Le candidat à la création doit pouvoir dégager du temps et des

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le candidat à la création doit pouvoir dégager du temps et des"

Transcription

1 Guide pratique d accompagnement à a création d entreprises comment faire?... pour accompagner et e préparer à s engager dans une VAE L accompagnement vise essentieement à guider e candidat dans a formaisation écrite et orae de son expérience. Pour cea, i convient de franchir trois étapes : n Étape 1 - Faire e point sur ce qu i peut raisonnabement espérer (vaidation totae ou partiee) et sur es ééments à faire ressortir La démarche de VAE repose sur anayse d expériences spécifiques séectionnées au regard du dipôme visé. I est donc conseié de aider à séectionner es activités qu i sera préférabe de retenir dans son dossier. Et n oubiez pas qu i ne pourra pas déposer pus d une demande par an pour une même certification et trois au maximum pour des certifications différentes... n Étape 2 - Le préparer à déveopper, argumenter et convaincre Seon organisme accompagnateur et a certification visée, accompagnement peut prendre différentes formes : entretiens individues, ateiers d écriture, tutorat à distance, ateiers méthodoogiques coectifs, aternance de séquences individuees et coectives n Étape 3 - L entraîner pour passer devant e jury L entretien doit permettre d apporter des précisions sur es connaissances et compétences acquises autour de ce qu i a conçu ou réaisé ui-même. Dans tous es cas, accompagnement doit être adapté aux besoins et au degré d autonomie du candidat, i doit être suffisamment étaé dans e temps pour ui donner e temps de a réfexion et du travai de préparation. Enfin, i doit être de préférence assuré par un interocuteur unique! Pour tout savoir sur a VAE dans es métiers de a cuture, consuter e site du ministère de a Cuture w L intérêt de a démarche pour un candidat Dans e secteur des sports et oisirs de nature, es dipômes qui permettent d encadrer contre rémunération demandent un investissement important de eurs tituaires. Quand ces derniers décident de créer eur propre entreprise, après avoir été saisonnier pendant pusieurs années, is n ont pas nécessairement es quaifications requises pour se ancer. Dans ce secteur d activité, a mutiactivité est a rège. La poyvaence qu ee induit n est cependant pas chose facie. La VAE peut donc représenter pour eux une soution particuièrement intéressante! n L essentie de information dans cette fiche provient des sites pubics : et 66 Le candidat à a création doit pouvoir dégager du temps et des ressources pour mener à bien son projet. Pusieurs mesures nationaes et territoriaes peuvent contribuer à ui faciiter a tâche. Ees sont compémentaires de appui fourni par de nombreux réseaux qui accompagnent es créateurs tout au ong de eur parcours. Tour d horizon de queques réseaux connus et moins connus, et des principaes mesures en vigueur SÉCURISER UN PARCOURS DE CRÉATION e congé pour création d entreprise I dure 1 an et peut être renouveé une fois. w Qui est concerné? Tout saarié dont ancienneté dans entreprise est égae ou supérieure à 24 mois (consécutifs ou non). Tout saarié dont e projet est de créer ou de reprendre une entreprise, individuee ou en société, qu ee soit industriee, commerciae, artisanae ou agricoe. w Une démarche intéressante, mais qui n est pas sans risque Le saarié fait partie des effectifs, mais son contrat de travai est maintenu à certaines conditions : empoyeur n est pas tenu de e rémunérer ; i n acquiert ni ancienneté ni droit à des congés payés, et ne peut exiger de réintégrer entreprise avant e Outis et Ressources terme de son congé, sauf mention expresse dans sa demande. Un congé de ongue durée : a durée du congé pour création ou reprise d entreprise est fixée à une année, renouveabe une fois sous certaines conditions. Deux options en fin de congé : - réintégrer entreprise en retrouvant son empoi précédent ou simiaire, et sa rémunération ; - rompre son contrat de travai sans effectuer de préavis. Le saarié peut aussi à savoir choisir de passer à temps partie. S i s agit d une création ou d une reprise d entreprise, tous es autres dispositifs d appui au saarié créateur d entreprise peuvent égaement être mobiisés. w L essentie de a démarche La demande doit être adressée à empoyeur 2 mois au moins avant e début du congé. 67

2 Guide pratique d accompagnement à a création d entreprises Le report est possibe, sans justification, dans a imite de 6 mois à compter de a présentation de a demande. Le refus est possibe dans es entreprises de moins de 200 saariés, si empoyeur estime (après consutation des représentants du personne) que absence du saarié peut avoir des conséquences préjudiciabes pour entreprise. Afin de faciiter a création ou a reprise d en- à savoir treprise par es saariés, une possibiité de passer à temps partie a été mise en pace. Pour en bénéficier, e saarié doit rempir une condition : justifier de 24 mois d ancienneté dans entreprise (ou dans une entreprise du même groupe), consécutifs ou e tutorat : un accompagnement individuaisé encore méconnu w Qui peut être tuteur? Toute personne qui peut justifier d une expérience professionnee utie dans éaboration du projet de création ou dans a phase de démarrage. Les cédants qui apportent une aide bénévoe au repreneur de eur entreprise sont aussi concernés. Dans tous es cas, i faut être accrédité pour exercer e tutorat. w Qui peut bénéficier du tutorat? Toute personne inscrite comme demandeur d empoi ou bénéficiaire du RMI, de aocation de parent isoé, de aocation aux adutes handicapés ou du revenu de soidarité active. Les repreneurs d entreprise, que que soit eur statut. w L essentie de a démarche Chaque tuteur peut aider trois créateurs/repreneurs simutanément. Une convention d accompagnement est signée avec e candidat à a création ou à a reprise d entreprise pour une durée minimae de 2 mois, renouveabe jusqu à 3 années consécutives. En échange de accompagnement qu i réaise, e tuteur bénéficie d une réduction d impôt de à en fonction de a popuation soutenue. Cette initiative a été encadrée par a oi n du 2 août 2005, modifiée par a oi de 68 modernisation de économie (LME) du 4/08/2008 et e décret d appication paru e 20/03/2009. La démarche de création s apparente à une démarche de formation : dans es deux cas, accompagnement individuaisé a fait ses preuves! Ce nouveau régime s appique aux tuteurs signant une convention de tutorat entre e 1 er janvier 2009 et e 31 décembre e Contrat d appui au projet d entreprise (CAPE) Instauré par a oi pour initiative économique du 1er août 2003, e Contrat d appui au projet d entreprise (CAPE) est entré en vigueur suite à a parution du décret n du 19 mai I permet au créateur de définir son projet, d étudier sa faisabiité et d effectuer des actes préparatoires à a création de son entreprise. w Qui est concerné? Le CAPE est un contrat écrit par eque une société ou une association s engage à fournir aide et assistance pendant a phase préparatoire, et éventueement e début de activité, à un porteur de projet, non saarié à temps compet, désireux de créer ou de reprendre une entreprise. Le porteur de projet peut être soit un saarié à temps partie, soit une personne bénéficiaire d un minimum socia (RMI, ASS, API), soit un demandeur d empoi, soit un dirigeant d entreprise à condition d être associé unique de entreprise accompagnée (EURL, SASU). w L essentie du contrat Le CAPE est un contrat obigatoirement concu par écrit. La durée de ce contrat ne peut excéder 12 mois, renouveabe deux fois. Le contrat peut égaement prévoir, avant à savoir e début d une activité économique, une rémunération du bénéficiaire du contrat ainsi que, e cas échéant, ses modaités de cacu et de versement, ainsi que son montant. Source : Les mesures en faveur de a création d entreprise sont périodiquement renouveées. Une mise à jour réguière de eur connaissance s impose! Consuter es textes de référence : Artices 20 et 21 de a oi n du 1er août 2003 pour initiative économique Décret n du 19 mai 2005 Artices L à L du Code de commerce Décret n du 7 février 2008 reatif à a protection contre es AT/MP des personnes bénéficiaires d un CAPE Arrêté du 18 février 2008 reatif à a cotisation AT/MP due pour es bénéficiaires d un CAPE 69

3 évauation préaabe à a création/reprise d entreprise (EPCRE) Guide pratique d accompagnement à a création d entreprises I s agit d un dispositif d accompagnement proposé par Pôe empoi, destiné à aider es chômeurs dans eurs projets de création d entreprises en affinant eur dossier avec des professionnes et en se basant sur es outis méthodoogiques de APCE. I permet de : - faire e point sur état d avancement du projet de création ; - prendre conscience des forces et faibesses du projet par une évauation des facteurs de réussite et des risques ; - être conseié dans e choix pour poursuivre ou pour différer un projet ; - mettre en pace un pan d actions pour concrétiser votre projet. Source : es principaux réseaux d accompagnement Aux côtés des réseaux généraistes bien connus, une mutitude de nouveaux réseaux et d acteurs sont à pour aider e candidat à a création à passer e cap de cette première étape et à entrer ensuite dans a phase projet. Souvent Recensez précisément es structures qui accompagnent es créateurs sur votre territoire. Vous aurez certainement des surprises, car en matière d accompagnement à a création, ees sont généraement nombreuses et pas toujours connues! soutenus par es coectivités ocaes, is sont nombreux à proposer un appui sur tout e processus de création, mais a pupart ne sont pas spéciaisés dans accompagnement de ce type de créateur. Certains parcs, comme à savoir ceui du Piat, ont mis en pace un service d accuei pour es porteurs de projets individues désirant s impanter sur eur territoire. w Réseaux généraistes Les réseaux des chambres de commerce et d industrie, des boutiques de gestion, de France Active, et de France Initiative Réseau (FIR) proposent un accompagnement du créateur tout au ong de son projet. Leur réseau peut accueiir ces créateurs, et certaines de eurs structures sont spéciaisées. Pour trouver es coordonnées de ces structures sur votre Dans ces réseaux, e professionnaisme est grand. Par aieurs, éus et techniciens sont en contact permanent avec es acteurs qui deviendront demain es partenaires de votre candidat : une chance suppémentaire pour faire aboutir son projet! 70 Bon à savoir Recherche d empoi, stages et aides à a création d entreprise n Les démarches accompies en vue de a création d une entreprise sont reconnues comme des actes positifs de recherche d empoi. Les demandeurs d empoi inscrits sur a iste des demandeurs d empoi continuent à percevoir aocation de retour à empoi (ARE). n De nombreuses structures proposent des stages de courte ou de ongue durée qui ouvrent droit à rémunération. n La prestation «cibe» est aussi un moyen de préparer son projet. Ee est prescrite par Pôe empoi qui oriente e créateur vers es organismes prestataires. Source : site internet de Pôe empoi, «Les Prestations d accompagnement» n Le département de a Sarthe a mis en pace un dispositif spécifique «Carrefour entreprise Sarthe» qui rassembe de nombreux partenaires pour accompagnement des créateurs. I octroie un saaire aux candidats à a création d entreprise qui prennent un congé sabbatique. Source : w Entreprendre en France Les chambres de commerce et d industrie gèrent e dispositif «entreprendre en France» qui rassembe des chefs d entreprises bénévoes autour des créateurs. Les grandes ignes du dispositif : - accuei et orientation des porteurs de projets ; - outis : documentation spéciaisée, «carnets d adresses», outis informatiques, etc. (à ce stade, es porteurs de projets bénéficient d une demi-journée d information) ; - formation préaabe et formations spéciaisées ; - appréciation de a démarche ; - conseis spéciaisés de partenaires ; - accès faciité au financement ; - simpification des formaités ; - accompagnement pendant 3 w Is sont moins connus, mais accompagnent aussi ces créateurs Le Comité d information et de mobiisation pour empoi est un ieu d observation, de promotion et de diffusion des initiatives ocaes créatrices d activités et d empois. 71

4 Guide pratique d accompagnement à a création d entreprises PAROLE D EXPERT Dans e cadre de a création d une entreprise, notamment orsqu i s agit d une petite entreprise, on peut avoir tendance à négiger, ors de étude du projet, es outis d anayse stratégique. Sur un registre de type anayse interne/ externe, e modèe SWOT peut être utiisé. I s agit d un outi simpe qui s appuie sur une anayse croisée des forces, des faibesses internes, des opportunités et des menaces de environnement. Le modèe d anayse PESTEL, par exempe, permet de dresser un paysage de environnement généra du projet et de mesurer es impacts potenties sur entreprise. On anayse, via cet outi, des ééments de types poitique, économique, sociéta, technoogique, environnementa et éga. Une étude du positionnement de a future entreprise est à étudier. Son positionnement prix/produits/géoocaisation croisé CIME a déveoppé e concept Baise, dispositif visant à faire émerger es idées et projets créateurs d activités et d Le projet Dora (Dispositif ouvert de ressources et d accompagnement) réunit des associations à but non ucratif, sous égide de AFIP, impiquées sur e terrain du déveoppement des territoires ruraux via accompagnement, e soutien, e consei et a mise en réseau de porteurs de projets d instaation. I s agit d une dynamique qui réunit des associations qui se rejoignent sur une approche territoriae de a création d activité avec une anayse de a concurrence de type PORTER permettra au futur entrepreneur de mesurer es risques concurrenties, es points de pression éventues avec ses fournisseurs, ses cients, es services de substitutions, etc. Dans une approche prospective du futur positionnement de entreprise, une approche prix/coût/voume de prestation peut être opportune afin d envisager, e cas échéant, une stratégie de différentiation vis-à-vis de a future concurrence. En concusion, au croisement de a vaidation de idée et de étude de marché se trouve anayse stratégique. Ee est indispensabe à approche proactive que doit avoir chaque entrepreneur. et appui des projets innovants et/ ou atypiques. Les membres du réseau DORA sont : - AFIP : Association de formation et d information pour e déveoppement d initiatives ruraes ; - PEC : Réseau Peupe et Cuture ; - FNFR : Confédération nationae des foyers ruraux ; - FNCIVAM : Fédération nationae des centres d initiatives pour vaoriser agricuture et e miieu rura ; - MRJC : Mouvement rura de jeunesse chrétienne ; - Cuture et Liberté : is ont créé un site internet dédié à a création d activité. Source : Sébastien DOTTIN Directeur généra BGE Oise 72 Entente des générations pour empoi et entreprise L EGEE propose une assistance sur es domaines suivants : démarches administratives, structures juridiques, montage financier, pan d action/business pan... Les formations qui préparent à a création d entreprises sont nombreuses aujourd hui. Ne es négigez pas, rien ne vaut une bonne dynamique de groupe pour conforter a démarche d un candidat à a I existe d autres réseaux de cadres retraités, comme PIVOD, Ecti, Ressac Voontariat ou encore AGIRabcd, qui aident bénévoement es créateurs. w Is déveoppent des approches centrées sur es partenariats territoriaux L ADEFPAT et ADEPFO Ces deux structures interviennent dans e Massif pyrénéen et dans a Région Midi-Pyrénées. Ees s appuient sur des partenariats territoriaux pour accompagner e créateur, avec appui d un consutant-formateur. Les projets accompagnés sont essentieement situés dans des zones ruraes ou de La Fabrique à initiatives La Fabrique à initiatives structure et anime un réseau de «capteur d idées», et organise a rencontre avec es porteurs de projets et ensembe des acteurs de accompagnement : réseaux de a création d entreprise, financeurs, coectivités, réseau de économie sociae et soidaire «pour faire émerger et déveopper des entreprises viabes et pérennes, en mettant en reation sur un territoire ensembe des ressources et outis pouvant être mobiisés pour concrétiser un projet d entreprise sociae». L Avise est organisation porteuse du concept et de son expérimentation. En 2008, cinq territoires d expérimentation ont été identifiés : Aquitaine, Haute-Normandie, Îe-de-France, Languedoc-Roussion et Rhône-Apes. Un partenariat nationa a été formaisé autour du concept de Fabrique à initiatives avec a Caisse des dépôts, a fondation MACIF et e réseau La Ruche Oxais La Ruche a pour objectif de favoriser accès à a création d entreprises à des porteurs de projets rencontrant des difficutés, pouvant tenir soit à a personne (par exempe, un mauvais gestionnaire), soit à a nature de activité, soit aux particuarités du territoire (territoires ruraux du Pays 73

5 Guide pratique d accompagnement à a création d entreprises de Gâtine, du Pays du Haut Va de Sèvre et du Pays Meois). Ee est particuièrement adaptée à a gestion de créations compexes comme cees iées à a w Is sont spéciaisés dans accompagnement des créateurs dans e champ de a cuture Pôe empoi cuture-spectace Pour trouver votre interocuteur En Languedoc-Roussion, un réseau de à savoir correspondants Pôe empoi est constitué autour de équipe Cuture-Spectaces du pôe empoi de Ceeneuve. % L incubateur Cuture & Cie et Advancia (chambre de commerce et d industrie de Paris) Ce dispositif est ouvert à tous es créateurs d entreprises dans e secteur de a musique et du spectace vivant (mais égaement du cinéma, de audiovisue, de édition, de a presse et du mutimédia). Cet incubateur d entreprises cuturees met à a disposition des porteurs de projets et des créateurs d entreprises ou d associations cuturees un espace de travai (bureau, ordinateur, Internet, tééphone, fax, sae de réunion ) et un accompagnement individue et coectif. La couveuse d activités et d entreprises cuturees CADO est spéciaisée dans accompagnement des porteurs de projets d entreprises dans e secteur cuture et rubrique «entrepreneurs» / % La iste des réseaux qui à savoir accompagnent es candidats à a création est disponibe sur e w Et si vous déteniez une partie des cés? Nombreux sont es territoires qui ne sont pas dotés de structures spéciaisées dans accompagnement de ce type de créateurs. Pourquoi ne pas organiser une réunion d information à attention des réseaux généraistes et eur donner des informations concernant ces créateurs et eurs projets? pourquoi ne pas organiser une rencontre entre ces réseaux et des créateurs en herbe ou instaés? n... Vous pourrez aors sensibiiser vos partenaires à intérêt qu is représentent, voire susciter adaptation de eurs dispositifs et procédures d accompagnement! L essentie des informations juridiques contenues dans cette fiche provient du site du ministère du Travai, de Empoi et a Santé. 74 Afin de e préparer à formaiser son idée de création, rappeez au porteur de projet queques fondamentaux de a création d entreprise qui vont e concerner, que que soit e choix qu i fera au terme de cette première étape. Aidez-e à franchir cette première étape en e guidant dans sa démarche par une série de questions cés FORMALISER L IDÉE DE CRÉATION ui rappeer essentie w Faire des compromis entre e souhaitabe et e possibe Pour réaiser ce compromis, i faut mettre en reation ambition du créateur avec e diagnostic des ressources qu i va pouvoir mobiiser et des obstaces qu i va devoir surmonter : ques sont es revenus dont i a besoin pour vivre a minima? Sur quoi et sur qui vat-i pouvoir compter? A-t-i bien identifié es ressources sur esquees i va pouvoir s appuyer? w Consacrer du temps à son projet en rapport avec ambition affichée et mûrir sa démarche de création dans e temps Entre un projet d activité compémentaire saisonnière et un projet d activité principae à année, e temps à consacrer au projet n est pas du même ordre. La visuaisation des différentes étapes ainsi que es points cés de a création ne devront pas être négigés pour autant. Outis et Ressources Le temps est nécessaire à a réfexion, à évauation des risques encourus et, si besoin est, à acquisition des compétences qui ui font défaut avant de se ancer. Pour un candidat à a création à contrecourant d une cuture entrepreneuriae «cassique», e temps permet de démythifier a démarche de création et de travaier e choix du statut, qu i devra arrêter dans une dernière étape! w Formaiser son projet à écrit est une exigence, comme pour es autres créateurs Pour ceui qui affiche a voonté de «voir» avant de se ancer comme pour ceui qui décide de s engager dans une activité qui va e mobiiser partieement ou sur une seue saison, écrire permet de prendre toute a mesure de ce qui se joue et prépare aux étapes utérieures qui passeront nécessairement par éaboration de dossiers convaincants. 75

6 comment faire?... pour e guider dans sa réfexion Quee activité aez-vous proposer ou vendre? Quee est sa finaité principae? À que(s) type(s) de cients s adresse cette activité ou ce produit? Avez-vous repéré vos concurrents? Guide pratique d accompagnement à a création d entreprises aider à bien démarrer en quatre étapes w Étape 1 : préciser son idée de création Cette étape passe par : - a carification et a hiérarchisation des motivations et des vaeurs qui animent ; - a décinaison de activité et des services qu i veut proposer, ainsi que es types de cientèes qu i entrevoit. Cea ui permettra : - de formaiser ses ambitions réees et de choisir ses propres indicateurs de réussite (son revenu, sa reconnaissance sociae, impact de son projet sur son territoire, sa réaisation personnee, es résutats qu i obtiendra auprès de son pubic...) ; - de renforcer a cohérence de ses prestations, de ses pubics cibes ainsi que des conditions de mise en œuvre de son projet (impact Dès cette étape, environnementa, socia, statut proposez-ui d exposer son idée juridique, financements ) avec ses de création en deux points! ambitions. Pour obtenir des informations sur a égisation reative à son activité, se reporter à a rubrique informations sectoriees du site de APCE, et se procurer a fiche professionnee correspondant à son activité sur ce même site ou sur e site de AVISE, s i en existe une. Si une de ces fiches correspond au projet de votre créateur, vous y trouverez de nombreux ééments de réponse et des écairages très pertinents! w Étape 2 : identifier ses contraintes Qu i s agisse : - de a nature du produit ou de a prestation ; - de état du marché : ceui-ci peut être émergent ou, au contraire, saturé ou en décin ; - de a cientèe : peu sovabe, très éoignée ; - du territoire : peu peupé, faibement irrigué par es moyens de communication, difficie d accès ; 76 Avez-vous pensé à sa promotion? Aussi taentueux soit-i, e candidat à a création ne pourra réussir son projet que s i est capabe de répondre à un besoin, de e faire savoir et de trouver une pace sur e marché! Quee est votre motivation profonde pour entreprendre (gagner votre vie, réaiser un projet de vie personne, vous réaiser, vous rendre utie à a société, gagner pus d argent, sortir du chômage, être indépendant, reever un défi, être sociaement reconnu, être ibre )? Des objectifs différents conduisent à des stratégies et à des modes de gestion différents. Prendre e temps de répondre à cette question est essentie à ce stade. Que est e temps dont vous disposez ou que vous êtes prêt à prendre pour créer votre entreprise? Un projet de création se mûrit dans e temps et aisse peu de temps à improvisation... Avez-vous e soutien de votre entourage? I faut une bonne résistance physique et nerveuse du créateur et de son entourage proche pour supporter tension, surcroît de travai et investissement financier! Savez-vous organiser votre travai et décider? Le créateur et demain e chef d entreprise doivent en permanence prendre des décisions, et is sont souvent seus pour e faire... Avez-vous mesuré vos capacités d adaptation? Persévérance et goût de effort seront nécessaires pour surmonter épreuve de a création, puis de a gestion et du déveoppement de entreprise. Demain, i faudra accepter d avoir des «hauts» et des «bas»... Connaissez-vous vos points forts et vos points faibes en termes de personnaité et de compétences (capacités d organisation, de décision...)? Le bagage scoaire n est pas un critère déterminant : 60 % des créateurs n ont pas e bac! Ques sont es risques personnes et professionnes que vous prenez? La prise de risques est inhérente à a création d entreprise. Pour ceux qui ont peur de ne pas pouvoir résister à a pression, e portage saaria est une soution. Disposez-vous des dipômes requis par a oi pour vous ancer? Dans e secteur du sport, ce point est incontournabe. Avez-vous une idée des investissements minimaux qu i vous faudra engager? La première cause d échec dans es trois premières années de création, c est un chiffre d affaires insuffisant. Avez-vous mesuré e revenu minimum dont vous avez besoin au démarrage et son évoution? En cas de probème financier, i faudra que e créateur tienne e coup et puisse se reposer sur son entourage. Dans tous es cas, es trois premières années seront déterminantes. Cependant, n oubiez pas à ce stade qu un créateur en herbe, c est une somme d énergie, de créativité et d impatience qu i faut aisser s épanouir! 77

7 comment faire?... pour améiorer votre accompagnement Guide pratique d accompagnement à a création d entreprises - des moyens à mettre en œuvre : a commerciaisation, a communication, a gestion... peuvent entraîner des contraintes importantes (com- À ce stade de a réfexion, vous devez engager à mesurer es contraintes inhérentes à son projet. I ne s agit pas de e décourager mais de aider à mesurer impact de ses choix sur a faisabiité et a viabiité de son projet! pétences, disponibiité, moyens financiers ) ; - de a égisation : de existence de contraintes égaes (ex. : accès à a profession, régementation reative à a sécurité...). w Étape 3 : faire e point sur sa situation Pour passer de idée au projet, i ui faut réaiser un petit diagnostic de ses ressources personnees et professionnees. Sa situation personnee - Céibataire, marié, concubin ou divorcé, e régime matrimonia doit être précisé. I permet de sensibiiser e candidat à a création aux éventuees conséquences de ses choix (ce point prendra du sens utérieurement, seon a nature de son projet). - Le conjoint a-t-i été informé du projet? Le soutient-i dans sa démarche? Sa participation a-tee été envisagée et dans ques domaines ou fonctions? - Son réseau reationne a-t-i été informé et mobiisé? Va-t-i e soutenir et dans ques domaines (matérie, financier, commercia, technique )? Sa situation professionnee - Saarié, que est son statut? - Demandeur d empoi indemnisé, n oubiez pas de ui demander de faire un point sur ses droits ASSEDIC. Son parcours professionne Aidez-e à mettre en vaeur avec précision ses savoir-faire et ses connaissances en rapport avec son projet seon e schéma : poste ou fonction occupé(e), savoir-faire et connaissances, niveau de formation et dipômes. w Étape 4 : faire un premier bian Pour aider à identifier ses points faibes (technique commerciae, gestion ) et ses points forts pour a réaisation de son projet : - mettez accent sur ses atouts : facutés particuières, contacts, connaissances pratiques ou théoriques, participation à des organismes, des associations, aide du conjoint, etc. ; - mais aussi ce sur quoi i doit faire porter ses efforts : Quees sont es conditions de réussite? Comment va-t-i y parvenir et dans que déai? n N oubiez pas qu i n existe pas de profi idéa pour devenir entrepreneur. Et n hésitez pas à orienter vers une formation compémentaire pour qu i dispose du pus grand nombre d atouts au démarrage! Téécharger e guide de APCE intitué Vaider son idée de création. L essentie du contenu de cette fiche s appuie sur es conseis en igne donnés sur e site de APCE. 78 Notez des questions compémentaires : 79

Afin de le préparer à formaliser son idée de création, rappelez au

Afin de le préparer à formaliser son idée de création, rappelez au Afin de le préparer à formaliser son idée de création, rappelez au porteur de projet quelques fondamentaux de la création d entreprise qui vont le concerner, quel que soit le choix qu il fera au terme

Plus en détail

Financement participatif. Euro-méditerranéen

Financement participatif. Euro-méditerranéen Qui n'a pas été à a recherche de financements pour créer ou déveopper son activité et s'est heurté aux critères des financeurs que 'on pourrait au mieux quaifier de rigides au pire de frieux, voire d'inadaptés?

Plus en détail

l'oiseau Bleu HÉBERGEMENT ET INSERTION Synthèse du Projet Associatif

l'oiseau Bleu HÉBERGEMENT ET INSERTION Synthèse du Projet Associatif 'Oiseau Beu HÉBERGEMENT ET INSERTION Synthèse du Projet Associatif Le projet associatif de Oiseau Beu a été éaboré en 2010 et adopté par e Consei d administration du 20 septembre 2010 Introduction Ce projet

Plus en détail

L E C L U B P O U R Q U O I?

L E C L U B P O U R Q U O I? L E C L U B P O U R Q U O I? Constat et positionnement Magré des atouts et des forces indéniabes, image de a Côte d Azur s essouffe, i faut reancer e "produit" par une poitique de marque basée sur a quaité.

Plus en détail

Sommaire. N 12 - Mai 2016

Sommaire. N 12 - Mai 2016 Coueurs Caf La poitique famiiae au N 12 - Mai 2016 de a Haute-Loire Édito Ce nouveau numéro de Coueurs Caf est occasion de mettre en perspective a mise en pace de a Prime d Activité, marquée par un niveau

Plus en détail

PRINCIPES, MODALITÉS, DÉMARCHE, DE L ÉLABORATION DU DOSSIER DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE (V.A.E)

PRINCIPES, MODALITÉS, DÉMARCHE, DE L ÉLABORATION DU DOSSIER DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE (V.A.E) PRINCIPES, MODALITÉS, DÉMARCHE, DE L ÉLABORATION DU DOSSIER DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE (V.A.E) Pour l obtention du titre de niveau II De «Chargé de Gestion de Produits Tourisme-Loisirs» Dossier

Plus en détail

PLAN. renforcement des capacités de gestion de l environnement. national au Burkina Faso. Contexte CONSTATS

PLAN. renforcement des capacités de gestion de l environnement. national au Burkina Faso. Contexte CONSTATS Ateier sur a pérennisation du capita nature Etat des ieux sur e renforcement des capacités de gestion de environnement nationa au Burkina Faso MECV SP-CONEDD PLAN CONTEXTE OBJECTIFS DEFINITIONS (RAPPELS)

Plus en détail

PRESENTATION du BP JEPS AGFF. «Activités Gymniques de la Forme et de la Force»

PRESENTATION du BP JEPS AGFF. «Activités Gymniques de la Forme et de la Force» PRESENTATION du BP JEPS AGFF Brevet Professionnel de la Jeunesse, de l Education Populaire et du Sport «Activités Gymniques de la Forme et de la Force» Mention C «Forme en Cours Collectifs» Mention D «Haltères,

Plus en détail

Mise en œuvre du plan de soutien à l Économie Sociale et Solidaire

Mise en œuvre du plan de soutien à l Économie Sociale et Solidaire Mise en œuvre du plan de soutien à l Économie Sociale et Solidaire Axe 2 : Accompagner l émergence d activités nouvelles, soutenir le développement de projets : Appel à projets 2015 «entreprendre autrement»

Plus en détail

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte Fiche pour les directeurs: Accepter un étudiant/ page 1 Contexte À l occasion du premier contact entre un professeur (directeur potentiel) et un étudiant à la recherche d un superviseur dans le cadre de

Plus en détail

LE BILAN DE COMPÉTENCES

LE BILAN DE COMPÉTENCES FONGECIF LE BILAN DE COMPÉTENCES SALARIÉ EN CONTRAT À DURÉE DÉTERMINÉE OU INDÉTERMINÉE Union Européenne Fonds Socia Européen LE BILAN DE COMPÉTENCES INFORMATION A S INFORMER SUR LE BILAN DE COMPÉTENCES

Plus en détail

Association Nationale des guides COnférenciers

Association Nationale des guides COnférenciers Association Nationale des guides COnférenciers des Villes et pays d'art et d'histoire PROJET DE LOI POUR LA CROISSANCE ET L ACTIVITÉ Texte et commentaires PROJET DE LOI POUR LA CROISSANCE ET L ACTIVITÉ

Plus en détail

Les aides pôle emploi à destination des chômeurs créateurs ou repreneurs d entreprise

Les aides pôle emploi à destination des chômeurs créateurs ou repreneurs d entreprise Les aides pôle emploi à destination des chômeurs créateurs ou repreneurs d entreprise Fiche d informations fournie par Le Coin des Entrepreneurs Ce contenu est composé de 4 grandes parties : Le dispositif

Plus en détail

Règlement de l appel à projets : les trophées de l économie sociale et solidaire 2015

Règlement de l appel à projets : les trophées de l économie sociale et solidaire 2015 Direction du développement économique, de l emploi et de l enseignement supérieur Règlement de l appel à projets : les trophées de l économie sociale et solidaire 2015 N appel à projets sur SIMPA : ESS

Plus en détail

EMPLOYEURS. L Assédic accompagne les chômeurs créateurs ou repreneurs d entreprise

EMPLOYEURS. L Assédic accompagne les chômeurs créateurs ou repreneurs d entreprise EMPLOYEURS NOTICE DAJ 825 JANVIER 2006 L Assédic accompagne les chômeurs créateurs ou repreneurs d entreprise Sommaire Votre situation Vous percevez l allocation d aide au retour à l emploi et vous créez

Plus en détail

Règlement des épreuves de certification

Règlement des épreuves de certification Règlement des épreuves de certification Le CAFERUIS est délivré lorsque le candidat a validé les quatre épreuves définies dans le référentiel de certification et décrites ci-dessous. Chaque épreuve est

Plus en détail

Étudier au Canada Visas, travail et immigration pour les étudiants étrangers

Étudier au Canada Visas, travail et immigration pour les étudiants étrangers Étudier au Canada Visas, travail et immigration pour les étudiants étrangers www.cic.gc.ca/etudier Le Canada est doté de l un des systèmes d éducation les meilleurs et les plus respectés au monde. Chaque

Plus en détail

shp Nous donnons de la vie à votre prévoyance i n d i v i d u e l. s û r. s o u p l e C o n c e p t s d e p r é v o y a n c e r é f l é c h i s

shp Nous donnons de la vie à votre prévoyance i n d i v i d u e l. s û r. s o u p l e C o n c e p t s d e p r é v o y a n c e r é f l é c h i s shp C o n c e p t s d e p r é v o y a n c e r é f é c h i s Nous donnons de a vie à votre prévoyance i n d i v i d u e. s û r. s o u p e Bien pus qu un fournisseur de prestations de prévoyance «SHP est

Plus en détail

Devenez Partenaire du Rugby Club Lavallois

Devenez Partenaire du Rugby Club Lavallois Devenez Partenaire du Rugby Cub Lavaois Rugby Cub Lavaois 130 bis, Avenue Pierre de Coubertin 53000 Lava Forian SONNET : 06 20 42 14 40 rugby.ava@orange.fr www.rugby-ava.fr Écoe de rugby abeisée Retrouvez-nous

Plus en détail

MON IDÉE DEVIENT PROJET À QUI M ADRESSER?

MON IDÉE DEVIENT PROJET À QUI M ADRESSER? MON IDÉE À QUI M ADRESSER? 5 HP_Photo - Fotolia.com Étape 1 > Mon activité et mon offre > Mes qualités et mes compétences > Mes ressources > Je reprends une entreprise > Je cumule ma future création d

Plus en détail

Les guides. pratiques d Actalians VAE. Validation des Acquis de l Expérience EMPLOYEUR. «Le diplôme de mes collaborateurs, c est aussi mon affaire»

Les guides. pratiques d Actalians VAE. Validation des Acquis de l Expérience EMPLOYEUR. «Le diplôme de mes collaborateurs, c est aussi mon affaire» Les guides pratiques d Actalians VAE Validation des Acquis de l Expérience EMPLOYEUR «Le diplôme de mes collaborateurs, c est aussi mon affaire» Actalians est l Organisme Paritaire Collecteur Agréé (OPCA)

Plus en détail

C A H I E R D E S C H A R G E S 2 0 1 5

C A H I E R D E S C H A R G E S 2 0 1 5 C A H I E R D E S C H A R G E S 2 0 1 5 D E S E S P A C E S E M P L O I A G I R C - A R R C O Préambule Dans le cadre des orientations prioritaires 2014-2018 de l action sociale de Agirc et Arrco, un des

Plus en détail

Dans le cadre de l Accord de libre-échange

Dans le cadre de l Accord de libre-échange Absences du travai en 1998 es écarts seon e secteur Ernest B. Akyeampong Dans e cadre de Accord de ibre-échange nord-américain (ALÉNA), e Canada, es États-Unis et e Mexique ont adopté un nouveau système

Plus en détail

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Guide de rédaction Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Table des matières LA PRÉSENTATION DU PROJET 1.1. Le résumé du projet 1.2. L utilité sociale du projet 1.3. Le lien

Plus en détail

Diagnostic partiel de l unité commerciale et consignes générales sur le dossier de 10 pages

Diagnostic partiel de l unité commerciale et consignes générales sur le dossier de 10 pages Diagnostic partiel de l unité commerciale et consignes générales sur le dossier de 10 pages I. Consignes générales Le dossier répond à des critères d exigences qui ont été définies par le référentiel de

Plus en détail

NOTE DE SERVICE DGER/SDEPC/N2007-2018 Date: 07 février 2007

NOTE DE SERVICE DGER/SDEPC/N2007-2018 Date: 07 février 2007 MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE Direction Générale de l Enseignement et de la Recherche Sous-direction des établissements et de la politique contractuelle Suivi par : Yves SCHENFEIGEL 1 ter avenue

Plus en détail

Le prêt d honneur reprise / transmission

Le prêt d honneur reprise / transmission Initiative Réunion Entreprendre accorde des prêts d honneur, sans intérêts et sans garanties personnelles, remboursable sur 5 ans maximum. Le prêt d honneur est un prêt personnel et non un prêt accordé

Plus en détail

L accompagnement des chômeurs créateurs ou repreneurs d entreprise

L accompagnement des chômeurs créateurs ou repreneurs d entreprise Notice DAJ 825 Mise à jour janvier 2009 L accompagnement des chômeurs créateurs ou repreneurs d entreprise Sommaire Votre situation Vous percevez l allocation d aide au retour à l emploi et vous créez

Plus en détail

Accompagnement et aides. financières de Pôle Emploi

Accompagnement et aides. financières de Pôle Emploi La création d'entreprise pas à pas, spécial étudiants Catherine BERTHY Audrey HURAULT Les chiffres de la création Le processus de la création Pépite Bretagne Les chiffres de la création 2013 sources :

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE Secrétariat général des ministères chargés des affaires sociales Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs

Plus en détail

L école qui forme la nouvelle génération des professionnels de la forme

L école qui forme la nouvelle génération des professionnels de la forme PEP S CENTER BP JEPS AGFF Activités Gymniques de la Forme et de la Force SESSION 2013 2014 Mention C (Forme en Cours Collectifs) Mention D (Haltère, Musculation et Forme sur Plateau) L école qui forme

Plus en détail

Crédit Agricole Assurances aide celles et ceux qui aident! Crédit Agricole Assurances soutient les aidants bénévoles et familiaux.

Crédit Agricole Assurances aide celles et ceux qui aident! Crédit Agricole Assurances soutient les aidants bénévoles et familiaux. C R É D I T A G R I C O L E A S S U R A N C E S Appel à projets 2014 Crédit Agricole Assurances aide celles et ceux qui aident! Crédit Agricole Assurances soutient les aidants bénévoles et familiaux. Dossier

Plus en détail

SOMMAIRE. Le dispositif. Le cadre légal. La démarche. La tarification. Les étapes. Les diplômes par secteur. Liens utiles

SOMMAIRE. Le dispositif. Le cadre légal. La démarche. La tarification. Les étapes. Les diplômes par secteur. Liens utiles SOMMAIRE Le dispositif Le cadre légal La démarche La tarification Les étapes Les diplômes par secteur Liens utiles 3 4 5 6 7 9 10 1 LE DISPOSITIF Le dispositif de Validation des Acquis Professionnels -

Plus en détail

Entreprendre au féminin

Entreprendre au féminin FÉVRIER 2015 ENTREPRENEURS N 14 ENTREPRENDRE LES MINI-GUIDES BANCAIRES lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Entreprendre au féminin Réalisé dans le cadre d un partenariat

Plus en détail

La publicité : comment m y prendre? Donner une identité commerciale à mon entreprise

La publicité : comment m y prendre? Donner une identité commerciale à mon entreprise La publicité : comment m y prendre? Donner une identité commerciale à mon entreprise Créateurs/repreneurs d entreprise, chefs d entreprise, conjoints, salariés, associés Définir ses outils de communication

Plus en détail

CRÉER MA BOÎTE en étant étudiant?

CRÉER MA BOÎTE en étant étudiant? CRÉER MA BOÎTE en étant étudiant? Promotion Petit Poucet 2008 er et 3 mois de conseil 10 lauréats récompensésp Diagnostic personnalisé offert aux 30 finalistes Conception : Agence Cavernamuth www.cavernamuth.com

Plus en détail

Raccorder votre foyer

Raccorder votre foyer gasnetworks.ie Choisir e gaz nature est une bonne idée Raccorder votre foyer 2 Le gaz nature a révoutionné industrie énergétique et joue un rôe de pus en pus important dans e monde d aujourd hui. En Irande,

Plus en détail

Vous saurez tout sur la VAE!

Vous saurez tout sur la VAE! Toute expérience peut être validée! Toute? Oui, toute! Car depuis 2002, la validation des acquis de l expérience (VAE) prend en compte aussi bien les activités bénévoles et volontaires que professionnelles,

Plus en détail

Mise à jour le 15.04.15 BILAN DE COMPETENCES DES SALARIES CAHIER DES CHARGES

Mise à jour le 15.04.15 BILAN DE COMPETENCES DES SALARIES CAHIER DES CHARGES Mise à jour le 15.04.15 BILAN DE COMPETENCES DES SALARIES CAHIER DES CHARGES Pour l inscription sur la liste de l année 2016 Préambule Le Fongecif Rhône-Alpes propose aux salariés relevant de son champ

Plus en détail

PRESENTATION DE LA FORMATION

PRESENTATION DE LA FORMATION PRESENTATION DE LA FORMATION De mars à décembre 2009 Présentation de la formation A - LES OBJECTIFS FONDAMENTAUX DE LA FORMATION L éducation à l environnement se traduit par les objectifs suivants : 1.

Plus en détail

les modalités pratiques d'information du public en cas d'épisode de d pollution atmosphérique

les modalités pratiques d'information du public en cas d'épisode de d pollution atmosphérique page 1/9 es modaités pratiques d'information du pubic en cas d'épisode de poution atmosphérique janvier 2012 Les épisodes de pics de poution de air nécessitent une diffusion rapide et arge d informations

Plus en détail

MON IDEE PROJET. Notre objectif : vous aider à bien débuter et préparer votre projet de création ou reprise :

MON IDEE PROJET. Notre objectif : vous aider à bien débuter et préparer votre projet de création ou reprise : MON IDEE PROJET Notre objectif : vous aider à bien débuter et préparer votre projet de création ou reprise : Vous donner les éléments pour décider si vous vous lancez dans votre projet Vous aider à vous

Plus en détail

Appel à projets Solidarité intergénérationnelle

Appel à projets Solidarité intergénérationnelle Appel à projets Solidarité intergénérationnelle Soutenir le développement de projets solidaires innovants par le crowdfunding et la mobilisation des étudiants 1 1 L APPEL A PROJETS 2 LES ORGANISATEURS

Plus en détail

Code de bonne pratique en matière de coupure

Code de bonne pratique en matière de coupure Informations Cients Code de bonne pratique en matière de coupure gasnetworks.ie Code de bonne pratique en matière de coupure 1 Introduction Coupure Une coupure est une des actions suivantes : Verrouiage

Plus en détail

Les prestations de Pôle emploi. Pour faciliter votre retour à l emploi

Les prestations de Pôle emploi. Pour faciliter votre retour à l emploi Les prestations de Pôle emploi Pour faciliter votre retour à l emploi Février 2012 Sommaire L optimisation des démarches L accompagnement Les prestations d évaluation L appui à la création ou reprise d

Plus en détail

Captation vidéo de la manifestation de remise des prix «Initiative au Féminin» Initiative Doubs Territoire de Belfort Juin 2015

Captation vidéo de la manifestation de remise des prix «Initiative au Féminin» Initiative Doubs Territoire de Belfort Juin 2015 CAHIER DES CHARGES Captation vidéo de la manifestation de remise des prix «Initiative au Féminin» Initiative Doubs Territoire de Belfort Juin 2015 Philippe VOGNE Directeur Tél. : 03 81 65 37 65 philippe.vogne@initiative-doubsterritoiredebelfort.fr

Plus en détail

5 e Edition Île-de-France 2010-2011 CONCOURS LA RUE... ON PARTAGE! Partenaires

5 e Edition Île-de-France 2010-2011 CONCOURS LA RUE... ON PARTAGE! Partenaires 5 e Edition Île-de-France 2010-2011 CONCOURS LA RUE... ON PARTAGE! Partenaires Présentation La délégation régionale de l association Rue de l Avenir, en collaboration avec l association Vivacités Île-de-France,

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURE. Pour la Maison de l Emploi et de la Formation de Sénart, porteur du Groupement de Créateurs de Sénart

APPEL A CANDIDATURE. Pour la Maison de l Emploi et de la Formation de Sénart, porteur du Groupement de Créateurs de Sénart APPEL A CANDIDATURE Pour la Maison de l Emploi et de la Formation de Sénart, porteur du Groupement de Créateurs de Sénart Sélection du prestataire pour la préparation orale des entrepreneurs dans le cadre

Plus en détail

Doc. : Th-Franchise A 4 Bruxelles, le 16.3.2001 MH/RHdG/JP A V I S. concernant LES CONTRATS DE COLLABORATION COMMERCIALE (LA FRANCHISE) ***

Doc. : Th-Franchise A 4 Bruxelles, le 16.3.2001 MH/RHdG/JP A V I S. concernant LES CONTRATS DE COLLABORATION COMMERCIALE (LA FRANCHISE) *** Doc. : Th-Franchise A 4 Bruxelles, le 16.3.2001 MH/RHdG/JP A V I S concernant LES CONTRATS DE COLLABORATION COMMERCIALE (LA FRANCHISE) *** 2 Après avoir consulté la commission permanente «Politique générale

Plus en détail

Canadat. Guide d impôt Gains en capital. Guide supplémentaire. ljil impôt. Dans ce guide PLUS

Canadat. Guide d impôt Gains en capital. Guide supplémentaire. ljil impôt. Dans ce guide PLUS Revenu Canada Ji impôt Revenue Canada Taxation Guide suppémentaire Guide d impôt Gains en capita Dans ce guide Principaes modifications pour 1991 Tabe des matières Formues Index PLUS Exempes Tabeaux Conseis

Plus en détail

Le Conseil général, acteur de l insertion

Le Conseil général, acteur de l insertion Le Consei généra, acteur de insertion éditoria Le Consei généra est e chef de fie des poitiques de soidarités dans e Va d Oise. A ce titre, i est notamment responsabe du revenu de soidarité active (RSA)

Plus en détail

LA SOUTENANCE DE VOTRE PROJET PROFESSIONNEL PERSONNEL

LA SOUTENANCE DE VOTRE PROJET PROFESSIONNEL PERSONNEL LA SOUTENANCE DE VOTRE PROJET PROFESSIONNEL PERSONNEL TIMING : 30 minutes de soutenance dont : 15 minutes de présentation 10 à 15 minutes de questions/réponses et commentaires du jury 5 minutes de délibération

Plus en détail

synthèse [ le projet [ les ateliers Novorga2 : nouvelles formes d'organisation du travail et prévention des risques professionnels

synthèse [ le projet [ les ateliers Novorga2 : nouvelles formes d'organisation du travail et prévention des risques professionnels : nouvees formes d'organisation du travai et prévention des risques professionnes synthèse Synthèse des ateiers dirigeants [ e projet constat Les entreprises font face à de nouvees exigences de environnement

Plus en détail

La participation au Trophée des Audacieuses

La participation au Trophée des Audacieuses Réglement du concours A ÉDITION 2013 Article 1 : Objet et catégories du Trophée A La création d entreprise par les femmes est encore insuffisante. Les femmes ne représentent, en effet, que 30 % créateurs

Plus en détail

Présentation et éléments de compréhension du Business Plan

Présentation et éléments de compréhension du Business Plan Présentation et éléments de compréhension du Business Plan La préparation, la méthodologie, le fond, la forme et les pièges à éviter 1 Objectifs de la formation Connaitre et comprendre les différentes

Plus en détail

La saisonnalité des zones touristiques de Rhône-Alpes

La saisonnalité des zones touristiques de Rhône-Alpes La saisonnaité des zones touristiques de Rhône-Apes Bresse Pays de Gex Haut Chabais Rives du Léman Vaée verte Les Brasses Roanne Pays beaujoais Dombes Bugey Genevois- Abanais-Arve Aravis Bornes Giffre

Plus en détail

Fiche Pratique CNDS Construire un Projet Territorial Concerté

Fiche Pratique CNDS Construire un Projet Territorial Concerté Fiche Pratique CNDS Construire un Projet Territorial Concerté I - Définition du Projet Territorial Concerté - PTC Le "Projet Territorial Concerté" est une démarche de coopération et de mutualisation des

Plus en détail

LE POINT SUR LE DROIT INDIVIDUEL A LA FORMATION

LE POINT SUR LE DROIT INDIVIDUEL A LA FORMATION N 62 - FORMATION n 8 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 08 avril 2011 ISSN 1769-4000 L essentiel LE POINT SUR LE DROIT INDIVIDUEL A LA FORMATION Depuis sa création par l accord national interprofessionnel

Plus en détail

FICHE-ACTION N 2 RENFORCER LA MISE EN RÉSEAU DES ACTEURS ET DES PROFESSIONNELS DU TOURISME

FICHE-ACTION N 2 RENFORCER LA MISE EN RÉSEAU DES ACTEURS ET DES PROFESSIONNELS DU TOURISME FICHE-ACTION N 2 RENFORCER LA MISE EN RÉSEAU DES ACTEURS ET DES PROFESSIONNELS DU TOURISME Référence à la Charte de territoire AXE 1 : Conforter et développer les coopérations et les transversalités Objectif

Plus en détail

Organisé par la CONFEJES, du 17 au 21 septembre 2012 RAPPORT GENERAL

Organisé par la CONFEJES, du 17 au 21 septembre 2012 RAPPORT GENERAL FORMATION DES FORMATEURS EN ENTREPRENARIAT POUR LES CADRES DU MINISTERE DE LA JEUNESSE, DES SPORTS ET DE LA CULTURE (CADRES DE LA DIRECTION GENERALE DE LA JEUNESSE ET DE L AGENCE BURUNDAISE POUR L EMPLOI

Plus en détail

Demandeurs d emploi Comment devenir auto-entrepreneurs

Demandeurs d emploi Comment devenir auto-entrepreneurs Gilles Daïd et Pascal Nguyên Demandeurs d emploi Comment devenir auto-entrepreneurs, 2010 ISBN : 978-2-212-54698-9 Pourquoi devenir auto-entrepreneur? 21 d entreprise, protection de la réglementation en

Plus en détail

Schéma de développement des achats socialement responsables

Schéma de développement des achats socialement responsables Schéma de développement des achats socialement responsables Historique des clauses sociales et enjeux cadre législatif Les décrets de 2001, 2004 et enfin 2006 portant code des marchés publics, ont introduit

Plus en détail

PARTIE 1 LISTEZ VOS REALISATIONS

PARTIE 1 LISTEZ VOS REALISATIONS PARTIE 1 LISTEZ VOS REALISATIONS Quel est l objectif de cet exercice? Recenser et trier vos réalisations Préparer un éventail de réalisations pour vos entretiens de recrutement A quoi va-t-il vous servir?

Plus en détail

PROJET (propositions du groupe de travail)

PROJET (propositions du groupe de travail) APPUI OPERATIONNEL A L ELABORATION DES OUTILS PRATIQUES DE MISE EN PLACE DES CLASSIFICATIONS AU SEIN DE LA BRANCHE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE PROJET (propositions du groupe de travail) Préambule Pourquoi

Plus en détail

Formations Spécifiques

Formations Spécifiques + Square Sainctelette 13/15 Formations Spécifiques Vous exercez des activités dans les domaines relevant de la Commission paritaire 329 pour la Fédération Wallonie -Bruxelles et la Communauté Germanophone?

Plus en détail

La généralisation de la complémentaire santé Guide à l attention des négociateurs de branche

La généralisation de la complémentaire santé Guide à l attention des négociateurs de branche La généralisation de la complémentaire santé Guide à l attention des négociateurs de branche www.harmonie-mutuelle.fr À partir de 2016, toutes les entreprises du secteur privé devront proposer un contrat

Plus en détail

ANNEXE VII : NOTICE D ACCOMPAGNEMENT. Demande de Validation des Acquis de l Expérience pour le diplôme d Etat de moniteur éducateur

ANNEXE VII : NOTICE D ACCOMPAGNEMENT. Demande de Validation des Acquis de l Expérience pour le diplôme d Etat de moniteur éducateur ANNEXE VII : NOTICE D ACCOMPAGNEMENT Demande de Validation des Acquis de l Expérience pour le diplôme d Etat de moniteur éducateur MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE MINISTERE DE L EDUCATION

Plus en détail

REPRENDRE UN CLUB DE FITNESS DEFINIR SON PROJET

REPRENDRE UN CLUB DE FITNESS DEFINIR SON PROJET économie par Stéphane Ritterbeck REPRENDRE UN CLUB DE FITNESS CE QU IL FAUT SAVOIR De nombreuses opérations de cession - acquisition de salles de sport n aboutissent jamais par manque de méthodologie et

Plus en détail

Notice d accompagnement. Diplôme d Etat d Educateur Spécialisé DEES

Notice d accompagnement. Diplôme d Etat d Educateur Spécialisé DEES Notice d accompagnement Diplôme d Etat d Educateur Spécialisé DEES ((( Cette notice a pour objectif principal de vous aider à remplir votre demande de validation des acquis de l'expérience pour le diplôme

Plus en détail

MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS

MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS Le 19 novembre 2015, le Fonds pour le développement de la vie associative (FDVA) piloté par le ministère, outil de financement d actions de formation

Plus en détail

BACHELOR COMMUNICATION OBJECTI FS STATUTS SUP COMMUNICATION LUÇON. R y t h m e s a i s o n n i e r

BACHELOR COMMUNICATION OBJECTI FS STATUTS SUP COMMUNICATION LUÇON. R y t h m e s a i s o n n i e r SUP COMMUNICATION LUÇON BACHELOR COMMUNICATION Formation initiale et continue OBJECTI FS Former de futurs collaborateurs opérationnels dans tous les secteurs de la communication. Notre approche pédagogique

Plus en détail

Construire De l idée À la réalisation avec

Construire De l idée À la réalisation avec oai Ordre des Architectes et des Ingénieurs-Conseils du grand-duché de luxembourg Construire De l idée À la réalisation avec votre architecte ET INGÉNIEUR-CONSEIL Des hommes de l art indépendants À l Écoute

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 220 CONTRÔLE QUALITE D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 220 CONTRÔLE QUALITE D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS NORME INTERNATIONALE D AUDIT 220 CONTRÔLE QUALITE D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS Introduction (Applicable aux audits d états financiers pour les périodes ouvertes à compter du 15 décembre 2009) SOMMAIRE

Plus en détail

Préparer la soutenance du m ém oire Descriptif : Quelques réflexions autour de la soutenance du mémoire, afin de s y préparer dans la sérénité.

Préparer la soutenance du m ém oire Descriptif : Quelques réflexions autour de la soutenance du mémoire, afin de s y préparer dans la sérénité. Préparer la soutenance du m ém oire Descriptif : Quelques réflexions autour de la soutenance du mémoire, afin de s y préparer dans la sérénité. Pascal Becker, cadre de santé, le 24 mai 2005 Rendre ses

Plus en détail

AUTOGIAGNOSTIC du PROJET d INSTALLATION remplir par le porteur de projet

AUTOGIAGNOSTIC du PROJET d INSTALLATION remplir par le porteur de projet AUTOGIAGNOSTIC du PROJET d INSTALLATION remplir par le porteur de projet BP 80054 Chambre d agriculture du Gard 1120 Route de Saint Gilles 30023 Nîmes Cedex pai30@gard.chambagri.fr Cette fiche doit être

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières MARCHES PUBLICS DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES GIP Massif central 13-15 avenue Fontmaure Boîte postale 60 63402 - CHAMALIÈRES CEDEX Tél: 04.73.31.85.46 Accompagner collectivement et favoriser la mise en

Plus en détail

Appel à projets d économie sociale et solidaire «Structurer et augmenter les temps de travail des intervenants du secteur des services à la personne».

Appel à projets d économie sociale et solidaire «Structurer et augmenter les temps de travail des intervenants du secteur des services à la personne». Appel à projets d économie sociale et solidaire «Structurer et augmenter les temps de travail des intervenants du secteur des services à la personne». Contexte de l appel à projets Quelques caractéristiques

Plus en détail

Saisine : Ministre de l Education nationale et de la Formation professionnelle (19/12/2008) AVIS DE LA CHAMBRE DE COMMERCE

Saisine : Ministre de l Education nationale et de la Formation professionnelle (19/12/2008) AVIS DE LA CHAMBRE DE COMMERCE Luxembourg, le 15 avril 2009 Objet: Projet de loi n 5975 portant création d une Ecole de la 2 e Chance. (3438JJE) Saisine : Ministre de l Education nationale et de la Formation professionnelle (19/12/2008)

Plus en détail

Un dispositif unique, pour un projet unique le vôtre!

Un dispositif unique, pour un projet unique le vôtre! Un dispositif unique, pour un projet unique le vôtre! Créer, reprendre ou développer votre entreprise Si telle est votre ambition, profitez de ce dispositif et du réseau de compétences qui vous est proposé

Plus en détail

BILAN DE COMPETENCES. Vos compétences en action. Un bilan de compétences pour mieux vivre aujourd'hui et appréhender demain

BILAN DE COMPETENCES. Vos compétences en action. Un bilan de compétences pour mieux vivre aujourd'hui et appréhender demain BILAN DE COMPETENCES Un bilan de compétences pour mieux vivre aujourd'hui et appréhender demain Vos compétences en action IDC Passage du Commerce Bâtiment E 72000 LE MANS - 02 43 21 58 10 www.idcompetences.fr

Plus en détail

Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire

Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire Processus Activité Attitudes / comportements Capacités Connaissances Définition de l idée Utilise des méthodes et des techniques d évaluation

Plus en détail

LIVRET DE FORMATION DU CERTIFICAT DE FORMATION A LA GESTION ASSOCIATIVE. Ce livret est remis au candidat lors de l inscription à la formation

LIVRET DE FORMATION DU CERTIFICAT DE FORMATION A LA GESTION ASSOCIATIVE. Ce livret est remis au candidat lors de l inscription à la formation LIVRET DE FORMATION DU CERTIFICAT DE FORMATION A LA GESTION ASSOCIATIVE Ce livret est remis au candidat lors de l inscription à la formation Livret de formation à la gestion associative Page 1 sur 5 Présentation

Plus en détail

IMPÔT DE LA PARTIE VI - IMPÔT DES INSTITUTIONS FINANCIÈRES

IMPÔT DE LA PARTIE VI - IMPÔT DES INSTITUTIONS FINANCIÈRES Revenu Canada Revenue Canada IMPÔT DE LA PARTIE VI - IMPÔT DES INSTITUTIONS FINANCIÈRES Raison sociae de a société Numéro de compte/numéro d'entreprise Fin d'année d'imposition Jour Mois Année À 'usage

Plus en détail

Certificat de qualification professionnelle Gestionnaire conseil de la Sécurité sociale

Certificat de qualification professionnelle Gestionnaire conseil de la Sécurité sociale Certificat de qualification professionnelle Gestionnaire conseil de la Sécurité sociale CQP gestionnaire conseil de la Sécurité sociale - CPNEFP 13 juin 2012 1 Sommaire 1. Origine de la demande 2. Opportunité

Plus en détail

INITIATIVE BOURGOGNE & LES ENTREPRISES AU FEMININ

INITIATIVE BOURGOGNE & LES ENTREPRISES AU FEMININ INITIATIVE BOURGOGNE & LES ENTREPRISES AU FEMININ 1 DOSSIER DE CANDIDATURE Cadre réservé aux plateformes N Dossier : Cliquez ici pour taper du texte. Dossier reçu le : Cliquez ici pour taper du texte.

Plus en détail

CONTRAT entre FAC FOR PRO PARIS et l étudiant

CONTRAT entre FAC FOR PRO PARIS et l étudiant Contrat d adhésion CONTRAT entre FAC FOR PRO PARIS et l étudiant ARTICLE 1. DISPOSITIONS GÉNÉRALES Le présent contrat, ci-après dénommé «le contrat» constitue l accord régissant pendant sa durée, les relations

Plus en détail

Introduction. Renseignements sur le régime de congé de salaire différé (RCSD) 1

Introduction. Renseignements sur le régime de congé de salaire différé (RCSD) 1 Renseignements sur le régime de congé de salaire différé (RCSD) Province du Nouveau-Brunswick ISBN: 978-1-55471-612-8 juin 2013 TABLE DES MATIÈRES Introduction... 1 Résumé du régime... 2 Adhésion... 3

Plus en détail

Programme de Capacity building «Pilotage et Evaluation»

Programme de Capacity building «Pilotage et Evaluation» Programme de Capacity building «Pilotage et Evaluation» Accompagnement des associations actives sur le terrain de la petite enfance et de la lutte contre la pauvreté pour le renforcement des compétences

Plus en détail

CQP de la branche CAOUTCHOUC

CQP de la branche CAOUTCHOUC CQP de la branche CAOUTCHOUC Mode d emploi Les Certificats de Qualification Professionnelle, un atout pour les entreprises et les salariés Æ Pour développer, certifier et reconnaître les compétences Æ

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOLIDARITÉS Arrêté du 23 février 2007 relatif à la définition des appareillages réservés aux orthopédistesorthésistes, aux conditions

Plus en détail

Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N 15 Culture pour tous par un maillage et des évènements fédérateurs

Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N 15 Culture pour tous par un maillage et des évènements fédérateurs Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel Agglomération de Nevers, de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N

Plus en détail

Aglia Quai aux vivres BP 20285 17312 Rochefort Cedex Code du registre de transparence : 252761514474-54

Aglia Quai aux vivres BP 20285 17312 Rochefort Cedex Code du registre de transparence : 252761514474-54 Réponse de l AGLIA à la Consultation de la Commission Européenne concernant l élaboration de plans pluriannuels de gestion pour les pêcheries démersales dans les eaux occidentales de l Union européenne

Plus en détail

POLITIQUE D ACQUISITION EN BIENS, EN SERVICES ET EN TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES AFFLUENTS

POLITIQUE D ACQUISITION EN BIENS, EN SERVICES ET EN TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES AFFLUENTS POLITIQUE D ACQUISITION EN BIENS, EN SERVICES ET EN TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES AFFLUENTS 1. OBJET La présente politique a pour but de préciser l encadrement de l acquisition

Plus en détail

Garantie d invalidité de courte durée

Garantie d invalidité de courte durée Garantie d invalidité de courte durée Bien comprendre votre couverture En quoi consistent les prestations d invalidité de courte durée (ICD)? Le régime d assurance collective mis en place par votre employeur

Plus en détail

Comment financer la procédure de VAE au Diplôme d État de professeur de musique? 1. La recherche de financement dans le cadre de la procédure de VAE

Comment financer la procédure de VAE au Diplôme d État de professeur de musique? 1. La recherche de financement dans le cadre de la procédure de VAE CEFEDEM de Normandie Etablissement d Enseignement Supérieur habilité par l Etat à délivrer le Diplôme d Etat de professeur de musique 27 rue Pierre Corneille - 76800 SAINT- ÉTIENNE- DU- ROUVRAY Comment

Plus en détail

Guide d accompagnement à la mise en œuvre de la grille des classifications Convention Collective Nationale de la Coiffure et des professions connexes

Guide d accompagnement à la mise en œuvre de la grille des classifications Convention Collective Nationale de la Coiffure et des professions connexes Guide d accompagnement à la mise en œuvre de la grille des classifications Convention Collective Nationale de la Coiffure et des professions connexes Validé par les membres de la CMP, le 23 octobre 2012

Plus en détail

SALARIÉS INTÉRIMAIRES CIPI CONTRAT D INSERTION PROFESSIONNELLE INTÉRIMAIRE MODE D EMPLOI. v3-05/2015 - photo : graphicobsession

SALARIÉS INTÉRIMAIRES CIPI CONTRAT D INSERTION PROFESSIONNELLE INTÉRIMAIRE MODE D EMPLOI. v3-05/2015 - photo : graphicobsession Permettre à des demandeurs d emploi éloignés du marché du travail rencontrant des difficultés d insertion ou de réinsertion, du fait de leur âge, d un handicap, de leur situation professionnelle, sociale

Plus en détail

EXPLOITATION LOGISTIQUE & TRANSPORTS LES MODULES DE FORMATION

EXPLOITATION LOGISTIQUE & TRANSPORTS LES MODULES DE FORMATION EXPLOITATION LOGISTIQUE & TRANSPORTS LES MODULES DE FORMATION PROGRAMME DE LA FORMATION La formation porte sur quatre (04) Unités d enseignement répartis en modules. Chaque module est affecté d un coefficient

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2008 SOUTIEN AUX ACTEURS ASSOCIATIFS A ANCRAGE TERRITORIAL PROJETS DE SERVICES & USAGES NUMERIQUES

APPEL A PROJETS 2008 SOUTIEN AUX ACTEURS ASSOCIATIFS A ANCRAGE TERRITORIAL PROJETS DE SERVICES & USAGES NUMERIQUES Direction Recherche, innovation, enseignement supérieur Unité Développement Sous-direction de la recherche et de l innovation APPEL A PROJETS 2008 SOUTIEN AUX ACTEURS ASSOCIATIFS A ANCRAGE TERRITORIAL

Plus en détail

CARRIERE : LES SIRENES DU CHANGEMENT

CARRIERE : LES SIRENES DU CHANGEMENT CE DOCUMENT EST VOTRE LIVRET PARTICIPANT Lisez la première partie, puis complétez la 2 e. Reportez en début de 3 e partie les éléments clés de votre stratégie de mobilité 1 CETTE PREMIERE PARTIE EST A

Plus en détail