République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère de l Enseignement supérieur et de La Recherche Scientifique. Polycopie:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère de l Enseignement supérieur et de La Recherche Scientifique. Polycopie:"

Transcription

1 Réublque Algérenne Déocraque e Poulare Mnsère de l Ensegneen suéreur e de a Recherche Scenfque Unversé : Hassba BENBOUAI de CHEF Faculé : Scences Déareen : Physque Doane : ST-SM Polycoe: Vbraons e Ondes Mécanques Raels de Cours Problèes osés au concours d enrée au Grandes Ecoles Scenfques Module : Physque Nveau : èe Année cence Présené ar: Année Unversare : /

2 Avan roos Ce docuen a éé desné au éudans de deuèe année des flères scenfques echnques des unversés e écoles d ngéneurs d Algére. Il réond au rograe offcel du odule «Vbraons e Ondes écanques» ensegnés en deuèe année des flères Scences e echnques e Scences de la aère. Ce anuel conen une sére de roblèes lés au hénoènes de vbraons e de roagaon des ondes écanques avec un rael de cours. e anuscr es dvsé en deu grandes ares, vbraons e ondes écanques réares en se chares. e reer ore sur l ulsaon du foralse de agrange our décrre les oscllaons des sysèes hysques. éude des oscllaons lnéares de fable alude lbres des sysèes à un degré de lberé es résenée dans le chare deu. e rosèe chare rae le ouveen aor qu rend en coe les forces de froeens de vscosé rooronnelles à la vesse du oble. a noon de résonance consacrée au oscllaons forcées es résenée au quarèe chare. e cnquèe chare sur les vbraons au luseurs degrés de lberé. es analoges enre les sysèes élecrques e écanques son résenées les cnq chares. e deuèe vole du rograe recoande d nrodure l naon des hénoènes lés à la roagaon des ondes écanques dans dfférens leu aérels. A ce effe nous avons rs le, coe le odèle de la corde vbrane.

3 Noenclaure ET Ec Ec E S F ee M A T C J R V ee Coordonnées généralsées Energe oale du sysèe Energe Cnéque du sysèe Energe Cnéque oyenne du sysèe Energe oenelle su sysèe agrangen du sysèe Acon du sysèe Forces eéreures alquées au sysèe Moens eéreurs alqués au sysèe Pulsaon rore du ouveen lbre Alude Déhasage Pérode rore du ouveen lbre Consane de radeur du ressor Consane de orson Moen d nere Rayon d un dsque Masse d un sysèe Coordonnées du sysèe Vesse du délaceen

4 l l P V d Ca nd q u f T fr f g Masse voluque ongueur du ressor ongueur du ressor à vde Presson du gaz à l équlbre Volue du gaz à l équlbre Tranche d éléen enre les osons e +d Caacé élecrque Caacé élecrque Charge qu crcule dans le crcu Tenson d alenaon Force de froeen Coeffcen de froeen Faceur d aorsseen Pseudo Pulsaon du ouveen fableen aor Pseudo Pérode du ouveen fableen aor Force eéreure alquée au sysèe Pulsaon Force eéreure alquée au sysèe Soluon générale du ouveen force Soluon arculère r Pulsaon de résonance du ouveen forcé, Pulsaon de couure en rége forcé Bande assane

5 Q Z ~ T E w V s Faceur de qualé Iédance Masse lnéque de la corde Masse surfacque Tenson de la corde Tenson lnéare Consane de Young ongueur d onde Veceur d onde Vesse de roagaon Coeffcen de coressblé

6 DEDICACES Je déde ce raval en sgne de resec e de reconnassance à: Mes chers arens our ous les sacrfces qu'ls on consens, our ous les encourageens ans que our leur souen oral e aérel qu 'a ers d achever ce raval. Je le déde égaleen à: Ma rès chère fee e es chers enfans Mes chers frères e sœurs Mes oncles e anes Toue a falle e es roches

7 Soare Avan roos Noenclaure PREMIERE PARTIE : VIBRATIONS Chare : Généralés sur les oscllaons. Chare : Mouveen lbre à un degré de lberé. 8 Chare : Mouveen aor à un degré de lberé. 8 Chare 4 : Mouveen forcé à un degré de lberé. 9 Chare 5 : Mouveen à luseurs degrés de lberé. 6 DEUXIEME PARTIE : ONDES MECANIQUES Chare 6 : Généralés sur le hénoène de roagaon. 5 Chare 7 : Alcaon : l équaon de roagaon écanque dans dfférens leu. 6 Références bblograhques

8 Chare : Généralés sur les oscllaons PARTIE I VIBRATIONS Chare : Généralés sur les oscllaons

9 Chare : Généralés sur les oscllaons Rael héorque : a vbraon es un hénoène hysque oscllaore d un cors en ouveen auour de sa oson d équlbre. Par les ouveens écanques les lus varés, l ese des ouveens qu se réèen : les baeens du cœur, le ouveen d'une balançore, le ouveen alernaf des sons d'un oeur à eloson. Tous ces ouveens on un ra coun : une rééon du ouveen sur un cycle. Un cycle es une sue nnerroue de ouveens ou de hénoènes qu se renouvellen oujours dans le êe ordre. Prenez à re d'eele le cycle à quare es d'un oeur à eloson. Un cycle cole corend quare éaes adsson, coresson, eloson, échaeen qu se réèen duran un cycle oeur. On aelle ouveen érodque un ouveen qu se réèe e don chaque cycle se rerodu denqueen. a durée d'un cycle es aelée érode. Un ouveen érodque arculèreen néressan dans le doane de la écanque es celu d'un obje qu se délace de sa oson d'équlbre e y reven en effecuan un ouveen de va-e-ven ar raor à cee oson. Ce ye de ouveen érodque se noe oscllaon ou ouveen oscllaore. es oscllaons d'une asse relée à un ressor, le ouveen d'un endule ou les vbraons d'un nsruen à corde son des eeles de ouveens oscllaores. Tou sysèe écanque, ncluan les achnes ndusrelles les lus colees, eu êre rerésené ar des odèles forés d un ressor, un aorsseur e une asse. e cors huan, souven qualfé de "belle écanque", es décoosé à la fgure. en luseurs sous-sysèes "asseressor-aorsseur" rerésenan la èe, les éaules, la cage horacque e les jabes ou les eds.

10 Chare : Généralés sur les oscllaons Fgure. : Modélsaon asse-ressor-aorsseur de l hoe. Pour corendre le hénoène vbraore, on assoce à ous les sysèes hysques un sysèe "asse-ressor" qu consue un ecellen odèle rerésenaf our éuder les oscllaons coe su, fgure. : Fgure.: Schéa asse-ressor F s aelle la force de raelle qu es rooronnelle à l allongeen. a consane es aelée la consane de radeur. Il ese deu aures confguraons our le sysèe asse-ressor, fgure. :

11 Chare : Généralés sur les oscllaons 4 Fgure. : Tros aures confguraons our le sysèe asse-ressor a rerésenaon de luseurs ressors se résene en deu cas : En arallèle, fgure 4. : Fgure 4. : Ressors en arallèles a radeur équvalene es la soe des radeurs e elle que : eq En sére, fgure 5. : Fgure 5. : Ressors en séres

12 5 Chare : Généralés sur les oscllaons a radeur équvalene our les consanes e elle que : eq Un sysèe hysque oscllan es reéré ar la coordonnée généralsée qu es défn ar l écar ar raor à la oson d équlbre sable. On défn q le nobre de degré de lberé ar le nobre de ouveens ndéendans d un sysèe hysque qu déerne le nobre d équaons dfférenelles du ouveen. énerge cnéque d un sysèe écanque s écr sous la fore : n c E énerge oenelle d un sysèe écanque s écr à arr de déveloeen lé de Taylor sous la fore:... E 6 E E E E a valeur = corresond à la oson d équlbre du sysèe caracérsée ar : E Il ese deu yes d équlbre : Equlbre sable, fgure 6. : E Fgure 6.: Equlbre sable

13 Chare : Généralés sur les oscllaons Equlbre nsable, fgure 7. : E 6 Fgure 7.: Equlbre nsable e ouveen oscllaore es d lnéare s ce écar es nfnésal. Ans, l énerge oenelle rend la fore quadraque en foncon de l écar ar raor à la oson d équlbre elle que : E E a consane E es aelée la consane de raelle. Ans ; la force de raelle rend la fore lnéare en foncon de l allongeen e oosée au ouveen elle que: E F équaon du ouveen our un sysèe conservaf eu êre déernée ar ros éhodes : Prnce de la conservaon d énerge oale : Où E T E T E c E det Cons ane d es aelée l énerge oale du sysèe. o dynaque de Newon : n F a

14 Chare : Généralés sur les oscllaons Où a es aelée l accéléraon des coosanes du sysèe. Méhode de agrange : E c E Cons ane 7 Où es le agrangen du sysèe. Dans ce cas les forces dérven d un oenel e le ouveen du sysèe es conservaf. Arès l alcaon le rnce de ondre acon, on oben l équaon d Euler- agrange coe su : d d,n équaon du ouveen our un sysèe dssaf non conservaf eu êre déernée coe su : Sysèe en ranslaon : Où F e d d F e,n son les forces eéreures alquées au sysèe. Sysèe en roaon Où M e d d M e,n son les oens eéreurs alqués au sysèe. Dans ce cas les forces ne dérven as d un oenel.

15 8 Chare : Mouveen lbre à un degré de lberé

16 9 Raels héorques: Un sysèe solé oscllan à un degré de lberé es déerné ar la coordonnée généralsée qu es l écar ar raor à l équlbre sable. On défn l oscllaon haronque ar l équaon dfférenelle suvane : Où ω es aelée la ulsaon rore du sysèe. On défn la érode rore T coe su : T a soluon de cee équaon dfférenelle es de fore snusoïdale el que : Acos Où A rerésene l alude des oscllaons e ϕ es le déhasage. es consanes A e ϕ son déernées ar les condons nales suvanes : Fgure. : Mouveen snusoïdal Il fau sgnaler que oues les oscllaons de fable alude auour de la oson d équlbre euven êre asslées à des ouveens lnéares e l énerge oenelle eu s erer sous fore quadraque de la coordonnée généralsée. En revanche, au-delà d une cerane alude l oscllaon deven non lnéare. Eeles : Ressor :

17 Fgure. : Mouveen lnéare d un ressor e veceur de oson : o v énerge cnéque : E c v énerge oenelle our des ees oscllaons, s écr: E Alors, le agrangen du sysèe es de fore: E c E équaon de ouveen es de fore : d d avec a soluon de l équaon dfférenelle : Acos Pendule sle :

18 Fgure. : Mouveen lnéare d un endule sle e veceur de oson : l sn o y l cos l cos v y l sn v y l énerge cnéque : E c v l énerge oenelle : E gl cos Alors, le agrangen du sysèe s écr : E c E l gl cos équaon de ouveen our des ees oscllaons, es : d d l glsn l gl avec sn a ulsaon rore es égale : a soluon de l équaon dfférenelle es de fore : Acos

19 Alcaons : Problèe : Soen les sysèes écanques suvans : o Une oule de asse M, de oen d nere J, e de rayon R, susendue au on O ar un ressor de radeur. e fl neensble glsse sur la oule sans froeen relé ar une asse, fgure.4. o Un sysèe de bras rgdeen lés e ournan dans le lan de la fgure auour du on fe O. A l équlbre le bras es vercal, fgure.5. o Un sysèe hydraulque de fore U consué de deu uyau cylndrques de secons S, S relés ar un aure cylndre de secon S e de longueur B qu conen un lqude de asse voluque. e sysèe es équvalen à un ressor de radeur e e de asse M e. A l équlbre le lqude a la haueur H, fgure.6.

20 Dans le cas des oscllaons lnéares, déerner our chaque sysèe : e nobre de degré de lberé. énerge cnéque, l énerge oenelle. En dédure le agrangen. équaon dfférenelle du ouveen. a érode rore. Soluons :

21 4 Fgure.4: a fgure.4 es rerésenée en éa d équlbre Fgure.4a e en éa de ouveen Fgure.4b. es araères, X, X e X, X rerésenen resecveen les osons des asses M e en éa d équlbre e en ouveen. e nobre de degré de lberé : a longueur du fl l es la êe en ouveen e en équlbre el que: En équlbre : l D X R X X En ouveen : l D X R X X Ares l égalé des deu équaons, on oben :, son déendans e nobre de degré de lberé es alors égal à. e agrangen es : énerge cnéque : E c M J

22 5 énerge oenelle: E e agrangen s écr alors : c R J M E E équaon dfférenelle es : R J 4 M d d a érode rore T : O R J 4 M T Fgure.5: e nobre de degré de lberé : On défn les délaceens nfnésau coe su :

23 6 déendans son,, l, l, l e nobre de degré de lberé es égal à e agrangen : énerge cnéque : c l l l E énerge oenelle : cos gl l l E e agrangen s écr alors : cos gl l l E E c équaon dfférenelle es : l gl l l d d a érode rore T : O l gl l l T Fgure.6:

24 7 e nobre de degré de lberé : On a la conservaon du volue d eau délacé dans le ube en fore U d où, S S S les coordonnées,, Donc le nobre de degré de lberé es égal a e agrangen : énerge cnéque : son déendanes

25 8 S S S S h B hs M hs, BS, hs Avec M S S S S h B hs M E e e e c énerge oenelle : On calcule la consane de raelle à arr de l énerge oenelle, on a alors : S S gh S S S gh S g S P S F E e e e e agrangen du sysèe s écr alors : e e c M E E équaon dfférenelle es : M e e a ulsaon rore ω es : S S S S h B hs S S gh S M e e Problèe : On odélse le ouveen d un baffe d une rado ar un résonaeur d HEMOTZ, résené coe un gaz arfa de resson P, de volue V à l équlbre herque, enferé dans une encene relée ar un son de asse qu osclle sans froeen suvan l ae O coe le onre la fgure.7c-dessous.

26 9 enseble du sysèe évolue en oéraon adabaque. Déerner l équaon dfférenelle du ouveen en alquan la lo fondaenale de la dynaque. En dédure la ulsaon rore du sysèe e la soluon générale. Soluons : En alquan la éhode des forces on oben : ra Sur : O F a P F a SP Pusque l oéraon es adabaque, on a: PV c cons an e P V P V équaon dfférenelle s écr alors : P P V S P S V a ulsaon rore es :

27 P S V a soluon générale es : Acos Problèe : Soen les sysèes écanques consués ar une ge de asse néglgeable relée ar un ressor de radeur rerésenés dans les fgures.8 e.9 coe su: Pour des ees oscllaons, déerner our le sysèe de la fgure.8: e agrangen. équaon dfférenelle du ouveen. a ulsaon rore e la soluon générale.

28 En dédure our le sysèe de la fgure.9 : équaon dfférenelle du ouveen ans que la soluon générale sans Fgure.8 : fare des calculs. énerge cnéque l sn o y l cos V Soluons : l cos o y l sn énerge oenelle our deu sysèes : E gl cos e agrangen s écr alors : E c E l gl cos équaon dfférenelle du ouveen es : d d a ulsaon rore es : a gl l a soluon générale es : Fgure.7 : Acos a gl l équaon dfférenelle du ouveen es : a gl l a soluon générale es : Acos E c V l

29 Problèe 4: On consdère un fléau consué d une ge éallque de asse néglgeable, de longueur l oran deu asses e M, ournan sans froeen auour de son ae au on fe O coe le onre la fgure.. A l équlbre la barre es horzonale. Déerner: a condon d équlbre e l allongeen du ressor. e agrangen du sysèe équaon dfférenelle du ouveen, la ulsaon rore e la érode rore. a soluon générale avec les condons nales suvanes : * e v Alcaon nuérque : =M=Kg, =N/ e lagrangen : Soluons : On a les délaceens nfnésau coe su : l l,, 4 4 son déandans

30 On a donc un seul degré de lberé. énerge cnéque : l Ec M l M l avec, l 4 énerge oenelle : E l 4 l 4 e agrangen s écr alors : E l l l c E l M l 9M 4 équaon dfférenelle du ouveen : d d 4 9M a ulsaon rore ω e la érode rore son : M TO 9M a soluon générale es : Acos Problèe 5 : So un dsque de asse M, de oen d nere J lé ar deu ressors, l un au cenre O, l aure au on A dsan de R/ du on O se glssan sans froeen suvan l ae O coe le onre la fgure.:

31 4 Eablr le agrangen du sysèe. Déerner l équaon dfférenelle du ouveen En dédure la ulsaon rore du sysèe ans que la soluon générale Soluons : e degré de lberé : On a le délaceen nfnésal coe su R, son déendans e sysèe a un seul degré de lberé e agrangen du sysèe : énerge cnéque : E c J M avec R énerge oenelle :

32 5 E R e agrangen du sysèe s écr alors coe su : J M R 4 équaon dfférenelle s écr alors : d d 4 J M R a ulsaon rore es : 4 J M R a soluon générale s écr alors : Acos Problèe6 : So un sysèe élecrque nd, C a en sére rerésené dans la fgure. coe su : A arr des los du Krchhoff, éablr l équaon dfférenelle du ouveen. En dédure la ulsaon rore du ouveen. a lo des alles : V Z nd q C a avec Z nd équaon dfférenelle deven alors : Soluons : j nd nd d d q C a

33 6 nd q C a q avec dq d On a l équvalence du sysèe écanque-élecrcé coe su: nd q C a q nd q ca a ulsaon rore du ouveen s écr sous la fore: nd C a Problèes suléenares: Problèe 6: Soen deu ressors de êe radeur on une longueur à vde l. a fgure. rerésene une asse relée à leurs eréés eu glsser sans froeen suvan l ae O Déerner: e agrangen du sysèe. équaon dfférenelle du ouveen. a ulsaon rore, la érode rore e la soluon générale. Problèe 7: On consdère un gaz onsé, un lasa, foré d ons e d élecrons ayan une charge globale nulle. On néglgera les ouveens des ons beaucou lus lourds que les élecrons. On suose que les élecrons ne se délacen que

34 7 arallèleen à l ae O. Au reos, le lasa es hoogène e conen n, nobre d élecron ar uné de volue. On consdère une ranche de lasa d, les élecrons sués resecveen en oson e +d se délacen ar les quanés s, e s+d, la fgure.4: En ulsan l équaon de osson, déerner l équaon dfférenelle du ouveen. En dédure la ulsaon rore du sysèe.

35 Chare : Mouveen aor à un degré de lberé 8 Chare : Mouveen aor à un degré de lberé

36 Chare : Mouveen aor à un degré de lberé 9 Rael héorque : En réalé ous les sysèes hysques neragssen avec le leu envronnan. Dans ce chare on do enr coe l nfluence de la force de froeen vsqueuse de ye V sur les oscllaons du sysèe. Ce ye de ouveen es aelé f fr ouveen aor. On défn l oscllaon aor coe su : Où es un coeffcen osf e es aelé faceur d aorsseen. a résoluon de cee équaon se fa ar le changeen de varable, l équaon deven alors : r r On calcule le dscrnen on oben alors : Il ese ros yes de soluons : ' Cas où le sysèe es foreen aor : a soluon de l équaon dfférenelle s écr coe su :, r r Ae Ae r Où A e A son coeffcens à déerner ar les condons nales : On d que le sysèe a un ouveen aérodque. Cas où l aorsseen crque :

37 Chare : Mouveen aor à un degré de lberé a soluon de l équaon es de fore : A A r r r e r Où A e A son coeffcens à déerner ar les condons nales :, Cas où l aorsseen es fable : a soluon de l équaon dfférenelle es de fore : Ae cos avec Où A e son des consanes à déerner ar les condons nales : On défn la ulsaon du sysèe coe su: On défn la érode du sysèe T aelé seudo-érode coe su :

38 Chare : Mouveen aor à un degré de lberé T On défn le décréen logarhque qu rerésene la décrossance de l alude à une seule érode du sysèe coe su: n T Il fau sgnaler que le sysèe sub une ere d énerge oale due au raval des forces de froeen. de T d dw fr E T W fr

39 Chare : Mouveen aor à un degré de lberé Alcaons : Problèe : On défn un oscllaeur aor rég ar l équaon dfférenelle suvane :. Avec es la asse du cors, es le coeffcen de rael e es le délaceen du cors. On lance le sysèe avec une vesse nale v =5c/s. Donc à =, = e v Calculer la érode rore du sysèe, sachan que : =5g e =.8N/. Monrer que s α=.6g/s, le cors a un ouveen oscllaore aor. Résoudre dans ce cas l équaon dfférenelle. Calculer le seudo-érode du ouveen. Calculer le es dédure. Calculer la vesse d une seudo-érode. au bou duquel la reère alude Soluons : équaon du ouveen aor es de fore : es aene. En.. a érode rore du sysèe es T : avec, T O 5rad / s.5s équaon dfférenelle du ouveen se ransfore en :

40 Chare : Mouveen aor à un degré de lberé r ' ' r Avec e cors a un ouveen oscllaore aor. a résoluon de cee équaon dfférenelle es de fore : Ae cos En alquan les condons nales :, cos, v v A avec a soluon fnale sera erée coe su : Ae cos v e sn a fgure. rerésene le ouveen oscllaore aor. a seudo-érode : T.7s e es de la reère alude Il fau que :

41 Chare : Mouveen aor à un degré de lberé 4 d d D où :.5s T 4 Arcg Problèe : Soen les sysèes écanques rerésenés dans les fgures. e. coe su : Pour des ees oscllaons, déerner our chaque sysèe : e agrangen e l équaon dfférenelle du ouveen. a ulsaon rore e la soluon générale our un fable aorsseen. Fgure. : e agrangen : énerge cnéque : E c v l Soluons :

42 5 Chare : Mouveen aor à un degré de lberé énerge Poenelle : a a sn avec cos gl E e agrangen s écr : cos gl a l E E c équaon dfférenelle es : e l a, l a M d d a soluon générale es our un fable aorsseen es de fore: cos Ae Fgure. : e agrangen : énerge cnéque : c v E énerge Poenelle : E e agrangen s écr alors : c E E équaon dfférenelle es :, F d d e a soluon générale our un fable aorsseen es : cos Ae

43 Chare : Mouveen aor à un degré de lberé 6 Problèe : On consdère un sysèe écanque aor, oscllan auour d un ae assan ar O rerésené ar une ge éallque de longueur l de asse néglgeable relée ar deu ressors denques de consane de radeur au on l/ coe le onre la fgure.4 : Eablr le agrangen du sysèe. Déerner l équaon dfférenelle du ouveen. En dédure la ulsaon rore du sysèe. Résoudre dans le cas de fable aorsseen l équaon dfférenelle du ouveen avec les condons nales suvanes :, e agrangen : énerge cnéque : E c v l énerge Poenelle : E glcos Soluons : avec l sn l e agrangen s écr :

44 Chare : Mouveen aor à un degré de lberé 7 E c E l l équaon dfférenelle es : d d M e gl cos l gl l Pour un fable aorsseen la soluon s écr sous la fore :,, Ae cos avec, A Alors, la soluon générale s écr : e sn, l gl l Problèe 4: So une boule de asse susendue à une ge de longueur l, de asse néglgeable e longée dans un lqude. Cee asse es souse à une force de froeen vsqueuse don le coeffcen de froeen es coe le onre la fgure.6 coe su : Eablr le agrangen du sysèe. Déerner l équaon du ouveen. Résoudre dans le cas de fable aorsseen l équaon dfférenelle. Alcaon nuérque : =Kg, l=5c, g=/s. Calculer la valeur aale que ne do as aendre our que le sysèe osclle.

45 Chare : Mouveen aor à un degré de lberé 8 On rend la valeur de égale à N.s/, calculer le es nécessare τ our que l alude dnue à ¼ de sa valeur. e agrangen du sysèe : E c E l gl cos équaon dfférenelle es : Avec, g l a soluon générale es : Soluons : Ae cos a valeur aale de a : e es τ : Ae g a l 4 e ln4.8s 8.94N.s /

46 Chare 4: Mouveen forcé à un degré de lberé 9 Chare 4 : Mouveen forcé à un degré de lberé

47 Chare 4: Mouveen forcé à un degré de lberé 4 Rael héorque : On défn une oscllaon forcée, ou sysèe en ouveen sous l acon d une force eéreure. On défn l équaon du ouveen forcé coe su : f Où f es aelée la foncon ecaon eéreure. Cee équaon es lnéare de second ordre non hoogène à coeffcens consan. a soluon de l équaon dfférenelle qu résene la réonse du sysèe à l acon eéreure, es la soe de deu heres : Où g e rerésenen resecveen la soluon générale la soluon arculère. g Il fau sgnaler qu au débu du ouveen rerésene le rége ransore. Au fl du es la soluon hoogène g deven néglgeable devan la soluon arculère qu défn le rége eranan. Ans la soluon oale dans ce cas, es de fore : Dans le cas où l ecaon es snusoïdale de ye : f f j cos fe a soluon oale s écr alors coe su : Acos Où A rerésene l alude de la soluon oale e le déhasage. On cherche la soluon de l équaon dfférenelle sous fore colee : Avec Ae j jae j Ae j

48 4 Chare 4: Mouveen forcé à un degré de lberé Alors l alude s écr : j f Ae j En odule : 4 f A En Arguen : Arg éude des varaons du odule de l alude se fa ar : d A d Il ese deu ulsaons : r On aelle r la ulsaon de résonance. On défn ans : a largeur de la bande assane : e faceur de qualé Q our un fable aorsseen : r Q

49 Chare 4: Mouveen forcé à un degré de lberé 4 Alcaons : Problèe : So un euble A odélsé ar le sysèe hysque rerésené ar une asse M e un ressor de radeur sub à un ouveen ssque snusoïdal d alude a de fore s a cos coe su: Quelle es la réonse du sysèe. Jusfer e agrangen du sysèe : énerge cnéque : E c v énerge oenelle : E s Soluons : e agrangen du sysèe s écr alors : s équaon dfférenelle es de fore : d d F e a cos a Re e j a soluon de cee équaon es : j Ae

50 Chare 4: Mouveen forcé à un degré de lberé 4 En relaçan dans l équaon de ouveen, on déerne l alude de la réonse coe su : A a a réonse du sysèe es rerésenée dans la fgure. : A lorsque euble va s effondrer face au sése car le sysèe osclle avec la ulsaon rore. On aelle ce hénoène la résonance. On se roose dans ce cas la de ere en lace un oyen d aorr les oscllaons eéreurs du sysèe qu se radu ar une force de froeen vsqueuse. Problèe : So le crcu fore ar l assocaon arallèle R, nd, C a e alene ar une source de couran snusoïdale délvran un couran d nensé cos coe le onre la fgure 4.4 c-dessous.

51 Chare 4: Mouveen forcé à un degré de lberé 44 Erer la enson colee u au bornes de l assocaon arallèle en foncon de,, e des araères du crcu. On ose, C nd a e on défn le faceur de qualé du crcu coe su : Q RC a Erer le odule de la enson u au bornes de l assocaon arallèle en foncon de R,, Q e. Monrer que u asse ar un au u a déerner. our une valeur de à Rerésener soareen u f en foncon de. Que rerouve - u a on? Calculer la largeur de la bande assane. Soluons : a enson colee u du sysèe es de fore : So Z ~ équ u Z ~ équ d' où u Z ~ l édance colee équvalene du crcu R..C en arallèle. équ

52 Chare 4: Mouveen forcé à un degré de lberé 45 Avec : Z ~ équ R jc a j nd d ' où u jr C R a nd e odule de la enson s écr alors : u R Q On consae que : u u a R lorsque e schéa de la foncon u f es rerésené dans la fgure.4 u a coe su : f Avec u u a f s Q Résonance a bande assane s écr coe su : avec Q Arès ransforaon on oben la largeur réelle de la bande assane :

53 Chare 4: Mouveen forcé à un degré de lberé 46 d' où RC Problèe : On consdère un sysèe de réceon rado odélsé ar un crcu R, nd, C a en sére e alené ar une source de enson snusoïdale d nensé u u cos coe le onre la fgure 4.6 c-dessous. Déerner l édance oale du sysèe. En dédure le odule du couran arcourue ar le crcu en foncon des araères R, nd, C a e ω. Euder les varaons du odule de couran en foncon de ω Trouver la fréquence de résonance. En dédure le couran au. Eablr la bande assane e le faceur de qualé en foncon des araères du crcu R, nd, C a e ω. Donner une elcaon our le fonconneen de ce sysèe. Soluons : e crcu es en sére, l édance oale es : Z ~ R j nd C e odule du couran es : u u I Z ~ R a nd C a es varaons du odule du couran son :

54 Chare 4: Mouveen forcé à un degré de lberé 47 I a Pour u R nd d ' où C a r On aelle r ar la ulsaon de résonance. a fgure 4.7 rerésene l allure I en foncon de ω nd C a a bande assane e le faceur de qualé son défn : nd Q R alcaon echnque de ce hénoène es la sélecon des fréquences de résonances our dfférenes saons de rado. R nd Problèe 4: On défn un ssoère coe un sysèe hysque aelé caeur qu corend un suor e une asse relé ar un ressor e un aorsseur dsosés en arallèle, la fgure 4.8. a asse, de cenre de gravé G, ne eu se délacer que vercaleen. e suor, le ressor e l aorsseur on une asse néglgeable.

55 Chare 4: Mouveen forcé à un degré de lberé 48 e ressor a une longueur à vde l e une rgdé. a consane de froeen es. On récse que s, les eréés A e B d un aorsseur aarenan à un sysèe écanque, décrven un ae Δ arallèle à l ae O avec des vesses resecves v b, l aorsseur eercce sur le rese du sysèe en on A une force en on B une force v v où es le veceur unare. Pare A : a a e suor es oble ar raor au reère R. Calculer l abscsse du cenre d nere de la asse en équlbre. v b v a Ecrre l équaon dfférenelle du ouveen de la asse écaré de sa oson d équlbre. Que deven cee équaon quand on ose = +X. On ose, C f avec f 4 c. Monrer que l équaon dfférenelle s écr sous la fore suvane : va e e...

56 Chare 4: Mouveen forcé à un degré de lberé 49 Calculer α * e β * en foncon de λ e ω. On donne λ=.5, ω = rad/s. A l nsan nal, X= c e X X our =.s.. Déerner Pare B : On suose anenan que le suor es soldare du carer d une achne ané d un ouveen snusoïdale vercale coe le onre la fgure 4.9. On suose que b es osf. b sn ar raor au reère R, Ecrre l équaon de la asse ar raor à R. Monrer que l équaon dfférenelle eu s écrre sous la fore suvane :.. Avec. X H C sn b sn Déerner H e C, que rerésene X? Euder la soluon en rége eranen X B sn osf. avec B

57 Chare 4: Mouveen forcé à un degré de lberé 5 Calculer le raor B e an en foncon de λ e. b Tracer l allure du grahe de B en foncon de μ el que B=f. On suose que λ=.5, onrer que s μ es suéreur à une cerane valeur μ, B es nféreur à - b. Calculer μ. En dédure une condon our que l aarel usse fonconner en caeur d alude. Soluons : Pare A : e suor es oble ar raor au reère R. abscsse s écr coe su : g l équaon dfférenelle du ouveen es de fore : d ' où Alors a l a g X X X X X a nouvelle équaon du ouveen s écr alors : X Avec X a résoluon de cee équaon dfférenelle : X r r. 5 a soluon es de fore : X e Avec A X A cos B B sn X

58 5 Chare 4: Mouveen forcé à un degré de lberé e sysèe a un ouveen aor. a valeur de X es : X=.5 Pare B : e suor es oble ar raor au reère R. a relaon dynaque du ouveen : sn b X e X où ' d g a l équaon du ouveen deven alors : b H Avec sn b X X X a soluon oale de l équaon dfférenelle en rége eranen es : sn B X X En noaon colee on aura la fore suvane : j Be X ~ X ~ En relaçan dans l équaon dfférenelle, on oben alors : Avec an b B es varaons de B=fμ : s d db Ans on dsngue deu cas : Aorsseen fable Résonance Aorsseen oran On eu en dédure que :

59 Chare 4: Mouveen forcé à un degré de lberé 5 B B b Pour =.5, on aura : B B b B a. 5 b our s d ' où 7. 5 On eu conclure que l aarel rerodu les oscllaons du carer s la ulsaon ω es orane. Il fonconne alors en caeur d alude. Problèe 5: On défn le odèle d un oscllaeur haronque, fgure 4., rerésenée ar une asse lacée dans un oenel élasque du ye : E Cee asse es souse à une force de froeen vsqueuse e don le coeffcen de froeen es α. Mode lbre : Dans le cas des oscllaons lbres Déerner le agrangen du sysèe. Eablr l équaon du ouveen. En dédure la soluon générale avec les condons nales suvanes : == e v. Mode forcé : On ade que les froeens esen, la asse effecue des oscllaons forcées sous l effe d une force snusoïdale : f f cos

60 Chare 4: Mouveen forcé à un degré de lberé 5 On ade que la vesse du oble es de fore : v v cos Éablr l équaon du ouveen. Résoudre l équaon dfférenelle en rége eranen. Déerner l édance écanque colee défn coe raor enre la force alquée e la vesse du oble. Coarer le résula avec le sysèe élecrque. Mode lbre : e lagrangen du sysèe : équaon du ouveen : Soluons : avec a soluon générale es de fore : Mode forcé : v sn équaon du ouveen : f f avec C es une équaon dfférenelle nhoogène lnéare, d un ouveen force. a résoluon de cee équaon dfférenelle en rége eranen es : A cos R e Ae j Soen A l alude de la soluon e son arguen. En relaçan dans l équaon dfférenelle e arès le calcul, On oben alors :

61 Chare 4: Mouveen forcé à un degré de lberé 54 A f e an es varaons de A son déernées ar : da r d Résonance En relaçan dans l équaon du ouveen, l édance colee es écre coe su : Z ~ écan f v Z ~ écan j Pour le sysèe élecrque, le résula es donné coe su: Z ~ élecr u Z ~ élecr R j nd C a On conclue donc les équvalences suvanes : R C nd a Problèe 6: orsqu un oeur élecrque fonconne, l résene des vbraons naurelles qu l es nécessare d aorr our éver de les ransere a son châsss. On révo donc un sysèe de susenson. e oeur es assle au on aérel de asse ouvan se délacer arallèleen a l ae vercal Oz. a susenson le relan au châsss es odélsée ar un ressor de longueur à vde l e de radeur en arallèle avec un aorsseur eerçan sur le oeur une force de frenage f z u e châsss rese fe dans un référencer galléen e on noe le cha de esaneur g fr z

62 Chare 4: Mouveen forcé à un degré de lberé 55 Mode A : e oeur ne fonconne as e l es oble. Déerner dans ce cas la longueur l du ressor. On rend la référence z= au on. Mode B : e oeur éan oujours arrêé, on l écare de sa oson d équlbre e us on le lasse évoluer lbreen. Déerner le agrangen du sysèe. Éablr l équaon dfférenelle du ouveen vérfée ar z. On ose e Donner la fore de la soluon générale z en foncon des araères ν e ω, on suose que ν<. Coen aelle--on ce rége? Écrre l eresson de l énerge oale E T en foncon de z e dz d de Que vau--l la valeur de l eresson T. le sysèe es l conservaf? d Mode C : e oeur fonconne, e ou se asse coe s l aarassa une force suléenare de fore : F F cos u z Éablr la nouvelle équaon du ouveen vérfée ar z En rége eranen, on cherche des soluons de la fore

Chapitre IV Les oscillations couplées «Les oscillations libres d un système à plusieurs degrés de liberté»

Chapitre IV Les oscillations couplées «Les oscillations libres d un système à plusieurs degrés de liberté» Chre IV, cours de vbrons, ondes _Phs, Pr. Bds Bennecer MD 8-9 Chre IV es oscllons coulées «es oscllons lbres d un ssèe à luseurs degrés de lberé» Dns ce chre, nous llons coencer r éuder les oscllons lbres

Plus en détail

BILAN EN ELECTRICITE : RC, RL ET RLC

BILAN EN ELECTRICITE : RC, RL ET RLC IN N TIIT :, T I. INTNSIT : = dq d en couran varable I = Q en couran connu Méhode générale d éablssemen des équaons dfférenelles : lo d addvé des ensons pus relaons dq caracérsques :, lo d Ohm u = aux

Plus en détail

ANNEXE I TRANSFORMEE DE LAPLACE

ANNEXE I TRANSFORMEE DE LAPLACE ANNEE I TRANSFORMEE DE LAPLACE Perre-Smon Lalace, mahémacen franças 749-87. Lalace enra à l unversé de Caen a 6 ans. Très ve l s néressa aux mahémaques e fu remarqué ar d Alember. En analyse, l nrodus

Plus en détail

Cours Thème VIII.3 CONVERSION STATIQUE D'ÉNERGIE

Cours Thème VIII.3 CONVERSION STATIQUE D'ÉNERGIE ours hème VIII.3 ONVSION SAIQU D'ÉNGI 3- Famlles de conversseurs saques Suvan le ype de machne à commander e suvan la naure de la source de pussance, on dsngue pluseurs famlles de conversseurs saques (schéma

Plus en détail

ELECTRICITE. Chapitre 13 Régimes transitoires des circuits RC et RL. Analyse des signaux et des circuits électriques. Michel Piou

ELECTRICITE. Chapitre 13 Régimes transitoires des circuits RC et RL. Analyse des signaux et des circuits électriques. Michel Piou LCTICIT Analys ds sgnaux ds crcus élcrqus Mchl Pou Chapr 13 égms ransors ds crcus C L don 14/3/214 Tabl ds maèrs 1 POUQUOI T COMMNT?...1 2 GIMS TANSITOIS DS CICUITS C T L....2 2.1 xponnll décrossan....2

Plus en détail

Valeur économique de dettes subordonnées pour des sociétés non-vie

Valeur économique de dettes subordonnées pour des sociétés non-vie Valeur économque de dees subordonnées our des socéés non-ve - Franços Bonnn (Hram Fnance) - Frédérc Planche (Unversé Lyon, Laboraore SAF) - Monassar Tammar (Prm Ac) - Amédée de Clermon-Tonnerre (Cohen

Plus en détail

Les circuits électriques en régime transitoire

Les circuits électriques en régime transitoire Les circuis élecriques en régime ransioire 1 Inroducion 1.1 Définiions 1.1.1 égime saionnaire Un régime saionnaire es caracérisé par des grandeurs indépendanes du emps. Un circui en couran coninu es donc

Plus en détail

Oscillations forcées en régime sinusoïdal.

Oscillations forcées en régime sinusoïdal. Conrôle des prérequis : Oscillaions forcées en régime sinusoïdal. - a- Rappeler l expression de la période en foncion de la pulsaion b- Donner l expression de la période propre d un circui RLC série -

Plus en détail

Chapitre IV : Inductance propre, inductance mutuelle. Energie électromagnétique

Chapitre IV : Inductance propre, inductance mutuelle. Energie électromagnétique Spécale PSI - Cours "Electromagnétsme" 1 Inducton électromagnétque Chaptre IV : Inductance propre, nductance mutuelle. Energe électromagnétque Objectfs: Coecents d nductance propre L et mutuelle M Blan

Plus en détail

Oscillations électriques libres

Oscillations électriques libres Oscllatons électrues lbres A Oscllatons lbres amortes 1/ Etude expérmentale a Expérence et observatons Après avor chargé le condensateur (poston 1) On bascule l nterrupteur sur la poston, on obtent l oscllogramme

Plus en détail

Caractéristiques des signaux électriques

Caractéristiques des signaux électriques Sie Inerne : www.gecif.ne Discipline : Génie Elecrique Caracérisiques des signaux élecriques Sommaire I Définiion d un signal analogique page 1 II Caracérisiques d un signal analogique page 2 II 1 Forme

Plus en détail

Montage émetteur commun

Montage émetteur commun tour au menu ontage émetteur commun Polarsaton d un transstor. ôle de la polarsaton La polarsaton a pour rôle de placer le pont de fonctonnement du transstor dans une zone où ses caractérstques sont lnéares.

Plus en détail

Réponse indicielle et impulsionnelle d un système linéaire

Réponse indicielle et impulsionnelle d un système linéaire PSI Brizeux Ch. E2: Réponse indicielle e impulsionnelle d un sysème linéaire 18 CHAPITRE E2 Réponse indicielle e impulsionnelle d un sysème linéaire Nous connaissons ou l inérê de l éude de la réponse

Plus en détail

Cahier technique n 154

Cahier technique n 154 Collecon Technque... Caher echnque n 154 Technques de coupure des dsjonceurs BT R. Morel Les Cahers Technques consuen une collecon d une cenane de res édés à l nenon des ngéneurs e echncens qu recherchen

Plus en détail

CARACTERISTIQUES STATIQUES D'UN SYSTEME

CARACTERISTIQUES STATIQUES D'UN SYSTEME CARACTERISTIQUES STATIQUES D'UN SYSTEE 1 SYSTEE STABLE, SYSTEE INSTABLE 1.1 Exemple 1: Soi un sysème composé d une cuve pour laquelle l écoulemen (perurbaion) es naurel au ravers d une vanne d ouverure

Plus en détail

COMMANDE D UNE PORTE DE GARAGE COLLECTIF

COMMANDE D UNE PORTE DE GARAGE COLLECTIF COMMANDE D UNE PORTE DE GARAGE COLLECTIF Les quesions raiées devron êre soigneusemen numéroées e le documen-réponse fourni devra êre compléé selon les indicaions de l énoncé. Il es vivemen conseillé de

Plus en détail

Mathématiques Financières : l essentiel Les 10 formules incontournables (Fin de période)

Mathématiques Financières : l essentiel Les 10 formules incontournables (Fin de période) A-PDF OFFICE TO PDF DEMO: Purchase from www.a-pdf.com to remove the watermark Mathématques Facères : l essetel Les formules cotourables (F de érode) htt://www.ecogesam.ac-a-marselle.fr/esed/gesto/mathf/mathf.html#e5aels

Plus en détail

TP Mesures de la vitesse du son

TP Mesures de la vitesse du son TP Mesures de la viesse du son Bu du TP. Lors de cee séance de ravaux praiques, l éudian es amené à mesurer la viesse de propagaion du son dans l air e dans l eau. 1 Inroducion Qu es-ce qu un son? Un son

Plus en détail

CHAPITRE I : Cinématique du point matériel

CHAPITRE I : Cinématique du point matériel I. 1 CHAPITRE I : Cinémaique du poin maériel I.1 : Inroducion La plupar des objes éudiés par les physiciens son en mouvemen : depuis les paricules élémenaires elles que les élecrons, les proons e les neurons

Plus en détail

TD 20-21 : Modèles de marchés - Mouvement brownien

TD 20-21 : Modèles de marchés - Mouvement brownien Universié Paris VI Maser : Modèles sochasiques, applicaions à la finance (MM065) TD 20-2 : Modèles de marchés - Mouvemen brownien. Taux de change. Soi (Ω, P(Ω), P) un espace probabilisé fini non redondan

Plus en détail

MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie. MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie

MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie. MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie VARIABLES ALÉATOIRES déo oco de réro vrble léore dscrèe moyee - vrce - écr ye esérce mhémque vrble léore coue oco d ue vrble léore : rsormo combso lére de vrbles léores Déo E : eérece léore S : esce échllol

Plus en détail

Exercices d Électrocinétique

Exercices d Électrocinétique ercces d Électrocnétque Intensté et densté de courant -1.1 Vtesse des porteurs de charges : On dssout une masse m = 20g de chlorure de sodum NaCl dans un bac électrolytque de longueur l = 20cm et de secton

Plus en détail

Etude et Conception Assistée par Ordinateur d un Système de Réfrigération par Voie Solaire

Etude et Conception Assistée par Ordinateur d un Système de Réfrigération par Voie Solaire Rev. Energ. Ren. : Journées de hermue (200) 25-30 Eude e Concepon sssée pr Ordneur d un Sysème de Réfrgéron pr Voe Solre M. Belrb, F. Benyrou e B. Benyoucef Lborore des Méru e Energes Renouvelbles, Fculé

Plus en détail

Émissions d obligations rachetables :

Émissions d obligations rachetables : Émssons d oblgaons racheables : movaons e rendemens oblgaares mplqués Maxme DEBON Franck MORAUX Parck NAVATTE Unversé d Evry Unversé de Rennes Unversé de Rennes & LAREM & CREM & CREM Ocobre 2 Absrac Après

Plus en détail

Exemples de résolutions d équations différentielles

Exemples de résolutions d équations différentielles Exemples de résoluions d équaions différenielles Table des maières 1 Définiions 1 Sans second membre 1.1 Exemple.................................................. 1 3 Avec second membre 3.1 Exemple..................................................

Plus en détail

Notice d information contractuelle Loi Madelin. Generali.fr

Notice d information contractuelle Loi Madelin. Generali.fr parculers PRFESSINNELS enreprses Noce d nformaon conracuelle Lo Madeln General.fr Noce d nformaon conracuelle Le présen documen es rems à re de proposon e de proje de conra. Naure de la Convenon : LA RETRAITE

Plus en détail

par Yazid Dissou** et Véronique Robichaud*** Document de travail 2003-18

par Yazid Dissou** et Véronique Robichaud*** Document de travail 2003-18 Deparmen of Fnance Mnsère des Fnances Workng Paper Documen de raval Conrôle des émssons de GES à l ade d un sysème de perms échangeables avec allocaon basée sur la producon Une analyse en équlbre général

Plus en détail

Optimisation du plan de gestion du stock d une entreprise de distribution des produits pharmaceutiques

Optimisation du plan de gestion du stock d une entreprise de distribution des produits pharmaceutiques Revue es Scences e e la Technologe - RST- Volume 3 1 / janver 2012 Opmsaon u plan e geson u sock une enreprse e srbuon es prous pharmaceuques D. Bellala, M.S. oune, A. Abessme Laboraore 'Auomaque e e Proucque

Plus en détail

Module : réponse d un système linéaire

Module : réponse d un système linéaire BSEL - Physique aliquée Module : réonse d un système linéaire Diaoramas () : diagrammes de Bode, réonse Résumé de cours - Caractérisation d un système hysique - Calcul de la réonse our une entrée donnée

Plus en détail

Notice d information contractuelle Loi Madelin. Generali.fr

Notice d information contractuelle Loi Madelin. Generali.fr parculers PRFESSINNELS enreprses Noce d nformaon conracuelle Lo Madeln General.fr Noce d nformaon conracuelle Le présen documen es rems à re de proposon e de proje de conra. Naure de la Convenon : LA RETRAITE

Plus en détail

Clemenceau. Régime sinusoïdal forcé. Impédances Lois fondamentales - Puissance. Lycée. PCSI 1 - Physique. Lycée Clemenceau. PCSI 1 (O.

Clemenceau. Régime sinusoïdal forcé. Impédances Lois fondamentales - Puissance. Lycée. PCSI 1 - Physique. Lycée Clemenceau. PCSI 1 (O. ycé Clnca PCS - Physq ycé Clnca PCS (O.Granr) ég snsoïdal forcé pédancs os fondantals - Pssanc ycé Clnca PCS - Physq ntérêt ds corants snsoïdax : Expl d tnsons snsoïdals : tnson d sctr (50 H 0 V) s lgns

Plus en détail

UNE ÉVALUATION EMPIRIQUE DE LA NOUVELLE TARIFICATION DE L'ASSURANCE AUTOMOBILE (1992) AU QUÉBEC * par. Georges Dionne 1,2 Charles Vanasse 2

UNE ÉVALUATION EMPIRIQUE DE LA NOUVELLE TARIFICATION DE L'ASSURANCE AUTOMOBILE (1992) AU QUÉBEC * par. Georges Dionne 1,2 Charles Vanasse 2 UNE ÉVALUATION EMPIRIQUE DE LA NOUVELLE TARIFICATION DE L'ASSURANCE AUTOMOBILE (992) AU QUÉBEC * par Georges Donne,2 Charles Vanasse 2 * Cee recherche a éé rendu possble grâce en pare au Fonds pour la

Plus en détail

Exercices de baccalauréat série S sur la loi exponentielle

Exercices de baccalauréat série S sur la loi exponentielle Eercices de baccalauréa série S sur la loi eponenielle (page de l énoncé/page du corrigé) La compagnie d'auocars (Bac série S, cenres érangers, 23) (2/) Durée de vie d'un composan élecronique (Bac série

Plus en détail

Fiche n 7 : Vérification du débit et de la vitesse par la méthode de traçage

Fiche n 7 : Vérification du débit et de la vitesse par la méthode de traçage Fche n 7 : Vérfcaton du débt et de la vtesse par la méthode de traçage 1. PRINCIPE La méthode de traçage permet de calculer le débt d un écoulement ndépendamment des mesurages de hauteur et de vtesse.

Plus en détail

Modèles de Risques et Solvabilité en assurance Vie. Kaltwasser Perrine Le Moine Pierre. Autorité de Contrôle des Assurances et des Mutuelles (ACAM)

Modèles de Risques et Solvabilité en assurance Vie. Kaltwasser Perrine Le Moine Pierre. Autorité de Contrôle des Assurances et des Mutuelles (ACAM) Modèles de Rsques e Solvablé en assurance Ve Kalwasser errne Le Mone erre Auoré de Conrôle des Assurances e des Muuelles (ACAM 6, rue abou 75436 ARIS CEDEX 9 él. : + 33 55 5 43 5 fax : + 33 55 5 4 5 perrne.kalwasser@acam-france.fr

Plus en détail

VALORISATION D OPTIONS DIGITALES EN SITUATION DE MARCHE INCOMPLET

VALORISATION D OPTIONS DIGITALES EN SITUATION DE MARCHE INCOMPLET VALORIAION D OPION DIGIALE EN IUAION DE MARCHE INCOMPLE Parck NAVAE Chrsophe VILLA CREREG, Insu de Geson de Rennes REUME L objecf prncpal poursuv dans ce arcle, es d éuder quelques applcaons e exensons

Plus en détail

Les solutions solides et les diagrammes d équilibre binaires. sssp1. sssp1 ssss1 ssss2 ssss3 sssp2

Les solutions solides et les diagrammes d équilibre binaires. sssp1. sssp1 ssss1 ssss2 ssss3 sssp2 Les soluions solides e les diagrammes d équilibre binaires 1. Les soluions solides a. Descripion On peu mélanger des liquides par exemple l eau e l alcool en oue proporion, on peu solubiliser un solide

Plus en détail

MATHEMATIQUES FINANCIERES

MATHEMATIQUES FINANCIERES MATHEMATIQUES FINANCIERES LES ANNUITES INTRODUCTION : Exemple 1 : Une personne veu acquérir une maison pour 60000000 DH, pour cela, elle place annuellemen au CIH une de 5000000 DH. Bu : Consiuer un capial

Plus en détail

Etude économétrique de l efficience informationnelle face aux anomalies sur les marchés boursiers

Etude économétrique de l efficience informationnelle face aux anomalies sur les marchés boursiers Eude économérque de l effcence nformaonnelle P P: 0-5 Eude économérque de l effcence nformaonnelle face aux anomales sur les marchés boursers Mohamed CHIKHI - Unversé de Ouargla- Membre assocé LAMETA -

Plus en détail

TD 1. Statistiques à une variable.

TD 1. Statistiques à une variable. Danel Abécasss. Année unverstare 2010/2011 Prépa-L1 TD de bostatstques. Exercce 1. On consdère la sére suvante : TD 1. Statstques à une varable. 1. Calculer la moyenne et l écart type. 2. Calculer la médane

Plus en détail

But... 2. I. Généralités sur la quantification des risques dans le SST... 2. I.1 Modèle analytique... 3. I.1.1 Version intégrale...

But... 2. I. Généralités sur la quantification des risques dans le SST... 2. I.1 Modèle analytique... 3. I.1.1 Version intégrale... GUIDE PRATIQUE sur le modèle sandard SST pour les rsques de marché Edon du 23 décembre 204 Table des maères Bu... 2 I. Généralés sur la quanfcaon des rsques dans le SST... 2 I. Modèle analyque... 3 I..

Plus en détail

1 Introduction. 2 Définitions des sources de tension et de courant : Cours. Date : A2 Analyser le système Conversion statique de l énergie. 2 h.

1 Introduction. 2 Définitions des sources de tension et de courant : Cours. Date : A2 Analyser le système Conversion statique de l énergie. 2 h. A2 Analyser le système Converson statque de l énerge Date : Nom : Cours 2 h 1 Introducton Un ConVertsseur Statque d énerge (CVS) est un montage utlsant des nterrupteurs à semconducteurs permettant par

Plus en détail

Le «Scoring» LOGISTIQUE

Le «Scoring» LOGISTIQUE Le «Scorng» LOGISTIQUE Clre eler Acure ISFA 996 Le 7//009 _clre@yhoo.fr Dns leur qus olé, les nques e orgnsmes fnncers ulsen l nlyse our rédre s un emruneur fer défu ou non e rendre ensue l décson rorée

Plus en détail

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T

Plus en détail

Bouna FALL. To cite this version: HAL Id: tel-00973788 https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00973788

Bouna FALL. To cite this version: HAL Id: tel-00973788 https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00973788 Evaluaon des performances d un sysème de localsaon de véhcules de ranspors gudés fondé sur l assocaon d une echnque rado ULB e d une echnque de reournemen emporel. Bouna FALL To ce hs verson: Bouna FALL.

Plus en détail

Caractéristiques des ondes

Caractéristiques des ondes Caractéristiques des ondes Chapitre Activités 1 Ondes progressives à une dimension (p 38) A Analyse qualitative d une onde b Fin de la Début de la 1 L onde est progressive puisque la perturbation se déplace

Plus en détail

Dynamique du point matériel

Dynamique du point matériel Chaptre III Dynaqe d pont atérel I Généraltés La cnéatqe a por objet l étde des oveents des corps en foncton d teps, sans tenr copte des cases q les provoqent La dynaqe est la scence q étde (o déterne)

Plus en détail

«Modèle Bayésien de tarification de l assurance des flottes de véhicules»

«Modèle Bayésien de tarification de l assurance des flottes de véhicules» Arcle «Modèle Baésen de arcaon de l assurance des loes de véhcules» Jean-Franços Angers, Dense Desardns e Georges Donne L'Acualé économque, vol. 80, n -3, 004, p. 53-303. Pour cer ce arcle, ulser l'normaon

Plus en détail

Des familles de deux enfants

Des familles de deux enfants Des familles de deux enfants Claudine Schwartz, IREM de Grenoble Professeur, Université Joseh Fourier Les questions et sont osées dans le dernier numéro de «Pour la Science» (n 336, octobre 2005, article

Plus en détail

Notice d information contractuelle Entreprise article 83. Generali.fr

Notice d information contractuelle Entreprise article 83. Generali.fr parculers professonnels ENTREPRISES Noce d nformaon conracuelle Enreprse arcle 83 General.fr Noce d nformaon conracuelle Sommare Préambule... 3 Arcle 1 - Défnons... 3 Arcle 2 - bje... 4 Arcle 3 - Garanes...

Plus en détail

Ques%on #1. Distances: Masses:

Ques%on #1. Distances: Masses: Ques%on #1 Le Comité Interna%onal Olympique a mandaté le comité organisateur des jeux d été de Tokyo 00 d ajouter une nouvelle épreuve de force. Dans le cadre de cege épreuve, l athlète doit soutenir une

Plus en détail

Ecole des JDMACS, Angers, 19-21 Mars 2009 Commande prédictive : interaction optimisation commande

Ecole des JDMACS, Angers, 19-21 Mars 2009 Commande prédictive : interaction optimisation commande Par : Inrodcon à la ommand Prédcv Ecol ds JDMAS, Angrs, 9- Mars 009 ommand prédcv : nracon opmsaon command Plan d la présnaon. Inrodcon. Qls rpèrs. Phlosoph. s concps d la ommand Prédcv. Prncps d bas.

Plus en détail

0707 70 70 Lot-sizing Résumé :

0707 70 70 Lot-sizing Résumé : 77 7 7 2 Lo-szng Résumé : L améloraon de la qualé des servces logsques es la garane essenelle pour la réalsaon de l avanage de ces servces, l augmenaon du nveau de sasfacon des clens e l améloraon de la

Plus en détail

Chapitre 1.5a Le champ électrique généré par plusieurs particules

Chapitre 1.5a Le champ électrique généré par plusieurs particules hapte.5a Le chap électque généé pa pluseus patcules Le chap électque généé pa pluseus chages fxes Le odule de chap électque d une chage ponctuelle est adal, popotonnel à la chage électque et neseent popotonnel

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION «MECA PRO» Etude de l équilibre d un solide soumis à trois forces

GUIDE D UTILISATION «MECA PRO» Etude de l équilibre d un solide soumis à trois forces GUIDE D UTILISATION «MECA PRO» Etude de l équilibre d un solide soumis à trois forces Etude de l équilibre d un solide soumis à trois forces non parallèles Si un solide soumis à l'action de 3 forces A

Plus en détail

CONVERSION ÉLECTRONIQUE STATIQUE. HACHEURS. I : Ce que vous ne pouvez pas deviner. 1 ) Principes généraux des convertisseurs de puissance.

CONVERSION ÉLECTRONIQUE STATIQUE. HACHEURS. I : Ce que vous ne pouvez pas deviner. 1 ) Principes généraux des convertisseurs de puissance. ONVSON ÉONQ SAQ AS : e qe vos ne povez pas devner 1 ) Prnpes générax des onverssers de pssane es pssanes mses en je Gamme des pssanes overes par l éleronqe de pssane S AS monres, APN, 10 ordnaers, haînes

Plus en détail

Méthodes de catégorisation : Réseaux bayesiens naïfs. Olivier Aycard E-Motion group. Université Joseph Fourier. http://emotion.inrialpes.

Méthodes de catégorisation : Réseaux bayesiens naïfs. Olivier Aycard E-Motion group. Université Joseph Fourier. http://emotion.inrialpes. Méthodes de atégosaton : éseau aesens naïfs le Aad E-Moton goup Unesté Joseph Foue http://emoton.nalpes.f/aad le.aad@mag.f lan du ous Intéêts éseau aesens naïfs Appentssage de éseau aesens naïfs ésentaton

Plus en détail

Mécanique du point : forces Newtoniennes (PCSI)

Mécanique du point : forces Newtoniennes (PCSI) écanique du oint : foces Newtoniennes (PCSI Question de cous On admet que, losqu'il est soumis à une foce Newtonienne F K u, la tajectoie d'un cos est lane et décite a mc K +e cosθ où C θ est une constante

Plus en détail

Aperçu des lois qui régissent le monde quantique. Werner Heisenberg Paul Dirac Erwin Schrödinger

Aperçu des lois qui régissent le monde quantique. Werner Heisenberg Paul Dirac Erwin Schrödinger Aperçu des los qu régssen le monde quanque Werner Hesenberg Paul Drac Erwn Schrödnger Au delà du déermnsme e du réalsme? Au neau aomque, les los phsques parassen rès dfférenes de ce qu elles son à nore

Plus en détail

Chapitre 5: Oscillations d un pendule élastique horizontal

Chapitre 5: Oscillations d un pendule élastique horizontal 1 re B et C 5 Oscillations d'un pendule élastique horizontal 40 Chapitre 5: Oscillations d un pendule élastique horizontal 1. Définitions a) Oscillateur écanique * Un systèe écanique qui effectue un ouveent

Plus en détail

2. Quelle est la valeur de la prime de l option américaine correspondante? Utilisez pour cela la technique dite de remontée de l arbre.

2. Quelle est la valeur de la prime de l option américaine correspondante? Utilisez pour cela la technique dite de remontée de l arbre. 1 Examen. 1.1 Prime d une opion sur un fuure On considère une opion à 85 jours sur un fuure de nominal 18 francs, e don le prix d exercice es 175 francs. Le aux d inérê (coninu) du marché monéaire es 6%

Plus en détail

n 1 LES GRANDS THÈMES DE L ITB > 2009 Les intérêts simples et les intérêts composés ( ) C T D ( en mois)

n 1 LES GRANDS THÈMES DE L ITB > 2009 Les intérêts simples et les intérêts composés ( ) C T D ( en mois) LES GRANDS THÈMES DE L ITB Les iérês simples e les iérês composés RAPPELS THÉORIQUES Les iérês simples : l'iérê «I» es focio de la durée «D» (jour, quizaie, mois, rimesre, semesre, aée) de l'opéraio (placeme

Plus en détail

Présentation groupe de travail

Présentation groupe de travail Présenaion groupe de ravail Sofiane Saadane jeudi 23 mai 2013 Résumé L aricle sur lequel on ravaille [LP09] présene un problème de bandi à deux bras comporan une pénalié. Nous commencerons par présener

Plus en détail

N o 12-001-XIF au catalogue. Techniques d'enquête

N o 12-001-XIF au catalogue. Techniques d'enquête N o -00-XIF au caalogue echnques d'enquêe 005 Commen obenr d aures rensegnemens oue demande de rensegnemens au suje du présen produ ou au suje de sasques ou de serces connexes do êre adressée à : Dson

Plus en détail

Note méthodologique. Traitements hebdomadaires Quiestlemoinscher.com. Quelle méthode de collecte de prix? Qui a collecté les prix?

Note méthodologique. Traitements hebdomadaires Quiestlemoinscher.com. Quelle méthode de collecte de prix? Qui a collecté les prix? Note méthodologque Tratements hebdomadares Questlemonscher.com Quelle méthode de collecte de prx? Les éléments méthodologques ont été défns par le cabnet FaE onsel, socété d études et d analyses statstques

Plus en détail

STATISTIQUE AVEC EXCEL

STATISTIQUE AVEC EXCEL STATISTIQUE AVEC EXCEL Excel offre d nnombrables possbltés de recuellr des données statstques, de les classer, de les analyser et de les représenter graphquement. Ce sont prncpalement les tros éléments

Plus en détail

EXERCICE II : LE TELEPHONE "POT DE YAOURT" (5 points)

EXERCICE II : LE TELEPHONE POT DE YAOURT (5 points) USA 2005 EXERCICE II : LE TELEPHONE "POT DE YAOURT" (5 points) A l'ère du téléphone portable, il est encore possible de couniquer avec un systèe bien plus archaïque L'onde sonore produite par le preier

Plus en détail

EXERCICE I : Où il est question de lumière (8 points) PARTIE A. Figure 2

EXERCICE I : Où il est question de lumière (8 points) PARTIE A. Figure 2 EXERCICE I : Où il est question de lumière (8 points) PARTIE A 1. Figure 2 D On observe sur l'écran un étalement du faisceau laser, perpendiculaire à la direction du fil, constitué d'une tache centrale

Plus en détail

CHAPITRE 14 : RAISONNEMENT DES SYSTÈMES DE COMMANDE

CHAPITRE 14 : RAISONNEMENT DES SYSTÈMES DE COMMANDE HAITRE 4 : RAISONNEMENT DES SYSTÈMES DE OMMANDE RAISONNEMENT DES SYSTÈMES DE OMMANDE... 2 INTRODUTION... 22 RAELS... 22 alcul de la valeur ntale de la répone à un échelon... 22 alcul du gan tatque... 22

Plus en détail

Chapitre 2 Les ondes progressives périodiques

Chapitre 2 Les ondes progressives périodiques DERNIÈRE IMPRESSION LE er août 203 à 7:04 Chapitre 2 Les ondes progressives périodiques Table des matières Onde périodique 2 2 Les ondes sinusoïdales 3 3 Les ondes acoustiques 4 3. Les sons audibles.............................

Plus en détail

Problème I : Microscope à force atomique

Problème I : Microscope à force atomique Problèe I : Microscope à force atoique Ces dernières années, de nouvelles techniques dites de "icroscopies à chap proche" se sont développées pour étudier les surfaces. Pari ces techniques, le icroscope

Plus en détail

Le théorème du viriel

Le théorème du viriel Le théorème du vrel On se propose de démontrer le théorème du vrel de deux manères dfférentes. La premère fat appel à deux "trcks" qu l faut vor. Cette preuve met en avant une quantté, notée S c, qu permet

Plus en détail

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol.

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol. LES ESCALIERS I. DÉF I NIT I O N Un escalier est un ouvrage constitué d'une suite de marches et de paliers permettant de passer à pied d'un niveau à un autre. Ses caractéristiques dimensionnelles sont

Plus en détail

F 2 = - T p K 0. ... F T = - T p K 0 - K 0

F 2 = - T p K 0. ... F T = - T p K 0 - K 0 Correcion de l exercice 2 de l assisana pré-quiz final du cours Gesion financière : «chéancier e aux de renabilié inerne d empruns à long erme» Quesion : rappeler la formule donnan les flux à chaque échéance

Plus en détail

L information sera transmise selon des signaux de nature et de fréquences différentes (sons, ultrasons, électromagnétiques, électriques).

L information sera transmise selon des signaux de nature et de fréquences différentes (sons, ultrasons, électromagnétiques, électriques). CHAINE DE TRANSMISSION Nous avons une information que nous voulons transmettre (signal, images, sons ). Nous avons besoin d une chaîne de transmission comosée de trois éléments rinciaux : 1. L émetteur

Plus en détail

Mesure avec une règle

Mesure avec une règle Mesure avec une règle par Matheu ROUAUD Professeur de Scences Physques en prépa, Dplômé en Physque Théorque. Lycée Alan-Fourner 8000 Bourges ecrre@ncerttudes.fr RÉSUMÉ La mesure d'une grandeur par un système

Plus en détail

CIFA 2004 Synthèse mixte H 2 /H par retour d état statique

CIFA 2004 Synthèse mixte H 2 /H par retour d état statique 4 Snhèse mxe H /H par reor d éa saqe SLH SLH, ENS RZELER Laboraore d nalse e commandes des ssèmes, LS-EN amps nversare, P 37 Le belvédère ns - nse Laboraore d nalse e rchecre des Ssèmes, LS-NRS 7 vene

Plus en détail

CH.9 ÉNERGIES exercices - correction

CH.9 ÉNERGIES exercices - correction CH.9 ÉNERGIES exercices - correction SAVOIR SON COURS ❶ Choisir la bonne réponse : Enoncés Réponse A Réponse B Réponse C ❶ L énergie de position d un objet ❷ Lorsqu un objet tobe augente quand son altitude

Plus en détail

AMPLIFICATEUR OPERATIONNEL EN REGIME NON LINEAIRE

AMPLIFICATEUR OPERATIONNEL EN REGIME NON LINEAIRE AMPLIFICATEUR OPERATIONNEL EN REGIME NON LINEAIRE Dans e hapire l'amplifiaeur différeniel inégré sera oujours onsidéré omme parfai, mais la ension de sorie ne pourra prendre que deux valeurs : V sa e V

Plus en détail

Chapitre 2 L investissement. . Les principales caractéristiques de l investissement

Chapitre 2 L investissement. . Les principales caractéristiques de l investissement Chapire 2 L invesissemen. Les principales caracérisiques de l invesissemen.. Définiion de l invesissemen Définiion générale : ensemble des B&S acheés par les agens économiques au cours d une période donnée

Plus en détail

Regional Wind Speed Evolution Identification and Longterm Correlation Application

Regional Wind Speed Evolution Identification and Longterm Correlation Application Regonal Wnd Speed Evoluon Idenfcaon and Longerm Correlaon Applcaon Idenfcaon de l évoluon régonale de la vesse du ven e applcaon à la corrélaon long erme B. Buffard, Theola France, Monpeller Exernal Arcle

Plus en détail

Thème : Electricité Fiche 5 : Dipôle RC et dipôle RL

Thème : Electricité Fiche 5 : Dipôle RC et dipôle RL Fiche ors Thème : Elecricié Fiche 5 : Dipôle e dipôle Plan de la fiche Définiions ègles 3 Méhodologie I - Définiions oran élecriqe : déplacemen de charges élecriqes q a mesre d débi de charges donne l

Plus en détail

Conseil de Développement Observatoire Economique et Social

Conseil de Développement Observatoire Economique et Social Conseil de Développement Observatoire Economique et Social Le diagnostic : méthode et contenu Diagnostic partagé réalisé annuellement depuis 8 ans par un groupe technique composé d une douzaine de structures

Plus en détail

TB 352 TB 352. Entrée 1. Entrée 2

TB 352 TB 352. Entrée 1. Entrée 2 enrées série TB logiciel d applicaion 2 enrées à émission périodique famille : Inpu ype : Binary inpu, 2-fold TB 352 Environnemen Bouon-poussoir TB 352 Enrée 1 sories 230 V Inerrupeur Enrée 2 Câblage sur

Plus en détail

Partie Observer : Ondes et matière CHAP 04-ACT/DOC Analyse spectrale : Spectroscopies IR et RMN

Partie Observer : Ondes et matière CHAP 04-ACT/DOC Analyse spectrale : Spectroscopies IR et RMN Partie Observer : Ondes et matière CHAP 04-ACT/DOC Analyse spectrale : Spectroscopies IR et RMN Objectifs : Exploiter un spectre infrarouge pour déterminer des groupes caractéristiques Relier un spectre

Plus en détail

Dares Analyses. La répartition des hommes et des femmes par métiers Une baisse de la ségrégation depuis 30 ans

Dares Analyses. La répartition des hommes et des femmes par métiers Une baisse de la ségrégation depuis 30 ans Dares Analyses décembre 13 N 79 publcaon de la drecon de l'anmaon de la recherche, des éudes e des sasques La réparon des hommes e des femmes par méers Une basse de la ségrégaon depus 3 ans Les femmes

Plus en détail

CHAPITRE 13. EXERCICES 13.2 1.a) 20,32 ± 0,055 b) 97,75 ± 0,4535 c) 1953,125 ± 23,4375. 2.±0,36π cm 3

CHAPITRE 13. EXERCICES 13.2 1.a) 20,32 ± 0,055 b) 97,75 ± 0,4535 c) 1953,125 ± 23,4375. 2.±0,36π cm 3 Chapire Eercices de snhèse 6 CHAPITRE EXERCICES..a), ±,55 b) 97,75 ±,455 c) 95,5 ±,475.±,6π cm.a) 44,, erreur absolue de,5 e erreur relaive de, % b) 5,56, erreur absolue de,5 e erreur relaive de,9 % 4.a)

Plus en détail

Faites connaissance avec votre Rubik s Cube Étape 1

Faites connaissance avec votre Rubik s Cube Étape 1 Faites connaissance avec votre Rubik s Cube Étape 1 ÉFIN ITION ES IÈCES U RUBIK S CUBE LES RTIES LES IÈCES RÊTES CE SONT ES IÈCES COMORTNT EUX (2) COULEU RS. IL Y OUZE (12) IÈCES RÊTES, SITUÉES U CENT

Plus en détail

Mécanique : Cinématique du point. Chapitre 1 : Position. Vitesse. Accélération

Mécanique : Cinématique du point. Chapitre 1 : Position. Vitesse. Accélération 2 e B et C 1 Position. Vitesse. Accélération 1 Mécanique : Cinéatique du point La écanique est le doaine de tout ce qui produit ou transet un ouveent, une force, une déforation : achines, oteurs, véhicules,

Plus en détail

Noël des enfants qui n'ont plus de maisons

Noël des enfants qui n'ont plus de maisons Chur SS Piano CLAUDE DEBUSSY Noël des enants qui n'ont lus de maisons (1915) Charton Mathias 2014 Publication Usage Pédagogique maitrisedeseinemaritimecom Yvetot France 2 Note de rogramme : Le Noël des

Plus en détail

D er m at o ses f r éq u en tes. D er m at o ses p l u s r ar es

D er m at o ses f r éq u en tes. D er m at o ses p l u s r ar es 1 D er m ato ses f r éq u en tes M o ti f s d e c o n su l tati o n : D er m at o ses f r éq u en tes D er m at o ses p l u s r ar es 2 D er m ato ses f r éq u en tes: D er m at i te at o p i q u e E r

Plus en détail

Texte Ruine d une compagnie d assurance

Texte Ruine d une compagnie d assurance Page n 1. Texe Ruine d une compagnie d assurance Une nouvelle compagnie d assurance veu enrer sur le marché. Elle souhaie évaluer sa probabilié de faillie en foncion du capial iniial invesi. On suppose

Plus en détail

Q x2 = 1 2. est dans l ensemble plus grand des rationnels Q. Continuons ainsi, l équation x 2 = 1 2

Q x2 = 1 2. est dans l ensemble plus grand des rationnels Q. Continuons ainsi, l équation x 2 = 1 2 Exo7 Nombres complexes Vdéo parte. Les nombres complexes, défntons et opératons Vdéo parte. Racnes carrées, équaton du second degré Vdéo parte 3. Argument et trgonométre Vdéo parte 4. Nombres complexes

Plus en détail

! " # $%& '( ) # %* +, -

!  # $%& '( ) # %* +, - ! " # $%& '( ) # %* +, - 1.! "# $ % &%%'( #)*+,)#-. "/%)0123* 4%5%&!$!% 6)"7 '%%% 48-0 9::!%%% % 79;< "# 8 Ploc la lettre du haïku n 40 page 1 Décembre 2010, Association pour la promotion du haïku =%%)>

Plus en détail

Généralités sur les fonctions 1ES

Généralités sur les fonctions 1ES Généraltés sur les fonctons ES GENERALITES SUR LES FNCTINS I. RAPPELS a. Vocabulare Défnton Une foncton est un procédé qu permet d assocer à un nombre x appartenant à un ensemble D un nombre y n note :

Plus en détail

Transmettre la voix à distance

Transmettre la voix à distance Pour quoi faire? Par quels moyens? Ressentir et observer sa voix, c était un très vieux rêve, comme l était aussi celui de voler dans les airs Aujourd hui, les moyens de communication modernes permettent

Plus en détail

Baccalauréat STI2D et STL SPCL Epreuve de sciences physiques Correction Session septembre 2014 Antilles - Guyane. Page 0 sur 9

Baccalauréat STI2D et STL SPCL Epreuve de sciences physiques Correction Session septembre 2014 Antilles - Guyane. Page 0 sur 9 Baccalauréat STI2D et STL SPCL Epreuve de sciences physiques Correction Session septembre 2014 Antilles - Guyane 26/11/2014 www.udppc.asso.fr Page 0 sur 9 LES EXPLOITATIONS AGRICOLES PIONNIERES DANS LES

Plus en détail

TD 9 Problème à deux corps

TD 9 Problème à deux corps PH1ME2-C Université Paris 7 - Denis Diderot 2012-2013 TD 9 Problème à deux corps 1. Systèmes de deux particules : centre de masse et particule relative. Application à l étude des étoiles doubles Une étoile

Plus en détail

Recueil d'exercices de logique séquentielle

Recueil d'exercices de logique séquentielle Recueil d'exercices de logique séquenielle Les bascules: / : Bascule JK Bascule D. Expliquez commen on peu modifier une bascule JK pour obenir une bascule D. 2/ Eude d un circui D Q Q Sorie A l aide d

Plus en détail

Concours EPITA 2009 Epreuve de Sciences Industrielles pour l ingénieur La suspension anti-plongée de la motocyclette BMW K1200S

Concours EPITA 2009 Epreuve de Sciences Industrielles pour l ingénieur La suspension anti-plongée de la motocyclette BMW K1200S Concours EPIT 2009 Epreuve de Sciences Industrielles pour l ingénieur La suspension anti-plongée de la motocyclette MW K1200S Durée : 2h. Calculatrices autorisées. Présentation du problème Le problème

Plus en détail