guide Janvier 2014 numérique & territoires recourir à l offre existante ou développer un datacenter local

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "guide Janvier 2014 numérique & territoires recourir à l offre existante ou développer un datacenter local www.groupecaissedesdepots."

Transcription

1 numérique & territires guide Janvier 2014 recurir à l ffre existante u dévelpper un datacenter lcal

2 recurir à l ffre existante u dévelpper un datacenter lcal Guide pratique à destinatin des acteurs publics

3 4 Smmaire Préambule... 5 Un datacenter lcal est un actif structurant pur un territire ; plusieurs ptins stratégiques snt envisageables pur répndre aux besins de l acteur public et d éventuels tiers Un datacenter est une infrastructure à très haute dispnibilité de ressurces infrmatiques Un datacenter est une infrastructure immbilière et technique qui héberge des ressurces infrmatiques Un datacenter est cnstitué d un espace sécurisé dnt l alimentatin télécm et en énergie est redndée afin d assurer une très haute dispnibilité des ressurces infrmatiques On distingue quatre grands types d ffres dites de datacenter La chaîne de valeur de l ffre de datacenter est très segmentée et adressée par de nmbreux acteurs aux prfils très variés Une démarche en cinq phases pur cnduire la réflexin de recurs au marché u de dévelppement d un datacenter lcal Phase 1 : Pré-cadrage du prjet_ Phase 2 : Analyse du marché Phase 3 : Analyse des attentes et des besins Phase 4 : Elabratin des scénarii / slutins cibles envisagées Phase 5 : Chix de la slutin cible et des mdalités de la cllabratin public-privé (mntage juridic-financier) Annexes... 39

4 5 Préambule Les termes «Datacenters» et «Clud Cmputing» snt aujurd hui rentrés largement dans le vcabulaire curant. Ils traduisent des tendances frtes : explsin des dnnées, vlnté de plus en plus marquée de les stcker de «façn industrielle» et de les sécuriser, virtualisatin, etc. Les cllectivités territriales et les acteurs publics lcaux snt évidemment cncernés et s emparent du sujet. Ils cnsidèrent suvent le Data Center cmme un actif structurant pur un territire, élément d attractivité et de cmpétitivité. Pur autant, le sujet est vaste, cmplexe, et peut prendre bien des frmes : hébergement de dnnées, infgérance, services infrmatiques à valeur ajutée dans le clud, etc. Il cnvient de se pser les bnnes questins en amnt de tut prjet ptentiel. C est pur cette raisn que la Caisse des Dépôts, au travers de sn Département Dévelppement Numérique des Territires, a suhaité élabrer et mettre à dispsitin ce guide pratique. Sn ambitin est simple : aider les acteurs lcaux à structurer leur réflexin et leur actin en matière de Datacenters lcaux. Il existe aujurd hui une ffre de marché, prtée par des acteurs recnnus, et elle répnd suvent aux besins de l acteur public. Dans ce cas, il est frtement encuragé à y recurir. Dans le cas cntraire, il purra être fndé à initier un prjet de dévelppement de Datacenter lcal avec tutefis plusieurs scenaris d interventins pssibles. Ce guide, ainsi que les équipes de la Caisse des Dépôts sur le territire, vus accmpagnernt lrs de cette démarche stratégique.

5

6 7 L bjet de ce guide pratique est d alimenter la réflexin des acteurs publics lcaux (cllectivités territriales et autres acteurs publics lcaux ; par exemple : CCI, universités ) qui envisagent de se lancer dans un prjet de «Data Center lcal» et qui s interrgent sur la façn de le mener à bien : existence d une ffre existante et recurs à cette ffre u dévelppement d un datacenter lcal le cas échéant. Ce guide pratique adresse les principales questins qui se psent lrs d une telle démarche : Un datacenter lcal : pur qui faire? Quelle est la finalité du prjet? Quelles snt les caractéristiques type d un prjet de datacenter lcal? Quelles snt les différentes ptins stratégiques pssibles (scénarii d interventin) du u des acteur(s) public(s)? Quelles snt les schémas de cllabratin publics-privés envisageables (mntages juridic-financiers)? Avec quels partenaires? Quelles snt les grandes cnditins d équilibre écnmique d un prjet de ce type? Un datacenter lcal est un actif structurant pur un territire ; plusieurs ptins stratégiques snt envisageables pur répndre aux besins de l acteur public et d éventuels tiers. Un datacenter lcal est une infrastructure structurante pur un territire, pur la filière TIC mais également pur l ensemble des acteurs écnmiques, qu ils sient publics u privés. En effet, au-delà de la créatin des emplis directs liés à la cnstructin et à l explitatin du datacenter limités en vlume et dans le temps un datacenter lcal va cntribuer à la créatin d emplis indirects, grâce au dévelppement de l écsystème TIC lcal. Il aura également des retmbées psitives induites externalités sur le tissu écnmique lcal qui tirera prfit d une ffre TIC lcale plus riche et plus cmpétitive grâce à la stimulatin de l intensité cncurrentielle en matière d ffres très haut débit et au dévelppement de l ffre de services TIC. Les grandes ptins stratégiques que dit évaluer l acteur public dans sa réflexin de mise en œuvre éventuelle d un tel prjet dépendent en grande partie de l analyse de l ffre de datacenters existante et de sn impact sur le territire :

7 8 Première situatin : l'ffre de marché et sn impact sur le territire (dévelppement écnmique et/u l aménagement lcal) snt satisfaisants Dans cette situatin,, la Persnne Publique 1 (cllectivités lcales, EPCI, syndicats mixtes, hôpitaux, universités, EPLE, GIP, ) purra cnclure un marché public afin de satisfaire ses besins prpres u des besins d intérêt général (par ex. la prise en charge par une Régin des besins d établissements publics relevant de sa cmpétence). Elle achète ainsi de façn récurrente des prestatins de services et ne se cnstitue pas un patrimine en ayant sn prpre datacenter. Ces cûts s'analysent alrs en dépenses de fnctinnement et nn d'investissement avec cmme cntrainte principale de remettre en cncurrence à l'issue de chaque marché, pur chisir, à nuveau, un prestataire qui ne sera pas nécessairement le même 2. Deux types de marchés, avec u sans mise en cncurrence, snt alrs envisageables seln la nature des services achetés (vir 3.5) : achat de services de clcatin uniquement (lcatin d espace pur héberger ses prpres serveurs, cf. chapitre 2.3 pur le détail), qui ne nécessite pas une mise en cncurrence 3, u, achat de services infrmatiques à valeur ajutée (hébergement de dnnées, infgérance, Clud Cmputing), avec mise en cncurrence dans ce cas. Deuxième situatin : l'ffre de marché u sn impact sur le territire (dévelppement écnmique et/u l aménagement lcal) snt insatisfaisants Une Persnne Publique peut cnclure que l'ffre de datacenter sur le marché est insuffisante et ce, de deux pints de vue : pur satisfaire ses besins prpres u, pur satisfaire les besins de dévelppement écnmique et d aménagement dnt elle a la charge au titre de ses cmpétences. Dans ce cas, elle est fndée à initier le dévelppement d un datacenter, avec tutefis plusieurs scenarii d interventin pssibles qui s articulent autur, d une part, du chix du type de services furnis par le datacenter et, d'autre part, de la décisin de réserver ces services à sa prpre satisfactin u bien de les prpser également sur le marché à des tiers. 1 Le terme «Persnne Publique» est un terme générique qui peut désigner également un grupement de plusieurs Persnnes Publiques. 2 Envirn tus les quatre u cinq ans seln qu il s agit de marchés à bns de cmmande u nn, les marchés à bns de cmmande étant limités à 4 ans par le cde des marchés publics. 3 Qu il s agisse d un datacenter dévelppé par une Persnne Privée u Publique. Vir plus lin, chapitre 3.9.

8 La Persnne Publique dit dnc prendre des décisins de deux types : la nature des services furnis par le datacenter, sit : simple lcatin d'espace (clcatin uniquement) u, services infrmatiques à valeur ajutée (infgérance, clud cmputing); l uverture u nn du datacenter à des tiers (la furniture des services à des tiers sur le marché privé), sit : datacenter ayant vcatin à furnir des services aux Persnnes Publiques à l'rigine du prjet mais également à des tiers sur le marché privé, quel que sit le type de services furnis : lcatin d'espaces (ffre de clcatin uniquement), u prestatins de services infrmatiques à valeur ajutée. Cela peut également, dans ce cas, cnsister à répndre à des appels d ffre lancés par d autres Persnnes Publiques ; u bien, cnstructin et explitatin du datacenter pur ne satisfaire que les besins prpres de la u des Persnnes Publiques à l'initiative du prjet. Ces décisins structurent la matrice d interventin suivante avec quatre scénarii en fnctin des bjectifs pursuivis : 9 Le datacenter satisfait uniquement les besins d une u plusieurs Persnnes Publiques à l rigine du prjet Le datacenter est uvert à des tiers (sur le marché privé) Le datacenter ffre de la lcatin d'espaces 1) Une u plusieurs Persnnes Publiques chisissent de cnstruire un Datacenter pur héberger en cmmun leurs serveurs et faire des écnmies d'échelle 3) Le Datacenter héberge les serveurs de la Persnne Publique et ffre à des tiers sur le marché privé (y cmpris en répndant à des appels d ffres d autres Persnnes Publiques), des services de clcatin/hébergement Le datacenter ffre également des services infrmatiques à valeur ajutée 2) Une u plusieurs Persnnes Publiques chisissent de cnstruire un Datacenter pur satisfaire leurs besins de services infrmatiques à valeur ajutée à lng terme et faire des écnmies d'échelle 4) Le Datacenter ffre des services de clcatin / hébergement et des prestatins de services infrmatiques à valeur ajutée aux Persnnes Publiques à l'rigine du prjet et à des tiers sur le marché privé (y cmpris en répndant à des appels d ffres d autres persnnes publiques)

9

10 11 Un datacenter est une infrastructure à très haute dispnibilité de ressurces infrmatiques Un datacenter est une infrastructure immbilière et technique qui héberge des ressurces infrmatiques Un datacenter est une infrastructure immbilière et technique permettant d héberger des équipements infrmatiques (principalement des serveurs), qui dispse de myens prpres à une explitatin perfrmante (électricité, climatisatin, accès Très Haut Débit) et sécurisée. Il est relié à des réseaux de télécmmunicatins Très Haut Débit permettant d accéder aux serveurs à distance. A titre d exemple, vici ci-dessus quelques usages pssibles (nn exhaustifs et susceptibles d évluer) d un datacenter. Surce : MARKESS Internatinal, Référentiel de Pratiques Hébergement, Virtualisatin, Clud Cmputing Editin Echantilln : 370 décideurs de PME

11 12 Un datacenter est cnstitué d un espace sécurisé dnt l alimentatin télécm et en énergie est redndée afin d assurer une très haute dispnibilité des ressurces infrmatiques Un datacenter est une infrastructure très sensible dnt les éléments critiques peuvent être regrupés en quatre grandes fnctins : la dispnibilité électrique, les systèmes de refridissement, les équipements infrmatiques, la sécurisatin de l envirnnement. Dispnibilité électrique : l une des fnctins les plus critiques du datacenter est celle relative à la cnsmmatin d énergie électrique en répnse aux besins de puissance et de stabilité requis par les équipements infrmatiques. L alimentatin électrique dit répndre aux besins suivants : garantir de l électricité en quantité suffisante : cette densité énergétique suppse des équipements de transfrmatin et de distributin d électricité, garantir de l électricité de haute-qualité : pas de micrcupures, de surtensins u de baisses de tensin. Ceci implique d équiper l infrastructure du datacenter de nmbreux équipements palliatifs dnt les plus cnnus snt les nduleurs,

12 13 garantir de l électricité securue : être en capacité de prduire lcalement et en tute autnmie l énergie nécessaire à l alimentatin des équipements en cas d incident d alimentatin externe. La maîtrise de la cnsmmatin énergétique représente également un enjeu visà-vis de l empreinte carbne et des cûts d explitatin car les datacenters snt très cnsmmateurs 4. Ainsi, tut prjet de mise en œuvre d un datacenter dit adresser la prblématique de l efficacité énergétique dès la cnceptin en ptimisant les principaux pstes de frte cnsmmatin énergétique (Cf. annexes pur le détail). Il s agit à la fis de répndre aux enjeux de dévelppement durable et à la nécessité des cllectivités lcales de satisfaire aux bjectifs de la Directive des «20/20/20 5» et d ptimiser l équatin écnmique (cûts d explitatin) d un tel prjet. Un indicateur défini l efficience énergétique : le PUE pur "Pwer Usage Effectiveness" u "Indicateur d'efficience énergétique". Il s agit d un rati calculé à partir de l'énergie ttale cnsmmée par le datacenter (climatisatin cmprise) et l'énergie uniquement cnsmmée par les serveurs qu'il stcke. Plus le chiffre est prche de 1, plus le rendement est bn. Les datacenter les plus efficients énergétiquement du marché affichent aujurd hui des PUE inférieur à 1,3 6. Systèmes de refridissement : l énergie électrique cnsmmée par les équipements infrmatiques est quasi intégralement cnvertie en chaleur 7. Sans système de cnditinnement d air, la température atteindrait en quelques minutes un seuil au-delà duquel les équipements cesseraient de fnctinner. Un bn dispsitif de refridissement repse sur : le refridissement des équipements infrmatiques (un serveur est cmpsé de cartes lgiques, prcesseurs, disques durs, etc.) : le fluide de refridissement le plus cmmunément utilisé est l air pur sa facilité de mise en œuvre, 4 Pur illustratin, un datacenter de 4 500m² cnsmme 32 MW sit l équivalent d une ville de habitants (surce : Fabrice Cqui DG d Interxin). 5 En 2008, la Cmmissin Eurpéenne a publié un dcument intitulé «Eurpean Cde f Cnduct fr Datacenters» qui vise à encadrer la cnsmmatin d énergie des datacenters. Il regrupe un ensemble de bnnes pratiques pur réduire la cnsmmatin électrique des datacenters (actualisées chaque année) mais n a pas de prtée nrmative (simplement cnsultative). En drit français, les PUE des datacenters divent nrmalement devenir une nrme ISO qui devra ainsi être respectée dans tus les datacenters. Cette nuvelle prblématique a également cnduit au dévelppement du cncept de «Green Datacenter» qui allie perfrmance et efficacité énergétique. 6 La valeur cible du PUE dépend de nmbreux facteurs, y cmpris du niveau de dispnibilité recherché (Tier) car les redndances en alimentatin télécm et électrique engendrent une cnsmmatin énergétique plus imprtante. La lcalisatin gégraphique et le micr-climat peuvent aussi avir un impact dès lrs que le lieu requiert une réfrigératin plus imprtante. Afin de réduire leur PUE des datacenters purraient dans le futur intégrer des équipements de prductin d énergie (par exemple des panneaux slaires). 7 Un enjeu clé actuellement est la récupératin de la chaleur prduite par les datacenters. Des prjets de réutilisatin de de la chaleur prduite émergent ; par exemple à Val d'eurpe, Dalkia a relié un réseau de chaleur au datacenter lcal afin d alimenter la zne en chauffage urbain.

13 14 le refridissement des baies (armires destinées à ranger les équipements infrmatiques) : il n est plus réalisé par cnvectin naturelle mais par cnvectin frcée et des refridissements à eau snt généralement mis en œuvre, implantatin des baies dans les salles : l alternance d allées chaudes et frides permet d ptimiser la circulatin de l air et de prpser un refridissement efficient. Equipements infrmatiques : un datacenter cntient un grand nmbre de baies qui accueillent les équipements infrmatiques et télécm. Il s agit : des serveurs d applicatin : un serveur est une machine sur laquelle des lgiciels s exécutent, des serveurs de stckage : il s agit de la capacité mémire qui assure que l infrmatin est inscrite et dispnible en écriture et en lecture, des équipements de réseau : ils servent à ruter les infrmatins. Ils snt cnstitués ntamment de cmmutateurs, ruteurs, pare-feu, et répartiteurs de charge. Sécurisatin de l envirnnement : divers dispsitifs assurent la sécurité du bâtiment et des équipements infrmatiques : la sécurité d accès cmprend le gardiennage 24h/24, des sas d accès, et des technlgies d authentificatin : badge, cde, lecteur d empreintes digitales, etc., des systèmes d alerte en cas d incident : fuite du refridissement à eau par exemple, systèmes de détectin incendies basés sur la diffusin rapide et glbale d un gaz neutre destiné à absrber l xygène.

14 15 In fine, le niveau de service mis en œuvre pur chacune de ces grandes fnctins définit le niveau de perfrmance d un datacenter et ntamment sa caractéristique principale, le temps d interruptin des serveurs. L Uptime Institute, cnsrtium américain de prfessinnels des datacenters, a ainsi élabré une classificatin (et un système de labellisatin) qui s appuie principalement sur le niveau de dispnibilité, et distingue cinq catégries de datacenter : TIER 1 8 TIER 2 TIER 3 TIER 3 + TIER 4 Temps de cupure par an 28,8 h 22 h 1,6 h 1,6 h 0,4 h Dispnibilité 99,671% 99,741% 99,982% 99,982% 99,995% Maintenance durant le fnctinnement? Nn Nn Oui Oui Oui Réseau électrique et refridissement Unique Unique + relais de securs Unique + relais de securs Au mins 2 Au mins 2 + relais de securs Distributeur d électricité Unique Unique Unique + relais de securs Unique + relais de securs Au mins 2 Réseau de cmmunicatin Unique Unique Unique + relais de securs Unique + relais de securs Au mins 2 (actifs en permanence) Structure Salle intégrée Salle intégrée Bâtiment en prpre Bâtiment en prpre Bâtiment en prpre Parc actuel Obslète Anciennes structures Majrité de l ffre actuelle De plus en plus de cnstructins Niche Cût de cnstructin au m² ~5 000 ~6 500 ~8 000 ~ ~ Clientèle privilégiée Aucune Aucune PME/PMI Tutes les entreprises Finance, Défense Surce : Uptime Institute, PMP 8 Cette catégrisatin qui cnstitue tujurs le référentiel à ce jur a été cnçue en Le marché actuel mntre que les datacenters de tier 1 et 2 snt en fin de vie et ne crrespndent plus aux attentes du marché.

15 16 On distingue quatre grands types d ffres dites de datacenter L ffre de datacenter se décmpse en quatre catégries, fnctin de la valeur ajutée furnie, depuis l immbilier aux services infrmatiques à valeur ajutée : L ffre de clcatin : c est l ffre standard de tut datacenter. Il s agit de luer une surface (en nmbre de baies de stckage u en m²) pur y installer ses serveurs. Le client reste dnc le prpriétaire des serveurs et en assure lui-même leur maintenance. L intérêt de ce service réside dans la mutualisatin des différents équipements permettant le bn fnctinnement des serveurs. Les ffres de clcatin répndent à un besin et des attentes de prximité frte pur des clients qui suhaitent être prches de leurs serveurs à la fis pur des raisns pératinnelles et psychlgiques : la prximité (u du mins l accessibilité par les transprts) est clé dans le cas ù le client dit puvir intervenir rapidement sur place pur assurer la maintenance et l administratin de sn matériel infrmatique, la prximité permet aussi des délais de latence limités, ce qui peut être un facteur clé pur certains usages spécifiques (dans le secteur de la finance ntamment), certains traitements infrmatiques nécessitent de grandes quantités de dnnées qu il serait plus cûteux de transférer sur de «lngues» distances (ex : Nice vers Paris), la prximité cnstitue également un facteur psychlgique rassurant pur les clients qui savent exactement ù snt lcalisées leurs dnnées.

16 17 L ffre d hébergement de dnnées : il s agit d une ffre de lcatin de serveurs. Ceux-ci peuvent être dédiés u mutualisés avec d autres clients. La valeur ajutée de ce type d ffre englbe d une part celle de la clcatin, et d autre part les avantages liés à la mutualisatin de l achat et de l utilisatin des serveurs : en achetant l ensemble des serveurs, l pérateur de datacenter peut bénéficier de tarifs avantageux auprès des cnstructeurs et chisir les serveurs les mieux adaptés à sn infrastructure. Cette slutin est ntamment utilisée pur héberger des sites web et des bases de dnnées qui nécessitent un niveau d explitatin et de maintenance limité (vs les applicatifs métiers gurmands en puissance de calcul par exemple). L ffre d infgérance : le principe de l infgérance est d externaliser tut u partie du système d infrmatin. Outre l externalisatin de la gestin des serveurs, l infgérance recuvre deux prpsitins de valeur différentes : la Tierce Maintenance Applicative (TMA) : l infgéreur effectue la maintenance (crrective, préventive, évlutive) du système d infrmatin, et il gère le maintien de la cnnaissance (PRA Plan de Reprise d Activité, PCA Plan de Cntinuité d Activité), le Business Prcess Outsurcing (BPO) : l infgéreur gère les applicatifs métier (par exemple, la cmptabilité, la gestin de la relatin client CRM). Le furnisseur de ce type de prestatins peut de surcrît furnir un service de mise en place d un clud privé externe. L ffre de clud cmputing : le client accède de manière suple et dématérialisée à différentes prestatins en ligne. Les applicatins et les dnnées ne se truvent plus alrs sur un serveur physique lcalisé à un endrit défini, mais dans un «nuage» (clud en anglais) cmpsé de plusieurs serveurs intercnnectés. Le marché du clud cmputing se segmente en tris familles d ffres : «IaaS : Infrastructure as a Service» : c est l ffre la plus basique du clud. Le prestataire de clud furnit le matériel serveur, le réseau, l espace de stckage et gère la virtualisatin. L entreprise reste maîtresse de ses applicatins, de l architecture de ses systèmes d infrmatins, des bases de dnnées et du système d explitatin, «PaaS : Platfrm as a Service» : le prestataire furnit l infrastructure (cmme pur l IaaS) et l envirnnement permettant de dévelpper et d héberger les différentes applicatins infrmatiques. Le client pssède uniquement les différentes applicatins dnt il a besin, «SaaS : Sftware as a Service» : le client externalise les applicatins, auxquelles il accède à la demande. Il paie à l usage, seln le nmbre d utilisateurs et/u le temps d utilisatin du lgiciel.

17 18 Pur préciser les différents usages, n distingue également les ffres de clud seln les types de clients adressés (les ffres IaaS, PaaS, SaaS snt pssibles quel que sit le type du clud) : Clud Public (ex : Amazn Web Services, Windws Azure, Salesfrce) : clud uvert à tus (entreprises, particuliers, etc.). Dans ce cas, les ressurces snt mutualisées et explitées par un prestataire pur l ensemble des clients, sans distinctin. Clud Privé : les ressurces snt dédiées à un client dnné exclusivement. Le clud peut être interne u bien explité par un prestataire. Clud Hybride : n entend par clud hybride (u encre clud mixte) l'utilisatin d'un clud privé et d'un clud public. Clud Cmmunautaire (ex : prjet UnivClud, Amadeus pur les cmpagnies d aviatin, CMed pur les labratires pharmaceutiques, etc.) : il s agit d un clud destiné à un écsystème d rganisatins ayant un but u un centre d intérêt cmmun (cllectivité, université, cnsrtium d entreprises, etc.). Dans ce cas, le clud est cnstitué par et pur un grupement fermé. La chaîne de valeur de l ffre de datacenter est très segmentée et adressée par de nmbreux acteurs aux prfils très variés Les acteurs de l ffre snt d rigines et de métiers très divers, qui vnt de l immbilier à valeur ajutée à l IT. La gestin de l infrastructure et celle de l infrmatique relèvent d une expertise et de cmpétences bien différentes :

18 La largeur d ffres de datacenter et la variété des cmpétences requises ffrent l pprtunité à de nmbreux acteurs de se psitinner. Parmi eux, n retruve : les pérateurs spécialistes du datacenter, par exemple TelecityGrup, Interxin, Telehuse, Equinix, qui se psitinnent principalement sur la lcatin de m² techniques, les pérateurs télécms (France Telecm, SFR, Iliad, Clt ) qui explitent des datacenters pur leurs besins prpres, et qui les uvrent généralement à des entreprises extérieures, les intégrateurs, cmme Capgemini u Ats Origin par exemple, qui s appuient sur des datacenters pur prpser leurs ffres de services (ex. : ffre d infgérance), les équipementiers infrmatiques tels qu IBM, HP, Bull, Dell Ces entreprises prpsent des ffres intégrées leur permettant de valriser leurs slutins matérielles, des pure players du web (Ggle, Amazn ) qui dispsent de nmbreux datacenters en prpre dans le mnde, et qui nt dévelppé des ffres de type clud cmputing, les cluds suverains : CludWatt (Thales, Orange, CDC) et Numergy (SFR, Bull, CDC) qui dévelppent une ffre spécifique en répnse à l enjeu de prtectin des dnnées à caractère cnfidentiel et au Patrit Act (li américaine antiterrriste) qui autrise le guvernement américain à cnsulter tutes les dnnées hébergées sur leur territire, Enfin, ce secteur en très frte dynamique attire de nuveaux entrants, ntamment des explitants d infrastructures cmme TDF, Iné, Dalkia, etc. 19

19

20 21 Une démarche en cinq phases pur cnduire la réflexin de recurs au marché u de dévelppement d un datacenter lcal La démarche type suivante peut être envisagée pur mener à bien la réflexin de recurs à une ffre existante u de dévelppement d un datacenter lcal : Phase 1 : Pré-cadrage du prjet Objectifs et apprche générale Le pint clé de départ est de bien situer le prjet, c est-à-dire la finalité visée seln le cntexte de départ et de déterminer les ptins figées u uvertes à ce stade : Quelle est la finalité du prjet? Quels snt grands enjeux écnmiques et plitiques du prjet (accès à des services externalisés, mutualisatin d équipements en prpre, actin de dévelppement écnmique lcal, etc)? Quelle est la situatin de marché? Quelle snt la visin cible des décideurs lcaux et leurs attentes? Quelles snt les grandes ptins stratégiques envisageables (Cf. chapitre 1)? Quelles snt les cntraintes de calendrier (migratin des équipements par exemple)? Cette phase dit également abutir à cnstituer l équipe prjet et à définir la guvernance, les mdalités de piltage du prjet et le planning cible. Il s agit de fédérer l ensemble des parties prenantes du prjet autur d une visin cmmune des bjectifs visés ; l alignement des acteurs est un facteur clé de l abutissement du prjet.

21 22 Phase 2 : Analyse du marché Objectifs et apprche générale Cette phase vise à prduire un état de l art du marché du datacenter et à en identifier les principales tendances (au niveau lcal et natinal) : Quels snt les standards de l ffre de datacenter? Quels snt les cncepts d architecture technique et technlgiques (ntamment des dispsitifs de réductin de la cnsmmatin d énergie)? Quelles snt les tendances? Qui snt les acteurs du marché? Que prpsent-ils? Quels snt les mdèles écnmiques 9? Quelle est l ffre lcale? Quelles snt les bnnes pratiques du marché? Quel est le retur d expérience d autres acteurs publics qui nt déjà dévelppé un datacenter lcal u se psent la questin 10? L analyse du marché lcal vise à recenser les datacenters présents sur le territire, évaluer si l ffre du marché lcal est satisfaisante pur répndre aux besins de la Persnne Publique u pas, réaliser un état des lieux de l infrastructure télécm lcale (présence d un RIP par exemple), identifier la stratégie des acteurs lcaux des datacenters (et ntamment les prjets envisagés), et dispser d une visin du dévelppement écnmique lcal et en particulier de la filière infrmatique. Cette phase de diagnstic, et la suivante également, bénéficiernt ntamment de la cnnaissance lcale et de l expertise des DSI. Cet état de l art du marché du datacenter est à mener en parallèle de l analyse des besins afin que les deux réflexins puissent s alimenter. Le tableau ci-dessus restitue quelques exemples de prjets en France : 9 Les études de référence publiques apprtent un premier niveau de répnse aux questins relatives au marché général. Par exemple : «datacenters & Cluds Privés d Entreprise - Apprches Perspectives 2013», Markess Internatinal, 2012 ; «Fndamentaux du Clud Cmputing», CIGREF, mars 2013 ; Les livres blancs publiés sur le sujet, sit par des industriels (IBM, Cisc, Dell ), sit par des instituts d études spécialisés (IDC, Gartner ). 10 Exemples de cas : Besançn (Neclyde), Mntpellier, Brdeaux (Adeis), Marseille (Chreus),

22 23 Exemple 1 Exemple 2 Exemple 3 Exemple 4 Exemple 5 Exemple 6 Exemple 7 Exemple 8 Exemple 9 Caractériques techniques Investissement / ROI - 300m 2 - CAPEX : 5 M - Tier III+ - ROI : 5 ans baies - PUE : 1,1-500m 2 - CAPEX : 6 M - Tier III - ROI : 6 ans baies - PUE : 1,3/1,5-150m 2 - CAPEX 0,5 M - Tier III? (recnversin) - baies : 26 - ROI : NC - PUE : NC - 50m 2 - CAPEX : 0,2 M - Tier II (recnversin) - baies : 12 - ROI : NC - PUE : NC - NC - NC - NC - ROI : NC - baies : NC - PUE : NC m 2-7,3 M - Tier III+ - ROI : 8 ans - baies : PUE < 1,6-3*8000 m 2 - CAPEX : NC - Tier III+ - ROI : NC - baies : NC - PUE 1, m 2 - CAPEX : 4,7 M - Tier variable - ROI : 5 ans - baies : PUE 1,1-70 m 2 - CAPEX : 0,9 M - Tier NC (recnversin) - baies : 12 - ROI : 3 ans - PUE NC Initiateur du prjet CA qui a sllicité une entreprise privée Assciatin publique sutenue par la CCI et le CR Initiative privée Initiative publique AAP "clud cmputing" du FSN Initiative privée Initiative privée Initiative privée Initiative publique de la CA Objectifs du prjet Mntage Offre Clients Status Répndre à une carence du marché et dévelpper le territire Répndre à une carence du marché et dévelpper le territire Dévelppement de l'ffre au niveau lcal Prgramme de mutualisatin du SI du CG et du syndicat mixte Grand prgramme de clud cmmunautaire universitaire Dévelppement de l'ffre au niveau lcal Satisfaire les besins d'hébergement de dnnées du Grupe Répndre à une carence du marché et dévelpper le territire Prgramme de mutualisatin du SI de la CA - 100% privé - 100% privé - 100% privé - Clcatin - Clud (à l'étude) - 100% privé - Hébergement en prpre - 100% public - Clud (SaaS) - Administratins lcales - Entreprises de services infrmatiques - Clcatin - Entreprises privées et de - Livrain juin services infrmatiques et 2013 cllectivités - Clcatin - Entreprises privées et de - Opératinnel services infrmatiques et télécm - 100% public - Clud - Acteurs publics uniquement - NC - Clud (Iass, PaaS, SaaS) - Partenaires universitaires (23 au ttal) - 100% privé - Clcatin - Acteurs écnmiques lcaux et bassin méditerranén - Datacenter réservé aux besins internes du Grupe - 100% privé - Clcatin - Acteurs publics lcaux, SSI réginales, grands cmptes lcaux - Réservé à l'usage des acteurs publics de la CA (30 cmmunes) - Opératinnel (juin 2012) - Opératinnel - Pré-étude - Livraisn T Opératinnel (début 2012) - Livraisn avril Opératinnel (début 2012) Surce : entretiens, PMP Phase 3 : Analyse des attentes et des besins Cmme indiqué précédemment, cette phase gagne à être menée en parallèle de la phase 2. Objectifs et apprche générale Cette phase vise à cllecter les besins à cuvrir par la slutin cible afin ntamment d en appréhender les principales caractéristiques. Il s agit de définir les différents segments de clients ptentiels, d évaluer leur cnsentement à payer pur un service d hébergement u des services à plus frte valeur ajutée. L bjectif est de déterminer si l ffre existante permet de répndre aux besins de la Persnne Publique u, dans la négative, d estimer le ptentiel du marché pur une ffre de datacenter au niveau lcal. Suite à cette première analyse, des partenaires industriels ptentiels purraient être apprchés afin de tester leur appétence pur un tel prjet (dnt les cnditins sernt à définir) et sa prise en charge, dans le cadre d un appel à manifestatin d intérêt. A l issue de cette phase, différents scénaris d ptins stratégiques envisageables purrnt être frmulés afin d être précisés et évalués dans la phase suivante.

23 24 Analyse des besins en prpre Il s agit de dispser d un état des lieux du SI existant 11 et d établir un diagnstic des usages et des besins internes : Quelle est la cnsmmatin actuelle des ressurces infrmatiques (m², nmbre de serveurs, puissance, capacité de stckage, niveau de fiabilité / dispnibilité, vlumes et fréquences des traitements, types d applicatifs utilisés, capacité de stckage plitique, de PRA, )? Quels snt les besins en prpre à venir dans les prchaines années (ntamment les grands prjets à venir, les évlutins SI, )? Quelles snt la satisfactin de la slutin actuelle et les évlutins désirées? Quels snt le cût de la slutin actuelle, les gains attendus et les cntraintes budgétaires (investissement et explitatin)? Le cas spécifique des établissements de santé 12 Les établissements de santé et les prfessinnels de santé s infrmatisent et snt de plus en plus amenés à cnserver les dnnées médicales de leurs patients. Ils peuvent, sit héberger ces dnnées en interne, sit avir recurs à des prestataires externes. Outre la li Infrmatique et Libertés, l hébergement des dnnées de santé dit respecter certaines règles spécifiques définies par la li du 4 mars 2002 relative aux drits des malades et à la qualité du système de santé. Cette li crée un agrément ministériel pur les hébergeurs, permettant de garantir aux patients la qualité des prestatins prpsées par les hébergeurs agréés. Par rapprt à la li Infrmatique et Libertés, «l agrément ministériel cnstitue une garantie supplémentaire et d une autre nature, en particulier dans les dmaines ù la cmpétence de [la CNIL] ne peut s exercer. Il en est ainsi, par exemple, dans le dmaine éthique, ù il cnvient d écarter les hébergeurs susceptibles de présenter des cnflits d intérêts et dans le dmaine écnmique et financier, ù il cnvient d écarter du marché des sciétés fragiles au mdèle écnmique incertain, dnt l interruptin d activité aurait des cnséquences lurdes sur la cnservatin des dnnées. Pur ce qui cncerne le respect des drits des patients et la sécurité des dnnées, le législateur a dnné au Cmité d agrément des cmpétences qui recupent en partie celles de la CNIL, celle-ci assurant par ailleurs un cntrôle sur les respnsables de traitement.» Par exemple, par l étude des schémas directeurs infrmatiques, des schémas d urbanisme SI, du référentiel applicatifs, etc. 12 Extrait de l uvrage : Traitement des dnnées persnnelles : le guide juridique - Fabrice Mattatia, Eyrlles, Premier rapprt d activité du Cmité d agrément des hébergeurs

24 25 Qui est cncerné? Cmme le précise le Premier rapprt d activité du Cmité d agrément des hébergeurs , «la définitin de l hébergement a été éclairée par les débats autur de la LCEN 14. L hébergeur a été défini cmme assurant un stckage permanent u du mins durable des dnnées et dnt les fnctins vnt au-delà du seul stckage direct, c est-à-dire celui qui exclut tut traitement. Cette frme de dépôt est définie par le stckage de dnnées qui sernt restituées à l identique à celui qui les a prduites». En pratique : l agrément peut être accrdé, aussi bien à des établissements de santé hébergeant leurs dnnées en interne qu à des sciétés infrmatiques spécialisées dans l hébergement (data centers u clud cmputing), à des éditeurs de lgiciels de santé assurant le stckage des dnnées furnies, u à des fabricants d appareils de mnitring. Les dispsitins cncernant l agrément figurent à l article L du Cde de la santé publique. Cet article précise que l hébergement de dnnées de santé ne peut avir lieu qu avec le cnsentement de la persnne cncernée ; il diffère en cela de la li Infrmatique et Libertés qui prévit des mtifs d exceptins permettant de se passer du cnsentement. Les cnditins pur bénéficier d un agrément figurent dans les articles R et suivants du Cde de la santé publique. Afin d btenir le statut d hébergeur agréé, le candidat dit ntamment : ffrir tutes les garanties pur l exercice de sn activité, ntamment par le recurs à des persnnels qualifiés et par la mise en œuvre de slutins techniques, d une rganisatin et de prcédures adéquates ; dispser d une plitique de cnfidentialité et de sécurité permettant d assurer les exigences de pérennité, de secret et de prtectin cntre les accès nn autrisés ; individualiser dans sn rganisatin l activité d hébergement et les myens qui lui snt dédiés ; désigner un médecin chargé d assurer aux patients le drit d accès à leurs dnnées. Le candidat dit d une part effectuer auprès de la CNIL les démarches prévues pur le traitement qu il veut mettre en œuvre, et d autre part dépser une demande d agrément auprès du Cmité d agrément placé auprès du ministre de la Santé. Il dit ainsi enclencher deux prcédures bien distinctes, même si elles présentent des pints cmmuns. En effet, la CNIL se prnnce également sur le dssier de demande d agrément, qui lui est systématiquement transmis par le cmité d agrément. L agrément décerné à un candidat n est pas général. Il est limité à la prestatin qui a fait l bjet du dssier, et ne prte pas sur l ensemble des services prpsés par le candidat à ses clients. Un rganisme qui suhaite btenir l agrément pur plusieurs prestatins distinctes dit dnc dépser plusieurs dssiers. 14 Li pur la cnfiance dans l écnmie numérique.

25 26 Etude de l intégratin ptentielle d autres partenaires publics en tant que membres initiateurs du prjet Il s agit de rencntrer d autres acteurs publics lcaux (ex : cllectivités lcales, universités, hôpitaux, etc.) pur snder leur niveau d appétence à s asscier au prjet. Analyse des cibles externes privées et publiques Dans l hypthèse ù l ffre existante n est pas satisfaisante, l bjectif de cette étape est d étudier le ptentiel de la demande lcale, dans le cas d un prjet de datacenter qui serait uvert à des tiers. Au travers d entretiens avec ces acteurs lcaux, il s agit d appréhender ntamment : Quels snt leurs usages et leurs besins actuels et prévisinnels? Quelle est leur appétence u au cntraire leur réticence par rapprt à un prjet de ce type? Quel est leur budget actuel pur ce type de services? Quel est leur cnsentement à acheter une ffre de datacenter? Le tableau ci-dessus recense quelques acteurs types susceptibles d être intéressés par une ffre de datacenter et leurs besins et attentes : Segment de client Services recherchés Adéquatin de l ffre actuelle aux besins SSII Cnnectivité très élevée (ex : utilisateurs web cnnectés) Grand nmbre d pérateurs présents Accès direct à un GIX (nœud d intercnnexin Internet entre pérateurs) Haute fiabilité Tarifs d hébergement plus élevés qu à Paris car écnmies d échelle mins imprtantes étant dnné la taille des datacenters Cût du transit plus élevé qu à Paris Manque de cncurrence en termes d pérateurs Capacités du raccrdement télécm limitées TPE/PME Persnnes publiques Grands cmptes Hébergement de sites web, de dnnées et d applicatins métier Infgérance Cnseil en SI, frmatin Offre d hébergement peu chère Capacités d hébergement parfis imprtantes Tarifs attractifs Pssibilité d héberger plusieurs utilisateurs d un même grupe Haute perfrmance des machines Serveurs de back-up Grand nmbre d pérateurs Haute fiabilité, «risque zér» Cmpétence et savir-faire des gestinnaires épruvés Absence d ffre d hébergement à prximité permettant d accéder rapidement aux serveurs La plupart des entreprises ne snt pas raccrdables en THD, alrs que cela peut être nécessaire pur externaliser leur SI Tarifs parfis peu cmpétitifs par rapprt aux ffres hrs de la régin Manque de crédibilité de l ffre actuelle (DC récents, peu remplis, petits acteurs mal cnnus, pas suffisamment slides techniquement et financièrement) Prblème de neutralité dans les datacenters pérés par des SSII Surce: PMP

26 Cnslidatin des besins Il s agit de cnslider les besins cllectés et de définir les caractéristiques de la slutin cible : Quelles snt les ffres envisagées (ex : clcatin uniquement, clud IaaS, )? Quel est le niveau de dispnibilité attendu (Tier)? Quelle est la taille du datacenter (cible, tranches, phasage de dépliement des tranches)? Quelles snt les cibles de clientèle (usage prpre / uvert à des acteurs privés u publics nn partenaire du prjet)? Cette première visin de la cible dit à la fis fédérer les partenaires publics initiateurs du prjet et assurer un espace écnmique suffisant pur mtiver un éventuel partenaire industriel qui serait intégré à la réalisatin du prjet. 27 Rencntre avec des partenaires industriels ptentiels Il s agit de prendre cntact avec des partenaires industriels ptentiels, en prenant sin de s adresser à des prfils relativement cmplémentaires afin d une part d btenir un retur critique sur le prjet (et éventuellement affiner la cmpréhensin de l analyse de l ffre et de la demande) et d autre part, discuter de l pprtunité d un partenariat, et de ses mdalités pssibles de mise en œuvre sur différents vlets : mdèle de cllabratin public-privé (mntage juridic-financier), mdèle écnmique, principes de guvernance, Phase 4 : Elabratin des scénarii / slutins cibles envisagées Objectifs et apprche générale Cette phase vise à identifier et à chiffrer les slutins techniques cibles envisagées, dans le cas du dévelppement d un datacenter par la Persnne Publique, dnc en l absence d une ffre satisfaisante sur le territire. Il s agit également de définir les mdèles écnmiques assciés et le phasage de mise en œuvre du prjet. Définitin des slutins techniques cibles envisagées Cette étape vise à traduire le niveau de service attendu (défini lrs de la phase 3) en principes d architecture du datacenter cible : Quels snt les paramètres clés de dimensinnement et d équipement du datacenter cible : la taille requise, les caractéristiques d alimentatin électrique, de climatisatin, les systèmes de redndance, de sécurité, les utils de mnitring, etc.? Quel est le besin d évlutivité des slutins (cmment assurer à mindre cût d éventuels besins de mntée en charge ntamment?)? Quelle prise en cmpte des bligatins réglementaires et du dévelppement des nrmes et des standards?

27 28 Il s agit également de pré-qualifier des lieux d implantatin pssibles du datacenter, leurs cntraintes spécifiques (accès aux ressurces énergétiques, accessibilité, présence de liaisns télécms lngue distance), les risques naturels identifiés et les ptins pssibles pur le dévelppement durable du futur site : Dans quelle mesure est-il pssible de réutiliser des bâtiments u des salles déjà existantes? Faut-il cnstruire un nuveau bâtiment ad hc? Quels snt les facteurs climatiques ntables du lieu visé (ntamment les curbes de température extérieure tut au lng de l année) et la sensibilité des matériels hébergés (hygrmétrie, température, empussièrement)? Il s agit aussi de définir l efficacité énergétique de la slutin, qui impacte à la fis la cnstructin et l explitatin du datacenter : Cmment minimiser la cnsmmatin énergétique? Par la cnceptin du bâtiment (frme cubique, éventuellement enterrement du bâtiment, ) et/u en recurant aux techniques de refridissement (free cling, etc.)? Le prjet vise-t-il également à réutiliser la chaleur prduite? Par exemple pur chauffer d autres bâtiments (piscine publique, bâtiments des universités, ) In fine, le chix de la slutin technique pur maîtriser la cnsmmatin énergétique du datacenter déculera d un arbitrage entre sn mntant d investissement et le niveau de réductin des charges d explitatin apprté (Cf. phase 5). Chiffrage des slutins et premier mdèle écnmique d ensemble Il s agit ici d élabrer un premier jet du mdèle écnmique (plan d affaires) du datacenter et d en évaluer les grands équilibres écnmiques : Quels snt les investissements à réaliser (immbilier, matériel, )? Initialement et en renuvellement? Quelles snt les hypthèses de charges d explitatin (cût et cnsmmatin énergétique, raccrdement et dépense télécm, charges de structure, )? Quels snt les revenus prévisinnels? Quelle est l ffre de service envisagée (au regard des besins recensés en phase 3 et en adéquatin avec les tendances du marché en phase 2)? Quelles snt les hypthèses tarifaires assciées (dans un premier temps à définir en fnctin du cnsentement des acteurs à payer pur ces services sit prbablement leur budget actuel u davantage si la prpsitin de valeur est bien accueillie)? Quel est le ptentiel marché visé (vlume de clients par segment) et le rythme de cmmercialisatin asscié (vitesse de pénétratin)? La mdélisatin écnmique et financière cnstruite à partir de ce premier jeu d hypthèse permettra d éclairer les grands équilibres écnmiques et la prise de décisin : Quels snt les flux de trésrerie prévisinnels? Quel est le pint mrt de cette activité? Quelle est la rentabilité de l investissement et à quel hrizn? Quels snt les gains de mutualisatin escmptés au regard du budget de la slutin actuelle?

28 29 De façn macr, le mdèle écnmique d un datacenter Tier III, d envirn 500 m² de surface utile, avec un PUE cible ~1,3 et qui prpse une ffre de clcatin avec des services cnnexes à valeur ajutée et des équipements standards vise un pint mrt à 5/6 ans (différents exemples de datacenters snt présentés en annexes avec les rdres de grandeur assciés). Cmparaisn des slutins Il s agit de mettre en balance les slutins envisagées dans leur glbalité et d en faire ressrtir les principaux avantages et incnvénients au regard des critères structurants : adéquatin avec la finalité du prjet et le cntexte lcal, adhésin des acteurs initiateurs et décideurs du prjet, grands équilibres écnmiques du prjet et gains escmptés (écnmies et impact territrial) faisabilité et niveau de risque (ntamment cmmercial et écnmique)

CAHIER DES CHARGES I. ELEMENTS DE CONTEXTE GENERAUX

CAHIER DES CHARGES I. ELEMENTS DE CONTEXTE GENERAUX CAHIER DES CHARGES OBJET : PRESTATION DE CONSEIL EN ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE DANS LE CADRE DE LA RECONFIGURATION DE LA PHARMACIE A USAGE INTERIEUR DE L HOPITAL FOCH I. ELEMENTS DE CONTEXTE GENERAUX

Plus en détail

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES - 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES Objectif(s) : Pré requis : Mdalités : Présentatin du tableau de brd, Principes de la remntée des cmptes. Outils de gestin prévisinnelle, d'analyse financière

Plus en détail

Marché public de prestations intellectuelles ETUDE PRELIMINAIRE DANS LE CADRE DE LA CONSTRUCTION D UNE DECHETERIE A PLAISANCE DU TOUCH (31)

Marché public de prestations intellectuelles ETUDE PRELIMINAIRE DANS LE CADRE DE LA CONSTRUCTION D UNE DECHETERIE A PLAISANCE DU TOUCH (31) Syndicat Mixte DECOSET 6 bis avenue des Pyrénées BP 39 31242 L Unin Cedex Tel : 05.62.89.03.41 Fax : 05.62.89.03.40 Curriel : cntact@decset.fr Marché public de prestatins intellectuelles ETUDE PRELIMINAIRE

Plus en détail

Fiche de projet pour les institutions publiques

Fiche de projet pour les institutions publiques Fiche de prjet pur les institutins publiques Infrmatins pratiques Nm de l institutin publique ayant intrduit le prjet: SPF Technlgie de l'infrmatin et de la Cmmunicatin (Fedict). Nm du prjet : egv Mnitr

Plus en détail

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request For Information)

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request For Information) DOD-CENTER RFI Demande d infrmatin ESOP Réf. : RFI_ESOP_DemandeInfrmatin.dcx Page 1/6 DEMANDE D INFORMATION RFI (Request Fr Infrmatin) RFI20120001 SOMMAIRE 1. OBJET DE LA DEMANDE D INFORMATION... 3 1.1.

Plus en détail

Le dispositif de qualification OPQIBI pour les audits énergétiques (réglementaires)

Le dispositif de qualification OPQIBI pour les audits énergétiques (réglementaires) Le dispsitif de qualificatin OPQIBI pur les audits énergétiques (réglementaires) (01/12/14) 1. Rappel du cntexte réglementaire Depuis le 1 er juillet 2014, cnfrmément à la Li n 2013-619 du 16 juillet 2013

Plus en détail

S investir dans une franchise : le guide de la Banque Scotia pour le choix d une franchise

S investir dans une franchise : le guide de la Banque Scotia pour le choix d une franchise Le franchisage et la Banque Sctia S investir dans une franchise : le guide de la Banque Sctia pur le chix d une franchise Cnsciente de l imprtante cntributin des entreprises franchisées à la vie écnmique,

Plus en détail

ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service informatique ou service technique?

ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service informatique ou service technique? ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service infrmatique u service technique? Lrs de la mise en place d un système d infrmatin gégraphique, une questin se pse suvent

Plus en détail

GUIDE D ENTRETIEN POUR LA PHASE 1

GUIDE D ENTRETIEN POUR LA PHASE 1 GUIDE D ENTRETIEN POUR LA PHASE 1 DE DESCRIPTION DE L EXISTANT Avant-prps : Le terme «infrastructure» cuvre les vlets suivants : 1. Vlet applicatif, bases de dnnées, plates-frmes infrmatiques 2. Vlets

Plus en détail

Développement Durable et Énergies Renouvelables

Développement Durable et Énergies Renouvelables Dévelppement Durable et Énergies Renuvelables Vus êtes artisan, cmmerçant, prfessin libérale, rganisme de lgements sciaux, cllectivité lcale, assciatin, entreprise, agriculteur, prpriétaire de lcaux prfessinnels

Plus en détail

B.T.S. MANAGEMENT DES UNITÉS COMMERCIALES

B.T.S. MANAGEMENT DES UNITÉS COMMERCIALES B.T.S. MANAGEMENT DES UNITÉS COMMERCIALES A) CHAMP D'ACTIVITÉ Le titulaire du BTS Management des unités cmmerciales a pur perspective de prendre la respnsabilité de tut u partie d'une unité cmmerciale

Plus en détail

Coefficient 4. L ACRC est validé par le contrôle des compétences suivantes :

Coefficient 4. L ACRC est validé par le contrôle des compétences suivantes : BTS MUC CCF Finalités et bjectifs E5 ANALYSE ET CONDUITE DE LA RELATION COMMERCIALE Cefficient 4 Cette épreuve permet d évaluer les aptitudes du candidat à prendre en respnsabilité des activités curantes

Plus en détail

1 M-02 Le matériel de transport

1 M-02 Le matériel de transport 1 Objectif Ce qu il faut retenir Cette fiche décrit les cntraintes qui prtent sur le matériel rulant pur les transprts, qu il s agisse des véhicules prpres aux établissements u des véhicules utilisés par

Plus en détail

BUSINESS RISK MANAGEMENT

BUSINESS RISK MANAGEMENT BUSINESS RISK MANAGEMENT Démarche générale Méthde FEDICT Quick-Win Date Auteur Versin 24/8/26 A. Huet - A. Staquet V1. Table des matières 1 OBJECTIF DU DOCUMENT...2 2 DÉFINITIONS...2 3 PRINCIPE... 3 4

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Consultation expert en investissement participatif

CAHIER DES CHARGES Consultation expert en investissement participatif CAHIER DES CHARGES Cnsultatin expert en investissement participatif Date de publicatin : 06/04/2014 Date de reprt des candidatures : 10/01/2014 à 13h00 Le présent cahier des charges a pur bjet une missin

Plus en détail

Pour répondre au besoin de sécurité juridique et de prévisibilité, la Loi type devrait traiter des questions suivantes:

Pour répondre au besoin de sécurité juridique et de prévisibilité, la Loi type devrait traiter des questions suivantes: Descriptin de la prpsitin du Canada cncernant l élabratin d une Li type sur les règles de cmpétence et de cnflits de lis en matière de cntrats de cnsmmatin dans le cadre de la CIDIP-VII Dans le cadre de

Plus en détail

Programme Eau, Climat et Développement pour l'afrique. Termes de référence pour le recrutement d un Expert Socio/agro-économiste

Programme Eau, Climat et Développement pour l'afrique. Termes de référence pour le recrutement d un Expert Socio/agro-économiste Prgramme Eau, Climat et Dévelppement pur l'afrique Termes de référence pur le recrutement d un Expert Sci/agr-écnmiste Dans le cadre de l élabratin de l étude sur l intégratin des impacts du changement

Plus en détail

Demande d Information : Solution de messagerie et outils collaboratifs pour l État

Demande d Information : Solution de messagerie et outils collaboratifs pour l État La Directin Interministérielle des Systèmes d Infrmatin et de Cmmunicatin en cllabratin avec le Service des Achats de l État Demande d Infrmatin : Slutin de messagerie et utils cllabratifs pur l État 1

Plus en détail

IDENTIFICATION DU POSTE. N de l emploi : Contractuel. Intitulé du poste : Chargé de mission FC

IDENTIFICATION DU POSTE. N de l emploi : Contractuel. Intitulé du poste : Chargé de mission FC DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES 34, Avenue Carnt - B.P. 185-63006 CLERMONT-FERRAND CEDEX 1 FICHE DE POSTE IDENTIFICATION DU POSTE N de l empli : Cntractuel Intitulé du pste : Chargé de missin FC FILIERE

Plus en détail

FOCUS : LES SYSTÈMES D INFORMATION

FOCUS : LES SYSTÈMES D INFORMATION Une autre apprche pur un enjeu stratégique Les systèmes d infrmatin, qui innervent l entreprise et qui impactent de manière sensible sn fnctinnement, cnstituent encre suvent un dmaine «réservé aux experts»,

Plus en détail

Appel à projets régional. «100 rénovations de logements basse énergie 2009 2010» MODALITES

Appel à projets régional. «100 rénovations de logements basse énergie 2009 2010» MODALITES 1/ Cntexte et bjectif Appel à prjets réginal «100 rénvatins de lgements basse énergie 2009 2010» MODALITES En matière de lgement, le gisement d écnmies d énergies étant principalement dans l habitat existant,

Plus en détail

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Plans d actin et cntrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Dès la décuverte de la fraude en janvier 2008, Sciété Générale a immédiatement

Plus en détail

CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE SECTION 3.4: LES SERVICES DE SUPPORT AUX ACTIVITÉS D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE/CRÉATION

CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE SECTION 3.4: LES SERVICES DE SUPPORT AUX ACTIVITÉS D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE/CRÉATION CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE SECTION 3.4: LES SERVICES DE SUPPORT AUX ACTIVITÉS D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE/CRÉATION SOUS-SECTION 3.4.4: LES SERVICES INFORMATIQUES POLITIQUE RELATIVE

Plus en détail

DSP compétences professionnelles région NPC Groupe de travail n 1

DSP compétences professionnelles région NPC Groupe de travail n 1 DSP cmpétences prfessinnelles régin NPC Grupe de travail n 1 Identificatin des mdalités de mise en œuvre pératinnelle par les pérateurs futurs délégataires Questin : Eléments de répnse Exemples : 2 Faciliter

Plus en détail

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Ressources Humaines FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Ressources Humaines FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES Fnctin : Chef de Divisin Ressurces Humaines Versin : FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES DÉPARTEMENT : Département Ressurces DIVISION : Divisin Ressurces Humaines SERVICE : / RESPONSABLE HIÉRARCHIQUE

Plus en détail

Projet de renouvellement de l infrastructure informatique de la Mairie de Châtel-Guyon. Cahier des charges

Projet de renouvellement de l infrastructure informatique de la Mairie de Châtel-Guyon. Cahier des charges Prjet de renuvellement de l infrastructure infrmatique de la Mairie de Châtel-Guyn Cahier des charges SOMMAIRE Chapitre I : Présentatin du prjet 02 Chapitre II : Infrastructure existante 03 Chapitre III

Plus en détail

CE QU IL FAUT RETENIR DE HITECHPROS UNE OPPORTUNITE POUR LES ACTEURS DU SECTEUR UN OBSERVATEUR PRIVILEGIE DU MARCHE

CE QU IL FAUT RETENIR DE HITECHPROS UNE OPPORTUNITE POUR LES ACTEURS DU SECTEUR UN OBSERVATEUR PRIVILEGIE DU MARCHE Décembre 2014 1 SOMMAIRE CE QU IL FAUT RETENIR DE HITECHPROS LE MARCHE UNE OPPORTUNITE POUR LES ACTEURS DU SECTEUR UN OBSERVATEUR PRIVILEGIE DU MARCHE UNE DEMARCHE STRATEGIQUE INSCRITE DANS LA DUREE LE

Plus en détail

ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL

ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL Charte des grupes de travail 1 ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL Charte des grupes de travail 2 CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL SOMMAIRE PREAMBULE OBJET DES GROUPES DE TRAVAIL CREATION ET DISSOLUTION

Plus en détail

Qualité de service. Business Together with Microsoft Online Services

Qualité de service. Business Together with Microsoft Online Services Cnventin de Services Applicatins Managées Qualité de service Business Tgether with Micrsft Online Services La présente annexe spécifie les engagements de qualité de service applicables au service «Business

Plus en détail

Maison pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer

Maison pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer Maisn pur l Autnmie et l Intégratin des malades d Alzheimer «L enjeu est de mettre fin au désarri des familles qui ne savent à qui s adresser et qui snt perdues dans de nmbreux dispsitifs mal articulés

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Infrmatique Business & High Technlgy Chapitre 7 : Supply Chain Management (SCM) Smmaire Intrductin... 1 Finalités de SCM... 1 Les

Plus en détail

COMMUNIQUE DE LANCEMENT. Sage 100 Trésorerie

COMMUNIQUE DE LANCEMENT. Sage 100 Trésorerie COMMUNIQUE DE LANCEMENT Sage 100 Trésrerie Sage 100 Trésrerie Ce qu il faut retenir Sage présente Sage 100 Trésrerie, sn nuveau mdule de gestin de trésrerie dispnible à la vente à partir du 15 janvier

Plus en détail

Lutter contre la précarité sur le marché du travail

Lutter contre la précarité sur le marché du travail Sécurisatin de l empli Dcument de travail pur la 2 ème séance de négciatin du 12 ctbre Lutter cntre la précarité sur le marché du travail Il existe déjà beaucup de flexibilité en France, et à côté des

Plus en détail

Communiqué de lancement : Sage 100 Scanfact Version V15.50

Communiqué de lancement : Sage 100 Scanfact Version V15.50 Cmmuniqué de lancement : Sage 100 Scanfact Versin V15.50 Smmaire 1. Cntexte marché P2 2. Evlutin du mde de fnctinnement des entreprises P2 3. Principe & fnctins P3 4. Bénéfices P6 5. Date de dispnibilité

Plus en détail

MISSIONS COMMERCIALES

MISSIONS COMMERCIALES DEVELOPPEMENT ET OBJECTIFS MISSIONS COMMERCIALES Prcédure et bjectifs Le but d'une missin cmmerciale est de distribuer et prmuvir les prduits u services d'une entreprise. Les démarches à suivre snt les

Plus en détail

Consultation : Soutien à la réalisation du plan de communication du Pôle PASS

Consultation : Soutien à la réalisation du plan de communication du Pôle PASS Cnsultatin : Sutien à la réalisatin du plan de cmmunicatin du Pôle PASS Page 1 1 > INTRODUCTION 1.1 > PRESENTATION DES ACTEURS Le Pôle de cmpétitivité Parfums Arômes Senteurs Saveurs (PASS) représente

Plus en détail

Changez pour Gas Natural Fenosa en toute liberté et en toute simplicité

Changez pour Gas Natural Fenosa en toute liberté et en toute simplicité Changez pur Gas Natural Fensa en tute liberté et en tute simplicité Savez-vus que depuis 2004 vus puvez chisir vtre furnisseur de gaz naturel? Le marché du gaz naturel pur les prfessinnels a été libéralisé

Plus en détail

Note de transition - Impact du passage aux nouvelles normes comptables sur le bilan consolidé au 1er janvier 2004

Note de transition - Impact du passage aux nouvelles normes comptables sur le bilan consolidé au 1er janvier 2004 Nte de transitin - Impact du passage aux nuvelles nrmes cmptables sur le bilan cnslidé au 1er janvier 2004 Cette nte a pur bjectif d expliquer les effets de la transitin des nrmes cmptables belges aux

Plus en détail

Les prix de l électricité en France : évolutions passées et perspectives

Les prix de l électricité en France : évolutions passées et perspectives Les prix de l électricité en France : évlutins passées et perspectives A l heure ù la Cmmissin Eurpéenne vient de publier un rapprt cmplet sur les prix de l énergie en Eurpe, présentant leur évlutin sur

Plus en détail

Consultant, PMP Associé gérant de Ruby Consulting philippe.gallet@rubyconsulting.fr +33 (0)6 09 53 53 56. http://www.linkedin.com/in/philippegallet

Consultant, PMP Associé gérant de Ruby Consulting philippe.gallet@rubyconsulting.fr +33 (0)6 09 53 53 56. http://www.linkedin.com/in/philippegallet Philippe GALLET Cnsultant, PMP Asscié gérant de Ruby Cnsulting philippe.gallet@rubycnsulting.fr +33 (0)6 09 53 53 56 AGILITY IN IT PROJECTS AND GOVERNANCE http://www.linkedin.cm/in/philippegallet Ruby

Plus en détail

PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0

PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0 PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0 FICHE TECHNIQUE DECEMBRE 2010. LE CONTEXTE Les utils de cmmunicatin et de gestin dévelppés par les rganisatins de greeters de par le mnde snt assez cmparables : Chaque rganisatin

Plus en détail

Nom de la maison de santé REGLEMENT INTERIEUR DE LA SOCIETE

Nom de la maison de santé REGLEMENT INTERIEUR DE LA SOCIETE Nm de la maisn de santé REGLEMENT INTERIEUR DE LA SOCIETE PREAMBULE Le présent règlement intérieur fixe les cnditins de travail cllabratif des assciés et les mdalités pratiques de fnctinnement interne

Plus en détail

POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS

POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS Date de créatin : 1 er nvembre 2007 Date de dernière mise à jur : 19 nvembre 2012 Services Impliqués : Départements gestin, Directin générale, DCCI Objet

Plus en détail

Chap 10 : L évaluation et la valorisation du potentiel de l équipe commerciale

Chap 10 : L évaluation et la valorisation du potentiel de l équipe commerciale Chap 10 : L évaluatin et la valrisatin du ptentiel de l équipe cmmerciale I. L évaluatin du ptentiel de l équipe A. Les enjeux de l évaluatin Les enjeux : Pur l évaluateur : Faire le bilan de l année :

Plus en détail

Chap I : Economie d'entreprises

Chap I : Economie d'entreprises Chap I : Ecnmie d'entreprises Au sens large, le terme entreprise s'utilise pur des prjets uniques mais d'apparence risquée u difficile (par exemple, un grand vyage u une recherche scientifique), car il

Plus en détail

Financement des investissements Page 1 sur 6

Financement des investissements Page 1 sur 6 Financement des investissements Page 1 sur 6 Une UC a tujurs besin d investir que ce sit pur : - Remplacer du matériel bslète (ex : investir dans l util infrmatique) - Augmenter sa capacité de vente (ex

Plus en détail

CONTEXTE DRSI Paris12 - Site de Créteil

CONTEXTE DRSI Paris12 - Site de Créteil Délégatin Réginale du Système d Infrmatin Paris12 CONTEXTE DRSI Paris12 - Site de Créteil SUJET CCTP Slutin libre d'inventaire et de gestin de parc micr-infrmatique référence CCTP-OCS&GLPI.dc versin statut

Plus en détail

ITIL V3. Exploitation des services : La gestion des événements

ITIL V3. Exploitation des services : La gestion des événements ITIL V3 Explitatin des services : La gestin des événements Créatin : janvier 2008 Mise à jur : aût 2009 A prps A prps du dcument Ce dcument de référence sur le référentiel ITIL V3 a été réalisé en se basant

Plus en détail

POLITIQUE DE REMUNERATION

POLITIQUE DE REMUNERATION ASSET MANAGEMENT POLITIQUE DE REMUNERATION (UCITS ET AIF) INTRODUCTION En applicatin avec les textes suivants : En tant que sciété de gestin de fnds UCITS Règlement CSSF 10-4 prtant transpsitin de la directive

Plus en détail

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Plans d actin et cntrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Dès la décuverte de la fraude en janvier 2008, Sciété Générale a immédiatement

Plus en détail

Locallife Leader de l édition d annuaires locaux en ligne, Présent en France depuis octobre 2008

Locallife Leader de l édition d annuaires locaux en ligne, Présent en France depuis octobre 2008 Paris, Nvembre 2008 Lcallife Leader de l éditin d annuaires lcaux en ligne, Présent en France depuis ctbre 2008 Dssier de Presse Lcallife en bref La recherche d infrmatins lcales et le référencement naturel

Plus en détail

Comment s impliquer dans un projet éolien?

Comment s impliquer dans un projet éolien? Cmment s impliquer dans un prjet élien? Implicatin lcale dans l'élien - Attert 1 élien participatif : implicatin des cityens Cmment s impliquer? S infrmer : Le plus en amnt pssible RIP, enquête publique,

Plus en détail

BIEN CHOISIR SON CA. En appliquant les règles que vous propose l Ordre des comptables agréés du Québec, vous gagnerez sur trois plans :

BIEN CHOISIR SON CA. En appliquant les règles que vous propose l Ordre des comptables agréés du Québec, vous gagnerez sur trois plans : BIEN CHOISIR SON CA PROCÉDURE PROPOSÉE AUX DEMANDEURS DE SERVICES POUR LES APPELS D OFFRES DE SERVICES AUPRÈS DE COMPTABLES AGRÉÉS Il est de plus en plus curant dans le mnde des affaires de prcéder à des

Plus en détail

PROPOSITION DE CREATION DE SITE INTERNET

PROPOSITION DE CREATION DE SITE INTERNET PROPOSITION DE CREATION DE SITE INTERNET OBJET : La fédératin départementale Sarthe Nature Envirnnement (SNE) suhaite dévelpper un site Internet. Celui-ci ayant pur but de diffuser du cntenu rganisé. Ce

Plus en détail

LA FONCTION ET SON CONTEXTE

LA FONCTION ET SON CONTEXTE Prfil de fnctin : Analyste-prgrammeur LA FONCTION ET SON CONTEXTE Intitulé de la fnctin Analyste-prgrammeur Grade : analyste-prgrammeur Rang : 100/4i Département auquel se rattache la fnctin : Dévelppement

Plus en détail

Guide pour la rédaction d une Spécification Technique de Besoin (STB)

Guide pour la rédaction d une Spécification Technique de Besoin (STB) Manuel Guide pur la rédactin d une Spécificatin Technique de Besin SP2_MA _ Date créatin : 23/09/08 Page 1 sur 8 Guide pur la rédactin d une Spécificatin Technique de Besin (STB) Ce dcument est un guide

Plus en détail

Amandine CUER INDUSTRIELS! GAGNEZ DU TEMPS DANS VOS ECHANGES AVEC VOS INFORMATIQUE - INTERNET - TELECOMMUNICATIONS LA LETTRE D INFORMATION - MAI 2011

Amandine CUER INDUSTRIELS! GAGNEZ DU TEMPS DANS VOS ECHANGES AVEC VOS INFORMATIQUE - INTERNET - TELECOMMUNICATIONS LA LETTRE D INFORMATION - MAI 2011 Amandine CUER À: Amandine CUER Objet: Cyb@rdèche - Osez les nuvelles technlgies... Pièces jintes: image001.jpg; image001.jpg; image001.jpg; image001.jpg; image001.jpg; image001.jpg Imprtance: Haute Si

Plus en détail

- culture - tourisme - sport - actions sociales

- culture - tourisme - sport - actions sociales NOTICE de demande de subventin - culture - turisme - sprt - actins sciales Le dssier de demande de subventin a été créé dans le but d harmniser les subventins accrdées par la COMPA (Cmmunauté de Cmmunes

Plus en détail

Gestion de la rémunération et de la masse salariale

Gestion de la rémunération et de la masse salariale Chapitre 1 - COMPRENDRE LE MARCHÉ Gestin de la rémunératin et de la masse salariale Cpyright 2009 CXP. 1 All rights reserved. Reprductin r distributin f this dcument, in any frm, is expressly prhibited

Plus en détail

FORMATION SUR «CLOUD COMPUTING : CONCEPTS, TECHNOLOGIES ET APPROCHES DE MIGRATION»

FORMATION SUR «CLOUD COMPUTING : CONCEPTS, TECHNOLOGIES ET APPROCHES DE MIGRATION» FORMATION SUR «CLOUD COMPUTING : CONCEPTS, TECHNOLOGIES ET APPROCHES DE MIGRATION» DU 18 AU 23 MAI 2015 TUNIS (TUNISIE) CLOUD COMPUTING : CONCEPTS, TECHNOLOGIES ET APPROCHES DE MIGRATION Les bjectifs de

Plus en détail

RÈGLEMENT DE PARTICIPATION DES BOURSES "COOPÉRATIVES CITOYENNES"

RÈGLEMENT DE PARTICIPATION DES BOURSES COOPÉRATIVES CITOYENNES RÈGLEMENT DE PARTICIPATION DES BOURSES "COOPÉRATIVES CITOYENNES" L'Agence pur l'entreprise et l'innvatin (AEI) met en œuvre un nuveau dispsitif de sutien aux prjets de cpératives cityennes. Dès septembre

Plus en détail

LOI SUR L ACCÈS À L INFORMATION ET LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE

LOI SUR L ACCÈS À L INFORMATION ET LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE Frmule de demande Veuillez remplir tutes les sectins. SECTION A : RENSEIGNEMENTS PERSONNELS ET SUR L ENTREPRISE LOI SUR L ACCÈS À L INFORMATION ET LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE «La cllecte des renseignements

Plus en détail

Proposition de Veille Internet Campagnes Electorales 2012

Proposition de Veille Internet Campagnes Electorales 2012 Prpsitin de Veille Internet Campagnes Electrales 2012 Pur tut savir sur ce que les respnsables plitiques, candidats à l électin Présidentielle, candidats aux électins législatives disent de vus et sur

Plus en détail

Centre de santé René-Laborie Audiens

Centre de santé René-Laborie Audiens Centre de santé René-Labrie Audiens CAHIER DES CHARGES Mise en œuvre d un nuveau cncept Cahier des charges : Mise en œuvre d un nuveau cncept Smmaire 1 Cntexte 3 2 Descriptin de l existant 3 Descriptin

Plus en détail

Annexe Conditions d hébergement

Annexe Conditions d hébergement Annexe Cnditins d hébergement 1 Avant-prps DENTALVIA-MEDILOR recurt, pur la furniture de sn service e.cdentist à ses Clients, à un hébergement agréé de dnnées de santé à caractère persnnel auprès de :

Plus en détail

Terrain de jeu Analogie au sport professionnel

Terrain de jeu Analogie au sport professionnel Terrain de jeu Analgie au sprt prfessinnel USO : US Oynnax Rugby : management dans le sprt Le 9 décembre 2009, Olivier Nier, entraîneur de l USO, Pr D2 de rugby, réalisait dans le cadre d une cnférence

Plus en détail

APPEL A PROJETS TOURISTIQUES INNOVANTS 2015 DOSSIER DE CANDIDATURE

APPEL A PROJETS TOURISTIQUES INNOVANTS 2015 DOSSIER DE CANDIDATURE APPEL A PROJETS TOURISTIQUES INNOVANTS 2015 DOSSIER DE CANDIDATURE I. Intitulé de vtre prjet II. Infrmatins sur le prteur de prjet Structure : Nm u dénminatin sciale : Frme juridique : Date de créatin

Plus en détail

GUIDE INSTALLATION IAS

GUIDE INSTALLATION IAS Guide d installatin IAS 1 IMPACT TECHNOLOGIES se réserve le drit de mdifier à tut mment le cntenu de ce dcument. Bien que l exactitude des renseignements qu il cntient sit cntrôlée avec sin, IMPACT TECHNOLOGIES

Plus en détail

INC Retraite 6 mai 2015. Actualités des Missions Réseau Déléguées

INC Retraite 6 mai 2015. Actualités des Missions Réseau Déléguées INC Retraite 6 mai 2015 Actualités des Missins Réseau Déléguées Enjeux: Les missins réseau déléguées : un nuveau levier pur ptimiser Amélirer la maîtrise des acticités Maintenir la cntinuité de service,

Plus en détail

Modes de connexion à l Extranet de la sécurité sociale.

Modes de connexion à l Extranet de la sécurité sociale. Banque Carrefur de la Sécurité sciale Juin 2008 Mdes de cnnexin à l Extranet de la sécurité sciale. Intrductin Le réseau de la sécurité sciale est un réseau de cmmunicatin sécurisé entre les institutins

Plus en détail

Charte de l Association Suisse de Portage des Bébés (ASPB)

Charte de l Association Suisse de Portage des Bébés (ASPB) Charte de l Assciatin Suisse de Prtage des Bébés (ASPB) 1. Rôle et missin L ASPB est une assciatin à but nn lucratif et indépendante de tutes marques,qui suhaite prmuvir un prtage respectueux du dévelppement

Plus en détail

Sociétés Non Financières - taux endettement - % PIB, valeur nominale

Sociétés Non Financières - taux endettement - % PIB, valeur nominale T1 1999 T4 1999 T3 2000 T2 2001 T1 2002 T4 2002 T3 2003 T2 2004 T1 2005 T4 2005 T3 2006 T2 2007 T1 2008 T4 2008 T3 2009 T2 2010 T1 2011 T4 2011 T3 2012 T2 2013 Accmpagner le muvement de désintermédiatin

Plus en détail

Dossier de Presse. 1 ier guide Interactif pour créateurs et entrepreneurs

Dossier de Presse. 1 ier guide Interactif pour créateurs et entrepreneurs Dssier de Presse 1 ier guide Interactif pur créateurs et entrepreneurs «Une applicatin innvante accmpagnée par les leaders du marché» www.e-parcurs.fr (Micrsft, Gan Assurances, Cegid, Accr Services France,

Plus en détail

CHARTE DE QUALITE DE LA PROFESSION DE PRESTATAIRE DE DISPOSITIFS MEDICAUX

CHARTE DE QUALITE DE LA PROFESSION DE PRESTATAIRE DE DISPOSITIFS MEDICAUX CHARTE DE QUALITE DE LA PROFESSION DE PRESTATAIRE DE DISPOSITIFS MEDICAUX PREAMBULE La présente charte a pur bjectif d'expser les principes essentiels devant dicter la cnduite prfessinnelle des furnisseurs

Plus en détail

MINISTERE DE L EDUCATION. Institut National des Sciences de l Education

MINISTERE DE L EDUCATION. Institut National des Sciences de l Education 1 MINISTERE DE L EDUCATION Institut Natinal des Sciences de l Educatin Prjet de cpératin relatif au dévelppement des stratégies visant à réduire le taux d échecs et d abandns dans l enseignement de base

Plus en détail

trak monitor Système de gestion de salles de charge HOPPECKE Vos avantages : Domaines d exploitation typiques Motive Power Systems

trak monitor Système de gestion de salles de charge HOPPECKE Vos avantages : Domaines d exploitation typiques Motive Power Systems Système de gestin de salles de charge HOPPECKE Mtive Pwer Systems Reserve Pwer Systems Special Pwer Systems Service Vs avantages : n Système de gestin cmplet (batterie, salle de charge, énergie, etc.)

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE Directin générale de l ffre de sins Sus-directin de la régulatin de l ffre de sins Bureau du premier recurs (R2) Jcelyn Vidn-Buthin Tél. 01 40 56 64 86 jcelyn.vidn-buthin@sante.guv.fr

Plus en détail

Virtual Data : réalisation d une salle informatique mutualisée

Virtual Data : réalisation d une salle informatique mutualisée Virtual Data : réalisatin d une salle infrmatique mutualisée Histrique du prjet Réalisatin de la salle Bilan Etat/fnctinnement actuel Au-delà Histrique (1) Plan campus : déménagement de u-psud sur le plateau

Plus en détail

SAP Financial Innovation Day 18 Mars 2014 Genève Amélioration du Planning financier : un processus simplifié pour une meilleure qualité de données

SAP Financial Innovation Day 18 Mars 2014 Genève Amélioration du Planning financier : un processus simplifié pour une meilleure qualité de données SAP Financial Innvatin Day 18 Mars 2014 Genève Améliratin du Planning financier : un prcessus simplifié pur une meilleure qualité de dnnées Orange Cmmunicatins SA Smmaire Présentatin des sciétés Prblématique

Plus en détail

OUTILS DE FINANCEMENT CITOYENS POUR LES

OUTILS DE FINANCEMENT CITOYENS POUR LES INTERREG ----- OUTILS DE FINANCEMENT CITOYENS POUR LES PROJETS DE DEVELOPPEMENT TERRITORIAL ----- Dépôt début Mars 2013 Validatin Sept 2013 DECEMBRE 2012 1 LE CONTEXTE GENERAL Les entreprises de l Ecnmie

Plus en détail

PHASE 1 : choix et définition du sujet du TM.

PHASE 1 : choix et définition du sujet du TM. PHASE 1 : chix et définitin du sujet du TM. Le chix du sujet est une partie imprtante du TM. Ce chix se fait durant la 1 ère phase. La prblématique du thème cncerne le rapprt entre la chimie et la vie

Plus en détail

CONVENTION DEPARTEMENTALE POUR LA LUTTE CONTRE LE TRAVAIL ILLEGAL DANS LE SECTEUR DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS DU DEPARTEMENT DE L ARDÈCHE

CONVENTION DEPARTEMENTALE POUR LA LUTTE CONTRE LE TRAVAIL ILLEGAL DANS LE SECTEUR DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS DU DEPARTEMENT DE L ARDÈCHE CONVENTION DEPARTEMENTALE POUR LA LUTTE CONTRE LE TRAVAIL ILLEGAL DANS LE SECTEUR DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS DU DEPARTEMENT DE L ARDÈCHE Le Préfet de l Ardèche, Le Prcureur de la République près

Plus en détail

DIRECTION DES PROJETS ET DE L ACCOMPAGNEMENT AU DEVELOPPEMENT DES ENTREPRISES JuiLLET 2015 TITRE DE L ACTION :

DIRECTION DES PROJETS ET DE L ACCOMPAGNEMENT AU DEVELOPPEMENT DES ENTREPRISES JuiLLET 2015 TITRE DE L ACTION : PROJET DE GESTION LOCATIVE de bureaux a usage prfessinnel DE LA MAISON DE L ENTREPRISE DIRECTION DES PROJETS ET DE L ACCOMPAGNEMENT AU DEVELOPPEMENT DES ENTREPRISES JuiLLET 2015 TITRE DE L ACTION : «EXPLOITATION

Plus en détail

DU E-COMMERCE ET DE LA DISTRIBUTION MULTICANAL AU ROYAUME-UNI

DU E-COMMERCE ET DE LA DISTRIBUTION MULTICANAL AU ROYAUME-UNI AIGUISEZ VOTRE APPROCHE DU E-COMMERCE ET DE LA DISTRIBUTION MULTICANAL AU Vus êtes: ROYAUME-UNI A LONDRES LE JEUDI 3 DECEMBRE 2009 - Distributeur - E-cmmerçant - Respnsable e-cmmerce - Respnsable d agence

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE A LA SECURITE DE L INFORMATION

POLITIQUE RELATIVE A LA SECURITE DE L INFORMATION POLITIQUE RELATIVE A LA SECURITE DE L INFORMATION DIRECTION SYSTÈMES TECHNOLOGIQUES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ADOPTÉE PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION LE 12 DÉCEMBRE 2014 PAR VOIE DE RÉSOLUTION NO 14

Plus en détail

Banque commerciale et Assurance Olivier Klein Directeur général Banque commerciale et Assurance, membre du directoire

Banque commerciale et Assurance Olivier Klein Directeur général Banque commerciale et Assurance, membre du directoire 17 juin 2011 Jurnée Investisseurs Crédit Banque cmmerciale et Assurance Olivier Klein Directeur général Banque cmmerciale et Assurance, membre du directire Avertissement Cette présentatin peut cmprter

Plus en détail

L HABILITATION EN ELECTRICITE Encadrement des organismes de formation assurant la formation préparatoire à l habilitation électrique

L HABILITATION EN ELECTRICITE Encadrement des organismes de formation assurant la formation préparatoire à l habilitation électrique L HABILITATION EN ELECTRICITE Encadrement des rganismes de frmatin assurant la frmatin préparatire à l habilitatin électrique Le présent dcument a été rédigé par une cmmissin inter-ctr et appruvé par les

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SERVICE MEDIATHEQUE NUMERIQUE

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SERVICE MEDIATHEQUE NUMERIQUE CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SERVICE MEDIATHEQUE NUMERIQUE Généralités ARTE France et Le Meilleur du Cinéma Français (LMC) céditent le site internet dénmmé «MEDIATHEQUE NUMERIQUE» accessible à

Plus en détail

CONDITIONS CLÉS À REMPLIR : règlement définitif sur les contrôles préventifs de l alimentation humaine Aperçu

CONDITIONS CLÉS À REMPLIR : règlement définitif sur les contrôles préventifs de l alimentation humaine Aperçu La FDA ffre cette traductin à titre de service pur l audience internatinale. Nus espérns que cette traductin vus sera utile. En dépit des effrts furnis par l Administratin pur que la traductin sit la plus

Plus en détail

2 ) LA RESIDENCE URBAINE DE FRANCE

2 ) LA RESIDENCE URBAINE DE FRANCE CHARTE de REFERENCEMENT Bureaux d études techniques Sciétés et adresses : IMMOBILIERE 3F : 159, rue Natinale 75638 Paris Cedex 13 RSF : 3, allée de la Seine 94200 Ivry sur Seine RUF : 32 curs du Danube

Plus en détail

Projets petite enfance enfance

Projets petite enfance enfance 17/5/10 Réunin petite enfance éléments préparatires page 1/5 Prjets petite enfance enfance Cmité de suivi schéma fil d échanges : Rappel des champs relatifs à la préparatin du Cntrat Enfance Jeunesse (CEJ)

Plus en détail

1 er Concours Créateurs/jeunes entreprises. Dossier de Presse. Pépinière d entreprises de Cœur d Estuaire

1 er Concours Créateurs/jeunes entreprises. Dossier de Presse. Pépinière d entreprises de Cœur d Estuaire Pépinière d entreprises de Cœur d Estuaire 1 er Cncurs Créateurs/jeunes entreprises Dssier de Presse A l ccasin du premier anniversaire de la Pépinière d entreprises de Cœur d Estuaire, la Cmmunauté de

Plus en détail

INTRODUCTION. et va vendre? - toujours la dimension concurrentielle : comme pour le CD ne pas être hors marché

INTRODUCTION. et va vendre? - toujours la dimension concurrentielle : comme pour le CD ne pas être hors marché INTRODUCTION I) Cmptabilité analytique et cntrôle de gestin A qui peut servir la cmptabilité analytique? a) Pur aider à fixer un prix de vente Exemple Quel prix fixer? : : cmptabilité analytique. Cmpliquns

Plus en détail

Fourniture d'une solution de stockage réseau

Fourniture d'une solution de stockage réseau Département Infrmatique et Dnnées Marines Service Ressurces Infrmatiques et Télécmmunicatins Eric Bernard Anne Thmas Daré Janvier 2014 Furniture d'une slutin de stckage réseau Cahier des charges N : 14/2

Plus en détail

PREPARATION DE VOTRE PFMP Réalisé et testé par Laurence Martin, enseignante au LP du Toulois et chargée de mission en économie et gestion option vente

PREPARATION DE VOTRE PFMP Réalisé et testé par Laurence Martin, enseignante au LP du Toulois et chargée de mission en économie et gestion option vente PREPARATION DE VOTRE PFMP Réalisé et testé par Laurence Martin, enseignante au LP du Tulis et chargée de missin en écnmie et gestin ptin vente Sus le piltage de Christine Françis IEN Définir PFMP :.. Vus

Plus en détail

OBTENEZ LES SERVICES DONT VOUS AVEZ BESOIN OÙ QUE VOUS SOYEZ

OBTENEZ LES SERVICES DONT VOUS AVEZ BESOIN OÙ QUE VOUS SOYEZ OBTENEZ LES SERVICES DONT VOUS AVEZ BESOIN OÙ QUE VOUS SOYEZ Grâce à la directive «services», les cnsmmateurs purrnt accéder plus facilement à une gamme de services plus large et de meilleure qualité à

Plus en détail

Déroulement de la certification énergétique PEB de votre bâtiment

Déroulement de la certification énergétique PEB de votre bâtiment Dérulement de la certificatin énergétique PEB de vtre bâtiment La certificatin énergétique de vtre habitatin se dérulera en 2 étapes : visite de vtre habitatin et relevé de ses caractéristiques ensuite,

Plus en détail