGE. La Surveillance du cancer colo-rectal opéré

Dr. Côme LEPAGE. La Surveillance du cancer colo-rectal opéré Dr. Côme LEPAGE La Surveillance du cancer colo-rectal opéré Connaître les outils et les modalités de surveillance Connaître le niveau de preuve d une surveillance intensive Conflits d intérêts Le Dr Côme

Plus en détail

RADIOTHERAPIE CEREBRALE ET TROUBLES COGNITIFS

RADIOTHERAPIE CEREBRALE ET TROUBLES COGNITIFS RADIOTHERAPIE CEREBRALE ET TROUBLES COGNITIFS Dr François DUBOIS (CHU de Lille) NEUROTOXICITE DE LA RADIOTHERAPIE CEREBRALE Initialement décrite chez l enfant traité pour leucémie aigue ou tumeurs cérébrales

Plus en détail

Stratégies thérapeutiques médicales du cancer colo-rectal métastatique (CCRm)

Stratégies thérapeutiques médicales du cancer colo-rectal métastatique (CCRm) Stratégies thérapeutiques médicales du cancer colo-rectal métastatique (CCRm) Distinguer les formes accessibles à un traitement à visée curative, potentiellement curative, définitivement palliative Connaître

Plus en détail

LA NOUVELLE CLASSIFICATION TNM. Elisabeth Quoix

LA NOUVELLE CLASSIFICATION TNM. Elisabeth Quoix LA NOUVELLE CLASSIFICATION TNM Elisabeth Quoix Un peu d historique TNM : Pierre Denoix, IGR, 1946 1973 1986 1997 Clifton Mountain 2007-9 IASLC... Evolution des bases de données pour le CBNPC 1997 : Clifton

Plus en détail

Radiothérapie de la femme âgée atteinte d un carcinome de l utérus

Radiothérapie de la femme âgée atteinte d un carcinome de l utérus Radiothérapie de la femme âgée atteinte d un carcinome de l utérus Jean-Marc Simon / Idriss Troussier Service d Oncologie Radiothérapique HU Pitié-Salpêtrière Charles Foix Radiothérapie de la femme âgée

Plus en détail

Caroline Elie URC Paris Centre Hôpital Necker

Caroline Elie URC Paris Centre Hôpital Necker Qu est-ce qu un pronostic? Principes des études pronostiques Caroline Elie URC Paris Centre Hôpital Necker Chez un homme de 50 ans, fumeur, traité pour une hypercholestérolémie, et à 15 jours d un infarctus

Plus en détail

Surveillance d un cancer colo-rectal opéré J Desrame Hôpital Jean Mermoz, Lyon

Surveillance d un cancer colo-rectal opéré J Desrame Hôpital Jean Mermoz, Lyon Surveillance d un cancer colo-rectal opéré J Desrame Hôpital Jean Mermoz, Lyon Pourquoi surveiller un cancer colo-rectal opéré? Récidive de polypes Risque de rechute anastomotique : 2 à 4 % Risque de Cancer

Plus en détail

NOUVELLE CLASSIFICATION TNM Forces et Faiblesses

NOUVELLE CLASSIFICATION TNM Forces et Faiblesses NOUVELLE CLASSIFICATION TNM Forces et Faiblesses Jean-François REGNARD Hôtel-Dieu Université Paris Descartes Email : jean-francois.regnard@htd.aphp.fr MODIFICATION DU T T0 no primary tumor T1 T 3 cm surronded

Plus en détail

Suivi du cancer de la Prostate. Reunion du 14 mars 2017 Dr Sophie Maillard

Suivi du cancer de la Prostate. Reunion du 14 mars 2017 Dr Sophie Maillard Suivi du cancer de la Prostate Reunion du 14 mars 2017 Dr Sophie Maillard Cas clinique Surveillance Post Opératoire Mr L Georges, 52 ans ATCD HTA, reflux gastro-oesophagien ATCD familiaux cancers mammaires

Plus en détail

Cancer du poumon: LES THERAPIES CIBLEES

Cancer du poumon: LES THERAPIES CIBLEES LES INCONTOURNABLES EN CANCEROLOGIE Cancer du poumon: LES THERAPIES CIBLEES Dr Michaël Duruisseaux, Pr Denis Moro Sibilot Unité d Oncologie Thoracique Clinique de Pneumologie Hôpital Michallon, CHU de

Plus en détail

Cancer de la prostate oligométastatique Quelle imagerie?

Cancer de la prostate oligométastatique Quelle imagerie? Cancer de la prostate oligométastatique Quelle imagerie? Les Incontournables en Cancérologie Mardi 8 Novembre 2016 Dr Pierre-Yves BRARD Centre Hospitalier Métropole Savoie Cancer de prostate oligo-métastatique

Plus en détail

Recommandations régionales Prise en charge des cancers du poumon non à petites cellules

Recommandations régionales Prise en charge des cancers du poumon non à petites cellules Recommandations régionales Prise en charge des cancers du poumon non à petites cellules - avril 2009 - Réunions de Concertation Pluridisciplinaires (RCP) Tout nouveau patient ayant un cancer bronchique

Plus en détail

Cancer de l estomac traitements péri-opéraroire. Service d Hépato-Gastroentérologie Hôpital Charles Nicolle CHU de Rouen

Cancer de l estomac traitements péri-opéraroire. Service d Hépato-Gastroentérologie Hôpital Charles Nicolle CHU de Rouen Cancer de l estomac traitements péri-opéraroire P. Michel Service d Hépato-Gastroentérologie Hôpital Charles Nicolle CHU de Rouen Survie après chirurgie TNM Stade UICC 1997 Cancer 2000 USA Survie 5 ans

Plus en détail

PAOLA-1. peritoneal cancer

PAOLA-1. peritoneal cancer PAOLA-1 Platine, Avastin and OLAparib in 1 st line of advanced high grade epithelial ovarian, fallopian tube, or primary peritoneal cancer Randomized, Double-blind, Phase III Trial of olaparib vs. placebo

Plus en détail

des Cancers du col utérin: Pour qui? C. Hennequin, Hôpital Saint-Louis, Paris

des Cancers du col utérin: Pour qui? C. Hennequin, Hôpital Saint-Louis, Paris Chimioradiothérapie des Cancers du col utérin: Pour qui? C. Hennequin, Hôpital Saint-Louis, Paris CLASSIFICATION FIGO 2009 I: Carcinome limité au col IA: Carcinomes micro-invasifs (diagnostic histologique

Plus en détail

Comité d Organisation : Responsables : Professeur Eric Deutsch Docteur Benjamin Besse

Comité d Organisation : Responsables : Professeur Eric Deutsch Docteur Benjamin Besse Diplôme Universitaire de Carcinologie Thoracique Intégrée Programme 5 modules de 2 jours répartis de Janvier à Mai 2017 avec contrôle des connaissances le Vendredi 16 juin 2017 1 journée TP moléculaires

Plus en détail

Actualités en pathologies mammaires

Actualités en pathologies mammaires Actualités en pathologies mammaires 7 ème Journée d Actualité et d Enseignement en Radiothérapie Amiens, Samedi 5 novembre 2016 Dr Julien Prades Sommaire Signatures moléculaires : aide à la décision thérapeutique?

Plus en détail

Cas Cliniques. Suspicions de récidives de néoplasies ORL et TEP-TDM au 18F-FDG

Cas Cliniques. Suspicions de récidives de néoplasies ORL et TEP-TDM au 18F-FDG Cas Cliniques Suspicions de récidives de néoplasies ORL et TEP-TDM au 18F-FDG Françoise Montravers, Jean-Noël Talbot. Service de Médecine Nucléaire Hôpital Tenon, Paris. Cas 1 Carcinose diffuse de l endolarynx

Plus en détail

Cancers des VADS Dom o i m n i i n q i u q e u e C he h v e al a ile i r e

Cancers des VADS Dom o i m n i i n q i u q e u e C he h v e al a ile i r e Cancers des VADS Dominique Chevalier Epidémiologie cavité orale, pharynx larynx Incidence standardisée monde en 2012 Hommes : 16.1 Femmes : 5.4 Incidence région Nord-Ouest : 2012 Hommes : 35 Estimation

Plus en détail

MEDI-G-315 Médecine factuelle et pronostic

MEDI-G-315 Médecine factuelle et pronostic MEDI-G-315 Médecine factuelle et pronostic Prof Thierry Berghmans MEDI-G-315 1 Comment prédire le pronostic d un patient? MEDI-G-315 2 Facteur pronostique vs facteur prédictif Facteur pronostique Facteur

Plus en détail

Organisa(on du parcours ini(al de soins en cancérologie des VADS

Organisa(on du parcours ini(al de soins en cancérologie des VADS Organisa(on du parcours ini(al de soins en cancérologie des VADS Dr Damien Le Pennec Problématique du délai Contenu de la première consultation : Anticipation des prises en charge Prise en charge diagnostique

Plus en détail

métastase au cours du cancer

métastase au cours du cancer Je comprends ce qu'est une métastase au cours du cancer Un cancer peut, dans certains cas, se compliquer par l apparition de métastases. Une métastase correspond à la dissémination de cellules cancéreuses

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 1 er juillet 2015

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 1 er juillet 2015 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 1 er juillet 2015 TARCEVA 25 mg, comprimé pelliculé B/30 (CIP : 34009 369 232 3 2) TARCEVA 100 mg, comprimé pelliculé B/30 (CIP : 34009 369 234 6 1 TARCEVA 150 mg, comprimé

Plus en détail

Diagnostic, histoire naturelle et prise en charge des MAKP : étude rétrospective de 62 patients pédiatriques

Diagnostic, histoire naturelle et prise en charge des MAKP : étude rétrospective de 62 patients pédiatriques Diagnostic, histoire naturelle et prise en charge des MAKP : étude rétrospective de 62 patients pédiatriques Jérémie BLED Service du Pr Annick CLEMENT Centre de Référence des Maladies Respiratoires Rares

Plus en détail

Chimiothérapie adjuvante d indication contreversée (sujets âgés, stade II)

Chimiothérapie adjuvante d indication contreversée (sujets âgés, stade II) - Marseille, le 21 juin 2013 - Chimiothérapie adjuvante d indication contreversée (sujets âgés, stade II) Thierry Lecomte Service d Hépato-gastroentérologie et de Cancérologie digestive - CHU de Tours

Plus en détail

Les cancers du cavum, sinus et glandes salivaires sont des tumeurs rares selon la définition du REFCOR.

Les cancers du cavum, sinus et glandes salivaires sont des tumeurs rares selon la définition du REFCOR. Chapitre 9 Cancers du cavum Les cancers du cavum, sinus et glandes salivaires sont des tumeurs rares selon la définition du REFCOR. Généralités Classification OMS basées sur le degré de différenciation

Plus en détail