Electromagne tisme 2 : Induction

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Electromagne tisme 2 : Induction"

Transcription

1 Electromgne tisme : Induction Induction de Neumnn Eercice 1 : Clcul d une force électromotrice induite n dispose d'un cdre crré fie de côté comportnt N spires d'un fil conducteur d'etrémités A et C dns un chmp mgnétique B B0 cos t uy. L normle u cdre fit un ngle θ vec u. Eercice : Inductnce propre d une bobine torique n considère un circuit formé de N spires jointives bobinées sur un tore de section rectngulire. n note h s huteur, et b les ryons intérieur et etérieur. cdre y A C y θ cdre 1/ Déterminer son inductnce propre à prtir de l epression du flu propre. / Retrouver cette inductnce propre pr l méthode énergétique. 1/ Clculer l force électromotrice et qui pprît entre les bornes de sortie A et C du cdre. / Vérifier que le potentiel vecteur en un point M quelconque peut s'écrire B M A. 3/ Clculer pr une utre méthode l force électromotrice et. Eercice 3 : Signe d une inductnce mutuelle Deu spires circulires filiformes orientées, notées (1) et (), de centres 1 et, sont représentées ci-dessous dns trois situtions. Ces spires sont perpendiculires u pln de l figure, l prtie en grs étnt située en vnt de ce pln. L orienttion choisie pour chque circuit est indiquée pr une flèche. Dns les deu premières dispositions, notées α et β, les deu spires sont coiles. Dns l dernière, leurs es sont coplnires et orthogonu. 1 TD : Electromgnétisme

2 Indiquer dns chque cs le signe de l inductnce mutuelle entre les deu spires (en le justifint!). Eercice 4 : Étude epérimentle du couplge pr mutuelle entre deu bobines (1) n dispose de deu bobines identiques B 1 et B, chcune d inductnce propre L et de résistnce ohmique r = 8 Ω. n repère les bornes de chque bobine pr les lettres C et D. Les deu bobines sont plcées à proimité l une de l utre. n les connecte en série sns les déplcer de mnière à créer un nouveu dipôle. L conneion se fit selon les deu possibilités suivntes : n limente successivement chcun des dipôles () et (b) pr un cournt sinusoïdl de fréquence f = kh. L mesure du module de l impédnce donne Z = 375 Ω et Z b = 5 Ω. En déduire les vleurs de l inductnce propre L de chque bobine et de l inductnce mutuelle M des deu bobines. Que vut le coefficient de couplge M k? L Eercice 5 : Étude epérimentle du couplge pr mutuelle entre deu bobines () n considère bobines identiques, formées de N spires circulires de ryon, d'inductnce L, que l'on plce de fçon que les bobinges soient coiu, vec le même sens d'enroulement, l distnce entre leurs centres étnt repérée le long de l'e commun pr l longueur d. n se propose de mesurer le couplge entre les bobines en envoynt dns l'une d'elles, dite bobine 1, une tension tringulire et en comprnt cette tension vec l tension induite dns l'utre, celle-ci étnt en circuit ouvert. n brnché en série entre le générteur de fonction et l première bobine une résistnce R = 100 Ω. n néglige l résistnce des bobines. 1/ Fire le schém du montge. / Les trces observées à l'oscilloscope ont l'llure suivnte : Au bornes du générteur : tension tringulire d'mplitude crête à crête 1,4 V et de période T = 1 ms ; Au bornes de l bobine : tension rectngulire d'mplitude crête à crête A vrible selon d, de période T, en phse vec l tension u bornes de l bobine 1. TD : Electromgnétisme

3 d (en cm) A (en mv) Représenter l'llure des signu visulisés à l'oscilloscope. 3/ En fisnt vrier l distnce d entre les bobines, on observe pour l'mplitude A du signl induit les vleurs suivntes : , ,5 8 4,,4 3/1. Écrire les équtions électriques du circuit. 3/. Étblir l'epression de l'inductnce mutuelle M entre les bobines en fonction de l période T du signl d'entrée, de son mplitude crête à crête Δe, de l'mplitude crête à crête A du signl induit et de l résistnce R. 3/3. Clculer (en mh) l'inductnce mutuelle M entre les deu bobines pour chque vleur de d. Commenter. Eercice 6 : Induction mutuelle entre une bobine torique et un fil infini Principe de l pince mpèremétrique Un solénoïde l forme d'un tore de ryon R et de section crrée de côté. Il est constitué de N spires jointives. 3/ n suppose que I t I t et on mesure 0 cos l'intensité i t du cournt induit dns le tore, que l'on ferme sur un mpèremètre (l résistnce totle du circuit torique vut lors R'). 3/1. Déterminer l vleur i t de l'intensité du cournt qui trverse le circuit torique en régime sinusoïdl étbli. 3/. AN : N = 1000 ; = cm ; R = 5 cm ; ω = 100π rd.s -1 ; R' = 1 Ω. Clculer l mplitude du cournt i t. 3/3. Que se psse-t-il pour Lω très grnd devnt R'? Commenter. Eercice 7 : Clcul du coefficient d inductnce mutuelle entre deu spires Soient deu spires conductrices, de même e, de centres respectifs et Ω, de ryons respectifs et b ( b ), distntes de d, prcourues pr des cournts d'intensité respective I et i. n pose tn. d i Ω b I d α R I n plce suivnt l'e un fil infiniment long prcouru pr un cournt I' (orienté dns le sens des croissnts). 1/ Déterminer le flu Φ' du chmp mgnétique B créé pr le fil à trvers le solénoïde. / En déduire l'inductnce mutuelle M entre les deu circuits. 1/ Clcul simplifié 1/1. Clculer le chmp mgnétique B créé pr l grnde spire u point Ω. 1/. En négligent toute vrition de B dns l région de l petite spire, clculer le flu du chmp mgnétique B à trvers l petite spire, 3 TD : Electromgnétisme

4 puis le coefficient d'inductnce mutuelle M0 entre les deu spires. / n tient mintennt compte des vritions de B u voisinge de l'e. Eercice 8 : Couplge mgnétique entre deu circuits oscillnts n considère le montge de l figure suivnte. /1. Pr des considértions de symétries et d'invrince du problème précises, montrer que :,, B M B r e B r e r r dns l bse cylindrique d'e. /. n note B0 ( ) B (0, ). En ppliqunt le théorème de Guss à trvers le cylindre d'e, situé entre et d, de ryon r est suffismment petit, montrer que l'on peut écrire : r db0 Br ( r, ) ( ). d /3. En ppliqunt le théorème d'ampère le long du contour rectngulire représenté sur l figure ci-contre (r n'est plus supposé petit ici), montrer que : d r d B0 B ( r, ) B0 ( ). 4 d r Les résistnces des deu bobines (circuits rigides et immobiles) sont supposées négligebles. n ppelle L l et L les inductnces propres des deu bobines et M l'inductnce mutuelle des deu circuits (M dépend de l position reltive des deu bobines). n note i l et i les intensités des cournts circulnt dns chque circuit. 1/ n s'intéresse d'bord à l'effet du couplge sur le comportement de deu circuits oscillnts dns le cs du régime libre (cs où et 0 ). Dns tout ce qui suit, on supposer que L1 L L et que C 1 et C sont deu condensteurs identiques de cpcité C. 1/1. Écrire le couple d'équtions différentielles uquelles obéissent les tensions v 1 et v. 1/. Eprimer les solutions générles v v t du régime libre. 1 t et + d r / n chrge le condensteur C 1 (C étnt déchrgé). n rélise le montge de l figure suivnte et on ferme l'interrupteur K à l'instnt t = 0. Les conditions initiles sur v 1 et v sont donc : v 0 v et 1 0 v / Montrer que, si l'on tient compte des développements étblis à l question / le coefficient d'inductnce mutuelle M est égl à : 4 b d B0 M M0 8 ( b I d ) /1. Étblir les epressions v1 t et v t. 4 TD : Electromgnétisme

5 /. n se plce dns le cs d'un couplge fible ( M L). Représenter l llure des courbes v1 t et v t. Quelle serit l llure de ces courbes si on tenit compte des résistnces des bobines d'inductnce L (on ne demnde ucun clcul). 3/ n suppose mintennt que l source de tension et est sinusoïdle : e t E cos t v1 t et v. Eprimer t en régime permnent sinusoïdl. Induction de Lorent Eercice 9 : Ril de Lplce verticl Sur deu rils conducteurs fies, constitués de deu tiges verticles et prllèles distntes de l, glisse sns frottement une tige horiontle MM', de msse m, grâce à deu contcts glissnts M et M'. n considère que l'e est prllèle u tiges verticles et l'e y est prllèle à l tige MM'. n négliger les résistnces de l tige MM' et des rils, insi que le chmp propre produit pr les cournts induits. n produit un chmp mgnétique B uniforme et permnent, norml u pln du circuit formé pr l tige MM' et les rils et dirigé suivnt u. n note g gu l'ccélértion de l pesnteur. 1/ Étudier qulittivement l'évolution du système. / Les etrémités supérieures des rils sont reliées à une résistnce R. L tige MM' est bndonnée sns vitesse initile. n désigner pr i t l'intensité du cournt dns le circuit et pr vt l vitesse de l tige, à l'instnt t. /1. Déterminer l force électromotrice induite e dns l tige MM'. En déduire l'éqution électrique du montge. /3. Étblir l'éqution mécnique du montge. /3. Déterminer l loi d évolution de vt. 3/ Déterminer l puissnce des forces de Lplce et l'eprimer en fonction de biln de puissnce. Eercice 10 : Moteur linéire i t. Conclure sur le Le cdre MNPQ (crré, de côté ) est constitué de N spires. Il se déplce dns le référentiel R à l vitesse vc vc e dns un chmp mgnétique de l forme : B, t Bmcos t e v 0 (où v 0 est une constnte). n ppelle E, t le chmp électrique ssocié à ce chmp mgnétique. y P Q N M 5 TD : Electromgnétisme

6 1/ n ppelle R' le référentiel en trnsltion pr rpport à R à l vitesse vc vc e. A l'ide de l force de Lorent, déterminer l reltion entre EB, dns R et E', B ' dns R'. / Pour quelle vitesse du cdre l fém. induite estelle nulle? 3/ Clculer l fém. induite dns le cdre. 4/ En déduire le cournt induit. 5/ Eprimer l force de Lplce subie pr le cdre à l'instnt t. Quelle est s vleur moyenne u cours du temps? Eercice 11 : Dispositif inspiré des rils de Lplce Les deu brres AA' et CC' se déplcent sns frottement sur deu rils horiontu prllèles, dns un chmp mgnétique verticl uniforme. Les deu poulies sont sns msses, insi que les brres, lesquelles possèdent une résistnce R. Déterminer les vitesses des deu brres à l'instnt t schnt qu'à l'instnt initil elles sont nulles. m' A' A Eercice 1 : Glvnomètre à cdre mobile C' C ABCD est un cdre conducteur, de côté, de résistnce R, de coefficient d'utoinduction négligeble, de moment d'inertie J pr rpport à l'e Ω, constitué d'un enroulement de N spires identiques, de surfce S. Il est suspendu à un fil de torsion Ω, de longueur b, de constnte de torsion C (on rppelle que le couple de rppel qui s'eerce sur le fil s'écrit Γ = -Cα, où α est l'ngle de torsion du fil). m y L'ensemble est plongé dns un chmp mgnétique rdil, de norme constnte : B B0 u AB, où u AB AB est le vecteur unitire colinéire à AB. L position du cdre est repérée pr l'ngle α entre l'e et l normle n u cdre. Qund le système est à l'équilibre, α = 0. Au cours de son mouvement, le cdre est soumis à un couple de frottement fluide d h e. dt Le cdre est fermé sur un circuit électrique comportnt un série un générteur de fém E et une résistnce r. Le système est bndonné sns vitesse dns une position définie pr l'ngle / Que se psse-t-il? / Déterminer le moment des forces de Lplce pr rpport à l'e Ω et l fém induite. En déduire l'éqution mécnique du système puis l'éqution électrique du circuit. n poser 0 4 NB0. 3/ Montrer que l'éqution du mouvement du cdre se met sous l forme : 6 TD : Electromgnétisme

7 d d 0 0 dt dt où τ et ω 0 sont des constntes à déterminer en fonction des crctéristiques du système. Discuter des différents mouvements possibles selon les prmètres du problème. 4/ Montrer que l mesure de l position d'équilibre du cdre permet de déterminer le cournt i circulnt dns le circuit électrique. Eercice 13 : scilltions d une spire dns un chmp mgnétique non uniforme Un cdre crré, de msse m, de résistnce R et de côté, se déplce verticlement dns un chmp mgnétique B B0 b uy. n note k l constnte de rideur du ressort et l 0 s longueur à vide. inférieur qui trempe dns un bin de mercure. L totlité de l surfce de R est plongée dns un chmp mgnétique etérieur uniforme et permnent B0 B0e (l'e est orthogonl u pln de l figure). mercure ω A A l'instnt initil, on communique à l roue une vitesse ngulire ω 0. 1/ Déterminer l'évolution de l vitesse ngulire de rottion de l roue. / Effectuer un biln énergétique entre t = 0 et t. K R C I Eercice 15 : Couplge électromécnique entre deu disques en rottion A l'équilibre, le centre du cdre est à l'ltitude 0. n le lâche de l position 0 Z0 sns vitesse initile. 1/ Étblir l'éqution du mouvement et l résoudre. n négliger les frottements dus à l ir. / Effectuer un biln énergétique entre les instnts t et t+dt. n considère deu disques conducteurs, identiques, de msse m, de ryon et de moment m d'inertie J pr rpport à leur e horiontl, utour duquel ils peuvent tourner sns frottement. n relie pr un fil électrique leurs centres 1 et. Deu points de l périphérie, C 1 et C, sont reliés pr l'intermédiire d'un interrupteur K et d'une résistnce R. n dmet que les cournts les prcourent selon C 1 1 et C. Eercice 14 : Roue de Brlow Une roue de Brlow R est modélisée pr un disque métllique homogène de centre, de ryon, de moment d'inertie J pr rpport à son e horiontl utour duquel elle peut tourner librement. Elle est connectée à un circuit électrique comportnt une résistnce R et un condensteur de cpcité C, entre les points et A, son point 7 TD : Electromgnétisme

8 Initilement, les disques tournent dns le même sens vec les vitesses ngulires ω 10 et ω 0. n les B Be, plonge dns le chmp mgnétique uniforme et constnt. A t = 0, on ferme l'interrupteur K. 1/ Étblir les équtions décrivnt 1 t et t en fonction des données. Représenter leur évolution sur un même grphe. n suppose ω 0 > ω 10. / Étblir l'epression de i t. 3/ Effectuer un biln énergétique entre les instnts t et t dt puis entre t = 0 et t. Commenter. 8 TD : Electromgnétisme

Chapitre 11 : L inductance

Chapitre 11 : L inductance Chpitre : inductnce Exercices E. On donne A πr 4π 4 metn N 8 spires/m. () Selon l exemple., µ n A 4π 7 (8) 4π 4 (,5) 5 µh (b) À prtir de l éqution.4, on trouve ξ ξ 4 3 5 6 6,3 A/s E. On donne A πr,5π 4

Plus en détail

Savoir-faire expérimentaux.

Savoir-faire expérimentaux. LYCEE LOUIS DE CORMONTAIGNE. 12 Plce Cormontigne BP 70624. 57010 METZ Cedex 1 Tél.: 03 87 31 85 31 Fx : 03 87 31 85 36 Sciences Appliquées. Svoir-fire expérimentux.. Référentiel.. :. S5 Sciences. Appliquées......

Plus en détail

gfaubert septembre 2010 1

gfaubert septembre 2010 1 Notes de cours Pour l e secondire Compiltion et/ou crétion Guyline Fuert Septemre 00 gfuert septemre 00 Géométrie------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Synthèse de cours (Terminale S) Calcul intégral

Synthèse de cours (Terminale S) Calcul intégral Synthèse de cours (Terminle S) Clcul intégrl Intégrle d une onction continue positive sur un intervlle [;] Dns cette première prtie, on considère une onction continue positive sur un intervlle [ ; ] (

Plus en détail

EXERCICES SUR LES PROPRIETES DES ONDES

EXERCICES SUR LES PROPRIETES DES ONDES EXERCICES SUR LES PROPRIETES DES ONDES EXERCICE 1 : Les ondes rdio Un élève consulte Internet pour récolter des informtions sur les ondes rdio. Il lit: «Lorsqu'une onde rencontre un obstcle de grnde dimension

Plus en détail

Mécanique: chapitre 2. Forces; Moments

Mécanique: chapitre 2. Forces; Moments écnique: chpitre orces; oents INTRDUCTIN Toute ction écnique s'eerçnt sur un objet pour eet soit: de odiier son ouveent ou de le ettre en ouveent, de le intenir en équilibre, de le déorer. Toute ction

Plus en détail

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions Université Joseph Fourier UE MAT 127 Mthémtiques nnée 2009-2010 Chpitre 2 Le prolème de l unicité des solutions 1 Le prolème et quelques réponses : 1.1 Un exemple Montrer que l éqution différentielle :

Plus en détail

ESTIMER LA PRÉCISION DES MESURES

ESTIMER LA PRÉCISION DES MESURES ESTIMER LA PRÉCISION DES MESURES I. Précision d'une mesure directe Une mesure directe est une mesure lue sur un ppreil de mesure. Le résultt d'une mesure directe n'est jmis connu de fçon prfitement excte.

Plus en détail

Séquence 7. Intégration. Sommaire

Séquence 7. Intégration. Sommaire Séquence 7 Intégrtion Sommire. Prérequis. Aire et intégrle d une fonction continue et positive sur [ ; ]. Primitives 4. Primitives et intégrles d une fonction continue 5. Synthèse de l séquence Dns ce

Plus en détail

Théorème de Poincaré - Formule de Green-Riemann

Théorème de Poincaré - Formule de Green-Riemann Chpitre 11 Théorème de Poincré - Formule de Green-Riemnn Ce chpitre s inscrit dns l continuité du précédent. On vu à l proposition 1.16 que les formes différentielles sont bien plus grébles à mnipuler

Plus en détail

Devoir de physique-chimie n 4bis (2H)

Devoir de physique-chimie n 4bis (2H) TS jn 2014 Devoir de physique-chimie n 4bis (2H) Nom:...... LES EXERIES SNT INDEPENDANTS ALULATRIE AUTRISEE PHYSIQUE : ETILE BINAIRE /20 1. Le télescope 8 Les 3 prties sont indépendntes. Document 1 : L

Plus en détail

Ecole Normale Supérieure de Cachan 61 avenue du président Wilson 94230 CACHAN. Concours d admission en 3 ème année Informatique.

Ecole Normale Supérieure de Cachan 61 avenue du président Wilson 94230 CACHAN. Concours d admission en 3 ème année Informatique. C39211 Ecole Normle Supérieure de Cchn 61 venue du président Wilson 94230 CACHAN Concours d dmission en 3 ème nnée Informtique Session 2009 INFORMATIQUE 1 Durée : 5 heures «Aucun document n est utorisé»

Plus en détail

CEM : ETUDE DES DIFFERENTS MODES DE COUPLAGE

CEM : ETUDE DES DIFFERENTS MODES DE COUPLAGE ECOE SUPEIEUE e PASTUGIE TP CEM CEM : ETUDE DES DIFFEENTS MODES DE COUPAGE I ) Introuction DES PETUBATIONS EECTOMAGNETIQUES e but e ce TP consiste à mettre en évience les ifférents moes e couplge es perturbtions

Plus en détail

Chapitre 9: Primitives et intégrales

Chapitre 9: Primitives et intégrales PRIMITIVES ET INTEGRALES 7 Chpitre 9: Primitives et intégrles Prérequis: Limites, dérivées Requis pour: Emen de mturité 9. «À quoi ç sert?» Un peu d histoire Isc Newton (64-77) Les clculs d ire de figures

Plus en détail

STI2D Logique binaire SIN. L' Algèbre de BOOLE

STI2D Logique binaire SIN. L' Algèbre de BOOLE L' Algère de BOOLE L'lgère de Boole est l prtie des mthémtiques, de l logique et de l'électronique qui s'intéresse ux opértions et ux fonctions sur les vriles logiques. Le nom provient de George Boole.

Plus en détail

Relations binaires. Table des matières. Marc SAGE. 18 octobre 2007. 1 Amuse gueule 2. 2 Combinatoire dans les quotients 2. 3 Problème d extréma 3

Relations binaires. Table des matières. Marc SAGE. 18 octobre 2007. 1 Amuse gueule 2. 2 Combinatoire dans les quotients 2. 3 Problème d extréma 3 Reltions binires Mrc SAGE 8 octobre 007 Tble des mtières Amuse gueule Combintoire dns les quotients 3 Problème d extrém 3 4 Un théorème de point xe 3 5 Sur l conjugisons dns R 3 6 Sur les corps totlement

Plus en détail

Préparation à l'examen écrit de maturité Mathématiques 2013

Préparation à l'examen écrit de maturité Mathématiques 2013 Wechter Loïc Mturité 2013 Mthémtiques Cours de M. Flcoz 2013 Préprtion à l'exmen écrit de mturité Mthémtiques 2013 1.Primitives et intégrles 1.1Primitives (CRM pp.77-80) Une primitive pourrit se définir

Plus en détail

L'algèbre de BOOLE ou algèbre logique est l'algèbre définie pour des variables ne pouvant prendre que deux états.

L'algèbre de BOOLE ou algèbre logique est l'algèbre définie pour des variables ne pouvant prendre que deux états. ciences Industrielles ystèmes comintoires Ppnicol Roert Lycée Jcques Amyot I - YTEME COMBINATOIRE A. Algère de Boole. Vriles logiques: Un signl réel est une grndeur physique en générl continue, on ssocie

Plus en détail

Théorème de Lax Milgram Application au problème de Dirichlet pour l équation de Sturm Liouville

Théorème de Lax Milgram Application au problème de Dirichlet pour l équation de Sturm Liouville Théorème de Lx Milgrm Appliction u problème de Dirichlet pour l éqution de Sturm Liouville Résumé du cours de MEDP Mîtrise de mthémtiques 2000 2001 2001nov18 (medp-lx-milgrm.tex) Dns ce chpitre, on se

Plus en détail

Calcul de la rugosité surfacique

Calcul de la rugosité surfacique VI èmes Journées d Etudes Techniques 200 The Interntionl congress for pplied mechnics L mécnique et les mtériux, moteurs du développement durble du 05 u 07 mi 200, Mrrkech Mroc Clcul de l rugosité surfcique

Plus en détail

Correction de l épreuve CCP 2001 PSI Maths 2 PREMIÈRE PARTIE ) (

Correction de l épreuve CCP 2001 PSI Maths 2 PREMIÈRE PARTIE ) ( Correction de l épreuve CCP PSI Mths PREMIÈRE PARTIE I- Soit t u voisinge de, t Alors ϕt t s = ϕt ρt s ρs Pr hypothèse, l fonction ϕt ϕt est lorsque t, il en est donc de même de ρt s ρt s ρs cr ρ s est

Plus en détail

Tout ce qu il faut savoir en math

Tout ce qu il faut savoir en math Tout ce qu il fut svoir en mth 1 Pourcentge Prendre un pourcentge t % d un quntité : t Clculer le pourcentge d une quntité pr rpport à une quntité b : Le coefficient multiplicteur CM pour une ugmenttion

Plus en détail

INTRODUCTION GENERALE

INTRODUCTION GENERALE Chpitre 1 L'ETAT CRISTALLIN 1 INTRODUCTION GENERALE Les propriétés des mtériux (des solides entre utres) sont définies pr l'rrngement tomique, l microstructure et l nture des liisons chimiques. L'étude

Plus en détail

CAP PRO E SCHEMA : LE MOTEUR

CAP PRO E SCHEMA : LE MOTEUR CAP PRO E SCHEMA : E MOTEUR folio folio folio folio folio folio folio 7 folio 8 folio 9 plque signlétique d un moteur puissnce sorée pr un moteur plque à ornes d un moteur triphsé e couplge étoile e couplge

Plus en détail

Chapitre VI Contraintes holonomiques

Chapitre VI Contraintes holonomiques 55 Chpitre VI Contrintes holonomiques Les contrintes isopérimétriques vues u chpitre précéent ne sont qu un eemple prticulier e contrintes sur les fonctions y e notre espce e fonctions missibles. Dns ce

Plus en détail

Turbine hydraulique Girard simplifiée pour faibles et très faibles puissances

Turbine hydraulique Girard simplifiée pour faibles et très faibles puissances Turbine hydrulique Girrd simplifiée pour fibles et très fibles puissnces Prof. Ing. Zoltàn Hosszuréty, DrSc. Professeur à l'université technique de Kosice Les sites hydruliques disposnt de fibles débits

Plus en détail

TOUT SUR LE TRIANGLE

TOUT SUR LE TRIANGLE PROBLEME de niveu sup rédigé pr R. Ferreol ferreol@mthcurve.com TOUT SUR LE TRIANGLE. DONNÉES ET NOTATIONS 3 points A, B, C non lignés d un pln ffine euclidien P orienté de fçon à ce que (AB, AC ) soit

Plus en détail

Induction électromagnétique

Induction électromagnétique Induction électromagnétique Sommaire I) Théorie de l induction électromagnétique..2 A. Introduction 2 B. Notion de force électromotrice 3 C. Loi de Faraday..5 D. Quelques applications.7 Spire circulaire

Plus en détail

CHAPITRE 5 ANALYSE EN REGIME SINUSOIDAL

CHAPITRE 5 ANALYSE EN REGIME SINUSOIDAL CHAPITRE 5 ANALYSE EN REGIME SINUSOIDAL H.W. Bode (95-98), mthémticien et physicien méricin. Bode entr dès 99 ux Bell Lbs, où il trvill vec Fry et Nyquist sur l théorie des circuits et des systèmes. Il

Plus en détail

ÉLECTROMAGNÉTISME BLINDAGE ELECTROMAGNETIQUE

ÉLECTROMAGNÉTISME BLINDAGE ELECTROMAGNETIQUE Spé ψ 1-11 Devoir n ÉLECTROMAGNÉTISME LINDAGE ELECTROMAGNETIQUE Ce problème s intéresse à certains aspects du blindage électromagnétique par des conducteurs La section A rassemble quelques rappels destinés

Plus en détail

S il ne peut être déterminé en raison d'excavations et de remblais antérieurs, la référence est le terrain naturel environnant.

S il ne peut être déterminé en raison d'excavations et de remblais antérieurs, la référence est le terrain naturel environnant. Annexe A MESSAGE TYPE 8. COMMENTAIRES DES DEFINITIONS DE L ANNEXE NOTIONS ET METHODES DE MESURE 1. TERRAIN DE RÉFÉRENCE 1.1 Terrin de référence Le terrin de référence équivut u terrin nturel. S il ne peut

Plus en détail

Résumé du cours d analyse de maths spé MP

Résumé du cours d analyse de maths spé MP 1 TOPOLOGE Résumé du cours d nlyse de mths spé MP 1 Topologie 1) Normes, normes équivlentes Une norme sur l espce vectoriel E est une ppliction N de E dns R vérifint : x E, N(x). x E, (N(x) = x = ) (xiome

Plus en détail

Document créé le 28 novembre 2013 Lien vers la dernière mise à jour de ce document Lien vers les exercices de ce chapitre

Document créé le 28 novembre 2013 Lien vers la dernière mise à jour de ce document Lien vers les exercices de ce chapitre Document créé le 28 novembre 2013 Lien vers l dernière mise à jour de ce document Lien vers les exercices de ce chpitre Chpitre 20 Intégrtion Sommire 20.1 Continuité uniforme.................................

Plus en détail

Exercices corrigés 9325 = 2 4662 + 1 4662 = 2 2331 + 0 2331 = 2 1165 + 1

Exercices corrigés 9325 = 2 4662 + 1 4662 = 2 2331 + 0 2331 = 2 1165 + 1 Grenoble INP Pgor 1ère nnée Exercices corrigés Anlyse numérique NB : Les exercices corrigés ici sont les exercices proposés durnt les sénces de cours. Les corrections données sont des corrections plus

Plus en détail

3.8. 1 Estimation de l aire d une région curviligne. Exemple 1 Estimer l aire de la région sous une hyperbole. Solution

3.8. 1 Estimation de l aire d une région curviligne. Exemple 1 Estimer l aire de la région sous une hyperbole. Solution .8 Aperçu de l intégrle.8 APERÇU DE L INTÉGRALE Estimtion de l ire d une région curviligne Erreur d pproimtion Aire ecte d une région curviligne 4 Intégrle définie 5 Intégrle définie négtive 6 Propriétés

Plus en détail

3 LES OUTILS DE DESCRIPTION D UNE FONCTION LOGIQUE

3 LES OUTILS DE DESCRIPTION D UNE FONCTION LOGIQUE 1GEN ciences et Techniques Industrielles Pge 1 sur 7 Automtique et Informtiques Appliquées Génie Énergétique Première 1 - LA VARIABLE BINAIRE L électrotechnique, l électronique et l mécnique étudient et

Plus en détail

GESTION DU CABLAGE DES MASSES ELECTRIQUES DANS UN VEHICULE AUTOMOBILE - Application C.E.M

GESTION DU CABLAGE DES MASSES ELECTRIQUES DANS UN VEHICULE AUTOMOBILE - Application C.E.M GESTION DU CABLAGE DES MASSES ELECTRIQUES DANS UN VEHICULE AUTOMOBILE - Appliction C.E.M Fbrice Duvl To cite this version: Fbrice Duvl. GESTION DU CABLAGE DES MASSES ELECTRIQUES DANS UN VE- HICULE AUTOMOBILE

Plus en détail

Chimie Avancement d une réaction chimique Chap.8

Chimie Avancement d une réaction chimique Chap.8 ère S Thème : Couleurs et imges TP n 6 Chimie Avncement d une réction chimique Chp.8 Notions et contenus Réction chimique réctif limitnt stœchiométrie notion d vncement Compétences eigiles Identifier le

Plus en détail

Module 2 : Déterminant d une matrice

Module 2 : Déterminant d une matrice L Mth Stt Module les déterminnts M Module : Déterminnt d une mtrice Unité : Déterminnt d une mtrice x Soit une mtrice lignes et colonnes (,) c b d Pr définition, son déterminnt est le nombre réel noté

Plus en détail

Tournez la page S.V.P.

Tournez la page S.V.P. 17 Tourne la page S.V.P. Le problème est constitué de quatre parties indépendantes La mesure de l intensité d un courant électrique peut nécessiter des méthodes très éloignées de celle utilisée dans un

Plus en détail

semestre 3 des Licences MISM annnée universitaire 2004-2005

semestre 3 des Licences MISM annnée universitaire 2004-2005 MATHÉMATIQUES 3 semestre 3 des Licences MISM nnnée universitire 24-25 Driss BOULARAS 2 Tble des mtières Rppels 5. Ensembles et opértions sur les ensembles.................. 5.. Prties d un ensemble.........................

Plus en détail

Des extraits de cette norme seront présentés pour la compréhension de la démarche.

Des extraits de cette norme seront présentés pour la compréhension de la démarche. Estimtion de l incertitude de l mesure : Appliction à l incertitude sur le clcul de l concentrtion d EDTA lors de l détermintion de l dureté d une eu nturelle Pour cette démrche, nous nous ppuierons sur

Plus en détail

ACCESSOIRES OXYGENOTHERAPIE ACCESSOIRES

ACCESSOIRES OXYGENOTHERAPIE ACCESSOIRES OXYGENOTHERAPIE HUMIDIFICATEURS IR médicl dministré u ptient pr voies respirtoires. Il se visse à l sortie d un déitmètre (à ille ou ien précliré) et s utilise vec de l eu stérile. Principles crctéristiques

Plus en détail

Université Paris-Dauphine DUMI2E. UFR Mathématiques de la décision. Notes de cours. Analyse 2. Filippo SANTAMBROGIO

Université Paris-Dauphine DUMI2E. UFR Mathématiques de la décision. Notes de cours. Analyse 2. Filippo SANTAMBROGIO Université Pris-Duphine DUMI2E UFR Mthémtiques de l décision Notes de cours Anlyse 2 Filippo SANTAMBROGIO Année 2008 2 Tble des mtières 1 Optimistion de fonctions continues et dérivbles 5 1.1 Continuité........................................

Plus en détail

VIBRATIONS COUPLEES AVEC LE VENT

VIBRATIONS COUPLEES AVEC LE VENT VIBRATIONS OPLEES AVE LE VENT Pscl Hémon Lbortoire d Hydrodynmique, LdHyX Ecole Polytechnique, Pliseu Octobre 00 Vibrtions couplées vec le vent Si vous pense que j i révélé des secrets, je m en ecuse.

Plus en détail

Magister en : Génie Mécanique

Magister en : Génie Mécanique الجمهورية الجزاي رية الديمقراطية الشعبية République Algérienne Démocrtique et Populire وزارة التعليم العالي و البحث العلمي Ministère de l enseignement supérieur et de l recherche scientifique Université

Plus en détail

Electricité et magnétisme - TD n 10 Induction

Electricité et magnétisme - TD n 10 Induction Electricité et magnétisme - TD n 1 Induction 1. Inductance mutuelle - transformateur On considère un solénoïde de section circulaire, de rayon R 1, de longueur, et constitué de N 1 spires. A l intérieur

Plus en détail

Calibration absolue par la mesure du faisceau direct

Calibration absolue par la mesure du faisceau direct DNPA Clibrtion 16-01-04 1 Clibrtion bsolue pr l mesure du fisceu direct 1- Introduction Les différentes méthodes permettnt de fire des mesures bsolues en diffusion de neutrons ux petits ngles (DNPA) sont

Plus en détail

4. PROTECTION À L OUVERTURE

4. PROTECTION À L OUVERTURE 42 4. PROTECTION À L OUVERTURE 4.1. Générlités Afin de lever l miguïté de l norme NF EN 16005 sur l exigence des prgrphes 4.6.2.1 et 4.6.3.1 (4) qunt à l définition de «lrge proportion», suf nlyse de risque

Plus en détail

LICENCE DE MATHÉMATIQUES DEUXIÈME ANNÉE. Unité d enseignement LCMA 4U11 ANALYSE 3. Françoise GEANDIER

LICENCE DE MATHÉMATIQUES DEUXIÈME ANNÉE. Unité d enseignement LCMA 4U11 ANALYSE 3. Françoise GEANDIER LICENCE DE MATHÉMATIQUES DEUXIÈME ANNÉE Unité d enseignement LCMA 4U ANALYSE 3 Frnçoise GEANDIER Université Henri Poincré Nncy I Déprtement de Mthémtiques . Tble des mtières I Séries numériques. Séries

Plus en détail

2.1 Comment implanter en C un reconnaisseur de mots? Aut2 q 0 q 1

2.1 Comment implanter en C un reconnaisseur de mots? Aut2 q 0 q 1 Lngges Automtes Non-déterminisme Grmmires Attiuées et Génértives Expressions régulières Correction Prtielle de Progrmmes Ceci n'est ps un cours de Lngge C++ 2.1 Comment implnter en C un reconnisseur de

Plus en détail

Les hacheurs à liaison directe

Les hacheurs à liaison directe es hacheurs à liaison directe Exercice IX Un hacheur quatre quadrants alimente l induit d une machine à courant continu à aimants permanents. a charge mécanique accouplée sur l arbre de la machine n est

Plus en détail

This is an author-deposited version published in: http://sam.ensam.eu Handle ID:.http://hdl.handle.net/10985/7656

This is an author-deposited version published in: http://sam.ensam.eu Handle ID:.http://hdl.handle.net/10985/7656 Science Arts & Métiers (SAM) is n open ccess repository tht collects the work of Arts et Métiers PrisTech reserchers nd mkes it freely ville over the we where possile. This is n uthor-deposited version

Plus en détail

Techniques d analyse de circuits

Techniques d analyse de circuits Chpitre 3 Tehniques d nlyse de iruits Ce hpitre présente différentes méthodes d nlyse de iruits. Ces méthodes permettent de simplifier l nlyse de iruits ontennt plusieurs éléments. Bien qu on peut résoudre

Plus en détail

S 5 F I) Notion de champ magnétique : 1) Mise en évidence : a) Expérience :

S 5 F I) Notion de champ magnétique : 1) Mise en évidence : a) Expérience : Chapitre 5 : CHAMP MAGNETIQUE S 5 F 1) Mise en évidence : a) Expérience : Des petites aiguilles aimantées montées sur pivots sont disposées près d'un aimant droit. Chaque aiguille constitue un dipôle orienté.

Plus en détail

ANALYSE NUMERIQUE NON-LINEAIRE

ANALYSE NUMERIQUE NON-LINEAIRE Université de Metz Licence de Mthémtiques - 3ème nnée 1er semestre ANALYSE NUMERIQUE NON-LINEAIRE pr Rlph Chill Lbortoire de Mthémtiques et Applictions de Metz Année 010/11 1 Tble des mtières Chpitre

Plus en détail

Conseils et astuces pour les structures de base de la Ligne D30

Conseils et astuces pour les structures de base de la Ligne D30 Conseils et stuces pour les structures de bse de l Ligne D30 Conseils et stuces pour l Ligne D30 Ligne D30 - l solution élégnte pour votre production. Rentbilité optimle et méliortion continue des séquences

Plus en détail

Détermination des épaisseurs Formule générale

Détermination des épaisseurs Formule générale Formule générle Hors le cs des vitrges pour le bâtiment, trité pr l NF DTU 39 P4, on peut clculer à l ide des formules de Timoshenko : - l épisseur minimle à donner ux vitrges plns monolithiques soumis

Plus en détail

Séquence 8. Probabilité : lois à densité. Sommaire

Séquence 8. Probabilité : lois à densité. Sommaire Séquence 8 Proilité : lois à densité Sommire. Prérequis 2. Lois de proilité à densité sur un intervlle 3. Lois uniformes 4. Lois exponentielles 5. Synthèse de l séquence Dns cette séquence, on introduit

Plus en détail

Cours d Analyse IV Suites et Séries de fonctions

Cours d Analyse IV Suites et Séries de fonctions Université Clude Bernrd, Lyon I Licence Sciences, Technologies & Snté 43, boulevrd 11 novembre 1918 Spécilité Mthémtiques 69622 Villeurbnne cedex, Frnce L. Pujo-Menjouet pujo@mth.univ-lyon1.fr Cours d

Plus en détail

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L'ENSIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L'ENSIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE RPUBLIQU ALGRINN DMORAIQU POPULAIR MINIR D L'NIGNMN UPRIUR D LA RHRH INIFIQU UNIVRI D BANA FAUL D HNOLOGI DPARMN D MANIQU MMOIR PRN POUR L OBNION DU DIPLOM D MAGIR pécilité : MANIQU Option : NRGIQU PAR

Plus en détail

3- Les taux d'intérêt

3- Les taux d'intérêt 3- Les tux d'intérêt Mishkin (2007), Monnie, Bnque et mrchés finnciers, Person Eduction, ch. 4 et 6 Vernimmen (2005), Finnce d'entreprise, Dlloz, ch. 20 à 22 1- Mesurer les tux d'intérêt comprer les différents

Plus en détail

Licence M.A.S.S. Cours d Analyse S4

Licence M.A.S.S. Cours d Analyse S4 Université Pris I, Pnthéon - Sorbonne Licence MASS Cours d Anlyse S4 Jen-Mrc Brdet (Université Pris 1, SAMM) UFR 27 et Equipe SAMM (Sttistique, Anlyse et Modélistion Multidisiplinire) Université Pnthéon-Sorbonne,

Plus en détail

Programmes des classes préparatoires aux Grandes Ecoles

Programmes des classes préparatoires aux Grandes Ecoles Progrmmes des clsses préprtoires ux Grndes Ecoles Filière : scientifique Voie : Mthémtiques et physique (MP) Discipline : Mthémtiques Seconde nnée Clsse préprtoire MP Progrmme de mthémtiques Tble des mtières

Plus en détail

Exercice n 1: PRINCIPE DE L'ALLUMAGE D'UNE VOITURE (6,5 points)

Exercice n 1: PRINCIPE DE L'ALLUMAGE D'UNE VOITURE (6,5 points) Exercice n 1: PRINCIPE DE L'ALLUMAGE D'UNE VOITURE (6,5 points) Afrique 2007 http://labolycee.org 1.La batterie : principe de fonctionnement La batterie d'une voiture est un accumulateur au plomb constitué

Plus en détail

SERIE DE TRAVAUX DIRIGES 1 (EXERCICES D ELECTROSTATIQUE)

SERIE DE TRAVAUX DIRIGES 1 (EXERCICES D ELECTROSTATIQUE) TD Electosttique ETL7 UNIVERSITE DJILLALI LIABES FACULTE DES SCIENCES DE L INGENIEUR DEPARTEENT ELECTROTECHNIUE SERIE DE TRAVAU DIRIGES 1 (EERCICES D ELECTROSTATIUE) EERCICE 1 Tois chges sont plcées ux

Plus en détail

Intégration sur un intervalle quelconque MP

Intégration sur un intervalle quelconque MP ntégrtion sur un intervlle quelconque MP 9 décembre 22 Dns ce chpitre, on définit l notion de fonction continue pr morceu et intégrble sur un intervlle quelconque. Cel nous permettr de donner un sens à

Plus en détail

Observation : Le courant induit circule dans le sens opposé.

Observation : Le courant induit circule dans le sens opposé. 2 e BC 3 Induction électromagnétique 21 Chapitre 3: Induction électromagnétique 1. Mise en évidence du phénomène : expériences fondamentales a) Expérience 1 1. Introduisons un aimant dans une bobine connectée

Plus en détail

CHAPITRE CP1 C Conversion électromagnétique statique

CHAPITRE CP1 C Conversion électromagnétique statique PSI Brizeux Ch. CP1: Conversion électromagnétique statique 1 CHAPITRE CP1 C Conversion électromagnétique statique Les sources d énergie, naturelles ou industrielles, se trouvent sous deux formes : thermique

Plus en détail

Ludovic LOPES. Lycée Léonard de Vinci - 62228 Calais Cedex

Ludovic LOPES. Lycée Léonard de Vinci - 62228 Calais Cedex U N I O N D E S P R O F E S S E U R S D E P H Y S I Q U E E T D E C H I M I E 1 Méthode de l réction prépondérnte : proposition d une pproche quntittive systémtisée pr Lycée Léonrd de Vinci - 62228 Clis

Plus en détail

LITE-FLOOR. Dalles de sol et marches d escalier. Information technique

LITE-FLOOR. Dalles de sol et marches d escalier. Information technique LITE-FLOOR Dlles de sol et mrches d esclier Informtion technique Recommndtions pour le clcul et l pose de LITE-FLOOR Générlités Cette rochure reprend les règles de se à respecter pour grntir l rélistion

Plus en détail

Electrovanne double Dimension nominale Rp 3/8 - Rp 2 DMV-D/11 DMV-DLE/11

Electrovanne double Dimension nominale Rp 3/8 - Rp 2 DMV-D/11 DMV-DLE/11 Electrovnne double Dimension nominle 3/8 - DMV-D/11 DMV-DLE/11 7.30 M Edition 11.13 Nr. 223 926 1 6 Technique L électrovnne double DUNGS DMV intère deux électrovnnes dns un même bloc compct : - vnnes d

Plus en détail

PY401os (2011-2012) Vous pouvez prévisualiser ce test, mais s'il s'agit d'une tentative réelle, vous serez bloqué en raison de : Navigation du test

PY401os (2011-2012) Vous pouvez prévisualiser ce test, mais s'il s'agit d'une tentative réelle, vous serez bloqué en raison de : Navigation du test Navigation PY401os (2011-2012) Collège École de Commerce PER Université Impressum Connecté sous le nom «Bernard Vuilleumier» (Déconnexion) Réglages Outils de travail Outils de travail Accueil Cours Collège

Plus en détail

LE PROCESSUS ( la machine) la fonction f. ( On lit : «fonction f qui à x associe f (x)» )

LE PROCESSUS ( la machine) la fonction f. ( On lit : «fonction f qui à x associe f (x)» ) SYNTHESE ( THEME ) FONCTIONS () : NOTIONS de FONCTIONS FONCTION LINEAIRE () : REPRESENTATIONS GRAPHIQUES * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Plus en détail

COURS D ANALYSE. Licence d Informatique, première. Laurent Michel

COURS D ANALYSE. Licence d Informatique, première. Laurent Michel COURS D ANALYSE Licence d Informtique, première nnée Lurent Michel Printemps 2010 2 Tble des mtières 1 Éléments de logique 5 1.1 Fbriquer des énoncés........................ 5 1.1.1 Enoncés élémentires.....................

Plus en détail

Dossier de demande de subvention

Dossier de demande de subvention Assocition Demnde de subvention n 12156*01 Loi du 1 er juillet 1901 reltive u contrt d ssocition Dossier de demnde de subvention Vous trouverez dns ce dossier tout ce dont vous vez besoin pour étblir votre

Plus en détail

mémento de mathématiques pour les ECE1

mémento de mathématiques pour les ECE1 mémento de mthémtiques pour les ECE1 Abdellh Becht Résumé L objectif de ce mémento est de permettre ux élèves de première nnée des clsses préprtoires ux Ecoles de Commerces, option économique, d voir un

Plus en détail

Partie 4 : La monnaie et l'inflation

Partie 4 : La monnaie et l'inflation Prtie 4 : L monnie et l'infltion Enseignnt A. Direr Licence 2, 1er semestre 2008-9 Université Pierre Mendès Frnce Cours de mcroéconomie suite 4.1 Introduction Nous vons vu dns l prtie introductive que

Plus en détail

/HVV\VWqPHVFRPELQDWRLUHV

/HVV\VWqPHVFRPELQDWRLUHV /HVV\VWqPHVFRPELQDWRLUHV I. Définition On ppelle système combintoire tout système numérique dont les sorties sont exclusivement définies à prtir des vribles d entrée (Figure ). = f(x, x 2,,, x n ) x x

Plus en détail

Allez où bon vous semble, nous garantissons votre sécurité.

Allez où bon vous semble, nous garantissons votre sécurité. L check-list on-rod et off-rod: ussi importnte qu un bon pneu! Avez-vous monté les pneus on-rod / off-rod de Continentl? Vérifié le niveu d huile? Contrôlé l pression des pneus? Vérifié l étt de l roue

Plus en détail

Le Calcul Intégral. niveau maturité. Daniel Farquet

Le Calcul Intégral. niveau maturité. Daniel Farquet Le Clcul Intégrl niveu mturité Dniel Frquet Eté 8 Tble des mtières Introduction Intégrle indéfinie 3. Définitions et générlités................................ 3.. Déf. d une primitive..............................

Plus en détail

DÉRIVÉES. I Nombre dérivé - Tangente. Exercice 01 (voir réponses et correction) ( voir animation )

DÉRIVÉES. I Nombre dérivé - Tangente. Exercice 01 (voir réponses et correction) ( voir animation ) DÉRIVÉES I Nombre dérivé - Tangente Eercice 0 ( voir animation ) On considère la fonction f définie par f() = - 2 + 6 pour [-4 ; 4]. ) Tracer la représentation graphique (C) de f dans un repère d'unité

Plus en détail

WEBDOC DEMANDE D ASSURANCE SOCIALE EN CAS DE FAILLITE OU DE CESSATION FORCÉE

WEBDOC DEMANDE D ASSURANCE SOCIALE EN CAS DE FAILLITE OU DE CESSATION FORCÉE WEBDOC DEMANDE D ASSURANCE SOCIALE EN CAS DE FAILLITE OU DE CESSATION FORCÉE FORMULAIRE À RENVOYER PAR RECOMMANDÉ À : ACERTA CAS, BP 24000, 1000 Bruxelles (Centre de Monnie) Cse destinée à Acert Dte de

Plus en détail

Table des matières Dénombrer et sommer Événements et Probabilités

Table des matières Dénombrer et sommer Événements et Probabilités Tble des mtières 1 Dénombrer et sommer 5 1.1 Rppels ensemblistes............................. 5 1.1.1 Opértions ensemblistes....................... 5 1.1.2 Bijections............................... 7 1.2

Plus en détail

Portes coupe feu EI 2 30 pour tout type de construction

Portes coupe feu EI 2 30 pour tout type de construction L nouvelle génértion de portes coupe feu élégntes Portes coupe feu EI 30 pour tout type de construction L nouvelle génértion de portes métlliques NovoPort Premio devient l référence dns l protection incendie

Plus en détail

CHAPITRE 8 LE CHAMP MAGNETIQUE

CHAPITRE 8 LE CHAMP MAGNETIQUE CHAPTRE 8 LE CHAMP MAGETQUE ) Champ magnétique 1) Magnétisme Phénomène connu depuis l'antiquité. Les corps possédant des propriétés magnétiques sont appelés des aimants naturel (fer, oxyde magnétique de

Plus en détail

Choix binaires avec influences sociales : mode d emploi et conséquences économiques

Choix binaires avec influences sociales : mode d emploi et conséquences économiques Choix binires vec influences sociles : mode d emploi et conséquences économiques Denis Phn * * CREM UMR CNRS 6, Université de Rennes /3/5 Résumé : Cette note propose une synthèse de quelques trvux conscrés

Plus en détail

Automates temporisés. Amal El Fallah Seghrouchni Amal.Elfallah@lip6.fr

Automates temporisés. Amal El Fallah Seghrouchni Amal.Elfallah@lip6.fr Automtes temporisés Aml El Fllh Seghrouchni Aml.Elfllh@lip6.fr Pln Introduction Définition d un utomte temporisé Composition d utomtes temporisés Automtes hybrides Conclusion Le problème à résoudre monde

Plus en détail

SPE PSI DL 8 Pour le 05/12/11

SPE PSI DL 8 Pour le 05/12/11 SPE PSI DL 8 Pour le 05/12/11 CONDUCTION DANS LES METAUX: L'espace est rapporté à un repère O muni d'une base cartésienne ( e, e, e ). Données numériques: - charge de l'électron: -e = - 1,6.10-19 C. -

Plus en détail

L induction électromagnétique et la loi de Faraday (Tous les cours à partir du cours XIX)

L induction électromagnétique et la loi de Faraday (Tous les cours à partir du cours XIX) L induction électromagnétique et la loi de Faraday (Tous les cours à partir du cours XIX) Le phénomène d induction électromagnétique peut être mis en évidence par les deux expériences simples suivantes.

Plus en détail

2.1 L'automate minimal

2.1 L'automate minimal CH.2 Minimistion 2.1 L'utomte miniml 2.2 L'lgorithme de minimistion Automtes ch2 1 2.1 L'utomte miniml Le lngge L définit sur Σ* l reltion d'équivlence R L : x R L y ssi ( z, xz L yz L). L'AFD M définit

Plus en détail

Installation et utilisation du périphérique ImageShare

Installation et utilisation du périphérique ImageShare Instlltion et utilistion du Copyright 2000-2002: Polycom, Inc. Polycom, Inc., 4750 Willow Rod, Plesnton, CA 94588 www.polycom.com Polycom et le logo de Polycom sont des mrques déposées de Polycom, Inc.

Plus en détail

AMETRA TRAVAIL SUR ECRAN DE VISUALISATION. Santé au travail. Guide destiné aux personnels exposés

AMETRA TRAVAIL SUR ECRAN DE VISUALISATION. Santé au travail. Guide destiné aux personnels exposés AMETRA Snté u trvil TRAVAIL SUR ECRAN DE VISUALISATION Guide destiné ux personnels exposés IMPLANTATION GÉNÉRALE Norme NF X 35-109 Les limites cceptbles du port mnuel de chrges pr une personne : Le slrié,

Plus en détail

ELECTROTECHNIQUE. Chapitre 5 Bobines couplées magnétiquement Inductances mutuelles. Électromagnétisme. Michel PIOU. Édition: 01/06/2010

ELECTROTECHNIQUE. Chapitre 5 Bobines couplées magnétiquement Inductances mutuelles. Électromagnétisme. Michel PIOU. Édition: 01/06/2010 ELECTROTECHNIQUE Électromagnétisme Michel PIOU Chapitre 5 Bobines couplées magnétiquement Inductances mutuelles Édition: 0/06/00 Extrait de la ressource en ligne MagnElecPro sur le site Internet Table

Plus en détail

Baccalauréat S Asie 19 juin 2014 Corrigé

Baccalauréat S Asie 19 juin 2014 Corrigé Bcclurét S Asie 9 jui 24 Corrigé A. P. M. E. P. Exercice Commu à tous les cdidts 4 poits Questio - c. O peut élimier rpidemet les réposes. et d. cr les vecteurs directeurs des droites proposées e sot ps

Plus en détail

Session de Juillet 2001. Durée 2 H Documents interdits.

Session de Juillet 2001. Durée 2 H Documents interdits. Session de Juillet 2001 Durée 2 H Documents interdits. Exercice 1 : Oscillations forcées de dipôles électriques Lors d une séance de travaux pratiques, les élèves sont conduits à étudier les dipôles en

Plus en détail

CH.1 Automates finis

CH.1 Automates finis CH.1 Automtes finis 1.1 Les utomtes finis déterministes 1.2 Les utomtes finis non déterministes 1. Les utomtes vec -trnsitions 1.4 Les expressions régulières 1.5 L'équivlence des modèles Automtes ch1 1

Plus en détail

Chapitre 4 : les réactions nucléaires

Chapitre 4 : les réactions nucléaires Chpitre 4 : réctions nucléires 4-1 4.1. Définitions Chpitre 4 : les réctions nucléires Fisceu α cile Prticule incidente sur noyu-cile Prt Noyu Définissons une réction nucléire coe l trnsfortion d'un noyu

Plus en détail

avec E qui ne dépend que de la fréquence de rotation.

avec E qui ne dépend que de la fréquence de rotation. Comment régler la vitesse d un moteur électrique?. Comment régler la vitesse d un moteur à courant continu? Capacités Connaissances Exemples d activités Connaître le modèle équivalent simplifié de l induit

Plus en détail

C 17, avenue du Hoggar Parc d Activité de Courtabœuf, BP 112 91944 Les Ulis Cedex A, France

C 17, avenue du Hoggar Parc d Activité de Courtabœuf, BP 112 91944 Les Ulis Cedex A, France LA MÉCANIQUE QUANTIQUE PROBLÈMES RÉSOLUS TOME 1 Victor Mikhilovich GALITSKY Boris Mikhilovich KARNAKOV Vldimir Il'yich KOGAN C 17, venue du Hoggr Prc d Activité de Courtbœuf, BP 11 91944 Les Ulis Cedex

Plus en détail