LA GESTION DES CONFLITS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LA GESTION DES CONFLITS"

Transcription

1 LA GESTION DES CONFLITS Définitins Le cnflit : Le cnflit est le résultat d une cnfrntatin de vlntés ppsées entre deux u plusieurs parties, persnnes u grupes. Le cnflit n est ni bn ni mauvais. Seln la manière dnt n va l abrder et tenter de le résudre, sn issue sera destructrice u cnstructive pur les persnnes. Il peut avir des fnctins et des cnséquences psitives : permettre la cnstructin de relatins plus justes, réaffirmer la règle cmmune, être surce de dévelppement persnnel,... La vilence : La vilence est un cmprtement qui vise à faire mal, à anéantir réellement u symbliquement l autre. S il n est pas réslu de manière cnstructive, le cnflit se transfrme en cnfrntatin vilente entre des adversaires qui n nt plus qu un seul bjectif : vaincre l autre à tut prix. Les différentes attitudes face au cnflit Cnfrntatins de besins, d'intérêts, de valeurs,..., il y a mille et une raisns d'entrer en cnflit. Cmment y réagit-n? Cela va dépendre de l'image du cnflit que nus avns assimilée, des mdèles qui nus enturent et de ntre prpre expérience. Schématiquement, n peut définir quatre grandes catégries de réactins : La négatin du cnflit : la réactin la plus curante face au cnflit est la négatin du prblème. Mais, nier le cnflit, c'est s'expser à ce qu'il ressurgisse plus lin, plus tard et plus durement. La démissin devant le cnflit : nus recnnaissns l'existence du cnflit mais nus n'y apprtns pas de répnses cnstructives. Nus cherchns davantage à cnturner l'bstacle, en déturnant l'attentin, en utilisant l'humur u la dérisin, en laissant le hasard décider à ntre place, en préférant remettre tujurs à plus tard,... D'autres attitudes cnduisent à la sumissin et à l'abandn. Ainsi la recherche systématique d'un accrd (accmmdement, cmprmissin) pur préserver la relatin au détriment de l'bjet du cnflit. Cette attitude est suvent liée à la peur d'affirmer sn pinin, ses drits, sn puvir. La pseud-équité cnsiste à s'en tenir au strict myen terme entre deux psitins. Persnne n'btient satisfactin, le résultat est inefficace et ne répnd pas aux intérêts des prtagnistes. On classe généralement la fuite au rang des attitudes de démissin. Cependant, c'est parfis la seule répnse efficace pur mettre la vilence hrs-jeu et laisser le temps aux tensins de s'apaiser avant d'envisager tute prcédure de réslutin du cnflit. La cnfrntatin vilente : entrer sans délai dans la bagarre est, à cup sûr, une réactin énergique même si elle n'est pas suffisamment réfléchie et rganisée. On fnce "bille en tête", n rend cup pur cup. Insultes, vilences physiques et psychlgiques,..., tus les myens snt utilisés. La relatin à l'autre va en faire les frais et le mindre incident va dégénérer rapidement en bagarre généralisée. Ce qui imprte ce n'est pas la slutin du cnflit mais le maintien de sn prpre puvir. La cnfrntatin vilente blque tute slutin u cnduit à de nuvelles situatins chargées de cnflits ptentiels encre plus graves. La rancune et la rancœur de la "victime" se traduirnt tôt u tard par un désir de vengeance. La vilence est dnc nn seulement inefficace pur truver une slutin au prblème mais elle empêche l'émergence d'une nuvelle dynamique de réslutin des cnflits. L'apprche nn-vilente : l'attitude nn-vilente face au cnflit cnsiste à cnsidérer la situatin sans a priri, sans peur ni indifférence et à engager un prcessus de gestin qui puisse abutir à une slutin satisfaisante pur les parties en présence. Cette cnfrntatin peut prendre diverses frmes seln la nature du cnflit :

2 Il peut s'agir d'une négciatin qui permet d'abutir à un cmprmis dans lequel chaque partie, après avir affirmé clairement ses besins et ses intérêts, cède une partie de ses prétentins. Plus psitive encre, la slutin cpérative est élabrée cnjintement par les prtagnistes qui fnt preuve d'imaginatin et de respect de l'autre pur que les besins et les intérêts de chacun sient réellement pris en cmpte. L'apprche cpérative des cnflits est une attitude de cnfrntatin nn-vilente, d'ppsitin cnstructive. Cette attitude passe par la recnnaissance d'une image nuvelle du cnflit qui restitue sa cmplexité et sa richesse. Enfin, et si l'un des prtagnistes n'est pas dispsé à la négciatin, la cnfrntatin purra nécessiter l'interventin d'une tierce partie médiatrice u, plus radicalement, débucher sur une lutte nn-vilente dnt l'enjeu est d'exercer un rapprt de frce qui cntraigne l'adversaire à la négciatin. Viser le résultat u la relatin? Ni le résultat ni la relatin la négatin du prblème l évitement, la fuite : peut être salutaire en cas de menace de vilence la démissin, passivité, nn-implicatin indifférence et neutralité La relatin au détriment du résultat la sumissin, l accmmdement, la cmprmissin effacement devant l autre Le résultat au détriment de la relatin la cnfrntatin vilente, la cmpétitin, l exclusin vaincre l adversaire Un myen terme le cmprmis dialgue et négciatin Le résultat et la relatin l apprche nn-vilente, la cpératin cnstruire ensemble la relatin et la slutin; peut nécessiter la médiatin Différentes vies de réslutin Mde de réslutin Stratégie Résultat 1 Règlement partiel Prendre partie Juger 1 gagnant et 1 perdant 2 Règlement par cmprmis Cuper la pire en deux 2 demi-gagnants 3 Règlement basé sur la cmplémentarité Rechercher les besins spécifiques de chacun 2 gagnants 4 Règlement basé sur la créativité Rechercher ensemble des ressurces cmplémentaires 2 "super-gagnants" NB. De 1 à 4, le degré de satisfactin des besins s'accrît grâce : - au dialgue qui permet l'identificatin des besins - à la prise de distance qui permet la visin glbale et facilite la recherche de slutins Relatin Situatin/Emtins/Besins (Ifman Méditerranée) Cmprendre le sens des émtins et savir les accueillir apparaît essentiel pur puvir réguler les cnflits. Emtins = réactins d adaptatin aux mdificatins de ntre envirnnement; deux fnctins cmplémentaires : signal : attirer ntre attentin sur un besin fndamental à prendre en cmpte dans la situatin présente mbilisatin d énergie (réactin crprelle) pur puvir satisfaire le besin crrespndant. A distinguer des sentiments nurris par les émtins mais plutôt d rdre psychlgique (et nn crprel), installés dans la durée. 4 grandes familles d émtins crrespndant à des grupes de besins :

3 EMOTIONS BESOINS BESOINS SITUATIONS Peur Sécurité Danger, Risque Clère Respect, Recnnaissance, Autnmie, Liberté,... Agressin, Frustratin, Humiliatin Tristesse Liens, Amur, Amitié, Appartenance Séparatin, Perte Jie Partage Satisfactin, Décuverte Dans une situatin, suvent, plusieurs émtins snt mélangées, faisant éch à plusieurs besins nn satisfaits. Les lieux des cnflits Lieu de cnflits Qui gère? Quelles aides? Cnflit élève- parent Cnflit enseignant- parent Cnflit élève- enseignant Enseignant et directeur RASED Services extérieurs (CMS, SESSAD...) Enseignant et directeur Parfis RASED Enseignant et directeur Parfis RASED Équipes éducatives Psychlgue sclaire Échanges de pratiques Équipe pédaggique RASED (rôle de tiers) Directeur pur ses cllègues CPC et IEN Cnflit d autrité Autre enseignant u RASED (rôles de tiers) Directeur CPC Cnflit de refus d apprendre Équipe pédaggique RASED (médiatin) Directeur CPC Quels utils pur quel public? Maître G pur l élève Services extérieurs (CMS, SESSAD...) pur la famille et l élève Gestin de la cmmunicatin Cnnaissances légales pur les directeurs et enseignants Gestin de la cmmunicatin pur l enseignant Référence au cadre/cntrat de l écle Outils du vivre ensemble (règles, cnseils, sanctins, réparatin,...) Le prjet de classe Gestin de la cmmunicatin pur l enseignant RASED (suivi) Enrichissement des gestes prfessinnels (enrôlement, déturnement, estime de si,...) Le prjet de classe Quelle frmatin et pur qui? Cnnaissance des divers partenaires et rganismes extérieurs (cntinuité d aide dans le service public) et de leurs champs de cmpétence pur enseignants et RASED Frmatin à la cmmunicatin (PNL, CNV, analyse transactinnelle) Frmatin initiale et cntinue en drit pur les directeurs et enseignants Frmatin à la cmmunicatin (PNL, CNV analyse transactinnelle) Frmatin aux utils cncrets du vivre ensemble (cnseils d élèves, agenda cpératif, prjet cmmun,...) pur l élève et l enseignant Frmatin à la cmmunicatin (PNL, CNV analyse transactinnelle) Frmatin spécifique sur le dévelppement de l enfant (psych affectif et génétique,...) Cnflit élève-élève Cnflit directeurenseignant u enseignantenseignant Enseignant et directeur Enseignant et directeur Quelquefis IEN RASED (ateliers pnctuels : ateliers phil, etc ) CPC Directeur CPC et IEN Gestin de la cmmunicatin pur l enseignant et les élèves Référence au cadre/cntrat de l écle Outils du vivre ensemble (règles, cnseils, sanctins, réparatin, estime de si,...) Gestin de la cmmunicatin Cnnaissances légales pur les directeurs et enseignants Frmatin à la cmmunicatin (PNL, CNV, analyse transactinnelle) Frmatin aux utils cncrets du vivre ensemble (cnseils d élèves, agenda cpératif, ateliers phil, prjet cmmun,...) pur l élève et l enseignant Frmatin à la cmmunicatin (PNL, CNV, analyse transactinnelle) Frmatin initiale et cntinue en drit pur les directeurs et enseignants

4 Pstures des adultes face aux cnflits entre élèves L indifférence u le mépris (je ne veux pas le savir, affaires de gamins, cmprtez-vus cmme des grands, ) La sanctin sans écute L écute sans slutin-décisin u avec décisin autritaire L écute pur arriver à slutin partagée Gestin institutinnelle du cnflit sans réslutin durable Nécessaire interventin de l adulte au mment du cnflit u après la vilence Rappel de la li : sécurité assurée u restaurée Observatin des faits : expressin des faits, cnfrntatin Jugement des faits, sanctin Traitement du cnflit en surface, pssible retur des faits Nn prise en cmpte des émtins et des besins Apprendre à distinguer le degré de gravité du cnflit et adapter sa psture Réactin en situatin de crise : si vilence et mise en danger : décnnecter, Eligner les prtagnistes pur assurer la prtectin, se dnner du temps et un espace pur traiter le prblème avec CNV Garantir le respect de la li et le respect des persnnes (agresseur u victime); Distinguer la persnne et ses actes : juger et sanctinner les faits, pas les persnnes Cntribuer à la recherche d une slutin juste et durable qui génère de la cpératin Eduquer à la préventin de la vilence et à la réslutin nn-vilente des cnflits par les élèves eux-mêmes : messages clairs, cnseils, médiatin entre pairs,... mais aussi cmpétences psychsciales travaillées en parallèle. Les paramètres d une relatin u d un cnflit (G. Tixier Ifman) La visin glbale présentée dans le schéma ci-dessus illustre l idée que tute relatin, cnflictuelle u nn, s appuie simultanément sur tris grupes de paramètres : des affects : qui créent u entretiennent des liens entre les persnnes. le cadre : qui permet aux affects de s exprimer et s échanger, et qui les influence. un sens : qui riente le cadre et qui est nurri par les affects psitifs et négatifs. Cette visin invite à cnsidérer que ces divers éléments : snt reliés l'un à l'autre (par exemple : les règles permettent de se sentir en sécurité dnc de diminuer le niveau de stress u d inquiétude à cnditin de leur dnner un sens explicite) divent être appréhendés de manière glbale (ublier un de ces grupes peut rendre une slutin au cnflit inpérante)

5 divent parfis faire l'bjet de prirités : s il y a danger u urgence, il peut être d'abrd nécessaire de recadrer u pser des limites (1) s il y a des émtins frtes, il est primrdial de les écuter, de favriser leur expressin (2) après en avir géré l urgence, les crises graves invitent à pser les prblèmes de fnd (3) Pyramide de Maslw : besins fndamentaux 5- Accmplissement persnnel, actualisatin (mrale, créativité, réslutin des prblèmes, cnnaissance, engagement, spiritualité, ) 4- Estime (cnfiance, respect des autres et par les autres, recnnaissance, estime de si, dévelpper sn autnmie,...) 3- Besins d'appartenance et affectifs (amur, amitié, intimité, famille, intégratin dans un grupe,...) 2- Besins de sûreté, de sécurité (du crps, de l'empli, de la santé, de la prpriété, de la stabilité,...) 1- Besins physilgiques (manger, bire, drmir, respirer, se repser, faire de l exercice, se reprduire,...) Autrité et sanctin Le cadre légal Le drit dans l écle But : cnstruire avec la jeunesse un rapprt à la li qui ne sit pas un rapprt de sumissin et de cntrainte systématique. Cela permet de quitter la sphère individuelle. Cela implique qu il faut s engager dans une démarche cllective à l échelle de l établissement. Les textes fndamentaux la Cnventin Internatinale des Drits de l Enfant qui cmprte 2 aspects essentiels : Permettre le drit à la parle de l enfant et de l adlescent. Faire respecter les lis et les règles de fnctinnement. le BOEN du 13/07/2000 qui établit : La légalité des sanctins et prcédures Inscrites dans un cadre légal, les sanctins ne sauraient s appliquer de façn rétractive et peuvent faire l bjet d un recurs administratif interne. Le respect de ce principe général du drit met chacun en mesure de savir ce qu il risque lrsqu il cmmet une transgressin. Alrs seulement, l adage «nul n est censé ignrer la li» peut truver sn applicatin à l écle. Cela permet d éviter les pratiques individuelles et marginales. Le principe du cntradictire Il est impératif d instaurer un dialgue avec l élève et d entendre ses raisns u arguments. La sanctin dit se fnder sur des éléments de preuve qui peuvent faire l bjet d une discussin entre les parties. Cela permet à chacun d exprimer sn pint de vue, de s expliquer et de se défendre. La prprtinnalité des sanctins Il est impératif que la sanctin sit graduée en fnctin de la gravité du manquement à la règle et du fait d indiscipline. L individualisatin des sanctins (sauf la li Filln de 2004 qui rétablit la sanctin cllective dans le secndaire).

6 Pur E. Prairat, un fnctinnaire tire sn autrité du fait qu il est représentant d un état de drit. Or le drit dit que nul ne peut être puni pur une faute qu il n a pas cmmise. La punitin cllective est cntraire aux drits de l hmme. Rappel : La punitin est une peine infligée pur une faute. La sanctin est une mesure répressive infligée par une autrité pur une désbéissance à une li u un règlement. Les différentes frmes d autrité L autrité de drit, statutaire qui repse sur le grade, la fnctin, le statut. C est le puvir de prendre des décisins, de cmmander en recurant peut-être à la frce u à la cntrainte. L autrité dite naturelle qui émane de la persnne. Elle n est pas fndée sur le puvir légal, elle se travaille et se cnquiert. L autrité facilite la scialisatin si : Elle respecte l individu, s interdit tute vilence, tute mesure vexatire u discriminatire Elle est la garantie d une prtectin mrale et physique du grupe Elle exclut tut amalgame avec puvir persnnel et châtiment Elle permet le savir et la scialisatin Elle vise à faire grandir Elle est une relatin entre 2 sujets. Elle vise à cnstruire la capacité d émancipatin par rapprt à cette autrité (à la différence de l influence manipulatrice qui prduit la dépendance). Elle dit cntribuer au respect de la liberté des uns et des autres. C est une autrité de référence qui permet à l élève de se situer et de s rienter. Il dit y avir une décentratin prgressive de l autrité de la persnne. Seules les règles et les lis snt des pints d appui pur les élèves. Pur être valide, l autrité dit être recnnue. L enfant et l autrité : Elle se cnstruit dès la petite enfance, par imitatin, par bservatin du mnde des adultes, d ù l imprtance du regard que les adultes prtent. Ce regard signifie les limites psées par l adulte. L enfant a besin de se cnfrnter à une autrité pur se cnstruire (parentale, sclaire u judiciaire). Il a besin de limites qu il tentera de transgresser dans sa quête d identité. Cela lui permet de se distinguer au sens prpre et figuré. Paradxe central de l adlescence : «J ai besin de la frce et de la sécurité qui me manquent mais cela met en péril mn autnmie naissante.» Les finalités de la sanctin Une sanctin rappelle la règle et nn la dminance de l adulte, elle réaffirme ainsi la primauté du grupe. Elle rend l enfant respnsable en lui imputant les cnséquences de ses actes. Elle est un cup d arrêt à un cmprtement à la dérive. Elle lui signifie une limite. Pur être éducative : Elle dit prter sur des actes (nn sur des persnnes). On sanctinne le vl, nn le vleur. On préserve le puni de la culpabilité, la faute n est qu un manquement au cntrat. La gradatin dit être respectée pur cntribuer à l esprit de justice. L explicatin de la transgressin par référence aux principes est indispensable. Il faut renncer à la sanctin exemplaire, à la dramatisatin, ce qui n exclut ni la gravité, ni la slennité. Elle vise à réhabiliter l instance de la li qui est garante du vivre ensemble. Elle permet à l enfant de devenir respnsable de ses actes par la mise en place d interdits structurants. C est la privatin d un drit, d un avantage, d une pssibilité. Elle frustre mais ne fait pas hnte. Elle dit s accmpagner d un geste de réparatin, ainsi n se répare si-même, n se rescialise.

7 Et le règlement intérieur? La réflexin sur le règlement intérieur est essentielle car elle légitime le recurs à la sanctin. Il dit être basé sur les principes de réciprcité et de mutualité. Il cnstitue un système de repères cnstructifs pur la persnnalité du jeune. Il cmprte 2 types de règles : les unes relèvent de principes (laïcité, assiduité, ); les autres rganisent la vie de l établissement et fnt l bjet d une cncertatin. Ce qui sape ntre autrité «Fais ce que je dis, ne fais pas ce que je fais». Nus smmes des mdèles Prmesses et menaces nn tenues Manque de chérence entre les membres de la cmmunauté sclaire (désavuer la règle émise par une autre persnne de l établissement) Se faire cmplice de l élève Ne pas être chérent avec si-même (L élève a l impressin que l adulte fabrique la règle seln sn bn plaisir) Utiliser des arguments affectifs (Cela dnne à crire que ce que vus exigez émane d une envie persnnelle) Tmber dans l excès et l injustice (Demander une sanctin imprtante quand n a été débrdé. L élève a l impressin d être victime d autritarisme car vus avez mal apprécié et mal géré la situatin.) La sanctin éducative (E. Maheu) La sanctin éducative est une cntrainte nn-vilente qui vise à ce que le cntrevenant assume cncrètement sa respnsabilité vis à vis d autrui, vis à vis du grupe, et vis à vis de lui-même. Le but est que chacun s'en srte bien. La sanctin éducative uvre vers l'avenir et sur un nuvel accrd qui prend mieux en cmpte les besins et qui fixe, pur une durée dnnée, les engagements de chaque partie. Regardns un cmprtement vilent, une inslence, un mensnge... seln tris pints de vue : agressin, expressin, transgressin. Agressin? Vilence? Simple gêne? Dmmages? Le pint de vue du destinataire de l acte dépend de sa perceptin, de la façn dnt il suffre de la situatin, de sa psitin de plus u mins grande dépendance face à l auteur. Il arrive qu une persnne victime, dévalrisée et culpabilisée banalise elle-même ce qu elle subit, le truvant «nrmal». D autres s installent dans la psitin de victime et peinent à identifier leur part de respnsabilité, inhérente à tute relatin. Cette agressin engage la respnsabilité civile de l auteur, c est-à-dire l bligatin de réparatin. Mais de tute façn, il est imprtant qu un tiers apprte fficiellement une recnnaissance à la victime pur qu elle puisse srtir de sn statut u de sa psitin et reprendre la respnsabilité de sa vie sans devenir à sn tur agresseur. Expressin? Expressin d une suffrance? Réactin impulsive? Intlérance à la frustratin? La respnsabilité de la persnne par rapprt à sa vie est engagée : questinnement, écute, aide snt nécessaires. Le pint de vue de l auteur de l acte est lié à sn intentin, sn mtif : se défendre, se faire remarquer, s amuser, affirmer sn intérêt u sa visin des chses,..., u délibérément chercher à nuire à l autre. Transgresser, ce peut être aussi tester l adulte, cmme n essaie une viture, en la pussant à la limite, pur savir jusqu ù n peut lui faire cnfiance pur prendre une rute dangereuse,... La capacité d empathie de l auteur peut l aider à prpser spntanément une réparatin. Si, au cntraire, l agresseur est dans un état de cupure émtinnelle, il ne ressent pas de culpabilité, il ne sent pas qu il a fait mal. A l ppsé, une culpabilité exagérée crée un état de tensin qui peut l amener, pur apaiser cette tensin, à justifier sn attitude, à nier sa respnsabilité, vire la prjeter sur sa victime. Transgressin? Cette slutin tentée pur résudre sn prblème n est pas acceptable! Quand s appuyer sur la lyauté des persnnes n est pas pssible, l arbitrage de la li devient nécessaire. Du pint de vue du grupe et de ses règles, cet acte est interdit, il a été clairement dit entre nus qu ici, dans ce lieu, actuellement, avec ces persnnes, cela ne se fait pas. S il s agit d une infractin à la li, cntraventin, délit u crime, la respnsabilité pénale de l auteur est engagée. Dans le cas d un manquement grave à la règle, une sanctin est nécessaire, qui vise à la cmpréhensin, à la cnfirmatin (et parfis

8 réajustement) de la règle, à la recnnaissance de chacun et la recnstitutin slidaire du grupe. Il s agit dnc d ppser un acte qui permet la réparatin; un acte qui permet la réinsertin, un acte qui permet la déculpabilisatin : la sanctin est le myen par lequel l enfant élabre sa culpabilité et s en délivre, se récncilie avec lui-même : c est un cup d arrêt dans la spirale «faire mal / se faire mal». Quand n va bien, a-t-n encre autant besin de transgresser? Les cmpétences psych-sciales Ces cmpétences snt au nmbre de dix et présentées par deux : savir résudre les prblèmes, savir prendre des décisins avir une pensée créative, avir une pensée critique savir cmmuniquer efficacement, être habile dans ses relatins interpersnnelles avir cnscience de si, avir de l empathie pur les autres savir gérer sn stress, savir gérer ses émtins Au niveau psych : cmpétences centrées sur si : cngruence (recherche d adéquatin entre actes, besins et valeurs); cnnaissance de si; estime de si, cnfiance en si; cnnaissance des émtins et des besins; écute du crps et gestin de ses émtins Au niveau scial : cmpétences centrées sur l autre : accepter l autre et sa différence, le respecter; expressin, cmmunicatin relatinnelle, affirmatin de si; empathie, capacité de prendre en cmpte le ressenti et les pensées de l autre; gestin nn-vilente des cnflits cmpétences centrées sur le grupe : apprendre et réussir ensemble; s affirmer et truver sa place dans le grupe; participer psitivement à la dynamique du grupe; respnsabilité; slidarité cmpétences centrées sur l rganisatin sciale : assumer drits, règles, sanctins; esprit de cityenneté; préventin santé physique et mentale; respect du bien cmmun cmpétences centrées sur le mnde : slidarité internatinale; sensibilité aux cnflits internatinaux; respect de l envirnnement Les étapes d une régulatin de cnflit Que ce sit pur réguler ses prpres cnflits u que l'n sit en psitin de tiers médiateur, les étapes suivantes semblent prpices à une évlutin psitive des situatins cnflictuelles. LE CADRE : Chisir u définir en cmmun les cnditins dans lesquelles la négciatin va s'effectuer (lieu cnvivial, règles de cmmunicatin, mment ù les émtins frtes snt apaisées,...). Tut cadre peut être renégcié au curs du dialgue mais l'existence d'une base initiale de discussin facilite les premiers pas de l'échange, qui snt suvent les plus délicats. LES FAITS : Chacun explique bjectivement (sans interprétatin) ce qui s'est passé. Savir précisément de qui n parle, dès le début de la discussin, permet ntamment de dissiper d'emblée les cnflits nés de malentendus (par exemple au sujet de prps rapprtés et défrmés). LES SENTIMENTS : Chacun dit ce qu'il ressent par rapprt à ce qui s'est passé. Les sentiments et émtins influencent ntre jugement. C'est purqui leur cnscientisatin et leur expressin permet ensuite un dialgue plus ratinnel et bjectif. LES BESOINS : Chacun exprime les besins fndamentaux crrespndant à ce qu'il ressent. Les émtins snt des indicateurs de ns besins (par exemple la peur indique le besin de sécurité) et ceux-ci peuvent dnc être interprétés à partir des ressentis qui viennent d'être exprimés. LA RECHERCHE DE SOLUTIONS : On imagine ensemble un grand nmbre de slutins envisageables (sans les évaluer).

9 Il est imprtant de ne pas fcaliser sur la recherche de slutins avant d'avir vraiment cmpris tus les enjeux du cnflit et laisser retmber la pressin des émtins. LE CHOIX DE LA SOLUTION : On chisit parmi les slutins celle qui permet de satisfaire les besins de chacun. L'évaluatin et plus particulièrement les jugements négatifs freinent la créativité; il est dnc préférable de réaliser un chix seulement après avir fait émerger le plus pssible de slutins envisageables, même si des ptins "farfelues" apparaissent. L'ACCORD : On précise ce qu'il faut faire pur que la slutin sit appliquée, éventuellement à travers un engagement cntractuel frmalisé. Stratégies pur agir Pur agir en prfndeur : du cnflit à la chabitatin pacifique, dans le respect de si, de chacun et des règles Pur agir en préventin : du cnflit à la cpératin Intentins : mettre en perspective et en synergie les leviers pur mdifier le climat; agir sur les individus et sur le grupe; agir sur la structure Intentins : à travers le vivre ensemble et l apprendre ensemble, instaurer une culture de paix et de cpératin, en s appuyant sur la mise en œuvre des cmpétences psychsciales cf. cmp 6 et 7 du scle. Travail sur le cadre : la li : élabratin des règles, des cntrats et des sanctins; le nn-négciable : li d interdit de la vilence, bligatin/drit de respect et de sécurité, cadre institutinnel de l écle le négciable : règles pur la classe, l écle; sanctins, réparatins; cdes de cnduite l rganisatin : temps et utils cncrets pur les tris pôles; harmnisatin, chérence des valeurs et des actes dans l écle Travail sur la cmmunicatin : (adultes) pratiquer l écute active et l empathie; se référer à la démarche CNV pur la médiatin dans les cnflits; prendre en cmpte émtins et besins; favriser l expressin de chacun Travail sur le sens : mettre la réslutin de cnflits en prjet pur tus; travail réflexif sur les valeurs, les bjectifs cmmuns Sur la cmmunicatin et le sens en lien : frmer les élèves aux messages clairs et à la CNV pur les rendre autnmes à la réslutin de cnflits; travailler l estime de si, la cnnaissance et la maîtrise des émtins; pratiquer une pédaggie active dnnant parle et respnsabilités aux élèves et favrisant l entraide, la slidarité; engager des prjets cpératifs de prductin u de réalisatin valrisant les individus, renfrçant le grupe et la mtivatin; initier les élèves à la médiatin entre pairs; dévelpper la prise de cnscience et l expressin sur les valeurs (litt. jeun., ateliers phil) Sur le cadre : les cntrats : cntrats de vie, cntrats d apprentissage; institutinnaliser l rganisatin pur favriser respnsabilité et autnmie (cnseils d élèves, métiers,...); asscier les parents et autres acteurs de l écle au prjet Régulatin des cnflits Objectif général La préventin des vilences passe par une éducatin au respect et à la slidarité, par la prise de cnscience des besins et des valeurs qui nus animent, par l analyse des mécanismes qui mènent au cnflit. A l écle, l éducatin civique est le cadre idéal pur travailler les cmpétences psychsciales qui permettent le mieux vivre ensemble : il s agit de mettre à la dispsitin des enfants des utils de régulatin qu ils purrnt s apprprier dans les situatins de cnflit.

10 Cmpétences visées Se cnnaître si-même Les cnflits mettent en jeu des persnnes, avec leurs émtins, leurs perceptins, Mettre des mts sur les situatins de cnflit rend pssible la prise de cnscience de ns besins, de ns sentiments, du lien qui existe entre ntre ressenti et ns actes. Recnnaître l autre et respecter sa différence L image qu n se fait de l autre est suvent à l rigine des rivalités. L écuter exprimer ses émtins et ses sentiments permet de prendre cnscience de sa différence et de ce que ns actes u ns parles peuvent prvquer chez lui. S affirmer, se maîtriser La qualité de la relatin dépend de ntre capacité à bien cmmuniquer : avir cnfiance en si pur ser prendre la parle, savir se faire cmprendre de l autre, être capable de maîtriser ses réactins premières. Cnnaître les prcessus de cmmunicatin La cmmunicatin n est pas seulement verbale. L enfant dit savir recnnaître et déchiffrer les «messages cdés» qu n lui envie. Cnnaître des myens pur transfrmer les cnflits Le cnflit ne peut disparaître; il fait partie de tute vie de grupe. Mais il fait grandir quand n réussit à le transfrmer en une slutin psitive. Cpérer, savir dialguer et négcier, faire appel à un tiers médiateur snt des utils de régulatin que l enfant dit décuvrir cmme efficaces. Mise en œuvre Pur mener à bien cette décuverte des utils de régulatin, les activités prpsées s appuiernt sur l écrit, l ral et la créativité. A partir de bandes dessinées u d histires prises dans les biblithèques des classes, les situatins de cnflits sernt analysées. Un travail en petit grupe permettra une prise de parle de tus sur la situatin, les sentiments et les cmprtements qu ils engendrent, les messages cdés u nn que l n repère, les besins u les valeurs en jeu, les mécanismes qui amènent au cnflit, Des liens sernt établis avec des situatins vécues. Par des jeux de rôles (théâtre-frum), les enfants sernt amenés à imaginer des répnses pssibles pur srtir de la vilence. Quelques utils Apprendre le cnflit : NVA fiches, cartes, affiches, jeux de rôle Apprendre les émtins : jeu dramatique, écute du crps, verbalisatin Apprendre l estime de si, l affirmatin de si, prendre sa place : l agenda cpératif, le qui de neuf, place pur la créativité valrisée, marché de cnnaissances Apprendre la cpératin par le jeu : dans le travail de grupe, les situatins d apprentissage Apprendre l expressin : travail de l ral (clarté, élcutin), messages clairs, DESC, débat, cnseil Apprendre la respnsabilité : prjets, métiers, prise de cnscience de la cnséquence de ses actes Apprendre les valeurs : débat phil, littérature jeunesse Charte de la nn-vilence à l écle Chaque classe est invitée à rédiger une partie de la Charte cllective de l écle en énumérant chacune un myen efficace et cncret de la réduire. Zér rejet Frmer un cmité d élèves qui se chargera de truver des myens d enrayer définitivement le rejet pur faire en srte que tus les élèves sient acceptés à l écle et dans la classe. Discussins midi Théâtre Planifier des rencntres sur leur du midi pur que des élèves puissent parler de leurs expériences et échanger leur perceptin au sujet de la vilence à l écle. En racntant des épisdes de leur vie, les élèves prennent cnscience des multiples aspects de la vilence (intimidatin, rejet, parles blessantes, taxage, etc.) Par le théâtre, sensibiliser les élèves de l écle en mettant en scène différents actes de vilence et leurs slutins en adptant des cmprtements pacifiques et de respect. Défi sans jeux vidé et sans télé Il y a beaucup de vilence gratuite à la télé et dans les jeux vidé, les élèves relèvent le défi de s en abstenir durant une semaine!

11 Acti-midi Avec l aide d une persnne-ressurce de l écle, un grupe d élèves rganisent des activités sprtives sécuritaires en vue d éviter les blessures, car qutidiennement, le midi, ils snt témins de cmprtements agressifs. Kisques Au curs d une semaine thématique, chaque classe rganise un kisque de sensibilisatin à la vilence à l écle. Le kisque présente sus frme d œuvres artistiques u d affiches, le bilan des recherches et des réflexins effectuées par les élèves, les slutins prpsées, des jeux, des films dcumentaires sur le sujet de la vilence. Cartes repères Un grupe d élèves réalisent des panneaux de bis sur lesquels snt représentées des cartes de réslutin de cnflits (n truve une slutin ensemble chacun s exprime calmement n jue chacun sn tur n se laisse du temps pur se calmer). Ainsi, chaque fis qu un élève vit un cnflit, il se rend au panneau avec sn camarade et détermine la slutin à adpter pur résudre pacifiquement la situatin. Brigade pacifique La brigade pacifique frmée d élèves vlntaires s ccupe de pacifier les cnflits sur la cur d écle durant la récréatin u durant l heure du dîner. Bîte à sucis Une bîte est placée dans chaque classe pur recueillir des messages d élèves qui subissent des actes de vilence u de rejet. Sus frme annyme, ces jeunes expriment ce qu ils vivent intérieurement. À la lecture de ces messages, un grupe d élèves adpte un myen pur aider cet élève en devenant sn brigadier pacifique pur quelque temps. Ressurces : travaux des Assciatins Départementales de l OCCE, de Sylvain Cnnac, de Guillaume Tixier, de l IFMAN, de NVA,

GUIDE pour la CONDUITE D ENTRETIEN

GUIDE pour la CONDUITE D ENTRETIEN GUIDE pur la CONDUITE D ENTRETIEN - 1 - 1. La situatin d entretien L entretien s éligne des échanges spntanés que l n rencntre qutidiennement en situatin de travail. Une situatin finalisée à durée limitée

Plus en détail

Réunions de territoires Parentalité Juin 2014 Compte rendu

Réunions de territoires Parentalité Juin 2014 Compte rendu Le Cmité de piltage du Réseau Parentalité Reaap de la Drôme, cmpsé de la directin départementale de la chésin sciale, la Caf, le Cnseil général, la Msa et l Udaf, a rganisé, en cmplémentarité des rencntres

Plus en détail

Pour répondre au besoin de sécurité juridique et de prévisibilité, la Loi type devrait traiter des questions suivantes:

Pour répondre au besoin de sécurité juridique et de prévisibilité, la Loi type devrait traiter des questions suivantes: Descriptin de la prpsitin du Canada cncernant l élabratin d une Li type sur les règles de cmpétence et de cnflits de lis en matière de cntrats de cnsmmatin dans le cadre de la CIDIP-VII Dans le cadre de

Plus en détail

L efficacité est-elle soluble dans la formation?

L efficacité est-elle soluble dans la formation? L efficacité est-elle sluble dans la frmatin? Diagnstic, enjeux et perspectives du cncept d efficacité en frmatin 10 e Université d Hiver de la Frmatin prfessinnelle Arles, 23 janvier 2008 Françis-Marie

Plus en détail

Compte rendu groupes de travail sur émergence des questions évaluatives (Atelier qualification collective 1)

Compte rendu groupes de travail sur émergence des questions évaluatives (Atelier qualification collective 1) Cmpte rendu grupes de travail sur émergence des questins évaluatives (Atelier qualificatin cllective 1) Objectifs : Identificatin des questins évaluatives (tris au maximum) et les myens qui divent être

Plus en détail

Objectifs du module 1 : «Conception de dispositifs de formation et scénarios pédagogiques recourant aux TIC»

Objectifs du module 1 : «Conception de dispositifs de formation et scénarios pédagogiques recourant aux TIC» Objectifs du mdule 1 : «Cnceptin de dispsitifs de frmatin et scénaris pédaggiques recurant aux TIC» Ce mdule vise à amener l apprenant à cncevir et à gérer un dispsitif de frmatin recurant à divers scénaris

Plus en détail

La prévention, le repérage et la gestion de la crise suicidaire.

La prévention, le repérage et la gestion de la crise suicidaire. La préventin, le repérage et la gestin de la crise suicidaire. Intervenant : Françis Rault (psychlgue) D après un cncept québequis de J. Rchette Résumé par Anne-Catherine Chaumnt La majeure partie des

Plus en détail

ÉTUDIANTS EN SITUATION DE

ÉTUDIANTS EN SITUATION DE ANNEXE 10 ÉTUDIANTS EN SITUATION DE HANDICAP EN STAGE Exemple de frmatin adressée aux enseignants du cllégial. Présentatin par le centre cllégial de sutien à l intégratin de l Est du Québec ccsi@cegep-ste-fy.qc.ca

Plus en détail

LA QUALITE DE VIE AU TRAVAIL, CA EXISTE!! REUNION DU 18 SEPTEMBRE 2014 A LA CCI CHERBOURG

LA QUALITE DE VIE AU TRAVAIL, CA EXISTE!! REUNION DU 18 SEPTEMBRE 2014 A LA CCI CHERBOURG LA QUALITE DE VIE AU TRAVAIL, CA EXISTE!! REUNION DU 18 SEPTEMBRE 2014 A LA CCI CHERBOURG FP FORMATION & COACHING Qui suis-je? Françise Plesse, 51 ans, diplômée en Sciences de l Educatin et Certifiée Master

Plus en détail

L estime de soi au quotidien M A R C - S I M O N D R O U I N P H. D. U N I V E R S I T É D U Q U É B E C À M O N T R É A L

L estime de soi au quotidien M A R C - S I M O N D R O U I N P H. D. U N I V E R S I T É D U Q U É B E C À M O N T R É A L L estime de si au qutidien M A R C - S I M O N D R O U I N P H. D. U N I V E R S I T É D U Q U É B E C À M O N T R É A L L estime de si au qutidien Qu est ce que l estime de si?? Un cnstruit multidimensinnel.

Plus en détail

Modules d Insertion Professionnelle

Modules d Insertion Professionnelle Mdules d Insertin Prfessinnelle 1 AUGMENTER SA CONFIANCE EN SOI DANS LE CADRE DE SA RÉINSERTION PROFESSIONNELLE... 2 1.1 AUDIENCE ET PRÉREQUIS... 2 1.2 DURÉE... 2 1.3 DÉROULEMENT DE LA FORMATION :... 2

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL CQP ANIMATEUR PÉRISCOLAIRE

RÉFÉRENTIEL CQP ANIMATEUR PÉRISCOLAIRE RÉFÉRENTIEL CQP ANIMATEUR PÉRISCOLAIRE CQP Animateur Périsclaire Versin au 11/07/2013 Rappel : Extrait annexe IV: Cnventin cllective Mdalités de créatin d'un CQP, cntenu du cahier des charges : le titre

Plus en détail

SYNTHESE ET RECOMMANDATIONS DE LA 3 ème CONFERENCE FORMATION DU SECTEUR DE L ENERGIE ET DES MINES

SYNTHESE ET RECOMMANDATIONS DE LA 3 ème CONFERENCE FORMATION DU SECTEUR DE L ENERGIE ET DES MINES SYNTHESE ET RECOMMANDATIONS DE LA 3 ème CONFERENCE FORMATION DU SECTEUR DE L ENERGIE ET DES MINES 1. SYNTHESE : Au terme de la 3 ème cnférence frmatin tenue à Alger les 12 et 13 décembre 2006, les pratiques

Plus en détail

SYNTHESE MANAGEMENT L accompagnement du Dirigeant

SYNTHESE MANAGEMENT L accompagnement du Dirigeant SYNTHESE MANAGEMENT L accmpagnement du Dirigeant Auvergne Rhône Alpes Prvence Alpes Côte d Azur Résidence MER & SOLEIL Les Chazalets 713 Avenue de Prvence 43430 LES VASTRES 83600 FREJUS Siret 39950902500033

Plus en détail

PLAN DE FORMATION Formation : Le rôle du superviseur au quotidien Cohorte 2012-2013

PLAN DE FORMATION Formation : Le rôle du superviseur au quotidien Cohorte 2012-2013 PLAN DE FORMATION Frmatin : Le rôle du superviseur au qutidien Chrte 2012-2013 1. Prblématiques ayant engendré le besin de frmatin Dans le passé, n recherchait des superviseurs cmpétents au plan technique.

Plus en détail

Coaching Professionnel. Franck Struyf

Coaching Professionnel. Franck Struyf Caching Prfessinnel Franck Struyf L'expérience, ce n'est pas ce qui arrive à quelqu'un, c'est ce que quelqu'un fait avec ce qui lui arrive. (Aldus Huxley) Expériences Persnnelles Je m appelle Franck Struyf

Plus en détail

Choisir un coach-mentor

Choisir un coach-mentor Ce texte est une traductin d un dcument prduit par Assciatin f Cach Training Organizatins (ACTO)( www.actnline.cm), et endssé par Internatinal Cach Federatin (ICF). Dans ce texte le masculin inclut le

Plus en détail

Devoirs scolaires et autonomie: le rôle des parents

Devoirs scolaires et autonomie: le rôle des parents Devirs sclaires et autnmie: le rôle des parents Atelier-débat rganisé par les parents d élèves du cllège Paul Langevin Animée par Nathalie Gurslas Bgren Les devirs & les parents Les devirs snt un myen

Plus en détail

Chap 10 : L évaluation et la valorisation du potentiel de l équipe commerciale

Chap 10 : L évaluation et la valorisation du potentiel de l équipe commerciale Chap 10 : L évaluatin et la valrisatin du ptentiel de l équipe cmmerciale I. L évaluatin du ptentiel de l équipe A. Les enjeux de l évaluatin Les enjeux : Pur l évaluateur : Faire le bilan de l année :

Plus en détail

ACCORD SUR LE RECOUVREMENT AMIABLE EN CREDIT A LA CONSOMMATION

ACCORD SUR LE RECOUVREMENT AMIABLE EN CREDIT A LA CONSOMMATION ACCORD SUR LE RECOUVREMENT AMIABLE EN CREDIT A LA CONSOMMATION L ASF et les rganisatins de cnsmmateurs c-signataires snt cnvenues de ce qui suit : Le présent accrd cncerne le recuvrement amiable, c est-à-dire

Plus en détail

FORMATION INNOVATION MANAGEMENT

FORMATION INNOVATION MANAGEMENT FORMATION INNOVATION MANAGEMENT Atelier de 3 jurs «Réinventer sn activité» à destinatin de chefs d entreprises Dates : 24/11, 08/12 et 09/12 Lieu : Chambre de Cmmerce du Luxemburg Frais d'inscriptin :

Plus en détail

MINISTERE DE L EDUCATION. Institut National des Sciences de l Education

MINISTERE DE L EDUCATION. Institut National des Sciences de l Education 1 MINISTERE DE L EDUCATION Institut Natinal des Sciences de l Educatin Prjet de cpératin relatif au dévelppement des stratégies visant à réduire le taux d échecs et d abandns dans l enseignement de base

Plus en détail

Démarche Coaching Individuel

Démarche Coaching Individuel anma RECRUITMENT Tél. : 01 47 25 94 75 cntact@anma-recruitment.cm www.anma-recruitment.cm Démarche Caching Individuel 1 Ntre Visin du Caching LE COACHING est un accmpagnement sur mesure rienté résultats

Plus en détail

Fiche pédagogique N 1

Fiche pédagogique N 1 CAPITALISATION DU PROGRAMME PROCOPIL Prgramme cmmun des réseaux : - Slidarité Laïque (France) - Fédératin Rumaine des ONG pur l Enfant (FONPC) - Réseau Natinal bulgare pur l Enfance (RNE) - Alliance mldave

Plus en détail

FORMATIONS FAFIEC 2008

FORMATIONS FAFIEC 2008 ACTIONS COLLECTIVES NATIONALES 1 Nuvelle actin : Prfessinnaliser sa démarche cmmerciale (Appel d ffres de sélectin d rganismes de frmatins en curs) Savir vendre une prestatin de cnseil, c'est avant tut

Plus en détail

Livret du tuteur établissement Stagiaire des concours

Livret du tuteur établissement Stagiaire des concours Livret du tuteur établissement Stagiaire des cncurs Année sclaire 2015-2016 1. Cadre de la missin du tuteur établissement. Les missins du tuteur snt des missins d accueil, de frmatin et d évaluatin. Le

Plus en détail

Lutter contre la précarité sur le marché du travail

Lutter contre la précarité sur le marché du travail Sécurisatin de l empli Dcument de travail pur la 2 ème séance de négciatin du 12 ctbre Lutter cntre la précarité sur le marché du travail Il existe déjà beaucup de flexibilité en France, et à côté des

Plus en détail

L UTILISATION DE STANDARDS DE DONNEES DANS LE SECTEUR DE L ASSURANCE BELGE INTRODUCTION

L UTILISATION DE STANDARDS DE DONNEES DANS LE SECTEUR DE L ASSURANCE BELGE INTRODUCTION Cntenu 1. Origine... 2 2. Apprche... 2 3. Dmaine... 2 4. Pints de départ... 3 4.1. Cnventin sectrielle... 3 4.2. De Service Level Agreement vers Cnventin... 3 4.3. Seln le mdèle «cnsensus»... 3 4.4. Basées

Plus en détail

MISSION TICE AISNE ESPACE NUMERIQUE DE TRAVAIL E.N.T.

MISSION TICE AISNE ESPACE NUMERIQUE DE TRAVAIL E.N.T. MISSION TICE AISNE ESPACE NUMERIQUE DE TRAVAIL E.N.T. Mdifié en juillet 2014, ce dcument prpse des pssibilités de travail avec Icnit. Fichier surce : http://dsden02.ac-amiens.fr/tnp/tnp_internet/dssiers_tnp/activites_classe_mbile/ent/missin_tuic_02_ent_2012.pdf

Plus en détail

Parc urs. Séminaire d accueil (0,5 jour) Gestion des organisations. Management et communication. Gestion de production. Amélioration continue QSE

Parc urs. Séminaire d accueil (0,5 jour) Gestion des organisations. Management et communication. Gestion de production. Amélioration continue QSE MANAGER INTERMEDIAIRE GESTION DE PROJET GESTION DES ORGANISATIONS RH ET DROIT SOCIAL QSE MANAGEMENT ET COMMUNICATION AMELIORATION CONTINUE GESTION DE PRODUCTION Séminaire d accueil (0,5 jur) Gestin des

Plus en détail

BUSINESS RISK MANAGEMENT

BUSINESS RISK MANAGEMENT BUSINESS RISK MANAGEMENT Démarche générale Méthde FEDICT Quick-Win Date Auteur Versin 24/8/26 A. Huet - A. Staquet V1. Table des matières 1 OBJECTIF DU DOCUMENT...2 2 DÉFINITIONS...2 3 PRINCIPE... 3 4

Plus en détail

Association Savoirs solidaires en Santé Page 1 sur 8

Association Savoirs solidaires en Santé Page 1 sur 8 Charte éditriale & éthique de Savirs solidaires en Santé à l usage des persnnes cntribuant à la platefrme interactive et cllabrative de l assciatin Assciatin Savirs solidaires en Santé Page 1 sur 8 Persnnes

Plus en détail

Document d information

Document d information Dcument d infrmatin Dépôt du rapprt du Bureau du vérificateur général sur la vérificatin de gestin de l Administratin de la Chambre Au sujet de la vérificatin Prtée La vérificatin avait pur but d examiner

Plus en détail

Centre de réadaptation

Centre de réadaptation Centre de réadaptatin Cmment passer d une pratique clinique d expert à celui d une pratique clinique d accmpagnateur par des actes cliniques et administratifs cncrets? Intrductin Plusieurs recherches et

Plus en détail

Terrain de jeu Analogie au sport professionnel

Terrain de jeu Analogie au sport professionnel Terrain de jeu Analgie au sprt prfessinnel USO : US Oynnax Rugby : management dans le sprt Le 9 décembre 2009, Olivier Nier, entraîneur de l USO, Pr D2 de rugby, réalisait dans le cadre d une cnférence

Plus en détail

SUJET ELMER ELEMENTS DE CORRECTION MANAGEMENT DES ENTREPRISES SESSION 2011

SUJET ELMER ELEMENTS DE CORRECTION MANAGEMENT DES ENTREPRISES SESSION 2011 SUJET ELMER ELEMENTS DE CORRECTION MANAGEMENT DES ENTREPRISES SESSION 2011 La cmmissin de chix de sujets a rédigé cette prpsitin de crrigé, à partir des enrichissements successifs apprtés aux différents

Plus en détail

NEGOCIATION NATIONALE INTERPROFESSIONNELLE

NEGOCIATION NATIONALE INTERPROFESSIONNELLE NEGOCIATION NATIONALE INTERPROFESSIONNELLE LA FORMATION PROFESSIONNELLE POUR LA SECURISATION DES PERSONNES ET LA COMPETITIVITE DES ENTREPRISES 8 Juillet 2013 Les participants à la grande cnférence sciale

Plus en détail

Scénario 2 : La promesse

Scénario 2 : La promesse Scénari 2 : La prmesse D enise est infirmière auxiliaire autrisée depuis 10 ans, Elle exerce dans une clinique externe d un grand hôpital général. Aujurd hui, elle est chargée de prendre sin d Amanda,

Plus en détail

Chapitre 6 Les groupes au cœur de LinkedIn

Chapitre 6 Les groupes au cœur de LinkedIn Chapitre 6 Les grupes au cœur de LinkedIn Purqui les grupes snt-ils assimilés au cœur de LinkedIn? Parce que ce snt les grupes qui génèrent le plus d interactins. C est au sein des grupes que vus puvez

Plus en détail

TSTT - ACC FICHE 2 : LES METIERS COMMERCIAUX

TSTT - ACC FICHE 2 : LES METIERS COMMERCIAUX TSTT - ACC FICHE 2 : LES METIERS COMMERCIAUX 1. LA STRUCTURE DE LA FONCTION COMMERCIALE Pur satisfaire au mieux le cnsmmateur, il faut une fnctin cmmerciale bien structurée. 1.1 EXEMPLE En général plusieurs

Plus en détail

ACCORD SUR LE RECOUVREMENT AMIABLE EN CREDIT A LA CONSOMMATION

ACCORD SUR LE RECOUVREMENT AMIABLE EN CREDIT A LA CONSOMMATION ACCORD SUR LE RECOUVREMENT AMIABLE EN CREDIT A LA CONSOMMATION L ASF et les rganisatins de cnsmmateurs c-signataires snt cnvenues de ce qui suit!: Le présent accrd cncerne le recuvrement amiable, c est-à-dire

Plus en détail

3. Economie et société

3. Economie et société Guide méthdique type Banque Prfil E Catalgue des bjectifs de frmatin 3. Ecnmie et sciété Cmpétences-clés 3.1 Cmprendre le cntexte écnmique mndial et identifier les relatins existant entre l entreprise

Plus en détail

Programme de formation Professionnelle pour l obtention du certificat professionnel de Coach Praticien

Programme de formation Professionnelle pour l obtention du certificat professionnel de Coach Praticien Prgramme de frmatin Prfessinnelle pur l btentin du certificat prfessinnel de Cach Praticien Présentatin de la frmatin Vus décidez de devenir cach. C'est un métier, c'est une discipline : il vus faut en

Plus en détail

GENERALITES SUR LA REPRISE D ENTREPRISE

GENERALITES SUR LA REPRISE D ENTREPRISE GENERALITES SUR LA REPRISE D ENTREPRISE Parce qu'elle est une chance pur l'écnmie française, la reprise tient une place essentielle sur les plans micr et macrécnmique. Bien utilisée, elle est une méthde

Plus en détail

L élève passe cette soutenance orale du TPE dans son lycée, sauf pour ceux des établissements hors contrat.

L élève passe cette soutenance orale du TPE dans son lycée, sauf pour ceux des établissements hors contrat. Une fis la prductin écrite et la synthèse du TPE rendus, il faut préparer la sutenance rale! Pur t aider, nus avns demandé à Carl, une prfesseure de SVT qui fait partie chaque année d un jury de TPE, de

Plus en détail

Programme de surveillance : Développement professionnel Document explicatif

Programme de surveillance : Développement professionnel Document explicatif Prgramme de surveillance : Dévelppement prfessinnel Dcument explicatif DÉVELOPPEMENT PROFESSIONNEL Questinnaire d aut-inspectin«(qai) Plan d atteinte des standards (PAS) Plan de prise en charge du patient

Plus en détail

Entretien de bilan en 10 e année. Dossier pour les parents. Evaluation faite par Nom, prénom de l élève Classe Ecole. Erziehungsdirektion

Entretien de bilan en 10 e année. Dossier pour les parents. Evaluation faite par Nom, prénom de l élève Classe Ecole. Erziehungsdirektion Erziehungsdirektin Directin de l instructin des publique Kantns du cantn Bern de Berne Amt für Kindergarten, Vlksschule Office de l enseignement und Beratung présclaire et bligatire, du cnseil et de l

Plus en détail

Guide des MOOC à l UL

Guide des MOOC à l UL Guide des MOOC à l UL Infrmatins pur les enseignants Page SOMMAIRE Qu est-ce qu un MOOC? Quelle différence entre un MOOC et un curs en ligne? Sur quelle platefrme héberger sn MOOC? J ai un prjet de MOOC

Plus en détail

Liège, le 9 février 2015. APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2015/024

Liège, le 9 février 2015. APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2015/024 Centre Hspitalier Universitaire de Liège Dmaine Universitaire du Sart Tilman B35 4000 LIEGE 1 www.chuliege.be Département de Gestin des Ressurces Humaines Service Recrutement Liège, le 9 février 2015 APPEL

Plus en détail

Mise en place d un espace numérique de travail Quickplace

Mise en place d un espace numérique de travail Quickplace Mise en place d un espace numérique de travail Quickplace Une fis l espace créé par le CRDP, il y a un certain nmbre de travaux à prévir avant de puvir l utiliser avec les étudiants. D une manière générale,

Plus en détail

UN ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISE POUR REUSSIR SA CLASSE DE

UN ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISE POUR REUSSIR SA CLASSE DE Fnds d incitatin académique Académie de Brdeaux UN ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISE POUR REUSSIR SA CLASSE DE SECONDE Lycée Bernard Palissy Agen (47) DESCRIPTION DU PROJET Ce prjet, au cœur du prjet d établissement,

Plus en détail

Création d un accueil de loisirs périscolaire dans le cadre du projet éducatif territorial (PEDT)

Création d un accueil de loisirs périscolaire dans le cadre du projet éducatif territorial (PEDT) Créatin d un accueil de lisirs périsclaire dans le cadre du prjet éducatif territrial (PEDT) Préambule La créatin d un accueil de lisirs périsclaire dans chaque écle élémentaire et/u maternelle est une

Plus en détail

Les étapes du deuil. L accompagnement des personnes en deuil Conférence de Mme Rosette Poletti 14 janvier 2012 Sion Aula François-Xavier Bagnoud

Les étapes du deuil. L accompagnement des personnes en deuil Conférence de Mme Rosette Poletti 14 janvier 2012 Sion Aula François-Xavier Bagnoud Les étapes du deuil Les étapes du deuil L accmpagnement des persnnes en deuil Cnférence de Mme Rsette Pletti 14 janvier 2012 Sin Aula Françis-Xavier Bagnud On s intéresse beaucup actuellement au deuil,

Plus en détail

Fiche conseil LA FRANCHISE. Ce qu il faut savoir? Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions :

Fiche conseil LA FRANCHISE. Ce qu il faut savoir? Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : LA FRANCHISE Ce qu il faut savir? Fiche cnseil Ns fiches cnseils nt pur bjectif de vus aider à mieux appréhender les ntins : Certifié ISO 9001 Cmptables Fiscales Juridiques, Sciales, de Gestin Réf. : DEV/O/FC/065/11-11/VBU

Plus en détail

Objectif de la formation. Public visé. Modalités d inscription

Objectif de la formation. Public visé. Modalités d inscription Cursus Spa Manager Prgramme pédaggique Saisn 2012 Objectif de la frmatin Dans un cntexte de pleine crissance, les entreprises du secteur du bien être snt à la recherche d un persnnel hautement qualifié,

Plus en détail

Les solutions de paie et de gestion du personnel : du logiciel à l extermalisation

Les solutions de paie et de gestion du personnel : du logiciel à l extermalisation Les slutins de paie et de gestin du persnnel : du lgiciel à l extermalisatin Smmaire La gestin des ressurces humaines pur les PME 1. Intrductin 2. Le lgiciel 3. La paie manuelle 4. L expert cmptable 5.

Plus en détail

VIE SOCIALE ET CITOYENNE : UN GAGE DE SANTÉ. Présentée par Madame Gisèle Gobeil

VIE SOCIALE ET CITOYENNE : UN GAGE DE SANTÉ. Présentée par Madame Gisèle Gobeil VIE SOCIALE ET CITOYENNE : UN GAGE DE SANTÉ Présentée par Madame Gisèle Gbeil 1. Buts de l expsé Tracer un tableau glbal des différents aspects de la vie sciale que l n peut se créer et des bienfaits pur

Plus en détail

Cybersavoir. Synthèse du projet 2010-2012. Synthèse du projet à l intention des directions d établissement

Cybersavoir. Synthèse du projet 2010-2012. Synthèse du projet à l intention des directions d établissement Service des ressurces infrmatiques Cybersavir Synthèse du prjet 2010-2012 Ce dcument présente, en synthèse, les principales balises devant rienter la mise en place du prjet Cybersavir à la Cmmissin sclaire

Plus en détail

Vivre avec un conjoint alcoolodépendant

Vivre avec un conjoint alcoolodépendant Vivre avec un cnjint alcldépendant Addictin Suisse Lausanne 2011, 3e éditin revue En cllabratin avec le GREA, Fachverband Sucht et Ingrad. La brchure décrit la situatin d'une femme vivant avec un partenaire

Plus en détail

MSc avec projet supervisé en marketing. Lignes directrices à l intention des étudiants et professeurs

MSc avec projet supervisé en marketing. Lignes directrices à l intention des étudiants et professeurs MSc avec prjet supervisé en marketing Lignes directrices à l intentin des étudiants et prfesseurs Le prjet supervisé Avec mémire u avec prjet supervisé, la M. Sc. en gestin mène, au chix de chacun, à des

Plus en détail

nombres "outils" / nombres "objets"

nombres outils / nombres objets 1 1 - À qui servent les nmbres? Le cncept de nmbre se cnstruit à partir de l'usage que l'n en fait. Les nmbres sernt d'abrd vécus cmme "utils", utiles pur résudre des prblèmes, mémriser une quantité, cmparer

Plus en détail

Stress et Anxiété. Stress et anxiété 08-05-2013 08-05-2013. Présentation Définition Symptôme Comment aider mon enfant Questions???

Stress et Anxiété. Stress et anxiété 08-05-2013 08-05-2013. Présentation Définition Symptôme Comment aider mon enfant Questions??? Stress et anxiété Cnférence présenté le 7 mai 2013 Stress et Anxiété Présentatin Définitin Symptôme Cmment aider mn enfant Questins??? 1 Définitin Stress: Le stress est, en bilgie, l'ensemble des répnses

Plus en détail

MINISTÈRE DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA RÉFORME DE L ÉTAT. Réforme des retraites. La cessation progressive d activité

MINISTÈRE DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA RÉFORME DE L ÉTAT. Réforme des retraites. La cessation progressive d activité MINISTÈRE DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA RÉFORME DE L ÉTAT Réfrme des retraites La cessatin prgressive d activité Guide de la cessatin prgressive d activité des fnctinnaires et des agents nn titulaires

Plus en détail

Cadre de référence des Contrats de quartier

Cadre de référence des Contrats de quartier Cadre de référence des Cntrats de quartier Validé par le Cnseil administratif lrs de sa séance du 12 février 2014 Dcument élabré par la directin du Département de la chésin sciale et de la slidarité, sus

Plus en détail

Plan pluriannuel d accessibilité de TELUS

Plan pluriannuel d accessibilité de TELUS Plan pluriannuel d accessibilité de Li sur l accessibilité pur les persnnes handicapées de l Ontari (LAPHO) 2014-2021 Plan pluriannuel d accessibilité de LAPHO Table des matières Applicatin 1 Intrductin

Plus en détail

IDENTIFICATION DU POSTE. N de l emploi : Contractuel. Intitulé du poste : Chargé de mission FC

IDENTIFICATION DU POSTE. N de l emploi : Contractuel. Intitulé du poste : Chargé de mission FC DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES 34, Avenue Carnt - B.P. 185-63006 CLERMONT-FERRAND CEDEX 1 FICHE DE POSTE IDENTIFICATION DU POSTE N de l empli : Cntractuel Intitulé du pste : Chargé de missin FC FILIERE

Plus en détail

GRADUÉ INFIRMIER pour la Cellule de surveillance des maladies infectieuses (H/F) REFERENCE : O2 FP 2015 001

GRADUÉ INFIRMIER pour la Cellule de surveillance des maladies infectieuses (H/F) REFERENCE : O2 FP 2015 001 PROFIL DE FONCTION GRADUÉ INFIRMIER pur la Cellule de surveillance des maladies infectieuses (H/F) REFERENCE : O2 FP 2015 001 PROCEDURE MISE EN ŒUVRE Appel interne et externe à candidatures Et cnsultatin

Plus en détail

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES - 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES Objectif(s) : Pré requis : Mdalités : Présentatin du tableau de brd, Principes de la remntée des cmptes. Outils de gestin prévisinnelle, d'analyse financière

Plus en détail

Rapport d évaluation de l action de formation des 11et 12 janvier 2010

Rapport d évaluation de l action de formation des 11et 12 janvier 2010 Rapprt d évaluatin de l actin de frmatin des 11et 12 janvier 2010 Sur le thème : Valriser la prfessinnalisatin pur bien cmmuniquer sur l aide à dmicile Nbre de participants : 10 Ville : Paris Suivie par

Plus en détail

FICHE DE BONNE PRATIQUE

FICHE DE BONNE PRATIQUE FICHE DE BONNE PRATIQUE Prgramme d actins pur amélirer la préventin des vilences faites aux femmes, des vilences intrafamiliales, et l aide aux victimes TÉLÉPHONE PORTABLE D ALERTE POUR FEMMES VICTIMES

Plus en détail

PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0

PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0 PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0 FICHE TECHNIQUE DECEMBRE 2010. LE CONTEXTE Les utils de cmmunicatin et de gestin dévelppés par les rganisatins de greeters de par le mnde snt assez cmparables : Chaque rganisatin

Plus en détail

B.T.S. NÉGOCIATION RELATION CLIENT

B.T.S. NÉGOCIATION RELATION CLIENT B.T.S. NÉGOCIATION RELATION CLIENT A) INTRODUCTION Le technicien supérieur négciatin relatin client est un vendeur - manageur cmmercial qui gère la relatin client dans sa glbalité, de la prspectin jusqu'à

Plus en détail

ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service informatique ou service technique?

ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service informatique ou service technique? ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service infrmatique u service technique? Lrs de la mise en place d un système d infrmatin gégraphique, une questin se pse suvent

Plus en détail

CONSEILS AUX ELEVES STAGIAIRES

CONSEILS AUX ELEVES STAGIAIRES CONSEILS AUX ELEVES STAGIAIRES 1 PREPARER SON STAGE Savir se présenter, se situer (la situatin actuelle, la frmatin et la filière envisagée), Réfléchir au cntenu du stage avant de s y présenter, S interrger

Plus en détail

FICHE DE POSTE CONTEXTE ET DEFINITION. Bordeaux, le 13 avril 2015

FICHE DE POSTE CONTEXTE ET DEFINITION. Bordeaux, le 13 avril 2015 Brdeaux, le 13 avril 2015 FICHE DE POSTE Empli repère CCN : Intitulé de pste : CONSEILLER NIVEAU II Référent Garantie Jeunes CONTEXTE ET DEFINITION La Garantie Jeunes est une des mesures nuvelles issues

Plus en détail

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Ressources Humaines FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Ressources Humaines FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES Fnctin : Chef de Divisin Ressurces Humaines Versin : FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES DÉPARTEMENT : Département Ressurces DIVISION : Divisin Ressurces Humaines SERVICE : / RESPONSABLE HIÉRARCHIQUE

Plus en détail

ACTION DE SOUTIEN SCOLAIRE DE REINSERTION

ACTION DE SOUTIEN SCOLAIRE DE REINSERTION ) ) Éducititn l'ahanait Eeselremeni suphieler gecherctie W NORD MEUSIEN ))) LA FORMATION CONTINUE. PROJET DE FORMATION ACTION DE SOUTIEN SCOLAIRE ET D'AIDE A L'ELABORATION D'UN PROJET DE REINSERTION CER

Plus en détail

L approche interculturelle dans le BTS Assistant de manager

L approche interculturelle dans le BTS Assistant de manager L apprche interculturelle dans le BTS Assistant de manager «Le BTS Assistant de manager est un diplôme trilingue qui abrde les relatins internatinales sus l angle de l interculturalité». Brigitte Driath

Plus en détail

STAGES ETUDIANTS A L INTERNATIONAL

STAGES ETUDIANTS A L INTERNATIONAL STAGES ETUDIANTS A L INTERNATIONAL en lien avec la prcédure natinale «rganisatin des stages étudiants à l internatinal» (Cdificatin : PROC FO MO 01 V2) Objectifs du stage Ce stage est réalisé en 2 ème

Plus en détail

Compte-rendu réunion du CCRPA

Compte-rendu réunion du CCRPA Cmpte-rendu réunin du CCRPA Thème : «Cmment amélirer l accès à la santé?», Nantes, le 13 Décembre 2013 Méthde de travail : la jurnée a été rganisée en 4 temps, autur de la présentatin de différentes prpsitins

Plus en détail

Direction de la ville et de la cohésion urbaine Mise en place et suivi d un PRE

Direction de la ville et de la cohésion urbaine Mise en place et suivi d un PRE Directin de la ville et de la chésin urbaine Mise en place et suivi d un PRE Le présent dcument a pur bjectif de dnner des repères aux acteurs mettant en œuvre un prjet lcal de réussite éducative (PRE)

Plus en détail

Je suis capable tout seul!

Je suis capable tout seul! Je suis capable tut seul! Cette vignette vise à faire décuvrir aux parents (et autres membres significatifs de l enturage) cmment favriser l autnmie de leur enfant dans tutes les sphères de sn qutidien.

Plus en détail

COMMENT METTRE EN ŒUVRE UNE POLITIQUE ANTI-TABAC DANS DES IMMEUBLES À LOGEMENTS MULTIPLES

COMMENT METTRE EN ŒUVRE UNE POLITIQUE ANTI-TABAC DANS DES IMMEUBLES À LOGEMENTS MULTIPLES Mars 2011 COMMENT METTRE EN ŒUVRE UNE POLITIQUE ANTI-TABAC DANS DES IMMEUBLES À LOGEMENTS MULTIPLES Prtcle relatif aux cndminiums et aux cpératives de lgement en Ontari Les étapes suivantes ne snt que

Plus en détail

PRÉSENTER TOUT EN MOTIVANT

PRÉSENTER TOUT EN MOTIVANT PRÉSENTER TOUT EN MOTIVANT Durant ces deux jurs, apprenez cmment dnner une présentatin mtivante «qui reste», avec plus d assurance et en tenant cmpte de vs qualités persnnelles. Hôtel Husa Président Park

Plus en détail

Extrait Projet Associatif AEHM 2005 Site internet. PROJET ASSOCIATIF. Extrait à destination du site internet.

Extrait Projet Associatif AEHM 2005 Site internet. PROJET ASSOCIATIF. Extrait à destination du site internet. Extrait Prjet Assciatif AEHM 2005 Site internet. PROJET ASSOCIATIF Extrait à destinatin du site internet. 2005 1 Extrait Prjet Assciatif AEHM 2005 Site internet. Identité de l Assciatin L Assciatin Eurpéenne

Plus en détail

ANIMATION D UNE SESSION DE FORMATION INTER

ANIMATION D UNE SESSION DE FORMATION INTER Sessin Interentreprises «Cnstruire et négcier l accrd d entreprise Frmatin & GPEC» - suite Réfrme FPC 5 mars ANIMATION D UNE SESSION DE FORMATION INTER «METTRE EN PLACE UN ACCORD D'ENTREPRISE FORMATION/COMPETENCES»

Plus en détail

développer Mes capacités SécuriSer mon avenir professionnel 1 ER RÉSEAU D EXPERTS POUR LA FORMATION ET L EMPLOI

développer Mes capacités SécuriSer mon avenir professionnel 1 ER RÉSEAU D EXPERTS POUR LA FORMATION ET L EMPLOI dévelpper Mes capacités SécuriSer mn avenir prfessinnel 1 ER RÉSEAU D EXPERTS POUR LA FORMATION ET L EMPLOI Savir évluer dans sn empli u rebndir pur en retruver un Les réalités bservées auprès de nmbreux

Plus en détail

COMPTE RENDU ATELIER DU NOUVEAU MARKETING DU RECRUTEMENT

COMPTE RENDU ATELIER DU NOUVEAU MARKETING DU RECRUTEMENT COMPTE RENDU ATELIER DU NOUVEAU MARKETING DU RECRUTEMENT Intrductin Seln Philippe Laurent, Président- chef d entreprise d Auvergne Nuveau Mnde, l bjet premier de l assciatin est d amélirer la perceptin

Plus en détail

VADE-MECUM LA PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX

VADE-MECUM LA PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX VADE-MECUM LA PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX POLE DES SERVICES - Service Préventin Tel : 05 63 60 16 64 Mail : preventin@cdg81.fr Suite aux cnférences sur les risques psychsciaux (RPS) rganisées

Plus en détail

EQUIPE SUR LE BUDGET ET LES FINANCES 1 COALITION POUR LA COUR PÉNALE INTERNATIONALE (CICC)

EQUIPE SUR LE BUDGET ET LES FINANCES 1 COALITION POUR LA COUR PÉNALE INTERNATIONALE (CICC) EQUIPE SUR LE BUDGET ET LES FINANCES 1 COALITION POUR LA COUR PÉNALE INTERNATIONALE (CICC) SOUMISSION A LA DOUZIEME SESSION DU COMITE DU BUDGET ET DES FINANCES, 20 AU 24 AVRIL 2009 15 AVRIL 2008 I. Bienvenue

Plus en détail

Renouvellement d une police d assurance

Renouvellement d une police d assurance AGENTS, COURTIERS Renuvellement d une plice d assurance La prcédure de renuvellement vise à aider les représentants à respecter leurs bligatins lrs du renuvellement d une plice d assurance. Ces bligatins

Plus en détail

Association Enfance et Loisirs à Naves E l a n. Siège : Mairie 19460 NAVES. Projet Pédagogique. 06.61.30.50.75 elan.naves@gmail.

Association Enfance et Loisirs à Naves E l a n. Siège : Mairie 19460 NAVES. Projet Pédagogique. 06.61.30.50.75 elan.naves@gmail. Assciatin Enfance et Lisirs à Naves E l a n Siège : Mairie 19460 NAVES Assciatin élan Prjet Pédaggique Administratin : 1, rue de l Hôtel de Ville 19460 Naves 05.55.26.14.24 Animatin a : Lestrade 19460

Plus en détail

Luxembourg, le 25 février 2008. Le processus de Bologne et les carrières auprès de la Fonction publique. Dossier de presse

Luxembourg, le 25 février 2008. Le processus de Bologne et les carrières auprès de la Fonction publique. Dossier de presse Luxemburg, le 25 février 2008 Le prcessus de Blgne et les carrières auprès de la Fnctin publique Dssier de presse 1 Le prcessus de Blgne et les carrières auprès de la Fnctin publique Le prcessus de Blgne

Plus en détail

PERIODE DE FORMATION EN ENTREPRISE

PERIODE DE FORMATION EN ENTREPRISE PASSEPORT POUR L ENTREPRISE LOGO DU LYCEE PERIODE DE FORMATION EN ENTREPRISE PARTENARIAT LE STAGIAIRE Nm. Prénm. DEVRA ACCUEIL Avir une attitude de cnfiance et de dialgue avec sn tuteur SECURITE SERIEUX

Plus en détail

Centre International de Développement et de Recherche

Centre International de Développement et de Recherche Publicatin UNGANA 1086 CIDR Tus drits de reprductin réservés Centre Internatinal de Dévelppement et de Recherche CONDUITE DU CHANGEMENT DANS LES ORGANISATIONS Les prcessus de changement CIDR Juillet 2006

Plus en détail

11 / 2012 La Charte et les Missions du LCGB

11 / 2012 La Charte et les Missions du LCGB 11 / 2012 La Charte et les Missins du LCGB UNE PUBLICATION DU LCGB I 11 RUE DU COMMERCE, BP 1208 L-1012 LUXEMBOURG I TEL: 49 94 24-1 I INFO@LCGB.LU I WWW.LCGB.LU I BLOG.LCGB.LU CHARTE DU LCGB Le LCGB est

Plus en détail

Testezvous. Diversité, où en êtes-vous? Diversité Intégration Compétences Emploi

Testezvous. Diversité, où en êtes-vous? Diversité Intégration Compétences Emploi Testezvus! Diversité, ù en êtes-vus? Diversité Intégratin Cmpétences Empli Outil d aut-diagnstic ETT Nn discriminatin et égalité de traitement Nvembre 2007 1. Test de cnnaissances (répnses à la fin du

Plus en détail

REFLEXIONS sur l accompagnement de «FIN DE VIE» du sujet âgé

REFLEXIONS sur l accompagnement de «FIN DE VIE» du sujet âgé REFLEXIONS sur l accmpagnement de «FIN DE VIE» du sujet âgé OBJECTIFS 1) Amélirer la prise en cmpte de la fin de vie dans les EHPAD, répndant en cela à l bligatin légale qui leur est faite depuis le décret

Plus en détail

OBSERVATION DES CLASSES

OBSERVATION DES CLASSES Prpsitin Graz OBSERVATION DES CLASSES 30-08-2002 NOTES POUR LES OBSERVATEURS OBJECTIFS: Observer la manière dnt l enseignant(e)intègre l apprche dans ses activités qutidiennes. Cela implique aussi une

Plus en détail