Maryse Grégoire, inf., M.A. Cécile Michaud, inf., Ph.D. Avec la collaboration de: Patrice Laplante, MD et Martine Proulx, inf., M.Sc.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Maryse Grégoire, inf., M.A. Cécile Michaud, inf., Ph.D. Avec la collaboration de: Patrice Laplante, MD et Martine Proulx, inf., M.Sc."

Transcription

1

2 Regards d infirmières sur le délirium : contribution de la recherche dans la mise en place du dépistage systématique du délirium en soins de courte durée Maryse Grégoire, inf., M.A. Cécile Michaud, inf., Ph.D. Avec la collaboration de: Patrice Laplante, MD et Martine Proulx, inf., M.Sc. Sherbrooke 6 décembre

3 Il n y a rien de plus pratique qu une bonne théorie! Attribué à Kurt Lewin Sherbrooke 6 décembre

4 Objectifs de la présentation Regards sur: L importance du dépistage du délirium en appuyant sa prévalence sur des données probantes Les éléments constituant l intervention de formation continue Les choix méthodologiques de l évaluation de l intervention L efficacité de l intervention de formation continue. Sherbrooke 6 décembre

5 Importance du délirium Prévalence (Inouye, 2006; Voyer et al, 2005, 2000) 10 à 20% aînés à l urgence 25 à 60% aînés en cours d hospitalisation Sous estimation Décelée dans moins de 50% par les infirmières (Inouye, 2006; Voyer et al, 2005, 2006) : urgence médicale rôle d évaluation de l état mental = responsabilité professionnelle Sherbrooke 6 décembre

6 Qu est ce que le délirium? Le délirium ou état confusionnel aigu (ÉCA) est un syndrome qui se manifeste par un désordre global et transitoire des fonctions mentales supérieures Présence de quatre éléments (APA, 2000): 1. Perturbation de l état de conscience avec incapacité de soutenir l attention 2. Atteintes cognitives (troubles de la mémoire ou désorientation, ) et perceptuelles (hallucinations, illusions, idées délirantes) 3. Survenue rapideet fluctuante des symptômes 4. Causé par les conséquences physiologiques d un problème de santé Cause physiologique donc réversible Sherbrooke 6 décembre

7 Buts du projet En lien avec le dépistage du délirium en soins de courte durée: Concevoir une intervention de formation basée sur des données probantes, des fondements pédagogiques solides, et adaptée au contexte Évaluer l intervention de formation sur le sentiment de compétence des infirmières Sherbrooke 6 décembre

8 Sentiment de compétence Croyance qu une personne possède de ses capacités, compétence* à réaliser une tâche Perception de l auto efficacité (perceived self efficacy) Théorie sociale cognitive de Bandura, 1986 Devrait mener à réaliser davantage le dépistage *Compétence: Savoir agir fondé sur la mobilisation et l utilisation efficaces, dans un contexte clinique donné, d un ensemble de ressources variées, telles que des connaissances, des habiletés, des stratégies, des techniques, des attitudes, des perceptions (Le Boterf, 2000) Sherbrooke 6 décembre

9 Fondements pédagogiques Pédagogie active (Tardif, 1998) Ex. modeling, coaching, réflexion Contexte clinique: Forces: expériences des infirmières Défis: contrainte budgétaire et pénurie Sherbrooke 6 décembre

10 Format de formation Discussion en petits groupes (15) Situations cliniques Durée: 2 heures Avant ou après le quart de travail. Sherbrooke 6 décembre

11 Contenu de la formation Manifestations du délirium Définition, principaux symptômes et caractéristiques cliniques Formes: hyperactif, hypoactif, mixte Comparaison: Délirium, Démence, Dépression (les 3 D) Facteurs de risque: Prédisposants / précipitants / exacerbants Interventions infirmières: Si suspicion de délirium et priorités de soins (évaluation en 10 points) Selon signes et symptômes: directives infirmières PTI Traitement pharmacologique (bref rappel) Sherbrooke 6 décembre

12 Outils cliniques: Outil de dépistage Sherbrooke 6 décembre

13 Outils cliniques: Feuillet aux familles Outil d enseignement Infirmières, médecins et résidents Outils d information Disponibles en ligne (français/anglais) Sherbrooke 6 décembre

14 Évaluation Devis quasi expérimental (2010) Échantillon: Groupe expérimental d infirmières en médecine (GE, N=48) (Hôtel Dieu du CHUS) Groupe contrôle (GC, N=21) sur un autre site (Hôpital Fleurimont du CHUS) Sherbrooke 6 décembre

15 Variables Variable dépendante : Sentiment de compétence (connaissances, attitudes, comportements) Questionnaire autoadministré validé: mesure au temps 0 et au temps 1, à 6 mois d intervalle Variable indépendante : Formation incluant l outil de dépistage «Confusion Assessment Method (CAM)» et les différents outils cliniques Sherbrooke 6 décembre

16 Résultats Différence entre les 2 groupes (GC vs GE): non significative Titre d emploi Groupe d âge Expérience (années) Variables Infirmière: 77,1 % Inf. clinicienne: 17,5 % Cépis 5,3 % 20 à 25 ans 23,8 % 26 à 30 ans 20,8 % 51 à 55 ans 28,5 % 5 ans 38,2 % 6 à 10 ans 13,0 % 31 ans et plus 19,1 % Commentaires Peu d infirmières cliniciennes «Trou» de 31 à 50 ans «Trou» de 11 à 30 ans * Les résultats des groupes d âge et d expériences < de 10% ont été enlevés. Sherbrooke 6 décembre

17 Résultats Taux de réponse: > 90% (T0, T1) Sentiment de compétence: Avant la formation: Aucune différence entre les groupes Après la formation: GE (46,58 (11,8 SD) vs 60,28 (8,4 SD) t = 6,29 p < 0,0001) GC (47,7 (10,9 SD) vs 47,0 (8,7 SD) t = 0,23 p >0,05) Sherbrooke 6 décembre

18 Résultats détaillés Impact de la formation / sentiment de compétence p Capable d expliquer le délirium à la famille <,0001 Capable de dépister un délirium avec un outil <,0001 Capable d interpréter les résultats d un outil <,0001 Capable d anticiper le délirium car connaît facteurs de risque <,016 Possède le vocabulaire pour communiquer avec les collègues <,014 Capable d anticiper les effets d une Rx <,001 Capable d anticiper les conséquences du délirium <,003 À l aise avec l approche pharmacologique <,048 Médecin d accord avec la façon d intervenir <,001 Utilisation d une grille pour dépister <,0001 Sentiment d avoir des connaissances adéquates <,001 Connaissances de questions pour faire le dépistage <,016 Sherbrooke 6 décembre

19 Discussion Forces et limites : Projet initié par le milieu clinique en collaboration d un chercheur Utilisation d un questionnaire validé (anglais) et pré testé Utilisation d un groupe contrôle Contamination des groupes possible Pré Post tests aux deux groupes (GE et GC) Alerte à la mémoire possible (questionnaire) Formation: Importance apprentissage actif en tenant compte de l expérience et des connaissances des infirmières et l utilisation de situations cliniques Importance de la formation (2h00), aussi minime soit elle Sherbrooke 6 décembre

20 Discussion Amélioration significative du sentiment de compétence qui devrait mener à davantage de dépistage (Théorie sociale cognitive, Bandura, 1986) Formation active : l expérience et connaissances des infirmières contexte actuel de pénurie de main d œuvre S inscrit dans une démarche d amélioration continue de la qualité concernant l évaluation clinique des infirmières Sherbrooke 6 décembre

21 Transfert Formations transversales au CHUS Plus 300 infirmières formées Formation interdisciplinaire Formation Ordre régional des infirmiers et infirmières de l Estrie: 45 infirmières Formation Agence de la santé et des services sociaux de l Estrie : Formation d agents multiplicateurs pour les 7 MRC Publications La Gérontoise, 22 (1), 2011, p Recherche en soins infirmiers, 111, décembre Sherbrooke 6 décembre

22 Conclusion Éléments essentiels au succès: Données probantes Fondement pédagogique Partenariat clinique École des sciences infirmières Université de Sherbrooke Développement d une culture de mesure fondée sur un esprit scientifique Sherbrooke 6 décembre

23 Collaborateurs: Dr Patrice Laplante, MD, M. Sc. Cl. Chef du Département de médecine hospitalière, CHUS Mme Martine Proulx, inf. M. Sc. Inf. Conseillère cadre clinicienne, Direction adjointe des soins infirmiers du CHUS Mme Émilie Gosselin, inf. B. Sc. Étudiante à la maîtrise en sciences cliniques École des sciences infirmières, Université de Sherbrooke Sylvain Samson, Sonia Lepire et Monique Boucher Remerciements : Fonds Brigitte Perreault, Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke Sherbrooke 6 décembre

24 Références sur demande Maryse Grégoire, inf. M.A.,conseillère cadre clinicienne, Programme clientèle Médecine générale et urgence du CHUS, Professeure associée, École des sciences infirmières, Université de Sherbrooke, Présidente de l Ordre des infirmières et infirmiers de l Estrie (ORIIE) Courriel: Cécile Michaud, inf. Ph.D., professeure titulaire et chercheure, École des sciences infirmières, Université de Sherbrooke Courriel: Sherbrooke 6 décembre

25 Période de questions Sherbrooke 6 décembre

Le centre d excellence d infirmiers : dix x ans de leadership et d innovation

Le centre d excellence d infirmiers : dix x ans de leadership et d innovation Le centre d excellence d en soins infirmiers : dix x ans de leadership et d innovation Odette Roy, inf., MSc., MAP, PhD. Adjointe à la directrice des soins infirmiers et de la prestation sécuritaire des

Plus en détail

Revalorisation de la pratique et rehaussement de la compétence en soins de longue durée

Revalorisation de la pratique et rehaussement de la compétence en soins de longue durée Revalorisation de la pratique et rehaussement de la compétence en soins de longue durée Marie-Josée Béliveau, inf. Gaétane Boucher, inf. B. Sc. Monique Bourque, inf. M.A. Carole Brousseau, inf. B. Sc.

Plus en détail

LE SENTIMENT D EFFICACITÉ PERSONNELLE DES STAGIAIRES

LE SENTIMENT D EFFICACITÉ PERSONNELLE DES STAGIAIRES LE SENTIMENT D EFFICACITÉ PERSONNELLE DES STAGIAIRES Olivia Monfette, étudiante 2 e cycle, UQAM Johanne Grenier, professeure, UQAM Plan de la présentation 2 o Questionnaire sur SEP des stagiaires en éducation

Plus en détail

Santé mondiale/internationale Vers un continuum de formation à la FMSS

Santé mondiale/internationale Vers un continuum de formation à la FMSS Santé mondiale/internationale Vers un continuum de formation à la FMSS Mois de la pédagogie universitaire S engager pour voir au futur 2013-04-10 Martine Morin Professeure agrégée, Département de médecine

Plus en détail

La formation des sages-femmes au Québec: compétence, autonomie et confiance. Raymonde Gagnon, SF, MSc. Emmanuelle Hébert, SF, MSc.

La formation des sages-femmes au Québec: compétence, autonomie et confiance. Raymonde Gagnon, SF, MSc. Emmanuelle Hébert, SF, MSc. La formation des sages-femmes au Québec: compétence, autonomie et confiance Raymonde Gagnon, SF, MSc. Emmanuelle Hébert, SF, MSc. Plan La profession sage-femme Le baccalauréat Duo stage et maïeutique Évaluation

Plus en détail

Ensemble pour une meilleure transition vers la vie adulte pour la clientèle de 12 à 25 ans Présentant un trouble primaire du langage

Ensemble pour une meilleure transition vers la vie adulte pour la clientèle de 12 à 25 ans Présentant un trouble primaire du langage Pratique de pointe Ensemble pour une meilleure transition vers la vie adulte pour la clientèle de 12 à 25 ans Présentant un trouble primaire du langage Présenté par les Programmes de Soutien à l intégration

Plus en détail

2015-05-19. Contenu de la présentation. Approche par compétences

2015-05-19. Contenu de la présentation. Approche par compétences Développement d un programme d intégration et d orientation en santé mentale par une approche par compétences Mathieu Brouillette, conseiller en soins infirmiers Philippe Asselin, conseiller en soins spécialisés

Plus en détail

Enfants hospitalisés sujets à de nombreuses procédures douloureuses (Stevens et al., 2011)

Enfants hospitalisés sujets à de nombreuses procédures douloureuses (Stevens et al., 2011) Faculté des sciences infirmières Interventions infirmières pour la gestion de la douleur procédurale en milieu pédiatrique Paule Jubinville, inf. M.Sc. Sylvie Le May, inf. PhD Sylvie Charette, inf. M.Sc.

Plus en détail

Plan de Présentation

Plan de Présentation Prévention du délirium chez des personnes âgées à domicile: Une étude pilote en Valais Henk VERLOO, Inf. Ph.D(c) Professeur HES HEdS-SO La Source, Lausanne Plan de Présentation Pertinence Délirium un problème

Plus en détail

"Formation et évaluation de la compétence du pharmacien clinicien expérience suisse"

Formation et évaluation de la compétence du pharmacien clinicien expérience suisse "Formation et évaluation de la compétence du pharmacien clinicien expérience suisse" Journées Franco-Suisses de Pharmacie Hospitalière 23 avril 2015, Mâcon Dr Vera Jordan-von Gunten Pharmacien d hôpital,

Plus en détail

Projet : Équipe de consultation infirmière de proximité

Projet : Équipe de consultation infirmière de proximité Projet : Équipe de consultation infirmière de proximité Récipiendaire de la subvention de la Fondation de l OIIQ Présenté au 16 e Colloque de l Ordre régional des infirmières et infirmiers de Laurentides/Lanaudière

Plus en détail

Sensibilisation aux Soins Palliatifs

Sensibilisation aux Soins Palliatifs Sensibilisation aux Soins Palliatifs Contexte : Le programme cantonal de développement des Soins Palliatifs (SP) fixe des objectifs en matière de formation aux SP dans chaque structure du réseau de soins.

Plus en détail

Le processus d inspection professionnelle du CSSS du Sud de Lanaudière: Une expérience enrichissante

Le processus d inspection professionnelle du CSSS du Sud de Lanaudière: Une expérience enrichissante Le processus d inspection professionnelle du CSSS du Sud de Lanaudière: Une expérience enrichissante Marilou Dionne, inf. M.Sc. Conseillère clinicienne en soins infirmiers Manon Allard, inf. M.Sc. Coordonnatrice

Plus en détail

L évaluation des besoins des personnes atteintes de cancer et de leurs proches par les infirmières pivots en oncologie (IPOs)

L évaluation des besoins des personnes atteintes de cancer et de leurs proches par les infirmières pivots en oncologie (IPOs) L évaluation des besoins des personnes atteintes de cancer et de leurs proches par les infirmières pivots en oncologie (IPOs) Brigitte Fournier, IPO Clinique d oncologie ambulatoire M.Sc. Infirmières (candidate)

Plus en détail

Un pour tous. tous pour un!

Un pour tous. tous pour un! La contribution d une communauté virtuelle d apprentissage et de pratique au développement de la pratique professionnelle des infirmières dans les groupes de médecine de famille (GMF) au Québec Un pour

Plus en détail

Céline Carrier, inf., MSc. Coordonnatrice à l enseignement Hôpital Maisonneuve-Rosemont

Céline Carrier, inf., MSc. Coordonnatrice à l enseignement Hôpital Maisonneuve-Rosemont Développement d un site internet au centre d excellence en soins infirmiers : un autre levier pour l échange des savoirs et l avancement des pratiques infirmières Odette Roy, inf., MSc., MAP, PhD. Adjointe

Plus en détail

OPTIMISER LA PLANIFICATION DE CONGÉ: UNE RESPONSABILITÉ PARTAGÉE ENTRE LES INFIRMIÈRES ET LES MÉDECINS

OPTIMISER LA PLANIFICATION DE CONGÉ: UNE RESPONSABILITÉ PARTAGÉE ENTRE LES INFIRMIÈRES ET LES MÉDECINS OPTIMISER LA PLANIFICATION DE CONGÉ: UNE RESPONSABILITÉ PARTAGÉE ENTRE LES INFIRMIÈRES ET LES MÉDECINS Adele Ferrante, inf., M.Sc.(A). Directrice des soins infirmiers Dr Irwin Kuzmarov M.D. FRCS Directeur

Plus en détail

Ecole de Management pour les Médecins des Hôpitaux (EMAMH) de l Assistance Publique Hôpitaux de Paris

Ecole de Management pour les Médecins des Hôpitaux (EMAMH) de l Assistance Publique Hôpitaux de Paris DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES Département du Développement Professionnel Continu Médical Ecole de Management pour les Médecins des Hôpitaux (EMAMH) de l Assistance Publique Hôpitaux de Paris Dr Stéphane

Plus en détail

17 janvier 2014. Jean-François Desbiens, inf., Ph.D Gabrielle Fortin, T.S., étudiante au doctorat

17 janvier 2014. Jean-François Desbiens, inf., Ph.D Gabrielle Fortin, T.S., étudiante au doctorat 17 janvier 2014 Jean-François Desbiens, inf., Ph.D Gabrielle Fortin, T.S., étudiante au doctorat 1. Introduction o Mieux comprendre comment la formation continue peut contribuer au développement des compétences

Plus en détail

L ENSEIGNEMENT DES SCIENCES INFIRMIERES DES CONTENUS A MAÎTRISER PAR L ENSEMBLE DES INFIRMIERES

L ENSEIGNEMENT DES SCIENCES INFIRMIERES DES CONTENUS A MAÎTRISER PAR L ENSEMBLE DES INFIRMIERES L ENSEIGNEMENT DES SCIENCES INFIRMIERES EN FRANCE : DES CONTENUS A MAÎTRISER PAR L ENSEMBLE DES INFIRMIERES Didier LECORDIER Inf. PhDc, Cadre de santé Ljiljana JOVIC Inf. PhD, Directrice des soins Anne-Marie

Plus en détail

LES ÉVALUATIONS RELIÉES À L IDENTIFICATION DES TROUBLES ACTIVITÉS 3.6.1 3.6.2 3.6.3

LES ÉVALUATIONS RELIÉES À L IDENTIFICATION DES TROUBLES ACTIVITÉS 3.6.1 3.6.2 3.6.3 Des compétences professionnelles partagées en santé mentale et en relations humaines: la personne au premier plan LES ÉVALUATIONS RELIÉES À L IDENTIFICATION DES TROUBLES ACTIVITÉS 3.6.1 3.6.2 3.6.3 LES

Plus en détail

STAGE EN PSYCHOPHARMACOLOGIE CATÉGORIE : STAGE À OPTION

STAGE EN PSYCHOPHARMACOLOGIE CATÉGORIE : STAGE À OPTION STAGE EN PSYCHOPHARMACOLOGIE CATÉGORIE : STAGE À OPTION Responsable: Dr Pierre Landry, professeur agrégé de clinique Membres de l équipe professorale Dr Pierre Landry, professeur agrégé de clinique Autres

Plus en détail

Table ronde - L infirmier soignant : tradition et évolution des pratiques

Table ronde - L infirmier soignant : tradition et évolution des pratiques Table ronde - L infirmier soignant : tradition et évolution des pratiques Plaidoyer en faveur de la santé de la population : vers une pleine reconnaissance de la contribution infirmière unique Odette Roy,

Plus en détail

Première journée scientifique des boursiers et chercheurs cliniciens Unité SOUTIEN SRAP-QUÉBEC 15 juin 2015

Première journée scientifique des boursiers et chercheurs cliniciens Unité SOUTIEN SRAP-QUÉBEC 15 juin 2015 Première journée scientifique des boursiers et chercheurs cliniciens Unité SOUTIEN SRAP-QUÉBEC 15 juin 2015 PARTENAIRES PRINCIPAUX Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) Ministère de la Santé

Plus en détail

LE DÉVELOPPEMENT DES COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES DE LA THÉORIE À LA PRATIQUE

LE DÉVELOPPEMENT DES COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES DE LA THÉORIE À LA PRATIQUE Développer des compétences en promotion de la santé LE DÉVELOPPEMENT DES COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES DE LA THÉORIE À LA PRATIQUE Brahimi Cora, Ph. D. Institut national de santé publique du Québec (INSPQ)

Plus en détail

Comment engager une personne durablement dans une activité physique

Comment engager une personne durablement dans une activité physique Comment engager une personne durablement dans une activité physique Christine LE SCANFF «PSYCHOLOGIE DES PRATIQUES PHYSIQUES» Université Paris-Sud 11, UFR STAPS OBJECTIFS Quels sont les modèles théoriques

Plus en détail

GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème STAGE

GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème STAGE 1 GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème DOMAINES: FONDEMENTS COMPÉTENCE 1: Agir en tant que professionnelle ou professionnel héritier, critique et interprète d

Plus en détail

AEC en Techniques d éducation à l enfance

AEC en Techniques d éducation à l enfance (JEE.0K) 322-101-MV Introduction à la profession Ce cours permet à l étudiant d explorer la profession d éducatrice à l enfance dans son ensemble et de bien cerner le contexte des services de garde au

Plus en détail

DE LA CLINIQUE INFIRMIÈRE A LA CONSULTATION INFIRMIÈRE EN SANTE AU TRAVAIL

DE LA CLINIQUE INFIRMIÈRE A LA CONSULTATION INFIRMIÈRE EN SANTE AU TRAVAIL DE LA CLINIQUE INFIRMIÈRE A LA CONSULTATION INFIRMIÈRE EN SANTE AU TRAVAIL 1 1. Le raisonnement clinique Définition Face à une demande de soin, le professionnel infirmier axe son raisonnement clinique

Plus en détail

SOINS DE PREMIÈRE LIGNE

SOINS DE PREMIÈRE LIGNE AGRÉMENT DES PROGRAMMES DE FORMATION D INFIRMIÈRE PRATICIENNE SPÉCIALISÉE (IPS) SOINS DE PREMIÈRE LIGNE QUESTIONNAIRE PRÉPARATOIRE À LA VISITE D AGRÉMENT DU PROGRAMME SEPTEMBRE 2011 Ordre des infirmières

Plus en détail

DESCRIPTION DE FONCTIONS INFIRMIÈRE CLINICIENNE

DESCRIPTION DE FONCTIONS INFIRMIÈRE CLINICIENNE DESCRIPTION DE FONCTIONS INFIRMIÈRE CLINICIENNE Description sommaire Article 36 de la Loi sur les infirmières et les infirmiers «L exercice infirmier consiste à évaluer l état de santé d une personne,

Plus en détail

PROGRAMME-CLIENTÈLE MAINTIEN DE L AUTONOMIE Ergothérapeute, URFI

PROGRAMME-CLIENTÈLE MAINTIEN DE L AUTONOMIE Ergothérapeute, URFI PROFIL DE DIRECTION : POSTE : PROGRAMME-CLIENTÈLE MAINTIEN DE L AUTONOMIE Ergothérapeute, URFI CONNAISSANCES (SAVOIRS) LIÉES À L ORGANISATION LIÉES À LA DIRECTION LIÉES AU POSTE Population et territoire

Plus en détail

L Approche programme

L Approche programme L Approche programme Margot Phaneuf, inf., Ph.D. mai 2003 Révision oct. 2012 Qu'est-ce que c'est? Le programme en soins infirmiers repose fondamentalement sur une organisation par programme. C est une

Plus en détail

Mesure du transfert des connaissances dans les pratiques cliniques suite à un e-learning douleur

Mesure du transfert des connaissances dans les pratiques cliniques suite à un e-learning douleur Congrès SIDIIEF 2015 Montréal Mesure du transfert des connaissances dans les pratiques cliniques suite à un e-learning douleur Yolande KOTTELAT, inf, ICL Jenny GENTIZON, inf, MScSI Martine ROESSLI, responsable

Plus en détail

Formation Programme psychoéducatif de gestion du stress destiné aux proches aidants d un parent âgé à domicile

Formation Programme psychoéducatif de gestion du stress destiné aux proches aidants d un parent âgé à domicile Formation Programme psychoéducatif de gestion du stress destiné aux proches aidants d un parent âgé à domicile Avril 2014 Table des matières 1. La Chaire Desjardins en soins infirmiers à la personne âgée

Plus en détail

Pratiques des physiothérapeutes québécois dans le traitement du mal de dos lié au travail : sont-elles fondées sur les données probantes?

Pratiques des physiothérapeutes québécois dans le traitement du mal de dos lié au travail : sont-elles fondées sur les données probantes? Pratiques des physiothérapeutes québécois dans le traitement du mal de dos lié au travail : sont-elles fondées sur les données probantes? Stéphane Poitras pht PhD Régis Blais PhD Bonnie Swaine pht PhD

Plus en détail

Présentation de deux projets de formation Ginette Berteau Martin Camiré Sophie Lussier

Présentation de deux projets de formation Ginette Berteau Martin Camiré Sophie Lussier Présentation de deux projets de formation Ginette Berteau Martin Camiré Sophie Lussier 1 Plan de présentation Objectifs Spécificité de l intervention de groupe (définition et caractéristiques) Pertinence,

Plus en détail

EDUCATION THERAPEUTIQUE A L'AUTO SONDAGE INTERMITTENT

EDUCATION THERAPEUTIQUE A L'AUTO SONDAGE INTERMITTENT EDUCATION THERAPEUTIQUE A L'AUTO SONDAGE INTERMITTENT Fiche descriptive d un programme d éducation thérapeutique à l auto-sondage intermittent Thème du programme: l amélioration et la conservation de son

Plus en détail

Marc Garneau, Acfas 2014 Lise Corriveau, Marc Garneau et Nancy Lauzon, professeurs, AIPU 2012 Gestion de l éducation et de la formation

Marc Garneau, Acfas 2014 Lise Corriveau, Marc Garneau et Nancy Lauzon, professeurs, AIPU 2012 Gestion de l éducation et de la formation Marc Garneau, Acfas 2014 Lise Corriveau, Marc Garneau et Nancy Lauzon, professeurs, AIPU 2012 Gestion de l éducation et de la formation 1 Plan de la communication Contexte et problématique de la recherche

Plus en détail

Stage obligatoire de médecine familiale à l externat

Stage obligatoire de médecine familiale à l externat Stage obligatoire de médecine familiale à l externat Cours MMD3507 Le stage obligatoire de médecine familiale à l externat n exige pas de stage préalable. Il peut donc prendre à chacune des périodes dans

Plus en détail

Sommaire. PARTIE 1 : Semestre 1. Préface... XIII. Chapitre 1. Raisonnement et démarche clinique infirmière (unité d enseignement 3.1.

Sommaire. PARTIE 1 : Semestre 1. Préface... XIII. Chapitre 1. Raisonnement et démarche clinique infirmière (unité d enseignement 3.1. Préface..................................................................................... XIII PARTIE 1 : Semestre 1 Chapitre 1. Raisonnement et démarche clinique infirmière (unité d enseignement 3.1.S1)

Plus en détail

Denyse T. April, Inf., B.Sc. Inf., M. Ed. Collège Héritage Gatineau, Québec

Denyse T. April, Inf., B.Sc. Inf., M. Ed. Collège Héritage Gatineau, Québec Denyse T. April, Inf., B.Sc. Inf., M. Ed. Collège Héritage Gatineau, Québec Mise en contexte Le préceptorat La définition Les buts La mise en œuvre L expérience clinique Les intervenants A. Les compétences

Plus en détail

Les ateliers de pratique réflexive lieu d intégration des données probantes, moteur de changement de la pratique

Les ateliers de pratique réflexive lieu d intégration des données probantes, moteur de changement de la pratique Les ateliers de pratique réflexive lieu d intégration des données probantes, moteur de changement de la pratique Préparé par: Rose-Anne Buteau, Inf. Ph D. (c) Sylvie Garand-Rochette, M.Sc.. Monique Thibault,

Plus en détail

L approche «patient partenaire» dans le cadre de l asthme et de

L approche «patient partenaire» dans le cadre de l asthme et de L approche «patient partenaire» dans le cadre de l asthme et de l épilepsie M.Generet Pharmacien Hospitalier Clinicien Hôpital Civil Marie curie Bruxelles 13 novembre 2015- Réseau CMP 1 Plan 1. L éducation

Plus en détail

Une transformation s impose : changeons d attitude

Une transformation s impose : changeons d attitude Une transformation s impose : changeons d attitude Colloque sur le marché des hôpitaux et du réseau de la santé au Québec 27 mai 2009 Aujourd hui, au Canada Le Canada dépense plus pour les soins de santé

Plus en détail

Résumé mémoire master 2 sciences cliniques infirmières, spécialité coordination du parcours complexe du patient. Pierrette MEURY ; JUIN 2012

Résumé mémoire master 2 sciences cliniques infirmières, spécialité coordination du parcours complexe du patient. Pierrette MEURY ; JUIN 2012 Résumé mémoire master 2 sciences cliniques infirmières, spécialité coordination du parcours complexe du patient. Pierrette MEURY ; JUIN 2012 «2012: État des lieux et perspectives de la coordination par

Plus en détail

Actualiser et rehausser la pratique infirmière en santé mentale via un club de lecture scientifique

Actualiser et rehausser la pratique infirmière en santé mentale via un club de lecture scientifique Actualiser et rehausser la pratique infirmière en santé mentale via un club de lecture scientifique Dominique Boudreau, Inf. M. Sc., CSPSM(C) Conseillère en soins spécialisés, Direction des soins infirmiers

Plus en détail

PROGRAMME D AUTO-ADMINISTRATION DE LA MÉDICATION (PAAM) SUR 2 UNITÉS DE SOINS ACTIFS EN TROUBLES PSYCHOTIQUES

PROGRAMME D AUTO-ADMINISTRATION DE LA MÉDICATION (PAAM) SUR 2 UNITÉS DE SOINS ACTIFS EN TROUBLES PSYCHOTIQUES PROGRAMME D AUTO-ADMINISTRATION DE LA MÉDICATION (PAAM) SUR 2 UNITÉS DE SOINS ACTIFS EN TROUBLES PSYCHOTIQUES Lyne Beauregard, ASI, infirmière clinicienne Diane Lafleur, agente de planification, programmation

Plus en détail

FORMATION THÉORIQUE. Trait d Union TM

FORMATION THÉORIQUE. Trait d Union TM TM FORMATION THÉORIQUE Laurier Fortin, titulaire de la chaire CSRS Marie-France Bradley, Amélie Plante et Marielle Thibaudeau, psychoéducatrices et professionnelles de recherche PLAN DE LA PRÉSENTATION

Plus en détail

Plan thérapeutique infirmier et stratégies pédagogiques

Plan thérapeutique infirmier et stratégies pédagogiques Plan thérapeutique infirmier et stratégies pédagogiques Jacinthe Savard, inf. M. Sc. Andrée-Anne Picard, inf. B. Sc. AEESICQ St-Jean-sur-Richelieu 2009 Plan de présentation Activités d apprentissage et

Plus en détail

DÉFINITION ET INSCRIPTION DE LA PRATIQUE AVANCÉE DANS LE PAYSAGE SUISSE DES SOINS INFIRMIERS

DÉFINITION ET INSCRIPTION DE LA PRATIQUE AVANCÉE DANS LE PAYSAGE SUISSE DES SOINS INFIRMIERS DÉFINITION ET INSCRIPTION DE LA PRATIQUE AVANCÉE DANS LE PAYSAGE SUISSE DES SOINS INFIRMIERS Marie-José Roulin Directrice adjointe des soins Hôpitaux Universitaire de Genève Cette présentation expose les

Plus en détail

DÉVELOPPEMENT DES COMPÉTENCES ET BESOINS ORGANISATIONNELS: UN LIEN ESSENTIEL

DÉVELOPPEMENT DES COMPÉTENCES ET BESOINS ORGANISATIONNELS: UN LIEN ESSENTIEL DÉVELOPPEMENT DES COMPÉTENCES ET BESOINS ORGANISATIONNELS: UN LIEN ESSENTIEL Marjolaine Bellavance, Ph.D., Conseillère cadre à la Direction des soins infirmiers Professeur et chercheur associés UQAR Murielle

Plus en détail

Intégration de la simulation dans une stratégie d apprentissage de la sécurité

Intégration de la simulation dans une stratégie d apprentissage de la sécurité Intégration de la simulation dans une stratégie d apprentissage de la sécurité Dr Franck Lagneau Service d anesthésie-réanimation CHU Henri MONDOR, Créteil Deux manières d aborder le sujet Apprentissage

Plus en détail

Programme SIPA (Système de services intégrés pour personnes âgées en perte d autonomie) DESCRIPTION SOMMAIRE :

Programme SIPA (Système de services intégrés pour personnes âgées en perte d autonomie) DESCRIPTION SOMMAIRE : CLSC désigné Centre Affilié Universitaire DESCRIPTION DE FONCTIONS TITRE D EMPLOI : SUPÉRIEUR IMMÉDIAT : SERVICE : Chef de programme Chef de l administration du programme SIPA Programme SIPA (Système de

Plus en détail

Évaluation participative d une politique municipale

Évaluation participative d une politique municipale Évaluation participative d une politique municipale Raïmi B. Osseni, M.A.P. Assistant de recherche, École nationale d administration publique Isabelle Bourgeois, Ph.D. Professeure, École nationale d administration

Plus en détail

DIRECTION QUÉBÉCOISE. Programme de formation en ligne pour les infirmières pivots en oncologie. Devis pédagogique 2014-2015

DIRECTION QUÉBÉCOISE. Programme de formation en ligne pour les infirmières pivots en oncologie. Devis pédagogique 2014-2015 DIRECTION QUÉBÉCOISE de cancérologie Programme de formation en ligne pour les infirmières pivots en oncologie Devis pédagogique 2014-2015 Édition : La Direction des communications du ministère de la Santé

Plus en détail

Guide de l apprentissage mixte Questions de suivi

Guide de l apprentissage mixte Questions de suivi Guide de l apprentissage mixte Questions de suivi Le processus consiste à aider les conseillers à fournir des ateliers par étapes successives (ou mise à niveau). Ceci peut s effectuer de différentes manières,

Plus en détail

Présentation de l outil. En collaboration avec : Union Nationale de l Aide, des Soins et des Services aux Domiciles

Présentation de l outil. En collaboration avec : Union Nationale de l Aide, des Soins et des Services aux Domiciles Présentation de l outil En collaboration avec : Union Nationale de l Aide, des Soins et des Services aux Domiciles Constats La dépression est très fréquente chez la personne âgée, mais négligée, méconnue

Plus en détail

Martin Beaumont, PhD, MSc, CHE, Inh Directeur général, CSSS du Nord de Lanaudière

Martin Beaumont, PhD, MSc, CHE, Inh Directeur général, CSSS du Nord de Lanaudière Sédimentation organisationnelle Attention au glissement de terrain! Martin Beaumont, PhD, MSc, CHE, Inh Directeur général, CSSS du Nord de Lanaudière Professeur adjoint de clinique Faculté de médecine

Plus en détail

Apprendre en stage. Présentation aux référents 02.09.2010. C. MASIAS-VALDES Ch. BORALEY

Apprendre en stage. Présentation aux référents 02.09.2010. C. MASIAS-VALDES Ch. BORALEY Apprendre en stage Présentation aux référents 02.09.2010 C. MASIAS-VALDES Ch. BORALEY Et pour commencer De quoi un étudiant a-t-il besoin pour apprendre en stage? Contenu de la présentation Introduction

Plus en détail

Webinaires d intégration: activité clé du Programme de formation en ligne pour les infirmières pivot en oncologie pour l intégration des connaissances

Webinaires d intégration: activité clé du Programme de formation en ligne pour les infirmières pivot en oncologie pour l intégration des connaissances Webinaires d intégration: activité clé du Programme de formation en ligne pour les infirmières pivot en oncologie pour l intégration des connaissances Stéphane Dubuc, Centre d expertise en santé de Sherbrooke

Plus en détail

DÉVELOPPER SES COMPÉTENCES POUR SUPERVISER LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE. Présentation du programme de formation RCPI, 2012 1

DÉVELOPPER SES COMPÉTENCES POUR SUPERVISER LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE. Présentation du programme de formation RCPI, 2012 1 DÉVELOPPER SES COMPÉTENCES POUR SUPERVISER LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE Présentation du programme de formation RCPI, 2012 1 Propriété intellectuelle : Le matériel original développé dans le cadre

Plus en détail

L expertise médicale : une ressource de gestion à connaître. Jean Mireault, M.D., M.Sc.

L expertise médicale : une ressource de gestion à connaître. Jean Mireault, M.D., M.Sc. L expertise médicale : une ressource de gestion à connaître Jean Mireault, M.D., M.Sc. Objectifs de la présentation Démontrer l importance de l utilisation des données dans l engagement médical Présenter

Plus en détail

L enjeu de l évaluation

L enjeu de l évaluation Joël Belmin Hôpital Charles Foix et Université Paris 6 Ivry-sur-Seine L enjeu de l évaluation Augmentation du coût de la santé Recentrer les dépenses sur les traitements efficaces Dé remboursement des

Plus en détail

Implantation d un programme d activité physique quotidien dans un établissement scolaire pour favoriser la réussite scolaire

Implantation d un programme d activité physique quotidien dans un établissement scolaire pour favoriser la réussite scolaire Implantation d un programme d activité physique quotidien dans un établissement scolaire pour favoriser la réussite scolaire USherbrooke.ca/feps/ecoleactive Équipe recherche Sylvain Turcotte, Ph.D. Sylvie

Plus en détail

LE RÔLE DE LA DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS EN CONTEXTE DE RÉORGANISATION DU RÉSEAU

LE RÔLE DE LA DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS EN CONTEXTE DE RÉORGANISATION DU RÉSEAU LE RÔLE DE LA DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS EN CONTEXTE DE RÉORGANISATION DU RÉSEAU Geneviève MÉNARD, inf., M.Sc., inf., M.Sc. (A.) Directrice-conseil, Affaires externes Ordre des infirmières et infirmiers

Plus en détail

Politique de soutien à la réussite aux études de 1 er cycle

Politique de soutien à la réussite aux études de 1 er cycle ANNEXE 2006-CA505-09-R5077 Politique de soutien à la réussite aux études de 1 er cycle Décanat des études de premier cycle Février 2006 Énoncé de politique l Université s engage à soutenir l étudiant dans

Plus en détail

Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation

Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation Les professeurs et les personnels d éducation mettent en œuvre les missions que la nation assigne à l école. En leur qualité de fonctionnaires

Plus en détail

Catalogue de formations Management:

Catalogue de formations Management: Catalogue de formations Management: Tuteur formateur...page 2 Tuteur Hiérarchique...page 3/4 Réussir sa réunion management...page 5 Animer et diriger son équipe...page 6/7 Les leviers de la motivation...page

Plus en détail

Salon Préventica Lille 2013

Salon Préventica Lille 2013 Centre de gestion de la Fonction Publique Territoriale du Nord www.cdg59.fr Risques psychosociaux : méthodologie d intervention pluridisciplinaire du pôle prévention du CDG 59 Salon Préventica Lille 2013

Plus en détail

7 octobre 2014 Entretiens Jacques Cartier

7 octobre 2014 Entretiens Jacques Cartier Le projet de formation «Partenaires, jusqu à la fin» Déterminer avec le patient et ses proches les objectifs de ses soins en contexte de maladie grave et de fin de vie 7 octobre 2014 Entretiens Jacques

Plus en détail

DOSSIERS PÉDAGOGIQUES

DOSSIERS PÉDAGOGIQUES DOSSIERS PÉDAGOGIQUES Les dossiers pédagogiques comprennent des outils pour faciliter la tâche d enseignement d un professeur. 1. PLANIFICATION PÉDAGOGIQUE Yvon Brunet, inf., M. Éd. Ce dossier pédagogique

Plus en détail

Autisme et Qualité de vie. «Petit enfant deviendra grand»

Autisme et Qualité de vie. «Petit enfant deviendra grand» Autisme et Qualité de vie «Petit enfant deviendra grand» Atelier animé par Jessica Huin, maman d Aymeric et Marie-Hélène Bouchez, psychologue à la Fondation SUSA Qu allons-nous partager avec vous? Deux

Plus en détail

Une initiative de la Direction Générale de la Santé. mise en œuvre Société Française de Gériatrie et Gérontologie. en collaboration avec

Une initiative de la Direction Générale de la Santé. mise en œuvre Société Française de Gériatrie et Gérontologie. en collaboration avec Une initiative de la Direction Générale de la Santé mise en œuvre Société Française de Gériatrie et Gérontologie en collaboration avec Améliorer la qualité des pratiques professionnelles MOBIQUAL : MOBILISATION

Plus en détail

Qualité et sécurité des soins Rôle de la direction des soins infirmiers- au Québec

Qualité et sécurité des soins Rôle de la direction des soins infirmiers- au Québec Qualité et sécurité des soins Rôle de la direction des soins infirmiers- au Québec Josée F. Breton, B.Sc.inf., MBA, Conseillère senior en organisation des soins et du travail, Direction des soins infirmiers

Plus en détail

2013-2014. Programme d'internat en psychologie et neuropsychologie clinique Hôpital Pierre-Janet du CSSS de Gatineau

2013-2014. Programme d'internat en psychologie et neuropsychologie clinique Hôpital Pierre-Janet du CSSS de Gatineau 2013-2014 Programme d'internat en psychologie et neuropsychologie clinique Hôpital Pierre-Janet du CSSS de Gatineau HPJ 2013-2014 P a g e 1 TABLE DES MATIERES Présentation générale... 2 Internats en psychologie

Plus en détail

Pour des écoles promotrices de réussite éducative en matière de santé et de bien-être. «Partage international en éducation pour un mieux être global»

Pour des écoles promotrices de réussite éducative en matière de santé et de bien-être. «Partage international en éducation pour un mieux être global» Pour des écoles promotrices de réussite éducative en matière de santé et de bien-être «Partage international en éducation pour un mieux être global» L éducation à la santé au Québec Programmes scolaires

Plus en détail

Domaine : Le management CATALOGUE DE FORMATION 2011-2015

Domaine : Le management CATALOGUE DE FORMATION 2011-2015 Domaine : Le management CATALOGUE DE FORMATION 2011-2015 Sous -domaine : Le management stratégique Sous-domaine : Le management Management : concept, définitions et outils -Connaitre les principes, les

Plus en détail

Les résultats probants au service du portfolio de développement professionnel en 4ème année de spécialisation en Oncologie.

Les résultats probants au service du portfolio de développement professionnel en 4ème année de spécialisation en Oncologie. Les résultats probants au service du portfolio de développement professionnel en 4ème année de spécialisation en Oncologie. M-C Wilmot A Majot 1 PLAN 1. Une expérience pédagogique de l EBN 2. Contexte

Plus en détail

Le tutorat Formule de stage utilisée dans les programmes en sciences infirmières de l Université du Québec à Chicoutimi

Le tutorat Formule de stage utilisée dans les programmes en sciences infirmières de l Université du Québec à Chicoutimi Le tutorat Formule de stage utilisée dans les programmes en sciences infirmières de l Université du Québec à Chicoutimi Marie-Claude Bouchard, inf., Ph.D. (c) Professeure Sc. Inf. Colloque de l Acfas 9

Plus en détail

Services Éducatifs Présentation du programme L éducation est l arme la plus puissante que vous pouvez utiliser pour changer le monde.

Services Éducatifs Présentation du programme L éducation est l arme la plus puissante que vous pouvez utiliser pour changer le monde. Services Éducatifs Présentation du programme L éducation est l arme la plus puissante que vous pouvez utiliser pour changer le monde. -Nelson Mandela Société Alzheimer de Montréal Mission Depuis 1981,

Plus en détail

de distinguer les principales manifestations du delirium, de la démence et de la dépression, Cliquez sur SUIVANT pour commencer.

de distinguer les principales manifestations du delirium, de la démence et de la dépression, Cliquez sur SUIVANT pour commencer. 1 Bonjour! La présence de plusieurs facteurs de risque du delirium et l'apparition d'un symptôme cognitif, notamment la désorientation, sème le doute, chez l'équipe soignante, que Mme Apollon développe

Plus en détail

Santé mentale: Prévenir, Gérer l absence et Favoriser le retour au travail

Santé mentale: Prévenir, Gérer l absence et Favoriser le retour au travail Santé mentale: Prévenir, Gérer l absence et Favoriser le retour au travail Michèle Parent, MScA, CRHA Vice-présidente adjointe, Invalidité groupe, Québec et Est de l Ontario 1er décembre 2014 PRÉVENIR,

Plus en détail

qualité DES SOINS ET CONSEILS

qualité DES SOINS ET CONSEILS qualité DES SOINS ET CONSEILS Certificate of Advanced Studies (CAS) - 2016 Développer des compétences relatives à la qualité des soins et aux conseils Concept général Le CAS «Qualité des Soins et Conseils»

Plus en détail

Relier l apprentissage à la pratique Comment faire un exercice de réflexion sur la pratique pour obtenir des crédits MAINPRO-C

Relier l apprentissage à la pratique Comment faire un exercice de réflexion sur la pratique pour obtenir des crédits MAINPRO-C Lien à la version électronique de le formulaire l Apprentissage à la Pratique : https://www.formrouter.net/forms@cfpc/mainpro_linking_learning_practice_fr.html Relier l apprentissage à la pratique Comment

Plus en détail

Rôle et place de l infirmière référente dans le suivi de la maladie de Parkinson à ses différents stades d évolution

Rôle et place de l infirmière référente dans le suivi de la maladie de Parkinson à ses différents stades d évolution Rôle et place de l infirmière référente dans le suivi de la maladie de Parkinson à ses différents stades d évolution Cheffe de projet Brigitte itt Victor, infirmière iè responsable d unité, service de

Plus en détail

COLLOQUE ARY BORDES. Investir dans les ressources humaines pour reconstruire un système de santé performant. Bilkis Vissandjée, PhD 24 mars 2011

COLLOQUE ARY BORDES. Investir dans les ressources humaines pour reconstruire un système de santé performant. Bilkis Vissandjée, PhD 24 mars 2011 COLLOQUE ARY BORDES Investir dans les ressources humaines pour reconstruire un système de santé performant Bilkis Vissandjée, PhD 24 mars 2011 Faculté des sciences infirmières Faculté des sciences infirmières

Plus en détail

Cadre supérieur de santé formateur en IFCS

Cadre supérieur de santé formateur en IFCS PROFIL DE POSTE Cadre supérieur de santé formateur en IFCS. Informations sur le poste. Date de parution : - 28/04/2015. Lieu : - IFCS région Auvergne CHU Clermont-Ferrand. Type de contrat : - Fonction

Plus en détail

Compte Rendu 8 ème Colloque FINE Europe à Lisbonne Octobre 2010

Compte Rendu 8 ème Colloque FINE Europe à Lisbonne Octobre 2010 Compte Rendu 8 ème Colloque FINE Europe à Lisbonne Octobre 2010 Rapporteur : A Santucci qui représentait FINE Belgique de par son mandat au sein de FINE Belgique «Relations Internationales» a eu un rôle

Plus en détail

Résumé du Mémoire d Executive Master

Résumé du Mémoire d Executive Master EXECUTIVE MASTER EN POLITIQUES ET PRATIQUES DU DEVELOPPEMENT (DPP) Année Académique 2012 2013 Résumé du Mémoire d Executive Master Bilan d une approche basée sur l accompagnement des partenaires: Cas du

Plus en détail

INFORMATIQUE - PROJET DE DEVELOPPEMENT INTERNET/INTRANET

INFORMATIQUE - PROJET DE DEVELOPPEMENT INTERNET/INTRANET MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION INFORMATIQUE

Plus en détail

Formation Programme psychoéducatif de gestion du stress destiné aux proches aidants d un parent âgé à domicile

Formation Programme psychoéducatif de gestion du stress destiné aux proches aidants d un parent âgé à domicile Formation Programme psychoéducatif de gestion du stress destiné aux proches aidants d un parent âgé à domicile Février 2015 Table des matières 1. La Chaire Desjardins en soins infirmiers à la personne

Plus en détail

( prêt de la Banque Mondiale N 7392TN) -------------

( prêt de la Banque Mondiale N 7392TN) ------------- UNIVERSITE DE SOUSSE TERMES DE REFERENCE Projet d appui à la qualité (Capacité de Gestion) Formation des cadres de l Université de Sousse Dans le domaine de la Gestion Financière des Établissements Publics

Plus en détail

Le Modèle Conceptuel de Virginia Henderson. P. Bordieu (2007)

Le Modèle Conceptuel de Virginia Henderson. P. Bordieu (2007) Le Modèle Conceptuel de Virginia Henderson P. Bordieu (2007) Postulats qui l étayent (= fondements) Valeurs qui le justifient Éléments qui le composent: - But poursuivi - Cible - Rôle de l infirmière -

Plus en détail

La participation d un pair aidant au retour. post-isolement : les principaux enjeux

La participation d un pair aidant au retour. post-isolement : les principaux enjeux La participation d un pair aidant au retour + post-isolement : les principaux enjeux Marie-Hélène Goulet, inf., Ph.D.(c), UdM Patricia Clavet, paire aidante Caroline Larue, Ph.D, UdM + Problématique Plus

Plus en détail

La simulation clinique haute fidélité en soins infirmiers

La simulation clinique haute fidélité en soins infirmiers Atelier pédagogique Colloque annuel 2011 de l AEESICQ, 2 juin 2011, Trois-Rivières La simulation clinique haute fidélité en soins infirmiers Ivan L. Simoneau, inf., Ph.D. Isabelle Ledoux, M.Sc. inf. Claude

Plus en détail

Wiiji Kakendaasodaa: Apprendre ensemble

Wiiji Kakendaasodaa: Apprendre ensemble : Apprendre ensemble Sommaire exécutif PROJET D ÉCOLES MODÈLES Février 2015 Julia O Sullivan, PhD Conseillère principale pour a Professeure et doyenne Institut des études pédagogiques de l Ontario Université

Plus en détail

Questions à se poser pour concevoir, tenir et évaluer une activité de formation en milieu de travail

Questions à se poser pour concevoir, tenir et évaluer une activité de formation en milieu de travail Questions à se poser pour concevoir, tenir et évaluer une activité de formation en milieu de travail Présentation en soutien au webinaire réalisé dans le cadre de la Semaine québécoise des adultes en formation

Plus en détail

Référentiel de formation des aides-soignants

Référentiel de formation des aides-soignants Référentiel de formation des aides-soignants Documents de référence La formation Arrêté du 22 octobre 2005 modifié relatif à la formation conduisant au diplôme d Etat d aide-soignant Annexes I : référentiel

Plus en détail

CURRICULUM VITAE. 2005-2007 Certificat de Formation continue en Education Thérapeutique du Patient à l Université de Genève - Suisse

CURRICULUM VITAE. 2005-2007 Certificat de Formation continue en Education Thérapeutique du Patient à l Université de Genève - Suisse 1 CURRICULUM VITAE DONNEES PERSONNELLES Nom : WALGER Prénom : Olivier Adresse privée : Foyards 58 2300 La Chaux-de-Fonds Suisse Nationalité : Française. Titulaire d un permis C d établissement depuis 1992

Plus en détail