Considérations ayant trait aux activités d enseignement à dimension «santé publique»

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Considérations ayant trait aux activités d enseignement à dimension «santé publique»"

Transcription

1 Cnsidératins ayant trait aux activités d enseignement à dimensin «santé publique» dans le cadre de la créatin de l Ecle Rmande de Santé Publique entre les Universités de Genève, Lausanne et Neuchâtel P Chastnay Zurich, mi- septembre

2 TABLE DES MATIERES 1. PREAMBULE 1.1 Créatin du Pôle Rmand de Santé Publique (Ecle Rmande de Santé Publique- ERSP) 2. QUELLE PLACE POUR L ENSEIGNEMENT DANS UNE ECOLE DE SANTE PUBLIQUE? 2.1 Quelques exemples 3. QUELS BESOINS DE PROFESSIONNELS DE SANTE PUBLIQUE FORMES? 3.1 Quelques éléments de la littérature 4. ENSEIGNEMENTS A DIMENSION SANTE PUBLIQUE EN SUISSE ROMANDE : L INVENTAIRE (résumé) 4.1 Prgrammes diplômant des HES- SO 4.2 Prgrammes diplômant des Universités du Triangle d Azur 4.3 Prgrammes diplômant des Unités structurelles de l ERSP 4.4 Activités d enseignement pré- graduées de l ERSP 4.5 Prgrammes dctraux de l ERSP 4.6 Enseignements innvants de l ERSP 5. QUELLES PISTES POSSIBLES DE COLLABORATIONS ENTRE PROGRAMMES DES UNITES STRUCTURELLES DE L ERSP? 5.1 Cllabratins limitées 5.2 Cllabratins de niveau intermédiaire 5.3 Cllabratins de niveau élevé 6. COMMENTAIRES ET RECOMMANDATIONS 6.1 L ffre de frmatin cntinue ayant une dimensin santé publique en Suisse Rmande 6.2 L ffre de frmatin cntinue des Unités structurelles de l ERSP 6.3 L ffre de frmatin dans le cadre des études de médecine 6.4 L ffre de frmatin de niveau PhD 6.5 Les prgrammes «innvants» 6.6 Pints à cnsidérer lrs de l établissement de cllabratins entre prgrammes 7. EN CONCLUSION 2

3 1. PREAMBULE : 1.1 Créatin du Pôle Rmand de Santé Publique (Ecle Rmande de Santé Publique- ERSP) Au printemps 2013 les Rectrats des tris Universités du Triangle d Azur ainsi que les Directins des Hôpitaux Universitaires Vaudis et Genevis et la Présidence du Cnseil de Fndatin de l Institut Universitaire Rmand de Santé au Travail nt signé une Cnventin décidant de «la créatin d une Ecle rmande de Santé publique (ci- après : ERSP) cmprenant des unités scientifiques de six institutins travaillant sur tris sites gégraphiques (Genève, Lausanne et Neuchâtel). L bjectif général de la présente cnventin est de crdnner le dévelppement en santé publique universitaire, ntamment en prcédant à une répartitin de pôles de cmpétences entre les tris sites et en mutualisant le dévelppement de la recherche, de la frmatin et de l expertise dans le dmaine de la santé publique. La présente cnventin vise à mettre en place une structure de crdinatin frte sans interférer d emblée avec les structures internes de chaque partenaire. 1» Le périmètre de cette Cnventin est définit dans sn Article 2 : «L ERSP réunit les unités structurelles suivantes : L Institut de santé glbale, rattaché au Département de santé et de médecine cmmunautaire de la Faculté de médecine de l UNIGE, le Centre d enseignement et de recherche en actin humanitaire de Genève (CERAH), rattaché cnjintement à l UNIGE et à l IHEID, l Institut universitaire de médecine sciale et préventive, rattaché au Département universitaire de médecine sciale et de santé cmmunautaires du CHUV et de la Faculté de bilgie et de médecine de l UNIL, l Institut d écnmie et de management de la santé, rattaché cnjintement à la Faculté des hautes études cmmerciales (HEC) de l UNIL et au CHUV, l Institut de drit de la santé rattaché à la Faculté de drit de l UNINE, l Institut universitaire rmand de santé au travail, affilié aux Universités de Genève et de Lausanne.» En matière de frmatin cette Cnventin dans sn Article 6, Alinéas 1, 2 et 3, stipule: 1 Cnventin sur l Ecle Rmande de Santé Publique, Genève- Lausanne- Neuchâtel. Juin

4 «La crdinatin de l rganisatin de l enseignement au niveau de la frmatin cntinue, le cas échéant au niveau master (frmatin de base) vire au niveau de la frmatin dctrale, est placée sus la respnsabilité du Cmité de directin de l ERSP sus réserve de l alinéa 2 qui suit. Les cursus de frmatin cntinue qui relèvent d un dmaine de cmpétences attribué à l une des tris universités snt placés sus sa respnsabilité. Les cursus snt cnjints lrsqu ils engagent de manière significative des cmpétences d une u de deux universités partenaires. Des cnventins et règlement d études y relatifs adptés par les instances cmpétentes au sein des universités partenaires règlent les cas d espèce. Les grades snt délivrés sit par une Université, sit de manière cnjinte, en fnctin de la cntributin des partenaires.» 2. QUELLE PLACE POUR L ENSEIGNEMENT DANS UNE ECOLE DE SANTE PUBLIQUE? 2.1 Quelques exemples L enseignement est un élément imprtant dans la plupart des Ecles de Santé Publique à travers le mnde et il est recnnu cmme une activité essentielle d une Ecle de Santé Publique, en cmplément à des activités de recherche et d expertise. En guise d illustratin mentinnns quelques extraits de sites de Ecles de Santé Publique renmmées : Clumbia University Mailman Schl f Public Health «Missin. The Mailman Schl Teaching Academy is cmmitted t supprting educatin in the health sciences. We fster teaching as a schlarly activity, ffer recgnitin t utstanding educatrs, prvide instructinal rle mdels fr faculty, and prmte innvatin in the curriculum. As a faculty advisry cmmittee, ur members advise and supprt the wrk f the Office f Educatinal Prgrams t develp the educatinal missin f the Mailman Schl.» 2 Jhns Hpkins Blmberg Schl f Public Health «Missin Statement. The Jhns Hpkins Blmberg Schl f Public Health is dedicated t the educatin f a diverse grup f research scientists and public health prfessinals, a prcess inseparably linked t the discvery and applicatin f new knwledge, and thrugh these activities, t the imprvement f health and preventin f disease and disability arund the wrld.» 3 2 faculty/teaching- academy 3 at- a- glance/missin.html 4

5 Lndn Schl f Hygiene and Trpical Medicine «Missin. Our missin is t imprve health and health equity in the UK and wrldwide; wrking in partnership t achieve excellence in public and glbal health research, educatin and translatin f knwledge int plicy and practice.» 4 Ces grandes écles ffrent systématiquement des prgrammes dctraux. Elles ffrent en utre généralement des prgrammes de MPH, MSc, MHA avec un certains nmbre d ptins permettant à chaque étudiant d acquérir des cmpétences dans un dmaine spécifique. A titre d exemple snt listés dans le Tableau I ci- après les prgrammes fferts par la Mailman Schl f Public Health citée ci- dessus (accès au site du prgramme en cliquant sur le libellé). Tableau I. Mailman Schl f Public Health Available Degree Prgrams by Academic Department 5 Bistatistics Envirnmental Health Sciences Epidemilgy Health Plicy and Management Ppulatin and Family Health Scimedical Sciences General Public Health Accelerated MPH, MS, DrPH, PhD Clumbia MPH, DrPH, PhD Accelerated MPH, Clumbia MPH, MS, Executive MS, DrPH, PhD Accelerated MPH, Clumbia MPH, Clumbia MHA in three frmats: Full- Time, Part- Time, and Executive (MHA/MPH) Accelerated MPH, Clumbia MPH, DrPH Accelerated MPH, Clumbia MPH, MS, DrPH, PhD Accelerated MPH De plus l Ecle prpse des prgrammes en cllabratin avec d autres institutins, tel que : MSOT/MPH (Divisin f Occupatinal Therapy) ; MIA/MPH (Schl f Internatinal and Public Affairs) ; MBA/MPH (Schl f Business). 3. QUELS BESOINS DE PROFESSIONNELS DE SANTE PUBLIQUE FORMES? 3.1 Quelques éléments de la littérature Le manque de prfessinnels de santé frmés est un enjeu majeur au niveau mndial et dnt l imprtance est susceptible de crître dans les années à venir puisque ce manque, qui est actuellement de l rdre de 7.2 millins de persnnes, atteindra seln les estimatins de l Organisatin Mndiale de la Santé et de la Glbal Health Wrkfrce Alliance 12.9 millins de persnnes en , cmprenant aussi un manque de prfessinnels de santé publique prgrams 6 WHO & GHWA. A universal truth: N health withut a wrkfrce. Geneva,

6 Le Secnd Glbal Frum fr Resurces in Health 7 suligne qu il y a «a need fr strng natinal capacity in all cuntries t regularly cllect, cllate, analyse and share data t infrm plicy- making, planning and management», autant de cmpétences recnnues (et prpres) aux prfessinnels de santé publique. La Déclaratin de Recife dans le cadre du Third Glbal Frum n Resurces fr Health 8 insiste quant à elle sur les changements à venir dans le dmaine de la santé et les cnséquences qui en déculernt pur les prfessinnels de santé : «future health wrkfrce needs will als be affected by an evlving disease burden, characterized by a greater need fr preventin, treatment and care f nn cmmunicable diseases; demgraphic trends including ppulatin ageing; technlgical advances; and brader develpment and macr- ecnmic factrs, which culd ptentially cnstrain public sectr budgets». Elle réitère aussi la nécessité de frmer des prfessinnels de santé publique cmpétents et de dévelpper la recherche afin que les plitiques de santé se décident sur des bases d évidence scientifique. Dans le cntexte Suisse, les recmmandatins de l OCDE 9, 10 en ce qui cncerne le système de santé de la Suisse incluent des recmmandatins exigeant des prfessinnels de santé publique frmés de manière apprpriée. Ainsi est- il ntamment mentinné l imprtance «d élabrer des plans de carrière plus cmplets et à plus lng terme dans le secteur de la santé publique, et cnstituer un crps prfessinnel natinal réunissant des prfessinnels de la santé publique praticiens, des établissements universitaires ainsi que des administratins fédérales et cantnales qui sit en mesure de prdiguer des cnseils davantage fndés sur les preuves dans le secteur de la santé publique» u encre «élargir, fndamentalement, la place de la préventin dans le système de santé suisse, par exemple en encurageant les prestataires à intégrer la préventin dans leur pratique en renfrçant u en adptant une législatin fédérale sur la santé publique et la préventin qui assigne clairement les respnsabilités et dnne les myens financiers de mettre en œuvre les plitiques adéquates dans tut le pays» 11. Le récent rapprt de la SSPH et de l OFSP «Public Health Wrkfrce in Switzerland. A Natinal Census» 12 cnclut : «We estimate the public health wrkfrce in Switzerland is cmprised 7 WHO & GHWA. Reprt n the Secnd Glbal Frum n Human Resurces fr Health, Geneva, The Recife Plitical Declaratin n Human Resurces fr Health: renewed cmmitments twards universal health cverage OECD/WHO. Reviews f Health Systems Switzerland 2006, OECD Publishing 10 OECD/WHO. Reviews f Health Systems Switzerland 2011, OECD Publishing 11 Spycher S. Le rapprt de l OCDE et de l OMS sur le système de santé suisse: faire du neuf avec du vieux? La Vie Ecnmique. Revue de plitique écnmique 2012 ; 3 : Frank MW et al. Public Health Wrkfrce in Switzerland. A Natinal Census. SSPH+ & BAG, Zürich- Bern,

7 f individuals. While the cncept f public health is relatively new in Switzerland, the public health wrk- frce is actively engaged in a brad range f prfessinal areas, implemented thrugh varius sectrs. The largest numbers f individuals wrk in the gvernment sectr, but public health wrkers als prvide their services and activities thrugh ther rganizatins, such as educatin/research institutins, NGOs, prfessinal assciatins and hspitals. The wrkfrce is specialized in different public health areas, with the highest percentage f individuals wrking in health prmtin and preventin and health administratin and management. Overall, the public health wrkfrce in Switzerland has a high level f general educatin. Hwever, the majrity f individuals d nt have a specific public health educatin and the wrkfrce is als relatively junir in terms f practical public health experience. En matière de frmatin en santé publique ce rapprt recmmande «Training the public health wrkfrce Fcus n training the 2/3 f the Swiss public health wrkfrce that d nt have a frmal r cntinuing public health educatin. Cnsider primarily vertical appraches t strengthening the public health wrkfrce capacity in Switzerland.» ENSEIGNEMENTS A DIMENSION SANTE PUBLIQUE EN SUISSE ROMANDE : L INVENTAIRE (en résumé) Au curs de l hiver un inventaire des enseignements ayant une cmpsante «santé publique» fferts par les Hautes Ecles Spécialisées de Suisse Rmande et par les Universités du Triangle d Azur a été entrepris 13. Cet inventaire a été remis à la Directin de l ERSP à la mi- avril 2014 sus frme papier et sus frme électrnique. Il cmprend des Tableaux Synptiques, des Fiches Synthétiques et des Infrmatins Détaillées résumant les ffres de frmatins cntinues universitaires à «cmpsante santé publique» des Universités du Triangle d Azur et les ffres de frmatins cntinues à «cmpsante santé publique» des Hautes Ecles Spécialisées de Suisse Occidentale. - - Les Tableaux Synptiques cmprennent ntamment les infrmatins administratives des frmatins en questins, leurs principaux bjectifs pédaggiques, leurs ppulatins cibles, leurs cllabratins, leurs états d accréditatin et les surces sur Internet permettant d accéder à davantage d infrmatins tant pédaggiques qu administratives. Les Fiches Synthétiques crrespndent aux infrmatins cncernant ces frmatins, telles qu accessibles sur les sites des Services de Frmatin Cntinue des Universités 13 Chastnay P. Inventaire des enseignements à cmpsante «Santé publique» (MAS, DAS, CAS et Etudes de médecine ) des Universités du Triangle d Azur (UniGe, UniL, UniNe) et des Hautes Ecles Spécialisées de Suisse Rmande, Avril

8 cncernées. Sur une page chaque frmatin est présentée avec ces bjectifs généraux u sn cntenu glbal, sn public cible, les enseignants respnsables, les émluments, etc. - Des Infrmatins détaillées, qui varient d une frmatin à l autre tutefis, cmprennent des infrmatins plus exhaustives et précises, cmme les règlements d études, les plans d études, les hraires, les bjectifs (parfis) détaillés ainsi que les brchures de présentatin des différentes frmatins (ces dernières en versin électrnique uniquement). De manière succincte en vici un bref survl : 4.1 Prgrammes diplômant des HES- SO Une vingtaine de prgrammes de frmatin cntinue cmprte une dimensin santé publique (utils de cllecte de dnnées ; utils de gestin et d évaluatin de prgrammes ; utils de cmmunicatin et dans le dmaine des sciences sciales et écnmiques ; analyse de plitiques de santé sectrielles et/u glbales ; dévelppement de ressurces humaines, etc.) à des degrés variables (Tableau II). Parfis cette dimensin «santé publique» est prédminante cmme dans le DAS en Actin Cmmunautaire ; parfis elle cmplète par une uverture ppulatinnelle un enseignement davantage centré sur la prise en charge des individus cmme dans le CAS en addictin u le CAS Obésité. La plupart des prgrammes fferts se fnt sus frme de cllabratins impliquant plusieurs HES santé u/et sciales. Les cllabratins frmelles avec des institutins universitaires snt plus rares : deux exemples méritent d être mentinnés, le DAS en Santé Sexuelle et le CAS en Interventins spécifiques de l infirmier en santé au travail. Tutefis il faut nter que dans de nmbreux prgrammes des cllabratins pnctuelles existent avec des enseignants des Universités du Triangle d Azur et des cadres des Hôpitaux Universitaires partenaires de la Cnventin. 8

9 Tableau II. Liste des frmatins HES ayant une dimensin «santé publique MAS MAS en Directin et Stratégie d Institutins Educatives, Sciales et Sci- Sanitaires DAS DAS en Actin Cmmunautaire DAS interprfessinnel en Addictins DAS en Directin et Stratégie d Institutins Educatives, Sciales et Sci- Sanitaires DAS en Santé de l Enfant, de l Adlescent, de la Famille DAS en Médiatin DAS en Santé des Ppulatins Vieillissantes DAS en Psychiatrie et Santé Mentale DAS en Santé Sexuelle (HES- UniL- UniGe) CAS CAS interprfessinnel en addictin+ CAS en Case Management CAS en Dévelppement scial et cmmunautaire CAS en Sante de l Enfant, de l Adlescent et de la Famille+ CAS en Interventins spécifiques de l Infirmier de santé au travail HES- IST CAS en Médiatin de cnflits + CAS en Migratin et Sciétés plurielles CAS en Obésité CAS en Santé mentale et Psychiatrie Sciale CAS en Aspects et sins médic- légaux dans le dmaine de la vilence interpersnnelle + CAS intégrés dans DAS 4.2 Prgrammes diplômant des Universités du Triangle d Azur (hrs Unités structurelles de l ERSP) Hrs Unités structurelles des l ERSP les Universités du Triangle d Azur ffrent une duzaine de prgrammes de frmatin cntinue ayant une dimensin «santé publique» (Tableau III). Il s agit d une majrité de CAS puvant se pursuivre parfis par un DAS u plus rarement par un MAS. Tutes ces frmatins s rganisent autur de mdules spécifiques crrespndant à X crédits ECTS. Si la crdinatin et la gestin de ces prgrammes se fait hrs Unités structurelles de l ERSP, il cnvient de nter que des enseignants de ces Unités interviennent régulièrement dans ces prgrammes. Plusieurs de ces frmatins nt une imprtante cmpsante santé publique (p.ex. CAS en Santé Mentale Publique) et/u de nmbreux recupements avec certains prgrammes des Unités structurelles de l ERSP (p.ex. MAS, DAS, CAS en Management des Institutins de Santé d UniGe avec le MAS en Sciences et Organisatin de la Santé de l IEMS de l ERSP). 9

10 Tableau III. Liste des frmatins des Universités du Triangle d Azur (hrs Unités structurelles de l ERSP) ayant une dimensin «santé publique» UniL CAS en Nutritin et Activité Sprtive CAS en Jeu Excessif CAS en Santé, Envirnnement et Ethique CAS en Préventin et Réhabilitatin Cardivasculaire Executive MBA Health care Management Master f Sprts Administratin UniGe MAS en Txiclgie MAS, DAS, CAS en Management des Institutins de Santé DAS, CAS en Clinical Trials DAS, CAS en Educatin Thérapeutique CAS en Santé en Milieu Pénitentiaire CAS en Santé Mentale Publique CAS en Drits de l hmme 4.3 Prgrammes diplômant des Unités structurelles de l ERSP Les Unités structurelles de l ERSP ffrent une palette variée de frmatins ayant une dimensin «santé publique» (Tableau IV). Il s agit aussi bien de frmatins cntinues que de frmatins pst- grades (ces dernières cnstitutives des titres de médecin spécialiste FMH en préventin et santé publique et de médecin spécialiste de médecine du travail) que d enseignements pré- gradués au sein des Facultés de médecine des tris universités respectives. Les prgrammes de frmatin cntinue se caractérisent en termes de cntenus par leurs cmplémentarités plus que par leurs similitudes. Ensembles ces prgrammes cuvrent un large champ de la santé publique allant de l actin humanitaire à la recherche clinique en passant par des aspects de management et d rganisatin des systèmes de santé. Plusieurs prgrammes se fnt en partenariat avec des institutins externes, dnt ntamment le DAS en Wrk & Health qui est dirigé par une Unité structurelle de l ERSP, à savir l Institut Universitaire Rmand de Santé au Travail et l Institut de Médecine Sciale et Préventive de l Université de Zürich, u encre les MAS, DAS, CAS en Humanitarian Actin qui se fnt en cllabratin entre le Centre Enseignement et de Recherche en Actin Humanitaire de l Université de Genève et l Institut des Hautes Etudes Internatinales et du Dévelppement. A signaler aussi que deux prgrammes d enseignement, celui de Recherche Clinique et celui de Qualité et Sécurités des Sins, snt des prgrammes cnçus et réalisés en partenariat étrit entre une Unité structurelle de l ERSP, l IUMSP de Lausanne, et les HUG et l Université de Genève. A nter que le MAS en Santé publique de l Université de Genève et le DAS en Wrk & Health de l Institut Rmand de Santé au Travail snt des frmatins recnnues par la Fédératin des Médecins Suisses pur l btentin des titres de médecin spécialiste FMH en préventin et santé publique, respectivement de médecin spécialiste FMH en santé au travail. 10

11 A nter aussi que certains prgrammes nt fait l bjet de validatins externes ( p.ex. MAS en Santé publique de l Université de Genève : peer- review de l ASPHER, peer- review de TrpEd, accréditatin de l OAQ ; p.ex. MAS en Actin Humanitaire du CERAH (ancienne versin) : accréditatin de l OAQ). Au curs de l année académique près de 300 étudiants (pur la plupart des prfessinnels) étaient inscrits dans ces différents prgrammes. Tableau IV. Liste des frmatins pst- grades et cntinues des Unités structurelles de l ERSP ayant une dimensin «santé publique» MAS en Sciences et Organisatin de la Santé (UniL) CAS en Management de la Santé (UniL) CAS en Ecnmie et Plitique de Santé (UniL) CAS en Santé Publique (UniL) DAS, CAS en Wrk and Health (UniL, UniGe, UniZh) DAS, CAS en Recherche Clinique (UniL, UniGe) DAS, CAS en Qualité et Sécurité des Sins (UniL, UniGe) MAS, DAS, CAS en Drit de la Santé (UniNe) MAS en Santé Publique (UniGe) CAS en Discriminatin, Santé et Drits de l hmme (UniGe) CAS en Prmtin de la santé et Santé cmmunautaire (UniGe) MAS, DAS, CAS en Humanitarian Actin (UniGe, IHEID) CAS en Pharmacie Cmmunautaire (UniGe 4.4 Activités d Enseignement pré- graduées des Unités structurelles de l ERSP Les Unités structurelles de l ERSP assurent dans les 3 Universités du Triangle d Azur l enseignement de la santé publique et de la médecine sciale et préventive (ainsi que les méthdes qui y snt assciées) aux niveaux Bachelr et Master en médecine. Ces enseignements snt glbalement similaires en termes de cntenus, quique différents en termes de mdalités pédaggiques vu les rientatins différentes prises dans ce dmaine par les Facultés de médecine en questin. A nter aussi que dans le cadre des Curs à Optins fferts aux étudiants en médecine dans les Facultés de Lausanne et de Genève plusieurs (surtut à Genève ù l ffre est plus abndante 14 ) nt une dimensin «santé publique». Enfin, plusieurs Unités structurelles de l ERSP ffrent des places de stage aux étudiants en médecine dans le cadre de leurs rtatins en «année à chix». 14 Luis- Curvisier M et al. Mdules à ptin au curs des études de médecine : l expérience genevise. Accepté pur publicatin. Revue Médicale Suisse,

12 4.5 Prgrammes dctraux de l ERSP Les bases légales u administratives existent dans les tris Universités partenaires pur le dévelppement d une filière dctrale en santé publique. A l Université de Lausanne une Ecle dctrale de la Faculté de médecine et de bilgie 15 permet l btentin d un PhD in Life sciences : l IUMSP y est asscié et supervise des travaux dctraux dans ce cntexte. A l Université de Neuchâtel une filière dctrale en drit existe à laquelle est asscié l Institut du Drit de la santé 16. A la Faculté de médecine de l Université de Genève le cadre légal a été adpté récemment permettant l btentin d un PhD en Sciences bimédicales 17, incluant le dmaine de la santé publique. Un règlement d applicatin issu de l Institut de Santé Glbale visant la créatin d un dctrat en Santé glbale est en curs de validatin. 4.6 Enseignements «innvants» Récemment plusieurs Unités structurelles nt dévelppé (u nt été assciées à) des enseignements innvants. Mentinnns ntamment : - Le prjet TRREE fr Africa 18 de l Université de Neuchâtel (Training and Resurces in Research Ethics Evaluatin) Il s agit d un mdule de frmatin à distance (e- learning) en Ethique de la recherche réalisé en cllabratin avec une dizaine de pays partenaires (sus la directin de l Institut du Drit de la Santé) qui permet aux étudiants d acquérir des cmpétences en éthique de la recherche et d accéder à des ressurces d apprentissage en ligne et de s insérer dans un réseau de prfessinnels Le prjet GEMPH (Geneva e- mdule in Public Health) de l Université de Genève Réalisé en cllabratin avec l OMS et des Universités et Ministères de santé de 10 pays d Afrique francphne sus la directin de l IMSP/ISG avec un financement de la 15 in- life- sciences.html https://mdle.unige.ch/curse/index.php?categryid=29 12

13 GHWA, cet enseignement à distance sur une platefrme mdle permet d btentin d un diplôme de l Université de Genève. - Le prjet «Internatinal Health Regulatin Implementatin Curse» 21 Réalisé en partenariat avec l OMS, Pretria Schl f Public Health et Gergetwn University et avec un financement de l OMS ce prgramme à distance et en résidentiel est cnçu pur «mettre a niveau» en matière de Règlement Sanitaire Internatinal les les persnnes ccupant la fnctin de «Fcal Pint» niveau des pays. - Les prjets en Glbal Health de l Université de Genève la Summerschl «Glbal Health and Human Rights» 22 insérée dans l ffre des Summerschls de l Université réalisée sus la directin de l IMSP/ISG en étrite cllabratin avec la Genève Internatinale. le prgramme Mcs «Santé mndiale : une visin interdisciplinaire» 23 qui s est dérulé avec succès une première fis en autmne QUELLES PISTES POSSIBLES DE COLLABORATIONS ENTRE PROGRAMMES DES UNITES STRUCTURELLES DE L ERSP? Plusieurs niveaux de cllabratins semblent envisageables, mutuellement nn exclusifs, et puvant se réaliser de manière décalée dans le temps. Ci- dessus snt listées quelques pssibilités en fnctin du niveau désiré d intensité de la cllabratin. 5.1 Cllabratins limitées - «Apparitin cmmune» sus chapeau ERSP p.ex. plaquette de publicité cmmune p.ex. site WEB cmmun de présentatin des frmatins - Cnstitutin des Cmités de directin de manière interuniversitaire p.ex. MAS Actin Humanitaire (UniGe) avec représentant du MAS Drit de la santé (UniN) p.ex. DAS Wrk & Health (IST) avec avec représentant du MAS Drit de la santé (UniN) 21 curse_leaflet.pdf?ua= /glbal- health- and- human- rights 23 glbal- health.html 13

14 - Recurs «systématique» aux enseignants des autres Universités /prgrammes p.ex. enseignant du DAS Wrk&Health» (IST) intervient dans MAS santé publique (UniGe) p.ex. enseignant du DAS Epidémilgie clinique (UniGe/UniL) intervient dans MAS Organisatin&Santé (UniL) - Réunins semestrielles des crdinateurs des différents prgrammes sur thèmes «pédaggiques» p.ex. thème : stratégies d évaluatin de l acquisitin de cmpétences par les étudiants - Offre bisannuelle de prgrammes à faible participatin 5.2 Cllabratins de niveau intermédiaire - Recnnaissance mutuelle d ECTS p.ex. CAS prmtin santé (UniGe) : OK 15 ECTS pur MAS en rganisatin et santé (UniL) p.ex. CAS en santé publique (UniL) : OK 15 ECTS pur MAS en santé publique (UniGe) - Clause «Obligatin d acquérir % ECTS dans une frmatin d une autre Université» p.ex. 15 ECTS du CAS en Qualité des sins (UniL/UniGe) pur MAS en drit de la santé (UniNe) - Mdules «intégratifs» inter- prgrammes cmmuns p.ex. exercice fictif d investigatin d une épidémie de rugele par un grupe d étudiants prvenant des différents prgrammes (cllecte- analyse de dnnées, rédactin d un rapprt pur ministre de la santé et rganisatin d une cnférence de presse en cnsidérant enjeux éthiques, écnmiques, etc.) p.ex. exercice fictif d élabratin d une esquisse de li sur la préventin, par un grupe d étudiants prvenant des différents prgrammes, supervisé par des spécialistes du drit de la santé - Jurnées inter- prgrammes cmmunes p.ex. présentatin par les étudiants des différents prgrammes de leur travail de fin d étude p.ex. cllque sur sujet d actualité (p.ex. débat cncernant le dépistage cancer sein par mammgraphie) 5.3 Cllabratins de niveau élevé 14

15 - Cnstitutin d un Cmité pédaggique inter- prgramme définissant la Démarche Qualité au sein des prgrammes p.ex. «recmmandatins cntraignantes» cncernant les prcessus d évaluatin pur chaque prgramme - Etablissement d un Trnc Cmmun pur tus les MAS (15-30 ECTS) p.ex. mdules «utils de base de la santé publique» - Intégratin dans certains prgrammes diplômant CAS- DAS- MAS les mdules de e- learning dévelppés par les différentes unités structurelles de l ERSP (15-30 ECTS) p.ex. validatin du curs «Internatinal Health Regulatin Implementatin Curse» dans le cadre du MAS en Actin Humanitaire u le MAS en Santé Publique p.ex. validatin du mdule TRREE dans le cadre du MAS en Santé Publique - Restructuratin de l ensemble des prgrammes «seln le principe de perméabilité» : p.ex. dans le cadre de chaque MAS de l ERSP à 60 ECTS au minimum 15 ECTS (au maximum 30) seraient acquis dans une autre frmatin de l ERSP ; p.ex. dans le cadre de chaque DAS de l ERSP à 30 ECTS au minimum 5 ECTS (au maximum 15 ECTS) seraient acquis dans une autre frmatin de l ERSP p.ex. dans le cadre de chaque CAS de l ERSP à 15 ECTS au maximum 5 ECTS seraient acquis dans une autre frmatin de l ERSP 6. COMMENTAIRES ET RECOMMANDATIONS Essentiellement basés sur les éléments cllectés lrs de l inventaire et sur des discussins avec certains crdinateurs de prgrammes tut en prenant en cmpte les besins avérés de prfessinnels de santé publique cmpétents et en cnsidérant les pratiques d enseignement dans des Ecles de Santé Publique renmmées, les cmmentaires et recmmandatins ci- dessus ne peuvent qu être des pistes de réflexin pur la Directin de l ERSP à qui il appartient in fine de mettre en œuvre sn plan stratégique glbal et en matière de frmatin. 6.1 L ffre de frmatin cntinue ayant une dimensin santé publique L ffre de frmatin cntinue ayant une dimensin santé publique est imprtante en Suisse Rmande. Au ttal, il existe envirn une dizaine de MAS, envirn une quinzaine de DAS et 15

16 envirn 35 CAS. Cette ffre est assurée par nmbreuses institutins qui ne fnt pas partie de l ERSP, dnt ntamment les HES. - Au vu de cette large ffre un effrt de crdinatin au niveau de la Suisse Rmande ne peut être qu encuragé, crdinatin à laquelle l ERSP purrait légitimement aspirer, mais nn sans négciatins préalables sans dute. 6.2 L ffre de frmatin cntinue des Unités structurelles de l ERSP L ffre de frmatin cntinue des Unités structurelles de l ERSP est variée. Les prgrammes fferts snt en grande partie cmplémentaires, cuvrant différents champs de la santé publique au sens large du terme. Ainsi les six Unités structurelles de l ERSP ffrent- elles chacune (parfis en cllabratin avec une autre institutin) un MAS u un DAS à rientatin spécifique (MAS en Drit de la Santé ; MAS en Actin Humanitaire ; MAS en santé publique «généraliste» - avec mentins pssibles en dévelppement des ressurces humaines, en prmtin de la santé u en santé internatinale - ; MAS en Sciences et Organisatin de la Santé ; DAS en Recherche Clinique ; DAS en Wrk & Health). La majrité de ces prgrammes snt cnstruits seln le mdèle CAS- > DAS- > MAS. Au curs de l année académique envirn 300 étudiants étaient inscrits dans ces différents prgrammes. - Au vu de la cmplémentarité des prgrammes fferts et du nmbre d étudiants inscrits dans chacun des ces prgrammes (généralement entre 15 et 20 par chrte), il semble raisnnable de maintenir cette ffre (il s agit là d une ffre permettant de fait à l ERSP de sutenir une cmparaisn internatinale), tut en veillant à davantage d échanges entre enseignants, à davantage de mbilité des étudiants entre prgrammes (principe de perméabilité) et tut en mettant en place au sein de l ERSP des standards cmmuns de qualité (mécanismes d évaluatin des prgrammes, de définitin des cmpétences, d évaluatin des étudiants, etc.). 6.3 L ffre de frmatin dans le cadre des études de médecine Au niveau «Etudes de médecine» les Unités structurelles de l ERSP assurent en grande partie les enseignements de santé publique et de médecine sciale et préventive. Les enseignements snt similaires (limité à la première année Bachelr à Neuchâtel), quiqu avec des spécificités 16

Fiche de projet pour les institutions publiques

Fiche de projet pour les institutions publiques Fiche de prjet pur les institutins publiques Infrmatins pratiques Nm de l institutin publique ayant intrduit le prjet: SPF Technlgie de l'infrmatin et de la Cmmunicatin (Fedict). Nm du prjet : egv Mnitr

Plus en détail

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Ressources Humaines FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Ressources Humaines FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES Fnctin : Chef de Divisin Ressurces Humaines Versin : FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES DÉPARTEMENT : Département Ressurces DIVISION : Divisin Ressurces Humaines SERVICE : / RESPONSABLE HIÉRARCHIQUE

Plus en détail

MINISTERE DE L EDUCATION. Institut National des Sciences de l Education

MINISTERE DE L EDUCATION. Institut National des Sciences de l Education 1 MINISTERE DE L EDUCATION Institut Natinal des Sciences de l Educatin Prjet de cpératin relatif au dévelppement des stratégies visant à réduire le taux d échecs et d abandns dans l enseignement de base

Plus en détail

ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service informatique ou service technique?

ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service informatique ou service technique? ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service infrmatique u service technique? Lrs de la mise en place d un système d infrmatin gégraphique, une questin se pse suvent

Plus en détail

Chap 10 : L évaluation et la valorisation du potentiel de l équipe commerciale

Chap 10 : L évaluation et la valorisation du potentiel de l équipe commerciale Chap 10 : L évaluatin et la valrisatin du ptentiel de l équipe cmmerciale I. L évaluatin du ptentiel de l équipe A. Les enjeux de l évaluatin Les enjeux : Pur l évaluateur : Faire le bilan de l année :

Plus en détail

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Plans d actin et cntrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Dès la décuverte de la fraude en janvier 2008, Sciété Générale a immédiatement

Plus en détail

IDENTIFICATION DU POSTE. N de l emploi : Contractuel. Intitulé du poste : Chargé de mission FC

IDENTIFICATION DU POSTE. N de l emploi : Contractuel. Intitulé du poste : Chargé de mission FC DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES 34, Avenue Carnt - B.P. 185-63006 CLERMONT-FERRAND CEDEX 1 FICHE DE POSTE IDENTIFICATION DU POSTE N de l empli : Cntractuel Intitulé du pste : Chargé de missin FC FILIERE

Plus en détail

ALL Arts, Lettres, Langues. Information Communication Culture

ALL Arts, Lettres, Langues. Information Communication Culture Niveau : MASTER année Dmaine : Mentin : ALL Arts, Lettres, Langues Infrmatin Cmmunicatin Culture M2 Spécialité : Master 2 Recherche, «Cmmunicatin et médiatins» 120 ES Vlume hraire étudiant : 100 h 38 h

Plus en détail

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Plans d actin et cntrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Dès la décuverte de la fraude en janvier 2008, Sciété Générale a immédiatement

Plus en détail

LA FONCTION ET SON CONTEXTE

LA FONCTION ET SON CONTEXTE Prfil de fnctin : Analyste-prgrammeur LA FONCTION ET SON CONTEXTE Intitulé de la fnctin Analyste-prgrammeur Grade : analyste-prgrammeur Rang : 100/4i Département auquel se rattache la fnctin : Dévelppement

Plus en détail

Pour répondre au besoin de sécurité juridique et de prévisibilité, la Loi type devrait traiter des questions suivantes:

Pour répondre au besoin de sécurité juridique et de prévisibilité, la Loi type devrait traiter des questions suivantes: Descriptin de la prpsitin du Canada cncernant l élabratin d une Li type sur les règles de cmpétence et de cnflits de lis en matière de cntrats de cnsmmatin dans le cadre de la CIDIP-VII Dans le cadre de

Plus en détail

Fiche programme Bureau Aquitaine Europe. Le programme Jeunesse en action 2007 2013. Jeunesse

Fiche programme Bureau Aquitaine Europe. Le programme Jeunesse en action 2007 2013. Jeunesse Fiche prgramme Bureau Aquitaine Eurpe Le prgramme Jeunesse en actin 2007 2013 Jeunesse Le prgramme eurpéen Jeunesse en Actin sutient des prjets à but nn lucratif à l intentin de jeunes âgés de 15 à 28

Plus en détail

POLITIQUE DE REMUNERATION

POLITIQUE DE REMUNERATION ASSET MANAGEMENT POLITIQUE DE REMUNERATION (UCITS ET AIF) INTRODUCTION En applicatin avec les textes suivants : En tant que sciété de gestin de fnds UCITS Règlement CSSF 10-4 prtant transpsitin de la directive

Plus en détail

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES - 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES Objectif(s) : Pré requis : Mdalités : Présentatin du tableau de brd, Principes de la remntée des cmptes. Outils de gestin prévisinnelle, d'analyse financière

Plus en détail

Maison pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer

Maison pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer Maisn pur l Autnmie et l Intégratin des malades d Alzheimer «L enjeu est de mettre fin au désarri des familles qui ne savent à qui s adresser et qui snt perdues dans de nmbreux dispsitifs mal articulés

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES I. ELEMENTS DE CONTEXTE GENERAUX

CAHIER DES CHARGES I. ELEMENTS DE CONTEXTE GENERAUX CAHIER DES CHARGES OBJET : PRESTATION DE CONSEIL EN ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE DANS LE CADRE DE LA RECONFIGURATION DE LA PHARMACIE A USAGE INTERIEUR DE L HOPITAL FOCH I. ELEMENTS DE CONTEXTE GENERAUX

Plus en détail

We envision the following profile for the successful candidate:

We envision the following profile for the successful candidate: The Faculty f Bilgy and Medicine f the University f Lausanne, Switzerland, the University Medical Centre f Lausanne (CHUV) and the Ludwig Cancer Research Centre at UNIL invite applicatins fr the psitin

Plus en détail

Project Portfolio Management

Project Portfolio Management Revue Cmparative des Référentiels en Prtfli Management PMI & MP Tls&Tip Frum 15 28 Janvier Mars 2013 Kickff 2013 - Management de prjet 3D Prject Prtfli Management Prject Prtfli Management Revue Cmparative

Plus en détail

-------oooooo------- CADRE DES TERMES DE REFERENCE POUR LES PROPOSITIONS DE CHAQUE VILLE

-------oooooo------- CADRE DES TERMES DE REFERENCE POUR LES PROPOSITIONS DE CHAQUE VILLE PROJET DE GESTION ECOLOGIQUEMENT RATIONNELLE DES DECHETS MUNICIPAUX ET DANGEREUX POUR REDUIRE LES EMISSIONS DE POLLUANTS ORGANIQUES PERSISTANTS NON INTENTIONNELS -------------- CADRE DES TERMES DE REFERENCE

Plus en détail

ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL

ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL Charte des grupes de travail 1 ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL Charte des grupes de travail 2 CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL SOMMAIRE PREAMBULE OBJET DES GROUPES DE TRAVAIL CREATION ET DISSOLUTION

Plus en détail

CONSEIL NATIONAL D ÉVALUATIONS DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE APPEL D OFFRES

CONSEIL NATIONAL D ÉVALUATIONS DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE APPEL D OFFRES Cnseil Natinal d Évaluatins de la Frmatin Prfessinnelle CONSEIL NATIONAL D ÉVALUATIONS DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE APPEL D OFFRES ÉVALUATION DES PRATIQUES D INGENIERIE DE FORMATION EN ENTREPRISE ET

Plus en détail

MAITRISE UNIVERSITAIRE D ETUDES AVANCEES EN MEDECINE DENTAIRE

MAITRISE UNIVERSITAIRE D ETUDES AVANCEES EN MEDECINE DENTAIRE MAITRISE UNIVERSITAIRE D ETUDES AVANCEES EN MEDECINE DENTAIRE N.B. : Le masculin est utilisé au sens générique; il désigne autant les femmes que les hmmes ARTICLE 1 OBJET 1. La Faculté de médecine de l

Plus en détail

POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS

POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS Date de créatin : 1 er nvembre 2007 Date de dernière mise à jur : 19 nvembre 2012 Services Impliqués : Départements gestin, Directin générale, DCCI Objet

Plus en détail

Direction de l apprentissage électronique et des technologies Ministère de l Éducation. Modifié le 16 décembre 2008-1-

Direction de l apprentissage électronique et des technologies Ministère de l Éducation. Modifié le 16 décembre 2008-1- DESCRIPTION DES TÂCHES DE L ENSEIGNANT-COLLABORATEUR DANS LES COURS EN LIGNE Directin de l apprentissage électrnique et des technlgies Ministère de l Éducatin Mdifié le 16 décembre 2008-1- DESCRIPTION

Plus en détail

Programme Eau, Climat et Développement pour l'afrique. Termes de référence pour le recrutement d un Expert Socio/agro-économiste

Programme Eau, Climat et Développement pour l'afrique. Termes de référence pour le recrutement d un Expert Socio/agro-économiste Prgramme Eau, Climat et Dévelppement pur l'afrique Termes de référence pur le recrutement d un Expert Sci/agr-écnmiste Dans le cadre de l élabratin de l étude sur l intégratin des impacts du changement

Plus en détail

Terrain de jeu Analogie au sport professionnel

Terrain de jeu Analogie au sport professionnel Terrain de jeu Analgie au sprt prfessinnel USO : US Oynnax Rugby : management dans le sprt Le 9 décembre 2009, Olivier Nier, entraîneur de l USO, Pr D2 de rugby, réalisait dans le cadre d une cnférence

Plus en détail

BUSINESS RISK MANAGEMENT

BUSINESS RISK MANAGEMENT BUSINESS RISK MANAGEMENT Démarche générale Méthde FEDICT Quick-Win Date Auteur Versin 24/8/26 A. Huet - A. Staquet V1. Table des matières 1 OBJECTIF DU DOCUMENT...2 2 DÉFINITIONS...2 3 PRINCIPE... 3 4

Plus en détail

Coefficient 4. L ACRC est validé par le contrôle des compétences suivantes :

Coefficient 4. L ACRC est validé par le contrôle des compétences suivantes : BTS MUC CCF Finalités et bjectifs E5 ANALYSE ET CONDUITE DE LA RELATION COMMERCIALE Cefficient 4 Cette épreuve permet d évaluer les aptitudes du candidat à prendre en respnsabilité des activités curantes

Plus en détail

DSP compétences professionnelles région NPC Groupe de travail n 1

DSP compétences professionnelles région NPC Groupe de travail n 1 DSP cmpétences prfessinnelles régin NPC Grupe de travail n 1 Identificatin des mdalités de mise en œuvre pératinnelle par les pérateurs futurs délégataires Questin : Eléments de répnse Exemples : 2 Faciliter

Plus en détail

«Enrichir l Organisation par les Hommes» CYCLE «LE MANAGEMENT DE PROJET ; SAVOIRS FAIRE ET SAVOIR ETRE»

«Enrichir l Organisation par les Hommes» CYCLE «LE MANAGEMENT DE PROJET ; SAVOIRS FAIRE ET SAVOIR ETRE» «Enrichir l Organisatin par les Hmmes» CYCLE CYCLE : Le management de prjet «LE MANAGEMENT DE PROJET ; SAVOIRS FAIRE ET SAVOIR ETRE» METHODOLOGIE ET OUTILS PRATIQUES EN GESTION DE PROJET Du 27 juin au

Plus en détail

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Contrôle des opérations Financières FONCTION : CHEF DE DIVISION CONTRÔLE DES OPÉRATIONS FINANCIÈRES

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Contrôle des opérations Financières FONCTION : CHEF DE DIVISION CONTRÔLE DES OPÉRATIONS FINANCIÈRES Fnctin : Chef de Divisin Cntrôle des pératins Financières Versin : 3 Nvembre 2014 FONCTION : CHEF DE DIVISION CONTRÔLE DES OPÉRATIONS FINANCIÈRES DÉPARTEMENT : Département Opérateurs DIVISION : Divisin

Plus en détail

L HABILITATION EN ELECTRICITE Encadrement des organismes de formation assurant la formation préparatoire à l habilitation électrique

L HABILITATION EN ELECTRICITE Encadrement des organismes de formation assurant la formation préparatoire à l habilitation électrique L HABILITATION EN ELECTRICITE Encadrement des rganismes de frmatin assurant la frmatin préparatire à l habilitatin électrique Le présent dcument a été rédigé par une cmmissin inter-ctr et appruvé par les

Plus en détail

ANIMATION D UNE SESSION DE FORMATION INTER

ANIMATION D UNE SESSION DE FORMATION INTER Sessin Interentreprises «Cnstruire et négcier l accrd d entreprise Frmatin & GPEC» - suite Réfrme FPC 5 mars ANIMATION D UNE SESSION DE FORMATION INTER «METTRE EN PLACE UN ACCORD D'ENTREPRISE FORMATION/COMPETENCES»

Plus en détail

REGLEMENT INTERNE de l Unité de Recherche CIAMS

REGLEMENT INTERNE de l Unité de Recherche CIAMS Déclaratin générale : REGLEMENT INTERNE de l Unité de Recherche CIAMS L unité de recherche dénmmée «Cmplexité, Innvatin et Activités Mtrices et Sprtives» (CIAMS) a pur vcatin de favriser le dévelppement

Plus en détail

Intitulé Ingénieur diplômé de l Ecole Centrale de Lille, spécialité Génie Industriel et Entrepreneurial (Ingénieur Manager Entrepreneur)

Intitulé Ingénieur diplômé de l Ecole Centrale de Lille, spécialité Génie Industriel et Entrepreneurial (Ingénieur Manager Entrepreneur) Répertire Natinal des Certificatins Prfessinnelles Résumé descriptif de la certificatin Intitulé Ingénieur diplômé de l Ecle Centrale de Lille, spécialité Génie Industriel et Entrepreneurial (Ingénieur

Plus en détail

Chap I : Economie d'entreprises

Chap I : Economie d'entreprises Chap I : Ecnmie d'entreprises Au sens large, le terme entreprise s'utilise pur des prjets uniques mais d'apparence risquée u difficile (par exemple, un grand vyage u une recherche scientifique), car il

Plus en détail

Consultation : Soutien à la réalisation du plan de communication du Pôle PASS

Consultation : Soutien à la réalisation du plan de communication du Pôle PASS Cnsultatin : Sutien à la réalisatin du plan de cmmunicatin du Pôle PASS Page 1 1 > INTRODUCTION 1.1 > PRESENTATION DES ACTEURS Le Pôle de cmpétitivité Parfums Arômes Senteurs Saveurs (PASS) représente

Plus en détail

PREPARATION DE VOTRE PFMP Réalisé et testé par Laurence Martin, enseignante au LP du Toulois et chargée de mission en économie et gestion option vente

PREPARATION DE VOTRE PFMP Réalisé et testé par Laurence Martin, enseignante au LP du Toulois et chargée de mission en économie et gestion option vente PREPARATION DE VOTRE PFMP Réalisé et testé par Laurence Martin, enseignante au LP du Tulis et chargée de missin en écnmie et gestin ptin vente Sus le piltage de Christine Françis IEN Définir PFMP :.. Vus

Plus en détail

Réunion sur les enjeux agricoles et alimentaires en Afrique de l Ouest :

Réunion sur les enjeux agricoles et alimentaires en Afrique de l Ouest : Initiative cnjinte de la Présidence française de l UE et de la Cmmissin de la CEDEAO Réunin sur les enjeux agricles et alimentaires en Afrique de l Ouest : La plitique agricle réginale de l Afrique de

Plus en détail

Management syndical dans l entreprise

Management syndical dans l entreprise Management syndical dans l entreprise Le travail syndical dans l entreprise subit plusieurs pressins : - L additin de drits et de thèmes nuveaux tant en matière de négciatin que de cnsultatin et d infrmatin.

Plus en détail

OUTILS DE FINANCEMENT CITOYENS POUR LES

OUTILS DE FINANCEMENT CITOYENS POUR LES INTERREG ----- OUTILS DE FINANCEMENT CITOYENS POUR LES PROJETS DE DEVELOPPEMENT TERRITORIAL ----- Dépôt début Mars 2013 Validatin Sept 2013 DECEMBRE 2012 1 LE CONTEXTE GENERAL Les entreprises de l Ecnmie

Plus en détail

Lutter contre la précarité sur le marché du travail

Lutter contre la précarité sur le marché du travail Sécurisatin de l empli Dcument de travail pur la 2 ème séance de négciatin du 12 ctbre Lutter cntre la précarité sur le marché du travail Il existe déjà beaucup de flexibilité en France, et à côté des

Plus en détail

SAP Financial Innovation Day 18 Mars 2014 Genève Amélioration du Planning financier : un processus simplifié pour une meilleure qualité de données

SAP Financial Innovation Day 18 Mars 2014 Genève Amélioration du Planning financier : un processus simplifié pour une meilleure qualité de données SAP Financial Innvatin Day 18 Mars 2014 Genève Améliratin du Planning financier : un prcessus simplifié pur une meilleure qualité de dnnées Orange Cmmunicatins SA Smmaire Présentatin des sciétés Prblématique

Plus en détail

Colloque 07-05-2015 Rapport de l'atelier 1

Colloque 07-05-2015 Rapport de l'atelier 1 Cllque 07-05-2015 Rapprt de l'atelier 1 P.1 MON PLAN D'URGENCE COMMUNAL: À QUEL NIVEAU EN EST-IL ET COMMENT CONCRÈTEMENT LE FAIRE AVANCER? QUESTION 1: COMMENT ÉTABLIR UN ÉTAT DES LIEUX DE MON PLAN D URGENCE

Plus en détail

MAÎTRISE UNIVERSITAIRE D ÉTUDES AVANCÉES EN MÉDECINE CLINIQUE SPÉCIALISATION DERMATOLOGIE ET VÉNÉROLOGIE

MAÎTRISE UNIVERSITAIRE D ÉTUDES AVANCÉES EN MÉDECINE CLINIQUE SPÉCIALISATION DERMATOLOGIE ET VÉNÉROLOGIE MAÎTRISE UNIVERSITAIRE D ÉTUDES AVANCÉES EN MÉDECINE CLINIQUE SPÉCIALISATION DERMATOLOGIE ET VÉNÉROLOGIE 1. Objectifs généraux La Maîtrise universitaire d études avancées en médecine clinique, spécialisatin

Plus en détail

Division des Statistiques du Commerce Extérieur

Division des Statistiques du Commerce Extérieur Fnctin : Chef de Service Statistiques des Imprtatins Versin : FONCTION : CHEF DE SERVICE STATISTIQUES DES IMPORTATIONS DEPARTEMENT : DIVISION : SERVICE : RESPONSABLE HIERARCHIQUE : RESPONSABLE FONCTIONNEL

Plus en détail

RÈGLEMENT DE PARTICIPATION DES BOURSES "COOPÉRATIVES CITOYENNES"

RÈGLEMENT DE PARTICIPATION DES BOURSES COOPÉRATIVES CITOYENNES RÈGLEMENT DE PARTICIPATION DES BOURSES "COOPÉRATIVES CITOYENNES" L'Agence pur l'entreprise et l'innvatin (AEI) met en œuvre un nuveau dispsitif de sutien aux prjets de cpératives cityennes. Dès septembre

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Consultation expert en investissement participatif

CAHIER DES CHARGES Consultation expert en investissement participatif CAHIER DES CHARGES Cnsultatin expert en investissement participatif Date de publicatin : 06/04/2014 Date de reprt des candidatures : 10/01/2014 à 13h00 Le présent cahier des charges a pur bjet une missin

Plus en détail

Communication pour le changement social

Communication pour le changement social INFORMATION TECHNIQUE ESSENTIELLE ASSISTANCE POUR TECHNIQUE L ELABORATION DES PROPOSITIONS Cmmunicatin pur le changement scial La cmmunicatin est un élément essentiel des effrts de préventin, de traitement

Plus en détail

Fiche action N 7 : Le logement des personnes défavorisées

Fiche action N 7 : Le logement des personnes défavorisées Prgramme lcal de l habitat de la Cmmunauté de Cmmunes des Pays de Rhône et Ouvèze Fiche actin N 7 : Le lgement des persnnes défavrisées ENJEUX - Fluidifier les parcurs résidentiels des persnnes défavrisées

Plus en détail

CONSEIL AFRICAIN ET MALGACHE POUR L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR. Pr Bertrand MBATCHI, SG/CAMES

CONSEIL AFRICAIN ET MALGACHE POUR L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR. Pr Bertrand MBATCHI, SG/CAMES CONSEIL AFRICAIN ET MALGACHE POUR L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR Pr Bertrand MBATCHI, SG/CAMES Cnférence internatinale DAAD/CAMES/UNESCO, Dakar (Sénégal) 13-15 nvembre 2014 Smmaire I. A prps du CAMES II. Elabratin

Plus en détail

"TSPM" «TENSTEP PROJECT MANAGER» ( * ) ACADEMIE TENSTEP USA GEORGIA FORMATEUR : Pr. Rodolfo CASABONNE D.G TENSTEP FRANCE

TSPM «TENSTEP PROJECT MANAGER» ( * ) ACADEMIE TENSTEP USA GEORGIA FORMATEUR : Pr. Rodolfo CASABONNE D.G TENSTEP FRANCE & ORGANISENT DU 29 NOVEMBRE AU 3 DECEMBRE 2010 UNE FORMATION EN GESTION DE PROJET ET UNE CERTIFICATION INTERNATIONALE : "TSPM" «TENSTEP PROJECT MANAGER» ( * ) ACADEMIE TENSTEP USA GEORGIA FORMATEUR : Pr.

Plus en détail

Bourse Étienne-Beauclair Banque Nationale

Bourse Étienne-Beauclair Banque Nationale La Burse Étienne-Beauclair Banque Natinale Burse d' excellence destinée aux persnnes ayant une déficience visuelle pur la réalisatin de prjets nvateurs 15 000 $ Dépsez vs candidatures entre Le 15 décembre

Plus en détail

Banque commerciale et Assurance Olivier Klein Directeur général Banque commerciale et Assurance, membre du directoire

Banque commerciale et Assurance Olivier Klein Directeur général Banque commerciale et Assurance, membre du directoire 17 juin 2011 Jurnée Investisseurs Crédit Banque cmmerciale et Assurance Olivier Klein Directeur général Banque cmmerciale et Assurance, membre du directire Avertissement Cette présentatin peut cmprter

Plus en détail

PROGRAMME INTERNATIONAL MINERVE

PROGRAMME INTERNATIONAL MINERVE PROGRAMME INTERNATIONAL MINERVE Une cmpétence linguistique renfrcée qui cnslide vtre cmpétence disciplinaire Un parcurs de Licence en classe eurpéenne. Des curs dnnés à Lyn 2 en allemand, espagnl u italien

Plus en détail

GUIDE DU CANDIDAT REPRESENTANT EN ASSURANCE DE DOMMAGES DES PARTICULIERS. Préparation aux examens de l AMF. Pour : DESJARDINS ASSURANCES GENERALES

GUIDE DU CANDIDAT REPRESENTANT EN ASSURANCE DE DOMMAGES DES PARTICULIERS. Préparation aux examens de l AMF. Pour : DESJARDINS ASSURANCES GENERALES GUIDE DU CANDIDAT REPRESENTANT EN ASSURANCE DE DOMMAGES DES PARTICULIERS Préparatin aux examens de l AMF Pur : DESJARDINS ASSURANCES GENERALES Prfesseur : Jacques Bélanger 04-2012 TABLE DES MATIÈRES I.

Plus en détail

FORMATION OBSERVANCE

FORMATION OBSERVANCE FORMATION OBSERVANCE OBJECTIFS Sensibiliser les participants à la prblématique de l bservance Cmprendre la prblématique de nn bservance Cmment bâtir un prgramme d Observance Echanger avec des prfessinnels

Plus en détail

Appel à projets 2015. Gestion et animation des Cyber-bases de l agglomération TPM

Appel à projets 2015. Gestion et animation des Cyber-bases de l agglomération TPM Appel à prjets 2015 Gestin et animatin des Cyber-bases de l agglmératin TPM Cntexte La Cmmunauté d Agglmératin Tuln Prvence Méditerranée a délibéré le 16 décembre 2004 pur apprter sn sutien «aux actins

Plus en détail

PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0

PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0 PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0 FICHE TECHNIQUE DECEMBRE 2010. LE CONTEXTE Les utils de cmmunicatin et de gestin dévelppés par les rganisatins de greeters de par le mnde snt assez cmparables : Chaque rganisatin

Plus en détail

Parc urs. Séminaire d accueil (0,5 jour) Gestion des organisations. Management et communication. Gestion de production. Amélioration continue QSE

Parc urs. Séminaire d accueil (0,5 jour) Gestion des organisations. Management et communication. Gestion de production. Amélioration continue QSE MANAGER INTERMEDIAIRE GESTION DE PROJET GESTION DES ORGANISATIONS RH ET DROIT SOCIAL QSE MANAGEMENT ET COMMUNICATION AMELIORATION CONTINUE GESTION DE PRODUCTION Séminaire d accueil (0,5 jur) Gestin des

Plus en détail

VERSION au 09 01 2014. Projet du CNOSF pour le sport français. Une ambition : «Passer d une nation de sportifs à une nation sportive»

VERSION au 09 01 2014. Projet du CNOSF pour le sport français. Une ambition : «Passer d une nation de sportifs à une nation sportive» VERSION au 09 01 2014 Prjet du CNOSF pur le sprt français Une ambitin : «Passer d une natin de sprtifs à une natin sprtive» Une clé : «Rénver le mdèle sprtif français» Faire du sprt un élément central

Plus en détail

Le dispositif de qualification OPQIBI pour les audits énergétiques (réglementaires)

Le dispositif de qualification OPQIBI pour les audits énergétiques (réglementaires) Le dispsitif de qualificatin OPQIBI pur les audits énergétiques (réglementaires) (01/12/14) 1. Rappel du cntexte réglementaire Depuis le 1 er juillet 2014, cnfrmément à la Li n 2013-619 du 16 juillet 2013

Plus en détail

MASTERS LABELLISES PARISTECH FONDS D AIDES AUX ÉTUDIANTS PARISTECHT

MASTERS LABELLISES PARISTECH FONDS D AIDES AUX ÉTUDIANTS PARISTECHT MASTERS LABELLISES PARISTECH FONDS D AIDES AUX ÉTUDIANTS PARISTECHT P T 0 LA FONDATION PARISTECH Une fndatin dédiée à l enseignement supérieur et à la recherche Créée le 10 avril 2010 pur cntribuer au

Plus en détail

Centre de santé René-Laborie Audiens

Centre de santé René-Laborie Audiens Centre de santé René-Labrie Audiens CAHIER DES CHARGES Mise en œuvre d un nuveau cncept Cahier des charges : Mise en œuvre d un nuveau cncept Smmaire 1 Cntexte 3 2 Descriptin de l existant 3 Descriptin

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION SUISSE DES AMIS DES GRANDES ECOLES (ASAGE)

STATUTS DE L ASSOCIATION SUISSE DES AMIS DES GRANDES ECOLES (ASAGE) STATUTS DE L ASSOCIATION SUISSE DES AMIS DES GRANDES ECOLES (ASAGE) Le 16 février 2010, les membres fndateurs de l Assciatin Suisse des Amis des Grandes Ecles (ASAGE) se snt réunis au restaurant la Mère

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION

POLITIQUE DE COMMUNICATION POLITIQUE DE COMMUNICATION Directin des cmmunicatins Mise à jur : 15 mai 2014 Entrée en vigueur : 13 janvier 2014 TABLE DES MATIÈRES 1. MISE EN CONTEXTE... 3 2. CHAMPS D APPLICATION... 3 3. FONDEMENTS

Plus en détail

CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE SECTION 3.4: LES SERVICES DE SUPPORT AUX ACTIVITÉS D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE/CRÉATION

CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE SECTION 3.4: LES SERVICES DE SUPPORT AUX ACTIVITÉS D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE/CRÉATION CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE SECTION 3.4: LES SERVICES DE SUPPORT AUX ACTIVITÉS D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE/CRÉATION SOUS-SECTION 3.4.4: LES SERVICES INFORMATIQUES POLITIQUE RELATIVE

Plus en détail

- culture - tourisme - sport - actions sociales

- culture - tourisme - sport - actions sociales NOTICE de demande de subventin - culture - turisme - sprt - actins sciales Le dssier de demande de subventin a été créé dans le but d harmniser les subventins accrdées par la COMPA (Cmmunauté de Cmmunes

Plus en détail

Nom de la maison de santé REGLEMENT INTERIEUR DE LA SOCIETE

Nom de la maison de santé REGLEMENT INTERIEUR DE LA SOCIETE Nm de la maisn de santé REGLEMENT INTERIEUR DE LA SOCIETE PREAMBULE Le présent règlement intérieur fixe les cnditins de travail cllabratif des assciés et les mdalités pratiques de fnctinnement interne

Plus en détail

Il y a du nouveau dans les lois anticorruption - Aspects pratiques

Il y a du nouveau dans les lois anticorruption - Aspects pratiques Il y a du nuveau dans les lis anticrruptin - Aspects pratiques Ordre des Avcats de Paris Cmmissin Paris - New Yrk Avec le sutien de : Assciatin Internatinale des Jeunes Avcats Cmmissins Drit Pénal Internatinal

Plus en détail

Charte de l Association Suisse de Portage des Bébés (ASPB)

Charte de l Association Suisse de Portage des Bébés (ASPB) Charte de l Assciatin Suisse de Prtage des Bébés (ASPB) 1. Rôle et missin L ASPB est une assciatin à but nn lucratif et indépendante de tutes marques,qui suhaite prmuvir un prtage respectueux du dévelppement

Plus en détail

INC Retraite 6 mai 2015. Actualités des Missions Réseau Déléguées

INC Retraite 6 mai 2015. Actualités des Missions Réseau Déléguées INC Retraite 6 mai 2015 Actualités des Missins Réseau Déléguées Enjeux: Les missins réseau déléguées : un nuveau levier pur ptimiser Amélirer la maîtrise des acticités Maintenir la cntinuité de service,

Plus en détail

Sommaire RESUME... 3 SYNTHESE... 4 INTRODUCTION... 7 1. LA PROBLEMATIQUE ET LES FINALITES DU DOCUMENT... 9

Sommaire RESUME... 3 SYNTHESE... 4 INTRODUCTION... 7 1. LA PROBLEMATIQUE ET LES FINALITES DU DOCUMENT... 9 2013 Infirmière clinicienne spécialisée : éléments de cadrage pur les missins, la frmatin et l empli [Tapez le cntenu encadré. Un encadré est un supplément autnme dans le dcument principal. Il est suvent

Plus en détail

POLITIQUE ACA-FESC EN MATIÈRE DE FORMATION CONTINUE. et de LICENCE TABLE DES MATIÈRES

POLITIQUE ACA-FESC EN MATIÈRE DE FORMATION CONTINUE. et de LICENCE TABLE DES MATIÈRES POLITIQUE ACA-FESC EN MATIÈRE DE FORMATION CONTINUE et de LICENCE Révisin le 22 juin 2012 TABLE DES MATIÈRES But... 2 Définitin... 2 Aperçu... 2 Particularités... 3 Crédits de licence... 4 Délai d exécutin

Plus en détail

Contrôle parental sur l Internet : les engagements des fournisseurs d accès Internet 16 novembre 2005

Contrôle parental sur l Internet : les engagements des fournisseurs d accès Internet 16 novembre 2005 Cntrôle parental sur l Internet : les engagements des furnisseurs d accès Internet 16 nvembre 2005 Le Guvernement a suhaité que les furnisseurs d accès Internet (FAI) ffrant leur service au grand public

Plus en détail

DIRECTION DES PROJETS ET DE L ACCOMPAGNEMENT AU DEVELOPPEMENT DES ENTREPRISES JuiLLET 2015 TITRE DE L ACTION :

DIRECTION DES PROJETS ET DE L ACCOMPAGNEMENT AU DEVELOPPEMENT DES ENTREPRISES JuiLLET 2015 TITRE DE L ACTION : PROJET DE GESTION LOCATIVE de bureaux a usage prfessinnel DE LA MAISON DE L ENTREPRISE DIRECTION DES PROJETS ET DE L ACCOMPAGNEMENT AU DEVELOPPEMENT DES ENTREPRISES JuiLLET 2015 TITRE DE L ACTION : «EXPLOITATION

Plus en détail

Proposition de Veille Internet Campagnes Electorales 2012

Proposition de Veille Internet Campagnes Electorales 2012 Prpsitin de Veille Internet Campagnes Electrales 2012 Pur tut savir sur ce que les respnsables plitiques, candidats à l électin Présidentielle, candidats aux électins législatives disent de vus et sur

Plus en détail

Note de transition - Impact du passage aux nouvelles normes comptables sur le bilan consolidé au 1er janvier 2004

Note de transition - Impact du passage aux nouvelles normes comptables sur le bilan consolidé au 1er janvier 2004 Nte de transitin - Impact du passage aux nuvelles nrmes cmptables sur le bilan cnslidé au 1er janvier 2004 Cette nte a pur bjectif d expliquer les effets de la transitin des nrmes cmptables belges aux

Plus en détail

Termes de références Projet de recherche sur le français dans l espace arabofrancophone

Termes de références Projet de recherche sur le français dans l espace arabofrancophone Termes de références Prjet de recherche sur le français dans l espace arabfrancphne L'Organisatin internatinale de la Francphnie (OIF) et l'agence universitaire de la Francphnie (AUF) lancent un appel

Plus en détail

LA GESTION DES RISQUES DANS LE RÉSEAU

LA GESTION DES RISQUES DANS LE RÉSEAU LA GESTION DES RISQUES DANS LE RÉSEAU DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX Présenté dans le cadre du prgramme QUEOPS-I du département d administratin de la santé de l Université de Mntréal Dcument préparé

Plus en détail

Diagnostic et enjeux de la formation initiale des enseignants: le point de vue des acteurs

Diagnostic et enjeux de la formation initiale des enseignants: le point de vue des acteurs QuickTime et un décmpresseur snt requis pur visinner cette image. Diagnstic et enjeux de la frmatin initiale des enseignants: le pint de vue des acteurs 1 Plan de la présentatin 1 - Objectifs et méthde

Plus en détail

MISSIONS COMMERCIALES

MISSIONS COMMERCIALES DEVELOPPEMENT ET OBJECTIFS MISSIONS COMMERCIALES Prcédure et bjectifs Le but d'une missin cmmerciale est de distribuer et prmuvir les prduits u services d'une entreprise. Les démarches à suivre snt les

Plus en détail

La direction de l Évaluation, études et prospectives

La direction de l Évaluation, études et prospectives Inspectin générale Directeur général adjint : Denis IMHOFF Adjintes : Agnès BACHELOT-JOURNET, directrice de l audit interne et Dcteur Claude DUCOS-MIERAL, directrice Évaluatins, études et prspectives Adresse

Plus en détail

Années de mise en œuvre : 2011 et 2012 Budget prévu : 250 000 $CAN en 2011 320 000 $CAN en 2012

Années de mise en œuvre : 2011 et 2012 Budget prévu : 250 000 $CAN en 2011 320 000 $CAN en 2012 Surces et stckage de carbne dans les écsystèmes : infrmatins nécessaires en vue de quantifier et de gérer les réductins d émissins de gaz à effet de serre Années de mise en œuvre : 2011 et 2012 Budget

Plus en détail

Recommandations de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain au gouvernement du Canada en vue du budget fédéral 2016

Recommandations de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain au gouvernement du Canada en vue du budget fédéral 2016 Recmmandatins de la Chambre de cmmerce du Mntréal métrplitain au guvernement du Canada en vue du budget fédéral 2016 Juillet 2015 1 Préambule La Chambre de cmmerce du Mntréal métrplitain (la Chambre) cmpte

Plus en détail

B.T.S. MANAGEMENT DES UNITÉS COMMERCIALES

B.T.S. MANAGEMENT DES UNITÉS COMMERCIALES B.T.S. MANAGEMENT DES UNITÉS COMMERCIALES A) CHAMP D'ACTIVITÉ Le titulaire du BTS Management des unités cmmerciales a pur perspective de prendre la respnsabilité de tut u partie d'une unité cmmerciale

Plus en détail

I - P R E A M B U L E

I - P R E A M B U L E I - P R E A M B U L E La SIDI a achevé, fin 2008, la mise en œuvre de sn plan triennal 2006/2008, dans le cadre duquel elle s était fixée cmme prirités de cibler le mnde rural, en particulier sur le cntinent

Plus en détail

RENOUVELLEMENT DU BUREAU D'ÉCOLO J APPEL À CANDIDATURES

RENOUVELLEMENT DU BUREAU D'ÉCOLO J APPEL À CANDIDATURES RENOUVELLEMENT DU BUREAU D'ÉCOLO J APPEL À CANDIDATURES Le Kern et une partie des membres du bureau d écl j arrivent à la fin de leur mandat de 2 ans. Nus smmes dnc à la recherche d une nuvelle équipe,

Plus en détail

TUV Certification Maroc

TUV Certification Maroc Page 1 sur 8 Frmatin : Référence : Durée : Frmatin enregistrée IRCA Auditeur / Respnsable d audit ISO 9001 :2008 Q01 5 jurs Date : Du 16 au 20 Nvembre 2009 Frmateur : M. Khaled BAOUAB (Vir Prfil en page

Plus en détail

DANS LE CADRE DE L ENTENTE SPÉCIFIQUE POUR LA CONSOLIDATION ET LE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES D ÉCONOMIE SOCIALE DU CENTRE-DU-QUÉBEC

DANS LE CADRE DE L ENTENTE SPÉCIFIQUE POUR LA CONSOLIDATION ET LE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES D ÉCONOMIE SOCIALE DU CENTRE-DU-QUÉBEC AVIS ET RECOMMANDATIONS DANS LE CADRE DE L ENTENTE SPÉCIFIQUE POUR LA CONSOLIDATION ET LE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES D ÉCONOMIE SOCIALE DU CENTRE-DU-QUÉBEC Le COMITÉ RÉGIONAL D ÉCONOMIE SOCIALE DU CENTRE-DU-QUÉBEC

Plus en détail

BIEN CHOISIR SON CA. En appliquant les règles que vous propose l Ordre des comptables agréés du Québec, vous gagnerez sur trois plans :

BIEN CHOISIR SON CA. En appliquant les règles que vous propose l Ordre des comptables agréés du Québec, vous gagnerez sur trois plans : BIEN CHOISIR SON CA PROCÉDURE PROPOSÉE AUX DEMANDEURS DE SERVICES POUR LES APPELS D OFFRES DE SERVICES AUPRÈS DE COMPTABLES AGRÉÉS Il est de plus en plus curant dans le mnde des affaires de prcéder à des

Plus en détail

01/07/2013, : MPKIG016,

01/07/2013, : MPKIG016, 1. OBJET DES CGU Les présentes CGU nt pur bjet de préciser le cntenu et les mdalités d utilisatin des Certificats de signature délivrés par l AC «ALMERYS USER SIGNING CA NB» d Almerys ainsi que les engagements

Plus en détail

Projets petite enfance enfance

Projets petite enfance enfance 17/5/10 Réunin petite enfance éléments préparatires page 1/5 Prjets petite enfance enfance Cmité de suivi schéma fil d échanges : Rappel des champs relatifs à la préparatin du Cntrat Enfance Jeunesse (CEJ)

Plus en détail

Certificat. Gestion d Actifs Financiers (CGAF) Gestion de fortune et Stratégie d investissement

Certificat. Gestion d Actifs Financiers (CGAF) Gestion de fortune et Stratégie d investissement Certificat Gestin d Actifs Financiers (CGAF) Gestin de frtune et Stratégie d investissement Certificat Gestin d Actifs Financiers (CGAF) Gestin de frtune et Stratégie d investissement Enjeu et cntexte

Plus en détail

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request For Information)

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request For Information) DOD-CENTER RFI Demande d infrmatin ESOP Réf. : RFI_ESOP_DemandeInfrmatin.dcx Page 1/6 DEMANDE D INFORMATION RFI (Request Fr Infrmatin) RFI20120001 SOMMAIRE 1. OBJET DE LA DEMANDE D INFORMATION... 3 1.1.

Plus en détail

Demande d Information : Solution de messagerie et outils collaboratifs pour l État

Demande d Information : Solution de messagerie et outils collaboratifs pour l État La Directin Interministérielle des Systèmes d Infrmatin et de Cmmunicatin en cllabratin avec le Service des Achats de l État Demande d Infrmatin : Slutin de messagerie et utils cllabratifs pur l État 1

Plus en détail

Description de service : Collaboration Technology Services

Description de service : Collaboration Technology Services Page 1 sur 5 Descriptin de service : Cllabratin Technlgy Services Ce dcument décrit les services Cllabratin Technlgy Services de Cisc. Dcuments cnnexes : ce dcument dit être cnsulté cnjintement avec les

Plus en détail

Questionnaire aux Scop de la communication préalablement au Congrès des 10 et 11 avril 2014

Questionnaire aux Scop de la communication préalablement au Congrès des 10 et 11 avril 2014 Questinnaire aux Scp de la cmmunicatin préalablement au Cngrès des 10 et 11 avril 2014 Le 5 nvembre 2013, la fédératin des Scp de la cmmunicatin a demandé par curriel aux cpératives adhérentes de remplir

Plus en détail