V6hicules h moteur et pollution atmosph6rique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "V6hicules h moteur et pollution atmosph6rique"

Transcription

1 Ms/PEP/92.4 Distr: Limitde Original: Anglais V6hicules h mteur et pllutin atmsph6rique Impact sur la santd publique et mesures d'assainissement Publi6 sus la directin de David T. Mage et Olivier Zali Organisatin mndiale de la Santd Divisin de I'HygiDne du Milieu GenDve, Suisse Rdpubliqu et Cantn de Genbve Ddpartement de la prdvyance sciale et de la santd publique ECOTOX Gendve, Suisse

2 @ tr,ts et ECTOX,lggz Ce dcument n'est pas destin6 tr Otre distribu6 au grand public et tus les drits y affdrents snt r6servds par l'organisatin mndiale de la Santd (OMS) et le Service de l'dctxiclgue cantnal (ECOTOX) du D6partement de la prdvyance sciale et de la santd publique l Genbve. Il peut 0tre cmment6, rdsum6, cit6, reprduit u traduit, pirtiellement u en ttalitd, avec une autrisatin prdalable dcrite de I'OMS u d'llcotox. Dqs parties de ce dcument peuvent gtre chargdes dans un systbme de recherche dcumentaire u diffr,rsdes sus quelque frme u par quelque rnyen que ce sit - 6lectrnique, m6canique u autre - avec une autrisatin prdalable dcrite de I'OMS u d'ecotox. Les pinins exprim6es dans ce dcument par des auteurs citds nmm6ment n'engagent que lesdits auteurs. Les appellatins emplydes dans cette publicatin et la prdsentatin des dnndes qui y figurent n'impliquent de la part de I'OMS aucune prise de psitin quant au statutjuridique des pays, territires, villes u znes, u de leurs autritds, ni quant au trac de leurs frntibres u limites. Cuverture : phtgraphie de Genbve par E.J. Aldag (8.J. Press), Genbve; phtgraphie de Mexic par ASL, Lausanne; timbre: cpyright Pste suddises.

3 VEHICULES A MOTEI]R ET FOLLII"IION ATMOSPHERTQUE IMPACT SUR LA SANTE PTJBLIQTJEr MESURES D'ASSATMSSEMENT Cntenu Page Avant-prps-WilfriedKreiseletGuy-OlivierSegnd v Rdsum6d'rientatin... vii l.intrductin Rewe des effets de la circulatin autmbile sur la santd Partie 1. Etudes 6pid milgiques des effets sur la sant6 de la pllutin atmsph6rique due aux dmissins de vdhicules I mteur - Isabelle Rmieu - Partie 2. Effets du bruit, en particulier celui de la circulatin rutilre, sur la sant6 - Ragnar Rylander 3. Expsitin humaine aux plluants atmsphdriques 6mis par les vdhicules i mteur - Peter G. Flachsbart 4. Revue des myens permettant de limiter les 6missins des v6hicules e mteur et leur efficacit6 - Michael P. Walsh 5. Pllutin par les v hicules h mteur : cas de diverses villes dans le mnde - Michael P. Walsh et David T. Mage 6. Pllutin de I'air par les v6hicules tr mteur et sa limitatin : le cas de Genbve - Olivier Zali et Frangis Cupelin 7. Rdsum6 et cnclusins... l3 69 9l Annexes 235

4 Cet uvrage a t6 frnanc9 par la R6publiqu et Cantn de Genbve, I'Organisatin mndiale de la Sant6 et le guvernement de Nrvbge. Les 6diteurs suhaitent remercier les persnnesuivantes pur leur aide dans la prdparatin et la r6visin de ce dcument: D. Calkins N. Flri A. Katz T. Kjellstrdm J.-Cl. Landry G. Ozlins J. Rabinwitz A. Rugemnt E. Smith J. Smers A. Strumza et pur la traductin, la rdvisin, l'dditin de la versin frangaise: V. Berthet D. Devitre R. Devitre M. Levental S. Scheder A. Thmas D. Thmas M. Tschpp La divisin de I'hygibne du milieu (EHE) de I'Organisatin mndiale de la Sant6 (OMS) est cmpsde des unit6s pur la Prdventin de la Pllutin de l'envirnnement (PEP) et pur I'Apprvisinnement public en eau et Assainissement (CWS) et est intimement li6e au Prgramme internatinal sur la Sdcuritd des Substances chimiques [PCS). PEP est respnsable inter alia du systbme mndial de surveillance cntinue de I'envirnnement (GEMS), Prjet de surveillance mndiale de la qualit de I'air (GEMS/Air), Prjet de surveillance mndiale de la qualitd des eaux (GEMSlEau) et du Rdseau mndial de surveillance des raynnements de I'envirnnement (GERMON), qui snt des prgranunes crnmuns OMS/PNUE. Le prgramme pur I'Hygidne de I'Envirrurement dans I'Am6nagement rural et urbain et I'Habitat (RUD), qui fait dgalement partie de PEP est respnsable du Prjet Villes Santd. Le service de l'dctxiclgue cantnal (ECOTOX) fait partie du D6partement de la prdvyance sciale et de la sant6 publique de la Rdpublique et Cantn de GenEve. 50 persnnes travaillent e ECOTOX, qui est le labratire expert pur tut ce qui cncerne I'envirnnement dans le cantn. Ses champs d'activit6 cmprennent I'air (intdrieur, extdrieur, cntrdle des dmissins, industrielles, expsitin prfessinnelle), I'eau (cntr0le bilgique, bactdrilgiquet physicchimique des lacs, rivibres, plages et piscines), les sls, I'analyse de substances txiques, les tests dctxiclgiques et I'acustiquenvirnnementale. ECOTOX est aussi impliqu6 dans des expertises criminalistiques, dans I'interventin en cas d'incidents chimiques u radiactifs et dans I'dvaluatin des dtudes d'impact sur I'envirnnement.

5 AVAI\TT.PROPOS Dans la plupart des grandes villes du mnde, la pllutin atmsphdriquet le bruit causds par les vdhicule,s I mteur snt, u deviendrnt, un prblbme majeur pur la sant6 physique et mentale de la ppulatin. Dans les pays industrialisds, i I'n truve 86% des vdhicules, le prblbme se pse depuis lngtemps d6jd. Dans les pays en ddvelppement, une crissance ddmgraphiquet industrielle rapide, asscide tr une augmentatin du niveau de vie, purraient cnduire I des situatins analgues l celles des pays industrialisds en ce qui cncerne les structures de transprt mtris6. Depuis les anndes 1960, le parc autmbile s'est d6velpp6 plus rapidement que la ppulatin. Dans certaines villes, tant des pays en ddvelppement que des pays industrialis6s, les prblbmas deviennent aigus; l mins que des prgrammes de cntrole ne sient appliqu6s u renfrcds dbs maintenant, le trt causd l la santd publique deviendra trbs prdccupant. En cette pdride de mutatin rapide, durant laquelle les natins s'effrcent de rdaliser un ddvelppement dcnmique durable sans pur autant d grader I'envirnnement, I'rganisatin mndiale de la sant6 (MS) et le prgramme des Natins unies pur I'envirnnement (PNUE) nt un prjet I lng terme dans le cadre du Systdme de surveillance cntinue de I'envirnnement mndial (GEMS) pur cntrler la qualitd de I'air des znes urbaines dans le mnde. En Suisse, la Rdpubliqu et cantn de GenDve a mis au pint un prgramme res dlabrd de lutte cntre la pllutin atmsphdrique, en particulier cncernant les plluants mis par les vdhicules l mteur, afin de satisfaire aux nrmes de qualit6 de I'air de ce pays. cnscients de l'imprtance mndiale du prbldme de la pllutin de I'air caus6e par les vdhicules e mteur, I'Ms et le Service de l'dctxiclgue cantnal du Ddpartement de la pr6vyance sciale et de la santd pubtique de Genbve nt dlabr cnjintement ce rapprt sur les tendances g6n6rales de la pllutin atmsphdrique par les vdhicules I mteur, ses effets sur la sant6 publique et les myens de cntrole l dispsitin. Ce rapprt vise l furnir tute infrmatin utile pur encurager les Etats dans leurs effrts pur maltriser les prblbmes cr66s par la crissanceffr6n6e du parc des vdhicules l mteur. On y truve des dtudes de cas (y cmpris un rapprt apprfndi sur le plan d'assainissement de I'air l Genbve) sur la situatin dans

6 diffdrentes villes de pays en ddvelppement et de pays industrialisds, ainsi que sur les stratdgies de cntrole mises en place u en prjet' En partageant leur exp6rience, les Etats nt la pssibilitd d'6viter les erreurs du pasie et d'intrduire, dans un avenir prche, des mesures eff,tcaces pur limiter les d6gtts d6ji ccasinnds. De nmbreux pays devrnt cmmencer par mettre sur pied, u par appliquer de fagn plus stricte, un prgralnme prgressif de cntr$le des dmissins qui sit techniquement rdalisable et supprtable financidrement. Visant le myen et le lng terme, de tels prgrammes devrnt aussi attdnuer les prblbmes immddias de pllutin atmsphdrique. Ce rapprt, publid b I'ccasin de la Cnfdrence des Natins Unies sur I'Envirnnement et le Ddvelppement qui se tiendra I Ri de Janeir en juin 1992, exprime ns bjectifs d'6liminatin de I'impact de la pllutin atmsphdrique sur la santd publique et ntre d6sir d'atteindre un ddvelppement durable. Nus stnmes persuad s que si nus npensns glbalement et agissns lcalement' ntre planbte purra retruver sn dquilibre sanitaire et ntre envirnnement sera sauvegardd. Dcteur Wilfried Kreisel, Directeur, Divisin de I'hygidne du milieu, Organisatin mndiale de la Sant6, Genbve, Suisse Guy-OIivier Ddpartement de la prdvyance sciale et de la santd publique, Genbve, Suisse vl

7 RESI]ME D'ORIENITATION Cet uvrage traite du prblume de la pllutin atmsphdrique causde par la crissance du trafic mtrisd dans les pays industrialisds et dans les pays en ddvelppement. Ce prblbme est examind dans I'ptique d'un ddvelppement durable, dans lequel la prtectin de la sant6 et de I'envirnnement snt des pririt6s. Les cnclusins et les recmmandatins cntenues dans ce rapprt nt pur but de furnir aux pays, franchissant diffdrentes dtapes de ddvelppement, une rientatin susceptible de les aider tr frmuler et l appliquer des plitiques apprpri6es pur pr6venir I'apparitin u I'aggravatin des prblbmes de pllutin atmsphdrique. Le ddbut du rapprt passe en revue les prbldmes de santd dus h la pllutin par les v hicules l mteur, c'est-mire I das plluants tels que I'zne, le mnxyde de carbne, le plmb, le dixyde d'azte,le dixyde de sufre et les matilres particulaires en suspensin. La deuxi0me partie de ce chapitre ddcrit les effets du bruit des v hiculx I mteur sur la sant6. La manidre dnt la ppulatin est expsde aux plluants atmsphdriques est ensuite abrdde, avant que ne sit dnnde une estimatin du nmbre de persnnes qui y snt exps6es dans la circulatin, le lng de rues passantes et dans les znes r6sidentielles I frte densitd de circulatin. Le cntr0le des v6hicules I mteur est 6tudi6 dans la perspective des effrts faits pur limiter les dmissins G/km) et I'utilisatin des vdhicules (km/an). Parmi les plluants atmsphdriques qui affectent la santd des ppulatins et dnt les vdhicules h mteur snt la surce principale, n truve : le mnxyde de carbne (CO), le dixyde d'aznte (NO), les hydrcarbures (IIC) qui, par des r6actins phtchimiques avec NQ, frment de I'zne (Or) et les mati0res particulaires en suspensin (MPS) qui cntiennent du Au mins 90V da mnxyde de carbne en milieu urbain prvient de surces mbiles. Les niveaux 6lev s mesurds dans les znes I frt trafic (20 e 30 mg/m3) peuvent cnduire I des taux de3% de carbxyhdmglbine (COHb) qui nt des effets cardi-vasculaires et neurlgiques et aggravent l'6tat des persnnes atteintes d'isch6mie cardiaque. Le dixyde d'azte, le gaz brun-ruge respnsable de la 'brume classique de smg' audessus des villes pllu6es, peut prvquer des trubles respiratires chez les persnnesensibles, par exemple les asthmatiques et les jeunes enfants. Une vll

8 analyse apprfndie des dtudes dispnibles mntre une augmentatin d'envirn 20V du risque de maladies respiratires chez les enfants qui snt plusieurs semaines) l une expsitin suppldmentaire de 30 y,glmi (par exemple les enfants vivant dans des maisns utilisant le gaz naturel pur la cuisine cmpard I ceux habitant des maisns utilisant l'6lectricitd). Irsque des niveaux annuels 6levds de NO2, de I'rdre de 100 pgtnf, snt prduits par les vdhicules l mteur, cmme c'est le cas tr [.s Angeles, c'sst une cause majeure d'inqui6tude. L'zne est prduit par des r6actins phtchimiques entre les hydrcarbures et les xydes d'azte qui, dans les znes urbaines, nt essentiellement pur rigine les vdricules tr mteur. A des teneurs d'zne de pglnf, ddpassant les valeurs limites OMS qui snt de pglm3 pur une myenne hraire, certaines persnnesuffrent d'inflammatin des pumns, d'une diminutin des fnctins pulmnaires et d'une mindre rdsistance aux affectins pulmnaires. Des r6gins i frte densit de circulatin et tr la dispersin des plluants est mauvaise, telles que Ls Angelx et Mexic, nt des taux d'o3 de l'rdre de pglm3 entralnant des r6percussins graves sur la santd de la ppulatin et particulibrement sur celle des individus sensibles. C'est la raisn pur laquelle les pays en ddvelppement divent planifier dbs maintenant un cntr0le des dmissins, avant que leur ddvelppement ne les ambne l cnnaltre des cnditins de pllutin similaires. Les matibres pa*iculaires en suspensin (MPS), y cmpris I'a6rsl d'acide sulfurique, snt prduites par la cmbustin des carburants, spdcialement par Ie diesel. On supgnne ces Cmissins d'otre la cause principale de l'accrissement de la mrtalitd pendant les pdrides de smg qu'nt cnnues Lndres et New Yrk dans les anndes 1950 et Elles dtaient gdndrdas par la cmbustin du charbn et les cnstituants chimiques dtaient dnc quelque peu diffdrents de ceux des MPS dmises par les vdtricules e mteur. On pense, cependant, que la fractin respirable (PMr) des MPS urbaines prvenant de la cmbustin d'autres cmbustibles que le charbn a des effets similaires. Dans les znes urbaines, la prprtin de MPS prvenant des v6hicules I mteur est plus faible que dans le cas de CO et de NO*. Cependant Ia cmbinaisn des MFS urbaines et de celles prvenant des vdhicules peut Ctre asscide I des effets n6gatifs sur la sant6 des persnnes expsdes. On estime que I'expsitin I ces plluants entralne un taux de mrtalitd supdrieur de 1/10'000 pur des niveaux curants de PMt I Ls Angeles. Il purrait en aller de m0me dans les znes urbaines d'autres pays f les ppulatins snt expsdes tr des niveaux cmparables de PM, fiiall et al. 1992). L'expsitin I des niveaux dlevds de plluants 6mis par les v6hicules I mteur a lieu essentiellement dans tris situatins : a) I I'intdrieur m0me du v6hicule se truvant dans le trafic, b) le lng de rues l frte densitd de circulatin, c) dans une maisn situ6e dans le visinage d'une ville f la pllutin due au trafic autmbile est imprtante (et pur I'zne dans les znes urbaines, sus le vent du centre ville). L'expsitin des ppulatins est dtudi6e et une estimatin est faite pur.chaque cat6grie de la ppulatin. On estime qu'il y a envirn 3,4 milliards de trajets urbains effectuds par des vdtricules qutidiennement et qu'au mins viii

9 120 millins de persnnes passent une partie imprtante de leur jurn6e de travail sur les abrds des rutes (par exemple les vendeurs de rue, les persnnes travaillant dlms des magasins brdant des rues I frte densitd de circulatin). Les prgrammes de cntr0le ndcessaires pur maltriser le prbldme psd par le grand nmbre de persnnes exps6es l des niveaux 6lev6s de plluants snt prdsent6s et 6valuds. Ce prblbme deviendra encre plus aigu avec le ddvelppement dcnmiquet la crissance de la mtrisatin prdvus pur les prchaines ddcennies. Les cntr0les ddcrits cncernent sit les vdhicules, afin de rdduire la quantitd de plluants 6mis par km parcuru, sit les cnducteurs, pur rdduire le nmbre de km qutidien des vdhicules d mteur. Les mesures de limitatin des dmissins tuchant au matdriel (catalyseur, cnceptin du vdhicule, inspectin et entretien) snt c0teuses et les incitatins l r6duire I'utilisatin des vdhicules ne snt pas ppulaires auprbs des cnducteurs. Les pays en d6velppement sans grandes ressurces financibres sernt cnfrnt6s au ddfi cnsistant I ddvelpper des stratdgies de cntrole acceptables scialement et dcnmiquement. Des 6tudes de cas de pllutin pai t*s v hicules b mteur dans diverses villes de pays en ddvelppement (Mexic, Bangkk, Surabaya, Taipeh et Manille) et de pays industrialisds (I-,s Angeles et Genbve) snt prdsentdes. Les encmbrements de la circulatin et les dmissins nn cntr0l6es dans les pays en ddvelppement cntrastent frtement avec les pays industrialis4s [ les cntr0les d'dmissin snt bligatires et il le financement pur ddvelpper les transprts en cmmun est dispnible. Des exemplesnt dnnds de situatins dans lesquelles la prbabilit6 d'dpisdes de pllutin atmsph6rique graves est 6lev6e, ainsi que de situatins dans lesquelles une crissance incntr0l6e des dmissins a lieu et f de.s cntr0les trds ndreux et cntrvers6s divent etre mis en place. Un rapprt ddtailld sur la pllutin par les v hicules e mteur I Genbve et sur les mesures prises pur la r6duire est prdsent6. Il permet de se rendre cmpte du type d'activit6s l cnsiddrer pur dvaluer une situatin, et mntre le ddvelppement d'un plan d'assainissement et la recherche de mesures de cntr6le qui sient acceptables pur le public et 6cnmiquement r6alisables. Les enseignements les plus imprtants de ce rapprt snt prdsentds dans le 'r6sum6 et cnclusins". Il est dtabli que la pllutin atmsph6rique due aux vdhicules I mteur peut avir des effets ndgatifs sur la sant6 des ppulatins. Ces prbleme snt particulibrement aigus dans les villes des pays en ddvelppement i la crissance du parc autmbil est rapide et nn maltrisde. En cnclusin, la planificatin dit cmmencer dbs maintenant pur prdvir des alternatives h I'utilisatin de vdhicules l rnteur et pur rdduire les dmissins de ces vdhicules, qu'une ppulatin grandissante suhaitera pss6der parce que sa situatin dcnmique se sera amdlirde. Nus suhaitili que ce rapprt puisse apprter une base de travail ratinnelle aux dirigeants respnsables de I'assainissement de I'air et qu'il les aidera I mettre en place des stratdgies de cntrdle apprprides pur atteindre un ddvelppement durable, sans effets ndgatifs sur la santd publique.

10 Chapitre 1 IIYTRODUCTIONl Dans leurs effrts pur atteindre un d6velppement durable, les pliticiens et les administrateurs du mnde entier snt cnfrntds au prblbme de plus en plus aigu ps6 par les dmissins des vdhicules b mteur et leurs effets sur la sant6' Tris aspects du prbldme de la pllutin atmsph6rique causde par le trafic autmbile snt 6tudi6s ici : les effets sur la santd li6s aux 6missins, les myens de limiter I'expsitin h ces plluants et les myens de r6duire les dmissins plluantes elles-m0mes.2 Seuls les prblbmes directement lias I I'usage des vdtricules l mteur snt abrd6s dans cet uvrage. On a dnc vlntairement laissd de c0t6, ntamment, la cntributin des vdhicules b mteur aux dmissins glbales de CO2, l'effet de serre qui en d6cule, le r6le de I'infrastructure rutibre et I'amdnagement du territire. Une bibligraphie smmaire sur des aspects plus gdndraux li6s l la pllutin atmsphdriquest I dispsitin des lecteurs intdress6s I la fin de cette intrductin. Les effets du bruit des vdtricules autmbilesur la sant6 nt 6td examinds, mais les myens techniques de le limiter ne snt pas abrd6s. Les accidents de la circulatin, qui repr sentent un imprtant prblbme de santd publique, ddpassent aussi le cadre de ce rapprt. Il faut cependant nter qu'en limitant le nmbre des v hicules en circulatin, n amdlire la s6curitd rutibre tut en r&luisant la pllutin atmsphdrique. Le but de ce rapprt est de furnir une infrmatin aux ddcideur sur les myens de limiter la pllutin atmsph6rique due aux vdhicules b mteur, aussi bien dans les pays en d6velppement que dans les pays industrialis6s. L'imprtance du cntexte lcal est sulign6e par une descriptin de la situatin dans plusieurs villes de types trbs differents. I"es 6dileurs remercient Michael P. Walsh pur sn aide dans la pr6paratin de ce chapitre. Un dcument cmpl6mentaire, destin6! I'utilisatin dans des #minaires aux niveaux universitaire et prd-universitaire, est en pr6paratin et sera publi6 en 1993.

11 V6hicules I mteur et pllutin atmsphdrique La situatin actuelle L'usage de vdhicules I mteur a cnsiddrablement augmentdans le mnde entier. En 1950, n cmptait envirn 53 millins de vitures sur les rutes du glbe; 40 ans plus tard seulement, le parc autmbil est pass6 I plus de 430 millins d'unitds, sit un factzur de crissance supdrieur l 8. Durant cette pdride, le parc des vitures a augment6, en myenne, d'envirn 9,5 millins d'autmbiles par annde. Simultandment (vir figure 1) le parc des v hicules lurds a augmentd d'envirn 3,6 millins d'unitds par an (Mtr Vehicle Manufacturers' f the united states, Inc., 1991). Alrs que le taux de crissance s'est ralenti dans les pays hautement industrialisds, la crissance ddmgraphique ainsi que le ddvelppement urbain et industriel nt acc6l6r6 I'utilisatin des v hicules I mteur dans les autres pays. Si I'n tient cmpte des 100 millins de v hicules mtrisds l2 rues, (reprdsentant une crissance annuelle de 4 millins de v6hicule.s pur la dernibre ddcennie) le parc ttal des vdhicules 1 mteur, dans le mnde, est maintenant d'envirn 675 millins d'unitds. Cmme le mntre la figure 2, la crissance de la mtrisatin est plus frte que la crissance ddmgraphique. si I'n examine le parc autmbile d'aujurd'hui, il ressrt clairement qu'il existe de grandes disparitds entre les diverses r6gins du mnde et entre le,s mdes de transprt utilisds. La figure 3 mntre la distributin des vdhicules dans le mnde. 73% des v6hicules snt cncentrds dans les pays de I'OCDE. Les pays les plus pauvres, li il vit 57% de la ppulatin mndiale, ne pssbdent que l,7v du nmbre ttal de v6tricules. La plus grande partie de la ppulatin mndiale vit et Savaille encre sans myen de transprt mtrisd. Le tableau I mntre que d'un pays I I'autre et d'une r6gin du mnde I I'autre, les variatins du taux de mtrisatin snt 6nrmes, allant de mins de 1 l plus de 600 vdhicules pur 1000 habitants. si les pays en ddvelppement atteignent des taux cmparables I ceux de I'Eurpe et de l'amdrique du Nrd, les prblbmes ps6s par les cncentratins de ppuiatin dams les znes urbaines sernt cnsiddrablement amplifids. Nus ne dispsns pas de dnndes cmplbtesur la pllutin atmsphdrique caus6e par les dmissins dues aux transp(s et autres activitds pur tus les pays du mnde. cependant les dnndes publi6es pur les 24 pays de I'cDE mntrent que le.s vdhiculas l mteur snt la surce principale des dmissins de mnxyde de carbne (c), d'xydes d'azte (Nr) et de cmpsds rganiques vlatils (vir tableau 2). En milieu urbain, f les niveaux de pllutin snt les plus 6levds, la cntributin des vdhicules I mteur est encre plus frte. Habituellement, dans les centres-villes, plus de 90% dx C prviennent des vdtricules et il est curant que ces derniers sient la surce de T des hydrcarbures (HC) et des NO". J

12 ii.-i ij! x >= ^ z6 E* csqns 'sh R?,*gfrhx;--S$s: ergeehig flb Hp6*SilfiggE*BfiFHEiF FE l$ EH r $ 3 5jF*-'5e g;nrasf-=e9ass$315 G-H8 d ;;.a t- *- - z4 $Ifi ii fi I 6X :? s : s 'E E$:xEesS=nHF "::i ge Riluess$HaFg*E$E d- g * FEEIHdF 8. 3 s5!r.ec pe.=x ax >= z8 t.96 *?-g^. s9. OE :x Rg l fltsp;eiggeeefff = Evi!t r r d d - 6 i n\o6o h * O F:. =.^ O - F r rda ' -h elvi6n&f:69;*d\aon +66-d66 6*Oiid{<*tO----'q=N.' 3s-,-S-3 $HEaggil r + * =ggffss$il3$g$fee$frs r*\s-9--s;{:?asbksjd*d dr d$krn g fl..- d z6 ggefigse $Ef ssgfu gee ;gsgesseg?hi scesses eh!. 3; FU ro d'6 rf d g$ ;"u.e?-l* "U E flfesieees$f sr= 42- nr ++ l* F-.Od+ 6hrr6d6l- - *Nd$ 619 dd d rtq + -lr 6U Xa -q x9 ggggi g 90 p6.. ED q^ pe $$xnsfr$fsf$rhffx*lfegx$er$3flg tl EE ssss*b5sg8sef&hsqiiggeh-_c.ndra\ = 5pn83F i_ :i d s gs*!=9exsf$rxr=n5=ehxeshhileehlr s-* fla ':6 ca F $. A da Es ele ria iv 5 t:.ee

13 Vdhicules I mleur et pllutin atmsphdrique Plluant Emissins ttales (1000 tnnes) Emissins des v6hicules I mteur (1000 tnnes) Purcentage d0 aux vdhicules I mteur (%) N* 36'019 L7'0t2 47% HC 33'869 t3'239 39% CO 1 19'149 7\',227 66% Tableau 2. Emissins plluantes dans les pays de I'OCDE (milliers de tnnes, 1980) et ftactin prvenant des vdhicules b. mteur. Surce : OECD Envirnmental Data, Organisatin de Cpdratin et de D6velppement Ecnmique, Paris, Tendances de I'immatriculatin des v6hicules tr mteur et de leurs 6missins Cmme le mntre la figure 2, le nmbre de vdtricules l mteur dans le mnde augmente beaucuplus vite que la ppulatin - 5,2% par annde et2,l% par ann6e respectivement entre 1960 et Les analysas de tendance pur I'immatriculatin rdvblent que le parc autmbile a augment de fagn lindaire depuis avant 1970 et que, chaque annde depuis vingt ans, le parc autmbile a augment de 16 millins d'unit6s - sans cmpter les vdhicules I 2 rues. Au niveau mndial, le nmbre d'immatriculatins pur 1000 habitants a augmentd d'envirn 1,8 viture u 2,3 v hicules (vitures, camins, autcars, autbus, vir figure 4). Le nmbre de 2 rues par habitant, apparaissant sus la ddnminatin "mtsn dans les figures, est rest6 stable. Si cette tendance devait se cnfirmer jusqu'en 2010, il y aurait 154 vdhicules I mteur pur 1000 habitans (sans cmpter les 2 rues) cntre 112 en La figure 5 mntre que I'augmentatin du nmbre de vdhicules par habitant est universelle, quiqu'encre dminde de manibre dcrasante par les pays de I'OCDE. La cntributin de I'Afrique et d'une grande partie de I'Asie I cette crissancest minime, m0me si la pllutin atmsphdrique causde par les vdhicules I mteur est ddje un prblbme sdrieux dans les grandci cit6s de ces rdgins. 4

14 lntrductin Das prjectins sur le parc autmbile futur nt 6td faites en tenant cmpte de la crissance ddmgraphiquet du ddvelppement dcnmique qui snt 2 facteurs ddterminants de la crissance autmbile. Les estimatins pur les vitures, les camins, lcs bus et le.s 2 rues pur les 40 prchaines ann6es snt rdsum6es dans la figure 6. En faisant ces estimatins, il a 6t6 pr6sumd que la saturatin en vdricules, les embuteillages crissants et des mesures restrictives prises par les guvernements limiteraient I'augmentatin des vdtriculas, particulidrement dans les rdgins hautement industrialisdes. En d6pit de ces facteurs, il a t6 estimd que le nmbre de vdhicules par habitant augmentera dans tutes les r6gins du mnde. Il est I suligner qu'en I'absence d'interventins plitiques, la crissance sera bien supdrieure. Le parc autmbile glbal, n I'a vu plus haut, a 6t6 dmind jusqu'ici par les pays hautement industrialisds de l'amdrique du Nrd et de l'eurpe ccidentale. Ce sc6nari 6vlue, nn parce que la crissance a cess6 dans ces rdgins, mais parce que lx taux de crissance se snt accdldrds dans les autres pays. Au d but du sibcle prchain, si I'n se fnde sur les tendances actuelles, les r6gins l d6velppement rapide telles que I'Asie, I'Eurpe rientale, I'Amdrique latine et les pays de I'OCDE du Pacifique (Japn, Australie, Nuvelle-Zdlande) cmpternt autant de vdhicules que I'Amdrique du Nrd et I'Eurpe ccidentale, m0me si les taux par habitant restent sensiblement infdrieurs. Des d6cisins divent 0tre prises en ce qui cncerne I'amdnagement du territire, le.s transprts publics et la cmpsitin des carburants. Ces chix influencernt prfnd6ment le d6velppement des 20 l50 prchaines ann6es. Pur minimiser les futurs c0ts en terme de santd et d'assainissement, des slutins aux prbllmes de pllutin atmsphdrique divent Etre truvdes et appliqu6esans d6lai. Nus frmns le veu que les infrmatins cntenues dans ce rapprt cntribuent l ce que sient prises ces ddcisins vitales. REFERENCES Mtr Vehicles Manufacturers' Assciatin f the United States, Inc. Wrld Mtr Vehicles Data, 191 editin. Internatinil Rad Federatin. Wrld Rad Statistics 19BG19X). GenevaAilashingtn D.C., Organizatin fr Ecnmic Cperatin and Develpment. OECD Envirntnental Data. Paris, 1987.

15 U) D 096 r LrJ g, cn=e Yf F5F 946 = ililil E I 0E6 G 4 (D r_) \d.) a d) O 0t6 r (t) q q) q) F : (trf(r)n 0t6 r C) b ljr

16 Intrductin POPULATTON t 1'OOO'OOO'OO0) ver{cules {10'00'00} ul? 'E'--" T,-,-,='-'--'-,-r-,-/ - I I Figure 2. Tendances histriques du parc de vdhicules et de la ppulatin. S$ cg E ce AMERIOUE DU NORD EUROPE I ce AsrE = REsrE DU PACIFIOUE MONDE Figure 3. Distributin glbale des vdhicules ) mteur en 1990.

17 f!0 F ul fre 588 5eE tll ttl 1r?X ltl j GI E ul z Eul 4 ct (t G ). ul f I Ltl 086r 0/6 I 096 I a 5 6) trl t.(l tl ut '= ure zs Z! =cl \9. arz 6) - a) -q r, <t (D - EI e a E a d, O (\t.l, d) F + H t b

18 lnr1fl ln0tultlv vt F- z s t () c) 9 &, :) A. t! J 3 c) lrj N()6+N ln0ru_iv tnltu Nllf\ lsl ry CnS lisv ur z '031 J NVtd ltsv 3 -) ln0btsvd l0l0 6(9 /^^,,^.,-\,-^ \55drr-AJi llj rsl ldunl rslnc ldunl u.l 0u0N ln0tu}\v s P lr a q) O U () d) r< 3 tr q tr (J q.) tn (D k 0 I!

19 *l: ii ii ii ii il T 0f0z I tt+! i t i -r + CZOZ.; D(i At A-7 ^ UIVL = ql 4 ii ni< i g ^ ^nn7= UUU6 ;: a6 U 6 () c,- s8 x :< Eq j8 zy E5 59.t RE F ({ 1A fn0 FZ ljl naf H = U beed lllt iaf+ tttl v QXr q\ ef ct ei qx Qx Q{ e+ qt ax QX a I 6) a ^.. I I u00l 3,J A'AI UOU! tf I ILn nnat UJU r \c) () () H E g a 4 0) H a ) (J d G) r- v k u b H

20 tl.t dt E#qB 2 z.=uj g:preb =1-1XEL! :7 crtjdheq PJTALtIXuJff F )^!Utu n* s 8;8? mr%nffie.9 {, c).9 5 9a O F (') E hla A)i N tr *.: H P! C) Xur : ur -Y z5 zc ( E a!,t 3 N(d r,4 ): F (J lr 6 7 A () 0) k tr- F J t&

21 V6hicules I nrteur et pllutin atmsph6rique BIBLIOGRAPIIIE Barde, J.-P. and Buttn, K. (Eds) Tfansprt plicy and the envirnncnt. Six case studies. Earthscan Publicatins Ltd., Inndn (190). Chn, F. and McVy G.R, Envirwncntal analysis f transprtain systems. Wiley-Interscience New Yrk (1982). ECMT. Transprt gr'rvth in qucstin. 12th Internatinal Sympsium n Thery and Practice in Transprt Ecnmics. Sub-Tpic 5 Envirnment, Glbal and Lcal Effects. (3 papers), Lisbn (6l[{ay 1992). Faw, A. et al. Autmtive air pllutin: issues and ptinsfr develping cuntries. WPS 492, Wrld Bank, Washingtn DC (August 1990). Kagesn, P.Internalising scial csts f transprl. Preliminary Study. The Eurpean Federatin Fr Transprt and Envirnment (January 1992). Kumaresn S. er al. Envirnnental and eclgical cnsiderains in land trmsprt: a resurce guide, Wrld Bank, Plicy Planning and Research Staff, Infrastructure and Urban Develpment Department Reprt INU4I (March, 1989). NSIEM. Heahh risks resultingfrm expsure t mtr vehlcle exhuust, Natinal Swedish Institute f Envirnmental Medicine, Stckhlm (1983). Public Health Alliance. Health n the mve. Plicies fr Health Prmting Transprt. The Plicy Statement f The Transprt and Health Study Grup, Lndn (1989). Rijkeber, R"C. Technlgies fr cntlling emissins f air pllutants frm mbile surces. UNRCE, Brussels (1989). WHO. Our planet ur health. Reprt f the Wrld Health Organizatin Cmmissin n Health and Envirnment, Geneva (1992). WHO. Ptential health effects f climaic change. Reprt f a Wrld Health Organizatin Task Grup, WHO/PEP/90.10, Geneva (1990). t2

22 Chapitre 2 Partie 1 ETUDES EPIDEIUIOITOGIQUES DES DE LA POLLUTION ATMOSPHERIQ SUR LA SAIYTE DUE AUX EI}fiSSIONS DE YEIIICTJLES A lsabelle Rmieu' Intrductin Plusieurs grandes categries de plluants publique (ATS, 1978). Ces plluants prviennent d rdsultent de transfrmatins atmsphdriques. Les principale de nmbre de ces plluants, en xydes d'azte, les hydrcarbures imbr0lds, le phtchimiques. Les vdhicules I mteur dmettent des particules, du dixyde de sufre et divers 1988). En raisn de l'urbanisatin et de I'expansi pllutin atmsphdriquen milieu urbain est auju exacerbd par le c0t crissant des mesures de lutte dnc, de tute dvidence, de mettre au pint des peuvent affecter la santd prrmares u b mteur snt la surce le mnxyde de carbne, les I'zne et d'autres xydants i, mais en mindre quantitd, rganiques vlatils QIEI, du parc autmbile, la hui un prblbme crucial, la pllutin. Il imprte d'6valuatin des risques * Isabelle Rmieu, Dcteur bs sciences et m6decine,, Organisatin panamdricaine de la Sant6, Centre panamdricaine humaine et de Sant6, Mexic, Mexique. 13

Strasbourg, le 09/07/2012

Strasbourg, le 09/07/2012 Directin de la Prtectin et de la Prmtin de la Santé Pôle émetteur : Santé et Risques Envirnnementaux Enjeux sanitaires de la qualité de l air : Nte de synthèse relative à l Impact sanitaire de la pllutin

Plus en détail

GUIDE DE LECTURE DU REFERENTIEL PAPIER TOILETTE BP X30-323-8. Sommaire. Introduction 2

GUIDE DE LECTURE DU REFERENTIEL PAPIER TOILETTE BP X30-323-8. Sommaire. Introduction 2 GUIDE DE LECTURE DU REFERENTIEL PAPIER TOILETTE BP X30-323-8 Smmaire Intrductin 2 Cntexte 2 Principes de l affichage envirnnemental 2 Objectif du guide de lecture 2 Présentatin du prduit cncerné par le

Plus en détail

BULLETIN D INFORMATION Lundi 27 juin 2011, 10h00

BULLETIN D INFORMATION Lundi 27 juin 2011, 10h00 BULLETIN DE LA QUALITE DE L'AIR CELLULE INTERREGIONALE DE L'ENVIRONNEMENT (CELINE) Infrming yu n ambient air quality in the Belgian Regins Avenue des Arts 10-11, 1210 Bruxelles tel: 02/227.57.02 - fax:

Plus en détail

Caractérisation des activités Etude des circuits financiers SYNTHESE. Schéma d Aménagement et de gestion des eaux de la Dore.

Caractérisation des activités Etude des circuits financiers SYNTHESE. Schéma d Aménagement et de gestion des eaux de la Dore. Caractérisatin des activités Etude des circuits financiers Schéma d Aménagement et de gestin des eaux de la Dre Synthèse SYNTHESE SYNTHESE I. CONTEXTE ET OBJECTIFS DE L ETUDE L étude vise à répndre à l

Plus en détail

Haut Conseil de la santé publique

Haut Conseil de la santé publique Haut Cnseil de la santé publique AVIS relatif à la vaccinatin par le vaccin pneumcccique cnjugué 11 décembre 2009 Vaccin pneumcccique cnjugué Un nuveau vaccin pneumcccique cnjugué (Prevenar 13 ), cmpsé

Plus en détail

LE POIDS ECONOMIQUE DU SECTEUR DES VOLONTARIATS INTERNATIONAUX D ECHANGES ET DE SOLIDARITE (VIES) LE SECTEUR DES VIES EN FRANCE

LE POIDS ECONOMIQUE DU SECTEUR DES VOLONTARIATS INTERNATIONAUX D ECHANGES ET DE SOLIDARITE (VIES) LE SECTEUR DES VIES EN FRANCE LE POIDS ECONOMIQUE DU SECTEUR DES VOLONTARIATS INTERNATIONAUX D ECHANGES ET DE SOLIDARITE (VIES) 1 Cette étude explratire, cnduite par l Observatire entre avril et ctbre 2013, avait 2 grands bjectifs

Plus en détail

Renseignements concernant la contrefaçon des billets de banque au Canada et ses effets sur les victimes et la société

Renseignements concernant la contrefaçon des billets de banque au Canada et ses effets sur les victimes et la société Renseignements cncernant la cntrefaçn des billets de banque au Canada et ses effets sur les victimes et la sciété Table des matières 1. Le rôle de la Banque du Canada dans la prspérité écnmique du Canada...

Plus en détail

EQUIPE SUR LE BUDGET ET LES FINANCES 1 COALITION POUR LA COUR PÉNALE INTERNATIONALE (CICC)

EQUIPE SUR LE BUDGET ET LES FINANCES 1 COALITION POUR LA COUR PÉNALE INTERNATIONALE (CICC) EQUIPE SUR LE BUDGET ET LES FINANCES 1 COALITION POUR LA COUR PÉNALE INTERNATIONALE (CICC) SOUMISSION A LA DOUZIEME SESSION DU COMITE DU BUDGET ET DES FINANCES, 20 AU 24 AVRIL 2009 15 AVRIL 2008 I. Bienvenue

Plus en détail

NOTE DE CADRAGE SUR LE CONTENU CO 2 DU KWh PAR USAGE EN FRANCE

NOTE DE CADRAGE SUR LE CONTENU CO 2 DU KWh PAR USAGE EN FRANCE NOTE DE CADRAGE SUR LE CONTENU CO 2 DU KWh PAR USAGE EN FRANCE 14 janvier 2005 1. Le cntexte Le calcul du cntenu en carbne de l électricité représente en France un enjeu imprtant pur l évaluatin des actins

Plus en détail

MINISTÈRE DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA RÉFORME DE L ÉTAT. Réforme des retraites. La cessation progressive d activité

MINISTÈRE DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA RÉFORME DE L ÉTAT. Réforme des retraites. La cessation progressive d activité MINISTÈRE DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA RÉFORME DE L ÉTAT Réfrme des retraites La cessatin prgressive d activité Guide de la cessatin prgressive d activité des fnctinnaires et des agents nn titulaires

Plus en détail

SECONDAIRE : ÉCONOMIE DISTRIBUTION DU REVENU AU CANADA : ACTIVITÉ 1 DE 2

SECONDAIRE : ÉCONOMIE DISTRIBUTION DU REVENU AU CANADA : ACTIVITÉ 1 DE 2 SECONDAIRE : ÉCONOMIE DISTRIBUTION DU REVENU AU CANADA : ACTIVITÉ 1 DE 2 Objectif : Cette activité se divise en deux parties. Dans la première activité, les élèves cmprendrnt ce qu est le revenu. Ils explrernt

Plus en détail

COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN RESULTATS 2007

COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN RESULTATS 2007 COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN INFORMATION PRESSE Clermnt-Ferrand, le 15 février 2008 RESULTATS 2007 MICHELIN ANNONCE UNE AMELIORATION SIGNIFICATIVE DE 1,6 POINT DE SA MARGE OPERATIONNELLE

Plus en détail

Projet de réaménagement de la gare-hôtel Viger ( PM 07-003 ) Mémoire soumis à l Office de consultation publique de Montréal

Projet de réaménagement de la gare-hôtel Viger ( PM 07-003 ) Mémoire soumis à l Office de consultation publique de Montréal Prjet de réaménagement de la gare-hôtel Viger ( PM 07-003 ) Mémire sumis à l Office de cnsultatin publique de Mntréal Michèle Papineau Nvembre 2007 PRÉSENTATION DE LA PERSONNE RESPONSABLE DU MÉMOIRE J

Plus en détail

L UTILISATION DE STANDARDS DE DONNEES DANS LE SECTEUR DE L ASSURANCE BELGE INTRODUCTION

L UTILISATION DE STANDARDS DE DONNEES DANS LE SECTEUR DE L ASSURANCE BELGE INTRODUCTION Cntenu 1. Origine... 2 2. Apprche... 2 3. Dmaine... 2 4. Pints de départ... 3 4.1. Cnventin sectrielle... 3 4.2. De Service Level Agreement vers Cnventin... 3 4.3. Seln le mdèle «cnsensus»... 3 4.4. Basées

Plus en détail

8 SEPTEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LA BELGIQUE

8 SEPTEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LA BELGIQUE 8 SEPTEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE L ÉCONOMIE BELGE Belgique Principaux indicateurs, 2014 Ppulatin (en millins) 11,2 PIB (en G$ US curants) 534,7 PIB par habitant (en $ US curants) 47 721,6 Taux de crissance

Plus en détail

Position sur les nanotechnologies

Position sur les nanotechnologies France Nature Envirnnement Fédératin Française des assciatins de prtectin de la nature et de l'envirnnement Recnnue d'utilité publique Siège Scial : 57 rue Cuvier - 75231 aris cedex 05 - http://www.fne.ass.fr

Plus en détail

Politique de Service à la clientèle

Politique de Service à la clientèle Plitique de Service à la clientèle Ntre engagement : Innver et aller au-delà de vs attentes! Révisée aût 2009 Table des matières 1. Missin de l entreprise 2. Clientèle et services distinctifs 3. Départements

Plus en détail

Table des matières. Liste des figures. Figure 1 : Localisation potentielle de grilles de ventilation du parking du bloc C... 8.6. Liste des tableaux

Table des matières. Liste des figures. Figure 1 : Localisation potentielle de grilles de ventilation du parking du bloc C... 8.6. Liste des tableaux Table des matières 8. Qualité de l air... 8.1 8.1. Aire gégraphique... 8.1 8.2. Situatin existante et future (sans prjet)... 8.1 8.3. Situatin prjetée : analyse des incidences du prjet... 8.2 8.3.1. Estimatin

Plus en détail

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES - 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES Objectif(s) : Pré requis : Mdalités : Présentatin du tableau de brd, Principes de la remntée des cmptes. Outils de gestin prévisinnelle, d'analyse financière

Plus en détail

Les milieux d accueil de la petite enfance et leurs travailleurs créateurs de lien et vecteurs essentiels d inclusion sociale

Les milieux d accueil de la petite enfance et leurs travailleurs créateurs de lien et vecteurs essentiels d inclusion sociale Les milieux d accueil de la petite enfance et leurs travailleurs créateurs de lien et vecteurs essentiels d inclusin sciale De nmbreuses familles vivent en Belgique des situatins de pauvreté, de précarité

Plus en détail

FORUM DU RISQUE ROUTIER PROFESSIONNEL

FORUM DU RISQUE ROUTIER PROFESSIONNEL DOSSIER DE PRESSE FORUM DU RISQUE ROUTIER PROFESSIONNEL 18 ET 19 MAI 2010 PARC ÉLAN, ALENÇON Une première en France 6 mdules de frmatin sur deux jurs 130 agents de la cllectivité frmés Pur une cnduite

Plus en détail

COMPTE-RENDU de la réunion des ACMO de l UPMC. Réunion du 15 septembre 2009

COMPTE-RENDU de la réunion des ACMO de l UPMC. Réunion du 15 septembre 2009 COMPTE-RENDU de la réunin des ACMO de l UPMC Réunin du 15 septembre 2009 Le 30/09/2009 Présents : Les ACMO : 79 ACMO Campus Jussieu et Sites parisiens Les représentants du Service Hygiène et Sécurité (SHS)

Plus en détail

Renouvellement d une police d assurance

Renouvellement d une police d assurance AGENTS, COURTIERS Renuvellement d une plice d assurance La prcédure de renuvellement vise à aider les représentants à respecter leurs bligatins lrs du renuvellement d une plice d assurance. Ces bligatins

Plus en détail

Fiche Liaison I.E.N./Ecoles N 2005/2006-01

Fiche Liaison I.E.N./Ecoles N 2005/2006-01 Premier Degré Circnscriptin d Olrn-Sainte-Marie http://www.ac-brdeaux.fr/primaire/64/lrn/ Olrn, le 3O aût 2005 Fiche Liaisn I.E.N./Ecles N 2005/2006-01 Au terme de ces vacances d été qui, je l espère nt

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2014. Modèles de tumeurs spontanées chez l animal pour la recherche translationnelle en cancérologie

APPEL A PROJETS 2014. Modèles de tumeurs spontanées chez l animal pour la recherche translationnelle en cancérologie APPEL A PROJETS 2014 Mdèles de tumeurs spntanées chez l animal pur la recherche translatinnelle en cancérlgie L'ITMO Cancer de l alliance natinale pur les sciences de la vie et de la santé (AVIESAN) en

Plus en détail

DEDELIBERATION N CR 06-15

DEDELIBERATION N CR 06-15 1 CR 06-15 DEDELIBERATION N CR 06-15 DU 13 FEVRIER 2015 Plitique culturelle Evlutin du sutien réginal à la restauratin du patrimine bâti. LE CONSEIL REGIONAL D ILE-DE-FRANCE VU le règlement (UE) n 651/2014

Plus en détail

B.T.S. MANAGEMENT DES UNITÉS COMMERCIALES

B.T.S. MANAGEMENT DES UNITÉS COMMERCIALES B.T.S. MANAGEMENT DES UNITÉS COMMERCIALES A) CHAMP D'ACTIVITÉ Le titulaire du BTS Management des unités cmmerciales a pur perspective de prendre la respnsabilité de tut u partie d'une unité cmmerciale

Plus en détail

MODELE DE FICHE DE DESCRIPTION PROFESSIONNELLE. Profession : ingénieur civil

MODELE DE FICHE DE DESCRIPTION PROFESSIONNELLE. Profession : ingénieur civil Directin exécutire Fiche de descriptin prfessinnelle Directin des Affaires du dévelppement internatinal MODELE DE FICHE DE DESCRIPTION PROFESSIONNELLE Prfessin : ingénieur civil Renseignements cncertants

Plus en détail

Norme ISA 265, Communication des déficiences du contrôle interne aux responsables de la gouvernance et à la direction

Norme ISA 265, Communication des déficiences du contrôle interne aux responsables de la gouvernance et à la direction IFAC Bard Prise de psitin définitive 2009 Nrme internatinale d audit (ISA) Nrme ISA 265, Cmmunicatin des déficiences du cntrôle interne aux respnsables de la guvernance et à la directin Le présent dcument

Plus en détail

Pour répondre au besoin de sécurité juridique et de prévisibilité, la Loi type devrait traiter des questions suivantes:

Pour répondre au besoin de sécurité juridique et de prévisibilité, la Loi type devrait traiter des questions suivantes: Descriptin de la prpsitin du Canada cncernant l élabratin d une Li type sur les règles de cmpétence et de cnflits de lis en matière de cntrats de cnsmmatin dans le cadre de la CIDIP-VII Dans le cadre de

Plus en détail

Synthèses. L Observatoire Economique et Social. Le bénéfice de l exercice en maison de santé pluridisciplinaire sur les dépenses de santé

Synthèses. L Observatoire Economique et Social. Le bénéfice de l exercice en maison de santé pluridisciplinaire sur les dépenses de santé Synthèses Nvembre 2014 L Observatire Ecnmique et Scial Le bénéfice de l exercice en maisn de santé pluridisciplinaire sur les dépenses de santé La cnsmmatin de sins ambulatires des patients de plus de

Plus en détail

PHASE 1 : choix et définition du sujet du TM.

PHASE 1 : choix et définition du sujet du TM. PHASE 1 : chix et définitin du sujet du TM. Le chix du sujet est une partie imprtante du TM. Ce chix se fait durant la 1 ère phase. La prblématique du thème cncerne le rapprt entre la chimie et la vie

Plus en détail

ARGUMENTAIRE. Evolution des contrats CSM 2012

ARGUMENTAIRE. Evolution des contrats CSM 2012 ARGUMENTAIRE Evlutin des cntrats CSM Préambule Ce dcument vient cmpléter ce qui a été cmmuniqué dans l Actualité Fédérale n 31 du 5 janvier. Il a pur bjectif d apprter les répnses et les explicatins aux

Plus en détail

COMMUNE DE SAINT ANDRE DE LA MARCHE. Mise à jour du Schéma Directeur des Eaux Usées et intégration du volet eaux pluviales

COMMUNE DE SAINT ANDRE DE LA MARCHE. Mise à jour du Schéma Directeur des Eaux Usées et intégration du volet eaux pluviales COMMUNE DE SAINT ANDRE DE LA MARCHE DEPARTEMENT DU MAINE ET LOIRE (49) Mise à jur du Schéma Directeur des Eaux Usées et intégratin du vlet eaux pluviales Dssier de cnsultatin des bureaux d études Cahier

Plus en détail

Travaux de maintenance

Travaux de maintenance Travaux de maintenance La cmmunicatin cncernant la campagne Des cntacts nt été pris avec BEMAS qui regrupe de nmbreuses entreprises de la maintenance, mais sans succès. L annnce de la campagne s est faite

Plus en détail

Choisir un coach-mentor

Choisir un coach-mentor Ce texte est une traductin d un dcument prduit par Assciatin f Cach Training Organizatins (ACTO)( www.actnline.cm), et endssé par Internatinal Cach Federatin (ICF). Dans ce texte le masculin inclut le

Plus en détail

Evaluation d impact: Passer des promesses à l acte

Evaluation d impact: Passer des promesses à l acte Evaluatin d impact: Passer des prmesses à l acte Fnds Natinal pur la Prmtin de la Jeunesse (FNPJ) au Senegal Le cas des Tut Petits Credits (TPC) Cheikh Diaw, Aminata Diuf, Drew Gardiner, Antine Legrand,

Plus en détail

COMITÉ TECHNIQUE DE REVUE DES TITRES ET CONVENTIONS MINIERS. Rapport Final. préparé par le

COMITÉ TECHNIQUE DE REVUE DES TITRES ET CONVENTIONS MINIERS. Rapport Final. préparé par le COMITÉ TECHNIQUE DE REVUE DES TITRES ET CONVENTIONS MINIERS Rapprt Final préparé par le Cmité Technique de Revue des Titres et Cnventins Miniers de la République de Guinée cncernant la cnstructin et l'explitatin

Plus en détail

Résumé chapitre 4 Assurance vie universelle

Résumé chapitre 4 Assurance vie universelle Assurance vie Résumé chapitre 4 Assurance vie universelle Attentin : Des cmpléments d infrmatin nt été ajutés en vert dans le résumé. Ceux-ci n apparaissent pas dans le manuel d étude. L assurance vie

Plus en détail

École Paul-Hubert Rimouski 2014.11.05 CONSEIL D ÉTABLISSEMENT 2014-2015

École Paul-Hubert Rimouski 2014.11.05 CONSEIL D ÉTABLISSEMENT 2014-2015 Écle Paul-Hubert Rimuski 2014.11.05 CONSEIL D ÉTABLISSEMENT 2014-2015 PROCÈS-VERBAL de la deuxième réunin régulière du cnseil d établissement de l écle Paul-Hubert, tenue le cinquième jur de nvembre deux

Plus en détail

1. Présentation du comité des usagers et de son fonctionnement aux nouveaux élus (par NM),

1. Présentation du comité des usagers et de son fonctionnement aux nouveaux élus (par NM), COMITE DES USAGERS COMPTE RENDU PORT DE L ERDRE 21 NOVEMBRE 2013 18H30 RAPPEL DE L ORDRE DU JOUR : 1. Présentatin du cmité des usagers et de sn fnctinnement aux nuveaux élus, 2. Présentatin des tarifs

Plus en détail

La station traite convenablement ses effluents, elle possède une station d épuration correctement dimensionnée et en bon fonctionnement.

La station traite convenablement ses effluents, elle possède une station d épuration correctement dimensionnée et en bon fonctionnement. Assainissement La statin traite cnvenablement ses effluents, elle pssède une statin d épuratin crrectement dimensinnée et en bn fnctinnement. A l heure actuelle, en France, 68% des eaux usées snt récupérées

Plus en détail

Compte-rendu réunion du CCRPA

Compte-rendu réunion du CCRPA Cmpte-rendu réunin du CCRPA Thème : «Cmment amélirer l accès à la santé?», Nantes, le 13 Décembre 2013 Méthde de travail : la jurnée a été rganisée en 4 temps, autur de la présentatin de différentes prpsitins

Plus en détail

MINISTERE DE L EDUCATION. Institut National des Sciences de l Education

MINISTERE DE L EDUCATION. Institut National des Sciences de l Education 1 MINISTERE DE L EDUCATION Institut Natinal des Sciences de l Educatin Prjet de cpératin relatif au dévelppement des stratégies visant à réduire le taux d échecs et d abandns dans l enseignement de base

Plus en détail

Sociétés Non Financières - taux endettement - % PIB, valeur nominale

Sociétés Non Financières - taux endettement - % PIB, valeur nominale T1 1999 T4 1999 T3 2000 T2 2001 T1 2002 T4 2002 T3 2003 T2 2004 T1 2005 T4 2005 T3 2006 T2 2007 T1 2008 T4 2008 T3 2009 T2 2010 T1 2011 T4 2011 T3 2012 T2 2013 Accmpagner le muvement de désintermédiatin

Plus en détail

Physique Chimie IDENTIFICATION D IONS

Physique Chimie IDENTIFICATION D IONS Dcument du prfesseur 1/11 Niveau 2 de THEME : LA SANTE Physique Chimie IDENTIFICATION D IONS Prgramme : BO n 4 du 29 avril 2010 LA SANTÉ Les cityens divent acquérir une culture scientifique de façn à prcéder

Plus en détail

MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX

MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX Syndicat Intercmmunal d Aménagement Hydraulique De Saint Jean des Sables DESIGNATION OPERATION : Remplacement de cinq mteurs de vanne à la statin de Saint Jean Cahier des Clauses

Plus en détail

Diagnostic des stratégies et outils de communication des territoires du Val d Adour et d Armagnac Cahier des charges

Diagnostic des stratégies et outils de communication des territoires du Val d Adour et d Armagnac Cahier des charges Prjet de Cpératin : Renfrcer les démarches participatives au service du dévelppement durable» Diagnstic des stratégies et utils de cmmunicatin des territires du Val d Adur et d Armagnac Cahier des charges

Plus en détail

Garde côtière auxiliaire canadienne Directive - Crédit d'impôt pour les volontaires en recherche et sauvetage

Garde côtière auxiliaire canadienne Directive - Crédit d'impôt pour les volontaires en recherche et sauvetage . Garde côtière auxiliaire canadienne Directive - Crédit d'impôt pur les vlntaires en recherche et sauvetage Objectif De furnir aux assciatins réginales de la GCAC des directives pur déterminer, enregistrer

Plus en détail

Formulaire d offre / cahier spécial des charges n 6, «formation informatique : Trajets Cobol-Java 2»/ page 1/12 FORMULAIRE D OFFRE

Formulaire d offre / cahier spécial des charges n 6, «formation informatique : Trajets Cobol-Java 2»/ page 1/12 FORMULAIRE D OFFRE Frmulaire d ffre / cahier spécial des charges n 6, «frmatin infrmatique : Trajets CblJava 2»/ page 1/12 FORMULAIRE D OFFRE Puvir adjudicateur SPF Finances Services d encadrement ICT Staff Technique Nrth

Plus en détail

INFORMATIONS GENERALES & PARTICULIERES

INFORMATIONS GENERALES & PARTICULIERES INFORMATIONS GENERALES & PARTICULIERES 1 - Les prix de ns crisières s entendent par persnne et cmprennent : La crisière en pensin cmplète du dîner du 1 er jur au petit déjeuner du dernier jur. Les ccktails

Plus en détail

l aspect purement technique de la pose de vitrages dans des feuillures :

l aspect purement technique de la pose de vitrages dans des feuillures : Envirnnement réglementaire Intrductin Dans le cadre des réglementatins relatives à l applicatin de prduits verriers dans le bâtiment, il faut principalement tenir cmpte de deux éléments: l aspect purement

Plus en détail

CONDITIONS CLÉS À REMPLIR : règlement définitif sur les contrôles préventifs de l alimentation humaine Aperçu

CONDITIONS CLÉS À REMPLIR : règlement définitif sur les contrôles préventifs de l alimentation humaine Aperçu La FDA ffre cette traductin à titre de service pur l audience internatinale. Nus espérns que cette traductin vus sera utile. En dépit des effrts furnis par l Administratin pur que la traductin sit la plus

Plus en détail

Municipalité 19 mai 2008

Municipalité 19 mai 2008 Municipalité 19 mai 2008 PR08.22PR RAPPORT AU CONSEIL COMMUNAL D'YVERDON-LES-BAINS POUR une demande de crédit d'investissement de fr. 1'300'000.- pur la cnstructin d un canal de récupératin et d une installatin

Plus en détail

Fiche de projet pour les institutions publiques

Fiche de projet pour les institutions publiques Fiche de prjet pur les institutins publiques Infrmatins pratiques Nm de l institutin publique ayant intrduit le prjet: SPF Technlgie de l'infrmatin et de la Cmmunicatin (Fedict). Nm du prjet : egv Mnitr

Plus en détail

REDEFINIR LA NOTION DE CONFORT THERMIQUE

REDEFINIR LA NOTION DE CONFORT THERMIQUE - - REDEFINIR LA NOTION DE CONFORT THERMIQUE Interrger sn cmprtement vis-à-vis des installatins de chauffage et de refridissement. PRINCIPES Le cnfrt thermique est prbablement l'un des éléments venant

Plus en détail

TITRE IV : DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES NATURELLES

TITRE IV : DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES NATURELLES TITRE IV : DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES NATURELLES Les znes «A» englbent les secteurs de la cmmune, équipés u nn, à prtéger en raisn du ptentiel agrnmique des terres agricles. Seules y sernt autrisées

Plus en détail

PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0

PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0 PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0 FICHE TECHNIQUE DECEMBRE 2010. LE CONTEXTE Les utils de cmmunicatin et de gestin dévelppés par les rganisatins de greeters de par le mnde snt assez cmparables : Chaque rganisatin

Plus en détail

À long terme, la fiscalité devra exercer une influence encore plus marquée sur les comportements de mobilité.

À long terme, la fiscalité devra exercer une influence encore plus marquée sur les comportements de mobilité. Fiscalité et vél La différence de traitement fiscal du vél et de l autmbile en tant que myen de transprt dmicile-travail n encurage pas suffisamment l adptin de cmprtements de mbilité durable. Il est dnc

Plus en détail

Document d information

Document d information Dcument d infrmatin Dépôt du rapprt du Bureau du vérificateur général sur la vérificatin de gestin de l Administratin de la Chambre Au sujet de la vérificatin Prtée La vérificatin avait pur but d examiner

Plus en détail

Terrain de jeu Analogie au sport professionnel

Terrain de jeu Analogie au sport professionnel Terrain de jeu Analgie au sprt prfessinnel USO : US Oynnax Rugby : management dans le sprt Le 9 décembre 2009, Olivier Nier, entraîneur de l USO, Pr D2 de rugby, réalisait dans le cadre d une cnférence

Plus en détail

L'lnstance Nationale des Télécommunications (INT),

L'lnstance Nationale des Télécommunications (INT), Décisin n XX/2015 de l Instance Natinale des Télécmmunicatins en date du jj/mm/2015 prtant fixatin du frmat du rapprt d'utilisatin des ressurces de numértatin attribuées et du taux minimum d utilisatin

Plus en détail

Au cœur de l'action. Photo: Kaitlin Standeven, by Jeremy Mimnagh

Au cœur de l'action. Photo: Kaitlin Standeven, by Jeremy Mimnagh Au cœur de l'actin Pht: Kaitlin Standeven, by Jeremy Mimnagh Orientatins stratégiques 2014-2017 Canadian Dance Assembly ~ L'Assemblée canadienne de la danse The Histric Distillery District 15 Case Gds

Plus en détail

Le rôle de conseiller auprès des administrateurs. Le directeur général et le service de bibliothèque

Le rôle de conseiller auprès des administrateurs. Le directeur général et le service de bibliothèque LE RÔLE DU DIRECTEUR GÉNÉRAL Cntenu Nminatin du directeur général Le rôle de cnseiller auprès des administrateurs Le rôle de gestinnaire Le directeur général et le service de biblithèque Relatins entre

Plus en détail

FICHES CONSEIL ENVIRONNEMENT ENERGIES : QUELLES FILIERES TECHNOLOGIQUES POUR LES AUTOCARS?

FICHES CONSEIL ENVIRONNEMENT ENERGIES : QUELLES FILIERES TECHNOLOGIQUES POUR LES AUTOCARS? FICHES CONSEIL ENVIRONNEMENT ENERGIES : QUELLES FILIERES TECHNOLOGIQUES POUR LES AUTOCARS? AVRIL 2007 T A B L E D E S M A T I E R E S I N T R O D U C T I O N 3 L E G A Z O L E 6 L E D I E S T E R 3 0 8

Plus en détail

Normes dans la construction métallique

Normes dans la construction métallique PRODUITS DE CONSTRUC- TION / CONFORMITÉ PARTIE 5 Nrmes dans la cnstructin métallique Afin de mieux assimiler les nrmes en cnstructin métallique, nus allns d abrd expliquer en détail la nrme eurpéenne EN

Plus en détail

1. Bases légales. 2. Introduction. 3. Recommandations. Service de la santé publique. Rue Cité - Devant 11 1014 Lausanne

1. Bases légales. 2. Introduction. 3. Recommandations. Service de la santé publique. Rue Cité - Devant 11 1014 Lausanne Service de la santé publique Rue Cité - Devant 11 1014 Lausanne Directives sur la mise en place de dispsitifs sanitaires de manifestatins adptées par la Cmmissin pur les mesures sanitaires d'urgence (CMSU)

Plus en détail

DOSSIER D INSCRIPTION

DOSSIER D INSCRIPTION DOSSIER D INSCRIPTION Année sclaire 2014-2015 PRENOM ET NOM DE L ELEVE :... PHOTO Avant de nus returner le dssier d inscriptin de vtre enfant, assurez- vus que l ensemble des pièces demandées ci- dessus

Plus en détail

Canada stratégie d investissement 1

Canada stratégie d investissement 1 Canada stratégie d investissement 1 A. Stratégie d investissement glbale Aperçu général Le guvernement du Canada placera un accent renuvelé sur l écnmie, surtut en ce qui cncerne l investissement dans

Plus en détail

SOMMAIRE 1. PRÉSENTATION DU PPES...2 2. ENGAGEMENT DES PARTENAIRES...2

SOMMAIRE 1. PRÉSENTATION DU PPES...2 2. ENGAGEMENT DES PARTENAIRES...2 SOMMAIRE 1. PRÉSENTATION DU PPES...2 2. ENGAGEMENT DES PARTENAIRES...2 3. DESCRIPTION DU MARCHE...2 3.1 Désignatin des parties cncernées...2 3.2 Descriptin des travaux...3 4. ORGANISATION GENERALE DU CHANTIER...3

Plus en détail

Délégation de la Responsabilité Sociale et Environnemtale 19 septembre 2011. Et si on parlait commodities?

Délégation de la Responsabilité Sociale et Environnemtale 19 septembre 2011. Et si on parlait commodities? Délégatin de la Respnsabilité Sciale et Envirnnemtale 19 septembre 2011 Et si n parlait cmmdities? Smmaire La chaîne de valeur sft cmmdities La psitin de BNP Paribas Pistes vers le financement d une agriculture

Plus en détail

Plan pluriannuel d accessibilité de TELUS

Plan pluriannuel d accessibilité de TELUS Plan pluriannuel d accessibilité de Li sur l accessibilité pur les persnnes handicapées de l Ontari (LAPHO) 2014-2021 Plan pluriannuel d accessibilité de LAPHO Table des matières Applicatin 1 Intrductin

Plus en détail

Resumée du quatrième congrès à Paris

Resumée du quatrième congrès à Paris Resumée du quatrième cngrès à Paris I / INTRODUCTION Après Amsterdam (50 participants), Bruxelles (100 participants) et Maastricht (120 participants), la FIAPAC a rganisé sn 4ème cngrès à l hôpital Eurpéen

Plus en détail

1 M-02 Le matériel de transport

1 M-02 Le matériel de transport 1 Objectif Ce qu il faut retenir Cette fiche décrit les cntraintes qui prtent sur le matériel rulant pur les transprts, qu il s agisse des véhicules prpres aux établissements u des véhicules utilisés par

Plus en détail

Diagnostic de l impact des chauffages au pétrole sur le CO dans les logements ETUDE. APPA Nord - Pas de Calais www.appanpc.

Diagnostic de l impact des chauffages au pétrole sur le CO dans les logements ETUDE. APPA Nord - Pas de Calais www.appanpc. Diagnstic de l impact des chauffages au pétrle sur le CO dans les lgements ETUDE APPA Nrd - Pas de Calais www.appanpc.fr > Etudes Diagnstic de l'impact des chauffages au pétrle sur le CO dans les lgements

Plus en détail

Programme Eau, Climat et Développement pour l'afrique. Termes de référence pour le recrutement d un Expert Socio/agro-économiste

Programme Eau, Climat et Développement pour l'afrique. Termes de référence pour le recrutement d un Expert Socio/agro-économiste Prgramme Eau, Climat et Dévelppement pur l'afrique Termes de référence pur le recrutement d un Expert Sci/agr-écnmiste Dans le cadre de l élabratin de l étude sur l intégratin des impacts du changement

Plus en détail

Les prix de l électricité en France : évolutions passées et perspectives

Les prix de l électricité en France : évolutions passées et perspectives Les prix de l électricité en France : évlutins passées et perspectives A l heure ù la Cmmissin Eurpéenne vient de publier un rapprt cmplet sur les prix de l énergie en Eurpe, présentant leur évlutin sur

Plus en détail

Crèche Les Petits Pas

Crèche Les Petits Pas Crèche Les Petits Pas Règlement intérieur Smmaire 1- Généralités 2- Calendrier d uverture et hraires 2.1 Calendrier 2.2 Hraires 3- Fnctinnement 3.1 Place des parents 3.2 Alimentatin 3.3 Décharge des parents

Plus en détail

PROPOSITION DE PLAN DE GESTION DES SEDIMENTS DE L ESTUAIRE DE LA RANCE

PROPOSITION DE PLAN DE GESTION DES SEDIMENTS DE L ESTUAIRE DE LA RANCE COMMISSION ESTUAIRE RANCE Henri Thébault PROPOSITION DE PLAN DE GESTION DES SEDIMENTS DE L ESTUAIRE DE LA RANCE Juillet 2012 1 COMMISSION ESTUAIRE RANCE Présentatin du rapprt Après avir été un des initiateurs

Plus en détail

GRAND PORT MARITIME DE ROUEN

GRAND PORT MARITIME DE ROUEN GRAND PORT MARITIME DE ROUEN INSTALLATION DE TRANSIT DES SEDIMENTS DE DRAGAGE DE MOULINEAUX (MOULINEAUX, LA BOUILLE, SEINE-MARITIME) Résumé nn technique de l étude de dangers 1. 2. 3. 6. 7. 8. 4. 5. janvier

Plus en détail

APPEL À COMMUNICATIONS Colloque international sur la mesure des produits culturels numériques. 9 au 11 mai 2016

APPEL À COMMUNICATIONS Colloque international sur la mesure des produits culturels numériques. 9 au 11 mai 2016 APPEL À COMMUNICATIONS Cllque internatinal sur la mesure des prduits culturels numériques 9 au 11 mai 2016 Date limite de sumissin : 29 ctbre 2015 Cntexte La transfrmatin numérique des mdes de créatin,

Plus en détail

Cabinet Consultant Jean-Claude VICTOR

Cabinet Consultant Jean-Claude VICTOR Internatinal Cabinet Cnsultant Jean-Claude VICTOR Outils d apprpriatin pur la mise en œuvre d un système de management intégré à l aide des référentiels ( Nrmes ISO9001 :2000 et ISO14001 :2004, du référentiel

Plus en détail

LA PRESSE ET INTERNET

LA PRESSE ET INTERNET LHG Lettres-Histire-Gégraphie LA PRESSE ET INTERNET Classe : Terminale BEP Sites cnsultés : Yah!, Le Mnde, L'Humanité, Libératin, Dernières Nuvelles d'alsace, La Dépêche du Midi, L'Est républicain, Ouest-France,

Plus en détail

NORMES DE FINANCEMENT DU SENTIER TRANSCANADIEN 2011-2013

NORMES DE FINANCEMENT DU SENTIER TRANSCANADIEN 2011-2013 NORMES DE FINANCEMENT DU SENTIER TRANSCANADIEN 2011-2013 VUE D ENSEMBLE Le Sentier est un rganisme enregistré de bienfaisance à but nn lucratif vué à la réalisatin de la cnstructin et de la prmtin du sentier

Plus en détail

LA BOURSE DE TORONTO À LA TRAÎNE : ÉCART DE 20 % EN 18 MOIS

LA BOURSE DE TORONTO À LA TRAÎNE : ÉCART DE 20 % EN 18 MOIS Après un départ cann des marchés bursiers au premier trimestre, les prblèmes en Eurpe nt refait surface et accru l incertitude quant à la vigueur de la reprise écnmique. Au trimestre suivant, l ensemble

Plus en détail

CAPACITÉS MISES EN ŒUVRE o o o o o o o o o

CAPACITÉS MISES EN ŒUVRE o o o o o o o o o Partie du prgramme : Crps humain et santé Niveau : première Titre de la séance : la cancérisatin EXTRAIT DU PROGRAMME Des mdificatins accidentelles du génme peuvent se prduire dans des cellules smatiques

Plus en détail

Comprendre sa facture d e lectricite

Comprendre sa facture d e lectricite Cmprendre sa facture d e lectricite Décmpsitin de la facture d électricité française La structure du prix payé par le client se décmpse en deux parts : une part fixe, qui crrespnd à un abnnement, exprimé

Plus en détail

MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX. Lot : n 3 PEINTURE. Objet du marché : RENOVATION DES BUREAUX 411, 412 et 413 BLOC III / Niveau 4 INRA SITE DE THEIX

MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX. Lot : n 3 PEINTURE. Objet du marché : RENOVATION DES BUREAUX 411, 412 et 413 BLOC III / Niveau 4 INRA SITE DE THEIX République Française Institut Natinal de la Recherche Agrnmique Centre de Recherche de Clermnt-Ferrand Theix Lyn MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX Cahier des clauses Techniques Particulières Lt : n 3 PEINTURE

Plus en détail

de la population 2016 pour construire demain AU RECENSEMENT DE DEMAIN? MODE D EMPLOI

de la population 2016 pour construire demain AU RECENSEMENT DE DEMAIN? MODE D EMPLOI PRÊTS Des chiffres À PARTICIPER aujurd hui AU DE DEMAIN? DEVENEZ SUPERVISEUR CAMPAGNE DE CMMUNICATIN DU 206! MDE D EMPLI Renuvelez le succès de la cllecte par Internet. DES UTILS SIMPLES ET EFFICACES PUR

Plus en détail

Lutter contre la précarité sur le marché du travail

Lutter contre la précarité sur le marché du travail Sécurisatin de l empli Dcument de travail pur la 2 ème séance de négciatin du 12 ctbre Lutter cntre la précarité sur le marché du travail Il existe déjà beaucup de flexibilité en France, et à côté des

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL CQP ANIMATEUR PÉRISCOLAIRE

RÉFÉRENTIEL CQP ANIMATEUR PÉRISCOLAIRE RÉFÉRENTIEL CQP ANIMATEUR PÉRISCOLAIRE CQP Animateur Périsclaire Versin au 11/07/2013 Rappel : Extrait annexe IV: Cnventin cllective Mdalités de créatin d'un CQP, cntenu du cahier des charges : le titre

Plus en détail

INFOTECH ENTERPRISES LIMITED Résultats du premier trimestre de l'exercice financier 2013

INFOTECH ENTERPRISES LIMITED Résultats du premier trimestre de l'exercice financier 2013 INFOTECH ENTERPRISES LIMITED Résultats du premier trimestre de l'exercice financier 2013 Cmmuniqué de presse, Hyderabad, Inde, 18 juillet 2012 : : Chiffre d'affaires pur le trimestre de 4563,8 millins,

Plus en détail

Fiche n 4 : La convention annuelle

Fiche n 4 : La convention annuelle Fiche n 4 : La cnventin annuelle Champ d applicatin 1. Opérateurs cncernés 2. Prduits cncernés 3. Durée de la cnventin annuelle 4. Date de cnclusin de la cnventin annuelle Cntenu de la cnventin annuelle

Plus en détail

Cycle d informations et d échanges

Cycle d informations et d échanges La gestin financière des établissements d enseignement supérieur et de recherche Fiche n 8 : Les cmptables publics : l agent cmptable principal, les agents cmptables secndaires et les régisseurs Ainsi

Plus en détail

VIE SOCIALE ET CITOYENNE : UN GAGE DE SANTÉ. Présentée par Madame Gisèle Gobeil

VIE SOCIALE ET CITOYENNE : UN GAGE DE SANTÉ. Présentée par Madame Gisèle Gobeil VIE SOCIALE ET CITOYENNE : UN GAGE DE SANTÉ Présentée par Madame Gisèle Gbeil 1. Buts de l expsé Tracer un tableau glbal des différents aspects de la vie sciale que l n peut se créer et des bienfaits pur

Plus en détail

Une cheminée est un conduit vertical pouvant être installé dans différents types de bâtiments.

Une cheminée est un conduit vertical pouvant être installé dans différents types de bâtiments. Une cheminée est un cnduit vertical puvant être installé dans différents types de bâtiments. Sa fnctin est d évacuer les gaz et fumées txiques prvqués par le feu brulant à l intérieur de la cheminée, dans

Plus en détail

ACTUATE. Statut : 27/11/2014

ACTUATE. Statut : 27/11/2014 ACTUATE Statut : 27/11/2014 Prjet ACTUATE ACTUATE «Advanced Training and Educatin fr Safe Ec-driving f Clean Vehicles» Traductin : Enseignement et frmatin avancée pur une éccnduite sécuritaire de véhicules

Plus en détail

Indice des prix à la consommation harmonisé - octobre 2014

Indice des prix à la consommation harmonisé - octobre 2014 01/2010 05/2010 09/2010 01/2011 05/2011 09/2011 01/2012 05/2012 09/2012 01/2013 05/2013 09/2013 01/2014 05/2014 09/2014 Inflatin (%) COMMUNIQUE DE PRESSE Bruxelles, le 7 nvembre 2014 Indice des prix à

Plus en détail

-------oooooo------- CADRE DES TERMES DE REFERENCE POUR LES PROPOSITIONS DE CHAQUE VILLE

-------oooooo------- CADRE DES TERMES DE REFERENCE POUR LES PROPOSITIONS DE CHAQUE VILLE PROJET DE GESTION ECOLOGIQUEMENT RATIONNELLE DES DECHETS MUNICIPAUX ET DANGEREUX POUR REDUIRE LES EMISSIONS DE POLLUANTS ORGANIQUES PERSISTANTS NON INTENTIONNELS -------------- CADRE DES TERMES DE REFERENCE

Plus en détail