PA R A Z A. du M aire... BULLETIN M UNICIPAL N 01. nouve l e xécutif e s t e n fonction ave c toujours de nom bre ux proje ts pour l

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PA R A Z A. du M aire... BULLETIN M UNICIPAL N 01. nouve l e xécutif e s t e n fonction ave c toujours de nom bre ux proje ts pour l"

Transcription

1 BULLETIN M UNICIPAL PA R A Z A La m unicipa ité s t n p ac m aint nant d puis 14 M ars 2008 t au nd m ain d'é ctions m unicipa s, nouv xécutif s t n fonction av c toujours d nom br ux proj ts pour dév opp m nt économ iq u t bi nêtr d nos h abitants. N 01 L m ot du M air... J s ouh ait donc profit r d c jouna pour vous prés nt r s m is s ions, s réa is ations t s proj ts. J' n profit aus s i pour rapp r q u notr s tructur s t à pour s atis fair s b s oins d ch acun, dans a im it d nos com pét nc s. C' s t donc av c vous q u nous d vons cons truir notr av nir. Nous avons m is n p ac d s com m is s ions d travaioù nous s pérons votr participation. La M airi d Paraz a s t votr m ais on, nous vous y att ndons. Bonn ctur. Francis Garcia. édition S pt m br 2008

2 INFO RM ATIO NS GENERALES INTER NET L s rvic t ch niq u com m uniq u : La m airi pos s èd dés orm ais s on s it Int rn t, cons utab s ur w w w.m airi d paraz a.fr. Vous y trouv r z tout s s inform ations adm inis trativ s utis, s travaux du cons im unicipaains i q u différ nt s rubriq u s générais t s s ur a vi oca ou as s ociativ. L num éro d'app s t m is à a dis pos ition d a popuation afin d contact r s rvic t ch niq u d a M airi. L s r m arq u s ou doéanc s s ront traité s par p rs onn m unicipa q ui s s ai ra d rés oudr av c céérité toutprobèm pos é. En cas d'abs nc du p rs onn, un répond ur nr gis tr ra votr d m and q ui s ra étudié dans s pus br fs déais. D éch ts, Encom brants... Com m is s ion d'aid Socia M m s Syvi Cas s ar, Joh anna Van D ijk, Nico V rva r n, Irèn P ytavi, Jos tt Bras s, m m br s d a com m is s ion d'aid Socia, s ti nn nt à a dis pos ition d tout p rs onn néc s s itant un aid. Pris d r nd z-vous au s crétariat d a M airi ou au Com m is s ion d'aid Socia (s uit...) L s p rs onn s bénéficiant d'un prot ction com pém ntair s anté, p uv nt s ous c rtain s conditions d r v nus, bénéfici r d'un aid q ui s traduit par un réduction du m ontant d a cotis ation annu. La com m is s ion s ti nt à a dis pos ition d s p rs onn s intér s s é s pour ur fournir un xpication s ur c t avantag t s aid r à r m pir c s dos s i rs. Etat-civi Baptêm civi: - B auvois M ath is 02 Août R z R onan 02 Août2008 M ariag : - D ias Av s André, ph iipp ttranch antangéiq u, M ari, 10 M ai B auvois Nicoas, s téph an tquion Vaéri, D om iniq u, 02 Août O norr D am i n tgaifa Y oand, 09 Août2008. Is ra organis é d uxièm J udi d ch aq u m ois un ram as s ag d s déch ts v rts par s s rvic s t ch niq u s d a M airi. C s déch ts d vront êtr prés ntés n fagots ou n s acs t êtr dépos és a v i au s oir du ram as s ag d vant a propriété t non pas à côté d s contain rs. L trois ièm J udi d ch aq u m ois, un ram as s ag d s ncom brants s ra égam nt ff ctué (appar is m énag rs, m ubs, cartons, f rrai, tc...). Pour c s 2 ram as s ag s, s p rs onn s dés ir us s d' n bénéfici r s ont prié s d s 'ins crir au s crétariat d a M airi a s m ain précédant a dat du ram as s ag. La m is à dis pos tion d a b nn pour s gros voum s r s t inch angé (30 av c ins cription à a M airi pour a m is n pac ). C dis pos itif s tappicab à com pt r du J udi 09 /10/08. H O R AIR ES D E LA D ECH ETTER IE CANTO NALE D E M IR EPEISSET La déch tt ri s t ouv rt tous s jours d a s m ain s auf dim anch t jours fériés aux h orair s s uivants : - M atin : d 09 H 00 à 12H 00 - Après -m idi : d 14H 30 à 18H 30 Un badg s t obigatoir pour accéd r à a déch tt ri. I s t déivré gratuit m nt au s crétariat d a M airi. D écès : - R autain, M ari 02 Janvi r Es criva J an 29 Janvi r M ath i u J an 03 Févri r B rg Jos tt 18 M ai 2008

3 TR AVAUX STATIO N D 'EPUR ATIO N TR AVER SEE D U VILLAGE La s tation d'épuration actu s t ins uffis ant pour fair fac à 'accrois s m nt dém ograph iq u du viag t s ouffr d'un vétus té q ui a r nd incom patib aux xig nc s actu s d a Loi s ur ' au. La M airi a donc étudié 2 proj ts : - a réh abiitation d a s tation xis tant - a cons truction d'un nouv ns m b d'as s ainis s m nt. Initié d puis pus i urs m ois, c dos s i r arriv m aint nant n ph as fina. La M airi att nd s différ nt s s ubv ntions pour com m nc r s travaux. Concrèt m nt, a réf ction d a ch aus s é va s réais r n 3 étap s : Après pus i urs m ois d'étud s approfondi s, a com m un s 'ori nt v rs un s oution écoogiq u, innovant t s urtout m oins coût us q u a rénovation initiam nt prévu. C tt nouv s tation s ra im panté n bord d cana t m poi ra com m s ys tèm d trait m nt a fitration par its d s ab av c ros aux drainants as s ociés. R os aux q ui proifèr nt d'aiurs s ur s b rg s du cana, gag d'un intégration parfait dans pays ag oca. T ch niq u m nt, c typ d s tation s t inodor, conform aux règm ntations s pus s trict s s ur r j t d s aux traité s t s 'adapt parfait m nt à 'augm ntation s tiva d a popuation. En s us d a ch aus s é rénové, s ign s éctriq u s t tééph oniq u s s ront nfoui s, s rés aux h um id s r m pacés, d s pas s ag s piétons créés t d s pac s d park ing rajouté s. En outr, trans form at ur H aut T ns ion s itué à proxim ité du pont s ra détruit t r m pacé par un ns m b trans form at ur/abris bus. L proj t s ra très c rtain m nt finais é, pour a parti budgétair, n 2009 t s ra réc ptionné n fin d a m êm anné ou n début Un s uivi du dos s i r s ra ff ctué dans ch aq u parution du Butin M unicipa. - Pont/cav coopérativ (1èr tranch ) - cav coopérativ /Epic ri (2èm tranch ) - Epic ri /s orti vi ag rout du via a (3èm tranch ). Paraèm nt à c s travaux, a m airi étudi égam nt réf ction ou a création d voi goudronné dans c rtain s parti s d a com m un. LA FO NTAINE FR AICH E Trois ièm proj t n cours, a réf ction d a fontain fraîch s t n ph as d'étud avancé. Pour 'h ur, pus i urs ntr pris s ont été contacté s pour cons oid r t rénov r s m urs xis tants. A t rm, a pac tt s ra int rdit aux véh icus t trans form é n m icro jardin pubic dédié au r pos du pas s ant. LE SQUAR E BO UR D EL O bj t d tout s s s oicitud s d s éus, cons im unicipaa initié d puis p u un étud afin d pours uivr a réh abiitation du s q uar Bourd. D 'or s t déjà, i s t acq uis q u'un rénovation s ra ff ctué au niv au d a s rr, av c r m is n fonction du puit xis tant q ui aim nt ra s aux du bas s in décoratif. Pour anim r c tt parti du viag, a s rr r s t ra ouv rt à a popuation q ui pourra ains i m ttr n cutur d s pants d s tinés à a m is n vaur fora du viag. JEUX PO UR ENFANTS VO IR IE L'air d j ux s itué à proxim ité du bouodrom m unicipava accu iir d nouv aux j ux pour nfants afin d div rs ifi r s pos s ibiités d div rtis s m nts. D ans un s oucis d coh ér nc routièr t d s écurité, s ''cous s ins B rinois '' s itués au crois m nt d a ru du Vi ux Bas s in t d a rout du Viaa vont proch ain m nt êtr dépacés d'un dizain d m ètr s n am ont d ur m pac m ntactu.

4 FINANCES 2008

5 ENVIRO NNEM ENT O pération façad s : La M airi d Paraz a t a com m is s ion Environn m nt, Touris m t Cu tur s préoccup nt d 'as p ct du vi ux vi ag. Nous s ouh aitons, av c 'appui t ch niq u d a Com m unauté d s Com m un s du Canadu M idi n M in rvois t du CAUE (Cons i d 'arch it ctur, d 'urbanis m t d ' nvironn m nt) d 'Aud, initi r un étud pour a rénovation d s façad s. Un c intur v rt pour Paraz a. Un d uxièm ax d travais m t p u à p u n p ac pour m b ir notr vi ag. L Cons igénérad 'Aud p ut m ttr à notr dis pos ition d nom br us s s s nc s d'arbr s gratuit m nt. Nous p ns ons q u'is rait intér s s ant d m n r un réf xion s ur un ''c intur v rt '' autour d s group s d'h abitations notam m nt à ' ntré du vi ag s ur a rout du Via a. Em b ir Paraz a! D puis q u q u s t m ps, nous avons r m arq ué un c rtain nom br d'incivi ités q ui donn nt un im ag négativ d Paraz a. En ff t, d nom br ux déch ts s ont au pi d d s poub s à ordur s m énagèr s ou d s poub d tri a ors q u s dépôts d c typ s ont r c vab s gratuit m nt à a Déch tt ri int rcom m una d M ir p is s t. Nous n app ons au bon s ns d tous t s pérons q u c tt s ituation s 'am é ior. Divagation d s anim aux L M air rapp q u a divagation d s anim aux (ch i ns,ch ats ) s t int rdit s ur a com m un. Par ai urs, s ch i ns doiv nt êtr t nus n ais s ors d s prom nad s t s déj ctions canin s ram as s é s par s propriétair s. Tout anim a rrant s ra am né par s s rvic s m unicipaux à a fourrièr int r com m una d Gin s tas. Pour prés rv r s bonn s r ations d vois inag, un q uota d 3 anim aux (ch i ns t ch ats ) par h abitation s raits ouh aitab (h ors ch niagréé). Co ct d s batt ri s. L s batt ri s d voitur s us agé s p uv nt êtr dépos é s dans ocadu s rvic t ch niq u d a M airi q ui s ch arg ra du trans port v rs un s it d r cyc ag. Pr ndr r nd z -vous au

6 LO ISIRS SPO RT Intégré dans 'as s ociation ''D'or t d'arg nt'', un nouv s ction s portiv va bi ntôt propos r d s s oiré s dédié s au Footba, rugby ttoutautr s portq ui apport un ém u ation co ctiv. Dans un pr m i r t m ps, a igu 1 d footba s ra s uivi av c un attach m nt particu i r pour s dép ac m nts d 'O ym piq u d M ars i. Pour fédér r s s upport rs, un s a d a M airi va êtr am énagé pour r c voir pub ic s portif. Un té évis ur 16/9 h aut définition s ra m is à a dis pos ition d c tt s ction. Pour s évèn m nts nationaux t int rnationaux, a s a po yva nt pourra accu i ir un nom br p us im portant d s p ctat urs q ui pourront s uivr s dir cts s ur grand écran (vidéoproj ct ur). Pour p us d r ns ign m nts, contact r J an-dani P ch, té éph on R ncontr int r-générations La s a du 3èm âg, s itué dans s ocaux d a M airi va r pr ndr vi. O uv rt tous s jours d a s m ain d 14H 00 à 17H 00, accu i ra s Paraz anais s t Paraz anais dés ir ux d s r trouv r pour éch ang r d s idé s, jou r (s crab, b ott, ram i...) t pas s r d s m om nts s ym path iq u s dans un nvironn m nt convivia. Un goût r d bi nv nu s ra s rvi J udi 16 O ctobr 2008 pour fêt r a nais s anc d c tt s ction. Ins criptions t r ns ign m nts auprès d Nico V rva r n au M odé is m Un s ction d M odé is m pourrait voir jour à Paraz a s i nom br d p rs onn s intér s s é s par c tt dis cip in s t as s z im portant pour pos r s bas s d c tt nouv s tructur. I s rait ns igné 'art d a cons truction n bois, d a m écaniq u, com p étés par d s cours d'é ctroniq u t d'inform atiq u. M r Yannick M iq u com ptabi is s vo ontair s au , après 19 H 30.

7 Un b été à Paraz a! Rétros p ctiv... JUILLET L s nfants d s éco s Paraz a-arg ns -Roubia ont ancé 'ouv rtur d s f s tivités d Jui t, n nous offrantun s p ctac m agnifiq u tém ouvant. L 13 Jui t, un r pas a réuni un c ntain d conviv s à a s a po yva nt dans un bonn am bianc m a gré t m ps caprici ux. La r trait aux f am b aux ras s m b un bon nom br d' nfants pour déam bu r dans s ru s du vi ag au s on d a s ono. La fêt s ' s tt rm iné tard dans a nuit. Pour a Fêt Nationa, a journé début av c traditionn concours d pêch t s a gri ad. L gagnant s t B rnard T is s yr (Adu t s ) t Auré i n Bai y (Enfants ). La journé s pours uit av c un cérém oni au m onum nt aux m orts. Un apéritif c ôtur a m atiné. L'après -m idi, a fêt continu av c concours d bou s. B rnard T is s yr t CyriTranch ant s ort nt vainq u urs du j u q ui a com pté un q uarantain d doub tt s. Après un apéritif bi n m érité, un gri ad s t s rvi aux 150 conviv s, a s oiré bats on p in ts t rm in ra, pour s p us courag ux, tard dans a nuit. L 15 jui t, a popu ation s ' s t r trouvé dans a cour du ch ât au d Paraz a pour un m agnifiq u conc rt d vio onc s. M rci à a fam i Dang as t à a m unicipa ité pour c tt s oiré inoub iab, s ans oub i r bi n s ûr ta ntu ux q uatuor ''Quattro C i''. AO ÛT Pour m ois d'août, c' s t vi ag q ui s t à 'h onn ur pour a traditionn fêt d Paraz a q ui début 15 av c s j ux pour nfants t ado s c nts. P ndant c t m ps, concours d b ott bat s on p in, s us p ns p an s ur 'éq uip gagnant. A 19 h ur s, s v rr s s ont vés pour s a u r Em i D py t Gui aum Tava o, s grands gagnants du jour. L s orag s du m ois d'août, s ans p ui, ont ob igé s organis at urs à s rvir a gri ad à 'intéri ur d a s a po yva nt ou a s oiré s ' s t t rm iné dans a bonn h um ur. L 16 Août, fêt offici du vi ag, a bou Paraz anais organis un concours n doub tt s, gagné c tt fois, par Gui aum Tava o t C aud Cas s ar q ui r çoiv nt un m édai ''d'or'' bi n m érité. La journé s t rm in autour d'un r pas s uivi d'un bapour p ais ir d tous. L'été s 'ach èv trop vit av c a s up r gri ad préparé par a Bou Paraz anais, c tt as s ociation q ui, tous s v ndr dis d a s ais on, a anim é notr vi ag. L M air t Cons im unicipar m rci nt s as s ociations d'o r t d'arg nt, L s Randonn urs Paraz anais t a Bou Paraz anais pour ur m agnifiq u im p ication dans a réus s it d s f s tivités s tiva s d a com m un.

8 C' s t notr h is toir... Eco prim air d Paraz a Bu tin d'inform ations m unicipa s édité par a M airi d Paraz a. R s pons ab d a pub ication, M ons i ur M air. Conc ption t réa is ation, M. F rnand z. O nt participé à c n : F. Garcia, N. V rva r n, S. Cas s ar, N. Barth é m y, E. D py, M. F rnand z. - L s ph otos d c bu tin s ontté éch arg ab s s ur s it Int rn td a m airi, rubriq u ''A bum ph otos ''. NE PAS JETER SUR LA VO IE PUBLIQUE

Conseil économique et social

Conseil économique et social Na t i ons U ni e s E / C N. 1 7 / 20 0 1 / PC / 1 7 Conseil économique et social D i s t r. gé n é r a l e 2 ma r s 20 0 1 F r a n ç a i s O r ig i n a l: a n gl a i s C o m m i s s io n d u d é v el

Plus en détail

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T

Plus en détail

La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010

La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010 La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010 1 Objectifs de travail L objet de ce document est d expertiser la place occupée, en 2010, par les fictions américaines dans les

Plus en détail

La Cible Sommaire F o c u s

La Cible Sommaire F o c u s La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

Le Puy-St-Martinois. Edito du Maire. 1 : Edito du Maire. 2 : Actualité m unicipale. 5 : Je une s s e. 6 : Culture. 9 : Vivre e ns e m ble.

Le Puy-St-Martinois. Edito du Maire. 1 : Edito du Maire. 2 : Actualité m unicipale. 5 : Je une s s e. 6 : Culture. 9 : Vivre e ns e m ble. Le Puy-St-Martinois Num éro 63 octobre 2012 Som m aire 1 : Edito du Maire 2 : Actualité m unicipale 5 : Je une s s e 6 : Culture 9 : Vivre e ns e m ble 10 : Sport 11 : Fe s tivités 12 : As s ociations

Plus en détail

i Le Qi Gong «a u t r a v a i l» L e Q i G o n g, «t r a v a i l de l En er g i e», es t u n e g y m n a s t i q u e de s a n t é c h i n o i s e t r

i Le Qi Gong «a u t r a v a i l» L e Q i G o n g, «t r a v a i l de l En er g i e», es t u n e g y m n a s t i q u e de s a n t é c h i n o i s e t r FÉDÉRATION DE QI GONG ET ARTS ÉNERGÉTIQU ES LE QI GONG «A U T R A V A IL» Crédit photo : Anne MELCER B L I B â A 3, a v u P a u C é z a n n 1 3 0 9 0 A i x v c T é : 0 4 4 2 9 3 3 4 3 1 a x : 0 4 4 2 6

Plus en détail

Les machines électriques à pôles lisses 1. I n t r o d u c t i o n 10 1 L ' i n t e r a c t i o n e n t r e u n c o u r a n t é l e c t r i q u e e t u n c h a m p m a g n é t i q u e e s t à l ' o r i

Plus en détail

L I C E N C E 1 G r a n d s c o n c e p t s d u d r o i t p r i v é ( + T D ) 7 D r o i t c o n s t i t u t i o n n e l : t h é o r i e d e l E t a t ( + T D ) 7 F o r m a t i o n h i s t o r i q u e d

Plus en détail

U n été à Aix- e e. udiq ue s, s portive s e t éducative s : découve rte du patrim oine e t

U n été à Aix- e e. udiq ue s, s portive s e t éducative s : découve rte du patrim oine e t U n été à Aix- n- Prov nc L s ct ur d a J un s s a toujours été au co ur d s préoccupations d a m unicipa ité. C' s t pourq uoi ch aq u anné, a vi é argit s on dis pos itif pour offrir à un m axim um d'aixois

Plus en détail

Montage de projet territorial

Montage de projet territorial Montage de projet territorial Collectivités Date(s) en fonction de vos/nos disponibilités A partir du 1er Septembre 2014 L offre La c oo pé r at iv e Cr es na v ous p ropos e de cr é er et c oo r do n

Plus en détail

M A R C H E P U B L I C D E T R A V A U X. P r o c é d u r e a d a p t é e

M A R C H E P U B L I C D E T R A V A U X. P r o c é d u r e a d a p t é e M A R C H E P U B L I C D E T R A V A U X P r o c é d u r e a d a p t é e P a r t i e 2 - C a h i e r d e s C l a u s e s A d m i n i s t r a t i v e s P a r t i c u l i è r e s Université de Technologie

Plus en détail

L art de recevoir depuis 1988

L art de recevoir depuis 1988 L art de recevoir depuis 1988 E X P L O R E Z L E S M I L L E E T U N E F AC E T T E S D E L A G AS T R O N O M I E E N D É C O U V R AN T M AÎ T R E & C H E F T R AI T E U R S, S Y N O N Y M E D E R AF

Plus en détail

DEVENEZ UN SIMPLY-EXPERT

DEVENEZ UN SIMPLY-EXPERT DEVENEZ UN SIMPLYEXPERT Bonjour, N o u s s o m m e s l e s créate ur s du site Inte r net : ht tp://www.simplyla nd.com D e p u i s p r è s d e 2 a ns, notre je une équipe déve loppe un site Inte r net

Plus en détail

Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION

Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION Rappel d u c h api t r e pr é c é d en t : l i de n t i f i c a t i o n e t l e s t i m a t i o n de s y s t è m e s d é q u a t i o n s s i m u lt a n é e s r e p o

Plus en détail

INTRODUCTION 1. Les modèles linéaires à équations simultanées 2. L analyse des données de panel

INTRODUCTION 1. Les modèles linéaires à équations simultanées 2. L analyse des données de panel INTRODUCTION Complément a u x c ou r s d éc onométr i e s u r le modè le li néa i r e et s on es ti ma ti on D eu x pa r ti es : 1. Les modèles linéaires à équations simultanées : définition des notions

Plus en détail

N L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 4 è m e t r i m e s t r e

N L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 4 è m e t r i m e s t r e La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

La Cible Sommaire F o c u s

La Cible Sommaire F o c u s La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol.

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol. LES ESCALIERS I. DÉF I NIT I O N Un escalier est un ouvrage constitué d'une suite de marches et de paliers permettant de passer à pied d'un niveau à un autre. Ses caractéristiques dimensionnelles sont

Plus en détail

LA GESTION DE MATCH ELECTRONIQUE G.D.M.E

LA GESTION DE MATCH ELECTRONIQUE G.D.M.E TUTORIEL SERVICE INFORMATIQUE LA GESTION DE MATCH ELECTRONIQUE G.D.M.E L A GES TI ON DE MATCH ELECTRONIQUE (G. D. M. E) ------------- D a t e : 15 Décembre 2012 ---------- A u t e u r : F é d é r a t i

Plus en détail

LES CONSEILS DE LA VIE SOCIALE DEPARTEMENTAUX

LES CONSEILS DE LA VIE SOCIALE DEPARTEMENTAUX Une initiative de l ARS du Limousin voulue par son Directeur Général LES CONSEILS DE LA VIE SOCIALE DEPARTEMENTAUX "forum" d'expression des attentes des usagers et de leurs représentants concernant la

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT

CONVENTION DE PARTENARIAT CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LES SOUSSIGNES L Association sportive ECOLE DE SPORT DU 16 ème dont le numéro est ont e si e socia est sit 6 aven e Mar cha Franchet sperey 7 1 6 Paris epr sent e par M.

Plus en détail

T E L E C H A R G E M E N T D E S D O C U M E N T S 2 P R O C E D U R E 2 C O N S T I T U T I O N DU D O S S I E R 5

T E L E C H A R G E M E N T D E S D O C U M E N T S 2 P R O C E D U R E 2 C O N S T I T U T I O N DU D O S S I E R 5 SAISIR UNE MUTATION FICHE A L USAGE DES CLUBS ------------- D a t e : 0 3 J u i n 2 0 0 9. --------- A u t e u r s : F é d é r a t i o n F r a n ç a i s e d e H a n d b a l l / M. S o u n a l e i x ( L

Plus en détail

D é ce m b re 2 01 0 L e ttr e d 'i n fo r m a t i o n n 2 2 E d i to r i al L a f r o n ti è r e so c i ale L a p r i s e d e c o n s c i e n c e d e s e n tr e p r i s e s e n m a ti è re D e s e xa

Plus en détail

CH AUFFAGE A TECH NOLOGIE LASER

CH AUFFAGE A TECH NOLOGIE LASER AVRIL2007 w w w.le xin.fr Econom ie s d'éne rgie (Cop3) Diffusion rapide de la ch ale ur Plus de trace s noire s Sile ncie ux e t sans ode ur Sans risq ue Gain de place Pe rsonnalisation Insta lation facile

Plus en détail

DE MISE EN SÛRETÉ. Être prêt à faire face à une situation de crise liée à la survenue d un accident majeur en attendant l arrivée des secours.

DE MISE EN SÛRETÉ. Être prêt à faire face à une situation de crise liée à la survenue d un accident majeur en attendant l arrivée des secours. LE PLAN PARTICULIER DE MISE EN SÛRETÉ Être prêt à faire face à une situation de crise liée à la survenue d un accident majeur en attendant l arrivée des secours. PLAN PAR TICULIER DE M IS E EN S ÛR ETÉ

Plus en détail

C ha rleroi, 19 et 22 m a i 2015 C onférenc e s a nté 2015 - " L es différents dons m édic a ux (s a ng, o rg a nes, c o rps...) P ourquo i?

C ha rleroi, 19 et 22 m a i 2015 C onférenc e s a nté 2015 -  L es différents dons m édic a ux (s a ng, o rg a nes, c o rps...) P ourquo i? D onnerpour s onmodifier c o rps le à style la C liquez sous-titres du masque s cdes ienc e C ha rleroi, 19 et 22 m a i 2015 C onférenc e s a nté 2015 - " L es différents dons m édic a ux (s a ng, o rg

Plus en détail

Définition : «interconnection» et «networks». nterconneconnexion des années 60 des années 70 ARPANET des années 80 les années 90 Aujourd'hui

Définition : «interconnection» et «networks». nterconneconnexion des années 60 des années 70 ARPANET des années 80 les années 90 Aujourd'hui I N T R O D U C T I O N D I n t e r n e t e s t l e p l u s g r a n d r é s e a u a u m o n d e a v e c d e s c e n t a i n e s d e m i l l i o n s da o r d i n a t e u r é s e a u x c o n n e c t é sa

Plus en détail

D é ce m b re 2 0 0 7 L e ttr e d 'i n fo r m a ti o n n 1 6 E d i to r i al P o u vo i r s p r i vé s, p o u vo i r s p u b li c s P l u s i e u r s é vé n e m e n ts n o u s i n te r p e l l e n t d

Plus en détail

ÉPREUVE COMMUNE DE TIPE - Partie D

ÉPREUVE COMMUNE DE TIPE - Partie D ÉPREUVE COMMUNE DE TIPE - Partie D TITRE : Pollutions Electromagnétiques Temps de préparation :...2 h 15 minutes Temps de présentation devant le jury :.10 minutes Entretien avec le jury :..10 minutes GUIDE

Plus en détail

La CDM E. Maintenir dans l emploi des salariés en risque d inaptitude médicale

La CDM E. Maintenir dans l emploi des salariés en risque d inaptitude médicale La CDM E Maintenir dans l emploi des salariés en risque d inaptitude médicale Hist orique En Isère, chaque année, 1000 à 1200 licenciements pour inaptitude médicale sont prononcés. En 2000 un groupe de

Plus en détail

VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 21 FÉVRIER 2013. -ooo-

VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 21 FÉVRIER 2013. -ooo- VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 21 FÉVRIER 2013 -ooo- La s éa n c e e s t o u v e r t e à 1 8 h eur e s 1 5 s o u s l a p r é s i d e n c e d e M o n si e u r Je an - P au l B R E T, M a i r e

Plus en détail

Logistique de transport pour l e proj et LH C S. Prodon & S. Weisz ST Work sh op 2 0 0 3 Planification Objectifs M é th o d o l o g ie R e tou r te r r ain R é u ssites D ifficu l té s A m é lior ations

Plus en détail

C a fé E u ro p e D é b a t. Les jeunes [fra nç a is ] en ont-ils m a rre des politiques?

C a fé E u ro p e D é b a t. Les jeunes [fra nç a is ] en ont-ils m a rre des politiques? C a fé E u ro p e D é b a t Les jeunes [fra nç a is ] en ont-ils m a rre des politiques? O rig ine S oc ia le des E lus O rig ine S oc ia le des D éputés en 2007 E n % O rig ine s oc ia le des M a ires

Plus en détail

Le libre-service à la médiathèque de Calais. Médiathèque de Calais

Le libre-service à la médiathèque de Calais. Médiathèque de Calais Le libre-service à la médiathèque de Calais 1 Eléments déclencheurs 1. La r énov at i on de l a médi at hèque c ent r al e 2. La r ec her c he d' une nouv el l e r el at i on av ec l e publ i c 3. L' oppor

Plus en détail

L Ergonomie C a fé S c ie n c e s C o g n itiv e s - 2 8 /0 3 /0 7

L Ergonomie C a fé S c ie n c e s C o g n itiv e s - 2 8 /0 3 /0 7 L Ergonomie C a fé S c ie n c e s C o g n itiv e s - 2 8 /0 3 /0 7 L Ergonomie? Etymologie S o n n o m p ro v e n a n t d u g re c e rg o n (travail) e t n o m o s (lois) p o u r d é s ig n e r la s c

Plus en détail

20 e Journée de l'afphb

20 e Journée de l'afphb «La Pharmacie Hospitalière : quels projets pour le futur?» L Arrêté Royal du 4 mars 1991, 20 ans après C h â te a u d u L a c, G e n v a l - 7 m a rs 2 0 0 9 COMMENT UTILISER VOTRE BOÎTIER? Utilisez les

Plus en détail

S ITE S E T S O LS P O LLUÉ S PLAQU E TTE

S ITE S E T S O LS P O LLUÉ S PLAQU E TTE PLAQU E TTE A C TIV ITÉ S IN DU S TR IE LLE S A N C IE N N E S Archives départementales 76 R É AM ÉN AG E M E N T U R B AIN L es villes s e s o nt étendues s ur d a nc iens s ites indus triels 1863 1889

Plus en détail

Construire ensemble le diagnostic

Construire ensemble le diagnostic Construire ensemble le diagnostic Thème n 2 : les énergies Thème : Changement climatique, énergie Energie et énergie renouvelable Bilan de la géothermie à Sucy Exemple du Clos de Pacy et des enjeux énergétiques

Plus en détail

N 1 2 1 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 2 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3

N 1 2 1 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 2 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3 Expérience > O u t i l d e M a n a g e m e n t d e p r o jet : Planification 3D des projets informatiques p1 La pla nifi cati on 3 D, J ean Yves MOINE nou s en a donné la p rime ur (voi r La Ci ble n 110,

Plus en détail

LA TRANSACTION PÉNALE EN MATIÈRE ÉCONOMIQUE

LA TRANSACTION PÉNALE EN MATIÈRE ÉCONOMIQUE UNIVERSITE MOULOUD MAMMERI DE TIZI-OUZOU FACULTÉ DE DROIT ET SCIENCES POLITIQUES LA TRANSACTION PÉNALE EN MATIÈRE ÉCONOMIQUE THESE POUR L'OBTENTION DU DOCTORAT EN SCIENCES SPECIALITE : DROIT Par NAAR Fatiha

Plus en détail

Réunion Commission Médicale-Trégunc sept 2010-Fabien CODRON

Réunion Commission Médicale-Trégunc sept 2010-Fabien CODRON Réunion Commission Médicale-Trégunc sept 2010-Fabien CODRON 1 P LA N 2 Le s d if f é r e n t s m é la n g e s L h is t o ir e d e la p lo n g é e t e k Le s a v a n t a g e s e t le s lim it e s d u t

Plus en détail

N 1 2 2 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 3 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3

N 1 2 2 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 3 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3 La Cible F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T R E U I L C o m

Plus en détail

3 ème BREVET THEOREME DE THALES

3 ème BREVET THEOREME DE THALES Exercice 1 1 Construire un triangle ABC tel que AB = 6 cm AC = 7,2 cm et BC = 10 cm Placer les points R, T et E tels que : R [AB] et AR = 4,5 cm T [AC] et (RT) // (BC) E [AB) et E [AB] et BE = 2 cm 1 2

Plus en détail

WORD Niveau 2 Les objectifs de la formation M a î t r i s e r l e s f o n c t i o n n a l i t é s a v a n c é e s d e W o r d p o u r g a g n e r e n e f f i c a c i t é d a n s l a p r o d u c t i o n

Plus en détail

Accueil Events, l accueil personnalisé des touristes d affaires Informations, bonnes adresses, réservations et découvertes!

Accueil Events, l accueil personnalisé des touristes d affaires Informations, bonnes adresses, réservations et découvertes! Lyon City Card 1 jour 2 jours 3 jours Ta xis et M inibus - Tarifs forfaitaires Jour : 7h - 19h Nuit : 19h - 7h Lyon/ Villeurbanne - Aéroport St Exupéry 59 81 Lyon 5ème et 9ème excentrés - Aéroport St Exupéry

Plus en détail

ENDURO «VINTAGE» 2017 Complément au Règlement particulier Sommaire

ENDURO «VINTAGE» 2017 Complément au Règlement particulier Sommaire ARTICLE 1 : DÉFINITION 1.1 : Organisation 1.2 : Programme de l épreuve 1.3 : Comité d honneur 1.4 : Comité d organisation 1.5 : Secrétariat 1.6 : officiels ENDURO «VINTAGE» 2017 Complément au Règlement

Plus en détail

Magazine L 440 mm x H 300 mm (10 mm bords perdus) ou L 410 mm x H 270 mm. Magazine L 220 mm x H 300 mm (10 mm bords perdus) ou L 190 mm x H 270 mm

Magazine L 440 mm x H 300 mm (10 mm bords perdus) ou L 410 mm x H 270 mm. Magazine L 220 mm x H 300 mm (10 mm bords perdus) ou L 190 mm x H 270 mm DOUBLE MODULE FORMAT A 1/1 PANO L 288 mm x H 440 mm L 440 mm x H 300 mm L 410 mm x H 270 mm 12 500 FORMAT B 1/2H 1/1 L 288 mm x H 220 mm L 220 mm x H 300 mm L 190 mm x H 270 mm 8 500 FORMAT C 1/2V 1/1

Plus en détail

Définition : Un logiciel de traitement de texte permet en particulier Merci de visitez le site web : www.9alami.com

Définition : Un logiciel de traitement de texte permet en particulier Merci de visitez le site web : www.9alami.com I N T R O D U C T I O N W O R D e s t u n l o g i c i e l d e t r a i t e m e n t d e t e x t e t r è s p e r f o r m a n t q u i n o u s p e r m e t d de o ccurméee nr ta u n C e d o c u m e n t p e u

Plus en détail

INTRODUCTION ORIENTATION APRES LE BAC ORIENTATION APRES LE B.T.S. ADMISSION POST BAC

INTRODUCTION ORIENTATION APRES LE BAC ORIENTATION APRES LE B.T.S. ADMISSION POST BAC INTRODUCTION ORIENTATION APRES LE BAC ORIENTATION APRES LE B.T.S. ADMISSION POST BAC INTRODUCTION BAC GENERAL BAC TECHNOLOGIQUE BAC PROFESSIONNEL 5 ANS 3 ANS VIE ACTIVE AU LYCEE - EN APPRENTISSAGE EN CONTRAT

Plus en détail

D er m at o ses f r éq u en tes. D er m at o ses p l u s r ar es

D er m at o ses f r éq u en tes. D er m at o ses p l u s r ar es 1 D er m ato ses f r éq u en tes M o ti f s d e c o n su l tati o n : D er m at o ses f r éq u en tes D er m at o ses p l u s r ar es 2 D er m ato ses f r éq u en tes: D er m at i te at o p i q u e E r

Plus en détail

c o n c er n a n t en E M E A c o n f o r m é m en t a u x t er m es d u c o n t r a t a v ec l es P a r t en a i r es d e d i s t r i b u t i o n i n

c o n c er n a n t en E M E A c o n f o r m é m en t a u x t er m es d u c o n t r a t a v ec l es P a r t en a i r es d e d i s t r i b u t i o n i n CONTRAT AVEC LES PARTENAIRES DE DISTRIBUTION INDIRECTS v. EM EA. 0 4.2 5.2 0 0 7 Afin d e v o u s e n r e g i s t r e r a u p r è s d e Ci s c o c o m m e p a r t e n a i r e d e d i s t r i b u t i o

Plus en détail

La Cible Sommaireretoursommaire Focus F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S

La Cible Sommaireretoursommaire Focus F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S La Cible Sommaireretoursommaire Focus F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y Editorial > Projet s : é v o l u t ion

Plus en détail

A pprendre à ra is onner à l'éc ole

A pprendre à ra is onner à l'éc ole A pprendre à ra is onner à l'éc ole l'e x e m p le d e la g é o m é trie C liq u e z p o u r m o d ifie r le s ty le d e s s o u s -titre s d u m a s q u e Thierry DIAS, HEP Lausanne thierry.dias@hepl.ch

Plus en détail

Stages Séjours vacances

Stages Séjours vacances Stages Séjours vacances Enfants, Adultes Date(s) en fonction de vos/nos disponibilités A partir du 1er Septembre 2014 GÉNÉRALITÉS 3 Le Cresna Généralités 4 Stages Séjours vacances 1 formatrice Déli Sciencement

Plus en détail

CHAPITRE 1 : RAPPELS SUR LE MODELE LINEAIRE. 1.Définition et propriétés

CHAPITRE 1 : RAPPELS SUR LE MODELE LINEAIRE. 1.Définition et propriétés CHAPITRE 1 : RAPPELS SUR LE MODELE LINEAIRE Brefs ra p p els su r les p ro p ri é t é s des est i m a t eu rs u su els (M C O, M C G, est i m a t eu rs à v a ri a b les i n st ru m en t a les) da n s les

Plus en détail

Compression Compression par dictionnaires

Compression Compression par dictionnaires Compression Compression par dictionnaires E. Jeandel Emmanuel.Jeandel at lif.univ-mrs.fr E. Jeandel, Lif CompressionCompression par dictionnaires 1/25 Compression par dictionnaire Principe : Avoir une

Plus en détail

Catalogue Clé en main

Catalogue Clé en main Catalogue Clé en main Collectivités, CE, Services, Evènementiel, Grande distribution Date(s) en fonction de vos/nos disponibilités A partir du 1er Septembre 2014 GÉNÉRALITÉS Généralités Formule 100% 25

Plus en détail

PRE AL AB LE 3 A J O U T E R UN P R O F I L 3 C R E E R U N C O M P T E C M C D 3

PRE AL AB LE 3 A J O U T E R UN P R O F I L 3 C R E E R U N C O M P T E C M C D 3 CONFIGURER LE TABLEAU CMCD Fiche à l usage des Structures LIGUES et COMITES ------------- D a t e : 2 4 F é v r i e r 2 0 1 6 ---------- A u t e u r : F é d é r a t i o n F r a n ç a i s e d e H a n d

Plus en détail

Aménagement Ville de Montpellier Voirie pour tous. Présentation 07 octobre 2008

Aménagement Ville de Montpellier Voirie pour tous. Présentation 07 octobre 2008 Aménagement Ville Montpellier Voirie pour tous 01/10/08 1 Présentation 07 octobre 2008 Le contexte Ville 01/10/08 2 Le développement Ville 01/10/08 3 Aménagement Ville Montpellier Voirie pour tous LE PATRIMOINE

Plus en détail

Ę ę Ó ę - -_::jr-':- r' l'r I i ::--=:: f '3 l!.f:l$e l r-l $ &.::. H =$ n, r.. ii i:ę.1.= i.-l 't a. :,r.. :. '. r..-i. 1' :; '.r. ;..::. rta:r t:' l: :a '!ii$i: 1,.;ł]ii. ' ;s,.i.,q..'.. ::i '','.,,..,...'..

Plus en détail

La M étéo. Nove m bre 2007. 44èm e année

La M étéo. Nove m bre 2007. 44èm e année La M étéo Nove m bre 2007 Bu e tin d'inform ation de a Bordée de Tribord de puis 19 63 44èm e année Capitaine Se crétaire Tony Gutm ann Nadine Sta de r Route de Bie nne 4 Rondans 25 2520 La Ne uve vi e

Plus en détail

Les audiences de la fiction dans les grands pays européens en 2011

Les audiences de la fiction dans les grands pays européens en 2011 Les audiences de la fiction dans les grands pays européens en 2011 1 Objectifs de travail L objet de ce document est de rassembler les palmarès d audience des programmes de fiction dans les principaux

Plus en détail

E x plo ra tio n de l a ptitude a éro bie. A nne-l a ure L a prérie 16/12/2010

E x plo ra tio n de l a ptitude a éro bie. A nne-l a ure L a prérie 16/12/2010 E x plo ra tio n de l a ptitude a éro bie A nne-l a ure L a prérie 16/12/2010 M éta bo lis m es énerg étiques C o ntra c tio n m us c ula ire M u s cle s s t r ié s s q u e le t t iq u e s = 40 % m a s

Plus en détail

IMPÔTS DES NON RÉSIDENTS

IMPÔTS DES NON RÉSIDENTS IMPÔTS DES NON RÉSIDENTS A RT 227 À 248 CIR 92 1. Les assujettis Les non-habitants du Royaume vo ir la d é f i ni ti o n d h ab it a nt d u Ro ya u me o u le domi cile f i sc ale e n Belgiq u e o u le

Plus en détail

PARTENARIAT PUBLIC PRIVÉ POUR LA CONSTRUCTION DU 9ÈME COLLÈGE À MONTREUIL-SOUS-BOIS RÉUNION PUBLIQUE, LUNDI 19 MARS 2012

PARTENARIAT PUBLIC PRIVÉ POUR LA CONSTRUCTION DU 9ÈME COLLÈGE À MONTREUIL-SOUS-BOIS RÉUNION PUBLIQUE, LUNDI 19 MARS 2012 REUNION PUBLIQUE COLLEGE DE MONTREUIL LE 9/3/ PARTENARIAT PUBLIC PRIVÉ POUR LA CONSTRUCTION RÉUNION PUBLIQUE, LUNDI 9 MARS PARTENARIAT PUBLIC PRIVÉ POUR LA CONSTRUCTION RÉUNION PUBLIQUE LUNDI 9 MARS PARTENARIAT

Plus en détail

La croisière ludo-éducative du 8 au 19 septembre 2014 Parrainée par Mike Horn

La croisière ludo-éducative du 8 au 19 septembre 2014 Parrainée par Mike Horn La croisière ludo-éducative du 8 au 19 septembre 2014 Parrainée par Mike Horn Résumé D én omin a tion E A U ' t o u r d u L é m an - l a c r o i s i è r e l u d o - é d u c a t i v e ( E T L ) O bjec tifs

Plus en détail

SOFIREL. la pa s s i o n d u c a d r e d e v i e

SOFIREL. la pa s s i o n d u c a d r e d e v i e la pa s s i o n d u c a d r e d e v i e Aménager Développer Anticiper Yann Arthus-Bertrand / Altitude. , u n a c t e u r m a j e u r d e l aménagement Le g r o u p e SOFIREL, f o rt d e la réalisation

Plus en détail

VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 30 MAI 2013 -ooo-

VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 30 MAI 2013 -ooo- VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 30 MAI 2013 -ooo- La s éa n c e e s t o u v e r t e à 1 8 h eur e s 1 5 s o u s l a p r é s i d e n c e d e M o n si e u r Je an - P au l B R E T, M a i r e d e

Plus en détail

ECOLE NATIONALE SUPERIEURE D ARCHITECTURE DE LA VILLE & DES TERRITOIRES A MARNE-LA-VALLEE DOCUMENT SOUMIS AU DROIT D AUTEUR

ECOLE NATIONALE SUPERIEURE D ARCHITECTURE DE LA VILLE & DES TERRITOIRES A MARNE-LA-VALLEE DOCUMENT SOUMIS AU DROIT D AUTEUR PARIS / IVRY DIS-CONTINUITES DE LA METROPOLE PIETRO BOSCOLO PFE 2114 m² / cos 5 1110 m² 6,5 hectares COS 2,00 186817 m² 7200 m² /cos 0,7 146 m²/cos 2 644 m²/cos 0,4 652 m² 0,4 3907 m² /cos 0,8 3850 m²

Plus en détail

Définition : Excel L'utiliation simple L'utilisation mathématique Tableur (ou chiffrier) est un logiciel d application qui permet de :

Définition : Excel L'utiliation simple L'utilisation mathématique Tableur (ou chiffrier) est un logiciel d application qui permet de : I N T R O D U C T I O N E x c e le s t u n l o g i c i e l m u l t i f o n c t i o n s i n t é g r a n t u np tu ai bs ls ea un r taé u n g e s t i o n n ad i re e b a s e d e d o n n é e saé u n g r a

Plus en détail

Introduction U ne p r em i )A (( r e d i f f i c u l t (& d u s u j et es t q u e R u s s el l a j o u (& u n r l e s i f o nd a m enta l d a ns l!/ (

Introduction U ne p r em i )A (( r e d i f f i c u l t (& d u s u j et es t q u e R u s s el l a j o u (& u n r l e s i f o nd a m enta l d a ns l!/ ( Russell et la philosophie Anne-F r a n o i s e S c h m i d, I N S A d e L y o n et Ar c h i v e P o i nc a r )A (& (U ni v er s i t (& d e N a nc y -2, U M R C N R S n!c 7 1 1 7 ) )A!0 P r en ez g ar d

Plus en détail

SE CONNECTER A L ASSISTANT DE DESIGNATION DES ARBITRES

SE CONNECTER A L ASSISTANT DE DESIGNATION DES ARBITRES SE CONNECTER A L ASSISTANT DE DESIGNATION DES ARBITRES FICHE A L USAGE DES ARBITRES ------------- D a t e : 2 5 a o û t 2 0 1 5 ---------- A u t e u r : F é d é r a t i o n F r a n ç a i s e d e H a n

Plus en détail

PLANCHE DE PRÉSENTATION LANCIA...

PLANCHE DE PRÉSENTATION LANCIA... PLANCHE DE PRÉSENTATION LANCIA... LA VITESSE ET SON EXPRESSION... LA KIA!!! LA 4L!!! ynthè LE CROQUIS AUTOMOBILE 1- REDESSINER UNE VOITURE EN 2D D APRÈS MODÈLE : d ign z c 1. T o. n ig z c 6. T

Plus en détail

G roupe G T : 16 retom bées. M é d ia D ate S u jet

G roupe G T : 16 retom bées. M é d ia D ate S u jet RETOM BEES PRESSE 2011 Cam pagne presse GT G roupe G T : 16 retom bées P re sse é crite n a tio n a le : ECHANGES janvier 2011 Partenariat Em m aüs ECHANGES avril 2011 In terview J.ISN A R D Presse écrite

Plus en détail

A ve nir, e n janv ie r 2 016 : c our s d e m éd ita tion de pl ein e c on sci ence. Professeur de Yoga et de méditation

A ve nir, e n janv ie r 2 016 : c our s d e m éd ita tion de pl ein e c on sci ence. Professeur de Yoga et de méditation A ve nir, e n janv ie r 2 016 : c our s d e m éd ita tion de pl ein e c on sci ence. Le professeur de Yoga Une formation qui combine sciences modernes (8 années de formation universitaire dans le domaine

Plus en détail

Université Yersin de Dalat. Cité de Dalat, Province de Lam Dong

Université Yersin de Dalat. Cité de Dalat, Province de Lam Dong Université Yersin de Dalat Cité de Dalat, Province de Lam Dong Web: www.yersin.edu.vn Université Yersin de Dalat Plan de présentation La Ville de Dalat Fondation de l Université Mission de l Université

Plus en détail

Changement de logique économique Par Gilles Duthil, Président de l Institut

Changement de logique économique Par Gilles Duthil, Président de l Institut Si cet email ne s affiche pas correctement, merci de cliquer ici Changement de logique économique Par Gilles Duthil, Président de l Institut Aprè s plusie urs ré unions de conce rtation au se cond se m

Plus en détail

Montchrestien lï!50i53 lextenso é d i t i o n s

Montchrestien lï!50i53 lextenso é d i t i o n s DROIT DE L INTERNET DROIT FRANÇAIS ET EUROPÉEN Céline CASTETS-RENARD Professeur à l'université de Toulouse Capitole 2e édition Montchrestien lï!50i53 lextenso é d i t i o n s TABLE DES MATIÈRES P réface...

Plus en détail

Le 13 janvier 2015. L a c c e s s ibilité de s pe rs onne s à mobilité ré duite

Le 13 janvier 2015. L a c c e s s ibilité de s pe rs onne s à mobilité ré duite Le 13 janvier 2015 L a c c e s s ibilité de s pe rs onne s à mobilité ré duite Ouv e rture d un é ta blis s e me nt re c e v a nt du public ( ERP) Les établissements recevant du public (ERP) sont soumis

Plus en détail

Chapitre IX: Propriétés des gaz IX.1 Etats de la matière

Chapitre IX: Propriétés des gaz IX.1 Etats de la matière Nature des gaz IX.1 Etats de la matière Solide : - volume et forme déterminée - empilements denses de molécules qui ne se déplacent pas Interactions décroissantes entre molécules Liquide : -volume déterminé

Plus en détail

CU ISINE D E SU RVIE. O u com m e nt nou rrir 100 TESTÉET APPRO U VÉ BO ITE A O U TILS ÉD ITIO N

CU ISINE D E SU RVIE. O u com m e nt nou rrir 100 TESTÉET APPRO U VÉ BO ITE A O U TILS ÉD ITIO N TESTÉET APPRO U VÉ Tou t s s r c tt s d c tt b roch u r ont été t s té s à a confér nc u ropé nn d 'AM P n août 2006. Tou s s d u x ans, d s c ntain s d p rsonn s s rass m b nt pou r a confér nc u ropé

Plus en détail

l Agence Qui sommes nous?

l Agence Qui sommes nous? l Agence Qui soes nous? Co Justine est une agence counication globale dont la ission est prendre en charge l enseble vos besoins et probléatiques counication. Créée en 2011, Co Justine a rapient investi

Plus en détail

APE. Les Mésanges bleues. École des mésanges bleues 2010 - illustration // déclinaison logotype

APE. Les Mésanges bleues. École des mésanges bleues 2010 - illustration // déclinaison logotype Les Mésanges bleues - Association de parents d élèves - APE Les Mésanges Bleues C40 M5 J0 N0 C70 M15 J0 N0 C8540 M50 J0 N0 C88 M88 J85 N15 Les Mésanges bleues - Association de parents d élèves - C0 M20

Plus en détail

D i g i t a l M a t r i x

D i g i t a l M a t r i x i g i t a l M a t r i x S y s t è m e s i n t e r c o m Mat ri ce s, St ations utilisate u r s, Ac ce s s o i re s RTS Systèmes intercom à matrices numériques - Interconnecter le monde C o n n e x i o

Plus en détail

OFPPT ROYAUME DU MAROC RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES OXYCOUPAGE ET SOUDAGE A L ARC ELECTRIQUE MODULE N :08 ELECTRICITE SECTEUR :

OFPPT ROYAUME DU MAROC RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES OXYCOUPAGE ET SOUDAGE A L ARC ELECTRIQUE MODULE N :08 ELECTRICITE SECTEUR : OFPPT ROYAUME DU MAROC Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail DIRECTION R ECHERCH E ET INGENIERIE DE F ORMA TION RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES MODULE N :08

Plus en détail

L E R Ô L E D E S S E R V I C E S V É T É R I N A I R E S D A N S L A S É C U R I T É S A N I T A I R E D E S D E N R É E S A L I M E N T A I R E S

L E R Ô L E D E S S E R V I C E S V É T É R I N A I R E S D A N S L A S É C U R I T É S A N I T A I R E D E S D E N R É E S A L I M E N T A I R E S C H A P I T R E 6. 1. L E R Ô L E D E S S E R V I C E S V É T É R I N A I R E S D A N S L A S É C U R I T É S A N I T A I R E D E S D E N R É E S A L I M E N T A I R E S Article 6.1.1. Objectif Le présent

Plus en détail

Depuis 1977, pour un avenir en toute confiance

Depuis 1977, pour un avenir en toute confiance Les outils de pilotage de la TPE Comment les concevoir, les aligner et les déployer sur les facteurs clés de succès? Définition Objectifs Limites Tableau de bord de la TPE Ce que l on va dire Systèmes

Plus en détail

02/11/16. Retrouvez ce livret sur le site du CE à :

02/11/16. Retrouvez ce livret sur le site du CE à : 02/11/16 Retrouvez ce livret sur le site du CE à : www.cesevelnord.org TOTAL de la page : Produits Conditionnement Prix Quantité Total Huîtres Bretagne n 3 48 pièces 32.60 Huîtres Bretagne n 2 48 pièces

Plus en détail

SOCIETE DES NATIONS. 4/46014/20994 Genève le 5 septembre 1925 DELIMITATION LU PORT DE D^TZIG AUX FINS DU SERVICE

SOCIETE DES NATIONS. 4/46014/20994 Genève le 5 septembre 1925 DELIMITATION LU PORT DE D^TZIG AUX FINS DU SERVICE SOCIETE DES NATIONS Communiqué au Conseil G. 495 1925 I. 4/46014/20994 Genève le 5 septembre 1925 VjLLE LIBRE DE DaNTSIG. DELIMITATION LU PORT DE D^TZIG AUX FINS DU SERVICE POSTAL POLONAIS i. Note du Gouvernement

Plus en détail

OBUG DOSSIER DE PRESSE DEPANNAGE INFORMATIQUE A DOMICILE. www.obug.fr www.les-obugs.fr. Contact presse : Communiqué du 12/09/2006 :

OBUG DOSSIER DE PRESSE DEPANNAGE INFORMATIQUE A DOMICILE. www.obug.fr www.les-obugs.fr. Contact presse : Communiqué du 12/09/2006 : OBUG DEPANNAGE INFORMATIQUE A DOMICILE www.obug.fr www.les-obugs.fr DOSSIER DE PRESSE Contact presse : Karen BENIGUET - Tel/Fax : 02.53.45.10.36 karen.beniguet@obug.fr 56. Rue du Général Buat 44000 Nantes

Plus en détail

EN SER VIC E DE GA RD. r a p p o r t d u p r o f e s s i o n n e l

EN SER VIC E DE GA RD. r a p p o r t d u p r o f e s s i o n n e l Dossier pour T HANDICAPÉ E L INTÉGRATION D UN ENFAN EN SER VIC E DE GA RD r a p p o r t d u p r o f e s s i o n n e l Document à conserver au service de garde I D E N T I F I C A T I O N D U S E R V I

Plus en détail

Conseil de l Europe. Construction et utilisation d'indicateurs de cohésion sociale et de progrès s dans le bien être avec les citoyens

Conseil de l Europe. Construction et utilisation d'indicateurs de cohésion sociale et de progrès s dans le bien être avec les citoyens Conseil de l Europe Construction et utilisation d'indicateurs de cohésion sociale et de progrès s dans le bien être avec les citoyens Approche développée par le Conseil de l Europe Rennes, 30 et 31 octobre

Plus en détail

Le jeu de l'oie des sons

Le jeu de l'oie des sons Le jeu de l'oie des sons b Départ bè B b bi Arrivée ba B bo bu bé bê bou sanleane.eklablog.com Jeu de l oie des sons : Matériel : des pions, 1 dé. Règle : - le joueur tombe sur une lettre ou une syllabe

Plus en détail

a l e i y m u r o f n v w s j z ou ch oi eu ph gn eau/au on in un en/an oin ain ein ien ill Une lettre qui donne un son que je peux chanter longtemps

a l e i y m u r o f n v w s j z ou ch oi eu ph gn eau/au on in un en/an oin ain ein ien ill Une lettre qui donne un son que je peux chanter longtemps Une lettre qui donne un son que je peux chanter longtemps a l e i y m u r o f n v w s j z Une lettre qui donne un son bref (en valeur de base) d t b p c k q g 2-3 lettres qui donnent ensemble toujours

Plus en détail

TABLEAU DE SURVEILLANCE

TABLEAU DE SURVEILLANCE Département de la formation et de la sécurité Service de l enseignement Lycée - Collège des Creusets, Sion Departement für Bildung und Sicherheit Dienststelle für Unterrichtswesen Kollegium Creusets, Sitten

Plus en détail

Comment régler un litige avec son vendeur de produits financiers?

Comment régler un litige avec son vendeur de produits financiers? Comment régler un litige avec son vendeur de produits financiers? Elsa Aubert Direction des relations avec les épargnants Le 16 novembre 2011 2 Plan de la présentation I Auprès de qui réclamer? 1. L interlocuteur

Plus en détail

Mesurer des potentiels d emplois accessibles aux actifs. L exemple de l Île-de-France

Mesurer des potentiels d emplois accessibles aux actifs. L exemple de l Île-de-France Mesurer des potentiels d emplois accessibles aux actifs. L exemple de l Île-de-France Sandrine Wenglenski Maître de Conférences à l Université Paris-Est Marne-La-Vallée Laboratoire Ville Mobilité Transport

Plus en détail

É C H A FAU DAG E Septembre 2016 LA MARQUE Modèle (Date d'effet) MULTI Multi-SYSTEM Multi-RETO (29/03/13) Structure porteuse Structure multidirectionnlle multiniveau Acier galvanisé s 320N/mm² Largeur

Plus en détail

Simplicité et efficacité

Simplicité et efficacité Migration vers la nouvelle version du logiciel Simplicité et efficacité www.thunderbee.org Plan Pro c é dure Wind o w s Pro c é dure Mac Mis e à jo ur de s mo dule s 17/07/15 www.thunderbee.org 2 Pro c

Plus en détail