Cancer du poumon: LES THERAPIES CIBLEES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cancer du poumon: LES THERAPIES CIBLEES"

Transcription

1 LES INCONTOURNABLES EN CANCEROLOGIE Cancer du poumon: LES THERAPIES CIBLEES Dr Michaël Duruisseaux, Pr Denis Moro Sibilot Unité d Oncologie Thoracique Clinique de Pneumologie Hôpital Michallon, CHU de Grenoble

2 EGFR muté ITK de première génération AFATINIB (GIOTRIF ) ALK réarrangé CRIZOTINIB (XALKORI ) Inhibiteurs de deuxième génération ROS1 HER2 muté BRAF V600E PD-1/PD-L1

3 Biomarqueurs France Biomarqueurs : résultats (n = 9 911) 0,8 0,9 Mut act EGFR 9,5 Mut res EGFR Mut HER2 53,8 27 Mut KRAS Mut BRAF Mut PI3K Réarrangement ALK 1,7 Inconnu/autres 3,7 2,6 Résultats exprimés en % des données disponibles. Barlési ASCO 2013

4 Biomarqueurs France Fumeurs Non-fumeurs EGFR act EGFR resist KRAS BRAF ALK PI3K HER Inconnu Biomarqueurs en fonction du tabagisme (n = 9 911*) Barlési ASCO 2013

5 EGFR muté ITK de première génération AFATINIB (GIOTRIF ) ALK réarrangé CRIZOTINIB (XALKORI ) Inhibiteurs de deuxième génération ROS1 HER2 muté BRAF V600E PD-L1

6 EGFR mutés Inhibiteurs des tyrosine Kinases de l EGFR (ITK EGFR) CT type P + 3 e G Cinq essais de phase III, Gefitinib et Erlotinib Non epidermoide Stade IV EGFR muté 1ere ligne R ITK EGFR CT Doublet à base de sel de platine CROSS OVER Survie sans Progression Mok NEJM 2009, Mitsudomi Lancet 2010, Maemondo NEJM 2010, Zhou Lancet Oncol 2011, Rosel Lancet Oncol 2012

7 EGFR mutés Auteur Pop. n ITK CT Reponse (%) SSP (mois) SG (mois) Mok Asie 261 G Pac 71 vs 47 9,5 vs 6,3 21,6 vs 21,9 Mitsudomi Asie 172 G Doc 62 vs 32 9,6 vs 6,6 35,5 vs 38,8 Maemondo Asie 228 G Pac 74 vs 31 10,8 vs 5,4 27,7 vs 26,6 Zhou Asie 154 E Gem 83 vs 36 13,1 vs 4,6 22,7 vs 28,9 Rosell Europe 173 E Doc/Gem 58 vs 15 9,7 vs 5,2 19,3 vs 19,5 Mok NEJM 2009, Mitsudomi Lancet 2010, Maemondo NEJM 2010, Zhou Lancet Oncol 2011, Rosel Lancet Oncol 2012

8 EGFR mutés Auteur Pop. n ITK CT Reponse (%) SSP (mois) SG (mois) Mok Asie 261 G Pac 71 vs 47 9,5 vs 6,3 21,6 vs 21,9 Mitsudomi Asie 172 G Doc 62 vs 32 9,6 vs 6,6 35,5 vs 38,8 Maemondo Asie 228 G Pac 74 vs 31 10,8 vs 5,4 27,7 vs 26,6 Zhou Asie 154 E Gem 83 vs 36 13,1 vs 4,6 22,7 vs 28,9 Rosell Europe 173 E Doc/Gem 58 vs 15 9,7 vs 5,2 19,3 vs 19,5 Mok NEJM 2009, Mitsudomi Lancet 2010, Maemondo NEJM 2010, Zhou Lancet Oncol 2011, Rosel Lancet Oncol 2012

9 EGFR mutés Auteur Pop. n ITK CT Reponse (%) SSP (mois) SG (mois) Mok Asie 261 G Pac 71 vs 47 9,5 vs 6,3 21,6 vs 21,9 Mitsudomi Asie 172 G Doc 62 vs 32 9,6 vs 6,6 35,5 vs 38,8 Maemondo Asie 228 G Pac 74 vs 31 10,8 vs 5,4 27,7 vs 26,6 Zhou Asie 154 E Gem 83 vs 36 13,1 vs 4,6 22,7 vs 28,9 Rosell Europe 173 E Doc/Gem 58 vs 15 9,7 vs 5,2 19,3 vs 19,5 Mok NEJM 2009, Mitsudomi Lancet 2010, Maemondo NEJM 2010, Zhou Lancet Oncol 2011, Rosel Lancet Oncol 2012

10 EGFR mutés Auteur Pop. n ITK CT Reponse (%) SSP (mois) SG (mois) Mok Asie 261 G Pac 71 vs 47 9,5 vs 6,3 21,6 vs 21,9 Mitsudomi Asie 172 G Doc 62 vs 32 9,6 vs 6,6 35,5 vs 38,8 Maemondo Asie 228 G Pac 74 vs 31 10,8 vs 5,4 27,7 vs 26,6 Zhou Asie 154 E Gem 83 vs 36 13,1 vs 4,6 22,7 vs 28,9 Rosell Europe 173 E Doc/Gem 58 vs 15 9,7 vs 5,2 19,3 vs 19,5 Mok NEJM 2009, Mitsudomi Lancet 2010, Maemondo NEJM 2010, Zhou Lancet Oncol 2011, Rosel Lancet Oncol 2012

11 EGFR mutés Absence de gain en Survie Globale Non epidermoide Stade IV EGFR muté 1ere ligne R ITK EGFR CT Doublet à base de sel de platine CROSS OVER Pemetrexed Maintenance Bevacizumab

12 EGFR muté ITK de première génération AFATINIB (GIOTRIF ) ALK réarrangé CRIZOTINIB (XALKORI ) Inhibiteurs de deuxième génération ROS1 HER2 muté BRAF V600E PD-L1

13 EGFR mutés AFATINIB (GIOTRIF ) Inhibiteurs HER1(EGFR)/HER2/HER4/DIMERES Irréversible HER1 Activité contre mutation de résistance T790M

14 EGFR mutés AFATINIB (GIOTRIF ) LUX LUNG 7 Adenocarcinome PS 0 ou 1 EGFR muté 1ere ligne Asie/Europe/Ameriqu e/australie R 2:1 AFATINIB 40mg/j Cisplatine: 75 mg/m 2 Pemetrexed: 500 mg/m 2 3 semaines Progression Objectif principal: Survie sans Progression Objectifs secondaires: Réponse Controle Survie Globale Qualité de Vie Sequist JCO 2013

15 EGFR mutés AFATINIB (GIOTRIF ) Sequist JCO 2013

16 EGFR mutés AFATINIB (GIOTRIF ) Auteur Pop. n ITK CT Reponse (%) SSP (mois) SG (mois) Mok Asie 261 G Pac 71 vs 47 9,5 vs 6,3 21,6 vs 21,9 Mitsudomi Asie 172 G Doc 62 vs 32 9,6 vs 6,6 35,5 vs 38,8 Maemondo Asie 228 G Pac 74 vs 31 10,8 vs 5,4 27,7 vs 26,6 Zhou Asie 154 E Gem 83 vs 36 13,1 vs 4,6 22,7 vs 28,9 Rosell Europe 173 E Doc/Gem 58 vs 15 9,7 vs 5,2 19,3 vs 19,5 Sequist Asie/ Caucas 345 A Pem 56 vs 23 11,1 vs 6,9 Non atteinte

17 EGFR mutés AFATINIB (GIOTRIF ) Auteur Pop. n ITK CT Reponse (%) SSP (mois) SG (mois) Mok Asie 261 G Pac 71 vs 47 9,5 vs 6,3 21,6 vs 21,9 Mitsudomi Asie 172 G Doc 62 vs 32 9,6 vs 6,6 35,5 vs 38,8 Maemondo Asie 228 G Pac 74 vs 31 10,8 vs 5,4 27,7 vs 26,6 Zhou Asie 154 E Gem 83 vs 36 13,1 vs 4,6 22,7 vs 28,9 Rosell Europe 173 E Doc/Gem 58 vs 15 9,7 vs 5,2 19,3 vs 19,5 Sequist Asie/ Caucas 345 A Pem 56 vs 23 11,1 vs 6,9 Non atteinte

18 EGFR mutés AFATINIB (GIOTRIF ) Auteur Pop. n ITK CT Reponse (%) SSP (mois) SG (mois) Mok Asie 261 G Pac 71 vs 47 9,5 vs 6,3 21,6 vs 21,9 Mitsudomi Asie 172 G Doc 62 vs 32 9,6 vs 6,6 35,5 vs 38,8 Maemondo Asie 228 G Pac 74 vs 31 10,8 vs 5,4 27,7 vs 26,6 Zhou Asie 154 E Gem 83 vs 36 13,1 vs 4,6 22,7 vs 28,9 Rosell Europe 173 E Doc/Gem 58 vs 15 9,7 vs 5,2 19,3 vs 19,5 Sequist Asie/ Caucas 345 A Pem 56 vs 23 11,1 vs 6,9 Non atteinte

19 EGFR mutés AFATINIB (GIOTRIF ) Auteur Pop. n ITK CT Reponse (%) SSP (mois) SG (mois) Mok Asie 261 G Pac 71 vs 47 9,5 vs 6,3 21,6 vs 21,9 Mitsudomi Asie 172 G Doc 62 vs 32 9,6 vs 6,6 35,5 vs 38,8 Maemondo Asie 228 G Pac 74 vs 31 10,8 vs 5,4 27,7 vs 26,6 Zhou Asie 154 E Gem 83 vs 36 13,1 vs 4,6 22,7 vs 28,9 Rosell Europe 173 E Doc/Gem 58 vs 15 9,7 vs 5,2 19,3 vs 19,5 Sequist Asie/ Caucas 345 A Pem 56 vs 23 11,1 vs 6,9 Non atteinte

20 EGFR mutés AFATINIB (GIOTRIF ) Auteur Pop. n ITK CT Reponse (%) SSP (mois) SG (mois) Mok Asie 261 G Pac 71 vs 47 9,5 vs 6,3 21,6 vs 21,9 Mitsudomi Asie 172 G Doc 62 vs 32 9,6 vs 6,6 35,5 vs 38,8 Maemondo Asie 228 G Pac 74 vs 31 10,8 vs 5,4 27,7 vs 26,6 Zhou Asie 154 E Gem 83 vs 36 13,1 vs 4,6 22,7 vs 28,9 Rosell Europe 173 E Doc/Gem 58 vs 15 9,7 vs 5,2 19,3 vs 19,5 Sequist Asie/ Caucas 345 A Pem 56 vs 23 11,1 vs 6,9 Non atteinte

21 Diarrhées (grade) EGFR mutés AFATINIB (GIOTRIF ) Rash (grade) Paronychie (grade) Stomatite (grade) AMM Européenne 1ere ligne Adénocarcinome muté EGFR Arret Auteur IT K Tout (%) 3 (%) Tout (%) 3 (%) Tout (%) 3 (%) Tou t (%) 3 (%) Mitsudomi E NR NR 6 Maemondo E Zhou A ,7 8 Rosell A NR 5,4 NR 14,6 NR NR 5,4 5,9

22 EGFR mutés AFATINIB (GIOTRIF ) AMM Européenne: 1ere ligne Adenocarcinome muté EGFR Position par rapport Erlotinib et Gefitinib? Comparaison direct: Essai Lux Lung 7 Gefitinib vs Afatinib A la rechute après Erlotinib et Gefitinib?

23 EGFR muté ITK de première génération AFATINIB (GIOTRIF ) ALK réarrangé CRIZOTINIB (XALKORI ) Inhibiteurs de deuxième génération ROS1 HER2 muté BRAF V600E PD-L1

24 ALK Rearrangé CRIZOTINIB (XALKORI ) Sasaki CCR 2011

25 ALK Rearrangé CRIZOTINIB (XALKORI ) CT 2 e Ligne (Pem, Doc) PROFILE 1007 CBNPC PS 0, 1 ou 2 ALK réarrangé Apres échec CT à base de platine R Crizotinib 250mg/12heures Pemetrexed: 500 mg/m 2 3 semaines Ou Docetaxel: 75 mg/m2 3 semaines Progression Shaw NEJM 2013

26 ALK Rearrangé CRIZOTINIB (XALKORI ) Survie sans progression 7,7 vs 3,0 mois Survie globale non atteinte 20 mois!!! Shaw NEJM 2013

27 EGFR muté ITK de première génération AFATINIB (GIOTRIF ) ALK réarrangé CRIZOTINIB (XALKORI ) Inhibiteurs de deuxième génération ROS1 HER2 muté BRAF V600E PD-L1

28 ALK Rearrangé Resistance au CRIZOTINIB (XALKORI ) Mutation de résistance Apparition de M cérébrales Inhibiteurs de ALK de 2 e génération Sasaki CCR 2011

29 ALK Rearrangé Meilleure variation depuis inclusion (%) Resistance au CRIZOTINIB (XALKORI ) Activité marquée du LDK378 chez les patients avec CBNPC avancé ALK+ Événements SSP Traitement antérieur par crizotinib Naïfs de crizotinib -100 Shaw ASCO 2013

30 EGFR muté ITK de première génération AFATINIB (GIOTRIF ) ALK réarrangé CRIZOTINIB (XALKORI ) Inhibiteurs de deuxième génération ROS1 HER2 muté BRAF V600E PD-L1

31 ROS1 Efficacité du CRIZOTINIB (XALKORI ) 40 patients inclus au 01/04/2013 Age médian 51 ans 80% non fumeurs/ 20% anciens fumeurs 39 adénocarcinomes/ 1 carcinome peu différencié Programme AcSé Ou ASCO 2013

32 EGFR muté ITK de première génération AFATINIB (GIOTRIF ) ALK réarrangé CRIZOTINIB (XALKORI ) Inhibiteurs de deuxième génération ROS1 HER2 muté BRAF V600E PD-L1

33 HER 2 muté Série 60 patients avec mutations activatrices 51 % de stade IV Age Médian (années) 60,4 Femme (%) 69 Non fumeur (%) 52 Métastases pulmonaire (%) Métastases Multi-organes (%) Anti-HER2 (Trastuzumab) 22 patients: Reponse 50% Contrôle 82% Mazières JCO 2013

34 Ouverture Essai phase II HER 2 muté NERATINIB +/- TEMSIROLIMUS CBNPC PS 0, 1 ou 2 HER 2 muté Apres échec d au moins une ligne CT à base de platine Non traité par TKI R NERATINIB 240mg/j NERATINIB 240mg/j + TEMSIROLIMUS 8mg/j Taux de Réponse Mazières JCO 2013

35 EGFR muté ITK de première génération AFATINIB (GIOTRIF ) ALK réarrangé CRIZOTINIB (XALKORI ) Inhibiteurs de deuxième génération ROS1 HER2 muté BRAF V600E PD-L1

36 BRAF V600E DABRAFENIB Inhibiteur de BRAF, actif sur la kinase V600E Activité demontrée dans les mélanomes mutés V600E CBNPC non épidermoïde Mutation BRAF V600E CT 1 ligne PS 0 à 2 Étape 1 (n = 20) Dabrafénib150 mg x 2 Étape 2 (n = 20) Planchard ASCO 2013

37 BRAF V600E DABRAFENIB Meilleure réponse objective *** *** *** Meilleure réponse confirmée Statut tabagique RP Stabilité Progression * ** ** Taux de réponse objective 40 % pour les 20 premiers patients * ** *** ** ** * Non-fumeur ** Fumeur 40 PA Fumeur > 40 PA * ** * ** ** * a 3 patients ne sont pas dans le schéma : 1 progression à J6, et 2 arrêts du traitement par EI sévères avant le bilan Planchard ASCO 2013

38 EGFR muté ITK de première génération AFATINIB (GIOTRIF ) ALK réarrangé CRIZOTINIB (XALKORI ) Inhibiteurs de deuxième génération ROS1 HER2 muté BRAF V600E PD-L1

39 PD-L1 Etude du MPDL3280A, anticorps anti PD-L1 dans les cancers localement avancés et métastatiques Essai phase I avec escalade de dose ADC (n=40) EPI (n=11) PS 0 ou 1 Taux de réponse objective (évaluables n=41) PD-L1 positifs taux de réponse PD-L1 négatifs taux de réponse 22 % (9/41) (ADC=19%; Epi=33%) 80 % (4/5 testés) 14 % (4/28 testés) Spigel ASCO 2013

40 Remerciements Pr Denis Moro Sibilot Dr Linda Sakhri Dr Anne Claire Toffart Dr Pascale Guillem Mme Alice Lacroix Pr Christophe Pison

Traitements ciblés - Immunothérapie

Traitements ciblés - Immunothérapie Actualités paramédicales et médicales en cancérologie Session parallèle : Oncologie Thoracique 13 mai 2016 Traitements ciblés - Immunothérapie Rémi Veillon Oncologue médical Praticien hospitalier Service

Plus en détail

Carcinomes bronchiques non à petites cellules: Quelle chimiothérapie de rattrapage?

Carcinomes bronchiques non à petites cellules: Quelle chimiothérapie de rattrapage? Carcinomes bronchiques non à petites cellules: Quelle chimiothérapie de rattrapage? Dr Michaël Duruisseaux Unité d Oncologie Thoracique Clinique de Pneumologie Hôpital Michallon, CHU de Grenoble Conflits

Plus en détail

Thérapies ciblées dans les CNPC étendus. Pr Ag Nabil TOUMI Service carcinologie médicale CHU Habib Bourguiba Sfax

Thérapies ciblées dans les CNPC étendus. Pr Ag Nabil TOUMI Service carcinologie médicale CHU Habib Bourguiba Sfax Thérapies ciblées dans les CNPC étendus Pr Ag Nabil TOUMI Service carcinologie médicale CHU Habib Bourguiba Sfax Introduction CNPC: 80% des KBP Présentation clinique: * stades localises (I-IIIA): 20-25%

Plus en détail

Les essais cliniques appliqués aux nouveautés biologiques du cancer bronchique

Les essais cliniques appliqués aux nouveautés biologiques du cancer bronchique Les essais cliniques appliqués aux nouveautés biologiques du cancer bronchique Julien Mazières, Unité d Oncologie Cervico-Thoracique Service de Pneumologie, Hôpital Larrey, CHU Toulouse Base des traitements

Plus en détail

Discussion et validation du référentiel CBNPC stade IV. Dr Aurélie GROUET Hôpital Privé Sainte Marie Chalon-sur-Saône

Discussion et validation du référentiel CBNPC stade IV. Dr Aurélie GROUET Hôpital Privé Sainte Marie Chalon-sur-Saône Discussion et validation du référentiel CBNPC stade IV Dr Aurélie GROUET Hôpital Privé Sainte Marie Chalon-sur-Saône PLAN Introduction Exigences de qualité dans la prise en charge des cancers bronchiques

Plus en détail

Les incontournables 2014 en cancérologie Pneumologie Les thérapies ciblées dans le cadre de l AMM en octobre 2014

Les incontournables 2014 en cancérologie Pneumologie Les thérapies ciblées dans le cadre de l AMM en octobre 2014 Les incontournables 2014 en cancérologie Pneumologie Les thérapies ciblées dans le cadre de l AMM en octobre 2014 Anne-Claire TOFFART EGFR mutés Gefitinib 250 mg x 1/J Cp 250 mg Erlotinib 150 mg x 1/J

Plus en détail

Cancer bronchique et immunothérapie. Sylvie Friard 7 avril 2016

Cancer bronchique et immunothérapie. Sylvie Friard 7 avril 2016 1 Cancer bronchique et immunothérapie Sylvie Friard 7 avril 2016 Cycle cancer et immunité Chen and Mellman, Cell 2012 Cycle cancer et immunité Chen and Mellman, Cell 2012 Inhibiteurs des points de contrôle

Plus en détail

ACTUALITES DANS LE CANCER DU POUMON. Dr Claire POULET Pneumologie CHU AMIENS

ACTUALITES DANS LE CANCER DU POUMON. Dr Claire POULET Pneumologie CHU AMIENS ACTUALITES DANS LE CANCER DU POUMON Dr Claire POULET Pneumologie CHU AMIENS 15-06-17 Epidémiologie Le cancer du poumon est aujourd'hui la première cause de décès par cancer en France et dans le monde:

Plus en détail

Cancer du poumon métastatique

Cancer du poumon métastatique Cancer du poumon métastatique Gabrielle Gagnon Plan Un peu d épidémiologie Histologie Traitements : du «one size fits all» aux traitements plus personnalisés Chimiothérapie TKI Immunothérapie en cancer

Plus en détail

2 ème JOURNEE d ONCOLOGIE THORACIQUE MIDI-PYRENEES. TOULOUSE - Vendredi 08 Octobre Cas clinique. Sophie Laroumagne

2 ème JOURNEE d ONCOLOGIE THORACIQUE MIDI-PYRENEES. TOULOUSE - Vendredi 08 Octobre Cas clinique. Sophie Laroumagne 2 ème JOURNEE d ONCOLOGIE THORACIQUE MIDI-PYRENEES TOULOUSE - Vendredi 08 Octobre 2010 Cas clinique Sophie Laroumagne Me L. née le 16/02/1946 ( 64 ans) Poids 53 kg Taille: 170cm OMS: 1-2 Profession: pharmacienne

Plus en détail

20/05/2015 Indications et protocoles thérapeutiques nécessitant une cible moléculaire

20/05/2015 Indications et protocoles thérapeutiques nécessitant une cible moléculaire Indications et protocoles thérapeutiques nécessitant une cible moléculaire Dr Elodie Coquan, oncologue médicale Centre François Baclesse, Caen Introduction Amélioration des connaissances sur la carcinogénèse

Plus en détail

SYNOPSIS EXPLORE GFPC

SYNOPSIS EXPLORE GFPC SYNOPSIS EXPLORE GFPC 02-2014 PROMOTEUR INVESTIGATEUR COORDONNATEUR TITRE JUSTIFICATION / CONTEXTE GFPC (groupe français de pneumo-cancérologie) Dr JB AULIAC CH mantes la jolie Dr J mosser CHU rennes Pr

Plus en détail

CANCER PULMONAIRE METASTATIQUE - CAS CLINIQUE. Déborah Assouan Tuteur : Docteur Camille Garoute CHU Amiens DES 3 février 2017

CANCER PULMONAIRE METASTATIQUE - CAS CLINIQUE. Déborah Assouan Tuteur : Docteur Camille Garoute CHU Amiens DES 3 février 2017 CANCER PULMONAIRE METASTATIQUE - CAS CLINIQUE Déborah Assouan Tuteur : Docteur Camille Garoute CHU Amiens DES 3 février 2017 CAS Mr G, 64 ans Homme de 64 ans sans antécédents notables, tabagisme actif

Plus en détail

CBNPC avec translocation ALK, ROS1. Denis Moro-Sibilot CHU Grenoble

CBNPC avec translocation ALK, ROS1. Denis Moro-Sibilot CHU Grenoble CBNPC avec translocation ALK, ROS1 Denis Moro-Sibilot CHU Grenoble Solomon B, Soria JC Ann Oncol 2016 Kerr K Ann Oncol 2016 Algorithme 2016: ALK Ligne 1 Muta,ons EGFR EGFR + - Gefitinib - Erlotinib - Afatinib

Plus en détail

HER2 et cancer bronchique. Julien Mazières, Unité d Oncologie Cervico-Thoracique Service de Pneumologie, Hôpital Larrey, CHU Toulouse

HER2 et cancer bronchique. Julien Mazières, Unité d Oncologie Cervico-Thoracique Service de Pneumologie, Hôpital Larrey, CHU Toulouse HER2 et cancer bronchique Julien Mazières, Unité d Oncologie Cervico-Thoracique Service de Pneumologie, Hôpital Larrey, CHU Toulouse Plan 1. Qu est ce que HER2? 2. Incidence des anomalies de HER2 3. Profil

Plus en détail

ALK et cancers broncho-pulmonaires. Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey, Toulouse

ALK et cancers broncho-pulmonaires. Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey, Toulouse ALK et cancers broncho-pulmonaires Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey, Toulouse Toulouse, le 19 Février 2013 Adénocarcinomes : Lung Cancer Mutation Consortium Identification

Plus en détail

Crizotinib: enfin l AMM en 1re ligne des cancers bronchiques non à petites cellules de stade avancé ALK+

Crizotinib: enfin l AMM en 1re ligne des cancers bronchiques non à petites cellules de stade avancé ALK+ Crizotinib: enfin l AMM en 1re ligne des cancers bronchiques non à petites cellules de stade avancé ALK+ Etienne Giroux Leprieur, Marie Wislez To cite this version: Etienne Giroux Leprieur, Marie Wislez.

Plus en détail

Remise en perspective : du mieux

Remise en perspective : du mieux Remise en perspective : du mieux BSC 1 ère G 2 ème G 3 ème G Médiane de survie 4,5 mois 6 mois 8 mois 8 à 10 mois Survie à 1 an 5 % 15 % 25 % 35 à 46 % Survie à 2 ans 8 à 24 % Survie à 3 ans 6 à 13 % Chimiothérapie

Plus en détail

Prise en charges des pa.ents avec CBNPC EGFR mutés

Prise en charges des pa.ents avec CBNPC EGFR mutés Prise en charges des pa.ents avec CBNPC EGFR mutés Cours du GOLF Limoges, 19 Septembre 2017 Radj Gervais Catherine Dubos Pascal Dô Delphine Lerouge Serge Danhier Pierre Rousselot Marie-Aude Thenint Comité

Plus en détail

MEDI-G-315 Médecine factuelle et pronostic

MEDI-G-315 Médecine factuelle et pronostic MEDI-G-315 Médecine factuelle et pronostic Prof Thierry Berghmans MEDI-G-315 1 Comment prédire le pronostic d un patient? MEDI-G-315 2 Facteur pronostique vs facteur prédictif Facteur pronostique Facteur

Plus en détail

Comment je traite une personne âgée ayant un CBNPC métastatique. Elisabeth Quoix

Comment je traite une personne âgée ayant un CBNPC métastatique. Elisabeth Quoix Comment je traite une personne âgée ayant un CBNPC métastatique Elisabeth Quoix PLAN Généralités sur les personnes âgées Peut on transposer les avancées faites chez les patients d âge inférieur à70 ans

Plus en détail

Cancer bronchique non à petites cellules. Première ligne, et après? Combien de lignes?

Cancer bronchique non à petites cellules. Première ligne, et après? Combien de lignes? Cancer bronchique non à petites cellules Première ligne, et après? Combien de lignes? Christos Chouaid ( Créteil) Liens d intérets Au cours de ces 5 dernières années, j ai perçu des honoraires ou des financements

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 22 juin 2011

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 22 juin 2011 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 22 juin 2011 TARCEVA 25 mg, comprimé pelliculé B/30 (CIP 3692323) TARCEVA 100 mg, comprimé pelliculé B/30 (CIP 3692346) TARCEVA 150 mg, comprimé pelliculé B/30 (CIP 3692352)

Plus en détail

Vers un traitement personnalisé des patients ayant un CBNPC métastatique

Vers un traitement personnalisé des patients ayant un CBNPC métastatique Vers un traitement personnalisé des patients ayant un CBNPC métastatique Elisabeth Quoix Chloé Line Jeandidier Les Hôpitaux Universitaires de STRASBOURG L antiquité ( ) Années 1970-2000 Traitement des

Plus en détail

Les thérapies ciblées

Les thérapies ciblées Les thérapies ciblées Dr Thierry Berghmans Service des Soins Intensifs et Urgences Oncologiques & Oncologie Thoracique Institut Jules Bordet Université Libre de Bruxelles Déclaration de conflit d intérêt

Plus en détail

Traitement des CBNPC de stade IV Analyse de la littérature. Armelle Lavolé Hôpital Tenon DES 2010

Traitement des CBNPC de stade IV Analyse de la littérature. Armelle Lavolé Hôpital Tenon DES 2010 Traitement des CBNPC de stade IV Analyse de la littérature Armelle Lavolé Hôpital Tenon DES 2010 1 Chimiothérapie de première ligne Bénéfice / BSC? A base de platine? Carboplatine ou cisplatine? Quelle

Plus en détail

Efficacité et tolérance de l Immunothérapie chez le sujet âgé. Exemple du NIVOLUMAB dans le traitement des Cancers bronchiques non à petites cellules.

Efficacité et tolérance de l Immunothérapie chez le sujet âgé. Exemple du NIVOLUMAB dans le traitement des Cancers bronchiques non à petites cellules. Efficacité et tolérance de l Immunothérapie chez le sujet âgé. Exemple du NIVOLUMAB dans le traitement des Cancers bronchiques non à petites cellules. Emanuel NICOLAS Dr. Frédérique ROUSSEAU Dr. Renaud

Plus en détail

De la biologie moléculaire au diagnostic et à la prise en charge

De la biologie moléculaire au diagnostic et à la prise en charge De la biologie moléculaire au diagnostic et à la prise en charge J. Lehmann-Che, Laboratoire d Oncologie Moléculaire L. Doucet, Oncologie Médicale Hôpital St Louis Plan Introduction Exemple du cancer du

Plus en détail

Traitement du cancer du poumon avancé

Traitement du cancer du poumon avancé Traitement du cancer du poumon avancé Joffre C. Allard, M.D., Rimouski Octobre 2008 Plan Classification TNM : qu est-ce qu un stade IV? Cancer du poumon non à petites cellules Chimiothérapie palliative

Plus en détail

Traitements des CBNPC étendus avec addiction oncogénique

Traitements des CBNPC étendus avec addiction oncogénique Séminaire du DES de pneumologie Ile de France Cancers bronchiques non à petites cellules étendus, 11 avril 2014 Traitements des CBNPC étendus avec addiction oncogénique Jacques Cadranel THERANOSCAN GRC-UPMC

Plus en détail

8 ème Rencontre Régionale d Oncologie Thoracique

8 ème Rencontre Régionale d Oncologie Thoracique 8 ème Rencontre Régionale d Oncologie Thoracique Niort, le 18 juin 2015 Modérateur : Julien DUTILH (Poitiers) 8 Rencontre de Cancérologie Thoracique : NIORT le 18 juin 2015 Adénocarcinome pulmonaire muté

Plus en détail

XALKORI 200 mg, gélule XALKORI 250 mg, gélule

XALKORI 200 mg, gélule XALKORI 250 mg, gélule RECOMMANDATION RELATIVE A LA PRISE EN CHARGE A TITRE DEROGATOIRE DES SPECIALITES XALKORI (CRIZOTINIB) DANS LE CADRE D UNE RECOMMANDATION TEMPORAIRE D UTILISATION XALKORI 200 mg, gélule XALKORI 250 mg,

Plus en détail

Cancer bronchique Actualités Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey, Toulouse

Cancer bronchique Actualités Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey, Toulouse Cancer bronchique Actualités 215 Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey, Toulouse 4 Décembre 215 CBNPC localisés CBNPC métastatiques Sans addiction oncogénique Carcinomes épidermoïdes

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 25 mai 2016 Date d examen par la Commission : 11 mai 2016 afatinib GIOTRIF 50 mg, comprimés pelliculés Boîte de 28 (CIP : 34009 275 659 3 9) GIOTRIF 40 mg, comprimés

Plus en détail

Stratégies de maintenance dans le CBNPC en 2013. Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey, Toulouse

Stratégies de maintenance dans le CBNPC en 2013. Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey, Toulouse Stratégies de maintenance dans le CBNPC en 2013 Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey, Toulouse 6 décembre 2013 Traitement du CBNPC Evolution du traitement des CBNPC métastatiques

Plus en détail

Nouveautés en oncologie thoracique

Nouveautés en oncologie thoracique Nouveautés en oncologie thoracique Dr Adeline Rosoux Pneumologue 1 ière journée scientifique en oncologie Généralités sur le carcinome bronchique Le carcinome bronchique est la cause la plus fréquente

Plus en détail

Epidémiologie du cancer bronchique : des considérations générales à l aspect moléculaire

Epidémiologie du cancer bronchique : des considérations générales à l aspect moléculaire Epidémiologie du cancer bronchique : des considérations générales à l aspect moléculaire Julien Mazières, Unité d Oncologie Cervico-Thoracique Service de Pneumologie, Hôpital Larrey, CHU Toulouse Plan

Plus en détail

Actualités de l année en. oncologie

Actualités de l année en. oncologie Actualités de l année en Le cru 2015 oncologie Angers,, Jeudi 5 mars 2015, Journées FMC Médecins généralistes Actualités et nouveautés Biologie Prévention Diagnostic précoce Traitements Cancérogenèse Sport

Plus en détail

Chimiothérapie des cholangiocarcinomes localement avancés ou métastatiques

Chimiothérapie des cholangiocarcinomes localement avancés ou métastatiques Chimiothérapie des cholangiocarcinomes localement avancés ou métastatiques Meher BEN ABDELGHANI Oncologie Médicale Centre Paul Strauss- Strasbourg mbenabdelghani@strasbourg.unicancer.fr Généralités Tumeur

Plus en détail

Dans un congrès largement

Dans un congrès largement Anti-angiogéniques en oncologie thoracique Éric Dansin Département de cancérologie générale, Centre Oscar Lambret, Lille, France Dans un congrès largement dominé, en ce qui concerne

Plus en détail

Injectable DCI Spécialités Indications de l'amm Biomarqueurs

Injectable DCI Spécialités Indications de l'amm Biomarqueurs Observatoire des Médicaments Dispositifs médicaux Innovations Thérapeutiques FICHE DE BONNE PRATIQUE ET DE BON USAGE Commision anticancéreux Validation Comité stratégique : Juin 2016 Mise à jour : 6 Juin

Plus en détail

L immunothérapie du point de vue du clinicien : l exemple du cancer du poumon

L immunothérapie du point de vue du clinicien : l exemple du cancer du poumon L immunothérapie du point de vue du clinicien : l exemple du cancer du poumon Pr Alexis Cortot Pneumologie et Oncologie Thoracique, CHRU de Lille UMR8161, Institut de Biologie de Lille Liens d intérêt

Plus en détail

Traitement au-delà de la 1 ère ligne Adénocarcinome oesogastrique

Traitement au-delà de la 1 ère ligne Adénocarcinome oesogastrique Traitement au-delà de la 1 ère ligne Adénocarcinome oesogastrique Thomas APARICIO Gastroentérologie & Oncologie digestive Hôpital Saint Louis thomas.aparicio@aphp.fr Multiples protocoles en 1 ère ligne

Plus en détail

UNIVERSITE DE NANTES FACULTE DE MEDECINE THESE. pour le DIPLOME D ETAT DE DOCTEUR EN MEDECINE ONCOLOGIE MEDICALE. Par.

UNIVERSITE DE NANTES FACULTE DE MEDECINE THESE. pour le DIPLOME D ETAT DE DOCTEUR EN MEDECINE ONCOLOGIE MEDICALE. Par. UNIVERSITE DE NANTES FACULTE DE MEDECINE Année 2012 N 163 THESE pour le DIPLOME D ETAT DE DOCTEUR EN MEDECINE ONCOLOGIE MEDICALE Par Carole GOURMELON née le 26 juin 1982 à Brest Présentée et soutenue publiquement

Plus en détail

Bénédicte Hars Assistante service de dermatologie Centre Hospitalier Annecy

Bénédicte Hars Assistante service de dermatologie Centre Hospitalier Annecy Thérapies ciblées 06 Octobre 2015 Bénédicte Hars Assistante service de dermatologie Centre Hospitalier Annecy Contexte Incidence en augmentation Formes métastatiques: pronostic redoutable, médiane de survie

Plus en détail

Référentiel cancers du sein localement avancé et métastatique - Septembre 2015

Référentiel cancers du sein localement avancé et métastatique - Septembre 2015 Référentiel cancers du sein localement avancé et métastatique - Septembre 2015 Introduction Les grandes lignes des recommandations ABC 2, ASCO, ESMO et NCCN, serviront de cadre général aux recommandations

Plus en détail

Quelques nouveautés ou nouvelles AMM

Quelques nouveautés ou nouvelles AMM Quelques nouveautés ou nouvelles AMM V. Noirez Réunion groupe qualité 04 mars 2008 NEXAVAR: Sorafénib comprimés 200 mg Traitement du carcinome hépatocellulaire 800 mg/jour Survie globale: 46,3 semaines

Plus en détail

La recherche BRAF : intérêts et limites en 2013

La recherche BRAF : intérêts et limites en 2013 La recherche BRAF : intérêts et limites en 2013 Réunion GFPC Paris, décembre 2013 Pr D Damotte Pathologie Hôpitaux universitaires paris centre BRAF: voie MEK / ERK AMM mélanome en 2011 La recherche BRAF

Plus en détail

Cancer colorectal Synthèse des avancées thérapeutiques depuis 1 an

Cancer colorectal Synthèse des avancées thérapeutiques depuis 1 an Cancer colorectal Synthèse des avancées thérapeutiques depuis 1 an Astrid Lièvre Département d Oncologie Médicale Institut Curie Hôpital René Huguenin (Saint-Cloud) Université Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines

Plus en détail

CBNPC métastatique Prise en charge des patients mutés 8 ème Journée scientifique de l ABCT Dr Eric Dansin, pneumologue Département de cancérologie générale, CLCC Oscar Lambret Lille e-dansin@o-lambret.fr

Plus en détail

Cancer de l œsophage et de l estomac : Top 5 des articles publiés en 2014

Cancer de l œsophage et de l estomac : Top 5 des articles publiés en 2014 Cancer de l œsophage et de l estomac : Top 5 des articles publiés en 2014 J Desramé Hôpital privé Jean Mermoz Lyon Sélection : FOLFIRI/ECX vs ECX/FOLFIRI Guimbaud R, J Clin Oncol 2014 ; 32 : 3520-6 RAMUCIRUMAB

Plus en détail

Survie des CBNPC de stade IV

Survie des CBNPC de stade IV Survie des CBNPC de stade IV Traitements systémiques des cancers bronchiques : Nouvelles perspectives Sels de platine + traitement cytotoxique de 3 ème génération : - Navelbine - Gemcitabine - Paclitaxel

Plus en détail

Thérapies moléculaires ciblées en Oncologie en 2015

Thérapies moléculaires ciblées en Oncologie en 2015 Thérapies moléculaires ciblées en Oncologie en 2015 Dr Pierre COMBE, Oncologie médicale HEGP pierre.combe@egp.aphp.fr Introduction: Thérapie moléculaire ciblée Activité sur un mécanisme oncogénique Identification

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 1 er juillet 2015

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 1 er juillet 2015 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 1 er juillet 2015 TARCEVA 25 mg, comprimé pelliculé B/30 (CIP : 34009 369 232 3 2) TARCEVA 100 mg, comprimé pelliculé B/30 (CIP : 34009 369 234 6 1 TARCEVA 150 mg, comprimé

Plus en détail

CBNPC métastatiques Quelle chimiothérapie de 1 ère ligne?

CBNPC métastatiques Quelle chimiothérapie de 1 ère ligne? CBNPC métastatiques Quelle chimiothérapie de 1 ère ligne? Alexis Cortot, MD, PhD Service de Pneumologie et Oncologie Thoracique Hôpital Calmette, CHRU de Lille Lille, France Liens d intérêt Honoraires

Plus en détail

traitement du cancer bronchique non à petites cellules

traitement du cancer bronchique non à petites cellules Progrès et perspectives dans le traitement du cancer bronchique non à petites cellules Alexis Cortot Service de Pneumologie et Oncologie Thoracique Hôpital Calmette, CHRU de Lille Cours de DES Oncologie

Plus en détail

Chimiothérapie aux soins intensifs

Chimiothérapie aux soins intensifs Chimiothérapie aux soins intensifs Dr Thierry Berghmans Service des soins Intensifs et urgences oncologiques & Clinique d oncologie Thoracique Institut Jules Bordet Aucun conflit d intérêt à déclarer Littérature

Plus en détail

Prescriptions chimiothérapies hors AMM : cadre juridique

Prescriptions chimiothérapies hors AMM : cadre juridique ONCO Nord Pas-de-Calais Prescriptions chimiothérapies hors AMM : cadre juridique Jurisprudence : prescription hors AMM n'est pas considérée comme une infraction pénale Cadre réglementaire de prescription

Plus en détail

Marqueurs moléculaires Mise à jour en oncologie thoracique IUCPQ 18 février h15-10h40 Christian Couture, pathologiste

Marqueurs moléculaires Mise à jour en oncologie thoracique IUCPQ 18 février h15-10h40 Christian Couture, pathologiste Marqueurs moléculaires Mise à jour en oncologie thoracique IUCPQ 18 février 2011 10h15-10h40 Christian Couture, pathologiste 2 Déclaration de conflit d intérêt potentiels pertinents Le présentateur siège

Plus en détail

Actualités en Onco-Hématologie : nouveaux anticorps IV

Actualités en Onco-Hématologie : nouveaux anticorps IV Actualités en Onco-Hématologie : nouveaux anticorps IV - Nivolumab OPDIVO - Pembrolizumab KEYTRUDA - Trastuzumab-emtansine TDM-1 KADCYLA - Obinutuzumab GA101 GAZYVARO - Marie-Noëlle Paludetto - Interne

Plus en détail

Cancers du poumon: de la chimiothérapie à l immunothérapie. Pr Pierre FOURNEL Département d Oncologie Médicale

Cancers du poumon: de la chimiothérapie à l immunothérapie. Pr Pierre FOURNEL Département d Oncologie Médicale Cancers du poumon: de la chimiothérapie à l immunothérapie Pr Pierre FOURNEL Département d Oncologie Médicale Cancers non à petites cellules 2 2000 Une révolution depuis 15 ans 2014 2008 T.Li et al. JCO

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 19 mars 2008

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 19 mars 2008 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 19 mars 2008 TARCEVA 25 mg, comprimé pelliculé (369 232-3) TARCEVA 100mg, comprimé pelliculé (369 234-6) TARCEVA 150 mg, comprimé pelliculé (369 235-2) B/ 30 Laboratoire

Plus en détail

M Gamaz K Bouzid CPMC- HDJ Oncologie Médicale

M Gamaz K Bouzid CPMC- HDJ Oncologie Médicale M Gamaz K Bouzid CPMC- HDJ Oncologie Médicale Plan Deux situations: Adjuvante Métastatique Pas de scoop Des nouveautés. Des espoirs, lumières. En situation adjuvante Abstract 7513 Adjuvant erlotinib (E)

Plus en détail

Le cancer du colon est devenu une pathologie complexe! Alice Gangloff Quoi de neuf en Hépato Gastro

Le cancer du colon est devenu une pathologie complexe! Alice Gangloff Quoi de neuf en Hépato Gastro Le cancer du colon est devenu une pathologie complexe! Alice Gangloff Quoi de neuf en Hépato Gastro Le Havre Le cancer du colon métastatique en 2004 un peu trop simple CCR METASTATIQUE Essai FFCD 2000

Plus en détail

Cancer Colo-Rectal Métastatique 2e ligne : je switche ma chimiothérapie... et ma thérapie ciblée?

Cancer Colo-Rectal Métastatique 2e ligne : je switche ma chimiothérapie... et ma thérapie ciblée? Paris, 09 10 décembre 2016 Cancer Colo-Rectal Métastatique 2e ligne : je switche ma chimiothérapie... et ma thérapie ciblée? Pr Jaafar BENNOUNA Université de Nantes - France Institut de Cancérologie de

Plus en détail

De la biologie moléculaire au diagnostic. J. Lehmann-Che, Laboratoire d oncologie moléculaire D. Pouessel, Oncologie Médicale Hôpital St Louis

De la biologie moléculaire au diagnostic. J. Lehmann-Che, Laboratoire d oncologie moléculaire D. Pouessel, Oncologie Médicale Hôpital St Louis De la biologie moléculaire au diagnostic J. Lehmann-Che, Laboratoire d oncologie moléculaire D. Pouessel, Oncologie Médicale Hôpital St Louis Plan Introduction Exemple du cancer du poumon Généralités Epidémiologie

Plus en détail

Le Cancer du Sein HER2+ Nouvelles modalités de traitement par voie sous-cutanée. Dr Lionel MOREAU, Pôle Santé République, Clermont-Fd

Le Cancer du Sein HER2+ Nouvelles modalités de traitement par voie sous-cutanée. Dr Lionel MOREAU, Pôle Santé République, Clermont-Fd Le Cancer du Sein HER2+ Nouvelles modalités de traitement par voie sous-cutanée Dr Lionel MOREAU, Pôle Santé République, Clermont-Fd 2 3 Développement Formulation sous-cutanée (SC) Trastuzumab est actuellement

Plus en détail

Quels biomarqueurs rechercher en 2014 dans les CBNPC? Qui? Quand? Comment? Marie Wislez Hôpital Tenon APHP GRC Theranoscan, UPMC

Quels biomarqueurs rechercher en 2014 dans les CBNPC? Qui? Quand? Comment? Marie Wislez Hôpital Tenon APHP GRC Theranoscan, UPMC Quels biomarqueurs rechercher en 2014 dans les CBNPC? Qui? Quand? Comment? Marie Wislez Hôpital Tenon APHP GRC Theranoscan, UPMC L'ère des biomarqueurs en vue d'une stratégie de 1 ère ligne CBNPC IIIB

Plus en détail

Applications pratiques des analyses moléculaires à partir de tissus en oncologie : le point de vue du clinicien

Applications pratiques des analyses moléculaires à partir de tissus en oncologie : le point de vue du clinicien Applications pratiques des analyses moléculaires à partir de tissus en oncologie : le point de vue du clinicien BOUSQUET Guilhem Paris, 7 décembre 2011 Analyses moléculaires Diagnostic Facteurs pronostiques

Plus en détail

Maintien des antiangiogéniques dans le traitement du cancer colorectal métastatique

Maintien des antiangiogéniques dans le traitement du cancer colorectal métastatique Maintien des antiangiogéniques dans le traitement du cancer colorectal métastatique Dr Denis SMITH Oncologie Digestive CHU Bordeaux denis.smith@chu-bordaux.fr Des progrès considérables depuis 20 ans dans

Plus en détail

Cancers Bronchiques Non à Petites Cellules

Cancers Bronchiques Non à Petites Cellules Cancers Bronchiques Non A.BENSALEM à Petites Cellules POST CHICAGO 2012 14 JUIN, HOTEL SOFITEL INTRODUCTION Scoop? Apport des recherches moléculaires: incontestable et irréversible => Isoler les tumeurs/phénotypes

Plus en détail

Nouvelles molécules en cancérologie digestive

Nouvelles molécules en cancérologie digestive Nouvelles molécules en cancérologie digestive Dr A. DROUILLARD CHU DIJON CANCER GASTRIQUE Cancer gastrique: Options thérapeutiques actuelles Les thérapies ciblées dans le cancer gastrique Survie globale

Plus en détail

Thérapies ciblées en oncologie

Thérapies ciblées en oncologie Thérapies ciblées en oncologie Quelle place dans l arsenal thérapeutique en 2015? Angers, 5 mars 2015, Journées FMC Médecine Générale De la biologie à la thérapie Comprendre pour traiter Hanahan, Cell,

Plus en détail

EXERCICE N 27 : Lire un RCP

EXERCICE N 27 : Lire un RCP Le géfitinib (Iressa ), un cytotoxique, a fait l objet d une autorisation de mise sur le marché pour le traitement du cancer bronchique non à petites cellules localement avancé ou métastasé avec mutation

Plus en détail

Thérapies ciblées en cancérologie digestive chez le sujet âgé. Laetitia Dahan CHU Timone Marseille

Thérapies ciblées en cancérologie digestive chez le sujet âgé. Laetitia Dahan CHU Timone Marseille Thérapies ciblées en cancérologie digestive chez le sujet âgé Laetitia Dahan CHU Timone Marseille Principe de prise en charge: Questions non résolues 1 ère étape: faut-il traiter le cancer? - ATCD, comorbidités

Plus en détail

La prise en charge actuelle des cancers bronchiques

La prise en charge actuelle des cancers bronchiques Prise en charge actuelle des cancers bronchiques non à petites cellules avancés en première ligne Actual first-line management of advanced non-small-cell lung cancer P. Tomasini*, L. Greillier*, F. Barlesi*

Plus en détail

Thérapies ciblées dans le cancer de l ovaire. Dr Paul COTTU Département d Oncologie Médicale Institut Curie Paris

Thérapies ciblées dans le cancer de l ovaire. Dr Paul COTTU Département d Oncologie Médicale Institut Curie Paris Thérapies ciblées dans le cancer de l ovaire Dr Paul COTTU Département d Oncologie Médicale Institut Curie Paris Le cancer de l ovaire : un état stable France 2008 : 4430 nouveaux cas 7 ème cause de cancer

Plus en détail

Les infos pratiques de la plateforme régionale de génétique moléculaire des cancers (T. solides)

Les infos pratiques de la plateforme régionale de génétique moléculaire des cancers (T. solides) Les infos pratiques de la plateforme régionale de génétique moléculaire des cancers (T. solides) M. Danjoux, pathologiste Purpan/IUC 3ème Journée Annuelle Régionale de Cancérologie Digestive localisation

Plus en détail

Thérapies ciblées : quel traitement pour quel patient?

Thérapies ciblées : quel traitement pour quel patient? Thérapies ciblées : quel traitement pour quel patient? Prof Thierry Berghmans Service des Soins Intensifs et Urgences Oncologiques & Clinique d Oncologie Thoracique Institut Jules Bordet, Centre des Tumeurs

Plus en détail

Le cancer du poumon. Prof Jean-Paul Sculier Institut Jules Bordet ULB

Le cancer du poumon. Prof Jean-Paul Sculier Institut Jules Bordet ULB Le cancer du poumon Prof Jean-Paul Sculier Institut Jules Bordet ULB Définition Anatomie pathologique Définition : classification OMS 2004 Epithélioma épidermoïde Adénocarcinome Carcinomes à grandes cellules

Plus en détail

Les cancers cervico-faciaux Au carrefour des soins

Les cancers cervico-faciaux Au carrefour des soins Les cancers cervico-faciaux Au carrefour des soins CHU de Charleroi Dr Dany Brohée Oncologie médicale Chef de service d'oncologie et hématologie Ailier chimiothérapeute de l'équipe Tête&Cou Le traitement

Plus en détail

Cancer du sein et Thérapies Moléculaires Ciblées

Cancer du sein et Thérapies Moléculaires Ciblées Cancer du sein et Thérapies Moléculaires Ciblées Stéphane Vignot Service d Oncologie - Radiothérapie Groupe Hospitalier Pitié Salpêtrière Charles Foix- Paris Importance de la prise en charge pluridisciplinaire

Plus en détail

Facteurs prédictifs de la réponse thérapeutique en cancérologie

Facteurs prédictifs de la réponse thérapeutique en cancérologie UE de Biopathologie 2013-2014 Facteurs prédictifs de la réponse thérapeutique en cancérologie r. ierre Dubus pierre.dubus@u-bordeaux2.fr Définitions : facteur pronostique facteur prédictif Définition :

Plus en détail

Aspect Tomodensitométrique des adénocarcinomes bronchiques mutés pour l EGFR. Dr Marie-Laure Chabi, Dr C Bordonne, Dr A Lupo (Hôpital Cochin, Paris)

Aspect Tomodensitométrique des adénocarcinomes bronchiques mutés pour l EGFR. Dr Marie-Laure Chabi, Dr C Bordonne, Dr A Lupo (Hôpital Cochin, Paris) Aspect Tomodensitométrique des adénocarcinomes bronchiques mutés pour l EGFR Dr Marie-Laure Chabi, Dr C Bordonne, Dr A Lupo (Hôpital Cochin, Paris) Introduction Introduction Le cancer du poumon représente

Plus en détail

Customized treatment in advanced lung cancer: impact of histology and molecular biology

Customized treatment in advanced lung cancer: impact of histology and molecular biology Éléments de la personnalisation thérapeutique dans le cancer broncho-pulmonaire avancé : de l histologie à la biologie moléculaire Customized treatment in advanced lung cancer: impact of histology and

Plus en détail

Objectifs. La prise en charge du cancer du poumon métastatique: vers une approche personnalisée. Dre Lise Tremblay

Objectifs. La prise en charge du cancer du poumon métastatique: vers une approche personnalisée. Dre Lise Tremblay 2 e journée scientifique en oncologie thoracique de l IUCPQ Vers un nouveau visage La prise en charge du cancer du poumon métastatique: vers une approche personnalisée Dre Lise Tremblay Vendredi 14 novembre

Plus en détail

Nouvelles cibles moléculaires dans le cancer bronchique non à petites cellules (hors EGFR et KRAS): description bio clinique d une cohorte régionale

Nouvelles cibles moléculaires dans le cancer bronchique non à petites cellules (hors EGFR et KRAS): description bio clinique d une cohorte régionale Nouvelles cibles moléculaires dans le cancer bronchique non à petites cellules (hors EGFR et KRAS): description bio clinique d une cohorte régionale Mémoire de DES d Oncologie Médicale Faculté de Médecine

Plus en détail

Palbociclib, premier d une classe prometteuse?

Palbociclib, premier d une classe prometteuse? 15èmes rencontres de sénologie Palbociclib, premier d une classe prometteuse? Mony Ung Oncologie médicale IUCT-Oncopôle Cycle cellulaire RB Point de restriction G1/S Cycle cellulaire et Inhibition CDK4/6

Plus en détail

Actualités en cancérologie Impacts en soins de support Cancer bronchique

Actualités en cancérologie Impacts en soins de support Cancer bronchique Actualités en cancérologie Impacts en soins de support Cancer bronchique Virginie Westeel Pneumologie, CHU Besançon Liens d intérêt Roche Lilly Astra Zeneca Boehringer Ingelheim Dans les CBNPC Diagnostic

Plus en détail

OBJECTIFS 2013-02- 14 LE TRAITEMENT DU CANCER DU POUMON DE STADE AVANCÉ: " OÙ EN SOMMES-NOUS " EN 2013?

OBJECTIFS 2013-02- 14 LE TRAITEMENT DU CANCER DU POUMON DE STADE AVANCÉ:  OÙ EN SOMMES-NOUS  EN 2013? OBJECTIFS LE TRAITEMENT DU CANCER DU POUMON DE STADE AVANCÉ: " OÙ EN SOMMES-NOUS " EN 2013? Connaître les différentes options de traitement disponibles pour le cancer du poumon de stade avancé Connaître

Plus en détail

Cancers Coliques Métastatiques Quand il faut frapper fort. E FRANCOIS Nice

Cancers Coliques Métastatiques Quand il faut frapper fort. E FRANCOIS Nice Cancers Coliques Métastatiques Quand il faut frapper fort E FRANCOIS Nice Cas clinique Homme né en 1952 ATCD : asthme, diabète Douleurs abdominales depuis plusieurs mois 62 kg (PDF 68kg) 1,70m Examen clinique

Plus en détail

Interne: A. Pham Tuteur : Dr Peugniez

Interne: A. Pham Tuteur : Dr Peugniez Interne: A. Pham Tuteur : Dr Peugniez Généralités Epidémiologie Incidence 7800 nouveaux cas par an (1) 70-80 ans Prédominance masculine Bilan pré thérapeutique TDM TAP Echoendoscopie + biopsie si réalisable

Plus en détail

Nouvelles options en 1 ère ligne dans le CBNPC avancé

Nouvelles options en 1 ère ligne dans le CBNPC avancé Nouvelles options en 1 ère ligne dans le CBNPC avancé Maurice Pérol Hôpital de la Croix-Rousse Hospices Civils de Lyon Cadre de l'exposé CBNPC stade IV PS 0-1 Traitement de première ligne : 1 ère ligne

Plus en détail

Traitement médical systémique des tumeurs endocrines digestives. C. Klotz interne Dr E. Mitry

Traitement médical systémique des tumeurs endocrines digestives. C. Klotz interne Dr E. Mitry Traitement médical systémique des tumeurs endocrines digestives C. Klotz interne Dr E. Mitry Indications Métastases évolutives selon les criteres OMS et RECIST Echec du traitement symptomatique Métastases

Plus en détail

Thérapies ciblées Discussion de cas cliniques

Thérapies ciblées Discussion de cas cliniques Thérapies ciblées Discussion de cas cliniques Alexis Cortot Service de Pneumologie et Oncologie Thoracique Hôpital Calmette, CHRU de Lille CNRS UMR8161, Institut de Biologie de Lille J.A.O.T. 23.03.2013

Plus en détail

M. Deslandres CHU/Oncopôle

M. Deslandres CHU/Oncopôle Recommandations Saint Paul de Vence 2016: ce qui change M. Deslandres CHU/Oncopôle Depuis 2012 Mise à jour des classifications anatomo-cliniques Évolution des critères de qualité recommandés pour la chirurgie

Plus en détail

Diagnostic et traitement des cancer du poumon. Dr Fiteni Frédéric

Diagnostic et traitement des cancer du poumon. Dr Fiteni Frédéric Diagnostic et traitement des cancer du poumon Dr Fiteni Frédéric Données essentielles en France métropolitaine Nombre de nouveaux cas estimés de cancer du poumon en 2012 = 39 495 (28 211 hommes et 11 284

Plus en détail

La contribution du diagnostic in vitro dans la médecine personnalisée en oncologie

La contribution du diagnostic in vitro dans la médecine personnalisée en oncologie La contribution du diagnostic in vitro dans la médecine personnalisée en oncologie Dr Frédéric Eberlé Responsable médical Roche Diagnostics Toulouse, CNBH, mercredi 24 septembre 2012 ACNBH Agrément FMC

Plus en détail

thérapies ciblées collection comprendre et agir

thérapies ciblées collection comprendre et agir Dans le cadre de la prise en charge de votre cancer, votre oncologue vous propose ou vous a prescrit un traitement par thérapies ciblées. Vous vous interrogez sur ce qu elles sont? Comment agissent-elles?

Plus en détail

en monothérapie dans le mélanome avancé

en monothérapie dans le mélanome avancé Communiqué de presse MSD trouve un accord avec le CEPS 1 sur le prix de son immunothérapie anti-cancéreuse KEYTRUDA (pembrolizumab) en monothérapie dans le mélanome avancé Keytruda est désormais pris en

Plus en détail