Energie et puissance électrique

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Energie et puissance électrique"

Transcription

1 - 1 - Energe e pussance élecrque 1 Tes de saor : Valeur effcace a) So un sgnal () pérodque de pérode T. Défnr sa aleur effcace en radusan «R.M.S». Pus défnr sa aleur effcace sous forme d une négrale. b) Commen se sue la aleur effcace d un sgnal par rappor à sa aleur moyenne e sa aleur max? c) Commen s exprme la aleur effcace d un sgnal alernaf snusoïdal? 2 Tes de saor : Pussance a) Exprmer la pussance nsananée dans ce dpôle. So un dpôle parcouru par un couran pérodque () de pérode T e soums à une enson u() de même pérode T. b) Exprmer l énerge consommée par ce dpôle sur un neralle de emps [o,1] c) Exprmer la pussance ace dans ce dpôle dans le cas général (sous forme d une négrale). d) Exprmer la pussance ace dans ce dpôle s u() = Uo = consane. e) Exprmer la pussance ace dans ce dpôle s () = Io = consane. f) Exprmer la pussance ace dans ce dpôle s () = I max.cos(ω) e u() = U max.cos(ω + ϕ). 2g) Exprmer la pussance ace dans ce dpôle s celu-c es une réssance de aleur R. h) Exprmer la pussance ace dans ce dpôle s celu-c es un condensaeur de capacé C. ) Exprmer la pussance ace dans ce dpôle s celu-c es une nducance de aleur L. j) répondre par ou ou par non: u La pussance ace dans le dpôle es-elle, dans ous les cas, égale à ( ) ( ). ( )? moy [ moy moy ] La pussance ace dans le dpôle es-elle, dans ous les cas, égale à ( ) ( ) k) Défnr la pussance apparene dans un dpôle. ( ). ( )? l) Défnr le faceur de pussance d une lgne monophasée ou d un dpôle (cas général). m) S () = I max.cos(ω) e u() = U max.cos(ω + ϕ), commen s exprme la pussance réace e le faceur de pussance? Représener le «rangle des pussances. Exra de la ressource SmulElecPro de Mchel Pou publée sur le se "IUT en lgne" hp://www.uenlgne.ne/ressources_search_fche.php?d=622

2 - 2-3 Tes de saor : Assocaon de dpôles A 1 a) Es-ce que, dans ous les cas, V = V + V So le monage c-conre assocan en sére deux dpôles quelconques, aec 1 ( ), 2 ( ) e ( ) de même pérode. moy 1moy 2 moy? b) Es-ce que, dans ous les cas, V = V + V 2 B eff 1eff 2 eff? c) Es-ce que, dans ous les cas, ( ( ). ( )) = ( ( ). ( )) + ( ( ). ( )) moy 1 moy 2? moy 4 Tes de saor : Pussance ace ; pussance réace ; héorème de Bouchero a) Qu es ce que la conseraon de la pussance ace dans un ensemble élecrque? Es-ce réseré au régme alernaf snusoïdal? b) Qu es-ce que la pussance réace? Quand peu-on employer cee noon? c) Que d le héorème de Bouchero lorsque les ensons e les courans son alernafs snusoïdaux de même fréquence? 5 Tes de saor-fare: Déermnaon de la aleur effcace V max So une foncon pérodque ( θ ) représenée en ras gras. A parr d un rasonnemen smple, d une consrucon graphque ou d un calcul mahémaque, déermner la aleur effcace de ( θ ) en foncon de V max. 0 θ Vérfer aec Sclab en compléan l néreur de la parenhèse de l nsrucon «Veff=sqr()» (remarque : «sqr» sgnfe «square roo»). (On s appuera sur l exemple du calcul de Vmoy) p=%p ; max=100; ea=(0:0.001:4*p); x= sn(ea-p/3); for ndex=1:lengh(ea); f x(ndex)>0 hen y(ndex)=1; else y(ndex)=-1;end; //(ea) es le produ d'une foncon max*sn(ea) par Y(ea) (ndex)=max*sn(ea (ndex))*y(ndex); end plo(ea,) Vmoy=nrap(ea,)/(4*p) Veff=sqr( ) Exra de la ressource SmulElecPro de Mchel Pou publée sur le se "IUT en lgne" hp://www.uenlgne.ne/ressources_search_fche.php?d=622

3 - 3-6 Tes de saor-fare: Pussance ace e faceur de pussance en régme pérodque non-snusoïdal 0 V I p=%p ; max=100; Imax=10 ; ea=(0:0.001:4*p); x= cos(ea); for ndex=1:lengh(ea); f x(ndex)>0.5 hen (ndex)=imax; else (ndex)=0;end; (ndex)=max*cos(ea(ndex)); end; plo(ea,) p=.*; Pmoy=nrap(ea,p)/(4*p) so le dpôle: () e () son pérodques e son représenés c-conre Déermner la pussance ace P consommée par ce dpôle, la aleur effcace de () e la aleur effcace de () Déermner le faceur de pussance de ce dpôle. Vérfer aec Sclab en compléan les nsrucons c-conre 7 Tes de saor-fare: Pussance ace e faceur de pussance en régme pérodque snusoïdal 150 V 10 A 0 T so le dpôle: () e () son pérodques e son représenés c-conre. Déermner la pussance ace P, la pussance réace Q e la pussance apparene S consommées par ce dpôle. Déermner le faceur de pussance de ce dpôle. S l rese un doue, érfer aec Sclab. Exra de la ressource SmulElecPro de Mchel Pou publée sur le se "IUT en lgne" hp://www.uenlgne.ne/ressources_search_fche.php?d=622

4 - 4-8 Tes de saor-fare: Pussance nsananée ; conseraon E e Onduleur s s charge Un onduleur es un conersseur qu ransforme la présenaon de l'énerge élecrque d'une enrée "enson connue" E consane en une sore "couran alernaf" s(). L'onduleur consdéré dans ce problème es réalsé unquemen aec des nerrupeurs. Ces derners son supposés déaux: * lorsqu'ls son fermés, la enson à leurs bornes es nulle * lorsqu'ls son ouers, le couran qu les raerse es nul * les commuaons ouer fermé son nsananées. L'onduleur ne consomme donc aucune énerge. +E -E I s 0 T s T 8 0 T La enson s() es représenée c-conre. La charge de l'onduleur es elle que, lorsqu'on lu applque s(), le couran qu la raerse, peu êre approxmé par une foncon alernae snusoïdale de aleur maxmum I. (cf c-conre) a) Représener la foncon pussance nsananée dans la charge. b) En dédure la pussance ace consommée par la charge. c) En dédure Ie en foncon de E e de I. 9 Tes de saor-fare: Wamère/Varmère en régme alernaf snusoïdal W/VAR Le crcu nensé d'un wamère/armère es parcouru par un couran ( ) = cosω.. 6 u Son crcu enson es soums à une enson u ( ) = cosω. + 6 Quelle es son ndcaon en poson wamère e quelle es son ndcaon en poson armère? Exra de la ressource SmulElecPro de Mchel Pou publée sur le se "IUT en lgne" hp://www.uenlgne.ne/ressources_search_fche.php?d=622

5 10 Tes de saor-fare: Applcaon du héorème de Bouchero So un ensemble élecrque consué de deux dpôles. Toues les ensons e ous les courans son alernafs snusoïdaux de même fréquence. Les pussances aces e réaces consommées son les suanes: P1 = +500 W Q1 = +100 VAR pour le dpôle N 1 P2 = +200 W Q2 = +600 VAR pour le dpôle N 2 Exprmer la pussance ace, la pussance réace e la pussance apparene consommées par l'ensemble. En dédure I eff e le faceur de pussance de la lgne sachan que V eff = 400 V. Sachan que () = cos(ω), exprmer (). Exra de la ressource SmulElecPro de Mchel Pou publée sur le se "IUT en lgne" hp://www.uenlgne.ne/ressources_search_fche.php?d=622

Cours Thème VIII.3 CONVERSION STATIQUE D'ÉNERGIE

Cours Thème VIII.3 CONVERSION STATIQUE D'ÉNERGIE ours hème VIII.3 ONVSION SAIQU D'ÉNGI 3- Famlles de conversseurs saques Suvan le ype de machne à commander e suvan la naure de la source de pussance, on dsngue pluseurs famlles de conversseurs saques (schéma

Plus en détail

Caractéristiques des signaux électriques

Caractéristiques des signaux électriques Sie Inerne : www.gecif.ne Discipline : Génie Elecrique Caracérisiques des signaux élecriques Sommaire I Définiion d un signal analogique page 1 II Caracérisiques d un signal analogique page 2 II 1 Forme

Plus en détail

BILAN EN ELECTRICITE : RC, RL ET RLC

BILAN EN ELECTRICITE : RC, RL ET RLC IN N TIIT :, T I. INTNSIT : = dq d en couran varable I = Q en couran connu Méhode générale d éablssemen des équaons dfférenelles : lo d addvé des ensons pus relaons dq caracérsques :, lo d Ohm u = aux

Plus en détail

Gestion de production court terme en contexte incertain. Gestion de production à court terme. EDF R&D École Centrale Paris

Gestion de production court terme en contexte incertain. Gestion de production à court terme. EDF R&D École Centrale Paris Geson de producon cour erme en conee nceran EDF R&D École enrale Pars Geson de producon à cour erme Encadrans ndusrels : Gérald Vgnal - Jérôme Quenu Encadran académque : Yves Dallery-Mchel Mnou Snda Ben

Plus en détail

Modélisation, Simulation et Commande des systèmes électriques

Modélisation, Simulation et Commande des systèmes électriques Modélsaon, Smulaon e Commande des sysèmes élecrques runo FRANCOIS runo.francos@ec-llle.fr Plan Cours: Généralé sur les sysèmes physques Cours: Le Graphe Informaonnel de Causalé Cours: Modélsaon de la machne

Plus en détail

ELECTRICITE. Chapitre 13 Régimes transitoires des circuits RC et RL. Analyse des signaux et des circuits électriques. Michel Piou

ELECTRICITE. Chapitre 13 Régimes transitoires des circuits RC et RL. Analyse des signaux et des circuits électriques. Michel Piou LCTICIT Analys ds sgnaux ds crcus élcrqus Mchl Pou Chapr 13 égms ransors ds crcus C L don 14/3/214 Tabl ds maèrs 1 POUQUOI T COMMNT?...1 2 GIMS TANSITOIS DS CICUITS C T L....2 2.1 xponnll décrossan....2

Plus en détail

COMMANDE D UNE PORTE DE GARAGE COLLECTIF

COMMANDE D UNE PORTE DE GARAGE COLLECTIF COMMANDE D UNE PORTE DE GARAGE COLLECTIF Les quesions raiées devron êre soigneusemen numéroées e le documen-réponse fourni devra êre compléé selon les indicaions de l énoncé. Il es vivemen conseillé de

Plus en détail

1ère partie : caractéristiques générales d'un signal périodique v(t) v V max

1ère partie : caractéristiques générales d'un signal périodique v(t) v V max G. Pinson - Physique Appliquée Signaux périodiques A3-P / A3 - Mesurage des signaux périodiques ère parie : caracérisiques générales d'un signal périodique () 3 + 4 sin 5 max pp DC (ms) min () Signal arian

Plus en détail

Modèles d analyse des biographies en temps discret Exemple d utilisation

Modèles d analyse des biographies en temps discret Exemple d utilisation Modèles d analyse des bographes en emps dscre Exemple d ulsaon Jean-Mare Le Goff Cenre Lnes Pôle Naonal de recherche Lves Unversé de Lausanne Plan Deux ypes de données dscrèes Modèles à emps dscre Modèle

Plus en détail

Courant alternatif. Dr F. Raemy La tension alternative et le courant alternatif ont la représentation mathématique : U t. cos (!

Courant alternatif. Dr F. Raemy La tension alternative et le courant alternatif ont la représentation mathématique : U t. cos (! Courant alternatf Dr F. Raemy La tenson alternatve et le courant alternatf ont la représentaton mathématque : U t = U 0 cos (! t + " U ) ; I ( t) = I 0 cos (! t + " I ) Une résstance dans un crcut à courant

Plus en détail

Chapitre 15 c Circuits RL et RC

Chapitre 15 c Circuits RL et RC Chapire 15 c Circuis L e C en régime impulsionnel Sommaire Circuis en régime impulsionnel Signal impulsionnel Mesure d'un circui C en régime impulsionnel Applicaion praique Eude du circui C en régime impulsionnel

Plus en détail

Université d El Oued Cours Circuits Electriques 3 LMD-EM

Université d El Oued Cours Circuits Electriques 3 LMD-EM ère parte : Electrocnétque Chaptre ntroducton L Electrocnétque est la parte de l Electrcté qu étude les courants électrques. - Courant électrque -- Défntons Défnton : un courant électrque est un mouvement

Plus en détail

Oscillations forcées en régime sinusoïdal.

Oscillations forcées en régime sinusoïdal. Conrôle des prérequis : Oscillaions forcées en régime sinusoïdal. - a- Rappeler l expression de la période en foncion de la pulsaion b- Donner l expression de la période propre d un circui RLC série -

Plus en détail

UNITÉ 1: LA CINÉMATIQUE

UNITÉ 1: LA CINÉMATIQUE UNITÉ 1: L CINÉMTIQUE Cinémaique: es la branche e la physique qui raie e la escripion u mouemen objes sans référence aux forces ni aux causes régissan ce mouemen. 1.1 L VITESSE ET L VITESSE VECTORIELLE

Plus en détail

Redressement non commandé sur charge RLE en conduction continue

Redressement non commandé sur charge RLE en conduction continue Redressemen non commandé sur charge RL en conducion coninue SI 9- I. Conversion alernaif-coninu, exemples d applicaions liés à la racion Figure : Locomoive BB5 Réseau de disribuion Redresseur saique monophasé

Plus en détail

Finance. Anaïs HAMELIN. Sujet 1

Finance. Anaïs HAMELIN. Sujet 1 Maser (AES Exames du er semesre 3/4 Face Aaïs HAMELI Sue urée : 3 H ocume(s auorsé(s : aucu Maérel auorsé : Calcularce auorsée (Mémore vde pour les calcularces graphques Cosges : - Les exercces so dépedas

Plus en détail

Systèmes électromécaniques

Systèmes électromécaniques Hae Ecole d ngénere e de Geson D Canon d Vad Sysèes élecroécanqes Chapre 6 OEURS SYNCRHONES A AANS PERANENS Coplage e odélsaon por les oers rphasés CD\SE\Cors\Chap6. Correvon A B E D E S A E R E S PAGE

Plus en détail

Philippe BIENAIME Actuaire I.S.F.A., GPA Laboratoire de Sciences Actuarielle et Financière, I.S.F.A., Université Claude Bernard Lyon 1

Philippe BIENAIME Actuaire I.S.F.A., GPA Laboratoire de Sciences Actuarielle et Financière, I.S.F.A., Université Claude Bernard Lyon 1 SYSTEMES BOUS-MALUS Phlppe BIEAIME Acuare I.S.F.A., GPA Laboraore de Scences Acuarelle e Fnancère, I.S.F.A., Unversé Claude Bernard Lyon ahale RICHARD GPA Laboraore de Scences Acuarelle e Fnancère, I.S.F.A.,

Plus en détail

2. Quelle est la valeur de la prime de l option américaine correspondante? Utilisez pour cela la technique dite de remontée de l arbre.

2. Quelle est la valeur de la prime de l option américaine correspondante? Utilisez pour cela la technique dite de remontée de l arbre. 1 Examen. 1.1 Prime d une opion sur un fuure On considère une opion à 85 jours sur un fuure de nominal 18 francs, e don le prix d exercice es 175 francs. Le aux d inérê (coninu) du marché monéaire es 6%

Plus en détail

Chapitre 2 L investissement. . Les principales caractéristiques de l investissement

Chapitre 2 L investissement. . Les principales caractéristiques de l investissement Chapire 2 L invesissemen. Les principales caracérisiques de l invesissemen.. Définiion de l invesissemen Définiion générale : ensemble des B&S acheés par les agens économiques au cours d une période donnée

Plus en détail

Les circuits électriques en régime transitoire

Les circuits électriques en régime transitoire Les circuis élecriques en régime ransioire 1 Inroducion 1.1 Définiions 1.1.1 égime saionnaire Un régime saionnaire es caracérisé par des grandeurs indépendanes du emps. Un circui en couran coninu es donc

Plus en détail

Calculs des convertisseurs en l'electronique de Puissance

Calculs des convertisseurs en l'electronique de Puissance Calculs des conertsseurs en l'electronque de Pussance Projet : PROGRAMMAON ate : 14 arl Auteur : herry EQUEU. EQUEU 1, rue Jules Massenet 37 OURS el 47 5 93 64 herry EQUEU Jun [V37] Fcher : ESGN.OC Calculs

Plus en détail

TD 20-21 : Modèles de marchés - Mouvement brownien

TD 20-21 : Modèles de marchés - Mouvement brownien Universié Paris VI Maser : Modèles sochasiques, applicaions à la finance (MM065) TD 20-2 : Modèles de marchés - Mouvemen brownien. Taux de change. Soi (Ω, P(Ω), P) un espace probabilisé fini non redondan

Plus en détail

Chromatographie en Phase Gazeuse CPG.

Chromatographie en Phase Gazeuse CPG. TEISSIER Thomas MADET Nicolas Licence IUP SIAL Universié de Créeil-Paris XII COMPTE-RENDU DE TP DE CHROMATOGRAPHIE: Chromaographie en Phase Gazeuse CPG. Année universiaire 23/24 Sommaire. I OBJECTIF...3

Plus en détail

Etude de signaux observés sur un oscilloscope

Etude de signaux observés sur un oscilloscope Etude de signaux observés sur un oscilloscope Exercice 1 : Signaux observés sur un oscilloscope Pour ces différents signaux, donner le nom du signal si cela est possible, noter sa période, hachurer au

Plus en détail

C - LE CHAMP MAGNÉTIQUE

C - LE CHAMP MAGNÉTIQUE C - LE CHAMP MAGNÉTQUE C - 1 - ORGNE DES CHAMPS MAGNÉTQUES L existence de champs magnétiques est liée aux déplacements de charges électriques. En plus d un champ électrique, une charge électrique en mouement

Plus en détail

Chapitre 1.5a Le champ électrique généré par plusieurs particules

Chapitre 1.5a Le champ électrique généré par plusieurs particules hapte.5a Le chap électque généé pa pluseus patcules Le chap électque généé pa pluseus chages fxes Le odule de chap électque d une chage ponctuelle est adal, popotonnel à la chage électque et neseent popotonnel

Plus en détail

Solutions AUTOMATISMES. L essentiel

Solutions AUTOMATISMES. L essentiel AUTOMATISMES Freinage élecronique des Les variaeurs de viesse on beaucoup évolué ces dernières années, an en ermes de performance echnique que de coû. Cela leur a permis de conquérir de nouvelles posiions,

Plus en détail

Réponse indicielle et impulsionnelle d un système linéaire

Réponse indicielle et impulsionnelle d un système linéaire PSI Brizeux Ch. E2: Réponse indicielle e impulsionnelle d un sysème linéaire 18 CHAPITRE E2 Réponse indicielle e impulsionnelle d un sysème linéaire Nous connaissons ou l inérê de l éude de la réponse

Plus en détail

Chapitre IV : Inductance propre, inductance mutuelle. Energie électromagnétique

Chapitre IV : Inductance propre, inductance mutuelle. Energie électromagnétique Spécale PSI - Cours "Electromagnétsme" 1 Inducton électromagnétque Chaptre IV : Inductance propre, nductance mutuelle. Energe électromagnétque Objectfs: Coecents d nductance propre L et mutuelle M Blan

Plus en détail

N o 12-001-XIF au catalogue. Techniques d'enquête

N o 12-001-XIF au catalogue. Techniques d'enquête N o -00-XIF au caalogue echnques d'enquêe 005 Commen obenr d aures rensegnemens oue demande de rensegnemens au suje du présen produ ou au suje de sasques ou de serces connexes do êre adressée à : Dson

Plus en détail

Equations cartésiennes d une droite

Equations cartésiennes d une droite Equations cartésiennes d une droite I) Vecteur directeur d une droite : 1) Définition Soit (d) une droite du plan. Un vecteur directeur d une droite (d) est un vecteur non nul la même direction que la

Plus en détail

Calcul de tableaux d amortissement

Calcul de tableaux d amortissement Calcul de tableaux d amortssement 1 Tableau d amortssement Un emprunt est caractérsé par : une somme empruntée notée ; un taux annuel, en %, noté ; une pérodcté qu correspond à la fréquence de remboursement,

Plus en détail

ETUDE DES DIFFERENTES COMMANDES DU SYSTEME. 1 - Commande manuelle par BP "marche-arrêt" (2 sens de marche)

ETUDE DES DIFFERENTES COMMANDES DU SYSTEME. 1 - Commande manuelle par BP marche-arrêt (2 sens de marche) BS Mainenance Indusrielle Elecroechnique Eude d un mone charge Moeur asynchrone deux sens de roaion e 2 viesses enroulemens séparés Rappels emporisaions Présenaion es manuenions dans un grand magasin son

Plus en détail

CH 11: PUIssance et Énergie électrique

CH 11: PUIssance et Énergie électrique Objectifs: CH 11: PUssance et Énergie électrique Les exercices Tests ou " Vérifie tes connaissances " de chaque chapitre sont à faire sur le cahier de brouillon pendant toute l année. Tous les schémas

Plus en détail

Cahier technique n 154

Cahier technique n 154 Collecon Technque... Caher echnque n 154 Technques de coupure des dsjonceurs BT R. Morel Les Cahers Technques consuen une collecon d une cenane de res édés à l nenon des ngéneurs e echncens qu recherchen

Plus en détail

Texte Ruine d une compagnie d assurance

Texte Ruine d une compagnie d assurance Page n 1. Texe Ruine d une compagnie d assurance Une nouvelle compagnie d assurance veu enrer sur le marché. Elle souhaie évaluer sa probabilié de faillie en foncion du capial iniial invesi. On suppose

Plus en détail

Circuits linéaires en régime transitoire

Circuits linéaires en régime transitoire MPSI - Élecrocnée I - rcs lnéares en régme ransore page 1/8 rcs lnéares en régme ransore 1 ondons nales e conné On va éder ce se passe enre enre dex régmes conns = régme ransore. es granders élecres ne

Plus en détail

Combiner des apprenants: le boosting

Combiner des apprenants: le boosting Types d expers Combner des apprenans: le boosng A. Cornuéjols IAA (basé sur Rob Schapre s IJCAI 99 alk)! Un seul exper sur l ensemble de X! Un exper par sous-régons de X (e.g. arbres de décsons)! Pluseurs

Plus en détail

Exercices de baccalauréat série S sur la loi exponentielle

Exercices de baccalauréat série S sur la loi exponentielle Eercices de baccalauréa série S sur la loi eponenielle (page de l énoncé/page du corrigé) La compagnie d'auocars (Bac série S, cenres érangers, 23) (2/) Durée de vie d'un composan élecronique (Bac série

Plus en détail

République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère de l Enseignement supérieur et de La Recherche Scientifique. Polycopie:

République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère de l Enseignement supérieur et de La Recherche Scientifique. Polycopie: Réublque Algérenne Déocraque e Poulare Mnsère de l Ensegneen suéreur e de a Recherche Scenfque Unversé : Hassba BENBOUAI de CHEF Faculé : Scences Déareen : Physque Doane : ST-SM Polycoe: Vbraons e Ondes

Plus en détail

Richard Lagrange Directeur du Centre national des arts plastiques

Richard Lagrange Directeur du Centre national des arts plastiques -è é. é é, é ôé É é é.,, é é é é.,, -ê à é, é é é ç éé. é éé ç œ,, é - É. é 2010. ç é,. é éé é 2012 é é éé éê é. é é é. = // é,. 38. 13/10/11, 24/11/11 î è é ç, é é., é é é à î é à î, é à è. é à,, ç, -à-.,.,

Plus en détail

Lycée Viette TSI 1. T.P. cours 04 oscilloscope G.B.F. multimètres. P DV P DH écran fluorescent

Lycée Viette TSI 1. T.P. cours 04 oscilloscope G.B.F. multimètres. P DV P DH écran fluorescent Lycée Viee TSI 1 T.P. cours 04 oscilloscope G.B.F. mulimères I. Principe de foncionnemen de l oscilloscope à ube cahodique 1. Descripion F C W A 1 A 2 vide spo P DV P DH écran fluorescen F filamen C cahode

Plus en détail

AMPLIFICATEUR OPERATIONNEL EN REGIME NON LINEAIRE

AMPLIFICATEUR OPERATIONNEL EN REGIME NON LINEAIRE AMPLIFICATEUR OPERATIONNEL EN REGIME NON LINEAIRE Dans e hapire l'amplifiaeur différeniel inégré sera oujours onsidéré omme parfai, mais la ension de sorie ne pourra prendre que deux valeurs : V sa e V

Plus en détail

S euls les flux de fonds (dépenses et recettes) définis s ent l investissement.

S euls les flux de fonds (dépenses et recettes) définis s ent l investissement. Choix d ives i s s eme e cer iude 1 Chapire 1 Choix d ivesissemes e ceriude. Défiiio L es décisios d ivesissemes fo parie des décisios sraégiques de l erepris e. Le choix ere différes projes d ivesisseme

Plus en détail

Chapitre 1 Régime transitoire dans les systèmes physiques

Chapitre 1 Régime transitoire dans les systèmes physiques Chapitre 1 Régime transitoire dans les systèmes physiques Savoir-faire théoriques (T) : Écrire l équation différentielle associée à un système physique ; Faire apparaître la constante de temps ; Tracer

Plus en détail

S. Chikhi et F. Chikhi. Station d Expérimentation des Equipements Solaires en Milieu Saharien B.P. 478, Route de Reggane, Adrar (01000).

S. Chikhi et F. Chikhi. Station d Expérimentation des Equipements Solaires en Milieu Saharien B.P. 478, Route de Reggane, Adrar (01000). Rev. Ener. Ren. Vol 5 (2002)33-38 Amélioration de la Réponse Spectrale du Sinal de Sortie d'un Pont Monophasé par l'application des Sinaux de Commande Générés par la Méthode Trianulo-Sinusoïdale, Décalés

Plus en détail

Pour ce problème, une analyse est proposée à l adresse : http://www.ac-amiens.fr/pedagogie/maths/new/ue2007/synthese_atelier_annette_alain.

Pour ce problème, une analyse est proposée à l adresse : http://www.ac-amiens.fr/pedagogie/maths/new/ue2007/synthese_atelier_annette_alain. Pour ce problème, une analyse est proposée à l adresse : http://www.ac-amens.fr/pedagoge/maths/new/ue2007/synthese_ateler_annette_alan.pdf 1 La règle du jeu Un drecteur de casno se propose d nstaller le

Plus en détail

Fonctions de deux variables. Mai 2011

Fonctions de deux variables. Mai 2011 Fonctions de deux variables Dédou Mai 2011 D une à deux variables Les fonctions modèlisent de l information dépendant d un paramètre. On a aussi besoin de modéliser de l information dépendant de plusieurs

Plus en détail

Généralités sur les fonctions 1ES

Généralités sur les fonctions 1ES Généraltés sur les fonctons ES GENERALITES SUR LES FNCTINS I. RAPPELS a. Vocabulare Défnton Une foncton est un procédé qu permet d assocer à un nombre x appartenant à un ensemble D un nombre y n note :

Plus en détail

Présentation groupe de travail

Présentation groupe de travail Présenaion groupe de ravail Sofiane Saadane jeudi 23 mai 2013 Résumé L aricle sur lequel on ravaille [LP09] présene un problème de bandi à deux bras comporan une pénalié. Nous commencerons par présener

Plus en détail

Corrigé Pondichéry 1999

Corrigé Pondichéry 1999 Corrigé Pondichéry 999 EXERCICE. = 8 = i ). D'où les solutions de l'équation : z = + i et z = z = i. a. De manière immédiate : z = z = b. Soit θ la mesure principale de arg z : cos θ = Par suite arg z

Plus en détail

Solution : 1. Soit y = α + βt, l équation de la droite considérée. Le problème de régression linéaire s écrit. i=1 2(α + βt i b i )t i

Solution : 1. Soit y = α + βt, l équation de la droite considérée. Le problème de régression linéaire s écrit. i=1 2(α + βt i b i )t i Exercces avec corrgé succnct du chaptre 3 (Remarque : les références ne sont pas gérées dans ce document, par contre les quelques?? qu apparassent dans ce texte sont ben défns dans la verson écran complète

Plus en détail

Le théorème du viriel

Le théorème du viriel Le théorème du vrel On se propose de démontrer le théorème du vrel de deux manères dfférentes. La premère fat appel à deux "trcks" qu l faut vor. Cette preuve met en avant une quantté, notée S c, qu permet

Plus en détail

T.P. Le redressement commandé : le pont mixte.

T.P. Le redressement commandé : le pont mixte. I Introdcton : T.P. Le redressement commandé : le pont mxte. Précédemment, nos avons v qe nos povons réalser la converson d'ne tenson alternatve snsoïdale t =U 2sn t en ne tenson contne grâce à l'tlsaton

Plus en détail

Phase, neutre, masse, terre Le vocabulaire de l électricité

Phase, neutre, masse, terre Le vocabulaire de l électricité S. Bourdreux Sciences Physiques au lycée Phase, neutre, masse, terre Le vocabulaire de l électricité L installation domestique Presque tous les particuliers sont alimentés en «230V 50Hz monophasé». Dans

Plus en détail

Chafa Azzedine - Faculté de Physique U.S.T.H.B 1

Chafa Azzedine - Faculté de Physique U.S.T.H.B 1 Chafa Azzedine - Faculté de Physique U.S.T.H.B 1 Définition: La cinématique est une branche de la mécanique qui étudie les mouements des corps dans l espace en fonction du temps indépendamment des causes

Plus en détail

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T

Plus en détail

Observation : Le courant induit circule dans le sens opposé.

Observation : Le courant induit circule dans le sens opposé. 2 e BC 3 Induction électromagnétique 21 Chapitre 3: Induction électromagnétique 1. Mise en évidence du phénomène : expériences fondamentales a) Expérience 1 1. Introduisons un aimant dans une bobine connectée

Plus en détail

EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE PSI PHYSIQUE 1. Durée : 4 heures

EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE PSI PHYSIQUE 1. Durée : 4 heures SESSION PSIP3 EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE PSI PHYSIQUE Durée : 4 heures NB : Le candida aachera la plus grande imporance à la claré, à la précision e à la concision de la rédacion Si un candida es amené

Plus en détail

document proposé sur le site «Sciences Physiques en BTS» : http://nicole.cortial.net

document proposé sur le site «Sciences Physiques en BTS» : http://nicole.cortial.net BT 23 Dans ce sujet, on étudiera un éhicule électrique selon différents aspects : énergie apportée, conertisseur statique, motorisation, capteur de itesse des roues et conditionnement de cette information.

Plus en détail

1 ère S La petite voiture Physique Mécanique

1 ère S La petite voiture Physique Mécanique Page 1 sur 5 1 ère S Physique Mécanique - Enoncé - Remarques préliminaires : - n prendra g = 9,8 N.kg -1. - n traaille dans un référentiel terrestre supposé galiléen. Un jouet, une «petite oiture», est

Plus en détail

E3A PC 2009 Math A. questions de cours. t C). On véri e que

E3A PC 2009 Math A. questions de cours. t C). On véri e que E3A PC 29 Math A questions de cours. Soit C 2 M 3 (R) Analyse : Si C = S + A, S 2 S 3 (R) et A 2 A 3 (R) alors t C = t S + t A = S A d où S = 2 (C +t C) et A = 2 (C t C). L analyse assure l unicité (sous

Plus en détail

EXEMPLE DE CALCUL D UNE MISSION AVION

EXEMPLE DE CALCUL D UNE MISSION AVION EXEMPLE DE CALCUL D UNE MISSION AVION On considère un Boeing 747 dont la masse maxi au décollage est de 383000 kg. Il est propulsé par quatre turboréacteurs et réalise quotidiennement des missions de type

Plus en détail

La mécanique des fluides est l étude du comportement des fluides (liquides et gaz) et des forces internes associées.

La mécanique des fluides est l étude du comportement des fluides (liquides et gaz) et des forces internes associées. I- PREAMBULE : La mécanique des fluides est l étude du compotement des fluides (liquides et gaz) et des foces intenes associées. Elle se divise en statique des fluides, l étude des fluides au epos, qui

Plus en détail

Chapitre 3. Les distributions à deux variables

Chapitre 3. Les distributions à deux variables Chapitre 3. Les distributions à deux variables Jean-François Coeurjolly http://www-ljk.imag.fr/membres/jean-francois.coeurjolly/ Laboratoire Jean Kuntzmann (LJK), Grenoble University 1 Distributions conditionnelles

Plus en détail

PRODUCTIVITE MULTIFACTORIELLE

PRODUCTIVITE MULTIFACTORIELLE Déparemen fédéral de l néreur DFI Offce fédéral de la Sasque OFS Économe, Éa e socéé Documen de raval Neuchâel, ocobre 2006 PRODUCTIVITE MULTIFACTORIELLE RAPPORT METHODOLOGIQUE Gregory Ras, OFS, secon

Plus en détail

Files d attente (1) F. Sur - ENSMN. Introduction. 1 Introduction. Vocabulaire Caractéristiques Notations de Kendall Loi de Little.

Files d attente (1) F. Sur - ENSMN. Introduction. 1 Introduction. Vocabulaire Caractéristiques Notations de Kendall Loi de Little. Cours de Tronc Commun Scienifique Recherche Opéraionnelle Les files d aene () Les files d aene () Frédéric Sur École des Mines de Nancy www.loria.fr/ sur/enseignemen/ro/ 5 /8 /8 Exemples de files d aene

Plus en détail

Relation d ordre. Manipulation des relations d ordre. Lycée Pierre de Fermat 2012/2013 Feuille d exercices

Relation d ordre. Manipulation des relations d ordre. Lycée Pierre de Fermat 2012/2013 Feuille d exercices Lycée Pierre de Fermat 2012/2013 MPSI 1 Feuille d exercices Manipulation des relations d ordre. Relation d ordre Exercice 1. Soit E un ensemble fixé contenant au moins deux éléments. On considère la relation

Plus en détail

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable T : pour travailler et mémoriser le cours

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable T : pour travailler et mémoriser le cours Exo7 Continuité (étude globale). Diverses fonctions Exercices de Jean-Louis Rouget. Retrouver aussi cette fiche sur www.maths-france.fr * très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile *****

Plus en détail

Utilisation du symbole

Utilisation du symbole HKBL / 7 symbole sgma Utlsaton du symbole Notaton : Pour parler de la somme des termes successfs d une sute, on peut ou ben utlser les pontllés ou ben utlser le symbole «sgma» majuscule noté Par exemple,

Plus en détail

Panorama des méthodes de coûtenance

Panorama des méthodes de coûtenance Recherche en Managemen de Proje Panorama des méhodes de coûenance Pour réduire les coûs de vos projes e augmener vos marges, quelle méhode choisir? François GAGNÉ, FGF Consulan Les Renconres 2005 du Managemen

Plus en détail

Comparaison de fonctions Développements limités. Chapitre 10

Comparaison de fonctions Développements limités. Chapitre 10 PCSI - 4/5 www.ericreynaud.fr Chapitre Points importants 3 Questions de cours 6 Eercices corrigés Plan du cours 4 Eercices types 7 Devoir maison 5 Eercices Chap Et s il ne fallait retenir que si points?

Plus en détail

L usage de la calculatrice n est pas autorisé.

L usage de la calculatrice n est pas autorisé. e3a Concours ENSAM - ESTP - EUCLIDE - ARCHIMÈDE Épreuve de Mathématiques A durée 4 heures MP L usage de la calculatrice n est pas autorisé. Si, au cours de l épreuve, un candidat repère ce qui lui semble

Plus en détail

MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie. MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie

MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie. MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie VARIABLES ALÉATOIRES déo oco de réro vrble léore dscrèe moyee - vrce - écr ye esérce mhémque vrble léore coue oco d ue vrble léore : rsormo combso lére de vrbles léores Déo E : eérece léore S : esce échllol

Plus en détail

DEDICATED MARKETING. Révéler, valoriser, développer et consolider votre capital-client. Secteur : Services et conseils aux entreprises

DEDICATED MARKETING. Révéler, valoriser, développer et consolider votre capital-client. Secteur : Services et conseils aux entreprises Comparaison sectorielle Secteur : Services et conseils aux entreprises Efficacité des campagnes de-mailing en B to B Typologies de campagnes : Acquisition, Information, Fidélisation et Evènementiel www.cabestan.com

Plus en détail

Fonctions de plusieurs variables

Fonctions de plusieurs variables Module : Analyse 03 Chapitre 00 : Fonctions de plusieurs variables Généralités et Rappels des notions topologiques dans : Qu est- ce que?: Mathématiquement, n étant un entier non nul, on définit comme

Plus en détail

GENESIS - Generalized System for Imputation Simulations (Système généralisé pour simuler l imputation)

GENESIS - Generalized System for Imputation Simulations (Système généralisé pour simuler l imputation) GENESS - Generalzed System for mputaton Smulatons (Système généralsé pour smuler l mputaton) GENESS est un système qu permet d exécuter des smulatons en présence d mputaton. L utlsateur fournt un ensemble

Plus en détail

Induction électromagnétique

Induction électromagnétique Induction électromagnétique Sommaire I) Théorie de l induction électromagnétique..2 A. Introduction 2 B. Notion de force électromotrice 3 C. Loi de Faraday..5 D. Quelques applications.7 Spire circulaire

Plus en détail

1 Introduction. 2 Définitions des sources de tension et de courant : Cours. Date : A2 Analyser le système Conversion statique de l énergie. 2 h.

1 Introduction. 2 Définitions des sources de tension et de courant : Cours. Date : A2 Analyser le système Conversion statique de l énergie. 2 h. A2 Analyser le système Converson statque de l énerge Date : Nom : Cours 2 h 1 Introducton Un ConVertsseur Statque d énerge (CVS) est un montage utlsant des nterrupteurs à semconducteurs permettant par

Plus en détail

Analyse Statistique des Données de Lifetest

Analyse Statistique des Données de Lifetest Aalyse Statstque des Doées de Lfetest Evas Gouo Laboratore de Statstque Applquée de l Uversté de Bretage-Sud Pla Gééraltés Les modèles paramétrques Essas accélérés : modèle d accélérato Exemple Step-Stress

Plus en détail

GBF et Oscilloscope. 1. «un seul bouton à la fois tu manipuleras»; 2. «aux boutons inconnus tu ne toucheras». I) Première approche

GBF et Oscilloscope. 1. «un seul bouton à la fois tu manipuleras»; 2. «aux boutons inconnus tu ne toucheras». I) Première approche e Oscilloscope objecif de ce TP es d apprendre à uiliser, ie. à régler, deux des appareils les plus courammen uilisés : le e l oscilloscope. Pour cela vous serez amené(e) à uiliser e à associer de nouveaux

Plus en détail

La rentabilité des investissements

La rentabilité des investissements La renabilié des invesissemens Inroducion Difficulé d évaluer des invesissemens TI : problème de l idenificaion des bénéfices, des coûs (absence de saisiques empiriques) problème des bénéfices Inangibles

Plus en détail

C est un mouvement plan dont la trajectoire est un cercle ou une portion de cercle. Le module du vecteur position OM est constant et il est égal au

C est un mouvement plan dont la trajectoire est un cercle ou une portion de cercle. Le module du vecteur position OM est constant et il est égal au 1 2 C est un mouvement plan dont la trajectoire est un cercle ou une portion de cercle. Le module du vecteur position est constant et il est égal au rayon du cercle. = 3 A- ouvement circulaire non uniforme

Plus en détail

La Cible Sommaire F o c u s

La Cible Sommaire F o c u s La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

IBM Unica Marketing Operations and Campaign Version 8.6 25 mai 2012. Guide d'intégration

IBM Unica Marketing Operations and Campaign Version 8.6 25 mai 2012. Guide d'intégration IBM Unica Marketing Operations and Campaign Version 8.6 25 mai 2012 Guide d'intégration Important Aant d'utiliser le présent document et le produit associé, prenez connaissance des informations figurant

Plus en détail

n 1 LES GRANDS THÈMES DE L ITB > 2009 Les intérêts simples et les intérêts composés ( ) C T D ( en mois)

n 1 LES GRANDS THÈMES DE L ITB > 2009 Les intérêts simples et les intérêts composés ( ) C T D ( en mois) LES GRANDS THÈMES DE L ITB Les iérês simples e les iérês composés RAPPELS THÉORIQUES Les iérês simples : l'iérê «I» es focio de la durée «D» (jour, quizaie, mois, rimesre, semesre, aée) de l'opéraio (placeme

Plus en détail

VA(1+r) = C 1. VA = C 1 v 1

VA(1+r) = C 1. VA = C 1 v 1 Universié Libre de Bruxelles Solvay Business School La valeur acuelle André Farber Novembre 2005. Inroducion Supposons d abord que le emps soi limié à une période e que les cash flows fuurs (les flux monéaires)

Plus en détail

Relais de protection et de commmande

Relais de protection et de commmande S O U S - S T A T I O N S Relas de protecton et de commmande La gamme SEPCOS-PRO comprend des relas de protecton et de commande de haute technologe qu répondent à la perfecton aux exgences des réseaux

Plus en détail

VALORISATION D OPTIONS DIGITALES EN SITUATION DE MARCHE INCOMPLET

VALORISATION D OPTIONS DIGITALES EN SITUATION DE MARCHE INCOMPLET VALORIAION D OPION DIGIALE EN IUAION DE MARCHE INCOMPLE Parck NAVAE Chrsophe VILLA CREREG, Insu de Geson de Rennes REUME L objecf prncpal poursuv dans ce arcle, es d éuder quelques applcaons e exensons

Plus en détail

Fonction dont la variable est borne d intégration

Fonction dont la variable est borne d intégration [hp://mp.cpgedpydelome.fr] édié le 1 jille 14 Enoncés 1 Foncion don la variable es borne d inégraion Eercice 1 [ 1987 ] [correcion] Soi f : R R ne foncion conine. Jsifier qe les foncions g : R R sivanes

Plus en détail

Chapitre 2: Mouvements Rectilignes

Chapitre 2: Mouvements Rectilignes e B et C Mouements rectilignes 13 Chapitre : Mouements Rectilignes 1. Définitions * Le mouement est rectiligne la trajectoire est une droite. * Le mouement est uniforme (intensité du ecteur itesse instantanée)

Plus en détail

Centre CPGE TSI - Safi 2010/2011. Algorithmique et programmation :

Centre CPGE TSI - Safi 2010/2011. Algorithmique et programmation : Algorithmique et programmation : STRUCTURES DE DONNÉES A. Structure et enregistrement 1) Définition et rôle des structures de données en programmation 1.1) Définition : En informatique, une structure de

Plus en détail

LABORATOIRE 4 OSCILLOSCOPE ET CIRCUIT DE REDRESSEMENT INTRODUCTION À L OSCILLOSCOPE

LABORATOIRE 4 OSCILLOSCOPE ET CIRCUIT DE REDRESSEMENT INTRODUCTION À L OSCILLOSCOPE LABORATOIRE 4 OSCILLOSCOPE ET CIRCUIT DE REDRESSEMENT INTRODUCTION À L OSCILLOSCOPE QU EST-CE QU UN OSCILLOSCOPE... Un oscilloscope est un appareil permettant d analyser avec une grande précision le comportement

Plus en détail

Thème : Electricité Fiche 5 : Dipôle RC et dipôle RL

Thème : Electricité Fiche 5 : Dipôle RC et dipôle RL Fiche ors Thème : Elecricié Fiche 5 : Dipôle e dipôle Plan de la fiche Définiions ègles 3 Méhodologie I - Définiions oran élecriqe : déplacemen de charges élecriqes q a mesre d débi de charges donne l

Plus en détail

- Equilibre simultané IS/LM : Pour déterminer le couple d équilibre général, il convient de résoudre l équation IS = LM.

- Equilibre simultané IS/LM : Pour déterminer le couple d équilibre général, il convient de résoudre l équation IS = LM. Exercce n 1 Cet exercce propose de détermner l équlbre IS/LM sur la base d une économe dépourvue de présence étatque. Pour ce fare l convent, dans un premer temps de détermner la relaton (IS) marquant

Plus en détail

Note méthodologique. Traitements hebdomadaires Quiestlemoinscher.com. Quelle méthode de collecte de prix? Qui a collecté les prix?

Note méthodologique. Traitements hebdomadaires Quiestlemoinscher.com. Quelle méthode de collecte de prix? Qui a collecté les prix? Note méthodologque Tratements hebdomadares Questlemonscher.com Quelle méthode de collecte de prx? Les éléments méthodologques ont été défns par le cabnet FaE onsel, socété d études et d analyses statstques

Plus en détail

N 1 2 2 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 3 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3

N 1 2 2 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 3 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3 La Cible F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T R E U I L C o m

Plus en détail

BTS Groupement A. Mathématiques Session 2011. Spécialités CIRA, IRIS, Systèmes électroniques, TPIL

BTS Groupement A. Mathématiques Session 2011. Spécialités CIRA, IRIS, Systèmes électroniques, TPIL BTS Groupement A Mathématiques Session 11 Exercice 1 : 1 points Spécialités CIRA, IRIS, Systèmes électroniques, TPIL On considère un circuit composé d une résistance et d un condensateur représenté par

Plus en détail

Recueil d'exercices de logique séquentielle

Recueil d'exercices de logique séquentielle Recueil d'exercices de logique séquenielle Les bascules: / : Bascule JK Bascule D. Expliquez commen on peu modifier une bascule JK pour obenir une bascule D. 2/ Eude d un circui D Q Q Sorie A l aide d

Plus en détail