Le rôle de conseiller auprès des administrateurs. Le directeur général et le service de bibliothèque

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le rôle de conseiller auprès des administrateurs. Le directeur général et le service de bibliothèque"

Transcription

1 LE RÔLE DU DIRECTEUR GÉNÉRAL Cntenu Nminatin du directeur général Le rôle de cnseiller auprès des administrateurs Le rôle de gestinnaire Le directeur général et le service de biblithèque Relatins entre le directeur général et la municipalité Relatins entre le directeur général et la cmmunauté Le rôle de secrétaire/trésrier du cnseil de biblithèque Administratin 9 1

2 La respnsabilité de gérer les activités de la biblithèque au nm du cnseil de biblithèque revient au directeur général (DG). La Li de 1984 sur les biblithèques publiques, L.R.O. 1990, chapitre P/44* dit: «Le cnseil nmme un directeur général qui surveille et dirige les activités de la biblithèque publique et sn persnnel, qui assiste à tutes les réunins du cnseil et qui exerce les autres puvirs et fnctins que le cnseil lui cnfère.» Paragraphe 15(2) * Il s agit du titre fficiel de la nuvelle impressin de la Li dispnible en janvier Le cntenu est identique à la Li de 1984 sur les biblithèques publiques. NOMINATION DU DIRECTEUR GÉNÉRAL Une des principales respnsabilités du cnseil de biblithèque cnsiste à nmmer un directeur général. Le cnseil de biblithèque est chargé d embaucher, d évaluer et de cngédier, au besin, le directeur général. Il est imprtant de se suvenir que le cnseil de biblithèque est l emplyeur et le DG est l emplyé. Lrsque le cnseil de biblithèque veut nmmer le biblithécaire en chef directeur général, il dit faire adpter un règlement. Une fis ce règlement adpté, les nminatins futures au pste de directeur général se fnt par une mtin du cnseil de biblithèque. 2

3 (Exemple 1: Règlement du cnseil de biblithèque pur créer le pste de directeur général) Le cnseil de biblithèque peut cnsacrer beaucup de temps et de travail à l élabratin des plitiques et des plans pur la biblithèque, mais c est le directeur général qui, en fin de cmpte, dit s assurer que ces plitiques et plans sient mis en euvre. Il est dnc très imprtant que le cnseil de biblithèque chisisse la meilleure persnne dispnible pur ccuper le pste de directeur général. Lrsque le cnseil de biblithèque décide d embaucher un directeur général, il dit déterminer les qualificatins et les cmpétences qui snt nécessaires pur ccuper ce pste. Le cnseil de biblithèque peut utiliser la liste suivante cmme guide en ce qui a trait aux cmpétences essentielles à un directeur général efficace. 1. Cmpétences administratives dans les dmaines suivants: cmmunicatins, leadership, planificatin et évaluatin, ressurces humaines, finances, gestin et relatins publiques, cnnaissance des structures plitiques et législatives se rapprtant à la biblithèque. 2. Cmpétences dans le dmaine de la biblithécnmie (p.ex.: prêt, rganisatin des cllectins, dévelppement des cllectins, service de référence et d infrmatin, activités d animatin, acquisitins, catalgage, traitement et cnnaissance de l infrmatique dcumentaire). 3. Cnnaissance des intérêts et des besins de la cmmunauté, et en particulier cnnaissance des autres rganismes et des services qu ils ffrent (p. ex.: écles, églises, rganismes de services, jurnaux, théâtres, clubs et principales entreprises). Cnnaissance des dnnées démgraphiques se rapprtant à la cmmunauté (p. ex.: grupes d âge, répartitin seln le sexe, frmatin, ccupatins, langues) et participatin à la vie cmmunautaire. 4. Initiative et débruillardise pur truver des manières de faire avancer les chses, de résudre les difficultés, d btenir des résultats et de truver des slutins innvatrices aux prblèmes difficiles. Le cnseil de biblithèque au cmplet, u un cmité de sélectin du cnseil de biblithèque, dit rédiger l annnce pur le pste de directeur général et veiller à ce qu n ait une descriptin de pste à jur. 3

4 (Exemple 2: Annnce pur le pste de directeur général) Le cnseil de biblithèque détermine les cnditins de travail du directeur général. Ces cnditins de travail divent cmprendre une descriptin de pste et les renseignements suivants: hraire de travail, salaire, avantages sciaux et prcessus d évaluatin. La sectin du Guide intitulée Administrain 4: Les ressurces humaines peut servir de guide. Descriptin de pste La descriptin de pste dit énncer en détail les respnsabilités du directeur général et préciser à qui le DG rendra des cmptes. Les tâches divent être clairement énumérées. (Exemple 3: Descriptin de pste du directeur général) Hraire de travail L hraire de travail dit crrespndre aux respnsabilités rattachées au pste de directeur général. L hraire régulier dit inclure la présence aux réunins du cnseil de biblithèque et du Service des biblithèques de l Ontari (SBO) et la participatin aux activités cmmunautaires, ateliers et cngrès pertinents. Salaire et avantages sciaux Obtenir et cnserver les services d une persnne qualifiée est un des meilleurs investissements que peut faire la biblithèque. On devrait ffrir le meilleur salaire et les meilleurs avantages sciaux pssible. Le cnseil de biblithèque d une petite biblithèque dit également être prêt à ffrir d autres incitatins telles que du sutien pur la frmatin et la pssibilité de participer aux activités reliées à la prfessin (p. ex.: EXCEL, ateliers du SBO, assciatins prfessinnelles). Prcessus d'évaluatin Il est dans l intérêt à la fis du cnseil de biblithèque et du directeur général de veiller à ce qu une évaluatin écrite du rendement du directeur général sit effectuée annuellement et cnservée dans sn dssier. Le cnseil de biblithèque est respnsable d effectuer cette évaluatin. Celle-ci dnne l ccasin au cnseil de biblithèque et au directeur général d examiner le rendement de ce dernier et d établir des bjectifs précis pur l année à venir. 4

5 Cnseil municipal. crée par règlement, une biblithèque publique. nmme un cnseil d administratin. attribue le budget Les dmaines clés de respnsabilité Le public (les électeurs) Guvernement prvincial. adpte une Li sur les biblithèques publiques. ffre des subventins additinnelles. ffre un sutien additinnel par l intermédiaire du Service des biblithèques de l Ontari Le cnseil de biblithèque. élabre et appruve les plitiques; planifie. assure un financement adéquat. furnit des installatins apprpriées. embauche un DG. fait la prmtin de la biblithèque Le directeur général A titre de cnseiller auprès des administrateurs: 1. recmmande des plitiques, planifie; 2. élabre les budgets préliminaires et les rapprts fficiels; 3. ccupe le pste de secrétaire/trésrier. A titre de directeur de la biblithèque: 4. met en euvre les plitiques et les directives du cnseil de biblithèque; 5. dirige les prgrammes et les services; 6. dépense les smmes alluées; 7. dirige et supervise tus les emplyés; 8. favrise de bnnes relatins publiques. Le persnnel. se cnfrme aux prcédures établies. ffre les activités et les services Le public (la clientèle) Les décisins du cnseil d administratin de la biblithèque sernt judicieuses à cnditin que ce dernier cmprenne bien les dssiers présentés et pssède les renseignements exacts et des exemples précis. Le rôle du directeur général cmme surce privilégiée d infrmatin est essentiel. Le directeur général dit furnir l infrmatin et également recmmander des façns de prcéder réalisables. LE RÔLE DE CONSEILLER AUPRÈS DES ADMINISTRATEURS 5

6 Par exemple, la planificatin cnstitue un des principaux rôles du cnseil de biblithèque. Pur planifier efficacement, il faut effectuer une analyse des besins de la cmmunauté. Le cnseil de biblithèque dit élabrer des buts et bjectifs pur la biblithèque et frmuler un plan pur réaliser ces buts. Le directeur général dit participer à ce prcessus, aider à élabrer les buts et bjectifs, et recmmander les plitiques qui sernt nécessaires pur mettre en euvre les plans relatifs au service de biblithèque. Pur que le directeur général puisse efficacement ffrir ce sutien, il lui faudra bien cnnaître les dévelppements et les tendances dans les dmaines suivants*: les préccupatins de la cmmunauté; le milieu plitique lcal; les lis pertinentes; les nrmes de biblithèque; les prirités du service; la technlgie; les techniques administratives. * On peut btenir la plupart de ces renseignements en s adressant au ministère de la Culture, du Turisme et des Lisirs, à un bureau du Service des biblithèques de l Ontari, au bureau municipal u auprès de ses cllègues. Lrsqu un changement imprtant est requis au niveau des plitiques u du service, le directeur général rédige un curt rapprt u «prpsitin de service» qu il présente au cnseil de biblithèque. Cette prpsitin peut cmprendre les sectins suivantes: intrductin; situatin actuelle; analyse; slutins pssibles; cnséquences financières; recmmandatins. La prpsitin devrait tenir cmpte des éléments suivants: la situatin particulière de la cmmunauté; les nrmes établies qui snt déja en place; les services fferts dans les installatins avisinantes; le sutien du réseau des biblithèques. Vici un exemple d une prpsitin de service faite pur dnner suite à une situatin survenue à la ville de Trillium. 6

7 Biblithèque publique de Trillium Prpsitin de service 15 septembre 1992 Intrductin La ppulatin de la ville de Trillium a augmentée de façn significative dernièrement à cause de l uverture d une usine de transfrmatin du bis. Cette augmentatin de la ppulatin a amené une augmentatin de la demande cncernant le service de biblithèque. Cmme la cmpagnie-mère de l usine est nrvégienne, plusieurs des nuveaux résidents snt des Canadiens qui parlent le nrvégien. Les vingt nuvelles familles nt fait de nmbreuses demandes pur des dcuments en langue nrvégienne. Situatin actuelle La biblithèque publique de Trillium ne pssède aucun dcument en langue nrvégienne. Certains dcuments nt été empruntés par le biais du service multilingue du SBO. Aucun membre du persnnel ne parle nrvégien. Aucune biblithèque u écle avisinante ne pssède de dcuments dans cette langue. La plitique fficielle de la biblithèque publique de Trillium cnsiste à ffrir des services à tutes les cmpsantes de la cmmunauté. Les cadres de la cmpagnie nt ffert leur aide pur chisir des dcuments pertinents et plusieurs nt également prpsé leurs services pur aider le persnnel à catalguer et à traiter les dcuments. Analyse La demande actuelle, la plitique établie et le fait que les nuveaux résidents semblent installés à lng terme dans ntre ville amènent à penser que la biblithèque publique de Trillium devra ffrir dans un délai raisnnable des services de biblithèque à ces nuvelles familles en leur furnissant des dcuments en langue nrvégienne dans le cadre de ntre plan cntinu de dévelppement des cllectins. Slutins pssibles 1. Dépendre entièrement du SBO et du Bibliservice multilingue pur ffrir les dcuments demandés. 2. Dévelpper une cllectin de base de dcuments en langue nrvégienne. 3. Une cmbinaisn des slutins 1 et Reprter la décisin jusqu à la prchaine année financière. 7

8 Cnséquences financières Le cût estimé d une cllectin de base s élève à 2000,00 $. Le budget actuel allué aux dcuments a été attribué et il ne prévit pas l achat de dcuments additinnels. Il n y a pas de subventin de prjet prévu pur ces cas. La nuvelle usine a cntribué de manière significative à l assiette fiscale de la municipalité; le cnseil municipal purrait dnc répndre favrablement à une demande de fnds additinnels pur augmenter ntre cllectin de dcuments en langue nrvégienne. Recmmandatin Il faudrait dévelpper une cllectin lcale de dcuments en langue nrvégienne. Au départ, le Bibliservice multilingue purrait servir à créer une telle cllectin de dcuments en langue nrvégienne. Cette année, le dévelppement de ntre prpre cllectin purrait être subventinnée: en acceptant l ffre des cadres de la cmpagnie; en s adressant à la directin de la cmpagnie pur un dn; en demandant à la municipalité des fnds additinnels qui cnstitueraient un fnds d investissement uniques dans le budget de cette année. Une fis que la cllectin aura été mise sur pied, les ajuts habituels à cette cllectin sernt inclus dans le budget de fnctinnement annuel de la biblithèque. Le DG a furni tus les renseignements nécessaires au cnseil de biblithèque et les a présentés adéquatement; c est maintenant au cnseil de biblithèque de décider s il ffrira ce service u nn. Lrsqu n veut effectuer des changements au niveau du budget u des plitiques, il faut l apprbatin du cnseil de biblithèque. Les directives relatives à ces questins snt transmises au directeur général par l intermédiaire de mtins adptées par le cnseil de biblithèque et inscrites au prcès-verbal. Bien que la cnsultatin préliminaire avec le président u d autres membres du cnseil de biblithèque puisse être utile, c est le cnseil de biblithèque au cmplet qui pssède l autrité pur prendre ce genre de décisins. 8

9 Le cnseil de biblithèque est indirectement respnsable de la gestin de la biblithèque puisqu il adpte les plitiques, les plans et le budget, et qu il embauche le DG. Le directeur général assume l entière respnsabilité de gérer la biblithèque cnfrmément aux plitiques, aux plans et au budget mis en place par le cnseil de biblithèque. LE RÔLE DE GESTIONNAIRE Le persnnel Le cnseil de biblithèque embauche le directeur général, mais c est ce dernier qui est chargé d embaucher, de frmer, d évaluer et, au besin, de cngédier tus les autres membres du persnnel. Les relatins entre les membres du cnseil de biblithèque et les emplyés de la biblithèque représentent une questin délicate. Les membres du cnseil de biblithèque divent certainement mntrer un intérêt crdial et amical envers le persnnel. Cependant, les emplyés et les membres au cnseil d'administratin divent tus deux réaliser que, du pint de vue administratif, le cntact fficiel entre le cnseil de biblithèque et le persnnel dit se faire par l intermédiaire du directeur général. Tute exceptin à cette règle dit être ntée dans la plitique relative au persnnel. Le directeur général décide du nmbre d emplyés jugé nécessaire pur ffrir le meilleur service pssible et recmmande au cnseil de biblithèque les changements à apprter au niveau des affectatins du persnnel et du financement nécessaire. Le DG dit analyser le travail qui dit être accmpli et répartir les tâches parmi sn persnnel; cette analyse est essentielle parce qu elle furnit un prcessus d évaluatin du service existant et un instrument privilégié de planificatin pur le futur. De plus, le DG détermine les qualificatins requises des emplyés pur effectuer leur travail. Les facteurs qui divent être cnsidérés incluent le nmbre d emplyés, la frmatin requise, ainsi que les fnctins rattachées à chaque pste. 9

10 Facteurs à cnsidérer cncernant les besins en persnnel Heures d uverture Par exemple, dans une très petite biblithèque ne cmptant qu un seul emplyé, il faudra embaucher quelqu un pur le remplacer durant l heure des repas lrsque la biblithèque est uverte tute la jurnée. Pur les sirées et les fins de semaine, un emplyé ayant de l expérience avec les enfants serait un atut pur la biblithèque. Prêt Le nmbre d emplyés devrait augmenter lrsque le nmbre de prêts augmente. En divisant le nmbre de prêts hebdmadaires par le nmbre d heures travaillées par le persnnel, n btient un indicateur de l achalandage du cmptir du prêt; cet achalandage est directement relié au travail qui dit être effectué «derrière» le cmptir. Nmbre de dcuments dans la cllectin Gérer les cllectins de livres et de péridiques dans une biblithèque cntenant titres prend plus de temps que lrsqu n a une cllectin de 5000 titres. Il faut aussi tenir cmpte du nmbre des acquisitins. Si n augmente le budget allué aux dcuments u si n reçit une subventin spéciale de 2000,00 $ pur acheter des livres en langue nrvégienne, n ffrira un meilleur service mais il y aura également une surcharge de travail. Tendances et changements au sein de la cmmunauté Par exemple, la créatin d un nuveau quartier u l arrivée d une nuvelle entreprise amènera une augmentatin de la ppulatin. La cnstructin d une écle secndaire réginale u l agrandissement d une usine ccasinnera habituellement un surplus de travail pur les emplyés de la biblithèque. Services et activités Il faut beaucup de temps pur planifier et mettre en euvre des activités pur les enfants, ffrir des services de référence de qualité et présenter des activités d animatin. Lrsqu n ajute un nuveau service u une nuvelle activité, il faut suvent augmenter le nmbre d emplyés. Les activités d animatin, et surtut la préparatin de ces activités, exigent du temps et de l expérience de la part des emplyés. 10

11 Salaires Le directeur général dit vir à ce que les emplyés reçivent le meilleur salaire pssible et à ce que ces salaires sient mdifiés pur crrespndre à tut changement au niveau des respnsabilités u à tute frmatin prfessinnelle suivie. Le cnseil de biblithèque détermine le mntant ttal qui sera cnsacré aux salaires dans le budget, mais c est le directeur général qui recmmande les échelles salariales des emplyés. Le directeur général est respnsable de frmer et de superviser le persnnel. Le DG dit veiller à ce que les hraires de travail et les tâches sient bien répartis. L évaluatin du rendement de chaque emplyé dit se faire tus les ans. Le DG est aussi chargé de recmmander et d élabrer des prcédures relatives au persnnel. Les plitiques relatives au persnnel snt cependant la respnsabilité du cnseil de biblithèque. On traite en détail de ces plitiques et prcédures dans la sectin du Guide intitulée Les ressurces humaines. Questins financières Le directeur général est chargé de l élabratin du budget cnfrmément à la prcédure administrative habituelle. Le budget est élabré en cnsultatin avec le cnseil de biblithèque et avec l aide du persnnel. Le cnseil de biblithèque dit appruver le budget puis le présenter au cnseil municipal. Cette présentatin du budget au cnseil municipal peut être faite par le président du cnseil de biblithèque, le directeur général u le président du cmité des finances, s il y a lieu. Tutefis la présence du directeur général est suhaitable afin de répndre aux questins des membres du cnseil municipal. Le DG dit dépenser les fnds tel que prévu au budget. Il dit cnserver un registre de tus les revenus et de tutes les dépenses. Pur tutes les questins d rdre financier, le directeur général peut déléguer certaines tâches, mais il demeure la persnne respnsable en tut temps. 11

12 Rapprt du directeur général Le directeur général est respnsable des activités de la biblithèque et il dit en rendre cmpte au cnseil de biblithèque. La présentatin de rapprts permet au directeur général de mntrer qu il s est acquitté de ses respnsabilités dans tus les dmaines d activité de la biblithèque. Un rapprt écrit permet au directeur général de rapprter ses réalisatins administratives et de suligner les activités de la biblithèque. Une fis que le rapprt a été reçu par le cnseil de biblithèque et inscrit au prcès-verbal, il devient un dcument fficiel de la biblithèque. Le rapprt devrait cntenir des renseignements pertinents tels que: les statistiques de prêt, le nmbre d abnnements, les changements imprtants cncernant le fnds de biblithèque, les subventins spéciales reçues, les activités des administrateurs et du persnnel, les changements de persnnel et les réunins auxquelles le DG a assisté au nm de la biblithèque. Le rapprt devrait permettre de relier ces éléments d infrmatin entre eux puis de les rattacher aux buts et bjectifs plus glbaux de la biblithèque. Il peut être utile de rédiger le rapprt en différentes sectins en se servant de titres tels que réalisatins, réunins imprtantes, ateliers/cngrès, activités à venir et préccupatins. (Exemple 4: Rapprt mensuel du directeur général) Pur être efficace dans la prestatin des services de biblithèque, le directeur général dit puvir délimiter les tâches en se basant sur les buts fixés par le cnseil de biblithèque; il dit suivre tutes les étapes du prcessus administratif suivant: Fixer les buts Délimiter les tâches Mettre en euvre Effectuer le suivi Évaluer Rapprter 12

13 Par exemple, présumns que le cnseil de la biblithèque publique de Trillium a accepté la recmmandatin du directeur général et décidé d ffrir des dcuments en langue nrvégienne. Le cnseil de biblithèque a adpté la mtin suivante qui fixe un but précis: «Dévelpper une cllectin de base de dcuments en langue nrvégienne en demeurant dans les limites du budget allué précisément à cette fin; cette cllectin sera bien rganisée et accessible, et elle crrespndra aux besins de la clientèle nrvégienne.» LE DIRECTEUR GÉNÉRAL ET LE SERVICE DE BIBLIOTHÈQUE Pur ffrir le service de manière efficace, le directeur général prcédera en suivant les étapes suivantes: 1. Délimiter les tâches Rédiger une prcédure pur le chix, l acquisitin, le catalgage, le traitement et le prêt de ces dcuments. 2. Mettre en euvre Assigner les respnsabilités et frmer le persnnel de manière apprpriée. 3. Effectuer le suivi Superviser le persnnel tut au lng du prcessus. Examiner l efficacité des prcédures. Examiner l efficacité du prgramme en cmpilant des dnnées sur le nmbre de prêts et l utilisatin sur place des dcuments en langue nrvégienne. Nter les demandes et les cmmentaires des usagers. 4. Évaluer Se servir des renseignements btenus lrs du suivi et cmparer le résultat au but riginal. Utiliser ces renseignements pur déterminer si le but riginal a été atteint et si le service est ffert de la manière la plus efficace pssible. 5. Rapprter Rassembler tutes les dnnées et rédiger un rapprt destiné au cnseil de biblithèque. On peut alrs, suite à l'analyse des résultats avir à mdifier les buts et bjectifs u à en élabrer des nuveaux. Le cycle recmmence ensuite. 13

14 Dans les très petites biblithèques, le directeur général dit suvent accmplir d autres tâches cmme la référence et le prêt, par exemple; les aspects de gestin et de planificatin assciés au pste de DG snt cependants essentiels si n veut que la biblithèque crisse au rythme de la cmmunauté et ffre un service pertinent. On dit avir un nmbre suffisant d emplyés pur permettre au DG de s acquitter de tutes les tâches administratives qui lui reviennent et/u qui lui snt assignées par le cnseil de biblithèque. Lrsque le directeur général et l administratin municipale nt des relatins de travail harmnieuses, les affaires impliquant la biblithèque et la municipalité fnctinnent plus efficacement. Une bnne cmpréhensin des affaires lcales permet au directeur général de faire des recmmandatins budgétaires réalistes et d ffrir des présentatins pertinentes et efficaces au cnseil de biblithèque. Lrsque les emplyés municipaux snt au curant des préccupatins de la biblithèque et pssèdent l infrmatin apprpriée, ils snt suvent plus uverts aux demandes du cnseil de biblithèque. Il est dnc imprtant de veiller à ce qu il y ait cntinuellement un échange d infrmatin entre la biblithèque et le bureau municipal. RELATIONS EN- TRE LE DIRECTEUR GÉNÉRAL ET LA COMMUNAUTÉ Tus les emplyés et tus les administrateurs du cnseil de biblithèque divent mettre en valeur les services et les activités de la biblithèque et mntrer leur appréciatin lrsque la biblithèque reçit un sutien quelcnque. Mais, en fin de cmpte, c est le DG qui dit assumer la respnsabilité d ffrir un service de grande qualité à la cmmunauté. Pur rehausser le prestige de la biblithèque, le DG dit prfiter de tutes les ccasins qui lui snt ffertes pur s adresser à des grupes et participer à des activités cmmunautaires. Une présentatin au club Richelieu lcal u une visite au centre d accueil de l endrit attire l attentin sur la biblithèque et, en même temps, permet de mieux cnnaître sa cmmunauté. En participant plus activement aux activités lcales, le directeur général cmprend davantage les besins de la cmmunauté. Cette démarche est utile lrs de la planificatin et elle permet d'avir une biblithèque mieux adaptée aux besins de sa clientèle. La biblithèque purra ainsi mieux crrespndre au caractère particulier de la cmmunauté lcale en cmblant si pssible les lacunes bservées au niveau des besins dcumentaires et des services publics. 14

15 Seln les dispsitins de la Li sur les biblithèques publiques de l Ontari, L.R.O. 1990, chapitre P/444, le cnseil de biblithèque dit nmmer un secrétaire pur s ccuper de sa crrespndance fficielle et dresser le prcès-verbal de tutes les réunins du cnseil de biblithèque. Le cnseil de biblithèque dit également nmmer un trésrier pur s ccuper des fnds reçus et dépensés au nm du cnseil de biblithèque. La même persnne peut ccuper les fnctins de secrétaire et de trésrier. LE RÔLE DE SECRÉTAIRE/ TRÉSORIER DU CONSEIL DE BIBLIOTHÈQUE Le directeur général ccupe suvent les pstes de secrétaire et de trésrier du cnseil de biblithèque. Dans ce cas, ces fnctins devraient être incluses dans la descriptin de pste du directeur général. Lrsqu il y a trp de travail, n peut embaucher un cmmiscmptable pur s ccuper de certaines tâches financières et n peut avir besin d un secrétaire lrs des réunins du cnseil de biblithèque. Le secrétaire: élabre l rdre du jur de chaque réunin en cnsultatin avec le président du cnseil de biblithèque; dresse, distribue le prcès-verbal et s ccupe des registres du cnseil de biblithèque; rapprte tute crrespndance reçue au nm du cnseil de biblithèque et répnd à celle-ci cnfrmément aux directives du cnseil de biblithèque. Le trésrier: reçit et paie tutes les factures (u en autrise le paiement), et cnserve les registres financiers; rapprte les dépenses à jur, lrs de chaque réunin rdinaire du cnseil de biblithèque; est habituellement un des signataires autrisés avec un u plusieurs membres du cnseil de biblithèque. Les rôles du secrétaire et du trésrier snt décrits plus en prfndeur dans la sectin du Guide intitulée L rganisatin du cnseil d administratin. Veuillez nter que même si le DG est nmmé secrétaire/trésrier, il n est pas un membre du cnseil de biblithèque et il n a pas drit de vte. 15

16 Exemples 1. Règlement du cnseil de biblithèque créant le pste de directeur général 2. Annnces pur le pste de directeur général 3. Descriptin de pste du directeur général 4. Rapprt mensuel du directeur général Veille à ce que tus les fnds reçus au nm du cnseil sient dépsés au crédit du u des cmptes du cnseil. Déburse les fnds seln les directives du cnseil. Reçit et paie les factures; cnserve des registres financiers cnfrmes à une bnne pratique administrative. Prépare et présente des états financiers réguliers indiquant les recettes et les dépenses. 16

Plan pluriannuel d accessibilité de TELUS

Plan pluriannuel d accessibilité de TELUS Plan pluriannuel d accessibilité de Li sur l accessibilité pur les persnnes handicapées de l Ontari (LAPHO) 2014-2021 Plan pluriannuel d accessibilité de LAPHO Table des matières Applicatin 1 Intrductin

Plus en détail

Introduction/contexte

Introduction/contexte Aide financière accrdée par les rganismes de services aux persnnes ayant une déficience intellectuelle aux prgrammes de Services de sutien à l intégratin et à l analyse des cnstatatins du sndage sur la

Plus en détail

Directive et procédure : Gestion du centre de documentation

Directive et procédure : Gestion du centre de documentation DSPR-DIR-02-01 Manuel de gestin Directive et prcédure : Expéditeur : Persnnel visé : Respnsable de sa mise en applicatin : Directin des services prfessinnels et de réadaptatin Persnnel du CR La Myriade

Plus en détail

1. Description de poste, commis de bibliothèque. 2. Description de poste, commis-dactylo. 3. Offres d emploi. 5. Lettre d acceptation

1. Description de poste, commis de bibliothèque. 2. Description de poste, commis-dactylo. 3. Offres d emploi. 5. Lettre d acceptation Exemples 1. Descriptin de pste, cmmis de biblithèque 2. Descriptin de pste, cmmis-dactyl 3. Offres d empli 4. Exemple de frmulaire de demande d empli 5. Lettre d acceptatin 6. Cntrat 7. Échelle salariale

Plus en détail

Renouvellement d une police d assurance

Renouvellement d une police d assurance AGENTS, COURTIERS Renuvellement d une plice d assurance La prcédure de renuvellement vise à aider les représentants à respecter leurs bligatins lrs du renuvellement d une plice d assurance. Ces bligatins

Plus en détail

Plan d accessibilité pluriannuel (2014-2021)

Plan d accessibilité pluriannuel (2014-2021) Intrductin Ce plan pluriannuel expse les grandes lignes de la stratégie des Services à l enfance Grandir ensemble pur prévenir et éliminer les bstacles à l accessibilité afin de répndre aux exigences actuelles

Plus en détail

LE RVER EN UN COUP D ŒIL

LE RVER EN UN COUP D ŒIL LE RVER EN UN COUP D ŒIL Le terme RVER est l acrnyme pur Régime Vlntaire d Epargne-Retraite. C est un nuveau régime de retraite régi par la Li sur les régimes vlntaires d'épargneretraite (Li sur les RVER)

Plus en détail

NORMES DE FINANCEMENT DU SENTIER TRANSCANADIEN 2011-2013

NORMES DE FINANCEMENT DU SENTIER TRANSCANADIEN 2011-2013 NORMES DE FINANCEMENT DU SENTIER TRANSCANADIEN 2011-2013 VUE D ENSEMBLE Le Sentier est un rganisme enregistré de bienfaisance à but nn lucratif vué à la réalisatin de la cnstructin et de la prmtin du sentier

Plus en détail

Garde côtière auxiliaire canadienne Directive - Crédit d'impôt pour les volontaires en recherche et sauvetage

Garde côtière auxiliaire canadienne Directive - Crédit d'impôt pour les volontaires en recherche et sauvetage . Garde côtière auxiliaire canadienne Directive - Crédit d'impôt pur les vlntaires en recherche et sauvetage Objectif De furnir aux assciatins réginales de la GCAC des directives pur déterminer, enregistrer

Plus en détail

POLITIQUE ET PROCÉDURE DE PERFECTIONNEMENT ET DE FORMATION DU PERSONNEL DE SOUTIEN

POLITIQUE ET PROCÉDURE DE PERFECTIONNEMENT ET DE FORMATION DU PERSONNEL DE SOUTIEN POLITIQUE ET PROCÉDURE DE PERFECTIONNEMENT ET DE FORMATION DU PERSONNEL DE SOUTIEN Appruvé par le Cmité de directin du Cégep de Saint-Jérôme en nvembre 2014 TABLE DES MATIERES 1. ÉNONCÉ... 3 2. OBJECTIFS...

Plus en détail

Cahiers des Clauses Particulières relative à l achat d une étude portant sur l analyse de la négociation d entreprise sur l égalité professionnelle.

Cahiers des Clauses Particulières relative à l achat d une étude portant sur l analyse de la négociation d entreprise sur l égalité professionnelle. Cahiers des Clauses Particulières relative à l achat d une étude prtant sur l analyse de la négciatin d entreprise sur l égalité prfessinnelle. Directin Réginale des entreprises, de la cncurrence, de la

Plus en détail

Procédure de Gestion de la présence au travail et du Retour au travail adapté

Procédure de Gestion de la présence au travail et du Retour au travail adapté Prcédure de Gestin de la présence au travail et du Retur au travail adapté déculant de la plitique intégrée en santé, sécurité et bien-être au travail (2012) DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES TABLE DES

Plus en détail

Mise en place d un espace numérique de travail Quickplace

Mise en place d un espace numérique de travail Quickplace Mise en place d un espace numérique de travail Quickplace Une fis l espace créé par le CRDP, il y a un certain nmbre de travaux à prévir avant de puvir l utiliser avec les étudiants. D une manière générale,

Plus en détail

Tim Hortons Politiques sur les Normes d accessibilité intégrées et plan d accessibilité pluriannuel

Tim Hortons Politiques sur les Normes d accessibilité intégrées et plan d accessibilité pluriannuel Tim Hrtns Plitiques sur les Nrmes d accessibilité intégrées et plan d accessibilité pluriannuel Table des matières 1. But... 2 2. Champ d applicatin et respnsabilités... 2 3. Énncé de plitique et engagement

Plus en détail

ÉTABLISSEMENT DU COÛT DE LA VIE

ÉTABLISSEMENT DU COÛT DE LA VIE ÉTABLISSEMENT DU COÛT DE LA VIE Dans une planificatin financière intégrée, l établissement du cût de la vie cnstitue une étape essentielle qui servira à : assurer la chérence entre le cût de la vie et

Plus en détail

ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL

ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL Charte des grupes de travail 1 ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL Charte des grupes de travail 2 CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL SOMMAIRE PREAMBULE OBJET DES GROUPES DE TRAVAIL CREATION ET DISSOLUTION

Plus en détail

Titre de la procédure : Suspension temporaire et discipline

Titre de la procédure : Suspension temporaire et discipline Titre de la prcédure : Suspensin tempraire et discipline Numér de la plitique : 13020.1 Date d apprbatin : 15 nvembre 2013 Apprbateur : cnseil des guverneurs Plitique cnnexe : Suspensin tempraire et discipline

Plus en détail

En collaboration avec la direction territoriale du MFA

En collaboration avec la direction territoriale du MFA Prpsitins pur faciliter l utilisatin de l Entente de services de garde à cntributin réduite. En cllabratin avec la directin territriale du MFA Nus recherchns des slutins visant à : Simplifier le prcessus;

Plus en détail

CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE SECTION 3.4: LES SERVICES DE SUPPORT AUX ACTIVITÉS D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE/CRÉATION

CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE SECTION 3.4: LES SERVICES DE SUPPORT AUX ACTIVITÉS D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE/CRÉATION CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE SECTION 3.4: LES SERVICES DE SUPPORT AUX ACTIVITÉS D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE/CRÉATION SOUS-SECTION 3.4.4: LES SERVICES INFORMATIQUES POLITIQUE RELATIVE

Plus en détail

Bibliothécaire - Secteur secondaire - Plan d action 2013-2014

Bibliothécaire - Secteur secondaire - Plan d action 2013-2014 Plan d actin 2013 2014 Biblithécaire, secteur secndaire Cmmissin sclaire de Saint-Hyacinthe Page 1 sur 11 Biblithécaire : Sphie Mrissette Biblithécaire - Secteur secndaire - Plan d actin 2013-2014 Ce plan

Plus en détail

Guide des MOOC à l UL

Guide des MOOC à l UL Guide des MOOC à l UL Infrmatins pur les enseignants Page SOMMAIRE Qu est-ce qu un MOOC? Quelle différence entre un MOOC et un curs en ligne? Sur quelle platefrme héberger sn MOOC? J ai un prjet de MOOC

Plus en détail

PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0

PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0 PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0 FICHE TECHNIQUE DECEMBRE 2010. LE CONTEXTE Les utils de cmmunicatin et de gestin dévelppés par les rganisatins de greeters de par le mnde snt assez cmparables : Chaque rganisatin

Plus en détail

Archivage de videos IVTVision (Windows)

Archivage de videos IVTVision (Windows) Archivage de vides IVTVisin (Windws) 1 Intrductin Puisque le Serveur IVTVisin enregistre des vidés en utilisant une structure de fichiers du système d explitatin simple, l archivage de vidés devrait être

Plus en détail

POLITIQUE DE GOLF CANADA CONCERNANT LE TRI DU PERSONNEL ET DES BÉNÉVOLES

POLITIQUE DE GOLF CANADA CONCERNANT LE TRI DU PERSONNEL ET DES BÉNÉVOLES POLITIQUE DE GOLF CANADA CONCERNANT LE TRI DU PERSONNEL ET DES BÉNÉVOLES La présente plitique vise à s assurer que l Assciatin Ryale de Glf du Canada, active sus l appellatin de Glf Canada («Glf Canada»)

Plus en détail

Quelques notions administratives : vos codes d accès

Quelques notions administratives : vos codes d accès Cher nuvel(le) emplyé(e), Vus débutez vtre péride de frmatin et de prbatin à titre de nuvel(le) emplyé(e); bienvenu parmi nus! Pur bien fnctinner dans un envirnnement aussi cmplexe que celui de l Université

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE. Programme Executive MBA

DOSSIER DE CANDIDATURE. Programme Executive MBA Pht d identité NOM : Prénm : DOSSIER DE CANDIDATURE Prgramme Executive MBA Nta Bene : vus devez remplir signeusement ce dssier (le jury s appuiera dessus lrs de vtre entretien ral) et y jindre les pièces

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE. Master Transport, Logistique Et Commerce International

DOSSIER DE CANDIDATURE. Master Transport, Logistique Et Commerce International Pht d identité NOM : Prénm : DOSSIER DE CANDIDATURE Master Transprt, Lgistique Et Cmmerce Internatinal Nta Bene : vus devez remplir signeusement ce dssier (le jury s appuiera dessus lrs de vtre entretien

Plus en détail

POLITIQUE ACA-FESC EN MATIÈRE DE FORMATION CONTINUE. et de LICENCE TABLE DES MATIÈRES

POLITIQUE ACA-FESC EN MATIÈRE DE FORMATION CONTINUE. et de LICENCE TABLE DES MATIÈRES POLITIQUE ACA-FESC EN MATIÈRE DE FORMATION CONTINUE et de LICENCE Révisin le 22 juin 2012 TABLE DES MATIÈRES But... 2 Définitin... 2 Aperçu... 2 Particularités... 3 Crédits de licence... 4 Délai d exécutin

Plus en détail

Banque Scotia Charte Comité de direction et d'évaluation des risques

Banque Scotia Charte Comité de direction et d'évaluation des risques Banque Sctia Charte Cmité de directin et d'évaluatin des risques Attributins, bligatins et respnsabilités du Cmité de directin et d'évaluatin des risques du cnseil d'administratin («le cmité»). A. Mandat

Plus en détail

Chapitre 6 Les groupes au cœur de LinkedIn

Chapitre 6 Les groupes au cœur de LinkedIn Chapitre 6 Les grupes au cœur de LinkedIn Purqui les grupes snt-ils assimilés au cœur de LinkedIn? Parce que ce snt les grupes qui génèrent le plus d interactins. C est au sein des grupes que vus puvez

Plus en détail

ÉTAPES CLÉS DE LA RÉPONSE AUX VIOLATIONS DU RESPECT DE LA

ÉTAPES CLÉS DE LA RÉPONSE AUX VIOLATIONS DU RESPECT DE LA AVIS DE PRATIQUE DE L OMBUDSMAN DU MANITOBA Les avis de pratique snt préparés par l Ombudsman du Manitba afin d aider les persnnes qui utilisent la législatin. Leur bjet en est un de cnseil seulement et

Plus en détail

CODE DE CONDUITE ET D'ÉTHIQUE POLITIQUE EN MATIÈRE DE CADEAUX ET DE DIVERTISSEMENT

CODE DE CONDUITE ET D'ÉTHIQUE POLITIQUE EN MATIÈRE DE CADEAUX ET DE DIVERTISSEMENT CODE DE CONDUITE ET D'ÉTHIQUE POLITIQUE EN MATIÈRE DE CADEAUX ET DE DIVERTISSEMENT POLITIQUE EN MATIÈRE DE CADEAUX ET DE DIVERTISSEMENT Faire u accepter des cadeaux d'entreprise et des prpsitins de divertissement

Plus en détail

POLITIQUE DE REMUNERATION

POLITIQUE DE REMUNERATION ASSET MANAGEMENT POLITIQUE DE REMUNERATION (UCITS ET AIF) INTRODUCTION En applicatin avec les textes suivants : En tant que sciété de gestin de fnds UCITS Règlement CSSF 10-4 prtant transpsitin de la directive

Plus en détail

Lutter contre la précarité sur le marché du travail

Lutter contre la précarité sur le marché du travail Sécurisatin de l empli Dcument de travail pur la 2 ème séance de négciatin du 12 ctbre Lutter cntre la précarité sur le marché du travail Il existe déjà beaucup de flexibilité en France, et à côté des

Plus en détail

GRILLE DE PLANIFICATION DE STAGE

GRILLE DE PLANIFICATION DE STAGE GRILLE DE PLANIFICATION DE STAGE Trusse en enseignement STAGES COOP Ce dcument cntient divers aides mémires pur faciliter l intégratin du stagiaire dans sn envirnnement de travail ainsi que des utils qui

Plus en détail

Archivage de videos IVTVision (Linux)

Archivage de videos IVTVision (Linux) Archivage de vides IVTVisin (Linux) 1 Intrductin Puisque le Serveur IVTVisin enregistre des vidés en utilisant une structure de fichiers du système d explitatin simple, l archivage de vidés devrait être

Plus en détail

DEMANDE D INFORMATION

DEMANDE D INFORMATION Dcument Réf. : RFI_REFAB_20091230_v0.2.dc Demande d infrmatin SPAI Page 1/10 DEMANDE D INFORMATION SOMMAIRE 1. OBJET DE LA DEMANDE D INFORMATION... 3 2. PÉRIMÈTRE DE L INFORMATION... 3 2.1. CONTEXTE GÉNÉRAL...

Plus en détail

MINISTERE DE L EDUCATION. Institut National des Sciences de l Education

MINISTERE DE L EDUCATION. Institut National des Sciences de l Education 1 MINISTERE DE L EDUCATION Institut Natinal des Sciences de l Educatin Prjet de cpératin relatif au dévelppement des stratégies visant à réduire le taux d échecs et d abandns dans l enseignement de base

Plus en détail

ANNEXE 4 REGLEMENT FINANCIER

ANNEXE 4 REGLEMENT FINANCIER ANNEXE 4 REGLEMENT FINANCIER Le règlement financier de la Fédératin Française de Canë-Kayak (FFCK) s inscrit dans l ensemble des dispsitins législatives et réglementaires s appliquant aux assciatins en

Plus en détail

Attention : Tous prêteurs L information pour toutes les personnes enregistrées en vertu de la Loi sur la communication du coût du crédit

Attention : Tous prêteurs L information pour toutes les personnes enregistrées en vertu de la Loi sur la communication du coût du crédit Attentin : Tus prêteurs L infrmatin pur tutes les persnnes enregistrées en vertu de la Li sur la cmmunicatin du cût du crédit Cmmissin des services financiers et des services aux cnsmmateurs Divisin des

Plus en détail

BIEN CHOISIR SON CA. En appliquant les règles que vous propose l Ordre des comptables agréés du Québec, vous gagnerez sur trois plans :

BIEN CHOISIR SON CA. En appliquant les règles que vous propose l Ordre des comptables agréés du Québec, vous gagnerez sur trois plans : BIEN CHOISIR SON CA PROCÉDURE PROPOSÉE AUX DEMANDEURS DE SERVICES POUR LES APPELS D OFFRES DE SERVICES AUPRÈS DE COMPTABLES AGRÉÉS Il est de plus en plus curant dans le mnde des affaires de prcéder à des

Plus en détail

PLAN DE TRAVAIL DU RÉSEAU DES FEMMES PARLEMENTAIRES DES AMÉRIQUES 2010 2012

PLAN DE TRAVAIL DU RÉSEAU DES FEMMES PARLEMENTAIRES DES AMÉRIQUES 2010 2012 PLAN DE TRAVAIL DU RÉSEAU DES FEMMES PARLEMENTAIRES DES AMÉRIQUES 2010 2012 Suivant les bjectifs du Réseau des femmes parlementaires des Amériques, les prirités d actin de la présidente du Réseau et les

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES SUR LA TRADUCTION. Philosophie de base

LIGNES DIRECTRICES SUR LA TRADUCTION. Philosophie de base LIGNES DIRECTRICES SUR LA TRADUCTION Philsphie de base Le Cnseil cmmunauté en santé du Manitba (CCS) jue un rôle de leadership et de cncertatin pur favriser l accès à des services de qualité en français

Plus en détail

CONDITIONS CLÉS À REMPLIR : règlement définitif sur les contrôles préventifs de l alimentation humaine Aperçu

CONDITIONS CLÉS À REMPLIR : règlement définitif sur les contrôles préventifs de l alimentation humaine Aperçu La FDA ffre cette traductin à titre de service pur l audience internatinale. Nus espérns que cette traductin vus sera utile. En dépit des effrts furnis par l Administratin pur que la traductin sit la plus

Plus en détail

A toutes les Directrices et à tous les Directeurs des établissements scolaires de l enseignement secondaire et secondaire technique

A toutes les Directrices et à tous les Directeurs des établissements scolaires de l enseignement secondaire et secondaire technique SERVICE INFORMATIQUE Luxemburg, le 20 ctbre 2010 Référence: SI/DW/101020 A tutes les Directrices et à tus les Directeurs des établissements sclaires de l enseignement secndaire et secndaire technique Cncerne:

Plus en détail

Nom de la maison de santé REGLEMENT INTERIEUR DE LA SOCIETE

Nom de la maison de santé REGLEMENT INTERIEUR DE LA SOCIETE Nm de la maisn de santé REGLEMENT INTERIEUR DE LA SOCIETE PREAMBULE Le présent règlement intérieur fixe les cnditins de travail cllabratif des assciés et les mdalités pratiques de fnctinnement interne

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION DU SITE INTERNET (PUBLIER)

MANUEL D UTILISATION DU SITE INTERNET (PUBLIER) MANUEL D UTILISATION DU SITE INTERNET (PUBLIER) Chapitre 3 : Page d accueil La page d accueil est la page d entrée sur le site internet Que cntient-elle? Menu principal (haut gauche) Cmme pur tutes les

Plus en détail

PHASE 1 : choix et définition du sujet du TM.

PHASE 1 : choix et définition du sujet du TM. PHASE 1 : chix et définitin du sujet du TM. Le chix du sujet est une partie imprtante du TM. Ce chix se fait durant la 1 ère phase. La prblématique du thème cncerne le rapprt entre la chimie et la vie

Plus en détail

LE MARKETING. Sujets. Qu est-ce que le marketing? Objectifs. Public cible. Marketing mix. Produits. Prix. Place/distribution

LE MARKETING. Sujets. Qu est-ce que le marketing? Objectifs. Public cible. Marketing mix. Produits. Prix. Place/distribution LE MARKETING Sujets Qu est-ce que le marketing? Objectifs Public cible Marketing mix Prduits Prix Place/distributin Prmtin Cmmunicatin persnnelle L envirnnement de la biblithèque Les publicatins Design

Plus en détail

Maintenir le statu quo de la Loi sur la santé et la sécurité du travail (et de ses règlements) pour les employeurs des groupes prioritaires I et II.

Maintenir le statu quo de la Loi sur la santé et la sécurité du travail (et de ses règlements) pour les employeurs des groupes prioritaires I et II. Annexe : Les recmmandatins patrnales Préventin Rendre bligatire la créatin d un cmité de santé et sécurité du travail par emplyeur pur le secteur public et par établissement pur le secteur privé (plus

Plus en détail

-------oooooo------- CADRE DES TERMES DE REFERENCE POUR LES PROPOSITIONS DE CHAQUE VILLE

-------oooooo------- CADRE DES TERMES DE REFERENCE POUR LES PROPOSITIONS DE CHAQUE VILLE PROJET DE GESTION ECOLOGIQUEMENT RATIONNELLE DES DECHETS MUNICIPAUX ET DANGEREUX POUR REDUIRE LES EMISSIONS DE POLLUANTS ORGANIQUES PERSISTANTS NON INTENTIONNELS -------------- CADRE DES TERMES DE REFERENCE

Plus en détail

Créer le site internet du CENTRE MAURICE COUTROT

Créer le site internet du CENTRE MAURICE COUTROT PPCP 2003-2004 n établissement : 0075093B Centre MAURICE 15-17 av de Verdun 93140 BONDY Directrice :Madame AGIER Directrice pédaggique : Mme GRIFFOUL niveau TERM. BEP Créer le site internet du CENTRE MAURICE

Plus en détail

Bourses d études pour étudiants

Bourses d études pour étudiants Burses d études pur étudiants Vus purriez recevir une burse d études d une valeur de 500 $ fferte par la Sciété canadienne de science de labratire médical. Nus recherchns les meilleurs étudiants inscrits

Plus en détail

Présentation de Mindjet on-premise

Présentation de Mindjet on-premise Présentatin de Mindjet n-premise Mindjet Crpratin Numér gratuit : 877- Mindjet 1160 Battery Street East San Francisc CA 94111 États- Unis Téléphne : 415-229-4200 Fax : 415-229-4201 www.mindjet.cm 2012

Plus en détail

PARTIE 1 : MIEUX VOUS CONNAITRE

PARTIE 1 : MIEUX VOUS CONNAITRE Questinnaire à destinatin des assciatins du territire de la Cmmunauté de Cmmunes de Quillebeuf-sur-Seine PARTIE 1 : MIEUX VOUS CONNAITRE Infrmatins pratiques sur vtre assciatin Nm de l assciatin : Président

Plus en détail

RENCONTRE CLUB «NTIC» - 2 JUILLET 2009 NICEPHORE CITE / Chalon sur Saône COMPTE-RENDU

RENCONTRE CLUB «NTIC» - 2 JUILLET 2009 NICEPHORE CITE / Chalon sur Saône COMPTE-RENDU RENCONTRE CLUB «NTIC» - 2 JUILLET 2009 NICEPHORE CITE / Chaln sur Saône COMPTE-RENDU Fnctinnement du «Club» Suite aux différents échanges, il a été cnvenu d rganiser une nuvelle rencntre le 15 ctbre prchain

Plus en détail

Réhabilitation des institutions financières rurales : les enseignements tirés du Bénin et l expérience Africaine

Réhabilitation des institutions financières rurales : les enseignements tirés du Bénin et l expérience Africaine Public Disclsure Authrized N. 131 janvier 2000 Public Disclsure Authrized Public Disclsure Authrized Réhabilitatin des institutins financières rurales : les enseignements tirés du Bénin et l expérience

Plus en détail

o o n o M. le maire, Martin Ferron préside la présente séance. Sont aussi présents

o o n o M. le maire, Martin Ferron préside la présente séance. Sont aussi présents N de rés&ulln u ennttin CANADA PROVINCE DE QUÉBEC COMTÉ D ABITIBI-EST VILLE DE MALARTIC Prcès-verbal de la séance extrardinaire du 14 décembre 2013 du cnseil municipal dc la tenue au 901, rue Ryale, à

Plus en détail

Rapport de vérification interne. Cadre de gestion du rendement. de la Division des ressources humaines

Rapport de vérification interne. Cadre de gestion du rendement. de la Division des ressources humaines Rapprt de vérificatin interne du Cadre de gestin du rendement de la Divisin des ressurces humaines du Bureau du surintendant des institutins financières Nvembre 2010 Table des matières 1. Cntexte...3 2.

Plus en détail

MISSIONS COMMERCIALES

MISSIONS COMMERCIALES DEVELOPPEMENT ET OBJECTIFS MISSIONS COMMERCIALES Prcédure et bjectifs Le but d'une missin cmmerciale est de distribuer et prmuvir les prduits u services d'une entreprise. Les démarches à suivre snt les

Plus en détail

MODELE DE DIRECTIVES SUR LE CLASSEMENT ET L ARCHIVAGE DES DOCUMENTS COMMUNAUX. Micheline Guerry-Berchier, secrétaire générale ACF

MODELE DE DIRECTIVES SUR LE CLASSEMENT ET L ARCHIVAGE DES DOCUMENTS COMMUNAUX. Micheline Guerry-Berchier, secrétaire générale ACF MODELE DE DIRECTIVES SUR LE CLASSEMENT ET L ARCHIVAGE DES DOCUMENTS COMMUNAUX Micheline Guerry-Berchier, secrétaire générale ACF 1 1. Principe a. Qu entend-n par directives cmmunales? b. Intérêt de la

Plus en détail

DANS CETTE SECTION : QU EST-CE QUE LA CAPACITÉ OPÉRATIONNELLE?

DANS CETTE SECTION : QU EST-CE QUE LA CAPACITÉ OPÉRATIONNELLE? RENFORCEMENT DES Opératins DANS CETTE SECTION : Cette sectin abrde la relatin cmplexe entre les huits secteurs de capacité qui sutiennent la capacité d une assciatin à perfrmer, à demeurer pertinente et

Plus en détail

LOI SUR L ACCÈS À L INFORMATION ET LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE

LOI SUR L ACCÈS À L INFORMATION ET LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE Frmule de demande Veuillez remplir tutes les sectins. SECTION A : RENSEIGNEMENTS PERSONNELS ET SUR L ENTREPRISE LOI SUR L ACCÈS À L INFORMATION ET LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE «La cllecte des renseignements

Plus en détail

PROPOSITION DE CREATION DE SITE INTERNET

PROPOSITION DE CREATION DE SITE INTERNET PROPOSITION DE CREATION DE SITE INTERNET OBJET : La fédératin départementale Sarthe Nature Envirnnement (SNE) suhaite dévelpper un site Internet. Celui-ci ayant pur but de diffuser du cntenu rganisé. Ce

Plus en détail

Programme régional de soutien au développement et à la consolidation des organismes de formation spécialisée (préparatoire ou de loisir) en arts de

Programme régional de soutien au développement et à la consolidation des organismes de formation spécialisée (préparatoire ou de loisir) en arts de Prgramme réginal de sutien au dévelppement et à la cnslidatin des rganismes de frmatin spécialisée (préparatire u de lisir) en arts de la Côte- Nrd À jur le 29 juin 2015 Table des matières Intrductin...

Plus en détail

Charte de l Association Suisse de Portage des Bébés (ASPB)

Charte de l Association Suisse de Portage des Bébés (ASPB) Charte de l Assciatin Suisse de Prtage des Bébés (ASPB) 1. Rôle et missin L ASPB est une assciatin à but nn lucratif et indépendante de tutes marques,qui suhaite prmuvir un prtage respectueux du dévelppement

Plus en détail

Notice d utilisation du site Internet de l Académie d Agriculture pour les Membres Responsables de Section ou Responsables de Groupe de Réflexion.

Notice d utilisation du site Internet de l Académie d Agriculture pour les Membres Responsables de Section ou Responsables de Groupe de Réflexion. Ntice d utilisatin du site Internet de l Académie d Agriculture pur les Membres Respnsables de Sectin u Respnsables de Grupe de Réflexin. Cette ntice tient lieu de mément. A. Présentatin... 2 B. Premiers

Plus en détail

Programme de surveillance : Développement professionnel Document explicatif

Programme de surveillance : Développement professionnel Document explicatif Prgramme de surveillance : Dévelppement prfessinnel Dcument explicatif DÉVELOPPEMENT PROFESSIONNEL Questinnaire d aut-inspectin«(qai) Plan d atteinte des standards (PAS) Plan de prise en charge du patient

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Consultation expert en investissement participatif

CAHIER DES CHARGES Consultation expert en investissement participatif CAHIER DES CHARGES Cnsultatin expert en investissement participatif Date de publicatin : 06/04/2014 Date de reprt des candidatures : 10/01/2014 à 13h00 Le présent cahier des charges a pur bjet une missin

Plus en détail

Procès-verbal du conseil de la MUNICIPALITÉ DE MILLE-ISLES

Procès-verbal du conseil de la MUNICIPALITÉ DE MILLE-ISLES Prvince de Québec MRC D Argenteuil Municipalité de Mille-Isles Prcès-verbal de la séance rdinaire du cnseil municipal de Mille-Isles, tenue le 3 février 2010 à 19 h 30, à la place régulière des séances,

Plus en détail

- culture - tourisme - sport - actions sociales

- culture - tourisme - sport - actions sociales NOTICE de demande de subventin - culture - turisme - sprt - actins sciales Le dssier de demande de subventin a été créé dans le but d harmniser les subventins accrdées par la COMPA (Cmmunauté de Cmmunes

Plus en détail

Cahier des charges «Accès à la formation»

Cahier des charges «Accès à la formation» dernière mise à jur décembre 2014 Uni-Est, le PLIE - Appel à prjets 2015 relatif à la subventin glbale FSE 2014-2020 - Frmatin - Cahier des charges «Accès à la frmatin» Cf. Nte de cadrage PLIE pur l année

Plus en détail

TSTT - ACC FICHE 2 : LES METIERS COMMERCIAUX

TSTT - ACC FICHE 2 : LES METIERS COMMERCIAUX TSTT - ACC FICHE 2 : LES METIERS COMMERCIAUX 1. LA STRUCTURE DE LA FONCTION COMMERCIALE Pur satisfaire au mieux le cnsmmateur, il faut une fnctin cmmerciale bien structurée. 1.1 EXEMPLE En général plusieurs

Plus en détail

CORRIGE DES MISSIONS

CORRIGE DES MISSIONS SCÉNARIO 1 1 CORRIGE DES MISSIONS MISSION 1 Il existe de nmbreux furnisseurs de tablettes tactiles référencés sur le net. Il faut réduire sa recherche sur Lyn et sa régin et privilégier des furnisseurs

Plus en détail

PLAN DE FORMATION Formation : Le rôle du superviseur au quotidien Cohorte 2012-2013

PLAN DE FORMATION Formation : Le rôle du superviseur au quotidien Cohorte 2012-2013 PLAN DE FORMATION Frmatin : Le rôle du superviseur au qutidien Chrte 2012-2013 1. Prblématiques ayant engendré le besin de frmatin Dans le passé, n recherchait des superviseurs cmpétents au plan technique.

Plus en détail

À long terme, la fiscalité devra exercer une influence encore plus marquée sur les comportements de mobilité.

À long terme, la fiscalité devra exercer une influence encore plus marquée sur les comportements de mobilité. Fiscalité et vél La différence de traitement fiscal du vél et de l autmbile en tant que myen de transprt dmicile-travail n encurage pas suffisamment l adptin de cmprtements de mbilité durable. Il est dnc

Plus en détail

ÉTUDIANTS EN SITUATION DE

ÉTUDIANTS EN SITUATION DE ANNEXE 10 ÉTUDIANTS EN SITUATION DE HANDICAP EN STAGE Exemple de frmatin adressée aux enseignants du cllégial. Présentatin par le centre cllégial de sutien à l intégratin de l Est du Québec ccsi@cegep-ste-fy.qc.ca

Plus en détail

Fiche de projet pour les institutions publiques

Fiche de projet pour les institutions publiques Fiche de prjet pur les institutins publiques Infrmatins pratiques Nm de l institutin publique ayant intrduit le prjet: SPF Technlgie de l'infrmatin et de la Cmmunicatin (Fedict). Nm du prjet : egv Mnitr

Plus en détail

Qualité de service. Business Together with Microsoft Online Services

Qualité de service. Business Together with Microsoft Online Services Cnventin de Services Applicatins Managées Qualité de service Business Tgether with Micrsft Online Services La présente annexe spécifie les engagements de qualité de service applicables au service «Business

Plus en détail

ISO22301 Lead Implementer et Plan de Continuité d Activité

ISO22301 Lead Implementer et Plan de Continuité d Activité ISO22301 Lead Implementer et Plan de Cntinuité d Activité Du 17 au 21 Nvembre 2014 Hôtel NOVOTEL Mhamed V - Tunis Page 1/6 Intrductin La frmatin certifiante ISO22301 Lead Implementer et Plan de Cntinuité

Plus en détail

Résumé chapitre 6 Contrat de fonds distincts

Résumé chapitre 6 Contrat de fonds distincts Fnds distincts et rentes Résumé chapitre 6 Cntrat de fnds distincts Attentin : Des cmpléments d infrmatin nt été ajutés en vert dans le résumé. Ceux-ci n apparaissent pas dans le manuel d étude. Seul un

Plus en détail

CYBERLEARN COURS MOODLE. SUPPORT DE TRAVAIL Pour professeur-es et assistant-es d'enseignement

CYBERLEARN COURS MOODLE. SUPPORT DE TRAVAIL Pour professeur-es et assistant-es d'enseignement CENTRE e-learning HES-SO CYBERLEARN COURS MOODLE SUPPORT DE TRAVAIL Pur prfesseur-es et assistant-es d'enseignement Sndages et tests : rendez vs curs Mdle interactifs! HES-SO 2010 Team Cyberlearn Table

Plus en détail

RD Congo Nord Kivu, Goma www.tearfund.org PROFIL DE POSTE TEARFUND DRC

RD Congo Nord Kivu, Goma www.tearfund.org PROFIL DE POSTE TEARFUND DRC RD Cng Nrd Kivu, Gma www.tearfund.rg PROFIL DE POSTE TITRE DU POSTE PROGRAMME LIEU D AFFECTATION FAIT RAPPORT AU Gestinnaire du prgramme WASH NORD KIVU TEARFUND DRC Gma, Nrd Kivu AREA MANAGER, Nrd Kivu

Plus en détail

FORMULAIRE 2015 NOM DE L ENTREPRISE

FORMULAIRE 2015 NOM DE L ENTREPRISE FORMULAIRE 2015 NOM DE L ENTREPRISE Ce qu il faut savir pur mnter vtre dssier de mise en candidature : Les candidatures éligibles snt les membres 2014-2015 de la Chambre de cmmerce de Fleurimnt ayant réalisé

Plus en détail

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES - 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES Objectif(s) : Pré requis : Mdalités : Présentatin du tableau de brd, Principes de la remntée des cmptes. Outils de gestin prévisinnelle, d'analyse financière

Plus en détail

S investir dans une franchise : le guide de la Banque Scotia pour le choix d une franchise

S investir dans une franchise : le guide de la Banque Scotia pour le choix d une franchise Le franchisage et la Banque Sctia S investir dans une franchise : le guide de la Banque Sctia pur le chix d une franchise Cnsciente de l imprtante cntributin des entreprises franchisées à la vie écnmique,

Plus en détail

PRÉSENTER TOUT EN MOTIVANT

PRÉSENTER TOUT EN MOTIVANT PRÉSENTER TOUT EN MOTIVANT Durant ces deux jurs, apprenez cmment dnner une présentatin mtivante «qui reste», avec plus d assurance et en tenant cmpte de vs qualités persnnelles. Hôtel Husa Président Park

Plus en détail

1. Bases légales. 2. Introduction. 3. Recommandations. Service de la santé publique. Rue Cité - Devant 11 1014 Lausanne

1. Bases légales. 2. Introduction. 3. Recommandations. Service de la santé publique. Rue Cité - Devant 11 1014 Lausanne Service de la santé publique Rue Cité - Devant 11 1014 Lausanne Directives sur la mise en place de dispsitifs sanitaires de manifestatins adptées par la Cmmissin pur les mesures sanitaires d'urgence (CMSU)

Plus en détail

Les Systèmes ADDATech Inc. Clinicmaster Changement d option sur poste de travail

Les Systèmes ADDATech Inc. Clinicmaster Changement d option sur poste de travail Les Systèmes ADDATech Inc. Clinicmaster Changement d ptin sur pste de travail 1 Ce que vus devez savir À Partir de la versin 7.16.00, l arrière scène des ptins de pste de travail vnt se cmprter différemment.

Plus en détail

CORRECTION D URGENCE D UN APPAREIL MÉDICAL ACTION NÉCESSAIRE DÉFIBRILLATEUR LIFEPAK 1000

CORRECTION D URGENCE D UN APPAREIL MÉDICAL ACTION NÉCESSAIRE DÉFIBRILLATEUR LIFEPAK 1000 CORRECTION D URGENCE D UN APPAREIL MÉDICAL ACTION NÉCESSAIRE DÉFIBRILLATEUR LIFEPAK 1000 Mai 2015 URGENT Transmettez immédiatement cette lettre aux respnsables de l entretien et du cntrôle des défibrillateurs

Plus en détail

CERTIFICATION ADMINISTRATEUR ANALYZER

CERTIFICATION ADMINISTRATEUR ANALYZER CERTIFICATION ADMINISTRATEUR ANALYZER La Certificatin Administrateur Analyzer d AT Internet est cmpsée de la manière suivante : Un prgramme de frmatin sur 3,5 jurs Un examen de Certificatin Aussi bien

Plus en détail

Service de mobilité interbancaire - Règlement

Service de mobilité interbancaire - Règlement versin 1.0-28/10/2009 Service de mbilité interbancaire - Règlement Ce règlement cnstitue le cadre général dans lequel les banques participantes ffrent en Belgique au cnsmmateur un service de mbilité interbancaire

Plus en détail

Politique de sécurité de l information

Politique de sécurité de l information Plitique de sécurité de l infrmatin Versin 2.3 Identificateur de dcument : 3541 Avis de drit d auteur 2015 cybersanté Ontari Tus drits réservés Il est interdit de reprduire le présent dcument, en ttalité

Plus en détail

Formations «Chiens difficiles.troubles du comportement»

Formations «Chiens difficiles.troubles du comportement» Frmatins «Chiens difficiles.trubles du cmprtement» CENTRE HERVE PUPIER Centre de Frmatin Prfessinnelle Métiers du Chien Adresse :135 Impasse des Chênes Blancs 26780 Malataverne Téléphne : 09 62 62 85 78

Plus en détail

LA RÉFORME DE L ASSURANCE EMPLOI. Analyse du projet de loi C 38 «CHÔMEURS AU TRAVAIL»

LA RÉFORME DE L ASSURANCE EMPLOI. Analyse du projet de loi C 38 «CHÔMEURS AU TRAVAIL» LA RÉFORME DE L ASSURANCE EMPLOI Analyse du prjet de li C 38 «CHÔMEURS AU TRAVAIL» LE PROJET DE LOI C 38 Sanctinné le 29 juin 2012, ce prjet de li apprte des changements majeurs à la li de l assurance

Plus en détail

L HABILITATION EN ELECTRICITE Encadrement des organismes de formation assurant la formation préparatoire à l habilitation électrique

L HABILITATION EN ELECTRICITE Encadrement des organismes de formation assurant la formation préparatoire à l habilitation électrique L HABILITATION EN ELECTRICITE Encadrement des rganismes de frmatin assurant la frmatin préparatire à l habilitatin électrique Le présent dcument a été rédigé par une cmmissin inter-ctr et appruvé par les

Plus en détail

Loi du 5 mars 2014 relative à la transparence financière des CE: Que disent les décrets d application?

Loi du 5 mars 2014 relative à la transparence financière des CE: Que disent les décrets d application? La suite Li du 5 mars 2014 relative à la transparence financière des CE: Que disent les décrets d applicatin? JORF n 0075 du 29 mars 2015 www.semaphres.fr Ils snt enfin parus! Les décrets, parus au jurnal

Plus en détail

Service de mobilité interbancaire - Règlement

Service de mobilité interbancaire - Règlement versin 3-1/7/2011 Service de mbilité interbancaire - Règlement Ce règlement cnstitue le cadre général dans lequel les banques participantes ffrent en Belgique au cnsmmateur un service de mbilité interbancaire

Plus en détail

Les solutions de paie et de gestion du personnel : du logiciel à l extermalisation

Les solutions de paie et de gestion du personnel : du logiciel à l extermalisation Les slutins de paie et de gestin du persnnel : du lgiciel à l extermalisatin Smmaire La gestin des ressurces humaines pur les PME 1. Intrductin 2. Le lgiciel 3. La paie manuelle 4. L expert cmptable 5.

Plus en détail