EDITORIAL. Sommaire. Quelques définitions Note méthodologique...3. Les chiffres clés...4. Les entreprises Les dirigeants...7. L emploi...

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "EDITORIAL. Sommaire. Quelques définitions Note méthodologique...3. Les chiffres clés...4. Les entreprises...5-6. Les dirigeants...7. L emploi..."

Transcription

1 5

2 EDITORIAL Comme chaque aée, j ai le plaisir de vous préseter l Observatoire 2015, publié par la CMA. Ce documet est l occasio de mettre e exergue les chiffres clés de l artisaat morbihaais. Aisi, avec ses etreprises et ses salariés, otre secteur d activité garde u poids écoomique majeur das l écoomie départemetale. Mais ces chiffres révèlet aussi d autres tedaces de l évolutio de l artisaat morbihaais : Ue ouvelle croissace du ombre des etreprises immatriculées au 1 er javier 2015 : cotre l a derier. Ue ouvelle dimiutio de l emploi : salariés au 1 er javier 2015, soit 646 de mois qu e 2014 ( salariés). Le recul des trasmissios d etreprises : 167 trasmissios reprises eregistrées au cours de l aée, soit 33 de mois qu e Ue baisse du ombre d appretis formés : au 1 er javier 2015 cotre e Les difficultés cojocturelles impactet, cette aée ecore, l emploi, la formatio et das ue moidre mesure, la dyamique de la créatio, reprise, trasmissio d etreprise. Pour autat, l Artisaat reste u secteur majeur de otre écoomie et les artisas sot les acteurs icotourables de la relace. C est pourquoi, la Chambre de Métiers et de l Artisaat agit quotidieemet pour les accompager à la créatio-reprisetrasmissio, das le développemet, das les difficultés, das la formatio iitiale et cotiue pour que l artisaat reste la 1 ère etreprise du Morbiha. Sommaire Quelques défiitios Note méthodologique...3 Les chiffres clés...4 Les etreprises Les dirigeats...7 L emploi La créatio et la reprise-trasmissio L artisaat par secteur d activité L appretissage...17 Aexes Olivier LE COUVIOUR Présidet de la Chambre de Métiers et de l Artisaat du Morbiha 2

3 QUELQUES DÉFINITIONS Qu'est-ce qu'ue etreprise artisaale? Trois critères sot à predre e compte L'ACTIVITE Elle doit être de productio, de trasformatio, de réparatio ou de prestatio de services, exercée à titre pricipal ou secodaire, sous ue forme sédetaire (boutique, atelier, chatier) ou ambulate. L'EFFECTIF SALARIÉ Les etreprises artisaales iscrites au Répertoire des Métiers teu par la Chambre de Métiers et de l'artisaat, sous réserve qu'elles 'emploiet pas plus de 10 salariés, à l'iscriptio. Au-delà de ce seuil, l'etreprise peut demeurer iscrite au Répertoire des Métiers, sas limite de temps, à coditio toutefois que le chef d'etreprise ait la qualité d'artisa ou le titre de maître artisa. Note méthodologique De quoi parle-t-o? LA QUALIFICATION DU CHEF D'ENTREPRISE La loi Raffari de juillet 1996 red obligatoire u miimum de qualificatio professioelle comme préalable à l'iscriptio au Répertoire des Métiers et ce, pour la majorité des activités artisaales. Le futur chef d'etreprise ou l u de ses salariés doit aisi se prévaloir : - soit d'u CAP, d'u BEP ou d'u diplôme ou titre homologué de iveau égal ou supérieur, - soit de 3 aées d'exercice du métier e tat que travailleur idépedat ou salarié. Les créatios Sot comptabilisées les etreprises créées au cours de l'aée civile : créatio ex ihilo d'u établissemet pricipal. QUELLE QUALIFICATION? LE TITRE D'ARTISAN Pour avoir droit à la qualité "d'artisa" et s'e prévaloir, il faut justifier : soit d'u diplôme de iveau 5 ou titre homologué équivalet das le métier exercé ou u métier coexe soit de 6 aées d'immatriculatio au Répertoire des Métiers. ARTISAN LE TITRE DE MAÎTRE ARTISAN Il est délivré aux persoes titulaires : d u diplôme de Brevet de Maîtrise ou de tout autre diplôme équivalet das le métier exercé qui itègre des aptitudes e gestio et e pédagogie + deux aées de pratique professioelle. Ue commissio régioale peut attribuer ce titre aux artisas attestat de 10 aées d'immatriculatio au Répertoire des Métiers et justifiat d'u savoir faire recou. MAITRE ARTISAN Les reprises Sot comptabilisées les etreprises qui ot fait l'objet d'ue trasmissio par le biais d'u achat de fod artisaal ou commercial. Les etreprises et leurs salariés Sot comptabilisées les etreprises iscrites au Répertoire des Métiers. Sot pris e compte les établissemets pricipaux et o les établissemets secodaires actifs au 01/01/2015. Les doées salariés sot reseigées par l'urssaf. 3

4 LES CHIFFRES CLÉS QUELQUES DONNÉES ÉCONOMIQUES SUR LE SECTEUR DE L ARTISANAT AU NIVEAU NATIONAL etreprises* AU NIVEAU DE LA BRETAGNE etreprises Nombre d'etreprises artisaales e Bretage par départemet et évolutio Fiistère Côtes d Armor Ille-et-Vilaie Morbiha * au 1 er javier 2013 L ARTISANAT MORBIHANNAIS ENTREPRISES ARTISANALES (cotre e 2014), dot Auto-etrepreeurs ; auxquels s ajoutet 455 établissemets secodaires SALARIES*, e Au cours de l aée 2014, CRÉATIONS D ENTREPRISES cotre e TRANSMISSIONS - REPRISES cotre 200 e * hors salariés auto-etreprises 4

5 LES ENTREPRISES EVOLUTION DU NOMBRE DES ENTREPRISES ARTISANALES (au 01/01 de l aée) Artisa Auto-etrepreeur iscrit au RM A oter! Le ombre d etreprises iscrites au Répertoire des Métiers cotiue à augmeter. Néamois, le ombre d etreprises artisaales classiques (que l o distigue des auto-etrepreeurs) baisse de 1,7%. STRUCTURE DE L ARTISANAT Etreprises par secteur d activité Bâtimet Services Productio Alimetaire 25,9% 41,3% 17,1% 15,7% LES FORMES JURIDIQUES 46% 54% Formes sociétaires Etreprise idividuelle 5

6 REPARTITION DES ENTREPRISES ARTISANALES PAR PAYS ET EVOLUTION Pays du CENTRE OUEST BRETAGNE (56) Partie Morbihaaise 486 etreprises - 2,2 % Pays de PONTIVY etreprises - 0,1 % Pays de PLOERMEL Cœur de Bretage etreprises + 1,7% Pays de LORIENT etreprises +1,65 % Pays d AURAY etreprises + 0,7% Pays de VANNES etreprises + 0,8% Pays de REDON (56) Partie Morbihaaise 461 etreprises + 3,8% A oter! La progressio du ombre d etreprises est hétérogèe d u pays à l autre. La croissace est plus marquée sur les Pays de Ploërmel, Redo et Loriet. Sur les Pays du Cetre Ouest Bretage et de Potivy, le ombre d etreprises dimiue. Evolutio départemetale : +0,7% Évolutio supérieure ou égale à la moyee départemetale Évolutio iférieure à la moyee départemetale CAP ATLANTIQUE (56) Partie Morbihaaise 119 etreprises + 1,7% NOMBRE D ENTREPRISES PAR COMMUNAUTÉ DE COMMUNES ET COMMUNAUTÉ D AggLOMÉRATION Evolutio du ombre d etreprises etre 2014 et 2015 : de 3 à 8% de 0,6 à 3% de 0% à 0,6% de -2,6 à 0%

7 LES DIRIGEANTS RÉPARTITION DES DIRIgEANTS PAR CLASSE D ÂgE RÉPARTITION DES DIRIgEANTS PAR SEXE 23,8% 76,2% Hommes Femmes CARTOgRAPHIE DES ENTREPRISES DONT AU MOINS UN DES DIRIgEANTS EST ÂgÉ DE 55 ANS ET PLUS PAR PAYS Pays du CENTRE OUEST BRETAGNE (56) Partie Morbihaaise 25,9% Pays de PONTIVY 21,1% Pays de PLOERMEL Cœur de Bretage 20,6% Pays de LORIENT 20,1% Pays d AURAY 22% Pays de VANNES 18,7% Pays de REDON (56) Partie Morbihaaise 20,6% A oter! 20% des etreprises morbihaaises vot être cocerées par l ejeu de la trasmissio das les 5 aées à veir. Les Pays du Cetre Ouest Bretage, Cap Atlatique, Potivy et Auray sot particulièremet cocerés. Moyee départemetale : 20,4% Situatio supérieure ou égale à la moyee départemetale Situatio iférieure à la moyee départemetale CAP ATLANTIQUE (56) Partie Morbihaaise 22,7% 7

8 L EMPLOI DANS L ARTISANAT MORBIHANNAIS (hors Auto-etrepreeurs) SALARIES* cotre e ,3% DES ENTREPRISES ARTISANALES EMPLOIENT AU MOINS 1 SALARIE, soit etreprises employeurs, LA MOYENNE DES EFFECTIFS SALARIES das les etreprises artisaales qui emploiet est de 3,72 cotre 3,76 e 2014 RÉPARTITION DES ENTREPRISES PAR TRANCHE D EFFECTIF SALARIÉ Plus de 20 salariés 36% 16,4% 35,8% 7,4% 3,6% 0,8% de 10 à 20 salariés de 6 à 9 salariés de 3 à 5 salariés de 1 à 2 salariés 0 salarié ÉVOLUTION DE LA RÉPARTITION DES ENTREPRISES PAR TRANCHE D EFFECTIF SALARIÉ 0 A oter! Le ombre d'etreprises sas salarié ted à dimiuer au bééfice de celles employat 1 à 2 collaborateurs. A l'iverse, au-delà de 3 salariés, la tedace est plutôt baissière. 8 *Sources URSSAF et CFE

9 REPARTITION DE L EMPLOI SALARIÉ DANS LES ENTREPRISES ARTISANALES PAR PAYS ET EVOLUTION Pays du CENTRE OUEST BRETAGNE (56) Partie Morbihaaise 636 salariés -3,6% Pays de PONTIVY salariés -5,5% Pays de PLOERMEL Cœur de Bretage salariés +1,6% Pays de LORIENT salariés -3% Pays d AURAY salariés -0,9% Pays de VANNES salariés -2,1% Pays de REDON (56) Partie Morbihaaise 882 salariés +0,3% A oter! La baisse des effectifs salariés das l Artisaat cocere la majorité des Pays Morbihaais. Les Pays de Ploërmel et de Redo coaisset quat à eux ue légère hausse. Evolutio départemetale : -2,3% Evolutio supérieure à l évolutio départemetale Evolutio iférieure à l évolutio départemetale CAP ATLANTIQUE (56) Partie Morbihaaise 152 salariés -5,6% NOMBRE DE SALARIÉS DANS LES ENTREPRISES ARTISANALES ET EVOLUTION PAR COMMUNAUTÉ DE COMMUNES ET COMMUNAUTÉ D AggLOMÉRATION Evolutio du ombre de salariés etre 2014 et 2015 : de 0% à 7% de -2,3% à 0% de -7,4% à -2,3%

10 LA CRÉATION ET LA REPRISE TRANSMISSION LA CRÉATION AU COURS DE L ANNÉE 2014 RÉPARTITION DES ENTREPRISES CRÉÉES* (DONT 629 AUTO-ENTREPRISES) PAR SECTEUR D ACTIVITÉ Bâtimet Services Productio Alimetaire 21,9% 10,3% 20,2% 47,6% *1 178 etreprises créées e 2013 dot 599 AE ÉVOLUTION DU NOMBRE DE CRÉATIONS DEPUIS 2013 ET RÉPARTITION PAR ACTIVITÉ RÉGIME NORMAL AUTO-ENTREPRENEURS TOTAL A oter! Le ombre de créatios d etreprises augmete de 1% e 2014, avec ue hausse de l istallatio des Auto-Etrepreeurs, e lie avec l'obligatio ouvelle de s'immatriculer au Répertoire des Métiers. 10

11 LA REPRISE - LA TRANSMISSION RÉPARTITION DES 167 ENTREPRISES REPRISES* AU COURS DE L ANNÉE 2014 PAR SECTEUR D ACTIVITÉ 35,3% 5,4% 12% 47,3% Bâtimet Services Productio Alimetaire * 200 etreprises reprises e 2013 EVOLUTION DU NOMBRE DE TRANSMISSIONS - REPRISES DEPUIS 2012 ET RÉPARTITION PAR ACTIVITÉ A oter! Le ombre de reprises d etreprises e 2014 est e baisse de 16,5% par rapport à Das le Morbiha, la reprise d'etreprise artisaale s'effectue très majoritairemet (82,5%) das deux secteurs d'activité : l'alimetaire et les services. 11

12 DYNAMIQUE DE LA CREATION - REPRISE PAR PAYS AU COURS DE L ANNEE 2014 ET EVOLUTION PAR RAPPORT A 2013 Pays du CENTRE OUEST BRETAGNE (56) Partie Morbihaaise 31 créatios reprises (dot 20 AE) -20,5% Pays de LORIENT 428 créatios reprises (dot 198 AE) +1,4% Pays de PONTIVY 142 créatios reprises (dot 74 AE) +10,9% Pays de PLOERMEL Cœur de Bretage 122 créatios reprises (dot 55 AE) -1,6% Pays de REDON (56) Partie Morbihaaise 45 créatios reprises (dot 21 AE) +25% Evolutio départemetale : -1,5% Evolutio supérieure à la moyee départemetale Evolutio iférieure à la moyee départemetale Pays d AURAY 195 créatios reprises (dot 90 AE) -3,9% Pays de VANNES 383 créatios reprises (dot 165 AE) -8,4% CAP ATLANTIQUE (56) Partie Morbihaaise 11 créatios reprises (dot 6 AE) +57,1% A oter! L'évolutio globale de la créatio reprise est à la baisse. Les territoires coaisset des dyamiques très hétérogèes : forte hausse sur les Pays de Potivy et Redo, forte baisse sur le Pays du Cetre Ouest Bretage. 12

13 L ARTISANAT MORBIHANNAIS PAR SECTEUR D ACTIVITÉ LE BÂTIMENT EN CHIFFRES CLÉS U secteur marqué, e 2014, par la baisse du ombre d'etreprises et de salariés malgré ue hausse de la créatio d etreprises (essetiellemet e Auto-Etreprises) ENTREPRISES dot 885 auto-etreprises cotre e 2014 (-0,32%). 19,8% des etreprises ot au mois u dirigeat âgé de 55 as et plus SALARIÉS cotre e 2014 (-4,10%). 567 CRÉATIONS e 2014 cotre 526 e 2013 (dot 258 AE). 20 REPRISES e 2014 cotre 31 e ,5% 15,6% 14,3% 17,5% 17,6% 11,5% Maçoerie Améagemet et fiitios Couverture, plomberie, chauffage Meuiserie et serrurerie Terrassemet et travaux divers Istallatio électrique Nombre de salariés 2015 Nombre de salariés 2014 Taux d etreprises employeurs* Effectif moye* Maçoerie ,7% 4,4 Améagemet et fiitios ,4% 3,9 Couverture, plomberie, chauffage ,4% 3,5 Meuiserie et serrurerie ,4% 4 Terrassemets et travaux divers % 4,3 Istallatio éléctrique ,8% 3,8 TOTAL ,5% 4 RÉPARTITION DES ENTREPRISES PAR TRANCHE D EFFECTIF SALARIÉ (hors AE) *hors AE 13

14 LES SERVICES EN CHIFFRES CLÉS U secteur marqué, e 2014, par ue baisse de l emploi salarié et u raletissemet de la créatio d etreprises ENTREPRISES dot 585 autoetreprises cotre e 2014 (+1,3%). 18,1% des etreprises ot au mois u dirigeat âgé de 55 as et plus SALARIÉS cotre e 2014 (-1,7%). 261 CRÉATIONS e 2014 cotre 292 e 2013 (dot 177 AE). 59 REPRISES e 2014 cotre 61 e ,5% 24,3% 9,4% 35,8% Réparatio Coiffure, esthétique, pressig Trasports Autres services Nombre de salariés 2015 Nombre de salariés 2014 Taux d etreprises employeurs* Effectif moye* Réparatio ,3% 3,5 Coiffure, esthétique, pressig ,8% 1,9 Trasports ,6% 5,4 Autres services ,2% 3,4 TOTAL ,5% 3,1 RÉPARTITION DES ENTREPRISES PAR TRANCHE D EFFECTIF SALARIÉ (hors AE) *hors AE 14

15 LA PRODUCTION EN CHIFFRES CLÉS U secteur marqué, e 2014, par la baisse des effectifs salariés. A oter l ejeu de la trasmissio d etreprises pour ces activités de la productio ENTREPRISES dot 482 autoetreprises cotre e 2013 (+1,9%). 26,1% des etreprises ot au mois u dirigeat âgé de 55 as et plus SALARIÉS cotre e 2014 (-1,5%). 240 CRÉATIONS e 2014 cotre 237 e 2013 (dot 153 AE). 9 REPRISES e 2013 cotre 16 e ,5% 9,8% 6,2% 6,5% 18,5% 31,5% 26% Travail des métaux Fabricatio d articles divers Bois et ameublemet Matériaux de costructio, céramique, verre, chimie Papier, imprimerie, arts graphique Textile et habillemet Cuir Nombre de salariés 2015 Nombre de salariés 2014 Taux d etreprises employeurs* Effectif moye* Travail des métaux ,6% 4,9 Fabricatio d articles divers ,3% 4,4 Bois et ameublemet ,6% 4,6 Matériaux de costructio céramique, verre, chimie ,2% 4,8 Papier, imprimerie, arts graphiques ,6% 3,9 Textile et habillemet % 3,1 Cuir ,1% 3,8 TOTAL ,4% 4,6 RÉPARTITION DES ENTREPRISES PAR TRANCHE D EFFECTIF SALARIÉ (hors AE) *hors AE 15

16 L ALIMENTAIRE EN CHIFFRES CLÉS U secteur dyamique e 2014 : le ombre d etreprises et l emploi salarié évoluet positivemet, alors que le ombre de trasmissio-reprise est e baisse otable ENTREPRISES dot 160 auto-etreprises cotre e 2013 (+0,8%). 19,3% des etreprises ot au mois u dirigeat âgé de 55 as et plus SALARIÉS cotre e 2013 (+0,6%). 122 CRÉATIONS e 2014 cotre 123 e 2013 (dot 41 AE). 79 REPRISES e 2014 cotre 92 e ,4% 20% 57,6% Boulagerie-pâtisserie Viades, poissos et plats cuisiés à emporter Autres activités alimetaires Nombre de salariés 2015 Nombre de salariés 2014 Taux d etreprises employeurs* Effectif moye* Boulagerie-pâtisserie ,5% 3,9 Viades, poissos et plats cuisiés à emporter % 3,1 Autres activités alimetaires ,9% 3,1 TOTAL ,1% 3,4 *hors AE RÉPARTITION DES ENTREPRISES PAR TRANCHE D EFFECTIF SALARIÉS (hors AE) 16

17 LES APPRENTIS FORMÉS DANS LE MORBIHAN NOMBRE D APPRENTIS PAR SECTEUR D ACTIVITÉ ÉVOLUTION DU NOMBRE D APPRENTIS DEPUIS 2013 (hors AE) RÉPARTITION DU NOMBRE D APPRENTIS PAR FAMILLE D ACTIVITÉ ET PAR NIVEAU DE FORMATION Bâtimet Services Productio Alimetaire EVOLUTION DES EFFECTIFS DES CFA PAR DIPLÔME CFA DE LA CHAMBRE DE MÉTIERS ET DE L ARTISANAT CFA BTP FORMATION

18 Aexes Classificatio des activités Nomeclature Activité Fraçaise Artisaale Bâtimet Maçoerie, couverture, plomberie, chauffage, meuiserie, serrurerie, istallatio électrique, améagemet, fiitios, terrassemet et travaux divers. Services Trasports, réparatio, blachisserie, teiture, sois de la persoe, autres services. Alimetatio Boulagerie, pâtisserie, viade, poissos et autres activités alimetaires. Productio Travail des métaux, bois et ameublemet, textile et habillemet, cuir et chaussures, autres fabricatios. Idex des sources Le Répertoire des Métiers de la Chambre de Métiers et de l'artisaat du Morbiha au 01/01/2013. Le Répertoire iformatique des Métiers au 01/01/2013 avec l'appui des doées URSSAF. Lexique C.M.A... Chambre de Métiers et de l'artisaat R.M.... Répertoire des Métiers N.A.F.A...Nomeclature Activité Fraçaise Artisaale C.F.E....Cetre de Formalités des Etreprises E.P.C.I...Etablissemet Public de Coopératio Itercommuale...(commuautés d'agglomératio et commuautés de commues) A.E... Auto-Etrepreeur N.C... No Commuicable 18

19 Documet o cotractuel - Mutuelle membre de l Uio Radiace Groupe Humais, uio de mutuelles régie par le livre II du Code de la Mutualité - SIREN RGH Crédits photos : Gettyimages - Corbis - Masterfile Vous recherchez des garaties adaptées aptées à votre situatio tio et ue protectio performate au prix le plus juste? Radiace Groupe Humais se mobilise pour permettre e à tous d accéder à la meilleure e qualité de soi. Avec Radiace Groupe Humais, vous bééficiez de services de proximité avec des coseillers spécialisés dédiés afi de mieux répodr e à vos besois. AURAY 32 place de la République LORIENT 58 cours de Chazelles PLOERMEL 9 rue des Forges Tel : PONTIVY 73 rue Natioale VANNES 12 boulevard de la Résistace Radiace Groupe Humais c est : 1 millio de persoes (actifs et retraités) professioels idépedats etreprises radiacehumais.com

20

L artisanat. Chiffres-clés 2011. en Franche-Comté. entreprises. salariés. actifs. Chambres de Métiers et de l Artisanat Région Franche-Comté

L artisanat. Chiffres-clés 2011. en Franche-Comté. entreprises. salariés. actifs. Chambres de Métiers et de l Artisanat Région Franche-Comté 1000 500 L artisanat 0 en Franche-Comté 3000 2500 2000 1500 1000 500 0 Chiffres-clés 2011 Chambres de Métiers et de l Artisanat Région Franche-Comté 18 277 s 42 122 salariés 58 938 actifs Région Franche-Comté

Plus en détail

LES MESURES CLéS DU PROJET DE LOI économie SOCIALE ET SOLIDAIRE

LES MESURES CLéS DU PROJET DE LOI économie SOCIALE ET SOLIDAIRE LES MESURES CLéS DU PROJET DE LOI économie SOCIALE ET SOLIDAIRE Qu est-ce que l écoomie sociale et solidaire? Qu est-ce que l écoomie sociale et solidaire? Scop Scic Coopératives Etreprises sociales Fiaceurs

Plus en détail

OBSERVATOIRE Les chiffres clés de l artisanat dans le Morbihan. de l Artisanat et de son environnement.

OBSERVATOIRE Les chiffres clés de l artisanat dans le Morbihan. de l Artisanat et de son environnement. OBSERVATOIRE 2016 de l Artisanat et de son environnement Les chiffres clés de l artisanat dans le Morbihan www.cma56.bzh Morbihan EDITORIAL Sommaire L Observatoire 2016, publié par la Chambre de Métiers

Plus en détail

ARTISANAT DE TARN-ET-GARONNE ARRONDISSEMENT DE CASTELSARRASIN

ARTISANAT DE TARN-ET-GARONNE ARRONDISSEMENT DE CASTELSARRASIN ARTISANAT DE TARN-ET-GARONNE DE CASTELSARRASIN 11, rue du lycée 82000 Montauban artisanumerique.fr 05 63 63 09 58 2014 PRÉSENTATION DES TERRITOIRES D'ÉTUDE TARN-ET-GARONNE 195 15 3 2 251 042 5 681 44 COMMUNES

Plus en détail

ARTISANAT DE TARN-ET-GARONNE PAYS MIDI-QUERCY

ARTISANAT DE TARN-ET-GARONNE PAYS MIDI-QUERCY ARTISANAT DE TARN-ET-GARONNE MIDI-QUERCY 11, rue du lycée 82000 Montauban artisanumerique.fr 05 63 63 09 58 2015 artisanumerique.fr JANVIER 2015 ÉTUDE DE L'ARTISANAT SUR LE MIDI-QUERCY Présentation des

Plus en détail

LES MESURES CLÉS DU PROJET DE LOI ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

LES MESURES CLÉS DU PROJET DE LOI ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE LES MESURES CLÉS DU PROJET DE LOI ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE Qu est-ce que l Écoomie sociale et solidaire? Coopératives Etreprises sociales Scop Fiaceurs sociaux Scic CAE Mutuelles Coopératives d etreprises

Plus en détail

Quel métier pour demain Avec un BTS

Quel métier pour demain Avec un BTS Quel métier pour demai Avec u BTS Dessiateur-projeteur CAO-DAO (e bureau d'études ou bureau des méthodes). Techico-commercial à haut iveau de techicité. Cotrôle-sécurité (orgaismes de certificatio). Services

Plus en détail

ARTISANAT DE TARN-ET-GARONNE COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DU TERROIR DE GRISOLLES ET DE VILLEBRUMIER COMMUNE DE CANALS

ARTISANAT DE TARN-ET-GARONNE COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DU TERROIR DE GRISOLLES ET DE VILLEBRUMIER COMMUNE DE CANALS ARTISANAT DE TARN-ET-GARONNE COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DU TERROIR DE GRISOLLES ET DE VILLEBRUMIER COMMUNE DE CANALS 11, rue du lycée 82000 Montauban artisanumerique.fr 05 63 63 09 58 2015 MARS 2015 ÉTUDE

Plus en détail

PERFORMANCE CONTACT vous présente son LOGICIEL de PRISE de RENDEZ-VOUS

PERFORMANCE CONTACT vous présente son LOGICIEL de PRISE de RENDEZ-VOUS PERFORMANCE CONTACT vous présete so LOGICIEL de PRISE de RENDEZ-VOUS OBTENEZ sas effort LES RENDEZ-VOUS que vous SOUHAITEZ SIMPLICITÉ ET EFFICACITÉ Spécialisée das la prise de redez-vous depuis de ombreuses

Plus en détail

Observatoire de l Artisanat Les Artisans en Poitou-Charentes au 30 juin 2013. Région Poitou-Charentes

Observatoire de l Artisanat Les Artisans en Poitou-Charentes au 30 juin 2013. Région Poitou-Charentes Observatoire de l Artisanat Les Artisans en Poitou-Charentes au 30 juin 2013 Région Poitou-Charentes Edito Comme chaque semestre, je tiens à vous présenter au travers de cette publication la synthèse des

Plus en détail

Tablettes de fenêtres Une qualité, un partenaire experimenté.

Tablettes de fenêtres Une qualité, un partenaire experimenté. Tablettes de feêtres Ue qualité, u parteaire experimeté. L'histoire Passé Préset Futur Depuis 40 as SFS est le spécialiste et le parteaire idéal pour vos tablettes de feêtres. Aujourd'hui la tablette de

Plus en détail

Chiffres clés de l'artisanat. Édition 2013

Chiffres clés de l'artisanat. Édition 2013 Chiffres clés de l'artisanat Édition 2013 L entreprise artisanale Nombre d entreprises au 1 er janvier 2011 Nombre et répartition des entreprises sur Part dans le secteur marchand* Entreprises artisanales

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE STG. Spécialités : Mercatique, Comptabilité et Finance d Entreprise, Gestion des systèmes d information.

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE STG. Spécialités : Mercatique, Comptabilité et Finance d Entreprise, Gestion des systèmes d information. BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE STG Spécialités : Mercatique, Comptabilité et Fiace d Etreprise, Gestio des systèmes d iformatio. SESSION 2012 ÉPREUVE DE MATHÉMATIQUES Mercatique, comptabilité et fiace d etreprise

Plus en détail

Nombre total d établissements au 1/1/14 (INSEE SIRENE) : 4 162. Etablissements employeurs privés au 31/12/14 (URSSAF) :

Nombre total d établissements au 1/1/14 (INSEE SIRENE) : 4 162. Etablissements employeurs privés au 31/12/14 (URSSAF) : 4 bis, rue Jules Favre BP 41028 37010 Tours Cedex 1 Tél : 02.47.47.20.45 Fax : 02.47.66.41.54 www.economie-touraine.com Collection : Touraine au Jardin des Chiffres Edition Août 2015 CONSTRUCTION ET TP

Plus en détail

Observatoire de l artisanat Les artisans en Poitou-Charentes au 30 juin 2012. Région Poitou-Charentes

Observatoire de l artisanat Les artisans en Poitou-Charentes au 30 juin 2012. Région Poitou-Charentes Observatoire de l artisanat Les artisans en Poitou-Charentes au 30 juin 2012 Région Poitou-Charentes Edito Avec les chiffres clés de l artisanat au 30 juin 2012, l observatoire économique régional de l

Plus en détail

L artisanat en Loir-et-Cher en 2011

L artisanat en Loir-et-Cher en 2011 Mai 2011 - N 97 L artisanat en Loir-et-Cher en 2011 L artisanat occupe une place prépondérante dans l économie française. Il regroupe aujourd hui 920 000 entreprises et 3,1 millions d actifs. Il est le

Plus en détail

Photo mensuelle de l économie luxembourgeoise

Photo mensuelle de l économie luxembourgeoise ductio et la distributio d éergie. Ils assuret ue mise e relatio plus précise de l offre et la demade etre les producteurs et les cosommateurs. Ce choixrésulte du comité cosultatifteu par l ILNAS e javier

Plus en détail

L hebdo Finance de la MACS

L hebdo Finance de la MACS - DU 2 AU 9 OCTOBRE 2006 - Numéro DÉFINITION DE LA SEMAINE : Stock otio Idice boursier DOSSIER DE LA SEMAINE : Simulatio d u rêt immobilier 2 LES COURS DU JOUR Le jeudi 2 octobre 7 L hebdo Fiace de la

Plus en détail

TRAVAUX DE PLOMBERIE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

TRAVAUX DE PLOMBERIE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 TRAVAUX DE PLOMBERIE SOMMAIRE LE MARCHÉ DES TRAVAUX DE PLOMBERIE... 2 LA RÉGLEMENTATION DES TRAVAUX DE PLOMBERIE... 4 L'ACTIVITÉ DES TRAVAUX DE PLOMBERIE... 6 LES POINTS DE VIGILEANCE DES TRAVAUX DE PLOMBERIE...

Plus en détail

L'analyse des coûts. Prix de revient d'un produit

L'analyse des coûts. Prix de revient d'un produit Page 1 sur 17 L'aalyse des coûts Salaires directs Ivestissemets Admiistratio Maiteace Eergies Frais d 'études Prix de reviet d'u produit Locaux Outillages Matières premières Frais de commercialisatio Charges

Plus en détail

La calculatrice est autorisée. Le sujet comporte un total de 5 exercices. ( ) ( ) ( )

La calculatrice est autorisée. Le sujet comporte un total de 5 exercices. ( ) ( ) ( ) Aée 01-013 Mathématiques Décembre 01 Durée : 3 heures BAC blac N 1 La calculatrice est autorisée. Le sujet comporte u total de 5 exercices. Les élèves e suivat pas l eseigemet de spécialité traiterot les

Plus en détail

en 2014, je deviens rge guide pratique tous métiers travaux d amélioration énergétique énergies renouvelables

en 2014, je deviens rge guide pratique tous métiers travaux d amélioration énergétique énergies renouvelables e 2014, je devies rge tous métiers travaux d amélioratio éergétique éergies reouvelables e 2014, je devies rge rge, c est quoi? Vous avez sas doute déjà etedu parler de la metio RGE. Ce sige de qualité

Plus en détail

La construction et les TP en Indre et Loire

La construction et les TP en Indre et Loire Les Collections de l OE2T Collection : Touraine au Jardin des Chiffres Edition Août 2013 La construction et les TP en Indre et Loire Chiffres Clés Sommaire 1 Etablissements par secteurs d activités et

Plus en détail

CONTRATS DE DROIT PRIVE

CONTRATS DE DROIT PRIVE CONTRATS DE DROIT PRIVE NOTE D'INFORMATION n 1993-25 mise à jour juin 2011 CONTRAT D APPRENTISSAGE Référence : Loi n 92-675 du 17 juillet 1992 portant diverses dispositions relatives à l'apprentissage,

Plus en détail

Écoute Service. Conseil. Transparence. Qualité. Accueil. Mutualiste. Accompagnement. d optique et. MGEN de. d audition.

Écoute Service. Conseil. Transparence. Qualité. Accueil. Mutualiste. Accompagnement. d optique et. MGEN de. d audition. Écoute Service Coseil Trasparece Qualité Accueil Mutualiste Accompagemet Cetre Cetre d optique et d auditio MGEN de MGEN de Paris Paris U cetre d optique ouvert à tous Au service de ses adhérets, le cetre

Plus en détail

n Le choix entre plusieurs possibilités d investissement. n Des versements libres. n Une épargne disponible.

n Le choix entre plusieurs possibilités d investissement. n Des versements libres. n Une épargne disponible. L UN DES MEILLEURS CONTRATS D ASSURANCE-VIE DU MARCHÉ ACTÉPARGNE Actéparge : l u des meilleurs cot Actéparge, la solutio persoalisée LES FRANÇAIS ET L ASSURANCE-VIE Optimisatio fiacière Gestio souple Régime

Plus en détail

Des services pour construire votre réussite

Des services pour construire votre réussite Rhône SAVOIR FAIRE MODERNITÉ TRANSMISSION QUALITÉ PROXIMITÉ APPRENTISSAGE COMPÉTENCE INNOVATION INDÉPENDANCE EXPERTISE CRÉATION La CMA vous accompagne! Des services pour construire votre réussite La CMA

Plus en détail

Le SyStème mag. Nettoyage du sol

Le SyStème mag. Nettoyage du sol FR Le SyStème mag Nettoyage du sol Le Système Mag Cocept U pour tout! Ue chose qui avait ecore jamais existé: avec le Système Mag le support est adapté à tous les modèles de frages. Aisi, il est possible

Plus en détail

L artisanat du BTP est un acteur économique français majeur mais demeure parmi les secteurs où les risques professionnels sont toujours importants.

L artisanat du BTP est un acteur économique français majeur mais demeure parmi les secteurs où les risques professionnels sont toujours importants. ARTISANAT DU BTP NOTE DE SYNTHESE 2011 N 1 Edition Janvier 2014 OBSERVATOIRE NATIONAL DES FORMATIONS A LA PREVENTION SOMMAIRE UN PREMIER ETAT DES LIEUX Retour sur l année 2011 LES DOMAINES DE FORMATION

Plus en détail

Les chambres de métiers et de l artisanat. Rôle et missions

Les chambres de métiers et de l artisanat. Rôle et missions Les chambres de métiers Rôle et missions sont le lieu de passage obligé et le lieu ressources des chefs d entreprises artisanales pour toutes les formalités intéressant la vie de leur entreprise. Accueillir

Plus en détail

TRAVAUX DE SERRURERIE

TRAVAUX DE SERRURERIE TRAVAUX DE SERRURERIE SOMMAIRE LE MARCHÉ DES TRAVAUX DE SERRURERIE... 2 LA RÉGLEMENTATION DES TRAVAUX DE SERRURERIE... 5 L'ACTIVITÉ DES TRAVAUX DE SERRURERIE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DES TRAVAUX DE

Plus en détail

Janvier 2016, l auto-entrepreneur change de nom et devient le micro-entrepreneur.

Janvier 2016, l auto-entrepreneur change de nom et devient le micro-entrepreneur. Le régime micro-entrepreneur (auto-entrepreneur) À jour au 1 er janvier 2016 Le point sur ( ) Janvier 2016, l auto-entrepreneur change de nom et devient le micro-entrepreneur. activité déclarée sous le

Plus en détail

Le marché du café peut être segmenté en fonction de deux modes de production principaux : la torréfaction et la fabrication de café soluble.

Le marché du café peut être segmenté en fonction de deux modes de production principaux : la torréfaction et la fabrication de café soluble. II LE MARCHE DU CAFE 1 L attractivité La segmetatio selo le mode de productio Le marché du café peut être segmeté e foctio de deux modes de productio pricipaux : la torréfactio et la fabricatio de café

Plus en détail

4. Autres apports de la loi Relations financières EPCI-Communes EPCI Prestataire de service Le pouvoir des préfets Les régies

4. Autres apports de la loi Relations financières EPCI-Communes EPCI Prestataire de service Le pouvoir des préfets Les régies Loi Chevèemet du 12 juillet 1999 4. Autres apports de la loi Relatios fiacières EPCI-Commues EPCI Prestataire de service Le pouvoir des préfets Les régies 5. Bila d'applicatio au 1er javier 2002 Relatios

Plus en détail

Le meilleur scénario pour votre investissement

Le meilleur scénario pour votre investissement ivestir Best Strategy 2012 Le meilleur scéario pour votre ivestissemet U ivestissemet diversifié U coupo uique de 0% à 50% brut* à l échéace Ue courte durée : 4 as et demi Votre capital garati à l échéace

Plus en détail

Observatoire de l Auto-Entrepreneur. 9 ème vague Décembre 2012

Observatoire de l Auto-Entrepreneur. 9 ème vague Décembre 2012 Observatoire de l Auto-Entrepreneur 9 ème vague Décembre 2012 Contexte Près de 4 ans après le lancement du régime de l Auto-Entrepreneur, plus d un million d autoentreprises ont été créées. Depuis 2009,

Plus en détail

MARQUE DE FABRIQUE DE COMMERCE OU DE SERVICE

MARQUE DE FABRIQUE DE COMMERCE OU DE SERVICE N 10344*03 15 rue des Miimes - CS 50001-92677 COURBEVOIE Cedex Pour vous iformer : INPI Direct 0820 210 211 Pour déposer par télécopie : +33 (0)1 56 65 86 00 Réservé à l INPI REMISE DES PIÈCES : À produire

Plus en détail

Annuaire Professionnel des NTIC. Présentation aux Membres du Club.Sénat.fr Octobre 2002

Annuaire Professionnel des NTIC. Présentation aux Membres du Club.Sénat.fr Octobre 2002 Auaire Professioel des NTIC Présetatio aux Membres du Club.Séat.fr Octobre 2002 NOUVELLES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION DEVENEZ RESPONSABLE DE THEME OU SPECIALISTE DE LA PREMIERE

Plus en détail

Été 2007 l Numéro 1. Division des enquêtes spéciales. Un mot de la rédactrice... 2. ELNEJ disponible en ligne!... 2. Coup d oeil sur les cycles

Été 2007 l Numéro 1. Division des enquêtes spéciales. Un mot de la rédactrice... 2. ELNEJ disponible en ligne!... 2. Coup d oeil sur les cycles Été 2007 l Numéro 1 Divisio des equêtes spéciales U mot de la rédactrice... 2 ELNEJ dispoible e lige!... 2 Coup d oeil sur les cycles.. Cycle 6...3.. Cycle 7...3.. Cycle 8... 3 Faits saillats.. La dispositio

Plus en détail

QUESTIONNAIRE REVENUS 2015

QUESTIONNAIRE REVENUS 2015 1 À RETOURNER AVEC VOTRE DÉCLARATION N 2035 À : ANAAFA - Service Visa Fiscal 5 rue des Cloÿs - 75898 PARIS cedex 18 visa.fiscal@aaafa.fr N Adhéret : Nom de l'adhéret : Barreau : N SIRET : Vos coordoées

Plus en détail

DIRIGER ADMINISTRER DÉVELOPPER

DIRIGER ADMINISTRER DÉVELOPPER 24 Adjoit de directio F/H Votre formatio BTS Hôtellerie-restauratio BTS Maagemet des uités commerciales BTS Assistat de gestio PME-PMI Licece Maagemet d uités de restauratio Vos missios Vous aimez, formez

Plus en détail

Organisme de recherche et d information sur la logistique et le transport LES PREVISIONS DES CONSOMMATIONS

Organisme de recherche et d information sur la logistique et le transport LES PREVISIONS DES CONSOMMATIONS LES PREVISIONS DES CONSOMMATIONS Les logiciels utilisés pour la gestio des stocks itègret de ombreuses foctios de calcul. L ue des plus importates est l exécutio des prévisios des cosommatios futures d

Plus en détail

ODACE Entreprendre en Morbihan. Les partenaires

ODACE Entreprendre en Morbihan. Les partenaires La Création et la reprise d entreprises Dans le Morbihan Résultat de l année 2013 Les partenaires ODACE en Morbihan : Chambre d Agriculture du Morbihan Chambre de Commerce et d Industrie du Morbihan Chambre

Plus en détail

Thérapies basées sur la mentalisation (TBM) Session d initiation et ateliers pratiques

Thérapies basées sur la mentalisation (TBM) Session d initiation et ateliers pratiques F O R M AT I O N C O N T I N U E U N I V E R S I TA I R E Thérapies basées sur la metalisatio (TBM) Sessio d iitiatio et ateliers pratiques PARIS mercredi 11 > samedi 14 javier 2017 f o r m a t i o e c

Plus en détail

ACRYLIC SHEET. Altuglas EI. Plaques extrudées choc

ACRYLIC SHEET. Altuglas EI. Plaques extrudées choc ACRYLIC SHEET Altuglas EI Plaques extrudées choc Altuglas EI est la gamme de plaques acryliques extrudées (PMMA) développée par Altuglas Iteratioal pour répodre à des applicatios exigeat ue importate résistate

Plus en détail

On peut représenter la situation par un arbre : On a donc p(b 1 B 2)= p(b 1) p (B ) = 3 4 = 3.

On peut représenter la situation par un arbre : On a donc p(b 1 B 2)= p(b 1) p (B ) = 3 4 = 3. T ale S Correctio Exercices type bac de Probabilités. Mars Exercice : Ue ure cotiet au départ 0 boules blaches et 0 boules oires idiscerables au toucher. O tire au hasard ue boule de l ure : Si la boule

Plus en détail

Chambre régionale de métiers et de l artisanat 19 mai 2008. Evaluation 2008 - Impact et résultats

Chambre régionale de métiers et de l artisanat 19 mai 2008. Evaluation 2008 - Impact et résultats Chambre régionale de métiers et de l artisanat 19 mai 2008 Evaluation 2008 - Impact et résultats LA REPRISE D ENTREPRISE DANS L ARTISANAT EN LANGUEDOC-ROUSSILLON ET L INTERVENTION DES CHAMBRES DE METIERS

Plus en détail

L Artisanat Première entreprise de France aujourd hui et pour longtemps

L Artisanat Première entreprise de France aujourd hui et pour longtemps L Artisanat Première entreprise de France aujourd hui et pour longtemps L artisanat, c est quoi, c est qui? L artisanat est un secteur essentiel de l économie nationale. Il regroupe : 250 métiers, répartis

Plus en détail

L ARTISANAT EN MOSELLE

L ARTISANAT EN MOSELLE Résultats des enquêtes OPALE L ARTISANAT EN MOSELLE Votre situation économique Situation actuelle Dans les 5 ans Bonne et excellente 27,3% (Lorraine 29%) Amélioration 25,7% (Lorraine 24%) Moyenne 54% (Lorraine

Plus en détail

certificat pros de la performance énergétique RGE 2015

certificat pros de la performance énergétique RGE 2015 certificat pros de la performace éergétique RGE 2015 certificat qualibat RGE 2015 assurace déceale 2015 A13302/ 302528-315800M-G06IAWN-x-150106095424/versio:1.276 P1G063594 SOCIETE MUTUELLE D'ASSURANCE

Plus en détail

Orange Cyberdefense Information presse janvier 2016

Orange Cyberdefense Information presse janvier 2016 Orage Cyberdefese Iformatio presse javier 2016 Sommaire p5 p7 p10 p13 Itroductio Cotexte Orage Cyberdefese protège les actifs des etreprises La répose d Orage : ue gamme de solutios pour sécuriser les

Plus en détail

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot Exame fial pour Coseiller fiacier / coseillère fiacière avec brevet fédéral Recueil de formules Auteur: Iwa Brot Ce recueil de formules est à dispositio olie et sera doé aux cadidats lors des exames oraux

Plus en détail

MARQUE DE FABRIQUE DE COMMERCE OU DE SERVICE

MARQUE DE FABRIQUE DE COMMERCE OU DE SERVICE 15 rue des Miimes - CS 50001-92677 COURBEVOIE Cedex Pr vs iformer : INPI Direct 0820 210 211 Pr déposer par télécopie : +33 (0)1 56 65 86 00 Réservé à l INPI REMISE DES PIÈCES MARQUE DE FABRIQUE DE COMMERCE

Plus en détail

Analyse des mouvements au Répertoire des Métiers

Analyse des mouvements au Répertoire des Métiers Analyse des mouvements au Répertoire des Métiers Evolution du nombre d entreprises sur ans Du er janvier 99 au er janvier au er janvier 99 99 99 998 999 nombre d entreprises 9 8 99 8 9 9 Le secteur artisanal

Plus en détail

L apprentissage libournais en 2014. Les entrées en apprentissage des jeunes libournais. Les situations de rupture en première année sur 2013-2014

L apprentissage libournais en 2014. Les entrées en apprentissage des jeunes libournais. Les situations de rupture en première année sur 2013-2014 [ L ESSENTIEL L apprentissage libournais en 2014 Les entrées en apprentissage des jeunes libournais Les situations de rupture en première année sur 2013-2014 Les entreprises libournaises recrutant des

Plus en détail

LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION CARACTÉRISTIQUES DES CONTRATS... 9

LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION CARACTÉRISTIQUES DES CONTRATS... 9 ENTREPRISES ET EFFECTIFS LES ÉTABLISSEMENTS... 2 LES SALARIÉS... 4 LE PROFIL DES SALARIÉS... 6 LES PRÉVISIONS DE DÉPART À LA RETRAITE PAR ACTIVITÉ... 7 LA FORMATION INITIALE... 8 LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

UNE APPROCHE DE LA COMPÉTITIVITÉ DE LA ZONE EURO : LE TAUX DE CHANGE EFFECTIF DE L EURO

UNE APPROCHE DE LA COMPÉTITIVITÉ DE LA ZONE EURO : LE TAUX DE CHANGE EFFECTIF DE L EURO UN APPROCH D LA COMPÉTITIVITÉ D LA ZON URO : L TAU D CHANG FFCTIF D L URO Le taux de chage effectif d ue moaie omial et réel costitue u idicateur privilégié pour apprécier la compétitivité d ue écoomie

Plus en détail

trouve jamais dans les concepts généraux que ce qu on y met

trouve jamais dans les concepts généraux que ce qu on y met ,QIRUPDWLTXHQRUPHHWWHPSV,VDEHOOH%R\GHQV Présetatio par Marie-Ae Chabi Réuio PIN 15 javier 2004 /HVEDVHVGHGRQQpHVHPSLULTXHV Collectio fiie et structurée de doées codifiées, textuelles ou multimédia, destiées

Plus en détail

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation Chap. 6 : Les pricipaux crédits de trésorerie et leur comptabilisatio Les etreprises ot souvet besoi de moyes de fiacemet à court terme : elles ot alors recours aux crédits bacaires (découverts bacaires

Plus en détail

BUREAU DE LA FORMATION

BUREAU DE LA FORMATION Direction générale de la Compétitivité, de l Industrie et des Services SERVICE DE LA COMPETITIVITE ET DU DEVELOPPEMENT DES PME SOUS DIRECTION DES CHAMBRE CONSULAIRES BUREAU DE LA FORMATION BILAN DE L ACTIVITE

Plus en détail

Une expertise financière et opérationnelle

Une expertise financière et opérationnelle CFCA-Ivet3volets 29/06/08 23:04 Page 2 Ue expertise fiacière et opératioelle Ecoomie mixte Secteur public Hlm Améagemet Costructio Logemet Activités écoomiques 35-37 aveue Joffre 94160 Sait-Madé Tél. :

Plus en détail

www.laplacedelimmobilier-pro.com

www.laplacedelimmobilier-pro.com www.laplacedelimmobilier-pro.com La Place de L Immobilier Pro est ue base de doées accessible par iteret, créée par la société HBS Research, dot la vocatio est d accroître la performace des professioels

Plus en détail

Caractéristiques et enjeux du territoire de Fécamp

Caractéristiques et enjeux du territoire de Fécamp Caractéristiques et enjeux du territoire de Fécamp Action GPECT «Artisanat facteur d évolution du territoire» Juillet 2012 - CT, HL et GA 1 Introduction : Les premières mentions de la ville de Fécamp remontent

Plus en détail

PROGRAMME DE PARTENARIATS

PROGRAMME DE PARTENARIATS PROGRAMME DE PARTENARIATS MARS 2016 À FÉVRIER 2017 CREW M vous ivite à faire partie de ses commaditaires. Ce documet présete les différetes offres de parteariat et les avatages qui s y rattachet. Pour

Plus en détail

Journal Officiel de la République de Djibouti

Journal Officiel de la République de Djibouti 1 sur 5 16.09.2011 10:53 Journal Officiel de la République de Djibouti Loi n 81/AN/10/6ème L portant organisation du secteur de l Artisanat en République de Djibouti. L'ASSEMBLEE NATIONALE A ADOPTE LE

Plus en détail

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation 1 / 9 Chap. 6 : Les pricipaux crédits de trésorerie et leur comptabilisatio Le cycle d exploitatio des etreprises (achats stockage productio stockage vetes) peut etraîer des décalages de trésorerie plus

Plus en détail

TROPHEES DEVELOPPEMENT DURABLE DE L ARTISANAT 2011 / 2012

TROPHEES DEVELOPPEMENT DURABLE DE L ARTISANAT 2011 / 2012 TROPHEES DEVELOPPEMENT DURABLE DE L ARTISANAT 2011 / 2012 Le concours créé par la Chambre de Métiers et de l Artisanat de région Bourgogne, a pour objectif de promouvoir les actions menées par les artisans

Plus en détail

Accor recrute chaque année plusieurs milliers de collaborateurs dans le monde. É v o l u t i o. t é. C o n v i v i

Accor recrute chaque année plusieurs milliers de collaborateurs dans le monde. É v o l u t i o. t é. C o n v i v i Votre sourire a de l aveir 38 Accor est préset das près de 100 pays avec 160 000 collaborateurs. Il met au service de ses cliets, particuliers et etreprises, le savoir-faire acquis depuis près de quarate

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITÉ 2013

RAPPORT D ACTIVITÉ 2013 RAPPORT D ACTIVITÉ 2013 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 I. PRESENTATION DU FAFCEA... 3 II. L ACTIVITE EN 2013... 5 FORMATION... 6 1) LE BUDGET DU FAFCEA... 6 Les dépenses de formation par secteur en 2013... 8 A.

Plus en détail

Les systèmes de mémoire de traduction

Les systèmes de mémoire de traduction S E S S I O N f o r m a t i o c o t i u e u i v e r s i t a i r e Les systèmes de mémoire de traductio du 6 ovembre 2015 au 15 javier 2016 F o r m a t i o e c o u r s d e m p l o i Faculté de traductio

Plus en détail

EPREUVES AU CHOIX DU CANDIDAT. Durée : De 09 h 00 à 12 h 00 (Heure de Yaoundé, TU + 1)

EPREUVES AU CHOIX DU CANDIDAT. Durée : De 09 h 00 à 12 h 00 (Heure de Yaoundé, TU + 1) CYCLE DESS-A 02 JUILLET 200 20 ème Promotio 200 / 202 CONCOURS D ENTREE A L IIA EPREUVES AU CHOIX DU CANDIDAT Durée : De 09 h 00 à 2 h 00 (Heure de Yaoudé, TU + ) Le cadidat traitera au choix l ue des

Plus en détail

Enquête sur les besoins en formation de la 1 ère transformation

Enquête sur les besoins en formation de la 1 ère transformation Enquête sur les besoins en formation de la 1 ère transformation Compte rendu synthétique Novembre 2012 2 sur 10 CONTEXTE DE L ENQUÊTE Cette enquête a été menée par Midi-Pyrénées Bois, en partenariat avec

Plus en détail

Kaizen & Kanban. Réalisé par : ELBARAKA Abdelkader Club industrielle AIAC

Kaizen & Kanban. Réalisé par : ELBARAKA Abdelkader Club industrielle AIAC Kaize & Réalisé par : ELBARAKA Abdelkader Club idustrielle AIAC Itroducti o Itroductio: vidéo Kai ze coclusio 1 Itroducti o Kai ze La méthode du coclusio 2 Itroducti o Kai ze A- Les types d étiquettes

Plus en détail

Guide pour la petite entreprise : Rudiments de la protection de la vie privée

Guide pour la petite entreprise : Rudiments de la protection de la vie privée Commissariat à la protectio de la vie privée du Caada LPRPDE Guide pour la petite etreprise : Rudimets de la protectio de la vie privée Miser sur la protectio de la vie privée Ue gestio adéquate des préoccupatios

Plus en détail

Correction Bac ES France juin 2010

Correction Bac ES France juin 2010 Correctio Bac ES Frace jui 010 Exercice 1 (4 poits) (Commu à tous les cadidats) Pour ue meilleure compréhesio, les réposes serot justifiées das ce corrigé. Questio 1 Le ombre 3 est solutio de l équatio

Plus en détail

Lancement du site internet de l URMA Midi Pyrénées Université Régionale des Métiers et de l Artisanat. www.urma-mp.fr

Lancement du site internet de l URMA Midi Pyrénées Université Régionale des Métiers et de l Artisanat. www.urma-mp.fr Lancement du site internet de l URMA Midi Pyrénées Université Régionale des Métiers et de l Artisanat www.urma-mp.fr 15 avril 2013 La Chambre Régionale de Métiers et de l Artisanat de Midi-Pyrénées lance

Plus en détail

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot Exame fial pour Coseiller fiacier / coseillère fiacière avec brevet fédéral Recueil de formules Auteur: Iwa Brot Ce recueil de formules sera mis à dispositio des cadidats, si écessaire. Etat au 1er mars

Plus en détail

Artiscope. Les chiffres clés de l emploi dans l Artisanat en Région Centre Au 31 décembre 2013 (2ème Semestre 2013 - Année 2013)

Artiscope. Les chiffres clés de l emploi dans l Artisanat en Région Centre Au 31 décembre 2013 (2ème Semestre 2013 - Année 2013) Observatoire des Métiers et de l Artisanat Région Centre Juin 214 Artiscope Les chiffres clés de l emploi dans l Artisanat en Région Centre Au 31 décembre 213 (2ème Semestre 213 - Année 213) La révision

Plus en détail

CORRECTION DU BAC BLANC 2

CORRECTION DU BAC BLANC 2 CORRCTION DU BAC BLANC 2 XRCIC 1 (6 poits) Baccalauréat ST Mercatique Podichéry - 2010 Deux tableaux sot doés e aexe : le premier doe l évolutio du prix du mètre carré das l immobilier résidetiel acie

Plus en détail

Population. Eléments de diagnostic

Population. Eléments de diagnostic 2006 : 24,1 % de la population 10,2 % du territoire BASSIN D EMPLOI DE REIMS Eléments de diagnostic Population Evolutions démographiques (en nombre d habitants) Champagne- Ardenne 2006 323 079 1 338 844

Plus en détail

Réf. : 126-114015-DE. Nouvelle agence nationale de santé publique

Réf. : 126-114015-DE. Nouvelle agence nationale de santé publique Réf. : 126-114015-DE 2016 Nouvelle agece atioale de saté publique Le 25 septembre 2014, la miistre chargée de la Saté m a cofié ue missio de préfiguratio e vue de la créatio d ue agece atioale de saté

Plus en détail

L ARTISANAT EN REGION CENTRE

L ARTISANAT EN REGION CENTRE L ARTISANAT EN REGION CENTRE 1 842 communes 2 457 516 habitants (est. 1.1.2) 32 813 entreprises artisanales employant 9 113 salariés (eff. moyen : 2,7) Dreux Nogent le Rotrou CHARTRES Châteaudun Pithiviers

Plus en détail

session S initier à la simulation avec patient simulé/standardisé 14, 15 et 28 avril 2016 F o r m a t i o n e n c o u r s d e m p l o i

session S initier à la simulation avec patient simulé/standardisé 14, 15 et 28 avril 2016 F o r m a t i o n e n c o u r s d e m p l o i sessio fo r m a t i o co t i u e u i ve r s i t a i re S iitier à la simulatio avec patiet simulé/stadardisé 14, 15 et 28 avril 2016 F o r m a t i o e c o u r s d e m p l o i Directio Dresse Elisabeth

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat Polynésie 16 juin 2014 STI2D STL spécialité SPCL

Corrigé du baccalauréat Polynésie 16 juin 2014 STI2D STL spécialité SPCL Corrigé du baccalauréat Polyésie 6 jui 4 STID STL spécialité SPCL EXERCICE 4 poits Cet eercice est u questioaire à choi multiples. Pour chacue des questios suivates, ue seule des quatre réposes proposées

Plus en détail

Comment utiliser ce que vous POSSÉDEZ pour réduire ce que vous DEVEZ

Comment utiliser ce que vous POSSÉDEZ pour réduire ce que vous DEVEZ Commet utiliser ce que vous POSSÉDEZ pour réduire ce que vous DEVEZ Survol du compte Mauvie U La majorité des Caadies gèret leurs fiaces comme suit : 1. Ils déposet leur reveu et autres actifs à court

Plus en détail

Un partenaire fiable pour un succès assuré! Une qualité qui porte ses fruits.

Un partenaire fiable pour un succès assuré! Une qualité qui porte ses fruits. U parteaire fiable pour u succès assuré! Ue qualité qui porte ses fruits. Productio et distributio das le mode etier Productio et distributio de modules solaires au iveau modial. U stadard uique, établit

Plus en détail

Pierre Composite Polie RENFORT FIBRE

Pierre Composite Polie RENFORT FIBRE Pierre Composite Polie RENFORT FIBRE FICHES TECHNIQUE, ENTRETIEN et INFORMATIONS ENVIRONNEMENTALES www.sigaturemurale.com SARL au capital de 25 000 Euros - 21 rue des Miimes 92 400 COURBEVOIE - Tél. :

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de Rhône-Alpes. Suivez l activité LEGER REGAIN D ACTIVITE EN DEBUT D ANNEE 2015

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de Rhône-Alpes. Suivez l activité LEGER REGAIN D ACTIVITE EN DEBUT D ANNEE 2015 Suivez l activité des entreprises de Rhône-Alpes NOTE DE CONJONCTURE N 11 - Janvier Edition Lyon Rhône LEGER REGAIN D ACTIVITE EN DEBUT D ANNEE Au cours des derniers mois de l année, le niveau d activité

Plus en détail

Devenir chef d entreprise dans le secteur des métiers

Devenir chef d entreprise dans le secteur des métiers CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT DE L AVEYRON Création / reprise d entreprise Devenir chef d entreprise dans le secteur des métiers L Artisanat, 1 re entreprise du département Vous avez un projet de

Plus en détail

Fluctuation et estimation

Fluctuation et estimation Fluctuatio et estimatio Table des matières I Idetificatio de la situatio........................................ II Échatilloage, itervalle de fluctuatio asymptotique........................ II. Itervalle

Plus en détail

Publication. 600 000 commerces de proximité en 2008

Publication. 600 000 commerces de proximité en 2008 Au 1 er janvier 2008, 600 000 commerces, sur un total de 830 000, peuvent être qualifiés de «commerces de proximité». Leur nombre a légèrement augmenté depuis 2002. Ces points de vente emploient la moitié

Plus en détail

EMPLOI, FORMATION DANS LE SECTEUR SANITAIRE, SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL FICHE METIER ZOOM SUR LES INFIRMIERS DIPLOMES D'ETAT (SALARIES)

EMPLOI, FORMATION DANS LE SECTEUR SANITAIRE, SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL FICHE METIER ZOOM SUR LES INFIRMIERS DIPLOMES D'ETAT (SALARIES) FICHE METIER EMPLOI, FORMATION DANS LE SECTEUR SANITAIRE, SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL ZOOM SUR LES INFIRMIERS DIPLOMES D'ETAT (SALARIES) SEPTEMBRE 2015 Contexte Avec le contrat d objectifs Emploi Formation

Plus en détail

conditions de participation

conditions de participation CONTINUE conditions de participation Renseignements et inscription Michèle Mottu Tél. : 01 53 33 53 79 Freddy Leno Tél. : 53 33 53 09 Armelle Le Goc Tél. : 01 53 33 53 51 Fax : 01 43 43 20 51 Email : formation@cma-paris.fr

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. R0Z-Caissiers, employés de libre service

Synthèse. Dynamique de l emploi. R0Z-Caissiers, employés de libre service R0Z-Caissiers, employés de libre service Synthèse En moyenne sur la période 2007-2009, 207 000 personnes occupent un emploi de caissier et 103 000 sont employés de libre-service. Alors que les premiers

Plus en détail

LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION CARACTÉRISTIQUES DES CONTRATS... 9

LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION CARACTÉRISTIQUES DES CONTRATS... 9 ENTREPRISES ET EFFECTIFS LES ÉTABLISSEMENTS... 2 LES SALARIÉS... 4 LE PROFIL DES SALARIÉS... 6 LES PRÉVISIONS DE DÉPART À LA RETRAITE PAR ACTIVITÉ... 7 LA FORMATION INITIALE... 8 LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

6. r e n f o r c e m e n t P o s i t i f

6. r e n f o r c e m e n t P o s i t i f 6. r e f o r c e m e t P o s i t i f La faço dot o offre u reforcemet positif est plus importate que la quatité. (traductio libre) B.F. Skier Nous avos tous besoi de reforcemet positif. Que ous e soyos

Plus en détail

SUR LA DEMANDE D AUTORISATION DE CONSTRUCTION DU GRAND PROJET

SUR LA DEMANDE D AUTORISATION DE CONSTRUCTION DU GRAND PROJET ENQUÊTE PUBLIQUE SUR LA DEMANDE D AUTORISATION DE CONSTRUCTION DU GRAND PROJET DE PORT DE JARRY Qu est-ce que c est? L equête publique costitue le secod temps de cosultatio du public, après la cocertatio

Plus en détail

SOMMAIRE. Page 4 : Pilotage de l entreprise. Page 5 : Outil informatique. Page 6 : Amélioration des ventes. Page 7-8 : Gestion financière

SOMMAIRE. Page 4 : Pilotage de l entreprise. Page 5 : Outil informatique. Page 6 : Amélioration des ventes. Page 7-8 : Gestion financière Chefs d entreprise, conjoints collaborateurs, salariés, La Chambre de Métiers et de l Artisanat du Gers vous propose une palette de pour vous aider dans votre quotidien. Nous vous accompagnons dans le

Plus en détail

Journée départementale de la création d entreprise

Journée départementale de la création d entreprise Dossier de presse Journée départementale de la création d entreprise Une journée pour tester son projet page 1 Le programme page 2 Des rencontres virtuelles page 3 Les chiffres de l artisanat page 4 à

Plus en détail

Formation intensive à temps plein - Titre certifié par l Etat de niveau I

Formation intensive à temps plein - Titre certifié par l Etat de niveau I DRH DE BUSINESS UNIT Formatio itesive à temps plei - Titre certifié par l Etat de iveau I Resposable e Maagemet et Directio des Ressources Humaies Arrêté du 31/08/2011 publié au JO du 07/09/2011 BIENVENUE

Plus en détail