REPUBLIQUE DE DJIBOUTI UNITE EGALITE - PAIX

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "REPUBLIQUE DE DJIBOUTI UNITE EGALITE - PAIX"

Transcription

1 REPUBLIQUE DE DJIBOUTI UNITE EGALITE - PAIX SCHÉMA DIRECTEUR DE LA STATISTIQUE Djibuti, Décembre 2005

2 Avant-Prps Partant du cnstat que le prcessus de l élabratin du Dcument Stratégique de Réductin de la Pauvreté (DSRP) avait dû surmnter certaines insuffisances du Système Statistique Natinal (SSN), à savir (i) le manque de dnnées curantes et fiables et (ii) le manque de crdinatin du SSN, l Atelier de validatin du DSRP recmmanda, en juillet 2003, la mise en place d un plan de dévelppement de la statistique, afin de répndre efficacement et durablement aux besins de suivi et d'évaluatin des plitiques publiques, et d'une façn générale, à satisfaire les besins des utilisateurs en mettant à leur dispsitin des statistiques de qualité, diffusées dans les délais et cnfrmes aux nrmes internatinales. C est dans ce cntexte, ù la nécessité d évaluer les acquis des plitiques et prgrammes de réductin de la pauvreté se pse avec acuité, que le Guvernement, en étrite cllabratin avec les partenaires au dévelppement, a décidé de mettre l accent sur les cnditins d une meilleure prductin des dnnées de statistique publique et de leur utilisatin pur les prises de décisins, plus particulièrement dans le cadre de suivi-évaluatin du DSRP et des Objectifs du Millénaire pur le Dévelppement (OMD). Dans ce cadre, deux prgrammes de renfrcement des capacités statistiques du SSN furent mis en place à partir de 2004 avec l appui du Prgramme des Natins Unies pur le Dévelppement (PNUD) : (i) l élabratin du guide référentiel des métadnnées des indicateurs statistiques et (ii) l élabratin de l actuel Schéma Directeur de la Statistique , validé en atelier Natinal le 18 Décembre 2005, pur une mise en place effective d une Stratégie Natinale de Dévelppement de la Statistique (SNDS). Ce Schéma Directeur de la Statistique étant celui de l ensemble du SSN, sn prcessus d élabratin a impliqué tutes les cmpsantes du SSN, aussi bien les départements de statistiques sectrielles, les autrités plitiques, les rganismes internatinaux que la sciété civile. Il cmprend les éléments (i) du diagnstic du SSN, un cahier de charge, un plan de frmatin des ressurces humaines, un prgramme de prductin et un budget. Sulignns que l une des prirités mises en avant dans ce dcument de Schéma Directeur est le Recensement Général de la Ppulatin et de l Habitat dnt les travaux préparatifs nt déjà débuté et qui sera exécuté en janvier L élabratin du schéma directeur étant terminé, il reste à le mettre en œuvre sur les cinq prchaines années. C est à cette ccasin que nus lançns un appel à tus les partenaires au dévelppement pur apprter leurs pierres à l édifice que nus nus smmes prmis de bâtir ensemble de manière participative. Othman Mumin Badar Directeur de la DISED i

3 REMERCIEMENTS Le dcument du Schéma Directeur de la Statistique est le fruit d un travail intense de cncertatin permanente avec les différentes cmpsantes du Système Statistique Natinal, y cmpris les milieux universitaires et les centres de frmatin du pays, dnt les techniciens nt manifesté un intérêt certain pur sn prjet d élabratin en cllabrant, à tut mment, avec l équipe technique de la DISED à sa réalisatin. D autre part, l élabratin du Schéma Directeur a fait intervenir, utre les cmpétences natinales, des expertises internatinales à travers des cnsultatins internatinales et des cnseils du Cnsrtium de PARIS21 dnt les dcuments techniques nus nt servi de mdèles. Le financement de l élabratin du présent schéma directeur a été entièrement assurée par le Département des Affaires Ecnmiques et Sciales (DESA) des Natins Unies à travers le PNUD dans le cadre de sn prgramme d appui au renfrcement des capacités statistiques, qui, luimême, s inscrit dans un prgramme plus large de lutte cntre la pauvreté initié par cette institutin en partenariat avec le guvernement de Djibuti. Nus suhaitns dnc remercier le Département des Affaires Ecnmiques et Sciales (DESA) des Natins Unies, le PNUD et le Cnsrtium de Paris21 pur leurs appuis et nus les invitns, ainsi que l ensemble des partenaires au dévelppement, à nus accmpagner techniquement et financièrement à la mise en œuvre de ce Schéma Directeur de la Statistique dnt la réalisatin des différents prgrammes de renfrcement de ressurces humaines et des enquêtes, dnt le Recensement Général de la Ppulatin et de l Habitat, permettra la mise en place des mécanismes de dévelppement de la statistique. Nus remercins les cnsultants internatinaux M. Abdu Abdallah, M. Pascal Delrme et M. Marcel Muelle pur leurs appuis techniques et le partage de leurs expériences. Nus remercins également tus les ministères, services et rganisme partenaires natinaux qui nt sutenu u cllabré aux travaux de l élabratin de ce Schéma Directeur. Nus remercins particulièrement, entre bien d autres, M. Ali Farah Assweh Ministre de l Ecnmie et des Finances-, M. Mhamed Ahmed Awaleh Directeur de cabinet du Premier Ministre-, M. Mhamed Abdi Duksieh Secrétaire Général du Ministère de l Ecnmie et des Finances, Mme Fzia Djama Oudine Cnseillère du Premier Ministre et Crdnnatrice du DSRP-, M. Said Absieh Warsama Crdnnateur Technique Natinal du DSRP-, Dr. Guedda Mhamed Ahmed Secrétaire Général du Ministère de l Intérieur-, M. Ali Yacub Mahamud Secrétaire Général du Ministère de l Empli-, Dr Salah Banïta Secrétaire Général du Ministère de la Santé-, M. Ali Ahmed Secrétaire Général du Ministère du Cmmerce-, M. Adu Ali Adu Secrétaire Général du Ministère du Transprt et de l Equipement, M. Ali Mhamed Kamil Directeur de l Empli-, M. Mahdi Mahamud Directeur de la Planificatin de l Educatin Natinale-, M. Simn Mibratu Directeur du Financement Extéreiur-, M. Amareh Ali Directeur de l Ecnmie-, Mme Amina Abdi Aden Directrice de l Urbanisme et de l Habitat-, M. ii

4 Ibrahim Elmi Mhamed Directeur de la pêche-, Dr. Mussa Ahmed Directeur de l élevage-, M. Mhamed Mussa Directeur de le l Agriculture-, M. Hiba Ahmed Hiba Directeur du Pôle Universitaire de Djibuti, M. Abdillahi Adawé Meraneh Adurahman Mhamed Directeur de l INAP-, M. Omar Wihib Aref Directeur du Transprt-, M. Abdurahman Mhamed Directeur de la DEPCI-, M. Malik M. Garad Chef de Service Etudes et Relatins Externes à la BCD-, M. Said ObaKar Bassma Chef de Service de Ppulatin et Respnsable de l Etat Civil-, M. Abdurazak Ahmed Idriss Chef de Service du Cmmerce Extérieur-, M Mhamed Aden Chef de Service SIS-. Ns vifs remerciements vnt également à M. KONATE Seku Tidiani, Crdinateur du Prgramme de la Stratégie Natinale de Dévelppement de la Statistique (SNDS), à M. Farah Abdi DJAMA expert natinal et à tute l équipe technique de la DISED qui nt crdnné et participé à tutes les activités du prcessus d élabratin de ce Schéma Directeur de la statistique Othman Mumin Badar Directeur de la DISED iii

5 Smmaire SIGLES ET ABRÉVIATIONS...VI INTRODUCTION CONTEXTE ET JUSTIFICATIONS CONTEXTE NATIONAL CONTEXTE INTERNATIONAL SITUATION DU SYSTÈME STATISTIQUE NATIONAL LA GOUVERNANCE DU SYSTÈME STATISTIQUE NATIONAL ET LE RÔLE DE LA DISED LA PRODUCTION STATISTIQUE AU SEIN DES ORGANISMES ET DÉPARTEMENTS MINISTÉRIELS Recensement Etat-civil Educatin Santé Empli Habitat Cmptes natinaux Statistiques du Cmmerce extérieur Prix à la cnsmmatin Statistiques mnétaires et balance des paiements Finances publiques Agriculture/Elevage Pêche Envirnnement LA DEMANDE STATISTIQUE EVALUATION DES FORCES ET FAIBLESSES DU SYSTÈME STATISTIQUE NATIONAL Insuffisances du cadre légal et réglementaire Faiblesse quantitative et qualitative des ressurces humaines Faible capacité de prductin statistique Utilité amindrie des statistiques et faible accessibilité des dnnées PLAN STRATÉGIQUE DE DÉVELOPPEMENT DE LA STATISTIQUE ENONCÉ DES PRINCIPES GÉNÉRAUX DE DÉVELOPPEMENT DE LA STATISTIQUE PUBLIQUE LES ORIENTATIONS GÉNÉRALES ET LES OBJECTIFS LE PROGRAMME DE PRODUCTION STATISTIQUE ET LE PLAN D'ACTIONS SECTORIELLES Etablir un nuveau cadre réglementant les activités statistiques et rganisant la crdinatin du système statistique natinal Mettre à jur les textes réglementaires et la réfrme institutinnelle Mettre en place un système de crdinatin technique effective dans les dmaines retenus dans la SNDS Restructurer la DISED pur répndre aux enjeux de la nuvelle Li statistique Assurer le suivi de la mise en œuvre de la SNDS Dévelpper en quantité et en qualité les ressurces humaines affectées au système statistique natinal Frmer et recruter les cadres et agents nécessaires au système statistique natinal Frmer et recycler le persnnel affecté actuellement au système statistique natinal Amélirer la qualité glbale et la régularité des statistiques prduites Maîtriser la cnnaissance de la ppulatin du pays en ce qui cncerne sn effectif, ses différentes cmpsantes et sa dynamique Adapter la prductin statistique aux besins de suivi des cnditins de vie des ménages et d'évaluatin de la pauvreté Etablir prgressivement pur chaque secteur une méthdlgie précise et régulièrement évaluée Cnslider le dispsitif d'élabratin des cmptes natinaux et mettre en place le SCN Améliratin de la cllecte, du traitement et de la diffusin des statistiques du cmmerce extérieur Elabrer et publier mensuellement, des indices des prix à la cnsmmatin cmparables sur le plan internatinal Elabrer et diffuser des statistiques de balance des paiements de qualité recnnue Appuyer la mise en place d'une unité de prductin des statistiques budgétaires et financières Créer une structure cmmune de statistiques dans les dmaines de l'industrie, du cmmerce et des services Appuyer la mise en place de l'observatire Natinal des Transprts...49

6 Créer un service de statistique unique au sein du MAEM-RH Créer un véritable système centralisé de cllecte et mise à dispsitin des dnnées d'état civil sur l ensemble du territire Cnslider le dispsitif de cllecte, de traitement et de diffusin des statistiques de l'éducatin Finaliser la mise en place d un système chérent d infrmatin sanitaire Regruper l ensemble des fnctins statistiques relevant des filières de l'empli et du travail, au sein d une même entité Renfrcer les capacités d'analyse de la Directin de l'habitat Favriser l accès aux dnnées et prmuvir la culture statistique Etablir à la DISED une plitique de diffusin limitée mais efficace Définir pur chaque secteur prducteur un frmat de diffusin adapté Sensibiliser les décideurs et le public à l utilisatin des statistiques Adhérer aux nrmes de diffusin internatinales CONDITIONS DE RÉUSSITE DE LA STRATÉGIE COÛT DU PROGRAMME DE PRODUCTION ET DU PLAN D'ACTIONS FINANCEMENT DES ACTIONS PRIORITAIRES RISQUES ET SUIVI CONCLUSIONS ET RECOMMANDATIONS ANNEXE 1: TABLEAU SYNOPTIQUE D'ENSEMBLE DU PROJET DE SNDS ANNEXE 2: RÉPARTITION DES COÛTS DU PROJET DE SNDS , PAR OBJECTIF OPÉRATIONNEL OU SECTORIEL ET PAR RUBRIQUE DE COÛTS ANNEXE 3: RÉPARTITION DES COÛTS DU PROJET DE SNDS PAR DOMAINE STATISTIQUE ANNEXE 4: RÉPARTITION DES COÛTS DU PROJET DE SNDS PAR AXE STRATÉGIQUE ET PAR RUBRIQUE DES COÛTS (EN %) ANNEXE 5: TABLEAU DES COÛTS PARAMÉTRIQUES UTILISÉS POUR LE CHIFFRAGE DU PLAN D'ACTIONS ANNEXE 6: PROJECTION DES INDICATEURS DE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS STATISTIQUES EN 2008 ET v

7 Sigles et abréviatins AN Assemblée Natinale BAD Banque africaine de dévelppement BCD Banque centrale de Djibuti BCR Bureau central du recensement CCIA Chambre de cmmerce et de l'industrie CEA Cmmissin écnmique pur l'afrique DEPCI Directin des études, de la planificatin et de la cpératin internatinale DINAS Directin natinale de la statistique DISED Directin de la statistique et des études démgraphiques FDJ Francs djibutiens FMI Fnds mnétaire internatinal EDAM Enquête djibutienne auprès des ménages EDIM Enquête djibutienne à indicateurs multiples EDSF/PAPFAM Enquête Démgraphique et de Santé / Prjet Pan-Arabe de la Santé de la Famille FAD Fnds africain de dévelppement FMI Fnds mnétaire internatinal FNUAP Fnds des Natins Unies en matière de Ppulatin IPC Indice des prix à la cnsmmatin IS Indicateurs sciaux MAEM-RH Ministère de l'agriculture, de l'élevage et de la mer, chargé des ressurces hydrauliques MEFPP Ministère de l'écnmie, des finances et de la planificatin, chargé de la privatisatin MICS Enquête à indicateurs multiples OMD Objectifs de dévelppement du Millénaire OPS Organisme de prtectin sciale PARIS21 Partenariat statistique au service du dévelppement au 21 ème siècle PAS Prgramme d'ajustement Structurel PCI Prgramme Prix, Cmparaisn Internatinale PIB Prduit intérieur brut PNUD Prgramme des Natins Unies pur le dévelppement RCS Renfrcement des capacités statistiques RGPH Recensement Général de la Ppulatin et de l'habitat SCN93 Système de cmptabilité natinale, versin 1993 SGDD Système général de diffusin des dnnées (FMI) SIG Système d'infrmatin gégraphique SNIS Système natinal d'infrmatin sanitaire SIS Système d'infrmatin sanitaire SNDS Stratégie Natinale de Dévelppement de la Statistique SSN Système statistique natinal TOFE Tableau des pératins financières de l'etat UNICEF Fnds des Natins Unies pur l Enfance vi

8 Intrductin A l'instar des pays africains, Djibuti vient de s engager dans le prcessus de dévelppement de sn appareil statistique afin de répndre à une frte demande de dnnées statistiques nécessaires au piltage de l ensemble des prgrammes de dévelppement écnmique et scial. Ce prcessus de dévelppement passe par la réfrme du système statistique natinal (SSN), dnt la nécessité et l'urgence truvent leur justificatin dans deux raisns cmplémentaires majeures que snt: (i) l'état susdévelppé du SSN malgré quelques actins pnctuelles de réhabilitatin; et (ii) l'émergence de nuveaux besins statistiques qui ne peuvent être satisfaits par les faibles capacités statistiques actuelles. C'est ainsi qu'une Feuille de Rute a été publiée en Février 2005, pur parachever le prcessus de frmulatin de la Stratégie Natinale de Dévelppement de la Statistique, qui a bénéficié d'un nmbre imprtant d'études et travaux rappelés ci-après: Le diagnstic du Système Statistique Natinal (SSN) réalisé en Avril-Mai 2004 et validé dans le cadre d'un Atelier Natinal en septembre 2004; L'étude sur la frmulatin des stratégies de renfrcement des capacités statistiques aussi bien au niveau central qu au niveau sectriel, réalisée en avril Cette étude avait pur bjet d'apprfndir le diagnstic statistique de 2004 et d identifier des axes stratégiques de renfrcement des capacités statistiques en ressurces humaines et en matériels des principaux services prducteurs de statistiques; L'étude sur la guvernance du SSN et l architecture générale de sa réfrme réalisée en Juin 2005, qui visait à élabrer un cadre réglementaire des activités statistiques et à prpser les schémas d rganisatin pur la crdinatin du système statistique natinal; Le rapprt préliminaire sur la visin et les rientatins stratégiques du dévelppement de la statistique, fait en Juin 2005, qui a initié la synthèse des travaux techniques antérieurs; L'élabratin du cahier de charge du SSN et prpsitins de plan de frmatin faites en Octbre Cette étude visait à (i) élabrer une plate-frme permettant à chacun des acteurs du SSN de se psitinner vis à vis de l ensemble de la prductin statistique du pays et (ii) frmuler un plan de frmatin chiffré de ressurces humaines, dans la perspective d'un renfrcement durable des capacités statistiques; La Prpsitin de prgramme de prductin et de plan d actins sectrielles, faite en Nvembre/Décembre 2005, qui cnstitue l'étape finale du prcessus de frmulatin de la SNDS défini dans la Feuille de rute, partant d'une visin de la statistique publique et des rientatins stratégiques autur desquels déculent des bjectifs pératinnels et sectriels tant dans les dmaines des statistiques écnmiques que ceux des statistiques démgraphiques et sciales. Afin de dégager un cnsensus encre plus large autur des axes stratégiques et pératinnels, et des plans d actins, un Atelier Natinal de validatin du dcument d rientatin et d actins en matière de plitique de dévelppement de la statistique en décembre La démarche participative retenue pur l'élabratin de la SNDS a été de cnfier l'ensemble des études et des travaux à l'equipe technique de la DISED, qui avec le cncurs d une équipe de cnsultants, devait partager les cnclusins préliminaires avec l'ensemble des acteurs du système statistique natinal, prducteurs cmme utilisateurs. Le prcessus participatif s'est cncrétisé pur chaque étude réalisée, par la tenue de réunins de travail entre les départements techniques, les utilisateurs, les cnsultants et l'equipe Technique de la DISED, suivie d'une réunin de restitutin des cnclusins préliminaires devant l'ensemble des acteurs rencntrés. Ce prcessus participatif s'est spécialement cnfirmé à travers tris séries d'ateliers d'échanges et d'apprfndissement: L'Atelier Natinal de validatin du diagnstic statistique, réalisé le 24 septembre 2004, avec la participatin de 40 représentants des départements statistiques sectriels et des rganismes internatinaux. Cet atelier était présidé par le Secrétaire Général du Ministère de l'ecnmie, des Finances, de la Planificatin, chargé de la Privatisatin. Ce diagnstic est établi sur la base de réunins de travail et une enquête prtant sur l'évaluatin des capacités statistiques réalisée 1

9 auprès de 36 services et rganismes prducteurs de dnnées statistiques et 42 services et rganismes utilisateurs de statistiques; Les travaux sur les méta dnnées des indicateurs de suivi/évaluatin de la stratégie de réductin de la pauvreté et des OMD, rganisés de manière participative entre prducteurs et utilisateurs des statistiques de tus les départements sectriels auturs de 6 Ateliers thématiques de décembre 2004 à mai 2005, sus la supervisin technique de la DISED et de la Primature. Au ttal, 147 participants nt pris part à ces travaux dnt la synthèse a été présentée le 19 juin 2005 à l'ccasin d'un Atelier présidée par le Secrétaire Général du Ministère de l'ecnmie, des Finances, de la Planificatin, chargé de la Privatisatin; L'Atelier Natinal de validatin du schéma directeur de la statistique qui a réuni 58 représentants les ministères et les services statistiques sectriels, le Cmité de Crdinatin du DSRP, la Sciété Civile, la Presse, et les rganismes internatinaux. Cet Atelier qui a eu lieu le 18 décembre 2005, a été placé sus l'égide du Ministère de l Ecnmie, des Finances et de la Planificatin Chargé de la Privatisatin (MEFPP), ministère de tutelle de la Directin de la Statistique et des Etudes Démgraphiques (DISED) Chacun des travaux, études u ateliers d'échange et d'apprfndissement a fait l'bjet d'un rapprt diffusé u dispnible à la demande. Le prcessus d'élabratin de la SNDS a été guidé par le suci d établir un équilibre bjectif entre les besins actuels et futurs des utilisateurs en dnnées, tenant cmpte des nmbreux bstacles sur les plans institutinnel et de la dispnibilité des ressurces humaines, matérielles et financières. Et cmpte tenu des faiblesses structurelles identifiées, la stratégie prpsée cnstitue le cadre minimum pur srtir la statistique djibutienne de la léthargie dans laquelle elle est placée depuis de lngues années. Pur autant que les cnditins de mise en euvre le permettent, la SNDS intègre les principales recmmandatins internatinales en matière de dévelppement de la statistique, ntamment les Principes Fndamentaux de la Statistique Officielle des Natins Unies, et les directives du Système Général de Diffusin des Dnnées (SGDD) du FMI. La SNDS prpse une visin générale du dévelppement de la statistique publique pur les prchaines années. Elle fixe un bjectif principal à atteindre pur les prchaines cinq années. La mise en euvre des actins pur atteindre cet bjectif se décline en quatre principaux axes stratégiques: Etablir un nuveau cadre réglementant les activités statistiques et rganisant la crdinatin du système statistique natinal Dévelpper en quantité et en qualité, les ressurces humaines affectées au système statistique natinal Amélirer la qualité glbale et la régularité des statistiques prduites Favriser l accès aux dnnées et prmuvir la culture statistique L'atteinte de ces 4 bjectifs stratégiques passe par la réalisatin de 13 bjectifs pératinnels qui cncernent l'ensemble du système statistique, ainsi que de 13 bjectifs sectriels tant dans les dmaines des statistiques écnmiques que ceux des statistiques démgraphiques et sciales. Pur l'ensemble de ces bjectifs, il est défini 50 résultats à atteindre à travers 106 grupes d'actins priritaires en matière de dévelppement de la statistique, avec une estimatin des cûts. Enfin, la SNDS cntient aussi les cnditins de réussite des actins prpsées, qui interpellent l'ensemble des acteurs du système statistique natinal, et en particulier, le Guvernement. Il est aussi rappelé le rôle primrdial des partenaires au dévelppement, invités à appuyer les effrts du Guvernement. 2

10 1. CONTEXTE ET JUSTIFICATIONS La nécessité et l'urgence de la réfrme du Système Statistique Natinal (SSN) en République de Djibuti truvent leur justificatin dans un cntexte marqué par de nuvelles exigences du dévelppement écnmique et scial du pays qui résultent de grandes ptins prises en matière écnmique et sciale d'une part, et un regain d'intérêt au niveau internatinal, en matière de renfrcement des capacités statistiques, d'autre part Cntexte natinal Aucun Schéma directeur de la statistique n a été élabré et mis en œuvre à Djibuti. Tutefis par le passé, la nécessité de renfrcer l appareil statistique natinal et d amélirer la pertinence et la qualité des statistiques, a été sulignée et deux initiatives majeures nt été cnduites, à savir: la Table Rnde sur les Statistiques Officielles tenue en juin 1989 et le Séminaire sur l'évaluatin et les perspectives de l'appui institutinnel à la Planificatin et à la Statistique; qui a eu lieu en ctbre Cette Table Rnde rganisée pendant 3 jurs en juin 1989, sus le haut patrnage du Ministre du Cmmerce, des Transprts et du Turisme, Président du Cmité de Crdinatin Statistique, avait pur bjet de "faire ressrtir les besins actuels des diverses instances et services de l'administratin djibutienne en matière statistique, de faire des recmmandatins quant aux prirités à dnner à la prductin statistique des 5 prchaines années, enfin d'identifier les bstacles à surmnter afin d'amélirer prgressivement le dispsitif glbal de prductin des infrmatins statistiques". La présence d'un nmbre réduit d'utilisateurs et l'absence des partenaires techniques et financiers, nt eu cmme cnséquence, d'rienter les débats sur une visin des besins prpres aux prducteurs au détriment des utilisateurs de la statistique. Et le temps imparti aux travaux, n'a pas permis d'apprfndir certains thèmes imprtants tels que la crdinatin statistique et les synthèses écnmiques. Dans la perspective du renfrcement du Prjet d'appui institutinnel à la Planificatin et à la Statistique, sutenu par la Banque Africaine de Dévelppement, un séminaire a été rganisé pendant deux jurs en ctbre 1997, sus le patrnage du premier Ministère chargé du Plan, de l'aménagement du Territire et de l'envirnnement. Ce Prjet qui s'inscrit dans le cntexte de la mise en œuvre du Prgramme d'ajustement Structurel adpté depuis 1995 avec l'assistance des Institutins de Brettn Wds, visait entres autres bjectifs, "l'améliratin de la capacité à prduire des infrmatins statistiques chérentes et fiables". Et l'bjet de ce séminaire était aussi de discuter et d'adpter le schéma directeur de la statistique frmulé par la Directin de la Statistique (DINAS). L'idée d'un renfrcement des capacités statistiques a été relancée dans le cadre du prcessus d'élabratin et de mise en œuvre du Dcument intérimaire de Stratégie Réductin de la Pauvreté (DSRP-I) adpté par le Guvernement en juin Elle a été apprfndie lrs du prcessus de frmulatin du DSRP validé dans le cadre d'un Atelier natinal en juillet 2003 et sutenu par les institutins de Brettn Wds le 4 juin Cet Atelier de validatin du DSRP final a frmulé la recmmandatin de mettre en place un plan de dévelppement du système natinal de statistique, de manière participative et en assciant les principaux prducteurs et utilisateurs de statistiques. 3

11 Et ce regain d'intérêt en matière de renfrcement des capacités statistiques a été facilité par la mise en place d'une sus-cmmissin 1 dans le cadre du prcessus de frmulatin du DSRP, dénmmé "Analyse de la Pauvreté et Renfrcement des Outils Statistiques" présidée par le Directeur de la DISED. Le DRSP en tant que cadre de référence pur les stratégies et les prgrammes sectriels u transversaux, intègre l'ensemble des cadres de planificatin et d'rientatin stratégique du pays rappelé dans le Tableau ci-après. L'imprtance des smmes investies dans ces prgrammes de dévelppement écnmique et scial, cntraste frtement avec la fragilité des dispsitifs de mise en œuvre et de suivi, due aux insuffisances de l appareil statistique, et de l absence d une culture de résultats au sein de l administratin. Tableau N 1: Principaux cadres de planificatin et d rientatin stratégique Secteur Dcument d rientatin stratégique Année Actin guvernementale Dcument-Cadre: Séminaire de Réflexin sur l Actin Guvernementale Actes du Séminaire de Réflexin sur l Actin Guvernementale, 3-10 février 2002 Pauvreté Stratégie intérimaire de réductin de la pauvreté (DSRP-I) 2001 Santé Plan Stratégique Plan Natinal de Dévelppement Sanitaire (PNDS) VIH/SIDA Cadre stratégique intersectriel Plan d actin natinal multisectriel Educatin Plan d actins et Schéma Directeur pur l Educatin ( ) 2000 Eau Schéma Directeur de l Eau 1999 Cde de l Eau et décrets d applicatin 2000 Genre Stratégie natinale d intégratin de la femme dans le dévelppement 2002 (SNIFD) Habitat, Urbanisme, Schéma Directeur d Aménagement et d Urbanisme de Djibuti-ville et des capitales réginales 1998 Assainissement. Plan d actins MHUEAT Envirnnement Plan d Actin Natinal pur l Envirnnement (PANE) Prgramme d actin pur la diversité bilgique Prgramme d actin pur les changements climatiques Li cadre sur l envirnnement Décentralisatin Li cadre sur la décentralisatin 2002 Décrets relatifs aux Cnseils Réginaux prvisires et aux FSPDC 2000 Justice Plan d actin pur la réfrme de la justice (Etats Généraux) 2000 Surce: République de Djibuti, "Dcument Cadre Stratégique de Réductin de la Pauvreté, (DSRP)", Mars 2004 Et dans la perspective du suivi-évaluatin de ce cadre stratégique de lutte cntre la pauvreté, le Guvernement en étrite cllabratin avec les partenaires au dévelppement, envisage de mettre l'accent sur les cnditins de prductin de l'infrmatin statistique -quantitative et qualitative-, qui divent permettre in fine d'amélirer la qualité des plitiques et prgrammes au regard des bjectifs de réductin de la pauvreté. Cet accmpagnement des partenaires au dévelppement s'inscrit dans un cadre internatinal de gestin du dévelppement centré sur les 1 Le prcessus d élabratin du DSRP final de Djibuti a été cnduit sus la supervisin d une Cmmissin Natinale (CN/DSRP) nmmée par décret présidentiel et qui cmprend 10 grupes thématiques, cmpsés de représentants de l Etat, de la sciété civile, du secteur privé et des partenaires en dévelppement 4

12 résultats et aussi dans le respect des engagements internatinaux auxquels la République de Djibuti a suscrit Cntexte internatinal Sur le plan mndial, le thème du renfrcement des capacités statistiques a pris un turnant décisif à partir des années 1990 et il a été a été réaffirmé lrs la Cnférence internatinale sur le financement du dévelppement, tenue à Mnterrey (Mexique) en février 2002, dans une déclaratin cnjinte des banques réginales de dévelppement, de la Banque mndiale et du Cmité d'aide au dévelppement (CAD) de l'organisatin de cpératin et de dévelppement écnmiques (OCDE). Cette cnférence de Mnterrey avait cmme questin centrale, le financement du dévelppement pur assurer de meilleurs résultats à lng terme de l impact des stratégies de réductin de la pauvreté, d'ù le principe de s'appuyer sur un système statistique slide et des capacités permanentes d analyse. Une deuxième cnférence sur la gestin du dévelppement axée sur les résultats, dite Table rnde internatinale de Marrakech tenue en février 2004, avec cmme thème central de «Mieux mesurer, et assurer le suivi et la gestin du dévelppement axée sur les résultats». Cette Table rnde tire sn riginalité dans la recnnaissance d inclure le dévelppement de la statistique dans le dialgue plitique entre les pays partenaires et les dnateurs, et reste centré sur six principales mesures:(i) Une planificatin stratégique générale des systèmes statistiques et des aides à apprter aux pays à faible revenu en vue de préparer de stratégies de dévelppement des statistiques natinales pur 2006; (ii) Renfrcer les préparatifs de la série des recensements de la ppulatin de 2010; (iii) Accrître le financement pur le renfrcement des capacités statistiques; (iv) Mettre en place un réseau internatinal d enquêtes auprès des ménages; (v) Entreprendre, en 2005, des améliratins nécessaires au suivi de la mise en œuvre des OMD; (vi) Augmenter la respnsabilité du système statistique internatinal. En matière de respect des engagements internatinaux, il faut nter en premier lieu la réalisatin des Objectifs du Millénaire pur le Dévelppement (OMD), qui snt reflétés explicitement u implicitement dans les bjectifs natinaux définis dans le DSRP. Outre le rôle de catalyseur de l'aide publique au dévelppement, cette suscriptin par le pays, à la réalisatin des OMD répnd à un besin de suivi à l'échelle mndiale 2 qui implique des engagements des pays et en particulier, un engagement ttal des systèmes natinaux de statistique. En secnd lieu, il faut nter l'intentin de la République de Djibuti, d'adhérer au Système Général de Diffusin des Dnnées (SGDD), qui implique la fixatin d'échéances et de plans d'actin pur se mettre en cnfrmité avec les bjectifs du SGDD autur des dimensins essentielles de qualité des dnnées requise, et qui répndent à la même prblématique de renfrcement des capacités statistiques visée par la SNDS. Ce cntexte natinal et internatinal a suscité un engagement ferme des autrités et d'un large cnsensus grâce à l'implicatin et la participatin de tus les acteurs au prcessus de frmulatin de la SNDS, qui est avant tut un dcument de plitique d'rientatin mais aussi, un util de planificatin et un myen efficace de crdinatin. Le pint de départ de ce prcessus est un diagnstic de situatin partagé par tutes les parties prenantes, qui débuche ensuite sur des mesures structurelles et interventins de renfrcement des capacités statistiques. 2. SITUATION DU SYSTÈME STATISTIQUE NATIONAL 2 Le Secrétaire Général des Natins Unies sumet à l'assemblée Générale, un rapprt annuel sur l'état d'avancement de la réalisatin des OMD. La Divisin statistique de l'onu qui a mandat pur le suivi des OMD au niveau mndial, gère un site WEB sur les OMD: 5

13 2.1. La guvernance du système statistique natinal et le rôle de la DISED La guvernance d un système statistique recuvre tris aspects fndamentaux de la statistique publique: La li statistique qui définit le champ d applicatin de la statistique publique et les respnsabilités des différents services prducteurs La nature statutaire et l rganisatin des rganes de prductin L rganisatin de la crdinatin statistique nn seulement entre les différents services prducteurs mais aussi avec les utilisateurs. Les activités statistiques à Djibuti snt régies par la Li N 196/AN/81 sur la crdinatin, l'bligatin et le secret en matière de statistique. Cette li crée auprès de la directin natinale de la statistique, le Cmité de Crdinatin Statistique limité à cinq membres 3, qui prpse le prgramme annuel d'activités statistiques et ses mdalités d'exécutin, arrêté par le président de la République sur prpsitin du ministre dnt dépend la directin natinale de la statistique. Cnçu à l'rigine cmme étant un système centralisé autur de la directin natinale de la statistique, le système statistique natinal (SSN) de Djibuti est devenu un système décentralisé mais nn intégré, cnstitué de la Directin de la Statistique et des Etudes Démgraphiques (DISED) et des services statistiques créés au sein des ministères et de certains rganismes publics u parapublics. La DISED est une administratin centrale sus la tutelle du Ministère de l Ecnmie, des Finances et de la Planificatin chargé de la Privatisatin, dnt l'évlutin institutinnelle a été marquée par de fréquents changements de tutelle, avec cmme enjeu la fusin des départements respectifs en charge de la Statistique et du Recensement de la Ppulatin. En effet la DISED est née de la fusin en décembre 2002, entre la Directin Natinale de la Statistique (DINAS) et du Bureau Central du Recensement (BCR). La DINAS créée par la Li/AN/81 du 10 aût 1981, était rattachée institutinnellement au ministère du Cmmerce et du Turisme, ensuite au Premier ministère par décret N /PRE et enfin, au ministère de l'ecnmie, des Finances et de la Planificatin, chargé de la Privatisatin par décret N /PRE pris en décembre Le BCR créé par décret N /PR/MI du 28 décembre 1981, était rattaché au ministère de l'intérieur et de la Décentralisatin, ensuite au Premier ministère par décret N /PRE et au même ministère que la DINAS par décret N /PRE pris en Les attributins actuelles snt fixées par la Li 4 195/AN/02/ 4 ème L du 22 décembre La DISED est chargée : De la cllecte des statistiques écnmiques démgraphiques et sciales ; De l harmnisatin et de la mise en euvre du prgramme de recensement et d enquêtes du pays, il met à la dispsitin des autres services techniques des dnnées cmpilées pur analyse ; De la crdinatin de l appareil statistique natinal ; De la centralisatin et de la synthèse de l infrmatin statistique natinale, ntamment la prductin de l annuaire statistique relatif au suivi du stck, des muvements et de l évlutin de biens, des capitaux et des hmmes ; 3 (1) Le ministre du cmmerce, des transprts et du turisme, (2) le directeur de la statistique, (3) le directeur de la planificatin, (4) le président de la chambre internatinale du cmmerce, et (5) le ministre éventuel à la cmpétence duquel ressrt le sujet prpsé. 4 Li N 195/AN/024 ème L mdifiant la Li N 15/AN/98/4 ème L du 1 er avril 1998 et la Li N 113/AN/01 prtant respectivement rganisatin du Ministère de l'ecnmie, chargé de la Privatisatin, et la créatin de la Directin du Financement Extérieur. 6

14 De la cnstitutin d une banque de dnnées natinale ; De la cnstitutin et de l entretien d une cartgraphie de base nécessaire à ses activités de cllectes de dnnées ; De la mise à niveau et du perfectinnement des agents et cadres de l État à l interprétatin et à l analyse de l infrmatin statistique; De l étude et du suivi de la ppulatin et des phénmènes sci-démgraphiques ; D établir les cmptes de la natin et cllabrer à la réalisatin de la balance des paiements ; D effectuer à la demande du Guvernement et des administrateurs publics des recherches et études sur les questins statistiques et écnmiques ; D étudier l évlutin des prix et de publier l indice des prix à la cnsmmatin. La définitin de la missin statistique de la DISED, utre l attributin des fnctins de prductin (prcessus verticaux) en matière de cmptes natinaux, cmmerce extérieur, prix à la cnsmmatin, démgraphie, statistiques générales cmprend tris fnctins essentielles en matière d rganisatin du SSN djibutien (prcessus hrizntaux): La crdinatin du système L harmnisatin des cncepts et des nmenclatures L entretien des bases de dnnées natinales ntamment en matière de cartgraphie censitaire, mais aussi en ce qui cncerne les statistiques générales. Si à chaque missin devrait crrespndre un dispsitif 5 permettant de l instrumentaliser, il faut bserver alrs que l rganisatin réelle de la DISED ne permet pas de répndre à sa missin et reste frt élignée d'un mdèle d'rganisatin nrmale, car seulement quatre dispsitifs snt peu u pru rganisés: Le dispsitif d enquêtes auprès des ménages Le dispsitif d entretien de la cartgraphie censitaire Le dispsitif de gestin Et le dispsitif de prgrammatin, mis en place dans le cadre du prcessus de frmulatin de la SNDS. Ce mde de fnctinnement de la DISED est dicté par la réalité de sn mde de financement et aux relatins qu elle entretient avec sn dnneur d rdre qu est l Etat, ainsi que par les frtes cntraintes en ressurces humaines partiellement cnturnées par le recurs à une expertise extérieure et/u par le recrutement d'un persnnel intérimaire en fnctin des urgences du mment La prductin statistique au sein des rganismes et départements ministériels Outre la DISED, le système statistique natinal de Djibuti cmprend les services statistiques créés au sein des ministères et de certains rganismes publics u parapublics. Pur mieux cerner la prductin statistique pur chaque sus-système, il faut passer en revue par dmaine, la missin statistique légale et réelle, les principaux éléments de méthdlgie emplyée, ainsi que les principaux prblèmes à résudre. Il cnvient dnc de passer en revue le cahier de charges statistiques, qui est avant tut, un prcessus nrmatif définissant dans un but légal l ensemble des bligatins de prductin d un système statistique. Cet examen du cahier de charges statistiques passe par la définitin du champ statistique, la frmulatin du mandat statistique et la réalité du mandat de prductin statistique. 5 C est à dire un ensemble de méthdes, de myens 7

15 La définitin du champ statistique et des différents dmaines qui fnt l bjet du cahier des charges, résulte des travaux menés dans les ateliers thématiques 6 sur les indicateurs de suivi de la stratégie natinale de réductin de a pauvreté, et de la prise en cmpte du champ statistique tel que définit par les rganisatins internatinales, ntamment le système des Natins Unies. Il s'agit d'une apprche plus pragmatique qui cnsiste à criser les dmaines avec les rganes existants u ptentiels, chargés de la prductin statistique. Le décupage qui s'ensuit, est peu u pru celui de l actuelle répartitin ministérielle, ce qui peut permettre un large recupement entre missin générale et missin statistique en évitant autant que faire se peut, un décupage d un même dmaine entre une multitude d entités institutinnelles. En plus du champ statistique, il est passé en revue tris types de mandat statistique, sans énumérer l ensemble des variables que peuvent cllecter chaque entité de prductin, tut en tenant cmpte des exigences du cadre d'indicateurs du CSLP et de certains engagements de l Etat Djibutien vis à vis de prtcles internatinaux. Il s'agit de: Mandat de cllecte, traitement et publicatin des résultats qui crrespnd dnc à une missin de prductin qui peut être qualifiée de cmplète; Mandat de cllecte et mise à dispsitin qui crrespnd en général à de nmbreuses missins de statistiques administratives; l entité cllecte 7 auprès de ses services u d autres entités des dnnées explitables à des fins de statistiques publiques, transmet pur traitement et diffusin, des dnnées qualifiées de statistiques publiques, pur traitement et diffusin. Mandat de mise à dispsitin qui en sit est le mins cntraignant de tus et qui crrespnd à la simple furniture des dnnées issues des prcessus de prductin et relevant de variables cnsidérées cmme publiques. La réalité du mandat statistique qui apparaît à la lecture du Tableau N 2 suivant, est: (i) le nmbre limité d'rganes de prductin suivant les tris types de mandat; (ii) des rganes avec un mandat statistique clair, mais qui ne prduit pas, u l'inverse. Cet examen général du cahier de charges devrait débucher dans le cadre de la présente stratégie, de définir ce qui devrait être fait et par quelles entités, et de prpser des alternatives à l rganisatin actuelle et/u des recmmandatins sur l rganisatin future du système statistique natinal. 6 Santé, Nutritin ; Macrécnmie : budget, secteur extérieur, mnnaie ; Secteur privé et cmpétitivité : Pauvreté, Cnditins de vie, Dévelppement durable, Empli, Eau ; Educatin et Frmatin prfessinnelle ; Bnne guvernance 7 Cette ntin de cllecte est imprtante car elle sus-entend que l rgane puisse définir de prcessus de cllecte et en assurer les cûts récurrents. Ainsi un rgane qui dit cllecter de l infrmatin auprès des Etablissements publics par exemple est respnsable des méthdes de cllecte (questinnaires, visites), de la cmpilatin dans une base de dnnées, de la transmissin aux structures de traitement et d analyse. 8

16 Tableau N 2: Les rganes de prductin du SSN suivant la réalité du mandat statistique Secteur Organes de prductin entiers Organes de cllecte et de mise à dispsitin Organes de mise à dispsitin Ppulatin DISED Directin de la Ppulatin Tribunaux de la Charia ONARS Etat civil des districts Démgraphie Cnditins de vie des ménages Travail et empli Educatin DISED DISED DEPCI Directin de l Empli DISED Cmmunicatin DISED Secteur primaire Directin de la Planificatin et de l Infrmatisatin DISED Directin des Pêches Organisme de Prtectin Sciale Service Natinal de l Empli Directin de la Cmmunicatin Directin de l Agriculture Directin de l Elevage Directin de l Habitat Inspectin du travail Directin de la Frmatin prfessinnelle Pstes de Djibuti Djibuti Telecm Cmmerce et Industrie DISED Directin des Recettes (Duanes) Electricité de Djibuti Sciété Internatinale des hydrcarbures Directin du Cmmerce Directin du Cmmerce extérieur Directin de l Industrie Chambre de Cmmerce Transprts, Turisme DISED Directin du Labratire Central et de l Equipement Ministère de l Intérieur et de la Décentralisatin Aérprt de Djibuti Prt autnme de Djibuti Directin du chemin de fer Djibuti-Ethipien Office du Turisme Fnds d Entretien rutier Eau et envirnnement Finances, mnnaies, crédits Directin de l Eau ONED Directin de l Envirnnement DISED Directin de l Aviatin Civile et de la Métérlgie Banque Centrale Directin de l Ecnmie Directin du Budget Directin du trésr Guvernance DISED Ministère de la Justice et des Affaires pénitentiaires Ministère de l Intérieur et de la Décentralisatin Plice Greffe des tribunaux Statistiques générales DISED 9

17 Recensement La missin de réalisatin du recensement n'est pas explicitement dévlue à la DISED. Les prblèmes cncernant la ppulatin à Djibuti snt devenus tellement aiguës qu ils snt à la limite srtis pratiquement du champ technique u institutinnel: le dernier recensement date de 1983, ce qui range Djibuti parmi les rares pays à n'avir pas respecté la recmmandatin internatinale faite dans les années 1980, de réalisatin de cette pératin tus les dix ans, certains pays étant à leur trisième recensement et/u s'apprêtant à le faire avant Le chiffre de ppulatin cristallise pratiquement à lui seul tus les reprches, les griefs faits au SSN en général et à la DISED en particulier générant le manque de cnfiance affiché autant de la part les partenaires au dévelppement que de celle des utilisateurs institutinnels. Un prjet de recensement à Djibuti est à l'étude, mais il purrait se heurter à la capacité de mbiliser pur la péride censitaire l ensemble du persnnel qui dit venir épauler la DISED pur la réalisatin de cette pératin. Un autre enjeu de taille, plus plitique, est celui d accepter la retr-actin que peut avir ce recensement sur bn nmbre d indicateurs utilisés pur la guvernance de Djibuti Etat-civil Les fnctins d Etat civil snt cnfiées à la Directin de la Ppulatin qui dépend du Ministère de l Intérieur, avec cependant un champ de cmpétence limité à la ville de Djibuti. Les fnctins d Etat civil snt cnfiées à la respnsabilité des districts au niveau prvincial et il n existe aucune centralisatin des registres, ni des infrmatins cntenues dans les registres décentralisés au niveau central. Cette Directin n a pas de missin spécifique de statistique publique, il n existe pas de publicatin systématique des dnnées d Etat Civil. L Etat civil gère essentiellement quatre types de variables: Les naissances, les décès, les mariages civils, les naturalisatins 8. Les naissances présenteraient des taux de déclaratin élevés, ntamment grâce à des campagnes de recueil directement auprès des centres de santé, les autres variables snt largement sus-estimées -décès et mariages civils-. Les mariages cnclus religieusement sus le régime de la charia, s ils fnt bien l bjet d enregistrement ne snt pas transmis à la Directin de la ppulatin. Dans l Etat actuel des chses, l explitatin à des fins statistiques des dnnées d Etat Civil est pratiquement impssible du mins de façn systématique, bien que sn imprtance sit recnnue à travers l'élabratin d'indicateurs démgraphiques (nmbre de naissances, nuptialité, âge de la ppulatin, ) u à des fins censitaires u d'entretien des bases démgraphiques Educatin Le service statistique de l Educatin Natinale, dénmmé Bureau des Statistiques et de la Carte Sclaire, fait partie de la Directin de la Planificatin et de l Infrmatisatin, de par la li n 143/AN/01/4ème L, prtant rganisatin du Ministère de l Educatin Natinale et de l Enseignement Supérieur (MENESUP). Il a pur missin, entre autres, de cllecter, de prduire, de publier et de diffuser les dnnées des statistiques sclaires cncernant l ensemble du système sclaire frmel de la République de Djibuti, c'est-à-dire des statistiques de l enseignement présclaire à l enseignement universitaire en passant par l enseignement fndamental et l enseignement secndaire, aussi bien des secteurs public et privé que des secteurs cmmunautaire et cnfessinnel. 8 Et aussi les délivrances de cartes d identités mais qui srtent un peu du champ statistique ppulatin. 10

18 Le champ d'investigatin qui exclue les écles infrmelles, cncerne: La situatin et aux caractéristiques de la ppulatin sclaire par niveau d enseignement, par écle et type d écle, par circnscriptin pédaggique et par district ; Les résultats des examens et aux burses sclaires ; La situatin des ressurces humaines (enseignement, administratin et service spécialisé) par catégries sci-prfessinnelles et par affectatin; L inventaire des établissement sclaires par type d enseignement dispensé, des matériels et manuels sclaires ; La prductin de certains indicateurs tels que le taux brut de sclarisatin, le taux de redublement, le taux de déperditin, les ratis fille/garçn et élève/enseignant, nmbre myen d élèves par classe d étude, les âges myens, des séries d évlutin des effectifs. Cette cllecte de statistiques de rutine se fait à tris mments différents au curs d une même année, et la saisie des dnnées est entièrement centralisée. Une base de dnnées datant de l an 2000 est mise à jur au même rythme que la cllecte. Des enquêtes et études spécifiques snt parfis réalisées en interne u à la demande des partenaires au dévelppement. Certaines de ces enquêtes et études nt prté sur la vilence en milieu sclaire, les bstacles à la sclarisatin des filles, les besins en frmatin, les perceptins des enseignements de leur métier, la participatin des parents à l écle. En plus des prblèmes liés à la cllecte des dnnées sclaires -déclaratin d'âge, imprécisins sur les redublements-, la Directin de la Planificatin n a de ligne budgétaire à part dans les allcatins budgétaires du Ministère de L Educatin Natinale, sn principal prblème se situe au niveau des ressurces humaines (insuffisance et instabilité du persnnel, manque d'infrmaticiens, absence de frmatin cntinue), de la diffusin et du chiffre de la ppulatin, les prblèmes matériels étant en partie réglés par les aides apprtées par les bailleurs de fnd. Ces prblèmes de ressurces snt Santé La respnsabilité des statistiques sanitaires est cnfiée au Service d Infrmatin Sanitaire (SIS) qui est, à travers la Directin des Etudes, de la Planificatin et de la Cpératin Internatinale, sus l autrité directe du Ministre de la santé. Sa missin statistique est définie par la li N 118/AN/01/4 ème L relative aux attributins et à l rganisatin du Ministère de la santé, cmme suit: Organiser la cllecte des dnnées sanitaires Superviser la cllecte des dnnées et de cntrôler leur fiabilité et leur pertinence. Cmpiler et d analyser les dnnées cllectées. Mettre à la dispsitin des autrités les infrmatins nécessaires à la prise de décisin. Répndre aux questins relatives à l état sanitaire du pays Le Service d Infrmatin Sanitaire (SIS) est chargé de pilter le SNIS (Système Natinal d Infrmatin Sanitaire) qui est une juxtapsitin de les cellules d infrmatins sanitaires (CIS) existantes au sein: (i) les frmatins sanitaires de référence (Hôpital général Peltier, Hôpital de Balbala, Centres Médicaux Hspitalier des districts de l intérieur); et (ii) les différents prgrammes du ministère de la santé (Santé Reprductive, Vaccinatin, Lutte cntre la Tuberculse, Lutte cntre le SIDA, Surveillance épidémilgique, Pharmacie cmmunautaire). Les dnnées administratives, financières et médicales cllectées snt issues des frmatins sanitaires sus 11

19 tutelle du ministère de la santé de l ensemble du pays. La plupart des variables snt cllectées, saisies et cmpilées mensuellement par les cellules d infrmatins sanitaires (CIS), mais leur transmissin au SIS est seulement annuelle. En dehrs des prblèmes récurrents des ressurces humaines, le SIS dit en fait pursuivre les effrts entamés de cnstructin du système général, car bien que des avancées aient été cnstatées beaucup reste à faire. En effet, cmme tut système de cllecte en cascade, les risques d erreurs snt nmbreux (ntamment lrs des divers phases de recpies), les sur et sus déclaratins tujurs pssibles. De plus, cmme tute cllecte administrative dans des pays u l accessibilité aux systèmes de sins n est pas frte, il existe un écart imprtant entre l état de santé des ppulatins réel et celui décrit à partir de la cllecte des actes médicaux. L appréciatin de cet écart ne peut être effectué qu à travers des enquêtes spécifiques auprès des ménages (EDSF u MICSS) Empli La li n 75/AN/00/4ème L prtant rganisatin du Ministère de l'empli et de la Slidarité Natinale cnfie la missin statistique à la Directin de l empli en ces termes : (i) «rechercher, analyser et furnir tutes Infrmatins sur la situatin du marché de l'empli et sn évlutin prbable à la fis dans l'ensemble du pays et dans les différentes branches d'activité écnmiques, prfessins u régins» et «mettre en place un Observatire de l'empli et de la frmatin prfessinnelle». Malgré cette li, frce est de cnstaté qu aucun indicateur sur l empli n est actuellement prduit par la Directin de l Empli. Cependant, il existe d autres rganes prducteurs qui bien que ne dispsant d un mandat explicite en matière de statistique purraient cntribuer à l rganisatin d un dispsitif de suivi de l empli, il s agit de l Office de Prtectin Sciale qui dispse d'un fichier nminatif des emplyés privés, mais cela ne cncerne qu une petite partie de l empli frmel. De plus, pur la fnctin publique les deux systèmes du rôle et de la paye ne snt pas chérents Dans l immédiat il semble dnc difficile d btenir des infrmatins à peu près fiables à partir des surces administratives et il faudra dnc en référer aux enquêtes auprès des ménages pur une estimatin des principales variables cncernant l empli Habitat La missin cnfiée au Service de plitique sectrielle et de statistique de la Directin de l Habitat est avant tut de cmpiler et d analyser l ensemble des statistiques nécessaires à la définitin des plitiques sectrielles. Tutefis la Directin de l Habitat dans la mesure ù elle délivre les diverses autrisatins de mise en valeur, est aussi prductrice de dnnées utilisables à des fins statistiques. A l heure actuelle, le service est en train de bâtir un questinnaire de recueil des dnnées secndaires pur ses besins d analyse et travaille surtut à partir des dnnées des différentes enquêtes ménages. Mais il n a pas défini de méthde précise quant à l utilisatin et à l analyse de ces dnnées. Par ailleurs, le service essaye aussi de mener un certain nmbre d investigatins statistiques, ntamment sur les besins en lgements sciaux. Mais ce service de créatin récente, se heurte à l'insuffisance des ressurces humaines. 12

20 Cmptes natinaux L'élabratin de cmptes natinaux fait partie des attributins de la DISED rappelées dans la Li 195/AN/02/ 4 ème L du 22 décembre Tutefis, la prductin des cmptes natinaux qui avait été assurée par la DISED jusqu en 2001, a été suspendue depuis en raisn: de l inadéquatin entre la structure de prductin de l année de référence et l évlutin du tissu écnmique, tant au niveau des branches d activité que des types de prduits ; du manque de dnnées cnjncturelles, les enquêtes de cnjncture et les cllectes régulières des dnnées auprès des entreprises et industries n étant pas réalisées, les cmptes d explitatin de certaines sciétés restant inaccessibles; de chiffres précis de la ppulatin et de la structure précise de la cnsmmatin des ménages; de l insuffisance de cuverture du répertire des entreprises ; du manque de cmptables natinaux et de ressurces humaines pur la cllecte des dnnées. Actuellement les estimatins du PIB snt prduites annuellement par la Banque Centrale de Djibuti avec l'assistance des services de la Représentatin du FMI à Djibuti. La DISED suhaite reprendre l élabratin des cmptes natinaux à partir d une nuvelle structure de prductin en cncrdance avec l évlutin écnmique du pays et d une nuvelle année de référence récente, tut en effectuant le passage prgressif du SCN68 au SCN 1993 avec installatin du mdule Équilibre Ressurces Emplis Tableau Entrées Srties (ERETES) pur l établissement des cmptes. Cela suppse la réalisatin d une série d enquêtes (RGPH, EDAM- BC, Enquête auprès des entreprises), devant être suivies de l élabratin régulière de l indice de prductin industrielle et de la mise en place d une stratégie de cllecte régulière des dnnées auprès des entreprises et des administratins. La DISED purrait bénéficier d'un appui de la BAD dans le cadre du PCI-Afrique, pur la mise en place prgressive des cmptes natinaux seln le SCN Statistiques du Cmmerce extérieur Cette missin est cnfiée à la DISED au titre des statistiques générale. La cllecte est assurée par saisie directe des déclaratins duanières dans le lgiciel EUROTRACE (versin DOS 6.02), cette saisie est réalisée par des agents de la DISED placés auprès des services du prt de Djibuti, de l aérprt, de la Pste et du Chemin de Fer. Les variables renseignées snt très classiques: quantités, prvenance, valeurs, régime duanier, seln les nmenclatures harmnisées mises en place par la COMESA. Le champ de la cllecte est celui lié au régime spécial, c est à dire les prduits mis directement à la cnsmmatin u en entrepôts fictifs. Les séries existent maintenant depuis 3 ans. Les variables snt essentiellement tabulées. L indice du Cmmerce extérieur date de Il est calculé à partir de l ensemble des prduits enregistrés pur cette année. La publicatin des dnnées du Cmmerce extérieur est relativement erratique, et il n existe pas de publicatin régulière sur le sujet. Tutefis, un annuaire du Cmmerce extérieur a été publié en Les dnnées snt transmises à la BCD sur base trimestrielle et snt de fait publiées de façn synthétique dans le rapprt trimestriel de la BCD. 13

MINISTERE DE L EDUCATION. Institut National des Sciences de l Education

MINISTERE DE L EDUCATION. Institut National des Sciences de l Education 1 MINISTERE DE L EDUCATION Institut Natinal des Sciences de l Educatin Prjet de cpératin relatif au dévelppement des stratégies visant à réduire le taux d échecs et d abandns dans l enseignement de base

Plus en détail

ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service informatique ou service technique?

ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service informatique ou service technique? ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service infrmatique u service technique? Lrs de la mise en place d un système d infrmatin gégraphique, une questin se pse suvent

Plus en détail

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES - 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES Objectif(s) : Pré requis : Mdalités : Présentatin du tableau de brd, Principes de la remntée des cmptes. Outils de gestin prévisinnelle, d'analyse financière

Plus en détail

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Ressources Humaines FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Ressources Humaines FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES Fnctin : Chef de Divisin Ressurces Humaines Versin : FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES DÉPARTEMENT : Département Ressurces DIVISION : Divisin Ressurces Humaines SERVICE : / RESPONSABLE HIÉRARCHIQUE

Plus en détail

Fiche de projet pour les institutions publiques

Fiche de projet pour les institutions publiques Fiche de prjet pur les institutins publiques Infrmatins pratiques Nm de l institutin publique ayant intrduit le prjet: SPF Technlgie de l'infrmatin et de la Cmmunicatin (Fedict). Nm du prjet : egv Mnitr

Plus en détail

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Plans d actin et cntrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Dès la décuverte de la fraude en janvier 2008, Sciété Générale a immédiatement

Plus en détail

Le dispositif de qualification OPQIBI pour les audits énergétiques (réglementaires)

Le dispositif de qualification OPQIBI pour les audits énergétiques (réglementaires) Le dispsitif de qualificatin OPQIBI pur les audits énergétiques (réglementaires) (01/12/14) 1. Rappel du cntexte réglementaire Depuis le 1 er juillet 2014, cnfrmément à la Li n 2013-619 du 16 juillet 2013

Plus en détail

Chap I : Economie d'entreprises

Chap I : Economie d'entreprises Chap I : Ecnmie d'entreprises Au sens large, le terme entreprise s'utilise pur des prjets uniques mais d'apparence risquée u difficile (par exemple, un grand vyage u une recherche scientifique), car il

Plus en détail

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Plans d actin et cntrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Dès la décuverte de la fraude en janvier 2008, Sciété Générale a immédiatement

Plus en détail

Programme Eau, Climat et Développement pour l'afrique. Termes de référence pour le recrutement d un Expert Socio/agro-économiste

Programme Eau, Climat et Développement pour l'afrique. Termes de référence pour le recrutement d un Expert Socio/agro-économiste Prgramme Eau, Climat et Dévelppement pur l'afrique Termes de référence pur le recrutement d un Expert Sci/agr-écnmiste Dans le cadre de l élabratin de l étude sur l intégratin des impacts du changement

Plus en détail

IDENTIFICATION DU POSTE. N de l emploi : Contractuel. Intitulé du poste : Chargé de mission FC

IDENTIFICATION DU POSTE. N de l emploi : Contractuel. Intitulé du poste : Chargé de mission FC DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES 34, Avenue Carnt - B.P. 185-63006 CLERMONT-FERRAND CEDEX 1 FICHE DE POSTE IDENTIFICATION DU POSTE N de l empli : Cntractuel Intitulé du pste : Chargé de missin FC FILIERE

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION

POLITIQUE DE COMMUNICATION POLITIQUE DE COMMUNICATION Directin des cmmunicatins Mise à jur : 15 mai 2014 Entrée en vigueur : 13 janvier 2014 TABLE DES MATIÈRES 1. MISE EN CONTEXTE... 3 2. CHAMPS D APPLICATION... 3 3. FONDEMENTS

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES I. ELEMENTS DE CONTEXTE GENERAUX

CAHIER DES CHARGES I. ELEMENTS DE CONTEXTE GENERAUX CAHIER DES CHARGES OBJET : PRESTATION DE CONSEIL EN ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE DANS LE CADRE DE LA RECONFIGURATION DE LA PHARMACIE A USAGE INTERIEUR DE L HOPITAL FOCH I. ELEMENTS DE CONTEXTE GENERAUX

Plus en détail

Coefficient 4. L ACRC est validé par le contrôle des compétences suivantes :

Coefficient 4. L ACRC est validé par le contrôle des compétences suivantes : BTS MUC CCF Finalités et bjectifs E5 ANALYSE ET CONDUITE DE LA RELATION COMMERCIALE Cefficient 4 Cette épreuve permet d évaluer les aptitudes du candidat à prendre en respnsabilité des activités curantes

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Consultation expert en investissement participatif

CAHIER DES CHARGES Consultation expert en investissement participatif CAHIER DES CHARGES Cnsultatin expert en investissement participatif Date de publicatin : 06/04/2014 Date de reprt des candidatures : 10/01/2014 à 13h00 Le présent cahier des charges a pur bjet une missin

Plus en détail

B.T.S. MANAGEMENT DES UNITÉS COMMERCIALES

B.T.S. MANAGEMENT DES UNITÉS COMMERCIALES B.T.S. MANAGEMENT DES UNITÉS COMMERCIALES A) CHAMP D'ACTIVITÉ Le titulaire du BTS Management des unités cmmerciales a pur perspective de prendre la respnsabilité de tut u partie d'une unité cmmerciale

Plus en détail

Maison pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer

Maison pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer Maisn pur l Autnmie et l Intégratin des malades d Alzheimer «L enjeu est de mettre fin au désarri des familles qui ne savent à qui s adresser et qui snt perdues dans de nmbreux dispsitifs mal articulés

Plus en détail

Division des Statistiques du Commerce Extérieur

Division des Statistiques du Commerce Extérieur Fnctin : Chef de Service Statistiques des Imprtatins Versin : FONCTION : CHEF DE SERVICE STATISTIQUES DES IMPORTATIONS DEPARTEMENT : DIVISION : SERVICE : RESPONSABLE HIERARCHIQUE : RESPONSABLE FONCTIONNEL

Plus en détail

Chap 10 : L évaluation et la valorisation du potentiel de l équipe commerciale

Chap 10 : L évaluation et la valorisation du potentiel de l équipe commerciale Chap 10 : L évaluatin et la valrisatin du ptentiel de l équipe cmmerciale I. L évaluatin du ptentiel de l équipe A. Les enjeux de l évaluatin Les enjeux : Pur l évaluateur : Faire le bilan de l année :

Plus en détail

DSP compétences professionnelles région NPC Groupe de travail n 1

DSP compétences professionnelles région NPC Groupe de travail n 1 DSP cmpétences prfessinnelles régin NPC Grupe de travail n 1 Identificatin des mdalités de mise en œuvre pératinnelle par les pérateurs futurs délégataires Questin : Eléments de répnse Exemples : 2 Faciliter

Plus en détail

L HABILITATION EN ELECTRICITE Encadrement des organismes de formation assurant la formation préparatoire à l habilitation électrique

L HABILITATION EN ELECTRICITE Encadrement des organismes de formation assurant la formation préparatoire à l habilitation électrique L HABILITATION EN ELECTRICITE Encadrement des rganismes de frmatin assurant la frmatin préparatire à l habilitatin électrique Le présent dcument a été rédigé par une cmmissin inter-ctr et appruvé par les

Plus en détail

Consultation : Soutien à la réalisation du plan de communication du Pôle PASS

Consultation : Soutien à la réalisation du plan de communication du Pôle PASS Cnsultatin : Sutien à la réalisatin du plan de cmmunicatin du Pôle PASS Page 1 1 > INTRODUCTION 1.1 > PRESENTATION DES ACTEURS Le Pôle de cmpétitivité Parfums Arômes Senteurs Saveurs (PASS) représente

Plus en détail

INC Retraite 6 mai 2015. Actualités des Missions Réseau Déléguées

INC Retraite 6 mai 2015. Actualités des Missions Réseau Déléguées INC Retraite 6 mai 2015 Actualités des Missins Réseau Déléguées Enjeux: Les missins réseau déléguées : un nuveau levier pur ptimiser Amélirer la maîtrise des acticités Maintenir la cntinuité de service,

Plus en détail

OUTILS DE FINANCEMENT CITOYENS POUR LES

OUTILS DE FINANCEMENT CITOYENS POUR LES INTERREG ----- OUTILS DE FINANCEMENT CITOYENS POUR LES PROJETS DE DEVELOPPEMENT TERRITORIAL ----- Dépôt début Mars 2013 Validatin Sept 2013 DECEMBRE 2012 1 LE CONTEXTE GENERAL Les entreprises de l Ecnmie

Plus en détail

Sociétés Non Financières - taux endettement - % PIB, valeur nominale

Sociétés Non Financières - taux endettement - % PIB, valeur nominale T1 1999 T4 1999 T3 2000 T2 2001 T1 2002 T4 2002 T3 2003 T2 2004 T1 2005 T4 2005 T3 2006 T2 2007 T1 2008 T4 2008 T3 2009 T2 2010 T1 2011 T4 2011 T3 2012 T2 2013 Accmpagner le muvement de désintermédiatin

Plus en détail

CONSEIL NATIONAL D ÉVALUATIONS DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE APPEL D OFFRES

CONSEIL NATIONAL D ÉVALUATIONS DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE APPEL D OFFRES Cnseil Natinal d Évaluatins de la Frmatin Prfessinnelle CONSEIL NATIONAL D ÉVALUATIONS DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE APPEL D OFFRES ÉVALUATION DES PRATIQUES D INGENIERIE DE FORMATION EN ENTREPRISE ET

Plus en détail

LA GESTION DES RISQUES DANS LE RÉSEAU

LA GESTION DES RISQUES DANS LE RÉSEAU LA GESTION DES RISQUES DANS LE RÉSEAU DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX Présenté dans le cadre du prgramme QUEOPS-I du département d administratin de la santé de l Université de Mntréal Dcument préparé

Plus en détail

Réunion sur les enjeux agricoles et alimentaires en Afrique de l Ouest :

Réunion sur les enjeux agricoles et alimentaires en Afrique de l Ouest : Initiative cnjinte de la Présidence française de l UE et de la Cmmissin de la CEDEAO Réunin sur les enjeux agricles et alimentaires en Afrique de l Ouest : La plitique agricle réginale de l Afrique de

Plus en détail

Démarche d'observation de la société de l'information en région Provence Alpes Côte d'azur. Atelier thématique n 1 :

Démarche d'observation de la société de l'information en région Provence Alpes Côte d'azur. Atelier thématique n 1 : Observatire Réginal de la sciété de l infrmatin Démarche d'bservatin de la sciété de l'infrmatin en régin Prvence Alpes Côte d'azur Atelier thématique n 1 : Les PME de la Régin Prvence-Alpes-Côte d'azur

Plus en détail

LA FONCTION ET SON CONTEXTE

LA FONCTION ET SON CONTEXTE Prfil de fnctin : Analyste-prgrammeur LA FONCTION ET SON CONTEXTE Intitulé de la fnctin Analyste-prgrammeur Grade : analyste-prgrammeur Rang : 100/4i Département auquel se rattache la fnctin : Dévelppement

Plus en détail

La direction de l Évaluation, études et prospectives

La direction de l Évaluation, études et prospectives Inspectin générale Directeur général adjint : Denis IMHOFF Adjintes : Agnès BACHELOT-JOURNET, directrice de l audit interne et Dcteur Claude DUCOS-MIERAL, directrice Évaluatins, études et prspectives Adresse

Plus en détail

Recommandations de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain au gouvernement du Canada en vue du budget fédéral 2016

Recommandations de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain au gouvernement du Canada en vue du budget fédéral 2016 Recmmandatins de la Chambre de cmmerce du Mntréal métrplitain au guvernement du Canada en vue du budget fédéral 2016 Juillet 2015 1 Préambule La Chambre de cmmerce du Mntréal métrplitain (la Chambre) cmpte

Plus en détail

POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS

POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS Date de créatin : 1 er nvembre 2007 Date de dernière mise à jur : 19 nvembre 2012 Services Impliqués : Départements gestin, Directin générale, DCCI Objet

Plus en détail

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Contrôle des opérations Financières FONCTION : CHEF DE DIVISION CONTRÔLE DES OPÉRATIONS FINANCIÈRES

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Contrôle des opérations Financières FONCTION : CHEF DE DIVISION CONTRÔLE DES OPÉRATIONS FINANCIÈRES Fnctin : Chef de Divisin Cntrôle des pératins Financières Versin : 3 Nvembre 2014 FONCTION : CHEF DE DIVISION CONTRÔLE DES OPÉRATIONS FINANCIÈRES DÉPARTEMENT : Département Opérateurs DIVISION : Divisin

Plus en détail

Fiche programme Bureau Aquitaine Europe. Le programme Jeunesse en action 2007 2013. Jeunesse

Fiche programme Bureau Aquitaine Europe. Le programme Jeunesse en action 2007 2013. Jeunesse Fiche prgramme Bureau Aquitaine Eurpe Le prgramme Jeunesse en actin 2007 2013 Jeunesse Le prgramme eurpéen Jeunesse en Actin sutient des prjets à but nn lucratif à l intentin de jeunes âgés de 15 à 28

Plus en détail

Communication pour le changement social

Communication pour le changement social INFORMATION TECHNIQUE ESSENTIELLE ASSISTANCE POUR TECHNIQUE L ELABORATION DES PROPOSITIONS Cmmunicatin pur le changement scial La cmmunicatin est un élément essentiel des effrts de préventin, de traitement

Plus en détail

CONVENTION DEPARTEMENTALE POUR LA LUTTE CONTRE LE TRAVAIL ILLEGAL DANS LE SECTEUR DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS DU DEPARTEMENT DE L ARDÈCHE

CONVENTION DEPARTEMENTALE POUR LA LUTTE CONTRE LE TRAVAIL ILLEGAL DANS LE SECTEUR DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS DU DEPARTEMENT DE L ARDÈCHE CONVENTION DEPARTEMENTALE POUR LA LUTTE CONTRE LE TRAVAIL ILLEGAL DANS LE SECTEUR DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS DU DEPARTEMENT DE L ARDÈCHE Le Préfet de l Ardèche, Le Prcureur de la République près

Plus en détail

POLITIQUE DE REMUNERATION

POLITIQUE DE REMUNERATION ASSET MANAGEMENT POLITIQUE DE REMUNERATION (UCITS ET AIF) INTRODUCTION En applicatin avec les textes suivants : En tant que sciété de gestin de fnds UCITS Règlement CSSF 10-4 prtant transpsitin de la directive

Plus en détail

ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL

ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL Charte des grupes de travail 1 ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL Charte des grupes de travail 2 CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL SOMMAIRE PREAMBULE OBJET DES GROUPES DE TRAVAIL CREATION ET DISSOLUTION

Plus en détail

Logisticien Responsable Construction H/F Guinée Conakry

Logisticien Responsable Construction H/F Guinée Conakry C Lgisticien Respnsable Cnstructin H/F Guinée Cnakry L ASSOCIATION ALIMA The Alliance fr Internatinal Medical Actin (ALIMA) est une rganisatin médicale internatinale, fndée en 2009. ALIMA a pur bjectif

Plus en détail

CE QU IL FAUT RETENIR DE HITECHPROS UNE OPPORTUNITE POUR LES ACTEURS DU SECTEUR UN OBSERVATEUR PRIVILEGIE DU MARCHE

CE QU IL FAUT RETENIR DE HITECHPROS UNE OPPORTUNITE POUR LES ACTEURS DU SECTEUR UN OBSERVATEUR PRIVILEGIE DU MARCHE Décembre 2014 1 SOMMAIRE CE QU IL FAUT RETENIR DE HITECHPROS LE MARCHE UNE OPPORTUNITE POUR LES ACTEURS DU SECTEUR UN OBSERVATEUR PRIVILEGIE DU MARCHE UNE DEMARCHE STRATEGIQUE INSCRITE DANS LA DUREE LE

Plus en détail

ITIL V3. Exploitation des services : La gestion des événements

ITIL V3. Exploitation des services : La gestion des événements ITIL V3 Explitatin des services : La gestin des événements Créatin : janvier 2008 Mise à jur : aût 2009 A prps A prps du dcument Ce dcument de référence sur le référentiel ITIL V3 a été réalisé en se basant

Plus en détail

BUSINESS RISK MANAGEMENT

BUSINESS RISK MANAGEMENT BUSINESS RISK MANAGEMENT Démarche générale Méthde FEDICT Quick-Win Date Auteur Versin 24/8/26 A. Huet - A. Staquet V1. Table des matières 1 OBJECTIF DU DOCUMENT...2 2 DÉFINITIONS...2 3 PRINCIPE... 3 4

Plus en détail

Délibération n 01/2014

Délibération n 01/2014 Délibératin n 01/2014 instituant un régime de licence pur la pêche prfessinnelle autur des Dispsitifs Cncentrateurs de Pissns ancrés dans les eaux du département de la Réunin. Vu le règlement (CE) n 2371/2002

Plus en détail

Années de mise en œuvre : 2011 et 2012 Budget prévu : 250 000 $CAN en 2011 320 000 $CAN en 2012

Années de mise en œuvre : 2011 et 2012 Budget prévu : 250 000 $CAN en 2011 320 000 $CAN en 2012 Surces et stckage de carbne dans les écsystèmes : infrmatins nécessaires en vue de quantifier et de gérer les réductins d émissins de gaz à effet de serre Années de mise en œuvre : 2011 et 2012 Budget

Plus en détail

Lutter contre la précarité sur le marché du travail

Lutter contre la précarité sur le marché du travail Sécurisatin de l empli Dcument de travail pur la 2 ème séance de négciatin du 12 ctbre Lutter cntre la précarité sur le marché du travail Il existe déjà beaucup de flexibilité en France, et à côté des

Plus en détail

Termes de références Projet de recherche sur le français dans l espace arabofrancophone

Termes de références Projet de recherche sur le français dans l espace arabofrancophone Termes de références Prjet de recherche sur le français dans l espace arabfrancphne L'Organisatin internatinale de la Francphnie (OIF) et l'agence universitaire de la Francphnie (AUF) lancent un appel

Plus en détail

COMMENT OPTIMISER LA CONTRIBUTION DES PETITS ENTREPRENEURS PRIVÉS POUR AMÉLIORER L ACCÈS À L ASSAINISSEMENT DANS LES VILLES DES PAYS EN DÉVELOPPEMENT

COMMENT OPTIMISER LA CONTRIBUTION DES PETITS ENTREPRENEURS PRIVÉS POUR AMÉLIORER L ACCÈS À L ASSAINISSEMENT DANS LES VILLES DES PAYS EN DÉVELOPPEMENT COMMENT OPTIMISER LA CONTRIBUTION DES PETITS ENTREPRENEURS PRIVÉS POUR AMÉLIORER L ACCÈS À L ASSAINISSEMENT DANS LES VILLES DES PAYS EN DÉVELOPPEMENT 1 au 3 février 2012 Tchnda Tetuehaki Chargé des bues

Plus en détail

Développement Durable et Énergies Renouvelables

Développement Durable et Énergies Renouvelables Dévelppement Durable et Énergies Renuvelables Vus êtes artisan, cmmerçant, prfessin libérale, rganisme de lgements sciaux, cllectivité lcale, assciatin, entreprise, agriculteur, prpriétaire de lcaux prfessinnels

Plus en détail

Colloque 07-05-2015 Rapport de l'atelier 1

Colloque 07-05-2015 Rapport de l'atelier 1 Cllque 07-05-2015 Rapprt de l'atelier 1 P.1 MON PLAN D'URGENCE COMMUNAL: À QUEL NIVEAU EN EST-IL ET COMMENT CONCRÈTEMENT LE FAIRE AVANCER? QUESTION 1: COMMENT ÉTABLIR UN ÉTAT DES LIEUX DE MON PLAN D URGENCE

Plus en détail

Centre de santé René-Laborie Audiens

Centre de santé René-Laborie Audiens Centre de santé René-Labrie Audiens CAHIER DES CHARGES Mise en œuvre d un nuveau cncept Cahier des charges : Mise en œuvre d un nuveau cncept Smmaire 1 Cntexte 3 2 Descriptin de l existant 3 Descriptin

Plus en détail

1 M-02 Le matériel de transport

1 M-02 Le matériel de transport 1 Objectif Ce qu il faut retenir Cette fiche décrit les cntraintes qui prtent sur le matériel rulant pur les transprts, qu il s agisse des véhicules prpres aux établissements u des véhicules utilisés par

Plus en détail

S investir dans une franchise : le guide de la Banque Scotia pour le choix d une franchise

S investir dans une franchise : le guide de la Banque Scotia pour le choix d une franchise Le franchisage et la Banque Sctia S investir dans une franchise : le guide de la Banque Sctia pur le chix d une franchise Cnsciente de l imprtante cntributin des entreprises franchisées à la vie écnmique,

Plus en détail

MISSIONS COMMERCIALES

MISSIONS COMMERCIALES DEVELOPPEMENT ET OBJECTIFS MISSIONS COMMERCIALES Prcédure et bjectifs Le but d'une missin cmmerciale est de distribuer et prmuvir les prduits u services d'une entreprise. Les démarches à suivre snt les

Plus en détail

Extensions du système

Extensions du système Extensins du système Les cmptes trimestriels L'un des principaux incnvénients des cmptes annuels est de ne pas permettre le suivi de la cnjncture. En effet, ils ne dnnent aucune indicatin sur l'évlutin

Plus en détail

01/07/2013, : MPKIG016,

01/07/2013, : MPKIG016, 1. OBJET DES CGU Les présentes CGU nt pur bjet de préciser le cntenu et les mdalités d utilisatin des Certificats de signature délivrés par l AC «ALMERYS USER SIGNING CA NB» d Almerys ainsi que les engagements

Plus en détail

Charte de l Association Suisse de Portage des Bébés (ASPB)

Charte de l Association Suisse de Portage des Bébés (ASPB) Charte de l Assciatin Suisse de Prtage des Bébés (ASPB) 1. Rôle et missin L ASPB est une assciatin à but nn lucratif et indépendante de tutes marques,qui suhaite prmuvir un prtage respectueux du dévelppement

Plus en détail

PREVENTION DE L UTILISATION DU SYSTEME FINANCIER AUX FINS DU BLANCHIMENT DE CAPITAUX ET DU FINANCEMENT DU TERRORISME REPONSE DE BNP PARIBAS.

PREVENTION DE L UTILISATION DU SYSTEME FINANCIER AUX FINS DU BLANCHIMENT DE CAPITAUX ET DU FINANCEMENT DU TERRORISME REPONSE DE BNP PARIBAS. 13 juin 2012 Register f Interest Representatives: 78787381113-69 PREVENTION DE L UTILISATION DU SYSTEME FINANCIER AUX FINS DU BLANCHIMENT DE CAPITAUX ET DU FINANCEMENT DU TERRORISME REPONSE DE BNP PARIBAS

Plus en détail

Intitulé Ingénieur diplômé de l Ecole Centrale de Lille, spécialité Génie Industriel et Entrepreneurial (Ingénieur Manager Entrepreneur)

Intitulé Ingénieur diplômé de l Ecole Centrale de Lille, spécialité Génie Industriel et Entrepreneurial (Ingénieur Manager Entrepreneur) Répertire Natinal des Certificatins Prfessinnelles Résumé descriptif de la certificatin Intitulé Ingénieur diplômé de l Ecle Centrale de Lille, spécialité Génie Industriel et Entrepreneurial (Ingénieur

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Infrmatique Business & High Technlgy Chapitre 7 : Supply Chain Management (SCM) Smmaire Intrductin... 1 Finalités de SCM... 1 Les

Plus en détail

Pour répondre au besoin de sécurité juridique et de prévisibilité, la Loi type devrait traiter des questions suivantes:

Pour répondre au besoin de sécurité juridique et de prévisibilité, la Loi type devrait traiter des questions suivantes: Descriptin de la prpsitin du Canada cncernant l élabratin d une Li type sur les règles de cmpétence et de cnflits de lis en matière de cntrats de cnsmmatin dans le cadre de la CIDIP-VII Dans le cadre de

Plus en détail

RÈGLEMENT DE PARTICIPATION DES BOURSES "COOPÉRATIVES CITOYENNES"

RÈGLEMENT DE PARTICIPATION DES BOURSES COOPÉRATIVES CITOYENNES RÈGLEMENT DE PARTICIPATION DES BOURSES "COOPÉRATIVES CITOYENNES" L'Agence pur l'entreprise et l'innvatin (AEI) met en œuvre un nuveau dispsitif de sutien aux prjets de cpératives cityennes. Dès septembre

Plus en détail

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request For Information)

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request For Information) DOD-CENTER RFI Demande d infrmatin ESOP Réf. : RFI_ESOP_DemandeInfrmatin.dcx Page 1/6 DEMANDE D INFORMATION RFI (Request Fr Infrmatin) RFI20120001 SOMMAIRE 1. OBJET DE LA DEMANDE D INFORMATION... 3 1.1.

Plus en détail

OFFRE D EMPLOI TEMPORAIRES

OFFRE D EMPLOI TEMPORAIRES i. OFFRE D EMPLOI TEMPORAIRES L Agence Natinale Pur l Empli (ANPE) recrute pur le cmpte de la Cmmissin Electrale Natinale Indépendante (CENI), dans le cadre de la prchaine électin présidentielle, au titre

Plus en détail

DIRECTION DES PROJETS ET DE L ACCOMPAGNEMENT AU DEVELOPPEMENT DES ENTREPRISES JuiLLET 2015 TITRE DE L ACTION :

DIRECTION DES PROJETS ET DE L ACCOMPAGNEMENT AU DEVELOPPEMENT DES ENTREPRISES JuiLLET 2015 TITRE DE L ACTION : PROJET DE GESTION LOCATIVE de bureaux a usage prfessinnel DE LA MAISON DE L ENTREPRISE DIRECTION DES PROJETS ET DE L ACCOMPAGNEMENT AU DEVELOPPEMENT DES ENTREPRISES JuiLLET 2015 TITRE DE L ACTION : «EXPLOITATION

Plus en détail

CONSEIL AFRICAIN ET MALGACHE POUR L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR. Pr Bertrand MBATCHI, SG/CAMES

CONSEIL AFRICAIN ET MALGACHE POUR L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR. Pr Bertrand MBATCHI, SG/CAMES CONSEIL AFRICAIN ET MALGACHE POUR L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR Pr Bertrand MBATCHI, SG/CAMES Cnférence internatinale DAAD/CAMES/UNESCO, Dakar (Sénégal) 13-15 nvembre 2014 Smmaire I. A prps du CAMES II. Elabratin

Plus en détail

Questionnaire aux Scop de la communication préalablement au Congrès des 10 et 11 avril 2014

Questionnaire aux Scop de la communication préalablement au Congrès des 10 et 11 avril 2014 Questinnaire aux Scp de la cmmunicatin préalablement au Cngrès des 10 et 11 avril 2014 Le 5 nvembre 2013, la fédératin des Scp de la cmmunicatin a demandé par curriel aux cpératives adhérentes de remplir

Plus en détail

BIEN CHOISIR SON CA. En appliquant les règles que vous propose l Ordre des comptables agréés du Québec, vous gagnerez sur trois plans :

BIEN CHOISIR SON CA. En appliquant les règles que vous propose l Ordre des comptables agréés du Québec, vous gagnerez sur trois plans : BIEN CHOISIR SON CA PROCÉDURE PROPOSÉE AUX DEMANDEURS DE SERVICES POUR LES APPELS D OFFRES DE SERVICES AUPRÈS DE COMPTABLES AGRÉÉS Il est de plus en plus curant dans le mnde des affaires de prcéder à des

Plus en détail

Procédure de Gestion de la présence au travail et du Retour au travail adapté

Procédure de Gestion de la présence au travail et du Retour au travail adapté Prcédure de Gestin de la présence au travail et du Retur au travail adapté déculant de la plitique intégrée en santé, sécurité et bien-être au travail (2012) DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES TABLE DES

Plus en détail

Proposition de Veille Internet Campagnes Electorales 2012

Proposition de Veille Internet Campagnes Electorales 2012 Prpsitin de Veille Internet Campagnes Electrales 2012 Pur tut savir sur ce que les respnsables plitiques, candidats à l électin Présidentielle, candidats aux électins législatives disent de vus et sur

Plus en détail

COMITÉ TECHNIQUE DE REVUE DES TITRES ET CONVENTIONS MINIERS. Rapport Final. préparé par le

COMITÉ TECHNIQUE DE REVUE DES TITRES ET CONVENTIONS MINIERS. Rapport Final. préparé par le COMITÉ TECHNIQUE DE REVUE DES TITRES ET CONVENTIONS MINIERS Rapprt Final préparé par le Cmité Technique de Revue des Titres et Cnventins Miniers de la République de Guinée cncernant la cnstructin et l'explitatin

Plus en détail

VERSION au 09 01 2014. Projet du CNOSF pour le sport français. Une ambition : «Passer d une nation de sportifs à une nation sportive»

VERSION au 09 01 2014. Projet du CNOSF pour le sport français. Une ambition : «Passer d une nation de sportifs à une nation sportive» VERSION au 09 01 2014 Prjet du CNOSF pur le sprt français Une ambitin : «Passer d une natin de sprtifs à une natin sprtive» Une clé : «Rénver le mdèle sprtif français» Faire du sprt un élément central

Plus en détail

INTRODUCTION. et va vendre? - toujours la dimension concurrentielle : comme pour le CD ne pas être hors marché

INTRODUCTION. et va vendre? - toujours la dimension concurrentielle : comme pour le CD ne pas être hors marché INTRODUCTION I) Cmptabilité analytique et cntrôle de gestin A qui peut servir la cmptabilité analytique? a) Pur aider à fixer un prix de vente Exemple Quel prix fixer? : : cmptabilité analytique. Cmpliquns

Plus en détail

Obligations des employeurs par seuils d effectifs de l entreprise. Toutes entreprises confondues

Obligations des employeurs par seuils d effectifs de l entreprise. Toutes entreprises confondues Obligatins des emplyeurs par seuils d effectifs de l entreprise Tutes entreprises cnfndues Affichages bligatires Déclaratin et cmmunicatin à caractère péridique : Déclaratins et cmmunicatins à caractère

Plus en détail

Données macroéconomiques. Brève description du Burundi.

Données macroéconomiques. Brève description du Burundi. 1 Brève descriptin du Burundi. Le Burundi est situé dans la régin des Grands Lacs dans la zne intertrpicale entre l équateur et le trpique du capricrne.il est limité par la Tanzanie au sud et à l est,

Plus en détail

Fiche action N 7 : Le logement des personnes défavorisées

Fiche action N 7 : Le logement des personnes défavorisées Prgramme lcal de l habitat de la Cmmunauté de Cmmunes des Pays de Rhône et Ouvèze Fiche actin N 7 : Le lgement des persnnes défavrisées ENJEUX - Fluidifier les parcurs résidentiels des persnnes défavrisées

Plus en détail

Jeux d argent : l apport de l autodiscipline

Jeux d argent : l apport de l autodiscipline Jeux d argent : l apprt de l autdiscipline Le secteur des jeux de hasard et d argent se dte de règles déntlgiques par sa publicité EN RESUME Les annnceurs du secteur des jeux de hasard et d argent nt suhaité

Plus en détail

Faites partie des entreprises qui co-construisent les leviers des modèles durables pour réussir leur mutation

Faites partie des entreprises qui co-construisent les leviers des modèles durables pour réussir leur mutation A l attentin des directins Dévelppement Durable & RSE, directins financières et directins juridiques des entreprises Institut RSE prpse de vus asscier à 3 chantiers d innvatins & de management RSE Faites

Plus en détail

CONFERENCE EIFR QUEL PARTAGE DES RESPONSABILITES DANS LA CHAINE DE TITRISATION POUR UNE BONNE GESTION DES RISQUES?

CONFERENCE EIFR QUEL PARTAGE DES RESPONSABILITES DANS LA CHAINE DE TITRISATION POUR UNE BONNE GESTION DES RISQUES? CONFERENCE EIFR QUEL PARTAGE DES RESPONSABILITES DANS LA CHAINE DE TITRISATION POUR UNE BONNE GESTION DES RISQUES? 12 février 2013 Marie-Agnès NICOLET Regulatin Partners Présidente fndatrice 35, Bulevard

Plus en détail

PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0

PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0 PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0 FICHE TECHNIQUE DECEMBRE 2010. LE CONTEXTE Les utils de cmmunicatin et de gestin dévelppés par les rganisatins de greeters de par le mnde snt assez cmparables : Chaque rganisatin

Plus en détail

Sommaire RESUME... 3 SYNTHESE... 4 INTRODUCTION... 7 1. LA PROBLEMATIQUE ET LES FINALITES DU DOCUMENT... 9

Sommaire RESUME... 3 SYNTHESE... 4 INTRODUCTION... 7 1. LA PROBLEMATIQUE ET LES FINALITES DU DOCUMENT... 9 2013 Infirmière clinicienne spécialisée : éléments de cadrage pur les missins, la frmatin et l empli [Tapez le cntenu encadré. Un encadré est un supplément autnme dans le dcument principal. Il est suvent

Plus en détail

CHARTE DE QUALITE DE LA PROFESSION DE PRESTATAIRE DE DISPOSITIFS MEDICAUX

CHARTE DE QUALITE DE LA PROFESSION DE PRESTATAIRE DE DISPOSITIFS MEDICAUX CHARTE DE QUALITE DE LA PROFESSION DE PRESTATAIRE DE DISPOSITIFS MEDICAUX PREAMBULE La présente charte a pur bjectif d'expser les principes essentiels devant dicter la cnduite prfessinnelle des furnisseurs

Plus en détail

I - P R E A M B U L E

I - P R E A M B U L E I - P R E A M B U L E La SIDI a achevé, fin 2008, la mise en œuvre de sn plan triennal 2006/2008, dans le cadre duquel elle s était fixée cmme prirités de cibler le mnde rural, en particulier sur le cntinent

Plus en détail

Terrain de jeu Analogie au sport professionnel

Terrain de jeu Analogie au sport professionnel Terrain de jeu Analgie au sprt prfessinnel USO : US Oynnax Rugby : management dans le sprt Le 9 décembre 2009, Olivier Nier, entraîneur de l USO, Pr D2 de rugby, réalisait dans le cadre d une cnférence

Plus en détail

- culture - tourisme - sport - actions sociales

- culture - tourisme - sport - actions sociales NOTICE de demande de subventin - culture - turisme - sprt - actins sciales Le dssier de demande de subventin a été créé dans le but d harmniser les subventins accrdées par la COMPA (Cmmunauté de Cmmunes

Plus en détail

REGLEMENT INTERNE de l Unité de Recherche CIAMS

REGLEMENT INTERNE de l Unité de Recherche CIAMS Déclaratin générale : REGLEMENT INTERNE de l Unité de Recherche CIAMS L unité de recherche dénmmée «Cmplexité, Innvatin et Activités Mtrices et Sprtives» (CIAMS) a pur vcatin de favriser le dévelppement

Plus en détail

LOI SUR L ACCÈS À L INFORMATION ET LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE

LOI SUR L ACCÈS À L INFORMATION ET LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE Frmule de demande Veuillez remplir tutes les sectins. SECTION A : RENSEIGNEMENTS PERSONNELS ET SUR L ENTREPRISE LOI SUR L ACCÈS À L INFORMATION ET LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE «La cllecte des renseignements

Plus en détail

CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE SECTION 3.4: LES SERVICES DE SUPPORT AUX ACTIVITÉS D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE/CRÉATION

CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE SECTION 3.4: LES SERVICES DE SUPPORT AUX ACTIVITÉS D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE/CRÉATION CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE SECTION 3.4: LES SERVICES DE SUPPORT AUX ACTIVITÉS D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE/CRÉATION SOUS-SECTION 3.4.4: LES SERVICES INFORMATIQUES POLITIQUE RELATIVE

Plus en détail

PREPARATION DE VOTRE PFMP Réalisé et testé par Laurence Martin, enseignante au LP du Toulois et chargée de mission en économie et gestion option vente

PREPARATION DE VOTRE PFMP Réalisé et testé par Laurence Martin, enseignante au LP du Toulois et chargée de mission en économie et gestion option vente PREPARATION DE VOTRE PFMP Réalisé et testé par Laurence Martin, enseignante au LP du Tulis et chargée de missin en écnmie et gestin ptin vente Sus le piltage de Christine Françis IEN Définir PFMP :.. Vus

Plus en détail

Marché public de prestations intellectuelles ETUDE PRELIMINAIRE DANS LE CADRE DE LA CONSTRUCTION D UNE DECHETERIE A PLAISANCE DU TOUCH (31)

Marché public de prestations intellectuelles ETUDE PRELIMINAIRE DANS LE CADRE DE LA CONSTRUCTION D UNE DECHETERIE A PLAISANCE DU TOUCH (31) Syndicat Mixte DECOSET 6 bis avenue des Pyrénées BP 39 31242 L Unin Cedex Tel : 05.62.89.03.41 Fax : 05.62.89.03.40 Curriel : cntact@decset.fr Marché public de prestatins intellectuelles ETUDE PRELIMINAIRE

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Jean-Philippe Bonardi

CAHIER DES CHARGES. Jean-Philippe Bonardi CAHIER DES CHARGES 1. Actualisatin : Etabli le : 1 mai 2014 Par : Jean-Philippe Bnardi Remplace la versin du : Mtif d actualisatin : Créatin d'une équipe au sein de la plate-frme HEC Lausanne Executive

Plus en détail

ANIMATION D UNE SESSION DE FORMATION INTER

ANIMATION D UNE SESSION DE FORMATION INTER Sessin Interentreprises «Cnstruire et négcier l accrd d entreprise Frmatin & GPEC» - suite Réfrme FPC 5 mars ANIMATION D UNE SESSION DE FORMATION INTER «METTRE EN PLACE UN ACCORD D'ENTREPRISE FORMATION/COMPETENCES»

Plus en détail

A toutes les Directrices et à tous les Directeurs des établissements scolaires de l enseignement secondaire et secondaire technique

A toutes les Directrices et à tous les Directeurs des établissements scolaires de l enseignement secondaire et secondaire technique SERVICE INFORMATIQUE Luxemburg, le 20 ctbre 2010 Référence: SI/DW/101020 A tutes les Directrices et à tus les Directeurs des établissements sclaires de l enseignement secndaire et secndaire technique Cncerne:

Plus en détail

COMMUNIQUE DE LANCEMENT. Sage 100 Trésorerie

COMMUNIQUE DE LANCEMENT. Sage 100 Trésorerie COMMUNIQUE DE LANCEMENT Sage 100 Trésrerie Sage 100 Trésrerie Ce qu il faut retenir Sage présente Sage 100 Trésrerie, sn nuveau mdule de gestin de trésrerie dispnible à la vente à partir du 15 janvier

Plus en détail

Qualité de service. Business Together with Microsoft Online Services

Qualité de service. Business Together with Microsoft Online Services Cnventin de Services Applicatins Managées Qualité de service Business Tgether with Micrsft Online Services La présente annexe spécifie les engagements de qualité de service applicables au service «Business

Plus en détail

PROCEDURE POUR UN BESOIN DE SANTE PARTICULIER «PBSP»

PROCEDURE POUR UN BESOIN DE SANTE PARTICULIER «PBSP» Département de la frmatin et de la sécurité Service de l'enseignement Departement für Bildung und Sicherheit Dienststelle für Unterrichtswesen PROCEDURE POUR UN BESOIN DE SANTE PARTICULIER «PBSP» 2 Table

Plus en détail

Guide pour la rédaction d une Spécification Technique de Besoin (STB)

Guide pour la rédaction d une Spécification Technique de Besoin (STB) Manuel Guide pur la rédactin d une Spécificatin Technique de Besin SP2_MA _ Date créatin : 23/09/08 Page 1 sur 8 Guide pur la rédactin d une Spécificatin Technique de Besin (STB) Ce dcument est un guide

Plus en détail

Réforme de la politique de la ville «quartiers, engageons le changement»

Réforme de la politique de la ville «quartiers, engageons le changement» Réfrme de la plitique de la ville «quartiers, engagens le changement» Prpsitins pur une plitique glbale et ambitieuse de slidarité territriale - Janvier 2013 - Page 1 Analyse cntextuelle C est dans les

Plus en détail