10ème Congrès Français d Acoustique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "10ème Congrès Français d Acoustique"

Transcription

1 ème Cngrès Français d Acustique yn, -6 Avril Sur la cnvergence de la série de Debye représentant les réflexins successives d une nde ultrasnre dans une plaque élastique anistrpe immergée Éric Ducasse,,3, Marc Deschamps,3 Arts et Métiers Parisech ; CER de Brdeaux-alence, Esplanade des Arts et Métiers, F-3345 AENCE Cedex Université Brdeaux ; abratire de Mécanique Physique, 35 curs de la ibératin, F-3345 AENCE Cedex 3 CNRS ; UMR 5469 (même adresse), a prpagatin d ndes mécaniques dans une plaque plane élastique anistrpe hrizntale insérée entre deux milieux semi-infinis (fluides, slides élastiques anistrpes u vide) peut se mdéliser en utilisant les séries de Debye, ce qui revient à cnsidérer le champ ttal cmme la serpsitin d un champ incident engendré par une surce et de ses réflexins successives aux deux interfaces. Ceci spse que sient définies des ndes mntantes et descendantes pur chaque fréquence et chaque vecteur d nde réel dans le plan hrizntal. Habituellement, ces ndes snt extraites de la base des slutins expnentielles (ndes planes) de l équatin d ndes, et triées seln le signe de la cmpsante verticale de la vitesse de gre pur les slutins hmgènes, et seln le signe de la partie imaginaire du nmbre d nde vertical pur les slutins évanescentes. Dans ce cas, la série de Debye peut diverger dès que la fréquence dépasse au mins une fréquence de cure. Ce résultat surprenant s explique par le fait que deux slutins évanescentes cnjuguées (d atténuatins ppsées) cnsidérées séparément ne transmettent pas d énergie dans le sens de l épaisseur mais qu en revanche, une cmbinaisn des deux peut en transmettre en raisn de l existence d un flux d interactin. a cnservatin des flux d énergie seln l épaisseur nus amène à cnstruire à partir de chaque cle d ndes évanescentes cnjuguées un nuveau cle d ndes rthgnales, c est-à-dire sans flux d interactin, dnt l une à un flux d énergie mntant, et l autre, descendant. Cette nuvelle base d ndes mntantes et descendantes est rthgnale au sens du flux vertical d énergie, ce qui entraîne autmatiquement une cnvergence de la série de Debye, en raisn de la cnservatin de l énergie. Ces ndes mntantes et descendantes, cnstruites à partir de deux ndes évanescentes cnjuguées, présentent des particularités et sulèvent des prblèmes qui sernt détaillés lrs de l expsé. Intrductin e calcul de champs raynnés au sein d un guide peut être traité par une méthde multimdale. Cette technique est mise en défaut, d une part, pur un guide enfui u immergé, et d autre part, s il s agit d btenir la fnctin de Green. En effet, dans ce dernier cas, le calcul de la prpagatin de discntinuités nécessite un nmbre infini de mdes guidés, alrs que dans le premier cas, n est en présence d un cntinuum de mdes. Une alternative existe, cnsistant à dévelpper la slutin cmme une smme infinie de multiples réflexins/réfractins [] et cnnue sus le nm de série de Debye []. Utilisant cette décmpsitin, plusieurs auteurs nt btenus des résultats intéressants pur des slides élastiques cylindriques [3, 4], pur des cuches sphériques élastiques [5] u pur des plaques planes élastiques [6, 7, 8]. esprit de la méthde pur btenir aisément cette série est décrit en [5]. Cette décmpsitin, assciée à un calcul intégral, est bien adaptée à un calcul de champs dans le dmaine temprel en évitant le calcul des pôles assciés aux mdes guidés. À titre d exemple, à la référence [9], n truvera ce type de calcul par la méthde Cagniardde Hp. h h Fluide Plaque Fluide y descendantes z x mntantes descendantes mntantes descendantes mntantes Fig. : Plaque anistrpe immergée insnifiée par une nde plane harmnique d angle d incidence. Malheureusement, cmme illustré en [6] pur l exemple de la réflexin/réfractin d une nde plane sur une lame slide istrpe immergée dans un fluide, cette série ne cnverge pas nécessairement. Ceci est lié à la présence de mdes évanescents dans la plaque. Afin d expliquer et de crriger cette divergence, l bjet de cette cmmunicatin est de reprendre cette étude. On mntre alrs que la récriture du prblème dans la base rthgnale fr-

2 mée par une cmbinaisn de ces ndes furnit un cadre crrect pur la frmulatin en série, dnt la cnvergence est ainsi assurée quelle que sit la situatin. Après avir repris au la mise en équatin sus frme de série de Debye dans le cas usuel, n établit au 3 une série de Debye différente, dnt la smme reste la même, mais qui cnverge. Enfin, des curbes numériques illustrent ns résultats thériques au 4. Représentatin du prblème. Représentatin des champs Une plaque anistrpe immergée est insnifiée par une nde plane harmnique incidente de pulsatin ω et de célérité c dans le fluide au-dessus de la plaque (cf. Fig. ). a verticale z et la directin de l nde incidente, dans le plan xz, frment l angle d incidence. a plaque mise en vibratin renvie dans le fluide des champs réfléchi, au-dessus de la plaque, et transmis, endessus. a cmpsante hrizntale de la lenteur s=sin()/c étant cmmune, tut cmme la pulsatin, à tutes les ndes en présence en raisn des lis de Snell- Descartes, les différents champs s ecrivent cmme suit :.. Champs incident et réfléchi e champ de pressin dans le fluide au-dessus de la plaque s écrit : ( a inc e iωζ(z h ) p inc (z) ) + a réf e iωζ(z h ) p réf (z) e iω(t sx), () ù h est l épaisseur de la plaque et ζ = cs()/c,la lenteur seln l axe z... Vibratin de la plaque état vibratire de la plaque est caractérisé par : U(z) e iω(t sx), () ù le vecteur U(z) est le vecteur de dimensin six qui cntient les tris cmpsantes du vecteur vitesse et les tris cmpsantes de la cntrainte verticale. Ce vecteur peut se décmpser sur la base de six ndes planes (e.g. [,,, 3]), sus la frme : n α (z) =exp( iωζ α z) ξ α, (3) U(z) = 6 α= a α n α (z) =Ξ E(z) a. (4) N (z) a est le vecteur des six cmpsantes a α. a matrice diagnale E(z) =diag(exp( iωζ α z)) cntient les six lenteurs réelles u cmplexes ζ α, les clnnes de la matrice Ξ étant les plarisatins ξ α crrespndantes...3 Champ transmis e champ de pressin au-dessus de la plaque ne cntient qu une nde transmise se prpageant seln les z décrissants : a tr e iωζ(z+ h ) e iω(t sx). (5) p tr (z). Raccrdement et réslutin directe e champ incident, cnnu, est caractérisé par le cefficient a inc. Il faut déterminer les cefficients a réf, a tr et le vecteur a, sient 8 incnnues, grâce à la cntinuité des cntraintes et déplacements nrmaux aux interfaces sérieure : ( ) ζ/ρ ζ/ρ h N a=a inc +a réf, (6) ρ étant la masse vlumique du fluide, et inférieure : ( ) ζ/ρ h N a = a tr. (7) On a un système linéaire 8 8 à résudre, ce qui ne pse pas de prblème sauf s il n est pas inversible. Cela survient lrsqu il existe au mins un mde de plaque nn raynnant vers le fluide (nde SH pur le cas istrpe par exemple). e nmbre d incnnues est alrs réduit aux ndes dans la plaque réellement excitées par l nde incidente. D autre part, ntns que lrsqu n excite la plaque au visinage de l un des ses mdes de amb dans le vide, n est sur une quasi-singularité. Pur cmprendre la frmatin de ces mdes dans le dmaine physique (spati-temprel), nus cnsidérns ici les champs cmme le résultat des réflectins/transmissins successives aux deux interfaces..3 Frmulatin en série de Debye.3. Ondes mntantes et descendantes Dans la plaque, la base des six slutins peut se décmpser en tris slutins «mntantes» etentriss- lutins «descendantes». Si la lenteur ζ α est réelle, alrs n peut prendre une plarisatin ξ α nrmalisée réelle telle que le flux vertical surfacique myen de puissance (dénmmé «flux» dans la suite) est dnné par la trisième cmpsante du vecteur de Pynting ξ α + J ξ α = ξα J ξ α (les expsants et + désignent respectivement le transpsé et le cnjugué du transpsé), lequel valant si l nde est mntante et si l nde est descendante. a matrice J est définie par blcs : J = 4 [ ] O3 I 3, (8) I 3 O 3 ù les matrices carrées I 3 et O 3 d rdre 3 snt respectivement les matrices «identité» et«nulle». e nmbre r

3 de lenteurs réelles étant frcément pair, il est bien cnnu que r ndes snt mntantes et autant snt descendantes (tplgie de la surface de lenteur), à cnditin de se placer hrs du cas ù la nrmale à la surface de lenteur est dans le plan xy (ξα J ξ α =), ce que est spsé ici. Si la lenteur ζ α a une partie imaginaire nn nulle, alrs le flux ξ α + J ξ α est nul mais n peut chisir pur nrmaliser n α (z) la plarisatin ξ α de srte que ξα J ξ α =[]. D autre part, le cnjugué n α (z) fait également partie de la base des slutins. Dans ce cas, l nde cnsidérée cmme mntante est celle dnt la partie imaginaire de la lenteur est négative, et l nde cnsidérée cmme descendante, sa cnjuguée. (a) Numér enteur Nrmalisatin α r ζ α réelle ξ α + J ξ α = r<α 3 Im(ζ α ) < ξα J ξ α = 4 α 3+r ζ α réelle ξ α + J ξ α = 3+r<α 6 ζ α = ζα 3 ξ α = ξα 3 (b) r 3 Ξ + J Ξ - - B C r Ξ + J Ξ - B C ab. : Numértatin (a) et nrmalisatin (b) de la base des slutins dans la plaque. On peut dnc arbitrairement rdnner et nrmaliser la base des slutins tel qu indiqué dans le ableau []. e flux s exprime alrs en fnctin des cmpsantes a α du vecteur a : r 3+r 3 a + H a = a α a α ( + aα a α+3 +a α a ) α+3, α= α=4 α=r+ (9) ù la matrice hermitienne H = N (z) + JN(z)=Ξ + J Ξ est indépendante de la psitin verticale z. Avec cette cnventin, n peut écrire la matrice N (z) cmme la juxtapsitin de deux matrices rectangulaires 6 3 de srte que l état de vibratin dans la plaque se sépare en deux parties mntante U et descendante U dwn : U(z) =N (z)a = N (z)a U (z) C A C A + N dwn (z)a dwn. () U dwn (z).3. Réflexins/transmissins successives À l interface sérieure, l nde incidente, caractérisée par le cefficient a inc, prduit une nde réfléchie, caractérisée par le cefficient a [] réf, et une nde transmise descendant dans la plaque, caractérisée par le vecteur a [] dwn. Cette dernière, incidente sur l interface inférieure, prduit une nde réfléchie mntante (a [] ) dans la plaque et une nde transmise (a [] tr ) dans le fluide vers le bas. Et ainsi de suite cmme résumé par le ableau. N incident n n + Fluide a inc a [] réf a [] réf a [n] réf Plaque a [] dwn a [] a[] dwn a[n] dwn a [n+] Fluide a [] tr a [n+] tr ab. : Réflexins/transmissins successives dans la plaque anistrpe, vers le fluide. a cnditin (6) de raccrdement à l interface du haut permet d une part de déterminer le cefficient de réflexin initiale r [] réf = a [] réf/a inc et le vecteur g [] = a [] dwn/a inc de transmissin initiale vers la plaque, et d autre part la matrice R h et le vecteur t h tels que : a [n] dwn = R h a [n ] et a [n] réf = t h a [n ]. () a cnditin (7) de raccrdement à l interface du bas furnit de même la matrice R b et le vecteur t b tels que : a [n+] = R b a [n] dwn et a [n+] tr.3.3 Écriture de la série de Debye = t b a [n]. () On en déduit l écriture du cefficient de réflexin r de la plaque : {[ ] } + r = r [] réf + t h R b (R h R b ) n g [], (3) n= ainsi que de sn cefficient de réfractin t vers le fluide du bas : {[ + ] } t = t b (R h R b ) n g [], (4) n= en série de Debye. On peut démntrer facilement que si la série cnverge, alrs ces cefficients r et t calculés crrespndent bien à la slutin du prblème psé. Cependant, cmme n va le vir dans la sectin suivante, cntre tute attente, cette série ne cnverge pas tujurs. 3 Cnservatin de l énergie et cnvergence de la série 3. Divergence bservée dans la base expnentielle Si l n utilise la base expnentielle décrite par l Équatin (3), la série cnverge bligatirement si l angle d incidence reste en deçà du premier angle critique (r =3) pur des raisns de cnservatin d énergie [6, 7] (cf. Éq. (9)). En revanche la série peut diverger lrsqu n dépasse le premier angle critique [6] cmme dans la cas istrpedécritparlafigure.emêmetypedecmprtement pur des plaques anistrpes est bservé [4].

4 9 ωh= m s angle [ ] R z 4... ωh/c Cnvergence Divergence S λ λ 3 λ λ x 5 λ 3 λ.5.5 Fig. 3: Frnts d une nde mntante cnstruite à partir de deux ndes hétérgènes cnjuguées (cas istrpe). Fig. : Étude de cnvergence de la serie de Debye pur une plaque d aluminium immergée dans l eau. Aluminum : c =34 m s ; c =64 m s ; Célérité de l nde de Rayleigh c R 845 m s ; Célérité du mde S à basses fréquences c S =c qc c /c 5355 m s ; masse vlumique 7 kg m 3. Eau : c =55 m s ; ρ = kg m 3.Anglescritiques X =arcsin(c/c X). a raisn en est très simple : lrsque la base des slutins cmprend un cle de slutins cnjuguées n α (z) et n α+3 (z)=n α (z), l Équatin (9) et le ableau mntrent que chaque nde prise séparément ne transprte pas d énergie alrs que tute cmbinaisn avec a α et a α+3 nn nuls en transprte. a cnservatin d énergie n étant plus assurée, la série de Debye peut diverger. 3. Cnvergence assurée dans une base rthgnale au sens du flux d énergie Pur assurer la cnvergence de la série de Debye, il suffit de changer de base en prenant cmme nuvelles ndes mntante et descendante : et ñ α (z) = (n α (z)+n α+3 (z)) (5) ñ α+3 (z) = (n α (z) n α+3 (z)). (6) Un exemple simple d nde mntante dans le cas istrpe est dnnée par la Figure 3. Cette nuvelle base Ñ (z) est rthgnale au sens de l énergie puisque : [ ] H = Ñ (z)+ J Ñ (z) = I 3 O 3 (7) O 3 I 3 et que le flux s écrit en fnctin des nuvelles cmpsantes : ã + H ã = 3 ã α α= 6 ã α, (8) α=4 indépendamment de la psitin de l angle d incidence par rapprt au premier angle critique, ce qui assure la cnvergence de la série dans tutes les situatins. Attentin cependant : ce changement de base induit que les champs réflechis successifs ã [n] réf ne snt plus les mêmes bien que leur smme demeure inchangée. De même pur les champs transmis successifs ã [n+] tr,la transmissin initiale g [], les matrices de réflexin R h et R b, les vecteurs de transmissin t h et t b. 4 Exemple du cas istrpe D Pur ce cas d écle bien cnnu, l nde SH n intervient pas dans le prblème. Il y a dnc dans la plaque seulement deux ndes mntantes (u P) et (u SV), et deux ndes descendantes. Myennant la multiplicatin des éléments de la base de slutins par des cefficients cmplexes de mdule unitaire, les vecteurs de transmissin snt identiques, ainsi les matrices de réflexin rendues symétriques (r = r ),aveclesntatins : ( ) ( ) r r R b =R h = t ; t r r b =t h = ; g t [] = ( g [] g [] (9) À la Figure 4, les cefficients de réflexin r et de réfractin t (resp. Éqs. (3) et (4)) snt tracés en fnctin de l angle d incidence pur un prduit pulsatin/ épaisseur ωh= m s et avec les valeurs numériques dnnées dans la Figure. Sur cette figure, les angles d incidence particuliers assciés aux deux angles critiques, et, snt identifiés. On précise aussi ceux assciés aux mdes de amb S, A et A (dans le vide), et à l nde de Rayleigh, R. Dans tute cette sectin, n prendra pur tus les résultats présentés la même cnfiguratin. Ntns que le cefficient de réfractin est nn nul après l angle critique au-delà duquel tute nde au sein de la plaque est évanescente et dnc ne transprte pas individuellement d énergie d une interface à l autre. e transfert d énergie se fait alrs par prpagatin des mdes rthgnaux définis par l Équatin (6). Afin d étudier la divergence de la série, analysns les cefficients de réflexin et de réfractin aux interfaces ).

5 ..8 A S R A mntrer que les cefficients de réflexin/réfractin snt, en présence d ndes évanescentes, de mdule inferieur à l unité. Cela est lié à la présence, dans cette situatin, du terme cmplexe d interactin (terme de drite dans l Équatin (9)). r, t A S R A [ ] Fig. 4: Mdules des cefficients de réflexin r (cntinu) et de transmissin t (tirets) d une plaque d aluminium immergée dans l eau btenus par calculs directs. N n= r[n] réf , g [] r [] g [], S R [ ] Fig. 5: Mdules des cefficients de réflexin r [] (cntinu) et de transmissin g [] (tirets) et g [] (pints) dans la base expnentielle. S R [ ] Fig. 7: Mdule de la smme des N premières réflexins N n= r[n] réf,purn variantdeà5avecun pas de 5, dans la base expnentielle. Ceci jue un rôle imprtant dans la nn cnvergence de la série dans les Équatins (3) et (4). C est ce que l n bserve à la Figure 7, ù la smme de cette série, dnnant le cefficient de réflexin r de la plaque, est tracée pur les N premières réflexins/réfractins et pur différentes valeurs de N. Cecefficientr, pur N infini, est tracé en vert très intense. En accrd avec les calculs thériques et les résultats numériques de la Figure, n bserve bien la divergence de la série juste après les deux angles critiques et. D autre part, il est intéressant de remarquer que, pur certains angles, la série cnverge lentement, cf. l angle A 4.5 qui crrespnd au mde de amb A. 4. S R r, r, r [ ] Fig. 6: Mdules des cefficients de réflexin r (cntinu), r (tirets) et r (pints) dans la plaque, exprimés dans la base expnentielle. et (prises séparément) dnnés par les Équatins () et (). a Figure 5 mntre les cefficients assciés à la réflexin/réfractin initiale de l nde incidente avec la première interface ; la Figure 6, ceux assciés à la réflexin/réfractin des ndes lngitudinale et transversale incidentes dans le slide sur chaque interface. Dans ce cas classique, l équatin d énergie (9) ne permet pas de, g [] r [], [] g [ ] Fig. 8: Mdules des cefficients de réflexin r [] (cntinu) et de transmissin g [] (tirets) et g [] (pints) dans la base rthgnale. a nuvelle frmulatin à partir des mdes évanescents rthgnaux, cmme il a été démntré aux paragraphes précédents, résut ce prblème de divergence. En effet, d une part, tus les cefficients mdifiés, symblisés par l ajut du signe tilde et présentés au 3., snt maintenant en mdule inférieurs à en vertu des

6 nuvelles équatins d énergie (8). On peut l bserver aux Figures 8 et 9, ù certains d entre eux snt tracés. D autre part, en accrd avec la thérie, les séries (3) et (4) écrites avec les nuveaux cefficients (mêmes expressins qu avec les anciens), cnvergent, cmme n peut l bserver à la Figure. Bien sûr, avant l angle critique les curbes des Figures 7 et snt identiques puisque, dans ce cas, tus les cefficients restent inchangés par l rthgnalisatin des mdes évanescents. Pur finir, remarquns que, pur les znes de cnvergence pur la mise en équatins usuelle (cf. Figure 7 pur > 37,5 par exemple), la nuvelle frmulatin cnverge plus lentement. Ceci est visible à travers les petites scillatins autur de la smme de la série (vert intense) à la Figure. r, r, r N n= r[n] réf S R [ ] Fig. 9: Mdules des cefficients de réflexin r (cntinu), r (tirets) et r (pints) dans la plaque, exprimés dans la base rthgnale A S [ ] Fig. : Mdule de la smme des N premières réflexins N n= r[n] réf,purn variantdeà5avecun pas de 5, dans la base rthgnale. 5 Cnclusin À travers ce travail, nus mntrns cmment, à partir de l rthgnalisatin des mdes évanescents, la cnvergence de la série, exprimant les champs réfléchi et réfracté par une plaque plane anistrpe immergée cmme la smme des multiples réflexins/réfractins, est assurée quel que sit l angle d incidence. une des R A études à venir cncerne une extensin de ces résultats aux prblèmes de la sphère et du cylindre immergés. Remerciements Nus remercins chaleureusement Dmitri Zhakarv pur les cnversatins riches que nus avns eues lrs de sn séjur au MP, ainsi que Alexander Shuvalv pur sn regard critique et érudit. Références [] Brekhvskikh.M., Waves in layered media (Applied mathematics and mechanics) (Academic Press, New Yrk, 96). [] Debije P., Das elektrmagnetische Feld um einen Zylinder und die herie des Regenbnens, Phys. Z. 9, (98). [3] Brill D., Überall H., Acustic waves transmitted thrugh slid elastic cylinder, J. Acust. Sc. Am. 5, (97). [4] Cnir J.M., Gérard A., Un nuveau fnd ptentiel pur la matrice s, J. Acustique, 7 7 (989). [5] Gérard A., Scattering by spherical elastic layers : Exact slutin and interpretatin fr a scalar field, J. Acust. Sc. Am. 73, 3 7 (983). [6] Deschamps M., Ca C., Reflectin/refractin f a slid layer by Debye s series expansin, Ultrasnics 9, (99). [7] Cnir J.M., Gérard A., Derem A., Ondes acustiques transmises et séries de Debye généralisées. - traitement des interfaces planes, J. Acustique 4, 59 (99). [8] Deschamps M., Hsten B., he effects f viscelasticity n the reflectin and transmissin f ultrasnic waves by an rthtrpic plate, J. Acust. Sc. Am. 9, 7 5 (99). [9] Van Der Hijden J.H.M.., Prpagatin f ransient Elastic Waves in Stratified Anistrpic Media (Nrth-Hlland Series in Applied Mathematics and Mechanics) (Elsevier Science td, 987). [] Strh A.N., Steady state prblems in anistrpic elasticity, J. Math. and Physics 4, 77 3 (96). [] Barnett D.M., the J., Synthesis f the sextic and the integral frmalism fr dislcatins, Green s functins, and surface waves in anistrpic elastic slids, Physica Nrvegica 7(), 3 9 (973). [] the J., Barnett D.M., On the existence f surface-wave slutins fr anistrpic elastic halfspaces with free surface, J. Applied Physics 74(), (976). [3] Shuvalv A.., Generalized relatinships fr guided acustic waves in anistrpic plates, Prc. R. Sc. nd. A 46, (4). [4] Ducasse E., Kabaz M., Deschamps M., Diffractin d ndes guidées dans une plaque anistrpe : prblème 3D, dans e Cngrès Français d Acustique, Sessin Psters, yn, ().

Logique binaire. Symbole européen. Table de vérité X R 0 0 1 1. Équation R = X

Logique binaire. Symbole européen. Table de vérité X R 0 0 1 1. Équation R = X Lgique binaire Définitin Une variable binaire est un élément qui ne peut prendre que deux valeurs ntées 1 et 0 (Oui et Nn). On dira que X est une variable binaire si X 0 X = 1 et si X 1 X = 0. Opératins

Plus en détail

PROGRAMME DE MATHEMATIQUES ANNEE 5 DU SECONDAIRE

PROGRAMME DE MATHEMATIQUES ANNEE 5 DU SECONDAIRE Ecles eurpéennes Bureau du Secrétaire Général du Cnseil Supérieur Unité de dévelppement pédaggique Ref. : 011-01-D-8-fr- Orig. : EN PROGRAMME DE MATHEMATIQUES ANNEE 5 DU SECONDAIRE Curs à 6 pérides/semaine

Plus en détail

Chap.2 Gaz parfait, fluides réels et phases condensées

Chap.2 Gaz parfait, fluides réels et phases condensées Chap.2 Gaz parfait, fluides réels et phases cndensées 1. Cmprtement universel des gaz à basse pressin 1.1. Equatin d état de tus les gaz à basse pressin 1.2. Définitin expérimentale de la température abslue

Plus en détail

Pour répondre au besoin de sécurité juridique et de prévisibilité, la Loi type devrait traiter des questions suivantes:

Pour répondre au besoin de sécurité juridique et de prévisibilité, la Loi type devrait traiter des questions suivantes: Descriptin de la prpsitin du Canada cncernant l élabratin d une Li type sur les règles de cmpétence et de cnflits de lis en matière de cntrats de cnsmmatin dans le cadre de la CIDIP-VII Dans le cadre de

Plus en détail

Résumé du module 6 : Coût et structure du capital

Résumé du module 6 : Coût et structure du capital Résumé du mdule 6 : Cût et structure du capital Ce mdule explique tut d abrd cmment une sciété établit sn cût du capital. Vus apprenez cmment calculer la pndératin des cmpsantes et les cûts du capital

Plus en détail

1.3.Codage - Numération

1.3.Codage - Numération 1.3.Cdage - Numératin Plan du chapitre: 1. Cdage de l infrmatin 1. 1.1 Cdage en général : le purqui 1.2 Cdage des caractères : cde ASCII 1.3 Cdage des nmbres entiers : numératin 1.4 Les entiers dans une

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION DU SITE INTERNET (PUBLIER)

MANUEL D UTILISATION DU SITE INTERNET (PUBLIER) MANUEL D UTILISATION DU SITE INTERNET (PUBLIER) Chapitre 3 : Page d accueil La page d accueil est la page d entrée sur le site internet Que cntient-elle? Menu principal (haut gauche) Cmme pur tutes les

Plus en détail

Notice d utilisation du site Internet de l Académie d Agriculture pour les Membres Responsables de Section ou Responsables de Groupe de Réflexion.

Notice d utilisation du site Internet de l Académie d Agriculture pour les Membres Responsables de Section ou Responsables de Groupe de Réflexion. Ntice d utilisatin du site Internet de l Académie d Agriculture pur les Membres Respnsables de Sectin u Respnsables de Grupe de Réflexin. Cette ntice tient lieu de mément. A. Présentatin... 2 B. Premiers

Plus en détail

Résumé Les particularités des machines à sous et leur incidence sur le comportement des joueurs compulsifs

Résumé Les particularités des machines à sous et leur incidence sur le comportement des joueurs compulsifs Résumé Les particularités des machines à sus et leur incidence sur le cmprtement des jueurs cmpulsifs K. Finlay 1 H. H. C. Marmurek V. Kanetkar J. Lnderville Sujet de la recherche Quelques recherches laissent

Plus en détail

[SIMULATEUR DE CREDIT IMMOBILIER]

[SIMULATEUR DE CREDIT IMMOBILIER] Telecm Bretagne - Département LUSSI Simulateur de crédit immbilier TP d'initiatin au langage C# Philippe Tanguy / Frédéric Cadier IADBA 2008-2009 IADBA 2008-2009 [SIMULATEUR DE CREDIT IMMOBILIER] OBJECTIFS

Plus en détail

SYSTEME DE TELERADIAMETRIE H*(10)

SYSTEME DE TELERADIAMETRIE H*(10) SYSTEME DE TELERADIAMETRIE H*(10) Principes Fndamentaux : Le système de Téléradiamétrie Wytek est un système d acquisitin de dnnées multi pints autmatique et sans fil, qui est installé par la PCR et qui

Plus en détail

Lutter contre la précarité sur le marché du travail

Lutter contre la précarité sur le marché du travail Sécurisatin de l empli Dcument de travail pur la 2 ème séance de négciatin du 12 ctbre Lutter cntre la précarité sur le marché du travail Il existe déjà beaucup de flexibilité en France, et à côté des

Plus en détail

Nouveautés apportées à l assessment-tool

Nouveautés apportées à l assessment-tool Nuveautés apprtées à l assessment-tl La dcumentatin et les utils d aide de Friendly Wrk Space snt régulièrement révisés, actualisés et dévelppés. Ainsi, la directive a une nuvelle fis été mise à jur en

Plus en détail

Qualité de service. Business Together with Microsoft Online Services

Qualité de service. Business Together with Microsoft Online Services Cnventin de Services Applicatins Managées Qualité de service Business Tgether with Micrsft Online Services La présente annexe spécifie les engagements de qualité de service applicables au service «Business

Plus en détail

INTERNET ETHERNET BUS DE TERRAIN

INTERNET ETHERNET BUS DE TERRAIN INTERNET ETHERNET BUS DE TERRAIN CENTRE D INTERET : COMMUNICATION RESEAUX! "# $! $ % % & '! (!)!* +, - %! &#! / $, %! 0 12 3 % 4 5 0 #! - $ % 6 7! " #$ % $ & 2& 8 + 9! "# $! 7! Mettre sus tensin les rdinateurs

Plus en détail

2. Trouvez la version du firmware que vous souhaitez télécharger dans la rubrique Boot From CD, correspondant à votre modèle de SSD.

2. Trouvez la version du firmware que vous souhaitez télécharger dans la rubrique Boot From CD, correspondant à votre modèle de SSD. Changements apprtés par le firmware: Fiabilité du prduit amélirée Réslutin de l anmalie causant de brèves pauses intermittentes chez certains utilisateurs. INTRODUCTION Ce dcument décrit la prcedure permettant

Plus en détail

Les stratégies de Backup dans WSS V3

Les stratégies de Backup dans WSS V3 Les stratégies de Backup dans WSS V3 Quelles snt les différentes slutins de BackUp Nus avns vu au travers des précédents articles différents sujets pur Windws SharePint Services V3. Il nus faut maintenant

Plus en détail

POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS

POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS Date de créatin : 1 er nvembre 2007 Date de dernière mise à jur : 19 nvembre 2012 Services Impliqués : Départements gestin, Directin générale, DCCI Objet

Plus en détail

CYBERLEARN COURS MOODLE. SUPPORT DE TRAVAIL Pour professeur-es et assistant-es d'enseignement

CYBERLEARN COURS MOODLE. SUPPORT DE TRAVAIL Pour professeur-es et assistant-es d'enseignement CENTRE e-learning HES-SO CYBERLEARN COURS MOODLE SUPPORT DE TRAVAIL Pur prfesseur-es et assistant-es d'enseignement Sndages et tests : rendez vs curs Mdle interactifs! HES-SO 2010 Team Cyberlearn Table

Plus en détail

MINISTERE DE L EDUCATION. Institut National des Sciences de l Education

MINISTERE DE L EDUCATION. Institut National des Sciences de l Education 1 MINISTERE DE L EDUCATION Institut Natinal des Sciences de l Educatin Prjet de cpératin relatif au dévelppement des stratégies visant à réduire le taux d échecs et d abandns dans l enseignement de base

Plus en détail

OBSERVATION DES CLASSES

OBSERVATION DES CLASSES Prpsitin Graz OBSERVATION DES CLASSES 30-08-2002 NOTES POUR LES OBSERVATEURS OBJECTIFS: Observer la manière dnt l enseignant(e)intègre l apprche dans ses activités qutidiennes. Cela implique aussi une

Plus en détail

Une introduction au contrôle acoustique actif

Une introduction au contrôle acoustique actif Une intrductin au cntrôle acustique actif Emmanuel Frit T cite this versin: Emmanuel Frit. Une intrductin au cntrôle acustique actif. DEA. 2006. HAL Id: cel-00092972 https://cel.archives-uvertes.fr/cel-00092972

Plus en détail

ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL

ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL Charte des grupes de travail 1 ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL Charte des grupes de travail 2 CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL SOMMAIRE PREAMBULE OBJET DES GROUPES DE TRAVAIL CREATION ET DISSOLUTION

Plus en détail

PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0

PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0 PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0 FICHE TECHNIQUE DECEMBRE 2010. LE CONTEXTE Les utils de cmmunicatin et de gestin dévelppés par les rganisatins de greeters de par le mnde snt assez cmparables : Chaque rganisatin

Plus en détail

GROUPE DE TRAVAIL SOCIO-ECONOMIQUE ATELIER TECHNIQUE «ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT» R2 REUNION DU 10 MAI 2012

GROUPE DE TRAVAIL SOCIO-ECONOMIQUE ATELIER TECHNIQUE «ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT» R2 REUNION DU 10 MAI 2012 GROUPE DE TRAVAIL SOCIO-ECONOMIQUE ATELIER TECHNIQUE «ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT» R2 REUNION DU 10 MAI 2012 DATE DE REUNION 10/05/2012 Lieu de réunin GIP ATGeRi Affaire suivie par : Philippe LORIOT

Plus en détail

Module 9 : Résumé Introduction aux instruments dérivés

Module 9 : Résumé Introduction aux instruments dérivés Mdule 9 : Résumé Intrductin aux instruments dérivés Ce mdule intrduit les instruments dérivés, qui snt des titres dnt la valeur dépend directement de la valeur d un actif sus-jacent. Il abrde certains

Plus en détail

Vente de Capacités de Stockage de gaz du 13 mai 2015

Vente de Capacités de Stockage de gaz du 13 mai 2015 Vente de Capacités de Stckage de gaz Prduit & Quantité Prpsée SEDIANE NORD 120 90 JUIN 2015 1 TWh sur le Grupement Sediane Nrd. Type de prduit Capacité Nminale de Stckage : vlume dnnant drit à des capacités

Plus en détail

Les Systèmes ADDATech Inc. Clinicmaster Changement d option sur poste de travail

Les Systèmes ADDATech Inc. Clinicmaster Changement d option sur poste de travail Les Systèmes ADDATech Inc. Clinicmaster Changement d ptin sur pste de travail 1 Ce que vus devez savir À Partir de la versin 7.16.00, l arrière scène des ptins de pste de travail vnt se cmprter différemment.

Plus en détail

a) Financement par des tiers : emprunts, crédits bancaires, leasing, crédit spontané (lors d un achat à crédit) ;

a) Financement par des tiers : emprunts, crédits bancaires, leasing, crédit spontané (lors d un achat à crédit) ; Chapitre 3 : Analyse de la trésrerie 1 Intrductin La gestin de la trésrerie est indispensable à tute entreprise puisqu elle lui permet d assurer sa slvabilité. Le rôle du gestinnaire de trésrerie demande

Plus en détail

Energie et bâtiments (3)

Energie et bâtiments (3) Energie et bâtiments (3) L islatin des paris une rentabilité surprenante! Dans le précédent article des NUG (le dernier numér mis à part puisque exceptinnellement cnsacré à un sujet d actualité le certificat

Plus en détail

Promotion Le défi des étoiles Aéroplan 2013. Q1. Qu est-ce que la promotion Le défi des étoiles Aéroplan?

Promotion Le défi des étoiles Aéroplan 2013. Q1. Qu est-ce que la promotion Le défi des étoiles Aéroplan? Prmtin Le défi des étiles Aérplan 2013 Q1. Qu est-ce que la prmtin Le défi des étiles Aérplan? La prmtin Le défi des étiles est une ffre de milles-bnis destinée à récmpenser les membres qui accumulent

Plus en détail

domovea energie tebis

domovea energie tebis dmvea energie tebis SOMMAIRE SOMMAIRE Page 1. INTRODUCTION... 2 1.1 OBJET DU DOCUMENT... 2 2. L'ARCHITECTURE DE COMPTAGE... 3 2.1 LES OBJETS UTILISES POUR LE COMPTAGE... 3 2.2 LES PRODUITS HAGER PROPOSANT

Plus en détail

Utiliser les activités de cours de Moodle : le Questionnaire

Utiliser les activités de cours de Moodle : le Questionnaire Utiliser les activités de curs de Mdle : le Questinnaire CETTE PROCEDURE DÉCRIT LA MISE EN PLACE ET L UTILISATION DE L ACTIVITÉ DE COURS «QUESTIONNAIRE». PRE-REQUIS : Prcédure «Démarrer sur Mdle» DÉFINITION

Plus en détail

Client 36. Hardware 40. Notions fondamentales des réseaux et télécommunications. Connaissances et implémentations de services réseaux

Client 36. Hardware 40. Notions fondamentales des réseaux et télécommunications. Connaissances et implémentations de services réseaux Cnstat Depuis plusieurs mis, la baisse des prix sur le marché de la micr-infrmatique permet aux PME de renuveler leur équipement tant matériel que lgiciel à des cûts intéressants. Cette multiplicatin d'équipements

Plus en détail

Recueil des règles de vérification des rapports V de la «Collecte des données paiements» (CDDP) Banque centrale du Luxembourg

Recueil des règles de vérification des rapports V de la «Collecte des données paiements» (CDDP) Banque centrale du Luxembourg Recueil des règles de vérificatin des rapprts V de la «Cllecte des dnnées paiements» (CDDP) Banque centrale du Luxemburg 1 Smmaire Intrductin...3 Validatins cmmunes à tus les tableaux...4 Vlume u valeur

Plus en détail

CONSOLIDATION DES COMPTES - PRINCIPES. Exposés des principes liés aux participations et aux contrôles des sociétés, Exercices corrigés, Synthèse.

CONSOLIDATION DES COMPTES - PRINCIPES. Exposés des principes liés aux participations et aux contrôles des sociétés, Exercices corrigés, Synthèse. CONSOLIDATION DES COMPTES - PRINCIPES Objectif(s) : Présentatin des principes écnmiques et juridiques relatifs à la cnslidatin des cmptes dans les grupes de sciétés, Ntins : périmètre de cnslidatin, purcentage

Plus en détail

Capteur de porte magnétique sans fil

Capteur de porte magnétique sans fil Capteur de prte magnétique sans fil 1 Capteur de prte magnétique sans fil Capteur de prte magnétique sans fil (détecteur d'uverture de prte DC-15) Intrductin... 2 Identificatin des pièces... 2 Accessires

Plus en détail

Comment effectuer un scan to emails sur ces modèles :

Comment effectuer un scan to emails sur ces modèles : Remarque : Cmment effectuer un scan t emails sur ces mdèles : Tut d'abrd, prcédez cmme suit : Multifnctin nir et blanc Afici 2022, 2027, 2032 Afici 2035, 2045 Afici 2035e, 2045e Afici 3025, 3030 Afici

Plus en détail

Approche générale de l OCRCVM pour l évaluation des risques de crédit liés aux contreparties

Approche générale de l OCRCVM pour l évaluation des risques de crédit liés aux contreparties Avis sur les règles Appel à cmmentaires Règles des curtiers membres Persnne-ressurce : Richard J. Crner Vice-président à la plitique de réglementatin des membres 416 943-6908 rcrner@iirc.ca Destinataires

Plus en détail

Sociétés Non Financières - taux endettement - % PIB, valeur nominale

Sociétés Non Financières - taux endettement - % PIB, valeur nominale T1 1999 T4 1999 T3 2000 T2 2001 T1 2002 T4 2002 T3 2003 T2 2004 T1 2005 T4 2005 T3 2006 T2 2007 T1 2008 T4 2008 T3 2009 T2 2010 T1 2011 T4 2011 T3 2012 T2 2013 Accmpagner le muvement de désintermédiatin

Plus en détail

Proposition de Veille Internet Campagnes Electorales 2012

Proposition de Veille Internet Campagnes Electorales 2012 Prpsitin de Veille Internet Campagnes Electrales 2012 Pur tut savir sur ce que les respnsables plitiques, candidats à l électin Présidentielle, candidats aux électins législatives disent de vus et sur

Plus en détail

En collaboration avec la direction territoriale du MFA

En collaboration avec la direction territoriale du MFA Prpsitins pur faciliter l utilisatin de l Entente de services de garde à cntributin réduite. En cllabratin avec la directin territriale du MFA Nus recherchns des slutins visant à : Simplifier le prcessus;

Plus en détail

L HABILITATION EN ELECTRICITE Encadrement des organismes de formation assurant la formation préparatoire à l habilitation électrique

L HABILITATION EN ELECTRICITE Encadrement des organismes de formation assurant la formation préparatoire à l habilitation électrique L HABILITATION EN ELECTRICITE Encadrement des rganismes de frmatin assurant la frmatin préparatire à l habilitatin électrique Le présent dcument a été rédigé par une cmmissin inter-ctr et appruvé par les

Plus en détail

NOTICE POUR L IMPORT DU FICHIER «IACA» DANS CORRELYCE

NOTICE POUR L IMPORT DU FICHIER «IACA» DANS CORRELYCE Directin des lycées Service des Technlgies de l Infrmatin Educatives NOTICE POUR L IMPORT DU FICHIER «IACA» DANS CORRELYCE Année sclaire 2008/2009 SOMMAIRE REMARQUES IMPORTANTES... 2 1. Exprter les cmptes

Plus en détail

Règlementation incendie : des évolutions pour le bois

Règlementation incendie : des évolutions pour le bois Deux nuveaux arrêtés prtant sur la sécurité incendie dans les établissements recevant du public, l un sur les aménagements intérieurs, l autre sur la prpagatin du feu par les façades, nt quelque peu mdifié

Plus en détail

Guide d aide à la rédaction d un essai

Guide d aide à la rédaction d un essai Guide d aide à la rédactin d un essai Un essai peut avir plusieurs bjectifs, mais la structure de base reste la même quel qu en sit le sujet. Vus puvez l écrire afin de discuter d un pint de vue particulier

Plus en détail

SPECTROFLUORIMETRIE D ABSORPTION EMISSION MOLECULAIRE

SPECTROFLUORIMETRIE D ABSORPTION EMISSION MOLECULAIRE SPECTROFLUORIMETRIE D ABSORPTION EMISSION MOLECULAIRE 1 Principe = aspect qualitatif 1.1 Rappels sur le raynnement visible : 1.2 Principe de la flurescence 2 Aspect quantitatif 2.1 Rendement quantitatif

Plus en détail

Enjeux et usages de l informatique dans les disciplines de Lettres Novembre 2012 CARNET DE VOYAGE

Enjeux et usages de l informatique dans les disciplines de Lettres Novembre 2012 CARNET DE VOYAGE Enjeux et usages de l infrmatique dans les disciplines de Lettres Nvembre 2012 CARNET DE VOYAGE Cahier des charges Cntenu Intrductin :... 2 But du Lgiciel :... 2 Définitins préalables :... 2 Cnventin de

Plus en détail

Annexe 1 Annexe technique de la convention d habilitation «expert en automobile»

Annexe 1 Annexe technique de la convention d habilitation «expert en automobile» Annexe 1 Annexe technique de la cnventin d habilitatin «expert en autmbile» «Expert en autmbile indépendant» (cnventin cmplète) 1 Ntice explicative... 2 1.1 Préambule...2 Principe général de l habilitatin...2

Plus en détail

Financement des investissements Page 1 sur 6

Financement des investissements Page 1 sur 6 Financement des investissements Page 1 sur 6 Une UC a tujurs besin d investir que ce sit pur : - Remplacer du matériel bslète (ex : investir dans l util infrmatique) - Augmenter sa capacité de vente (ex

Plus en détail

Créer un outil pour les non-professionnels de la statistique : Récit d une expérience

Créer un outil pour les non-professionnels de la statistique : Récit d une expérience Créer un util pur les nn-prfessinnels de la statistique : Récit d une expérience Stéphane HERAULT cntact@adscience.fr I. INTRODUCTION Dcteur en Bilgie-Santé, les quelques années pendant lesquelles j ai

Plus en détail

Gestion des Prospects : Adresses à exporter

Gestion des Prospects : Adresses à exporter Gestin des Prspects : Adresses à exprter 2 Tables des matières 1. Intrductin : Adresses à exprter p 3 2. Que signifie une adresse qualifiée? p4 2.1 Particulier = le client final 2.2 Cnducteur lié à une

Plus en détail

ASSODESK.COM Aide en ligne

ASSODESK.COM Aide en ligne ASSODESK.COM Aide en ligne Reprductin même partielle interdite sans autrisatin Table des matières I But de l'applicatin... 3 II Lancement de l'applicatin... 3 III Frmulaire de pré-inscriptin... 3 IV Utilisatin

Plus en détail

Service de mobilité interbancaire - Règlement

Service de mobilité interbancaire - Règlement versin 1.0-28/10/2009 Service de mbilité interbancaire - Règlement Ce règlement cnstitue le cadre général dans lequel les banques participantes ffrent en Belgique au cnsmmateur un service de mbilité interbancaire

Plus en détail

Haut Conseil de la santé publique

Haut Conseil de la santé publique Haut Cnseil de la santé publique AVIS relatif à la vaccinatin par le vaccin pneumcccique cnjugué 11 décembre 2009 Vaccin pneumcccique cnjugué Un nuveau vaccin pneumcccique cnjugué (Prevenar 13 ), cmpsé

Plus en détail

Article I - Objet. Article II - Conditions d'utilisation de la eboutique

Article I - Objet. Article II - Conditions d'utilisation de la eboutique Identificatin du prestataire de service Nm et adresse : TransGirnde Tel : 0974 500 033 Fax : S.A.S. au capital de RCS Siret : - APE : E-mail : Site web : transgirnde.fr Ci-après dénmmée : TransGirnde Cnditins

Plus en détail

GPI Gestion pédagogique intégrée

GPI Gestion pédagogique intégrée Sciété GRICS GPI Gestin pédaggique intégrée Guide d installatin Fnctinnalités Windws GPI 2012 Versin mise à jur le 29 janvier 2014 Sciété GRICS Page 1 de 12 GPI_2012 Guide d installatin Fnctinnalités Windws

Plus en détail

Fiche sur les assurances nécessaires lors d un séjour à l étranger

Fiche sur les assurances nécessaires lors d un séjour à l étranger Fiche sur les assurances nécessaires lrs d un séjur à l étranger Préambule Cette fiche cncerne les assurances nécessaires lrs d un séjur à l étranger. En effet, Éducatin internatinale cnsidère maintenant

Plus en détail

Constat. Solution proposée par la HES-SO Valais. Tâches et atouts d'un Webmaster, points forts. Public cible, prérequis

Constat. Solution proposée par la HES-SO Valais. Tâches et atouts d'un Webmaster, points forts. Public cible, prérequis Cnstat Désrmais, tutes les entreprises, même les plus petites, se divent d'être présentes sur Internet. La créatin de sites demeure cûteuse, particulièrement en termes de maintenance. Le marché manque

Plus en détail

Déroulement de la certification énergétique PEB de votre bâtiment

Déroulement de la certification énergétique PEB de votre bâtiment Dérulement de la certificatin énergétique PEB de vtre bâtiment La certificatin énergétique de vtre habitatin se dérulera en 2 étapes : visite de vtre habitatin et relevé de ses caractéristiques ensuite,

Plus en détail

TP2 Programmation Web - Correction

TP2 Programmation Web - Correction TP2 Prgrammatin Web - Crrectin Un Chat en PHP On veut réaliser une applicatin de chat en ligne. Chaque visiteur s identifie à sn arrivée, ce qui lui permet d apparaître dans l annuaire des persnnes cnnectées.

Plus en détail

Résumé chapitre 3 Fiscalité et assurance vie

Résumé chapitre 3 Fiscalité et assurance vie Principes de fiscalité de l assurance de persnnes Résumé chapitre 3 Fiscalité et assurance vie Attentin : Des cmpléments d infrmatin nt été ajutés en vert dans le résumé. Ceux-ci n apparaissent pas dans

Plus en détail

Trucs et astuces pour joindre des données statistiques à l Atlas et réaliser une carte personnalisée

Trucs et astuces pour joindre des données statistiques à l Atlas et réaliser une carte personnalisée Trucs et astuces pur jindre des dnnées statistiques à l Atlas et réaliser une carte persnnalisée 1. Organisatin des statistiques spatiales dans Excel Assurez-vus d avir des statistiques pur l un des territires

Plus en détail

Guide pour la rédaction d une Spécification Technique de Besoin (STB)

Guide pour la rédaction d une Spécification Technique de Besoin (STB) Manuel Guide pur la rédactin d une Spécificatin Technique de Besin SP2_MA _ Date créatin : 23/09/08 Page 1 sur 8 Guide pur la rédactin d une Spécificatin Technique de Besin (STB) Ce dcument est un guide

Plus en détail

Les prix de l électricité en France : évolutions passées et perspectives

Les prix de l électricité en France : évolutions passées et perspectives Les prix de l électricité en France : évlutins passées et perspectives A l heure ù la Cmmissin Eurpéenne vient de publier un rapprt cmplet sur les prix de l énergie en Eurpe, présentant leur évlutin sur

Plus en détail

Çi-dessous le livret du module de réservation de sièges. Via Thomascookagent.be (pour les agences)

Çi-dessous le livret du module de réservation de sièges. Via Thomascookagent.be (pour les agences) Réservatin de places, enregistrement en ligne et lcatin du Digeplayer chez Thmas Ck Airlines. Réservatin de places chez Pegasus et TUI Airlines Belgium (Lng Haul). Une agence de vyage peut prcéder à la

Plus en détail

GUIDE INSTALLATION IAS

GUIDE INSTALLATION IAS Guide d installatin IAS 1 IMPACT TECHNOLOGIES se réserve le drit de mdifier à tut mment le cntenu de ce dcument. Bien que l exactitude des renseignements qu il cntient sit cntrôlée avec sin, IMPACT TECHNOLOGIES

Plus en détail

Chapitre IV MAGNÉTOSTATIQUE

Chapitre IV MAGNÉTOSTATIQUE Chapitre IV AGÉTOTATIQUE us avns étudié, au premier chapitre, l interactin électrique qui intervient entre deux crps électrisés. us allns cnsidérer, à présent, une autre interactin, l interactin magnétique,

Plus en détail

Questionnaire aux Scop de la communication préalablement au Congrès des 10 et 11 avril 2014

Questionnaire aux Scop de la communication préalablement au Congrès des 10 et 11 avril 2014 Questinnaire aux Scp de la cmmunicatin préalablement au Cngrès des 10 et 11 avril 2014 Le 5 nvembre 2013, la fédératin des Scp de la cmmunicatin a demandé par curriel aux cpératives adhérentes de remplir

Plus en détail

COMITÉ TECHNIQUE DE REVUE DES TITRES ET CONVENTIONS MINIERS. Rapport Final. préparé par le

COMITÉ TECHNIQUE DE REVUE DES TITRES ET CONVENTIONS MINIERS. Rapport Final. préparé par le COMITÉ TECHNIQUE DE REVUE DES TITRES ET CONVENTIONS MINIERS Rapprt Final préparé par le Cmité Technique de Revue des Titres et Cnventins Miniers de la République de Guinée cncernant la cnstructin et l'explitatin

Plus en détail

ALL Arts, Lettres, Langues. Information Communication Culture

ALL Arts, Lettres, Langues. Information Communication Culture Niveau : MASTER année Dmaine : Mentin : ALL Arts, Lettres, Langues Infrmatin Cmmunicatin Culture M2 Spécialité : Master 2 Recherche, «Cmmunicatin et médiatins» 120 ES Vlume hraire étudiant : 100 h 38 h

Plus en détail

LA FONCTION ET SON CONTEXTE

LA FONCTION ET SON CONTEXTE Prfil de fnctin : Analyste-prgrammeur LA FONCTION ET SON CONTEXTE Intitulé de la fnctin Analyste-prgrammeur Grade : analyste-prgrammeur Rang : 100/4i Département auquel se rattache la fnctin : Dévelppement

Plus en détail

Physique Chimie LA GRAVITATION

Physique Chimie LA GRAVITATION Dcument du prfesseur 1/6 Fiche prfesseur Physique Chimie LA GRAVITATION LA GRAVITATION Niveau 3 ème Sciences Physiques Prgramme C - De la gravitatin à l énergie mécanique Cnnaissances Capacités Cmmentaires

Plus en détail

DSP compétences professionnelles région NPC Groupe de travail n 1

DSP compétences professionnelles région NPC Groupe de travail n 1 DSP cmpétences prfessinnelles régin NPC Grupe de travail n 1 Identificatin des mdalités de mise en œuvre pératinnelle par les pérateurs futurs délégataires Questin : Eléments de répnse Exemples : 2 Faciliter

Plus en détail

Dons des entreprises. Objet. Forme. Conditions

Dons des entreprises. Objet. Forme. Conditions Dns des entreprises Vus êtes une entreprise, relevant de l IS (impôt sur les sciétés) u de l IR (impôt sur le revenu)? Vus puvez apprter un sutien matériel à une assciatin u une fndatin à travers des pératins

Plus en détail

Contenu de version 2.1.13

Contenu de version 2.1.13 Cntenu de versin 2.1.13 Auteur : CGI DIFFUSION Respnsables clients Versin Date Rédacteur Cmmentaires 0.0 19/03/2014 RDUB Initialisatin du dcument 1.0 20/04/2015 TLEC Mdificatin du dcument ENT_V2 1 13_Cntenu

Plus en détail

,/, Cette communication ne peut etre citee qu'avec l'autorisation prealable des auteurs.

,/, Cette communication ne peut etre citee qu'avec l'autorisation prealable des auteurs. ,/, Cette cmmunicatin ne peut etre citee qu'avec l'autrisatin prealable des auteurs. Cnseil Internatinal pur l'explratin de la Mer C.H. 1974;13 : \, Cmite des Engins et du Cmprtement Seuils de Taxie et

Plus en détail

Note de cadrage de la version Apogée 4.10

Note de cadrage de la version Apogée 4.10 APOGEE Auteur : Département Editin Intégratin Apgée Date de créatin : 09/11/2009 Dernière mdificatin : Nmbre de pages : 15 Destinataires Les établissements Apgée Pur infrmatin : Mts Clés : Accessibilité

Plus en détail

KDJHU HQHUJ\ manuel de l'xwlolvdteur tebis

KDJHU HQHUJ\ manuel de l'xwlolvdteur tebis manuel de l' teur tebis SOMMAIRE SOMMAIRE Page 1. PRESENTATION GENERALE DU SITE HAGER-ENERGY... 2 2. CONNEXION AU SITE... 3 3.... 4 3.1 COMPTE... 4 3.2 PAGE D ACCUEIL... 5 3.3 APPAREILS... 5 3.4 MON LOGEMENT...

Plus en détail

ÉTAPES CLÉS DE LA RÉPONSE AUX VIOLATIONS DU RESPECT DE LA

ÉTAPES CLÉS DE LA RÉPONSE AUX VIOLATIONS DU RESPECT DE LA AVIS DE PRATIQUE DE L OMBUDSMAN DU MANITOBA Les avis de pratique snt préparés par l Ombudsman du Manitba afin d aider les persnnes qui utilisent la législatin. Leur bjet en est un de cnseil seulement et

Plus en détail

MIGRATION VERS L'OMNIPCX OFFICE R9.1

MIGRATION VERS L'OMNIPCX OFFICE R9.1 Bulletin Technique Release 9.1 MIGRATION VERS L'OMNIPCX OFFICE R9.1 Ce dcument décrit la prcédure de migratin d'un système R3.1, R4.1, R5.1, R6.1, R7.1, R8.x, R9.0 vers un système OmniPCX Office R9.1 Histrique

Plus en détail

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Contrôle des opérations Financières FONCTION : CHEF DE DIVISION CONTRÔLE DES OPÉRATIONS FINANCIÈRES

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Contrôle des opérations Financières FONCTION : CHEF DE DIVISION CONTRÔLE DES OPÉRATIONS FINANCIÈRES Fnctin : Chef de Divisin Cntrôle des pératins Financières Versin : 3 Nvembre 2014 FONCTION : CHEF DE DIVISION CONTRÔLE DES OPÉRATIONS FINANCIÈRES DÉPARTEMENT : Département Opérateurs DIVISION : Divisin

Plus en détail

Gestion de la rémunération et de la masse salariale

Gestion de la rémunération et de la masse salariale Chapitre 1 - COMPRENDRE LE MARCHÉ Gestin de la rémunératin et de la masse salariale Cpyright 2009 CXP. 1 All rights reserved. Reprductin r distributin f this dcument, in any frm, is expressly prhibited

Plus en détail

GUIDE DU CANDIDAT REPRESENTANT EN ASSURANCE DE DOMMAGES DES PARTICULIERS. Préparation aux examens de l AMF. Pour : DESJARDINS ASSURANCES GENERALES

GUIDE DU CANDIDAT REPRESENTANT EN ASSURANCE DE DOMMAGES DES PARTICULIERS. Préparation aux examens de l AMF. Pour : DESJARDINS ASSURANCES GENERALES GUIDE DU CANDIDAT REPRESENTANT EN ASSURANCE DE DOMMAGES DES PARTICULIERS Préparatin aux examens de l AMF Pur : DESJARDINS ASSURANCES GENERALES Prfesseur : Jacques Bélanger 04-2012 TABLE DES MATIÈRES I.

Plus en détail

(les caractères apparaissent en vidéo inversé : blanc sur fond

(les caractères apparaissent en vidéo inversé : blanc sur fond Editin d un dcument De l allumage du PC à sa sauvegarde et à sn impressin RF : PeMWrdSyst_0707/Tice/Web/DataSite Objet: Ntice d utilisatin d un traitement de texte pur la créatin d un dcument, de la mise

Plus en détail

Service de mobilité interbancaire - Règlement

Service de mobilité interbancaire - Règlement versin 3-1/7/2011 Service de mbilité interbancaire - Règlement Ce règlement cnstitue le cadre général dans lequel les banques participantes ffrent en Belgique au cnsmmateur un service de mbilité interbancaire

Plus en détail

Système d Information de l HADOPI. Classification : DOCUMENT CONFIDENTIEL

Système d Information de l HADOPI. Classification : DOCUMENT CONFIDENTIEL Système d Infrmatin de l HADOPI Diffusin HADOPI EXTELIA FAI Classificatin : DOCUMENT CONFIDENTIEL 1 Objet du dcument L bjet de ce dcument est de spécifier aux FAIs les mdalités d échanges attendues avec

Plus en détail

B.T.S. MANAGEMENT DES UNITÉS COMMERCIALES

B.T.S. MANAGEMENT DES UNITÉS COMMERCIALES B.T.S. MANAGEMENT DES UNITÉS COMMERCIALES A) CHAMP D'ACTIVITÉ Le titulaire du BTS Management des unités cmmerciales a pur perspective de prendre la respnsabilité de tut u partie d'une unité cmmerciale

Plus en détail

LE RVER EN UN COUP D ŒIL

LE RVER EN UN COUP D ŒIL LE RVER EN UN COUP D ŒIL Le terme RVER est l acrnyme pur Régime Vlntaire d Epargne-Retraite. C est un nuveau régime de retraite régi par la Li sur les régimes vlntaires d'épargneretraite (Li sur les RVER)

Plus en détail

FIN-INTER-04 LA GESTION DES RISQUES INTERNATIONAUX

FIN-INTER-04 LA GESTION DES RISQUES INTERNATIONAUX FIN-INTER-04 LA GESTION DES RISQUES INTERNATIONAUX Public cncerné : Etudiants niveau Bac + 2. Durée indicative : 6 à 8 heures. Objectifs : Pré requis : Mdalités : Identifier les utils permettant de gérer

Plus en détail

Formulaire d'inscription aux Services Marchand Skrill

Formulaire d'inscription aux Services Marchand Skrill Frmulaire d'inscriptin aux Services Marchand Skrill Le frmulaire d'inscriptin aux services Marchand Skrill (l'«inscriptin») dit être signé par le Marchand u pur sn cmpte. Très imprtant : le Marchand dit

Plus en détail

ENREGISTEUR NUMERIQUE USB Guide utilisateur

ENREGISTEUR NUMERIQUE USB Guide utilisateur Intrductin La netbx HD ffre désrmais la fnctinnalité d Enregistreur Numérique USB (PVR-USB) vus permettant : D enregistrer directement sur vtre disque USB les prgrammes TNT u TNT-HD reçu par vtre netbx

Plus en détail

Manuel d'utilisation: Gestion commerciale - CRM

Manuel d'utilisation: Gestion commerciale - CRM Manuel d'utilisatin: Gestin cmmerciale - CRM Partie: Actins de la CRM Versin : 1.1 Structure du dcument 1 Intrductin...2 2 Glssaire...2 3 Actins de la CRM...3 3.1 Tri...3 3.1.1 Tri client...4 3.1.2 Tri

Plus en détail

GUIDE pour la CONDUITE D ENTRETIEN

GUIDE pour la CONDUITE D ENTRETIEN GUIDE pur la CONDUITE D ENTRETIEN - 1 - 1. La situatin d entretien L entretien s éligne des échanges spntanés que l n rencntre qutidiennement en situatin de travail. Une situatin finalisée à durée limitée

Plus en détail

Changement de régime fiscal des Mutuelles et des IP : remarques d ordre actuariel

Changement de régime fiscal des Mutuelles et des IP : remarques d ordre actuariel Changement de régime fiscal des Mutuelles et des IP : remarques d rdre actuariel Jurnées d études du SACEI et de l IA Deauville, jeudi 20 septembre 2012 Nrbert Gautrn ngautrn@galea-asscies.eu Smmaire 1.

Plus en détail

1 M-02 Le matériel de transport

1 M-02 Le matériel de transport 1 Objectif Ce qu il faut retenir Cette fiche décrit les cntraintes qui prtent sur le matériel rulant pur les transprts, qu il s agisse des véhicules prpres aux établissements u des véhicules utilisés par

Plus en détail

A toutes les Directrices et à tous les Directeurs des établissements scolaires de l enseignement secondaire et secondaire technique

A toutes les Directrices et à tous les Directeurs des établissements scolaires de l enseignement secondaire et secondaire technique SERVICE INFORMATIQUE Luxemburg, le 20 ctbre 2010 Référence: SI/DW/101020 A tutes les Directrices et à tus les Directeurs des établissements sclaires de l enseignement secndaire et secndaire technique Cncerne:

Plus en détail

PROPOSITION DE CREATION DE SITE INTERNET

PROPOSITION DE CREATION DE SITE INTERNET PROPOSITION DE CREATION DE SITE INTERNET OBJET : La fédératin départementale Sarthe Nature Envirnnement (SNE) suhaite dévelpper un site Internet. Celui-ci ayant pur but de diffuser du cntenu rganisé. Ce

Plus en détail