Les Rencontres. Grands témoins. r Louis-Marie Pasquier :

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les Rencontres. Grands témoins. r Louis-Marie Pasquier :"

Transcription

1 Gands témoins Louis-Maie Pasquie : L entepise a aujoud hui 40 ans (céation en 1974). 21% de son CA se fait à l intenational. Elle est divisée en 4 secteus d activité : Bioches, Pâtisseies, Biscottes, Intenational. Louis-Maie Pasquie explique la vision qu il a du tavail : «Quand tu cheches où tu vas, aête-toi, etoune-toi et egade d où tu viens.» Les Fèes Pasquie sont fils, petits-fils et aièe petits-fils de boulanges des Mauges. Ils ont été maqués pa l atisanat dès leu enfance et ont une elation simple et non souffante avec le tavail. Pou éponde à la question du «comment discute du tavail», il faut d abod pose la question des conditions qui pemettent le dialogue en entepise, ainsi que celle du comment pende de l impotance su le maché économique tout en gadant ses valeus. Puis il faut faie oganise le dialogue social, et pou cela deux points impotants. 1 e point majeu : il est plus facile de discute dans un contexte de petits effectifs de petite taille que quand tout le monde est mélangé. 2 e point majeu : chez Pasquie, ils ont mis en place des «petits patons», des inta-entepeneus, qui constituent des liens ente les équipes et les manages. Dans la boulangeie, deux valeus sont impotantes : elation au temps (impotant de savoi se situe dans son appot au temps, attention au toujous plus, tout, tout de suite. Il faut que le blé pousse pou obteni de la faine, pou ensuite poduie des bioches) et espect du poduit (contexte de l usine). Pas une seule unité de poduction ne se touve en zone industielle d une gosse ville. Elles sont toutes en zone uale, pou gade leus valeus et ne pas subi l influence de la ville. Le ôle du chef d entepise est de monte le chemin, de savoi die où l on va. Il mène son entepise et doit pou cela ête exemplaie. Une phase est écite dans tous les bueaux : «Rende esponsable celui qui commet l acte». Il faut faie attention au Tayloisme qui déesponsabilise les membes de la chaine, «c est celui qui fait qui sait». La tansfomation du tavail passe aussi pa des choses simples comme fome et infome les salaiés. dans ce cade, Pasquie développe un pogamme de fomation pou ses salaiés afin que ces denies connaissent leus machines et ce qu il y a autou. De même que l agiculteu sait déchiffe la météo ou tout ce qui peut influe su ses poduits, de même le boulange est devenu chimiste afin de pouvoi juge de lui-même de la qualité de ses matièes pemièes : il est ainsi esponsable de la qualité de ses poduits. Il faut ête collé à la éalité pou savoi. Même le meilleu ingénieu doit passe pa la base. Il ne faut pas oublie la place du capital et de la place de l agent. Réconcilie capital et tavail aide à la tansfomation du tavail. Toutefois, le monde financie offe des contadictions avec un sentiment de libeté, d où la volonté de Pasquie de ne pas este en bouse. Il faut anticipe la polongation du tavail, ca les dépats en etaite vont ecule et la manièe d appéhende le tavail ne va bien évidemment pas ête la même.

2 Yves Roquelaue Yves Roquelaue est pofesseu au CHU d Anges. Chef du sevice de Pathologies Pofessionnelles au CHU d Anges, il est spécialisé dans les isques psychosociaux. Il développe sa pope vision du tavail : Le tavail, c est ce que l on n a pas pévu. La vaie ichesse du tavail, c est la capacité à s adapte et à cée. La vaie valeu tavail est l écat ente le pévu et l impévu. Aujoud hui, on obseve une accéléation et une intensification du tavail. Le besoin d augmente la poductivité a des conséquences su les êtes humains et augmentent les isques psychosociaux. Un exemple flagant est celui du dentiste : il s agit d un métie qualifié, execé en libéal. Avec l intensification du tavail, il extenalise les «petites tâches» du type effectue une adio, alle cheche un dossie, empli des fonctions administatives..., en les confiant à des assistants. Mais ces petites tâches epésentaient, inconsciemment, des temps de pause. Aujoud hui, à foce de cente la pesonne su un tavail, toujous le même, la pesonne fatigue et s épuise. Il semble pafois que la couse à la pefomance pouait ête epésentée pa une couse de cycliste à laquelle il n y auait pas de ligne d aivée : on accélèe toujous plus le ythme, mais sans jamais aive. Poutant, le tayloisme n est pas la plus gosse cause des toubles psychosociaux. Aujoud hui, malgé l entée des jeunes su le maché du tavail et la sotie des pesonnes pou la etaite, on obseve paallèlement, que de plus en plus de pesonnes de 65 ans et plus se emettent à tavaille, pace qu ils n ont pas le choix. Paallèlement, un aute poblème appaait avec les pesonnes qui sont en difficulté dans leu tavail ou en difficulté pace qu elles n en ont pas et ne sont pas suivies. Ainsi, il y a sutout cette complexité de la vision et de la elation que l on a pa appot au tavail : il est nécessaie de pende en compte la place de l humanisme. On demande de plus en plus aux médecins des choses qui sont du essot des manages, d où l impotance des cops intemédiaies. Touve un consensus ente des avis divegents est impotant, notamment ente pesonnes de fonctions et de esponsabilités difféentes. Mais pou cela, il faut touve des temps et des espaces de discussions. Il ne faut pas cheche à évite les sujets qui pouaient fâche, au contaie. Quand il y a un désaccod, il faut pouvoi en discute ; quand on est su le teain, on compend mieux le point de vue de l aute. «Ete intelligent, c est savoi s adapte».

3 Les Atelies Comment les nouveaux outils de communication changent les elations et le appot au tavail Pa Paul Delava de l Icom et Julien Callon du Cédit Agicole de l Anjou et du Maine (CAAM) Cet atelie a commencé su le constat de l insetion des nouveaux outils de communication dans le monde du tavail et de la difficulté à s y adapte. L atelie s est déoulé en 3 gandes paties. Tout d abod une pésentation de quelques nouveaux outils epésentatifs : wisembly oganisateu de éunion, Sway l évolution de PowePoint, Tello le Post-it vituel, SalesFoce Chatte le éseau social d entepise. L atelie est ensuite devenu une gande discussion autou des nouvelles oppotunités ou des menaces qu incanent ces nouveaux outils pou une entepise. Nous avons pu egoupe deux familles significatives : s Ces outils pemettent une plus gande apidité et efficacité d exécution s Néanmoins ils déshumanisent les elations ente employés. L atelie s est conclu pa un temps de éflexion su les solutions à appote à cette menace : pose des ègles d utilisation de ces nouveaux outils enconte oganisée, pas de discussions vituelles, oganise des encontes ente employés Obsevatoie et amélioation de la qualité de vie au tavail Pa Anne Bizouad de la Fédéation Nationale du Cédit Agicole et Chistelle Auffet et Hélène Tubé du CAAM Les intevenants du Cédit Agicole ont pésenté les initiatives mises en place dans leu goupe bancaie pou amélioe la qualité de vie au tavail. Apès le constat en 2011 que le dialogue social était difficile tant au niveau égional que national, ils ont lancé en janvie 2015 les éunions HeuéCA. Elles se tiennent toutes les huit semaines. Elles duent une heue, pas plus. Si un point est compliqué à égle, il est emis su la table à la éunion HeuéCA suivante. Elles sont difféentes des éunions classiques : la logique n est pas descendante avec les collaboateus qui écoutent le manage, mais le manage fait pale ses collaboateus. Le manage anime la éunion et n oiente pas la décision. Ils peuvent abode des poblématiques comme «Comment ête opéationnel pou casse la file d attente du samedi matin?» L objectif est alos de touve une solution apidement en impliquant les conseilles clientèle et les hôtes d accueil. Apès cette expéience de neuf mois, les etous sont positifs : les manages ont noté 7.89/10 cette initiative et les collaboateus lui ont donné la note de 6.84/10. Le défi est à ce jou de faie due la flamme. Il ne faudait pas que les manages ou les collaboateus se lassent de ce type de éunion. Les intevenants témoignaient d une volonté de mieux ête au tavail. Les initiatives du Cédit Agicole pou amélioe le dialogue social pemettent aux salaiés d ose faie emonte à la diection les éventuels disfonctionnements. Elles instauent une meilleue unité au sein des équipes et une meilleue cohésion losqu il leu faut faie face à des difficultés. Au Cédit agicole, cette expéience a été bien accueillie.

4 Table Ronde Fançois Asselin, diecteu généal de l entepise du même nom (éputée notamment pou avoi econstuit l Hemione) est depuis peu pésident de la CGPME, syndicat patonal. Jean-Fançois Naton est conseille confédéal de la CGT et a écemment paticipé à l écitue d un live intitulé Pou quoi tavaillons-nous? Mathieu Detchessaha est pofesseu à l IAE de Nantes (Institut de l Administation et des Entepises). JFN : Aujoud hui, la place de l homme se ésume à une fome utilitaie et pas à gand-chose d aute. Il convient de eveni au sens et au bon sens de la conduite des hommes. Avec l instauation des 35h, cetaines entepises ont entepis la chasse aux temps mots, avec pou conséquence, une accéléation des temps, suppimant les temps de convivialité et du bonjou (les pauses-café ), temps essentiels. En pedant ces temps qui pemettent de se pale et de se etouve soi-même, on en vient à une déshumanisation de la vie au tavail. FA : La Fance est un pays où on se fait beaucoup de nœuds. Il y a une adicalisation du temps de tavail. On ne s est pas posé les bonnes questions avec les 35h. MD : Il y a quelque chose de blessé dans le tavail. En Fance, on a un appot paticulie, paticulièement intense avec le tavail : les Fançais en attendent beaucoup, ils pensent que le tavail peut ête souce d épanouissement. Il y a quelques temps, 55% des Fançais estimaient que le tavail était souce d épanouissement, aujoud hui, c est la popotion invese. Cela signifie-t-il que c est la discussion qui est blessée? Pas focément. Aujoud hui, on communique top et mal. JNF : L essentiel se constuit dans le tavail. On peut avoi le sentiment de s épuise à dialogue su l enveloppe du tavail (contat de tavail) en oubliant l essentiel, le tavail lui-même. Ne devons-nous pas ouvi le temps du débat à pati d une connaissance et econnaissance des situations de tavail pou mieux les tansfome? FA : Il faut se fome. «Dialogue social seein vesus dialogue social containt». Ce qu il faut dans une entepise, c est tavaille, c est la base et il faut que la discussion toune autou de ça. Nous sommes pollués pa les pesonnes qui pensent le bonheu à note place. MD : La finalité de la discussion su le tavail, c est décide comment faie mieux. Le dialogue n a ien de facile, savoi dialogue est le fuit d une civilisation. D ailleus aujoud hui, on utilise des coaches pou tout pace qu on ne sait plus dialogue : en famille, en couple, paents/ enfants, au tavail, en entepise FA : Il y a une véitable quête de sens de la pat des salaiés et des chefs d entepise. Pou ête vai, il faut ête exemplaie, et cela n a ien de facile. Pou asseoi son autoité, il faut des compétences mais aussi de l exemplaité. Pou ête chef d entepise, il faut avoi une hygiène spiituelle et intellectuelle de l agent. JFN : Il faut d abod ouvi le débat su la qualité du tavail. La cispation appaait quand on n est pas centé su

5 l essentiel, c est-à-die su le tavail et qu on s est oublié les uns les autes. MD : Les tots sont patagés. Tout le monde a à é-envisage le tavail. Aujoud hui, pesonne n est auteu donc n a autoité. Les chefs ne se sentent plus libes, donc ne peuvent pas pende de décisions ; mais cela ejaillit su les salaiés qui, se sentant mal à l aise et peu pis en considéation n ont plus ni l envie, ni même la possibilité de dialogue avec eux. On a besoin de chefs qui mettent en œuve le tavail. JFN : L absence de chefs mène à la dé-esponsabilité. Un chef d entepise doit ête un exemple et libée la paole. MD : Il faut libée l autoité du chef. Plus le tavail devient exigeant et difficile, plus il faut accoite les temps de dialogue su le tavail. FA : Des jeunes aivent su le maché du tavail ; mais c est leu donne un pojet qui va les motive et les faie s implique. Malheueusement, il y a aujoud hui une pauveté de la cultue entepeneuiale. Une entepise est un bien commun qu il faut enteteni. Plusieus outils sont mis à note disposition pou ce faie, comme l entetien ; mais c est une bonne chose s il est compis. Les difficultés encontées au tavail entainent une discussion su la pénibilité du tavail mais le teme est inappopié, on doit plus pale de métie plus ou moins exposé.

Harcèlement. Journée cantonale pour la prévention à l'école Programme détaillé. r e p é r e. p r é v. (cyber) n i r. g i r

Harcèlement. Journée cantonale pour la prévention à l'école Programme détaillé. r e p é r e. p r é v. (cyber) n i r. g i r Jounée cantonale pou la pévention à l'école Pogamme détaillé (cybe) e p é e Hacèlement g i p é v n i Mecedi 11 novembe 2015 Lycée Blaise Cendas, La Chaux-de-Fonds 1 Jounée cantonale pou la pévention Le

Plus en détail

Cours d électromagnétisme EM15-Champ magnétique

Cours d électromagnétisme EM15-Champ magnétique Cous d électomagnétisme EM15-Champ magnétique Table des matièes 1 Intoduction 2 2 Action d un champ électomagnétique su une paticule chagée 2 2.1 Foce de Loentz.................................. 2 2.2

Plus en détail

Pôle Représentation Fédération Nationale des Etudiants en Kinésithérapie. Le Coût de la Rentrée : Du côté des Etudiants Kinés

Pôle Représentation Fédération Nationale des Etudiants en Kinésithérapie. Le Coût de la Rentrée : Du côté des Etudiants Kinés Le Coût de la Rentée : Du côté des Etudiants Kinés www.fnek.og Membe de la PROPOS LIMINAIRES En cette entée 2009, la Fédéation Nationale des Etudiants en Kinésithéapie, membe de la FAGE et epésentative

Plus en détail

Monnaie et finance 1 : Les marchés financiers. Sommaire. 1.1. L équilibre financier. Chapitre 1 : Le système financier

Monnaie et finance 1 : Les marchés financiers. Sommaire. 1.1. L équilibre financier. Chapitre 1 : Le système financier Monnaie et finance 1 : Les machés financies Sommaie hapite 1 : Le système financie hapite 2 : Le maché des actions hapite 3 : Le maché obligataie hapite 4 : Le maché des poduits déivés Bibliogaphie : 1.

Plus en détail

Construire une image médicale

Construire une image médicale Vol. 10 hive pintemps 2015 6 Autefois, on passait des adiogaphies. Maintenant, on va aussi passe un examen pa scanne : la technique s appelle la tomodensitométie axiale. Dans les deux cas, ce sont des

Plus en détail

Matériel utilisée en plongée 10/08/2003 Niveau 2 Club de la Plaine Philippe Jugla. Le Matériel Niveau 2-1/ 1 -

Matériel utilisée en plongée 10/08/2003 Niveau 2 Club de la Plaine Philippe Jugla. Le Matériel Niveau 2-1/ 1 - Le Matéiel Niveau 2-1/ 1 - 1 MATEIEL NECESSAIE EN AUTONOMIE... 3 1.1 NIVEAU 2... 3 1.2 NIVEAU 3... 3 1.3 APPLICATION TIQUE... 3 1.4 MATEIEL INDISPENSABLE... 3 2 LES BOUTEILLES... 4 2.1 LE MAQUAGE DES BLOCS...

Plus en détail

akènes formations Pour rendre plus efficientes vos approches marketing, innovation et communication, travaillez en co-construisant.

akènes formations Pour rendre plus efficientes vos approches marketing, innovation et communication, travaillez en co-construisant. akènes fomations Optis vote potentiel pa la co-conuction. Pogamme 2014 Pou ende plus efficientes vos aoches maketing, innovation et communication, tavaillez en co-conuisant. POURQUOI akènes fomations?

Plus en détail

Le fonctionnement de notre CHSCT

Le fonctionnement de notre CHSCT Le fonctionnement de note CHSCT Cate d identité : - Entepise familiale - Située à l Hemitage (à côté de Rennes) - 120 pesonnes - CHSCT de 3 membes - Convention collective : métallugie - Fabication de matéiel

Plus en détail

S' y ajoute dans le cadre du projet de loi de financement de la. un tiers. Sécurité sociale un prélèvement de. o,5%% sur les pensions des retraités

S' y ajoute dans le cadre du projet de loi de financement de la. un tiers. Sécurité sociale un prélèvement de. o,5%% sur les pensions des retraités Une PONT POUR TWEEDT Diffusion 429453 Page 98 LePoint_2090_98_21pdf Site Web http//wwwlepointf SPÉCALP LACE M EN TS Que faie face aux Siphonnés Le pojet de budget fappe loudement Nos solutions pou minimise

Plus en détail

CIRCUITS COUPLES PAR MUTUELLE INDUCTANCE

CIRCUITS COUPLES PAR MUTUELLE INDUCTANCE CIRCUITS COUPLES PAR UTUELLE INDUCTANCE Philippe ROUX 4 CIRCUITS RLC COUPLES PAR UTUELLE INDUCTANCE PARTIE : PRESENTATION DES CIRCUITS COUPLES ) LES FLUX DES CHAPS AGNETIQUES DANS DEUX BOBINAGES COUPLES

Plus en détail

Vous êtes... jeune ou adulte, étudiant ou enseignant, parent, jeune couple, éducateur, animateur, responsable associatif, etc Si vous cherchez...

Vous êtes... jeune ou adulte, étudiant ou enseignant, parent, jeune couple, éducateur, animateur, responsable associatif, etc Si vous cherchez... I N S T I T U T E U R OI NP SE TE IN Se fome autement tout au long de la vie Vous êtes... I N S T I T U T E U R OI NP SE TE IN... jeune ou adulte, étudiant ou enseignant, paent, jeune couple, éducateu,

Plus en détail

Actionneurs Electriques

Actionneurs Electriques Plan Actionneus éluctants Actionneus électodynamiques Actionneus électomagnétique Actionneus hybides ou éluctants polaisés Actionneus classiques 1 Actionneus éluctants ou machine à éluctance vaiable Pas

Plus en détail

Démarche)Qualité)pour)Améliorer)la)Communication) Pluridisciplinaire)entre)les)Jeunes)Chercheurs)

Démarche)Qualité)pour)Améliorer)la)Communication) Pluridisciplinaire)entre)les)Jeunes)Chercheurs) Démache)Qualité)pou)mélioe)la)Communication) Pluidisciplinaie)ente)les)s)Checheus) Sommaie)! Intoction!...!1! 1.!Desciption!de!la!poblématique!...!1! 1.1.#Contexte#de#la#communication#ente#les#jeunes#s#...#1#

Plus en détail

11.5 Le moment de force τ (tau) : Production d une accélération angulaire

11.5 Le moment de force τ (tau) : Production d une accélération angulaire 11.5 Le moment de foce τ (tau) : Poduction d une accéléation angulaie La tige suivante est soumise à deux foces égales et en sens contaie: elle est en équilibe N La tige suivante est soumise à deux foces

Plus en détail

Spé 2008-2009 Devoir n 8 OPTIQUE

Spé 2008-2009 Devoir n 8 OPTIQUE Spé 8-9 Devoi n 8 OPTIQUE ETRALE PSI 8 A Pou que deux ondes poduisent des inteféences, il faut qu elles soient cohéentes, c est-à-die igoueusement synchones Pou obteni expéimentalement cette condition

Plus en détail

Immobilière Midi-Pyrénées SA de la Vallée du Thoré. Parce que rien n est plus essentiel que l habitat

Immobilière Midi-Pyrénées SA de la Vallée du Thoré. Parce que rien n est plus essentiel que l habitat SA de la Vallée du Thoé Pace que ien n est plus essentiel que l habitat Rappot d activité 2 e 3F 3 Sommaie Édito p. 3 Pivilégie la qualité et opte pou l'innovation p. 4 Implantations p. 5 À vos côtés pou

Plus en détail

1. Ne pas se croire arrivé (v. 12-13a)

1. Ne pas se croire arrivé (v. 12-13a) Oublie le passé et envisage l aveni Philippiens 3.12-14 Lectue de Philippiens 3.12-14 «12 Ce n est pas que j aie déjà empoté le pix ou que j aie déjà atteint la pefection ; mais je pousuis (ma couse) afin

Plus en détail

L3 PAPP Physique Quantique et applications UE A302 Chapitre VII PLAN Moment cinétique de spin Addition de moments cinétiques

L3 PAPP Physique Quantique et applications UE A302 Chapitre VII PLAN Moment cinétique de spin Addition de moments cinétiques L3 PAPP Physique Quantique et applications UE A3 Chapite VII PLAN Moment cinétique de spin Addition de moments cinétiques I) Expéience de ten et Gelach (9) ) L expéience ) Valeus numéiques 3) Matices de

Plus en détail

Soigner l accueil téléphonique Ou garantir une bonne image et rassurer sur le je suis où?

Soigner l accueil téléphonique Ou garantir une bonne image et rassurer sur le je suis où? p z e se de eu té du? ateus) edites éant de eciale). aticulie, ccapaent mande. evice qui Soigne l accueil téléphonique Ou gaanti une bonne image et assue su le je suis où? Toute pesonne dont la fonction

Plus en détail

Synthèse des échanges. Photos B.Bosc, N. Cegalerba, C. Dautrey, P. Henry, Fred Buyle

Synthèse des échanges. Photos B.Bosc, N. Cegalerba, C. Dautrey, P. Henry, Fred Buyle Synthèse des échanges Photos B.Bosc, N. Cegaleba, C. Dautey, P. Heny, Fed Buyle 1 A popos des oganisateus Le Pac national de la Guadeloupe Le Pac national de la Guadeloupe est céé en 1989 pou la potection

Plus en détail

Leçon Force normale. L applet Force normale simule les forces qui s exercent sur un bloc qui se déplace verticalement. Préalables

Leçon Force normale. L applet Force normale simule les forces qui s exercent sur un bloc qui se déplace verticalement. Préalables Leçon Foce nomale L applet Foce nomale simule les foces qui s execent su un bloc qui se déplace veticalement. Péalables L élève devait connaîte les concepts d accéléation et de foce, et le lien qui existe

Plus en détail

Po ur d o nne r un é lan à vo tre re traite

Po ur d o nne r un é lan à vo tre re traite Po u d o nne un é lan à vo te e taite ez a p é P aite t e e vot joud'hui dès au E N EN T TR RE E N NOOUUSS,, CC EESSTT FFAA CC I I LL EE DD EE SS EE O M M PP RR EE NN DDRRE E CC O Toutes les gaanties de

Plus en détail

LICENCE SCIENCES DE L EDUCATION

LICENCE SCIENCES DE L EDUCATION www.fls LICENCE SCIENCES DE L EDUCATION A pati de la maquette actuelle, nous avons déployé une offe en L1, L2 et L3 se déclinant en 3 pacous los de la denièe année. Tois dépatements de la faculté des Lettes

Plus en détail

où «p» représente le nombre de paramètres estimés de la loi de distribution testée sous H 0.

où «p» représente le nombre de paramètres estimés de la loi de distribution testée sous H 0. 7- Tests d austement, d indépendance et de coélation - Chapite 7 : Tests d austements, d indépendance et de coélation 7. Test d austement du Khi-deux... 7. Test d austement de Kolmogoov-Sminov... 7.. Test

Plus en détail

S Élever en Servant Lorsqu un Chevalier agit avec désintéressement, il agit au profit de toute l humanité.

S Élever en Servant Lorsqu un Chevalier agit avec désintéressement, il agit au profit de toute l humanité. S Éleve en Sevant Losqu un Chevalie agit avec désintéessement, il agit au pofit de toute l humanité. Les temps changent, mais les défis auxquels les gens ont à faie face demeuent les mêmes. Besoin de mange,

Plus en détail

ELECTRICITE. 1. Electrostatique. Electricité

ELECTRICITE. 1. Electrostatique. Electricité ELECTRICITE 1. Electostatique 1.1 Chage électique La matièe est globalement neute, mais si l'on fotte un bâton de vee avec une peau de chat ou un bâton de bakélite avec de la soie - deux pami beaucoup

Plus en détail

ARBRES BINAIRES DE RECHERCHE

ARBRES BINAIRES DE RECHERCHE ARBRES BINAIRES DE RECHERCHE Table de smbole Recheche : opéation fondamentale données : éléments avec clés Tpe abstait d une table de smboles (smbol table) ou dictionnaie Objets : ensembles d objets avec

Plus en détail

M F. F O Unité: [m. N] La norme du moment de force peut se calculer en introduit le bras de levier d

M F. F O Unité: [m. N] La norme du moment de force peut se calculer en introduit le bras de levier d Chapite 2: But: connaîte les lois auxquelles doit obéi un cops solide en équilibe. Ceci pemet de décie la station debout ainsi que les conditions nécessaies pou teni une tasse dans la main, souleve une

Plus en détail

SUR L INTRODUCTION DU CONCEPT D ENERGIE EN CLASSE DE PREMIERE SCIENTIFIQUE

SUR L INTRODUCTION DU CONCEPT D ENERGIE EN CLASSE DE PREMIERE SCIENTIFIQUE SUR L INTRODUCTION DU CONCEPT D ENERIE EN CLASSE DE PREMIERE SCIENTIFIQUE Quelques emaques elatives à l énegie Bien que le mot énegie fasse patie du langage couant, le concept scientifique d énegie est

Plus en détail

Equipement Electrique

Equipement Electrique Equipement Electique TEEM 1 èe Année Equipement Electique, TEEM 1 ee année, uno FRAÇO 1 ntoduction 2 Le pogamme * Champ magnétique, flux, induction électomagnétique, chages électiques et foces * La machine

Plus en détail

Rev. Energ. Ren. : 11 èmes Journées Internationales de Thermique (2003)73-80

Rev. Energ. Ren. : 11 èmes Journées Internationales de Thermique (2003)73-80 Rev. Eneg. Ren. : 11 èmes Jounées Intenationales de Themique (2003)73-80 Convesion Themodynamique de l Enegie olaie dans des Installations de Faible ou de Moyenne Puissance : Réflexions su le Choix du

Plus en détail

Photographie. r r r r r r ) * ) *

Photographie. r r r r r r ) * ) * Photogaphie TYPE DE RÉMUNÉRATION ) ) * * è è _ ) ) * * Conditions généales de vente (CGV) de «l Association de Gestion du Cna Alsace», association loi 1908, dont le siège social est situé 15-17, ue

Plus en détail

la lettre Dossier Piscine p.4 à 8 N 22 - novembre 2013 Votre Communauté de Communes www.cc-hautvaldoise.fr p.2 Édito

la lettre Dossier Piscine p.4 à 8 N 22 - novembre 2013 Votre Communauté de Communes www.cc-hautvaldoise.fr p.2 Édito la lette du Haut al d Oise N 22 - novembe 2013 Vote Communauté de Communes www.cc-hautvaldoise.f p.2 Édito p.2-3 OPAH : Opéation Pogammée d'amélioation de l'habitat p.4 à 8 Dossie Piscine p.9 Potait :

Plus en détail

Quantité de mouvement Les systèmes de masse variable

Quantité de mouvement Les systèmes de masse variable 3 ème os DYNAMIQUE Théoie Quantité de mouvement Les systèmes de masse vaiable Intoduction À pati du Moyen Âge, on s'est endu compte que la vitesse ne suffisait pas à explique toutes les caactéistiques

Plus en détail

GENOPOLE ACCOMPAGNE VOTRE DÉVELOPPEMENT

GENOPOLE ACCOMPAGNE VOTRE DÉVELOPPEMENT Les _ Un chagé d affaies qualifé _ L accès à un éseau de conseils opéationnels et d expets _ Un soutien à la levée de fonds publics et pivés GENOPOLE ACCOMPAGNE VOTRE DÉVELOPPEMENT Genopole, c est une

Plus en détail

STATIQUE. Actions mécaniques extérieures = Actions Mécaniques de contact + Actions Mécaniques à distance

STATIQUE. Actions mécaniques extérieures = Actions Mécaniques de contact + Actions Mécaniques à distance STTIQUE 1.- Quel est l objectif de la statique? Pou étudie les conditions d équilibe des solides indéfomables. Remaques : - Un solide est considéé indéfomable tant que les défomations estent faibles. -

Plus en détail

Microéconomie B Interrogation du Mercredi 24 Novembre 2010 Durée : 1h30

Microéconomie B Interrogation du Mercredi 24 Novembre 2010 Durée : 1h30 Univesité Pais Ouest Nantee La Défense Année univesitaie 010-011 UFR SEGMI L Economie-Gestion Micoéconomie B Inteogation du Mecedi 4 Novembe 010 Duée : 1h30 Aucun document n est autoisé et les calculatices

Plus en détail

Créer un observatoire de la concurrence. Créer un observatoire de la concurrence. Démarche. ntérêt. C aractéristiques.

Créer un observatoire de la concurrence. Créer un observatoire de la concurrence. Démarche. ntérêt. C aractéristiques. Cée un obsevatoie de la concuence poblématique I Quelle est l'étendue d'un maché? Quelle pat du maché, une entepise peut-elle espée pende? Quels sont les atouts des entepises pésentes su le maché? ntéêt

Plus en détail

CHAPITRE 1 SUITES. 1. On dit plus simplement suite réelle si K = R et complexe si K = C.

CHAPITRE 1 SUITES. 1. On dit plus simplement suite réelle si K = R et complexe si K = C. CHAPITRE 1 SUITES Les suites sont un objet fondamental à la fois en mathématiques et dans l application des mathématiques aux autes sciences. Nous veons dans ce cous et les tavaux diigés dives exemples

Plus en détail

Le fabricant qui rend la piscine accessible à tous. ans. d ec en n a. is e. a n. i n e. piscines

Le fabricant qui rend la piscine accessible à tous. ans. d ec en n a. is e. a n. i n e. piscines Le fabicant qui end la piscine accessible à tous. ga antie 10 ans e d ec en n a l f fab ication a ç is e u di ect s i n e piscines w w w. p i s c i n e s - o p l u s. c o m DES PRODUITS INNOVANTS piscines

Plus en détail

REPRÉSENTATION THÉORIQUE DES MARCHÉS DE PERMIS NÉGOCIABLES Nathalie Berta *

REPRÉSENTATION THÉORIQUE DES MARCHÉS DE PERMIS NÉGOCIABLES Nathalie Berta * REPRÉSENTATION THÉORIQUE DES MARCHÉS DE PERMIS NÉGOCIABLES Nathalie Beta * Abstact The question at stake is that of the theoetical epesentation of maketable pemits. The setting up of such makets to egulate

Plus en détail

LPHY 1113 B & D, Physique générale 1 - Leçon 4 (Mécanique, Eric Deleersnijder, www.ericd.be) L4.1. Leçon 4: Frottement

LPHY 1113 B & D, Physique générale 1 - Leçon 4 (Mécanique, Eric Deleersnijder, www.ericd.be) L4.1. Leçon 4: Frottement LPHY 1113 B & D, Physique généale 1 - Leçon 4 (Mécanique, Eic Deleesnijde, www.eicd.be) L4.1 1. Intoduction (Benson 6.1) Leçon 4: Fottement On pose su une table hoizontale un objet de masse m. Si l'objet

Plus en détail

Droits d auteur, licence et restrictions. 2 Notes Catherine Brison Projections Orthogonales v.01.1

Droits d auteur, licence et restrictions. 2 Notes Catherine Brison Projections Orthogonales v.01.1 Péace - v.01.1 e live est un manuel scolaie qui epend toute la matièe ayant tait aux pojections otogonales suivant la métode de Monge. En pincipe, cela epend la matièe des 4 ème, 5 ème et 6 ème années

Plus en détail

Chapitre 3 LE MOMENT CINÉTIQUE : UN EXEMPLE DE SYSTÈME QUANTIQUE

Chapitre 3 LE MOMENT CINÉTIQUE : UN EXEMPLE DE SYSTÈME QUANTIQUE Chapite 3 LE MOMENT CINÉTIQUE : UN EXEMPLE DE SYSTÈME QUANTIQUE Se epote à la bibliogaphie pou le détail des démonstations et la desciption de l expéience de Sten et Gelach. 3.1 Définitions a- Considéons

Plus en détail

20. A la poursuite de la perfection Nourrir correctement nos pensées Ph 4.8-9

20. A la poursuite de la perfection Nourrir correctement nos pensées Ph 4.8-9 Noui coectement nos pensées Philippiens 4.8-9 20. A la pousuite de la pefection Noui coectement nos pensées Ph 4.8-9 Intoduction Le Nouvel Obsevateu a soti un numéo «Spécial bien- ête» dans lequel il abode

Plus en détail

CULTURES. Arts. rient. ieux vaut transmettre un art à son fils. Proverbe Chinois. www.carrefourdescultures.org

CULTURES. Arts. rient. ieux vaut transmettre un art à son fils. Proverbe Chinois. www.carrefourdescultures.org Ats L es atistes, comme les individus et sociétés, n échappent pas toujous à l enfemement cultuel dans lequel les citiques, admiateus ou détacteus, figent leus œuves. O, l at, même s il s inscit dans un

Plus en détail

ns n I. Champ tournant, rotation synchrone, rotation asynchrone TGC LE MOTEUR ASYNCHRONE (MAS) 1/9

ns n I. Champ tournant, rotation synchrone, rotation asynchrone TGC LE MOTEUR ASYNCHRONE (MAS) 1/9 TGC LE MOTEUR ASYNCHRONE (MAS) 1/9 I. Champ tounant, otatioynchone, otation asynchone On appelle champ tounant un champ magnétique animé d'un mouvement de otation. On peut en cée un en faisant toune un

Plus en détail

ONDES. Partie I. , on négligera les effets de bord. L espace entre les conducteurs sera assimilé au vide sauf explicitation contraire.

ONDES. Partie I. , on négligera les effets de bord. L espace entre les conducteurs sera assimilé au vide sauf explicitation contraire. Spé ψ 1-13 Devoi n 6 ONDES Des données et un fomulaie sont donnés à la fin du sujet Les câbles coaxiaux sont utilisés comme moyen de tansmission d infomations. Ils sont conçus pou tansmette des signaux

Plus en détail

La troisième loi de Newton

La troisième loi de Newton 6 CHAPITRE La toisième loi de Newton CORRIGÉ DES EXERCICES Execices SECTION 6. La loi de l action et de la éaction 6.. Pou se déplace los de leus soties dans l espace, les astonautes se sevent de populseus

Plus en détail

Accessibilité du cabinet médical aux personnes handicapées

Accessibilité du cabinet médical aux personnes handicapées Accessibilité du cabinet médical aux pesonnes handicapées : http://www.ups-picadie.og : upsmedecinslibeauxpicadie@oange.f P. 1-2 Popos intoductifs Diagnostic accessibilité - Le cade juidique - P. 3-4 Mon

Plus en détail

Le Véhicule Hybride du LAMIH

Le Véhicule Hybride du LAMIH Le Véhicule Hybide du LAMIH Une éalisation collective Le pojet véhicule hybide a été éalisé pa une équipe tansvesale du LAMIH egoupant des automaticiens et des mécaniciens. Leus domaines de echeche sont

Plus en détail

Escalade. Français 12 e année cours précollégial. Guide pédagogique

Escalade. Français 12 e année cours précollégial. Guide pédagogique Escalade Fançais 12 e année cous pécollégial Guide pédagogique Note : Cetaines annexes se touvent uniquement dans le guide pédagogique Escalade, pincipalement les coigés des activités. Gestion de la édaction

Plus en détail

SOMMAIRE F.1 SERVICES EXTERIEURS... 2 F.1.1 CATEGORIES DE SERVICES VISES... 2 F.2 FORMATION... 4 F.2.1 NATURE DES FORMATIONS... 4

SOMMAIRE F.1 SERVICES EXTERIEURS... 2 F.1.1 CATEGORIES DE SERVICES VISES... 2 F.2 FORMATION... 4 F.2.1 NATURE DES FORMATIONS... 4 F MODULE F PRESTATIONS ET MISSIONS SOMMAIRE F MODULE F PRESTATIONS ET MISSIONS... 1 F.1 SERVICES EXTERIEURS... 2 F.1.1 CATEGORIES DE SERVICES VISES... 2 F.1.2 SERVICES PERMANENTS... 2 F.1.3 SERVICES PONCTUELS...

Plus en détail

Exercices de Mécanique

Exercices de Mécanique Eecices de écanique Cinéatique : epèes, bases, tajectoies et ouveents éthode 1. Une base locale (coe la base clindique) est définie : - en un point de l espace («localeent», donc!) - pa appot à tois diections

Plus en détail

E G A E E M. e v i t e. i t. Guide méthodologique à destination des chefs cuisiniers, des intendants, des acheteurs, de toute personne ayant un projet

E G A E E M. e v i t e. i t. Guide méthodologique à destination des chefs cuisiniers, des intendants, des acheteurs, de toute personne ayant un projet E G A L L I P S A E G R I e l A e T i N u E M Red I e v i t AL collec e n e n o i t a stau Guide méthodologique à destination des chefs cuisinies des intendants des acheteus de toute pesonne ayant un pojet

Plus en détail

Emploi des seniors : quelles normes d emploi»?

Emploi des seniors : quelles normes d emploi»? PROPOSITIONS CGT POUR LE PLAN NATIONAL CONCERTE EN FAVEUR DE L EMPLOI DES SENIORS Emploi des senios : quelles nomes d emploi»? Il est nécessaie de claifie ce que peut ête un «plan national conceté en faveu

Plus en détail

INITIATION A LA MESURE ----

INITIATION A LA MESURE ---- INITIATION A LA MSUR ---- Le but de ce TP est : - de mesue la foce électomotice et la ésistance intene d'une pile, - d'évalue, en tenant compte des incetitudes de mesue et des caactéistiques de l'appaeil

Plus en détail

Réunion de la Commission Technique Réservation Fosses Ecrouves. lundi 05 octobre 2015

Réunion de la Commission Technique Réservation Fosses Ecrouves. lundi 05 octobre 2015 Réunion de la Commission Technique Réseation Fosses Ecoues lundi 05 octobe 2015 le CODEP 54 s est engagé pa conention aec de la communauté de communes du Toul su l achat de fosses en quantité impotante

Plus en détail

SYSTÈME D ALARME ET PRODUITS TRANSMETTEURS

SYSTÈME D ALARME ET PRODUITS TRANSMETTEURS SYSTÈME D ALARME ET PRODUITS TRANSMETTEURS NOTICE D UTILISATION Vous venez d acquéi un système de sécuité DAITEM adapté à vos besoins de potection et nous vous en emecions. Quelques pécautions L'installation

Plus en détail

Système d ouverture de porte de TGV

Système d ouverture de porte de TGV Le sujet se compose de : TD MP-PSI REVISION CINEMATIQUE Système d ouvetue de pote de TGV 6 pages dactylogaphiées ; 2 pages d annexe ; 2 pages de document éponse Objet de l étude Le tanspot feoviaie, concuencé

Plus en détail

ARBRES BINAIRES DE RECHERCHE

ARBRES BINAIRES DE RECHERCHE ARBRES BINAIRES DE RECHERCHE Table de smboles Recheche : opéation fondamentale données : éléments avec clés Tpe abstait d une table de smboles (smbol table) ou dictionnaie Objets : ensembles d objets avec

Plus en détail

DESCRIPTION ADMINISTRATIVE

DESCRIPTION ADMINISTRATIVE Coll@boons autou de la Mobilité et du Numéique PR - CoMoN - 2014 DSCRIPTION DMINISTRTIV Cade ésevé à l'dm N de dossie : 0 Patenaie 1 - Coodinateu Sigle du patenaie Pat1 emplace pa le sigle de l'entepise/oganisme

Plus en détail

A LA SANTE L ACCES DES JEUNES. dossier ...

A LA SANTE L ACCES DES JEUNES. dossier ... ... dossie L ACCES DES JEUNES A LA SANTE 20% d étudiants en Fance, et 26% en Midi-Pyénées, enoncent à des taitements médicaux pou des aisons financièes*. 18% des étudiants n ont pas de complémentaie santé.

Plus en détail

CHAPITRE 1 L ÉLECTROSTATIQUE

CHAPITRE 1 L ÉLECTROSTATIQUE L électostatique Chapite 1 CHAPITE 1 L ÉLECTOSTATIQUE 1.1 Intoduction La chage est une popiété de la matièe qui lui fait poduie et subi des effets électiques et magnétiques. On distingue : - l'électostatique

Plus en détail

Chapitre 6: Moment cinétique

Chapitre 6: Moment cinétique Chapite 6: oment cinétique Intoduction http://www.youtube.com/watch?v=vefd0bltgya consevation du moment cinétique 1 - angula momentum consevation 1 - Collège éici_(360p).mp4 http://www.youtube.com/watch?v=w6qaxdppjae

Plus en détail

Votre mission : Réaliser un publipostage avec OpenOffice

Votre mission : Réaliser un publipostage avec OpenOffice Vote mission : Réalise un publipostage avec OpenOffice BUTS DE LA MISSION : Cée une base de données avec OpenOffice Calc Cée une lette-type avec OpenOffice Wite Insée les champs de la base de données dans

Plus en détail

Serveur vidéo IP. caméras analogiques PC serveur. PC Client 1. Serveur de stockage ( optionnel )

Serveur vidéo IP. caméras analogiques PC serveur. PC Client 1. Serveur de stockage ( optionnel ) Sony RealShot Manage V3 Info Poduit Mas 2005 RealShot Manage V3.0 Logiciel de gestion des caméas IP MJPEG, MPEG-4, Audio, il sait tout enegiste! Une nouvelle vesion du logiciel RealShot Manage de Sony

Plus en détail

Association Presse Purée - 58 rue Castetnau - 64 000 Pau pressepuree64@orange.fr / www.pressepuree64.fr 05 59 30 90 30 / 06 83 51 66 92

Association Presse Purée - 58 rue Castetnau - 64 000 Pau pressepuree64@orange.fr / www.pressepuree64.fr 05 59 30 90 30 / 06 83 51 66 92 Dossie d insciption Association Pesse Puée - 58 ue Castetnau - 64 000 Pau pessepuee64@oange.f / www.pessepuee64.f 05 59 30 90 30 / 06 83 51 66 92 Identification de la stuctue exposante SOUSCRIPTEUR Etes-vous

Plus en détail

Une Ville qui bouge... par ses jeunes, pour ses jeunes!

Une Ville qui bouge... par ses jeunes, pour ses jeunes! Une Ville qui bouge... pa ses jeunes, pou ses jeunes! A5 Bochue jeunesse 0 12 ans_piee.indd 1 1/12/15 08:22 ! ts n n i a o f s n Vos e n penons e no us A5 Bochue jeunesse 0 12 ans_piee.indd 2 1/12/15 08:22

Plus en détail

guide de qualité d accès aux commerces Perpignan, une ville accessible aux citoyens handicapés

guide de qualité d accès aux commerces Perpignan, une ville accessible aux citoyens handicapés guide de qualité d accès aux commeces infomations à l usage des commeçants pepignanais Pepignan, une ville accessible aux citoyens handicapés Pepinyà, una ciutat accessible als ciutadans minusvàlids Un

Plus en détail

Directives. Confidentiel une fois rempli

Directives. Confidentiel une fois rempli 200, chemin Sainte-Foy Québec (Québec) G1R 5T4 ENQUÊTE SUR L ADOPTION DU COMMERCE ÉLECTRONIQUE PAR LES ENTREPRISES QUÉBÉCOISES Coige le nom et l'adesse s'il y a lieu Nom Adesse Municipalité Povince Code

Plus en détail

Chapitre VIII Ondes électromagnétiques et fibres optiques

Chapitre VIII Ondes électromagnétiques et fibres optiques Chapite VIII Ondes électomagnétiques et fibes optiques I Les Ondes Electomagnétiques II Les lois de l optique géométique III La fibe optique : un guide de lumièe I Les Ondes Electomagnétiques I.1 Le champ

Plus en détail

ANTENNES INSTITUT NATIONAL DES SCIENCES APPLIQUEES DE TOULOUSE CORRECTIONS DES TRAVAUX DIRIGES. 4 ème Année Informatique et Réseau

ANTENNES INSTITUT NATIONAL DES SCIENCES APPLIQUEES DE TOULOUSE CORRECTIONS DES TRAVAUX DIRIGES. 4 ème Année Informatique et Réseau INSTITUT NATIONAL DS SCINCS APPLIQUS D TOULOUS 4 ème Année Infomatique et Réseau ANTNNS CORRCTIONS DS TRAVAUX DIRIGS Alexande Boye alexande.boye@insa-toulouse.f http://www.alexande-boye.f Antennes Octobe.

Plus en détail

BULLETIN DE SOUSCRIPTION IR

BULLETIN DE SOUSCRIPTION IR Fais d entée éduits su une sélection de FIP et FCPI 47 ue POTERNE - 21200 BEAUNE contact@fcpi-enligne..com FCPI FIP Comment Souscie Toute décision doit êtee pise apès consultationn du pospectus d infomation.

Plus en détail

Les Formations pour les Demandeurs d Emplois

Les Formations pour les Demandeurs d Emplois Les Fomations pou les Demandeus d s Janvie 2005 Intitulé de la Etablissement Localité Contact Téléphone e-mail et/ou 1. Céation d'entepise Se fome pou entepende (5 jous) CCI de l Ain 01 Boug-en- Besse

Plus en détail

OPTIQUE ONDULATOIRE. 1. Les équations de propagation de E r et B r en vide: r r. r E (1) t 1

OPTIQUE ONDULATOIRE. 1. Les équations de propagation de E r et B r en vide: r r. r E (1) t 1 OPTIQUE ONDULATOIRE Le caactèe ondulatoie de la luièe a été énoncé pou la peièe fois pa C. Huygens (678). Il a été ensuite lageent développé pa A. Fesnel (8) et elié plus tad, en 876, à l électoagnétise

Plus en détail

E S UE3 A C. Physique et biophysique. Toute la physique en 1 volume. Dounia Drahy

E S UE3 A C. Physique et biophysique. Toute la physique en 1 volume. Dounia Drahy P MÉDECINE PHARMACIE DENTAIRE SAGE-FEMME UE3 A C Physique et biophysique Dounia Dahy E S Toute la physique en 1 volume Rappels de cous + de 300 QCM et execices Tous les coigés détaillés Table des matièes

Plus en détail

Arbres et dérivée d une fonction composée

Arbres et dérivée d une fonction composée Abes et déivée d ue foctio composée Nous allos voi ici commet l o peut epésete les déivées successives d ue foctio composée pa u esemble d abes fiis. f et g désigeot deux foctio idéfiimet déivables, et

Plus en détail

SIEMENS ffimgnzüm* ffi. d'illfornrutinrl du p*nsrnne{ du ieru*ns. Ërnme*

SIEMENS ffimgnzüm* ffi. d'illfornrutinrl du p*nsrnne{ du ieru*ns. Ërnme* SIEMENS ffimgnzüm* d'illfonutinl du p*nsnne{ du ieu*ns Ënme* ffi .:i.:.a t technc ligne V égolen leus temej de po podu :.-:84:aa,aaaaia44@ tiel. Li sion < accou tise c poces migat (autoi ecou logies coîte

Plus en détail

Propriétaire/origine du fichier. Distributeur informatique marchand sur Internet (hardware et software)

Propriétaire/origine du fichier. Distributeur informatique marchand sur Internet (hardware et software) 2AC 3AC Cible/Secteu/Région Acheteu infomatique en ligne Acheteu bueautique et infomatique en ligne Di./Resp Infomatique, Diecteu Achat infomatique Diigeant TPE, Assistante de Diection, Diection des Achats

Plus en détail

Journal étudiant du PEI, ESGR, Édition no 2, janvier 2015. Concept original : M. Didier Peries Responsable : M. Jaque Parisien. Liberté d expression

Journal étudiant du PEI, ESGR, Édition no 2, janvier 2015. Concept original : M. Didier Peries Responsable : M. Jaque Parisien. Liberté d expression Jounal étudiant du PEI, ESGR, Édition no 2, janvie 2015 Pale de libeté d expession pa les temps qui couent pouait pesque eleve de la boutade pou plusieus, voie de la téméité pou d autes. Rien à cainde

Plus en détail

GESTION DES STOCKS. Plan du cours. 1. Le rôle des stocks en gestion de production. 2. Le problème de Wagner-Whitin

GESTION DES STOCKS. Plan du cours. 1. Le rôle des stocks en gestion de production. 2. Le problème de Wagner-Whitin Cous ADP-CGP2 GESTION DES STOCKS Plan du cous 1. Le ôle des stocs en gestion de poduction 2. Le poblème de Wagne-Witin 3. La quantité économique optimale et les politiques déivées 4. Modèle de gestion

Plus en détail

Chapitre 4 : Le potentiel électrique

Chapitre 4 : Le potentiel électrique Chapite 4 : Le potentiel électique Execices E1. On donne q =30Cet V =10 8 V. (a) Dans cet execice, oute la éféence à l éclai, on ne founit aucun détail su la façon de déplace la chage ente le nuage et

Plus en détail

Exercices : 19 - Champ électrostatique

Exercices : 19 - Champ électrostatique 1 Execices : 19 - Champ électostatique Sciences Physiques MP 2015-2016 Execices : 19 - Champ électostatique A. Calculs de champ et de potentiel 1. Théoème de supeposition Une sphèe de ayon b pote une chage

Plus en détail

Part ager Informer Relayer r e s i r o l a V

Part ager Informer Relayer r e s i r o l a V m o f In e Pa ta alise Mutu ge D op el év Ag i pe e ng a h Éc Relaye dé Fé Val o i s e e Édito 75 milliads d euos L de budget des Dépatements en 2014 es Dépatements sont aujoud hui vivants, dynamiques

Plus en détail

Grille de lecture Échantillonnage et analyse des sols pollués

Grille de lecture Échantillonnage et analyse des sols pollués Santé envionnement Gille de lectue Échantillonnage et analyse des sols pollués Sommaie Intoduction 2 1. Éléments de cadage de la conception d une campagne de mesues dans les sols 3 1.1 Étape 1 : définition

Plus en détail

Chapitre I. Description des milieux continus

Chapitre I. Description des milieux continus Chapite I Desciption des milieu continus OBJET Ce chapite est consacé à la desciption des milieu continus. On intoduia les notions fondamentales de desciption du mouvement au sens de Lagange et d Eule,

Plus en détail

L argent crée le mouvement... p. 5. Appels à dons et mécenats... p. 9. L asso. Le Petit Prince est parrainée par Jean-Yves Leloup & Juliette Binoche.

L argent crée le mouvement... p. 5. Appels à dons et mécenats... p. 9. L asso. Le Petit Prince est parrainée par Jean-Yves Leloup & Juliette Binoche. ésentation du pojet Fontaine de l Aube i n c e Coquis du pojet Annexes Les Amis là, un collectif au sevice du pojet...... p. 2 Une association dédiée au mieux ête ensemble... p. 3 L agent cée le mouvement...

Plus en détail

Equation de la Chaleur en Axisymétrique & en 3D

Equation de la Chaleur en Axisymétrique & en 3D P.-Y. Lagée, Equation de la Chaleu en Axi & en 3D Equation de la Chaleu en Axisymétique & en 3D Dans ce chapite nous faisons un bilan d énegie pou établi l équation de la chaleu en axisymétique. On pouait

Plus en détail

lter gri Protection des plantes en AB Point réglementaire lter gri ACTUS ITAB-RÉSEAU TECHNIQUE FICHE CULTURE RECHERCHE FERMOSCOPIE

lter gri Protection des plantes en AB Point réglementaire lter gri ACTUS ITAB-RÉSEAU TECHNIQUE FICHE CULTURE RECHERCHE FERMOSCOPIE lte gi lte nov.-décembe 2008 n 92 gi ACTUS ITAB-RÉSEAU Fiève catahale : témoignages TECHNIQUE Vaiétés de blé tende Résultats 2008 FICHE CULTURE L épeaute RECHERCHE Divèba : Biodivesité végétale dans les

Plus en détail

Guide de l acheteur de logiciel de Paie

Guide de l acheteur de logiciel de Paie Note pespicacité Pivilégie les essouces humaines Guide de l acheteu de logiciel de Paie Table des matièes Intoduction Tendances écentes de Paie L automation de Paie avec libe-sevice pou employés Analyse

Plus en détail

La Surveillance Industriel Dynamique par les Systèmes Neuro-Flous Temporels : Application à un système de Production

La Surveillance Industriel Dynamique par les Systèmes Neuro-Flous Temporels : Application à un système de Production SETIT 2009 5 th Intenational Confeence: Sciences of Electonic, Technologies of Infomation and Telecommunications Mach 22-26, 2009 TUNISIA La Suveillance Industiel Dynamique pa les Systèmes Neuo-Flous Tempoels

Plus en détail

D'CLICS CONSO. ayez les bons réflexes! Logement, téléphonie, mobilité, budget : soyez acteur de votre consommation! www.crij.org.

D'CLICS CONSO. ayez les bons réflexes! Logement, téléphonie, mobilité, budget : soyez acteur de votre consommation! www.crij.org. n 26 2013/2014 Jounal du Cente Régional d Infomation Jeunesse Midi-Pyénées D'CLICS CONSO ayez les bons éflexes! d o s s i e Logement, téléphonie, mobilité, budget : soyez acteu de vote consommation! www.cij.og

Plus en détail

Masse de Jupiter. 2) On a répertorié dans un tableau les périodes T et les rayons r de trois satellites de Jupiter :

Masse de Jupiter. 2) On a répertorié dans un tableau les périodes T et les rayons r de trois satellites de Jupiter : Masse de upite Execice : Cet execice a pou but de détemine la masse de upite en étudiant le mouement de cetains de ses satellites que son Euope, Ganymède et Callisto. On donne G = 6,67 10-11 N.m.kg -.

Plus en détail

MONFINANCIER RETRAITE PERP MODE D EMPLOI

MONFINANCIER RETRAITE PERP MODE D EMPLOI MONFINANCIER RETRAITE PERP MODE D EMPLOI Afin d établi vote contat MonFinancie Retaite PERP, nous vous emecions de bien vouloi éuni les éléments suivants : Le bulletin d adhésion, complété, daté et signé.

Plus en détail

Principes du traitement pharmacologique Dix-sept considérations dans le choix du traitement pharmacologique du TDAH 209

Principes du traitement pharmacologique Dix-sept considérations dans le choix du traitement pharmacologique du TDAH 209 Chapite 7: TRAITEMENT PHARMACOLOGIQUE DU TDAH Pincipes du taitement phamacologique Dix-sept considéations dans le choix du taitement phamacologique du TDAH 209 1. Âge et vaiations individuelles 2. Duée

Plus en détail

www.ucpa-formation.com

www.ucpa-formation.com Depuis le mois de septembe 2005, il est obligatoie de posséde un diplôme pofessionnel pou diige un accueil de loisis ou un séjou de vacances de plus de 80 enfants duant plus de 80 jous, le BAFD ne suffit

Plus en détail

Chaînes énergétiques

Chaînes énergétiques Chapite 7 Chaînes énegétiques Découvi Activité expéimentale n 1 Comment fonctionne une voitue utilisant une pile à combustible? Expéience n 1 Au niveau des ésevois, on obseve la fomation de bulles : des

Plus en détail

Rhône-Alpes. Services Territoriaux de l Architecture et du Patrimoine Le ravalement n est pas un acte simple, obligatoire ou sans conséquence

Rhône-Alpes. Services Territoriaux de l Architecture et du Patrimoine Le ravalement n est pas un acte simple, obligatoire ou sans conséquence Le avalement de façade Fiche conseil n 7 Séie Patimoine / Inteventions su le bâti ancien PRÉFET DE LA RÉGION RHÔNE-ALPES Diection Régionale des Affaies Diection Régionale Cultuelles des Affaies -Alpes

Plus en détail

PORTRAIT DES RESSOURCES NATURELLES DE LA CHAUDIÈRE-APPALACHES

PORTRAIT DES RESSOURCES NATURELLES DE LA CHAUDIÈRE-APPALACHES PORTRAIT DES RESSOURCES NATURELLES DE LA CHAUDIÈRE-APPALACHES pépaé pa la CONFÉRENCE RÉGIONALE DES ÉLU(E)S DE LA CHAUDIÈRE-APPALACHES en collaboation avec la COMMISSION RÉGIONALE SUR LES RESSOURCES NATURELLES

Plus en détail