Epreuve Professionnelle

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Epreuve Professionnelle"

Transcription

1 Epreuve Professonnelle Cadre Supéreur en Etude et Développement nformatque L7lLLl2Ot3 Consanes Cette épreuve comporte des questons théorques et pratques dont la nature est de deux types:..'. les questons à réponse drecte: dans ce cas, le canddat dot donner une soluton ou - compléter une proposée. {. les questons à pluseurs propostons dont lesquelles le canddat dot chosr une ou pluseurs bonnes réponses. S le canddat dot raturer une crox, l dot le fare correçtement afn qu'l n'y at aucune ambgulé. Page 1

2 Parte : Concepton Queston 1. En trgonométre, on a beson de calculer le snus, le cosnus, la tangente des angles et la valeur du nombre P. La classe Angle exste déjà. Proposez une structure qu regroupe ces fonctons. Queston 2. Une personne peut être abonnée à pluseurs magaznes. Un magazne peut avor de nombreux abonnés. Pour chaque abonnement, l est mportant de connatre la date et le montant de chaque règlement ans que la date d'expraton de 'abonnement. Laquelle des 2 conceptons suvantes vous semble la melleure? j-;;-; -,--;-*'--;---*'----* tr Schéma A SchémaB - - clgëç Schsw  ç155 Sêhffù B ÈchÈmà  Sr*rme F gtlègx*rrjtr Sbûfrnsfr el ontt ç \9'rô1': n R 9lwot m*t$t1 *ù{l*m*n{ Ë*$l*f! Page 2

3 Queston 3. Une banque gère de nombreux comptes. Un compte appartent à une seule banque. Un numéro de compte permet d'dentfer un compte unque dans une banque donnée. Un numéro de compte est relatf à une banque. ndquez la multplcté selon que 'assocaton sot chr* tunque lpn &udhlae rlss F FEw {f,s*a{ Rsrq!* é"#csrs* N$r r:çerltèe âàqr$'rk+rs;r â*8,ltàê, 8aeæ -rmarctecorçre Queston 4, Les chaînes de caractères du langage C sont codées comme un tableau de caractères non nuls, termné par un caractère '\0'. Par exemple, la chaîne s:"hello!" est codée comme sut : s[0] s[1] s[2] s[3] s[4] s[5] s[6] th' 'e' '1' 'l' 'o' 'l' '\0t Décrvez une actvté mplémentant la foncton strlen, qu prend en entrée un tableau de caractères et rend un enter correspondant à la talle de la chaîne. Exemple : strlen("hello!":6. a Parte : Développement Queston 5. Dans le modèle MVC, Hbernate correspond à la couche!c NM NV n Aucune Queston 6. Quel est le scope par défaut d'un bean Sprng? n sesson n sngleton prototype n request Page 3

4 Queston 7, Quelle mplémentaton de Map dot-on utlser s on veut garder l'ordre d'nserton des clés?! HashMao TreeTable n HashTable n LnkedHashMap Queston 8. Pourquo appelle*t-on Sprng un conteneur léger en opposton avec EJB n pour la talle des jars rédute! la fable charge de développement nécessare n la possblté de déployer une applcaton sur un conteneur de servlet (comme tomcat Qaeston 9. Quelle est une utlsaton typque des méthodes ejbselect0? n Utlser les méthodes ejbselect0 dans des "sesson beans" pour détermner les crtères de sélecton pour une lste n Utlser les méthodes ejbselect0 dans les méthodes ejbhome afn de renvoyer des "entty beans" n Utlser des méthodes ejbselect0 afn d'accéder à des champs d'une nstance d'un bean n Utlser des méthodes ejbselectq pour exécuter des opératons qu ne sont pas spécfques à une nstance d'un "enttv bean" Queston 10, Le "EJB Query Language" est utlsé! pour compléter le standard SQL96 avec des optons supplémentares pour les relatons complexes n à la place de la méthode fndbyprmarykey0, pour défnr des crtères de sélecton alternatfs n pour spécfer une mplémentaton concrète pour les méthodes "fnd" et "select" des "'CMP entty beans" n pour pouvor utlser les types de données défns par les utlsateurs ou les procédures stockées dans une base de données Queston ll. Un Mddleware est : n dans les archtectures web, un framework, comme eclpse, d'ade au développement, à la mse au pont et au déploement des logcels basés sur une archtecture réparte n dans une archtecture clent-serveur, une couche logcelle, utlsée par le clent et le serveur pour communquer par exemple par envo/récepton de message n dans une archtecture réparte, un ORB (Object Request Broker assurant la communcaton entre les dfférentes enttés du réseau Page 4

5 Queston 12. Pour la concepton d'une archtecture logcelle ntranet, la technologe CORBA n'est pas ben adaptée n Ou n Non Queston 13. Les composants d'un ORB (Object Request broker sont : Une nterface Java,la classe UncastRemoteObject, la classe LocateRegstry n Eclpse, JDK, Apache n Une AP (fonctons de base de 'ORB, un servce de nommage, un complateur DL Queston 14. En RM de Java, n la classe d'appartenance d'un objet dstrbué, hérte de UncastRemoteObject et mplémente une nterface qu décrt les méthodes dstantes n la classe d'appartenance d'un objet dstrbué, hérte de RemoteObject et mplémente 'nterface Remote Queston 15. CORBA (Common Object Request Broker Archtecture est une norme de Mddleware N OU N NON Queston 16, Un Desgn Pattern (DP ou Patron est une nortne de descrpton des nterfaces entre les composants d'une archtecture logcelle orentée objet N OU N NON Queston 17. Un DP défnt des prncpes de concepton, et non des mplémentatons spécfques de ces prncpes! OU! NON Queston 18. Quelle affrmaton est vrae à propos des fchers.class? n Un fcher.class n'est pas un fcher géré par java n Un f,rcher.class content du bnare ndépendant de la plateforme! Un fcher.class content du code assemblé plateforme dépendant n Un fcher.class content le code source q Page 5

6 Queston 19. Quelle affrmaton est fausse à propos des nterfaces? n Une classe peut mplémenter pluseurs nterfaces n Une nterface peut contenr des déclaratons de méthodes et de constantes n Une varable peut être déclarée du type d'une nterface : Monlnterface m ; n Une nterface peut contenr des déclaratons de méthodes statc et non statc Queston 20. Quelle affrmaton est fausse à propos des classes abstrates? n Une classe peut étendre pluseurs classes abstrates n Une classe abstrate est défne grâce au mot réservé abstract n Une varable peut être du type d'une classe abstrate n Une classe abstrate peut mplémenter des méthodes Queston 21, Quelle affrmaton est fausse à propos du Garbage Collector Le programmeur peut demander le lancement du Garbage Collector n Une nstance d'un objet est élgble pour le Garbage Collector quand plus personne ne le référence n Le Garbage Collector évte automatquement toute perte de mémore n Le Garbage Collector démarre automatquement quand l décde que c'est le bon moment Queston 22. 'tc.qq -- -: publc class A{ t] pubtc class B exèends À{ publc statc vod man(strng[] args{ B anobject=new BOt Boolean o1 = (anobjecè nsbanceof A; Boolean o2 = (anobject nstanceof B; Boolean o3 = (anobject nstanceof Object; Quels booléens ont comme valeur true? Seul 02 a comme valeur true n o 1, o2 et o3 ont comme valeur true n Seuls o1 et o2 ont comme valeur true n Seuls o2 et o3 ont comme valeur true Queston 23, Ca? ---- publc statc vod man(strnglj args{ nt ; for(=0;<10;++ { Page 6

7 t45;;+ { *=3t l+--. System. out.prntln ( "="a11 ; Quelle est la valeur affchée de? n :l1! :10 [] :9 a :12 publc class Pont{ prvate rrt mx=1 prvate nt my=1; publc eont O { publc vod dumpo{ system. out.prntln ( ttx=t +mx+t!, y=tt+my publc statc vod man(strng[] args{ Pont p; p.dumpo; r] Quel est le résultat obtenu s vous complez et exécutez ce code? x:0, y:0 Erreur à la complaton E x:1, y:l! Null Ponter Excepton à l'exécuton Queston 25, Code f pubtc class Pont{ prvate statc Pont centerpont = new pont O; prvate nt mx=o.. prvate nt my=o; publc Ponu O { PageT

8 ; pùu-ïô-eo'r -àï-,- -;r -t t j mx=x ; *y=y ; j centerpont = new pont O publc statc vod man(srrng[] args{ Pont p1 = new Pont (l,l Pont P2 = new Pont (2,2; L- -_- - Comben a'nsànôes aé ;cla;;. ponfônîeéèr - n 2 nstances! 4 nstances n 5 nstances n 3 nstances Queston 26. Ço-4s-----tpackage test; publc class a{ j Protected nt mx=0 j prvate nt my=o; L - -_-_- Quelle ârnrmâton esa ;rr,; ï- n mx et my sont accessbles par les sous classes de A n mx est accessble par toutes les classes et my est accessble que pat laclasse A n mx est accessble par les classes du package test et my est accessble par les sous classes de A n mx est accessble des sous classes de A et my n'est accessble que par la classe A Queston 27. Code _,t package test; publc class À{ nt mx=0; Quelle arnàâtdn ejt;ê t n mx est accessble par toutes les classes du package test! mx est accessble par toutes les classes n mx est accessble par n'mporte quelle sous classe de A Page 8

9 Queston 28. cq j publc class Test{ prvate nt mx=o; prvate statc nt my=q; protected nt mz=o publc statc class À{ j publc vod ncrease O { my++t j nublc statc class B{ _ publc vod ncrease O { mx++; lr J publc etatc class C{ publc vod ncrease O { mz++ r.._._._.._ Cô-6én obtent-ônd;dd;dtômpaton ànec ce cooe r! 3 erreurs de complaton [ 2 erreurs de complaton! 4 erreurs de complaton! 1 erreur de complaton Queston 29. publc sèatc vod man(strng[] args{ rry{ nt, toto=l/o; catch ( java. lang.nullponterexcepton e1 { System. out.prnè ( unullponter Excepton, n return caèch ( java. lang.arthmetcexcepton e1 { System.out.prnt (rrarthmetc Excepton, " return fnally{ System.out.prnt (rrfnally Clause, " Quel est le résultat en sorte standard? [J Arthmetc Excepton, Page 9

10 n NullPonter Excepton, Fnally Clause, n Fnally Clause, n Arthmetc Excepton, Fnally Clause, Queston 30. publc sèatc vod man(sèrngj args { fnal Thread secondthread = new ThreadO { publc vod runo{ for(nè =0;<3;++ { System. out. prnt (t 2" t ; fnal Thread fretthread = new threado { publc vos runo { secondthread. start O ; rry{ secondthread. jon ( ; catch( java. lang. nterrupteexcepton e { for(nè =0;<3;++ { System.out.prnÈ ("1 " ' ; frstthread. start ( ; n11r222 n222 r l1 n Résultat aléatore en sorte standard J2t2r2r Queston 31, t Code publc statc class TestThread{ l/uerrç prvate long v1=0; prvate long v2=0; prvate Object lockl = new Object O ; prvate Object lock2 = new Object O ; publc long 9etv1 O { eynchronzed (1ock1 { return v1 publc long getv2 O { qyqc-4-rer L?-q 9! l-g-q? l- {- _- t Page 10

11 return v2 publc vod ncvlv2 O { synchronzed (1ock1 { synchronzed (1ock2 { v1++ v2++ publc vod mulvlv2 (nt mult { synchronzed (1ock2 { synchronzed (1ockl { vl-*=mult v2 *=mult Dans un contexte mult-thread, quelle est l'affrmaton vrae? Cette classe peut provoquer un blocage : < dead lock > Les varables v etv2 ne peuvent pas être lues en même temps par deux threads n La varable v1 peut être modfée par deux threads en même temps n l manque des catch sur les expressons de type ntemrptedexcepton Queston 32. Ca----- publc statc boolean checkarray(objectll 1sÈ, Object o{ j fnal nt len = lst.length; for(nt =0;<len;++ { r trst 1. equars (o { return true return false; 1 ] nublc staèc boolean checkvector(vector lsè, object o{ fnal nt len = lst.szeo; j for(nt =0;<en;++ { f (1sÈ. get (. equals (o { return true return fatse; t publc statc boolean checkàrraylst(àrraylst lst, Objeet o{ l fnal nt Len = lst.szeo; ] Page 11

12 ;;nt -=ol.rë;;;t { f (1st. get (.equals (o { return true; return false; Quelle est l'affrmaton exacte? [J Généralement, checkarraylst0 est la méthode la plus rapde et checkarray0 la plus lente n Généralement, checkarrayq est la méthode la plus rapde et checkarraylst0 la plus lente! Généralement, checkarray0 est la méthode la plus rapde et checkvectorq la plus lente n Généralement, checkvector0 est la méthode la plus rapde et checkarray0 la plus lente Qaeston 33. C;qs <fptrp echo htmlspecalchars (gnom ;?> l-.-.-._.-.--_- Quelle est 'utlté de la foncton htmlspecarchars (? Cette foncton permet d'enlever les possbles caractères ant-slash de la strng n Cefte foncton encode les caractères spécaux HTML afn d'évter toutes njecton de balse (x- HrML n Cette foncton permet d'nterpréter les varables contenues par la chane $nom n Cette foncton permet un affchage correct des caractères étrangers quelle que sot la langue du navgateur utlsé Queston 34. cqs <form name=rnomformularer acton=r tratement..phpr method=rpost' > <nput name=rnomr type=rtext' aze=so><br> <nput name='got tlpe='submt' value=tnscrpèon' ><br> ::"ll: Comment récupérer la varable nom dans le hcher tratement.php? tr On peut récupérer la valeur de nom par un appel à $_GET['nom'] ou à $_POST['nom']! On peut récupérer la valeur de nom par un appel à $_GET['nom'] ou à $_REQUEST['nom'] tr On peut récupérer la valeur de nom par un appel à $*REQUEST['nom'] n On peut récupérer la valeur de nom par un appel à $_POST['nom'] ou à $_REQUEST['nom'] Queston 35. Ca $ste='emplo.ma '1 //exeresson 1 echo u3000 offres l. /."-l-p-' çr-r--ql d'emplo en nformaèque et élecèronque sur $ste'r ; r Page LZ

13 éérrë- ;enn,'à-rë-dj'r'àbô- è'rïèprëéj'ëo--'rïôm-ae.quë-;uj. çsrà -r '- - / /expcesson 3 echo '3OOO offres d'emplo en nformat,gue et électronque sur $ste' ;-l / /expresson 4 echo 'Ànnuare de 1200 entreprses en nformatçlue surt.$ste t Quelle expresson ne va pas affcher emplo n L'expresson 2 L'expresson 3 L'expresson 4 n L'expresson 1,ma dans la phrase? Queston 36, ë;;---- $sèe= 'recrutement. org t / /expresson 1 echo rt$st.e : Annuare des cabnets de recrutement " / /ez<eresson 2 echo $ste. r: Ànnuare des cabnets de recrutement, ' a;el1;;*t.é'onf.*é.îeë tu p;;! '"pdê.éntï- Cela va dépendre de la verson de l'nterpréteur PHP! L'expresson 2 est exécutée la plus rapdement n L'expresson 1 est exécutée la plus rapdement Les expressons 1 et 2 sont exécutées à la même vtesse Queston 37..ôà'----- t"-' //wote : ]e serveur a le magc_quoëes_gpc à on / /on cherche à fare une requêee sql à 1. for correcte et sécursée / /"*pr""son 1 $myvarable=strpslashes (S_POST ['myvarab]-e' t $querysprntf (trnsert NTo producès ('namer values (t%s' ", Mysql_real_escape_etrng ( $myvarable, $1nk ; / / et<presson 2 $myvarabls= $*POST [ 'myvarab]e ' ; $query-sprntf (UNSERT NfO products ('namer VALUES ('%s' u, $myvarable ; / /expresson 3 $myvarable=strpslashes ( $_POST [ 'myvarable ' ] $query=sprnef (trnsert }o products ( tnamet VALUES ('%s' 1 u, Àddslashes (gmyvarable ; / /expresson 4 $myvarable= $_PoST [,myvarable ' J $queryeprntf (trnsert NTo products ('namet VÀLUES ('%s' u, Mysql_real_e s cape_e trng ( $myvar ab 1 e, $ nk ; Page 13

14 Quelle expresson faut-l prvléger pour construre une requête SQL juste et sécursée? n L'expresson 4! L'expresson 1 n L'expresson 2 L'expresson 3 Queston 38. / /DêftL Eon de foncton no 1 functon addtonne ($b { ga=ga+gb ; / /OêfnLton de foncton no2 functon addtonne ($b { statc $a ; $a=$a+$b ; / /Oêfnton de foncton no3 functon addtonne ($b { global $a, $b ; ga=ga+gb ; / /DêEnLon de foncton no4 functon addtonne ($b { globa1 $a ; ga=ga+gb ; <?php / / eode utlsant a foncton $a=1-; addtonne(2; echo $a;?> qùele-aeïrntrr-aî Ë foncton addtonne(2? n Défnton 4 n Défnton 3 n Défnton 1 n Défnton 3 Page 14

15 array_pop($tableau ; array_ehft ($tableau ; for ($=0; $ccounè ($tableau1 ; $++ { echo $tableau [$]. ' ' ; t\ tl at a;a ôjl; é;r-ltut a; 'odjô-o.'*? n Ce code donne comme affchage : n Ce code donne comme affchage :4 3 2 n Ce code donne comme affchage :2 3 0 n Ce code donne comme affchage :2 3 4 Queston 40, <?php class classa{ var $=0 functon classa($value { $the=$value; functon affchero { echo $thsà. " ; class classb extends classa{ var $j=9; functon c1assb ($valuel, $value2 { $ths=$valuel; $thsà j=$va1ue2; functon affchero { echo $theà.1 '.$thsj.' ' $objl=new classa(1; $obj2=new classb (2,5 ; echo $objl-af f cher O ; echo $obj2àaf fchero;?> [J Ce code donne comme affchage : 1 1 tr Ce code donne comme'affrchage :0 2 3 n Ce code donne comme affchage : 2 3 n L'hértage est nterdt en PHP, ce code génère une erreur Page 15

INTERNET. Initiation à

INTERNET. Initiation à Intaton à INTERNET Surfez sur Internet Envoyez des messages Téléchargez Dscutez avec Skype Découvrez Facebook Regardez des vdéos Protégez votre ordnateur Myram GRIS Table des matères Internet Introducton

Plus en détail

Bibliothèque de documents

Bibliothèque de documents Bblothèque de documents Bblothèque de documents SharePont 2010 Vue d ensemble Dans un ste SharePont, les bblothèques permettent de stocker des éléments de types dfférents : des documents, des mages, des

Plus en détail

Découvrir l interface Windows 8

Découvrir l interface Windows 8 Wndows 8.1 L envronnement Wndows 8 Interfaces Wndows 8 et Bureau L envronnement Wndows 8 Découvrr l nterface Wndows 8 Après s être dentfé va un compte Mcrosoft ou un compte local, l utlsateur vot apparaître

Plus en détail

Interface OneNote 2013

Interface OneNote 2013 Interface OneNote 2013 Interface OneNote 2013 Offce 2013 - Fonctons avancées Lancer OneNote 2013 À partr de l'nterface Wndows 8, utlsez une des méthodes suvantes : - Clquez sur la vgnette OneNote 2013

Plus en détail

Interfaces Windows 8 et Bureau

Interfaces Windows 8 et Bureau Interfaces Wndows 8 et Bureau Interfaces Wndows 8 et Bureau Découvrr l nterface Wndows 8 Après s être dentfé va un compte Mcrosoft ou un compte local, l utlsateur vot apparaître sur son écran la toute

Plus en détail

Plan. Gestion des stocks. Les opérations de gestions des stocks. Les opérations de gestions des stocks

Plan. Gestion des stocks. Les opérations de gestions des stocks. Les opérations de gestions des stocks Plan Geston des stocks Abdellah El Fallah Ensa de Tétouan 2011 Les opératons de gestons des stocks Les coûts assocés à la geston des stocks Le rôle des stocks Modèle de la quantté économque Geston calendare

Plus en détail

classification non supervisée : pas de classes prédéfinies Applications typiques

classification non supervisée : pas de classes prédéfinies Applications typiques Qu est ce que le clusterng? analyse de clusterng regroupement des obets en clusters un cluster : une collecton d obets smlares au sen d un même cluster dssmlares au obets appartenant à d autres clusters

Plus en détail

Remboursement d un emprunt par annuités constantes

Remboursement d un emprunt par annuités constantes Sére STG Journées de formaton Janver 2006 Remboursement d un emprunt par annutés constantes Le prncpe Utlsaton du tableur Un emprunteur s adresse à un prêteur pour obtenr une somme d argent (la dette)

Plus en détail

WINDOWS 10. Prise en main de votre ordinateur ou votre tablette

WINDOWS 10. Prise en main de votre ordinateur ou votre tablette WINDOWS 10 Prse en man de votre ordnateur ou votre tablette Table des matères Wndows 10 L envronnement Wndows 10 sur un ordnateur Wndows 10 : les nouveautés................................ 7 Démarrer Wndows

Plus en détail

Les jeunes économistes

Les jeunes économistes Chaptre1 : les ntérêts smples 1. défnton et calcul pratque : Défnton : Dans le cas de l ntérêt smple, le captal reste nvarable pendant toute la durée du prêt. L emprunteur dot verser, à la fn de chaque

Plus en détail

T3 Comfort raccordé a IP Office

T3 Comfort raccordé a IP Office IP Telephony Contact Centers Moblty Servces T3 Comfort raccordé a IP Offce Benutzerhandbuch User's gude Manual de usuaro Manuel utlsateur Manuale d uso Gebrukersdocumentate Sommare Sommare Se famlarser

Plus en détail

Editions ENI. Project 2010. Collection Référence Bureautique. Extrait

Editions ENI. Project 2010. Collection Référence Bureautique. Extrait Edtons ENI Project 2010 Collecton Référence Bureautque Extrat Défnton des tâches Défnton des tâches Project 2010 Sasr les tâches d'un projet Les tâches représentent le traval à accomplr pour attendre l'objectf

Plus en détail

Définition des tâches

Définition des tâches Défnton des tâches Défnton des tâches Project 2010 Sasr les tâches d'un projet Les tâches représentent le traval à accomplr pour attendre l'objectf du projet. Elles représentent de ce fat, les éléments

Plus en détail

Note méthodologique. Traitements hebdomadaires Quiestlemoinscher.com. Quelle méthode de collecte de prix? Qui a collecté les prix?

Note méthodologique. Traitements hebdomadaires Quiestlemoinscher.com. Quelle méthode de collecte de prix? Qui a collecté les prix? Note méthodologque Tratements hebdomadares Questlemonscher.com Quelle méthode de collecte de prx? Les éléments méthodologques ont été défns par le cabnet FaE onsel, socété d études et d analyses statstques

Plus en détail

Integral T 3 Compact. raccordé aux installations Integral 5. Notice d utilisation

Integral T 3 Compact. raccordé aux installations Integral 5. Notice d utilisation Integral T 3 Compact raccordé aux nstallatons Integral 5 Notce d utlsaton Remarques mportantes Remarques mportantes A quelle nstallaton pouvez-vous connecter votre téléphone Ce téléphone est conçu unquement

Plus en détail

STATISTIQUE AVEC EXCEL

STATISTIQUE AVEC EXCEL STATISTIQUE AVEC EXCEL Excel offre d nnombrables possbltés de recuellr des données statstques, de les classer, de les analyser et de les représenter graphquement. Ce sont prncpalement les tros éléments

Plus en détail

Cours #8 Optimisation de code

Cours #8 Optimisation de code ELE-784 Ordnateurs et programmaton système Cours #8 Optmsaton de code Bruno De Kelper Ste nternet : http://www.ele.etsmtl.ca/academque/ele784/ Cours # 8 ELE784 - Ordnateurs et programmaton système 1 Plan

Plus en détail

P R I S E E N M A I N R A P I D E O L I V E 4 H D

P R I S E E N M A I N R A P I D E O L I V E 4 H D P R I S E E N M A I N R A P I D E O L I V E 4 H D Sommare 1 2 2.1 2.2 2.3 3 3.1 3.2 3.3 4 4.1 4.2 4.3 4.4 4.5 4.6 5 6 7 7.1 7.2 7.3 8 8.1 8.2 8.3 8.4 8.5 8.6 Contenu du carton... 4 Paramétrage... 4 Connexon

Plus en détail

Professionnel de santé équipé de Médiclick!

Professionnel de santé équipé de Médiclick! Professonnel de santé équpé de Médclck! Dosser Médcal Partagé en Aqutane Ce gude vous présente les prncpales fonctonnaltés réservées aux professonnels de santé membres du réseau AquDMP. Sommare Connexon

Plus en détail

Pourquoi LICIEL? Avec LICIEL passez à la vitesse supérieure EPROUVE TECHNICITE CONNECTE STABILITE SUIVIE COMMUNAUTE

Pourquoi LICIEL? Avec LICIEL passez à la vitesse supérieure EPROUVE TECHNICITE CONNECTE STABILITE SUIVIE COMMUNAUTE L og c el s de D agnos t c s I mmob l er s Cont ac t eznous 32BddeS t r as bougcs3010875468 Par scedex10tel. 0253354064Fax0278084116 ma l : s er v c e. c l ent @l c el. f r Pourquo LICIEL? Implanté sur

Plus en détail

Pour mettre en pratique cet article, vous aurez besoin de Visual

Pour mettre en pratique cet article, vous aurez besoin de Visual T FEV/MARS 08 Le modèle MVC d'asp.net 3.5 // exstat déjà de nombreux f rame works de développement ASP. NET basés sur le modèle MVC, mas tous étaent développés par des ters. Mcrosoft propose sa propre

Plus en détail

Pour plus d'informations, veuillez nous contacter au 04.75.05.52.62. ou à contact@arclim.fr.

Pour plus d'informations, veuillez nous contacter au 04.75.05.52.62. ou à contact@arclim.fr. Régulaton Sondes & Capteurs Détente frgo électronque Supervson & GTC Humdfcaton & Déshu. Vannes & Servomoteurs Comptage eau, elec., énerge Ancens artcles Cette documentaton provent du ste www.arclm.eu

Plus en détail

Cette documentation provient du site www.arclim.eu et fait référence au produit suivant : PWRPR0000. Prix unitaire : 1732.77 HT

Cette documentation provient du site www.arclim.eu et fait référence au produit suivant : PWRPR0000. Prix unitaire : 1732.77 HT Régulaton Sondes & Capteurs Détente frgo électronque Supervson & GTC Humdfcaton & Déshu. Vannes & Servomoteurs Comptage eau, elec., énerge Ancens artcles Cette documentaton provent du ste www.arclm.eu

Plus en détail

Fiche n 7 : Vérification du débit et de la vitesse par la méthode de traçage

Fiche n 7 : Vérification du débit et de la vitesse par la méthode de traçage Fche n 7 : Vérfcaton du débt et de la vtesse par la méthode de traçage 1. PRINCIPE La méthode de traçage permet de calculer le débt d un écoulement ndépendamment des mesurages de hauteur et de vtesse.

Plus en détail

1 Introduction. 2 Définitions des sources de tension et de courant : Cours. Date : A2 Analyser le système Conversion statique de l énergie. 2 h.

1 Introduction. 2 Définitions des sources de tension et de courant : Cours. Date : A2 Analyser le système Conversion statique de l énergie. 2 h. A2 Analyser le système Converson statque de l énerge Date : Nom : Cours 2 h 1 Introducton Un ConVertsseur Statque d énerge (CVS) est un montage utlsant des nterrupteurs à semconducteurs permettant par

Plus en détail

Somfy Box. Activation de l option io et programmation de vos produits io

Somfy Box. Activation de l option io et programmation de vos produits io Somfy Box Actvaton de l opton o et programmaton de vos produts o Sommare Pré-requs pour la programmaton de produts o sur la Somfy Box 1 Harmonser la clé système 1 Qu est-ce que la clé système? 1 Dans quel

Plus en détail

Montage émetteur commun

Montage émetteur commun tour au menu ontage émetteur commun Polarsaton d un transstor. ôle de la polarsaton La polarsaton a pour rôle de placer le pont de fonctonnement du transstor dans une zone où ses caractérstques sont lnéares.

Plus en détail

Relais de protection et de commmande

Relais de protection et de commmande S O U S - S T A T I O N S Relas de protecton et de commmande La gamme SEPCOS-PRO comprend des relas de protecton et de commande de haute technologe qu répondent à la perfecton aux exgences des réseaux

Plus en détail

Terminal numérique TM 13 raccordé aux installations Integral 33

Terminal numérique TM 13 raccordé aux installations Integral 33 Termnal numérque TM 13 raccordé aux nstallatons Integral 33 Notce d utlsaton Vous garderez une longueur d avance. Famlarsez--vous avec votre téléphone Remarques mportantes Chaptres à lre en prorté -- Vue

Plus en détail

LE RÉGIME DE RETRAITE DU PERSONNEL CANADIEN DE LA CANADA-VIE (le «régime») INFORMATION IMPORTANTE CONCERNANT LE RECOURS COLLECTIF

LE RÉGIME DE RETRAITE DU PERSONNEL CANADIEN DE LA CANADA-VIE (le «régime») INFORMATION IMPORTANTE CONCERNANT LE RECOURS COLLECTIF 1 LE RÉGIME DE RETRAITE DU PERSONNEL CANADIEN DE LA CANADA-VIE (le «régme») INFORMATION IMPORTANTE CONCERNANT LE RECOURS COLLECTIF AVIS AUX RETRAITÉS ET AUX PARTICIPANTS AVEC DROITS ACQUIS DIFFÉRÉS Expédteurs

Plus en détail

Q x2 = 1 2. est dans l ensemble plus grand des rationnels Q. Continuons ainsi, l équation x 2 = 1 2

Q x2 = 1 2. est dans l ensemble plus grand des rationnels Q. Continuons ainsi, l équation x 2 = 1 2 Exo7 Nombres complexes Vdéo parte. Les nombres complexes, défntons et opératons Vdéo parte. Racnes carrées, équaton du second degré Vdéo parte 3. Argument et trgonométre Vdéo parte 4. Nombres complexes

Plus en détail

Vous ne visualisez pas correctement cet email

Vous ne visualisez pas correctement cet email Vous ne vsualsez pas correctement cet emal Pluseurs lens qu créent du len sur SFR Busness Team Pour plus d nformaton sur nos offres sfrbusnessteam.fr Consultez les mentons légales et le glossare SFR -

Plus en détail

Pro2030 GUIDE D UTILISATION. Français

Pro2030 GUIDE D UTILISATION. Français Pro2030 GUIDE D UTILISATION Franças Contents Garante... Introducton... 1 Artcle nº 605056 Rév C Schéma nº A605056 Novembre 2010 2010 YSI Incorporated. Le logo YSI est une marque déposée de YSI Incorporated.

Plus en détail

Pour ce problème, une analyse est proposée à l adresse : http://www.ac-amiens.fr/pedagogie/maths/new/ue2007/synthese_atelier_annette_alain.

Pour ce problème, une analyse est proposée à l adresse : http://www.ac-amiens.fr/pedagogie/maths/new/ue2007/synthese_atelier_annette_alain. Pour ce problème, une analyse est proposée à l adresse : http://www.ac-amens.fr/pedagoge/maths/new/ue2007/synthese_ateler_annette_alan.pdf 1 La règle du jeu Un drecteur de casno se propose d nstaller le

Plus en détail

Be inspired. Numéro Vert. Via Caracciolo 20 20155 Milano tel. +39 02 365 22 990 fax +39 02 365 22 991

Be inspired. Numéro Vert. Via Caracciolo 20 20155 Milano tel. +39 02 365 22 990 fax +39 02 365 22 991 Ggaset SX353 / französsch / A31008-X353-P100-1-7719 / cover_0_hedelberg.fm / 03.12.2003 s Be nspred www.onedrect.fr www.onedrect.es www.onedrect.t www.onedrect.pt 0 800 72 4000 902 30 32 32 02 365 22 990

Plus en détail

1. QCM (40 points) (1h)

1. QCM (40 points) (1h) Examen 1ère session 2012-2013 page 1 NSY 102 - AISL IPST-CNAM Intranet et Designs patterns NSY 102 Vendredi 26 Avril 2013 Durée : 3 heures Enseignants : LAFORGUE Jacques 1. QCM (40 points) (1h) Mode d'emploi

Plus en détail

Un protocole de tolérance aux pannes pour objets actifs non préemptifs

Un protocole de tolérance aux pannes pour objets actifs non préemptifs Un protocole de tolérance aux pannes pour objets actfs non préemptfs Françose Baude Dens Caromel Chrstan Delbé Ludovc Henro Equpe Oass, INRIA - CNRS - I3S 2004, route des Lucoles F-06902 Sopha Antpols

Plus en détail

Contact SCD Nancy 1 : theses.sciences@scd.uhp-nancy.fr

Contact SCD Nancy 1 : theses.sciences@scd.uhp-nancy.fr AVERTISSEMENT Ce document est le frut d'un long traval approuvé par le jury de soutenance et ms à dsposton de l'ensemble de la communauté unverstare élarge. Il est soums à la proprété ntellectuelle de

Plus en détail

Mesure avec une règle

Mesure avec une règle Mesure avec une règle par Matheu ROUAUD Professeur de Scences Physques en prépa, Dplômé en Physque Théorque. Lycée Alan-Fourner 8000 Bourges ecrre@ncerttudes.fr RÉSUMÉ La mesure d'une grandeur par un système

Plus en détail

Recherche universitaire et crédits d impôt pour R-D

Recherche universitaire et crédits d impôt pour R-D Fscalté Recherche unverstare et crédts d mpôt pour R-D Le 27 novembre 2001 Nancy Avone, CA Inctatfs fscaux à la R-D très généreux dsponbles Étude du Conference Board du Canada en 1998 Québec Jurdcton au

Plus en détail

Mode d'emploi. Servomoteur radiofréquence 1187 00

Mode d'emploi. Servomoteur radiofréquence 1187 00 Mode d'emplo Servomoteur radofréquence 1187 00 Table des matères A propos de ce mode d'emplo... 2 Représentaton de l'apparel... 3 Montage... 3 Démontage... 3 Almentaton... 4 Mettre la ple en place... 4

Plus en détail

Dirigeant de SAS : Laisser le choix du statut social

Dirigeant de SAS : Laisser le choix du statut social Drgeant de SAS : Lasser le chox du statut socal Résumé de notre proposton : Ouvrr le chox du statut socal du drgeant de SAS avec 2 solutons possbles : apprécer la stuaton socale des drgeants de SAS comme

Plus en détail

La physiologie du cerveau montre que celui-ci est constitué de cellules (les neurones) interconnectées. Quelques étapes de cette découverte :

La physiologie du cerveau montre que celui-ci est constitué de cellules (les neurones) interconnectées. Quelques étapes de cette découverte : Chaptre 3 Apprentssage automatque : les réseaux de neurones Introducton Le Perceptron Les réseaux mult-couches 3.1 Introducton Comment l'homme fat-l pour rasonner, parler, calculer, apprendre,...? Comment

Plus en détail

Paquets. Paquets nationaux 1. Paquets internationaux 11

Paquets. Paquets nationaux 1. Paquets internationaux 11 Paquets Paquets natonaux 1 Paquets nternatonaux 11 Paquets natonaux Servces & optons 1 Créaton 3 1. Dmensons, pods & épasseurs 3 2. Présentaton des paquets 4 2.1. Face avant du paquet 4 2.2. Comment obtenr

Plus en détail

Des solutions globales fi ables et innovantes. www.calyon.com

Des solutions globales fi ables et innovantes. www.calyon.com Des solutons globales f ables et nnovantes www.calyon.com OPTIM Internet: un outl smple et performant Suv de vos comptes Tratement de vos opératons bancares Accès à un servce de reportng complet Une nterface

Plus en détail

Contrats prévoyance des TNS : Clarifier les règles pour sécuriser les prestations

Contrats prévoyance des TNS : Clarifier les règles pour sécuriser les prestations Contrats prévoyance des TNS : Clarfer les règles pour sécurser les prestatons Résumé de notre proposton : A - Amélorer l nformaton des souscrpteurs B Prévor plus de souplesse dans l apprécaton des revenus

Plus en détail

GENESIS - Generalized System for Imputation Simulations (Système généralisé pour simuler l imputation)

GENESIS - Generalized System for Imputation Simulations (Système généralisé pour simuler l imputation) GENESS - Generalzed System for mputaton Smulatons (Système généralsé pour smuler l mputaton) GENESS est un système qu permet d exécuter des smulatons en présence d mputaton. L utlsateur fournt un ensemble

Plus en détail

EH SmartView. Identifiez vos risques et vos opportunités. www.eulerhermes.be. Pilotez votre assurance-crédit. Services en ligne Euler Hermes

EH SmartView. Identifiez vos risques et vos opportunités. www.eulerhermes.be. Pilotez votre assurance-crédit. Services en ligne Euler Hermes EH SmartVew Servces en lgne Euler Hermes Identfez vos rsques et vos opportuntés Plotez votre assurance-crédt www.eulerhermes.be Les avantages d EH SmartVew L expertse Euler Hermes présentée de manère clare

Plus en détail

Conception de l architecture d un système dirigée par un modèle d urbanisme fonctionnel

Conception de l architecture d un système dirigée par un modèle d urbanisme fonctionnel Concepton de l archtecture d un système drgée par un modèle d urbansme fonctonnel Jacques Smonn To cte ths verson: Jacques Smonn. Concepton de l archtecture d un système drgée par un modèle d urbansme

Plus en détail

METHODE AUTOMATIQUE POUR CORRIGER LA VARIATION LINGUISTIQUE LORS DE L INTERROGATION DE DOCUMENTS XML DE STRUCTURES HETEROGENES

METHODE AUTOMATIQUE POUR CORRIGER LA VARIATION LINGUISTIQUE LORS DE L INTERROGATION DE DOCUMENTS XML DE STRUCTURES HETEROGENES METHODE AUTOMATIQUE POUR CORRIGER LA VARIATION LINGUISTIQUE LORS DE L INTERROGATION DE DOCUMENTS XML DE STRUCTURES HETEROGENES Ourda Boudghaghen(*),Mohand Boughanem(**) yugo_doudou@yahoo.fr, bougha@rt.fr

Plus en détail

Mode d'emploi. Capteur de température ambiante radiofréquence avec horloge 1186..

Mode d'emploi. Capteur de température ambiante radiofréquence avec horloge 1186.. Mode d'emplo Capteur de température ambante radofréquence avec horloge 1186.. Table des matères A propos de ce mode d'emplo... 2 Comment le capteur de température ambante radofréquence fonctonne... 2 Affchage

Plus en détail

Distripost. Création 7 Caractéristiques du produit et options 7. Préparation de vos envois 8 Conditionnement 8

Distripost. Création 7 Caractéristiques du produit et options 7. Préparation de vos envois 8 Conditionnement 8 Dstrpost Quo, où et comment? 1 1. Qu est-ce que Dstrpost? 1 2. Quels chox s offrent à vous pour la dstrbuton de vos envos Dstrpost? 1 2.1. Tout le monde reçot-l mon envo toutes-boîtes dans la zone sélectonnée?

Plus en détail

CATALOGUE EXCLUSIF TOUCH MEDIA CATALOGUE DE SITES FORMATS GLOSSAIRE. Notre sélection de supports en représentation exclusive au Maroc

CATALOGUE EXCLUSIF TOUCH MEDIA CATALOGUE DE SITES FORMATS GLOSSAIRE. Notre sélection de supports en représentation exclusive au Maroc CATALOGUE EXCLUSIF Notre sélecton de supports en représentaton exclusve au Maroc CATALOGUE DE SITES FORMATS A PROPOS DE NOUS Make ordnary, Extraordnary Phlosophe Équpe Réactvté est la rége publctare web

Plus en détail

Un programme inter-entreprises. > autour du téléphone mobile > en faveur de l égalité des chances

Un programme inter-entreprises. > autour du téléphone mobile > en faveur de l égalité des chances Un programme nter-entreprses de découverte professonnelle > autour du téléphone moble > en faveur de légalté des chances 1 ère édton en 2007-2008 2 ème édton en 2008-2009 3 ème édton en 2009-2010 Prncpe

Plus en détail

MÉTHODES DE SONDAGES UTILISÉES DANS LES PROGRAMMES D ÉVALUATIONS DES ÉLÈVES

MÉTHODES DE SONDAGES UTILISÉES DANS LES PROGRAMMES D ÉVALUATIONS DES ÉLÈVES MÉTHODES DE SONDAGES UTILISÉES DANS LES PROGRAMMES D ÉVALUATIONS DES ÉLÈVES Émle Garca, Maron Le Cam et Therry Rocher MENESR-DEPP, bureau de l évaluaton des élèves Cet artcle porte sur les méthodes de

Plus en détail

LA RENOVATION DE L INDICE HARMONISE DES PRIX A LA CONSOMMATION DANS LA ZONE UEMOA

LA RENOVATION DE L INDICE HARMONISE DES PRIX A LA CONSOMMATION DANS LA ZONE UEMOA Observatore Economque et Statstque d Afrque Subsaharenne LA RENOVATION DE L INDICE HARMONISE DES PRIX A LA CONSOMMATION DANS LA ZONE UEMOA Une contrbuton à la réunon commune CEE/BIT sur les ndces des prx

Plus en détail

Assurance maladie et aléa de moralité ex-ante : L incidence de l hétérogénéité de la perte sanitaire

Assurance maladie et aléa de moralité ex-ante : L incidence de l hétérogénéité de la perte sanitaire Assurance malade et aléa de moralté ex-ante : L ncdence de l hétérogénété de la perte santare Davd Alary 1 et Franck Ben 2 Cet artcle examne l ncdence de l hétérogénété de la perte santare sur les contrats

Plus en détail

En vue de l'obtention du. Présentée et soutenue par Meva DODO Le 06 novembre 2008

En vue de l'obtention du. Présentée et soutenue par Meva DODO Le 06 novembre 2008 THÈSE En vue de l'obtenton du DOCTORAT DE L UNIVERSITÉ DE TOULOUSE Délvré par l'unversté Toulouse III - Paul Sabater Spécalté : Informatque Présentée et soutenue par Meva DODO Le 06 novembre 2008 Ttre

Plus en détail

TD 1. Statistiques à une variable.

TD 1. Statistiques à une variable. Danel Abécasss. Année unverstare 2010/2011 Prépa-L1 TD de bostatstques. Exercce 1. On consdère la sére suvante : TD 1. Statstques à une varable. 1. Calculer la moyenne et l écart type. 2. Calculer la médane

Plus en détail

ErP : éco-conception et étiquetage énergétique. Les solutions Vaillant. Pour dépasser la performance. La satisfaction de faire le bon choix.

ErP : éco-conception et étiquetage énergétique. Les solutions Vaillant. Pour dépasser la performance. La satisfaction de faire le bon choix. ErP : éco-concepton et étquetage énergétque Les solutons Vallant Pour dépasser la performance La satsfacton de fare le bon chox. ErP : éco-concepton et étquetage énergétque Eco-concepton et Etquetage

Plus en détail

Clavier et souris virtuels pour personnes handicapées à mobilité réduite

Clavier et souris virtuels pour personnes handicapées à mobilité réduite Claver et sours vrtuels pour personnes handcapées à moblté rédute Naoures Belhabb et Ans Rojb Unversté Pars8, THIM, EA 4004 CHART 2, rue de la Lberté 93526 Sant-Dens nawres_habb@yahoo.fr ; ans.rojb@unv-pars8.fr

Plus en détail

ÉLÉMENTS DE THÉORIE DE L INFORMATION POUR LES COMMUNICATIONS.

ÉLÉMENTS DE THÉORIE DE L INFORMATION POUR LES COMMUNICATIONS. ÉLÉMETS DE THÉORIE DE L IFORMATIO POUR LES COMMUICATIOS. L a théore de l nformaton est une dscplne qu s appue non seulement sur les (télé-) communcatons, mas auss sur l nformatque, la statstque, la physque

Plus en détail

hal-00409942, version 1-14 Aug 2009

hal-00409942, version 1-14 Aug 2009 Manuscrt auteur, publé dans "MOSIM' 008, Pars : France (008)" 7 e Conférence Francophone de MOdélsaton et SIMulaton - MOSIM 08 - du mars au avrl 008 - Pars - France «Modélsaton, Optmsaton et Smulaton des

Plus en détail

Et pour vos clients, bénéficiez de services

Et pour vos clients, bénéficiez de services P R O D U I T t s vous travallez aujourd hu avec les outls de deman? a eston lectron ue de ocuments s erts om ta les F I C H our les calement con ue les + produts our num rser rodure classer arta er rechercher

Plus en détail

TRAVAUX PRATIQUES SPECTRO- COLORIMETRIE

TRAVAUX PRATIQUES SPECTRO- COLORIMETRIE UNIVERSITE MONTPELLIER 2 Département de Physque TRAVAUX PRATIQUES DE SPECTRO- COLORIMETRIE F. GENIET 2 INTRODUCTION Cet ensegnement de travaux pratques de seconde année se propose de revor rapdement l'aspect

Plus en détail

COMPARAISON DE MÉTHODES POUR LA CORRECTION

COMPARAISON DE MÉTHODES POUR LA CORRECTION COMPARAISON DE MÉTHODES POUR LA CORRECTION DE LA NON-RÉPONSE TOTALE : MÉTHODE DES SCORES ET SEGMENTATION Émle Dequdt, Benoît Busson 2 & Ncolas Sgler 3 Insee, Drecton régonale des Pays de la Lore, Servce

Plus en détail

EXAMEN FINAL DE STATISTIQUES DESCRIPTIVES L1 AES - SESSION 1 - Correction -

EXAMEN FINAL DE STATISTIQUES DESCRIPTIVES L1 AES - SESSION 1 - Correction - EXAME FIAL DE STATISTIQUES DESCRIPTIVES L1 AES - SESSIO 1 - Correcton - Exercce 1 : 1) Consdérons une entreprse E comportant deux établssements : E1 et E2 qu emploent chacun 200 salarés. Au sen de l'établssement

Plus en détail

Le Prêt Efficience Fioul

Le Prêt Efficience Fioul Le Prêt Effcence Foul EMPRUNTEUR M. Mme CO-EMPRUNTEUR M. Mlle Mme Mlle (CONJOINT, PACSÉ, CONCUBIN ) Départ. de nass. Nature de la pèce d dentté : Natonalté : CNI Passeport Ttre de séjour N : Salaré Stuaton

Plus en détail

Cerveau & management NOVIAL - 2008 Diapositive N 1

Cerveau & management NOVIAL - 2008 Diapositive N 1 CERVEAU et MANAGEMENT Cerveau & management NOVIAL - 2008 Dapostve N 1 Connaître sa ou ses partes domnantes Nourrr les autres partes Savor fonctonner sur ses 4 cerveaux Cerveau & management NOVIAL - 2008

Plus en détail

Analyse des Performances et Modélisation d un Serveur Web

Analyse des Performances et Modélisation d un Serveur Web SETIT 2009 5 th Internatonal Conference: Scences of Electronc, Technologes of Informaton and Telecommuncatons March 22-26, 2009 TUNISIA Analyse des Performances et Modélsaton d un Serveur Web Fontane RAFAMANTANANTSOA*,

Plus en détail

Gigue temporelle et ordonnancement par échéance dans les applications temps réel

Gigue temporelle et ordonnancement par échéance dans les applications temps réel L. Davd, F. Cottet, E. Grolleau. Ggue temporelle et ordonnancement par échéance dans les applcatons temps réel. IEEE Conf. Inter. Francophone d Automatque (CIFA2000), Jullet 2000, Llle, France. Ggue temporelle

Plus en détail

JANVIER 2013 BELLE-ÎLE-EN-MER CHARTE GRAPHIQUE

JANVIER 2013 BELLE-ÎLE-EN-MER CHARTE GRAPHIQUE JANVER 2013 BELLE-ÎLE-EN-MER CHARTE GRAPHQUE OT SOMMARE A. RÈGLES GÉNÉRALES B. CHARTE OT 1.Logo 2.Police et couleurs 3.Eléments graphiques 1.Carte de visites 2.Carte de correspondance 3.Enveloppe 4.nvitation

Plus en détail

Le théorème du viriel

Le théorème du viriel Le théorème du vrel On se propose de démontrer le théorème du vrel de deux manères dfférentes. La premère fat appel à deux "trcks" qu l faut vor. Cette preuve met en avant une quantté, notée S c, qu permet

Plus en détail

I. Présentation générale des méthodes d estimation des projets de type «unité industrielle»

I. Présentation générale des méthodes d estimation des projets de type «unité industrielle» Evaluaton des projets et estmaton des coûts Le budget d un projet est un élément mportant dans l étude d un projet pusque les résultats économques auront un mpact sur la réalsaton ou non et sur la concepton

Plus en détail

Institut Supérieur de Gestion. Cours pour 3 ème LFIG. Java Enterprise Edition Introduction Bayoudhi Chaouki

Institut Supérieur de Gestion. Cours pour 3 ème LFIG. Java Enterprise Edition Introduction Bayoudhi Chaouki Institut Supérieur de Gestion Cours pour 3 ème LFIG Java Enterprise Edition Introduction Bayoudhi Chaouki 1 Java EE - Objectifs Faciliter le développement de nouvelles applications à base de composants

Plus en détail

DES EFFETS PERVERS DU MORCELLEMENT DES STOCKS

DES EFFETS PERVERS DU MORCELLEMENT DES STOCKS DES EFFETS PERVERS DU MORCELLEMENT DES STOCKS Le cabnet Enetek nous démontre les mpacts négatfs de la multplcaton des stocks qu au leu d amélorer le taux de servce en se rapprochant du clent, le dégradent

Plus en détail

Généralités sur les fonctions 1ES

Généralités sur les fonctions 1ES Généraltés sur les fonctons ES GENERALITES SUR LES FNCTINS I. RAPPELS a. Vocabulare Défnton Une foncton est un procédé qu permet d assocer à un nombre x appartenant à un ensemble D un nombre y n note :

Plus en détail

GEA I Mathématiques nancières Poly. de révision. Lionel Darondeau

GEA I Mathématiques nancières Poly. de révision. Lionel Darondeau GEA I Mathématques nancères Poly de révson Lonel Darondeau Intérêts smples et composés Voc la lste des exercces à révser, corrgés en cours : Exercce 2 Exercce 3 Exercce 5 Exercce 6 Exercce 7 Exercce 8

Plus en détail

Faire des régimes TNS les laboratoires de la protection sociale de demain appelle des évolutions à deux niveaux :

Faire des régimes TNS les laboratoires de la protection sociale de demain appelle des évolutions à deux niveaux : Réformer en profondeur la protecton socale des TNS pour la rendre plus effcace Résumé de notre proposton : Fare des régmes TNS les laboratores de la protecton socale de deman appelle des évolutons à deux

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL L ASSURANCE AUTOMOBILE AU QUÉBEC : UNE PRIME SELON LE COÛT SOCIAL MARGINAL MÉMOIRE PRÉSENTÉ COMME EXIGENCE PARTIELLE

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL L ASSURANCE AUTOMOBILE AU QUÉBEC : UNE PRIME SELON LE COÛT SOCIAL MARGINAL MÉMOIRE PRÉSENTÉ COMME EXIGENCE PARTIELLE UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL L ASSURANCE AUTOMOBILE AU QUÉBEC : UNE PRIME SELON LE COÛT SOCIAL MARGINAL MÉMOIRE PRÉSENTÉ COMME EXIGENCE PARTIELLE DE LA MAÎTRISE EN ÉCONOMIQUE PAR ERIC LÉVESQUE JANVIER

Plus en détail

BTS GPN 2EME ANNEE-MATHEMATIQUES-MATHS FINANCIERES MATHEMATIQUES FINANCIERES

BTS GPN 2EME ANNEE-MATHEMATIQUES-MATHS FINANCIERES MATHEMATIQUES FINANCIERES MATHEMATIQUES FINANCIERES I. Concepts généraux. Le référentel précse : Cette parte du module M4 «Acquérr des outls mathématques de base nécessares à l'analyse de données économques» est en relaton avec

Plus en détail

Environnements de Développement

Environnements de Développement Institut Supérieur des Etudes Technologiques de Mahdia Unité d Enseignement: Environnements de Développement BEN ABDELJELIL HASSINE Mouna m.bnaj@yahoo.fr Développement des systèmes d Information Syllabus

Plus en détail

Atelier 2 La recherche d information personnalisée sur le Web

Atelier 2 La recherche d information personnalisée sur le Web Ateler 2 La recherche d nformaton personnalsée sur le Web Mare-Aude Aufaure, Hajer Baazaou Zghal, Yves Lechevaller et Chrstophe Claramunt Ateler Recherche d Informaton Personnalsée sur le WEB Mare-Aude

Plus en détail

CHAPITRE 14 : RAISONNEMENT DES SYSTÈMES DE COMMANDE

CHAPITRE 14 : RAISONNEMENT DES SYSTÈMES DE COMMANDE HAITRE 4 : RAISONNEMENT DES SYSTÈMES DE OMMANDE RAISONNEMENT DES SYSTÈMES DE OMMANDE... 2 INTRODUTION... 22 RAELS... 22 alcul de la valeur ntale de la répone à un échelon... 22 alcul du gan tatque... 22

Plus en détail

Java pour le Web. Cours Java - F. Michel

Java pour le Web. Cours Java - F. Michel Java pour le Web Cours Java - F. Michel Introduction à JEE 6 (ex J2EE) Historique Qu'est-ce que JEE JEE : Java Entreprise Edition (ex J2EE) 1. Une technologie outils liés au langage Java + des spécifications

Plus en détail

JADE : Java Agent DEvelopment framework. Laboratoire IBISC & Départ. GEII Université & IUT d Evry nadia.abchiche@ibisc.univ-evry.

JADE : Java Agent DEvelopment framework. Laboratoire IBISC & Départ. GEII Université & IUT d Evry nadia.abchiche@ibisc.univ-evry. : Java Agent DEvelopment framework Laboratoire IBISC & Départ. GEII Université & IUT d Evry nadia.abchiche@ibisc.univ-evry.fr Introduction à la plateforme JADE 1) Modèle d agent 2) Services 3) Norme FIPA

Plus en détail

Le Prêt Efficience Gaz

Le Prêt Efficience Gaz Le Prêt Effcence Gaz (FICHE DE SOLVABILITÉ) À COMPLÉTER INTÉGRALEMENT EMPRUNTEUR M. Mme Mlle CO-EMPRUNTEUR M. Mme Mlle (CONJOINT, PACSÉ, CONCUBIN ) Nom : Prénom : Nom de jeune flle (pour les femmes marées)

Plus en détail

Architecture JEE. Objectifs attendus. Serveurs d applications JEE. Architectures JEE Normes JEE. Systèmes distribués

Architecture JEE. Objectifs attendus. Serveurs d applications JEE. Architectures JEE Normes JEE. Systèmes distribués Architecture JEE. Objectifs attendus Serveurs d applications JEE Systèmes distribués Architectures JEE Normes JEE couches logicielles, n-tiers framework JEE et design patterns 2007/02/28 Eric Hébert.eheb@yahoo.fr

Plus en détail

Chapitre IV : Inductance propre, inductance mutuelle. Energie électromagnétique

Chapitre IV : Inductance propre, inductance mutuelle. Energie électromagnétique Spécale PSI - Cours "Electromagnétsme" 1 Inducton électromagnétque Chaptre IV : Inductance propre, nductance mutuelle. Energe électromagnétque Objectfs: Coecents d nductance propre L et mutuelle M Blan

Plus en détail

Système solaire combiné Estimation des besoins énergétiques

Système solaire combiné Estimation des besoins énergétiques Revue des Energes Renouvelables ICRESD-07 Tlemcen (007) 109 114 Système solare combné Estmaton des besons énergétques R. Kharch 1, B. Benyoucef et M. Belhamel 1 1 Centre de Développement des Energes Renouvelables

Plus en détail

Exercices d Électrocinétique

Exercices d Électrocinétique ercces d Électrocnétque Intensté et densté de courant -1.1 Vtesse des porteurs de charges : On dssout une masse m = 20g de chlorure de sodum NaCl dans un bac électrolytque de longueur l = 20cm et de secton

Plus en détail

Chapitre 6. Economie ouverte :

Chapitre 6. Economie ouverte : 06/2/202 Chaptre 6. Econome ouverte : le modèle Mundell Flemng Elsabeth Cudevlle Le développement des échanges nternatonaux (bens et servces et flux fnancers) a rendu fortement nterdépendantes les conjonctures

Plus en détail

objectif : plan : Java, CORBA et RMI A. Le Grand,1997 1 JAVA, CORBA et RMI

objectif : plan : Java, CORBA et RMI A. Le Grand,1997 1 JAVA, CORBA et RMI JAVA, CORBA et RMI objectif : développer des applications client/serveur incluant des objets répartis Java / CORBA : client/serveur hétérogènes Java / RMI : client/serveur homogènes plan : l architecture

Plus en détail

Mots-clés : Système multicapteurs, Réseau local, Réseaux de neurones, Supervision, Domotique. xigences système d'une nouvelle

Mots-clés : Système multicapteurs, Réseau local, Réseaux de neurones, Supervision, Domotique. xigences système d'une nouvelle Mots-clés : xgences système d'une nouvelle fonctonnalté dans l'habtat ndvduel : cas de la survellance Système multcapteurs, Réseau local, Réseaux de neurones, Supervson, Domotque. des personnes âgées et

Plus en détail

1.0 Probabilité vs statistique...1. 1.1 Expérience aléatoire et espace échantillonnal...1. 1.2 Événement...2

1.0 Probabilité vs statistique...1. 1.1 Expérience aléatoire et espace échantillonnal...1. 1.2 Événement...2 - robabltés - haptre : Introducton à la théore des probabltés.0 robablté vs statstque.... Expérence aléatore et espace échantllonnal.... Événement.... xomes défnton de probablté..... Quelques théorèmes

Plus en détail

VIELLE Marc. CEA-IDEI Janvier 1998. 1 La nomenclature retenue 3. 2 Vue d ensemble du modèle 4

VIELLE Marc. CEA-IDEI Janvier 1998. 1 La nomenclature retenue 3. 2 Vue d ensemble du modèle 4 GEMINI-E3 XL France Un outl destné à l étude des mpacts ndustrels de poltques énergétques et envronnementales VIELLE Marc CEA-IDEI Janver 1998 I LA STRUCTURE DU MODELE GEMINI-E3 XL FRANCE 3 1 La nomenclature

Plus en détail

Prise en compte des politiques de transport dans le choix des fournisseurs

Prise en compte des politiques de transport dans le choix des fournisseurs INSTITUT NATIONAL POLYTECHNIQUE DE GRENOBLE N attrbué par la bblothèque THÈSE Pour obtenr le grade de DOCTEUR DE L I.N.P.G. Spécalté : Géne Industrel Préparée au Laboratore d Automatque de Grenoble Dans

Plus en détail

Projet de fin d études

Projet de fin d études Unversté Franços Rabelas Tours Ecole Polytechnque Unverstare de Tours Département Informatque Projet de fn d études Ordonnancement Juste à Temps avec geston des stocks Chopn Antone Mrault Arnaud 3ème année

Plus en détail

En vue de l'obtention du. Présentée et soutenue par Elayeb Bilel Le 26 juin 2009

En vue de l'obtention du. Présentée et soutenue par Elayeb Bilel Le 26 juin 2009 THÈSE En vue de l'obtenton du DOCTORAT DE L UNIVERSITÉ DE TOULOUSE Délvré par Insttut Natonal Polytechnque de Toulouse (INPT) Dscplne ou spécalté : Informatque Présentée et soutenue par Elayeb Blel Le

Plus en détail

Le Village de l Image

Le Village de l Image Le Vllage de l Image Lste de Prx Place de la Gare 1-1009 Pully Tél. 021 728 93 94 - Fax 021 728 87 02 vllage@paradsecommuncaton.ch www.vllagemage.ch Lund: fermé le matn 13h30-18h15 Mard-vendred: 08h45-12h30

Plus en détail