Carcinomes bronchiques non à petites cellules: Quelle chimiothérapie de rattrapage?

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Carcinomes bronchiques non à petites cellules: Quelle chimiothérapie de rattrapage?"

Transcription

1 Carcinomes bronchiques non à petites cellules: Quelle chimiothérapie de rattrapage? Dr Michaël Duruisseaux Unité d Oncologie Thoracique Clinique de Pneumologie Hôpital Michallon, CHU de Grenoble

2 Conflits d intérêt Liés aux activités de recherche clinique: Roche, Lilly, Astra Zeneca, Pfizer, Abbott, Boerhinger, Novartis, Clovis Oncology, Actelion, Financement de congrès/réunions Roche, Lilly, Astra Zeneca

3 INTRODUCTION Traitement personnalisé pour une minorité de patients DEFINITION MOLECULES DISPONIBLES Docetaxel Pemetrexed Erlotinib CHOIX DU TRAITEMENT DE DEUXIEME LIGNE Rôle de l histologie Chimiothérapie vs Erlotinib Rôle des biomarqueurs Quels patients traiter? Proposition d algorithme STRATEGIE D AMELIORATION CONCLUSION

4 INTRODUCTION Traitement personnalisé pour une minorité de patients DEFINITION MOLECULES DISPONIBLES Docetaxel Pemetrexed Erlotinib CHOIX DU TRAITEMENT DE DEUXIEME LIGNE Rôle de l histologie Chimiothérapie vs Erlotinib Rôle des biomarqueurs Quels patients traiter? Proposition d algorithme STRATEGIE D AMELIORATION CONCLUSION

5 Traitement personnalisé CBNPC Une seule maladie Doublet à base de sel de platines Autres 11% Platine + Pemetrexed AdénoK 55% Epidermoides 34% Platine + Gemcitabine +/- Bevacizumab +/- Maintenance +/- Maintenance Li JCO 2013, Scagliotti JCO 2008

6 Traitement personnalisé Adénocarcinomes CBNPC Une seule maladie Autres 11% Epidermoides AdénoK 55% Epidermoides 34% Li JCO 2013, Scagliotti JCO 2008

7 Traitement personnalisé pour une minorité EGFR 10% 3 4% ALK <1% ROS1 Autres 11% ±85% AdénoK 55% Epidermoides 34% Pas de mutation «ciblables» en routine Doublet sel de platine (Pemetrexed/Gemcitabine) +/ Bevacizumab +/ maintenance

8 Traitement personnalisé pour une minorité Non Epi Epi Besoin chimiothérapie de rattrapage Scagliotti JCO 2008, Sandler NEJM 2006, Barlesi JCO 2013

9 INTRODUCTION Traitement personnalisé pour une minorité de patients DEFINITION MOLECULES DISPONIBLES Docetaxel Pemetrexed Erlotinib CHOIX DU TRAITEMENT DE DEUXIEME LIGNE Rôle de l histologie Chimiothérapie vs Erlotinib Rôle des biomarqueurs Quels patients traiter? Proposition d algorithme STRATEGIE D AMELIORATION CONCLUSION

10 Définition PRESCRIPTION 2 nd LIGNE = PROGRESSION RECIST Evaluation bénéfice clinique Définition non consensuelle: ex BR21 Progresseurs lents en cours de maintenance Cas des traitements péri opératoires Cas des radio chimiothérapies

11 INTRODUCTION Traitement personnalisé pour une minorité de patients DEFINITION MOLECULES DISPONIBLES Docetaxel Pemetrexed Erlotinib CHOIX DU TRAITEMENT DE DEUXIEME LIGNE Rôle de l histologie Chimiothérapie vs Erlotinib Rôle des biomarqueurs Quels patients traiter? Proposition d algorithme STRATEGIE D AMELIORATION CONCLUSION

12 Molécules disponibles Docetaxel Pemetrexed Erlotinib

13 INTRODUCTION Traitement personnalisé pour une minorité de patients DEFINITION MOLECULES DISPONIBLES Docetaxel Pemetrexed Erlotinib CHOIX DU TRAITEMENT DE DEUXIEME LIGNE Rôle de l histologie Chimiothérapie vs Erlotinib Rôle des biomarqueurs Quels patients traiter? Proposition d algorithme STRATEGIE D AMELIORATION CONCLUSION

14 Docetaxel TAX 320: Docetaxel 75/100 vs Ifosfamide/Vinorelbine Docetaxel 75: Survie àun an 31% vs 19% Taux de réponse 6,7% vs 0,8% Fossella JCO 2000

15 Docetaxel TAX 317: Docetaxel 75/100 vs Meilleurs soins de support Docetaxel : Survie àun an 37% vs 19% Taux de réponse 7,1% Shepherd JCO 2000

16 Efficacité 2 nd ligne Etude Traitement RR (%) Médiane survie (mois) Survie à1 an (%) TAX 320 Docetaxel 75 6,7 31 Docetaxel ,8 21 Ifosfamide/vino 0,8 19 TAX 317 Docetaxel 7,1 7,0 37 MSS 4,6 12 MSS: meilleurs soins de confort Fossella JCO 2000, Shepherd JCO 2000

17 Efficacité 2 nd ligne Etude Traitement RR (%) Médiane survie (mois) Survie à1 an (%) TAX 320 Docetaxel 75 6,7 31 Docetaxel ,8 21 Ifosfamide/vino 0,8 19 TAX 317 Docetaxel 7,1 7,0 37 MSS 4,6 12 MSS: meilleurs soins de confort Fossella JCO 2000, Shepherd JCO 2000

18 INTRODUCTION Traitement personnalisé pour une minorité de patients DEFINITION MOLECULES DISPONIBLES Docetaxel Pemetrexed Erlotinib CHOIX DU TRAITEMENT DE DEUXIEME LIGNE Rôle de l histologie Chimiothérapie vs Erlotinib Rôle des biomarqueurs Quels patients traiter? Proposition d algorithme STRATEGIE D AMELIORATION CONCLUSION

19 Pemetrexed Pemetrexed vs Docetaxel 75 Survie: PEMETREXED = DOCETAXEL Hanna JCO 2004

20 Pemetrexed Pemetrexed vs Docetaxel ,2% Docetaxel Pemetrexed Profil tolérance: PEMETREXED > DOCETAXEL Hanna JCO 2004 Rash Diarrhée Neutropénie Neutropénie fébrile Anémie Thrombopénie Fréquence des effets indésirables de grade III et IV (%)

21 Efficacité 2 nd ligne Etude Traitement RR (%) Médiane survie (mois) Survie à1 an (%) TAX 320 Docetaxel 75 6,7 31 Docetaxel ,8 21 Ifosfamide/vino 0,8 19 TAX 317 Docetaxel 7,1 7,0 37 MSS 4,6 12 Hanna Pemetrexed 9,1 8,3 29,7 Docetaxel 75 8,8 7,9 29,7 MSS: meilleurs soins de confort Fossella JCO 2000, Shepherd JCO 2000, Hanna JCO 2004

22 Efficacité 2 nd ligne Etude Traitement RR (%) Médiane survie (mois) Survie à1 an (%) TAX 320 Docetaxel 75 6,7 31 Docetaxel ,8 21 Ifosfamide/vino 0,8 19 TAX 317 Docetaxel 7,1 7,0 37 MSS 4,6 12 Hanna Pemetrexed 9,1 8,3 29,7 Docetaxel 75 8,8 7,9 29,7 MSS: meilleurs soins de confort Fossella JCO 2000, Shepherd JCO 2000, Hanna JCO 2004

23 INTRODUCTION Traitement personnalisé pour une minorité de patients DEFINITION MOLECULES DISPONIBLES Docetaxel Pemetrexed Erlotinib CHOIX DU TRAITEMENT DE DEUXIEME LIGNE Rôle de l histologie Chimiothérapie vs Erlotinib Rôle des biomarqueurs Quels patients traiter? Proposition d algorithme STRATEGIE D AMELIORATION CONCLUSION

24 Erlotinib BR21: Erlotinib vs Placebo Erlotinib: Médiane de survie 6,7 mois vs 4,7 Taux de réponse 8,9% Shepherd NEJM 2005

25 Efficacité 2 nd ligne Etude Traitement RR (%) Médiane survie (mois) Survie à1 an (%) TAX 320 Docetaxel 75 6,7 31 Docetaxel ,8 21 Ifosfamide/vino 0,8 19 TAX 317 Docetaxel 7,1 7,0 37 MSS 4,6 12 Hanna Pemetrexed 9,1 8,3 29,7 Docetaxel 75 8,8 7,9 29,7 BR21 Erlotinib 8,9 6,7 Placebo <1 4,7 MSS: meilleurs soins de confort Fossella JCO 2000, Shepherd JCO 2000, Hanna JCO 2004, Shepherd NEJM 2005

26 Efficacité 2 nd ligne Etude Traitement RR (%) Médiane survie (mois) Survie à1 an (%) TAX 320 Docetaxel 75 6,7 31 Docetaxel ,8 21 Ifosfamide/vino 0,8 19 TAX 317 Docetaxel 7,1 7,0 37 MSS 4,6 12 Hanna Pemetrexed 9,1 8,3 29,7 Docetaxel 75 8,8 7,9 29,7 BR21 Erlotinib 8,9 6,7 Placebo <1 4,7 MSS: meilleurs soins de confort Fossella JCO 2000, Shepherd JCO 2000, Hanna JCO 2004, Shepherd NEJM 2005

27 INTRODUCTION Traitement personnalisé pour une minorité de patients DEFINITION MOLECULES DISPONIBLES Docetaxel Pemetrexed Erlotinib CHOIX DU TRAITEMENT DE DEUXIEME LIGNE Rôle de l histologie Chimiothérapie vs Erlotinib Rôle des biomarqueurs Quels patients traiter? Proposition d algorithme STRATEGIE D AMELIORATION CONCLUSION

28 Choix du traitement de deuxième ligne ROLE PREPONDERANT DE L HISTOLOGIE PFS PEM OS TXT Non Epidermoïdes 8 9,3 HR, 0.78; 95% CI, 0.61 to 1.00; P =.047 Epidermoïdes 6,2 7,4 HR, 1,56; 95% CI, 1.08 to 2.26; P =.018 Adénocarcinomes 9, Pemetrexed prescrit uniquement dans les non épidermoïdes Scagliotti The Oncologist 2009

29 INTRODUCTION Traitement personnalisé pour une minorité de patients DEFINITION MOLECULES DISPONIBLES Docetaxel Pemetrexed Erlotinib CHOIX DU TRAITEMENT DE DEUXIEME LIGNE Rôle de l histologie Chimiothérapie vs Erlotinib Rôle des biomarqueurs Quels patients traiter? Proposition d algorithme STRATEGIE D AMELIORATION CONCLUSION

30 Choix du traitement de deuxième ligne CHIMIOTHERAPIE vs ERLOTINIB Etude Traitement Traitement SSP (mois) p SG (mois) p TITAN Non selectionnés sur EGFR Progresseurs sous 1ere ligne Erlotinib 2,0 14,8 0,09 Docetaxel/P 3,2 12,2 emetrexed 0,53 TAILOR EGFR sauvage Erlotinib 2,4 5,4 0,02 Docetaxel 2,9 8,2 0,10 Karampeazis Non selectionnés sur EGFR Erlotinib 3,6 8,2 0,36 Pemetrexed 2,9 10,1 0,986 DELTA Non selectionnés sur EGFR Erlotinib 2,0 14,8 0,09 Docetaxel 3,2 12,2 0,53 Ciuleanu Lancet Oncol 2012, Garassino Lancet Oncol 2013, Karampeazis Cancer 2013, Kawaguchi JCO 2014

31 Choix du traitement de deuxième ligne CHIMIOTHERAPIE vs ERLOTINIB Etude Traitement Traitement SSP (mois) p SG (mois) p TITAN Non selectionnés sur EGFR Progresseurs sous 1ere ligne Erlotinib 2,0 Docetaxel/P emetrexed 0,09 14,8 3,2 12,2 0,53 TAILOR EGFR sauvage Erlotinib 2,4 5,4 0,02 Docetaxel 2,9 8,2 0,10 Karampeazis Non selectionnés sur EGFR Erlotinib 3,6 8,2 0,36 Pemetrexed 2,9 10,1 0,986 DELTA Non selectionnés sur EGFR Erlotinib 2,0 14,8 0,09 Docetaxel 3,2 12,2 0,53 Ciuleanu Lancet Oncol 2012, Garassino Lancet Oncol 2013, Karampeazis Cancer 2013, Kawaguchi JCO 2014

32 Choix du traitement de deuxième ligne CHIMIOTHERAPIE vs ERLOTINIB Etude Traitement Traitement SSP (mois) p SG (mois) p TITAN Non selectionnés sur EGFR Progresseurs sous 1ere ligne Erlotinib 2,0 14,8 0,09 Docetaxel/P 3,2 12,2 emetrexed 0,53 TAILOR EGFR sauvage 5,4 Erlotinib 2,4 0,02 Docetaxel 2,9 8,2 0,10 Karampeazis Non selectionnés sur EGFR Erlotinib 3,6 8,2 0,36 Pemetrexed 2,9 10,1 0,986 DELTA Non selectionnés sur EGFR Erlotinib 2,0 14,8 0,09 Docetaxel 3,2 12,2 0,53 Ciuleanu Lancet Oncol 2012, Garassino Lancet Oncol 2013, Karampeazis Cancer 2013, Kawaguchi JCO 2014

33 Choix du traitement de deuxième ligne CHIMIOTHERAPIE vs ERLOTINIB Etude Traitement Traitement SSP (mois) p SG (mois) p TITAN Non selectionnés sur EGFR Progresseurs sous 1ere ligne Erlotinib 2,0 14,8 0,09 Docetaxel/P 3,2 12,2 emetrexed 0,53 TAILOR EGFR sauvage Erlotinib 2,4 5,4 0,02 Docetaxel 2,9 8,2 0,10 Karampeazis Non selectionnés sur EGFR Erlotinib 3,6 0,36 8,2 Pemetrexed 2,9 10,1 0,986 DELTA Non selectionnés sur EGFR Erlotinib 2,0 14,8 0,09 Docetaxel 3,2 12,2 0,53 Ciuleanu Lancet Oncol 2012, Garassino Lancet Oncol 2013, Karampeazis Cancer 2013, Kawaguchi JCO 2014

34 Choix du traitement de deuxième ligne CHIMIOTHERAPIE vs ERLOTINIB Etude Traitement Traitement SSP (mois) p SG (mois) p TITAN Non selectionnés sur EGFR Progresseurs sous 1ere ligne Erlotinib 2,0 14,8 0,09 Docetaxel/P 3,2 12,2 emetrexed 0,53 TAILOR EGFR sauvage Erlotinib 2,4 5,4 0,02 Docetaxel 2,9 8,2 0,10 Karampeazis Non selectionnés sur EGFR Erlotinib 3,6 8,2 0,36 Pemetrexed 2,9 10,1 0,986 DELTA Non selectionnés sur EGFR Erlotinib 2,0 14,8 0,09 Docetaxel 3,2 12,2 0,53 Ciuleanu Lancet Oncol 2012, Garassino Lancet Oncol 2013, Karampeazis Cancer 2013, Kawaguchi JCO 2014

35 Choix du traitement de deuxième ligne CHIMIOTHERAPIE vs ERLOTINIB Etude Traitement Traitement SSP (mois) p SG (mois) p TITAN Non selectionnés sur EGFR Progresseurs sous 1ere ligne Erlotinib 2,0 14,8 0,09 Docetaxel/P 3,2 12,2 emetrexed 0,53 TAILOR EGFR sauvage Erlotinib 2,4 5,4 0,02 Docetaxel 2,9 8,2 0,10 Karampeazis Non selectionnés sur EGFR Erlotinib 3,6 8,2 0,36 Pemetrexed 2,9 10,1 0,986 DELTA Non selectionnés sur EGFR Erlotinib 2,0 14,8 0,09 Docetaxel 3,2 12,2 0,53 Ciuleanu Lancet Oncol 2012, Garassino Lancet Oncol 2013, Karampeazis Cancer 2013, Kawaguchi JCO 2014

36 Choix du traitement de deuxième ligne CHIMIOTHERAPIE vs ERLOTINIB Etude Traitement Traitement SSP (mois) p SG (mois) p TITAN Non selectionnés sur EGFR Progresseurs sous 1ere ligne Erlotinib 2,0 14,8 0,09 Docetaxel/P 3,2 12,2 emetrexed 0,53 TAILOR EGFR sauvage Erlotinib 2,4 5,4 0,02 Docetaxel 2,9 8,2 0,10 Karampeazis Non selectionnés sur EGFR Erlotinib 3,6 8,2 0,36 Pemetrexed 2,9 10,1 0,986 DELTA Non selectionnés sur EGFR Erlotinib 2,0 14,8 0,09 Docetaxel 3,2 12,2 0,53 Ciuleanu Lancet Oncol 2012, Garassino Lancet Oncol 2013, Karampeazis Cancer 2013, Kawaguchi JCO 2014

37 Choix du traitement de deuxième ligne CHIMIOTHERAPIE vs ERLOTINIB Taux de réponse/pfs: Chimiothérapie > Erlotinib Survie Globale : Chimiothérapie = Erlotinib Lee JAMA 2014

38 Choix du traitement de deuxième ligne CHIMIOTHERAPIE vs ERLOTINIB Erlotinib Pemetrexed ,2% Docetaxel Pemetrexed 0 Fréquence des effets indésirables de grade III et IV (%) Rash Rash Diarrhée Diarrhea Neutropénie Neutropenia Neutropénie fébrile Febrile neutropenia Anémie Anemia Thrombopénie Thrombocytopenia Rash Diarrhée Neutropénie Neutropénie fébrile Anémie Thrombopénie Fréquence des effets indésirables de grade III et IV (%) Profil tolérance: ERLOTINIB > PEMETREXED > DOCETAXEL Karampeazis Cancer 2013, Hanna JCO 2004

39 INTRODUCTION Traitement personnalisé pour une minorité de patients DEFINITION MOLECULES DISPONIBLES Docetaxel Pemetrexed Erlotinib CHOIX DU TRAITEMENT DE DEUXIEME LIGNE Rôle de l histologie Chimiothérapie vs Erlotinib Rôle des biomarqueurs Quels patients traiter? Proposition d algorithme STRATEGIE D AMELIORATION CONCLUSION

40 Choix du traitement de deuxième ligne ROLE DES BIOMARQUEURS AUCUN

41 INTRODUCTION Traitement personnalisé pour une minorité de patients DEFINITION MOLECULES DISPONIBLES Docetaxel Pemetrexed Erlotinib CHOIX DU TRAITEMENT DE DEUXIEME LIGNE Rôle de l histologie Chimiothérapie vs Erlotinib Rôle des biomarqueurs Quels patients traiter? Proposition d algorithme STRATEGIE D AMELIORATION CONCLUSION

42 Choix du traitement de deuxième ligne QUELS PATIENTS TRAITER? PS 0 vs PS 1 vs PS 2 Réponse àla 1 ère ligne Di Maio Eur J Cancer 2010

43 Choix du traitement de deuxième ligne QUELS PATIENTS TRAITER? Di Maio Eur J Cancer 2010

44 INTRODUCTION Traitement personnalisé pour une minorité de patients DEFINITION MOLECULES DISPONIBLES Docetaxel Pemetrexed Erlotinib CHOIX DU TRAITEMENT DE DEUXIEME LIGNE Rôle de l histologie Chimiothérapie vs Erlotinib Rôle des biomarqueurs Quels patients traiter? Proposition d algorithme STRATEGIE D AMELIORATION CONCLUSION

45 Choix du traitement de deuxième ligne Performance Status: PS4: pas de traitement PS3: Erlotinib PS0 2: chimiothérapie ou erlotinib Réponse au traitement de 1 ère ligne Traitement reçu en 1 ère ligne et maintenance Histologie Souhait du patient: erlotinib traitement ambulatoire/bien toléré

46 3 e ligne 2 e ligne Première ligne

47 3 e ligne 2 e ligne Première ligne

48 INTRODUCTION Traitement personnalisé pour une minorité de patients DEFINITION MOLECULES DISPONIBLES Docetaxel Pemetrexed Erlotinib CHOIX DU TRAITEMENT DE DEUXIEME LIGNE Rôle de l histologie Chimiothérapie vs Erlotinib Rôle des biomarqueurs Quels patients traiter? Proposition d algorithme STRATEGIE D AMELIORATION CONCLUSION

49 Stratégies d amélioration BITHERAPIE Pas d amélioration de la survie globale/sur toxicité Di Maio JCO 2009

50 Stratégies d amélioration REINTRODUCTION DES SEL DE PLATINE Pemetrexed vs Carboplatin/Pemetrexed Pas d amélioration de la survie /Sur toxicité Ardizzoni JCO 2012

51 Stratégies d amélioration ANTI ANGIOGENIQUE Nintedanib: Essais Lume Lung 1/2 LUME Lung 1 CBNPC PS 0 ou 1 Non sélectionné sur EGFR Progression après 1 ère ligne Bevacizumab en 1 ère ligne Asie/Europe R 1:1 Nintedanib 200mg 2/j + Docetaxel: 75 mg/m 2 3 semaines Placebo + Docetaxel: 75 mg/m 2 3 semaines Progression LUME Lung 2 Non epidermoïde PS 0 ou 1 Non sélectionné sur EGFR Progression après 1 ère ligne Bevacizumab en 1 ère ligne Asie/Europe R 1:1 Nintedanib 200mg 2/j + Pemetrexed: 500 mg/m 2 3 semaines Placebo + Pemetrexed: 500 mg/m 2 3 semaines Progression Reck Lancet Oncol 2013, Hanna ASCO 2013

52 Stratégies d amélioration ANTI ANGIOGENIQUE Nintedanib: Essais Lume Lung 1/2 LUME Lung 1 CBNPC PS 0 ou 1 Non sélectionné sur EGFR Progression après 1 ère ligne Bevacizumab en 1 ère ligne Asie/Europe R 1:1 Nintedanib 200mg 2/j + Docetaxel: 75 mg/m 2 3 semaines Placebo + Docetaxel: 75 mg/m 2 3 semaines Progression LUME Lung 2 Adenocarcinome PS 0 ou 1 Non sélectionné sur EGFR Progression après 1 ère ligne Bevacizumab en 1 ère ligne Asie/Europe R 1:1 Nintedanib 200mg 2/j + Pemetrexed: 500 mg/m 2 3 semaines Placebo + Pemetrexed: 500 mg/m 2 3 semaines Progression Reck Lancet Oncol 2013, Hanna ASCO 2013

53 Stratégies d amélioration ANTI ANGIOGENIQUE Nintedanib: Essais LUME Lung 1 Progression free survival (%) HR, 0.79; 95% CI, 0.68 to 0.92; P = Objectif principal SSP: Nintedanib 3,4 mois Placebo 2,7 mois Différence de 0,7 mois Taux de réponse: Nintedanib 4,4% Placebo 3,3% Population totale Reck Lancet Oncol 2013, Hanna ASCO 2013

54 Stratégies d amélioration ANTI ANGIOGENIQUE Nintedanib: Essais LUME Lung 1 Overall Survival (%) HR, 0.83; 95% CI, 0.70 to 0.99; P =.0359 Survie globale Nintedanib 12,6 mois Placebo 10,3 mois Pas Différence de survie Dans LUME Lung 2 Population Adénocarcinome Adenocarcinome Reck Lancet Oncol 2013, Hanna ASCO 2013

55 Stratégies d amélioration ANTI ANGIOGENIQUE Ramucirumab: Essai REVEL REVEL CBNPC PS 0 ou 1 Non sélectionné sur EGFR Progression durant ou après 1 ère ligne Monde R 1:1 Ramucirumab 10mg/kg + Docetaxel: 75 mg/m 2 3 semaines Placebo + Docetaxel: 75 mg/m 2 3 semaines Progression Objectif principal: Survie globale Garon Lancet 2014

56 Stratégies d amélioration ANTI ANGIOGENIQUE Ramucirumab: Essai REVEL HR, 0.86; 95% CI, 0.75 to 0.98; P =.023 Objectif principal SG: Ramucirumab 10,5 mois (n=628) Placebo 9,1 mois (n=625) Taux de réponse: Ramucirumab 23% Placebo 14% Essai positif Garon Lancet 2014

57 Stratégies d amélioration ANTI ANGIOGENIQUE TAXOL BEVACIZUMAB vs Docetaxel: Essai IFCT ULTIMATE

58 INTRODUCTION Traitement personnalisé pour une minorité de patients DEFINITION MOLECULES DISPONIBLES Docetaxel Pemetrexed Erlotinib CHOIX DU TRAITEMENT DE DEUXIEME LIGNE Rôle de l histologie Chimiothérapie vs Erlotinib Rôle des biomarqueurs Quels patients traiter? Proposition d algorithme STRATEGIE D AMELIORATION CONCLUSION

59 Conclusion Trois molécules disponibles aux résultats manifestes mais modestes Nécessité de nouvelles approches Arrivée d anti-angiogéniques? Merci de votre attention!

60 Remerciements Pr D Moro-Sibilot Dr AC Toffart Dr L Sakhri Pr JP Sculier Pr T Berghmans Pr JJ Lafitte Pr P Van Houtte Merci de votre attention!

61 Conclusion Trois molécules disponibles aux résultats manifestes mais modestes Nécessité de nouvelles approches Arrivée d anti-angiogéniques? Merci de votre attention!

Cancer du poumon: LES THERAPIES CIBLEES

Cancer du poumon: LES THERAPIES CIBLEES LES INCONTOURNABLES EN CANCEROLOGIE Cancer du poumon: LES THERAPIES CIBLEES Dr Michaël Duruisseaux, Pr Denis Moro Sibilot Unité d Oncologie Thoracique Clinique de Pneumologie Hôpital Michallon, CHU de

Plus en détail

Traitement des CBNPC de stade IV Analyse de la littérature. Armelle Lavolé Hôpital Tenon DES 2010

Traitement des CBNPC de stade IV Analyse de la littérature. Armelle Lavolé Hôpital Tenon DES 2010 Traitement des CBNPC de stade IV Analyse de la littérature Armelle Lavolé Hôpital Tenon DES 2010 1 Chimiothérapie de première ligne Bénéfice / BSC? A base de platine? Carboplatine ou cisplatine? Quelle

Plus en détail

Remise en perspective : du mieux

Remise en perspective : du mieux Remise en perspective : du mieux BSC 1 ère G 2 ème G 3 ème G Médiane de survie 4,5 mois 6 mois 8 mois 8 à 10 mois Survie à 1 an 5 % 15 % 25 % 35 à 46 % Survie à 2 ans 8 à 24 % Survie à 3 ans 6 à 13 % Chimiothérapie

Plus en détail

Stratégies de maintenance dans le CBNPC en 2013. Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey, Toulouse

Stratégies de maintenance dans le CBNPC en 2013. Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey, Toulouse Stratégies de maintenance dans le CBNPC en 2013 Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey, Toulouse 6 décembre 2013 Traitement du CBNPC Evolution du traitement des CBNPC métastatiques

Plus en détail

CBNPC sans addic,on oncogénique 2 ème ligne et plus

CBNPC sans addic,on oncogénique 2 ème ligne et plus CBNPC sans addic,on oncogénique 2 ème ligne et plus Clément Gauvain, Alexis Cortot Service de Pneumologie et Oncologie Thoracique, CHRU Lille Ins,tut de Biologie de Lille Cours du G.O.L.F. Limoges, 19

Plus en détail

Comment je traite une personne âgée ayant un CBNPC métastatique. Elisabeth Quoix

Comment je traite une personne âgée ayant un CBNPC métastatique. Elisabeth Quoix Comment je traite une personne âgée ayant un CBNPC métastatique Elisabeth Quoix PLAN Généralités sur les personnes âgées Peut on transposer les avancées faites chez les patients d âge inférieur à70 ans

Plus en détail

Efficacité et tolérance de l Immunothérapie chez le sujet âgé. Exemple du NIVOLUMAB dans le traitement des Cancers bronchiques non à petites cellules.

Efficacité et tolérance de l Immunothérapie chez le sujet âgé. Exemple du NIVOLUMAB dans le traitement des Cancers bronchiques non à petites cellules. Efficacité et tolérance de l Immunothérapie chez le sujet âgé. Exemple du NIVOLUMAB dans le traitement des Cancers bronchiques non à petites cellules. Emanuel NICOLAS Dr. Frédérique ROUSSEAU Dr. Renaud

Plus en détail

Cancer bronchique et immunothérapie. Sylvie Friard 7 avril 2016

Cancer bronchique et immunothérapie. Sylvie Friard 7 avril 2016 1 Cancer bronchique et immunothérapie Sylvie Friard 7 avril 2016 Cycle cancer et immunité Chen and Mellman, Cell 2012 Cycle cancer et immunité Chen and Mellman, Cell 2012 Inhibiteurs des points de contrôle

Plus en détail

Traitements ciblés - Immunothérapie

Traitements ciblés - Immunothérapie Actualités paramédicales et médicales en cancérologie Session parallèle : Oncologie Thoracique 13 mai 2016 Traitements ciblés - Immunothérapie Rémi Veillon Oncologue médical Praticien hospitalier Service

Plus en détail

Chimiothérapie dans le cancer du pancréas métastatique. Lorraine Blaise DES

Chimiothérapie dans le cancer du pancréas métastatique. Lorraine Blaise DES Chimiothérapie dans le cancer du pancréas métastatique Lorraine Blaise DES Épidemiologie Cancer métastatique : plus de 60% au moment du diagnostic Sites les plus fréquents : foie ++ ; péritoine ; adénopathies

Plus en détail

ACTUALITES DANS LE CANCER DU POUMON. Dr Claire POULET Pneumologie CHU AMIENS

ACTUALITES DANS LE CANCER DU POUMON. Dr Claire POULET Pneumologie CHU AMIENS ACTUALITES DANS LE CANCER DU POUMON Dr Claire POULET Pneumologie CHU AMIENS 15-06-17 Epidémiologie Le cancer du poumon est aujourd'hui la première cause de décès par cancer en France et dans le monde:

Plus en détail

CANCER PULMONAIRE METASTATIQUE - CAS CLINIQUE. Déborah Assouan Tuteur : Docteur Camille Garoute CHU Amiens DES 3 février 2017

CANCER PULMONAIRE METASTATIQUE - CAS CLINIQUE. Déborah Assouan Tuteur : Docteur Camille Garoute CHU Amiens DES 3 février 2017 CANCER PULMONAIRE METASTATIQUE - CAS CLINIQUE Déborah Assouan Tuteur : Docteur Camille Garoute CHU Amiens DES 3 février 2017 CAS Mr G, 64 ans Homme de 64 ans sans antécédents notables, tabagisme actif

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 22 juin 2011

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 22 juin 2011 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 22 juin 2011 TARCEVA 25 mg, comprimé pelliculé B/30 (CIP 3692323) TARCEVA 100 mg, comprimé pelliculé B/30 (CIP 3692346) TARCEVA 150 mg, comprimé pelliculé B/30 (CIP 3692352)

Plus en détail

Chimiothérapie des cholangiocarcinomes localement avancés ou métastatiques

Chimiothérapie des cholangiocarcinomes localement avancés ou métastatiques Chimiothérapie des cholangiocarcinomes localement avancés ou métastatiques Meher BEN ABDELGHANI Oncologie Médicale Centre Paul Strauss- Strasbourg mbenabdelghani@strasbourg.unicancer.fr Généralités Tumeur

Plus en détail

Cancer de l œsophage et de l estomac : Top 5 des articles publiés en 2014

Cancer de l œsophage et de l estomac : Top 5 des articles publiés en 2014 Cancer de l œsophage et de l estomac : Top 5 des articles publiés en 2014 J Desramé Hôpital privé Jean Mermoz Lyon Sélection : FOLFIRI/ECX vs ECX/FOLFIRI Guimbaud R, J Clin Oncol 2014 ; 32 : 3520-6 RAMUCIRUMAB

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 29 avril 2009

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 29 avril 2009 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 29 avril 2009 NAVELBINE 20 mg, capsule molle plaquette(s) thermoformée(s) PVC-aluminium PVDC de 1 capsule(s) : 365 948-4 NAVELBINE 30 mg, capsule molle plaquette(s) thermoformée(s)

Plus en détail

Traitement du cancer du poumon avancé

Traitement du cancer du poumon avancé Traitement du cancer du poumon avancé Joffre C. Allard, M.D., Rimouski Octobre 2008 Plan Classification TNM : qu est-ce qu un stade IV? Cancer du poumon non à petites cellules Chimiothérapie palliative

Plus en détail

Discussion et validation du référentiel CBNPC stade IV. Dr Aurélie GROUET Hôpital Privé Sainte Marie Chalon-sur-Saône

Discussion et validation du référentiel CBNPC stade IV. Dr Aurélie GROUET Hôpital Privé Sainte Marie Chalon-sur-Saône Discussion et validation du référentiel CBNPC stade IV Dr Aurélie GROUET Hôpital Privé Sainte Marie Chalon-sur-Saône PLAN Introduction Exigences de qualité dans la prise en charge des cancers bronchiques

Plus en détail

CBNPC métastatiques Quelle chimiothérapie de 1 ère ligne?

CBNPC métastatiques Quelle chimiothérapie de 1 ère ligne? CBNPC métastatiques Quelle chimiothérapie de 1 ère ligne? Alexis Cortot, MD, PhD Service de Pneumologie et Oncologie Thoracique Hôpital Calmette, CHRU de Lille Lille, France Liens d intérêt Honoraires

Plus en détail

L immunothérapie du point de vue du clinicien : l exemple du cancer du poumon

L immunothérapie du point de vue du clinicien : l exemple du cancer du poumon L immunothérapie du point de vue du clinicien : l exemple du cancer du poumon Pr Alexis Cortot Pneumologie et Oncologie Thoracique, CHRU de Lille UMR8161, Institut de Biologie de Lille Liens d intérêt

Plus en détail

Cancer bronchique non à petites cellules. Première ligne, et après? Combien de lignes?

Cancer bronchique non à petites cellules. Première ligne, et après? Combien de lignes? Cancer bronchique non à petites cellules Première ligne, et après? Combien de lignes? Christos Chouaid ( Créteil) Liens d intérets Au cours de ces 5 dernières années, j ai perçu des honoraires ou des financements

Plus en détail

Dans un congrès largement

Dans un congrès largement Anti-angiogéniques en oncologie thoracique Éric Dansin Département de cancérologie générale, Centre Oscar Lambret, Lille, France Dans un congrès largement dominé, en ce qui concerne

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 1 er juillet 2015

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 1 er juillet 2015 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 1 er juillet 2015 TARCEVA 25 mg, comprimé pelliculé B/30 (CIP : 34009 369 232 3 2) TARCEVA 100 mg, comprimé pelliculé B/30 (CIP : 34009 369 234 6 1 TARCEVA 150 mg, comprimé

Plus en détail

Les essais cliniques appliqués aux nouveautés biologiques du cancer bronchique

Les essais cliniques appliqués aux nouveautés biologiques du cancer bronchique Les essais cliniques appliqués aux nouveautés biologiques du cancer bronchique Julien Mazières, Unité d Oncologie Cervico-Thoracique Service de Pneumologie, Hôpital Larrey, CHU Toulouse Base des traitements

Plus en détail

Thérapies ciblées dans les CNPC étendus. Pr Ag Nabil TOUMI Service carcinologie médicale CHU Habib Bourguiba Sfax

Thérapies ciblées dans les CNPC étendus. Pr Ag Nabil TOUMI Service carcinologie médicale CHU Habib Bourguiba Sfax Thérapies ciblées dans les CNPC étendus Pr Ag Nabil TOUMI Service carcinologie médicale CHU Habib Bourguiba Sfax Introduction CNPC: 80% des KBP Présentation clinique: * stades localises (I-IIIA): 20-25%

Plus en détail

Cancers Coliques Métastatiques Quand il faut frapper fort. E FRANCOIS Nice

Cancers Coliques Métastatiques Quand il faut frapper fort. E FRANCOIS Nice Cancers Coliques Métastatiques Quand il faut frapper fort E FRANCOIS Nice Cas clinique Homme né en 1952 ATCD : asthme, diabète Douleurs abdominales depuis plusieurs mois 62 kg (PDF 68kg) 1,70m Examen clinique

Plus en détail

Traitement au-delà de la 1 ère ligne Adénocarcinome oesogastrique

Traitement au-delà de la 1 ère ligne Adénocarcinome oesogastrique Traitement au-delà de la 1 ère ligne Adénocarcinome oesogastrique Thomas APARICIO Gastroentérologie & Oncologie digestive Hôpital Saint Louis thomas.aparicio@aphp.fr Multiples protocoles en 1 ère ligne

Plus en détail

Traitements systémiques des cancers de la tête et du cou. Cours de DES 9/12/16 Mony Chenda Ly- tuteur: Pr Chauffert

Traitements systémiques des cancers de la tête et du cou. Cours de DES 9/12/16 Mony Chenda Ly- tuteur: Pr Chauffert Traitements systémiques des cancers de la tête et du cou Cours de DES 9/12/16 Mony Chenda Ly- tuteur: Pr Chauffert 1 Stratégies: grandes lignes tumeurs de l hypopharynx et du larynx résécables tumeurs

Plus en détail

Les incontournables 2014 en cancérologie Pneumologie Les thérapies ciblées dans le cadre de l AMM en octobre 2014

Les incontournables 2014 en cancérologie Pneumologie Les thérapies ciblées dans le cadre de l AMM en octobre 2014 Les incontournables 2014 en cancérologie Pneumologie Les thérapies ciblées dans le cadre de l AMM en octobre 2014 Anne-Claire TOFFART EGFR mutés Gefitinib 250 mg x 1/J Cp 250 mg Erlotinib 150 mg x 1/J

Plus en détail

Cancer du poumon métastatique

Cancer du poumon métastatique Cancer du poumon métastatique Gabrielle Gagnon Plan Un peu d épidémiologie Histologie Traitements : du «one size fits all» aux traitements plus personnalisés Chimiothérapie TKI Immunothérapie en cancer

Plus en détail

2 ème JOURNEE d ONCOLOGIE THORACIQUE MIDI-PYRENEES. TOULOUSE - Vendredi 08 Octobre Cas clinique. Sophie Laroumagne

2 ème JOURNEE d ONCOLOGIE THORACIQUE MIDI-PYRENEES. TOULOUSE - Vendredi 08 Octobre Cas clinique. Sophie Laroumagne 2 ème JOURNEE d ONCOLOGIE THORACIQUE MIDI-PYRENEES TOULOUSE - Vendredi 08 Octobre 2010 Cas clinique Sophie Laroumagne Me L. née le 16/02/1946 ( 64 ans) Poids 53 kg Taille: 170cm OMS: 1-2 Profession: pharmacienne

Plus en détail

POPULATIONS SPÉCIALES : LE TRAITEMENT SYSTÉMIQUE CHEZ LES SUJETS ÂGÉS AYANT UN CBNPC

POPULATIONS SPÉCIALES : LE TRAITEMENT SYSTÉMIQUE CHEZ LES SUJETS ÂGÉS AYANT UN CBNPC POPULATIONS SPÉCIALES : LE TRAITEMENT SYSTÉMIQUE CHEZ LES SUJETS ÂGÉS AYANT UN CBNPC Les Hôpitaux Universitaires de STRASBOURG Elisabeth Quoix GOLF Lyon Septembre 2016 Liens d intérêt Invitations à des

Plus en détail

Traitement du cancer gastrique métastatique. P. Michel Service d Hépato-Gastroentérologie et Nutrition, CHU de Rouen

Traitement du cancer gastrique métastatique. P. Michel Service d Hépato-Gastroentérologie et Nutrition, CHU de Rouen Traitement du cancer gastrique métastatique P. Michel Service d Hépato-Gastroentérologie et Nutrition, CHU de Rouen XXe siècle Meta analyse Cochrane Library 35 essais 5726 patients Chimio vs Soins Palliatifs

Plus en détail

Tabagisme et cancer du poumon : de la prévention aux soins palliatifs

Tabagisme et cancer du poumon : de la prévention aux soins palliatifs Tabagisme et cancer du poumon : de la prévention aux soins palliatifs Pr. Thierry URBAN Pneumologie et UCT CHU Angers Lien d Intérêts : Pfizer, GSK, Lilly, Roche, Astra Zeneca U 646 Ingénierie de vectorisation

Plus en détail

La prise en charge actuelle des cancers bronchiques

La prise en charge actuelle des cancers bronchiques Prise en charge actuelle des cancers bronchiques non à petites cellules avancés en première ligne Actual first-line management of advanced non-small-cell lung cancer P. Tomasini*, L. Greillier*, F. Barlesi*

Plus en détail

Traitements Hors AMM - PNEUMOLOGIE CBNPC/Alimta Mésothéliome pleural/alimta Avastin Carboplatine Gemzar Tarceva Thérapies ciblées

Traitements Hors AMM - PNEUMOLOGIE CBNPC/Alimta Mésothéliome pleural/alimta Avastin Carboplatine Gemzar Tarceva Thérapies ciblées Traitements Hors AMM - PNEUMOLOGIE CBNPC/Alimta Mésothéliome pleural/alimta Avastin Carboplatine Gemzar Tarceva Thérapies ciblées CE DOCUMENT PROPOSÉ PAR LE GROUPE DE TRAVAIL RÉGIONAL ONCO NPDC N A PAS

Plus en détail

UNIVERSITE DE NANTES FACULTE DE MEDECINE THESE. pour le DIPLOME D ETAT DE DOCTEUR EN MEDECINE ONCOLOGIE MEDICALE. Par.

UNIVERSITE DE NANTES FACULTE DE MEDECINE THESE. pour le DIPLOME D ETAT DE DOCTEUR EN MEDECINE ONCOLOGIE MEDICALE. Par. UNIVERSITE DE NANTES FACULTE DE MEDECINE Année 2012 N 163 THESE pour le DIPLOME D ETAT DE DOCTEUR EN MEDECINE ONCOLOGIE MEDICALE Par Carole GOURMELON née le 26 juin 1982 à Brest Présentée et soutenue publiquement

Plus en détail

Le cancer gastrique avancé à l heure de la stratégie multi-lignes

Le cancer gastrique avancé à l heure de la stratégie multi-lignes Le cancer gastrique avancé à l heure de la stratégie multi-lignes En 2015 : quelle stratégie pour quel patient? Dr Christelle de la Fouchardière Centre Léon Bérard, Lyon France Michel P, Carrère N, Lefort

Plus en détail

Place de la chimiothérapie aux stades précoces du cancer de prostate métastatique. Gwenaelle Gravis Institut Paoli-Calmettes MARSEILLE

Place de la chimiothérapie aux stades précoces du cancer de prostate métastatique. Gwenaelle Gravis Institut Paoli-Calmettes MARSEILLE Place de la chimiothérapie aux stades précoces du cancer de prostate métastatique Gwenaelle Gravis Institut Paoli-Calmettes MARSEILLE Pourquoi? La castration : une efficacité limitée Un rationnel biologique

Plus en détail

Réunion CORP 6 Novembre 2014 A.Dautruche

Réunion CORP 6 Novembre 2014 A.Dautruche Réunion CORP 6 Novembre 2014 A.Dautruche HAS, Septembre 2011 Rationnel de l étude Rationnel de l étude Années 1980 : Survie à 5 ans des cancers de l œsophage tous stades confondus traités par chirurgie

Plus en détail

Nouvelles options en 1 ère ligne dans le CBNPC avancé

Nouvelles options en 1 ère ligne dans le CBNPC avancé Nouvelles options en 1 ère ligne dans le CBNPC avancé Maurice Pérol Hôpital de la Croix-Rousse Hospices Civils de Lyon Cadre de l'exposé CBNPC stade IV PS 0-1 Traitement de première ligne : 1 ère ligne

Plus en détail

Immunothérapie et Cancer Bronchique. Données récentes

Immunothérapie et Cancer Bronchique. Données récentes Immunothérapie et Cancer Bronchique Données récentes Classifications NAPC NAPC: algorithme de traitement 2014 Efficacité des chimiothérapies de seconde ligne pour les NAPC Erlotinib (150 mg /j) Docetaxel

Plus en détail

V.Labb Séminaire de DES 11/2007

V.Labb Séminaire de DES 11/2007 V.Labb Labbé / H. Le Floch Séminaire de DES 11/2007 Introduction TTT des CBNPC: résection r complète TTT adjuvant: efficacité non démontrd montrée Méta-analyse analyse (Non-small( Cell Lung Cancer Collaborative

Plus en détail

Quelques nouveautés ou nouvelles AMM

Quelques nouveautés ou nouvelles AMM Quelques nouveautés ou nouvelles AMM V. Noirez Réunion groupe qualité 04 mars 2008 NEXAVAR: Sorafénib comprimés 200 mg Traitement du carcinome hépatocellulaire 800 mg/jour Survie globale: 46,3 semaines

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 19 mars 2008

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 19 mars 2008 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 19 mars 2008 TARCEVA 25 mg, comprimé pelliculé (369 232-3) TARCEVA 100mg, comprimé pelliculé (369 234-6) TARCEVA 150 mg, comprimé pelliculé (369 235-2) B/ 30 Laboratoire

Plus en détail

CBNPC avec translocation ALK, ROS1. Denis Moro-Sibilot CHU Grenoble

CBNPC avec translocation ALK, ROS1. Denis Moro-Sibilot CHU Grenoble CBNPC avec translocation ALK, ROS1 Denis Moro-Sibilot CHU Grenoble Solomon B, Soria JC Ann Oncol 2016 Kerr K Ann Oncol 2016 Algorithme 2016: ALK Ligne 1 Muta,ons EGFR EGFR + - Gefitinib - Erlotinib - Afatinib

Plus en détail

XALKORI 200 mg, gélule XALKORI 250 mg, gélule

XALKORI 200 mg, gélule XALKORI 250 mg, gélule RECOMMANDATION RELATIVE A LA PRISE EN CHARGE A TITRE DEROGATOIRE DES SPECIALITES XALKORI (CRIZOTINIB) DANS LE CADRE D UNE RECOMMANDATION TEMPORAIRE D UTILISATION XALKORI 200 mg, gélule XALKORI 250 mg,

Plus en détail

Quelle chimiothérapie pour les formes N+ des cancers du sein? M. Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis

Quelle chimiothérapie pour les formes N+ des cancers du sein? M. Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis Quelle chimiothérapie pour les formes N+ des cancers du sein? M. Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis Historique Années 1970: CMF, CMFVP Années 1980: Anthracyclines En association: AC,

Plus en détail

Traitement de maintenance dans les CBNPC avancés. Maurice Pérol Centre Léon Bérard Lyon

Traitement de maintenance dans les CBNPC avancés. Maurice Pérol Centre Léon Bérard Lyon Traitement de maintenance dans les CBNPC avancés Maurice Pérol Centre Léon Bérard Lyon Conflits d'intérêts Symposiums, advisory boards : Lilly, Roche, Boehringer- Ingelheim, Astra-Zeneca, GSK, Pfizer Crédits

Plus en détail

Prescriptions chimiothérapies hors AMM : cadre juridique

Prescriptions chimiothérapies hors AMM : cadre juridique ONCO Nord Pas-de-Calais Prescriptions chimiothérapies hors AMM : cadre juridique Jurisprudence : prescription hors AMM n'est pas considérée comme une infraction pénale Cadre réglementaire de prescription

Plus en détail

Facteur pronostic. Facteur prédictif. Adjuvant: Guérison. Métastatique: Augmentation de la survie

Facteur pronostic. Facteur prédictif. Adjuvant: Guérison. Métastatique: Augmentation de la survie HER 2 Facteur pronostic Facteur prédictif Adjuvant: Guérison Métastatique: Augmentation de la survie Targeted Therapies for HER2+ Breast Cancer: HER 1 HER2 HER3 HER 4 Nucleus Spector NL, Blackwell KL.

Plus en détail

ALK et cancers broncho-pulmonaires. Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey, Toulouse

ALK et cancers broncho-pulmonaires. Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey, Toulouse ALK et cancers broncho-pulmonaires Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey, Toulouse Toulouse, le 19 Février 2013 Adénocarcinomes : Lung Cancer Mutation Consortium Identification

Plus en détail

Cancers du poumon et infection VIH/SIDA. Chouaid C. Hôpital Saint Antoine, Paris

Cancers du poumon et infection VIH/SIDA. Chouaid C. Hôpital Saint Antoine, Paris Cancers du poumon et infection VIH/SIDA Chouaid C. Hôpital Saint Antoine, Paris Plan Cancers du poumon population générale Caractéristiques chez patients VIH/SIDA Questions non résolues Population générale

Plus en détail

Traitements médicaux en oncologie digestive. Nouvelles thérapies. Docteur Pierre DALLOZ, Pôle Santé République

Traitements médicaux en oncologie digestive. Nouvelles thérapies. Docteur Pierre DALLOZ, Pôle Santé République Traitements médicaux en oncologie digestive Nouvelles thérapies Docteur Pierre DALLOZ, Pôle Santé République Cancer colorectal Cancer colorectal Un nouvel anti métabolite : le TAS 102 Nouvelles thérapies

Plus en détail

Nouvelles molécules en cancérologie digestive

Nouvelles molécules en cancérologie digestive Nouvelles molécules en cancérologie digestive Dr A. DROUILLARD CHU DIJON CANCER GASTRIQUE Cancer gastrique: Options thérapeutiques actuelles Les thérapies ciblées dans le cancer gastrique Survie globale

Plus en détail

Nouveautés en oncologie thoracique

Nouveautés en oncologie thoracique Nouveautés en oncologie thoracique Dr Adeline Rosoux Pneumologue 1 ière journée scientifique en oncologie Généralités sur le carcinome bronchique Le carcinome bronchique est la cause la plus fréquente

Plus en détail

Crizotinib: enfin l AMM en 1re ligne des cancers bronchiques non à petites cellules de stade avancé ALK+

Crizotinib: enfin l AMM en 1re ligne des cancers bronchiques non à petites cellules de stade avancé ALK+ Crizotinib: enfin l AMM en 1re ligne des cancers bronchiques non à petites cellules de stade avancé ALK+ Etienne Giroux Leprieur, Marie Wislez To cite this version: Etienne Giroux Leprieur, Marie Wislez.

Plus en détail

Cancer colorectal Synthèse des avancées thérapeutiques depuis 1 an

Cancer colorectal Synthèse des avancées thérapeutiques depuis 1 an Cancer colorectal Synthèse des avancées thérapeutiques depuis 1 an Astrid Lièvre Département d Oncologie Médicale Institut Curie Hôpital René Huguenin (Saint-Cloud) Université Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines

Plus en détail

Evarts A. Graham

Evarts A. Graham Concepts thérapeutiques du cancer du poumon - quoi de neuf? Prof. Daniel Betticher, MHA HFR Hôpital Cantonal Fribourg Chirurgie http://magazine.wustl.edu/fall03/evartsgraham.html Evarts A. Graham 1883-1957

Plus en détail

Les indicateurs médico-économiques et l innovation en oncologie thoracique. Chouaid C, Crequit P, Borget I, Vergnenegre A.

Les indicateurs médico-économiques et l innovation en oncologie thoracique. Chouaid C, Crequit P, Borget I, Vergnenegre A. Les indicateurs médico-économiques et l innovation en oncologie thoracique Chouaid C, Crequit P, Borget I, Vergnenegre A. Déclaration de liens d'intérêts J ai actuellement, ou j ai eu au cours des trois

Plus en détail

CCRm: La réponse mais pas uniquement

CCRm: La réponse mais pas uniquement CCRm: La réponse mais pas uniquement Grand Round Digestif 9 10 décembre 2016 Pr Phelip Jean Marc Service d HGE et d oncologie digestive CHU de Saint Etienne Liens d intérêt Board / conseil : Merck Serono,

Plus en détail

Radiothérapie du cancer bronchique : particularités du sujet âgé

Radiothérapie du cancer bronchique : particularités du sujet âgé 4 ème Rencontres Oncogériatrie Bourgogne / Franche-Comté Radiothérapie du cancer bronchique : particularités du sujet âgé Dr Etienne MARTIN Département de radiothérapie Centre Georges-François Leclerc,

Plus en détail

Interne: A. Pham Tuteur : Dr Peugniez

Interne: A. Pham Tuteur : Dr Peugniez Interne: A. Pham Tuteur : Dr Peugniez Généralités Epidémiologie Incidence 7800 nouveaux cas par an (1) 70-80 ans Prédominance masculine Bilan pré thérapeutique TDM TAP Echoendoscopie + biopsie si réalisable

Plus en détail

Information transmise sous l'autorité de l'afmps

Information transmise sous l'autorité de l'afmps Les Direct Healthcare Professional Communications (DHPC) sont des courriers envoyés aux professionnels de la santé par les firmes pharmaceutiques, afin de les informer de risques potentiels apparus lors

Plus en détail

MEDI-G-315 Médecine factuelle et pronostic

MEDI-G-315 Médecine factuelle et pronostic MEDI-G-315 Médecine factuelle et pronostic Prof Thierry Berghmans MEDI-G-315 1 Comment prédire le pronostic d un patient? MEDI-G-315 2 Facteur pronostique vs facteur prédictif Facteur pronostique Facteur

Plus en détail

M. Deslandres CHU/Oncopôle

M. Deslandres CHU/Oncopôle Recommandations Saint Paul de Vence 2016: ce qui change M. Deslandres CHU/Oncopôle Depuis 2012 Mise à jour des classifications anatomo-cliniques Évolution des critères de qualité recommandés pour la chirurgie

Plus en détail

Thérapies ciblées en cancérologie digestive chez le sujet âgé. Laetitia Dahan CHU Timone Marseille

Thérapies ciblées en cancérologie digestive chez le sujet âgé. Laetitia Dahan CHU Timone Marseille Thérapies ciblées en cancérologie digestive chez le sujet âgé Laetitia Dahan CHU Timone Marseille Principe de prise en charge: Questions non résolues 1 ère étape: faut-il traiter le cancer? - ATCD, comorbidités

Plus en détail

Cancers digestifs à l ASCO 2014

Cancers digestifs à l ASCO 2014 Cancers digestifs à l ASCO 2014 R. AMAROUCHE; M. OUKKAL Clinique Zirout Amine, Alger COLORECTAL Métastatique: CALGB TRIBE CRYSTAL Maintenance: CAIRO3 FOIE Adjuvant: STROM ESTOMAC Métastatique: RAINBOW

Plus en détail

Maintien des antiangiogéniques dans le traitement du cancer colorectal métastatique

Maintien des antiangiogéniques dans le traitement du cancer colorectal métastatique Maintien des antiangiogéniques dans le traitement du cancer colorectal métastatique Dr Denis SMITH Oncologie Digestive CHU Bordeaux denis.smith@chu-bordaux.fr Des progrès considérables depuis 20 ans dans

Plus en détail

LG- MMP / 07_01_09 CANCERS BRONCHIQUES NON A PETITES CELLULES (CBNPC)

LG- MMP / 07_01_09 CANCERS BRONCHIQUES NON A PETITES CELLULES (CBNPC) RESEAUX DE CANCEROLOGIE RHONE-ALPES ET AUVERGNE ONCORA - CONCORDE - ONCOLOIRE - ARC ALPIN - ONCAUVERGNE GROUPE DE TRAVAIL REFERENTIELS COMMUNS DE PROTOCOLES DE CHIMIOTHERAPIE REFERENTIEL DE BON USAGE -

Plus en détail

Cancer de la prostate : nouvelles stratégies en situation métastatique.

Cancer de la prostate : nouvelles stratégies en situation métastatique. Cancer de la prostate : nouvelles stratégies en situation métastatique. Pourquoi? La castration : une efficacité limitée Un rationnel biologique Une molécule efficace Une population sélectionnée Un traitement

Plus en détail

Cholangiocarcinome : chimiothérapie des formes avancées et métastatiques

Cholangiocarcinome : chimiothérapie des formes avancées et métastatiques Cholangiocarcinome : chimiothérapie des formes avancées et métastatiques Dr Nadia BOUARIOUA Service de Gastroentérologie et Oncologie digestive CHU Saint-Etienne Cours intensif de la FFCD Orléans le 18/11/2016

Plus en détail

Vers un traitement personnalisé des patients ayant un CBNPC métastatique

Vers un traitement personnalisé des patients ayant un CBNPC métastatique Vers un traitement personnalisé des patients ayant un CBNPC métastatique Elisabeth Quoix Chloé Line Jeandidier Les Hôpitaux Universitaires de STRASBOURG L antiquité ( ) Années 1970-2000 Traitement des

Plus en détail

Chimiothérapie adjuvant après résection d un cancer du côlon

Chimiothérapie adjuvant après résection d un cancer du côlon Chimiothérapie adjuvant après résection d un cancer du côlon Pr Thomas APARICIO Gastroentérologie & Oncologie Digestive Hôpital Saint Louis thomas.aparicio@aphp.fr 20/10/2017 Pr Thomas APARICIO thomas.aparicio@aphp.fr

Plus en détail

Cancer bronchique Actualités Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey, Toulouse

Cancer bronchique Actualités Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey, Toulouse Cancer bronchique Actualités 215 Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey, Toulouse 4 Décembre 215 CBNPC localisés CBNPC métastatiques Sans addiction oncogénique Carcinomes épidermoïdes

Plus en détail

Impact medico-économique du bilan et du traitement des cancers bronchiques

Impact medico-économique du bilan et du traitement des cancers bronchiques Impact medico-économique du bilan et du traitement des cancers bronchiques Christos Chouaïd Hôpital Saint Antoine, Paris 1 Les enjeux USA : 4,7% dépenses d médicales, m KBP :10 milliards US$ France : 1

Plus en détail

Réunion Régionale Thorax 08 Octobre 2010

Réunion Régionale Thorax 08 Octobre 2010 Réunion Régionale Thorax 08 Octobre 2010 Actualités en oncologie thoraciques et nouvelles perspectives Post ASCO 2010, Chicago Pascal DEBOVE Clinique des Cèdres, Cornebarrieu 1 ASCO 2010, que retenir?

Plus en détail

Actualités en Neuro-Oncologie

Actualités en Neuro-Oncologie Actualités en Neuro-Oncologie Elodie Vauléon Vendredi 10 mars 2017 UNICANCER Groupe des Centres de Lutte Contre le Cancer GLIOBLASTOME Essai de radiothérapie accélérée et chimiothérapie concomitante et

Plus en détail

Cancer Colo-Rectal Métastatique 2e ligne : je switche ma chimiothérapie... et ma thérapie ciblée?

Cancer Colo-Rectal Métastatique 2e ligne : je switche ma chimiothérapie... et ma thérapie ciblée? Paris, 09 10 décembre 2016 Cancer Colo-Rectal Métastatique 2e ligne : je switche ma chimiothérapie... et ma thérapie ciblée? Pr Jaafar BENNOUNA Université de Nantes - France Institut de Cancérologie de

Plus en détail

Quel traitement en 2016 pour les cancers de l œsophage et du cardia non résécables? Cours intensif Orléans 17 novembre 2016 L Bedenne

Quel traitement en 2016 pour les cancers de l œsophage et du cardia non résécables? Cours intensif Orléans 17 novembre 2016 L Bedenne Quel traitement en 2016 pour les cancers de l œsophage et du cardia non résécables? Cours intensif Orléans 17 novembre 2016 L Bedenne Œsophage non résécable (TNCD 2016)? Critères de non-résécabilité Tumeur

Plus en détail

Place de la Chimiothérapie dans les cancers du cardia et de l estomac

Place de la Chimiothérapie dans les cancers du cardia et de l estomac Place de la Chimiothérapie dans les cancers du cardia et de l estomac H.Mahfouf, M.Oukkal, S.Belhadef, B.Benzidane,L. Haddouche K.Bouzid Service Oncologie Médicale E.H.S Centre Pierre & Marie CURIE Atteinte

Plus en détail

Cancers digestifs non colorectaux Actualisation ASCO

Cancers digestifs non colorectaux Actualisation ASCO Cancers digestifs non colorectaux Actualisation ASCO 2005 1 F. Cvitkovic Cancer de l estomac Encore des progrès à faire dans les bonnes pratiques chirurgicales et anatomopathologiques d après une étude

Plus en détail

Pemetrexed, pionnier de la chimiothérapie histoguidée. Dr Olivier CASTELNAU Institut Arnault TZANCK ST Laurent du Var

Pemetrexed, pionnier de la chimiothérapie histoguidée. Dr Olivier CASTELNAU Institut Arnault TZANCK ST Laurent du Var Pemetrexed, pionnier de la chimiothérapie histoguidée Dr Olivier CASTELNAU Institut Arnault TZANCK ST Laurent du Var SFPO Octobre 2009 EPIDEMIOLOGIE Incidence : 1.35 M par an dans le monde (12,4%) 28 000

Plus en détail

TARCEVA MC Cancer du poumon non à petites cellules

TARCEVA MC Cancer du poumon non à petites cellules TARCEVA MC Cancer du poumon non à petites cellules OCTOBRE 2011 Marque de commerce : Tarceva Dénomination commune : Erlotinib Fabricant : Roche Forme : Comprimé Teneurs : 25 mg, 100 mg et 150 mg Avis de

Plus en détail

Cancers du poumon: de la chimiothérapie à l immunothérapie. Pr Pierre FOURNEL Département d Oncologie Médicale

Cancers du poumon: de la chimiothérapie à l immunothérapie. Pr Pierre FOURNEL Département d Oncologie Médicale Cancers du poumon: de la chimiothérapie à l immunothérapie Pr Pierre FOURNEL Département d Oncologie Médicale Cancers non à petites cellules 2 2000 Une révolution depuis 15 ans 2014 2008 T.Li et al. JCO

Plus en détail

BRCA : du test prédictif au test thérapeutique

BRCA : du test prédictif au test thérapeutique Réunion régionale Oncomip oncogénétique, 27/01/2016 BRCA : du test prédictif au test thérapeutique Dr Laurence GLADIEFF Institut Claudius Regaud Amylee BRCA : test prédictif 1 DCD 61 ans 2?? DCD 52 ans

Plus en détail

Les thérapies ciblées

Les thérapies ciblées Les thérapies ciblées Dr Thierry Berghmans Service des Soins Intensifs et Urgences Oncologiques & Oncologie Thoracique Institut Jules Bordet Université Libre de Bruxelles Déclaration de conflit d intérêt

Plus en détail

Cancer du poumon/ traitement par chimiothérapie

Cancer du poumon/ traitement par chimiothérapie Cancer du poumon/ traitement par chimiothérapie (Notions d importance pour le médecin traitant/non hémato-oncologue ) Par André Blais Hémato-oncologue Journée e scientifique en oncologie Rimouski 26 octobre

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 25 mai 2016 Date d examen par la Commission : 11 mai 2016 afatinib GIOTRIF 50 mg, comprimés pelliculés Boîte de 28 (CIP : 34009 275 659 3 9) GIOTRIF 40 mg, comprimés

Plus en détail

Cancers de l'œsophage, du cardia et de l'estomac. Traitement des formes avancées

Cancers de l'œsophage, du cardia et de l'estomac. Traitement des formes avancées Cancers de l'œsophage, du cardia et de l'estomac Traitement des formes avancées Emmanuel MITRY Ambroise Paré Séminaire DES 21/11/2008 1. CANCERS DE L'OESOPHAGE Traitement symptomatique Objectif = Qualité

Plus en détail

Prise en charge des CBNPC oligométastatiques

Prise en charge des CBNPC oligométastatiques Prise en charge des CBNPC oligométastatiques À partir d'un cas clinique Dr Stéphane HOMINAL, Centre Hospitalier Annecy-Genevois Les incontournables 7 octobre 2014 Cas clinique / femme 66 ans - juillet

Plus en détail

Progrès en recherche en cancérologie et en thérapeutique anti-cancéreuse Star Wars pour tous?

Progrès en recherche en cancérologie et en thérapeutique anti-cancéreuse Star Wars pour tous? Progrès en recherche en cancérologie et en thérapeutique anti-cancéreuse Star Wars pour tous? JP Metges Institut de Cancérologie CHU Brest OncoBretagne Pole régional de Cancérologie Bretagne Introduction

Plus en détail

Con Seq p RR 84% 66%,0002. MS 16,5 m 13,3 m,04. 2-yrS 34,6% 23,4% 5-yrS 15,8% 8,9% Toxicité oesophagienne: p=,96

Con Seq p RR 84% 66%,0002. MS 16,5 m 13,3 m,04. 2-yrS 34,6% 23,4% 5-yrS 15,8% 8,9% Toxicité oesophagienne: p=,96 Protocole IFCT-0803 Etude de phase II évaluant l association de cétuximab à une radiothérapie et chimiothérapie concomitante par cisplatine et pemetrexed dans le traitement des cancers bronchiques non

Plus en détail

Cancer du sein métastatique HER2+: stratégie thérapeutique

Cancer du sein métastatique HER2+: stratégie thérapeutique Cancer du sein métastatique HER2+: stratégie thérapeutique Christelle LEVY 2000-2010 Taxane seul 4 à 6 mois trastuzumab + taxane amélioration de la survie sans progression Taxane + Trastuzumab 1 an 13,7

Plus en détail

Traitement systémique de la récidive du cancer du col utérin

Traitement systémique de la récidive du cancer du col utérin Traitement systémique de la récidive du cancer du col utérin Dr Laurence GLADIEFF Département d oncologie médicale Institut Claudius Regaud Conflits d intérêt : Astra-Zeneca ; Pharmamar ; Roche Définition

Plus en détail

Palbociclib, premier d une classe prometteuse?

Palbociclib, premier d une classe prometteuse? 15èmes rencontres de sénologie Palbociclib, premier d une classe prometteuse? Mony Ung Oncologie médicale IUCT-Oncopôle Cycle cellulaire RB Point de restriction G1/S Cycle cellulaire et Inhibition CDK4/6

Plus en détail

ALIMTA MC Cancer du poumon non à petites cellules

ALIMTA MC Cancer du poumon non à petites cellules ALIMTA MC Cancer du poumon non à petites cellules FÉVRIER 2014 Marque de commerce : Alimta Dénomination commune : Pemetrexed disodique Fabricant : Lilly Forme : Poudre pour perfusion intraveineuse Teneurs

Plus en détail

PAOLA-1. peritoneal cancer

PAOLA-1. peritoneal cancer PAOLA-1 Platine, Avastin and OLAparib in 1 st line of advanced high grade epithelial ovarian, fallopian tube, or primary peritoneal cancer Randomized, Double-blind, Phase III Trial of olaparib vs. placebo

Plus en détail