REALISER DES TOITURES VERTES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "REALISER DES TOITURES VERTES"

Transcription

1 - - REALISER DES TOITURES VERTES Augmentatin des surfaces vertes et de la bidiversité et rétentin de l eau en recuvrant les tits plats et inclinés de végétaux à crissance lente, u, mieux encre, de véritables jardins. PRINCIPES CONTEXTE Vue aérienne de Bruxelles, quartier densément bâtis à Frest. Et si tutes ces titures plates devenaient vertes? Titures «vertes» et parkings imperméables recuvrent régulièrement les intérieurs d îlts - A Bruxelles, cmme dans d autres agglmératins, beaucup de quartiers manquent de jardins. Les nuisances telles que la pllutin, les pussières, le bruit et les inndatins prennent de plus en plus d ampleur. Les titures vertes cntribuent à augmenter la présence de la nature dans la ville et à slutinner les prblèmes envirnnementaux. ORIENTATION On distingue 3 types de titures vertes: > Les titures vertes extensives Immeuble de bureaux de Greenpeace, Schaerbeek pht : F. Luyckx Leurs végétaux, à enracinement superficiel, se limitent à des musses, sedums et herbacées. Leur pids est réduit du fait de la minceur des cuches de supprt et de la légèreté des végétaux. Les titures extensives snt suvent placées en titure plate mais cnviennent également pur les titures inclinées sur des pentes allant de 15 à 45 dans c ertains cas. Elles ne snt pas praticables, leur végétatin ne supprtant pas le piétinement, à mins d être aménagées pur y circuler. Elles ne nécessitent généralement pas la cnstructin d un tit adapté et peuvent être réalisées sur des bâtiments existants myennant quelques adaptatins. Elles demandent un entretien restreint. PAGE 1 SUR 19 REALISER DES TOITURES VERTES - JUILLET

2 > Les titures vertes intensives simples et intensives élabrées Titures vertes intensives simples u titures-jardin «légère» Leurs végétaux snt des herbacées, des arbustes et plantes basses, du gazn. Ces titures diffèrent des titures vertes intensives élabrées par leur épaisseur de substrat (et dnc leur charge) excluant la plantatin d arbres u grands arbustes au système racinaire imprtant. Immeuble de bureaux, Ixelles. Arch-paysagiste: Bernard Capelle 2003 Il est pssible de les rendre accessibles et praticables et via quelques aménagements ces titures peuvent être apprpriées à la détente privée u cllective : créatin de chemins, terrasses, agrémentées de reliefs, pièces d eau et mbiliers, Elles nécessitent suvent un tit adapté ainsi qu un renfrcement de structure du bâtiment. L implantatin se fait principalement sur des titures plates, les titures inclinées recuvertes de gazn peuvent cependant aller jusqu à une pente de 15 L entretien est similaire à un jardin en terre pleine traditinnel. Immeuble de bureaux, Ixelles : titure verte intensive au dessus du niveau parking pht : E. Gbb Les titures vertes intensives élabrées u titures-jardin Les caractéristiques snt similaires aux titures intensives simples si ce n est que l épaisseur de substrat plus imprtante permet la plantatin d arbres u arbustes. Titures vertes extensives, plates u inclinées, et titures vertes intensives peuvent être cmbinées entre elles. OBJECTIFS Minimum cnseillé: Titure verte extensive pur tut tit plat de superficie > 100 m2 (applicatin du Règlement Réginal d Urbanisme du 21/11/2006 Titre I, art 13) Optimum: Titure verte extensive u intensive (si la structure le permet) sur tut tit plat u incliné, seln les cnditins lcales, caractéristiques du lieu et du bâtiment, et dnt le chix des plantatins se prte vers des espèces indigènes (ce chix dépendra également de l épaisseur et du type de substrat). PAGE 2 SUR 19 REALISER DES TOITURES VERTES JUILLET 2010

3 APERCU GENERAL DES DISPOSITIFS CRITERES DE CHOIX TOITURE VERTE EXTENSIVE SIMPLE TOITURE VERTE INTENSIVE ELABOREE Pur cnstructin neuve ui ui (structure à étudier) ui (structure à étudier) Pur rénvatin ui difficile (structure à étudier) suvent impssible Supprt tit plat u incliné (inclinaisn de 15 vir 45 myennant quelques adaptatins) tit plat u légèrement incliné si engaznnement (max 15 ) tit plat Structure prtante nrmale renfrcée renfrcée Etanchéité résistant aux racines préférable frtement cnseillé indispensable Epaisseur < 10 cm entre 10 cm et 25 cm > 25 cm (un minimum de 5 cm est cnseillé mais l épaisseur dépendra aussi du type de végétaux utilisés) Type de végétaux musses, sedums, graminées et vivaces (ne supprtent pas le piétinement) mêmes types que titure verte extensive + arbrisseaux, plantes basses, gazn MAIS pas d arbres ni de grands arbustes chix presque illimité de plantes sit les mêmes types que les autres titures vertes + arbustes et certains arbres Praticable nn, sauf si aménagé pur ui, si aménagé pur ui, si aménagé pur Charge permanente kg/m² kg/m² > 400 kg/m² Prtectin incendie limitée ui ui Impact sur le cycle de l eau Impact sur la qualité de l air appréciable relativement imprtant imprtant appréciable relativement imprtant imprtant Islatin acustique myenne perfrmante très perfrmante Mise en œuvre simple cmplexe plus cmplexe Surcût (incluant le. renfrcement de la structure prtante) 16-32% seln la superficie pur nuvelle cnstructin (Surce: IEB) 40% pur nuvelle cnstructin (Surce: IEB) Lngévité de la titure et de sn étanchéité prlngée prlngée prlngée Entretien limité myen imprtant Amendement nn seln les végétaux seln les végétaux Cûts de gestin quasi nuls seln les végétaux seln les végétaux Cnfrt thermique* faible améliratin améliratin appréciable frte améliratin Surce: CSTC * Remarque : au plus la titure est islée, au mins sa végétalisatin a d intérêt pur le cnfrt thermique. Le cmplexe végétal placé en titure ne peut suppléer à la bnne islatin de celle-ci, il s agit plus d un cmplément utile à l islatin thermique. PAGE 3 SUR 19 REALISER DES TOITURES VERTES JUILLET 2010

4 ELEMENTS DU CHOIX DURABLE ASPECTS TECHNIQUES > Augmentatin de la durée de vie du tit L étanchéité du tit est prtégée des raynnements slaires (ultravilets) ainsi que des intempéries. La titure verte a un effet régulateur sur les imprtantes fluctuatins de température. En péride estivale par exemple, la température de la membrane d étanchéité d un tit nu peut atteindre 70 à certains mments de la jurnée, alrs que dans des cnditins hygrthermiques similaires, elle ne sera que de 25 dans le cas d une titure verte intensive. Cette diminutin de température s bserve d autant plus que l épaisseur de substrat est imprtante. Graphique des l évlutin des curbes de T en fnc tin du mment de la jurnée et du type de tit T myenne de la membrane d étanchéité en été en fnctin du type de tit Tit nu 34,3 C Tit plat recuvert de gravier 31,6 C Titure verte intensive simple 27,8 C Titure verte intensive élabrée 25,1 C Surce : CSTC Les titures vertes suffrent dnc mins des stress thermiques et de l actin gel-dégel, surces de désagrégatin, et de fissuratin des matériaux. De plus l étanchéité est prtégée en permanence cntre le piétinement et les chcs accidentels ccasinnés lrs de travaux de maintenance de la titure, des systèmes de ventilatin et de climatisatin qui s y truvent. Enfin, la titure verte diminue les prblèmes engendrés par les feuilles mrtes et autres bjets susceptibles d bstruer les vies d évacuatin d eau. > Préventin cntre l incendie Il est difficile de tester la résistance au feu des titures vertes. En effet, cela dépendra du substrat (cmpsitin, épaisseur), du type de végétatin utilisée, et de la saisn (ex : en été, végétatin beaucup plus sèche). Un cmpartimentage des znes de végétatin par des matériaux inertes, nn-rganiques (dalles en pierre, sable, gravier, ) est cnseillé, ainsi qu une cmpsitin de substrat à base de matériaux incmbustibles (min. 60mm). AR 19/12/97 et 04/04/2003. ASPECTS ENVIRONNEMENTAUX > Renfrcement de la bidiversité Les titures vertes furnissent aux espèces animales (insectes, iseaux) des pints de passage (stepping stnes) réduisant ainsi les distances à franchir, et aux espèces végétales des lieux de crissance et de dévelppement. Elles participent dnc activement au renfrcement du maillage vert éclgique. Les titures vertes extensives ntamment, assez peu fertiles, peuvent héberger un grand nmbre d espèces végétales (les plantes plus agressives supplantant les PAGE 4 SUR 19 REALISER DES TOITURES VERTES JUILLET 2010

5 espèces plus fragiles sur un sl plus riche snt incapables de prendre racine sur un tit vert). Une plus grande diversité végétale, mais aussi la diversité des tits alternant hauteurs, pentes, espaces uverts cailluteux, strates végétales, aires faiblement drainées renfrcent la bidiversité. Les titures vertes cntribuent également à la cnservatin et à la restauratin d habitats et d assciatins végétales dans les paysages. > Gestin des eaux La majrité des eaux tmbant sur les znes urbaines de plus en plus imperméabilisées (40 à 50% snt des tits) ruissellent dans les éguts. Les titures vertes juent dnc un rôle prépndérant au niveau du cncept glbal de la gestin des eaux. La titure verte agit cmme un tampn entre les intempéries et le système d évacuatin. Une bnne part des eaux (30-50%) est filtrée et absrbée par le cuvert végétal, sn substrat et sa cuche drainante, ce qui permet : De réduire et différer le ruissellement vers les éguts ainsi que les risques d inndatin et d érsin D en restituer une partie dans l atmsphère (évapratin du substrat / évaptranspiratin des végétaux), régulant ainsi la teneur hygrmétrique de l air D en nurrir la flre et la faune habitant la titure De déplluer l eau de pluie restituée (chargée de CO, benzène, pussières, ) et de réduire sn acidité naturelle grâce aux sels minéraux présents dans le substrat. En utre, les dispsitifs de drainage et de rétentin d eau permettent de récupérer une autre part des eaux afin de les restituer dans le substrat en péride de sécheresse. Myenne de stckage et facteur de ruissellement annuels de l eau seln le type de titure verte et l épaisseur de sa cuche de supprt Type Frme de végétatin Epaisseur de cuche (cm) Stckage (%) Facteur de ruissellement Extensive mussse/ sedums sedums/musses sedums/musses/herbacées sedums/herbacées/herbes herbes/herbacées 2-4 > 4-6 > 6-10 > > ,60 0,55 0,50 0,45 0,40 Intensive herbes de prairie/herbacées/petits arbustes herbes de prairie/herbacées/arbustes herbes de prairie/herbacées/arbustes/arbres > > ,40 0,30 0,10 Cmparaisn avec le facteur de ruissellement des aménagements urbains classiques habitat à frte densité 0,80 habitat à myenne densité 0,60 habitat à faible densité + grands jardins 0,25 aires de sprt 0,20 parcs 0,05 Surce: FLL (Frschungsgesellschaft Landschaftsentwicklung Landschaftsbau E.V) Les eaux de drainage excédentaires peuvent elles aussi être récupérées en vue de créer des znes humides en aval sus frme d habitats pur la faune et la flre u d aires récréatives. > Améliratin de la qualité de l air Les végétaux filtrent une partie des particules en suspensin dépsées par les muvements d air. Les pluies dirigent ensuite ces particules vers le substrat. Les feuilles absrbent les métaux lurds, jusqu à 95% pur le cadmium, le cuivre et le plmb, et 16% pur le zinc. Grâce à la phtsynthèse, tus les végétaux crissant sur les titures vertes cntribuent à réduire la quantité de CO2 et à augmenter l xygène dans l atmsphère. PAGE 5 SUR 19 REALISER DES TOITURES VERTES JUILLET 2010

6 Grâce au puvir absrbant du substrat et du cuvert végétal les titures vertes ne réfléchissent que très peu les rayns slaires (cntrairement aux revêtements des titures cnventinnelles) et régulent la température de l air ambiant. Elles cntribuent ainsi à réduire l effet d îlt thermique (dû ntamment à l augmentatin des surfaces imperméables et à la réductin des surfaces d évapratin, à la radiatin de la chaleur emmagasinée par les cnstructins et à un mindre rafraîchissement par les vents) qui engendre des températures ncturnes plus élevées, une hygrmétrie de l air plus faible ainsi qu une pllutin atmsphérique crissante. > Islatin acustique Le pids et la structure des différentes cuches de la titure verte, ntamment de sn substrat, absrbent aussi bien les bruits d impact (pluie) que les bruits d ambiance (circulatin). Seln la li de masse, en dublant le pids d une titure verte (min. 30 kg/m2) n btient un gain de 6 db. ASPECTS ECONOMIQUES Ecnmie du gravier de lestage de la titure plate traditinnelle Diminutin des cûts d entretien et de réparatin réguliers de la titure traditinnelle Réductin des cûts d énergie de climatisatin du bâtiment Facteurs influençant les prpriétés islantes de la titure verte : l accrissement de l islatin prprement dite par la présence des diverses cuches de supprt et du cuvert végétal l effet thermique de masse du substrat même le refridissement de l air ambiant dû à l évapratin par le substrat et à l évaptranspiratin par les végétaux les mbres prtées des végétaux et autres équipements éventuels sur les tits. > Cûts glbaux à la réalisatin Le budget d une titure verte dépend de nmbreux facteurs (accessibilité, superficie, demandes spécifiques d aménagement, systèmes et matériaux utilisés, espèces végétales, épaisseur du substrat, ). C est purqui nus ne dnnns ici qu un rdre de grandeur du budget que peut représenter une titure verte. Il s agit bien d estimatins, elles ne tiennent cmpte ni de l améliratin de la cuche d étanchéité ni du renfrcement éventuellement nécessaire de la structure, ni des finitins. Type extensive Intensive Masse 95 kg/m² 100 kg/m² 130 kg/m² (avec pente jusqu à 30 ) 236 kg/m² 392 kg/m² Type (transprt et installatin cmpris) SUBSTRAT VEGETATION Surface de titure De 1 à 80 m² De 80 à 200 m² >200 m² /m² /m² /m² /m² /m² /m² /m² /m² /m² /m² Surface de titure < 29 /m² < 39 /m² < 46 /m² < 72 /m² < 108 /m² De 1 à 80 m² De 80 à 200 m² >200 m² Végétatin sus frme de buture 5-4 /m² 4 3,5 /m² < 3,5 /m² Végétatin pré-cultivée /m² 12 9 /m² < 9 /m² Végétatin sus frme de tapis /m² /m² < 18 /m² Végétatin intensive + transprt + installatin /m² /m² < 28 /m² Surce : Ecwrks > Primes Cncernant les travaux de rénvatin relatifs à la structure et l étanchéité de titure, la Régin de Bruxelles Capitale allue des primes (immeubles d au mins 30 ans dnt le prpriétaire est ccupant u est prpriétaire bailleur en ais). La demande de prime est à intrduire avant travaux. Pur plus de renseignements : PAGE 6 SUR 19 REALISER DES TOITURES VERTES JUILLET 2010

7 Cncernant la réalisatin de titures vertes, il est pssible d btenir des primes réginales auprès de Bruxelles Envirnnement (Primes Energie). Ces primes cncernent le lgement individuel et cllectif et le secteur tertiaire et industriel et snt valables pur des titures vertes extensives et intensives pur une surface de minimum 10m² et maximum 100m². Les demandes de primes se fnt en général après travaux. Pur plus de renseignements : Il existe également des primes cmmunales différentes d une cmmune à l autre. Il est cnseillé de prendre cntact avec le service d urbanisme de la cmmune pur recevir ces infrmatins. Tutes les primes ci-dessus snt cumulables. ASPECTS SOCIO-CULTURELS > Titures vertes = espaces verts La présence des titures vertes extensives cntribue à l esthétique tant des bâtiments que des îlts, à l intrductin de la nature au sein de ces derniers et au sentiment de bien-être de la ppulatin. Elles augmentent aussi le cnfrt visuel des ccupants situés plus hauts et réduisent l impact négatif des abris de jardin, auvents, lcaux techniques, parkings, grandes surfaces etc. Atelier arrière, Bruxelles. Pht: Catherine Parmentier, 10/2006 Immeuble IVG Ariane, Luxemburg. Arch-paysagiste: Bernard Capelle 2005 > Des espaces pur la culture vivrière Les titures vertes intensives, peuvent servir de lieux à usage récréatif, en cmplément des espaces verts. Tut en cnstituant parfis l unique pssibilité pur les habitants de persnnaliser leur cadre de vie extérieur, les titures vertes leur prcurent des effets thérapeutiques : réductin du stress, baisse de l hypertensin, détente musculaire, augmentatin des émtins psitives. Enfin, elles peuvent cnstituer un attrait nuveau pur les prmteurs et augmenter la valeur des bâtiments (à la lcatin u à la revente). Les surfaces des tits plats ffrent également la pssibilité d y cultiver des plantes ptagères et armatiques dans les znes urbaines à haute densité (agriculture urbaine). Appartement - maisn des cyclistes, Ixelles Pht; Sabine Vanderlinden, 09/2006 PAGE 7 SUR 19 REALISER DES TOITURES VERTES JUILLET 2010

8 ARBITRAGE > Est-ce un bn investissement? Bien que les titures vertes ccasinnent des frais supplémentaires au départ, à lng terme le tit et le bâtiment durernt plus lngtemps grâce à la prtectin que leur furnit la titure verte. Ainsi, par exemple, une titure verte duble au mins la durée de vie du revêtement étanche. MISE EN ŒUVRE - ASPECTS COMMUNS A TOUS LES DISPOSITIFS NB : la mise en œuvre d une titure verte nécessite un permis d urbanisme. > Cnceptin et cmpsitin La titure verte est cnçue au départ cmme un ensemble d éléments recuvrant un tit (plat, incliné, u les deux cmbinés), permettant de faire pusser des végétaux sus diverses frmes, allant du simple tapis végétal jusqu au réel jardin, et de renfrcer ainsi une certaine bidiversité et le maillage vert éclgique. Pur ce faire, tute titure verte cntiendra au mins les éléments de base suivants : Surce : CSTC végétaux substrat pur accueillir des végétaux cuche filtrante cuche drainante et rétentin des eaux de précipitatin prtectin mécanique de la membrane d étanchéité membrane d étanchéité anti-racines islatin / pare-vapeur structure prtante de la titure Une titure verte dit bénéficier d un ensleillement suffisant (minimum 3 heures par jur en été). > Dnnées préalables cncernant la titure supprt L étanchéité Avant de prévir tute interventin sur la titure, qu elle sit existante u prjetée, plate u inclinée, il est impératif de veiller à la bnne qualité de sa membrane d étanchéité et d en vérifier la parfaite exécutin. Pur ce faire, une mise sus eau de la titure (avant réalisatin de la titure verte) permet de détecter les fuites éventuelles dans la membrane d étanchéité (cmpartimentage de max. 100 m² pur le test). Il existe un très large éventail de prduits d étanchéité, mais la plupart d entre eux snt susceptibles de présenter des incnvénients éclgiques. De plus, les étanchéités divent présenter une certaine résistance aux racines (réf.atg). En tenant cmpte de ces deux paramètres, nus cnseillns plutôt l utilisatin de la membrane mn-cuche en EPDM (Ethylène Prpylène Diène Mnmer) chimiquement inerte. Le type de titure La titure «chaude», si elle n est pas parfaitement réalisée (pare vapeur ttalement étanche), risque d entraîner une accumulatin de cndensatin sus l étanchéité. Dès lrs, le mindre défaut de l étanchéité sera percé par les racines en quête d humidité. Dans une titure «inversée» avec islatin au-dessus de la membrane d étanchéité, le risque de cndensatin est inexistant car l étanchéité est chaude. En utre il y a mins de risque de percement de cette dernière par les racines, utils etc. Par cntre, l islatin en cntact avec l humidité dit être plus épaisse pur une même efficacité, et dit aussi résister à l eau. Plutôt que de la fibre végétale n peut par exemple utiliser cmme islant le verre cellulaire u le plystyrène extrudé sans CFC ni HCFC. PAGE 8 SUR 19 REALISER DES TOITURES VERTES JUILLET 2010

9 La stabilité Il est indispensable, dès l élabratin du prjet, d étudier les sllicitatins résultant de la cnceptin, de l exécutin et de la destinatin finale de la titure verte, ntamment la sllicitatin mécanique ttale (charges permanentes et ccasinnelles) ainsi que les charges ccasinnées par le vent. En tut état de cause, il faut s assurer que le matériau islant présente une résistance à la cmpressin suffisante pur la surcharge que représente l ensemble. L évacuatin des eaux Les titures plates divent présenter une pente de minimum 2% et être purvues de systèmes d évacuatin des eaux aux pints les plus bas, ainsi que de trp-pleins u de garguilles. Les éventuelles évacuatins d air prvenant du bâtiment divent être surélevées en fnctin de l épaisseur ttale de la titure verte. > Prtectin de la membrane d étanchéité Une attentin particulière dit être prtée sur la prtectin mécanique de la membrane d étanchéité afin d éviter les dégâts puvant être causés par : La circulatin sur la titure, le dépôt de matériaux et de prduits, et les chcs éventuels des utils durant la réalisatin du chantier et l entretien Les racines des végétaux, ntamment des ligneux. Les matériaux utilisés pur cette prtectin peuvent être de différents types : panneaux en cautchuc recyclé, gétextile, plaques de PVC/PE/PP, bétn maigre, plaques en fibre-ciment, asphalte culé. Prtectin anti-racines: Certains prduits, tels que les membranes d étanchéité cmpsées de hauts plymères, snt à la fis étanches et anti-racines. Dans le cas cntraire, une prtectin cntre la pénétratin des racines est frtement cnseillée, surtut dans le cas de membranes d étanchéité mncuches dnt les brds snt sudés u cllés avec des adhésifs. Cette prtectin cnsiste p.ex. en un duble film PE de 0,4 mm avec recuvrement de 100 cm, u encre un gétextile/plyéthylène tissé. Elle sera psée sur tute la surface de la cuche d étanchéité, y cmpris sur les remntées, jusqu à 10 cm minimum audessus du substrat. > Cuche drainante La cuche drainante est primrdiale pur le bn fnctinnement et la durabilité de tute titure verte ne dépassant pas 5 de pente. Elle dit satisfaire aux exigences suivantes : Recueillir et évacuer rapidement les eaux excédentaires dnt l accumulatin peut nuire tant au bâtiment qu'aux racines et à la micrfaune Etre légère tut en pssédant une résistance à la cmpressin suffisante. Elle est cnstituée de matériaux drainants, sit granuleux, sit de membranes u de panneaux mdulés. Sn épaisseur peut varier et cntribuer au ralentissement de l évacuatin des eaux excédentaires. Le débit d eau de précipitatins à évacuer par la cuche drainante peut être calculé cmme suit : Q = r x V x A x C (l/s) Epaisseur de la cuche drainante (cm) ù r = intensité pluvimétrique (= 0,025 l/m 2 s en Belgique) V = cefficient de sécurité (= 2 en Belgique) A = superficie de titure en m 2 C = cefficient de retardement > 50 C 0,7 0,6 0,5 0,4 0,3 0,2 0,1 Surce : CSTC. Le cefficient de retardement d une titure verte dépend de sa pente et de sn épaisseur de substrat mais aussi de sn niveau de saturatin en eau : une titure déjà saturée en eau aura un effet de retardement nettement mins bn que celui d une titure cmplètement desséchée, il faut dnc en tenir cmpte dans le cas d une rénvatin de titure. En règle générale, la NIT 229 cnseille de prendre un cefficient C égal à 1. PAGE 9 SUR 19 REALISER DES TOITURES VERTES JUILLET 2010

10 > Cuche filtrante Sn rôle est d empêcher le clmatage du système drainant par des particules fines entraînées par la perclatin de l eau dans le substrat. Outre ses facultés de filtrage et d imputrescibilité, elle dit garantir une résistance suffisante au déchirement et au pinçnnement. Chaque bande aura un recuvrement de minimum 20 cm. Cmme pur la membrane d étanchéité et sa prtectin, la natte filtrante devra dépasser le niveau du substrat de minimum 10 cm. > Substrat Le terme «substrat», en cmparaisn à la «terre arable» des jardins au sl, signifie plutôt un cmpsé nutritif spécifique aux titures vertes et à leurs exigences. Le substrat dit répndre aux exigences suivantes : Grande légèreté Enracinement, fixatin et dévelppement spatial des végétaux Nutritin adéquate des végétaux et de la micrfaune (eau, air, éléments minéraux et rganiques, lig-éléments) Structure aérée Perméabilité à l eau et diffusin de l humidité Résistance à la cmpressin et stabilité de frme Résistance au gel Il est généralement cnstitué d un mélange de matériaux minéraux granuleux avec une faible prprtin de fines particules, l ensemble furnissant 60 à 70% d espaces interstitiels. La déterminatin de la cmpsitin crrecte du substrat pur les titures vertes nécessite le recurs à un prfessinnel spécialisé dans ce dmaine. Il existe dans le cmmerce des substrats spécialement cnçus pur les tits verts. L épaisseur et la cmpsitin du substrat dépendra directement du type de végétatin que celui-ci devra supprter et nurrir. > Végétaux Le chix des végétaux dépend à la fis de plusieurs facteurs : La finalité et le type de titure verte Le chix et l épaisseur dispnible du substrat ainsi que des diverses cuches de supprt nécessaires Les cnditins du milieu (urbain, rural, expsitin au sleil, au frid et au vent, à la pllutin ) L esthétique (cmpsitin, intégratin ) La recherche de bidiversité des espèces et des habitats Les pssibilités d entretien Les cûts de réalisatin et de gestin L étude des plantatins est une spécialité en si. Il est dnc frtement cnseillé de la cnfier à un prfessinnel (bilgistes, pépiniéristes, persnnes spécialisées dans les titures vertes, architectes paysagistes, ). L implantatin prgressive d une végétatin naturelle sur la titure verte peut être envisagée dans certains cas, laissant ainsi l pprtunité à d autres espèces végétales de s y dévelpper par transprt des graines via le vent, les iseaux,... Ce cncept est certainement le plus éclgique (seules les espèces à la fis lcales et adaptées aux cnditins particulières d un tit vert peuvent y vivre) et la plus écnmique, mais il ne peut garantir un résultat esthétique et permanent dans tutes les situatins. D autre part, le chix de plantatins mnspécifiques entraîne le risque d un mauvais résultat, ntamment visuel, lrs d une sévère maladie u d une sécheresse prlngée. PAGE 10 SUR 19 REALISER DES TOITURES VERTES JUILLET 2010

11 Titure extensive - Immeuble de bureaux de Greenpeace, Schaerbeek (pht : F. Luyckx) Les mélanges de plantes ffrent davantage de chances de survie et assurent une pérennité à lng terme. Les assciatins végétales, qui s inspirent des habitats naturels, cmbinent les végétaux dans des prprtins semblables à celles d un bitpe. Elles snt en général autsuffisantes, demandent peu d entretien et gardent une apparence naturelle. Pur ces raisns elles snt idéales pur une titure verte extensive. MISE EN ŒUVRE - ASPECTS SPECIFIQUES POUR CHAQUE DISPOSITIF LA TOITURE VERTE EXTENSIVE Le terme extensive signifie plutôt : Peu de myens de réalisatin Relativement peu fertiles Une faible épaisseur du substrat et des cuches de supprt Des plantes à faible dévelppement, peu exigeantes en eau et en éléments nutritifs, plutôt traitées en masse, semées u précultivée Mins de chix au niveau des espèces Un aspect naturel et cuvrant, libre et mins rganisé Un entretien minimal, de masse (parfis aucun) Une grande superficie (impact visuel et rentabilité des cûts) Une faible surcharge (charge permanente) permettant sn applicatin à tute titure ( kg/m²) > Cmpsitin (Exemple pur titure inversée) Afin d assurer un résultat ptimal à la titure verte extensive, ses différents cmpsants devrnt être scrupuleusement adaptés aux cnditins techniques du lieu (inclinaisn, expsitin, altitude ). PAGE 11 SUR 19 REALISER DES TOITURES VERTES JUILLET 2010

12 A partir de 10 de pente, la titure verte nécessit e un dispsitif spécial d ancrage (sangles, lattes, planches, grilles ). Au-delà de 30, pur l es matériaux granuleux il faut emplyer des mélanges et des systèmes de retenue particuliers. Stabilité du supprt En cas de rénvatin, même si la surcharge d une titure extensive n est pas imprtante, la prtance de la titure dit tujurs être vérifiée. Cuche de prtectin de l étanchéité Cette prtectin est généralement cnstituée d un gétextile à jints cusus, à haute résistance à l écrasement et difficilement pénétrable ( gr/cm2). Dans certains cas elle est directement incrprée au matériau servant de cuche drainante. Cuche de drainage La cuche drainante peut être cnstituée p.ex. : D un agglméré de matériaux De mdules de drainage préfrmés, en plastique, remplis u nn d agglmérés D un matelas de filaments synthétiques enchevêtrés et thermsudés D un agrégat drainant sufflé et ensuite nivelé. Cuche filtrante La cuche filtrante peut être cnstituée par : un gétextile : natte nn tissée en fils de plyester, u tile tissée en fibres de plyprpylène une natte à base de fibres de verre liées par une résine synthétique. Substrat Afin de limiter le dévelppement de la végétatin n utilise un substrat qui est essentiellement minéral (pierre de lave, pierre pnce, argile expansée, schiste expansé, argile, sable du Rhin u sable de rivière, viles nn-tissés, nattes de paille u de cc bilgiquement dégradables, nattes de fils, pches en filet synthétique). De plus sa minceur empêche l implantatin de plantes parasites. Types de végétaux musses et sedums les mêmes + graminées et vivaces à prt bas Epaisseur du substrat 4 6 cm 4 15 cm Végétaux Ils ne nécessitent en principe aucun amendement et nt une durée de vie quasi illimitée. Mais du fait qu ils vivent sur des substrats minces qui s éguttent librement, qu ils snt plus frtement expsés aux extrêmes climatiques ainsi qu au vent, il s agira particulièrement de plantes rustiques (résistant à la chaleur, au frid et à la sécheresse). Ces végétaux ne supprtant pas le piétinement, pur rendre la titure praticable il est indispensable d y aménager des chemins de circulatin. Leur installatin se fera sit par semis, plantatin directe u avec tapis précultivés. Le semis à la main, s il cnvient le mieux pur des herbes u des graminées et est le mins cûteux, peut présenter quelques prblèmes d exécutin : dispersin par le vent u la pluie ; répartitin nn hmgène ; arrsage régulier par après. Des plantes qui s enracinent facilement à partir de petites butures (p.ex. les sedums), de petits bulbes (p.ex. la Cibulette), u encre de jeunes pusses, peuvent être aussi semées à la main. Pur les grandes surfaces, ntamment pentues, la technique de l hydrseeding permet de prjeter un mélange liquide de graines, d eau et de gel, plus stable et hmgène. La plantatin directe de jeunes plants, bien que plus cûteuse, dnnera de meilleurs résultats que l ensemencement, ntamment les premières années, dans le cas d une titure extensive de petite taille. PAGE 12 SUR 19 REALISER DES TOITURES VERTES JUILLET 2010

13 Les tapis précultivés snt cnstitués d un mince substrat répandu sur un supprt suple (p.ex. gétextile), et sur lequel un mélange de plantes a été cultivé à l avance, par semis u buturage, de srte à être prêts à la pse. Bien que cette technique évite les échecs de dévelppement végétal, elle s avère la plus cûteuse et limite la diversité végétale. En cas de nuvelle cnstructin, une alternative à la titure à bidiversité limitée (par exemple sedums), est la créatin de tits en friche qui cnsiste à cmpenser l espace vert perdu au sl en utilisant les terres des déblais lcaux et leur végétatin spntanée, dnnant une titure verte encre plus éclgique et beaucup mins cûteuse. Tit en friche Surce : Dunnett, N., Kingsbury, N., Pht : Pia Zanetti. Végétatin sus frme de tapis Surce : CSTC Le substrat des titures en pente peut accuser des variatins significatives de teneur en eau : plus sec près du faîte, plus humide vers la base. Il est cnseillé d expliter ces différences dans le chix des végétaux. Végétatin mixte - Greenpeace, Schaerbeek Pht : F. Luyckx Végétatin mixte Surce : CSTC PAGE 13 SUR 19 REALISER DES TOITURES VERTES JUILLET 2010

14 QUELQUES EXEMPLES DE PLANTES INDIGENES* Critères d utilisatin 1. Ail à tête rnde (Allium sphaercephaln) 2. Cibulette (Allium schenprasum) 3. Orpin blanc (Sedum album) 4. Orpin âcre (Sedum acre) 5. Carline (Carlina vulgaris) 6. Euphrbe petit-cyprès (Euphrbia cyparissias) 7. Crynéphre blanchâtre (Crynephrus canescens) 8. Laîche précce (Carex caryphyllea) 9. Oeillet des Chartreux (Dianthus carthusianrum) 10. Phalangère (Anthericum liliag) 11. Brme stérile (Brmus sterilis) 12. Seslérie bleuâtre (Sesleria caerulea) 13. Canche cespiteuse (Deschampsia cespitsa) 14. Luzule printanière (Luzula pilsa) 15. Cymbalaire (Cymbalaria muralis) 16. Achillée millefeuille (Achillea milleflium) plante grasse + + plante bulbeuse + + graminée plante vivace feuillage persistant ± épaisse et enchevêtrée rampante retmbante + ensleillé ± + ± + + mi-mbre fleurs drante + + surce de nectar abri pur la faune nurriture pur la faune vitesse de crissance substrat : 4-6 cm substrat : 6-10 cm substrat : cm * Indigènes ne signifie pas frcément «adapté au milieu urbain». La liste de végétaux ci-dessus est nn exhaustive. Le chix des végétaux dépendra du résultat suhaité mais aussi de la situatin de la titure en milieu urbain (ensleillé, mbragé, ). Le mieux est de s adresser à un prfessinnel (pépiniériste, bilgiste, architecte-paysagiste, ). Les végétaux à systèmes radiculaires trp denses u étendus, perfrants u pivtants snt décnseillés, ntamment les plantes herbacées suivantes: Chiendent, Chardn, Herbe aux gutteux, Lisern, Lierre, Pissenlit, Renncule rampante, Trèfle, Verge d r du Canada. PAGE 14 SUR 19 REALISER DES TOITURES VERTES JUILLET 2010

15 LA TOITURE VERTE INTENSIVE (SIMPLE ET ELABOREE) Le terme intensive signifie plutôt : un vrai jardin installé sur un tit plat un supprt d épaisseur généreuse des végétaux puvant recevir suffisamment d eau et d éléments nutritifs différentes strates végétales plantées, favrisant la bidiversité une réalisatin plus architecturale l accessibilité et la praticabilité la nécessité d entretiens réguliers un apprt d eau en pérides de sécheresse une superficie limitée (cûts, cntraintes techniques, rentabilité d utilisatin) des surcharges (charges permanentes) imprtantes (min. 100 kg/m2) une structure prtante renfrcée répndant au pids ttal de la titure verte intensive > Cmpsitin (Exemple pur titure chaude) Certains dispsitifs supplémentaires sernt intégrés si nécessaire : chemin, terrasse, mbilier, apprt d eau, éclairage, évacuatin d eaux de surface, ancrage d arbres Dnnées préalables cncernant la titure Les charges imprtantes (arbres, bacs de plantatins, fndatins supprtant des cnstructins) sernt placées aux endrits les plus résistants de la cnstructin. Il est frtement cnseillé de faire appel à un ingénieur spécialisé dans le calcul de stabilité et de résistance du bâtiment. Il y a lieu de vérifier que la membrane d étanchéité a été relevée sur tut le purtur de la titure jusqu au mins 15 cm au-delà du niveau visible du substrat. PAGE 15 SUR 19 REALISER DES TOITURES VERTES JUILLET 2010

16 Cuche de prtectin de l étanchéité La membrane d étanchéité et ses relevés divent être prtégés par une prtectin mécanique. Cette prtectin peut être: - un gétextile à jints cusus, à haute résistance à l écrasement et difficilement pénétrable - une cuche de mrtier de ciment de ± 4 cm avec jints de dilatatin en mastic anti-racines, séparée du supprt par une cuche de glissement (ex. : film plastique). - un panneau en cautchuc recyclé (ép mm) - une cuche de bétn maigre Membrane d étanchéité en EPDM. Pht : J-M Bailly Cuche de drainage La cuche drainante dit être la plus légère pssible tut en pssédant une résistance à la cmpressin suffisante, surtut pur les titures praticables. Panneau d étanchéité en plyéthylène. Pht : J-M Bailly La cuche drainante est cnstituée sit de: matériaux drainants : graviers rulés ; membranes à relief en matière synthétique (PVC, PS expansé, ), rainurées en plystyrène (PS) extrudé sans HCFC ; billes agglmérées en PS expansé ; treillis en plyéthylène ; nattes en fibres plyamides, Parmi les prduits plastiques, le panneau de musse de plyéthylène est celui dnt l impact envirnnemental est le mins mauvais. sit de: matériaux drainants retenant en même temps une partie de l humidité : granulats d argile expansée (légers et très drainants), de schiste expansé u de puzzlane. Feutre recuvert d une membrane à relief en PVC + granulats d argile expansée. Surce : CSTC Système / cuche de rétentin d'eau La cuche de rétentin d eau (facultative si la cuche drainante remplit en même temps cette fnctin) dit assurer une réserve d eau suffisante pur la survie et la crissance des végétaux et de la micrfaune. La rétentin d eau peut être assurée, sit par mélange de granulats au substrat, sit sus frme de cuche séparée entre la cuche drainante et la cuche filtrante. Les matériaux snt, par exemple, des grains d argile expansée, de l agrmusse u de la laine de rche. Cuche filtrante La cuche filtrante dit garantir une résistance suffisante au déchirement et au pinçnnement, ntamment par les racines ligneuses et puissantes, telles que celles de la plupart des arbustes et des arbres. Elle peut être cnstituée sit par : un gétextile : natte nn tissée en fils de plyester, u tile tissée en fibres de plyprpylène une natte à base de fibres de verre liées par une résine synthétique de l agr-musse (furnie en blcs u prduite sur place, retient en même temps une part de l humidité). Les nattes et tiles filtrantes snt placées avec un recuvrement de 15 à 20 cm et remntées sur les brds jusqu au mins 10 cm au-delà du niveau visible du substrat. PAGE 16 SUR 19 REALISER DES TOITURES VERTES JUILLET 2010

17 Substrat Diverses matières minérales et rganiques mélangées à la terre arable peuvent cmpser le substrat : MATIERES MINERALES NATURELLES (impact envirnnemental sur les ressurces naturelles) sable (Ø 0,063 2,0 mm) scries de lave et pierre pnce (Ø 2 16 mm) gravier rulé (Ø 4 16 mm) CRITERES DE CHOIX Pas cmme substrat pur, à mélanger et dit présenter léger, très bn, si matériau lcal bn, mais relativement lurd MINERALES ARTIFICIELLES (impact envirnnemental par leur prductin, transprt, déchets) perlite vermiculite billes d argile expansée, schiste expansé laine de rche MINERALES DE RECYCLAGE (impact envirnnemental réduit) brique/tuile cncassée, gravats de maçnneries bétn cncassé terre d excavatin ORGANIQUES NATURELLES (impact envirnnemental réduit) cmpst (dsage faible <5%) terreau fumier engrais rganique très légère, mais ne retient ni eau ni nutriments, a tendance à s affaisser avec le temps très légère, mais ne retient ni eau ni nutriments, peut se désagréger avec le temps très bn, léger, retient l eau, mais retient peu les racines (beaucup de vides) quand appliqué seul très légère, mais nn nutritive; cût en énergie stable, retient en partie les éléments nutritifs et l eau. (le ciment augmente le taux d acidité) retient un peu l eau, est un peu nutritif, alcalin lurde, peu fertile, à éviter très nutritif, entretient la micrfaune et aère léger, très nutritif, retient l humidité et aère très nutritif, entretient la micrfaune à prscrire MINERALES ET ORGANIQUES NATURELLES (impact envirnnemental réduit) terractem (mélange de stimulateurs de crissance, léger, très nutritif, retient l humidité et aère plymères hydrphiles, engrais minéraux à libératin lente et rganique, granulés de lave) PETROCHIMIQUES (impact envirnnemental par leur prductin et leur difficulté de recyclage) flcns de plystyrène très légers, nn nutritifs, ne retiennent pas l eau Frmes végétales musses, sedums, graminées et plantes vivaces à prt bas Epaisseur du substrat (cm) 4-15 les mêmes + plantes vivaces et cuvre-sl arbustes grands arbustes, arbrisseaux arbres > 100 (en bacs : 200 x 200 x150) Végétaux La végétatin peut cmprter différentes strates: - herbacée: graminées et plantes vivaces - arbustive: arbustes, à feuillage caduque u persistant - arbrescente: arbrisseaux et arbres, à feuillage caduque u persistant PAGE 17 SUR 19 REALISER DES TOITURES VERTES JUILLET 2010

18 QUELQUES EXEMPLES DE VEGETAUX 1. Lierre des bis (Hedera helix) 2. Fétuque ruge (Festuca rubra) 3. Osmnde ryale (Osmunda regalis) 4. Herbe-à-nœuds (Plygnum affine) 5. Grande pervenche (Vinca majr) 6. Lilas (Syringa vulgaris) 7. Virne bier (Viburnum pulus) 8. Rsier ruillé (Rsa rubiginsa) Critères d utilisatin Indigène plante herbacée + graminée + fugère + plante vivace + + arbuste + + arbrisseau + arbre + 9. Alisier blanc (Srbus aria) enracinement peu prfnd feuillage persistant feuillage dense rampant retmbant attrait du feuillage attrait de la fleur attrait du fruit drant + + surce de nectar abri pur la faune nurriture pur la faune hauteur (cm) plante cuvre-sl supprte l mbre supprte la sécheresse supprte le gel capacité de cncurrence peu d entretien Quelques végétaux décnseillés: Dévelppement trp imprtant Fragilité Vent Espèce dminante Système radiculaire perfrant u très étendu Dévelppement envahissant Châtaignier cmmun, Cpalme d Amérique, Cyprès, Epicéas, Erable plane, Frêne cmmun, Hêtre, Marrnnier d Inde, Merisier des bis, Pins, Platane à feuille d érable, Sapins, Sphra du Japn, Thuya géant, Tilleuls, Tulipier de Virginie Cytise, Laurier des mutns, Magnlia, Mauve en arbre, Skimmia, Peupliers Chênes, Rbinier faux acacia, Saules, Amélanchiers, Arbuste aux papillns, Aulnes, Bambus, Buleaux, Chardn, Lierre, Palmmier, Peupliers, Renuées, Saules, Spartine, Sureaux, Trèfle, Verge d r du Canada Chiendent, Herbe-aux-gutteux, Lisern des champs, Renncule rampante, Hubln A éviter aussi : les plantes trp hrticles, annuelles u bisannuelles (entretien) PAGE 18 SUR 19 REALISER DES TOITURES VERTES JUILLET 2010

19 DISPOSITIFS SUPPLEMENTAIRES > Apprt d eau Il est préférable de chisir des végétaux qui ne nécessitent pas d apprt d eau en péride de sécheresse. Si tutefis un arrsage est nécessaire en cas de sécheresse prlngée, il est cnseillé de prévir l amenée d eau de pluie u de citerne. > Chemin, terrasse et mbilier Afin d alléger le pids de ces divers aménagements, il est cnseillé, ntamment pur les revêtements de sls, brdures, maçnneries et autres cnstructins de jardin, mais aussi pur leurs fndatins respectives, d utiliser au maximum des matériaux légers. Ex. : blcs de bétn léger, dalles de bétn à structure uverte, fndatins en argile expansée, bétn caverneux uvert, sable grssier u stabilisé, planchers, dalles sans jints psées sur plts > Reliefs et prfilages Des dénivellements et des pentes peuvent être réalisés en utilisant sus le substrat et la cuche filtrante, des matériaux drainants légers tels que bules de plystyrène, grains d argile expansée sufflés et stabilisés superficiellement, plaques de plystyrène u de plyuréthane etc. > Ancrage des végétaux Les titures vertes intensives abritant des végétaux ligneux (arbustes, arbrisseaux, arbres) et des végétaux herbacés de grande taille peuvent être sumises aux vents vilents, turbillns et tempêtes. Dans ce cas les végétaux sernt ancrés sit dans le substrat, sit à la structure existante. INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES AUTRES ELEMENTS A GARDER À L ESPRIT Vici une liste de fiches dnt les thématiques crisent celles de la gestin des déchets de chantier: TER05 - Maximiser la bidiversité TER07 - Réaliser des façades vertes EAU01 - Gérer les eaux pluviales sur la parcelle BIBLIOGRAPHIE CSTC (Centre Scientifique et Technique de la Cnstructin), Nte d Infrmatin Technique n 229 Les Titures vertes, CSTC, Bruxelles, 2006 Bruxelles Envirnnement - IBGE, Guide Cnseil pur la cnceptin énergétique et durable des lgements cllectifs, Annexe 6, Bruxelles, IEB (Inter-Envirnnement Bruxelles), Aménager vtre habitatin pur mieux préserver le «patrimine-eau» de la Régin, Régin de Bruxelles-Capitale, Bruxelles, s.d. HERMY, M. ; SCHAUVLIEGE, M.; TIJSKENS, G. ; Grenbeheer, een verhaal mat tekmst, Velt et afdeling Bs & Gren, Bercham, 2005 VANHOOF, J.; SLOOTMAEKERS M.; Natuurlijke Tuinen, Tips vr harmnieuze en eclgische verantwrde tuin, Lann en ARGUS, 2004 LONDO G.; DEN HENGST J.; Tuin vl wilde planten, Natuur in tuin en park, Vereniging Natuurmnumenten, In samenwerking uitgegeven dr Ver. Natuurmnumenten en uitg. Terra, 1993 DUNNETT, N. ; KINGSBURY, N., Tits et murs végétaux, Ed. du Ruergue, Rdez, 2005 PAGE 19 SUR 19 REALISER DES TOITURES VERTES JUILLET 2010

Propriétés acoustiques des matériaux & travaux de réhabilitation. Ricardo Atienza Suzel Balez L5C. 2007-2008

Propriétés acoustiques des matériaux & travaux de réhabilitation. Ricardo Atienza Suzel Balez L5C. 2007-2008 Prpriétés acustiques des matériaux & travaux de réhabilitatin Ricard Atienza Suzel Balez L5C. 2007-2008 Rappel des principes de base de l islatin acustique Réduire à la surce Ne pas cnfndre islatin et

Plus en détail

ASSURER UNE GRANDE INERTIE THERMIQUE

ASSURER UNE GRANDE INERTIE THERMIQUE - - ASSURER UNE GRANDE INERTIE THERMIQUE Chisir des matériaux lurds et les laisser en cntact direct avec l ambiance du lcal, pur dispser d un tampn thermique imprtant. PRINCIPES DEMARCHE Pur assurer le

Plus en détail

GERER AU MIEUX LA «VENTILATION MANUELLE»

GERER AU MIEUX LA «VENTILATION MANUELLE» - - GERER AU MIEUX LA «VENTILATION MANUELLE» Savir quand et cmbien de temps aérer les lcaux en l abscence de ventilatin hygiénique rganisée. PRINCIPES CONTEXTE La qualité de l air dépend de la cncentratin

Plus en détail

REALISER DES TOITURES VERTES

REALISER DES TOITURES VERTES - - REALISER DES TOITURES VERTES Augmenter les surfaces vertes, la présence de la bidiversité et la rétentin de l eau sur la parcelle en recuvrant les tits plats et inclinés de végétaux à crissance lente

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable: Toitures vertes : du concept à l entretien

Formation Bâtiment Durable: Toitures vertes : du concept à l entretien Formation Bâtiment Durable: Toitures vertes : du concept à l entretien Bruxelles Environnement Eléments du choix durable Frederic LUYCKX, architecte & chercheur Objectifs de la présentation Donner les

Plus en détail

CHOISIR UN CORPS DE CHAUFFE ADEQUAT

CHOISIR UN CORPS DE CHAUFFE ADEQUAT - - CHOISIR UN CORPS DE CHAUFFE ADEQUAT PRINCIPES DEMARCHE Chisir un mde d émissin de chaleur efficace et écnme. Avec le mde de prductin de chaleur, la qualité de la distributin et l efficacité de la régulatin,

Plus en détail

travaux de réhabilitation Suzel Balez L5C 2007-2008

travaux de réhabilitation Suzel Balez L5C 2007-2008 Prpriétés s acustiques des matériaux & travaux de réhabilitatin Suzel Balez L5C 2007-2008 Rappel des principes de base de l islatin acustique Réduire à la surce Ne pas cnfndre islatin et crrectin acustique

Plus en détail

STACKTON Mur de Soutènement BLOC-G

STACKTON Mur de Soutènement BLOC-G STACKTON Mur de Sutènement BLOC-G Directive Spécifique 1. Général : 1.1 But Les travaux tiennent cmpte de la livraisn et de l installatin des blcs mdulables pur le mur de sutènement, cnfrmément au plan

Plus en détail

PROBLEMATIQUE ET ENJEUX DE L ENERGIE

PROBLEMATIQUE ET ENJEUX DE L ENERGIE Pur décuvrir la nuvelle versin 2016 du Guide Bâtiment Durable en ligne, Rendez-vus sur: http://www.guidebatimentdurable.brussels - - PROBLEMATIQUE ET ENJEUX DE L ENERGIE Impact énergétique du secteur de

Plus en détail

Energie et bâtiments (3)

Energie et bâtiments (3) Energie et bâtiments (3) L islatin des paris une rentabilité surprenante! Dans le précédent article des NUG (le dernier numér mis à part puisque exceptinnellement cnsacré à un sujet d actualité le certificat

Plus en détail

l aspect purement technique de la pose de vitrages dans des feuillures :

l aspect purement technique de la pose de vitrages dans des feuillures : Envirnnement réglementaire Intrductin Dans le cadre des réglementatins relatives à l applicatin de prduits verriers dans le bâtiment, il faut principalement tenir cmpte de deux éléments: l aspect purement

Plus en détail

INSTALLER UN CHAUFFE-EAU SOLAIRE

INSTALLER UN CHAUFFE-EAU SOLAIRE - - INSTALLER UN CHAUFFE-EAU SOLAIRE Chauffer une partie de l eau chaude au myen d une installatin slaire thermique. PRINCIPES DEMARCHE La cnsmmatin d énergie pur le chauffage de l eau peut être réduite

Plus en détail

LIMITER LES PONTS THERMIQUES

LIMITER LES PONTS THERMIQUES - - LIMITER LES PONTS THERMIQUES Cncevir des détails assurant la cntinuité de l islatin thermique, assurer leur mise en œuvre crrecte sur chantier et remédier aux pnts thermiques existants PRINCIPES DEMARCHE

Plus en détail

OPTIMISER LE RESEAU DE DISTRIBUTION DE CHAUFFAGE

OPTIMISER LE RESEAU DE DISTRIBUTION DE CHAUFFAGE GUIDE PRATIQUE POUR LA CONSTRUCTION ET LA RENOVATION DURABLES DE PETITS BATIMENTS - - OPTIMISER LE RESEAU DE DISTRIBUTION DE CHAUFFAGE Amélirer le rendement glbal de l installatin de chauffage en assurant

Plus en détail

Crédit Habitation Souple

Crédit Habitation Souple Crédit Habitatin Suple Annexe Syllabus crédit habitatin BNP Paribas Frtis Last update : 12/08/2014 Erik Haezebruck 1 Cntenu Table des matières Page Descriptin 3 I. Suplesse au début du crédit 1. Le taux

Plus en détail

REALISER DES FAÇADES VERTES

REALISER DES FAÇADES VERTES - - REALISER DES FAÇADES VERTES Augmenter les surfaces vertes et la bidiversité en revêtant de végétaux les façades des bâtiments, en tut u en partie. PRINCIPES Chaque façade, quelle que sit sa surface,

Plus en détail

NOTE TECHNIQUE. ATEc N 21/13-38 obtenu le 20 juin 2013. Appuyer sur entrée pour le défilement des pages

NOTE TECHNIQUE. ATEc N 21/13-38 obtenu le 20 juin 2013. Appuyer sur entrée pour le défilement des pages 1 NOTE TECHNIQUE ATEc N 21/13-38 btenu le 20 juin 2013 Appuyer sur entrée pur le défilement des pages SOMMAIRE 2 1. Objet de la nte technique 2. Brevet INPI 3. Répartitin des charges sur la titure 3. Répartitin

Plus en détail

C est en 2007 qu a été établie la première réglementation thermique sur l existant.

C est en 2007 qu a été établie la première réglementation thermique sur l existant. Aide à la cnceptin C est en 2007 qu a été établie la première réglementatin sur l existant. Objectif principal : Faire diminuer les dépenses énergétiques et les émissins de gaz à effet de serre. Respnsabilité

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE

GUIDE PRATIQUE DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE GUIDE PRATIQUE DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE Qui smmes nus? Nus smmes une petite sciété artisanale implantée sur Cuers. Ntre démarche est de prmuvir les énergies renuvelables. Nus essayns à travers ce guide de

Plus en détail

Partie 1. Demande d autorisation d exploiter. Résumé non technique

Partie 1. Demande d autorisation d exploiter. Résumé non technique GROUPE HOSPITALIER PUBLIC DU SUD DE L OISE GHPSO SITE DE CREIL (60) Partie 1 Demande d autrisatin d expliter Résumé nn technique RENOUVELLEMENT DE LA DEMANDE D AUTORISATION D EXPLOITER LES INSTALLATIONS

Plus en détail

ANNEXE 3 VERTE [1] [6] GÉNÉRALITÉS ANNEXE 3 : LA TOITURE VERTE LA TOITURE-JARDIN

ANNEXE 3 VERTE [1] [6] GÉNÉRALITÉS ANNEXE 3 : LA TOITURE VERTE LA TOITURE-JARDIN ANNEXE 3 LA TOITURE VERTE [1] [6] GÉNÉRALITÉS LES TYPES DE TOITURE VERTE La toiture-jardin La toiture-jardin légère La toiture végétalisée LES AVANTAGES DE LA TOITURE VERTE LES PARTICULARITÉS DE L ÉTANCHÉITÉ

Plus en détail

DEDELIBERATION N CR 06-15

DEDELIBERATION N CR 06-15 1 CR 06-15 DEDELIBERATION N CR 06-15 DU 13 FEVRIER 2015 Plitique culturelle Evlutin du sutien réginal à la restauratin du patrimine bâti. LE CONSEIL REGIONAL D ILE-DE-FRANCE VU le règlement (UE) n 651/2014

Plus en détail

KDJHU HQHUJ\ manuel de l'xwlolvdteur tebis

KDJHU HQHUJ\ manuel de l'xwlolvdteur tebis manuel de l' teur tebis SOMMAIRE SOMMAIRE Page 1. PRESENTATION GENERALE DU SITE HAGER-ENERGY... 2 2. CONNEXION AU SITE... 3 3.... 4 3.1 COMPTE... 4 3.2 PAGE D ACCUEIL... 5 3.3 APPAREILS... 5 3.4 MON LOGEMENT...

Plus en détail

Rapport d expertise. Immeuble XXX, à 5555 YYY, Appartements xxx, yyy, ooo, rrr. Düdingen, 4 mars 2013

Rapport d expertise. Immeuble XXX, à 5555 YYY, Appartements xxx, yyy, ooo, rrr. Düdingen, 4 mars 2013 Rapprt d expertise Immeuble XXX, à 5555 YYY, Appartements xxx, yyy,, rrr. Mandants : XXX SA Auteur du rapprt : Gilbert Bielmann, Architecte SIA/UTS-SE Expert judiciaire certifié SEC, ISO17024/ SEC 01.1

Plus en détail

Diviser par 3 la consommation énergétique d un bâtiment

Diviser par 3 la consommation énergétique d un bâtiment RT : Nuveauté Diviser par 3 la cnsmmatin énergétique d un bâtiment RT 2005 : 150 kwh/m².an RT : 50 kwh/m².an 3 exigences Cnceptin biclimatique Faible cnsmmatin d énergie Bn cnfrt d été Le maître d uvrage

Plus en détail

Notice d évaluation des incidences sur l environnement 1

Notice d évaluation des incidences sur l environnement 1 Ntice d évaluatin des incidences sur l envirnnement 1 1. DEMANDEUR Nm : Prénm : Qualité : Dmicile: Numér de téléphne: Numér de télécpie : Date de la demande : 2. PRÉSENTATION DU PROJET Pur chacune des

Plus en détail

SYSTÈME TOUT AIR, À DÉBIT CONSTANT, MONO-GAINE

SYSTÈME TOUT AIR, À DÉBIT CONSTANT, MONO-GAINE TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR Tâche T4.2 : Mise en service des installatins Cmpétence C1.2 : Classer, interpréter, analyser Thème : S5 : Technlgie des installatins frigrifiques Séquence

Plus en détail

Coalition énergie et construction durable

Coalition énergie et construction durable RÉALISATION D UN CONCEPT D EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DANS UN CADRE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POUR LE BÂTIMENT DE MOISSON MONTRÉAL CONCEPT PRÉPARÉ PAR L ENSEMBLE DES PROFESSIONNELS MEMBRES DU COMITÉ EXPERTS

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL. Financer le transport en commun dans le Grand Montréal. Sommaire

DOCUMENT DE TRAVAIL. Financer le transport en commun dans le Grand Montréal. Sommaire Financer le transprt en cmmun dans le Grand Mntréal Smmaire Mémire de la Sciété de transprt de Laval, en cllabratin avec la Ville de Laval Présenté à la cmmissin du transprt de la Cmmunauté métrplitaine

Plus en détail

Certification de bâtiments passifs à usage d habitation FFCP

Certification de bâtiments passifs à usage d habitation FFCP Certificatin de bâtiments passifs à usage d habitatin FFCP La certificatin est destinée aux entreprises : adhérentes à la Fédératin Française de la Cnstructin Passive à jur de ctisatin frmées à la cnstructin

Plus en détail

DESCRIPTION DES TECHNIQUES PARTICULIERES CQFD H2CO. 1 - Façade "Bois"

DESCRIPTION DES TECHNIQUES PARTICULIERES CQFD H2CO. 1 - Façade Bois DESCRIPTION DES TECHNIQUES PARTICULIERES 1 - Façade "Bis" Les façades et pignns snt réalisés en ssature bis : ssature bis pin classe 2 épaisseur 145 mm fixée sur sablière entre dalle côté extérieur : vile

Plus en détail

Energie et construction

Energie et construction Energie et construction Cycle technique 2014 Formations supportées par la Wallonie Les toitures vertes Les Isnes 25 février 2014 Benoît Michaux ir. Chef-Adjoint de la division Enveloppe du bâtiment et

Plus en détail

Préparer sa ruelle pour l hiver

Préparer sa ruelle pour l hiver Préparer sa ruelle pur l hiver À l autmne, le travail du jardinier n est pas encre terminé! S il veut bien préparer sa terre et cnserver ses végétaux en bn état pur la saisn chaude suivante, il dit alrs

Plus en détail

OFFRE DE SERVICE TECHNICO-AGRONOMIQUE

OFFRE DE SERVICE TECHNICO-AGRONOMIQUE OFFRE DE SERVICE TECHNICO-AGRONOMIQUE SPÉCIALISÉ EN SERRES par Grupe Hrticle Ledux Inc. DESCRIPTION DU BESOIN Ntre ffre permet de cuvrir les besins nn jurnaliers mais habituellement requis en serres pur

Plus en détail

REGULER EFFICACEMENT L INSTALLATION DE CHAUFFAGE

REGULER EFFICACEMENT L INSTALLATION DE CHAUFFAGE - - REGULER EFFICACEMENT L INSTALLATION DE CHAUFFAGE La régulatin du système de chauffage dit permettre une crrespndance idéale entre le besin d énergie et la quantité de chaleur effectivement prduite.

Plus en détail

Guide de projet solaire thermique pour les bâtiments collectifs

Guide de projet solaire thermique pour les bâtiments collectifs Avec le sutien de : Avec le sutien de : Guide de prjet slaire thermique pur les bâtiments cllectifs Ce guide vus explique : dans quel cntexte se dévelppe le slaire thermique cmment ça marche ses usages

Plus en détail

Une cheminée est un conduit vertical pouvant être installé dans différents types de bâtiments.

Une cheminée est un conduit vertical pouvant être installé dans différents types de bâtiments. Une cheminée est un cnduit vertical puvant être installé dans différents types de bâtiments. Sa fnctin est d évacuer les gaz et fumées txiques prvqués par le feu brulant à l intérieur de la cheminée, dans

Plus en détail

L ensemble de la population devra respecter strictement les consignes données.

L ensemble de la population devra respecter strictement les consignes données. PANDEMIE GRIPPALE : COMMENT LES ENTREPRISES DOIVENT SE PREPARER Le nuveau virus grippal A H1N1, apparu au Mexique et aux Etats-Unis, cntinue à se répandre très rapidement à travers le mnde. L Organisatin

Plus en détail

Tous droits strictement réservés. Reproduction ou communication à des tiers interdite sous quelque forme que ce soit sans autorisation écrite du

Tous droits strictement réservés. Reproduction ou communication à des tiers interdite sous quelque forme que ce soit sans autorisation écrite du SOMMAIRE 1 - VOLET TECHNIQUE... 3 1.1 - LES GRANDS AXES DE RENOVATION ENERGETIQUE DANS L EXISTANT ANCIEN... 3 1.2 - DEFINITION INSTALLATION PRODUCTION COLLECTIVE BIOMASSE GRANULES... 4 1.3 - LE COMBUSTIBLE...

Plus en détail

4. 4. Les nuisances sonores à l intérieur de l entreprise

4. 4. Les nuisances sonores à l intérieur de l entreprise 4. 4. Les nuisances snres à l intérieur de l entreprise Bruits excessifs et bruits diffus (bruit envirnnemental à l intérieur de l entreprise) Beaucup de gens passent leur vie prfessinnelle dans des bureaux

Plus en détail

www.shelter-solution.fr

www.shelter-solution.fr www.shelter-slutin.fr Impasse Luis Blérit, P.A. de la Guerche, 44250 Saint-Brévin les Pins - France Tel: +33 604 190 553 // mail: Ntre expertise au service de vs spécificités Frce de prpsitin pur le chix

Plus en détail

Décapage de revêtements par induction Méthode RPR

Décapage de revêtements par induction Méthode RPR Décapage de revêtements par inductin Méthde RPR Le système innvant et breveté de décapage par inductin RPR repse sur un prcédé très écnmique et extrêmement efficace, permettant de décaper les revêtements

Plus en détail

REGLES TECHNIQUES APPLICABLES AUX BÂTIMENTS NEUFS FAISANT L OBJET D UNE DEMANDE DE LABEL effinergie+ (Validées par le CA du 3 juin 2014)

REGLES TECHNIQUES APPLICABLES AUX BÂTIMENTS NEUFS FAISANT L OBJET D UNE DEMANDE DE LABEL effinergie+ (Validées par le CA du 3 juin 2014) 1. Objet REGLES TECHNIQUES APPLICABLES AUX BÂTIMENTS NEUFS FAISANT L OBJET D UNE DEMANDE DE LABEL effinergie (Validées par le CA du 3 juin 2014) Les présentes Règles Techniques établies par l assciatin

Plus en détail

La station traite convenablement ses effluents, elle possède une station d épuration correctement dimensionnée et en bon fonctionnement.

La station traite convenablement ses effluents, elle possède une station d épuration correctement dimensionnée et en bon fonctionnement. Assainissement La statin traite cnvenablement ses effluents, elle pssède une statin d épuratin crrectement dimensinnée et en bn fnctinnement. A l heure actuelle, en France, 68% des eaux usées snt récupérées

Plus en détail

Chasse-débris : Nettoie la ligne de semis, évite le contact semences/débris et réduit le risque pathogène.

Chasse-débris : Nettoie la ligne de semis, évite le contact semences/débris et réduit le risque pathogène. Fiches critères de chix Les Strip Tiller Surce : fiche «la technique strip-till» PRDA Agrnmie Régin Centre Avril 2015. Rédacteur : Grupe Réginal machinisme Centre. Versin : juin 2015 Le Strip-tiller est

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE PHALSBOURG REGLEMENT DE FACTURATION DE LA REDEVANCE INCITATIVE

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE PHALSBOURG REGLEMENT DE FACTURATION DE LA REDEVANCE INCITATIVE COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE PHALSBOURG REGLEMENT DE FACTURATION DE LA REDEVANCE INCITATIVE Vté en cnseil cmmunautaire le 26 mars 2012 SOMMAIRE Article 1 : Objet du présent règlement... 3 Article

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable: Toitures vertes : du concept à l entretien

Formation Bâtiment Durable: Toitures vertes : du concept à l entretien Formation Bâtiment Durable: Toitures vertes : du concept à l entretien Bruxelles Environnement Coûts de réalisation et d entretien d une toiture verte Frederic LUYCKX, architecte & chercheur Objectifs

Plus en détail

d un assainissement non collectif

d un assainissement non collectif Service Public d Assainissement Nn Cllectif Cmmunauté de cmmunes de Sablé-sur-Sarthe Place Raphaël Elizé BP 129 72305 Sablé-sur-Sarthe Cedex SPANC de la Cmmunauté de Cmmunes de Sablé sur Sarthe Cahier

Plus en détail

LIMITER LES PONTS THERMIQUES

LIMITER LES PONTS THERMIQUES - - LIMITER LES PONTS THERMIQUES Cncevir des détails assurant la cntinuité de l islatin thermique, assurer leur mise en œuvre crrecte sur chantier et remédier aux pnts thermiques existants PRINCIPES DEMARCHE

Plus en détail

VALLAT Patrick MACONNERIE RENOVATION CONSTRUCTION CHANVRE 23. Avenir Rénovation Brivadoise. Zone Artisanale - 43100 Vieille-Brioude HAUTE LOIRE

VALLAT Patrick MACONNERIE RENOVATION CONSTRUCTION CHANVRE 23. Avenir Rénovation Brivadoise. Zone Artisanale - 43100 Vieille-Brioude HAUTE LOIRE VALLAT Patrick MACONNERIE RENOVATION CONSTRUCTION CHANVRE 23 1. CONTACT Nm cmmercial Nm / prénm du prpriétaire VALLAT Patrick Avenir Rénvatin Brivadise Adresse / Ville / cmmune Département / Pays Zne Artisanale

Plus en détail

TITRE IV : DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES NATURELLES

TITRE IV : DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES NATURELLES TITRE IV : DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES NATURELLES Les znes «A» englbent les secteurs de la cmmune, équipés u nn, à prtéger en raisn du ptentiel agrnmique des terres agricles. Seules y sernt autrisées

Plus en détail

ELEMENTS CONSTITUTIFS D UN PUITS DE LUMIERE SOLATUBE

ELEMENTS CONSTITUTIFS D UN PUITS DE LUMIERE SOLATUBE ELEMENTS CONSTITUTIFS D UN PUITS DE LUMIERE SOLATUBE Dôme Slin Prismes pur mieux rérienter les rayns lumineux, ntamment à angles faibles. Matière qui ne jaunit pas avec le temps et résiste aux chcs. SOLIN

Plus en détail

6.3.1 NOTICE INFORMATIVE PIÈCE N COMMUNE DE BOIS D ARCY DÉPARTEMENT DES YVELINES (78) VU POUR ÊTRE ANNEXÉ À LA DÉLIBÉRATION DU :

6.3.1 NOTICE INFORMATIVE PIÈCE N COMMUNE DE BOIS D ARCY DÉPARTEMENT DES YVELINES (78) VU POUR ÊTRE ANNEXÉ À LA DÉLIBÉRATION DU : COMMUNE DE BOIS D ARCY DÉPARTEMENT DES YVELINES (78) PIÈCE N 6.3.1 NOTICE INFORMATIVE Agence Karine Ruelland architecte-urbaniste 42, rue Srbier 75020 PARIS VU POUR ÊTRE ANNEXÉ À LA DÉLIBÉRATION DU : Annexes

Plus en détail

RESPECTS DES EXIGENCES

RESPECTS DES EXIGENCES RESPECTS DES EXIGENCES DE LA RT 2012 Les perfrmances de L envelppe SOMMAIRE Cntexte réglementaire Perfrmances de l envelppe Les enjeux réglementaires de demain 2 CONTEXTE RÉGLEMENTAIRE Evlutin de la réglementatin

Plus en détail

Communauté de communes du Pays de Lesneven et de la Côte des Légendes 2014 Rapport annuel sur le prix et la qualité du service

Communauté de communes du Pays de Lesneven et de la Côte des Légendes 2014 Rapport annuel sur le prix et la qualité du service Cmmunauté de cmmunes du Pays de Lesneven et de la Côte des Légendes 214 Rapprt annuel sur le prix et la qualité du service S.P.A.N.C. Service Public d Assainissement Nn Cllectif Smmaire Préambule I Organisatin

Plus en détail

Prévention des risques chimiques dans les entreprises de carrosserie

Prévention des risques chimiques dans les entreprises de carrosserie Préventin des risques chimiques dans les entreprises de carrsserie Fin 2010, une campagne d inspectin s est également dérulée au sein des entreprises de carrsserie. La campagne cadrait avec la campagne

Plus en détail

LA MONNAIE ET LE MARCHE MONETAIRE

LA MONNAIE ET LE MARCHE MONETAIRE LA MONNAIE ET LE MARCHE MONETAIRE Intrductin : Imprtance de la mnnaie pur les échanges de biens et de services sur un marché. Evlutin vers une dématérialisatin de plus en plus imprtante Passage du trc

Plus en détail

Obj100 APPEL A PROJETS «BÂTIMENT EXEMPLAIRE»

Obj100 APPEL A PROJETS «BÂTIMENT EXEMPLAIRE» Obj100 APPEL A PROJETS «BÂTIMENT EXEMPLAIRE» SOMMAIRE Dans le cadre de la mise en œuvre du PRERURE, la Régin Guadelupe et l ADEME lancent un appel à prjets prtant sur des bâtiments à perfrmances exemplaires.

Plus en détail

Enquête "Évaluation des besoins d'accueil extra-familial des enfants de moins de 16 ans" Présentation des résultats

Enquête Évaluation des besoins d'accueil extra-familial des enfants de moins de 16 ans Présentation des résultats Enquête "Évaluatin des besins d'accueil extra-familial des enfants de mins de 16 ans" Présentatin des résultats Pur faciliter la cmpréhensin Rappel : Accueil présclaire : C'est l'accueil des enfants nn

Plus en détail

Directive relative au concept énergétique de bâtiment

Directive relative au concept énergétique de bâtiment RÉPUBLIQUE ET CANTON DE GENÈVE Département de la sécurité, de la plice et de l'envirnnement Service de l'énergie Versin n 1 Validée le 5 aût 2010 Directive relative au cncept énergétique de bâtiment Cntenu

Plus en détail

Centre Scientifique et Technique de la Construction. Les toitures vertes. O. Vandooren CSTC

Centre Scientifique et Technique de la Construction. Les toitures vertes. O. Vandooren CSTC Les toitures O. Vandooren CSTC Les toitures un concept pas vraiment nouveau Babylone VII e avant JC 2007 2 3 4 5 Une toiture verte est une toiture recouverte de végétation et des couches nécessaires au

Plus en détail

REDEFINIR LA NOTION DE CONFORT THERMIQUE

REDEFINIR LA NOTION DE CONFORT THERMIQUE - - REDEFINIR LA NOTION DE CONFORT THERMIQUE Interrger sn cmprtement vis-à-vis des installatins de chauffage et de refridissement. PRINCIPES Le cnfrt thermique est prbablement l'un des éléments venant

Plus en détail

FONCTION MISE EN OEUVRE : ETUDE DU PANNEAU SOLAIRE

FONCTION MISE EN OEUVRE : ETUDE DU PANNEAU SOLAIRE FONCTION MISE EN OEUVRE : ETUDE DU PANNEAU SOLAIRE 1 - BUT Ce TP a pur but de mettre en œuvre une installatin électrique alimentée par un panneau slaire. Cette étude cmprendra : L analyse du besin en énergie

Plus en détail

Table des matières. Liste des figures. Figure 1 : Localisation potentielle de grilles de ventilation du parking du bloc C... 8.6. Liste des tableaux

Table des matières. Liste des figures. Figure 1 : Localisation potentielle de grilles de ventilation du parking du bloc C... 8.6. Liste des tableaux Table des matières 8. Qualité de l air... 8.1 8.1. Aire gégraphique... 8.1 8.2. Situatin existante et future (sans prjet)... 8.1 8.3. Situatin prjetée : analyse des incidences du prjet... 8.2 8.3.1. Estimatin

Plus en détail

Affichage publicitaire Mode d emploi

Affichage publicitaire Mode d emploi Affichage publicitaire Mde d empli Enseignes, pré-enseignes, publicité : qu ès aquò? Art L581-3 CE Une enseigne se caractérise par tute inscriptin, frme u image appsée sur un immeuble (fncier cmpris) et

Plus en détail

Maîtriser les charges d'eau en copropriété

Maîtriser les charges d'eau en copropriété Maîtriser les charges d'eau en cprpriété Bastien Willet, chargé de prjets «eau, énergie et rénvatin» Assciatin des Respnsables de Cprpriété Intrductin Répartir les charges au prrata des cnsmmatins Principe

Plus en détail

Comprendre le registre de pénibilité

Comprendre le registre de pénibilité Cmprendre le registre de pénibilité Le cadre réglementaire Dans quel(s) dispsitif(s) se situer? La pénibilité : préccupatin nuvelle? Dans le cadre de la réfrme des retraites du 9 nvembre 2010, la créatin

Plus en détail

POPOTIN FACTORY COUCHES LAVABLES REGRESSION OU REVOLUTION PAR GENEVIEVE METAYER

POPOTIN FACTORY COUCHES LAVABLES REGRESSION OU REVOLUTION PAR GENEVIEVE METAYER POPOTIN FACTORY COUCHES LAVABLES REGRESSION OU REVOLUTION PAR GENEVIEVE METAYER Pratique, écnmique et éclgique, les nuvelles cuches lavables s adaptent très bien à ntre mde de vie mderne. L image des cuches

Plus en détail

Les émissions potentielles de l entreposage de DD

Les émissions potentielles de l entreposage de DD Les Annexes Tme 2 Annexe 1 Les émissins ptentielles de l entrepsage Annexe 2 Les revendicatins techniques en Allemagne (TA Abfall 1992) Annexe 3 Exemple de l'équipement - stck de pesticides Annexe 4 Travaux

Plus en détail

OUI OUI OUI. Attention : Un maximum de 2 primes B de type différents (excepté B8) peuvent être demandées pour un même bâtiment par année civile.

OUI OUI OUI. Attention : Un maximum de 2 primes B de type différents (excepté B8) peuvent être demandées pour un même bâtiment par année civile. PRIME ÉNERGIE B5 TOITURE VERTE Décisin du 08 nvembre 2012 du Guvernement de la Régin de Bruxelles-Capitale d apprbatin du prgramme d exécutin relatif à l ctri d aides financières en matière d énergie A-

Plus en détail

Le CAHIER NORMATIF pour les travaux de construction. 4. Mécanique 4.4 Ventilation

Le CAHIER NORMATIF pour les travaux de construction. 4. Mécanique 4.4 Ventilation Le CAHIER NORMATIF pur les travaux de cnstructin 4. Mécanique 4.4 Ventilatin Le 18 nvembre 2013 TABLE DES MATIÈRES 4. Mécanique... 1 4.4 Ventilatin... 1 4.4.1 Prescriptins générales... 1 4.4.2 Salle de

Plus en détail

GÉNÉRALITÉS. Demandeur (propriétaire de la future installation) Nom* : Prénom*: Rue* : CP* : Commune* : @** : Téléphone* : Nom* : Prénom* : Rue *:

GÉNÉRALITÉS. Demandeur (propriétaire de la future installation) Nom* : Prénom*: Rue* : CP* : Commune* : @** : Téléphone* : Nom* : Prénom* : Rue *: SPANC Tel : 03 80 24 58 79 Fax : 03 80 22 72 84 audrey.gaillard@beaunecteetsud.cm Cmmunauté d agglmératin BEAUNE CHAGNY NOLAY Service Assainissement 14 rue P. Trinquet 21200 BEAUNE DEMANDE D AUTORISATION

Plus en détail

Chapitre 6 Les groupes au cœur de LinkedIn

Chapitre 6 Les groupes au cœur de LinkedIn Chapitre 6 Les grupes au cœur de LinkedIn Purqui les grupes snt-ils assimilés au cœur de LinkedIn? Parce que ce snt les grupes qui génèrent le plus d interactins. C est au sein des grupes que vus puvez

Plus en détail

CLOISONS INTERIEURES PARTICIPATIVES AU CONFORT DES ESPACES HABITES

CLOISONS INTERIEURES PARTICIPATIVES AU CONFORT DES ESPACES HABITES - - CLOISONS INTERIEURES PARTICIPATIVES AU CONFORT DES ESPACES HABITES Réaliser des clisns intérieures éclgiques participant au cnfrt thermique, hygrmétrique et acustique des espaces habités. PRINCIPES

Plus en détail

Chapitre 4. DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UE

Chapitre 4. DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UE Chapitre 4. DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UE ARTICLE UE 1 / OCCUPATIONS ET UTILISATIONS DU SOL INTERDITES Dans tute la zne snt interdites les ccupatins et utilisatins du sl suivantes : 1. Les cnstructins,

Plus en détail

Fiche n 3 : Lumière sur la photosynthèse

Fiche n 3 : Lumière sur la photosynthèse Fiche n 3 : Lumière sur la phtsynthèse Cette fiche pédaggique accmpagne et cmplète la pastille vidé pédaggique «phtsynthèse». Pur une meilleure cmpréhensin, il est recmmandé de cmbiner les deux supprts.

Plus en détail

CHOISIR UN BOIS EN FONCTION DE SON ORIGINE ET DE SA MISE EN OEUVRE

CHOISIR UN BOIS EN FONCTION DE SON ORIGINE ET DE SA MISE EN OEUVRE GUIDE PRATIQUE POUR LA CONSTRUCTION ET LA RENOVATION DURABLES DE PETITS BATIMENTS - MAT08 - CHOISIR UN BOIS EN FONCTION DE SON ORIGINE ET DE SA MISE EN OEUVRE Chisir, seln l usage auquel n le destine,

Plus en détail

EN RENOVATION : ISOLER LES PAROIS

EN RENOVATION : ISOLER LES PAROIS - - EN RENOVATION : ISOLER LES PAROIS Lrs d une rénvatin, déterminer la meilleure façn de renfrcer l islatin des paris PRINCIPES DEMARCHE Lrs d une rénvatin, les interventins permettant de réduire la demande

Plus en détail

CONCEPT TOURISTIQUE GLOBAL MASTERPLAN - CONDENSÉ MAI 2014

CONCEPT TOURISTIQUE GLOBAL MASTERPLAN - CONDENSÉ MAI 2014 JURA & TROIS-LACS Mnt-Sujet (Jura bernis) Vincent Burrut CONCEPT TOURISTIQUE GLOBAL MASTERPLAN - CONDENSÉ MAI Prgramme de dévelppement turistique Masterplan - Cndensé. INTRODUCTION Purqui un Masterplan?

Plus en détail

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES - 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES Objectif(s) : Pré requis : Mdalités : Présentatin du tableau de brd, Principes de la remntée des cmptes. Outils de gestin prévisinnelle, d'analyse financière

Plus en détail

Qu est ce qu une toiture verte? Quels types existe-t-il? Caractéristiques

Qu est ce qu une toiture verte? Quels types existe-t-il? Caractéristiques Toiture verte Qu est ce qu une toiture verte? Une toiture verte est une toiture couverte avec des plantes. La végétation d une toiture verte est choisie dans des sortes de plantes qui résistent bien aux

Plus en détail

8. Conserver les archives

8. Conserver les archives Guide de gestin des dcuments et des archives pur les cmmunes valaisannes Versin 1.1 8. Cnserver les archives La cnservatin est un élément imprtant de la gestin des dcuments et des archives. Des mesures

Plus en détail

Évaluation des ATEX. Mise à jour avril 2006. Page 1 sur 6. La réglementation ATEX / Détermination des ATEX

Évaluation des ATEX. Mise à jour avril 2006. Page 1 sur 6. La réglementation ATEX / Détermination des ATEX Mise à jur avril 2006 Évaluatin des ATEX La réglementatin ATEX / Déterminatin des ATEX 1 Rappel Réglementaire Directive 1999/92/CE du Parlement Eurpéen et du Cnseil du 16 décembre 1999 cncernant les prescriptins

Plus en détail

Fiches techniques illustrant le titre IV du R.R.U. du 21.11.2006 LES ESCALIERS

Fiches techniques illustrant le titre IV du R.R.U. du 21.11.2006 LES ESCALIERS Fiches techniques illustrant le titre IV du R.R.U. du 21.11.2006 LES ESCALIERS D après le Règlement Réginal d Urbanisme du 21.11.2006 TITRE IV - Chapitre IV - article 12 : - Les marches d escalier snt

Plus en détail

Travaux de maintenance

Travaux de maintenance Travaux de maintenance La cmmunicatin cncernant la campagne Des cntacts nt été pris avec BEMAS qui regrupe de nmbreuses entreprises de la maintenance, mais sans succès. L annnce de la campagne s est faite

Plus en détail

L'lnstance Nationale des Télécommunications (INT),

L'lnstance Nationale des Télécommunications (INT), Décisin n XX/2015 de l Instance Natinale des Télécmmunicatins en date du jj/mm/2015 prtant fixatin du frmat du rapprt d'utilisatin des ressurces de numértatin attribuées et du taux minimum d utilisatin

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES ACTIONS ENVIRONNEMENTALES

ACTIONS GLOBALES ACTIONS ENVIRONNEMENTALES FICHE ACTIONS CRUARD Charpente-Cnstructin bis ACTIONS GLOBALES Maintien et prgrès de la démarche du dévelppement durable par la réductin des impacts envirnnementaux, le respect des enjeux techniques, écnmiques

Plus en détail

FICHE n I.05. Mettre en place des Pédibus / Vélobus intergénérationnels dans le cadre scolaire

FICHE n I.05. Mettre en place des Pédibus / Vélobus intergénérationnels dans le cadre scolaire FICHE n I.05. Mettre en place des Pédibus / Vélbus intergénératinnels dans le cadre sclaire DESCRIPTION DU PROJET Le Pédibus u Vélbus est un mde de déplacement en cmmun, à pied u à vél, avec des hraires

Plus en détail

Note à l attention des agents de droit public et des salariés sous statut CANSSM de la Caisse des dépôts et consignations

Note à l attention des agents de droit public et des salariés sous statut CANSSM de la Caisse des dépôts et consignations www.caissedesdepts.fr DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES 03 SEPTEMBRE 2009 DE L ETABLISSEMENT PUBLIC Pôle gestin Administrative DHGA30 secteur du temps, des absences De la maladie et des accidents de service

Plus en détail

AMELIORER LA PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE

AMELIORER LA PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE GUIDE PRATIQUE POUR LA CONSTRUCTION ET LA RENOVATION DURABLES DE PETITS BATIMENTS - - AMELIORER LA PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE Chauffer, distribuer et puiser de l eau chaude sanitaire en tenant cmpte

Plus en détail

ARGUMENTAIRE. Evolution des contrats CSM 2012

ARGUMENTAIRE. Evolution des contrats CSM 2012 ARGUMENTAIRE Evlutin des cntrats CSM Préambule Ce dcument vient cmpléter ce qui a été cmmuniqué dans l Actualité Fédérale n 31 du 5 janvier. Il a pur bjectif d apprter les répnses et les explicatins aux

Plus en détail

Crèche Les Petits Pas

Crèche Les Petits Pas Crèche Les Petits Pas Règlement intérieur Smmaire 1- Généralités 2- Calendrier d uverture et hraires 2.1 Calendrier 2.2 Hraires 3- Fnctinnement 3.1 Place des parents 3.2 Alimentatin 3.3 Décharge des parents

Plus en détail

Excavations et tranchées

Excavations et tranchées Excavatins et tranchées Université McGill Gestin et dévelppement des installatins Services universitaires 1010, rue Sherbrke Ouest, 10 e étage Mntréal (Québec) H3A 2R7 Mise à jur : janvier 2013 1.0 DÉFINITIONS

Plus en détail

Caractéristiques du terrain et de son environnement

Caractéristiques du terrain et de son environnement N DOSSIER :... COMMUNE :... DEMANDE D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Frmulaire à returner dûment rempli au : Date d arrivée:... SPANC (Service Public d Assainissement Nn Cllectif)

Plus en détail

a) Financement par des tiers : emprunts, crédits bancaires, leasing, crédit spontané (lors d un achat à crédit) ;

a) Financement par des tiers : emprunts, crédits bancaires, leasing, crédit spontané (lors d un achat à crédit) ; Chapitre 3 : Analyse de la trésrerie 1 Intrductin La gestin de la trésrerie est indispensable à tute entreprise puisqu elle lui permet d assurer sa slvabilité. Le rôle du gestinnaire de trésrerie demande

Plus en détail

Règlementation incendie : des évolutions pour le bois

Règlementation incendie : des évolutions pour le bois Deux nuveaux arrêtés prtant sur la sécurité incendie dans les établissements recevant du public, l un sur les aménagements intérieurs, l autre sur la prpagatin du feu par les façades, nt quelque peu mdifié

Plus en détail

Son unité noté N est le newton.

Son unité noté N est le newton. Statique Frces pnctuelles 1) Ntin d actin mécanique On appelle actin mécanique tutes causes susceptibles de créer pur un bjet slide(*) : Un muvement Une défrmatin u un déplacement (bjet fixe) une situatin

Plus en détail

P R O J E T : s.p.r.l AD Strazzeri construction

P R O J E T : s.p.r.l AD Strazzeri construction P R O J E T : s.p.r.l AD Strazzeri cnstructin R é s i d e n c e l a G r a n g e Inf vente Mr : Strazzeri 0495 32 44 73 Cnstructin de 11 appartements & 2 bureaux tut cnfrt Rue de Bascup 353 à 7170 Manage

Plus en détail

ASSURER LA QUALITE DE L AIR

ASSURER LA QUALITE DE L AIR - - ASSURER LA QUALITE DE L AIR Eviter les plluants et prévir un renuvellement d air suffisant pur assurer la qualité de l air PRINCIPES CONTEXTE La qualité de l air dans les bâtiments est suvent mins

Plus en détail

Quels indicateurs pour l analyse de la consommation foncière?

Quels indicateurs pour l analyse de la consommation foncière? Sessin : Territires cherchent indicateurs pertinents Quels indicateurs pur l analyse de la cnsmmatin fncière? Pierre ALBERT pierre.albert@amenis.fr 12 juin 2013 Plan de l interventin Un rappel du cntexte

Plus en détail