Chapitre III DÉRIVÉE D'UNE FONCTION COMPOSÉE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Chapitre III DÉRIVÉE D'UNE FONCTION COMPOSÉE"

Transcription

1 Chapire III DÉRIVÉE DUNE FONCTION COMPOSÉE. RÈGLES DE DÉRIVATION DUNE FONCTION COMPOSÉE..... DÉFINITION DUNE FONCTION COMPOSÉE..... LOI DE DÉRIVATION DUNE FONCTION COMPOSÉE DÉRIVATION DES FONCTIONS IMPLICITES EXTREMUMS DES FONCTIONS NUMÉRIQUES DE DEUX VARIABLES EXTREMUM LOCAL POINTS CRITIQUES PLAN TANGENT DÉFINITION DUNE SURFACE PROPRIÉTÉ DÉFINITION DUN PLAN TANGENT DÉRIVÉE DIRECTIONNELLE DÉFINITION Inerpréaion géomérique MAXIMUM DE LA DÉRIVÉE DIRECTIONNELLE SUPPLÉMENT DE TECHNIQUE DE DÉRIVATION...

2 Par. Règles de dérivaion dune foncion composée.. Définiion dune foncion composée On di que f es une foncion composée des n variables,,..., n, par l inermédiaire des p foncions composanes u (,,..., ),..., u (,,..., ) n p n si elle es définie par une relaion de la forme générale f (,,..., ) = F[ u (,,..., ),..., u (,,..., )] n n p n Lorsque, n=p=, nous uiliserons les noaions f (, y) = F[ u(, y), v(, y)] Rappel Lorsque y = f() es une foncion à une seule variable, e lorsque =(), nous savons que: f ( ( )) = f ( ( )) ( ). Nous voulons généraliser lorsque f es une foncion de plusieurs variables... Loi de dérivaion dune foncion composée Soi f une foncion de plusieurs variables, différeniable sur un ouver U de R n. Nous supposons que X es une foncion de. c es à dire: X ( ) = ( ( ), ( ),..., n ( )) Alors: f ( X( )) = f ( X( )) ( ) + f ( X( )) ( ) f ( X( )) ( ) n n Quon écri plus simplemen: f = f + f f Auremen di: n n f = ( f, f,..., f ).(,,..., ) f = grad f( X( )). X ( ) n n EXEMPLE : ( ) f y, = siny Posons : = rcosθ, y = rsinθ ( ) ( ) f y, = ycos y; f y, = cosy y

3 ( cos θ, sin θ) = (, ) (, ) f r r gradf y y r r r ( cos θ, sinθ) ( cos θ, sinθ) = f r r + f r r y r y r ( ) ( ) ( r ) = rsinθ cos r sinθcosθ cosθ + rcosθcos r sinθcosθ sinθ = rsinθcosθcos sinθcosθ.3. Dérivaion des foncions implicies DÉFINITION Si plusieurs variables, rois par eemple, son liées par une relaion F(, y, )=, l une d enre elles, par eemple, es une foncion implicie des aures. EXEMPLE y ( + ) y = défini = ϕ (, y) = sur le domaine R. + Par eension, on parle encore de foncion implicie lorsque vérifian F(, y, )= n es pas unique, la foncion implicie possède alors plusieurs déerminaions. Si F adme des dérivées parielles par rappor à, y e, on peu démonrer que, sauf en des poins ecepionnels, =ϕ(, y) adme des dérivées parielles. Envisageons deu cas: Cas : =ϕ() définie par F(, )=. d où F F df = = d + d F d F =, si. d F Cas : =ϕ(, y) définie par F(, y, )= F F F df = = d + dy + d y d F = d F F F y F d = d dy, si F F, si F.

4 F F y d = d dy, si F F F Comme d d dy si F = + y y = F = F F F y. Eremums des foncions numériques de deu variables.. Eremum local Soi f une foncion définie dans un ensemble ouver U de R. f : U. On di que f adme un maimum local en P si e seulemen si : r >, X U I B( P, r) f ( X) f ( P) Auremen di qu il eise un voisinage de P el que f ( ) voisinage. R P es un maimum dans ce On di que f adme un minimum local en P si e seulemen si : r >, X U I B( P, r) f ( P) f ( X) Auremen di qu il eise un voisinage de P el que f ( ) voisinage. P es un minimum dans ce 3. On di que f adme un eremum local en P si e seulemen si f adme un maimum local ou un minimum local en ce poin.

5 Similiude avec une foncion à une variable : M P - Figure.. Poins criiques Soi f une foncion différeniable définie dans un ensemble ouver U. Soi P un poin de U. Si oues les dérivées parielles de f son nulles au poin P, nous disons que P es un poin criique de f. Pour une foncion de deu variables le poin (, ) si e seulemen si : Théorème f ( y ) = e ( ), o f, y y o = P y es un poin criique de f Soi f une différeniable définie dans un ensemble ouver U de R. Soi P un poin où f aein un maimum local (respecivemen un minimum local). Alors P es un poin criique de f. EN EFFET La démonsraion es idenique à celle d une foncion d une variable. Considérons un veceur non nul H e une valeur de, choisi de façon que P+ H soi oujours dans U. Comme f ( P ) es un maimum on a : f ( P+ H) f ( P) La foncion d une variable g( ) = f ( P+ H) adme un maimum local au poin =, ces-à-dire g ( ) = Or : ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) Pour = : g ( ) = gradf ( P). H = g = f P + H = gradf P + H P + H = gradf P + H H Cee égalié es vraie pour ou H donc : ( f P, fy P ) = (,) gradf ( P ) = ( ) ( ) P es un poin criique de la foncion f.

6 Figure Comme pour une foncion à une variable un poin criique peu êre un maimum local, un minimum local ou bien un poin d infleion. Voici une schémaisaion de ces rois cas. Figure 3 Voici pour une foncion de deu variables rois cas de poins criiques : Figure 4 Par 3. Plan angen 3.. Définiion dune surface Soi f une foncion différeniable définie dans un ensemble ouver U de R 3. Soi k un nombre. Lensemble des poins X el que : F ( X ) = k avec gradf ( X ) es appelé surface.

7 EXEMPLE (,, ) = + + F y y F(, y, ) =, es une surface une sphère cenrée à l origine de rayon. 3.. Propriéé Soi S une surface définie sur U par: F ( X ) = k avec gradf ( X ) Le veceur gradf ( X ) es perpendiculaire à oues les courbes de la surface passan par le poin F(X). Il es di veceur normal à la surface S. En effe: Soi C() une courbe apparenan à la surface S, ces-à-dire ( ()) F C = k e soi un poin P=C( ) de cee courbe. Dérivons par rappor à : ( ()) () ( ) ( ) ( ) ( ) F C = gradf C. C = k gradf P. C = Comme C( ) es la direcion du veceur angen à la courbe C() au poin P nous déduisons quen ce poin le veceur gradf(p) es normal à la courbe C(). Il en es ainsi de oues les courbes passan par P e apparenan à la surface S. GradF(P) es donc normal à la surface en ce poin.

8 EXEMPLE Soi S la surface définie par : F y y e soi P,, (,, ) = + + = un poin de la surface. Considérons les deu courbes C() es l inersecion de la surface S avec le plan y =. o Ecrire l équaion de cee courbe o Vérifier que P es un poin de C. o Trouver la direcion de la angene à cee courbe au poin P Mêmes quesions pour γ ( ) inersecion de la surface S avec le plan y =-. SOLUTION C( ) = (,, ) e γ ( ) = (,, + ) P y Figure 5 C ( ) représene la direcion à angene à la courbe C e par conséquence à la surface S au poin P,, Or : C( ) =,, C = (,, ) De même γ ( ) représene la angene à la courbe γ e par conséquence à la surface S au poin P. + γ ( ) =,, γ (,,) = +

9 La normale à ces deu angenes es donnée par : N ( ) = C( ) γ ( ) = (,,) Or gradf ( X ) = (, y, ) gradf( ) = (,, ) gradf( ) = N( ) Ceci prouve que le veceur gradf ( ) e le veceur N ( ) son colinéaires. On voi bien que le veceur gradf( ) es le veceur normal à la surface au poin P. EXEMPLE 3 Ecrire l équaion de la angene à la courbe y+ y = au poin P=(, ) e définir un veceur normal à cee courbe en ce poin. Posons ( ) Figure 6 3 f, y = y+ y. Une normale à cee courbe es définie par : (, ) = (, + 3 ) gradf y y y Au poin P : gradf ( P ) = ( 4,3) Soi X le poin couran de la angene. Comme P es aussi un poin de la angene, le veceur poré par la angene es donné par X-P. Ainsi le produi scalaire de la normale à la courbe avec ce veceur es nulle. L équaion carésienne de la angene à la courbe au poin P es alors par : = (, ).( 4,3) ( 4,3 ).(, ) XN. NP. y = 4 + 3y = Définiion dun plan angen 3 Soi S une surface définie sur U R par : F (X) = k avec gradf(x). Le plan P, y, es par définiion le plan angen à la surface S en un poin ( ) P P P passan par P e admean gradf (P) comme veceur normal.

10 Figure 7 EXEMPLE 3 Ecrire l équaion du plan angen à la surface P= (,, 5) SOLUTION Posons ( ) par : = + y au poin f y,, = + y. La normale à cee surface es donnée (,, ) = (,, ) gradf ( P ) = (,4, ) gradf y y L équaion du plan angen à la surface au poin P es donné par : XN. NP. = ( y,, ).(,4, ) = (,4, ).(,,5) + 4y = Figure 8

11 EXEMPLE 4 Trouver l équaion paramérique de la angene à la courbe d inersecion des deu surfaces suivanes : S : + y + = 6 e S : 3 y + = au poin P=(,,) - - Figure 9 y - SOLUTION 3 Posons f (, y, ) = + y + 6 e ( ) MÉTHODE g, y, = y + ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) n = gradf, y, =, y, gradf P =,,4 =,, ( ) ( ) ( ) ( ) n = gradg, y, = 3, y, gradf P = 3,, Le veceur poré par la angene au deu courbes es donné par : i j k ( ) u = n n = =,, 3 L équaion de la angene es alors : () = + () = (,, ) + (,, ) = ( +, +, ) M P u M MÉTHODE Equaion du plan angen à la surface S au poin P : (,, ).(,, ) (,, ).(,, ) y = + y+ = 6 Equaion du plan angen à la surface S au poin P : (,, ).( 3,,) ( 3,, ).(,, ) y = 3 y+ = 3 L inersecion des deu plans es la angene au deu surfaces e passan par P. S I S + y+ = 6 4y+ y = y = + = 3 dansle plan = y

12 Remarque () ( ) S I S X =,,3 ( ) (,,3) ( ) (,,3) (,, ) (,,3 ) () = X () M = M = + = M 4. Dérivée direcionnelle 4.. Définiion Soi f une foncion différeniable de A R dans R e u un veceur uniaire de U. On appelle dérivée de f au poin P dans la direcion du veceur u, la limie au poin =, si elle eise du rappor suivan: D f ( P) u f(p + u) f(p) lim = La noaion f ( ) u P es aussi adopée. F éan différeniable au poin P, on a : f ( P+ u) f ( P) = gradf ( P) u+ u g( u) ( ) ( ) ( ) f P + u f P gradf P. u + u g( u) lim = lim = gradf ( P). u D f P = gradf P u Donc ( ) ( ) u 4... Inerpréaion géomérique Soi f une foncion numérique différeniable définie dans un ensemble ouver A R définissan une surface S. Soi P (u, v) un poin e u(a, b) un veceur uniaire du même ouver A. La droie passan par P e parallèle au veceur u, a pour équaion: X ()=P+ u.. f P+ u es la courbe inersecion de la surface avec le plan P+u. La pene de ( ) la angene à cee courbe au poin f(p) es donné par ( ) Or n f P. ( ) ( ) ( ) ( ) f P + u = gradf P + u P + u = gradf P + u u Pour = : ( ) ( ) f P = gradf P u La pene de cee angene es donc confondue avec la dérivée direcionnelle de f au poin P dans la direcion de u. La direcion de cee angene es donc donnée par :, y, D f ( P ) ( u u u )

13 - - y Courbe fhp+ - - P+A Figure 8 u, y u,d u fhpl< y D u fhpl u

14 . EXEMPLE 3 Soi = f (, y) = + y e soi (, ) v = Calculer la dérivée de f dans la direcion de v au poin P(-,3) SOLUTION f y, = + y Posons ( ) 3 v n éan pas un veceur uniaire considérons le veceur v u = = (, ) v 5 (, ) = (,3 ) ( ) = (,7) gradf y y gradf P 5 = = = 5 5 D f ( P) gradf ( P. u) (,7 ). (,) u la direcion de la angene au poin (,, ) (,3,8) y = à la surface P P P 3 = + y dans la direcion de u es donnée par : 5,, =,, ( u yu Du f ( P) ) 4.. Maimum de la dérivée direcionnelle Nous savons que pour un veceur uniaire u : u ( ) = ( ). D f P gradf P u = ces-à- Noons θ l angle que fai le veceur gradf ( P ) avec le veceur u. Alors : Du f ( P) = gradf ( P). u cos( θ ) = gradf ( P) cos( θ ) Puisque le maimum de cos( θ ) es aein lorsque cos( θ ) = e puisque gradf ( P ) es une consane posiive, le maimum de Du f ( P ) es aein lorsque cos( θ ) dire lorsque le veceur uniaire u es dans la direcion du gradf ( P ). EXEMPLE Dans l eemple précéden u doi êre : ( P) ( P) gradf u = = gradf 733 (,7) Le maimum de Du f ( P ) es alors gradf ( P ) = 733

15 3. EXEMPLE 3 Ecrire l équaion de la angene à la surface de =, 5 5 ( P P ) A au poin,, ( ) SOLUTION ( P, yp, f ( P )) = (,4,) La pene de la angene es : MÉTHODE P + A = +, f ( P + A) = + 5 = + y dans la direcion y f P avec P = (,4) f ( P + A) = f ( P) = 5 MÉTHODE gradf ( X ) = (,) gradf ( P) = ( 4,) D A f ( P) = gradf ( P). A = + = DIRECTION DE LA TANGENTE 8 f ( P + A) = u = ( A, ya, DAf ( P) ) =,, EQUATION DE LA TANGENTE Léquaion de la angene à la surface au poin ( P, yp, P) dans la direcion A, es léquaion de la droie passan par le poin (,, ) parallèle au veceur u : X () () (,, ) X = y + u P P P 8 X () = (,4,) +,, = +,4 +, y e P P P

16 4. EXEMPLE 4 Ecrire l équaion de la angene à la surface f ( y, ) = = + ydans la direcion de =, ( P P ) A au poin,, ( ) PENTE DE LA TANGENTE y f P avec P = (, ) gradf ( X ) = (,y) gradf ( P) = (,) gradf ( P). A = DIRECTION DE LA TANGENTE u = ( A, ya, DAf ( P) ) =,, EQUATION DE LA TANGENTE La angene es la droie passan par le poin (,, ) y e parallèle au P P P veceur : X () = ( P, yp, P) + u X () = (,, ) +,, X () =,, HP,yP,fHPLL P Figure

17 5. EXEMPLE 5 Soi i = e = (, ) e j = e = (,). Soi P=(a,b) Calculer D f ( P ) e D f ( P ) SOLUTION Or De même : ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) D f P = gradf P., = f P, f P., = f P i y ( + ) ( ) ( +, ) (, ) f P i f P f a b f a b f ( P) = lim = lim = Di f P ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) D f P = gradf P., = f P, f P.,= f P j y y ( + ) ( ) (, + ) (, ) f P j f P f a b f a b f y ( P) = lim = lim = Dj f P i j ( ) ( )

18 6. EXEMPLE 6 Soi la foncion f : veceur u = (, ) Calculer D u f (P) SOLUTION PREMIÈRE MÉTHODE P + u = (,) + (,) = ( +, + = f (, y) = 4 y e soi le poin P (,) e le ) y gradf ((, y) = (, ) gradf ( P) = (, ) 4 y 4 y Du f ( P) = gradf ( P) u = (,) (,) = (+ ) = DEUXIÈME MÉTHODE Le plan passan par la droie P + u e parallèle à l ae des a pour équaion y=. La courbe d inersecion de ce plan avec l hémisphère es donnée par: TANGENTE C ( ) = f ( P + u) = 4 ( + ) ( + ) C( ) = C () = Du f ( P) = = 4 ( + ) Léquaion de la angene à la surface au poin ( P, P, P) es léquaion de la droie passan par le poin (,, ) veceur : u =,, = (,, ) + () X y u P P P () y dans la direcion u, y e parallèle au P P P X = (,, ) +,, X = (,, ) +,, X = + + (),,

19 7. EXEMPLE 7 Soi la foncion définie par f (, y) = + y C es une surface de révoluion auour de l ae car = f (r) Soi le poin P (,) e le veceur u = (,) Calculer D u f (P) 5 SOLUTION PREMIÈRE MÉTHODE P + u = (,) + (,) = ( +, + ) ; gradf ((, y) = (,y) gradf ( P) = (,) D u f ( P) = gradf ( P) u = (,) (,) = (4 + ) = DEUXIÈME MÉTHODE Le plan passan par la droie P + u e l ae des a donc pour équaion y=. Ce plan coupe l hémisphère en : TANGENTE C ( ) = f ( P + u) = C ( ) = + 5 C () Du = f ( P) = Posons P = f (P) 6 u =,, () 6 5 c.à d. ( ) (,, ) 6 X = (,, ) +,, X () 6 = +, +, X = y + u P P P

20 5. Supplémen de echnique de dérivaion Considérons le cas d une foncion à deu variables u e v où u e v dépend chacune de deu variables e y. u= u(, y) e v= v(, y) f (, y) = F[ u(, y), v(, y)] En appliquan successivemen la règle de dérivaion en fian puis en fian y on obien: f F u F v = + u v f F u F v = + y u y v y Voici l écriure maricielle de ce résula: f u v F u = f u v F y y y v où la marice u v u v = u v uy v y y y es die marice jacobienne de u e v par rappor à e y.

MATHÉMATIQUES II. et x désigne alors la matrice à 1 ligne et n colonnes : x = [ x 1 x 2 x n ] ;

MATHÉMATIQUES II. et x désigne alors la matrice à 1 ligne et n colonnes : x = [ x 1 x 2 x n ] ; MATHÉMATIQUES II Dans ce problème, nous éudions les propriéés de ceraines classes de marices carrées à coefficiens réels e cerains sysèmes linéaires de la forme Ax = b d inconnue x IR n, A éan une marice

Plus en détail

Exercices sur les courbes paramétrées dans le plan

Exercices sur les courbes paramétrées dans le plan Exercices sur les courbes paramérées dans le plan Dans le plan P muni d un repère orhonormé O, i, j, on considère la courbe C définie par les équaions x paramériques y ) Eudier les variaions de x e y Donner

Plus en détail

Concours Ecole Nationale de la Statistique et de l Analyse Informatique. Deuxième composition de Mathématiques PARTIE I. et comme la fonction t f(t)

Concours Ecole Nationale de la Statistique et de l Analyse Informatique. Deuxième composition de Mathématiques PARTIE I. et comme la fonction t f(t) SESSION Concours Ecole Naionale de la Saisique e de l Analyse Informaique Deuième composiion de Mahémaiques PARTIE I. Soien f E e >. La foncion f( es coninue sur ], [ en an que quoien de foncions coninues

Plus en détail

Développements limités

Développements limités BTS DOMOTIQUE Développemens limiés 8- Développemens limiés Table des maières I Foncion eponenielle I. Développemen limié d ordre................................... I. Développemen limié d ordre...................................

Plus en détail

CONCOURS COMMUN 2002

CONCOURS COMMUN 2002 CONCOURS COMMUN DES ECOLES DES MINES D ALBI, ALES, DOUAI, NANTES Epreuve de Mahémaiques (oues filières) Problème d analyse.. f es coninue sur R en an que quoien de foncions coninues sur R don le dénominaeur

Plus en détail

TD 4 : correction. L3 Intégration Exercice 1. Fonctions presque nulles. On considère la suite d ensembles mesurables A n = x R f(x) 1.

TD 4 : correction. L3 Intégration Exercice 1. Fonctions presque nulles. On considère la suite d ensembles mesurables A n = x R f(x) 1. L3 Inégraion 1 212-213 TD 4 : correcion Eercice 1. Foncions presque nulles } On considère la suie d ensembles mesurables A n = Rf( 1. n Par hypohèse, ils son ous de mesure nulle : = f dλ 1 A n n µ(a n.

Plus en détail

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable T : pour travailler et mémoriser le cours

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable T : pour travailler et mémoriser le cours Exo7 Courbes paramérées Exercices de Jean-Louis Rouge. Rerouver aussi cee fiche sur www.mahs-france.fr * rès facile ** facile *** difficulé moyenne **** difficile ***** rès difficile I : Inconournable

Plus en détail

Lycée René Cassin. Chap 10 Chapitre 9 et 10 Chutes verticales et mouvements plans DM18 : Etude de mouvements plans - Correction.

Lycée René Cassin. Chap 10 Chapitre 9 et 10 Chutes verticales et mouvements plans DM18 : Etude de mouvements plans - Correction. Chap Chapire 9 e Chues vericales e mouvemens plans DM8 : Eude de mouvemens plans - Correcion Dae : Un cascadeur doi sauer avec sa voiure sur la errasse d un immeuble. Pour cela, il uilise un remplin disan

Plus en détail

Université Paris 7 Denis Diderot Année 2005/2006 Licence 2 MIAS. Fonctions de plusieurs variables

Université Paris 7 Denis Diderot Année 2005/2006 Licence 2 MIAS. Fonctions de plusieurs variables Universié Paris 7 Denis Didero Année 2005/2006 Licence 2 MIAS MI4 1 Noions de dérivée 1.1 Prologue Foncions de plusieurs variables Avan d expliquer les noions de dérivées pour les foncions de plusieurs

Plus en détail

Exercices d intégration et d analyse fonctionnelle

Exercices d intégration et d analyse fonctionnelle Exercices d inégraion e d analyse foncionnelle Agrégaion 29-2 Exercice : Monrez que si f : IR + IR es uniformémen coninue e que f() d converge alors f a pour limie en +. Donnez un exemple de foncion g

Plus en détail

Équations différentielles.

Équations différentielles. IS BTP, 2 année NNÉE UNIVERSITIRE 205-206 CONTRÔLE CONTINU Équaions différenielles. Durée : h30 Les calcularices son auorisées. Tous les exercices son indépendans. Il sera enu compe de la rédacion e de

Plus en détail

Corrigé CCP 1 PSI 2014

Corrigé CCP 1 PSI 2014 Parie Corrigé CCP PSI 4 Dans oues les quesions géomériques, le plan es muni d'un repère orhonormé ( O, i, ) j La courbe représenaive de f es le segmen [OA], où A es de coordonnées (, ) : sa longueur es

Plus en détail

Interpolation de positions-clefs

Interpolation de positions-clefs Inerpolaion de posiions-clefs François Faure able des maières rajecoires. Inerpolaion linéaire...............................2 Inerpolaion cubique...............................3 Courbes en dimension n............................

Plus en détail

Mathématiques discrètes Chapitre 2 : Théorie des ensembles

Mathématiques discrètes Chapitre 2 : Théorie des ensembles U.P.S. I.U.T., Déparemen d Informaique nnée 9- Mahémaiques discrèes Chapire : Théorie des ensembles. Définiions Définiion On appelle ensemble oue collecion d objes caracérisés par une propriéé commune.

Plus en détail

KF.book Page 29 Vendredi, 1. août :21 12 Chapitre 1 Mécanique 1

KF.book Page 29 Vendredi, 1. août :21 12 Chapitre 1 Mécanique 1 Chapire Mécanique Exercice 0 0 Risque de collision au freinage. Une voiure roule à une viesse consane en ligne droie. Au emps = 0, le conduceur aperçoi un obsacle, mais il ne commence à freiner (avec une

Plus en détail

CORRIGE DU SUJET 1. x x3 6 + o(x3 ) 1 6 x+o(x) ϕ (x) = 1 x 2 + cos(x) sin 2 (x) 3 x2 + o(x 2 ) = 1. x ) f (t)cos(nt)dt

CORRIGE DU SUJET 1. x x3 6 + o(x3 ) 1 6 x+o(x) ϕ (x) = 1 x 2 + cos(x) sin 2 (x) 3 x2 + o(x 2 ) = 1. x ) f (t)cos(nt)dt CORRIGE DU SUJET Problème. On écri le développemen limié à l ordre 3 de sin en : donc ϕx) x x x x sinx) x x x3 6 + ox3 ) 6 + ox ) ) x x x ) + x 6 + ox ) Ainsi ϕx) x 6 x+ox) La foncion ϕ possède un développemen

Plus en détail

Corrigé du devoir surveillé de Mathématiques

Corrigé du devoir surveillé de Mathématiques Corrigé du devoir surveillé de Mahémaiques Eercice Soien a e b deu réels avec < a < b.. La foncion h : e a e b es coninue e posiive sur ], + [ a < b e a > e b. Au voisinage de, on a : h e a e b Ce calcul

Plus en détail

Troisième semaine de travail : Transformée de Fourier - Convolution

Troisième semaine de travail : Transformée de Fourier - Convolution Première Année à Disance - Module Analyse de Fourier - Transformée de Fourier Troisième semaine de ravail : Transformée de Fourier - Convoluion Exercices Type enièremen corrigés avec remarques e méhodologie.

Plus en détail

Examen Final - 16 mai 2013 Durée : 2 heures. L utilisation de documents, de calculatrice ou de tout autre appareil électronique est interdite.

Examen Final - 16 mai 2013 Durée : 2 heures. L utilisation de documents, de calculatrice ou de tout autre appareil électronique est interdite. Universié Toulouse 3 Année -3 L Mahémaiques/Mécanique TC4 - Calcul inégral Examen Final - 6 mai 3 Durée : heures. L uilisaion de documens, de calcularice ou de ou aure appareil élecronique es inerdie.

Plus en détail

Petit dictionnaire physique-chimie/maths des équations différentielles. Tension aux bornes du condensateur dans un circuit RC

Petit dictionnaire physique-chimie/maths des équations différentielles. Tension aux bornes du condensateur dans un circuit RC Pei dicionnaire physique-chimie/mahs des équaions différenielles On compare les différenes manières de présener la résoluion d une équaion différenielle dans les différenes disciplines. Le bu de cee fiche

Plus en détail

Balistique. Nous étudions dans ce qui suit, le mouvement d'un projectile lancé à une vitesse initiale de norme v 0

Balistique. Nous étudions dans ce qui suit, le mouvement d'un projectile lancé à une vitesse initiale de norme v 0 Balisique Inroducion La balisique es l'éude du mouvemen des mobiles soumis à la force raviaionnelle. Galilée (1564-164) a éé le premier à décrire de façon adéquae le mouvemen des projeciles e à démonrer

Plus en détail

La définition naturelle de la transformée de Fourier d une distribution T, devrait

La définition naturelle de la transformée de Fourier d une distribution T, devrait Chapire 12 Transformée de Fourier des disribuions 12.1 Inroducion La définiion naurelle de la ransformée de Fourier d une disribuion T, devrai êre ϕ D, < F(T ), ϕ >= < T, F(ϕ) > Mais il y a un problème

Plus en détail

Nombre dérivé et interprétation graphique. h valeurs approchées du nombre dérivé de la fonction f en t 0

Nombre dérivé et interprétation graphique. h valeurs approchées du nombre dérivé de la fonction f en t 0 DÉRIVONS EN VITESSE Objecif Ouils Comparer deux approximaions du nombre dérivé d une foncion numérique en un poin, l une issue de la définiion maémaique usuelle, l aure uilisée par les calcularices. Nombre

Plus en détail

2. Repère de temps. Le système de référence est tout simplement l addition d un solide de référence et d un repère de temps.

2. Repère de temps. Le système de référence est tout simplement l addition d un solide de référence et d un repère de temps. Modélisaion des sysèmes mécaniques LA CINÉMATIQUE DU POINT Dae : Inroducion : La cinémaique es la parie de la mécanique qui éudie le mouvemen des corps, indépendammen des effors qui les produisen. Les

Plus en détail

PROPORTIONNALITES ET POURCENTAGES I-La proportionnalité

PROPORTIONNALITES ET POURCENTAGES I-La proportionnalité PROPORTIONNALITES ET POURCENTAGES I-La proporionnalié -Acivié préparaoire n : Suies de nombres proporionnelles -l indicaion «0,88 /L» perme de calculer les pri manquans dans le ableau ci-dessous. Indiquer

Plus en détail

BTS Mécanique et Automatismes Industriels. Fiabilité

BTS Mécanique et Automatismes Industriels. Fiabilité BTS Mécanique e Auomaismes Indusriels Fiabilié Lcée Louis Armand, Poiiers, Année scolaire 23 24 . Premières noions de fiabilié Fiabilié Dans ou ce paragraphe, nous nous inéressons à un disposiif choisi

Plus en détail

Probabilités 5 : Loi normale centée réduite N (0 ; 1)

Probabilités 5 : Loi normale centée réduite N (0 ; 1) «I» : Théorème définiion / Théorème admis Probabiliés 5 : Loi normale cenée réduie N ( ; ) La foncion f définie sur R par f ()= π e es une densié de probabilié sur R Il es clair que f es coninue e posiive

Plus en détail

Correction Exercices Chapitre 10 - Intégrales impropres

Correction Exercices Chapitre 10 - Intégrales impropres Correcion Eercices Chapire - Inégrales impropres. Déerminer si les inégrales suivanes son convergenes, e le cas échéan, calculer leur valeur :.. 3. 4. e d. d ( + ) d e d 5. 6. 7. 8. d 3 d e d d +. Convergence

Plus en détail

MOUVEMENT UNIFORME ET UNIFORMEMENT VARIE

MOUVEMENT UNIFORME ET UNIFORMEMENT VARIE TERMINALE S.T.I. MOUVEMENT UNIFORME ET / hp://perso.orange.fr/herve.jardin-nicolas/ MOUVEMENT UNIFORME ET mv uniforme e uniformemen I. Domaine d applicaion de ce cours Ce chapire sera relaif d une par

Plus en détail

Méthodes Mathématiques pour. Suite de la boite à outils en 5 séances de cours + 5 séances de TD

Méthodes Mathématiques pour. Suite de la boite à outils en 5 séances de cours + 5 séances de TD Méhodes Mahémaiques pour l Ingénieur uie de la boie à ouils en 5 séances de cours + 5 séances de TD ommaire Veceurs e valeurs propres des marices Applicaions au ssèmes d équaions différenielles Inégrales

Plus en détail

UN AUTRE PARADOXE : équation horaire du mouvement d un point

UN AUTRE PARADOXE : équation horaire du mouvement d un point UN AUTRE PARADOXE : équaion horaire du mouvemen d un poin. - INTRODUCTION La relaivié resreine es l obje de nombreu paradoes comme on a pu le consaer dans d aures ees proposés dans ce dossier. La majorié

Plus en détail

CHAPITRE I : TRANSFORMÉES DE LAPLACE

CHAPITRE I : TRANSFORMÉES DE LAPLACE CHAPITRE I : TRANSFORMÉES DE LAPLACE A. FONCTIONS CAUSALES Définiion : Une foncion f, définie sur IR es causale si : Pour ou

Plus en détail

CCP PSI Math (t) = t sin(t) 0 sur R + cos(t) t t > 0; 0 1 Z +1. t 2 dt converge. Z. 1 cos(t) t 2 e xt 1 cos(t) t 2 e xt

CCP PSI Math (t) = t sin(t) 0 sur R + cos(t) t t > 0; 0 1 Z +1. t 2 dt converge. Z. 1 cos(t) t 2 e xt 1 cos(t) t 2 e xt CCP PSI Mah 9. Eude de la foncion '... Pour > on a cos() e > donc cos(). d es C sur R e d () = sin(). d es donc croissane sur R on a donc pour : d() d() = Soi cos(). On divise par > 8 > ; cos() Remarque

Plus en détail

Chapitre 0 : Ondes. Equations d onde. Solutions.

Chapitre 0 : Ondes. Equations d onde. Solutions. Spéciale PSI - Cours "Physique des ondes" Complémens Chapire : Ondes. Equaions d onde. Soluions. Conens Qu es-ce qu une onde?. Le concep d onde.... Ondes planes....3 Ondes planes progressives... 3. Ondes

Plus en détail

Réponse d un dipôle RC à un échelon de tension

Réponse d un dipôle RC à un échelon de tension 1- Le dipôle C es une associaion en série d un condensaeur e d un conduceur ohmique ( ou résisor) : I- Inroducion 2- L échelon de ension : es le passage insanané d une ension de la valeur à une valeur

Plus en détail

CHAPITRE 5 Fonction linéaire. Proportionnalité. Fonction affine.

CHAPITRE 5 Fonction linéaire. Proportionnalité. Fonction affine. CHAPITRE 5 Foncion linéaire. Proporionnalié. Foncion affine. (Voir : 4 ème, chapire 5 ; 3 ème, chapires 3, 13.) I) Foncion linéaire A) Définiion a désigne un nombre relaif connu e fié. Définiions : La

Plus en détail

Cours de Mathématiques. Chapitre 1 : Produit de convolution Distribution et peigne de Dirac. Distribution et peigne de Dirac

Cours de Mathématiques. Chapitre 1 : Produit de convolution Distribution et peigne de Dirac. Distribution et peigne de Dirac Chapire : Produi de convoluion Disribuion e peigne de Dirac UNVERSTE DE TULN UT DE TULN DEPARTEMENT GE Cours de Mahémaiques Chapire : Produi de convoluion Disribuion e peigne de Dirac Enseignane : Sylvia

Plus en détail

CINEMATIQUE C2. 1. Vitesse. Vitesse et accélération. MM' t. d s ; T(M S/ %0 ) (S) O y (S) O y. Mécanique Cinématique Cinématique C2

CINEMATIQUE C2. 1. Vitesse. Vitesse et accélération. MM' t. d s ; T(M S/ %0 ) (S) O y (S) O y. Mécanique Cinématique Cinématique C2 Mécanique Cinémaique Cinémaique C bjecif : Définir, décrire e calculer la iesse ou l accéléraion d un poin d un solide. 1. Viesse CINEMATIQUE C Viesse e accéléraion 1.1. Noion de iesse Soi un solide en

Plus en détail

Electricité n 1 : CONDENSATEUR ET CIRCUIT RC

Electricité n 1 : CONDENSATEUR ET CIRCUIT RC Physique - 6 ème année - Ecole Européenne Elecricié n 1 : CONDENSATEUR ET CIRCUIT RC I) Convenion d'algébrisaion des grandeurs élecriques : 1) Inensié e ension : L inensié i du couran élecrique e la ension

Plus en détail

Chapitre 4: Les modèles linéaires

Chapitre 4: Les modèles linéaires Chapire 4: Les modèles linéaires. Inroducion: Dans ce chapire on va voir successivemen les modèles linéaires saionnaires: auoregressifs (AR), de moyennes mobiles (MA) e mixes (ARMA) en pariculier. Finalemen,

Plus en détail

Chapitre V : Torsion simple.

Chapitre V : Torsion simple. Torsion simple. Cours RD / A.U : 2012-2013 Chapire V : Torsion simple. Objecifs Pré-requis Elémens de conenu Déerminer la répariion des conraines dans une secion de poure solliciée à la orsion. Vérifier

Plus en détail

CONCOURS COMMUNS POLYTECHNIQUES 2003 Corrigé de la seconde épreuve de mathématiques

CONCOURS COMMUNS POLYTECHNIQUES 2003 Corrigé de la seconde épreuve de mathématiques CONCOURS COMMUNS POLYTECHNIQUES 00 Corrigé de la seconde épreuve de mahémaiques 1. On obien direcemen : H = 6 5 5 5 6 5 = I + 5 J avec J = 1 1 1 1 1 1. 5 5 6 1 1 1 J e H son symériques à coefficiens réels,

Plus en détail

Exercices sur les équations diérentielles : corrigé

Exercices sur les équations diérentielles : corrigé Eercices sur les équaions diérenielles : corrigé PCSI Lycée Paseur ocobre 7 Eercice. On résou l'équaion sur R. L'équaion homogène associée y y = a pour soluions les foncions de le forme y h () = Ke, avec

Plus en détail

DIPÔLE CONDENSATEUR-DIPÔLE RC

DIPÔLE CONDENSATEUR-DIPÔLE RC HAPITE P7 DIPÔLE ONDENSATEUDIPÔLE I) DIPÔLE ONDENSATEU I.1. Définiion e symbole I.2. harge e décharge d un condensaeur I.3. Inerpréaion I.4. apacié d un condensaeur I.5. Énergie emmagasinée par un condensaeur

Plus en détail

Détermination de la primitive d une fonction trigonométrique à l aide de la V200

Détermination de la primitive d une fonction trigonométrique à l aide de la V200 Déerminaion de la primiive d une foncion rigonomérique à l aide de la V00. Formules élémenaires Dans les formules suivanes, u u ( ) es une foncion de. sin cos k u'sinu cosu cos sin k u'cosu sinu k k sin

Plus en détail

CH V Mouvements. Deux personnes A et B se trouvent immobiles sur un escalier roulant. Sol

CH V Mouvements. Deux personnes A et B se trouvent immobiles sur un escalier roulant. Sol CH V Mouvemens I) Mouvemens e référeniel : Pour éudier un mouvemen, il fau définir : - le mobile (obje qui es en mouvemen) - le référeniel (sysème par rappor auquel le mobile se déplace) 1) Siuaion : Deux

Plus en détail

INTÉGRALES DÉPENDANT DE

INTÉGRALES DÉPENDANT DE 7 décembre 8 7 décembre 8 INTÉGRALES DÉPENDANT DE PARAMÈTRES Table des maières JPB 7 décembre 8 I Rappels e noaions Noaions 3 Rappels 3. Sur les foncions d une variable................. 3 II Inerversion

Plus en détail

Cours de Mathématiques. Chapitre 2 : Transformation de Fourier

Cours de Mathématiques. Chapitre 2 : Transformation de Fourier Chapire : Transormaion de ourier UNIVERSITE DE TULN IUT DE TULN DEPARTEMENT GEII Cours de Mahémaiques Chapire : Transormaion de ourier Enseignane : Sylvia Le Beux sylvia.lebeux@univ-ln.r Bureau A04-04

Plus en détail

Cours 4. Rappels de cinématique

Cours 4. Rappels de cinématique Cours Rappels de cinémaique . Inroducion Dans les réacions nucléaires on a besoin de connaîre les énergies, les iesses (ou les impulsions) des différens noyau (ou paricules) qui ineriennen. our ce faire

Plus en détail

MODULE: VIBRATIONS. Chapitre 4: Mouvement forcé à un degré de liberté. Dr. Fouad BOUKLI HACENE E S S A - T L E M C E N

MODULE: VIBRATIONS. Chapitre 4: Mouvement forcé à un degré de liberté. Dr. Fouad BOUKLI HACENE E S S A - T L E M C E N ECOLE SUPÉRIEURE EN SCIENCES APPLIQUÉES --T L E M C E N- FORMATION PRÉPARATOIRE NIVEAU : IEME ANNÉE MODULE: VIBRATIONS Chapire 4: Mouvemen forcé à un degré de liberé Dr. Fouad BOUKLI HACENE E S S A - T

Plus en détail

Fonctions réelles de deux variables. () Fonctions réelles de deux variables 1 / 50

Fonctions réelles de deux variables. () Fonctions réelles de deux variables 1 / 50 Fonctions réelles de deux variables () Fonctions réelles de deux variables 1 / 50 1 Fonctions de deux variables réelles à valeurs dans R 2 Calcul différentiel 3 Extrema d une fonction de deux variables

Plus en détail

Exercice 7. Soitf : R R + croissante telle que. Montrer que. Exercice 8. b. lim(f(x 0 +h) f(x 0 h)) = 0. lim. Exercice 3.

Exercice 7. Soitf : R R + croissante telle que. Montrer que. Exercice 8. b. lim(f(x 0 +h) f(x 0 h)) = 0. lim. Exercice 3. Mahémaiques 05-06 Colle n o 5 Limies Lcée Charlemagne PCSI Eercice Eercice 5 Soi(u n) n 0 R N elle que les suies (u n) n 0, (u n+) n 0 e (u 3n) n 0 convergen Prouver que(u n) n 0 converge Eercice On considère

Plus en détail

Leçon 15 Les formes des signaux électriques Page 1/7

Leçon 15 Les formes des signaux électriques Page 1/7 Leçon 15 Les formes des signaux élecriques Page 1/7 1. Les différenes formes de ension ou de couran élecriques 1.1 Signal unidirecionnel C es un signal qui circule oujours dans le même sens Couran unidirecionnel

Plus en détail

Le problème de Cauchy. Résultats fondamentaux.

Le problème de Cauchy. Résultats fondamentaux. Le problème de Cauchy. Résulas fondamenaux. 1. Noion de soluion maximale. Problème de Cauchy. 1.1 Forme normale d une équaion différenielle y = f(x,y). On éudie ici les équaions différenielles (ou sysèmes

Plus en détail

MATHEMATIQUES Option économique 5 mai 2015 de 8h à 12h

MATHEMATIQUES Option économique 5 mai 2015 de 8h à 12h ECOLE DE HAUTES ETUDES COMMERCIALES DU NORD Concours d'admission sur classes préparaoires MATHEMATIQUES Opion économique 5 mai 5 de 8h à h La présenaion, la lisibilié, l'orhographe, la qualié de la rédacion,

Plus en détail

Le transistor bipolaire

Le transistor bipolaire Le ransisor bipolaire onsiuion- Symbole 2 1. aracérisiques Foncionnemen 2 1.1. aracérisiques d enrée I =f(v E ) 2 1.2. aracérisiques de Transfer I =f(i ) 3 aracérisiques de sorie I =f(v E ) 4 1.4. Résumé

Plus en détail

EQUATIONS DIFFERENTIELLES

EQUATIONS DIFFERENTIELLES EQUATIONS DIFFERENTIELLES PC Dae de créaion 006 Cours, Exercices, Aueur (s) de la ressource pédagogique : FACK Hélène [FACK Hélène], [04], INSA de Lyon, ous drois réservés. Sommaire EQUATIONS DIFFERENTIELLES

Plus en détail

Problème d'examen (Représentation triangulaire, ACP et élections)

Problème d'examen (Représentation triangulaire, ACP et élections) ISFA 2 année 2-21 Problème d'examen (Représenaion riangulaire, ACP e élecions) D. Chessel Les exercices (17-2) son indépendans du problème (1-16). 1. Quesions On considère la marice A à n = 14 lignes e

Plus en détail

Chapitre I Grandeur scalaires, grandeurs vectorielles, différentielles, différentielles vectorielles et équations différentielles

Chapitre I Grandeur scalaires, grandeurs vectorielles, différentielles, différentielles vectorielles et équations différentielles Chapire I Grandeur scalaires, grandeurs vecorielles, différenielles, différenielles vecorielles e équaions différenielles I. Inroducion Une affirmaion scienifique es une affirmaion adhéré, prouvée comme

Plus en détail

CHAPITRE 3 INTRODUCTION A LA PERFORMANCE D'UN SYSTÈME REPRÉSENTATIONS

CHAPITRE 3 INTRODUCTION A LA PERFORMANCE D'UN SYSTÈME REPRÉSENTATIONS Universié de Savoie DEUG STPI Unié U32 Sysèmes linéaires - Auomaique CHAPITRE 3 INTRODUCTION A LA PERFORMANCE D'UN SYSTÈME REPRÉSENTATIONS Le sysème es mainenan mis en équaion, il es donc beaucoup plus

Plus en détail

Solutionnaire Physique 1, Électricité et Magnétisme, Harris Benson LES CIRCUITS À COURANT CONTINU

Solutionnaire Physique 1, Électricité et Magnétisme, Harris Benson LES CIRCUITS À COURANT CONTINU Soluionnaire hysique, Élecricié e Magnéisme, Harris Benson Soluionnaire rédigé par Maxime Verreaul, professeur CHATE 7 LES CCUTS À COUANT CONTNU 7 FAUX. Le couran es le même en ou poin du circui. 7 Comme

Plus en détail

d 2 X dt 2 = F 2KX (14) M B ω 2 X + 2K X = F X = ω B =

d 2 X dt 2 = F 2KX (14) M B ω 2 X + 2K X = F X = ω B = 1. Couplage par inerie e amorisseur accordé a b α m k F F x 0 0 (a Bâimen de masse sans le disposiif d amorissemen Les forces qui s appliquen au bâimen son : - la force due aux rafales de ven, - la force

Plus en détail

Chapitre n 10 LES RÉACTIONS D ESTÉRIFICATION ET D HYDROLYSE

Chapitre n 10 LES RÉACTIONS D ESTÉRIFICATION ET D HYDROLYSE Chapire n LES RÉACTINS D ESTÉRIFICATIN ET D HYDRLYSE T ale S I- Les esers )Formule générale Un eser comprend deux chaînes carbonées R e R séparées par la foncion eser : Rq. : Si les chaînes carbonées son

Plus en détail

Contrôle de physique n 4

Contrôle de physique n 4 Conrôle de physique n 4 Un groupe délèves musiciens souhaie réaliser un diapason élecronique capable démere des sons purs, en pariculier la noe la 3 (noe la roisième ocave). Cee noe ser de référence aux

Plus en détail

2 t +t+ et. et on applique le principe de superposition , où (C 1,C 2 ) R 2. tet, où (C 1,C 2 ) R i = i 16 e2it =Re 1/??

2 t +t+ et. et on applique le principe de superposition , où (C 1,C 2 ) R 2. tet, où (C 1,C 2 ) R i = i 16 e2it =Re 1/?? PCSI-PCSI DNSn 4 Corrigé 4-5 Eercice ENTRAINEMENT PERSONNEL R R Déerminer les soluions y: de chacune des équaions différenielles suivanes : y(). y +y +y=++e Soluion. (E c ): r +r+=, soluions complees,

Plus en détail

[http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 10 juillet 2014 Enoncés 1. b) Etablir. 1 t. 2 dt. t dt. b) Etablir

[http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 10 juillet 2014 Enoncés 1. b) Etablir. 1 t. 2 dt. t dt. b) Etablir hp://mp.cpgedupuydelome.fr] édié le juille 4 Enoncés Calculs d inégrales Eercice 666 ] correcion] Calculer les inégrales suivanes : a d + + b e e e + e + ln + c ln + b Eablir + 4 + 4 c En facorisan + 4

Plus en détail

EQUATIONS DIFFERENTIELLES

EQUATIONS DIFFERENTIELLES EQUATIONS DIFFERENTIELLES I DEFINITIONS (n) Une équaion différenielle es une équaion de la forme F(,,,,, ) 0 où es une foncion inconnue de e n fois dérivable n es l ordre de l équaion II EQUATIONS DU PREMIER

Plus en détail

Université Paris Nord-Institut Galilée Année 2015/2016. Exercices

Université Paris Nord-Institut Galilée Année 2015/2016. Exercices Universié Paris Nord-Insiu Galilée Année 5/6 Mahémaiques pour l'ingénieur. Exercices Suies adjacenes e récurrenes, résoluion d'équaions non linéaires Exercice. Déerminer si les suies suivanes convergen

Plus en détail

F2SMH. Biomécanique L1 UE11 TOULOUSE. Julien DUCLAY. Pôle Sport - Bureau 301

F2SMH. Biomécanique L1 UE11 TOULOUSE. Julien DUCLAY. Pôle Sport - Bureau 301 FSMH TOULOUSE Biomécanique L1 UE11 Suppor de cours Amaranini Waier Duclay Laurens Julien DUCLAY julien.duclay@univ-lse3.fr Pôle Spor - Bureau 31 z (m) Exemple 1 : équaions horaires O ez Chue libre vericale

Plus en détail

Circuits R -C Réponse à un échelon de tension

Circuits R -C Réponse à un échelon de tension Lycée Viee TSI ircuis - -L -L- éponse à un échelon de ension I. égime libre. Définiion d un régime libre Le régime libre ( ou propre ) d un circui es un régime obenu lorsque les sources libres son éeines.

Plus en détail

Catherine Bruneau. Année Produit scalaire, orthogonalité et projection orthogonale. y! hx; yi est linéaire

Catherine Bruneau. Année Produit scalaire, orthogonalité et projection orthogonale. y! hx; yi est linéaire Cours de mahémaiques appliquées à la nance Produi scalaire, orhogonalié Séparaion des convexes e lemme de Farkas Applicaion: évaluaion par arbirage en déerminise Caherine Bruneau Année 2009-2010 1 Produi

Plus en détail

CHAPITRE 7 ANALYSE DES STRATIFIES

CHAPITRE 7 ANALYSE DES STRATIFIES Mécanique des maériau composies Chapire 7 nalse des sraifiés H 4 CHPITRE 7 LYSE ES STRTIFIES 7. Inroducion L empilemen de plusieurs plis de différenes orienaions qui son collés ensemble forme un sraifié.

Plus en détail

EXAMEN FINAL Économie Monétaire Internationale 27 janvier heures

EXAMEN FINAL Économie Monétaire Internationale 27 janvier heures niversié de Paris X Nanerre École Docorale MP DA conomie Inernaionale, Modélisaion e Analyse des Poliiques Économiques Année 2004-2005 XAMN FINAL Économie Monéaire Inernaionale 27 janvier 2005 2 heures

Plus en détail

Temporisation par bascules monostables

Temporisation par bascules monostables Temporisaion par bascules Monosables TSTI 00-0 Chrisian Loverde Temporisaion par bascules monosables Rappels :. Charge d un condensaeur à ension consane i R C Débu de la charge u C (0)= 0 V u C A la fin

Plus en détail

1 Vecteurs de base en coordonnées curvilignes

1 Vecteurs de base en coordonnées curvilignes 1 Vecteurs de base en coordonnées curvilignes 1.1 Coordonnées cartésiennes Considérons l espace muni des coordonnées cartésiennes et soit P = (x,y,z) R 3. Si on fixe les variables y et z et qu on pose

Plus en détail

Textures. François Faure. 2 Coordonnées de texture Modes de répétition Le problème des surfaces courbes... 5

Textures. François Faure. 2 Coordonnées de texture Modes de répétition Le problème des surfaces courbes... 5 Texures François Faure Résumé Table des maières 1 Inroducion 2 2 Coordonnées de exure 3 2.1 Modes de répéiion............................... 3 2.2 Le problème des surfaces courbes.......................

Plus en détail

Le Principe de PASCAL

Le Principe de PASCAL Hydraulique LES LOIS D HYDROSTATIQUE N 1/8 LA FORCE. On appelle FORCE oue acion qui end à modifier l éa d un corps. Elle s exprime en NEWTON (symbole N). La force es définie par son sens, son inensié,

Plus en détail

Les filtres passe-haut

Les filtres passe-haut Les filres passe-hau Je ais ener ici de ous expliquer le foncionnemen d un filre passe-hau. Nous allons oir dans l ordre : - le schéma ype - l éude de la ransmiance - l éude du diagramme de Bode - l uilié

Plus en détail

Fonctions de plusieurs variables

Fonctions de plusieurs variables Sommaire Sommaire I Applications continûment différentiables............... 2 I.1 Applications coordonnées......................... 2 I.2 Applications partielles........................... 2 I.3 Continuité..................................

Plus en détail

Solutions entropiques des lois de conservation scalaires unidimensionnelles

Solutions entropiques des lois de conservation scalaires unidimensionnelles Soluions enropiques des lois de conservaion scalaires unidimensionnelles Version corrigée du 3 décembre 2008 Nicolas BONNOTTE Amaury FRESLON Suje proposé par Olivier GLASS Mémoire de maîrise 2008 Première

Plus en détail

II. Observation d une seule courbe à l oscilloscope

II. Observation d une seule courbe à l oscilloscope PC - Lycée Dumon D Urville TP 1 : uilisaion de l oscilloscope numérique I. Compéences à acquérir Les compéences évaluées au cours de ce TP son: - Uiliser un GBF - Uiliser un oscilloscope : Afficher des

Plus en détail

Chapitre 2 Les outils mathématiques pour le traitement du signal

Chapitre 2 Les outils mathématiques pour le traitement du signal Chapire Les ouils mahémaiques pour le raiemen du signal 1. specre des signau sinusoïdau: Les signau sinusoïdau (ou harmoniques) son des signau périodiques rès imporans. Ce son les signau de la orme : ()

Plus en détail

CONCOURS COMMUN 2007

CONCOURS COMMUN 2007 CONCOURS COMMUN 27 DES ECOLES DES MINES D ALBI, ALES, DOUAI, NANTES Epreuve de Mahémaiques (oues filières) PREMIER PROBLÈME Parie A - Généraliés. La foncion es de classe C sur R + àvaleursdansr e la foncion

Plus en détail

CCP PSI 1 un corrigé.

CCP PSI 1 un corrigé. CCP PSI n corrigé. I. Qelqes eemples de calcls de longers I.. Si f : [, ], le graphe de f es le segmen d origine (, ) e d eremié (, ) e sa longer es. C es cohéren avec I.. On a ici + sh () d = d = ch()

Plus en détail

Calcul Analytique et Numérique de la Résistance de Prise de Terre

Calcul Analytique et Numérique de la Résistance de Prise de Terre Quarième Conférence Inernaionale sur le Génie Elecrique CIGE 10, 03-04 Novembre 2010, Universié de Bechar, Calcul Analyique e Numérique de la Résisance de Prise de Terre S. Flazi e A. Benomar, Déparemen

Plus en détail

1 Représentation des fonctions élémentaires de l'électronique

1 Représentation des fonctions élémentaires de l'électronique EN1 Foncions e composans élémenaires de l élecronique Foncions élémenaires de l'élecronique Les foncions élémenaires de l'élecronique son celles que l'on rerouve régulièremen dans les différenes applicaions

Plus en détail

Fiche de Biostatistique. Exercices d'algèbre. Solutions proposées par C. BAJARD et S. CHARLES. Plan

Fiche de Biostatistique. Exercices d'algèbre. Solutions proposées par C. BAJARD et S. CHARLES. Plan Fiche de Biosaisique Exercices d'algèbre Soluions proposées par C. BAJARD e S. CHARLES Plan INDÉPENDANCE, GÉNÉRATEUR, DIMENSION, BASES... MÉTHODE DU PIVOT...4 PRODUITS SCALAIRES... 6 ORTHONORMALISATION...

Plus en détail

Notes de cours sur l évaluation d impact No. 4 : Variables instrumentales dans le contexte de l approche de Heckman

Notes de cours sur l évaluation d impact No. 4 : Variables instrumentales dans le contexte de l approche de Heckman Noes de cours sur l évaluaion d impac No. 4 : Variables insrumenales dans le conexe de l approce de Heckman Jean-Louis Arcand CERDI-CNRS, Universié d Auvergne e European Union Developmen Nework (EUDN)

Plus en détail

Résumé 22 : Calcul Différentiel

Résumé 22 : Calcul Différentiel Résumé 22 : Calcul Différentiel E sera un R espace vectoriel normé de dimension n, F un R espace vectoriel normé et Ω un ouvert de E Nous noterons aussi B = e 1,, e n ) une base de E Dans la majorité des

Plus en détail

Résumé 19 : calcul différentiel

Résumé 19 : calcul différentiel http://mpbertholletwordpresscom Résumé 19 : calcul différentiel E sera un R espace vectoriel normé de dimension n, F un R espace vectoriel normé et Ω un ouvert de E Nous noterons aussi B = e 1,, e n )

Plus en détail

Algèbre linéaire (révisions de sup).

Algèbre linéaire (révisions de sup). Algèbre linéaire (révisions de sup) Chap 4 : noes de cours Espaces vecoriels réels ou complexes Définiions e héorèmes généraux liés aux espaces vecoriels : K-espace vecoriel e corps de base, lois de composiion

Plus en détail

On verra des signaux communs analogiques et discrets et l application de ces signaux à des systèmes simples par l entremise de la convolution.

On verra des signaux communs analogiques et discrets et l application de ces signaux à des systèmes simples par l entremise de la convolution. Chapire Signaux e sysèmes Ce premier chapire ser de révision des principes de base des signaux, comme par exemple les définiions de période, phase, ainsi qu une inroducion aux sysèmes. Les conceps de signaux

Plus en détail

Devoir de Mathématiques numéro 4

Devoir de Mathématiques numéro 4 Lcée La Prat s Pour le jeudi 7 janvier 06 Classe de PT Devoir de Mathématiques numéro 4 Correction Eercice Le domaine de définition est R. Il n a pas de smétries. Donc Le domaine d étude est R Variations

Plus en détail

Outils Mathématiques 4

Outils Mathématiques 4 Université de Rennes1 Année 2006/2007 Outils Mathématiques 4 Continuité et différentiabilité résumé 1 Continuité Soient V 1 = (x 1, y 1 ) R 2 et V 2 = (x 2, y 2 ) R 2. On va toujours utiliser la norme

Plus en détail

Résolution approchée de problèmes de dynamique en régime transitoire par superposition modale F. Louf

Résolution approchée de problèmes de dynamique en régime transitoire par superposition modale F. Louf Résoluion approchée de problèmes de dynamique en régime ransioire par superposiion modale F. Louf Dans cee fiche, on monre commen calculer une soluion approchée à un problème de dynamique ransioire par

Plus en détail

Chapitre 3. Pourcentages. Objectifs du chapitre : item références auto évaluation. relier évolutions et pourcentages

Chapitre 3. Pourcentages. Objectifs du chapitre : item références auto évaluation. relier évolutions et pourcentages Chapire 3 Pourcenages Objecifs du chapire : iem références auo évaluaion relier évoluions e pourcenages éudier des évoluions successives calculer le aux d évoluion réciproque 19 I lien enre une évoluion

Plus en détail

Série d exercices Bobine et dipôle RL

Série d exercices Bobine et dipôle RL xercice 1 : Série d exercices Bobine e dipôle R On réalise un circui élecrique comporan une bobine d inducance e de résisance r, un conduceur ohmique de résisance R, un généraeur de ension de f.é.m. e

Plus en détail

Différentielle seconde, extremums.

Différentielle seconde, extremums. Différentielle seconde, extremums Exercice 1 Soit A une matrice de taille n n Pour tout x R n, on pose qx) = x, Ax Montrer que q est C et calculer son gradient et sa matrice hessienne Indication On remarquera

Plus en détail

Triangularisation, jordanisation, exponentielle de matrices

Triangularisation, jordanisation, exponentielle de matrices Triangularisaion, jordanisaion, exponenielle de marices 1 Triangularisaion Soien E un espace vecoriel de dimension n e ϕ un endomorphisme de E de marice A dans une base donnée. On suppose que le polynôme

Plus en détail

CINETIQUE CHIMIQUE 1. Vitesse de réaction en réacteur fermé

CINETIQUE CHIMIQUE 1. Vitesse de réaction en réacteur fermé CINETIQUE CHIMIQUE. Viesse de réacion en réaceur fermé. Généraliés sur la cinéique chimique L obje de la cinéique chimique es l éude de l évoluion au cours du emps d une réacion hermodynamiquemen possible.

Plus en détail