Évaluation des ATEX. Mise à jour avril Page 1 sur 6. La réglementation ATEX / Détermination des ATEX

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Évaluation des ATEX. Mise à jour avril 2006. Page 1 sur 6. La réglementation ATEX / Détermination des ATEX"

Transcription

1 Mise à jur avril 2006 Évaluatin des ATEX La réglementatin ATEX / Déterminatin des ATEX 1 Rappel Réglementaire Directive 1999/92/CE du Parlement Eurpéen et du Cnseil du 16 décembre 1999 cncernant les prescriptins minimales visant à amélirer le prtectin en matière de sécurité et de santé des travailleurs susceptibles d être expsés au risques d atmsphères explsives Décrets et du 24 décembre 2002 relatifs aux dispsitins cncernant la préventin des explsins que divent bserver les maîtres d uvrage lrs de la cnstructin des lieux de travail, et cncernant la préventin des explsins applicables aux lieux de travail (transpsitin en drit français dans le Cde du Travail de la Directive 1999/92/CE). 2 Ce qu il faut retenir Le dcument relatif à la prtectin cntre les explsins dit, en particulier, faire apparaître : - que les risques d'explsins nt été déterminés et évalués, - que des mesures adéquates sernt prises pur atteindre les bjectifs de la présente directive, - quels snt les emplacements classés en znes cnfrmément à l'annexe I, - quels snt les emplacements auxquels s'appliquent les prescriptins minimales établies à l'annexe II, - que les lieux et les équipements de travail, y cmpris les dispsitifs d'alarme, snt cnçus, utilisés et entretenus en tenant dûment cmpte de la sécurité, - que des dispsitins nt été prises pur que l'utilisatin des équipements de travail sit sûre, cnfrmément à la directive 89/65/CEE du Cnseil 3 Annexe II partie A 2.4. L'installatin, les appareils, les systèmes de prtectin et tut dispsitif de raccrdement asscié ne snt mis en service que s'il ressrt du dcument relatif à la prtectin cntre les explsins qu'ils peuvent être utilisés en tute sécurité en atmsphères explsives. Ceci vaut aussi pur les équipements de travail et les dispsitifs de raccrdement assciés qui ne snt pas des appareils u systèmes de prtectin au sens de la directive 94/9/CE, si leur intégratin dans une installatin peut, à elle seule, susciter un danger d'inflammatin. Des mesures nécessaires snt prises pur éviter une cnfusin entre dispsitifs de raccrdement Autrement dit pur les appareils existants, éléments de preuve sans marquage, et même aut certificatin en zne 22 Annexe II partie B Sauf dispsitins cntraires prévues par le dcument relatif à la prtectin cntre les explsins, fndé sur l'évaluatin des risques, il cnvient d'utiliser dans tus les emplacements ù des atmsphères explsives peuvent se présenter des appareils et des systèmes de prtectin cnfrmes aux catégries prévues par la directive 94/9/CE. 4 Applicatin Réglementaire Arrêté du 8 juillet 2003 relatif à la prtectin des travailleurs susceptibles d être expsés à une atmsphère explsive. Arrêté du 8 juillet 2003 relatif à la signalisatin de sécurité et de santé au travail. Arrêté du 28 juillet 2003 relatif aux cnditins d installatin des matériels électriques dans les emplacements ù des atmsphères explsives peuvent se présenter 5 Référentiels Nrmatifs Guide CE: Applicatin de la directive ATEX 1999/92/CE cmmunicatin finale aût 2003 NF EN : Partie 3 classement des emplacements ù des pussières cmbustibles snt, u peuvent être présentes remplacée par la nrme NF EN par décisin de l AFNOR le 20 nvembre Prjet NPR : Classificatin f hazardus areas with respect t explsin hazard-part 2: Dust explsin hazard based n EN (remplacée depuis par la EN ) Nrme NF EN : Préventin de l explsin et prtectin cntre l explsin Page 1 sur 6

2 Mise à jur avril Définitins Définitins réglementaires des znes dangereuses à risques d explsin Les différents textes cités définissent les znes dans lesquelles une atmsphère explsive est susceptible d apparaître, ntamment en raisn de la nature des substances slides. La directive ATEX 1999/92/CE, transpsée en drit français[1], définit les znes de dangers suivantes : Les znes u emplacements dangereux Zne 20 : emplacement dans lequel une atmsphère explsive sus frme de nuage de pussières cmbustibles est présente dans l air en permanence u pendant de lngues pérides u fréquemment. Zne 21 : emplacement dans lequel une atmsphère explsive sus frme de nuage de pussières cmbustibles peut ccasinnellement se frmer dans l air en fnctinnement nrmal. Zne 22 : emplacement dans lequel une atmsphère explsive sus frme de nuage de pussières cmbustibles n est pas susceptible de se frmer dans l air en fnctinnement nrmal u bien, si une telle frmatin se prduit néanmins, n est que de curte durée. Les znes u emplacements nn dangereux Zne nn dangereuse Hz: Emplacement ù il est imprbable que des atmsphères explsives sus frme de nuage de pussières cmbustibles se présente en quantités telles que des précautins spéciales snt nécessaires Fnctinnement nrmal : Utilisatin cnfrme aux paramètres de cnceptin, en l absence de défaillance. [1] Arrêté du 8 juillet 2003 relatif à la prtectin des travailleurs susceptibles d'être expsés à une atmsphère explsive. 7 Méthde d Évaluatin 1. Recenser la nature des pussières inflammables rganiques (blé, rge, maïs, turnesl, prduits pulvérulents bryés, écrasés, atmisés, séchés etc..) u métalliques et identifier leurs caractéristiques (par exemple en cnsidérant que les pussières de céréales ne snt pas cnductrices). 2. Classer l'installatin seln 3 catégries (équipements, vlume, espace). 3. Identifier les surces à l'rigine de l'apparitin d'atmsphère explsive (chute de prduits, manutentin, défaut d'étanchéité vidage de trémies etc..). 4. Relever les caractéristiques du prcédé (débit de prcess, capacité des sils, bisseaux, mde et durée de fnctinnement) et les caractéristiques des appareils Pur certains sites (généralement les sils de cnstructin u d équipements récents), il existe des enregistreurs de la durée de fnctinnement des équipements. Pur les autres sites, n peut simplement estimer le temps de fnctinnement (t) des équipements par : t = Q r / d Avec : Q : la capacité de stckage ; d le débit réel des équipements de manutentin ; r : le taux de rtatin En tenant cmpte des durées de fnctinnement à vide et des éventuels transilages (pur une bnne cnservatin des prduits), le temps de fnctinnement (t) des équipements peut être majré de 10 à 25 %. t max = t 1,25 Pur certains équipements, en fnctinnement nrmal, seule une fractin de cette durée devrait crrespndre à la présence de la pussière en suspensin. Par exemple pur un élévateur, cette fractin représenterait la durée des phases de démarrage et arrêt (suvent estimée à mins de 10 % du temps ttal). Par ailleurs, les mesures de pussières réalisées mntrent que ~10% des pussières nt une granulmétrie > à 300 µm. Ces cnstats amèneraient dnc à ne cnsidérer que ~ 9% des durées calculées pur un élévateur. Sans établir une égalité frmelle, n rapprchera cependant, les durées cumulées au temps de présence des pussières (cas majrant). 5. Nter s'il y a u nn cnfinement. 6. Interpréter la cnfiguratin des lcaux et le diagramme de fnctinnement (c'est essentiel). 7. Intégrer les auxiliaires de cmpensatin (aspiratin pussières, nettyeur etc..), et l'efficacité de leur fnctinnement (une aspiratin symblique u fnctinnant en circuit uvert en raisn de tuyaux percés ne peut être retenue cmme efficace). 8. définir l'étendue des znes dangereuses en fnctinnement nrmal. 9. qualifier les znes en catégries Hz, 22, 21, 20 seln les éléments relevés aux pints 4, 5, 6. en rebucler avec l évaluatin de l empussièrement et la fréquence de nettyage ci-après. Page 2 sur 6

3 Mise à jur avril Les surces d envl de pussières Pur les espaces, les défauts d étanchéité u les endrits puvant être le siège d envl de pussières en fnctinnement nrmal prduisent des dépôts de pussières. Il y a dnc lieu de prévir une prcédure péridique de nettyage (qui sera référencée dans la fiche d évaluatin des ATEX). La fréquence de nettyage sera déterminée par le calcul en rapprtant au vlume ttal des lcaux u espaces le pids de prduit récupéré et pesé sur quelques cycles de prductin u de fnctinnement, de façn à ne jamais se situer au-delà de 60 % de la limite inférieure d explsivité. La méthde expsée ci-après permet de déterminer la fréquence de nettyage et est reprductible. Principe de la méthde En mesurant la quantité de pussières accumulée pendant un temps de fnctinnement dnné, n peut calculer le temps nécessaire pur que l accumulatin de pussières atteigne la valeur critique de 50 g/m3 (=CIE, cncentratin inférieure d explsivité des pussières). Ce temps de fnctinnement nus dnnera la fréquence de nettyage à adpter. 9 Évaluatin de l empussièrement / Les prcédures de nettyage 1. Chix des znes pertinentes pur (tamis, écluses, jnctins ) 2. Réalisatin d un nettyage cmplet de l espace 3. Marquage des znes ù sernt cllectées les pussières (assiette psée au sl u cntur délimité à l adhésif) et calcul de ces surfaces S (1 surface par zne) 4. Fnctinnement de l atelier pendant une durée t (1 pste par exemple) 5. Pesée de la quantité Q de pussières accumulées sur la surface S pendant le temps t (balance à 0,01 g près) 6. Calcul du flux F de pussières prduites, F=Q/S/t, F exprimé en g/m2/h 7. Calcul de la fréquence de nettyage [1] 8. Définitin de la cncentratin en pussière à ne pas dépasser (50 g/m3 sit, avec une marge de sécurité, 30 g/m3). 9. Transfrmatin de cette cncentratin en un dépôt de pussière au sl (30 g/m2) en raisnnant sur un vlume élémentaire. Nte : l analgie 30 g/m3 30 g/m2 faite ici ajute une marge de sécurité supplémentaire puisque, dans la réalité, 1 m2 de surface au sl crrespnd à plus d 1 m3 de vlume de sil. 10. Calcul de la durée t au but de laquelle ce seuil est atteint,, t exprimé en h 11. Définitin de la fréquence du nettyage à adpter en fnctin de ce temps t [1] La fréquence de nettyage peut également être déterminée frfaitairement, en particulier en cnsidérant que l n nettie après chaque cycle 10 La préventin L envl et/u le cnfinement de pussière Nettyage (rganisatin) Dépussiérage (maîtrise du prcess) Étanchéité des équipements (preuve u marquage ATEX) Les surces d énergie Sus frme calrifique Maîtrise des surces ( rganisatin et maîtrise du prcess) Maîtrise de la température de surface (preuve u marquage ATEX) Sus frme de décharge électrstatique Mise à la terre (liaisns équiptentielles) Chix des matériaux Page 3 sur 6

4 Mise à jur avril La prtectin Objectif: atténuer les effets 12 La vérificatin Eventage par décharge Suppressin d explsin par étuffement Islatin par cantnnement Décuplage par résistance. La prpsitin COPREC/Cp de France/SNS Dans le cadre de la vérificatin péridique des installatins, les rganismes de cntrôle par l intermédiaire de leur Syndicat prfessinnel, et les explitants par l intermédiaire de la FFCAT et du SNS, nt définis les relatins respectives à travers le cntenu du rapprt de vérificatin et les méthdlgies de d inspectin, en prenant en cmpte l analyse des texte sréglementaires (cde du travail, Cde de l envirnnemnt) Pré-requis : L acte technique d inspectin est destiné à cnstater l écart entre l état de l installatin et le référentiel auquel celle-ci est assujettie. L adéquatin à la zne des éléments cnstitutifs d une installatin électrique nécessite la mise à dispsitin : - D une part de la délimitatin des znes à risques, pertinente et actualisée - D autre part des caractéristiques techniques, en particulier le marquage des équipements u tut autre élément de preuve équivalent. A défaut de l une u l autre de ces catégries d infrmatin la mesure de l adéquatin est impssible. Le cntenu du rapprt Descriptif des matériels électriques présents dans les znes à risques d explsin Installatin (Lcalisatin gégraphique) Exemple : Trémies de déchargement des camins Zne désignatin Identificatin 20 Exemples : -2 appareils d éclairage - 5 prises de curant - Bite de dérivatin - Arrêt d urgence Légende de la clnne «Adéquatin» : C : cnfrme ; N.C. : nn cnfrme ; Exemple : Marque et Numér Marquage u élément de preuve Indice IP Température maximale de surface En C Adéquatin à la zne 55 N.C. (1)* N.C. : nn cnfrme M.S. : maintien en service légitimé par l élément de preuve intégré dans le «Dcument unique» Nte imprtante: il sera précisé dans les dcuments Méthde u guides de rédactin que : «Pur tut élément d équipement, entrant dans le prcessus de cntrôle-cmmande u d instrumentatin, visible lrs de l interventin, il y aura présmptin de cnfrmité sur la base de sa cnstitutin (degré IP, principalement), Page 4 sur 6

5 Mise à jur avril 2006 Un prjet de nrme hllandaise, basé sur la EN (remplacée depuis par la EN par décisin de l AFNOR le 20 nvembre 2004), a établit une démarche en quantifiant les critères retenus par la directive : «la nature, de la fréquence u de la durée de présence d'une atmsphère explsive». Cependant, il ne prte que sur les dépôts de pussières. Ci dessus, le lgigramme issu du prjet de nrme néerlandaise NPR «Classificatin f hazardus areas with respect t explsin hazard Part 2 : Dust explsin hazard, based n NEN-EN » Le dépôt de pussières peut-il frmer un nuage? Dépôt de pussières présent plus de 1000 heures/an? Dépôt de pussières cntinu Dépôt de pussières primaire Ménage régulier et minutieux? Ménage régulier et Z 21 Z 22 HZ Page 5 sur 6

6 Mise à jur avril 2006 En partant du mdèle de la nrme NPR et en quantifiant les critères, le référentiel Sagess 1 prpse un lgigramme pur les élévateurs rencntrés dans un sil de céréales. Identifier tus les élévateurs présents dans le sil Pur chaque appareil : Pssibilité de présence de pussière u d une surce de dégagement de pussière? Cncentratin de pussières dans l appareil C > 75 % CIE? Hrs zne Présence de pussière plus de 10 h/an? Présence de pussière plus de X heures/an mais mins de Y heures/an Présence de pussière plus de Y heures/an mais mins de Z heures/an Présence de pussière plus de Z heures/an Z 22 Z 21 Z 20 Page 6 sur 6

Comprendre le registre de pénibilité

Comprendre le registre de pénibilité Cmprendre le registre de pénibilité Le cadre réglementaire Dans quel(s) dispsitif(s) se situer? La pénibilité : préccupatin nuvelle? Dans le cadre de la réfrme des retraites du 9 nvembre 2010, la créatin

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières. Lot n 2 : CARRELAGE ET FAÏENCE

Cahier des Clauses Techniques Particulières. Lot n 2 : CARRELAGE ET FAÏENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE INSTITUT NATIONAL DE LA RECHERCHE AGRONOMIQUE Centre de Recherche de Clermnt-Ferrand Theix Lyn MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX Cahier des Clauses Techniques Particulières Lt n 2 : CARRELAGE

Plus en détail

Les émissions potentielles de l entreposage de DD

Les émissions potentielles de l entreposage de DD Les Annexes Tme 2 Annexe 1 Les émissins ptentielles de l entrepsage Annexe 2 Les revendicatins techniques en Allemagne (TA Abfall 1992) Annexe 3 Exemple de l'équipement - stck de pesticides Annexe 4 Travaux

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières. Lot n 5 : ELECTRICITE

Cahier des Clauses Techniques Particulières. Lot n 5 : ELECTRICITE REPUBLIQUE FRANÇAISE INSTITUT NATIONAL DE LA RECHERCHE AGRONOMIQUE Centre de Recherche de Clermnt-Ferrand Theix Lyn MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX Cahier des Clauses Techniques Particulières Lt n 5 : ELECTRICITE

Plus en détail

Communauté de communes du Pays de Lesneven et de la Côte des Légendes 2014 Rapport annuel sur le prix et la qualité du service

Communauté de communes du Pays de Lesneven et de la Côte des Légendes 2014 Rapport annuel sur le prix et la qualité du service Cmmunauté de cmmunes du Pays de Lesneven et de la Côte des Légendes 214 Rapprt annuel sur le prix et la qualité du service S.P.A.N.C. Service Public d Assainissement Nn Cllectif Smmaire Préambule I Organisatin

Plus en détail

A. DETERMINATION DE L ACTION... 2 B. NATURE DES VERIFICATIONS... 2

A. DETERMINATION DE L ACTION... 2 B. NATURE DES VERIFICATIONS... 2 OLIDITE FACADE OSSATURE BOIS SOMMAIRE 1. PRINCIPES GENERAUX DE LA JUSTIFICATION DE LA RESISTANCE MECANIQUE ET DE LA STABILITE... 2 2. ACTIONS DES CHARGES PERMANENTES... 2... 2... 2 3. ACTIONS DU VENT...

Plus en détail

GUIDE DE LECTURE DU REFERENTIEL PAPIER TOILETTE BP X30-323-8. Sommaire. Introduction 2

GUIDE DE LECTURE DU REFERENTIEL PAPIER TOILETTE BP X30-323-8. Sommaire. Introduction 2 GUIDE DE LECTURE DU REFERENTIEL PAPIER TOILETTE BP X30-323-8 Smmaire Intrductin 2 Cntexte 2 Principes de l affichage envirnnemental 2 Objectif du guide de lecture 2 Présentatin du prduit cncerné par le

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE PHALSBOURG REGLEMENT DE FACTURATION DE LA REDEVANCE INCITATIVE

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE PHALSBOURG REGLEMENT DE FACTURATION DE LA REDEVANCE INCITATIVE COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE PHALSBOURG REGLEMENT DE FACTURATION DE LA REDEVANCE INCITATIVE Vté en cnseil cmmunautaire le 26 mars 2012 SOMMAIRE Article 1 : Objet du présent règlement... 3 Article

Plus en détail

Note à l attention des agents de droit public et des salariés sous statut CANSSM de la Caisse des dépôts et consignations

Note à l attention des agents de droit public et des salariés sous statut CANSSM de la Caisse des dépôts et consignations www.caissedesdepts.fr DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES 03 SEPTEMBRE 2009 DE L ETABLISSEMENT PUBLIC Pôle gestin Administrative DHGA30 secteur du temps, des absences De la maladie et des accidents de service

Plus en détail

TITRE 6 DISPOSITIONS APPLICABLES EN ZONE HACHUREE

TITRE 6 DISPOSITIONS APPLICABLES EN ZONE HACHUREE TITRE 6 DISPOSITIONS APPLICABLES EN ZONE HACHUREE C'est une zne qui crrespnd aux débrdements des eaux de crue, dans la partie urbaine de la Ville de Saint Etienne, du fait des capacités insuffisantes des

Plus en détail

Sur la fiche de poste de travail vous reprenez au moins les informations suivantes sur base de l analyse des risques :

Sur la fiche de poste de travail vous reprenez au moins les informations suivantes sur base de l analyse des risques : Manuel de rédactin de la fiche de pste de travail En exécutin de l AR du 15/12/2010 fixant des mesures relatives au bien-être au travail des intérimaires Objectif de la fiche de pste de travail : En tant

Plus en détail

Guide de remplissage de la fiche individuelle de calcul de la participation de la personne protégée destiné aux mandataires individuels

Guide de remplissage de la fiche individuelle de calcul de la participation de la personne protégée destiné aux mandataires individuels Guide de remplissage de la fiche individuelle de calcul de la participatin de la persnne prtégée destiné aux mandataires individuels 1 ) Présentatin Générale Cette fiche permet de calculer autmatiquement

Plus en détail

L'lnstance Nationale des Télécommunications (INT),

L'lnstance Nationale des Télécommunications (INT), Décisin n XX/2015 de l Instance Natinale des Télécmmunicatins en date du jj/mm/2015 prtant fixatin du frmat du rapprt d'utilisatin des ressurces de numértatin attribuées et du taux minimum d utilisatin

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES ADEME D'UN DIAGNOSTIC ÉNERGÉTIQUE DANS L INDUSTRIE

CAHIER DES CHARGES ADEME D'UN DIAGNOSTIC ÉNERGÉTIQUE DANS L INDUSTRIE CAHIER DES CHARGES ADEME D'UN DIAGNOSTIC ÉNERGÉTIQUE DANS L INDUSTRIE INTRODUCTION Dans le cadre de la relance de la plitique de maîtrise de l énergie, l ADEME suhaite inciter les acteurs industriels à

Plus en détail

Prévention des risques chimiques dans les entreprises de carrosserie

Prévention des risques chimiques dans les entreprises de carrosserie Préventin des risques chimiques dans les entreprises de carrsserie Fin 2010, une campagne d inspectin s est également dérulée au sein des entreprises de carrsserie. La campagne cadrait avec la campagne

Plus en détail

DEDELIBERATION N CR 06-15

DEDELIBERATION N CR 06-15 1 CR 06-15 DEDELIBERATION N CR 06-15 DU 13 FEVRIER 2015 Plitique culturelle Evlutin du sutien réginal à la restauratin du patrimine bâti. LE CONSEIL REGIONAL D ILE-DE-FRANCE VU le règlement (UE) n 651/2014

Plus en détail

ITIL 2011 Mise en production, contrôle et validation (RCV) avec certification 5 jours (anglais et français)

ITIL 2011 Mise en production, contrôle et validation (RCV) avec certification 5 jours (anglais et français) ITIL 2011 Mise en prductin, cntrôle et validatin (RCV) avec certificatin 5 jurs (anglais et français) Vue d ensemble de la frmatin ITIL est un ensemble de cnseils sur les meilleures pratiques, devenu un

Plus en détail

COVED / Centre de traitement des DEEE de Riom / Dossier de demande d autorisation d exploiter / Résumé non technique Etude de dangers

COVED / Centre de traitement des DEEE de Riom / Dossier de demande d autorisation d exploiter / Résumé non technique Etude de dangers RESUME NON TECHNIQUE R005-6076855-V01 5 février 2014 Page 1 L étude de dangers a pur bjet d identifier les phénmènes dangereux majeurs qui purraient se prduire sur le site et de vérifier que les mesures

Plus en détail

Travaux de maintenance

Travaux de maintenance Travaux de maintenance La cmmunicatin cncernant la campagne Des cntacts nt été pris avec BEMAS qui regrupe de nmbreuses entreprises de la maintenance, mais sans succès. L annnce de la campagne s est faite

Plus en détail

L ensemble de la population devra respecter strictement les consignes données.

L ensemble de la population devra respecter strictement les consignes données. PANDEMIE GRIPPALE : COMMENT LES ENTREPRISES DOIVENT SE PREPARER Le nuveau virus grippal A H1N1, apparu au Mexique et aux Etats-Unis, cntinue à se répandre très rapidement à travers le mnde. L Organisatin

Plus en détail

CONSTRUCTION DES ATELIERS MUNICIPAUX DE LA WANTZENAU

CONSTRUCTION DES ATELIERS MUNICIPAUX DE LA WANTZENAU Mairie de La Wantzenau 11-13 rue des Hérs 67610 LA WANTZENAU www.la-wantzenau.fr Tél : 03 88 59 22 59 Fax 03 88 59 22 50 CONSTRUCTION DES ATELIERS MUNICIPAU DE LA WANTZENAU MISSION DE CONTRÔLE TECHNIQUE

Plus en détail

Yourcegid CBRH Rendez votre application compatible

Yourcegid CBRH Rendez votre application compatible Yurcegid CBRH Rendez vtre applicatin cmpatible N04170/71 Web Frmatin Mise à jur 01/12/2015 cncerné Cette frmatin permet de cmprendre les mécanismes de la nrme DSN, et de mettre chacun des prcessus de paie

Plus en détail

Formation professionnelle supérieure d électricien de réseau

Formation professionnelle supérieure d électricien de réseau Frmatin prfessinnelle supérieure d électricien de réseau Examens prfessinnels pur spécialistes de réseau avec brevet fédéral Preuve de la pratique pur l admissin à l examen principal Attestatin de l emplyeur

Plus en détail

DEMANDE D ENREGISTREMENT AU TITRE DES INSTALLATIONS CLASSEES POUR LA PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT

DEMANDE D ENREGISTREMENT AU TITRE DES INSTALLATIONS CLASSEES POUR LA PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT DEMANDE D ENREGISTREMENT AU TITRE DES INSTALLATIONS CLASSEES POUR LA PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT B. Engagement de la cnfrmité Dssier réalisé avec le cncurs du Bureau VERITAS Agence Métrple Midi-Pyrénées

Plus en détail

GERER AU MIEUX LA «VENTILATION MANUELLE»

GERER AU MIEUX LA «VENTILATION MANUELLE» - - GERER AU MIEUX LA «VENTILATION MANUELLE» Savir quand et cmbien de temps aérer les lcaux en l abscence de ventilatin hygiénique rganisée. PRINCIPES CONTEXTE La qualité de l air dépend de la cncentratin

Plus en détail

Chap.5 Instruments d optique (Cours - TD)

Chap.5 Instruments d optique (Cours - TD) Chap.5 Instruments d ptique (Curs - TD) 1. Mdèle ptique de l eil 1.1. Quelques éléments d anatmie de l eil 1.2. Phénmène d accmmdatin 1.3. Défauts de l eil 1.4. Taille apparente d un bjet vu par l eil

Plus en détail

SÉMINAIRE BTS Services informatiques aux organisations 3 et 4 février 2011 COMPTE-RENDU

SÉMINAIRE BTS Services informatiques aux organisations 3 et 4 février 2011 COMPTE-RENDU SÉMINAIRE BTS Services infrmatiques aux rganisatins 3 et 4 février 2011 COMPTE-RENDU Ce cmpte-rendu s appuie sur les ntes de Serge Guerinet et furnit une première synthèse des interventins qui nt animé

Plus en détail

Directive relative au concept énergétique de bâtiment

Directive relative au concept énergétique de bâtiment RÉPUBLIQUE ET CANTON DE GENÈVE Département de la sécurité, de la plice et de l'envirnnement Service de l'énergie Versin n 1 Validée le 5 aût 2010 Directive relative au cncept énergétique de bâtiment Cntenu

Plus en détail

PROBLEMATIQUE ET ENJEUX DE L ENERGIE

PROBLEMATIQUE ET ENJEUX DE L ENERGIE Pur décuvrir la nuvelle versin 2016 du Guide Bâtiment Durable en ligne, Rendez-vus sur: http://www.guidebatimentdurable.brussels - - PROBLEMATIQUE ET ENJEUX DE L ENERGIE Impact énergétique du secteur de

Plus en détail

AUTORISATION DE CONSTRUIRE MARCHE A SUIVRE

AUTORISATION DE CONSTRUIRE MARCHE A SUIVRE Service technique, de l édilité et plice des cnstructins AUTORISATION DE CONSTRUIRE MARCHE A SUIVRE Quand faut-il une autrisatin de cnstruire? Les cnstructins et installatins, leur transfrmatin, leur agrandissement,

Plus en détail

MISES AUX NORMES BIEN-ETRE EN PONDEUSES MODALITES D AIDE AUX ELEVEURS DE PONDEUSES EN CAGES

MISES AUX NORMES BIEN-ETRE EN PONDEUSES MODALITES D AIDE AUX ELEVEURS DE PONDEUSES EN CAGES Unin des Grupements de Prducteurs de Viande de Bretagne Inf INVESTISSEMENTS N 13 - Mars 2011 MISES AUX NORMES BIEN-ETRE EN PONDEUSES MODALITES D AIDE AUX ELEVEURS DE PONDEUSES EN CAGES NON AMENAGEES EN

Plus en détail

Conditions générales de vente

Conditions générales de vente Cnditins générales de vente Article 1 : Champs d'applicatin et Mdificatin des Cnditins Générales de Vente Les présentes cnditins générales de vente s'appliquent à tutes cmmandes passées sur le site Internetwww.grainesbcquet.

Plus en détail

TITRE IV : DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES NATURELLES

TITRE IV : DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES NATURELLES TITRE IV : DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES NATURELLES Les znes «A» englbent les secteurs de la cmmune, équipés u nn, à prtéger en raisn du ptentiel agrnmique des terres agricles. Seules y sernt autrisées

Plus en détail

Management intégré de la Qualité, de la Sécurité, de l Environnement :

Management intégré de la Qualité, de la Sécurité, de l Environnement : Revue annuelle (dcument de synthèse) de l année 2008 : (1 er ctbre 2007 30 Septembre 2008) Management intégré de la Qualité, de la Sécurité, de l Envirnnement : La surveillance, la mesure et le suivi du

Plus en détail

LES TRAVAUX COMPTABLES A LA FIN DE L EXERCICE. Découvrir la chronologie des opérations de fin d'exercice comptable. TABLE DES MATIERES

LES TRAVAUX COMPTABLES A LA FIN DE L EXERCICE. Découvrir la chronologie des opérations de fin d'exercice comptable. TABLE DES MATIERES LES TRAVAUX COMPTABLES A LA FIN DE L EXERCICE Objectif(s) : Décuvrir la chrnlgie des pératins de fin d'exercice cmptable. Pré-requis : Principes généraux de la cmptabilité financière. Mdalités : Dcumentatin,

Plus en détail

Label guide Version: 11 2014

Label guide Version: 11 2014 Label guide Versin: 11 2014 Le ClimatePartner Label guide 2 Sur ClimatePartner ClimatePartner est l'un des furnisseurs leaders en matière de slutins d'entreprises pur la prtectin du climat et aide les

Plus en détail

ACTE D'AUTORISATION Nouvelle autorisation. Vu la demande d'autorisation introduite le: 21/11/2012. Le Ministre de l'environnement décide:

ACTE D'AUTORISATION Nouvelle autorisation. Vu la demande d'autorisation introduite le: 21/11/2012. Le Ministre de l'environnement décide: SPF Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Envirnnement Directin générale Envirnnement ACTE D'AUTORISATION Nuvelle autrisatin Vu la demande d'autrisatin intrduite le: 21/11/2012 Le Ministre

Plus en détail

Vers une Assemblée Nationale du XXIème siècle

Vers une Assemblée Nationale du XXIème siècle Vers une Assemblée Natinale du XXIème siècle Le Plan d actin de l Assemblée Natinale pur le Partenariat pur un guvernement uvert Préface du Président de l Assemblée Natinale, Claude Bartlne Parallèlement

Plus en détail

l aspect purement technique de la pose de vitrages dans des feuillures :

l aspect purement technique de la pose de vitrages dans des feuillures : Envirnnement réglementaire Intrductin Dans le cadre des réglementatins relatives à l applicatin de prduits verriers dans le bâtiment, il faut principalement tenir cmpte de deux éléments: l aspect purement

Plus en détail

OPTIMISER LE RESEAU DE DISTRIBUTION DE CHAUFFAGE

OPTIMISER LE RESEAU DE DISTRIBUTION DE CHAUFFAGE GUIDE PRATIQUE POUR LA CONSTRUCTION ET LA RENOVATION DURABLES DE PETITS BATIMENTS - - OPTIMISER LE RESEAU DE DISTRIBUTION DE CHAUFFAGE Amélirer le rendement glbal de l installatin de chauffage en assurant

Plus en détail

REGLEMENT DU CONCOURS DE CUISINE AMATEUR 2015 «FOODCAMP Grenoble» MAJ : 05/09/2015

REGLEMENT DU CONCOURS DE CUISINE AMATEUR 2015 «FOODCAMP Grenoble» MAJ : 05/09/2015 REGLEMENT DU CONCOURS DE CUISINE AMATEUR 2015 «FOODCAMP Grenble» MAJ : 05/09/2015 Nm de la cmpétitin : Cncurs de cuisine du Fdcamp Grenble Date et hraires : 28 juin 2015 de 14h à 15h Lieu : Marché d Intérêt

Plus en détail

Normes dans la construction métallique

Normes dans la construction métallique PRODUITS DE CONSTRUC- TION / CONFORMITÉ PARTIE 5 Nrmes dans la cnstructin métallique Afin de mieux assimiler les nrmes en cnstructin métallique, nus allns d abrd expliquer en détail la nrme eurpéenne EN

Plus en détail

ANNEXE 8 RÉORIENTATION DES PERSONNES EN EMPLOI ET O RIENTATIONS APPROCHE D INTERVENTION 1. CONTEXTE 2. OFFRE DE SERVICE POUR LES PERSONNES EN EMPLOI

ANNEXE 8 RÉORIENTATION DES PERSONNES EN EMPLOI ET O RIENTATIONS APPROCHE D INTERVENTION 1. CONTEXTE 2. OFFRE DE SERVICE POUR LES PERSONNES EN EMPLOI APPROCHE D INTERVENTION ANNEXE 8 RÉORIENTATION DES PERSONNES EN EMPLOI ET SANS EMPLOI DANS L OFFRE DE SERVICE D EMPLOI-QUÉBEC O RIENTATIONS 1. CONTEXTE Des éléments nt permis d btenir un psitinnement cncernant

Plus en détail

le solde des stocks de matières premières et de produits finis de l entité et les contrôles qui s y rattachent;

le solde des stocks de matières premières et de produits finis de l entité et les contrôles qui s y rattachent; Mdule 9 : Résumé Explicatin des aspects de la cnnaissance des activités de l entité qui snt pertinents pur l audit des stcks et descriptin des méthdes d analyse à utiliser pur auditer les stcks L auditeur

Plus en détail

La Communauté d agglomération Rouen Elbeuf Austreberthe La Commune

La Communauté d agglomération Rouen Elbeuf Austreberthe La Commune Cnventin entre la CREA et la Cmmune de.. pur la valrisatin des Certificats d Ecnmies d Energie durant le prlngement de la 2 ème péride du dispsitif La Cmmunauté d agglmératin Ruen Elbeuf Austreberthe La

Plus en détail

La collaboration se définie comme : Personne qui concourt à l'activité professionnelle d'une autre personne de manière ponctuelle ou continue.

La collaboration se définie comme : Personne qui concourt à l'activité professionnelle d'une autre personne de manière ponctuelle ou continue. F.I.S.P.A. Cllabratin IDE - AS Textes de référence Le décret du 27 juillet 2004 définissant les actes de la prfessin infirmier: article R 4311-4 CSP : définitin de la ntin de cllabratin La circulaire 96-31

Plus en détail

Profil de la Cour des Comptes Tunisienne

Profil de la Cour des Comptes Tunisienne Cnférence réginale pur les Institutins Supérieures de Cntrôle de la régin du visinage eurpéen du sud Prfil de la Cur des Cmptes Tunisienne Présentatin de la Cur des Cmptes La Cur des Cmptes est une juridictin

Plus en détail

Consultants en Technologies de l Information

Consultants en Technologies de l Information ASSURANCES PROFESSIONNELLES by Hiscx QUESTIONNAIRE PRÉALABLE D'ASSURANCE Cnsultants en Technlgies de l Infrmatin IDENTIFICATION DU PROPOSANT Raisn Sciale :.... Nm :... Prénm :... Age :... Frmatin / Diplôme

Plus en détail

Partie 1. Demande d autorisation d exploiter. Résumé non technique

Partie 1. Demande d autorisation d exploiter. Résumé non technique GROUPE HOSPITALIER PUBLIC DU SUD DE L OISE GHPSO SITE DE CREIL (60) Partie 1 Demande d autrisatin d expliter Résumé nn technique RENOUVELLEMENT DE LA DEMANDE D AUTORISATION D EXPLOITER LES INSTALLATIONS

Plus en détail

Qualité de vie au travail

Qualité de vie au travail Qualité de vie au travail Définitin, méthde et calendrier Les agents de la fnctin publique nt cnnu depuis plusieurs années des vagues de réfrmes successives dans un cntexte de cntraintes cntinues. Il en

Plus en détail

Le maniement de deniers publics par les collaborateurs du régisseur

Le maniement de deniers publics par les collaborateurs du régisseur Le maniement de deniers publics par les cllabrateurs du régisseur La règle :. Tute autre persn cmptable public, manie directement u indirectement des fnds publics, sit en intervenant dans ualifié de gestinnaire

Plus en détail

Affichage publicitaire Mode d emploi

Affichage publicitaire Mode d emploi Affichage publicitaire Mde d empli Enseignes, pré-enseignes, publicité : qu ès aquò? Art L581-3 CE Une enseigne se caractérise par tute inscriptin, frme u image appsée sur un immeuble (fncier cmpris) et

Plus en détail

Recommandation n 2009-131/PG. relative à la saisine de Monsieur D. du 29 septembre 2008 concernant un litige avec le fournisseur X

Recommandation n 2009-131/PG. relative à la saisine de Monsieur D. du 29 septembre 2008 concernant un litige avec le fournisseur X Réf. 480718-265507592/FF Recmmandatin n 2009-131/PG relative à la saisine de Mnsieur D du 29 septembre 2008 cncernant un litige avec le furnisseur X Thème : / Mts clefs : * * * * La saisine Le médiateur

Plus en détail

LIMITER LES PONTS THERMIQUES

LIMITER LES PONTS THERMIQUES - - LIMITER LES PONTS THERMIQUES Cncevir des détails assurant la cntinuité de l islatin thermique, assurer leur mise en œuvre crrecte sur chantier et remédier aux pnts thermiques existants PRINCIPES DEMARCHE

Plus en détail

Quels indicateurs pour l analyse de la consommation foncière?

Quels indicateurs pour l analyse de la consommation foncière? Sessin : Territires cherchent indicateurs pertinents Quels indicateurs pur l analyse de la cnsmmatin fncière? Pierre ALBERT pierre.albert@amenis.fr 12 juin 2013 Plan de l interventin Un rappel du cntexte

Plus en détail

Conditions de Vente LUMINEO

Conditions de Vente LUMINEO Article 1 : Champs d'applicatin et Mdificatin des Cnditins Générales de Vente Les présentes cnditins générales de vente s'appliquent à tutes cmmandes passées sur le site Internet www.lumine.cm. lumine.cm

Plus en détail

ENTENTE À INTERVENIR. entre d une part : LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC. Représenté par : LE SECRÉTARIAT DU CONSEIL DU TRÉSOR.

ENTENTE À INTERVENIR. entre d une part : LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC. Représenté par : LE SECRÉTARIAT DU CONSEIL DU TRÉSOR. ENTENTE À INTERVENIR entre d une part : LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC Représenté par : LE SECRÉTARIAT DU CONSEIL DU TRÉSOR Et d autre part : LE SYNDICAT DE LA FONCTION PUBLIQUE ET PARAPUBLIQUE DU QUÉBEC (SFPQ)

Plus en détail

Son unité noté N est le newton.

Son unité noté N est le newton. Statique Frces pnctuelles 1) Ntin d actin mécanique On appelle actin mécanique tutes causes susceptibles de créer pur un bjet slide(*) : Un muvement Une défrmatin u un déplacement (bjet fixe) une situatin

Plus en détail

DELEGATION DE SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT REGLEMENT DE CONSULTATION (R.C.)

DELEGATION DE SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT REGLEMENT DE CONSULTATION (R.C.) SIVOM DE GAMACHES 15, Place du Maréchal Leclerc DELEGATION DE SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT REGLEMENT DE CONSULTATION (R.C.) Objet du marché Délégatin de Service Public d assainissement du SIVOM de Gamaches

Plus en détail

NOTE RELATIVE A LA QUESTION DU DECES DU PARTICULIER EMPLOYEUR

NOTE RELATIVE A LA QUESTION DU DECES DU PARTICULIER EMPLOYEUR NOTE RELATIVE A LA QUESTION DU DECES DU PARTICULIER EMPLOYEUR Dans le cadre de la rupture d un cntrat de travail du fait du décès d un particulier emplyeur, un certain nmbre de frmalités snt à accmplir

Plus en détail

MINISTÈRE DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA RÉFORME DE L ÉTAT. Réforme des retraites. La cessation progressive d activité

MINISTÈRE DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA RÉFORME DE L ÉTAT. Réforme des retraites. La cessation progressive d activité MINISTÈRE DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA RÉFORME DE L ÉTAT Réfrme des retraites La cessatin prgressive d activité Guide de la cessatin prgressive d activité des fnctinnaires et des agents nn titulaires

Plus en détail

Une cheminée est un conduit vertical pouvant être installé dans différents types de bâtiments.

Une cheminée est un conduit vertical pouvant être installé dans différents types de bâtiments. Une cheminée est un cnduit vertical puvant être installé dans différents types de bâtiments. Sa fnctin est d évacuer les gaz et fumées txiques prvqués par le feu brulant à l intérieur de la cheminée, dans

Plus en détail

Cycle d informations et d échanges

Cycle d informations et d échanges La gestin financière des établissements d enseignement supérieur et de recherche Fiche n 8 : Les cmptables publics : l agent cmptable principal, les agents cmptables secndaires et les régisseurs Ainsi

Plus en détail

MISE EN SÛRETÉ P.P.M.S. FACE AUX RISQUES MAJEURS DANS L'ACADÉMIE DE GRENOBLE

MISE EN SÛRETÉ P.P.M.S. FACE AUX RISQUES MAJEURS DANS L'ACADÉMIE DE GRENOBLE PLAN PARTICULIER DE MISE EN SÛRETÉ P.P.M.S. FACE AUX RISQUES MAJEURS DANS L'ACADÉMIE DE GRENOBLE RISQUE MAJEUR : Cmment être prêt? L ambitin de cette démarche académique s inscrit en chérence avec le BOEN

Plus en détail

Fiche pratique N 5. «Elaboration des outils d évaluation des compétences» De quoi s agit-il? 1. Démarche de mise en œuvre

Fiche pratique N 5. «Elaboration des outils d évaluation des compétences» De quoi s agit-il? 1. Démarche de mise en œuvre Fiche pratique N 5 «Elabratin des utils d évaluatin des cmpétences» De qui s agit-il? 1 Evaluer des cmpétences cnsiste, en un instant T, à apprécier le niveau d acquisitin u de maîtrise des cmpétences

Plus en détail

5.2 Améliorations au processus de réexamen

5.2 Améliorations au processus de réexamen 5.2 Améliratins au prcessus de réexamen Intrductin Le CCWG-Respnsabilité prpse un certain nmbre de réfrmes clés au prcessus de demande de réexamen de l'icann, par lequel le Cnseil d'administratin de l'icann

Plus en détail

Indicateurs de qualité de service fixe relatifs à la décision ARCEP N 2008-1362

Indicateurs de qualité de service fixe relatifs à la décision ARCEP N 2008-1362 Référentiel de mesures des indicateurs Indicateurs de qualité de service fixe relatifs à la décisin ARCEP N 2008-1362 V3.0 - Mise à jur du 29 avril 2011 Décisin ARCEP N 2008-1362 1 Préambule Indicateurs

Plus en détail

MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX. Lot : n 3 PEINTURE. Objet du marché : RENOVATION DES BUREAUX 411, 412 et 413 BLOC III / Niveau 4 INRA SITE DE THEIX

MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX. Lot : n 3 PEINTURE. Objet du marché : RENOVATION DES BUREAUX 411, 412 et 413 BLOC III / Niveau 4 INRA SITE DE THEIX République Française Institut Natinal de la Recherche Agrnmique Centre de Recherche de Clermnt-Ferrand Theix Lyn MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX Cahier des clauses Techniques Particulières Lt : n 3 PEINTURE

Plus en détail

Accompagnement. des projets d investissement

Accompagnement. des projets d investissement Accmpagnement des stratégies Dévelppement internatinal Assistance technique - Organisatin Accmpagnement des prjets d investissement Viabilité écnmique et financière BK CONSULTANTS 2002-2014 NECESSITE D

Plus en détail

Obj100 APPEL A PROJETS «BÂTIMENT EXEMPLAIRE»

Obj100 APPEL A PROJETS «BÂTIMENT EXEMPLAIRE» Obj100 APPEL A PROJETS «BÂTIMENT EXEMPLAIRE» SOMMAIRE Dans le cadre de la mise en œuvre du PRERURE, la Régin Guadelupe et l ADEME lancent un appel à prjets prtant sur des bâtiments à perfrmances exemplaires.

Plus en détail

Qualité de vie au travail

Qualité de vie au travail Qualité de vie au travail Définitin, méthde et calendrier Les cnditins d exercice des missins des agents publics, leurs métiers et l rganisatin des services nt beaucup évlué en l espace d une décennie.

Plus en détail

Charte du Tutorat CPAG

Charte du Tutorat CPAG Charte du Tutrat CPAG OBJET DE LA CHARTE La présente charte a pur bjectifs : - de fixer les règles relatives au tutrat exercé par des Agents Généraux expérimentés auprès des Agents Généraux stagiaires

Plus en détail

Madame A. XXXX XXXX XXXX

Madame A. XXXX XXXX XXXX Madame A. Paris, le 21 février 2013 Dssier suivi par : Tél. : Curriel : recmmandatins@energie-mediateur.fr N de saisine : N de recmmandatin : 2013-0207 Objet : Recmmandatin du médiateur sur vtre saisine

Plus en détail

Guide Projet Recherche et Développement. À l'usage des étudiants et de leurs superviseurs

Guide Projet Recherche et Développement. À l'usage des étudiants et de leurs superviseurs Guide Prjet Recherche et Dévelppement À l'usage des étudiants et de leurs superviseurs 1 1. SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 OBJECTIFS PEDAGOGIQUES... 3 1. LE CONTEXTE ET LES ENJEUX... 3 2. LES OBJECTIFS POUR UN

Plus en détail

TROPHEE BETON, «LIBERTE DE L'ESPACE»

TROPHEE BETON, «LIBERTE DE L'ESPACE» REGLEMENT TROPHEE BETON, «LIBERTE DE L'ESPACE» Le «Trphée bétn, liberté de l espace», rganisé par les assciatins Bétcib, Cimbétn et la Fndatin Ecle Française du Bétn a pur but de révéler les jeunes diplômés

Plus en détail

Rapport spécial. relatif au contrôle du secrétariat de la médiateure

Rapport spécial. relatif au contrôle du secrétariat de la médiateure Rapprt spécial relatif au cntrôle du secrétariat de la médiateure Table des matières I. LES CONSTATATIONS ET RECOMMANDATIONS DE LA COUR DES COMPTES...5 1. PRÉSENTATION DU CONTRÔLE DE LA COUR...5 1.1.

Plus en détail

Steria et Steria et la méthode Agile les méthodes agiles

Steria et Steria et la méthode Agile les méthodes agiles Steria et Steria et la méthde Agile les méthdes agiles Méthdes, Outils, Juridique, Références et Capitalisatin 20 mars 2012 Agenda Purqui l avènement d une telle méthde? Principes structurants assciés

Plus en détail

CHARTE QUALITE. Engagements des organismes de formation de la branche B.T.P. de Midi-Pyrénées. Actions de formation de 35h et plus

CHARTE QUALITE. Engagements des organismes de formation de la branche B.T.P. de Midi-Pyrénées. Actions de formation de 35h et plus CHARTE QUALITE Engagements des rganismes de frmatin de la branche B.T.P. de Midi-Pyrénées Actins de frmatin de 35h et plus SOMMAIRE I. OBJECTIFS DE LA CHARTE QUALITE CONSTRUCTYS MIDI-PYRENEES..... 1 II.

Plus en détail

>> Concrètement, qu est-ce que l Assurance Maladie Risques Professionnels vous propose?

>> Concrètement, qu est-ce que l Assurance Maladie Risques Professionnels vous propose? En France, les trubles muscul-squelettiques (TMS) snt la première cause de maladie prfessinnelle recnnue (plus de 87 %) et leur nmbre a augmenté de 60 % en 10 ans. Ces pathlgies tuchent tutes les entreprises

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 265

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 265 NORME INTERNATIONALE D AUDIT 265 COMMUNICATION DES FAIBLESSES DU CONTRÔLE INTERNE AUX PERSONNES CONSTITUANT LE GOUVERNEMENT D ENTREPRISE ET A LA DIRECTION Intrductin (Applicable aux audits d états financiers

Plus en détail

BUSINESS RISK MANAGEMENT

BUSINESS RISK MANAGEMENT BUSINESS RISK MANAGEMENT Démarche générale Méthde FEDICT Quick-Win Date Auteur Versin 24/8/26 A. Huet - A. Staquet V1. Table des matières 1 OBJECTIF DU DOCUMENT...2 2 DÉFINITIONS...2 3 PRINCIPE... 3 4

Plus en détail

* Loi du 13 juillet 1983 (droits et obligations des fonctionnaires)

* Loi du 13 juillet 1983 (droits et obligations des fonctionnaires) LA FONCTION DE L ORTHOPHONISTE EN PEDOPSYCHIATRIE Dans le cadre d'un secteur de pédpsychiatrie, l'exercice de l'rthphnie truve sa particularité dans la spécificité de la structure qui a sn prpre cadre

Plus en détail

Emprunt à des fins de placement Convenance et surveillance

Emprunt à des fins de placement Convenance et surveillance Avis sur les règles Nte d rientatin Règle des curtiers membres Persnnes-ressurces : Destinataires à l interne : Affaires juridiques et cnfrmité Audit interne Crédit Détail Frmatin Haute directin Institut

Plus en détail

Plan pluriannuel d accessibilité de TELUS

Plan pluriannuel d accessibilité de TELUS Plan pluriannuel d accessibilité de Li sur l accessibilité pur les persnnes handicapées de l Ontari (LAPHO) 2014-2021 Plan pluriannuel d accessibilité de LAPHO Table des matières Applicatin 1 Intrductin

Plus en détail

Programme de suivi et contrôle des factures publiques d électricité. Appel à manifestation d intérêt

Programme de suivi et contrôle des factures publiques d électricité. Appel à manifestation d intérêt Prgramme de suivi et cntrôle des factures publiques d électricité Appel à manifestatin d intérêt Mars 2011 1 TABLE DES MATIERES 1 JUSTIFICATION DU PROGRAMME...3 2 DEFINITION DU PROGRAMME...4 2.1 LE CONTENU

Plus en détail

REFERENTIEL DE LA QUALIFICATION

REFERENTIEL DE LA QUALIFICATION COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualificatin : MQ 2003 03 69 0223 Catégrie : C* Dernière mdificatin : 07/01/16 TITRE DU CQPM : Chargé(e) de maintenance industrielle 1. Objectif

Plus en détail

Guide de Déclassement. version 5.1.2

Guide de Déclassement. version 5.1.2 Guide de Déclassement versin 5.1.2 04 ctbre 2015 Table des matières 1.3.1 Gestin des archives (déclassement)... 3 1.3.1.1 Fermeture des dssiers actifs... 4 1.3.1.2 Génératin et validatin des listes de

Plus en détail

ORGANISATION SECTEUR PHARMACEUTIQUE

ORGANISATION SECTEUR PHARMACEUTIQUE ORGANISATION SECTEUR PHARMACEUTIQUE I. Les structures de réglementatin, de cntrôle et de crdinatin A. La directin de la pharmacie et du médicament Présentatin général Missin B. Le labratire Natinal de

Plus en détail

STACKTON Mur de Soutènement BLOC-G

STACKTON Mur de Soutènement BLOC-G STACKTON Mur de Sutènement BLOC-G Directive Spécifique 1. Général : 1.1 But Les travaux tiennent cmpte de la livraisn et de l installatin des blcs mdulables pur le mur de sutènement, cnfrmément au plan

Plus en détail

Ce document décrit le Service d'optimisation de réseaux sans frontières Cisco pour gestion de services informatiques.

Ce document décrit le Service d'optimisation de réseaux sans frontières Cisco pour gestion de services informatiques. Page 1 sur 7 Descriptin de service : Service d'ptimisatin de réseaux sans frntières Cisc pur gestin de services infrmatiques Ce dcument

Plus en détail

Régime d aide, exempté de notification, en faveur de la participation des producteurs de produits agricoles à des systèmes de qualité

Régime d aide, exempté de notification, en faveur de la participation des producteurs de produits agricoles à des systèmes de qualité Décembre 2015 Régime d aide, exempté de ntificatin, en faveur de la participatin des prducteurs de prduits agricles à des systèmes de qualité En applicatin du règlement (UE) n 702/2014 de la Cmmissin du

Plus en détail

... Quelques nouveautés en matière de Permis d Environnement

... Quelques nouveautés en matière de Permis d Environnement ... Quelques nuveautés en matière de Permis d Envirnnement Patrick ENGELS, Ingénieur de prjet, DGRNE, Cellule SIG Camille DERMONNE, Chargé de missin, Institut ECO-CONSEIL 12 ctbre 2007 dans le cadre du

Plus en détail

Appel à projets national sur le plan Ecophyto II Programme 2016

Appel à projets national sur le plan Ecophyto II Programme 2016 Appel à prjets natinal sur le plan Ecphyt II Prgramme 2016 Ministère de l agriculture, de l agralimentaire et de la frêt Directin générale de l alimentatin Ministère de l envirnnement, de l énergie et

Plus en détail

Concours de bandes dessinées TELUS CyberFuté Crée ta propre bande dessinée et cours la chance de gagner.

Concours de bandes dessinées TELUS CyberFuté Crée ta propre bande dessinée et cours la chance de gagner. Cncurs de bandes dessinées TELUS CyberFuté Crée ta prpre bande dessinée et curs la chance de gagner. Le prgramme TELUS CyberFuté sensibilise les jeunes Canadiens âgés de 8 à 18 ans à la prtectin de leur

Plus en détail

NOTE D INTERPRETATION DU DOCUMENT C2/112

NOTE D INTERPRETATION DU DOCUMENT C2/112 NOTE D INTERPRETATION DU DOCUMENT C2/112 (C2/116- révisin mars 2011) C2/116 - Révisin Mars 2011 i/28 TABLES DES MATIERES AVERTISSEMENT :...1 1. A. Que faut-il adapter dans une cabine existante à la date

Plus en détail

4. 4. Les nuisances sonores à l intérieur de l entreprise

4. 4. Les nuisances sonores à l intérieur de l entreprise 4. 4. Les nuisances snres à l intérieur de l entreprise Bruits excessifs et bruits diffus (bruit envirnnemental à l intérieur de l entreprise) Beaucup de gens passent leur vie prfessinnelle dans des bureaux

Plus en détail

Réglementation administrative des stages en Gestion de la communication d organisation

Réglementation administrative des stages en Gestion de la communication d organisation Réglementatin administrative des stages en Gestin de la cmmunicatin d rganisatin Le stage est bligatire pur les étudiants de Master 120 : les étudiants inscrits au Master 120 snt tenus d'effectuer au minimum

Plus en détail

BILAN DES ÉVÈNEMENTS DU 27 JANVIER 2014 ENTRAINANT LA FERMETURE DES CÔTES IMPORTANTES DE LA VILLE DE QUÉBEC

BILAN DES ÉVÈNEMENTS DU 27 JANVIER 2014 ENTRAINANT LA FERMETURE DES CÔTES IMPORTANTES DE LA VILLE DE QUÉBEC BILAN DES ÉVÈNEMENTS DU 27 JANVIER 2014 ENTRAINANT LA FERMETURE DES CÔTES IMPORTANTES DE LA VILLE DE QUÉBEC Par Éric Langlis Ingénieur Divisin aqueduc-égut-virie Service des travaux publics Ville de Québec

Plus en détail

Synthèse sur les services d assainissement collectif du département du Maine-et-Loire

Synthèse sur les services d assainissement collectif du département du Maine-et-Loire Rapprt annuel PREFET DE MAINE-ET-LOIRE Directin Départementale des Territires Synthèse sur les services d assainissement cllectif du département du Maine-et-Lire Cpyright 1996-2010 Diadème Ingénierie et

Plus en détail

Mieux connaître le licenciement économique. 1 ère partie : La notion de licenciement pour motif économique

Mieux connaître le licenciement économique. 1 ère partie : La notion de licenciement pour motif économique Mieux cnnaître le licenciement écnmique 1 ère partie : La ntin de licenciement pur mtif écnmique «Cnstitue un licenciement pur mtif écnmique le licenciement effectué par un emplyeur pur un u plusieurs

Plus en détail