Can. J. Plant Sci. Downloaded from by on 08/09/19

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Can. J. Plant Sci. Downloaded from by on 08/09/19"

Transcription

1 INFLUENCE DU MODE DE DISTRIBUTION D'UN ECLAIRAGE D'APPOINT (HPS) ET DE LA PHOTOPERIODE SUR LA CROISSANCE ET LES RENDEMENTS DU CONCOMBRE DE SERRE GILLES TURCOTTE et ANDRE GOSSELIN Ddpartement de phytlgie, Facultd des sciences de I'agriculture et de I'alimentatin, (Jniversitd lnval, Quibec, CanndaGlKTP4. Regule l9mni 1987, accepft le 12 ctbre TuRCrrE, G. nr Gsser-nq, A Influence du mde de distributin d'un 6clairage d'appint (HPS) et de la phtp6ride sur la crissance et les rendements du cncmbre de serre. Can. J. Plant Sci. 68: Huit traitements lumineux nt 6t6 cmpar6s afin de d6terminer le mde de distributin et la dur6e de l'6clairage d'appint (HPS) pur la culture du cncmbre (Cucumis sativus L.) en hiver. Sept grupes de plants recevaient un lclairage d'appint distribu6 sit de fagn ir allnger le jur sans interruptin u au milieu de la nyctip6ride, pur btenir des phtp6rides de 14, 16, 18 u 20 h. Un grupe t6min ne recevaii que la lumidre slaire. Pur une m me dur6e d'dclairement, le mde de distributin de la lumibre n'a pas affect6 la crissance v6g6tative ni les rendements pr6cces du cncmbre cultiv6 en sere. Les plants exps6s aux phtp6rides les plus lngues nt eu les meilleurs taux de crissance et les rendements les plus 6lev6s: 20 h > 18 h > 16hu 14h > t6min. Mts cl6s: Cncmbre, 6clairage d'appint HPS, phtp6ride, serre, Cucumis sativus L. [Influence f the distributin f supplementary lighting (HPS) and f phtperid n grwth and yield f greenhuse cucumbers. l Titre abr6g6: Distributin f HPS lighting n greenhuse cucumber. Eight light treatments were cmpared t determine the distributin and duratin f supplementary lighting (HPS) that are best suited fr the prductin f cucumber (Cucumis sativus L.) in winter. Seven grups f plants were expsed t supplementary lighting in tw ways: with day length prlnged withut interruptin r with nights interrupted, prducing phtperids f 14,16,18, r 20 h. A cntrl grup was expsed nly t sunlight. Fr a given duratin f lighting, the type f light distributin affected neither the vegetative grwth nr the early yield f the greenhuse cucumber. Plants expsed t lng day lengths shwed the best rate f grwth and the highest yields: 20h > l8h > l6hr 14h )cntrl. Key wrds: Cucumber, supplementary Cucumis Le taux de crissance du cncmbre de serre est frtement crr6l6 )r la quantit6 d'6nergie radiante regue qutidiennement (Klapwijk et Tze 1982). ks mis de I'ann6e ii la phtp6ride est curte, la qualitd des fruits et les rendements snt frtement diminu6s (Schapendnk et al. 1984). En Angleterre, Can. J. Plant Sci. 68: (Apr. 1988) lighting (HPS), phtperid, greenhuse, sativus L. pur pallier au manque de lumidre pendant I'hiver, n utilise un 6clairage d'appintpur la pr6paratin des plants. La phtp6ride est allng6e par des lampes au sdium d haute pressin de vapeur (HPS) allum6es pendant 12 h it une intensit6 de 7500 lx (Annyme 1980). Cet apprt de lumibre suppl6rnentaire augmente le taux de crissance des jeunes plants de cncmbre cmparativement aux 535

2 536 CANADIAN JOURNAL OF PLANT SCIENCE plants qui ne reeivent que l'6clairage naturel (Cke et al. 1969). De plus, 1l a 6t6 bserv6 que de meilleures cnditins d'6clairement pendant la phase de pr6paratin des transplants prcurent des rendements pr6cces sup6rieurs (Schapendnk et al. 1984). L'allngement de la p6ride diurne au printemps et )r I'autmne a 18 h d I'aide d'un 6clairage d'appint (HPS) de 5,3 W m-2 a hauss6 les rendements du cncmbre de serre de6d,7,8%, et Ingratta 1984). Cependant, les faibles augmentatins btenues ne justifient pas les crits d'investissement et de fnctinnement de l'6clairage d'appint. L'utilisatin de la technique des cultures successives, en plus d'un 6clairage d'appint de 200 pml s-r m-z gar; a permis d'augmenter de 90% les rendements du cncmbre cultiv6 de d6cembre )r mai (Blain et al. 1987). Cette technique de prductin purrait furnir qne prductin annuelle de 190 fruits vendables par mdtre carr6. Une telle augmentatin des rendements assurerait la rentabilitd de cette technique de prdductin dans le cntexte 6cnmique et climatique du Qu6bec (Lebeau 1986). Les travaux de Blain et al. (1987) nt aussi d6mntr6 que le niveau ptimal de lumibre pur la culture du cncmbre 6tait de 200 pml s-l m-2 et que la r6pnse des cultivars )r l'6clairage artificiel 6tait variable. Cependant, ces chercheurs n'nt pas d6termin6 le mde de distributin de l'6clairage d'appint, ni la phtp6ride qui prcureraient les meilleurs rendements. Peu de travaux de recherche nt prt6 sur le mde de distributin de 1'6clairage artificiel. Deux 6tudes r6alis6es en chambre d envirnnement cntr6l6 nt mntr6 que le fractinnement d'une phtp6ride de 16 h, en t h plus 7 h d6cal6es vers le milieu de la nuit, n'affectait pas le bilan carbn6 dejeunes plants de tmate (Musseau 1984; Pelletier et Musseau 1984). L'utilisatin de l'6clairage d'appint au milieu de la nuit serait particulibrement int6ressant au Qu6bec car cela permettrait e la fis de prfiter d'un tarif pr6f6rentiel d'6lectricit6 et d'ptimiser la cntributin des luminaires au chauffase. Les bjectifs de ce travail snt d'6tudier I'effet d'un apprt de lumibre artificielle au milieu de la nyctip6ride sur la crissance et les rendements du cncmbre de serre cultiv6 en hiver, et de d6terminer la meilleure phtp6ride. MATERIEL ET METHODES Matdriel v6g6tal et culture Des semis de cncmbre (Cucumis sativus L. 'Crna' et 'Sandra' nt 6t6 effectu6s dans des blcs de laine de rche de 100 x 100 x 65 mm (Grdania, Danemark) les 8 janvier, 11 f6vrier et 17 mars 1986 dans une serre de verre de l'universit6 Laval (47' de latitude Nrd). Chaque date de semis repr6sentait une r6p6titin. Les jeunes plants recevaient un 6clairage d'appint furni par des lampes HPS de 1000 W (n SO-SHP-Slux- Lumipnic), de 0600 d 2200 h. La densit6 myenne du flux de phtns phtsynth6tique au niveau du substrat 6tait de 100 pml s-l m-2, mesur6e avec un radimbtre LI-185 (Lambda Instrument C. Inc.) et une snde "quantum" LI (LI-Cr). De I'apparitin des ctyl6dns jusqu'au stade 3-4 feuilles, les plants nt 6t6 fertigu6s avec une slutin nutritive cmpldte (Verdure 1981). La temp6rature de la serre 6tait maintenue entre 24 et 28'C pendant le jur et entre l8 et22"c la nuit. La temp6rature du substrat 6tait maintenue entre 20 et 24"C d I'aide de cdbles chauffants. Au stade 3-4 feuilles, les plants nt 6t6 plac6s sur des pains de laine de rche de 900 x 600 x 75 mm (Grdania, Danemark), sit les 4 fdvrier, 8 mars et 7 avril, seln la date du semis. La densitd de plantatin 6tait de 2,22 plants m -2 sur une superficie ttale de 55 m2. La tempdrature de l'air 6tait maintenue entre 22 et 28'C pendant le jur et entre 7'7 et2o"c la nuit. Les plants nt 6t6 tuteur6s sur une structure uverte en frme de V dnt I'angle d'uverture 6tait de 40' et la hauteur de 2,4 m. Les fruits nt 6td enlev6s jusqu'i la huitibme feuille, puis cnserv6s i raisn d'un seul fruit par neud jusqu'au smmet de la structure, tandis que les tiges secndaires nt tutes 6t6 enlev6es. Les plants recevaient une slutin nutritive cmplbte chauffde d26"c, de tris )r cinq fis parjur seln leur stade de crissance. La salinit6 et le ph de la slutin dans les pains nt 6t6 mesur6s tut les 3 jurs et ajust6s entre 2,2 et 2,5 ms cm l, et entre 5,5 et 6,5 respectivement, seln les recmmandatins de Snneveld (Verdure 1981).

3 TURCOTTE ET GOSSELIN - DISTRIBUTION DE L'ECLAIRAGE HPS CHEZLE CONCOMBRE 537 Traitements Les traitements avec 6clairage d'appint cnsistaient en quatre dur6es d'6clairement distribu6es seln deux mdes (tableau l). L'6clairage d'appint des traitements de phtp6ride cntinue de 1 4, 1 6, I 8 et 20 h a 6t6 distribu6 en deux fractins: une fractin cnstante de quatre heures dnn6e avant le lever du sleil et I'autre furnie apres sn cucher, cette dernidre variant entre deux et huit heures seln le traitement. L'6clairage d'appint des traitements de phtperide interrmpue (deux nuits) de et 18 h 6tait furni au milieu de la nuit pendant 6, 8 et 10 heures cns6cutives, respectivement. Ce dernier mde prcurait deux curtes perides d'bscurit6 aux plantes. Pur ces sept traitements, les lampes HPS 6taient aussi allum6es entre 0800 et 1600 h pendant les jurn6es nuageuses. Le traitement t6min ne recevait aucun apprt d'6clairage artificiel. L'lclauage d'appint 6tait furni par des lampes HPS de 400 W (n. 400-SO-SHP-120-Slux- Lumipnic), de fagn )r btenir 200 pml s-rm-2 GAR) e 0,75 m sus les lampes. Le flux phtnique mesur6 h la hauteur du substrat 6tait en myenne de 45 pml s-rm-2 (PAR). La distributin de la lumidre ir I'int6rieur de la structure 6tait la suivante: 54 pml s lm-2 i 60 cm du sl, 76 p,ml s-rm-2 )r 120 cm et 88 pml s-1m-2 )r 180 cm. Le flux phtnique jurnalier naturel a aussi 6t6 mesur6 avec lrn int6grateur de lumibre (LI-550, LI-Cr) muni d'un capteur (LI-190SB, LI-Cr) plac6 au smmet des structures. L'6clairage d'appint a hauss6 le flux phtnique jurnalier par rapprt au traitement t6min de 151,1, de 152,8, de 144,6 et de 136,6% pur les traitements de 20, 18, 16 et 14 h d'6clairement, respectivement (tableau l). Heures de fnctinnement des lampes+ Dispsitif exp6rimental et mesures effectu6es La serre a 6t6 divis6e en huit parcelles de 10 plants dnt deux servaient de plants de brdure. Chaque parcelle 6tait s6par6e par des rideaux blancs paques qui dtaient enlev6s de 0800 i 1600 h tus les jurs. Les huit parcelles nt 6t6 redistribu6es au hasard dans la serre pur chacune des tris r6pdtitins. L'analyse de variance est celle d'un dispsitif en tirir dnt les huit dur6es d'6clairement snt en parcelles principales et les deux cultivars en sus-parcelles. Des cmparaisns simples d priri nt 6t6 chisies pur d6terminer si les diff6- rences entre les plants des diff6rents traitements 6taient significatives. Des diff6rences significatives nt 6t6 mesur6es entre les r6p6titins en raisn de l'6nergie slaire qui a augment6 graduellement au curs de I'exp6rience. Un test statistique a d6mntr6 I'hmg6n6it6 de la variance pur chaque r6p6titin, de telle srte qu'elles nt put etre regrup6es pur I'analyse de variance (Andersn et Mclean 1974.) Le nmbre de feuilles, la surface fliaire, la masse sbche des feuilles et des tiges, Ia lngueur des tiges, ainsi que la masse des fruits furent mesur6s ir deux stades de crissance. Le premier stade crrespndait au mment D les plants d'un des huit traitements atteignaient la miti6 de la hauteur ttale de la structure servant au tuteurage. Au deuxibme stade, les plants atteignaient le smmet des structures. Aux deux stades, deux plants par cultivar nt 6t6 chisis au hasard h I'int6rieur de chaque parcelle principale. Les dates D les mesures de crissance nt 6td effectu6es pur le premier stade de crissance furent les 23 f6vrier, 23 mars et 26 avil. Les dates pur le deuxibme nt 6t6 les 8 mars, 6 avril et 9 mai. Puisque les tendances nt 6t6 les mcmes pur les deux stades Tableaul. Distributindel'6clairaged'appintetfluxphtniquejurnalierreEudusleiletdeslampesHPSpur les huit traitements lumineux Traitementsf 20 l8 r8(2) 16 16(2) T4 r4(2) T6min Flux phtnique jurnalier te m 2.1-lt Lampes HPSS ^, { slarr, 1,62 9,18 9,18 7,'74 '7,74 6,30 6,30 0,00 l'l,3'l 17,37 r't,3'7 t7,37 17,37 17,37 L7,37 t7,37 Ttale 2'7,99 t6 55, ,5 ll )\ 61 23,67 r'7,3'7 '(2): traitement deux nuits. +Les lampes 6taient allum6es entre 0800 et 1600 h pendant lesjurn6es nuageuses, saufpur le t6min. sflux phtnique jurnalier mesur6 ir 0,75 m sus les lampes. nmvenne cumulde Dur tute la dur6e de l'exp6rience.

4 538 CANADIAN JOURNAL OF PLANT SCIENCE de crissance, nus ne pr6senterns que les r6sultats du deuxidme stade. RESULTATS ET DISCUSSION Nmbre de feuilles et lngueur des tiges Le nmbre de feuilles et la lngueur des tiges n'nt pas 6t6 affect6s par la distributin de l'6clairage d'appint, mais ils augmentent avec I'allngement de la phtp6ride (tableau 2). Bien que le nmbre de feuilles et la lngueur des tiges nt vari6 en fnctin de Ia dur6e de la p6ride d'6clairement, les diff6rents traitements n'nt pas affect6 la lngueur des entre-neuds. Pur tus les traitements, le nmbre de feuilles et la lngueur des tiges nt 6t6 sup6rieurs pur le cultivar Sandra. Pur ces deux parambtres, I'interactin entre les cultivars et les traitements a 6t6 significative, ce qui indique que les cultivars r6pndent diff6remment pur un m6me traitement (tableau 3). D'autres travaux de recherche nt d6mntr6 que le taux de crissance et le taux d'initiatin des feuilles de jeunes plants de cncmbre augmentaient avec I'accrissement de la quantit6 d'6nergie lumineuse qutidienne (Klapwijk et Tze 19821'Tze et Klapwijk 1985). Chez dejeunes plants de tmate, une plus grande quantit6 d'6nergie jurnalidre entraine une augmentatin de la hauteur des plants et de la surface fliaire (Ribe et al. 1983). Ces chercheurs nt aussi bserv6 que les plants qui recevaient une plus grande quantit6 d'6nergie avaient un bilan carbn6 sup6rieur, dnc plus de phtsynthats dispnibles pur leur crissance. Pur une m6me phtp6ride, I'accrissement de la quantit6 d'6nergie lumineuse jurnalidre en utilisant dift6rents flux phtniques (100, 200, 300 pml s-16-2, PAR) d'6clairage artifrciel (HPS), cause aussi une augmentatin de la lngueur des tiges et du nmbre de feuilles de plants de cncmbre de serre (Blain et al. 1987). Masse sbche des parties a6riennes La masse sbche des feuilles et des tiges n'a pas 6t6 affect6e par le mde de distributin de l'6clairage et a augment6 avec la dur6e de l'6clairement (tableau 2). Le cultivar Sandra a prduit plus de matidre sdche par plant que Crna en raisn d'un taux de crissance plus 6lev6. Bivin (1986) a mntr6 que I'utilisatin d'un 6clairage d'appint (HPS) permettait d'augmenter la masse sbche des parties a6- riennes de jeunes plants de tmate. D'autres auteurs mentinnent que la masse sbche de jeunes plants de tmate s'accrit avec I'augmentatin de I'int6grale d'6nergie jurnalibre (Hurd et Thrnley 1974; Ribe et al. 1983). Pur le cncmbre de serre, les r6sultats de Blain et al. (1987) indiquent que la masse sbche de la partie a6rienne s'accrit avec la quantit6 d'6nergiejurnalibre furnie par un 6clairage d'appint (HPS). Surface fliaire et rapprt de surface fliaire Le mde de distributin de l'6clairage d'appint n'a pas affect6 la surface fliaire, tandis qu'elle s'est accrue avec I'allngement de la peride diurne (tableau 2). Le cultivar Sandra a 6t6 signif,rcativement sup6rieur )r Crna (tableau 3). Le rapprt de surface fliaire (surface fliaire divis6e par la masse sbche de la partie a6rienne) et la surface fliaire sp6cifrque (surface fliaire divis6e par la masse sbche des feuilles) d6crissent avec I'augmentatin de la phtp6ride (tableau 2). La masse relative des feuilles (masse sdche des feuilles divis6e par la masse sbche de la partie a6- rienne) n'est pas affect6e par les diff6rents traitements. Puisque le rapprt de surface fliaire est le prduit de la surface fliaire sp6cif,rque par la masse relative des feuilles, sa diminutin r6sulte dnc de la variatin de la surface fliaire sp6cifique. Une diminutin de la surface fliaire specifique, r6sultant d'un accrissement de la quantit6 d'6nergie, se traduit par une augmentatin de l'6paisseur des feuilles (Luwerse et Zuteerde 1977). Dnc, les plants qui pussent sus une phtp6ride plus lngue nt des feuilles plus 6paisses par unit6 de surface, et la prprtin

5 TURCOTTE ET GOSSELIN DISTRIBUTION DE L'ECLAIRAGE HPS CHEZ LE CONCOMBRE 539,t: _ec =,r.6.x 3A j- I ' nm -n Nn O\O no. r+ Nn --$^ -a 1"1 vl\ 99..q di" 9-l -i e <f * E O6 -a.. 'c>!9.s - qi' cf 3d!? ' rla := ^q) v).z =", ':9 X!: - =6 J9.!,t - E9 LO 'E 6y :r = p O,B P",?a EA 95 9a z 9?^ E,)!3.: dze ;v q: ", (,.! -36,9a fr'9" s. /OO Rd >E (!a Cn :-.= ^a^ 99 EE Z E O. OO. O\6 O.6 O.O. O\O. O OO\ O r\o \O\O \O\O \O\O \O\O r\o r O t N- r N q NO NO NO *n hr mr h. v. ii 6ici ii ii ii ic.i c.ici ii nrn r. N. Nd 6+ ro Nd n ro O- 16 dn ^X rid cici di rii airj 'di d, dfl $N NO NO OO. -O. O.r r rh = ' all ln alc] N* N FO no O F.-O OO OO Or Or O\ \ r\.\ $. -r *- h' r\ n +d.d d'd.di Frc.i {d +i d. N N dn Ncl lt cii Ni - 6 * rm n r t r - \ - N Fivi -ii id d--i d--l dir; vir; dci --i r\o rn \O\O hn nn n+ nr+ do r r- dn \06 6 r 6- *6 0 \H +- *- - - d- N- -\ c) ii 6i6i.ii ii cii ii i6i i--i d -cl ^dl ^^ \\ q- ^- -\ -- c.l n <.* d* *a * *\ - l N N dn Xtr YO c.i E 6-6.,Y 6l) a u U)Q (hq q u U)(J <) aa) scjcje-! O \O $+)Aa N-.=!; E"!s FE.. (t).:a

6 540 \ ta )!) /d E! \ C; F &,90 9rE d: ;: 6* =6 ue AE XY &6 '9a e.g > af^ r< E6 ;cy LE!? $, ad tr.p) ZE * * x (t* ChAOx * * * * Z ZZZ * * * qax \naqx x (h x * ZZ ZZZ * Z.. (h (h(tu)(t(na cta ^ z zzzzzzz zz qox U)lhq* th * * zz zzz * z * * * qx (nx (/tx * v) * * x Zx Zx Zx x Z * * OqahV)U)U)* * * * * zzzzzz * * * x + * * * z4 6x qx x A Zx Zx x Z * * X q* (nx (^* x V) * * x Z Zx Z x Z * * * Ax (hx (hx * * * * zx z zx * CANADIAN JOURNAL OF PLANT SCIENCE 3 t-.!\q 9E l :r-,i! - 9 ' FO d _I. : 9d:i iltr Yet GX i =ER tr i- EtrO -^ -:r?e! :.E =.6- ^6'- '5 GL.X= >.- F 's de d - Fe= 66U UUC L 9.= 'a'a - b0tr, rv ==.,' O O.^ 992 de matibre sbche des feuilles par rapprt e la masse sbche de la partie a6rienne n'est pas affect6e. L'6paississement des feuilles, r6sultant d'une augmentatin de la quantit6 d'6nergie lumineuse, a 6t6 bserv6 par plusieurs auteurs (Fails et al. 1982;' Kappel et Flre 1983; Blain et al. 1985). Cette adaptatin des feuilles i la lumibre se prduit au niveau du m6sphylle. On bserve un tissu palissadique bien d6velpp6 et suvent cnstitu6 de deux cuches de cellules. Dans certains cas, les feuilles nt une densit6 stmatique plus 6lev6e (Fails et al. 1982; Lichtenthaler l98l). Certains auteurs nt mntr6 que la capacit6 phtsynth6tique 6tait crr6l6e avec l'6paisseur des feuilles (Luwerse et Zweerde 1977; Armitage et al. 1983). Seln Chabt et al. (1919),la quantit6 d'6nergie lumineuse regue au curs d'unejurn6e exerce une influence beaucup plus marqu6e sur la mrphlgie des feuilles que la densit6 du flux de phtns phtsynth6tiques. Masse des fruits Le mde de distributin n'a eu aucun effet sur les rendements pr6cces (fig. l). Les travaux de Musseau (1984) et de Pelletier et Musseau (1984) nt 6galement mntr6 que le mde de distributin de 1'6clairage artificiel n'affectait pas le bilan carbn6 de jeunes plants de tmate. Un 6clairage cntinu de 20 h a prcur6 des rendements hdtifs sup6rieurs aux traitements de 18 h. Sus 14 et 16 h, la masse des fruits r6clt6s par plant a 6te inferieure d 18 h, mais plus 6lev6e que celle des plants-t6mins. Sandra a 6t6 plus pr6cce que Crna, ce qui avait d6jh 6t6 bserv6 dans une 6tude ant6rieure (Blain et al. 1985). L'interactin entre les cultivars et les traitements lumineux a aussi 6t6 significative (tableau 3). Au mment de la r6clte, les plants recevant 20 h de lumidre par jur avaient deux fruits mahrres de plus que les plants des traitements de 14 et 76 h. Par cntre, la diff6rence entre les plants des traitements de 20 et de 18 h 6tait inf6rieure i un fruit mature. Dnc, en ce qui cncerne les rendements h6tifs, le

7 TURCOTTE ET GOSSELIN DISTRIBUTION DE L'ECLAIRAGE HPS CHEZLE CONCOMBRE 54I - traitement de 20 h a 6t6 avantageux par rapprt aux phtp6rides de 14 et 16 h, mais I'a 6t6 beaucup mins par rapprt e l8 h. La pr6ccit6 des plants serait dnc reli6e d la quantit6 d'6nergie radiante regue par jur (Schapendnk et al. 1984), D'autres 6tudes (B6gin 1984; Blain et al. 1985; Bivin 1986) mentinnent que l'6clairage d'appint (HPS) permet d'btenir une prductin plus hative de fruits. CONCLUSION La crissance v6g6tative et les rendements pr6cces des plants de cncmbre n'nt pas 6t6 affect6s par le mde de Cistributin de l'6clairage d'appint. D'autre part, une dur6e ttale de 20 h d'6clairement prcure aux plants le taux de crissance le plus 6lev6 et les meilleurs rendements. Les r6sultats btenus au curs de cette exp6rience indique que les meilleures phtp6rides pur la culture du cncmbre de serre avec 6clairage d'appint snt celles de 20 h et 18 h. Dans le cntexte des tarifs d'6lectricit6 du Qu6bec, il semble avantageux d'utiliser une dur6e d'6clairement de 18 h et de diff6rer l'6clairage d'appint au milieu de la p6ride d'bscurit6 afin de b6n6hcier d'un tarif r6duit. De plus, la chaleur prduite par les lampes HPS diminue les besins de chauffage de la serre pendant la nuit. an =f i9 ah tn ( = 2s s00 0 Les avantages que prcure l'6clairage d'appint (HPS) pendant I'hiver justifient la pursuite de travaux de recherche sur les mdes de tuteurage et de taille des plants, ainsi que sur I'influence du niveau d'humidit6 relative, de la cncentratin en CO2 et des temp6ratures de I'air et du substrat lrsque les plants de cncmbre snt exps6s )r l'6clairage artifrciel seulement. Une autre avenue de recherche )r cnsid6rer serait de mesurer les effets de l'6clairage HPS et de sn mde de distributin sur les 6changes gazeux du cncmbre de serre, afin d'expliquer les augmentatins de crissance et de rendement bservdes. REMERCIEMENTS Les auteurs remercient le ministdre de I'Enseignement sup6rieur et de la science du Qu6bec et les ministdres de l'agriculture du Qu6bec et du Canada pur l'aide financidre apprt6e d la r6alisatin de cette 6tude. IIs remercient 6galement Mnsieur Ren6 Pulit pur sn assistance technique et Madame France Crchetidre pur la r6visin du manuscrrt. Andersn, U. L. et Mclean, R. A Design f experiments. Dekker, New Yrk. 418 pp. Annyme Cucumbers. Grwer guide n. 15. Grwer Bks, Lndn, U.K. 77 pp. Armitage, A. M., Sams, C. E., Miranda, R. M., Carlsn, W. H. et Flre, J. A The effect (2) (2) (2) Tdmin Traitements lumineux Fig. 1. Influence du mde de distributin d'un 6clairage d'appint (HPS) de 200 pml s-r m-2 (PAR) et de la phtp6ride sur la masse des fruits de plants de cncmbre de serre (myenne des tris r6p6titins).

8 542 CANADIAN JOURNAL OF PLANT SCIENCE f quantum flux density and net phtsynthetic rate n mrphlgy and time t flwer f hybrid geraniums. Sci. Hrtic. 21: 2' B6gin, S Influence de la lampe )r vapeur de sdium ir haute pressin sur la crissance, le d6velppement et la prductivit6 de la tmate (Lycpersicn esculentum Mill.). ThEse de M. Sc., Universit6 Laval. Qu6bec. Blain, J., Gsselin, A. et Trudel, M. J Influence de 1'6clairage d'appint furni par des lampes )r haute pressin de vapeur de sdium (HPS) sur la crissance et la prductivit6 du cncmbre de serre (Cucumis sativus L.). Jurn6e d'infrmatin sur les l6gumes de serre, Cnseil des prductins v6g6tales du Qudbec, Ministdre de I'agriculture, des p6cheries et de I'alimentatin du Qudbec. agdex 290: Blain, J., Gsselin, A. et Trudel, M. J Influence f HPS supplementary lighting n grwth and yield f greenhuse cucumbers. Hrtscience 22: Blm, T. J. et Ingratta, F. J The effect f high pressure sdium lighting n the prductin f tmates, cucumbers and rses. Acta Hrtic. lzl8: Bivin, C. 1986, Utilisatin de l'6clairage artificiel seul u en appint de l'6clairage naturel pur la pr6paratin de jeunes plants de tmate. Thdse de M. Sc., Universitd Laval, Qu6bec. Chabt, B.F,, Thmas, W. J. et Chabt, J. F Influence f instantaneus and integrated light-flux density n leaf anatmy and phtsynthesis. Am. J. Bt. 66: Cke, I.J., Burdett, A. N. et Mrgan, S. F Light surces fr prmting phtsynthesis. Acta Hrtic. 22: Fails, B. S., Lewis, A. J. et Barden, J. A Anatmy and mrphlgy fsun- and shade-grwn Ficus benjamina. J. Am. Sc. Hrtic. Sci. 107: ' Hurd, R. G. et Thrnley, J. H. M An analysis f the grwth f yung tmat plants in water culture at different light integrals and CO2 cncentratins. 1. Physilgical aspects. Ann. Bt. 38: Kappel, F. et Flre, J. A Effect f shade n phtsynthesis, specific leaf weight, leaf chlrphyll cntent, and mrphlgy fyung peach trees. J. Am. Sc. Hrtic. Sci. 108: Klapwijk, D. et Tze, S. A The effect f seasn and artificial light n yung cucumber plants. Intern verslag nr. 59, Naaldwijk, 5 pp. Lebeau, J Simulatins de la prductin successive des cncmbres eurp6ens de serre dans un envirnnement entibrement prgrammd. Directin g6n6rale du d6velppement r6ginal, Agriculture Canada. 5l pp. Lichtenthaler, H. K Adaptatin f leaves and chlrplasts t high quanta fluence rates. Pages dans G. Akyunglu, 6d. Phtsynthesis. vl. VI. Prc. f5th Int. Cngress n Phtsynthesis, Philadelphia, Pa. Luwerse, W. et Zweerde, W. V. D Phtsynthesis, transpiratin and leaf mrphlgy f Phnselus vulgais and Zea mays grwn at different irradiances in artificial and sunlight. Phtsynthetica l1: l1-21. Musseau, M Effects f phtperid n phtsynthesis. Pages dnns C. Sybesma, 6d. Advances in phtsynthesis research. vl. IV. W. Junk Publishers, The Hague, The Netherlands. Pelletier, B. et Musseau, M Effet du fractinnement d'un 6clairement d'appint sur Ia crissance, les bilans carbn6s et la transpiratin de jeunes plants de tmate de serre (Lycpersicn esculentum Mill., var. 'Lucy'). Agrnmie 4: Ribe, J., Baubault, C. et Musseau, M Influence de I'intensitd et du mde de distributin de l'6nergie lumineuse sur la crissance et les dchanges de CO, de jeunes plants de tmate de serre (Lycpersicn esculentum var. 'Lucy'). Agrnmie 3: Shapendnk, A. H. C. M., Challa, H., Brekharst, P. W. et Udink ten Cate, A. J Dynamic climate cntrl; an ptimizatin study fr earliness f cucumber prductin. Sci. Hrtic. 23: Tze, S. A. et Klapwijk, D Effects f light interceptin and supplementary light n the grwth f yung cucumber plants. Acta Hrtic. 174: Verdure. M Cultures sur laine de rche aux Pays-Bas. Techniques de cultures et aspects 6cnmiques. P. H. M. Revue Hrticle 213:

9 This article has been cited by: 1. Martine Drais, André Gsselin, Marc J. Trudel Annual greenhuse tmat prductin under a sequential intercrpping system using supplemental light. Scientia Hrticulturae 45:3-4, [Crssref] 2. Gilles Turctte, André Gsselin Influence f cntinuus and discntinuus supplemental lighting n the daily variatin in gaseus exchange in greenhuse cucumber. Scientia Hrticulturae 40:1, [Crssref]