Chapitre 4 Les lentilles Manuel, p. 95 à 130

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Chapitre 4 Les lentilles Manuel, p. 95 à 130"

Transcription

1 n B 8 c c m/s v 9 B v n 89 B B La lumère se éplace plus vte ans le mleu B.. a) Étant nné que le rayn ncent arrve perpencularement sur la ace A nc. Le rayn cntnue nc en lgne rte. b) Le rayn est plètement réléc sur la ace AB u prsme P car l angle ncence ( ) sur cette ace est tel qu l y a rélexn ttale nterne ( c ). c) L angle e rélexn ( r ) est égal à l angle ncence ( ). Le prsme est scèle ce qu sgne que l angle AB. On peut en éure que pur la ace AB. Ans r est égal à. 8 m/s ) Pur que le rayn subsse une rélexn ttale nterne l aut que c. Ic. Il aut nc que c. Pusque n n sn θ c sn 9 l en écule que c sn ( n n ). n ) Dnc sn ( n et me la nctn snus est crssante (quan l angle augmente la valeur e sn snus augmente) en applquant la nctn snus e caque côté e l égalté n btent sn. n En slant n n btent n. Ans l aut que n. sn Pur qu l y at rélexn ttale nterne avec un angle ncence ( ) égal à l nce e réractn (n) es prsmes t être supéreur à. aptre Les lentlles Manuel p. 9 à POU FAIE LE POIN Sectn. Les érents types e lentlles Manuel p. 98 Lentlle ype Ménsque à brs épas Lentlle cnvergente/ vergente Dvergente Symble. Lentlle ype Lentlle bcncave Lentlle cnvergente/ vergente Dvergente Symble Lentlle bcnvexe nvergente Lentlle plancnvexe nvergente Ménsque à brs mnces nvergente Lentlle plancncave Dvergente. a) Les lentlles cnvergentes snt plus épasses au centre que sur les brs alrs que les lentlles vergentes snt plus mnces au centre que sur les brs. b) Une lentlle cnvergente éve es rayns ncents parallèles à sn axe prncpal (AP) e açn telle qu'après l'avr traversée les rayns cnvergent vers un pnt stué auelà e la lentlle. epructn autrsée enelère Éucatn nc. Quantum Pysque aptre Pur are le pnt rrgé 7

2 Une lentlle vergente éve es rayns ncents parallèles à sn axe prncpal e açn telle qu après l avr traversée les rayns s écartent les uns es autres. Sectn. La réractn ans les lentlles Manuel p.. Les caractérstques es lentlles spérques cnvergentes Lentlle cnvergente Premère ace Secne ace Bcnvexe Spérque cnvexe Spérque cnvexe Ménsque à brs Spérque cncave Spérque cnvexe mnces. Scématsatn es rayns F F ype e rayn Premer rayn prncpal Lentlle cnvergente/ vergente nvergente Plancnvexe Plane Spérque cnvexe Évemment pusqu une lentlle peut être nversée un ménsque à brs mnces peut avr pur premère ace une rme spérque cnvexe et pur secne ace une rme spérque cncave. La même remarque s applque à la lentlle plancnvexe.. Les caractérstques es lentlles spérques vergentes F F F Deuxème rayn prncpal rsème rayn prncpal Dvergente nvergente Lentlle vergente Premère ace Secne ace Plancncave Plane Spérque cncave Bcncave Spérque cncave Spérque cncave Ménsque à brs épas Spérque cnvexe Spérque cncave. e snt les lentlles bcncaves qu nt éver le plus la lumère.. Elles snt vergentes. 6. La ace cnvexe a une curbure plus prnncée que la ace cncave (sn rayn e curbure est nc plus pett). 7. a) Les lentlles cnvergentes snt plus épasses au centre que sur les brs. b) Les lentlles vergentes snt plus mnces au centre que sur les brs. 8. épnse persnnelle. L élève t mnmalement évquer le at qu une lentlle cnvergente calse es rayns parallèles à sn axe prncpal (AP) qu entrent par une e ses aces vers un pnt stué auelà e sn autre ace. La lumère sera nc plus cncentrée et plus ntense ans la régn e ce pnt. 9. L élève t essner une lentlle plancnvexe. Pur le rayn ncent sur les eux lentlles llustrées cessus l angle ncence est le même à la premère ace et nc l angle e réractn auss. epenant à la secne ace l angle ncence est plus gran pur la lentlle bcncave et nc l angle e réractn auss. Ans la évatn u rayn est plus grane pur la lentlle bcncave que pur la lentlle plancncave.. : Axe prncpal (AP) : Fyer secnare () : Lentlle cnvergente : entre ptque (O) : Fyer prncpal (F) 8 Quantum Pysque aptre Pur are le pnt rrgé epructn autrsée enelère Éucatn nc.

3 . a) La lentlle est vergente. b) Le pnt se nmme yer secnare. c) ut rayn ncent qu est pnté ans la rectn u yer secnare () une lentlle vergente est réracté parallèlement à l axe prncpal (AP) e cette lentlle (euxème rayn prncpal). F la vergence est plus grane (en cnsérant es rayns e curbure entques) car n apparaît au numérateur. La vergence e la lentlle e amant est nc supéreure à celle e la lentlle e verre.. La vergence ttale es eux lentlles acclées est : 6 La stance cale e l ensemble rmé par les eux lentlles est : m 6 6 m. a) Il s agt une lentlle plancncave. b) ette rte est l axe prncpal (AP) e la lentlle. c) À la premère nterace et nc : le rayn cntnue tut rt. À la euxème nterace : n n n sn θ n sn θ n sn θ sn θ n sn sn θ 7 θ 9 9. m m m m 6 67 m 6 67 m En cnsérant que les lentlles snt acclées la vergence ttale u système vaut : + + (6 67 ) et la stance cale e la bnasn es eux lentlles est : m m. ype e lentlle Frme Bcnvexe Pst (+) Négat () ) mme le rayn émergent s écarte e l axe prncpal (seln un angle égal à 9 9 ) la lentlle est vergente. Plancncave Inn Pst (+) Sectn. La vergence es lentlles Manuel p. Bcncave Négat () Pst (+). n verre n amant Pusque n ( ) un nce e réractn plus gran mplque que. + m 9 m 9 m epructn autrsée enelère Éucatn nc. Quantum Pysque aptre Pur are le pnt rrgé 9

4 6. 8 m m 7. a) 8 m m b) Pusque la lentlle est vergente seln la cnventn e sgnes. 8. m m m 9. m m. m m m m m m Pusque les lentlles snt acclées la vergence ttale u système vaut : + et la stance cale e la bnasn es eux lentlles est : 7 m 7 m m m Pusque la secne lentlle est cnvergente après la cnventn e sgnes.. Lentlle bcncave : 7 n (verre crwn) Il aut étermner les sgnes e et e en tenant pte e la cnventn e sgnes. mme la lentlle est bcncave le centre e curbure e la premère ace est u côté es rayns ncents nc m. Le centre e curbure e la secne ace est u côté es rayns émergents nc 7 7 m. ( n ) ( ) m m 7 m S n cnsérat que la premère ace état celle avec le rayn e 7 n aurat 7 m et m nnant ans la même vergence : ( ) m 7 m m ( n ) ( ) m 7 m m Que la lentlle st nstallée ans un sens u ans l autre ne cange nc pas sn eet sur les rayns lumneux.. Lentlle bcnvexe : n Il aut traure en langage algébrque l énncé «un rayn e curbure () qu est le uble e l autre» : On sat que : n ( ) Les eux équatns cessus cnsttuent un système e eux équatns à eux ncnnues et. Avant e résure l aut tutes élmner les valeurs abslues ans la premère équatn. Seln la cnventn e sgnes pur une lentlle bcnvexe et. Ans. On peut mantenant nsérer l expressn e ans la rmule es luneters : ( n ) n ( ) ( n ) n ( ) Pusque n ( ) Quantum Pysque aptre Pur are le pnt rrgé epructn autrsée enelère Éucatn nc.

5 en prenant l nverse es eux côtés n btent ( n ) ù : ( n ) ( )( ) mme n btent ( ). S n avat écrt au épart au leu e n aurat btenu + et ce qu crrespn à la même lentlle mas nversée.. S les lentlles nt la même rme c est que et prennent les mêmes valeurs pur les eux lentlles. Pusque n ( ) le seul acteur asant varer la stance cale est l nce e réractn. n amant n crwn nc > amant et ans amant crwn. est la lentlle e verre crwn qu a la stance cale la plus grane.. m m 8 m 8 m m m Pusque les lentlles snt juxtapsées la vergence ttale u système vaut : et la stance cale e la bnasn es eux lentlles est : 7 m 7 m m a) 7 m crwn La vergence ttale es eux lentlles juxtapsées est : ( ) b) e système est vergent car et. Sectn. Les mages rmées par les lentlles Manuel p.. Les rayns émergents vergent : l mage est nc vrtuelle. Le pntmage crrespnant au pntbjet (cme e l arbre) se truve au pnt e rencntre es prlngements (en pntllés) es rayns émergents. ayn F Image ayn AP ayn. Les rayns émergents cnvergent : l mage est nc réelle. Le pntmage crrespnant au pntbjet (cme e l arbre) se truve au pnt e rencntre es rayns émergents.. a) I F AP F I Écelle : carré L mage est réelle (les rayns cnvergent après la lentlle) nversée et sa auteur est semblable à celle e l bjet. b) F I Écelle : carré L mage est réelle nversée et sa auteur est plus grane (envrn % plus grane) que celle e l bjet. epructn autrsée enelère Éucatn nc. Quantum Pysque aptre Pur are le pnt rrgé

6 c) F L mage est vrtuelle (les rayns vergent après avr traversé la lentlle) rte et plus pette que l bjet. ) Écelle : carré Les eux rayns prncpaux qu n peut tracer émergent parallèlement à la lentlle et ne se rencntrent pas sau à l nn. Il n y a pas mage u ce qu est équvalent l mage se truve à l nn. I F Écelle : carré L mage est vrtuelle (les rayns vergent après avr traversé la lentlle) rte et sa auteur est envrn le trple e celle e l bjet. ) F I Écelle : carré L mage est vrtuelle (les rayns vergent après avr traversé la lentlle) rte et plus pette que l bjet.. Dans le scéma suvant caque carré crrespn à. Les yers se truvent nc à trs carrés u centre ptque e la lentlle. I F. a) F I Écelle : carré D après le scéma l mage (réelle et nversée) est envrn à 8 carrés u centre ptque ce qu crrespn à 9. La auteur e l mage vaut envrn carré ; ans. b) c) Écelle : carré L mage est vrtuelle (les rayns vergent après avr traversé la lentlle) rte et plus pette que l bjet. F I Écelle : carré L mage est vrtuelle (les rayns vergent après avr traversé la lentlle) rte et plus pette que l bjet. F I 6. Dans le scéma suvant caque carré crrespn à. Les yers se truvent nc à cnq carrés u centre ptque e la lentlle. I Écelle : carré D après le scéma l mage (vrtuelle et rte) est envrn à carrés u centre ptque ce qu crrespn à 7. La auteur e l mage vaut envrn 7 carré ; ans Dans le scéma suvant caque carré crrespn à. Les yers se truvent nc à carrés u centre ptque e la lentlle. F Écelle : carré I F Écelle : carré Quantum Pysque aptre Pur are le pnt rrgé epructn autrsée enelère Éucatn nc.

7 D après le scéma l mage (vrtuelle et rte) est envrn à 7 carrés u centre ptque ce qu crrespn à 9. La auteur e l mage vaut envrn carré ; ans Dans le scéma suvant caque carré crrespn à. Les yers se truvent nc à quatre carrés u centre ptque e la lentlle. F Écelle : carré D après le scéma l mage (vrtuelle et rte) est envrn à trs carrés u centre ptque ce qu crrespn à. La auteur e l mage vaut envrn carré ; ans Pur la questn 6 : + 7 g + 8 Pur la questn 7 : I g (9 ) + Pur la questn 8 : g ( ) + 6 Pur les trs cas les résultats btenus par calcul snt cérents avec ceux btenus par le tracé es rayns prncpaux.. + (lentlle cnvergente) g? Il y a eux répnses à cette questn seln le sgne u granssement. g + g Les eux équatns cessus cnsttuent un système e eux équatns à eux ncnnues et qu l aut résure. Par exemple n peut remplacer ans la euxème équatn l expressn e urne par la premère équatn : L mage est vrtuelle nc elle se truve u même côté e la lentlle que l bjet. La stance entre l bjet et l mage est : 6 g g epructn autrsée enelère Éucatn nc. Quantum Pysque aptre Pur are le pnt rrgé

8 Les eux équatns cessus cnsttuent un système e eux équatns à eux ncnnues et qu l aut résure. Par exemple n peut remplacer ans la euxème équatn l expressn e urne par la premère équatn : + + L mage est réelle et se truve e l autre côté e la lentlle par rapprt à l bjet. La stance entre l bjet et l mage est :. Nte : À la premère lgne u tableau e la questn n evrat lre : Lentlle nvergente Dvergente () 67 () () Lentlle nvexe ncave nvergente Dvergente nvergente g Image réelle / vrtuelle Orentatn éelle Vrtuelle éelle Vrtuelle éelle Inversée Drte Inversée Drte enversée re lentlle : cnvergente g + g Pusque g l mage est nversée. e lentlle : vergente g + 9 g + Pusque g l mage est rte. e lentlle g + + Pusque la lentlle est cnvergente. Pusque l mage est réelle. Pusque g l mage est nversée. e lentlle g + + g + 67 Pusque la lentlle est vergente. Pusque l mage est vrtuelle. Pusque g l mage est rte. e lentlle g g Pusque la lentlle est cnvergente. Pusque l mage est réelle. Pusque g l mage est nversée. Quantum Pysque aptre Pur are le pnt rrgé epructn autrsée enelère Éucatn nc.

9 . + g + a b) g Les eux équatns cessus cnsttuent un système e eux équatns à eux ncnnues et qu l aut résure. Par exemple n peut remplacer ans la euxème équatn l expressn e urne par la premère équatn : + + n cnrme que g + c) Pusque seln la cnventn e sgnes la lentlle est cnvergente.. Nte : À la questn n evrat lre : «Une lentlle a un granssement (g) e +.» g + a b) g Les eux équatns cessus cnsttuent un système e eux équatns à eux ncnnues et qu l aut résure. Par exemple n peut rem placer ans la euxème équatn l expressn e urne par la premère équatn : n cnrme que g + c) Pusque seln la cnventn e sgnes la lentlle est vergente.. +8 S la canelle est à 6 e l écran et qu l se rme une mage (réelle) nette sur l écran c est que 6. D autre part : + 8 Les eux équatns cessus cnsttuent un système e eux équatns à eux ncnnues et qu l aut résure. Par exemple n peut sler ans la premère équatn et remplacer l expressn btenue ans la euxème équatn : ) + ( 6 ) ( 6 ) ( 6 ) ) ( 6 ) 88 ( 6 ) ( 6 ) 88 u ( ) st une équatn u secn egré e la rme ax + bx + c avec a b 6 et c 88. Les slutns snt : ac b ± b ac a ± ± u u Une mage nette est btenue pur (alrs ) u pur (alrs ). epructn autrsée enelère Éucatn nc. Quantum Pysque aptre Pur are le pnt rrgé

10 Sectn. Les aberratns ptques es lentlles Manuel p.. Une aberratn crmatque est un éaut ptque causé par le at que es rayns ncents e lngueurs ne érentes ne snt pas réractés e la même açn par une lentlle. e pénmène est û à la varatn e l nce e réractn en nctn e la lngueur ne e la lumère. ette réractn érente a pur eet e calser les rayns ncents parallèles e érentes lngueurs ne en es enrts érents e l axe prncpal (AP). On peut crrger une aberratn crmatque en utlsant un ublet acrmatque.. a) nrmément à la rmule es luneters la stance cale () une lentlle épen e l nce e réractn (n) u matérau ayant serv à sa abrcatn. mme l nce e réractn épen e la lngueur ne ( ) e la lumère la stance cale épenra nc e la culeur u asceau qu traverse la lentlle. b) Il aut tenr pte : e la rmule es luneters : ( n ) (vr la sectn. à la page u manuel) ; e la açn nt l nce e réractn vare avec la lngueur ne : B n( λ) A + λ (vr la sectn. à la page 8 u manuel) ; u at que la lngueur ne e la lumère ruge ( ) est plus grane que la lngueur ne e la lumère verte ( V ). B Pusque V après n( ) A + n a n n V. D après ( n ) n a < et ans. V V est nc avec la lumère verte qu n btent la plus pette stance cale.. L aberratn spérque est causée par la rme spérque es ptres e la lentlle. En eet cette rme gémétrque a pur partcularté e ne pas calser au même enrt les rayns parallèles qu passent près e l axe prncpal (AP) et ceux qu passent en pérpére e la lentlle. aptre Les lentlles Manuel p.. ntrarement aux lentlles les mrrs ne snt pas traversés par la lumère. Les mrrs rélécssent la lumère (pénmène e la rélexn) qu vyage nc ans le même mleu e prpagatn. Dans le cas es lentlles la lumère les traverse et cange ans e mleu e prpagatn. Le passage à travers une lentlle at ntervenr le pénmène e réractn qu épen e la lngueur ne ( ) e la lumère. La trajectre e la lumère réractée épen e l nce e réractn (n) u matérau avec lequel la lentlle est abrquée. mme cet nce épen à sn tur e la lngueur ne e la lumère la trajectre e la lumère réractée en épenra auss. est cette érence e trajectre qu cause l aberratn crmatque.. Lentlle plancnvexe : Matérau : verre n n ( ) Pur une lentlle plancnvexe une es aces par exemple la secne pssèe un rayn e curbure nn : ; ans. La premère ace est cnvexe seln la cnventn e sgnes. Ans : ( n ) ( n ) ( ) S la ace plane est la premère : ; ans. La secne ace est cnvexe seln la cnventn e sgnes. On btent 6 Quantum Pysque aptre Pur are le pnt rrgé epructn autrsée enelère Éucatn nc.

11 n n ( ) ( ) et ans également.. Les trs lentlles snt acclées ; ans. mme n cnnaît et n peut étermner et pus et. m m m m m m + + ( ) 7 m 7 δ 7 m La trsème lentlle pssèe une stance cale e. Pusque la lentlle est cnvergente.. Lentlle plancnvexe : n n ( ) ( ) ( ( n ) Pusque et snt psts. D après la cnventn e sgnes la lentlle est nc cnvergente. On peut auss cnsérer que ; alrs. Dans ce cas n btent ( n ) ce qu revent au même (nverser la lentlle ne me pas la stance cale).. Lentlle plancnvexe : (On purrat pser + et et n btenrat les mêmes résultats ; nverser la lentlle ne cange pas sa stance cale.) n b n r a) mme n l a vu à la questn pur une lentlle plancnvexe ( n ) ù ( n ). Pur la lumère bleue : ( ) b c ( n ) ( ) 7 8 m b Pur la lumère ruge : r ( ) ( n ) ( ) 8 6 r La stance qu sépare les eux yers est r b b) e pénmène s appelle l aberratn crmatque. 6. Ménsque vergent : (On purrat pser + et + et n btenrat les mêmes résultats ; nverser la lentlle ne cange pas sa stance cale.) Pusque la lentlle est vergente (seln la cnventn e sgnes). En utlsant la rmule es luneters n peut sler l nce e réractn e la lentlle : ( n ) n n n n + L nce e réractn btenu est celu un matérau psséant le même nce e réractn que celu u verre crwn (vr le tableau à la page 79 u manuel). 7. Lentlle : (n suppse que la lumère vent e la gauce) Lentlle : a) Des rayns ncents parallèles vnt émerger parallèlement u système car les eux nteraces vertcales snt parallèles (le système epructn autrsée enelère Éucatn nc. Quantum Pysque aptre Pur are le pnt rrgé 7

12 ptque agt me une vtre). On peut ans re que les rayns snt calsés à l nn et écrre nc. On peut auss prcéer e açn plus rmelle : Pusque n pse ù. mme les eux lentlles snt cllées. On calcule et : ( n ) ( n ) ( n ) ( n ) n ( n ) ( ) n + n ( ) ( ) + b) n et n 66 (vr le tableau à la page 79 u manuel) ( n) ( ) m m m ( n ) ( 66 ) m 66 m m + Pusque alrs et seln la cnventn e sgnes le système ptque est vergent. 8. g a) m m m m + b) g + c) Pusque la lentlle est cnvergente après la cnventn e sgnes. 9. g mme la lentlle est vergente ( ) l mage est rte (vr le tableau à la page u manuel) et g +. a) m m + et g es eux équatns rment un système e eux équatns à eux ncnnues et. On sle ans la secne : et n nsère l expressn btenue ans la premère équatn : + b) ( ) c) Pusque la lentlle est vergente après la cnventn e sgnes.. Lentlle bcnvexe en verre : n En tenant pte e la cnventn e sgnes + et. 8 Quantum Pysque aptre Pur are le pnt rrgé epructn autrsée enelère Éucatn nc.

13 (On purrat pser + et et n btenrat les mêmes résultats ; nverser la lentlle ne cange pas sa stance cale.) a) ( n ) ( ) b) c) g L mage est nc réelle ( ) et nversée (g ). aptre L ptque gémétrque applquée POU FAIE LE POIN Manuel p. à 7 Sectn. L apparel ptgrapque Manuel p.. Les rayns prvenant un pnt e l bjet vergent et l bject t are cnverger ces rayns en un pnt sur la surace ptsensble : l bject est nc cnvergent.. L mage rmée sur la surace ptsensble un apparel ptgrapque est réelle et nversée.. La stance un bjet qu n ptgrape (la stance bjet ) peut varer une pt à une autre. D après l équatn es lentlles mnces la stance mage vare également. S l bject état tujurs à la même place l mage purrat se rmer evant u errère la surace ptsensble ce qu nnerat es pts lues. Pur are une mse au pnt c estàre s assurer que l mage se rme exactement sur la surace ptsensble et que la pt sera nette l sut e mer la stance entre la lentlle et la surace ptsensble. La plupart es apparels pt nt cet ajustement autmatquement.. Seln l équatn es lentlles mnces : + lrsque. Alrs : + Ans lrsque l bjet ptgrapé est à l nn (u très ln) la stance entre l bject et la surace ptsensble est égale à la stance cale ( ).. 6 Pusque l bject est à 7 e la surace ptsensble et que l mage est nette alrs L 7 6 m L 8 8 m 8 8 m L 8 6 m epructn autrsée enelère Éucatn nc. Quantum Pysque aptre Pur are le pnt rrgé 9

Exercices sur les images formées par des lentilles Module 1 : Des comportements de la lumière Objectif terminal 5 : Les images et la vision

Exercices sur les images formées par des lentilles Module 1 : Des comportements de la lumière Objectif terminal 5 : Les images et la vision Date : Nm : Grupe : Résutat : / 38 Exercces sur es mages rmées par es entes Mue 1 : Des prtements e a umère Object termna 5 : Les mages et a vsn 1. Leque es rayns suvants n est pas ben tracé? / a) Le rayn

Plus en détail

I. INTRODUCTION II. BASES THEORIQUES. i = - r

I. INTRODUCTION II. BASES THEORIQUES. i = - r F4. Instruments d ptque I. INTRODUCTION Les nstruments d'ptque nt pur but d'amélrer l'bservatn des bjets en leur substtuant des mages. On classe ces apparels dans deux catégres prncpales : - ceux qu urnssent

Plus en détail

Exercices sur les miroirs courbes Module 1 : Des comportements de la lumière Objectif terminal 2 : La réflexion de la lumière

Exercices sur les miroirs courbes Module 1 : Des comportements de la lumière Objectif terminal 2 : La réflexion de la lumière Date : Nm : Grupe : Résutat : / 58 Parte A Exercces sur es mrrs curbes Mue : Des cmprtements e a umère Object termna : La réexn e a umère Les questns à 4 se réèrent à a stuatn suvante : On pace un bjet

Plus en détail

Chapitre 5 L optique géométrique appliquée

Chapitre 5 L optique géométrique appliquée (On purrat pser R = +4 et R = - et n btenrat les mêmes résultats ; nverser la lentlle ne change pas sa stance fcale.) a) f = n R ( ) R = (, 50 ) f -4 = 50 f 4 + 4 3 = 50 = = f 4 8 6 f = 6 f = 6 b) 5 =

Plus en détail

Chapitre 1 : Images données par une lentille mince convergente

Chapitre 1 : Images données par une lentille mince convergente Chaptre 1 : Images données par une lentlle mnce convergente Termnale S Spécalté Chaptre 1 : Images données par une lentlle mnce convergente bectfs : - Constructon graphque de l mage d un obet plan perpendculare

Plus en détail

Université de Franche-Comté UFR des Sciences et Techniques. Licences Mention Physique-Chimie Mention EEA 2 ième année

Université de Franche-Comté UFR des Sciences et Techniques. Licences Mention Physique-Chimie Mention EEA 2 ième année UFR des Scences et echnques Lcences Mentn Physque-Chme Mentn EEA ème année Curs Systèmes Optques Et Ntns de Phtmétre Fabrce DEVAUX SYSEMES OPIQUES E NOIONS DE PHOOMERIE RAPPELS D OPIQUE GEOMERIQUE 4 Cndtn

Plus en détail

Fluorescence induite par laser à trois couleurs appliquée à la mesure de température de gouttes dans les sprays

Fluorescence induite par laser à trois couleurs appliquée à la mesure de température de gouttes dans les sprays Flurescence ndute par laser à trs culeurs applquée à la mesure de température de guttes dans les sprays Alexandre LABEGUE 1*, Alan DELCONTE 1, Fabrce LEMONE 1 1 LEMT A, Nancy-Unversté, CNS Avenue de la

Plus en détail

RESEAU DE COMMUNICATION TELEPHONIQUE

RESEAU DE COMMUNICATION TELEPHONIQUE m : Prénm: Classe: Date: ESEAU DE COUICATIO TELEPHOIQUE SAOIS ASSOCIES : S4: Installatns cmmuncantes. S4-1: Systèmes cmmuncants: -Archtecture des réseaux de cmmuncatn : -rmes des prduts et des nstallatns

Plus en détail

Miroirs sphériques Dioptres sphériques. 1 Miroirs sphériques. 1.1 Introduction : focaliser la lumière. 1.2 Miroir concaves faisceau parallèle

Miroirs sphériques Dioptres sphériques. 1 Miroirs sphériques. 1.1 Introduction : focaliser la lumière. 1.2 Miroir concaves faisceau parallèle Mrors spérques Doptres spérques Nous allons mantenant aborder des systèmes optques un peu plus complexes, couramment utlsés pour produre des mages. Nous allons commencer par étuder un mror spérque de façon

Plus en détail

Chapitre 2.3 Les miroirs sphériques

Chapitre 2.3 Les miroirs sphériques hatre. Les mrrs shérues La rme d un mrr shérue Un mrr shérue est un mrr curbé tel ue tut élément de surace du mrr est à une dstance du centre de curbure. Le mrr shérue crresndra alrs à une tranche rvenant

Plus en détail

Chap.5 Instruments d optique (Cours - TD)

Chap.5 Instruments d optique (Cours - TD) Chap.5 Instruments d ptique (Curs - TD) 1. Mdèle ptique de l eil 1.1. Quelques éléments d anatmie de l eil 1.2. Phénmène d accmmdatin 1.3. Défauts de l eil 1.4. Taille apparente d un bjet vu par l eil

Plus en détail

Physique - Chimie. Connaissances Capacités Exemples d'activités. Obtenir avec une lentille convergente l image d un objet sur un écran.

Physique - Chimie. Connaissances Capacités Exemples d'activités. Obtenir avec une lentille convergente l image d un objet sur un écran. Niveau 4 ème Physique - Chimie Dcument du prfesseur 1/ 7 LES LENTILLES CONVERGENTES ET LES IMAGES Prgramme C. La lumière : culeurs et images ; prpagatin de signaux C2. Que se passe-t-il quand la lumière

Plus en détail

ÉTUDE HYDROGÉOLOGIQUE DU SECTEUR DES HALLES

ÉTUDE HYDROGÉOLOGIQUE DU SECTEUR DES HALLES SCIÉTÉ ANNYME D'ÉCNMIE MIXTE D'AMÉNAGEMENT, DE RÉNVATIN ET DE RESTAURATIN DU SECTEUR DES HALLES (S.E.M.A.H.) ÉTUDE HYDRGÉLGIQUE DU SECTEUR DES HALLES PASSAGES CMPLÉMENTAIRES SUR LES MDÈLES DE SIMULATIN

Plus en détail

Utilisation du symbole

Utilisation du symbole HKBL / 7 symbole sgma Utlsaton du symbole Notaton : Pour parler de la somme des termes successfs d une sute, on peut ou ben utlser les pontllés ou ben utlser le symbole «sgma» majuscule noté Par exemple,

Plus en détail

Chapitre 2.1a L optique géométrique

Chapitre 2.1a L optique géométrique Chaptre 2.1a L ptque gémétrque L ptque gémétrque L ptque est la branche de la phsque qu étude la lumère et ses prprétés. Cette thére s ntéresse au prcessus de prductn de la lumère, à sa cnématque et de

Plus en détail

Chap.6 Distribution de courant Champ magnétostatique

Chap.6 Distribution de courant Champ magnétostatique Chap.6 Distributin de curant Champ magnétstatique 1. Distributins de curant électrique permanent 1.1. Distributin vlumique de curant 1.2. (Cmplément) Distributin surfacique de curant 1.3. Distributin linéique

Plus en détail

Chapitre 2 La réflexion de la lumière Manuel, p. 41 à 76

Chapitre 2 La réflexion de la lumière Manuel, p. 41 à 76 . a) La péride (T) d une nde crrespnd au temps nécessaire à l nde pur effectuer un cycle cmplet. D après le graphique, T 4 3,2 s,00 s. b) f T,00 s 0,200 s- 0,200 Hz c) Il n est pas pssible de déterminer

Plus en détail

Activité 7 : Diagramme circulaire

Activité 7 : Diagramme circulaire Activité 7 : Diagramme circulaire Prblème Le club de sccer de Nathan veut cncevir des tee-shirts. Les membres du club nt vté pur chisir la culeur des tee-shirts. Les dnnées snt cnsignées dans le tableau

Plus en détail

Physique_ Chimie 1ère L

Physique_ Chimie 1ère L Physique_ Chimie 1ère L 1 Physique 1 Représentation visuelle du monde 1-1 ormation des images optiques Plan du cours: TP n 1 : Les lentilles 1. CNDITINS DE VISIBILITÉ D'UN BJET : 1.1. Première condition

Plus en détail

Solution : 1. Soit y = α + βt, l équation de la droite considérée. Le problème de régression linéaire s écrit. i=1 2(α + βt i b i )t i

Solution : 1. Soit y = α + βt, l équation de la droite considérée. Le problème de régression linéaire s écrit. i=1 2(α + βt i b i )t i Exercces avec corrgé succnct du chaptre 3 (Remarque : les références ne sont pas gérées dans ce document, par contre les quelques?? qu apparassent dans ce texte sont ben défns dans la verson écran complète

Plus en détail

Chapitre 3 : Lentilles

Chapitre 3 : Lentilles 2 e B et C 3 Lentilles convergentes 1 3.1 Définitons Chapitre 3 : Lentilles Les surfaces des lentilles sont sphériques. La droite joignant les centres C 1 et C 2 des deux calottes donne l axe optique de

Plus en détail

Corrigé de l épreuve d Optique / BTSOL 2008

Corrigé de l épreuve d Optique / BTSOL 2008 Corrgé de l épreuve d Optque / BTSOL 2008 J.Hormère (4 ma 2008) Important Ce corrgé n a pas de valeur offcelle et n est donné qu à ttre nformatf par Acuté, sous la responsablté de son auteur. Optque géométrque

Plus en détail

Physique_ Chimie 1ère L

Physique_ Chimie 1ère L Physique_ Chimie 1ère L 1 Physique 1 Représentation visuelle du monde 1-1 ormation des images optiques Plan du cours: TP n 1 : Les lentilles 1. CNDITINS DE VISIBILITÉ D'UN BJET : 1.1. Première condition

Plus en détail

A) a) générateur de tension de fém E et de résistance interne r + R.. On a choisi C

A) a) générateur de tension de fém E et de résistance interne r + R.. On a choisi C . épnse d'un crcut - sére à un écheln de tensn : A) a) générateur de tensn de fém et de résstance nterne r + b) a l de malle dnne : r. ( q(. On a chs générateur l rentatn du cndensateur de façn à ce que

Plus en détail

Son unité noté N est le newton.

Son unité noté N est le newton. Statique Frces pnctuelles 1) Ntin d actin mécanique On appelle actin mécanique tutes causes susceptibles de créer pur un bjet slide(*) : Un muvement Une défrmatin u un déplacement (bjet fixe) une situatin

Plus en détail

La capture d écran intégrée sous Mac

La capture d écran intégrée sous Mac Psted 18 mai 2012 by Marc La capture d écran intégrée sus Mac Mac Os X dispse deux systèmes de capture d écran l une n est accessible que par les raccurcis clavier l autre est un lgiciel à part entière

Plus en détail

Collège des Soeurs des Saints Coeurs Classe : EB9 ( A B ) Bauchrieh Date : mercredi 24 novembre 2010. Durée : 60 min. Physique

Collège des Soeurs des Saints Coeurs Classe : EB9 ( A B ) Bauchrieh Date : mercredi 24 novembre 2010. Durée : 60 min. Physique Collège des Soeurs des Saints Coeurs Classe : EB9 ( A B ) Bauchrieh Date : mercredi 24 novembre 2010. Durée : 60 min. Physique Nom et numéro d ordre :. I. Réfraction de la lumière. ( 5 pts ) On donne :

Plus en détail

Exercices. Sirius 1 re S - Livre du professeur Chapitre 1. Œil, lentilles minces et images. Exercices d application. 5 minutes chrono!

Exercices. Sirius 1 re S - Livre du professeur Chapitre 1. Œil, lentilles minces et images. Exercices d application. 5 minutes chrono! Exercices Exercices d application 5 minutes chrono!. Mots manquants a. transparents ; rétine b. le centre optique c. à l'axe optique d. le foyer objet e. OF ' f. l'ensemble des milieux transparents; la

Plus en détail

Les caractéristiques. physiques

Les caractéristiques. physiques Les caractéristiques radi-électriques Anne Claire LEPAGE Enseignant-Chercheur à Télécm ParisTech Caractéristiques des antennes Il existe 2 grandes familles de caractéristiques pur une antenne utilisée

Plus en détail

BAC BLANC 2013 / CORRECTİON

BAC BLANC 2013 / CORRECTİON BAC BLANC 013 / COECİON Chres sgncats : 0,5pt à chaque erreur ; 0,75pt purrnt être retrés dans l ensemble du devr EXECİCE EXECICE 1 I : MİSE L ÉLÉMEN OBİE IODE D UN D HIE SAELLİE À AUJOUD HUI (7,5 (6pts)

Plus en détail

Construire une feuille de calculs (suite)

Construire une feuille de calculs (suite) Cnstruire une feuille de calculs (suite) 1. La mise en frme cnditinnelle La mise en frme cnditinnelle permet de mdifier certains paramètres du frmat d une cellule lrsque le cntenu de la cellule satisfait

Plus en détail

COLLEGE MAX BRAMERIE DE LA FORCE. Temps alloué : 2h Coefficient : 2 Brevet Blanc n 2. Épreuve : mathématiques Date : jeudi 3 mai 2012

COLLEGE MAX BRAMERIE DE LA FORCE. Temps alloué : 2h Coefficient : 2 Brevet Blanc n 2. Épreuve : mathématiques Date : jeudi 3 mai 2012 Il sera tenu cpte de la qualité de la rédactin et de la présentatin (4 pints). L usage de la calculatrice est autrisé, dans le cadre de la régleentatin en vigueur. Eercice 1 PREIÈRE PARTIE : ACTIVITÉS

Plus en détail

Exercices de cours du chapitre V

Exercices de cours du chapitre V Eercces de curs du chaptre V Eercce V-3: Méthdes des résdus pndérés hème : Mse en équatns et méthdes d apprmatn applquées à une putre, cmparasn à la slutn analytque. Nus nus ntéressns au scllatns vertcales

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION DU SITE INTERNET (PUBLIER)

MANUEL D UTILISATION DU SITE INTERNET (PUBLIER) MANUEL D UTILISATION DU SITE INTERNET (PUBLIER) Chapitre 3 : Page d accueil La page d accueil est la page d entrée sur le site internet Que cntient-elle? Menu principal (haut gauche) Cmme pur tutes les

Plus en détail

Fiche pratique N 5. «Elaboration des outils d évaluation des compétences» De quoi s agit-il? 1. Démarche de mise en œuvre

Fiche pratique N 5. «Elaboration des outils d évaluation des compétences» De quoi s agit-il? 1. Démarche de mise en œuvre Fiche pratique N 5 «Elabratin des utils d évaluatin des cmpétences» De qui s agit-il? 1 Evaluer des cmpétences cnsiste, en un instant T, à apprécier le niveau d acquisitin u de maîtrise des cmpétences

Plus en détail

Exercices d optique géométrique - correction : N.B : Pour les constructions géométriques, se reporter au cours, où tous les cas ont été inventoriés.

Exercices d optique géométrique - correction : N.B : Pour les constructions géométriques, se reporter au cours, où tous les cas ont été inventoriés. Exercces d optque géométrque - correcton : N.B : Pour les constructons géométrques, se reporter au cours, où tous les cas ont été nventorés. Ex : bre optque. ) La bre va transmettre à condton d avor une

Plus en détail

Activité 2. Des microorganismes dans les déchets de la rue.

Activité 2. Des microorganismes dans les déchets de la rue. Activité 2 Des micrrganismes dans les déchets de la rue. Niveau : 3 e année Matières sclaires : Sciences de la nature, rumain. Démarches favrisées : Démarche scicnstructiviste, démarche réflexive. Durée

Plus en détail

Logique binaire. Symbole européen. Table de vérité X R 0 0 1 1. Équation R = X

Logique binaire. Symbole européen. Table de vérité X R 0 0 1 1. Équation R = X Lgique binaire Définitin Une variable binaire est un élément qui ne peut prendre que deux valeurs ntées 1 et 0 (Oui et Nn). On dira que X est une variable binaire si X 0 X = 1 et si X 1 X = 0. Opératins

Plus en détail

SECONDAIRE : ÉCONOMIE DISTRIBUTION DU REVENU AU CANADA : ACTIVITÉ 1 DE 2

SECONDAIRE : ÉCONOMIE DISTRIBUTION DU REVENU AU CANADA : ACTIVITÉ 1 DE 2 SECONDAIRE : ÉCONOMIE DISTRIBUTION DU REVENU AU CANADA : ACTIVITÉ 1 DE 2 Objectif : Cette activité se divise en deux parties. Dans la première activité, les élèves cmprendrnt ce qu est le revenu. Ils explrernt

Plus en détail

Chapitre 2 : Les mécanismes optiques de l œil (p. 19)

Chapitre 2 : Les mécanismes optiques de l œil (p. 19) THÈME 1 : REPRÉSENTATION VISUELLE Chapitre 2 : Les mécanismes optiques de l œil (p. 19) Savoir-faire : Reconnaître la nature convergente ou divergente d une lentille. Représenter symboliquement une lentille

Plus en détail

Exercices d algorithmique

Exercices d algorithmique Exercces d algorthmque Les algorthmes proposés ne sont pas classés par ordre de dffculté Nombres Ecrre un algorthme qu renvoe la somme des nombre entre 0 et n passé en paramètre Ecrre un algorthme qu renvoe

Plus en détail

agrégation de physique 2002 2003

agrégation de physique 2002 2003 agrégatn e physque 2002 2003 MP22 : transucteurs électrmécanques Bblgraphe : [1] - Matheu Vbratns [2] - Rss Électracustque ; M. Jufer Électrmécanque [3] - Dctnnare Physque epérmentale (tme 1 mécanque et

Plus en détail

Amplificateurs à Contre réaction

Amplificateurs à Contre réaction UNIVESITE MOHMMED V Faculté des Scences de abat mplcateurs à Cntre réactn Chaptre 4 Maaun 1 Cntre- réactn La plupart des systèmes physque ncrprent certanes rmes de réactn. La réactn peut être négate u

Plus en détail

Modifier son mot de passe, renseigner son adresse Internet :

Modifier son mot de passe, renseigner son adresse Internet : Cmment s authentifier? Vus devez saisir l identifiant et le mt de passe qui vus nt été furnis. Sur la page d accueil, des infrmatins peuvent être dnnées par la structure, pensez à les lire. Si vus avez

Plus en détail

Recueil des règles de vérification des rapports V de la «Collecte des données paiements» (CDDP) Banque centrale du Luxembourg

Recueil des règles de vérification des rapports V de la «Collecte des données paiements» (CDDP) Banque centrale du Luxembourg Recueil des règles de vérificatin des rapprts V de la «Cllecte des dnnées paiements» (CDDP) Banque centrale du Luxemburg 1 Smmaire Intrductin...3 Validatins cmmunes à tus les tableaux...4 Vlume u valeur

Plus en détail

L élève passe cette soutenance orale du TPE dans son lycée, sauf pour ceux des établissements hors contrat.

L élève passe cette soutenance orale du TPE dans son lycée, sauf pour ceux des établissements hors contrat. Une fis la prductin écrite et la synthèse du TPE rendus, il faut préparer la sutenance rale! Pur t aider, nus avns demandé à Carl, une prfesseure de SVT qui fait partie chaque année d un jury de TPE, de

Plus en détail

DOSSIER D INSCRIPTION ANNEE SCOLAIRE 2011/2012

DOSSIER D INSCRIPTION ANNEE SCOLAIRE 2011/2012 DOSSIER D INSCRIPTION ANNEE SCOLAIRE 2011/2012 Prcédure d inscriptin et règlement de l'établissement Remplir, dater et signer la fiche d inscriptin et la fiche médicale (infrmatins ci-jintes) 1. Furnir

Plus en détail

L'ANALYSE DES ECARTS SUR CHARGES INDIRECTES

L'ANALYSE DES ECARTS SUR CHARGES INDIRECTES L'ANALYSE DES ECARTS SUR CHARGES INDIRECTES Objectif(s) : Analyse des charges indirectes : Pré requis : Mdalités : Ecarts sur Budget, Ecarts sur Activité, Ecarts sur Rendement. Principes des charges indirectes

Plus en détail

Démontrer qu'un point est le milieu d'un segment

Démontrer qu'un point est le milieu d'un segment émntrer qu'un pint est le milieu d'un segment P 1 Si un pint est sur un segment et à égale distance de ses etrémités alrs ce pint est le milieu du segment. P 2 Si un quadrilatère est un alrs ses diagnales

Plus en détail

1L : Représentation visuelle du monde Chapitre 1 : Formation des images par une lentille

1L : Représentation visuelle du monde Chapitre 1 : Formation des images par une lentille 1L : Représentation visuelle du monde Chapitre 1 : Formation des images par une lentille Cours 1. Vision d un objet : Un objet ne peut être vu que s il émet de la lumière et que celle-ci pénètre dans l

Plus en détail

Nouveautés apportées à l assessment-tool

Nouveautés apportées à l assessment-tool Nuveautés apprtées à l assessment-tl La dcumentatin et les utils d aide de Friendly Wrk Space snt régulièrement révisés, actualisés et dévelppés. Ainsi, la directive a une nuvelle fis été mise à jur en

Plus en détail

N - ANNEAUX EUCLIDIENS

N - ANNEAUX EUCLIDIENS N - ANNEAUX EUCLIDIENS Dans ce qu sut A est un anneau untare, mun de deux opératons notées addtvement et multplcatvement. Le neutre de l addton est noté 0, celu de la multplcaton est noté e. On pose A

Plus en détail

Fiche No 3. Mesures et calculs

Fiche No 3. Mesures et calculs Fiche N 3 Mesures et calculs Tutes les cmmandes traitées dans cette fiche cncernant les mesures d une lngueur, d une aire u d un angle se truvent sur la 8 e icône : 1) Mesurer une distance u une lngueur

Plus en détail

Corrigé Exercices : Durée de Vie des Roulements

Corrigé Exercices : Durée de Vie des Roulements Crrigé Exercices : Durée de Vie des Rulements Etude de cas 1 : Rulement à 1 rangée des billes à cntact radial 1.1/ Dnnées de l étude: Rulement à billes à cntact radial de dimensins : d = 20 mm D = 47 mm

Plus en détail

TAI055 Gérer les licences, les versions et les correctifs de logiciels TABLE DES MATIERES

TAI055 Gérer les licences, les versions et les correctifs de logiciels TABLE DES MATIERES Apprt d infrmatins et de cnnaissances TAI055 Gérer les licences, les versins et les crrectifs de lgiciels TABLE DES MATIERES 1 INTRODUCTION... 2 2 RESPECT DE LA LEGISLATION SUR LES DROITS D AUTEUR... 3

Plus en détail

Le modèle des lentilles minces convergentes

Le modèle des lentilles minces convergentes 1 Le modèle des lentilles minces convergentes LES LENTILLES MINCES CNVERGENTES résumés de cours Définition Une lentille est un milieu transparent limité par deux faces dont l'une au moins est sphérique.

Plus en détail

Première S Chapitre 12. Images formées par les systèmes optiques. I. Image donnée par un miroir. II. Images données par une lentille convergente

Première S Chapitre 12. Images formées par les systèmes optiques. I. Image donnée par un miroir. II. Images données par une lentille convergente Première S Chapitre mages formées par les systèmes optiques.. mage donnée par un miroir.. Lois de la réflexion Soit un rayon lumineux issu dun point lumineux S et qui rencontre en le miroir plan M. l donne,

Plus en détail

STACKTON Mur de Soutènement BLOC-G

STACKTON Mur de Soutènement BLOC-G STACKTON Mur de Sutènement BLOC-G Directive Spécifique 1. Général : 1.1 But Les travaux tiennent cmpte de la livraisn et de l installatin des blcs mdulables pur le mur de sutènement, cnfrmément au plan

Plus en détail

Guide du professeur. GIBII : Logiciel de Gestion Informatisée du Brevet Informatique et Internet (B2i) Etape 1 : Lancer le logiciel et s identifier

Guide du professeur. GIBII : Logiciel de Gestion Informatisée du Brevet Informatique et Internet (B2i) Etape 1 : Lancer le logiciel et s identifier GIBII : Lgiciel de Gestin Infrmatisée du Brevet Infrmatique et Internet (B2i) Guide du prfesseur Afin de faciliter la gestin du B2i (Brevet Infrmatique et Internet), il existe plusieurs lgiciels. GIBII

Plus en détail

Guide de démarrage V2.0 Fev 2015

Guide de démarrage V2.0 Fev 2015 Suivez ces étapes simples pur avir vtre entreprise fnctinnelle immédiatement. Cntents Général... 2 Cmment cela fnctinne -il... 2 Cmment faire pur pinçnner?... 2 À qui servent les butns?... 2 J'ai besin

Plus en détail

Analyse Numérique - Projet A rendre au plus tard le jour de l examen final, en Janvier 2010.

Analyse Numérique - Projet A rendre au plus tard le jour de l examen final, en Janvier 2010. Master 1ère année de Mathématques Analyse Numérque - Projet A rendre au plus tard le jour de l examen fnal, en Janver 2010. CMI, Unversté de Provence Année 2009-2010 Ce qu vous est demandé : Rédger les

Plus en détail

LES DEPRECIATIONS DES CREANCES

LES DEPRECIATIONS DES CREANCES LES DEPRECIATIONS DES CREANCES Objectif(s) : Evaluatin des dépréciatins des créances clients : clients duteux u litigieux, créances irrécuvrables. Pré-requis : Mdalités : Calculs relatifs à la TVA, Mécanisme

Plus en détail

ANALYSE D UNE PERFORMANCE MULTI-DEVISES JUIN 2012

ANALYSE D UNE PERFORMANCE MULTI-DEVISES JUIN 2012 ASSET MANAGEMENT, PERFORMANCE, REPORTING ANALYSE D UNE PERFORMANCE MULTI-DEVISES SYNTHESE DES TRAVAUX JUIN 2012 Rédacteur : Jean-Françs Darrcau Table des matères Analyse d une perfrmance mult-devses 1

Plus en détail

Physique Chimie LA GRAVITATION

Physique Chimie LA GRAVITATION Dcument du prfesseur 1/6 Fiche prfesseur Physique Chimie LA GRAVITATION LA GRAVITATION Niveau 3 ème Sciences Physiques Prgramme C - De la gravitatin à l énergie mécanique Cnnaissances Capacités Cmmentaires

Plus en détail

obs.1 Lentilles activité

obs.1 Lentilles activité obs.1 Lentilles activité (Lentille mince convergente) 1) première partie : étude qualitative Dans cette manipulation, on va utiliser un banc d optique. On va positionner la lentille de distance focale

Plus en détail

PIROUETT! Février 2015 GENERALITES

PIROUETT! Février 2015 GENERALITES GENERALITES 1.5.4. Penalisatin : (juge difficulté (D) : 0,50 pint si la musique avec vix et parles est utilisée mais que l entraîneur ne mentinne par sur la fiche fficielle D quel exercice utilise la musique

Plus en détail

OA = 1 f. OA = 1 f Relation de grandissement : γ = A B OA. AB = OA

OA = 1 f. OA = 1 f Relation de grandissement : γ = A B OA. AB = OA Lentille f = 0 cm Lentille f = 20 cm 5,0 20,0 25,0 30,0 25,0 30,0 35,0 40,0 (cm ) 0,0667 0,0500 0,0400 0,0333 (cm ) 0,0400 0,0333 0,0286 0,0250 30,0 20,0 6,7 5,0 00,0 60,0 47,0 40,0 (cm ) 0,0333 0,0500

Plus en détail

Présentation du Médiateur de l'asf

Présentation du Médiateur de l'asf Présentatin du Médiateur de l'asf Interlcutrice attentive et assidue des rganisatins de cnsmmateurs, l'asf est parvenue à des améliratins cncrètes au bénéfice des cnsmmateurs dans le dmaine du crédit destiné

Plus en détail

CH1 L ŒIL : SYSTÈME OPTIQUE ET FORMATION DES IMAGES...

CH1 L ŒIL : SYSTÈME OPTIQUE ET FORMATION DES IMAGES... PRTIE 1 DE L ŒIL U CERVEU CH1 L ŒIL : SYSTÈME PTIQUE ET RMTIN DES IMGES bjectifs de la séance : Conditions de visibilité d un objet Lentilles minces convergentes et divergentes Eléments caractéristiques

Plus en détail

La quantité de chaleur échangée au cours de la réaction ne dépend que de l état initial et de l état final (fonction d état).

La quantité de chaleur échangée au cours de la réaction ne dépend que de l état initial et de l état final (fonction d état). Chaptre II. herm cmbustn II.1 : Réactns chmques Chaptre II. hermcmbustn Réacts Prduts La quantté de chaleur échangée au curs de la réactn ne dépend que de l état ntal et de l état nal (nctn d état). Réactns

Plus en détail

Je veux faire un débat argumenté. Travailler 4 dimensions - la sensibilité - le jugement - le droit et la règle - l engagement

Je veux faire un débat argumenté. Travailler 4 dimensions - la sensibilité - le jugement - le droit et la règle - l engagement Qui? EMC EMC Avec qui? 3 ème 2de Cmment? Je veux faire un débat argumenté Je veux faire un débat argumenté À partir de qui? un sndage un sndage Sur qui? Purqui? Cntraintes? Les sndages influencent-ils

Plus en détail

Ecrire un post. Tutoriel WordPress v2.0. http://bmaconcept.alsteens.be - email : bmaconcept@alsteens.be. 25/06/2007 Fiche 03

Ecrire un post. Tutoriel WordPress v2.0. http://bmaconcept.alsteens.be - email : bmaconcept@alsteens.be. 25/06/2007 Fiche 03 Tutriel WrdPress v2.0 25/06/2007 Fiche 03 http://bmacncept.alsteens.be - email : bmacncept@alsteens.be Ecrire un pst. Pur écrire un pst, cnnectez-vus en tant qu administrateur u éditeur en fnctin des drits

Plus en détail

Création d un formulaire PDF dans LibreOffice (4.0.5.2)

Création d un formulaire PDF dans LibreOffice (4.0.5.2) Créatin d un frmulaire PDF dans LibreOffice (4.0.5.2) Pur créer un frmulaire PDF Démarrez LibreOffice 4, puis débuter un nuveau dcument texte (LibreOffice Writer). Figure 1 Dans le menu «Affichage», à

Plus en détail

IMAGES FORMÉES PAR UNE LENTILLE MINCE CONVERGENTE

IMAGES FORMÉES PAR UNE LENTILLE MINCE CONVERGENTE Chap n 5 IMAGES FRMÉES PAR UNE LENTILLE MINCE CNVERGENTE 1) DÉFINITIN DE LENTILLE MINCE CNVERGENTE Une lentille est un milieu transparent et homogène limité par deux surfaces sphériques. Elle Une lentille

Plus en détail

V FORMATION DES IMAGES DANS L EXEMPLE DU MIROIR PLAN

V FORMATION DES IMAGES DANS L EXEMPLE DU MIROIR PLAN Chaptre V page V-1 V FORMTION DES IMGES DNS L EXEMPLE DU MIROIR PLN Le but de ce chaptre est d ntrodure la noton d mage { travers l exemple du mror plan. Vous vous êtes sûrement déjà regardé(e) dans un

Plus en détail

Les nombres premiers ( Spécialité Maths) Terminale S

Les nombres premiers ( Spécialité Maths) Terminale S Les nombres premers ( Spécalté Maths) Termnale S Dernère mse à jour : Mercred 23 Avrl 2008 Vncent OBATON, Ensegnant au lycée Stendhal de Grenoble (Année 2007-2008) Lycée Stendhal, Grenoble ( Document de

Plus en détail

Motif: les widgets conteneur

Motif: les widgets conteneur 4. Mtif : les widgets cnteneurs Widgets cnteneur Mtif: les widgets cnteneur Cnteneurs BulletinBard Frm RwClumn PanedWindw Jean Berstel - Institut Gaspard Mnge, Widgets cnteneur Classes de widgets cnteneur

Plus en détail

Les Français et l autopartage

Les Français et l autopartage Les Français et l autpartage Sndage réalisé par pur LEVEE D EMBARGO IMMEDIATE Cntact BVA : Julie Catilln Directrice d études de BVA Opinin 01.71.16.88.34 Méthdlgie Recueil Enquête réalisée auprès d un

Plus en détail

Physique - Chimie. Fréquence, Connaissances Capacités Exemples d'activités

Physique - Chimie. Fréquence, Connaissances Capacités Exemples d'activités Niveau 3 ème Physique - Chimie Dcument du prfesseur 1/6 Mesure de la péride à l scillscpe- Fréquence Prgramme B. Energie électrique et circuits électriques en «alternatif» B1 - De la centrale électrique

Plus en détail

T-Shirt avec empiècements sur les épaules Ce T-shirt est cusu avec : des empiècements sur le devant et le ds des pattes sur les épaules des brdures sur l enclure et les emmanchures des fentes de 7 cm sur

Plus en détail

Les Systèmes ADDATech Inc. Clinicmaster Changement d option sur poste de travail

Les Systèmes ADDATech Inc. Clinicmaster Changement d option sur poste de travail Les Systèmes ADDATech Inc. Clinicmaster Changement d ptin sur pste de travail 1 Ce que vus devez savir À Partir de la versin 7.16.00, l arrière scène des ptins de pste de travail vnt se cmprter différemment.

Plus en détail

Affichage publicitaire Mode d emploi

Affichage publicitaire Mode d emploi Affichage publicitaire Mde d empli Enseignes, pré-enseignes, publicité : qu ès aquò? Art L581-3 CE Une enseigne se caractérise par tute inscriptin, frme u image appsée sur un immeuble (fncier cmpris) et

Plus en détail

IUT Lannion Optique instrumentale

IUT Lannion Optique instrumentale IUT Lannon Optque nstrumentale Plan du cours Notons de base et défntons Photométre / Sources de lumère Les bases de l optque géométrque Généraltés sur les systèmes optques Eléments à faces planes Doptres

Plus en détail

TP01 IMAGE FORMEE PAR UNE LENTILLE MINCE CONVERGENTE

TP01 IMAGE FORMEE PAR UNE LENTILLE MINCE CONVERGENTE TP0 IMAGE FORMEE PAR UNE LENTILLE MINCE CONVERGENTE I. QU EST-CE QU UNE LENTILLE CONVERGENTE?. Caractéristiques des lentilles disponibles avec le matériel d optique: Définitions : Une lentille est un solide

Plus en détail

TP focométrie. Ce TP est évalué à l'aide du compte-rendu pré-imprimé.

TP focométrie. Ce TP est évalué à l'aide du compte-rendu pré-imprimé. TP focométrie Ce TP est évalué à l'aide du compte-rendu pré-imprimé. Objectifs : déterminer la distance focale de divers lentilles minces par plusieurs méthodes. 1 Rappels 1.1 Lentilles... Une lentille

Plus en détail

Physique Chimie B - ÉNERGIE ÉLECTRIQUE ET CIRCUITS ÉLECTRIQUES EN «ALTERNATIF»

Physique Chimie B - ÉNERGIE ÉLECTRIQUE ET CIRCUITS ÉLECTRIQUES EN «ALTERNATIF» Niveau 3 ème Physique Chimie Dcument du prfesseur 1/7 UTILISATION D UN OSCILLOSCOPE Prgramme : (BO spécial n 6 du 28 aût 2008). B - ÉNERGIE ÉLECTRIQUE ET CIRCUITS ÉLECTRIQUES EN «ALTERNATIF» B.1 - De la

Plus en détail

LES DEPRECIATIONS D IMMOBILISATIONS AMORTISSABLES

LES DEPRECIATIONS D IMMOBILISATIONS AMORTISSABLES LES DEPRECIATIONS D IMMOBILISATIONS AMORTISSABLES Objectif(s) : Dépréciatin de certaines immbilisatins amrtissables. Pré-requis : Classificatin des immbilisatins, Amrtissement des immbilisatins. Mdalités

Plus en détail

Diagnosticabilité des systèmes à événements discrets : État de l art

Diagnosticabilité des systèmes à événements discrets : État de l art Dagnstcalté des systèmes à événements dscrets : État de l art Fard Nuua et hlppe Dague {FardNuua, hlppedague}@lrfr LRI, Unversté ars, Grupe GEMO, INRIA Saclay Ile-de-France arc clu Unversté, 4, rue Jacques

Plus en détail

TAI054 Utiliser un logiciel de gestion de parc (généralités) TABLE DES MATIERES

TAI054 Utiliser un logiciel de gestion de parc (généralités) TABLE DES MATIERES Apprt d infrmatins et de cnnaissances TAI054 Utiliser un lgiciel de gestin de parc (généralités) TABLE DES MATIERES 1 INTRODUCTION... 2 2 FONCTIONS DES LOGICIELS DE GESTION DE PARC... 3 2.1 ACQUISITION

Plus en détail

Création d'un tableau sous Scribus [1.3.6]

Création d'un tableau sous Scribus [1.3.6] Créatin d'un tableau sus Scribus [1.3.6] alain@gilfrt.fr décembre 2011 La tableau fait 160 x 80 mm, pssède 6 clnnes et 10 lignes. Vici le résultat final à atteindre dans ce TP : Althaea fficinalis 14 Anethum

Plus en détail

Pour ce problème, une analyse est proposée à l adresse : http://www.ac-amiens.fr/pedagogie/maths/new/ue2007/synthese_atelier_annette_alain.

Pour ce problème, une analyse est proposée à l adresse : http://www.ac-amiens.fr/pedagogie/maths/new/ue2007/synthese_atelier_annette_alain. Pour ce problème, une analyse est proposée à l adresse : http://www.ac-amens.fr/pedagoge/maths/new/ue2007/synthese_ateler_annette_alan.pdf 1 La règle du jeu Un drecteur de casno se propose d nstaller le

Plus en détail

COMPTABILITE GENERALE ETAPE 14 : LES COMPTES DE TRESORERIE

COMPTABILITE GENERALE ETAPE 14 : LES COMPTES DE TRESORERIE COMPTABILITE GENERALE ETAPE 14 : LES COMPTES DE TRESORERIE PRINCIPES 1. Les entreprises effectuent qutidiennement des pératins de trésrerie. Elles snt justifiées par diverses pièces cmptables (talns de

Plus en détail

UNE LENTILLE MINCE CONVERGENTE

UNE LENTILLE MINCE CONVERGENTE TS Spécialité-ptique 1-formation d une image T.P-cours de Physique n 1 : IMGE RMEE PR UNE LENTILLE MINCE CNVERGENTE Partie : Produire des Il faudra être capable de : images et observer Positionner sur

Plus en détail

Licence IOVIS 2011/2012. Optique géométrique. Lucile Veissier lucile.veissier@spectro.jussieu.fr

Licence IOVIS 2011/2012. Optique géométrique. Lucile Veissier lucile.veissier@spectro.jussieu.fr Licence IOVIS 2011/2012 Optique géométrique Lucile Veissier lucile.veissier@spectro.jussieu.fr Table des matières 1 Systèmes centrés 2 1.1 Vergence................................ 2 1.2 Eléments cardinaux..........................

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Na t i ons U ni e s E / C N. 1 7 / 20 0 1 / PC / 1 7 Conseil économique et social D i s t r. gé n é r a l e 2 ma r s 20 0 1 F r a n ç a i s O r ig i n a l: a n gl a i s C o m m i s s io n d u d é v el

Plus en détail

ANNEXE 8 RÉORIENTATION DES PERSONNES EN EMPLOI ET O RIENTATIONS APPROCHE D INTERVENTION 1. CONTEXTE 2. OFFRE DE SERVICE POUR LES PERSONNES EN EMPLOI

ANNEXE 8 RÉORIENTATION DES PERSONNES EN EMPLOI ET O RIENTATIONS APPROCHE D INTERVENTION 1. CONTEXTE 2. OFFRE DE SERVICE POUR LES PERSONNES EN EMPLOI APPROCHE D INTERVENTION ANNEXE 8 RÉORIENTATION DES PERSONNES EN EMPLOI ET SANS EMPLOI DANS L OFFRE DE SERVICE D EMPLOI-QUÉBEC O RIENTATIONS 1. CONTEXTE Des éléments nt permis d btenir un psitinnement cncernant

Plus en détail

MEDIAS : 7% des visites arrivent via FACEBOOK

MEDIAS : 7% des visites arrivent via FACEBOOK Enjeux web-marketing MEDIAS : 7% des visites arrivent via FACEBOOK La part de visites du site Facebk en tant qu affluent d un site web d actualité français a plus que dublé en un an pur atteindre 7,1%

Plus en détail

Guide de Déclassement. version 5.1.2

Guide de Déclassement. version 5.1.2 Guide de Déclassement versin 5.1.2 04 ctbre 2015 Table des matières 1.3.1 Gestin des archives (déclassement)... 3 1.3.1.1 Fermeture des dssiers actifs... 4 1.3.1.2 Génératin et validatin des listes de

Plus en détail

PREMIER PRINCIPE POUR LES SYSTEMES FERMES (Corrigé) soit numériquement : = 22,5 g. A.N.: c mét = 443 J.kg

PREMIER PRINCIPE POUR LES SYSTEMES FERMES (Corrigé) soit numériquement : = 22,5 g. A.N.: c mét = 443 J.kg PREMIER PRINIPE POUR LE YTEME FERME (rrgé). Mesure de la capacté thermque massque (u "chaleur massque") dun slde : a) Expérence adabatque, sus la pressn atmsphérque (le système {eau ntale, eau ajutée,

Plus en détail

TECHNOLOGIE. TP REVIT ARCHITECTURE INTERFACE TP A Page 1 sur 5

TECHNOLOGIE. TP REVIT ARCHITECTURE INTERFACE TP A Page 1 sur 5 TP A Page 1 sur 5 L'illustratin suivante décrit les éléments principaux de l'interface utilisateur. Les étapes ci-après vus permettrnt de naviguer dans l'interface utilisateur et de vus familiariser avec

Plus en détail