PLAN STRATEGIQUE DE MISE EN OEUVRE D UN CENTRE CLIMATOLOGIQUE RÉGIONAL EN AFRIQUE CENTRALE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PLAN STRATEGIQUE DE MISE EN OEUVRE D UN CENTRE CLIMATOLOGIQUE RÉGIONAL EN AFRIQUE CENTRALE"

Transcription

1 AMCOMET-3/Dc février 2015 APPROUVÉE PLAN STRATEGIQUE DE MISE EN OEUVRE D UN CENTRE CLIMATOLOGIQUE RÉGIONAL EN AFRIQUE CENTRALE Cnférence ministérielle africaine sur la métérlgie (AMCOMET)

2 Table des matières 1. Intrductin Cntexte Fnctins du CCR de l Afrique Centrale Structure du CCR de l Afrique Centrale Optin 1: CCR multi-fnctinnel Optin 2: CCR en réseau Fnctinnement Les pré-requis Cadre institutinnel Prtcle prtant créatin du CCR de l Afrique Centrale Accrd de siège Cadre infrastructurel Infrastructures matérielles de base Infrastructure technique Financement La stratégie de mbilisatin des ressurces Ressurces infrastructurelles Ressurces institutinnelles Ressurces humaines Ressurces financières Etapes de mise en œuvre La phase de démarrage Phase de démnstratin Les prduits / services (liste nn exhaustive) Stratégie de prductin Phase de maturité Recmmandatins Plan d rganisatin des effectifs et d acquisitin du matériel

3 9.1 Définitin des pstes de respnsabilité travail et des besins Plan de recrutement du persnnel les quatre premières années Etat du persnnel les cinq premières années Plan d acquisitin des équipements infrmatiques et de télécmmunicatin Types et caractéristiques des utils infrmatiques et de télécmmunicatin Evaluatin du budget de fnctinnement des cinq premières années écapitulatif du budget de fnctinnement (5 années) (en milliers de FCFA) Prjet de Budget de fnctinnement pur les 5 premières années (en FCFA)

4 Plan stratégique de mise en œuvre d un CCR en Afrique Centrale 1. Intrductin Ce dcument décrit l apprche de mise en œuvre d un centre climatlgique réginal (CCR) pur l Afrique Centrale en tant que institutin spécialisée de la Cmmunauté Ecnmique des Etats de l Afrique Centrale (CEEAC) et de la Cmmunauté Ecnmique et Mnétaire de l Afrique Centrale (CEMAC). Sachant que les phénmènes et les prcessus métérlgiques et climatiques ne cnnaissent pas de frntières plitiques, un CCR est une apprche intégrée, un mécanisme institutinnel réginal d appui aux activités des Services Métérlgiques et Hydrlgiques Natinaux (SMHN) des Membres de l'organisatin Métérlgique Mndiale (OMM) d une régin dnnée visant à renfrcer leur capacité à furnir des services climatlgiques de bnne qualité aux utilisateurs natinaux. La mise en place du CCR de l Afrique Centrale est la résultante d une série de réunins, y cmpris la Première Cnférence des ministres respnsables de la métérlgie en Afrique, rganisée à Nairbi au Kenya en Avril 2010, la XVème sessin du Cnseil réginal pur l Afrique (OMM CR-I) tenue en nvembre 2010 à Marrakech-Marc, la rencntre d Addis-Abeba en sutien à la mise en œuvre du cadre mndial pur les services climatlgiques en Afrique (septembre 2012). Elle vient en répnse aux besins en infrmatins et services climatlgiques fiables devant permettre de réduire la vulnérabilité au changement climatique et favriser la résilience climatique dans le cadre des investissements pur le dévelppement des pays de la sus-régin Afrique Centrale dnt : l Angla, le Burundi, le Camerun, la Centrafrique, le Cng, le Gabn, la Guinée Equatriale, la République Démcratique du Cng (RDC), Sa Tmé et Principe et le Tchad. 2. Cntexte Des anmalies et des extrêmes climatiques snt enregistrés en Afrique Centrale, avec des impacts sci-écnmiques et envirnnementaux imprtants. Le rapprt du GIEC de 2007 indique que l'augmentatin des extrêmes sera plus prbable au XXIe siècle avec des cnséquences désastreuses si des mesures d'atténuatin et d'adaptatin ne snt pas prises dès maintenant. A la huitième sessin rdinaire de l Assemblée de l Unin Africaine en 2007, de vives préccupatins avaient été exprimées au sujet de la vulnérabilité des secteurs sci-écnmiques et des systèmes de prductin africains face à la variabilité et aux changements climatiques. De nmbreux appels avaient été lancés en vue de l'améliratin des utils d'analyse des dnnées relatives aux changements climatiques pur furnir des infrmatins qui sient crédibles et pur intégrer l'adaptatin dans les prcessus décisinnels. Les ministres et chefs de délégatin, dans la Déclaratin qui a sanctinnée les travaux de la 1 ère Cnférence des ministres respnsables de la métérlgie en Afrique rganisée à Nairbi (Kenya) en avril 2010, nt cnvenu "d établir la Cnférence ministérielle africaine sur la métérlgie (AMCOMET) en tant que mécanisme de haut niveau destiné à favriser le dévelppement de la métérlgie et de ses applicatins en Afrique", et "de mettre en place en Afrique Centrale, avec le cncurs de l OMM et de ses partenaires, une structure sus-réginale en vue de la surveillance du climat et de l adaptatin aux changements climatiques dans la perspective d un dévelppement durable". Face aux enjeux multifrmes de la variabilité et des changements climatiques dnt fnt face la quasittalité des pays africains, la 15 ème sessin du Cnseil réginal pur l Afrique de l OMM (CR-I) rganisée à Marrakech au Marc en nvembre 2010, a cnvenu d établir des CCR dans tutes les Cmmunautés écnmiques réginales. A cette ccasin, le CR-I a assigné à l ACMAD qui a un mandat panafricain, le rôle de crdinatin entre tus les CCR du cntinent sus l appellatin de CCR-Afrique. Lrs du 5ème frum sur la prévisin saisnnière en Afrique Centrale (PRESAC-5) rganisé à Yaundé en septembre 2011, la nécessité de la mise en œuvre rapide des décisins de l AMCOMET et du CR-I cncernant les CCR en Afrique a été bien perçue et sutenue par tus les participants au nmbre desquels n ntait la présence des experts natinaux et internatinaux des questins de climat, des experts du Bureau des Natins Unies pur la Réductin des Risques des Catastrphes (ONUSIPC), des représentants de l OMM, de l ACMAD et de la CEEAC. 4

5 Dans la Déclaratin ministérielle de Libreville en Juin 2012 sur la Stratégie pur la Préventin des Risques, la Gestin des Catastrphes et l Adaptatin aux Changements Climatiques (SPRGC) et le plan d actin de préparatin et de répnse aux catastrphes en Afrique Centrale, les ministres et chefs de délégatin en charge de la préventin et de la gestin des catastrphes dans les Etats membres de la CEEAC, s appuyant sur les cnclusins d une série de réunins multisectrielles, "s engagent à mettre en place un centre climatlgique réginal en Afrique Centrale". Dans la Déclaratin d Addis-Abeba en sutien à la mise en œuvre du Cadre Mndial pur les Services Climatlgiques (CMSC) en Afrique (septembre 2012), les représentants de la Cmmissin de l Unin Africaine (CUA), des Cmmunautés Ecnmiques Réginales (CEMAC,CEDEAO, COI, IGAD, SADC) et du Secrétariat du Grupe des Etats de l Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (Secrétariat ACP), à l invitatin du Ministre de l Eau et de l Energie de la République Démcratique Fédérale d Ethipie, en présence des représentants de l Organisatin Métérlgique Mndiale (OMM), de l Organisatin Eurpéenne pur l Explitatin des Satellites Métérlgiques (EUMETSAT), de la Cmmissin Ecnmique pur l Afrique des Natins Unies (UN-CEA), du Centre Africain pur les Applicatins de la Métérlgie au Dévelppement (ACMAD) et de l Unin Eurpéenne (EU) nt cnvenu slennellement de "furnir l appui à la CEMAC et à la COI dans la mise en place de centres climatlgiques réginaux dans les régins d Afrique Centrale et de l céan Indien". Frt de la décisin prise au curs de la 2 ème sessin de l AMCOMET qui s est tenue au Zimbabwe en ctbre 2012 et après plusieurs cncertatins infrmelles, il a été cnvenu que des effrts cncertés sient entrepris cnjintement avec la CEEAC dnt le mandat est essentiellement axé sur la prmtin, l intégratin et l harmnisatin des plitiques de dévelppement sci-écnmique à l échelle susréginale, afin de dégager les aspects aussi bien techniques qu rganisatinnels pur la mise en place d un CCR en Afrique Centrale et de dévelpper les stratégies nécessaires pur sa désignatin cmme CCR de l OMM. 3. Fnctins du CCR de l Afrique Centrale Les CCR de l'omm snt des centres d'excellence ù snt créés des prduits climatlgiques réginaux, et ntamment des prévisins à lngue échéance (PLE), à l appui des activités climatlgiques menées aux niveaux réginal et natinal et qui cntribuent de ce fait à renfrcer la capacité des Membres de l'omm d une régin dnnée à furnir des services climatlgiques d une qualité épruvées aux utilisateurs natinaux. Tut CCR de l OMM dit au minimum remplir certaines fnctins bligatires définies par l OMM et se cnfrmer aux éléments d rientatin publiés par la Cmmissin de Climatlgie de l OMM (CCl) pur ce qui est des aspects techniques liés au climat et par la Cmmissin des Systèmes de Base de l OMM (CSB) pur ce qui cncerne l explitatin. Les services furnis par les CCR de l OMM englbent, en plus des fnctins bligatires, d autres fnctins hautement recmmandées, tutes définies et spécifiées dans le Manuel du Système Mndial de Traitement des Dnnées et de Prévisin (SMTDP) Partie II, au titre des critères de désignatin et puvant inclure d autres fnctins que celles requises par la régin. Dans le cadre des cncertatins infrmelles, il s est dégagé un cnsensus pur, nn seulement placer le centre climatlgique réginal pur l Afrique Centrale sus les auspices de la CEEAC et de la CEMAC, et de le nmmer CCR de l Afrique Centrale, mais surtut d en faire une institutin spécialisée de la CEEAC / CEMAC. C est dans ce cadre et en cnfrmité avec les dmaines d interventin de la CEEAC et de la CEMAC, qu un accent particulier devra être accrdé à la gestin généralisée des risques dans la sus-régin. De même, dans l ptique d un dévelppement participatif et afin de prmuvir davantage la prise en cmpte des infrmatins climatlgiques dans le prcessus de mise en œuvre des prjets d investissement, l implicatin des usagers des services climatlgiques et des autres institutins partenaires de dévelppement de la sus régin dans la cllecte des dnnées et l élabratin des prduits est à encurager. Pur prétendre à la désignatin de CCR de l OMM, le CCR de l Afrique Centrale dit puvir à terme, être en mesure d assurer entre autres, les activités relatives aux fnctins bligatires de tut CCR de l OMM : Activités pératinnelles de prévisin à lngue échéance (à la fis dynamique et statistique, sur une échelle temprelle allant de un mis à deux ans, en fnctin des besins réginaux): 5

6 Interpréter et évaluer les prévisins à lngue échéance élabrées par les centres mndiaux de prductin (dnt certaines peuvent être btenues par l intermédiaire des centres principaux pur les prévisins d ensemble multi-mdèle à lngue échéance vir supplément II.12 du Manuel du Système Mndial de Traitement des Dnnées et de Prévisin (SMTDP) Partie II), faire appel au centre principal du système de vérificatin nrmalisée des prévisins à lngue échéance (vir supplément II.8), cmmuniquer les infrmatins pertinentes aux utilisateurs des CCR, et furnir des infrmatins en retur aux centres mndiaux de prductin ; Evaluer l usage qui est fait des prduits et services furnis par les CCR sur la base des infrmatins cmmuniquées en retur par les utilisateurs de ces centres. Activités pératinnelles de surveillance du climat : Etablir des diagnstics climatlgiques y cmpris des analyses de la variabilité du climat et des extrêmes climatiques, à l échelle sus-réginale ; Etablir une climatlgie de référence pur la sus-régin ; Instaurer une veille climatlgique. Services des dnnées pératinnels, à l appui de la prévisin pératinnelle à lngue échéance et de la surveillance du climat: Elabrer des jeux de dnnées climatlgiques sus-réginales sumises à un cntrôle qualité, de préférence sus frme de dnnées aux pints de grille ; Furnir des services de bases de dnnées climatlgiques et d archivage, à la demande des Services métérlgiques et hydrlgiques natinaux (SMHN). Frmatin à l utilisatin des prduits et services pératinnels des CCR : Dnner des infrmatins sur les méthdlgies et les spécificatins afférentes aux prduits bligatires des CCR, ainsi que des indicatins sur leur utilisatin ; Crdnner les activités de frmatin à l interprétatin et à l utilisatin des prduits bligatires des CCR. Dans le cadre pératinnel, chaque activité à mener devra être déclinée en prduits précis à furnir régulièrement, la fréquence de mise à jur de chaque prduit devant être scrupuleusement respectée. On gardera tujurs en vue dans l exécutin des activités des CCR, l bligatin de se cnfrmer aux nrmes du Système d Infrmatin de l OMM (SIO) et de respecter les principes des Cmmunautés de l OMM cncernant l échange des dnnées et prduits. 4. Structure du CCR de l Afrique Centrale L établissement d un CCR en Afrique Centrale en particulier et en général dans chaque Cmmunauté écnmique réginale de l Afrique, vient en répnse aux difficultés que cnnaissent les SMHN de cette régin, pris individuellement, à puvir remplir leurs missins et furnir des services climatlgiques de bnne qualité aux utilisateurs natinaux. Le CCR de l Afrique Centrale a la particularité d être un CCR de l OMM en gestatin. Dès lrs, sa structure dit être cnfrme au cadre rganisatinnel des CCR de l OMM. Les CCR de l OMM peuvent être rganisés de deux façns : pur une régin dnnée, sit leurs fnctins snt remplies par un seul centre (multifnctinnel), sit ces fnctins snt réparties entre plusieurs centres u nœuds d un réseau de CCR de l OMM. Pur définir la structure du CCR de l Afrique Centrale et assurer sa durabilité, l analyse cmparative des deux ptins a pris en ligne de cmpte: la dispnibilité en: 6

7 infrastructure de base (les lcaux apprpriés en nmbre suffisant et leur équipement en ressurces de base indispensables telles que l eau, l électricité, la climatisatin, etc.) ; myens infrmatiques apprpriés (pur traitement des dnnées, explitatin des mdèles glbaux et scénaris, archivage, etc.) ; myens de cmmunicatin (système de gestin de l infrmatin, système de réceptin des dnnées satellite, site Web) ; ressurces humaines nécessaires (persnnel de sutien technique, persnnel scientifique, persnnel administratif) ; les facilités de mbilisatin de l expertise scientifique extérieure et des cntributins des parties prenantes et des partenaires. Certaines prédispsitins de gestin des CCR de l OMM nt également été mises à cntributin pur faciliter le chix de la structure prbable, ntamment celles qui stipulent que : Les cmpétences des CCR de l OMM snt intrinsèquement réginales et n empiètent pas sur les cmpétences natinales ni ne les substituent ; Les principaux clients des CCR de l OMM snt les SMHN et les autres CCR de l OMM se truvant dans la régin et les znes avisinantes ainsi que les institutins internatinales recnnues par le Cnseil réginal (CR) de l OMM cmpétent. Le tableau ci-après fait ressrtir les pints faibles et les pints frts de chaque mde d rganisatin. Structure rganisatinnelle CCR multifnctinnel CCR en réseau Incnvénients (Pints faibles) Myens infrastructurels pas évidents, myens financiers plus imprtants à mbiliser, persnnel scientifique et technique à renfrcer Dispersin des énergies et des pôles de cncentratin des infrmatins, redndance des myens techniques, mbilisatin de l'appui extérieur plus difficile, crdinatin plus cmpliquée des activités Avantages (Pints frts) Synergie d'actins dans un pôle unique, ptimisatin des myens techniques, centralisatin des infrmatins, mbilisatin de l expertise scientifique extérieure et des cntributins plus facile auprès des parties prenantes et des partenaires, supervisin aisée des activités Dispnibilité plus évidente des myens infrastructurels, pssibilité de mettre à prfit les myens dispnibles du SMN. Quelque sit le mde d rganisatin qui purra être chisi, il faudra bien truver des slutins pur pallier aux insuffisances. A ce stade les myens de mise en œuvre et la vlnté plitique s invitent à la réflexin. 7

8 4.1 Optin 1: CCR multi-fnctinnel Seln la dispnibilité des myens, n peut : envisager la créatin tute faite d un centre d excellence, u penser à mettre à prfit un centre existant qui peut être érigé en un CCR et puvir ainsi bénéficier, tut au mins à la phase de démarrage, du cadre de travail et éventuellement des infrastructures matérielles et techniques dispnibles. 4.2 Optin 2: CCR en réseau Tujurs seln la dispnibilité des myens, n purra : envisager la créatin tute faite d un centre spécialisé entièrement équipé avec définitin claire de mandat dans le cadre d un CCR en réseau préétabli, u penser à mettre à prfit des centres existant, l insertin d un centre spécialisé dans un Centre Métérlgique Natinal (CMN) puvant être une slutin transitire à la phase de démarrage. Les infrastructures matérielles et techniques du CMN purrnt servir les deux structures. Ici aussi, un accent particulier devra être mis sur la définitin des missins et la précisin des dmaines de cmpétence pur une bnne chabitatin. 5. Fnctinnement 5.1 Les pré-requis Pur abriter un CCR et remplir les fnctins qui lui snt dévlues seln les nrmes indiquées dans le Manuel du SMTDP en tant que centre pilte u centre désigné, tut centre pilte u grupe de centres a besin de: 1) Mandats internes clairs ainsi que de mandats clairs de la part du pays siège et du Cnseil réginal de l OMM cmpétent pur mener et pursuivre des activités climatlgiques chérentes de grande qualité au prfit d une régin u d une sus-régin ; 2) Ressurces apprpriées pur mettre en place et faire fnctinner durablement le centre, et ntamment d une infrastructure matérielle de base (les lcaux apprpriés en nmbre suffisant et leur équipement en ressurces de base indispensables telles que l eau, l électricité, la climatisatin, le mbilier de bureau, etc.), de myens infrmatiques apprpriés (pur traitement des dnnées, mdélisatin, archivage, etc.), de myens de cmmunicatin (système de gestin de l infrmatin, système de réceptin des dnnées satellite, site Web, WIS, etc.), des ressurces humaines nécessaires (persnnel de sutien technique, persnnel scientifique, persnnel administratif, etc.). La qualité et la nature de ces ressurces dépendent d un certain nmbre de facteurs, dnt la prtée du prgramme à exécuter et l étendue de la régin à desservir. 5.2 Cadre institutinnel Prtcle prtant créatin du CCR de l Afrique Centrale Les mandats internes de la nuvelle structure divent être clairement définis par un Prtcle prtant créatin du centre climatlgique réginal de l Afrique Centrale et sn adptin cmme institutin spécialisée de la CEEAC / CEMAC. Cet imprtant dcument qui tient lieu de statut du centre, dit être signé par tus les représentants des Etats membres. Le Prtcle précise les bjectifs du centre, sa structure pératinnelle, sn fnctinnement, sn persnnel, ses surces de financement, ses partenariats. 8

9 5.2.2 Accrd de siège Les mandats externes du centre divent être clairement défis par un Agrément d accrd de siège au prfit du CCR entre le pays siège et la CEEAC / CEMAC. Ce dcument précise le cadre légal de fnctinnement du centre dans le pays siège. 5.3 Cadre infrastructurel Infrastructures matérielles de base Le centre dit dispser des lcaux prpres équipés dans un cadre bien apprprié qui tient cmpte de sn évlutin. Pur le démarrage effectif du centre, il est suhaitable que le pays siège accepte de mettre à titre définitif u prvisire à la dispsitin du centre des lcaux apprpriés en nmbre suffisant dans un cadre sécurisé et à accès facile. Ces lcaux divent être alimentés en eau et électricité, et dispser d un système de télécmmunicatin fiable. On purra acquérir le mbilier de bureau au fur et à mesure et seln les besins Infrastructure technique En plus du système d infrmatin et de cmmunicatin et de celui d acquisitin des dnnées par satellite, le centre dit dispser des myens infrmatiques suffisants en nmbre et en qualité en adéquatin avec ses besins Financement Les surces de financement du centre qui devrnt être clairement spécifiées dans le Prtcle de créatin du CCR, prviendrnt : des qutes-parts de cntributin des Etats membres ; des cntributins cmmunautaires d intégratin (CEEAC / CEMAC) ; des cntributins vlntaires et/u spéciales ; des subventins, des dns et legs ; des cntributins des partenaires de cpératin ; des rémunératins pur des services rendus ; et d autres surces qui purrnt être appruvées par la CEEAC / CEMAC. Dans le cas d espèce et cmme base pur le fnctinnement du CCR, les cntributins des Etats membres et des cntributins cmmunautaires d intégratin snt plus que déterminantes pur la survie du centre. Cmme cntrepartie des pays bénéficiaires, le paiement des qutes-parts des cntributins des Membres est essentiel pur la mbilisatin des ressurces et de l expertise extérieures de tutes natures. Pur assurer de manière pérenne le fnctinnement du CCR, le centre dit dispser d un système de financement qui s appuie sur un mécanisme efficace de mbilisatin des ressurces. 6. La stratégie de mbilisatin des ressurces Cmme nerf de la guerre, cette mbilisatin prtera sur les ressurces infrastructurelles, institutinnelles, humaines et financières à prspecter. 9

10 6.1 Ressurces infrastructurelles Cmme évqué ci-dessus dans les pré-requis (5.1 al(2)), pur mettre en place et faire fnctinner durablement et efficacement un CCR, l n dit dispser des ressurces apprpriées et ntamment, d une infrastructure matérielle de base (les lcaux apprpriés en nmbre suffisant dans un cadre cnvivial sécurisé et facilement accessible, équipés en ressurces de base indispensables telles que l eau, l électricité, la climatisatin, le mbilier de bureau, etc.), de myens infrmatiques suffisants (pur le traitement des dnnées, la mdélisatin, l archivage, etc.), de myens de cmmunicatin (système de gestin de l infrmatin, système de réceptin des dnnées satellite, site Web, WIS, etc.). Pur ce qui est de l infrastructure de base, il faudra penser à équiper le centre u les nœuds en grupe électrgène pur pallier au prblème de délestage récurrent dans la sus-régin. Pur des raisns éclgiques et écnmiques, tutes les pssibilités d utilisatin de l énergie renuvelable devrnt être mises à prfit. En matière d équipements: On veillera à faire bn usage des éventuels utils existant (exemple du système d acquisitin des prduits par satellite installé dans le cadre des prjets Puma et/u AMESD dnt la cntributin à l élabratin des prduits nécessaires pur la gestin des risques est très imprtantes ntamment dans cette sus régin) en les cmplétant au besin ; Une attentin particulière devra être accrdée à la qualité des équipements en cas d acquisitin. 6.2 Ressurces institutinnelles On veillera à la clarté des mandats tant internes que de la part du u des pays siège(s) et du CR I de l OMM pur mener et pursuivre des activités climatlgiques chérentes de grande qualité au prfit de la sus-régin. Des actins cncrètes devrnt être prises pur prfiter aux mieux de l appui institutinnel des partenaires. 6.3 Ressurces humaines Un prtcle d accrd entre les parties prenantes, ntamment les pays membres, pur la mise à dispsitin u le détachement du persnnel surtut technique et scientifique, purra permettre de subvenir aux besins du centre. Bénéficiant de sn statut d institutin spécialisée, le CCR de l Afrique Centrale s appuiera sur les prédispsitins de la CEEAC / CEMAC pur ce qui est du recrutement et du traitement de sn persnnel. Le CCR devant servir de platefrme principale de recherche sur le climat pur la sus régin, sn effectif sera cnstitué d un persnnel permanent et d un persnnel de prjet. L expérience de l ACMAD en matière de mbilisatin de l expertise scientifique et technique extérieure purra être mise à prfit pur assurer la durabilité des actins du centre. Des partenariats avec les autres centres purrnt être cnclus pur échange d experts et d expertises. 6.4 Ressurces financières Afin de faciliter la mbilisatin des ressurces financières pur le fnctinnement de ce centre dnt la structure reste à définir, le CCR de l Afrique Centrale, en sa qualité d institutin spécialisée, s appuiera sur la CEEAC et la CEMAC qui snt les principales rganisatins interguvernementales de cpératin de cette sus-régin. Evidemment, dans la recherche de financement pur la réalisatin de ses actins, le CCR aura à dévelpper de stratégies efficaces de mbilisatin des ressurces de façn à mieux tirer prfit, en plus des cntributins des pays, de l OMM et de ses partenaires, des partenaires ptentiels cnnus (BAD, 10

11 BM, UE, etc.), des divers mécanismes de financement multilatéraux, des institutins de dévelppement bilatérales, sus-réginales u réginales et des banques multilatérales de dévelppement. Il reste entendu que les cntributins des Membres cnstituent la première surce de financement du CCR, les cntributins cmmunautaires d intégratin et celles des partenaires de dévelppement venant juste en appui. Le paiement par les Membres de leur qute-part de cntributin est essentiel pur le bn fnctinnement du Centre. 7. Etapes de mise en œuvre Pur être désigné cmme un CCR de l OMM, après le lancement (phase de démarrage), il faut une péride réussie de démnstratin (phase de démnstratin) qui cnsacre le centre d excellence à la phase de maturité. 7.1 La phase de démarrage Après identificatin de la structure idine et le chix du siège pur le CCR, la phase de démarrage cmmence avec la désignatin d un Respnsable du centre. C est au curs de cette phase qui peut durer deux vire tris ans que l n crée l envirnnement de travail, pse les bases de la structure, évalue les bjectifs assignés au centre et les reprécise, mbilise les partenaires et dévelppe des cnsrtiums de partenaires tant techniques et scientifiques que financiers. C est également au curs de cette phase que l n évalue les besins et prjette les stratégies d apprche pur leur satisfactin. Cette phase crrespnd à une péride d essai qui uvre les prtes à la péride de démnstratin. 7.2 Phase de démnstratin Il est questin au curs de cette péride de mettre sur pied les jalns d un centre d excellence de l OMM, bâtir une synergie d actin entre le CCR, les SMHN et les partenaires de dévelppement, asseir les bases pur l élabratin d un plan d actin pur l atteinte des bjectifs. Les services rendus lrs de cette phase snt régulièrement évalués, et les méthdes réajustées Les prduits / services (liste nn exhaustive) Organisatin de la banque sus-réginale des dnnées cmme actin priritaire nécessitant l adptin d une plitique réginale en matière des dnnées ; Apprpriatin du prcessus PRESAC (frum réginal d élabratin des prévisins saisnnières cnsensuelles des pluies en Afrique Centrale); Veille climatique sus réginale; Élabratin des prévisins diverses à l échelle sus-réginale; Élabratin des jeux de dnnées climatlgiques sus-réginales; Explitatin et évaluatin des mdèles glbaux ; Furniture d alertes précces dans le cadre de la gestin des risques des catastrphes; Cntributin aux activités de recherche sur le climat et de dévelppement des applicatins diverses; Dévelppement d un site Web pur diffusin des prduits; Organisatin des ateliers de frmatin à l intensin des SMHN (sur l utilisatin des prduits, la cnstitutin et la gestin des bases de dnnées, l interprétatin des PLE, etc.) et des usagers des infrmatins climatlgiques (sur la cmpréhensin et l utilisatin des prduits et services). 11

12 7.2.2 Stratégie de prductin Mettre à prfit tutes les cmpétences dispnibles dans la sus-régin ; Bénéficier de l expérience des autres centres réginaux cmme l ICPAC, l ACMAD, de tus les centres de recherche et universités menant des recherches dans le dmaine du climat sur le cntinent; Explrer les pprtunités qu ffrent bien de centres de recherche tant en Eurpe (cmme le Centre internatinal de physique thérique de l UNESCO à Triest en Italie), qu en Amérique (African Desk, IRICS at Clumbia University in New-Yrk) et en Asie u ailleurs et ù des recherches sur le climat en Afrique snt menées; Dispser d un cadre rganisatinnel ptimal pur la réalisatin des bjectifs à cette phase (vir rganigramme en Annexe). 7.3 Phase de maturité Après une phase réussie de démnstratin, en plus de cnslider les acquis, le centre dit se dter d un plan d actin stratégique pur pallier aux insuffisances et prendre en cmpte les spécificités prpres à la sus régin : applicatins métérlgiques et climatlgiques à divers secteurs de dévelppement (agriculture, santé, gestin des ressurces en eau, énergie, etc.) suivi et gestin des risques climatiques, recherche sur le climat et le dévelppement, Veille scientifique, technique et technlgique, ainsi que méthdlgique pur appréhender les prblématiques climatiques et envirnnementaux. etc. 8. Recmmandatins R1. Après évaluatin des besins natinaux et des capacités à furnir/utiliser les prduits et services d un CCR et récnfrté en cela par l analyse des diverses cncertatins menées tant auprès des parties prenantes qu auprès de quelques ptentiels partenaires, il serait suhaitable pur une mise en place réussie d un CCR en Afrique Centrale, de préférer la synergie d actin pur ce qui est du mde d rganisatin et pter pur un centre multifnctinnel. R2. Pur le démarrage effectif des activités du Centre, l Afrique Centrale restant la seule Cmmunauté Ecnmique Réginale en Afrique à ne pas dispser d une telle structure, il est suhaitable que le pays siège accepte de mettre à titre définitif u prvisire à la dispsitin du centre l infrastructure matérielle de base (lcaux apprpriés dans un cadre cnvivial sécurisé, facilement accessible, équipés en ressurces de bases indispensables, en myens infrmatiques et de cmmunicatin suffisants). R3. Pur cnserver les pssibilités d appui aux SMHN qu ffrent la CEEAC et la CEMAC, il est suhaitable, tut en maintenant le statut d institutin spécialisée de la CEEAC / CEMAC, d adpter l appellatin Centre d Applicatin et de Prévisin Climatlgique de l Afrique Centrale en abrégé "CAPC- AC". R4. Cmme rganigramme du CCR de l Afrique Centrale au démarrage des activités, il est prpsé pur la phase de démnstratin une structure simplifiée cnstituée d une directin et de cinq départements (Traitement et Gestin des Dnnées, Réseau et Mdélisatin, Prévisins Climatiques, Applicatins Métérlgiques et gestin des Catastrphes, Administratin et Finance). 12

13 9. Plan d rganisatin des effectifs et d acquisitin du matériel Prjet d rganigramme pur la péride de démnstratin 9.1 Définitin des pstes de respnsabilité travail et des besins Pstes Attributins Persnnel Matériel de bureau Directin Supervisin et crdinatin 1 Directeur P1 1 secrétaire 1 biblithécaire 3 PC de bureau 1 Laptp, 1 tut en un 1 vidéprjecteur Département Administratin et Finance Gestin du persnnel et du matériel, Cmptabilité 1 Administrateur P3 1 cmptable 1 chauffeur 2 PC de bureau 1 magasinier 1 ménagère 1 gardien Département Traitement et Gestin des dnnées Frmatin des SMHN sur la cllecte, l archivage, l échange et la gestin, le partage des méthdes de traitement, la mise en réseau des dnnées réginales, et en administratin des bases de dnnées 1 Chef de service P2 1 expert administrateur de base de dnnées P3 1 serveur 2 PC de bureau 1 Laptp 2 disques de stckage Département Réseau et mdélisatin Renfrcement des capacités en prévisins numériques de temps (furniture d alertes), évaluatin et adaptatin des mdèles, dwn-scaling, Tentative de dévelppement des mdèles réginaux 1 chef de service expert en PNT P2 1 expert en réseau et système télécmmunicatin P3 2 PC de bureau 1 système d Infrmatin & télécmmunicatin 1 système d acquisitin des dnnées par satellite Département Prévisins Prévisins à lngues échéances, apprpriatin du 1 chef de service P2 1 ingénieur 2 PC de bureau 2 PC de traitement 13

14 climatiques prcessus PRESAC, Explitatin des mdèles climatiques glbaux et scénaris, Statistiques climatlgiques réginales diverses prévisinniste P3 des dnnées Département Applicatins métérlgiques et gestin des catastrphes Dévelppement des applicatins climatlgiques à divers secteur de dévelppement, surveillance et cartgraphie des catastrphes et des risques climatiques assciés pur les impacts sur des secteurs spécifiques et analyses de la vulnérabilité, Recherche cmbinée sur les questins de réductin de risque climatique 1 Chef de service P2 1 expert en gestin des risques P3 2 PC de bureau 1 tut en un 9.2 Plan de recrutement du persnnel les quatre premières années Pste de travail An 1 An 2 An 3 An 4 Etat An5 Directeur P1 1 1 Chefs Services techniques P2 4 4 Ingénieurs/Experts/Administrateur P3 5 5 Secrétaire 1 1 Cmptable 1 1 Biblithécaire 1 1 Chauffeur 1 1 Magasinier 1 1 Ménagère 1 1 Gardien 1 1 Ttal Etat du persnnel les cinq premières années Pste de travail An 1 An 2 An 3 An 4 An5 Directeur P Chefs Services techniques P Ingénieurs/Experts/Administrateur P Secrétaire Cmptable Biblithécaire 1 1 Chauffeur Magasinier Ménagère Gardien Ttal

15 9.4 Plan d acquisitin des équipements infrmatiques et de télécmmunicatin Désignatin An 1 An 2 An 3 An 4 An 5 Etat An5 PC de bureau Laptp de service Tut en un de bureau Vidéprjecteur PC de traitement de dnnées Serveur PC système d'archive/serveur 1 1 Disque de stckage Système Infrmatin & télécm 1 1 Système réceptin dnnées par satellite 1 1 Lgiciels divers de traitements 20% 20% 20% 20% 20% 1 Onduleur 5KVA Onduleur 1KVA Types et caractéristiques des utils infrmatiques et de télécmmunicatin Désignatin PC de bureau PC Serveur Serveur de base de dnnées Calculateur à haute perfrmance Descriptin Desktp : Prcesseur: cre i7, Fréquence: 2.4 GHz u plus RAM : 4 G u plus, Disque dur: 1T u plus PC Desktp : Prcesseur: cre i7, Fréquence: 2.4 GHz u plus 4 G de RAM; Disque dur : 2 T, Carte graphique bi-écran 21" Persnal Cmputer (PC) Serveur: Prcesseur: cre i7 u plus, Fréquence: 2.4 GHz u plus RAM: 8 G, Disque dur: 2T u plus High Perfrmance Cmputing Server (Serveur HPC): - Prcesseur : minimum 8 cres, 12 de préférence; - Fréquence : minimum 2.0Ghz, 2.4Ghz de préférence; - RAM : minimum 32GB, 64GB de preference; - RAID technlgy strage: minimum 16 disques u plus. High Perfrmance Cmputing Cluster (Serveur HPC): - 12 cres; - Fréquence : minimum 2.0Ghz, preferable 2.4Ghz; - RAM : minimum 32GB, preferable 64GB; 15

16 - Disque dur : 2 TB chacun x 16 disques u plus. Lap tp Onduleur UPS Onduleur UPS Tut-en-un Disques de stckage Vidéprjecteur Mdèles climatiques réginaux Lgiciels Lgiciels d applicatin Lgiciels statistiques Lgiciels d analyse cartgraphique Cmpilateurs Système d acquisitin des dnnées par satellite Système d infrmatin & télécmmunicatin Prcesseur : cre i7, Fréquence : 2.4 GHz u plus RAM : 4 G u plus, Disque dur : 1T u plus SMART UPS On-line 01 KVA, 220 V SMART UPS On-line 05 KVA, 220 V Papier frmat A3/A4 Disque externe USB de capacité 1 TO u plus Disque externe USB de capacité 2 TO u plus - Réslutin native : 1920 x / ANSI Lumens Cntraste : [+] PRECIS de UK MET Office RegCM4.1 de ICTP Lgiciel de numérisatin avec licence Lgiciel de gestin de biblithèque d images Un système de gestin de bases de dnnées climatlgiques RAMADDA/THREDDS MatLab versin R2012a u plus récente SYSTAT sftware Versin 13 ArcGIS pur Serveur Versin 10, editin advanced ArcGIS pur Desktp Versin 10 SURFER GRID Versin 10 Frtran 77, Standard Frtran 90, ANSI C C ++ Identique à ceux déplyés par Telespazi France dans le cadre du marché de furniture AMESD EurpeAid/128227/D/SUP/ET Basé sur un PC Serveur (WEB, MAIL, FTP), Prcesseur : cre i7 u plus, Fréquence : 2.4 GHz u plus RAM : 8 G, Disque dur : 2 X 1T u plus en RAID, et une cnnexin internet par VSAT avec securs Wimax. NB : Les cmpilateurs et bien d autres lgiciels peuvent être btenus gratuitement. 16

17 Evaluatin d un atelier PRESAC de 5 jurs (regrupant un métérlgue, un hydrlgue, un cmmunicateur et les représentants de deux secteurs d applicatin par pays) N Pste de dépense Nbre PU Qté Mntant 1 Billet d'avin Per-diem facilitateurs Per-diem Participants Per-diem participants pays hôte Secrétaire Lcatin salle Cnférence Lcatin bureau Véhicules de liaisn Pauses café Déjeuner ffert Diner ffert Autre lgistique et imprévus TOTAL Evaluatin du budget de fnctinnement des cinq premières années Cette évaluatin est faite en cnfrmité avec les cnsidératins cntenues ci-dessus dans le prgramme d rganisatin des effectifs et d acquisitin des équipements. Année1: Recrutement du Directeur, suivi rapidement d un cmptable, d une secrétaire, d un chauffeur, d un gardien et d une ménagère. Année 2: Recrutement des 4 chefs d unités techniques et d un magasinier. Année 3: Recrutement d un administrateur en charge des affaires administratives et financières et de 4 ingénieurs / experts pur les quatre unités techniques. Année 4: Recrutement d un biblithécaire. L acquisitin du matériel est en adéquatin avec les besins de chaque service et le prgramme de recrutement du persnnel. 17

18 L amrtissement du matériel est pris en cmpte dans la maintenance infrmatique. L évaluatin des salaires s appuie sur la grille salariale du persnnel de la CEEAC surtut pur les hauts cadres (P1, P2, P3) avec une augmentatin annuelle graduelle de 10%. Il est à nter que l effectif du CCR-AC, dans sa phase pératinnelle, sera cnstitué d un persnnel permanent et d un persnnel de prjet. 9.7 écapitulatif du budget de fnctinnement (5 années) (en milliers de FCFA) N Ligne budgétaire Année 1 Année 2 Année 3 Année 4 Année 5 1 Charges curantes Salaires annuels Activités diverses (réunins, séminaires, déplacements ) Myens techniques Lgistiques TOTAL Sit FCFA ( ) pur les cinq premières années. 18

19 10. Prjet de Budget de fnctinnement pur les 5 premières années (en FCFA) Ligne budgétaire Charges curantes Salaires annuels Activités diverses Lgistique CCR-AC: Prjet de budget de fnctinnement pur les 5 premères années en FCFA Année 1 Année 2 Année 3 Année 4 Année 5 Libellé Mntant Mntant Mntant Mntant Mntant Qté P.U. Qté P.U. Qté P.U. Qté P.U. Qté P.U. (FCFA) (FCFA) (FCFA) (FCFA) (FCFA) Lcatin des lcaux (an) Cnsmmables (an) 1 6,000,000 6,000, ,000,000 8,000, ,000,000 15,000, ,000,000 15,000, ,000,000 15,000,000 Electricité et eau (an) 1 3,000,000 3,000, ,000,000 4,000, ,000,000 5,000, ,000,000 5,000, ,000,000 5,000,000 Télécmmunicatin (an) 1 12,000,000 12,000, ,000,000 12,000, ,000,000 12,000, ,000,000 12,000, ,000,000 12,000,000 SOUS-TOTAL 1 21,000,000 24,000,000 32,000,000 32,000,000 32,000,000 Directeur P1 1 47,319,420 47,319, ,051,362 52,051, ,256,498 57,256, ,982,148 62,982, ,280,363 69,280,363 Chefs Services P ,542, ,171, ,297, ,188, ,426, ,707, ,969, ,877,888 Ing/Expert/Administrateur P ,013, ,065, ,314, ,571, ,945, ,728,989 Secrétaire 1 5,010,000 5,010, ,511,000 5,511, ,062,100 6,062, ,668,310 6,668, ,335,141 7,335,141 Cmptable 1 5,010,000 5,010, ,511,000 5,511, ,062,100 6,062, ,668,310 6,668, ,335,141 7,335,141 Biblithécaire ,010,000 5,010, ,511,000 5,511,000 Chauffeur 1 3,756,000 3,756, ,131,600 4,131, ,544,760 4,544, ,999,236 4,999, ,499,160 5,499,160 Magasinnier ,120,000 3,120, ,432,000 3,432, ,775,200 3,775, ,152,720 4,152,720 Ménagère 1 3,120,000 3,120, ,432,000 3,432, ,775,200 3,775, ,152,720 4,152, ,567,992 4,567,992 Gardien 1 3,120,000 3,120, ,432,000 3,432, ,775,200 3,775, ,152,720 4,152, ,567,992 4,567,992 Tt Salaires 67,335, ,360, ,161, ,687, ,856,386 Sécurité santé (5% Tt Salaires) 3,366,771 11,368,009 20,758,074 23,084,381 25,392,819 SOUS-TOTAL 2 70,702, ,728, ,919, ,772, ,249,205 Réunins diverses, séminaires, ateliers, déplacements, SOUS-TOTAL ,000, ,000, ,000, ,000, ,000, ,000, ,000, ,000, ,000, ,000, ,000, ,000, ,000, ,000, ,000,000 Myens techniques PC de bureau 3 829,000 2,487, ,000 3,316, ,000 4,145, , , ,000 0 Laptp de service 1 1,340,000 1,340, ,340,000 1,340, ,340, ,340,000 1,340, ,340,000 0 Tut en un de bureau 1 1,960,000 1,960, ,960, ,960,000 1,960, ,960, ,960,000 1,960,000 Vidéprjecteur 1 769, , , , , , ,000 0 PC de traitement de dnnées 0 1,340, ,340,000 1,340, ,340,000 1,340, ,340, ,340,000 0 Serveur 0 4,567, ,567,000 4,567, ,567,000 4,567, ,567, ,567,000 0 PC système d'archive/serveur 0 18,900, ,900,000 18,900, ,900, ,900, ,900,000 0 Disque de stckage 0 209, , , , , , ,000 0 Système Infrmatin & télécm 0 30,000, ,000,000 30,000, ,000, ,000, ,000,000 0 Syst receptin dnnées satellite 0 60,000, ,000,000 60,000, ,000, ,000, ,000,000 0 Lgiciels divers de traitements ,000,000 18,000, ,000,000 18,000, ,000,000 18,000, ,000,000 18,000, ,000,000 18,000,000 Onduleur 5KVA 0 6,325, ,325,000 31,625, ,325,000 12,650, ,325, ,325,000 0 Onduleur 1KVA 3 1,200,000 3,600, ,200,000 4,800, ,200,000 6,000, ,200,000 1,200, ,200,000 0 Maintenance infrmatique 1 5,000,000 5,000, ,000,000 5,000, ,000,000 5,000, ,000,000 20,000, ,000,000 15,000,000 SOUS-TOTAL 4 33,156, ,888,000 53,871,000 42,347,000 34,960,000 Mbilier de bureau 1 15,000,000 15,000, ,000,000 20,000, ,000,000 15,000, ,000,000 5,000, ,000,000 5,000,000 Grupe electrgène 35 KVA ,000,000 15,000, Véhicule de liaisn 4x4 u autre 1 25,000,000 25,000, ,000,000 25,000, ,000,000 12,000, ,000,000 12,000, ,000,000 12,000,000 Carburant 1 5,000,000 5,000, ,000,000 10,000, ,000,000 10,000, ,000,000 10,000, ,000,000 10,000,000 Petite Refectin/Maintenance 1 5,000,000 5,000, ,000,000 5,000, ,000,000 5,000, ,000,000 5,000, ,000,000 5,000,000 Entrtien véhicule 1 1,000,000 1,000, ,000,000 2,000, ,000,000 3,000, ,000,000 5,000, ,000,000 10,000,000 SOUS-TOTAL 5 51,000,000 77,000,000 45,000,000 37,000,000 42,000,000 GRAND TOTAL 325,858, ,616, ,790, ,119, ,209,205 NB: Il est suppsé pur l'élabratin de ce budget que le pays hôte met à dispsitin l'immeuble devant abriter le CCR. Les charges liées à la lcatin annuelle estimées à plus de FCFA ne snt pas inclues dans ce budget. 19

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Ressources Humaines FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Ressources Humaines FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES Fnctin : Chef de Divisin Ressurces Humaines Versin : FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES DÉPARTEMENT : Département Ressurces DIVISION : Divisin Ressurces Humaines SERVICE : / RESPONSABLE HIÉRARCHIQUE

Plus en détail

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES - 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES Objectif(s) : Pré requis : Mdalités : Présentatin du tableau de brd, Principes de la remntée des cmptes. Outils de gestin prévisinnelle, d'analyse financière

Plus en détail

Le dispositif de qualification OPQIBI pour les audits énergétiques (réglementaires)

Le dispositif de qualification OPQIBI pour les audits énergétiques (réglementaires) Le dispsitif de qualificatin OPQIBI pur les audits énergétiques (réglementaires) (01/12/14) 1. Rappel du cntexte réglementaire Depuis le 1 er juillet 2014, cnfrmément à la Li n 2013-619 du 16 juillet 2013

Plus en détail

MINISTERE DE L EDUCATION. Institut National des Sciences de l Education

MINISTERE DE L EDUCATION. Institut National des Sciences de l Education 1 MINISTERE DE L EDUCATION Institut Natinal des Sciences de l Educatin Prjet de cpératin relatif au dévelppement des stratégies visant à réduire le taux d échecs et d abandns dans l enseignement de base

Plus en détail

CONSEIL AFRICAIN ET MALGACHE POUR L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR. Pr Bertrand MBATCHI, SG/CAMES

CONSEIL AFRICAIN ET MALGACHE POUR L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR. Pr Bertrand MBATCHI, SG/CAMES CONSEIL AFRICAIN ET MALGACHE POUR L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR Pr Bertrand MBATCHI, SG/CAMES Cnférence internatinale DAAD/CAMES/UNESCO, Dakar (Sénégal) 13-15 nvembre 2014 Smmaire I. A prps du CAMES II. Elabratin

Plus en détail

Fiche de projet pour les institutions publiques

Fiche de projet pour les institutions publiques Fiche de prjet pur les institutins publiques Infrmatins pratiques Nm de l institutin publique ayant intrduit le prjet: SPF Technlgie de l'infrmatin et de la Cmmunicatin (Fedict). Nm du prjet : egv Mnitr

Plus en détail

B.T.S. MANAGEMENT DES UNITÉS COMMERCIALES

B.T.S. MANAGEMENT DES UNITÉS COMMERCIALES B.T.S. MANAGEMENT DES UNITÉS COMMERCIALES A) CHAMP D'ACTIVITÉ Le titulaire du BTS Management des unités cmmerciales a pur perspective de prendre la respnsabilité de tut u partie d'une unité cmmerciale

Plus en détail

Division des Statistiques du Commerce Extérieur

Division des Statistiques du Commerce Extérieur Fnctin : Chef de Service Statistiques des Imprtatins Versin : FONCTION : CHEF DE SERVICE STATISTIQUES DES IMPORTATIONS DEPARTEMENT : DIVISION : SERVICE : RESPONSABLE HIERARCHIQUE : RESPONSABLE FONCTIONNEL

Plus en détail

LA FONCTION ET SON CONTEXTE

LA FONCTION ET SON CONTEXTE Prfil de fnctin : Analyste-prgrammeur LA FONCTION ET SON CONTEXTE Intitulé de la fnctin Analyste-prgrammeur Grade : analyste-prgrammeur Rang : 100/4i Département auquel se rattache la fnctin : Dévelppement

Plus en détail

CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE SECTION 3.4: LES SERVICES DE SUPPORT AUX ACTIVITÉS D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE/CRÉATION

CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE SECTION 3.4: LES SERVICES DE SUPPORT AUX ACTIVITÉS D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE/CRÉATION CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE SECTION 3.4: LES SERVICES DE SUPPORT AUX ACTIVITÉS D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE/CRÉATION SOUS-SECTION 3.4.4: LES SERVICES INFORMATIQUES POLITIQUE RELATIVE

Plus en détail

Coefficient 4. L ACRC est validé par le contrôle des compétences suivantes :

Coefficient 4. L ACRC est validé par le contrôle des compétences suivantes : BTS MUC CCF Finalités et bjectifs E5 ANALYSE ET CONDUITE DE LA RELATION COMMERCIALE Cefficient 4 Cette épreuve permet d évaluer les aptitudes du candidat à prendre en respnsabilité des activités curantes

Plus en détail

Programme Eau, Climat et Développement pour l'afrique. Termes de référence pour le recrutement d un Expert Socio/agro-économiste

Programme Eau, Climat et Développement pour l'afrique. Termes de référence pour le recrutement d un Expert Socio/agro-économiste Prgramme Eau, Climat et Dévelppement pur l'afrique Termes de référence pur le recrutement d un Expert Sci/agr-écnmiste Dans le cadre de l élabratin de l étude sur l intégratin des impacts du changement

Plus en détail

BUSINESS RISK MANAGEMENT

BUSINESS RISK MANAGEMENT BUSINESS RISK MANAGEMENT Démarche générale Méthde FEDICT Quick-Win Date Auteur Versin 24/8/26 A. Huet - A. Staquet V1. Table des matières 1 OBJECTIF DU DOCUMENT...2 2 DÉFINITIONS...2 3 PRINCIPE... 3 4

Plus en détail

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Contrôle des opérations Financières FONCTION : CHEF DE DIVISION CONTRÔLE DES OPÉRATIONS FINANCIÈRES

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Contrôle des opérations Financières FONCTION : CHEF DE DIVISION CONTRÔLE DES OPÉRATIONS FINANCIÈRES Fnctin : Chef de Divisin Cntrôle des pératins Financières Versin : 3 Nvembre 2014 FONCTION : CHEF DE DIVISION CONTRÔLE DES OPÉRATIONS FINANCIÈRES DÉPARTEMENT : Département Opérateurs DIVISION : Divisin

Plus en détail

ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service informatique ou service technique?

ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service informatique ou service technique? ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service infrmatique u service technique? Lrs de la mise en place d un système d infrmatin gégraphique, une questin se pse suvent

Plus en détail

DSP compétences professionnelles région NPC Groupe de travail n 1

DSP compétences professionnelles région NPC Groupe de travail n 1 DSP cmpétences prfessinnelles régin NPC Grupe de travail n 1 Identificatin des mdalités de mise en œuvre pératinnelle par les pérateurs futurs délégataires Questin : Eléments de répnse Exemples : 2 Faciliter

Plus en détail

Consultation : Soutien à la réalisation du plan de communication du Pôle PASS

Consultation : Soutien à la réalisation du plan de communication du Pôle PASS Cnsultatin : Sutien à la réalisatin du plan de cmmunicatin du Pôle PASS Page 1 1 > INTRODUCTION 1.1 > PRESENTATION DES ACTEURS Le Pôle de cmpétitivité Parfums Arômes Senteurs Saveurs (PASS) représente

Plus en détail

Années de mise en œuvre : 2011 et 2012 Budget prévu : 250 000 $CAN en 2011 320 000 $CAN en 2012

Années de mise en œuvre : 2011 et 2012 Budget prévu : 250 000 $CAN en 2011 320 000 $CAN en 2012 Surces et stckage de carbne dans les écsystèmes : infrmatins nécessaires en vue de quantifier et de gérer les réductins d émissins de gaz à effet de serre Années de mise en œuvre : 2011 et 2012 Budget

Plus en détail

Pour l étude d un logiciel documentaire : o Mener une réflexion technique sur les ressources d un logiciel documentaire : Caractériser le logiciel

Pour l étude d un logiciel documentaire : o Mener une réflexion technique sur les ressources d un logiciel documentaire : Caractériser le logiciel IDENTIFICATION Intitulé de l Unité de frmatin : Biblithécaire - Frmatin Niveau d études : C & D technique et prfessinnelle Intitulé du curs : Infrmatique Réseaux Gestin Nmbre de crédits ECTS : dcumentaire

Plus en détail

ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL

ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL Charte des grupes de travail 1 ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL Charte des grupes de travail 2 CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL SOMMAIRE PREAMBULE OBJET DES GROUPES DE TRAVAIL CREATION ET DISSOLUTION

Plus en détail

ITIL V3. Exploitation des services : La gestion des événements

ITIL V3. Exploitation des services : La gestion des événements ITIL V3 Explitatin des services : La gestin des événements Créatin : janvier 2008 Mise à jur : aût 2009 A prps A prps du dcument Ce dcument de référence sur le référentiel ITIL V3 a été réalisé en se basant

Plus en détail

DIRECTION DES PROJETS ET DE L ACCOMPAGNEMENT AU DEVELOPPEMENT DES ENTREPRISES JuiLLET 2015 TITRE DE L ACTION :

DIRECTION DES PROJETS ET DE L ACCOMPAGNEMENT AU DEVELOPPEMENT DES ENTREPRISES JuiLLET 2015 TITRE DE L ACTION : PROJET DE GESTION LOCATIVE de bureaux a usage prfessinnel DE LA MAISON DE L ENTREPRISE DIRECTION DES PROJETS ET DE L ACCOMPAGNEMENT AU DEVELOPPEMENT DES ENTREPRISES JuiLLET 2015 TITRE DE L ACTION : «EXPLOITATION

Plus en détail

POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS

POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS Date de créatin : 1 er nvembre 2007 Date de dernière mise à jur : 19 nvembre 2012 Services Impliqués : Départements gestin, Directin générale, DCCI Objet

Plus en détail

01/07/2013, : MPKIG016,

01/07/2013, : MPKIG016, 1. OBJET DES CGU Les présentes CGU nt pur bjet de préciser le cntenu et les mdalités d utilisatin des Certificats de signature délivrés par l AC «ALMERYS USER SIGNING CA NB» d Almerys ainsi que les engagements

Plus en détail

Parc urs. Séminaire d accueil (0,5 jour) Gestion des organisations. Management et communication. Gestion de production. Amélioration continue QSE

Parc urs. Séminaire d accueil (0,5 jour) Gestion des organisations. Management et communication. Gestion de production. Amélioration continue QSE MANAGER INTERMEDIAIRE GESTION DE PROJET GESTION DES ORGANISATIONS RH ET DROIT SOCIAL QSE MANAGEMENT ET COMMUNICATION AMELIORATION CONTINUE GESTION DE PRODUCTION Séminaire d accueil (0,5 jur) Gestin des

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MAIRIE DE BP 9 33611 CESTAS CEDEX www.mairie-cestas.fr Tel : 05 56 78 13 00 Fax : 05 57 83 59 64 PROCEDURE ADAPTEE (Article 28 du Cde des Marchés Publics) MAINTENANCE ET ASSISTANCE INFORMATIQUE DES SYSTEMES

Plus en détail

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Plans d actin et cntrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Dès la décuverte de la fraude en janvier 2008, Sciété Générale a immédiatement

Plus en détail

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Plans d actin et cntrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Dès la décuverte de la fraude en janvier 2008, Sciété Générale a immédiatement

Plus en détail

Chap I : Economie d'entreprises

Chap I : Economie d'entreprises Chap I : Ecnmie d'entreprises Au sens large, le terme entreprise s'utilise pur des prjets uniques mais d'apparence risquée u difficile (par exemple, un grand vyage u une recherche scientifique), car il

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES I. ELEMENTS DE CONTEXTE GENERAUX

CAHIER DES CHARGES I. ELEMENTS DE CONTEXTE GENERAUX CAHIER DES CHARGES OBJET : PRESTATION DE CONSEIL EN ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE DANS LE CADRE DE LA RECONFIGURATION DE LA PHARMACIE A USAGE INTERIEUR DE L HOPITAL FOCH I. ELEMENTS DE CONTEXTE GENERAUX

Plus en détail

Ville de Bordeaux. Prix de l Innovation Associative. Règlement de participation

Ville de Bordeaux. Prix de l Innovation Associative. Règlement de participation Ville de Brdeaux Prix de l Innvatin Assciative Règlement de participatin Article 1 : Cnditins d admissin Peuvent faire acte de candidature les assciatins dmiciliées à Brdeaux u tut autre assciatin dnt

Plus en détail

Annexe Conditions d hébergement

Annexe Conditions d hébergement Annexe Cnditins d hébergement 1 Avant-prps DENTALVIA-MEDILOR recurt, pur la furniture de sn service e.cdentist à ses Clients, à un hébergement agréé de dnnées de santé à caractère persnnel auprès de :

Plus en détail

Projet de renouvellement de l infrastructure informatique de la Mairie de Châtel-Guyon. Cahier des charges

Projet de renouvellement de l infrastructure informatique de la Mairie de Châtel-Guyon. Cahier des charges Prjet de renuvellement de l infrastructure infrmatique de la Mairie de Châtel-Guyn Cahier des charges SOMMAIRE Chapitre I : Présentatin du prjet 02 Chapitre II : Infrastructure existante 03 Chapitre III

Plus en détail

GUIDE D ENTRETIEN POUR LA PHASE 1

GUIDE D ENTRETIEN POUR LA PHASE 1 GUIDE D ENTRETIEN POUR LA PHASE 1 DE DESCRIPTION DE L EXISTANT Avant-prps : Le terme «infrastructure» cuvre les vlets suivants : 1. Vlet applicatif, bases de dnnées, plates-frmes infrmatiques 2. Vlets

Plus en détail

APPEL A PROJETS. «Soutien aux structures d aide à la maturation de projets innovants en vue de la création d entreprises»

APPEL A PROJETS. «Soutien aux structures d aide à la maturation de projets innovants en vue de la création d entreprises» APPEL A PROJETS «Sutien aux structures d aide à la maturatin de prjets innvants en vue de la créatin d entreprises» Date d uverture : 7 mars 2014 Date limite de dépôt : 12 mai 2014 16h00 Validatin des

Plus en détail

Marché public de prestations intellectuelles ETUDE PRELIMINAIRE DANS LE CADRE DE LA CONSTRUCTION D UNE DECHETERIE A PLAISANCE DU TOUCH (31)

Marché public de prestations intellectuelles ETUDE PRELIMINAIRE DANS LE CADRE DE LA CONSTRUCTION D UNE DECHETERIE A PLAISANCE DU TOUCH (31) Syndicat Mixte DECOSET 6 bis avenue des Pyrénées BP 39 31242 L Unin Cedex Tel : 05.62.89.03.41 Fax : 05.62.89.03.40 Curriel : cntact@decset.fr Marché public de prestatins intellectuelles ETUDE PRELIMINAIRE

Plus en détail

OUTILS DE FINANCEMENT CITOYENS POUR LES

OUTILS DE FINANCEMENT CITOYENS POUR LES INTERREG ----- OUTILS DE FINANCEMENT CITOYENS POUR LES PROJETS DE DEVELOPPEMENT TERRITORIAL ----- Dépôt début Mars 2013 Validatin Sept 2013 DECEMBRE 2012 1 LE CONTEXTE GENERAL Les entreprises de l Ecnmie

Plus en détail

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request For Information)

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request For Information) DOD-CENTER RFI Demande d infrmatin ESOP Réf. : RFI_ESOP_DemandeInfrmatin.dcx Page 1/6 DEMANDE D INFORMATION RFI (Request Fr Infrmatin) RFI20120001 SOMMAIRE 1. OBJET DE LA DEMANDE D INFORMATION... 3 1.1.

Plus en détail

PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0

PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0 PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0 FICHE TECHNIQUE DECEMBRE 2010. LE CONTEXTE Les utils de cmmunicatin et de gestin dévelppés par les rganisatins de greeters de par le mnde snt assez cmparables : Chaque rganisatin

Plus en détail

Qualité de service. Business Together with Microsoft Online Services

Qualité de service. Business Together with Microsoft Online Services Cnventin de Services Applicatins Managées Qualité de service Business Tgether with Micrsft Online Services La présente annexe spécifie les engagements de qualité de service applicables au service «Business

Plus en détail

-------oooooo------- CADRE DES TERMES DE REFERENCE POUR LES PROPOSITIONS DE CHAQUE VILLE

-------oooooo------- CADRE DES TERMES DE REFERENCE POUR LES PROPOSITIONS DE CHAQUE VILLE PROJET DE GESTION ECOLOGIQUEMENT RATIONNELLE DES DECHETS MUNICIPAUX ET DANGEREUX POUR REDUIRE LES EMISSIONS DE POLLUANTS ORGANIQUES PERSISTANTS NON INTENTIONNELS -------------- CADRE DES TERMES DE REFERENCE

Plus en détail

Coalition énergie et construction durable

Coalition énergie et construction durable RÉALISATION D UN CONCEPT D EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DANS UN CADRE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POUR LE BÂTIMENT DE MOISSON MONTRÉAL CONCEPT PRÉPARÉ PAR L ENSEMBLE DES PROFESSIONNELS MEMBRES DU COMITÉ EXPERTS

Plus en détail

CONSEIL NATIONAL D ÉVALUATIONS DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE APPEL D OFFRES

CONSEIL NATIONAL D ÉVALUATIONS DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE APPEL D OFFRES Cnseil Natinal d Évaluatins de la Frmatin Prfessinnelle CONSEIL NATIONAL D ÉVALUATIONS DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE APPEL D OFFRES ÉVALUATION DES PRATIQUES D INGENIERIE DE FORMATION EN ENTREPRISE ET

Plus en détail

L HABILITATION EN ELECTRICITE Encadrement des organismes de formation assurant la formation préparatoire à l habilitation électrique

L HABILITATION EN ELECTRICITE Encadrement des organismes de formation assurant la formation préparatoire à l habilitation électrique L HABILITATION EN ELECTRICITE Encadrement des rganismes de frmatin assurant la frmatin préparatire à l habilitatin électrique Le présent dcument a été rédigé par une cmmissin inter-ctr et appruvé par les

Plus en détail

Terrain de jeu Analogie au sport professionnel

Terrain de jeu Analogie au sport professionnel Terrain de jeu Analgie au sprt prfessinnel USO : US Oynnax Rugby : management dans le sprt Le 9 décembre 2009, Olivier Nier, entraîneur de l USO, Pr D2 de rugby, réalisait dans le cadre d une cnférence

Plus en détail

Contrat de gestion du FOREM

Contrat de gestion du FOREM Cntrat de gestin du FOREM 2011-2016 TABLE DES MATIÈRES Identificatin des Parties... 5 Préambule... 5 TITRE I Dispsitins générales... 7 Article 1. Définitins... 7 Article 2. Objet du Cntrat... 10 Article

Plus en détail

POLITIQUE DE REMUNERATION

POLITIQUE DE REMUNERATION ASSET MANAGEMENT POLITIQUE DE REMUNERATION (UCITS ET AIF) INTRODUCTION En applicatin avec les textes suivants : En tant que sciété de gestin de fnds UCITS Règlement CSSF 10-4 prtant transpsitin de la directive

Plus en détail

Intitulé Ingénieur diplômé de l Ecole Centrale de Lille, spécialité Génie Industriel et Entrepreneurial (Ingénieur Manager Entrepreneur)

Intitulé Ingénieur diplômé de l Ecole Centrale de Lille, spécialité Génie Industriel et Entrepreneurial (Ingénieur Manager Entrepreneur) Répertire Natinal des Certificatins Prfessinnelles Résumé descriptif de la certificatin Intitulé Ingénieur diplômé de l Ecle Centrale de Lille, spécialité Génie Industriel et Entrepreneurial (Ingénieur

Plus en détail

Pour répondre au besoin de sécurité juridique et de prévisibilité, la Loi type devrait traiter des questions suivantes:

Pour répondre au besoin de sécurité juridique et de prévisibilité, la Loi type devrait traiter des questions suivantes: Descriptin de la prpsitin du Canada cncernant l élabratin d une Li type sur les règles de cmpétence et de cnflits de lis en matière de cntrats de cnsmmatin dans le cadre de la CIDIP-VII Dans le cadre de

Plus en détail

INC Retraite 6 mai 2015. Actualités des Missions Réseau Déléguées

INC Retraite 6 mai 2015. Actualités des Missions Réseau Déléguées INC Retraite 6 mai 2015 Actualités des Missins Réseau Déléguées Enjeux: Les missins réseau déléguées : un nuveau levier pur ptimiser Amélirer la maîtrise des acticités Maintenir la cntinuité de service,

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Consultation expert en investissement participatif

CAHIER DES CHARGES Consultation expert en investissement participatif CAHIER DES CHARGES Cnsultatin expert en investissement participatif Date de publicatin : 06/04/2014 Date de reprt des candidatures : 10/01/2014 à 13h00 Le présent cahier des charges a pur bjet une missin

Plus en détail

Réunion sur les enjeux agricoles et alimentaires en Afrique de l Ouest :

Réunion sur les enjeux agricoles et alimentaires en Afrique de l Ouest : Initiative cnjinte de la Présidence française de l UE et de la Cmmissin de la CEDEAO Réunin sur les enjeux agricles et alimentaires en Afrique de l Ouest : La plitique agricle réginale de l Afrique de

Plus en détail

Chap 10 : L évaluation et la valorisation du potentiel de l équipe commerciale

Chap 10 : L évaluation et la valorisation du potentiel de l équipe commerciale Chap 10 : L évaluatin et la valrisatin du ptentiel de l équipe cmmerciale I. L évaluatin du ptentiel de l équipe A. Les enjeux de l évaluatin Les enjeux : Pur l évaluateur : Faire le bilan de l année :

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION

POLITIQUE DE COMMUNICATION POLITIQUE DE COMMUNICATION Directin des cmmunicatins Mise à jur : 15 mai 2014 Entrée en vigueur : 13 janvier 2014 TABLE DES MATIÈRES 1. MISE EN CONTEXTE... 3 2. CHAMPS D APPLICATION... 3 3. FONDEMENTS

Plus en détail

Communication pour le changement social

Communication pour le changement social INFORMATION TECHNIQUE ESSENTIELLE ASSISTANCE POUR TECHNIQUE L ELABORATION DES PROPOSITIONS Cmmunicatin pur le changement scial La cmmunicatin est un élément essentiel des effrts de préventin, de traitement

Plus en détail

ALL Arts, Lettres, Langues. Information Communication Culture

ALL Arts, Lettres, Langues. Information Communication Culture Niveau : MASTER année Dmaine : Mentin : ALL Arts, Lettres, Langues Infrmatin Cmmunicatin Culture M2 Spécialité : Master 2 Recherche, «Cmmunicatin et médiatins» 120 ES Vlume hraire étudiant : 100 h 38 h

Plus en détail

LA GESTION DES RISQUES DANS LE RÉSEAU

LA GESTION DES RISQUES DANS LE RÉSEAU LA GESTION DES RISQUES DANS LE RÉSEAU DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX Présenté dans le cadre du prgramme QUEOPS-I du département d administratin de la santé de l Université de Mntréal Dcument préparé

Plus en détail

Note de transition - Impact du passage aux nouvelles normes comptables sur le bilan consolidé au 1er janvier 2004

Note de transition - Impact du passage aux nouvelles normes comptables sur le bilan consolidé au 1er janvier 2004 Nte de transitin - Impact du passage aux nuvelles nrmes cmptables sur le bilan cnslidé au 1er janvier 2004 Cette nte a pur bjectif d expliquer les effets de la transitin des nrmes cmptables belges aux

Plus en détail

Maison pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer

Maison pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer Maisn pur l Autnmie et l Intégratin des malades d Alzheimer «L enjeu est de mettre fin au désarri des familles qui ne savent à qui s adresser et qui snt perdues dans de nmbreux dispsitifs mal articulés

Plus en détail

- culture - tourisme - sport - actions sociales

- culture - tourisme - sport - actions sociales NOTICE de demande de subventin - culture - turisme - sprt - actins sciales Le dssier de demande de subventin a été créé dans le but d harmniser les subventins accrdées par la COMPA (Cmmunauté de Cmmunes

Plus en détail

BIEN CHOISIR SON CA. En appliquant les règles que vous propose l Ordre des comptables agréés du Québec, vous gagnerez sur trois plans :

BIEN CHOISIR SON CA. En appliquant les règles que vous propose l Ordre des comptables agréés du Québec, vous gagnerez sur trois plans : BIEN CHOISIR SON CA PROCÉDURE PROPOSÉE AUX DEMANDEURS DE SERVICES POUR LES APPELS D OFFRES DE SERVICES AUPRÈS DE COMPTABLES AGRÉÉS Il est de plus en plus curant dans le mnde des affaires de prcéder à des

Plus en détail

MISSIONS COMMERCIALES

MISSIONS COMMERCIALES DEVELOPPEMENT ET OBJECTIFS MISSIONS COMMERCIALES Prcédure et bjectifs Le but d'une missin cmmerciale est de distribuer et prmuvir les prduits u services d'une entreprise. Les démarches à suivre snt les

Plus en détail

Project Portfolio Management

Project Portfolio Management Revue Cmparative des Référentiels en Prtfli Management PMI & MP Tls&Tip Frum 15 28 Janvier Mars 2013 Kickff 2013 - Management de prjet 3D Prject Prtfli Management Prject Prtfli Management Revue Cmparative

Plus en détail

Fiche programme Bureau Aquitaine Europe. Le programme Jeunesse en action 2007 2013. Jeunesse

Fiche programme Bureau Aquitaine Europe. Le programme Jeunesse en action 2007 2013. Jeunesse Fiche prgramme Bureau Aquitaine Eurpe Le prgramme Jeunesse en actin 2007 2013 Jeunesse Le prgramme eurpéen Jeunesse en Actin sutient des prjets à but nn lucratif à l intentin de jeunes âgés de 15 à 28

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Infrmatique Business & High Technlgy Chapitre 7 : Supply Chain Management (SCM) Smmaire Intrductin... 1 Finalités de SCM... 1 Les

Plus en détail

"TSPM" «TENSTEP PROJECT MANAGER» ( * ) ACADEMIE TENSTEP USA GEORGIA FORMATEUR : Pr. Rodolfo CASABONNE D.G TENSTEP FRANCE

TSPM «TENSTEP PROJECT MANAGER» ( * ) ACADEMIE TENSTEP USA GEORGIA FORMATEUR : Pr. Rodolfo CASABONNE D.G TENSTEP FRANCE & ORGANISENT DU 29 NOVEMBRE AU 3 DECEMBRE 2010 UNE FORMATION EN GESTION DE PROJET ET UNE CERTIFICATION INTERNATIONALE : "TSPM" «TENSTEP PROJECT MANAGER» ( * ) ACADEMIE TENSTEP USA GEORGIA FORMATEUR : Pr.

Plus en détail

Service de mobilité interbancaire - Règlement

Service de mobilité interbancaire - Règlement versin 3-1/7/2011 Service de mbilité interbancaire - Règlement Ce règlement cnstitue le cadre général dans lequel les banques participantes ffrent en Belgique au cnsmmateur un service de mbilité interbancaire

Plus en détail

Service de mobilité interbancaire - Règlement

Service de mobilité interbancaire - Règlement versin 1.0-28/10/2009 Service de mbilité interbancaire - Règlement Ce règlement cnstitue le cadre général dans lequel les banques participantes ffrent en Belgique au cnsmmateur un service de mbilité interbancaire

Plus en détail

PREVENTION DE L UTILISATION DU SYSTEME FINANCIER AUX FINS DU BLANCHIMENT DE CAPITAUX ET DU FINANCEMENT DU TERRORISME REPONSE DE BNP PARIBAS.

PREVENTION DE L UTILISATION DU SYSTEME FINANCIER AUX FINS DU BLANCHIMENT DE CAPITAUX ET DU FINANCEMENT DU TERRORISME REPONSE DE BNP PARIBAS. 13 juin 2012 Register f Interest Representatives: 78787381113-69 PREVENTION DE L UTILISATION DU SYSTEME FINANCIER AUX FINS DU BLANCHIMENT DE CAPITAUX ET DU FINANCEMENT DU TERRORISME REPONSE DE BNP PARIBAS

Plus en détail

ITIL V3. Les principes de la conception des services

ITIL V3. Les principes de la conception des services ITIL V3 Les principes de la cnceptin des services Créatin : janvier 2008 Mise à jur : janvier 2010 A prps A prps du dcument Ce dcument de référence sur le référentiel ITIL V3 a été réalisé en se basant

Plus en détail

Sociétés Non Financières - taux endettement - % PIB, valeur nominale

Sociétés Non Financières - taux endettement - % PIB, valeur nominale T1 1999 T4 1999 T3 2000 T2 2001 T1 2002 T4 2002 T3 2003 T2 2004 T1 2005 T4 2005 T3 2006 T2 2007 T1 2008 T4 2008 T3 2009 T2 2010 T1 2011 T4 2011 T3 2012 T2 2013 Accmpagner le muvement de désintermédiatin

Plus en détail

Guide pour la rédaction d une Spécification Technique de Besoin (STB)

Guide pour la rédaction d une Spécification Technique de Besoin (STB) Manuel Guide pur la rédactin d une Spécificatin Technique de Besin SP2_MA _ Date créatin : 23/09/08 Page 1 sur 8 Guide pur la rédactin d une Spécificatin Technique de Besin (STB) Ce dcument est un guide

Plus en détail

Consultant, PMP Associé gérant de Ruby Consulting philippe.gallet@rubyconsulting.fr +33 (0)6 09 53 53 56. http://www.linkedin.com/in/philippegallet

Consultant, PMP Associé gérant de Ruby Consulting philippe.gallet@rubyconsulting.fr +33 (0)6 09 53 53 56. http://www.linkedin.com/in/philippegallet Philippe GALLET Cnsultant, PMP Asscié gérant de Ruby Cnsulting philippe.gallet@rubycnsulting.fr +33 (0)6 09 53 53 56 AGILITY IN IT PROJECTS AND GOVERNANCE http://www.linkedin.cm/in/philippegallet Ruby

Plus en détail

Charte de l Association Suisse de Portage des Bébés (ASPB)

Charte de l Association Suisse de Portage des Bébés (ASPB) Charte de l Assciatin Suisse de Prtage des Bébés (ASPB) 1. Rôle et missin L ASPB est une assciatin à but nn lucratif et indépendante de tutes marques,qui suhaite prmuvir un prtage respectueux du dévelppement

Plus en détail

Colloque 07-05-2015 Rapport de l'atelier 1

Colloque 07-05-2015 Rapport de l'atelier 1 Cllque 07-05-2015 Rapprt de l'atelier 1 P.1 MON PLAN D'URGENCE COMMUNAL: À QUEL NIVEAU EN EST-IL ET COMMENT CONCRÈTEMENT LE FAIRE AVANCER? QUESTION 1: COMMENT ÉTABLIR UN ÉTAT DES LIEUX DE MON PLAN D URGENCE

Plus en détail

Gestion de la rémunération et de la masse salariale

Gestion de la rémunération et de la masse salariale Chapitre 1 - COMPRENDRE LE MARCHÉ Gestin de la rémunératin et de la masse salariale Cpyright 2009 CXP. 1 All rights reserved. Reprductin r distributin f this dcument, in any frm, is expressly prhibited

Plus en détail

Dossier de Presse. 1 ier guide Interactif pour créateurs et entrepreneurs

Dossier de Presse. 1 ier guide Interactif pour créateurs et entrepreneurs Dssier de Presse 1 ier guide Interactif pur créateurs et entrepreneurs «Une applicatin innvante accmpagnée par les leaders du marché» www.e-parcurs.fr (Micrsft, Gan Assurances, Cegid, Accr Services France,

Plus en détail

CONDITIONS CLÉS À REMPLIR : règlement définitif sur les contrôles préventifs de l alimentation humaine Aperçu

CONDITIONS CLÉS À REMPLIR : règlement définitif sur les contrôles préventifs de l alimentation humaine Aperçu La FDA ffre cette traductin à titre de service pur l audience internatinale. Nus espérns que cette traductin vus sera utile. En dépit des effrts furnis par l Administratin pur que la traductin sit la plus

Plus en détail

IDENTIFICATION DU POSTE. N de l emploi : Contractuel. Intitulé du poste : Chargé de mission FC

IDENTIFICATION DU POSTE. N de l emploi : Contractuel. Intitulé du poste : Chargé de mission FC DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES 34, Avenue Carnt - B.P. 185-63006 CLERMONT-FERRAND CEDEX 1 FICHE DE POSTE IDENTIFICATION DU POSTE N de l empli : Cntractuel Intitulé du pste : Chargé de missin FC FILIERE

Plus en détail

Appel à projets régional. «100 rénovations de logements basse énergie 2009 2010» MODALITES

Appel à projets régional. «100 rénovations de logements basse énergie 2009 2010» MODALITES 1/ Cntexte et bjectif Appel à prjets réginal «100 rénvatins de lgements basse énergie 2009 2010» MODALITES En matière de lgement, le gisement d écnmies d énergies étant principalement dans l habitat existant,

Plus en détail

Appel à projets 2015. Gestion et animation des Cyber-bases de l agglomération TPM

Appel à projets 2015. Gestion et animation des Cyber-bases de l agglomération TPM Appel à prjets 2015 Gestin et animatin des Cyber-bases de l agglmératin TPM Cntexte La Cmmunauté d Agglmératin Tuln Prvence Méditerranée a délibéré le 16 décembre 2004 pur apprter sn sutien «aux actins

Plus en détail

Présentation de Mindjet on-premise

Présentation de Mindjet on-premise Présentatin de Mindjet n-premise Mindjet Crpratin Numér gratuit : 877- Mindjet 1160 Battery Street East San Francisc CA 94111 États- Unis Téléphne : 415-229-4200 Fax : 415-229-4201 www.mindjet.cm 2012

Plus en détail

Solutions de pilotage énergétique pour les bâtiments d activité professionnelle

Solutions de pilotage énergétique pour les bâtiments d activité professionnelle Slutins de piltage énergétique pur les bâtiments d activité prfessinnelle Efficiency Builder CONFIDENTIEL - Prpriété de Bnext Energy BNEXT ENERGY: HISTORIQUE ET CHIFFRES CLÉS Entrée à l incubateur Midi

Plus en détail

Annexe 1 Annexe technique de la convention d habilitation «expert en automobile»

Annexe 1 Annexe technique de la convention d habilitation «expert en automobile» Annexe 1 Annexe technique de la cnventin d habilitatin «expert en autmbile» «Expert en autmbile indépendant» (cnventin cmplète) 1 Ntice explicative... 2 1.1 Préambule...2 Principe général de l habilitatin...2

Plus en détail

Questionnaire aux Scop de la communication préalablement au Congrès des 10 et 11 avril 2014

Questionnaire aux Scop de la communication préalablement au Congrès des 10 et 11 avril 2014 Questinnaire aux Scp de la cmmunicatin préalablement au Cngrès des 10 et 11 avril 2014 Le 5 nvembre 2013, la fédératin des Scp de la cmmunicatin a demandé par curriel aux cpératives adhérentes de remplir

Plus en détail

Constat. Solution proposée par la HES-SO Valais. Tâches et atouts d'un Webmaster, points forts. Public cible, prérequis

Constat. Solution proposée par la HES-SO Valais. Tâches et atouts d'un Webmaster, points forts. Public cible, prérequis Cnstat Désrmais, tutes les entreprises, même les plus petites, se divent d'être présentes sur Internet. La créatin de sites demeure cûteuse, particulièrement en termes de maintenance. Le marché manque

Plus en détail

Il y a du nouveau dans les lois anticorruption - Aspects pratiques

Il y a du nouveau dans les lois anticorruption - Aspects pratiques Il y a du nuveau dans les lis anticrruptin - Aspects pratiques Ordre des Avcats de Paris Cmmissin Paris - New Yrk Avec le sutien de : Assciatin Internatinale des Jeunes Avcats Cmmissins Drit Pénal Internatinal

Plus en détail

Description de service Dell

Description de service Dell Descriptin de service Dell Services de planificatin et d intégratin d Azure : preuve de cncept de reprise après sinistre Intrductin Dell est heureux de furnir au client (le «client» u «vus») les services

Plus en détail

«Enrichir l Organisation par les Hommes» CYCLE «LE MANAGEMENT DE PROJET ; SAVOIRS FAIRE ET SAVOIR ETRE»

«Enrichir l Organisation par les Hommes» CYCLE «LE MANAGEMENT DE PROJET ; SAVOIRS FAIRE ET SAVOIR ETRE» «Enrichir l Organisatin par les Hmmes» CYCLE CYCLE : Le management de prjet «LE MANAGEMENT DE PROJET ; SAVOIRS FAIRE ET SAVOIR ETRE» METHODOLOGIE ET OUTILS PRATIQUES EN GESTION DE PROJET Du 27 juin au

Plus en détail

Nom de la maison de santé REGLEMENT INTERIEUR DE LA SOCIETE

Nom de la maison de santé REGLEMENT INTERIEUR DE LA SOCIETE Nm de la maisn de santé REGLEMENT INTERIEUR DE LA SOCIETE PREAMBULE Le présent règlement intérieur fixe les cnditins de travail cllabratif des assciés et les mdalités pratiques de fnctinnement interne

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Marie-Elisabeth Delille / Sarah Friesen. Motif d actualisation : Taux d activité: 100%

CAHIER DES CHARGES. Marie-Elisabeth Delille / Sarah Friesen. Motif d actualisation : Taux d activité: 100% CAHIER DES CHARGES 1. Actualisatin : Etabli le : nvembre 2014 Par : Marie-Elisabeth Delille / Sarah Friesen Remplace la versin du : n.a. Mtif d actualisatin : Taux d activité: 100% 2. Identificatin du

Plus en détail

PRATIQUES D AFFAIRES APPLICABLES AUX TIERS

PRATIQUES D AFFAIRES APPLICABLES AUX TIERS PRATIQUES D AFFAIRES APPLICABLES AUX TIERS Guide d intégrité dans la cnduite des affaires Plitiques glbales Service Éthique & Cnfrmité La relatin de bimérieux avec ses partenaires Chez bimérieux, nus

Plus en détail

Procédure de Gestion de la présence au travail et du Retour au travail adapté

Procédure de Gestion de la présence au travail et du Retour au travail adapté Prcédure de Gestin de la présence au travail et du Retur au travail adapté déculant de la plitique intégrée en santé, sécurité et bien-être au travail (2012) DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES TABLE DES

Plus en détail

Système d Information de l HADOPI. Classification : DOCUMENT CONFIDENTIEL

Système d Information de l HADOPI. Classification : DOCUMENT CONFIDENTIEL Système d Infrmatin de l HADOPI Diffusin HADOPI EXTELIA FAI Classificatin : DOCUMENT CONFIDENTIEL 1 Objet du dcument L bjet de ce dcument est de spécifier aux FAIs les mdalités d échanges attendues avec

Plus en détail

POLITIQUE ACA-FESC EN MATIÈRE DE FORMATION CONTINUE. et de LICENCE TABLE DES MATIÈRES

POLITIQUE ACA-FESC EN MATIÈRE DE FORMATION CONTINUE. et de LICENCE TABLE DES MATIÈRES POLITIQUE ACA-FESC EN MATIÈRE DE FORMATION CONTINUE et de LICENCE Révisin le 22 juin 2012 TABLE DES MATIÈRES But... 2 Définitin... 2 Aperçu... 2 Particularités... 3 Crédits de licence... 4 Délai d exécutin

Plus en détail

Direction de l apprentissage électronique et des technologies Ministère de l Éducation. Modifié le 16 décembre 2008-1-

Direction de l apprentissage électronique et des technologies Ministère de l Éducation. Modifié le 16 décembre 2008-1- DESCRIPTION DES TÂCHES DE L ENSEIGNANT-COLLABORATEUR DANS LES COURS EN LIGNE Directin de l apprentissage électrnique et des technlgies Ministère de l Éducatin Mdifié le 16 décembre 2008-1- DESCRIPTION

Plus en détail

A toutes les Directrices et à tous les Directeurs des établissements scolaires de l enseignement secondaire et secondaire technique

A toutes les Directrices et à tous les Directeurs des établissements scolaires de l enseignement secondaire et secondaire technique SERVICE INFORMATIQUE Luxemburg, le 20 ctbre 2010 Référence: SI/DW/101020 A tutes les Directrices et à tus les Directeurs des établissements sclaires de l enseignement secndaire et secndaire technique Cncerne:

Plus en détail

FIELD MANAGER V3, la solution dédiée aux métiers du multiservice

FIELD MANAGER V3, la solution dédiée aux métiers du multiservice FIELD MANAGER V3, la slutin dédiée aux métiers du multiservice Les 4 bénéfices Un retur sur investissement garanti grâce à un mdèle écnmique adapté à vtre vlume d activité Une augmentatin de la satisfactin

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE A LA SECURITE DE L INFORMATION

POLITIQUE RELATIVE A LA SECURITE DE L INFORMATION POLITIQUE RELATIVE A LA SECURITE DE L INFORMATION DIRECTION SYSTÈMES TECHNOLOGIQUES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ADOPTÉE PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION LE 12 DÉCEMBRE 2014 PAR VOIE DE RÉSOLUTION NO 14

Plus en détail