PERFORMANCES and STRATEGY Training / Consulting N d enregistrement agréé par l Etat :

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PERFORMANCES and STRATEGY Training / Consulting N d enregistrement agréé par l Etat : 51 140 04"

Transcription

1 PERFORMANCES and STRATEGY Training / Consulting N d enregistrement agréé par l Etat : Spécialiste des certifications CFA, Islamic Finance, Takaful, Private Equity, Risk Management (ARM), Private Equity. Séminaires INTRA Finance, Ingénierie Financière, Management, Gestion des risques, Private Equity, Finance Islamique Population cible : Grands Groupes, PME/PMI, Banques, institutions financières, assurances, réassurances fonds d investissement, Sicars, Assets Managers, Gestionnaires de patrimoines, responsables salles de marchés, de crédits, auditeurs, experts comptables 1

2 Modélisation Financière Réf : PS 01 Animatrice : M Helou, Consultante internationale, HEC Paris Population : Managers et cadres dirigeants : Assurances, Banques, Sociétés de bourse, SICAR, Entreprises, Actionnaires de référence, Administrateurs, Dirigeants de grands groupes, Directeurs financiers, Directeurs des investissements et des participations, Analystes financiers, Auditeurs, Responsables des services crédits, Chargés d affaires entreprises, Avocats, Conseillers financiers spécialisés et Experts Comptables. Objectifs Durée : 2 jours Lieu : INTRA Programme : 1 er jour : Analyser les indicateurs de performance d une entreprise Analyser les comptes consolidés Modélisation financière et prévision des principoaux flux et indicateurs financiers Analyse de la performance d une entreprise à travers les indicateurs financiers : Indicateurs de profitabilité et de rentabilité Analyse de l'activité, des marges et du résultat de l'entrepris Analyse du compte de résultat d'une entreprise Les indicateurs clés de marge : valeur ajoutée, EBE (EBITDA), résultat d'exploitation (EBIT) Identification des capitaux engagés dans une entreprise Mesurer la performance des capitaux engagés Inventaires des différents concepts de rentabilité d'une entreprise Indicateurs de structure financière et d équilibre : Solvabilité et liquidité Postes à risques Endettement et effet de levier Rôle fondamental des flux de trésorerie : La place déterminante de l'analyse des flux de trésorerie : flux d exploitation, flux d investissements, flux de financement Le BFR 2

3 Postes particuliers dans les documents comptables et pièges à éviter (techniques de «window dressing») Impact des différents référentiels comptables Jour 2 : Les comptes consolidés : différentes méthodes et différents postes particuliers Check liste de l analyste financier La démarche prévisionnelle : Elaboration d un Business plan et modélisation des comptes de résultats, des bilans et des tableaux de flux prévisionnels Calcul des ratios prévisionnels et arbitrage, test de sensibilité, contrôle de cohérence et équilibrage des comptes Prévisions de trésorerie : modèles, intérêt, vérifications à faire Analyse de rentabilité d un projet Méthodes pédagogiques : Actives, privilégiant la dynamique de groupe : Exposés et discussions, apports méthodologiques de l animatrice Etude dynamique, avec logiciels de simulation, de cas réels Présentation d outils et de techniques applicables simplement par les participants. Ateliers en sous groupe sur des thèmes et mise en commun en groupe complet. 3

4 Analyse Stratégique et Valorisation Financière Réf : PS 02 Animateurs : MM Stéphane Dubreuille, CFA et Mondher Cherif, ARM, CPEP Durée : 2 jours Lieu : INTRA Les objectifs du séminaire Savoir mener une analyse sectorielle et stratégique (value drivers) Prime de risque et volatilité Méthode DCF Méthode benchmarking Maîtriser les techniques d analyse de sensibilité et de scenarii Quelle méthode utiliser? quand? comment? Analyse SOP Population cible : Assurances, Banques, Sociétés de bourse, SICAR, Entreprises, Actionnaires de référence, Administrateurs, Dirigeants de grands groupes, Directeurs financiers, Directeurs des investissements et des participations, Analystes financiers, Auditeurs, Responsables des services crédits, Chargés d affaires entreprises, Avocats, Conseillers financiers spécialisés et Experts Comptables. Programme Jour 1 Analyse Stratégique et Sectorielle : Définition du cadre d hypothèses pour les projections financières dans le cadre d une valorisation (value drivers) Analyse de la concurrence, du marché, analyse macro, analyse de la structure de l'industrie, analyse du capital intellectuel Analyse stratégique : pricing power, industry growth, capital intellectuel, capital organisationnel, niveau de consolidation d'une industrie, barrières à l'entrée, brand strengh, management et board motivaion, innovation power, personal-independent knowledge Facteurs clés affectant les marges, le CA et les décisions d investissement (capex et working capital) et les indicateurs de rentabilité Analyse boursière : Primes de risque, et volatilité (beta) Le coût des fonds propres : le MEDAF, Discounted Dividend Model et Gordon-Shapiro Model Le beta des entreprises non cotées (Beta Leveraged et beta unleveraged) Le coût de la dette (bancaire et obligataire) : Yield-to-maturity, Debt-rating approach Politique de dividende, coût du capital et valeur des actions : Present Value Model (Payout Ratio, croissance des bénéfices et des dividendes, rentabilité attendue des actionnaires et Price Earning Ratio (PER)) Jour 2 : Evaluation d entreprises Mise en œuvre de la méthode DCF (modélisation, taux de croissance, valeur terminale, et estimation de la prime de risque) 4

5 L analyse de sensibilité : coût du capital et le taux de croissance à l infini Analyse SOP Les méthode des comparables Critères de Choix de l échantillon, calcul des multiples et application par secteurs (projets greenfield, projets, immobiliers, sociétés capitalistiques, banque/assurance, etc ), VE/EBIT, VE/EBITDA, P/E, P/B L analyse par les régressions et les décotes de taille et d illiquidité Etudes de cas réels. Ouvrage de référence : Techniques d évaluation des entreprises ; Auteur : Dr Mondher Cherif ; Ellipses Paris 5

6 Calculs Financiers Décisions d investissements et choix des outils de financement Réf : PS 03 Intervenant : Mr Claude Anne, Professeur de Gestion et de Finance, Consultant international. Durée : 2 jours Lieu : INTRA Objectifs du séminaire : Comprendre et maîtriser les principales opérations financières Acquérir une méthodologie d étude des projets d investissement Savoir évaluer et appréhender la rentabilité des projets d investissement et choisir entre des projets exclusifs Déterminer le mode de financement approprié Construire les modèles d'arbitrages financiers Population cible : Toute personne ayant la responsabilité du choix financier d un projet ou soucieuse de connaître les méthodologies pratiquées dans le domaine du choix d investissement et en particuliers : Directeurs généraux, Directeurs financiers, Contrôleurs de gestion, Chargés d Affaires entreprises, chefs de projets, Responsables des services crédits, Responsables des investissements. Conseillers spécialisés et Consultants en management et en finance d Entreprise. programme du séminaire I - Calculs financiers ( utilisation de tableurs) Typologie des opérations financières Intérêts simples / escompte et intérêts composés Les différents types d emprunts indivis : tableau d amortissement calcul du TEG Les emprunts obligataires Présentation les principaux risques ( de défaut, de taux ) Leurs mesures: Notation/Rating Duration Sensibilité Convexité Comment gérer un portefeuille obligataire : immunisation II - Choix d investissement et arbitrage des moyens de financement Qu est-ce qu investir? Typologie des investissements Génération d un projet d investissement 6

7 Détermination des différents flux : Flux initial Flux d exploitation Flux de cession Mesures de la rentabilité Signification de la VAN et du TRI Impact de l inflation Analyses de sensibilité: considérations pratiques Les différentes sources de financement : Emprunts indivis Emprunts obligataires Crédit-bail Rationnement du capital Critères non financiers III - Tests de choix d investissement : calculs et simulation avec Excel 7

8 Création de Valeur et Capital-Investissement Réf : PS 04 Intervenants : Mr Mondher Cherif - Professeur Universitaire Auteur de plusieurs ouvrages en Finance (Paris). Mr Stéphane Dubreuille, CFA, Docteur en Finance, Consultant à la Bourse de Paris (Powernext)- Professeur de Finance, France. Les intervenants sont co-auteurs de l ouvrage : «Création de valeur et capitalinvestissement». Pearson Education. Durée : 2 jours Lieu : INTRA Population cible : Au sein des banques, des institutionnels, les compagnies d assurances et de réassurances, des sociétés de bourse, des SICAR et des entreprises commerciales et industrielles: Actionnaires de référence, Administrateurs, Dirigeants de grands groupes, Directeurs financiers, Directeurs des investissements et des participations, Analystes financiers, Auditeurs, Responsables des services crédits, Chargés d affaires entreprises, Avocats, Conseillers financiers spécialisés et Experts comptables. Objectifs du séminaire Programme Jour 1 : Appréhender les outils de création de valeur Mettre en place un stratégie basée sur des outils de mesure de l efficacité de la stratégie Analyser la création de valeur dans la profession du capital-risque et du LBO Mieux analyser la valeur d une société non cotée. Les modèles d évaluation des entreprises non cotées Le modèle Discounted Cash Flow (DCF) La méthode des comparables Les options réelles (option d abandon, option d attente, option de croissance (start up)). Mettre en place les indicateurs de gestion Jour 2 : L EVA TM Le ROIC La relation entre l EVA et le modèle DCF Le Cash-Flow Return On Investment (CFROI) Mettre en place les indicateurs boursiers Le Total Shareholder Return (TSR) La MVA Le ratio Market-to-Book (M/B) Applications au capital- risque Applications au Leveraged Buy Out (LBO) Capital-investissement et création de valeur La stratégie des Capital-risqueurs La stratégie des Sponsors (fonds de LBO) Etudes de cas 8

9 Diagnostic Financier des Entreprises PS 05 Intervenant : Mme May Helou Experte Internationale en Gestion Financière HEC Paris Durée : 2 jours Lieu : INTRA Population cible : Banques, des Sociétés de leasing, des organismes financiers, des institutionnels et des entreprises commerciales et industrielles: Managers et Chefs d entreprises, Directeurs financiers, Responsables fusions/acquisitions, Chargés d affaires entreprises, Analystes d entreprises, Responsables des services crédits, Analystes de crédit, Contrôleurs de gestion, Contrôleurs financiers. Pour les professions libérales: Conseillers spécialisés et experts comptables. Objectifs du séminaire Développer des aptitudes à savoir lire et analyser les comptes d une entreprise En fin de session les participants seront à même de porter un jugement sur : La santé financière d une PME La pertinence des décisions des dirigeants d une PME dans un contexte économique donné Les évolutions prévisibles de la rentabilité et de la structure financière d une entreprise Programme du séminaire Jour 1 Introduction : Introduction à l économie d entreprise : - Les différentes fonctions dans une entreprise et leur interaction - Le produit et le marché - Les différents risques opérationnels et financiers 1 ère partie : Les documents comptables de synthèse et les principes de leur élaboration : - Présentation du bilan : ce qu il exprime, limite de l information - Présentation du compte de résultat - Liaisons entre le bilan et le compte de résultat et problématique des opérations d inventaire. - Les hors bilans : engagement de crédit-bail, mobilisation de créances 2ème partie : 9

10 Reclassification et critique des documents de synthèse : - alyse de la rentabilité d une entreprise à travers les différents Soldes Intermédiaires de Gestion et les ratios de profitabilité et de rentabilité : pertinence des différents ratios. -Analyse de la structure financière de l entreprise : bilan financier reclassé et ratios de structure Jour 2 3ème partie : L analyse dynamique de l entreprise : - Relation rentabilité/ structure financière - Tableau des flux et tableau de financement : pertinence de l information -Intérêt et limite de l approche par les flux 4ème partie : Méthodologie du diagnostic financier : - Plan du diagnostic et «chek list» des éléments à explorer - Méthodes comparatives et ratios par secteur d activité - Détection des risques immédiats et différés 5ème partie : Eléments prévisionnels et financement : - Elaboration d un tableau de flux prévisionnel en fonction des éléments connus et simulation des risques prévisibles. - Analyse critique des prévisions données par l entreprise - Les crédits aux entreprises : typologie, avantages et inconvénients pour l emprunteur et le préteur Méthodologie Apports conceptuels et méthodologiques de l animatrice Etude de cas pratiques en sous-groupes: Etude d entreprises du même secteur d activité et de secteurs différents: analyse et commentaires, comparaisons, simulation des hypothèses prévisionnelles, et éventuellement proposition de financement. 10

11 Finance de marché pour Managers Réf : PS 06 Intervenant : Mr Mondher Cherif. Consultant International. Certified Private Equity professional (USA), Associate Risk Manager (USA). Durée : 2 jours Lieu : INTRA Public concerné : Au sein des Grands groupes, des PME, des banques, des banques d affaires, des Sicars, des sociétés de leasing, des compagnies d assurances et des institutionnels: Directeurs financiers et comptables, Contrôleurs financiers, Responsables salle de marchés, Responsables des opérations financières, Responsables service crédits, Chargés d affaires entreprises, Auditeurs, Trésoriers. Objectifs du séminaire Maîtriser les techniques de base du calcul financier (actualisation, capitalisation, annuités) Saisir l importance de la notion de taux d intérêt, de coût des fonds propres (cost of equity, de coût du capital (WACC ; Weighted Average Cost of Capital), de la structure des taux d intérêt et la gestion obligataire (yield curve), comprendre les notions clés de la bourse (PER,, duration ) Maîtriser les techniques modernes d évaluation des sociétés. Déchiffrer et comprendre les notions clés de la finance moderne (marché actions et marché obligations). Programme du séminaire Jour 1 I Calculs financiers - Les opérations financières à court terme et long terme (intérêts simples, intérêts composés, le principe de l actualisation et de la capitalisation). Les annuités de fin et de début de période. - Les critères traditionnels des choix d investissement en avenir certain : les méthodes basées sur le raisonnement actuariel (VAN, TRI, Ip), les méthodes non actuarielles, (DRCI) Applications et études de cas sur des données réelles II - Le Coût moyen pondéré du capital Le modèle d évaluation des actifs financiers La rentabilité exigée par les investisseurs et le coût des fonds propres Le modèle de Gordon-Shapiro La détermination du coût de la dette et la prise en compte de la fiscalité Le coût du capital ajusté (CMPC ou WACC) Applications et études de cas sur des données réelles III Déchiffrer et comprendre les notions clés de la finance moderne Marché Actions : - L interprétation du des actions. Le endetté et le désendetté - Le Price Earning Ratio (PER). Le modèle de BATES - Le Délai de Recouvrement (D.R) Marché Obligations 11

12 - La Sensibilité d une obligation. La Duration d un portefeuille obligataire - Duration et immunisation d un actif contre le risque de taux d intérêt - La structure par terme des taux d intérêt (Yield curve) Applications et études de cas sur des données réelles Jour 2 IV Les modèles incontournables d évaluation des sociétés - L approche DCF (le modèle de Mc Kinsey, le coefficient «g» de Gordon, les Free cash flows, la valeur résiduelle, modèle dynamique versus modèle de convergence, l analyse de sensibilité par les scénarios). - Le benchmarking (le choix des entreprises comparables, les multiples clés, les modèles statistiques, les ajustements de taille et d illiquidité) - La méthode de la VAN ajustée (Adjuted Present Value) et la prise en compte de la fiscalité et de la variabilité de la structure financière cible. Applications et études de cas sur des données réelles (IPO : introduction en Bourse, opérations d ingénierie financière : Fusions/Acquisitions, Capital-risque, Reprise d entreprise, Leveraged Buy Out : LBO). 12

13 Les Fusions / Aquisitions Montages juridico-financiers Comptabilité Financière, Création de Valeur - Evaluation Réf : PS 07 Intervenants : André Altmeyer, Consultant International, ancien banquier d affaires. Mondher Cherif Professeur de Finance, Consultant International. Durée : 2 jours Lieu : INTRA Population cible : Au sein des banques, des sociétés de capital-risque et des entreprises commerciales et industrielles: Actionnaires de référence, Administrateurs, Dirigeants, Directeurs financiers, Directeurs des investissements et des participations, Chargés d affaires entreprises, Analystes financiers, Contrôleurs financiers, Auditeurs, Responsables service crédits. Pour les professions libérales : Conseillers financiers spécialisés et Experts comptables Objectifs du séminaire : Programme Jour 1 I- Introduction Appréhender les grandes étapes d un processus de Cession / Acquisition Comprendre le rôle de chaque intervenant dans le processus de cession Savoir préparer, aider à la préparation et être en mesure de prendre en charge une opération Cession / Acquisition sur le plan opérationnel. Définition d'une opération de fusion / acquisition Préparation d'une opération de fusion / acquisition Développement des opérations de fusion / acquisition II- Les opérations de fusion / acquisition : illustration pragmatique de la stratégie d entreprise Les différentes stratégies de croissance externe Intégration amont /aval (croissance verticale) Elargissement de spectre (croissance horizontale) III- Les différents acteurs (acheteurs, vendeurs, intermédiaires) Vrais et faux acheteurs (espionnage industriel versus volonté de croissance externe) Comment les distinguer? Mandat et «moyens de ses ambitions»; Vrais et faux vendeurs (se faire courtiser versus accepter de céder ses titres) Comment les distinguer? Les divers intermédiaires : Intervenants ponctuels (auditeurs & avocats) Banques d affaires «Fat 4» cabinets indépendants assister le client de A à Z contenu d un mandat et rémunération 13

14 IV- Les différentes phases d une opération vue par chaque acteur en position acheteur et en position vendeur Prise de décision et critères de sélection Dossier de présentation de la cible Approche de contre-parties potentielles et confidentialité Évaluation de l'entreprise: Calculer la valeur patrimoniale La capacité bénéficiaire Choisir les formules adaptées Réussir la négociation: Les principes d'une négociation réussite Se fixer des objectifs clairs : prix à payer et garanties à obtenir Bâtir une stratégie de négociation Savoir rompre une négociation Limiter les risques juridiques : De la lettre d intention au protocole d accord Vérifier la validité des actes Négocier des garanties de passif ou d'actif Prévoir les clauses d'audit préalable et les clauses de révision de prix (earn-out) Obtenir des garanties absolues de paiement Monter un plan de financement raisonnable: Bâtir un business-plan prudent Utiliser l'effet de levier financier: arbitrage fonds propres/dettes (LBO) Optimiser le montage juridico-financier: Utiliser l'effet de levier financier Financer le rachat par les dividendes Avant et après la vente Réussir l'intégration de l'entreprise achetée L'importance de la communication. Jour 2 : V Fusions/Acquisitions et évaluation de la cible Les modèles de Mc Kinsey (DCF, profit économique, EVA) Les modèles du benchmarking (méthodes des multiples) Etudes de cas Remise de la documentation 14

15 Gestion des Risques de Marchés Réf : PS 08 Intervenant : Ph Duchemin, Consultant indépendant. Ancien responsable de l équipe Consultants Grands Comptes chez XRT. Consultants en Gestion des risques chez AMS/Londres et Amsterdam. Ancien responsable du Middle Office et du Contrôle des Risques - Crédit Lyonnais Londres. Ancien responsable du Contrôle d'activité des opérations de marché - Crédit Lyonnais Paris. Durée : 2 jours Lieu : INTRA Population cible : Formation pour les équipes de middle office, et back office avancé. Objectifs de la formation Identification, mesure et gestion des risques de marché Jour 1 : Présentation théorique avec plusieurs exercices effectués sur Excel. Définition des Risques de Marchés Définition du risque sur les marchés financiers, de facteurs de risque Rappel historique réglementaire, RiskMetrics Gestion de l allocation du capital dans les banques, Raroc Exemple : calcul simple du risque sur une position de change selon plusieurs méthodes Calculs Statistiques Rappels statistiques : moyenne, variance, écart type Calcul statistique à partir de séries chronologiques de rendements, volatilité historique Calcul de la matrice de Variance/Covariance et de Corrélation Exemple : application à des séries de cours de change et de taux d intérêt Modèles de calcul de Risque : Value At Risk Présentation des différentes méthodes de calcul Calcul des rendements en fonction de l horizon VAR historique VAR paramétrique à un, deux et plusieurs facteurs VAR monte carlo Exemple : applications pratiques de calcul de la VAR selon des trois méthodes Jour 2 : Gestion des Risques Mise en place de procédure de suivi des risques Les différents indicateurs de risque en fonction des produits financiers Le back testing, le stress testing Le reporting Dans le cadre de cette formation, on pourra utiliser les outils mathématiques et financiers suivants : Ce complément peut faire l objet d une formation avancée. 15

16 Complément/Outils (en option) Calcul des sensibilités par simulation Multiplication matricielle Mapping des facteurs de risque par la méthode RISKMETRICS Génération de nombres aléatoires et pseudo aléatoires pour la méthode Monte Carlo Génération de distributions uniformes, normales Calcul d une courbe de volatilité stochastique, modèle Garch Utilisation de la méthodologie ACP (Analyse en Composantes Principales) 16

17 Gestion et Pricing Obligataire Réf : PS 09 Intervenant : Mr Clause Anne, ENSAE, consultant international Durée : 2 jours Lieu : INTRA Les objectifs du séminaire : Savoir réaliser les calculs actuariels de base sur obligations ; Comprendre les paramètres influant sur le cours d une obligation ; Savoir analyser les courbes de taux et comment les construire ; savoir identifier utiliser analyser et expliquer les principaux types d obligations Comprendre comment un gestionnaires obligataire gère un portefeuille sa logique, ses objectifs ; Appréhender les techniques utilisées pour l arbitrage, la couverture, la dynamisations; Appréhender les questions qui se posent au gestionnaire obligataire dans un contexte international et plus globalement par ce biais les grands principes de finance moderne applicables à la gestion de portefeuille Population cible : Les banques (salles de marchés) ; Les compagnies d assurances et de réassurances ; Les gérants de portefeuille obligataire ; Les SICAF et les SICARS Moyens : Schémas illustrations figures cas et simulations sur tableur, outils de pricing sur Internet, simulation de gestion de portefeuille sur logiciel avec données réelles de marché. Programme du séminaire A) LES OUTILS DE BASE 1. - LES OUTILS TECHNIQUES Les différents taux L'actualisation /le taux actuariel Le prix d'une obligation à taux fixe Impact du taux de réinvestissement des coupons Évolution du prix en fonction de ses paramètres Les outils de mesure du risque de taux : variation, duration, sensibilité Approximation du prix par la duration et la convexité Évolution de la duration en fonction de ses composantes Duration de portefeuille 2. - LES COURBES DE TAUX Principe Les théories explicatives de la forme de la courbe des taux Approche dite «rolling down the yield curve» Les déformations de la courbe des taux et leur analyse Zéro coupons et courbe des taux zéro coupons 17

18 2.6 - Utilisation des taux zéro coupons 3. - LES TAUX À TERME Définition Construction de la courbe des taux à terme Forme des courbes de taux à terme Le coût de portage Application B) LA GESTION D'UN PORTEFEUILLE OBLIGATAIRE 1. - DYNAMISATION 2. - LES OPÉRATIONS DE COUVERTURE Les différents types de couvertures Détermination du risque de taux Réalisation des couvertures 3. - LES OPÉRATIONS D'ARBITRAGE Principe Arbitrage cash & carry Arbitrage reverse cash & carry Arbitrage cash/cash Arbitrage en duration ajustée Arbitrage de convexité Arbitrage de signatures 4. - ARBITRAGE TERME/TERME Exemple Généralisation 5. - UTILISATION DES OPTIONS Principes généraux Les positions de base Les éléments déterminants du prix de l'option Les outils d'analyse d'évolution du prix de l'option Les stratégies 7 Remise des documents 18

19 Leveraged Buy Out Transmission & Reprise d entreprises par effet de levier Réf : PS 10 Intervenant : Mr Mondher Cherif Professeur de Finance et d Economie, Consultant internatioanl. Auteur de l ouvrage «LBO : aspects financiers», Banque Edition Paris. Durée : 2 jours Lieu : INTRA Population cible : Au sein des banques, des institutionnels, les compagnies d assurances et de réassurances, des sociétés de bourse, des SICAR et des entreprises commerciales et industrielles: Actionnaires de référence, Administrateurs, Dirigeants de grands groupes, Directeurs financiers, Directeurs des investissements et des participations, Analystes financiers, Auditeurs, Responsables des services crédits, Chargés d affaires entreprises, Avocats, Conseillers financiers spécialisés et Experts comptables. Objectifs du séminaire Appréhender les principes et mécanismes financiers et juridiques des montages Leveraged Buy Out (effet de levier juridico-financier). Maîtriser les techniques les plus innovantes en matière de valorisation de la société cible d un LBO (DCF, Benchmarking, Adjusted Present Value ). Maîtriser les méthodes de calibrage de la dette senior, de la dette mezzanine et des fonds propres dans le cadre d un montage LBO. Connaître les clauses d ajustement de prix (warrants, equity kickers), de protection et d anti-dilution des investisseurs et de motivation des managers. Apprécier la stratégie de création de valeur des investisseurs (sponsors). Programme du Séminaire Jour 1 I LBO : Evolution du marché du Buy Out mondial et principaux mécanismes - Evolution du marché du Private Equity - Principes et mécanismes du LBO - Critères de sélection des sociétés cibles - Déroulement d un LBO (Data Room, Due Diligence, Pacte d Actionnaires et Convention d Investissement ; Suivi (Monitoring) et Sortie (Exit)). - La sécurité des montages d un LBO : les covenants II Holding de reprise et montages financiers 19

20 - La structure financière du holding de reprise (Les fonds propres (equity) ; la Dette Senior ; la Dette Mezzanine ; Les High Yield Bonds ; le Crédit-Relais) - Les effets de levier financiers et juridiques - Les limites financières - Les conditions de succès du LBO III LBO & Techniques d évaluation de la cible - La Méthode Discounted Cash Flows : DCF & Modèle de Mc Kinsey - Le Coût du capital, la structure financière optimale de la cible. - MEDAF, Modèle de Gordon Shapiro, Modèle de Fisher et Cost of Equity. CAS 1 : valorisation DCF d une société cible - La Méthode Adjusted Present Value : APV - LBO & économies d impôts (tax shields) CAS 2 : Valorisation APV d une société cible Jour 2 - La Méthode des Comparables (Benchmarking) - La Construction du panel, les multiples de l EBIT, de l EBITDA, du CA et du PER, les modèles de régression linéaire, les décotes de taille et d illiquidité. CAS 3 : valorisation par les multiples d une société cible Applications : Pacte d Actionnaires, Clauses d ajustement de prix, Clauses anti-dilution, Return On Equity CAS 4 : LBO, Calibrage de la Dette Senior et détermination du Prix d achat (Affordable Price) CAS 5 : LBO, Financement Mezzanine, Equity kickers et Return on Investment of Equity (ROE) CAS 6 : LBO, Investissement des Sponsors et TRI Etude de cas : Le LBO sur LEGRAND (France) par KKR et Wendel Investissement : le plus gros LBO européen. V Création de Valeur et LBO : Quelle Stratégie? - L Effet de levier - L Arbitrage de multiple - L Arbitrage de l EBIT (ou EBITDA) - Motivation des Managers : le Management Package CAS 1 : Création de valeur dans le cadre d un LBO britannique (UK) Fin du séminaire Discussions avec les participants & Remise des documents. 20

21 Comprendre les Normes IFRS/IAS Réf : PS 11 Intervenant : Mme May Helou Expert International en Gestion financière HEC, Paris Durée : 2 jours Lieu : INTRA Population cible : Tout responsable opérationnel (notamment les commerciaux) souhaitant comprendre les comptes financiers établis selon les normes internationales IFRS Objectifs du séminaire Savoir lire et analyser les documents financiers et comptables établis en normes IFRS. Se familiariser avec la terminologie et la méthodologie des IFRS qui seront généralisées en 2005 pour les Sociétés cotées et en 2007 pour les groupes non cotés. Faciliter la communication avec les partenaires. Prendre conscience des enjeux attachés aux normes IFRS sur l exploitation bancaire (analyse des comptes, outils de notation, incidence sur les covenants financiers,.) Programme du séminaire Jour 1 : Aspects réglementaires : Origine des divergences entre les différents systèmes comptables. Principaux états financiers de synthèse, comparaison avec la présentation actuelle des comptes français. Compte de résultat : différentes méthodes de présentation et principales nouveautés au niveau de la classification et au niveau de détermination des charges et des produits Bilan et différentes méthodes d évaluation ou de réévaluation des actifs et des dettes Tableaux des flux : Différents soldes et leur interprétation Jour 2 : Tableau des variations des fonds propres : enjeux et lecture Informations complémentaires et annexes obligatoires Analyse financière en environnement IFRS ; Impact de la forme du document sur les informations exploitables et l analyse de la performance : Les capitaux propres «stockholders equity» Les différents résultats EBIT et EBITDA Le capital investi «capital employed» Les ratios courants: ROE, ROA, ROCE Les outils et méthodes de mesure de la création de valeur : EVA / MVA Les retraitements particuliers. 21

Séminaire-Atelier International sur l Analyse Stratégique, Valorisation Financière, et Financement d Entreprise

Séminaire-Atelier International sur l Analyse Stratégique, Valorisation Financière, et Financement d Entreprise Séminaire-Atelier International sur l Analyse Stratégique, Valorisation Financière, et Financement d Entreprise I Les objectifs du séminaire : Savoir mener une analyse sectorielle et stratégique (value

Plus en détail

METHODES D EVALUATION

METHODES D EVALUATION METHODES D EVALUATION C.R.A. PANSARD & ASSOCIES Présentation du 27 septembre 2004 G. Lévy 1 METHODES D EVALUATION SOMMAIRE 1 Définition et approche de la «valeur» 2 - Les principales méthodes d évaluation

Plus en détail

Liste des notes techniques... xxi Liste des encadrés... xxiii Préface à l édition internationale... xxv Préface à l édition francophone...

Liste des notes techniques... xxi Liste des encadrés... xxiii Préface à l édition internationale... xxv Préface à l édition francophone... Liste des notes techniques.................... xxi Liste des encadrés....................... xxiii Préface à l édition internationale.................. xxv Préface à l édition francophone..................

Plus en détail

Finance pour non financiers

Finance pour non financiers Finance pour non financiers Managers non financiers Responsables opérationnels ayant à dialoguer avec les comptables et les financiers Savoir communiquer avec les financiers dans l entreprise : comptabilité,

Plus en détail

FORMATIONS FINANCIÈRES RÉALISÉES

FORMATIONS FINANCIÈRES RÉALISÉES FORMATIONS FINANCIÈRES RÉALISÉES l'ensemble de ces sujets de formations ont été construits sur mesure à la demande de nos clients SOMMAIRE LES MARCHÉS 3 LES MARCHÉS FINANCIERS NIVEAU 1 4 LES MARCHÉS FINANCIERS

Plus en détail

Société Française des Evaluateurs

Société Française des Evaluateurs Strictement confidentiel Société Française des Evaluateurs L évaluation dans le secteur bancaire : particularités, limites et changements post-crise 2008. PwC Valuation & Business Modelling Juin 2015 Projet

Plus en détail

Valoriser dans une optique de développement: réussir une levée de fonds

Valoriser dans une optique de développement: réussir une levée de fonds ENTREPRISE ET PATRIMOINE RDV TransmiCCIon 23 mai 2013 Valoriser dans une optique de développement: réussir une levée de fonds Conseil en fusions-acquisitions et ingénierie financière Intégrité indépendance

Plus en détail

Chapitre 2 L actualisation... 21

Chapitre 2 L actualisation... 21 III Table des matières Avant-propos Remerciements.... Les auteurs... XI XII Chapitre 1 L intérêt.... 1 1. Mise en situation.... 1 2. Concept d intérêt... 1 2.1. L unité de temps... 2 2.2. Le taux d intérêt...

Plus en détail

Formation «Comptabilité bancaire : cycle long»

Formation «Comptabilité bancaire : cycle long» Formation «Comptabilité bancaire : cycle long» REFERENCE : 202 1. Objectif général Situer l'activité bancaire dans son environnement économique et réglementaire. Souligner les aspects techniques et économiques

Plus en détail

Table des matières. Avant-propos. Chapitre 2 L actualisation... 21. Chapitre 1 L intérêt... 1. Chapitre 3 Les annuités... 33 III. Entraînement...

Table des matières. Avant-propos. Chapitre 2 L actualisation... 21. Chapitre 1 L intérêt... 1. Chapitre 3 Les annuités... 33 III. Entraînement... III Table des matières Avant-propos Remerciements................................. Les auteurs..................................... Chapitre 1 L intérêt............................. 1 1. Mise en situation...........................

Plus en détail

Esarc - Pôle formations à distance

Esarc - Pôle formations à distance Esarc - MASTER EUROPEEN EN MANAGEMENT ET STRATEGIE FINANCIERE - BAC+5 - MSFI Le Master Européen est un diplôme Bac+5, délivré par la FEDE (Fédération Européenne des Écoles). La FEDE est une association

Plus en détail

Formation «Comptabilité des opérations de marché»

Formation «Comptabilité des opérations de marché» Formation «Comptabilité des opérations de marché» REFERENCE : 300 1. Objectif général Définir les différentes natures d instruments financiers et les concepts. Situer l'activité de marché dans son environnement

Plus en détail

Ouvrage conçu et coordonné par HERVÉ HUTIN TOUTE LA FINANCE. Éditions d Organisation, 1998, 2002, 2005 ISBN : 2-7081-3239-3

Ouvrage conçu et coordonné par HERVÉ HUTIN TOUTE LA FINANCE. Éditions d Organisation, 1998, 2002, 2005 ISBN : 2-7081-3239-3 Ouvrage conçu et coordonné par HERVÉ HUTIN TOUTE LA FINANCE, 1998, 2002, 2005 ISBN : 2-7081-3239-3 SOMMAIRE DÉTAILLÉ INTRODUCTION : L évolution de l environnement a transformé les métiers de la finance

Plus en détail

Certificat en Risk Management Cas pratiques et applications sur Excel

Certificat en Risk Management Cas pratiques et applications sur Excel Certificat en Risk Management Cas pratiques et applications sur Excel Formateur : Eymen Errais, PhD, FRM Dr. Errais est titulaire d un doctorat en ingénierie financière de Stanford University. Il possède

Plus en détail

table des matières PARtie i introduction Notations courantes... XXIII Les auteurs... XXV Avant-propos... XXVII Remerciements...

table des matières PARtie i introduction Notations courantes... XXIII Les auteurs... XXV Avant-propos... XXVII Remerciements... table des matières Notations courantes............................................................... XXIII Les auteurs......................................................................... XXV Avant-propos.......................................................................

Plus en détail

DISCOUNTED CASH-FLOW

DISCOUNTED CASH-FLOW DISCOUNTED CASH-FLOW Principes généraux La méthode des flux futurs de trésorerie, également désignée sous le terme de Discounted Cash Flow (DCF), est très largement admise en matière d évaluation d actif

Plus en détail

Comment évaluer une banque?

Comment évaluer une banque? Comment évaluer une banque? L évaluation d une banque est basée sur les mêmes principes généraux que n importe quelle autre entreprise : une banque vaut les flux qu elle est susceptible de rapporter dans

Plus en détail

Master Finance Apprentissage Master 2

Master Finance Apprentissage Master 2 Master Finance Apprentissage Master 2 2014/2015 UE1 ENTREPRISE ET MARCHÉS DE CAPITAUX Ydriss Ziane L'objectif général de cette unité d enseignement est de permettre aux étudiants d appréhender les grandes

Plus en détail

Les opérations à effet de levier - LBO. Isabelle Martinez Master CCA2

Les opérations à effet de levier - LBO. Isabelle Martinez Master CCA2 Les opérations à effet de levier - LBO Isabelle Martinez Master CCA2 Définition Un LBO ou Leveraged Buy Out est le rachat des actions d'une entreprise par un ou plusieurs fonds d investissement spécialisés.

Plus en détail

Comment valoriser une entreprise et sur quels critères? ISEC 22 novembre 2011 Evaluation d entreprises

Comment valoriser une entreprise et sur quels critères? ISEC 22 novembre 2011 Evaluation d entreprises 1 Comment valoriser une entreprise et sur quels critères? ISEC 22 novembre 2011 Evaluation d entreprises Sommaire Préambule Comment bien évaluer une entreprise? Le diagnostic Le business plan L approche

Plus en détail

Table des matières. Remerciements 15

Table des matières. Remerciements 15 Pratiques et techniques bancaires 5 Table des matières Remerciements 15 1 Introduction 16 11 À l origine du métier de banquier 17 12 Intermédiation financière 18 121 Ménages 19 122 Entreprises 19 123 États

Plus en détail

VALORISATION DES PRODUITS DE CHANGE :

VALORISATION DES PRODUITS DE CHANGE : VALORISATION DES PRODUITS DE CHANGE : TERMES, SWAPS & OPTIONS LIVRE BLANC I 2 Table des Matières Introduction... 3 Les produits non optionnels... 3 La méthode des flux projetés... 3 Les options de change

Plus en détail

Le WACC est-il le coût du capital?

Le WACC est-il le coût du capital? Echanges d'expériences Comptabilité et communication financière Dans une évaluation fondée sur la méthode DCF, l objectif premier du WACC est d intégrer l impact positif de la dette sur la valeur des actifs.

Plus en détail

La Transmission. Claude SAUVAGEOT. L a T r a n s m i s s i o n F S I R é g i o n s

La Transmission. Claude SAUVAGEOT. L a T r a n s m i s s i o n F S I R é g i o n s La Transmission Claude SAUVAGEOT SOMMAIRE Introduction Présentation générale Bref rappel Le déroulement du processus théorique du LBO INTRODUCTION QUI SOMMES-NOUS? FSI Régions est une société de gestion

Plus en détail

CAISSE REGIONALE DU CREDIT AGRICOLE MUTUEL D AQUITAINE

CAISSE REGIONALE DU CREDIT AGRICOLE MUTUEL D AQUITAINE CAISSE REGIONALE DU CREDIT AGRICOLE MUTUEL D AQUITAINE Eléments d appréciation du prix de rachat des CCI émis par la CRCAM d Aquitaine dans le cadre de l approbation par l'assemblée générale des sociétaires,

Plus en détail

Fondements de Finance

Fondements de Finance Programme Grande Ecole Fondements de Finance Chapitre 5 : L évaluation des actions Cours proposé par Fahmi Ben Abdelkader Version étudiants Mars 2012 Valorisation des actifs financiers 1 Les taux d intérêt

Plus en détail

LA GESTION DU RISQUE DE TAUX D INTERÊT

LA GESTION DU RISQUE DE TAUX D INTERÊT LA GESTION DU RISQUE DE TAUX D INTERÊT Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier 1 Pour les investisseurs, le risque de taux d intérêt est celui : - d une dévalorisation du patrimoine - d

Plus en détail

CAISSE REGIONALE DU CREDIT AGRICOLE MUTUEL DE CENTRE LOIRE

CAISSE REGIONALE DU CREDIT AGRICOLE MUTUEL DE CENTRE LOIRE CAISSE REGIONALE DU CREDIT AGRICOLE MUTUEL DE CENTRE LOIRE Eléments d appréciation du prix de rachat des CCI émis par la CRCAM Centre Loire dans le cadre de l approbation par l'assemblée générale des sociétaires,

Plus en détail

Campus. Les formations Finance active

Campus. Les formations Finance active Campus Les formations Finance active Gestion du risque de change 1. Négocier et traiter au mieux spots et termes S approprier les fondamentaux du risque de change - Déterminer sa position et son risque

Plus en détail

L essentiel des marchés financiers

L essentiel des marchés financiers Éric Chardoillet Marc Salvat Henri Tournyol du Clos L essentiel des marchés financiers Front office, post-marché et gestion des risques, 2010 ISBN : 978-2-212-54674-3 Table des matières Introduction...

Plus en détail

Calcul et gestion de taux

Calcul et gestion de taux Calcul et gestion de taux Chapitre 1 : la gestion du risque obligataire... 2 1. Caractéristique d une obligation (Bond/ Bund / Gilt)... 2 2. Typologie... 4 3. Cotation d une obligation à taux fixe... 4

Plus en détail

LBO et Business Angels

LBO et Business Angels Mardi 26 novembre 2013 LBO et Business Angels Laurent Simon et Jérôme Loisy Alcyaconseil Définition de l opération de LBO Définition traditionnelle : «LBO» Leveraged buy-out : terme anglais pour acquisition

Plus en détail

Création de valeur et capital-investissement

Création de valeur et capital-investissement Sciences de gestion Synthèse de cours & exercices corrigés Création de valeur et capital-investissement Un panorama complet des méthodes traditionnelles et modernes de création de valeur (EVA, profit économique,

Plus en détail

TABLE DES MATIERES PRÉFACE... 9 INTRODUCTION... 11 PARTIE I. EVALUATION DES ENTREPRISES... 15. Table des matieres

TABLE DES MATIERES PRÉFACE... 9 INTRODUCTION... 11 PARTIE I. EVALUATION DES ENTREPRISES... 15. Table des matieres TABLE DES MATIERES PRÉFACE................................................ 9 INTRODUCTION........................................ 11 PARTIE I. EVALUATION DES ENTREPRISES............... 15 CHAPITRE 1. CONTEXTE

Plus en détail

Finance pour Manager non financier. Formation

Finance pour Manager non financier. Formation Page 1/5 Formation Référence : Durée 1 : 2 semaines Date : Du 02 au 13 Novembre 2015 Type de formation : Inter-Entreprise Lieu : INTERNALE CONSULTING-CASABLANCA (MAROC) Prix et modalités de paiement Le

Plus en détail

Mise en œuvre des IFRS dans la banque

Mise en œuvre des IFRS dans la banque Mise en œuvre des IFRS dans la banque Responsables financiers et comptables des institutions financières Experts Comptables Commissaires aux Comptes Comprendre les fondements des normes IFRS Savoir traiter

Plus en détail

Recueil de formules. Franck Nicolas

Recueil de formules. Franck Nicolas Recueil de formules Nous avons répertorié dans cette section, les différentes formules expliquées tout au long de cet ouvrage, afin de vous permettre de trouver rapidement l opération que vous souhaitez

Plus en détail

Théorie Financière 2014-2015

Théorie Financière 2014-2015 Théorie Financière 2014-2015 1. Introduction Professeur Kim Oosterlinck E-mail: koosterl@ulb.ac.be Organisation du cours (1/4) Cours = Théorie (24h) + TPs (12h) + ouvrages de référence Cours en français

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. II. La théorie de la valeur... 20 A. Les notions de base de mathématiques financières... 20 B. Les annuités constantes...

TABLE DES MATIÈRES. II. La théorie de la valeur... 20 A. Les notions de base de mathématiques financières... 20 B. Les annuités constantes... TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 1 La valeur et le temps... 15 I. De la difficulté d estimer la valeur d un bien... 15 A. La valeur est une rente... 16 B. La valeur est un retour sur investissement... 18 II.

Plus en détail

Gestion de trésorerie

Gestion de trésorerie Collection les mémentos finance dirigée par Jack FORGET Gestion de trésorerie Optimiser la gestion financière de l entreprise à court terme Jack FORGET Éditions d Organisation, 2005 ISBN : 2-7081-3250-4

Plus en détail

Dérivés de crédit : Situation et évolution du marché

Dérivés de crédit : Situation et évolution du marché Dérivés de crédit : Situation et évolution du marché Parallèle entre dérivés de crédit et produits d assurance Déjeuner débat FFA Jean-Paul LAURENT Professeur à l'isfa, Université de Lyon, Conseiller scientifique

Plus en détail

Théorie Financière 4E 4. Evaluation d actions et td d entreprises

Théorie Financière 4E 4. Evaluation d actions et td d entreprises Théorie Financière 4E 4. Evaluation d actions et td d entreprises Objectifs de la session 1. Introduire le «dividend discount model» (DDM) 2. Comprendre les sources de croissance du dividende 3. Analyser

Plus en détail

PRINCIPES ET APPROCHES DE L EVALUATION D ENTREPRISES

PRINCIPES ET APPROCHES DE L EVALUATION D ENTREPRISES PRINCIPES ET APPROCHES DE L EVALUATION D ENTREPRISES Plan Introduction Partie 1: Rappel des principales méthodes d évaluation financière Partie 2: la méthode Discounted Cash Flow Partie 3: la méthode des

Plus en détail

Séminaire «Private Equity & Techniques LBO»

Séminaire «Private Equity & Techniques LBO» Séminaire FIF Alger 2007 «Private Equity & Techniques LBO» Alger 7-9 Mai 2007 Par Pr Mondher Cherif Directeur de Performances and Strategy Training/Consulting (www.performances-strategy.com) Directeur

Plus en détail

Table des matières. l a r c i e r

Table des matières. l a r c i e r Chapitre 1 Introduction... 1 1.1. Objectifs et structure du livre.... 1 1.2. Qu est-ce que la gestion de portefeuille?.... 2 1.3. Qu est-ce que «investir»?.... 3 1.4. Canalisation des flux d épargne et

Plus en détail

LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE. Finance internationale, 9 ème édition Y. Simon et D. Lautier

LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE. Finance internationale, 9 ème édition Y. Simon et D. Lautier LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE 2 Section 1. Problématique de la gestion du risque de change Section 2. La réduction de l exposition de l entreprise au risque de change Section 3. La gestion du risque de

Plus en détail

ATELIER DE TRAVAIL. Atelier de travail, Aspects juridiques et financiers de l entreprise familiale, sur le thème : «Accès au capital privé»

ATELIER DE TRAVAIL. Atelier de travail, Aspects juridiques et financiers de l entreprise familiale, sur le thème : «Accès au capital privé» ATELIER DE TRAVAIL Mardi 27 mars 2012 Atelier de travail, Aspects juridiques et financiers de l entreprise familiale, sur le thème : «Accès au capital privé» Animé par Valérie Tandeau de Marsac, Avocat-

Plus en détail

ESSEC. Cours «Management bancaire» Séance 3 Le risque de crédit

ESSEC. Cours «Management bancaire» Séance 3 Le risque de crédit ESSEC Cours «Management bancaire» Séance 3 Le risque de crédit Plan de la séance 3 : Le risque de crédit (1) Les opérations de crédit Définition d un crédit La décision de crédit Les crédits aux petites

Plus en détail

International Financial Reporting Standards (IFRS) Mise en place et Impacts. 2 février 2005

International Financial Reporting Standards (IFRS) Mise en place et Impacts. 2 février 2005 International Financial Reporting Standards (IFRS) Mise en place et Impacts 2 février 2005 QUE SONT LES IFRS? Les IFRS ont été élaborées par l International Accounting Standards Board (IASB) en vue de

Plus en détail

Résultats annuels 2005

Résultats annuels 2005 Résultats annuels 2005 SOMMAIRE Chiffres clés Activité 2005 - Crédit-Bail Immobilier/Location Longue Durée - Location simple Résultats 2005 Structure financière LOCINDUS en bourse Perspectives pour 2006

Plus en détail

Valorisation de la dette

Valorisation de la dette Valorisation de la dette Caroline Duron /Jean-Michel Moinade Oddo Corporate Finance Sommaire Le plus souvent la valorisation des fonds propres se fait en partant de la valeur d entreprise puis en soustrayant

Plus en détail

en juste valeur par résultat Placements détenus jusqu à échéance

en juste valeur par résultat Placements détenus jusqu à échéance Normes IAS 32 / Instruments financiers : Présentation Normes IAS 39 / Instruments financiers : Comptabilisation et Evaluation Normes IFRS 7 / Instruments financiers : Informations à fournir Introduction

Plus en détail

Association Française des Trésoriers d Entreprise

Association Française des Trésoriers d Entreprise Association Française des Trésoriers d Entreprise La société et l équipe «LORE Finance» est une structure dédiée, spécialisée dans la gestion de Trésorerie pour les PME, PMI et Grandes Entreprises. Gestion

Plus en détail

Fiche. Le diagnostic financier. 1 Introduction. 2 Le contexte du diagnostic. A Les objectifs du diagnostic financier. B Les préalables du diagnostic

Fiche. Le diagnostic financier. 1 Introduction. 2 Le contexte du diagnostic. A Les objectifs du diagnostic financier. B Les préalables du diagnostic Le diagnostic financier Fiche 1 1 Introduction Le diagnostic financier permet d évaluer le potentiel de l entité. Il peut se faire en différentes occasions (achat d entreprise, placements, demande d emprunt,

Plus en détail

Solvabilité II Les impacts sur la tarification et l offre produit

Solvabilité II Les impacts sur la tarification et l offre produit Solvabilité II Les impacts sur la tarification et l offre produit Colloque du CNAM 6 octobre 2011 Intervenants OPTIMIND Gildas Robert actuaire ERM, senior manager AGENDA Introduction Partie 1 Mesures de

Plus en détail

INTRODUCTION EN BOURSE EVALUATION D ENTREPRISE

INTRODUCTION EN BOURSE EVALUATION D ENTREPRISE INTRODUCTION EN BOURSE EVALUATION D ENTREPRISE Avril 2013 EVALUATION D ENTREPRISE 1 Introduction en bourse Une introduction en bourse est avant tout une opération financière. Les avantages financiers de

Plus en détail

Quel financement pour les PME? 7 recommandations de base pour l entrepreneur en recherche de financement externe

Quel financement pour les PME? 7 recommandations de base pour l entrepreneur en recherche de financement externe Quel financement pour les PME? 7 recommandations de base pour l entrepreneur en recherche de financement externe TRANSMISSION D'ENTREPRISE Remise au sein de la famille Séparation du capital et du management

Plus en détail

CONFÉRENCE FINANCE ET ENVIRONNEMENT ÉCONOMIQUE Toute personne souhaitant (re)découvrir les fondamentaux de la finance d entreprise et comprendre l évolution du modèle de consommation Conférence 1,5 jours

Plus en détail

NORME IAS 01 LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS

NORME IAS 01 LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS NORME IAS 01 LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINAIERS UNIVERSITE NAY2 Marc GAIGA - 2009 Table des matières NORME IAS 01 : LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINAIERS...3 1.1. LA PRÉSENTATION SUCCITE DE LA NORME...3 1.1.1.

Plus en détail

Information financière pro forma 2012 consolidée Icade-Silic

Information financière pro forma 2012 consolidée Icade-Silic COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 27 mars 2013 Information financière pro forma 2012 consolidée Icade-Silic Conformément à ce qui avait été annoncé lors de la publication des comptes annuels, Icade publie

Plus en détail

Calcul d une provision technique en assurance vie dans le cadre de Solvabilité 2. Le cas des contrats d épargne : les approches «markedto model»

Calcul d une provision technique en assurance vie dans le cadre de Solvabilité 2. Le cas des contrats d épargne : les approches «markedto model» Calcul d une provision technique en assurance vie dans le cadre de Solvabilité 2 Le cas des contrats d épargne : les approches «markedto model» Luca De Dominicis formation Sepia 10 juin 2008 Sommaire 1.

Plus en détail

1. PÉRIODE DE SOUSCRIPTION... 3 2. PRIME... 3 3. DATE DE PAIEMENT... 3 4. DATE D INVESTISSEMENT... 3 5. PÉRIODE D INVESTISSEMENT...

1. PÉRIODE DE SOUSCRIPTION... 3 2. PRIME... 3 3. DATE DE PAIEMENT... 3 4. DATE D INVESTISSEMENT... 3 5. PÉRIODE D INVESTISSEMENT... Sommaire 1. PÉRIODE DE SOUSCRIPTION... 3 2. PRIME... 3 3. DATE DE PAIEMENT... 3 4. DATE D INVESTISSEMENT... 3 5. PÉRIODE D INVESTISSEMENT... 3 6. DESCRIPTION DU FONDS D INVESTISSEMENT INTERNE... 3 Date

Plus en détail

Quels liens entre les modèles et la réalité? Mathilde Jung Université d été / Lundi 9 Juillet 2012 AG2R LA MONDIALE

Quels liens entre les modèles et la réalité? Mathilde Jung Université d été / Lundi 9 Juillet 2012 AG2R LA MONDIALE Quels liens entre les modèles et la réalité? Mathilde Jung Université d été / Lundi 9 Juillet 2012 AG2R LA MONDIALE Solvabilité 2, une réforme en 3 piliers Les objectifs : Définir un cadre harmonisé imposant

Plus en détail

Le partenaire des directions financières

Le partenaire des directions financières Le partenaire des directions financières IFRS due diligences transaction services direction financière fast close reporting controlling évaluation externalisation CSP business plan consolidation Notre

Plus en détail

(10 points) ACIIA Questions Examen Final I Mars 2006 page 1 / 11

(10 points) ACIIA Questions Examen Final I Mars 2006 page 1 / 11 Question 1: Economie (40 points) a) Depuis ces dernières années, la Chine connaît de très forts taux de croissance de son produit intérieur brut (GDP) et de ses exportations. Dans le même temps, la Chine

Plus en détail

Marchés Financiers. Cours appliqué de finance de marché. Actions

Marchés Financiers. Cours appliqué de finance de marché. Actions Marchés Financiers Cours appliqué de finance de marché Actions Aoris Conseil - Emmanuel Laffort 1 Actions - Généralités Caractéristiques Partie du capital Participants Banques (comptes propres, comptes

Plus en détail

Théorie Financière 2. Valeur actuelle Evaluation d obligations

Théorie Financière 2. Valeur actuelle Evaluation d obligations Théorie Financière 2. Valeur actuelle Evaluation d obligations Objectifs de la session. Comprendre les calculs de Valeur Actuelle (VA, Present Value, PV) Formule générale, facteur d actualisation (discount

Plus en détail

DCG session 2008 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DOSSIER 1 - DIAGNOSTIC FINANCIER

DCG session 2008 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DOSSIER 1 - DIAGNOSTIC FINANCIER DCG session 2008 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DOSSIER 1 - DIAGNOSTIC FINANCIER Première partie : Les outils du diagnostic financier proposés dans cette étude 1. Calculer les soldes intermédiaires

Plus en détail

SOMMAIRE OPÉRATIONS COURANTES OPÉRATIONS D INVENTAIRE

SOMMAIRE OPÉRATIONS COURANTES OPÉRATIONS D INVENTAIRE SOMMAIRE OPÉRATIONS COURANTES OPÉRATIONS D INVENTAIRE 1 Factures de doit p. 9 Processus 1 2 Réductions sur factures de doit p. 11 Processus 1 3 Frais accessoires sur factures p. 13 Processus 1 4 Comptabilisation

Plus en détail

Le passage de l'embedded Value à l'economic Value

Le passage de l'embedded Value à l'economic Value Le passage de l'embedded Value à l'economic Value Une meilleure prise en compte des options et des garanties Ferdia Byrne, Claire Lasvergnas 23 septembre 2003 Les principes L'application Le marché français

Plus en détail

master Principes de Finance d Entreprise Corporate Finance Création de valeur Philippe Thomas Collection BANQUE FINANCE ASSURANCE

master Principes de Finance d Entreprise Corporate Finance Création de valeur Philippe Thomas Collection BANQUE FINANCE ASSURANCE Collection master BANQUE FINANCE ASSURANCE Principes de Finance d Entreprise Corporate Finance Création de valeur Philippe Thomas Table des matières Introduction... 9 Chapitre 1 L entreprise : l investissement

Plus en détail

ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE D ALGER

ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE D ALGER MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE D ALGER PROGRAMME DE LICENCE EN SCIENCES COMMERCIALES ET FINANCIERES OPTION : FINANCE ( applicable à partir

Plus en détail

Annexe A : Tableau des SOLDES INTERMÉDIAIRES DE GESTION

Annexe A : Tableau des SOLDES INTERMÉDIAIRES DE GESTION FINANCE D ENTREPRISE DCG - Session 2008 Corrigé indicatif DOSSIER 1 - DIAGNOSTIC FINANCIER Première partie : Les outils du diagnostic financier proposés dans cette étude 1. Calculer les soldes intermédiaires

Plus en détail

Master Spécialisé en Finance «Banques et Gestion des risques»

Master Spécialisé en Finance «Banques et Gestion des risques» (Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique) L Ecole Supérieure des Technologies d Informatique et de Management Master Spécialisé en Finance «Banques et Gestion des risques»

Plus en détail

PORT REFORM TOOLKIT. Banque Mondiale MANUEL D UTILISATION DU MODELE FINANCIER. Concession d un terminal à conteneurs avec adossement

PORT REFORM TOOLKIT. Banque Mondiale MANUEL D UTILISATION DU MODELE FINANCIER. Concession d un terminal à conteneurs avec adossement Banque Mondiale MANUEL D UTILISATION DU MODELE FINANCIER Concession d un terminal à conteneurs avec adossement 1/ CONSEILS PREALABLES A L UTILISATION DU MODELE Logiciel requis : Excel 2000 pour PC Données

Plus en détail

Résultats du premier trimestre 2015. SCOR enregistre un résultat net de grande qualité de EUR 175 millions et un ROE annualisé de 12,1 %

Résultats du premier trimestre 2015. SCOR enregistre un résultat net de grande qualité de EUR 175 millions et un ROE annualisé de 12,1 % SCOR enregistre un résultat net de grande qualité de EUR 175 millions et un ROE annualisé de 12,1 % SCOR démarre l année avec de solides performances grâce à la mise en œuvre rigoureuse de son plan stratégique

Plus en détail

ESSEC. Cours «Management bancaire» Séance 3 Le risque de crédit Le modèle de Merton

ESSEC. Cours «Management bancaire» Séance 3 Le risque de crédit Le modèle de Merton ESSEC Cours «Management bancaire» Séance 3 Le risque de crédit Le modèle de Merton Les hypothèses du modèle Dérivation du modèle Les extensions du modèle Le modèle de Merton Les hypothèses du modèle Marché

Plus en détail

Plateforme Formations www.bridgeconsulting.fr. SEMINAIRES programmés -en 2014-2013-2014 Bridge Consulting SARL. Tous Droits Réservés.

Plateforme Formations www.bridgeconsulting.fr. SEMINAIRES programmés -en 2014-2013-2014 Bridge Consulting SARL. Tous Droits Réservés. programmés -en 2014-1 SOMMAIRE Plateforme Formations programmés en 2014 (liste non exhaustive) CALCUL FINANCIER SOUS EXCEL : Outils et techniques....p.4 GESTION DE TRESORERIE ET REPORTING : Outils et méthodes

Plus en détail

En quelques années dans les. Les Due dilligences. le magazine de L investisseur. Capital-Investissement

En quelques années dans les. Les Due dilligences. le magazine de L investisseur. Capital-Investissement Les due diligences sont un passage obligé pour tout entrepreneur désireux de lever des fonds, d ouvrir son capital ou de vendre sa société. Il s agit surtout d une étape cruciale car elle se situe, juste

Plus en détail

Management financier d une entreprise pétrolière et gazière

Management financier d une entreprise pétrolière et gazière Gestion et Finance Gestion et Finance GIP / MFP GIP / FMC Management financier d une entreprise pétrolière et gazière 10 Jours Approfondir ses connaissances en comptabilité pétrolière et s initier à l

Plus en détail

RESULTATS ANNUELS 2013 PRESENTATION SFAF

RESULTATS ANNUELS 2013 PRESENTATION SFAF RESULTATS ANNUELS 2013 PRESENTATION SFAF JEUDI 27 FEVRIER 2014 SOMMAIRE 01 - FAITS MARQUANTS 2013 02 RÉSULTATS ANNUELS 2013 03 PERSPECTIVES 1 LE GROUPE LINEDATA UN GROUPE MONDIAL 3 nouveaux bureaux en

Plus en détail

7e HEPTA CONSULT. Offre de services & équipe de consultants. 5, Z.A.I. de Bourmicht L 8070 BERTRANGE

7e HEPTA CONSULT. Offre de services & équipe de consultants. 5, Z.A.I. de Bourmicht L 8070 BERTRANGE Actuaires Conseils 5, Z.A.I. de Bourmicht L 8070 BERTRANGE Tél. : 263 179-1 http://www.heptaconsult.lu Fax. : 263 179-24 Offre de services & équipe de consultants Nos activités principales Conseils aux

Plus en détail

L'analyse de la structure financière

L'analyse de la structure financière 2 L'analyse de la structure financière Les différentes conceptions La structure financière d une entreprise dépend principalement des contraintes technico-économiques liées à la nature des activités développées

Plus en détail

INSTRUMENTS FINANCIERS ET RISQUES ENCOURUS

INSTRUMENTS FINANCIERS ET RISQUES ENCOURUS INSTRUMENTS FINANCIERS ET RISQUES ENCOURUS L objet de ce document est de vous présenter un panorama des principaux instruments financiers utilisés par CPR AM dans le cadre de la fourniture d un service

Plus en détail

Diagnostic financier - Corrigé

Diagnostic financier - Corrigé Diagnostic financier - Corrigé Nous effectuerons ce diagnostic financier en présentant d abord une étude de rentabilité et de profitabilité du groupe Nestor, ensuite une étude de la structure financière

Plus en détail

www.pwcmaroc.com Transactions Maroc Un conseil global en acquisitions et cessions d entreprises

www.pwcmaroc.com Transactions Maroc Un conseil global en acquisitions et cessions d entreprises www.pwcmaroc.com Transactions Maroc Un conseil global en acquisitions et cessions d entreprises PwC Offre de services Transactions Présentation générale Le pôle Transactions de PwC Maroc en collaboration

Plus en détail

Concours interne de l agrégation du second degré. Section économie et gestion. Programme de la session 2013

Concours interne de l agrégation du second degré. Section économie et gestion. Programme de la session 2013 Concours interne de l agrégation du second degré Concours interne d accès à l échelle de rémunération des professeurs agrégés dans les établissements d enseignement privés sous contrat du second degré

Plus en détail

Table des matières. Préface... 1. Chapitre 1 Introduction... 5. Chapitre 2 Les banques... 25

Table des matières. Préface... 1. Chapitre 1 Introduction... 5. Chapitre 2 Les banques... 25 Table des matières Préface................................................................................ 1 Chapitre 1 Introduction..........................................................................

Plus en détail

Master complémentaire en gestion des risques financiers. Master. Année académique. Horaire décalé

Master complémentaire en gestion des risques financiers. Master. Année académique. Horaire décalé Master complémentaire en gestion des risques financiers Master Horaire décalé Année académique 2013-2014 Introduction Introduction Une gestion financière saine a toujours été une clef du succès des entreprises.

Plus en détail

Finance de marché Thèmes abordés Panorama des marches de capitaux Fonctionnement des marchés de capitaux Le marché des obligations Le marchés des

Finance de marché Thèmes abordés Panorama des marches de capitaux Fonctionnement des marchés de capitaux Le marché des obligations Le marchés des FINANCE DE MARCHE 1 Finance de marché Thèmes abordés Panorama des marches de capitaux Fonctionnement des marchés de capitaux Le marché des obligations Le marchés des actions Les marchés dérivés Les autres

Plus en détail

ANALYSE DU RISQUE DE CRÉDIT

ANALYSE DU RISQUE DE CRÉDIT ANALYSE DU RISQUE DE CRÉDIT Banque & Marchés Cécile Kharoubi Professeur de Finance ESCP Europe Philippe Thomas Professeur de Finance ESCP Europe TABLE DES MATIÈRES Introduction... 15 Chapitre 1 Le risque

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES AU 30 JUIN 2014 1 SOMMAIRE ÉTATS DE SYNTHESE 1. Etat résumé de la situation financière consolidée 2. Etats résumés du résultat net et des gains et pertes

Plus en détail

LA MESURE DES PERFORMANCES DES COMPAGNIES D ASSURANCES

LA MESURE DES PERFORMANCES DES COMPAGNIES D ASSURANCES LA MESURE DES PERFORMANCES DES COMPAGNIES D ASSURANCES Séminaire - Atelier La mesure des performances des compagnies d assurances 1 ère communication Généralités sur les processus d évaluation des activités

Plus en détail

Excellente performance au premier semestre 2011 pour Sopra Group

Excellente performance au premier semestre 2011 pour Sopra Group Communiqué de Presse Contacts Relations Investisseurs : Kathleen Clark Bracco +33 (0)1 40 67 29 61 kbraccoclark@sopragroup.com Relations Presse : Virginie Legoupil +33 (0)1 40 67 29 41 vlegoupil@sopragroup.com

Plus en détail

Les techniques des marchés financiers

Les techniques des marchés financiers Les techniques des marchés financiers Exercices supplémentaires Christine Lambert éditions Ellipses Exercice 1 : le suivi d une position de change... 2 Exercice 2 : les titres de taux... 3 Exercice 3 :

Plus en détail

PROGRAMME DETAILLE DU «STAGE MASTER DE REPRISE D ENTREPRISE»

PROGRAMME DETAILLE DU «STAGE MASTER DE REPRISE D ENTREPRISE» PROGRAMME DETAILLE DU «STAGE MASTER DE REPRISE D ENTREPRISE» I - CADRER SON PROJET A - Mon profil particulier de repreneur : caractéristiques et points forts B - Mes facteurs clés de réussite et mes points

Plus en détail

IFRS Etats financiers consolidés abrégés (en milliers d euros)

IFRS Etats financiers consolidés abrégés (en milliers d euros) IFRS Etats financiers consolidés abrégés (en milliers d euros) 1. Compte de résultats consolidé par segment au 30.06.2005 2. Bilan consolidé par segment au 30.06.2005 3. Tableau des flux de trésorerie

Plus en détail

De la mesure à l analyse des risques

De la mesure à l analyse des risques De la mesure à l analyse des risques Séminaire ISFA - B&W Deloitte Jean-Paul LAURENT Professeur à l'isfa, Université Claude Bernard Lyon 1 laurent.jeanpaul@free.fr http://laurent.jeanpaul.free.fr/ 0 De

Plus en détail

Comprendre les flux financiers Gérer sa trésorerie Quels financements courts termes?

Comprendre les flux financiers Gérer sa trésorerie Quels financements courts termes? Comprendre les flux financiers Gérer sa trésorerie Quels financements courts termes? Yves MARTIN-CHAVE Conseil financier ymc@innovatech.fr 06 27 28 53 34 innovatech-conseil.com Innovatech Conseil Les documents

Plus en détail