Résultats 2 e trimestre et 1 er semestre 2010

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Résultats 2 e trimestre et 1 er semestre 2010"

Transcription

1 Résultats 2 e trimestre et 1 er semestre 2010 Paris, le 5 aût 2010 Capacité bénéficiaire cnfirmée dans un envirnnement plus vlatil Capacité bénéficiaire cnfirmée : Résultat net part du grupe de 935 millins d eurs au T2-10, multiplié par 2,4 par rapprt à T2-09, cmparable au résultat net du T1-10 dans un envirnnement plus vlatil ; Résultat net part du grupe de millins d eurs au S1-10 avec une cntributin des métiers «cœur» multipliée par 2,2 par rapprt au S1-09 (1 847 millins d eurs cntre 850 millins d eurs); Bnne tenue du PNB : PNB des métiers «cœur» en prgressin de 8 % par rapprt au T2-09 ; PNB de 11,9 milliards d eurs au premier semestre (+ 23 % par rapprt au S1-09). Charges maîtrisées dans l ensemble des métiers ; Frte cntributin au financement de l écnmie : encurs de crédits en France en hausse de 5,5 % au 31 mai Plan stratégique : mise en œuvre réslument engagée au 1er semestre 2010 Simplificatin de l rganisatin du grupe effective depuis le 5 aût, après la fusin des hldings BP Participatins et CE Participatins avec BPCE ; Engagements de tus les chantiers de synergies de cûts : 245 millins d eurs de synergies de cûts effectuées au 30 juin 2010, cnfrmément aux bjectifs ; Dévelppement des synergies de revenus entre Natixis et les réseaux du grupe : 103 millins d eurs de synergies au 30 juin 2010 ; Pursuite de la réductin du prfil de risque du grupe : pératins de cessin très significatives de prtefeuilles de la GAPC de Natixis ; Recentrage du grupe sur ses métiers «cœur» : signature de la cessin à Axa par Natixis de ses activités de capital investissement pur cmpte prpre en France. 1 Surce Banque de France - 1/14 -

2 Objectifs financiers respectés : slidité financière renfrcée et accélératin du prgramme de rembursement de l Etat Une slidité financière cnfirmée avec un rati Cre Tier 1 de 7,4 % et un rati Tier 1 de 9,6 % au 30 juin ; Une rbustesse cnfirmée par les résultats des tests de résistance réalisés par le CECB 3 qui fnt apparaître un excédent de 11,7 milliards d eurs de fnds prpres Tier 1 dans le scénari le plus dégradé par rapprt au minimum jugé nécessaire ; Rembursement le 6 aût de 1,2 milliard d eurs d actins de préférence et de 600 millins d eurs de TSS détenus par l Etat ; rembursement supplémentaire de 600 millins d eurs d actins de préférence le 15 ctbre 2010 après la finalisatin de la cessin de la Sciété Marseillaise de Crédit (SMC). Objectif réaffirmé de rembursement intégral des fnds prpres apprtés par l Etat sur la durée du plan ; Objectif de maintien fin 2010 des ratis Cre Tier 1 et Tier 1 aux niveaux atteints au 30 juin Ratis estimés 3 Cmité eurpéen des cntrôleurs bancaires - 2/14 -

3 Le 5 aût 2010, le cnseil de surveillance de BPCE a examiné les cmptes du grupe pur le deuxième trimestre et le premier semestre Ces cmptes snt cmparés à des dnnées pr frma retraçant la situatin au 30 juin 2009 sus l hypthèse que les deux grupes Banque Ppulaire et Caisse d Epargne se sient déjà rapprchés. Françis Pérl, président du directire de BPCE a déclaré : «Les résultats du grupe au deuxième trimestre cnfirment ceux enregistrés au premier trimestre, dans un envirnnement devenu purtant plus difficile pur les activités de la banque de financement et d investissement. Avec un résultat supérieur à 1,9 milliard d eurs au premier semestre, le Grupe BPCE cnfirme sn redressement dans tus les métiers. La mise en œuvre du plan stratégique , «Ensemble» est réslument engagée avec le recentrage sur les métiers «cœur» de la banque, la cncentratin de ns ressurces sur les activités de clientèle, la mbilisatin du grupe pur le financement de l écnmie et le dévelppement des synergies de cûts et de revenus. Ntre structure financière nus permet de cmmencer à remburser les actins de préférence détenues par l Etat cmme nus l avins annncé. Avec la cessin de la SMC, nus le ferns à un rythme plus rapide que prévu, tut en préservant ntre slidité financière et ns marges de manœuvre pur l avenir». RESULTATS CONSOLIDES DU 2 E TRIMESTRE ET DU 1 ER SEMESTRE 2010 DU GROUPE BPCE 4 1) Résultats du 2 e trimestre 2010 Malgré un envirnnement très vlatil au secnd trimestre 2010, le Grupe BPCE a cnfirmé les bnnes perfrmances enregistrées au premier trimestre 2010 dans ses deux métiers «cœur», la Banque Cmmerciale et Assurance (avec ntamment les réseaux Banque Ppulaire et Caisse d Epargne) et la Banque de Financement et d Investissement, l Epargne et les Services Financiers Spécialisés (Natixis). Il cnfirme sa capacité bénéficiaire. Le prduit net bancaire (PNB) du grupe atteint millins d eurs. Le PNB des métiers «cœur» s élève à millins d eurs, en hausse de 8 % par rapprt au deuxième trimestre Le métier Banque Cmmerciale et Assurance cntribue à hauteur de 72 % au PNB des métiers «cœur» du grupe avec millins d eurs, en hausse de 6 % par rapprt au deuxième trimestre La cntributin des réseaux Banque Ppulaire et Caisse d Epargne au PNB du grupe atteint respectivement et millins d eurs. Natixis (Banque de Financement et d Investissement, Epargne et Services Financiers Spécialisés) cnfirme la bnne rientatin de ses activités «cœur». En hausse de 13 % par rapprt au deuxième trimestre 2009, leurs PNB atteignent millins d eurs et cntribuent à hauteur de 28 % au PNB des métiers «cœur» du grupe. 4 Les résultats semestriels du grupe au 30 juin 2010 nt été arrêtés par le directire du 03 aût /14 -

4 Les frais de gestin, au niveau grupe, snt stables à millins d eurs. Ils augmentent légèrement sur les métiers «cœur» à millins d eurs (+2 %). Le cefficient d explitatin pursuit sa frte améliratin pur les métiers «cœur» puisqu il revient à 64,1 % cntre 68,1 % au 2 e trimestre Le résultat brut d explitatin s établit à millins d eurs cntre millins d eurs au 2 e trimestre Les bnnes perfrmances pératinnelles des réseaux et de Natixis se traduisent par un gain de 22 % du résultat brut d explitatin des métiers «cœur» à millins d eurs. Le cût du risque, à 459 millins d eurs, est en frte baisse par rapprt au 2 e trimestre 2009 qui avait enregistré un prvisinnement très imprtant pur tirer les cnséquences de la crise financière. Le résultat net part du grupe s établit à 935 millins d eurs au 2 e trimestre Hrs impact limité de la cessin annncée de la SMC, ce résultat est visin de 1 milliard d eurs, équivalent au résultat du 1 er trimestre RESULTATS CONSOLIDES DU GROUPE BPCE AU 2 E TRIMESTRE 2010 en millins d eurs T T T Pr frma Variatin T2-10/T2-09 Métiers "cœur" T T2 2010/ T Prduit net bancaire % % Frais de gestin = % Résultat brut d explitatin % % Cefficient d explitatin 67,0% 65,9% 66,0% 64,1% Cût du risque % % Résultat avant impôt Ns X 6,6 Impôt sur le résultat Intérêts minritaires Résultat net part du grupe X 2,4 928 X 2,2 2) Résultats du 1 er semestre 2010 Le prduit net bancaire du Grupe BPCE atteint millins d eurs, en hausse de 23 % par rapprt au 1 er semestre Les revenus snt en crissance sur l ensemble des métiers du grupe et le PNB des métiers «cœur», en hausse de 12 %, s élève à millins d eurs. Les frais de gestin baissent de 1 % à millins d eurs. Cette bnne maîtrise des cûts s explique ntamment par les premiers effets psitifs des synergies enregistrées dans le cadre du plan stratégique. Au premier semestre 2010, le cefficient d explitatin ressrt à 66,4 % pur le grupe et à 64 % pur ses métiers «cœur». Le résultat brut d explitatin s élève à millins d eurs cntre millins d eurs au 1 er semestre La cntributin des métiers «ceur» du grupe atteint millins d eurs, en hausse de 39% par rapprt au 1 er semestre /14 -

5 Le cût du risque s inscrit en frte baisse tut en demeurant à un niveau élevé, à 970 millins d eurs cntre millins d eurs au 1 er semestre Le résultat net part du grupe ressrt à millins d eurs pur le 1 er semestre RESULTATS CONSOLIDES DU GROUPE BPCE AU 1ER SEMESTRE 2010 en millins d eurs S S Pr frma variatin Métiers "cœur" 1S2010 S1 2010/ S Prduit net bancaire % % Frais de gestin % % Résultat brut d explitatin X 2, % Cefficient d explitatin 66,4% 82,9% 64,0% Cût du risque % % Résultat avant impôt Ns X 3,2 Impôt sur le résultat Intérêts minritaires Résultat net part du grupe Ns X2,2 BANQUE COMMERCIALE ET ASSURANCE : BONNES PERFORMANCES OPERATIONNELLES DES RESEAUX Le métier Banque Cmmerciale et Assurance regrupe les activités du réseau Banque Ppulaire, du réseau Caisse d Epargne, du financement de l immbilier (principalement Crédit Fncier de France) et les activités Assurance, Internatinal et autres réseaux. Les perfrmances cmmerciales des métiers de la Banque Cmmerciale et Assurance snt satisfaisantes, dans un marché qui mntre des signes de reprise. Le Grupe BPCE a pursuivi sn engagement au service de la relance de l écnmie avec des encurs de crédits en France en hausse de 5,5 % au 31 mai Résultats du 2 e trimestre 2010 PNB en prgressin de 6 % à millins d eurs, hausse du PNB de l ensemble des métiers par rapprt au 2 e trimestre 2009 ; RBE de millins d eurs (+ 16 %) ; Cût du risque de 328 millins d eurs ; Résultat avant impôt en hausse de 24 % à 1000 millins d eurs ; Résultat net part du grupe de 664 millins d eurs cntre 538 millins d eurs un an plus tôt. 5 Surce Banque de France - 5/14 -

6 Résultats du 1 er semestre 2010 PNB en prgressin de 12 % à millins d eurs ; RBE de millins d eurs (+ 42 %) ; Cût du risque de 654 millins d eurs, un niveau encre significatif ; Résultat avant impôt en hausse de 63 % à millins d eurs ; Résultat net part du grupe de millins d eurs cntre 841 millins d eurs un an plus tôt. Réseau Banque Ppulaire Le réseau Banque Ppulaire regrupe les 20 Banques Ppulaires et leurs filiales, le Crédit Maritime Mutuel et les Sciétés de Cautin Mutuelle. Sur le 1 er semestre, les Banques Ppulaires nt vu leur fnds de cmmerce prgresser sur l ensemble de leurs clientèles priritaires. Le nmbre de clients en banque principale a prgressé de 1 % par rapprt à la fin de l année La prgressin atteint également 1 % pur les clients prfessinnels actifs établis et 6 % pur les clients actifs entreprises avec un chiffre d affaires supérieur à 15 millins d eurs. Encurs de crédits Sucieuses de pursuivre leurs missins d acteur majeur du financement de l écnmie, les Banques Ppulaires nt accentué l ctri de crédits à leurs clients. L encurs glbal atteint 144 milliards d eurs, en hausse de 4 % par rapprt au 30 juin Marché des particuliers L encurs glbal prgresse de 6 % sur ce marché à 77,8 milliards d eurs. Les engagements nuveaux sur le crédit immbilier s inscrivent en hausse de 62 % à 4,8 milliards d eurs. Les encurs s établissent à 70,2 milliards d eurs (+6,4 %). Les encurs de crédits à la cnsmmatin restent stables à 7 milliards d eurs. Marché des prfessinnels, entreprises et institutinnels Après un 1 er trimestre atne, les demandes de crédits des clients prfessinnels et des entreprises se snt rientées à la hausse au 2 e trimestre. La prductin de crédits myen et lng terme pursuit sa frte prgressin en s établissant à 3,9 milliards d eurs, en hausse de 9 %. Les encurs atteignent 45,2 milliards d eurs. Les engagements de crédits curt terme nt également cnnu une bnne dynamique puisque les encurs s apprécient de 7,3 % à 4,8 milliards d eurs. - 6/14 -

7 Encurs d épargne Au 1 er semestre 2010, l encurs d épargne des Banques Ppulaires s établit en hausse de 4 % à 178,4 milliards d eurs. L encurs ttal de l épargne bilantielle prgresse de 5,8 % à 105,7 milliards d eurs tandis que celui de l épargne financière reste stable à 72,7 milliards d eurs. Marché des particuliers Depuis le début de l année 2010, la clientèle des particuliers marque un frt regain d intérêt pur les prduits d épargne bilantielle et l assurance vie. Ainsi, l encurs des dépôts à vue (DAV) crît de 10 % pur atteindre 15,8 milliards d eurs. Sur le segment de l épargne financière, l assurance vie reste un prduit recherché par la clientèle ; les encurs atteignent 39,3 milliards d eurs, en hausse de 8,7 % sur un an. Marché des prfessinnels, entreprises et institutinnels Sur les six premiers mis de l année 2010, les clients prfessinnels et les entreprises nt réalisé des arbitrages dans leurs investissements en prduits d épargne. En raisn de la baisse des taux, ils nt délaissé les supprts OPCVM pur les prduits d épargne bilantielle tels les cmptes à terme (CAT). Aussi, les encurs glbaux sur ce marché snt restés stables, la baisse de l encurs de l épargne financière (-9,1 % à 31,7 milliards d eurs) étant ttalement cmpensée par la hausse de 9,8 % de l épargne bilantielle (39,8 milliards d eurs). Résultats financiers La bnne perfrmance cmmerciale du réseau Banque Ppulaire se traduit par une hausse de 7 % (hrs PEL-CEL) du PNB cntributif à millins d eurs au 1 er semestre 2010 cntre millins au 1 er semestre Les effrts de réductin des charges prtent leurs fruits. Les frais de gestin snt maîtrisés et atteignent millins d eurs au 30 juin 2010, cntre millins d eurs un an plus tôt. La hausse du résultat brut d explitatin atteint 24 % à millins d eurs. L améliratin du cefficient d explitatin se pursuit puisqu il revient à 63,8 % cntre 68,3 % un an plus tôt. En revanche, malgré un envirnnement écnmique qui s amélire ducement, le nmbre imprtant de défaillances d entreprises sur la péride a eu pur cnséquence de maintenir le cût du risque à un niveau élevé à 342 millins d eurs, stable par rapprt au 1 er semestre Le résultat net s établit à 514 millins d eurs cntre 377 millins d eurs au 30 juin /14 -

8 Réseau Caisse d Epargne Le réseau Caisse d Epargne regrupe les 17 Caisses d Epargne. Un meilleur envirnnement écnmique et le frt engagement des équipes cmmerciales nt permis aux Caisses d Epargne de pursuivre la crissance du nmbre de clients actifs. Sur le semestre éculé, le nmbre de clients particuliers bancarisés prgresse de 2 % et la hausse du nmbre de clients prfessinnels atteint 3 %. Le nmbre de clients actifs entreprises s apprécie également de 3 %. Sur un an, les flux cmmerciaux snt en hausse de 22 %. Encurs de crédits Tujurs très actives sur le terrain du financement de l écnmie française, les Caisses d Epargne nt pursuivi à un rythme sutenu leur dynamique d ctri de crédits sur le semestre avec un encurs glbal en hausse de 10,8 % sur un an à 143,8 milliards d eurs. Marché des particuliers Les encurs de crédits aux particuliers atteignent 87,5 milliards d eurs, en hausse de 10,4 % sur un an. La reprise de la prductin de crédits immbiliers, cnstatée au deuxième semestre 2009, s est pursuivie sur les six premiers mis de l année Les engagements nt plus que dublé sur un an et les encurs de crédits à l habitat atteignent 84,7 milliards d eurs au 30 juin 2010, en hausse de 10,1 % par rapprt au 30 juin L ffre des Caisses d Epargne en matière de crédit à la cnsmmatin cntinue de cnnaître un franc succès. Les encurs, atteignant 10,3 milliards d eurs, nt prgressé de 14 %. Marché des prfessinnels, entreprises et institutinnels La crissance des crédits aux entreprises et aux clients institutinnels est restée frte au 1 er semestre. En hausse de 11,3 %, l encurs de crédits s établit à 56,3 milliards d eurs. La prgressin de l encurs des crédits immbiliers atteint 11,4 % à 8,6 milliards d eurs. La hausse des crédits curt terme (trésrerie et créances cmmerciales) s établit à 17,1 % à 5,3 milliards d eurs. La crissance de la prductin de crédits à myen-lng terme (MLT) permet à l encurs de s établir à 38,9 milliards d eurs, en hausse de 13,2 %. - 8/14 -

9 Encurs d épargne Au 1 er semestre 2010, l encurs d épargne des Caisses d Epargne s établit en hausse de 2,3 % à 332,6 milliards d eurs. L épargne bilantielle s apprécie de 1,1 % pur atteindre 200 milliards d eurs. Grâce ntamment à l appétence des clients pur les prduits d assurance vie, les encurs d épargne financière prgressent de 4,1 % à 132,7 milliards d eurs. Marché des particuliers Les encurs d épargne des particuliers se snt amélirés sur les six premiers mis de l année 2010 de 1,6 % à 291,6 milliards d eurs. Cette perfrmance s explique par une rientatin des clients vers des supprts de lng terme. Ainsi, la crissance de 5,3 % de l épargne financière (121,4 milliards d eurs) s explique par la frte cllecte en assurance vie. Sur ce prduit, l encurs s établit à 94,8 milliards d eurs, en hausse de 8,6 %. Sur l épargne bilantielle (encurs de 170 milliards d eurs), la hausse des cmptes de dépôts à vue s établit à 15,7 % (22,6 milliards d eurs). Marché des prfessinnels, entreprises et institutinnels L encurs d épargne sur le marché des entreprises et des clients institutinnels pursuit sa crissance. Les encurs s établissent à 41 milliards d eurs, en hausse de 7,6 %. Cette perfrmance s explique principalement par la prgressin des encurs de dépôts à vue (+33,9 % à 8,8 milliards d eurs) et des cmptes à terme (+2,4 % à 10 milliards d eurs). Résultats financiers L rientatin psitive des activités cmmerciales des Caisses d Epargne se traduit par une hausse de 17 % (hrs PEL-CEL) du PNB cntributif à millins d eurs au 1 er semestre 2010 cntre millins d eurs au 1 er semestre Les Caisses d Epargne, cmme les autres entités du Grupe BPCE nt cntenu la prgressin de leurs frais de gestin. Ils s établissent à millins d eurs cntre un an plus tôt, sit une hausse de 1 %. Le résultat brut d explitatin crît de 67 % sur la péride en s établissant à millins d eurs cntre 672 millins d eurs un an plus tôt. Le cefficient d explitatin s inscrit en net prgrès en revenant à 66,7 % cntre 76,7 % au 1 er semestre Les risques clientèle s accrissent à un niveau qui demeure mdéré dans un cntexte écnmique encre fragile. Le cût du risque glbal prgresse ainsi de 7 % à 170 millins d eurs. Le résultat net s établit à 626 millins d eurs, en hausse de 84 % par rapprt à la même péride l an passé. - 9/14 -

10 Financement de l immbilier Le Crédit Fncier est la principale cmpsante de ce pôle Sur un marché qui mntre des signes de reprise tant sur le résidentiel que sur l immbilier d entreprise, la prductin glbale du Crédit Fncier s est élevée à 6,4 milliards d eurs sur le 1 er semestre 2010 (+ 6 % par rapprt au 1er semestre 2009). La prductin sur le marché des particuliers a atteint 3,6 milliards d eurs, stable par rapprt au 1 er semestre 2009, caractérisée par la bnne perfrmance du marché de la primaccessin, dans un cntexte de niveau bas des taux d intérêt favrisant l ctri de crédits bancaires. Sur le segment des entreprises, la prductin s élève à 2,8 milliards d eurs (+15 %), prtée par la bnne tenue du financement de la prmtin et du lgement scial ainsi que par le dynamisme du secteur public internatinal. Le PNB du pôle financement de l immbilier atteint 498 millins d eurs, en hausse de 6 % par rapprt au 1 er semestre Le cefficient d explitatin ressrt à 58 % cntre 60,3 % au 30 juin Le résultat net est stable à 101 millins d eurs. Assurance, Internatinal et autres réseaux Le pôle Assurance, Internatinal et autres réseaux rassemble les participatins du grupe dans CNP Assurances, GCE Assurances, BPCE Internatinal et Outre-mer et Banque Palatine. Le PNB du pôle s élève à 543 millins d eurs cntre 483 millins d eurs au 30 juin Le résultat brut d explitatin prgresse frtement à hauteur de 151 millins d eurs cntre 67 millins d eurs au 1 er semestre Les tris cmpsantes du pôle cntribuent psitivement au résultat net qui ressrt à 128 millins d eurs cntre seulement 23 millins d eurs un an plus tôt. - 10/14 -

11 BANQUE DE FINANCEMENT ET D INVESTISSEMENT, EPARGNE ET SERVICES FINANCIERS SPECIALISES (NATIXIS) 6 Résultats du 2 e trimestre 2010 Malgré un envirnnement très vlatil, le PNB du 2 e trimestre 2010 des métiers «cœur» de Natixis s inscrit à millins d eurs, en hausse de 9% par rapprt au 2 e trimestre 2009 et de 3% par rapprt au 1 er trimestre Les frais de gestin, à 876 millins d eurs, snt stables par rapprt au 2 e trimestre Le cût du risque ressrt en frte réductin à 86 millins d eurs cntre millins d eurs un an plus tôt. Le résultat net part du grupe de Natixis atteint 522 millins d eurs, en hausse de 12% par rapprt au 1 er trimestre. La cntributin des métiers «cœur» de Natixis aux résultats part du grupe BPCE s établit à 264 millins d eurs. Résultats du 1 er semestre 2010 En hausse de 13 % sur 1 an, le PNB atteint millins d eurs. Les frais de gestin s établissent en hausse de 3% par rapprt au 1 er semestre 2009 à millins d eurs. Le cût du risque chute de 84 %, revenant à 195 millins d eurs cntre millins d eurs au 30 juin Les métiers «cœur» de Natixis cntribuent au résultat net part du grupe du Grupe BPCE pur 478 millins d eurs. PARTICIPATIONS FINANCIERES Le pôle Participatins financières regrupe principalement les activités de Fncia, Nexity, Cface et Natixis Private Equity. Le PNB du pôle Participatins financières a frtement prgressé au premier semestre, passant de 730 à millins d eurs. Cette prgressin reflète ntamment les bnnes perfrmances de Cface au 1 er semestre Le résultat brut d explitatin du pôle traduit un gain de 181 millins d eurs au 1 er semestre 2010 cntre une perte de 225 millins d eurs au 1 er semestre Le résultat net part du grupe redevient également psitif avec un bénéfice de 57 millins d eurs au 1 er semestre 2010 cntre une perte de 114 millins d eurs au 1 er semestre Les résultats de Natixis fnt l bjet d un cmmuniqué détaillé - 11/14 -

12 ACTIVITES EN GESTION EXTINCTIVE ET HORS METIERS Les activités en gestin extinctive reflètent la cntributin de la gestin active des prtefeuilles cantnnés (GAPC) de Natixis et des activités en gestin extinctive de l ex-cmpte prpre de la CNCE. Le hrs métiers cmprend la cntributin des activités de hlding ainsi que l ensemble des écritures exceptinnelles. Le résultat net part du grupe ressrt à 41 millins d eurs cntre une perte de millins d eurs au 1 er semestre Le premier semestre a été marqué par la réductin du prfil de risque de la GAPC et de Natixis suite à la cessin de l essentiel des risques de ses prtefeuilles de dérivés cmplexes de crédits. Cmme ce fut le cas depuis sa mise en place mi-2009, la garantie d actifs accrdée par BPCE à Natixis a un impact marginal sur les résultats du Grupe BPCE au 1 er semestre PLAN STRATEGIQUE MISE EN ŒUVRE RESOLUMENT ENGAGEE DANS LES DIFFERENTES COMPOSANTES Finalisatin de la cnstitutin du Grupe BPCE Le 5 aût 2010, les deux hldings de participatins (BP Participatins et CE Participatins) nt fusinné avec BPCE, qui demeure détenu à parité par les Banques Ppulaires et les Caisses d Epargne, permettant une rganisatin désrmais simplifiée. L pératin finalise le prcessus de créatin du Grupe BPCE issu du rapprchement des Grupes Banque Ppulaire et Caisse d Epargne. Elle simplifie la structure du grupe et marque une étape imprtante dans la mise en œuvre de sn plan stratégique. Les actifs qui snt apprtés à BPCE snt ntamment Fncia et VBI pur BP Participatins, le Crédit Fncier de France et la Banque Palatine pur CE Participatins. La participatin de 41% dans Nexity reste détenue par les Caisses d Epargne. Synergies Au 30 juin 2010, les synergies de cûts nt atteint 245 millins d eurs grâce à la réalisatin d pératins structurantes. Ces chiffres snt en ligne avec le plan stratégique à hrizn 2013 qui anticipe 1 milliard d eurs de synergies de cûts en année pleine pur le grupe. Sur la péride, plusieurs prcessus nt été engagés pur accélérer ces synergies de cûts et de revenus : - En juillet 2010, pur fédérer les achats des Banques Ppulaires, des Caisses d'epargne et des principales filiales du Grupe, dnt Natixis, BPCE Achats a été créé avec un bjectif d écnmie de 146 millins d eurs en année pleine fin 2013 ; - Par ailleurs, la fin du prgramme de cnvergence infrmatique des Caisses d Epargne permettra au grupe de dégager des écnmies substantielles dès l exercice Au niveau lcal, la créatin d'i-datech en mai 2010 cnstitue la première synergie industrielle réalisée entre tris Banques Ppulaires et tris Caisses d'epargne. Cette platefrme de traitement de chèques réginale du Grand Est devrait permettre aux six établissements bancaires de faire des écnmies de cûts de 2 millins d eurs par an. - 12/14 -

13 Malgré un envirnnement écnmique peu prteur pur les métiers de Natixis en relatin avec les réseaux, des synergies de revenus nt été réalisées sur la péride. Le PNB additinnel atteint 103 millins d eurs, en ligne avec les bjectifs du plan stratégique Pursuite de la réductin du prfil de risque de Natixis Le recentrage sur les activités de clientèle se pursuit. Le 5 juillet dernier, Natixis a annncé la cessin de l essentiel des risques de ses prtefeuilles de dérivés cmplexes de crédit à une cntrepartie bancaire, permettant de pursuivre la réductin de sn prfil de risque. Cette cessin va également permettre de réduire la vlatilité des résultats de Natixis. Cessins d actifs Le Grupe BPCE a annncé le 14 juin être entré en négciatins exclusives avec le Crédit du Nrd (Grupe Sciété Générale) en vue de la cessin de la Sciété Marseillaise de Crédit (SMC). Le prix envisagé pur cette transactin est de 872 millins d eurs. En prenant en cmpte le dividende en numéraire (29 millins d eurs) versé en mai par la SMC, BPCE percevrait dnc 901 millins d eurs en 2010 au titre de sa détentin dans la SMC. Cette cessin devrait être finalisée fin septembre Au niveau des participatins financières, Natixis a annncé la cessin des activités de capital investissement pur cmpte prpre en France à Axa Private Equity. La signature des deux cntrats de cessin a eu lieu et leur réalisatin effective n est plus cnditinnée que par les autrisatins de l ACP et des autrités de la cncurrence. Initiatives stratégiques Plusieurs initiatives en ligne avec le prjet stratégique, nt vu le jur au 1 er semestre Parmi celles-ci figurent : Le partenariat d alliance industrielle avec BNP Paribas avec l ambitin de cnstruire une platefrme infrmatique cmmune de gestin de crédits à la cnsmmatin ; Le prjet de rapprchement des platefrmes Sélectin R et 1818 Partenaires par Rthschild & Cie Gestin et Banque Privée 1818 afin de mettre en cmmun leurs capacités de distributin auprès des cnseillers en gestin de patrimine indépendants. OBJECTIFS FINANCIERS RESPECTES : SOLIDITE FINANCIERE MAINTENUE ET ACCELERATION DU PROGRAMME DE REMBOURSEMENT DE L ETAT Les actifs pndérés snt estimés à 428 milliards d eurs au 30 juin Ils snt cncentrés sur la Banque Cmmerciale à hauteur de 61 %. Au 30 juin 2010, les fnds prpres Tier One du grupe s élèvent à 41 milliards d eurs cntre 39,3 milliards d eurs au 31 mars Le rati de fnds prpres Tier One s établit à 9,6 % au 30 juin 2010 cntre 9,5 % au 31 mars Le rati Cre Tier 1 s établit à 7,4 % cntre 7,3 % au 31 mars Les résultats des tests de résistance eurpéens, réalisés récemment par le Cmité Eurpéen des Cntrôleurs Bancaires (CECB), en faisant apparaître un excédent de près de 12 milliards d eurs en fnds prpres Tier 1 par rapprt au minimum jugé nécessaire par les régulateurs pur assurer la sécurité dans le scénari le plus dégradé, témignent de la rbustesse du Grupe BPCE et de sa résilience. - 13/14 -

14 Le Grupe BPCE annnce le rembursement d une partie des actins de préférence suscrites par la Sciété de prise de participatin de l'etat (SPPE) : 1,2 milliard d eurs le 6 aût 2010 grâce à la génératin de résultats récurrents, 600 millins d eurs le 15 ctbre 2010 après la réalisatin effective de la vente de la SMC. A cette date, il restera pur BPCE à remburser 1,2 milliard d eurs d actins de préférence. Par ailleurs, le grupe annnce également le rembursement le 6 aût 2010 de 600 millins d eurs de titres super subrdnnés (TSS) à la SPPE. Le Grupe BPCE aura alrs rembursé 2,35 milliards d eurs de TSS sur les 4,05 milliards suscrits par la SPPE. Cnfrmément au plan stratégique , le Grupe BPCE maintient sn bjectif de rembursement intégral des fnds prpres apprtés par l Etat sur la durée du plan, ntamment grâce à la mise en réserves de résultats. Après rembursement de 2,4 milliards d eurs à l Etat, le grupe affirme sn bjectif de maintenir ses ratis Cre Tier 1 et Tier 1 à fin 2010, à un niveau équivalent à celui estimé au 30 juin 2010 (7,4 % et 9,6 % respectivement). Le Grupe BPCE bénéficie de ntatins lng terme Aa3 par Mdy s et A+ par Standard & Pr s et Fitch, tutes tris assrties d une perspective stable. A prps : Le Grupe BPCE, deuxième grupe bancaire en France, s appuie sur deux réseaux de banque cmmerciale autnmes et cmplémentaires : celui des 20 Banques Ppulaires et celui des 17 Caisses d'epargne. Dans le dmaine du financement de l immbilier, il s appuie également sur le Crédit Fncier de France. Il est un acteur majeur de la banque de financement, de la gestin d actifs et des services financiers avec Natixis. Le Grupe BPCE cmpte plus de 37 millins de clients et bénéficie d une large présence en France avec agences, cllabrateurs et plus de 7 millins de sciétaires. Cntacts presse BPCE Thierry Martinez : Jean-Baptiste Frville : Relatins investisseurs BPCE Rland Charbnnel : Evelyne Etcheverry : mail : mail : - 14/14 -

Résultats du Groupe BPCE au 3 e trimestre 2009 et pour les 9 premiers mois

Résultats du Groupe BPCE au 3 e trimestre 2009 et pour les 9 premiers mois Résultats du Grupe BPCE au 3 e trimestre 2009 et pur les 9 premiers mis Retur à la rentabilité de Natixis et du Grupe BPCE au 3 e trimestre : Bénéfice net de 447 millins d eurs Bnnes perfrmances pératinnelles

Plus en détail

LA CAISSE DE DÉPÔT ET PLACEMENT DU QUÉBEC RÉALISE UN RENDEMENT DE 13,6 % EN 2010

LA CAISSE DE DÉPÔT ET PLACEMENT DU QUÉBEC RÉALISE UN RENDEMENT DE 13,6 % EN 2010 EMBARGO JUSQU AU DÉBUT DE LA CONFÉRENCE DE PRESSE CNW LA CAISSE DE DÉPÔT ET PLACEMENT DU QUÉBEC RÉALISE UN RENDEMENT DE 13,6 % EN 2010 Actif net de 151,7 G$, en hausse de 20,1 G$ Mntréal, le jeudi 24 février

Plus en détail

Résultats annuels 2014

Résultats annuels 2014 Résultats annuels 2014 Résultat d explitatin (REX) : 1,4 M (-33.1%) Résultat curant avant impôts (RCAI) : 2,2 M (-21,6%) Résultat Net avant amrtissement des écarts d acquisitin : 1,2 M (-37,7%) Aix en

Plus en détail

NATIXIS PRESENTE SON PLAN STRATEGIQUE 2014/2017

NATIXIS PRESENTE SON PLAN STRATEGIQUE 2014/2017 Paris, le 13 nvembre 2013 NATIXIS PRESENTE SON PLAN STRATEGIQUE 2014/2017 NEW DEAL, UN PLAN DE TRANSFORMATION REUSSI : UNE ENTREPRISE RENTABLE ET SOLIDE FINANCIEREMENT AVEC DES FRANCHISES FORTES NEW FRONTIER,

Plus en détail

LA MONNAIE ET LE MARCHE MONETAIRE

LA MONNAIE ET LE MARCHE MONETAIRE LA MONNAIE ET LE MARCHE MONETAIRE Intrductin : Imprtance de la mnnaie pur les échanges de biens et de services sur un marché. Evlutin vers une dématérialisatin de plus en plus imprtante Passage du trc

Plus en détail

COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN RESULTATS 2007

COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN RESULTATS 2007 COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN INFORMATION PRESSE Clermnt-Ferrand, le 15 février 2008 RESULTATS 2007 MICHELIN ANNONCE UNE AMELIORATION SIGNIFICATIVE DE 1,6 POINT DE SA MARGE OPERATIONNELLE

Plus en détail

ACAT France. ASSEMBLÉE GÉNÉRALE PORTBAIL, 5-6 avril 2014 RAPPORT FINANCIER SUR LES COMPTES DE L ANNÉE 2013

ACAT France. ASSEMBLÉE GÉNÉRALE PORTBAIL, 5-6 avril 2014 RAPPORT FINANCIER SUR LES COMPTES DE L ANNÉE 2013 ACAT France ASSEMBLÉE GÉNÉRALE PORTBAIL, 5-6 avril 2014 RAPPORT FINANCIER SUR LES COMPTES DE L ANNÉE 2013 On examinera successivement le résultat, les prduits, les charges et la trésrerie de l ACAT-France.

Plus en détail

1.1 Communiqué de presse 2-10 1.2 Présentation des résultats 11-23

1.1 Communiqué de presse 2-10 1.2 Présentation des résultats 11-23 Actualisatin du Dcument de référence 2009-01 enregistré auprès de l Autrité des marchés financiers le 28 septembre 2009 sus le numér de visa R.09-076. La présente actualisatin du Dcument de référence a

Plus en détail

Cahier des charges Initiative Ile-de-France Agence de relations presse

Cahier des charges Initiative Ile-de-France Agence de relations presse Cahier des charges Initiative Ile-de-France Agence de relatins presse Nadège Hammudi Adjinte au Délégué Général Tél. : 01 44 90 87 02 nadege.hammudi@initiative-iledefrance.fr 18/12/2015 Smmaire I) Présentatin

Plus en détail

Schéma sectoriel Création. Transmission Reprises d Entreprises 2010 / 2015

Schéma sectoriel Création. Transmission Reprises d Entreprises 2010 / 2015 Schéma sectriel Créatin Bureau de la CCI Midi-Pyrénées Transmissin Reprises d Entreprises du 25-09-2012 2010 / 2015 Schéma Créatin Transmissin Reprises d Entreprises 2010 / 2015 La missin des CCI d appui

Plus en détail

4 NOVEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LA FRANCE

4 NOVEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LA FRANCE 4 NOVEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE L ÉCONOMIE FRANÇAISE France Principaux indicateurs, 2014 Ppulatin (en millins) 63,9 PIB (en G$ US curants) 2 846,9 PIB par habitant (en $ US curants) 44 538,1 Taux de

Plus en détail

Banque commerciale et Assurance Olivier Klein Directeur général Banque commerciale et Assurance, membre du directoire

Banque commerciale et Assurance Olivier Klein Directeur général Banque commerciale et Assurance, membre du directoire 17 juin 2011 Jurnée Investisseurs Crédit Banque cmmerciale et Assurance Olivier Klein Directeur général Banque cmmerciale et Assurance, membre du directire Avertissement Cette présentatin peut cmprter

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER 2014

RAPPORT FINANCIER 2014 RAPPORT FINANCIER 2014 AGENCE REGIONALE DE LA CONSTRUCTION ET DE L AMENAGEMENT DURABLES ARCAD BP99 Lycée Blaise Pascal, 1 avenue Marcel Paul 52103 SAINT DIZIER Cedex Tel : 03 25 94 41 18 Fax : 03 25 94

Plus en détail

Accompagnement. des projets d investissement

Accompagnement. des projets d investissement Accmpagnement des stratégies Dévelppement internatinal Assistance technique - Organisatin Accmpagnement des prjets d investissement Viabilité écnmique et financière BK CONSULTANTS 2002-2014 NECESSITE D

Plus en détail

LS travel retail poursuit le développement de son activité pendant le premier semestre 2012

LS travel retail poursuit le développement de son activité pendant le premier semestre 2012 Cmmuniqué de presse Lundi, 3 Septembre 2012 LS travel retail pursuit le dévelppement de sn activité pendant le premier semestre 2012 La stratégie de crissance mndiale engagée par LS travel retail s avère

Plus en détail

RECORD DE VENTES POUR LE GROUPE RENAULT EN 2011

RECORD DE VENTES POUR LE GROUPE RENAULT EN 2011 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Le 17 janvier 2012 RECORD DE VENTES POUR LE GROUPE RENAULT EN 2011 Le grupe Renault a vendu 2 722 062 véhicules dans le mnde : + 94 697 (+ 3,6 %). Les ventes hrs Eurpe nt augmenté

Plus en détail

Tableau de bord de gestion - SISP Article 74 du Contrat de gestion : Transmission du tableau de bord de gestion

Tableau de bord de gestion - SISP Article 74 du Contrat de gestion : Transmission du tableau de bord de gestion Article 74 du Cntrat de gestin : Transmissin du tableau de brd de gestin Pur permettre à la SISP et à la SLRB de suivre la réalisatin des missins du cntrat de gestin de niveau 2, la SISP cmplète et transmet

Plus en détail

TITRE DE LA PRÉSENTATION > TITRE DE LA PARTIE. Présentation VVT

TITRE DE LA PRÉSENTATION > TITRE DE LA PARTIE. Présentation VVT TITRE DE LA PRÉSENTATION > TITRE DE LA PARTIE Présentatin VVT 4 Juillet 2014 La Fusin résumée en quelques minutes (rganisatin et mutualisatin) L avant fusin Les premiers mis Origamu et l rganisatin cible

Plus en détail

Programme de suivi et contrôle des factures publiques d électricité. Appel à manifestation d intérêt

Programme de suivi et contrôle des factures publiques d électricité. Appel à manifestation d intérêt Prgramme de suivi et cntrôle des factures publiques d électricité Appel à manifestatin d intérêt Mars 2011 1 TABLE DES MATIERES 1 JUSTIFICATION DU PROGRAMME...3 2 DEFINITION DU PROGRAMME...4 2.1 LE CONTENU

Plus en détail

24 JUIN 2015 APPEL D OFFRES BILANS EVALUATIFS DES FONDS REGIONAUX DE GARANTIE ET D INNOVATION

24 JUIN 2015 APPEL D OFFRES BILANS EVALUATIFS DES FONDS REGIONAUX DE GARANTIE ET D INNOVATION 24 JUIN 2015 APPEL D OFFRES BILANS EVALUATIFS DES FONDS REGIONAUX DE GARANTIE ET D INNOVATION 1. Type de prcédure Cette prcédure est un marché privé, passé en appel d ffres uvert à l issue de laquelle

Plus en détail

Qualité de vie au travail

Qualité de vie au travail Qualité de vie au travail Définitin, méthde et calendrier Les agents de la fnctin publique nt cnnu depuis plusieurs années des vagues de réfrmes successives dans un cntexte de cntraintes cntinues. Il en

Plus en détail

Résultats du 1 er semestre 2009. 26 août 2009

Résultats du 1 er semestre 2009. 26 août 2009 Résultats du 1 er semestre 2009 26 aût 2009 Avertissement Cette présentatin peut cmprter des éléments de prjectin et des cmmentaires relatifs aux bjectifs et à la stratégie du Grupe BPCE. Par nature, ces

Plus en détail

CE QU IL FAUT RETENIR DE HITECHPROS UNE OPPORTUNITE POUR LES ACTEURS DU SECTEUR UN OBSERVATEUR PRIVILEGIE DU MARCHE

CE QU IL FAUT RETENIR DE HITECHPROS UNE OPPORTUNITE POUR LES ACTEURS DU SECTEUR UN OBSERVATEUR PRIVILEGIE DU MARCHE Juin 2010 1 SOMMAIRE CE QU IL FAUT RETENIR DE HITECHPROS LE MARCHE UNE OPPORTUNITE POUR LES ACTEURS DU SECTEUR UN OBSERVATEUR PRIVILEGIE DU MARCHE UNE DEMARCHE STRATEGIQUE INSCRITE DANS LA DUREE LE MANAGEMENT

Plus en détail

Informations financières

Informations financières Infrmatins financières Prgramme d entreprise 2012-2014 Rueil-Malmaisn (France), le 22 février 2012 tient aujurd hui une cnférence avec les investisseurs financiers à Paris, au curs de laquelle, Jean-Pascal

Plus en détail

Hausse de 68% en moyenne pour le trafic des sites mobiles en juin 2014

Hausse de 68% en moyenne pour le trafic des sites mobiles en juin 2014 Tendances du web Hausse de 68% en myenne pur le trafic des sites mbiles en juin 2014 Hausse de 45% pur le trafic des applis et baisse de 6,8% pur le trafic des sites web en France en juin 2014 Etude publiée

Plus en détail

Fiche action N 10 : Observation du secteur de l habitat, suivi, évaluation et pilotage du PLH

Fiche action N 10 : Observation du secteur de l habitat, suivi, évaluation et pilotage du PLH Prgramme lcal de l habitat de la Cmmunauté de Cmmunes des Pays de Rhône et Ouvèze Fiche actin N 10 : Observatin du secteur de l habitat, suivi, évaluatin et piltage du PLH ENJEUX - Cnnaître les évlutins

Plus en détail

CONCEPT TOURISTIQUE GLOBAL MASTERPLAN - CONDENSÉ MAI 2014

CONCEPT TOURISTIQUE GLOBAL MASTERPLAN - CONDENSÉ MAI 2014 JURA & TROIS-LACS Mnt-Sujet (Jura bernis) Vincent Burrut CONCEPT TOURISTIQUE GLOBAL MASTERPLAN - CONDENSÉ MAI Prgramme de dévelppement turistique Masterplan - Cndensé. INTRODUCTION Purqui un Masterplan?

Plus en détail

COMPTES ANNUELS DE L EXERCICE 2009 RAPPORT POLITIQUE. Généralités concernant les comptes annuels de l exercice 2009 1

COMPTES ANNUELS DE L EXERCICE 2009 RAPPORT POLITIQUE. Généralités concernant les comptes annuels de l exercice 2009 1 COMPTES ANNUELS DE L EXERCICE 2009 RAPPORT POLITIQUE Généralités cncernant les cmptes annuels de l exercice 2009 1 Dans la cntinuité des exercices précédents, les cmptes annuels 2009 de la Cmmune de Grez-Diceau

Plus en détail

FISCAL... SOCIAL... DIVERS... p. 5 Nouveaux plafonds livret A p. 5 Comptes courants d associés... p. 5. LES INDICES... p. 5

FISCAL... SOCIAL... DIVERS... p. 5 Nouveaux plafonds livret A p. 5 Comptes courants d associés... p. 5. LES INDICES... p. 5 Janvier 2013 Vtre réussite, ntre satisfactin Bureau de Belleville : Bureau de Vnnas Bureau de Trevux 11 RN6 38 Rue Grenette Chemin du cls 69220 BELLEVILLE 01540 VONNAS 01600 TREVOUX Tel. : 04 74 66 11

Plus en détail

Caractérisation des activités Etude des circuits financiers SYNTHESE. Schéma d Aménagement et de gestion des eaux de la Dore.

Caractérisation des activités Etude des circuits financiers SYNTHESE. Schéma d Aménagement et de gestion des eaux de la Dore. Caractérisatin des activités Etude des circuits financiers Schéma d Aménagement et de gestin des eaux de la Dre Synthèse SYNTHESE SYNTHESE I. CONTEXTE ET OBJECTIFS DE L ETUDE L étude vise à répndre à l

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Adptée le : 15 avril 1996 Lrs de la : 186 e réunin du cnseil d administratin Amendée le : 5 ctbre 2015 Lrs de la : 305 e réunin du cnseil d administratin Cllège

Plus en détail

Profil de la Cour des Comptes Tunisienne

Profil de la Cour des Comptes Tunisienne Cnférence réginale pur les Institutins Supérieures de Cntrôle de la régin du visinage eurpéen du sud Prfil de la Cur des Cmptes Tunisienne Présentatin de la Cur des Cmptes La Cur des Cmptes est une juridictin

Plus en détail

AEROPORTS DE LYON. Fourniture, mise en œuvre et maintenance d une solution de fidélisation clients

AEROPORTS DE LYON. Fourniture, mise en œuvre et maintenance d une solution de fidélisation clients AEROPORTS DE LYON Furniture, mise en œuvre et maintenance d une slutin de fidélisatin clients Entité Adjudicatrice : AEROPORTS DE LYON SA à Directire et Cnseil de Surveillance, Capital de 148 000 eurs

Plus en détail

PRIX 4. Emploi et développement des Hommes

PRIX 4. Emploi et développement des Hommes 1/4 Dssier de candidature Grand Prix Essec de la Distributin Respnsable PRIX 4. Empli et dévelppement des Hmmes Présentatin générale de l initiative >Origine de sa mise en place LA POLITIQUE DIVERSITE

Plus en détail

Charte du Tutorat CPAG

Charte du Tutorat CPAG Charte du Tutrat CPAG OBJET DE LA CHARTE La présente charte a pur bjectifs : - de fixer les règles relatives au tutrat exercé par des Agents Généraux expérimentés auprès des Agents Généraux stagiaires

Plus en détail

le solde des stocks de matières premières et de produits finis de l entité et les contrôles qui s y rattachent;

le solde des stocks de matières premières et de produits finis de l entité et les contrôles qui s y rattachent; Mdule 9 : Résumé Explicatin des aspects de la cnnaissance des activités de l entité qui snt pertinents pur l audit des stcks et descriptin des méthdes d analyse à utiliser pur auditer les stcks L auditeur

Plus en détail

PROJET Réflexion immobilière utilisateur. CLIENT Baker & MacKenzie. PROGRAMME Environ 9 000m² POINTS FORTS

PROJET Réflexion immobilière utilisateur. CLIENT Baker & MacKenzie. PROGRAMME Environ 9 000m² POINTS FORTS CBRE BUILDING CONSULTANCY Rue Paul Baudry Paris 8ème 8ème Réflexin immbilière utilisateur Baker & MacKenzie Envirn 9 000m² Due Diligence Technique Audit Acquisitin Assistance à la Vente VEFA Sale & Lease

Plus en détail

Le commissaire au redressement productif en Limousin

Le commissaire au redressement productif en Limousin Le cmmissaire au redressement prductif en Limusin Cnférence de presse de Jacques REILLER, préfet de la régin Limusin, préfet de la Haute-Vienne en présence de Jean-Paul DENANOT, président du cnseil réginal

Plus en détail

RÈGLEMENT. Article 4 - Droit d inscription Le dépôt d un dossier d information ne fait l objet d aucun droit d inscription.

RÈGLEMENT. Article 4 - Droit d inscription Le dépôt d un dossier d information ne fait l objet d aucun droit d inscription. RÈGLEMENT Article 1 - Sciété rganisatrice Le pôle événementiel de la sciété Leaders League, immatriculée au RCS de Paris sus le numér Paris B 422 584 532, ayant sn siège scial au 15 avenue de la Grande-Armée

Plus en détail

Marketing. Optique production Optique vente Optique marketing

Marketing. Optique production Optique vente Optique marketing Marketing Bibli : «Marketing du turisme», «Marketing des services», «Marketing planning» Patrick Leghérel 1. La stratégie marketing Définitin Intégrer le client dans le prcessus de décisin, d rganisatin

Plus en détail

GOUVERNEMENTS REGION WALLONNE COMMUNAUTE FRANCAISE

GOUVERNEMENTS REGION WALLONNE COMMUNAUTE FRANCAISE Page 1 sur 5 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Présidence de l Unin eurpéenne : Les prirités de la Wallnie et de la Cmmunauté française (04-03-10) L Unin se dtera, à l ccasin du prchain Smmet de printemps les 25 et

Plus en détail

TERMES DE REFERENCES pour le recrutement d un consultant en appui à la réalisation de l analyse de situation et à la préparation du cadre logique

TERMES DE REFERENCES pour le recrutement d un consultant en appui à la réalisation de l analyse de situation et à la préparation du cadre logique Réserve de Bisphère Transfrntalière du Fleuve Sénégal (Mauritanie Sénégal) - Prcessus de Préparatin du prjet GEF-UICN RBT fleuve Sénégal TERMES DE REFERENCES pur le recrutement d un cnsultant en appui

Plus en détail

DECATHLON : Consultez le détail des offres ci-après. Typologie Nombre d offres Poste / Domaine STAGES / EMPLOIS / ALTERNANCES

DECATHLON : Consultez le détail des offres ci-après. Typologie Nombre d offres Poste / Domaine STAGES / EMPLOIS / ALTERNANCES DECATHLON : Cnsultez le détail des ffres ci-après Typlgie Nmbre d ffres Pste / Dmaine STAGES / EMPLOIS / ALTERNANCES 4 Distributin / Marketing Page 1/ 5 VENDEUR-HOTE (H/F) TRAVAILLER CHEZ DECATHLON : C

Plus en détail

Politique Environnement du groupe GDF SUEZ

Politique Environnement du groupe GDF SUEZ Plitique Envirnnement du grupe GDF SUEZ Cmme tute rganisatin humaine, le grupe GDF SUEZ est en interactin avec l Envirnnement. Le présent dcument précise les principaux enjeux de cette interactin ainsi

Plus en détail

LES TRAVAUX COMPTABLES A LA FIN DE L EXERCICE. Découvrir la chronologie des opérations de fin d'exercice comptable. TABLE DES MATIERES

LES TRAVAUX COMPTABLES A LA FIN DE L EXERCICE. Découvrir la chronologie des opérations de fin d'exercice comptable. TABLE DES MATIERES LES TRAVAUX COMPTABLES A LA FIN DE L EXERCICE Objectif(s) : Décuvrir la chrnlgie des pératins de fin d'exercice cmptable. Pré-requis : Principes généraux de la cmptabilité financière. Mdalités : Dcumentatin,

Plus en détail

HAUTE BORNE DEVELOPPEMENT

HAUTE BORNE DEVELOPPEMENT HAUTE BORNE DEVELOPPEMENT SAEM Haute Brne PLAN D ACTIONS 2011 Plan d actins Haute Brne Dévelppement - Technple Lille Métrple 2011 1 SOMMAIRE A - CONTEXTE... 3 B - ACTIONS... 4 Axe 1 : Favriser la créatin

Plus en détail

VISEZ DU PREMIER COUP AYEZ LE COURTIER CRÉDIT QUE VOUS MÉRITEZ PROPOSEZ LE MEILLEUR FINANCEMENT POUR VOS CLIENTS SOUS 48H

VISEZ DU PREMIER COUP AYEZ LE COURTIER CRÉDIT QUE VOUS MÉRITEZ PROPOSEZ LE MEILLEUR FINANCEMENT POUR VOS CLIENTS SOUS 48H www.immfinances.net S ASSURER RAPIDEMENT DE LA FAISABILITÉ DE LA TRANSACTION OBTENIR LES MEILLEURES PROPOSITIONS (1) DE FINANCEMENT SOUS 48 H ACCOMPAGNER ET SUIVRE VOS CLIENTS JUSQU À LA SIGNATURE DES

Plus en détail

REGLEMENT D INTERVENTION REGIONAL RELATIF AU DEVELOPPEMENT INTERNATIONAL DES ENTREPRISES AQUITAINES ANNEXE

REGLEMENT D INTERVENTION REGIONAL RELATIF AU DEVELOPPEMENT INTERNATIONAL DES ENTREPRISES AQUITAINES ANNEXE REGLEMENT D INTERVENTION REGIONAL RELATIF AU DEVELOPPEMENT INTERNATIONAL DES ENTREPRISES AQUITAINES ANNEXE 1 SOMMAIRE REGLEMENT D INTERVENTION Entreprises ciblées et prirités réginales Présentatin des

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Qu attendez-vous pour le faire?! Solutions Datacenter Management. Vous ne nous connaissez pas encore?

DOSSIER DE PRESSE. Qu attendez-vous pour le faire?! Solutions Datacenter Management. Vous ne nous connaissez pas encore? DOSSIER DE PRESSE Slutins Datacenter Management Vus ne nus cnnaissez pas encre? Qu attendez-vus pur le faire?! Cntact presse : Cntact presse : Jérémy Martin Damien NICOLLE 03.66.72.03.42 03.66.72.20.24

Plus en détail

CIC Activité commerciale en hausse

CIC Activité commerciale en hausse Paris, le 28 juillet 2011 COMMUNIQUE DE PRESSE CIC Activité commerciale en hausse Résultats au 30 juin 2011 Résultats financiers - Produit net bancaire 2 420 M - Résultat brut d exploitation 927 M - Coût

Plus en détail

MULTIMANAGERS ACTIONS EUROPE-FIDELITY (FCE 20070172)

MULTIMANAGERS ACTIONS EUROPE-FIDELITY (FCE 20070172) . MULTIMANAGERS ACTIONS EUROPE-FIDELITY (FCE 20070172) Part du fnds : «Classique» Objectifs et plitique d investissement : Prfil de risque et de rendement A risque plus faible, A risque plus élevé, Rendement

Plus en détail

Sous-mesure 8.6 du PDR Champagne-Ardenne 2014-2020 : Aide à l'équipement des entreprises de mobilisation des produits forestiers. Appel à projets 2016

Sous-mesure 8.6 du PDR Champagne-Ardenne 2014-2020 : Aide à l'équipement des entreprises de mobilisation des produits forestiers. Appel à projets 2016 Sus-mesure 8.6 du PDR Champagne-Ardenne 2014-2020 : Aide à l'équipement des entreprises de mbilisatin des prduits frestiers Appel à prjets 2016 1. Cntexte... 2 2. Mdalités de mise en œuvre... 2 Cadre de

Plus en détail

Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 * * *

Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 * * * Cmmuniqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 Le Crédit Agricle relève les défis Il s appuie sur le leadership de ses banques de prximité et des métiers qui leur snt assciés Il renfrce sa slidité financière

Plus en détail

APPEL A PROJETS ACCOMPAGNEMENT A LA CREATION D ENTREPRISES

APPEL A PROJETS ACCOMPAGNEMENT A LA CREATION D ENTREPRISES APPEL A PROJETS ACCOMPAGNEMENT A LA CREATION D ENTREPRISES Prgramme pératinnel FEDER/FSE Franche-Cmté et Massif du Jura 2014-2020 Axe 1 Objectif spécifique 1.3 (OT3, Ip 3a) Ouverture de l appel à prjets

Plus en détail

10 JUILLET 2015 APPEL D OFFRES

10 JUILLET 2015 APPEL D OFFRES 10 JUILLET 2015 APPEL D OFFRES REVUE DES ACTIONS DU PROGRAMME D INVESTISSEMENTS D AVENIR EN FAVEUR DE LA STRUCTURATION DES FILIERES INDUSTRIELLES, DU TRAVAIL COLLABORATIF ET DU PARTAGE DE RESSOURCES 1.

Plus en détail

Stabilité de l ANR à 16,86 par action au 30 juin 2009

Stabilité de l ANR à 16,86 par action au 30 juin 2009 COMMUNIQUE DE PRESSE 30 JUILLET 2009 Stabilité de l ANR à 16,86 par actin au 30 juin 2009 Prgressin du chiffre d affaires cnslidé semestriel à 151,3M Olivier Millet, Président du Directire d OFI Private

Plus en détail

Réseaux de santé Gérontologiques : de l EGS au PPS.

Réseaux de santé Gérontologiques : de l EGS au PPS. Réseaux de santé Gérntlgiques : de l EGS au PPS. Plan Persnnalisé de Sins : définitin, bjectif, myens Quel supprt? Quelle diffusin? 2 È M E R E N C O N T R E N AT I O N A L E D E S R É S E A U X D E S

Plus en détail

GROUPE BANQUE POPULAIRE

GROUPE BANQUE POPULAIRE Paris, le 28 août 2008 GROUPE BANQUE POPULAIRE UN RENFORCEMENT DES FONDAMENTAUX DE LA BANQUE DE DÉTAIL UN PNB EN HAUSSE À 2 936 M UN RÉSULTAT NET PART DU GROUPE EN PROGRESSION À 660 M DES RÉSULTATS CONSOLIDÉS

Plus en détail

Science Factor Mars 2014

Science Factor Mars 2014 Science Factr Mars 2014 Science Factr : présentatin Objectif Organisatin Prgramme préliminaire rencntre 19/3/2014 Lieu Participants Prgramme indicatif Science Factr en 2013 Implicatin des lycéens Science

Plus en détail

Mediapilote publie ses résultats Les chiffres sont bons!

Mediapilote publie ses résultats Les chiffres sont bons! COMMUNIQUE DE PRESSE Chlet, le 04 septembre 2013 Mediapilte publie ses résultats Les chiffres snt bns! Mediapilte clôture sn exercice cmptable chaque année au mis de juin. Les chiffres 2012-2013 viennent

Plus en détail

Qualité de vie au travail

Qualité de vie au travail Qualité de vie au travail Définitin, méthde et calendrier Les cnditins d exercice des missins des agents publics, leurs métiers et l rganisatin des services nt beaucup évlué en l espace d une décennie.

Plus en détail

Renseignements concernant la contrefaçon des billets de banque au Canada et ses effets sur les victimes et la société

Renseignements concernant la contrefaçon des billets de banque au Canada et ses effets sur les victimes et la société Renseignements cncernant la cntrefaçn des billets de banque au Canada et ses effets sur les victimes et la sciété Table des matières 1. Le rôle de la Banque du Canada dans la prspérité écnmique du Canada...

Plus en détail

Politique d investissement de la. MRC de Caniapiscau. Jeunes promoteurs

Politique d investissement de la. MRC de Caniapiscau. Jeunes promoteurs Plitique d investissement de la MRC de Caniapiscau Jeunes prmteurs Adptée le 15 septembre 2015 JEUNES PROMOTEURS Ce prgramme vise à aider les jeunes entrepreneurs (18-40 ans) à créer, à acquérir u à assurer

Plus en détail

Réunion de concertation du Fonds social européen 2014-2020 27 septembre 2013 - Paris

Réunion de concertation du Fonds social européen 2014-2020 27 septembre 2013 - Paris Réunin de cncertatin du Fnds scial eurpéen 2014-2020 27 septembre 2013 - Paris Atelier 3 «Prmuvir l inclusin sciale et lutter cntre la pauvreté» 1. Cntexte général a. Les rientatins cmmunautaires La crise

Plus en détail

L'accompagnement performant PRESENTATION BREVE

L'accompagnement performant PRESENTATION BREVE L'accmpagnement perfrmant PRESENTATION BREVE Entreprise : Cabinet ECA : Experts Cnseils Assciés, créé en 2002 et situé dans l Ain ù nus smmes 4 assciés. Je suis : Ancien cntrôleur de gestin grupe, je suis

Plus en détail

Retour à la rentabilité opérationnelle et résultat net de 4,4 M

Retour à la rentabilité opérationnelle et résultat net de 4,4 M Retur à la rentabilité pératinnelle et résultat net de 4,4 M 28-02-2007 Retur à la rentabilité pératinnelle et résultat net de 4,4 M Chiffre d affaires : 36,3 M en hausse de 71% Résultat net de 12% du

Plus en détail

Fréquence d application Annuelle Type Société. Rédacteur Opérateur Rédaction 1ère application Commentaire. RIGOR Tous 01/06/07 01/06/07 Création

Fréquence d application Annuelle Type Société. Rédacteur Opérateur Rédaction 1ère application Commentaire. RIGOR Tous 01/06/07 01/06/07 Création PROCEDURE POLITIQUE DE VOTE Sciété Axim Alternative Investment Fréquence d applicatin Annuelle Type Sciété Rédacteur Opérateur Rédactin 1ère applicatin Cmmentaire RIGOR Tus 01/06/07 01/06/07 Créatin RIGOR

Plus en détail

RESULTATS ANNUELS 2012 EXERCICE BENEFICIAIRE, SOLIDES PERSPECTIVES DE DEVELOPMENT DES PROJETS PRINCIPAUX CHIFFRES

RESULTATS ANNUELS 2012 EXERCICE BENEFICIAIRE, SOLIDES PERSPECTIVES DE DEVELOPMENT DES PROJETS PRINCIPAUX CHIFFRES Cmmuniqué de Presse Paris, le 17 avril 2013 RESULTATS ANNUELS 2012 EXERCICE BENEFICIAIRE, SOLIDES PERSPECTIVES DE DEVELOPMENT DES PROJETS PRINCIPAUX CHIFFRES 2012 2011 Var. % Chiffre d Affaires net (m

Plus en détail

Raisons de la Victoire VLCH 2015

Raisons de la Victoire VLCH 2015 Raisns de la Victire VLCH 2015 Victires thématiques Recrutement Lauréat : Armée de Terre Stratégie digitale persnnalisée malgré les vlumes de recrutement Chérence entre les discurs RH et les prcess appliqués

Plus en détail

L'instrument. PME dans Horizon 2020. Dr Bernd Reichert. Unité "Horizon 2020 Petites et moyennes entreprises" Executive Agency for SMEs (EASME)

L'instrument. PME dans Horizon 2020. Dr Bernd Reichert. Unité Horizon 2020 Petites et moyennes entreprises Executive Agency for SMEs (EASME) L'instrument Dr Bernd Reichert Unité "Hrizn 2020 Petites et myennes entreprises" Executive Agency fr SMEs (EASME) PME dans Hrizn 2020 Les 3 piliers d'hrizn2020 L'excellence scientifique Le leadership industriel

Plus en détail

ITIL 2011 Mise en production, contrôle et validation (RCV) avec certification 5 jours (anglais et français)

ITIL 2011 Mise en production, contrôle et validation (RCV) avec certification 5 jours (anglais et français) ITIL 2011 Mise en prductin, cntrôle et validatin (RCV) avec certificatin 5 jurs (anglais et français) Vue d ensemble de la frmatin ITIL est un ensemble de cnseils sur les meilleures pratiques, devenu un

Plus en détail

a) Financement par des tiers : emprunts, crédits bancaires, leasing, crédit spontané (lors d un achat à crédit) ;

a) Financement par des tiers : emprunts, crédits bancaires, leasing, crédit spontané (lors d un achat à crédit) ; Chapitre 3 : Analyse de la trésrerie 1 Intrductin La gestin de la trésrerie est indispensable à tute entreprise puisqu elle lui permet d assurer sa slvabilité. Le rôle du gestinnaire de trésrerie demande

Plus en détail

1. Quels sont les principaux apports de la MIF pour le particulier?

1. Quels sont les principaux apports de la MIF pour le particulier? 22 ctbre 2007 EN PRATIQUE : 10 QUESTIONS REPONSES SUR LA MIF 1. Quels snt les principaux apprts de la MIF pur le particulier? 2. Quels prduits snt cncernés? 3. En qui cnsiste l évaluatin du client? 4.

Plus en détail

METHODOLOGIE. Le contexte. Le calendrier 2014. Une démarche résolument partenariale

METHODOLOGIE. Le contexte. Le calendrier 2014. Une démarche résolument partenariale 1 METHODOLOGIE Le cntexte Le Schéma Départemental de Dévelppement du Turisme et des Lisirs 2009/2013 a été prrgé d'une année et est arrivé à échéance fin 2014. Lrs de sa séance plénière du 20 décembre

Plus en détail

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES - 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES Objectif(s) : Pré requis : Mdalités : Présentatin du tableau de brd, Principes de la remntée des cmptes. Outils de gestin prévisinnelle, d'analyse financière

Plus en détail

Picardie Technopole. Appel A Projets Innovation 2015

Picardie Technopole. Appel A Projets Innovation 2015 Picardie Technple Appel A Prjets Innvatin 2015 Règlement Cet Appel à Prjets se substitue à l Appel à Prjets INDUSTRILAB, en l élargissant à tutes les thématiques de la Stratégie de Spécialisatin Intelligente

Plus en détail

ANNEXE 8 RÉORIENTATION DES PERSONNES EN EMPLOI ET O RIENTATIONS APPROCHE D INTERVENTION 1. CONTEXTE 2. OFFRE DE SERVICE POUR LES PERSONNES EN EMPLOI

ANNEXE 8 RÉORIENTATION DES PERSONNES EN EMPLOI ET O RIENTATIONS APPROCHE D INTERVENTION 1. CONTEXTE 2. OFFRE DE SERVICE POUR LES PERSONNES EN EMPLOI APPROCHE D INTERVENTION ANNEXE 8 RÉORIENTATION DES PERSONNES EN EMPLOI ET SANS EMPLOI DANS L OFFRE DE SERVICE D EMPLOI-QUÉBEC O RIENTATIONS 1. CONTEXTE Des éléments nt permis d btenir un psitinnement cncernant

Plus en détail

Rappel de la vision schématique de l activité de Marketplace. Rappel des faits. Tendances de marché. Autre piste : L exemption d agrément

Rappel de la vision schématique de l activité de Marketplace. Rappel des faits. Tendances de marché. Autre piste : L exemption d agrément 1 Rappel de la visin schématique de l activité de Marketplace Rappel des faits Tendances de marché Autre piste : L exemptin d agrément Renfrcement des cntrôles de l ACPR DSP 2 : Vers un renfrcement du

Plus en détail

Terrain de jeu Analogie au sport professionnel

Terrain de jeu Analogie au sport professionnel Terrain de jeu Analgie au sprt prfessinnel USO : US Oynnax Rugby : management dans le sprt Le 9 décembre 2009, Olivier Nier, entraîneur de l USO, Pr D2 de rugby, réalisait dans le cadre d une cnférence

Plus en détail

Annecy, le 20 octobre 2015 HAUTE-SAVOIE : UNE ETAPE DECISIVE VERS L OUVERTURE DES SERVICES NUMERIQUES TRES HAUT DEBIT

Annecy, le 20 octobre 2015 HAUTE-SAVOIE : UNE ETAPE DECISIVE VERS L OUVERTURE DES SERVICES NUMERIQUES TRES HAUT DEBIT Annecy, le 20 ctbre 2015 DOSSIER DE PRESSE HAUTE-SAVOIE : UNE ETAPE DECISIVE VERS L OUVERTURE DES SERVICES NUMERIQUES TRES HAUT DEBIT LE SYANE SIGNE AVEC LA SOCIETE TUTOR LE CONTRAT D EXPLOITATION ET DE

Plus en détail

CHAPITRE: Etude de marché

CHAPITRE: Etude de marché CHAPITRE: Etude de marché Plan : I-Ntin de bases :.. I.1- Marketing : I.1.1 Etymlgie I.1.2 Définitin I.2- Marché: I.2.1. Définitin I.2.2 Classificatin I.3- Cncurrence :... I.4- I.5- Ciblage :. Segmentatin

Plus en détail

APPEL D OFFRES PRESTATION CHEF DE PROJET INTEGRATION DSI 2015 249 PAP DOCUMENT DE CONSULTATION 16 MARS 2015

APPEL D OFFRES PRESTATION CHEF DE PROJET INTEGRATION DSI 2015 249 PAP DOCUMENT DE CONSULTATION 16 MARS 2015 DOCUMENT DE CONSULTATION 16 MARS 2015 APPEL D OFFRES PRESTATION CHEF DE PROJET INTEGRATION DSI 2015 249 PAP Bpifrance PRESTATION CHEF DE PROJET INTEGRATION 1 TYPE DE PROCEDURE Marché privé, passé en appel

Plus en détail

Programme prévisionnel d actions 2015

Programme prévisionnel d actions 2015 Des ressurces pur l actin Prgramme prévisinnel d actins 2015 L applicatin de la réfrme de la Plitique de la ville se cncrétise en 2015 à travers les nuveaux Cntrats de ville. Le Centre de ressurces cnfrmément

Plus en détail

CAMPAGNE EVALUATION DES BANQUES CITOYENNES. Réponse au questionnaire des associations ATTAC et Amis de la Terre

CAMPAGNE EVALUATION DES BANQUES CITOYENNES. Réponse au questionnaire des associations ATTAC et Amis de la Terre CAMPAGNE EVALUATION DES BANQUES CITOYENNES Répnse au questinnaire des assciatins ATTAC et Amis de la Terre 1 Mai 2011 Spéculatin et prises de risques 1. Vtre grupe bancaire a-t-il des filiales, u participatins

Plus en détail

Crédit bail (ou leasing)

Crédit bail (ou leasing) Crédit bail (u leasing) Enjeux pur les IMF Le crédit-bail u leasing (n parle également de «lcatin-vente») est une pératin simple, pratiquée depuis lngtemps dans de nmbreux pays. C est une alternative au

Plus en détail

DEDELIBERATION N CR 06-15

DEDELIBERATION N CR 06-15 1 CR 06-15 DEDELIBERATION N CR 06-15 DU 13 FEVRIER 2015 Plitique culturelle Evlutin du sutien réginal à la restauratin du patrimine bâti. LE CONSEIL REGIONAL D ILE-DE-FRANCE VU le règlement (UE) n 651/2014

Plus en détail

Koïnè Conseil REGARDS AILANCY SUR LE MARKETING ET LA DISTRIBUTION BANCAIRE. «Clientèles fragiles», quelles approches commerciales et responsables?

Koïnè Conseil REGARDS AILANCY SUR LE MARKETING ET LA DISTRIBUTION BANCAIRE. «Clientèles fragiles», quelles approches commerciales et responsables? Kïnè Cnseil 1 REGARDS AILANCY SUR LE MARKETING ET LA DISTRIBUTION BANCAIRE «Clientèles fragiles», quelles apprches cmmerciales et respnsables? Extrait de l étude du cabinet Ailancy, en partenariat avec

Plus en détail

Paris, le 31 juillet 2014

Paris, le 31 juillet 2014 Paris, le 31 juillet 2014 Groupe BPCE : 1 er semestre 2014 solide avec un résultat net part du groupe de 1,7 milliard d euros 1 en hausse de 10,4 % par rapport au 1 er semestre 2013 Bonne performance commerciale

Plus en détail

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Plans d actin et cntrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Dès la décuverte de la fraude en janvier 2008, Sciété Générale a immédiatement

Plus en détail

Management intégré de la Qualité, de la Sécurité, de l Environnement :

Management intégré de la Qualité, de la Sécurité, de l Environnement : Revue annuelle (dcument de synthèse) de l année 2008 : (1 er ctbre 2007 30 Septembre 2008) Management intégré de la Qualité, de la Sécurité, de l Envirnnement : La surveillance, la mesure et le suivi du

Plus en détail

PROPOSITION DE RÉSOLUTION visant à encourager la multimodalité et à faciliter l usage des transports publics par la création de la carte HYPERMOBIL

PROPOSITION DE RÉSOLUTION visant à encourager la multimodalité et à faciliter l usage des transports publics par la création de la carte HYPERMOBIL PROPOSITION DE RÉSOLUTION visant à encurager la multimdalité et à faciliter l usage des transprts publics par la créatin de la carte HYPERMOBIL (dépsée par M. Christs DOULKERIDIS (F) et Mme Céline DELFORGE

Plus en détail

Festival de l Artisanat

Festival de l Artisanat DOSSIER DE PRESSE Festival de l Artisanat Quimper - 13 au 16 mars 2015 CONTACT PRESSE & ORGANISATION Yannick LE MOIGNE Directeur du service écnmique Tél : 02 98 76 46 46 Yannick.lemigne@cma29.fr www.quimper-festival-artisanat.cm

Plus en détail

-Dimension psychologique : l entrepreneuriat est lié à la conscience, aux aspirations personnelles ainsi qu à l épanouissement de l entrepreneur.

-Dimension psychologique : l entrepreneuriat est lié à la conscience, aux aspirations personnelles ainsi qu à l épanouissement de l entrepreneur. Expsé «La culture entrepreneuriale au Marc» 1- Entrepreneuriat au Marc : Visin glbale sur l envirnnement entrepreneurial : plusieurs dimensins impactent ntre envirnnement entrepreneurial : -Dimensin sciculturelle

Plus en détail

L'apparition de la finance islamique remonte au lendemain du premier choc pétrolier, où la masse financière de ce qu'on a appelé les

L'apparition de la finance islamique remonte au lendemain du premier choc pétrolier, où la masse financière de ce qu'on a appelé les Excellences, C'est pur mi un réel plaisir de prendre manifestatin sur la finance islamique. part à cette imprtante Permettez-mi également de vus transmettre les salutatins de Mnsieur Adnane Ahmed Yussef,

Plus en détail

Zoom sur La base de données économiques et sociales instaurée par la loi de sécurisation de l'emploi

Zoom sur La base de données économiques et sociales instaurée par la loi de sécurisation de l'emploi Zm sur La base de dnnées écnmiques et sciales instaurée par la li de sécurisatin de l'empli Juillet 2014 I. Une transparence renfrcée via la mise en place d une base de dnnées écnmiques et sciales 1 II.

Plus en détail

Vers une Assemblée Nationale du XXIème siècle

Vers une Assemblée Nationale du XXIème siècle Vers une Assemblée Natinale du XXIème siècle Le Plan d actin de l Assemblée Natinale pur le Partenariat pur un guvernement uvert Préface du Président de l Assemblée Natinale, Claude Bartlne Parallèlement

Plus en détail

CERF-VOLANT. Rapport d activité 2012

CERF-VOLANT. Rapport d activité 2012 CERF-VOLANT Rapprt d activité 2012 Au regard des bjectifs fixés sur la frmatin, 2012 aura été une année plutôt satisfaisante mais bien trp chargée côté empli du temps : Frmatin d État CS CV FFVL, le stage

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE Cessin de matériel infrmatique réfrmé à titre gracieux aux enfants cnfiés au Département Depuis 2006, la cmmissin permanente a appruvé une décisin cédant à titre gracieux aux cmmunes de mins de 1500 habitants

Plus en détail

ORGANISATION SECTEUR PHARMACEUTIQUE

ORGANISATION SECTEUR PHARMACEUTIQUE ORGANISATION SECTEUR PHARMACEUTIQUE I. Les structures de réglementatin, de cntrôle et de crdinatin A. La directin de la pharmacie et du médicament Présentatin général Missin B. Le labratire Natinal de

Plus en détail