La production mondiale d'électricité, l'énergie nucléaire et les marchés du pétrole

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La production mondiale d'électricité, l'énergie nucléaire et les marchés du pétrole"

Transcription

1 La prductin mndiale d'électricité, l'énergie nucléaire et les marchés du pétrle Seln les analystes, l'énergie nucléaire cmpte pur près d'un tiers dans l'augmentatin de la prductin mndiale d'électricité depuis 1973 La prductin et la cnsmmatin mndiales d'énergie se snt radicalement mdifiées au curs des 15 dernières années. Les événements les plus remarquables nt été les frtes fluctuatins de prix, la plitisatin de l'ffre mndiale et des prix du pétrle, ainsi que les prfnds changements de structure de la prductin et de la cnsmmatin. Ntre article se fnde sur une étude faite par des analystes de l'énergie de Science Cncepts, Inc. (EtatsUnis); il retrace l'évlutin de l'ffre mndiale d'énergie depuis , épque de la première crise du pétrle, et en tire d'imprtantes leçns pur l'avenir. L'étude s'intéresse en particulier au rôle du secteur de l'énergie électrique, parce que l'accrissement de la cnsmmatin de cmbustible a eu lieu sans que le pétrle y participe; il est même directement respnsable de sn remplacement. Avant 1973, le mnde cmptait de plus en plus sur le pétrle pur satisfaire ses besins énergétiques de tus rdres, y cmpris la prductin d'électricité. En 1973, le pétrle assurait plus d'un quart de la prductin mndiale d'électricité. En revanche, en, et malgré une frte pussée de la demande, le pétrle avait reculé et n'assurait plus que 1% de la prductin. L'énergie nucléaire a jué un rôle imprtant à cet égard. Les analystes de Science Cncepts nt relevé que, entre ces deux dates, l'énergie nucléaire avait remplacé 11,7 milliards de barils de pétrle au ttal dans le mnde, ce qui représente 323 milliards de dllars. T 9 MÀ imprtance crissante de l'électricité est évidente; en effet, la prprtin de l'énergie primaire mndiale cnsacrée à sa prductin est passée de 24% en 1973 à 28% en. Par ailleurs, la cnsmmatin mndiale d'électricité a augmenté de 56% depuis 1973, tandis que celle des autres frmes d'énergie a augmenté beaucup plus lentement, n'atteignant que 24% au ttal; dans les pays industriels, la cnsmmatin d'énergie nn électrique a même baissé de 9% alrs que la cnsmmatin d'électricité augmentait de 5%. Ce phénmène a cmplètement mdifié la structure mndiale de la cnsmmatin d'énergie. Depuis 1979, les livraisns des pays de l'opep nt baissé de 12 millins de barils par jur, alrs même que l'augmentatin de la cnsmmatin d'énergie dans le mnde représentait l'équivalent de 16 millins de barils par jur*. Nn seulement l'opep a perdu une fractin de sa part des marchés existants, mais elle n'a pas pu se placer sur les nuveaux marchés de l'énergie nés de la crissance écnmique. Il est clair que des surces d'énergie autres que le pétrle de l'opep nt pris la relève pur alimenter la crissance écnmique. Entre 1973 et, la cnsmmatin mndiale d'énergie a augmenté de 39%, sit 38 millins de barils par jur d'équivalent pétrle. Cette crissance n'a été que brièvement interrmpue lrsque les prix nt augmenté en et en Depuis 1983, la cnsmmatin mndiale d'énergie augmente de 3% par an**. Cette augmentatin de 3% crrespnd à l'énergie nuvelle qui dit être furnie chaque année: pur la seule année, elle représentait une demande supplémentaire équivalant à 4 millins de barils de pétrle par jur. Dans le même temps, les ventes de l'opep nt baissé de 12 millins de barils par jur, c'estàdire presque 4% de leur prductin recrd de C'est ce fléchissement des marchés du pétrle qui a cmplètement mdifié l'écnmie de la prductin énergétique mndiale. En 1979, l'opep dminait les marché mndiaux du pétrle; les prix du pétrle augmentaient, faisant augmenter à leur tur les prix des autres frmes d'énergie et, dans de nmbreux secteurs du mnde industriel, l'inflatin Cet article reprend une étude de Science Cncepts, Inc., préparée pur le US Cuncil fr Energy Awareness, rganisatin nn guvernementale ayant sn siège à Washingtn DC. On peut btenir le texte intégral de l'étude en s'adressant à USCEA, 1776 Eye St. NW, Suite 4, Washingtn, DC 26, EtatsUnis. * BP Statistical Review f Wrld Energy (juin 1988). ** En 1982, la cnsmmatin d'électricité des pays à écnmie de marché était de 5625 billins de kilwattheures; elle atteignait 6778 billins de kilwattheures en, ce qui représente une augmentatin cmpsée annuelle de 3,8%. AIEA BULLETIN, 1/199 31

2 retruvait ses taux élevés d'aprèsguerre. Depuis lrs, l'opep a perdu dans une large mesure sn aptitude à cntrôler les prix et à dminer le marché du pétrle. Les prix de l'énergie snt au niveau le plus bas qu'ils aient atteint depuis lngtemps et le mnde industriel ne cnnaît pas de hausse des prix imputable à l'énergie. La raisn de ce revirement est l'arrivée en masse d'autres cmbustibles sur le marché, qui nt répndu à la demande crissante d'énergie dans le mnde et, en même temps, écarté le pétrle de l'opep. Audelà des chiffres, n vit apparaître tute l'imprtance du secteur électrique. La plupart du charbn, des quantités significatives de gaz naturel et tute l'énergie nucléaire et hydraulique snt cnsacrés à la prductin d'électricité. L'énergie nucléaire et l'énergie hydraulique snt glbalement plus duces pur l'envirnnement; ce snt des ressurces généralement autchtnes et sûres, et elles nt une grande marge de dévelppement. Le slde de l'augmentatin de l'ffre était essentiellement assuré par l'accrissement de la prductin de pétrle extérieure à l'opep, laquelle décline à sn tur (par exemple: Mer du Nrd et Alaska). L'énergie nucléaire a assuré 31% de l'augmentatin de la prductin mndiale d'électricité. L'électricité et la crissance écnmique Vu le rôle imprtant des cmbustibles utilisés par le secteur électrique, il n'est pas surprenant que la cnsmmatin mndiale d'électricité ait augmenté de plus de 5% depuis 1973, ce qui équivaut à la prductin de 345 centrales de 1 mégawatts*. Parallèlement, l'énergie autre que l'électricité (c'estàdire d'empli direct) n'a augmenté que de 24%. Dans le mnde industriel, la tendance à l'électrificatin est encre plus prnncée. Dans les 24 pays membres de l'organisatin de cpératin et de dévelppement écnmiques (OCDE), l'empli direct de l'énergie a en fait diminué de 9% depuis Il est remarquable qu'une crissance écnmique de 5% ait pu avir lieu alrs que la cnsmmatin directe d'énergie était mindre qu'il y a 15 ans. Cette améliratin du rendement énergétique peut être attribuée en partie à l'empli de l'électricité dans des pératins qui auparavant utilisaient des cmbustibles. Elle est également due au fait que les nuveaux prcédés utilisant l'électricité snt d'un rendement bien supérieur à ceux qui emplyaient directement le cmbustible**. L'usage accru de l'électricité au détriment de l'énergie nn électrique est évident dans les pays industriels. Cette tendance fait aussi apparaître quelques différences ntires entre le mnde ccidental industriel et les pays de l'eurpe rientale, de même qu'entre cet ccident industrialisé et les régins en dévelppement du mnde. A mesure que les pays de l'est et les pays du tiers mnde se dévelppent, n peut raisnnablement penser que la demande d'électricité augmentera cmme dans le mnde ccidental, demeurant slidaire de la crissance écnmique et surpassant celle des autres frmes d'énergie. On peut également juger la situatin en cnsidérant les quantités de cmbustible u d'électricité nécessaires par unité de prduit écnmique. Il est clair que l'améliratin du rendement de l'énergie dans les pays industriels est due à la substitutin crissante de l'électricité à l'énergie directe. Ce phénmème a d'imprtantes cnséquences sur les plans de l'écnmie et de l'envirnnement: Il est prbable que le rendement de l'énergie cntinuera de s'amélirer glbalement en parallèle avec l'augmentatin de la cnsmmatin d'électricité et la crissance écnmique; Le recurs à l'électricité de préférence aux cmbustibles ne peut qu'amélirer la qualité de ntre atmsphère; Cmme l'électricité peut être prduite à l'aide de différents cmbustibles, les pays peuvent chisir ceux qui snt les mins chers, les plus sûrs et les mins nuisibles à l'envirnnement à lngue échéance. Dans les pays ù la cnsmmatin d'énergie nn électrique diminue, la cnsmmatin d'électricité augmente frtement. En dévelppant l'électrifïcatin, ces pays divent imprter mins de cmbustibles fssiles et favrisent la crissance écnmique tut en ménageant l'envirnnement. Ce n'est pas par hasard que ces pays snt aussi ceux ù le nucléaire cnnaît le plus grand essr. Ce n'est pas nn plus par hasard que la cnsmmatin de pétrle imprté pur prduire de l'électricité diminue à mesure que le parc nucléaire se dévelppe. Surces du cmplément mndial d'énergie depuis 1973 Nn électrique Electrique Gaz naturel * Dans les pays de l'ocde, l'augmentatin est de 2118,7 milliards de kilwattheures. Une centrale de 1 mégawatts, utilisée à 7% de sa capacité, prduit 6,1 milliards de kilwattheures par an. L'énergie nucléaire et l'énergie hydraulique nt assumé pratiquement la ttalité de l'augmentatin, remplaçant les cmbustibles fssiles. ** Heating Hmes: A Cmparisn f the Energy Efficiency and Ecnmic Cmpetitiveness f Natural Gas and Electricity, Calvin C. Burwell (janvier 1988). 32 AIEA BULLETIN, 1/199

3 Analyses par pays Vici quelques extraits des analyses par pays faites par Science Cncepts pur la péride 1973: BELGIQUE: La prductin nucléélectrique a remplacé envirn 2 barils de pétrle par jur et près de 2,5 milliards de mètres cubes de gaz naturel en. Le pétrle n'est pratiquemment plus utilisé pur prduire de l'électricité. CANADA: Sans l'énergie nucléaire, n estime que le Canada aurait utilisé annuellement 73 millins de barils de pétrle en plus. L'énergie nucléaire a également remplacé plus de 2 milliards de mètres cubes de gaz depuis ESPAGNE: La prductin nucléélectrique du pays a triplé depuis 1983, remplaçant presque exclusivement la prductin à base de pétrle. ETATSUNIS: Le pays est le plus grand prducteur d'énergie nucléélectrique du mnde et cmptait pur 3% de la prductin mndiale en. Cette annéelà, l'énergie nucléaire aux EtatsUnis a remplacé 26 millins de barils de pétrle, 32,5 milliards de mètres cubes de gaz naturel et 9 millins de tnnes de charbn. FINLANDE: L'énergie nucléaire a permis d'augmenter la prductin d'électricité de près de 7%, alrs que la cnsmmatin de pétrle à cette fin a diminué de 6%. FRANCE: La France prduisant actuellement plus de 7% de sn électricité à partir de l'énergie nucléaire, n estime qu'elle s'est épargnée l'imprtatin de plus de 2,2 milliards de barils de pétrle depuis A elle seule, la France cmpte pur presque un quart du pétrle remplacé dans le mnde par l'énergie nucléaire. ITALIE: Les tris centrales nucléaires en service dans le pays nt prduit 4% de l'électricité en, évitant l'imprtatin de 37 barils de pétrle par jur. JAPON: Le Japn a cnsmmé en 23% mins de pétrle qu'en Cela s'explique par le remplacement prgressif du pétrle, qui assurait une grande partie de la prductin (73% en 1973, 26% en ), par l'énergie nucléaire et le gaz naturel. PAYSBAS: Les deux centrales nucléaires en explitatin nt remplacé 1 barils de pétrle par jur et plus de 1 milliard de mètres cubes de gaz naturel par an. REPUBLIQUE FEDERALE D'ALLEMAGNE: En, la quantité de charbn que l'énergie nucléaire a remplacé est estimée à 14,5 millins de tnnes; le charbn assure 55% de la prductin ttale d'électricité et le nucléaire envirn 3%. Le gaz ne cmpte actuellement que pur envirn 6% de la prductin, alrs que sa part était de près de 2% en Par ailleurs, la cnsmmatin de pétrle est tmbée de 2 barils par jur en 1973 à 28 seulement en. ROYAUMEUNI: L'énergie nucléaire a prduit plus de 2% de l'électricité au RyaumeUni, en, et remplacé près de 8 barils de pétrle par jur et près de 2 milliards de mètres cubes de gaz naturel. On estime que le pétrle épargné grâce à l'énergie nucléaire depuis 1973 représente envirn 4% des exprtatins de pétrle du RyaumeUni et un gain de 5 millins de dllars par an. SUEDE: Les 12 centrales nucléaires du pays (qui assuraient à peu près la mite de la prductin d'électricité) nt écnmisé envirn 3 barils de pétrle par jur en ; plus de 7 millins de barils nt été épargnés en Suède depuis Le pétrle représentait mins de 2% de la prductin ttale en, après une chute brutale depuis les 2% qu'il assurait en SUISSE: L'énergie nucléaire prduit plus de 4% de l'électricité cnsmmée dans le pays et remplace plus de 12 barils de pétrle par jur, ce qui a permis de réduire la cnsmmatin pur la prductin d'électricité à mins de 1 barils par jur. AUTRES PAYS (URSS et Eurpe rientale): Entre 1973 et, les centrales nucléaires de Bulgarie, de Hngrie, de République démcratique allemande, de Tchécslvaquie, de Yugslavie et d'urss nt remplacé envirn 1 milliard de barils de pétrle, plus de 18 milliards de mètres cubes de gaz naturel et 212 millins de tnnes de charbn Electricité et autres frmes d'énergie: Cnsmmatin mndiale = Electricité " ' Autres frmes d'énergie i l i i i i I i i i i l Cnsmmatin dans les pays industriels (OCDE) an V Electricité / * / Crissance écnmique \^r" ~^ Autres frmes d'énergie 1,i i i i 1 i i i i 1 i i i i AIEA BULLETIN, 1/199 33

4 Cmbustibles remplacés par l'énergie nucléaire: histrique MONDE ENTIER Valeur ($ E.U.) 1973 Valeur ($ E.U.) 5 millins b/j 32, milliards 11,7 milliards de barils Gaz 85 milliards de m 3 9, milliards 425 milliards de m 3 Charbn 185 millins de tnnes 9,3 milliards 1,5 milliard de tnnes 323 milliards 96 milliards 75 milliards REGIONS Amérique du Nrd Eurpe ccidentale millin b/j Gaz 36,2 milliards de m 3 Charbn 97 millins de tnnes 4 milliards de barils 9,6 milliards de m 3 75 millins de tnnes 2,2 millins b/j Gaz 23,15 milliards de m 3 Charbn 26 millins de tnnes 4,7 milliards de barils 15 milliards de m millins de tnnes URSS et Eurpe rientale Autres régins b/j Gaz 28,2 milliards de m 3 Charbn 18 millins de tnnes 1 milliard de barils 124 milliards de m millins de tnnes 1,3 millin b/j Gaz 311,6 millins de m 3 Charbn 44 millins de tnnes 2 milliards de barils 59,5 milliards de m millins de tnnes QUELQUES PAYS EtatsUnis France b/j Gaz 34 millins de m 3 Charbn 9 millins de tnnes 3,5 milliards de barils 11,5 milliards de m 3 8 millins de tnnes 1 millin b/j Gaz 2,5 milliards de m 3 Charbn 2 millins de tnnes 2,2 milliards de barils 19,8 milliards de m 3 12 millins de tnnes Japn République fédérale d'allemagne b/j 2 milliards de barils 2 b/j Gaz 13,7 milliards de m 3 Charbn 14 millins de tnnes,3 milliard de barils 73,6 milliards de m 3 16 millins de tnnes remplacé et achats de pétrle évités grâce à l'énergie nucléaire, 1973 remplacé de barils) Achats de pétrle évités de dllars) remplacé de barils) Achats de pétrle évités de dllars) Amérique du Nrd 4 Eurpe ccidentale 4,7 114 URSS 1, 15 Autres régins 2, Mnde entier 11,7 323 Ntes: b/j = barils/jur. Les valeurs snt exprimées en dllars des EtatsUnis de. 34 AIEA BULLETIN, 1/199

5 Cmbustibles remplacés par l'énergie nucléaire dans le mnde entier: 1973 a 7 CD CL c > Energie nucléaire remplacé 3 CD "O c 2 ^^^**^ ^» ~~ Gaz remplacé 1 Charbn remplacé n I l 1 l 1 l l Analyse du remplacement des cmbustibles par l'énergie nucléaire Les analystes de Science Cncepts nt fait une étude détaillée par année et par pays de la prductin mndiale d'électricité à partir d'un mdèle infrmatique. Ils nt cnstaté que depuis 1973 l'énergie nucléaire avait remplacé au ttal 11,7 milliards de barils de pétrle, plus de 42 milliards de mètres cubes de gaz naturel et plus de 1,5 milliard de tnnes de charbn. Le mdèle infrmatique a permis d'évaluer par pays les quantités de cmbustibles remplacées chaque année, à partir de la puissance installée et cmpte tenu de l'accrissement du parc nucléaire et des variatins de l'ffre d'autres cmbustibles. Ces chiffres répndent à la questin: cmbien de cmbustible auraitil fallu brûler sans l'énergie nucléaire? Pur élabrer le mdèle infrmatique, il a fallu étudier la situatin énergétique de chaque pays telle qu'elle se présentait chaque année, en suppsant dans chaque cas que l'électricité prduite par les centrales nucléaires avait en fait été prduite par d'autres centrales. Aux fins du calcul, la pririté abslue a été dnnée à l'électricité prduite avec le charbn, et cela parce que le charbn a généralement la préférence dans les pays qui l'utilisent, sit parce qu'il est bn marché (Amérique du Nrd), sit parce que sn extractin est une industrie de prédilectin du pays (RyaumeUni, République fédérale d'allemagne). Les analystes nt également suppsé que la puissance installée des centrales au charbn était explitée au maximum, c'estàdire que tutes les centrales thermiques fnctinnaient à plein régime et que tutes celles qui existaient à l'état de prjet avaient été cnstruites cmme prévu. Ils nt également appliqué un facteur prtant les apprvisinnements de charbn de chaque pays au maximum crédible pur chaque année. Une fis le charbn explité au maximum, ntre secnd chix a été le gaz naturel. Sa cnsmmatin a été prtée au maximum pssible par un calcul analgue. La cnsmmatin de gaz pur prduire de l'électricité a baissé dans tus les pays étudiés, à l'exceptin du Japn. On a suppsé que tel n'aurait pas été le cas en l'absence de l'énergie nucléaire. Le mdèle a utilisé en utre les niveaux maximaux de cnsmmatin de gaz naturel cmme s'ils crrespndaient aux régimes permanents de prductin d'électricité. La différence entre ce niveau maximal permanent, pendant chaque année de la péride 1973, et le vlume effectivement cnsmmé était suppsée représenter la quantité de gaz naturel remplacée par l'énergie nucléaire. Enfin, le mdèle a retenu le pétrle cmme dernier recurs pur la prductin d'électricité. Cette hypthèse crrespnd en fait à la réalité cnstatée dans la plupart des pays. On a suppsé en utre que le pétrle n'était imprté que si les quantités que le pays puvait prduire étaient insuffisantes. Le résultat est une série d'estimatins par année des quantités de cmbustibles remplacées par l'énergie nucléaire. Cmme il s'agit d'une évaluatin de ce qui se serait passé sans l'énergie nucléaire, les valeurs chiffrées snt apprximatives. Tutefis, cmme les calculs snt fndés sur la puissance installée réelle, sur sn dévelppement planifié et sur l'histrique de la cnsmmatin de cmbustible dans chaque pays cnsidéré, les analystes estiment que leur évaluatin est néanmins très prche de la vérité. AIEA BULLETIN, 1/199 35

6 Cmbustibles remplacés par l'énergie nucléaire, par régin Amérique du Nrd Eurpe ccidentale 2.5 r s Q. O _CB S CO 15 > cr <t> 2 1 Energie nucléaire /,.» 1 / >^ remplacé / Gaz remplacé «25 _ 2 CO 1.5 "E 1 Energie nucléaire / / remplacé.5 s* / Charbn remplacé i i J I i I œ.5 ^^ ^«""" G~ïz remplacé I, I, Charbn remplacé) Unin sviétique et Eurpe rientale Autres pays = I s^.<~ i i l i / y remplacé Energie nucléai e S ^ / S ' y ~S Gaz remplacé x 1 1 """""' """"*«^ Charbn remplacé 1. 1, l S..5 ~ 4 cr CD f.2.3 CD.1 Energie nucléaire remplacé Gaz remplacé " ^ *^_ Charbn remplacé ' ^ " T ' T T 1 1 l_i \ ( 2 n E Les cmbustibles fssiles remplacés par l'énergie nucléaire entre 1973 et représentent une valeur ttale de près de 5 milliards de dllars. 36 AIEA BULLETIN, 1/199

7 La centrale nucléaire de Del, en Belgique, ù plus de 6% de tute l'électricité snt d'rigine nucléaire. Cmbustibles remplacés par le nucléaire en Prductin nucléélectrique nette de kilwattheures) (millins de barils) Charbn (millins de tnnes) Gaz naturel de mètres cubes) Achats OPEP évités (millins de dllars de ) EtatsUnis 455, France 251,3 Japn 188,5 République fédérale d'allemagne 123,2 Canada 72,9 Suède 69,4 RyaumeUni 48,9 Belgique 39,6 Espagne 39,5 Suisse 21,7 Finlande 18,5 PaysBas 3,4 Italie, ,6 13,7 2,25 2 2,8 1,1,9 5,2 6,8 5,1, 1,8,9. 1.,8,2,,2 TOTAL 1332, ,35 23,2 Eurpe rientale 244,1 Autres pays 84, ,2,3. 7,5 TOTAL MONDIAL 166, , Ntes: pur l'eurpe rientale, les pays suivants nt été retenus par Science Cncepts: URSS, Bulgarie, Hngrie, Répuglique démcratique allemande, Tchécslvaquie et Yugslavie. Les «autres pays» snt les suivants: Afrique du Sud, Argentine, Brésil, Inde Pakistan, République de Crée et Taiwan (Chine). La prductin nucléélectrique nette est reprise de Wrld Industry Handbk, AIEA BULLETIN, 1/199 37

La production et le commerce du lait et des produits laitiers

La production et le commerce du lait et des produits laitiers La prductin et le cmmerce du lait et des prduits laitiers A Dans le mnde En l'an 2000, ce snt quelque 7 milliards d'individus qui peuplernt la planète et devrnt se nurrir. La ppulatin, de 5,39 milliards

Plus en détail

RECORD DE VENTES POUR LE GROUPE RENAULT EN 2011

RECORD DE VENTES POUR LE GROUPE RENAULT EN 2011 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Le 17 janvier 2012 RECORD DE VENTES POUR LE GROUPE RENAULT EN 2011 Le grupe Renault a vendu 2 722 062 véhicules dans le mnde : + 94 697 (+ 3,6 %). Les ventes hrs Eurpe nt augmenté

Plus en détail

4 NOVEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LA FRANCE

4 NOVEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LA FRANCE 4 NOVEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE L ÉCONOMIE FRANÇAISE France Principaux indicateurs, 2014 Ppulatin (en millins) 63,9 PIB (en G$ US curants) 2 846,9 PIB par habitant (en $ US curants) 44 538,1 Taux de

Plus en détail

Séquence simplifiée des comptes

Séquence simplifiée des comptes Séquence simplifiée des cmptes Présentatin Les cmptes d'un agent écnmique présentent d'abrd ses pératins, c'est-à-dire les flux qu'il décide u accepte et qui affectent sit le niveau, sit la cmpsitin, de

Plus en détail

LA CAISSE DE DÉPÔT ET PLACEMENT DU QUÉBEC RÉALISE UN RENDEMENT DE 13,6 % EN 2010

LA CAISSE DE DÉPÔT ET PLACEMENT DU QUÉBEC RÉALISE UN RENDEMENT DE 13,6 % EN 2010 EMBARGO JUSQU AU DÉBUT DE LA CONFÉRENCE DE PRESSE CNW LA CAISSE DE DÉPÔT ET PLACEMENT DU QUÉBEC RÉALISE UN RENDEMENT DE 13,6 % EN 2010 Actif net de 151,7 G$, en hausse de 20,1 G$ Mntréal, le jeudi 24 février

Plus en détail

Non-papier Mise en place d un corridor de prix dans le cadre du marché carbone européen

Non-papier Mise en place d un corridor de prix dans le cadre du marché carbone européen Nn-papier Mise en place d un crridr de prix dans le cadre du marché carbne eurpéen Le marché carbne eurpéen (EU ETS) a jusqu ici rempli avec succès sn rôle de plafnner près de la mitié des émissins de

Plus en détail

GÉRER SON ARGENT, PLANIFIER SON AVENIR

GÉRER SON ARGENT, PLANIFIER SON AVENIR Gérer sn argent, planifier sn avenir INTRODUCTION Les jeunes snt bmbardés de publicités les encurageant à cnsmmer immédiatement! Les adultes, eux, les encuragent à épargner u même à investir. Tut ça peut

Plus en détail

Comprendre sa facture d e lectricite

Comprendre sa facture d e lectricite Cmprendre sa facture d e lectricite Décmpsitin de la facture d électricité française La structure du prix payé par le client se décmpse en deux parts : une part fixe, qui crrespnd à un abnnement, exprimé

Plus en détail

1. Quels sont les principaux apports de la MIF pour le particulier?

1. Quels sont les principaux apports de la MIF pour le particulier? 22 ctbre 2007 EN PRATIQUE : 10 QUESTIONS REPONSES SUR LA MIF 1. Quels snt les principaux apprts de la MIF pur le particulier? 2. Quels prduits snt cncernés? 3. En qui cnsiste l évaluatin du client? 4.

Plus en détail

Programme de suivi et contrôle des factures publiques d électricité. Appel à manifestation d intérêt

Programme de suivi et contrôle des factures publiques d électricité. Appel à manifestation d intérêt Prgramme de suivi et cntrôle des factures publiques d électricité Appel à manifestatin d intérêt Mars 2011 1 TABLE DES MATIERES 1 JUSTIFICATION DU PROGRAMME...3 2 DEFINITION DU PROGRAMME...4 2.1 LE CONTENU

Plus en détail

Energie et environnement : l Amérique latine est elle entrée dans un cercle vertueux?

Energie et environnement : l Amérique latine est elle entrée dans un cercle vertueux? Le 14 décembre 2010 Energie et envirnnement : l Amérique latine est elle entrée dans un cercle vertueux? Jean Pierre HAUET KB Intelligence Puzzle énergétique, mdèle envirnnemental : deux qualificatifs

Plus en détail

Les prix de l électricité en France : évolutions passées et perspectives

Les prix de l électricité en France : évolutions passées et perspectives Les prix de l électricité en France : évlutins passées et perspectives A l heure ù la Cmmissin Eurpéenne vient de publier un rapprt cmplet sur les prix de l énergie en Eurpe, présentant leur évlutin sur

Plus en détail

Madame A. XXXX XXXX XXXX

Madame A. XXXX XXXX XXXX Madame A. Paris, le 21 février 2013 Dssier suivi par : Tél. : Curriel : recmmandatins@energie-mediateur.fr N de saisine : N de recmmandatin : 2013-0207 Objet : Recmmandatin du médiateur sur vtre saisine

Plus en détail

LES TRAVAUX COMPTABLES A LA FIN DE L EXERCICE. Découvrir la chronologie des opérations de fin d'exercice comptable. TABLE DES MATIERES

LES TRAVAUX COMPTABLES A LA FIN DE L EXERCICE. Découvrir la chronologie des opérations de fin d'exercice comptable. TABLE DES MATIERES LES TRAVAUX COMPTABLES A LA FIN DE L EXERCICE Objectif(s) : Décuvrir la chrnlgie des pératins de fin d'exercice cmptable. Pré-requis : Principes généraux de la cmptabilité financière. Mdalités : Dcumentatin,

Plus en détail

Note à l attention des agents de droit public et des salariés sous statut CANSSM de la Caisse des dépôts et consignations

Note à l attention des agents de droit public et des salariés sous statut CANSSM de la Caisse des dépôts et consignations www.caissedesdepts.fr DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES 03 SEPTEMBRE 2009 DE L ETABLISSEMENT PUBLIC Pôle gestin Administrative DHGA30 secteur du temps, des absences De la maladie et des accidents de service

Plus en détail

Chap II : La gestion de stock

Chap II : La gestion de stock www.lgistiquetn.me.ma Chap II : La gestin de stck I. Les pératins de la gestin du stck : La gestin du stck d une entreprise dit être réalisée avec sin pur être capable en permanence de cnnaitre l état

Plus en détail

SECONDAIRE : ÉCONOMIE DISTRIBUTION DU REVENU AU CANADA : ACTIVITÉ 1 DE 2

SECONDAIRE : ÉCONOMIE DISTRIBUTION DU REVENU AU CANADA : ACTIVITÉ 1 DE 2 SECONDAIRE : ÉCONOMIE DISTRIBUTION DU REVENU AU CANADA : ACTIVITÉ 1 DE 2 Objectif : Cette activité se divise en deux parties. Dans la première activité, les élèves cmprendrnt ce qu est le revenu. Ils explrernt

Plus en détail

MULTIMANAGERS ACTIONS EUROPE-FIDELITY (FCE 20070172)

MULTIMANAGERS ACTIONS EUROPE-FIDELITY (FCE 20070172) . MULTIMANAGERS ACTIONS EUROPE-FIDELITY (FCE 20070172) Part du fnds : «Classique» Objectifs et plitique d investissement : Prfil de risque et de rendement A risque plus faible, A risque plus élevé, Rendement

Plus en détail

Caractérisation des activités Etude des circuits financiers SYNTHESE. Schéma d Aménagement et de gestion des eaux de la Dore.

Caractérisation des activités Etude des circuits financiers SYNTHESE. Schéma d Aménagement et de gestion des eaux de la Dore. Caractérisatin des activités Etude des circuits financiers Schéma d Aménagement et de gestin des eaux de la Dre Synthèse SYNTHESE SYNTHESE I. CONTEXTE ET OBJECTIFS DE L ETUDE L étude vise à répndre à l

Plus en détail

ACAT France. ASSEMBLÉE GÉNÉRALE PORTBAIL, 5-6 avril 2014 RAPPORT FINANCIER SUR LES COMPTES DE L ANNÉE 2013

ACAT France. ASSEMBLÉE GÉNÉRALE PORTBAIL, 5-6 avril 2014 RAPPORT FINANCIER SUR LES COMPTES DE L ANNÉE 2013 ACAT France ASSEMBLÉE GÉNÉRALE PORTBAIL, 5-6 avril 2014 RAPPORT FINANCIER SUR LES COMPTES DE L ANNÉE 2013 On examinera successivement le résultat, les prduits, les charges et la trésrerie de l ACAT-France.

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LES FORCES DE TRAVAIL 2009 Module spécial «Accès des jeunes au marché du travail»

ENQUÊTE SUR LES FORCES DE TRAVAIL 2009 Module spécial «Accès des jeunes au marché du travail» Directin générale Statistique et Infrmatin écnmique 44, rue de Luvain - 1000 Bruxelles Numér d entreprise : 0314.595.348 ENQUÊTE CONTINUE SUR LES FORCES DE TRAVAIL Mdule spécial «Accès des jeunes au marché

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 265

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 265 NORME INTERNATIONALE D AUDIT 265 COMMUNICATION DES FAIBLESSES DU CONTRÔLE INTERNE AUX PERSONNES CONSTITUANT LE GOUVERNEMENT D ENTREPRISE ET A LA DIRECTION Intrductin (Applicable aux audits d états financiers

Plus en détail

COMPTES ANNUELS DE L EXERCICE 2009 RAPPORT POLITIQUE. Généralités concernant les comptes annuels de l exercice 2009 1

COMPTES ANNUELS DE L EXERCICE 2009 RAPPORT POLITIQUE. Généralités concernant les comptes annuels de l exercice 2009 1 COMPTES ANNUELS DE L EXERCICE 2009 RAPPORT POLITIQUE Généralités cncernant les cmptes annuels de l exercice 2009 1 Dans la cntinuité des exercices précédents, les cmptes annuels 2009 de la Cmmune de Grez-Diceau

Plus en détail

L'lnstance Nationale des Télécommunications (INT),

L'lnstance Nationale des Télécommunications (INT), Décisin n XX/2015 de l Instance Natinale des Télécmmunicatins en date du jj/mm/2015 prtant fixatin du frmat du rapprt d'utilisatin des ressurces de numértatin attribuées et du taux minimum d utilisatin

Plus en détail

Comment suivre mes informations RSE?

Comment suivre mes informations RSE? Cmment suivre mes infrmatins RSE? Intervenant : sarah GUEREAU 21 nvembre 2014 Smmaire Définitin de la Respnsabilité Sciétale des Entreprises Purqui se lancer? Analyse du marché Rapprt RSE et publicatins

Plus en détail

BILAN ENERGETIQUE DE L ILE DE LA REUNION 2006

BILAN ENERGETIQUE DE L ILE DE LA REUNION 2006 BILAN ENERGETIQUE DE L ILE DE LA REUNION 2006 Versin GRAND PUBLIC 7 Date : 27 aût 07 ARER - Agence Réginale Energie Réunin - Assciatin li 1901 à but nn lucratif Siège scial : 40 avenue de Swet * BP 226

Plus en détail

Renseignements concernant la contrefaçon des billets de banque au Canada et ses effets sur les victimes et la société

Renseignements concernant la contrefaçon des billets de banque au Canada et ses effets sur les victimes et la société Renseignements cncernant la cntrefaçn des billets de banque au Canada et ses effets sur les victimes et la sciété Table des matières 1. Le rôle de la Banque du Canada dans la prspérité écnmique du Canada...

Plus en détail

Résultats annuels 2014

Résultats annuels 2014 Résultats annuels 2014 Résultat d explitatin (REX) : 1,4 M (-33.1%) Résultat curant avant impôts (RCAI) : 2,2 M (-21,6%) Résultat Net avant amrtissement des écarts d acquisitin : 1,2 M (-37,7%) Aix en

Plus en détail

5.2 Améliorations au processus de réexamen

5.2 Améliorations au processus de réexamen 5.2 Améliratins au prcessus de réexamen Intrductin Le CCWG-Respnsabilité prpse un certain nmbre de réfrmes clés au prcessus de demande de réexamen de l'icann, par lequel le Cnseil d'administratin de l'icann

Plus en détail

Resumée du quatrième congrès à Paris

Resumée du quatrième congrès à Paris Resumée du quatrième cngrès à Paris I / INTRODUCTION Après Amsterdam (50 participants), Bruxelles (100 participants) et Maastricht (120 participants), la FIAPAC a rganisé sn 4ème cngrès à l hôpital Eurpéen

Plus en détail

Comparaison des impacts environnementaux des gobelets dans l évènementiel

Comparaison des impacts environnementaux des gobelets dans l évènementiel F Cmparaisn des impacts envirnnementaux des gbelets dans l évènementiel Cmparaisn par Analyse de Cycle de Vie (ACV) Gbelet jetable et réutilisable en Plyprpylène (PP), gbelet en Acide Plylactique (PLA)

Plus en détail

I- CONTEXTE ET JUSTIFICATION

I- CONTEXTE ET JUSTIFICATION FICHE TECHNIQUE Thème central : La prblématique [Les défis] du transprt [des marchandises] par rute en zne CEMAC [en Afrique]. I- CONTEXTE ET JUSTIFICATION Le transprt jue un rôle majeur dans le dévelppement

Plus en détail

ARGUMENTAIRE. Evolution des contrats CSM 2012

ARGUMENTAIRE. Evolution des contrats CSM 2012 ARGUMENTAIRE Evlutin des cntrats CSM Préambule Ce dcument vient cmpléter ce qui a été cmmuniqué dans l Actualité Fédérale n 31 du 5 janvier. Il a pur bjectif d apprter les répnses et les explicatins aux

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE PHALSBOURG REGLEMENT DE FACTURATION DE LA REDEVANCE INCITATIVE

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE PHALSBOURG REGLEMENT DE FACTURATION DE LA REDEVANCE INCITATIVE COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE PHALSBOURG REGLEMENT DE FACTURATION DE LA REDEVANCE INCITATIVE Vté en cnseil cmmunautaire le 26 mars 2012 SOMMAIRE Article 1 : Objet du présent règlement... 3 Article

Plus en détail

Label guide Version: 11 2014

Label guide Version: 11 2014 Label guide Versin: 11 2014 Le ClimatePartner Label guide 2 Sur ClimatePartner ClimatePartner est l'un des furnisseurs leaders en matière de slutins d'entreprises pur la prtectin du climat et aide les

Plus en détail

Compte rendu sur les régimes de retraite d Air Canada Août 2013

Compte rendu sur les régimes de retraite d Air Canada Août 2013 Cmpte rendu sur les régimes de retraite d Air Canada Aût 2013 En juin 2013, la Sciété a dépsé les rapprts d'évaluatin actuarielle au 1 er janvier 2013 des régimes de retraite à prestatins déterminées.

Plus en détail

Navigateurs en Europe : Safari devance Firefox et talonne Internet Explorer

Navigateurs en Europe : Safari devance Firefox et talonne Internet Explorer Barmètre des navigateurs Navigateurs en Eurpe : Safari devance Firefx et talnne Internet Explrer Avec 19,8% des visites en myenne en Eurpe en ctbre 2014, Safari ccupe la trisième place à 0,1 pint du N

Plus en détail

GUIDE DE LECTURE DU REFERENTIEL PAPIER TOILETTE BP X30-323-8. Sommaire. Introduction 2

GUIDE DE LECTURE DU REFERENTIEL PAPIER TOILETTE BP X30-323-8. Sommaire. Introduction 2 GUIDE DE LECTURE DU REFERENTIEL PAPIER TOILETTE BP X30-323-8 Smmaire Intrductin 2 Cntexte 2 Principes de l affichage envirnnemental 2 Objectif du guide de lecture 2 Présentatin du prduit cncerné par le

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE

GUIDE PRATIQUE DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE GUIDE PRATIQUE DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE Qui smmes nus? Nus smmes une petite sciété artisanale implantée sur Cuers. Ntre démarche est de prmuvir les énergies renuvelables. Nus essayns à travers ce guide de

Plus en détail

PROBLEMATIQUE ET ENJEUX DE L ENERGIE

PROBLEMATIQUE ET ENJEUX DE L ENERGIE Pur décuvrir la nuvelle versin 2016 du Guide Bâtiment Durable en ligne, Rendez-vus sur: http://www.guidebatimentdurable.brussels - - PROBLEMATIQUE ET ENJEUX DE L ENERGIE Impact énergétique du secteur de

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES RES PREPAID

CONDITIONS GENERALES RES PREPAID CONDITIONS GENERALES RES PREPAID 1. Intrductin & définitins RES est un réseau d entreprises lcales, de PME, u de cmmerçants et persnnes qui exercent des prfessins libérales. Les particuliers snt encuragés

Plus en détail

Dans le Plan comptable, il est nécessaire d ajouter les nouveaux comptes de TVA.

Dans le Plan comptable, il est nécessaire d ajouter les nouveaux comptes de TVA. Prduits cncernés : - Sage 30 Gestin Cmmerciale & cmptabilité v.16 et supérieures - Sage 100 Gestin Cmmerciale & cmptabilité v.16 et supérieures Sujet mis en avant : Cmment gérer la TVA à 7% en cmptabilité

Plus en détail

OFFRE DE SERVICE TECHNICO-AGRONOMIQUE

OFFRE DE SERVICE TECHNICO-AGRONOMIQUE OFFRE DE SERVICE TECHNICO-AGRONOMIQUE SPÉCIALISÉ EN SERRES par Grupe Hrticle Ledux Inc. DESCRIPTION DU BESOIN Ntre ffre permet de cuvrir les besins nn jurnaliers mais habituellement requis en serres pur

Plus en détail

SYSTÈME TOUT AIR, À DÉBIT CONSTANT, MONO-GAINE

SYSTÈME TOUT AIR, À DÉBIT CONSTANT, MONO-GAINE TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR Tâche T4.2 : Mise en service des installatins Cmpétence C1.2 : Classer, interpréter, analyser Thème : S5 : Technlgie des installatins frigrifiques Séquence

Plus en détail

Dhos/SdE/E1/Projet Achats Dhos 2. ECHANGE ENTRE LES PARTICIPANTS ET MONSIEUR Y. LE GUEN 3

Dhos/SdE/E1/Projet Achats Dhos 2. ECHANGE ENTRE LES PARTICIPANTS ET MONSIEUR Y. LE GUEN 3 Dhs/SdE/E1/Prjet Achats Dhs Cmpte rendu Objet : Participants Cmpte rendu du Cmité Stratégique Achats du 10 mars 2009 Prjet FEHAP Vérnique Chasse Prjet GCS Uni H.A. Pascal Maritti Prjet GIE-CAC Stéphane

Plus en détail

LA MONNAIE ET LE MARCHE MONETAIRE

LA MONNAIE ET LE MARCHE MONETAIRE LA MONNAIE ET LE MARCHE MONETAIRE Intrductin : Imprtance de la mnnaie pur les échanges de biens et de services sur un marché. Evlutin vers une dématérialisatin de plus en plus imprtante Passage du trc

Plus en détail

PROFIL / UTILISATION FIXE MOBILE NOMADE

PROFIL / UTILISATION FIXE MOBILE NOMADE PC de bureau vs. PC prtable : lequel chisir? C est certainement la questin que se pse n imprte quel utilisateur achetant sn premier rdinateur u vulant le renuveler : dis-je acheter un PC de bureau u un

Plus en détail

BILAN DES ÉVÈNEMENTS DU 27 JANVIER 2014 ENTRAINANT LA FERMETURE DES CÔTES IMPORTANTES DE LA VILLE DE QUÉBEC

BILAN DES ÉVÈNEMENTS DU 27 JANVIER 2014 ENTRAINANT LA FERMETURE DES CÔTES IMPORTANTES DE LA VILLE DE QUÉBEC BILAN DES ÉVÈNEMENTS DU 27 JANVIER 2014 ENTRAINANT LA FERMETURE DES CÔTES IMPORTANTES DE LA VILLE DE QUÉBEC Par Éric Langlis Ingénieur Divisin aqueduc-égut-virie Service des travaux publics Ville de Québec

Plus en détail

Charte Afpa des déplacements responsables

Charte Afpa des déplacements responsables Mdalités d rganisatin des déplacements Annexe Charte Afpa des déplacements respnsables Préambule Les déplacements liés à l activité d une entreprise cmme l Afpa snt nmbreux. Trajets dmicile /travail, trajets

Plus en détail

L'apparition de la finance islamique remonte au lendemain du premier choc pétrolier, où la masse financière de ce qu'on a appelé les

L'apparition de la finance islamique remonte au lendemain du premier choc pétrolier, où la masse financière de ce qu'on a appelé les Excellences, C'est pur mi un réel plaisir de prendre manifestatin sur la finance islamique. part à cette imprtante Permettez-mi également de vus transmettre les salutatins de Mnsieur Adnane Ahmed Yussef,

Plus en détail

SOCIETE DES NATIONS. MANDATS. COMMISSION PERMANENTE DES MANDATS. RAPPORT SUR LES TRAVAUX DE SA TRENTE-CINQUIEME SESSION.

SOCIETE DES NATIONS. MANDATS. COMMISSION PERMANENTE DES MANDATS. RAPPORT SUR LES TRAVAUX DE SA TRENTE-CINQUIEME SESSION. SOCIETE DES NATIONS. Cmmuniqué au Cnseil. C.42.19 3 9.VI. Genève, le 16 janvier 1939. MANDATS. COMMISSION PERMANENTE DES MANDATS. RAPPORT SUR LES TRAVAUX DE SA TRENTE-CINQUIEME SESSION. Rapprt du Représentant

Plus en détail

MINISTÈRE DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA RÉFORME DE L ÉTAT. Réforme des retraites. La cessation progressive d activité

MINISTÈRE DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA RÉFORME DE L ÉTAT. Réforme des retraites. La cessation progressive d activité MINISTÈRE DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA RÉFORME DE L ÉTAT Réfrme des retraites La cessatin prgressive d activité Guide de la cessatin prgressive d activité des fnctinnaires et des agents nn titulaires

Plus en détail

CONCOURS VOS VACANCES D ÉTÉ EN FAMILLE

CONCOURS VOS VACANCES D ÉTÉ EN FAMILLE CONCOURS VOS VACANCES D ÉTÉ EN FAMILLE RÈGLEMENT DE PARTICIPATION 1. Le cncurs Vs Vacances d été en famille est tenu par TVA Publicatins inc. (ci-après : les «rganisateurs du cncurs»). Il se dérule au

Plus en détail

Enquête TripBarometer. Tendances de voyage 2016

Enquête TripBarometer. Tendances de voyage 2016 Enquête TripBarmeter Tendances de vyage 2016 Seuls 13 % des persnnes interrgées prévient de diminuer leur budget vyage en 2016, et les raisns citées snt majritairement financières. Plus Synthèse Dans cette

Plus en détail

Vers une Assemblée Nationale du XXIème siècle

Vers une Assemblée Nationale du XXIème siècle Vers une Assemblée Natinale du XXIème siècle Le Plan d actin de l Assemblée Natinale pur le Partenariat pur un guvernement uvert Préface du Président de l Assemblée Natinale, Claude Bartlne Parallèlement

Plus en détail

Dossier de presse. Juge aux affaires familiales. Divorce. Autorité parentale

Dossier de presse. Juge aux affaires familiales. Divorce. Autorité parentale Dssier de presse Juge aux affaires familiales Divrce et Autrité parentale 11 mai 2016 13, Rue Erasme Adresse pstale : Téléphne: (+352) 247-84518 E-mail: inf@mj.public.lu L-1468 Luxemburg L-2934 Luxemburg

Plus en détail

Tous droits strictement réservés. Reproduction ou communication à des tiers interdite sous quelque forme que ce soit sans autorisation écrite du

Tous droits strictement réservés. Reproduction ou communication à des tiers interdite sous quelque forme que ce soit sans autorisation écrite du SOMMAIRE 1 - VOLET TECHNIQUE... 3 1.1 - LES GRANDS AXES DE RENOVATION ENERGETIQUE DANS L EXISTANT ANCIEN... 3 1.2 - DEFINITION INSTALLATION PRODUCTION COLLECTIVE BIOMASSE GRANULES... 4 1.3 - LE COMBUSTIBLE...

Plus en détail

PRÉSENTÉ À MONTRÉAL CERCLE DES PRÉSIDENTS DU QUÉBEC PAR JEAN-LUC LANDRY

PRÉSENTÉ À MONTRÉAL CERCLE DES PRÉSIDENTS DU QUÉBEC PAR JEAN-LUC LANDRY PRÉSENTÉ À MONTRÉAL CERCLE DES PRÉSIDENTS DU QUÉBEC PAR JEAN-LUC LANDRY 29 AVRIL, 2015 D ù venns-nus? Deux grandes cntractins écnmiques au XXe siècle: La grande dépressin (1929-1933) La grande récessin

Plus en détail

Fiche pratique N 5. «Elaboration des outils d évaluation des compétences» De quoi s agit-il? 1. Démarche de mise en œuvre

Fiche pratique N 5. «Elaboration des outils d évaluation des compétences» De quoi s agit-il? 1. Démarche de mise en œuvre Fiche pratique N 5 «Elabratin des utils d évaluatin des cmpétences» De qui s agit-il? 1 Evaluer des cmpétences cnsiste, en un instant T, à apprécier le niveau d acquisitin u de maîtrise des cmpétences

Plus en détail

PROGRAMMES DE CRÉDIT D IMPÔT POUR LES CENTRES FINANCIERS INTERNATIONAUX SYNTHÈSE DES PROGRAMMES

PROGRAMMES DE CRÉDIT D IMPÔT POUR LES CENTRES FINANCIERS INTERNATIONAUX SYNTHÈSE DES PROGRAMMES PROGRAMMES DE CRÉDIT D IMPÔT POUR LES CENTRES FINANCIERS INTERNATIONAUX SYNTHÈSE DES PROGRAMMES OCTOBRE 2015 PROGRAMMES DE CRÉDIT D IMPÔT POUR LES CENTRES FINANCIERS INTERNATIONAUX (CFI) CRITÈRES D ADMISSIBILITÉ

Plus en détail

NOTE DE CADRAGE SUR LE CONTENU CO 2 DU KWh PAR USAGE EN FRANCE

NOTE DE CADRAGE SUR LE CONTENU CO 2 DU KWh PAR USAGE EN FRANCE NOTE DE CADRAGE SUR LE CONTENU CO 2 DU KWh PAR USAGE EN FRANCE 14 janvier 2005 1. Le cntexte Le calcul du cntenu en carbne de l électricité représente en France un enjeu imprtant pur l évaluatin des actins

Plus en détail

Son unité noté N est le newton.

Son unité noté N est le newton. Statique Frces pnctuelles 1) Ntin d actin mécanique On appelle actin mécanique tutes causes susceptibles de créer pur un bjet slide(*) : Un muvement Une défrmatin u un déplacement (bjet fixe) une situatin

Plus en détail

Recommandation n 2009-131/PG. relative à la saisine de Monsieur D. du 29 septembre 2008 concernant un litige avec le fournisseur X

Recommandation n 2009-131/PG. relative à la saisine de Monsieur D. du 29 septembre 2008 concernant un litige avec le fournisseur X Réf. 480718-265507592/FF Recmmandatin n 2009-131/PG relative à la saisine de Mnsieur D du 29 septembre 2008 cncernant un litige avec le furnisseur X Thème : / Mts clefs : * * * * La saisine Le médiateur

Plus en détail

Pour répondre au besoin de sécurité juridique et de prévisibilité, la Loi type devrait traiter des questions suivantes:

Pour répondre au besoin de sécurité juridique et de prévisibilité, la Loi type devrait traiter des questions suivantes: Descriptin de la prpsitin du Canada cncernant l élabratin d une Li type sur les règles de cmpétence et de cnflits de lis en matière de cntrats de cnsmmatin dans le cadre de la CIDIP-VII Dans le cadre de

Plus en détail

DOCUMENTATION DES SPIP MUTUALISES A USAGE PEDAGOGIQUE

DOCUMENTATION DES SPIP MUTUALISES A USAGE PEDAGOGIQUE DOCUMENTATION DES SPIP MUTUALISES A USAGE PEDAGOGIQUE Les sites disciplinaires utilisent désrmais SPIP en installatin mutualisée. Ce chix répnd à plusieurs impératifs aussi bien éditriaux que techniques.

Plus en détail

Enquête "Évaluation des besoins d'accueil extra-familial des enfants de moins de 16 ans" Présentation des résultats

Enquête Évaluation des besoins d'accueil extra-familial des enfants de moins de 16 ans Présentation des résultats Enquête "Évaluatin des besins d'accueil extra-familial des enfants de mins de 16 ans" Présentatin des résultats Pur faciliter la cmpréhensin Rappel : Accueil présclaire : C'est l'accueil des enfants nn

Plus en détail

ANNEXE 8 RÉORIENTATION DES PERSONNES EN EMPLOI ET O RIENTATIONS APPROCHE D INTERVENTION 1. CONTEXTE 2. OFFRE DE SERVICE POUR LES PERSONNES EN EMPLOI

ANNEXE 8 RÉORIENTATION DES PERSONNES EN EMPLOI ET O RIENTATIONS APPROCHE D INTERVENTION 1. CONTEXTE 2. OFFRE DE SERVICE POUR LES PERSONNES EN EMPLOI APPROCHE D INTERVENTION ANNEXE 8 RÉORIENTATION DES PERSONNES EN EMPLOI ET SANS EMPLOI DANS L OFFRE DE SERVICE D EMPLOI-QUÉBEC O RIENTATIONS 1. CONTEXTE Des éléments nt permis d btenir un psitinnement cncernant

Plus en détail

ACCORD CADRE En application des articles 26 et 76 du code des marchés publics du 1 er août 2006 (décret n 2006-975 du 01 aout 2006)

ACCORD CADRE En application des articles 26 et 76 du code des marchés publics du 1 er août 2006 (décret n 2006-975 du 01 aout 2006) 01.49.11.38.38 Saint-Clud, le 16 nvembre 2010 01.49.11.38.36 ACCORD CADRE En applicatin des articles 26 et 76 du cde des marchés publics du 1 er aût 2006 (décret n 2006-975 du 01 aut 2006) PETITES FOURNITURES

Plus en détail

Quels indicateurs pour l analyse de la consommation foncière?

Quels indicateurs pour l analyse de la consommation foncière? Sessin : Territires cherchent indicateurs pertinents Quels indicateurs pur l analyse de la cnsmmatin fncière? Pierre ALBERT pierre.albert@amenis.fr 12 juin 2013 Plan de l interventin Un rappel du cntexte

Plus en détail

Régime d aide, exempté de notification, en faveur de la participation des producteurs de produits agricoles à des systèmes de qualité

Régime d aide, exempté de notification, en faveur de la participation des producteurs de produits agricoles à des systèmes de qualité Décembre 2015 Régime d aide, exempté de ntificatin, en faveur de la participatin des prducteurs de prduits agricles à des systèmes de qualité En applicatin du règlement (UE) n 702/2014 de la Cmmissin du

Plus en détail

L ensemble de la population devra respecter strictement les consignes données.

L ensemble de la population devra respecter strictement les consignes données. PANDEMIE GRIPPALE : COMMENT LES ENTREPRISES DOIVENT SE PREPARER Le nuveau virus grippal A H1N1, apparu au Mexique et aux Etats-Unis, cntinue à se répandre très rapidement à travers le mnde. L Organisatin

Plus en détail

OPTIMISER LE RESEAU DE DISTRIBUTION DE CHAUFFAGE

OPTIMISER LE RESEAU DE DISTRIBUTION DE CHAUFFAGE GUIDE PRATIQUE POUR LA CONSTRUCTION ET LA RENOVATION DURABLES DE PETITS BATIMENTS - - OPTIMISER LE RESEAU DE DISTRIBUTION DE CHAUFFAGE Amélirer le rendement glbal de l installatin de chauffage en assurant

Plus en détail

Construire une feuille de calculs (suite)

Construire une feuille de calculs (suite) Cnstruire une feuille de calculs (suite) 1. La mise en frme cnditinnelle La mise en frme cnditinnelle permet de mdifier certains paramètres du frmat d une cellule lrsque le cntenu de la cellule satisfait

Plus en détail

DEDELIBERATION N CR 06-15

DEDELIBERATION N CR 06-15 1 CR 06-15 DEDELIBERATION N CR 06-15 DU 13 FEVRIER 2015 Plitique culturelle Evlutin du sutien réginal à la restauratin du patrimine bâti. LE CONSEIL REGIONAL D ILE-DE-FRANCE VU le règlement (UE) n 651/2014

Plus en détail

Crédit bail (ou leasing)

Crédit bail (ou leasing) Crédit bail (u leasing) Enjeux pur les IMF Le crédit-bail u leasing (n parle également de «lcatin-vente») est une pératin simple, pratiquée depuis lngtemps dans de nmbreux pays. C est une alternative au

Plus en détail

Accompagnement. des projets d investissement

Accompagnement. des projets d investissement Accmpagnement des stratégies Dévelppement internatinal Assistance technique - Organisatin Accmpagnement des prjets d investissement Viabilité écnmique et financière BK CONSULTANTS 2002-2014 NECESSITE D

Plus en détail

Indicateurs de qualité de service fixe relatifs à la décision ARCEP N 2008-1362

Indicateurs de qualité de service fixe relatifs à la décision ARCEP N 2008-1362 Référentiel de mesures des indicateurs Indicateurs de qualité de service fixe relatifs à la décisin ARCEP N 2008-1362 V3.0 - Mise à jur du 29 avril 2011 Décisin ARCEP N 2008-1362 1 Préambule Indicateurs

Plus en détail

Travaux de maintenance

Travaux de maintenance Travaux de maintenance La cmmunicatin cncernant la campagne Des cntacts nt été pris avec BEMAS qui regrupe de nmbreuses entreprises de la maintenance, mais sans succès. L annnce de la campagne s est faite

Plus en détail

le solde des stocks de matières premières et de produits finis de l entité et les contrôles qui s y rattachent;

le solde des stocks de matières premières et de produits finis de l entité et les contrôles qui s y rattachent; Mdule 9 : Résumé Explicatin des aspects de la cnnaissance des activités de l entité qui snt pertinents pur l audit des stcks et descriptin des méthdes d analyse à utiliser pur auditer les stcks L auditeur

Plus en détail

CHAPITRE: Etude de marché

CHAPITRE: Etude de marché CHAPITRE: Etude de marché Plan : I-Ntin de bases :.. I.1- Marketing : I.1.1 Etymlgie I.1.2 Définitin I.2- Marché: I.2.1. Définitin I.2.2 Classificatin I.3- Cncurrence :... I.4- I.5- Ciblage :. Segmentatin

Plus en détail

Les Français et les voitures d occasion

Les Français et les voitures d occasion Les Français et les vitures d ccasin Les résultats d une enquête exclusive La Centrale / OpininWay Perceptin du marché Mtivatins, craintes et besins de réassurance Recherche d acteurs de cnfiance Dssier

Plus en détail

EQUIPE SUR LE BUDGET ET LES FINANCES 1 COALITION POUR LA COUR PÉNALE INTERNATIONALE (CICC)

EQUIPE SUR LE BUDGET ET LES FINANCES 1 COALITION POUR LA COUR PÉNALE INTERNATIONALE (CICC) EQUIPE SUR LE BUDGET ET LES FINANCES 1 COALITION POUR LA COUR PÉNALE INTERNATIONALE (CICC) SOUMISSION A LA DOUZIEME SESSION DU COMITE DU BUDGET ET DES FINANCES, 20 AU 24 AVRIL 2009 15 AVRIL 2008 I. Bienvenue

Plus en détail

Code de la route Permis de conduire : Délivrance et catégories. Les permis de conduire. Tableau récapitulatif.

Code de la route Permis de conduire : Délivrance et catégories. Les permis de conduire. Tableau récapitulatif. (08/2009) Cde de la rute Permis de cnduire : Délivrance et catégries. Les permis de cnduire. Tableau récapitulatif. Tableau de suivi des permis de cnduire des agents utilisant un véhicule. CENTRE DEPARTEMENTAL

Plus en détail

UN MONDE DE CONTRASTES, EN RECOMPOSITION

UN MONDE DE CONTRASTES, EN RECOMPOSITION LHG Lettres-Histire-Gégraphie UN MONDE DE CONTRASTES, EN RECOMPOSITION Classe : Terminale BAC PRO Manuel utilisé : Histire-Gégraphie Bac Pr, Nathan Technique (1998) Nte de l'auteur : Le premier curs suffrait

Plus en détail

Sondage 2014 sur les travailleurs fédéraux. Commission de la capitale nationale Résumé

Sondage 2014 sur les travailleurs fédéraux. Commission de la capitale nationale Résumé Sndage 2014 sur les travailleurs fédéraux Cmmissin de la capitale natinale Résumé Octbre 2014 Harris/Décima harrisdecima.cm 1 Résumé But et bjectifs de la recherche La Cmmissin de la capitale natinale

Plus en détail

Projet de méthanisation à la ferme

Projet de méthanisation à la ferme Prjet de méthanisatin à la ferme Exercice d étude de cas Pôle de Lanaud (Haute-Vienne) Cntact Slagr : Jérémie PRIAROLLO jeremie.priarll@slagr.ass.fr 05 67 69 69 69 Slag r 75, vie du TOEC - 31076 Tuluse

Plus en détail

LA BOURSE DE TORONTO À LA TRAÎNE : ÉCART DE 20 % EN 18 MOIS

LA BOURSE DE TORONTO À LA TRAÎNE : ÉCART DE 20 % EN 18 MOIS Après un départ cann des marchés bursiers au premier trimestre, les prblèmes en Eurpe nt refait surface et accru l incertitude quant à la vigueur de la reprise écnmique. Au trimestre suivant, l ensemble

Plus en détail

LE FINANCEMENT DES INVESTISSEMENTS. Les moyens de financement : fonds propres, emprunts, crédit-bail, subventions.

LE FINANCEMENT DES INVESTISSEMENTS. Les moyens de financement : fonds propres, emprunts, crédit-bail, subventions. LE FINANCEMENT DES INVESTISSEMENTS Objectif(s) : Les myens de financement : fnds prpres, emprunts, crédit-bail, subventins. Pré-requis : Cnnaissance des dcuments cmmerciaux : factures de DOIT, Maîtrise

Plus en détail

L élève passe cette soutenance orale du TPE dans son lycée, sauf pour ceux des établissements hors contrat.

L élève passe cette soutenance orale du TPE dans son lycée, sauf pour ceux des établissements hors contrat. Une fis la prductin écrite et la synthèse du TPE rendus, il faut préparer la sutenance rale! Pur t aider, nus avns demandé à Carl, une prfesseure de SVT qui fait partie chaque année d un jury de TPE, de

Plus en détail

PLAN DE TRAVAIL 2015

PLAN DE TRAVAIL 2015 ASSOCIATION LIRE ET ECRIRE SECTION LA COTE PLAN DE TRAVAIL 2015 Situatin de la sectin à fin 2015 La cmmissin vaudise a amrcé cette année un imprtant travail de cllabratin cncrète et d harmnisatin. Ces

Plus en détail

FISCAL... SOCIAL... DIVERS... p. 5 Nouveaux plafonds livret A p. 5 Comptes courants d associés... p. 5. LES INDICES... p. 5

FISCAL... SOCIAL... DIVERS... p. 5 Nouveaux plafonds livret A p. 5 Comptes courants d associés... p. 5. LES INDICES... p. 5 Janvier 2013 Vtre réussite, ntre satisfactin Bureau de Belleville : Bureau de Vnnas Bureau de Trevux 11 RN6 38 Rue Grenette Chemin du cls 69220 BELLEVILLE 01540 VONNAS 01600 TREVOUX Tel. : 04 74 66 11

Plus en détail

Marketing. Optique production Optique vente Optique marketing

Marketing. Optique production Optique vente Optique marketing Marketing Bibli : «Marketing du turisme», «Marketing des services», «Marketing planning» Patrick Leghérel 1. La stratégie marketing Définitin Intégrer le client dans le prcessus de décisin, d rganisatin

Plus en détail

1. configuration. 2. avant de nager. 3. nager. 4. après avoir nagé 5. FAQ. 6. recherche de pannes. Bienvenue sur le guide d'utilisateur Aquacoach

1. configuration. 2. avant de nager. 3. nager. 4. après avoir nagé 5. FAQ. 6. recherche de pannes. Bienvenue sur le guide d'utilisateur Aquacoach Bienvenue sur le guide d'utilisateur Aquacach Cntenus 1. cnfiguratin 2. avant de nager 3. nager 4. après avir nagé 5. FAQ 6. recherche de pannes cnfiguratin Instructins d'aquacach butns réglage - heure

Plus en détail

BROCHURE 9 QUESTIONS POUR MIEUX COMPRENDRE LE REGIME DE LA FRANCHISE DE TAXE POUR LES PETITES ENTREPRISES

BROCHURE 9 QUESTIONS POUR MIEUX COMPRENDRE LE REGIME DE LA FRANCHISE DE TAXE POUR LES PETITES ENTREPRISES BROCHURE 9 QUESTIONS POUR MIEUX COMPRENDRE LE REGIME DE LA FRANCHISE DE TAXE POUR LES PETITES ENTREPRISES Service Public Fédéral FINANCES Secteur TVA Avril 2016 AVANT-PROPOS Le régime de la franchise de

Plus en détail

RÈGLES DE FONCTIONNEMENT 2016-2017

RÈGLES DE FONCTIONNEMENT 2016-2017 COMITÉ DE PERFECTIONNEMENT Syndicat des emplyés et emplyées de l Université Laval et Université Laval RÈGLES DE FONCTIONNEMENT 2016-2017 Date d entrée en vigueur : le 1 er mai 2016 MEMBRES DU COMITÉ Bénédicte

Plus en détail

Guide de remplissage de la fiche individuelle de calcul de la participation de la personne protégée destiné aux mandataires individuels

Guide de remplissage de la fiche individuelle de calcul de la participation de la personne protégée destiné aux mandataires individuels Guide de remplissage de la fiche individuelle de calcul de la participatin de la persnne prtégée destiné aux mandataires individuels 1 ) Présentatin Générale Cette fiche permet de calculer autmatiquement

Plus en détail

Emprunt à des fins de placement Convenance et surveillance

Emprunt à des fins de placement Convenance et surveillance Avis sur les règles Nte d rientatin Règle des curtiers membres Persnnes-ressurces : Destinataires à l interne : Affaires juridiques et cnfrmité Audit interne Crédit Détail Frmatin Haute directin Institut

Plus en détail

de logiciels MEDIANE PLAN VERSION 2K15.10 WEB-PLAN

de logiciels MEDIANE PLAN VERSION 2K15.10 WEB-PLAN + 33 (0) 494 862 862 supprt@mediane.tm.fr 580, rue des lauriers ZA NICOPOLIS CS 80317 83175 Brignles Cedex www.mediane.tm.fr MEDIANE PLAN 2K15.10 WEB-PLAN 20 de lgiciels 1 Présentatin... 4 2 Les plannings...

Plus en détail

Les caractéristiques. physiques

Les caractéristiques. physiques Les caractéristiques radi-électriques Anne Claire LEPAGE Enseignant-Chercheur à Télécm ParisTech Caractéristiques des antennes Il existe 2 grandes familles de caractéristiques pur une antenne utilisée

Plus en détail

Succès des OS mobiles d Apple et Google

Succès des OS mobiles d Apple et Google Barmètre des systèmes d explitatin Succès des OS mbiles d Apple et Ggle +2,6 pints pur Andrid et +2,2 pints pur ios en part de visites entre mars et aût 2014 Etude publiée le 7 ctbre 2014 1 10/6/2014 Cnfidential

Plus en détail