Lignes directrices sur le perfectionnement professionnel continu (PPC)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Lignes directrices sur le perfectionnement professionnel continu (PPC)"

Transcription

1 Lignes directrices sur le perfectinnement prfessinnel cntinu (PPC) Intrductin Dans sn énncé de missin, l Assciatin Actuarielle Internatinale (AAI) s engage à : «prmuvir le prfessinnalisme, élabrer des nrmes de frmatin et stimuler la recherche, en cllabratin étrite avec les assciatins membres et les diverses sectins, de façn à répndre à l évlutin des besins.» Ce mandat est appuyé par l bjectif stratégique n 3 de l AAI : «Instaurer, tenir à jur et prmuvir des nrmes cmmunes de frmatin en actuariat et des principes cmmuns relatifs à l éthique prfessinnelle. Prmuvir l élabratin et la publicatin de nrmes actuarielles dans les pays des assciatins membres titulaires et favriser la cnvergence des nrmes actuarielles à travers le mnde.» Cet bjectif stratégique est à sn tur assrti de quatre prirités u plans d actin, dnt le deuxième stipule ce qui suit : «Préparer une série recmmandée de lignes directrices en matière de perfectinnement prfessinnel cntinu (PPC) d applicatin vlntaire.» Le présent dcument a été préparé par le Cmité de l éducatin de l AAI à l appui de ce plan d actin. Il examine le PPC sus divers angles, chacun ayant un rôle à juer : Du pint de vue des actuaires individuels, le dcument examine l imprtance du PPC dans le cadre d une acquisitin cntinue de cnnaissances et prpse des stratégies à cette fin. Dans le mnde actuel ù tut évlue rapidement, il incmbe persnnellement à chaque actuaire de veiller à demeurer cmpétent dans ses dmaines de pratique grâce à l apprentissage et à la frmatin cntinus. Le dcument peut aussi être utile aux assciatins actuarielles pur évaluer le rôle du PPC dans l ptique de leurs exigences prfessinnelles et élabrer une stratégie et un prgramme de PPC à l intentin de leurs membres. Les assciatins snt encuragées à adpter une stratégie de PPC et à instaurer des dispsitins cncernant les exigences à cet égard. Enfin, le dcument se penche sur le rôle que jue l AAI au chapitre du sutien au PPC en actuariat, ntamment celui d encurager et d aider les assciatins membres qui instaurent des exigences à cet égard. Appruvées le 2 ctbre

2 Les lignes directrices énncées dans le présent dcument snt destinées aux assciatins actuarielles et aux actuaires individuels et visent à : recmmander aux assciatins actuarielles d élabrer et de mettre en œuvre une stratégie de PPC en vertu de laquelle les membres snt encuragés à cmbler de manière practive les besins en matière de PPC u snt tenus de le faire; sutenir et rienter les assciatins actuarielles quant aux exigences apprpriées en matière de PPC ainsi qu à la façn d ffrir des prgrammes de PPC et de faire le suivi de la participatin des actuaires à de tels prgrammes; encurager les actuaires individuels à élabrer et à suivre un prgramme de PPC persnnalisé et, ce faisant, à prendre en main l actualisatin de leurs cmpétences et le maintien de leur prfessinnalisme tut au lng de leur carrière; sutenir et rienter les actuaires individuels dans la planificatin et l exécutin d un prgramme de PPC. Partie 1 Le PPC et l actuaire individuel 1.1. Définitin du PPC Le perfectinnement prfessinnel cntinu (PPC), qu n appelle aussi parfis «éducatin permanente», s entend du perfectinnement des cnnaissances et des aptitudes et cmpétences en gestin ainsi que sur les plans technique, persnnel, prfessinnel et pératinnel durant tute la vie prfessinnelle. On emplie parfis aussi le mt «capacité» plutôt que «aptitude» u «cmpétence» ; ce terme permet de mettre en évidence les caractéristiques de crissance et de prgressin sur lesquelles repsent l éducatin et le perfectinnement 1. Le PPC cnstitue un élément imprtant du prcessus d apprentissage et de perfectinnement prfessinnels des actuaires tut au lng de leur carrière. La qualificatin initiale cnstitue la première étape de ce prcessus. Par la suite, il incmbe à chaque actuaire de planifier sn prpre prgramme de perfectinnement prfessinnel. L ensemble des cmpétences à perfectinner varie seln l atteinte de différentes étapes dans la carrière. Le PPC permet d atteindre cet bjectif, puisqu il permet à l actuaire de se parfaire à différents égards : cmpétences techniques en actuariat; cmpétences prfessinnelles cnnexes, par exemple la capacité à frmuler un jugement prfessinnel et à résudre des dilemmes éthiques; cmpétences en matière d explitatin et de gestin, par exemple une cnnaissance de l industrie et la capacité à élabrer et à mettre en œuvre des stratégies pératinnelles; 1 Lwther M.W., McMillan W.J. et Venter F., Educatin fr actuarial quality must develp mre than technical cmpetence, Suth African Actuarial Jurnal, 2009 Appruvées le 2 ctbre

3 cmpétences persnnelles cmme la gestin du temps, l indépendance d esprit et la cmmunicatin L imprtance du PPC Le besin prédminant en matière de PPC décule du fait que les cnnaissances en actuariat et le milieu dans lequel les actuaires travaillent snt en cnstante évlutin. Les actuaires ne peuvent demeurer éclairés et cmpétents dans leurs dmaines de pratique que par un apprentissage cntinu. Ils divent se tenir au fait de l évlutin de leur dmaine pur être en mesure d ffrir des services de qualité supérieure. Le Règlement intérieur de l AAI, qui cmprend l bligatin pur les assciatins de mettre en place un cde de déntlgie, tient cmpte de cette particularité. Ce cde dit préciser l bligatin, pur les actuaires, d ffrir uniquement les services prfessinnels pur lesquels ils nt les cnnaissances et l expérience nécessaires. On encurage tus les actuaires à entreprendre des activités de PPC aux fins suivantes : acquérir des cnnaissances et de l expérience dès le début de leur carrière le PPC est essentiel à la pursuite de leur perfectinnement prfessinnel une fis leur titre btenu; se tenir au fait de ce qui se passe dans le dmaine cmplexe dans lequel ils travaillent; se tenir au fait des nuveaux prduits et des nuveaux types de risque qui émergent au fil du temps; se tenir infrmé de l évlutin des techniques actuarielles de srte à tujurs effectuer un travail éclairé et pertinent; cnnaître les méthdlgies curantes et les facteurs susceptibles d influer sur la pertinence des mdèles et des hypthèses; se tenir infrmé de l évlutin de la législatin, de la réglementatin et des nrmes cmptables natinales et internatinales; se tenir au fait des nuvelles nrmes de pratique et des mdificatins aux nrmes en vigueur; lrsqu ils exercent un rôle prévu par la li, se tenir au fait de l évlutin de la prfessin actuarielle, des respnsabilités assciées à ce rôle, des respnsabilités de l rganisme chargé de la surveillance, ainsi que des changements dans l industrie ù ils exercent leurs activités; lrsqu ils travaillent dans un cntexte internatinal, cmprendre les différents prduits et risques des pays cncernés, le cadre de réglementatin et de législatin de chacun des pays ù ils exercent leurs activités ainsi que les nrmes cmptables et les nrmes et pratiques actuarielles pertinentes en vigueur; veiller à leur perfectinnement persnnel et technique afin d être en mesure d assumer de nuveaux rôles, y cmpris des rôles de gestin, tut au lng de leur carrière; répndre aux besins en matière de cmpétences et de cnnaissances afin de puvir ffrir des services dans les nuveaux dmaines de pratique qui émergent à mesure que la prfessin s élargit; être cnstamment stimulé à réfléchir aux questins relatives au prfessinnalisme, afin de définir et d adpter les valeurs que l assciatin actuarielle établit pur ses membres; Appruvées le 2 ctbre

4 demeurer cmpétents dans leurs dmaines de pratique afin de prtéger le public; maintenir la réputatin et le statut de la prfessin actuarielle en veillant à avir la capacité d ffrir des cnseils pertinents et éclairés; avir les cnnaissances requises d un actuaire cmpétent afin de satisfaire aux attentes des différentes parties intéressées; avir des cmpétences et des cnnaissances à jur en ce qui cncerne tutes les fnctins, même lrsqu ils n exercent pas un rôle actuariel spécifique. Tus les actuaires snt encuragés à élabrer et à mettre en œuvre un prgramme de PPC qui appuie ces bjectifs Apprche du PPC Chaque actuaire a la respnsabilité d élabrer et de mettre en œuvre sn prpre prgramme de PPC persnnalisé. L élabratin d un prgramme de PPC dit tenir cmpte de l actualisatin, de l élargissement et de l améliratin des cmpétences et des cnnaissances. Le nmbre d heures cnsacrées aux activités de PPC dit refléter la valeur de ces activités particulières pur l actuaire, c.-à-d. la mesure dans laquelle elles cntribuent réellement à sn perfectinnement prfessinnel. Les types d activités de PPC entreprises divent tenir cmpte du fait que l actuaire a besin d une gamme de cmpétences différente à chacune des étapes de sa carrière. L actuaire devrait élabrer et exécuter sn plan de PPC en cnsidérant les éléments suivants : Fixer des bjectifs pertinents; Le type et la quantité d activités de PPC au-delà de tut minimum prescrit devrait être en relatin avec ces bjectifs; Faire un suivi rigureux du prgrès en relatin avec les bjectifs de façn autnme u, le cas échéant, en cllabratin avec l emplyeur; S il y a lieu, intégrer le prgramme de PPC à un prgramme de perfectinnement prfessinnel cnvenu avec l emplyeur; Déterminer en qui l expérience de travail pertinente peut faire partie du prgramme de PPC; Inclure des interactins avec d autres actuaires, particulièrement ceux qui snt rattachés à d autres rganismes u entreprises; Se cnfrmer aux exigences en matière de PPC établies par l assciatin actuarielle lcale u réginale u par l assciatin actuarielle u l rganisme de réglementatin des juridictins ù il exerce ses activités prfessinnelles; S assurer que, par rapprt au travail effectué, ses cnnaissances snt actuelles et tuchent tus les sujets pertinents faisant partie d un prgramme d études apprprié, par exemple le prgramme d études de l AAI visant les nuveaux actuaires u le prgramme équivalent établi par la juridictin ù le travail est effectué; Appruvées le 2 ctbre

5 Tenir un dssier de PPC persnnel cmme étant une bnne habitude u pratique prfessinnelle. Un dssier de PPC cmplet cmprend tutes les activités de PPC entreprises ainsi que des réflexins persnnelles à prps des résultats btenus en termes de perfectinnement et d apprentissage et des pistes pur de futures activités d apprentissage et de perfectinnement Réalisatin du PPC Le PPC peut prendre différentes frmes : Participatin à n imprte laquelle des activités suivantes : curs dans un dmaine pertinent dnnés u rganisés par une assciatin actuarielle, une université u un autre rganisme; rencntres, séminaires, cllques et ateliers lcaux, natinaux u internatinaux à l intentin d actuaires; activités rganisées à l intentin de prfessinnels d un autre dmaine pertinent; cnférences et séminaires cmmerciaux sur des sujets pertinents; curs et grupes de discussin rganisés par l emplyeur; diffusins Web, séminaires Web u séminaires vidés; activités de recherche menées individuellement u en grupe; grupes de discussin Internet sur des sujets actuariels; travail au sein de cmités techniques natinaux et internatinaux, y cmpris des cmités de l assciatin actuarielle lcale; Activités d enseignement u d encadrement auprès d autres actuaires u d étudiants en actuariat; Rédactin u crrectin d examens actuariels; Études visant l btentin d un titre prfessinnel pertinent, ntamment en vue de devenir membre d autres rganismes prfessinnels pertinents; Curs u prgrammes d enseignement en ligne dans un dmaine pertinent; Rédactin d articles u de livres sur des sujets pertinents; Présentatin de cnférences u d expsés auprès de cllègues u d un public plus vaste dans le cadre de cngrès u de séminaires; Lecture individuelle de revues et de livres sur des sujets pertinents; Exécutin de travaux sur différents sujets actuariels dans divers cntextes; Élargissement des cmpétences persnnelles en relevant de nuveaux défis u en réalisant des mandats nvateurs. Quelles que sient les activités entreprises, l actuaire dit cnsidérer qu elles lui nt permis de se perfectinner sur les plans persnnel et prfessinnel avant de les déclarer cmme des activités de PPC. Appruvées le 2 ctbre

6 Partie 2 Le PPC et les assciatins actuarielles 2.1 Définitin du PPC et explicatin de sn imprtance On truve à la sectin 1.1 ci-dessus une définitin du PPC et à la sectin 1.2 une explicatin de sn imprtance. Les assciatins actuarielles snt invitées à élabrer et à mettre en œuvre une stratégie de PPC à l appui des bjectifs énncés à la sectin 1.2. Cette stratégie dit encurager les actuaires à participer à des activités de PPC u les bliger à le faire afin de maintenir leur degré de cmpétence, de favriser des travaux actuariels de qualité supérieure et de prmuvir l image de la prfessin actuarielle. 2.2 Ampleur du PPC Le public est en drit de s attendre à ce que les rganismes prfessinnels actuariels encuragent leurs membres à actualiser leurs cmpétences et à en assurer la pertinence grâce à des activités de PPC. On recmmande dnc aux assciatins d ffrir à leurs membres un encadrement quant à l ampleur et au type d activités de PPC auxquelles les actuaires devraient participer, tut en recnnaissant que chaque actuaire dit décider s il est nécessaire d entreprendre des activités de PPC additinnelles aux fins des mandats qui lui snt cnfiés u de ceux qu il suhaite réaliser dans l avenir. Vici les facteurs à prendre en cmpte dans la cnceptin d une stratégie de PPC : Les assciatins nt la respnsabilité de prmuvir l apprentissage cntinu et le perfectinnement des cnnaissances de leurs membres. Même si les besins en matière de PPC varient d un actuaire à l autre, aussi bien en termes du nmbre d heures que des types d activités, il imprte d établir les activités minimales de PPC auxquelles les membres divent participer. Le nmbre d heures de PPC à atteindre chaque année ne devrait pas être inférieur à 15 heures. Tutefis, la cible annuelle peut être établie seln une myenne calculée sur plusieurs années (n suggère une péride maximale de tris ans), auquel cas une partie des activités de PPC devraient être récentes (p. ex., au curs des 18 derniers mis). Les assciatins peuvent préciser la frme d au mins certaines des activités de PPC requises, particulièrement dans le cas des actuaires qui exercent des fnctins prévues par la li. Elles divent tutefis recnnaître qu il y a différentes façns d acquérir le PPC (vir la sectin 1.4 ci-dessus) et qu il n y a pas de stratégie universelle cnvenant à tus les actuaires. La pertinence des activités de PPC pur les besins de l actuaire dans le cntexte des services prfessinnels qu il ffre dit demeurer la cnsidératin première. Les assciatins peuvent sutenir leurs membres en ffrant des myens de cnsigner les activités de PPC et d en faire le suivi. Un simple tableur peut suffire à cette fin. L aut certificatin peut être utile et apprpriée dans certaines circnstances. Les assciatins peuvent préciser que le PPC peut prter sur des questins de gestin et de prfessinnalisme aussi bien que sur des cmpétences techniques. Dans certains pays, les rganismes de réglementatin peuvent fixer des exigences minimales en matière de PPC, qui divent alrs être prises en cmpte au mment de la définitin des exigences prfessinnelles. Appruvées le 2 ctbre

7 Dans le cas des actuaires travaillant en dehrs de la juridictin ù leur assciatin a cmpétence, celle-ci peut exiger que les actuaires se cnfrment aux exigences en matière de PPC d une assciatin membre de l AAI dans la juridictin ù ils exercent leurs activités. Pur faciliter la pratique individuelle dans plusieurs juridictins, les assciatins peuvent chisir de recnnaître les prgrammes équivalents de PPC d autres assciatins membres titulaires de l AAI cmme satisfaisant à leurs prpres exigences. Pur calculer le nmbre d heures de PPC effectuées, chaque actuaire individuel peut déterminer le nmbre d heures à retenir pur chaque activité en fnctin de sa pertinence à l égard de la réalisatin de ses bjectifs de PPC. La même activité purrait dnc être cnsidérée différemment par différentes persnnes. Les assciatins peuvent tutefis préciser le nmbre maximal d heures qui peuvent être retenues à l égard d un événement u d une activité en particulier. On peut faire la distinctin entre les activités de PPC fficielles u vérifiables, ù la participatin peut être évaluée indépendamment (p. ex., par un examen) et les activités infrmelles (par exemple lrsque l actuaire participe à des activités individuelles, p. ex., des activités de lecture). Les activités peuvent être traitées différemment seln qu elles snt rganisées par un emplyeur, une université, un rganisme actuariel u un autre rganisme. Pur les actuaires qui exercent des rôles fficiels u prévus par la li, les exigences en matière de PPC peuvent être plus spécifiques, rigureuses et exigeantes que celles qui snt suggérées ci-dessus u que celles qui s appliquent aux autres actuaires. 2.3 Suivi du PPC Il cnvient pur les assciatins d encurager les actuaires participant à des activités de PPC à tenir un registre de ces activités. Lrsqu une assciatin a établi une stratégie de PPC, elle est encuragée à faire le suivi des dssiers de PPC des membres. Ce suivi peut être fait pur tus les membres u pur un sus-ensemble, p. ex., un échantilln aléatire u tus les actuaires exerçant un rôle prévu par la li. On encurage les assciatins à mettre en place un mécanisme de cnsignatin centralisé des activités de PPC, par exemple dans une sectin réservée aux membres sur le site Web de l assciatin. Dans certains pays, le suivi des activités de PPC est bligatire pur les actuaires exerçant des rôles désignés u prévus par la li, aussi bien avant la nminatin que pur le renuvellement de chaque mandat. Dans un tel cas, les rganismes de réglementatin assurent peut-être déjà le suivi des activités de PPC; l assciatin peut tut de même faire le suivi des activités de ses membres u cnclure une entente de suivi des activités de PPC au nm de l rganisme de réglementatin. Le défaut de participer aux activités de PPC bligatires dit être cnsidéré cmme une preuve d incnduite prfessinnelle. Dans un tel cas, les dssiers de suivi des activités de PPC (u l absence de tels dssiers) peuvent faire l bjet d une mesure disciplinaire. 2.4 Prestatin d activités de PPC Les assciatins actuarielles peuvent encurager le PPC en ffrant un prgramme d activités de PPC. Des exemples d activités snt présentés à la sectin 1.4 et à l annexe 1. Appruvées le 2 ctbre

8 Les assciatins devraient en utre faciliter l accès à l infrmatin à prps des activités rganisées par d autres intervenants qui purraient être pertinentes pur le PPC, ntamment les activités rganisées par l AAI u par des rganismes actuariels réginaux, cmme le Grupe Cnsultatif Actuariel Eurpéen (le Grupe Cnsultatif). Partie 3 L AAI et le PPC 3.1 Rôle de l AAI Cmme il en est fait mentin dans l intrductin, l AAI ffre les présentes lignes directrices sur le PPC aux assciatins actuarielles et aux actuaires individuels au titre de sn bjectif stratégique n 3 : «Instaurer, tenir à jur et prmuvir des nrmes cmmunes de frmatin en actuariat, des principes cmmuns relatifs au prfessinnalisme et des nrmes de pratique actuarielle types aux fins d applicatin par les assciatins membres à l échelle mndiale.» Les lignes directrices recmmandent que les assciatins actuarielles élabrent une stratégie de PPC et que les actuaires individuels assument persnnellement la respnsabilité du perfectinnement de leurs cmpétences et de leurs capacités au myen d un apprentissage cntinu. Elles ffrent également des cnseils pratiques sur la façn d atteindre cet bjectif. En plus de prmuvir les présentes lignes directrices, l AAI jue de nmbreux rôles en matière de PPC : Par l entremise de sn Cmité de l éducatin, elle prdigue des cnseils aux assciatins qui suhaitent élabrer une stratégie de PPC. Elle tient des activités qu elle-même u ses sectins rganisent. Ces activités snt des utils de PPC imprtants, et les besins en PPC divent être pris en cmpte dans le cadre de leur rganisatin. Elle diffuse de l infrmatin sur les activités et le matériel de PPC pertinents. Les assciatins snt invitées à cmmuniquer cette infrmatin à leurs membres et à les encurager à se renseigner par eux-mêmes. Elle recmmande aux assciatins de partager avec d autres assciatins les détails des activités de PPC ffertes. Les assciatins peuvent aussi exiger les mêmes drits de participatin aux membres d autres assciatins actuarielles que ceux qu ils demandent à leurs prpres membres. Elle examine les avantages du PPC et les ccasins de PPC au mment de la révisin de sn prgramme d études et en fait la prmtin. Les changements apprtés au prgramme peuvent cnstituer des pistes imprtantes pur le PPC des actuaires ayant btenu leur titre avant qu un nuveau sujet y sit intégré. Elle recense des sujets de PPC pertinents par l entremise de sn Cmité de l éducatin; Elle réalise péridiquement des sndages sur le PPC auprès des assciatins membres. Appruvées le 2 ctbre

9 Annexe 1 : Offre d activités de PPC La présente annexe dresse un vaste éventail d activités de PPC auxquels les actuaires peuvent participer. La liste n est pas exhaustive, et d autres activités pertinentes peuvent répndre aux besins particuliers des actuaires. (i) (ii) (iii) (iv) Activités rganisées par l AAI Le Cngrès internatinal des actuaires a lieu tus les quatre ans. Entre les cngrès, les différentes sectins de l AAI ci-dessus rganisent des cllques : ASTIN assurance nn-vie AFIR/ERM risque financier et GRE PBSS pensins, avantages sciaux et sécurité sciale IAALS assurance-vie IAAHS santé IACA actuaires cnseils Activités rganisées par des assciatins actuarielles Cngrès Cllques Ateliers Séminaires Rencntres péridiques des membres Événements prtant sur le prfessinnalisme Activités rganisées en cllabratin avec d autres assciatins Curs en persnne, tant à l intérieur qu à l extérieur du prgramme d études en actuariat habituel Activités rganisées en cllabratin avec d autres rganismes prfessinnels Activités rganisées par des universités Curs dans le cadre du prgramme d études en actuariat, particulièrement ceux qui nt été mis en place après que l actuaire ait btenu sn diplôme Autres curs pertinents au dmaine de travail de l actuaire Présentatins d articles et de mémires Séminaires Activités de PPC rganisées par le Grupe Cnsultatif Les assciatins membres du Grupe Cnsultatif rganisent à l ccasin des écles d été. Il s agit de prgrammes d apprentissage structurés à l intentin des persnnes intéressées à parfaire leurs cnnaissances sur un sujet particulier. Le Grupe Cnsultatif rganise aussi régulièrement d autres activités d envergure. Appruvées le 2 ctbre

10 (v) (vi) (vii) (viii) Activités à l intentin des actuaires débutants Beaucup d entreprises nt pur plitique de sutenir uniquement la participatin des actuaires chevrnnés aux activités internatinales. En cnséquence, il imprte que les assciatins natinales rganisent des activités dans leur pays à l intentin des nuveaux actuaires. Activités ffertes dans différents pays Une activité fferte initialement dans un pays peut aussi être prpsée dans d autres pays à partir des ntes, des présentatins et du matériel du premier événement. Les diffusins Web et les enregistrements téléchargeables permettent d ffrir les activités à vaste un public internatinal. Participatin à des activités rganisées par d autres assciatins Les détails relatifs aux activités rganisées par une assciatin peuvent être cmmuniqués aux membres d autres assciatins, par exemple par l entremise d une base de dnnées Web. Les activités peuvent ntamment être pertinentes pur les membres des assciatins d une régin peu élignée. Certains échanges d idées nt déjà lieu à l échelle réginale, p. ex. dans le cadre des séminaires rganisés par l Eurpean Actuarial Academy (EAA). Occasins d apprentissage structuré Il existe des ccasins d apprentissage structuré dnt d autres assciatins peuvent prfiter p. ex., l rganisme The Actuarial Prfessin du Ryaume-Uni a dévelppé des ntes des participants et des ntes des présentateurs pur ses curs d une jurnée et de deux jurs sur le prfessinnalisme, ainsi que ses activités sur le prfessinnalisme à l intentin des actuaires chevrnnés. Il ffre aussi des curs d apprentissage structuré sur tus les sujets de ses examens de qualificatin ainsi que pur ses certificats en prduits dérivés et en écnmie financière. Un certificat de cmpétence est remis aux actuaires qui réussissent les examens pertinents assciés à ces ccasins d apprentissage. L AAI élabre actuellement un ensemble de curs sur le prfessinnalisme. (ix) (x) Lectures Les revues présentant les résultats de travaux de recherche publiées par différentes assciatins cnstituent des lectures pertinentes. Il existe également beaucup de livres sur la science actuarielle et sur d autres sujets pertinents pur les actuaires. Apprentissage par vie électrnique Plusieurs assciatins ffrent par l entremise de leur site Web du matériel de frmatin, issu entre autres de cnférences, de cllques et de séminaires. Ce matériel cmprend suvent des diapramas présentés à l ccasin d événements récents. D autres assciatins peuvent se servir de ce matériel pur planifier leurs prpres activités. L élabratin de matériel d apprentissage par vie électrnique purrait cnstituer une slutin plus élabrée; il peut s agir d un util d apprentissage efficace lrsqu il est accmpagné d un frum de discussin dirigé par un actuaire d expérience u une autre persnne cmpétente. Appruvées le 2 ctbre

11 (xi) Activités ffertes par d autres furnisseurs Il existe dans chaque pays des furnisseurs externes ffrant des activités de PPC pertinentes pur les actuaires. Appruvées le 2 ctbre

POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Adptée le : 15 avril 1996 Lrs de la : 186 e réunin du cnseil d administratin Amendée le : 5 ctbre 2015 Lrs de la : 305 e réunin du cnseil d administratin Cllège

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 265

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 265 NORME INTERNATIONALE D AUDIT 265 COMMUNICATION DES FAIBLESSES DU CONTRÔLE INTERNE AUX PERSONNES CONSTITUANT LE GOUVERNEMENT D ENTREPRISE ET A LA DIRECTION Intrductin (Applicable aux audits d états financiers

Plus en détail

Stage pour étudiant-e-s en Master «Sociologie» Document de présentation

Stage pour étudiant-e-s en Master «Sociologie» Document de présentation Stage pur étudiant-e-s en Master «Scilgie» Dcument de présentatin Exemple d image Année académique 2015-2016 Prfesseur respnsable du Master en scilgie : Philip Balsiger LE CONCEPT DE STAGE Dans le cursus

Plus en détail

1. Quels sont les principaux apports de la MIF pour le particulier?

1. Quels sont les principaux apports de la MIF pour le particulier? 22 ctbre 2007 EN PRATIQUE : 10 QUESTIONS REPONSES SUR LA MIF 1. Quels snt les principaux apprts de la MIF pur le particulier? 2. Quels prduits snt cncernés? 3. En qui cnsiste l évaluatin du client? 4.

Plus en détail

ANNEXE 8 RÉORIENTATION DES PERSONNES EN EMPLOI ET O RIENTATIONS APPROCHE D INTERVENTION 1. CONTEXTE 2. OFFRE DE SERVICE POUR LES PERSONNES EN EMPLOI

ANNEXE 8 RÉORIENTATION DES PERSONNES EN EMPLOI ET O RIENTATIONS APPROCHE D INTERVENTION 1. CONTEXTE 2. OFFRE DE SERVICE POUR LES PERSONNES EN EMPLOI APPROCHE D INTERVENTION ANNEXE 8 RÉORIENTATION DES PERSONNES EN EMPLOI ET SANS EMPLOI DANS L OFFRE DE SERVICE D EMPLOI-QUÉBEC O RIENTATIONS 1. CONTEXTE Des éléments nt permis d btenir un psitinnement cncernant

Plus en détail

Définir les besoins de la société en matière de santé Définition et guide du Collège royal

Définir les besoins de la société en matière de santé Définition et guide du Collège royal Définir les besins de la sciété en matière de santé Définitin et guide du Cllège ryal Préparé en cllabratin avec Lisa Little Cnsulting au nm du Cllège ryal (avril 2012) Intrductin Depuis lngtemps, les

Plus en détail

Emprunt à des fins de placement Convenance et surveillance

Emprunt à des fins de placement Convenance et surveillance Avis sur les règles Nte d rientatin Règle des curtiers membres Persnnes-ressurces : Destinataires à l interne : Affaires juridiques et cnfrmité Audit interne Crédit Détail Frmatin Haute directin Institut

Plus en détail

Politique d investissement de la. MRC de Caniapiscau. Jeunes promoteurs

Politique d investissement de la. MRC de Caniapiscau. Jeunes promoteurs Plitique d investissement de la MRC de Caniapiscau Jeunes prmteurs Adptée le 15 septembre 2015 JEUNES PROMOTEURS Ce prgramme vise à aider les jeunes entrepreneurs (18-40 ans) à créer, à acquérir u à assurer

Plus en détail

Le rôle de conseiller auprès des administrateurs. Le directeur général et le service de bibliothèque

Le rôle de conseiller auprès des administrateurs. Le directeur général et le service de bibliothèque LE RÔLE DU DIRECTEUR GÉNÉRAL Cntenu Nminatin du directeur général Le rôle de cnseiller auprès des administrateurs Le rôle de gestinnaire Le directeur général et le service de biblithèque Relatins entre

Plus en détail

ITIL 2011 Mise en production, contrôle et validation (RCV) avec certification 5 jours (anglais et français)

ITIL 2011 Mise en production, contrôle et validation (RCV) avec certification 5 jours (anglais et français) ITIL 2011 Mise en prductin, cntrôle et validatin (RCV) avec certificatin 5 jurs (anglais et français) Vue d ensemble de la frmatin ITIL est un ensemble de cnseils sur les meilleures pratiques, devenu un

Plus en détail

Formation professionnelle supérieure d électricien de réseau

Formation professionnelle supérieure d électricien de réseau Frmatin prfessinnelle supérieure d électricien de réseau Examens prfessinnels pur spécialistes de réseau avec brevet fédéral Preuve de la pratique pur l admissin à l examen principal Attestatin de l emplyeur

Plus en détail

Profil de la Cour des Comptes Tunisienne

Profil de la Cour des Comptes Tunisienne Cnférence réginale pur les Institutins Supérieures de Cntrôle de la régin du visinage eurpéen du sud Prfil de la Cur des Cmptes Tunisienne Présentatin de la Cur des Cmptes La Cur des Cmptes est une juridictin

Plus en détail

PROGRAMMES DE CRÉDIT D IMPÔT POUR LES CENTRES FINANCIERS INTERNATIONAUX SYNTHÈSE DES PROGRAMMES

PROGRAMMES DE CRÉDIT D IMPÔT POUR LES CENTRES FINANCIERS INTERNATIONAUX SYNTHÈSE DES PROGRAMMES PROGRAMMES DE CRÉDIT D IMPÔT POUR LES CENTRES FINANCIERS INTERNATIONAUX SYNTHÈSE DES PROGRAMMES OCTOBRE 2015 PROGRAMMES DE CRÉDIT D IMPÔT POUR LES CENTRES FINANCIERS INTERNATIONAUX (CFI) CRITÈRES D ADMISSIBILITÉ

Plus en détail

PROGRAMME FORMATION INITIALE SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL

PROGRAMME FORMATION INITIALE SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL PROGRAMME FORMATION INITIALE SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL Pré-requis : aucun Encadrement : La frmatin est dispensée au minimum par un frmateur SST rattaché à : Un rganisme de frmatin habilité pur la

Plus en détail

Qualité de vie au travail

Qualité de vie au travail Qualité de vie au travail Définitin, méthde et calendrier Les agents de la fnctin publique nt cnnu depuis plusieurs années des vagues de réfrmes successives dans un cntexte de cntraintes cntinues. Il en

Plus en détail

Fiche pratique N 5. «Elaboration des outils d évaluation des compétences» De quoi s agit-il? 1. Démarche de mise en œuvre

Fiche pratique N 5. «Elaboration des outils d évaluation des compétences» De quoi s agit-il? 1. Démarche de mise en œuvre Fiche pratique N 5 «Elabratin des utils d évaluatin des cmpétences» De qui s agit-il? 1 Evaluer des cmpétences cnsiste, en un instant T, à apprécier le niveau d acquisitin u de maîtrise des cmpétences

Plus en détail

APPEL A PROJETS ACCOMPAGNEMENT A LA CREATION D ENTREPRISES

APPEL A PROJETS ACCOMPAGNEMENT A LA CREATION D ENTREPRISES APPEL A PROJETS ACCOMPAGNEMENT A LA CREATION D ENTREPRISES Prgramme pératinnel FEDER/FSE Franche-Cmté et Massif du Jura 2014-2020 Axe 1 Objectif spécifique 1.3 (OT3, Ip 3a) Ouverture de l appel à prjets

Plus en détail

ORIENTATIONS POUR LA FORMATION CONTINUE DU PERSONNEL SCOLAIRE DE LA FORMATION GÉNÉRALE DES ADULTES

ORIENTATIONS POUR LA FORMATION CONTINUE DU PERSONNEL SCOLAIRE DE LA FORMATION GÉNÉRALE DES ADULTES Ministère de l Éducatin, du Lisir et du Sprt Directin de la frmatin générale des adultes ORIENTATIONS POUR LA FORMATION CONTINUE DU PERSONNEL SCOLAIRE DE LA FORMATION GÉNÉRALE DES ADULTES CURRICULUM DE

Plus en détail

Charte de fonctionnement du dispositif EVREST

Charte de fonctionnement du dispositif EVREST Charte de fnctinnement du dispsitif EVREST POURQUOI? Cette charte vise à fixer les engagements que divent respecter les utilisateurs et rganisateurs du dispsitif Evrest, cncernant : les cnditins de participatin

Plus en détail

5.2 Améliorations au processus de réexamen

5.2 Améliorations au processus de réexamen 5.2 Améliratins au prcessus de réexamen Intrductin Le CCWG-Respnsabilité prpse un certain nmbre de réfrmes clés au prcessus de demande de réexamen de l'icann, par lequel le Cnseil d'administratin de l'icann

Plus en détail

Lignes directrices aux fins d octroyer une aide financière aux OBNL locataires dans des immeubles non résidentiels imposables œuvrant dans les

Lignes directrices aux fins d octroyer une aide financière aux OBNL locataires dans des immeubles non résidentiels imposables œuvrant dans les Lignes directrices aux fins d ctryer une aide financière aux OBNL lcataires dans des immeubles nn résidentiels impsables œuvrant dans les dmaines de l art et de la culture, du dévelppement scial et cmmunautaire

Plus en détail

Analyse du sondage de satisfaction effectué auprès des usagers (2012) et cibles d amélioration

Analyse du sondage de satisfaction effectué auprès des usagers (2012) et cibles d amélioration Martin Pruneau Carle Vaillancurt Analyse du sndage de satisfactin effectué auprès des usagers (2012) et cibles d améliratin Dcument adpté par le cmité d agrément le 29 janvier 2013 INTRODUCTION Ce dcument

Plus en détail

CONVENTION D OBJECTIFS ET DE MOYENS POUR LES RADIOS LOCALES

CONVENTION D OBJECTIFS ET DE MOYENS POUR LES RADIOS LOCALES CONVENTION D OBJECTIFS ET DE MOYENS POUR LES RADIOS LOCALES Entre : Le Département des Yvelines, représenté par M. Alain SCHMITZ, Président du Cnseil Général, agissant en cette qualité en vertu d une délibératin

Plus en détail

Vers une Assemblée Nationale du XXIème siècle

Vers une Assemblée Nationale du XXIème siècle Vers une Assemblée Natinale du XXIème siècle Le Plan d actin de l Assemblée Natinale pur le Partenariat pur un guvernement uvert Préface du Président de l Assemblée Natinale, Claude Bartlne Parallèlement

Plus en détail

VADE MECUM DE L ASSISTANTE ADMINISTRATIVE DU MEDECIN GENERALISTE

VADE MECUM DE L ASSISTANTE ADMINISTRATIVE DU MEDECIN GENERALISTE VADE MECUM DE L ASSISTANTE ADMINISTRATIVE DU MEDECIN GENERALISTE Septembre 2009 INTRODUCTION De par l imprtance accrue des tâches administrative ces dernières années, le travail du Médecin Généraliste

Plus en détail

Perfectionnement professionnel des étudiants des cycles supérieurs : enquête et recommandations

Perfectionnement professionnel des étudiants des cycles supérieurs : enquête et recommandations Perfectinnement prfessinnel des étudiants des cycles supérieurs : enquête et recmmandatins Préparé pur le Cnseil de recherches en sciences humaines du Canada Marilyn Rse, Ph. D. Brck University Mars 2012

Plus en détail

Politique de Service à la clientèle

Politique de Service à la clientèle Plitique de Service à la clientèle Ntre engagement : Innver et aller au-delà de vs attentes! Révisée aût 2009 Table des matières 1. Missin de l entreprise 2. Clientèle et services distinctifs 3. Départements

Plus en détail

Choisir un coach-mentor

Choisir un coach-mentor Ce texte est une traductin d un dcument prduit par Assciatin f Cach Training Organizatins (ACTO)( www.actnline.cm), et endssé par Internatinal Cach Federatin (ICF). Dans ce texte le masculin inclut le

Plus en détail

DU RESPONSABLE DE FORMATION

DU RESPONSABLE DE FORMATION Appruvé le 10 juin 2008 RÉFÉRENTIEL INTERMINISTERIEL DU RESPONSABLE DE FORMATION (DOCUMENT DE BASE : FICHE RIME, 2006) Le présent référentiel cmprend un référentiel d activités, de cmpétences et de frmatin

Plus en détail

Document d information

Document d information Dcument d infrmatin Dépôt du rapprt du Bureau du vérificateur général sur la vérificatin de gestin de l Administratin de la Chambre Au sujet de la vérificatin Prtée La vérificatin avait pur but d examiner

Plus en détail

RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX INTERPRÉTATION

RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX INTERPRÉTATION RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX INTERPRÉTATION Dans les présents règlements et tut autre règlement du CPA ST-GEORGES, la frme masculine attribuée au texte u aux fnctins est utilisée pur marquer le genre neutre et

Plus en détail

POLITIQUE ACA-FESC EN MATIÈRE DE FORMATION CONTINUE. et de LICENCE TABLE DES MATIÈRES

POLITIQUE ACA-FESC EN MATIÈRE DE FORMATION CONTINUE. et de LICENCE TABLE DES MATIÈRES POLITIQUE ACA-FESC EN MATIÈRE DE FORMATION CONTINUE et de LICENCE Révisin le 22 juin 2012 TABLE DES MATIÈRES But... 2 Définitin... 2 Aperçu... 2 Particularités... 3 Crédits de licence... 4 Délai d exécutin

Plus en détail

DELEGATION DE SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT REGLEMENT DE CONSULTATION (R.C.)

DELEGATION DE SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT REGLEMENT DE CONSULTATION (R.C.) SIVOM DE GAMACHES 15, Place du Maréchal Leclerc DELEGATION DE SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT REGLEMENT DE CONSULTATION (R.C.) Objet du marché Délégatin de Service Public d assainissement du SIVOM de Gamaches

Plus en détail

RÈGLES DE FONCTIONNEMENT 2016-2017

RÈGLES DE FONCTIONNEMENT 2016-2017 COMITÉ DE PERFECTIONNEMENT Syndicat des emplyés et emplyées de l Université Laval et Université Laval RÈGLES DE FONCTIONNEMENT 2016-2017 Date d entrée en vigueur : le 1 er mai 2016 MEMBRES DU COMITÉ Bénédicte

Plus en détail

PLAN DE TRAVAIL 2015

PLAN DE TRAVAIL 2015 ASSOCIATION LIRE ET ECRIRE SECTION LA COTE PLAN DE TRAVAIL 2015 Situatin de la sectin à fin 2015 La cmmissin vaudise a amrcé cette année un imprtant travail de cllabratin cncrète et d harmnisatin. Ces

Plus en détail

TROPHEE BETON, «LIBERTE DE L'ESPACE»

TROPHEE BETON, «LIBERTE DE L'ESPACE» REGLEMENT TROPHEE BETON, «LIBERTE DE L'ESPACE» Le «Trphée bétn, liberté de l espace», rganisé par les assciatins Bétcib, Cimbétn et la Fndatin Ecle Française du Bétn a pur but de révéler les jeunes diplômés

Plus en détail

Commission canadienne des grains

Commission canadienne des grains Cmmissin canadienne des grains Exigences générales relatives aux furnisseurs de services accrédités dans le cadre des prgrammes d échantillnnage NORME CCG 4.0 FSA Exemplaire nn cntrôlé Cmmissin canadienne

Plus en détail

Projet d harmonisation des trois organismes du Programme de bourses d études supérieures du Canada : Guide de discussion

Projet d harmonisation des trois organismes du Programme de bourses d études supérieures du Canada : Guide de discussion Prjet d harmnisatin des tris rganismes du Prgramme de burses d études supérieures du Canada : Guide de discussin Intrductin Le Canada et la plupart des autres pays industrialisés se penchent sur l évlutin

Plus en détail

Prix SUEZ initiatives - Institut de France 5 ème édition 2015-2016 RÈGLEMENT. Prix SUEZ initiatives - Institut de France 2015-2016 Règlement

Prix SUEZ initiatives - Institut de France 5 ème édition 2015-2016 RÈGLEMENT. Prix SUEZ initiatives - Institut de France 2015-2016 Règlement Prix SUEZ initiatives - Institut de France 5 ème éditin 2015-2016 RÈGLEMENT 1 RÈGLEMENT de la 5 e éditin (2015 2016) du Prix SUEZ initiatives - Institut de France Article 1. ORGANISATEURS Le Fnds SUEZ

Plus en détail

Plan pluriannuel d accessibilité de TELUS

Plan pluriannuel d accessibilité de TELUS Plan pluriannuel d accessibilité de Li sur l accessibilité pur les persnnes handicapées de l Ontari (LAPHO) 2014-2021 Plan pluriannuel d accessibilité de LAPHO Table des matières Applicatin 1 Intrductin

Plus en détail

Politique d'adaptation et d'accommodement pour les examens publics

Politique d'adaptation et d'accommodement pour les examens publics Guvernement de Terre-Neuve-et-Labradr Ministère de l Éducatin Plitique d'adaptatin et d'accmmdement pur les examens publics Le guvernement de Terre-Neuve-et-Labradr recnnaît qu il est respnsable de prévir

Plus en détail

MINISTÈRE DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA RÉFORME DE L ÉTAT. Réforme des retraites. La cessation progressive d activité

MINISTÈRE DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA RÉFORME DE L ÉTAT. Réforme des retraites. La cessation progressive d activité MINISTÈRE DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA RÉFORME DE L ÉTAT Réfrme des retraites La cessatin prgressive d activité Guide de la cessatin prgressive d activité des fnctinnaires et des agents nn titulaires

Plus en détail

La collaboration se définie comme : Personne qui concourt à l'activité professionnelle d'une autre personne de manière ponctuelle ou continue.

La collaboration se définie comme : Personne qui concourt à l'activité professionnelle d'une autre personne de manière ponctuelle ou continue. F.I.S.P.A. Cllabratin IDE - AS Textes de référence Le décret du 27 juillet 2004 définissant les actes de la prfessin infirmier: article R 4311-4 CSP : définitin de la ntin de cllabratin La circulaire 96-31

Plus en détail

CHAPITRE: Etude de marché

CHAPITRE: Etude de marché CHAPITRE: Etude de marché Plan : I-Ntin de bases :.. I.1- Marketing : I.1.1 Etymlgie I.1.2 Définitin I.2- Marché: I.2.1. Définitin I.2.2 Classificatin I.3- Cncurrence :... I.4- I.5- Ciblage :. Segmentatin

Plus en détail

CHARTE DES BENEVOLES A L HÔPITAL ET A LA MAISON DE RETRAITE DE MOZE Saint Agrève (07)

CHARTE DES BENEVOLES A L HÔPITAL ET A LA MAISON DE RETRAITE DE MOZE Saint Agrève (07) CHARTE DES BENEVOLES A L HÔPITAL ET A LA MAISON DE RETRAITE DE MOZE Saint Agrève (07) Article 1 Préambule. Les bénévles snt emblématiques de l aspect «fraternel» de l engagement cityen. A cet effet, ils

Plus en détail

L ENTRETIEN AVEC UN JURY

L ENTRETIEN AVEC UN JURY Agent territrial spécialisé de 1 ère classe des écles maternelles 22/09/2014 Cadrage indicatif : Les cadrages des épreuves, bien que ne cncernant pas un cncurs transféré, nt été élabrés par les membres

Plus en détail

PROJET EFFINERGIE - NUMERIQUE

PROJET EFFINERGIE - NUMERIQUE APPEL D OFFRES ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE PROJET EFFINERGIE - NUMERIQUE Le Cllectif Effinergie, assciatin pur la prmtin de l'efficacité énergétique dans les bâtiments (www.effinergie.rg) lance une

Plus en détail

Comprendre le registre de pénibilité

Comprendre le registre de pénibilité Cmprendre le registre de pénibilité Le cadre réglementaire Dans quel(s) dispsitif(s) se situer? La pénibilité : préccupatin nuvelle? Dans le cadre de la réfrme des retraites du 9 nvembre 2010, la créatin

Plus en détail

Cycle d informations et d échanges

Cycle d informations et d échanges La gestin financière des établissements d enseignement supérieur et de recherche Fiche n 8 : Les cmptables publics : l agent cmptable principal, les agents cmptables secndaires et les régisseurs Ainsi

Plus en détail

Norme ISA 265, Communication des déficiences du contrôle interne aux responsables de la gouvernance et à la direction

Norme ISA 265, Communication des déficiences du contrôle interne aux responsables de la gouvernance et à la direction IFAC Bard Prise de psitin définitive 2009 Nrme internatinale d audit (ISA) Nrme ISA 265, Cmmunicatin des déficiences du cntrôle interne aux respnsables de la guvernance et à la directin Le présent dcument

Plus en détail

GUIDE D APPLICATION. Formation continue obligatoire

GUIDE D APPLICATION. Formation continue obligatoire GUIDE D APPLICATION Frmatin cntinue bligatire 2015 Révisé en décembre 2015 S E R V I C E D E L A F O R M A T I O N C O N T I N U E Smmaire 1. INFORMATIONS GÉNÉRALES... 3 1.1 Intrductin... 3 1.2 Définitins...

Plus en détail

DISPOSITIF COLLECTIF D ACCES A LA VAE POUR LES TRAVAILLEURS HANDICAPES D ESAT ET D ENTREPRISES ADAPTEES DE BOURGOGNE

DISPOSITIF COLLECTIF D ACCES A LA VAE POUR LES TRAVAILLEURS HANDICAPES D ESAT ET D ENTREPRISES ADAPTEES DE BOURGOGNE DISPOSITIF COLLECTIF D ACCES A LA VAE POUR LES TRAVAILLEURS HANDICAPES D ESAT ET D ENTREPRISES ADAPTEES DE BOURGOGNE Ancrage du prjet initial La li 2005-102 de janvier 2005 a instauré le drit à cmpensatin

Plus en détail

Concours de bandes dessinées TELUS CyberFuté Crée ta propre bande dessinée et cours la chance de gagner.

Concours de bandes dessinées TELUS CyberFuté Crée ta propre bande dessinée et cours la chance de gagner. Cncurs de bandes dessinées TELUS CyberFuté Crée ta prpre bande dessinée et curs la chance de gagner. Le prgramme TELUS CyberFuté sensibilise les jeunes Canadiens âgés de 8 à 18 ans à la prtectin de leur

Plus en détail

Prix pour les jeunes chercheurs

Prix pour les jeunes chercheurs Prix pur les jeunes chercheurs REGLEMENT DE L EDITION 2016 ARTICLE I. OBJET DU PRIX La Fndatin Bettencurt Schueller, recnnue d utilité publique, a pur but de «participer au maintien et au dévelppement

Plus en détail

7. L EXAMEN D ANALYSTE TRANSACTIONNEL(LE) CERTIFIÉ(E) (C.T.A.) : VUE D ENSEMBLE

7. L EXAMEN D ANALYSTE TRANSACTIONNEL(LE) CERTIFIÉ(E) (C.T.A.) : VUE D ENSEMBLE E.A.T.A. Manuel de la frmatin et des examens (Mai 2008) 7. L EXAMEN D ANALYSTE TRANSACTIONNEL(LE) CERTIFIÉ(E) (C.T.A.) : VUE D ENSEMBLE 7.1. Intrductin 7.1.1. L examen d Analyse Transactinnel(le) certifié(e)

Plus en détail

Municipalité de La Pêche Procédure de municipalisation d un chemin privé PMCP 04-07-2012

Municipalité de La Pêche Procédure de municipalisation d un chemin privé PMCP 04-07-2012 PMCP 04-07-2012 Aût 2012 Réslutin 12-425 Table des matières 1. Faire signer une pétitin-requête par des prpriétaires, résidents et bénéficiaires des travaux... 1 2. Dépôt de la pétitin au cnseil... 2 3.

Plus en détail

DEDELIBERATION N CR 06-15

DEDELIBERATION N CR 06-15 1 CR 06-15 DEDELIBERATION N CR 06-15 DU 13 FEVRIER 2015 Plitique culturelle Evlutin du sutien réginal à la restauratin du patrimine bâti. LE CONSEIL REGIONAL D ILE-DE-FRANCE VU le règlement (UE) n 651/2014

Plus en détail

24 JUIN 2015 APPEL D OFFRES BILANS EVALUATIFS DES FONDS REGIONAUX DE GARANTIE ET D INNOVATION

24 JUIN 2015 APPEL D OFFRES BILANS EVALUATIFS DES FONDS REGIONAUX DE GARANTIE ET D INNOVATION 24 JUIN 2015 APPEL D OFFRES BILANS EVALUATIFS DES FONDS REGIONAUX DE GARANTIE ET D INNOVATION 1. Type de prcédure Cette prcédure est un marché privé, passé en appel d ffres uvert à l issue de laquelle

Plus en détail

CONVENTION de HAUT-NIVEAU du joueur intégrant le Pôle Espoir Baseball de.

CONVENTION de HAUT-NIVEAU du joueur intégrant le Pôle Espoir Baseball de. CONVENTION de HAUT-NIVEAU du jueur intégrant le Pôle Espir Baseball de. Rédigée dans le respect des dispsitins du cde du sprt, ntamment ses articles L 231-3, L 231-6, D.221-17, R.221-26 et A. 231-3 à 231-8

Plus en détail

MODELE DE FICHE DE DESCRIPTION PROFESSIONNELLE. Profession : ingénieur civil

MODELE DE FICHE DE DESCRIPTION PROFESSIONNELLE. Profession : ingénieur civil Directin exécutire Fiche de descriptin prfessinnelle Directin des Affaires du dévelppement internatinal MODELE DE FICHE DE DESCRIPTION PROFESSIONNELLE Prfessin : ingénieur civil Renseignements cncertants

Plus en détail

Projet de note d orientation concernant le contrôle diligent à suivre par les placeurs

Projet de note d orientation concernant le contrôle diligent à suivre par les placeurs Avis sur les règles Appel à cmmentaires Règles des curtiers membres Destinataires à l interne : Affaires juridiques et cnfrmité Audit interne Financement des entreprises Haute directin Persnne-ressurce

Plus en détail

CONSEIL D ADMINISTRATION. 29 août 2012 REGLEMENT INTERIEUR PREAMBULE

CONSEIL D ADMINISTRATION. 29 août 2012 REGLEMENT INTERIEUR PREAMBULE CONSEIL D ADMINISTRATION 29 aût 2012 REGLEMENT INTERIEUR PREAMBULE Le Cnseil d Administratin de Pernd Ricard, (ci-après dénmmée «la Sciété») a adpté sn Règlement Intérieur le 17 décembre 2002. Ce règlement

Plus en détail

REFERENTIEL DE LA QUALIFICATION

REFERENTIEL DE LA QUALIFICATION COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualificatin : MQ 2003 03 69 0223 Catégrie : C* Dernière mdificatin : 07/01/16 TITRE DU CQPM : Chargé(e) de maintenance industrielle 1. Objectif

Plus en détail

CHARTE QUALITE. Engagements des organismes de formation de la branche B.T.P. de Midi-Pyrénées. Actions de formation de 35h et plus

CHARTE QUALITE. Engagements des organismes de formation de la branche B.T.P. de Midi-Pyrénées. Actions de formation de 35h et plus CHARTE QUALITE Engagements des rganismes de frmatin de la branche B.T.P. de Midi-Pyrénées Actins de frmatin de 35h et plus SOMMAIRE I. OBJECTIFS DE LA CHARTE QUALITE CONSTRUCTYS MIDI-PYRENEES..... 1 II.

Plus en détail

Qualité de vie au travail

Qualité de vie au travail Qualité de vie au travail Définitin, méthde et calendrier Les cnditins d exercice des missins des agents publics, leurs métiers et l rganisatin des services nt beaucup évlué en l espace d une décennie.

Plus en détail

Réalisation du site Web de L Association pour une Solidarité Syndicale de l'école Polytechnique (ASSEP)

Réalisation du site Web de L Association pour une Solidarité Syndicale de l'école Polytechnique (ASSEP) Réalisatin du site Web de L Assciatin pur une Slidarité Syndicale de l'écle Plytechnique (ASSEP) Appel d ffres pur le chix d un furnisseur 9 décembre 2015 Tables des matières 1. Infrmatin préliminaire

Plus en détail

PARTICIPATION FINANCIERE DES EMPLOYEURS TERRITORIAUX A LA PROTECTION SOCIALE DE LEURS AGENTS

PARTICIPATION FINANCIERE DES EMPLOYEURS TERRITORIAUX A LA PROTECTION SOCIALE DE LEURS AGENTS PARTICIPATION FINANCIERE DES EMPLOYEURS TERRITORIAUX A LA PROTECTION SOCIALE DE LEURS AGENTS LES DIFFERENTES ETAPES DU PROCESSUS 1) PARTICIPER OU NON: Si la cllectivité chisit de ne pas participer, cmme

Plus en détail

Plan d accessibilité pluriannuel (2014-2021)

Plan d accessibilité pluriannuel (2014-2021) Intrductin Ce plan pluriannuel expse les grandes lignes de la stratégie des Services à l enfance Grandir ensemble pur prévenir et éliminer les bstacles à l accessibilité afin de répndre aux exigences actuelles

Plus en détail

Guide Projet Recherche et Développement. À l'usage des étudiants et de leurs superviseurs

Guide Projet Recherche et Développement. À l'usage des étudiants et de leurs superviseurs Guide Prjet Recherche et Dévelppement À l'usage des étudiants et de leurs superviseurs 1 1. SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 OBJECTIFS PEDAGOGIQUES... 3 1. LE CONTEXTE ET LES ENJEUX... 3 2. LES OBJECTIFS POUR UN

Plus en détail

Introduction/contexte

Introduction/contexte Aide financière accrdée par les rganismes de services aux persnnes ayant une déficience intellectuelle aux prgrammes de Services de sutien à l intégratin et à l analyse des cnstatatins du sndage sur la

Plus en détail

GRILLE DE PLANIFICATION DE STAGE

GRILLE DE PLANIFICATION DE STAGE GRILLE DE PLANIFICATION DE STAGE Aide-mémires Ce dcument cntient divers aides mémires pur faciliter l intégratin du stagiaire dans sn envirnnement de travail. Cet util se retruve sur le prtail sus l nglet

Plus en détail

SÉMINAIRE BTS Services informatiques aux organisations 3 et 4 février 2011 COMPTE-RENDU

SÉMINAIRE BTS Services informatiques aux organisations 3 et 4 février 2011 COMPTE-RENDU SÉMINAIRE BTS Services infrmatiques aux rganisatins 3 et 4 février 2011 COMPTE-RENDU Ce cmpte-rendu s appuie sur les ntes de Serge Guerinet et furnit une première synthèse des interventins qui nt animé

Plus en détail

Mise à jour le 19 juin 2015 Comité de perfectionnement du personnel de soutien

Mise à jour le 19 juin 2015 Comité de perfectionnement du personnel de soutien Cadre de gestin des activités de perfectinnement pur le persnnel de sutien Mise à jur le 19 juin 2015 Cmité de perfectinnement du persnnel de sutien Cadre de gestin des activités de perfectinnement du

Plus en détail

DIRECTIVES RELATIVES AU REGLEMENT

DIRECTIVES RELATIVES AU REGLEMENT 2.50f DIRECTIVES RELATIVES AU REGLEMENT de l examen prfessinnel Crdinatrice en médecine ambulatire rientatin clinique/ Crdinateur en médecine ambulatire rientatin clinique Crdinatrice en médecine ambulatire

Plus en détail

RÈGLES PARTICULIÈRES 2015-2016 (Application de l article 154 et suivant de la convention collective)

RÈGLES PARTICULIÈRES 2015-2016 (Application de l article 154 et suivant de la convention collective) COMITÉ DE FORMATION PROFESSIONNELLE RÈGLES PARTICULIÈRES 2015-2016 (Applicatin de l article 154 et suivant de la cnventin cllective) Date d entrée en vigueur : le 1 er mai 2015 MEMBRES DU COMITÉ PARITAIRE

Plus en détail

Au cœur de l'action. Photo: Kaitlin Standeven, by Jeremy Mimnagh

Au cœur de l'action. Photo: Kaitlin Standeven, by Jeremy Mimnagh Au cœur de l'actin Pht: Kaitlin Standeven, by Jeremy Mimnagh Orientatins stratégiques 2014-2017 Canadian Dance Assembly ~ L'Assemblée canadienne de la danse The Histric Distillery District 15 Case Gds

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES RES PREPAID

CONDITIONS GENERALES RES PREPAID CONDITIONS GENERALES RES PREPAID 1. Intrductin & définitins RES est un réseau d entreprises lcales, de PME, u de cmmerçants et persnnes qui exercent des prfessins libérales. Les particuliers snt encuragés

Plus en détail

Règlement de la Bourse "Endoscopie au cours des MICI : Recherche chez l'homme et/ou chez l'animal" organisée en 2015 Par la SFED et MSD France

Règlement de la Bourse Endoscopie au cours des MICI : Recherche chez l'homme et/ou chez l'animal organisée en 2015 Par la SFED et MSD France Règlement de la Burse "Endscpie au curs des MICI : Recherche chez l'hmme et/u chez l'animal" rganisée en 2015 Par la SFED et MSD France 1. Cntexte La SFED et MSD France (MSD) décernent en 2015 une burse

Plus en détail

Accompagnement. des projets d investissement

Accompagnement. des projets d investissement Accmpagnement des stratégies Dévelppement internatinal Assistance technique - Organisatin Accmpagnement des prjets d investissement Viabilité écnmique et financière BK CONSULTANTS 2002-2014 NECESSITE D

Plus en détail

TÉLÉMÉDECINE. Docteur Xavier DEAU Conseiller National de l Ordre des Médecins Exercice Professionnel

TÉLÉMÉDECINE. Docteur Xavier DEAU Conseiller National de l Ordre des Médecins Exercice Professionnel TÉLÉMÉDECINE Dcteur Xavier DEAU Cnseiller Natinal de l Ordre des Médecins Exercice Prfessinnel TÉLÉMÉDECINE DÉONTOLOGIE DR DEAU CNOM INTRODUCTION La télémédecine est un myen exceptinnel d ptimiser la qualité

Plus en détail

des observations de l autorité territoriale sur les vœux du fonctionnaire.

des observations de l autorité territoriale sur les vœux du fonctionnaire. Les fiches de ntatin 2013 snt accessibles sur le site Internet du CDG01. LES FICHES DE NOTATION 2013 Elles expriment la valeur prfessinnelle du fnctinnaire, et se cmpsent : des vœux du fnctinnaire d une

Plus en détail

Offre de formation professionnelle 2015-2016. Offre de formation Fagerh 2016

Offre de formation professionnelle 2015-2016. Offre de formation Fagerh 2016 Offre de frmatin prfessinnelle 2015-2016 Offre de frmatin Fagerh 2016 SOMMAIRE Frmatin de Base Jurnée d accueil des nuveaux directeurs (cadres)... P5 Cursus nuveaux prfessinnels (cadres et nn cadres)...

Plus en détail

PÉTITIONS ÉLECTRONIQUES GUIDE POUR LA CRÉATION ET LA

PÉTITIONS ÉLECTRONIQUES GUIDE POUR LA CRÉATION ET LA PÉTITIONS ÉLECTRONIQUES GUIDE POUR LA CRÉATION ET LA SOUMISSION D UNE PÉTITION CHAMBRE DES COMMUNES CANADA Chaque pétitin cmmence par une idée et franchit différentes étapes avant d être signée et présentée

Plus en détail

Ouverture de la première fenêtre de cessibilité des BSA

Ouverture de la première fenêtre de cessibilité des BSA COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 10 mars 2016 Ouverture de la première fenêtre de cessibilité des BSA - La première fenêtre de cessibilité des BSA s étendra du 11 mars 2016 au 9 mai 2016 (inclus). - La valeur

Plus en détail

Charte du Tutorat CPAG

Charte du Tutorat CPAG Charte du Tutrat CPAG OBJET DE LA CHARTE La présente charte a pur bjectifs : - de fixer les règles relatives au tutrat exercé par des Agents Généraux expérimentés auprès des Agents Généraux stagiaires

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LES FORCES DE TRAVAIL 2009 Module spécial «Accès des jeunes au marché du travail»

ENQUÊTE SUR LES FORCES DE TRAVAIL 2009 Module spécial «Accès des jeunes au marché du travail» Directin générale Statistique et Infrmatin écnmique 44, rue de Luvain - 1000 Bruxelles Numér d entreprise : 0314.595.348 ENQUÊTE CONTINUE SUR LES FORCES DE TRAVAIL Mdule spécial «Accès des jeunes au marché

Plus en détail

BILAN D ACTIVITE DU PROJET

BILAN D ACTIVITE DU PROJET BILAN D ACTIVITE DU PROJET «Améliratin de la prise en charge d un grupe d enfants handicapés de familles très démunies» Marrakech Marc Intrductin Le système marcain actuel prend très peu en cmpte les besins

Plus en détail

Note à l attention des agents de droit public et des salariés sous statut CANSSM de la Caisse des dépôts et consignations

Note à l attention des agents de droit public et des salariés sous statut CANSSM de la Caisse des dépôts et consignations www.caissedesdepts.fr DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES 03 SEPTEMBRE 2009 DE L ETABLISSEMENT PUBLIC Pôle gestin Administrative DHGA30 secteur du temps, des absences De la maladie et des accidents de service

Plus en détail

APPEL A PROPOSITIONS BOURSES DOCTORALES REGIONALES 2014

APPEL A PROPOSITIONS BOURSES DOCTORALES REGIONALES 2014 Directin de l Enseignement Supérieur de la Recherche et du Transfert de Technlgie APPEL A PROPOSITIONS BOURSES DOCTORALES REGIONALES 2014 1. CADRE GENERAL Cmme les années précédentes, la Régin attribuera

Plus en détail

SECONDAIRE : ÉCONOMIE DISTRIBUTION DU REVENU AU CANADA : ACTIVITÉ 1 DE 2

SECONDAIRE : ÉCONOMIE DISTRIBUTION DU REVENU AU CANADA : ACTIVITÉ 1 DE 2 SECONDAIRE : ÉCONOMIE DISTRIBUTION DU REVENU AU CANADA : ACTIVITÉ 1 DE 2 Objectif : Cette activité se divise en deux parties. Dans la première activité, les élèves cmprendrnt ce qu est le revenu. Ils explrernt

Plus en détail

Convention de prestations de services pour l accompagnement à l efficacité énergétique du patrimoine

Convention de prestations de services pour l accompagnement à l efficacité énergétique du patrimoine Cnventin de prestatins de services pur l accmpagnement à l efficacité énergétique du patrimine N La cnventin suivante est passée entre : La Cmmune/Cllectivité de représentée par dûment habilité(e) à la

Plus en détail

SOCIETE DES NATIONS. MANDATS. COMMISSION PERMANENTE DES MANDATS. RAPPORT SUR LES TRAVAUX DE SA TRENTE-CINQUIEME SESSION.

SOCIETE DES NATIONS. MANDATS. COMMISSION PERMANENTE DES MANDATS. RAPPORT SUR LES TRAVAUX DE SA TRENTE-CINQUIEME SESSION. SOCIETE DES NATIONS. Cmmuniqué au Cnseil. C.42.19 3 9.VI. Genève, le 16 janvier 1939. MANDATS. COMMISSION PERMANENTE DES MANDATS. RAPPORT SUR LES TRAVAUX DE SA TRENTE-CINQUIEME SESSION. Rapprt du Représentant

Plus en détail

Approche du conflit d intérêts dans le chef des experts judiciaires

Approche du conflit d intérêts dans le chef des experts judiciaires Audit Apprche du cnflit d intérêts dans le chef des experts judiciaires chez les présidents des juges de paix et des juges de plice Resumé Hge Raad vr de Justitie Cnseil supérieur de la Justice Mars 2016

Plus en détail

Contrat de formation professionnelle SAISON 2015-2016

Contrat de formation professionnelle SAISON 2015-2016 ENTRE LES SOUSSIGNÉS : L ORGANISME DE FORMATION Assciatin Human Music 80 rue prt byer 44 300 Nantes Représentée par Julien Bertex, respnsable des frmatins N de déclaratin d activité : 52 44 0749744 N de

Plus en détail

Mieux connaître le licenciement économique. 1 ère partie : La notion de licenciement pour motif économique

Mieux connaître le licenciement économique. 1 ère partie : La notion de licenciement pour motif économique Mieux cnnaître le licenciement écnmique 1 ère partie : La ntin de licenciement pur mtif écnmique «Cnstitue un licenciement pur mtif écnmique le licenciement effectué par un emplyeur pur un u plusieurs

Plus en détail

La formation qualifiante au «Conseil conjugal et familial»

La formation qualifiante au «Conseil conjugal et familial» La frmatin qualifiante au «Cnseil cnjugal et familial» Le métier de cnseiller-ère cnjugal-e et familial-e cnsiste à exercer - auprès des jeunes, des femmes, des cuples et des familles - des activités d

Plus en détail

NOTE RELATIVE A LA QUESTION DU DECES DU PARTICULIER EMPLOYEUR

NOTE RELATIVE A LA QUESTION DU DECES DU PARTICULIER EMPLOYEUR NOTE RELATIVE A LA QUESTION DU DECES DU PARTICULIER EMPLOYEUR Dans le cadre de la rupture d un cntrat de travail du fait du décès d un particulier emplyeur, un certain nmbre de frmalités snt à accmplir

Plus en détail

CONCEPT TOURISTIQUE GLOBAL MASTERPLAN - CONDENSÉ MAI 2014

CONCEPT TOURISTIQUE GLOBAL MASTERPLAN - CONDENSÉ MAI 2014 JURA & TROIS-LACS Mnt-Sujet (Jura bernis) Vincent Burrut CONCEPT TOURISTIQUE GLOBAL MASTERPLAN - CONDENSÉ MAI Prgramme de dévelppement turistique Masterplan - Cndensé. INTRODUCTION Purqui un Masterplan?

Plus en détail

Consultants en Technologies de l Information

Consultants en Technologies de l Information ASSURANCES PROFESSIONNELLES by Hiscx QUESTIONNAIRE PRÉALABLE D'ASSURANCE Cnsultants en Technlgies de l Infrmatin IDENTIFICATION DU PROPOSANT Raisn Sciale :.... Nm :... Prénm :... Age :... Frmatin / Diplôme

Plus en détail

Années de mise en œuvre : 2015 et 2016

Années de mise en œuvre : 2015 et 2016 Prjet 8 : Accélératin de l adptin de la certificatin à la nrme ISO 50001 et au prgramme Superir Energy Perfrmance en Amérique du Nrd Années de mise en œuvre : 2015 et 2016 Budget prévu pur 2 ans : 300

Plus en détail