Cours d Electronique De Puissance IUT GEII 2ième année Option EEP

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cours d Electronique De Puissance IUT GEII 2ième année Option EEP"

Transcription

1 EDP IUT GEII ième année Otion EEP 004/005 ous d Electonique De Puissance IUT GEII ième année Otion EEP haite 9 - Modélisation des alimentations à découage Intoduction Plan de l étude onventions et notations as du hacheu de tye BUK Définition Fonctionnement Modélisation linéaie Fonctions de tansfet du hacheu BUK en conduction continue Fonctions de tansfet du hacheu BUK en conduction discontinue Simulations MATAB du hacheu BUK Simulations PSIM du hacheu BUK as du hacheu de tye BOOST Définition Fonctionnement Modélisation linéaie Fonctions de tansfet du hacheu BOOST en conduction continue Fonctions de tansfet du hacheu BOOST en conduction discontinue Fonctions de tansfet du BOOST en tenant comte de la ésistance de l inductance Essais exéimentaux en boucle ouvete Simulations PSIM Simulation : on tient comte des semi-conducteus Simulation : identification du système du second ode équivalent Simulation : les semi-conducteus sont afaits Simulation : identification du système du second ode équivalent Simulations MATAB SIMUINK as du hacheu de tye BUK-BOOST Définition Fonctionnement Modélisation linéaie Fonctions de tansfet du hacheu BUK-BOOST en conduction continue Fonctions de tansfet du hacheu BUK-BOOST en conduction discontinue Fonctions de tansfet du hacheu BUK-BOOST en égime auto-oscillant Simulations MATAB Simulations PSIM as de l alimentation FYBAK Schéma du montage elations de base inéaisation Modélisation linéaie Fonctions de tansfet de l alimentation FYBAK en conduction continue Fonctions de tansfet de l alimentation FYBAK en conduction discontinue Fonctions de tansfet de l alimentation FYBAK en égime auto-oscillant Simulations MATAB Simulations PSIM éféences bibliogahiques Annexe : ésolution d équations difféentielles linéaies...45

2 Thiey EQUEU Mas 005 [DIV435] Fichie : IUT-EDP-9.DO 9.7. Equations difféentielles linéaies Intégation a la méthode des taèzes Annexe : modélisation de l alimentation FYBAK en mode auto-oscillant Fonctionnement en mode auto oscillant Modélisation en mode auto-oscillant...47 iste des figues : Fig. 9.. a fonction hacheu BUK (dessins\h_seie.dw)...4 Fig. 9.. Fomes d'ondes du hacheu de tye BUK (dessins\h_seie.dw)....4 Fig éonse du filte du hacheu de tye BUK avec 6V et 6A (ocad\iut3\u384b\matlab\filte.m)...7 Fig Démaage du filte du hacheu de tye BUK (ocad\iut3\u384b\matlab\filte.m)...7 Fig omaaison de la fonction de tansfet et de la simulation (filte du hacheu de tye BUK) (ocad\iut3\u384b\matlab\filte.m)...7 Fig Schéma du hacheu de tye BUK sous SimAD PSIM demo vesion 5.0 (ocad\iut3\u384b\psim\buck-.sch)...8 Fig éonse du filte du hacheu de tye BUK avec 6V et 6A (ocad\iut3\u384b\psim\buck-.sch)...8 Fig Démaage du filte du hacheu de tye BUK (ocad\iut3\u384b\psim\buck-.sch)....8 Fig a fonction hacheu BOOST (dessins\boost7.dw)....9 Fig Fomes d'ondes du hacheu de tye BOOST (dessins\boost7.dw)....9 Fig. 9.. a fonction hacheu inveseu (dessins\buckboo.dw)...38 Fig. 9.. Fomes d'ondes du hacheu BUK-BOOST (dessins\buckboo.dw)...38 Fig Alimentation à découage asymétique de tye FYBAK (dessins\flyback3.dw).4 Fig Exemle de cicuit : le hacheu BUK (dessins\h_seie.dw)...45 Fig Fonctionnement en mode auto oscillant (images\fly_osc0&.jg)...46 iste des tableaux : Tableau 9.. Valeus des tensions hamoniques en % de la tension nominale U n U.Eeu! Signet non défini. Tableau 9.. Valeus des tensions hamoniques en % de la tension nominale U n U Tableau 9.3. Valeus des tensions hamoniques en % de la tension nominale U n U....43

3 EDP IUT GEII ième année Otion EEP 004/005 haite 9 - Modélisation des alimentations à découage 9. Intoduction 9.. Plan de l étude Dans ce chaite seont ésumées les fonctions de tansfet des convetisseus suivant : ) le hacheu séie de tye BUK ; ) le hacheu aallèle de tye BOOST ; 3) l alimentation à découage de tye FYBAK. es fonctions de tansfet eximent la elation ente la tension de sotie vs et les difféentes gandeus suivantes : - le aot cyclique α ; - le couant cête dans l'inductance du cicuit imosé a une consigne icons ; - la tension d'entée ve. onfomément aux techniques décites dans le chaite VI du live de J.-P. FEIEUX et F. FOEST [IVE], il s'agia de fonctions de tansfet valable en égime dynamique et etits signaux. es modes de conduction continue et discontinue seont envisagés. 9.. onventions et notations Toutes les vaiables sont notées sous la fome x ( t) ( t) X est la valeu du égime emanent (comosants D) et x ( t) de fonctionnement (comosante A du signal). est la vaiable de alace. x, simlifiée sous la fome x x X, où X x est une etite vaiation autou du oint 3

4 Thiey EQUEU Mas 005 [DIV435] Fichie : IUT-EDP-9.DO 9. as du hacheu de tye BUK 9.. Définition Hacheu abaisseu, hacheu dévolteu, hacheu séie, hacheu de tye BUK, buck choe. K i T v T v i is is i K V K K V vs i D Fig. 9.. a fonction hacheu BUK (dessins\h_seie.dw). e hacheu séie est un convetisseu diect D D. a souce d'entée est de tye tension continue et la chage de sotie continue de tye souce de couant. 'inteuteu K eut ête emlacé a une tansisto uisque le couant est toujous ositif et que les commutations doivent ête commandées (au blocage et à l'amoçage). 9.. Fonctionnement 'inteuteu K est femé endant la faction αt de la éiode de découage T. a souce d'entée founit l'énegie à la chage au taves de l'inductance. os du blocage du tansisto, la diode K assue la continuité du couant dans l'inductance. 'énegie emmagasinée dans cette inductance est alos déchagée dans le condensateu et la ésistance de chage. es fomes d'ondes en conduction continue sont eésentée à la figue 9.. En égime emanent, la valeu moyenne de la tension aux bones de l'inductance est nulle. a tension de sotie est donnée a la elation suivante vs v v v α (9.) Pa définition, 0 α, ce qui induit que le montage est abaisseu de tension (dévolteu). v(t) i D I max Is I min i t i T v T t 0 ατ T Fig. 9.. Fomes d'ondes du hacheu de tye BUK (dessins\h_seie.dw). t 4

5 EDP IUT GEII ième année Otion EEP 004/ Modélisation linéaie [IVE] J.-P. FEIEUX, F. FOEST, 3e édition, 999, Annexe B,, age Fonctions de tansfet du hacheu BUK en conduction continue v s α v s v e v s i (9.) α (9.3) (9.4) Fonctions de tansfet du hacheu BUK en conduction discontinue avec v s y α y y, v s i F K et ( y) y K ωc y ω c. y (9.5) K (9.6) 3y ω'c 3y avec ω 'c. a déendance de la tension de sotie vis-à-vis de la tension d alimentation y dans une commande en aot cyclique est donnée a : v s v e y (9.7) ωc a déendance de la tension de sotie vis-à-vis de la tension d alimentation dans une commande en couant (égulation du couant dans l inductance) est donnée a : v s y (9.8) ve 3y ω'c 5

6 Thiey EQUEU Mas 005 [DIV435] Fichie : IUT-EDP-9.DO 9..4 Simulations MATAB du hacheu BUK [IVE034] N. MOHAN, T.M. UNDEAND, W.P. OBBINS, second edition, 995, hate 4, 4-7, ages % Définition des comosants : 8 5e-6 e-3 00e-6 F 00e3 alha e F alha 0.75 % alculs des constantes : T /F N 50 % Nombe de éiodes. Tmax N*T as 00 % Nb de oints a éiode. dt T/as % Découage de la tension d'entée : t [0:dt:Tmax]; y t/t - fix(t/t); v *(alha>y); % Péaation des matices : A [-/ -/; / -/(*)]; B [/ 0]'; MN inv(eye() - dt/*a); M MN*(eye() dt/*a); N MN*dt/*B; % onditions initiales : % il() 0 % vc() 0 vc() alha* il() vc()/ maxi length(t) % alculs des oints a la méthode d'intégation a taèze : fo k :maxi X M*[ il(k-) vc(k-) ]' N*( v(k) v(k-) ); il(k) X(); vc(k) X(); end; % Fonction de tansfet linéaie :: sys tf([alha],[* / ]) vs *ste(sys,t)'; % Affichage des gandeus % éonse de la fonction de tansfet linéaie :: figue(); lot(t,il,'',t,vc,'b'); gid T e-005 N 50 Tmax as 00 dt e-007 A -00 -e B e005 0 M N e-006 vc 6 il 6 maxi 500 Tansfe function: e-00 s^ 5e-006 s 6

7 EDP IUT GEII ième année Otion EEP 004/ x 0-4 Fig éonse du filte du hacheu de tye BUK avec 6V et 6A (ocad\iut3\u384b\matlab\filte.m) x 0-4 Fig Démaage du filte du hacheu de tye BUK (ocad\iut3\u384b\matlab\filte.m) x 0-4 Fig omaaison de la fonction de tansfet et de la simulation (filte du hacheu de tye BUK) (ocad\iut3\u384b\matlab\filte.m). 7

8 Thiey EQUEU Mas 005 [DIV435] Fichie : IUT-EDP-9.DO 9..5 Simulations PSIM du hacheu BUK Fig Schéma du hacheu de tye BUK sous SimAD PSIM demo vesion 5.0 (ocad\iut3\u384b\psim\buck-.sch). Fig éonse du filte du hacheu de tye BUK avec 6V et 6A (ocad\iut3\u384b\psim\buck-.sch). Fig Démaage du filte du hacheu de tye BUK (ocad\iut3\u384b\psim\buck-.sch). 8

9 EDP IUT GEII ième année Otion EEP 004/ as du hacheu de tye BOOST 9.3. Définition Hacheu élévateu, hacheu suvolteu, hacheu aallèle, hacheu de tye BOOST, boost choe. K v i D K is ve ie K vs i K i T v T v D i vs Fig a fonction hacheu BOOST (dessins\boost7.dw). est un convetisseu diect D D. a souce d'entée est de tye couant continue (inductance en séie avec une souce de tension) et la chage de sotie est de tye tension continue (condensateu en aallèle avec la chage ésistive). 'inteuteu K eut ête emlacé a un tansisto uisque le couant est toujous ositif et que les commutations doivent ête commandées (au blocage et à l'amoçage) Fonctionnement 'inteuteu K est femé endant la faction αt de la éiode de découage T. a souce d'entée founit l'énegie à la chage au taves de l'inductance. os du blocage du tansisto, la diode K assue la continuité du couant dans l'inductance. 'énegie emmagasinée dans cette inductance est alos déchagée dans le condensateu et la ésistance de chage. es fomes d'ondes en conduction continue sont eésentée à la figue 9.0. En égime emanent, la valeu moyenne de la tension aux bones de l'inductance est nulle, ce qui imose la elation suivante : ve vt ( α) soit (9.9) α Pa définition, 0 α, ce qui induit que le montage est élévateu de tension (suvolteu). ve(t) v T(t) i T I max Is I min i (t) D i t t 0 ατ T Fig Fomes d'ondes du hacheu de tye BOOST (dessins\boost7.dw). t 9

10 Thiey EQUEU Mas 005 [DIV435] Fichie : IUT-EDP-9.DO Modélisation linéaie [IVE] J.-P. FEIEUX, F. FOEST, 3e édition, 999, Annexe B,, age Fonctions de tansfet du hacheu BOOST en conduction continue v s α v s v e v s i α ( α) ( α) ( α) ( α) ( α) (9.0) (9.) α ( α) ( α) (9.) Fonctions de tansfet du hacheu BOOST en conduction discontinue avec v s α y y, v s i y K ( y ) F K et ωc y ω c. y (9.3) K y( y) (9.4) y ωc a déendance de la tension de sotie vis-à-vis de la tension d alimentation dans une commande en aot cyclique est donnée a : v s v e y (9.5) ωc a déendance de la tension de sotie vis-à-vis de la tension d alimentation dans une commande en couant (égulation du couant dans l inductance) est donnée a : v s y (9.6) v e y ωc 30

11 EDP IUT GEII ième année Otion EEP 004/ Fonctions de tansfet du BOOST en tenant comte de la ésistance de l inductance [IVE] J.-P. FEIEUX, F. FOEST, 3e édition, 999, Annexe B,, age 307. [DIV4] M. OEVON, Modélisation D et A des alimentations à découage, age 33. On ose la ésistance de l inductance d entée. es inciales elations du hacheu de tye BOOST sont : di α( ve i ) ( α) ( ve i vs) dt ve i ( α) vs dvs vs vs α ( α) i dt vs ( α) i x t x t, simlifiée sous la fome x x X, on obtient : Avec X d d ( I i ) dt ( v s) dt Soit en continu (teme D) : 0 I 0 v e I v s I soit i ( α ) ( I i ) ( α) ( v s ) I I En égime vaiable au emie ode (teme A) : d i v e i α v s dt d v s v s i α I dt En effectuant la tansfomée de alace et sachant que Is I, on obtient : (9.7) (9.8) (9.9) (9.0) i α v v e i s v s v s i α (9.) v e α v s De la emièe elation, on extait i. En eotant dans la deuxième elation, v on obtient e α v s v s α. 3

12 Thiey EQUEU Mas 005 [DIV435] Fichie : IUT-EDP-9.DO 3 α α v s v e v s α Α v e v s e coefficient de α vaut : e coefficient de s v vaut : exession de s v en fonction de e v et α vaut alos : α v e v s

13 EDP IUT GEII ième année Otion EEP 004/005 a fonction de tansfet H v s α α vaut alos : Hα (9.) On véifie que ou 0, on obtient de tansfet établit écédemment Essais exéimentaux en boucle ouvete e cahie des chages est le suivant : - 5V et Ie A - 50V et Is A (s 50Ω) Hα qui est la fonction - Hacheu HQa IF540N 00V 33A 5 mω e 35 uh s 660 µf. Fig. 9.. Essais en boucle ouvete. 33

14 Thiey EQUEU Mas 005 [DIV435] Fichie : IUT-EDP-9.DO Simulations PSIM Fig. 9..Schéma de simulation en boucle ouvete (ojet\kating\boost-40a\boost3.sch) Simulation : on tient comte des semi-conducteus a ésistance de l inductance d entée est fixé 0, Ω. a ésistance des tansistos MOSFET vaut 50 mω. a chute de tension des diodes de oue libe vaut V 0,6 V. DSON F Fig. 9.3.ésultats de simulation en boucle ouvete (ojet\kating\boost-40a\boost3.sch) Simulation : identification du système du second ode équivalent Valeu initiale α 0 0,475 Valeu finale α 0,55 Amlitude α 0,050 Valeu initiale 0 45 V Valeu finale 49,6 V Amlitude 4,6 V e gain statique du système vaut K 9 α 34

15 EDP IUT GEII ième année Otion EEP 004/005 D Pemie déassement D 5,3 V Déassement elatif d 0 37 % mπ m On sait que d e. amotissement vaut A m avec A Pseudo éiode T 0 54,7 48,3 6,47 ms soit ω 0 97 d/s. ln( d ) A soit m 0,30. π Simulation : les semi-conducteus sont afaits a ésistance de l inductance d entée est fixé 0, Ω. a ésistance des tansistos MOSFET vaut 0 mω. a chute de tension des diodes de oue libe vaut V 0 V. DSON F Fig. 9.4.ésultats de simulation en boucle ouvete (ojet\kating\boost-40a\boost3.sch) Simulation : identification du système du second ode équivalent Valeu initiale α 0 0,475 Valeu finale α 0,55 Amlitude α 0,050 Valeu initiale 0 45 V Valeu finale 49,6 V Amlitude 4,6 V e gain statique du système vaut K 9 α D Pemie déassement D 5,8 V Déassement elatif d 36,5 % 0 mπ m On sait que d e. amotissement vaut A m avec A Pseudo éiode T 0 54,7 48,3 6,46 ms soit ω d/s. ln( d ) A soit m 0,305. π 35

16 Thiey EQUEU Mas 005 [DIV435] Fichie : IUT-EDP-9.DO Simulations MATAB SIMUINK a éonse en boucle ouvete de la fonction de tansfet K H BO avec K 9 (ou m ω ω 9,97), m 0,305 (ou 0,96) et ω0 97 d/s (ou 088 d/s) est donnée à la figue suivante Fig. 9.5.ésultats de simulation MATAB en boucle ouvete (ojet\kating\boost-40a\boost.m). 0 Nichols hat 0-0 System: untitled Phase (deg): -5 Gain (db): Feq (ad/sec):.e003 Oen-oo Gain (db) Oen-oo Phase (deg) Fig. 9.6.éonse féquentielle en boucle ouvete (ojet\kating\boost-40a\boost.m). 36

17 EDP IUT GEII ième année Otion EEP 004/005 On lace un coecteu PI K P τ I τi 0 avec K et τi 0,8 ms. ω 0 40 Nichols hat Oen-oo Gain (db) Oen-oo Phase (deg) Fig. 9.7.éonse féquentielle en boucle ouvete avec le coecteu (ojet\kating\boost-40a\boost.m) Fig. 9.8.éonse temoelle en boucle femée (ojet\kating\boost-40a\boost.m). 37

18 Thiey EQUEU Mas 005 [DIV435] Fichie : IUT-EDP-9.DO 9.4 as du hacheu de tye BUK-BOOST 9.4. Définition Hacheu inveseu, dévolteu-suvolteu, de tye BUK-BOOST, buck-boost choe, invete choe. K K v T i T i D K is ve vs K i v v D i vs Fig a fonction hacheu inveseu (dessins\buckboo.dw). e hacheu inveseu est un convetisseu indiect D D à stockage inductif. a souce d'entée est de tye tension continue (filtage caacitif en aallèle avec une souce de tension) et la chage de sotie continue de tye souce de tension (condensateu en aallèle avec la chage ésistive). 'inteuteu K eut ête emlacé a un tansisto uisque le couant est toujous ositif et que les commutations doivent ête commandées (au blocage et à l'amoçage) Fonctionnement 'inteuteu K est femé endant la faction αt de la éiode de découage T. a souce d'entée founit l'énegie à l'inductance. a chage est déconnecté du montage (diode K bloquée). os du blocage du tansisto, la diode K assue la continuité du couant dans l'inductance. 'énegie emmagasinée dans cette inductance est alos déchagée dans le condensateu et la ésistance de chage. es fomes d'ondes en conduction continue sont eésentée à la figue 9.. En égime emanent, la valeu moyenne de la tension aux bones de l'inductance est nulle, ce qui imose la elation suivante : α (9.3) α Pa définition, 0 α, ce qui induit que le montage est abaisseu ET élévateu de tension (négative). v T(t) i T I max Is I min -v (t) D i i (t) D t t 0 T Fig Fomes d'ondes du hacheu BUK-BOOST (dessins\buckboo.dw). t 38

19 EDP IUT GEII ième année Otion EEP 004/ Modélisation linéaie [IVE] J.-P. FEIEUX, F. FOEST, 3e édition, 999, Annexe B, 3, age Fonctions de tansfet du hacheu BUK-BOOST en conduction continue vs α vs v e α ( α) α ( α) ( α) ( α) ( α) ( α) (9.4) α (9.5) α α ( ) v s α α (9.6) i α α Fonctions de tansfet du hacheu BUK-BOOST en conduction discontinue v s F avec K. (9.7) α K v s K (9.8) i a déendance de la tension de sotie vis-à-vis de la tension d alimentation dans une commande en aot cyclique est donnée a : v s v e (9.9) a déendance de la tension de sotie vis-à-vis de la tension d alimentation dans une commande en vs couant (égulation du couant dans l inductance) est donnée a 0. v e Fonctions de tansfet du hacheu BUK-BOOST en égime auto-oscillant avec v s y (9.30) ve y ωc v s (9.3) i y ωc y et y ω c. y 39

20 Thiey EQUEU Mas 005 [DIV435] Fichie : IUT-EDP-9.DO Simulations MATAB 4V -5V Simulations PSIM Tableau 9.. Valeus des tensions hamoniques en % de la tension nominale U n U. 40

21 EDP IUT GEII ième année Otion EEP 004/ as de l alimentation FYBAK 9.5. Schéma du montage e i E A n n v D i S i v(t) e v E F, α i v T i T v T v i D D i v S B Fig. 9.. Alimentation à découage asymétique de tye FYBAK (dessins\flyback3.dw) elations de base Tension moyenne aux bones de l inductance magnétisante : di0 vs < v > T < > T α( t) ve( t) [ α( t) ] (9.3) dt m ouant moyen dans le condensateu de sotie : ( t) ( t) ( t) i ( t) dvs vs vs 0 < i > T < > T α( t) [ α( t) ] dt (9.33) m inéaisation 4

22 Thiey EQUEU Mas 005 [DIV435] Fichie : IUT-EDP-9.DO Modélisation linéaie [IVE] J.-P. FEIEUX, F. FOEST, 3e édition, 999, Annexe B, 3, age Fonctions de tansfet de l alimentation FYBAK en conduction continue vs α vs v e α ( α) α ( α) ( α) ( α) ( α) ( α) (9.34) α (9.35) α α ( ) v s α α (9.36) i α α Fonctions de tansfet de l alimentation FYBAK en conduction discontinue v s F avec K. (9.37) α K v s K (9.38) i a déendance de la tension de sotie vis-à-vis de la tension d alimentation dans une commande en aot cyclique est donnée a : v s v e (9.39) a déendance de la tension de sotie vis-à-vis de la tension d alimentation dans une commande en couant (égulation du couant dans l inductance) est donnée nulle Fonctions de tansfet de l alimentation FYBAK en égime auto-oscillant [IVE] J.-P. FEIEUX, F. FOEST, 3e édition, 999,haite,., age v s H v H e i M et avec y et y ω c. y v s my (9.40) ve y ωc v s (9.4) i m y M ωc 4

23 EDP IUT GEII ième année Otion EEP 004/ Simulations MATAB Simulations PSIM Tableau 9.. Valeus des tensions hamoniques en % de la tension nominale U n U. 43

24 Thiey EQUEU Mas 005 [DIV435] Fichie : IUT-EDP-9.DO 9.6 éféences bibliogahiques [DIV346] Infomations diveses su la Modélisation des convetisseus, févie 004. [DIV4] [IVE] M. OEVON, SYSTEMES EETONIQUES - haite - Modélisation D et A des alimentations à découage, EI-VD, HES-SO, htt://iese.eivd.ch/enseignement/cous/mn/systèmes électoniques/ha.df, févie 004. J. P. FEIEUX, F. FOEST, Alimentations à découage - onvetisseus à ésonance, 3e édition evue et augmentée, 999. [IVE03] P.-T. KEIN, Element of owe electonics, Oxfod Univesity Pess 997. [IVE034] N. MOHAN, T.M. UNDEAND, W.P. OBBINS, Powe Electonics - onvetes, Alications and Design, John Wiley & Sons, 995 second edition, 80 ages. 44

25 EDP IUT GEII ième année Otion EEP 004/ Annexe : ésolution d équations difféentielles linéaies [IVE034] N. MOHAN, T.M. UNDEAND, W.P. OBBINS, second edition, 995, hate 4, 4-5, ages Equations difféentielles linéaies i T v T v i is i K K V vs i D Fig. 9.. Exemle de cicuit : le hacheu BUK (dessins\h_seie.dw). En tenant comte de la ésistance de l inductance, les elations du cicuits (loi des mailles et lois des nœuds) sont : di i vs v dt dvs vs i 0 dt écitue maticielle de l exession des déivées donne : di dt dvs dt i v vs 0 ( t) ette équation eut s écie sous la fome généale dx dt ( t) A( t) x( t) b( t) v( t), avec x( t) le vecteu des vaiables d état, v ( t) l entée du cicuit. A ( t), la matice de tansition, et b ( t) d entée, euvent ête fonction du tems.. (9.4) (9.43) ( t) t i vs, la matice Pou un as d intégation t, la solution de l équation (9.43) à l instant t eut ête eximée à ati de la solution à l instant t t a : x u t [ ]du ( t) x( t t) A( u) x( u) b( u) v( u) u t t 9.7. Intégation a la méthode des taèzes (9.44) 45

26 Thiey EQUEU Mas 005 [DIV435] Fichie : IUT-EDP-9.DO 9.8 Annexe : modélisation de l alimentation FYBAK en mode autooscillant 9.8. Fonctionnement en mode auto oscillant [IVE05] BAUSIEE - Tome 3 - haite 4 - age 69 - figue comlexe [IVE] FEIEUX - haite II age 55 - Fig. II.35 schéma de incie e mode de fonctionnement coesond à une démagnétisation comlète de l'inductance (limite de conduction continue). 'inteuteu est bloqué su une consigne du couant cête et est emis en conduction los de l'annulation du couant secondaie : c'est une loi de Modulation de ageu d'imulsion à tems de conduction fixé. Fig Fonctionnement en mode auto oscillant (images\fly_osc0&.jg) a féquence de commutation est donc libe et déendante de la chage. On a les elations suivantes : n t t Imax n Imax (9.45) I I max 0 (9.46) m I max i0 t 0 t αt (9.47) m ca i ( t) 0 t max ca m (9.48) F (9.49) t t t Pou évalue les vaiations de féquence F en fonction de la chage, on eut écie :. On en t m m Imax déduit F avec t, on obtient : t t t t t t m F (9.50) m Imax m a démagnétisation étant comlète, l'énegie emmagasinée dans l'inductance endant t est estituée comlètement à la chage endant t. a uissance tansmise à la chage vaut donc : P WEM F Imax F (9.5) 46

27 EDP IUT GEII ième année Otion EEP 004/005 soit F. A ati de ces deux elation, on aboutit à : I max F (9.5) m m - a féquence de fonctionnement est ootionnelle à la chage si la tension de sotie est constante (si la égulation de tension est bonne!). - e fonctionnement à vide est imossible coesond à F. - Pa conte le cout-cicuit, 0, est envisageable. Il conduit a une féquence de fonctionnement tès basse en atique. - e tansisto est femé avec un couant nul et une déivé de couant limité a. - a diode de sotie commute à faible gadient de couant di dt m. - e cicuit magnétique ésente un dimensionnement lus faible ca est lus faible. - e facteu de dimensionnement Fd du tansisto est doublé a aot au mode continu : Fd (9.53) α( α) mais ésente toujous un minimum ou α 0, 5 (Fd mini 8) Modélisation en mode auto-oscillant [IVE] J.-P. FEIEUX, F. FOEST, 3e édition, 999,haite,., age exession de la valeu moyenne du couant secondaie i(t) vaut I, soit : M T I moy n T T T T avec n T T m T T n D aute at, T T et n n m n I moy IM n T avec n T T n m (9.54) n dont on déduit : n T mt (9.55) n T T On ose T T T et t t t les etites vaiations de T et T. Pa difféenciation de I moy, on obtient la elation suivante : T T T T T T v e i t t t (9.56) m T T T T Au niveau du filte de sotie, on eut aallèlement écie : v s i (9.57) 47

28 Thiey EQUEU Mas 005 [DIV435] Fichie : IUT-EDP-9.DO A ati de ces deux elations en égime dynamique, on aboutit à : T T T T T T v e i t t t (9.58) m T T T T De la même façon, t et t euvent ête obtenu a difféenciation de T im v e T T et t im v s, équations dont on déduit : T t I moy et de T T T t i ve M vs T (9.59) En eotant les exessions de t, t et t dans l équation (9.58), il vient : T T T T T v s v e i M (9.60) T m m T T aelons qu en égime emanent, nous avons : T T T T m soit y avec y m T T m (9.6) n T mt T soit y n T T T (9.6) de ceci on déduit finalement : T T T et T y T m y. En eotant dans la elation (9.60), on obtient y y my vs ve i y y m( y) M (9.63) Nous ouvons maintenant en déduie les fonctions de tansfet : avec v s my (9.64) ve y ωc v s (9.65) i m y M ωc y et y ω c. y 48

Chap. 6 PROBLEMES D'ELECTROMAGNETISME

Chap. 6 PROBLEMES D'ELECTROMAGNETISME Chap. 6 PROBLEMES D'ELECTROMAGNETISME Poblème 1 Condensateu en égime vaiable (extait de l'examen S3SMPE 2002-2003) On considèe un condensateu plan à amatues ciculaies, de ayon a, distantes de d, alimenté

Plus en détail

Mécanique du point : forces Newtoniennes (PCSI)

Mécanique du point : forces Newtoniennes (PCSI) écanique du oint : foces Newtoniennes (PCSI Question de cous On admet que, losqu'il est soumis à une foce Newtonienne F K u, la tajectoie d'un cos est lane et décite a mc K +e cosθ où C θ est une constante

Plus en détail

COMPRESSEUR DE CLIMATISATION AUTOMOBILE SANDEN 508

COMPRESSEUR DE CLIMATISATION AUTOMOBILE SANDEN 508 TSI Sciences Industielles GM DL N 1 COMPRESSEUR DE CLIMATISATION AUTOMOBILE SANDEN 508 1.MISE EN SITUATION : L étude ci-apès pote su un compesseu de climatisation de véhicule automobile de maque SANDEN.

Plus en détail

INITIATION A LA MESURE ----

INITIATION A LA MESURE ---- INITIATION A LA MSUR ---- Le but de ce TP est : - de mesue la foce électomotice et la ésistance intene d'une pile, - d'évalue, en tenant compte des incetitudes de mesue et des caactéistiques de l'appaeil

Plus en détail

Chapitre 5 Les condensateurs 1. Définitions

Chapitre 5 Les condensateurs 1. Définitions hapite 5 Les condensateus. Définitions a. ondensateu. Si on elie chacune des bones + et - d une pile (ou aute souce de difféence de potentiel) à un conducteu, on obtient un condensateu. Les deux conducteus

Plus en détail

Séance de TP n 2 du jeudi 10 décembre 2009. Manipulation Pré-requis Montages liés. Electrocinétique, modulation d amplitude diagramme de bode

Séance de TP n 2 du jeudi 10 décembre 2009. Manipulation Pré-requis Montages liés. Electrocinétique, modulation d amplitude diagramme de bode Tavaux Patiques Pépaation à l agégation intene de Sciences Physiques 009-010 Séance de TP n du jeudi 10 décembe 009 Manipulation Pé-equis Montages liés Etude d un cicuit passif passe bas application à

Plus en détail

Actionneurs Electriques

Actionneurs Electriques Plan Actionneus éluctants Actionneus électodynamiques Actionneus électomagnétique Actionneus hybides ou éluctants polaisés Actionneus classiques 1 Actionneus éluctants ou machine à éluctance vaiable Pas

Plus en détail

CONVERSION DE PUISSANCE

CONVERSION DE PUISSANCE Spé y 2004-2005 Devoi n 6 CONVERSION DE PUISSANCE Une alimentation de d odinateu de bueau est assez paticulièe, elle doit founi des tensions de +5, +12, 5 et 12 volts avec une puissance moyenne de quelques

Plus en détail

CIRCUITS COUPLES PAR MUTUELLE INDUCTANCE

CIRCUITS COUPLES PAR MUTUELLE INDUCTANCE CIRCUITS COUPLES PAR UTUELLE INDUCTANCE Philippe ROUX 4 CIRCUITS RLC COUPLES PAR UTUELLE INDUCTANCE PARTIE : PRESENTATION DES CIRCUITS COUPLES ) LES FLUX DES CHAPS AGNETIQUES DANS DEUX BOBINAGES COUPLES

Plus en détail

où «p» représente le nombre de paramètres estimés de la loi de distribution testée sous H 0.

où «p» représente le nombre de paramètres estimés de la loi de distribution testée sous H 0. 7- Tests d austement, d indépendance et de coélation - Chapite 7 : Tests d austements, d indépendance et de coélation 7. Test d austement du Khi-deux... 7. Test d austement de Kolmogoov-Sminov... 7.. Test

Plus en détail

Modélisation causale pour la commande auto adaptée de machines alternatives triphasées en mode dégradé

Modélisation causale pour la commande auto adaptée de machines alternatives triphasées en mode dégradé Modélisation causale ou la commande auto adatée de machines altenatives tihasées en mode dégadé Yvan Cévits* Xavie Kestelyn* Betty Lemaie-Semail** Éic Semail* Laboatoie d Électotechnique et d Électonique

Plus en détail

Chapitre 6: Moment cinétique

Chapitre 6: Moment cinétique Chapite 6: oment cinétique Intoduction http://www.youtube.com/watch?v=vefd0bltgya consevation du moment cinétique 1 - angula momentum consevation 1 - Collège éici_(360p).mp4 http://www.youtube.com/watch?v=w6qaxdppjae

Plus en détail

A. Étude d une installation électrique domestique

A. Étude d une installation électrique domestique Banque «go Véto» - 3 PHYSIUE Duée : 3 h 3 L usage d une calculatice est autoisé pou cette épeuve Il sea tenu le plus gand compte dans la notation de la qualité de la édaction Si, au cous de l épeuve, un

Plus en détail

Seule l erreur en régime permanent est au programme de MP!!

Seule l erreur en régime permanent est au programme de MP!! Cous 0 Pécision des SLCI Lycée Bellevue Toulouse CPGE MP Pécision des SLCI Uno I (Concet initil) Uno III Le scoote Uno III est un fit exemle de système ssevi qui doit ête nécessiement stble ou un bon fonctionnement

Plus en détail

Chapitre VIII Ondes électromagnétiques et fibres optiques

Chapitre VIII Ondes électromagnétiques et fibres optiques Chapite VIII Ondes électomagnétiques et fibes optiques I Les Ondes Electomagnétiques II Les lois de l optique géométique III La fibe optique : un guide de lumièe I Les Ondes Electomagnétiques I.1 Le champ

Plus en détail

Système d ouverture de porte de TGV

Système d ouverture de porte de TGV Le sujet se compose de : TD MP-PSI REVISION CINEMATIQUE Système d ouvetue de pote de TGV 6 pages dactylogaphiées ; 2 pages d annexe ; 2 pages de document éponse Objet de l étude Le tanspot feoviaie, concuencé

Plus en détail

FINANCE Mathématiques Financières

FINANCE Mathématiques Financières INSTITUT D ETUDES POLITIQUES 4ème Année, Economie et Entepises 2005/2006 C.M. : M. Godlewski Intéêts Simples Définitions et concepts FINANCE Mathématiques Financièes L intéêt est la émunéation d un pêt.

Plus en détail

ONDES. Partie I. , on négligera les effets de bord. L espace entre les conducteurs sera assimilé au vide sauf explicitation contraire.

ONDES. Partie I. , on négligera les effets de bord. L espace entre les conducteurs sera assimilé au vide sauf explicitation contraire. Spé ψ 1-13 Devoi n 6 ONDES Des données et un fomulaie sont donnés à la fin du sujet Les câbles coaxiaux sont utilisés comme moyen de tansmission d infomations. Ils sont conçus pou tansmette des signaux

Plus en détail

Les hacheurs à liaison directe

Les hacheurs à liaison directe es hacheurs à liaison directe Exercice IX Un hacheur quatre quadrants alimente l induit d une machine à courant continu à aimants permanents. a charge mécanique accouplée sur l arbre de la machine n est

Plus en détail

CONCOURS INTERNE POUR LE RECRUTEMENT D INGENIEUR(E)S DES TRAVAUX DE LA METEOROLOGIE SESSION 2015

CONCOURS INTERNE POUR LE RECRUTEMENT D INGENIEUR(E)S DES TRAVAUX DE LA METEOROLOGIE SESSION 2015 CONCOURS INTERNE POUR LE RECRUTEMENT D INGENIEUR(E)S DES TRAVAUX DE LA METEOROLOGIE SESSION 2015 ************************************************************************************************* EPREUVE

Plus en détail

GESTION DES STOCKS. Plan du cours. 1. Le rôle des stocks en gestion de production. 2. Le problème de Wagner-Whitin

GESTION DES STOCKS. Plan du cours. 1. Le rôle des stocks en gestion de production. 2. Le problème de Wagner-Whitin Cous ADP-CGP2 GESTION DES STOCKS Plan du cous 1. Le ôle des stocs en gestion de poduction 2. Le poblème de Wagne-Witin 3. La quantité économique optimale et les politiques déivées 4. Modèle de gestion

Plus en détail

Système d ouverture de TGV

Système d ouverture de TGV Centale MP 2008 Coigé du sujet de SII souce UPSTI Systèe d ouvetue de TGV Pésentation du systèe Q Diagae FAST Peette l accès à la voitue et ne as ette le assage en dange Taite les infoations et élaboe

Plus en détail

La mécanique des fluides est l étude du comportement des fluides (liquides et gaz) et des forces internes associées.

La mécanique des fluides est l étude du comportement des fluides (liquides et gaz) et des forces internes associées. I- PREAMBULE : La mécanique des fluides est l étude du compotement des fluides (liquides et gaz) et des foces intenes associées. Elle se divise en statique des fluides, l étude des fluides au epos, qui

Plus en détail

Chapitre 3 LE MOMENT CINÉTIQUE : UN EXEMPLE DE SYSTÈME QUANTIQUE

Chapitre 3 LE MOMENT CINÉTIQUE : UN EXEMPLE DE SYSTÈME QUANTIQUE Chapite 3 LE MOMENT CINÉTIQUE : UN EXEMPLE DE SYSTÈME QUANTIQUE Se epote à la bibliogaphie pou le détail des démonstations et la desciption de l expéience de Sten et Gelach. 3.1 Définitions a- Considéons

Plus en détail

CI 2 SLCI : ÉTUDE DU COMPORTEMENT DES SYSTÈMES LINÉAIRES CONTINUS INVARIANTS

CI 2 SLCI : ÉTUDE DU COMPORTEMENT DES SYSTÈMES LINÉAIRES CONTINUS INVARIANTS CI 2 SLCI : ÉTUDE DU COMPORTEMENT DES SYSTÈMES LINÉAIRES CONTINUS INVARIANTS CHAPITRE 2 MODÉLISATION DES SYSTÈMES LINÉAIRES CONTINUS INVARIANTS TRANSFORMÉE DE LAPLACE TRAVAIL DIRIGÉ Robot Ericc Le robot

Plus en détail

L information sera transmise selon des signaux de nature et de fréquences différentes (sons, ultrasons, électromagnétiques, électriques).

L information sera transmise selon des signaux de nature et de fréquences différentes (sons, ultrasons, électromagnétiques, électriques). CHAINE DE TRANSMISSION Nous avons une information que nous voulons transmettre (signal, images, sons ). Nous avons besoin d une chaîne de transmission comosée de trois éléments rinciaux : 1. L émetteur

Plus en détail

CHAPITRE II MAGNETOSTATIQUE

CHAPITRE II MAGNETOSTATIQUE Chapite : Magnétostatique CAPTRE MAGNETOTATQUE Une chage électique immobile cée un champ électique seulement; Une chage en mouvement (un couant) cée un champ électique et un champ magnétique. Définition

Plus en détail

Amélioration de la commande P&O par une détection synchrone du courant de batterie

Amélioration de la commande P&O par une détection synchrone du courant de batterie Revue des Energies Renouvelables ICESD 11 Adrar (2011) 113-121 Amélioration de la commande P&O par une détection synchrone du courant de batterie R. Merahi * et R. Chenni Département d Electrotechnique,

Plus en détail

Quantité de mouvement Les systèmes de masse variable

Quantité de mouvement Les systèmes de masse variable 3 ème os DYNAMIQUE Théoie Quantité de mouvement Les systèmes de masse vaiable Intoduction À pati du Moyen Âge, on s'est endu compte que la vitesse ne suffisait pas à explique toutes les caactéistiques

Plus en détail

Exercices : 19 - Champ électrostatique

Exercices : 19 - Champ électrostatique 1 Execices : 19 - Champ électostatique Sciences Physiques MP 2015-2016 Execices : 19 - Champ électostatique A. Calculs de champ et de potentiel 1. Théoème de supeposition Une sphèe de ayon b pote une chage

Plus en détail

Chargeur solaire pour batterie

Chargeur solaire pour batterie IUT GEII Etudes et Réalisations ER2-S3 Université Bordeaux 1 Chargeur solaire pour batterie On se propose d étudier et de réaliser un chargeur autonome pour batterie d accumulateurs (Pb-acide, NiCd, )

Plus en détail

BACCALAUREAT SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES. Étude d un Système Technique Industriel BALISE MARITIME. Construction Mécanique

BACCALAUREAT SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES. Étude d un Système Technique Industriel BALISE MARITIME. Construction Mécanique BCCLURET SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES Spécialité génie électonique Étude des Systèmes Techniques Industiels BLISE MRITIME Constuction Mécanique Duée Conseillée 1h30 Lectue du sujet : 5mn Patie

Plus en détail

Construire une image médicale

Construire une image médicale Vol. 10 hive pintemps 2015 6 Autefois, on passait des adiogaphies. Maintenant, on va aussi passe un examen pa scanne : la technique s appelle la tomodensitométie axiale. Dans les deux cas, ce sont des

Plus en détail

Alimentation de PC PORTABLE 19 V, 3,5 A

Alimentation de PC PORTABLE 19 V, 3,5 A TRAVAUX D ETUDE ET REALISATION PRE-PROJET Alimentation de PC PORTABLE 19 V, 3,5 A EL HASSANI YOUSSEF VARACHAUD THOMAS Deuxième année ; groupe EEP1 1 SOMMAIRE I. CAHIER DES CHARGES 3 II. RECHERCHES 4 A.

Plus en détail

PARTIE 2 PROJET ELECTRICITE. Répondre sur des copies différentes de celles utilisées pour la partie Projet Mécanique.

PARTIE 2 PROJET ELECTRICITE. Répondre sur des copies différentes de celles utilisées pour la partie Projet Mécanique. PARTIE PROJET ELECTRICITE Répondre sur des copies différentes de celles utilisées pour la partie Projet Mécanique. AVERTISSEMENT Il est rappelé aux candidats qu'ils doivent impérativement utiliser les

Plus en détail

Ecole des Ponts Paris Tech

Ecole des Ponts Paris Tech ECONOMIE GENERALE INITIATION Année scolaie 0-06 CORRIGE DU CONTROLE INTERMEDIAIRE DES CONNAISSANCES Duée : h0 9 novembe 0 Ecole des Ponts Pais Tech Stéhane Gallon - - NOTE TOTALE /0 EXERCICE - Fonction

Plus en détail

Cours d électromagnétisme EM15-Champ magnétique

Cours d électromagnétisme EM15-Champ magnétique Cous d électomagnétisme EM15-Champ magnétique Table des matièes 1 Intoduction 2 2 Action d un champ électomagnétique su une paticule chagée 2 2.1 Foce de Loentz.................................. 2 2.2

Plus en détail

Chapitre I. Description des milieux continus

Chapitre I. Description des milieux continus Chapite I Desciption des milieu continus OBJET Ce chapite est consacé à la desciption des milieu continus. On intoduia les notions fondamentales de desciption du mouvement au sens de Lagange et d Eule,

Plus en détail

TRAVAUX DIRIGÉS DE M 6

TRAVAUX DIRIGÉS DE M 6 D M 6 Coection PCSI 1 013 014 RVUX DIRIGÉS DE M 6 Execice 1 : Pemie vol habité (pa un homme) Le 1 avil 1961, le commandant soviétique Y Gagaine fut le pemie cosmonaute, le vaisseau spatial satellisé était

Plus en détail

LPHY 1113 B & D, Physique générale 1 - Leçon 4 (Mécanique, Eric Deleersnijder, www.ericd.be) L4.1. Leçon 4: Frottement

LPHY 1113 B & D, Physique générale 1 - Leçon 4 (Mécanique, Eric Deleersnijder, www.ericd.be) L4.1. Leçon 4: Frottement LPHY 1113 B & D, Physique généale 1 - Leçon 4 (Mécanique, Eic Deleesnijde, www.eicd.be) L4.1 1. Intoduction (Benson 6.1) Leçon 4: Fottement On pose su une table hoizontale un objet de masse m. Si l'objet

Plus en détail

Théorie : les modèles de composants

Théorie : les modèles de composants Théoie : les modèles de composants Pésentation Les composants qui entent dans la fabication des cicuits électoniques sont issus de difféentes technologies. L analyse ou la conception de ces cicuits, est

Plus en détail

Modélisation électrique

Modélisation électrique Institut National des Sciences Appliquées de Toulouse Rapport de TP Modélisation électrique de la commande de charge dans l automobile Simon Bouvot Alexis Ferte

Plus en détail

σ 2 p ALLOCATION ENTRE DEUX PORTEFEUILLES D ACTIFS RISQUÉS

σ 2 p ALLOCATION ENTRE DEUX PORTEFEUILLES D ACTIFS RISQUÉS 53496 GSTION PORTFUILL Théoie modene de oteeuille I. VRSION U RISQU T FONCTION UTILITÉ U [, ] Fonction d'utilité généalement utilisée dans la littéatue : U vesion au isque de l investisseu; mesue de son

Plus en détail

Conversion électronique statique

Conversion électronique statique Conversion électronique statique Sommaire I) Généralités.2 A. Intérêts de la conversion électronique de puissance 2 B. Sources idéales.3 C. Composants électroniques..5 II) III) Hacheurs..7 A. Hacheur série

Plus en détail

Exercices sur le chapitre «Les combustions» Exercice n 1 : Lire l extrait de texte ci-dessous avant de répondre aux questions posées.

Exercices sur le chapitre «Les combustions» Exercice n 1 : Lire l extrait de texte ci-dessous avant de répondre aux questions posées. Execices su le chapite «Les combustions» Execice n 1 : Lie l extait de texte ci-dessous avant de éponde aux questions posées. Essence et envionnement De nombeuses activités humaines sont susceptibles de

Plus en détail

Leçon Force normale. L applet Force normale simule les forces qui s exercent sur un bloc qui se déplace verticalement. Préalables

Leçon Force normale. L applet Force normale simule les forces qui s exercent sur un bloc qui se déplace verticalement. Préalables Leçon Foce nomale L applet Foce nomale simule les foces qui s execent su un bloc qui se déplace veticalement. Péalables L élève devait connaîte les concepts d accéléation et de foce, et le lien qui existe

Plus en détail

Circuits RL et RC. Chapitre 5. 5.1 Inductance

Circuits RL et RC. Chapitre 5. 5.1 Inductance Chapitre 5 Circuits RL et RC Ce chapitre présente les deux autres éléments linéaires des circuits électriques : l inductance et la capacitance. On verra le comportement de ces deux éléments, et ensuite

Plus en détail

ARBRES BINAIRES DE RECHERCHE

ARBRES BINAIRES DE RECHERCHE ARBRES BINAIRES DE RECHERCHE Table de smbole Recheche : opéation fondamentale données : éléments avec clés Tpe abstait d une table de smboles (smbol table) ou dictionnaie Objets : ensembles d objets avec

Plus en détail

Modélisation d une machine à courant continu Identification des paramètres

Modélisation d une machine à courant continu Identification des paramètres ENS de Caan - TP de préparation à l agrégation - Electricité Modélisation d une maine à courant continu Identification des paramètres I. Modélisation et fonctions de transfert Nous allons présenter des

Plus en détail

Automatisation d une scie à ruban

Automatisation d une scie à ruban Automatisation d une scie à ruban La machine étudiée est une scie à ruban destinée à couper des matériaux isolants pour leur conditionnement (voir annexe 1) La scie à lame verticale (axe z ), et à tête

Plus en détail

Sujets d examen Cours «Physique des Plasmas I», Printemps 2014

Sujets d examen Cours «Physique des Plasmas I», Printemps 2014 ujets d examen ous «Physique des Plasmas I», Pintemps 2014 L examen oal pote su un des 22 sujets. Il due 30min avec 30min de pépaation. ous avez le doit de etie un deuxième sujet si le 1 e ne vous convient

Plus en détail

IMPRIMANTE A TICKETS

IMPRIMANTE A TICKETS CPGE / Sciences Industielles pou l Ingénieu DS2 IMPRIMANTE A TICKETS Un hoodateu est un appaeil automatisé qui délive un ticket autoisant le stationnement, pou une duée limitée, à un client ayant payé

Plus en détail

11.5 Le moment de force τ (tau) : Production d une accélération angulaire

11.5 Le moment de force τ (tau) : Production d une accélération angulaire 11.5 Le moment de foce τ (tau) : Poduction d une accéléation angulaie La tige suivante est soumise à deux foces égales et en sens contaie: elle est en équilibe N La tige suivante est soumise à deux foces

Plus en détail

Boucle à verrouillage de phase

Boucle à verrouillage de phase Chaitre 2 Boucle à verrouillage de hase Introduction La boucle à verrouillage de hase, que l on désignera ar la suite ar l acronyme anglais PLL (Phase Locked Loo), est un disositif largement utilisé dans

Plus en détail

Année universitaire 2012/2013

Année universitaire 2012/2013 Année univesitaie 1/13 Examen Electomagnétisme PEIP Aix-Maseille Univesité 15 janvie 13 5 poblèmes - ecto veso / Duée e l épeuve heues alculettes stanas autoisées / Fomulaie Page A4 autoisée 1. (4pts Quate

Plus en détail

²Chapitre-2 Ondes lumineuses

²Chapitre-2 Ondes lumineuses ²Chapite- Ondes luineuses Les ondes luineuses sont des ondes életoagnétiques, est à die les gandeus qui se popagent sont un hap életique E et un hap agnétique B. Le aatèe ondulatoie de la luièe a été énoné

Plus en détail

Pédaler en danseuse P2 P1

Pédaler en danseuse P2 P1 Pédaler en danseuse Pédaler en danseuse consiste à ne as s asseoir sur la selle et à se dresser sur les édales. Le mouvement de édalage s écarte alors notablement du édalage assis. Notre roos est d analyser

Plus en détail

Étude de la régulation de courant d un moteur à courant continu Note d Application EK012-FR Août 2014

Étude de la régulation de courant d un moteur à courant continu Note d Application EK012-FR Août 2014 Note d Application EK2 Régulation de courant d un moteur à courant continu Août 24 Étude de la régulation de courant d un moteur à courant continu Note d Application EK2-FR Août 24 Thierry LEQUEU (a) (a)

Plus en détail

STATIQUE. Actions mécaniques extérieures = Actions Mécaniques de contact + Actions Mécaniques à distance

STATIQUE. Actions mécaniques extérieures = Actions Mécaniques de contact + Actions Mécaniques à distance STTIQUE 1.- Quel est l objectif de la statique? Pou étudie les conditions d équilibe des solides indéfomables. Remaques : - Un solide est considéé indéfomable tant que les défomations estent faibles. -

Plus en détail

ALIMENTATIONS A DECOUPAGE

ALIMENTATIONS A DECOUPAGE Polytech'Nice 4 ème Année T.P. d'electronique TP N 6 AIMENTATIONS A DECOUPAGE I. e mécanisme de régulation à découpage e but de cette manipulation est la compréhension du mécanisme de régulation par découpage.

Plus en détail

TRANSISTOR EN COMMUTATION

TRANSISTOR EN COMMUTATION age 1 I/ ITRODUCTIO TRASISTOR E COMMUTATIO Un transistor bipolaire est constitué de semiconducteur dopé et de façon à former deux jonctions. Selon l'agencement de ces couches et on réalise un transistor

Plus en détail

L3 PAPP Physique Quantique et applications UE A302 Chapitre VII PLAN Moment cinétique de spin Addition de moments cinétiques

L3 PAPP Physique Quantique et applications UE A302 Chapitre VII PLAN Moment cinétique de spin Addition de moments cinétiques L3 PAPP Physique Quantique et applications UE A3 Chapite VII PLAN Moment cinétique de spin Addition de moments cinétiques I) Expéience de ten et Gelach (9) ) L expéience ) Valeus numéiques 3) Matices de

Plus en détail

PROBLEME DE PHYSIQUE

PROBLEME DE PHYSIQUE SESSION 211 PSIP28 C O N C O U R S C O M M U N S P O LY T E C H N I Q U E S EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE PSI PHYSIQUE 2 Duée : 4 heues NB : Le candidat attachea la plus gande impotance à la claté, à la

Plus en détail

CHAPITRE 1 SUITES. 1. On dit plus simplement suite réelle si K = R et complexe si K = C.

CHAPITRE 1 SUITES. 1. On dit plus simplement suite réelle si K = R et complexe si K = C. CHAPITRE 1 SUITES Les suites sont un objet fondamental à la fois en mathématiques et dans l application des mathématiques aux autes sciences. Nous veons dans ce cous et les tavaux diigés dives exemples

Plus en détail

ns n I. Champ tournant, rotation synchrone, rotation asynchrone TGC LE MOTEUR ASYNCHRONE (MAS) 1/9

ns n I. Champ tournant, rotation synchrone, rotation asynchrone TGC LE MOTEUR ASYNCHRONE (MAS) 1/9 TGC LE MOTEUR ASYNCHRONE (MAS) 1/9 I. Champ tounant, otatioynchone, otation asynchone On appelle champ tounant un champ magnétique animé d'un mouvement de otation. On peut en cée un en faisant toune un

Plus en détail

Générateurs et récepteurs

Générateurs et récepteurs Les généateus de tension ls ont comme ôle de founi du couant électique (ou de l énegie électique) à un cicuit extéieu. ls doivent donc enteteni le mouvement des électons. n continu, les généateus sont

Plus en détail

Mouvement d'une particule chargée dans un champ magnétique indépendant du temps

Mouvement d'une particule chargée dans un champ magnétique indépendant du temps Moueent d'une patiule hagée dans un hap agnétique indépendant du teps iblio: Pee elat Gaing Magnétise Into expéientale: Dispositif: On obsee une déiation du faseau d'életons losqu'il aie ae une itesse

Plus en détail

U c U n U 3 I 3. Hacheur

U c U n U 3 I 3. Hacheur G. Pinson - Physique Appliquée Alimentation à découpage 2-TP / 1 2 - ALIMENTATION À DÉOUPAGE Sécurité : manipulation réalisée en TBTS. Principe : générateur de tension (U ) réglable (par ) et régulée,

Plus en détail

Mouvements à Accélération Centrale

Mouvements à Accélération Centrale HAPIRE 8 Mouvements à Accéléation entale 8. PRPRIÉÉS GÉNÉRALES 8.. Définition Le mouvement du oint M est un mouvement à accéléation centale dans le eèe (), si et seulement si, il eiste un oint de (), tel

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES «Génie Électronique» Session 2012 Épreuve : PHYSIQUE APPLIQUÉE Durée de l'épreuve : 4 heures Coefficient : 5 Dès que le sujet vous est

Plus en détail

MODELISATION DES COUPLAGES EN CHAMP PROCHE DES COMPOSANTS DE FILTRES CEM

MODELISATION DES COUPLAGES EN CHAMP PROCHE DES COMPOSANTS DE FILTRES CEM MODELISATION DES COUPLAGES EN CHAMP PROCHE DES COMPOSANTS DE FILTRES CEM S. angui*, K. Bege *, B. Vincent*, E. Clavel**, R. Peussel*, C. Vollaie* (*) : Laboatoie Ampèe UMR CNRS 5005, Ecole Centale de Lyon,

Plus en détail

ANTENNES INSTITUT NATIONAL DES SCIENCES APPLIQUEES DE TOULOUSE SUPPORT DE COURS ENONCE DE TRAVAUX DIRIGES. 5 ème Année Réseau et Télécom

ANTENNES INSTITUT NATIONAL DES SCIENCES APPLIQUEES DE TOULOUSE SUPPORT DE COURS ENONCE DE TRAVAUX DIRIGES. 5 ème Année Réseau et Télécom INSTITUT NATIONAL DS SCINCS APPLIQUS D TOULOUS 5 ème Année Réseau et Télécom ANTNNS SUPPORT D COURS NONC D TRAVAUX DIRIGS Alexande Boye alexande.boye@insa-toulouse.f www.alexande-boye.f Antennes Octobe

Plus en détail

Equation de la Chaleur en Axisymétrique & en 3D

Equation de la Chaleur en Axisymétrique & en 3D P.-Y. Lagée, Equation de la Chaleu en Axi & en 3D Equation de la Chaleu en Axisymétique & en 3D Dans ce chapite nous faisons un bilan d énegie pou établi l équation de la chaleu en axisymétique. On pouait

Plus en détail

15 exercices corrigés d Electrotechnique sur la machine à courant continu

15 exercices corrigés d Electrotechnique sur la machine à courant continu 15 exercices corrigés d Electrotechnique sur la machine à courant continu Sommaire Exercice MCC01 : machine à courant continu Exercice MCC02 : machine à courant continu à excitation indépendante Exercice

Plus en détail

Module : réponse d un système linéaire

Module : réponse d un système linéaire BSEL - Physique aliquée Module : réonse d un système linéaire Diaoramas () : diagrammes de Bode, réonse Résumé de cours - Caractérisation d un système hysique - Calcul de la réonse our une entrée donnée

Plus en détail

ATS Génie électrique session 2005

ATS Génie électrique session 2005 Calculatrice scientifique autorisée Avertissements : Les quatre parties sont indépendantes mais il est vivement conseillé de les traiter dans l ordre ce qui peut aider à mieux comprendre le dispositif

Plus en détail

M1/UE CSy - module P8 1

M1/UE CSy - module P8 1 M1/UE CSy - module P8 1 PROJET DE SIMULATION AVEC MATLAB RÉGULATION DU NIVEAU ET DE LA TEMPÉRATURE DANS UN BAC En vue de disposer d un volume constant de fluide à une température désirée, un processus

Plus en détail

1.1. Remplacer le début des phrases suivantes par : «La tension aux bornes d un(e)» ou «L intensité du courant dans un(e)».

1.1. Remplacer le début des phrases suivantes par : «La tension aux bornes d un(e)» ou «L intensité du courant dans un(e)». BTS 2003 Le problème porte sur l impression de tickets de caisse du système de distribution de cartes d entrée de piscine. Dans la première partie, on étudiera l impression thermique de tickets de caisse,

Plus en détail

CHAPITRE VI : Le potentiel électrique

CHAPITRE VI : Le potentiel électrique CHPITRE VI : Le potentiel électiue VI. 1 u chapite III, nous avons vu ue losu'une foce est consevative, il est possible de lui associe une énegie potentielle ui conduit à une loi de consevation de l'énegie.

Plus en détail

Electronique quantique

Electronique quantique Electoique quatique 3 èe èe Cous "Hilbet et Fouie à ote aide" /3 alai.sibille@esta.f Qu avos-ous déjà ais? La stuctue liéaie de l'équatio de Scödige ilique que la cobiaiso liéaie de deux solutios est égaleet

Plus en détail

THEORIE DU CHAMP ELECTROMAGNETIQUE

THEORIE DU CHAMP ELECTROMAGNETIQUE Chapite : lectostatiue Cous de A.Tilmatine THOI DU CHAMP LCTOMAGNTIQU Cous édigé pa : D. TILMATIN AMA Faculté des sciences de l Ingénieu, univesité de sidi-bel-abbès. INTODUCTION Il existe tois égimes

Plus en détail

-500 V. Figure 1 Figure 2

-500 V. Figure 1 Figure 2 DIODE EN COMMUAION : CALCUL D UN RADIAEUR On considère le montage de la figure qui utilise un redresseur de puissance de type BYX 66-6 (voir annexe) dans un régime de commutation. La tension e (t) qui

Plus en détail

Epreuve d électronique de puissance F. Costa, G. Coquery (Durée 3h, calculatrice et documents autorisés 1 )

Epreuve d électronique de puissance F. Costa, G. Coquery (Durée 3h, calculatrice et documents autorisés 1 ) Epreuve d électronique de puissance F. Costa, G. Coquery (Durée 3h, calculatrice et documents autorisés 1 ) Présentation du sujet La recherche de miniaturisation est actuellement un domaine important dans

Plus en détail

Equipement Electrique

Equipement Electrique Equipement Electique TEEM 1 èe Année Equipement Electique, TEEM 1 ee année, uno FRAÇO 1 ntoduction 2 Le pogamme * Champ magnétique, flux, induction électomagnétique, chages électiques et foces * La machine

Plus en détail

Performances d'un système frigorifique domestique avec stockage par chaleur latente

Performances d'un système frigorifique domestique avec stockage par chaleur latente Pefomances d'un système figoifique domestique avec stockage pa chaleu latente Kamel AZZOUZ 1*, Denis LEDUCQ 1, Jacques GUILPART 1, Dominique GOBIN 2 1 CEMAGREF Unité de Recheche Génie des Pocédés Figoifiques,

Plus en détail

Analyse hygrothermique d une structure tubulaire multicouche

Analyse hygrothermique d une structure tubulaire multicouche IM - ovembe Analyse hygothemique d une stuctue tubulaie multicouche A. Hocine (,. Boutiba (, F. Kaa Achia ( ( Dépatement de mécanique, Univesité Hassiba Benbouali hlef Email : hocinea_dz@yahoo.f, adhwane_cm@yahoo.f

Plus en détail

1 Lois de Kepler, lois de Newton...

1 Lois de Kepler, lois de Newton... bsevatoie de Lyon Les lois de Kele démontées avil 0 Lois de Kele, lois de Newton.... Les lois de Kele emièe loi : Les lanètes décivent une ellise dont le oleil occue l un des foyes. = a( e +e cos( F c

Plus en détail

TRAVAUX D APPLICATIONS EN ELECTRONIQUE DE PUISSANCE

TRAVAUX D APPLICATIONS EN ELECTRONIQUE DE PUISSANCE TRAVAUX D APPLICATIONS EN ELECTRONIQUE DE PUISSANCE Commande des transistors de puissance en commutation Réalisation d'un hacheur série DUT GEii 2 ème année Module AT13 Sommaire 1 Présentation... 3 1.1

Plus en détail

induit collecteur arbre + palier ventilateur

induit collecteur arbre + palier ventilateur G. Pinson - Physique Appliquée Machine à courant continu - C32 / C32 - Machine à Courant Continu (MCC) à excitation séparée à courant continu Constitution (schéma simplifié). Exemple : moteur à deux paires

Plus en détail

Le Véhicule Hybride du LAMIH

Le Véhicule Hybride du LAMIH Le Véhicule Hybide du LAMIH Une éalisation collective Le pojet véhicule hybide a été éalisé pa une équipe tansvesale du LAMIH egoupant des automaticiens et des mécaniciens. Leus domaines de echeche sont

Plus en détail

LA DIFFUSION THERMIQUE & LA DIFFUSION de PARTICULES

LA DIFFUSION THERMIQUE & LA DIFFUSION de PARTICULES PSI Bizeux Ch. T4 : Phénomènes de diffusion - 36 - Etude de deux phénomènes de diffusion : LA DIFFUSION THERMIQUE & LA DIFFUSION de PARTICULES 1. LA DIFFUSION : UN MODE DE TRANSFERT SANS MOUVEMENT MACROSCOPIQUE

Plus en détail

Transferts de puissance sous régime sinusoïdal triphasé

Transferts de puissance sous régime sinusoïdal triphasé Tansfets de puissance sous égime sinusoïdal tiphasé Pésentation Patout dans le monde, la puissance électique est majoitaiement tanspotée sous égime sinusoïdal pa des systèmes de tensions tiphasées. ous

Plus en détail

Microéconomie B Interrogation du Mercredi 24 Novembre 2010 Durée : 1h30

Microéconomie B Interrogation du Mercredi 24 Novembre 2010 Durée : 1h30 Univesité Pais Ouest Nantee La Défense Année univesitaie 010-011 UFR SEGMI L Economie-Gestion Micoéconomie B Inteogation du Mecedi 4 Novembe 010 Duée : 1h30 Aucun document n est autoisé et les calculatices

Plus en détail

Objectifs : Connaître la constitution d un condensateur, analyser son fonctionnement et connaître les lois d associations de condensateurs.

Objectifs : Connaître la constitution d un condensateur, analyser son fonctionnement et connaître les lois d associations de condensateurs. hapite 6 : LES ONDENSTERS Objectifs : onnaîte la constitution d un condensateu, analyse son fonctionnement et connaîte les lois d associations de condensateus. I onstitution et symbole : Le condensateu

Plus en détail

Monnaie et finance 1 : Les marchés financiers. Sommaire. 1.1. L équilibre financier. Chapitre 1 : Le système financier

Monnaie et finance 1 : Les marchés financiers. Sommaire. 1.1. L équilibre financier. Chapitre 1 : Le système financier Monnaie et finance 1 : Les machés financies Sommaie hapite 1 : Le système financie hapite 2 : Le maché des actions hapite 3 : Le maché obligataie hapite 4 : Le maché des poduits déivés Bibliogaphie : 1.

Plus en détail

Conversion électromécanique. Machine Asynchrone 1 INTRODUCTION, DOMAINES D EMPLOI... 2 2 CONSTITUTION ET PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT...

Conversion électromécanique. Machine Asynchrone 1 INTRODUCTION, DOMAINES D EMPLOI... 2 2 CONSTITUTION ET PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT... CI Machines électriques alternatives et leur contrôle Conversion électromécanique Machine Asynchrone 1 INTRODUCTION, DOMAINES D EMLOI... CONSTITUTION ET RINCIE DE FONCTIONNEMENT....1 VUE D ENSEMBLE ECLATEE

Plus en détail

DETERMINATION DE LA PARTIE RADIALE R(r) DE LA FONCTION D ONDE

DETERMINATION DE LA PARTIE RADIALE R(r) DE LA FONCTION D ONDE CHAPITRE V DETERMINATION DE LA PARTIE RADIALE R() DE LA FONCTION D ONDE Chistian Ducauze et Hevé This - L ELECTRON DANS UN CHAMP A SYMETRIE SPHERIQUE L énegie otentielle d un électon dans un cham à symétie

Plus en détail

Etude d une Trottinette électrique

Etude d une Trottinette électrique A l attention de : M. Boitier M. Baget Rapport de projet : Etude d une Trottinette électrique Sommaire I. Présentation de la trottinette... 5 1. Caractéristiques principales... 5 2. Décomposition de la

Plus en détail

Spé 2008-2009 Devoir n 8 OPTIQUE

Spé 2008-2009 Devoir n 8 OPTIQUE Spé 8-9 Devoi n 8 OPTIQUE ETRALE PSI 8 A Pou que deux ondes poduisent des inteféences, il faut qu elles soient cohéentes, c est-à-die igoueusement synchones Pou obteni expéimentalement cette condition

Plus en détail

INSA de LYON Dép. Génie Civil et Urbanisme 3GCU CONDUCTION - - 53 - - [J. Brau], [2006], INSA de Lyon, tous droits réservés

INSA de LYON Dép. Génie Civil et Urbanisme 3GCU CONDUCTION - - 53 - - [J. Brau], [2006], INSA de Lyon, tous droits réservés INSA de LYON Dép. Génie Civil et Ubanisme 3GCU CONDUCION - - 53 - - [J. Bau], [006], INSA de Lyon, tous doits ésevés INSA de LYON Dép. Génie Civil et Ubanisme 3GCU INRODUCION - 56 CHAPIRE - 57 GENERALIES

Plus en détail