Bibliothèque thermodynamique des logiciels ProSim

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bibliothèque thermodynamique des logiciels ProSim"

Transcription

1 Bblthèque thermdynamque des lgcels PrSm La mdélsatn d un système physque repse sur la cnnassance d'un certan nmbre de prprétés de crps purs et de bnares. Ces prprétés servent de base à la détermnatn des prprétés thermdynamques, de transfert et des équlbres entre phases. Ans la qualté des résultats est drectement lée aux dnnées crps purs et bnares et aux mdèles chss pur représenter le cmprtement thermdynamque du système cnsdéré. Le chx du mdèle thermdynamque est prncpalement dcté par le suc de rgueur, de fablté et de valdté dans le dmane pératre cnsdéré. Deux types de méthdes exstent pur calculer les équlbres entre phases: - La premère cnsste à applquer aux deux phases en présence des mdèles dfférents : les fugactés en phase lqude snt calculées à partr d'un état de référence, qu est caractérsé par le crps pur dans les mêmes cndtns d'état physque, de température et de pressn, les ls des slutns déales étant crrgées en utlsant un mdèle d'enthalpe lbre d'excès u de ceffcent d'actvté (NRTL, UNIQUAC, UNIFAC ). Les fugactés en phases vapeur snt quant à elles calculées par une équatn d'état (Gaz parfat, SRK, PR ). Ces méthdes snt utlsées pur représenter l'hétérgénété du système traté et snt classquement appelées méthdes "hétérgènes". Leurs applcatns cuvrent plutôt le dmane des basses pressns et l est mprtant de nter qu'elles ne satsfnt pas la cntnuté exstant dans la zne crtque entre l'état vapeur et l'état lqude. - La secnde méthde regrupe les méthdes dtes "hmgènes" qu applquent le même mdèle, généralement une équatn d'état, aux deux phases en présence, permettant ans d'assurer une cntnuté au pnt crtque. Les équatns d'état avec leurs règles de mélange classques (SRK, PR, LKP ) fnt parte de cette deuxème catégre. Cependant, le dmane d'applcatn de ces mdèles se lmte aux systèmes aplares. En ntégrant dans les règles de mélange des équatns d'état les mdèles d'enthalpe d'excès (mdèles d'énerge lbre de Gbbs), certans auteurs nt réuss à réunr ces deux apprches. L'appellatn classquement attrbuée à ce type de mdèle est l'apprche cmbnée. Il est à nter que des mdèles spécfques nt également été dévelppés pur certans dmanes d'applcatn : slutns électrlytques, acdes frts, etc Les calculs thermdynamques nécesstent ans la défntn d'un "prfl thermdynamque", qu est cmplètement cnfgurable dans le cas des lgcels utlsant la bblthèque thermdynamque PrSm. Le tableau c-après présente la lste des mdèles actuellement dspnbles pur chacune des ptns du prfl thermdynamque.

2 Optn du prfl thermdynamque Mdèles dspnbles Apprche thermdynamque Tratement par équatn d'état : Tratement classque : K K γ f = V Φ P Equatns d état GAZ PARFAIT Equatns d'état dérvées du dévelppement du Vrel : REDLICH-KWONG SOAVE-REDLICH-KWONG SOAVE-REDLICH-KWONG BOSTON MATHIAS SOAVE-REDLICH-KWONG KABADI DANNER (1985) SOAVE-REDLICH-KWONG KABADI DANNER (1988) PENG-ROBINSON PENG-ROBINSON BOSTON MATHIAS PENG-ROBINSON 78 PENG-ROBINSON 78 BOSTON MATHIAS Predctve PENG-ROBINSON 78 Equatns d'état dérvées de la thére de Van der Waals : LEE-KESLER-PLOCKER BENEDICT-WEBB-RUBBIN-STARLING Autres : PC-SAFT ASSOCIATION (acdes carbxylques) NAKAMURA (équatn d'état des sphères dures) EAU PURE (NBS/NRC steam tables (IAPS, 1984) 0L Φ = Φ L V Règles de mélange pur une équatn d'état cubque Les règles de mélange pur les équatns d'état cubques utlsées dans l'apprche cmbnée snt partculèrement pussantes pusqu'elles permettent de trater avec une apprche hmgène des systèmes cntenant auss ben des crps plares que nn plares, et ce sans dscntnuté au pnt crtque. Les règles de mélanges cmplexes retenues dans la bblthèque thermdynamque des lgcels PrSm snt les suvantes : Règles de mélange de HURON et VIDAL mdfées par MICHELSEN (MHV1 et MHV2) Règles de mélange PSRK prpsées par GMEHLING et al. Standard (prpre à l'équatn d'état) MHV2 MHV1 PSRK Ceffcents d actvté Il est à nter que le calcul d'équlbre entre phases pur les systèmes lqude lqude vapeur cndut à un certan nmbre de dffcultés (appartn, dspartn de phases,...) et nécesste généralement l'écrture de mdules spécfques (Flash, Clnne). Afn de paller à ces ncnvénents, une stratége a été adptée dans la bblthèque thermdynamque des lgcels PrSm pur le calcul des cnstantes d'équlbre entre phases de tels systèmes : l'éventuelle démxtn de la phase lqude est prse en cmpte au nveau de la thermdynamque, ffrant ans la pssblté de calculer une cnstante d'équlbre entre une phase lqude glbale et une phase vapeur. Ans, l'utlsateur de cette bblthèque dspse IDEAL MARGULES SCATCHARD-HILDEBRAND WILSON WILSON cmpatble Dechema NRTL UNIQUAC Mdèles prédctfs (ntn de cntrbutn de grupes) UNIFAC rgnal UNIFAC mdfé Drtmund UNIFAC mdfé LARSEN UNIFAC PSRK UNIFAC LLE Systèmes électrlytques :

3 dans l'ptn "mdèle de ceffcents d'actvté" de mdèles nttulés "LLV" (par exemple NRTL LLV u UNIQUAC LLV). La frmulatn mathématque de ces mdèles est ben entendu dentque à celle des mdèles lqude vapeur, seules les équatns crrespndant aux éventuels équlbres lqude lqude étant rajutées. EDWARDS UNIQUAC Electrlyte SOUR WATER UNIQUAC Electrlyte MULTISOLVENT ULPDHS Engels (acdes frts) Fugacté lqude pur, état standard 0L 0V 0 f = Φ P (STANDARD) 0L 0V 0 f = Φ Π Π ( Π : FACTEUR CORRECTIF DE POYNTING) CHAO-SEADER FI0L = PI0 (pressn de vapeur saturante) CHAO-SEADER mdfé GRAYSON-STREED ENGELS L de HENRY avec crrectn de POYNTING Prprétés de transfert Méthdes PURE Méthdes Classque Mdèle ELY-HANLEY (mdèle TRAPP) Méthdes PETRO Vlume mlare lqude DEAL RACKETT API 6A2.22 COSTALD LEE-KESLER-PLOCKER LEE-KESLER BENEDIC-WEBB-RUBBIN-STARLING HELGESON NOVOTNY et SÖHNEL SOAVE-REDLICH-KWONG PENG-ROBINSON REDLICH-KWONG PC-SAFT Calcul enthalpque Base enthalpque : H= 0 pur état gaz parfat, 25 C, 1 atm et calcul des enthalpes lqudes à partr des chaleurs spécfques lqudes Base enthalpque : H= 0 pur l'état lqude à 25 C, 1 atm Base enthalpque : H= 0 pur état gaz parfat, 25 C, 1 atm mas calcul des enthalpes par mdèle LKP Base enthalpque : H= 0 pur état gaz parfat, 25 C, 1 atm mas calcul des enthalpes par mdèle LK Base enthalpque : H= 0 pur état gaz parfat, 25 C, 1 atm mas calcul des enthalpes à partr des enthalpes de vaprsatn de crps pur. Base enthalpque : H = H 0 f pur état gaz parfat, 25 C, 1 atm

4 Estmatn des prprétés de crps purs Les lgcels de PrSm snt furns avec une base de dnnées de crps purs. Il s'agt d'une versn enrche de la base DIPPR avec les prprétés pur plus de 2000 cmpsants. Smuls Thermdynamcs est ntégré dans la plupart des lgcels de PrSm, agssant en tant que serveur de prprétés et de gestnnare de base de dnnées prvées. Pur les dfférentes prprétés de crps purs dépendantes de la température, utre la pssblté de régresser faclement à partr de valeurs expérmentales les ceffcents des dfférentes expressns mathématques ffertes pur ces prprétés, des méthdes prédctves snt dspnbles pur l'estmatn des prprétés manquantes : Pressn de vapeur saturante : Lee-Kesler Redel-Planck-Mller Gmez-Net-Thds pur les crps nn plares Gmez-Net-Thds pur les crps plares Gmez-Net-Thds pur les crps frmant des lasns hydrgènes Chaleur spécfque lqude : Yuan-Stel pur les crps nn plares Yuan-Stel pur les crps plares Chaleur spécfque gaz parfat : Harrsn-Seatn Enthalpe de vaprsatn : Clausus-Clapeyrn Watsn smple Watsn étendue Watsn amélrée Vsvanath-Kulr Densté lqude : Rackett smple Rackett-Gunn-Yamada Gunn-Yamada API 6A2.22 Tensn superfcelle : MacLed-Sudgen Brck-Brd Hakm API 10A3.1 Vscsté lqude : Letsu-Stel-Gambll Gambll Twu Vscsté gaz : Chapman-Enskg Stel-Thds pur les crps plares Stel-Thds pur les crps plares frmant des lasns hydrgènes Lucas Chung Cnductvté thermque lqude : Sat-Redel Mssenard Cnductvté thermque gaz : Stel-Thds Ry-Thds Raz-Faghr

5 Tratement des cupes pétrlères Génératn de pseud cnsttuants Pur les mélanges cmplexes de type fractn pétrlère, l n'est pas tujurs pssble d'analyser avec précsn leurs caractérstques pur en dédure la nature et la cmpstn de chaque cnsttuant. Auss, pur puvr représenter de tels mélanges, la ntn de pseud-cnsttuant est ntrdute. Ces derners juent, au sen d'une cupe pétrlère, un rôle équvalent à celu d'un crps pur dans un mélange défn. Il est alrs nécessare, pur tut calcul thermdynamque, de cnnaître les prprétés ntrnsèques de ces pseudcnsttuants. Ces calculs snt pssbles grâce à l'utlsatn de crrélatns spécfques ne nécesstant pas la cnnassance de la structure chmque du pseud-cnsttuant. La génératn des prprétés de pseudcnsttuants peut être effectuée en furnssant pur chaque pseud-cnsttuant les dnnées de base nécessares pur les crrélatns utlsées. Il cnvent dnc de furnr au mns deux prprétés caractérstques parm les suvantes : - température d'ébulltn sus 1 atm, - densté spécfque (SPGR) u degré API, - facteur de caractérsatn de WATSON, - masse mlare. Les prprétés "générées" ans que les dfférentes crrélatns dspnbles, snt les suvantes : Masse Mlare : TWU, LEE-KESLER, WINN, RIAZI-DAUBERT, CAVETT. Crdnnées Crtques : TWU, LEE-KESLER, WINN, RIAZI-DAUBERT, CAVETT, WATANASIRI OWENS STARLING. Vlume crtque : TWU, RIEDEL, WATANASIRI OWENS STARLING. Facteur acentrque : LEE-KESLER, EDMINSTER, WATANASIRI OWENS STARLING. Chaleur spécfque gaz parfat : API Data Bks, LEE-KESLER sans utlsatn du facteur acentrque LEE-KESLER avec utlsatn du facteur acentrque CAVETT. Enthalpe de vaprsatn : RIAZI-DAUBERT (crrélatn par défaut), KISTIAKOWSKY.

6 Immeuble Stratège A, 51, rue Ampère F LABEGE FRANCE Tel.: +33 (0) Fax: +33 (0) Dernère mse à jur de ce dcument : Décembre 2012

La quantité de chaleur échangée au cours de la réaction ne dépend que de l état initial et de l état final (fonction d état).

La quantité de chaleur échangée au cours de la réaction ne dépend que de l état initial et de l état final (fonction d état). Chaptre II. herm cmbustn II.1 : Réactns chmques Chaptre II. hermcmbustn Réacts Prduts La quantté de chaleur échangée au curs de la réactn ne dépend que de l état ntal et de l état nal (nctn d état). Réactns

Plus en détail

Hydrogène 1 g.mol 1 Carbone 12 g.mol 1 Azote 14 g.mol 1 Oxygène 16 g.mol 1. Conductivité de l eau pure à 25 C σ = 5,5.10 6 S.m 1.

Hydrogène 1 g.mol 1 Carbone 12 g.mol 1 Azote 14 g.mol 1 Oxygène 16 g.mol 1. Conductivité de l eau pure à 25 C σ = 5,5.10 6 S.m 1. Pressn atmsphérque P atm 1 5 Pa = 1 bar = 76 mm Hg Masse mlare de l ar M ar = 29 g.ml 1 Vlume mlare des gaz à C et 1 atm 22,4 L.ml 1 Vlume mlare des gaz à 25 C et 1 bar 24,8 L.ml 1 Cnstante des gaz parfats

Plus en détail

ANALYSE D UNE PERFORMANCE MULTI-DEVISES JUIN 2012

ANALYSE D UNE PERFORMANCE MULTI-DEVISES JUIN 2012 ASSET MANAGEMENT, PERFORMANCE, REPORTING ANALYSE D UNE PERFORMANCE MULTI-DEVISES SYNTHESE DES TRAVAUX JUIN 2012 Rédacteur : Jean-Françs Darrcau Table des matères Analyse d une perfrmance mult-devses 1

Plus en détail

Fluorescence induite par laser à trois couleurs appliquée à la mesure de température de gouttes dans les sprays

Fluorescence induite par laser à trois couleurs appliquée à la mesure de température de gouttes dans les sprays Flurescence ndute par laser à trs culeurs applquée à la mesure de température de guttes dans les sprays Alexandre LABEGUE 1*, Alan DELCONTE 1, Fabrce LEMONE 1 1 LEMT A, Nancy-Unversté, CNS Avenue de la

Plus en détail

BAC BLANC 2013 / CORRECTİON

BAC BLANC 2013 / CORRECTİON BAC BLANC 013 / COECİON Chres sgncats : 0,5pt à chaque erreur ; 0,75pt purrnt être retrés dans l ensemble du devr EXECİCE EXECICE 1 I : MİSE L ÉLÉMEN OBİE IODE D UN D HIE SAELLİE À AUJOUD HUI (7,5 (6pts)

Plus en détail

Arrêté du 13 août 2015 relatif à l agrément des modalités de prise en compte des générateurs hybrides dans la réglementation thermique 2012

Arrêté du 13 août 2015 relatif à l agrément des modalités de prise en compte des générateurs hybrides dans la réglementation thermique 2012 Aménagement nature, lgement MINISTÈRE DU LOGEMENT, DE L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES ET DE LA RURALITÉ _ Drectn de l habtat, de l urbansme et des paysages _ Arrêté du 13 aût 2015 relatf à l agrément des mdaltés

Plus en détail

ÉTUDE HYDROGÉOLOGIQUE DU SECTEUR DES HALLES

ÉTUDE HYDROGÉOLOGIQUE DU SECTEUR DES HALLES SCIÉTÉ ANNYME D'ÉCNMIE MIXTE D'AMÉNAGEMENT, DE RÉNVATIN ET DE RESTAURATIN DU SECTEUR DES HALLES (S.E.M.A.H.) ÉTUDE HYDRGÉLGIQUE DU SECTEUR DES HALLES PASSAGES CMPLÉMENTAIRES SUR LES MDÈLES DE SIMULATIN

Plus en détail

Exercices de cours du chapitre V

Exercices de cours du chapitre V Eercces de curs du chaptre V Eercce V-3: Méthdes des résdus pndérés hème : Mse en équatns et méthdes d apprmatn applquées à une putre, cmparasn à la slutn analytque. Nus nus ntéressns au scllatns vertcales

Plus en détail

Le théorème du viriel

Le théorème du viriel Le théorème du vrel On se propose de démontrer le théorème du vrel de deux manères dfférentes. La premère fat appel à deux "trcks" qu l faut vor. Cette preuve met en avant une quantté, notée S c, qu permet

Plus en détail

Chap.2 Gaz parfait, fluides réels et phases condensées

Chap.2 Gaz parfait, fluides réels et phases condensées Chap.2 Gaz parfait, fluides réels et phases cndensées 1. Cmprtement universel des gaz à basse pressin 1.1. Equatin d état de tus les gaz à basse pressin 1.2. Définitin expérimentale de la température abslue

Plus en détail

Activité Intitulé de l'activité Volume horaire

Activité Intitulé de l'activité Volume horaire Informatons de l'unté d'ensegnement Implantaton Cursus de ECAM Insttut Supéreur Industrel Bacheler en Scences ndustrelles Electronque applquée B2150 Cycle 1 Bloc 2 Quadrmestre 2 Pondératon 4 Nombre de

Plus en détail

Diagnosticabilité des systèmes à événements discrets : État de l art

Diagnosticabilité des systèmes à événements discrets : État de l art Dagnstcalté des systèmes à événements dscrets : État de l art Fard Nuua et hlppe Dague {FardNuua, hlppedague}@lrfr LRI, Unversté ars, Grupe GEMO, INRIA Saclay Ile-de-France arc clu Unversté, 4, rue Jacques

Plus en détail

Modélisation et simulation du démarrage d un véhicule à boite de vitesses automatique avec les bond graphs

Modélisation et simulation du démarrage d un véhicule à boite de vitesses automatique avec les bond graphs Modélsaton et smulaton du démarrage d un véhcule à bote de vtesses automatque avec les bond graphs Dragos N. CRUCERU, Andre N. MACIAC, Valeran CROIORESCU, Génevève DAUPHIN ANGUY Laboratore d Automatque,

Plus en détail

Université de Franche-Comté UFR des Sciences et Techniques. Licences Mention Physique-Chimie Mention EEA 2 ième année

Université de Franche-Comté UFR des Sciences et Techniques. Licences Mention Physique-Chimie Mention EEA 2 ième année UFR des Scences et echnques Lcences Mentn Physque-Chme Mentn EEA ème année Curs Systèmes Optques Et Ntns de Phtmétre Fabrce DEVAUX SYSEMES OPIQUES E NOIONS DE PHOOMERIE RAPPELS D OPIQUE GEOMERIQUE 4 Cndtn

Plus en détail

Grandeurs de réaction et de formation

Grandeurs de réaction et de formation PSI Brzeux Ch. hermochme 1 : grandeurs de réacton et de formaton 1 C H A P I R E 1 r a p p e l s e t c o m p l é m e n t s ) Grandeurs de réacton et de formaton 1. RAPPELS 1.1. Phases et consttuants Donnons

Plus en détail

Architecte Marcel Lods (Charte d Athènes) (Espaces Verts d Intérêt Protégé Paysagé) Les Grandes Terres en 1961. Les Grandes Terres en 2012

Architecte Marcel Lods (Charte d Athènes) (Espaces Verts d Intérêt Protégé Paysagé) Les Grandes Terres en 1961. Les Grandes Terres en 2012 Le Grenelle II et sn applcatn d dans la l cprprété été Les Grandes Terres à MarlyMarlyy-lele-R ((78)) jun 2013 S Smmare 1. 2 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9 9. Présentatn du Dmane des Grandes Terres Fnctnnement

Plus en détail

RESEAU DE COMMUNICATION TELEPHONIQUE

RESEAU DE COMMUNICATION TELEPHONIQUE m : Prénm: Classe: Date: ESEAU DE COUICATIO TELEPHOIQUE SAOIS ASSOCIES : S4: Installatns cmmuncantes. S4-1: Systèmes cmmuncants: -Archtecture des réseaux de cmmuncatn : -rmes des prduts et des nstallatns

Plus en détail

Compte Personnel de Formation

Compte Personnel de Formation Cmpte Persnnel de Frmatin Cadre légal Le cmpte persnnel de frmatin est entré en vigueur le 1 er janvier 2015. Acquisitin des heures au titre du Cmpte Persnnel de Frmatin : Pur un salarié à temps cmplet

Plus en détail

GROUPE DE TRAVAIL SOCIO-ECONOMIQUE ATELIER TECHNIQUE «ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT» R2 REUNION DU 10 MAI 2012

GROUPE DE TRAVAIL SOCIO-ECONOMIQUE ATELIER TECHNIQUE «ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT» R2 REUNION DU 10 MAI 2012 GROUPE DE TRAVAIL SOCIO-ECONOMIQUE ATELIER TECHNIQUE «ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT» R2 REUNION DU 10 MAI 2012 DATE DE REUNION 10/05/2012 Lieu de réunin GIP ATGeRi Affaire suivie par : Philippe LORIOT

Plus en détail

CONTENUS-NOTIONS COMPETENCES EXEMPLES D ACTIVITES LES CHANGEMENTS D ETAT DE. Que se passe-t-il quand on L EAU, APPROCHE

CONTENUS-NOTIONS COMPETENCES EXEMPLES D ACTIVITES LES CHANGEMENTS D ETAT DE. Que se passe-t-il quand on L EAU, APPROCHE Niveau 5 ème Prgramme Dcument du prfesseur 1/6 Physique - Chimie ETUDE D UN CHANGEMENT D ETAT DE L EAU : LA SOLIDIFICATION L EAU DANS NOTRE ENVIRONNEMENT. CONTENUS-NOTIONS COMPETENCES EXEMPLES D ACTIVITES

Plus en détail

BOUTIQUE EN LIGNE MANUEL UTILISATEUR

BOUTIQUE EN LIGNE MANUEL UTILISATEUR BOUTIQUE EN LIGNE MANUEL UTILISATEUR Table des matières I. ACCES A LA BOUTIQUE GARDIF... 3 II. ECRAN D ACCUEIL... 5 III. BARRE DE NAVIGATION... 6 1. MON COMPTE... 6 2. MES COMMANDES... 7 3. DETAIL D UNE

Plus en détail

Optimisation du conditionnement d'air des locaux de télécommunication par utilisation de produits à changement de phase

Optimisation du conditionnement d'air des locaux de télécommunication par utilisation de produits à changement de phase Optmsaton du condtonnement d'ar des locaux de télécommuncaton par utlsaton de produts à changement de phase Davd NÖRTERSHÄUSER, Stéphane LE MASSON France Telecom R&D, 2 Avenue Perre Marzn, 2 LANNION Résumé

Plus en détail

TECHNOLOGIE. TP REVIT ARCHITECTURE INTERFACE TP A Page 1 sur 5

TECHNOLOGIE. TP REVIT ARCHITECTURE INTERFACE TP A Page 1 sur 5 TP A Page 1 sur 5 L'illustratin suivante décrit les éléments principaux de l'interface utilisateur. Les étapes ci-après vus permettrnt de naviguer dans l'interface utilisateur et de vus familiariser avec

Plus en détail

Logique binaire. Symbole européen. Table de vérité X R 0 0 1 1. Équation R = X

Logique binaire. Symbole européen. Table de vérité X R 0 0 1 1. Équation R = X Lgique binaire Définitin Une variable binaire est un élément qui ne peut prendre que deux valeurs ntées 1 et 0 (Oui et Nn). On dira que X est une variable binaire si X 0 X = 1 et si X 1 X = 0. Opératins

Plus en détail

Nouveautés apportées à l assessment-tool

Nouveautés apportées à l assessment-tool Nuveautés apprtées à l assessment-tl La dcumentatin et les utils d aide de Friendly Wrk Space snt régulièrement révisés, actualisés et dévelppés. Ainsi, la directive a une nuvelle fis été mise à jur en

Plus en détail

A) a) générateur de tension de fém E et de résistance interne r + R.. On a choisi C

A) a) générateur de tension de fém E et de résistance interne r + R.. On a choisi C . épnse d'un crcut - sére à un écheln de tensn : A) a) générateur de tensn de fém et de résstance nterne r + b) a l de malle dnne : r. ( q(. On a chs générateur l rentatn du cndensateur de façn à ce que

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION DU BLOG

MANUEL D UTILISATION DU BLOG MANUEL D UTILISATION DU BLOG Suite à plusieurs demandes, vus truverez dans ce dcument des infrmatins de bases pur l utilisatin du Blg «OASIS Virtuelle Terre & Humanisme Avril 2007» qui a été créé afin

Plus en détail

classification non supervisée : pas de classes prédéfinies Applications typiques

classification non supervisée : pas de classes prédéfinies Applications typiques Qu est ce que le clusterng? analyse de clusterng regroupement des obets en clusters un cluster : une collecton d obets smlares au sen d un même cluster dssmlares au obets appartenant à d autres clusters

Plus en détail

Etude expérimentale et modélisation de l élargissement des remblais sur sols compressibles

Etude expérimentale et modélisation de l élargissement des remblais sur sols compressibles Etude expérmentale et mdélsatn de l élargssement des remblas sur sls cmpressbles Yasmna Aku T cte ths versn: Yasmna Aku. Etude expérmentale et mdélsatn de l élargssement des remblas sur sls cmpressbles.

Plus en détail

Cahier de Culture Version 4.1

Cahier de Culture Version 4.1 Cahier de Culture Versin 4.1 Le lgiciel Cahier de Culture a vu le jur en 1998 dans le Sud Est de la FRANCE. Fruit de l'écute des techniciens et des maraîchers du Sud Est et de la vallée du Rhône, la première

Plus en détail

I. INTRODUCTION II. BASES THEORIQUES. i = - r

I. INTRODUCTION II. BASES THEORIQUES. i = - r F4. Instruments d ptque I. INTRODUCTION Les nstruments d'ptque nt pur but d'amélrer l'bservatn des bjets en leur substtuant des mages. On classe ces apparels dans deux catégres prncpales : - ceux qu urnssent

Plus en détail

Application d une méthode meshless à l étude des transferts couplés conduction-rayonnement

Application d une méthode meshless à l étude des transferts couplés conduction-rayonnement Applcatn d une méthde meshless à l étude des tansfs cuplés cnductn-aynnement Chengan WANG, Hamu SADA, Vtal LE DEZ Insttut Ppme, UPR CNRS 3346, Unvesté de Ptes, 40 Avenue du ecteu Pneau, 860 Ptes chengan.wang@u.unv-ptes.f

Plus en détail

TRANSFERT DE CARGAISON CALCULS ET ARRONDIS

TRANSFERT DE CARGAISON CALCULS ET ARRONDIS TRANSFERT DE CARGAISON CALCULS ET ARRONDIS SOMMAIRE 1. Méthode de détermnaton de l énerge transférée lors du transfert d une cargason de. Calcul de l énerge transférée.1 Calcul de l énerge brute transférée.1.1

Plus en détail

La Conduite de Projet Informatique

La Conduite de Projet Informatique La Cnduite de Prjet Infrmatique La Ntin de Prjet Un prjet est un prcessus unique qui cnsiste en un ensemble d activités qui snt crdnnées, maitrisées, qui cmprte une date de début et de fin. Le prjet est

Plus en détail

Accompagnement. des projets d investissement

Accompagnement. des projets d investissement Accmpagnement des stratégies Dévelppement internatinal Assistance technique - Organisatin Accmpagnement des prjets d investissement Viabilité écnmique et financière BK CONSULTANTS 2002-2014 NECESSITE D

Plus en détail

La fourniture de biens et facteurs publics en présence de ménages et d entreprises mobiles

La fourniture de biens et facteurs publics en présence de ménages et d entreprises mobiles La fournture de bens et facteurs publcs en présence de ménages et d entreprses mobles Pascale Duran-Vgneron évrer 007 Le modèle On suppose un pays drgé par un gouvernement central ayant compétence sur

Plus en détail

Le Potentiel chimique

Le Potentiel chimique 44 Le Potentel chmque PIERRE DUHEM (1861 1916) 44.1 Grandeurs molares partelles 44.1.1 Varables de Gbbs Système polyphasé Nous étuderons dans la sute un système thermodynamque formé de pluseurs phases

Plus en détail

PUISSANCE EN REGIME SINUSOIDAL

PUISSANCE EN REGIME SINUSOIDAL UISSANCE EN REGIME SINUSOIDAL 1 - DEFINITIONS 1.1 ussance en cntnu I D U En cntnu la pussance absrbée par un dpôle D traversé par un curant d'ntensté I sus la tensn U s'exprme par la relatn : = U I 1.

Plus en détail

Proposition d'une solution au problème d initialisation cas du K-means

Proposition d'une solution au problème d initialisation cas du K-means Proposton d'une soluton au problème d ntalsaton cas du K-means Z.Guelll et L.Zaou, Unversté des scences et de la technologe d Oran MB, Unversté Mohamed Boudaf USTO -BP 505 El Mnaouer -ORAN - Algére g.zouaou@gmal.com,

Plus en détail

Rapport relatif à l'écart salarial - lettre d'accompagnement: formulaire abrégé

Rapport relatif à l'écart salarial - lettre d'accompagnement: formulaire abrégé Rapprt relatif à l'écart salarial - lettre d'accmpagnement: frmulaire abrégé Sur la base des cnditins énncées dans la li sur l'écart salarial, vtre entreprise dit, dans les tris mis de la clôture de l'exercice

Plus en détail

1 Introduction. 2 Définitions des sources de tension et de courant : Cours. Date : A2 Analyser le système Conversion statique de l énergie. 2 h.

1 Introduction. 2 Définitions des sources de tension et de courant : Cours. Date : A2 Analyser le système Conversion statique de l énergie. 2 h. A2 Analyser le système Converson statque de l énerge Date : Nom : Cours 2 h 1 Introducton Un ConVertsseur Statque d énerge (CVS) est un montage utlsant des nterrupteurs à semconducteurs permettant par

Plus en détail

KDJHU HQHUJ\ manuel de l'xwlolvdteur tebis

KDJHU HQHUJ\ manuel de l'xwlolvdteur tebis manuel de l' teur tebis SOMMAIRE SOMMAIRE Page 1. PRESENTATION GENERALE DU SITE HAGER-ENERGY... 2 2. CONNEXION AU SITE... 3 3.... 4 3.1 COMPTE... 4 3.2 PAGE D ACCUEIL... 5 3.3 APPAREILS... 5 3.4 MON LOGEMENT...

Plus en détail

Programme de suivi et contrôle des factures publiques d électricité. Appel à manifestation d intérêt

Programme de suivi et contrôle des factures publiques d électricité. Appel à manifestation d intérêt Prgramme de suivi et cntrôle des factures publiques d électricité Appel à manifestatin d intérêt Mars 2011 1 TABLE DES MATIERES 1 JUSTIFICATION DU PROGRAMME...3 2 DEFINITION DU PROGRAMME...4 2.1 LE CONTENU

Plus en détail

FORMATION INNOVATION MANAGEMENT

FORMATION INNOVATION MANAGEMENT FORMATION INNOVATION MANAGEMENT Atelier de 3 jurs «Réinventer sn activité» à destinatin de chefs d entreprises Dates : 24/11, 08/12 et 09/12 Lieu : Chambre de Cmmerce du Luxemburg Frais d'inscriptin :

Plus en détail

Informations de l'unité d'enseignement Implantation. Cursus de. Intitulé. Code. Cycle 1. Bloc 1. Quadrimestre 1-2. Pondération 5. Nombre de crédits 5

Informations de l'unité d'enseignement Implantation. Cursus de. Intitulé. Code. Cycle 1. Bloc 1. Quadrimestre 1-2. Pondération 5. Nombre de crédits 5 Informatons de l'unté d'ensegnement Implantaton ECAM Cursus de Bacheler en Scences ndustrelles Informatque et communcaton B1030 Cycle 1 Bloc 1 Quadrmestre 1-2 Pondératon 5 Nombre de crédts 5 Nombre d heures

Plus en détail

Pour ce problème, une analyse est proposée à l adresse : http://www.ac-amiens.fr/pedagogie/maths/new/ue2007/synthese_atelier_annette_alain.

Pour ce problème, une analyse est proposée à l adresse : http://www.ac-amiens.fr/pedagogie/maths/new/ue2007/synthese_atelier_annette_alain. Pour ce problème, une analyse est proposée à l adresse : http://www.ac-amens.fr/pedagoge/maths/new/ue2007/synthese_ateler_annette_alan.pdf 1 La règle du jeu Un drecteur de casno se propose d nstaller le

Plus en détail

SYSTÈME TOUT AIR, À DÉBIT CONSTANT, MONO-GAINE

SYSTÈME TOUT AIR, À DÉBIT CONSTANT, MONO-GAINE TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR Tâche T4.2 : Mise en service des installatins Cmpétence C1.2 : Classer, interpréter, analyser Thème : S5 : Technlgie des installatins frigrifiques Séquence

Plus en détail

Mesure avec une règle

Mesure avec une règle Mesure avec une règle par Matheu ROUAUD Professeur de Scences Physques en prépa, Dplômé en Physque Théorque. Lycée Alan-Fourner 8000 Bourges ecrre@ncerttudes.fr RÉSUMÉ La mesure d'une grandeur par un système

Plus en détail

Contrats prévoyance des TNS : Clarifier les règles pour sécuriser les prestations

Contrats prévoyance des TNS : Clarifier les règles pour sécuriser les prestations Contrats prévoyance des TNS : Clarfer les règles pour sécurser les prestatons Résumé de notre proposton : A - Amélorer l nformaton des souscrpteurs B Prévor plus de souplesse dans l apprécaton des revenus

Plus en détail

Enseignement secondaire. PHYSI Physique Programme

Enseignement secondaire. PHYSI Physique Programme Ensegnement secondare Dvson supéreure PHYSI Physque Programme 3CB_3CC_3CF_3MB_3MC_3MF Langue véhculare : franças Nombre mnmal de devors par trmestre : 1 PHYSI_3CB_3CC_3CF_3MB_3MC_3MF_PROG_10-11 Page 1

Plus en détail

TAI054 Utiliser un logiciel de gestion de parc (généralités) TABLE DES MATIERES

TAI054 Utiliser un logiciel de gestion de parc (généralités) TABLE DES MATIERES Apprt d infrmatins et de cnnaissances TAI054 Utiliser un lgiciel de gestin de parc (généralités) TABLE DES MATIERES 1 INTRODUCTION... 2 2 FONCTIONS DES LOGICIELS DE GESTION DE PARC... 3 2.1 ACQUISITION

Plus en détail

Ecrire un post. Tutoriel WordPress v2.0. http://bmaconcept.alsteens.be - email : bmaconcept@alsteens.be. 25/06/2007 Fiche 03

Ecrire un post. Tutoriel WordPress v2.0. http://bmaconcept.alsteens.be - email : bmaconcept@alsteens.be. 25/06/2007 Fiche 03 Tutriel WrdPress v2.0 25/06/2007 Fiche 03 http://bmacncept.alsteens.be - email : bmacncept@alsteens.be Ecrire un pst. Pur écrire un pst, cnnectez-vus en tant qu administrateur u éditeur en fnctin des drits

Plus en détail

Dans un mélange, tous les constituants ont le même statut thermodynamique.

Dans un mélange, tous les constituants ont le même statut thermodynamique. Mélanges et solutons I_ Défntons et composton. Défntons Dans un mélange, tous les consttuants ont le même statut thermodynamque. Lorsque dans un mélange solde ou lqude, un des consttuants, appelé solvant,

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION DU SITE INTERNET (PUBLIER)

MANUEL D UTILISATION DU SITE INTERNET (PUBLIER) MANUEL D UTILISATION DU SITE INTERNET (PUBLIER) Chapitre 3 : Page d accueil La page d accueil est la page d entrée sur le site internet Que cntient-elle? Menu principal (haut gauche) Cmme pur tutes les

Plus en détail

Mesures et modélisation des solubilités mutuelles dans les systèmes aqueux hydrocarbures-alcanolamines

Mesures et modélisation des solubilités mutuelles dans les systèmes aqueux hydrocarbures-alcanolamines Mesures et modélsaton des solubltés mutuelles dans les systèmes aqueux hydrocarbures-alcanolamnes Salm Mokraou To cte ths verson: Salm Mokraou. Mesures et modélsaton des solubltés mutuelles dans les systèmes

Plus en détail

Schlüter -KERDI-BOARD. Support de pose, panneau d agencement, étanchéité composite (SPEC)

Schlüter -KERDI-BOARD. Support de pose, panneau d agencement, étanchéité composite (SPEC) Schlüter -KERDI-BOARD Support de pose, panneau d agencement, étanchété composte (SPEC) Schlüter -KERDI-BOARD Schlüter -KERDI-BOARD Le support de pose unversel pour carrelages Important! Qu l s agsse d

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE PHALSBOURG REGLEMENT DE FACTURATION DE LA REDEVANCE INCITATIVE

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE PHALSBOURG REGLEMENT DE FACTURATION DE LA REDEVANCE INCITATIVE COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE PHALSBOURG REGLEMENT DE FACTURATION DE LA REDEVANCE INCITATIVE Vté en cnseil cmmunautaire le 26 mars 2012 SOMMAIRE Article 1 : Objet du présent règlement... 3 Article

Plus en détail

SECONDAIRE : ÉCONOMIE DISTRIBUTION DU REVENU AU CANADA : ACTIVITÉ 1 DE 2

SECONDAIRE : ÉCONOMIE DISTRIBUTION DU REVENU AU CANADA : ACTIVITÉ 1 DE 2 SECONDAIRE : ÉCONOMIE DISTRIBUTION DU REVENU AU CANADA : ACTIVITÉ 1 DE 2 Objectif : Cette activité se divise en deux parties. Dans la première activité, les élèves cmprendrnt ce qu est le revenu. Ils explrernt

Plus en détail

TVA Luxembourg à pàrtir 01/2015 Statut: 28 novembre 2014

TVA Luxembourg à pàrtir 01/2015 Statut: 28 novembre 2014 TVA Luxemburg à pàrtir 01/2015 Statut: 28 nvembre 2014 Table de matière 1. Avant-prps... 2 2. Exigences... 2 3. Qui est cncerné?... 2 4. Cnversin des nuveaux taux de TVA... 2 5. Mdificatin en détail...

Plus en détail

Gestion et stratégie Utilisateur

Gestion et stratégie Utilisateur Geston et stratége Utlsateur GESTION ET STRATEGIE UTILISATEUR...2 1.) Comment gérer des utlsateurs?...2 1.1) Geston des utlsateurs en groupe de traval...2 1.2) Geston des utlsateurs par domane...2 Rôle

Plus en détail

Présentation de Mindjet on-premise

Présentation de Mindjet on-premise Présentatin de Mindjet n-premise Mindjet Crpratin Numér gratuit : 877- Mindjet 1160 Battery Street East San Francisc CA 94111 États- Unis Téléphne : 415-229-4200 Fax : 415-229-4201 www.mindjet.cm 2012

Plus en détail

SITE INTERNET DE FRANCE GALOP ESPACE PROFESSIONNEL GUIDE GÉNÉRAL DES FONCTIONS ACCESSIBLES AU PUBLIC

SITE INTERNET DE FRANCE GALOP ESPACE PROFESSIONNEL GUIDE GÉNÉRAL DES FONCTIONS ACCESSIBLES AU PUBLIC SITE INTERNET DE FRANCE GALOP ESPACE PROFESSIONNEL GUIDE GÉNÉRAL DES FONCTIONS ACCESSIBLES AU PUBLIC Site ptimisé pur : Micrsft Internet Explrer versin 6.0 et plus, Netscape versin 9.0 et plus, Opéra versin

Plus en détail

CENTRE DE RESSOURCES. Le tableur, outil d aide à la décision. Université Paris 2 PEDAGOGIQUES

CENTRE DE RESSOURCES. Le tableur, outil d aide à la décision. Université Paris 2 PEDAGOGIQUES CENTRE DE RESSOURCES PEDAGOGIQUES Université Paris 2 Le tableur, util d aide à la décisin 1 Partie thérique... 3 Qu est-ce qu un tableur?... 3 Les cellules... 3 Les plages... 3 La saisie des dnnées...

Plus en détail

Intégration «SugarCRM Asterisk» Ajouter la Téléphonie à votre CRM

Intégration «SugarCRM Asterisk» Ajouter la Téléphonie à votre CRM Intégratin «SugarCRM Asterisk» Ajuter la Téléphnie à vtre CRM Un lgiciel CRM sans téléphnie, un nn-sens? Traditinnellement, les mndes de l infrmatique et des télécms nt tujurs été frtement clisnnés. Cnséquence

Plus en détail

Mémoire. Présentée pour l obtention du diplôme de Magister en Physique Option: Physique énergétique. Par: SALHI Khelifa. Thème

Mémoire. Présentée pour l obtention du diplôme de Magister en Physique Option: Physique énergétique. Par: SALHI Khelifa. Thème UNIVERSITE KASDI MEREBAH DE OUARGLA FACULTE DES SCIENCES ET SCIENCES DE L INGENIEUR DEPARTEMENT DE PHYSIQUE N d ordre :.. N Sére : Mémore Présentée pour l obtenton du dplôme de Magster en Physque Opton:

Plus en détail

Manuel. Manuel Utilisateur de l'espace de travail. Sopra Group My ENT. Version 1.00 du mardi 25 février 2014 État : Travail 1/30

Manuel. Manuel Utilisateur de l'espace de travail. Sopra Group My ENT. Version 1.00 du mardi 25 février 2014 État : Travail 1/30 Manuel Spra Grup My ENT Versin 1.00 du mardi 25 février 2014 État : Travail 1/30 Histrique Versin Date Origine de la mise à jur Rédigée par Validée par 1.00 21/02/2012 Créatin pur My ENT V1.1 par Sprgrup

Plus en détail

La Communauté d agglomération Rouen Elbeuf Austreberthe La Commune

La Communauté d agglomération Rouen Elbeuf Austreberthe La Commune Cnventin entre la CREA et la Cmmune de.. pur la valrisatin des Certificats d Ecnmies d Energie durant le prlngement de la 2 ème péride du dispsitif La Cmmunauté d agglmératin Ruen Elbeuf Austreberthe La

Plus en détail

Locallife Leader de l édition d annuaires locaux en ligne, Présent en France depuis octobre 2008

Locallife Leader de l édition d annuaires locaux en ligne, Présent en France depuis octobre 2008 Paris, Nvembre 2008 Lcallife Leader de l éditin d annuaires lcaux en ligne, Présent en France depuis ctbre 2008 Dssier de Presse Lcallife en bref La recherche d infrmatins lcales et le référencement naturel

Plus en détail

Traitement de texte. Chapitre 1

Traitement de texte. Chapitre 1 Chapitre 1 Traitement de texte 1. Définitin Un lgiciel de traitement de texte est utilisé pur saisir, sauvegarder, crriger, mettre en frme et imprimer des dcuments texte (lettres, facture ). Les dcuments

Plus en détail

SIMULATION D UNE UNITE DE

SIMULATION D UNE UNITE DE EXEMPLE D APPLICATION DE PROSIMPLUS SIMULATION D UNE UNITE DE DISTILLATION SOUS VIDE INTERET DE L EXEMPLE Cet exemple illustre la simulatin d une unité de distillatin sus vide d une cupe pétrlière sus

Plus en détail

Chap.6 Description des changements d état d un corps pur

Chap.6 Description des changements d état d un corps pur Chap.6 Descriptin des changements d état d un crps pur 1. Définitins et bservatins expérimentales 1.1. Changement d état Définitins 1.2. Définitin d une phase 1.3. Evlutin de T lrs d un changement d état

Plus en détail

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES - 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES Objectif(s) : Pré requis : Mdalités : Présentatin du tableau de brd, Principes de la remntée des cmptes. Outils de gestin prévisinnelle, d'analyse financière

Plus en détail

Fiche de projet pour les institutions publiques

Fiche de projet pour les institutions publiques Fiche de prjet pur les institutins publiques Infrmatins pratiques Nm de l institutin publique ayant intrduit le prjet: SPF Technlgie de l'infrmatin et de la Cmmunicatin (Fedict). Nm du prjet : egv Mnitr

Plus en détail

(625F) EXCEL MODULAIRE

(625F) EXCEL MODULAIRE (625F) EXCEL MODULAIRE A côté de l ffre traditinnelle, le Cefra vus prpse également une série de frmatins in-cmpany en demi-jurnées. Dans une frmatin in-cmpany, le cntenu des frmatins standard est divisé

Plus en détail

5.2 Améliorations au processus de réexamen

5.2 Améliorations au processus de réexamen 5.2 Améliratins au prcessus de réexamen Intrductin Le CCWG-Respnsabilité prpse un certain nmbre de réfrmes clés au prcessus de demande de réexamen de l'icann, par lequel le Cnseil d'administratin de l'icann

Plus en détail

Tableau croisé dynamique

Tableau croisé dynamique Tableau crosé dynamque Tableau crosé dynamque Excel 2010 Créer un tableau crosé dynamque Un tableau crosé dynamque permet de résumer, d analyser, d explorer et de présenter des données de synthèse. S la

Plus en détail

TP2 Programmation Web - Correction

TP2 Programmation Web - Correction TP2 Prgrammatin Web - Crrectin Un Chat en PHP On veut réaliser une applicatin de chat en ligne. Chaque visiteur s identifie à sn arrivée, ce qui lui permet d apparaître dans l annuaire des persnnes cnnectées.

Plus en détail

Solution : 1. Soit y = α + βt, l équation de la droite considérée. Le problème de régression linéaire s écrit. i=1 2(α + βt i b i )t i

Solution : 1. Soit y = α + βt, l équation de la droite considérée. Le problème de régression linéaire s écrit. i=1 2(α + βt i b i )t i Exercces avec corrgé succnct du chaptre 3 (Remarque : les références ne sont pas gérées dans ce document, par contre les quelques?? qu apparassent dans ce texte sont ben défns dans la verson écran complète

Plus en détail

Constat. Solution proposée par la HES-SO Valais. Tâches et atouts d'un Webmaster, points forts. Public cible, prérequis

Constat. Solution proposée par la HES-SO Valais. Tâches et atouts d'un Webmaster, points forts. Public cible, prérequis Cnstat Désrmais, tutes les entreprises, même les plus petites, se divent d'être présentes sur Internet. La créatin de sites demeure cûteuse, particulièrement en termes de maintenance. Le marché manque

Plus en détail

Méthodes psychométriques utilisées dans le cadre des évaluations des élèves

Méthodes psychométriques utilisées dans le cadre des évaluations des élèves MESURE DES COMPÉTENCES Méthodes psychométrques utlsées dans le cadre des évaluatons des élèves Therry Rocher MENESR-DEPP, bureau de l évaluaton des élèves Cet artcle présente les méthodes psychométrques

Plus en détail

1.3.Codage - Numération

1.3.Codage - Numération 1.3.Cdage - Numératin Plan du chapitre: 1. Cdage de l infrmatin 1. 1.1 Cdage en général : le purqui 1.2 Cdage des caractères : cde ASCII 1.3 Cdage des nmbres entiers : numératin 1.4 Les entiers dans une

Plus en détail

Manuel d utilisation (FR)

Manuel d utilisation (FR) Manuel d utlsatn (FR) AStrO A-151 AStrO 4T A-152 AStrO Frmula A-161 AStrO Frmula 4T A-162 PRO+ A-141 Frmula Versn AStrO V2.05.00 - Versn AStrO 4T V1-05.01 - Versn PRO+ V1.05.00 2 Cdes culeurs : Prt «A»

Plus en détail

CENTRE DE RESSOURCES. Mise en forme de documents (2) Université Paris 2 PEDAGOGIQUES. Université Panthéon Assas

CENTRE DE RESSOURCES. Mise en forme de documents (2) Université Paris 2 PEDAGOGIQUES. Université Panthéon Assas CENTRE DE RESSOURCES PEDAGOGIQUES Université Paris 2 Mise en frme de dcuments (2) Université Panthén Assas Centre de Ressurces Pédaggiques 2012-2013 Écles dctrales Mise en frme de dcuments : travaux pratiques

Plus en détail

Utiliser les activités de cours de Moodle : le Questionnaire

Utiliser les activités de cours de Moodle : le Questionnaire Utiliser les activités de curs de Mdle : le Questinnaire CETTE PROCEDURE DÉCRIT LA MISE EN PLACE ET L UTILISATION DE L ACTIVITÉ DE COURS «QUESTIONNAIRE». PRE-REQUIS : Prcédure «Démarrer sur Mdle» DÉFINITION

Plus en détail

Politique Environnement du groupe GDF SUEZ

Politique Environnement du groupe GDF SUEZ Plitique Envirnnement du grupe GDF SUEZ Cmme tute rganisatin humaine, le grupe GDF SUEZ est en interactin avec l Envirnnement. Le présent dcument précise les principaux enjeux de cette interactin ainsi

Plus en détail

Nous proposons 3 syntaxes au choix :

Nous proposons 3 syntaxes au choix : Slutin d envi de SMS Dcumentatin technique 1. Créatin et gestin de cmpte 2. Envi par email 3. Envi via l interface Web 4. Envi par cmmande http 5. Envi via le lgiciel 123SMS 6. Publipstage SMS persnnalisés

Plus en détail

L'ANALYSE DES ECARTS SUR CHARGES INDIRECTES

L'ANALYSE DES ECARTS SUR CHARGES INDIRECTES L'ANALYSE DES ECARTS SUR CHARGES INDIRECTES Objectif(s) : Analyse des charges indirectes : Pré requis : Mdalités : Ecarts sur Budget, Ecarts sur Activité, Ecarts sur Rendement. Principes des charges indirectes

Plus en détail

La modélisation du risque de crédit dans le cas de portefeuilles «low default»

La modélisation du risque de crédit dans le cas de portefeuilles «low default» ARTICLE METHODOLOGIQUE La mdélisatin du risque de crédit dans le cas de prtefeuilles «lw default» Ex : financements dédiés aux cllectivités lcales et territriales, aux grands crprates, à une clientèle

Plus en détail

Définir les besoins de la société en matière de santé Définition et guide du Collège royal

Définir les besoins de la société en matière de santé Définition et guide du Collège royal Définir les besins de la sciété en matière de santé Définitin et guide du Cllège ryal Préparé en cllabratin avec Lisa Little Cnsulting au nm du Cllège ryal (avril 2012) Intrductin Depuis lngtemps, les

Plus en détail

Fiche pratique N 5. «Elaboration des outils d évaluation des compétences» De quoi s agit-il? 1. Démarche de mise en œuvre

Fiche pratique N 5. «Elaboration des outils d évaluation des compétences» De quoi s agit-il? 1. Démarche de mise en œuvre Fiche pratique N 5 «Elabratin des utils d évaluatin des cmpétences» De qui s agit-il? 1 Evaluer des cmpétences cnsiste, en un instant T, à apprécier le niveau d acquisitin u de maîtrise des cmpétences

Plus en détail

Niveau 2 nde THEME : LA SANTE. Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10

Niveau 2 nde THEME : LA SANTE. Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 Dcument du prfesseur 1/9 Niveau 2 nde THEME : LA SANTE Physique Chimie DÉTERMINATION DE LA CONCENTRATION D UNE ESPÈCE DONNEE PAR LA MÉTHODE DE COMPARAISON Prgramme : BO spécial n 4 du 29/04/10 LA SANTE

Plus en détail

r, q, w, e, 9, 0, -, 7, 8, 5, 6, 4, 2, 3, t, 5Le chiffre indiqué dans le cuvier indique la température de lavage maximale.

r, q, w, e, 9, 0, -, 7, 8, 5, 6, 4, 2, 3, t, 5Le chiffre indiqué dans le cuvier indique la température de lavage maximale. MAISON/BUANDERIE/TEXTE D INTRO : ANNEXE 3 www.cfreet.cm - www.ginetex.net Cmprendre l étiquetage d entretien des textiles L'étiquette d entretien de vtre vêtement vus dnne cinq cnsignes d'entretien : le

Plus en détail

Retour à la rentabilité opérationnelle et résultat net de 4,4 M

Retour à la rentabilité opérationnelle et résultat net de 4,4 M Retur à la rentabilité pératinnelle et résultat net de 4,4 M 28-02-2007 Retur à la rentabilité pératinnelle et résultat net de 4,4 M Chiffre d affaires : 36,3 M en hausse de 71% Résultat net de 12% du

Plus en détail

UNE CHAUDIÈRE ACIER À ÉQUIPER FIOUL AVEC LA PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE INTÉGRÉE.

UNE CHAUDIÈRE ACIER À ÉQUIPER FIOUL AVEC LA PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE INTÉGRÉE. Chaudières fiul MUTINE ÉVOLUTION N OUVELLE MUTINE MUTINE ÉVOLUTION UNE CHAUDIÈRE ACIER À ÉQUIPER FIOUL AVEC LA PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE INTÉGRÉE. un design élégant et mderne, un cnfrt eau chaude

Plus en détail

Les stratégies de Backup dans WSS V3

Les stratégies de Backup dans WSS V3 Les stratégies de Backup dans WSS V3 Quelles snt les différentes slutins de BackUp Nus avns vu au travers des précédents articles différents sujets pur Windws SharePint Services V3. Il nus faut maintenant

Plus en détail

- culture - tourisme - sport - actions sociales

- culture - tourisme - sport - actions sociales NOTICE de demande de subventin - culture - turisme - sprt - actins sciales Le dssier de demande de subventin a été créé dans le but d harmniser les subventins accrdées par la COMPA (Cmmunauté de Cmmunes

Plus en détail

DOCUMENTATION DES SPIP MUTUALISES A USAGE PEDAGOGIQUE

DOCUMENTATION DES SPIP MUTUALISES A USAGE PEDAGOGIQUE DOCUMENTATION DES SPIP MUTUALISES A USAGE PEDAGOGIQUE Les sites disciplinaires utilisent désrmais SPIP en installatin mutualisée. Ce chix répnd à plusieurs impératifs aussi bien éditriaux que techniques.

Plus en détail

PARTIE 1 : MIEUX VOUS CONNAITRE

PARTIE 1 : MIEUX VOUS CONNAITRE Questinnaire à destinatin des assciatins du territire de la Cmmunauté de Cmmunes de Quillebeuf-sur-Seine PARTIE 1 : MIEUX VOUS CONNAITRE Infrmatins pratiques sur vtre assciatin Nm de l assciatin : Président

Plus en détail

Chap.6 Distribution de courant Champ magnétostatique

Chap.6 Distribution de courant Champ magnétostatique Chap.6 Distributin de curant Champ magnétstatique 1. Distributins de curant électrique permanent 1.1. Distributin vlumique de curant 1.2. (Cmplément) Distributin surfacique de curant 1.3. Distributin linéique

Plus en détail

MEMOIRE. Présenté au département des sciences de la matière Faculté des sciences

MEMOIRE. Présenté au département des sciences de la matière Faculté des sciences REPUBLIQUE LERIEN DEMOCRTIQUE ET POPULIRE Mnstère de l ensegnement supéreur et de la recherche scentfque Unversté El-Hadj Lakhdar-BTN- MEMOIRE Présenté au département des scences de la matère Faculté des

Plus en détail