Chapitre XI : Gaz réels

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Chapitre XI : Gaz réels"

Transcription

1 hite XI : Gz ées hite XI : Gz ées XI- : Intodution : L étude de omessiiité d un gz été fite en emie ieu OYLE (6) et MRIOE (676) et fut ométée u ous du XIX sièe de noueu eéimentteus : REGNL, NER, MG L omessiiité des gz ées onduit ense qu is sont fomés de moéues de etites dimensions séées des eses etiement tès gnds I y 6,00 moéues dns,4 0 et 760 mmhg Le dimète de es moéues est de queques NGROME ( = 0-0 m) (qui eésente 0 oissons ouges dns un quium de 50 ites) Dns e domine de sses essions et temétues, un gz ée se omote omme un gz fit L théoie inétique des gz nous end : Dns un gz fit, i y moins de moéues unité de oume que dns un gz ée Et on fe hyothèse que es moéues d un gz fit sont ontuees et es foes d tttion mutuees des moéues même tès oisines sont fies, oie même nues os ession du gz (fit) est uniquement due u hos des moéues su es ois ette ession est eée ession inétique Dns e s d un gz fit, ession mosoique est ége ession inétique ette ession est donnée : M Où M e : M : msse moie du gz L énegie inétique moyenne de tnstion des moéues du gz est : E M O M E : oume moie : itesse de moéues En omnt e éqution d étt d un gz fit ( =R) on otient énegie inétique d une moe R E E R ee d une moéue est e = R = : n d ogdo = 6,00 moéues K: te de OLZMN K = R ou un gz ée, ession mosoique tote est somme de deu temes : - L ession inétique due gittion themique - L ession moéuies due u foes intemoéuies (que on note π) ous de themodynmique ( D HENNI MNOR Z) ge

2 hite XI : Gz ées XI- : Équtions téistiques des fuides ées : XI : Eqution génée : L théoie inétique des gz mène eme éqution téistique des gz fits = R une éqution génée (+π) (-)=R () e : Π : eès de ession du tttion mutuee des tiues (ession intéieue) L ession u sein de fuide est suéieue ession u oisinge de oi (tient omte des foes intemoéuies) : e ooume, est e oume minimum que eut oue unité de msse du gz onsidéé (tient omte du oume oe des moéues 4 fois) n 6 D : n e : n : nome de moéues : dimète des moéues XI : Eqution de N DER WL: suite des onsidétions théoiques N DER WL été onduit ose ette ession π est ootionnee msse séifique () des moéues ttintes et ees des moéues ttiées Ee est inesement ootionnee u é du oume L éqution de N DER WL deient don XI : Eqution de ERRHELO ( )( ) R () Ee s éit : e : ou = XI4 : utes équtions des gz ées ( ode de omeité ) : Eqution de I (0) 7 64 eime : ( ) e : ( ) 4, et sont esetiement ession itique, temétue itique et oume itique oi ghe suint ette éqution onstitue une méiotion de éqution de N DER WL Ee donne une oimtion ssez onne dns e domine oesondnt : > < 4 < ous de themodynmique ( D HENNI MNOR Z) ge 4

3 hite XI : Gz ées Muise oimtion dns e domine des gz ession et temétue éeées et dns e domine des iquides : Eqution de REDLIH-KWONG (949) ) e : 0 ( ) ( sée su des onsidétions théoiques et tiques Founit une onne oimtion ou e temétues > Dns es domines des iquides et du gz msse oumique éeée, es ésuts quoique moins ons sont stisfisnts : Eqution de ERIE- RIDGEMN (9) Les onstntes,,, 0, et 0 sont déteminées emiiquement ti des données eéimentes,, - En géné, ee eut ête iquée ou > et >5 - Ee est meieue que es équtions de N DER WL et LI - Inie dns égion située u oisinge du oins itique d : Eqution de ENIDI-WE-RIN (95) Eqution entièement emiique qui s eime : e 6 - Les huit onstntes,,, 0, 0, 0, α et γ sont déteminées emiiquement ti des donnée eéimentes (,, ) - Destinée ête utiisée ou es hydoues - e ou es oumes mssiques > 056 XI : oodonnées du oint itique- équtions éduites : - ou, qund ou une eu de, oesond une seue eu de qui est e oume éeement oué e gz ette temétue et ette ession - ou, es isothemes ésentent un minimum E et un mimum F - une eu de, euent oesonde eus de oumes ( ines) mesue de oissement de temétue, es ines se onfondent founissnt un oint d infeion su isotheme oesondnte où tngente est èe e des sisses e oint est téisé une ession itique, une temétue itique et un oume itique ous de themodynmique ( D HENNI MNOR Z) ge 5

4 hite XI : Gz ées hysiquement seues es nhes G et H eésentent des étts stes du fuide G étt gzeu H étt iquide H iq GZ > F (m) M < Liq + gz gz G E ( min) - Les étts d équiies du fuide eésentés des otions E et F de isotheme sont des étts d équiie métstes E : oesond u etd de oistion F : oesond u etd de ondenstion L otion d isotheme EMF n est s osee ee est etie des étts instes et éouent dns e même sens XI :Eqution de N DER WL : Éqution de N DR WL uons es oodonnées du oint itique (,, ) en fontion de (, et ) - éqution téistique - tngente hoizonte en 0 - oint d infeion en 0 ous de themodynmique ( D HENNI MNOR Z) ge 6

5 hite XI : Gz ées ous de themodynmique ( D HENNI MNOR Z) ge 7 d où : en, on : 4 Diisons () () on otient : () 7 7 () En, on : 7 7 Les téistiques itiques de i sont : =,6K, =7,7 0 5, =0009 m /kg eus des temétues et ession itiques de queques os : os Msse moie emétue (it) ession itique IR,97 7,4 O 44, O,0 4,5 H 4,00 5,,6 N,0,,5 O,00 54,4 49,7 H O,06 647,,5 Methne H 4 6,04 90,7 40,0 Ethne H 6 0,06 05,4 4,7 one H 5, 65 4, utne 4 H 4 5, 407,5 Eqution éduite de NDER WL Remçons dns éqution de NDER WL, es oeffiients, et en fontion des oodonnées itiques,,, nous otenons :,

6 hite XI : Gz ées ous de themodynmique ( D HENNI MNOR Z) ge Diisons es deu memes osons : éduite temétue éduit oume éduite ession L éqution éduite de NDER WLL deient : (4) XI : Eqution de ERHELO : On eut ue, et ; en fontion de (,, ) : En emçnt dns éqution de ERHLO :, On otient : Diisons,, ç donne :, ou (5) Éqution éduite de ERHELO eendnt, suite d eéienes, ERHELO toué une meieu eésenttion des ésutts eéimentu ou es gz ées en dehos du oint itique, éqution modifiée suinte : (6) Éqution éduite modifiée de ERHELO e ette éqution, es onstntes, et, uont ou eus dns éqution de ERHELO 9 4 6

7 hite XI : Gz ées ous de themodynmique ( D HENNI MNOR Z) ge 9 I est ee que éqution éduite modifiée de ERHELO, enonte de ee de N DER WL, n est s ie u oint itique et en son oisinge ieu, éqution éduite de ERHELO est us éise que ee de N DER WL Ees sei en tiuie ou es us des oetion ote u gndeus themodynmiques des gz fits XI4 : u des gndeus themodynmiques : X4 : Eession mthémtique des inies * L difféentiee de énegie intene d un système s éit don sous fome : d u d u d d d Q w n i i i () (7) (7) et () donnent : De : u (9) * L difféentiee de entoie s éit sous fome : d d d d d Q d () (0) (0) et () donne : De : () XI4 : ition hysique Q W d d Q d W d d d d ) (

8 hite XI : Gz ées ous de themodynmique ( D HENNI MNOR Z) ge 40 ou () d d d d d Q d En simifint, on otient : (4) En omnt () et (4), on otient : ou (5) O omme nous ons u dns e hite III, h e qui donne : h O ( Fomue (5), II, h III ) e qui donne : h (6) XI4 : u de énegie inene mssique - Gz de N DER WL d ) ( d d O d ès N DER WL, d où d d d d En suosnt te, on : te (7) Enegie intene ou un gz de N DER WL

9 hite XI : Gz ées Ou, - Gz de ERHELO Eqution de ERHELO : ( ) L etion de LYRON donne : () d d (9) Remçons () dns (9), On otient : d d d d d d te i te, on otient : te (0) XI44 : u de entoie mssique Q d d d ou un fuide homogène Q d d d () Eqution de N DER WL ( ) d d d i te, on : n te d où () donne : n () Eoution isentoique =te n n( ) te ou n n( ) n ( ) te ou ( ) te () insi, toute éoution isentoique stisfe ou un gz de N DER WL etion ( ) te ous de themodynmique ( D HENNI MNOR Z) ge 4

10 hite XI : Gz ées XI45 : u de enthie mssique O, dh W Q d d hd d ( h ) d H H dh d d H h H h L éqution de N DER WL s éit : ( ) O, d ès etion ohée si etit D où : o, et en emièe oimtion, (4) (5) H H dh d d H dh d d te H = dh = + d (6) XI5 : Equtions de IRIEL et fteu de omessiiité X5 :Equtions de iie L éqution d étt etie une moe de gz ée eut ête eésentée un déeoement du oduit /R, - oit en fontion du oume du gz : (7) R ous de themodynmique ( D HENNI MNOR Z) ge 4

11 hite XI : Gz ées - oit en fontion de ession du gz : () R es deu équtions f et f () otent e nom d équtions de IRIEL R R Généement en se imite u tois emies temes du déeoement I est note que es oeffiients,,,, et sont fontion de temétue : Eqution de N DER WL * f R L éqution de N DER WL s eit : ( ) R R (9) Le déeoement de éqution de N DER WL donne : R Remçons (9) dns (0) R R (0) R R R () R o d ès etion ohée Remçons () dns () R () ou () R R si est etit R R R Les oeffiients de IRIEL sont don : * f () R N DER WL ( ) R R e : R et ous de themodynmique ( D HENNI MNOR Z) ge 4

12 hite XI : Gz ées R R R R R R O, et en emièe oimtion : R R R R R R R R R oit : (4) R R R En emçnt (4) dns (0), on otient : R R R R R R R En se imitnt u temes du seond degé en, on otient : R R R R R R R R R R R R R R R R R R Ou : R R R R R (5) Les oeffiients de IRIEL sont don : R R R R -Eqution de ERHELO ti de éqution ( ) R et en fisnt e même isonnement que ou e s de éqution de N DER WL, on otient : ous de themodynmique ( D HENNI MNOR Z) ge 44

13 hite XI : Gz ées R R (6) R R 4 (7) R R R Les oeffiients de IRIEL sont don : R 4 R R R R XI5 :Fteu de omessiiité L éqution d étt des gz ées eut égement ête utiisée sous fome tès génée Z R Z est eé oeffiient ou fteu de omessiiité oit : Z Z Z R Z Z () D ès oi des étts indéendnts, eu de Z deit ête même ou tous es gz En éité, ette oiété, n est s igoueusement éifiée Nénmoins, dns ut des itions tiques, éqution donne une oimtion suffisnte ous de themodynmique ( D HENNI MNOR Z) ge 45

Seule l erreur en régime permanent est au programme de MP!!

Seule l erreur en régime permanent est au programme de MP!! Cous 0 Pécision des SLCI Lycée Bellevue Toulouse CPGE MP Pécision des SLCI Uno I (Concet initil) Uno III Le scoote Uno III est un fit exemle de système ssevi qui doit ête nécessiement stble ou un bon fonctionnement

Plus en détail

Physique du bâtiment 1 Unités de mesure Corrigé du TD1 1. Exercices corrigés Destinés aux étudiants de licence en architecture

Physique du bâtiment 1 Unités de mesure Corrigé du TD1 1. Exercices corrigés Destinés aux étudiants de licence en architecture Pysique u âtient Unités e esue Coié u D Eeies oiés Destinés u étuints e liene en itetue Pysique u âtient Unités e esue Coié u D Coié u D N Eeie : Cun es si systèes 'unités e esue est téisé p un etin noe

Plus en détail

Problème I : quartz et électronique (ENSTIM 2004)

Problème I : quartz et électronique (ENSTIM 2004) MSI 11 déebe 004 8 h 1 h Devoi en teps liité n 5 Toute éponse non justifiée ne donne ps lieu à ttibution de points L utilistion des lulties est utoisée oblèe I : qutz et életonique (ENSTIM 004) NB : Auune

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Na t i ons U ni e s E / C N. 1 7 / 20 0 1 / PC / 1 7 Conseil économique et social D i s t r. gé n é r a l e 2 ma r s 20 0 1 F r a n ç a i s O r ig i n a l: a n gl a i s C o m m i s s io n d u d é v el

Plus en détail

Exemple de problème sur le frottement. Exemple de problème sur le frottement. Exemple de problème sur le frottement

Exemple de problème sur le frottement. Exemple de problème sur le frottement. Exemple de problème sur le frottement Eemple de poblème u le ottement Vléie (60 Kg) et Ayéd (85 Kg), deu «t» d Hollywood, ont en plein tounge d une cène u ommet de l édiice le plu hut u monde (une oi teminé) à Dubi, Émit Abe Uni, à enion 800m

Plus en détail

Construire ensemble le diagnostic

Construire ensemble le diagnostic Construire ensemble le diagnostic Thème n 2 : les énergies Thème : Changement climatique, énergie Energie et énergie renouvelable Bilan de la géothermie à Sucy Exemple du Clos de Pacy et des enjeux énergétiques

Plus en détail

Définition : Excel L'utiliation simple L'utilisation mathématique Tableur (ou chiffrier) est un logiciel d application qui permet de :

Définition : Excel L'utiliation simple L'utilisation mathématique Tableur (ou chiffrier) est un logiciel d application qui permet de : I N T R O D U C T I O N E x c e le s t u n l o g i c i e l m u l t i f o n c t i o n s i n t é g r a n t u np tu ai bs ls ea un r taé u n g e s t i o n n ad i re e b a s e d e d o n n é e saé u n g r a

Plus en détail

Livret de promotion. Master Ingénierie éditoriale et communication. Année 2012-2013

Livret de promotion. Master Ingénierie éditoriale et communication. Année 2012-2013 Le e Mae Iéee éae e a ée 2012-2013 Faç Gee Pée e UCP qeqe... L UCP e aeae à Ce-Pe, aqee 10% e éa e e e aeae, à ù a ee aae éèe à 5 %. P e ée e UCP, Faç Gee, ee aaé eqe a a eee e éabee e a a é e éqe. ee,

Plus en détail

Les machines électriques à pôles lisses 1. I n t r o d u c t i o n 10 1 L ' i n t e r a c t i o n e n t r e u n c o u r a n t é l e c t r i q u e e t u n c h a m p m a g n é t i q u e e s t à l ' o r i

Plus en détail

Equations d'état, travail et chaleur

Equations d'état, travail et chaleur Equtions d'étt, trvil et chleur Exercice On donne R 8, SI. ) Quelle est l'éqution d'étt de n moles d'un gz prfit dns l'étt,,? En déduire l'unité de R. ) Clculer numériquement l vleur du volume molire d'un

Plus en détail

Roulements à billes à contact oblique

Roulements à billes à contact oblique d 1 D 1 α α 1 D d α D D 1 d Roulements à billes à contct oblique A une ngée A deux ngées Roulements à billes à contct oblique Roulements à une ngée de billes à contct oblique... 260 Pou les oulements à

Plus en détail

GROUPE ELECTROGENE AU GPL & AU GAZ NATUREL CE G ER[

GROUPE ELECTROGENE AU GPL & AU GAZ NATUREL CE G ER[ 1 GROUPE ELECTROGENE AU GPL & AU GAZ NATUREL CE G ER[ 2 GROUPE ELECTROGENE AU GA) UNE APPLICATION ETENDUE Il a toujou s u e aiso de hoisi u g oupe le t og e au gaz. Pas ou peu d'a s au seau le t i ue Chalets

Plus en détail

ra re ri ro ru ré rè rè ra re ri ro ru ar er ir or ur ér êr èr ar er ir or ur

ra re ri ro ru ré rè rè ra re ri ro ru ar er ir or ur ér êr èr ar er ir or ur Des syllables avec r ra re ri ro ru ré rè rè ra re ri ro ru ar er ir or ur ér êr èr ar er ir or ur ra re ri ro ru ré rê rè ra re ri ro ru ar er ir or ur ér êr èr ar er ir or ur ru ar ro ir Des syllables

Plus en détail

Cinématique - Les engrenages LES ENGRENAGES

Cinématique - Les engrenages LES ENGRENAGES Cinémtique - Les engenges LES ENGRENAGES Génélités Les engenges ont pou onction e tnsmette une puissnce un be en ottion à un ute be tounnt à une vitesse génélement iéente, les eux vitesses estnt ns un

Plus en détail

DEVENEZ UN SIMPLY-EXPERT

DEVENEZ UN SIMPLY-EXPERT DEVENEZ UN SIMPLYEXPERT Bonjour, N o u s s o m m e s l e s créate ur s du site Inte r net : ht tp://www.simplyla nd.com D e p u i s p r è s d e 2 a ns, notre je une équipe déve loppe un site Inte r net

Plus en détail

( r) CCP 2014 Physique 1 corrigé. Mécanique Exercice 1 : Satellites ( P) ( ) ( ) ( )) ( ) mmg = = I.1. le TMC appliqué à P s écrit : est. .

( r) CCP 2014 Physique 1 corrigé. Mécanique Exercice 1 : Satellites ( P) ( ) ( ) ( )) ( ) mmg = = I.1. le TMC appliqué à P s écrit : est. . 4 hysique oigé OAnso éanique Exeie : Satellites I le aliqué à s éit : do ( ) mg O O O O( t) m ( t) st O( t) onstamment nomal au eteu onstant O (t) éolue don dans le lan nomal à O, assant a O I e m( e ɺ

Plus en détail

Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION

Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION Rappel d u c h api t r e pr é c é d en t : l i de n t i f i c a t i o n e t l e s t i m a t i o n de s y s t è m e s d é q u a t i o n s s i m u lt a n é e s r e p o

Plus en détail

Annexe II. Les trois lois de Kepler

Annexe II. Les trois lois de Kepler Annexe II es tois lois de Keple écnique & 4 èe - Annexe II es tois lois de Keple Johnnes Keple (57-6), pulie en 596 son peie ouge, ysteiu Cosogphicu Teize nnées plus td, en 69, il pulie Astonoi No, dns

Plus en détail

BANQUE NATIONALE. N otre banque nationale. 7/i. Zi 4. /Æ à. W m M i i 10. W f w f f l. mm. ' ê â f/m jt» i W J / f f t. y / Y ZJ/Â / f/êv/i r» l J.

BANQUE NATIONALE. N otre banque nationale. 7/i. Zi 4. /Æ à. W m M i i 10. W f w f f l. mm. ' ê â f/m jt» i W J / f f t. y / Y ZJ/ / f/êv/i r» l J. _ ê â j j # W jt W j î Æ jj Æ W } " êv Y  z Wâ W w ( w # ë â F ë W Y T w S L 9 W 2 " E ï k x ü D E W W Æ v Wj E  z  z v F À OTQE W  # g L Y F h 6 L 2L NQE NTONLE N oe bnque none W W â W jâ ÿ Æ É w

Plus en détail

La Cible Sommaire F o c u s

La Cible Sommaire F o c u s La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

distance parcourue temps mis pour la parcourir

distance parcourue temps mis pour la parcourir CH IV VITESSE - DEBIT - MASSE VOLUMIQUE - DENSITE RAPPELS DE COURS QUESTION 26 Conversion de m/s en km/h : il fut à l fois onvertir les mètres en kilomètres et les seondes en heures. On : 1 m = 0, 001

Plus en détail

S O M M AIR E P R ÉFAC E. u e lle s so n t ce s e x ige n ce s e sse n tie lle s? Au commencement. E u ro p ée n n e p o u r le s

S O M M AIR E P R ÉFAC E. u e lle s so n t ce s e x ige n ce s e sse n tie lle s? Au commencement. E u ro p ée n n e p o u r le s A u c o m m e n c e m e n t p 2 L A g rém e n t Te c h n iq u e E u ro p ée n p o u r le s S y stèm e s d E ta n c h éité Liq u ide p 4 G a ra n tie déc e n n a le - E x c e p tio n fra n ça ise La rép

Plus en détail

Ecole des Ponts Paris Tech

Ecole des Ponts Paris Tech ECONOMIE GENERALE INITIATION Année scolaie 0-06 CORRIGE DU CONTROLE INTERMEDIAIRE DES CONNAISSANCES Duée : h0 9 novembe 0 Ecole des Ponts Pais Tech Stéhane Gallon - - NOTE TOTALE /0 EXERCICE - Fonction

Plus en détail

Automates. Notions de base Notes de cours, IR1, 2009 Sylvain Lombardy

Automates. Notions de base Notes de cours, IR1, 2009 Sylvain Lombardy 1 Alphet, mot, lngge Automte Notion de e Note de cou, IR1, 2009 Sylvin Lomdy Un lphet A et un enemle fini de ymole ppelé lette. Un mot et une uite finie de lette. On note A l enemle de mot que l on peut

Plus en détail

La Cible Sommaire F o c u s

La Cible Sommaire F o c u s La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

Théorèmes d échange de limites

Théorèmes d échange de limites Théorèmes d échange de limites ) Convergence uniforme et limites Théorème de continuité our les suites de fonctions. Pour E et F deux esaces vectoriels normés, on considère une suite d alications f n :

Plus en détail

E x plo ra tio n de l a ptitude a éro bie. A nne-l a ure L a prérie 16/12/2010

E x plo ra tio n de l a ptitude a éro bie. A nne-l a ure L a prérie 16/12/2010 E x plo ra tio n de l a ptitude a éro bie A nne-l a ure L a prérie 16/12/2010 M éta bo lis m es énerg étiques C o ntra c tio n m us c ula ire M u s cle s s t r ié s s q u e le t t iq u e s = 40 % m a s

Plus en détail

La fibre nerveuse, ou axone, est une excroissance linéaire de la cellule nerveuse qui transmet les impulsions électriques dans le système nerveux.

La fibre nerveuse, ou axone, est une excroissance linéaire de la cellule nerveuse qui transmet les impulsions électriques dans le système nerveux. 56.A-0 Annexe Le moèe éectrique e a ibre nerveuse ette annexe a comme objecti expiquer, ans es granes ignes, e onctionnement e base une ibre nerveuse ain e pouvoir au mieux a moéiser par es composants

Plus en détail

SCHEMAS D INSTALLATION

SCHEMAS D INSTALLATION SETION 6 (EV.) SHEMS D INSTLLTION ette section présente plusieurs schémas de base pour le branchement d installations d interphones et vidéophones dotés de système ibus e ED.. Un recueil complet de schémas

Plus en détail

D er m at o ses f r éq u en tes. D er m at o ses p l u s r ar es

D er m at o ses f r éq u en tes. D er m at o ses p l u s r ar es 1 D er m ato ses f r éq u en tes M o ti f s d e c o n su l tati o n : D er m at o ses f r éq u en tes D er m at o ses p l u s r ar es 2 D er m ato ses f r éq u en tes: D er m at i te at o p i q u e E r

Plus en détail

Expérimenter pour évaluer les politiques d aide à l emploi: les exemples ang lo-saxons et nord-européens. D enis F oug è re * A r t i c l e à p a r a î t r e d a n s l a Revue Française des Affaires Sociales

Plus en détail

Mouvement d'une particule chargée dans un champ magnétique indépendant du temps

Mouvement d'une particule chargée dans un champ magnétique indépendant du temps Moueent d'une patiule hagée dans un hap agnétique indépendant du teps iblio: Pee elat Gaing Magnétise Into expéientale: Dispositif: On obsee une déiation du faseau d'életons losqu'il aie ae une itesse

Plus en détail

Le jeu de l'oie des sons

Le jeu de l'oie des sons Le jeu de l'oie des sons b Départ bè B b bi Arrivée ba B bo bu bé bê bou sanleane.eklablog.com Jeu de l oie des sons : Matériel : des pions, 1 dé. Règle : - le joueur tombe sur une lettre ou une syllabe

Plus en détail

L Ergonomie C a fé S c ie n c e s C o g n itiv e s - 2 8 /0 3 /0 7

L Ergonomie C a fé S c ie n c e s C o g n itiv e s - 2 8 /0 3 /0 7 L Ergonomie C a fé S c ie n c e s C o g n itiv e s - 2 8 /0 3 /0 7 L Ergonomie? Etymologie S o n n o m p ro v e n a n t d u g re c e rg o n (travail) e t n o m o s (lois) p o u r d é s ig n e r la s c

Plus en détail

-MINES DOMANIALE5 DE POTASSE DvALSÀEE MAISON D'OUVRIER A 2. LOGEMENTS

-MINES DOMANIALE5 DE POTASSE DvALSÀEE MAISON D'OUVRIER A 2. LOGEMENTS q (q c. 1 6. Maison d'ouvrier à deux logements type F2. Plans du sous-sol, du rez-de-chaussée et des combles, coupe transversale et élévation de la façade principale. Tirage d'un calque sur papier. Echelle

Plus en détail

ÉPREUVE COMMUNE DE TIPE - Partie D

ÉPREUVE COMMUNE DE TIPE - Partie D ÉPREUVE COMMUNE DE TIPE - Partie D TITRE : Pollutions Electromagnétiques Temps de préparation :...2 h 15 minutes Temps de présentation devant le jury :.10 minutes Entretien avec le jury :..10 minutes GUIDE

Plus en détail

Types de fonctionnement 1. Force par ressort Page Pression d air Page Déplacement hydraulique combiné avec force par ressort Page 4

Types de fonctionnement 1. Force par ressort Page Pression d air Page Déplacement hydraulique combiné avec force par ressort Page 4 Eiti 3-15 F B 1.953 Véi ppi Vi v f péi, v éti itéé, 3 ti, 3 typ ftit, ip fft, pi ftit i. 5 ➀ ➁ ppiti véi ppi yi t tiié p piè à i. I pêt féit t ti viti pt péti i. vi v f péi pt i - tti it p t t fit t éit.

Plus en détail

Electronique quantique

Electronique quantique Electoique quatique 3 èe èe Cous "Hilbet et Fouie à ote aide" /3 alai.sibille@esta.f Qu avos-ous déjà ais? La stuctue liéaie de l'équatio de Scödige ilique que la cobiaiso liéaie de deux solutios est égaleet

Plus en détail

Exercices sur le mouvement rectiligne uniforme (MRU) Module 3 : Des phénomènes mécaniques Objectif terminal 3 : La cinématique

Exercices sur le mouvement rectiligne uniforme (MRU) Module 3 : Des phénomènes mécaniques Objectif terminal 3 : La cinématique Date : Nom : Goupe : Résultat : / 70 Execices su le mouement ectiligne unifome (MRU) Module 3 : Des phénomènes mécaniques Objectif teminal 3 : La cinématique 1. Voici un gaphique epésentant la position

Plus en détail

L I C E N C E 1 G r a n d s c o n c e p t s d u d r o i t p r i v é ( + T D ) 7 D r o i t c o n s t i t u t i o n n e l : t h é o r i e d e l E t a t ( + T D ) 7 F o r m a t i o n h i s t o r i q u e d

Plus en détail

AUTO DIAGNOSTIC La gestion de production de mon cabinet

AUTO DIAGNOSTIC La gestion de production de mon cabinet AUTO DIAGNOSTIC La gestion de production de mon cabinet En 5 minutes et 15 questions, esu ez l effi a it de vot e fo tio p odu tio et d te i ez les a es d a lio atio s. Pour chaque réponse «Oui», comptez

Plus en détail

Méthodes de catégorisation : Réseaux bayesiens naïfs. Olivier Aycard E-Motion group. Université Joseph Fourier. http://emotion.inrialpes.

Méthodes de catégorisation : Réseaux bayesiens naïfs. Olivier Aycard E-Motion group. Université Joseph Fourier. http://emotion.inrialpes. Méthodes de atégosaton : éseau aesens naïfs le Aad E-Moton goup Unesté Joseph Foue http://emoton.nalpes.f/aad le.aad@mag.f lan du ous Intéêts éseau aesens naïfs Appentssage de éseau aesens naïfs ésentaton

Plus en détail

REGARD EXTERIEUR : Anouk Van de Velde, interim manager

REGARD EXTERIEUR : Anouk Van de Velde, interim manager REGARD EXTERIEUR : Anouk Van de Velde, interim manager D'origine belge, Anouk Van de Velde est "interim manager" depuis plusieurs années. Elle partage sa vie entre la France et la Belgique, deux pays limitrophes

Plus en détail

FACULTÉ DES SCIENCES LMD : 1 IÈRE ANNÉE DE L INGÉNIEUR. e II. Chapitre. I. Rappel sur le. Champ

FACULTÉ DES SCIENCES LMD : 1 IÈRE ANNÉE DE L INGÉNIEUR. e II. Chapitre. I. Rappel sur le. Champ ACULTÉ D CINC D L INGÉNIUR CTION TRON COUN LD LD : IÈR ANNÉ Cous Phsque : lectcté et gnétsme Chte e II Chm et Potentel lectque I Rel su le chm et otentel gvttonnel Chm Il est ben étbl qu'une msse m, stuée

Plus en détail

Fonctions affines ; Equations et inéquations

Fonctions affines ; Equations et inéquations Fonctions ffines ; Equtions et inéqutions I. Fonctions ffines.. Définition Définition d une fonction ffine : on ppelle fonction ffine toute fonction définie sur pr f ( ) où et sont des réels tels que.

Plus en détail

Chapitre 9 Sources de champ magnétique

Chapitre 9 Sources de champ magnétique Chpite 9 Souces e chp gnétique Questions : #3) Count entnt : z q ) Si vitesse e chge est v = v i F seon + q b) Si vitesse e chge est v = v F seon i q c) Si vitesse e chge est v = v k F q = #9) Anse iensionnee

Plus en détail

LES CONIQUES. 1) Différentes approches des «coniques». page 2. 2) Equation focale d une conique.. page 4

LES CONIQUES. 1) Différentes approches des «coniques». page 2. 2) Equation focale d une conique.. page 4 LES CONIQUES Tle des mtières COURS ) Différentes pprohes des «oniques». pge ) Eqution fole d une onique.. pge 4 3) Axe fol de Γ. pge 6 4) Sommets de Γ. pge 6 5) Equtions rtésiennes réduites d une prole.

Plus en détail

Chapitre 3 Intégrale double

Chapitre 3 Intégrale double Chpitre 3 Intégrle oule Nous llons supposer le pln usuel muni un repère orthonormé (O,i,j). 3. Aperçu e l éfinition formelle e l intégrle oule Soit =[, [, (

Plus en détail

Richard Lagrange Directeur du Centre national des arts plastiques

Richard Lagrange Directeur du Centre national des arts plastiques -è é. é é, é ôé É é é.,, é é é é.,, -ê à é, é é é ç éé. é éé ç œ,, é - É. é 2010. ç é,. é éé é 2012 é é éé éê é. é é é. = // é,. 38. 13/10/11, 24/11/11 î è é ç, é é., é é é à î é à î, é à è. é à,, ç, -à-.,.,

Plus en détail

Chapitre 2.4 La réfraction

Chapitre 2.4 La réfraction Chapitre.4 La réfratio La itesse e la lumière as u milieu 8 La lumière oage as le ie à ue itesse 3 0 m/s. Lorsqu elle oage as u milieu, la lumière se éplae à itesse égale à la itesse as le ie iisé par

Plus en détail

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T

Plus en détail

i Le Qi Gong «a u t r a v a i l» L e Q i G o n g, «t r a v a i l de l En er g i e», es t u n e g y m n a s t i q u e de s a n t é c h i n o i s e t r

i Le Qi Gong «a u t r a v a i l» L e Q i G o n g, «t r a v a i l de l En er g i e», es t u n e g y m n a s t i q u e de s a n t é c h i n o i s e t r FÉDÉRATION DE QI GONG ET ARTS ÉNERGÉTIQU ES LE QI GONG «A U T R A V A IL» Crédit photo : Anne MELCER B L I B â A 3, a v u P a u C é z a n n 1 3 0 9 0 A i x v c T é : 0 4 4 2 9 3 3 4 3 1 a x : 0 4 4 2 6

Plus en détail

N L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 4 è m e t r i m e s t r e

N L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 4 è m e t r i m e s t r e La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

²Chapitre-2 Ondes lumineuses

²Chapitre-2 Ondes lumineuses ²Chapite- Ondes luineuses Les ondes luineuses sont des ondes életoagnétiques, est à die les gandeus qui se popagent sont un hap életique E et un hap agnétique B. Le aatèe ondulatoie de la luièe a été énoné

Plus en détail

Présentation des nouveaux

Présentation des nouveaux Année 2005 Numéro 2 Décembre Fin de premier trimestre S O L E I L L E V A N T Le Grand Journal Nous vous souhaitons une très Bonne Année 2006 L école vue par un nouvel élève. Je suis nouveau depuis septembre.

Plus en détail

Exercice A : Effet Hall

Exercice A : Effet Hall Université Paris-Diderot - Paris 7 Année 2008-2009 L2-51 EM 4 Eletromagnétisme Corrigé de l examen (deuxième session) du jeudi 25 juin 2009 Exerie A : Effet Hall x z B 0 v a O b y Figure 1: Corrigé 1)

Plus en détail

Définition : Un logiciel de traitement de texte permet en particulier Merci de visitez le site web : www.9alami.com

Définition : Un logiciel de traitement de texte permet en particulier Merci de visitez le site web : www.9alami.com I N T R O D U C T I O N W O R D e s t u n l o g i c i e l d e t r a i t e m e n t d e t e x t e t r è s p e r f o r m a n t q u i n o u s p e r m e t d de o ccurméee nr ta u n C e d o c u m e n t p e u

Plus en détail

Melvil, casual lifestyle. Printemps 2015, lancement de la gamme Original Polo

Melvil, casual lifestyle. Printemps 2015, lancement de la gamme Original Polo www.melvil-shop.fr Melvil, casual lifestyle Printemps 2015, lancement de la gamme Original Polo C ' e s t d e v a n t l a d i f f i c u l t é à t r o u v e r u n p o l o à l a c o u p e a j u s t é e

Plus en détail

Introduction à la Programmation Orientée Objet et au C++ Concepts et exemples. Christophe Collard

Introduction à la Programmation Orientée Objet et au C++ Concepts et exemples. Christophe Collard Introduction à la Programmation Orientée Objet et au C++ Concepts et exemples Plan Notions de programmation de base Classes et Objets Les fonctions amies La surdéfinition d op ateu s Les patrons de fonctions

Plus en détail

Chimie Avancement d une réaction chimique Chap.8

Chimie Avancement d une réaction chimique Chap.8 ère S Thème : Couleurs et imges TP n 6 Chimie Avncement d une réction chimique Chp.8 Notions et contenus Réction chimique réctif limitnt stœchiométrie notion d vncement Compétences eigiles Identifier le

Plus en détail

dirigeable Norge esl arrivé à Oslo

dirigeable Norge esl arrivé à Oslo K NN D D D GN Q 8 f! z D Y-D ÉD Q f x Q N QG N é w ff ê H é x w5 è f é è f ç é f é éé é é x é x é x è x é x f Q f f f è f G - ê f é ê é x xé é é û x Q Q é ô é N féé Géé é è é é f x é f û é é ê # é è é

Plus en détail

IMPÔTS DES NON RÉSIDENTS

IMPÔTS DES NON RÉSIDENTS IMPÔTS DES NON RÉSIDENTS A RT 227 À 248 CIR 92 1. Les assujettis Les non-habitants du Royaume vo ir la d é f i ni ti o n d h ab it a nt d u Ro ya u me o u le domi cile f i sc ale e n Belgiq u e o u le

Plus en détail

v CM 11.6 Dynamique de rotation C) Exemple 3: Le roulement d une roue entraînée Toujours avec les conditions

v CM 11.6 Dynamique de rotation C) Exemple 3: Le roulement d une roue entraînée Toujours avec les conditions .6 Dynmique de ottion C) Exemple : Le oulement d une oue entînée Toujous vec les conditions ω < s(mx) Déteminez l expession ) de l oce de ottement et ) l ccélétion du cente de msse dentiions les oces su

Plus en détail

La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010

La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010 La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010 1 Objectifs de travail L objet de ce document est d expertiser la place occupée, en 2010, par les fictions américaines dans les

Plus en détail

N 1 2 2 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 3 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3

N 1 2 2 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 3 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3 La Cible F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T R E U I L C o m

Plus en détail

5½ À partir de 1475$ /MOIS

5½ À partir de 1475$ /MOIS 5½ 1475$ TYPE A : 1500 pi 2 TYPE B : 1250 pi 2 4½ 1350$ TYPE C : 1230 pi 2 4½ 1350$ TYPE D : 1200 pi 2 4½ 1350$ TYPE E : 1500 pi 2 5½ 1475$ 3½ 1100$ TYPE F : 800 pi 2 3½ 1100$ TYPE G : 850 pi 2 TYPE H

Plus en détail

Biostatistiques et statistiques appliquées aux sciences expérimentales

Biostatistiques et statistiques appliquées aux sciences expérimentales Biosttistiques et sttistiques liquées ux sciences exérimentles ANOVA à deux fcteurs Pscl Bessonneu, Christohe Llnne et Jérémie Mttout* Cogmster A4 2006-2007 * jeremiemttout@yhoo.fr. 1/16 Progrmme de l

Plus en détail

COMPARAISON DE FONCTIONS

COMPARAISON DE FONCTIONS Lurent Grcin MPSI Lycée Jen-Bptiste Corot COMPARAISON DE FONCTIONS 1 Notion de voisinge Définition 1.1 Voisinge Soit R = R {± }. On ppelle voisinge de une prtie de R contennt un intervlle de l forme :

Plus en détail

L3 PAPP Physique Quantique et applications UE A302 Chapitre VII PLAN Moment cinétique de spin Addition de moments cinétiques

L3 PAPP Physique Quantique et applications UE A302 Chapitre VII PLAN Moment cinétique de spin Addition de moments cinétiques L3 PAPP Physique Quantique et applications UE A3 Chapite VII PLAN Moment cinétique de spin Addition de moments cinétiques I) Expéience de ten et Gelach (9) ) L expéience ) Valeus numéiques 3) Matices de

Plus en détail

Présentation de la formation au professionnelle pour les aides spécialis. situation de handicap. Promotion 2009/2010

Présentation de la formation au professionnelle pour les aides spécialis. situation de handicap. Promotion 2009/2010 Présentation de la formation au Certificat d aptitude d professionnelle pour les aides spécialis cialisées, les enseignements adaptés s et la scolarisation des élèves en situation de handicap CAPA-SH Promotion

Plus en détail

Site C : Évaluation environnementale Processus d examen

Site C : Évaluation environnementale Processus d examen Site C : Évaluation environnementale Processus d examen Dean Stinson O Gorman Directeur des commissions d examen Agence canadienne d évaluation environnementale Brian Murphy Directeur des évaluations de

Plus en détail

écoles L histoire des à Lathus-Saint-Rémy En 2014, le groupe scolaire Abel Thévenet fêtait ses soixante ans!

écoles L histoire des à Lathus-Saint-Rémy En 2014, le groupe scolaire Abel Thévenet fêtait ses soixante ans! --? 204 ê! À - ç F. j. -- :. 904 954 204 : j 205. U ç 900. J - z J J G G ë k k F V H F H j G. j ê U 953-954 ç. j -- -. : V ( 2 47 / -2 2 47 / 3 2 47 / 4-5 2 294 / 4 60 W 372 60 W 796 3 4 3 7 3 3 34). :

Plus en détail

3.2 Succession d intégrales simples - Théorème de Fubini

3.2 Succession d intégrales simples - Théorème de Fubini 8 Intégrle oule. Suession intégrles simples - Théorème e Fuini Soit R = [, [, (

Plus en détail

On voit que même pour les nombres premiers la situation n est pas claire, néanmoins c est le cas le plus simple et donc on va l étudier en premier.

On voit que même pour les nombres premiers la situation n est pas claire, néanmoins c est le cas le plus simple et donc on va l étudier en premier. Chitre 3 : Résidus qudrtiques Dns ce chitre on v essyer d extrire des rcines crrés dns ZnZ. Dns le cors des nombres réels tous les nombres ositifs sont des crrés et les nombres négtifs ne le sont s, dns

Plus en détail

Ę ę Ó ę - -_::jr-':- r' l'r I i ::--=:: f '3 l!.f:l$e l r-l $ &.::. H =$ n, r.. ii i:ę.1.= i.-l 't a. :,r.. :. '. r..-i. 1' :; '.r. ;..::. rta:r t:' l: :a '!ii$i: 1,.;ł]ii. ' ;s,.i.,q..'.. ::i '','.,,..,...'..

Plus en détail

regis.loiseau@acceo.eu 2015 55 es Journées d études et de formation Ingénieurs Hospitalies de France, Tous droits réservés - Tou www.a2ch.

regis.loiseau@acceo.eu 2015 55 es Journées d études et de formation Ingénieurs Hospitalies de France, Tous droits réservés - Tou www.a2ch. regis.loiseau@acceo.eu 2udes et de formation Ingénieurs Hospitalies de France, Tous droits réservés - Tou www.a2ch.fr rmation Hospitalies de France, Tous droits réservés - Toute reproduction même partielle

Plus en détail

20 e Journée de l'afphb

20 e Journée de l'afphb «La Pharmacie Hospitalière : quels projets pour le futur?» L Arrêté Royal du 4 mars 1991, 20 ans après C h â te a u d u L a c, G e n v a l - 7 m a rs 2 0 0 9 COMMENT UTILISER VOTRE BOÎTIER? Utilisez les

Plus en détail

IREM Section Martinique Groupe Lycée. QCM pour la classe de Terminale S

IREM Section Martinique Groupe Lycée. QCM pour la classe de Terminale S IREM Secto Matque Goupe Lycée QCM pou la classe de Temale S QCM : Calculatce o autosée Pou chaque questo, seules ou popostos sot vaes. Recope la ou les popostos vaes. Sot f la focto défe su IR pa f ( )

Plus en détail

NANTES Notice de montage

NANTES Notice de montage NANTES Notice de montage 1 2 Nom du produit REFERENCE NANTES AV041-2 Pignon Pignon Pignon Portes Portes Fenêtres Chevrons Chevrons Planche de support Planches de toit Plancher Plancher Planche sol terrasse

Plus en détail

PROJET CONCERNANT LE MAINTIEN LA RENOVA-èlON ET LA RESTAURATION DE L'IMMEUBLE SIS AU 4-0 RUE DE LA GOUTTE D'OR PAR UN CHANTIER DE JEUNES

PROJET CONCERNANT LE MAINTIEN LA RENOVA-èlON ET LA RESTAURATION DE L'IMMEUBLE SIS AU 4-0 RUE DE LA GOUTTE D'OR PAR UN CHANTIER DE JEUNES PARS GOUTTE D'OR "VVRE A LA GOUTTE D OR" 9 rue des Gardes - 75011 2 7. R U E D E C HARTRES 75018 PARS C.C.P. PARS 22 41709 W Ê k p P PROJET CONCERNANT LE MANTEN LA RENOVA-èlON ET LA RESTAURATON DE L'MMEUBLE

Plus en détail

Intérêts simples. Calcul de l intérêt

Intérêts simples. Calcul de l intérêt FORMULES DE M ATHEM ATIQUES FINANIERES Iérês sles lcul de l érê So I l érê ; le cl rêé lcé ; le ux d érê ; l durée e ées ; l durée e os ; j l durée e jrs 00 00 2 00 j 360 lcul de l vleur cquse So I l érê

Plus en détail

Décomposition de fractions en éléments simples

Décomposition de fractions en éléments simples Déomposition de frations en éléments simples N. Jaquet Niveau : De la Terminale aux Maths du supérieur Diulté : Moyenne Durée : h à h30 Rurique(s) : Algère (frations rationnelles, systèmes linéaires) Exerie.

Plus en détail

Techniques d analyse de circuits

Techniques d analyse de circuits Chpitre 3 Tehniques d nlyse de iruits Ce hpitre présente différentes méthodes d nlyse de iruits. Ces méthodes permettent de simplifier l nlyse de iruits ontennt plusieurs éléments. Bien qu on peut résoudre

Plus en détail

Algorithmique sur les automates. Recherche de motifs. On cherche toutes les occurrences

Algorithmique sur les automates. Recherche de motifs. On cherche toutes les occurrences Algorithmiqe r le tomte Recherche de motif O cherche tote le occrrece. Algorithme tilit de tomte Recherche de motif. Recherche de réglrité. Compreio.. Algorithme por l étde de tomte Compleité d étt : coût

Plus en détail

1) Calculer les distances MF et MH. 2) Montrer que MF=MH si et seulement si M appartient à P.

1) Calculer les distances MF et MH. 2) Montrer que MF=MH si et seulement si M appartient à P. Le ln est muni d un reère orthonormé ( O, i, P l oure rerésenttive de l fontion f définie r f(x)=x² D l droite d éqution 1 y = et 4 F 1 0, 4 Soit le oint M(x,y) et H son rojeté orthogonle sur D 1) Cluler

Plus en détail

Le transformateur triphasé

Le transformateur triphasé Le trnsformteur triphsé I. Prinipux prmètres de l plque signlétique L puissne pprente ou ssignée S, elle s exprime en Voltmpère S = 3.U.I Fréquene Tension et intensité u primire Tension et intensité u

Plus en détail

GLMA201 - ALGÈBRE LINÉAIRE ET ANALYSE 2-2013-2014 CONTRÔLE CONTINU 2

GLMA201 - ALGÈBRE LINÉAIRE ET ANALYSE 2-2013-2014 CONTRÔLE CONTINU 2 GLMA -4 GLMA - ALGÈBRE LINÉAIRE ET ANALYSE - -4 CONTRÔLE CONTINU Durée : h Tout doument ou lultrie est interdit Il ser tenu ompte de l lrté et de l préision de l rédtion Il est importnt de justifier hune

Plus en détail

Résumé sur les Intégrales Impropres & exercices supplémentaires

Résumé sur les Intégrales Impropres & exercices supplémentaires L-MATH II-(25-26). Résumé sur les Intégrles Impropres & eercices supplémentires Une fonction définie sur un intervlle I est dite loclement intégrble sur I si f est Riemnnintégrble sur tout intervlle [,

Plus en détail

PLAN BALLET I II III IV V VI AMPHITHÉÂTRE - HAUT AMPHITHÉÂTRE - BAS. 2e BALCON - FACE. 1er BALCON - FACE CORBEILLE. 2e BALCON 3/4 CORBEILLE 3/4

PLAN BALLET I II III IV V VI AMPHITHÉÂTRE - HAUT AMPHITHÉÂTRE - BAS. 2e BALCON - FACE. 1er BALCON - FACE CORBEILLE. 2e BALCON 3/4 CORBEILLE 3/4 er - ÔÉ e - ÔÉ e / er / / - ÔÉ 0 0 0 0 ÉÂ - ÉÂ - e - er - / - ÔÉ er / er - ÔÉ e / e - ÔÉ eprésentation du É É er - ÔÉ É e - ÔÉ e / er / / - ÔÉ 0 0 0 0 ÉÂ - ÉÂ - e - er - / - ÔÉ er / er - ÔÉ e / e - ÔÉ

Plus en détail

le magazine Découvrez Sécurité Privée Un lectorat de professionnels de la sécurité Exclusif! Un magazine publié sous l égide de l USP

le magazine Découvrez Sécurité Privée Un lectorat de professionnels de la sécurité Exclusif! Un magazine publié sous l égide de l USP KIT ÉI L GZIN INFTIN TU L FIN I U 3 f y y j z- z f f f! z z U z U KIT ÉI & F f TIN NV G TIN h L TZ Q6 y f z I f? hz? L ' h z ' BIT 18 f â L ô 28 z - ' h 2 h 21 HTV f ' è j! ' f B z U è ( - ) - -f @ h 2

Plus en détail

201-NYC SOLUTIONS CHAPITRE 8

201-NYC SOLUTIONS CHAPITRE 8 Chpitre 8 Nombres complexes 7 -NYC SOUTIONS CHAPITRE 8 8. EXERCICES. ) Re() 5, Im() b) Re(), Im() 8 c) Re() 5, Im() d) Re(), Im() e) Re(), Im() f) Re(), Im() 6. ) x + i et x i b) x + i et x i c) x + i

Plus en détail

ERP5. Open Source Central Banking

ERP5. Open Source Central Banking Open Source Central Banking 2 Position Cash Management Security Engine Core Banking Objects Transactions 1. Ge s tio n de la c a is s e 2. Opé ra tio ns de g uic he t 3. Ge s tio n de la po s ition 4.

Plus en détail

CHAPITRE 4 LA TRANSFORMÉE DE F OURIER

CHAPITRE 4 LA TRANSFORMÉE DE F OURIER CHAPITRE 4 LA TRANSFORMÉE DE F OURIER 4. Fonctions loclement intégrbles Soit I un intervlle de R et soit f : R R une ppliction. Définition 4.. On dit que f est loclement intégrble sur I si f est intégrble

Plus en détail

S ITE S E T S O LS P O LLUÉ S PLAQU E TTE

S ITE S E T S O LS P O LLUÉ S PLAQU E TTE PLAQU E TTE A C TIV ITÉ S IN DU S TR IE LLE S A N C IE N N E S Archives départementales 76 R É AM ÉN AG E M E N T U R B AIN L es villes s e s o nt étendues s ur d a nc iens s ites indus triels 1863 1889

Plus en détail

Théorie des Langages Épisode 2 Automates finis

Théorie des Langages Épisode 2 Automates finis AFD AFN Opértions Lemme de pompge 1/ 36 Théorie des Lngges Épisode 2 Automtes finis Thoms Pietrzk Université Pul Verline Metz AFD AFN Opértions Lemme de pompge Reconnisseur Définition Configurtion Accepttion

Plus en détail

Chapitre 9 Les oscillateurs et la mesure du temps

Chapitre 9 Les oscillateurs et la mesure du temps CONCEPTION ET MISE EN PAGE : PAUL MILAN Chapitre 9 Les osciateurs et a esure du teps Tabe des atières 1 Osciateurs écaniques 2 1.1 Pendue sipe.............................. 2 1.2 Pendue éastique (ressort

Plus en détail

Mécanique du point : forces Newtoniennes (PCSI)

Mécanique du point : forces Newtoniennes (PCSI) écanique du oint : foces Newtoniennes (PCSI Question de cous On admet que, losqu'il est soumis à une foce Newtonienne F K u, la tajectoie d'un cos est lane et décite a mc K +e cosθ où C θ est une constante

Plus en détail