5. Intégration complexe

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "5. Intégration complexe"

Transcription

1 49 5. Intégrtion complexe 1. Intégrles définies d une fonction complexe d une vrible réelle Les intégrles sont extrêmement importntes dns l étude des fonctions d une vrible complexe. Nous étblirons l équivlence entre les notions de fonction nlytique, d une prt, comme fonction dérivble en chque point d un domine de définition, et, d utre prt, comme fonction dont l intégrle ne dépend ps du chemin d intégrtion Définition Pour introduire les intégrles de f(z) d une mnière simple, on commence pr introduire l intégrle définie d une fonction à vleurs complexes d une vrible réelle t sur un intervlle donné t b. Désignnt cette fonction pr w(t), on écrit : w(t) = u(t) + iv(t). (1.1) Les fonctions u(t) et v(t), définies sur l intervlle fermé borné t b, sont supposées continues pr morceux. hcune de ces deux fonctions est à vleurs réelles et continue prtout dns l intervlle [, b], suf peut-être en un nombre fini de points où l fonction, bien que discontinue, possède des limites à guche et des limites à droite finies. L fonction w est, elle ussi, continue pr morceux sur l intervlle t b. On définit l intégrle de w de à b comme : b w(t) dt = b b u(t) dt + i v(t) dt. (1.2) 1.2. Mjortion du module d une intégrle On suppose que l vleur de l intégrle (1.2) est un nombre complexe non nul. On l écrit sous l forme : b w dt = re iθ. (1.3)

2 50 hpitre 5 : Intégrtion complexe On donc : r = On en déduit l inéglité : b r Pr suite, on l mjortion : b w(t) dt Re(e iθ w) dt. (1.4) b b w dt. (1.5) w(t) dt, < b. (1.6) 2. ontours 2.1. Définition des rcs Les intégrles des fonctions à vleurs complexes d une vrible complexe sont définies sur des courbes dns le pln complexe. Un rc dns le pln complexe est un ensemble de points z = (x, y) tels que x = x(t), y = y(t), t b, (2.1) où x(t) et y(t) sont des fonctions continues du prmètre réel t. On décrit les points de l rc u moyen de l éqution où : z = z(t), t b, (2.2) z(t) = x(t) + iy(t). (2.3) L rc est un rc simple s il ne se recoupe ps lui-même. Lorsque l rc est simple mis que z(b) = z(), on dit que est une courbe simple fermée Exemple Le cercle unité z = e iθ, 0 θ 2π, (2.4) centré à l origine est une courbe simple fermée orientée dns le sens contrire des iguilles d une montre. Il en est de même du cercle de ryon R centré u point : z = + Re iθ, 0 θ 2π. (2.5)

3 Intégrles curvilignes Définition des rcs différentibles L dérivée de l fonction (2.3) est définie comme si les deux dérivées x (t) et y (t) existent. z (t) = x (t) + iy (t), (2.6) Si les dérivées x (t) et y (t) des composntes de l fonction z(t) utilisée pour décrire un rc existent et sont continues sur l intervlle t b, est ppelé un rc différentible. L fonction à vleurs réelles z (t) = [x (t)] 2 + [y (t)] 2 (2.7) est intégrble sur l intervlle t b et l rc l longueur : L = b z (t) dt. (2.8) L longueur L ne dépend ps des chngements de représenttion prmétrique de l rc Définition des contours Un contour est un rc constitué de morceux d rcs différentibles joints bout à bout. Autrement dit, si l éqution (2.2) représente un contour, z(t) est continue, tndis que l dérivée z (t) est continue pr morceux. Qund les vleurs initile et finle de z(t) sont les mêmes, le contour est ppelé contour fermé simple. L longueur d un contour ou d un contour fermé simple est l somme des longueurs des rcs différentibles qui le forment. 3. Intégrles curvilignes 3.1. Définition On s intéresse mintennt ux intégrles des fonctions f à vleurs complexes de l vrible complexe z. Une telle intégrle est définie à l ide des vleurs f(z) le long d un contour donné llnt d un point z 1 à un point z 2 dns le pln complexe. est donc une intégrle curviligne, dont l vleur dépend en générl ussi bien du contour que de l fonction f. On l écrit f(z) dz ou z2 z 1 f(z) dz, (3.1) l dernière nottion étnt réservée u cs où l vleur de l intégrle est indépendnte du choix du contour entre les deux points z 1 et z 2.

4 52 hpitre 5 : Intégrtion complexe Supposons que l éqution z = z(t), t b, (3.2) représente un contour, s étendnt d un point z 1 = z() à un point z 2 = z(b). Si l fonction f(z) = u(x, y) + iv(x, y) est continue pr morceux sur, on définit l intégrle curviligne ou intégrle de contour de f le long de comme : f(z) dz = b f [ z(t) ] z (t) dt. (3.3) On soit encore : f(z) dz = b f(z) dz = (ux vy ) dt + i b (vx + uy ) dt, (3.4) udx vdy + i vdx + udy. (3.5) 3.2. Inéglité fondmentle On l propriété : b f(z) dz [ ] f z(t) z (t) dt. (3.6) Si donc M est une constnte positive telle que f(z) M, on : b f(z) dz M z (t) dt. (3.7) omme l intégrle sur l droite représente l longueur L du contour, le module de l intégrle de f le long de reste borné pr ML : f(z) dz ML. (3.8) ette mjortion ser très utile pr l suite pour le clcul prtique des intégrles. Puisque tous les chemins d intégrtion considérés ici sont des contours et puisque les intégrnds sont des fonctions continues pr morceux définies sur ces contours, un nombre M tel que celui pprissnt dns l inéglité ci-dessus existe toujours. En effet, l fonction à vleurs réelles f[z(t)] est continue sur l intervlle fermé borné t b qund f est continue sur. Une telle fonction tteint toujours une vleur mximum M sur cet intervlle. Donc f(z) possède un mximum lorsque f est continue sur. L même propriété est vrie lorsque f est continue pr morceux sur.

5 Théorème de uchy Lemme de Jordn L inéglité fondmentle peut être ppliquée à un rc de cercle Γ de centre et de ryon R, d ngle u centre Ω. L longueur de l rc Γ est L = ΩR. On donc : f(z) dz MΩR. (3.9) On en déduit le lemme de Jordn : Γ Si lim R 0 R mx z Γ f(z) = 0, lors lim R 0 Γ f(z) dz = 0 Si lim R R mx z Γ f(z) = 0, lors lim R f(z) dz = 0 Γ Le lemme de Jordn ne donne que des conditions suffisntes pour que l limite qund R 0 ou qund R de l intégrle f(z) dz soit nulle (cette limite Γ peut être nulle même si les conditions ci-dessus ne sont ps stisfites). 4. Théorème de uchy Dns le cs générl, l intégrle f(z) dz dépend ussi bien de l fonction à intégrer f(z) que du contour d intégrtion. ependnt, si une fonction est nlytique dns un domine simplement connexe contennt un contour, son intégrle est lors complètement définie pr l position des extrémités de et ne dépend ps de l forme du contour. Le théorème de uchy (uchy, 1825) s énonce de l mnière suivnte : Si une fonction f(z) est nlytique dns un domine simplement connexe D, lors, pour tous les contours pprtennt à ce domine et ynt des extrémités communes, l intégrle f(z) dz une vleur unique. Nous démontrerons ce théorème vec l hypothèse supplémentire de l continuité de l dérivée f (z) (l définition de l nlyticité n exigent que l existence de cette dérivée). On pose : En vertu de l reltion f(z) dz = f(z) = u(x, y) + iv(x, y). (4.1) udx vdy + i vdx + udy (4.2) l question de l indépendnce d une intégrle f(z) dz pr rpport u chemin d intégrtion se rmène à l même question pour les intégrles curvilignes cidessous : udx vdy, vdx + udy. (4.3) On pprend dns le cours d nlyse réelle que, pour que, dns un domine simplement connexe, l intégrle curviligne P dx + Qdy, où P et Q sont des fonctions possédnt des dérivées prtielles continues, soit indépendnte du chemin

6 54 hpitre 5 : Intégrtion complexe d intégrtion, il fut et il suffit que l expression sous le signe d intégrtion soit une différentielle totle, c est-à-dire qu en chque point du domine D on it l reltion P/ y = Q/ x. Pour les intégrles (4.3), cette reltion est de l forme u y = v x, v y = u x. (4.4) L continuité des dérivées prtielles découle de l hypothèse selon lquelle f (z) est continue. Les équtions (4.4) coïncident vec les conditions de uchy-riemnn et sont vérifiées puisque f(z) est une fonction nlytique. Le théorème est donc démontré. En vertu de ce théorème, pour les fonctions nlytiques dns les domines simplement connexes, u lieu de f(z) dz, on peut écrire z dζ, où et z sont les extrémités de l courbe. Le théorème de uchy peut ussi être énoncé sous l forme suivnte : Si une fonction f(z) est nlytique dns un domine simplement connexe D, lors son intégrle prise le long de tout contour fermé pprtennt à D est nulle : f(z) dz = 0. (4.5) 5. Primitives et indépendnce pr rpport u chemin d intégrtion Si une fonction f(z) est nlytique dns un domine simplement connexe D, lors l intégrle z dζ = F (z) (5.1) considérée comme fonction de s limite supérieure, est ussi une fonction nlytique dns D. On : F (z) = d dz z dζ = f(z). (5.2) : En effet, d près l définition de l dérivée et les propriétés de l intégrle, on F (z) = lim h 0 F (z + h) F (z) h 1 [ z+h z = lim dζ dζ ] h 0 h 1 = lim h 0 h z+h z dζ. (5.3) Etnt donnée l continuité de f(z) u point z, qui découle de son nlyticité, cette dernière quntité tend vers f(z) lorsque h tend vers zéro. Une fonction dont l dérivée est égle à une fonction donnée f(z) est une primitive de cette fonction. L intégrle de f(z), considérée comme fonction de s

7 Formule intégrle de uchy 55 limite supérieure, est l une des primitives de l fonction f(z). On peut montrer que deux primitives quelconques d une fonction diffèrent l une de l utre u plus pr une constnte. Plus générlement, si F (z) est une primitive quelconque d une fonction nlytique f(z), lors on : z dζ = F (z) F ( ). (5.4) 6. Formule intégrle de uchy Grâce à une ppliction très simple du théorème de uchy, il est possible de représenter une fonction nlytique f(z) comme une intégrle de contour dns lquelle l vrible z intervient comme un prmètre. ette représenttion d une fonction nlytique, connue sous le nom de formule intégrle de uchy, des pplictions importntes et nombreuses. Soit f une fonction nlytique prtout à l intérieur d un contour fermé simple prcouru dns le sens direct, insi que sur ce contour lui-même. Si z est un point quelconque intérieur à, on : f(z) = 1 2πi dζ. (6.1) L formule intégrle de uchy (6.1) signifie que, pour une fonction f nlytique à l intérieur et sur l frontière d un contour fermé simple, les vleurs de f intérieures à sont complètement déterminées pr les vleurs de f sur. Lorsque l formule intégrle de uchy est écrite sous l forme dζ = 2πif(z), (6.2) elle peut être utilisée pour clculer certines intégrles le long de contours fermés simples.

8 56 hpitre 5 : Intégrtion complexe y 0 z! O x Figure 1 Pour démontrer l formule (6.1), on choisit un nombre positif ρ ssez petit pour que le cercle = ρ, désigné pr 0 et orienté dns le sens direct, soit intérieur à (Fig. 1). omme f est continue en z, il correspond à chque nombre positif ɛ, ussi petit soit-il, un nombre positif δ tel que f(z) < ɛ lorsque < δ. Si donc ρ < δ, on ur f(z) < ɛ sur le cercle 0. Puisque l fonction /() est nlytique pour tous les points situés sur et intérieurs à, à l exception du point z, on peut ppliquer le théorème de uchy pour un domine multiplement connexe. L intégrle le long de l frontière orientée de l région entre et 0 pour vleur zéro : dζ On peut donc écrire : 1 dζ f(z) 0 dζ = omme on 0 dζ = 0. (6.3) 0 f(z) dζ (6.4) 1 dζ = 2πi, (6.5) 0

9 Dérivées des fonctions nlytiques 57 l éqution (6.4) devient : dζ 2πif(z) = 0 f(z) dζ. (6.6) En utilisnt l continuité de f et en remrqunt que l longueur de 0 est 2πρ, on peut mjorer l intégrle du membre de droite de l éqution (6.6) : 0 f(z) dζ < ɛ 2πρ = 2πɛ. (6.7) ρ omme ɛ est rbitrirement petit, l formule (6.1) est démontrée. 7. Dérivées des fonctions nlytiques Si une fonction est nlytique en un point, ses dérivées de tous les ordres existent et sont elles-mêmes nlytiques en ce point. Supposons que f est nlytique à l intérieur d un contour fermé simple orienté positivement, insi que sur ce contour lui-même. Soit z un point quelconque intérieur à. Si ζ désigne un point de, l formule intégrle de uchy s écrit : f(z) = 1 2πi dζ. (7.1) On peut montrer que les dérivées de tous les ordres de f u point z existent et ont les représenttions intégrles : f (n) (z) = n! 2πi n+1 dζ. (7.2) () En prticulier, si une fonction f(z) = u(x, y) + iv(x, y) (7.3) est nlytique en un point z = (x, y), l nlyticité de f ssure l continuité de f. Puisque l on f (z) = u x + i v x = v y i u y, (7.4) il s ensuit que les dérivées prtielles du premier ordre de u et v sont continues en ce point. On démontre de même que les dérivées prtielles de tous les ordres de u et v sont continues en tout point où f est nlytique.

7. Applications du théorème des

7. Applications du théorème des 67 7. Applictions du théorème des résidus. Évlution d intégrles réelles impropres Une ppliction importnte de l théorie des résidus est l évlution de certins types d intégrles définies et d intégrles impropres

Plus en détail

Chapitre 5. Intégration. 5.1 Intégration des fonctions en escaliers

Chapitre 5. Intégration. 5.1 Intégration des fonctions en escaliers Chpitre 5 Intégrtion Nous llons construire l intégrle pr un procédé de pssge à l limite. D bord on définit l intégrle des fonctions en escliers, ensuite on psse à l limite pour intégrer des fonctions plus

Plus en détail

Intégrabilité d une fonction à valeurs réelles ou complexes

Intégrabilité d une fonction à valeurs réelles ou complexes Cours de Mthémtiques ntégrtion sur un intervlle quelconque Prtie : Fonctions intégrbles à vleurs complexes Fonctions intégrbles à vleurs complexes Dns ce prgrphe, est un intervlle de R, et K désigne R

Plus en détail

EB - INTEGRALES DEPENDANT D UN PARAMETRE

EB - INTEGRALES DEPENDANT D UN PARAMETRE EB - INTEGRALES DEPENDANT D UN PARAMETRE Définition 1 Soit (f x ) x A une fmille de fonctions continues à vleurs dns C, définies sur un intervlle [, b[ de R. On considère l intégrle impropre g(x) = que

Plus en détail

Outils Mathématiques 3

Outils Mathématiques 3 Université de Rennes1 Année 2010/2011 Outils Mthémtiques 3 Chpitre 4: Intégrtion curviligne résumé 1 Courbes prmétrées Définition 1.1 Une courbe plne est un ensemble de couples (f(t), g(t)) où f et g sont

Plus en détail

Outils Mathématiques 4

Outils Mathématiques 4 Université de Rennes1 Année 5/6 1 Courbes prmétrées Outils Mthémtiques 4 Intégrtion résumé éfinition 1.1 Une courbe plne est un ensemble de couples (f(t), g(t)) où f et g sont des fonctions continues sur

Plus en détail

Intégration des fonctions continues par morceaux

Intégration des fonctions continues par morceaux Chpitre 4 Intégrtion des fonctions continues pr morceu 4.1 Introduction Dns cette section, on fie < deu réels, on note I = [, ] et on considère f : I R une ppliction continue. On suppose en outre que f

Plus en détail

Cours de remise à niveau Maths 2ème année. Intégrales simples

Cours de remise à niveau Maths 2ème année. Intégrales simples Cours de remise à niveu Mths 2ème nnée Intégrles simples C. Mugis-Rbusseu GMM Bureu 116 cthy.mugis@ins-toulouse.fr C. Mugis-Rbusseu (INSA) 1 / 47 Pln 1 Définitions 2 Propriétés des fonctions intégrbles

Plus en détail

Calcul intégral. Mathématique. Sylvie Jancart. Octobre 2015

Calcul intégral. Mathématique. Sylvie Jancart. Octobre 2015 Mthémtique Sylvie Jncrt sylvie.jncrt@ulg.c.be Octobre 2015 Introduction L notion d intégrle répond à deux problèmes de nture différente: l une lgébrique, l utre géométrique. Une fonction étnt donnée, existe-t-il

Plus en détail

Intégration Primitives

Intégration Primitives Intégrtion Primitives Christophe ROSSIGNOL Année scolire 2015/2016 Tble des mtières 1 Rppels et compléments 3 1.1 Rppels de dérivtion.......................................... 3 1.1.1 Dérivtion en un point......................................

Plus en détail

Cours de Terminale S /Intégration. E. Dostal

Cours de Terminale S /Intégration. E. Dostal Cours de Terminle S /Intégrtion E. Dostl Février 26 Tble des mtières 9 Intégrtion 2 9. Intégrles............................................. 2 9.. Aire sous une courbe...................................

Plus en détail

1. Intégrale de Riemann des fonctions réglées.

1. Intégrale de Riemann des fonctions réglées. Agrégtion de Mthémtiques 2012-2013 CMI Université d Aix-Mrseille Résumé du cours d Intégrtion 1. Intégrle de Riemnn des fonctions réglées. Fonctions réglées. f : [, b] C est dite réglée si et seulement

Plus en détail

CHAPITRE 5. Champs de vecteurs

CHAPITRE 5. Champs de vecteurs CHAPITRE 5 Chmps de vecteurs Définition 5.1. Un chmp de vecteur est une ppliction F définie et continue sur un domine D( F ) de R 3 qui chque point (x, y, z) de R 3 ssocie une vecteur F (x, y, z) de R

Plus en détail

LEÇON N 67 : Formules de Taylor. Applications.

LEÇON N 67 : Formules de Taylor. Applications. LEÇON N 67 : Formules de Tylor. Applictions. Pré-requis : Théorème de Rolle, théorème des Accroissements Finis ; Intégrtion pr prties ; Nottions de Lndu. 67. Résultts globux 67.. Formule de Tylor-Lgrnge

Plus en détail

MT91 P2010 Médian - f(x) = α + x + βx 2.

MT91 P2010 Médian - f(x) = α + x + βx 2. MT9 P Médin - Corrigé Eercice. α et β sont deu prmètres réels tels que α >. On définit f) = α + + β. Ecrire le développement limité de f, à l ordre, en.. Utiliser l question précédente pour étudier l brnche

Plus en détail

Analyse numérique : Intégration numérique

Analyse numérique : Intégration numérique Anlyse numérique : Intégrtion numérique Pgor 1A Chpitre 4 8 février 11 mrs 2013 Anlyse numérique (Pgor 1A) Intégrtion numérique 8/02-11/03/2013 1 / 67 Pln 1 Introduction 2 Intégrtion pr méthode de Monte-Crlo

Plus en détail

1 Fonction en escalier (ou étagée)

1 Fonction en escalier (ou étagée) : Fontion en eslier (ou étgée) 1 Dns tout e hpitre, I = [, b] désigner un segment fermé borné de R ve < b. 1 Fontion en eslier (ou étgée) 1.1 Subdivision 1.1 DÉFINITION On ppelle subdivision d un intervlle

Plus en détail

1. Fonctions fortement piquées. La fonction delta de Dirac. (x) ρ n. n = 8. Figure 1

1. Fonctions fortement piquées. La fonction delta de Dirac. (x) ρ n. n = 8. Figure 1 31 3. Fonction de Dirc 1. Fonctions fortement piquées. fonction delt de Dirc 1.1. Exemple en électrosttique ρ n (x n = 8 n = 4 n = 2 n = 1-1/2 O 1/2 x Figure 1 Considérons, sur une droite, une suite de

Plus en détail

Espaces de modules en géométrie algébrique

Espaces de modules en géométrie algébrique Espces de modules en géométrie lgébrique O. Sermn Thèse effectuée u JAD sous l direction d A. Beuville 1 Deux problèmes clssiques Triplets pythgoriciens : Trouver tous les tringles rectngles dont les trois

Plus en détail

Clamaths.fr - Les Roc en Terminale S

Clamaths.fr - Les Roc en Terminale S Clmths.fr - Les Roc en Terminle S CONTENTS ROC - exigibles... 2 Roc 1 Théorème de comprison pour les suites... 2 Roc 2 Limite de qn lorsque q > 1... 2 Roc 3 Unicité de l fonction exponentielle... 3 Roc

Plus en détail

1. Notion d intégrale Interprétation graphique

1. Notion d intégrale Interprétation graphique Clcul intégrl TS 1. Notion d intégrle Interpréttion grphique Le pln étnt muni du repère orthogonl ( O,I, J ) l unité d ire ( u. ) est l ire du rectngle âti à prtir des points O, I, J. on ppelle domine

Plus en détail

Rappels et compléments sur l intégrale de Riemann

Rappels et compléments sur l intégrale de Riemann Chpitre Rppels et compléments sur l intégrle de Riemnn Commençons pr un rppel. Théorème.. (Théorème fondmentl du clcul intégrl) Soit f :[, b]! R une fonction continue. Pour tout x 2 [, b], posons F (x)

Plus en détail

Etude de suites récurrentes

Etude de suites récurrentes [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 5 mi 06 Enoncés Etude de suites récurrentes Exercice [ 0304 ] [Correction] u 0 = R et n N, + = u n ) Justifier que l suite ( ) est bien définie et n N, [ ; ] b)

Plus en détail

Nous admettrons et utiliserons souvent le théorème suivant:

Nous admettrons et utiliserons souvent le théorème suivant: < 20 Intégrtion: fonction réelle d une vrile réelle. Définition 2.5. (Intégrilité u sens de Riemnn) Une fonction réelle f: [, ] R est dite intégrle sur [,], si ǫ > 0, f 1, f 2 : [, ] R fonctions en escliers

Plus en détail

Intégrale de Riemann et Intégrale de Lebesgue INTEGRALE DE RIEMANN

Intégrale de Riemann et Intégrale de Lebesgue INTEGRALE DE RIEMANN Intégrle de Riemnn et Intégrle de Lebesgue Jen Gounon http://dm.ens.fr/culturemth Définitions INTEGRALE DE RIEMANN Dns tout le chpître, b et f est une fonction réelle bornée sur [,b] = I Définition. Un

Plus en détail

Définition Propriétés de d intégrale Intégrale fonction de sa borne supérieure Méthodes d intégration. Calcul Intégral

Définition Propriétés de d intégrale Intégrale fonction de sa borne supérieure Méthodes d intégration. Calcul Intégral Clcul Intégrl christophe.profet@univ-evry.fr http://www.mths.univ-evry.fr/pges_perso/cprofet/ Amphi n 1 Jnvier 214 Objectifs du cours 1 donner une définition de l intégrle f (x)dx qui permet de comprendre

Plus en détail

f 1 f = f n f 1(t). f (t) = f n(t) le vecteur tangent au point f(t). Pour une courbe dérivable on a par définition de la dérivée f(t + h) f(t) h o(h)

f 1 f = f n f 1(t). f (t) = f n(t) le vecteur tangent au point f(t). Pour une courbe dérivable on a par définition de la dérivée f(t + h) f(t) h o(h) Chpitre 2 Courbes dns R n 2.1 Courbes dérivbles Définition. Soit I R un intervlle. Une courbe (ou un chemin) est une ppliction continue f : I R n. Une courbe est donnée pr un n-tuplet de fonctions continues

Plus en détail

Chapitre 6. Calcul intégral. OJ = j. Aire(rectangle OIKJ)= 1 u.a. 1 u.a. D = {M(x ; y) P tels que a x b et 0 y f(x)}

Chapitre 6. Calcul intégral. OJ = j. Aire(rectangle OIKJ)= 1 u.a. 1 u.a. D = {M(x ; y) P tels que a x b et 0 y f(x)} Chpitre 6 Clcul intégrl Intégrle et ire. Intégrle d une fonction continue positive sur un intervlle [ ; ] Définition : L unité d ire Soit P un pln muni d un repère orthogonl (O ; ı, j ). Soient I, J, et

Plus en détail

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable e x 2 x dx 6) (**) +

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable e x 2 x dx 6) (**) + Eo7 Intégrtion Eercices de Jen-Louis Rouget. Retrouver ussi cette fiche sur www.mths-frnce.fr * très fcile ** fcile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournble Eercice

Plus en détail

Chapitre IV Equation d Euler-Lagrange

Chapitre IV Equation d Euler-Lagrange 26 hpitre IV Eqution d Euler-Lgrnge On s intéresse dns cette prtie ux problèmes de l forme suivnte : Sur l ensemble des fonctions y 1 ([,b]) (muni de l norme 1 ) telles que y() = A et y(b) = B, trouver

Plus en détail

TS 2, Correction Bac Blanc n o 2

TS 2, Correction Bac Blanc n o 2 TS, Correction Bc Blnc n o Exercice Nouvelle-Clédonie, mrs extrit) points Restitution Orgnisée de Connissnces On utiliser le résultt suivnt : les solutions de l éqution différentielle E ) y = y où R sont

Plus en détail

CALCUL INTEGRAL. Ph DEPRESLE. 29 juin Intégrale d une fonction continue et positive sur un segment 2

CALCUL INTEGRAL. Ph DEPRESLE. 29 juin Intégrale d une fonction continue et positive sur un segment 2 CALCUL INTEGRAL Ph DEPRESLE 9 juin 5 Tble des mtières Intégrle d une fonction continue et positive sur un segment Primitives d une fonction sur un intervlle. Primitives, définition...................................

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL. Session Pondichéry (avril 2010) MATHÉMATIQUES (obligatoire) Correction. Série : S

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL. Session Pondichéry (avril 2010) MATHÉMATIQUES (obligatoire) Correction. Série : S BACCALAURÉAT GÉNÉRAL Session Pondichéry vril ) MATHÉMATIQUES obligtoire) Correction Série : S Durée de l épreuve : 4 heures Coefficient : 7 EXERCICE PARTIE A Soient et b deux réels tels que < b. Soient

Plus en détail

Mémo de cours n 4. Intégrales

Mémo de cours n 4. Intégrales Mémo de cours n 4 Intégrles v.0 4. Primitive 4.. Définition Si l fonction f (x) est l dérivée de l fonction F(x), c est à dire que f (x) = df(x) dx, lors nous ppelons l fonction F une primitive de f. On

Plus en détail

PRIMITIVES ET INTÉGRALES

PRIMITIVES ET INTÉGRALES Lurent Grcin MPSI Lycée Jen-Bptiste Corot PRIMITIVES ET INTÉGRALES Les fonctions de ce chpitre sont des fonctions d une vrible réelle à vleurs réelles ou complexes. Primitives. Définition Définition. Primitive

Plus en détail

Intégrale de Lebesgue

Intégrale de Lebesgue 29 Chpitre 2 Intégrle de Lebesgue 2.1 Rppels sur l intégrle de Riemnn Soit f bornée sur un intervlle [,b] fini de IR, et soit x 1,...,x n un ensemble fini de points de [,b] tels que = x 0 < x 1

Plus en détail

Mathématiques Différentielle - Intégrale

Mathématiques Différentielle - Intégrale Mthémtiques Différentielle - Intégrle F. Richrd 1 1 Institut PPRIME - UPR 3346 CNRS Déprtement Fluides, Thermique, Combustion Frnce Institut des Risques Industriels Assurntiels et Finnciers IRIAF F. Richrd

Plus en détail

CHAPITRE 7. Rappel sur l intégrale simple.

CHAPITRE 7. Rappel sur l intégrale simple. CHPITRE 7 Rppel sur l intégrle simple. Les prochins chpitres triteront de l intégrtion. Dns un premier temps, nous rppellerons ce qu est l intégrle simple (l intégrtion pour les fonctions d une seule vrible

Plus en détail

Limite d une fonction à l infini

Limite d une fonction à l infini CHAPITRE 3 LIMITES DE FONCTIONS ET DE SUITES Limite d une fonction à l infini et s courbe repré-. Limite finie d une fonction à l infini Soit f une fonction définie sur un intervlle [ ; + [ senttive. L

Plus en détail

Une preuve élémentaire du théorème de convergence dominée

Une preuve élémentaire du théorème de convergence dominée Une preuve élémentire du théorème de convergence dominée Le but de ce texte, influencé pr l lecture de l rticle [2], est de proposer une preuve élémentire du théorème de convergence dominée, dns le cdre

Plus en détail

Développements limités. Généralités. Définitions usuelles

Développements limités. Généralités. Définitions usuelles Développements limités I Générlités I.A Définitions usuelles.......................... I.B Formules de Tylor.......................... I.C Développements limités usuels.................... 4 I.D Eemples

Plus en détail

Résumés de cours : Terminale S.

Résumés de cours : Terminale S. Résumés de cours : Terminle S. Mths-Terminle S. Mr Mmouni : myismil@ltern.org source disponible sur: c http://www.chez.com/myismil Smedi 08 Avril 2006. Tble des mtières Nombres complexes. 3. Prtie réelle

Plus en détail

Résumé de cours sur les intégrales dépendant d un paramètre

Résumé de cours sur les intégrales dépendant d un paramètre Résumé de cours sur les intégrles dépendnt d un prmètre On v considérer une fonction à deux vribles ' puis on étudier l existence, l continuité, dérivbilité,...de l fonction F dé nie pr x! F (x) = F est

Plus en détail

E(ϕ(Z, Y )) = ϕ(r(x + f(y)), y)dxdm(y). ϕ(ξ)dξ.

E(ϕ(Z, Y )) = ϕ(r(x + f(y)), y)dxdm(y). ϕ(ξ)dξ. Corrigé 191 (Les pièges de l indépendnce) Soit (Ω,, P ) un espce probbilisé et X, Y deux v..r. indépendntes. n suppose que X pour loi l loi uniforme sur [, 1]. Pour x, on pose e(x) = mx{n Z, n x} et r(x)

Plus en détail

INTÉGRATION. Table des matières

INTÉGRATION. Table des matières INTÉGRATION Tble des mtières. Primitives et intégrles indéfinis. Régles d intégrtion 3 3. Intégrtion de fonctions rtionnelles 5 3.. Première étpe : contrôle du degré 6 3.. Deuxième étpe : fctoristion de

Plus en détail

Résumé 07 : Intégrales généralisées

Résumé 07 : Intégrales généralisées Résumé 07 : Intégrles générlisées Dns tout ce chpitre, K ser le corps R ou C 1 INTÉGRALES GÉNÉRALISÉES 1 Convergence d une intégrle impropre Dns cette section, f ser ici indifféremment à vleurs dns R ou

Plus en détail

11 Fonctions numériques - continuité

11 Fonctions numériques - continuité 11 Fonctions numériques - continuité 11.1 Ensemble des fonctions à vleurs réelles 11.1.1 Fonctions numériques Soit E un ensemble non vide. On note E l ensemble des pplictions de E dns. On définit les opértions

Plus en détail

EILCO : Analyse Numérique Chapitre 2 : Quadrature H. Sadok

EILCO : Analyse Numérique Chapitre 2 : Quadrature H. Sadok Introduction Construction de formules élémentires Formules Composites Méthode de Guss EILCO : Anlyse Numérique Chpitre : Qudrture H. Sdok Introduction Construction de formules élémentires Formules Composites

Plus en détail

CHAPITRE III. CONSTRUCTION DE L INTÉGRALE DE RIEMANN

CHAPITRE III. CONSTRUCTION DE L INTÉGRALE DE RIEMANN CHAPITRE III. CONSTRUCTION DE L INTÉGRALE DE RIEMANN 1. Fonctions en esclier. Le but de l construction de l intégrle d une fonction f : [, b] R étit, initilement, de définir rigoureusement l ire de l figure

Plus en détail

Intégration numérique

Intégration numérique Chpitre 5 Intégrtion numérique 5.1 Introduction Dns ce chpitre, on s interesse u clcul numérique d intégrles. Plus précisément, on considère une fonction f continue et une fonction w continue et positive

Plus en détail

Chapitre 6. Primitive et Intégrale. 6.1 Primitive Rappels

Chapitre 6. Primitive et Intégrale. 6.1 Primitive Rappels Chpitre 6 Primitive et Intégrle 6. Primitive 6.. Rppels Définition 6... Si f est une fonction définie sur un intervlle I, une primitive de f sur I est une fonction F telle que pour tout x dns I, F (x)

Plus en détail

La formule de Simpson avec reste intégral Jean-François Burnol, septembre 2016

La formule de Simpson avec reste intégral Jean-François Burnol, septembre 2016 L formule de Simpson vec reste intégrl Jen-Frnçois Burnol, septembre 1 On cherche à pprocher l intégrle b f (t)dt pr une combinison linéire λf () + µf ( + b ) + νf (b) On v tout d bord prendre = et b =

Plus en détail

Intégration I Licence de mathématiques, 4 e semestre Université Aix-Marseille 1

Intégration I Licence de mathématiques, 4 e semestre Université Aix-Marseille 1 ntégrtion Licence de mthémtiques, 4 e semestre Université Ai-Mrseille J-Y. Briend Fscicule de résultts ntégrbilité, intégrle Définition.. Soit = [,b] un intervlle compct. Une subdivision pointée P de est

Plus en détail

Hachurer légèrement la zone délimitée par les quatre droites, (Ox), et (AB).

Hachurer légèrement la zone délimitée par les quatre droites, (Ox), et (AB). Vdouine Terminle S Cpitre 4 Intégrtion Définition Soit f une fonction continue et positive sur un intervlle I contennt et deu nomres tels que. L représenttion grpique est trcée dns un repère ortogonl O;;

Plus en détail

Intégrale de Riemann cours et exercices de Licence, L1, PC, S2

Intégrale de Riemann cours et exercices de Licence, L1, PC, S2 Intégrle de Riemnn cours et exercices de Licence, L1, PC, S2 H. Le Ferrnd Jnury 29, 2010 Contents 1 Des premières méthodes 2 2 Sommes de Drboux 2 3 Fonction intégrble u sens de Riemnn 3 3.1 Qu est-ce qu

Plus en détail

Comparaison des fonctions au voisinage d un point

Comparaison des fonctions au voisinage d un point DOCUMENT 29 Comprison des fonctions u voisinge d un point Pour tout 0 R on pose : V 0 = {] 0 η, 0 + η[ η > 0} si 0 R; V 0 = {], + [ R} si 0 = + et V 0 = {], [ R} si 0 =. Un élément de V 0 est ppelé un

Plus en détail

Définition d'une intégrale. Calcul intégral

Définition d'une intégrale. Calcul intégral Définition d'une intégrle Clcul intégrl. Introduction... p2 4. Primitives d'une fonction continue sur un intervlle... 2. Intégrle d'une fonction continue positive sur [;]... p5 p 5. Recherche de primitives...

Plus en détail

Compléments d intégration

Compléments d intégration ISA BTP, nnée ANNÉE UNIVERSITAIRE - CONTRÔLE CONTINU Compléments d intégrtion Durée : h Les clcultrices sont utorisées. Tous les exercices sont indépendnts. Il ser tenu compte de l rédction et de l présenttion.

Plus en détail

Résumé du cours d analyse de Sup et Spé

Résumé du cours d analyse de Sup et Spé Résumé du cours d nlyse de Sup et Spé 1 Topologie 1.1 Normes, normes équivlentes Une norme sur le K-espce vectoriel E est une ppliction N de E dns R vérifint : x E, N(x) 0 (positivité) x E, (N(x) = 0 x

Plus en détail

Partie 1 - Calcul d une probabilité

Partie 1 - Calcul d une probabilité Essec mths 3 voie E 2014 1 Option économique Mthémtiques Essec 2014 (mths 3) vendredi 8 mi 2014 Ce problème est constitué de trois prties. Les résultts de l prtie 1 sont utilisés dns les prties 2 et 3.

Plus en détail

Cours de Mathématiques Compléments de calcul intégral Sommaire

Cours de Mathématiques Compléments de calcul intégral Sommaire Sommire Sommire I Intégrles doubles ou triples....................... 2 I.1 Intégrles doubles : théorèmes de Fubini................. 2 I.2 Intégrles doubles : Chngement de vribles.............. 2 I.3 Formule

Plus en détail

LICENCE DE MATHÉMATIQUES DEUXIÈME ANNÉE. Unité d enseignement LCMA 4U11 ANALYSE 3. Françoise GEANDIER

LICENCE DE MATHÉMATIQUES DEUXIÈME ANNÉE. Unité d enseignement LCMA 4U11 ANALYSE 3. Françoise GEANDIER LICENCE DE MATHÉMATIQUES DEUXIÈME ANNÉE Unité d enseignement LCMA 4U ANALYSE 3 Frnçoise GEANDIER Université Henri Poincré Nncy I Déprtement de Mthémtiques . Tble des mtières I Séries numériques. Séries

Plus en détail

LES CONIQUES. Qu est-ce qu une conique?

LES CONIQUES. Qu est-ce qu une conique? LES CONIQUES Qu est-ce qu une conique? Une conique est une courbe plne que l on peut trcer sur un cône de révolution à deux nppes. Suivnt l position qu il occupe pr rpport à un cône, un pln qui coupe ce

Plus en détail

Cuisson d un soufflé

Cuisson d un soufflé Mines-PC-1999 A-Equilibre de l ensemble Cuisson d un soufflé 2- Le système { plque et ir} est u contct vec une source de chleur (les prois du four) à tempérture constnte T e. Il s git donc d une trnsformtion

Plus en détail

Calcul intégral. Catherine Decayeux. Catherine Decayeux () Calcul intégral 1 / 23

Calcul intégral. Catherine Decayeux. Catherine Decayeux () Calcul intégral 1 / 23 Clcul intégrl Ctherine Decyeux Ctherine Decyeux () Clcul intégrl 1 / 23 I-Introduction Le clcul intégrl s est développé u XVIIe siècle vec les trvux de Bonvntur Cvlieri, Isc Newton, Leibniz... mis les

Plus en détail

Convergence dominée et conséquences.

Convergence dominée et conséquences. Chpitre 3 Convergence dominée et conséquences.. nterversion ite-intégrle............................................................2 / Le cs d une CU sur un segment..................................................

Plus en détail

Chapitre 7 Intégrale et primitive. Table des matières. Chapitre 7 Intégrale et primitive TABLE DES MATIÈRES page -1

Chapitre 7 Intégrale et primitive. Table des matières. Chapitre 7 Intégrale et primitive TABLE DES MATIÈRES page -1 Chpitre 7 Intégrle et primitive TABLE DES MATIÈRES pge - Chpitre 7 Intégrle et primitive Tble des mtières I Exercices I-................................................ I- Clcul pproché d une intégrle

Plus en détail

Chapitre 2 Limites et asymptotes

Chapitre 2 Limites et asymptotes Chpitre 2 Limites et symptotes A) Introduction ) Le grenier Je veux monter un toit à une pente en lissnt l plce pour une pièce (grenier) de 3 mètres de long et 2 mètres de hut. OA = 3, OC = 2, OE = x.

Plus en détail

Licence de Mathématiques Fondamentales Calcul Scientifique feuille de TD 3

Licence de Mathématiques Fondamentales Calcul Scientifique feuille de TD 3 Licence de Mthémtiques Fondmentles Clcul Scientifique feuille de TD 3 Intégrtion numérique Soit f : [, b] R une fonction continue On cherche à clculer numériquement l intégrle f(x) dx Pour cel, on subdivise

Plus en détail

Fiche Intégration MOSE Octobre 2014

Fiche Intégration MOSE Octobre 2014 Fiche Intégrtion MOSE 13 9 Octore 14 Tle des mtières Propriétés de l intégrle 1 Théorème fondmentl du clcul intégrl................................ Intégrle d une fonction de signe quelconque...............................

Plus en détail

Quelques épreuves d évaluation

Quelques épreuves d évaluation UNIVERSITÉ DE VALENCIENNES MASTER 1 MATHÉMATIQUES Géométrie différentielle pr Aziz El Kcimi Quelques épreuves d évlution 0 Année universitire 00-004 Devoir surveillé Notes de cours et de TD utorisées On

Plus en détail

Chapitre 19 Intégration sur un segment

Chapitre 19 Intégration sur un segment Chpitre 19 ntégrtion sur un segment Dns tout ce chpitre, suf mention contrire,, b désignent deux réels tels que < b et un intervlle de R contennt u moins deux points. - Construction de l'intégrle.1 - Continuité

Plus en détail

Remise en forme. Chapitre 1

Remise en forme. Chapitre 1 Chpitre 1 Remise en forme 1) Trigonométrie L fonction exponentielle est l réciproque de l fonction logrithme. Elle trnsforme une somme en un produit, lors que le logrithme trnsforme un produit en une somme

Plus en détail

Terminales S. Liste «non exhaustive» des Restitutions Organisées des Connaissances:

Terminales S. Liste «non exhaustive» des Restitutions Organisées des Connaissances: Terminles S Liste «non exhustive» des Restitutions Orgnisées des Connissnces: Théorème 1 : Critère de divergence d'une suite Théorème 2 : Comprison pr rpport à une suite divergente Théorème 3 : Théorème

Plus en détail

Mathématiques. Analyse de Fourier D après des notes rédigées par B. Helffer et T. Ramond

Mathématiques. Analyse de Fourier D après des notes rédigées par B. Helffer et T. Ramond Mthémtiques Anlyse de Fourier D près des notes rédigées pr B. Helffer et T. Rmond Année 2007 2 Tble des mtières I Suites, Intégrles et Séries 1 1 Suites de nombres réels ou complexes 1 1.1 Générlités.........................................

Plus en détail

Synthèse de cours PanaMaths Variables aléatoires à densité

Synthèse de cours PanaMaths Variables aléatoires à densité Synthèse de cours PnMths Vriles létoires à densité Vrile létoire à densité Vrile létoire réelle continue Soit X une vrile létoire réelle. On dit que «X est une vrile létoire réelle continue» si elle prend

Plus en détail

Primitives et intégrales

Primitives et intégrales Primitives et intégrles 19 mrs 14 Introduction Chercher une primitive et clculer une intégrle n est ps tout à fit l même chose. Une primitive d une fonction f, c est une fonction F qui, lorsqu on l dérive,

Plus en détail

E2 : MATHÉMATIQUES I ÉPREUVE OBLIGATOIRE

E2 : MATHÉMATIQUES I ÉPREUVE OBLIGATOIRE SESSION 200 E2 : MATHÉMATIQUES I Durée : 3 heures Coefficient : 2 ÉPREUVE OBLIGATOIRE Le (l) cndidt (e) doit triter tous les exercices. L qulité de l rédction, l clrté et l précision des risonnements entreront

Plus en détail

Primitives et Calcul d une intégrale

Primitives et Calcul d une intégrale Primitives et Clcul d une intégrle I) Primitive ) Définition : Soit f une fonction définie sur un intervlle I. On ppelle primitive de f sur I, toute fonction F dérivle sur I dont l dérivée F est égle à

Plus en détail

M : Zribi 4 ème Sc Fiche. Calcul intégral. Le plan est rapporté à un repère orthogonal (O;i,j).

M : Zribi 4 ème Sc Fiche. Calcul intégral. Le plan est rapporté à un repère orthogonal (O;i,j). L.S.Mrs Elridh Clcul intégrl M : Zrii Le pln est rpporté à un repère orthogonl (O;i,j). A) Intégrle d une fonction continue et positive. 1 - Aire et intégrle. Définition Soit f une fonction continue et

Plus en détail

Chapitre 1 Suites de fonctions

Chapitre 1 Suites de fonctions Université de Bourgogne Déprtement de Mthémtiques Licence de Mthémtiques Résumé du cours Compléments d Anlyse Chpitre Suites de fonctions. Suites de nombres, suites de fonctions Dns tout ce chpitre, l

Plus en détail

Feuille d exercices 2 : Analyse Intégrale

Feuille d exercices 2 : Analyse Intégrale Université Denis Diderot Pris 7 (3-4) TD Mths, Agro www.mth.jussieu.fr/ merle Mthieu Merle : merle@mth.univ-pris-diderot.fr Feuille d eercices : Anlyse Intégrle Eercice Trouver une primitive de f : rccos()

Plus en détail

PARTIE II : Un exemple pour se familiariser avec la conjecture et cette drôle de fonction. . (On ne cherchera pas à exprimer F plus simplement.

PARTIE II : Un exemple pour se familiariser avec la conjecture et cette drôle de fonction. . (On ne cherchera pas à exprimer F plus simplement. Eercice. Découverte des fonctions définies pr une intégrle et premiers ps vers le téorème fondmentl du clcul intégrl. PARTE : Découverte de l fonction «ire sous l courbe» et conjecture sur s dérivée et

Plus en détail

Intégration, cours, terminale S

Intégration, cours, terminale S Intégrtion, cours, terminle S Intégrtion, cours, terminle S F.Gudon http://mthsfg.net.free.fr 3 vril 2017 Intégrle d une fonction continue sur un intervlle Intégrle d une fonction continue sur un intervlle

Plus en détail

Cours de Mathématiques Seconde. Ordre et valeur absolue

Cours de Mathématiques Seconde. Ordre et valeur absolue Cours de Mthémtiques Seconde Frédéric Demoulin 1 Dernière révision : 16 vril 2007 Document diffusé vi le site www.cmths.net de Gilles Costntini 2 1 frederic.demoulin (chez) voil.fr 2 gilles.costntini (chez)

Plus en détail

COURS TERMINALE S LE CALCUL INTEGRAL

COURS TERMINALE S LE CALCUL INTEGRAL COURS TERMINALE S LE CALCUL INTEGRAL A. Notion d'intégrle. Aire sous l coure On définit le domine pln, qu'on ppeller ire sous l coure C représenttive d'une fonction positive f sur un intervlle [; ], l

Plus en détail

Atelier 7 : Calcul Intégral

Atelier 7 : Calcul Intégral Atelier 7 : Clcul Intégrl Wlid ZGHAL 11 jnvier 6 1 Intégrle indéfinie Définition 1.1 Une fonction F est ppelée primitive d une fonction f si F (x) = f(x). Exemple 1 F (x) = x + sec(x) + 1 est une primitive

Plus en détail

( ) non vides et disjoints tels que D= A1 A2. Soit f la fonction définie par : 1. sont non vides.

( ) non vides et disjoints tels que D= A1 A2. Soit f la fonction définie par : 1. sont non vides. Prties connexes de R et fonctions continues PARTIES CONNEXES DE R ET FONCTIONS CONTINUES Prties connexes de R crctéristion Prtie connexe de R On dit qu'une prtie D de est connexe si D n'dmet ps de prtition

Plus en détail

Chapitre 6 Suites et séries de fonctions

Chapitre 6 Suites et séries de fonctions Chpitre 6 Suites et séries de fonctions Semine 1 : Etude des prgrphes 1 et 2. Fire les exercices d pprentissge 6.1 6.10. Semine 2 : Etude du prgrphe 3. Fire les exercices d pprofondissement 6.11 6.24.

Plus en détail

CHAPITRE 5. Champs de vecteurs

CHAPITRE 5. Champs de vecteurs CHAPITRE 5 Chmps de vecteurs Définition 5.1. Un chmp de vecteur est une ppliction ~ F définie et continue sur un domine D( ~ F ) de R 3 qui chque point (x,, z) de R 3 ssocie une vecteur ~F (x,, z) de R

Plus en détail

Lois de probabilité continues

Lois de probabilité continues Lois de proilité continues. Notion de loi à densité de proilité... p 4. Durée de vie sns vieillissement... p. Lois de proilité continues... p5 5. Loi exponentielle... p3 3. L loi uniforme... p7 Copyright

Plus en détail

Les théorèmes fondamentaux

Les théorèmes fondamentaux Université d Artois Fculté des ciences Jen Perrin Mesure et Intégrtion (Licence 3 Mthémtiques-Informtique) Dniel Li Les théorèmes fondmentux 21 vril 28 1 L notion de presque prtout Avnt de donner les théorèmes

Plus en détail

APPROXIMATION DE FONCTIONS DÉRIVABLES PAR UNE FONCTION POLYNOMIALE

APPROXIMATION DE FONCTIONS DÉRIVABLES PAR UNE FONCTION POLYNOMIALE APPROXIMATION DE FONCTIONS DÉRIVABLES PAR UNE FONCTION POLYNOMIALE Définition. Soit I R un intervlle ouvert et soit f : I R une fonction. () Si f est continue, on dit que f est de clsse C 0. (2) Si f est

Plus en détail

Calcul des variations

Calcul des variations Chpitre 2 Clcul des vritions 2.1 Préliminire : Multiplicteurs de Lgrnge Pour comprendre l intérêt des multiplicteurs de Lgrnge, considérons une fonction f : f : U R (, ) f(, ) U est un ouvert de R 2. f

Plus en détail

Intégration. 1 Intégrale d une fonction. 2.1 Définition Propriétés Ensemble des primitives d une fonction... 6

Intégration. 1 Intégrale d une fonction. 2.1 Définition Propriétés Ensemble des primitives d une fonction... 6 Tble des mtières Intégrle d une fonction. Définition.................................................. Propriétés................................................. 4 Notion de primitive d une fonction 5.

Plus en détail

Espaces vectoriels normés ; espaces de Banach

Espaces vectoriels normés ; espaces de Banach Chpitre 7 Espces vectoriels normés ; espces de Bnch Un espce vectoriel normé complet est ppelé un espce de Bnch On note K pour R ou C 71 Exemples d espces vectoriels normés 711 Normes sur K n Sur K n,

Plus en détail

CHAPITRE 17 : CALCUL D INTEGRALES - INTEGRATION PAR PARTIES

CHAPITRE 17 : CALCUL D INTEGRALES - INTEGRATION PAR PARTIES Clcul d intégrles - Intégrtion pr prties Cours CHAPITRE 7 : CALCUL D INTEGRALES - INTEGRATION PAR PARTIES Dns ce cours, nous disposons de trois techniques de clcul d intégrles : ) primitivtion pr lecture

Plus en détail

Calcul différentiel et intégral 2 (M-1.1)

Calcul différentiel et intégral 2 (M-1.1) Clcul différentiel et intégrl (M-.) Cdre : dns l suite on considère une fonction numérique f définie sur un intervlle I et un réel I I. Dérivée d'une fonction Définition du nomre dérivé : l fonction f

Plus en détail

Fiches de cours analyse 4 ème Sciences expérimentales. Limites et continuité. Limites et comparaison de fonctions.

Fiches de cours analyse 4 ème Sciences expérimentales. Limites et continuité. Limites et comparaison de fonctions. Fiches de cours nlyse 4 ème Sciences epérimentles Limites et continuité Limites et comprison de fonctions. L et L ' sont des réels. désigne soit un réel, soit +, soit Premier théorème de comprison Soit

Plus en détail

Primitives Calcul intégral

Primitives Calcul intégral Primitives Clcul intégrl Christophe ROSSIGNOL Année scolire 2009/200 Tble des mtières Primitives 2. Définition, premières propriétés..................................... 2.2 Primitives des fonctions usuelles....................................

Plus en détail