INSTALLER UN CHAUFFE-EAU SOLAIRE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "INSTALLER UN CHAUFFE-EAU SOLAIRE"

Transcription

1 - - INSTALLER UN CHAUFFE-EAU SOLAIRE Chauffer une partie de l eau chaude au myen d une installatin slaire thermique. PRINCIPES DEMARCHE La cnsmmatin d énergie pur le chauffage de l eau sanitaire peut être réduite de plus de 75% grâce à une installatin de chauffage slaire. Le principe est simple : un fluide calprteur circule dans des capteurs slaires, ù il s échauffe, et dans un balln, ù il transmet sa chaleur à l eau utilisée dans le lgement. Lrsque l ensleillement ne suffit plus à assurer la ttalité de la prductin d eau chaude, une prductin classique furnit l appint de chaleur pur prter l eau à la température désirée (par une chaudière, une résistance électrique, un chauffe-eau instantané ). D un pint de vue envirnnemental, l ptin électrique n est évidemment pas cnseillée. Principes du chauffe-eau slaire. Une littérature abndante existe sur ce sujet. Cette fiche se cntente dnc de rappeler les grands principes et de diriger vers d autres surces d infrmatin. Cette fiche se centre surtut sur les applicatins dmestiques. Ces dernières ne cnstituent cependant pas le principal débuché pur le chauffage slaire de l eau. Dès qu une prductin d eau chaude relativement régulière dit être assurée pendant la belle saisn, la pertinence d une installatin slaire devrait être étudiée. C est spécialement le cas pur les teintureries, les piscines, les hôtels, les restaurants, les statins de car wash, les cliniques, etc. Pur tutes ces applicatins tertiaires spécifiques, les services du facilitateur «grandes installatins slaires» snt dispnibles (0800/85.775). PAGE 1 SUR 9 INSTALLER UN CHAUFFE EAU SOLAIRE JUILLET

2 OBJECTIFS A titre d exemple, pur les installatins dmestiques individuelles, n dimensinne l installatin pur cuvrir 50 % à 80 % des besins annuels en eau chaude. Pur des installatins plus imprtantes (lgement cllectif par exemple), un ptimum écnmique se situe suvent entre 20 et 40 %. ELEMENTS DE CHOIX ASPECTS TECHNIQUES > Quel type de capteur chisir? Il existe des différents types de capteurs: Le capteur plan est le plus curant. Il est cmpsé d un cffre islant, à l intérieur duquel est dispsée une feuille métallique destinée à absrber l énergie slaire. Un fluide calprteur circule dans des tuyaux, en cntact avec cette surface absrbante, et prélève la chaleur reçue du sleil. Le cffre est fermé par une cuverture transparente afin de réduire les déperditins thermiques. Ils snt parfaitement adaptés à la prductin d eau chaude sanitaire. Ntns qu il existe des dispsitifs appelés «réflecteurs slaires» qui permettent d augmenter encre la prductin de ces capteurs. Le capteur sus vide est cnstitué d une série de tubes de verre sus vide à l intérieur desquels se truve un absrbeur avec un circuit hydraulique, qui capte l énergie slaire et la transfère au fluide calprteur. Grâce aux prpriétés islantes du vide, les déperditins de chaleur snt faibles. Ainsi, n peut btenir des gains de température de 100 C et plus. Ce type de capteur est particulièrement bien adapté aux applicatins nécessitant de hautes températures (u lrsque le système slaire furnit un appint de chauffage). Ils snt néanmins plus néreux que les capteurs plans. Les capteurs simplifiés u «capteurs nirs» snt généralement cnstitués d un absrbeur nir en matière synthétique sans cffre ni cuverture transparente. Ils snt particulièrement adaptés aux besins de chauffage des piscines ù l augmentatin de température par rapprt à la température ambiante est faible. PAGE 2 SUR 9 INSTALLER UN CHAUFFE EAU SOLAIRE JUILLET 2010

3 > Quelle rientatin chisir? Idéalement, les capteurs slaires sernt rientés entre le sud-est et le sud-uest et inclinés de 25 à 60 C par rapprt à l hrizntale. Une rientatin plein sud et une inclinaisn par rapprt à l hrizntale de 35 cnstitue une cmbinaisn ptimale. A l inverse, une rientatin plein est u plein uest entraîne une perte de rendement des capteurs d envirn 20 %. Au-delà (nrd, nrd-est, nrd-uest), le rendement des capteurs chute rapidement. Vici un schéma qui indique le purcentage ptimal de gains slaires perçus en fnctin de l inclinaisn et de l rientatin du capteur. Lrs du placement des capteurs, il est nécessaire de faire attentin aux éventuelles mbres prtées. Les mbrages prviennent de plusieurs surces : Ombrage dû à l envirnnement du bâtiment (immeubles visins plus hauts que les capteurs slaires ), Ombrage dû au bâtiment lui-même (cabann technique, antennes ), Ombrage dû aux capteurs entre eux (titure plate). > Quelle surface de capteurs? La qualité d une installatin slaire dépend de la qualité des capteurs mais également de la qualité du dimensinnement et de la régulatin de l installatin ainsi que de l islatin de ses principaux cmpsants. Pur avir une slutin énergétique ptimale le stckage slaire dit être dimensinné en fnctin de la cnsmmatin d eau chaude. Cmme rdre de grandeur, n prévit un vlume de stckage de 1,3 à 1,7 fis la cnsmmatin jurnalière d eau chaude (50 l à 45 C par jur par persnne en myenne), ce qui revient généralement à réserver 50 à 80 l par m² de capteur. Exemple d installatin dmestique visant l ptimum technic-écnmique (surce : Sltherm) : PAGE 3 SUR 9 INSTALLER UN CHAUFFE EAU SOLAIRE JUILLET 2010

4 Pur un ménage de * Surface de capteurs Vlume de stckage 2 à 3 persnnes Env. 4 m² Env. 200 l 4 à 5 persnnes Env. 5 m² Env. 300 l 6 à 7 persnnes Env. 7 m² Env. 400 l Energie prduite ** Env Env Env Energie écnmisée *** Env Env Env * pur une cnsmmatin d eau chaude de 45 litres/pers/jur à 45 C. ** fractin slaire prduite : 55 %. *** avec un système d appint ayant un rendement annuel de 75 % (ex : chaudière avec balln de stckage). Pur des applicatins en lgement cllectif, les prfessinnels peuvent truver l util Quick Scan Slaire Thermique sur le site de Bruxelles Envirnnement (www.bruxellesenvirnnement.be, sectin PEB). Quick Scan Slaire Thermique est un petit lgiciel qui permet de se faire une première idée de la faisabilité technique et écnmique d une installatin slaire thermique de prductin d eau chaude pur un bâtiment tertiaire u de lgement cllectif. Attentin, le Quick Scan slaire thermique n'est pas adapté au dimensinnement de chauffe-eau slaires de mins de 20 m²! Dans une installatin slaire thermique, il est très imprtant de bien dimensinner l installatin. En effet, il est indispensable de ne pas surdimmensinner l installatin slaire car le rendement diminuera frtement. Il est dnc nécessaire de cnnaître le prfil de cnsmmatin d eau chaude (jurnalier, hebdmadaire et mensuel) et évaluer les déperditins thermiques du système slaire et du réseau de distributin de l ECS. Une bnne islatin de ces cnduites réduit cnsidérablement ces déperditins. > Quel appint? Un chauffe-eau slaire ne saurait furnir suffisamment d eau chaude tute l année. Il est dnc nécessaire de prévir un appint. Cet appint peut se faire : sit dans le même balln slaire ; n parle alrs de balln bi-énergie u bivalent. sit par le biais d un échangeur u d un balln situé en aval du balln slaire. PAGE 4 SUR 9 INSTALLER UN CHAUFFE EAU SOLAIRE JUILLET 2010

5 Le chix du transfert de chaleur de l appint dépend de la taille de l installatin, du type d interventin (cnstructin neuve u existante) En cnstructin neuve de petite taille (systèmes slaires n alimentant qu un ménage). un balln bivalent est cnseillé car il ccasinne mins de pertes de stckage. Pur la prductin de chaleur de l appint, tutes les technlgies snt pssibles ; néanmins, l appint électrique, est décnseillé au vu du facteur de cnversin en énergie primaire défavrable pur l électricité (lié au rendement myen médicre du parc de prductin électrique) et le prix élevé de l électricité. Enfin, dans tus les cas, il est très imprtant de très bien isler les réseaux d eau chaude et les ballns de stckage. Un cmpteur d énergie Il faut veiller à équiper l installatin slaire thermique d un cmpteur d énergie. Il apprtera la preuve du bn fnctinnement du système et/u de détecter tut disfnctinnement ultérieur. De plus, depuis quelques années, un service accmpagne suvent la furniture et la pse des installatins slaires thermiques ; il s agit du cntrat de garantie de résultats slaires (GRS). C est un cntrat par lequel le sumissinnaire (généralement l installateur) s engage envers le Maître d Ouvrage à cncevir, à mettre en œuvre, à livrer en parfait rdre de marche et à expliter pendant une durée fixée une installatin de prductin d eau chaude sanitaire slaire. Cncrètement, l installateur garantit et démntre sur site la capacité à assurer une prductin énergétique annuelle minimale d rigine slaire pendant une durée fixée. A la fin de la péride de garantie, en cas de nn-btentin des résultats myens annuels garantis, le sumissinnaire dédmmage le Maître d Ouvrage dans les cnditins définies préalablement par le cntrat. ASPECTS ENVIRONNEMENTAUX Une installatin slaire thermique permet d écnmiser envirn 150 à 400 kg de CO 2 par m² de capteur et par an (en fnctin du système substitué). L impact sur le niveau E dépendra de divers facteurs et variera dnc d un prjet à l autre. On peut cependant avancer que cet impact de l rdre de 10 à 15 pints pur une unité de lgement individuel. PAGE 5 SUR 9 INSTALLER UN CHAUFFE EAU SOLAIRE JUILLET 2010

6 ASPECTS ECONOMIQUES > Rentabilité? Le cût d une installatin dmestique est de l rdre 500 à 7000 (HTVA, hrs subside, placement cmpris). De nmbreux subsides snt dispnibles pur les installatins de chauffe-eau slaire en Régin de Bruxelles-Capitale (infs pur les particuliers auprès de Centre Urbain asbl et sur pur les entreprises). En 2010, pur les particuliers, n puvait cmpter sur : Les réductins d impôt fédérales Les primes réginales, gérées par Bruxelles Envirnnent IBGE. Les primes accrdées par certaines cmmunes bruxellises. En cumulant tus ces subsides, le temps de retur sur investissement d un chauffe-eau slaire bien dimensinné est de l rdre de 2 à 7 ans en cmptant les frais d entretien. L investissement initial est relativement élevé (7000 à 8000 pur une installatin cmplète de taille «familiale» mais un système slaire furnit ensuite de l énergie gratuitement pendant plus de 20 ans, vus mettant ainsi à l abri de tute variatin de prix des cmbustibles fssiles. Myennant un entretien régulier (tus les 2 à 5 ans), vtre chauffe-eau purra même faire preuve d une lngévité supérieure. > Exemple : estimatin de la rentabilité de capteurs slaires pur un ménage Hypthèses Unité appint au gaz naturel Prix gaz TVAc C /kwh 4,5 appint au fuel prix mazut TVAc C /kwh 5,4 Rendement myen annuel prductin traditinnel Cnsmmatin eau chaude à 45 C (ménage 4 à 5 pers) % Litres/jur Surface de capteurs installée m² 6 6 Investissement Unité appint au gaz naturel appint au fuel Matériel + islatin TVAc Primes réginale* Réductin d impôts fédérale* Prime cmmunale* Investissement net Résultats Unité appint au gaz naturel appint au fuel Entretien /an Besin énergétique pur l eau chaude Cnsm. sans capteurs slaires Energie slaire furnie PAGE 6 SUR 9 INSTALLER UN CHAUFFE EAU SOLAIRE JUILLET 2010

7 Hypthèses Cns d énergie fssile résiduelle : Unité appint au gaz naturel appint au fuel Emissin CO 2 évitée Kg/an Réductin de cnsmmatin /an Ecnmie financière annuelle nette /an Temps de retur Ans 5,1 3,4 Cût du kwh slaire sur 25 ans c /kwh 1,1 1,1 * Seln subsides accrdés en Régin bruxellise en Remarque : le meilleur temps de retur avec l appint au fuel vient de ce que la prductin d eau chaude au départ de fuel est généralement plus gurmande en énergie que celle au gaz. Il est dnc lgique que l alternative slaire permette une plus grande écnmie et présente un temps de retur plus réduit. Une fausse interprétatin de ces chiffres serait d pter vlntairement pur un appint au fuel afin d amélirer la rentabilité des capteurs Ce serait cmparable à laisser les fenêtres uvertes en hiver pur rentabiliser sa chaudière perfrmante! L interprétatin crrecte de ce tableau est la suivante : si vus dispser déjà d une installatin au fuel, la cmpléter d un appint slaire sera plus rentable que pur vtre visin qui lui a une installatin au gaz. ASPECTS SOCIAUX ET CULTURELS De part sa visibilité en titure, un capteur slaire sert de vitrine à la plitique énergétique du prpriétaire du bâtiment. Bien que l installatin d un chauffe-eau slaire ne sit pas une des actins priritaires à mener dans un bâtiment énergétiquement inefficient (en termes de cût relatif du CO 2 écnmisé), il permet, par sa visibilité, de «sensibiliser» le visinage aux écnmies d énergie. ARBITRAGE Si l n a la capacité de financer une installatin slaire thermique, et si un tel investissement s avère pertinent, cmpte tenu de sn prfil de cnsmmatin d eau chaude et des cntraintes techniques du système (ex : rientatin et inclinaisn), le chauffe-eau slaire cnstitue une excellente pprtunité de réduire sn empreinte envirnnementale. En cnsidérant la durée de vie d un chauffe-eau slaire bien entretenu, il s agit de plus d un myen frt écnmique de prduire sn eau chaude sanitaire. En fnctin de l état d islatin du bâtiment, de ses myens de prductin de chaleur (ex : chaudières) et de leurs mdes de régulatin, il peut, par cntre s avérer plus judicieux d utiliser les smmes dispnibles à d autres investissements, telles que l islatin des canalisatins, de l envelppe du bâtiment, au remplacement de la chaudière u à l améliratin des systèmes de régulatin. La meilleure énergie étant celle que l n ne cnsmme pas, n veillera également à mdifier ses cmprtements afin de réduire ses cnsmmatins d eau et d énergie. DANS LA PRATIQUE Des mesures divent être prises aux différentes phases de dévelppement et de réalisatin du prjet : ESQUISSE On prévira une surface idéalement rientée au sud et inclinée à 35, pur accueillir l installatin slaire. PAGE 7 SUR 9 INSTALLER UN CHAUFFE EAU SOLAIRE JUILLET 2010

8 On vérifiera que la psitin prévue pur les capteurs slaires n est pas dans l mbre d un bâtiment visin. AVANT-PROJET Pur les installatins de lgement cllectif, le prédimensinnement de l installatin slaire sera réalisé au myen d un lgiciel adéquat, par exemple le QuickScan, avant de faire appel à un bureau spécialisé. Un cntact avec le facilitateur «Grandes installatins slaires» peut être utile. Pur les autres types d applicatin nn dmestiques, une étude dit être réalisée par un bureau spécialisé. On envisagera un mntage intégré en titure dans le cas des bâtières. Ceci permet l écnmie de la cuverture et une meilleure intégratin esthétique des capteurs. DOSSIER D EXECUTION, DOSSIER POUR LE PERMIS D URBANISME Un cahier des charges type dédié aux installatins d eau chaude sanitaire est dispnible sur Energie+. Un autre, rédigé à la demande de Bruxelles Envirnnement - IBGE, peut être truvé sur le site de Bruxelles Envirnnement - IBGE. L installatin de capteurs slaires n est plus sumise à un permis d urbanisme si les capteurs ne snt pas visible de l espace publique et ne présentent pas de saillie de plus de 30 cm ni de débrdement par rapprt au plan et limites de la titure ; si le bien ne bénéficie pas de mesures de prtectin u n est pas dans le périmètre de prtectin d un bien classé. Il est néanmins judicieux de s en assurer auprès du service d urbanisme de sa cmmune. SUIVI ET SURVEILLANCE DES TRAVAUX Afin de vus aider dans le chix des entreprises à slliciter pur effectuer l uvrage slaire, Bruxelles Envirnnement IBGE (02/ ) met à dispsitin sur sn site web une liste des entreprises actives dans le secteur slaire. =1806&langtype=2060&detail=tab3 Il est cnseillé de sélectinner des entreprises ayant suivi la frmatin BruSlTherm u agréées Sltherm. Ces dernières nt expressément suivi une frmatin dans le dmaine slaire thermique et sernt plus à même de vus cnseiller pur vtre investissement. RECEPTION ET MISE EN EXPLOITATION Les frmulaires de demande de prime réginale snt dispnibles sur le site de Bruxelles Envirnnement - IBGE. (http://www.ibgebim.be/templates/particuliers/infrmer.aspx?id=3232&langtype=206 0) Pur les primes cmmunales, s adresser à l administratin de sa cmmune. Elles snt parfis liées à l acceptatin du dssier dans le cadre des primes réginales. La réductin d impôts pur investissements écnmiseur d énergie du guvernement fédéral s btient sur présentatin des factures dans le cadre de sa déclaratin d impôt. ENTRETIEN Si l inclinaisn des capteurs est inférieure à 30, un nettyage ccasinnel des capteurs permet d amélirer leur rendement, qui diminue lrsque la saleté pacifie les vitres des capteurs. PAGE 8 SUR 9 INSTALLER UN CHAUFFE EAU SOLAIRE JUILLET 2010

9 Le bris de capteurs est assez rare. Néanmins, un cntrôle régulier et un remplacement éventuel dit parfis être réalisé, ntamment avec les capteurs tubulaires sus vide, plus fragiles. Un entretien minimum de l installatin, tus les 2 à 5 ans, est recmmandé afin de garantir une lngévité maximale de l installatin. Cet entretien cnsiste principalement à vérifier l état de l ande du balln, du fluide calprteur, du bn fnctinnement de la régulatin, etc. INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES AUTRES ELEMENTS A GARDER A L ESPRIT Vici une liste de fiches dnt les thématiques crisent celles de la prductin d eau chaude sanitaire : EAU02 - Faire un usage ratinnel de l'eau ENE14 - Chisir le meilleur mde de prductin de chaleur ENE21 - Envisager un système phtvltaïque BIBLIOGRAPHIE Infrmatins générales sur la préparatin slaire de l ECS Apere : assciatin pur la prmtin des énergies renuvelables. Energie+ (pur les prfessinnels et respnsables énergie) : wwwenergie.arch.ucl.ac.be Belslar asbl : l assciatin des fabricants de systèmes slaires. Bruxelles Envirnnement : Le Centre Urbain : Prgramme walln Sltherm : ntamment la brchure Installer un chauffe-eau slaire en 8 étapes. Tecsl : sciété française assurant la prmtin de l énergie slaire. Infrmatins techniques sur la préparatin slaire de l ECS. NIT 212, Cde de bnne pratique pur l installatin des chauffe-eau slaires, CSTC, 1999 Cahier des charges type «Slaire thermique», dispnible sur le site de Bruxelles Envirnnement IBGE : répertire Entreprises / Energie / Energie renuvelable / Outils Outil QuickScan d énergie+ : sectin Eau Chaude Sanitaire / Calculs / Quick Scan Lgement Cllectif Infrmatins générales sur les primes à l énergie slaire en RBC : Bruxelles Envirnnement - IBGE : Le Centre Urbain asbl : Sites des différentes administratins cmmunales Les réductins d impôts fédérales pur particuliers : Les déductins d impôts fédérales pur entreprises : PAGE 9 SUR 9 INSTALLER UN CHAUFFE EAU SOLAIRE JUILLET 2010

INSTALLER UN CHAUFFE-EAU SOLAIRE

INSTALLER UN CHAUFFE-EAU SOLAIRE - - INSTALLER UN CHAUFFE-EAU SOLAIRE Chauffer une partie de l eau chaude au myen d une installatin slaire thermique. PRINCIPES DEMARCHE La cnsmmatin d énergie pur le chauffage de l eau peut être réduite

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE

GUIDE PRATIQUE DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE GUIDE PRATIQUE DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE Qui smmes nus? Nus smmes une petite sciété artisanale implantée sur Cuers. Ntre démarche est de prmuvir les énergies renuvelables. Nus essayns à travers ce guide de

Plus en détail

PROBLEMATIQUE ET ENJEUX DE L ENERGIE

PROBLEMATIQUE ET ENJEUX DE L ENERGIE Pur décuvrir la nuvelle versin 2016 du Guide Bâtiment Durable en ligne, Rendez-vus sur: http://www.guidebatimentdurable.brussels - - PROBLEMATIQUE ET ENJEUX DE L ENERGIE Impact énergétique du secteur de

Plus en détail

AMELIORER LA PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE

AMELIORER LA PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE GUIDE PRATIQUE POUR LA CONSTRUCTION ET LA RENOVATION DURABLES DE PETITS BATIMENTS - - AMELIORER LA PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE Chauffer, distribuer et puiser de l eau chaude sanitaire en tenant cmpte

Plus en détail

Atelier : la maitrise des charges de chauffage

Atelier : la maitrise des charges de chauffage Atelier : la maitrise des charges de chauffage Thibaut Debeauvais, chargé de prjets «eau, énergie et rénvatin», ARC 19/10/2015 1 L Assciatin des Respnsables de Cprpriété 14 000 cprpriétés adhérentes Une

Plus en détail

OPTIMISER LE RESEAU DE DISTRIBUTION DE CHAUFFAGE

OPTIMISER LE RESEAU DE DISTRIBUTION DE CHAUFFAGE GUIDE PRATIQUE POUR LA CONSTRUCTION ET LA RENOVATION DURABLES DE PETITS BATIMENTS - - OPTIMISER LE RESEAU DE DISTRIBUTION DE CHAUFFAGE Amélirer le rendement glbal de l installatin de chauffage en assurant

Plus en détail

INSTALLER DES CELLULES PHOTOVOLTAIQUES

INSTALLER DES CELLULES PHOTOVOLTAIQUES GUIDE PRATIQUE POUR LA CONSTRUCTION ET LA RENOVATION DURABLES DE PETITS BATIMENTS - - PRINCIPES CONTEXTE INSTALLER DES CELLULES PHOTOVOLTAIQUES Prduire de l électricité au myen de cellules phtvltaïques.

Plus en détail

Guide de projet solaire thermique pour les bâtiments collectifs

Guide de projet solaire thermique pour les bâtiments collectifs Avec le sutien de : Avec le sutien de : Guide de prjet slaire thermique pur les bâtiments cllectifs Ce guide vus explique : dans quel cntexte se dévelppe le slaire thermique cmment ça marche ses usages

Plus en détail

CHOISIR UN CORPS DE CHAUFFE ADEQUAT

CHOISIR UN CORPS DE CHAUFFE ADEQUAT - - CHOISIR UN CORPS DE CHAUFFE ADEQUAT PRINCIPES DEMARCHE Chisir un mde d émissin de chaleur efficace et écnme. Avec le mde de prductin de chaleur, la qualité de la distributin et l efficacité de la régulatin,

Plus en détail

Cabinet LUTZ. Résidence DE LATTRE DE TASSIGNY. La Chaufferie

Cabinet LUTZ. Résidence DE LATTRE DE TASSIGNY. La Chaufferie Cabinet LUTZ Résidence DE LATTRE DE TASSIGNY La Chaufferie La résidence de Lattre de Tassigny 200 lgements «haut de gamme» cnstruits en 1972 Une cnversin fiul / gaz en 1987 Depuis une demande de cnfrt

Plus en détail

REGULER EFFICACEMENT L INSTALLATION DE CHAUFFAGE

REGULER EFFICACEMENT L INSTALLATION DE CHAUFFAGE - - REGULER EFFICACEMENT L INSTALLATION DE CHAUFFAGE La régulatin du système de chauffage dit permettre une crrespndance idéale entre le besin d énergie et la quantité de chaleur effectivement prduite.

Plus en détail

Déroulement de la certification énergétique PEB de votre bâtiment

Déroulement de la certification énergétique PEB de votre bâtiment Dérulement de la certificatin énergétique PEB de vtre bâtiment La certificatin énergétique de vtre habitatin se dérulera en 2 étapes : visite de vtre habitatin et relevé de ses caractéristiques ensuite,

Plus en détail

Maîtriser les charges d'eau en copropriété

Maîtriser les charges d'eau en copropriété Maîtriser les charges d'eau en cprpriété Bastien Willet, chargé de prjets «eau, énergie et rénvatin» Assciatin des Respnsables de Cprpriété Intrductin Répartir les charges au prrata des cnsmmatins Principe

Plus en détail

NOTE DE CADRAGE SUR LE CONTENU CO 2 DU KWh PAR USAGE EN FRANCE

NOTE DE CADRAGE SUR LE CONTENU CO 2 DU KWh PAR USAGE EN FRANCE NOTE DE CADRAGE SUR LE CONTENU CO 2 DU KWh PAR USAGE EN FRANCE 14 janvier 2005 1. Le cntexte Le calcul du cntenu en carbne de l électricité représente en France un enjeu imprtant pur l évaluatin des actins

Plus en détail

LIMITER LES PONTS THERMIQUES

LIMITER LES PONTS THERMIQUES - - LIMITER LES PONTS THERMIQUES Cncevir des détails assurant la cntinuité de l islatin thermique, assurer leur mise en œuvre crrecte sur chantier et remédier aux pnts thermiques existants PRINCIPES DEMARCHE

Plus en détail

GERER AU MIEUX LA «VENTILATION MANUELLE»

GERER AU MIEUX LA «VENTILATION MANUELLE» - - GERER AU MIEUX LA «VENTILATION MANUELLE» Savir quand et cmbien de temps aérer les lcaux en l abscence de ventilatin hygiénique rganisée. PRINCIPES CONTEXTE La qualité de l air dépend de la cncentratin

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières commun à tous les lots

Cahier des Clauses Techniques Particulières commun à tous les lots MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES Syndicat Intercmmunal de Chauffage de Sannis, Ermnt et Francnville -- En mairie de Francnville 11 rue de la Statin BP 90043 95132 FRANCONVILLE cedex

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières commun à tous les lots

Cahier des Clauses Techniques Particulières commun à tous les lots MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES Syndicat Intercmmunal de Chauffage de Sannis, Ermnt et Francnville -- En mairie de Francnville 11 rue de la Statin BP 90043 95132 FRANCONVILLE cedex

Plus en détail

FORMATIONS A LA MAITRISE DE L ENERGIE

FORMATIONS A LA MAITRISE DE L ENERGIE FORMATIONS A LA MAITRISE DE L ENERGIE Frmatin «Référent Energie» PACK 1 : «Efficacité énergétique liée au prcess» PACK 2 : «Efficacité énergétique liée au bâti» 4 Jurs 3 Jurs 3 Jurs PACK 3 : «Efficacité

Plus en détail

FONCTION MISE EN OEUVRE : ETUDE DU PANNEAU SOLAIRE

FONCTION MISE EN OEUVRE : ETUDE DU PANNEAU SOLAIRE FONCTION MISE EN OEUVRE : ETUDE DU PANNEAU SOLAIRE 1 - BUT Ce TP a pur but de mettre en œuvre une installatin électrique alimentée par un panneau slaire. Cette étude cmprendra : L analyse du besin en énergie

Plus en détail

Obj100 APPEL A PROJETS «BÂTIMENT EXEMPLAIRE»

Obj100 APPEL A PROJETS «BÂTIMENT EXEMPLAIRE» Obj100 APPEL A PROJETS «BÂTIMENT EXEMPLAIRE» SOMMAIRE Dans le cadre de la mise en œuvre du PRERURE, la Régin Guadelupe et l ADEME lancent un appel à prjets prtant sur des bâtiments à perfrmances exemplaires.

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES ADEME D'UN DIAGNOSTIC ÉNERGÉTIQUE DANS L INDUSTRIE

CAHIER DES CHARGES ADEME D'UN DIAGNOSTIC ÉNERGÉTIQUE DANS L INDUSTRIE CAHIER DES CHARGES ADEME D'UN DIAGNOSTIC ÉNERGÉTIQUE DANS L INDUSTRIE INTRODUCTION Dans le cadre de la relance de la plitique de maîtrise de l énergie, l ADEME suhaite inciter les acteurs industriels à

Plus en détail

Développement Durable et Énergies Renouvelables

Développement Durable et Énergies Renouvelables Dévelppement Durable et Énergies Renuvelables Vus êtes artisan, cmmerçant, prfessin libérale, rganisme de lgements sciaux, cllectivité lcale, assciatin, entreprise, agriculteur, prpriétaire de lcaux prfessinnels

Plus en détail

Label guide Version: 11 2014

Label guide Version: 11 2014 Label guide Versin: 11 2014 Le ClimatePartner Label guide 2 Sur ClimatePartner ClimatePartner est l'un des furnisseurs leaders en matière de slutins d'entreprises pur la prtectin du climat et aide les

Plus en détail

Convention de prestations de services pour l accompagnement à l efficacité énergétique du patrimoine

Convention de prestations de services pour l accompagnement à l efficacité énergétique du patrimoine Cnventin de prestatins de services pur l accmpagnement à l efficacité énergétique du patrimine N La cnventin suivante est passée entre : La Cmmune/Cllectivité de représentée par dûment habilité(e) à la

Plus en détail

CHOISIR LE MEILLEUR MODE DE PRODUCTION DE CHALEUR

CHOISIR LE MEILLEUR MODE DE PRODUCTION DE CHALEUR - - CHOISIR LE MEILLEUR MODE DE PRODUCTION DE CHALEUR Chisir un mde de prductin de chaleur cmbinant un bn rendement énergétique et un faible impact envirnnemental. PRINCIPES DEMARCHE Avec la qualité de

Plus en détail

Madame A. XXXX XXXX XXXX

Madame A. XXXX XXXX XXXX Madame A. Paris, le 21 février 2013 Dssier suivi par : Tél. : Curriel : recmmandatins@energie-mediateur.fr N de saisine : N de recmmandatin : 2013-0207 Objet : Recmmandatin du médiateur sur vtre saisine

Plus en détail

Accompagnement. des projets d investissement

Accompagnement. des projets d investissement Accmpagnement des stratégies Dévelppement internatinal Assistance technique - Organisatin Accmpagnement des prjets d investissement Viabilité écnmique et financière BK CONSULTANTS 2002-2014 NECESSITE D

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DU PRODUCTEUR D ELECTRICITE

GUIDE PRATIQUE DU PRODUCTEUR D ELECTRICITE GUIDE PRATIQUE DU PRODUCTEUR D ELECTRICITE Qui smmes nus? Nus smmes une sciété artisanale implantée sur Cuers. Ntre démarche est de prmuvir les énergies renuvelables. Nus essayns à travers ce guide de

Plus en détail

CONTRAT D ENTRETIEN ET DE GESTION DES ENERGIES PETIT BATIMENT - VERSION SIMPLIFIEE. Concerne : Nom du Bâtiment Adresse : Entre : Nom Client Adresse :

CONTRAT D ENTRETIEN ET DE GESTION DES ENERGIES PETIT BATIMENT - VERSION SIMPLIFIEE. Concerne : Nom du Bâtiment Adresse : Entre : Nom Client Adresse : CONTRAT D ENTRETIEN ET DE GESTION DES ENERGIES PETIT BATIMENT - VERSION SIMPLIFIEE Cncerne : Nm du Bâtiment Entre : Nm Client Ci-après dénmmé «CLIENT» ET : Nm sciété Ci-après dénmmé «EXPLOITANT» Il a été

Plus en détail

Coalition énergie et construction durable

Coalition énergie et construction durable RÉALISATION D UN CONCEPT D EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DANS UN CADRE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POUR LE BÂTIMENT DE MOISSON MONTRÉAL CONCEPT PRÉPARÉ PAR L ENSEMBLE DES PROFESSIONNELS MEMBRES DU COMITÉ EXPERTS

Plus en détail

Une cheminée est un conduit vertical pouvant être installé dans différents types de bâtiments.

Une cheminée est un conduit vertical pouvant être installé dans différents types de bâtiments. Une cheminée est un cnduit vertical puvant être installé dans différents types de bâtiments. Sa fnctin est d évacuer les gaz et fumées txiques prvqués par le feu brulant à l intérieur de la cheminée, dans

Plus en détail

DEDELIBERATION N CR 06-15

DEDELIBERATION N CR 06-15 1 CR 06-15 DEDELIBERATION N CR 06-15 DU 13 FEVRIER 2015 Plitique culturelle Evlutin du sutien réginal à la restauratin du patrimine bâti. LE CONSEIL REGIONAL D ILE-DE-FRANCE VU le règlement (UE) n 651/2014

Plus en détail

Energie et bâtiments (3)

Energie et bâtiments (3) Energie et bâtiments (3) L islatin des paris une rentabilité surprenante! Dans le précédent article des NUG (le dernier numér mis à part puisque exceptinnellement cnsacré à un sujet d actualité le certificat

Plus en détail

ASSURER UNE GRANDE INERTIE THERMIQUE

ASSURER UNE GRANDE INERTIE THERMIQUE - - ASSURER UNE GRANDE INERTIE THERMIQUE Chisir des matériaux lurds et les laisser en cntact direct avec l ambiance du lcal, pur dispser d un tampn thermique imprtant. PRINCIPES DEMARCHE Pur assurer le

Plus en détail

CHOISIR UN MODE DE VENTILATION ENERGETIQUEMENT EFFICACE

CHOISIR UN MODE DE VENTILATION ENERGETIQUEMENT EFFICACE - - PRINCIPES CONTEXTE CHOISIR UN MODE DE VENTILATION ENERGETIQUEMENT EFFICACE Assurer la qualité de l air au mindre cût énergétique. Pur assurer la qualité de l air, il est nécessaire de mettre en place

Plus en détail

Présentation des outils de maitrise de l énergie à disposition des DSG CONSEIL INGENIERIE ENERGIE

Présentation des outils de maitrise de l énergie à disposition des DSG CONSEIL INGENIERIE ENERGIE Présentatin des utils de maitrise de l énergie à dispsitin des DSG CONSEIL INGENIERIE ENERGIE Immbilier Durable Energie Carbne Frmatin Sinte Statut Sinte est un cabinet de cnseil et d ingénierie spécialisé

Plus en détail

Audits énergétiques Entreprises Règlementation et perspectives Méthodologie Février15

Audits énergétiques Entreprises Règlementation et perspectives Méthodologie Février15 Audits énergétiques Entreprises Règlementatin et perspectives Méthdlgie Février15 Présentatin générale Qui smmes-nus? Bureau d études techniques Energies renuvelables et Maitrise de l Energie Actinnariat

Plus en détail

Tous droits strictement réservés. Reproduction ou communication à des tiers interdite sous quelque forme que ce soit sans autorisation écrite du

Tous droits strictement réservés. Reproduction ou communication à des tiers interdite sous quelque forme que ce soit sans autorisation écrite du SOMMAIRE 1 - VOLET TECHNIQUE... 3 1.1 - LES GRANDS AXES DE RENOVATION ENERGETIQUE DANS L EXISTANT ANCIEN... 3 1.2 - DEFINITION INSTALLATION PRODUCTION COLLECTIVE BIOMASSE GRANULES... 4 1.3 - LE COMBUSTIBLE...

Plus en détail

Changez pour Gas Natural Fenosa en toute liberté et en toute simplicité

Changez pour Gas Natural Fenosa en toute liberté et en toute simplicité Changez pur Gas Natural Fensa en tute liberté et en tute simplicité Savez-vus que depuis 2004 vus puvez chisir vtre furnisseur de gaz naturel? Le marché du gaz naturel pur les prfessinnels a été libéralisé

Plus en détail

Programme de suivi et contrôle des factures publiques d électricité. Appel à manifestation d intérêt

Programme de suivi et contrôle des factures publiques d électricité. Appel à manifestation d intérêt Prgramme de suivi et cntrôle des factures publiques d électricité Appel à manifestatin d intérêt Mars 2011 1 TABLE DES MATIERES 1 JUSTIFICATION DU PROGRAMME...3 2 DEFINITION DU PROGRAMME...4 2.1 LE CONTENU

Plus en détail

Vente de Capacités de Stockage de gaz du 13 mai 2015

Vente de Capacités de Stockage de gaz du 13 mai 2015 Vente de Capacités de Stckage de gaz Prduit & Quantité Prpsée SEDIANE NORD 120 90 JUIN 2015 1 TWh sur le Grupement Sediane Nrd. Type de prduit Capacité Nminale de Stckage : vlume dnnant drit à des capacités

Plus en détail

Certification de bâtiments passifs à usage d habitation FFCP

Certification de bâtiments passifs à usage d habitation FFCP Certificatin de bâtiments passifs à usage d habitatin FFCP La certificatin est destinée aux entreprises : adhérentes à la Fédératin Française de la Cnstructin Passive à jur de ctisatin frmées à la cnstructin

Plus en détail

Eco-conditionnalité des aides publiques : Formation obligatoire pour accéder aux marchés de la rénovation énergétique

Eco-conditionnalité des aides publiques : Formation obligatoire pour accéder aux marchés de la rénovation énergétique Circulaire N 3 0007/2014 du 20/06/2014 Ec-cnditinnalité des aides publiques : Frmatin bligatire pur accéder aux marchés de la rénvatin énergétique Dès lrs que l éc-cnditinnalité entrera en vigueur, les

Plus en détail

OFFRE DE SERVICE TECHNICO-AGRONOMIQUE

OFFRE DE SERVICE TECHNICO-AGRONOMIQUE OFFRE DE SERVICE TECHNICO-AGRONOMIQUE SPÉCIALISÉ EN SERRES par Grupe Hrticle Ledux Inc. DESCRIPTION DU BESOIN Ntre ffre permet de cuvrir les besins nn jurnaliers mais habituellement requis en serres pur

Plus en détail

AUDIT ÉNERGÉTIQUE POUR LES PARTICULIERS CAHIER DES CHARGES 2014

AUDIT ÉNERGÉTIQUE POUR LES PARTICULIERS CAHIER DES CHARGES 2014 AUDIT ÉNERGÉTIQUE POUR LES PARTICULIERS CAHIER DES CHARGES 2014 Versin en date du 27 mars 2014 Smmaire SOMMAIRE... 2 INTRODUCTION... 3 1. Objectifs... 4 2. Descriptin de l Audit énergétique... 4 3. Mdalités

Plus en détail

GUIDE INSTALLATION IAS

GUIDE INSTALLATION IAS Guide d installatin IAS 1 IMPACT TECHNOLOGIES se réserve le drit de mdifier à tut mment le cntenu de ce dcument. Bien que l exactitude des renseignements qu il cntient sit cntrôlée avec sin, IMPACT TECHNOLOGIES

Plus en détail

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES - 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES Objectif(s) : Pré requis : Mdalités : Présentatin du tableau de brd, Principes de la remntée des cmptes. Outils de gestin prévisinnelle, d'analyse financière

Plus en détail

Renouvellement d une police d assurance

Renouvellement d une police d assurance AGENTS, COURTIERS Renuvellement d une plice d assurance La prcédure de renuvellement vise à aider les représentants à respecter leurs bligatins lrs du renuvellement d une plice d assurance. Ces bligatins

Plus en détail

Financement des investissements Page 1 sur 6

Financement des investissements Page 1 sur 6 Financement des investissements Page 1 sur 6 Une UC a tujurs besin d investir que ce sit pur : - Remplacer du matériel bslète (ex : investir dans l util infrmatique) - Augmenter sa capacité de vente (ex

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES ACTIONS ENVIRONNEMENTALES

ACTIONS GLOBALES ACTIONS ENVIRONNEMENTALES FICHE ACTIONS CRUARD Charpente-Cnstructin bis ACTIONS GLOBALES Maintien et prgrès de la démarche du dévelppement durable par la réductin des impacts envirnnementaux, le respect des enjeux techniques, écnmiques

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE PHALSBOURG REGLEMENT DE FACTURATION DE LA REDEVANCE INCITATIVE

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE PHALSBOURG REGLEMENT DE FACTURATION DE LA REDEVANCE INCITATIVE COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE PHALSBOURG REGLEMENT DE FACTURATION DE LA REDEVANCE INCITATIVE Vté en cnseil cmmunautaire le 26 mars 2012 SOMMAIRE Article 1 : Objet du présent règlement... 3 Article

Plus en détail

ANNEXE 8 RÉORIENTATION DES PERSONNES EN EMPLOI ET O RIENTATIONS APPROCHE D INTERVENTION 1. CONTEXTE 2. OFFRE DE SERVICE POUR LES PERSONNES EN EMPLOI

ANNEXE 8 RÉORIENTATION DES PERSONNES EN EMPLOI ET O RIENTATIONS APPROCHE D INTERVENTION 1. CONTEXTE 2. OFFRE DE SERVICE POUR LES PERSONNES EN EMPLOI APPROCHE D INTERVENTION ANNEXE 8 RÉORIENTATION DES PERSONNES EN EMPLOI ET SANS EMPLOI DANS L OFFRE DE SERVICE D EMPLOI-QUÉBEC O RIENTATIONS 1. CONTEXTE Des éléments nt permis d btenir un psitinnement cncernant

Plus en détail

Protection Complémentaire Santé

Protection Complémentaire Santé Nus smmes là pur vus aider Prtectin Cmplémentaire Santé Cuverture Maladie Universelle et Déductin sur les ctisatins u primes de prtectin cmplémentaire santé Vus truverez dans ce dssier tut ce dnt vus avez

Plus en détail

Comprendre sa facture d e lectricite

Comprendre sa facture d e lectricite Cmprendre sa facture d e lectricite Décmpsitin de la facture d électricité française La structure du prix payé par le client se décmpse en deux parts : une part fixe, qui crrespnd à un abnnement, exprimé

Plus en détail

l aspect purement technique de la pose de vitrages dans des feuillures :

l aspect purement technique de la pose de vitrages dans des feuillures : Envirnnement réglementaire Intrductin Dans le cadre des réglementatins relatives à l applicatin de prduits verriers dans le bâtiment, il faut principalement tenir cmpte de deux éléments: l aspect purement

Plus en détail

Management intégré de la Qualité, de la Sécurité, de l Environnement :

Management intégré de la Qualité, de la Sécurité, de l Environnement : Revue annuelle (dcument de synthèse) de l année 2008 : (1 er ctbre 2007 30 Septembre 2008) Management intégré de la Qualité, de la Sécurité, de l Envirnnement : La surveillance, la mesure et le suivi du

Plus en détail

LIMITER LES PONTS THERMIQUES

LIMITER LES PONTS THERMIQUES - - LIMITER LES PONTS THERMIQUES Cncevir des détails assurant la cntinuité de l islatin thermique, assurer leur mise en œuvre crrecte sur chantier et remédier aux pnts thermiques existants PRINCIPES DEMARCHE

Plus en détail

VOYAGE D ETUDE A FREIBURG (ALLEMAGNE) Du 27 au 29 octobre 2010

VOYAGE D ETUDE A FREIBURG (ALLEMAGNE) Du 27 au 29 octobre 2010 VOYAGE D ETUDE A FREIBURG (ALLEMAGNE) Du 27 au 29 ctbre 2010 Une trentaine d élus du département a participé au déplacement à Freiburg en Allemagne rganisé, du 27 au 29 ctbre, par le Syndicat Départemental

Plus en détail

Résumé chapitre 8 Assurance vie pour entreprises

Résumé chapitre 8 Assurance vie pour entreprises Assurance vie Résumé chapitre 8 Assurance vie pur entreprises Attentin : Des cmpléments d infrmatin nt été ajutés en vert dans le résumé. Ceux-ci n apparaissent pas dans le manuel d étude. Les entreprises

Plus en détail

AIDE A L INNOVATION RESPONSABLE CAHIER DES CHARGES ET REGLEMENT DE L APPEL A PROJETS «INNOVATION RESPONSABLE ET BATIMENT DURABLE»

AIDE A L INNOVATION RESPONSABLE CAHIER DES CHARGES ET REGLEMENT DE L APPEL A PROJETS «INNOVATION RESPONSABLE ET BATIMENT DURABLE» AIDE A L INNOVATION RESPONSABLE CAHIER DES CHARGES ET REGLEMENT DE L APPEL A PROJETS «INNOVATION RESPONSABLE ET BATIMENT DURABLE» Le texte et le dssier de candidature à cet appel à prjets snt téléchargeables

Plus en détail

ZAC METAIRIE COUËRON (44)

ZAC METAIRIE COUËRON (44) ZAC METAIRIE COUËRON (44) CAHIER DES RECOMMANDATIONS ENERGETIQUES Nvembre 2014 Aménageur Urbaniste de la ZAC Bureau d études énergétique LOIRE OCEAN DEVELOPPEMENT, 1, Bd du Zénith 44821 ST HERBLAIN Cedex

Plus en détail

KDJHU HQHUJ\ manuel de l'xwlolvdteur tebis

KDJHU HQHUJ\ manuel de l'xwlolvdteur tebis manuel de l' teur tebis SOMMAIRE SOMMAIRE Page 1. PRESENTATION GENERALE DU SITE HAGER-ENERGY... 2 2. CONNEXION AU SITE... 3 3.... 4 3.1 COMPTE... 4 3.2 PAGE D ACCUEIL... 5 3.3 APPAREILS... 5 3.4 MON LOGEMENT...

Plus en détail

1. Quels sont les principaux apports de la MIF pour le particulier?

1. Quels sont les principaux apports de la MIF pour le particulier? 22 ctbre 2007 EN PRATIQUE : 10 QUESTIONS REPONSES SUR LA MIF 1. Quels snt les principaux apprts de la MIF pur le particulier? 2. Quels prduits snt cncernés? 3. En qui cnsiste l évaluatin du client? 4.

Plus en détail

POLITIQUE ACA-FESC EN MATIÈRE DE FORMATION CONTINUE. et de LICENCE TABLE DES MATIÈRES

POLITIQUE ACA-FESC EN MATIÈRE DE FORMATION CONTINUE. et de LICENCE TABLE DES MATIÈRES POLITIQUE ACA-FESC EN MATIÈRE DE FORMATION CONTINUE et de LICENCE Révisin le 22 juin 2012 TABLE DES MATIÈRES But... 2 Définitin... 2 Aperçu... 2 Particularités... 3 Crédits de licence... 4 Délai d exécutin

Plus en détail

Charte de l Association Suisse de Portage des Bébés (ASPB)

Charte de l Association Suisse de Portage des Bébés (ASPB) Charte de l Assciatin Suisse de Prtage des Bébés (ASPB) 1. Rôle et missin L ASPB est une assciatin à but nn lucratif et indépendante de tutes marques,qui suhaite prmuvir un prtage respectueux du dévelppement

Plus en détail

Les prix de l électricité en France : évolutions passées et perspectives

Les prix de l électricité en France : évolutions passées et perspectives Les prix de l électricité en France : évlutins passées et perspectives A l heure ù la Cmmissin Eurpéenne vient de publier un rapprt cmplet sur les prix de l énergie en Eurpe, présentant leur évlutin sur

Plus en détail

Affichage publicitaire Mode d emploi

Affichage publicitaire Mode d emploi Affichage publicitaire Mde d empli Enseignes, pré-enseignes, publicité : qu ès aquò? Art L581-3 CE Une enseigne se caractérise par tute inscriptin, frme u image appsée sur un immeuble (fncier cmpris) et

Plus en détail

Présentation de Mindjet on-premise

Présentation de Mindjet on-premise Présentatin de Mindjet n-premise Mindjet Crpratin Numér gratuit : 877- Mindjet 1160 Battery Street East San Francisc CA 94111 États- Unis Téléphne : 415-229-4200 Fax : 415-229-4201 www.mindjet.cm 2012

Plus en détail

MODELE DE FICHE DE DESCRIPTION PROFESSIONNELLE. Profession : ingénieur civil

MODELE DE FICHE DE DESCRIPTION PROFESSIONNELLE. Profession : ingénieur civil Directin exécutire Fiche de descriptin prfessinnelle Directin des Affaires du dévelppement internatinal MODELE DE FICHE DE DESCRIPTION PROFESSIONNELLE Prfessin : ingénieur civil Renseignements cncertants

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL. Financer le transport en commun dans le Grand Montréal. Sommaire

DOCUMENT DE TRAVAIL. Financer le transport en commun dans le Grand Montréal. Sommaire Financer le transprt en cmmun dans le Grand Mntréal Smmaire Mémire de la Sciété de transprt de Laval, en cllabratin avec la Ville de Laval Présenté à la cmmissin du transprt de la Cmmunauté métrplitaine

Plus en détail

Picardie Technopole. Appel A Projets Innovation 2015

Picardie Technopole. Appel A Projets Innovation 2015 Picardie Technple Appel A Prjets Innvatin 2015 Règlement Cet Appel à Prjets se substitue à l Appel à Prjets INDUSTRILAB, en l élargissant à tutes les thématiques de la Stratégie de Spécialisatin Intelligente

Plus en détail

CONVENTION D OBJECTIFS ET DE MOYENS POUR LES RADIOS LOCALES

CONVENTION D OBJECTIFS ET DE MOYENS POUR LES RADIOS LOCALES CONVENTION D OBJECTIFS ET DE MOYENS POUR LES RADIOS LOCALES Entre : Le Département des Yvelines, représenté par M. Alain SCHMITZ, Président du Cnseil Général, agissant en cette qualité en vertu d une délibératin

Plus en détail

ÉTABLISSEMENT DU COÛT DE LA VIE

ÉTABLISSEMENT DU COÛT DE LA VIE ÉTABLISSEMENT DU COÛT DE LA VIE Dans une planificatin financière intégrée, l établissement du cût de la vie cnstitue une étape essentielle qui servira à : assurer la chérence entre le cût de la vie et

Plus en détail

CHARTE QUALITE. Engagements des organismes de formation de la branche B.T.P. de Midi-Pyrénées. Actions de formation de 35h et plus

CHARTE QUALITE. Engagements des organismes de formation de la branche B.T.P. de Midi-Pyrénées. Actions de formation de 35h et plus CHARTE QUALITE Engagements des rganismes de frmatin de la branche B.T.P. de Midi-Pyrénées Actins de frmatin de 35h et plus SOMMAIRE I. OBJECTIFS DE LA CHARTE QUALITE CONSTRUCTYS MIDI-PYRENEES..... 1 II.

Plus en détail

DELEGATION DE SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT REGLEMENT DE CONSULTATION (R.C.)

DELEGATION DE SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT REGLEMENT DE CONSULTATION (R.C.) SIVOM DE GAMACHES 15, Place du Maréchal Leclerc DELEGATION DE SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT REGLEMENT DE CONSULTATION (R.C.) Objet du marché Délégatin de Service Public d assainissement du SIVOM de Gamaches

Plus en détail

PROFIL / UTILISATION FIXE MOBILE NOMADE

PROFIL / UTILISATION FIXE MOBILE NOMADE PC de bureau vs. PC prtable : lequel chisir? C est certainement la questin que se pse n imprte quel utilisateur achetant sn premier rdinateur u vulant le renuveler : dis-je acheter un PC de bureau u un

Plus en détail

>> Concrètement, qu est-ce que l Assurance Maladie Risques Professionnels vous propose?

>> Concrètement, qu est-ce que l Assurance Maladie Risques Professionnels vous propose? En France, les trubles muscul-squelettiques (TMS) snt la première cause de maladie prfessinnelle recnnue (plus de 87 %) et leur nmbre a augmenté de 60 % en 10 ans. Ces pathlgies tuchent tutes les entreprises

Plus en détail

Sur la fiche de poste de travail vous reprenez au moins les informations suivantes sur base de l analyse des risques :

Sur la fiche de poste de travail vous reprenez au moins les informations suivantes sur base de l analyse des risques : Manuel de rédactin de la fiche de pste de travail En exécutin de l AR du 15/12/2010 fixant des mesures relatives au bien-être au travail des intérimaires Objectif de la fiche de pste de travail : En tant

Plus en détail

OUI OUI OUI. 50% des coûts éligibles de la facture

OUI OUI OUI. 50% des coûts éligibles de la facture PRIME ÉNERGIE C4 POMPE À CHALEUR (PAC) Décisin du 24 ctbre 2013 du Guvernement de la Régin de Bruxelles-Capitale d apprbatin du prgramme d exécutin relatif à l ctri d aides financières en matière d énergie

Plus en détail

1 OBJET DE LA CONSULTATION

1 OBJET DE LA CONSULTATION CONSULTATION DANS LE CADRE DE L ASSISTANCE SYSTEME ENVIRONNEMENTS INFORMATIQUES Z/OS, UNIX, WINDOWS AU CTIG (INRA DE JOUY EN JOSAS) 1 OBJET DE LA CONSULTATION Le CTIG suhaite btenir une assistance système

Plus en détail

Ce litige concerne les travaux de raccordement électrique de votre logement et la facturation de vos consommations d électricité.

Ce litige concerne les travaux de raccordement électrique de votre logement et la facturation de vos consommations d électricité. Paris, le 2 juillet 2015 Dssier suivi par : XXXX Tél. : XXXX Curriel : recmmandatins@energie-mediateur.fr N de saisine : XXXX N de recmmandatin : 2015-0767 Objet : Recmmandatin du médiateur sur vtre litige

Plus en détail

Formation professionnelle supérieure d électricien de réseau

Formation professionnelle supérieure d électricien de réseau Frmatin prfessinnelle supérieure d électricien de réseau Examens prfessinnels pur spécialistes de réseau avec brevet fédéral Preuve de la pratique pur l admissin à l examen principal Attestatin de l emplyeur

Plus en détail

Projet de méthanisation à la ferme

Projet de méthanisation à la ferme Prjet de méthanisatin à la ferme Exercice d étude de cas Pôle de Lanaud (Haute-Vienne) Cntact Slagr : Jérémie PRIAROLLO jeremie.priarll@slagr.ass.fr 05 67 69 69 69 Slag r 75, vie du TOEC - 31076 Tuluse

Plus en détail

L élève passe cette soutenance orale du TPE dans son lycée, sauf pour ceux des établissements hors contrat.

L élève passe cette soutenance orale du TPE dans son lycée, sauf pour ceux des établissements hors contrat. Une fis la prductin écrite et la synthèse du TPE rendus, il faut préparer la sutenance rale! Pur t aider, nus avns demandé à Carl, une prfesseure de SVT qui fait partie chaque année d un jury de TPE, de

Plus en détail

Guide de remplissage de la fiche individuelle de calcul de la participation de la personne protégée destiné aux mandataires individuels

Guide de remplissage de la fiche individuelle de calcul de la participation de la personne protégée destiné aux mandataires individuels Guide de remplissage de la fiche individuelle de calcul de la participatin de la persnne prtégée destiné aux mandataires individuels 1 ) Présentatin Générale Cette fiche permet de calculer autmatiquement

Plus en détail

Stage pour étudiant-e-s en Master «Sociologie» Document de présentation

Stage pour étudiant-e-s en Master «Sociologie» Document de présentation Stage pur étudiant-e-s en Master «Scilgie» Dcument de présentatin Exemple d image Année académique 2015-2016 Prfesseur respnsable du Master en scilgie : Philip Balsiger LE CONCEPT DE STAGE Dans le cursus

Plus en détail

CONTRAT DE SEJOUR. Monsieur RONZONI Philippe représentant de l Hôpital Dieudonné Collomp de Banon

CONTRAT DE SEJOUR. Monsieur RONZONI Philippe représentant de l Hôpital Dieudonné Collomp de Banon CONTRAT DE SEJOUR Cntrat de séjur entre les sussignés : Mnsieur RONZONI Philippe représentant de l Hôpital Dieudnné Cllmp de Bann D une part, et Madame Ou Mnsieur Et/pur Madame, Mademiselle, Mnsieur, En

Plus en détail

Cycle d informations et d échanges

Cycle d informations et d échanges La gestin financière des établissements d enseignement supérieur et de recherche Fiche n 8 : Les cmptables publics : l agent cmptable principal, les agents cmptables secndaires et les régisseurs Ainsi

Plus en détail

COMPTE-RENDU de la réunion des ACMO de l UPMC. Réunion du 15 septembre 2009

COMPTE-RENDU de la réunion des ACMO de l UPMC. Réunion du 15 septembre 2009 COMPTE-RENDU de la réunin des ACMO de l UPMC Réunin du 15 septembre 2009 Le 30/09/2009 Présents : Les ACMO : 79 ACMO Campus Jussieu et Sites parisiens Les représentants du Service Hygiène et Sécurité (SHS)

Plus en détail

AUTORISATION DE CONSTRUIRE MARCHE A SUIVRE

AUTORISATION DE CONSTRUIRE MARCHE A SUIVRE Service technique, de l édilité et plice des cnstructins AUTORISATION DE CONSTRUIRE MARCHE A SUIVRE Quand faut-il une autrisatin de cnstruire? Les cnstructins et installatins, leur transfrmatin, leur agrandissement,

Plus en détail

ARGUMENTAIRE. Evolution des contrats CSM 2012

ARGUMENTAIRE. Evolution des contrats CSM 2012 ARGUMENTAIRE Evlutin des cntrats CSM Préambule Ce dcument vient cmpléter ce qui a été cmmuniqué dans l Actualité Fédérale n 31 du 5 janvier. Il a pur bjectif d apprter les répnses et les explicatins aux

Plus en détail

BULLETIN D INFORMATION Lundi 27 juin 2011, 10h00

BULLETIN D INFORMATION Lundi 27 juin 2011, 10h00 BULLETIN DE LA QUALITE DE L'AIR CELLULE INTERREGIONALE DE L'ENVIRONNEMENT (CELINE) Infrming yu n ambient air quality in the Belgian Regins Avenue des Arts 10-11, 1210 Bruxelles tel: 02/227.57.02 - fax:

Plus en détail

SYSTÈME TOUT AIR, À DÉBIT CONSTANT, MONO-GAINE

SYSTÈME TOUT AIR, À DÉBIT CONSTANT, MONO-GAINE TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR Tâche T4.2 : Mise en service des installatins Cmpétence C1.2 : Classer, interpréter, analyser Thème : S5 : Technlgie des installatins frigrifiques Séquence

Plus en détail

Détail des qualifications OPQIBI bénéficiant de la reconnaissance «RGE»

Détail des qualifications OPQIBI bénéficiant de la reconnaissance «RGE» Détail des qualificatins OPQIBI bénéficiant de la recnnaissance «RGE» (01/01/15) 1. Qualificatins liées à la perfrmance énergétique des bâtiments 1.1. Qualificatins existantes mises à jur 1.1.1. Qualificatin

Plus en détail

RESPECTS DES EXIGENCES

RESPECTS DES EXIGENCES RESPECTS DES EXIGENCES DE LA RT 2012 Les perfrmances de L envelppe SOMMAIRE Cntexte réglementaire Perfrmances de l envelppe Les enjeux réglementaires de demain 2 CONTEXTE RÉGLEMENTAIRE Evlutin de la réglementatin

Plus en détail

Conditions générales de vente

Conditions générales de vente Cnditins générales de vente Article 1 : Champs d'applicatin et Mdificatin des Cnditins Générales de Vente Les présentes cnditins générales de vente s'appliquent à tutes cmmandes passées sur le site Internetwww.grainesbcquet.

Plus en détail

L UTILISATION DE STANDARDS DE DONNEES DANS LE SECTEUR DE L ASSURANCE BELGE INTRODUCTION

L UTILISATION DE STANDARDS DE DONNEES DANS LE SECTEUR DE L ASSURANCE BELGE INTRODUCTION Cntenu 1. Origine... 2 2. Apprche... 2 3. Dmaine... 2 4. Pints de départ... 3 4.1. Cnventin sectrielle... 3 4.2. De Service Level Agreement vers Cnventin... 3 4.3. Seln le mdèle «cnsensus»... 3 4.4. Basées

Plus en détail

DÉCLARATION D'ADMISSION EN CAS D'ADMISSION DANS UN HÔPITAL PSYCHIATRIQUE

DÉCLARATION D'ADMISSION EN CAS D'ADMISSION DANS UN HÔPITAL PSYCHIATRIQUE DÉCLARATION D'ADMISSION EN CAS D'ADMISSION DANS UN HÔPITAL PSYCHIATRIQUE HOPITAL NEURO PSYCHIATRIQUE SAINT MARTIN RUE SAINT HUBERT 84 5100 DAVE-NAMUR 72098615 1. Objectif de la déclaratin d'admissin :

Plus en détail

Le livret des aides à la rénovation des immeubles de Lille Lomme Hellemmes pour les propriétaires occupants ou bailleurs

Le livret des aides à la rénovation des immeubles de Lille Lomme Hellemmes pour les propriétaires occupants ou bailleurs Le livret des aides à la rénvatin des immeubles de Lille Lmme Hellemmes pur les prpriétaires ccupants u bailleurs SOMMAIRE De très nmbreuses aides peuvent financer une partie des frais liés à vs travaux

Plus en détail