Chapitre Premier exemple

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Chapitre Premier exemple"

Transcription

1 Cpitr 6 Prsptiv vlièr Un rprésnttion n prsptiv un soli l sp (à trois imnsions) sur un pln (ux imnsions) n st ps évint. Il xist plusiurs typs rprésnttions n prsptiv. Dns l suit, nous étuirons l prsptiv vlièr, résultt un projtion u soli sur un pln suivnt un irtion onné. L ritt Jqus Anrouët u Cru ( ) st l un s prmirs à mployr l prsptiv vlièr mnièr métoiqu. Dns ss rprésnttions, l fç u âtimnt st rprésnté à l éll. L prsptiv vlièr tullmnt utilisé n rittur st ll û à Auust Coisy ( ). Dns tt prsptiv, sont ls plns orizontux qui sont rprésntés à l éll. L vnt st qu l pln u âtimnt n st ps éformé : suls ls lins vrtils sont réuits. L oriin l xprssion prsptiv vlièr n st ps onnu v rtitu. Dux xplitions sont ommunémnt miss : un oriin srit qu un vlir rrnt u ut son vl un ojt posé u sol l voit qusimnt n prsptiv prllèl ; un utr oriin tint u mot vlir qui, n voulir s fortifitions, st un ut montiul trr ; insi un osrvtur situé sur vlir un vu sur l mpn nvironnnt pro un rprésnttion n prsptiv vlièr. 6.1 Prmir xmpl On pl un u ns l sp, f à un érn vrtil. Un sour luminus élir l érn puis l rrièr u u ; tous ls ryons luminux étnt prllèls ls uns pr rpport ux utrs. L u st plé sort qu ux ss fs soint prllèls à l érn t qu ux utrs soint orizontls. Si ls ryons l sour luminus n sont ps prpniulirs à l érn, on otint sur t érn un rprésnttion n prsptiv vlièr u u. Si ls ryons sont prpniulirs à l érn, on prl prsptiv ortoonl. Dns l suit, on onsièrr qu on n st ps ns tt sitution. Prsptiv vlièr : Lorsqu on rprésnt un soli n prptiv vlièr, l fiur otnu n st ps uniqu. En fft ll épn l position u u t l sour lumièr pr rpport à l érn. Ainsi,

2 46 Prsptiv vlièr un mêm u put voir plusiurs rprésnttions n prsptiv : En fit, un rprésnttion n prsptiv vlièr st l omr l ojt sur un érn. 6.2 Voulir l point vu : st l position l osrvtur. Pour qu l rprésnttion onn un imprssion volum, il fut qu l point vu soit élé orizontlmnt t vrtilmnt pr rpport à l ojt : un mêm u puis ifférnts points vu. ls fs frontls : sont ls fs prllèls à l érn. Cs fs sont rprésntés «à l éll» ; st à ir qu ls rpports lonuurs t ls msurs s nls sont onsrvés ; un fuynt : st un roit ortoonl à l érn ; ls fs fuynts : sont ls fs ltérls ou supériurs : lls qui sont ortoonls à l érn. 6.3 Consrvtions Dns l suit ours, on notr pr s lttrs mjusuls ls sommts s solis t pr ls mêms lttrs minusuls ls sommts orrsponnts sur l rprésnttion n prsptiv vlièr. Ainsi, si SABCD st un pyrmi à s rré, l nom s rprésnttion n prsptiv vlièr st s.

3 6.3 Consrvtions 47 Voii qulqus fiurs qui prmttnt illustrr ls propriétés onsrvtions l rprésnttion n prsptiv vlièr : Sur ls fs frontls, ls propriétés éométriqus sont onsrvés : nls, rpports lonuur, prllèlism, ortoonlité,... Sur ls fs fuynts, n st ps l s l rl insrit ns l f supériur u u n st ps un rl sur l rprésnttion n prsptiv : Qulqus propriétés sont toujours onsrvés ns un rprésnttion n prptiv vlièr n prtiulir : l linmnt : trois points linés sur l soli sont ussi linés sur l rprésnttion n prsptiv vlièr ; Ainsi, si A, B t C sont linés lors, t l sont ussi ; l prllèlism : ux roits prllèls sur l soli l sont ussi sur l rprésnttion n prsptiv vlièr ; Ainsi, si (AB)//(CD) lors ()//() ; ls rpports lonuurs ux smnts prllèls : si (AB) t (CD) sont ux roits prllèls un soli lors : AB =. Ls miliux sont on onsrvés : si M st l miliu CD [AB] lors m st l miliu []. Illustrtions : On rmrqu sur s fiurs, l présrvtion l linmnt, u prllélism t u miliu.

4 48 Prsptiv vlièr 6.4 Rèls ssin Un rprésnttion n prsptiv vlièr st rtérisé pr un rpport r t un nl it fuit α. L nomr r st l rpport sur l rprésnttion n prsptiv l lonuur un smnt prllèl u pln projtion (l érn) pr ll un smnt mêm lonuur mis ortoonl u pln projtion. C st ussi l rpport l lonuur l rprésnttion un smnt pr l lonuur smnt si lui-i st sur un lin fuit ( st-à-ir ortoonl ux plns frontux). L nl fuit α st l nl formé sur l rprésnttion n prsptiv pr un prllèl t un prpniulir ux plns frontux. Sur l fiur i-ssous à u, on tré n prsptiv vlièr un u n utilisnt α = 30 t r = 1. (CG) t (DH) sont s fuynts. 2 L AFNOR (Assoition frnçis normlistion) rommn utilisr l prsptiv vlièr ( 1, 2 45 ), qu ll ppll projtion vlièr ournt. Son inonvénint mjur st qu ls fuynts t ls ionls u rré l f frontl sont onfonus. On rprésnté i-ssous à roit un u n prsptiv vlièr ournt. f f frontl α r= = CG frontl α r= = CG Rmrqu 6.1 Lin ntr α t l point vu l osrvtur : si α = 90, l prsptiv st ortoonl ; si α ]0 ; 90[, l point vu st à roit t u ssus l ojt ; si α ]90 ; 180[, l point vu st à u t u ssus l ojt ; mêm, si α < 0, l point vu st sous l ojt. Sur ls rprésnttions i-ssous, on rprésnté un u n prsptiv vlièr v α = 120 t r = 0,35 à u t v α = 120 t r = 0,35 à roit : f 120 f 120

5 6.5 Surpriss! Surpriss! Attntion, rtins rprésnttions n prsptivs sont surprnnts : Un spèr n st ps rprésnté pr un isqu : Dux roits non-prllèls puvnt êtr rprésntés prllèls : 6.6 Qulqus xmpls Cérémoni toïst pr Jio Bin Zn,

Algorithmes gloutons

Algorithmes gloutons Alorithms loutons L prinip l lorithm louton : ir toujours un hoix lolmnt optiml ns l spoir qu hoix mènr à un solution lolmnt optiml. Éypt On ppll rtion éyptinn un rtion l orm n v n N.. Soint t ux ntirs

Plus en détail

Arbres CSI2510 1. Arbres. Terminologie Arbre. Arbres

Arbres CSI2510 1. Arbres. Terminologie Arbre. Arbres rrs rrs rrs nrs Proprétés s rrs nrs rvrsés rrs Struturs onnés pour rrs rrs Un rp = (V,) onsst n un sér V SOMMS t un sér lns, v = {(u,v): u,v V, u v} Un rr st un rp onnté ylqu (sns yls) un mn ntr qu pr

Plus en détail

Série n 3 d Electrocinétique : Régime sinusoïdal forcé

Série n 3 d Electrocinétique : Régime sinusoïdal forcé Séri n 3 d Elctrocinétiqu : Régim sinusoïdal forcé Exrcic n 1 : Résonanc n tnsion d un circuit RLC parallèl 1.\ Détrminr l équation différntill qui régi l évolution d u(t). 2.\ Exprimr l amplitud complx

Plus en détail

COMITÉ MIXTE SUR LA SANTÉ ET SÉCURITÉ INSPECTION ANNUELLE GUIDE DE SÉCURITÉ / LISTE DE CONTRÔLE

COMITÉ MIXTE SUR LA SANTÉ ET SÉCURITÉ INSPECTION ANNUELLE GUIDE DE SÉCURITÉ / LISTE DE CONTRÔLE 235, ru Donl Ottw (Ontrio) K1K 1N1 Tél: 613 744-2241 Téléopiur : 613 744-4898 ino@iso.org Sit w: www.iso.org COMITÉ MIXTE SUR LA SANTÉ ET SÉCURITÉ INSPECTION ANNUELLE GUIDE DE SÉCURITÉ / LISTE DE CONTRÔLE

Plus en détail

Techniques d analyse de circuits

Techniques d analyse de circuits Chpitre 3 Tehniques d nlyse de iruits Ce hpitre présente différentes méthodes d nlyse de iruits. Ces méthodes permettent de simplifier l nlyse de iruits ontennt plusieurs éléments. Bien qu on peut résoudre

Plus en détail

NOTICE DE MONTAGE VERSION 72

NOTICE DE MONTAGE VERSION 72 L â pour port oulnt motl NOTIE E MONTGE VERSION â pour port oulnt motl NOMENLTURE: â, rl t qunllr m l Montnt vrtux ntérur Entrto ( u) Fullr (0 u) l n polytyrèn ( u) Montnt vrtl potérur Smll Prt or upérur

Plus en détail

PPL-A COMPTE RENDU POUR LA DÉLIVRANCE DE LA LICENCE PPL-AVION. Heure de départ. Heure d arrivée. Heure de départ. Heure d arrivée

PPL-A COMPTE RENDU POUR LA DÉLIVRANCE DE LA LICENCE PPL-AVION. Heure de départ. Heure d arrivée. Heure de départ. Heure d arrivée PPL-A COMPTE RENDU POUR LA DÉLIVRANCE DE LA LICENCE PPL-AVION Cnit Nom* Prénom(s)* Dt nissn Typ lin Numéro l lin Pys l lin 1 Détil u vol Dt u vol Typ vion Clss Quliition Immt. Déprt Itinérir 2 Inormtions

Plus en détail

LE SURENDETTEMENT. a s s e c o. leo lagrange UNION NATIONALE DES ASSOCIATIONS FAMILIALES. union féminine civique et sociale

LE SURENDETTEMENT. a s s e c o. leo lagrange UNION NATIONALE DES ASSOCIATIONS FAMILIALES. union féminine civique et sociale LE SURENDETTEMENT 1 lo lagrang UNION NATIONALE 2 L'ENDETTEMENT 1984 : 4 ménags sur 10 avaint ds crédits (crédit à la consommation + immobilir) 1997 : 1 ménag sur 2 a un crédit n cours 55 % ds consommaturs

Plus en détail

LICENCE PPL-H COMPTE RENDU POUR LA DÉLIVRANCE DE LA LICENCE PPL-HELICOPRERE. Examinateur: Nom / Prénom*: 1ère tentative QT : Démarrage rotor:

LICENCE PPL-H COMPTE RENDU POUR LA DÉLIVRANCE DE LA LICENCE PPL-HELICOPRERE. Examinateur: Nom / Prénom*: 1ère tentative QT : Démarrage rotor: LICENCE PPL-H COMPTE RENDU POUR LA DÉLIVRANCE DE LA LICENCE PPL-HELICOPRERE Cnit Nom*: Prénom(s)*: Dt nissn: Typ lin: Numéro lin: Pys l lin: 1 Détil u vol : Dt u vol: Typ hélioptèr / Vrint: QT : Immt:

Plus en détail

Contrôle de TP Dictionnaire & Arbres Binaires mercredi 20 mars 2013 durée : 3h 6 pages

Contrôle de TP Dictionnaire & Arbres Binaires mercredi 20 mars 2013 durée : 3h 6 pages IUT ds Pays d l Adour - RT2 Informatiqu - Modul IC2 - Algorithmiqu Avancé Contrôl d TP Dictionnair & Arbrs Binairs mrcrdi 20 mars 2013 duré : 3h 6 pags Ls programms d corrction orthographiqu ont bsoin

Plus en détail

Chapitre 6: Graphes eulériens et hamiltoniens

Chapitre 6: Graphes eulériens et hamiltoniens CHAPITRE 6 GRAPHES EULERIENS ET HAMILTONIENS 36 Cpitr 6: Grps ulérins t miltonins 6.1 Introution t ls prmièrs éinitions Introution L t nissn l téori s rps put êtr ixé à l'nné 1736. L'istoir ront qu ls

Plus en détail

nous votre service clients orange.fr > espace client 3970*

nous votre service clients orange.fr > espace client 3970* nous votr srvi lints orang.fr > spa lint 3970* vous souhaitz édr votr abonnmnt Orang Mobil Bonjour, Vous trouvrz i-joint l formulair d ssion d abonnmnt Orang Mobil à rtournr omplété t par vous-mêm t par

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 13 avril 2011

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 13 avril 2011 Corrigé du baccalauréat S Pondichéry avril EXERCICE Commun à tous ls candidats Parti I points. L ax ds ordonnés st asymptot à C au voisinag d ; la fonction étant décroissant sur ] ; + [, la limit quand

Plus en détail

Impôts 2012 LA PRIME POUR L EMPLOI

Impôts 2012 LA PRIME POUR L EMPLOI Impôts 2012 LA PRIME POUR L EMPLOI Q à su su in L pr (a so (r do n fis A 7 d 1 au ch co s co Il s L p tr d 1 di 3 C pa su 1 2 < Qu st-c qu la prim pour l mploi? La prim pour l mploi st un aid au rtour

Plus en détail

Fiche interprétative 010 Transfert de travailleurs

Fiche interprétative 010 Transfert de travailleurs Fich intrprétativ 00 Transfrt d travaillurs. Princip. A. Txt d loi. a. Décrt du 9//04 rlatif à l agrémnt t à l octroi d subvntions aux ntrpriss d insrtion. Art. 6. r. L Gouvrnmnt put dérogr à l articl

Plus en détail

REGLEMENT FIXANT LA CONTRIBUTION COMMUNALE AUX FRAIS DE TRAITEMENTS DENTAIRES

REGLEMENT FIXANT LA CONTRIBUTION COMMUNALE AUX FRAIS DE TRAITEMENTS DENTAIRES COMMUNE DE BELFAUX REGLEMENT FIXANT LA CONTRIBUTION COMMUNALE AUX FRAIS DE TRAITEMENTS DENTAIRES L'assmblé communal d Blfaux Vu : La loi du 27 sptmbr 1990 sur la prophylaxi t ls soins dntairs; l règlmnt

Plus en détail

au Point Info Famille

au Point Info Famille Qustion / Répons au Point Info Famill Dossir Vivr un séparation La séparation du coupl st un épruv souvnt longu t difficil pour la famill. C guid vous présnt ls différnts démarchs n fonction d votr situation

Plus en détail

Automates et langages

Automates et langages Automtes et lngges L exmen corrigé RICM 9 jnvier 22 Grmmire Automte Expression On considère l grmmire régulière G =(Γ,Σ,S,Π) vec Γ = {S,P,R}, Σ={,} et Π={S P,P R,P S,R,R P }.. Construire un utomte A cceptnt

Plus en détail

Raffinement de modèles comportementaux UML, vérification des relations d implantation et d extension sur les machines d états

Raffinement de modèles comportementaux UML, vérification des relations d implantation et d extension sur les machines d états Rffinmnt d modèls comportmntux UML, vérifiction ds rltions d implnttion t d xtnsion sur ls mchins d étts Thoms Lmolis Ann-Lis Couris Hong-Vit Luong févrir 2009 1 Motivtions L dévloppmnt d SLP (SIS ---

Plus en détail

FONDATION CLEMENTINE ET MAURICE ANTILLE

FONDATION CLEMENTINE ET MAURICE ANTILLE FONDATION CLEMENTINE ET MAURICE ANTILLE Règlement d ttriution de ourses et de prêts d études et de formtion du déemre 006 Artile premier Ojet et hmp d pplition Le présent règlement est étli en pplition

Plus en détail

TOUT SUR LE TRIANGLE

TOUT SUR LE TRIANGLE PROBLEME de niveu sup rédigé pr R. Ferreol ferreol@mthcurve.com TOUT SUR LE TRIANGLE. DONNÉES ET NOTATIONS 3 points A, B, C non lignés d un pln ffine euclidien P orienté de fçon à ce que (AB, AC ) soit

Plus en détail

Réseau des bibliothèques du Pays de Pamiers Guide du Numérique

Réseau des bibliothèques du Pays de Pamiers Guide du Numérique Réau d bibliothèqu du Pay d Pamir Guid du Numériqu Sit Intrnt du réau d lctur http://www.pamir.raubibli.fr C qu vou pouvz fair dpui notr it Intrnt : EXPLORER LE CATALOGUE : Plu d 80 000 documnt ont à votr

Plus en détail

TVA et Systèmes d Information. Retour d expérience d entreprise. A3F - 26 mars 2015 Hélène Percie du Sert COFELY INEO

TVA et Systèmes d Information. Retour d expérience d entreprise. A3F - 26 mars 2015 Hélène Percie du Sert COFELY INEO isr la t l t t zon iqur nt TVA t Systèms d Information Rtour d xpérinc d ntrpris A3F - 26 mars 2015 Hélèn Prci du Srt COFELY INEO Pour Sup Ins À p NB. M 30/03/2015 Sommair isr la t l t t zon iqur nt I

Plus en détail

Questionnaire de législation Permis d animer

Questionnaire de législation Permis d animer Questionnire de législtion Permis d nimer Un jeu réé pr l équipe du entre de loisirs de Lnnilis Vous trouverez dns ette fihe : - L règle du jeu - Les questions et les réponses (ve explitions) - Le ontenu

Plus en détail

Eléments de toiture en béton (TT) Willy Naessens 75

Eléments de toiture en béton (TT) Willy Naessens 75 Elémnts d toitur n éton (TT) Willy Nassns 75 Dscription énéral Pourquoi choisir ls lmnts d toitur n éton s élémnts d toitur n éton précontraint sont formés par 3 nrvurs spacés d 800 mm d ax n ax, rliés

Plus en détail

S il ne peut être déterminé en raison d'excavations et de remblais antérieurs, la référence est le terrain naturel environnant.

S il ne peut être déterminé en raison d'excavations et de remblais antérieurs, la référence est le terrain naturel environnant. Annexe A MESSAGE TYPE 8. COMMENTAIRES DES DEFINITIONS DE L ANNEXE NOTIONS ET METHODES DE MESURE 1. TERRAIN DE RÉFÉRENCE 1.1 Terrin de référence Le terrin de référence équivut u terrin nturel. S il ne peut

Plus en détail

Chapitre 9: Primitives et intégrales

Chapitre 9: Primitives et intégrales PRIMITIVES ET INTEGRALES 7 Chpitre 9: Primitives et intégrles Prérequis: Limites, dérivées Requis pour: Emen de mturité 9. «À quoi ç sert?» Un peu d histoire Isc Newton (64-77) Les clculs d ire de figures

Plus en détail

AMETRA TRAVAIL SUR ECRAN DE VISUALISATION. Santé au travail. Guide destiné aux personnels exposés

AMETRA TRAVAIL SUR ECRAN DE VISUALISATION. Santé au travail. Guide destiné aux personnels exposés AMETRA Snté u trvil TRAVAIL SUR ECRAN DE VISUALISATION Guide destiné ux personnels exposés IMPLANTATION GÉNÉRALE Norme NF X 35-109 Les limites cceptbles du port mnuel de chrges pr une personne : Le slrié,

Plus en détail

ANNEXE A : MATRICES DE MAC

ANNEXE A : MATRICES DE MAC Annx ANNEXE A : MARICES DE MAC La matrc d MAC (Modal Auranc Crtron) au applé matrc d corrélaton modal t ouvnt utlé pour la comparaon ntr dux nmbl d mod propr [Y ] t [Y ]. Sont : [{ } { k} { N } ] { } {

Plus en détail

Exemple de Plan d Assurance Qualité Projet PAQP simplifié

Exemple de Plan d Assurance Qualité Projet PAQP simplifié Exmpl d Plan d Assuranc Qualité Projt PAQP simplifié Vrsion : 1.0 Etat : Prmièr vrsion Rédigé par : Rsponsabl Qualité (RQ) Dat d drnièr mis à jour : 14 mars 2003 Diffusion : Equip Tchniqu, maîtris d œuvr,

Plus en détail

Voiron. 18, 19et 20. à o. octobre 2013 TOURNEE AUTEURS. des

Voiron. 18, 19et 20. à o. octobre 2013 TOURNEE AUTEURS. des à 18, 19 20 2013 UN UU l C Cèl C Cl â-d P Pl P-l-Pl P-- é - -l-- -C ---C ---l --- -Nl-- ll l. 5 é à lé é l'é 3 l : Cl Zl, l',, l' l, Cl q, l' éâ. l, l lé é à, l ' l. l : ll l q l é ll l q l l. U ll q è

Plus en détail

Suivi de la dynamique des populations de loutre

Suivi de la dynamique des populations de loutre Prjt LIFE «Rstauratin ds Habitats d la Lutr» (LIFE 05/NAT/B/0000 85) M é t h d Suivi d la dynamiqu ds ppulatins d lutr d p r s p c t i n Christin Lclrcq : Svn Platts : Hélèn Ghyslinck : Parc Naturl Haut-Sûr

Plus en détail

a g c d n d e s e s m b

a g c d n d e s e s m b PPrrooppoossiittiioo 22001111JJPP 22770055 000011 uu 0088 fféévvrriirr 22001111 VVlliiiittéé jjuussqquu uu 3300//0044//22001111 tim c ir tv é p g c h u i rè s G A Z iv lu s IC.G R é c lo y m ip s 9 r7

Plus en détail

f n (x) = x n e x. T k

f n (x) = x n e x. T k EXERCICE 3 (7 points) Commun à tous ls candidats Pour tout ntir naturl n supériur ou égal à, on désign par f n la fonction défini sur R par : f n (x) = x n x. On not C n sa courb rprésntativ dans un rpèr

Plus en détail

Session poster ECOMM. L auto-partage, chaînon manquant de l offre de mobilité.

Session poster ECOMM. L auto-partage, chaînon manquant de l offre de mobilité. Sssion postr ECOMM Titr : Autur L auto-partag, chaînon manquant d l offr d mobilité. Jan-Baptist Schmidr, Rsponsabl d Franc AutoPartag, résau pour un nouvll mobilité, Dirctur Général d Auto trmnt Strasbourg.

Plus en détail

ÉVALUATION DU NUT ET DU FLUX TRANSFÉRÉ

ÉVALUATION DU NUT ET DU FLUX TRANSFÉRÉ Chapitr 6 ÉVALUATION DU NUT ET DU FLUX TRANSFÉRÉ Parturiunt onts ; nastur ridiulus us HORACE 6.. RÉSISTANCES D ENCRASSEMENT Pour êtr n sur d alulr la puissan thriqu d un éhangur, il aut onnaîtr son NUT,

Plus en détail

TUBES ET ACCESSOIRES Serrurier A ailettes Construction Canalisation Spéciaux

TUBES ET ACCESSOIRES Serrurier A ailettes Construction Canalisation Spéciaux ET ACCESSOIRES 47 6 Srrurir A ailtts Construction Canalisation Spéciaux Possibilité autrs sctions sur man. Ls caractéristiqus iniqués sont théoriqus t non garantis. 48 SERRURIER NF EN 10305-2 t 10305-3

Plus en détail

Exercices Mathématiques Discrètes : Relations

Exercices Mathématiques Discrètes : Relations Exeries Mthémtiques Disrètes : Reltions Reltions inires R1 Soient A = {0, 1, 2, 3, 4} et B = {0, 1, 2, 3} deux ensemles. Erire expliitement les ouples (, ) R où (, ) R si et seulement si : =, + = 4,

Plus en détail

SECTIONS DE 7 À 15 M = MOINS DE PERÇAGE DANS LE DALLAGE

SECTIONS DE 7 À 15 M = MOINS DE PERÇAGE DANS LE DALLAGE HOTEL GITE CAMING u ARTICULIER s s ISCINE COLLECTIVE DE RESIDENCE SECTIONS DE 7 À 15 M LONGUES = MOINS DE ERÇAGE DANS LE DALLAGE TRANSARENCE ET AS D ENTRETIEN AVEC ORTILLON AUTOMATIQUE OSSIILITE DE MONTAGE

Plus en détail

Matériau pour greffe MIS Corporation. Al Rights Reserved.

Matériau pour greffe MIS Corporation. Al Rights Reserved. Matériau pour grff MIS Corporation. All Rights Rsrvd. : nal édicaux, ISO 9001 : 2008 atio itifs m rn pos méd int i dis c a u x 9 positifs 3/42 té ls s dis /CE ur r l E. po ou u x U SA t s t appr o p a

Plus en détail

Warmup Snowcable Solution déneigment. sol SOLUTION POUR APPLICATION EXTERIEURE. Plancher chauffant électrique simple et confortable

Warmup Snowcable Solution déneigment. sol SOLUTION POUR APPLICATION EXTERIEURE. Plancher chauffant électrique simple et confortable Plnher huffnt életrique simple et onfortle Wrmup Snowle Solution éneigment SOLUTION POUR sol APPLICATION EXTERIEURE www.wrmupfrne.fr Câle huffnt pour solution e éneigement Les pplitions sol En hiver, l

Plus en détail

Les nouvelles orientations politiques du budget 2015 du Gouvernement prévoient

Les nouvelles orientations politiques du budget 2015 du Gouvernement prévoient GO NEWSLETTER N 1/2015 19 janvir 2015 L «Spurpaak» du Gouvrnmnt t ss réprcussions sur la formation ACTUALITÉ L «Spurpaak» du Gouvrnmnt t ss réprcussions sur la formation Allianc pour la qualification profssionnll

Plus en détail

Inclure la vidéo comme levier de sa stratégie marketing

Inclure la vidéo comme levier de sa stratégie marketing Inclur l vidéo comm lvir d s strtégi mrkting 2motion.com Stphni Prot, Dirctric Adjoint, 2motion sprot@2motion.com Strtégi mrkting Un strtégi mrkting s définit comm un pln d ctions coordonnés miss n ouvr

Plus en détail

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T

Plus en détail

Etape 1 : Rechercher une parcelle sur le plan cadastral

Etape 1 : Rechercher une parcelle sur le plan cadastral Etap 1 : Rchrchr un ur l plan cadatral Navigatur pour Zoomr, déplacr dan l documnt t rvnir la taill initial hoiiz la ur laqull trouv votr pui paz l étap uivant Navigatur pour Zoomr, déplacr dan l documnt

Plus en détail

TUBES ET PROFILS CREUX

TUBES ET PROFILS CREUX TUBES GAZ SOUDÉS SÉRIE LÉGÈRE DITS «TARIF 1 et 2» Norme de référene : NF EN 10255 (ex NF A 49-145) Nune : S195T Étt de surfe : noir ou glvnisé ÉPAISSEUR DÉNOMINATION en poues Tubes noirs lisses MASSE LINÉIQUE

Plus en détail

Exemples de questions de sujets d'oraux possibles. Session 2013.

Exemples de questions de sujets d'oraux possibles. Session 2013. Exmpls d qustions d sujts d'oraux possibls. Sssion 0. Complxs. Donnr la ou ls réponss justs. Soit A, B dux points d'affixs rspctivs : a= 5 i 5 t b = i 6 a. Soit n N;. Un argumnt d a n st n b. O appartint

Plus en détail

l appareil et vérifier les composants Tambour (pré-installé) (pré-installé)

l appareil et vérifier les composants Tambour (pré-installé) (pré-installé) Gui instlltion rpi Commnr MFC-9970CDW Avnt onfigurr t ppril, vuillz lir Livrt sur séurité t réglmnttion. Ensuit, lisz Gui 'instlltion rpi pour fftur l onfigurtion t l instlltion orrtmnt. Pour ffihr l Gui

Plus en détail

L'algèbre de BOOLE ou algèbre logique est l'algèbre définie pour des variables ne pouvant prendre que deux états.

L'algèbre de BOOLE ou algèbre logique est l'algèbre définie pour des variables ne pouvant prendre que deux états. ciences Industrielles ystèmes comintoires Ppnicol Roert Lycée Jcques Amyot I - YTEME COMBINATOIRE A. Algère de Boole. Vriles logiques: Un signl réel est une grndeur physique en générl continue, on ssocie

Plus en détail

Immobilier à NEW YORK. www.citystone.fr

Immobilier à NEW YORK. www.citystone.fr Immobilir à NEW YORK www.cityston.fr NEW YORK, UNE POSITION UNIQUE Nw York, t plus particulièrmnt sa mythiqu îl d Manhattan, fait parti ds principaux pôls économiqus, culturls t financirs d la planèt.

Plus en détail

Séquence 7. Intégration. Sommaire

Séquence 7. Intégration. Sommaire Séquence 7 Intégrtion Sommire. Prérequis. Aire et intégrle d une fonction continue et positive sur [ ; ]. Primitives 4. Primitives et intégrles d une fonction continue 5. Synthèse de l séquence Dns ce

Plus en détail

EFFETS DE COMMERCE CONDITIONS DE VALIDITÉ DES EFFETS DE COMMERCE II MODALITÉS DES EFFETS DE COMMERCE PROPRIÉTAIRES-USAGERS

EFFETS DE COMMERCE CONDITIONS DE VALIDITÉ DES EFFETS DE COMMERCE II MODALITÉS DES EFFETS DE COMMERCE PROPRIÉTAIRES-USAGERS EFFETS DE COMMERCE CHAPITRE 11, PAGE 334 328 EFFETS DE COMMERCE Effts d commrc Exprssion la plus courammnt utilisé pour désignr ls divrs instrumnts d paimnt d un somm d argnt. Ls ffts d commrc sont ds

Plus en détail

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions Université Joseph Fourier UE MAT 127 Mthémtiques nnée 2009-2010 Chpitre 2 Le prolème de l unicité des solutions 1 Le prolème et quelques réponses : 1.1 Un exemple Montrer que l éqution différentielle :

Plus en détail

DEMANDE DE GARANTIE FINANCIÈRE ET PACK RCP

DEMANDE DE GARANTIE FINANCIÈRE ET PACK RCP DEMANDE DE GARANTIE FINANCIÈRE ET PACK RCP ADMINISTRATEURS DE BIENS ET AGENTS IMMOBILIERS Compagni Europénn d Garantis t Cautions 128 ru La Boéti 75378 Paris Cdx 08 - Tél. : +33 1 44 43 87 87 Société anonym

Plus en détail

Ecole Normale Supérieure de Cachan 61 avenue du président Wilson 94230 CACHAN. Concours d admission en 3 ème année Informatique.

Ecole Normale Supérieure de Cachan 61 avenue du président Wilson 94230 CACHAN. Concours d admission en 3 ème année Informatique. C39211 Ecole Normle Supérieure de Cchn 61 venue du président Wilson 94230 CACHAN Concours d dmission en 3 ème nnée Informtique Session 2009 INFORMATIQUE 1 Durée : 5 heures «Aucun document n est utorisé»

Plus en détail

2.1 L'automate minimal

2.1 L'automate minimal CH.2 Minimistion 2.1 L'utomte miniml 2.2 L'lgorithme de minimistion Automtes ch2 1 2.1 L'utomte miniml Le lngge L définit sur Σ* l reltion d'équivlence R L : x R L y ssi ( z, xz L yz L). L'AFD M définit

Plus en détail

Estimation expérimentale des propriétés acoustiques de surfaces végétalisées : influences de la variabilité spatiale et de la configuration de mesure

Estimation expérimentale des propriétés acoustiques de surfaces végétalisées : influences de la variabilité spatiale et de la configuration de mesure CFA 14 Poitirs 22-25 Avril 14, Poitirs Estimation xpérimntal ds propriétés acoustiqus d surfacs végétalisés : influncs d la variabilité spatial t d la configuration d msur G. Guillaum, B. Gauvrau t P.

Plus en détail

LUMINAIRES D EXTÉRIEUR À LED SÉRIE OL/AOL ET PROJECTEURS À LED SÉRIE OFR/AFR

LUMINAIRES D EXTÉRIEUR À LED SÉRIE OL/AOL ET PROJECTEURS À LED SÉRIE OFR/AFR ÉCLAIRAGES À LED CH OL/AOL ET OFR/AFR LUMINAIRES D EXTÉRIEUR À LED SÉRIE OL/AOL ET PROJECTEURS À LED SÉRIE OFR/AFR NOUVELLES SÉRIES D ÉCLAIRAGES À LED PUISSANCE LUMINEUSE ET DESIGN INGÉNIEUX PERFORMANTS,

Plus en détail

Relations binaires. Table des matières. Marc SAGE. 18 octobre 2007. 1 Amuse gueule 2. 2 Combinatoire dans les quotients 2. 3 Problème d extréma 3

Relations binaires. Table des matières. Marc SAGE. 18 octobre 2007. 1 Amuse gueule 2. 2 Combinatoire dans les quotients 2. 3 Problème d extréma 3 Reltions binires Mrc SAGE 8 octobre 007 Tble des mtières Amuse gueule Combintoire dns les quotients 3 Problème d extrém 3 4 Un théorème de point xe 3 5 Sur l conjugisons dns R 3 6 Sur les corps totlement

Plus en détail

Guide de correction TD 6

Guide de correction TD 6 Guid d corrction TD 6 JL Monin nov 2004 Choix du point d polarisation 1- On décrit un montag mttur commun à résistanc d mttur découplé, c st à dir avc un condnsatur n parallèl sur R. La condition d un

Plus en détail

gfaubert septembre 2010 1

gfaubert septembre 2010 1 Notes de cours Pour l e secondire Compiltion et/ou crétion Guyline Fuert Septemre 00 gfuert septemre 00 Géométrie------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

INSTALLATION DU CHAUFFE-EAU BRANCHEMENT DES LAVE-VAISSELLES

INSTALLATION DU CHAUFFE-EAU BRANCHEMENT DES LAVE-VAISSELLES LÉN U U NOT: VOR ÉTL U SÉM U SOLR U PLN M-09 PÈ TRNSTON (SPOOL) POUR UTUR OMPTUR 'U... R RN S T... U RO OMSTQU U U / OMSTQU U MTÉ OMSTQU RN PLUVL VNTLTON PLOMR ÉVUTON SOUS PLNR ÉVUTON U SSUS U PLNR LPT

Plus en détail

France. Suisse. Lycée International. Ferney-Voltaire-Mairie. Ferney-Voltaire. Avenue du Jura (sauf le samedi aux heures de marché)

France. Suisse. Lycée International. Ferney-Voltaire-Mairie. Ferney-Voltaire. Avenue du Jura (sauf le samedi aux heures de marché) E62 Zon 10 / 87 n Co ll Ch. Collx Frny-Voltair Frny san Lau s ard ay sf (l samdi aux hurs marché Planch-Brûlé Collèg L Joran E25 Moëns Collx-Bossy Suiss èv n G d Ru Franc x Ch. du-trraillt Avnu du Jura

Plus en détail

Chapitre 2 Les automates finis

Chapitre 2 Les automates finis Chpitre 2 Les utomtes finis 28 2.1 Introduction Automtes finis : première modélistion de l notion de procédure effective.(ont ussi d utres pplictions). Dérivtion de l notion d utomte fini de celle de progrmme

Plus en détail

PREPARER UNE INTERVENTION

PREPARER UNE INTERVENTION PREPARER UNE INTERVENTION MAINTENANCE INDUSTRIELLE Niveu IV 2006 CAFOC - GIP de l cdémie de Lyon - 39, rue Pierre Bizet - CP201-69336 Lyon cedex 09 04 72 80 51 53-04 78 47 27 11 - gipl-cfoc@c-lyon.fr PREPARER

Plus en détail

Usage pédagogique de la tablette Tactile

Usage pédagogique de la tablette Tactile U péqu tbtt Tt ém Crét JLfbr 2014 r L, u z? C rô rré été té 1994 pr u trpr Jp, prmt tkr frmt t put êtr u pr u D équpé u Cmér C t brét pur uk p, fftmt u f «fhé» é tu ffht ttémt. I put yr rtmt r u t wb,

Plus en détail

Le guide du parraina

Le guide du parraina AGREMENT DU g L guid du parraina nsillr co t r g ra u co n r, Partag rs ls mini-ntrprnu alsac.ntrprndr-pour-apprndr.fr Crér nsmbl Ls 7 étaps d création d la Mini Entrpris-EPA La Mini Entrpris-EPA st un

Plus en détail

Développement de site web dynaùique Dot.NET

Développement de site web dynaùique Dot.NET Dévloppmnt d sit wb dynaùiqu DotNET Voici qulqus xmpls d sits wb administrabl Cs sits Wb sont dévloppé n ASPNET sur un Bas d donné SQL 2005 C typ d dévloppmnt wb convint parfaitmnt a un boutiqu n lign,

Plus en détail

CSMA 2013 11e Colloque National en Calcul des Structures 13-17 Mai 2013

CSMA 2013 11e Colloque National en Calcul des Structures 13-17 Mai 2013 Enrichissmnt modal du Slctiv Mass Scaling Sylvain GAVOILLE 1 * CSMA 2013 11 Colloqu National n Calcul ds Structurs 13-17 Mai 2013 1 ESI, sylvain.gavoill@si-group.com * Autur corrspondant Résumé En raison

Plus en détail

Test et QCM JAVA. 2. Quelle est la visibilité d'une classe publique, quelle est la visibilité par défaut?

Test et QCM JAVA. 2. Quelle est la visibilité d'une classe publique, quelle est la visibilité par défaut? Auteur Agnès Guerrz Dte : Otore 2006 Module : TC2 Test et QCM JAVA Instrutions pour le QCM : Ce Test / QCM sert à vérifier vos onnissnes du lngge jv. Cohez le ou les réponses prmi les hoix proposés, vous

Plus en détail

spécialistes de L enveloppe des bâtiments

spécialistes de L enveloppe des bâtiments spécilistes de L enveloppe des bâtiments Le concept d enveloppe de bâtiments Spécialiste reconnu de la façade et de l évaluation énergétique, IFF développe des projets avec une conception globale pour

Plus en détail

Impôts 2012. PLUS ou moins-values

Impôts 2012. PLUS ou moins-values Impôt 2012 PLUS ou moin-values SUR VALEURS MOBILIÈRES ET DROITS SOCIAUX V v ti t à d f co o OP m à l Et L no di (o 20 o C c tit po Po c c or o o ou c l ou d 2 < Vou avz réalié d cion d valur mobilièr t

Plus en détail

PROJET D ENCADREMENT DU PROGRAMME DE SOUTIEN AUX NOUVEAUX ENSEIGNANTS GRÂCE À L UTILISATION EFFICACE DES MÉDIAS SOCIAUX

PROJET D ENCADREMENT DU PROGRAMME DE SOUTIEN AUX NOUVEAUX ENSEIGNANTS GRÂCE À L UTILISATION EFFICACE DES MÉDIAS SOCIAUX PROJET D ENCADREMENT DU PROGRAMME DE SOUTIEN AUX NOUVEAUX ENSEIGNANTS GRÂCE À L UTILISATION EFFICACE DES MÉDIAS SOCIAUX Association canadinn ds profssurs d immrsion Canadian Association of Immrsion Tachrs

Plus en détail

Titrages acidobasiques de mélanges contenant une espèce forte et une espèce faible : successifs ou simultanés?

Titrages acidobasiques de mélanges contenant une espèce forte et une espèce faible : successifs ou simultanés? Titrgs cidobsiqus d mélngs contnnt un spèc fort t un spèc fibl : succssifs ou simultnés? Introduction. L'étud d titrgs cidobsiqus d mélngs d dux ou plusiurs cids (ou bss) st un xrcic cournt [-]. Ls solutions

Plus en détail

Cours et travaux dirigés Mécanique du point et du solide

Cours et travaux dirigés Mécanique du point et du solide Cours t tru irigés éniqu u point t u soli β G α C Frnçois BINET rofssur tir Unirsité Liogs IUT u Liousin Sit GEII Bri Unirsité Liogs. I.U.T. u liousin. Sit G.E.I.I. Bri Frnçois BINET - - Soir Bss rpèrs

Plus en détail

CONDENSATION EN SURFACE ET DANS LA MASSE

CONDENSATION EN SURFACE ET DANS LA MASSE CONDENSATION EN SURFACE ET DANS LA MASSE 1 Rappls sur l air humid L'air ambiant n'st jamais parfaitmnt sc ; il contint toujours un crtain quantité d'au. Air Humid = Air Sc + Vapur d'eau A prssion atmosphériqu,

Plus en détail

Le domaine national de Saint-Cloud

Le domaine national de Saint-Cloud P a r c o u r s d é c o u v r t L domain national d Saint-Cloud P a r i S / Î L - d - F r a n C j u n p u b l i c L domain national d Saint-Cloud Bonjour t binvnu au domain national d Saint-Cloud. J suis

Plus en détail

CENTRE FRANCO-ONTARIEN DE RESSOURCES PÉDAGOGIQUES

CENTRE FRANCO-ONTARIEN DE RESSOURCES PÉDAGOGIQUES Éditions Éditions Bon d command 015-0 un pu, baucoup, à la foli! Format numériqu n vnt au www. 006-009, Éditions CFORP, activités AVEC DROITS DE REPRODUCTION. 08:8 Pag 1-1 r un pu, baucoup, a la foli!

Plus en détail

edatenq est une application qui permet aux entreprises de compléter et d'envoyer leurs déclarations statistiques par internet.

edatenq est une application qui permet aux entreprises de compléter et d'envoyer leurs déclarations statistiques par internet. Sttistique mensuelle tourisme et hôtellerie Introduction edatenq est une ppliction qui permet ux entreprises de compléter et d'envoyer leurs déclrtions sttistiques pr internet. Il s'git d'une ppliction

Plus en détail

Exprimez-vous lors du choix de vos pneus:

Exprimez-vous lors du choix de vos pneus: xprimez-vous lors du choix de vos pneus: xigez des pneus sûrs, ÉnergÉtiquement efficaces et silencieux! 72 d 72 d POUR MILLURS PNUS SUR LS ROUTS SUISSS S exprimer lors du choix des pneus? onner son avis

Plus en détail

UNE AVENTVRE DE AGILE & CMMI POTION MAGIQUE OU GRAND FOSSÉ? AGILE TOVLOVSE 2011 I.VI VERSION

UNE AVENTVRE DE AGILE & CMMI POTION MAGIQUE OU GRAND FOSSÉ? AGILE TOVLOVSE 2011 I.VI VERSION UN AVNTVR D AGIL & CMMI POTION MAGIQU OU GRAND FOÉ? AGIL TOVLOV 2011 VRION I.VI @YAINZ AKARIA HT T P: / / W WW.MA RTVIW.F HT T P: / / W R WW.KIND OFMAG K.COM OT @ PAB L OP R N W.FR MARTVI. W W W / :/ P

Plus en détail

Cours de «concepts avancés de compilation» Travaux pratiques. Auteur : F. Védrine

Cours de «concepts avancés de compilation» Travaux pratiques. Auteur : F. Védrine Cours de «onepts vnés de ompiltion» Trvux prtiques Auteur : F. Védrine Les utomtes et les expressions régulières Les utomtes sont onstitués d étts et de trnsitions. Un étt définit l vnée dns l reonnissne

Plus en détail

Modélisation d une section de poutre fissurée en flexion

Modélisation d une section de poutre fissurée en flexion Moéliation une ection e poutre fiurée en flexion Prie en compte e effort tranchant Chritophe Varé* Stéphane Anrieux** * EDF R&D, Département AMA 1, av. u Général e Gaulle, 92141 Clamart ceex chritophe.vare@ef.fr

Plus en détail

Théorème de Lax Milgram Application au problème de Dirichlet pour l équation de Sturm Liouville

Théorème de Lax Milgram Application au problème de Dirichlet pour l équation de Sturm Liouville Théorème de Lx Milgrm Appliction u problème de Dirichlet pour l éqution de Sturm Liouville Résumé du cours de MEDP Mîtrise de mthémtiques 2000 2001 2001nov18 (medp-lx-milgrm.tex) Dns ce chpitre, on se

Plus en détail

Exemples de questions HERMES 5.1 Advanced

Exemples de questions HERMES 5.1 Advanced Exemples e questions HERMES 5.1 Avne Tle es mtières 2 Introution 3 Exmen HERMES est un stnr ouvert e l ministrtion féérle suisse. L Conféértion suisse, représentée pr l unité e pilotge informtique e l

Plus en détail

Electrovanne double Dimension nominale Rp 3/8 - Rp 2 DMV-D/11 DMV-DLE/11

Electrovanne double Dimension nominale Rp 3/8 - Rp 2 DMV-D/11 DMV-DLE/11 Electrovnne double Dimension nominle 3/8 - DMV-D/11 DMV-DLE/11 7.30 M Edition 11.13 Nr. 223 926 1 6 Technique L électrovnne double DUNGS DMV intère deux électrovnnes dns un même bloc compct : - vnnes d

Plus en détail

Technique RSR. 27.6.08 /DCo

Technique RSR. 27.6.08 /DCo La : -35 collaborateurs -120 applications métiers -2 services de piquet -1 service desk commun avec la TSR -Un parc véhicule -Un parc de matériel extérieur -Une très forte diversité d outil et de connaissances

Plus en détail

Statuts ASF Association Suisse Feldenkrais

Statuts ASF Association Suisse Feldenkrais Sttuts ASF Assocition Suisse Feldenkris Contenu Pge I. Nom, siège, ojectif et missions 1 Nom et siège 2 2 Ojectif 2 3 Missions 2 II. Memres 4 Modes d ffilition 3 5 Droits et oligtions des memres 3 6 Adhésion

Plus en détail

CH.1 Automates finis

CH.1 Automates finis CH.1 Automtes finis 1.1 Les utomtes finis déterministes 1.2 Les utomtes finis non déterministes 1. Les utomtes vec -trnsitions 1.4 Les expressions régulières 1.5 L'équivlence des modèles Automtes ch1 1

Plus en détail

université jean moulin lyon iii faculté de droit Taxe la FACULTÉ DE

université jean moulin lyon iii faculté de droit Taxe la FACULTÉ DE univrsité jan moulin lyon iii faculté d droit Tax 5 1 0 2 g a s s i t n d Appr r u t c a z n v D nt d m p p lo v é d du DROIT la FACULTÉ DE 8.78.70.45 Info Tax : 04.7.fr yor@univ-lyon3 martin.balz-g Édito

Plus en détail

Cf. Document : Les différents modes de financement des entreprises

Cf. Document : Les différents modes de financement des entreprises / 7 3 e rtie : Les modes de finncement (à moyen et long terme) Cf. Document : Les différents modes de finncement des entrerises Cf. Fiche conseil.37 : Les modes de finncement des investissements - L utofinncement

Plus en détail

Projet de soutien CSFP/OFFT case management Formation professionnelle

Projet de soutien CSFP/OFFT case management Formation professionnelle Projt d soutin CSFP/OFFT cas managmnt Formation profssionnll Cas managmnt Formation profssionnll CM FP C documnt st conçu comm un aid pour la mis n plac du cas managmnt Formation profssionnll. Il a un

Plus en détail

Synthèse de cours (Terminale S) Calcul intégral

Synthèse de cours (Terminale S) Calcul intégral Synthèse de cours (Terminle S) Clcul intégrl Intégrle d une onction continue positive sur un intervlle [;] Dns cette première prtie, on considère une onction continue positive sur un intervlle [ ; ] (

Plus en détail

BILLON RST ZI DU YBLON

BILLON RST ZI DU YBLON ILLON RST ZI DU YLON D GOR X LOGISTIQU NM LDV TRS SUZ SIT RXMX LTDF VOIS PRIMX UTO MRKTING SRVIS LPI DRMON MUL O 2R DISTRIUTION NOVOTL TRNSPORTS URTT TRNSPORTS WIMOSMN ST ORFI XL LOGISTIQU XTND KS MOTOR

Plus en détail

Comment utiliser une banque en France. c 2014 Fabian M. Suchanek

Comment utiliser une banque en France. c 2014 Fabian M. Suchanek Commnt utilisr un banqu n Franc c 2014 Fabian M. Suchank Créditr votr compt: Étrangr Commnt on mt d l argnt liquid sur son compt bancair à l étrangr : 1. rntrr dans la banqu, attndr son tour 2. donnr l

Plus en détail

1ère partie «COMMISSARIAT A L'ENERGIE ATOMIQUE DEFINITIONS ET TRAITEMENTS DES FONCTIONS BINAIRES. René-Louis VALLEE

1ère partie «COMMISSARIAT A L'ENERGIE ATOMIQUE DEFINITIONS ET TRAITEMENTS DES FONCTIONS BINAIRES. René-Louis VALLEE O '.v.v.v.v..v.v.v.v. «' V.V.V.V _ _ - -' """ ^ " " REMIER MINISTRE «OMMISSRIT L'ENERGIE TOMIQUE IU (J E -R. 3534 (I) 9. NLYSE INIRE ère prtie EINITIONS ET TRITEMENTS ES ONTIONS INIRES pr René-Louis VLLEE

Plus en détail

. Ces deux circuits produisent donc chacun un champ magnétique, noté B r 1. . Le terme entre parenthèse étant indépendant de I

. Ces deux circuits produisent donc chacun un champ magnétique, noté B r 1. . Le terme entre parenthèse étant indépendant de I LP 9 Systè d dux circuits fiifors dns 'pproxition ds régis qusi sttionnirs: Inductnc propr, inductnc utu Aspcts énrgétiqus Introduction: Nous vons étué précédnt phénoèn d'induction, t nous vons vu qu cui-ci

Plus en détail

Corrigé Exercice 1 : NUMERATION.

Corrigé Exercice 1 : NUMERATION. TD 32 corrié - Numération et codae Pae 1/5 Corrié Exercice 1 : NUMERATION. Question 1 : Exprimer en inaire le nomre décimal 965 (10, le nomre octal 607 (8 et le nomre hexadécimal A8B (16. 965 (10 = 1111000101

Plus en détail

Préparation à l'examen écrit de maturité Mathématiques 2013

Préparation à l'examen écrit de maturité Mathématiques 2013 Wechter Loïc Mturité 2013 Mthémtiques Cours de M. Flcoz 2013 Préprtion à l'exmen écrit de mturité Mthémtiques 2013 1.Primitives et intégrles 1.1Primitives (CRM pp.77-80) Une primitive pourrit se définir

Plus en détail

> FICHES PÉDAGOGIQUES. Rallye

> FICHES PÉDAGOGIQUES. Rallye > FICHES PÉDAGOGIQUES r i t s r o f Rally Rally forstir n o i t c u d o Intr Un rally qu st-c qu c st? L rally natur st un «grand ju» qui invit ls nfants à chminr dans la natur où ils vont jour étap après

Plus en détail