ARTS ET SPECTACLES LA PRESSE, MONTRÉAL, SAMEDI 28 DECEMBRE Luc Plamondon: Prendre le large, enfin! AGNÈS VARDA

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ARTS ET SPECTACLES LA PRESSE, MONTRÉAL, SAMEDI 28 DECEMBRE 1985. Luc Plamondon: Prendre le large, enfin! AGNÈS VARDA"

Transcription

1 ARTS ET SPECTACLES LA PRESSE, MONTRÉAL, SAMEDI 28 DECEMBRE 1985 J ) la pette bote où l'on unge ben - Luc Plaondon: Prendre le large, enfn! ^ç Ben sûr que chacun tre la couverture de son côté dans cette jungle de la chanson. Pas tant par esqunere que par nstnct de surve dans un onde protégé par aucun syndcat, où toute une carrère dépend parfos d'un «ht». Luc Plaondon en a fat professon: c'est lu qu depus 20 ans écrt des chansons sur esure pour les stars, c'est lu que les plus grands consultent quand la carrère accroche, quand le succès se fat attendre désespéréent. Dane Dufresne, Julen Clerc, Renée Claude, Fabenne Thbeault, Nanette Workan, Robert Charlebos, Martne St-Clar, ôe Claude Dubos lu dovent leurs plus grands succès. Johnny Halllday lu a deandé un opéra-rock, Murray Head tradura Starana pour les Etats-Uns l'an prochan, Barbara va chanter 15 chansons de lu au Zénth de Pars dans la coéde uscale Lly Passon. JEAN BEAUNOYER Plaondon a connu un ndénable succès d'auteur dans le onde de la chanson francophone. Il se consdère coe un des tros auteurs les plus sollctés de la francophone, d'autres prétendent qu'l est actuelleent le plus portant. De quo s'nstaller et se vautrer dans une certane coplasance. Ce qu ne seble pourtant pas être le cas. Cureuseent, j'a décelé chez lu beaucoup plus de générosté que de prétenton. Beaucoup plus de projets que de règleents de copte. À vra dre, après quelques rencontres dans des crconstances pas toujours facles (et je pense au laboreux enregstreent de Doxyne de Carbone à Londres), Plaondon 'appa raît coe un des phénoènes les plus al connus de la chanson québécose. Alors que d'autres défendent chèreent leur carrère, lu défend une ndustre et plus partculèreent les auteurs, en acceptant une autre année de présdence à la S.P.A.C. Alors que d'autres survvent dffclleent à leurs succès, souvent vctes d'un déolssage collectf (velle tradton québécose), Plaondon s'nstalle de eux en eux dans la chanson francophone et appareent sans encobre. Alors que d'autres se font une publcté de tout et de ren, lu, ntervent dans pluseurs carrères à ttre de producteur dscret, consultant ou drecteur artstque, sans que personne n'en sache ren. J'a rencontré chez lu France Gal, Fred Mellan des Copagnons de la chanson, Catherne Lara, Julen Clerc et la porte état toujours grande ouverte. Une espèce d'abassade, a fo, de la chanson françase. Après tout ça on pourrat crore à un succès confortable, sûreent à une belle satsfacton. CLAUDE MILLER <c Ma ve, c'est le cnéa» Et pourtant non: «Qu'est-ce que ça e donne d'être Luc Plaondon au Québec? Sûreent pas plus de pouvor. Ic on n'nvestt plus dans la créaton. La coéde uscale que j'a écrte en 1985 et qu se déroule à Montréal, je sera oblgé de la fare là-bas (à Pars). Alors qu'à Montréal, je sus oblgé d'nvestr $ (êe avec une subventon), en Europe l ne 'en coûte absoluent ren et je touche 10% des recettes. Je sus fatgué de produre, d'nvestr de l'argent pour chaque dsque, de rsquer à chaque fos. En soe, c, l faut que je sos la achne». Je vous parlas de générosté. Ben sûr qu'l a touché le agot en France. Ben sûr qu'l a les oyens de prendre certans rsques, coe celu de relancer la carrère de Louse Forester, de produre Ped de poule, de découvrr Martne St-Clar et d'aener les artstes québécos au.starana de Pars. Mas l faut ben reconnaître que Plaondon ouvre ben des portes et qu'on s'y précpte joyeuseent: «Quand je 'nterroge un peu trop douloureuseent sur l'ndustre au Québec, je e ds que c'est peut-être ça a sson: aener des talents québécos à Pars. Et la prochane qu va traverser, c'est défntveent Martne St- Clar». Justeent. Plaondon aura joué un rôle prédonant et sûreent pas encore évdent pour pluseurs Québécos, dans ce nouveau len des pays francophones au nveau de la chanson. «Le Québec a exercé une grande nfluence sur la chanson françase durant les dernères années. On parle souvent du d-atlantc englsh, une langue qu se stue entre un anglas très brtsh, très sophstqué et un anglas très slang du Texas. C'est peut-être la êe chose du côté de la chanson françase alors que des succès coe Coeur de rocker. J'étas un outsderou Queston de feelng avec Fabenne Thbeault et Rchard Cochante...Notre joua n'a pas survécu et notre pérode joua au Québec qu a connu son apothéose en 70, c'état l'exorcse de notre langage. Je e deande s le ot joua veut encore dre quelque chose pour une jeune de 15 ou 16 ans». Nous y volà. Notre faeux problèe de la langue. Npus abandonnons notre joua et les Franças utlsent de plus en plus de ots anglas pour «fare aércan». Heureuse rencontre sur le terran de la chanson. Qu explquerat un peu trop facleent le succès de Plaondon. Allez! Quelques anglcses par-ç. par là et le tour est joué. Il fallat souffrr un peu plus pour ettre en boîte quelques llons de copes (au total) de Coeur de rocker, Starana, Ll voulat aller danser, CaJI grl etc.. Pas ons de 20 ans à fare, défare et refare son écrture. PAGE C 6 AGNÈS VARDA Le beau rsque de l'artste S on ouvre Le Pett Robert, on trouve à «effronté» la défnton suvante : «qu ne rougt, qu n'a honte de ren». Claude Mller va plus lon. Pour LUC PERREAULT lu, le ot effronté sgnfe «qu n'a pas peur de ses désrs, dont le front ne rougt pas devant ses désrs». C'est dans cette perspectve, 'explquat-l la seane dernère, qu'l faut coprendre le personnage de Charlotte qu'nterprète la jeune Charlotte Gansbourg dans L'Effrontée. «Ce ttre, enchaîne le réalsateur, correspond ben à cet âgelà. Ce que je voulas, c'état de ontrer qu'l se passe chez une adolescente de ans des choses beaucoup plus portantes que chez un garçon du êe âge. Elle a un père qu est un très brave type, qu l'ae beaucoup. Leone ( Bernadette La - font) qu s'occupe de tout dans la ason, c'est coe une grande soeur pour elle. Je n'a pas voulu que ce sot un problèe de conflt de génératons. C'est l'âge où elle est en tran de devenr une pette fee, physologqueent, à l'ntéreur d'elle. Ça se anfeste par des choses dans sa tête. Tout lu parat nsatsfasant, frustrant. Sa ason qu n'est pas épouvantable je vvas dans une ason coe celle-là quand j'étas jeune elle dt : «C'est la plus oche du quarter.» Je voulas ontrer que c'est un phénoène dans la tête qu est très fréquent chez les adolescentes de cet âgelà. En France, on dt : alleurs, l'herbe est plus verte.» L'âge ngrat En soe, c'est l'âge ngrat qu'l a voulu décrre? «On dt l'âge ngrat. Il n'y a pas de ot pour défnr cet âge. Ce n'est pas encore tout à fat l'adolescence. Ce n'est plus l'enfance. C'est juste entre les deux. En anglas, on drat que c'est le début du teenage. C'est très partculer chez les flles. C'est l'âge PAGE C 12 j I «Ma conversaton est un peu éparpllée. Je sus trop bavarde...» Voluble, Agnès Varda. Intarssable. S'nterropt elle- SEROE DUSSAUIT êe : «Ah! le photographe! Je n'avas pas prévu...» Elle se aqulle un peu. «Tens, ça frappe à la porte... la fee de chabre, qu'est-ce qu'elle veut? Où en étons-nous avec le fl'.'... Bon, le thé... en voulezvous?» Du êe souffle, elle enchaîne : «Il y a des paradoxes dans on voyage à Montréal. Le preer, c'est que, dans Sans tot n lo, je raconte l'hstore de quelqu'un qu eurt de frod dans le sud de la France, alors qu'c... le frod! On 'a dt qu'avec le vent, l fasat ons quarante her! L'autre paradoxe, c'est que je e trouve nstallée dans une sute d'hôtel d'un confort assez outrancer, alors que j'a fat un fl sur ceux qu n'ont ren, pas de ason, pas de chaleur...» Elle s'nterroge : «Est-ce une rason pour recevor les journalstes à l'arée du Salut?... C'est pour e fare plasr qu'on e gâté, et j'auras auvase grâce à ne pas apprécer ce qu est fat s gentent pour o.» Nouvelle nterrupton : «C'est pas ça que j'a deandé!» A la place du papleousse coandé, on lu apportat un jus. «Vous savez, on se bat avec la ve quotdenne! J'a eu une valse de perdue entre Pars et Montréal...» Elle revent au fl : «J'a chos un personnage qu 'échappe. Je ne ds pas : o je sas tout sur Mona, je la connas, je la coprends, et je vas vous en dre deux ou tros choses... Mona est éngatque pour nous tous. Je ne sus pas plus avancée que vous...» «Sans tot n lo, c'est un fl PAGE C 12 C J K opératon T^*«f«^ \l rotfl-ralr( 'Ô5 IASUEÊEJLSE ClNtPUXOOCON Jf«tt\ DE CESAR DES 10:00 HEURES LE HATIN^ CT '^r- Prf-nt.nl DÈS 10:00 HEURES LE MATWpf *. > ^ > - **»«*

2 LA PRESSE, MONTRÉAL, SAMEDI 28 DÉCEMBRE 1985 LITTÉRATURE AU PLAISIR DE LIRE Un superbe Vctor Hugo, et quelques échancetés Pour fêter le centenare de Vctor Hugo, voc ses oeuvras coplètes. Vraent coplètes, avec êe des nédts, des fragents, des notes, des broullons, et des coentares n'écrasent pas le lecteur. C'est publé dans la collecton Êququns, fate de ces lvres souples, que l'on peut ouvrr et qu restent ouverts grâce à une colle spécale qu est une trouvalle. JACQUES FOLCH- RIIAS collaboraton spécale J'appelle cela des lvres ous j>our lecteurs durs. Slogan qu e vaudra sans doute des drots d'auteur faraneux. Je vas en parler à Laffont. Plasantere ù part, je ne vos pas de elleure oeuvre coplète de Hugo que celle-là. Qunze volues, dont déjà dx vennent de paraître! Le fond de toute bblothèque; l'assse, la fondaton. C'est énore, ben sur, as c'est beau. 11 y a des stylstes en gros et en détal: Balzac est un stylste en gros (Julen Gracq). De êe façon, on pourrat dre qu'l y a des uscens en gros: Beethoven, et en détal (Sate), des pentres en gros: Pcasso, et en détal (Modglan). Ans de sute. Hugo est un poète en gros, un draaturge en gros, un roancer en gros, un paphlétare en gros. Il est tout en gros. Un torrent et le Fleuve et le Golfe et la Mer. Ren que ça, et tout ça. La ctaton de Gracq, c-dessus, est extrate d'un recuel au vtrol, sgné Jérôe Duhael, et qu s'nttule Le Grand échant dctonnare. Coe toutes celles qu'on lra c. Ce lvre est fort utle pour se fare une dée rapde et échante sur à peu près tout (l a 4000 vacheres) et sur à peu près tout le onde (2000 personnages). On ne trate pas, dans ce dctonnare: on altrate, et c'est très san. Chacun en prend pour son grade. Coe dt l'auteur, s l'nsolence est passée de ode... C'est pourtant une salutare entreprse. Coe on l'approuve! Le auvas esprt se perd, et l est très dffcle d'en avor. On pourra, c, avor l'esprt de ceux qu en eurent avant nous. Dans un café célèbre de New York, Woody Allen et ses copans gag-en s'ausaent à nventer ce qu'ls appelaent les «ots d'une lgne». Très dffcle exercce, par lequel vous coencez logque et vous fnssez non-sens. 11 faut êler les a- Dessn de Moloch paru dans «Chronque parsenne» : les personnages de Hugo autour de son lt de ort ges, que rele seuleent la fausse logque. C'est le soet de l'huour des ots, de l'esprt ncsf, de la provocaton, et certans de ces ots d'une lgne sont devenus célèbres, coe: «Non seuleent Deu n'exste pas, as essayez d'avor un plober pendant le week-end!» D'autres, non ons drôles : Les seules créatures qu s'accouplent en se fasant face sont l'hoe et le sandwch au pâté (Cavanna). Et, du êe, cette phrase devenue célèbre: Beethoven état telleent sourd que toute sa ve 11 a cru qu'l fasat de la penture. Il y en a, de ces ots, tant et plus, dans ce dctonnare. Mas ROMANS POLICIERS auss des phrases vengeresses, échantes, acerbes, subtles et ben évdeent défntves. Un chaptre spécal est consacré aux fees. Ils y vont tous de leur coplet sogyne, les Franças, les Aércans, les ancens et les odernes. C'est effarant! Je renonce à cter. Heureuseent que sur les hoes, la échanceté est auss grande, avec cette perle de Trstan Bernard: Ils ont beau ne pas se reprodure, on en rencontre d'année en année davantage. À propos de Hugo, justeent, les sentences et les vacheres tobent coe grêle: Vctor Hugo état un fou qu se prenat pour Vctor Hugo (Cocteau). Un ncontestable nspré qu ne se éfat pas assez de l'nspraton (Paul Claudel, qu sans doute ce jour-là s'état regardé dans le ror). Il fut le plus grand poète de notre sècle. U état fou depus plus de trente ans. Que sa fole lu serve d'excuse devant Deu. Plagnons ceux qu vont lu décerner l'apothéose et prons pour lu. (Le journal La Crox du 23 a Plante enregstrée, erc.) Quant à la prère, vor drecteent le père Éteel avec lequel Hugo fut en councaton constante, ce qu provoqua cette dernère ctaton : C'est lu qu, relsant un poèe confus, s'écrat: «Lorsque j'a fat ces vers, l n'y avat que Deu et o pour les coprendre. Aujourd'hu, l n'y a plus que Deu.» (Perre Descaves) Jérôe Duhael: LE GRAND ME CHANT DICTIONNAIRE, 432 pages avec un ndex. Édtons Seghers, Pars, Vctor Hugo: OEUVRES COMPLÈTES, 15 volues, collecton Bouquns, Édtons Robert Laffont, Pars, Meurtre à la prson de Bordeaux I Léon-Gérald Ferland le dt lu-êe: son lvre dot être lu à chaud, d'une trate s possble. Et l a rason. Cette hstore de eurtre dans une prson aux cellules auss dentques que les alvéoles d'une ruche ne s'éclarct vraent qu'à condton de ne pas perde le fl, que l'acton se déroule coe au cnéa plutôt qu'en feulleton. MARIO FONTAINE Il sufft en revanche de se pler à cette contrante pour que l'hstore plutôt sordde prenne son sens, pour qu'on se lasse entraner dans les aventures des T-coq, T-cul et autres joyeux pensonnares d'une prson provncale. On a l'habtude des récts de eurtres dans les quotdens et dans les hebdoadares spécalsés. Ou encore des équpées des alfrats étrangers, vues dans la loupe grossssante de l'élogneent. Mas cela fat encore un peu drôle de vor nos propres ncarcérés prendre corps dans un lvre d'c. U ne s'agt pas à propreent parler d'un roan polcer. La ve -la ort devrat-on dre- derrère les barreaux, et le procès de ce pauvre T-coq, en consttuent l'essentel. En elle-êe la trae est assez sple, lnéare. Elle ne prend vraent fore que grâce à la qualté du réct. Ferland, dont c'est le preer roan, s'est nspré d'un fat dvers authentque autour duquel l a brodé: «Une de es aes avocate s'état occupée de ce Georges Vendale (no fctf). qu aurat pu basculer auss ben dans la crnalté que dans la non-crnalté», explque-t-l en entrevue. Quoqu'l en sot l'auteur réusst à ettre tout son onde à l'ouvrage, à nous fare crore aux pérgrnatons de ses héros. Les prsonners resseblent assez à de vras prsonners, l'avocate à une vrae avocate et le juge...pas de coentare, on va 'accuser d'outrage au trbunal! Bref tout ce onde bouge, s'agte, et on se surprend à ne pas voulor s'endorr avant d'avor lu encore quelques pages suppléentares. Jusqu'à la concluson qu tobe à pc, et vent confronter le sens coun aux bons sentents. Quelques détals détonnent toutefos. Par exeple un style telleent hachuré, au début, que la transforaton du pett Lafleur en steak tartare n'étonne pas. Une vulgarté qu ontre le derrère à quelques endrots auss, et qu surprend d'autant plus que la facture de l'ouvrage deeure très acadéque. C'est à une grève des professeurs et au teps lbre qu'elle L'ANNÉE THÉÂTRALE Un grand festval et le retour du TNM Un événeent ajeur aura arqué l'actvté théâtrale WfQuébec en Le succès sans précédent, à Montréal, en Wïn derner, du preer Festval 3e heatc des Aérques juelé 16e Festval québécos du jeuthéâtre. Réusste fnancère et aux de partcpaton du publc né à 95 p.cent. Une troupe -yorkase, Mabou Mnes, relt le Grand Prx du Festval tr sa producton, Through the lyes, présentée au Centaur. Le jury devat toutefos reconnaître le fordable essort de notre théâtre en décernant à Glles Malen, de Carbone 14, la preère è/ton pour la concepton scénque attrbué à son spectacle Le fjju'l; en sélectonnant une pèce aérndenne, Le porteur des penes du onde coe «l'événeent aércan»; et en accordant la dernère enton à Mdel Treblay pour le elleur texte draatque avec Albcrtne élrclq teps. ;UIK:>. des événeents heureux et alheureux. peureux: Le Théâtre du NOU VEAU Monde, rouvre ses portes en À L I B R A I R E LIVRES RÉCENTS IT ANCIENS ACHAT IT VENTE Le plus grande lbrare 251 Ste CatherneE fe^ontréal, $[è plus en plus, te gens bouqunent le sor, ïôt ou tard... RENAUD BRAY jusqu'à nut! 7 sors par seane Côte-des-Nelges I ' à septebre, après de longs os d'ncerttude. Conflt de traval solutonné, l'édfce vendu et la possblté de reprendre les opératons sur une base fnancère plus sane. Quelques copagnes reçovent des subventons perettant d'nvestr des soes relatveent portantes dans les oblsatons. Par les bénéfcares de ces «largesses», le Théâtre RAYMOND BERNATCHIZ de Quat'Sous qu se refat une beauté et nous offre coup sur coup, au début de l'autone deux créatons portantes: «Anaïs dans la queue de la coète», de Jovette Marchessault, et l'noublable Beng at hoe wth Claude, de René-Danel Dubos, sans doute l'oeuvre la plus arquante produte durant l'année. «La Manoeuvre»: André* Lachapelle et Jean-René Ouellet La Nouvelle Copagne Théâtrale étonne tout le nonde, en avrl, en produsant au Théâtre Dense-Pelleter, L'Oseau Vert, de Gozz, onté par Benno Besson de la Coéde de Genève. Du jaas vu à Montréal, une se en scène génale, une rearquable achne fonctonnant avec l'énerge dégagée par la force de l'agnaton. Quelques os plus tard, à l'autone, la NCT s'assocat à une autre opératon d'envergure, la coproducton, avec le Centre Natonal des Arts d'ottawa, du Segneur des anneaux, de Tolken, une créaton des aronnettstes ontréalas du Théâtre Sans Fl. En janver derner, au Café de la Place de la Place des Arts, Andrée Lachapelle et Jean-René «L'Oseau Vert», de Gozz, onté par Benno Besson de la Coéde de Genève Ouellet trophaent dans La Manoeuvre, de Lews John Carlno, tradute par Jean LeClerc. En ars, le Théâtre d'aujourd'hu obtenat un succès fort envable avec Le facteur réalté, de René Gngras, une expérence Juelant la technologe du agnétoscope aux fcelles du théâtre. Un hoage à l'oeuvre d'hubert Aqun. C'est égaleent au Théâtre d'aujourd'hu, quelques os plus tot, qu'un nouveau etteur en scène fasat ses preères ares. Franços Barbeau, vétéran costuer de théâtre, s'plquat drecteent dans une producton, Duo, de Maryse Pelleter, qu'l condusat à bon port. 1985, une bonne année égaleent pour Jean-Perre Ronfard. Son Cyclope passa fort ben la rape à l'espace Lbre et Ronfard apporta une contrbuton déternante à la plus spectaculare créaton du Festval des Aérques, Le Ttanc, dont l écrvt les textes. Les aateurs de théâtre se souvendront sans doute de l'événeent Pcasso-Théâtre, onté dans le cadre de l'exposton Pcasso au Musée des Beaux-Arts par le théâtre UBU. Quant à l'assocaton des crtques de théâtre, fondée en 1984, elle chosssat d'accorder son preer grand prx, en 1985, à Albert/ne en cnq teps, de Mchel Treblay, créée l'année précédente. Du théâtre d'été, nous pouvons retenr L'Ile de Rès, un spectacle de aronnettes géantes présenté au Théâtre de la Dae de Coeur, à Upton ans que la créaton de Jean-Rayond Marcoux, Les ensonges de papa, à l'escale de Sant-Marc-sur-le-Rlchelleu. Dot événeents heureux. 1985, année coïncdant avec l'nauguraton du «Chez Nous des Artstes», dans le Nouveau Roseont, un rêve que l'unon des Artstes voulat concrétser depus 40 ans. Le 20e annversare du Centre d'essa des auteurs draatques, le 25e annversare de l'école Natonale de Théâtre. Beaucoup de bonheur, as un peu de trstesse égaleent. Les décès de Guy L'Ecuyer et de Jean-Mare Leeux. La fereture de l'ateler Contnue, un centre d'expérentaton pour les pettes copagnes et les autogérées, rue Laurer. Les effets des coupures pratquées dans le budget du Consel des Arts fédéral. Le Consel des Arts de la Counauté Urbane de Montréal ne parvent pas à fare adopter sa hausse budgétare de $1.3 llons pour Faute de fonds, elle ne pourra soutenr adéquateent un secteur d'actvté en forte crossance. Sur la scène poltque, un départ. Me Cléent Rchard annonce son retrat de la ve poltque. Quelques seanes plus tard, le part qu état le sen est défat aux électons du 2 décebre et le nouveau preer-nstre, Robert Bourassa, confat à Me Lse Bacon, le 12 décebre, le nstère des Affares culturelles du Québec. a procuré qu'on dot ce preer lvre. Dans la «vrae ve» M. Ferland ensegne en effet la lttérature polcère, et a une foraton d'avocat. D'où le chox de son preer sujet. Mas le second n'epruntera ren au leu dt-l, et portera sur les ésaventures d'un professeur un peu trop entché des deoselles du Square Sant-Lous. Une bonne surprse que ce Meurtre Éclar, à la couverture partculèreent attrayante. La vson qu'a l'auteur des journalstes l'est ons, s on se fe aux paroles qu'l et dans la bouche du juge: l arrve aux reporters d'avor des coporteents nables, ptoyables: «Toute la journée ls restent aux aeupts: des hyènes en attente du carnage. Quand la bête est blessée, dépecée par les fauves, ls se jettent sur la carcasse et sur les bas orceaux.» Ce qu prouve que êe les juges peuvent se troper. Car, ben sûr, c'est coplèteent faux! La preuve: la recenson de ce lvre, qu en réalté n'a ren d'un bas orceau. Meurtre Eclar, de Léon-Gérald Ferland, Lééac, Montréal 1985, 192 pages, $ Une nouvelle année, un nouveau nstre, une actvté théâtrale qu s'annonce fébrle. Avec la tenue à Montréal, au début de l'année, du congrès du Consel Québécos du Théâtre. Au prnteps, Montréal accuellera le Festval Mondal de la aronnette, alors que sultanéent, ou presque, la captale provncale recevra les partcpants à la deuxèe Qunzane du théâtre nternatonal de Québec. Pluseurs de nos copagnes nous représenterons égaleent à l'exposton nternatonale de Vancouver. Mas rassurez-vous, l y aura suffsaent de coédens et coédennes pour alenter, parallèleent, nos tradtonnelles salles de théâtre d'hver et d'été.

3 L'ANNÉE LITTÉRAIRE Pncez- H L'année lttérare québécose a été exceptonnelle. L'rrupton de deux de nos roancers dans le arché aércan des ventes qu ont attent et exeplares en hard cover n'est que la parte vsble de l'ceberg : nous avons asssté en 1985 à beaucoup plus. En effet, les lvres de nos écrvans consacrés ont connu des ventes consdérables sur le arché ntéreur; ls ont auss ntéressé des édteurs étrangers, alleands, brtannques, espagnols et êe franças, ce qu garantt une dffuson axale de notre culture lttérare, en attendant que s'ouvrent un jour les archés de l'urss, de l'inde et de la Chne. REGINALD MARTEL Le succès entraînant naturelleent la reconnassance publque, l'écrvan québécos a désoras un statut socal que peuvent lu enver les ebres de tous les groupes professonnels. Il n'est pas rare et personne n'en sourt que les ntervewers de la télévson donnent à nos auteurs du «aître», cureux retour à la roantque époque où l'écrvan élat perçu coe un phare de la socété. À l'unon des écrvans québécos, les oeurs onl en conséquence beaucoup changé : on trate de haut le pett peuple des journalstes lttérares, nables salarés ou pgstes dont l'nutlté est enfn avérée. Certes, le recours aux technques de arketng les plus odernes n'est pas étranger à cette vaste percée de notre lttérature et de nos écrvans. On ne s'en contenterat pas, d'alleurs, s cette réusste, esurable, n'état accopagnée en plus d'une augentaton équvalente de la qualté. Tout se passe coe s le géne frappat à toutes les portes, avec un égal bonheur, et coe s on lu répondat avec l'enthousase et le respect qu lu sont dûs. On pensat que le roan avat attent en Occdent sa fore la plus achevée? Des Québécoses et des Québécos ont su renouveler le genre et le pousser à une perfecton négalée. On croyat la poése orbonde? Elle trophe dans les salons, dans les bars, dans la rue, partout. Les poètes sont sans cesse sollctés, tantôt par les gouverneents et tantôt present* UKBIL. o f par les entreprses, qu les uns et les autres cherchent éperduent la parole neffable. Nos draaturges sont joués sur toutes les scènes du onde et nos essaystes écrvent dans les avons, pendant leurs ncessantes tournées de conférences sur les cnq contnents. D'accord, on recoence Que deander de plus? Que je cesse de rêver? Effaçons tout. L'année lttérare québécose a été exceptonnelle. Malgré l'absence d'une poltque de la lecture, prose pus annoncée par l'ancen gouverneent et peutêtre de plus ancens encore, l'édton s'est assez ben sorte de la crse éconoque qu avat affecté tous les secteurs d'actvté. Certes, les trages des oeuvres lttérares n'ont pas renversé la tendance à la basse observée depus quelques années; cela s'explque en parte par la crossance du nobre de ttres, à laquelle est lée sans doute la ve plus courte des lvres. S un roan, par exeple, ne déarre pas dès sa paruton, l est rare qu'l devenne un best-seller. Copte tenu du bassn réel de lecteurs québécos, la producton roanesque est portante, quand on songe que la concurrence étrangère, aércane en langue françase et françase, est partculèreent vve. Grâce à notre producton autochtone relatveent soutenue, l exste au Québec un clat de créaton qu favorse l'éergence de nouveaux auteurs, tout en consoldant peu à peu la poston des écrvans plus expérentés. Tel roancer, qu écrvat dans le désert l y a dx ans, bénéfce aujourd'hu d'une certane reconnassance. Ans, un roan de Roch Carrer, de Mare José Thérault, de Lous Caron, de Jacques Pouln, de Suzanne Parads et de ben d'autres ne peut plus passer naperçu. Quant aux débutants, ls ont la chance d'être rearqués quand ls n'en sont plus. MICHEL DUMONT devent JOS BLEtU chauffeur de lu.» BIGAME!!! s.v.p LA PRESSE, MONTRÉAL SAMEDI 28 DÉCEMBRE 1985 rn De fore et de contenu généraleent classques, le roan québécos est engagé désoras dans de nouvelles voes. Pluseurs auteurs, dont l'oeuvre réunt déjà pluseurs roans-roans, pratquent des genres qu'on avat boudés jusqu'c. Roans polcers, roans de poltque-fcton, roans d'esponnage, thrllers et surtout scence-fcton et fantastque, tout cela fat parte antenant du fonds de pluseurs asons d'édton. Au départ lents à réagr aux deandes nouvelles du publc, les écrvans fnssent par coprendre qu'l n'y a pas de roan noble et de roan vulgare, qu'l n'y a que de bons et de auvas roans. L'hstore l'a prouvé, la grande lttérature trouve le oyen de s'poser dans tous les genres. La poése parat plus al en pont, au nons quant à sa dffuson. Ceux qu l'écrvent, la publent et la coentent ce sont les êes dront au contrare qu'elle est pétante de santé et que la qualté d'un art ne s'évalue pas au nobre de ses consoateurs. C'est un peu vra sans doute, as ce qu est plus vra encore, c'est que de nobreux poètes refusent le publc, en publant des recuels qu ne s'adressent qu'à la confrére. D'autres poètes pourtant. Rna Lasner, Mchel Beauleu, jusqu'à sa ort récente, Jacques Brault, tros génératons et pour ne noer qu'eux, n'ont pas cessé de téogner, de façon luneuse, de la vgueur de la poése québécose. La ve des lettres Le phénoène n'est peut-être pas neuf, en tout cas l est de plus en plus facleent observahle. Est-ce une réacton pendulare à l'envahsseent de 1 audo-vsuel? Partout des groupes se forent pour parler lttérature, pour apprendre à en fare et pour s'y essayer. Il ne serat pas étonnant que les revues lttérares, qu algré de gros efforts publctares subventonnés ont peu de lecteurs, se ultplent bentôt sous la poussée des nouveaux clubs lttérares et des cours de créaton donnés par des ndvdus ou des nsttutons d'ensegneent. Toute cette écrture nouvelle, pour accéder vraent à l'exstence, devra s'exprer quelque part. La nassance d'une revue exclusveent consacrée à la nouvelle, XYZ, téogne de ce dynase accru. Presque toutes fragles, les revues ne eurent pas toutes. Les ancennes, telle Lberté, restent jeunes et rreplaçables. Les nouvelles ont plus de dffculté à Une coéde de Ray Cooney Adaptée par Benot Grard Avec: Mchel Durnont Claude Mchaud Louse Turcot Ànouk Safd Roger Le Bel Jean Deschênes Jean-Guy Vau J.A. Robert Paquette Mse en scène Monque Duceppe Du 16 au 21 décebre 7 janver au 6 févrer BAJDtCCITE CKAc273 traverser le désert ntal de l'édton-sans-subventon. Celles qu dsparassent sont replacées par d'autres, qu souvent tobent à leur tour, parce qu'elles n'ont pas cette age de arque sans laquelle l est possble de sédure, pus de retenr un nobre de lecteurs nal. Dans une revue lttérare, l seble que la créaton seule ne suffse pas. Le publc exge auss des rubrques consacrées au coentare et à d'autres fores d'nforaton. Par les revues récentes, Nut blanche, écrte et produte à Québec, est la plus réusse et la plus proetteuse. Dans un langage sple et effcace, elle s'adresse à toutes les catégores de lecteurs et leur propose un chox vaste et ' ntellgent par les parutons récentes du Québec et de l'étranger. Ses responsables s'offrent êe le plasr de rédger des dossers de grande qualté sur des écrvans ou des lttératures étrangers. La ve lttérare n'est pas qu'écrture. Des écrvans et des professeurs, souvent sans qu'on POÉSIE D'ICI le sache, parcourent le onde et font connaître notre lttérature. Les prx lttérares, êe s'ls ont peu d'pact sur les ventes, attrent au ons l'attenton du grand publc sur l'exstence et parfos le talent de deux douzanes d'écrvans. Les réctals ne poése ont été cette année au ons auss nobreux que les années précédentes, tands qu'une nsttuton nouvelle, le Festval natonal de la poése à Tros-Rvères, garantssat que l'oeuvre de Gaten Laponte, coe poète et coe anateur, allat durer. D'autres fats sont rassurants : s le Salon nternatonal du lvre de Québec s'essouffle un peu, le Salon du lvre de Montréal est en progrès; la Socété des écrvans canadens, dscrète et peu fréquentée par les auteurs les plus actfs, contnue néanons de réunr ses ebres pour d'aables agapes; l'acadée canadenne-françase, rajeune dans ses ebres et son acton, organse des colloques sur des sujets très actuels et elle en puble les actes; la Rencontre Quelques écrts des forges Les Écrts des Forces à Tros-Rvères publent chaque année un nobre pressonnant de recuels de poése de tout genre et de toute fore. La ason d'édton possède pluseurs collectons lu perettant de regrouper sous ses dvers ltres des écrtures relatveent slares. J'a rearqué notaent que les collectons «Les Rouges-Gorges» et «Les Rvères» seblent prendre davantage le part-prs GILLES TOUPIN de l'anaton, préférant souvent la quantté des plaquettes à leur qualté alors que «Estacades» et «Radar» sent sur une sélecton de textes plus sognés. Par les récentes publcatons de la collecton «Les Rvères», j'a retenu tros ttres: «En tout état de corps» de Paul Chanel Malenfant explore le souvenr et l'enfance par les voes du corps, «Dans l'exacte bographe de a peau». Malenfant ravve, à travers les passages ntstes de l'autobographe, tous les grands thèes fondaentaux, de la ort à la relgon en passant par l'ère ato ËC que. Il y a d'heureux oents dans ce texte, écrt coe «des obres chnoses dans la éore; as l y a auss une frodeur d'écrture, une austérté descrptve qu donent la plupart des pages du recuel. De Rose Harvey, «Le Prx du vvant» est un solloque entre la ve et la ort, la souffrance et le plasr. Les rares bons passages de ce recuel sont dlués dans une fadeur générale d'écrture. Les petts ouveents de l'égo, les hueurs et le spleen ne parvennent pas à donner à ce texte son envol. Le al à vvre ne fat pas toujours de la bonne poése. Pas plus d'alleurs que cette brcaton de la narraton quas roanesque à la poése qu fat crore a pluseurs auteurs qu'l sufft de raconter pour créer. Côe Lachapelle est tobé dans ce pège avec «Des jours où l faut parler», algnant les phrases les unes après les autres, décrvant des petts fats coe «Le choc des tasses. Le brut de la achne à café. Un cr de vapeur. Je ne pense à ren». sans pour autant qu'un clat quelconque y sot, sans que le verbe prenne une fore, nattendue, délectable. québécose nternatonale des écrvans, qu a fat plus pour fa"lre connaître notre lttérature à l'étranger que tant d'opératons gouverneentales aladrotes e coûteuses, renouvelle assez bte ses thèes et ses nvtés, les étrangers en tout cas.. Bref, l seble que la lttéral re et les écrvans québécos* algré d'névtables dffcultés lées à l'étrotesse du arché doestque, se portent eux que jaas en cette fn d'année Un exeple : un roan déjà an' cen, Je Matou, en passant par le cnéatographe, a s en vedette un lvre et un auteur qu le értaent largeent. Conséquent ce : un ancen best-seller redevent best-seller. Que des foules se rendent copte de la'r^ chesse d'agnaton de nos écrvans, et peut-être ensute des qualtés propres de leur écrture, cela est lon d'être ndfférent. Les arts populares, qu n'ont pas tué la lttérature, pourraent ben lu donner un nouveau souffle. Il faut copter sans eux, as sasr leur ade s par bonheur elle passe. Dans la collecton «Les Rouges-Gorges», j'a retenu d'abord «Jets de rz» de Louse de Gonzague Pelleter qu est auss un texte négal, très exotque cependant, écrt en petts vers lbres sur un quelconque Moyen-Orent évoqué par des ots coe «raada», «la folle de l'orent», «ctronner», «désert», «cazas» ou par cette dédcace a la «éore de a soeur palestnenne». Pette sourdne poltque qu se raène à «créer un peuple neut/l arrve que le désarro s'écrve». Sypathque quête, serve par des vers parfos fulgurants et d'autres d'une, faclté décevante. Mêe décepton chez Jacques' Gauther et «Au Clar de l'oel», toujours dans la collecton «Les^ Rouges-Gorges», as cette fos' avec un écrture plutôt tradtonnelle qu eprunte beaucoup au lexque des éléents naturels.' Poése naturalste donc, «chants; de la terre», as selon un apprêt qu gâte la sauce. EN TOUT ÉTAT DE CORPS, par Paul Chanel Malenfant, Ecrts des Forges, coll. Les Rvères, no 16, Tros-Rvères, 1985, 75 p. LE PRIX DU VIVANT, par Rose Harvey/ Écrts des Forges, coll. Les Rvères, no 14, Tros-Rvèves,! 985, 49 p. DES JOURS OÙ IL FAUT PARLER, par Côe Lachapelle, Écrts des Forges, coll. Les Rvères, no 15, Tros-Rvères, 1985, 66 p. JETS DE RIZ, par Louse de Gonzague Pelleter, Écrts des Forges, coll. Les Rouges-Corgeees, no 44, Tros-Rvères, 1985, 50 p. AU CLAIR DE L'OEIL, par Jocques Gauther J Écrts des Forges, coll. Les Rouges-Gorges, no 43, Tros-Rvères, 1985, 58 p. DERNIÈRE PROLONGATION ^ÊÊL 9 3 REPRÉSENTA TIONS SEULEMENT W POUR TOUTE LA FAMILLE DURANT LA PERIODE DES FÊTES Theatre Port-Royal Place des Arts * '. DUCEPPE janver, 20H Ën vente nu Spectru vl aux cnptlr». Tlckelrol 5851 TROIS FEMMES POUR UN HOMME Avec Dant* God'" Carol Jonas fjm^ Mft Franc» Ooqut Chrstane Proulx Léne Scoffé djns une producton de la Socété-df: Id Plrr c dos Arts de Montreal A cnquante ans, elle découvrat la er de Dense Chalen Mse l'n scène. Monque Duceppe S énoyraplne Mchel Deers T r,11f so H Ftcl.rd Soly du 26 au 28 décebre et du 2 au 4 janver 1986 A?() heures Bllets H C- ReUt h* 1 dhcnche et null Le Café de la Place Plrœ dos Arts l de J.R.R. Tolken ;er / Une producton du Théâtre Sans Fl en collaboraton avec la N.C.T. et le CNA, LA CRITIQUE Du ïaas vu au theatre Le TSF une des elleures copagnes de la planète r.y.m'fl Me'».!<»*.-/ la plus grosse, la plus spectaculare, la plus réusse de toutes les productons du T S F -, Une age extraordnare _ F, hc V.'rf-ll»". Loud, colorful.nul lull ot surprses II s a show th.l wll leave none ndtteenl MISE EN SCENE Con< epfon vtsuc l>tr*'. lon ntst.l'o ANDRE VIENS MK hel D'nfs J'sn S.uv.q'.u O,)l)qKs Pcn L Vyt-l E clan«< <" 'Mt hc Beauleu thgatrg ^ Eclarages Wrhel Beuleu dense-pelleter l > , Ste-Catheïne est, Mtl ^ ^ Drectonartstque:Jean-LucBast!en RÉSERVEZ AU: (514) LE SON DE MONTRÉAL VEZ LE DECOMPTE CK 97 SUCCES DE L'ANNEE LE L' JANVIER '86 DE l()h ù lhh S I

4 C 4 LA PRESSE, MONTRÉAL, SAMEDI 28 DÉCEMBRE 1985 L 1 'ANNÉE DU SPECTACLE La fn d'une époque I L'année 1985 aura coplété "F la décenne de la chanson natonalse québécose. Les adeux de scène auront été s nobreux pendant les derners os, les défectons, l'exode de nos talents les plus sûrs auront été telleent nécessares, telleent défendables qu'l nous aura ben fallu reconnaître la fn d'une sére, d'une époque, d'un rêve poltque anfesté par la chanson. JEAN BEAUNOYER En apprennant les adeux de scène de Paulne Julen, j'a bouclé la boucle. C'est elle qu brandssat la torche natonalse dans les années 60, c'est elle qu par sa ferveur ébranlat les ndécs et les nobreux personnages équvoques de la révoluton tranqulle. Elle se retre de scène dans le slence. Un slence nquétant coe celu qu a entouré ces retrates en douce de Guy Latraverse, Offenbach, Rayond Lévesque, Lucen Francoeur, Corbeau et peut-être celu de Charlebos. Parce qu'l y a eu ceux qu ont dploatqueent chos d'élargr leurs horzons, rejondre la francophone extéreure ou se recycler. C'est Luc Plaondon, un paroler portant antenant de la francophone qu e confat: «...et tu peux ben ajouter on no à tous ceux qu font leurs adeux. Ic la créaton n'est plus possble. On parle du problèe des dstrbuteurs au cnéa as on ouble d'ajouter que c'est la êe chose dans l'ndustre du dsque. On ne retrouve plus de dsques québécos chez les archands. De nos jours, un dsque québécos classé dans les preères postons du palarès n'est souvent pas dsponble chez le dsquare». DANS LE PETIT MANOIR de MISE EN SCENE: ^. THEO SPYCHALSKI THEATRE DE LA VEILLEE rue ONTARIO EST DES LE 7 JANVIER Atfe SCOIM' pfcspf Je sus. un ours! I de Glles Gauther.1(1.(pt* 'l I t..! Mu»*.-' «I Sterner l.p-»«s F rjnh Tj>hhn Andre Doucet Paul Stewart Mse t*n s tnv Serge Maros ' Geran Gauther, onseur «ht québécos» qu a écrt pluseurs usques de Dane Dufresne et de nobreux succès dont Call grl a touché en deux seanes, en France, autant d'argent en drots d'auteur qu'en une sason au Québec. Pas étonnant qu'l se prépare à s'nstaller à Pars. Charlebos devat entreprendre une nouvelle tournée au Québec cette année et volà qu'l fle en douce et se retrouve en Europe. 11 retrouvera Dane Tell, Fabenne Thbeault, Danel Lavoe. La chanson québécose ne sera plus la êe et l faut lre tous les ndces qu'elle nous a donné durant la dernère année. Les événeents? Quels furent les événeents qu auront arqué l'ndustre du dsque et du spectacle durant l'année? J'a retourné on agenda dans tous les sens et j'a trouvé s peu de choses. Joe Bocan qu'on attendat presque désespéréent. Coe s le Québec cherchat par tous les oyens à se reconnaître au beau Mleu de la rue St-Latrent, l'autone derner. Joe a présenté un adrable spectacle, poussant son talent au axu as l'attente état anfesteent déesurée coparatveent aux oyens de l'nterprète. Ce fut un événeent coe l'aura été cette preère prestaton de Rocket Belles Orelles, as ren de coparable à VOstldeshow, au show de Charlebos à la Place des Natons, aux fêles de la St-Jean à la ontagne, aux réunons Leclerc- Vgneault-Charlebos devant des foules qu resseblaent à des populatons. Quels furent les événeents portant-, au Québec? Bryan Adas, Corey Hart et encore l'huour. La revanche des anglophones qu ne fasaent pas le pods dans le teps face à Vgneault, Charlebos. L'ouverture d'une nouvelle génératon qu écoute la langue du plus fort. Coent avonsnous réag? Tout à fat logqueent. Par l'huour. Et ce sont les Lunds des Ha! Ha! qu auront préparé la plus belle réusste québécose de l'année: André- Phlppe Gagnon. C'est en novebre que Gagnon a transporté par l'agnare à peu près tout le Québec sous le chaud solel de Johnny Carson. Ce fut un délre hors proporton. Ben sur que Gagnon allat «sou lever l'aérque», s'asseor à la drote de Deu le père lu-êe au To-nght show: le Québec en avat telleent beson. Lu3 DE RETOUR A MONTREAL Pour les 5 a 12 ans. ',f L U TONht AU 1(>r>$"VAl NTI ftn A TQNAl Dr rmf AIHF JI ONES csououtmc C«*lt» l'rnou>jnu' l.t>t«* r*u.<1'-*rn- f Mwjlrv* t ', <l.*rv. '*< l< U > ( ht*/ plu» de BOOOO *P' Lleuf's J tr.wrrs tr OurhPf le Conadj «I le* tlau Un-, Cet Outs n.1 > I 41' ', ".I un < de H «l MI d un ou' H.n o> < t»nr e\ lons pujf un plu* Itjnd.1»' * du publc l (M'.pn. nlm»-,-. fc. plut d un Mt - (F J/dbcth Bourqct (' h 0 fr>«mtrr Jeu) I A.< t)<*4< \.«n potum tv*fh Wn peu, Sl'Onq «l»t*< Irt* jnd *>K hly.tqn. tve 0 (Beq Sk««*n»«Wwtnp*") f"*ne l''«*»1 ' Tuul.t Ml nvex'-lle - (l'.ul l fl-lr H.to-C.n.d.l) DEC. 14 H Bllets: enfants 54.50: adultes S5.50 SfUlf 4353, ru* Ste-Catherrte est Joe Bocan Réussr à ter les vedettes aércannes eux que ne le font les Aércans eux-êes cl sur leur propre terran en plus: l fallat le Tare. Mas adettons que notre culture n'y est pas pour grand chose. D'alleurs tout ce qu touche à notre culture québécose depus quelques années est dangereux et nos chantres natonalstes en payent chèreent le prx. Peu porte les nouvelles orentatons, l'age chanson- Québec aura connu le êe sort que le part Québécos qu aura perdu ses électons ben avant le 2 décebre derner. «Il Faut subventonner notre ndustre de la chanson, dsat Guy Latraverse. l'an derner. Dans un contexte de lbéralse éconoque, nous n'avons aucune chance». La dernère chance, la tentatve du désespor aura é*é Québec M avec cette dernère parade de tous nos artstes clôturée par Beau Doage à Québec et le show du stade de Dane Dufres ne. L;» dernère déesure- de Guy Photo Dens CourvNe. LA PRESSE Latraverse. de Dane Dufresne. On a voulu reprendre le souffle avec Les yeux de Ja fa au Foru le 13 novebre derner as l'éclat n'y état pas: on avat brûlé tous les feux aux fêtes de Québec et peut-être auss au Lve-Ad de Phladelphe. Jean Marc, solste du groupe The Box. parlat par la sute "d'une nouvelle chanson québécose autant anglophone que francophone qu tendrat copte du arché nternatonal. D'une approche ons déalste et surtout pas natonalste de la chanson». Cela est peut-être blessant coe toutes les vértés pas bonnes à dre, as facleent vérfa blés. Parce que la chanson québécose a prs un tourna.; décsf et après cette année charnère, devrat onter très bentôt ses nouvelles couleurs. BONAVENTURE HILTON l.'hf'rl de»lleyure au-dcuu de L Place Bunavcnurc Grand succès de Area Code au Portage! Du 26 décebre au 11 janver. Du ard au jeud: à 21 h 30 et 23 h 3fj. Fras de couvert: 4 $. Le vendred et le saed: à 22 h et nut. Fras de couvert: 6$. Rensegneents, 87H-2332 Ix: 31 décebre 1985; 60 S par personne, coprenant '/ boutelle de chapagne et fras de couvert. oc x xrr LE MONDE EST CI IEZ SOI Ils ont sédut le on Bolero aux Olypc Olypques sont de IFCf ISS camell Paulne Julen Inutle de rêver en couleurs, ce sera une chanson subventonnée: «Sans subventon, nous n'aurons pas de théâtre, pas d'opéra, pas de cnéa, notat Luc Plaondon. La chanson n'est pas un art neur et ne pourra défntveent pas progresser sans l'ade du gouverneent». Et elle progressera algré tous les alases qu'elle a connus durant la dernère année. Confronté au êe problèe de l'expanson aércane que subt la France, entre autres, depus quelques années, le Québec possède l'avantage d'une longue tradton de surve. Phénoène tout à fat nouveau dans le pays de nos ancêtres, qu fasat dre à l'auteur coposteur-nterprète franças Yves Dutel: «La France est en tran de perdre une Photo Robert Nodon, LA PRESSE guerre qu'elle n'a jaas déclarée». Le Québec a déj à réag en ettant en place tous les écanses nécessares a la producton de vdéo-clps. Autant le gouverneent que l'entreprse prvée nvestssent aujourd'hu dans le vdéo-clp et on en verra bentôt les résultats. De jeunes artstes oeuvrent actuelleent en studo et préparent une nouvelle usque. Mchel Leeux a ouvert la voe, d'autres «plus jeunes, plus fous» coe chantat Charlebos, suvront...et au Québec, nous avons trop survécu pour ne pas vvre...êe de notre chanson. FORUM - FORUM.-* «FORUM "FORUM * - FORUM FORUM r 'FORUM suuatchs Horon DIMANCHE 29 DÉCEMBRE 20H00 FORUM DE MONTREAL Bllets 18 50$ aux guchets du Foru et tous les coptors Tcketron < > Iras de servce) Le cadeau de NOËL déal nvté spécal O.M.D. FORUM FORUM FORUM - FORUM- ' FORUM FORUM - *FORUM LA MAISON QUÉBÉCOISE DU THEATRE POUR L'ENFANCE ET LA JEUNESSE NEZ Isobolk' Con h,. -t Rob.-n DttlIelëulle'DAPR jgogol I.«theatre du la Vell» 17 LE.',. C est drolc parfos hlarant bon enchaîne tofochssant et boullonnant d énerge. Donque Doers LF Dr VOIR août 19Ô5 une excellente perforance- Rayond Deotchr/ laprfsse août 1905 Du 21 décebre ou 5 onvcr [llll. Is A jûs I, OO 14 ÉBLOUISSANT, SÉDUISANT, FASCINANT, ÉLÉGANT ET SKNSLKh IfSOOUCTMNSOONMOI lunall IN CMlABUHAl AVI L HldlNl MIIINAIIC'IA' IOUHSB» PHI SI Ht Ml Ml MAI I l IUU" MM MA! lll.ll

5 TROIS AUTEURS BELGES A MONTREAL La relève de la BD j=-1 Ils sont tros. Avec au ons quatre trats couns: ls sont Belges, édtés par la ason DupuJs, ont apprs leur éter avec les grands de la bande dessnée et font parte des espors de la génératon ontante. De la relève des Hergé, Franqun, Morrs, Greg, Roba, Leloup... Evdeent, ls ont leur style propre. Un style qu a pers à la BD tradtonnelle franco-belge pour adolescents de conserver cette fracheur, cette sensblté, cet enthousase. Et surtout de ne pas trop s'cssoufler. Ce qu n'est pas toujours l'apanage de la BD nouveau genre. Ils s'appellent: Wasterlan, Toe et Janry. GEORGES LAMON Wasterlan, créateur du Docteur Poche et de Jeannette Pontu est un ant-conforste avec sa longue chevelure et ses pettes lunettes cerclées. Cela ne l'a pas epêché de reporter cnq prx (y coprs le Prx Espor d'angoulèe) avec ses neuf albus déjà publés l lu faut sx os pour créer : deux Jeannette Pontu et sept Docteur Poche. Dont le derner, Le pett snge qu fasat des anères réunt à la fos poése, huour, tendresse et bon sentents et soulgne en partculer son audace graphque. Albus dont les trages sont ltés à exeplares par la ason Dupus. Au style plutôt effacé, as sypathque, ce dessnateur de 39 ans ne recherche pas la popularté. Il lasse ce son à Toe (Phlppe Vandevelde) et à Janry ( Jean-Rchard Geurts), 28 ans, les contnuateurs de Sp/rou et Fantaso le derner albu Qu arrêtera Cyanure? vent de sortr, sére ortalsée par Franqun en 1938, as abandonnée voc 15 ans. Un duo plus voluble et plus ouvert à la publcté. Toe et Janry: des affntés Toe (dessnateur-scénarste) et Janry (scénarste-dessnateur) se sont connus à l'école du sor de la bande dessnée. Depus, ls font équpe et ont développé des affntés en foncton du style qu'ls ont adopté. Sortant un albu par sx os. Des affntés qu ont un coun dénonateur: l'honneur d'accoplr du bon traval et d'arrver à une qualté égale. Travallant leurs dées enseble, ls adettent que leur propulson dans la BD avec tros albus en tros ans et de est relatveent extraordnare. Toe parle d'un beau rêve fantastque, un conte de fées. D'autant plus qu'habtuelleent, cette popularté d'un bédéste ne coence à porter ses fruts qu'après une dzanes d'albus. Un vra conte de fées «Nous avons été brutaleent propulsés sur l'avant-scène de la bande dessnée sans avor eu la possblté de nous fare telleent connaître autreent que par la sére Splrou et Fantaso*, précse Toe, le plus bavard des deux. Ils vennent de redonner à la sére un nouveau souffle avec leur trosèe albu. Une hstore axée sur la robotsaton. Qu connaît déjà un trage de exeplares en oyenne pour les tros albus déjà parus ( Vrus, Aventures en Australe et Qu arrêtera Cyanure?). Ben sûr, ls proftent du no de Sprou, un arché très portant dans le doane de la BD belge. «La quantté est là pour la révèle, précse Janry qu'on pourrat un peu coparer à Fantaso, la qualté, on n'en sat trop ren. D'où la tendance pour les édteurs à se rabattre sur des valeurs sûres coe: Gaston Lagaffe, Achlle Talon, Les Schtroupfset Lucky Luke* Apprendre le éter Toe, à la stature posante, lu, renchért: «En fat, on pourrat dre que nous soes des nconnus qu travallent sur une sére connue. On est encore en tran d'apprendre notre éter.» Et la conversaton passe de l'un à l'autre tands que Wasterlan, lu, écoute relgeuseent, en pensant déjà à ses prochans dessns. Ah! ces créateurs! «Notre chen est le êe que celu d'un auteur qu dot fare sa arque, reprend Janry. On dot être assstant pendant pluseurs années avant de percer. On ne sat pas vraent coent réagr.» Mas Toe nsste sur le fat que son ntérêt à lu c'est avant tout, «la perforance technque» très enthousasante. Pour le oent, ça le satsfat». Il ne tent pas fare carrère dans la BD. «Ce qu 'ntéresse avant tout, précse-t-l, c'est le ode d'expresson de la BD. Que Sprou sot lu.» Quant à Wasterlan,lu. du genre perfectonnste, l donne l'presson d'avor été parachuté à contre-coeur dans ce onde des édas. Mas l ae avant tout dessner. LA PRESSE, MONTRÉAL SAMEDI 28 DÉCEMBRE 1985 LtVBSS «J'a toujours voulu fare Ça, précse celu qu a dessné des petts Schtroupfs tros années durant chez Peyo. J'avas des dées as je anquas de graphse. Et travaller chez un dessnateur 'a évté de fare des erreurs.» Le dessn, c'est ardu En plus d'organser d'avance ses dées, l prévot auss les thèes dont l aura beson dans quelques années. * Je e sens rassuré quand j'a quatre ou cnq dées d'avance. Je 'ause plus à nventer des hstores qu'à les dessner, raconte le co-auteur avec Walthéry de Natacha, L'le d'outre-tobe. Je trouve le dessn ardu... c'est vraent un éter dffcle. Je lutte désespéréent pour pouvor nventer du nouveau.» Tands que Wasterlan, lu, contnue de se pencher sur son Docteur Poche pour «le précser davantage et le fare plus passer dans le style d'hstores d'enfants», Toe et Janry, eux, préparent déjà le prochan Sprou. L'horloger de la coète. Et un autre... Le ons qu'on pusse dre, c'est qu'ls ont du pan sur la planche. Mas ls ont l'enthousase et la jeunesse, le goût de la qualté. N'est-ce pas déjà un excellent pont de départ?... tests 1* ttra ée serve*) LES ANNONCES CLASSÉS * I < W ^ V V Wasterlan, Janry et Toe. Photo Jean Goupl, LA PRES9F * ROC** 1 BELLES.- MISE EN SCENE EX LOUIS SÀIA SPECTACLE!,,ljU.. t.. yp,.^,, TTR U M 5EXCELLENTS COMÉDIENS, CHANTEURS, IMITATEURS...70 PERSONNAGES, 25 NUMÉROS ÉCOUTEZ LE DIMANCHE DE f ^EfM-PB H 0 0 A WH0 Dfrkr on r # erc *^»H^I(O! HUUIK Ct DCLLcS ET FOUS LES SOIRS V^PtL*# I V 9^77 OREILLES A LA DU LUNDI AU VENDREDI RADIO A CKOhFM "VKSÀSï Hrtll MIIIMI.I u // y v- «Bonne Année!» REVEILLON DELA SAINT-SYLVESTRE Un révellon noublable et une vue prenable sur Montréal, au Tour de Vlle, l'unque restaurant tournant de Montréal. Repas gastronoque, 85 $ par personne. Fêtez la nouvelle année, au bar du Tour de Vlle. Danse, de 20h à 3h, hors-d'oeuvre et pccolo ousseux. 25 $ par personne Hugp présente un grand repas gastronoque de 8 servces, pour les fns gourets. 85 $ par personne Repas, revue et révellon au dîner-théâtre Les Masques! Débutez la sorée avec un repas de 8 servces pus assstez à la populare revue uscale «Hats!», suve dun révellon endablé! De 19h à 2 h. 100 $ par personne Votre réservaton est confrée seuleent à l'achat de vos bllets. NOUVELAN Savourez le réputé brunch du Tour de Vlle De loh à 15 h. 25 $ par personne 13,75 $ pour les ons de 10 ans. Del7hà22h., chosssez par 3 repas spécaux au Tour de Vlle Menus de 23,75 $ à 32,50 $. Coencez 1986 en beauté! Nos restaurants et bars vous proposent des festns varés pour célébrer le Nouvel An en falle ou entre as. Réservatons: (514) , poste 3203 ontréal gastronoque G?rand H Ô T E L 1. LIVE IS LIFE 2. INTO THE GROOVE 3. IF YOU LOVE SOMEBODY 4. RHYTHM OF THE NIGHT 5. DARE ME 6. YOU SPIN ME ROUND 7. EASY LOVER 8. LOVERBOY 9. NO MERCY 10. SHOUT 11. LA C0LEGIALA 12. LIKE A VIRGIN 13. FREEWAY OF LOVE 14. TOO LATE FOR GOODBYES 15. CLOUDS ACROSS THE MOON 16. DRESS YOU UP 17. POWER OF LOVE 18. FRESH 19. EVERYTHING SHE WANTS 20. YOU'VE GOT TO BE A WINNER 21. OBSESSION 22. SMALLTOWN BOY 23. ENDICOTT 24. THINKING ABOUT YOUR LOVE 25. POP LIFE OPUS MADONNA STING DEBARGE POINTER SISTERS DEAD OR ALIVE PHILLIP BAILEY & PHIL COLLINS BILLY OCEAN THE STRANGLERS TEARS FOR FEARS GARY LOWE MADONNA ARETHA FRANKLIN JULIAN LENNON RAH BAND MADONNA HUEY LEWIS S THE NEWS KOOL & THE GANG WHAM HUEY HARRIS ANIMOTION BRONSKI BEAT KID CREOLE SKIPW0RTH 4 TURNER PRINCE GLOW 28. LET IT ALL HANG OUT 29. MATERIAL GIRL 30. EVERYBODY WANTS TO RULE THE WORLD 31. HANG ON TO YOUR LOVE 32. IN MY HOUSE 33. RASPBERRY BERET 34. LUCKY 35. NEUTRON DANCE 36. ONE NIGHT IN BANGKOK 37. THE HEAT IS ON 38. TREAT HER LIKE A LADY 39. SECOND NATURE 40. ALL SHE WANTS TO DO IS DANCE 41. SOLID 42. DO YOU WANNA GET AWAY 43. DANCING IN THE STREET 44. MADONNA A EYES 45. TENDERNESS 46. THAT WAS YESTERDAY 47. WE DON'T NEED ANOTHER HERO 48. LUCKY IN LOVE 49. TELEPHONE 50. LOVE RESSURECTION PAUL HARDCASTLE RICK JAMES THE NAILS MADONNA TEARS FOR FEARS SADE MARY JANE GIRLS PRINCE GREG KHIN POINTER SISTERS MURRAY HEAD GLENN FREY TEMPTATIONS DAN HARTMAN DON HENLEY ASHFORD & SIMPSON SHANNON JAGGER & BOWIE JAYNE COLLINS GENERAL PUBLIC FOREIGNER TINA TURNER MICK JAGGER STYLE ALISON MOYET s s s s s s sf s Y DECOMPTE DANCE MUSIC AUJOURD'HUI À MIDI I s LE SON DE MONTRÉAL VEZ LE QECOMPTE ÇK 97 SUCCES DE L'ANNEE LE 1" JANVIER '86 DE 10h à ISh fy

6 C 6 LA PRESSE, MONTRÉAL, SAMEDI 28 DÉCEMBRE 1985 SPECTACLES présentent Casse-Nosette Chorégraphe de Fernand Naull Musque de Tchakovsky POUR TOUS LES ENFANTS PETITS ET GRANDS! À 19H30. les 27 et 28 décebre À14h, 28 décebre 1985 Bllets: 24 S, 16 S, 8 S Enfants, étudants, 3* Age: 12$* Coandtares: 19 décebre, Caron Bélanger Clarkson Gordon, 21 décebre, Patssere de Gascogne; 28 décebre. Hôtel Le Quatre Sasons. 'Les étudants el personnes du losee âge devront s'denller a chacune de tepresentatons Des lens aoureux avec T'nterprète SUITE DE C 1 «A 10 ou 12 ans, j'étas au Sénare et quand j'auas chez a tante Anna j'écoutas la ère Bolduc. Evdeent, la rado a refusé adae Boduc parce que c'état trop vulgare. On a refusé auss L'hoe de a ve à la rado dans le teps, parce que c'état trop vulgare. J'a été nfluencé, à cette pérode, par adae Bolduc, Glles Vgneault, Elvs Presley et Léo Ferré et on retrouve tout ça dans ce que j'a écrt. «Mas l fallat apprendre ce éter et c'est Monque Leyrac qu 'a ontré ce éter de paroler sur esure (qu est un aspect de on éter). Elle état à ce oent-là la star du Québec. J Pour écrre une chanson sur e- 7 sure, l faut avor des lens aou- j reux avec son nterprète. Mo je J n'envoe pas es chansons par * courrer et je vs par personnes J nterposée...as je veux e dé- ÉCOLE DE DANSE - LOUISE LAPIERRE OF ; losr artstque... un bon exercce! ^<V A Sesson: HVER Jk' Inscrpton encore o rrte I Chox de cours: s jj! JOUR OU SOIR l jl DÉBUTANT A PROFESSIONNEL S Jjj 5 ADULTES W» Ballet jazz 3 Jazz oderne ~ 'o Classque (Placeent et assouplsseent) *S M Claude Chapoux Claquettes 3 C/î Danse cobnée M Des stages spécaux Creaton spectacle étudants S w Locuton rte studos Audton boursers 12janvr-or 5 0^ AUSSI PROGRAMMES SPECIAUX ans: danse creatve ans: danse cobnée -. 1» 9-11 ans et 1?-15 ans danse cobnée q JU Danse parent-entant (2 3 ans) ^ aw 9 STUDIOS MODERNES Sauna - Casse-croute - Boutque U- î C ft Pour rensegneents et recevor gratuteent notre brochure (prograe, horare, prx." ) ou venez vster: avenue du Mont-Royal-est Montreal.Pers (Il ulturc pesrnolu» /.IS'S-) l 1 > - r' 1 :"-.»'f ncr«>.rmpnue,.. ^ tacher de cette age de paroler * j*j de star».»-- «J'auras pu écrre cnq opéra- J** rock pendant le teps que j'a *>''. s à écrre le répertore de Dane Dufresne. J'a s le elleur 2»* de o-êe dans toutes ces chansons. Qu'on ne se trope pas, Dane est au su un c!e son talent, elle pourrat être une Tna ' Turner, as après 15 ans d'asso-' daton je ne veux plus être traté coe ça». Plaondon fat alluson à tous les problèes qu ont entouré Doxyne de carbone. Autant l'enregstreent quo la coéde uscale du êe no présentée à Pars l'hver derner. Dane l'a coplèteent évncé, gnoré lors du ontage du spectacle et Plaondon n'a jaas reconnu son oeuvre: «Dane n'est plus une nterprète. Elle veut refare le Parc Belont à chaque chanson. Elle a changé le rythe, l'nterprétaton orgnale et je regrette ce dsque qu n'a d'alleurs pas arché». On a longueent parlé de Dane Dufresne. Avec tant de passon que j'a sent un profond attacheent à cette fee qu'l dt ne pas connaître après toutes tes années. Trop de passon pour ne pas être blessé par cette coupure. Au-dessus des paroles et des blessures, l y a eu une nterprète qu lu dot ses elleurs succès as l y a eu auss un auteur qu a été constaent poussé par un personnage. Aujourd'hu l veut écrre de grandes coédes, prendre le large, ne plus être happé par tous»*» ceux qu lu deandent des hts \-Z et encore des hts jusqu'à ce qu'l es tobe coplèteent vdé du S haut du palarès. C'état peut-. 1 être ça la générosté! *5 oète et chansonner québécos de la preère heure, Glles Vgneault nous lvre ses réflexons et nous propose quelques-unes de ses plus belles chansons. En dffuson stéréophonque sultanée sur les ondes de CIEL MF (98,5) et CIME MF (99,5). Réalsaton: Jean-Jacques Shetoyan 20h Mercred 1"janver Afn de soulgner dgneent la fn de cette Année nternatonale de la jeunesse, pluseurs jeunes nous parent du bonheur, de la scence et de la sagesse, ces tros clefs d'un futur plen de proesses! Réalsaton: Jean Leclerc les foufounos 97, Ste Catherne est Montrent Le saed, le 28 décebre AMERICAN DEVICES. 0 $ Groupe psychédélque loc.l 21 h J Le danche-29 décebre SWAMP CIRCUIT. Local garage band. 21 h «Le ard 31 décebre Party SNOW BAL DE NEIGE. Musque roarrtque. \t Soree spécale Chapagne 21 h O Le ercred 1er janver et le jeud 2 janver es, I SWINGING RELATIVES. Q S Musque Ska ' 21 h O ^ Jeud 2 janver Jean-Perre Ferland, Louse Portal, Nanette Workan et Mare-Clare Ségun nous offrent un pot-pourr de la chanson québécose d'her et d'aujourd'hu. En dffuson stéréophonque sultanée sur les ondes de CIEL MF (98,5) et CIME MF (99,5). Réalsaton: Bernard Pcard L'aulne AS télévson Rado Québec 18h30 Tous les sors «Pnoccho dans l'espace» 28 décebre «Volà Garfleld» 29 décebre «Les sérables» 30 décebre «Le lac des cygnes» 31 décebre «Lucky Luke: «Dasytown» 1" janver «Le paquet qu parle» 2 janver «Olver Twst» 3 janver Le vendred 3 /anver SLEEPING SIGNATURE. Q $ Nouvelle usque 21 h 0 CÉLIBATAIRES JANVIER avec la CLUB DES DIPLÔMÉS(ES) UNIVERSITAIRES INC. (Organse blngue à but non lucratf pour unverstare* célbatares) Metered! a, Sorée d'inforaton A lentrstens, 191)30 Saed 11 Pstnsgo uu lac dos Cattxa tuv d'un souper Vandndl 17 Dense au Centra 8heralon -19 h «anche 19 Brunch A l'escapade J nsndonneedetdde Mara-Pauls Sanaatn f^ «umed'ur buttet présdante vendreel 11 Soupsf dénant su NSCKJNt MINTS: restaurant «7-101T La Boulevard VCftMfMUl CMIOOII rertoue lee MMWMtata B>»àrtr treexne* du Centre» tereton

7 LA PRESSE, MONTRÉAL, SAMEDI 28 DÉCEMBRE 1985 Aldo Nova Un nouveau M II y u tros ans, un Montréa- ^ las connassat un succès foudroyant avec son preer dsque. Ou jour au lendean, Aldo Nova devenat une vedette du rock et vendat un llon de dsques aux États Uns. Surprenant DENIS LAVOIE succès, pour un uscen qu avat tout fat seul. J'a fn par trouver ça plate de jouer tout seul, et coe je voulas fare un dsque qu sonne dfférent, je e sus entouré de "ECOLES" COURS DE MIME AVANCÉ ET DÉBUTANT RENS ANDRÉ FORTIN LÊCOLE Q ballets ontréal Inscrlvez-vousW antenant Tjj pour la sesson déb. la 6 )anv. LE PLAISIR D'APPRENDRE TOUT EN GARDANT LA FORME nt St» C*:h«r«0UM1?»» «taft MontrM H30 IPS 84M071 (àzz ballet oderne claquettes 70 Goun/ttnwrM de BhOO É 22h00 ' "» A. 'J. "»s»t 'Ml t*..»t-- «.. U.«<w «TAM-TAM-*»** onde». Ans Aldo Nova présente-t-l son trosèe crosllon, réalsé à New York. Eporté par le succès. Nova s'est vte retrouvé à fare des preères partes de shows rocks devant des foules de à spectateurs. C'est gros pour un gars qu n'avat guère d'expérence de la scène. Auss, aujourd'hu, l préférerat présenter un vra spectacle, de deux heures, et songe à une salle coe le Spectru pour la fn de janver. «J'a fat un preer succès et j'a cos quelques erreurs. Mantenant, je sas donc quo fare et quo ne pas fare, raconte Nova. Et cette fos ce n'est pas du hurd rock, as une usque plus coercale, avec des arrangeents plus odernes, que j'a décde de fare». Le ttre de ce nouvel albu. Twtch, c'est auss le surno de Nova, un gars «sur les nerfs, pas capable de rester en place», coe l dt. Effectveent très nerveux. Nova vous ène une ntervew coe l joue de la gutare, rapdeent. «Là c'est on année, dt-l. J'a été stagnant pendant tros ans, as j'a prs de la vtesse dans les dogts». Mons heavy que son deuxèe albu, «c'état pas dans a nature» précse-t-l, le nouvel albu de Nova se veut plus axé sur les chansons. C'est le éter qu rentre, chez un gars qu ne voulat fare de la.usque que coe un hobby, as qu a été eporté par le succès. À 2!) ans, Aldo Nova sat eux où l va. «Je sus d'abord un uscen. Je n'a donc pas un caractère flaboyant. Je sus juste en gars ordnare. Auss, de fare des vdéos ce n'est pas dans a nature». Nova a fat tradure en talen deux de ses chansons et aerat ben en fare tradure en franças, lu qu s'expre fort ben dans ces deux langues. Mas c'est en anglas, «une langue plus rythée», que Nova écrt, une usque qu'l dt «tout le teps chantée sur le beat». ÉCOLES COURS DE THEATRE «S Mona frappe à votre porte, lassez-la entrer. Je donne 9 sur 10 au fl d'agnes Varda.» Mnou Petrowsk, Les Belles Heures SANDRINE BONNAIRE dans un fl de AGNES VARDA «BstacMdan»» # Rvthe et crèatw>te rue Bleury, sute 400 Métro Place-des-Arts. 6968, rue Sant-Dens (étro Joan-Talon) Tu aes le théâtre? Nous aussll Vens jouer dans notre cours. Sesson d'hver Début des cours le 6 janver Cours offertst adultes: e ntaton au théâtre e théâtre nterédares e provsaton orale et gestuelle e foraton théâtre IB h/se. le jour) adolecenjs ntaton au théâtre Pour des rensegneents ou pour obtenr notre prograe détallé: LE SON DE MONTRÉAL VEZ LE DECOMPTE CJf 97 SUCCES DE L'ANNEE LE 1' JANVIER '86 DE loh à 18h

8 C 8 LA PRESSE, MONTREAL. SAMEDI 28 DÉCEMBRE 1985 ulu rt PBŒZ-V0USVU7 After Hours (Loew's 5) - Une coéde nore, dabolqueent se en scène par Martn Scorsese. Un pett eployé va relancer une flle dans SoHo. Il crot qu'l va s'auser. La nut devent un cauchear. L'une des elleures coédes de la sason. Le Bal (Ouetoscope, danche)- Cnquante ans d'hstore de la-france à travers la danse et la ooanson populare. Un fl d'ettore Scola sans dalogues. Envoûtant. EN fhimkhf CANAUIINNI Cole nn PflJL Husruflljjfg TABOO AMERICAN-STYLE Caffè Itala, Montréal (l'autre Cnéa) - Docuentare sur la Pette Itale de Montréal. Depus les preères grandes vagues d'graton, au début du sècle, jusqu'à aujourd'hu. Avec des docuents d'archvé, des photos d'époque, des téognages. Et une fcton présentée coe une créaton théâtrale. Un fl de Paul Tana. Choose Me (Cnea V, lund) - Irrésstble, Genevève Bujold en courrérste du coeur radophonque. Une Me Sexe 'frustrée qu, tout à coup, se déchane. Une coéde ben tournée sgnée Alan Rudolph. Escaler C (Cneplex 8) - La étaorphose d'un crtque d'art qu, de éprsant et égoïste, devent par les locatares de son euble un odèle de socablté. Un tableau convancant de notre époque où personne ne counque avec personne. Kss of the Woan Spder (Cneplex 6) - Deux hoes croupssent dans une geôle latnoaércane. Le preer, un terrorste qu a sub la torture, se lasse peu à peu sédure par les souvenrs de l'autre, hoosexuel. Au delà des clchés trés d'un veux élodrae, l est queston des sentents des hoes. Et d'une ystéreuse fee aragnée dévoreuse. Par le réalsateur de Plxote, Hector Babenco. Le Matou (Cnéa de Montréal 1 et Cneplex S) - L'adaptaton réusse d'un roan d'yves Beauchen qu a connu un énore succès. Des personnages plus colorés que dans la vrae ve, une acton qu bagne dans l'hule. Vedette du fl : Monseur Ele, ncarnaton de la pureté de l'enfance... êe s'l jure cone un charreter. Un fl de Jean Beaudn. Pérl en la deeure (Elysée 2) - Un prof de gutare affable, une élève studeuse, une ère dévoreuse, un ar jaloux, une vosne cureuse, un tueur à gages dscret: tels sont les ngrédents de ce brllant dvertsseent en fore de fl nor sgné Mchel Devlle. Roancng the Stone (Cnea V, saed) - L'hstore époustouflante d'une écrvane parte en Colobe à la poursute d'une perre préceuse et qu, en pre, rencontre l'hoe de sa ve. Drôle, exotque, plen de rebondsseents. Sans tot n lo (Parsen 3) - Un beau fl d'agnès Varda sur la soltude des êtres, sur l'ncouncablté. Avec Sandrne Bonnare, étonnante dans le rôle d'une vagabonde qu eurt de frod une nut d'hver, dans le Md de la France. EN VERSION FRANÇAISE Aadous (Desjardns 1) - La ve de Mozart, agnée par le draaturge brtannque Peter Shafer et Te cnéaste Mlos Foran. Un fl énore, un peu baroque, souvent drôle et éouvant. Un Mozart hurluberlu et génal, dont un uscen de son époque, Antono Saler, état aladveent jaloux. La usque, évdeent, est de Wolfe c'est ans que Me Mozart appelat son ar. Brdv (l'autre Cnéa) - Brdy ae les oseaux. Il voudrat voler coe eux. Blessé au Vetna, l en revent coplèteent aphasque. Pour en trer quelque chose, son édecn fat appel à son vel a Al. Un fl d'alan Parker. Intéressant. Caren (Ouetoscope, saed et danche. Cneplex 9) - L'opéra de Bzet respectueuse- f -Us. * ""TT. sfp*./ M r v. Sandrne Bonnare dan* «Santa tot n lo». ;,» ent s en scène /par l'italen s Francesco, Ros avec une Jula «Mgenés-Johnson déchaînée dans * le rôle-ttre. ' * g Mask (Ouetoscope, jeud.» L'Autre Cnéa) - Un adolescent ^ est afflgé d'une terrble alade - qu le rend onstrueux. Mas l ^ Sute en C 9 - DAN AYKROTD x WARNER BROS, w a LAND1S/FOLSEY FU An A.A.R.-BERNIE BRILLSTEIN-BRIAN GRAZERr-d*.» CHEVY CHASE DAN AYKROYD "SPIES LIKE US" STEVE FORREST DONNA DIXON BRUCE DAVISON BERNE CASEY WILLIAM PRINCE TOM HATTEN M* Bv ELMER BERNSTEIN foba BERN1E BRILLSTEIN Sc^npb, h DAN AYKROYD»nj LOWELL GANZ & BABALOO MANDEL sw» h» DAN AYKROYD & DAVE THOMAS endued by BRIAN GRAZER and GEORGE FOLSEY, JR. M b, JOHN LANDISj [UfeSjrx lyhà, EKOM WARNER BRUS. 696 SI CAtHFHINI o MCQtl Cnéa du Parc AUCUN - - LAISSEZ-PASSER CENTRE 1 AVAl FAIRVIEW (UCrtt) 3575 AV DU PARC TRANSCAN S CINEMA DU PARC 2 1:10-3:10-5:10-7:10-9:10 PALACE 5 12:3O-2:3O-«:30-6:30-:3O Sa Derner Spect 10:30 PALACE 6 1:30-3:30-5:30 7:30-9:30 Sa Derner Spect 11:30 FAIRVIEW 1-LAVAL 2 1:15-3:15-5:15-7:15-9:15 LAVAL Seuleent, Sa Derner Spect 11:15 Egaleent a l'affche a Catneau au cnea DES PROMENADES *STEVEN AUCUN «Pour Noël f WWffltMrîs - asss* Wtff^Brwf», y u o auss le Sa Derner c r "«er Spect n. 5 o sr\ \ 5 fl lt,«( 0YOUNG SHERKCR -HOLMES 70 M M I DOLBY STEREO 3f Adultes $6.00 Enfants (13 ans et ons).. $2.50 Adolescents (14-17 ans)..$5.50 Âge d'or Cnéas Unt. $2.50 AUCUN LAISSEZ-PASSER t^\j IMPERIAL 1430 BLEURY M Les seuls cnéas où vous pouvez vor et entendre la ^SÏfcrï* &txï<e Anglase de GRHW AU NORD tt STE C4THII<INE IMPERIAL 12:40-2:50-5:00-7:10-9:20 Sa Derner Spect 11:25 LE CINEMA 12:40-2:50 5:00-7:10-9: * " I t'a 6 V P ROCKY IV EN 70MIVI SIX-TRACK! DOLBY STEREO PRIX 70 MM DOLBY STEREO AUX YORK. PALACE ET LAVAL PRIX REGULIER 35 MM AUX CINEMAS DU PARC, VERSAILLES. DORVAL. GREENFIELD ET CAPITOL ST-CATHERINE O GUY 51 (.v*»m n ««OWI MCGRI Cnéa du Parc CAPITOL S3 (LaCté) 3575 «V OU PARC «M EST. SIC C47NENHT 649 CXMI «Ml AUCUN LAISSEZ-PASSER LAVAL CENTRE IAVAI nta «RSA4LÇS 35] 7880 RAOISSON VERSAILLES DORVAL GREENFIELD PARK 260 AVE. DORVAL PL GREENFIELD PARK PALACE 1-CAPITOL-YORK 12:30 2:15-4:00-5:50-7:40-9:30 PALACE Seuleent. Sa Derner Spect 11:20 VERSAILLES 1-LAVAL 1-GREENFIELD 1-CINEMA DU PARC DORVAL 2 12:5O-2:35-4:2O-«MO-7:50-9:35 LAVAL Seuleent, Sa Derner Spect 11:20 AX UN BIJOU POUR LA SAISON DES FETES S vous avez aé l'acton, l'aventure et la \ fantase de «Roancng the stone», vous adorerez le < Jewel of the Nle» Susan Oranger, WMCA rado H S, P e r "' e ^ ««3». h». 4. F** -'ft MATINÉES DANS TOUS NOS CINÉMAS UNIS JUSQU'AU 5 JANVIER ft.4 4* *» V» TWENTIETH CENTURY FOX A MICHAEL DOUGl/UHE JEWEL OE THE IE "^JACK NITZSCHE n5s^jan DeBONT c^.jdel DDUGIAS JACK BRODSKY < ROSENTHAL 8 LAWRBICE KONNER M I A N E THOMAS -rv q^^s -MICHAEL DOUGLAS ~SLEWISTEAGUE ' LOEWS 9S4 SICATHIRINtO «6V7437 l> EL DORVAL 260 AVE OOflVAL SMERSHOOKEO LOEWS 1 12:25-2:ï5-4:4S-7:00-9:lS Sa Derner Spect 11:25 KENT 1-OORVAL 1-LAVAL S 12:25-I:15-«:«5-7:00-»:15 LAVAL Seuleent, Sa Derner Spect 11:25 AUCUN LAISSEZ-PASSER Egaleent a l'affche a Sherbrooke au cnea CARREFOUR ; «Catneau au cnea DES PROMENADES L'ESTRIE * "» ', 5 *... lï-»«' «fco»! AUCUN LAISSEZ-PASSER 696 SICAIMfRINEO 86t Cnéa du Parc 2 LAVAL (UCHé) 357SWOU«Utca44-0.ro CENTRE LAVAL PALACE 2 1:15-3:15-5:15-7:15-9:15 Sa Derner Spect 11:15 CINEMA DU PARC 1 12:40-2:50-5:00-7:10-9:20 Soree 7:15-9:25 Sa Derner Spect 11:30» t f y t 4

9 LA PRESSE, MONTREAL, SAMEDI 28 DÉCEMBRE 1985 C 9 r*vbfrv0psvp7" Sute <)«C8 est d'une ntellgence au-dessus de la oyenne et entend ben ener une ve norale. Un fl de Peter Bogdanovch, éouvant et drôle, qu n'est pas sans rappeler «The Elephant Man.. Rear- 3uable nterprétaton de Cher ans le rôle de la ère de l'adolescent. Retour vert le futur (Chaplan 2 et Jean-Talon. V.o.: Bonav en t ure 2 et C ne pe x 7) - Voyage dans le teps : le jeune Marty se retrouve en 1955, sot ben des années avant sa nassance! Ses parents ne sont pas encore arés. Son futur père est trop tde pour déclarer son aour à la future ère de Marty. Une coéde sans conséquence, as assez drôle. La Rose pourpre du Care (Desjardns 4. V.o.: Cnea V, saed ) - Durant la Crse, une jeune fee se console de ses alheurs en allant vor tous les fls qu passent au pett cnéa de son quarter. Un jour, ce qu'elle vot sur l'écran devent, raculeuseent, la vrae ve. Elle crot connaître enfn le bonheur. Mas tout n'est qu'lluson. L'un des elleurs fls de Woody Allen. La Route des Indes (Outreont, jeud et vendred. V.o.: Cnea V, saed et danche ) - À la fn des années vngt, une jeune Anglase ben élevée découvre aux Indes une culture qu la fascne et l'étonné. D'après un célèbre roan de E.M. Forster. Mse en scène : Davd Lean, qu excelle dans l'utlsaton des paysages et des décors naturels de l'inde. Santa Claus, le fl (Cnéa» de Montréal 2, Berr 2, BrossarcL2 et Dauphn 2. V.o.: Cnéa de Pars) - Pour les enfants : l'hstore du Père Noél racontée par le cnéaste Jeannot Szwarc. Et' l'hstore d'un lutn (Dudley Moo re) qu'un hoe d'affare véreux veut détourner du drot cherj n... ao us nuns MIME CMCVIKO e, CIIT1SI28 R A O I O AM STEREO G u MISA GENERAL * PALME W-r D'OR CANNES PRIX DE LA CRITIQUE CANNES 85 INTERNATIONALE CINEMAS UNIS "Un pett chef-d'oeuvre de tendresse, de drôlere et d'nsolence... a tout pour sédure.' (Nce Matn) "Une étude solde des oeurs... avec de la fougue, de la sensualté, de la tendresse... avec surtout un babn qu n'a pas son parel." - (Canard enchaîné) "Éoton, huour et> tendresse font bon énage.", (La Pressv LDIMA FILMS présente D'APRES LE ROMAN DE JAY CRONLEY "QUICK CHANGE" «uu» o FRANCIS VEBER DANIEL SAINT-HAMONT ALEXANDRE ARCADY ALEXANDRE ARCADYo. FRANCIS VEBER Me GUY MARCHAND JACQUES VILLERET JEAN-PIERRE MARIELLE KIM CATTRALL M u» su» nurnm ID«MMIUIK DM ««a txloofycto - v,ysftnu* Produt avec la partcpaton lnarctere de Terel r.arura Le PARISIEN 480 ST CATHERINE O McGIU Soree 7:00-9:10 Sa Derner Spect 11:15 d1 G M&AGéNERAl. Un fl de KUSTURICA PAPA EN VOYAGE D'AFFAIRES MORENO D'E BAR TOI II. MIKI MANOJLOVlC. MIRJANA KARANOVlC 3<r 3& 00* AUCUN LAISSEZPASSER Verson Franc, de "The CW * L 'Lobl ADOLESCENT. S^rC** * Vous pur tolrmrc à la aohltlon 12: :00 S:SO 7:«0 t: 10 M Srn Derner Sport 1 ):?0 Vbu partcpa-m à U soluton 12:25 2:20 «:1S *:00 7:»S-1:J0 B Vous partcp*re a U soluton ~^*Zr^rZ? 12:25 2:20 «:15 t:00 / «S 9!0 CPFcwr,^ " â, l n e e 12:10-1. J^JKfj/s ASTRAL Un classque de 'Syfl tkikw «MltlBV I0X. 'f^konyu BRIAN NKff MI G.UCRP SIM ]! 5, " -, IAV.ES HORNER.DAVID BROWN. llliflnl» ;. -^^r-r^rr 0 " TECHNICOLOR- ADULTES ET ADOLESCENTS $3.50 ENFANTS ET ÂGE D'OR $2.50 ELYSEE M MBIGM 04» -OOM CENTRE l AVAl « GREENIHID PARK vrsauus GHEfNfIELO M«K PI 67V8129 PlACf vl RSAut :. 3M-TM0 RAOUSON ELYSEE I-GREENFIELD 3-VERSAILLES 3-LAVAL «12:15-1:45-3:15-4:45-6:15-7:45-4:15 EN VERSION ANGLAISE AUX LOEWS ET FAIRVIEW PL GREENFIELD PARK 67V61W,... ««-7-1S-» 30 Sa Derner Spect 11:W LE NOUVELAN S'ANNONCE RELAXANT T. US fe CFQR92.5

10 C 1 0 LA PRESSE, MONTRÉAL, SAMEDI 28 DECEMBRE 1985 LES ARTS CETTE SEMAINE œsëhsassf Luc de la Rochellère el Sylve Raquette. Le Steppe (5175, av. du Parc) Sa., d.. The Rockola Holday Specal Band: Mar., The Ternal Sunglasses: à copter de 21 h. Doonesbury (1180, Bshop) Mke Gauther. D., 22 h. Bar 2080 (2080, Clark) Mchael Gauther. Du jeu. au d., 21 h. Boccacco (Place Bonavènture) Claude Fosy et Sylvan Gagnon. Ou lun. au v.. de 17 h à 20 h. Le Portage (Le Bonavènture Hlton nternatonal, 1, Place Bonavènture) Sa., 22 h, nut. Mar., 22 h, nut: Area Code. Hôtel Mérden (Bar du loyer) Claude Fosy. Du lun. au ven., de 17 h à 20 h. Fred Neylor. Du ar. au sa., de 20 h à nut. Le Grand Hôtel (777, Unversty) Tour de Vlle: Quatuor Transt Band. Jusqu'au 5 janver. La Forge (8375, Chrstophe-Colob) Ghslane, organste. Du jeu. au d., à copter de 18 h 30. Sheraton (o., Dorchester) Brunch en copagne de Nathale Choquette et Hany Khoraty. d., de 12 h à 15 h. LTHÉÂTREZZ Café de la Place (Place des Arts) «À cnquante ans, elle découvrat la er», de Dense Chale. Sa., d., jeu., ven., 20 h. Théâtre Dense-Pelleter (4353 e., Ste-Catherne) «Le segneur des anneaux». Sa., d., 14 h, 20 h. L'Eskabel (1235. Sangunet) «Face à farces». Créaton clownesque pour adultes Sa., d., lun.. 20 h 30. Le Bstro d'autrefos (1229. St-Huberl) «La jacasse rt...», de et avec Rayond Lévesque, Sophe Slanké et M Bovn. Sa., d.: 20 h 30. Le Rene Elzabeth (Salle Arthur) «L'Enfer à l'envers», d après «Orphée aux Enfers» et «La Belle Hélène». Du er. au ven., 21 h 30. Sa.. 22 h 30. Du er. au sa., 19 h 30. D.. 20 h (en anglas). Dner-Théàtre les Masques (Le Grand Hôtel (autrelos Hôtel Régence Hyatt), 777, Unversty, , poste 558) «Hafs», de Roger Peace. Mer., jeu., d.. 21 h. Jusqu'au 31 déc. Le Faubourg dds Forges (336, Lndsay, Druondvle) «Le noeud» de Rayond Parent. Ven., 20 h 30. La Belle Époque (Sant-Tothée) «Tros fees pour un hoe». Avec Maro Bertrand, Danelle Godn. Carol Jones et Mare-France Dongue. Du jeu. au sa., 21 h Mason du ctoyen (25, Laurer. Hull) «Le grand crque dynaque», de Raphaël Alban. Sa., d., 14 h 30. Jeu., ven., 14 h h 30 Lw ENFANTS. Mason-Théâtre (255, Ontaro e.) «Le nez». Présentaton du Théâtre de la Velle. Lun.. jeu., ven., sa., d.: 14 h. Jusqu au 5 janver. Café-théâtre Quarter latn (4303. Sant-Dens) «Les tros petts cochons» et «La fleur enchantée», de Joel, Myra et Mare-Hélène da Slva. Sa., d., lun., jeu., ven., 14 h. Jusqu'au 16 ars. La Chaconne (342. Ontaro e ) «Rapunzel». Présentaton de Les aronnettes de Clare ot René. D., 15 h. Gésu (1200, Bleury) «Sabb ou Une orange à la er» (aronnettes) présenté par le Theatre de I Avant-Pays. Galere Àppart (326, Mare-Anne e.) Oeuvres de Jean-Jules Soucy. Du jeu. au ven., de 13 h à 18 h. Jusqu'au 31 déc. Galere Dana-Archbald (1460, Sherbrooke o.) Oeuvres de Monque Ferron, Pnna Gagnon, Roland Gguère, Lucen Gorbel. Dens Juneau, Serge Leoyne. Kenneth Peters, Roland Pouln, Robert Savoe, Claude Tousgnant et Gérard Treblay. Du ar. au sa., de 11 h à 17 h 30; jeu., de 11 h à 20 h 30. Jusqu au 11 janver. Galere Art et Style (4875 A. Sherbrooke o.) Pentures de P.-V. Beauleu, C. Bovn, P. Bressan, D. Bourgeos, H. Corrveau, B. Côté, F. lacurto, R. Rchard, A. Rousseau et S-Glles. Jusqu'au 30 déc. Galere Art sélect (6810, Sant-Dens) Petts forats. Jusqu'au 31 déc. Galere-ateler Tole Étole (5011, chen Queen Mary) Aquarelles, pentures, gravures et ult-éda. Mar., er., de 10 h à 17 h 30; jeu., ven., de 11 h à 20 h 30; sa., d., de 13 h 30 à 17 h 30. Galere Aubes 3935 (3935, Sant-Dens) Oeuvres de Steve Doughton et Slvana Bozzoln. Du er. au d., de 13 b à 18 h. Jusqu'au S janver. Galere Françols-Lea (1437, Stanley) Gravures de aîtres conteporans. Avat, Saïto, Sawada, Kuroda, Folon, Taayo et autres. Du lun. au ven., de 10 h à 18 h; sa., de 12 h, à 17 h. Galere Laurenne-Baznet (5451, Sherbrooke o.) Oeuvres de pentres canadens et nternatonaux. Du er. au ven., de 12 h à 18 h; sa.. d., de 12 h à 1 7 h. Se terne d. Galere Bernard-Desroches (1444, Sherbrooke o.) Pentures d'alexs Arts. Se terne sa. Galere Esperanza (2144, MacKay) Galere ferée jusqu'au 7 jan. Galere France-Martn (Coplexe Desjardns) Pentures de M.-A. Fortn, U. Brun, Y. Breton, F. Conslantneau, V. Laperre, A. Rcard. M. Ravary, R. Rchard, M. Possant, J.-P. Laponte. R. Gagnon, T. Thoas et R. Spkns. Galere Clarence-Gagnon (1108. Laurer o.) Oeuvres de Basque, Roger Cantn. Jacques Lescarbeau. Monc Thoun-Perreaull et Perre Tougas. Galere La Canadenne (900. Dorchester o.) Oeuvres de Basque, lacurto, Peacock, Porer et Tengo. Tous les jours de 12 h à 18 h: ven.. de 12 h à 20 h; d., de 12 h à 17 h. Galere Claude-Laftte (1446, Sherbrooke o.) Oeuvres de Borduas. Fortn. Kreghoff, Leeux, Morrce et Ropelle. Galere Sauel-Lallouz (1620. Sherbrooke o.) Oeuvres de Jaes Hanse. Guy Baley. Hannah Frakln. Alan Glass. Claude Srrard. Barbet Rothhaar. Galere L'éergence Plus (807. Laurer e.) Pentures de Johann Mcho et Perre-Rchard Fortn. Jusqu'au 4 janver. Galere I Eprente (272. Sanl-Paul e.) Oeuvres de A. Leroux, C. Lebel. H. Schwalb, M.-R. Porer. S. Brault. G. Marcotte, L. Duquette, M. Spenard- Boulhllette, S. Trudel, P. Neau. J. Froent et Brosseau. Jusqu'au 15 janver. Galere Lppel (1324. Sherbrooke o.) Sculptures des trbus Dogon. Baana. Yoruba et Moss. Du ar. au sa.. de 13 h è 17 h 30. Galere Ludovc (1390, Sherbrooke o.) Pentures de A. Rousseau, M. Possant. Chapdelane. J. Laoureux. N. Hudon. A. Bertounesque. G. Hrabe et M. Porer. QUOIEAIRE DÉVELOPPEMENT PERSONNEL Le Servce de l'éducaton des adultes de la Cosson des écoles catholques de Montreal offre une sesson de foraton préparatore à l'eplo aux adultes ayant de la dflcullé à s'orenter, à trouver un eplo ou à le conserver. Les canddats recevront une allocaton du Centre d eplo du Canada. Rensegneents copléentares : Centre ChRpagnat, rue Sant-Hubert; téléphone, Le Servce de l'éducaton des adultes de la Cosson des écoles catholques de Montréal offre dverses actvtés de crossance personnelle : «Connassance de so», Expresson et affraton de so» el «Mo et on ntégraton socale». Ces rencontres sont offertes dans pluseurs centres do la CÉCM. Les fras sont de 15 $ et dovent être payés lors de l'nscrpton, les 13, 14 et 15 janver, de 19 h à 21 h, au centre de son chox. Les personnes ntéressées dovent apporter leur derner bulletn scolare offcel ou des preuves d'dentté. Rensegneents copléentares : JASS Inc., un organse sans but lucratl, organse dans le cadre de ses atelers-rencontres pour personnes seules (des deux sexes) qu veulent se fare des as une arche de l'até, le 28 décebre. Départ à 14 h, au con sud-ouest de l'ntersecton Bleury et Mont-Royal. Contrbuton : 2 $. Rensegneents copléentares : Le Musée des éaux d'art nvte le publc à vor les oeuvres de 15 pentres ealeurs. au rue du Fort, le danche et le ard, de 12 h à 17 h. Entrée gratute. Rensegneents copléentares : CDtHÉMfl Z Astre (1):.Rocky IV.: 13 h 15, 15 h h. 19 h. 21 h, 23 h. Astre (2): «Astérx et la surprse de Céaar»: 13 h, 14 h 45, 16 h 30, 18 h 15. «Tros hoes, un couffn»: 20 h, 22 h. Aetre (3): «Les Goones»: 13 h 10, 15 h 20, 17 h h h 50. Astre (4): «Whte nghts»: 13 h. 15 h h. 20 h h. Beaver: «The dancers»: 11 h 45, 15 h 35, 19 h 25..Fantasy World»: 11 h, 14 h 50,18 h 40. «Love Garden»: 13 h 20, 17 h h 10. Berr (1): «Opératon Beurre de Pnottes»: 9 h 45, 11 h h h. «Tros hoes, un couffn»: 18 h, 20 h 10, 22 h 15. Barr (2):.Santa Claus. le fl»: 10 h, 12 h 30, 15 h, 17 h h 40, 21 h 55. Barr (3): «Les Goones». 10 h 15, 12 h 45, 15 h 15. «L'effrontée»: 18 h, 20 b 15, 22 h 15. Barr (4): «Astérx et la surprse de César»; I0h, I2h, 14h, 16h. «LesGoones»: 19 h, 21 h 30. Barr (5): «Astérx et la surprse de César»; 9 h h h 45, 15 h 45. «Opératon Beurre de Pnottes». 18 h, 20 h 10, 22 h 10. Bjou: «Joséphne est de la tète»: 12 h, 14 h 25, 16 h h h 40. «Mésaventures d'une provncale à Pars»: 13 h 20, 15 h h 10, 20 h 35. Feré ar., à 21 h 25. Bonavènture (1): «Whte nghts»: 13 h h h. 21 h 30; sa., 13 h h h. 21 h h 50. Bonavènture (2): «Back to the future»; 13 h, 15 h h h h 30; sa.. 13 h, 15 h 05, 17 h h h 30, 23 h 45. Brossard (1): «Astérx et la surprse de César»: 10 h 15, 12 h h 15. «Whte nghts»: 16 h h, 21 h 30. Brossard (2): «Santa Claus. le fl»: 10 h, 12 h 15, 14 h 30, 16 h 45, 19 h. 21 h 15. Brossard (3): «Opératon Beurre de Pnottes»; 10 h, 11 h 50. «Rocky IV»: 13 h h 45, 17 h 45, Captol: «Rocky IV». 12 h h 15, 16 h, 17 h h 40, 21 h 30. Carrefour (1) (Sant-Jérôe): «Rocky IV». Mer., 21 h 25; sa., d., lun., ar., jeu.. 10 h. 14 h, 17 h 50, 21 h 35..Branstor.. Mer., 19 h 30; sa.. d., lun., ar., jeu., 12 h. 15 h h 35. Feré ar., à 21 h 20. Carrefour (2): «Cocoon». Mer., 21 h 15; sa., d, lun.. ar., jeu.. 14 h, 17 h 50, 21 h 45. «Faut pas en fare un drae». Mer., 19 h 30; sa., d., lun., ar.,,eu, 16 h h. «Opératon Beurre de Pnottes». Sa. d, lun., ar. jeu., 10 h, 12 h Feré ar., à 21 h 30. Carré Sant-Lous: «Chloé objet de désr»; 11 h h. 18 h h. «Nouvelles hstores erotques»: 12 h 35, 16 h h 35. «Ces daes s'exposent»: 13 h h 10, 20 h 45. Carter-Laval: «Aslérx et la surprse de César»: 10 h. 11 h 50 «Rocky IV»: 14 h. 15 h h h h 30. Chably: «Indana Jones el le teple audt», «Le flc de Beverly Hlls». Lun.. ven., 19 h 30; sa. d., 19 h 30. «Alce au pays des evelles». «L'aventurer agque». Sa., d., 13 h 30. Chaplan (1): «Rocky IV». 13 h h h, 19 h h 25, ven., sa., 13 h 05, 15 h h, 19 h h 25, 23 h 30 Chaplan (2): «Retour vers le futur» 12 h. 14 h h h. 21 h 05; ven.. sa.. 12 h. 14 h h h, 21 h 05, 23 h 45. Cnéa V: Sa., «A Passage to Inda.: 19 h. «A Vew to kll-: 19 h 15 «The Purple Rose of Caro»: 21 h 15. Roancng the Stone»; 21 h 45. «Woody Allen's What's up Tger Lly» : 23 h 45. «Calé Flesh»: nut; d.. Wlly Wonka and the Chocolate Factory.: 13 h. «The Gods ust be crazy.: 13 h 30. «A Vew to kll.: 14 h h. «A Passage fo Inda.- 16 h, 21 h 30. «Urgh! A War Musc: 17h 15. «Gostbusters»: 19 h 15. «Mad Max beyond Thunderdoe»: 21 h 45. Crstal: «AngH». «Pale Rder». «Les aventures d'une voyeuse». Sa., d., lun., ar. Cnéa de Montréal (1): «Opératon Beurre de Pnottes»: 12 h, 14 h. 16 h. «Rabo II, la sson»: Du ven. au ar.: 18 h, 21 h 45. Mer.: 18 h. Jeu : 18 h, 21 h 45. «L'enfer de la volence». Du ven. au ar.: 20 h. Mer. jeu.: 20 h. Cnéa de Montréal (2): «Santa Claus, le ll». Du ven. au ar., 12 h 35, 14 h h 15, 19 h h 50; er., 12 h h 55, 1 7 h 15, 19 h 35; jeu., 12 h 35, 14 h 45, 17 h h 35, 21 h 50 Cnéa de Pars: «Santa Claus. the ove». Ven., 12 h 40, 14 h h, 19 h 10, 21 h 15; sa., d.. 10 h h h 50, 17 h, 19 h 10, 21 h 15; du lun. au jeu., 12 h h 50, 17 h. 19 h 10, 21 h 15. Cnéa du Parc (1): «Eney Me»: 12 h 40, 14 h 50, 17 h, 19 b 10, 21 h 20. Cnéa du Parc (2): «Spes lke us» 13 h 10, 15 h h h h 10. Cnéa du Parc (3): «Rocky IV»: 12 h 50, 14 h h 20, 18 h 10, 19 h h 35. Cnéa du Vllage: «Skn Deep»: 13 h, 14 h 30, 16 h, 17 h h, 20 h 30, 22 h. Cnéplex (1): «Jagged Edge»: 13 h 10, 15 h h h h 10. Cnéplex (2): «St. Elo s Fre»; 13 h 15, 15h h h h 15. Cnéplex (3): «Peanut Butter Soluton»: 13 h 30, 15 h h h 30, 21 h 30. Cnéplex (4): «Agnes of God. 13 h h 20, 17 h h 20, 21 h 20. Cnéplex (5): «Le atou»: 13 h 15, 16 h. 18 h 45, 21 h 15. Cnéplex (6): «Kss of the Spder Woan.: 13 h. 15 h 10, 17 h 15,19 h h 35. Cnéplex (7): «Back to the future»: 13 h. 15 h 05, 17 h h 20, 21 h 30 Cnéplex (8): «Escaler G»: 13 h h 30, 17 h 30, 19 h h 30. Cnéplex (9): «Caren»: 14 h, 17 h, 20 h. Coodore: "Rêves sensuels d un auteur», «L'ntaton de Vrgne». Méores d'une pette culotte». Coplexe Desjardns (1): «Aadous»: 12 h h h 45, 20 h 35. Feré ar. è 20 h 20. Coplexe Desjardns (2): «Elvs Grafton.: t2 h h, 15 h 50, 17 h 40, 19 h h 20. Feré ar., à 21 h 05. Coplexe Desjardns (3): «Joséphne est de la fête»: 13 h 05, 15 h h 35, 19 h h 05. «Mésaventures d'une provncale à Pars»: 12 h 05, 14 h 20, 16 h 35, 18 h 50, 21 h 05. Feré ar., a 21 h. Coplexe Desjardns (4): «La rose pourpre du Care»: 13 h, 14 h 40, 16 h h, 19 h 40, 21 h 20. Feré ar., à 21 h 05. Coplexe Guy-Favreau (200, Dorchester o.): «Une âe à vole», «Une guerre dans on jardn». Sa., d., 19 h, 21 h. Créazle: «Astérx et la surprse de César»: 21 h 45, 23 h 35. «Rocky IV»; 14 h, 15 h 50, 17 h h h 50. Dauphn (1): «Padre Nuestro»; 13 h, 15 h, 17 h. 19 h h 30. Dauphn (2): «Santa Claus, le fl»: 12 h, 14 h 15, 16 h h, 21 h 15. Décare Square (1): «Whte nghts»: 13 h 30, 16 h h 15, 21 h 50. Décare Square (2): «Out of Afrca»: 13 h. 16 h, 19 h. 22 h. Dorval (1): «Jewel of the Nle»: 12 h 25, 14 h h h, 21 h 15. Dorval (2): «Rocky IV»: 12 h 50, 14 h h 20, 18 h 10, 19 h 50, 21 h 35 Dorval (3): «Clue B» ; 12 h 25, 14 h h 15, 18 h, 19 h 45, 21 h 30. Elysée (1): «101 Dalatens»: 12 h 15, 13 h 45, 15 h h 45, 18 h 15, 19 h h 15. Elysée (2): «Pérl en la deeure»: 13 h 15, 15 h 15,17 h 15, 19 h h 15. L'Ertage: «Agnès de Deu»: 13 h, 15 h, 17 h, 19 h, 21 h. Eve: «Woen al play»: 10 h, 12 h h h 30, 21 h 20..Downstars, upsfars»: 11 h h 15, 17 h h 55. Farvew (1): «Spes lke us»: 13 h h 15, 17 h h 15, 21 h 15. Farvew (2): «101 Dalatens»: 12 h 15, 13 h 45, 15 h h h 15, 19 h 45, 21 h 15. Fantase: «J a rencontre le Père Noël». Sa., d., 14 h 40, 18 h, 21 h 10. Lun. à er.: feré. Greenfeld (1): «Rocky IV»; 12 h 50, 14 h h h h 50, 21 h 35. Greenfeld (2): «Les Càlnours»: 12 h 45, 14 h 30, 16 h 15. «Cocoon»: 19 h. 21 h 10. Greenfeld (3): «101 Dalatens»: 12 h 15, 13 h 45, 15 h 15, 16 h 45, 18 h 15, 19 h 45, 21 h 15. Ipéral: «Young Sherlock Holes»: 12 h 40, 14 h h, 19 h h 20; sa.. 12 h h 50, 17 h, 19 h h h 25. Jean-Talon: «Retour vers le futur»; 12 h. 14 h 25, 16 h h 15, 21 h 40. Kent (1): «Jewel of the Nle»: 12 h h 35, 16 h 45, 19 h, 21 h 15. Kent (2): «Clue C.» : 12 h h h 15, 18 h, 19 h 45, 21 h 30. L'aour: «Taboo Aercan Style»: 12 h, 14 h h 20, 18 h h 45. «Stulators»: 13 h, 15 h h h h 55. L'Autre Cnéa: Sa., d., lun.. «3 O.S. fantôes (Ghostbuslers)»: 19 h. Cafte Itala. Montréal»: 19 h 30 «Brdy (v f.)»: 21 h 15..Mask (v.f.)»: 21 h 30.; ar. et er. salle ferée Laval (1): -Rocky IV»; 12 h 50, 14 h h h h h 35: sa., 12 h 50, 14 h h 20, 18 h 10, 19 h h h 20. Laval (2): -Spes lke us- 13 h 15, 15 h h h 15, 21 h 15; sa. 13 h h h 15, 19 h h h 15. Laval (3): -Les Càlnours»: 12 h h h 15. «Eney Me»: 19 h 15, 21 h 25: sa.. Derner spectacle. 23 h 30. Laval (4):.101 Dalatens»: 12 h h h h h h h 15. Lava (5): «Jewel ol the Nle»: 12 h h h h, 21 h 15; sa., 12 h 25, 14 h h h. 21 h h 25. Loews (1): «Jewel ol the Nle»; 12 h h 35, 16 h ^ '9 h. 21 h 15; sa. 12 h 25, 14 h 3o, 16 h 45, 19 h, 21 h 15, 23 h 25. Loews (2): «The color Purple»: 12 h h 10, 18 h h; sa., 12 h h h h. 23 h 50 Loews (3): «Clue A»: 12 h h h. 17 h h 40, 21 h 30; sa., 12 h 20, 14 h h. 17 h 50, 19 h h 30, 23 h 20. Loews(4): «101 Dalatens»: 12 h h h 15, 17 h 50, 19 h : h. Loews (5): «Ater Hours»: 13 h 15, 15 h 15, 17 h 15, 19 h 15, 21 h 15; sa.. 13 h h 15, 17 h h h 15, 23 h 15. Mascouche (1): -Rocky IV»: 14 h h 10, 21 h 35. «Hstore de Noël»: 13 h, 16 h 30, 19 h 50 Mascouche (2): «Hold-up»: 13 h 30, 17 h h 10. «Le léopard»: 15 h h 30. Mercer: «Astérx et la surprse de César»: 10 h. 12 h. «Rocky IV»; 14 h, 16 h. 18 h. 19 h 55, 21 h 50. Le Mleu: «La grffe et la dent»: 13 h 30, 15 h h 15. «Le baser de Tosca»: 17 h, 21 h. Odéon Laval (1): -Astérx et la surprse de César»: 10 h. 12 h. «Retour vers le futur-: 14 h. 16 h h. 21 h h 30. Odeon Laval (2): «Opératon Beurre de Pnottes»: 10 h 15, 12 h 15. «Les Goones.: 14 h h. 19 h 30, 22 h. Oéga (1): «J'a rencontré le Père Noël»: 13 h. «Rabo II, la sson»: 17 h h 30. «Staran»; 15 h 30, 19 h 30. Oega (2): «Les dessous nor» Tous les jours, 14 h 45, 17 h 25, 20 h h 45, sauf ar. «Une arée super experle». Tous les jours. 13 h 20, 16 h. 18 h h 20. saut ar. Ouetoscope: Sa., «Caren»: 18 b 30, 21 h 30. «Les sasons du coeur»: 19 h. 21 h 15; d., «Caren»: 14 h 30, 17 h h 30. «Le bal»; 14 h. 16 h 15, 19 h, 21 h 15. Outreont: Sa., «Star Track à la recherche de Spock»: 16 h. «Elles sont folles, ces publctés»: 19 h 15. Wtness téon sous survellance»: 21 h 30; d., «Elles sont folles, ces publctés»: 14 h, 19 h 15..Wtness téon sous survellance»: 16 h 30, 21 h 30. Palace (1): «Rocky IV»: 12 h h 15, 16 h. 17 h h 40, 21 h 30; sa.. 12 h 30, 14 h 15, 16 h, 17 h h h h 20 Palace (2): «Eney Me»: 13 h 15, 15 h 15, 17 h 15, 19 h 15, 21 h 15; sa., 13 h 15, 15 h 15, 17 h 15, 19 h 15, 21 h 15, 23 h 15. Palace (3): «One Magc Chrstas.: 12 h h 55, 15 h 45, 17 h h h 15; sa., 12 h 05, 13 h 55, 15 h h h 25, 21 h h 10. Palace (4): «To Lve and de n L.A.»; 12 h 35, 14 h 45, 16 h 55, 19 h h 15; sa.. 12 h 35, 14 h 45, 16 h h h 15, 23 h 20. Palace (5): «Spes lke us»: 12 h 30, 14 h 30, 16 h 30, 18 h 30, 20 h 30; sa.. 12 h h h 30, 18 h 30, 20 h 30, 22 h 30. Palace (6): «Spes lke us»: 13 h 30, 15 h 30, 17 h 30, 19 h 30, 21 h 30; sa.. 13 h h 30, 17 h 30, 19 h 30, 21» 30, 23 h 30. Papneau (1): «Les fantases d'une nfrère»; 12 h. 14 h h 40, 20 h 20. «Les aours d'une capagnarde à New York»: 13 h h 10, 19 h, 20 h 40. Papneau (2): «Les grffes de la nut»: 12 h, 15 h. 18 h. 21 h. «La dernère ason sur la gauche»: 13 h 30, 16 h 30, 19 h 30. Parads (1): «Retour vers le futur»: 13 h h h 40, 19 h 50, 22 h. Parads (2): «Les Goones»: 13 h, 15 h 10, 17 h 20, 19 h 30, 21 h 40. Parads (3): «Opératon Beurre de Pnottes»: 13 h 10, 14 h h 40, 18 h 25, 20 h h. Pars (1) (Sant-Hyacnthe): «Rocky IV». Mer., 20 h 50; sa., d., lun.. ar., jeu.. 13 h h, 20 h 30. «Casse-cou en lberté». Mer., 19 h; sa., d., lun., ar., jeu., 15 h 10, 18 h 45. Feré ar., à 20 h 15. Pars (2): «Cocoon». Mer., 20 h 40; sa., d., lun., ar., jeu., 13 h h 15, 21 h. «Faut pas en fare un drae». Mer., 19 h; sa., d., lun., ar., jeu., 15 h h 20. Feré ar., à 20 h 45. Parsen (1): «Cocoon» 12 h 40, 14 h h h 15, 21 h 30; sa., 12 h h 50, 17 h05, 19 h h h 40. Parsen (2): «Papa est en voyage d'affares»: 13 h 45, 16 h h 45, 21 h 20. Parsen (3): «Sans tot n lo»: 13 h 25, 15 h 30, 17 h 30, 19 h 35, 21 h 40; sa., 13 h 25, 15 h h 30, 19 h 35, 21 h h 40. Parsen (4): «Les Càlnours»; 12 h h h 30, 17 h 10. «Hold-up»: 19 h, 21 h I0; sa., derner spectacle, 23 h 15. Parsen (5): «Tranche de ve»; 12 h 40, 14 h h 20, 18 h h, 21 h 50; sa, 12 h 40, 14 h 30, 16 h 20, 18 h h, 21 h h 40. Place du Canada: «A Chorus Lne»; 14 h 30, 16 h 45, 19 h, 21 h 15; ven., sa.. derner spectacle à 23 h 45. Place Longueul (1): «Astérx et la surprse de César»: 10 h. 12 h. «Retour vers le futur»: 14 h. 16 h h. 21 h 25, 23 h 30. Place Longueul (2): -Opératon Beurre de Pnottes»; 10 h 15, 12 h 15. «Les Goones»: 14 h h, 19 h 30, 22 h. Plaza Alexs-Nhon (1): «Out of Afrca.: 13 h. 16 h, 19 h, 2 h 45. Plaza Alexs-Nhon (2): -Twce n a Lfe le»: 13 h h 45, 19 h h 30; ven., sa., 13 h 30, 15 h h h h 55. Plaza Alexs-Nhon (3): -Whte Nghts»: 13 h 15, 16h h 15, 21 h 45; ven., sa.. 13 h h h 15, 21 h h 55. Ro (1): «La ve aoureuse d'une fee éancpée». «Prsonner d'une fee en fure», «Joussance sur canapé», à copter de 13 h. Ro (2): -Rabo II la sson». 2 e grand fl En se.. à copter de 19 h; sa., d., à copter de 13 h. Sant-Dens (2): -Rabo II»: 13 h. 17 h, 21 h. «Body double»: 14 h 50, 18 h 50. Feré ar. a 20 h 45. Sant-Dens (3): «Le flc de Beverly Hlls»: 12 h h, 21 h 10..Indana Jones el le teple audt» 14 h h. Feré ar. à 20 h 55. Verdun: «Retour vers le lutr»: 14 h h h 10, 21 h 30 ; du sa. au jeu. 12 h h 30, 16 h h h 30. Versalles (1): «Rocky IV»: 12 h h 35, 16 l h h h 35. Versalles f2): «Les Càlnours»: 12 h 45, 14 h h 15. «Cocoon». 19 h. 21 h 10. Versalles (3): «101 Dalatens»: 12 h 15, 13 h h h h h h 15. Westount Square: «Young Sherlock Holes»: 12 h h h, 19 h 10, 21 h 20 York: -Rocky IV». 12 h h h. 17 h h h 30 LMUSÎQUE Unversté McGU (Pollack Hnll) - Auj., 20 h, I Musc de Montréal. Dr. Yul Turovsky. Mare Eykel, narratrce, el Mnna Shn, panste. «Syphone des jouets» (attrbuée à Haydn), Concerto pour pano en ré ajeur (Haydn), «Albu pour les entants», op.39 (Tchakovsky). La Chaconne - Auj.. 21 h, Mchael Laucke, gutarste Les ar.. Sona del Ro, danseuse. Les jeu. Janusz Wolny, baryton. Oratore Sant-Joseph - De.. 15 h 30, Rayond Daveluy, organste. Entrée lbre. Spectru (318. Sante-Catherne o.) Sa.. 19 h 30, 22 h 30. D. 20 h 30. «Har». Lun., 19 h, 22h, ar. 21 h: The Box. Club Soda (5240. av. du Parc) Sa.. 21 h 30. New Rege. Les Foufounes électrques (97 e., Ste-Cacherne) Sa., 21 h. Aercan Devces. D.. 21 h, Swap Crcut. Mar., 21 h. Party Snow Bal de Nege a (Notre-Dae) «Work 11» (événeent-perforance). Sa., d., 20 h 30. Le Grand Café (1720, Sant-Dens) Sa., d.: Jean-Perre Zanella: à copter de 21 h 30., Café Capus (3315, Queen-Mary) D., Tuxedo et son show de Noël. Mar., Party du Nouvel An. Espace Global (4297, St-Laurent) Sa., à copter de 20 h. le party Noel «chaud». D., 21 h, Rchard Desjardns. Café Tléné8 (4857, av. du Parc) Max., 20 h. party Chapagne. L'Ar du Teps (191 o., St-Paul) Sa. à or., 22 h 30, nut 30. Alan Gerber et J Zeller. La Mansarde (3225, boul. Goun e.) Sa.. 21 h. Groupe Slorbrnger. Le Puzzles (333, Prnce-Arthur) Jeu., ven., Le tro Maro de Mûrer: 18 h à 21 h. Le Rsng Sun (1) (286, Sante-Catherne 0.) Sa., 21 h, Déjà Voodoo. D.. 21 h..hubert Suln et Bg Moose Walker. Lun., 21 h., Hoage à Bg Maa Thornton, avec Bg Moose Walker, Hubert Suln el Joel Zakn. Mar., 21 h. Révellon du Nouvel An avec Dub-U-5 (reggae). Ven., 21 h. J.R. Express. Le Grand Bock (893, Sante-Catherne 0.) Four Play : 20 h. Jusqu'au 4 Janver. Les Deux Perrots (104, Sant-Paul e.) Sa., J.C. Lauzon et Robert Turbde. D., J.C Lauzon et Robert Bourgeos: 20 h. Le Bstro d'autrefos (1229, SI-Hubert) Sa., d., 22 h, Loulou de vers el Manon. Mar., révellon nte des as du Bstro d'autrefos. Jeu., 21 h 30: artste surprse. Ven., 21 h 30, Jeu., ven., 14 h (5 ans el plus). Salle Fred-Barry (4353 e.. Ste-Catherne) «Je sus un ours», de Glles Gauther. Sa., d., 14 h. Centre Natonal des arts (Salon, Ottawa) «Le Cocodrlle», de Louse La- Haye. Sa., 11 h, 13 h 30. DlANSE- I Place des arts (Salle Wlfrd-Pelleter) Les Grands Ballets Canadens. Prograe: «Casse-Nosette», de Tchakovsky. Sa., 14 h. 19 h 30 CSffOSÎTîONS. Musée d'art conteporan (Cté du Havre) Expostons «La photographe du Bauhaus». Jusqu'au 5 janver. «Écrans poltques» el «Poe s Euclde avat croqué...». Jusqu'au 12 janver. Du ar. au d., de 10 h à 18 h. Musée des beaux-arts de Montréal (3400. av. du Musée) Dessns et estapes canadens, et Don Hornsten de dessns d'hodler. Jusqu'au 5 janver. Exposton «Morrce: Avec vue sur le paysage» Jusqu au 2 fév. Du ar. au d., de 11 h à 17 h; jeu., de 11 h à 21 h. Musée McCord (690. Sherbrooke o.) Oeuvres de John Ostell. Jusqu'au 5 janver. Exposton «L'enfant élégant her et aujourd'hu». Jusqu'au 30 ars. Du er. au d., de 11 h à 17 h. Musée des arts décoratfs de Montréal (Pe-IX et Sherbrooke) Exposton «Alvar Aalto: eubles el objets en verre». Jusqu'au 5 janver. Musée d'art de Sant-Laurent (615. Sante-Crox, Sant-Laurent) Expostons «Les étaorphoses du lvre depus cnq cents ans» et bennale de la relure du Québec. Jusqu'au 12 janver. «La crèche et les sanlons québécos», de Suzanne Lavallée. Jusqu'au 2 févrer. Du ar. au ven., d., de 12 h à 17 h. Le Musée sera feré du 23 décebre au 4 janver. Muaée Marc-Aurèle-Fortn (118, Sant-Perre) Oeuvres de Marc-Aurèle Fortn. Sculptures sur bos de Jacques Leée. Tous les jours de 11 h à 17 h, sauf lun. Feré du 23 déc. au 2 janver. Musée Davd-M.-Stewart (Veux Fort, Ile Sante-Hélène) Exposton «La découverte du onde, cartographes et cosographes.. Tous les jours de 10 h à 17 h. Jusqu'au 5 jan. Artcule (4060, Sant-Laurent) Pentures de Célne Surprenant et Paul Sth. Sa., au d., de 12 h à 17 h. Ateler-Galere Nouvel Age (350, Sherbrooke e.) Estapes de Jean- Paul Ropelle et petts forats de Barrette, Bellefeulle, Duouchel, Lachapelle et Pché. Jeu., ven.. de 13 h à 20 h; sa., d., de 13 h à 17 h. Centre Sadye Bronfan (5170, Côte- Sante-Catherne) Pentures de Gerald Pbdros et Francs Capran. Du lun. au jeu., de 9 h à 21 h; ven.. de 9 h à 14 h 30; d., de 10 h à 17 h. Jusqu'au 16 janver. Centre des arts vsuels (350. Vctora) Fore de Noël. Sa., de 10 h à 18 h; ar., er., de 10 h à 20 h. Espace Global (4297,.Sant-Laurent) Oeuvres des ebres de l'attacq. Jusqu'au 4 janver. Galere Alexandre (1456. Sherbrooke 0.) Pentures de Lane Abreu. Yvon Breton, Stanley Grove, Claude Le Sauteur, Wlla Showell. Se terne sa. Le Centre d'orentaton et de foraton pour fees en recherche d'eplo offre une nouvelle sesson de foraton en recherche d'eplo pour les fees chefs de falle de la régon de Sant- Jean-sur-Rcheleu, à partr du 27 janver. C'est une sesson de 11 seanes à teps plen. Rensegneents copléentares: Le secteur falal du Centre Sant Perre offre des sessons de crossance personnelle sur les thèes suvants :. Se reconnaître coe ndvdu I», les jeuds sor, du 16 janver au 20 ars; «Se reconnaître coe ndvdu II», les lunds sor, du 13 janver au 17 ars; «Bo-énerge et analyse transactonnelle 1, 2, 3», les ards, du 14 janver au 1er avrl. C'est au 1 212, rue Panet. Rensegneents copléentares : Monque Venne ou Thérèse Chaput, SPECTACLE Le Théâtre de l'arrère-scène présente le spectacle «Je sus un outs», à la salle Fred-Barl, est, rue Sante- Catherne, les 28 et 29 décebre, à 14 h. C est un spectacle conçu pour enfants de 5 ans et plus as qu peut ntéresser toute la falle. Entrée : enfants, 4,50 $; adultes. 5,50 $ Rensegneents copléentares : DEMAIN Des tournos de jacquet (backgaon), se tennent tous les danches, à 15h, au club Pps (club prvé de jaquet), 3 774, rue Sant-Dens, 2e étage, sou9 la Galere Maxu (123, av. du Mont- Royal 0.) Oeuvres de Pedneeult, Desautels et Gaudreau. Du ar. au d., de 14 h à 18 h. Jusqu'au 5 janver. Galere Mégaron (3843. Sant-Laurent, 3" étage) Exposton «APL 1301 Groupe 05». Du d. au jeu., de 11 h 30 à 17 h; ven.. sa.. de 11 h 30 à 20 h. Jusqu'au 31 déc. Galere Mchel-Ange (430, Bonsecours, Veux Montréal) Pentures d'ayotte, Grâce, Fortn, Gransew et lacurto. Galere Pnk (1456, Notre-Dae 0.) Oeuvres de Roch Plante. Sa., d., de 13 h è 17 h. Se terne de. À copter de er., Grand groupe exposton Jusqu'au 26 jan. Galere Shayne (5471, av. Royal - ount) Pentures de Tony Allson, Dck Dor, Jaes Doran,' Rchard Hallday, Ted Harrson, Hans Herold, Terrence Keller, Brent Layoock, Phllp Mann, Daphne Odjg. Ton Onley, Lyndal Osborne, SekaOwen, Adelne Rockett, Noboru Savyal, Yolanda Van Dyck. Yoné Young et Henel Zenth. Céraques d'evelyn Grant, Gwen Hughes et Carry Wllas. Fgurnes de Pat Strakowsk Sculptures de Davd General. Bannères de Mary Vatekunas. Galere Barbara-Slverberg (2148. Mackay) Céraques contepora-, nés. Jusqu'au 8 janver. Galere Stewart-Hall (176. Bord du Lac. Ponte-Clare) Exposton «Nouvelle collecton». Dessns-aquettes de Carol Benot. Du lun. au ven.. de 14 h à 17 h; lun., er., de 19 h à 21 h; sa., d., de 13 h à 17 h. Jusqu au 5 janver. Galere Sybole-Art Enr. (2824, Salaberry) Oeuvres de A. Rousseau, M. Mauro, A. Bertounesque, A. Noah, J. Gunta, G.-E. Gngras, S. Cosgrove, L. Gagnon, Lse Auger, M. Gagnon et G. Breton. Du lun. au er., de 9 h 30 à 18 h; jeu., ven.. de 9 h 30 à 21' h; sa., de 9 h 30 à 17 h. Galere Treze (3772, Sant-Dens) Pentures et dessns de Bernard Gaoy, Mchel Lagacé. Isabelle Leduc, Franche Sonn, Rchard-Max Treblay, Chrstane Ansley, Rchard Lanctot, Marc Leduc, Suzello Levasseur el Arthur Mnk. Sa., d., de 1? h à 18 h. Galere Waddngton & Gorce (1504, Sherbrooke o.) Artstes de la galere. Jusqu'au 18 janver. Gulde canadenne des éters d'art du Québec (2025, Peel) Tapsseres de Pangrrtung. Jusqu'au 31 déc. Gulde graphque (9, Sant-Paul o.) Oeuvres de Jeannne Leroux-Gullaue, Mrelle Morency-Lay, Lyne Basten et Rchard Lacrox. Jusqu'au 31 déc. nteracton (3575, av. du Parc) Exposton «Forat». Du er. au d., de 12 h 30 à 17 h. Jusqu'au 12 janver. La Galere (1256. Sant-Matheu) Mnatures de Fernand Tounn. Jusqu'à ar. Oeuvres fguratves et abstrates de pen'.res canadens. Jusqu'au 31 janver Mason d'art Sant-Laurent Inc. (916, boul. Décane) Petts foras et sculptures. D., de 13 h à 1 7 h; ar., er., de 10 h à 18 h; jeu., ven., de 10 h à 19 h; sa., de 10 h à 17 h. Jusqu au 31 déc. Mchel Tétreault Art conteporan (4260, Sant-Dens) Pentures de Jacques Payette et sculptures de Danel Couvreur. Jusqu'au 12 janver. Place des arts (Hall d'entrée de la Salle Wlfrd-Pelleter) Estapes extrates d'ajbus d'art canaden. Jusqu au 12 janver. drecton de M. Davd Woolf, ans que le ercred, à 19 h 30. L'entrée est gratu- ' te, as on exge une tenue sognée. Rensegneents copléentares : DIVERS Cette année, pour la preère fos durant la pérooe des fêtes, le Fort Chably sera ouvert au grand'publc. Il y a une exposton sur les heures de glore du fort Chably, la ve du soldat, le développeent de la segneure de Chably. Il y a égaleent une exposton spécale sur la trate des fourrures. Le publc y est accuell les 22, , 27, 28 et 29 décebre, de 10 h à 17 h. Il y. aura des projectons de fls pour les enfants, è 14 h, les 22, 27, 28 et 29 décebre. Une exposton rétrospectve de pentures, gravures et batks de Jeannette Wales Roback est présentée à la bblothèque Fraser-Hckson, 4 855, avenue Kensngton, du 23 décebre au 12 janvers Rensegneents copléentares: La Socété canadenne de la Crox- Rouge est à la recherche de onteurs bénévoles pour ensegner des cours de secourse d'urgence et de secourse généra. Cette deande s'adresse aux nfrères et nfrers ans qu'à tous les professonnels de la santé. La Crox- Rouge offre aux canddats une foraton. de sx jours, les 22 et 23 janver, ans que les 5,6,19 et 20 févrer. Rensegneents copléentares : Myra Beauchap ou Ncole Dare, , poste 287. Les ancens et ancennes élèves qu ont fréquenté l'insttut ou école Nazareth et Louls-Erallle jusqu'en 1980 nclusveent sont Invtés à partcper à un conventu qu aura leu les 18,17 et 18 a Rensegneents copléentares : Claude Châtelan ou (sans fras) Les artste et artsans ntéressés è exposer leurs oeuvres à la succursale Claude-Henr-Grgnon de la Bblothèque uncpale de Longueul à partr du os de janver prochan sont nvtés à deander un forulare d'nscrpton : SANDRINE BONNAIRE dans un fl de AGNES VARDA ± SANS TOIT NI LOI Le PARISIEN MM 480 '.T f.vrï MIM 0 M6 LION D'OR VENISE 85 G 1 1:25-3:30-5:30-7:35^9:40-Sa Derner Spect 11:40 MACHA MERIL / STÉPHANE FREISS VIVÏF Ï

11 LA PRESSE, MONTREAL, SAMEDI 28 DÉCEMBRE 1985 " 8 ^? E L U M F, L M D U N E - ÏNVEKTION AUDACIEUSE. DES CONCEPTS STYLISÉS À VM^.VL** ** ***** DE PEAU. SOM DEROULEMENT. NE LE MANQUEZ PAS.» _. F»x R d, NEW YORK POST «f a aé. La dansa act brllaent exécute*. WOWU Jou Slag,!. GOOD MORNING AMERICA BAHYSHNIKOV HINES A TAYLOR HAGKFDRORLM WHITE NIGHTS " AY YOU BAY M[" U M I U T I L v n %fwl COUJNS.» MARILYN MÂffnN PIAZA A U X IS NIHON: du 20 au 24 dcobrs: 1 CO, :30, 10:00; du 23 dec. ou 5 anv. 1:13, 4:15, 7 15, 9:45. (r»pré«ntallon pacule v*n. at lorn, à 11:55 p n,.). SQUARE 0CCARIE. 1:30, 4:15, 7:15, 9:50. BONAV1N- TUR: 1:30. 4:15, 7:00, 9:30 (plus saod u I 1:55 p..). BROSSARD: 4:1 5, 7:00, 9:30. ASTRE: 1:00, 3:30, 6:00, 8.30, 11:00. PLAZA ALEXIS NIHON NIVEAU DU METRO ATWATEII AUCUN LAISSEZ-PASSER ACCEPTÉ POUR CE FILM SQUARE DECARIE ONAVENTURE DECARIE. SUD DE JEAN-TALON PLACE BONAVENTURE SHERBROOKE MAIL CHAMPLAIN S T LÉONARD LACORDAIRE CINEMA CAPITOL 4L \ La carte perdue. Le veux phare. Les cavernes secrètes. Les pèges aléfques. WÊ Le trésor caché. Et... le Cnoque. Prenez part à l'aventure. une présentaton spécale de STEVEN SPIEEBERC. S H A O I O prnuï sor présentent «M SU MO soones En verson françase Un fl de RICHARD DONNER "t STEVEN SPIELBERG S "'TCHRIS COLUMBUS M :::DAVF.GRUSIN 'ISTEVENSPIELBERG FRANK MARSHALL KATHLEEN KENNEDY '' RICHARD DONNER HARVEY BERNHARO " RICHARD DONNER BERRI: 10:15, 12:45, 3:15, 7:00, 9:30. ODÉON-LAVAL ET LONGUEUIL: 2:30, 5:00, 7:30, 10:00. ASTRE: 1:00, 3:20, 5:30, 7:40, 9:30. PARADIS: 1:00, 3:10, 5:20, 7:30, 9:40. BERRI ASTRE PARADIS M WEMWBMSÊÊÊ MMSM ST DEMIS STE CATHERINE CENTRE 2000 BOUU ST-MARTIH 6B PLACE LONGUEUIL ' ST LEONARD LACORDAIRE RUE HOCHELAGA fe lj«a r ota : r IMS «;^> :T ' SI J ' n. H. ' ^-.-f nr: : : Gene Hackan AnnMargret Ellen Burstyn Ay Madgan Ally Sheedy AND Bran Dennehy DES ME1LLEUBS. ANNEE! 1K E S C A L I E R C JEAN-CHAR ls TACCHELLA COIN DE MAISONNEUVE :30, 3:30, 5:3 7:30, 9:30. «Pour #» gfe ne vous sufrva Pa e vor u/c d f h C r5, w o r B A S E D ON A T R U E S T O R Y. ROBERT REDFORD MERYL STREEP "\A..1<4K(> OUT ^SYDNEY POLLACK Fl OFAFRKA.ut ' c> n y : - r<. «1ST a ec Matnées dans tous nos cnéas du 20 décebn au 5 janver! Bfl! N DE MAISONNEUVE UNIVERSITE wffî Tous les jours: 2:00.5:00.8:00^-^1 CINEVIDEO HÉ 4HBM 7/ d* Jj lésa -.r< IMS..u n.'k M.' j >.;.(. '» *>:< «V f 6! v\yj t*>3 nsv6. lv'l EXECUTIVE PHOOUCCn A Bud Yorkn Fl TWce In A Lfete MUXPV WK1TTF.UBY * **ROOuCtDANDDIRECTEDB v Davd Salven Pat Metheny Coln Welland Bud Yorkn Dès le 25 décebre! Fn POLBYSTEREO].0196» fnoyo'tuncortxmny PLAZA ALEXIS NIHON NIVEAU DU METRO ATWATER RLl r.asrn IN CANADA rhroih.tl TAN-CANAOIAN FILM HISTKIVr IORS ^ Du 25 décebre au 5 janver: 1 s 3 0 ' 3 s * 5 / 7:30, 9:30. MATOU un I : JEAN BEAUOIN fefornhf o,. YVES 8EAUCHEMIN. :. VIVAFILM U/ A Le Léopard MONTRÉAL ROYAL PAPINEAU 521 «LE MEILLEUR FILM DE DANSE, MAIS EN OUTRE LA MEILLEURE COMEDIE MUSICALE QUE L'ON AIT PU APPLAUDIR DEPUIS MAINTES ANNÉES!» Clve Barnes, NEW YORK POST A MIRAGE Pr<Kuct<>n "OIT OF AFRICA"..ûKLAUS MARIA BRANDAUER TERRY CLKX KIM JORGENSKN JUDITH THL'RMAjN,,,ANNA CATAI.DI K)IL\ BARRY ïkurt LUEDTKE SYDNEY POLLACK BasaTuTttehouk'tluof \fra: Stu^»fùV(^s"an(hlrlUTsfrn.\fr«"hlsk> -Luk Idnon Thrljfeof Sundlrr'ln >»lththrnun -Slnx-»ll Sorak'byLd Trwbnskl nnjouypggl* - [Soundnckv^UhWuWHIInnrUsnd^^rt I A UNIVERSAL PMurv. MSfUCtTD»*y*l 1 ^ j-1 ; 1 r-r- ' -. y* ~ AUCUN LAISSEZ-PASSER ACCEPTÉ POUR CE FILM PLAZA ALEXIS-NIHON: 1:00, 4:00, 7:00, 9:45. PLAZA ALEXIS NIHON SQUARE OECARIE NIVEAU OU METRO ATWATER DECARIE. SUO DE JEAN-TALON wl>.-.c. b' ono r.o UB)0 I,2 at I er n. /Olfl r> H» l îr a :3t < \f :.O.!'>» «;t.0. r! f,oe t,c I Or.'<. W.f -.Of.' î.of. -> MICHAEL DOUGLAS I IS GREAT AS ZACH. ; -GoryF(onk)n.KC8S-TV I THE MOST EXCITING S MOVIE OF THE YEAR: -Jconnolaç^te)d.VWBC 5 "YOU MUST SEE IT. ONE OF THE 5 YEAR'S BEST." - Jeffrey Lyrs. SNEAK PPEVIEWS, INN ^ ^ œ ^ ^ s î s r ^ s - - "... » F Ï L S 7 - F r Présenté en 7:00, 9:15 VIA CHATEAU CHAMPLAIN AUCUN LAISSEZ-PASSER ACCEPTÉ POUR CI FILM j " IIII'IVBI' 1! t/ lla^l'b'w'n urn llwnw! ««^MIIIMM IIBIMMI 2001 UNIVERSITE.COIN OE MAISONNEUVE X-

12 C 12 LA PRESSE, MONTRÉAL, SAMEDI 28 DÉCEMBRE 1985 AGNÈS VARDA «Un qu SUITE DE C 1 qu accepte les ltes de la connassance qu'on a des autres, et les ltes êe de la copréhenson. Il y a une lte à l'avance que l'on peut fare vers quelqu'un qu ne veut pas counquer. Tout le fl est fat de cette avance vers Mona. Et auss de reculs, parce qu'elle dégoûte, qu'elle est nsupportable, qu'elle parle al...» personnage SERGE DUSSAULT La Mona de Sans tot n lo est une vagabonde, ervelleuseent ncarnée par Sandrne Bonnare, qu'on trouve orte de frod, un atn d'hver. Personne ne réclae son corps. Qu état-elle? D'où venat-elle? Ceux qu l'ont crosée un jour ou l'autre, répondent. Chacun selon ses préjugés. «Un journalste a écrt : Mona. c'est un corps étranger qu ne peut pas s'nsérer ds le tssu socal. J'ae ben ce! forule presque bologque. Ce que je raconte, c'est une errance, sans but. sans otvaton, sans fantase.» Au générque de votre fl, vous avez s : cnécrt par Agnè Varda. Ça e parat une volonté d'affrer une concepton partculère du cnéa. «J'essae d'échapper à ces notons qu'on appelle scénaro et se en scène. Scénaro est un ot qu s'apparente à l'écrture lttérare, et se en scène, à la se en place théâtrale. Coe 'échappe» s nous n'avons pas au cnéa été capables de trouver des codes pour parler de notre éter. Un scénaro, c'est une espèce de plasantere... l ne vous donne pas du tout ce qu'est le fl : n la plastque, n le rythe, n le chox des objectfs, n la drecton d'acteur, n l'éoton, n la luère... On accepte d'un pentre qu'l cherche sa texture, sa pâte... Et au cnéa, on n'a que ce ot scénaro qu 'énerve! Alors, cnécrture ndque que le traval d'écrture flque coence quand je e proène seule dans la capagne, ou que je parle à des paysans, ou que j'a des dées que je note... Quand je fas des photos de repérage... Quand je choss l'équpe, les acteurs, les objectfs, quand je tourne... Le fat de prendre auss des non-professonnels, tout ça fat parte de la cnécrture. Le ontage êe vous pensez ben que c'est o qu fat le ontage sur des fls coe ça en est une parte ntégrante. «Mo je sus une artste cnéaste, je ne sus pas une cnéaste coercale... Il y a 31 ans que je travalle, s vous pensez que je ne sas pas ce que je veux! Non, as! J'a fat on preer long étrage en » Vous avez coencé avant la Nouvelle Vague... «Ben avant! On a dt que j'étas la grand'ère de la Nouvelle Vague!» Grand'ère, on exagérat... «C'est ce qu'on dsat à l'époque. Mon preer fl, je l'a fat avec Phlppe Noret, l avat 23 ans, ça vous dt quelque chose? J'a précédé la Nouvelle Vague dans es éthodes et dans on ndépendance d'esprt par rapport au leu, par rapport aux nores, et par rapport à l'argent. «Certans de es fls ont très ben arché... Cléo de S à 7, le Bonheur, des fls coe ça. L'une chante l'autre pas auss a arché très ben... Mas dsons que ces fls qu apparassent tous les sx ou sept ans dans le coerce ce qu est le cas de Sans tot n lo ne sont qu'une parte de on traval. Je sus coe un pentre qu expose de teps à autre; le reste du teps, je fas des fls courts, des fls docuentares, des fls plus dffcles, qu'on pourrat presque appeler des fls de recherche. Je brcole, je trouve de l'argent à drote à gauche... Je sus très fère de dre que je travalle coe une artste. Jaas la se en route est otvée par l'argent, une star, ou je ne sas pas quo... J'attends toujours, avec ce que je consdère une sorte d'honnêteté, d'être nsprée par quelque chose d'assez fort. Et, pour Sans tot n no, l'dée forte, c'est qu'on eurt de frod aujourd'hu coe au Moyen Age. L'autre dée, c'est : l y a en nous un non qu s'expre plus ou ons. Non qu coence quand les enfants ont un an... Un non prare. J'a agné le cas d'une jeune flle qu état un perpétuel non, qu refusat tout, les élans vers elle, la socété, la consoaton. C'est pas une hppy, c'est pas une contestatare, c'est pas une déologque. Elle dt spleent non. Avec nfantlse. C'est presque une retardée, sur ce plan-là. Et trosèe dée : la saleté. Dans notre onde aseptsé, l y a beaucoup d'ntolérance à la saleté. Quelqu'un qu pue, ça dérange les gens. Donc, ces dées qu 'nspraent voleent ourr de frod, la saleté, une CÈNQI soltude qu est un refus 'ont se en route.» Mas travaller en artste, n'est-ce pas un luxe? «C'est un luxe de tourner onze seanes avec une équpe otvée et de fare ce qu'on veut. Mas l faut vor a quel prx! On est al payé. Je ange quand êe. Il y a toujours un de es fls qu passe à la télé, l y a un drot qu tobe par-c par-là. Mas, pour chaque nouveau fl, le traval que je fas est toujours un nvestsseent-rsque. Ça ne e dérange pas du tout. C'est satsfasant de trouver encore un peu de rsque, un peu d'aventure à être artste. «La lberté que j'a acquse est le prvlège de l'âge. Il fallat un sacré culot pour fare un fl coe la Ponte courte en Mas entre la lberté de o jeu ne cnéaste et la lberté que j'a antenant d'provser, l y a une réserve d'éotons, d'ages, de sentents-fls, d'dées de cnéa, une capacté de fare des ages et des sons, qu font que je n'a plus peur. Je peux travaller sans flet. Quand j'étas jeune, je e dsas : je vas peut-être tober. J'a un bagage éotonnel plus ntéressant qu'avant pour y puser copréhenson, tolérence, agnaton. J'a l'presson d'avor un sac à dos et quelque chose dedans. J'a ce qu'l e faut avec o. Mantenant, je sens beaucoup eux. Et j'a précsé a drecton... un peu coe une tête chercheuse.» Cette drecton, c'est quo? «Dans la contradcton et le chaos où nous vvons, c'est d'essayer de percevor et de transettre des éulons vraes, prares j'allas dre, de survvance, prendre des sujets extrêeent sples, as de les cnécrre, d'une façon que ce sot du cnea conteporan.» Conteporan? «Ce qu est conteporan, je le sens beaucoup chez Godard, je le sens chez Cassavetes auss, cette espèce de chaos qu nous assalle de tous les côtés, tous...» Sandrne Bonnare, dans Sans tot n lo, pourrat effectveent sortr d'un fl de Go- Agnès Varda dard et se retrouver sur la route, errante. «Ah ou! Écrture conteporane, je veux spleent dre : je dos tenr copte de qu je sus, dans le onde où je sus, coent je perços les choses. Je ne sus pas là juste pour raconter l'hstore de Mona.» Que vous ne racontez absoluent pas. d'alleurs... «Vous en avez attrapé quelque chose quand êe?» Ce que je coprends, c'est ce que les gens pensent de Mona, et ce que vous-êe pensez d'elle. «Donc Mona exste par cette projecton de nos agnatons, de nos fantases. Il faut qu'on tourne autour des choses et qu'on les perçove de pluseurs façons à la fos. Parce que nous passons notre teps à lre des journaux, à écouter des rados qu dsent des trucs, que nous passons notre teps à parler à des gens de leux socaux très Photo Mchel Gravel, LA PRESSE dfférents toute la journée... Un êe pett événeent est perçu par tant de gens... Nous soes prs dans ce chaos prsatque. C'est une sncérté pour o de fare ce cnéa-là. C'est pas pour fare chc, pour fare jol.» Vous avez travallé aux États-Uns... «Deux fos tros ans. Ça a arché très ben. En 1981, j'a raené Murs urs, et un fl de fcton qu s'appelle Docunenteur. Et l'autre fos j'avas fat Lon's Love, un long étrage, et deux courts étrages, Oncle Yanco et Black Panthers. J'ae l'aérque, as je n'a pas du tout l'ntenton de 'aércanser. J'a vécu a Hollywood coe je sus.» Le téléphone sonne. Pus la porte. Anges Varda se lève, répond, ouvre, e tend la an... Dans le coulor, je sens que, sans reprendre halene, elle poursut avec un autre la conversaton à pene nterropue. CLAUDE MILLER «Coe des explorateurs» SUITE DE C 1 où on rêve et où l'agnaton galope.» Coent se fat-l qu'un cnéaste dont les deux derners fls appartennent au genre polcer un genre qu avat jus qu'c la faveur du publc fasse tout à coup un fl sur l'adolescence, sujet casse-gueule par excellence? LUC PERREAULT Claude Mller prétend que le thèe de l'adolescence court en flgrane dans pluseurs de ses fls. Il état au coeur êe de son preer, La Melleure façon de archer, un fl sur l'adolescence vue du pont de vue des garçons. Dans Garde à vue et Mortelle randonnée, les hstores d'enfance et d'adolescence avaent égaleent leur place. On se souvent d'adjan dans ce derner fl en personnage coplèteent hanté par son adolescence. «J'ae ben parler de ce que je connas as j'ae encore plus parler de ce que je ne connas pas. Des fos, on se sent, nous les cnéastes, un peu coe des explorateurs. On chost sur la carte un pays un peu nconnu et on se dt : c'est ça que je vas aller vor. Les choses que je trouve ystéreuses, que je trouve étranges, que je trouve troublantes, c'est ça que j'a enve de fler. L'Effrontée, je sas que c'est venu de là, quelque chose qu e fascne. Les fees en général, les adolescentes en partculer, c'est quelque chose qu est telleent dfférent de nous, les hoes, que ça 'ntéresse d'aller vor.» Il 'explque en quo sa Charlotte n'est pas une ythoane, as qu'elle pourrat le devenr s elle contnuat à entretenr les êe rêves à vngt ans, ce qu, selon lu, est peu probable. C'est plutôt une jeune flle qu cherche à se donner de l'portance, à se forger une dentté ben à elle. En scrutant attentveent ses personnages prncpaux, d'un fl à l'autre, on arrve à se deander s'ls ne présentent pas une êe constante, sot celle d'ndvdus qu coe Charlotte prennent leurs désrs pour des réaltés. «S vous ne e l'avez pas dt, je vous l'aurat dt. avoue Mller. C'est vra, j'ae ben les personnages avdes, désrants, en eut de désr. Dans un fl qu est le ons connu de o, le deuxèe, et qu s'nttulat Dtes -lu que je l'ae, Depardeu se condusat coe Charlotte, c'est-f-dre coe v4n adulte ature. Je dsas qu'l état un obsède sentental coe on dt un obsédé sexuel. II se condusat dans les affares sententales coe un enfant. Et je e rappelle avec Gérard, c'état notre lgne de condute pour le jeu. pour le traval, je dsas : l faut que tu joues coe s tu étas un enfant qu veut un jouet, avec le êe égoïse, avec le êe jusqu'au-boutse.» Des nfluences Parce qu'l a vu énoréent de fls durant sa jeunesse, l aurat du al aujourd'hu à dentfer un cnéaste en partculer qu l'aurat nfluencé. Cec dt, l trouve évdente pour L'Effrontée l'nfluence de Truffaut. Depus vngt ans, la ve de cet ancen assstant de Godard et de Truffaut se confond avec le cnéa. Il a grav un à un les échelons enant à la réalsaton. En tant que réalsateur, l tourne sans précptaton. Il en est à son cnquèe fl en dx ans. Il dt qu'l ae prendre le teps de chosr ses sujets. Ce son, cette parcone ont fat de lu un des cnéastes les plus personnels de sa génératon, un auteur qu possède une grffe ben à lu. N'aurat-l pas coe Truffaut le goût de raconter sa ve au cnéa? «Qu'est-ce que je peux raconter sur o? répond-l presque surprs de la queston. J'a été étudant et pus après, j'a fat du cnéa. Je ne vos pas très ben ce que je peux raconter sur o, en tout cas sur le plan des fats Sur le plan ntéreur, on et toujours sa sensblté et ce qu'on ressent, êe s c'est caché et asqué. Mas, je n'a pas enve de raconter a ve parce que a ve, c'est le cnéa. J'a toujours voulu fare du cnéa, je fas du cnéa et je n'a pas enve de l'are un fl sur le cnéa, enfn pas pour le oent.» Il dt prendre un son jaloux à raconter des hstores qu «entrent dans une enveloppe budgétare qu évte de fare perdre de l'argent» à ses producteurs. Entre deux longs étrages personnels, l tourne des coercaux. Il consdère d'alleurs que c'est là son vértable éter. S une chose a pu l'attrer au cnéa, c'est peut-être la perspectve de drger des vedettes. Il adore ça. «C'est on enfance, dt-l. La preère fos que j'allas au cnéa quand j'étas pett, j'étas fascné par tous ces gens-là et c'est un peu la réalsaton d'un réve de gosse de tourner avec des vedettes.» Fnaleent, quand je lu deande quel est le oent dans son éter qu le touche le plus, l confesse : «Il y a quelque chose de agnfque dans le cnéa, c'est l'ncarnaton. Ce qu est beau, c'est quand l y a ce racle qu fat que vous avez ben chos l'acteur ou l'actrce. C'est quand ce que vous avez écrt prend corps. Parfos, à ce oent-là, les acteurs ou les actrces ou la pette Charlotte vous font des cadeaux et ça, c'est une grande joe de cnéaste. S je n'étas qu'écrvan, ça e anquerat beaucoup.» Claude Mller L'EFFRONTÉE Le secret de Claude Mller F"1 Tous les fls sur l'adoles- cence pourraent se résuer en quelques ots : la ve est oche, ren ne se passe. L'Effrontée de Claude Mller ne fat pas excepton à cette règle. Coent explquer alors la vertu agque de cette hstore qu vous ebarque et qu vous transporte dans un leu et dans un teps hors de l'ordnare? Quel est donc le secret de Claude Mller? Dans ce fl, 11 y a d'abord une présence, celle d'une nouvelle venue : Charlotte Gansbourg. Elle ne vent pas de nulle part. C'est la flle de Serge Gansbourg et de Jane Brkn. Cette dernère, e confat Claude Mller, vent d'une falle célèbre de coédens anglas. La pette Charlotte qu vent d'avor 14 ans a donc, coe on dt, de qu tenr. Devant la caéra, elle ne joue pas as se contente tout spleent d'être elle-êe, adrableent ben drgée, l faut ben le reconnaître par Mller. S l'hstore que ce derner a écrte avec sa fee Anne, Luc Béraud et Bernard Stora possède tous les caractères de la fcton, l'autre hstore, souterrane, cette fos, Intéreure, Charlotte Gansbourg pourrat être celle de Charlotte Gansbourg ou de toutes les adolescentes du êe âge. Charlotte est une fllette de 13 ans qu est en tran de se étaorphoser en jeune flle. Les éotons d'adulte qu'elle coence à éprouver lu parassent à l'étrot dans son corps d'enfant. Pas étonnant que ces éotons fassent craquer sa velle carapace. Coent réagt une enfant qu n'a pas encore tout à fat asslé ce qu se passe en elle? Elle cherche tout spleent à s'évader et se «^ Lu.',*-*"* h Photo Real St-Jeon, LA PRESSE et à ruer dans les brancards. Elle crtque son entourage, trouve sa ason oche, s'engueule. Autour d'elle, son père et la bonne Leone ne s'en foralsent pas trop: c'est l'âge ngrat. Au oent où débutent les vacances d'été, l'unvers faler de Charlotte bascule. On la vot s'ntéresser à un ouvrer, ncapable de sasr l'attrance que ce derner exerce sur elle. La pette panste Cara Bowan qu a le êe âge qu'elle ncarne la jeune flle déale qu'elle aerat être. Ah! pouvor s'enfur avec Clara Bowan... Ce sujet plutôt nce, Claude Mller l'a fnaleent traté avec énoréent de sensblté. II y a plen de fnesses dans ce personnage de Charlotte, une délcatesse rare dans l'expresson des sentents. Ses dalogues coulent avec grâce et naturel. Mas II y a surtout Charlotte Gansboug. Il faut la découvrr dans ce oent absoluent unque : l'adolescente tel qu'en elle-êe le cnéa la change. L.P. L'EFFRONTÉE, de Claud* M»V, au Berr 3. Margaret Avery dans «The Color Purple» THE COLOR PURPLE Deux soeurs, nores, courent dans les prés au leu des fleurs sauvages. Elles claent à l'unvers leur joe. Hélas, ce bonheur sera de courte durée. Celle, l'a née, dot épouser un paysan rus tre qu en fat son esclave. Et quelle brute! Les lettres de Net te à Celle lu seront dssulées pendant des années. Mas, un jour, l'esclave se lbère de ses chaînes. Et c'est à nouveau la joe. On sent l'écho des Deux or phelnes ( Orphans of the Stor ) de Grffth dans ce élodrae suble sgné Steven Spelberg Le réalsateur de E.T. n'a pas crant de soulgner à double trat les sentents vécus par ses per sonnages. Mas l drge ses coédens de an de aître. A vor à tout prx. A CHORUS LINE On onte un show sur Broadway.;. Les jeunes danseurs se présentent nobreux pour passer une audton. Mas les élus seront peu;! nobreux. L'arrvée de la dcr->nère heure s'accroche. Ce rôle, ' elle y tent. C'est l'ex-aîtresse du chrorégraphe qu, lu, ne veut 1, ren savor d'elle... Rchard Attenborough a s en scène ce suc- ' B ces de Broadway avec applca- ton as sans grande nventon.! S On regrette All that jazz de Bob; ; Fosse. ASTÉRIX ET LA SURPRISE DE' I CÉSAR ; : Tragcox et sa fancée Falala ; vennent d'être enlevés par un - soldat de César un peu trop zélé, coplèteent gnorant des oeurs de ces Irréductbles Gaulos. Qu'à cela ne Uenne! Astérx et Obélx sont délégués pour les raener sans et saufs. Pour ce fare, ls devront se fare légonnares et êe gladateurs. J'a éprouvé des sueurs frodes quand la gourde renferant la célèbre poton agque s'est se à crculer à travers les nobreux canaux du systèe d'égoût des Roans. Heureuseent, Idéfx velle au gran! Ce fl d'anaton qu cobne deux aventures d'astérx Astérx gladateur et Astérx légonnare est réalsé avec un son partculer. Pour les enfants : deux heures de plasr assurdes., «L.P.

13 LA PRESSE, MONTRÉAL, SAMEDI 28 DÉCEMBRE 1985 C 13 r»» t 'M CINÉMAS ClNEPLEX OOEON 7l état toujours en retard à l'école... Il n'état jaas à l'heure pour son dîner... Pus, un jour, l fut totaleent hors de son teps. ^ LE CADEAU IDÉAL POUR TOUTE OCCASION STEVEN SPIELBERG IM. Il CADEAU PARFAIT POUR ls CINEPHILES DE TOUT AOEI su faj 0 M I ALLEZ VOIR CE FILM! FAITES-VOUS UN GRAND PLAISIR! 9 sur 10 Tout près de la perfecton\99-^ Rchard Gay (BON DIMANCHE) \ *"5FUTUM Un H De ROBERT ZEMECKIS fon Irançat d«back TO THE FUTURE F " ce fl au rythe enlevant est une vértable bouffée d'ar fras." -Marcel Jean (LE DEVOIR) " l provoque le rre parce qu'au fond, ce sont parfos les choses les plus sples qu deeurent les plus drôles." -Perre Leroux (JOURNAL DE MTL) Tous les acteurs sont égaleent bons, Justes, drôles, et fnaleent attachants." -Francne Crald (MTL-EXPRESS) CHAMPLAIN: 12:00, 2:15, 4:30, 7:00, 9:05 (plus ven. et so. à 11:45 p..) JEAN-TALON: 12:00, 2:25, 4:50, 7:15, 9:40. ODÉON- LAVAL ET LONGUEUIL: 2:00, 4:30, 7:00, 9:25, 11:30. VERDUN: 12:10, 2:30, 4:50, 7:10, 9:30. PARADIS: 1:20, 3:30, 5:40, 7:50, 10:00. (Dolby aux Parads, Maska et Rox) Plus: le court étrage «DOUBLE VIE» réalsé par André Leduc Produt par l'offce natonal du fl du Canada et Spectel Vdéo - Chansons de Rchard Ségun CHAMPLAIN JEAN-TALON STWATHERINÉ PAPINEAU RUES A L'EST DE PIE-IX WELLINGTON ODEON -LAVAL \& LONGUEUIL CENTRE 2000 SOUL ST MARTIN PLACE LONGUEUIL PARADIS VERDUN MASKA CHATEAUGUAY j 1 ST-JÉROME RUE HOCHELAEA CINEMA' CHATEAUGUAY CINEMA REX Auss: Cnéa 1 à Jolofto, Studo 35 à St- Jean, Ro à Soro, Belvédère à Sher brooko, Pars 6 Valleyfeld. M PRIMA FILM PRÉSENTE ROLAND CIRAUD - MICHEL BOUJENAH - ANDRÉ DUSSOLIER le NOUVEAU fl de Colne serreau «Dans le style du ystère, c'est un classque.» Bruce Krkland. TORONTO SUN» présentent «Un gagnant de l'écran.» Bruce Baly, «THE GAZETTE» Quel cre nqualfable a-t-on cos derrère la fenêtre du trosèe? Seule Agnes le sat. à M dstrbué par LES FILMS SMC OU LES AVENTURES DE 3 PLAYBOYS ET LEUR BÉBÉ h BERRIt 6:00, 8:10, 10:15. ASTRE: 8:00 et 10:00. BERRI ASTRE ST DENIS - STE-CATHERINE ST-LÉONABD LACORDAIRE Et le Dr Martha Lvngston est la seule personne qu pusse éclarcr le ystère. Vfare-I.aùre RHYRË présente CHARLOTTE 1 GAINSBOURG G fll I VISA (AttU 1 Feffrontee ILwJI 1:00, 3:00, 5:00, 7:00, 9:00 8T0ENIS - JAARY , 3 SI; un fl de CLAUDE MILLER Une sélecton du "CLUB DES GRANDES PREMIÈRES" CIITÎSI28 orofl-sor C&&Itû J RADIO AM VtWO -W **T* V^-^Vl'«r««Vf*4K La légende devent réalté! G //a U n oracle Claude Mller a réuss un fl absoluent agque - Mchel Braudeau (LE MONDE) Le fl est une pure ervelle. Il est fordable. - Franços Forester (L'EXPRESS) "L'effrontée", est le plus jol fl sur le passage de l'enfance à l'adolescence, qu at jaas été fat. Monque Pantel En Verson Françase BERRI: 10:00, 12:30, 3:00, 5:20, 7:40, 9:95. BROSSARD: 10:00, 12:15, 2:30, 4:45, 7:00, 9:15. DAUPHIN: 12:00, 2:15, 4:30, 7:00, 9:15. MONTRÉAL: 1 2:35, 2:55, 5:15, 7:35, 9: décebre et 1er janver: 12:35, 2:55, 5:15, 7:35. LTH & BERRI IT-KMt - ITE-CATNfMNE « LE DAUPHIN BROSSARD MONTREAL AUBIEN PRÈS D'IIEAVILLE MAIL CMAUPLAIN MT ROYAL PAP1NEAU A-ï avec BERNADETTE LAFONT JEAN-CLAUDE BRIALY scenaro <l»> Cl Al 1)1 MUTER IIC HI RAI I) BERNARD MORA ANNIE Ml 1ER II,... prdw..», I.VI\ >..1,.,.,..,, I, pknl I» lmlml.ll I I H \ < IN n...lu-...»m l'itwl, n.nv ll «s \: flijmji W \ I n 11\ III M«.! ,!,.< M fmimmi «l M M I II Kl II' r V

14 C 1* LA PRESSE, MONTRÉAL, SAMEDI 28 DECEMBRE 1985 Une aventure ^KNTE adaptée des albus: "ASTÉRIX LÉGIONNAIRE" et "ASTÉRIX GLADIATEUR" "Au Festval des Rs "RADRE NUESTRO "Une coéde nore... du Monde de Montréal, connaîtra certaneent un très beau fl... PADRE NUESTRO a un grand succès de plen d'un huour trophé devant une salle. Le spectateur rafraîchssant..." salle folle de joe, Québécos y trouvera - ^ r & c rave de vor le clergé de bons oents êlé à des aventures coques et l'occason "On rt beaucoup, auss sententales d'une étonnante d'un rre saneent que scabreuses..." réflexon..." sacrlège..." - Clare Devaeux, LE MONDE - Paule La Roche, LE DROIT D'OTTAWA - Claude Beyle. LAVANT-SCÈNE PADRE NUESTRO VERSION FRANÇAISE 14 ANS MHCAI* ^ une présentaton de «rnr» ^ae - u^n^.,. : ACTION ^ CLUB MED SERVICE DE PROMOTION ET DE PUBLICITE MONTRÉAL INC. CENTRE DE TECHNIQUE ET DE MATÉRIEL EDUCATIF BERRI: 10:00, 12:00, 2:00, 4:00 et 9:45, 1 1:45, 1:45, 3:45. C R E M A Z I E : 9:45, 1 1 : 3 5. M E R C I E R, LONGUEUIL, O D É O N - L A V A L : 10:00, 12:00. C A R T I E R - L A V A L : 10:00, 1 1:50. BROSSARD: 1 0 : 1 5, 1 2 : 1 5, 2 : 1 5. A S T R E : 1:00, 2:45, 4:30, 6:1 5. BERRI 6^ LONGUEUIL CREMAZIE" BROSSARO OOÉON MERCIER STOEWS 8TE CATHERINE 2(8-2 IIS ST-0ENI8 CREMAZIE STE-CATHEHIME - PIE-IX BOUL. DES LAURENTIDES PLACE LONGUEUIL LAVAL CARTIEfUAVAL ASTRE //GRAND \J M PRIX \\ M DES AMÉRIQUES ' M FESTIVAL V DES FILMS SkDU MONDE.» I» MONTRÉAL Avec FERNANDO REY, FRANCISCO RABAL, VICTORIA ABRIL SjSc LE DAUPHIN B J / ^ = 1 BEAUBIEN PRÈS DTBERVILLE :00, 3:00, 5:00, 7:30, 9:30. MAIL CHAM PLAIN ÇENTHE 2000 BOUL. ST MARTIN S"! LEONARD. B480 LACORDAIRE l^è U UN FILM AMUSANT ET ORIGINAL QUI SAURA SÉDUIRE UN PUBLIC AVIDE D'HISTOIRES FANTASTIQUES." Martn Sth, Journal de Montréal "UN SPECTACLE DE PREMIÈRE CLASSE AUSSI BON QUE LA GUERRE DES TUQUES'." Bruce Baley. Lu Galette "OPÉRATION BEURRE DE PINOTTES' CHARME PETITS ET GRANDS." Journal de Montréal VISA «NIRAl ROCK OEMERS PRÉSENTE CONTES POUR TOUS tf2 ; Y R/ A VT I 0 N M.. CINEMAS ClNEPLEX ODEON Ma1nées^^ dans tous nos cnéas du 20 décebre au 5 janver! ROCKY n * PRODUCTEUR EXÉCUTIF ROCK OEMERS PRODUCTEURS ROCK DEMERS ET NICOLE ROBERT PRODUCTEUR DÉLÈGUE ET PREMIER ASSISTANT JIM KAUFMAN IMAGES THOMAS VAMOS MONTAGE JEAN GUY MONTPETIT DIRECTION ARTISTIQUE VIANNEY GAUTHIER COSTUMES HUGUETTE GAGNE MUSIQUE LEWIS FUREY ENCOlMMat«KU«^^<wS KJp (/ OSTBBUTlON CANADA CINÉMA PLUS fr> KAÇ>^73 BERRI: 9:45, 1 1 : 5 0, 1:55, 4:00, 6:00, 8:10, 1 0 : 1 0. ODÉON-LAVAL, L O N G U E U I L : , 1 2 l l 3. B R O S S A R D : 10:00, 1 1 : 5 0 M O N T R É A L : 12:00, 2:00, P A R A D I S : 1 loo, 2:55, 4:40, 625, 8 : 1 0, 1 0 : 0 0 BERRI OOEON LAVAL ST DENIS Sff CATHERINE CENTRE 2000 BOUL. SI-MARTIN MAIL CHAMPIAII PLACE LONGUEUIL PARADIS BROSSARD Icbv LONGUEUIL MASKA 1 SHERBROOKE!TROIS RIVIERES 1564 MT ROYAL P A PINE AU C21S. BUE HOCHE LAO A 3S S T-HYACINTHE CINEMA BELVEDERE CINEMA FLEUR DE LYS À QUÉBEC CEST ^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^ LOEWS [_0 Concorde L'HÔTEL SUR LA GRANDE ALLÉE.... jj as I h 1 fît "ROCKY IV" ROBERT CHARTOFF - IRWIN WINKLER..":.';.. SYLVESTER STALLONE. T ALIA SHIRE. BURT YOUNG. CARL WEATHERS BRIGITTE NIELSEN DOLPH LUNDGREN**. E V I N C E D COLA BILL BUTLER : JAMES 0. BRUBAKER et ARTHUR CHOBANIAN IRWIN WINKLER el ROBERT CHARTOFF. ^.. lflr D' SYLVESTER STALLONE I n - - * M* y-^f^ 4u*t< l ^&Su^. CO Crèexl* C H A M P L A I N : 1:05, 3:1 5, 5:00, 7:1 5, 9:25. (plu ven. et sa. à 1 1 : 3 0 p..). C R É M A Z 1 E : 2:00, 3t50, 350, 7t50. 9:50. M E R C I E R : 2KM), 4:00, 6:00, 7:55, 9:50. C A R T I E R - I A V A L : 2:00, 3:50, 5« , 9:30. B R O S S A R D : 1:45, 3:45, 3:45, 7:45, 945. A S T R E : 1:1 5, 3:10, 5:00, 7:00, 9:00, 1 1 : 0 0. ftr^surd,,v CHAMPLAIN STE CATHERINE - PAPINEAU IT DENIS CREMAZIE J8B-4210 MERCIER CARIIER-LAVAL BROSSARD Cwltor) STE-CATHERINE - PIE-IX BOUL. DES LAURENTIOES MAIL CHAMPLAIN ASTRE MASCUUCHE DORION CHATEAUGUAY ST LEONARD LACOROAIRE ; BOUL MASCOUCHE NABWOOO CINEMA CHATEAIIGUAY EN TOUTE MAGIE! MAINTENANT JUSQU'AU CENTRE-VILLE DE QUÉBEC aoul, Captol 6 St- J.on.1 Pl.ur d. ly *

15 1 LA PRESSE, MONTREAL, SAMEDI 28 DÉCEMBRE 1985 C 15*, 0 Télé : une année fertle en événeents Il y a deux façons de fare une rétrospectve de l'année 1985 dans le doane de la télévson. D'un côté, les ages qu sont restées gravées dans notre tête: le duo arch-sexy Tna Turner-Mck Jagger lors du Lve Ad de jullet derner, les grands yeux nquets de Gnette Renb dans son Supersta de la déesure, le nouveau Joseph-Arthur dans Le Teps d'une pax, Albert Mllare dans la trade du nez de Cyrano. Par alleurs, des ages qu'on n'a pas vues, as des événeents qu vont changer profondéent notre paysage télévsuel au cours des années qu vennent. D'abord, l'octro, en septebre derner, d'un nouveau canal francophone à Jean Poulot, proprétare de l'epre CFCF. Le canal Quatre Sasons sera a l'antenne en septebre prochan. Un canal à vocaton très ontréalase, qu dffusera notaent un téléjournal d'une heure en début de sorée, style Puse du canal 12. Les Montréalas, qu ne sont pas gâtés en nouvelles locales, Rado-Canada et Télé-Métropole présentant des téléjournaux de 18 h qu ne durent que 30 nutes, se jetteront-ls sur le canal 35? Autre nouvelle portante: l'achat, par Power Corporaton, du canal 10, quelques jours après l'octro de la nouvelle lcence de télévson francophone. On gnore tout encore des ntentons de Power, pusque sa deande vent tout juste de parvenr au Consel de la radodffuson et des télécouncatons canadennes (CRTC) et qu'elle ne sera rendue publque que dans quelques seanes. Du côté de Rado-Canada, 1985 a vu pluseurs changeents portants à la drecton des prograes. Robert Roy est devenu drecteur du réseau franças de télévson, c'est-àdre nuéro 2 à Montréal après le vce-présdent Perre DesRoches. Une autre preère cette année: une fee, Andréanne Bournlval, a été noée a la drecton des prograes, pour s'occuper des relatons avec les producteurs prvés. De l'excellent ou édocre Du côté des éssons à l'écran, le calbre va de l'excellent ( l n'y a pas foule au soet) au nable. Les sondages confrent que les Québécos préfèrent encore les téléroans. Le Teps d'une pax, sous à de nobreux avatars à la sute de la ort de Perre Dufresne, est revenu à l'écran en octobre en épsodes d'une heure et a trophé, êe s Jean Besré n'est pas encore parvenu à vraent replacer Perre Dufresne dans le rôle de Joseph-Arthur Lavoe. Cette saga du Québec de l'entre deux guerres a non seuleent réuss à devenr une sorte de Roots québécos, as volà qu'elle a fat découvrr la régon de Charlevox aux tourstes du reste du Québec. Toujours dans l'excellent, La Un pentre paresseux? Le pentre franças Gll adet sa paresse. Il n'ae pas pendre rapdeent. En vérté, l n'ae pas pendre du tout. Il fat plutôt appel à des escargots, préalableent trepés dans des atères colorantes, pour copléter ses oeuvres. À l'arrère-plan, des tableaux procédant de cette technque génale... Bonne aventure est devenu «LE» téléroan dont on ne veut pas rater un épsode: les fees qu'l présente sont sujettes aux êes aléas que les téléspectatrces. Et avec son sens du suspense, Lse Payette a déontré qu'elle a apprs rapdeent son éter d'auteur. Au canal 10, Peau de banane est le seul téléroan qu at vraent de l'étoffe. Cette coéde avat eu une preère année chancelante, as la volà antenant ben étable et fort agréable à regarder. Il faut noter que l'auteur n'est plus Guy Fournr!-. qu drge antenant les destnées du nouveau canal Quatre Sasons, as son fls Chrstan. Les nouveaux téléroans de cette sason n'ont pas réuss à s'poser par leur qualté. Au 10, L'Ae soeurde Georges Dor est lon d'avor le chare des Moneau et des Pnson: la trae est telleent étrée que les trous parassent. L'Or du teps de Réal Gguère a un certan succès de scandale en présentant des scènes encore jaas vues à notre télé: snffage de coke, tournage de fls au lt, as l'ntrgue est très auto atque. Rado-Canada a lancé des coédes peu drôles : L'agent fat Je bonheur d'andré Dubos et' l'un, Mare et les enfants de Jean-Paul LeBourhs. Le réseau d'état a auss nnové en coandant des téléroans aux producteurs prvés. Un aou de quarter se sera surtout fat rearquer en coûtant $ l'épsode de 30 nutes, sot deux fos plus qu'un téléroan ason de Rado-Canada. Manon, qu a prs la relève, a un budget noral, as n'est pas partculèreent fascnant. Là auss, l'auteur orgnal est Guy Fourner, as son entrée à Quatre Sasons lu a fat passer la an à des collègues. Les roues carrées du Tran Après des années d'ndfférence envers sa case horare de 17 h, Rado-Canada a donné le grand coup en envoyant Jacques Boulanger dans la batalle avec Le Tran de S heures. Avant le lanceent de l'ésson, le nouveau patron Robert Roy annonçat que dorénavant la sorée coençat à 5 heures à l'antenne. Ô bonheur, toutes CHOIX D'EMISSIONS 19:00 CE) Al New Mllonnare Maker Un nouveau quz dans lequel l est possble de gagner $1 llon... US. 20:00 ABC News Closeup Growng Old n Aerca: un reportage sur les problèes socaux, édcaux et fnancers des personnes âgées aux USA. 21:00 G» Découv'rre L'huorste juf Popeck 21:00 (99) Tros petts tours et s'en ront Pour les nostalgques des Copagnons de la Chanson, dont on reverra la carrère. 21:300 «La Dentellère-. Un beau fl trste de Claude Goretta sur les éfats de l'aour et de l'ncouncablté. Avec Isabelle Huppert, dont ce fut le preer grand fl. H0RAÎKE HÉVtSÉ 13:00CD Sk Base 13:30 Hockey Magazne 14:00 O Wde World of Sports 16:00 9 NFL Football New England rencontre New York. 19:00 Saed de rre Inv.: Célne Don, Jud Rchards, Jean-Lous Roux, Paulne Martn, Norand Chounard, Maurce Mad Dog Vachon, Max Latraverse et Claude Quennevlle. les statons afflées consentaent êe à prendre' Le Tran. La nouvelle ésson quotdenne n'a pas encore réuss à entaer le vaste audtore de Montréal en drect, ané par Perre Marcotte au 10. Les coups de barre, tels le renvo de Mouffe et de Francne Grald, ont aggravé le cas du Tran dont l'audtore dnue au leu de progresser. Du côté des varétés, le trophe de l'année appartent à André-Phlppe Gagnon qu a passé au Tonght Show de Johnny Carson. Presque nconnu l y a un an, alors qu'l avat été l'un des nvtés du Gala des 100 ans de LA PRESSE, le volà supervedette, et un spectacle au prnteps dont les bllets se sont envolés. Inforaton: pas encore assez Fne l'époque où Rado-Cana da affchat des agaznes d'nforaton en sorée sur seane : presque tout le budyot contnue d'aller au TéJcjournaJ et au Pont, deux éssons généraleent ben tenues par alleurs. Par les correspondants, Jean-Franços Lépne fat un traval rearquable en Chne et alleurs en Orent. Des topos ben au pont et très télévsuels. Le téléjournal de 18 h au 10 bat antenant confortableent celu du 2. côté cotes d'écoute. Côté cause célèbre: Louse Arcand, dont le renvo du téléjournal de 18 l date de l'été 81 alors qu'on voulat rajeunr l'nforaton, est toujours affectée à la lecture des bulletns de nouvelles à la rado le sor. Un arbtre du traval a jugé qu'elle avat été vcte de dscrnaton en ars, la Cosson des drots de la personne a jugé sa cause recevable en août, et la Cour supéreure a confré la dscrnaton en octobre. JOYEUX *é ïy*<k*3*te** r t t H téléphoto Rcuter I TV5 s'enrcht de partenares canadens H PARIS (AFP) TV5, la chaîne de télévson francophone par satellte destnée aux réseaux câblés européens, va s'enrchr d'un nouvel accent à partr du 6 janver prochan: celu du Canada francophone, dont les télévsons vont se jondre à celles de la France, de la Belgque et de la Susse pour alenter ce canal déjà reçu par tros llons de foyers réparts dans qunze pays. Les partenares canadens de TV5 ( Rado Canada, Rado Québec, Télé Métropole. l'offce natonal du fl, Cogéco, Télé-Captale, TV-Ontaro et «les producteurs assocés pour satelltes, tous radodffuseurs et producteurs publcs et prvés de télévson et de cnéa, seront regroupés au sen d'un «consortu de télévson Québec-Canada»(CTQC). La grlle des prograes de TV5 sera dorénavant la suvante: lund de 19 h. à 22 h.: CTQC (Canada). Mard: TF1 (France). Mercred: SSR (Susse). Jeud: Antenne 2 (France). Vendred: FR3 (France). Saed: RTBF (Belgque). Le Danche, TFl et Antenne 2 proposeront en coun un prograe qu sera dffusé de 15 h. à 22 h. Chaque sor à 22 h., les deux chanes françases contnueront à proposer en dfféré l'édton de 20 h. d'un de leurs journaux télévsés. Le ard à 22, le cné-club de TV5 proposera un fl du répertore francophone européen ou canaden. S-lTlU' Festval dé N>'nn (Susse),j. I estval K- I (IN>rtUR«l 'X I eslul (le IKIl'rl (I r.uw * \ ISRII'KISI %? CAFFÈ t ITALIA MONIrtlAI UN HV 0f PAUL TANA Avec Perre Curn. Tony Nard Producton Marc Dagle ACPAY Dstrbuton Cnea lbre ' À L'AUTRE CINÉMA lusqu'au 23 (enver a 19h Papneau ^ Beauben' If ELLE S'ABANDONNE AU SENSUALITÉ Décès de Jacques Monod PARIS (AFP) Un des derners survvants de la troupe de Lous Jouvet, le coéden Jacques Monod, égaleent ancen assstant de Jean Mercure, est décédé à l'âge de 67 ans la velle de Noël à Pars où ses obsèques se sont déroulées her dans la plus strcte ntté. Né à Casablanca (Maroc), Jacques Monod entra dans la troupe de Lous Jouvet après des études secondares en France et une partcpaton à la deuxèe guerre ondale. Il joua de 1945 à 1951 avec Lous Jouvet, notaent dans Knock de Jules Roans ( au théâtre et au cnéa ) et La folle de Chatllot de Jean Graudoux.

16 C 16 LA PRESSE, MONTRÉAL, SAMEDI 28 DÉCEMBRE 1985 ARTS PLASTIQUES LES ARTS PLASTIQUES EN 1985 Quand la poltque s'eêle : M L'année 1985, dans le secteur ' des arts plastques, fut l'an- ; née de deux hoes poltques et de questons poltques. Au ht-parade des expostons vennent en effet aux preères places, lon!de toutes les autres réunes celles d'un are et d'un nstre: Rasès II et Pcasso. MM. Jean ^ Drapeau et Cléent Rchard ont au ons prouvé une chose: que les grands nos, ndépendaent des produts présentés, peuvent attrer les foules à Montréal et stuler l'ndustre tourstque, à condton de ettre le prx dans la publcté. Sept cent lle personnes pour quatre-vngts objets de l'egypten à Terre des hoes, et pour ce qu reste de la collecton de la veuve de l'espagnol au Musée des beaux-arts de Montréal. À ces «buckbusters» est venue s'ajouter une autre exposton d'envergure, organsée par des conservateurs cette fos. Auront Boréals, dont l'objectf état de profter des retobées des deux autres pour élargr le publc de l'art conteporan. Vngt lle personnes se sont ans proenées dans les sous-sols de la Cté du Parc pour tenter de résoudre les rebus posés par les trente nstallatons qu y étaent présentées. Les trente artstes choss, venant de dverses régons du Canada, avec une bonne délégaton de Toronto, étaent pour la plupart des vedettes consacrées de l'art «nsttutonnel». Le Centre d'art conteporan, organse prvé sans but lucratf, et Claude Gosseln, son drec leur. Norand Thérault et René Bloun, les conservateurs nvtés, ont sans doute réuss au ons une chose de leur côté: poser le tere «nstallaton» dans le vocabulare d'un bon nobre de non-ntés. Dans cette aventure, le Centre d'art conteporan a joué le rôle du Musée d'art conteporan qu, epêtré dans ses problèes nternes, n'a pas osé bousculer la prograaton prévue pour profter des crconstances exceptonnelles et fare connaître à la «vste» à Montréal ce que nos artstes conteporans font de eux. Il a s fn en jun à une exposton de groupe nttulée La penture au Québec, une nouvelle génératon, qu servat pourtant fort ben de copléent à Aurora Boreals, et a présenté pendant tout l'été l'italen Gulo Paoln. C'est pas drôle d'avor vngt ans L'année 1985 arquat le vngtèe annversare tourenté du Musée d'art conteporan. Un annversare célébré au cours d'un brunch où aucun hoage ne fut rendu à ceux qu ont fat le Musée (les artstes des années soxante appuyés par quelques collectonneurs ) n êe à ceux qu se sont succédé à la barre de cette goélette des arts, dont un bon nobre pourtant état dans l'assstance. Heureuseent toutefos, l'exposton présentée à cette occason à partr de la collecton peranente' du Musée, avat été ntellgeent et judceuseent préparée. Pauvre pett Mac solé sur sa presqu'île! Il a ben du al à s'adapter à son nouveau statut de usée d'état. Avec son preer consel d'adnstraton qu dot en savor plus long aujourd'hu qu'au oent de sa nonaton par le nstre Cléent Rchard, l a renvoyé son présdent jugé ncopétent selon certans, copétent as pas assez sous au Mnstre selon d'autres. Il a vu son drecteur qutter les leux avant qu'on ne le lu deande. Il s'est retrouvé avec un projet de constructon d'un nouvel édfce à la Place des arts qu a soulevé uu tollé de protestatons parce qu'l est déjà jugé trop pett. Il a accuell un nouveau présdent en «Portrat de Nush Eluard» de Pcasso, au MBA «Les doscures» de Gulo Paoln, au Musée d'art conteporan la personne de Rayond Cyr, présdent de Bell Canada, qu a avoué ne ren savor de plus que le consel sur l'art conteporan, as qu seble être un hoe de décson. Et l noat réceent l'abbé Marcel Brsebos pour drger le Musée. Une nonaton dont la possblté évoquée par La Presse, a soulevé plus de crtques que le fat accopl. Il seble êe que M. Brsebos, canddat pressent snon chos avant que le Musée ne confe à une socété prvée le son de recruter d'autres canddats «spécalsés» en art conteporan (à quel prx?) serat en tran de se gagner les coeurs. Le MAC n'a toujours pas de conservateur en chef, lequel devrat être noé d'c le os de ars Au Musée des beaux-arts L'année 1985 correspondat égaleent au 125e annversare du Musée des beaux-arts de Montréal. Avec Pcasso cette année, suv de Mro, sculpteur, en 1986, et de Léonard de Vnc en 1987, le Musée ndque son ntenton de fare dorénavant la grande part de sa prograaton à des événeents susceptbles d'attrer les foules. S cette orentaton peut être souhatable pour placer le MBA sur la carte nternatonale, l est essentel qu'aux grands nos soent assocés de grands contenus. Par alleurs, coe le Musée ne peut se payer un battage publctare pour ses expostons ons spectaculares, le publc aura dorénavant l'presson que de telles expostons ne valent pas le déplaceent. Il y a d'alleurs une exposton en cours qu n'attre pas l'affluence qu'elle érte, celle, agnfque, du Canaden errant du début du sècle, Jaes Wlson Morrce. Pett usée devendra-t-l grand? Le Musée a égaleent annoncé cette année qu'l allat agrandr les leux et que les deux ordres de gouverneent avaent accepté de verser chacun 25 llons de dollars à cette fn. Jusque là, tout va ben. On sat le role que l'ancen nstre Cléent Rchard a joué dans cette affare. La sauce s'est gâtée cependant quand, peu de teps avant le lanceent de la capagne électorale, on apprenat que les Entreprses Bell du Canada avaent l'ntenton de partcper au projet d'agrandsseent du Musée et d'y nvestr encore plus que les gouverneents, à la condton de pouvor construre leur sège socal dans le quadrlère de chox que représentent les rues Sherbrooke, Crescent, Bshop et De Masonneuve, quadrlatère pour lequel le Musée a obtenu des drots d'expropraton. Depus le teps qu'on se plant au Québec de l'absence de partcpaton des grandes entreprses aux actvtés artstques, en volà une enfn qu arrve avec de la grosse argent, on devrat s'en réjour. Il faut être ben naïf pour crore que le secteur prvé se lancera dans des entreprses «"huantares» sans en trer proft quelque part. Selon on collègue Alan Dubuc. chronqueur à l'éconoe, dans les aventures de ce genre, la prncpale queston à se poser est la suvante : dans quelle esure le projet proftcrà-t-l aux Montréalas e aux Québécos, êe s'l peut servr du êe coup les ntérêts de l'entreprse prvée. Mas ce projet conjont d'agrandsseent du Musée avec EBC est lon de fare l'affare de tout le onde. La capagne de protestaton enée par des protecteurs du patrone, des archtectes et des gens d'affares du secteur, vsé par l'expropraton, a reçu l'appu ncondtonnel de The Gazette Dans un édtoral en date du 16 décebre, le journal anglophone deandat êe à la nouvelle nstre des Affares culturelles, Me Lse Bacon, de se pencher sur cette affare avec plus de séreux que son prédécesseur péquste et de suspendre l'octro prévu de $25 llons jusqu'à ce que des audences publques organsées par le gouverneent aent été tenues. Le journal fat valor qu'l n'est pas noral que des prvlèges d'expropraton accordés à un usée pussent servr les ntérêts d'une socété prvée. On verra en 1986 ce qu'l advendra de cette affare avec un nouveau gouverneent lbéral dont on cot les appus du coté de la counauté anglophone et pas telleent le prograe poltque en atère culturelle. On peut se deander égaleent ce qu'l arrvera du drecteur Alexander Gauder dont le andat de tros ans devrat échor en septebre Par alleurs, le MBA, qu n'a pas lu non plus de conservateur en chef depus le départ de Perre Théberge devrat en noer un en janver, avons-nous apprs. D'où vendra-t-l, personne ne le sat encore. Du côté des galeres Les galeres ben étables de la rue Sherbrooke ouest font pour la plupart parte d'une assocaton canadenne dont les crtères d'adsson sont trop exgeants pour les jeunes galeres d'art conteporan. Auss 1985 a-t-elle Vu la créaton d'une nouvelle assocaton, l'assocaton des galeres d'art conteporan qu regroupe une vngtane de galeres de Montréal. Il faut dre c que c'est sous l'nstgaton de Cléent R chard que cette assocaton a vu le jour. C'est au nstre Rchard, en outre que les galeres dovent la créaton d'un certan nobre de prograes destnés à leur venr en ade. Prograes de souten, d'ade à la partcpaton à certans événeents et surtout prograe d'ade à la partcpaton à de grandes fores nternatonales. Toutefos, êe s le gouverneent état encore prêt à ader les galeres à exporter nos artstes conteporans, ces derners seront-ls pour autant ben accuells à des événeents de NE? : î 8 prestge organsés par des archands d'art et non par des gouverneents? À a connassance, aucune galere ontréalase qu a deandé cette année à par-' t.cper à la prochane Fore nternatonale de Chcago n'a été acceptée. Et pour le oent, à la Fore de Bâle, l n'y a toujours que la galere Graff, arrvée d'elle-êe à ce résultat grace, aux contacts personnels, de l'artste Perre Ayot. Peut-être un partcpaton à" la Fore nternâ-i tonale de Pars sera-t-elle plujr facle, étant donné les lens de> son présdent. Danel Lelong, d recteur de la Galere Maeght-Le-, long ( qu prêtera les oeuvres de Mro au MBA) avec quelques Québécos? Ce n'est pas du tout évdent. Certanes galeres avaent égaleent sous un projet au Mnstère en vue de l'achat d'un buldng, rue Sant-Laurent, qu'elles seraent une dzane à partager. Le projet est en plan depus le changeent de gouverneent. Les ntatves prses par le nstre Cléent Rchard dans ce secteur coe dans d'autres, seront-elles poursuves par un gouverneent lbéral? Que nous réserve un nstère des Affares culturelles drgé par Me Bacon, égaleent vce-preer nstre? C'est ce que l'année 1986 révè-! lera. Quant au trste sort réservé 1 ; aux artstes québécos conteporans par nos usées ontréa-! las et par Ottawa, l faudra ben un jour qu'on se penche sur cette queston. En 1985, un seul artste vvant du Québec a eu drot à une. grande exposton ndvduelle; dans un usée ontréalas > Perre Granche, au Musée d'art! conteporan, jusqu'au 12 janver prochan. Le «Traîneau» de Henr Saxe, à Aurora Boreals Couvercle de la oe de Pay, à l'exposton Rasès II

17 LA PRESSE, MONTRÉAL, SAMEDI 28 DÉCEMBRE 1985 ATELIER 'de DESSIN et de PEINTURE' Débutants Interédares Avsncés Début 13 JANVIER RENSEIGNEMENTS: je.: l LES ANNONCES CLASSÉS poob VENDRE NSUME L A W S O F O N E P o u r l ' n s t a n t, s p l e e n t p r o e t t e u r J f «On a fat tous les grands ù o n fasat la preère parte garages au Québec, depus du spectacle du groupe Strange Chcout jusqu'à Sherbrooke, Advance», de raconter Jean- Claude Bllg du groupe ontréalas Laws of One, G A L E R I E S D ' A R T Après avor roulé sa bosse dans tous les clubs, à nterpréter les succès à la ode, Bllg et les quatre uscens qu forent le groupe Laws of One ont décdé qu'l état teps de fare leurs tounes à eux. C La photographe tn f.uh.l-. JusQu'cu bjanve L'exposton, présuée avec la rnll.horalon de l'insttlt Gonthc de Montréal.est orrja'uso par l'insttut pour.les relatons culturelles avec l'étranger de Stuttgart.- DENIS LAVOIE La atérel est là, enregstré, présenté aux connasseurs, à Toronto et c. C'est bon qu'on leur dt, et leur gérant ne lâche pas et cherche des appus. Mas tout s'arrête là, sans contrat de dsque. Le groupe Laws of One > 0) to Écrans poltques Laure Anderson John Brown Vctor Burgn Mkè Glor Nancy Johnson Robert Longo Carol Wanp Jusqu'au 12 janver Donuut; Bla Son\o Serçe l Brunoau Marc C De Guerre Jenny I Holder.Barbara ft.ul.r. Kruger Joanne Jnànu Tod Poe s Euclde avat croqué... Jusqu'au 12 janver 1986 Une nstallaton te Perre Granche avt la partcpaton de Janos Baracs: Ouvert du ard au danche de lohà 18h sauf le ercred,'. V jnver'-1986 Cte du Havre MUSÉE D'ART CONTEMPORAIN DE MONTRÉAL Un artcle dans LA PRESSE, ça pourrat peut-être ader. Volà donc pourquo Bllg s'aène avec Savno Depala, pour nous raconter leur abton. Enseble depus hut ans, ls vvent exclusveent de usque depus une couple d'années et ont développé un son coercal. Mas Laws of One deeure un groupe sans hstore, spleent proetteur. Arrvé à un pont tournant, le groupe ne veut pas poursuvre une carrère effacée et contnuer de fare tout ce qu se présente. Coe un tas d'autres, ce groupe anglo-québécos copte sur le dsque pour eux s'affrer. En tournée de spectacle, jusqu'en janver, Laws of One contnue de se fare l'nterprète des succès à la ode. Mas les cnq uscens, de dverses orgnes, préfèrent encore nterpréter leurs propres chansons. Ils sont prêts à chanter n'porte où, ces chansons qu'ls ont enregstrées à Toronto, en attendant de trouver le oyen d'en fare un dsque. 4" R E S T A U R A N T GASTRONOMIE ITALIENNE SALLE DE RECEPTIONS 220, rua Créaze Ouest Tél.: (terrl Sal -lourtnt, au lud du bout. U<!ropo!ta.nJ LE 31 DÉCEMBRE: GRAND RÉVEILLON avec ORCHESTRE VU7 DANSEZ MANGEZ BIEN AMUSEZ-VOUSf N5T 4 CHOIX DE MENU DE 6 SERVICES avec une boutelle de vn rouge ou blanc porté ou de spuante brut. 100* pour deux porsonnes Le 1" janver dès 17 heures: souper falal du jour de l'an Tablas d'hôte 6 serve» 1700$ O100S oté prx pouf enfants M I I * C I Reservez tôt! Nobre de places lté 220, rue Creae Ouest - o e M (sorte SanMourwt, ou sud ou boul Méttopolnan) «BS a T374 R E S T A U R A N T S f CINQUE P O R T S FRUITS DE MER ET GRILLADES Musque et danse du jeud au danche Réservez à l'avance pour un révellon du Jour de l'an noublable..v?'^ s wj»>l/»r* j***#e Musque et. danse. crsrsj/^ " jusqu'à l'aube, /SRS* Tlûtes, serpentns, '.' (ffy ballons, surprsés, etc.. Manu gastronoque Chapagne et Vn blanc pur couple Abance rearquable et servce peccable. '417, rue SanPjocqutt etro Vctora) Rev R E S T A U R A N T S AT DINER DANSANT DE LA VEILLE DU JOUR DE L'AN Restaurant 505, rue Jean-Talon est W..: Stotlowrut oratul PROSCIUT10 E MELONt COllï MARINARl 30* PASTA MIS TA Dor ptrtoono To«e.1 tervkt.-n tul MINESTRONE ASSIETTE Df I Run s DE MER ou PORCMETA À titauenne ROSBIF CAFÉ EXSSERT Du lun. au ven. ds 11 h, sa. et d. ds 17 h M L E P E T I T R E S T A U R A N T BAR / TRAITEUR U S I N E D E P R O V E N C E La Galere de l'entrecôte Restaurant franças vous offre sa cusne du lund au saed sor SPÉCIALITÉS: Chevreul et bson Ouvert le 31 décebre au sor Menu de table d'hâte VOUS SONGEZ A VOS PARTIES DES FETES' '* MoUl lotocs I nlrol tout ndque I Restrvo«U» antenant etgr ftvnurant- L À, G,tult«t*Ml fru* fa A te.luh «1 IV (M VA<A Spécaltés arocanes authentques 3464, rue Sant-Dens # S ^ V t c 1422 S T A N L E Y Réservatons: , rue St-André,.IM., I,,:.J n.}r n rf. Who,, 14h lo Uj.la En décebre la uhque dobuto a 19 h 30 L A SAMEDI à port,, d. 20 h 30 l FfTOHS, 1UV0HS, RIO*S, ROULONS LE PLAISIR Df LA DANSE. 666, rue Sherbrooke ouest, co unversty rc Reservatons: ou d) Statonneent ntéreur qr.tut le sor. la super soree Df LA MARINS es» reparte plus tese eue pana*! le Veux Raot 406, rue Solnt-Sulpke 58S-7770 L'équpage du Veux Rafot vous propose S O I R E E D E I.A M A R I N E UNIQUE AU CANADA VlctuolI en abondance. Accordéon usette Aphore de vb rouge. Servce en potns à roulottes Spectacle bdon Dae TOUS LES DIMANCHES, BUFFETS CHAUD ET FROID n h 30à 15 hoo. À VOLONTÉ Q5o$ 15h00àaoh30 FANTASTIQUE BRUNCH BUFFET Réservée d alnlonont pour un révellon du Jour ee l'an «eal * 5UMR BUFFET CAMPAGNARD 9 * " 18 Dîner dansant de la velle du Jour de l'an avec Lse le 31 décebre Cotllons, serpentns, chapeaux et prx de présence. CfMtS Bllets en vente à la casse * par personne La ason du bfteck Steak House avec les grandes portes rouges 1459, rue Metcalfe Souhate de joyeuses fêtes à tous! Nous offrons toutes les facltés pour partes de bureau et banquets. Réservez antenant»^*%t% 1459, rue Metcalfe Quelle dfférence y-a-t-l entre le Jour de l'an à Roe, et le Jour de l'an à la Roa?...envron $2, L A R O M A Sorée spécale de la velle du Nouvel An SPECTACLES CHAPEAUX FLUTES SERPENTINS PLUS NOTRE REPAS COMPLET D'ADTHENTIQL'E CUISINE ITALIENNE! $ RÉSERVEZ MAINTENANT! PAR PERSONNE. A. «^- t K TAXE ET SERVICE EN SUS I v O l v l / v RUE PEEL (con Malsonneuvc) 5 S L e r e s t a u r a n t ;lâ ctadelle ^ J T \ B R U N C H D U D I M A N C H E '16" Gratut pour enfanta de ons de 6 ana. A oté prx pour enfanta de 7 è 12 ana. R É V E I L L O N d e f n d ' a n n é e LE 31 DÉCEMBRE 55* par personne Danse au son du tro de Mare-Dense Pelleter S vous désr» sprts le révellon nous vons des et»ors dsponbles à prs réduts. fourr.n^ n.on..o Ur«..rvoh<, HÔTEL LA CITADELLE ,0 ',, \ des P a r t s a n s FRUITS DE MER ET en SUPER SPÉCIAL pour DÉCEMBRE GRILLADES Too. L* LUNDIS - MARDIS - MERCREDIS * 1 StobUd'héleH»**»»'* à partr* A l,, ^, Du LUNDI au DIMANCHE oolft) ftlbc d hônl APPORTEZ VOTRE VIN CENTRE D'ACHATS PLACE LOMQUEUIL, 2 S 7 JOURS PAR SEMAINE ~TZt>«*'\$ 9 * DÎNER D'AFFAIRES J f * * ^ 6 HHrrsper roan. fe $^fq ' "** S o t n ^ U M, *,, ' fmrttfewrr* ^4^eS CMrM tw cn4>fl^o J *74-1! " 1SsM.é4 ( * wtoft») Menu gastronoque spécaleent prepare pour l'occason. ceeorere Révellon de la St-Sylvestre St-Sylvestl aavec v nous! " o u Musque et danse Cotllons, ballons, chapeaux. 40* p.t personne tl.u' et M'v e en sus!

18 C 18 LA PRESSE, MONTREAL, SAMEDI 28 DÉCEMBRE 1985 A T O U TOUS LES DIMANCHES e B R U N C H du BEAVER CLUB LE BRUNCH DES BRUNCHES Une avalanche de spécaltés sgnées Edward Mérard * 075 Maître cusner de France JLO Moté prx pour enfants de ons de 10 ans 2 servces llhct 13h30 Réservatons: , poste 2227,2228,2230 Le Rene Elzabeth Hôtels CN 3 1 D É C E M B R E 8 5 ALEXANDRE 438, Place Jacques-Carter 1454, Peel Rés.: Rés.: DEUX ADRESSES y LE CAFÉ AMERICAN ROCK C K ^ present* L'AUBAINE DELA DÉCENNIE! pour le Révellon du Jour de l'an MENU DE RÉVEILLON Crèe de brocol \ Salade calé Rock Aercan Sorbet au chapagne Flet gnon et hoard Therdor Poes Duchesse Bouquetère de légues tras Mousse su chocolat Petts tours de Noël Café ou thé PLUS 1 Deux consoaton* gratutes Chapagne à nut ' Cotllons, serpentns Musque of dsnse avec orchestre Vora chercher les vùtraa de aujourd'hu eu Celé Aercan Rock 2080, rue Ayler (co Slwtnooàe. ott* M U ta*) ou epoeau pour plus de detals l MENU SPÉCIAL À L'OCCASION DES FÊTES NOS MEILLEURS VOEUX AUX CLIENTS ET MHS OIOROIS COULOMB! U s vondrod tt saed dt 19 h 30 et le danche dès 19 h Gâteau d'an va tare gratut sur réservaton d'un groupe. 881, bout, do Malsonneuvo at. «*«.: ffëjjfr 436, Place Jffjy^^fr Jacques-Carter ^!Çf r Veux Montreal SUPER BRUNCH ROYAL Tous les danches SQ75 de 11 h à 15h 3 Réserverons Super révellon du jour de l'an (enus spécaux, cotllons, serpentns, ballons, etc.) jusqu'aux pettes heures du atn. Une vrae abance «sabalesque»! GALA DE LA VEILLE DU JOUR DE L'AN et CELEBRATION DU JOUR DE L'AN Chox de 2 super-tables d'hôte ncluant vn et chapagne 7495$ ou $ pour 2 personnes Spectacles ettant en vedette Jos et Mchel Spectacles le vendred et le saed sor 0 $ol Joa 2800, rue Botha Sant-Laurent Réservatons: Un pett restaurant pas coe les autres Cusne (ranf also Ht Italenne H <Q> EN TOUTE SIMPLICITÉ ET OU TOUT EST BON Le révellon de la St Sylvestreenu spécal Le 1 or janver ouvert do 1 6 h à 23 h Table d'hôte et enu à la carte dsponbles. VOTRE HÔTE TJDtO 1124, AV. BERNARD OUEST OUTREMONT Tél.: LE 14 MASON OEfOMBVT LAJEUNESSE angle FLEURY, Montréal Pour les connasseurs en cusne orentale BAR SALON BOISSONS TROPICALES RÉCEPTIONS CHOIX DE VINS RÉSERVATIONS R A M A D A PARC OLYMPIQUE vous souhate une Bonne Année Le 31 décebre, 20 h à 23 h, au restaurant le Pett Vver, dîner de la nut des étoles coprenant: Chox d'entrées, consoé, salade, tournedos aux orlles ou grenadn } 4 25$ de veau ou brochette de fruts de er, et desserts pour «3 I Dansez au son de notre panste-chanteuse Chrstane Côté et de notre D./. Le 1 er janver, ne pas oubler notre brunch du Jour de l'an à (Enfants de ons de 12 ans, oté prx) Taxes et servce nclus Réservatons: RAMADA PARC OLYMPIQUE A P A R T D TOUS LES JOURS VENEZ OEGUSTER C al at AC NOS SPECIAUX O I I JU $ DE PAELLA ET I I 11 BROCHETTES * ' EN COMPAGNIE OE NOTRE GUITARISTE CHANTEUR SUPER BUFFET ESPAGNOL Danche de d à 22h «À VOLONTÉ» Hon-d'ott, porooes, saooes, plats dnwds, posson, poello, rot de boeuf, oelette espagnol* et d* swcultnts desserts. HO""" *S*» J^T"'* I V MrtonrM >J deloee Restaurant Sherbrooke est Velle du jour de l'an le 31 décebre Sorée dansante 2 gutarstes-chanteurs Souper specal * Torrones (surprses espagnoles, accopagnées du Chapagne de nut) TABLE D'HÔTE TOUS LES SOIRS apart,, f Jj J Ç 5 Sssltastata aaaéaré eresl Menu du jour (8 chox) entre *5" et '8" du lun. au ven. de d à 18h 5179, ch. de la Cête-des-Neges (à deux pas de l'oratore St.Josoph) Rés ef.va < l s. n '( s: *. te*!!». tar u' Une velle du preer de l'an noublable La cusne Szechuan à son elleur serve dans l'ntté du NEW y ELK avec vos chansons et pèces de pano préférées $25.00 par personne. (bar, taxe et pourbore en sus) NOUS FETONS À AUX o b o o u 2144, rue Mackay Montréal Reservatons: Velle du jour de l'an EI Castllo Table d'hôte, danse, cotllons. 36,00$ plus taxe et servce Bar Gazebo Soptueux buffet. Danse et cotllon 26,00$ plus taxe et servce 1er janver 1986 de 11 huo à 141:30 Brunch-buffet de luxe Adultes 16,00$ plus taxe Âge d'or 12,15$ plus taxe Enfants 8,50$ plus taxe A partr de 17h00 et jusqu'à 22h30 enu à partr de 15,05$ plus taxe. Prx réduts pour enfants Révellon du jour de l'an au Troubadour à copter de 20h Buffet Royal Musque et danse avec le faeux duo Claudar Ballons, serpentns et chapeaux pour tous. 36,00$ par personne ^STATIONNEMENT CENTRE-VILLE RICHELIEU PLACE DUPUIS 1er janver 1986 Table d'hôte à partr de 15,95$ Réservatons: , rue Sherbrooke Ouest Révellon du 31 décebre 1985 à partr de 20h00 36,00$ par personne plus taxe et servce avec la usque de Martne Lorrane et Mchel Ferrar. Réservatons: , poste 6110 Le son poste , rue Sherbrooke Est Le four de l'an au Troubadour Menu spécal à copter de 15,95$ Musque Taxe et servce en sus Réservatons: , rue St-Hubert GRATUIT L e R e n e Beaver Club Mangez, buvez, chantez, rez et dansez avec Donque et son «pano à bretelle». annul- Beaver Club chez Arthur LA E l z a b e t h SAINT-SYLVESTRE Menu gastronoque serv dès 18hOO Apartrde*32 par personne. Chapeaux, coûtons, ballons, etc. Une occason unque de célébrer la Nouvelle Année. Menu gastronoque serv dès 20h00. I"//, darue et foles... avec Rancee Lee, nvté spécal, lohnny Scott et Noran Zubs et son tro par personne, taxe et servce ndus. JOUR DE L'AN Menu gastronoque du Nouvel An par personne. Déjeuner de îahao à 1 fhoo. Dner: 1er servce 17h30 2e servce 20h30 Repas tradtonnels servs de HhOOàSShOO. De* à*16 Réservatons et rensegneents: , postes 2227,2228 et 2230 Le Rene Elzabeth Hôtels CN cp VEILLE DU JO^ DE I;AN I «ta ta ta Fêtez dans une atosphère élégante et raflnée. Passez la velle du Jour de l'an au Raada centre-vlle. Le chapagne coulera à flots, les tropettes retentront et vous vous lasserez transporter de joe el de plasr avec l'orchestre de gala de Bob Carlsle, notre dsco ans que notre tro excan Les Manacns» '(El rappelez-vous qu'au oent de lare vos réservatons pour la St-Sylvestre, vous pouvez égaleent réserver une chabre à prx rasonnable. Statonneent Intéreur gratut. R A M A D A CENTRE-VILLE 1005, rue Guy Réserves dès antenant au : - «M

19 LA PRESSE, MONTRÉAL, SAMEDI 28 DÉCEMBRE 1985 RESTAURANTS t A T O U S! M «UM bomn fowchttt uh tnjours N IHW.» Du ard sor au saed sor vene lavourtr notre fne cun* du nord de l'itale da un* crtopnèr» chat«ur*um ané* par notro gutart* Carlos Lutav. TABLE D'HOTE 1f 50$ à partr de IU Coplexe Desjardns, balare I Réservaton!: Statonneent gratut après 17 h LA Restaurant PLACE OU STEAK FESTIVAL DU STEAK 6 chox dfférents au elleur prx de l'année Table d'hote extra spécale pour le teps des fetes SUPER BUFFET-BRUNCH DU JOUR DE L'AN AVEC CHAMPAGNE LA DIRECTION ET LE PERSONNEL SOUHAITENT A TOUS SES CLIENTS ET AMIS DE JOYEUSES FÊTES lîoufour le êe proprétare àepu* \ à2> 162. boul Taschereau. Greenfeld Park Res.: RESTAURANT L E v a n g e l n e A SUPER RÉVIILLON 3» DU JOUR Dl L'AN A~ 60$/couple ï& SPÉCIAL ^ 116$/couple ncluant la chabre 5»? TAXES et SERVICE JS MENU GASTRONOMIQUE jf DANSEZ A AVEC LA MUSIQUE 4^ de PIERRE PATRICK ^S> Souper du jour de l'an ~2r enu table d'hôte Varant de 9,95$ à 13,75$ ^ TujflnDLvnT 7200, rue Sherbrooke Est * RESTAURANT \* A P O L Ë O N Le 31 décebre RÉVEILLON D U J O U R DE V A N enu gastronoque del8 $ à24 $ entrée, dessert, et dgestf café nclus. Musque avec organste Ouvert le 1er janver à partr de d Menu à la carte dsponble 1694, rue Ste-Calherae. Tovt prt du fhmh* Htht-Urbn v Ré..: k\ Statonneent profvh a Ionen /... là où le détal est portant SOUPER DANSANT Table d'hôte IfS ENIKèlS PIGATONI À LA MATRICIANA al SALADE VERTf. US PIATS PRINCIPAUX SURLONGE AU POIVRE CES REPAS COM VERT FLAMBE AU PRENNENT LAPERI- TIF. LE DIGESTIF. ET COGNAC UNE BOUTEIUE DE VIN SURF N TURF Iscop» et Wfl^. llet gnon crv sur par coopte...champagne A rlt. MINUIT. DESSERT, THÉ OU CAFE Réservatons pour votre party du révellon et du jour de l'an. La Hene de ta Mer nc. GROSSISTE T DETAILLANT DE POISSONS ET FRUITS DE MER FRAIS OU CONGELÉS DU CANADAET IMPORTÉS OUVERT AU PUBLIC PAYEZ ET EMPORTEZ PROFITEZ DES PRIX DU GROSSISTE HOMARD VIVANT Chosssez votre hoard de notre vver, nous le ferons curt devant vous pour eporter. Les huîtres sont antenant arrvées HUITRES MALPÈQUES la douz. 1065, rue PANNEAU. Monù-éa de loh à 16h lund au to od Inclut. LA CASA GRECQUE 200, Prnce-Arthur (angle Hôtel-de-Vlle) spothe* SCAMPI - FRUITS DE MER - STEAKS BROCHETTES U n e n u t o u t s p é c a l vous attend à Noël et au Jour de l'an. Venez célébrer avec nous dans une abance des fêtes dans la tradton de la Casa Grecque. Aenez vos as. Attenton spécale aux réunons de groupe. Apportez votre vn. Évtez les déceptons. Réservez dès antenant L A C A S A àrs G R E C Q U E LAVAL 1459, boul. Sant-Martn ouest, Laval SPECIALITES: FRUITS DE MER. STEAKS ET BROCHETTES Venez avec vos as à notre révellon de Noël et à celu du Jour de l'an. Fdèle à son habtude, la Casa Grecque vous attend avec son enu spécal et sa usque dans une vrae atosphère de fêtes de fn d'année. Venez seul(e) ou en groupe. Il y a du plasr pour tout le onde! ET APPORTEZ VOTRE VTN. Réservez tôt au ou Aux. BEAUX JARDINS RESTAURANT POUR RESERVER. APPELEZ LE : AEROPORT s 11 DE MONTREAL 7700 Côte de leue Sj r r t I Jurent, W»- I f...! Québec H,l 1(7 Sorte Montre de Ltette VASTE STATIONNEMENT GRATUIT ATTENANT NUIT DU NOUVEL AN 31 DÉCEMBRE 1985 de 18h à 2h 49,50$ lout coprs La sorée des sorées pour vous dans une parfate atosphère de c hare et do tête. À votre chox : un dner gouret de t> servces ou l. dégustaton à volonté d'un copeux buffet. La sorée sera anée de usque, de danse as que d'un spectacle do danse du ventre présenté par Lala Hak. Le chapagne de nut, le statonneent, les taxe et servce, tout est nclus dans notre prx... v coprs un cadeau surprse. LE RvLLON HOTEL DE IUXE Le rèvelwong du jour de l'an. Une sorec exctante et dvertssante au possble...que pcrswong ne devrat anquer. Venez danser à la usque de Gaétan Roy et Ronne Lauzter à notre fête de la rue Sherbrooke ou à notre ervelleuse dscothèque avec spectacle de luères sur le boulevard Dccarc. Tout en dégustant ben sur les succulentes côtes de boeuf rôtes de notre réputé buffet chnos. Des ballons, des flûtes et des confett pour tous. Notre rével Wong du 31 décebre se ettra en nranle dès 21h et se poursuvra jusqu'à l'aube. Les bllets sont de 28,00$ par personne, taxe et servce en sus. R.S.V.P. P.S. Les restaurants Bll Wong sont ouverts le jour de Noël et le Jour de l'an, pour le brunch et le dner. 1 BILL WONG 5666, rue Sherbrooke Est 256* , boul. Décare À la êe adresse depus plus de 50 ans $5500 par personne TAXE ET SERVICE COMPRIS VERRE DE CHAMPAGNE GRATUIT pour accopagner votre dessert RESTAURANT-BAR FRANÇAIS enu de la TABLE GASTRONOMIQUE du 31 décebre à l'occason de la SAINT-SYLVESTRE La veloutne de fruts de er Courvoser Le profterole d'escargots au Verouth ou La chartreuse de pétoncles au Reslng ou La ballotne de pntarde aux arrons L'agullette d'oe au povre rose ou Le flet d'agneau en croûte à l'estragon ou Le suprêe de fasan farc aux pleurotes ou Le navarn de langoustnes à la royale ou Le turbant de sauonceau au Chapagne ou Le coeur de flet de boeuf Grand veneur La salade de la St-Sylvestre Le gâteau du Nouvel An ou La gnardse glacée au Grand-Marner Le café Moka DÎNER DU JOUR DE L'AN (à partr de 17 h, le 1er janver 66) TABLE D'HÔTE, prx à copter de *l O w (Tu* et servce en au») Pour cas deux occasons: I MUSICIEN BALLONS SERPENTINS TIRAOES POUR RESERVER. APPELEZ LE : AEROPORT INTl DE MONTREAL 7700 ( <>» tr Leue S.nl I juf-rt, Montrent Québec H4T IF7 Sorte Montée de Mette POUR RESERVER, APPELEZ LE : LE BRUNCH DU NOUVEL AN 1er JANVIER 1986 de 11h à 15h Adultes : 16,95$ Entants 8,50$ IJ ans et ons Venez célébrer et savourez un succulent buttel coposé d'une sélecton varée de bouchées chaudes ou rodes et de notre faeux boeul ju jus tranché selon vos désrs. Notre chox de desserts vous tenrra tands que nos ucstens vous dvertront à votre table. Les entants raffoleront du spectacle du clown agcen. Taxe el servce non coprs. Statonneent gratut. LE RvLLON HOTEL DE LUXE LE DINER DU NOUVEL AN 1er JANVIER 1986 de 17hà23h 30,00$ tout coprs Organsez votre sorée dans une charante atosphère falale et offrez-vous un dner gastronoque coposé de 5 servces. Cedner dansant accopagnéd excellents uscens sera noublable. Taxe et servce nclus. Statonneent gratut. 4 I PIAZZA BUFFET ROMAIN ûa de 60 plats chauds et frods ncluant le rôt de boeuf au jus, rôt de porc, polo caccatore, pâtes succulentes pour tous les goûts, possons, fruts de er, salades et charcutere assorte, ause-gueule chauds, desserts ason, café et plus encore., «POUL-ETTI» ET PANARDA rboulet frt-, tendre et croustllant ec notre faeux spaghett sauce la vande accopagné de notre tfcble Panarda* à volonté: soupe nestrone, quche lorrane, ales de poulet B.B.Q., calzone, perche, pâte, boulettes de rz, trepettes et orudtés, pzza, pan à l'al, salades sortes, café, thé ou lat, pâtssas ason. Tous les sors au rez-chaussée. Du 28 décebre au 3 pnver. WPER SPÉCIAL CETTE SEMAINE «POUL-ETTI» pu 28 décebre au 3 janver. Vous pouvez savourer ce délceux plat à prx spécal, égaleent offert en plats à eporter , boul. Décaref et de la Savane sa. t d. sor RESERVEZ POUR LE J O U R DE L'AH I Ord $ Marque déposée 1263, rue Labelle Métro, Berr-de Montgny, sorte Sante-Catherne P O r - 4u ercred au dkteftche evec UNOFLAW Souper dansant Vous pouvez réserva* dès antenant pour la SQtfKR II JOUR K L'AN MENU SPÉCIAL à partr de 1 2.^^ NOUS OFFRONS UNE TABLE D'HÔTE DU DIMANCHE AU VENDREDI a partr seuleent de S4(f.S OF RFC F PI ION RFSfRvAtONs ? SHFRBRÔOKE ESI I AEROPORT INTL DE MONTREAL 7700 Côte de leue Sjnl-I jurl. Montreal Quebec EUT IE7 Sorte Montée de Leue LE BAILLON DINE, D ANG, DONG! La elleure façon de coencer le révellon du Jour de l'an est par un délceux dîner au Vctora Staton. Notre enu spécal des Fêtes coprend une grande varété de repas alléchants, à prx réguler. Côte de boeuf juteuse, succulent hoard, poulet teryak très tendre, et ben d'autres encore. Des photographes seront prses gratuteent, pour la postérté, et nous reettrons des coupons-rabas pour votre prochan repas. Sans copter les chapeaux de récepton et les crécelles pour copléter l'abance de fête. La seule chose à fare pour passer une sorée éorable est de réserver. Ne lassez pas tober vos veux as. Aenez-les au Vctora Staton pour y passer un délceux révellon du Jour de l'an. # <gr Letunat délceuseent êbordbk 7500 Vctora Avenue, HOTEL DELUXE

20 C 20 LA PRESSE, MONTREAL, SAMEDI 28 DÉCEMBRE ans, à Florence Jacques Benot t Le 19 a 1385, l y a de cela... GOO ans, un preer ebre de la falle Antnor, Govann d Pero, entrat dans la corporaton des archands de vns de l'état florentn, l'arte de vnatter. Depus, les Antnor n'ont pas cessé de fare et de vendre du vn. C'est ce rche passé, cette fdélté à leur tradton falale, que ceux-c ont eux-êes célébrés en 19H5, en Itale as auss alleurs dans le onde, aux États-Uns, au Canada anglas, au Québec, etc. Pourtant, en dépt de cette lontftn- tradton (...les longues tradtons sont souvent une cause de stagnaton), ces producteurs coptent aujourd'hu par les plus nnovateurs d'itale. «On a pratqueent tout: le terror, le clat, la technologe, et êe une nouvelle entalté, une tendance à évoluer, à fare quelque chose de nouveau, ce qu est stulant et exctant», dsat à ce sujet celu qu drge la ason Antnor depus antenant vngt ans. le arqua Pero Antnor. au cours de son passage à Montreal pour l'occason, à la fn novebre. Tgnanello Coe beaucoup de velles falles talennes, les Antnor sont de très grands propréta res. En Toscane, la régon du Chant, ls possèdent US hectares de vgnes, plantées sur un vaste et beau doane tout en collnes, de 400 hectares (envron 1000 acres). Ils ont 100 autres hectares de vgnes dans le secteur de producton de l'orvetto, en Obre, et encore 60 à Bolgher, à proxté du pett vgnoble de Toscane où un de leurs cousns élabore le Sasscaa, le plus célèbre vn rouge d'itale. La ason Antnor produt avec cela une gae d'une douzane de vns dfférents, au total envron 12 llons de boutelles par an. Les plus réputés sont leurs Chant Classco (ordnare et en a, qu a donc vell plus longteps en fûts de bos), qu coptent année après année par les elleurs Chant, ans que le Tgnanello. Leurs ttres de glore? leurs nnovatons? D'abord, c'est grâce à leur ason qu'est aujourd'hu ondaleent connu le Sasscaa. Des années 40 à la fn des années 60, ce vn exceptonnel élaboré avec des rasns de la varété Cabernet-Sauvgnon resta un vn consoé dans la seule falle de leur cousn, Incessa déla Ko chetta. À ce oent-là, les Antnor convanqurent celu-c de les lasser ebouteller et coercalser leur vn... qu est devenu, depus, le plus faeux vn rouge d'itale. Les producteurs florentns furent auss les preers à utlser, sur une grande échelle, les petts fûts de bos de 225 ltres pour le vellsseent des vns, coe à Bordeaux, et à en proouvor l'usage. Ils furent égaleent les tout preers, sauf erreur, à fare entrer dans leur Chant une pette proporton de Cabernet- Le père, Nccolo Antnor, son fls Pero et la flle unque de ce derner, Albera. Sauvgnon (cnq p. cent), ce qu ajoute à la rchesse du vn. Enfn, leur plus grand otf d'orguel est d'avor créé au début des années 70 le Tgnanello. dont on a eu au Québec l n'y a pas s longteps le llése 1981, as qu a dsparu des tablettes en un éclar! Après quelques tâtonneents ben copréhensbles pour ce qu est des pourcentages de chaque varété de rasns à utlser, le Tgnanello est fat aujourd'hu avec «0 p. cent de Sangovese, un des très bons cépages d'itale, et 20 j>. cent de Cabernet Sauvgnon. ce qu donne un vn concentre, équlbré, fgurar. panr, les elleurs reuges d'itale. C'est un vn qu a profondéent arqué la vtculture talenne, qu a été un oteur de changeent, beaucoup plus d'alleurs que le Sasscaa, qu est, aux yeux des Italens, un vn pour ans dre exotque et dans lequel ls ne se reconnassent pas. «Le Tgnanello a été dans ses débuts un vn très controversé, dt Pero Antnor, as beaucoup de vns, en Ele-Roane, en Obre, etc. sont produts antenant selon la êe phlosophe, en utlsant des cépages natonaux avec une certane proporton d'autres cépages. «A ses yeux, le Tgnanello est auss la preuve du potentel rearquable de la zone du Chant, qu n'a jaas été exploté à fond, dt-l, et auss du Sangovese. D.O.C.G. L'an passé, coe on sat, l'appellaton Chant, D.O.C. en talen, a été élevée au rang le plus prestgeux, c'est-à-dre de D.O.C.G. (denonazone d orgne controllata garantta). Nobre de producteurs, dont les Antnor. ettent beaucoup d'espor dans ce changeent, qu, à cause de règles plus strctes, devrat entraîner une hausse générale de la qualté du ons Pespèrent-ls. Encore là, l'nfluence du odèle établ par les Antnor avec le Tgnanello a joué. Pour les cépages autorsés, on a. essentelleent, augenté la quantté oblgatore du elleur càpage, le Sangovese (75 à 90 p. cent antenant, contre 50 à 80 p. cent autrefos). Inverseent, on a dnué la quantté perse de rasns blancs des cépages Trebbano et Malvasa, qu dot jouer antenant entre cnq à 10 p. cent, et entre deux et cnq p. cent dans le cas du Chant de la elleure zone, le Chant Classco... alors':' que la proporton autorsée jusque-là état de 10 à 30 p. cent! Nous en soes très contents, dt Pero Antnor. On a toujours pensé que produre du vn rouge avec 30 p. cent de ra- - sns blancs, c'est un peu rdcu- - le.» De êe, on a rédut les rendeents autorsés, c'est-à-dre la quantté de vn produte par hectare, la basse étant de 35 p. cent pour le Chant Classco et de 20 p. cent pour les autres. Fdèle à sa tradton d'nnovaton, la fre est à ettre au pont à l'heure actuelle deux nouveaux vns blancs, pour lesquels on a fat 60 hectares de nouvelles plantatons en Obre, de Sauvgnon et de Chardonnay. L'un des vns sera fat avec un élange de Sauvgnon et de Grechetto, un des très bons cépages blancs d'itale, le second avec du Chardonnay et auss du Grechetto, «qu ferentera en petts fûts (coe certans bourgognes t blancs) et vellra auss un «teps en fûts». La plus récente réalsaton de la ason, enfn, est un rouge * appelé Secentenaro, élaboré avec 70 p. cent de Sangovese et 30 p. cent de Cabernet-Sauvgnon, qu a vell seuleent en fûts neufs. Destné à arquer les 600 ans de la falle dans le onde du vn et produt en 1982, l sera vendu seuleent en agnu, à $G2. Ce vn, que j'a eu l'occason de goûter, peut secoparer à un super-tgnanel-- lo; encore plutôt feré, sans en- j core beaucoup d'odeurs, donc, l a toutefos en bouche une extraordnare fnesse et une longueur... qu n'en fnt plus, le goût subsstant très longteps. JOYEUS Pourquo vous auser à la fole à notre Révellon dujourdeçl/4n. Tout spleent, parce que la tradton l'exge. Et que le passage d'une année à une autre est un oent qu'l faut savourer pleneent. Tout coe nos fns délces de la er, chapagne à nut, danse à la usque de l'orchestre de Rudy Pontano dans l'atru de la Mason Alcan. Et pour dre adeu à 1985, un fabuleux festn de 7 servces. Pour coencer le bal, Vchyssose, Huîtres Rockefeller, Sauon Fué, Bsque de Hoard ou Crêpe aux fruts de er. Ensute le coeur du festn. Langoustnes farces au Crabe, Hoard Therdor flabé au cognac, Sole de Douvres entère sautée à la Belle Meunère ou le toujours délceux Tournedos au boeuf Henr rv. Avec Brocol à la Hollandase, Poe de terre au chox ou Chou-fleur à la polonase. Et ben sûr la Salade Pavllon. Enfn, pour couronner ce festn de ervelles culnares, les desserts extraordnares. Le rche Gâteau Forêt Nore, le Melon rafraîch au Porto, Pêche Melba ou Froages fns. Etperettez-nous de vous offrr une lqueur fne et passez une très Bonne Année. ' «par personne, taxe et servce en sus. Réservatons requses. Bllets payables à l'avance. Le Révellon du Jour de l'an au Bar Moby Dck Dansez toute la nut au son des élodes de Lorrane Foster accopagnée par le talentueux Stan Patrck au pano. Et fêtez en grand avec notre succulent repas gastronoque à 7 servces et le Chapagne à nut. C/\$ par personne, taxe et servce Jv en sus. Réservatons requses. Bllets payables à l'avance. MOBYDIŒ'S, Chapeaux, Flûtes et Souvenrs pour tous! r TOUS! SSS3SSSS3SS33SSSSSCSSS2 Ç - 1* c UN FESTIN UNIQUE EN VILLE: Vly SUPER FESTIVAL DE SCAMPI 406, M Jant-Mpfct (con XlaT M^lv^.-Mco.rW St-Poul Vlw>-Mo«fnW Suprseorr** grll* ou r*urwàl'ol A» chox Rcorvato: Statonneent gratut après 18 h Super «anp et entrecôte grlles «AAM Suptr cap «t coqult Sant-Jacqwt I Super Ksp et tdollon de flet. \ par portonrw Super Kopjetcuesdegrefloulle nujww Réservez dès antenant pour un Révellon de Noël et du Jour de l'an sen sad ou un dîner falal de Noël et du Jour de l'an noublablel Vent de paraître aux Édtons La Presse COMMANDEZ DÈS MAINTENANT! Pour une cnquèe année consécutve, Les édtons La Presse vous présentent le Gude du vn de Mchel Phaneuf, vnophle réputé, journalste, édteur de La Fne Goutte et présdent des Atés MMë* **** { bachques. Mse à jour coplète 1250 vns et leur apprécaton Les elleurs achats qualté /prx Coent servr les vns L'accord des plats et des vns Ce gude coprend égaleent une foule de consels utles.. LES Les vns à bore en 1986 LAURÉATS du Gude du vn 1986 ^cr^llo-9èf t 'Atlantque Mason Alcan, 1188 rue Sherbrooke Ouest (514) Ouverts du lund au saed à copter de d,danche à copter de 17 h. Cartes de crédt acceptées. De plus un statonneent à l'ntéreur de la Mason Alcan est s à votre dsposton. Veullez utlser l'entrée de la rue Stanley. 288 pages/nobreuses llustratons UN GUIDE COMPLET POUR TOUS LES GOÛTS ET TOUS LES BUDGETS. COMMANDEZ PAR TÉLÉPHONE Servce rapde et effcace K»r** <. et.h* (!! en.un.nl.n VON lvre» dn tdlont l- Preute p.tr lelephnte Von» n've uuu lapvf le nuéro 2M& thw4. donner vtlrt* nuéro.1" c.rr VISA ou MASTKKCAKU et!«luur e»l t»oe Ctttftytcv vous*»! offert du lunl.n vendred dr ;lh. Irth I'-rr dr noter que Ic échange* l 1rs rehoorse-nt * Htl ptn.'plrt t Coptor de vtnte: 44, rue Sunt-Anon» Ouest OFFRE SPÉCIALE AUX ABONNEES DE LA PRESSE: 20% DE REDUCTION I \» t ÎJ Vraent les plus savoureux fruts de er a Montréal. BON DE COMMANDE us Veullez! fare parvenr ( ) exoplare(s) du «Gude du vn 1986». nu prx de 9,95$ chacun, plus 1S de fras de poste et anutenton. ( ) e sus abonne(o) à LA PRESSE. Veullez e fare parvenr ( ) cxcplare(s) du «Gude du v 1981». au prx de 7.95$ l'exeplare, plus 1 $ de 11.us de peste al anutenton. Nod jlunnr(e)... IMPORTANT: [ognez a falle coande un cheque ou anda puynhle aux Edtons La Pnrssc Ltee. Vous pouvez égaleent ullser vore care de crédt coe ode de paeent. MASTERCARD No VISA No A retourner aux: Édtons La Presse Ltée 44, né Sant-Antone Ouest Montréal (Québec) H2Y 1)5 NOM ADRESSE VILLE Té»'*' MJ PROVINCE.. CODE POSTAL TOTAL CI-JOINT..TEL:. t ln» 11 pour t TA ta de potn et % nutent on)

Exercices d algorithmique

Exercices d algorithmique Exercces d algorthmque Les algorthmes proposés ne sont pas classés par ordre de dffculté Nombres Ecrre un algorthme qu renvoe la somme des nombre entre 0 et n passé en paramètre Ecrre un algorthme qu renvoe

Plus en détail

Remboursement d un emprunt par annuités constantes

Remboursement d un emprunt par annuités constantes Sére STG Journées de formaton Janver 2006 Remboursement d un emprunt par annutés constantes Le prncpe Utlsaton du tableur Un emprunteur s adresse à un prêteur pour obtenr une somme d argent (la dette)

Plus en détail

EXAMEN FINAL DE STATISTIQUES DESCRIPTIVES L1 AES - SESSION 1 - Correction -

EXAMEN FINAL DE STATISTIQUES DESCRIPTIVES L1 AES - SESSION 1 - Correction - EXAME FIAL DE STATISTIQUES DESCRIPTIVES L1 AES - SESSIO 1 - Correcton - Exercce 1 : 1) Consdérons une entreprse E comportant deux établssements : E1 et E2 qu emploent chacun 200 salarés. Au sen de l'établssement

Plus en détail

Contrats prévoyance des TNS : Clarifier les règles pour sécuriser les prestations

Contrats prévoyance des TNS : Clarifier les règles pour sécuriser les prestations Contrats prévoyance des TNS : Clarfer les règles pour sécurser les prestatons Résumé de notre proposton : A - Amélorer l nformaton des souscrpteurs B Prévor plus de souplesse dans l apprécaton des revenus

Plus en détail

PLANS. Sommaire. Infos pratiques p. 4. MéDIA. p. 6-8. THèQUE. Visite guidée p. 7-9 - 10. Les animations. p. 11. Le fonctionnement p.

PLANS. Sommaire. Infos pratiques p. 4. MéDIA. p. 6-8. THèQUE. Visite guidée p. 7-9 - 10. Les animations. p. 11. Le fonctionnement p. Sommare Infos pratques p. 4 MéDIA PLANS p. 6-8 Le fonctonnement p. 5 THèQUE Vste gudée p. 7-9 - 10 Les anmatons p. 11 Infos pratques Le fonctonnement Espace de culture et de socablté, la médathèque vous

Plus en détail

Enquête sur les services de télécommunications

Enquête sur les services de télécommunications Enquête sur les servces de télécouncatons Vu l'avs favorable du Consel Natonal de l'inforaton Statstque, cette enquête, reconnue d'ntérêt général et de qualté statstque, est oblgatore. Vsa n 200222EC du

Plus en détail

Université Pierre & Marie Curie (Paris 6) Licence de Mathématiques L3 UE LM364 Intégration 1 Année 2011 12. TD4. Tribus.

Université Pierre & Marie Curie (Paris 6) Licence de Mathématiques L3 UE LM364 Intégration 1 Année 2011 12. TD4. Tribus. Unversté Perre & Mare Cure (Pars 6) Lcence de Mathématques L3 UE LM364 Intégraton 1 Année 2011 12 TD4. Trbus. Échauffements Exercce 1. Sot X un ensemble. Donner des condtons sur X pour que les classes

Plus en détail

Ton domaine réservé Organisation Simplicité Efficacité

Ton domaine réservé Organisation Simplicité Efficacité Rev. 07/2012 Ton domane réservé Organsaton Smplcté Effcacté www.vstos.t Ton La tua domane area rservata réservé 1 MyVstos MyVstos est une plate-forme nformatque réservée aux revendeurs Vstos qu permet

Plus en détail

Utilisation du symbole

Utilisation du symbole HKBL / 7 symbole sgma Utlsaton du symbole Notaton : Pour parler de la somme des termes successfs d une sute, on peut ou ben utlser les pontllés ou ben utlser le symbole «sgma» majuscule noté Par exemple,

Plus en détail

Informations de l'unité d'enseignement Implantation. Cursus de. Intitulé. Code. Cycle 1. Bloc 2. Quadrimestre 1. Pondération 4. Nombre de crédits 4

Informations de l'unité d'enseignement Implantation. Cursus de. Intitulé. Code. Cycle 1. Bloc 2. Quadrimestre 1. Pondération 4. Nombre de crédits 4 Informatons de l'unté d'ensegnement Implantaton Cursus de Inttulé Code ECAM Insttut Supéreur Industrel Bacheler en Scences ndustrelles Outls de communcaton B2050 Cycle 1 Bloc 2 Quadrmestre 1 Pondératon

Plus en détail

Dirigeant de SAS : Laisser le choix du statut social

Dirigeant de SAS : Laisser le choix du statut social Drgeant de SAS : Lasser le chox du statut socal Résumé de notre proposton : Ouvrr le chox du statut socal du drgeant de SAS avec 2 solutons possbles : apprécer la stuaton socale des drgeants de SAS comme

Plus en détail

Fi chiers. Créer/ouvrir/enregistrer/fermer un fichier. i i

Fi chiers. Créer/ouvrir/enregistrer/fermer un fichier. i i Fchers F chers Offce 2013 - Fonctons de base Créer/ouvrr/enregstrer/fermer un fcher Clquez sur l onglet FICHIER. Pour créer un nouveau fcher, clquez sur l opton Nouveau pus, selon l applcaton utlsée, clquez

Plus en détail

cavité RsIoSutQerrUainEe RIcaS vité Q soute U rraine E

cavité RsIoSutQerrUainEe RIcaS vité Q soute U rraine E RISQUE cavté souterrane cavté souterrane ntercalare cavte souterrane recto verso:mse en page 1 10/07/13 11:21 Page 2 RISQUE cavté souterrane Le rsque cavté souterrane fat parte des rsques de mouvement

Plus en détail

L Evénement en images

L Evénement en images Rédactrce en chef: Edth Defaux L Evénement en mages P a S s o n DYnamsme EchaNge TransparEnce S o l d a R REspect ProfessIonnalsme EnGagement t é Notre Assemblée Générale s est déroulée le 6 févrer derner

Plus en détail

DIRIGER ADMINISTRER DÉVELOPPER

DIRIGER ADMINISTRER DÉVELOPPER 24 Adjont de drecton F/H Votre formaton BTS Hôtellere-restauraton BTS Management des untés commercales BTS Assstant de geston PME-PMI Lcence Management d untés de restauraton Vos mssons Vous anmez, formez

Plus en détail

Bien débuter avec Illustrator

Bien débuter avec Illustrator CHAPITRE 1 Ben débuter avec Illustrator Illustrator est un logcel de dessn vectorel. Cela sgnfe qu'l permet de créer des llustratons composées avec des objets décrts par des vecteurs. Une telle défnton

Plus en détail

Gestion et stratégie Utilisateur

Gestion et stratégie Utilisateur Geston et stratége Utlsateur GESTION ET STRATEGIE UTILISATEUR...2 1.) Comment gérer des utlsateurs?...2 1.1) Geston des utlsateurs en groupe de traval...2 1.2) Geston des utlsateurs par domane...2 Rôle

Plus en détail

Valeur absolue et fonction valeur absolue Cours

Valeur absolue et fonction valeur absolue Cours Valeur absolue foncton valeur absolue Cours CHAPITRE 1 : Dstance entre deu réels 1) Eemples prélmnares 2) Défnton 3) Proprétés CHAPITRE 2 : Valeur absolue d un réel 1) Défnton 2) Proprétés CHAPITRE 3 :

Plus en détail

Calculer le coût amorti d une obligation sur chaque exercice et présenter les écritures dans les comptes individuels de la société Plumeria.

Calculer le coût amorti d une obligation sur chaque exercice et présenter les écritures dans les comptes individuels de la société Plumeria. 1 CAS nédt d applcaton sur les normes IAS/IFRS Coût amort sur oblgatons à taux varable ou révsable La socété Plumera présente ses comptes annuels dans le référentel IFRS. Elle détent dans son portefeulle

Plus en détail

Mes Objectifs. De, par, avec Sandrine le Métayer Lumières de Philippe Férat. spectacle produit par la Cie DORE

Mes Objectifs. De, par, avec Sandrine le Métayer Lumières de Philippe Férat. spectacle produit par la Cie DORE Me Objectf De, par, avec Sandrne le Métayer Lumère de Phlppe Férat pectacle produt par la Ce DORE t j Me objectf numéro prx du Jury aux Gradn du rque (Le Hvernale/ Avgnon) p l e t t a r d, p Sandrne le

Plus en détail

Note méthodologique. Traitements hebdomadaires Quiestlemoinscher.com. Quelle méthode de collecte de prix? Qui a collecté les prix?

Note méthodologique. Traitements hebdomadaires Quiestlemoinscher.com. Quelle méthode de collecte de prix? Qui a collecté les prix? Note méthodologque Tratements hebdomadares Questlemonscher.com Quelle méthode de collecte de prx? Les éléments méthodologques ont été défns par le cabnet FaE onsel, socété d études et d analyses statstques

Plus en détail

Editions ENI. Excel 2010. Collection Référence Bureautique. Extrait

Editions ENI. Excel 2010. Collection Référence Bureautique. Extrait Edtons ENI Excel 2010 Collecton Référence Bureautque Extrat Tableau crosé dynamque Tableau crosé dynamque Excel 2010 Créer un tableau crosé dynamque Un tableau crosé dynamque permet de résumer, d analyser,

Plus en détail

* Notre savoir au service de votre réussite

* Notre savoir au service de votre réussite * Notre savor au servce de votre réusste * Vsualser les ndcateurs clés de performance de votre portefeulle clents sur un tableau de bord Analyser le taux d acceptaton de vos demandes d agréments par notaton

Plus en détail

STATISTIQUE AVEC EXCEL

STATISTIQUE AVEC EXCEL STATISTIQUE AVEC EXCEL Excel offre d nnombrables possbltés de recuellr des données statstques, de les classer, de les analyser et de les représenter graphquement. Ce sont prncpalement les tros éléments

Plus en détail

Livret pédagogique. 5 e à 3 e. A bientôt à l Airborne Museum!

Livret pédagogique. 5 e à 3 e. A bientôt à l Airborne Museum! Réalse un croqus sute à ta vste. Dessne ce qu t a le plus touché, marqué, ou un objet que tu as partculèrement apprécé : A bentôt à l Arborne Museum! 14, rue Esenhower - 50480 Sante-Mère-Eglse Tél. 02

Plus en détail

Livret pédagogique. 5 e à 3 e. A bientôt à l Airborne Museum!

Livret pédagogique. 5 e à 3 e. A bientôt à l Airborne Museum! Réalse un croqus sute à ta vste. Dessne ce qu t a le plus touché, marqué, ou un objet que tu as partculèrement apprécé : A bentôt à l Arborne Museum! 14, rue Esenhower - 50480 Sante-Mère-Eglse Tél. 02

Plus en détail

LE RÉGIME DE RETRAITE DU PERSONNEL CANADIEN DE LA CANADA-VIE (le «régime») INFORMATION IMPORTANTE CONCERNANT LE RECOURS COLLECTIF

LE RÉGIME DE RETRAITE DU PERSONNEL CANADIEN DE LA CANADA-VIE (le «régime») INFORMATION IMPORTANTE CONCERNANT LE RECOURS COLLECTIF 1 LE RÉGIME DE RETRAITE DU PERSONNEL CANADIEN DE LA CANADA-VIE (le «régme») INFORMATION IMPORTANTE CONCERNANT LE RECOURS COLLECTIF AVIS AUX RETRAITÉS ET AUX PARTICIPANTS AVEC DROITS ACQUIS DIFFÉRÉS Expédteurs

Plus en détail

Accessibilité aux md de famille. Objectif: Créer une modalité par agence avec application par CSSS et la publiciser

Accessibilité aux md de famille. Objectif: Créer une modalité par agence avec application par CSSS et la publiciser Accessblté aux md de famlle Objectf: Créer une modalté par agence avec applcaton par CSSS et la publcser But: Mettre fn aux démarches multples des patents et rédure le déla d'accès Prncpes: 1. reconnaître

Plus en détail

Mailing. Les étapes de conception d un mailing. Créer un mailing

Mailing. Les étapes de conception d un mailing. Créer un mailing Malng Malng Word 2011 pour Mac Les étapes de concepton d un malng Le malng ou publpostage permet l envo en nombre de documents à des destnatares répertorés dans un fcher de données. Cette technque sous-entend

Plus en détail

- Equilibre simultané IS/LM : Pour déterminer le couple d équilibre général, il convient de résoudre l équation IS = LM.

- Equilibre simultané IS/LM : Pour déterminer le couple d équilibre général, il convient de résoudre l équation IS = LM. Exercce n 1 Cet exercce propose de détermner l équlbre IS/LM sur la base d une économe dépourvue de présence étatque. Pour ce fare l convent, dans un premer temps de détermner la relaton (IS) marquant

Plus en détail

Editions ENI. Project 2010. Collection Référence Bureautique. Extrait

Editions ENI. Project 2010. Collection Référence Bureautique. Extrait Edtons ENI Project 2010 Collecton Référence Bureautque Extrat Défnton des tâches Défnton des tâches Project 2010 Sasr les tâches d'un projet Les tâches représentent le traval à accomplr pour attendre l'objectf

Plus en détail

Chapitre 6. Economie ouverte :

Chapitre 6. Economie ouverte : 06/2/202 Chaptre 6. Econome ouverte : le modèle Mundell Flemng Elsabeth Cudevlle Le développement des échanges nternatonaux (bens et servces et flux fnancers) a rendu fortement nterdépendantes les conjonctures

Plus en détail

Pour ce problème, une analyse est proposée à l adresse : http://www.ac-amiens.fr/pedagogie/maths/new/ue2007/synthese_atelier_annette_alain.

Pour ce problème, une analyse est proposée à l adresse : http://www.ac-amiens.fr/pedagogie/maths/new/ue2007/synthese_atelier_annette_alain. Pour ce problème, une analyse est proposée à l adresse : http://www.ac-amens.fr/pedagoge/maths/new/ue2007/synthese_ateler_annette_alan.pdf 1 La règle du jeu Un drecteur de casno se propose d nstaller le

Plus en détail

Première partie. Proportionnalité. 1 Reconnaître des situations de proportionnalité... 7

Première partie. Proportionnalité. 1 Reconnaître des situations de proportionnalité... 7 Premère parte Proportonnalté 1 Reconnaître des stuatons de proportonnalté....... 7 2 Trater des stuatons de proportonnalté en utlsant un rapport de lnéarté........................ 8 3 Trater des stuatons

Plus en détail

La théorie de la rente foncière, la spéculation et le cash flow spéculatif immobilier (*)

La théorie de la rente foncière, la spéculation et le cash flow spéculatif immobilier (*) COMPAGNIE NATIONALE DES EXPERTS IMMOBILIERS * * Assocaton rége par la lo du 1 er Jullet 1901, enregstrée à la préfecture de polce sous le n 91/1743 Alan MANZON Expert Immobler-Consultant N d agrément -

Plus en détail

Demande d insertion au registre de l état civil du Québec d un acte d état civil fait hors du Québec

Demande d insertion au registre de l état civil du Québec d un acte d état civil fait hors du Québec Demande d nserton au regstre de l état cvl du Québec d un acte d état cvl fat hors du Québec IMPORTANT Lsez les rensegnements généraux et les drectves Remplssez le formulare en caractères d mprmere, à

Plus en détail

Accord Entreprise. Le Guide du True-Up. Enterprise Agreement True - Up Guide

Accord Entreprise. Le Guide du True-Up. Enterprise Agreement True - Up Guide Enterprse Agreement True-Up Gude Accord Entreprse Le Gude du True-Up Enterprse Agreement True - Up Gude Le gude du True-Up dans l Accord Entreprse Table des matères Le True-Up des lcences on premse et

Plus en détail

B0352463741. CHAMBRE DES DePUTES. Entrée le: ''1,2-74

B0352463741. CHAMBRE DES DePUTES. Entrée le: ''1,2-74 JEU/02/AVR/2009 7:08 de greng W FAX:0035246374 p 00 B035246374 groupe d '. parlementare greng el Monseur Lucen Weler Présdent de la Chambre des Député-e-s CHAMBRE DES DePUTES Entrée le: o 2 livr. 2009

Plus en détail

Somfy Box. Activation de l option io et programmation de vos produits io

Somfy Box. Activation de l option io et programmation de vos produits io Somfy Box Actvaton de l opton o et programmaton de vos produts o Sommare Pré-requs pour la programmaton de produts o sur la Somfy Box 1 Harmonser la clé système 1 Qu est-ce que la clé système? 1 Dans quel

Plus en détail

EXEMPLES D UTILISATION DE LA TECHNIQUE DES OBSERVATIONS INSTANTANÉES.

EXEMPLES D UTILISATION DE LA TECHNIQUE DES OBSERVATIONS INSTANTANÉES. EXEMPLES D UTILISATIN DE LA TECHNIQUE DES BSERVATINS INSTANTANÉES. Chrstan Fortn, ng., Ph.D. Ergonome et hygénste du traval Centre of santé et servces socaux de la Montagne, Montréal. Résumé La technque

Plus en détail

Mesurer la qualité de la prévision

Mesurer la qualité de la prévision Mesurer la qualté de la prévson Luc Baetens 24/11/2011 www.mobus.eu Luc Baetens 11 ans d expérence Planfcaton Optmsaton des stocks Organsaton de la Supply Chan Performance de la Supply Chan Geston de la

Plus en détail

Plan. Gestion des stocks. Les opérations de gestions des stocks. Les opérations de gestions des stocks

Plan. Gestion des stocks. Les opérations de gestions des stocks. Les opérations de gestions des stocks Plan Geston des stocks Abdellah El Fallah Ensa de Tétouan 2011 Les opératons de gestons des stocks Les coûts assocés à la geston des stocks Le rôle des stocks Modèle de la quantté économque Geston calendare

Plus en détail

Système solaire combiné Estimation des besoins énergétiques

Système solaire combiné Estimation des besoins énergétiques Revue des Energes Renouvelables ICRESD-07 Tlemcen (007) 109 114 Système solare combné Estmaton des besons énergétques R. Kharch 1, B. Benyoucef et M. Belhamel 1 1 Centre de Développement des Energes Renouvelables

Plus en détail

Mobilité à Téhéran. Sous trois angles : Comme un objet de recherche Comme un support d apprentissage Comme une opportunité commerciale

Mobilité à Téhéran. Sous trois angles : Comme un objet de recherche Comme un support d apprentissage Comme une opportunité commerciale Moblté à Téhéran Sous tros angles : Comme un objet de recherche Comme un support d apprentssage Comme une opportunté commercale INRETS/GRETIA MDP 1 GRETIA (Géne des Réseaux de Transport et Informatque

Plus en détail

Champ magnétique. 1 Notions préliminaires. 1.1 Courant électrique et densité de courant

Champ magnétique. 1 Notions préliminaires. 1.1 Courant électrique et densité de courant 4 Champ magnétque 1 Notons prélmnares 1.1 Courant électrque et densté de courant Un courant électrque est défn par un déplacement de charges électrques élémentares (ex : les électrons de conducton dans

Plus en détail

V FORMATION DES IMAGES DANS L EXEMPLE DU MIROIR PLAN

V FORMATION DES IMAGES DANS L EXEMPLE DU MIROIR PLAN Chaptre V page V-1 V FORMTION DES IMGES DNS L EXEMPLE DU MIROIR PLN Le but de ce chaptre est d ntrodure la noton d mage { travers l exemple du mror plan. Vous vous êtes sûrement déjà regardé(e) dans un

Plus en détail

Terminal numérique TM 13 raccordé aux installations Integral 33

Terminal numérique TM 13 raccordé aux installations Integral 33 Termnal numérque TM 13 raccordé aux nstallatons Integral 33 Notce d utlsaton Vous garderez une longueur d avance. Famlarsez--vous avec votre téléphone Remarques mportantes Chaptres à lre en prorté -- Vue

Plus en détail

Menu Démarrer et Bureau

Menu Démarrer et Bureau Menu Démarrer et Bureau Menu Démarrer et Bureau Descrpton du Bureau Au démarrage de l ordnateur et après vous être dentfé, vous voyez apparaître le Bureau de Wndows 10. S vous utlsez une tablette ou un

Plus en détail

ACCORD GENERAL DE COOPERATION. entre Ie Gouvernement du Grand-Duche de. Luxembourg

ACCORD GENERAL DE COOPERATION. entre Ie Gouvernement du Grand-Duche de. Luxembourg ACCORD GENERAL DE COOPERATON entre e Gouvernement du Grand-Duche de, Luxembourg et e Gouvernement de la Republque Democratque Populare Lao 2 Le Gouvernement du Grand-Duche de Luxembourg et e Gouvernement

Plus en détail

Banque d exercices pour le cours de "mise à niveau" de statistique de M1 AgroParisTech

Banque d exercices pour le cours de mise à niveau de statistique de M1 AgroParisTech Banque d exercces pour le cours de "mse à nveau" de statstque de M1 AgroParsTech Instructons pour les exercces 1. Lorsque ren n est précsé, on suppose que la dstrbuton étudée est gaussenne. Pour les exercces

Plus en détail

Définition des tâches

Définition des tâches Défnton des tâches Défnton des tâches Project 2010 Sasr les tâches d'un projet Les tâches représentent le traval à accomplr pour attendre l'objectf du projet. Elles représentent de ce fat, les éléments

Plus en détail

Les jeunes économistes

Les jeunes économistes Chaptre1 : les ntérêts smples 1. défnton et calcul pratque : Défnton : Dans le cas de l ntérêt smple, le captal reste nvarable pendant toute la durée du prêt. L emprunteur dot verser, à la fn de chaque

Plus en détail

Le Prêt Efficience Fioul

Le Prêt Efficience Fioul Le Prêt Effcence Foul EMPRUNTEUR M. Mme CO-EMPRUNTEUR M. Mlle Mme Mlle (CONJOINT, PACSÉ, CONCUBIN ) Départ. de nass. Nature de la pèce d dentté : Natonalté : CNI Passeport Ttre de séjour N : Salaré Stuaton

Plus en détail

Enseignement secondaire. PHYSI Physique Programme

Enseignement secondaire. PHYSI Physique Programme Ensegnement secondare Dvson supéreure PHYSI Physque Programme 3CB_3CC_3CF_3MB_3MC_3MF Langue véhculare : franças Nombre mnmal de devors par trmestre : 1 PHYSI_3CB_3CC_3CF_3MB_3MC_3MF_PROG_10-11 Page 1

Plus en détail

2.1 Comment fonctionne un site?

2.1 Comment fonctionne un site? Coent fonctionne un site? Dans ce chapitre, nous allons étudier la liste des logiciels nécessaires à la création d un site ainsi que les principes de base indispensables à son bon fonctionneent. 2.1 Coent

Plus en détail

Installation du dispositif Cisco TelePresence MX200 - Support de table

Installation du dispositif Cisco TelePresence MX200 - Support de table 1a Déballage du système vdéo MX200 oîte du support de table MX200 La boîte du support de table MX200 content le support de table équpé d un pvot et un cache arrère. Placez le support de table sur une surface

Plus en détail

SmartView d EH. Vue d ensemble des risques et des occasions. Surveillance de l assurance-crédit. www.eulerhermes.ca/fr/smartview

SmartView d EH. Vue d ensemble des risques et des occasions. Surveillance de l assurance-crédit. www.eulerhermes.ca/fr/smartview SmartVew d EH Servces en lgne Euler Hermes Vue d ensemble des rsques et des occasons Survellance de l assurance-crédt www.eulerhermes.ca/fr/smartvew Les avantages du SmartVew d EH Prenez plus de décsons

Plus en détail

Méthodologie Version 3, septembre 2007

Méthodologie Version 3, septembre 2007 Méthodologe Verson 3, septembre 2007 Le bulletn Tendances Carbone présente chaque mos sx groupes d ndcateurs : - Synthèse du mos 2 Météo 3 - Actvté économque Energe 5 - Envronnement nsttutonnel 6 - Tableau

Plus en détail

Parlons. retraite. au service du «bien vieillir» L Assurance retraite. en chiffres* 639 192 retraités payés pour un montant de 4,2 milliards d euros

Parlons. retraite. au service du «bien vieillir» L Assurance retraite. en chiffres* 639 192 retraités payés pour un montant de 4,2 milliards d euros Édton Pays de la Lore Parlons La lettre aux retratés du régme général de la Sécurté socale 2012 retrate L Assurance retrate en chffres* 12,88 mllons de retratés 17,58 mllons de cotsants 346 000 bénéfcares

Plus en détail

Paramétrer le diaporama

Paramétrer le diaporama PowerPont 2013 - Fonctons avancées Daporama Daporama PowerPont 2013 - Fonctons avancées Paramétrer le daporama Le daporama est la projecton de la présentaton à l écran. Ouvrez la présentaton à projeter.

Plus en détail

Installation & Guide de démarrage WL510 Adaptateur sans fil /Antenne

Installation & Guide de démarrage WL510 Adaptateur sans fil /Antenne Installaton & Gude de démarrage WL510 Adaptateur sans fl /Antenne Informaton mportante à propos du WL510 Adresse IP = 192.168.10.20 Nom d utlsateur = wl510 Mot de passe = wl510 QUICK START WL510-01- VR1.1

Plus en détail

UNIVERSITÉ PARIS OUEST NANTERRE LA DÉFENSE U.F.R. SEGMI Année universitaire 2015 2016. Statistiques Descriptives

UNIVERSITÉ PARIS OUEST NANTERRE LA DÉFENSE U.F.R. SEGMI Année universitaire 2015 2016. Statistiques Descriptives UNIVERSITÉ PARIS OUEST NANTERRE LA DÉFENSE U.F.R. SEGMI Année unverstare 215 216 L1 Économe Cours de B. Desgraupes Statstques Descrptves Séance 7: Indces synthétques Table des matères 1 Introducton 1 1.1

Plus en détail

WINDOWS 10. Prise en main de votre ordinateur ou votre tablette

WINDOWS 10. Prise en main de votre ordinateur ou votre tablette WINDOWS 10 Prse en man de votre ordnateur ou votre tablette Table des matères Wndows 10 L envronnement Wndows 10 sur un ordnateur Wndows 10 : les nouveautés................................ 7 Démarrer Wndows

Plus en détail

éditorial Aimé NAvello, maire de mazan roselyne sultana, AdjoiNte à la Culture

éditorial Aimé NAvello, maire de mazan roselyne sultana, AdjoiNte à la Culture OCTOBRE DÉCEMBRE 2015 2 3 InformatIons pratiques Mare de Mazan Servce communcaton 66, boulevard de la Tournelle 84380 MAZAN Tél 04 90 69 47 84/ 04 90 69 70 19 www.labosere-mazan.fr www.mazan.fr Ponts de

Plus en détail

Le théorème du viriel

Le théorème du viriel Le théorème du vrel On se propose de démontrer le théorème du vrel de deux manères dfférentes. La premère fat appel à deux "trcks" qu l faut vor. Cette preuve met en avant une quantté, notée S c, qu permet

Plus en détail

Ch 4 Séries statistiques à une dimension Définitions et représentation graphique

Ch 4 Séries statistiques à une dimension Définitions et représentation graphique Ch 4 Séres statstques à une dmenson Défntons et représentaton graphque Termnologe Ensemble étudé = populaton Eléments de cet ensemble = ndvdus ou untés Attrbut consdéré = caractère qu peut être qualtatf

Plus en détail

Brochure d @ccueil 09 10

Brochure d @ccueil 09 10 unté A4, C7 & B42 brochure d accuel 2009-2010 Brochure d @ccuel 09 10 (pour étudants) Clnque Sant-Jean Bruxelles 1 / 10 A4C7B42_FULL_0910_FR unté A4, C7 & B42 brochure d accuel 2009-2010 1. Sommare : 1.

Plus en détail

Interfaces Windows 8 et Bureau

Interfaces Windows 8 et Bureau Interfaces Wndows 8 et Bureau Interfaces Wndows 8 et Bureau Découvrr l nterface Wndows 8 Après s être dentfé va un compte Mcrosoft ou un compte local, l utlsateur vot apparaître sur son écran la toute

Plus en détail

Activité Intitulé de l'activité Volume horaire

Activité Intitulé de l'activité Volume horaire Informatons de l'unté d'ensegnement Implantaton Cursus de ECAM Insttut Supéreur Industrel Bacheler en Scences ndustrelles Electronque applquée B2150 Cycle 1 Bloc 2 Quadrmestre 2 Pondératon 4 Nombre de

Plus en détail

INTERNET. Initiation à

INTERNET. Initiation à Intaton à INTERNET Surfez sur Internet Envoyez des messages Téléchargez Dscutez avec Skype Découvrez Facebook Regardez des vdéos Protégez votre ordnateur Myram GRIS Table des matères Internet Introducton

Plus en détail

Interface OneNote 2013

Interface OneNote 2013 Interface OneNote 2013 Interface OneNote 2013 Offce 2013 - Fonctons avancées Lancer OneNote 2013 À partr de l'nterface Wndows 8, utlsez une des méthodes suvantes : - Clquez sur la vgnette OneNote 2013

Plus en détail

Guide d'installation rapide

Guide d'installation rapide Gude d'nstallaton rapde Calbrer le capteur avant toute utlsaton La calbraton se fat par un appu sur le bouton ON de la télécommande, porte fermée, après nstallaton du capteur et de l'amant. Bonjour! Merc

Plus en détail

Installation du dispositif Cisco TelePresence MX200 - Sur pied

Installation du dispositif Cisco TelePresence MX200 - Sur pied 1a Déballage du système vdéo MX200 oîte de la base du ped de support MX200 La boîte de la base du ped de support MX200 content la colonne du ped de support, deux caches et la base du ped de support, ans

Plus en détail

Cerveau & management NOVIAL - 2008 Diapositive N 1

Cerveau & management NOVIAL - 2008 Diapositive N 1 CERVEAU et MANAGEMENT Cerveau & management NOVIAL - 2008 Dapostve N 1 Connaître sa ou ses partes domnantes Nourrr les autres partes Savor fonctonner sur ses 4 cerveaux Cerveau & management NOVIAL - 2008

Plus en détail

L environnement Windows 10 sur tablette

L environnement Windows 10 sur tablette L envronnement Wndows 10 sur tablette L envronnement Wndows 10 sur tablette Wndows 10 - Prse en man de votre ordnateur ou votre tablette Actver/désactver le mode Tablette Contnuum est une nouvelle fonctonnalté

Plus en détail

La mobilité résidentielle depuis 20 ans : des facteurs structurels aux effets de la conjoncture

La mobilité résidentielle depuis 20 ans : des facteurs structurels aux effets de la conjoncture La moblté résdentelle depus 20 ans : des facteurs structurels aux effets de la conjoncture T. Debrand C. Taffn Verson Prélmnare - Ne pas cter 10 mars 2004 Résumé : Les analyses économques sur la moblté

Plus en détail

Nous signons de grandes créations pour les clients les plus exigeants.

Nous signons de grandes créations pour les clients les plus exigeants. 1^^ Nous sgnons de grandes créatons pour les clents les plus exgeants. 1.500.000 m de bureaux et commerces et 4 1 * 2 0 0 logements conçus, réalsés et commercalsés en 10 ans 1.023 mllons d'euros de chffre

Plus en détail

EH SmartView. Identifiez vos risques et vos opportunités. www.eulerhermes.be. Pilotez votre assurance-crédit. Services en ligne Euler Hermes

EH SmartView. Identifiez vos risques et vos opportunités. www.eulerhermes.be. Pilotez votre assurance-crédit. Services en ligne Euler Hermes EH SmartVew Servces en lgne Euler Hermes Identfez vos rsques et vos opportuntés Plotez votre assurance-crédt www.eulerhermes.be Les avantages d EH SmartVew L expertse Euler Hermes présentée de manère clare

Plus en détail

La statistique et les statistiques

La statistique et les statistiques Psy004 Secto : La statstque et les statstques Pla du cours: 0.0: Beveue 0.: Les catégores du savor 0.: Survol de la psychologe 0.3: Le pla de cours 0.4: Les assstats.0: La physque: scece exacte?.: Scece

Plus en détail

Maquette Tournesol Soleil, Terre et rotations La géométrie et mathématiques du système Maquette pour comprendre PhM Observatoire de Lyon

Maquette Tournesol Soleil, Terre et rotations La géométrie et mathématiques du système Maquette pour comprendre PhM Observatoire de Lyon Maquette ournesol olel, erre et rotatons La géométre et mathématques du sstème Maquette pour comprendre hm Observatore de Lon Les repères classques éclptque (longtudes et lattudes éclptques) et équatoral

Plus en détail

Economie Ouverte. Economie ouverte. Taux de change et balance courante. Le modèle Mundell-Fleming. Définition du taux de change

Economie Ouverte. Economie ouverte. Taux de change et balance courante. Le modèle Mundell-Fleming. Définition du taux de change Econome Ouverte Econome ouverte Taux de change et balance courante Taux de change et balance courante Modèle Mundell-Flemng Campus Moyen Orent Médterranée Défnton du taux de change Le taux de change est

Plus en détail

Informations de l'unité d'enseignement Implantation. Cursus de. Intitulé. Code. Cycle 1. Bloc 1. Quadrimestre 1-2. Pondération 5. Nombre de crédits 5

Informations de l'unité d'enseignement Implantation. Cursus de. Intitulé. Code. Cycle 1. Bloc 1. Quadrimestre 1-2. Pondération 5. Nombre de crédits 5 Informatons de l'unté d'ensegnement Implantaton ECAM Cursus de Bacheler en Scences ndustrelles Informatque et communcaton B1030 Cycle 1 Bloc 1 Quadrmestre 1-2 Pondératon 5 Nombre de crédts 5 Nombre d heures

Plus en détail

Les risques des pesticides mieux les connaître pour les réduire

Les risques des pesticides mieux les connaître pour les réduire Les rsques des pestcdes meux les connaître pour les rédure Des outls à votre portée pour rédure les rsques des pestcdes Vous avez mantenant accès à des outls d ade pour meux connaître les rsques des pestcdes

Plus en détail

Corrélation et régression linéaire

Corrélation et régression linéaire Corrélaton et régresson lnéare 1. Concept de corrélaton. Analyse de régresson lnéare 3. Dfférences entre valeurs prédtes et observées d une varable 1. Concept de corrélaton L objectf est d analyser un

Plus en détail

TD 1. Statistiques à une variable.

TD 1. Statistiques à une variable. Danel Abécasss. Année unverstare 2010/2011 Prépa-L1 TD de bostatstques. Exercce 1. On consdère la sére suvante : TD 1. Statstques à une varable. 1. Calculer la moyenne et l écart type. 2. Calculer la médane

Plus en détail

écrans de sous-toiture

écrans de sous-toiture écrans de sous-toture Les règles de bonne pratque # défnton Un écran souple de sous-toture est une feulle déroulée sur la charpente, sur un solant thermque ou sur un support contnu ventlé, avant la mse

Plus en détail

Solution : 1. Soit y = α + βt, l équation de la droite considérée. Le problème de régression linéaire s écrit. i=1 2(α + βt i b i )t i

Solution : 1. Soit y = α + βt, l équation de la droite considérée. Le problème de régression linéaire s écrit. i=1 2(α + βt i b i )t i Exercces avec corrgé succnct du chaptre 3 (Remarque : les références ne sont pas gérées dans ce document, par contre les quelques?? qu apparassent dans ce texte sont ben défns dans la verson écran complète

Plus en détail

Un programme inter-entreprises. > autour du téléphone mobile > en faveur de l égalité des chances

Un programme inter-entreprises. > autour du téléphone mobile > en faveur de l égalité des chances Un programme nter-entreprses de découverte professonnelle > autour du téléphone moble > en faveur de légalté des chances 1 ère édton en 2007-2008 2 ème édton en 2008-2009 3 ème édton en 2009-2010 Prncpe

Plus en détail

Découvrir l interface Windows 8

Découvrir l interface Windows 8 Wndows 8.1 L envronnement Wndows 8 Interfaces Wndows 8 et Bureau L envronnement Wndows 8 Découvrr l nterface Wndows 8 Après s être dentfé va un compte Mcrosoft ou un compte local, l utlsateur vot apparaître

Plus en détail

Sociétés d investissement immobilier cotées (SIIC), valeur et prix : deux notes

Sociétés d investissement immobilier cotées (SIIC), valeur et prix : deux notes Socétés d nvestssement mmobler cotées (SIIC), valeur et prx : deux notes I. Dette et créaton de valeur dans les socétés foncères II. La cesson à une SIIC : un cas de dstorson fscale Laurent BATSCH CEREG-DRM,

Plus en détail

Recherche universitaire et crédits d impôt pour R-D

Recherche universitaire et crédits d impôt pour R-D Fscalté Recherche unverstare et crédts d mpôt pour R-D Le 27 novembre 2001 Nancy Avone, CA Inctatfs fscaux à la R-D très généreux dsponbles Étude du Conference Board du Canada en 1998 Québec Jurdcton au

Plus en détail

Integral T 3 Compact. raccordé aux installations Integral 5. Notice d utilisation

Integral T 3 Compact. raccordé aux installations Integral 5. Notice d utilisation Integral T 3 Compact raccordé aux nstallatons Integral 5 Notce d utlsaton Remarques mportantes Remarques mportantes A quelle nstallaton pouvez-vous connecter votre téléphone Ce téléphone est conçu unquement

Plus en détail

La fourniture de biens et facteurs publics en présence de ménages et d entreprises mobiles

La fourniture de biens et facteurs publics en présence de ménages et d entreprises mobiles La fournture de bens et facteurs publcs en présence de ménages et d entreprses mobles Pascale Duran-Vgneron évrer 007 Le modèle On suppose un pays drgé par un gouvernement central ayant compétence sur

Plus en détail

Activité Intitulé de l'activité Volume horaire

Activité Intitulé de l'activité Volume horaire Informatons de l'unté d'ensegnement Implantaton Cursus de Inttulé ECAM Insttut Supéreur Industrel Bacheler en Scences ndustrelles fnalté électromécanque Concepton et producton M3050 Cycle 1 Bloc 3 Quadrmestre

Plus en détail

La formation débute en octobre.

La formation débute en octobre. CERTIFICAT UNIVERSITAIRE EN PLANIFICATION PATRIMONIALE Sous la drecton de Xaver BOCQUET, Estate Planner, André CULOT, Consel fscal, Professeur à l EFP, Collaborateur scentfque à l ULg, Chargé d ensegnement

Plus en détail

Approche Probabiliste au Contrôle et Suivi des Joints de Soudure des Conduites

Approche Probabiliste au Contrôle et Suivi des Joints de Soudure des Conduites 8 èe Congrès Franças de Mécanque Grenoble, 7-3 août 007 Approche Probablste au Contrôle et Suv des Jonts de Soudure des Condutes N. ABDELBAKI, E. BOUALI, R. BOUZID, M. GACEB Laboratore de Fablté des Equpeents

Plus en détail

En ligne à : http://www.international.icomos.org/centre_documentation/openarchive

En ligne à : http://www.international.icomos.org/centre_documentation/openarchive Recher che,publ cat onetd f f us onde l nf or mat onsc ent f quedansl edoma nedel a conser vat ondemonument sets t esh st or ques Rés ul t at sduques t onna r educent r ededoc ument at ondel I COMOS I

Plus en détail

Proposition d'une solution au problème d initialisation cas du K-means

Proposition d'une solution au problème d initialisation cas du K-means Proposton d'une soluton au problème d ntalsaton cas du K-means Z.Guelll et L.Zaou, Unversté des scences et de la technologe d Oran MB, Unversté Mohamed Boudaf USTO -BP 505 El Mnaouer -ORAN - Algére g.zouaou@gmal.com,

Plus en détail

CHAPITRE 1 L ÉLECTROSTATIQUE

CHAPITRE 1 L ÉLECTROSTATIQUE L électostatque Chapte 1 CHAPITRE 1 L ÉLECTROSTATIUE 1.1 Intoducton La chage est une popété de la matèe qu lu fat podue et sub des effets électques et magnétques. On dstngue : - l'électostatque qu est

Plus en détail

Des salaires médians de 46 500 à 92 100 euros

Des salaires médians de 46 500 à 92 100 euros Page 1/9 14/02/13 19:47 LES SALARES DU WEBMARKET EN 2012 Des salares médans de 46 500 à 92 100 euros En 2012, les salares dans le dgtal ont grmpé de 5,5%. Selon une enquête réalsée par le réseau d'agences

Plus en détail