MATHEMATIQUES 2. Calculs de distances entre une matrice et certaines parties de M n (!)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MATHEMATIQUES 2. Calculs de distances entre une matrice et certaines parties de M n (!)"

Transcription

1 SESSION 003 EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP MATHEMATIQUES Duée : 4 heues Les cacuaces so edes * * * NB : Le cadda aachea a us gade moace à a caé à a écso e à a cocso de a édaco S u cadda es ameé à eée ce qu eu u sembe êe ue eeu d éocé e sgaea su sa coe e deva ousuve sa comoso e exqua es asos des aves qu a éé ameé à ede Cacus de dsaces ee ue mace e ceaes aes de M Noaos Das ce suje es u ee aue o u e o oe : M : a -agèbe des maces caées éees d ode M ( ) : e -esace vecoe des maces à ges e à ue cooe Pou ue mace A de M A es sa mace asosée ag (A) so ag e T (A) sa ace I : a mace ué de M S : e sous-esace vecoe des maces syméques de M A : e sous-esace vecoe des maces asyméques de M S + : esembe des maces osves de S c es-à-de des maces A de S véfa : ou oue mace X M ( ) 0 GL ( ) : e goue des maces vesbes de M O : e goue des maces éees ohogoaes c es-à-de des maces M de M véfa : M M = I Pou ee aue es esembe des maces de M es esembe des maces de ( ) M de ag féeu ou éga à de ag suéeu ou éga à e Touez a age SVP

2 Objecfs Le bu du suje es de cacue a dsace (a a ome de Schu défe à a queso II3) d ue mace à : A a e héoème de ojeco ohogoae das a ae II ( ) S e das a ae III O a e héoème de décomoso oae das a ae IV a des oos de desé das a ae V a e héoème de Coua e Fsche La ae I ae u exeme qu sea usé das es dfféees aes Remaque : das e exe e mo «osf» sgfe «suéeu ou éga à 0» I Execce émae So a mace Γ = de ( ) 3 M o ose H = Γ Γ Dagoase a mace H e déeme ue mace P de O 3 () emes ous osfs ees que D S = P D P + 3 () = P H P e ue mace dagoae D à O ose S moe que a eao Γ = U S déf ue mace U O ( ) e cacue cee mace 3 II Cacu de a dsace de A à S e à A 3 So A e B deux maces de M o ose ( B) = A Moe que o déf as u odu scaae su M A T ( B) La ome assocée à ce odu scaae (ome de Schu) es oée : A = (( A A) ) Das ou e suje s Π es ue ae o vde de M a dsace d ue mace A de M à a ae Π es e ée d( A Π) = f A M M Π 4 Moe que M = S 5 S A es ue mace de ( ) même (A A ) 6 Cacue (Γ A e que cee somme dece es ohogoae M moe que d (A S ) = ( A A) e déeme de A ) où Γ es a mace exeme de a ae I 3

3 3 III Cacu de a dsace de A à O A Théoème de a décomoso oae 7 Moe qu ue mace S de S ( ) aae à + () oes de S so osves ou ues 8 S A es ue mace de ( ) M moe que a mace A A S s e seueme s oues es vaeus + () S 9 So A ue mace de M o suose qu exse ue mace dagoae D = dag ( d d d ) à emes osfs ee que A A = D O oe A A A M qu fome es cooes de a mace A es maces de () a Pou ou coue ( j) d ees aues coms ee e évaue A Aj E acue s es u ee ou eque d = 0 que vau A? b Moe que o eu ouve ue base ohoomée ( E E E ) de M () (a ao au odu scaae caoque X Y = X Y de M () ) ee que ou ou ee aue ee e A = d E c E dédue qu exse ue mace E de ( ) 0 So A e B deux maces de ( ) O ee que A = E D M véfa A A = B B a Moe qu exse ue mace dagoae D à emes osfs e ue mace ohogoae P ees que : P A A P = P B B P = D b Moe qu exse ue mace U de ( ) O ee que A = U B Dédue des quesos écédees e héoème de décomoso oae : O e ue mace S de Pou oue mace A de M exse ue mace U de S + ees que A = U S (Remaque : o eu égaeme éab ucé de a mace S de + de a mace U de ( ) S e même ucé O s A es de us vesbe das cee décomoso mas ce e sea as ue ou a sue du obème) B Cacu de (A O ) Moe que ou oue mace M de M e ou oue mace Ω de M Ω = Ω M = M O Touez a age SVP

4 4 3 Das a sue de cee ae so A ue mace de M so U O e S S + ees que A = U S ; exse ue mace dagoae D e ue mace P de O ( ) ees que S = P D P a Moe que ou oue mace Ω de d (A O ( )) = d(s O ( )) b Moe que (A O ) d(d O ) 4 O oe D = dag λ λ λ ) ( = ( ) a Moe que ou oue mace Ω de ( ) b Moe que ou oue mace Ω de ( ) c Cocue que (D O ) = D I 5 Moe que d (A O ( )) = A U O A Ω = S U Ω e e dédue que O D Ω = λ T ( D Ω) + = O T ( D Ω) λ 6 Cacue d (Γ O ( )) où Γ es a mace exeme de a ae I 3 = IV Cacu de a dsace de A à 7 U ésua de desé a So M u ééme de M moe qu exse u ée α > 0 e que ou ou ée λ véfa 0 < λ < α a mace M λ I es vesbe b E dédue que GL ( ) es dese das M 8 So A u ééme de M déeme ou ou ee aue d(a ) V Cacu de a dsace de A à A Théoème de Coua e Fsche So A ue mace de D = dag ( λ λ λ ) P a mace de maces de ( ) S O oea λ λ λ ses vaeus oes o oea M foma es cooes de a mace P O véfa A = P D P e C C C es

5 5 S es u ee ee e o oe dmeso Nous aos moe que : λ = max m (héoème de Coua e Fsche) F Ψ X F {} 0 9 So X u veceu de () C C C ) de M ( ) ( X A X e X X Ψ esembe des sous-esaces vecoes de ( ) M de M de coodoées x x x ) das a base ohoomée ( Cacue e foco des x e e ou ee ee e C C A C C λ ( coms ee e ) : 0 So ee ee e o ose F = vec{ C C C } Moe que ou ou X o u de F λ e déeme m X {} F 0 So F Ψ a moe que dm( F vec{ C C + C }) b S X es u veceu o u de F vec{ C C + C } moe que λ Cocue B Cacu de d(a ) Das oue cee ae : A es ue mace de M de ag e es u ee aue < 3 Moe qu exse deux maces E e P de O e ue mace dagoae D à emes osfs ees que A = E D P E dédue que e ag de a mace A A es ecoe (O oua use es ésuas de a queso 9) 4 S o oe es vaeus oes de a mace syméque éee A A de ag : > 0 e + = = = 0 s o ose D = dag ( 0 0) s ou o oe M a mace de M ( ) do a -ème cooe es cee de a mace E O de a queso 3 ous es aues emes de M éa us o a caeme : E D = = M Moe aos qu exse ue fame ohoomae R R ) (ou e odu scaae ( A B) = T ( A B) A = = R = = R ( R de maces de M de M ) oues de ag u e ees que Touez a age SVP

6 6 5 Avec es oaos de a queso 4 o ose N = = R Moe que ag ( N ) us que d(a ) So M ue mace de ag ( < ) o oe α α α 0 es vaeus oes de a mace ( A M) ( A M) e o ose G = Ke M Im( A A) So u ee coms ee e a Moe que dmg b So F u sous-esace vecoe de G de dmeso moe que : X A A X α m X F {} 0 c O oe ( V V V ) ue base de fomée de veceus oes de a mace A A e veceu V éa assocé à a vaeu oe de ee soe que : > 0 e + = = = 0 Moe que dm( G vec{ V V V + } ) d E dédue que α 7 E dédue d(a ) + 8 Cacue ou { 0 3} γ = d(γ ) où Γ es a mace exeme de a ae I F de éocé

, où E est un espace vectoriel réel de dimension finie et φ une forme bilinéaire symétrique sur E définie positive : φ (i)

, où E est un espace vectoriel réel de dimension finie et φ une forme bilinéaire symétrique sur E définie positive : φ (i) Esaces vecorels eucldes Groue orhogoal ESPACES VECTORIELS EUCLIDIENS GROUPE ORTHOGONAL Produ scalare Défo O aelle esace euclde ou coule ( E, φ, où E es u esace vecorel réel de dmeso fe e φ ue forme bléare

Plus en détail

Richard Lagrange Directeur du Centre national des arts plastiques

Richard Lagrange Directeur du Centre national des arts plastiques -è é. é é, é ôé É é é.,, é é é é.,, -ê à é, é é é ç éé. é éé ç œ,, é - É. é 2010. ç é,. é éé é 2012 é é éé éê é. é é é. = // é,. 38. 13/10/11, 24/11/11 î è é ç, é é., é é é à î é à î, é à è. é à,, ç, -à-.,.,

Plus en détail

EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP MATHEMATIQUES 2. Durée : 4 heures. Les calculatrices sont autorisées. * * *

EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP MATHEMATIQUES 2. Durée : 4 heures. Les calculatrices sont autorisées. * * * SESSION 6 EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP MATHEMATIQUES Durée : 4 heures Les calcularces so auorsées * * * NB : Le cadda aachera la lus grade morace à la claré, à la récso à la cocso de la rédaco S u cadda

Plus en détail

Principe de la méthode de Hartree-Fock (HF) du champ auto-cohérent (SCF)

Principe de la méthode de Hartree-Fock (HF) du champ auto-cohérent (SCF) Chape II Pcpe de a méhode de Haee-Foc (HF) d champ ao-cohée (SCF). Eege moyee assocée à déema de Sae.. Poso d pobème L appoxmao de Bo-Oppeheme os amèe à cheche des soos (appochées) de hamoe éecoe (e és

Plus en détail

Finance. Anaïs HAMELIN. Sujet 1

Finance. Anaïs HAMELIN. Sujet 1 Maser AS ames du er semesre 4/5 Face Aaïs HAMLI Sue urée : 3 H ocumes auorsés : aucu Maérel auorsé : Calcularce auorsée Mémore vde pour les calcularces graphques Cosges : - Les eercces so dépedas les us

Plus en détail

Livret de promotion. Master Ingénierie éditoriale et communication. Année 2012-2013

Livret de promotion. Master Ingénierie éditoriale et communication. Année 2012-2013 Le e Mae Iéee éae e a ée 2012-2013 Faç Gee Pée e UCP qeqe... L UCP e aeae à Ce-Pe, aqee 10% e éa e e e aeae, à ù a ee aae éèe à 5 %. P e ée e UCP, Faç Gee, ee aaé eqe a a eee e éabee e a a é e éqe. ee,

Plus en détail

Bougez, protégez votre liberté!

Bougez, protégez votre liberté! > F a Bgz, pégz v bé! www.a-. CAT.ELB.a240215 - Cé ph : Fa Daz à v p aé N az p a v gâh a v! Aj h, p g évq v ; Pa, p 4 aça q, v, éq qaé v. Ca ax é ç, b pa évé ax p âgé a h a p j. E pè v, h pa épagé. Pa

Plus en détail

Thermographie infrarouge et conduction inverse : estimation d une source surfacique de chauffage par induction.

Thermographie infrarouge et conduction inverse : estimation d une source surfacique de chauffage par induction. hemogaphe faouge e coduco vese : esmao d ue souce sufacue de chauffage pa duco Aboubaca OUAAA, Des MAILLE, Mchel GADECK, Mchel LEBOUCHE Objecf : - fluece composo flude flude dus # eau du éseau efodsseme

Plus en détail

WALLONIE-BRUXELLES ENSEIGNEMENT CHARTE GRAPHIQUE VERSION 1.0 11.2013 CHARTE GRAPHIQUE

WALLONIE-BRUXELLES ENSEIGNEMENT CHARTE GRAPHIQUE VERSION 1.0 11.2013 CHARTE GRAPHIQUE L enquê emenéeen20092010aup èdeche d é ab emen du é eaud En e gnemen o gan épa afédé a onwa on eb ux e e, dan ecad ede den éede av b éde ce é eau,a a éme gep u eu con a donunepe cep on a b ede den éde

Plus en détail

Médiathèque Municipale Carbon-Blanc Guide du lecteur

Médiathèque Municipale Carbon-Blanc Guide du lecteur Médahèque Muncpae Cabon-Banc Gude du eceu Cene cuue Favo Avenue Vgnau Angade 33560 Cabon-banc 05-57-77-68-86 medaheque@cabon-banc.f hp://www.medaheque-cabon-banc.f Benvenue à a Médahèque de Cabon-Banc!

Plus en détail

World Wide Web (WWW) F o r m a t i o n A R S

World Wide Web (WWW) F o r m a t i o n A R S Wld Wde Web (WWW) 1 Cbus Cé: Clude Gss (UEC) Mdfcs: Bed Tuy, J.P Guhe (UEC) 2000 : ébse Vuhe (CC) 2 Objecfs du Web bussee d'u pje du CEN e Ms 1989. Espce d'f es -de f- ép. Idefe les dcues de èe uque. ysèe

Plus en détail

IREM Section Martinique Groupe Lycée. QCM pour la classe de Terminale S

IREM Section Martinique Groupe Lycée. QCM pour la classe de Terminale S IREM Secto Matque Goupe Lycée QCM pou la classe de Temale S QCM : Calculatce o autosée Pou chaque questo, seules ou popostos sot vaes. Recope la ou les popostos vaes. Sot f la focto défe su IR pa f ( )

Plus en détail

Produit scalaire. Chap. 11 : cours complet. 1. Produit scalaire réel.

Produit scalaire. Chap. 11 : cours complet. 1. Produit scalaire réel. Produ scalare Chap : cours comple Produ scalare réel Défo : produ scalare sur u -espace vecorel, espace préhlbere réel Théorème : eemples classques Théorème : égalé de Cauchy-Schwarz Défo : forme bléare

Plus en détail

Les signes de ponctuation aident à lire et à comprendre un texte. Les signes de ponctuation aident à lire et à comprendre un texte. Je m appelle Théo.

Les signes de ponctuation aident à lire et à comprendre un texte. Les signes de ponctuation aident à lire et à comprendre un texte. Je m appelle Théo. Orhographe La pocuaio O1 Le ige de pocuaio aide à lire e à compredre u exe..?! : -, Le poi ermie ue phrae. Je m appelle Théo. Le poi d ierrogaio ermie ue phrae e idique que l o poe ue queio. Où e-u? Le

Plus en détail

Exercices sur le mouvement rectiligne uniformément accéléré (MRUA) Module 3 : Des phénomènes mécaniques Objectif terminal 3 : La cinématique

Exercices sur le mouvement rectiligne uniformément accéléré (MRUA) Module 3 : Des phénomènes mécaniques Objectif terminal 3 : La cinématique De : No : Goupe : Réul : / 90 Execce u le oueen eclgne unoéen ccéléé (MRUA) Module 3 : De phénoène écnque Objec enl 3 : L cnéque. Voc le gphque de l poon en oncon du ep d un oble. / ) Quel é le déplceen

Plus en détail

Définition : «interconnection» et «networks». nterconneconnexion des années 60 des années 70 ARPANET des années 80 les années 90 Aujourd'hui

Définition : «interconnection» et «networks». nterconneconnexion des années 60 des années 70 ARPANET des années 80 les années 90 Aujourd'hui I N T R O D U C T I O N D I n t e r n e t e s t l e p l u s g r a n d r é s e a u a u m o n d e a v e c d e s c e n t a i n e s d e m i l l i o n s da o r d i n a t e u r é s e a u x c o n n e c t é sa

Plus en détail

3.3 et 3.4 Utilisation du théorème de Gauss Procédure à suivre pour trouver l expression un champ électrique?

3.3 et 3.4 Utilisation du théorème de Gauss Procédure à suivre pour trouver l expression un champ électrique? Pocéue à suive pou touve l expession un champ électique? Φ q nette ε 0 Utile pou calcule es champs électiques ans es situations symétiques. Tois conitions impotantes pou utilise efficacement le théoème

Plus en détail

Définition : Un logiciel de traitement de texte permet en particulier Merci de visitez le site web : www.9alami.com

Définition : Un logiciel de traitement de texte permet en particulier Merci de visitez le site web : www.9alami.com I N T R O D U C T I O N W O R D e s t u n l o g i c i e l d e t r a i t e m e n t d e t e x t e t r è s p e r f o r m a n t q u i n o u s p e r m e t d de o ccurméee nr ta u n C e d o c u m e n t p e u

Plus en détail

f(t) g(t)dt f²(t)dt g²(t) dt a a a

f(t) g(t)dt f²(t)dt g²(t) dt a a a PCSI Chatre 4 : Produts scalares-résumé Das ce chatre E est u -ev. Produts scalares. Défto et exemles de référeces Def: O aelle rodut scalare sur E toute alcato de E² das est bléare. est symétrque: x,ye,

Plus en détail

Amplification Linéaire à Transistor Bipolaire

Amplification Linéaire à Transistor Bipolaire UFM Préparaon APT Géne lerque Amplfaon néare à Transsor polare Sruure énérale d un ru d amplfaon : Snal à amplfer (as neau) X X Amplfaeur are (Hau neau) Soure de pussane (Fourne par ) X amplfaon ne onerne

Plus en détail

Historique de la fibre optique Les fontaines lumineuses de l antiquité

Historique de la fibre optique Les fontaines lumineuses de l antiquité stoque de la fbe optque Les fotaes lumeuses de l atquté Pcpe de la popagato de la lumèe? Pcpe du gudage plaae (1 Dmeso) Se place e codto de éfleo totale A 1 A 1 Gae g Gae g M < c Cœu c M > c Cœu c Fute

Plus en détail

Intérêts simples. Calcul de l intérêt

Intérêts simples. Calcul de l intérêt FORMULES DE M ATHEM ATIQUES FINANIERES Iérês sles lcul de l érê So I l érê ; le cl rêé lcé ; le ux d érê ; l durée e ées ; l durée e os ; j l durée e jrs 00 00 2 00 j 360 lcul de l vleur cquse So I l érê

Plus en détail

Exercice 1: Déterminer si les intégrales suivantes sont convergentes, et le cas échéant calculer leur valeur :

Exercice 1: Déterminer si les intégrales suivantes sont convergentes, et le cas échéant calculer leur valeur : Eercice : Eercices : Iégrales gééralisées Déermier si les iégrales suivaes so covergees, e le cas échéa calculer leur valeur :.. d (+ ) d 3. 4. e d d 5. 6. 3 d e d Eercice : Déermier si les iégrales suivaes

Plus en détail

L analyse des paramètres de la foudre et la modélisation de champ électromagnétique

L analyse des paramètres de la foudre et la modélisation de champ électromagnétique Uvesé de la Polyése façase L aalyse des paamèes de la foude e la modélsao de amp éleomagéque Péseé pa Ka-Nam O Laboaoe GEPASUD Nov8 Coeu paes: - La sasque des paamèes de la foude à Ta - La modélsao du

Plus en détail

DCE24. Dispositif de Commande avec Signalisation (D.C.S.) 6501l c 1/6 SÉCURITÉ INCENDIE AÉRATION PRODUIT CERTIFIÉ PRÉSENTATION DESCRIPTION

DCE24. Dispositif de Commande avec Signalisation (D.C.S.) 6501l c 1/6 SÉCURITÉ INCENDIE AÉRATION PRODUIT CERTIFIÉ PRÉSENTATION DESCRIPTION 6501l c 1/6 Dispositif de avec Signalisation (D.C.S.) PRÉSENTATION Ce produit permet de télécommander du désenfumage mécanique (coffret de relayage), du compartimentage, des DAS communs et du désenfumage

Plus en détail

Lignes de transfert d Energie Electrique

Lignes de transfert d Energie Electrique Crcérso e oéso es ges - urée - G Cerc Lges e rsfer Eerge Eecrque 8 Moéso ue ge oopsée e ue ge rpsée Moéso ue ge oopsée c r g r c g Cu e, e, pour f ps rop gr so équo e Mwe Doc r c g Crcérso e oéso es ges

Plus en détail

EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE MP MATHEMATIQUES 2. Jeudi 5 mai : 8 h - 12 h. Les calculatrices sont autorisées

EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE MP MATHEMATIQUES 2. Jeudi 5 mai : 8 h - 12 h. Les calculatrices sont autorisées SESSION 2016 MPMA206 EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE MP MATHEMATIQUES 2 Jeudi 5 mai : 8 h - 12 h N.B. : le candidat attachera la lus grande imortance à la clarté, à la récision et à la concision de la rédaction.

Plus en détail

L'association BioTrace... p.3. Le Congrès BioTrace 2016... p.5. Le Master DTEC-Bio... p.7. Les Congrès Précédents... p.9

L'association BioTrace... p.3. Le Congrès BioTrace 2016... p.5. Le Master DTEC-Bio... p.7. Les Congrès Précédents... p.9 COMMUNIQUÉ DE PRESSE CONGRES BIOTRACE 2016 L'association BioTrace... p.3 Le Congrès BioTrace 2016... p.5 Le Master DTEC-Bio... p.7 Les Congrès Précédents... p.9 2 L association BIOTRACE (loi 1901), créée

Plus en détail

RESOLUTION PAR LA METHODE DE NORTON, MILLMAN ET KENNELY

RESOLUTION PAR LA METHODE DE NORTON, MILLMAN ET KENNELY LO 4 : SOLUTO P L MTHO OTO, MLLM T KLY SOLUTO P L MTHO OTO, MLLM T KLY MTHO OTO. toductio Le théoème de oto va ous pemette de éduie u cicuit complexe e gééateu de couat éel. e gééateu possède ue souce

Plus en détail

Electronique quantique

Electronique quantique Electoique quatique 3 èe èe Cous "Hilbet et Fouie à ote aide" /3 alai.sibille@esta.f Qu avos-ous déjà ais? La stuctue liéaie de l'équatio de Scödige ilique que la cobiaiso liéaie de deux solutios est égaleet

Plus en détail

NOTICE SUR L HISTOIRE ET L ÉVOLUTION DE L ASSOCIATION ALPHABETS

NOTICE SUR L HISTOIRE ET L ÉVOLUTION DE L ASSOCIATION ALPHABETS NOTICE SUR L HISTOIRE ET L ÉVOLUTION DE L ASSOCIATION ALPHABETS S : C éé é, ù u. S j 2 C évé ju 3 S u 4 Ex éu u éu 5 S vé éuè 6. é. u é L x é éé 7 M u ju uxu é 8 M v éu ju u é 9 L é ù vu 10 L vé éuv 11

Plus en détail

TABLEAU DES REPONSES AU TEST DE MATH/PHYSIQUE :

TABLEAU DES REPONSES AU TEST DE MATH/PHYSIQUE : TABLEAU DES REPONSES AU TEST DE MATH/PHYSIQUE : Afin de vous noer : - si vous avez oues les bonnes réponses à un QCM, vous avez poin, - si vous avez une erreur par eeple, une réponse que vous n avez pas

Plus en détail

PHYSIQUE DES SEMICONDUCTEURS

PHYSIQUE DES SEMICONDUCTEURS MIISTERE DE L'ESEIGEMET SUPERIEURE ET DE LA REHERHE SIETIFIQUE UIERSITE DE BEHAR Départemet es Sceces Laboratore e Pysque es spostfs à semcoucteurs (L.P.D.S ttp://www.uv-becar.z/lps/ PHYSIQUE DES SEMIODUTEURS

Plus en détail

CHAPITRE III VECTEURS

CHAPITRE III VECTEURS CHAPITRE III VECTEURS EXERCICES 1) Recopiez le point A et le vecteur u sur le quadrillage de votre feuille : 4 e Chapitre III Vecteurs a) Construisez le point B tel que AB = u. b) Construisez le point

Plus en détail

[ Aire ] représente l aire algébrique comprise entre la courbe et l axe des temps sur un intervalle d une période. T : période en secondes (s)

[ Aire ] représente l aire algébrique comprise entre la courbe et l axe des temps sur un intervalle d une période. T : période en secondes (s) AIDE-MEMOIRE REGIME PERIODIQE Grdeur périodique : e grdeur périodique es ue grdeur qui se répèe ideiqueme à elle même e régulièreme ds le emps. Période : durée cose oée, exprimée e secode (s) qui sépre

Plus en détail

CORRIGÉ PARTIE I I. FIBRES OPTIQUES ET OPTIQUE GÉOMÉTRIQUE

CORRIGÉ PARTIE I I. FIBRES OPTIQUES ET OPTIQUE GÉOMÉTRIQUE Corrgé CORRIGÉ PARTIE I I FIBRES OPTIQUES ET OPTIQUE GÉOMÉTRIQUE IA IA IA Los de Sell-Desares Los de la réfleo ère lo : le rayo de e le rayo réfléh so oeus das le pla d dee ème lo : le rayo réfléh es symérque

Plus en détail

Ę ę Ó ę - -_::jr-':- r' l'r I i ::--=:: f '3 l!.f:l$e l r-l $ &.::. H =$ n, r.. ii i:ę.1.= i.-l 't a. :,r.. :. '. r..-i. 1' :; '.r. ;..::. rta:r t:' l: :a '!ii$i: 1,.;ł]ii. ' ;s,.i.,q..'.. ::i '','.,,..,...'..

Plus en détail

Analyse Discriminante Décisionnelle

Analyse Discriminante Décisionnelle 1 Anayse Disciminante Décisionnee Anayse Disciminante Décisionnee Résumé Une vaiabe quaitative Y à m modaités est modéisé pa p vaiabes quantitatives X j, j = 1,..., p. L objectif est a pévision de a casse

Plus en détail

ESPACES VECTORIELS NORMÉS DE DIMENSION FINIE NORMES USUELLES, ÉQUIVALENCE DES NORMES

ESPACES VECTORIELS NORMÉS DE DIMENSION FINIE NORMES USUELLES, ÉQUIVALENCE DES NORMES ESPACES VECTORIELS NORMÉS DE DIMENSION FINIE NORMES USUELLES, ÉQUIVALENCE DES NORMES SOMMAIRE. Normes sur u espace vectorel E 2.. Défto d'ue orme. Cter l'égalté tragulare reversée. 2.2. Normes usuelles

Plus en détail

Mathématiques SPECIALITE Cours Chap. I : Divisibilité et congruence Page 1 sur 11

Mathématiques SPECIALITE Cours Chap. I : Divisibilité et congruence Page 1 sur 11 Cous Chap. I : Divisibilité et coguece Page 1 su 11 I) Divisibilité dasz Défiitio : Soit a, b Z Die que b divise a sigifie qu il existe u etie q tel que a = b. q - q est le quotiet etie - a est u multiple

Plus en détail

Partie I : Gestion de portefeuilles actions Chapitre 2 Evaluation actuarielle des actions

Partie I : Gestion de portefeuilles actions Chapitre 2 Evaluation actuarielle des actions Patie I : Gestio de potefeuilles actios Chapite 2 Evaluatio actuaielle des actios Gestio de Potefeuille La valeu omiale d ue actio est éale au capital social divisé pa le ombe de tites. Pou les sociétés

Plus en détail

T E L E C H A R G E M E N T D E S D O C U M E N T S 2 P R O C E D U R E 2 C O N S T I T U T I O N DU D O S S I E R 5

T E L E C H A R G E M E N T D E S D O C U M E N T S 2 P R O C E D U R E 2 C O N S T I T U T I O N DU D O S S I E R 5 SAISIR UNE MUTATION FICHE A L USAGE DES CLUBS ------------- D a t e : 0 3 J u i n 2 0 0 9. --------- A u t e u r s : F é d é r a t i o n F r a n ç a i s e d e H a n d b a l l / M. S o u n a l e i x ( L

Plus en détail

ANNEXES...16 Notation...16 Rente financière certaine...16. Mémo d Actuariat - Sophie Terrier @ 2004 1/16

ANNEXES...16 Notation...16 Rente financière certaine...16. Mémo d Actuariat - Sophie Terrier @ 2004 1/16 ÉO TUIT FOULS TUILLS SU TT Probbé ouo 3 dfféré4 ee gère be à ere échu 5 ee gère be à ere échu ueur fo d ée 6 ee gère à ere be d ce7 ee gère à ere be d ce ueur fo d ée8 urce décè 9 urce décè à c rbe cro

Plus en détail

AUTO DIAGNOSTIC La gestion de production de mon cabinet

AUTO DIAGNOSTIC La gestion de production de mon cabinet AUTO DIAGNOSTIC La gestion de production de mon cabinet En 5 minutes et 15 questions, esu ez l effi a it de vot e fo tio p odu tio et d te i ez les a es d a lio atio s. Pour chaque réponse «Oui», comptez

Plus en détail

Corrigé de Mathématique éco HEC

Corrigé de Mathématique éco HEC Corrigé de Mathématique éco HEC EXERCICE Hypothèses. M 3 R est l espace vectoriel des matrices carrées d ordre 3 à coefficiets réels. A M 3 R : s A 3 A,j, s A 3 A,j, s 3 A 3 somme des coefficiets des liges

Plus en détail

FORMATION SUR LA GESTION EN AE/CP -----------------------------------

FORMATION SUR LA GESTION EN AE/CP ----------------------------------- FORMATION SUR LA GESTION EN AE/CP ----------------------------------- Module n 3 : «Règles d exécution en AE et CP» Programme des Nations Unies pour le développement Plan de la présentation La comptabilité

Plus en détail

traduction gestion de projet rédaction web Formation professionnalisante création multimédia création de sites multilingues Gestion de contenu

traduction gestion de projet rédaction web Formation professionnalisante création multimédia création de sites multilingues Gestion de contenu traduction gestion de projet rédaction web Formation professionnalisante création multimédia création de sites multilingues Gestion de contenu LE MASTER CAWEB EN APPRENTISSAGE - ÉTUDIANTS langues : http://mastercaweb.u-strasbg.fr

Plus en détail

Finance. Anaïs HAMELIN. Sujet 1

Finance. Anaïs HAMELIN. Sujet 1 Maser (AES Exames du er semesre 3/4 Face Aaïs HAMELI Sue urée : 3 H ocume(s auorsé(s : aucu Maérel auorsé : Calcularce auorsée (Mémore vde pour les calcularces graphques Cosges : - Les exercces so dépedas

Plus en détail

. Mesdames. _ et Membres des Colleges Communaux, des Communes affiliées il INTRADEL

. Mesdames. _ et Membres des Colleges Communaux, des Communes affiliées il INTRADEL RYTYR dees Té» t TRH D TRHTT es Déus ééos $/ R TRZ { esdaes esseus es ouestes et ebes des oees ouaux des oues affées TRD 4 : * \ os Hesta et tatat: Dete : auet RH Resposabe de Dépatezet s 4/4 4 6 Fax :

Plus en détail

MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie. MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie

MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie. MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie VARIABLES ALÉATOIRES déo oco de réro vrble léore dscrèe moyee - vrce - écr ye esérce mhémque vrble léore coue oco d ue vrble léore : rsormo combso lére de vrbles léores Déo E : eérece léore S : esce échllol

Plus en détail

Chapitre XI : Gaz réels

Chapitre XI : Gaz réels hite XI : Gz ées hite XI : Gz ées XI- : Intodution : L étude de omessiiité d un gz été fite en emie ieu OYLE (6) et MRIOE (676) et fut ométée u ous du XIX sièe de noueu eéimentteus : REGNL, NER, MG L omessiiité

Plus en détail

CHAPITRE 3 : TABLEAUX DE CORRESPONDANCE POSTES / COMPTES

CHAPITRE 3 : TABLEAUX DE CORRESPONDANCE POSTES / COMPTES Journal Officiel de l OHADA N 10 4 ème Année 221 AA CHAPITRE 3 : POSTES / COMPTES SECTION 1 : Système normal BILAN-ACTIF ACTIF N os DE COMPTES À INCORPORER DANS LES POSTES Réf. POSTES Brut Amortissements/

Plus en détail

Barbie ingénieure informaticienne (oui, je peux!)

Barbie ingénieure informaticienne (oui, je peux!) Babe ngéneue nfomacenne (ou, je peux!) pub cc as she owo d{ pub cs a cvo dma n ( S ng[ ]a gs ){ S ys em. ou. p n n ( " He o,wo d" ) ; } } em x edby Cas eyf es e www. cas eyf es e. com T h snoncomme c a

Plus en détail

FORMATION SUR LA GESTION EN AE/CP

FORMATION SUR LA GESTION EN AE/CP FORMATION SUR LA GESTION EN AE/CP ----------------------------------- Module n 5 : Programme des Nations Unies pour le développement Objectifs et résultats escomptés 1. Décrire les règles de budgétisation

Plus en détail

Leçon n 7 Les vecteurs Opérations de base

Leçon n 7 Les vecteurs Opérations de base Leçon n 7 Les vecteus Opéations de base Il est tès impotant de bien tavaille cette notion ca cet outil est tès utilisé en Mathématiques et en Physique. Il faut bien compende d où vient la notion de vecteu

Plus en détail

EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE PSI

EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE PSI SESSION 215 PSIMA2 EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE PSI MATHEMATIQUES Durée : 4 heures NB : le candidat attachera la plus grande importance à la clarté, à la précision et à la concision de la rédaction Si

Plus en détail

CHAPITRE III VECTEURS

CHAPITRE III VECTEURS CHAPITRE III VECTEURS COURS 1) Exemple : force exercée par un aimant. p 2 2) Définitions et notations. p 3 3) Egalité de deux vecteurs... p 5 4) Multiplication d un vecteur par un nombre réel... p 6 5)

Plus en détail

Le libre-service à la médiathèque de Calais. Médiathèque de Calais

Le libre-service à la médiathèque de Calais. Médiathèque de Calais Le libre-service à la médiathèque de Calais 1 Eléments déclencheurs 1. La r énov at i on de l a médi at hèque c ent r al e 2. La r ec her c he d' une nouv el l e r el at i on av ec l e publ i c 3. L' oppor

Plus en détail

sont distincts 2 à 2.

sont distincts 2 à 2. Lycée Thers CORRIGÉ TP PYTHON - 09 L algorthme des k-meas pour partager u uage de pots e u ombre doé de classes peu dspersées 1 - La méthode de Forgy [Qu. 1] 1) Cette double somme comporte termes pusque

Plus en détail

A l aise dans mon parking!

A l aise dans mon parking! A ae dan mon pakng! Gude d uaon de voe pakng Voe accè au pakng Pou accéde à voe pakng, vou dpoez d'un badge* qu commande ouveue de poa e poe d enée Nou vou emeon évenueemen une vgnee adhéve à coe u voe

Plus en détail

Nomenclature METIERS - EMPLOIS

Nomenclature METIERS - EMPLOIS Nomenclature METIERS - EMPLOIS HISTORIQUE DU DOCUMENT Nature Auteur Date Vérificateur Date Approbateur Date Edition initiale M. LIEUVIN 16/11/05 M. SPIRO 1. OBJET Cette nomenclature, utilisant trois caractères,

Plus en détail

Jean-Louis CAYATTE jlcayatte@free.fr http://jlcayatte.free.fr/ ( ) u X ( ) u X

Jean-Louis CAYATTE jlcayatte@free.fr http://jlcayatte.free.fr/ ( ) u X ( ) u X Jean-Lous CAYATTE jcayatte@free.fr htt://jcayatte.free.fr/ Chatre 3 L'utté esérée Exercce 3. a) u ( X ) est a varabe aéatore dont es vaeurs ossbes sont u ( x ) = x Jean-Lous CAYATTE htt://jcayatte.free.fr/

Plus en détail

6 eme La symétrie axiale

6 eme La symétrie axiale 6 eme La symétrie axiale 1. La médiatrice d un segment On dit que est la médiatrice du segment [] si : - - - Ex 1 : Trace la médiatrice de [IJ] et [MN] puis place G pour que soit la médiatrice de [FG].

Plus en détail

Le modèle linéaire général simple à deux variables

Le modèle linéaire général simple à deux variables L3 Mahémaique e Saisique Les esimaeurs des MCO M Le modèle liéaire gééral simple à deu variables Iroduio géérale U modèle es ue représeaio simplifiée, mais la plus ehausive possible, d ue eié éoomique

Plus en détail

BREVET BLANC. Lundi 28 Février. Mathématiques 3 ème. La calculatrice est autorisée. L épreuve dure 2 heures

BREVET BLANC. Lundi 28 Février. Mathématiques 3 ème. La calculatrice est autorisée. L épreuve dure 2 heures Mathématiques 3 ème Lundi 28 Février BREVET BLANC La calculatrice est autorisée. L épreuve dure 2 heures La rédaction et la présentation seront notées sur 4 points Page 1 Activités Numériques (12 points)

Plus en détail

RA/8000/L2, RA/8000/L4 (ISO/VDMA/NFE) Vérins avec bloqueur de tige Double effet - Ø 32 à 125 mm

RA/8000/L2, RA/8000/L4 (ISO/VDMA/NFE) Vérins avec bloqueur de tige Double effet - Ø 32 à 125 mm A/8000/L, A/8000/L4 (ISO/VDMA/NFE) Vérins avec bloqueur de tige Double effet - Ø 3 à 5 mm Avec piston magnétique ou non selon ISO 555, ISO 643, VDMA 456 et NFE 49-003- Blocage de sécurité de la tige de

Plus en détail

Définition : Excel L'utiliation simple L'utilisation mathématique Tableur (ou chiffrier) est un logiciel d application qui permet de :

Définition : Excel L'utiliation simple L'utilisation mathématique Tableur (ou chiffrier) est un logiciel d application qui permet de : I N T R O D U C T I O N E x c e le s t u n l o g i c i e l m u l t i f o n c t i o n s i n t é g r a n t u np tu ai bs ls ea un r taé u n g e s t i o n n ad i re e b a s e d e d o n n é e saé u n g r a

Plus en détail

STATISTIQUES. La taille moyenne d un jeune enfant est donnée, en fonction de son âge (en mois), dans le tableau suivant :

STATISTIQUES. La taille moyenne d un jeune enfant est donnée, en fonction de son âge (en mois), dans le tableau suivant : STATISTIQUES Cours Termale ES O observe que, das certas cas, l semble ester u le etre deu caractères statstques quattatfs (deu varables) sur ue populato ; par eemple, etre le pods et la talle d u ouveau-é,

Plus en détail

Chapitre 9 Le modèle Cox-Ross-Rubinstein

Chapitre 9 Le modèle Cox-Ross-Rubinstein Chapitre 9 Le modèle Cox-Ross-Rubinstein Considérons un actif valant S 0 à la période initiale et qui, à chaque période, peut être haussier (et avoir un rendement u) avec une probabilité p ou baissier

Plus en détail

Eléments de dynamique des structures Illustrations à l aide de CAST3M

Eléments de dynamique des structures Illustrations à l aide de CAST3M Eléme de dyamqe de ce. Combece Sepembe 6 Eléme de dyamqe de ce Illao à l ade de CAS3. Combece Sepembe 6 Eléme de dyamqe de ce. Combece Sepembe 6 able de maèe. Iodco...6. Syème à degé de lbeé...8.. appel

Plus en détail

III Enonce du principe fondamental de la statique (ou P.F.S)

III Enonce du principe fondamental de la statique (ou P.F.S) Rèf : st Pincipe fondamental de la statique STI G.E. I Hypothèse de la statique En statique, les solides sont supposés géométiquement pafaits, indéfomables, homogènes et isotopes. Géométie : les aspéités,

Plus en détail

A. Décomposition de Dunford

A. Décomposition de Dunford SESSION 2011 Concours commun Mines-Ponts PREMIÈRE EPREUVE FILIÈRE MP 1 Le polynôme P ( 1 n (X λ i α i A Décomposition de Dunford (λ i X α i P i est annulateur de f d après le théorème de Cayley- Hamilton

Plus en détail

FIBRE OPTIQUE ETUDE DU GUIDAGE. Guidage du faisceau lumineux. Etude de la réflexion à l interface cœurgaine. Loi de Descartes à l interface :

FIBRE OPTIQUE ETUDE DU GUIDAGE. Guidage du faisceau lumineux. Etude de la réflexion à l interface cœurgaine. Loi de Descartes à l interface : FIBRE OPTIQUE Ue fibre optique ulti ode à saut d idie est ostituée du œur, d idie de réfratio.507 et d ue gaie d idie.48. Ces deux parties sot asseblées selo ue struture oaxiale (voir shéa). ETUDE DU GUIDAGE

Plus en détail

La campagne rizicole d hivernage 2009-2010: La mise en place des cultures est terminée

La campagne rizicole d hivernage 2009-2010: La mise en place des cultures est terminée 1 Bull d fomos 26 - - -u 01 u 30 pmb cmpg zcol d hvg 2009-2010: ms plc ds culus s mé É G É G É BK s chqus ssocés :l Fluv, l du z pou l fqu (), l GB, l d -ous l oopéo d F céé vc l vso d'ss pdffcoy www.gs2.ffppdffcoy.hm

Plus en détail

-_J. Demande. debourse. nationale. 1- Renseignements. concernânt. lesmembres. delafamille. pourlequelvousdemander. L'enfant. la bourse,,.

-_J. Demande. debourse. nationale. 1- Renseignements. concernânt. lesmembres. delafamille. pourlequelvousdemander. L'enfant. la bourse,,. mis Edua Demade debouse aioae deycée % / o z - a q aio Cade**evÉà 'admii*scia ie ** * * * * * * * * *-.*** as de dépôidu do*çieda'*abiss me /* {*/* * /* 1* f* * / mpoa meci de empice fomuaiee majuscues,de

Plus en détail

Chapitre 6: Moment cinétique

Chapitre 6: Moment cinétique Chapite 6: oment cinétique Intoduction http://www.youtube.com/watch?v=vefd0bltgya consevation du moment cinétique 1 - angula momentum consevation 1 - Collège éici_(360p).mp4 http://www.youtube.com/watch?v=w6qaxdppjae

Plus en détail

Exercices de révision

Exercices de révision Exercices de révisio Exercice U ivesisseur souscri à l émissio d u bille de résorerie do les caracérisiques so les suivaes : - Nomial : 5 M - Taux facial : 3,2% - Durée de vie : 9 mois L ivesisseur doi

Plus en détail

technologique que fonctionnel. d une fenêtre de La première désig

technologique que fonctionnel. d une fenêtre de La première désig L ho fê o cocé vc u ouvu l o ll ouuv u fl u. Aujou hu, l ou obu u ouvll fo ov focoll ou u o ulo ou écué. Af éo ux bo cl, l ch vo élg. L éloo fê o FAKRO b u l cl, f u hbo lu lu cofobl écué. L ho fê o cocé

Plus en détail

Voiron. 18, 19et 20. à o. octobre 2013 TOURNEE AUTEURS. des

Voiron. 18, 19et 20. à o. octobre 2013 TOURNEE AUTEURS. des à 18, 19 20 2013 UN UU l C Cèl C Cl â-d P Pl P-l-Pl P-- é - -l-- -C ---C ---l --- -Nl-- ll l. 5 é à lé é l'é 3 l : Cl Zl, l',, l' l, Cl q, l' éâ. l, l lé é à, l ' l. l : ll l q l é ll l q l l. U ll q è

Plus en détail

VI CALCUL MATRICIEL. Une matrice à n lignes et p colonnes est un tableau d éléments d un corps K comportant n lignes et p colonnes.

VI CALCUL MATRICIEL. Une matrice à n lignes et p colonnes est un tableau d éléments d un corps K comportant n lignes et p colonnes. VI CCU TRICIE. Défiiios Ue mrice à liges e p coloes es u leu d élémes d u corps K compor liges e p coloes. O oe l éléme d ue mrice siué sur l lige i e l coloe j. mrice s écri : O p p ou ( i j p ou (, p

Plus en détail

Séminaire Henri Cartan

Séminaire Henri Cartan Séminaire Henri Cartan H. CARTAN Cohomologie réelle d un espace fibré principal différentiable. I: notions d algèbre différentielle, algèbre de Weil d un groupe de Lie Séminaire Henri Cartan, tome 2 (1949-1950),

Plus en détail

Exercices sur les vecteurs

Exercices sur les vecteurs Exercice Exercices sur les vecteurs ABCD est un parallélogramme et ses diagonales se coupent en O () Compléter par un vecteur égal : a) AB = b) BC = c) DO = d) OA = e) CD = () Dire si les affirmations

Plus en détail

< p 2. b a a = bq et r = 0 r 0 bq < a < b(q+1)

< p 2. b a a = bq et r = 0 r 0 bq < a < b(q+1) DIVISIBILITE DANS Z - DIVISION DES ENTIERS - b divise a lorsqu il existe u etier k tel que a = kb O dit que a est multiple de b ; b est diviseur de a. Pour tout etier relatif (Z) a, b, c o a : -, a, -

Plus en détail

[http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 10 juillet 2014 Enoncés 1

[http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 10 juillet 2014 Enoncés 1 [htt://m.cgeduuydelome.fr] édité le 10 juillet 2014 Eocés 1 Déombremet Exercice 1 [ 01529 ] [correctio] Soiet E et F deux esembles fiis de cardiaux resectifs et. Combie y a-t-il d ijectios de E das F?

Plus en détail

Cours 3 : Probabilités

Cours 3 : Probabilités PS 004 Techques d aalyses e sychologe Cous 3 : Pobabltés Table des matèes Secto. La oulette usse : oblème emque?... 3 Secto. Rôle de la obablté e statstques ductves... 3 Secto 3. La dstbuto bomale... 4

Plus en détail

Assemblage nécessitant deux personnes D X K U

Assemblage nécessitant deux personnes D X K U P N D X E G Q F J H K U 4, cm Description ode Quantité Plancher gauche Panneau latéral gauche Panneau latéral droit D Panneau arrière gauche E Porte droite F Panneau arrière droit G Panneau avant gauche

Plus en détail

Étude des formes de pratiques de la gymnastique sportive enseignées en EPS à l école primaire

Étude des formes de pratiques de la gymnastique sportive enseignées en EPS à l école primaire Étude des formes de pratiques de la gymnastique sportive enseignées en EPS à l école primaire Stéphanie Demonchaux To cite this version: Stéphanie Demonchaux. Étude des formes de pratiques de la gymnastique

Plus en détail

Travaux en cours. Diaporama réalisé par Thierry MARBEHAN Avec la collaboration de la société SIEMENS CERBERUS

Travaux en cours. Diaporama réalisé par Thierry MARBEHAN Avec la collaboration de la société SIEMENS CERBERUS Travaux en cours Diaporama réalisé par Thierry MARBEHAN Avec la collaboration de la société SIEMENS CERBERUS Triangle du feu Que ce soit un feu controlé ou un incendie, la combustion est une réaction chimique

Plus en détail

Taux de poursuite d'études immédiate

Taux de poursuite d'études immédiate 30 Taux de poursuite d'études immédiate Poursuite d'études après le DUT Poursuite d'études en 2004 58 72,5% Aucune poursuite d'études en 2004 22 27,5% Total 80 100,0% Poursuite d'études après le DUT Aucune

Plus en détail

!"#$%#&%'() !"#$"%&'&()*'+,,+-'.+,,+/(0#11.*2(+'(34-,.2%5%'& 6+2(*#.5+,,+2(7"#*'%8"+2(9+(,:;--82(+'(9+(,:%**#5;'%#*($;"';<&2 *%$+,-+.

!#$%#&%'() !#$%&'&()*'+,,+-'.+,,+/(0#11.*2(+'(34-,.2%5%'& 6+2(*#.5+,,+2(7#*'%8+2(9+(,:;--82(+'(9+(,:%**#5;'%#*($;';<&2 *%$+,-+. !"#$%#&%'()!"#$"%&'&()*'+,,+-'.+,,+/(0#11.*2(+'(34-,.2%5%'& 6+2(*#.5+,,+2(7"#*'%8"+2(9+(,:;--82(+'(9+(,:%**#5;'%#*($;"';

Plus en détail

M/49000, M/49100, M/49200 LINTRA Vis

M/49000, M/49100, M/49200 LINTRA Vis M/49, M/491, M/492 LINTRA Vis Guidage interne, externe, à galets - Ø 25 à 63 mm Effort important Positionnement précis Cadence de fonctionnement élevée Possibilité de définir une vitesse de déplacement

Plus en détail

Peut-on perdre sa dignité?

Peut-on perdre sa dignité? Peut-on perdre sa dignité? Eric Delassus To cite this version: Eric Delassus. Peut-on perdre sa dignité?. 2013. HAL Id: hal-00796705 https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00796705 Submitted

Plus en détail

Maths en vacances. problèmes de concours récents (tant pour la voie économique que pour la voie scientifique). C est pourquoi

Maths en vacances. problèmes de concours récents (tant pour la voie économique que pour la voie scientifique). C est pourquoi Mahéaques Mahs e vacaces Fraços Delaplace, Perre Grard Professeurs de ahéaques e classes préparaores écooques e coercales (ECS), lcée Nore-Dae du Gradchap (Versalles). Coe chaque aée ous pesos au éudas

Plus en détail

Faculté des Sciences de Tétouan TD 1 SMI-3 2012 2013. Codage des informations & Arithmétique des ordinateurs Corrigé

Faculté des Sciences de Tétouan TD 1 SMI-3 2012 2013. Codage des informations & Arithmétique des ordinateurs Corrigé Faculté des Sciences de Tétouan TD 1 SMI-3 2012 2013 Codage des informations & Arithmétique des ordinateurs Corrigé * Remarque 1 Merci de me signaler toute erreur de calcul par mail au hibaoui.ens@gmail.com.

Plus en détail

Corrigé des exercices sur les vecteurs. Septembre 2010

Corrigé des exercices sur les vecteurs. Septembre 2010 Septembre 2010 Exercice 1 Soient un triangle ABC et les points I et J tels que AI = 1 AB et AJ = 3 AC 3 1 Exprimer le vecteur BJ en fonction des vecteurs BA et AC. 2 Exprimer le vecteur IC en fonction

Plus en détail

EEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE 3E" B49 EF#$%&'(#EEEE

EEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE 3E B49 EF#$%&'(#EEEE 12345678539AA2BC85D E5F7328F7 42 FF9A 1234564789A9BCDEF 3 4 C5 8 E 58 E65BB9E8BE 93C 4BEEB5A 39EE69E 54BC 2 E 4BE69E 58 E 93A9CC39E69E64 C4B 893EE6 8BE 4A 9E 58 E6 4 EEC9 E58EC9 EC 9E6 8C5 8 E58E6 8C5

Plus en détail

EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE TSI MATHEMATIQUES. Durée : 4 heures. Les calculatrices sont autorisées

EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE TSI MATHEMATIQUES. Durée : 4 heures. Les calculatrices sont autorisées SESSION 2015 TSIMA02 EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE TSI MATHEMATIQUES Durée : 4 heures N.B. : le candidat attachera la plus grande importance à la clarté, à la précision et à la concision de la rédaction.

Plus en détail

VECTEURS EXERCICES CORRIGES

VECTEURS EXERCICES CORRIGES Exercice n 1. VECTEURS EXERCICES CORRIGES On considère un hexagone régulier ABCDEF de centre O, et I et J les milieux respectifs des segments [AB] et [ED]. En utilisant les lettres de la figure citer :

Plus en détail

DEVENEZ UN SIMPLY-EXPERT

DEVENEZ UN SIMPLY-EXPERT DEVENEZ UN SIMPLYEXPERT Bonjour, N o u s s o m m e s l e s créate ur s du site Inte r net : ht tp://www.simplyla nd.com D e p u i s p r è s d e 2 a ns, notre je une équipe déve loppe un site Inte r net

Plus en détail