les étudiants d Alsace

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "les étudiants d Alsace"

Transcription

1 les étudiants d Alsace Dssier de Presse Strasburg, le 31 aut 2015 Le cût de la rentrée étudiante en Alsace en 2015 afges les étudiants d Alsace - Représentatin étudiante - Services - Restauratin - Centre de frmatin - Culture Le cût de la rentrée étudiante en Alsace en , Place de l'université - BP Strasburg Cedex - Tél. +33 (0) Fax : +33 (0) Agrément Jeunesse et Éducatin Ppulaire n 67 JEP Membre fndateur de la FAGE - Agréée par le CROUS - SIRET APE 5629B

2 Le cût de la rentrée étudiante en Alsace en 2015 L AFGES a mené, au curs de l été, une enquête afin de déterminer le budget myen des étudiants à la rentrée. Pur la 10ème année cnsécutive, tus les frais de vie et d études nt été pris en cmpte : lgement, repas, inscriptin, frais divers, etc. ; et chaque pste de dépense est passé au crible. Pur la quatrième fis cette année, dans un cntexte de réginalisatin de l enseignement supérieur, le cût de la rentrée est étudié pur l ensemble des étudiants des quatre principales villes universitaires : Strasburg, Mulhuse, Clmar et Haguenau. Frais de la vie curante 3 Lyer et charges 3 Alimentatin 4 Téléphne et Internet 4 Les transprts en cmmun 5 Lisirs 6 Frais divers 6 Frais spécifiques de la rentrée 7 Drits d inscriptin 7 Sécurité sciale 7 Santé 7 Frais d agence 8 Assurance lgement 8 Matériel pédaggique 9 Les évlutins des principaux pstes de dépenses 10 Le lgement scial étudiant 10 La restauratin universitaire 10 Les frais d inscriptin 11 Les budgets myens 12 Budget myen 2015 de rentrée en Alsace 12 Budget myen 2015 par ville d études 13 Une rentrée mins néreuse, mais une précarité étudiante tujurs aussi criante : que prpse l AFGES? 16 Cmmuniqué - Cût de la rentrée étudiante 2015 en Alsace 15 Le cût de la rentrée étudiante en Alsace en

3 Frais de la vie curante 1. Lyer et charges Les lyers L'ffre du CROUS Chambre classique (9-10 m²) nn rénvée : 165,74 à 252,37 Chambre classique rénvée : 181,60 Chambre classique rénvée avec sanitaires : 258,19 à 405,94 Studi T1 19m² : 436,40 charges cmprises. Studi T2 : 634,30 Le parc privé En 2013, 80 % des étudiants alsaciens étaient déchabitants 1 (qui n habitent plus chez leurs parents) et dépensaient entre 163,41 et 916,2 par mis pur payer leur lyer sans charges. La myenne était alrs de 412 par mis en Alsace 2. En 2014, cette était de 415,14. En 2015, nus bservns une nuvelle augmentatin de 0,5 %. Ainsi, le lyer myen mensuel pur un étudiant Alsacien est aujurd hui de 417,22. (sans charges) Les charges D après ntre enquête, en 2013, les étudiants strasburgeis dépensaient entre 0 et 254,5 de charges (électricité, gaz) par mis. La myenne était de 56 par mis 3. En 2015, cette myenne à augmenté très légèrement pur atteindre 57,1 par mis. 2. Alimentatin 1 Surce : enquête 2013 «L attractivité des campus alsaciens», réalisée par l AFGES avec l Institut de démgraphie de l Université de Strasburg, la MGEL, et les villes de Strasburg, Mulhuse, Clmar et Haguenau, à paraître le 24 septembre Surce: Enquête Vie Étudiante 2012 : «Les cnditins de vie et d études des étudiants Alsaciens» AFGES, dnnées actualisées avec l indice des prix à la cnsmmatin. 3 Surce: Enquête Vie Étudiante 2012 : «Les cnditins de vie et d études des étudiants Alsaciens» AFGES, dnnées actualisées avec l indice des prix à la cnsmmatin. Le cût de la rentrée étudiante en Alsace en

4 En prenant en cmpte l'indice des prix à la cnsmmatin appliqué aux dnnées des enquêtes précédentes, la dépense myenne des étudiants alsaciens est de 139,70 par mis. Ce chiffre vient cnfirmer l'analyse faite par l'afges seln laquelle le budget des étudiants cnsacré à l'alimentatin reste très faible. L'Observatire de la Vie Etudiante avait en 2010 publié une enquête qui précisait que la part du budget d'un étudiant cnsacrée à sn alimentatin, ainsi que la qualité des repas, étaient en frte baisse. Ces chiffres, étendus à l'ensemble de l'alsace, mntrent que ntre régin ne fait pas exceptin en la matière. En 2015, les étudiants alsaciens snt à nuveau très en deçà de la myenne natinale, et ce afin de puvir supprter les hausses tarifaires dans les nmbreux autres dmaines. Sur 139,70, l'afges cnsidère que 65 crrespndent aux repas pris en Rest U chaque mis. La base des repas Rest U envisagée tient cmpte des repas de midi u du sir, à raisn de 20 repas par mis en myenne. Le mntant mensuel est calculé sur la base d'un ticket à 3,25 nuveau tarif en vigueur à la rentrée , marquée par une hausse de 1,6 %. Une fis n est pas cutume, le Ministère de l'enseignement Supérieur et de la Recherche a, de nuveau, pris la décisin de passer utre l avis des étudiants, et d'augmenter le tarif du ticket U qui est purtant à vcatin sciale. En myenne, n estime dnc qu'un étudiant alsacien cnsacre 65 par mis en tickets RU, et 74,70 en autres surces d'alimentatin. 3. Téléphne et Internet Téléphnie mbile : au minimum une recharge sans abnnement par mis (10 ), l'abnnement peut aller jusqu'à 50 par mis seln l'pérateur et le type de frfait. Aujurd hui, l ffre de frfaits téléphniques illimitées standard chez les pérateurs turnent aux alenturs de 20. Pssibilité d'une cnnexin Internet dans certains fyers u résidences universitaires, à partir de 10 par mis, alrs que le frfait Internet + téléphnie fixe chez la plupart des pérateurs se situe autur de 30. Le cût de la rentrée étudiante en Alsace en

5 4. Transprts en cmmun Les transprts urbains Ville Tarif unitaire Abnnement étudiant Abnnement bursiers ( à partir de ) Strasburg 1,70 24,20 2,40 Haguenau 1,10 15,5 12 Clmar 1, Mulhuse 1,50 27, 80 27,40 Cmme le rappelle régulièrement l'afges, le statut d étudiant n'est tujurs pas pris en cmpte en Alsace. Actuellement, seule la ville de Clmar ne prend pas en cmpte l âge pur ses tarifs étudiants. A cntrari, à Strasburg les étudiants de plus de 25 ans divent payer 48,40 pur un abnnement, à Mulhuse c est 40,30 et à Haguenau, les plus 26 ans paient 25. Les transprts départementaux Le tarif unique mis en place par le Cnseil Général du Bas- Rhin permet à tus de puvir vyager en bus quelle que sit la distance parcurue pur 2. L abnnement mensuel en illimité est de 42 par mis pur vyager sur les transprts du CG 67. Les billets à l unité du réseau 68 ne snt pas eux, à un tarif fixe : ils scillent entre 2,25 et 4,70. L abnnement mensuel pur les étudiants est lui aussi variable, de 45 à 94. Les transprts réginaux (TER Alsace) Au niveau du transprt réginal, il existe différents abnnements (étudiants, Alsace + campus) puvant ffrir jusqu'à 75% de réductin sur l'année seln les trajets. Le cût de la rentrée étudiante en Alsace en

6 5. Lisirs L accès à la culture, au sprt et aux lisirs Carte culture : 7 (gratuit pur les bursiers) SUAPS (sprt universitaire) : 25 (gratuit pur les bursiers). Place de cinéma : 7,90 la séance, 20,08 l'abnnement illimité (tarif UGC) Musée : Pass musée 15 avec carte culture Srties du mis de rentrée = 50,70 envirn. La myenne annuelle étant de 27 par mis Frais divers Lcatin d'un véhicule utilitaire de 3 m 3 pur déménagement. Exemple avec Rentacar (prix en agence) Frfait 300km inclus deux jurs de lcatin : 96 Frfait à la jurnée 100km = 43 Budget de base de reprgraphie + phts d'identité = 15,00 Laverie autmatique = entre 4 et 10 une machine sit 16,00 minimum par mis (pur une machine par semaine). Prduits d hygiène et d entretien, vêtements, autres = 96,48 4 Surce : Enquête 2012 sur les cnditins d études et de vie des étudiants alsaciens, AFGES Le cût de la rentrée étudiante en Alsace en

7 Frais spécifiques de la rentrée 1. Drits d inscriptin Ci- après, le prix des drits d'inscriptin natinaux, hrs frais supplémentaires prpres à certains diplômes, et hrs diplômes d'université, à la rentrée 2015 : Licence : 184 Master : 255 Dctrat : 389 INSA : 610 Diplôme d État d rthphniste : 549 Parcurs Grandes écles de l'em Strasburg : 7500 Pur mémire, les étudiants bursiers snt dispensés du paiement des drits d'inscriptin natinaux (à titre indicatif, le cursus «Grand Ecle» de l EM ne bénéficie pas de cette exnératin pur les bursiers). 2. Santé Sécurité sciale Aux frais d inscriptin aux diplômes s ajutent les 215 de Sécurité Sciale, que paient tus les étudiants sauf les étudiants bursiers, salariés (à raisn de 60h par mis u 120h par trimestre) et de mins de 20 ans, qui en snt exnérés. Mutuelle cmplémentaire Pur une cmplémentaire assurant un taux de cuverture à 100% (tarif myen) est de 274,80 pur la MGEL et 234 pur la LMDE. (D autres frfaits permettant une cuverture maximale existe pur plus de 360.) Frais de médecine préventive : 5,10 Le cût de la rentrée étudiante en Alsace en

8 Dépense santé (médecin, médicament) : de 1 à 420. L'accès aux sins médicaux reste très inégal seln les étudiants. En Alsace, 35% des étudiants avuent avir renncé à cnsulter un médecin alrs que leur état de santé le nécessitait Frais d agence Les hnraires agences peuvent prendre en cmpte les frais de visite, de cnstitutin du dssier rédactin du bail et d établissement de l'état des lieux. En 2014 ces frais crrespndaient à un mntant de 413,39 en myenne. En 2015, ils subissent une diminutin de 35,23% pur atteindre 264,74 cette rentrée. 4. Assurance lgement Cmparatif des assurances lgements prpsé par les mutuelles étudiantes Lgement Assureur MGEL LMDE Cité U Chambre Studi F F F Tarif myen pur un F1 : 60,50 5 Surce: Enquête Vie Étudiante 2012 : les cnditins de vie et études des étudiants Alsaciens AFGES Le cût de la rentrée étudiante en Alsace en

9 5. Matériel Pédaggique Se dcumenter Les frais de librairie varient de 50 à 1000 pur le premier mis, seln la filière d'études et s élèvent en myenne à 384. Ce mntant cmprend les frais de furnitures annualisés. 6 6 Surce: Enquête 2011 sur les cnditins de vie matérielle des étudiants de Strasburg AFGES Le cût de la rentrée étudiante en Alsace en

10 Les évlutins des principaux pstes de dépenses Le lgement scial étudiant Evlutin de prix des lyers CROUS (Référence : Chambre inférieure à 15m² nn rénvée) : : : : 143, : 146, : 149, : 163, : 164, : 165,74 Sit une augmentatin de 21% en huit ans, dnt 9,5% en un an seulement. La restauratin universitaire Evlutin du prix du ticket CROUS (à l unité) : 2, : 2, : 2, : 3, : 3, : 3, : 3, : 3, : 3,25 Sit une augmentatin de 16,1 % en huit ans. Le cût de la rentrée étudiante en Alsace en

11 Les frais d inscriptin Licence , Variatin sur 5 ans +5,7% Master ,5% Dctrat , ,4% Sécurité Sciale , ,5% Le cût de la rentrée étudiante en Alsace en

12 Les budgets myens Budget myen 2015 de rentrée en Alsace Attentin : ce tableau présente les minima et maxima, et se lit hrizntalement. En effet, aucun étudiant ne saurait se situer pur tus les pstes de dépenses au minima, ni, réciprquement, au maxima. En termes de lgement, les chiffres cncernent des étudiants déchabitants, qui représentent 80% des étudiants alsaciens. Pstes de dépenses Budget minimum Budget myen Budget maximum Frais de la vie curante Lyer et charges 165,74 474,32 916,20 Alimentatin 139,70 139,70 139,70 Téléphne et internet 10,00 30,00 50,00 Transprts 2,40 74,20 100,00 Lisirs 20,00 105,60 200,00 Frais divers 174,00 174,00 174,00 sus ttal 511,84 997, ,90 Frais spécifiques de la rentrée Drits d'inscriptin 0,00 184, ,00 Sécurité sciale 215,00 215,00 215,00 Cmplémentaire santé 0,00 274,80 360,00 Médecine préventive 5,10 5,10 5,10 Frais d'agence 0,00 264,74 511,37 Assurance lgement 28,00 60,50 120,00 Matériel pédaggique 384,00 384,00 384,00 sus ttal 632, , ,47 TOTAL 1 143, , ,37 Le cût de la rentrée étudiante en Alsace en

13 Budget myen 2015 par ville d études (en ) Strasburg Haguenau Mulhuse Clmar Frais de la vie curante Lyer et charges 474,32 438,39 432,39 418,13 Alimentatin 139,70 139,70 139,70 139,70 Téléphne et internet 30,00 30,00 30,00 30,00 Transprts 74,20 65,50 77,80 67,00 Lisirs 104,90 96,95 95,63 92,47 Frais divers 174,00 174,00 174,00 174,00 sus ttal 997,12 944,54 949,52 921,30 Frais spécifiques de la rentrée Drits d'inscriptin 184,00 184,00 184,00 184,00 Sécurité sciale 215,00 215,00 215,00 215,00 Cmplémentaire santé 274,80 274,80 274,80 274,80 Médecine préventive 5,10 5,10 5,10 5,10 Frais d'agence 264,74 244,69 241,34 233,38 Assurance lgement 60,50 60,50 60,50 60,50 Matériel pédaggique 384,00 384,00 384,00 384,00 sus ttal 1388, , , ,78 Ttal 2385, , , ,08 Le cût de la rentrée étudiante en Alsace en

14 Une rentrée mins néreuse, mais une précarité étudiante tujurs aussi criante : que prpse l AFGES? Si pur la première fis depuis de nmbreuses années le cût de la rentrée est en baisse, ceci cnstitue un trmpe l œil masquant une précarité étudiante tujurs aussi prblématique. Les classes myennes snt les premières affectées, l écart entre les classes supérieures et les classes ppulaires s accentuant, l AFGES s interrge légitimement sur le réel impact d une pririté jeunesse au cœur des présidentielles de Alrs que le lgement crrespnd à plus de 40% du budget d un étudiant, la li ALUR a permis une diminutin imprtante des frais d agences immbilières, afin d aider l accessibilité des jeunes à un lgement indépendant. L année dernière déjà, la mise en place de la Cautin Lcative Etudiante (CLé) par les CROUS, dispsitif permettant à l Etat de se prter garant pur les étudiants déchabitants, représente un prgrès mais la cmmunicatin trp cnfidentielle empêche une réelle efficacité. Plus encre, cette année a vu la mise en place d un encadrement des lyers du secteur privé en régin parisienne grâce à la li ALUR, mais qui reste hélas circnscrit aux étudiants franciliens. C est purqui l AFGES demande en cnséquence la mise en place d un encadrement des lyers du secteur privé dans l Eurmétrple de Strasburg, bientôt mis en place dans les agglmératins de Lille et Grenble. L AFGES cnstate par ailleurs l inadéquatin du parc de lgements publics du CROUS de Strasburg aux besins des étudiants alsaciens. Au delà de lgement parfis vétustes u trp exigus, les lyers du CROUS nt cnnu une augmentatin de 21% depuis 2007 pur la nuvelle année. Une augmentatin plus imprtante encre que les lyers privés, qui renfrce la désaffectin et la vacance des Cités Universitaires. Bien que le lgement cnstitue le pste de dépense principal des étudiants, d autres besins vitaux snt menacés par des budgets serrés et un cût de la vie élevée. La santé des étudiants et l alimentatin équilibrée, purtant nécessaires à une pursuite d études dans des cnditins d études ptimales, snt mis en péril. Avec une nuvelle augmentatin du prix du ticket U de 1,56% pur atteindre 3,25, le CNOUS sabre à nuveau la restauratin sciale alrs qu elle est nécessaire pur de nmbreux étudiants en situatin de précarité alimentaire. L augmentatin cnstante des tarifs dans les cafétérias du CROUS depuis plusieurs années, maintes fis critiquée par l AFGES, ne fait qu aggraver cet état de fait. Depuis 2013, le prjet AGORAé, l épicerie étudiante slidaire de l AFGES a permis de cnstater l urgence alimentaire de centaines d étudiants, et l impact terrible sur les cnditins d études qui en décule. Malgré la vlnté de l AFGES de dévelpper et multiplier encre le prjet AGORAé, celui- ci ne peut, seul, régler à la racine le prblème de la précarité étudiante, imputable à un système d aides sciales à but de suffle. Pire encre, année après année, de plus en plus d étudiants renncent à se signer. Le système de sins se dit d être plus accessible aux étudiants, grâce à des médecins et des spécialistes prches des lieux d études et permettant aux étudiants de ne pas avancer de frais. Cela passe ntamment par la créatin d un réseau de sins universitaire, un partenariat entre les établissements d enseignement supérieur et le mnde médical des quartiers adjacents. La santé se dit d être une questin priritaire pur la cmmunauté universitaire, c est purqui l AFGES milite pur la créatin d un centre de sins étudiant. Il s agit d un service universitaire qui ne se cntente pas d une plitique de préventin, mais d un véritable service de sins qui a fait ses preuves dans de nmbreuses autres universités. La vlnté plitique du ministère de l enseignement supérieur en la matière dit s ancrer cncrètement sur les campus alsaciens. Le cût de la rentrée étudiante en Alsace en

15 Mais les difficultés d accès aux sins snt largement imputables à un régime étudiant de sécurité sciale qui n est pas seulement abscns et vétuste, il cnnaît également de graves dysfnctinnements : prblèmes de gestin, cartes vitales en retard, dssiers perdus, cmplexité extrême, rembursement très tardifs, etc. Il cnvient nn seulement de remettre à plat ce système par un véritable chc de simplificatin, mais aussi d amélirer l accès à une cmplémentaire santé, particulièrement difficile pur les étudiants. En effet, la cuverture maladie universelle cmplémentaire et l aide à la cmplémentaire santé ne snt accessible qu à une très faible minrité d étudiants, et beaucup divent se passer de cmplémentaire. C est purqui l AFGES demande la créatin d une aide réginale à la cmplémentaire santé pur les étudiants bursiers, cmme il existe dans d autres régins. La précarisatin crissante des étudiants n a pas pur seule cnséquence des cnditins d études dégradées, mais les frce à recurir au salariat étudiant, qui ne cesse de gagner du terrain. Aujurd hui près d un étudiant sur deux déclare avir une activité salariée pendant l année universitaire, à ceux- ci s ajutent les 23% d étudiants qui exercent une activité salariée durant l été. Ces emplis sus- qualifiés et sus- payés n nt généralement aucun lien avec leur cursus, et empiètent de plus en plus sur le temps cnsacré à leurs études. 17% des étudiants nt un travail qui pénalise frtement leurs études. Ces étudiants nt 40% de chances de mins que leurs hmlgues sans travail de réussir leur année. Cette explsin du salariat étudiant se dresse cmme un cnstat d échec du système de burse et d aides sciales. C est pur cela que l AFGES milite pur une réfrme de fnd des aides sciales, ntamment par le prjet d une Aide Glbale d Indépendance (AGI) prtée par la FAGE. Ce prjet permettrait de tenir cmpte de manière individuelle des besins de chaque étudiant et de leur prpser l aide la plus adaptée, évitant ainsi les effets de seuils. Cette mesure permettrait de gmmer les inégalités de plus en plus criantes entre les étudiants. Si l AFGES se félicite d un cût de la rentrée qui diminue, grâce à des frais d agences immbilières en baisse, et à un gel des frais d inscriptin universitaire, elle reste vigilante. Malgré les prises de psitins régulières de nmbreux acteurs de l enseignement supérieur français en faveur d une augmentatin des frais d inscriptin à l université, le guvernement a en effet décidé leur gel pur cette année. Il cnvient tut de même de s inquiéter de la mntée en puissance de ce débat, qui regarde avec envie la curse aux frais d inscriptins démesurés des écles de cmmerce, au détriment d une certaine idée de l enseignement supérieur pur tus. L exemple de l'écle de Management de Strasburg est à cet égard édifiant, rehaussant péridiquement leurs frais d inscriptin qui s élèvent aujurd hui à 7500 par an pur le cursus Grande Écle. Abslument surde aux terribles effets de précarisatin et de sélectin sciale induits par ces augmentatins régulières, la directin de l EM est plus à l aise avec l idée de faire de sn établissement un prduit à grand renfrt de campagnes marketing, peu imprte les milliers d eurs investis. Et ainsi, nmbre d étudiants écrasés par leurs emplis précaires u emprunts bancaires destinés à payer leur frmatin, se retruvent cntraints de faire appel à l aide alimentaire u d arrêter leurs études. La précarité financière des étudiants cntraint nmbre d entre eux chaque année à arrêter leurs études, et cnstitue pur les autres un imprtant facteur d échec. C est purqui l AFGES demande aux puvirs publics de s attaquer de frnt à la précarité étudiante en Alsace, à l heure ù l université reste le meilleur facteur d ascensin sciale. Jimmy Lsfeld Président de l AFGES Le cût de la rentrée étudiante en Alsace en

les étudiants d Alsace

les étudiants d Alsace les étudiants d Alsace Dssier de Presse Strasburg, le 31 aut 2015 Le cût de la rentrée étudiante en Alsace en 2015 afges les étudiants d Alsace - Représentatin étudiante - Services - Restauratin - Centre

Plus en détail

Le coût de la rentrée étudiante en Alsace en 2013

Le coût de la rentrée étudiante en Alsace en 2013 les étudiants d Alsace Dssier de Presse Strasburg, le 3 septembre 2013 Le cût de la rentrée étudiante en Alsace en 2013 afges les étudiants d Alsace - Représentatin étudiante - Services - Restauratin -

Plus en détail

CONTRAT LOCAL DE SANTE DE BONNEUIL. Questionnaire consultation destiné à tous les habitants : la santé à Bonneuil

CONTRAT LOCAL DE SANTE DE BONNEUIL. Questionnaire consultation destiné à tous les habitants : la santé à Bonneuil CONTRAT LOCAL DE SANTE DE BONNEUIL Questinnaire cnsultatin destiné à tus les habitants : la santé à Bnneuil La ville est engagée, avec l Agence réginale de Santé, sur la mise en place d un Cntrat Lcal

Plus en détail

Financement des investissements Page 1 sur 6

Financement des investissements Page 1 sur 6 Financement des investissements Page 1 sur 6 Une UC a tujurs besin d investir que ce sit pur : - Remplacer du matériel bslète (ex : investir dans l util infrmatique) - Augmenter sa capacité de vente (ex

Plus en détail

BUDGET PRIMITIF 2014 Conseil d Administration du 11 mars 2014

BUDGET PRIMITIF 2014 Conseil d Administration du 11 mars 2014 CCAS CRECHE de BUDGET PRIMITIF 2014 Cnseiill d Admiiniistratiin du 11 mars 2014 CCAS Les dépenses de fnctinnement Pass Bus 800 Repas des Anciens 9 800 Clis des Anciens 2 300 Télé-assistance 3 500 Aide

Plus en détail

ACAT France. ASSEMBLÉE GÉNÉRALE PORTBAIL, 5-6 avril 2014 RAPPORT FINANCIER SUR LES COMPTES DE L ANNÉE 2013

ACAT France. ASSEMBLÉE GÉNÉRALE PORTBAIL, 5-6 avril 2014 RAPPORT FINANCIER SUR LES COMPTES DE L ANNÉE 2013 ACAT France ASSEMBLÉE GÉNÉRALE PORTBAIL, 5-6 avril 2014 RAPPORT FINANCIER SUR LES COMPTES DE L ANNÉE 2013 On examinera successivement le résultat, les prduits, les charges et la trésrerie de l ACAT-France.

Plus en détail

ARGUMENTAIRE. Evolution des contrats CSM 2012

ARGUMENTAIRE. Evolution des contrats CSM 2012 ARGUMENTAIRE Evlutin des cntrats CSM Préambule Ce dcument vient cmpléter ce qui a été cmmuniqué dans l Actualité Fédérale n 31 du 5 janvier. Il a pur bjectif d apprter les répnses et les explicatins aux

Plus en détail

LE FINANCEMENT DES INVESTISSEMENTS. Les moyens de financement : fonds propres, emprunts, crédit-bail, subventions.

LE FINANCEMENT DES INVESTISSEMENTS. Les moyens de financement : fonds propres, emprunts, crédit-bail, subventions. LE FINANCEMENT DES INVESTISSEMENTS Objectif(s) : Les myens de financement : fnds prpres, emprunts, crédit-bail, subventins. Pré-requis : Cnnaissance des dcuments cmmerciaux : factures de DOIT, Maîtrise

Plus en détail

Titre II / Chapitre 1I : Faciliter l accès au soins de premier recours

Titre II / Chapitre 1I : Faciliter l accès au soins de premier recours Titre II / Chapitre 1I : Faciliter l accès au sins de premier recurs Article 18 : Généralisatin du tiers-payant Cmmuniqué du Ministère Purqui le Guvernement prend-il cette mesure? De nmbreux Français renncent

Plus en détail

Fiche sur les assurances nécessaires lors d un séjour à l étranger

Fiche sur les assurances nécessaires lors d un séjour à l étranger Fiche sur les assurances nécessaires lrs d un séjur à l étranger Préambule Cette fiche cncerne les assurances nécessaires lrs d un séjur à l étranger. En effet, Éducatin internatinale cnsidère maintenant

Plus en détail

24 JUIN 2015 APPEL D OFFRES BILANS EVALUATIFS DES FONDS REGIONAUX DE GARANTIE ET D INNOVATION

24 JUIN 2015 APPEL D OFFRES BILANS EVALUATIFS DES FONDS REGIONAUX DE GARANTIE ET D INNOVATION 24 JUIN 2015 APPEL D OFFRES BILANS EVALUATIFS DES FONDS REGIONAUX DE GARANTIE ET D INNOVATION 1. Type de prcédure Cette prcédure est un marché privé, passé en appel d ffres uvert à l issue de laquelle

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE

GUIDE PRATIQUE DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE GUIDE PRATIQUE DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE Qui smmes nus? Nus smmes une petite sciété artisanale implantée sur Cuers. Ntre démarche est de prmuvir les énergies renuvelables. Nus essayns à travers ce guide de

Plus en détail

COMPTES ANNUELS DE L EXERCICE 2009 RAPPORT POLITIQUE. Généralités concernant les comptes annuels de l exercice 2009 1

COMPTES ANNUELS DE L EXERCICE 2009 RAPPORT POLITIQUE. Généralités concernant les comptes annuels de l exercice 2009 1 COMPTES ANNUELS DE L EXERCICE 2009 RAPPORT POLITIQUE Généralités cncernant les cmptes annuels de l exercice 2009 1 Dans la cntinuité des exercices précédents, les cmptes annuels 2009 de la Cmmune de Grez-Diceau

Plus en détail

L'lnstance Nationale des Télécommunications (INT),

L'lnstance Nationale des Télécommunications (INT), Décisin n XX/2015 de l Instance Natinale des Télécmmunicatins en date du jj/mm/2015 prtant fixatin du frmat du rapprt d'utilisatin des ressurces de numértatin attribuées et du taux minimum d utilisatin

Plus en détail

DEDELIBERATION N CR 06-15

DEDELIBERATION N CR 06-15 1 CR 06-15 DEDELIBERATION N CR 06-15 DU 13 FEVRIER 2015 Plitique culturelle Evlutin du sutien réginal à la restauratin du patrimine bâti. LE CONSEIL REGIONAL D ILE-DE-FRANCE VU le règlement (UE) n 651/2014

Plus en détail

Les Français et l autopartage

Les Français et l autopartage Les Français et l autpartage Sndage réalisé par pur LEVEE D EMBARGO IMMEDIATE Cntact BVA : Julie Catilln Directrice d études de BVA Opinin 01.71.16.88.34 Méthdlgie Recueil Enquête réalisée auprès d un

Plus en détail

Lutter contre la précarité sur le marché du travail

Lutter contre la précarité sur le marché du travail Sécurisatin de l empli Dcument de travail pur la 2 ème séance de négciatin du 12 ctbre Lutter cntre la précarité sur le marché du travail Il existe déjà beaucup de flexibilité en France, et à côté des

Plus en détail

Les signaux d alarme abusifs, un vrai problème en Île-de-France

Les signaux d alarme abusifs, un vrai problème en Île-de-France Dssier de presse Les signaux d alarme abusifs, un vrai prblème en Île-de-France Les actins SNCF pur les maîtriser 28 mars 2012 I - Qu est-ce que le signal d'alarme? Le signal d alarme est un dispsitif

Plus en détail

Renouvellement d une police d assurance

Renouvellement d une police d assurance AGENTS, COURTIERS Renuvellement d une plice d assurance La prcédure de renuvellement vise à aider les représentants à respecter leurs bligatins lrs du renuvellement d une plice d assurance. Ces bligatins

Plus en détail

1. Quels sont les principaux apports de la MIF pour le particulier?

1. Quels sont les principaux apports de la MIF pour le particulier? 22 ctbre 2007 EN PRATIQUE : 10 QUESTIONS REPONSES SUR LA MIF 1. Quels snt les principaux apprts de la MIF pur le particulier? 2. Quels prduits snt cncernés? 3. En qui cnsiste l évaluatin du client? 4.

Plus en détail

Madame A. XXXX XXXX XXXX

Madame A. XXXX XXXX XXXX Madame A. Paris, le 21 février 2013 Dssier suivi par : Tél. : Curriel : recmmandatins@energie-mediateur.fr N de saisine : N de recmmandatin : 2013-0207 Objet : Recmmandatin du médiateur sur vtre saisine

Plus en détail

Accompagnement. des projets d investissement

Accompagnement. des projets d investissement Accmpagnement des stratégies Dévelppement internatinal Assistance technique - Organisatin Accmpagnement des prjets d investissement Viabilité écnmique et financière BK CONSULTANTS 2002-2014 NECESSITE D

Plus en détail

Dossier de presse. Juge aux affaires familiales. Divorce. Autorité parentale

Dossier de presse. Juge aux affaires familiales. Divorce. Autorité parentale Dssier de presse Juge aux affaires familiales Divrce et Autrité parentale 11 mai 2016 13, Rue Erasme Adresse pstale : Téléphne: (+352) 247-84518 E-mail: inf@mj.public.lu L-1468 Luxemburg L-2934 Luxemburg

Plus en détail

FISCAL... SOCIAL... DIVERS... p. 5 Nouveaux plafonds livret A p. 5 Comptes courants d associés... p. 5. LES INDICES... p. 5

FISCAL... SOCIAL... DIVERS... p. 5 Nouveaux plafonds livret A p. 5 Comptes courants d associés... p. 5. LES INDICES... p. 5 Janvier 2013 Vtre réussite, ntre satisfactin Bureau de Belleville : Bureau de Vnnas Bureau de Trevux 11 RN6 38 Rue Grenette Chemin du cls 69220 BELLEVILLE 01540 VONNAS 01600 TREVOUX Tel. : 04 74 66 11

Plus en détail

Programme régional de soutien au développement et à la consolidation des organismes de formation spécialisée (préparatoire ou de loisir) en arts de

Programme régional de soutien au développement et à la consolidation des organismes de formation spécialisée (préparatoire ou de loisir) en arts de Prgramme réginal de sutien au dévelppement et à la cnslidatin des rganismes de frmatin spécialisée (préparatire u de lisir) en arts de la Côte- Nrd À jur le 29 juin 2015 Table des matières Intrductin...

Plus en détail

NEGOCIATION NATIONALE INTERPROFESSIONNELLE

NEGOCIATION NATIONALE INTERPROFESSIONNELLE NEGOCIATION NATIONALE INTERPROFESSIONNELLE LA FORMATION PROFESSIONNELLE POUR LA SECURISATION DES PERSONNES ET LA COMPETITIVITE DES ENTREPRISES 8 Juillet 2013 Les participants à la grande cnférence sciale

Plus en détail

Enquête "Évaluation des besoins d'accueil extra-familial des enfants de moins de 16 ans" Présentation des résultats

Enquête Évaluation des besoins d'accueil extra-familial des enfants de moins de 16 ans Présentation des résultats Enquête "Évaluatin des besins d'accueil extra-familial des enfants de mins de 16 ans" Présentatin des résultats Pur faciliter la cmpréhensin Rappel : Accueil présclaire : C'est l'accueil des enfants nn

Plus en détail

Maintenir le statu quo de la Loi sur la santé et la sécurité du travail (et de ses règlements) pour les employeurs des groupes prioritaires I et II.

Maintenir le statu quo de la Loi sur la santé et la sécurité du travail (et de ses règlements) pour les employeurs des groupes prioritaires I et II. Annexe : Les recmmandatins patrnales Préventin Rendre bligatire la créatin d un cmité de santé et sécurité du travail par emplyeur pur le secteur public et par établissement pur le secteur privé (plus

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE PHALSBOURG REGLEMENT DE FACTURATION DE LA REDEVANCE INCITATIVE

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE PHALSBOURG REGLEMENT DE FACTURATION DE LA REDEVANCE INCITATIVE COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE PHALSBOURG REGLEMENT DE FACTURATION DE LA REDEVANCE INCITATIVE Vté en cnseil cmmunautaire le 26 mars 2012 SOMMAIRE Article 1 : Objet du présent règlement... 3 Article

Plus en détail

Temps d Accueil Périscolaire Mode d emploi

Temps d Accueil Périscolaire Mode d emploi Qui est cncerné? Temps d Accueil Périsclaire Mde d empli Les Temps d Accueil Périsclaire (TAP) snt accessibles à tus les enfants sclarisés sur la ville de Saint Cyprien, une fis leur inscriptin validée.

Plus en détail

BP 2015 CCAS DE SEICHAMPS

BP 2015 CCAS DE SEICHAMPS CCAS CRECHE CCAS DE SEICHAMPS Les dépenses de fnctinnement Pass Bus 800 Repas des Anciens 10 000 Chclats des Anciens 2 800 Télé-assistance 3 800 Aide sciale 9 400 Maintien à dmicile 2 800 Subventins aux

Plus en détail

Renseignements concernant la contrefaçon des billets de banque au Canada et ses effets sur les victimes et la société

Renseignements concernant la contrefaçon des billets de banque au Canada et ses effets sur les victimes et la société Renseignements cncernant la cntrefaçn des billets de banque au Canada et ses effets sur les victimes et la sciété Table des matières 1. Le rôle de la Banque du Canada dans la prspérité écnmique du Canada...

Plus en détail

Chap II : La gestion de stock

Chap II : La gestion de stock www.lgistiquetn.me.ma Chap II : La gestin de stck I. Les pératins de la gestin du stck : La gestin du stck d une entreprise dit être réalisée avec sin pur être capable en permanence de cnnaitre l état

Plus en détail

Fiche action N 10 : Observation du secteur de l habitat, suivi, évaluation et pilotage du PLH

Fiche action N 10 : Observation du secteur de l habitat, suivi, évaluation et pilotage du PLH Prgramme lcal de l habitat de la Cmmunauté de Cmmunes des Pays de Rhône et Ouvèze Fiche actin N 10 : Observatin du secteur de l habitat, suivi, évaluatin et piltage du PLH ENJEUX - Cnnaître les évlutins

Plus en détail

LA COMPTABILITE DES ASSOCIATIONS

LA COMPTABILITE DES ASSOCIATIONS LA COMPTABILITE DES ASSOCIATIONS Présentatin de l'rganisme de frmatin «l écle de la micrfinance» L Ecle de la Micrfinance est un rganisme de frmatin français [1] qui entend répndre à la demande de bénévles

Plus en détail

Hausse de 68% en moyenne pour le trafic des sites mobiles en juin 2014

Hausse de 68% en moyenne pour le trafic des sites mobiles en juin 2014 Tendances du web Hausse de 68% en myenne pur le trafic des sites mbiles en juin 2014 Hausse de 45% pur le trafic des applis et baisse de 6,8% pur le trafic des sites web en France en juin 2014 Etude publiée

Plus en détail

DÉCLARATION D'ADMISSION EN CAS D'ADMISSION DANS UN HÔPITAL PSYCHIATRIQUE

DÉCLARATION D'ADMISSION EN CAS D'ADMISSION DANS UN HÔPITAL PSYCHIATRIQUE DÉCLARATION D'ADMISSION EN CAS D'ADMISSION DANS UN HÔPITAL PSYCHIATRIQUE HOPITAL NEURO PSYCHIATRIQUE SAINT MARTIN RUE SAINT HUBERT 84 5100 DAVE-NAMUR 72098615 1. Objectif de la déclaratin d'admissin :

Plus en détail

APPEL À COMMUNICATIONS Colloque international sur la mesure des produits culturels numériques. 9 au 11 mai 2016

APPEL À COMMUNICATIONS Colloque international sur la mesure des produits culturels numériques. 9 au 11 mai 2016 APPEL À COMMUNICATIONS Cllque internatinal sur la mesure des prduits culturels numériques 9 au 11 mai 2016 Date limite de sumissin : 29 ctbre 2015 Cntexte La transfrmatin numérique des mdes de créatin,

Plus en détail

Charte Afpa des déplacements responsables

Charte Afpa des déplacements responsables Mdalités d rganisatin des déplacements Annexe Charte Afpa des déplacements respnsables Préambule Les déplacements liés à l activité d une entreprise cmme l Afpa snt nmbreux. Trajets dmicile /travail, trajets

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL. Financer le transport en commun dans le Grand Montréal. Sommaire

DOCUMENT DE TRAVAIL. Financer le transport en commun dans le Grand Montréal. Sommaire Financer le transprt en cmmun dans le Grand Mntréal Smmaire Mémire de la Sciété de transprt de Laval, en cllabratin avec la Ville de Laval Présenté à la cmmissin du transprt de la Cmmunauté métrplitaine

Plus en détail

Réseaux de santé Gérontologiques : de l EGS au PPS.

Réseaux de santé Gérontologiques : de l EGS au PPS. Réseaux de santé Gérntlgiques : de l EGS au PPS. Plan Persnnalisé de Sins : définitin, bjectif, myens Quel supprt? Quelle diffusin? 2 È M E R E N C O N T R E N AT I O N A L E D E S R É S E A U X D E S

Plus en détail

LA CAISSE DE DÉPÔT ET PLACEMENT DU QUÉBEC RÉALISE UN RENDEMENT DE 13,6 % EN 2010

LA CAISSE DE DÉPÔT ET PLACEMENT DU QUÉBEC RÉALISE UN RENDEMENT DE 13,6 % EN 2010 EMBARGO JUSQU AU DÉBUT DE LA CONFÉRENCE DE PRESSE CNW LA CAISSE DE DÉPÔT ET PLACEMENT DU QUÉBEC RÉALISE UN RENDEMENT DE 13,6 % EN 2010 Actif net de 151,7 G$, en hausse de 20,1 G$ Mntréal, le jeudi 24 février

Plus en détail

MEDIAS : 7% des visites arrivent via FACEBOOK

MEDIAS : 7% des visites arrivent via FACEBOOK Enjeux web-marketing MEDIAS : 7% des visites arrivent via FACEBOOK La part de visites du site Facebk en tant qu affluent d un site web d actualité français a plus que dublé en un an pur atteindre 7,1%

Plus en détail

Centre de santé René-Laborie Audiens

Centre de santé René-Laborie Audiens Centre de santé René-Labrie Audiens CAHIER DES CHARGES Mise en œuvre d un nuveau cncept Cahier des charges : Mise en œuvre d un nuveau cncept Smmaire 1 Cntexte 3 2 Descriptin de l existant 3 Descriptin

Plus en détail

MISSION TICE AISNE ESPACE NUMERIQUE DE TRAVAIL E.N.T.

MISSION TICE AISNE ESPACE NUMERIQUE DE TRAVAIL E.N.T. MISSION TICE AISNE ESPACE NUMERIQUE DE TRAVAIL E.N.T. Mdifié en juillet 2014, ce dcument prpse des pssibilités de travail avec Icnit. Fichier surce : http://dsden02.ac-amiens.fr/tnp/tnp_internet/dssiers_tnp/activites_classe_mbile/ent/missin_tuic_02_ent_2012.pdf

Plus en détail

INTRODUCTION. et va vendre? - toujours la dimension concurrentielle : comme pour le CD ne pas être hors marché

INTRODUCTION. et va vendre? - toujours la dimension concurrentielle : comme pour le CD ne pas être hors marché INTRODUCTION I) Cmptabilité analytique et cntrôle de gestin A qui peut servir la cmptabilité analytique? a) Pur aider à fixer un prix de vente Exemple Quel prix fixer? : : cmptabilité analytique. Cmpliquns

Plus en détail

«Enrichir l Organisation par les Hommes» LES REGIMES DE RETRAITE. Le 11 juin 2013 Formation inter entreprises

«Enrichir l Organisation par les Hommes» LES REGIMES DE RETRAITE. Le 11 juin 2013 Formation inter entreprises «Enrichir l Organisatin par les Hmmes» LES REGIMES DE RETRAITE Le 11 juin 2013 Frmatin inter entreprises (Répnse suhaitée avant le 30 avril 2013) Les réfrmes successives des retraites, dnt la plus récente

Plus en détail

DEMANDE D AIDE D INVESTISSEMENT POUR LES LIEUX DE VIE COLLECTIFS

DEMANDE D AIDE D INVESTISSEMENT POUR LES LIEUX DE VIE COLLECTIFS Ce dcument est une aide à la cnstitutin du dssier de demande d aide financière et cmplète les circulaires qui définissent le champ d applicatin des prjets financés par la Carsat Sud-Est : - CNAV N 2010-45

Plus en détail

Conditions auxquelles un médecin doit répondre pour acquérir et maintenir la qualité d'accrédité

Conditions auxquelles un médecin doit répondre pour acquérir et maintenir la qualité d'accrédité Cnditins auxquelles un médecin dit répndre pur acquérir et maintenir la qualité d'accrédité (Texte appruvé par le Grupe de directin de l accréditatin du 15 février 2006) 1. Médecin bientôt agrée u récemment

Plus en détail

Plan d accessibilité pluriannuel (2014-2021)

Plan d accessibilité pluriannuel (2014-2021) Intrductin Ce plan pluriannuel expse les grandes lignes de la stratégie des Services à l enfance Grandir ensemble pur prévenir et éliminer les bstacles à l accessibilité afin de répndre aux exigences actuelles

Plus en détail

PARTIE 1 : MIEUX VOUS CONNAITRE

PARTIE 1 : MIEUX VOUS CONNAITRE Questinnaire à destinatin des assciatins du territire de la Cmmunauté de Cmmunes de Quillebeuf-sur-Seine PARTIE 1 : MIEUX VOUS CONNAITRE Infrmatins pratiques sur vtre assciatin Nm de l assciatin : Président

Plus en détail

Travaux de maintenance

Travaux de maintenance Travaux de maintenance La cmmunicatin cncernant la campagne Des cntacts nt été pris avec BEMAS qui regrupe de nmbreuses entreprises de la maintenance, mais sans succès. L annnce de la campagne s est faite

Plus en détail

Recommandation n 2009-131/PG. relative à la saisine de Monsieur D. du 29 septembre 2008 concernant un litige avec le fournisseur X

Recommandation n 2009-131/PG. relative à la saisine de Monsieur D. du 29 septembre 2008 concernant un litige avec le fournisseur X Réf. 480718-265507592/FF Recmmandatin n 2009-131/PG relative à la saisine de Mnsieur D du 29 septembre 2008 cncernant un litige avec le furnisseur X Thème : / Mts clefs : * * * * La saisine Le médiateur

Plus en détail

ANNUALISATION DU TEMPS DE TRAVAIL DU PERSONNEL DES ECOLES

ANNUALISATION DU TEMPS DE TRAVAIL DU PERSONNEL DES ECOLES FLASH D INFORMATIONS N 10/2009 ANNUALISATION DU TEMPS DE TRAVAIL DU PERSONNEL DES ECOLES (Agent Territrial Spécialisé des Ecles Maternelles, Adjint Technique Territrial ) Réf : - Li n 84-53 du 26 janvier

Plus en détail

Evaluation d impact: Passer des promesses à l acte

Evaluation d impact: Passer des promesses à l acte Evaluatin d impact: Passer des prmesses à l acte Fnds Natinal pur la Prmtin de la Jeunesse (FNPJ) au Senegal Le cas des Tut Petits Credits (TPC) Cheikh Diaw, Aminata Diuf, Drew Gardiner, Antine Legrand,

Plus en détail

Les milieux d accueil de la petite enfance et leurs travailleurs créateurs de lien et vecteurs essentiels d inclusion sociale

Les milieux d accueil de la petite enfance et leurs travailleurs créateurs de lien et vecteurs essentiels d inclusion sociale Les milieux d accueil de la petite enfance et leurs travailleurs créateurs de lien et vecteurs essentiels d inclusin sciale De nmbreuses familles vivent en Belgique des situatins de pauvreté, de précarité

Plus en détail

MARCHE DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES. Marché n 2011-002 CAHIER DES CHARGES

MARCHE DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES. Marché n 2011-002 CAHIER DES CHARGES MARCHE DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES Marché n 2011-002 CAHIER DES CHARGES Midi-Pyrénées Innvatin Agence réginale de l innvatin 31685 Tuluse Cedex Objet de la cnsultatin : Accmpagnement dans l élabratin

Plus en détail

Cabinet LUTZ. Résidence DE LATTRE DE TASSIGNY. La Chaufferie

Cabinet LUTZ. Résidence DE LATTRE DE TASSIGNY. La Chaufferie Cabinet LUTZ Résidence DE LATTRE DE TASSIGNY La Chaufferie La résidence de Lattre de Tassigny 200 lgements «haut de gamme» cnstruits en 1972 Une cnversin fiul / gaz en 1987 Depuis une demande de cnfrt

Plus en détail

CONCEPT TOURISTIQUE GLOBAL MASTERPLAN - CONDENSÉ MAI 2014

CONCEPT TOURISTIQUE GLOBAL MASTERPLAN - CONDENSÉ MAI 2014 JURA & TROIS-LACS Mnt-Sujet (Jura bernis) Vincent Burrut CONCEPT TOURISTIQUE GLOBAL MASTERPLAN - CONDENSÉ MAI Prgramme de dévelppement turistique Masterplan - Cndensé. INTRODUCTION Purqui un Masterplan?

Plus en détail

Changement de régime fiscal des Mutuelles et des IP : remarques d ordre actuariel

Changement de régime fiscal des Mutuelles et des IP : remarques d ordre actuariel Changement de régime fiscal des Mutuelles et des IP : remarques d rdre actuariel Jurnées d études du SACEI et de l IA Deauville, jeudi 20 septembre 2012 Nrbert Gautrn ngautrn@galea-asscies.eu Smmaire 1.

Plus en détail

Checklist: e-commerce et protection du consommateur

Checklist: e-commerce et protection du consommateur Checklist: e-cmmerce et prtectin du cnsmmateur crsslaw s checklists Date : 1 er juin 2014 Versin 1.1 Tags : e-cmmerce, ICT Law Françis Cppens Françis est cllabrateur senir chez crsslaw. Il se spécialise

Plus en détail

MINISTERE DE L EDUCATION. Institut National des Sciences de l Education

MINISTERE DE L EDUCATION. Institut National des Sciences de l Education 1 MINISTERE DE L EDUCATION Institut Natinal des Sciences de l Educatin Prjet de cpératin relatif au dévelppement des stratégies visant à réduire le taux d échecs et d abandns dans l enseignement de base

Plus en détail

-------oooooo------- CADRE DES TERMES DE REFERENCE POUR LES PROPOSITIONS DE CHAQUE VILLE

-------oooooo------- CADRE DES TERMES DE REFERENCE POUR LES PROPOSITIONS DE CHAQUE VILLE PROJET DE GESTION ECOLOGIQUEMENT RATIONNELLE DES DECHETS MUNICIPAUX ET DANGEREUX POUR REDUIRE LES EMISSIONS DE POLLUANTS ORGANIQUES PERSISTANTS NON INTENTIONNELS -------------- CADRE DES TERMES DE REFERENCE

Plus en détail

Le Crédit d Impôt pour la Compétitivité et l Emploi (CICE) Nouveau dispositif

Le Crédit d Impôt pour la Compétitivité et l Emploi (CICE) Nouveau dispositif Le Crédit d Impôt pur la Cmpétitivité et l Empli (CICE) Nuveau dispsitif Entré en vigueur le 1 er janvier 2013, le Crédit d Impôt pur la Cmpétitivité et l Empli (CICE) est une mesure fiscale qui cncerne

Plus en détail

L'ANALYSE DE L'ACTIVITE - LE SEUIL DE RENTABILITE. Objectif(s) : Détermination du seuil de rentabilité, Détermination du point mort.

L'ANALYSE DE L'ACTIVITE - LE SEUIL DE RENTABILITE. Objectif(s) : Détermination du seuil de rentabilité, Détermination du point mort. L'ANALYSE DE L'ACTIVITE - LE SEUIL DE RENTABILITE Objectif(s) : Pré-requis : Mdalités : Déterminatin du seuil de rentabilité, Déterminatin du pint mrt. Tableau de résultat différentiel. Principes, Exemples

Plus en détail

./. Concerne : Arrêté d'imposition pour l'an 2013. 1462 Yvonand, le 24 septembre 2013. Au Conseil communal. 1462 Y v o n a n d

./. Concerne : Arrêté d'imposition pour l'an 2013. 1462 Yvonand, le 24 septembre 2013. Au Conseil communal. 1462 Y v o n a n d 1462 Yvnand, le 24 septembre 2013 Municipalité d Yvnand Tél. 024/557 73 00 Fax 024/557 73 01 E-mail : greffe@yvnand.ch Au Cnseil cmmunal 1462 Y v n a n d Préavis municipal N 2012/11 Cncerne : Arrêté d'impsitin

Plus en détail

1. Présentation du comité des usagers et de son fonctionnement aux nouveaux élus (par NM),

1. Présentation du comité des usagers et de son fonctionnement aux nouveaux élus (par NM), COMITE DES USAGERS COMPTE RENDU PORT DE L ERDRE 21 NOVEMBRE 2013 18H30 RAPPEL DE L ORDRE DU JOUR : 1. Présentatin du cmité des usagers et de sn fnctinnement aux nuveaux élus, 2. Présentatin des tarifs

Plus en détail

Baromètre de l innovation

Baromètre de l innovation Barmètre de l innvatin Un barmètre BVA Syntec numérique Ce sndage est réalisé par pur le Publié dans et, le 14 nvembre, et diffusé sur la semaine du 18 nvembre Rappel méthdlgique Recueil Enquête réalisée

Plus en détail

Le réseau movelo Alsace

Le réseau movelo Alsace Avec l assistance électrique, le vél devient facile! Le réseau mvel Alsace Cntexte Une plitique réginale de dévelppement du cyclturisme : l Alsace à Vél Un réseau de 2 000 km de pistes et d itinéraires

Plus en détail

Comprendre sa facture d e lectricite

Comprendre sa facture d e lectricite Cmprendre sa facture d e lectricite Décmpsitin de la facture d électricité française La structure du prix payé par le client se décmpse en deux parts : une part fixe, qui crrespnd à un abnnement, exprimé

Plus en détail

Plan d actions 2016 Bassin de vie

Plan d actions 2016 Bassin de vie Plan d actins 2016 Bassin de vie Dssier technique Directin du Marketing et de la Cmmunicatin Dssier suivi par : David Queffelec - dqueffelec@herault-turisme.cm - 04 67 67 71 24 Stéphanie Durandkeller -

Plus en détail

Master 2 ème année Parcours Administration Territoriale

Master 2 ème année Parcours Administration Territoriale Pht Master 2 ème année Parcurs Administratin Territriale Dssier de candidature Année 2015-2016 Mentin :(sélectinner la mentin dans laquelle vus suhaitez vus inscrire) Lettres Histire Philsphie avec demande

Plus en détail

PROPOSITION DE RÉSOLUTION visant à encourager la multimodalité et à faciliter l usage des transports publics par la création de la carte HYPERMOBIL

PROPOSITION DE RÉSOLUTION visant à encourager la multimodalité et à faciliter l usage des transports publics par la création de la carte HYPERMOBIL PROPOSITION DE RÉSOLUTION visant à encurager la multimdalité et à faciliter l usage des transprts publics par la créatin de la carte HYPERMOBIL (dépsée par M. Christs DOULKERIDIS (F) et Mme Céline DELFORGE

Plus en détail

Indemnité imputée lorsqu un crédit d entreprise est remboursé anticipativement, aussi appelée "funding loss

Indemnité imputée lorsqu un crédit d entreprise est remboursé anticipativement, aussi appelée funding loss Circulaire 21/02/2012 P11905 FEB160409 Published CORP - 2012/002 Indemnité imputée lrsqu un crédit d entreprise est rembursé anticipativement, aussi appelée "funding lss T: Banken-leden Cntact: Anne-Mie

Plus en détail

ADMISSION AU LYCÉE INTERNATIONAL ALEXANDRE DUMAS

ADMISSION AU LYCÉE INTERNATIONAL ALEXANDRE DUMAS AMBASSADE DE FRANCE EN ALGÉRIE Service de Cpératin et d Actin Culturelle Cpératin Éducative et Enseignement Français ADMISSION AU LYCÉE INTERNATIONAL ALEXANDRE DUMAS * Année sclaire 2013-2014 * Ntice de

Plus en détail

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Contrôle des opérations Financières FONCTION : CHEF DE DIVISION CONTRÔLE DES OPÉRATIONS FINANCIÈRES

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Contrôle des opérations Financières FONCTION : CHEF DE DIVISION CONTRÔLE DES OPÉRATIONS FINANCIÈRES Fnctin : Chef de Divisin Cntrôle des pératins Financières Versin : 3 Nvembre 2014 FONCTION : CHEF DE DIVISION CONTRÔLE DES OPÉRATIONS FINANCIÈRES DÉPARTEMENT : Département Opérateurs DIVISION : Divisin

Plus en détail

Orange, leader des fournisseurs d accès à internet, progresse sur les applis

Orange, leader des fournisseurs d accès à internet, progresse sur les applis Tendances du web Orange, leader des furnisseurs d accès à internet, prgresse sur les applis Avec plus d un tiers des visites sur sites web et applis, Orange dmine le marché des furnisseurs d accès à internet

Plus en détail

NOTE DE CADRAGE SUR LE CONTENU CO 2 DU KWh PAR USAGE EN FRANCE

NOTE DE CADRAGE SUR LE CONTENU CO 2 DU KWh PAR USAGE EN FRANCE NOTE DE CADRAGE SUR LE CONTENU CO 2 DU KWh PAR USAGE EN FRANCE 14 janvier 2005 1. Le cntexte Le calcul du cntenu en carbne de l électricité représente en France un enjeu imprtant pur l évaluatin des actins

Plus en détail

LA MONNAIE ET LE MARCHE MONETAIRE

LA MONNAIE ET LE MARCHE MONETAIRE LA MONNAIE ET LE MARCHE MONETAIRE Intrductin : Imprtance de la mnnaie pur les échanges de biens et de services sur un marché. Evlutin vers une dématérialisatin de plus en plus imprtante Passage du trc

Plus en détail

Locallife Leader de l édition d annuaires locaux en ligne, Présent en France depuis octobre 2008

Locallife Leader de l édition d annuaires locaux en ligne, Présent en France depuis octobre 2008 Paris, Nvembre 2008 Lcallife Leader de l éditin d annuaires lcaux en ligne, Présent en France depuis ctbre 2008 Dssier de Presse Lcallife en bref La recherche d infrmatins lcales et le référencement naturel

Plus en détail

Politique d investissement de la. MRC de Caniapiscau. Jeunes promoteurs

Politique d investissement de la. MRC de Caniapiscau. Jeunes promoteurs Plitique d investissement de la MRC de Caniapiscau Jeunes prmteurs Adptée le 15 septembre 2015 JEUNES PROMOTEURS Ce prgramme vise à aider les jeunes entrepreneurs (18-40 ans) à créer, à acquérir u à assurer

Plus en détail

OBTENEZ LES SERVICES DONT VOUS AVEZ BESOIN OÙ QUE VOUS SOYEZ

OBTENEZ LES SERVICES DONT VOUS AVEZ BESOIN OÙ QUE VOUS SOYEZ OBTENEZ LES SERVICES DONT VOUS AVEZ BESOIN OÙ QUE VOUS SOYEZ Grâce à la directive «services», les cnsmmateurs purrnt accéder plus facilement à une gamme de services plus large et de meilleure qualité à

Plus en détail

adifco Convention de formation N 20110550 Formation au référencement, techniques avancées 2 jours

adifco Convention de formation N 20110550 Formation au référencement, techniques avancées 2 jours 1 Cnventin de frmatin : référencement, techniques avancées. adifc Cnventin de frmatin N 20110550 Frmatin au référencement, techniques avancées 2 jurs 2 Cnventin de frmatin : référencement, techniques avancées.

Plus en détail

1 Mile Marketing Dossier de Presse 2015

1 Mile Marketing Dossier de Presse 2015 2015 1 MILE MARKETING 1 Mile Marketing Dssier de Presse 2015 Media Kit pur publicitaires 2015 1 Mile Marketing Rapprcher les entreprises lcales un mile à la fis 1 Mile Marketing est une platefrme qui vise

Plus en détail

Mediapilote publie ses résultats Les chiffres sont bons!

Mediapilote publie ses résultats Les chiffres sont bons! COMMUNIQUE DE PRESSE Chlet, le 04 septembre 2013 Mediapilte publie ses résultats Les chiffres snt bns! Mediapilte clôture sn exercice cmptable chaque année au mis de juin. Les chiffres 2012-2013 viennent

Plus en détail

ÉTABLISSEMENT DU COÛT DE LA VIE

ÉTABLISSEMENT DU COÛT DE LA VIE ÉTABLISSEMENT DU COÛT DE LA VIE Dans une planificatin financière intégrée, l établissement du cût de la vie cnstitue une étape essentielle qui servira à : assurer la chérence entre le cût de la vie et

Plus en détail

LA RÉFORME DE L ASSURANCE EMPLOI. Analyse du projet de loi C 38 «CHÔMEURS AU TRAVAIL»

LA RÉFORME DE L ASSURANCE EMPLOI. Analyse du projet de loi C 38 «CHÔMEURS AU TRAVAIL» LA RÉFORME DE L ASSURANCE EMPLOI Analyse du prjet de li C 38 «CHÔMEURS AU TRAVAIL» LE PROJET DE LOI C 38 Sanctinné le 29 juin 2012, ce prjet de li apprte des changements majeurs à la li de l assurance

Plus en détail

Les prix de l électricité en France : évolutions passées et perspectives

Les prix de l électricité en France : évolutions passées et perspectives Les prix de l électricité en France : évlutins passées et perspectives A l heure ù la Cmmissin Eurpéenne vient de publier un rapprt cmplet sur les prix de l énergie en Eurpe, présentant leur évlutin sur

Plus en détail

Caractérisation des activités Etude des circuits financiers SYNTHESE. Schéma d Aménagement et de gestion des eaux de la Dore.

Caractérisation des activités Etude des circuits financiers SYNTHESE. Schéma d Aménagement et de gestion des eaux de la Dore. Caractérisatin des activités Etude des circuits financiers Schéma d Aménagement et de gestin des eaux de la Dre Synthèse SYNTHESE SYNTHESE I. CONTEXTE ET OBJECTIFS DE L ETUDE L étude vise à répndre à l

Plus en détail

MODELE DE DIRECTIVES SUR LE CLASSEMENT ET L ARCHIVAGE DES DOCUMENTS COMMUNAUX. Micheline Guerry-Berchier, secrétaire générale ACF

MODELE DE DIRECTIVES SUR LE CLASSEMENT ET L ARCHIVAGE DES DOCUMENTS COMMUNAUX. Micheline Guerry-Berchier, secrétaire générale ACF MODELE DE DIRECTIVES SUR LE CLASSEMENT ET L ARCHIVAGE DES DOCUMENTS COMMUNAUX Micheline Guerry-Berchier, secrétaire générale ACF 1 1. Principe a. Qu entend-n par directives cmmunales? b. Intérêt de la

Plus en détail

Tableau de bord de gestion - SISP Article 74 du Contrat de gestion : Transmission du tableau de bord de gestion

Tableau de bord de gestion - SISP Article 74 du Contrat de gestion : Transmission du tableau de bord de gestion Article 74 du Cntrat de gestin : Transmissin du tableau de brd de gestin Pur permettre à la SISP et à la SLRB de suivre la réalisatin des missins du cntrat de gestin de niveau 2, la SISP cmplète et transmet

Plus en détail

Dossier de presse Séminaire prospectif

Dossier de presse Séminaire prospectif Frmatin prfessinnellee et technlgique 13 & 14 nvembre 2014 Hôtel la Batelière DOSSIER DE PRESSE Dssier de presse Séminaire prspectif Nvembree 2014 Présentatin L académie et le Cnseil réginal de la Martinique

Plus en détail

APPEL A PROJETS TOURISTIQUES INNOVANTS 2015 DOSSIER DE CANDIDATURE

APPEL A PROJETS TOURISTIQUES INNOVANTS 2015 DOSSIER DE CANDIDATURE APPEL A PROJETS TOURISTIQUES INNOVANTS 2015 DOSSIER DE CANDIDATURE I. Intitulé de vtre prjet II. Infrmatins sur le prteur de prjet Structure : Nm u dénminatin sciale : Frme juridique : Date de créatin

Plus en détail

Emprunt à des fins de placement Convenance et surveillance

Emprunt à des fins de placement Convenance et surveillance Avis sur les règles Nte d rientatin Règle des curtiers membres Persnnes-ressurces : Destinataires à l interne : Affaires juridiques et cnfrmité Audit interne Crédit Détail Frmatin Haute directin Institut

Plus en détail

ANIMATION D UNE SESSION DE FORMATION INTER

ANIMATION D UNE SESSION DE FORMATION INTER Sessin Interentreprises «Cnstruire et négcier l accrd d entreprise Frmatin & GPEC» - suite Réfrme FPC 5 mars ANIMATION D UNE SESSION DE FORMATION INTER «METTRE EN PLACE UN ACCORD D'ENTREPRISE FORMATION/COMPETENCES»

Plus en détail

LES CHARGES ACTIVABLES. Inscription à l'actif du bilan de charges par décision de gestion.

LES CHARGES ACTIVABLES. Inscription à l'actif du bilan de charges par décision de gestion. LES CHARGES ACTIVABLES Objectif(s) : Pré-requis : Mdalités : Inscriptin à l'actif du bilan de charges par décisin de gestin. Distinguer les frais accessires et les frais d'acquisitin lrs de l'acquisitin

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES ACTIONS ENVIRONNEMENTALES

ACTIONS GLOBALES ACTIONS ENVIRONNEMENTALES FICHE ACTIONS CRUARD Charpente-Cnstructin bis ACTIONS GLOBALES Maintien et prgrès de la démarche du dévelppement durable par la réductin des impacts envirnnementaux, le respect des enjeux techniques, écnmiques

Plus en détail

développer Mes capacités SécuriSer mon avenir professionnel 1 ER RÉSEAU D EXPERTS POUR LA FORMATION ET L EMPLOI

développer Mes capacités SécuriSer mon avenir professionnel 1 ER RÉSEAU D EXPERTS POUR LA FORMATION ET L EMPLOI dévelpper Mes capacités SécuriSer mn avenir prfessinnel 1 ER RÉSEAU D EXPERTS POUR LA FORMATION ET L EMPLOI Savir évluer dans sn empli u rebndir pur en retruver un Les réalités bservées auprès de nmbreux

Plus en détail

PAYS DES LANDES DE GASCOGNE

PAYS DES LANDES DE GASCOGNE Michelle KLEIN Cnsultants SYNTHESE Réf : SYNT_LANDES DE GASCOGNE GTEC Versin : V1.1 Date : 05 nvembre 2010 PAYS DES LANDES DE GASCOGNE Etude sur les ressurces humaines sur le territire du Pays des Landes

Plus en détail

Re forme des cotisations sociales FAQ

Re forme des cotisations sociales FAQ Re frme des ctisatins sciales FAQ Ont cllabré à la rédactin de ces FAQ, Acerta, la DG Indépendants et l INASTI. Table des matières À partir de 2015, sur la base de quels revenus mes ctisatins sernt-elles

Plus en détail