l'oiseau Bleu HÉBERGEMENT ET INSERTION Synthèse du Projet Associatif

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "l'oiseau Bleu HÉBERGEMENT ET INSERTION Synthèse du Projet Associatif"

Transcription

1 'Oiseau Beu HÉBERGEMENT ET INSERTION Synthèse du Projet Associatif Le projet associatif de Oiseau Beu a été éaboré en 2010 et adopté par e Consei d administration du 20 septembre 2010

2 Introduction Ce projet associatif a été éaboré à partir des réfexions menées par des groupes de travai comprenant administrateurs et personnes de association. Ce document en est une synthèse. Un document pus compet reprend pus en détai es différents chapitres de cette synthèse. Un trempin vers 'autonomie!! / Hébergement Hébergement / Logement Logement / Accompagnement SANTÉ Accompagnement - PROFESSIONNEL SANTÉ - - SOCIAL PROFESSIONNEL - SOCIAL / Accuei PETITE ENFANCE Accuei - PARENTALITÉ PETITE ENFANCE - PARENTALITÉ

3 DEUX DÉFINITIONS PRÉALABLES L association Oiseau Beu œuvre depuis 40 ans dans e secteur de excusion et de a précarité. I nous a sembé nécessaire de choisir des définitions pour ces deux termes. L EXCLUSION L excusion est à a fois un processus et un état. D un point de vue socioogique, excusion est e produit ou e résutat d un défaut de cohésion sociae gobae. Sur un aspect pus individuaisé, excusion est e produit ou e résutat d un défaut d insertion ou d intégration. I est aors possibe de définir excusion comme un ensembe de mécanismes de rupture tant sur e pan symboique (stigmates ou attributs négatifs) que sur e pan des reations sociaes (rupture des différents iens sociaux qui agrègent es hommes entre eux). LA PRÉCARITÉ «La précarité est absence d une ou pusieurs des sécurités, notamment cee de empoi, permettant aux personnes et famies d assumer eurs obigations professionnees, famiiaes et sociaes, et de jouir de eurs droits fondamentaux. L insécurité qui en résute peut être pus ou moins étendue et avoir des conséquences pus ou moins graves et définitives. Ee conduit à a grande pauvreté quand ee affecte pusieurs domaines de existence, qu ee devient persistante, qu ee compromet es chances de réassumer des responsabiités et de reconquérir ses droits par soi-même, dans un avenir prévisibe». Définition contenue dans e rapport Grande pauvreté et précarité économique et sociae présenté par Joseph Wresinski. (Cette définition a notamment été reprise par es Nations Unies).

4 Histoire de association Durant es quarante dernières années, à partir du Centre d Hébergement et de Réinsertion Sociae de Gières, association «es foyers de Oiseau Beu» a souhaité répondre à évoution des besoins en hébergement des pubics en difficuté, particuièrement es femmes avec enfants et es famies, en innovant en matière d hébergement, ( CHRS, résidences sociaes, Hébergement temporaire) de ogement ( Maisons reais / Pensions de famie, service de suite) et d accompagnement (socia, à a santé, à insertion professionnee, à a parentaité) sur ensembe du département. A ce jour, association Oiseau Beu compte 40 adhérents, dont 20 administrateurs, une trentaine de bénévoes, 65 saariés permanents, et gère un budget d environ 4 miions d euros. ENVIRONNEMENT SOCIOPOLITIQUE Depuis es années 70, a pauvreté et a précarité se sont accrues aors que Etat providence vit une crise de égitimité. Les interventions de association se situent dans e cadre des textes régementaires dont Etat s est doté pour utter contre es excusions et réduire «es inégaités sociaes». Depuis es années 80 et es ois de décentraisation, association travaie de pus en pus en ien avec es coectivités ocaes. FAIT ASSOCIATIF L Oiseau Beu est une association oi 1901 à but non ucratif et a une mission d intérêt généra. L association se veut un espace de création de ien socia, un porte paroe des pubics accueiis et un intermédiaire vis-à-vis des corps constitués. L association «Oiseau Beu» se positionne en tant que partenaire «du construire ensembe» au détriment des ogiques de concurrence.

5 Vaeurs de association Les vaeurs qui fondent et égitiment action de association sont : LES VALEURS AUTOUR DE LA PERSONNE LES VALEURS ASSOCIATIVES Le respect des usagers La participation des personnes, Le partage des vaeurs entre es expression individuee et coective en tant qu usagers et citoyens L accès aux droits fondamentaux tes que définis dans a charte des droits de Homme ainsi que dans a convention internationae de Enfance LES VALEURS SOCIALES La utte contre excusion et pour a soidarité et a justice sociae Le service de intérêt généra La aïcité En interne professionnes et es administrateurs dans un objectif de transformation sociae L évauation quaitative et quantitative des services La recherche d améioration par une démarche participative des saariés Vers extérieur La réfexion sur es poitiques sociaes en œuvre et une prospective sur es besoins sociaux La communication auprès du grand pubic et des institutions sur es actions réaisées et es besoins des pubics La création de iens avec es partenaires poursuivant des objectifs partagés en vue d un résutat commun

6 Déontoogie de accompagnement Le processus d intervention sociae d aide à a personne se concrétise dans accompagnement qui a pour but de permettre à usager de trouver une soution adaptée à sa probématique. Cet accompagnement se décompose en pusieurs phases : La création du ien entre usager et e travaieur socia La prise en charge par accuei, orientation, a mise en reation Le soutien de usager dans a mise en œuvre du parcours d insertion L usager acteur de son projet Dans e cadre de cet accompagnement, usager a droit A un accompagnement personnaisé A information Au renoncement Au ibre choix Au respect de son intégrité et de son intimité L accompagnement prend des formes différentes seon a nature et es missions des services ACCOMPAGNEMENT AVEC HÉBERGEMENT CHRS (Centre d Hébergement et de Réadaptation Sociae) Résidences sociaes Pensions de Famie / Maisons Reais Service de suite ACCOMPAGNEMENT SOCIAL SALTo (Service d Accompagnement Logement TransitOire) HAO (Habitat et Accompagnement Oiseau Beu) ASL (Accompagnement Socia Logement) ACCOMPAGNEMENT SANTÉ PoPS ACCOMPAGNEMENT PROFESSIONNEL VIAE 38

7 Stratégie de association Afin d assurer sa pérennité et son déveoppement, association entend Missions et objectifs généraux Lutter contre a pauvreté, a précarité, excusion et e cumu des difficutés de a vie Favoriser accès au ogement et au maintien dans e ogement Favoriser accès à a santé, à éducation, à a formation, à empoi, à a cuture Conforter es droits et a citoyenneté des personnes accompagnées Promouvoir e travai d innovation pour participer à a construction des poitiques pubiques Promouvoir a coopération et e travai entre acteurs sociaux Innover et expérimenter en matière d action sociae auprès des popuations défavorisées Intervenir en matière d ingénierie sociae auprès des institutions pubiques et privées Favoriser a coopération entre es associations afin de faire face à a concurrence Déveopper des partenariats avec d autres associations en vue d une offre de service pus arge Se donner es moyens de veie technoogique dans ses domaines d intervention

8 pro(g / photos Patrick Avavian Association oi 1901 / 5, pace de Égise / Gières té / fax / / 'Oiseau Beu HÉBERGEMENT ET INSERTION

Le Conseil général, acteur de l insertion

Le Conseil général, acteur de l insertion Le Consei généra, acteur de insertion éditoria Le Consei généra est e chef de fie des poitiques de soidarités dans e Va d Oise. A ce titre, i est notamment responsabe du revenu de soidarité active (RSA)

Plus en détail

Une. Centre --------------

Une. Centre -------------- 59 Une Médiathèque Centre Socia (a cuture du ien socia) -------------- Émiie Dauphin Émiie Dauphin est bibiothécaire à a Médiathèque Centre Socia Yves Coppens, une structure hybride, à vocation sociae

Plus en détail

Politique du patrimoine

Politique du patrimoine Poitique du patrimoine 3025 1807 7407 3025 1807 7407 333, avenue Acadie Dieppe, N.-B. E1A 1G9 tééphone: 877.7900 info@dieppe.ca dieppe.ca PRÉAMBULE Le déveoppement d une Poitique du patrimoine pour a Vie

Plus en détail

UNE NOUVELLE OFFRE DE FORMATION

UNE NOUVELLE OFFRE DE FORMATION SE FORMER POUR AGIR UNE NOUVELLE OFFRE DE FORMATION 3 Dans cette période compexe, de nombreux défis nous attendent dans es entreprises et es administrations. Pour y faire face, a formation est un des

Plus en détail

NOTRE MISSION NOTRE APPROCHE NOTRE ÉQUIPE NOTRE MARCHÉ. Confiance. Professionnalisme. Confidentialité

NOTRE MISSION NOTRE APPROCHE NOTRE ÉQUIPE NOTRE MARCHÉ. Confiance. Professionnalisme. Confidentialité www.cobus.net NOTRE MISSION Fournir à nos cients des soutions appropriées, sécurisées et bénéfiques Mettre en pace des soutions restant rentabes sur e ong terme et faciitant ensembe du processus de gestion

Plus en détail

à des commissions d enquête

à des commissions d enquête Protocoe sur a nomination de juges à des commissions d enquête Adopté par e Consei canadien de a magistrature août 2010 Sa Majesté a Reine du chef du Canada, 2010 Numéro du cataogue : JU14-21/2010 ISBN

Plus en détail

Comment s installer aux Canaries

Comment s installer aux Canaries Comment s instaer aux Canaries Aide institutionnee Le gouvernement des Canaries soutient activement es investissements réaisés dans es secteurs stratégiques canariens. Pour ce faire, e département de Investir

Plus en détail

DOSSIER DE PRESEntatIOn

DOSSIER DE PRESEntatIOn DOSSIER DE PRESEntatIOn www.ufdi.fr 1 - Historique de association SOmmaIRE 2 - Présentation de association 3 - nos activités 4 - Les missions de UFDI 5 - Les membres du bureau 6 - Présentation des déégués

Plus en détail

UIDE DU DOCTORANT 2010-2011

UIDE DU DOCTORANT 2010-2011 Pôe de recherche et UIDE DU DOCTORANT d enseignement supérieur Cité Descartes Champs-sur-Marne 77454 Marne-a-Vaée, Cedex 2 Tééphone : 01 60 95 79 00 Téécopie : 01 64 15 32 87 www.univ-paris-est.fr 2010-2011

Plus en détail

Rejoignez le. No 1 mondial. de la franchise *! Créez votre entreprise en Franchise avec SUBWAY. www.subwayfrance.fr

Rejoignez le. No 1 mondial. de la franchise *! Créez votre entreprise en Franchise avec SUBWAY. www.subwayfrance.fr Rejoignez e No 1 mondia de a franchise *! Créez votre entreprise en Franchise avec SUBWAY www.subwayfrance.fr *SUBWAY est e numéro 1 mondia de a restauration, en nombre de restaurants. 2015 Doctor s Associates

Plus en détail

Les trophées de l international

Les trophées de l international Les trophées de internationa 2012 La CCI Essonne organise e 22 novembre 2012 Les trophées de internationa qui seront remis au moment du 11e forum de internationa avec, comme pays invité d honneur, a Chine.

Plus en détail

Les marchés des sociétés d Hlm

Les marchés des sociétés d Hlm Les marchés s des sociétés s d Hmd LES MARCHES DES SOCIETES D HLM LES PRINCIPES GENERAUX LES EVOLUTIONS LE CHAMP D APPLICATION Les organismes d Hm sont des pouvoirs adjudicateurs - soit soumis au code

Plus en détail

ARTENARIAT. 59 e Congrès. 28 octobre 1 er novembre

ARTENARIAT. 59 e Congrès. 28 octobre 1 er novembre Vaence ARTENARIAT 2015 59 e Congrès 28 octobre 1 er novembre En 2015, e congrès de UIA se tient à Vaence du 28 octobre au 1 er novembre sur es thèmes suivants : 2015 59 e Congrès 28 octobre au 1 er novembre

Plus en détail

Élevons la voix! Plan d action pour la lutte contre les comportements d intimidation et de cyberintimidation

Élevons la voix! Plan d action pour la lutte contre les comportements d intimidation et de cyberintimidation Éevons a voix! Pan d action pour a utte contre es comportements d intimidation et de cyberintimidation Éevons a voix! Pan d action pour a utte contre es comportements d intimidation et de cyberintimidation

Plus en détail

La nouvelle carrière du personnel judiciaire

La nouvelle carrière du personnel judiciaire La nouvee carrière du personne judiciaire 1 2 Avant-propos Cher ecteur, La manière dont es cours et tribunaux sont administrés est en peine évoution. Une poitique moderne du personne est donc d une extrême

Plus en détail

13 1 3cas cas de de GRH

13 1 3cas cas de de GRH 13 cas de GRH management sup management - ressources humaines 13 cas de GRH Études de cas d entreprises avec corrigés détaiés Eine Nicoas Dunod, Paris, 2013 ISBN 978-2-10-058736-0 Sommaire Tabeau synoptique

Plus en détail

CONSEIL GENERAL DE SEINE ET MARNE

CONSEIL GENERAL DE SEINE ET MARNE 2/03 1 CONSEIL GENERAL DE SEINE ET MARNE Séance du 20 Novembre 2009 Commission n 2 Administration Générae et Personne Commission n 7 Finances DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL

Plus en détail

DE COMMERCE ET DE GESTION

DE COMMERCE ET DE GESTION Institut DE COMMERCE ET DE GESTION Administration et Direction des Admissions : 9, rue Saint-Lambert 75015 Paris Té. (33) 01 45 58 17 33 Fax. 01 45 58 61 59 Métro Boucicaut (igne 8) ou Convention (igne

Plus en détail

2 juillet 2014-18h00 Mairie de Saint-Priest

2 juillet 2014-18h00 Mairie de Saint-Priest Compte-rendu de a réunion pubique d information dans e cadre de a concertation sur e Pan de Prévention des Risques Technoogiques de Saint-Priest (CREALIS et SDSP) 2 juiet 2014-18h00 Mairie de Saint-Priest

Plus en détail

Vétérinaires : quelles perspectives d activité en 2010?

Vétérinaires : quelles perspectives d activité en 2010? Vétérinaires : quees perspectives d activité en 2010? Edito Arnaud Duet Docteur Vétérinaire Président d Ergone Ergone, nouvee association pour es vétérinaires qui partagent envie d entreprendre, a vouu

Plus en détail

Face au deuil, Vous n êtes pas seul(e) Ce guide vous est proposé par la Caf de Meurthe-et-Moselle et les Associations Deuil Espoir et Favec.

Face au deuil, Vous n êtes pas seul(e) Ce guide vous est proposé par la Caf de Meurthe-et-Moselle et les Associations Deuil Espoir et Favec. Face au deui, Vous n êtes pas seu(e) Ce guide vous est proposé par a Caf de Meurthe-et-Mosee et es Associations Deui Espoir et Favec. 1 Edition 2011 ÉDITO Soutenir et accompagner Soutenir a fonction parentae

Plus en détail

UIDE DU DOCTORANT Pôle de recherchee t d enseignement supérieur 2011-2012

UIDE DU DOCTORANT Pôle de recherchee t d enseignement supérieur 2011-2012 Pôe de recherche et UIDE DU DOCTORANT d enseignement supérieur 2011-2012 L ÉDITO DU PRÉSIDENT Doctorants, vous êtes engagés dans a préparation d une thèse au sein de une des six écoes doctoraes du Pôe

Plus en détail

PRIMOVIE. Société Civile de Placement Immobilier

PRIMOVIE. Société Civile de Placement Immobilier PRIMOVIE Société Civie de Pacement Immobiier Primonia REIM Septembre 2013 INVESTISSEZ INDIRECTEMENT EN PARTS DE SCPI PRIMOVIE est une SCPI qui a pour objectif d accompagner es différentes étapes de a vie

Plus en détail

PRIMOVIE. Société Civile de Placement Immobilier

PRIMOVIE. Société Civile de Placement Immobilier PRIMOVIE Société Civie de Pacement Immobiier Primonia REIM Septembre 2012 INVESTISSEZ INDIRECTEMENT EN PARTS DE SCPI PRIMOVIE est une SCPI qui a pour objectif d accompagner es différentes étapes de a vie

Plus en détail

Le recours à l Aide complémentaire santé : les enseignements d une expérimentation sociale à Lille

Le recours à l Aide complémentaire santé : les enseignements d une expérimentation sociale à Lille Document de travai Working paper Le recours à Aide compémentaire santé : es enseignements d une expérimentation sociae à Lie Sophie Guthmuer (LEDa-LEGOS, Université Paris-Dauphine) Forence Jusot (LEDa-LEGOS,

Plus en détail

l EXCLUSION, INCLUSION m

l EXCLUSION, INCLUSION m EXCLUSION, INCLUSION m education permanente CULTURE ÉDUCATION PERMANENTE «I y a eu une invention de accessibiité comme nouvee forme sociae révéatrice d une conception du traitement de atérité dans notre

Plus en détail

Intégration visuelle des installations de branchement aux bâtiments résidentiels. Guide des bonnes pratiques

Intégration visuelle des installations de branchement aux bâtiments résidentiels. Guide des bonnes pratiques Intégration visuee des instaations de branchement aux bâtiments résidenties Guide des bonnes pratiques Guide des bonnes pratiques Légende s techniques PRINCIPAUX SYMBOLES UTILISÉS RECOMMANDÉ ACCEPTabe

Plus en détail

DT n 26. Document de travail Working paper. Thierry Debrand (Irdes) Nicolas Sirven (Irdes) Juin 2009

DT n 26. Document de travail Working paper. Thierry Debrand (Irdes) Nicolas Sirven (Irdes) Juin 2009 Document de travai Working paper Quees sont es motivations des départs à a retraite en Europe : situation personnee, famiiae, professionnee, ou rôe de a protection sociae? Thierry Debrand (Irdes) Nicoas

Plus en détail

MUTUELLES DE SANTÉ ET ASSOCIATIONS DE MICRO-ENTREPRENEURS GUIDE

MUTUELLES DE SANTÉ ET ASSOCIATIONS DE MICRO-ENTREPRENEURS GUIDE MUTUELLES DE SANTÉ ET ASSOCIATIONS DE MICRO-ENTREPRENEURS GUIDE Copyright Organisation internationae du Travai 2001 Première édition 2001 Les pubications du Bureau internationa du Travai jouissent de a

Plus en détail

Standards Européens de Jeu Responsable L exemple des loteries

Standards Européens de Jeu Responsable L exemple des loteries Standards Européens de Jeu Responsabe L exempe des oteries Perinde van Dijken, Dééguée Jeu Responsabe, Loterie Romande Raymond Bovero, Directeur des programmes Jeu Responsabe & Déveoppement durabe, La

Plus en détail

Sommaire. dans votre région...21

Sommaire. dans votre région...21 édito Attention! En 2008, orientation vers enseignement supérieur change de rythme! En effet, ce qui vous est demandé, c est tout simpement de réféchir en même temps à ensembe des possibiités que vous

Plus en détail

Stratégie pour le développement durable: lignes directrices et plan d action 2008 2011

Stratégie pour le développement durable: lignes directrices et plan d action 2008 2011 Consei fédéra suisse Stratégie pour e déveoppement durabe: ignes directrices et pan d action 2008 2011 Rapport du 16 avri 2008 Impressum Consei fédéra suisse Stratégie pour e déveoppement durabe: ignes

Plus en détail

Sommaire. Édito. > Les mots-clés 49 > Les adresses utiles 51 CIO, SCUIO, vie étudiante, Crous 51 Accueil des étudiants en situation de handicap 52

Sommaire. Édito. > Les mots-clés 49 > Les adresses utiles 51 CIO, SCUIO, vie étudiante, Crous 51 Accueil des étudiants en situation de handicap 52 Édito VOTRE guide est arrivé. A partir de à, horizon de vos études supérieures s écaire! Enfin tout reste à faire quand même : identifier vos points forts, faire e bian de vos intérêts, et séectionner

Plus en détail

clés Les chiffres du commerce Étude réalisée par la Chambre de commerce et d industrie de l Essonne avril 2012 n Repères

clés Les chiffres du commerce Étude réalisée par la Chambre de commerce et d industrie de l Essonne avril 2012 n Repères cés Les chiffres du commerce 0 Étude réaisée par a Chambre de commerce et d industrie de Essonne n Repères n Urbanisme commercia n évoution n bian démographique n consommation des ménages n commerce de

Plus en détail

Pleine- page. Activités 2009. Architecture. Urbanisme. Paysage. Environnement. Économie d énergie. C.A.U.E de la Seine-Maritime - Mai 2010

Pleine- page. Activités 2009. Architecture. Urbanisme. Paysage. Environnement. Économie d énergie. C.A.U.E de la Seine-Maritime - Mai 2010 Peine- page C.A.U.E de a Seine-Maritime - Mai 2010 Activités 2009 Architecture Paysage Urbanisme Environnement Économie d énergie Peine -page Éditoria Som maire Depuis sa création en 1978, e C.A.U.E était

Plus en détail

Guide Fiscal 2013. Impôt sur le revenu

Guide Fiscal 2013. Impôt sur le revenu Suppément gratuit au Faire Face n 718 d avri 2013. Mis à jour par Juie Charpin, conseière technique au service juridique droit des personnes et des famies, sous a direction de Linda Aouar, directrice juridique

Plus en détail

Tous vos déplacements à la carte.

Tous vos déplacements à la carte. Tous vos dépacements à a carte. Qu est-ce que e Pan de Dépacements Urbains? Le Pan de Dépacements Urbains (PDU) définit pour 10 ans es principes d organisation des dépacements, de a circuation et du stationnement

Plus en détail

Programme d investissements d avenir Innovation urbaine Accompagnement des candidatures franciliennes

Programme d investissements d avenir Innovation urbaine Accompagnement des candidatures franciliennes - Préfecture de a région d'ie-de-france Programme d investissements d avenir Innovation urbaine Accompagnement des candidatures franciiennes Programme d Investissements d avenir (PIA) e PIA 2 éargit es

Plus en détail

Intégration des statistiques sectorielles en Afrique Guide de planification d un Système Statistique National intégré

Intégration des statistiques sectorielles en Afrique Guide de planification d un Système Statistique National intégré EDUCATION HEALTH Intégration des statistiques sectoriees en Afrique Guide de panification d un Système Statistique Nationa intégré Version 1.0, Novembre 2007 GROUPE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT

Plus en détail

PRIMOPIERRE. Société Civile de Placement Immobilier

PRIMOPIERRE. Société Civile de Placement Immobilier PRIMOPIERRE Société Civie de Pacement Immobiier Primonia REIM Septembre 2011 IDENTIFICATION DES RISQUES LIÉS À L INVESTISSEMENT DANS UNE SCPI Facteurs de risques Avant d effectuer un investissement en

Plus en détail

Création. d Entreprises. Offres immobilières. les opportunités à saisir en ZUS et ZFU. (Vente & Location)

Création. d Entreprises. Offres immobilières. les opportunités à saisir en ZUS et ZFU. (Vente & Location) Création d Entreprises Offres immobiières es opportunités à saisir en ZUS et ZFU (Vente & Location) Location & Vente en Zone Franche Urbaine Quartier du Neuhof Strasbourg Disponibiité : immédiate Activité

Plus en détail

de l'aide à la Personne Malade et à son Entourage

de l'aide à la Personne Malade et à son Entourage Annonce du diagnostic "j'ai besoin d'aide" Mon séjour à 'hopita Scoarité et empoi Ma vie au jour e jour Aidants: j'aide et j'ai besoin d'aide Liois: je veux m'engager de 'Aide à a Personne Maade et à son

Plus en détail

PRIMOPIERRE. Société Civile de Placement Immobilier

PRIMOPIERRE. Société Civile de Placement Immobilier PRIMOPIERRE Société Civie de Pacement Immobiier Primonia REIM Septembre 2012 IDENTIFICATION DES RISQUES LIÉS À L INVESTISSEMENT DANS UNE SCPI Facteurs de risques Avant d effectuer un investissement en

Plus en détail

TUNISIE RAPPORT NATIONAL SUR LES ENFANTS NON SCOLARISÉS

TUNISIE RAPPORT NATIONAL SUR LES ENFANTS NON SCOLARISÉS TOUS À L ÉCOLE MOYEN-ORIENT ET AFRIQUE DU NORD INITIATIVE MONDIALE EN FAVEUR DES ENFANTS NON SCOLARISÉS RÉSUMÉ TUNISIE RAPPORT NATIONAL SUR LES ENFANTS NON SCOLARISÉS OCTOBRE 2014 2015 UNICEF Bureau régiona,

Plus en détail

Cemont lance SILVER CF une nouvelle gamme de brasures d'argent sans cadmium pour la plomberie, le sanitaire, le froid, la climatisation

Cemont lance SILVER CF une nouvelle gamme de brasures d'argent sans cadmium pour la plomberie, le sanitaire, le froid, la climatisation Saint Ouen 'Aumône, e 19 février 2008 Cemont ance une nouvee gamme de brasures d'argent sans cadmium pour a pomberie, e sanitaire, e froid, a cimatisation Contacts : Direction de a Communication Georges

Plus en détail

UIDE DU DOCTORANT 2014 2015

UIDE DU DOCTORANT 2014 2015 UIDE DU DOCTORANT 2014 2015 ÉDITO Doctorants, Vous êtes engagés dans a préparation d une thèse au sein d une écoe doctorae d Université Paris-Est (UPE). Vous postuez ainsi au dipôme e pus éevé en France

Plus en détail

Notice d information VCF EQUILIBRE ÉDITION 2015 NON CADRES

Notice d information VCF EQUILIBRE ÉDITION 2015 NON CADRES Notice d information VCF EQUILIBRE ÉDITION 2015 NON CADRES LES DISPOSITIONS GÉNÉRALES // OBJET Le présent contrat a pour objet de rembourser, dans e cadre d une couverture d entreprise, tout ou partie

Plus en détail

REÉDITION Avril 2012

REÉDITION Avril 2012 REÉDITION Avri 2012 www.onisep.fr/tououse www.onisep.fr Un achat à notre ibrairie Venez découvrir toutes nos pubications du undi au vendredi de 13h00 à 17h00 es mercredi et vendredi matins de 10h00 à 12h00

Plus en détail

Le coût social de l alcool, du tabac et des drogues illicites en 2000

Le coût social de l alcool, du tabac et des drogues illicites en 2000 addictoogie Le coût socia de acoo, du tabac et des drogues iicites en 2000 Phiippe Fenogio Maître de conférences à université de Nancy II Véronique Pare Maître de conférences à université de Panthéon-Sorbonne

Plus en détail

GARDEZ UNE TECHNOLOGIE D AVANCE GROUPE TELECOMS DE L OUEST. Tél. : 05 46 30 07 30 Fax : 05 46 30 07 37 Mail : info@ceso-gto.com www.ceso-gto.

GARDEZ UNE TECHNOLOGIE D AVANCE GROUPE TELECOMS DE L OUEST. Tél. : 05 46 30 07 30 Fax : 05 46 30 07 37 Mail : info@ceso-gto.com www.ceso-gto. GARDEZ UNE TECHNOLOGIE D AVANCE GROUPE TELECOMS DE L OUEST Té. : 05 46 30 07 30 Fax : 05 46 30 07 37 Mai : info@ceso-gto.com www.ceso-gto.com Votre tééphonie d entreprise : convergence fixe & mobie Depuis

Plus en détail

MÉCÉNAT PARTICIPATIF : tous à l œuvre! Cérémonie de décoration de donateurs de la culture

MÉCÉNAT PARTICIPATIF : tous à l œuvre! Cérémonie de décoration de donateurs de la culture MÉCÉNAT PARTICIPATIF : tous à œuvre! Cérémonie de décoration de donateurs de a cuture mardi 9 décembre 2014 Ministère de a Cuture et de a Communication Communiqué de presse Feur Peerin reance a poitique

Plus en détail

HISTOIRE DE L UNIVERSITÉ

HISTOIRE DE L UNIVERSITÉ U HISTOIRE DE L UNIVERSITÉ De Douai à Lie ne Université fut créée à Douai, avec 'accord de a Papauté, par Phiippe II, roi d'espagne, e 19 janvier 1562. Devenue française après a guerre de Dévoution (1667),

Plus en détail

Catalogue des exposants

Catalogue des exposants Cataogue des exposants Forum des associations parisiennes Les énergies soidaires de Paris 17 et 18 octobre 2008 - Pace de Hôte de Vie Fédération des cafés associatifs Les énergies soidaires de Paris Le

Plus en détail

Fête & Buvette Un équilibre à trouver. A l attention des maires, présidents d associations, responsables de débit de boissons temporaires, bénévoles

Fête & Buvette Un équilibre à trouver. A l attention des maires, présidents d associations, responsables de débit de boissons temporaires, bénévoles Fête & Buvette Un équiibre à trouver A attention des maires, présidents d associations, responsabes de débit de boissons temporaires, bénévoes Edition : Février 2011 Nous sommes ensembe responsabes! La

Plus en détail

Outlook. Apprenez exactement ce dont vous avez besoin Progressez à votre rythme Téléchargez les exercices. Joan Lambert et Joyce Cox

Outlook. Apprenez exactement ce dont vous avez besoin Progressez à votre rythme Téléchargez les exercices. Joan Lambert et Joyce Cox Outook Microsoft 2010 Maîtrisez rapidement Outook 2010 avec e ivre officie de Microsoft Press Apprenez exactement ce dont vous avez besoin Progressez à votre rythme Tééchargez es exercices Joan Lambert

Plus en détail

Projet d'école(s) 2006-2010 CAUDERAN-IUFM. Circonscription de : Ecole(s) concernées(s) 0333029N E.M.PU PAUL DOUMER 10, RUE PAUL DOUMER 33 000 BORDEAUX

Projet d'école(s) 2006-2010 CAUDERAN-IUFM. Circonscription de : Ecole(s) concernées(s) 0333029N E.M.PU PAUL DOUMER 10, RUE PAUL DOUMER 33 000 BORDEAUX Projet d'écoe(s) 2006-2010 Circonscription de : N version: 1 665 Projeco33 - v1-0306 Ecoe(s) concernées(s) RPI : ZEP/REP : 0333029N E.M.PU PAUL DOUMER 10, RUE PAUL DOUMER 0556083062 33 000 BORDEAUX 1 Inspection

Plus en détail

ormation en Art-thérapie

ormation en Art-thérapie Association Française de Recherches et Appications des Techniques Artistiques en Pédagogie et Médecine Association oi 1901 agréée par e Ministère de a Jeunesse Education Popuaire. AFRATAPEM ECOLE D ART-THÉRAPIE

Plus en détail

Master Actuariat-Finance Master Actuariat-Prévoyance Sociale. Prof ABDELKADER SALMI 2012

Master Actuariat-Finance Master Actuariat-Prévoyance Sociale. Prof ABDELKADER SALMI 2012 Master Actuariat-Finance Master Actuariat-Prévoyance Sociae Prof ABDELKADER SALMI 2012 Actuaire L étymoogie du mot "actuaire" est atine (comptabe, rédacteur des ivres de comptes acta), ce terme n'apparaît

Plus en détail

Dossier de veille de l IFÉ

Dossier de veille de l IFÉ n 102 Juin 2015 Sommaire Page 2 : Les difficutés des éèves révéées par es évauations Page 7 : À a recherche d une pus grande maitrise des pratiques d enseignement Page 17 : L apprentissage des mathématiques

Plus en détail

Un guide du bailleur : pourquoi?...3

Un guide du bailleur : pourquoi?...3 édition 2012 SOMMAIRE Un guide du baieur : pourquoi?...3 Avant a ocation Que type de ocation puis-je proposer ou accepter?...4 Quees conditions pour mon ogement mis en ocation?...5 Quees aides pour améioration

Plus en détail

Régime économique et fiscal général

Régime économique et fiscal général Régime économique et fisca généra Le système fisca espagno est moderne et compétitif. La pression fiscae (e pourcentage des impôts et de a sécurité sociae par rapport au PIB) y est inférieure de quatre

Plus en détail

actualites - actualites Quetigny accueille début juillet le passage Quetigny ville à vivre Venez fêter le 14 juillet! A retenir :

actualites - actualites Quetigny accueille début juillet le passage Quetigny ville à vivre Venez fêter le 14 juillet! A retenir : JUILLET 2013 actuaites - SUPPLEMENT D INFORMATION DE LA VILLE DE QUETIGNY A retenir : Quetigny vie à vivre Dossier spécia diagnostic PLU Pour tout comprendre des atouts et faibesses du territoire p.3 ZAC

Plus en détail

La conception et les spécifications peuvent être modifiées sans préavis.

La conception et les spécifications peuvent être modifiées sans préavis. La conception et es spécifications peuvent être modifiées sans préavis. LTD KXTDA30_FR_200_v.indd 2 3/2/0 3:3:0 PM Système PBX IP hybride KX-TDA30 LTD KXTDA30_FR_200_v.indd 3 3/2/0 3:3:02 PM TABLE DES

Plus en détail

Salon Moto Légende 2015

Salon Moto Légende 2015 CLUBS Saon Moto Légende 2015 20, 21 et 22 novembre 2015 - Parc Fora de Paris (Château de Vincennes) Inscription CLUBS À retourner avant e 22 octobre 2015 à : saon moto égende - Cubs - BP 40419-77309 Fontainebeau

Plus en détail

Comment établir de vraies collaborations entre parcs et villes portes? LE DÉBAT FOCAL PUBLICITÉ ET PAYSAGE : VERS UNE RÉSOLUTION DU CONFLIT

Comment établir de vraies collaborations entre parcs et villes portes? LE DÉBAT FOCAL PUBLICITÉ ET PAYSAGE : VERS UNE RÉSOLUTION DU CONFLIT MAGAZINE DE LA FÉDÉRATION DES PARCS NATURELS RÉGIONAUX DE FRANCE MARS 2009 - N 62 U N E A U T R E V I E S I N V E N T E I C I FOCAL PUBLICITÉ ET PAYSAGE : VERS UNE RÉSOLUTION DU CONFLIT LE DÉBAT Comment

Plus en détail

Languedoc-Roussillon. rentrée. ministère de l'éducation nationale l ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche

Languedoc-Roussillon. rentrée. ministère de l'éducation nationale l ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche Languedoc-Roussion rentrée 2011 ministère de 'éducation nationae ministère de 'enseignement supérieur et de a recherche édito La sortie du guide «Après e BAC» régiona est devenue un rendezvous tout à fait

Plus en détail

Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du fonds

Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du fonds Fonds d actions américaines de croissance Renaissance Rapport intermédiaire de a direction sur e rendement du fonds pour a période cose e 28 février 2015 Tous es chiffres sont en doars canadiens, sauf

Plus en détail

Guide des applications Lexmark ESF

Guide des applications Lexmark ESF Guide des appications Lexmark ESF Aidez vos cients à tirer peinement profit du potentie de eurs équipements Lexmark. Les appications Lexmark ont été conçues pour aider es entreprises à capturer et gérer

Plus en détail

BELGIQUE LUXEMBOURG ALLEMAGNE

BELGIQUE LUXEMBOURG ALLEMAGNE Frontaiers Lorraine Centre de Ressources du travai frontaier www.frontaiersorraine.eu CE TRAVAIL A ÉTÉ RÉALISÉ EN COOPÉRATION AVEC L OREFQ BELGIQUE LUXEMBOURG ALLEMAGNE EURES EURES est un réseau européen

Plus en détail

UNICEF/92-5221/Toutounji

UNICEF/92-5221/Toutounji UNICEF/92-5221/Toutounji Pourquoi i est important de communiquer et d utiiser es informations sur L aaitement materne Un bébé nourri au sein est moins souvent maade et mieux nourri qu un bébé à qui on

Plus en détail

LE MANUEL DE L INITIATIVE DE LAVAGE DES MAINS

LE MANUEL DE L INITIATIVE DE LAVAGE DES MAINS LE MANUEL DE L INITIATIVE DE LAVAGE DES MAINS Guide de préparation d un programme de promotion du avage des mains au savon BANQUE MONDIALE The Internationa Bank for Reconstruction and Deveopment/The Word

Plus en détail

Les Rencontres internationales «Eau et Cinéma»

Les Rencontres internationales «Eau et Cinéma» Les Rencontres internationaes «Eau et Cinéma» Après Mexico (2006) et Istanbu (2009) Cap sur Marseie (2012) RIEC-IWFE Les Rencontres internationaes «Eau et Cinéma» (RIEC), qui ont vu e jour à Mexico en

Plus en détail

APPROCHE DE LEUR DEPENDhNCE ECONOMIQUE. (indication de l 'emploi total et de la branche économique)

APPROCHE DE LEUR DEPENDhNCE ECONOMIQUE. (indication de l 'emploi total et de la branche économique) LES GRANDES ENTREPRISES DU CANTON DE GENEVE EN 975 APPROCHE DE LEUR DEPENDhNCE ECONOMIQUE Commentaires de Genève, en 975. 400 p ersonnes dans e canton Tabeau : Entreprises occupant pus de Tabeau 2 Tabeau

Plus en détail

Market Data Feed. Des données constamment actualisées

Market Data Feed. Des données constamment actualisées Market Data Feed Des données constamment actuaisées Market Data Feed (MDF) de SIX Teekurs est un fux en temps rée standardisé qui fournit des données consoidées dans un format uniformisé, quee que soit

Plus en détail

à l heure du numérique n 263 avril 2013 lire PaGe 3 PhILIPPE PEmEzEC : vers des solutions alternatives

à l heure du numérique n 263 avril 2013 lire PaGe 3 PhILIPPE PEmEzEC : vers des solutions alternatives n 263 avri 2013 PaGe 2 PhILIPPE PEmEzEC : vers des soutions aternatives PaGe 4 DéBAT D ORIENTATION BUDgéTAIRE : pour garder a igne PaGe 5 VOyAgE à WOkINg : e 20e anniversaire se prépare PaGe 7 INFORmATIqUE

Plus en détail

PRIMOPIERRE. Société Civile de Placement Immobilier

PRIMOPIERRE. Société Civile de Placement Immobilier PRIMOPIERRE Société Civie de Pacement Immobiier Primonia REIM Septembre 2013 IDENTIFICATION DES RISQUES LIÉS À L INVESTISSEMENT DANS UNE SCPI Facteurs de risques Avant d effectuer un investissement en

Plus en détail

Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du fonds

Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du fonds Fonds Chine pus Renaissance Rapport intermédiaire de a direction sur e rendement du fonds pour a période cose e 28 février 2015 Tous es chiffres sont en doars canadiens, sauf indication contraire Le présent

Plus en détail

Semestre I / 2012. Catalogue G E R C E. Formation professionnelle continue

Semestre I / 2012. Catalogue G E R C E. Formation professionnelle continue G R C Cataogue Semestre I / 2012 Formation professionnee continue Cataogue Semestre I / 2012 Formation professionnee continue Formation professionnee continue _2 _3 Préface Magré un environnement économique

Plus en détail

Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du fonds

Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du fonds Fonds immobiier canadien CIBC Rapport intermédiaire de a direction sur e rendement du fonds pour a période cose e 30 juin 2015 Tous es chiffres sont en doars canadiens, sauf indication contraire Le présent

Plus en détail

1er portail du droit des affaires

1er portail du droit des affaires Engish 1er portai du droit des affaires Avocats daffaires - Directions Juridiques - Conseis en P.I. - Experts comptabes - Auditeurs et Consutants - Courtiers juridiques - Recouvrement de créances Accuei

Plus en détail

Salon Moto Légende 2015

Salon Moto Légende 2015 Saon Moto Légende 2015 20, 21 et 22 novembre 2015 - Parc Fora de Paris (Château de Vincennes) COMMANDE EXPOSANTS À retourner avant e 22 octobre 2015 à : SALON MOTO LÉGENDE - EXPOSANTS - BP 40419-77309

Plus en détail

Livret du participant. Quels partenariats pour quelles solidarités? Organisée par le Centre de recherche et d information pour le développement

Livret du participant. Quels partenariats pour quelles solidarités? Organisée par le Centre de recherche et d information pour le développement Organisée par e Centre de recherche et d information pour e déveoppement En partenariat avec a Maison Des Citoyens du Monde Ques partenariats pour quees soidarités? Livret du participant En ien avec e

Plus en détail

5 u u u 1 To 20 r u u u ont B o arcelona u u Ne D w ub Y li o n rk u u London u u Vive les langues

5 u u u 1 To 20 r u u u ont B o arcelona u u Ne D w ub Y li o n rk u u London u u Vive les langues 5 u 20 1 Toronto u u Barceona Dubin New York London u u Vive es angues Chers parents, chers futurs participants Eh, dis, as-tu repéré es pictogrammes d Edi? 5 Voyage train/avion accompagné. Voyage train

Plus en détail

Guide pratique. destiné aux services d urgence pour l identification, l accueil et l accompagnement de patients suicidaires

Guide pratique. destiné aux services d urgence pour l identification, l accueil et l accompagnement de patients suicidaires Guide pratique destiné aux services d urgence pour identification, accuei et accompagnement de patients suicidaires Coophon Rédaction : AZ Sint-Lucas & Vokskiniek, CHU Brugmann, CHR La Citadee, Cabinet

Plus en détail

Ne pas envoyer le livret de famille : celui-ci vous sera demandé par le Service Central de l'etat Civil à Nantes après transcription de l'adoption.

Ne pas envoyer le livret de famille : celui-ci vous sera demandé par le Service Central de l'etat Civil à Nantes après transcription de l'adoption. PARQUET DU TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE NANTES Quai François Mitterrand 44921 NANTES CEDEX 9 Service des Adoptions Internationaes Liste des pièces à fournir à 'appui d'une demande de vérification d'opposabiité

Plus en détail

Juillet 2013 N 19. L école est finie et les travaux commencent! (p.6) Pendant l été, vos rues se transforment (p.12) Votre ville se modernise (p.

Juillet 2013 N 19. L école est finie et les travaux commencent! (p.6) Pendant l été, vos rues se transforment (p.12) Votre ville se modernise (p. N 19 L écoe est finie et es travaux commencent! (p.6) Pendant été, vos rues se transforment (p.12) Votre vie se modernise (p.4) SOMMAIRE n Edito (3 (4-5 n Focus Services municipaux Quartiers à a oupe Dossier

Plus en détail

Rendez-vous à Tchirozérine du 9 au 16 juillet 2012

Rendez-vous à Tchirozérine du 9 au 16 juillet 2012 NUMERO 8358 LUNDI 9 Juiet 2012 150 FCFA Point de presse du ministre de a Jeunesse, des Sports et de a Cuture sur a 6 ème édition du Camp des jeunes Rendez-vous à Tchirozérine du 9 au 16 juiet 2012 P.10

Plus en détail

CHAPITRE 4. LE CONTEXTE DE L EDUCATION A MADAGASCAr

CHAPITRE 4. LE CONTEXTE DE L EDUCATION A MADAGASCAr CHAPITRE 4 Education et TIC LE CONTEXTE DE L EDUCATION A MADAGASCAr a Des résutats contrastés du système éducatif du pays a Les principaux défis pour améioration du système éducatif LES TIC ET L EDUCATION

Plus en détail

Partie 1 Techniques de bases de données simples

Partie 1 Techniques de bases de données simples Partie 1 Techniques de bases de données simpes 1 Exporer une base de données Access 2010...3 2 Créer des bases de données et des tabes simpes... 45 3 Créer des formuaires simpes... 77 4 Afficher des données...101

Plus en détail

Préparation au financement climatique

Préparation au financement climatique Programme des Nations Unies pour e déveoppement A servicio de as personas y as naciones Préparation au financement cimatique Un cadre pour comprendre ce que signifie être «prêt» à utiiser e financement

Plus en détail

UNICEF/98-10009/Pirozzi

UNICEF/98-10009/Pirozzi UNICEF/98-10009/Pirozzi Pourquoi i est important de communiquer et d utiiser es informations sur Le paudisme Le paudisme est une maadie grave transmise par es piqûres de moustiques. Chaque année environ

Plus en détail

Conception et réalisation d une sectorisation

Conception et réalisation d une sectorisation Conception et réaisation d une sectorisation OBJECTIF : mise en pace d un outi cohérent permettant de mesurer es voumes transitant dans e système de manière fiabe Une attention particuière doit être portée

Plus en détail

La gestion de la relation client au sein de la PME. Contenu de la présentation. Le CRM outil pour les PME? SOGID SA

La gestion de la relation client au sein de la PME. Contenu de la présentation. Le CRM outil pour les PME? SOGID SA La gestion de a reation cient au sein de a PME Laurent Warichet 2006 SOGID. Tous droits réservés Le CRM outi pour es PME? Contenu de a présentation Qu est-ce que e CRM? Pourquoi a gestion cient? CRM :

Plus en détail

Système PBX IP hybride

Système PBX IP hybride Système PBX IP hybride KX-TDA30 La conception et es spécifications peuvent être modifiées sans préavis. FrenchPan_NEW MASTER_FA.indd -3 /6/09 9:0:0 AM Pour a mise en pace d un environnement de communications

Plus en détail

La banque publique au service de la croissance des entreprises françaises

La banque publique au service de la croissance des entreprises françaises C D F E 4 JUIN 2015 La banque pubique au service de a croissance des entreprises françaises 2 01. 02. Qui sommes-nous? Réseau Bpifrance 03. Nos missions 06. 07. 08. Garantie Bpifrance Financement Bpifrance

Plus en détail

Au fil de Cap au Sud. Collection Nausicaá Fiche pédagogique - Collège CREATAS DIGITALVISION CREATAS

Au fil de Cap au Sud. Collection Nausicaá Fiche pédagogique - Collège CREATAS DIGITALVISION CREATAS Au fi de Cap au Sud C Coe ge CREATAS Cette fiche pédagogique est associée à a fiche découverte Au fi de Cap au Sud Ee est conçue pour permettre une approche du concept du déveoppement durabe et voontairement

Plus en détail

SOMMAIRE. Vous souhaitez embaucher dans votre entreprise un ou plusieurs apprenti(e)s. INFOS APPRENTISSAGE 04. 06.

SOMMAIRE. Vous souhaitez embaucher dans votre entreprise un ou plusieurs apprenti(e)s. INFOS APPRENTISSAGE 04. 06. SOMMAIRE INFOS APPRENTISSAGE 04. 06. 07. L APPRENTISSAGE INDUSTRIEL LE PARCOURS DE L APPRENTISSAGE INDUSTRIEL LES MÉTIERS ET DIPLÔMES PRÉPARÉS DANS LES CENTRES DE FORMATION DE LA BRANCHE EN ÎLE-DE-FRANCE

Plus en détail

Durée d arrêt de travail, salaire et Assurance maladie : application microéconomique à partir de la base Hygie

Durée d arrêt de travail, salaire et Assurance maladie : application microéconomique à partir de la base Hygie Document de travai Working paper Durée d arrêt de travai, saaire et Assurance maadie : appication microéconomique à partir de a base Hygie Mohamed Ai Ben Haima (Irdes) Thierry Debrand (Irdes) DT n 42 Septembre

Plus en détail

2. Ordinaire ou domestique, nous en sommes tous responsables

2. Ordinaire ou domestique, nous en sommes tous responsables MAGAZINE DE LA FÉDÉRATION DES PARCS NATURELS RÉGIONAUX DE FRANCE - DÉCEMBRE 2010 - N 66 U N E A U T R E V I E S I N V E N T E I C I FOCAL Année internationae de a biodiversité : 2. Ordinaire ou domestique,

Plus en détail